AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-21%
Le deal à ne pas rater :
Grosse promo sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – ...
950 € 1199 €
Voir le deal

 (ginwreath #3) the night of the comet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlie Ivywreath
Charlie Ivywreath
l'attrape-coeurs
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (09.08.1996)
SURNOM : Charles.
STATUT : Mariée à un mourant. Ça sonnait mieux dans Twilight, ce genre de truc. Pire encore, son Edward la trompe avec Jacob.
MÉTIER : Plus si nouvelle dans la police mais toujours stagiaire.
LOGEMENT : #10 Spring Hill. L'appartement n'est plus aussi grand depuis que Léo est arrivé avec ses valises, ses chats et son ego.
time ain t straight and neither am i
POSTS : 36178 POINTS : 1075

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Gamine devenue adulte par la force des choses, habituée à ce que tout lui soit dû › Mère de jumeaux nés en novembre 2019, seul leur père en a la garde › Peur panique de l’abandon › S’attache trop vite, trop fort › A arrêté les drogues depuis qu’elle a mis un pied dans la police › Oiseau libre, s’en va où le vent la mène › Rêve grand, le quotidien et ses habitudes l’ennuient › Ressent le besoin de sauver le monde entier › Peu proche de sa famille, elle tente de l’être de ses enfants
RPs EN COURS : (09)solveig #3anwar #2ginaholdenléo #27démon #5caitrionageorgiatrent #3

(ginwreath #3) the night of the comet N63atIO

(ginwreath #3) the night of the comet Tumblr_inline_oyqqo7oFrC1t5prjz_250
leolie › now it's time, we never ever head down. don't be scared, i am for real. hide away and we will never be found. it's alright, we never look back. birds will sing if we fall. it's alright, with memories inside. midnight dust on the floor, watch it turn into gold.

(ginwreath #3) the night of the comet Tumblr_ndcyykLyMz1qbbne5o3_250
trent › i wish i knew what i had when i left. you set fire to my world, couldn't handle the heat. baby, come bring me hell, let it rain over me. i miss you, i want you to ruin my life.

(ginwreath #3) the night of the comet Tumblr_ntf663EP3S1qav05wo3_250
sohan › when you get older your wild heart will live for younger days. think of me if ever you're afraid. one day you'll leave this world behind, so live a life you will remember.

(ginwreath #3) the night of the comet DoNsL59
atwoods › under the tree where the grass don't grow we made a promise to never get old. you had a chance and you took it on me and i made a promise that i couldn't keep. we used to believe we were stars aligned. you made me bleed when i look up and you're not around.

RPs EN ATTENTE : sohan #4

RPs TERMINÉS : (trop) cf. fiche de liens

(ginwreath #3) the night of the comet RLrbzsL

AVATAR : Sophie Turner
CRÉDITS : hedgekey (avatar) › loonywaltz (userbars)
DC : Auden, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 30/03/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face https://www.30yearsstillyoung.com/t33108-charlie-auden-lily-swann-ichabod https://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle https://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

(ginwreath #3) the night of the comet Empty
Message(#) Sujet: (ginwreath #3) the night of the comet (ginwreath #3) the night of the comet EmptyJeu 18 Nov 2021 - 8:46



Peu importe où se trouve Léo en cet instant, ce qu’il y a de plus important à retenir, c’est que ce n’est pas ici. Tant mieux, parce qu’elle lui aurait sûrement arraché la tête si tel avait été le cas. Leurs rapports sont conflictuels, tels que le diraient deux adultes ne voulant pas avouer qu’il y a un problème entre eux ; et cette définition leur convient parfaitement, à la seule différence que ‘problème’ se conjugue sans aucun doute au pluriel désormais. Peu importe, encore une fois. Il ne mérite pas d’habiter chez elle tout autant qu’il ne mérite pas d’en faire de même avec ses pensées. Il a perdu ce droit quand c’est dans le lit d’un autre qu’il a commencé à retourner, sans même en parler à Charlie. Le pire dans tout cette histoire, c’est qu’elle aurait sans doute été prête à accepter qu’il aille voir ailleurs, simplement si cela pouvait signifier qu’ils auraient aussi le droit de rester mari et femme. Son bonheur serait passé avant tout le reste et même l’ego de la blonde, pour une fois.

Alors, tel le parfait cliché de la ménagère, c’est en rangeant l’appartement qu’elle s’occupe, en donnant plus d’attention que nécessaire à son chien, en passant des heures sur certains dossiers de police illégalement sortis du commissariat. Charlie a besoin de s’occuper l’esprit autant que les mains, refusant encore de faire part de sa situation maritale autour d’elle. Les sorties entre amis sont proscrites, et pourtant Dieu sait qu’elle les apprécie généralement en tous temps. Au moins, personne ne vient mettre à l’épreuve sa sobriété, et c’est sûrement le rare point positif de toute cette histoire. Ça, et le fait d’avoir un appartement assez propre pour que les jumeaux puissent possiblement y manger par terre. Oh oui, comme si les jumeaux passaient plus de quelques heures chez elle, de toute façon. Elle rêve de pouvoir avoir leur garde à nouveau mais faire appel de la décision du juge semble encore être une très mauvaise idée, surtout lorsqu’on sait qu’il a le pouvoir de lui imposer une certaine distance à respecter avec ses propres enfants. Sa vie est un peu plus en ordre à chaque nouvelle journée mais si elle venait effectivement à divorcer, cela ne pourrait pas peser en sa faveur auprès de qui que ce soit.

De toute façon, cela n’arrivera pas. Tout rentrera dans l’ordre le moment venu, il faut simplement qu’elle y croit assez fort pour que ses rêves prennent le pas sur la réalité. Comme lorsque la sonnette s’enclenche, par exemple, elle prie assez fort pour que ce soit Léo, et ainsi elle en oublie même Trent lorsque c’est plutôt son visage qui se dessine à peine la porte ouverte. Ce dont elle ne passe pas outre, cependant, ce sont les trois enfants auprès de lui. Trois, comme dans ‘un de trop’. “Je suis plutôt certaine de n’avoir accouché que deux de ces petites choses-là.” Ses mots sont dédaigneux, ne reflétant absolument pas ce qu’elle en pense, en témoigne Aaron qu’elle vient déjà prendre dans ses bras, peu importe la raison de la visite de son ex-petit-ami. “Alors soit c’est le gamin d’une de tes pétasses, soit on l’a posé devant la caserne et t’as pas su faire autre chose que vouloir l’adopter.” Et dans un cas comme dans l’autre, cela n’est absolument pas son problème, n’est-ce pas ?



    i find it hard to tell you, i find it hard to take when people run in circles it's a very, very mad world. children waiting for the day they feel good. happy birthday, happy birthday. and i feel the way that every child should sit and listen.

    (ginwreath #3) the night of the comet Gbqg95q
    (ginwreath #3) the night of the comet GhillXf
    (ginwreath #3) the night of the comet CaiK2AI
    (ginwreath #3) the night of the comet Ecblc87
    (ginwreath #3) the night of the comet YlMyvG3
    (ginwreath #3) the night of the comet RDA3HRI

    (ginwreath #3) the night of the comet Ly6376fl (ginwreath #3) the night of the comet Gbltqyh4 (ginwreath #3) the night of the comet D5bNV5u5_o
    (ginwreath #3) the night of the comet YO3Hs0G(ginwreath #3) the night of the comet TSks567
Revenir en haut Aller en bas
Trent Higgins
Trent Higgins
le syndrome du sauveur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (18.07.1991)
SURNOM : higgins, higgs ou higgo. rares sont ceux qui l'appelent par son prénom.
STATUT : père célibataire de jumeaux âgés de presque deux ans, aaron et siobhan.
MÉTIER : pompier-ambulancier, nouvellement engagé à la caserne du centre-ville de brisbane.
LOGEMENT : au #45 james street, fortitude valley avec les jumeaux, sa soeur delilah & son chien rumple.
(ginwreath #3) the night of the comet Tumblr_inline_nh23mrAAif1szaa83
POSTS : 167 POINTS : 440

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné d'une famille de quatre ☽ né à brisbane et y a toujours vécu ☽ amateur de photographie, il a toujours son appareil autour du cou ☽ complexe du sauveur, il se sent responsable de tout et de tout le monde ☽ il a perdu sa petite-amie kimberley d'un cancer en 2018, il tente de profiter de la vie au maximum en son honneur mais son deuil n'est pas aussi solide qu'il le laisse croire.
RPs EN COURS :
(ginwreath #3) the night of the comet Ezgif-com-gif-maker-4
triloh #1 ☽ we don't talk much, not anymore. broken bottles and slammin' doors. but we still care about each other, say we care about each other. i know life took us far away but i still dream 'bout the good old days. when we took care of each other, we were livin' for each other. but i start to wonder if i'm slippin' under. would you rescue me? would you get my back? would you take my call when i start to crack?

(ginwreath #3) the night of the comet Ezgif-com-gif-maker-3
ginwreath #3 ☽ i would run through fire for you. even if it tore me up. kill myself to satisfy you but it was never good enough. every time i needed you to catch me. you would always let me fall. so love me, hate me, burn me, blame me. i don't really care at all. i forgot about you. i forgot about what you said. i forgot about what you did.

(ginwreath #3) the night of the comet Ezgif-com-gif-maker-2
troya ☽ some days you're alone, some days this don't feel like home. it's not just how we planned it. i'm so happy they're throwing stones, no. and i know that you need someone to make it through. yeah, you know that. ooh, days like this i need it too. so i'll take care of you. and honey, you'll take care of me too. it's magic when we do. so if you ever feel like falling through, yeah, i'll take care of you.

(ginwreath #3) the night of the comet Ezgif-com-gif-maker-1
sent #3 ☽ i could have showed you all the scars at the start. but that was always the most difficult part. see, i'm in love with how your soul's a mix of chaos and art and how you never try to keep 'em apart. i wrote some words and then i stared at my feet. became a coward when i needed to speak. i guess love took on a different kind of meaning for me. so when i go just know it kills me to leave.

(6)oakleytessa #2adriana #2.
RPs EN ATTENTE : zoya #2 ☽ georgia ☽ cian ☽ you?
RPs TERMINÉS : (2021)molly #1molly #2tessa #1charlie #1adriana #1zoya #1.

flashbackscharlie #2
AVATAR : jeremy irvine.
CRÉDITS : (av. alcuna licenza) ☽ (sign. siren charms) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : penny stringer ☽ rosalie craine ☽ autumn galloway.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40400-trent-need-a-place-to-hide-but-i-can-t-find-one-near https://www.30yearsstillyoung.com/t40033-the-road-less-wandered-trent https://www.30yearsstillyoung.com/t40034-trent-higgins https://www.30yearsstillyoung.com/t41630-trent-higgins

(ginwreath #3) the night of the comet Empty
Message(#) Sujet: Re: (ginwreath #3) the night of the comet (ginwreath #3) the night of the comet EmptyVen 19 Nov 2021 - 13:56



Cinq jours. Cinq jours qu’elle est partie Zoya, qu’elle répond qu’à moitié à tes textos et qu’elle ne cesse de changer la date de son retour. Elle ne devait pas partir, tu n’as toujours pas compris d’ailleurs comment elle s’est retrouvée à l’extérieur de la ville, même si dans les faits, tu t’en fiches bien de savoir le comment, même le pourquoi. Tout ce que tu veux, c’est qu’elle revienne pour s’occuper de sa fille parce que fuck, ce n’est pas ton boulot de gérer pendant qu’elle fait des conneries, même si jamais tu n’abandonnerais la petite qui semble souvent chercher sa maman des yeux, même si elle ne semble pas particulièrement malheureuse de passer du temps avec toi et les jumeaux. Furieux ne commence même pas à décrire ton état d’esprit lorsque tu penses à ta meilleure amie perdue quelque part au pays, sans doute avec des inconnus, à faire la fête comme si elle pouvait tout simplement se permettre de partir sur une go sans jamais penser à ce qu’elle laisse derrière. Tu voudrais te faire croire que tu gères. Tu t’occupes déjà de Siobhan et Aaron à temps plein après tout, qu’est-ce qu’une gamine de plus après tout? Oh mais c’est que la présence de Chloé fait toute la différence. Tu as l’impression que plus personne ne dort la nuit depuis qu’elle est là, et si tu es habitué de fonctionner avec un minimum d’heures de sommeil en banque, là tu ne fonctionnes plus du tout. Tu as dû te faire remplacer sur ton dernier shift à la caserne, ne te sentant pas particulièrement à l’aise de faire garder Chloé, même par ta sœur qui t’a pourtant assuré par cent fois qu’elle pouvait le faire, même si tu le voyais bien dans ses yeux qu’elle paniquait à l’idée de se retrouver toute seule avec les trois bambins de moins de deux ans.

Jour cinq et tu te sens complètement au bout du rouleau. Jour cinq et tu as besoin d’une pause, ne serait-ce que de te libérer les bras quelques heures d’au moins deux des enfants qui requièrent constamment toute ton attention. Charlie n’est pas censée avoir les jumeaux avant le weekend, mais tu ne peux pas attendre plus longtemps. Tu n’aimes pas l’idée d’avoir à demander de l’aide, surtout pas à la blonde vu votre dernière discussion, mais tu es à bout d’option et tu sais que même si c’est encore loin d’être le cas, elle devrait être la première sur ta liste lorsqu’il s’agit de déléguer les jumeaux. Tu aurais sans doute dû lui envoyer un message, l’avertir, lui demander son aide d’une manière civilisée, mais par peur qu’elle ignore ton message, comme elle l’a déjà fait par le passé soyons honnête, tu décides plutôt d’y aller pour la visite surprise, en espérant qu’elle soit libre et ouverte à l’idée de passer la journée avec ses enfants. C’est une épreuve olympique que d’installer trois enfants dans ta voiture, et c’est encore plus compliqué lorsqu’il s’agit de les sortir de là. Tu installes Chloé dans le porte bébé que tu attaches sur ton torse, et puis tu réussis à convaincre les jumeaux de te prendre une main chaque et c’est à une vitesse d’escargot que vous finissez enfin par arriver devant la porte qui mène à l’appartement de ton ex petite-amie.

Dès qu’elle ouvre la porte, l’accueil se veut des plus glacial alors qu’elle analyse les trois petites têtes accrochées à toi, particulièrement celle qui n’est pas née de votre union. « Je suis plutôt certaine de n’avoir accouché que deux de ces petites choses-là. » Ça commence bien. « Bonjour à toi aussi Charlie. » Elle ne te regarde même pas, la blonde, trop occupée à dévisager Chloé alors qu’Aaron lâche ta main pour venir prendre refuge dans les bras de sa mère. « Alors soit c’est le gamin d’une de tes pétasses, soit on l’a posé devant la caserne et t’as pas su faire autre chose que vouloir l’accepter. » « T’as vraiment envie de parler comme ça devant les enfants? » Oh ils ont entendu bien pire entre vous, depuis le temps, mais tu es vraiment loin d’avoir la patience nécessaire pour commencer une conversation avec Charlie qui invoque des paroles comme tes pétasses. « C’est Chloé, la fille de Zoya. Tu te souviens de Zoya, ma meilleure amie? » Aka pas une pétasse, même si la jalousie qui se lit sur le visage de ton ex a tout de même le don de t’étirer un sourire moqueur sur les lèvres. « T’as l’intention de me laisser entrer ou bien tu préfères faire tes petits commentaires sur le pas de la porte encore longtemps? » Ce n’est pas la bonne attitude à adopter alors que tu es ici pour lui demander un service, mais Charlie et toi, vous ne savez rien faire normalement de toute façon. « Ton mari n’est pas là? » que tu demandes, emphase de dégoût sur le mot mari alors que ton regard se perd derrière la blonde, à la recherche d’un Léo qui semble être aux abonnés absents dans l’instant.



(ginwreath #3) the night of the comet Hod8yO6
(ginwreath #3) the night of the comet RDA3HRI
(ginwreath #3) the night of the comet 1hanw60
(ginwreath #3) the night of the comet QqLqwzn
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Charlie Ivywreath
Charlie Ivywreath
l'attrape-coeurs
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (09.08.1996)
SURNOM : Charles.
STATUT : Mariée à un mourant. Ça sonnait mieux dans Twilight, ce genre de truc. Pire encore, son Edward la trompe avec Jacob.
MÉTIER : Plus si nouvelle dans la police mais toujours stagiaire.
LOGEMENT : #10 Spring Hill. L'appartement n'est plus aussi grand depuis que Léo est arrivé avec ses valises, ses chats et son ego.
time ain t straight and neither am i
POSTS : 36178 POINTS : 1075

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Gamine devenue adulte par la force des choses, habituée à ce que tout lui soit dû › Mère de jumeaux nés en novembre 2019, seul leur père en a la garde › Peur panique de l’abandon › S’attache trop vite, trop fort › A arrêté les drogues depuis qu’elle a mis un pied dans la police › Oiseau libre, s’en va où le vent la mène › Rêve grand, le quotidien et ses habitudes l’ennuient › Ressent le besoin de sauver le monde entier › Peu proche de sa famille, elle tente de l’être de ses enfants
RPs EN COURS : (09)solveig #3anwar #2ginaholdenléo #27démon #5caitrionageorgiatrent #3

(ginwreath #3) the night of the comet N63atIO

(ginwreath #3) the night of the comet Tumblr_inline_oyqqo7oFrC1t5prjz_250
leolie › now it's time, we never ever head down. don't be scared, i am for real. hide away and we will never be found. it's alright, we never look back. birds will sing if we fall. it's alright, with memories inside. midnight dust on the floor, watch it turn into gold.

(ginwreath #3) the night of the comet Tumblr_ndcyykLyMz1qbbne5o3_250
trent › i wish i knew what i had when i left. you set fire to my world, couldn't handle the heat. baby, come bring me hell, let it rain over me. i miss you, i want you to ruin my life.

(ginwreath #3) the night of the comet Tumblr_ntf663EP3S1qav05wo3_250
sohan › when you get older your wild heart will live for younger days. think of me if ever you're afraid. one day you'll leave this world behind, so live a life you will remember.

(ginwreath #3) the night of the comet DoNsL59
atwoods › under the tree where the grass don't grow we made a promise to never get old. you had a chance and you took it on me and i made a promise that i couldn't keep. we used to believe we were stars aligned. you made me bleed when i look up and you're not around.

RPs EN ATTENTE : sohan #4

RPs TERMINÉS : (trop) cf. fiche de liens

(ginwreath #3) the night of the comet RLrbzsL

AVATAR : Sophie Turner
CRÉDITS : hedgekey (avatar) › loonywaltz (userbars)
DC : Auden, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 30/03/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face https://www.30yearsstillyoung.com/t33108-charlie-auden-lily-swann-ichabod https://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle https://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

(ginwreath #3) the night of the comet Empty
Message(#) Sujet: Re: (ginwreath #3) the night of the comet (ginwreath #3) the night of the comet EmptyDim 21 Nov 2021 - 21:13



Trent et Charlie ont un don certain pour le dramatico-dramatique une fois réunis, ce n’est un secret pour personne et certainement pas pour eux. Si chacun pourrait sans mal être qualifié de personne calme, posée, altruiste et profondément gentille, il n’en est rien lorsque leurs deux vies se retrouvent. Ils savent se détruire comme peu et n’ont même pas à chercher à le faire pour y arriver. Le contraire, cependant, semble être une utopie inaccessible: ils ne trouveront jamais la paix et sans doute pas même de juste milieu. Les deux australiens ont à la fois trop partagé pour pouvoir se quitter définitivement un jour, et jamais assez pour arriver à pleinement se comprendre l’un l’autre. Le problème est insoluble, peu importe l’angle sous lequel il est abordé. Sans doute ne font-ils pas beaucoup d’efforts non plus, leurs incessantes disputes leur donnant à tous les deux une certaine raison d’exister, quoi qu’on en pense. Sans ça, ils seraient des parents gardant une distance de cent mètres au moment de s’échanger les jumeaux et jamais rien de plus. Même si leurs rapports sont toujours très difficiles, cela leur permet au moins de se parler, quand bien même tout est bien souvent agrémenté de quelques insultes et autres saveurs.

Ainsi, comme bien souvent, Charlie est la première à lancer les hostilités, peinant déjà à comprendre la présence inopinée de Trent chez elle mais aussi et surtout le fait qu’il soit accompagné de trois têtes blondes. Si elle n’a aucun mal à reconnaître ses deux précieux jumeaux, accrochés aux doigts de leur père, il n’en est pas de même pour le bambin accroché à lui - littéralement. « Bonjour à toi aussi Charlie. » Son sourire, faux au possible, s’étire ironiquement durant une seule et unique seconde, laps de temps suffisant pour qu’il comprenne pourtant tout ce que Charlie peut penser de cette salutation. Ils ont d’autres sujets à traiter aujourd’hui pour pouvoir réellement s’attarder sur si peu, surtout alors qu’il est le premier à provoquer cette rencontre - pour une fois. Il n’y a pourtant rien qui pourrait l’empêcher de profiter de la présence de la prunelle de ses yeux à ses côtés, raison pour laquelle la blonde ne tarde pas avant de laisser son fils venir se blottir contre ses bras. Son visage près du sien, elle profite d’une odeur qui lui manque éternellement, plus encore depuis qu’elle est seule dans un appartement bien trop grand pour une seule personne. Une seule et unique insulte plus tard, Trent s’offusque déjà du vocabulaire de la jeune femme. Il devrait pourtant le savoir, maintenant: elle déteste toute personne aux cheveux un peu trop longs et à la poitrine développée s’approchant de lui, peu importe son âge, peu importe leur relation, peu importe tout. Elle est la femme de sa vie, d’une façon bien à elle, et cela n’est pas voué à changer, peu importe à quel point elles peuvent tenter de lui donner tort. Charlie veille au grand, quand bien même elle est la première à clamer ne rien en avoir à faire, de eux - et justement nier qu’il existe un ‘eux’. « T’as vraiment envie de parler comme ça devant les enfants? » - “T’es venu pour me faire des reproches ou bien ?” Il en a toujours à lui faire, des reproches. Par ci, par là, ils pleuvent à toute heure du jour ou de la nuit mais puisqu’elle est aussi bien souvent la cause première de leurs rencontres, elle n’a généralement aucunement le droit de s’en plaindre - ce qui ne l’empêche pas de le faire. Pour une fois que l’initiative vient de lui et qu’il pique sa curiosité en plus de ça, elle ne risque pas de s’en plaindre et bien loin de là.

« C’est Chloé, la fille de Zoya. Tu te souviens de Zoya, ma meilleure amie? » Alors, le vocabulaire était adapté, c’est bien ce qu’elle disait. Elle n’a jamais aimé Zoya. Zoya et son sourire faux, Zoya et ses longs cheveux soyeux, Zoya et sa gamine sortie de nulle part parce qu’elle est encore moins douée au niveau sentiment et que bien sûr que Trent n’a pas su faire autre chose que de recueillir ce petit oiseau tombé du nid à la patte blessée. En somme, elle déteste Zoya, mais elle ne peut pas se résoudre à en faire de même contre une enfant qui n’a pas demandé à naître d’une telle même, ni même finir sous la garde de Trent pour Dieu sait quelle raison. Et justement, Charlie aime bien tout savoir. “Ce qui ne répond pas à la question sous-jacente de savoir ce qu’elle fait avec toi, sans Zoya-ta-meilleure-amie dans les environs. Et le tout à ma porte.” Parce que c’est bien ça qui l’intrigue le plus, Trent ayant à cœur de lui rappeler aussi souvent que possible qu’elle n’est absolument pas digne de confiance ni même une bonne mère d’aucune façon. C’est sa façon à lui de lui dire qu’il l’aime, tout simplement. « T’as l’intention de me laisser entrer ou bien tu préfères faire tes petits commentaires sur le pas de la porte encore longtemps? » Cela ne l’aurait pas dérangé que de laver leur linge sale en public - ils l’ont déjà fait - mais ce n’est pas une situation qu’elle voudrait imposer à trois enfants en bas âge. C’est pour eux qu’elle fait donc un effort, et certainement pas pour Trent qu’elle est encore occupée à dévisager. “Ne me donne pas d’idées, tu sais bien comment ça finit toujours.” qu’elle répond pourtant, ouvrant en large la porte pour le laisser entrer mais tenant bien évidemment à tenir le dernier mot de cette partie-là de la conversation au moins.

« Ton mari n’est pas là? »
Contente toi de faire une erreur à la fois, Trent.

Il lui a déjà donné une mauvaise idée, il ne devrait réellement pas continuer à jouer avec ses nerfs en demandant faussement des nouvelles au sujet de Léo. Non, il n’est pas là et non, il ne risque pas de passer le pas de la porte d’une minute à l’autre. L’appartement est occupé par le Labrador bien trop heureux de retrouver ses deux meilleurs amis en la qualité des jumeaux et curieux de découvrir la fille de Zoya, mais il n’y a pas les chats du canadien non loin de là. Autant de détails qui raviront sans aucun doute Trent. “Tu peux aller la coucher si tu veux. Elle est déjà assoupie.” Parce qu’elle continue de penser qu’elle n’a pas à payer pour les erreurs de sa mère. Ses enfants, eux, retrouvent déjà leurs habitudes et leurs jouets avec, Aaron ayant insisté pour quitter les bras rassurants de sa mère pour déjà retrouver le sol. “Tu veux boire quelque chose ?” Quitte à ce qu’il soit là, autant rendre leur échange le moins douloureux et difficile possible, n’est-ce pas ? “Oh et n’hésite pas à me donner des explications, vraiment, si le coeur t’en dit.” Une trêve appelle une guerre, en témoigne son sourire de première de la classe et le ton ironique de ses paroles.



    i find it hard to tell you, i find it hard to take when people run in circles it's a very, very mad world. children waiting for the day they feel good. happy birthday, happy birthday. and i feel the way that every child should sit and listen.

    (ginwreath #3) the night of the comet Gbqg95q
    (ginwreath #3) the night of the comet GhillXf
    (ginwreath #3) the night of the comet CaiK2AI
    (ginwreath #3) the night of the comet Ecblc87
    (ginwreath #3) the night of the comet YlMyvG3
    (ginwreath #3) the night of the comet RDA3HRI

    (ginwreath #3) the night of the comet Ly6376fl (ginwreath #3) the night of the comet Gbltqyh4 (ginwreath #3) the night of the comet D5bNV5u5_o
    (ginwreath #3) the night of the comet YO3Hs0G(ginwreath #3) the night of the comet TSks567
Revenir en haut Aller en bas
Trent Higgins
Trent Higgins
le syndrome du sauveur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (18.07.1991)
SURNOM : higgins, higgs ou higgo. rares sont ceux qui l'appelent par son prénom.
STATUT : père célibataire de jumeaux âgés de presque deux ans, aaron et siobhan.
MÉTIER : pompier-ambulancier, nouvellement engagé à la caserne du centre-ville de brisbane.
LOGEMENT : au #45 james street, fortitude valley avec les jumeaux, sa soeur delilah & son chien rumple.
(ginwreath #3) the night of the comet Tumblr_inline_nh23mrAAif1szaa83
POSTS : 167 POINTS : 440

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné d'une famille de quatre ☽ né à brisbane et y a toujours vécu ☽ amateur de photographie, il a toujours son appareil autour du cou ☽ complexe du sauveur, il se sent responsable de tout et de tout le monde ☽ il a perdu sa petite-amie kimberley d'un cancer en 2018, il tente de profiter de la vie au maximum en son honneur mais son deuil n'est pas aussi solide qu'il le laisse croire.
RPs EN COURS :
(ginwreath #3) the night of the comet Ezgif-com-gif-maker-4
triloh #1 ☽ we don't talk much, not anymore. broken bottles and slammin' doors. but we still care about each other, say we care about each other. i know life took us far away but i still dream 'bout the good old days. when we took care of each other, we were livin' for each other. but i start to wonder if i'm slippin' under. would you rescue me? would you get my back? would you take my call when i start to crack?

(ginwreath #3) the night of the comet Ezgif-com-gif-maker-3
ginwreath #3 ☽ i would run through fire for you. even if it tore me up. kill myself to satisfy you but it was never good enough. every time i needed you to catch me. you would always let me fall. so love me, hate me, burn me, blame me. i don't really care at all. i forgot about you. i forgot about what you said. i forgot about what you did.

(ginwreath #3) the night of the comet Ezgif-com-gif-maker-2
troya ☽ some days you're alone, some days this don't feel like home. it's not just how we planned it. i'm so happy they're throwing stones, no. and i know that you need someone to make it through. yeah, you know that. ooh, days like this i need it too. so i'll take care of you. and honey, you'll take care of me too. it's magic when we do. so if you ever feel like falling through, yeah, i'll take care of you.

(ginwreath #3) the night of the comet Ezgif-com-gif-maker-1
sent #3 ☽ i could have showed you all the scars at the start. but that was always the most difficult part. see, i'm in love with how your soul's a mix of chaos and art and how you never try to keep 'em apart. i wrote some words and then i stared at my feet. became a coward when i needed to speak. i guess love took on a different kind of meaning for me. so when i go just know it kills me to leave.

(6)oakleytessa #2adriana #2.
RPs EN ATTENTE : zoya #2 ☽ georgia ☽ cian ☽ you?
RPs TERMINÉS : (2021)molly #1molly #2tessa #1charlie #1adriana #1zoya #1.

flashbackscharlie #2
AVATAR : jeremy irvine.
CRÉDITS : (av. alcuna licenza) ☽ (sign. siren charms) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : penny stringer ☽ rosalie craine ☽ autumn galloway.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40400-trent-need-a-place-to-hide-but-i-can-t-find-one-near https://www.30yearsstillyoung.com/t40033-the-road-less-wandered-trent https://www.30yearsstillyoung.com/t40034-trent-higgins https://www.30yearsstillyoung.com/t41630-trent-higgins

(ginwreath #3) the night of the comet Empty
Message(#) Sujet: Re: (ginwreath #3) the night of the comet (ginwreath #3) the night of the comet EmptyLun 22 Nov 2021 - 11:25



Ce n’est pas de gaieté de cœur que tu te retrouves sur le pas de la porte de Charlie aujourd’hui, au contraire même. En temps normal, tu fais absolument tout en ton possible pour que la blonde soit la dernière personne vers qui tu te tournes lorsque tu as besoin d’aide ou lorsque tu as un service a demandé, parce que c’est bien trop facile qu’un simple acte de charité de l’un ou de l’autre devienne un argument ou une contre-attaque dans le pire des scénarios. Vous êtes doués, Charlie et toi, pour tourner les petites choses en grandes choses, de la plus laide des façons. Pour deux personnes fondamentalement bonnes (ne lui dites jamais que c’est encore ce que tu penses d’elle, après tout ce qui s’est passé), vous avez la très mauvaise habitude de faire ressortir le pire dans l’autre. Une putain de maladie dont vous ne semblez pas vouloir guérir ni l’un ni l’autre tant ça vous raccroche à ce qui a autrefois été, à ce qui n’aurait jamais pu être plus malgré tout ce que tu aurais aimé croire. Les formalités sont échangées sous coup de sarcasme, et ça t’énerve de la trouver encore si belle alors qu’elle t’offre le sourire le plus faux cul de l’histoire de l’humanité. Il y a des choses qui ne changent pas malgré le temps qui passe apparemment, et ça va bien finir par t’achever sur place, tout ça. « T’es venu pour me faire des reproches ou bien? » « Pour quelle autre raison est-ce que je viens d’habitude? » Oh tu te crois marrant mec, avec ton sourire en coin et ta réplique à deux balles, mais tu vas moins rigoler quand elle va te refermer la porte au nez en te refusant le peu que tu t’oses encore à lui demander. Non, elle n’oserait pas après tout. Les enfants sont là et tu sais au fond de toi qu’elle ferait n’importe quoi pour passer un peu plus de temps avec eux.

Elle continue de dévisager Chloé toutefois et tu n’as pas du tout l’énergie de lui faire remarquer le comportement complètement puéril qu’elle est en train de prendre avec une gamine qui n’a même pas un an encore. C’est à peine si tu possèdes encore l’énergie nécessaire pour tenir debout devant elle, et pourtant, tu tiens avec peine et misère, réussissant même à répondre à ses commentaires sarcastiques par un peu plus de sarcasme, dans cet effet boule de neige qui est sans fin entre vous deux. « Ce qui ne répond pas à la question sous-jacente de savoir ce qu’elle fait avec toi, sans Zoya-ta-meilleure-amie dans les environs. Et le tout à ma porte. » Tu soupires. « T’as pas envie de te calmer la jalousie un peu Charles? J’ai vraiment pas l’énergie pour ça aujourd’hui. » A-t-elle seulement remarqué les cernes qui se sont creusées sous tes yeux dans les derniers jours ou bien est-elle trop occupée à regarder Chloé comme si elle était la responsable de tous les malheurs qui vous sont tombés dessus dernièrement. Elle parle beaucoup Charlie, beaucoup trop alors que tous ses mots sont teintés d’une jalousie qu’elle n'a pas le droit d’avoir mais qu’elle te fout quand même sous le nez à tout moment lorsqu’une autre semble s’approcher d’un peu trop près de ta personne. Comme si tu étais encore sa possession alors qu’elle est bien celle qui a refusé de devenir tienne, il y a presque deux ans de ça maintenant. Elle veut le beurre et l’argent du beurre Charlie, toujours un peu plus sans jamais rien donner en retour. « Ne me donne pas des idées, tu sais bien comment ça finit toujours. » Bien sûr que tu le sais. Ça ne finit jamais bien, ni pour elle, ni pour toi, peu importe ce que vous pouvez en dire.

La porte s’ouvre tout de même, bien qu’elle s’assure de te faire comprendre d’un seul regard que ce n’est pas par envie de te voir t’éterniser ici qu’elle le fait mais bien parce que tu as clairement les mains pleines et peu importe la raison qui t’a mené jusqu’ici aujourd’hui, ça lui donne un peu plus de temps avec les jumeaux, bambin en extra. Tu ne peux t’empêcher de chercher pour un indice de la présence de Léo quelque part dans l’appartement, mais il semble ne pas être là et tu comprends par la réplique de la blonde que tu as intérêt à ne pas t’aventurer plus longuement sur ce terrain-là, malgré ta curiosité qui est définitivement piquée. « Contente toi de faire une erreur à la fois, Trent. » Une erreur? Et c’est quoi ton erreur du jour? Être venu ici avec Chloé? Tu te contentes de rouler des yeux alors que la main de Siobhan lâche finalement la tienne et qu’elle suit la trace de son frère pour redécouvrir avec entrain tous les jouets à leur disposition dans cet appartement qui n’est pas vraiment chez eux, peu importe tous les efforts que Charlie peut mettre en place pour se faire croire le contraire. « Tu peux aller la coucher si tu veux. Elle est déjà assoupie. » Un seul regard sur la petite te permet de constater qu’en effet, elle a finalement cédé à l’appel du sommeil après une nuit qui n’en avait que le nom tant tu as passé bien plus d’heures éveillé qu’endormi. Tu disparais dans la chambre des jumeaux et installe Chloé dans le berceau de ta fille, soulagé que la gamine ne se réveille pas pendant le transfert. Elle a besoin d’une bonne sieste, et toi, tu as besoin d’avoir un enfant de moins à gérer alors que tu t’apprêtes à demander une faveur à la Ivywreath. « Tu veux boire quelque chose? » « J’veux bien un café, merci. » Les civilités reprennent aussi vite que les hostilités se lancent, et tu viens prendre place sur l’une des chaises de la cuisine alors que Charlie met la cafetière en marche. « Oh et n’hésite pas à me donner des explications, vraiment, si le cœur t’en dis. » Et la voilà déjà repartie sur le sarcasme alors que tu as à peine eu le temps de t’asseoir. Du grand Charlie. « J’devais garder Chloé pour une nuit, mais ça en fait cinq que Zoya est partie et j’ai aucune idée quand elle va revenir. » Ça sonne mal, tout ça. Et il suffit de te regarder un peu pour comprendre que ça se vit aussi très, très mal. « Je sais que t’es pas censée avoir les jumeaux avant le weekend, mais j’voulais savoir si t’accepterais de les prendre, le temps que je comprenne ce qui se passe avec Zoya. » Tu as déjà spécifié que tu détestes lui demander des trucs? Parce que c’est le cas, vraiment et ça s’entend dans ta voix qui hésite, dans tes mots qui sont maladroites. Ça se voit sur ton visage qui peine à retenir une grimace et tes yeux qui évitent de croiser les siens. « Ou pour quelques heures aujourd’hui, peu importe. » Tu as besoin d’aide et ça te tue sur place de l’admettre, et ta plus grande peur, c’est qu’elle en joue, la blonde qui te connaît beaucoup trop pour ton propre bien.



(ginwreath #3) the night of the comet Hod8yO6
(ginwreath #3) the night of the comet RDA3HRI
(ginwreath #3) the night of the comet 1hanw60
(ginwreath #3) the night of the comet QqLqwzn
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Charlie Ivywreath
Charlie Ivywreath
l'attrape-coeurs
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (09.08.1996)
SURNOM : Charles.
STATUT : Mariée à un mourant. Ça sonnait mieux dans Twilight, ce genre de truc. Pire encore, son Edward la trompe avec Jacob.
MÉTIER : Plus si nouvelle dans la police mais toujours stagiaire.
LOGEMENT : #10 Spring Hill. L'appartement n'est plus aussi grand depuis que Léo est arrivé avec ses valises, ses chats et son ego.
time ain t straight and neither am i
POSTS : 36178 POINTS : 1075

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Gamine devenue adulte par la force des choses, habituée à ce que tout lui soit dû › Mère de jumeaux nés en novembre 2019, seul leur père en a la garde › Peur panique de l’abandon › S’attache trop vite, trop fort › A arrêté les drogues depuis qu’elle a mis un pied dans la police › Oiseau libre, s’en va où le vent la mène › Rêve grand, le quotidien et ses habitudes l’ennuient › Ressent le besoin de sauver le monde entier › Peu proche de sa famille, elle tente de l’être de ses enfants
RPs EN COURS : (09)solveig #3anwar #2ginaholdenléo #27démon #5caitrionageorgiatrent #3

(ginwreath #3) the night of the comet N63atIO

(ginwreath #3) the night of the comet Tumblr_inline_oyqqo7oFrC1t5prjz_250
leolie › now it's time, we never ever head down. don't be scared, i am for real. hide away and we will never be found. it's alright, we never look back. birds will sing if we fall. it's alright, with memories inside. midnight dust on the floor, watch it turn into gold.

(ginwreath #3) the night of the comet Tumblr_ndcyykLyMz1qbbne5o3_250
trent › i wish i knew what i had when i left. you set fire to my world, couldn't handle the heat. baby, come bring me hell, let it rain over me. i miss you, i want you to ruin my life.

(ginwreath #3) the night of the comet Tumblr_ntf663EP3S1qav05wo3_250
sohan › when you get older your wild heart will live for younger days. think of me if ever you're afraid. one day you'll leave this world behind, so live a life you will remember.

(ginwreath #3) the night of the comet DoNsL59
atwoods › under the tree where the grass don't grow we made a promise to never get old. you had a chance and you took it on me and i made a promise that i couldn't keep. we used to believe we were stars aligned. you made me bleed when i look up and you're not around.

RPs EN ATTENTE : sohan #4

RPs TERMINÉS : (trop) cf. fiche de liens

(ginwreath #3) the night of the comet RLrbzsL

AVATAR : Sophie Turner
CRÉDITS : hedgekey (avatar) › loonywaltz (userbars)
DC : Auden, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 30/03/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face https://www.30yearsstillyoung.com/t33108-charlie-auden-lily-swann-ichabod https://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle https://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

(ginwreath #3) the night of the comet Empty
Message(#) Sujet: Re: (ginwreath #3) the night of the comet (ginwreath #3) the night of the comet EmptyMar 23 Nov 2021 - 16:53



« Pour quelle autre raison est-ce que je viens d’habitude? » Il est mignon, Trent, avec son sourire en coin, mais la jeune femme face à lui n’a pas la moindre envie de rigoler ce soir. "Ça dépend de l’humeur du jour, soit c’est pour avoir le droit à mon attention, soit c’est pour me reprocher tous les maux du monde.” Il fait des efforts pour détendre l’atmosphère et elle met tout autant d’énergie à la rendre bien plus lourde encore. Aujourd’hui, elle n’a pas le moral pour tenter de faire semblant de recoller les morceaux ; ce sera une occupation pour la Charlie du futur, celle du présent étant encore un peu trop occupée à se poser mille et une questions au sujet d’une enfant surprise, inopinément arrivée sur le devant de sa porte. Trent devrait savoir qu’il ne doit pas poser de questions pour lesquelles il ne veut pas entendre la réponse, il n’existe pas de règle plus simple que cela en ce monde. Bien malgré elle, la blonde finit par lui ouvrir la porte, bien plus pour soulager les trois enfants que pour rendre véritablement le moindre service à Trent.

A peine a-t-il franchi le seuil qu’elle l’assaille déjà de questions supplémentaires pour savoir comment et pourquoi le nourrisson s’est retrouvé entre ses bras et la raison pour laquelle il a ressenti le besoin de venir la trouver jusqu’ici. Il répond par un soupire, ce qui n’est bien évidemment pas une explication suffisante aux yeux de Charlie. Ce sont des mots qu’elle veut, pas une réaction digne d’un adolescent. « T’as pas envie de te calmer la jalousie un peu Charles? J’ai vraiment pas l’énergie pour ça aujourd’hui. » Elle a maintenant un sourire sans saveur, Charles. “Tu sais qui m’a donné ce surnom ? Matt. Et maintenant il est mort, alors t’as pas intérêt de chercher à prendre son rôle.” Il n’a pas intérêt à faire comme s’il était lui, tout simplement parce qu’il n’en a pas le droit. Elle est Charles pour Matt seulement, et maintenant elle ne le sera plus pour personne. Il était tout pour elle et le voilà qui est réduit à rien si ce n’est un tas de cendres, jeté dans Dieu sait quelle partie de la plage. Si elle n’avait réellement aussi peu de cœur qu’il le pense, elle lui aurait précisé ce jour où Matt avait utilisé ce surnom pour lui avouer ses sentiments à l’égard de la blonde. Et pourtant elle se retient, elle ne dit rien, elle ne met pas l’emphase sur l’aspect charnel qu’a longtemps eu leur relation. Qu’il entre et arrête de faire toutes les erreurs possibles et inimaginables, bon sang.

Les jumeaux retrouvent leurs jouets préférés, jetant leurs dévolus sur les mêmes parce que le contraire aurait été étonnant. Au moins, cela permet de les occuper alors qu’ils retrouvent un environnement familier, source d’aucun stress. Ils n’ont pas à savoir que papa et maman ont trouvé un nouveau sujet de dispute dans la pièce juste à côté. Les paroles difficiles sont repoussées à plus tard, Charlie faisant d’une priorité le nourrisson assoupi contre son torse. Elle n’a pas à payer les fautes de sa mère, quelles qu'elles soient, et le temps dont a besoin le brun pour la coucher sont autant de secondes qu’elle utilise pour tenter de se calmer et d’anticiper le raz de marée à venir. « J’veux bien un café, merci. » Le café lui donne une seconde de répit supplémentaire, le bruit de la machine se mettant en fonctionnement cache celui des jouets s’entrechoquant entre eux et du rire fin des jeunes enfants. Ils ont deux ans, maintenant, et elle n’aurait jamais pensé que le temps puisse passer aussi rapidement. La tasse fume entre ses mains, elle la fait glisser sur le plan de travail pour qu’elle arrive jusqu’aux mains de Trent. Ils n’en sont pas encore au point où elle veut le lui jeter au visage, c’est déjà ça, non ?

Elle aimerait qu’un tel spectacle soit commun, celui d’un enfant assoupi dans son lit et d’autres occupés à jouer pour se soucier de n’importe quoi d’autre. Celui de Trent assis dans la cuisine, comme si là avait toujours été sa place. « J’devais garder Chloé pour une nuit, mais ça en fait cinq que Zoya est partie et j’ai aucune idée quand elle va revenir. » Et pour une histoire telle que celle-ci, Charlie anticipe déjà le besoin d’un café supplémentaire pour elle, la faisant relancer la machine sans plus tarder. Ce n’est pas le genre d’histoire à laquelle elle s’attendait, pour être honnête, et elle ne sait pas ce qu’elle pouvait attendre non plus. “Silence radio ?” Cette fois-ci, la blonde sait à quoi s’attendre, quand bien même elle espère avoir tort. C’est justement à cet instant bien précis qu’elle lui donne plus d’attention, à lui et à lui seul, et qu’elle remarque enfin ses traits tirés, sa peau blanche, ses cheveux en bataille. La Charlie d’avant l’aurait vu dès le premier coup d'œil. « Je sais que t’es pas censée avoir les jumeaux avant le weekend, mais j’voulais savoir si t’accepterais de les prendre, le temps que je comprenne ce qui se passe avec Zoya. » Lui demander un tel service lui demande beaucoup d’efforts, et pour le savoir il n’y a même pas besoin de réellement connaître Trent tant tout paraît évident. « Ou pour quelques heures aujourd’hui, peu importe. » - “Arrête, bien sûr que je peux les garder. Ce sont autant mes enfants que les tiens.” Et il sait à quel point elle a toujours cherché à avoir leur garde, il le sait même très bien. Elle les gardera aussi longtemps qu’il en aura besoin et ne s’en plaindra pas le moins du monde, bien au contraire. Charlie en est déjà à espérer qu’elle aura besoin de lui pendant très, très longtemps. “Elle a déjà fait ça, Zoya ?” Promis, juré, elle tente de retenir tous les indices de son inimitié pour la jeune femme et la façon dont elle a de traiter sa fille - Charlie, au moins, s’était contentée d’être une mère affreuse seulement lors de sa grossesse, elle a compris tout l’amour qu’elle leur portait une fois les deux prunelles de ses yeux nées.



    i find it hard to tell you, i find it hard to take when people run in circles it's a very, very mad world. children waiting for the day they feel good. happy birthday, happy birthday. and i feel the way that every child should sit and listen.

    (ginwreath #3) the night of the comet Gbqg95q
    (ginwreath #3) the night of the comet GhillXf
    (ginwreath #3) the night of the comet CaiK2AI
    (ginwreath #3) the night of the comet Ecblc87
    (ginwreath #3) the night of the comet YlMyvG3
    (ginwreath #3) the night of the comet RDA3HRI

    (ginwreath #3) the night of the comet Ly6376fl (ginwreath #3) the night of the comet Gbltqyh4 (ginwreath #3) the night of the comet D5bNV5u5_o
    (ginwreath #3) the night of the comet YO3Hs0G(ginwreath #3) the night of the comet TSks567
Revenir en haut Aller en bas
Trent Higgins
Trent Higgins
le syndrome du sauveur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (18.07.1991)
SURNOM : higgins, higgs ou higgo. rares sont ceux qui l'appelent par son prénom.
STATUT : père célibataire de jumeaux âgés de presque deux ans, aaron et siobhan.
MÉTIER : pompier-ambulancier, nouvellement engagé à la caserne du centre-ville de brisbane.
LOGEMENT : au #45 james street, fortitude valley avec les jumeaux, sa soeur delilah & son chien rumple.
(ginwreath #3) the night of the comet Tumblr_inline_nh23mrAAif1szaa83
POSTS : 167 POINTS : 440

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné d'une famille de quatre ☽ né à brisbane et y a toujours vécu ☽ amateur de photographie, il a toujours son appareil autour du cou ☽ complexe du sauveur, il se sent responsable de tout et de tout le monde ☽ il a perdu sa petite-amie kimberley d'un cancer en 2018, il tente de profiter de la vie au maximum en son honneur mais son deuil n'est pas aussi solide qu'il le laisse croire.
RPs EN COURS :
(ginwreath #3) the night of the comet Ezgif-com-gif-maker-4
triloh #1 ☽ we don't talk much, not anymore. broken bottles and slammin' doors. but we still care about each other, say we care about each other. i know life took us far away but i still dream 'bout the good old days. when we took care of each other, we were livin' for each other. but i start to wonder if i'm slippin' under. would you rescue me? would you get my back? would you take my call when i start to crack?

(ginwreath #3) the night of the comet Ezgif-com-gif-maker-3
ginwreath #3 ☽ i would run through fire for you. even if it tore me up. kill myself to satisfy you but it was never good enough. every time i needed you to catch me. you would always let me fall. so love me, hate me, burn me, blame me. i don't really care at all. i forgot about you. i forgot about what you said. i forgot about what you did.

(ginwreath #3) the night of the comet Ezgif-com-gif-maker-2
troya ☽ some days you're alone, some days this don't feel like home. it's not just how we planned it. i'm so happy they're throwing stones, no. and i know that you need someone to make it through. yeah, you know that. ooh, days like this i need it too. so i'll take care of you. and honey, you'll take care of me too. it's magic when we do. so if you ever feel like falling through, yeah, i'll take care of you.

(ginwreath #3) the night of the comet Ezgif-com-gif-maker-1
sent #3 ☽ i could have showed you all the scars at the start. but that was always the most difficult part. see, i'm in love with how your soul's a mix of chaos and art and how you never try to keep 'em apart. i wrote some words and then i stared at my feet. became a coward when i needed to speak. i guess love took on a different kind of meaning for me. so when i go just know it kills me to leave.

(6)oakleytessa #2adriana #2.
RPs EN ATTENTE : zoya #2 ☽ georgia ☽ cian ☽ you?
RPs TERMINÉS : (2021)molly #1molly #2tessa #1charlie #1adriana #1zoya #1.

flashbackscharlie #2
AVATAR : jeremy irvine.
CRÉDITS : (av. alcuna licenza) ☽ (sign. siren charms) ☽ (userbars. loonywaltz)
DC : penny stringer ☽ rosalie craine ☽ autumn galloway.
PSEUDO : vlastuin ☽ marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40400-trent-need-a-place-to-hide-but-i-can-t-find-one-near https://www.30yearsstillyoung.com/t40033-the-road-less-wandered-trent https://www.30yearsstillyoung.com/t40034-trent-higgins https://www.30yearsstillyoung.com/t41630-trent-higgins

(ginwreath #3) the night of the comet Empty
Message(#) Sujet: Re: (ginwreath #3) the night of the comet (ginwreath #3) the night of the comet EmptyMar 23 Nov 2021 - 20:40



« Ça dépend de l’humeur du jour, soit c’est pour avoir droit à mon attention, soit c’est pour me reprocher tous les maux du monde. » Oh elle est en forme la blonde, bien plus que toi alors que tu te contentes de froncer les sourcils. C’est qu’elle n’a pas tort dans les faits, Charlie, quand bien même pour une fois, tu n’es là ni pour l’une ni pour l’autre de ses raisons. Tu lui aurais bien montrer un drapeau blanc, signe de trêve au besoin, mais elle ne t’en laisse même pas le temps, bien trop occupée à utiliser tous les mots qui sortent de ta bouche contre toi. Tu as beau n’avoir que de bonnes intentions pour une fois, arrivée la tête baissée avec les mots j’ai besoin d’aide d’inscrit en marqueur nom sur le front, elle ne voit toujours que ce qu’elle veut voir la Ivywreath et elle se charge d’attaquer là où elle sait que ça fait mal, comme quand elle ajoute d’une voix qui se veut sans équivoque « Tu sais qui m’a donné ce surnom? Matt. Et maintenant il est mort, alors t’as pas intérêt de chercher à prendre son rôle. » Il est énorme le soupir d’exaspération qui t’échappe, comme ton roulement d’yeux qui donne l’impression que tu es peut-être en train d’avoir une crise d’épilepsie ou autre truc dans le genre. « Donc toutes les filles autour de moi sont des pétasses et j’ai intérêt à jamais te faire savoir que t’es pas la seule femme dans mon univers, mais toi t’as le droit de me remettre le nom de tous les cons qui sont passés dans ton lit avant et après moi et faut juste que je le prenne comme un grand et que je ferme ma gueule, c’est ça? » Oui Trent, c’est exactement ça qu’elle attend de toi. Que tu te souviennes de ta place dans sa vie et du très, très peu d’espace qu’elle veut bien t’accorder, quand bien même elle n’hésitera jamais à venir prendre toute la place dans la tienne. C’est injuste, c’est frustrant et c’est débile sans doute d’en vouloir à un mort qui ne peut clairement plus venir clamer son titre auprès d’elle, mais tu es trop bien placé pour savoir quel genre de place peut prendre les fantômes. Quelques secondes à peine, c’est bien tout ce que ça a toujours pris pour te faire oublier tes bonnes intentions, lorsqu’il est question de Charlie Villanelle.

Mais tu es rentré dans l’appartement et tu te retrouves même rapidement avec une tasse de café entre les doigts alors que les jumeaux retrouvent leurs habitudes comme s’ils ne venaient pas ici que bien trop rarement. Elle s’impatiente pour des explications quelconque Charlie, et tu finis par lui expliquer la présence de Chloé qui résulte d’une absence inattendue et toujours incomprise de la part de ta meilleure amie. Il n’est pas difficile de comprendre qu’autant que tu lui en veux à Zoya, d’être disparue de la sorte sans jamais donner de nouvelles, tu es aussi terriblement inquiet pour elle, à t’imaginer les pires scénarios de ce qu’elle pourrait être en train de faire dans l’immédiat. « Silence radio? » Tu secoues doucement la tête. « J’ai eu droit à quelques textos, des ‘je reviens bientôt’ qui prouvent qu’on a pas tous la même définition de ce que bientôt veut dire. » Parce que toi, si tu dis à quelqu’un que tu reviens bientôt, on peut assumer que ça va être la journée même. Mais Zoya, ça fait déjà trois jours qu’elle dit ça et pas grand-chose de plus et tu es encore là à attendre comme un con qu’elle daigne répondre à l’un de tes appels ou qu’elle se pointe enfin sur le pas de ta porte, pour récupérer sa fille mais surtout pour t’expliquer ce qui a bien pu lui passer par la tête pour penser que disparaître comme ça puisse être ne serait-ce que l’ombre d’une bonne idée. Le regard de Charlie semble enfin se poser sur toi pour la première fois depuis que tu es arrivé et il t’est bien impossible de rester impassible quand elle t’accorde cette attention que tu ne cesses de chercher auprès d’elle, peu importe ce que tu en dis. « Arrête, bien sûr que je peux les garder. Ce sont mes enfants autant que les tiens. » Et dans un monde idéal, ça ne prendrait pas une situation aussi délicate pour que tu en viennes à lui confier les jumeaux sur un coup de tête. Dans un monde idéal, vous pourriez être en mesure de faire une garde partagée, de dépanner l’autre à tout moment, ne serait-ce que parce que c’est ce que font deux co-parents avec une relation stable et positive pour les enfants. Mais même avec toutes les bonnes intentions du monde, vous n’en êtes pas là, Charlie et toi, et tu ne peux t’empêcher de te demander si vous parviendrez à y arriver un jour.

« Elle a déjà fait ça, Zoya? » « Non. » Tu secoues la tête, et puis tu la balances légèrement alors qu’une hésitation se lit sur ton visage. « Enfin, c’est pas la première fois qu’elle me laisse Chloé plus longtemps que prévu, mais c’est la première fois qu’elle disparaît si longtemps en donnant si peu de nouvelles. » Tu passes une main sur ton visage fatigué, incertain de réellement vouloir aborder le sujet de la Lewis plus longuement avec Charlie puisque tu connais tout de même l’opinion que l’une se fait de l’autre. « T’es sûre que ça te dérange pas de garder les jumeaux jusqu’à ce qu’elle revienne? Tu veux pas voir avec Léo? » Est-ce qu’il s’agit là de ta façon pas du tout subtile de prendre des nouvelles de son cher et tendre et savoir ce qui se passe entre eux depuis ta dernière conversation avec Charlie? Tout à fait. Elle ne t’avait donné aucun détail la dernière fois, si ce n'est que les choses semblaient tendues entre eux, et tu te demandes si tu auras droit à un peu plus aujourd’hui. Doubt it. « J’resterai pas longtemps dans tous les cas, juste le temps d’une sieste pour Chloé. Pour une fois qu’elle dort. » Et ce n’est pas difficile de deviner que c’est quelque chose de très rare vu ton état actuel.



(ginwreath #3) the night of the comet Hod8yO6
(ginwreath #3) the night of the comet RDA3HRI
(ginwreath #3) the night of the comet 1hanw60
(ginwreath #3) the night of the comet QqLqwzn
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Charlie Ivywreath
Charlie Ivywreath
l'attrape-coeurs
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 25 ans (09.08.1996)
SURNOM : Charles.
STATUT : Mariée à un mourant. Ça sonnait mieux dans Twilight, ce genre de truc. Pire encore, son Edward la trompe avec Jacob.
MÉTIER : Plus si nouvelle dans la police mais toujours stagiaire.
LOGEMENT : #10 Spring Hill. L'appartement n'est plus aussi grand depuis que Léo est arrivé avec ses valises, ses chats et son ego.
time ain t straight and neither am i
POSTS : 36178 POINTS : 1075

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Gamine devenue adulte par la force des choses, habituée à ce que tout lui soit dû › Mère de jumeaux nés en novembre 2019, seul leur père en a la garde › Peur panique de l’abandon › S’attache trop vite, trop fort › A arrêté les drogues depuis qu’elle a mis un pied dans la police › Oiseau libre, s’en va où le vent la mène › Rêve grand, le quotidien et ses habitudes l’ennuient › Ressent le besoin de sauver le monde entier › Peu proche de sa famille, elle tente de l’être de ses enfants
RPs EN COURS : (09)solveig #3anwar #2ginaholdenléo #27démon #5caitrionageorgiatrent #3

(ginwreath #3) the night of the comet N63atIO

(ginwreath #3) the night of the comet Tumblr_inline_oyqqo7oFrC1t5prjz_250
leolie › now it's time, we never ever head down. don't be scared, i am for real. hide away and we will never be found. it's alright, we never look back. birds will sing if we fall. it's alright, with memories inside. midnight dust on the floor, watch it turn into gold.

(ginwreath #3) the night of the comet Tumblr_ndcyykLyMz1qbbne5o3_250
trent › i wish i knew what i had when i left. you set fire to my world, couldn't handle the heat. baby, come bring me hell, let it rain over me. i miss you, i want you to ruin my life.

(ginwreath #3) the night of the comet Tumblr_ntf663EP3S1qav05wo3_250
sohan › when you get older your wild heart will live for younger days. think of me if ever you're afraid. one day you'll leave this world behind, so live a life you will remember.

(ginwreath #3) the night of the comet DoNsL59
atwoods › under the tree where the grass don't grow we made a promise to never get old. you had a chance and you took it on me and i made a promise that i couldn't keep. we used to believe we were stars aligned. you made me bleed when i look up and you're not around.

RPs EN ATTENTE : sohan #4

RPs TERMINÉS : (trop) cf. fiche de liens

(ginwreath #3) the night of the comet RLrbzsL

AVATAR : Sophie Turner
CRÉDITS : hedgekey (avatar) › loonywaltz (userbars)
DC : Auden, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 30/03/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face https://www.30yearsstillyoung.com/t33108-charlie-auden-lily-swann-ichabod https://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle https://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

(ginwreath #3) the night of the comet Empty
Message(#) Sujet: Re: (ginwreath #3) the night of the comet (ginwreath #3) the night of the comet EmptyMer 24 Nov 2021 - 13:12



« Donc toutes les filles autour de moi sont des pétasses et j’ai intérêt à jamais te faire savoir que t’es pas la seule femme dans mon univers, mais toi t’as le droit de me remettre le nom de tous les cons qui sont passés dans ton lit avant et après moi et faut juste que je le prenne comme un grand et que je ferme ma gueule, c’est ça? » Elle a un léger sourire, faux au possible. “Tu vois, quand tu veux.” Il comprend vite, Trent, il faut simplement lui expliquer longtemps. Charlie exige que le monde du brun tourne uniquement autour d’elle mais elle ne compte absolument pas lui rendre la pareille, trop occupée à profiter de sa jeunesse pour se poser les moindres barrières. Si elle est fidèle à Léo, cela ne l’empêche pas de jouer avec autrui ; mais lui n’en a pas le droit, tout comme il n’a pas le droit d’exister dès que Charlie n’est plus là, et qu’il peut encore moins sincèrement penser à refaire sa vie et être autre chose qu’un père célibataire encore amoureux de la mère de ses enfants. Voilà le seul rôle qu’il peut et doit tenir et maintenant que les choses sont claires, elle accepte enfin qu’il rentre dans son appartement.

La petite fille amenée dans la chambre des jumeaux, Charlie ne tarde pas davantage avant de préparer un café pour elle et Trent ; ils en auront sûrement bien besoin. La caféine ne serait pas de trop pour l’homme qui transpire le manque de sommeil. Elle essaye de poser des questions de façon graduelle pour en savoir davantage au sujet de Zoya et de sa fille, cherchant uniquement à comprendre la situation et non à accabler davantage encore la jeune mère - pour ça, elle n’a pas besoin de l’aide de Trent.  Elle est sincèrement soulagée de savoir qu’elle ne se contente pas d’un silence radio lorsque le brun hoche doucement la tête de droite à gauche, mais la suite de ses paroles n’a rien pour la rassurer davantage. « J’ai eu droit à quelques textos, des ‘je reviens bientôt’ qui prouvent qu’on a pas tous la même définition de ce que bientôt veut dire. » Charlie hoche doucement la tête, les lèvres pincées, n’ayant jamais souhaité le malheur de qui que ce soit, encore moins d’une enfant ayant à payer pour les erreurs de sa mère. Ce qu’elle ne comprend pas, c’est ce qui pourrait justement pousser une mère à abandonner son enfant de la sorte - parce que c’est ce que c’est, la blonde n’a pas peur d’utiliser les mots adéquats pour désigner la situation.

Elle a déjà fait ça, Zoya? Parce que la question mérite d’être posée, quand même, peu importe ce qu’autrui peut en penser. Si elle l’a déjà fait une fois et qu’elle a réitéré l’opération, tout porte à croire que ce ne sont là que les premières expériences d’une longue liste. SI c’est la première fois, elle a encore le bénéfice du doute au-dessus de la tête, peut-être. Et encore, rien n’est moins sûr. « Non. » Il y a un mais qui est fortement sous-entendu, poussant Charlie à rester encore silencieuse pour qu’il continue les explications de lui-même sans qu’elle n’ait à lui poser de questions supplémentaires. « Enfin, c’est pas la première fois qu’elle me laisse Chloé plus longtemps que prévu, mais c’est la première fois qu’elle disparaît si longtemps en donnant si peu de nouvelles. » Elle doit faire d’immenses efforts pour se retenir de tout commentaire, de toute accusation. Charlie n’est pas irréprochable lorsqu’il s’agit de ses enfants mais au moins, depuis leur naissance, elle n’a jamais rien fait pouvant leur nuire d’une façon ou d’une autre. Trent a pourtant un don certain pour se trouver des (petites) amies qui n’ont rien à voir avec lui et lui mènent la vie dure. “Et je suis sûr que tu serais bien le dernier à lui faire des reproches.” Il sera bien trop heureux de la retrouver pour lui tenir le moindre mot, c’est certain. Son ton est doux, calme, mais elle n’en pense pas moins pour autant, tentant simplement d’éveiller sa conscience à ce sujet.

« T’es sûre que ça te dérange pas de garder les jumeaux jusqu’à ce qu’elle revienne? Tu veux pas voir avec Léo? » La deuxième allusion à Léo en si peu de temps a tout pour mettre à mal sa patience mais elle ne dit rien, ne voulant pas éveiller le moindre soupçon chez Trent. Il n’a pas à savoir ce qu’il se passe dans sa vie privée et encore moins dans son mariage. “Ce sont mes enfants, pas les siens.” La réponse vient pourtant un peu trop instinctivement, un peu trop naturellement aussi. Elle a un instinct protecteur envers ses enfants, c’est un fait, et même si Léo n’était pas d’accord avec l’idée de garder les jumeaux alors elle n’en aurait tout simplement rien à faire. Il n’a pas son mot à dire, de toute façon, si jamais il y avait encore le moindre doute à ce sujet. Ce sont leurs enfants, et si un seul autre avis pouvait possiblement être accepté, ç’aurait été celui de Trent. Toujours pas Léo, bague à l’annulaire ou non. « J’resterai pas longtemps dans tous les cas, juste le temps d’une sieste pour Chloé. Pour une fois qu’elle dort. » Les mains de la jeune femme viennent entourer la tasse, elle tente de calmer la situation comme elle le peut, et en cet instant son silence est la meilleure des solutions. “Tu peux faire une sieste toi aussi, si tu veux.” Si leurs discussions ne leur donnent guère la possibilité de retrouver la Charlie qu’il a connu, il y a deux ans de ça, la jeune femme a pourtant coeur à prouver que c’est une partie d’elle qui n’est jamais morte. “On a une chambre d’amis, je suis pas en train de te proposer de dormir dans notre chambre.” Parce que ça serait bizarre, c’est une évidence que même Charlie reconnait. Elle esquisse un faible sourire. “Mais t’as vraiment l’air fatigué.” Et ces paroles sont la seule façon qu’elle ait de lui prouver qu’elle tient à lui et qu’elle ne lui souhaite que le meilleur, ce qui commence par sa bonne santé.



    i find it hard to tell you, i find it hard to take when people run in circles it's a very, very mad world. children waiting for the day they feel good. happy birthday, happy birthday. and i feel the way that every child should sit and listen.

    (ginwreath #3) the night of the comet Gbqg95q
    (ginwreath #3) the night of the comet GhillXf
    (ginwreath #3) the night of the comet CaiK2AI
    (ginwreath #3) the night of the comet Ecblc87
    (ginwreath #3) the night of the comet YlMyvG3
    (ginwreath #3) the night of the comet RDA3HRI

    (ginwreath #3) the night of the comet Ly6376fl (ginwreath #3) the night of the comet Gbltqyh4 (ginwreath #3) the night of the comet D5bNV5u5_o
    (ginwreath #3) the night of the comet YO3Hs0G(ginwreath #3) the night of the comet TSks567
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(ginwreath #3) the night of the comet Empty
Message(#) Sujet: Re: (ginwreath #3) the night of the comet (ginwreath #3) the night of the comet Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(ginwreath #3) the night of the comet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-