AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -62%
XIAOMI Mi TV Stick – Google Assistant et ...
Voir le deal
23.07 €

 You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexis Blum
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Ving-sept ans, la trentaine approchante la stresse.
SURNOM : Alex, mais elle préfère vraiment qu'on l'appelle par son prénom complet.
STATUT : Célibataire, peut-être éternellement, pense-t-elle parfois.
MÉTIER : Fleuriste, il faut bien vivre. Puis "artiste" à ses heures perdues, sans que personne ne le sache...
LOGEMENT : Fortitude Valley, #07 James Street.
You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer Wh8L
POSTS : 51 POINTS : 90

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN ATTENTE : Wolfie, Ashley.
AVATAR : Kaya Scodelario.
CRÉDITS : Anaphore
DC : Nope
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/11/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t41342-alexis-blum-les-cheveux-colores-de-peinture

You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer Empty
Message(#) Sujet: You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer EmptyDim 21 Nov - 20:44




Ce jour-là, j’avais beaucoup fumé. Comme à mon habitude, au final. Mais j’étais particulièrement fatiguée et anxieuse alors je pense avoir battu quelques records personnels… Et quand je vous dis que j’avais beaucoup fumé, je parle seulement du matin, avant de partir au boulot ! En plus, je pense m’être levée assez tôt, plus tôt qu’habituellement, justement pour pouvoir fumer davantage avant de partir en direction de la boutique de fleurs. Ces derniers temps, j’y allais vraiment en trainant les pattes : ma passion était autre part. Détrompez-vous, j’adore l’odeur des fleurs, et j’aime les regarder aussi, et pour cause, je les trouve magnifiques. Alors les manipuler, trouver les bonnes fleurs qui feront plaisir au client et éventuellement à la personne à qui il veut les offrir, c’est vraiment un bonus.

C’est juste que tout ça ne vaut pas la beauté de la peinture. C’est tout juste si je ne préfère pas une peinture de fleurs à un bouquet de fleurs réel. Vous n’imaginez pas combien de temps je peux passer devant une ou plusieurs peintures (indice : ça se compte en heures)… Alors qu’arranger des fleurs, c’est sympa, mais j’avoue que ces derniers temps, ça me lasse un peu. Néanmoins, je fais mon travail correctement, ne vous inquiétez pas. C’est la moindre des choses. Je suis appliquée et consciencieuse à la boutique, et je crois que ma patronne apprécie ces traits de caractère. En tout cas jusqu’ici je n’ai pas eu de remarque négative, tout semble rouler comme sur des roulettes.

Tout ça pour dire que je me rendais au travail avec une petite boule au ventre ce jour-là. Boule au ventre qui s’estompa peu à peu tout au long de la journée mais qui revint en milieu d’après-midi. J’aperçus « un client » qui semblait rôder devant la boutique en étant plus intéressé par les passantes que par les fleurs. Pendant plusieurs minutes je suis restée à l’intérieur de la boutique derrière l’ordi au comptoir en faisant semblant d’être bien occupée pour ne surtout pas croiser son regard parce que c’est le genre d’individu masculin dont on ignore les desseins qui me fait bien peur, moi qui suis déjà pas mal intimidée par les hommes… mais voilà venu le moment où ma patronne me demande d’aller arranger les fleurs exposées au niveau de la devanture de la boutique, et donc : dehors, près de l’individu qui m’effraie. Je n’ose pas refuser la requête de ma patronne et me rends le cœur battant la chamade juste devant la boutique. Plus qu’à arranger quelques fleurs mélangées et je rentre ! Malheureusement, l’individu masculin me repère plus vite que prévu… « Eh mademoiselle ! Bonjour ! Vous sentez bon les fleurs… » Mon rythme cardiaque n’a jamais été aussi rapide. Je rougis du haut de la poitrine jusqu’aux joues presque instantanément et choisis de ne pas répondre, trop intimidée. « Mademoiselle, avec les jolis yeux bleus, c’est à toi que j’parle ! » Maintenant, je lui tourne presque le dos et me concentre même sur des fleurs qui n’ont pas besoin d’ordre. Je m’acharne juste en maudissant l’attention qu’il brandit sur moi, surtout en parlant aussi fort dans une rue. Je ne réponds toujours pas et même sans le regarder, je sens que mon silence ne lui convient absolument pas. Vient alors le drame. Il pose une de ses mains sur mon épaule, l’agrippe juste assez pour pouvoir initier un mouvement de retournement, pour que je me retrouve face à lui. « C’est quoi ton prénom ? Viens avec moi on va apprendre à se connaître ! » Jusqu’ici, je pouvais l’ignorer, mais là, c’en est trop. Je n’ose cependant pas repousser sa main. Je ne fais pas dans la violence, surtout que je suis dans une position de faiblesse certaine. « Euh… Non, désolée, je… Je dois travailler… » Mais la brute (on peut l’appeler comme ça désormais) ne démord pas. Elle se rapproche de moi, dangereusement presque, et je ne sais plus quoi faire. Crier pour que ma collègue et la patronne m’entende ? Non, je ne veux pas attirer l’attention, de quoi aurais-je l’air ?


You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer Ac1UarQ
You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer 383200artist
You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer 2eDseF9
You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer ZsxbA8o
Revenir en haut Aller en bas
Ashley Spencer
Ashley Spencer
les souvenirs clandestins
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans, 23 Juillet 1980
SURNOM : Ash', pour les intimes
STATUT : Célibataire endeuillée
MÉTIER : Consultante en sécurité chez Boeing Defence Australia
LOGEMENT : Fortitude Valley, un appartement impersonnel
You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer P_6
POSTS : 323 POINTS : 100

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Anciennement officier au sein de la CIA, spécialiste des opérations clandestines ~ A renoncé à sa carrière suite à un deuil trop difficile ~ Joue de la guitare acoustique, ou en tout cas essaye en autodidacte ~ Conduit une Chevrolet Camaro RS/SS de 67 ~ Sportive inlassable, amatrice du risque ~ Son MBTI est de type Défenseur : ISFJ-A
RPs EN COURS :
∆ Nicky
∆ Cade
∆ Saül
∆ Caelan
∆ Channing
∆ Sofia
∆ Alexis

RPs EN ATTENTE : ∆ Toi
AVATAR : Jessica Chastain
CRÉDITS : wickedwitches - atlantis
DC : Pas pour le moment
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 02/09/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40312-ashley-a-small-measure-of-peace https://www.30yearsstillyoung.com/t40353-ashley-ready-for-take-off https://www.30yearsstillyoung.com/t40365-ashley-spencer#2004782

You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer Empty
Message(#) Sujet: Re: You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer EmptyMer 1 Déc - 16:01


Ashley était beaucoup de choses, mais elle n'était pas décoratrice d'intérieur, et ne l'avait jamais vraiment été. Quand elle vivait encore chez ses parents, c'était naturellement sa mère qui gérait cet aspect de la maison, son père trop habitué à la rigueur spartiate de l'armée – trop souvent absent, aussi – pour s'en préoccuper. Une fois à l'université, logée sur le campus, elle avait su apporter quelques touches personnalisées à sa chambre, notamment à l'aide de posters de groupes musicaux, de goodies des équipes de football ou de basket locales, et des photos de paysages, d'amis ou de membres de sa famille. Toutes ces choses enfouies dans des cartons au terme de ses études, le début de sa formation à la CIA l'avait résolument éloignée de considérations artistiques à l'égard de son nouveau lieu de vie. Ses déploiements à l'étranger, enfin, avaient sonné le glas final : pourquoi se préoccuper d'un endroit où l'on ne passait que quelques semaines par an ? Seule l'arrivée de Mark Reynolds dans sa vie avait su changer cela. Choisir de vivre ensemble, et envisager d'avoir des enfants quand leurs métiers respectif le permettrait, l'avait enfin encouragée à apporter un peu de chaleur à son appartement en banlieue de Washington – leur appartement –. Jusqu'à ce que Mark ne meurt.

Il était difficile de mesurer jusqu'à quel point elle avait été impactée et de quelle façon, même si l'interruption de sa carrière et un départ pour l'Australie, loin de son pays de naissance et de coeur, proposaient une piste de réflexion. Depuis ce mois de septembre où le 1st Lieutenant s'était éteint, en tout cas, une partie d'elle avait cessé d'être. Jamais matérielle, si Ashley décorait son appartement à Brisbane aujourd'hui, c'était surtout pour donner le change : offrir l'illusion à ses éventuels invités et visiteurs que son logement était d'avantage qu'un lieu où dormir entre deux journées de travail, quand les seuls éléments dont elle ne pourrait véritablement se passer étaient sa guitare, ses bouteilles de vin et le sac de voyage enfouit dans un placard de sa chambre. Un exercice dont le résultat restait mitigé, surtout pour celui ou celle qui s'intéresserait à son métier, aux responsabilités qui lui incombaient, et par voie de fait, au salaire par lequel elle était probablement récompensée. Un salaire qui lui permettait de prétendre à beaucoup mieux qu'un T2 quelconque de Fortitude Valley. En somme, l'ex-espionne évoluait dans un schéma de vie qui perpétuait celui qu'elle cherchait justement à fuir.

Tout n'était pourtant pas noir dans sa vie, heureusement. Parmi les choses qu'elle se plaisait vraiment à faire, qui participaient à l'embellissement de son lieu de vie et la sortaient de son quotidien, était sa visite hebdomadaire chez une fleuriste de Queen Street Mall. Ashley aimait tant choisir les fleurs les plus colorées que celles dont l'odeur embaumait l'atmosphère. Elle les gardaient rarement plus d'une semaine, même si elle les arrosaient tous les jours ; préférant les changer pour des fraîches, de ces rituels familiers que l'on ne s'explique pas vraiment mais qui ont un côté rassérrénant. Par habitude, elle connaissait donc les visages de tous les employés de la boutique, et l'une d'entre elles, justement, se trouvait à l'extérieur au moment où elle arrivait. Mais elle n'était pas seule. Un homme était à ses côtés, dont l'attitude insistante et la façon dont il s'imposait physiquement suffisaient à se rendre compte que ses intentions n'étaient pas louables, ou que la jeune femme n'avait pas sollicité son attention.

« HEY. » Elle avait crié pour attirer son attention, accélérant le pas, tout en sortant son téléphone. Au moment où il se tourna vers elle, la rousse prit une photo de son visage à la dérobée. « Qu'est-ce que tu veux, toi ? » lui lança-t-il sans aménité, ce qui poussa Ashley à se raidir. Elle savait où frapper pour faire mal si jamais il décidait de l'agresser, mais elle n'avait rien d'une combattante de MMA, et face à un gabarit plus important que le sien, c'était quitte ou double. Pour autant elle n'allait pas se laisser intimider par un harceleur de pacotille. « Elle n'est pas intéressée, rétorqua-t-elle, et vous feriez mieux de dégager avant que j'appelle la police. » Dans une rue aussi passante en heure de pointe, il n'était pas rare que des patrouilles ne circulent, et l'homme eut l'air de penser à la même chose, se résignant après un court instant de réflexion « Pff... Je voulais juste faire connaissance, tenta-t-il de se justifier. Mais t'en vaux pas la peine, de toute façon, » lança-t-il à Alexis, mauvais perdant. Et un " sale garce " en prime à Ashley, qui resta de marbre, se contentant de le suivre du regard jusqu'à ce qu'il n'ait disparu à l'angle de la rue. « Allons à l'intérieur, » proposa-t-elle alors. Déjà, elle poussait la porte d'entrée, ignorant à quel point sa cadette pouvait avoir été bouleversée par la scène. « Vous allez bien ? » Du coin de l'oeil, elle surveillait l'extérieur, s'assurant que l'autre ne revienne pas, frustré et donc encore plus dangereux. Elle hésitait presque à retourner à sa voiture pour prendre sa bombe lacrymogène. « J'ai son visage en photo, si vous voulez porter plainte. »


@Alexis Blum :plz:


You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer CIA

Thou I walk through the valley of the shadow of death, I will fear no evil;
for thou art with me; Thy rod and thy staff, they comfort me.


You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer 4dcIXIB
You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer 134205justice
You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer 4r4tsj59

:rainbow::
 

Revenir en haut Aller en bas
 

You're a life-saver! | feat. Ashley Spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: queen street mall
-