AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-44%
Le deal à ne pas rater :
REALME C21 64 Go Cross Black
109.91 € 196.57 €
Voir le deal

 Calex #47 - maybe we found love right where we are

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caleb Anderson
Caleb Anderson
le papa poule
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente deux ans (20/04/89)
SURNOM : La plupart de ses surnoms sont réservés à Alex. Et puis il y a ses filles qui l'appellent "papa" maintenant.
STATUT : Jeune papa (un peu gaga) de deux merveilleuses petites filles d'un an, Lucy et Lena. Récemment marié avec la femme de sa vie dont il est complètement fou amoureux. Il est sur un petit nuage et n'a d'yeux que pour elle.
MÉTIER : Chef étoilé et patron de l'Interlude, restaurant de gastronomie française à Spring Hill
LOGEMENT : #69 St Pauls Terrace, Spring Hill avec Alex, Lucy, Lena, son chien Dobby et Nala, son chat.
Calex #47 - maybe we found love right where we are Wd6r
POSTS : 13597 POINTS : 130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Romantique, croit au grand amour et rêve de fonder sa propre famille ≈ ambitieux, perfectionniste très exigeant avec lui-même ≈ parle couramment le Français et se débrouille très bien en Italien ≈ a passé un an en Europe ≈ a perdu sa fiancée dans un accident de voiture il y a quatre ans ≈ passionné de lecture et de cuisine ≈ control freak ≈ déteste le sport ≈ très protecteur envers les personnes qu’il aime ≈ sa famille passera toujours avant tout ≈ fou amoureux de ses deux filles ≈ a repris une thérapie chez un psychothérapeute il y a peu ≈ diagnostiqué avec la maladie de Bouveret
RPs EN COURS : Calex #47 - maybe we found love right where we are 8acr
[07/07]
NaNoWriMo

HH & Alex
Jordan #1
Birdie #2 (fb)
Andersons
Sofia (fb)
Prim #6
‹ HH #4


Calex #47 - maybe we found love right where we are 210701072752966576
CALEX - If we had one day on earth, who would you spend it with ? If you could choose who you wanted to kiss, who would that be ? I wanna believe if tomorrow was not guaranteed. Minutes to spare, if I could choose I would spend every minute with you.
Calex #47 (fb) ; Calex #48 (UA) ; Calex #49

Calex #47 - maybe we found love right where we are Oj
ANDERSONS

Calex #47 - maybe we found love right where we are 826q
CALROSE- We've taken different paths and travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when you're in the trenches and you're under fire I will cover you. If I was dying on my knees you would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea I'd give you my lungs so you could breathe. I've got you, sister.

Calex #47 - maybe we found love right where we are 6c0cb92712a6d296b151d34530a998d264197457
HARSON - I'll shed a tear for you, open your eyes, I'm by your side I'm never leaving you darkness to light stay through the night. I'm walking in your shoes so you know that it's the truth. When nobody's here for you let me make it clear, that I'll shed a, I'll shed a tear.

RPs TERMINÉS : Calex #1, Romy #1, Juliana#1, Primrose et Romy #1, Calex #2 ; Clément #1 ; Prim #1 ; Calex #5 ; Calex #6; Stephen #1 ; Wylda #1 ; Sohan #1 ; Calex #4 ; Calex#3 (RA); Calex #7 ; Romy #3; Calex #9 ; Prim #2; Calex #10 ; Calex #11; Romy #4; Hannah #1 (fb); Romy #2 (DZ) ; Calex #12, Calex #13 ; Prim #3 ; Juliana#2 ; Calex #8 (fb) ; Matt #1 ; Tobias #1 ; #Calex 15 ; Mila #1 ; Wylda #1 ; Lene #1 ; Calex #16 ; Calex 17 ; Calex 18 ; Calex #19 ; #Calex 14 (UA) ; Nate #1 ; Calex #22 ; Calex #21(fb) ; Calex #25 ; Calex #23 ; Calex #26 ; Calex #24 ; Calex #28 ; #Calex 29 ; Birdie #1 ; #Calex 30 ; Tim #1 ; Eve #1 ; Calex #31 ; Calex #32 ; Calex #34 ; Matt #2 ; Jet & Alex ; Eve #2 ; Heather #1 ; Primrose #1 ; Calex #35 ; Calex #37 ; Rudy #1 ; Eve #3 ; Calen #1 ; Calex #38 ; Calex #39 ; HH #2 ; Calex #40 ; Prim #4 ; Auden ; Calex #41 ; Calex #33 (fb) ; Calex 42  ; Tim #3 (fb) ; Dani #1; Calex 44 ; Calex #45 ; Prim #5 ; Prim #3 (fb) ; Calex #43 (fb) ; Calex #36(UA) ; Calex #46



HH et son talent indéniable:
 

AVATAR : Penn Badgley
CRÉDITS : cristalline (avatar), edif-crackship + bleeding_light (crackships), Loonywaltz (ub) ; la confiserie (dessin)
DC : Will, le fou des fossiles
PSEUDO : Deathly Hallows
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23844-caleb-if-time-stood-still-i-would-take-this-moment-and-make-it-last-forever https://www.30yearsstillyoung.com/t23903-caleb-we-are-far-from-the-shallow-now#975905 https://www.30yearsstillyoung.com/t23909-caleb-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t38828-caleb-anderson#1903287

Calex #47 - maybe we found love right where we are Empty
Message(#) Sujet: Calex #47 - maybe we found love right where we are Calex #47 - maybe we found love right where we are EmptyVen 19 Nov - 16:47



Calex
And I'm thinking about how people fall in love in mysterious ways. Maybe just the touch of a hand. Oh me I fall in love with you every single day. And I just wanna tell you I am. So honey now take me into your loving arms, kiss me under the light of a thousand stars, place your head on my beating heart. I'm thinking out loud maybe we found love right where we are
Bientôt un an que j’ai rencontré Alex et je peux vous dire que je suis heureux comme au premier jour. Je l’aime toujours autant, aussi, elle me fait du bien, beaucoup de bien. Elle passe le plus clair de son temps chez moi, on peut même presque dire qu’on vit ensemble. Elle a vidé les placards de son appartement pour ramener la quasi-totalité de ses vêtements chez moi. Je dis bien la quasi-totalité parce mon appartement est bien plus petit que le sien et il n’y a clairement pas assez de place pour lui laisser la possibilité de vider son placard chez moi. C’est donc après l’avoir embrassé que je pars travailler tous les jours et c’est avec impatience et l’envie de la retrouver que je rentre le soir. Je sais que j’ai beaucoup de chance de l’avoir dans ma vie. En très peu de temps Alex est devenue mon tout, mon rayon de soleil, la raison pour laquelle je me lève tous les matins. Je veux qu’elle devienne un jour ma femme, qu’elle porte mes enfants et que l’on s’aime, jusqu’à ce que la mort nous sépare.

Ce matin comme tous les autres, je souris quand j’ouvre les yeux et que je la vois. Elle dort encore alors je la serre dans mes bras, je colle mon torse à son dos, j’entoure son corps de mes bras et je ferme à nouveau les yeux. Sa présence me fait tellement de bien que je m’endors à nouveau et quand j’ouvre à nouveau les yeux il est presque dix heures. J’entends l’eau de la douche couler et je ne tarde pas pour me lever. Nous avons rendez-vous chez mes parents dans deux heures et demi et il y a deux heures de route. Je prends mon café tout en regardant quelques minutes la télé et quand j’entends la porte de la salle de bain s’ouvrir je pose mon portable le plan de travail et je pars retrouver ma petite-amie.  « T’as bientôt fini bébé ? » Mes bras s’enroulent de nouveau autour de son corps et je l’embrasse dans le cou tout en la regardant dans le miroir.  « Je prends ma douche et on y a ? » J’enlève mon caleçon et je n’attends pas qu’elle quitte la salle de bain pour me glisser sous la douche. Aujourd’hui, je présente Alex à mes parents pour la première fois et si moi je suis fou amoureux de ma petite-amie je ne sais pas ce que pourraient en penser mes parents. Parce qu’on est différents, Alex et moi mais si seulement il n’y avait que ça. On vient d’un monde différent et ça mes parents vont très rapidement s’en rendre compte. Elle a grandi dans une famille riche et n’a jamais eu à travailler pour quoi que ce soit. La preuve puisqu’elle ne travaille même pas depuis qu’elle est arrivée à Brisbane. Je sais que c’est le genre de choses qui risquent de ne pas vraiment leur plaire alors que moi, son argent et la manière dont elle vit je m’en fiche. Le plus important c’est qu’on s’aime et qu’elle me rende heureux, non ? Plus heureux que je ne l’ai jamais été et j’espère sincèrement que mes parents pourront s’en rendre compte. Ils ont tous les deux beaucoup entendus parler d’Alex et si j’ai attendu aussi longtemps pour leur présenter c’est simplement à cause de la peur. Mais aujourd’hui si je ne suis pas moins stressé que j’ai pu l’être ces derniers jours, j’ai décidé de franchir le pas parce que finalement, peu importe ce que me parents pensent, moi, je suis amoureux et la plupart des personnes ont tendance à dire que ça se voit. À ma manière de la regarder, de lui parler ou même de parler d’elle. Je sors de la douche une serviette autour de la taille et j’embrasse sur la joue Alex risquant ainsi de ruiner son maquillage.  « Allez dépêche-toi, on part dans cinq minutes. » Je lui murmure ces mots à l’oreille et avant de quitter la salle de bain je tape doucement sur ses fesses.

Je lui laisse la salle de bain pour partir m’habiller dans ma chambre et une dizaine de minutes plus tard nous sommes enfin dans ma voiture direction Warwick. Pour la première fois Alex verra aujourd’hui la ville où j’ai grandi et je suis certain que pour elle qui est née et a grandi à Londres, Warwick n’aura rien d’incroyable.  « Comment tu te sens ? Pas trop stressée ? » Je suis concentré sur la route mais je détourne les yeux un court instant pour la regarder. Je sais qu’elle doit l’être, parce que l’un des rares points communs qu’on a Alex et moi c’est notre incroyable capacité à stresser et paniquer pour un rien. Deux heures après je gare ma voiture devant la maison de mes parents mais je ne sors pas tout de suite pour autant. Je me détache et me tourne vers ma petite-amie pour la regarder durant de longues secondes sans rien dire.  « Ça va bien se passer. » C’est surtout pour me rassurer moi-même que je prononce ces mots et ma main se pose sur sa cuisse pour caresser doucement sa peau du bout des doigts.  « Je t’aime mon amour, garde cette information bien en tête toute la journée. » Je me penche vers elle pour lui murmurer quelques mots à son oreille.  « Et ce soir je serai à l’écoute de tes moindres désirs. Tu pourras me demander n’importe quoi. » Le sourire que je lui fais parle pour moi-même mais je sais très bien qu’elle comprendra tout de suite ce à quoi je fais référence et en même temps ce n’est pas bien compliqué. Ma main remonte vers sa joue et mes lèvres se posent sur les siennes pour l’embrasser avec douceur et tendresse. Mon pouce caresse sa joue alors que mon autre main se balade sur sa cuisse, lui donnant ainsi un avant-goût des plans que j’ai en tête pour nous ce soir.
© nightgaunt





Calex #47 - maybe we found love right where we are 873483867:
 


Calex #47 - maybe we found love right where we are SjlzVax
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
le rêve éveillé
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Tout le monde l'appelle Alex. Elle ne se lasse pas de bébé ou mon amour par son mari. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Occupe ses journées à courir après Lena tout en portant Lucy qui s'accroche à elle comme un bébé koala.
LOGEMENT : #69 Spring Hill Famille Anderson, ce nom qu'elle partage désormais avec son mari et leurs deux filles Lucy et Lena. Sans oublier le chien Dobby et le chat Nala.
Calex #47 - maybe we found love right where we are D3al
POSTS : 25196 POINTS : 110

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent qu'elle ne cherche plus à cacher ♦ Parle beaucoup, trop et pour ne rien dire ♦ Sociale mais a du mal à se lier réellement et à faire confiance ♦ Sous pression elle dit, fait n'importe quoi et cède à la panique ♦ Son passé est un sujet qu'elle n'aborde pas, elle le cache comme elle a caché l'existence du bébé qu'elle a abandonné à la naissance ♦ Ancienne consommatrice de drogue, ancienne alcoolique sobre depuis bientôt deux ans ♦ Instable émotionnellement ♦ Tente chaque jours de donner la meilleure version d'elle même pour son mari et leurs filles.
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherJeremiah #4PhoebePrimrose #3Alfie #2

Mariage Calex
Rory et Swann #4Sujet commun Mariage

NaNoWriMo

Calex #47 - maybe we found love right where we are 3gvf
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #47 (FB 2010)Calex #48 (UA)Calex #49
☼ When I first saw you, I saw love and the first time you touched me, I felt love and after all this time, you're still the one I love. Looks like we made it, look how far we've come my baby. We mighta took the long way we knew we'd get there someday. They said, I bet they'll never make it but just look at us holding on. We're still together still going strong. You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night ☼

Calex #47 - maybe we found love right where we are Rvdh
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫


Calex #47 - maybe we found love right where we are Tumblr_owowgoxwOb1s9zzelo7_250
MATTHIAS

RPs EN ATTENTE : Prim (FB), Swann #5, Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

Calex #47 - maybe we found love right where we are 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42#44#45#46

Mariage Calex
Calex #45

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) bambieyes (avatar) welovecrackship & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

Calex #47 - maybe we found love right where we are Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #47 - maybe we found love right where we are Calex #47 - maybe we found love right where we are EmptyDim 21 Nov - 3:09






AND I'M THINKING ABOUT HOW PEOPLE FALL IN LOVE IN MYSTERIOUS WAYS. MAYBE JUST THE TOUCH OF A HAND. OH ME I FALL IN LOVE WITH YOU EVERY SINGLE DAY. AND I JUST WANNA TELL YOU I AM. SO HONEY NOW TAKE ME INTO YOUR LOVING ARMS, KISS ME UNDER THE LIGHT OF A THOUSAND STARS, PLACE YOUR HEAD ON MY BEATING HEART. I'M THINKING OUT LOUD MAYBE WE FOUND LOVE RIGHT WHERE WE ARE

Depuis quelques temps maintenant, c'est dans son appartement que je passe le plus clair de mon temps, je pense que je suis même plus souvent chez lui que lui même alors c'est sans vraiment le dire ou l'officialiser que je me suis installée petit à petit chez lui. Ramenant toujours un peu plus d'affaires de chez moi pour les laisser chez lui, et renouvellement l'expérience à tellement de reprises que désormais mon appartement semble n'être plus qu'un garde meuble, un grand garde meuble mais dans lequel je ne vis plus. C'est chez lui que mes amis viennent me chercher pour sortir, c'est chez lui qu'ils me ramènent après une soirée, c'est dans son appartement que je dors toutes les nuits, dans son appartement qu'il y a quasiment tout mon maquillage. Seuls mes vêtements en trop grand nombre et surtout mes nombreuses paires de chaussures sont encore séparées n'ayant pas pu trouver de place chez lui. On aurait pu faire l'inverse, s'installer chez moi dans mon appartement trop grand pour moi seule et même trop grand pour nous deux, mais c'est chez lui que nous nous sentons si bien. Dans ce petit cocon dans lequel nous nous retrouvons tout les soirs après son travail. Un petit appartement mais dans lequel nous avons déjà tellement de souvenirs, tellement d'expérience faite chez lui et je crois que finalement le confort et l'intimité qui se dégage de ce lieu me rassure bien plus que les murs blancs et l'espace inoccupé et vide de mon appartement. Mon bordel vient déranger son univers si bien organisé, mais depuis quelques temps son appartement est à notre image, un peu de lui, un peu de moi et un nous qui se construit peu à peu et j'ai l'impression d'être dans une période de ma vie ou tout va bien. Je n'ai rarement été aussi heureuse, aussi sereine, aussi légère et je jongle avec ma vie de couple et mes amis sans trop en faire, je découvre que parfois les plaisirs les meilleurs sont aussi les plus simples et c'est grâce à Caleb si je me sens si bien dans ma vie. Grâce à lui et à ce qu'il m'apporte au quotidien et à l'amour que je ressens pour lui.

Et pourtant si notre quotidien est parfait depuis quelques semaines, cette nuit n'a pas été la meilleure que j'ai pu passer chez lui parce qu'aujourd'hui il m'emmène chez lui à Warwick. Pas pour une visite nostalgie pour évoquer ses souvenirs d'enfances, non. Mais, pour me présenter à ses parents, et pour la première fois de ma vie, je vais rencontrer les parents de mon petit-ami et ça c'est une étape importante, surtout qu'il y a déjà plusieurs mois que nous sommes ensembles, alors s'il a attendu c'est sans doute parce que pour lui aussi c'est important et qu'il appréhende un peu ce moment. Enfin je crois, en tout cas moi je l'appréhende beaucoup. Parce que j'ai peur de ce qu'ils vont penser de moi, j'ai peur d'être jugée, j'ai peur de ne pas être assez bien pour leur fils et qu'ils s'en rendent compte. Et l'idée de devoir me présenter à eux, devoir assumer celle que je suis alors que je sais qu'ils sont si différents de moi, ça me fait extrêmement peur. Je ne me cache pas avec Caleb, je suis moi, je suis entière, je suis cette fille parfois incapable d'être sérieuse, un peu folle, et parfois je suis bourrée de craintes, de doutes et je suis cette fille qui panique, qui a besoin d'être rassurée, contenue et Caleb sait tout ça. Il sait qui je suis mais très peu sont ceux qui peuvent me voir comme je suis naturellement, sans protection et j'ai tellement peur de ne pas être à la hauteur que j'ai automatiquement l'impression que celle que je suis ne suffira pas et que je vais devoir en faire plus. Etre meilleure, être différente, plus comme eux, mais je ne sais pas qui ils sont. J'ai même jamais mis les pieds dans une ferme de ma vie, alors c'est impossible pour moi de savoir ce qu'ils vont attendre de moi. Ce matin je suis la première à me lever et c'est très rare comme situation, mais je dois me préparer, je dois choisir les bons vêtements, je dois trouver comment faire une première bonne impression et surtout pour une fois je n'ai pas l'intention d'être en retard dans ma vie alors je laisse Caleb dormir encore un peu et je prends de l'avance, de toute façon il me faut facile le double de son temps voir même le triple de son temps pour me préparer.

« T’as bientôt fini bébé ? » Je le regarde s'approcher de moi à travers le miroir que je nettoie du revers de la main pour enlever un peu de la buée. Je lui souris quand je le vois vraiment et que je le sens m'embrasser dans le cou, sa présence me fait oublier tout le reste et je souris vraiment quand ses bras s'enroulent autour de moi. « Je fais au plus vite oui. » Au plus vite n'est jamais assez vite pour lui et aujourd'hui, je dois faire d'autant plus attention à être présentable.  « Je prends ma douche et on y a ? » Je comprends que je n'ai plus beaucoup de temps et pourtant pendant quelques secondes je le regarde à travers le miroir alors qu'il se déshabille devant moi sans crainte et c'est pas si vieux qu'il se sente si à l'aise avec moi qu'il se déshabille comme ça, je lui laisse la salle de bain quelques minutes, juste le temps pour moi de choisir mes affaires. « Je sais pas comment m'habiller pour aller à la ferme. » Je lui avoue en criant un peu plus fort et les nombreuses tenues que j'ai déposé sur son lit prouvent bien mon indécision. J'enfile des sous-vêtements et c'est finalement sans choisir de tenue et vêtue uniquement d'un string et d'un soutien-gorge que je passe à la tâche suivante, le maquillage, tâche au combien importante mais je ne peux pas me maquiller comme quand je sors en soirée, et je ne sais pas ce qui est adapté ou non à une première rencontre avec les beaux-parents fermiers. Il faut que j'arrête d'acheter trop de truc ça rends tout trop compliqué. Il ne pourra qu'être d'accord avec moi alors je garde cette pensée pour moi et je me concentre pour un maquillage sobre mais soigné et quand Caleb sort de la douche en serviette, les cheveux encore mouillés et dégoulinant je le regarde parce que c'est une vision que j'aime particulièrement. Ce que j'aime moins c'est quand ses lèvres et son visage encore mouillés viennent se frotter à mon maquillage que je viens à peine de finir. « Arrêtes t'es tout mouillé je vais devoir tout recommencer. » Je ronchonne un peu alors que j'essuie l'eau qui coule sur mon visage tout en essayant de sauver mon fond de teint. « Allez dépêche-toi, on part dans cinq minutes. » Et malgré ce maquillage que je tente de ne pas ruiner, et les vêtements que je n'ai toujours pas mis, il arrive à me faire sourire et je lève les yeux au ciel amusée quand je sens sa petite tape sur mes fesses. « Choisis une tenue sur le lit et ne panique pas pour le bordel je rangerais promis. » Je le préviens avant qu'il ne tombe sur un trop plein d'affaires étalés sur le lit et qu'il ne se sente mal à cause du bordel. Voilà encore un point sur lequel nous sommes différents lui et moi. Lui maniaque, moi plutôt bordélique, je n'ai aucun mal à quitter l'appartement en laissant un bordel derrière moi ce qui n'est pas son cas mais aujourd'hui, il devra faire avec parce que je sais qu'au delà du bordel ce qu'il déteste encore plus c'est d'être en retard. La coiffure est ok, le maquillage est ok, ma tenue est enfilée et Caleb est déjà prêt, j'enfile mes chaussures après quelques minutes d'hésitation et je le retrouve dans la voiture. C'est finalement pas cinq mais plutôt dix minutes plus tard que nous quittons sa rue direction la maison familiale des Andersons. Une grande étape pour moi, enfin pour nous. Presque la plus grosse officialisation finalement, parce qu'on ouvre notre bulle de bonheur à d'autres et pas à n'importe qui, à ses parents.  « Comment tu te sens ? Pas trop stressée ? » Mon pied tape sur le sol depuis quelques minutes, et ce n'est qu'en l'entendant parler que je le réalise. Je pose ma main sur ma cuisse pour contenir ma jambe et je lui souris quand je sens son regard sur moi. « Ça va, je suis un peu stressée mais je crois que c'est normal non ? » C'est nouveau tout ça et surtout c'est important pour lui alors c'est stressant forcément mais je sais que pour lui aussi ça doit l'être alors rien ne sert de renforcer son stress en lui partageant le mien. Et comme souvent quand je suis stressée, je parle, beaucoup et le trajet a du lui paraître long mais ça me fait du bien de lui parler, de combler ce vide et de penser à autre chose qu'à cette présentation trop formelle qui nous attends. Ma main qui se pose son sa cuisse, ou qui caresse son bras, je profite de ces moments ou l'on est que tout les deux parce qu'ils ont quelque chose d'apaisant pour moi. Ce n'est que quand la voiture s'arrête, que je réalise qu'on y est vraiment. Il se détache et je l'imite même si pendant une seconde l'idée de rester dans la voiture me semble être pas si mal finalement. Je ne connais rien ici, trop d'herbes partout. Des animaux que je repère aussi et sans doute que les odeurs aussi seront nouvelles, mais je n'ai guère envie de courir profiter du grand air. « Ça va bien se passer. » Je l'espère, je l'espère tellement mais je sais qu'il n'en sait rien non plus et qu'il a besoin d'y croire et de me le faire croire. « Tant que l'on me demande pas d'aller courir au milieu des animaux la bas oui ça va bien se passer. » Une petite pointe d'humour pour tenter de le rassurer, de me rassurer aussi et pour rendre tout ça un peu moins sérieux même si ça l'est beaucoup. « Je t’aime mon amour, garde cette information bien en tête toute la journée. » J'ai presque l'impression que pendant une seconde, il cherche à me faire comprendre que quoiqu'il se passe je dois me dire qu'il m'aime et que c'est le plus important, et j'ai l'impression qu'il envisage déjà que ce soit un désastre, en même temps, Alex Clarke dans une ferme, je ne vois absolument pas ce qui pourrait mal se passer. #ironie. « Moi aussi je t'aime. » penses-y quand je te ferais honte devant tes parents ou que je vais dire une telle connerie qu'ils vont se demander ce que tu fais avec une fille comme moi. Il s'approche de moi et je caresse avec douceur son visage, faisant le plein de tendresse et de complicité avant de devoir se contenir devant papa et maman Anderson. « Et ce soir je serai à l’écoute de tes moindres désirs. Tu pourras me demander n’importe quoi. » Je me mords la lèvre en entendant les mots qu'il me murmure, sincèrement amusée et surtout intéressée par ses paroles. « Caleb Anderson, c'est pas le moment de m'exciter voyons. » Clairement pas non, alors que ses parents pourraient déjà être en train d'épier la voiture de leur fils qui vient de s'arrêter devant leur maison. « Mais si j'avais su qu'il fallait venir ici pour avoir tout ce que je veux, j'aurais insisté depuis longtemps pour venir voir tes parents. » Je ne suis pas sérieuse, parce que globalement j'ai toujours ce que je veux, enfin il est déjà toujours à l'écoute de mes désirs et il tente toujours de penser à mon plaisir avant le sien. Mais ce petit moment plus léger me fait du bien, et le baiser qu'il me donne, m'aide à faire le plein de force pour trouver le courage d'affronter ses parents, ou même sans parler d'affrontement, ce moment avec Caleb m'aide à me rappeler pourquoi je suis là et pourquoi je m'inflige une telle expérience. Parce que je l'aime et parce qu'il me rends heureuse comme personne et que je sais que pour lui c'est important, alors je n'ai plus qu'à faire bonne impression ou au moins réussir à faire qu'ils ne me détestent pas, ce qui serait déjà pas mal je crois. Je prolonge un peu le baiser, glissant une main dans ses cheveux et après quelques secondes ma seconde main vient serrer la sienne et l'arrêter dans ses caresses sur ma cuisse. La sensation était agréable, le baiser l'est vraiment mais comme je lui ai dis, je ne peux pas me présenter face à ses parents avec de telles pensées en tête. « Si je commence à trop parler et à dire n'importe quoi, arrêtes moi, je ne veux pas te faire honte. » Ils m'ont me détester, je le sais et c'est avec cette pensée que je quitte le véhicule de Caleb et la première chose que je remarque c'est que les talons c'est clairement la fausse bonne idée, voir même l'idée horrible. La seule chose que j'ai choisi toute seule s'avère être totalement inadaptée, voilà une bonne preuve que je n'ai vraiment rien à faire là. « J'ai jamais mis les pieds dans une ferme, on aurait du les inviter chez toi ou au restaurant. » Dans un restaurant très chic dans lequel j'ai grandi, et pas eux peut-être que je me serais sentie bien moins conne qu'à cet instant précis. Mais c'est impossible de faire demi-tour alors qu'avant même que l'on arrive devant la porte, cette dernière s'ouvre et c'est une femme qui regarde Caleb avec un grand sourire sur les lèvres. Sa mère sans doute, et au moins elle sourit, un bon point pour elle, voilà une première chose qu'elle n'a pas en commun avec ma mère. Elle est heureuse de voir son fils, peut-être moins de me voir moi mais ça je ne peux pas le certifier même si mes craintes me font penser ainsi. La distance se réduite beaucoup trop vite et elle semble désormais si proche, sans doute parce qu'elle l'est. « Bonjour, vous devez être la maman de Caleb, je suis enchantée de vous rencontrer, je suis Alexandra, merci de me recevoir chez vous, j'avais hâte de découvrir l'endroit ou Caleb a grandi, je suis pas vraiment une habituée des fermes mais je suis heureuse d'être là. » Beaucoup trop de mensonges dans cette phrase prononcée bien trop vite parce que j'ai juste paniqué en voyant ma belle-mère devant nous qui nous attendais ainsi et qu'il a fallu que je parle, trop encore et je pense d'or et déjà avoir perdu des points face à la maman et pourtant elle n'a rien d'intimidante madame Anderson mais elle représente tellement pour Caleb, qu'elle l'est forcément.


@Caleb Anderson   Calex #47 - maybe we found love right where we are 394614564 Calex #47 - maybe we found love right where we are 3956312242  

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



When I first saw you, I saw love ☽ You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night.

Calex #47 - maybe we found love right where we are Wr1j

Revenir en haut Aller en bas
Caleb Anderson
Caleb Anderson
le papa poule
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente deux ans (20/04/89)
SURNOM : La plupart de ses surnoms sont réservés à Alex. Et puis il y a ses filles qui l'appellent "papa" maintenant.
STATUT : Jeune papa (un peu gaga) de deux merveilleuses petites filles d'un an, Lucy et Lena. Récemment marié avec la femme de sa vie dont il est complètement fou amoureux. Il est sur un petit nuage et n'a d'yeux que pour elle.
MÉTIER : Chef étoilé et patron de l'Interlude, restaurant de gastronomie française à Spring Hill
LOGEMENT : #69 St Pauls Terrace, Spring Hill avec Alex, Lucy, Lena, son chien Dobby et Nala, son chat.
Calex #47 - maybe we found love right where we are Wd6r
POSTS : 13597 POINTS : 130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Romantique, croit au grand amour et rêve de fonder sa propre famille ≈ ambitieux, perfectionniste très exigeant avec lui-même ≈ parle couramment le Français et se débrouille très bien en Italien ≈ a passé un an en Europe ≈ a perdu sa fiancée dans un accident de voiture il y a quatre ans ≈ passionné de lecture et de cuisine ≈ control freak ≈ déteste le sport ≈ très protecteur envers les personnes qu’il aime ≈ sa famille passera toujours avant tout ≈ fou amoureux de ses deux filles ≈ a repris une thérapie chez un psychothérapeute il y a peu ≈ diagnostiqué avec la maladie de Bouveret
RPs EN COURS : Calex #47 - maybe we found love right where we are 8acr
[07/07]
NaNoWriMo

HH & Alex
Jordan #1
Birdie #2 (fb)
Andersons
Sofia (fb)
Prim #6
‹ HH #4


Calex #47 - maybe we found love right where we are 210701072752966576
CALEX - If we had one day on earth, who would you spend it with ? If you could choose who you wanted to kiss, who would that be ? I wanna believe if tomorrow was not guaranteed. Minutes to spare, if I could choose I would spend every minute with you.
Calex #47 (fb) ; Calex #48 (UA) ; Calex #49

Calex #47 - maybe we found love right where we are Oj
ANDERSONS

Calex #47 - maybe we found love right where we are 826q
CALROSE- We've taken different paths and travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when you're in the trenches and you're under fire I will cover you. If I was dying on my knees you would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea I'd give you my lungs so you could breathe. I've got you, sister.

Calex #47 - maybe we found love right where we are 6c0cb92712a6d296b151d34530a998d264197457
HARSON - I'll shed a tear for you, open your eyes, I'm by your side I'm never leaving you darkness to light stay through the night. I'm walking in your shoes so you know that it's the truth. When nobody's here for you let me make it clear, that I'll shed a, I'll shed a tear.

RPs TERMINÉS : Calex #1, Romy #1, Juliana#1, Primrose et Romy #1, Calex #2 ; Clément #1 ; Prim #1 ; Calex #5 ; Calex #6; Stephen #1 ; Wylda #1 ; Sohan #1 ; Calex #4 ; Calex#3 (RA); Calex #7 ; Romy #3; Calex #9 ; Prim #2; Calex #10 ; Calex #11; Romy #4; Hannah #1 (fb); Romy #2 (DZ) ; Calex #12, Calex #13 ; Prim #3 ; Juliana#2 ; Calex #8 (fb) ; Matt #1 ; Tobias #1 ; #Calex 15 ; Mila #1 ; Wylda #1 ; Lene #1 ; Calex #16 ; Calex 17 ; Calex 18 ; Calex #19 ; #Calex 14 (UA) ; Nate #1 ; Calex #22 ; Calex #21(fb) ; Calex #25 ; Calex #23 ; Calex #26 ; Calex #24 ; Calex #28 ; #Calex 29 ; Birdie #1 ; #Calex 30 ; Tim #1 ; Eve #1 ; Calex #31 ; Calex #32 ; Calex #34 ; Matt #2 ; Jet & Alex ; Eve #2 ; Heather #1 ; Primrose #1 ; Calex #35 ; Calex #37 ; Rudy #1 ; Eve #3 ; Calen #1 ; Calex #38 ; Calex #39 ; HH #2 ; Calex #40 ; Prim #4 ; Auden ; Calex #41 ; Calex #33 (fb) ; Calex 42  ; Tim #3 (fb) ; Dani #1; Calex 44 ; Calex #45 ; Prim #5 ; Prim #3 (fb) ; Calex #43 (fb) ; Calex #36(UA) ; Calex #46



HH et son talent indéniable:
 

AVATAR : Penn Badgley
CRÉDITS : cristalline (avatar), edif-crackship + bleeding_light (crackships), Loonywaltz (ub) ; la confiserie (dessin)
DC : Will, le fou des fossiles
PSEUDO : Deathly Hallows
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23844-caleb-if-time-stood-still-i-would-take-this-moment-and-make-it-last-forever https://www.30yearsstillyoung.com/t23903-caleb-we-are-far-from-the-shallow-now#975905 https://www.30yearsstillyoung.com/t23909-caleb-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t38828-caleb-anderson#1903287

Calex #47 - maybe we found love right where we are Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #47 - maybe we found love right where we are Calex #47 - maybe we found love right where we are EmptyJeu 25 Nov - 22:32



Calex
And I'm thinking about how people fall in love in mysterious ways. Maybe just the touch of a hand. Oh me I fall in love with you every single day. And I just wanna tell you I am. So honey now take me into your loving arms, kiss me under the light of a thousand stars, place your head on my beating heart. I'm thinking out loud maybe we found love right where we are
Alex me rend heureux, bien plus que je ne l’ai jamais été et si la journée à Warwick dans la ferme de mes parents m’angoisse un peu je n’en reste pas pour le moins content de pouvoir présenter ma petite-amie à mes parents. Celle dont ils entendent parler depuis des mois, et je sais qu’ils ont hâte de la rencontrer, surtout ma mère qui ne parle que de ça et qui a certainement déjà prévu tout un interrogatoire. Je me glisse sous la douche alors qu’Alex est en train de se maquiller dans la salle de bain. « Je sais pas comment m'habiller pour aller à la ferme. » Je lâche un petit rire parce que ce n’est pas une information qui m’étonne beaucoup. Alex qui ne sait pas comment s’habiller ? C’est un problème qu’elle rencontre quotidiennement, ça, et pourtant des vêtements elle en a beaucoup.  « Fais simple. » Tout ce qui est superficiel et too much, mes parents n’aiment pas et ils préfèrent toujours largement rester dans la simplicité. Je ressors de la douche quelques minutes plus tard et alors que je suis encore mouillé j’embrasse ma petite-amie sur la joue qui ronchonne à propos de son maquillage. Ce qui me fait sourire forcément, et il y a autre chose qui me fait sourire c’est la vision d’Alex en sous-vêtements string dans la salle de bain. « Choisis une tenue sur le lit et ne panique pas pour le bordel je rangerais promis. » Je passe dans ma chambre et pendant quelques secondes, j’ai du mal à rester concentré sur les tenues qu’elle a disposées sur le lit tant je vois des vêtements qu’elle a éparpillée partout. Il me faut encore une poignée de seconde pour réagir.  « Moi j’aime bien la tenue que tu portes en ce moment. » Soutien-gorge et string, bien sûr que j’aime sa tenue. Et je lui sélectionne un pantalon avec un débardeur, elle va peut-être trouver ça trop simple mais c’est ce qui est le mieux pour une rencontre avec mes parents. De mon côté je me change pour un jeans, un t-shirt et une veste. Simple, basique, efficace. J’en profite pour commencer à ranger un peu ses affaires qu’elle a laissé traîner et je retourne une dernière fois dans la salle de bain pour me parfumer.

Le trajet en voiture se passe avec Alex qui parle, beaucoup, vraiment beaucoup. Quand elle me demande si son stress est normal j’hausse les épaules parce que oui, je suppose que oui mais au final je n’en sais rien du tout, c’est la toute première fois que je présente une fille à mes parents et on ne parle pas de n’importe quelle fille, c’est Alex. Ma petite-amie et celle qui me comble de bonheur et d’amour tous les jours. Une fois arrivés je prends un temps avec elle, je la regarde et j’aimerais essayer de la rassurer. « Tant que l'on me demande pas d'aller courir au milieu des animaux la bas oui ça va bien se passer. » Elle me fait rire et je prends ses deux mains dans les miennes en la caressant doucement.  « Je doute que mes parents te demandent de courir au milieu de la ferme, t’en fais pas. » Bien que l’image que j’ai en tête est vraiment très drôle. « Moi aussi je t'aime. » Je lui souris tout en me rapprochant encore un peu d’elle profitant de nos derniers moments tous les deux avant de passer la journée avec mes parents. « Caleb Anderson, c'est pas le moment de m'exciter voyons. Mais si j'avais su qu'il fallait venir ici pour avoir tout ce que je veux, j'aurais insisté depuis longtemps pour venir voir tes parents. » Je souris et je ris un petit peu avant de poser mes lèvres contre les siennes pour l’embrasser longuement, et si mes parents ont été prononcées sur le ton de l’humour je n’en restais pas pour le moins sérieux. Ce soir je compte bien la remercier en lui procurant un maximum de plaisir. « Si je commence à trop parler et à dire n'importe quoi, arrêtes moi, je ne veux pas te faire honte. » Mes yeux dans les siens je caresse ses cheveux, la recoiffant un peu, passant des mèches derrière ses oreilles.  « Tu ne me feras pas honte. Mes parents vont t’adorer. » Ou du moins je l’espère sincèrement, mais il n’y a aucune raison qu’ils ne l’aiment pas, non ? « J'ai jamais mis les pieds dans une ferme, on aurait du les inviter chez toi ou au restaurant. » On finit enfin par ressortir et je fais le tour de la voiture pour prendre sa main dans la mienne.  « Arrête de te plaindre. » Que je lui réponds en rigolant légèrement, et je vois déjà ma mère qui nous attend devant la porte ouverte. J’en conclue qu’elle nous observait dans la voiture à partir de la fenêtre, et ça ne me plaît pas beaucoup. « Bonjour, vous devez être la maman de Caleb, je suis enchantée de vous rencontrer, je suis Alexandra, merci de me recevoir chez vous, j'avais hâte de découvrir l'endroit ou Caleb a grandi, je suis pas vraiment une habituée des fermes mais je suis heureuse d'être là. » À peine arrivés face à ma mère qu’Alex semble déjà encore plus nerveuse, elle parle déjà bien trop. Ma mère nous regarde avec un grand sourire et je la vois regarder Alex longuement. « Enchantée, Alex. » Je regarde ma petite-amie un instant et remarque ses talons, rien qu’avec cette paire de chaussures elle montre à ma mère qu’elle n’a pas l’habitude des fermes et mon père arrive au même moment.  « Maman papa, je vous présente Alex, ma copine. Et Alex, mes parents. » Je lui souris doucement et une main vient gratter ma nuque. « Bienvenue Alex ! C’est un plaisir de pouvoir enfin te rencontrer. Si tu savais à quel point Caleb nous parle toujours de toi, j’ai l’impression de déjà te connaître. » Le regard que je lui lance lui montre que sa réflexion me met mal à l’aise et elle se décale pour nous laisser rentrer. Elle me prend même dans ses bras, mais je grimace, je râle et après quelques secondes je finis par la repousser. « Il n’a jamais aimé les câlins, c’est incroyable. Même quand il était petit il râlait quand j’osais lui en faire. » Je soupire légèrement.  « Maman... » Je râle encore une fois même si je suis tout à fait conscient qu’elle risque de se comporter comme ça toute la journée. « Comment tu vas, Alex ? Vous avez fait bonne route ? Il n’y avait pas trop de monde ? » Les questions commencent, même si pour l’instant elles restent simples et basiques. « Venez, installez-vous. » Je me rends compte que ma mère et Alex ont toutes les deux un point commun : elles parlent beaucoup et c’est alors sans un mot que je m’assois à table aux côtés de ma petite-amie. Un repas qui fait bien trop sérieux et officiel et qui me fait beaucoup stresser.

© nightgaunt





Calex #47 - maybe we found love right where we are 873483867:
 


Calex #47 - maybe we found love right where we are SjlzVax
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
le rêve éveillé
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Tout le monde l'appelle Alex. Elle ne se lasse pas de bébé ou mon amour par son mari. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Occupe ses journées à courir après Lena tout en portant Lucy qui s'accroche à elle comme un bébé koala.
LOGEMENT : #69 Spring Hill Famille Anderson, ce nom qu'elle partage désormais avec son mari et leurs deux filles Lucy et Lena. Sans oublier le chien Dobby et le chat Nala.
Calex #47 - maybe we found love right where we are D3al
POSTS : 25196 POINTS : 110

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent qu'elle ne cherche plus à cacher ♦ Parle beaucoup, trop et pour ne rien dire ♦ Sociale mais a du mal à se lier réellement et à faire confiance ♦ Sous pression elle dit, fait n'importe quoi et cède à la panique ♦ Son passé est un sujet qu'elle n'aborde pas, elle le cache comme elle a caché l'existence du bébé qu'elle a abandonné à la naissance ♦ Ancienne consommatrice de drogue, ancienne alcoolique sobre depuis bientôt deux ans ♦ Instable émotionnellement ♦ Tente chaque jours de donner la meilleure version d'elle même pour son mari et leurs filles.
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherJeremiah #4PhoebePrimrose #3Alfie #2

Mariage Calex
Rory et Swann #4Sujet commun Mariage

NaNoWriMo

Calex #47 - maybe we found love right where we are 3gvf
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #47 (FB 2010)Calex #48 (UA)Calex #49
☼ When I first saw you, I saw love and the first time you touched me, I felt love and after all this time, you're still the one I love. Looks like we made it, look how far we've come my baby. We mighta took the long way we knew we'd get there someday. They said, I bet they'll never make it but just look at us holding on. We're still together still going strong. You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night ☼

Calex #47 - maybe we found love right where we are Rvdh
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫


Calex #47 - maybe we found love right where we are Tumblr_owowgoxwOb1s9zzelo7_250
MATTHIAS

RPs EN ATTENTE : Prim (FB), Swann #5, Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

Calex #47 - maybe we found love right where we are 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42#44#45#46

Mariage Calex
Calex #45

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) bambieyes (avatar) welovecrackship & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

Calex #47 - maybe we found love right where we are Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #47 - maybe we found love right where we are Calex #47 - maybe we found love right where we are EmptyDim 28 Nov - 3:55






AND I'M THINKING ABOUT HOW PEOPLE FALL IN LOVE IN MYSTERIOUS WAYS. MAYBE JUST THE TOUCH OF A HAND. OH ME I FALL IN LOVE WITH YOU EVERY SINGLE DAY. AND I JUST WANNA TELL YOU I AM. SO HONEY NOW TAKE ME INTO YOUR LOVING ARMS, KISS ME UNDER THE LIGHT OF A THOUSAND STARS, PLACE YOUR HEAD ON MY BEATING HEART. I'M THINKING OUT LOUD MAYBE WE FOUND LOVE RIGHT WHERE WE ARE

 « Fais simple. » Simple, c'est quoi faire simple d'abord ? Je sors plusieurs affaires, des trucs 'simples', mais de là à me décider il y a encore une grande marge et finalement je vais laisser Caleb choisir, il me connaît et surtout il connaît ses parents et il saura trouver quelque chose qui sera adapté à une telle situation. Moi je n'y connais rien en rencontre officielle, en beaux parents et en ferme. Je me concentre sur le reste de mon aspect physique, les cheveux et le maquillage et je râle quand il sort de la douche et qu'il menace de ruiner tout le résultat de mon maquillage. Il sort de la salle de bain et il met quelques secondes avant de me répondre. « Moi j’aime bien la tenue que tu portes en ce moment. » Je ris toute seule dans la salle de bain à sa remarque et je le retrouve dans la chambre en souriant et en me pinçant la lèvre. « Oui oui moi aussi mais je doute que tu acceptes que tes parents me voient ainsi. » Ou même personne d'autre d'ailleurs mais au lieu d'ajouter ça, je regarde les affaires qu'il a sélectionné pour moi, et en effet il a fait simple mais si c'est ce qu'il pense être le bon choix alors je vais m'habiller comme ça. « Après si tu veux, y'a une autre tenue que tu aimes beaucoup et toi qui voulais quelque chose de simple, je ne connais rien de plus simple. » J'enfile mes vêtements même si l'idée de me mettre nue devant lui est tentante quand même sauf que l'on a guère le temps pour ça et qu'on est attendu à la ferme familiale pour une rencontre officielle avec ses parents.

Le trajet est long et pourtant assez court finalement puisqu'on se retrouve bien trop vite devant la maison familiale des Andersons et je me sens tellement pas prête encore. Tout ici m'est inconnu et je me sens projetée dans un univers dans lequel je n'ai sans doute rien à faire mais pour Caleb je le fais. Je suis là avec lui, dans sa voiture à essayer de faire baisser le niveau de stress que je ressens et je sais que pour lui ça doit aussi être stressant puisque important et j'ai peur de le décevoir lui et ses parents. Mais avant de rencontrer les parents Anderson, c'est avec la ferme que je fais connaissance, encore à l’abri derrière les portes de sa voiture et je découvre des animaux et j'espère sincèrement ne jamais avoir à entrer en contact avec eux. « Je doute que mes parents te demandent de courir au milieu de la ferme, t’en fais pas. » Me voilà rassurée mais je rigole un peu quand même à sa remarque, et en voyant les chaussures que je porte, je ne peux pas m'imaginer courir avec dans la boue, les talons sont un freins, le prix aussi, vive la ville. Je serre un peu ses mains pour trouver un peu de courage avant de sortir de cet endroit dans lequel je me sens encore bien rien qu'avec lui. Un baiser échangé que je prolonge un peu parce que je sais qu'il risque d'être le dernier avant un petit moment, l'ambiance est encore bonne entre nous, dans notre petite bulle de plaisir mais bientôt il va falloir y inviter ses parents et j'ai peur de lui faire honte. « Tu ne me feras pas honte. Mes parents vont t’adorer. » Aucuns parents ne m'aiment Caleb, tu le sais non? Je ne pense pas à ça, je me concentre sur lui. « J'espère vraiment. » Il essaye de me rassurer et la douceur de ses mots et de ses gestes ont un effet positif sur moi, du moins jusqu'au moment ou il faut réellement sortir de la voiture et que je réalise que je vais vraiment devoir faire bonne impression ici dans cette ferme auprès de cette famille dans un environnement que je considère presque comme hostile pour moi. « Arrête de te plaindre. » Sa main dans la mienne, je la serre un peu plus fort juste l'embêter et réagir à ses mots alors que je vois sa mère qui nous attends déjà devant la porte. J'ai encore envie de me plaindre et de faire demi-tour mais c'est impossible alors devant sa mère, je fais ce que je fais de mieux quand je panique, je parle trop, beaucoup trop. Elle me regarde longuement et je crois que je me sens un peu mal à l’aise, enfin non je me sens très mal à l’aise. Je me sens observer, juger, et elle a beau sourire ça reste gênant comme situation, tellement que je crois que je finis par baisser les yeux. « Enchantée, Alex. »  Et comme si la présence de sa mère n'était pas suffisante à me faire stresser, son père nous rejoins et je me sens encore plus épiée. « Maman papa, je vous présente Alex, ma copine. Et Alex, mes parents. » Sa copine, oui c’est ce que je suis et c’est toujours étrange d’être là, c’est très officiel tout ça, trop peut être ? Mais il me sourit et j'en fais de même, je lui souris, le regardant lui tout en évitant le regard de son père et de sa mère. « Bienvenue Alex ! C’est un plaisir de pouvoir enfin te rencontrer. Si tu savais à quel point Caleb nous parle toujours de toi, j’ai l’impression de déjà te connaître. » Je jette un coup d’œil rapide à Caleb, un léger sourire qui naît au coin de mes lèvres en découvrant qu’il parle toujours de moi. Pas que j’en doutais beaucoup mais savoir qu’il a parlé de nous et de moi avec ses parents est à la fois touchant et aussi un peu déstabilisant. Je crois de toute façon qu’aujourd’hui le mot déstabilisant risque d’être le plus utilisé pour ressentir tout ce que je ressens en étant face à eux. « J'espère que ce qu'il vous dit est plutôt flatteur pour moi. » Je me doute que ça l'est, ce dont je doute en revanche c'est que ce soit une version de moi pas très objective, et j'ai peur de leur montrer un autre visage. Sa mère est joyeuse, elle est énergique, elle est tactile aussi, je le remarque quand elle prends Caleb dans ses bras et je souris en entendant mon petit-ami râler. Je me demande de qui tient Caleb parce que ce n’est pas d’elle ça c’est sur. Et il y a son père. Présent mais silencieux. Qui nous regarde sans un mot. Et je comprends enfin de qui tient Caleb. « Il n’a jamais aimé les câlins, c’est incroyable. Même quand il était petit il râlait quand j’osais lui en faire. » Je souris à nouveau devant l'échange entre une mère et son fils. « Maman... » Il râle encore et j'adore l'entendre râler comme ça. Je souris en réalisant que tout ça je ne connais pas, que cette famille est totalement différente de la mienne et si je n'ai jamais mis les pieds à la ferme, j'ai aussi l'impression de découvrir la vie d'une famille ordinaire en venant ici. « Oh, je dirais pas qu’il aime pas les câlins moi. » Mais pourquoi Alex ? Pourquoi il a fallu que je l’ouvre moi ? Je me suis un peu trop détendue quelques secondes et je sors une connerie, déjà. Je baisse les yeux n'osant pas croiser le regard de sa mère, de son père, ou même de Caleb. La journée va être longue je pense, je le crains parce que si je me détends je dis des conneries et si je suis stressée, je dis aussi des conneries alors ça risque d'être compliquée et je sens qu'ils vont me détester quand ils vont comprendre que je viens d'un autre monde, que je ne suis pas comme eux. « Comment tu vas, Alex ? Vous avez fait bonne route ? Il n’y avait pas trop de monde ? » Sa mère parle, et finalement ça me rassure d'entendre quelqu'un d'autre que moi parler beaucoup, ça va me laisser moins de place pour dire des conneries. « Je vais bien merci. C’est Caleb qui a conduit, mais une fois sorti de Brisbane et des grands axes, les rues semblent désertes. » Je ne connais pas les petites routes de campagnes, je ne connais pas les paysages avec des champs à perte de vue, je ne connais pas tout ça et je crois que ça se voit à la façon dont je me présente ici, mais même si je ne suis pas dans mon élément, j'essaye de faire bonne impression parce que même si je ne lui ai pas vraiment dis, ça compte énormément pour moi de rencontrer ses parents, même si c'est une étape beaucoup trop stressante. « Venez, installez-vous. » Je suis Caleb, et je l'imite quand il s'assoit à table. Installée à table face à la mère de Caleb et son père, j’ai presque l’impression que je m’apprête à passer un test ou pire encore un interrogatoire pour savoir si je suis à la hauteur de leur fils. Et je connais déjà la réponse à cette question mais j’ai pas vraiment envie qu’ils s’en rendent compte aussi. Sous la table, je viens chercher la main de Caleb et je la pose sur ma cuisse sans la lâcher. C'est pour lui que je suis là, et j'ai besoin de savoir qu'il est là pour moi. Sa mère se lève après quelques secondes assisse, et ramène plusieurs boissons sur la table et je regarde quelques secondes son père qui est présent mais qui semble si impressionnant, je n'ai pas une bonne relation avec mon père, c'est même un doux euphémisme de dire que je ne m'entends pas avec lui, et je me demande quel genre de père il est. Mais c'est la mère de Caleb qui parle à nouveau, et après nous avoir servit elle s'assoit avec nous. « Qu'est-ce que tu fais dans la vie Alex ? Tu travailles, tu as repris des études ? » La question à laquelle je n’avais même pas pensé et qui arrive bien trop vite. Qu’est-ce que je fais ? La fête, les boutiques, je sors avec mes amis, je tente de nouvelles choses, je fais du sport, je passe mon temps avec Caleb et je couche avec leur fils. Voilà un peu ce que je fais mais clairement pour une fois je sais que je ne dois pas répondre sans réfléchir. Ils ont une relation avec le travail et l’argent qui est différente de la mienne et je sais qu'ils ont transmis à Caleb la valeur du travail et du mérite, et moi je n'ai rien de tout ça. Fille de riche, vie facile avec de l'argent qui arrive sans que je n'ai à bouger le petit doigt, voilà l'image qu'ils vont avoir de moi après ce sujet. « Depuis que j’ai quitté Londres je n’ai pas encore trouvé ce que je veux faire on a pas tous la chance d’avoir trouvé sa vocation à 6 ans comme Caleb. » J'essaye de détourner l'attention, de parler de Caleb parce que moi je ne fais rien, et je ne sais pas ce que je peux faire, je suis nulle dans tellement de domaine et douée dans très peu que ça me semble compliquée pour le moment de savoir ce que je vais faire de ma vie, mais comme je suis incapable de me projeter plus loin que trois semaines, c'est pas trop dérangeant de ne pas avoir de plan de carrière définie. Du moins, ça ne l'est pas habituellement, puisque ce n'est pas un sujet que l'on aborde souvent, mais aujourd'hui devant les parents de Caleb, je réalise l'image que je renvoie et ça ne va pas leur plaire. « J'ai finis mon parcours scolaire à Londres, je suis sortie diplômée et j'ai même été acceptée à l'université, mais j'avais besoin de m'éloigner un peu de Londres et depuis je crois que j'ai pas encore trouvé ma voix. » Je me justifie, je serre un peu plus la main de Caleb, tout en m'expliquant, juste parce que j'ai peur de ce qu'ils peuvent penser et pourtant à Londres j'étais une bonne élève, même une très bonne puisque je n'avais le droit qu'à ça, les études et rien d'autres. Mais c'était pas pour moi que je travaillais, c'était pour mon père, tout ce que je faisais c'était pour lui, enfin à cause de lui et être acceptée dans l'une des plus grandes université du Pays, c'était pas mon choix, c'était lui qui avait décidé alors partir du jour au lendemain, c'était encore un moyen pour moi de lui montrer que désormais ma vie je la vivais pour moi. Sauf que ça les parents de Caleb n'ont pas besoin de le savoir, d'ailleurs je ne sais même pas s'ils savent que je ne suis plus en contact avec mes parents, s'ils savent que j'ai fuis si loin de ma famille, eux qui ont l'air très proches les uns des autres ils ne comprendraient sûrement pas. « Et pour le moment, je sers de cobaye à titre bénévole pour tout les essais culinaires de Caleb et ça me convient. » C'est vrai en soit mais ce n'est pas la réponse qu'ils attendaient sûrement, enfin j'en sais rien, je les connais pas finalement et si habituellement je n'ai pas vraiment de problème à parler et à être le centre de l'attention avec mes amis, ce n'est vraiment pas le cas aujourd'hui devant les parents de Caleb. « Il est vraiment doué votre fils, et grâce à lui j'ai la chance de manger un vrai repas digne de restaurant gastronomique tout les soirs. » Ce qui en soit même sans Caleb serait possible, mais j'essaye de vanter les mérites de leur fils, parce que lui au moins il sait faire quelque chose et il fait quelque chose de sa vie. « Tu es toujours aussi concentré dans tes études ? » Je relève la tête, c'est la première fois que son père parle je crois, et je sais pas pourquoi mais j'ai presque l'impression que sa remarque est pleine de sous-entendus, mais je ne dis rien parce que je ne le connais pas, et je n'ose même pas le regarder alors lui répondre c'est pas encore maintenant.


@Caleb Anderson   Calex #47 - maybe we found love right where we are 394614564  Calex #47 - maybe we found love right where we are 3956312242   

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



When I first saw you, I saw love ☽ You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night.

Calex #47 - maybe we found love right where we are Wr1j

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Calex #47 - maybe we found love right where we are Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #47 - maybe we found love right where we are Calex #47 - maybe we found love right where we are Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Calex #47 - maybe we found love right where we are

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-