AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-29%
Le deal à ne pas rater :
TV TCL 50C721 (2021) – QLED, 4K – 50″ (127cm) (Via ODR + code ...
374.99 € 530.99 €
Voir le deal

 there is no end (River)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mitchell Strange
Mitchell Strange
le gars qui fera plus confiance à une femme
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Quarante-deux ans (20 Juin 1979) .
SURNOM : Mitch. Diminutif de son faux non. Les plus intimes l'appel Alex, de son vrai nom.
STATUT : Veuf - Célibataire et ça lui va très bien en ce moment
MÉTIER : Ancien boss du Club. Il réfléchit chaque jour à ce qu'il pourrait faire.
LOGEMENT : Un appartement à Redcliffe fraichement loué, il attend de récupérer ce qui a été saisi
there is no end (River) Original
POSTS : 940 POINTS : 110

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS :
there is no end (River) SSNBwo3r_o
→ Strange Family
UC

there is no end (River) P9mCRZAn_o
→ STRANGERLINE
Before you embark on a journey of revenge, dig two graves.

there is no end (River) YZd8Fy7

Sofia#1 Lou (FB) + Lou#6Naomi#1 + Milo + Naomi#2 + Lenore + Stacey#3 +
RPs EN ATTENTE : Sofia#2 + Milo#2 + Sister + Nino + Norah #4 + Anwar #3
RPs TERMINÉS : Voir fiche de lien ici
AVATAR : Tom Hardy
CRÉDITS : odistole (avatar) London (crackships) signature Cyndel icon signature : miserunt Userbar : Loonywaltz
DC : Amalia
PSEUDO : London
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t22907-i-m-not-the-devil-but-i-serve-him-mitchell https://www.30yearsstillyoung.com/t22999-dance-with-me-in-the-dark-mitchell https://www.30yearsstillyoung.com/t23736-mitchell-strange#966794

there is no end (River) Empty
Message(#) Sujet: there is no end (River) there is no end (River) EmptyDim 7 Nov 2021 - 1:06



There is no end
River & Mitchell #1



«J'ai suivi la meuf comme tu me l'a demandé, elle a peur de rien !» Mitchell fronçait les sourcils en entendant cela alors qu'il dégustait son verre de whisky près des bai vitré donnant sur la ville de Brisbane. «Je sais pas ce qu'elle t'a fait, mais si tu ne la tue pas ...» Il ne lui laissait pas le temps de finir et posait son verre sur la table basse assez bruyamment. «C'est ma sœur crétin !» Il récupérait le dossier que son informateur lui tendant et lui balança quelques billets à la figure. «Je te ferai part de la suite rapidement, maintenant dégage !» L'Américain ne manquait pas de soupier fortement avant de se plonger dans le dossier. Un rapport, des notes sur les habitudes de Gabrielle et des photos. Il culpabilisait presque d'espionner sa sœur, mais après toutes les révélations lors de son anniversaire, elle refusait de le voir et c'était la seule façon pour lui de rester informé sur les risques qu'elle prenait. Il feuilletait les photos en détail et fut interpellé lorsqu'il tomba sur une photo de sa sœur en compagnie d'une femme au visage très familier. Il approcha la photo de son visage, constatant qu'il n'était pas entrain de rêver et qu'il s'agissait pas de River Shears, la journaliste qui avait enquêté sur lui avant de finalement l'accompagné lors d'un voyage en Europe, voulant fuir son quotidien. Sa relation avec River avait été à la fois intense et mystérieuse, leur rapprochement ne s'était pas fait attendre et pourtant lorsque l'Américain eut l'occasion de franchir le pas il recula. Un choix qu'il pouvait regretter quelque fois, mais qu'il assumait. Il avait considéré River, il n'avait pas voulu profiter de sa faiblesse, de sa fragilité. Il avait envie d'en savoir plus sur son retour, de comprendre ce qu'il se passait dans sa vie actuellement. La dernière fois qu'ils s'étaient vu Mitchell faisait le deuil de sa femme, Mavis. Une période sombre pour l'Américain, une période qui n'avait cessé d'être catastrophique au fil des semaines et qui avait en partie causer sa perte. Le decès de sa femme l'avait chagriné et ce malgré le fait le peu de sentiments qu'il ressentait à son égard. La retrouver sans vie sur le carrelage de la salle de bain l'avait clairement marque, presque traumatisé et pourtant du sang il en avait sur les mains. Quitter l'Australie un temps avait été comme une échappatoire et ce moment d'égarement avait été nourrit par la présence de River qui elle aussi avait besoin de fuir son quotidien, son mariage, sa vie.

Après un passage dans la salle de bain il rejoignait sa moto dans le parking sous terrain et prenait la route jusqu'au domicile connu de la journaliste. Il observa la belle maison tout en avançant jusqu'à la porte et sans aucune hésitation il sonna. Quelques secondes passèrent jusqu'à que la porte s'ouvrit. Il posa son regard sur la brune avec un sourire. «Tu es de retour et tu ne m'a même pas invité à aller boire un verre  en souvenir de ce que nous avons vécu ?» Qu'il disait avec une pointe d'humour. «Comment tu vas ?» Qu'il demandait plus sérieusement plongeant son regard dans le sien, cherchant à décrypter son état d'esprit, une chose qu'il n'avait jamais vraiment réussi à faire avec la journaliste sauf quelques fois, lorsque l'alcool faisait parti de l'équation. Il la surnommait secrètement la reine des glaces et elle devait sûrement avoir un préjugé du même genre sur lui, le mêlant à l'enfer ou autre. Il s'en était passé des choses depuis leur dernière rencontre et elle avait sûrement du prendre connaissance des mésaventure qu'il avait vécu comme son évincement du Club ou principalement sa cavale qui avait duré plusieurs mois. Ce qu'il se demandait à présent c'était : Allait-elle lui ouvrir sa porte comme autrefois ?

(c) DΛNDELION


@River Shears :l:




R E V E N G E
Quand tout ce que vous aimez vous a été pris, il ne reste que la veangeance.


there is no end (River) JL89r1l
there is no end (River) MRLaeuk
there is no end (River) 981744criminal
there is no end (River) 4dcIXIB


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
River Shears
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 36 ans
SURNOM : Riv'
STATUT : en instance de divorce après 11 ans de mariage, une perspective de liberté enthousiasmante comme douloureuse
MÉTIER : journaliste indépendante
LOGEMENT : officiellement logan city, officieusement en recherche
there is no end (River) L3q2-ZQ1ib5-J3co-Jkk
POSTS : 131 POINTS : 60

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : 2/5

Jamie1 - Mitchell1
RPs EN ATTENTE : Gabrielle - Solas
AVATAR : rooney mara
DC : lenore kemper
PSEUDO : lagression
Femme (elle)
INSCRIT LE : 23/09/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40617-ungodly-hour https://www.30yearsstillyoung.com/t40674-lenore-river-so-heavy-i-fell-through-the-earth

there is no end (River) Empty
Message(#) Sujet: Re: there is no end (River) there is no end (River) EmptyMer 24 Nov 2021 - 20:56




there is no end
⤜⤐⤞

Une question sans réponse. Plusieurs questions, comme c'est toujours le cas avec River. Luke avait-il le droit de changer les serrures ? Pas sûr. L'empêcher de voir Liberty ? Certainement que non. Pour autant, faisait-il vraiment obstacle ? River se basait sur la seule fois où elle avait eut assez de culot pour tenter de rentrer chez elle et réaliser que la clef ne correspondait plus, ainsi que sur les dires des Shears, pour faire son constat. Depuis, la journaliste n'avait rien tenté de plus. Peut-être que si elle faisait preuve de bonne volonté son mari lui concèderait au moins une rencontre avec son fils. C'était un gentil, Luke, mais sans doute que cet adjectif l'avait épuisé, pris pour une bonne poire pendant près de deux ans, sa colère devait être à la hauteur de la bonté dont il avait fait preuve pendant une décennie. A moins que ce ne soit l'indifférence qui l'étouffe, mêlée à des jeux vicieux il pourrait prouver à la justice que River n'a de maternel que le nom, combien de retards et d'absences pouvait-il prouver ? Si ça ne suffisait pas, les potiches du quartiers témoigneraient volontiers contre elle, ça la brune en était certaine. Cette pensée, ce constat, l'énerve. Moins elle agit, plus elle est coupable, et son cœur semble couler dans sa poitrine, fallait-il le supplier ? Porter plainte ? Lancer la première pierre, rameuter qui peut pour la suivre ? Ce cirque l'épuisait d'avance et la question principale demeurait alors. En avait-elle vraiment envie ?

Oui, Liberty lui manquait, se sentait-elle toutefois d'endosser le rôle de mère ? Pas vraiment. Et cet instant de sincérité avec-elle même la foudroya. Qu'est-ce que tu fous là River, du coup ? C'est un rire stressé qui s'échappa de sa gorge, interrompu par les coups sur la porte de la chambre. Était-ce le concierge ou un "voisin" qui venait lui reprocher de rire trop fort ? Était-il même assez tard pour ne pas pouvoir rire de désespoir à son aise gorge déployée ? Tu es de retour et tu ne m'a même pas invité à aller boire un verre  en souvenir de ce que nous avons vécu ? River est figée sur place, les larmes qui hésitaient à couler sont rentrées se réfugier au chaud, laissant la place entière à la surprise, la stupeur, l'inquiétude ? Finalement, elle se mit à rire de nouveau. River avait rencontré une jolie jeune femme, teint laiteux, visage angulaire, crinière sombre, Gabrielle Strange apparemment. En entendant ce nom la journaliste avait prit la fuite. Non pas ses jambes à son cou, mais presque; épuisée, ne souhaitant pas complexifier son retour à parler de nouveaux aux mauvaises personnes. Préférant aussi ne pas faire face à une affaire juteuse qu'elle avait jetée à la poubelle pour un caprice éphémère, cramant carrière et foyer d'un même feu. Alors, voir Le Strange en personne ne peut que faire déconner ses fusibles, n'était-il pas censé être parti à l'autre bout du monde ? Ah oui, elle aussi. Qu'est-ce qu'on a vécu ? Répond River le plus sérieusement du monde après s'être recomposée. Qui répond là ? Celle qui veut eNtErrEr lE pAsSé ? Celle qui craint une vengeance retardée de Mitchell, avec honoraires et tout ça ? Il y avait-il vraiment quelque chose à craindre ? Rien sur le visage du mafieux n'allait en ce sens, et rien dans ce qu'ils avaient bel et bien vécu ne le signifiait non plus. Je vais bien. Plus monotone le ton. River s'est décalée pour laisser entrer son invité surprise dans son adorable (non) chambre de motel. J'appelle pas ça un retour. Ironisa-t-elle avec un signe extravagant de présentation de la pièce. Comment tu m'as trouvé ? Et pourquoi ? Si Mitchell blaguait sur son retour à elle, le sien posait plus de questions. Si la tristesse et les crimes l'avaient poussé à changer de continent, son retour pouvait-il réellement impliquer un semblant de "bonnes nouvelles" ? De ce qu'elle avait réussit à trouver, Strange était loin d'être un enfant de chœur. Et si sa détresse momentanée l'avait poussée à faire fit de ses méfaits, un an plus tard River ne savait plus vraiment où se positionner. Qu'est-ce que tu fais à Brisbane Mitchell ? Ajouta-t-elle, toujours debout, adossée à la porte.

⇜ code by bat'phanie ⇝


:l:
@Mitchell Strange


demain est une autre nuit
I see a line of cars and they're all painted black with flowers and my love both never to come back

there is no end (River) MUoDGko
there is no end (River) 4Gaihj3

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

there is no end (River)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: logements
-