AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 (halston) where the poison is

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maisie Moriarty
Maisie Moriarty
le faux miroir
le faux miroir
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt ans (10.02.2001).
SURNOM : son nom fait le travail.
STATUT : célibataire, pas intéressée (sauf par ton chien).
MÉTIER : employée dans un cinéma de quartier, sert le popcorn avant d'aller récurer les toilettes (ou inversement selon la politesse) ; un compte onlyfans où elle vend ses sous-vêtements sales et envoie des photos de ses pieds, parce qu'il n'y a pas de petits profits.
LOGEMENT : #400 carmody road, toowong, pour le plus grand bonheur de sofia & swann (non).
(halston) where the poison is  43fe257d0546fb6448c7678342ec50378cb1fe7a
POSTS : 107 POINTS : 95

ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : un frère, trois demi-frères et sœurs, les relations ne sont idéales qu’avec le plus jeune d’entre eux (llewyn, 9 ans) ≈ mouton noir de la famille qui est tombée dans les troubles du comportement alimentaire à l’adolescence et ne s’en est jamais sortie ≈ vierge et peu intéressée à ce que cela change, peu intéressée tout court par l’idée d’être en couple ≈ mère démissionnaire, elle prend de plus en plus en charge son jeune frère ≈ impulsive, immature, elle vit sa crise d’adolescence avec un peu de retard ≈ arrogante, peste, bourrée d’insécurités, douce : un vrai paradoxe.
RPs EN COURS : (halston) where the poison is  Df13c6b74f05e70279b25fbc75499f0ab130e5ed
llewyn ⊹ there’s no other love like the love for a brother. there’s no other love like the love from a brother.

(halston) where the poison is  Zx0e
seth ⊹ there is a little boy inside the man who is my brother. oh, how i hated that little boy. and how i loved him too.

(halston) where the poison is  1625775936-test
angus & angus #3 ⊹ they may not know each other to say it, but it was never hidden. how much ever they hated each other, fate ties them together.

(12/06 - ok je me suis gérée une semaine)jake (fb 2016)halston (fb)nicky (2019)raphaelmilaoxtormsofiaroryarthur

RPs EN ATTENTE : garret › jordan › swann #2 › jessalyn
RPs TERMINÉS : angus #2 (fb) swann #1

(ab.) quincy (2019)redkyletobias
AVATAR : daisy edgar-jones.
CRÉDITS : walden (ava), lonelywolf (gifs), edwige & wickedwitch (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & kieran halstead.
INSCRIT LE : 01/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39401- https://www.30yearsstillyoung.com/t39485- https://www.30yearsstillyoung.com/t39505- https://www.30yearsstillyoung.com/t39628-

(halston) where the poison is  Empty
Message(#) Sujet: (halston) where the poison is (halston) where the poison is  EmptyJeu 25 Nov 2021 - 20:43




@HALSTON HARGREEVES & MAISIE MORIARTY ⊹⊹⊹ Take me to the place where the poison is, To put a face to what's poisonous, To give her a little taste of her medicine. There's a snake that thinks it's the president.

J’ai quitté la colocation de bonne heure, mais pas de bonne humeur alors que je fonce à travers la ville avec mon van au risque de me prendre une amende salée pour excès de vitesse ; je m’en fiche bien, à vrai dire et si c’est le prix à payer pour parvenir à mettre la main sur cette Halston Hargreeves qui m’échappe depuis des semaines, qu’il en soit ainsi. Aiden est difficile à joindre, mais son agente encore plus et les rares fois où je suis parvenue à avoir l’agence au bout du fil, l’assistante m’a presque raccroché au nez parce que ma demande n’était pas assez explicite, parce qu’elle ne peut pas répondre à ma demande, parce qu’il s’agit d’informations qu’elle ne peut pas partager, blablabla, à chaque nouvel appel, j’ai le droit à une nouvelle excuse. Alors, aujourd’hui, j’ai décidé que c’en était terminé : si je ne peux pas obtenir ce que je souhaite par téléphone, c’est ma présence que je vais imposer. Cette Halston et son équipe sont mal tombés, je peux être chiante (très chiante) lorsque j’ai une idée en tête et je n’aurai aucun mal à rester devant leurs locaux jusqu’à ce que je croise la route de celle qui me doit des explications. J’ai tout prévu, de la manière dont je pourrais lui barrer le passage pour l’obliger à m’écouter, à celle dont je pourrais m’incruster dans son bureau dès que l’occasion se présentera en passant par toutes les excuses qu’elle me servira (au même titre que son équipe) pour ne pas avoir à répondre à mes interrogations. Ce n’en sont pas vraiment, à vrai dire, je n’ai pas besoin de l’entendre me dire qu’Aiden va bien ou qu’elle l’a vu récemment. Ce ne sont pas des questions que je vais lui poser, en réalité, mais lui faire part de certaines affirmations à côté desquelles elle semble être passée. Madame a mieux à faire que s’occuper de ses poulains et c’est un peu con, si vous voulez mon avis, puisqu’il s’agit de son travail. Un point sur lequel je compte bien insister : en signant Aiden, elle s’est engagée à prendre soin de sa carrière, oui, mais aussi de lui. Et si concernant la première force est de constater qu’elle se débrouille, concernant mon ami, elle a clairement manqué à son devoir et je serai bientôt là pour lui le rappeler.

J’ai scrollé pendant des heures, j’ai pris des captures, j’ai enregistré les vidéos qui tournent sur les réseaux, j’ai emmagasiné les preuves qui sont celles du mal-être d’Aiden autant que celles du détachement d’Halston et je ne me ferai pas prier pour lui les montrer une par une. Le problème, j’en ai aussi conscience, c’est que je suis hors de moi. Je suis en colère autant contre elle que contre lui ; il ne m’a pas donné signe de vie depuis des semaines et les rares fois où il revient à moi, c’est quand il a besoin d’une piaule où crécher pour fuir les paparazzis en face de son loft ou d’avoir de la compagnie pour un soir – même si je finis le plus souvent par veiller sur lui par peur qu’il perde connaissance. Notre amitié n’en est plus vraiment une et pour ça, je devrais apprendre à fermer ma porte autant qu’à bloquer son numéro. On ne s’apporte plus rien l’un à l’autre et si j’ai une certaine nostalgie de l’époque où je le considérais comme mon meilleur ami (et c’est encore le cas, en réalité, même si ça me fait mal) le fait est que nos vies sont désormais bien trop différentes pour que l’on se mente et s’essaie à maintenir artificiellement en vie ce lien entre nous. Mais, contrairement à cette foutue Halston, je n’ai pas le courage de l’abandonner. Je n’arrive pas à me dire qu’Aiden devra continuer seul et qu’il n’aura personne pour tenter de minimiser les conséquences de ses actes. Ces mêmes actes que Halston aurait dû, dans le cadre de son boulot, minimiser en l’accompagnant durant son ascension éclair à la gloire au lieu de se contenter d’empocher le chèque qui va avec son succès. Et maintenant qu’il se fait la réputation d’être un acteur prétentieux, arrogant et loin d’être fiable, j’imagine sans difficultés que les contrats vont se faire de plus en plus rare, que la commission touchée par Halston de plus en plus maigre et qu’elle n’aura aucune peine à se débarrasser de lui parce que c’est ainsi que ça fonctionne dans ce métier. Et qui sera là quand Aiden n’aura plus rien ? Moi. Je sais déjà que ce sera le cas, mais je n’ai aucune envie qu’on en arrive là. C’est la raison pour laquelle je prends les devants et j’espère que mon ami (il ne l’est plus, il faut que je l’intègre) arrivera à me pardonner mes actes comme j’arrive à pardonner les siens.

Il n’est pas encore huit heures que je fais déjà les cent pas devant cette agence, pour ne pas prendre le risque de manquer l’arrivée de la grande patronne, qu’elle débarque par l’entrée ou par une autre porte dérobée. Elle ne m’échappera pas, c’est la seule certitude que j’ai quant à notre rencontre ; je n’ai aucune idée de comment notre conversation va se dérouler ni même de comment elle est réellement, cette Halston. J’assume qu’il s’agit d’un vautour qui n’en a qu’après l’argent. J’assume aussi qu’elle est bien trop proche de ses protégés, pour l’avoir remarqué de mes propres yeux sur mon lieu de travail, mais ça, voilà un argument que je n’utiliserai qu’en cas d’extrême recours – parce que même si je suis prête à tout, j’ai encore un minimum de valeurs et de respect, autant que j’ai conscience qu’il peut y avoir une grande différence entre ce que j’interprète et la réalité. Je me fiche bien de sa vie privée, même si ça me donne une idée précise de sa personne : elle n’a visiblement d’intérêt pour ses protégés que lorsque ceux-ci peuvent lui servir et j’imagine qu’Aiden n’a plus vraiment d’utilité pour elle, ce qui explique qu’elle le laisse se détruire de la sorte. Et lorsque la silhouette de celle que j’attends de pied ferme apparaît enfin, je ne manque pas d’accélérer le pas pour la rejoindre. « Halston Hargreeves ? » Question rhétorique, évidemment que je sais qui elle est. « J’ai besoin de vous parler. » Je ne lui demande pas si elle a le temps ni l’envie, j’imagine que la réponse serait négative dans les deux cas. « S’il vous plaît. » Mais j’ajoute une formule de politesse parce que j’imagine aussi que les gens comme elle, de ce milieu, ont besoin de se sentir valorisés et qu’on leur lèche les pieds si ce n’est pas le reste. Tu vois, Aiden, ce que je fais pour toi, espèce de connard.


Revenir en haut Aller en bas
 

(halston) where the poison is

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-