AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -50%
-50% sur les Ecouteurs avec réduction de bruit ...
Voir le deal
134.99 €

 Love at first sight ※ EDDON 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Halston Hargreeves
Halston Hargreeves
la bonne fée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 printemps {28.08}
SURNOM : Halsie, Hal
STATUT : En couple avec son danseur favori, s'incruste de plus en plus chez lui
MÉTIER : Agente de stars chez Shining Stars Agency, jamais très loin de ses protégés
LOGEMENT : 232 princess street ~ Logan City
Love at first sight ※ EDDON 10 Ed2a2c82c65ee862fb8f4d2037dc037aeb91bd72
POSTS : 2900 POINTS : 2380

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
RPs EN COURS : {6/5} Michaela - Maisie - Eddon #8 - Birthday - Callie & Eddie - Eddon #10 (FB)

Love at first sight ※ EDDON 10 Cl4uFgcH_o
NOLSTON (scénario) We used to be giants, when did we stop ? The hope and the hurt has lived inside of me but there’s gold in the dirt, I never took the time to see.

Love at first sight ※ EDDON 10 53bvWI2V_o
EDDON ※ You can close your eyes to the things you don't want to see, but you can't close your heart to the things you don't want to feel.

Love at first sight ※ EDDON 10 QuCoEb7n_o
HALSIA (scénario) She is a friend of my mind. She gather me, man. The pieces I am, she gather them and give them back to me in all the right order.
RPs EN ATTENTE : James #2 - Eddon #UA 2
AVATAR : Felicity Jones
CRÉDITS : eternel.love (avatar) Loony Waltz (userbars) mapartche (dessin)
DC : Mitsuko la star déchue & Vladilena la tornade
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34768-halston-burn-across-the-sky https://www.30yearsstillyoung.com/t38555-what-chaos-is-imaginary#1880260 https://www.30yearsstillyoung.com/t38585-halston-hargreeves https://www.30yearsstillyoung.com/t39123-halston-hargreeves#1924091

Love at first sight ※ EDDON 10 Empty
Message(#) Sujet: Love at first sight ※ EDDON 10 Love at first sight ※ EDDON 10 EmptyJeu 11 Nov 2021 - 10:00



Love at first sight



When I first meet you, I never realized
how much you would end up meaning to me

@Eddie Yang & Halston Hargreeves

Un an, cela faisait un an qu’elle avait quitté son pays natal. Elle avait retrouvé son nom de jeune fille depuis un peu moins de temps, chose à laquelle elle avait dû s’acclimater de nouveau, après avoir porté le nom Waterford pendant cinq ans. Cela avait été plus difficile qu’elle ne l’avait imaginé, lors de ses premières prises de rendez-vous à Brisbane, elle se rendait compte qu’elle devait se corriger car elle ne donnait pas le bon nom du premier coup, comme si elle souffrait d’amnésie passagère. Elle n’aimait pas se faire appeler de nouveau mademoiselle, malgré un effet rajeunissant indéniable, elle n’hésitait pas à demander à ce qu’on l’appelle Mme Hargreeves. C’était idiot, mais cela lui donnait l’impression d’être plus prise au sérieux, encore plus maintenant qu’elle vivait dans un endroit où elle n’était plus du tout associée à son géniteur. La brune était heureuse que la chaîne hôtelière n’ait jamais eu le moindre établissement en Océanie, ne plus être considérée comme une fille à papa lui faisait le plus grand bien. La fondatrice de l’agence de stars pour laquelle elle travaillait à présent, ne s’était concentrée que sur ses précédentes réussites, elle n’avait pas pris en compte son passage à vide. Elle savait pertinemment que cela était imputable à son ex, elle n’en avait donc pas tenu compte, elle était bien plus humaine qu’elle n’en avait l’air sous ses airs sévères qui lui avaient donné l’impression de travailler pour Miranda Priestly. Être traitée de manière si humaine, lui confirmait qu’elle avait fait le bon choix professionnellement, même si elle avait encore des doutes sur le reste. Elle l’aimait beaucoup, sa nouvelle maison à Logan City, mais celle-ci manquait cruellement d’âme, elle pensait sûrement ainsi parce qu’elle n’y avait rien vécu de particulièrement marquant. Halston n’arrivait pas à s’y sentir chez elle, alors qu’elle était pourtant celle qui y passait le plus de temps, sa colocataire s’y rendait de moins en moins souvent au fil du temps. Paradoxalement, les touches qu’elle avait ajouté pour s’aider à parvenir à la considérer comme son logement, ne faisaient que de lui rappeler qu’elle n’était pas chez elle et ce dès l’entrée. Avait-elle bien fait d’accrocher des photographies d’elle et de ses anciennes plus grandes stars, qu’elle ne pouvait pas manquer à chaque fois qu’elle rentrait chez elle ? Elle avait plusieurs fois songé à les retirer, avant de finalement se dire qu’elle ferait mieux de chercher à en avoir de nouvelles à afficher, avec des célébrités locales. Tous ces mois passés à la Shining Stars Agency commençaient à porter leurs fruits, son nom était de plus en plus connu sur les plateaux, les nouveaux arrivants n’hésitaient plus à la demander elle en particulier, une preuve réjouissante qu’elle faisait du bon travail.
 
Aujourd’hui, elle devait enfiler sa casquette de débusqueuse de talent, n’ayant pas réussi à trouver de personne correspondant à ce qu’elle recherchait dans ses poulains. Elle devait trouver un jeune homme doué en danse, elle avait donc jugé qu’il n’y aurait rien de mieux qu’entreprendre une recherche de danseurs professionnels pour ça. L’agente de stars s’était attardée sur un groupe composé de cinq personnes en particulier, les Insane Boyz, dont elle avait pu voir plusieurs vidéos sur Instagram. Ils avaient des profils très différents, l’un d’entre eux sortait du lot à ses yeux. Eddie, ses yeux étaient toujours à sa recherche, il dansait d’une manière si naturelle, si fluide que cela paraissait être un jeu d’enfant, mais elle était consciente qu’en réalité tant de maîtrise demandait beaucoup de rigueur. Il y avait une raison moins professionnelle qui pouvait expliquer cette préférence, même si elle pourrait se cacher derrière la superficialité dont souffrait le monde du cinéma pour le justifier, elle le trouvait magnifique. Il ne pouvait que correspondre au rôle, il n’était pas possible que l’on soit en désaccord pour elle là-dessus, même si elle ne connaissait aucunement son niveau d’acting, ce n’était qu’un petit personnage qui ne nécessitait pas énormément d’expérience. Il devait surtout briller sur scène, elle allait donc vérifier d’elle-même s’il méritait bien son titre de leader. Eddie devait donner une représentation au théâtre Northlight ce mercredi soir, elle avait décidé que celle-ci serait l’occasion idéale de le voir pour la première fois. Halston retira la tenue qu’elle avait portée pour travailler toute la journée, qui était bien trop professionnelle pour une telle soirée. Elle l’avait laissé tombée pour une robe violine et une petite veste noire. La Hargreeves renforça le maquillage de ses yeux, qui s’était quelque peu estompé et opta pour le naturel concernant sa chevelure, qu’elle n’attachera pas. L’agente de stars se demandait si son regard ressortirait suffisamment dans une salle de spectacle ou même à l’extérieur, elle avait fini par intégrer que celui-ci était une de ses armes et elle n’hésitait plus à s’en servir. L’heure tant attendue approchait, elle n’avait plus de temps à perdre devant son miroir si elle voulait dénicher l’une de meilleures places. Alors qu’elle s’apprêtait à sortir, elle croisa sa colocataire qui lui demanda si elle s’était apprêtée comme de cette façon pour un rencard, une question qui la fit rire doucement. « C’est presque tout comme, j’ai un numéro de charme à effectuer. » Dit-elle en accompagnant sa phrase d’un clin d’œil. Elle savait qu’elle la menait sur une mauvaise piste avec une telle réponse, mais pour une fois elle trouvait cela plutôt amusant.
 
L’endroit où elle devait se rendre se trouvait non loin de son domicile, mais elle ne s’y était jamais rendue. Halston ne connaissait pas très bien son quartier, elle n’avait jamais vraiment prise la peine de le visiter, lui préférant largement le centre-ville. Il y avait pourtant de jolis recoins à observer, notamment un pont qu’elle se contentait de traverser brièvement en voiture. Elle se dit qu’un jour elle en prendra le temps, mais pas ce soir. L’agente de stars cru comprendre qu’elle était peut-être arrivée un peu tôt, de nombreuses places de stationnement étant encore libres, mais elle ne s’en plaindra pas. Elle espérait presque avoir la chance de voir le danseur pénétrer dans la bâtisse, mais il était probablement déjà à l’intérieur. La brune profita de cette avance pour consulter ses messages, elle remarqua celui de la rouquine, qui était visiblement sur sa faim puisqu’elle lui réclamait des détails. Halston savait que si elle ne lui répondait pas dans les prochaines minutes, celle-ci la bombarderait de sms, alors elle lui parla simplement de routine en lui disant qu’elle était à la recherche d’un nouvel acteur. Elle quitta son véhicule et se dirigea lentement vers le guichet, avant de contempler quelque peu les lieux. Alors qu’elle s’apprêtait à entrer dans la salle de spectacle, son téléphone sonna, elle accepta l’appel tout en se dirigeant malgré tout vers les sièges, pour s’assurer d’avoir une place en plein milieu au premier rang. Il s’agissait de son petit-frère, avec lequel elle avait habituellement du mal à décrocher, mais ce soir elle fit une exception en lui demandant de rappeler le lendemain. La salle se remplissait au fur et à mesure, elle profita que le show n’ait pas encore commencé pour contempler les alentours, avant de regarder de nouveau devant elle, lorsque les rideaux commencèrent à s’ouvrir. Plusieurs silhouettes étaient de dos, mais elle était prête à parier que celle-ci qui se trouvait devant elle appartenait à sa cible. Eddie confirma rapidement son identité en se tournant vers les spectateurs. Son regard croisa le sien, l’espace de quelques secondes seulement, mais suffisamment de temps pour provoquer une drôle de réaction dans son corps, comme si celui-ci venait d’être traversé par de l’électricité. Elle n’arrivait pas à mettre un seul mot sur ce qu’elle venait de ressentir, comme si elle en avait totalement oublié la signification. L’agente de stars se retrouva hypnotisée par le danseur, qu’elle observait inlassablement bouger avec une énergie débordante. Il était encore mieux que ce qu’elle avait pu imaginer, elle ne regrettait pas une seule seconde d’être venue le voir en personne. Il était plus que limpide qu’elle devait absolument réussir à entrer en contact avec lui ce soir, coûte que coûte. Après de chaleureux applaudissements, elle attendit sagement de pouvoir se frayer un chemin jusqu’à la sortie.
 
Elle avait rejoint l’extérieur, elle avait remarqué par où le personnel du théâtre sortait et elle s’était dite qu’il sortirait sûrement par là lui aussi. Halston espérait qu’il n’allait pas mettre trop de temps à pointer le bout de son nez, jusqu’à ce qu’elle n’aperçoive plusieurs visages qui lui étaient familiers. Si elle ne se trompait, il s’agissait des autres membres de son groupe, il était donc fort à parier qu’il n’allait pas tarder à les rejoindre. Cependant, cela allait rendre son abordage plus compliqué que si elle s’était retrouvée seule à seule avec lui, elle espérait que cela n’allait pas provoquer de problèmes dans cette bande, qui avait l’air soudée depuis de nombreuses années, de ce qu’elle avait pu comprendre de leurs différentes publications. L’agente de stars avait peut-être un peu trop regardé dans leur direction, elle avait été remarquée par l’un d’entre eux, qui s’avança vers elle. Il s’agissait d’un grand brun qui dégageait une forte assurance, comme elle n’en avait rarement vu. « Bonsoir mademoiselle, je peux vous aider ? » Halston ne trouva même pas la force de le corriger, elle se retrouva bêtement intimidée par cet homme alors qu’elle ne devrait pas, elle était plus âgée que lui, après tout. « Bonsoir. Hmm j’attendais juste Eddie. » Elle donnerait presque l’impression qu’elle le connaissait déjà, mais si c’était le cas elle ne serait pas plantée devant le théâtre, à l’attendre impatiemment. « Vous en êtes sûre ? Quoique vous cherchiez, je peux sûrement faire l’affaire. » Est-ce qu’il était en train de flirter avec elle là ? Non elle devait mal interpréter ses paroles. Elle était gênée qu’il lui cache toute visibilité, elle espérait qu’il n’allait pas la priver de croiser le danseur. « Oui j’en suis sûre je veux vraiment voir Eddie. » Alors s’il te plaît ne tarde pas trop, je ne veux pas qu’il me tienne la jambe toute la soirée. Elle ne connaissait que trop bien ce genre d’homme, qui n’était pas prêt à baisser les bras, même en sachant qu’il n’était pas l’élu, il lui dirait qu'il n'était pas jaloux, de toute façon.


Revenir en haut Aller en bas
Eddie Yang
Eddie Yang
les rythmes endiablés
Voir le profil de l'utilisateur
Love at first sight ※ EDDON 10 7vHkInU ÂGE : 25 ans (18.04.1996) et encore très loin de l'âge de raison
SURNOM : juste Eddie. oppa (오빠) par sa sœur et hyung (형) par son cousin, ses collègues préfèrent quant à eux l'appeler le traitre
STATUT : il était son protégé, aujourd'hui elle possède un double de ses clés et une place de choix dans son coeur
MÉTIER : danseur et chorégraphe au sein de la Northlight Company, mis au repos forcé après une opération du genou et une blessure négligée
LOGEMENT : un petit appartement qu'il occupe seul avec ses chats au #109 Hughton Avenue, à Redcliffe
Love at first sight ※ EDDON 10 Aa1Vqka
POSTS : 3044 POINTS : 2645

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : (intj-a) né à Sydney de parents coréens, originaire de Daegu en Corée du Sud ☆ a déménagé à Brisbane vers ses dix ans ☆ coréen de sang mais australien de cœur ☆ une petite sœur qu'il surprotège et des parents exigeants dont il a brisé toutes les attentes ☆ membre et leader d'un groupe de danse underground ☆ gaga de ses trois chats, seuls colocataires qu'il tolère ☆ traine une sale réputation dans la compagnie où il travaille car très opportuniste ☆ mène une vie à cent à l'heure entre la danse et la moto, quitte à brûler la chandelle par les deux bouts.
RPs EN COURS :
Love at first sight ※ EDDON 10 O1o1nEs
CALLIE #3yang² ~ 여동생 › From the day of the universe’s creation and beyond. Trough the infinite centuries and beyond. In the previous life and maybe the next too, we’re eternally together. ☆ 12

Love at first sight ※ EDDON 10 72QYHJd
EDDON #8#10 (fb)give me that rush › I'm full of problems, love sick. No way to go, I'm a loser in this game. Save me, take my hand, take all of me. Please use me like a drug. ☆ 12345679 (ua)

Love at first sight ※ EDDON 10 Kr0Zk6a
EDEA(scénario) the angel on my shoulder › You shined on me when I didn't even know myself, I couldn't say anything else but thank you. With you, who has taken my hand, I can shout of a bigger dream than before.

Love at first sight ※ EDDON 10 RhyaCfe
NICKY #1the painful reflection › You want to breathe, you hate this night. You want to wake up, you hate this dream. I could make it better, I could hold you tighter on that long road because within this pitch black darkness you are shining so brightly.

Love at first sight ※ EDDON 10 DaUl2BP
ALEDDIE #1bitterness of the past › That yellow moon teases me, that I can’t have you. "But you’re only a rough beast." If you’re going to say that kind of thing, get lost. If you need me, change me.

Love at first sight ※ EDDON 10 W32tXNz
DIEDDIE #3the unspoken truth › You say I’m unfamiliar, changed from the one you used to love. You say I’m not myself, not the one you knew so well. I'm so sorry for this fake love. ☆ 12

Love at first sight ※ EDDON 10 PPJ9ikW
EBBY #2feel free to tease me › If you're lonely and need a friend, and troubles seem like they never end, just remember you're not alone. Girl, you've got a friend in me. ☆ 1

Love at first sight ※ EDDON 10 3HDuUZw
INSANE BOYZ(préliens) this is our own game › We just keep making and improving because we're one of a kind. No one can copy us, from the start it's been all ours.


RPs EN ATTENTE :
Love at first sight ※ EDDON 10 Qn8a

(diego, maverick, nicky, james)


RPs TERMINÉS : (2021) dani #1channing #1bennettdani #2eddon #1penny #1channing #2abellilycallie x daniclémentdani #3ilariacallie #1diego #1inaya #1eddon #2eddon #3eddon #4kaneddieeddon #5inaya #2eleonorpenny #2diego #2mika #1ashernicolecallie #2eddon #6gaby #1eddon #7diego #3eddon #9 (ua)nicky #1

fête des voisins ~ chez eddiechez jameschez elia, primrose et adelechez danichez lilychez gaby

dimension slasher ~ 3.01 james #3 › 3.02 nicky #2 › 3.03 channing #3

rp abandonnés:
 


AVATAR : lee know 리노 (minho)
CRÉDITS : @homemade (avatar) + @loonywaltz (userbars) + homemade & @leeknows (gifs) + la talentueuse @mapartche (adorable dessin)
DC : not yet
PSEUDO : ladyfame (clémence)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35663-maniac-on-the-floor-eddie https://www.30yearsstillyoung.com/t35845-eddie-stand-up-and-show-your-skills https://www.30yearsstillyoung.com/t35869-eddie-yang https://www.30yearsstillyoung.com/t35870-eddie-yang https://www.pinterest.fr/ladyfamee

Love at first sight ※ EDDON 10 Empty
Message(#) Sujet: Re: Love at first sight ※ EDDON 10 Love at first sight ※ EDDON 10 EmptyDim 14 Nov 2021 - 17:30




Hello Stranger, I keep being drawn to you
Growing closer to you without a single thought
I’m curious, more and more and more as time passes
Why am I like this? Who are you to do this to me?


Le trac du grand soir, Eddie le connait bien et l’apprivoise aussi de mieux en mieux. À ses débuts il montait toujours sur scène avec la boule au ventre et la confrontation avec le public le faisait se sentir tout petit, mais cinq ans après son entrée à la Northlight et ses premiers pas sur les planches du Southern Cross Theater il n’a plus peur de rien. Savoir qu’on lui fait confiance lui permet de se faire lui-même confiance, et être passé de danseur backup à danseur de premier plan en à peine deux ans prouve bien que l’on croit en lui et qu’on ne rechigne pas à lui donner de l’importance dans un spectacle. Eddie n’a jamais voulu danser pour être vu, ce n’est pas ce qui l’a attiré dans ce milieu car beaucoup de danseurs ne se retrouveront jamais sur le devant de la scène. Ce qu’il voulait lui c’est partager sa passion et suivre les pas des artistes qui l’ont inspiré, être le centre de l’attention il n’en rêvait pas et pourtant aujourd’hui il n’hésite pas à en jouer. Puisqu’on mise sur lui et qu’on lui offre la lumière, il ne voit pas pourquoi il choisirait de rester dans l’ombre. Ses ambitions n’ont fait qu’accroitre ces dernières années avec la considération toujours plus grande qu’on lui portait, il sait de quoi il est parti et ne l’oubliera pas mais ce qu’il ne sait pas, en revanche, c’est jusqu’où son ascension le mènera. Car Eddie ne se met aucune barrière, il ne comprend pas ceux qui se contentent de ce qu’on leur donne quand il y a toujours tellement plus à aller chercher, tout autour. Il n’a par exemple jamais voulu choisir entre son groupe et sa carrière solo, et conjuguera les deux aussi longtemps qu’il le pourra car à ses yeux l’un ne va pas sans l’autre. Les représentations au théâtre d’un côté et les concours de l’autre, sans oublier ces cours qu’il dispense aussi à son studio depuis un an, rien qu’en tant que danseur il mène déjà trois vies. Être exclusif ne l’intéresse pas, il ne ferait même jamais un tel cadeau à sa compagnie compte tenu de la réputation qu’on lui a faite ici et pourtant il leur doit tout, ce sont eux les premiers à lui avoir donné sa chance quand il n’avait encore rien prouvé. Eddie n’est pas ingrat mais si on lui demande il dira qu’il s’est surtout forgé seul, car après tout pour en arriver là il n’a pas économisé ses efforts et cette grande rigueur qu’il s’impose depuis plus de dix ans est la base de tout. Sans elle il ne serait rien, il n’est pas devenu danseur professionnel parce qu’on a bien voulu de lui dans ce rôle mais parce qu’il a investi ce qu’il fallait pour rendre ça possible. Son énergie, son temps et renoncé à sa vie amoureuse en prime, des années de travail acharné et de sacrifices pour être aujourd’hui en tête d’affiche du spectacle que tout le monde attend. Certains diront que c’est trop cher payé mais lui ne regrette rien, pas alors qu’il a déjà presque tout ce qu’il convoitait à un âge ou d’autres n’ont bien souvent pas la moitié de ses accomplissements à leur actif.

Avant une grande représentation le rituel est toujours le même, une bonne préparation couplée à une bonne hygiène de vie sont de mise pour tout performeur. Eddie n’a jamais été le plus raisonnable de ses pairs mais à l’approche d’une première il ne néglige pas ces bonnes habitudes à adopter, parmi lesquelles une bonne alimentation, bien sûr, mais aussi une bonne quantité de sommeil pour une récupération optimale. La préparation avant un spectacle ne saurait être complète sans ça et se ressentirait vraiment sur les performances le jour J, au même titre que l’échauffement à ne surtout pas contourner avant la montée sur scène. C’est ainsi que l’on évite les blessures, cauchemar de tous les danseurs. Eddie n’a encore jamais affronté de blessure suffisamment grave qui l’ait déjà empêché de danser mais il mentirait s’il disait qu’il ne prend pas certains risques, parfois. Il est celui qui se ménage le moins sur scène, connu pour l’intensité de sa danse et pour enchainer les tableaux plus vite que son ombre. Il tient le rythme pour le moment, mais il n’est pas à l’abri de s’user avant l’heure et ça, ce n’est pas du tout enviable quand on sait qu’un danseur ne peut déjà pas espérer une très longue carrière. Le spectacle de ce soir est le résultat de longs mois de travail et d’innombrables répétitions censées porter leurs fruits, les attentes du public sont grandes car le théâtre a beaucoup communiqué sur l’événement. L’opéra rock Andromedae réunit un grand nombre d’artistes parmi lesquels des chanteurs, des danseurs et certains même cumulant les deux casquettes. Ce qui n’est pas le cas d’Eddie, qui refuse toujours de prendre le moindre cours de chant pour une raison simple : il préfère exceller dans ce qu’il connait déjà, quitte à n’avoir qu’une seule corde à son arc. Et chanter n’est de toute façon pas ce qu’on attend de lui, c’est sur sa présence scénique que mise sa compagnie. Il doit honorer un solo stage d’une minute trente tout à l’heure avant d’être rejoint par les autres danseurs de la troupe alors Eddie ne peut pas se rater, surtout pas en sachant que de grands professionnels se trouveront dans la salle. Leurs yeux seront rivés sur la scène et scruteront le moindre pas, la pression monte donc sérieusement à quelques minutes du lever de rideau. Eddie effectue ses exercices de relaxation comme il en a l’habitude et dans ces moments-là il est imperturbable, rien ne saurait l’ébranler et c’est aussi pour lui l’occasion de refaire dans sa tête toute la chorégraphie pour l’imprimer une ultime fois. Il la connait évidemment par cœur après l’avoir maintes fois répétée mais la mémoire procédurale se doit d’être entretenue quand tous les automatismes reposent sur celle-ci.

Sa tenue de scène ajustée au corps Eddie peut maintenant passer entre les mains de celle qu’il considère comme une magicienne entre ces murs, car avec Vera la plus mauvaise mine est effacée en un claquement de doigts pour révéler un teint radieux. Il lui fait confiance, pas comme à l’ancienne maquilleuse qui ne respectait pas sa carnation et utilisait des produits souvent une à deux teintes trop claires pour lui. Eddie demande de toute façon le minimum pour être juste à son avantage aux yeux du public, il n’a pas d’imperfections à cacher ni de cernes trop marquées ce qui rend la tâche plutôt simple avec lui. Ses passages par la loge maquillage peuvent pourtant s’éterniser car Vera a l’échange facile, et Eddie est assez à l’aise pour se confier à elle sachant qu’elle fait partie des rares personnes restées neutres suite à ces histoires de trahison qui ont entaché son image au sein de la compagnie. Vera ne l’a jamais jugé, elle n’a pris parti pour personne mais son regard, lui, n’a pas changé et c’est tout ce qui compte pour Eddie. De savoir que certains restent quand même à leur place et ne se mêlent pas d’histoires ne regardant finalement que son ancien binôme et lui, il avait fini par croire que la Northlight n’était composée que de commères mais de toute évidence, il se trompait. « Tes parents seront là ce soir ? » Vera connait ses points sensibles mais ici elle veut bien faire, il n’en doute pas. Eddie relève alors la tête pour rencontrer le regard de la maquilleuse dans le miroir, et c’est d’une voix résignée qu’il lui répond. « Non. Ni ce soir, ni jamais. » Ils sont au courant depuis longtemps pour ce spectacle et savent aussi très bien ce qu’il représente pour leur fils, mais Eddie a abandonné l’idée de les voir un jour faire le déplacement pour ça. Il n’espère plus les voir dans le public de ce spectacle ou d’un autre, sa mère n’acceptera probablement jamais son choix de carrière très éloigné des ambitions qu’elle avait pour lui et son père se demande encore quel avenir il peut avoir là-dedans. Un saltimbanque, c’est bien ce qu’il est pour eux, ils ne veulent pas entendre parler de danseur professionnel ni considérer à quel point il bosse dur pour concrétiser son rêve d’adolescent. Cette lubie qui devait lui passer au bout d’un mois est toujours là et il en a même fait une passion, Eddie a beau leur avoir prouvé que la danse n’était pas qu’un caprice ils refusent toujours de le prendre au sérieux et c’est blessant, mais s’il s’y est fait. C’est forcément moins vendeur que le brillant parcours de sa petite sœur, qui ne sera pas non plus présente ce soir puisque Callie se trouve à Séoul pour ses études et ne peut pas se permettre un retour au bercail, même bref, à cette période de l’année. Quant à Drea elle est en voyage comme beaucoup trop souvent et c’est un autre soutien dont il devra se passer, l’un des plus importants. Alexis serait venue elle, mais Alexis n’est plus là depuis longtemps. Eddie peut néanmoins compter sur la fidélité de ses vieux compagnons de danse, ceux qui l’ont connu bien avant ses débuts sur la scène du Southern Cross Theater. Les gars de son groupe seront là, ils n’ont pas hésité à prendre leurs places et le fait qu’ils le soutiennent dans ses projets personnels parallèlement à leur bande est juste la plus belle preuve d’amitié qu’ils pouvaient tous lui faire. Insane Boyz c’est une sacrée histoire qui dure depuis dix ans et dont ils écrivent encore les pages aujourd’hui, tous les cinq. Alors à côté de ça Eddie ne voit pas pourquoi il se morfondrait sur l’absence de ses parents, qui n’ont à l’inverse jamais cru en lui et trouveront toujours mieux à faire que de venir admirer leur fils dans ce qu’il aime le plus faire au monde. Car qu’il soit heureux dans ce qu’il fait, visiblement, ça ne compte pas. « Tu vas danser pour qui alors ? » Cette question il n’a pas besoin de l’étudier longuement, la réponse lui vient comme une évidence parce que sa force ce soir il la puisera dans le public venu l’acclamer, un public parmi lequel quatre regards en particulier le porteront. « Pour mes frères. » Sur ces mots Eddie s’accorde un ultime coup de peigne, ses cheveux sont laqués sans trop l’être et à présent le voilà prêt. Paré et échauffé il n’a plus qu’à attendre le signal, qui ne tarde pas à leur être donné. « En scène, tout le monde ! Et merde à tous. » Charles n’est jamais bien loin pour motiver ses troupes, la trentaine d’artistes retrouvent alors leur place attitrée et Eddie ne peut que sentir l’adrénaline monter en lui alors qu’il sait qu’il ouvrira la danse. Il est serein avant que les lumières ne s’éteignent, dos au rideau et la fièvre au corps, prêt à embraser la scène.

La communion avec le public a lieu, le show passionne comme en témoignent ces yeux extasiés et ces sourires enchantés dont Eddie se nourrit tout au long de sa performance. Car regarder son public est essentiel, même si ce sont d’illustres inconnus face à lui les réactions les plus vives lui procurent un boost d’énergie et lui donnent l’envie de ne jamais s’arrêter. Pourtant tout a une fin et lorsque arrive le tomber de rideau les applaudissements parlent d’eux-mêmes, c’est un triomphe. Ces applaudissements, ce sont la plus belle récompense d’un artiste pour la peine qu'il s’est donné. Quand un spectacle se termine Eddie en redemande toujours car c’est son moment, c’est là qu’il sait qu’il a bien fait son boulot et que les spectateurs ont bien reçu ce qu’il a donné. Il ne pourrait pas finir une prestation dans le silence ou face à une salle vide, c’est beaucoup trop stimulant et gratifiant, et c’est aussi ce qui lui fait dire qu’il est fait pour ça. La première est donc une réussite, seize autres représentations suivront mais pour ce soir Eddie est libre. Il quitte ses habits de lumière et retrouve des vêtements plus décontractés qui sont toujours très agréables à enfiler après avoir longuement transpiré dans des costumes la plupart du temps près du corps, et alors qu’il se demande s'il rentrera seul ses camarades d’Insane Boyz lui font la surprise de l’attendre à la sortie. Les félicitations s’enchainent d’un membre à l’autre et Eddie exprime sa reconnaissance quant au fait qu'ils aient tous les quatre répondu présents. « Pour fêter ça on pourrait se faire une bouffe. » lance Mike qui n’est pas le plus gros mangeur de leur petite bande pour rien et le prouve encore ce soir. « Grave, tu nous invites Eddie ? Tu es l’homme de la soirée après tout. » Venant de Cole c’est tout sauf surprenant, il reconnait bien là son côté intéressé et encore, il n’a rien vu. Le groupe se met à parler danse et la question de la présence de chacun au prochain concours attendant leur participation se pose, Eddie n’étant pas certain de pouvoir se libérer ce jour-là. Il fera de son mieux, comme d’habitude, mais il n’est plus tout à fait aussi disponible qu’avant avec ses projets pullulant de toutes parts à la Northlight. C’est très précisément là que Cole s’éclipse sous leurs yeux médusés, il semble avoir remarqué quelque chose ou plutôt quelqu’un et c’est comme si d’un coup tout cet échange passait à la trappe pour le grand brun. « Cole ? Tu glandes quoi ? » questionne Mike d’un air grave tout en s’avançant vers lui car l’ainé de la bande ne supporte pas qu’on parte au beau milieu d’une discussion et sans s’en justifier, encore moins quand il est en train de parler. « Celui-là je te jure, il- » débute Eddie en réduisant à son tour la distance avec le brun, juste avant que ses yeux se posent sur une jeune femme à laquelle Cole semble accorder toute son attention désormais. « Oh, bonsoir. » Une charmante brune aux yeux d’un vert très clair, il comprend mieux en la voyant que Cole a certainement préféré partir dragouiller plutôt que continuer de parler boulot avec eux. Eddie ne trouve plus vraiment ses mots à cet instant, il ne s’en souvient pas mais il a croisé le regard de cette femme pendant qu’il dansait. Elle était au premier rang, et elle n’avait d’yeux que pour lui. À son tour Wesley les rejoint en trainant des pieds. « Cole t’es chiant, on parlait de notre prochain concours et toi tu pars comme ça. » déplore le plus jeune tout en croisant ses bras. Il leur a faussé compagnie pour ce qui a tout l’air d’un plan drague et ça, c’est une chose qui a le don de les agacer car Cole ne répond vraiment plus de rien face à une jolie femme. « Eddie n’est même pas sûr d’être présent, il passe sa vie ici maintenant.. » reprend Mike et si quelqu’un allait bien finir par lui reprocher le temps passé au théâtre au détriment de leur groupe c’était assurément lui. Il se réjouit pour Eddie mais moins que les trois autres, et ce sera toujours comme ça. « Je vous ai dit qu’on verrait, hum.. on peut en parler une autre fois ? » Cette discussion il aimerait autant l’avoir dans le calme de leur studio car en plus de ne pas être le moment ni le lieu leurs histoires ne regardent personne, et cette femme n’a pas demandé à se retrouver témoin de leur petite querelle. « Pardon. Il n’a pas été trop lourd j’espère. » Eddie étire un léger sourire en croisant à nouveau le regard de la brune, et il ne saurait pas dire pourquoi ce simple contact visuel le trouble. Quelque chose se passe, il est bien incapable de dire quoi mais ça le secoue pas mal, et il n’arrive aussi plus trop à regarder ailleurs. « Vous cherchez quelqu’un ? » demande-t-il après ça tandis qu’à ses côtés un certain camarade semble très bien renseigné. « Toi, apparemment. » siffle Cole d’un air qui laisse penser qu’il vient de se faire rembarrer, ou ce qui y ressemble. Mais il le connait bien Cole, il lui en faudra certainement plus pour s’avouer vaincu. « Moi ? » Eddie s’en étonne, il aurait éventuellement pensé que cette femme s’intéressait à leur groupe mais uniquement à lui.. non, il ne l’avait pas vu venir. « Petit veinard va. » Oui, c’est un peu comme ça qu’il se sent aussi à vrai dire. Il ne sait pas ce que lui veut cette brune mais il a le sentiment que cet intérêt qu’elle lui porte n’est pas rien, et qu’elle ne se déplace pas non plus pour n’importe qui. « Bon Cole, tu voudrais pas les laisser discuter ? » propose finalement Sunan, jusqu’ici en retrait, en brisant le silence qui le caractérise bien souvent. La voix de la sagesse, encore et toujours. Eddie n’ose pas renvoyer ses camarades alors qu’ils sont venus le soutenir ce soir mais si cette femme en a réellement après lui il espère qu’ils le comprendront et le laisseront s’entretenir avec elle sans chercher à se vendre eux aussi. Il garde un œil sur Cole en particulier puisque c’est bien son genre, ce dernier ayant sûrement décidé que cette brune l’intéressait avant même de savoir ce qu’elle pouvait bien avoir à dire.








glitters:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Love at first sight ※ EDDON 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-