AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -40%
Grosse promo sur la Caméra de surveillance ...
Voir le deal
29.99 €

 awkward silence (curtis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jake Vaughan
Jake Vaughan
la blouse du héros
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 49 ans, il est bien décidé à ne plus compter dès l'année prochaine.
SURNOM : jake en est un.
STATUT : il ne peut pas dire qu'il a choisi le célibat mais le célibat, lui, l'a choisi.
MÉTIER : infirmier, dans l'ombre des médecins mais constamment à la portée des patients.
LOGEMENT : #202 orchid street, redcliffe. il vit seul dans cet appartement depuis de longues années avec son allié de toujours : son chat.
awkward silence (curtis) 7df1e6cbcd8b902e62576d2b395ac94a3bbf9a11
POSTS : 287 POINTS : 2305

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : awkward silence (curtis) 06a8b0342c223091637f189bfd4e033e44816671
leckan my last made me feel like i would never try again but when i saw you, i felt something i never felt. come closer, i'll give you all my love, if you treat me right, i'll give you everything

awkward silence (curtis) 254886e584aa58ec928e5fb759d14ca3
melchior#2 if you ever find yourself stuck in the middle of the sea, i'll sail the world to find you. if you ever find yourself lost in the dark and you can't see, i'll be the light to guide you. you can count on me like one two three, i'll be there

awkward silence (curtis) Tumblr_inline_o5yqf2H9dr1s6az9p_400
frances#2 i know it's never-ever with us, we're not forever. you won't be for me my hallelujah. in the middle of the night did you think i'd be alone waiting patiently for you to come home? i'm not the waiting kind, you can't ruin my mind, i'll find somebody else to call mine


RPs TERMINÉS : chronologie des rps maintenue à jour dans ma fiche de liens.
AVATAR : paul rudd.
CRÉDITS : corvidae (avatar), siren charms (signature), wrickedgifs (gifs), loonywaltz (ubs).
DC : non.
PSEUDO : beaulafolie (momo).
INSCRIT LE : 24/09/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40666-i-can-see-in-your-face-it-was-rough-jake https://www.30yearsstillyoung.com/t40804-you-ve-got-a-friend-in-me-jake https://www.30yearsstillyoung.com/t40788-jake-vaughan#2029134

awkward silence (curtis) Empty
Message(#) Sujet: awkward silence (curtis) awkward silence (curtis) EmptyMer 10 Nov 2021 - 15:18


L’interprétation peut être le pire ennemi de l’homme. Un poète aura l’envie et la facilité de romantiser chaque petite action, peu importe la véritable nature de celles-ci, en se disant que l’auteur les imaginait de la sorte. Quelqu’un qui broie du noir pensera que c’est contre lui, que c’est fait pour le rabaisser plus bas que terre, que c’est forcément négatif. Un croyant dira que c’est le destin, un signe de Dieu. Jake, lui, essaie de relativiser et de toujours se poser les bonnes questions. Pourquoi, comment ? Il tente de faire passer le scientifique avant tout le reste pour avoir à analyser, pas à déchiffrer. La logique n’est pas sa plus grande amie, que ce soit à son travail ou dans sa vie privée. En tant qu’infirmier, il a vite compris qu’il était nécessaire – vital – de ne pas supposer mais d’affirmer. Poser des arguments en béton sur la table et les assumer. Il ne peut pas imaginer que son patient a fait un arrêt cardiaque pour telle ou telle raison, il doit chercher, trouver et éliminer le problème. Pas de place à l’interprétation, ici. Alors pourquoi il y en aurait, ailleurs, hors des murs de l’hôpital ? Il s’est posé cette question il y a des années et a tout fait pour ne pas avoir à y répondre : il va chercher lui-même les réponses quand on refuse de les lui donner. Le concret est tellement plus intéressant à exploiter que le mystère. La sincérité face aux non-dits. Le courage de blesser avec des mots plutôt qu’avec des gestes : autant exposer les cinq vérités d’une personne plutôt qu’être hypocrite. Jake a toujours fonctionné comme ça, oui. Jusqu’à se rendre compte qu’il était pacifiste plus qu’autre chose. Jusqu’à se rendre compte qu’il préférait la défensive à l’offensive. Alors, là, il a laissé place à l’interprétation. Il a donné vie à ses silences pour qu’on le comprenne autrement : quand il ne dit plus rien après une réflexion déplacée, c’est qu’il est vexé. Quand il rigole un peu trop fort à une blague, c’est qu’elle n’était pas vraiment drôle. Quand il refuse de regarder dans les yeux, c’est qu’il a quelque chose à reprocher. Il laisse les autres le plaisir d’interpréter tous ses mouvements en espérant qu’ils excellent dans ce domaine-là. Mais qu’en est-il de lui ? Est-ce qu’il est capable d’y arriver avec les autres ? Si au travail ça n’a toujours pas sa place, il a bien compris qu’il n’a pas le choix ailleurs. La plupart des êtres humains développent un filtre et ne peuvent pas s’empêcher de le développer un peu trop : s’ils ne disent rien, il faut chercher par soi-même. Comme ce soir. Jake est accoudé au bar depuis quelques minutes, une bière dans une main, les yeux rivés sur un homme. Il l’a regardé, lui aussi : c’est pour ça que le regard de Jake n’a plus dérivé ensuite. Il a cru voir un signe de tête mais n’a pas su dire s’il était pour lui ou le barman. Et quand il croise les yeux de ce type, il ne sait pas si son regard veut dire « viens me voir » ou « qu’est-ce que tu veux sale con ». C’est assez dérangeant, assez étrange : c’est là qu’il faut laisser place à l’interprétation et espérer ne pas s’être trompé. Le brun se lève de son tabouret, prend une grande gorgée de sa bière et se rapproche de l’autre homme. Il pose sa boisson à côté de la sienne, tire le tabouret libre à ses côtés et s’y assied. « La prochaine tournée est pour moi. Jake, enchanté. » Il n’essaie pas de le draguer directement. En promettant la tournée qui suit, il sait qu’il va attirer son attention et sa curiosité : les Hommes feraient n’importe quoi pour quelque chose de gratuit.

@Curtis Young :l:


- - i'm not good, i'm not nice, i'm just right

awkward silence (curtis) 9LMamre
awkward silence (curtis) QqLqwzn
awkward silence (curtis) Hod8yO6
awkward silence (curtis) QZss7l7

:gayheart::
 

Revenir en haut Aller en bas
Curtis Young
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Quarante et une années à rire de la vie.
SURNOM : Young Curt, mon premier nom de scène. Curt tout court, ça fonctionne également. Un jour quelqu'un a essayé Curty, mais ça n'a pas été validé.
STATUT : Célibataire, mais j'me soigne.
MÉTIER : Humoriste, acteur, comédien.... Un véritable artiste.
LOGEMENT : Un joli appartement de trois pièces plutôt moderne au #14 de la Victoria Avenue dans le quartier de Redcliffe.
awkward silence (curtis) Bummer-but-okay-andy-samberg
POSTS : 295 POINTS : 435

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : Winston - Shane - Jake - Andhra
RPs EN ATTENTE : Hayden - Joy
AVATAR : Andy Samberg
CRÉDITS : (c) valtrashen
DC : C'est pas prévu. T'façon je sais pas gérer les dc, héhé.
PSEUDO : Dubby
INSCRIT LE : 06/10/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40790-scarlett-johansson-m-a-refile-une-sacree-infection-la-scarlettine-curtis https://www.30yearsstillyoung.com/t40830-never-grow-up-curtis

awkward silence (curtis) Empty
Message(#) Sujet: Re: awkward silence (curtis) awkward silence (curtis) EmptyJeu 18 Nov 2021 - 13:13



@Jake Vaughan

Même si elle n'est pas toujours facile à vivre et à assumer, la vie de célibataire offre une liberté certaine. C'est à la fois beau et triste de se dire qu'en rentrant à la maison, personne ne nous attend, hormis peut-être un animal de compagnie à qui on impose une vie de prisonnier. Les seules responsabilités que l'on porte, ce sont les notres. Ni plus, ni moins. Pas besoin d'aller au supermarché acheter un paquet de couches. Pas besoin de courrir chez le fleuriste avant dix neuf heures pour récupérer un colis. Pas besoin d'accorder une seconde de son temps à quelqu'un d'autre que soi-même. Alors oui, c'est un don et une malédiction. J'ai essayé de vivre autre chose, plusieurs fois, mais mes démons ne me laissent jamais tranquille, me poussant et me forçant à chaque instant à retrouver cette liberté. En est-elle vraiment une ? Je n'en suis pas si certain. Toujours est-il que ce soir, je n'ai pas envie d'être seul à la maison. Le silence d'une maison ou d'un appartement de célibataire est si triste, si anxiogène. Je pourrais appeler une connaissance, un ami, une voisine pour avoir un peu de compagnie, mais cela ne sera pas suffisant. Alors, une fois ma représentation terminée, je prends la direction d'un bar nouveau, dans lequel je n'ai pas l'habitude d'aller. Comme une tentative de casser la routine. Ressentir une autre ambiance, voir de nouveaux visages... C'est grisant.

En entrant dans le batiment, je constate qu'il n'y a pas une foule chauffée à bloc, en pleine effervescence. Remarque, ce n'est pas plus mal. C'est un peu paradoxal de vouloir aller dans un endroit pour voir du monde mais espérer qu'il n'y ait pas trop de monde. De toute façon, mon cerveau est un paradoxe à lui tout seul. Accoudé au bar, sirotant ma boisson, je scrute avec beaucoup d'attention la pièce. A bien y réfléchir, je fais exactement ce que font les gens qui viennent me voir sur scène. Je reste assis, je regarde, j'observe, et parfois je ris. D'autres fois je me dis que cette femme un peu plus loin a vraiment un rire bizarre. D'autres fois je me dis que je n'aurais pas du demander une paille pour mon soda, car j'ai quand même quarante et un ans. Et puis il y a cet homme avec qui nos regards ne cessent de se croiser. Il n'a pas l'air méchant ou bizarre, juste un peu insistant. Les minutes passent, et j'ai comme la sensation qu'à chaque fois que mon attention se porte ailleurs, il est là, à me fixer. Inconsciemment, voilà que je me mets à faire la même chose. Qu'est-ce que j'ai en tête ? Le fixer de la sorte va me permettre de comprendre ses intentions ? Certainement que non, mais ce petit jeu commence à me mettre mal à l'aise. C'est décidé, j'arrête de le regarder. Mes fesses pivotent de quelques centimètres, presque jusqu'à lui tourner le dos. Pourtant, une voix un peu grave vient résonner au creux de mon oreille. Il est là. Jake est là. L'homme vient se présenter à moi, et je sens que je ne suis pas très à l'aise. Quel homme d'une cinquantaine d'années viendrait à la rencontre d'un autre homme de la sorte, sans véritable raison ? Et surtout pourquoi lui payer un verre ? C'est étrange, c'est comme s'il me manquait une donnée, une information. En attendant d'en savoir plus et pour éviter tout conflit, j'entre dans son jeu. Curtis, enchanté également. Vient le moment gênant où il faut faire la conversation. Après tout, je n'étais pas venu pour ça à la base ? Voir du monde, parler à des gens ? Oui c'était le plan, jusqu'à ce qu'un homme bizarre vienne m'aborder. C'est toujours comme ça dans ce bar, les gens en abordent d'autres sans raison particulière, juste pour le plaisir ? C'est la première fois que je viens ici, je n'ai pas encore tout les codes.


Never grow up
« You are my fire, the one desire. Believe when I say I want it that way. But we are two worlds apart, can't reach to your heart. When you say that I want it that way. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Jake Vaughan
Jake Vaughan
la blouse du héros
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 49 ans, il est bien décidé à ne plus compter dès l'année prochaine.
SURNOM : jake en est un.
STATUT : il ne peut pas dire qu'il a choisi le célibat mais le célibat, lui, l'a choisi.
MÉTIER : infirmier, dans l'ombre des médecins mais constamment à la portée des patients.
LOGEMENT : #202 orchid street, redcliffe. il vit seul dans cet appartement depuis de longues années avec son allié de toujours : son chat.
awkward silence (curtis) 7df1e6cbcd8b902e62576d2b395ac94a3bbf9a11
POSTS : 287 POINTS : 2305

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : awkward silence (curtis) 06a8b0342c223091637f189bfd4e033e44816671
leckan my last made me feel like i would never try again but when i saw you, i felt something i never felt. come closer, i'll give you all my love, if you treat me right, i'll give you everything

awkward silence (curtis) 254886e584aa58ec928e5fb759d14ca3
melchior#2 if you ever find yourself stuck in the middle of the sea, i'll sail the world to find you. if you ever find yourself lost in the dark and you can't see, i'll be the light to guide you. you can count on me like one two three, i'll be there

awkward silence (curtis) Tumblr_inline_o5yqf2H9dr1s6az9p_400
frances#2 i know it's never-ever with us, we're not forever. you won't be for me my hallelujah. in the middle of the night did you think i'd be alone waiting patiently for you to come home? i'm not the waiting kind, you can't ruin my mind, i'll find somebody else to call mine


RPs TERMINÉS : chronologie des rps maintenue à jour dans ma fiche de liens.
AVATAR : paul rudd.
CRÉDITS : corvidae (avatar), siren charms (signature), wrickedgifs (gifs), loonywaltz (ubs).
DC : non.
PSEUDO : beaulafolie (momo).
INSCRIT LE : 24/09/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40666-i-can-see-in-your-face-it-was-rough-jake https://www.30yearsstillyoung.com/t40804-you-ve-got-a-friend-in-me-jake https://www.30yearsstillyoung.com/t40788-jake-vaughan#2029134

awkward silence (curtis) Empty
Message(#) Sujet: Re: awkward silence (curtis) awkward silence (curtis) EmptyLun 22 Nov 2021 - 14:40


« Curtis, enchanté également. » Jake essaie de retenir le prénom immédiatement. Ça lui est déjà arrivé plus d’une fois d’oublier comment s’appelle la personne avec qui il discute. À chaque fois, il trouve une pirouette à la dernière minute pour qu’on le lui rappelle sans qu’il ait à demander une seconde fois. Ça ne sera pas le cas aujourd’hui : Curtis, Curtis, Curtis. Il se l’est répété suffisamment de fois dans son crâne pour que l’information ne s’envole pas. « C’est toujours comme ça dans ce bar, les gens en abordent d’autres sans raison particulière, juste pour le plaisir ? C’est la première fois que je viens ici, je n’ai pas encore tout les codes. » Jake fronce les sourcils. Apparemment, ses intentions n’ont pas été claires. Ou alors, il essaie de faire de l’humour ? À ce moment-là, il ne se dit pas encore qu’il y a un énorme quiproquo et qu’ils n’ont pas du tout les mêmes attentes. Alors, il hausse ses épaules, après avoir regardé autour de lui. « Je ne sais pas comment les autres fonctionnent. » Il dit, honnête. « Je ne viens pas ici très souvent… Peut-être que ça marche comme ça, oui. Après tout, quand on vient dans un bar seul, c’est en général pour faire des rencontres. » Seuls les hommes avec le nez rougi et des verres qui s’entassent devant eux viennent pour ne pas être dérangés. Mais Curtis, lui, ne semble pas être de cette catégorie-là. Il fait un signe au barman qui se rapproche d’eux. « Qu’est-ce que vous prenez ? » Il lui demande. Il ajoute une bière à la commande et puis se tourne sur son tabouret pour lui faire face, le regarder un peu mieux, essayer de comprendre s’il peut y avoir une quelconque alchimie entre eux. « Qu’est-ce que vous faites dans la vie ? » Connaître le métier d’une personne aide à la connaître davantage, d’après Jake. Si la personne aime ce qu’elle fait, ça donne des détails sur sa personnalité : un mécanicien n’aura, logiquement, pas la même manière d’aborder les gens qu’un médecin. C’est pour ça que bon nombre de ses amis sont des médecins à l’hôpital, d’après l’infirmier. Ça, ou parce qu’il y passe plus de temps qu’à son propre domicile – mais ne lui dites pas, il risquerait d’être de mauvaise foi. « Je travaille à l’hôpital, personnellement. Je ne vous avais jamais vu dans le coin, vous êtes nouveau en ville ? » Brisbane est une grande ville et Jake n’a pas la prétention d’en connaître tous ses habitants. Mais il a la sensation qu’il vient d’arriver : il n’avait jamais mis les pieds dans ce bar auparavant, alors que celui-ci est assez connu dans le quartier. Il espère que sa supposition est bonne, ça peut les orienter sur un sujet de discussion en particulier, s’il décide de lui parler d’où il vient – s’il ne se trompe pas, déjà.

@Curtis Young :l:


- - i'm not good, i'm not nice, i'm just right

awkward silence (curtis) 9LMamre
awkward silence (curtis) QqLqwzn
awkward silence (curtis) Hod8yO6
awkward silence (curtis) QZss7l7

:gayheart::
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

awkward silence (curtis) Empty
Message(#) Sujet: Re: awkward silence (curtis) awkward silence (curtis) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

awkward silence (curtis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-