AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -56%
-56% sur le PLAYMOBIL – Calendrier de ...
Voir le deal
19.99 €

 Good morning Brisbane ! - [Niamh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Regan Kelly
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-et-un ans que je traine ma carcasse dans ce monde (née le 12 avril 1990)
SURNOM : T'as pas envie de t'y risquer, fais-moi confiance. Tu diras pas que t'avais pas été prévenu.e.
STATUT : Célibataire qui collectionne les conquêtes éphémères.
MÉTIER : Chanteuse et leader des Blondies Angels, un groupe de metal exclusivement composé de femmes blondes (hormis sa batteuse) qui prônent des principes féministes dans ses textes.
LOGEMENT : Une baraque située au 3 Parkland Boulevard à Spring Hill
Good morning Brisbane ! - [Niamh]  EUQ0mf
POSTS : 403 POINTS : 60

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : féministe - misandre - grande gueule - caractérielle - perfectionniste (dans son boulot) - supportrice des Wallabies (rugby) - accro au café - nocturne - furie au volant - drôle (où du moins essaye de l'être avec son humour)
RPs EN COURS : Louisa - Caitriona - Amaya - Niamh
RPs EN ATTENTE : Toi peut-être ?
AVATAR : Alysha Nett
CRÉDITS : cranberry (vava), Anaëlle (signa), Mizeinked (gif signa)
DC : Rose, la fée dragée
PSEUDO : Mimicha
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/11/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t41417-is-it-a-storm-a-hurricane-no-it-s-just-a-rabid-woman https://www.30yearsstillyoung.com/t41451-life-is-rock-n-roll-liens-de-regan

Good morning Brisbane ! - [Niamh]  Empty
Message(#) Sujet: Good morning Brisbane ! - [Niamh] Good morning Brisbane ! - [Niamh]  EmptyMer 24 Nov - 18:02



Good morning Brisbane !

Ma journée a mal commencé. Commencer par une panne de réveil est pas le meilleur moyen pour entamer une journée. Je me suis faite avoir bêtement. Le coup classique du « Encore cinq minutes. » en éteignant mon alarme. Trop naze, je n’ai pas pensé à la répéter. Résultat, j’ai rouvert les yeux une demi-heure plus tard. J’ai bondi de mon lit en découvrant l’heure. J’ai tenté de rattraper ma boulette de mon mieux. J’ai zappé mon petit déjeuner. Je me suis limitée à un café englouti sur le pouce quand même. Je me suis lavée seulement mon visage. La douche attendra ce soir. J’ai laissé mes cheveux en bataille remplis d’épis faire leur vie. Ça me va bien. Ça colle à mon style rebelle alors ça prouve juste que j’ai la tête dans le cul. Niveau fringues, je me suis pas prise le chou non plus. J’ai enfilé ma jupe de la veille ; j’ai attrapé le premier débardeur propre dans mon armoire, noir et un peu trop long pour ma taille avec un « Women rule the World » inscrit à hauteur de ma poitrine ; et j’ai sauté dans ma paire de baskets. J’ai quitté mon appartement avec vingt minutes de retard sur mon planning. J’ai grappillé dix minutes. Il m’est impossible de grappiller les vingt minutes restantes pendant le trajet aux studios d’enregistrement. Par contre, je pense être capable d’en récupérer la moitié avec ma conduite.

J’ai été méga optimiste. Je suis prisonnière de la circulation. Je me retrouve bloquée derrière un 4x4. Son chauffeur semble pas savoir où se situe la pédale de l’accélérateur tant il roule lentement. Avoir autant de puissance sous le capot pour pas avancer est un gâchis. Encore un kéké qui veut se la raconter à tous les coups. Comme si une bagnole reflétait la personnalité. Bref. Vue l’étroitesse des rues, il m’est impossible de le doubler sans mettre en danger les voitures qui arrivent en face. Je me contente de pester dans mon habitacle. Agacée, je suis tentée de le pousser. Il a de la chance que je tienne à ma voiture. Je veux pas l’abimer. Sans être matérialiste, je l’aime ma petite citadine. Sans compter que sa taille est idéale pour se garer en ville. Je joue des insultes et du klaxon. Ça fait pas avancer plus vite la voiture de devant mais ça me défoule. Le conducteur me rend mes noms d’oiseau. Je réplique d’un doigt d’honneur. Hors de question que je me laisse faire par un branleur de mec. Je suis une véritable furie au volant. Au bout d’une éternité à mes yeux, il finit par tourner à droite et me libérer la route. Évidemment sans mettre son clignotant. Je lui offre un ultime lever de majeur avant qu’il disparaisse de mon champ de vision. Bon débarras et à jamais !

Avec ce blaireau, mon retard a pas diminué. Je vais me faire chambrer à mon arrivée. Je suis tellement à cheval sur la ponctualité dans le boulot que mes musiciennes vont pas me rater. Je les entends d’ici me vanner. C’est de bonne guerre. Je m’active quand même. Moins je serai en retard, moins je donnerai d’eau à leur moulin. Complétement excédée par le gus précédent que j’en oublie la base de la conduite : regarder devant soi. J’aperçois que trop tard cette personne qui s’engage sur le passage piéton. Je me lève sur mon frein. Je stoppe ma course avant de l’écraser. Par contre, il y a eu un choc malgré tout. Et la silhouette n’est plus visible et est tombée par terre. Quelle poisse ! C’’est vraiment pas mon jour. Nullement fataliste, je suis proche de croire qu’il est écrit quelque part que cette journée devait être horrible. Et dire qu’on est encore que le matin. Ça promet. J’y réfléchirai plus tard. J'ouvre ma portière, je descends de ma voiture et accours aux côtés de ma victime. « Je suis sincèrement désolée. Ça va ? Rien de cassé ? », lance-je à la blonde au sol. A priori non. De visu, elle semble entière. Je remarque aucune fracture en tous cas. Je lui tends ma main pour l’aider à se relever. Le tout accompagné d’un large sourire pour me faire pardonner.

(c) DΛNDELION


Rock your life
I'm not a hurricane. I'm not a storm. I'm just a free woman. And a little rabid, i admit.  ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Niamh Reed
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : (trente-ans)
SURNOM : (nini, nia, neev)
STATUT : (retour à la case départ)
MÉTIER : (Paléontologue au UQ anthropology museum)
LOGEMENT : fortitude valley | #51 sur kent street
Good morning Brisbane ! - [Niamh]  23ef1335c2f08498c2c32b107d917aaafa8ac178
POSTS : 803 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a un chat baloo, son amoûr | papa est gay, la terre n'arrête cependant pas de tourner | militante pour les droigts lgbt* | pratique le kickboxing | achète le journal pour faire les mots croisés | a battu son cancer des ovaires, marcel, après une opération et plusieurs séances de chimiothérapie | collectionne des vinyles | danger public en voiture
RPs EN COURS : TEAM REEDSON “That my best friend, she a real bad bitch. Got her own money, she 'on't need no nig'. On the dance floor, she had two, three drinks. Now she twerkin', she throw it out and come back in”
Good morning Brisbane ! - [Niamh]  REEDSON22

TEAM MAX LA MENACE
“But that’s the way life is; felicity and expiation play together in the narrow lanes of life like bosom friends, inseparable. You find one, and the other is always around the corner”

Good morning Brisbane ! - [Niamh]  Tumblr_pop3ssShYk1qf38wvo1_400

TEAM NIEL
“Finding friends with the same mental disorder as you.”

Good morning Brisbane ! - [Niamh]  Tumblr_ot2pbtH2Pr1v2hlopo2_250
RPs EN ATTENTE : Selly
RPs TERMINÉS : Good morning Brisbane ! - [Niamh]  Tumblr_oxfo9b3cMT1sgixyoo4_400
AVATAR : Hilary Duff
CRÉDITS : lost tale
DC : Kendall Dawson (s. drew)
PSEUDO : ems. m. emilie. heyyyyyy je te cause steuplé.
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 02/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t35966-niamh-reed#1647163 https://www.30yearsstillyoung.com/t36067-niamh-around-cave-people

Good morning Brisbane ! - [Niamh]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Good morning Brisbane ! - [Niamh] Good morning Brisbane ! - [Niamh]  EmptyJeu 25 Nov - 19:42



“Les hommes mettent dans leur voiture autant d'amour-propre que d'essence.”
 @Regan Kelly    


Il y a des journées comme celle-ci qui s’annoncent sans accro.
La sonnerie du réveil n’est ni trop forte, ni trop faible. Pas envie de balancer le téléphone à travers sa chambre. Elle n’a pas perdu sa chaussette gauche ; oui, elle dort avec des chaussettes en pilou, elle a le droit, elle est célibataire. Baloo ne lui hurle pas dessus ou manque de la faire tomber pour lui réclamer son petit déjeuner. Il lui faut moins de dix secondes pour trouver la température idéale pour sa douche : elle bataille d’habitude de longues minutes. Hiiiii trop froid. Houuuuu trop chaud. Non, aujourd’hui, elle a rapidement trouvé la température idéale. Parfait. Niamh a même le temps de prendre un café avant de prendre la route : il y a vraiment des jours qui s’annoncent sans accro. Elle sourit à son reflet tout en gonflant la poitrine. Pas de doute, aujourd’hui va être une journée parfaite. Elle ferme la porte de son appartement et l’ascenseur est arrêté à son étage : encore un gain de temps ! Mais dis donc, cela ne va pas s’arrêter ou quoi ? L’enthousiasme se fait de plus en plus grand, car elle est persuadée que les bonnes nouvelles ne font que commencer. Il est même pas midi qu’elle a déjà le sentiment de flotter sur un petit nuage.

Elle ne loupe pas son bus qui la déposera en centre ville où elle continuera son chemin à pied. Aujourd’hui, elle ne bosse pas et compte bien profiter de cette journée pour prendre du temps pour elle. Depuis la rémission officielle de son cancer, elle se place dans le top 3 des priorités et cela lui fait un bien fou. Il aura fallu attendre la trentaine pour se placer dans le top trois ; pathétique mais il y en a qui n’y arrive jamais. Un coup d’oeil à son téléphone, elle en profite pour envoyer un message à Joy et lui dire qu’elle aime. Comme ça. Sans aucune raison. Ou si, la seule raison, c’est qu’elle l’aime. Pas besoin de plus. Plaçant son téléphone dans son sac à main, elle jette un coup d’oeil à droite et à gauche. La voiture est suffisamment loin - elle se trombe, évidemment - pour franchir la route sur le passage piéton. La conductrice, le conducteur a dû la voir. Non ? Non ? Elle commence à douter quand elle entend toujours la voiture rouler et qu’elle se fige avant de se faire percuter par cette dernière. Les paupières closes, son réflexe a été de fermer les yeux et de lever les mains. Comme lors d’un braquage. Bien joué, Niamh.

Étalée sur le sol dans la position la plus élégante du monde, elle marmonne un juron quand les regards se tournent vers elle. Qui a dit que la journée s’annonce sans accro ? Le voilà le putain d’accro qui vous casse l’ambiance. Elle se redresse doucement tout en rassemblant les quelques affaires qui se sont échappées de son sac à main. Apparemment, elle est en vie. Elle peut bouger les mains, les jambes. Elle peut respirer. Elle se fait percuter par une voiture et s’en sort indemne : peut-être que la journée reprend une bonne direction ?
Prenant appui sur une main, elle saisit néanmoins celle qu’on lui tend pour se relever et se tapoter les fesses comme pour enlever l’imaginaire saleté. « Je suis sincèrement désolée. Ça va ? Rien de cassé ? » Elle lui tient toujours la main quand elle prononce ces mots. La bouche bée, les sourcils froncés, le choc. Elle ne lui lâche pas la main mais penche la tête sur le côté, silencieuse. Elle essaie de placer ce qui est en train de se produire dans le bon ordre. Mais tout ce qui parvient à s’échapper de ses lèvres est : « Bordel de merde ! » Un rire nerveux car elle la reconnaît. Elle lui lâche finalement la main avant de secouer négativement d’un signe de tête. « Non non non — je crois pas. Je crois que ça va. »



Revenir en haut Aller en bas
Regan Kelly
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente-et-un ans que je traine ma carcasse dans ce monde (née le 12 avril 1990)
SURNOM : T'as pas envie de t'y risquer, fais-moi confiance. Tu diras pas que t'avais pas été prévenu.e.
STATUT : Célibataire qui collectionne les conquêtes éphémères.
MÉTIER : Chanteuse et leader des Blondies Angels, un groupe de metal exclusivement composé de femmes blondes (hormis sa batteuse) qui prônent des principes féministes dans ses textes.
LOGEMENT : Une baraque située au 3 Parkland Boulevard à Spring Hill
Good morning Brisbane ! - [Niamh]  EUQ0mf
POSTS : 403 POINTS : 60

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : féministe - misandre - grande gueule - caractérielle - perfectionniste (dans son boulot) - supportrice des Wallabies (rugby) - accro au café - nocturne - furie au volant - drôle (où du moins essaye de l'être avec son humour)
RPs EN COURS : Louisa - Caitriona - Amaya - Niamh
RPs EN ATTENTE : Toi peut-être ?
AVATAR : Alysha Nett
CRÉDITS : cranberry (vava), Anaëlle (signa), Mizeinked (gif signa)
DC : Rose, la fée dragée
PSEUDO : Mimicha
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/11/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t41417-is-it-a-storm-a-hurricane-no-it-s-just-a-rabid-woman https://www.30yearsstillyoung.com/t41451-life-is-rock-n-roll-liens-de-regan

Good morning Brisbane ! - [Niamh]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Good morning Brisbane ! - [Niamh] Good morning Brisbane ! - [Niamh]  EmptyMer 1 Déc - 20:51



Good morning Brisbane !

A avoir une conduite aussi nerveuse, un accident allait forcément m’arriver un jour. Je trouve d’ailleurs miraculeux qu’il me soit pas arrivé plus tôt tant je suis une folle du volant. En onze ans de permis, j’ai pas eu un seul accrochage sérieux. La carrosserie de ma Ford a tout de même quelques petites éraflures dues à des coups de portières et des frottements de pare-chocs reçus de-ci de-là. Des égratignures classiques pour une bagnole. En plus, je suis pas toujours la responsable. Je suis pas si terrible que ça en vrai. Niveau langage, j’admets être insupportable. Sinon, je prends pas de risques insensés non plus. Je fais aucune manœuvre dangereuse comme griller un feu ou doubler sur une ligne continue. Mon péché mignon concerne la vitesse. J’ai tendance à me croire partout sur un circuit de course, même en centre-ville. Si la limitation est basse en agglomération, c’’est pas pour m’emmerder. C’est qu’il y a des gens dans les environs. Mon incident me le rappelle brutalement. Cette femme a fait les frais de mon comportement. Je suis terriblement mal à l’aise. J’ai peur de l’avoir blessée derrière mon sourire rassurant. Elle peut bouger et parler, c’est déjà bon signe. Ses mots fleuris confirment que ça va. Quand on est capable de les pousser, c’est qu’on est en forme. Dicton Kellysien. Je pousse un soupir de soulagement autant pour la savoir en forme que pour son attitude générale. Elle fait pas tout un fromage de sa mésaventure. Là où certain.e.s m’auraient enguirlandée, à juste titre, ou en ferait des tonnes en jouant la meuf à moitié morte, elle saisit ma main et se relève. « Cool ! T’es pas un fragile de mec qui pleurniche au moindre bobo. Il t’en faut plus pour te blesser. T’es solide ! » Je glousse en tapant du poing dans son épaule. Mon humour est pas en retard lui. Il est toujours à l’heure. Et pas toujours le plus judicieux du monde.

Le début d’attroupement humain qui c’était formé autour de nous se disperse en découvrant la victime sur ses pattes. S’il y a pas de drame à la clé, les gens ne sont pas intéressés. Pensez bien que personne s’est approché pour prendre des nouvelles de la blondinette. En tous cas, si c’était le cas, personne ne l’a formulé. Si j’avais honteusement pris la fuite, je parie qu’elle serait encore les fesses sur le bitume actuellement. Là, elle est debout. Le moment de retourner à nos vies respectives se pointent doucement. Ça m’arrangerait de pas trop m’attarder. J’ignore ce qu’il en est pour elle mais moi, j’ai un métier. Ouais ok, mon excuse est bidon. Peu importe ce qu’elle compte faire après notre séparation, mon activité est pas prioritaire. Elle est même secondaire. Je risque pas de me faire virer de mon boulot. Les Blondies Angels ont besoin de leur leader. Puis mes musiciennes peuvent pas se passer de ma personne. Je suis indispensable. Ou pas. Je suis remplaçable comme chacun de nous. C’était juste histoire de flatter mon égo. « Tu veux aller aux urgences passer une radio au cas où ? Je peux appeler les pompiers si tu veux. Ou je t’emmène si tu préfères. Promis, je serai prudente. Je dépasserai pas les 70km/h. » Je lui lance un clin d’œil et affiche un rictus. Il est évident qu’après ce qu’il vient de nous arriver, sa confiance en ma conduite doit être limitée voire nulle. Je la comprends parfaitement. Je peux pas la blâmer. Même mes ami.e.s n’aiment pas montrer à bord de mon bolide. Je lui propose de l’accompagner à l’hôpital par prévention. Si elle m’a dit n’avoir rien de cassé, rien ne dit qu’il n’a pas une lésion interne ou un truc pas cool du genre. J’ai pas envie qu’elle s’aperçoive être plus gravement touché dans plusieurs heures. Le choix lui appartient désormais. J’ai proposé, à elle de disposer.

(c) DΛNDELION


Rock your life
I'm not a hurricane. I'm not a storm. I'm just a free woman. And a little rabid, i admit.  ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Good morning Brisbane ! - [Niamh]  Empty
Message(#) Sujet: Re: Good morning Brisbane ! - [Niamh] Good morning Brisbane ! - [Niamh]  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Good morning Brisbane ! - [Niamh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill
-