AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-45%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
23.75 € 42.99 €
Voir le deal

 (maddio #5) the aftermath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maddy Griffiths
Maddy Griffiths
les rêves de simplicité
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente cinq ans et un bébé surprise.
SURNOM : Maddy qu'elle en oublierait presque son vrai prénom, Madeline. Si-parfaite-Maddy par sa petite sœur.
STATUT : célibataire, quand son agent ne perturbe pas sa vie amoureuse.
MÉTIER : alterne entre son métier d’illustratrice et d'actrice, momentanément en pause suite à l'annonce de sa grossesse.
LOGEMENT : 31 Sherwood Road (Toowong) dans son petit nid douillet avec Romy, un chat persan roux.
(maddio #5) the aftermath N7td
POSTS : 782 POINTS : 420

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Allergique aux fruits de mer et crustacés, phobique des araignées pour le plus grand bonheur d’une certaine sorcière.
RPs EN COURS :
(maddio #5) the aftermath A4ab
GriffithsLove's a fragile little flame, it could burn out.

(maddio #5) the aftermath 7347c46d6ea1141c2316f26969dbf3a0
JodyLet the sky fall, when it crumbles, we will stand tall.

(maddio #5) the aftermath Fw4u
SwaddyI tell you how I almost died while you're bringing me back to life.

(maddio #5) the aftermath Qcpb
MaddioCross your heart and hope to die, swear that you won't tell no lie, you can run, I don't mind.

(maddio #5) the aftermath 6p00
IsalineHave my back every day, it's nice to have a friend.

(4/6)

Sofia 1Penny 2Mabel 3Sergio 6

RPs EN ATTENTE : Swann 5 ❀ Micah 2 ❀ Rosalie 2 ❀ Joy 3 ❀ Isaac 3

RPs TERMINÉS : (23) Swann 1Swann 2Joy 1 Sergio 1Isaac 1 Tommy 1 Cesar 1Heather 1Sergio 2 Rory 1 & Swann 3Penny 1Sergio 3 & Cesar 2Isaac 2Mabel 1Sergio 4Swann 4Micah 1Rosalie 1Joy 2Sergio 5ThanksgivingHeather 2Cesar 3
AVATAR : Candice King Accola
CRÉDITS : kelly (avatar), loonywaltz (ub), astra (signature)
DC : Dani & Eliana
PSEUDO : Drink Positive
INSCRIT LE : 14/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39146-maddy-i-m-sorry-the-old-maddy-can-t-come-to-phone-right-now-why-cause-she-s-dead https://www.30yearsstillyoung.com/t39202-maddy-breaking-free#1929731 https://www.30yearsstillyoung.com/t39215-maddy-griffiths#1930494

(maddio #5) the aftermath Empty
Message(#) Sujet: (maddio #5) the aftermath (maddio #5) the aftermath EmptyMer 01 Déc 2021, 20:15



the aftermath
(décembre 2021)

***

Maddy a la tête entre ses mains, elle est garée devant la maison de Sergio depuis au moins quinze bonnes minutes. Elle est incapable de bouger. Elle n’arrive pas à croire qu’elle soit enceinte. Il y a deux semaines, lorsque ses règles ne sont pas venues, elle s’est inquiétée. Elle a fait un test, un deuxième, et elle n’a pas voulu croire que le résultat soit vrai. Positif. Combien de fois elle s’était heurtée au verdict inverse ? Ou alors, les rares fois où le résultat avait été positif, ses grossesses n’avaient jamais duré plus de deux mois à tout cassé. Pour être sûre, elle était allée faire les prises de sang qui lui avaient confirmé la situation. Maddy attendait un enfant, et pas de n’importe qui, de Sergio.

L’actrice relève la tête et pousse un long soupire. Il lui avait fallu une semaine pour encaisser la nouvelle et avoir la force de contacter Sergio pour lui parler. Depuis leur retour d’Espagne, l’agent et l’actrice avaient pris soin de méticuleusement s’éviter, à cause des derniers événements entre eux. Maddy ne se reconnaissait pas ces derniers mois, elle a l’impression que tout cela a commencé depuis que Sergio et elle travaillent de nouveau ensemble, avec ce nouveau film. Le tournage se finit dans quelques jours et ce n’est pas plus mal au final. Depuis que la Griffiths a appris sa grossesse surprise, elle a envie de se cacher six pieds sous terre. Elle ne comprend toujours pas comment Sergio et elle ont pu passer un moment intime ensemble. Elle a honte d’avouer qu’elle a apprécié cette partie de jambes en l’air alors que leur relation se doit de rester professionnelle. Pourtant leur relation est en pleine pente glissante, entre les rumeurs, les fausses accusations, le voyage de presse qui dérape et maintenant un bébé ? Quelle est la prochaine catastrophe ?

Maddy sent les larmes lui monter aux yeux. Elle pleure. Encore. Elle a beaucoup pleuré ces derniers jours. Des larmes de joie mais aussi de tristesse. C’est un joyeux bordel dans tout son corps. Et maintenant elle doit vivre pour deux ? Tout cette situation est trop lourde à porter pour l’actrice, elle ne sait pas comment cette dernière va évoluer, mais elle est certaine d’une chose. Elle veut garder l’enfant. C’est sa seule chance alors que tous les avis médicaux lui ont assuré le contraire. Peu importe le père, peu importe les questions de sa famille ou de la presse, elle veut se battre. Mabel va sans doute penser que Maddy veut encore lui voler la vedette, alors que la benjamine est sur le point d’accoucher. Dire que leurs relations se sont encore plus tendues depuis le dernier repas de Thanksgiving. Maddy a trop de choses à gérer, elle se sent couler entre son travail, ses secrets et ses mensonges. Pourtant aujourd’hui sa vie prend un autre tournant, une nouvelle priorité. Elle veut se donner tous les moyens de réaliser son rêve le plus profond, celui de fonder une famille, sa famille. Et pour cela, elle doit accessoirement prévenir « le père ». Sa réaction est sans doute celle qu’elle redoute le plus. La Griffiths espère juste qu’il ne lui posera pas trop de questions sur ses motivations de garder l’enfant.

Maddy reprend ses esprits, elle essuie ses larmes et jette un dernier regard au rétroviseur de la voiture. Elle doit être forte. Tu peux le faire. Ce n’est pas la première fois que Maddy doit interpréter un rôle. Elle sort de la voiture et marche en direction de la maison de son agent. Elle prend une dernière grande inspiration avant de sonner à sa porte.





maddy — des fois j'saurai plus trop quoi dire, mais j'pourrai toujours écouter. tout va pas changer, enfin, sauf si tu l'fais.

(maddio #5) the aftermath ZPuukcL
(maddio #5) the aftermath ReYJWuY
(maddio #5) the aftermath LNatll2
(maddio #5) the aftermath V3qSDB2

(maddio #5) the aftermath Q3KDf73
(maddio #5) the aftermath EIhyBXy
(maddio #5) the aftermath 4idIpNP
(maddio #5) the aftermath Qi7UeVN
Revenir en haut Aller en bas
Sergio Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 50 ans
SURNOM : Serg, quoique peu de personnes s'y risquent
STATUT : Divorcé et peu enclin à se relancer dans quoique ce soit
MÉTIER : Agent artistique en perpétuelle quête de diamants bruts
LOGEMENT : #230 Edward Street, Spring Hill
(maddio #5) the aftermath Tumblr_inline_p814u14add1rqq37j_400
POSTS : 903 POINTS : 280

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Beau parleur et manipulateur de première, ses intérêts passent avant tout ≈ Père de sept enfants qu'il a abandonné depuis vingt ans, un huitième est en route à son grand malheur ≈ A fait fortune dans les contrats artistiques et les placements financiers ≈ Passionné de sports extrêmes -même les plus illégaux-, de jeux d'argents et de soirées prestigieuses ≈ Vit seul avec sa chienne doberman, Etna ≈ La peur de vieillir le guette ; il met un point d'honneur à s'entretenir du mieux qu'il peut.
RPs EN COURS : (maddio #5) the aftermath 4hy7

Hayden + May + Alma + Jess + Lena #2 + Maddy #5 + Gugu family #2 +

UA : Deb & Gab
RPs TERMINÉS : (terminés) Erin + Maddy + Lexie + Maddy #2 + Diego + Raymond + Maddy & Cesar + Lena + Gugu family + Maddy #3 + Channing + Winston + Lara +
Dimension Slasher : Lena + Jake + Dani

(abandonnés) Erika + Rudy + Maritza + Eleonor + Diego #2 +
AVATAR : Mark Consuelos
CRÉDITS : tiph (avatar) + maurawrites (gif profil & signa) + hipdict (profil)
DC : albane (aka bébé banane)
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/06/2021

(maddio #5) the aftermath Empty
Message(#) Sujet: Re: (maddio #5) the aftermath (maddio #5) the aftermath EmptyJeu 02 Déc 2021, 23:20



the aftermath

How much is real? So much to question. An epidemic of the mannequins contaminating everything. When thought came from the heart, it never did right from the start. Just listen to the noises, null and void instead of voices. Before you tell yourself it's just a different scene, remember it's just different from what you've seen

Faut qu’on parle.

Ce serait mentir que de dire que Sergio n’était pas revenu plusieurs fois à ce sms durant sa journée, son esprit inévitablement distrait par ces quelques mots. Il n’avait pas essayé de demander plus d’explications, de la dissuader de le rencontrer. Il n’avait juste rien dire, préférant retourner à leurs vieilles habitudes. Encore quelques semaines plus tôt, l’agent n’aurait ressenti aucune surprise à recevoir un message pareil. Il l’aurait immédiatement imaginée vexée pour quelque chose qu’il avait fait, pour l’un de ses caprices qui étaient devenus plus fréquents. Il n’en aurait rien pensé, l’aurait même peut-être ignorée en sachant pertinemment qu’il prendrait le risque de la voir débouler à tout moment. Or, c’était bien cela le problème. Elle serait venue à son bureau, lui aurait sauté dessus en le croisant au détour du tournage. Elle ne serait jamais venue chez lui. Mis à part la dernière fois quand il avait débarqué à son atelier pour exiger les documents signés, la frontière professionnelle et personnelle s’était assez facilement installée. Il restait hors de sa vie -manipulait juste son image médiatique à l’occasion-, et elle ne s’approchait pas de lui. Ils avaient leur équilibre à eux. Une balance qui s’était de toute manière cassé la figure dès la seconde où ils avaient dérapé dans cette chambre d’hôtel, que la proximité des corps avait cédé à l’appel des caresses, des baisers, puis des ébats. Puis dès le lendemain, ils s’étaient comportés comme à leur vieille habitude. Juste bien plus distants, bien plus silencieux. D’une certaine manière, cela leur avait suffi à apaiser les tensions. Ils s’évitaient trop pour prendre le risque d’entrer en conflits. Et aux yeux du monde, Sergio était devenu au moins aussi bon acteur qu’elle quand il s’agissait de prétendre que tout était normal. Cela finirait par leur passer. Il faudrait, en tout cas. Car ils étaient tout aussi coupables l’un que l’autre, cette nuit-là. C’était très ouvertement qu’elle l’avait laissé la porter à son lit, qu’elle s’était abandonnée à ses bras. Lui avait cédé à l’appel de la sirène, ne s’était pas retenu à lui exprimer son désir. Il aurait sincèrement aimé ne pas s’en rappeler, mais les jeux étaient faits.

Et Maddy n’avait rien à faire chez lui. C’était bien pour cette raison que sa curiosité avait autant été piquée au vif. Pourquoi vouloir le voir en privé, dans un endroit en tout cas aussi privé que sa demeure ? Il n’avait même aucune idée de comment elle connaissait son adresse. Alors le mexicain avait mis un point d’honneur à occuper chaque heure de sa journée pour s’empêcher de réfléchir, enchaînant les rendez-vous professionnels, les visites plus personnelles -chez le notaire pour l’achat de la maison, par exemple-, et même les activités défouloirs. A vingt heures, en finissant son entraînement dans son gymnase personnel, l’agent en était arrivé à se convaincre que la blonde lui ferait certainement faux bond. A vingt heures trente, il en était quasiment certain, décidant d’oublier l’absurdité de ce message dans un verre de whisky de qualité. Mais pourtant, une poignée de minutes plus tard, le bruit de la sonnette retentit bien, accueilli par les aboiements de la chienne. Sergio soupira longuement avant de se résoudre à cette rencontre, récupérant son air impassible alors qu’il ouvrit la porte.

Elle n’avait pas l’air en forme. Il la trouvait pâle, ce qui faisait ressortir ses yeux rougis. Elle avait pleuré. Ce n’était pas forcément bon signe. « Bonsoir. » Il se poussa de la porte, la laissant pénétrer dans son salon. Etna garda ses distances, l’observant avec attention. Elle était bien dressée, savait qu’elle devait être calme quand les gens étaient invités chez lui. Mais pour une fois, c’était bien plus étrange pour lui que pour elle. Les mains dans les poches, il se dirigea vers le salon, invitant implicitement l’actrice à le suivre. « Tu sais, quand j’ai dit au stagiaire de filtrer l’entrée du bureau, cela ne voulait pas dire que tu en étais bannie à vie. » Il essaye de détendre un peu cette atmosphère qui est tendue au possible. Sa présence ici lui rappelle cette curiosité qui l’a bouffé toute la journée. Il n’avait pourtant rien fait, ces derniers temps. A vouloir garder ses distances, il avait été parfaitement irréprochable. Pas de coups en douce, pas de mauvaises surprises, pas de nouveaux contrats. Absolument rien de suspicieux. Mieux encore, il en était même arrivé à doucement se rappeler de sa promesse que le film actuel serait le dernier. Qui plus est, le stagiaire était bel et bien renvoyé, en proie à des soucis légaux maintenant qu’il était accusé de violation de confidentialité et de diffamation. Sergio aurait pu abandonner les charges ; mais son ego n’était toujours pas remis. Tant pis pour lui. « Je dois admettre que je n’ai aucune idée de ce qui t’amène, pour une fois. » C’était presque agréable, de ramener un peu de mystère entre eux. Pendant un instant, il s’inquiéta du fait que la discussion ait potentiellement un lien avec leur nuit passée ensemble. Mais en étant réaliste, elle avait été la première à vouloir disparaître du lit, se cacher de lui. S’il n’avait pas assumé, c’était encore pire pour la jeune femme. Sergio se pencha sur son verre quasiment vide posé sur la table basse et se dirigea vers le mini bar du salon. « Je te sers quelque chose ? » Car le concernant, il ne comptait pas aborder cette discussion sobre.

@Maddy Griffiths


 
© GASMASK



not a saint
Lord knows I've got habits to break. I'm really good at being good at goodbyes. I'm gonna give you fair warning that I'm not a saint, but I could be if I tried • sheepirl.

(maddio #5) the aftermath ZPuukcL
(maddio #5) the aftermath RhAmSZr
(maddio #5) the aftermath IfjSGV7
(maddio #5) the aftermath NJB97Z9
(maddio #5) the aftermath 0f0M9Ir
Revenir en haut Aller en bas
Maddy Griffiths
Maddy Griffiths
les rêves de simplicité
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente cinq ans et un bébé surprise.
SURNOM : Maddy qu'elle en oublierait presque son vrai prénom, Madeline. Si-parfaite-Maddy par sa petite sœur.
STATUT : célibataire, quand son agent ne perturbe pas sa vie amoureuse.
MÉTIER : alterne entre son métier d’illustratrice et d'actrice, momentanément en pause suite à l'annonce de sa grossesse.
LOGEMENT : 31 Sherwood Road (Toowong) dans son petit nid douillet avec Romy, un chat persan roux.
(maddio #5) the aftermath N7td
POSTS : 782 POINTS : 420

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Allergique aux fruits de mer et crustacés, phobique des araignées pour le plus grand bonheur d’une certaine sorcière.
RPs EN COURS :
(maddio #5) the aftermath A4ab
GriffithsLove's a fragile little flame, it could burn out.

(maddio #5) the aftermath 7347c46d6ea1141c2316f26969dbf3a0
JodyLet the sky fall, when it crumbles, we will stand tall.

(maddio #5) the aftermath Fw4u
SwaddyI tell you how I almost died while you're bringing me back to life.

(maddio #5) the aftermath Qcpb
MaddioCross your heart and hope to die, swear that you won't tell no lie, you can run, I don't mind.

(maddio #5) the aftermath 6p00
IsalineHave my back every day, it's nice to have a friend.

(4/6)

Sofia 1Penny 2Mabel 3Sergio 6

RPs EN ATTENTE : Swann 5 ❀ Micah 2 ❀ Rosalie 2 ❀ Joy 3 ❀ Isaac 3

RPs TERMINÉS : (23) Swann 1Swann 2Joy 1 Sergio 1Isaac 1 Tommy 1 Cesar 1Heather 1Sergio 2 Rory 1 & Swann 3Penny 1Sergio 3 & Cesar 2Isaac 2Mabel 1Sergio 4Swann 4Micah 1Rosalie 1Joy 2Sergio 5ThanksgivingHeather 2Cesar 3
AVATAR : Candice King Accola
CRÉDITS : kelly (avatar), loonywaltz (ub), astra (signature)
DC : Dani & Eliana
PSEUDO : Drink Positive
INSCRIT LE : 14/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39146-maddy-i-m-sorry-the-old-maddy-can-t-come-to-phone-right-now-why-cause-she-s-dead https://www.30yearsstillyoung.com/t39202-maddy-breaking-free#1929731 https://www.30yearsstillyoung.com/t39215-maddy-griffiths#1930494

(maddio #5) the aftermath Empty
Message(#) Sujet: Re: (maddio #5) the aftermath (maddio #5) the aftermath EmptyVen 03 Déc 2021, 10:54



the aftermath
(décembre 2021)

***

L’attente devant la porte est interminable. Cela serait se mentir si Maddy n’a pas pensé à rebrousser le chemin. Pourtant pour une fois, Maddy va prendre ses responsabilités et arrêter de se cacher derrière ses petites mensonges. Elle aurait pu ne rien dire, voir comment les premières semaines se passent, prendre sur elle comme elle l’a toujours fait. Pourtant la jeune femme se connait, elle sait comment son corps interagit avec une grossesse et elle a peur de voir le scénario se répéter inlassablement. Elle ne veut pas connaître un autre échec, encore moins depuis que Mabel est sur le point de donner la vie. Donc elle souhaite maximiser ses chances, quitte à s’attirer une nouvelle fois les foudres de son agent, elle ne veut pas être la seule à avoir le poids du grossesse surprise sur les épaules. Encore plus lorsqu’elle est amenée à côtoyer le « père » assez souvent. Ce bébé, ils l’ont fait à deux. Même si ces derniers temps, Sergio et Maddy ne se sont pas vus, essayant d’étouffer dans le silence leur dernière grosse bêtise. Sur le coup, ils n’ont pas eu besoin d’avoir recours à un stupide contrat de confidentialité, ou un contrat tout court.

La porte s’ouvre et elle découvre le visage de Sergio. Maddy se remercie intérieurement de ne pas encore avoir les premiers symptômes classiques d’une grossesse : les nausées. Pas que Sergio lui donne envie de vomir, mais c’est plutôt l’état actuel dans lequel elle se trouve qui lui donne le tournis. « Bonsoir. » qu’elle répond d’une petite voix avant de rentrer dans la grande demeure. En temps normal, l’actrice aurait été curieuse de découvrir où Sergio habite, mais ce soir, elle veut juste le tenir au courant de la situation et partir. Maddy passe devant un chien qu’elle regarde à peine alors qu’elle entend Sergio lui spécifier que son accès au bureau n’était pas interdit. « Je sais. » qu’elle répond brièvement avant de rentrer dans une pièce qui s’apparente au salon. Les grands yeux bleus de l’actrice cherchent un canapé. Elle a besoin de s’assoir. Ce qu’elle fait sans plus tarder alors que Sergio l’interroge sur les raisons mystérieuses de sa venue. Maddy a la boule au ventre. Elle ne répond pas. Pas encore, pas tout de suite. Elle n’a aucune idée de comment lui annoncer la chose. Elle va user d’une improvisation la plus totale. Sergio lui propose à boire. « Non merci, je ne préfère pas. » qu’elle répond d’une voix calme et polie, une chose qui est devenue de plus en plus rare entre eux. Sur le coup, ce refus ne paraît pas trop étrange, donnant l’illusion que l’actrice ne veut pas de nouveau déraper avec son agent. Maddy redresse enfin son regard dans celui du Gutiérrez. Elle n’a jamais ressenti un aussi grand stress. Cela doit se voir sur son visage que quelque chose ne va pas. Sergio la connait par coeur, ils n’ont presque plus aucun secret l’un pour l’autre. « Je crois qu’il serait plus prudent que tu t’assoies avant que je te parle de la raison de ma venue... » Maddy n’a pas envie de jouer la comédie. Elle est déjà assez remuée par la nouvelle surréaliste. Alors elle ne va pas y aller par quatre chemins. Elle sort de son sac une pochette qui contient un dossier médical, ainsi que les prises de sang affirmant qu’elle était belle et bien enceinte. Un miracle de Noël avant l’heure. Elle dépose le porte document sur la table basse du salon. Elle essaye de garder son calme. « Tiens. Tu dois regarder ce document. » Elle sent son coeur se mettre à battre à cent à l’heure dans sa poitrine. « C’est important que tu sois au courant. » Autant pour leur relation d’agent-talent que pour leur futur lien de « parents », ce mot sonne encore bizarre dans la tête de l’actrice.




maddy — des fois j'saurai plus trop quoi dire, mais j'pourrai toujours écouter. tout va pas changer, enfin, sauf si tu l'fais.

(maddio #5) the aftermath ZPuukcL
(maddio #5) the aftermath ReYJWuY
(maddio #5) the aftermath LNatll2
(maddio #5) the aftermath V3qSDB2

(maddio #5) the aftermath Q3KDf73
(maddio #5) the aftermath EIhyBXy
(maddio #5) the aftermath 4idIpNP
(maddio #5) the aftermath Qi7UeVN
Revenir en haut Aller en bas
Sergio Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 50 ans
SURNOM : Serg, quoique peu de personnes s'y risquent
STATUT : Divorcé et peu enclin à se relancer dans quoique ce soit
MÉTIER : Agent artistique en perpétuelle quête de diamants bruts
LOGEMENT : #230 Edward Street, Spring Hill
(maddio #5) the aftermath Tumblr_inline_p814u14add1rqq37j_400
POSTS : 903 POINTS : 280

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Beau parleur et manipulateur de première, ses intérêts passent avant tout ≈ Père de sept enfants qu'il a abandonné depuis vingt ans, un huitième est en route à son grand malheur ≈ A fait fortune dans les contrats artistiques et les placements financiers ≈ Passionné de sports extrêmes -même les plus illégaux-, de jeux d'argents et de soirées prestigieuses ≈ Vit seul avec sa chienne doberman, Etna ≈ La peur de vieillir le guette ; il met un point d'honneur à s'entretenir du mieux qu'il peut.
RPs EN COURS : (maddio #5) the aftermath 4hy7

Hayden + May + Alma + Jess + Lena #2 + Maddy #5 + Gugu family #2 +

UA : Deb & Gab
RPs TERMINÉS : (terminés) Erin + Maddy + Lexie + Maddy #2 + Diego + Raymond + Maddy & Cesar + Lena + Gugu family + Maddy #3 + Channing + Winston + Lara +
Dimension Slasher : Lena + Jake + Dani

(abandonnés) Erika + Rudy + Maritza + Eleonor + Diego #2 +
AVATAR : Mark Consuelos
CRÉDITS : tiph (avatar) + maurawrites (gif profil & signa) + hipdict (profil)
DC : albane (aka bébé banane)
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/06/2021

(maddio #5) the aftermath Empty
Message(#) Sujet: Re: (maddio #5) the aftermath (maddio #5) the aftermath EmptySam 04 Déc 2021, 10:37



the aftermath

How much is real? So much to question. An epidemic of the mannequins contaminating everything. When thought came from the heart, it never did right from the start. Just listen to the noises, null and void instead of voices. Before you tell yourself it's just a different scene, remember it's just different from what you've seen

Si Sergio tentait de garder un air détaché face à cette visite inhabituelle, intérieurement, l’homme n’en menait pas large. Quelque chose ne tournait pas rond, et il ne parvenait pas à mettre le doigt dessus. Maddy n’était pas dans son état normal. Elle n’était pas bruyante, pas brusque, pas caractérielle. Sa voix était étrangement basse, son attitude manquant étrangement de curiosité. Il n’eut pas à l’inviter que l’actrice prenait déjà ses aises dans le salon, s’asseyant sur le canapé. Avec le temps, il était devenu assez bon pour décrypter les attitudes corporelles ; ce dos droit et ces mains strictement posées sur les genoux n’annonçaient rien qui vaille. Elle était nerveuse au point que c’en était palpable, déterminée à discuter. Mais il ne savait pas ce dont elle pouvait bien avoir envie de parler. Les affaires auraient pu attendre le lendemain. Ils avaient tellement banni les interactions personnelles qu’ils ne se devaient plus rien, n’avaient aucune raison potentiellement imaginable pour se voir le soir dans un cadre privé. Les secondes semblaient s’éterniser, transformant la curiosité en appréhension. Il haussa un sourcil à entendre son refus pour un verre, elle qui ne s’était jamais privée. « D’accord. » Il ne pouvait pas la blâmer ; l’alcool ne leur avait pas réussi, la dernière fois. Au moins se rassurait-il sur le fait que le désir s’en était allé aussi rapidement que l’éthanol, rendant propice le retour des activités strictement professionnelles.

Et maintenant, elle l’incitait fortement à s’assoir. Une recommendation qu’il considéra avec une extrême lenteur, son verre à la main, son regard dardé sur la blonde. « Tu commences à me faire peur, Maddy. » C’était bien ce qui le poussa à obtempérer, s’asseyant sur le fauteuil afin de pouvoir faire face à l’actrice. Qui heureusement ne semblait pas décidée à faire traîner le mystère plus longtemps, lui tendant à la place un porte-document portant le nom, logo et coordonnées de l’hôpital Saint Vincent. De quoi le faire froncer les sourcils à nouveau. « Tu as des ennuis de santé ? » Car si oui, cela devait être grave pour qu’elle vienne lui en parler. Leur relation était ce qu’elle était, et même si Sergio privilégiait la sécurité de ses talents dans son métier, avec Maddy, ils ne partageaient pas franchement un climat de communication sereine ou de confidence. Alors le mexicain posa son verre pour récupérer, ouvrir le document et lire les feuilles qui s’y trouvaient. Une, en particulier, où il se retrouva à parcourir les termes en essayant d’y trouver du sens. Hormonologie. Beta HCG Plasmatique. Des unités. Puis il sentit son cœur s’arrêter en tombant sur ce tableau indicatif des valeurs selon les semaines de grossesse. Les résultats rentraient dans la case de la 4ème semaine. Le document indiquait que la jeune femme était enceinte. D’un mois. La période qui tombait sur leurs quelques jours en Espagne. Ils avaient couché ensemble il y a un mois et elle était enceinte.

Il fallu bien plusieurs secondes, le regard paralysé sur la feuille avant que Sergio ne revienne à lui, ne redépose le porte-document sur la table basse comme s’il s’était brûlé avec. Et il se leva immédiatement, incapable d’affronter le regard de Maddy. Il avait besoin de bouger, de vérifier qu’il n’était pas dans un mauvais rêve. C’était plus simple de lui tourner le dos, face à la baie vitrée, pour tenter de respirer correctement. Son palpitant s’affolait dans sa poitrine alors que son cerveau refusait de comprendre ce que cela signifiait. La première pensée qui lui vint était plutôt simple ; pas encore. Merde. « Il est de moi ? » La question finit par fuser, le faisant se résoudre à se retourner lentement pour revenir sur son siège et affronter cette discussion. Il se réconforta avec le verre de whisky qu’il délesta de quelques gorgées pour se donner la force de relever les yeux sur Maddy. « Qu’est-ce que tu comptes faire ? » Sa voix sonnait étrangement blanche, dénuée d’émotions. Probablement car à cet instant précis, l’agent se refusait à faire face aux conséquences qui pourraient lui tomber sur le coin de l’œil. Il avait tenté ces derniers mois de retrouver sa place parmi sa propre famille, d’apprendre à connaître des enfants abandonnés vingt ans plus tôt. Il n’avait jamais reconnu, ni même rencontré les deux derniers. Il était bien trop vieux pour se retrouver à nouveau dans ce genre d’aventure, pour soutenir à nouveau une femme dans les joies de la grossesse. La simple perspective d’imaginer un bambin l’appeler papa dans quelques années lui retournait l’estomac. Qu’est-ce qui lui était passé par la tête l’autre soir, pour ne pas avoir eu la présence d’esprit d’arrêter, ou d’au moins se protéger ? Quand bien même, il aurait dû s’en préoccuper le matin. Assumer ce malaise, rien qu’une seconde. A la place, il était cet abruti qui n’apprenait jamais. Lentement, son regard finit par glisser sur le ventre encore plat de la blonde, qui finirait par s’arrondir avec les mois à venir. Ils avaient fait une connerie considérable.

@Maddy Griffiths


 
© GASMASK



not a saint
Lord knows I've got habits to break. I'm really good at being good at goodbyes. I'm gonna give you fair warning that I'm not a saint, but I could be if I tried • sheepirl.

(maddio #5) the aftermath ZPuukcL
(maddio #5) the aftermath RhAmSZr
(maddio #5) the aftermath IfjSGV7
(maddio #5) the aftermath NJB97Z9
(maddio #5) the aftermath 0f0M9Ir
Revenir en haut Aller en bas
Maddy Griffiths
Maddy Griffiths
les rêves de simplicité
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente cinq ans et un bébé surprise.
SURNOM : Maddy qu'elle en oublierait presque son vrai prénom, Madeline. Si-parfaite-Maddy par sa petite sœur.
STATUT : célibataire, quand son agent ne perturbe pas sa vie amoureuse.
MÉTIER : alterne entre son métier d’illustratrice et d'actrice, momentanément en pause suite à l'annonce de sa grossesse.
LOGEMENT : 31 Sherwood Road (Toowong) dans son petit nid douillet avec Romy, un chat persan roux.
(maddio #5) the aftermath N7td
POSTS : 782 POINTS : 420

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Allergique aux fruits de mer et crustacés, phobique des araignées pour le plus grand bonheur d’une certaine sorcière.
RPs EN COURS :
(maddio #5) the aftermath A4ab
GriffithsLove's a fragile little flame, it could burn out.

(maddio #5) the aftermath 7347c46d6ea1141c2316f26969dbf3a0
JodyLet the sky fall, when it crumbles, we will stand tall.

(maddio #5) the aftermath Fw4u
SwaddyI tell you how I almost died while you're bringing me back to life.

(maddio #5) the aftermath Qcpb
MaddioCross your heart and hope to die, swear that you won't tell no lie, you can run, I don't mind.

(maddio #5) the aftermath 6p00
IsalineHave my back every day, it's nice to have a friend.

(4/6)

Sofia 1Penny 2Mabel 3Sergio 6

RPs EN ATTENTE : Swann 5 ❀ Micah 2 ❀ Rosalie 2 ❀ Joy 3 ❀ Isaac 3

RPs TERMINÉS : (23) Swann 1Swann 2Joy 1 Sergio 1Isaac 1 Tommy 1 Cesar 1Heather 1Sergio 2 Rory 1 & Swann 3Penny 1Sergio 3 & Cesar 2Isaac 2Mabel 1Sergio 4Swann 4Micah 1Rosalie 1Joy 2Sergio 5ThanksgivingHeather 2Cesar 3
AVATAR : Candice King Accola
CRÉDITS : kelly (avatar), loonywaltz (ub), astra (signature)
DC : Dani & Eliana
PSEUDO : Drink Positive
INSCRIT LE : 14/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39146-maddy-i-m-sorry-the-old-maddy-can-t-come-to-phone-right-now-why-cause-she-s-dead https://www.30yearsstillyoung.com/t39202-maddy-breaking-free#1929731 https://www.30yearsstillyoung.com/t39215-maddy-griffiths#1930494

(maddio #5) the aftermath Empty
Message(#) Sujet: Re: (maddio #5) the aftermath (maddio #5) the aftermath EmptySam 04 Déc 2021, 16:12



the aftermath
(décembre 2021)

***

« Tu commences à me faire peur, Maddy. » Il n’est pas le seul à avoir peur. Depuis qu’elle a vu le résultat positif entre ses mains, un tremblement a parcouru son corps de la tête aux pieds. D’anciens souvenirs sont venus marteler le cerveau, des nombreuses disputes, des pleurs, des échecs. L’effroi qui s’est petit à petit installé dans son être, de sentir la douleur significative dans son ventre qui annonce une mauvaise nouvelle. Une perte d’un enfant qui ne verra jamais le jour et le poids d’une nouvelle dispute qui s’ajoute sur les épaules de la Griffiths. Un poids qu’elle n’a jamais voulu partagé avec quelqu'un d’autre, certainement pas sa famille, encore moins sa sœur et surtout pas Sergio, fut un temps. Swann est peut-être l’exception à la règle, celui qui a connu Maddy à cette période délicate et sensible de sa vie. Elle était à deux doigts d’abandonner, de s’envoler vers des horizons plus paisible et moins douloureux, qu'il est apparu. On a toujours répété à l’actrice qu’elle ne pourrait pas avoir d’enfant, que son corps n’était pas assez « solide et fort » pour porter un autre être vivant que le sien. L’échec a conduit l’ancien couple de l’actrice à leur perte, mais tout particulièrement à sa perte. La Griffiths s'est retrouvée toute seule dans ce vaste océan de questions sans réponse.

« Tu as des ennuis de santé ? » Elle agite la tête de gauche à droite avant de prendre son courage à deux mains et sortir le dossier médical de l’Hôpital Saint Vincent. Sergio reconnait le dossier, il dépose son verre de whisky avant de s’emparer du document. Au fur et mesure qu’il feuillette les pages, elle voit l’expression du mexicain se décomposer. La même expression que Griffiths a eu quand elle a fait son premier test de grossesse. Sans un mot, il se lève pour lui tourner le dos. Maddy a peur de sa réaction. Elle n’a pas le cœur à se disputer. Pour une fois, elle souhaite qu’ils discutent calmement comme des adultes. Ce soir, elle ne lèvera pas la voix. C’est mauvais pour elle, pour le bébé, le stress est nocif pour elle, alors elle essaye de le minimiser comme elle le peut. « Il est de moi ? » Une nuit, une seule et unique ébat a suffi à Maddy de tomber enceinte alors qu’elle avait abandonné cette idée depuis bien longtemps. Elle n’aurait jamais soupçonné que ce miracle arrive et encore moins avec son agent, alors qu’elle n’a jamais arrivé un tel exploit avec son ancien amoureux. Elle se mord les lèvres, obligée de concevoir que Sergio est sa dernière relation sexuelle en date. Donc elle est sûre à cent pour cent sur l’identité du géniteur. « Oui. » Sa réponse est brève, elle ne veut pas s’étendre sur le sujet alors qu’elle a déjà trop partagé avec Sergio ces derniers temps qu’elle ne le devrait. Leur relation se doit de rester professionnelle, pourtant ils ont franchi une limite le mois dernier. Comment vont-ils gérer cette nouvelle situation désormais ? « Qu’est-ce que tu comptes faire ? » qu’il lui demande en revenant s'assoir face à la blonde. Maddy est de nature indécise au quotidien, pourtant cette fois-ci ce n’est pas le cas. Pour un enfant, son choix est fait depuis la première seconde. Elle veut le garder. Du moins, elle va essayer. Mais les petits détails, Sergio n’a pas obligé de le savoir, tant qu’ils n’ont pas décidé de ce qu’ils feront entre eux. « Oui je vais le garder Sergio. » qu’elle affirme d’une voix déterminée, même si les traits fatigués de son visage expriment le contraire sur son état. La dernière semaine a été riche en émotions, et ce n’est que le début d'un long périple. « Ce n’est pas plus mal que le tournage se finisse dans quelques jours. » Durant la post-production, la présence de Maddy n’est pas requise avant quelques mois. L’actrice a le temps de se préparer à la « vraie » promotion du film, même si pour l’instant, ce n’est clairement pas sa priorité.  « Sergio est-ce que je peux te demander de réduire les actions médiatiques pour les mois à venir s’il te plait ? Je ne pourrai pas gérer les deux en ce moment. » Son regard se plante dans le sien, pour une fois elle n’exige pas un caprice mais lui demande un service. Elle glisse quelques mots pour sauver le peu de « professionnalisme » qui reste encore dans leur relation. « Pour la sortie du film, je ferai en sorte d’être là. C’est la moindre des choses que je peux faire pour toi. » C’est sa façon a elle de le remercier pour ses nombreuses années de travail. « Et concernant le bébé... » Ce mot est encore étranger à son vocabulaire. Elle ne réalise toujours pas, cela ne sera que le cas quand elle aura le bébé dans ses bras et en bonne santé. « Je ne te demande pas d’endosser à tout prix le rôle de père. Tu as ta vie, ton travail… et surtout ta famille. Je te laisserai le choix tant que tu respectes le mien. » Sans lui poser de question si possible, mais cela elle ne peut pas le contrôler.




maddy — des fois j'saurai plus trop quoi dire, mais j'pourrai toujours écouter. tout va pas changer, enfin, sauf si tu l'fais.

(maddio #5) the aftermath ZPuukcL
(maddio #5) the aftermath ReYJWuY
(maddio #5) the aftermath LNatll2
(maddio #5) the aftermath V3qSDB2

(maddio #5) the aftermath Q3KDf73
(maddio #5) the aftermath EIhyBXy
(maddio #5) the aftermath 4idIpNP
(maddio #5) the aftermath Qi7UeVN
Revenir en haut Aller en bas
Sergio Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 50 ans
SURNOM : Serg, quoique peu de personnes s'y risquent
STATUT : Divorcé et peu enclin à se relancer dans quoique ce soit
MÉTIER : Agent artistique en perpétuelle quête de diamants bruts
LOGEMENT : #230 Edward Street, Spring Hill
(maddio #5) the aftermath Tumblr_inline_p814u14add1rqq37j_400
POSTS : 903 POINTS : 280

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Beau parleur et manipulateur de première, ses intérêts passent avant tout ≈ Père de sept enfants qu'il a abandonné depuis vingt ans, un huitième est en route à son grand malheur ≈ A fait fortune dans les contrats artistiques et les placements financiers ≈ Passionné de sports extrêmes -même les plus illégaux-, de jeux d'argents et de soirées prestigieuses ≈ Vit seul avec sa chienne doberman, Etna ≈ La peur de vieillir le guette ; il met un point d'honneur à s'entretenir du mieux qu'il peut.
RPs EN COURS : (maddio #5) the aftermath 4hy7

Hayden + May + Alma + Jess + Lena #2 + Maddy #5 + Gugu family #2 +

UA : Deb & Gab
RPs TERMINÉS : (terminés) Erin + Maddy + Lexie + Maddy #2 + Diego + Raymond + Maddy & Cesar + Lena + Gugu family + Maddy #3 + Channing + Winston + Lara +
Dimension Slasher : Lena + Jake + Dani

(abandonnés) Erika + Rudy + Maritza + Eleonor + Diego #2 +
AVATAR : Mark Consuelos
CRÉDITS : tiph (avatar) + maurawrites (gif profil & signa) + hipdict (profil)
DC : albane (aka bébé banane)
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/06/2021

(maddio #5) the aftermath Empty
Message(#) Sujet: Re: (maddio #5) the aftermath (maddio #5) the aftermath EmptySam 04 Déc 2021, 23:54



the aftermath

How much is real? So much to question. An epidemic of the mannequins contaminating everything. When thought came from the heart, it never did right from the start. Just listen to the noises, null and void instead of voices. Before you tell yourself it's just a different scene, remember it's just different from what you've seen

Oui. Bien évidemment que ce bébé est de lui. Elle ne serait pas venue jusqu’ici pour lui en parler, sinon. Ne lui aurait pas montré son analyse de sang. Aurait tempêté pour qu’il se tienne hors de sa vie plutôt que de discuter calmement. Il aurait envie de remettre sa parole en doute, de se dire qu’il y avait forcément quelqu’un d’autre. Mais il ne pouvait pas se voiler la face à ce point. Rien, absolument rien au monde n’aurait pu leur donner envie un jour de devenir parents ensemble. Ou de redevenir parent tout court, dans le cas de Sergio. Il a du mal à réagir ici, doit se souvenir de respirer. Il tente de garder son calme, d’encaisser l’information quand ses nerfs ne demanderaient qu’à envoyer voler le verre au travers de la pièce juste pour le plaisir de l’entendre s’éclater contre le mur. C’est un cauchemar, ni plus ni moins. Une situation à laquelle il n’aurait jamais imaginé se confronter à nouveau. Et entendre la détermination de la blonde à garder le résultat de leurs ébats le pousse dans ses retranchements, lui rappelle des souvenirs qu’il avait mis vingt ans à enterrer. Ce n’était pas la première annonce de grossesse qu’il vivait. Il y avait eu celles heureuses, celles craintives, celles auxquelles il n’avait pas répondu. Il connaissait le déroulement de l’histoire, à force. Alors il garde le silence, tout plutôt que de dire un mot de travers. Le tournage semblait bien secondaire, subitement, l’amène à se frotter le visage. Une fois la dernière prise tournée, elle n’aurait plus à être sur le plateau, pourrait se tenir loin des questions dans un premier temps. « On a parfaitement choisi notre timing. » Il y a de l’amertume dans sa voix, une ironie tellement palpable qu’elle semble étrangement adéquate avec la scène qui est en train de se dérouler.

Lentement, l’agent semblait prendre conscience de tout ce que cela impliquait. Sur le plan personnel, mais maintenant professionnel. La grossesse de l’actrice ferait jaser si elle apparaissait dans les médias. Ces vautours avaient un goût particulier pour les ragots, prêts à retourner toutes les pierres pour que quelqu’un crache le morceau sur une paternité, notamment. « Je ferai en sorte que tu n’ais aucune apparition publique à faire. » Il jouerait sur les réseaux sociaux. Peut-être des interviews, en s’assurant que le ventre de la future maman ne soit pas visible dans le cadre. Il n’en avait aucune idée, encore. Mais il était hors de question que l’attention soit portée sur son futur enfant, quand bien même cela finirait par être inévitable. Est-ce qu’ils étaient seulement supposés garder le secret ? Assumer ? Leurs carrières et réputation risquaient de prendre un sérieux coup si leur liaison s’apprenait. Bon dieu, dans quel foutoir ils venaient de se mettre.
Et qu’était-il supposé faire, lui ? Pour la première fois depuis l’annonce, il osa enfin relever les yeux sur Maddy, la dévisager en silence. C’était facile à dire, pour elle. Il ne doutait pas de sa bonne foi lorsqu’elle disait ne rien lui demander, mais l’expérience avait appris à l’homme que l’enfant ne serait certainement pas de cet avis. Parmi toute sa progéniture, celui qui le détestait le plus était le fils qu’il n’avait jamais même rencontré, jusqu’à il y a quelques mois. Que cela lui plaise ou non, ce bébé était conçu, désormais. Il faisait certainement la taille d’un petit pois encore, mais il deviendrait un être humain à part entière. Un qui ne comprendrait jamais l’abandon d’un parent, quels que soient les arguments. Après vingt ans d’absence, il tentait tant bien que mal de revenir dans la vie de ses gamins. Ce n’était pas pour répéter la même erreur, encore. « On est tous les deux responsables. » La conclusion sonnait amère. Ils l’avaient fait à deux, ce bébé. « C’est ta décision, Maddy. Si tu veux le garder, je ne suis personne pour t’en empêcher. » Le concernant, ce serait le retour des nuits sans sommeil, des biberons, des couches, de la surveillance aux moindres instants. Cela ferait partie de son nouveau quotidien. Il ne pourrait plus jamais se regarder en face en sachant qu’encore une fois, il avait été assez lâche pour faire de l’un de ses enfants un secret caché au fond du placard. « Je serai là pour vous. Mon travail, ma famille, tout ce qui touche à ma vie personnelle… c’est mon problème. » Un enfant était supposé passer avant tout. Une règle qu’il n’avait jamais appliquée quand il l’aurait fallu. Le mexicain se pencha sur la table basse pour récupérer son verre, revenir s’installer plus profondément dans le siège. Par solidarité, il aurait probablement dû abandonner l’alcool, au moins devant la blonde. Mais il avait besoin de la brûlure de l’alcool pour se ressaisir. Éviter de penser aux conséquences, aussi. Car l’unique chose dont il était certain, c’était que Maritza ne lui pardonnerait absolument jamais. De même pour ses enfants, qui le verraient offrir une présence paternelle qu’il leur avait dénié pendant vingt ans. Il y avait une douce ironie à cette histoire ; il se souvenait parfaitement de Maddy et de ses menaces, sur le karma qui se retournerait contre lui. Au final, ils en étaient les deux victimes. Ce n’était pas ainsi qu’il imaginait le retour de bâton. « Pourquoi est-ce que tu t’y accroches si fort ? » Il n’y avait pas le moindre doute dans sa voix ; elle le désirait, même en connaissant l’identité du père. Quand elle pourrait avoir n’importe quel homme, même un inconnu si elle désirait tant un enfant. Alors pourquoi, quelle était la conviction pour se rabattre sur le pire choix possible ?

@Maddy Griffiths


 
© GASMASK
[/quote]



not a saint
Lord knows I've got habits to break. I'm really good at being good at goodbyes. I'm gonna give you fair warning that I'm not a saint, but I could be if I tried • sheepirl.

(maddio #5) the aftermath ZPuukcL
(maddio #5) the aftermath RhAmSZr
(maddio #5) the aftermath IfjSGV7
(maddio #5) the aftermath NJB97Z9
(maddio #5) the aftermath 0f0M9Ir
Revenir en haut Aller en bas
Maddy Griffiths
Maddy Griffiths
les rêves de simplicité
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente cinq ans et un bébé surprise.
SURNOM : Maddy qu'elle en oublierait presque son vrai prénom, Madeline. Si-parfaite-Maddy par sa petite sœur.
STATUT : célibataire, quand son agent ne perturbe pas sa vie amoureuse.
MÉTIER : alterne entre son métier d’illustratrice et d'actrice, momentanément en pause suite à l'annonce de sa grossesse.
LOGEMENT : 31 Sherwood Road (Toowong) dans son petit nid douillet avec Romy, un chat persan roux.
(maddio #5) the aftermath N7td
POSTS : 782 POINTS : 420

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Allergique aux fruits de mer et crustacés, phobique des araignées pour le plus grand bonheur d’une certaine sorcière.
RPs EN COURS :
(maddio #5) the aftermath A4ab
GriffithsLove's a fragile little flame, it could burn out.

(maddio #5) the aftermath 7347c46d6ea1141c2316f26969dbf3a0
JodyLet the sky fall, when it crumbles, we will stand tall.

(maddio #5) the aftermath Fw4u
SwaddyI tell you how I almost died while you're bringing me back to life.

(maddio #5) the aftermath Qcpb
MaddioCross your heart and hope to die, swear that you won't tell no lie, you can run, I don't mind.

(maddio #5) the aftermath 6p00
IsalineHave my back every day, it's nice to have a friend.

(4/6)

Sofia 1Penny 2Mabel 3Sergio 6

RPs EN ATTENTE : Swann 5 ❀ Micah 2 ❀ Rosalie 2 ❀ Joy 3 ❀ Isaac 3

RPs TERMINÉS : (23) Swann 1Swann 2Joy 1 Sergio 1Isaac 1 Tommy 1 Cesar 1Heather 1Sergio 2 Rory 1 & Swann 3Penny 1Sergio 3 & Cesar 2Isaac 2Mabel 1Sergio 4Swann 4Micah 1Rosalie 1Joy 2Sergio 5ThanksgivingHeather 2Cesar 3
AVATAR : Candice King Accola
CRÉDITS : kelly (avatar), loonywaltz (ub), astra (signature)
DC : Dani & Eliana
PSEUDO : Drink Positive
INSCRIT LE : 14/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39146-maddy-i-m-sorry-the-old-maddy-can-t-come-to-phone-right-now-why-cause-she-s-dead https://www.30yearsstillyoung.com/t39202-maddy-breaking-free#1929731 https://www.30yearsstillyoung.com/t39215-maddy-griffiths#1930494

(maddio #5) the aftermath Empty
Message(#) Sujet: Re: (maddio #5) the aftermath (maddio #5) the aftermath EmptyDim 05 Déc 2021, 14:10



the aftermath
(décembre 2021)

***

« On a parfaitement choisi notre timing. » Son rire se mélange au sien malgré l’ironie des paroles masculines. Si seulement Madeline avait eu le choix, elle n’aurait certainement pas choisi ce moment de sa vie. Si elle avait eu le choix, elle aurait aimé une maison remplie de bruits. Elle aurait transmis à ses enfants une autre éducation que ses parents lui ont inculqué durant des années. Elle n’aurait pas poussé dans la compétition une fratrie qui n’avait rien demandé. Elle aurait partagé un amour pur et simple avec sa famille. Pourtant, le portrait qui est en train de se dessiner sous ses yeux impuissants, n’a rien d’un conte de fée que sa nanny préféré lui avait raconté étant plus jeune. Le prince n’est pas celui qu’elle avait imaginé. Maddy est loin d’avoir un don qu’on lui a transmis à la naissance comme toutes les princesses Disney. Et elle ne chante pas en admirant son reflet dès le moindre tracas dans sa vie décousue. Madeline a beau essayé de se convaincre avec sa perfection imaginaire, elle n’y est jamais arrivée.

Madeline est devenue au fil des années, Maddy Griffiths, une actrice s’étant déjà fait sa réputation à Hollywood, ne cherchant pas forcément à devenir une super-star à tout prix. Maddy est une personne qui se cherche continuellement, au point d’attirer la curiosité mal placée des journalistes et bien évidement les foudres récurrentes de son agent. Pourtant aujourd’hui, les choses prennent une tout autre tournure. Un plot twist assez étrange et perturbant. Maddy veut se protéger et elle veut surtout préserver le bébé car elle est consciente que ce miracle de la nature n’arrive pas tous les jours. Il n’était plus arrivé depuis des années même, Maddy y voit un espoir inespéré, et cela se ressent dans la détermination de garder l’enfant et dans le service qu’elle demande au Gutiérrez. « Je ferai en sorte que tu n’ais aucune apparition publique à faire. » Maddy est reconnaissante des paroles masculines, pour une fois, ils n’ont pas eu à batailler, ça en devient presque étrange, comme si leur relation connaissait un nouveau tournant depuis cette fameuse nuit. Maddy fronce les sourcils, s’interdisant de rêvasser sur leurs ébats. Le bébé est la priorité. « Merci. Sincèrement. » qu’elle lui répond avant d’exposer la suite de sa réflexion, de lui expliquer qu’elle n’imposera pas à Sergio, une nouvelle fois le rôle de père. Leur relation est déjà suffisamment ambiguë, il ne faut pas en rajouter une couche. Naïvement, l’actrice pense bien faire, car elle est complètement novice sur le sujet. C’est peut-être pour cela que son couple n’a pas tenu, car ils étaient tous les deux ignorants en la matière. Ils n’ont jamais eu l’opportunité d’être parents, et le fait de savoir que cela est de nouveau possible apporte un stress à la Griffiths.

Maddy s’est préparée à tous les scénarios possibles sauf celui-ci. « On est tous les deux responsables. » Oh. Sergio assume sa part de responsabilité alors qu’elle était prête à la porter pour deux. Elle a pris cette fâcheuse habitude le jour où elle a compris qu’elle était l’ainée de la famille. Maddy ne dit rien, elle est intriguée par la suite des propos masculins. « C’est ta décision, Maddy. Si tu veux le garder, je ne suis personne pour t’en empêcher. » Est-ce qu’elle est en train de rêver ? Pourtant, elle est reconnaissante d’avoir ses paroles. Pour une fois, elle ne se sent pas jugée, ce que son ex lui a souvent reproché dans son incapacité d’avoir un enfant pour voie naturelle. Ce n’est pas faute de lui avoir proposé d’autres moyens d’avoir une famille, pourtant son ex a toujours été individualiste et égoïste. « Je serai là pour vous. Mon travail, ma famille, tout ce qui touche à ma vie personnelle… c’est mon problème. » Est-ce qu’on parle bien du même Sergio qui vient de prononcer ses mots ? Il faut quelques instants à l’actrice pour assimiler les propos de son agent. Muette, elle le regarde se pencher vers la table reprenant son verre et s’enfoncer dans son siège. Les grands yeux bleus de Maddy le regardent, un peu trop fixement, les souvenirs de leurs nombreuses disputes lui reviennent à l’esprit. Surtout la dernière où elle avait levé la main sur lui après un énième coup en douce. Ce jour-là, elle a réalisé que Sergio était prêt à n’importe quoi pour son travail, quitte à aller à l’encontre de ses talents. Et ce soir, il affirme être là pour eux. C’est au tour de Maddy de s’enfoncer dans le moelleux du canapé, croisant les bras sur son ventre encore invisible aux yeux de tous. « Je ne sais pas quoi te répondre Sergio. » Elle se passe une main sur le front, elle commence à avoir chaud à cause de cette situation bien trop complexe. Fichues hormones. « J’aimerais beaucoup te croire, et entendre ces mots ne tombent pas dans l’oreille d’une sourde. » qu’elle continue sur un ton calme. « Mais… comment je peux te faire confiance ? On s’est toujours fréquenté dans le cadre du travail. » Elle se pince les lèvres se rendant compte que ces derniers mots sont erronés étant donné le dernier épisode en Espagne. Et Sergio continue d'aller de surprise en surprise, il lui pose cette fameuse question. « Pourquoi est-ce que tu t’y accroches si fort ? » Maddy hésite un instant à lui dire la vérité, mais s’ils ne se font pas confiance maintenant, est-ce que cela arrivera-t-il un jour ? Cela fait dix ans qu’elle lui cache cette partie de sa vie. Alors elle prend une grande inspiration avant de lui confier, à ses risques et périls. Elle espère sincèrement ne pas encore se tromper sur son compte. Maddy est trop gentille et naïve, on ne la changera jamais. « Parce que c’est la seule chose que je n’ai jamais réussi à faire jusqu’à présent. » Ce n’est pas facile à l’australienne d’en parler à son agent, de se mettre devant le fait accompli, sachant qu’il a un nombre importants d’enfants de son côté. Cette situation est complètement loufoque. Elle ne comprend pas pourquoi il veut assumer un autre enfant et surtout le sien, enfin le leur. L’australienne ne s’étend pas sur ses problèmes médicaux, mais elle juge que cette phrase lui fera comprendre sa difficulté à procréer. Il n’est pas né de la dernière pluie. « C’est la raison pour laquelle il est parti. Tu sais l’autre débile dont j’étais amoureuse fut un temps. » Maddy veut lui faire comprendre que le bébé est important à ses yeux, et aucun homme ne pourra l’en dissuader. « Pourquoi tu veux être là pour nous Sergio ? J'ai du mal à saisir. » Il n’est pas le seul à rester dans l’incompréhension quand elle voit l’état des lieux des relations entre les différents membres de la famille Gutiérrez. Elle a eu un vague aperçu avec Cesar la dernière fois, et cela lui a amplement suffi.




maddy — des fois j'saurai plus trop quoi dire, mais j'pourrai toujours écouter. tout va pas changer, enfin, sauf si tu l'fais.

(maddio #5) the aftermath ZPuukcL
(maddio #5) the aftermath ReYJWuY
(maddio #5) the aftermath LNatll2
(maddio #5) the aftermath V3qSDB2

(maddio #5) the aftermath Q3KDf73
(maddio #5) the aftermath EIhyBXy
(maddio #5) the aftermath 4idIpNP
(maddio #5) the aftermath Qi7UeVN
Revenir en haut Aller en bas
Sergio Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 50 ans
SURNOM : Serg, quoique peu de personnes s'y risquent
STATUT : Divorcé et peu enclin à se relancer dans quoique ce soit
MÉTIER : Agent artistique en perpétuelle quête de diamants bruts
LOGEMENT : #230 Edward Street, Spring Hill
(maddio #5) the aftermath Tumblr_inline_p814u14add1rqq37j_400
POSTS : 903 POINTS : 280

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Beau parleur et manipulateur de première, ses intérêts passent avant tout ≈ Père de sept enfants qu'il a abandonné depuis vingt ans, un huitième est en route à son grand malheur ≈ A fait fortune dans les contrats artistiques et les placements financiers ≈ Passionné de sports extrêmes -même les plus illégaux-, de jeux d'argents et de soirées prestigieuses ≈ Vit seul avec sa chienne doberman, Etna ≈ La peur de vieillir le guette ; il met un point d'honneur à s'entretenir du mieux qu'il peut.
RPs EN COURS : (maddio #5) the aftermath 4hy7

Hayden + May + Alma + Jess + Lena #2 + Maddy #5 + Gugu family #2 +

UA : Deb & Gab
RPs TERMINÉS : (terminés) Erin + Maddy + Lexie + Maddy #2 + Diego + Raymond + Maddy & Cesar + Lena + Gugu family + Maddy #3 + Channing + Winston + Lara +
Dimension Slasher : Lena + Jake + Dani

(abandonnés) Erika + Rudy + Maritza + Eleonor + Diego #2 +
AVATAR : Mark Consuelos
CRÉDITS : tiph (avatar) + maurawrites (gif profil & signa) + hipdict (profil)
DC : albane (aka bébé banane)
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/06/2021

(maddio #5) the aftermath Empty
Message(#) Sujet: Re: (maddio #5) the aftermath (maddio #5) the aftermath EmptyDim 05 Déc 2021, 15:22



the aftermath

How much is real? So much to question. An epidemic of the mannequins contaminating everything. When thought came from the heart, it never did right from the start. Just listen to the noises, null and void instead of voices. Before you tell yourself it's just a different scene, remember it's just different from what you've seen

Maddy avait cette manière de le remercier et de le regarder avec des yeux ronds, comme si le fait que son agent se comporte tel un être humain doté de sensibilité était quelque chose d’invraisemblable. Ils en étaient arrivés à ce point-là. Si Sergio fut tenté de rétorquer, il abandonna rapidement l’idée. Il ne pouvait pas la blâmer de se méfier de lui, pas après ces derniers mois. Agir dans son dos et enchaîner les coups en douce avait été la seule manière qu’il avait trouvé pour arriver à ses fins la concernant. Sans même la consulter, il avait fait en sorte qu’elle se comporte exactement comme il le désirait, qu’elle obtempère sans le moindre écart. Il avait eu ce qu’il voulait ; les scènes étaient tournées, les secrets de tournage gardés confidentiels, les rumeurs la concernant jamais démenties. Elle avait fait une belle apparition durant l’événement en Espagne. Tout allait selon le planning de l’agent. Cependant, il refusait de croire qu’il était un monstre. Il avait géré ce contrat d’une main de fer, mais sa réponse aurait été identique, que le bébé soit de lui ou non. Sa vie privée lui appartenait, il n’avait aucun droit de la forcer au travail quand sa santé ne le permettait pas. Pour autant, il accusait le coup. Le regard qu’elle portait sur lui alors qu’il s’engageait sur le terrain pentu qu’était prendre ses responsabilités avait quelque chose de désagréable. Il en disait long sur l’estime qu’elle lui portait. En tant qu’homme, en tant que père. Ils n’auraient jamais dû en arriver ici, à devoir remettre en question toute la nature de leur relation. Mais ils s’étaient sabordés dès la seconde où ils avaient décidé de céder à l’appel de la chair. En toute franchise, le mexicain n’avait pas envie de discuter des termes de son engagement. Pas ce soir, pas tout de suite. Il aurait juste aimé que Maddy lui fasse confiance pour une fois, pas qu’elle semble si tiraillée, installée au fond de son canapé.

Il est toujours indécis sur comment prendre la nouvelle. S’il doit hausser la voix, paniquer, se résigner silencieusement. Ce dont il était certain, c’était qu’il ne voulait pas se battre avec Maddy. Il s’agissait de leur enfant ici, qu’ils le veuillent ou non. Peu importe les comptes qu’ils avaient à régler entre eux, ce petit être qui grandissait dans le ventre de la blonde ne méritait pas d’en subir les frais. La confiance n’était pas quelque chose qui régnait, entre eux. Tout se faisait selon les contraintes, les conditions, les petites lignes actées par des signatures. « On a visiblement réussi à faire un enfant. Il faudra bien apprendre à séparer le professionnel du personnel. » Une frontière qu’il connaissait bien mais qu’ils venaient de faire sauter. S’ils devaient devenir des co-parents, alors il faudrait faire une place pour l’autre dans la sphère privée, une zone où l’autre avait toujours été banni jusqu’ici. Il ne développe guère plus, ayant bien conscience de ne pas avoir les réponses. Il ne pouvait pas la forcer à lui faire confiance, encore moins le demander des raisons de le faire. La confiance, à son sens, était quelque chose qui se gagnait. Pas une chose qui se basait sur le rationnel et l’expérience. Elle n’avait pas idée de combien il mesurait les mots qu’il prononçait ici. Mais elle avait ouvert la porte, lui avait offert le choix quant à faire partie de la vie du bébé ou non. Il avait pris sa décision.

Ce qu’il ne saisissait pas, c’était pourquoi est-ce qu’elle semblait si déterminée à accueillir ce bébé, quand bien même les circonstances ne pouvaient guère être davantage désastreuses. Il voyait bien à son expression qu’il creusait la surface de quelque chose de sensible, mais c’était ce que leur relation allait devenir. Sensible. Complexe. Et il ne put que ressentir un élan de compassion pour cette petite blonde qui essayait de se montrer forte en admettant le fardeau qu’elle portait. Il n’avait jamais expérimenté ce sentiment -c’était bien le contraire, en fait-, mais il avait fréquenté bien des gens chez qui le désir d’enfant était un élément central. Les corps ne suivaient pas toujours. Certains se résignaient, d’autres se laissaient détruire de l’intérieur par cette défaite trop lourde à porter. Avec la pire bêtise depuis qu’ils se connaissaient, Sergio avait donc réussi à offrir à l’actrice cette chose qu’elle désirait si profondément. Comme si l’histoire ne pouvait pas devenir davantage pathétique. Il se souvenait de l’ex de Maddy, cette pièce rapportée qui apparaissait parfois sur les plateaux, durant les événements. Les décisions de la blonde à cette époque tournaient en permanence autour de lui. Elle était brisée, quand il avait disparu du décor. L’agent n’avait pas fait preuve d’une quelconque douceur à son égard pour autant, avait continué de lui en demander beaucoup. Il se souvenait lui avoir sorti une réflexion dans le goût de ‘ressaisis-toi, la vie continue’. Inutile de se demander pourquoi leur relation n’avait que continué de se détériorer, depuis. « Je comprends. » lâcha-t-il finalement, le regard dans le vague. Il était de ces gens qui feraient n’importe quoi pour obtenir ce qu’ils voulaient, après tout.

Ses doigts se crispèrent imperceptiblement autour de son verre alors que ce fut à son tour de poser une question douloureuse. Pourquoi est-ce qu’il voulait être là. Pour n’importe quel homme, le fait que ce soit son enfant aurait suffi, comme argument. Mais pour Sergio, la première réponse qui lui vint à l’esprit était toute autre. Il ne supporterait pas qu’un autre de ses enfants le haïsse. Et ça, Maddy finirait par l’apprendre un jour, qu’il avait abandonné sa famille, n’avait même pas reconnu ses deux derniers. Il devait vivre avec son regard, assumer des dégâts impossibles à réparer. Aveuglé par son ego, il n’avait jamais daigné se retourner sur ses propres erreurs. Alors non, il ne voulait pas de ce bébé. Mais il avait l’opportunité de faire les choses correctement pour une fois, d’être là pour un de ses enfants, à défaut d’avoir abandonné les sept autres. « J’ai fait des erreurs par le passé. » finit-il par confesser d’une voix mesurée, accompagnant ces mots d’une nouvelle gorgée d’alcool. « Lorsque je suis passé à ton atelier, c’était la deuxième fois de ma vie que je voyais Cesar. Je pense que la haine qu’il me porte était plutôt palpable. » La situation n’avait pas aidé. Mais même s’il s’était présenté avec les meilleures intentions, le degré de rancœur aurait été tout aussi présent. « De la fratrie, il n’y a qu’une de mes filles qui a accepté de me pardonner mes mauvais choix. J’ai juré aux autres que je ferais ce qu’il faut pour mériter une dernière chance. Mais je sais pertinemment que c’est trop tard. » Au mieux, il serait toléré. Aurait droit à un repas dominical dans le mois. Pourrait même s’approcher de ses futurs petits-enfants, qui sait. Il n’y avait en revanche rien qu’il ne puisse faire pour obtenir leur pardon et leur faire oublier vingt ans d’absence. « Je ne compte pas refaire les mêmes erreurs. »

@Maddy Griffiths


 
© GASMASK



not a saint
Lord knows I've got habits to break. I'm really good at being good at goodbyes. I'm gonna give you fair warning that I'm not a saint, but I could be if I tried • sheepirl.

(maddio #5) the aftermath ZPuukcL
(maddio #5) the aftermath RhAmSZr
(maddio #5) the aftermath IfjSGV7
(maddio #5) the aftermath NJB97Z9
(maddio #5) the aftermath 0f0M9Ir
Revenir en haut Aller en bas
Maddy Griffiths
Maddy Griffiths
les rêves de simplicité
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente cinq ans et un bébé surprise.
SURNOM : Maddy qu'elle en oublierait presque son vrai prénom, Madeline. Si-parfaite-Maddy par sa petite sœur.
STATUT : célibataire, quand son agent ne perturbe pas sa vie amoureuse.
MÉTIER : alterne entre son métier d’illustratrice et d'actrice, momentanément en pause suite à l'annonce de sa grossesse.
LOGEMENT : 31 Sherwood Road (Toowong) dans son petit nid douillet avec Romy, un chat persan roux.
(maddio #5) the aftermath N7td
POSTS : 782 POINTS : 420

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Allergique aux fruits de mer et crustacés, phobique des araignées pour le plus grand bonheur d’une certaine sorcière.
RPs EN COURS :
(maddio #5) the aftermath A4ab
GriffithsLove's a fragile little flame, it could burn out.

(maddio #5) the aftermath 7347c46d6ea1141c2316f26969dbf3a0
JodyLet the sky fall, when it crumbles, we will stand tall.

(maddio #5) the aftermath Fw4u
SwaddyI tell you how I almost died while you're bringing me back to life.

(maddio #5) the aftermath Qcpb
MaddioCross your heart and hope to die, swear that you won't tell no lie, you can run, I don't mind.

(maddio #5) the aftermath 6p00
IsalineHave my back every day, it's nice to have a friend.

(4/6)

Sofia 1Penny 2Mabel 3Sergio 6

RPs EN ATTENTE : Swann 5 ❀ Micah 2 ❀ Rosalie 2 ❀ Joy 3 ❀ Isaac 3

RPs TERMINÉS : (23) Swann 1Swann 2Joy 1 Sergio 1Isaac 1 Tommy 1 Cesar 1Heather 1Sergio 2 Rory 1 & Swann 3Penny 1Sergio 3 & Cesar 2Isaac 2Mabel 1Sergio 4Swann 4Micah 1Rosalie 1Joy 2Sergio 5ThanksgivingHeather 2Cesar 3
AVATAR : Candice King Accola
CRÉDITS : kelly (avatar), loonywaltz (ub), astra (signature)
DC : Dani & Eliana
PSEUDO : Drink Positive
INSCRIT LE : 14/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39146-maddy-i-m-sorry-the-old-maddy-can-t-come-to-phone-right-now-why-cause-she-s-dead https://www.30yearsstillyoung.com/t39202-maddy-breaking-free#1929731 https://www.30yearsstillyoung.com/t39215-maddy-griffiths#1930494

(maddio #5) the aftermath Empty
Message(#) Sujet: Re: (maddio #5) the aftermath (maddio #5) the aftermath EmptyMar 07 Déc 2021, 19:03



the aftermath
(décembre 2021)

***

Est-ce qu’elle avait prévu de parler de sa plus grande faiblesse à Sergio ce soir ? Jamais. Cependant la situation exceptionnelle encourage la blonde à des confidences inattendues et profondes, elle qui n’a jamais entretenu une vraie relation confiance avec son agent. Cela serait vous mentir d’affirmer que Maddy n’a pas peur des propos qu’elle est en train de tenir.  Pourtant ils sortent comme une évidence d’entre ses lèvres. Son secret, ses problèmes de santé, ses peines de cœurs, ainsi que ses déceptions font parties intégrantes du patrimoine de la Griffiths. Ils permettent d’éclaircir certains points noirs de son comportement aux tendances capricieuses ou apeurées. Cela dépend entre des perceptions. Maddy est de nature trop gentille, trop douce pour savoir se défendre, tenir tête à son adversaire, elle préfère fuir et s’enterrer dans son silence. Elle a toujours fonctionné de la sorte. De l’autre côté, cela permet au Gutiérrez de mieux comprendre l’affection qu’elle portait jadis à son ex. A l’éloignement qu’elle a entretenu à leur rupture officielle. Pourtant Maddy ne raconte que la première partie de son histoire aux allures d’un drame des temps moderne. Elle ne veut pas tout lui dévoiler ce soir, les informations sont beaucoup trop privées. Elle se contente de sagement hocher de la tête à la réponse masculine. « Je comprends. »

A son tour, elle demande à Sergio les motivations d’être présent pour eux, alors qu’ils ne partagent à grand-chose à l’exception de nombreux désaccords et d’une récente coucherie. Ils devront parler de ça un jour également. « J’ai fait des erreurs par le passé. » Qui n’en a pas fait ? L’erreur est humaine, l’erreur forge les personnes qu’ils sont aujourd’hui. « Lorsque je suis passé à ton atelier, c’était la deuxième fois de ma vie que je voyais Cesar. Je pense que la haine qu’il me porte était plutôt palpable. » Maddy retient ses expressions, mais les souvenirs de l’atelier sont encore sensibles pour beaucoup de raisons. Elle l’a vraiment détesté ce jour-là. Pourtant il est rare à l’actrice de ressentir une colère aussi profonde et révoltante. « De la fratrie, il n’y a qu’une de mes filles qui a accepté de me pardonner mes mauvais choix. J’ai juré aux autres que je ferais ce qu’il faut pour mériter une dernière chance. Mais je sais pertinemment que c’est trop tard. » Maddy fronce légèrement les sourcils. Combien sont-ils dans la famille ? Il semble avoir beaucoup de problèmes à régler. Enfin bref, ce ne sont pas ses affaires. Elle a son lot de soucis chez les Griffiths. Elle finit par souffler doucement et tristement. « Je.. je ne savais pas. » Désormais, elle voit d’un nouvel œil les relations entre Cesar et son père, malgré les premières ressemblances qu’elle avait noté entre eux. Pourtant Maddy ne dit rien, préservant son silence. Elle ne le jugera pas sur les erreurs de son passé. Par contre, elle le surveillera sur ses actions futures les concernant. Pourtant la situation reste incroyablement complexe. Chacun à son histoire et ses motivations d’agir de la sorte pour résoudre une situation délicate. Comment vont-ils gérer cette nouvelle épreuve ? La Griffiths est loin d’être la si-parfaite-Maddy, comme aime la surnomme Mabel. Elle n’est pas fière de ses secrets. Etrangement, elle peut comprendre une partie des ressentis de Sergio malgré leurs schémas familiaux complètements opposés. Les histoires de famille, c’est toujours d’un compliqué. Cela les pousse dans leurs retranchements les plus sombres, les incitant à l’abandon. D’après ce qu’elle comprend des brides de l’histoire du mexicain, Sergio a abandonné ses enfants à un moment donné de leur enfance. Elle ne comprend pas quand, comment, pourquoi et encore moins quels sont les enfants de la « fratrie » qui ont été touchés, à l’exception de Cesar. De son côté Maddy a voulu pratiquer fut un temps une forme d’abandon. Elle était prête à mettre fin à sa vie de façon égoïste et brutale. En conclusion, l’agent et l’actrice récoltent les pots cassés de leurs faux pa. Maddy en a conscience, tôt ou tard, ses secrets se sauront. Regardez-la, elle est déjà en train d’en confier à Sergio qui est censé être son ennemi. Elle ne comprend plus rien à leur relation. « Je ne compte pas refaire les mêmes erreurs. » Maddy se pince les lèvres. Elle est perturbée, tant par ses révélations que par le souhait de Sergio. « Je peux avoir un verre d’eau s’il te plait. » qu’elle demande, elle a besoin de s’hydrater puis cela va lui donner quelques instants également pour remettre les idées en place dans son esprit agité.

L’agent revient bientôt avec un verre d’eau qu’il tend à Maddy. Elle le remercie avant de boire le contenant en entier. Elle repose le verre sur la table basse. Son regard lorgne légèrement sur le verre d’alcool qu’elle ne pourra plus consommer pour les mois à venir. A la place, elle glisse une main sur son ventre, elle a encore du mal à s’imaginer qu’un petit être pousse sous son nombril. « Ecoute, j’ai envie de te croire quand tu m’affirmes ne plus vouloir refaire les mêmes erreurs. » Précédemment, elle a eu une certaine difficulté à le croire quand il a prétendu vouloir « être là pour eux ». Chose parfaitement compréhensible étant donné leurs antécédents. Cependant, les derniers aveux masculins ont réussi à lui apporter un autre regard sur le mexicain. Moins dur, moins sévère, plus compatissant. « J’espère ne pas me tromper, encore. » Si ses proches l’entendaient, ils seraient en train de lui hurler dessus. Pourtant Maddy a envie d’être la maitresse de son destin et de l’avenir de son enfant. Elle ne rigole pas cette fois-ci. S’il lui fait du mal, s’il ose faire du mal à leur bébé, son bébé, Maddy sera prête à sortir les griffes, sans hésitation. Maddy reste une mère avant d’être une actrice. Ils ne parlent plus d’un stupide contrat ou d’un énième film cette fois-ci. Il parle d’un être humain. « Je veux bien te laisser une chance. » Elle a arrêté de les compter les chances qu’elle lui a accordé. C’est valable des deux côtés, d’ailleurs. « Par contre, si tu recommences. » Elle comme lui savent de quoi ils parlent. Elle espère de tout cœur que ses plans diaboliques ne reviendront pas lui faire de l’œil, dangereusement, sournoisement. « Je prendrai des décisions pour le bien du bébé. » Maddy est peut-être inexpérimentée en la matière, pourtant à l’heure actuelle, elle est convaincue qu’elle reste la plus bienveillante des deux. « Cependant, je préfère qu’on fasse équipe ensemble, que la guerre. » qu’elle affirme en plantant son regard bleuté dans l’océan sombre qu’il lui fait face de l’autre côté de la table, assis sur son fauteuil.




maddy — des fois j'saurai plus trop quoi dire, mais j'pourrai toujours écouter. tout va pas changer, enfin, sauf si tu l'fais.

(maddio #5) the aftermath ZPuukcL
(maddio #5) the aftermath ReYJWuY
(maddio #5) the aftermath LNatll2
(maddio #5) the aftermath V3qSDB2

(maddio #5) the aftermath Q3KDf73
(maddio #5) the aftermath EIhyBXy
(maddio #5) the aftermath 4idIpNP
(maddio #5) the aftermath Qi7UeVN
Revenir en haut Aller en bas
Sergio Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 50 ans
SURNOM : Serg, quoique peu de personnes s'y risquent
STATUT : Divorcé et peu enclin à se relancer dans quoique ce soit
MÉTIER : Agent artistique en perpétuelle quête de diamants bruts
LOGEMENT : #230 Edward Street, Spring Hill
(maddio #5) the aftermath Tumblr_inline_p814u14add1rqq37j_400
POSTS : 903 POINTS : 280

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Beau parleur et manipulateur de première, ses intérêts passent avant tout ≈ Père de sept enfants qu'il a abandonné depuis vingt ans, un huitième est en route à son grand malheur ≈ A fait fortune dans les contrats artistiques et les placements financiers ≈ Passionné de sports extrêmes -même les plus illégaux-, de jeux d'argents et de soirées prestigieuses ≈ Vit seul avec sa chienne doberman, Etna ≈ La peur de vieillir le guette ; il met un point d'honneur à s'entretenir du mieux qu'il peut.
RPs EN COURS : (maddio #5) the aftermath 4hy7

Hayden + May + Alma + Jess + Lena #2 + Maddy #5 + Gugu family #2 +

UA : Deb & Gab
RPs TERMINÉS : (terminés) Erin + Maddy + Lexie + Maddy #2 + Diego + Raymond + Maddy & Cesar + Lena + Gugu family + Maddy #3 + Channing + Winston + Lara +
Dimension Slasher : Lena + Jake + Dani

(abandonnés) Erika + Rudy + Maritza + Eleonor + Diego #2 +
AVATAR : Mark Consuelos
CRÉDITS : tiph (avatar) + maurawrites (gif profil & signa) + hipdict (profil)
DC : albane (aka bébé banane)
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/06/2021

(maddio #5) the aftermath Empty
Message(#) Sujet: Re: (maddio #5) the aftermath (maddio #5) the aftermath EmptyJeu 09 Déc 2021, 23:30


the aftermath

How much is real? So much to question. An epidemic of the mannequins contaminating everything. When thought came from the heart, it never did right from the start. Just listen to the noises, null and void instead of voices. Before you tell yourself it's just a different scene, remember it's just different from what you've seen

Il y avait des choses dont Sergio ne parlait à personne, et quasiment tous les aspects de sa vie familiale en faisaient partie. Certainement car il n’en était pas fier. Il savait à quoi l’histoire ressemblait, et les excuses qu’il s’était trouvées au fil des années pour justifier ses choix ne tenaient pas la route, auprès d’autres. Il préférait se taire que se justifier. C’était bien pour cela que reprendre contact avec ses enfants relevait de la croix et la bannière. Il devait ravaler sa fierté à chaque geste, chaque parole, encaisser chaque coup en sachant pertinemment qu’il l’avait mérité. Ce soir dans son siège, l’homme était surtout fataliste. Il n’avait aucune idée de comment sa relation avec Maddy allait évoluer, à partir de maintenant. Mais s’il décidait de prendre le bébé dans sa vie, il devait inclure la future maman également. Un jour ou l’autre, elle apprendrait la vérité. Il était même étonné que Cesar n’ait pas déjà vidé son sac, à expliquer en long, en large et en travers combien il était un homme ignoble. C’était une histoire relativement moche, mais d’autant plus condamnable quand elle était racontée par les victimes directes de ses décisions. Ce qu’il admettait ce soir, la gorge nouée et l’alcool au bord des lèvres, c’était uniquement le sommet de l’iceberg. Evidemment, que la blonde ne savait pas. Car cela ne l’avait jamais regardée jusqu’ici, tout comme il n’avait jamais tenté de s’intéresser à son enfance, son adolescence, son éducation. Ils se connaissaient bien peu, en réalité. Extrêmement familiers avec leurs caractères mais absolument pas avec leur histoire personnelle. Et malgré tout, ils en étaient là, à réaliser lentement qu’il était temps de déposer les armes pour le bien de leur futur enfant. Cette demande du verre d’eau était pour ainsi dire tombée du ciel. Sergio avait besoin d’échapper à son regard, de bouger, essayer de revenir à la réalité. Il mit probablement un peu plus de temps que nécessaire à sortir un verre et à le remplir, doit se souvenir de respirer et de reprendre contenance avant de revenir dans le salon.

Puis, c’est le retour du silence. Pesant, confus, celui où les idées ont le temps de se mélanger et de se brouiller un milliard de fois. Il ne la regarde plus, laisse plutôt ses yeux errer par la baie vitrée, observer distraitement l’arrosage automatique comme s’il s’agissait d’un spectacle fascinant. Puis, le ton de Maddy le rappelle à la réalité. Elle a posé son verre d’eau, le fixe avec sérieux. Il note les doigts posés sur le ventre plat, encore bien loin de trahir quoique ce soit. Il avait fait ça. Il ne se faisait toujours pas à cette pensée. Finalement, ils reviennent sur un terrain plus familier. Celui du bénéfice du doute, la barrière fine entre la naïveté de l’actrice et son réalisme sur qui il est. Il n’y avait pas de confiance, entre eux, et c’était une chose qu’il était prêt à encaisser. En revanche, sa menace ne lui plaisait pas. Insinuer qu’il soit capable de faire quoique ce soit qui puisse potentiellement être au détriment du bébé lui retourna les tripes. Un mélange de colère, de tristesse et de révolte qu’il ne laissa pas filtrer, préférant se mordre la langue. « Maddy. » Il posa son verre avec lenteur sur la table basse, joignant ensuite ses mains pour lui répondre en mesurant chaque mot, chaque syllabe. « J’ai parfaitement conscience de l’état de notre relation, de ce que tu approuves et désapprouves. Tu n’aimes pas ma façon de gérer ta carrière, et je peux l’entendre. Mais ici, on parle d’un bébé. » De leur bébé. « Ce n’est pas un contrat, ce n’est pas un outil promotionnel. Le bébé fait partie de ta vie privée et c’est une limite que je n’ai absolument jamais franchie. » Jusqu’à ce qu’ils couchent ensemble et soient assez inconscients pour ne pas se protéger. « Je te promets de te consulter pour les prochaines décisions importantes. Mais si un jour quelque chose te déplaisait à ce sujet, j’aimerais que tu sois capable de faire la distinction entre mon rôle d’agent et mon rôle de père. » Il était hors de question que le bébé soit un outil de chantage. « Je n’ai pas envie non plus que l’on se fasse la guerre à ce sujet. Je doute que nous battre soit bénéfique pour le bébé, de quelque manière que ce soit. » Car si cela devait arriver, il doutait de leurs capacités à agir comme des adultes raisonnés ou raisonnables. Ce serait moche. Et qu’ils aient un premier accroc sur la simple question de savoir s’il pourrait être dans la vie de l’enfant en disait long sur la complexité de la coparentalité dans laquelle ils s’engageaient.  

@Maddy Griffiths


 
© GASMASK



not a saint
Lord knows I've got habits to break. I'm really good at being good at goodbyes. I'm gonna give you fair warning that I'm not a saint, but I could be if I tried • sheepirl.

(maddio #5) the aftermath ZPuukcL
(maddio #5) the aftermath RhAmSZr
(maddio #5) the aftermath IfjSGV7
(maddio #5) the aftermath NJB97Z9
(maddio #5) the aftermath 0f0M9Ir
Revenir en haut Aller en bas
Maddy Griffiths
Maddy Griffiths
les rêves de simplicité
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente cinq ans et un bébé surprise.
SURNOM : Maddy qu'elle en oublierait presque son vrai prénom, Madeline. Si-parfaite-Maddy par sa petite sœur.
STATUT : célibataire, quand son agent ne perturbe pas sa vie amoureuse.
MÉTIER : alterne entre son métier d’illustratrice et d'actrice, momentanément en pause suite à l'annonce de sa grossesse.
LOGEMENT : 31 Sherwood Road (Toowong) dans son petit nid douillet avec Romy, un chat persan roux.
(maddio #5) the aftermath N7td
POSTS : 782 POINTS : 420

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Allergique aux fruits de mer et crustacés, phobique des araignées pour le plus grand bonheur d’une certaine sorcière.
RPs EN COURS :
(maddio #5) the aftermath A4ab
GriffithsLove's a fragile little flame, it could burn out.

(maddio #5) the aftermath 7347c46d6ea1141c2316f26969dbf3a0
JodyLet the sky fall, when it crumbles, we will stand tall.

(maddio #5) the aftermath Fw4u
SwaddyI tell you how I almost died while you're bringing me back to life.

(maddio #5) the aftermath Qcpb
MaddioCross your heart and hope to die, swear that you won't tell no lie, you can run, I don't mind.

(maddio #5) the aftermath 6p00
IsalineHave my back every day, it's nice to have a friend.

(4/6)

Sofia 1Penny 2Mabel 3Sergio 6

RPs EN ATTENTE : Swann 5 ❀ Micah 2 ❀ Rosalie 2 ❀ Joy 3 ❀ Isaac 3

RPs TERMINÉS : (23) Swann 1Swann 2Joy 1 Sergio 1Isaac 1 Tommy 1 Cesar 1Heather 1Sergio 2 Rory 1 & Swann 3Penny 1Sergio 3 & Cesar 2Isaac 2Mabel 1Sergio 4Swann 4Micah 1Rosalie 1Joy 2Sergio 5ThanksgivingHeather 2Cesar 3
AVATAR : Candice King Accola
CRÉDITS : kelly (avatar), loonywaltz (ub), astra (signature)
DC : Dani & Eliana
PSEUDO : Drink Positive
INSCRIT LE : 14/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39146-maddy-i-m-sorry-the-old-maddy-can-t-come-to-phone-right-now-why-cause-she-s-dead https://www.30yearsstillyoung.com/t39202-maddy-breaking-free#1929731 https://www.30yearsstillyoung.com/t39215-maddy-griffiths#1930494

(maddio #5) the aftermath Empty
Message(#) Sujet: Re: (maddio #5) the aftermath (maddio #5) the aftermath EmptyLun 13 Déc 2021, 15:56



the aftermath
(décembre 2021)

***


La peur et le manque de confiance s’emparent rapidement du corps de l’actrice, ou plutôt dirais-je, de la nouvelle femme enceinte. Sergio comme Maddy ne réalisent pas encore les responsabilités qui viennent de lui tomber sur les épaules. Pour la Griffiths, la maternité a toujours été à ses yeux un terrain inconnu et sinueux. Elle a toujours été une battante, mais elle s’est retrouvée seule dans son combat. Petit à petit ses espoirs de fonder sa propre famille ont diminué dans son esprit, pourtant son désir est toujours bien restant présent en elle. Son quotidien lui rappelle constamment qu'elle aimerait avoir des enfants, comme les autres. A la seconde où sa grossesse a été confirmée par les examens médicaux, elle n’a pas hésité sur son choix : elle veut garder cet enfant, du moins, elle fera son possible. Ce n’est que quelques minutes plus tard, que l’éphorie a été doucement remplacée par les doutes et l’incertitude. Les souvenirs de la conception du bébé lui sont revenus à l’esprit. Elle se souvient encore de cette énième dispute avec Sergio, de cette phrase de trop qu’elle avait prononcé et qui les avait poussés dans une chute vertigineuse. Comment sont-ils arrivés à ce point de non retour ? Comment leur profonde animosité a-t-elle pu se transformer en une attirance dangereuse et malsaine ? Car malgré les nombreux attributs du mexicain, et visiblement sa capacité d’engendrer un enfant du premier coup, Sergio et Maddy restent avant tout liés par un contrat de travail. Ils ont clairement dépassés les limites du raisonnable et les voilà désormais unis par un enfant.

Maddy ne réalise pas totalement la situation, sans doute parce que les premiers symptômes de la grossesse n’ont pas encore pointé le bout de leur nez. Cependant, l’actrice est agréablement surprise par la réaction masculine et la conversation qu’ils sont en train d’avoir. Maddy ressent du soulagement lorsqu’elle entend Sergio se confier à elle, lui prouvant son sérieux, pourtant il y a toujours une partie d’elle qui doute en permanence. Les récents différends entre eux sont encore trop frais pour qu’elle lui accorde une énième fois une confiance totale. Pourtant c’est bien ce qu’elle va devoir faire à un moment ou un autre. La bienveillance de l’actrice prend le dessus, elle veut bien donner une autre chance à Sergio mais les nouveaux faux-pas sont proscrits. Les prochains mois vont être durs, elle en a conscience, peut-être qu’elle anticipe un peu trop, à cause de ses nombreuses fausses couches. La peur est toujours ancrée au fin fond de ses entrailles, pourtant elle arrive à affirmer qu’elle prendra des décisions pour le bien du bébé si des mauvaises ondes venaient le perturber. Maddy sait de quoi Sergio est capable en tant que manager, mais elle n’a aucune idée de ses actions en tant que père. L’infime aperçu qu’elle a observé en compagnie de Cesar, n’a pas été glorieux. La relation père-fils n’a rien à voir avec la relation que Maddy partage avec son agent. Aussi complexe soit-elle, elle doit accepter faire équipe avec lui puisque Sergio souhaite être de la partie. Elle ne va pas refuser son aide, elle sait qu’elle en aura besoin puisque les relations familiales chez les Griffiths ne sont pas quasi inexistantes. Pour l’instant, blondie préfère ignorer le tsunami que sa grossesse va provoquer, sans parler du fait que le père n’est pas Isaac, mais Sergio, son agent. Cette simple idée provoque des bouffées de chaleur à l’actrice. « Maddy. » Sergio dépose son verre sur la table basse avant de continuer ses propos. « J’ai parfaitement conscience de l’état de notre relation, de ce que tu approuves et désapprouves. Tu n’aimes pas ma façon de gérer ta carrière, et je peux l’entendre. Mais ici, on parle d’un bébé. » Ils sont d’accord sur ce point, au moins. Maddy n’a rien à redire et l’écoute posément. « Ce n’est pas un contrat, ce n’est pas un outil promotionnel. Le bébé fait partie de ta vie privée et c’est une limite que je n’ai absolument jamais franchie. » Elle a un rictus amusé à l'évocation de sa « vie privée », il aura fallu un bébé pour qu’il comprenne cette notion. Maintenant, il va par extension partager sa vie privée. Maddy ne dit toujours rien, elle ne va pas jeter de l’huile sur le feu ce soir et contredire ses précédentes paroles. Elle ne mentionnera pas non plus leurs ébats, ils sont déjà sous le fait accompli avec ce bébé surprise. L’actrice n’aurait jamais soupçonné que leur relation dégénère autant un jour. Ils sont dans des beaux draps avec leur histoire de bébé. « Je te promets de te consulter pour les prochaines décisions importantes. Mais si un jour quelque chose te déplaisait à ce sujet, j’aimerais que tu sois capable de faire la distinction entre mon rôle d’agent et mon rôle de père. » Ils doivent apprendre à communiquer c’est certain. « Merci. » qu’elle lui répond simplement en se faisant la promesse silencieuse de ne pas confondre le rôle d’agent et de père de Sergio. Cette conception de père lui est tellement déroutante. L’idée qu’elle devienne mère l’est aussi. « Je n’ai pas envie non plus que l’on se fasse la guerre à ce sujet. Je doute que nous battre soit bénéfique pour le bébé, de quelque manière que ce soit. » « Nous sommes d’accord. » Pour une fois, ils n’ont pas besoin de contrat pour définir et contrôler leurs comportements respectifs. Alors la Griffiths continue à faire des efforts, tout comme le Gutiérrez. « Je préfère qu’on reste discrets pour l’instant, enfin le temps où c’est possible. » Maddy réfléchit en même temps qu’elle parle, mais il est sans doute plus sage de mettre un cadre à ce joyeux bordel. « Je ne sais pas comment cette grossesse va évoluer. » Elle appréhende les semaines à venir. Son état émotionnel est déjà complètement chamboulé depuis une semaine. L’actrice préfère jouer la carte de la transparence, les paroles de Sergio l’ont poussé à confier son plus grand secret, même si elle n’a jamais été expressive dessus. « J’ai… j’ai jamais réussi à mener une grossesse à terme. » Pour l’instant, c’est ce point qui lui fait peur, la santé de son futur bébé que le regard des autres. Elle a un pincement au cœur de prononcer à voix haute son échec, son incapacité, alors qu’elle est censée tout réussir. C’est ce que ses parents lui ont malheureusement inculqué pendant de nombreuses années. « Je te tiendrai au courant de mon suivi. J’ai rendez-vous avec ma gynéco la semaine prochaine. » qu’elle affirme d’une voix calme malgré la peur grandissante au creux de son ventre. Pourtant elle ne veut pas vivre cette épreuve tout seule, et Sergio semble être la seule personne qui peut lui offrir ce soutien à l’instantané. Maddy doit apprendre à lui faire confiance car leur relation a pris une toute autre dimension depuis cette fameuse nuit en Espagne. Nuit dont ils ne semblent pas arriver à parler de vive voix, alors qu’ils sont déjà en train parler bébé.




maddy — des fois j'saurai plus trop quoi dire, mais j'pourrai toujours écouter. tout va pas changer, enfin, sauf si tu l'fais.

(maddio #5) the aftermath ZPuukcL
(maddio #5) the aftermath ReYJWuY
(maddio #5) the aftermath LNatll2
(maddio #5) the aftermath V3qSDB2

(maddio #5) the aftermath Q3KDf73
(maddio #5) the aftermath EIhyBXy
(maddio #5) the aftermath 4idIpNP
(maddio #5) the aftermath Qi7UeVN
Revenir en haut Aller en bas
Sergio Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 50 ans
SURNOM : Serg, quoique peu de personnes s'y risquent
STATUT : Divorcé et peu enclin à se relancer dans quoique ce soit
MÉTIER : Agent artistique en perpétuelle quête de diamants bruts
LOGEMENT : #230 Edward Street, Spring Hill
(maddio #5) the aftermath Tumblr_inline_p814u14add1rqq37j_400
POSTS : 903 POINTS : 280

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Beau parleur et manipulateur de première, ses intérêts passent avant tout ≈ Père de sept enfants qu'il a abandonné depuis vingt ans, un huitième est en route à son grand malheur ≈ A fait fortune dans les contrats artistiques et les placements financiers ≈ Passionné de sports extrêmes -même les plus illégaux-, de jeux d'argents et de soirées prestigieuses ≈ Vit seul avec sa chienne doberman, Etna ≈ La peur de vieillir le guette ; il met un point d'honneur à s'entretenir du mieux qu'il peut.
RPs EN COURS : (maddio #5) the aftermath 4hy7

Hayden + May + Alma + Jess + Lena #2 + Maddy #5 + Gugu family #2 +

UA : Deb & Gab
RPs TERMINÉS : (terminés) Erin + Maddy + Lexie + Maddy #2 + Diego + Raymond + Maddy & Cesar + Lena + Gugu family + Maddy #3 + Channing + Winston + Lara +
Dimension Slasher : Lena + Jake + Dani

(abandonnés) Erika + Rudy + Maritza + Eleonor + Diego #2 +
AVATAR : Mark Consuelos
CRÉDITS : tiph (avatar) + maurawrites (gif profil & signa) + hipdict (profil)
DC : albane (aka bébé banane)
PSEUDO : tiph
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/06/2021

(maddio #5) the aftermath Empty
Message(#) Sujet: Re: (maddio #5) the aftermath (maddio #5) the aftermath EmptyMer 29 Déc 2021, 13:57



the aftermath

How much is real? So much to question. An epidemic of the mannequins contaminating everything. When thought came from the heart, it never did right from the start. Just listen to the noises, null and void instead of voices. Before you tell yourself it's just a different scene, remember it's just different from what you've seen

Il y avait quelque chose d'étrange à réaliser combien ce bébé représentait quelque chose de différent pour eux deux. Il était un rêve, un symbole d'espoir pour la blonde quand il représentait une malédiction pour le mexicain. Il n'y avait plus que de la fatalité dans l'esprit de Sergio, cette sensation d'être au pied du mur. Pourtant, rien ne l'obligeait à poursuivre cette conversation. Il aurait pu juste dire ne pas vouloir de tout cela, laisser Maddy seule avec cette responsabilité d'une vie. Cela aurait été simple. Ils n'auraient pas à se mettre d'accord, à réfléchir au futur. Il n'aurait pas à partager ce vilain secret, à risquer de foutre en l'air tout ce après quoi il courrait ; l'amour de Mari, l'acceptation de ses enfants, les fortes valeurs que sa réputation portait. Personne n'aurait jamais à savoir pour cette nuit de dérive en Espagne. Il n'avait eu aucun scrupules à le faire à l'époque, à ne jamais reconnaître sa progéniture. Cela ne l'avait pas empêché de dormir la nuit que de savoir que ses enfants grandissaient sans père. Alors qu'est-ce qui avait changé, ici ? Il aurait aimé réussir à l'expliquer. Tout ce dont il était certain, c'était que sa conscience n'en supporterait pas davantage. Il n'y aurait plus rien à sauver de lui, s'il reproduisait encore ce schéma familial en connaissant parfaitement les conséquences de ses actes. Malgré tout, il était réaliste. Ce ne serait pas simple à gérer. Ils n'avaient jamais souhaité se fréquenter plus que nécessaire, semblaient incapables certains jours de s'entendre. Alors mettre un enfant entre eux ? C'était se condamner à rester liés jusqu'à la fin de leurs jours. Inévitablement, cela finirait par se savoir. Sergio préférait ne pas se voiler la face : cette grossesse ferait parler d'elle, les candidats à la paternité seraient passés en revue. Il n'en resterait qu'un toujours présent, au fil du temps. "Rien ne nous oblige à communiquer quoique ce soit à ce sujet." Ou à faire la moindre déclaration. Maddy disparaîtrait de la scène le temps de sa grossesse, il ferait le nécessaire pour limiter les apparitions au strict minimum, ferait vivre l'enfer aux médias people trop inquisiteurs.

Mais la pensée que cela puisse ne pas être utile, que les grandes décisions se retrouvent à être inutiles dans quelques semaines faisait naître une drôle de sensation chez l'homme. Sergio n'avait jamais eu à vivre ça, par le passé. Mari n'avait jamais eu de problèmes à mener ses grossesses à bien, pas même les deux dernières. A part pour Maria chez qui la maladie s'était déclenchée, les enfants étaient tous nés en parfaite santé. Et contrairement à ce qu'il aurait pu penser, la perspective de perdre ce bébé qui n'était encore qu'un petit pois n'était pas synonyme de soulagement. Ils n'avaient pas besoin de cette épreuve en plus. C'était d'autant plus difficile à envisager en réalisant que depuis le temps qu'il se connaissait, il avait peut-être été témoin des fausses couches passées sans le savoir. Et il n'y avait rien qu'il puisse faire ici. Ils n'étaient pas en contrôle de ce qui adviendrait, seraient impuissants si le corps de Maddy décidait encore de rejeter cette grossesse. "Un jour à la fois, alors. Tout ce qu'on peut faire pour l'instant, c'est éviter de t'imposer du stress face à cette situation. Concentre toi sur toi, je m'occupe du reste." Il ne pouvait pas lui dire que tout irait bien, qu'elle ne devait pas s'en faire. Ce serait des promesses en l'air qu'il n'avait pas le pouvoir de faire." Tiens moi au courant, oui. Et si tu as besoin de quoique ce soit... " Elle n'avait pas l'air de l'inviter à ce rendez-vous et dans un sens, ce n'était pas plus mal. Il n'était pas certain de vouloir y assister, pas encore. Pas en sachant qu'il y avait tout ce passif qu'il ignorait sur la blonde. Cela eut le don de faire naître un long silence entre eux deux. Il y avait des millions de sujets dont ils pourraient discuter, sur le présent, sur le futur. Mais il n'y avait eu besoin que de si peu pour pomper l'énergie du mexicain, lui donner déjà la sensation d'être sur le point d'exploser face à autant d'informations. "Il y avait autre chose dont tu souhaitais discuter ?"

@Maddy Griffiths


 
© GASMASK



not a saint
Lord knows I've got habits to break. I'm really good at being good at goodbyes. I'm gonna give you fair warning that I'm not a saint, but I could be if I tried • sheepirl.

(maddio #5) the aftermath ZPuukcL
(maddio #5) the aftermath RhAmSZr
(maddio #5) the aftermath IfjSGV7
(maddio #5) the aftermath NJB97Z9
(maddio #5) the aftermath 0f0M9Ir
Revenir en haut Aller en bas
Maddy Griffiths
Maddy Griffiths
les rêves de simplicité
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente cinq ans et un bébé surprise.
SURNOM : Maddy qu'elle en oublierait presque son vrai prénom, Madeline. Si-parfaite-Maddy par sa petite sœur.
STATUT : célibataire, quand son agent ne perturbe pas sa vie amoureuse.
MÉTIER : alterne entre son métier d’illustratrice et d'actrice, momentanément en pause suite à l'annonce de sa grossesse.
LOGEMENT : 31 Sherwood Road (Toowong) dans son petit nid douillet avec Romy, un chat persan roux.
(maddio #5) the aftermath N7td
POSTS : 782 POINTS : 420

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Allergique aux fruits de mer et crustacés, phobique des araignées pour le plus grand bonheur d’une certaine sorcière.
RPs EN COURS :
(maddio #5) the aftermath A4ab
GriffithsLove's a fragile little flame, it could burn out.

(maddio #5) the aftermath 7347c46d6ea1141c2316f26969dbf3a0
JodyLet the sky fall, when it crumbles, we will stand tall.

(maddio #5) the aftermath Fw4u
SwaddyI tell you how I almost died while you're bringing me back to life.

(maddio #5) the aftermath Qcpb
MaddioCross your heart and hope to die, swear that you won't tell no lie, you can run, I don't mind.

(maddio #5) the aftermath 6p00
IsalineHave my back every day, it's nice to have a friend.

(4/6)

Sofia 1Penny 2Mabel 3Sergio 6

RPs EN ATTENTE : Swann 5 ❀ Micah 2 ❀ Rosalie 2 ❀ Joy 3 ❀ Isaac 3

RPs TERMINÉS : (23) Swann 1Swann 2Joy 1 Sergio 1Isaac 1 Tommy 1 Cesar 1Heather 1Sergio 2 Rory 1 & Swann 3Penny 1Sergio 3 & Cesar 2Isaac 2Mabel 1Sergio 4Swann 4Micah 1Rosalie 1Joy 2Sergio 5ThanksgivingHeather 2Cesar 3
AVATAR : Candice King Accola
CRÉDITS : kelly (avatar), loonywaltz (ub), astra (signature)
DC : Dani & Eliana
PSEUDO : Drink Positive
INSCRIT LE : 14/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39146-maddy-i-m-sorry-the-old-maddy-can-t-come-to-phone-right-now-why-cause-she-s-dead https://www.30yearsstillyoung.com/t39202-maddy-breaking-free#1929731 https://www.30yearsstillyoung.com/t39215-maddy-griffiths#1930494

(maddio #5) the aftermath Empty
Message(#) Sujet: Re: (maddio #5) the aftermath (maddio #5) the aftermath EmptyLun 03 Jan 2022, 14:28



the aftermath
(décembre 2021)

***


« Rien ne nous oblige à communiquer quoique ce soit à ce sujet. » Maddy pose ses yeux bleutés sur son ventre. Elle a encore du mal à réaliser qu’un bébé pousse sous son nombril. Elle ne réalise pas qu’avec Sergio, ils ont créé un être humain ensemble, malgré les fondements fragiles de leur relation actuelle. Ce n’est pas le seul point qui tourmente l’actrice. La Griffiths a peur de voir le scénario se répéter, comme un film qu’elle a déjà vu de nombreuses fois auparavent. La fin lui a toujours brisé le cœur. Un moment de panique, cette contraction au creux de son ventre et elle savait que c’était fini. Ses pertes ont toujours rimé avec disputes, et Maddy ne veut pas revivre ses moments. Cependant, c’est plus fort qu’elle, la peur la dévore de l’intérieur et elle ne peut pas s’empêcher de mentionner le pire des scénarios à Sergio. « Un jour à la fois, alors. Tout ce qu'on peut faire pour l'instant, c'est éviter de t'imposer du stress face à cette situation. Concentre toi sur toi, je m'occupe du reste. » Maddy agite docilement la tête de haut en bas. Instinctivement sa main caresse son ventre, elle a envie de protéger le bébé qui grandit en elle et pour cela elle doit être forte et lutter contre le stress environnant. « Tu as raison. » qu’elle répond faiblement avant d’ajouter d’une voix hésitante. « Merci de t’occuper du reste. » De sa carrière et des détracteurs qui vont roder autour de Maddy lorsque son ventre commencera à s’arrondir. Ses yeux bleutés remontent vers son agent et elle le regarde quelques instants, se perdant sur les traits masculins. Ce soir, elle a découvert une facette insoupçonnée du Gutiérrez, elle ne le pensait pas aussi paternel et protecteur malgré toutes les mauvaises choses qu’elle avait pensés sur lui par le passé. Peut-être que son grand cœur la mènera à sa perte, encore une fois, mais dans cette histoire, Sergio est le seul sur qui elle peut compter et elle doit apprendre à lui faire confiance. En quelques jours, il est passé du rôle de manager à celui de père de son futur enfant. Cette simple pensée la perturbe encore. Où tout cela va-t-il les mener ? Maddy n’a pas envie de savoir, alors elle préfère parler de choses plus concrètes comme les prochains rendez-vous médicaux qui l’attendent. « Tiens moi au courant, oui. Et si tu as besoin de quoique ce soit... » Sa phrase reste en suspens, comme si discuter de certains sujets restent encore tabou entre eux. Notamment cette fameuse nuit en Espagne où leur relation a dégringolé. Oseront-ils l’aborder un jour ou bien garderont-ils sous silence ce dérapage ? Pourtant l’enfant ressemblera à Sergio et Maddy, c’est certain, et il rappellera le secret des deux parents. Comment raconteront-ils cette histoire à leur enfant et aux autres ? Un frison parcoure l’échine de la future maman à cette simple idée. « Il y avait autre chose dont tu souhaitais discuter ? » Dieu merci, Sergio la sort de ses pensées avant qu’elles ne deviennent trop farfelues. « Non, ça ira pour ce soir. » qu’elle répond d’une voix blanche. Ils ont eu leur dose. Ils sont tous les deux fatigués. « Je vais y aller. » qu’elle annonce se relevant doucement du canapé et détournant la table basse. Elle s’arrête à côté de Sergio, toujours assis dans son fauteuil. Finalement, elle décide de briser le silence. « Merci pour ton soutien Sergio. » Sa main vient se poser un instant sur l’épaule masculine. Elle lui accorde un sourire profondément reconnaissant et sincère. Pour une fois, elle ne quittera pas les lieux révoltée ou attristée à cause d’une énième dispute avec son agent. Ce bébé surprise a changé la donne entre eux, et comme des adultes responsables ils décident de faire équipe, ensemble. « A bientôt. » Pour une fois, elle part les épaules plus légères.




maddy — des fois j'saurai plus trop quoi dire, mais j'pourrai toujours écouter. tout va pas changer, enfin, sauf si tu l'fais.

(maddio #5) the aftermath ZPuukcL
(maddio #5) the aftermath ReYJWuY
(maddio #5) the aftermath LNatll2
(maddio #5) the aftermath V3qSDB2

(maddio #5) the aftermath Q3KDf73
(maddio #5) the aftermath EIhyBXy
(maddio #5) the aftermath 4idIpNP
(maddio #5) the aftermath Qi7UeVN
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(maddio #5) the aftermath Empty
Message(#) Sujet: Re: (maddio #5) the aftermath (maddio #5) the aftermath Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(maddio #5) the aftermath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-