AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-59%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont induction – 9,6 L
21.99 € 53.97 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD ...
Voir le deal
127.92 €

 Swallow it [Aleph]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Joseph Keegan
Joseph Keegan
la balle à blanc
la balle à blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Swallow it [Aleph] MTtf4TM ÂGE : 39 ans. 26/04/1983. Comment ça il est encore en vie ? C'était pas prévu dans le script, putain.
SURNOM : Hurlez « JOOOO MEEEERDE » et il se retournera juste avant de fuir en courant.
STATUT : Célibataire, les espoirs sont vains, les efforts de plus en plus inutiles, la soif de plus en plus irritante... et le voilà à crever au milieu de ses émotions, épuisé... Olala, quel drame, qu'on lui apporte un verre d'eau.
MÉTIER : C'est pas légal, il n'en parle pas. Demandez à Lou, sa patronne, pour plus d'informations.
LOGEMENT : Il se promène à droite, à gauche, il s'arrête quelques jours chez Lily, se fait chasser à coups d'injures, disparait ensuite des radars, revient plus tard chez sa cousine Felicity. Il apparait chez Jules un lundi, repart le mardi, revient et s'évapore à nouveau, encore, toujours.
Swallow it [Aleph] 9v92
POSTS : 33174 POINTS : 0

TW IN RP : Drogue, dépendance, violence, abus sexuels.
TW IRL : TS.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il paraît qu’il n’est pas bien dans sa tête mais il fait de son mieux pour ne pas être le méchant de l’histoire. Il a de bonnes valeurs, Joseph, seulement, il n’est pas né dans un monde fait pour lui. Les punitions que lui infligeaient son père tambourinent encore dans son crâne – il essaye d’oublier en s’entourant de bonnes personnes sans jamais réaliser qu’il brise tout ce qu’il tient dans ses mains. Il craint de mourir seul, comme tout le monde, mais la mort en elle-même ne l’inquiète pas. Il danse avec elle tous les jours quand l'aiguille glisse dans sa veine.
RPs EN COURS : LA CONFISERIE

Swallow it [Aleph] C2a0ee4a30d372411d635960c595df55af9f8ce8

Swallow it [Aleph] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. - Lily 11 - Raconte-moi une histoire dans laquelle ils sont heureux.

Swallow it [Aleph] Tenor
ALEPH. - Alfie 6 [FB] - Je me souviens deux enfants trop petits pour se soucier des conséquences. Je vois deux hommes qui se sont cassé les jambes en tombant de trop haut.

Swallow it [Aleph] Tumblr_inline_opv5opGrlJ1rifr4k_540
JOLA.
- Laila - Et quand la Terre cessera de tourner, nous cesserons d'espérer.

Deb [8] - Lily [11] et Alfie [7] - Jules [3]
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [ab] - Lindsey [ab] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3] - Lily [4] [FB] - Primrose [2] - Ichabod - Matt & Lily - Rhea [FB] - Lou [2] - Deb [6] - Olivia [3] - Vitto - Ichabotte [2] - Sawyer [FB] - Alice - Alfie [4] - Jacob - Ichabotte [3] - Lily [5] - Lou [3] - Sid & Lily - Ilaria - Lily [6] - Sawyer [2][FB] - Lily [7] - Alfie [5][FB] - Lou [4] - Lily [8] - Sawyer 3 [FB] - Federico [ab] - Lily [9] - Deb [7] - Jasper - Jules - Lou [5] - Prim - Finn - Lily [10][FB] - Jules [2].

Swallow it [Aleph] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Swallow it [Aleph] 1swy

AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Jess pour le *pewpew* + greenhouselab
DC : Raph le flamant et Archie le varan.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301640 https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

Swallow it [Aleph] Empty
Message(#) Sujet: Swallow it [Aleph] Swallow it [Aleph] EmptyLun 06 Déc 2021, 21:16


La vue sur la plage était magnifique. Accoudé contre l’allège de la fenêtre, Joseph rêvait en comptant les nuages. Le ciel bouffait l’horizon au loin, et l’océan aussi, et le chant cacophonique des mouettes ne le dérangeait pas, au contraire. Il faisait danser un cure-dent sur son poignet et se piquait de temps en temps pour ne pas s’endormir. Ses paupières étaient lourdes de souvenirs.

Il avait toujours rêvé d’avoir une maison sur le bord de l’océan. Il y rêvait tant qu’il pensait qu’il arriverait un jour à faire de ce palace une réalité. Il avait promis à son meilleur ami qu’il lui ferait faire la visite des lieux, et qu’il lui proposerait même une chambre à l’étage. Une chambre qui se ferait baigner par les couchés de soleil. Il ne méritait rien de moins parce qu’il lui avait sauvé la vie plusieurs années auparavant.

Il se remettait à penser à Alfie. À sa silhouette fine, à ses cheveux en bataille, à son sourire arrogant et fier quand il exécutait un mauvais coup à la perfection. Il revoyait l’ombre des flammes séparer son visage en deux et ses traits qui restaient de marbre quand il ne voulait pas montrer au monde qu’il souffrait. Joseph se demandait s’il était toujours aussi fort qu’avant, et si l’âge avait apporté avec lui une certaine maturité qu’il sentait lui-même au fond de son ventre depuis plusieurs mois. Il avait changé, et il espérait égoïstement qu’il était le seul à voir ses aspirations et ses rêves se modifier. Alfie lui manquait et il voulait le retrouver exactement comme il était avant.

Le garçon pivote la tête vers la droite, puis vers la gauche. Ses yeux s’arrêtent un moment sur l’horloge et il lui faut bien dix secondes pour lire l’heure. Il n’avait jamais été excellent pour comprendre la course des aiguilles. Quinze heure quarante-cinq. À ce moment précis, le soleil balançait un peu plus vers l’ouest. Les ombres étaient longues. « Pardon, monsieur ? » Il demande en tentant d’attirer l’attention d’un homme accompagné. « Nous sommes bien le 26 avril ? » Ce dernier hoche de la tête après avoir vérifié sur sa montre. Joseph était donc majeur aujourd’hui. Il s’attendait à ce qu’il se passe quelque chose de plus trépidant quand il atteindrait les dix-huit ans. Hélas, le monde n’était pas du tout comme il se l’était imaginé. Et il est plus petit et insignifiant que dans ses rêves, aussi. « Excusez-moi jeune homme. » Surpris, Joseph relève le nez vers la serveuse du restaurant qui s’était approchée de lui. « Vous avez l’intention de vous asseoir et de commander quelque chose à manger ? » Il la regarde avec deux grands yeux inquiets. Il gratte le sable sous ses pieds avec ses semelles abimées. Il pose le cure-dent sur l’allège de la fenêtre. « Non, désolé, je voulais seulement profiter de la vue. » S’excuser ; il ne faisait que ça. Désolé par ici, pardon par-là. Il avait conscience de déranger beaucoup de gens parce qu’il ne répondait pas aux critères d’un bon citoyen. Toutes ses possessions étaient rassemblées dans son sac à dos, ses cheveux n’étaient pas coiffés, ses ongles étaient sales et ses vêtements aussi. Il ne s’en tirait pourtant pas trop mal pour quelqu’un qui côtoie les rues et les forêts. Il avait toutes ses dents et n’avait jamais trempé ses lèvres dans une goutte d’alcool. Il ne savait pas se perdre dans un autre univers et oublier ses problèmes.

La dernière fois qu’il avait fait du pouce, c’était pour fuir la campagne. Une charmante vieille dame s’était arrêtée, lui avait fait part de ses inquiétudes vis-à-vis de son jeune âge mais elle l’avait quand même accompagné jusqu’à Brisbane sans poser trop de questions – il était de toute façon muet et traumatisé. Elle lui avait même donné un billet de vingt dollars. Ce n’était pas grand-chose, mais il avait pu se payer un peu de nourriture avant de partir à la conquête du monde (m’ouais, bof).

Aujourd’hui, c’est plutôt un homme dans la quarantaine qui s’arrête sur le bord de la route et qui baisse sa vitrine. Joseph déglutit en voyant son visage ; il ressemblait un peu à son père. « Eh bah alors bonhomme, où est-ce que tu t’en vas ? » Bonhomme ? Étrange. Il pensait qu’en devenant majeur, il obtiendrait un titre plus adulte. Il ne se rendait pas compte qu’il n’avait pas beaucoup grandit depuis qu’il ne mangeait plus à sa faim. Il était resté coincé dans un corps de jeune adolescent. « Je vais à Crows Nest. Si vous pouvez m’arrêter en chemin, ça m’aiderait beaucoup. » Ça lui faisait mal de prononcer le nom de ce village. « Grimpe, je peux faire quelques kilomètres en cette direction. » Il le remercie et monte dans la voiture, posant son sac sur ses genoux. Il garde les deux yeux rivés vers la route sans jamais accorder le moindre regard au chauffeur. Léger traumatisme des adultes.

Il doit monter et descendre trois fois d’une voiture avant d’arriver à deux kilomètres à pieds du village. Il marche cette distance et arrive devant la maison d’Alfie quand il fait complètement noir. Il n’a pas mangé, son ventre gronde, mais il se dit que c’est la nervosité qui ramollit autant ses jambes. Il croque une bouchée de barre-tendre à la canneberge et range le reste dans sa poche. Et si Alfie n’habitait plus là ? Et s’il avait déménagé à Brisbane lui-même ? Est-ce qu’il aurait cherché son ami, ou est-ce qu’il l’avait oublié ? C’est en se posant toutes ces questions toxiques qu’il frappe trois coups à la porte de la maison. Il se recule instinctivement de quelques centimètres, prêt à fuir si jamais il ne reconnait pas la personne qui répond.

@Alfie Maslow oopsi, comme on dit dans le jargon des gens qui glissent



— Flames, they licked the walls —

He was born with nothing, he sure as hell has nothing now.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Alfie Maslow
Alfie Maslow
le jardin du vice
le jardin du vice
Voir le profil de l'utilisateur
Swallow it [Aleph] Hu5cwsy ÂGE : trente-sept ans (01.11).
SURNOM : alfie en est déjà un.
STATUT : célibataire qui en profite allègrement.
MÉTIER : anthropologue de formation ; consultant à l’occasion. actuellement en pause : détruire sa vie est une occupation à plein temps.
LOGEMENT : une maison parfaite à logan city. il met donc beaucoup d’énergie à contrebalancer tout ça en pissant sur les bégonias de la voisine de droite et en étant l’amant de celui de gauche.
Swallow it [Aleph] Tumblr_ox9p2lgwEi1rrwrx4o4_500
POSTS : 2522 POINTS : 0

TW IN RP : drogues, ptsd, alcool, personnalité toxique, violence, langage grossier, religion, autodestruction.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : enfant unique, parents très religieux ≈ rescapé d’un accident de voiture qui a tué son premier amour ≈ passionné par son métier, le vrai (anthropologue de terrain) ≈ se déplace en skate ou vélo ≈ excellent pianiste ≈ trouble tdah jamais diagnostiqué ≈ impulsif, borderline, toxique, tout est un jeu pour lui ≈ cicatrices le long du dos, sur le torse et brûlure sur l’entier de la paume gauche ≈ de retour à brisbane depuis trois ans, il rêve de fuir à nouveau ≈ deux agressions en deux ans et un ptsd qui prend de plus en plus de place au quotidien ≈ addict, a replongé début 2021.
CODE COULEUR : Quand Alfie n'est pas trop occupé à prendre des golden shower (merci maze), son arrogance s'exprime en darkseagreen.
RPs EN COURS : Swallow it [Aleph] Ezgif-3-8c97fd1bd3
rhodlow #3 & #4 (fb) ⊹ i'm sliding into something you won't understand, but don't give up on me 'cause i'm just in a rut, i'm climbing but the walls keep stacking up.

Swallow it [Aleph] Tumblr_pvwcka9G841r057rfo6_400
anabel ⊹ no matter how big and bad you are, when a six year old hands you a toy phone, you answer it.

Swallow it [Aleph] Tumblr_inline_pd4ll4BeHh1t8bm8b_540
aleph #6 (fb) ⊹ i know i'll be alright, but i'm not tonight, i'll be lying awake counting all the mistakes i've made, replaying fights. i know i'll be alright, but i'm not tonight, i lost a friend.

Swallow it [Aleph] Tumblr_nwoy2qOjJq1qc354ro8_r2_250
alfly 14 ⊹ y'know, i always try to settle you when i'm away 'cause we struggle sometimes, if it means that we get through.

Swallow it [Aleph] Ruwz
malfie ⊹ when you tell me i'm a wreck, you say that i'm a mess. how could you expect anything less?

(09/06)gretaalexandra #2lily #12 & joseph #7opheliatommy (ua)
RPs EN ATTENTE : cassidy #1 › matthew #1
RPs TERMINÉS : lily & joseph (ua)joseph #5 (1994)lily (1998)lily #3 (2001)harvey #3 (2001) lily #6 (2009)lily #10lily #13ariane #2 (2010) norah #2 (2015)halsey(2012)stephen #1 (2017)evaariane #1 (& jules)leonardojoeyjules #1joseph & julesnorah #1tad #1harvey #1tad #2hassanharvey #2kanejules #2jules, leah & stephen jules #3joseph #2anwarjules #4alex #1dimitri joseph #3leah #1emmanorah #3elwynjules #5diana #1lily #2joseph #4lily #4norah #4jules #6edward #1nathanaeljules #7norah #5lily #7lily #8maze #1lily #9juliet #1juliet #2lily #11

(abandonnés)
romy (au)james (1994)calie (2006)nadia eleonoralily stephen #2leah eirlystad #3leah #2tad #4jacob
AVATAR : brandon flowers.
CRÉDITS : ellialola (ava), extraordinaryxmen (gifs), loonywaltz (ub), jojo rabbit (dessin).
DC : finnley coverdale, kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23106-alfie-just-lean-into-the-light https://www.30yearsstillyoung.com/t23175-alfie-smile-like-you-mean-it https://www.30yearsstillyoung.com/t23176-alfie-maslow https://www.30yearsstillyoung.com/t23177-alfie-maslow

Swallow it [Aleph] Empty
Message(#) Sujet: Re: Swallow it [Aleph] Swallow it [Aleph] EmptySam 01 Jan 2022, 23:33




@JOSEPH KEEGAN & ALFIE MASLOW ⊹⊹⊹ You could not swallow it, No, baby you're not ready. Slow down and take the time to evolve, You could not swallow it.

Vautré sur le canapé du salon, le regard d’Alfie oscille entre la porte d’entrée et la fenêtre en haut de celle-ci à la recherche du moindre indice indiquant qu’Amelia est revenue sur sa décision. La lumière extérieur qui s’enclenche, le bruit de sa voiture dans laquelle elle arrivera telle une furie, des insultes à destination d’Alfie qu’il entendrait avant même qu’elle ne franchisse la porte, une pierre qui arriverait dans la pièce principale de la manière dont elle sait si bien soigner ses entrées... La liste est longue, mais la conclusion, elle, est sans appel : elle ne revient pas sur ses pas. Il a suffi d’une dispute, de nombreuses insultes et de quelques gestes brusques pour que la jeune femme soit mise dehors alors que la soirée s’annonçait prometteuse. Les parents d’Alfie sont à une convention, un congrès, une connerie du genre entre pharmaciens et lui ont laissé la maison pour les quatre prochains jours. Le programme était prévu dès l’annonce de leur départ ; quatre jours où les cours ne verraient pas l’ombre de sa présence, mais son dealer oui et c’est sans parler d’Amelia avec laquelle il semblait évident qu’il n’allait pas se dissocier du week-end. Parce qu’entre son argent et ses contacts, ils avaient tout pour s’assurer de passer du bon temps ensemble. Mais leurs caractères explosifs ont eu raison d’eux dès la première soirée, alors que la blonde ne cessait de lui demander de piocher dans les économies (pourtant bien fournies) de ses parents pour assurer leur subsistance sans que jamais la quantité ne justifie le prix. Il commençait à y voir clair, Alfie, dans les tentatives de la jeune femme de l’adoucir à l’aide de ses jolies sourires et d’encore plus belles cuisses pour cacher le fait qu’elle consommait sans lui. Ce qui n’aurait pas été avec un problème s’il avait s’agit de son propre argent ou si elle se contentait de l’utiliser pour elle et non pas de le partager avec le premier connard (nommé Mike en l’occurrence) derrière son dos. Elle lui avait promis de se faire pardonner, principalement parce qu’il avait exigé qu’elle le fasse et parce qu’elle n’avait pas tenu sa promesse et qu’il lui l’avait fait remarquer, Mike était devenu le dommage collatéral de leur guerre stupide. Si sa loyauté de ce dernier s’achetait avec de l’illicite, il serait toujours le gagnant en vue de ses moyens en comparaison à ceux de la jeune femme et il était hors de question qu’il ne lui laisse son nouveau jouet sans en profiter lui-aussi. Et puisque Mike était devenu son nouveau passe-temps pour faire enrager le brun, il partait du principe qu’il n’était que de bonne guerre qu’il agisse de la même manière avec la même arme. Mike passait d’un à l’autre sans se rendre compte du véritable enjeu derrière l’affection qu’on lui promettait et le bonheur qu’on lui donnait et ce soir-là, il devait s’avouer vaincu : Amelia avait gagné et en vue de son silence, il se doutait bien qu’elle s’était réfugiée chez le grand blond pour éponger sa peine.

Il aurait pu débarquer avec fracas pour tenter de reprendre l’avantage et lancer des hostilités bien moins subtiles que les précédentes, mais Alfie n’en avait pas l’envie. S’il était brutal et honnête la plupart du temps, Amelia lui avait appris à agir avec subtilité et fourberie, suffisamment pour qu’il décide de frapper au moment où elle s’y attendrait le moins. En vue du message qu’elle lui avait laissé plus tôt dans la soirée, elle s’attendait probablement au scénario le plus évident où il viendrait lui-même botter les fesses de Mike, ou d’elle, ou des deux, mais il n’avait aucune envie de lui offrir cette satisfaction. Elle le connaissait mieux que personne, mieux que lui-même compris et il avait bien conscience que lui-aussi s’était imposé dans sa vie comme un pantin, comme un jeu qu’elle s’était mise au défi de gagner. Qu’elle façonnait à son image, aussi, ce qui rendait toute victoire impossible. Mais le pantin commençait à s’émanciper, ce qui l’aidait à, parfois, prendre l’avantage. Ce ne serait pas le cas ce soir, le rendant terriblement frustré, mais le lendemain, ou le jour d’après, ou peu importe le moment exact, il y parviendrait. Elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même d’avoir créé un adversaire de la sorte, qui réfléchissait parfois par lui-même et non pas toujours à travers elle. Peut-être qu’elle l’avait voulu, aussi, dans le fond, parce qu’elle avait besoin que la tâche lui soit plus compliquée et l’enjeu plus important.

Et pourtant, lorsque trois coups s’abattent contre la porte, il se relève déjà, oubliant tout ce qu’il s’était promis vis-à-vis de la jeune femme, alors qu’il lui lance paradoxalement ces quelques mots qu’elle a déjà entendu de nombreuses fois : « Va te faire foutre, Amelia. » Il hurle en direction de l’entrée alors que sa main est déjà sur la poignée, pour découvrir la silhouette de la jeune femme et afficher son plus beau sourire condescendant de façon à souligner sa défaite. Il ne tient pas très bien debout parce que la soirée a commencé avec fracas avant de se terminer de la même manière ; il n’en tient pas compte, Alfie, propulsé par ce sentiment d’invincibilité qu’il s’est procuré de la plus artificielle des manières. Mais lorsqu’il ouvre la porte, lorsque son regard ne croise pas les yeux d’Amelia mais ceux d’un revenant, le jeune homme est perdu un instant avant de parvenir à remettre ses idées en place. « Joseph. » Ce n’est pas une affirmation, ce n’est pas plus une question, c’est un prénom, un choc annoncé du bout des lèvres, partagé entre la frustration de ne pas avoir son bourreau adoré devant lui et l’excitation d’avoir sa victime préférée à la place.




Swallow it [Aleph] 335306globetrotter
Swallow it [Aleph] 4lR4VcN
Swallow it [Aleph] YI1xEdJ
Swallow it [Aleph] FCp4D84
Swallow it [Aleph] 134205justice
Swallow it [Aleph] YtxTUla
Swallow it [Aleph] M0CxiX6
Swallow it [Aleph] YnbqR4c
Swallow it [Aleph] FOO2y3e

Swallow it [Aleph] 8XKLS6S Swallow it [Aleph] Spg7okK
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
la balle à blanc
la balle à blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Swallow it [Aleph] MTtf4TM ÂGE : 39 ans. 26/04/1983. Comment ça il est encore en vie ? C'était pas prévu dans le script, putain.
SURNOM : Hurlez « JOOOO MEEEERDE » et il se retournera juste avant de fuir en courant.
STATUT : Célibataire, les espoirs sont vains, les efforts de plus en plus inutiles, la soif de plus en plus irritante... et le voilà à crever au milieu de ses émotions, épuisé... Olala, quel drame, qu'on lui apporte un verre d'eau.
MÉTIER : C'est pas légal, il n'en parle pas. Demandez à Lou, sa patronne, pour plus d'informations.
LOGEMENT : Il se promène à droite, à gauche, il s'arrête quelques jours chez Lily, se fait chasser à coups d'injures, disparait ensuite des radars, revient plus tard chez sa cousine Felicity. Il apparait chez Jules un lundi, repart le mardi, revient et s'évapore à nouveau, encore, toujours.
Swallow it [Aleph] 9v92
POSTS : 33174 POINTS : 0

TW IN RP : Drogue, dépendance, violence, abus sexuels.
TW IRL : TS.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il paraît qu’il n’est pas bien dans sa tête mais il fait de son mieux pour ne pas être le méchant de l’histoire. Il a de bonnes valeurs, Joseph, seulement, il n’est pas né dans un monde fait pour lui. Les punitions que lui infligeaient son père tambourinent encore dans son crâne – il essaye d’oublier en s’entourant de bonnes personnes sans jamais réaliser qu’il brise tout ce qu’il tient dans ses mains. Il craint de mourir seul, comme tout le monde, mais la mort en elle-même ne l’inquiète pas. Il danse avec elle tous les jours quand l'aiguille glisse dans sa veine.
RPs EN COURS : LA CONFISERIE

Swallow it [Aleph] C2a0ee4a30d372411d635960c595df55af9f8ce8

Swallow it [Aleph] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. - Lily 11 - Raconte-moi une histoire dans laquelle ils sont heureux.

Swallow it [Aleph] Tenor
ALEPH. - Alfie 6 [FB] - Je me souviens deux enfants trop petits pour se soucier des conséquences. Je vois deux hommes qui se sont cassé les jambes en tombant de trop haut.

Swallow it [Aleph] Tumblr_inline_opv5opGrlJ1rifr4k_540
JOLA.
- Laila - Et quand la Terre cessera de tourner, nous cesserons d'espérer.

Deb [8] - Lily [11] et Alfie [7] - Jules [3]
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [ab] - Lindsey [ab] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3] - Lily [4] [FB] - Primrose [2] - Ichabod - Matt & Lily - Rhea [FB] - Lou [2] - Deb [6] - Olivia [3] - Vitto - Ichabotte [2] - Sawyer [FB] - Alice - Alfie [4] - Jacob - Ichabotte [3] - Lily [5] - Lou [3] - Sid & Lily - Ilaria - Lily [6] - Sawyer [2][FB] - Lily [7] - Alfie [5][FB] - Lou [4] - Lily [8] - Sawyer 3 [FB] - Federico [ab] - Lily [9] - Deb [7] - Jasper - Jules - Lou [5] - Prim - Finn - Lily [10][FB] - Jules [2].

Swallow it [Aleph] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Swallow it [Aleph] 1swy

AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Jess pour le *pewpew* + greenhouselab
DC : Raph le flamant et Archie le varan.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301640 https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

Swallow it [Aleph] Empty
Message(#) Sujet: Re: Swallow it [Aleph] Swallow it [Aleph] EmptyVen 14 Jan 2022, 20:21


Se promener dans cette ville endormie, c’est tout comme poser un pied après l’autre dans la tanière d’un rêve lucide. Joseph a l’impression de planer au-dessus du béton encore chaud des rayons du soleil qu’il a absorbés dans la journée. Il ne sent pas la semelle abimée de ses chaussures embrasser le sol, ni les muscles de ses jambes se bander quand il fléchit ces dernières. Il jette un coup d’œil à droite et revoit Alfie du haut de son petit mètre trente se quereller pour obtenir quelconque brimborion puis l’ébauche d’un sourire se perçoit dans son visage alors qu’il l’imagine sauter à la gorge de sa proie pour le ruer de coups. Ça ne devrait pas l’amuser, mais tout souvenir de son meilleur ami est bon à savourer. Il détourne ensuite la tête à droite et reconnait la silhouette ectomorphe de Lily qui se débat de ses petits poings parce qu’elle se fait tirer les cheveux qu’elle avait soigneusement remontés en tresse sur sa tête puis attachés autour de celle-ci comme une couronne. Elle était jolie, sa sœur ; il se demande s’il la trouverait encore à la maison de ses parents ou si elle avait imité son grand frère en quittant hâtivement.

La rue se coupe en deux. L’un des chemins mène au centre-ville (si on peut appeler ça comme ça) et l’autre s’enfonce dans la campagne, la vraie, là où les vaches et les chevaux s’agglutinent sous la ramure dodue des arbres. Le cœur de Joseph se serre et il sent presque son artère se bloquer quand soudain la main fantomatique de son père lui claque l’occiput pour le garder éveillé. Il se secoue la tête, avale sa salive et détourne les yeux de cette seconde route qui ne le mènerait qu’en enfer.

En se rendant chez Alfie, du moins, là où il espère encore le trouver, il réalise que ses souvenirs à Crows Nest se condensent tous autour de seulement quelques personnes. Alfie avait été son seul ami, Lily sa seule sœur, ne parlons même pas de Felicity qui n’avait été qu’une tache d’huile sur les des torchons qu’utilisait Cyril pour faire briller toutes les pièces mécaniques susceptibles de briller. Il n’avait jamais eu un entourage important et il ne se considérait pourtant pas de nature timide. Il n’était simplement pas fait pour cohabiter avec des êtres humains. Aussi, son style de vie oisif l’empêchait de faire de nouvelles rencontres. Il n’avait le goût à rien, Joseph, et il était beaucoup trop jeune pour avoir déjà l’impression d’avoir fait son temps. Pourtant, l’idée d’une mort précipitée et sans douleur ne l’effrayait pas. De toute façon, quelle marque pouvait-il laisser sur Terre ? Il n’était bon à rien.

La maison d’Alfie avait été rongée par le temps. La peinture recouvrant la façade extérieure n’avait manifestement pas mérité d’attention. Elle s’écaillait dans les coins, était complètement absente à d’autres endroits, et la penture de la porte était mouchetée de rouille roussâtre. Il l’imaginait déjà couiner à l’ouverture du battant. « Va te faire foutre, Amelia. » Joseph aurait certainement fui s’il n’avait pas reconnu la voix d’Alfie. Il avait déjà mué avant son départ. Une seconde plus tard, la porte s’ouvre et laisse l’honneur au garçon de découvrir le visage muri de son ami s’antan. Il ne se rend pas compte que sa bouche est entrouverte et ses ongles enfoncés dans les sangles de son sac à dos. Il ne sourit pas tout de suite, comme s’il ne s’était pas préparé à l’éventualité de revoir cette personne alors qu’il était monté à bord de voitures d’inconnus en visant cet objectif, seulement lui. Il s’était battu contre les chimères de son passé pour entendre à nouveau le son de sa voix, et il ne lui offrit qu’un « Joseph » abasourdi. « Ali. » Il répond à son tour, arborant le même ton, le même visage, peut-être pour se moquer de lui, peut-être parce qu’il était lui aussi paralysé par la surprise qui n’en était même pas une. « Amelia… » Il relance d’un murmure, jetant un coup d’œil derrière lui tel un guet à l’affut. « Tu attendais une certaine Amelia ? » Il demande en l’interrogeant du regard. Il dérange sûrement. Il s’était peut-être imaginé qu’Alfie aurait envie de le revoir. Il ne pouvait pas lui en vouloir d’avoir tourné la page, après tout, il était celui qui avait mis fin à leur amitié en disparaissant. Alors, pour ne pas se ridiculiser, cruellement embarrassé, Joseph tricote un mensonge en titubant sur place. « Je ne faisais que passer dans le coin. Si tu es occupé je peux continuer mon chemin, ce n’est pas grave. » Il hausse les épaules. « Je me disais juste que ce serait sympa de te revoir. » Étrange comme les rêves se métamorphosent lorsqu’ils deviennent réalité.

@Alfie Maslow I love you I love you



— Flames, they licked the walls —

He was born with nothing, he sure as hell has nothing now.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Alfie Maslow
Alfie Maslow
le jardin du vice
le jardin du vice
Voir le profil de l'utilisateur
Swallow it [Aleph] Hu5cwsy ÂGE : trente-sept ans (01.11).
SURNOM : alfie en est déjà un.
STATUT : célibataire qui en profite allègrement.
MÉTIER : anthropologue de formation ; consultant à l’occasion. actuellement en pause : détruire sa vie est une occupation à plein temps.
LOGEMENT : une maison parfaite à logan city. il met donc beaucoup d’énergie à contrebalancer tout ça en pissant sur les bégonias de la voisine de droite et en étant l’amant de celui de gauche.
Swallow it [Aleph] Tumblr_ox9p2lgwEi1rrwrx4o4_500
POSTS : 2522 POINTS : 0

TW IN RP : drogues, ptsd, alcool, personnalité toxique, violence, langage grossier, religion, autodestruction.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : enfant unique, parents très religieux ≈ rescapé d’un accident de voiture qui a tué son premier amour ≈ passionné par son métier, le vrai (anthropologue de terrain) ≈ se déplace en skate ou vélo ≈ excellent pianiste ≈ trouble tdah jamais diagnostiqué ≈ impulsif, borderline, toxique, tout est un jeu pour lui ≈ cicatrices le long du dos, sur le torse et brûlure sur l’entier de la paume gauche ≈ de retour à brisbane depuis trois ans, il rêve de fuir à nouveau ≈ deux agressions en deux ans et un ptsd qui prend de plus en plus de place au quotidien ≈ addict, a replongé début 2021.
CODE COULEUR : Quand Alfie n'est pas trop occupé à prendre des golden shower (merci maze), son arrogance s'exprime en darkseagreen.
RPs EN COURS : Swallow it [Aleph] Ezgif-3-8c97fd1bd3
rhodlow #3 & #4 (fb) ⊹ i'm sliding into something you won't understand, but don't give up on me 'cause i'm just in a rut, i'm climbing but the walls keep stacking up.

Swallow it [Aleph] Tumblr_pvwcka9G841r057rfo6_400
anabel ⊹ no matter how big and bad you are, when a six year old hands you a toy phone, you answer it.

Swallow it [Aleph] Tumblr_inline_pd4ll4BeHh1t8bm8b_540
aleph #6 (fb) ⊹ i know i'll be alright, but i'm not tonight, i'll be lying awake counting all the mistakes i've made, replaying fights. i know i'll be alright, but i'm not tonight, i lost a friend.

Swallow it [Aleph] Tumblr_nwoy2qOjJq1qc354ro8_r2_250
alfly 14 ⊹ y'know, i always try to settle you when i'm away 'cause we struggle sometimes, if it means that we get through.

Swallow it [Aleph] Ruwz
malfie ⊹ when you tell me i'm a wreck, you say that i'm a mess. how could you expect anything less?

(09/06)gretaalexandra #2lily #12 & joseph #7opheliatommy (ua)
RPs EN ATTENTE : cassidy #1 › matthew #1
RPs TERMINÉS : lily & joseph (ua)joseph #5 (1994)lily (1998)lily #3 (2001)harvey #3 (2001) lily #6 (2009)lily #10lily #13ariane #2 (2010) norah #2 (2015)halsey(2012)stephen #1 (2017)evaariane #1 (& jules)leonardojoeyjules #1joseph & julesnorah #1tad #1harvey #1tad #2hassanharvey #2kanejules #2jules, leah & stephen jules #3joseph #2anwarjules #4alex #1dimitri joseph #3leah #1emmanorah #3elwynjules #5diana #1lily #2joseph #4lily #4norah #4jules #6edward #1nathanaeljules #7norah #5lily #7lily #8maze #1lily #9juliet #1juliet #2lily #11

(abandonnés)
romy (au)james (1994)calie (2006)nadia eleonoralily stephen #2leah eirlystad #3leah #2tad #4jacob
AVATAR : brandon flowers.
CRÉDITS : ellialola (ava), extraordinaryxmen (gifs), loonywaltz (ub), jojo rabbit (dessin).
DC : finnley coverdale, kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23106-alfie-just-lean-into-the-light https://www.30yearsstillyoung.com/t23175-alfie-smile-like-you-mean-it https://www.30yearsstillyoung.com/t23176-alfie-maslow https://www.30yearsstillyoung.com/t23177-alfie-maslow

Swallow it [Aleph] Empty
Message(#) Sujet: Re: Swallow it [Aleph] Swallow it [Aleph] EmptyMar 01 Fév 2022, 22:14



De toutes les silhouettes qui pouvaient défiler devant cette porte d’entrée, celle de Joseph n’est assurément pas celle qu’il s’attendait à retrouver. Leurs chemins se sont séparés voilà déjà quelques années qui semblent se compter en décennies tant les deux meilleurs amis n’ont plus eu de contact l’un avec l’autre. Joseph était parti faire sa vie dans la grande ville ; tandis qu’Alfie restait à la campagne jusqu’à ce que la première opportunité de fuir se présente à lui. Pour l’heure, ses ambitions étant proches du néant, il a bien conscience que ce jour n’est pas prêt d’arriver – et il est surtout réaliste sur la nécessité autant que l’envie de continuer à profiter de l’argent de ses parents sans avoir à trimer pour gagner le sien. Opportuniste ? Assurément, mais Alfie l’a toujours assumé. Ses parents font partie de la classe aisée et il n’a jamais ressenti le besoin de s’en excuser ; ni même d’en profiter. S’ils ne souhaitent pas qu’il le fasse, ils le diraient – ils n’ont jamais été à court d’imagination quand venait le temps de le punir durant son enfance. Aujourd’hui, ils ont compris que les menaces et le chantage n’ont plus beaucoup d’effet sur leur fils unique et, dans une crainte jamais dévoilée de perdre celui-ci, ils finissent souvent par céder à ses caprices. Il pourrait exiger de vivre dans cette maison à leur place qu’ils lui la laisseraient probablement, mais Alfie n’en a pas l’intention ; ce qu’il désire plus que tout étant de quitter ce trou perdu et de vivre la grande et belle vie, loin de cette foutue campagne qui compte plus de vaches que d’habitants. Bien sûr, dans ces projets de grandeur, Amelia est à ses côtés ; pourtant il y a des soirs comme celui-ci où il en vient à douter de sa place dans sa vie et où il souhaiterait disparaître avec la même impulsivité que Joseph, seulement pour savoir ce que ça lui ferait, à l’hypnotique blonde, s’il n’était plus là. Seulement pour l’obliger à le suivre et à reconnaître sa défaite tandis qu’elle aurait pris une décision qui n’en est pas vraiment une et qui ne relève que du seul choix d’Alfie. Elle l’aurait suivi, c’est une certitude, comme elle finit toujours par le suivre, comme il finit aussi toujours par la suivre, s’il acceptait de reconnaître qu’aucun ne prend jamais l’avantage entre eux. Ses pensées se tournent vers la jeune fille dès qu’il a un instant de répit dans l’ébullition constante que représente la machine qu’est son cerveau et même s’il ne le montre pas, il est presque déçu que ce soit Joseph devant ses yeux.

Parce qu’il est ainsi, Alfie, il oublie les gens dès qu’ils sortent de sa vie – quand ce n’est pas lui qui leur oblige à en sortir. Joseph, pourtant, c’est différent. C’est différent parce qu’il et le premier véritable ami qu’il a eu, celui qui le suivait, celui qui le soutenait, celui qui était toujours là. La première personne auprès de laquelle il voulait raconter ses exploits et crier ses peines. Et si Joseph est parti pour des raisons justifiées, le silence qui a suivi, lui, ne l’était pas. Il y avait des moyens de communiquer ; après tout, il n’a pas oublié son adresse s’il se pointe devant sa porte ce soir. Il y a toujours des possibilités et Joseph a décidé de ne pas les saisir ; alors se pointer ainsi, ce soir, en espérant qu’Alfie le prenne dans ses bras et lui fasse le tour du propriétaire pour lui présenter les travaux faits en son absence, c’est bien naïf de sa part. Oh, pourtant, il voudrait le prendre dans ses bras, car malgré la distance et le silence, Joseph reste son meilleur ami. Mais Alfie reste aussi Alfie ; et sa rancune n’a d’égard que la vengeance qu’il saura concocter pour remettre les compteurs à zéro. « Ali. » Et il est pourtant bien nostalgique, l’adolescent à l’insensibilité notoire, quand son ami utilise son surnom. « Amelia… » Il est beaucoup plus agacé quand il prononce ce prénom. « Tu attendais une certaine Amelia ? » Alfie secoue la tête, se décale légèrement pour laisser entrer Joseph. « Non, c’est personne. » Sûrement pas quelqu’un qui mérite qu’il l’attende toute une soirée. « Je ne faisais que passer dans le coin. Si tu es occupé je peux continuer mon chemin, ce n’est pas grave. » Il ne faisait que passer dans le coin ? Sérieusement ? Il n’a aucune nouvelle depuis des années et ce con se pointe avec ce seul argument ? Oh, j’avais des grenouilles à nourrir dans le coin et je me suis dit que je pouvais bien venir d’honorer de ma présence. Connard, va. « Je me disais juste que ce serait sympa de te revoir. » « C’est sympa d’avoir pensé à moi. » Connard, connard, connard. « Je pensais pas que t’aurais le temps pour un vieux pote. » Oh, il est supposé faire semblant, lui sourire et lui offrir une bière ? C’est mal connaître Alfie. « J’ai même cru que t’étais mort, depuis le temps. » Mais non, il est bien là, devant lui, et bien vivant. D’ailleurs ; « et bon anniversaire, hein. » Tu vois, Joseph, moi, je t’ai jamais oublié.

@Joseph Keegan Swallow it [Aleph] 1949770018




Swallow it [Aleph] 335306globetrotter
Swallow it [Aleph] 4lR4VcN
Swallow it [Aleph] YI1xEdJ
Swallow it [Aleph] FCp4D84
Swallow it [Aleph] 134205justice
Swallow it [Aleph] YtxTUla
Swallow it [Aleph] M0CxiX6
Swallow it [Aleph] YnbqR4c
Swallow it [Aleph] FOO2y3e

Swallow it [Aleph] 8XKLS6S Swallow it [Aleph] Spg7okK
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
la balle à blanc
la balle à blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Swallow it [Aleph] MTtf4TM ÂGE : 39 ans. 26/04/1983. Comment ça il est encore en vie ? C'était pas prévu dans le script, putain.
SURNOM : Hurlez « JOOOO MEEEERDE » et il se retournera juste avant de fuir en courant.
STATUT : Célibataire, les espoirs sont vains, les efforts de plus en plus inutiles, la soif de plus en plus irritante... et le voilà à crever au milieu de ses émotions, épuisé... Olala, quel drame, qu'on lui apporte un verre d'eau.
MÉTIER : C'est pas légal, il n'en parle pas. Demandez à Lou, sa patronne, pour plus d'informations.
LOGEMENT : Il se promène à droite, à gauche, il s'arrête quelques jours chez Lily, se fait chasser à coups d'injures, disparait ensuite des radars, revient plus tard chez sa cousine Felicity. Il apparait chez Jules un lundi, repart le mardi, revient et s'évapore à nouveau, encore, toujours.
Swallow it [Aleph] 9v92
POSTS : 33174 POINTS : 0

TW IN RP : Drogue, dépendance, violence, abus sexuels.
TW IRL : TS.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il paraît qu’il n’est pas bien dans sa tête mais il fait de son mieux pour ne pas être le méchant de l’histoire. Il a de bonnes valeurs, Joseph, seulement, il n’est pas né dans un monde fait pour lui. Les punitions que lui infligeaient son père tambourinent encore dans son crâne – il essaye d’oublier en s’entourant de bonnes personnes sans jamais réaliser qu’il brise tout ce qu’il tient dans ses mains. Il craint de mourir seul, comme tout le monde, mais la mort en elle-même ne l’inquiète pas. Il danse avec elle tous les jours quand l'aiguille glisse dans sa veine.
RPs EN COURS : LA CONFISERIE

Swallow it [Aleph] C2a0ee4a30d372411d635960c595df55af9f8ce8

Swallow it [Aleph] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. - Lily 11 - Raconte-moi une histoire dans laquelle ils sont heureux.

Swallow it [Aleph] Tenor
ALEPH. - Alfie 6 [FB] - Je me souviens deux enfants trop petits pour se soucier des conséquences. Je vois deux hommes qui se sont cassé les jambes en tombant de trop haut.

Swallow it [Aleph] Tumblr_inline_opv5opGrlJ1rifr4k_540
JOLA.
- Laila - Et quand la Terre cessera de tourner, nous cesserons d'espérer.

Deb [8] - Lily [11] et Alfie [7] - Jules [3]
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [ab] - Lindsey [ab] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3] - Lily [4] [FB] - Primrose [2] - Ichabod - Matt & Lily - Rhea [FB] - Lou [2] - Deb [6] - Olivia [3] - Vitto - Ichabotte [2] - Sawyer [FB] - Alice - Alfie [4] - Jacob - Ichabotte [3] - Lily [5] - Lou [3] - Sid & Lily - Ilaria - Lily [6] - Sawyer [2][FB] - Lily [7] - Alfie [5][FB] - Lou [4] - Lily [8] - Sawyer 3 [FB] - Federico [ab] - Lily [9] - Deb [7] - Jasper - Jules - Lou [5] - Prim - Finn - Lily [10][FB] - Jules [2].

Swallow it [Aleph] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Swallow it [Aleph] 1swy

AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Jess pour le *pewpew* + greenhouselab
DC : Raph le flamant et Archie le varan.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301640 https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

Swallow it [Aleph] Empty
Message(#) Sujet: Re: Swallow it [Aleph] Swallow it [Aleph] EmptyMar 22 Fév 2022, 03:33


Ça devait se passer mieux que ça. Alfie devait exploser de joie et peut-être même faire péter une bouteille de champagne même s’il n’a pas l’âge de boire et même si Joseph n’a jamais trempé ses lèvres dans une goutte d’alcool. C’est la tradition de faire ça quand on est heureux, alors pourquoi le plus jeune tire une gueule de condamné ? Pourquoi semble-t-il embêté de revoir son meilleur ami ? Il l’a certainement remplacé, après tout ce temps. C’est Amelia qui a pris sa place, peut-être, même si, les filles, Alfie s’amusait plutôt à leur faire des grimaces et à leur jeter de la terre quand elles avaient le dos tourné. « Non, c’est personne. » C’est personne, alors. Parfait. Joseph a compris qu’il ne doit pas poser plus de questions. Ils auront, de toute façon, des dizaines d’autres sujets à aborder si l’autre accepte de faire entrer le fantôme du passé dans cette maison dont la façade a changé, mais pas l’intérieur. Va-t-il encore à l’école tous les jours de la semaine ? Est-il devenu plus intelligent que toute la population de Crows Nest réunie ? A-t-il inventé des trucs incroyables, a-t-il trouvé une formule qui règle tous les problèmes du monde, a-t-il donné son nom pour la présidentielle ? Joseph a toujours su que son ami ferait de bien plus grandes choses que lui. Il était né gagnant, et même à seulement seize ans, il l’imaginait découvrir des mondes inconnus et les baptiser à son image. « C’est sympa d’avoir pensé à moi. » Le ton de sa voix est aussi sec que l’éponge qui traîne dans l’armoire sous le lavabo depuis des années. Joseph se doute que quelque chose cloche, mais il n’est pas assez allumé pour mettre le doigt sur le problème. Dans ses rêves, Alfie sautait dans ses bras et lui montrait fièrement la cicatrice que lui avait laissé la brûlure dans le fond de sa paume. Parce qu’il a toujours été fier de ses conneries, même celles qui ont marqué son corps par la suite. « Je pensais pas que t’aurais le temps pour un vieux pote. » Un vieux pote, certes, mais son seul pote aussi. La ville ne lui avait pas apporté tout ce dont il rêvait. Les gratte-ciel là-bas s’étiraient haut dans le ciel et lui s’enfonçait dans le sol jour après jour. Soudain, il réalise que lui et son ami semblent avoir le même âge, pas parce qu’Alfie a trop grandi, plutôt parce que lui-même n’a pas changé depuis son quinzième anniversaire. Son menton est toujours aussi dégarni, et il pourrait presque avoir l’impression que celui du plus jeune est plus fourni. Une illusion d’optique, probablement. « Ça coûte de l’argent, venir ici. Il y a bien trois heures qui nous séparent de Brisbane. Je n’ai pas eu le courage de faire du pouce avant aujourd’hui. Je suis majeur, maintenant, alors je n’ai plus peur de rien. » Qu’il ment en haussant les épaules. Les adultes ne peuvent plus lui faire du mal, parce que les adultes se respectent entre eux. « J’ai même cru que t’étais mort, depuis le temps. » Il s’efforce de sourire doucement en soufflant son air par son nez. « Tu sais bien que je suis immortel. » Il plaisante, souhaitant casser l’ambiance morose qu’Alfie tente d’installer entre eux. Il ne lui fait pas peur parce qu’il le connait trop. Il a mauvais caractère mais il suffira à Joseph de creuser un peu plus pour retrouver son ami d’antan. Ils étaient inséparables, à la vie à la mort, comme deux oiseaux qui forment un couple pour toute la vie (Joseph a lu ça dans un vieux recueil animalier). « et bon anniversaire, hein. » « Je n’ai pas oublié les tiens. J’ai pensé à toi à tous les premiers jours de novembre. La première année, je me suis payé un petit gâteau que j’ai mangé en ton honneur. » Il n’a pas d’autres moyens de lui dire qu’il ne l’a jamais oublié et que, s’il a pris autant de temps avant de revenir dans ce petit village, c’était parce qu’il était effrayé, et parce qu’il n’avait pas les ressources pour le faire. « Tu sais, Ali, la ville ce n’est pas comme je t’avais décrit avant de partir. C’est comme ici, mais en plus gros. Beaucoup plus gros. Seulement, les gens là-bas ne se connaissaient pas, alors ils n’échangent pas de sourires en se croisant dans la rue. » Il marque une pause, se mordant la lèvre inférieure, priant pour avoir capté son intérêt. Il tente alors, innocent : « Tu veux bien me laisser entrer ? J’ai plein de trucs à te raconter. » Et il romancera certains de ces trucs pour ne pas admettre qu’il n’est pas plus heureux depuis son départ. Il a seulement moins peur, parce que plus personne ne le coince contre un mur pour l’étouffer, ou n’éteint l’embout de sa cigarette sous son menton, là où aucun adulte ne peut voir les cicatrices. Parce que les adultes visent le ciel et oublient de s’assurer qu’ils ne piétinent personne sur leur chemin. Ils sont décidemment étranges, les adultes.      

@Alfie Maslow I love you



— Flames, they licked the walls —

He was born with nothing, he sure as hell has nothing now.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Alfie Maslow
Alfie Maslow
le jardin du vice
le jardin du vice
Voir le profil de l'utilisateur
Swallow it [Aleph] Hu5cwsy ÂGE : trente-sept ans (01.11).
SURNOM : alfie en est déjà un.
STATUT : célibataire qui en profite allègrement.
MÉTIER : anthropologue de formation ; consultant à l’occasion. actuellement en pause : détruire sa vie est une occupation à plein temps.
LOGEMENT : une maison parfaite à logan city. il met donc beaucoup d’énergie à contrebalancer tout ça en pissant sur les bégonias de la voisine de droite et en étant l’amant de celui de gauche.
Swallow it [Aleph] Tumblr_ox9p2lgwEi1rrwrx4o4_500
POSTS : 2522 POINTS : 0

TW IN RP : drogues, ptsd, alcool, personnalité toxique, violence, langage grossier, religion, autodestruction.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : enfant unique, parents très religieux ≈ rescapé d’un accident de voiture qui a tué son premier amour ≈ passionné par son métier, le vrai (anthropologue de terrain) ≈ se déplace en skate ou vélo ≈ excellent pianiste ≈ trouble tdah jamais diagnostiqué ≈ impulsif, borderline, toxique, tout est un jeu pour lui ≈ cicatrices le long du dos, sur le torse et brûlure sur l’entier de la paume gauche ≈ de retour à brisbane depuis trois ans, il rêve de fuir à nouveau ≈ deux agressions en deux ans et un ptsd qui prend de plus en plus de place au quotidien ≈ addict, a replongé début 2021.
CODE COULEUR : Quand Alfie n'est pas trop occupé à prendre des golden shower (merci maze), son arrogance s'exprime en darkseagreen.
RPs EN COURS : Swallow it [Aleph] Ezgif-3-8c97fd1bd3
rhodlow #3 & #4 (fb) ⊹ i'm sliding into something you won't understand, but don't give up on me 'cause i'm just in a rut, i'm climbing but the walls keep stacking up.

Swallow it [Aleph] Tumblr_pvwcka9G841r057rfo6_400
anabel ⊹ no matter how big and bad you are, when a six year old hands you a toy phone, you answer it.

Swallow it [Aleph] Tumblr_inline_pd4ll4BeHh1t8bm8b_540
aleph #6 (fb) ⊹ i know i'll be alright, but i'm not tonight, i'll be lying awake counting all the mistakes i've made, replaying fights. i know i'll be alright, but i'm not tonight, i lost a friend.

Swallow it [Aleph] Tumblr_nwoy2qOjJq1qc354ro8_r2_250
alfly 14 ⊹ y'know, i always try to settle you when i'm away 'cause we struggle sometimes, if it means that we get through.

Swallow it [Aleph] Ruwz
malfie ⊹ when you tell me i'm a wreck, you say that i'm a mess. how could you expect anything less?

(09/06)gretaalexandra #2lily #12 & joseph #7opheliatommy (ua)
RPs EN ATTENTE : cassidy #1 › matthew #1
RPs TERMINÉS : lily & joseph (ua)joseph #5 (1994)lily (1998)lily #3 (2001)harvey #3 (2001) lily #6 (2009)lily #10lily #13ariane #2 (2010) norah #2 (2015)halsey(2012)stephen #1 (2017)evaariane #1 (& jules)leonardojoeyjules #1joseph & julesnorah #1tad #1harvey #1tad #2hassanharvey #2kanejules #2jules, leah & stephen jules #3joseph #2anwarjules #4alex #1dimitri joseph #3leah #1emmanorah #3elwynjules #5diana #1lily #2joseph #4lily #4norah #4jules #6edward #1nathanaeljules #7norah #5lily #7lily #8maze #1lily #9juliet #1juliet #2lily #11

(abandonnés)
romy (au)james (1994)calie (2006)nadia eleonoralily stephen #2leah eirlystad #3leah #2tad #4jacob
AVATAR : brandon flowers.
CRÉDITS : ellialola (ava), extraordinaryxmen (gifs), loonywaltz (ub), jojo rabbit (dessin).
DC : finnley coverdale, kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23106-alfie-just-lean-into-the-light https://www.30yearsstillyoung.com/t23175-alfie-smile-like-you-mean-it https://www.30yearsstillyoung.com/t23176-alfie-maslow https://www.30yearsstillyoung.com/t23177-alfie-maslow

Swallow it [Aleph] Empty
Message(#) Sujet: Re: Swallow it [Aleph] Swallow it [Aleph] EmptyMer 09 Mar 2022, 02:27



Joseph n’aura pas un meilleur accueil, pas alors que sa visite ravive le gout amer de son abandon. Pourtant, sa rancune, Alfie ne l’adresse qu’à de rares personnes. Principalement parce qu’il a appris à se connaître et à se découvrir, en l’absence de Joseph (encore une différence acquise au gré du temps qui a séparé les deux amis), et qu’il se sait ne pas être un modèle de loyauté, de bienveillance et toutes les autres qualités banales et bonnes à noter sur un curriculum vitae. Des qualités, Alfie n’en possède que bien peu ; mais la capacité de réflexion en fait partie et cela se traduit par la manière dont il a appris à prendre conscience de certaines choses. Le fait que Joseph ait dû partir, que ce n’était pas vraiment un choix, en fait partie. Il n’est pas sans savoir quel genre de vie celui-ci subissait à la maison, mais cela ne lui ôte pas le droit d’être rancunier. Parce que le temps a passé, parce que Joseph a vécu loin de lui et Alfie, lui, a vécu. Son entrée dans l’adolescence, à distance de son meilleur ami, a été particulièrement violente. Cette période n’avait rien d’aussi belle et singulière qu’on lui avait promis, au contraire. L’ado a été confronté aux premiers questionnements, aux premières expériences, aux premières limites, aux premiers goûts du risque, toutes ces choses qui le façonnent désormais et qui l’éloignent encore un peu plus du garçon qui lui fait face. Plus jeunes, il en avait des choses à se dire, parce qu’ils partageaient la même vie. Aujourd’hui ? Aujourd’hui, celle-ci semble terminée il y a longtemps et leurs chemins ne vont plus dans la même direction. « Ça coûte de l’argent, venir ici. Il y a bien trois heures qui nous séparent de Brisbane. Je n’ai pas eu le courage de faire du pouce avant aujourd’hui. Je suis majeur, maintenant, alors je n’ai plus peur de rien. » Et il a fallu attendre qu’il le devienne pour qu’il se souvienne de son existence et daigner faire du stop ? Quel honneur, Alfie s’en sent terriblement flatté, voyons. Joseph n’a jamais été le plus courageux des deux, mais il espérait que se confronter à la grande ville serait susceptible d’accélérer les étapes – et peut-être qu’il serait revenu plus tôt, aussi. « T’es un nouvel homme, je vois. » Il tente d’esquisser un sourire, mais le cœur n’y est pas. Bien sûr qu’il est content de revoir Joseph, mais les choses sont différentes qu’avant son départ. Alfie est différent. « Tu sais bien que je suis immortel. » Il voit, les efforts que Joseph tente de faire, mais il ne s’en saisit pas. Il a l’esprit ailleurs, Alfie et il n’est pas uniquement question de cette surprise dont il ne sait pas encore quoi penser. Il est ailleurs, parce que Joseph vient les mains vides, quand Amelia, elle, était supposée avoir les poches pleines. La visite est appréciée, mais elle l’aurait été encore plus si elle avait été la deuxième de la soirée, et non la première. « Je n’ai pas oublié les tiens. J’ai pensé à toi à tous les premiers jours de novembre. La première année, je me suis payé un petit gâteau que j’ai mangé en ton honneur. » Et il veut quoi, Joseph ? Des remerciements pour s’être rempli la panse en pensant à lui ? « Ah, je comprends mieux pourquoi t’avais pas le budget pour un timbre ! » Il s’amuse, forçant un peu son rire. C’est ridicule dans le fond, car il est le premier à ne jamais contacter ceux qui gravitent autour de lui – sauf les gens importants. Joseph était important. Et il pense que la réciproque s’appliquait aussi. « Tu sais, Ali, la ville ce n’est pas comme je t’avais décrit avant de partir. C’est comme ici, mais en plus gros. Beaucoup plus gros. Seulement, les gens là-bas ne se connaissaient pas, alors ils n’échangent pas de sourires en se croisant dans la rue. » « Alors tu t’es souvenu de ceux qui t’en faisaient. » Je vois, qu’il répète dans sa tête. « T’es que de passage, n’est-ce pas ? » Dis-le moi, Joseph, avant que je ne me fasse de faux espoirs. « Tu veux bien me laisser entrer ? J’ai plein de trucs à te raconter. » Oh ça, il veut bien le croire et c’est la raison pour laquelle il finit par se pousser, puis de fermer la porte une fois la silhouette de Joseph à l’intérieur. « Mes vieux sont pas là, tu peux dormir ici si tu veux. » Juste un soir, comme au bon vieux temps. Celui où il était encore innocent, celui où Alfie n’était pas encore un adolescent, où il possédait une naïveté qui l’empêchait de réaliser la portée de ses actes et à quel point les autres peuvent vous décevoir, autant que vous pouvez vous-mêmes les décevoir et d’avoir à vivre avec ce fardeau sur les épaules.

@Joseph Keegan Swallow it [Aleph] 1949770018




Swallow it [Aleph] 335306globetrotter
Swallow it [Aleph] 4lR4VcN
Swallow it [Aleph] YI1xEdJ
Swallow it [Aleph] FCp4D84
Swallow it [Aleph] 134205justice
Swallow it [Aleph] YtxTUla
Swallow it [Aleph] M0CxiX6
Swallow it [Aleph] YnbqR4c
Swallow it [Aleph] FOO2y3e

Swallow it [Aleph] 8XKLS6S Swallow it [Aleph] Spg7okK
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
la balle à blanc
la balle à blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Swallow it [Aleph] MTtf4TM ÂGE : 39 ans. 26/04/1983. Comment ça il est encore en vie ? C'était pas prévu dans le script, putain.
SURNOM : Hurlez « JOOOO MEEEERDE » et il se retournera juste avant de fuir en courant.
STATUT : Célibataire, les espoirs sont vains, les efforts de plus en plus inutiles, la soif de plus en plus irritante... et le voilà à crever au milieu de ses émotions, épuisé... Olala, quel drame, qu'on lui apporte un verre d'eau.
MÉTIER : C'est pas légal, il n'en parle pas. Demandez à Lou, sa patronne, pour plus d'informations.
LOGEMENT : Il se promène à droite, à gauche, il s'arrête quelques jours chez Lily, se fait chasser à coups d'injures, disparait ensuite des radars, revient plus tard chez sa cousine Felicity. Il apparait chez Jules un lundi, repart le mardi, revient et s'évapore à nouveau, encore, toujours.
Swallow it [Aleph] 9v92
POSTS : 33174 POINTS : 0

TW IN RP : Drogue, dépendance, violence, abus sexuels.
TW IRL : TS.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il paraît qu’il n’est pas bien dans sa tête mais il fait de son mieux pour ne pas être le méchant de l’histoire. Il a de bonnes valeurs, Joseph, seulement, il n’est pas né dans un monde fait pour lui. Les punitions que lui infligeaient son père tambourinent encore dans son crâne – il essaye d’oublier en s’entourant de bonnes personnes sans jamais réaliser qu’il brise tout ce qu’il tient dans ses mains. Il craint de mourir seul, comme tout le monde, mais la mort en elle-même ne l’inquiète pas. Il danse avec elle tous les jours quand l'aiguille glisse dans sa veine.
RPs EN COURS : LA CONFISERIE

Swallow it [Aleph] C2a0ee4a30d372411d635960c595df55af9f8ce8

Swallow it [Aleph] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. - Lily 11 - Raconte-moi une histoire dans laquelle ils sont heureux.

Swallow it [Aleph] Tenor
ALEPH. - Alfie 6 [FB] - Je me souviens deux enfants trop petits pour se soucier des conséquences. Je vois deux hommes qui se sont cassé les jambes en tombant de trop haut.

Swallow it [Aleph] Tumblr_inline_opv5opGrlJ1rifr4k_540
JOLA.
- Laila - Et quand la Terre cessera de tourner, nous cesserons d'espérer.

Deb [8] - Lily [11] et Alfie [7] - Jules [3]
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [ab] - Lindsey [ab] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3] - Lily [4] [FB] - Primrose [2] - Ichabod - Matt & Lily - Rhea [FB] - Lou [2] - Deb [6] - Olivia [3] - Vitto - Ichabotte [2] - Sawyer [FB] - Alice - Alfie [4] - Jacob - Ichabotte [3] - Lily [5] - Lou [3] - Sid & Lily - Ilaria - Lily [6] - Sawyer [2][FB] - Lily [7] - Alfie [5][FB] - Lou [4] - Lily [8] - Sawyer 3 [FB] - Federico [ab] - Lily [9] - Deb [7] - Jasper - Jules - Lou [5] - Prim - Finn - Lily [10][FB] - Jules [2].

Swallow it [Aleph] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Swallow it [Aleph] 1swy

AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Jess pour le *pewpew* + greenhouselab
DC : Raph le flamant et Archie le varan.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301640 https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

Swallow it [Aleph] Empty
Message(#) Sujet: Re: Swallow it [Aleph] Swallow it [Aleph] EmptyMer 23 Mar 2022, 18:21


Ça fait mal, ça fait mal, ça fait mal. Encore plus que les coups qui ont été portés à Joseph dans le passé. Il a l’habitude de la douleur physique, mais celle qui lui froisse les sentiments est différente et plus virulente. Il a envie de pleurer mais il est un adulte alors il le fait pas. Il tente plutôt d’être le même Joseph qu’il a été dans le passé pour qu’Alfie redevienne lui aussi le même ami. Peut-être qu’en fermant assez les yeux, ils oublieront qu’ils ont été séparés et leur amitié retrouvera sa flamme brillante mais brûlante, aussi. Alfie et Joseph. Joseph et Alfie. Les deux mauvais présages. « T’es un nouvel homme, je vois. » Il sourit lui aussi, le même faux sourire sans joie, bien qu’il ait envie de le prendre dans ses bras comme il l’a fait avant de partir. Il se demande si la sensation serait la même – si sa chair est collée à ses os de la même façon, si sa poitrine se soulève au rythme d’une respiration rapide, s’il sent encore ce mélange de bois et de riz : la même odeur que sa maison dans laquelle sont souvent préparés des délicieux plats qui rendaient jaloux nombreux enfants à la cafétéria. « Et toi ? » Joseph demande enfin, lèvres pincées, sans jamais détacher ses perles bleues curieuses de celles de son meilleur ami qui tente de mettre de la distance entre eux. Au fond de lui, il sait qu’il le fait par orgueil et qu’il suffit d’insister un peu pour qu’il s’ouvre à nouveau. Il a grandi avec Alfie alors il connait tout de lui. Il était son frère plus que Lily était sa sœur. Comment va-t-elle, elle, d’ailleurs ? Il ne le saura peut-être plus jamais.

Enfin, les premiers reproches s’échappent et c’est au plus grand bonheur du garçon qui saisit à deux mains l’opportunité de s’expliquer pour mieux s’excuser par la suite. Il précise qu’il n’a jamais oublié l’anniversaire d’Alfie et qu’il a même célébré, seul, à six cent kilomètres de lui. En dévorant un petit gâteau au chocolat et à la vanille, il a observé la lune en espérant que son ami à l’autre bout du monde la regarde lui aussi. Ainsi, ils auraient partagé un moment ensemble. « Ah, je comprends mieux pourquoi t’avais pas le budget pour un timbre ! » Aussitôt, les sourcils de Joseph se froncent. Il serre entre ses doigts les ganses de son sac à dos tout en cherchant dans les yeux d’Alfie une once de menterie. Il semble honnête. C’est étrange. « C’est toi qui n’as jamais répondu à mes lettres. Je t’ai pourtant indiqué l’adresse à laquelle m’écrire. » Il bredouille, légèrement vexé d’être ainsi accusé alors qu’il les a faits les efforts, lui. De sa mauvaise plume, il a écrit trois lettres qui n’ont jamais obtenu de réponses. Il a cessé de les attendre seulement quelques mois plus tôt, quand le caissier de la petite épicerie, dont il avait emprunté l’adresse, lui avait demandé d’arrêter de tourner dans le coin avec ses airs de voleur. Il n’a pourtant jamais rien glissé dans sa poche, honnête et poli garçon qu’il est. Pas un sachet de bonbons, pas un sandwich, pas un sac de chips. L’idée lui avait pourtant traversé l’esprit à de nombreuses reprises, à lui et à son estomac vide.

Il en parle de cette ville qui ne l’a pas accueilli à bras ouverts comme il l’avait espéré. Inutile de tout de suite mentionner cette maison sur le bord de la mer qu’il ne pourra certainement jamais se payer. Il ne voudrait pas vendre à Alfie des histoires tirées par les cheveux seulement pour le décevoir par la suite en parlant de la pollution, des hommes d’affaire qui ne baissent jamais la tête et des parcs devenus jaunes et bruns à force de se faire piétiner et souiller par le passage des chiens. « Alors tu t’es souvenu de ceux qui t’en faisaient. » Il voudrait lui dire qu’il n’a pas eu besoin de se souvenir, que ce dernier ne lui a jamais quitté l’esprit, mais il reste muet. « T’es que de passage, n’est-ce pas ? » « Je ne sais pas. » Il ne ment que très rarement, Joseph. Il le fait seulement pour éviter de blesser quelqu’un. Pourtant, il sait très bien qu’il quittera Crows Nest le plus rapidement possible pour ne pas tomber nez-à-nez avec les fantômes de son passé, ou des gens qui pourraient le reconnaître et informer Cyril ou Marie du retour du fils disparu. Il vaut mieux pour lui d’entrer chez Alfie le plus rapidement possible. Heureusement, le garçon le laisse passer et, aussitôt, l’odeur de bois et de riz vient lui caresser les narines. La sensation qui se forme dans son ventre est étrange. Un mélange de crainte et de nostalgie. Il tente de ne rien laisser paraître. « Mes vieux sont pas là, tu peux dormir ici si tu veux. »  Il capte son regard en laissant glisser son sac lourd le long de son bras. Il perd dix kilos. Il remercie Alfie d’un sourire entendu et laisse ses yeux partir à la redécouverte des lieux qui ont forgé son enfance. « Ça a changé, mais pas vraiment. » Il pense à voix haute et reporte son attention sur Alfie. « Comme toi. Tu es presque plus grande que moi. Comment tu as fait ? » Il fait savoir, d’une voix enjouée. « J’ai toujours été le plus grand de nous deux. » Il bredouille ensuite en plissant le nez, faussement jaloux. Il enchaîne aussitôt : « Tu es encore à l’école ? T’as une copine ? Je suis sûr que oui. » Parler, parler, parler, pour ne pas laisser Alfie s’ennuyer, pour ne pas le laisser regretter d’avoir laissé entrer un Joseph apparu de nulle part.      

@Alfie Maslow I love you



— Flames, they licked the walls —

He was born with nothing, he sure as hell has nothing now.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Alfie Maslow
Alfie Maslow
le jardin du vice
le jardin du vice
Voir le profil de l'utilisateur
Swallow it [Aleph] Hu5cwsy ÂGE : trente-sept ans (01.11).
SURNOM : alfie en est déjà un.
STATUT : célibataire qui en profite allègrement.
MÉTIER : anthropologue de formation ; consultant à l’occasion. actuellement en pause : détruire sa vie est une occupation à plein temps.
LOGEMENT : une maison parfaite à logan city. il met donc beaucoup d’énergie à contrebalancer tout ça en pissant sur les bégonias de la voisine de droite et en étant l’amant de celui de gauche.
Swallow it [Aleph] Tumblr_ox9p2lgwEi1rrwrx4o4_500
POSTS : 2522 POINTS : 0

TW IN RP : drogues, ptsd, alcool, personnalité toxique, violence, langage grossier, religion, autodestruction.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : enfant unique, parents très religieux ≈ rescapé d’un accident de voiture qui a tué son premier amour ≈ passionné par son métier, le vrai (anthropologue de terrain) ≈ se déplace en skate ou vélo ≈ excellent pianiste ≈ trouble tdah jamais diagnostiqué ≈ impulsif, borderline, toxique, tout est un jeu pour lui ≈ cicatrices le long du dos, sur le torse et brûlure sur l’entier de la paume gauche ≈ de retour à brisbane depuis trois ans, il rêve de fuir à nouveau ≈ deux agressions en deux ans et un ptsd qui prend de plus en plus de place au quotidien ≈ addict, a replongé début 2021.
CODE COULEUR : Quand Alfie n'est pas trop occupé à prendre des golden shower (merci maze), son arrogance s'exprime en darkseagreen.
RPs EN COURS : Swallow it [Aleph] Ezgif-3-8c97fd1bd3
rhodlow #3 & #4 (fb) ⊹ i'm sliding into something you won't understand, but don't give up on me 'cause i'm just in a rut, i'm climbing but the walls keep stacking up.

Swallow it [Aleph] Tumblr_pvwcka9G841r057rfo6_400
anabel ⊹ no matter how big and bad you are, when a six year old hands you a toy phone, you answer it.

Swallow it [Aleph] Tumblr_inline_pd4ll4BeHh1t8bm8b_540
aleph #6 (fb) ⊹ i know i'll be alright, but i'm not tonight, i'll be lying awake counting all the mistakes i've made, replaying fights. i know i'll be alright, but i'm not tonight, i lost a friend.

Swallow it [Aleph] Tumblr_nwoy2qOjJq1qc354ro8_r2_250
alfly 14 ⊹ y'know, i always try to settle you when i'm away 'cause we struggle sometimes, if it means that we get through.

Swallow it [Aleph] Ruwz
malfie ⊹ when you tell me i'm a wreck, you say that i'm a mess. how could you expect anything less?

(09/06)gretaalexandra #2lily #12 & joseph #7opheliatommy (ua)
RPs EN ATTENTE : cassidy #1 › matthew #1
RPs TERMINÉS : lily & joseph (ua)joseph #5 (1994)lily (1998)lily #3 (2001)harvey #3 (2001) lily #6 (2009)lily #10lily #13ariane #2 (2010) norah #2 (2015)halsey(2012)stephen #1 (2017)evaariane #1 (& jules)leonardojoeyjules #1joseph & julesnorah #1tad #1harvey #1tad #2hassanharvey #2kanejules #2jules, leah & stephen jules #3joseph #2anwarjules #4alex #1dimitri joseph #3leah #1emmanorah #3elwynjules #5diana #1lily #2joseph #4lily #4norah #4jules #6edward #1nathanaeljules #7norah #5lily #7lily #8maze #1lily #9juliet #1juliet #2lily #11

(abandonnés)
romy (au)james (1994)calie (2006)nadia eleonoralily stephen #2leah eirlystad #3leah #2tad #4jacob
AVATAR : brandon flowers.
CRÉDITS : ellialola (ava), extraordinaryxmen (gifs), loonywaltz (ub), jojo rabbit (dessin).
DC : finnley coverdale, kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23106-alfie-just-lean-into-the-light https://www.30yearsstillyoung.com/t23175-alfie-smile-like-you-mean-it https://www.30yearsstillyoung.com/t23176-alfie-maslow https://www.30yearsstillyoung.com/t23177-alfie-maslow

Swallow it [Aleph] Empty
Message(#) Sujet: Re: Swallow it [Aleph] Swallow it [Aleph] EmptyMar 19 Avr 2022, 20:07


Joseph est un nouvel homme. Est-ce qu’il se moque doucement ? Peut-être oui, de la part d’un Alfie pour lequel les différences entre les deux jeunes garçons ont été un peu plus encore creusées par la distance. Joseph le rêveur, le naïf, presque niais, l’innocent aux mains pleines ; face à Alfie, celui qui ne dit et ne fait jamais rien sans arrière-pensées, qui a grandi bien plus vite que ses camarades et qui ne cesse d’enchaîner les décisions qui l’amènent sur un dangereux chemin. À cet instant plus que jamais, face aux vantardises d’un Joseph qui se félicite d’avoir pris le bus pour la première fois du haut de ses dix-huit ans, qui « n’a plus peur de rien », Alfie se moque presque, lui qui n’a plus peur de grand-chose depuis une bonne décennie, en réalité, alors que deux ans le séparent de son aîné. Dans d’autres circonstances, peut-être qu’il aurait pu féliciter le garçon face à lui, ou se moquer avec toutes les meilleures intentions du monde, mais pas aujourd’hui, pas alors que son abandon a encore un goût amer dans la bouche d’un Alfie qui ne laisse pas souvent une telle place aux autres et qui, lorsque c’est le cas, espère qu’elle est méritée. Joseph a piétiné sa loyauté, et même si les circonstances de son départ ont été comprises par le plus jeune, celles qui entourent son silence restent bien trop floues aux yeux d’un Alfie rationnel qui attend des réponses pour tout, et de tout le monde. Des réponses que Joseph ne semble pas vouloir lui offrir, trop occupé à se féliciter d’un acte anodin. Il a quitté ce bled pourri alors même qu’il ne savait pas se débrouiller seul ? Il ne comprend pas. Il ne comprend plus vraiment son ami ; et il n’est même plus sûr de pouvoir l’appeler ainsi alors que son retour est peut-être apprécié, mais qu’il s’accompagne d’une fatalité : ce n’est que temporaire. Ce n’est que le temps de quelques heures, une ou deux nuits tout au plus, avant que Joseph ne tourne à nouveau les talons et oublie ceux qui étaient là pour là, ceux qui sont encore coincés ici. « Et toi ? » Et lui, quoi ? Est-ce qu’il va bien ? Est-ce qu’il est aussi un nouvel homme ? D’ordinaire peu enclin à économiser ses mots, Alfie le fait à cet instant, car son silence est sa meilleure arme quand il exprime ce que les mots ne peuvent pas ; et le regard qu’il lance à Joseph suffit à répondre pour lui. Oui, c’est un nouvel homme. Un de ceux qu’il n’aurait jamais pensé devenir, un de ceux qu’il n’est même pas sûr d’apprécier, mais un de ceux qu’Amelia aime, et il ne lui en faut pas plus pour décider qu’il s’agit de la meilleure version de lui-même.  

Et il continue, le coq qu’il ne reconnait plus devant lui. Il se félicite d’avoir pensé à son anniversaire sans se rendre compte que ça, Alfie s’en fiche. Il s’en fiche qu’il ait dégusté un délicieux gâteau en pensant à lui, il aurait dû être à ses côté, c’est tout. Il aurait dû être là comme ils ont toujours été là l’un pour l’autre, il aurait dû trouver le moyen de lui faire comprendre qu’il pensait à lui autrement qu’en lui accordant une pensée à des centaines de kilomètres d’ici. Une lettre, un coup de fil, mieux encore, une visite, une seule de ces choses au fil des années et peut-être qu’Alfie aurait pu croire en sa bonne volonté. Et qu’il n’ose pas détourner la faute ; en supposant qu’Alfie aurait été celui à même de le retrouver. Toute la détermination du monde ne lui aurait pas permis de deviner l’adresse de Joseph, puisqu’il n’en a pas. « C’est toi qui n’as jamais répondu à mes lettres. Je t’ai pourtant indiqué l’adresse à laquelle m’écrire. » À moins que ? Alfie fronce les sourcils, sonde le regard de son ami un bref instant. Joseph a toujours été un très mauvais menteur ; la plupart du temps où ils se sont fait attrapés, c’est bien parce que le plus vieux ne savait pas tenir sa langue. Est-ce que vivre dans la rue (ou ça y ressemble, vu sa dégaine et son baluchon) lui a permis d’acquérir ceci, ce qui est nécessaire à sa survie ? Il n’en sait rien. Les yeux dans celui de son ami, il revoit le garçon qu’il a appris à adorer, qui n’a pas beaucoup changé malgré son visage fatigué. Il revoit l’ami qui lui a brisé le cœur en quittant la ville. Il voit tous les souvenirs qui défilent aussi, les bons comme les mauvais, mais il ne voit pas ce qu’il voudrait désespérément lire dans ses yeux. Il ne voit pas une once de mensonge. Alors soit Joseph est devenu beaucoup plus doué qu’il n’aurait jamais pu l’imaginer, soit il y a des questions auxquels il est incapable de trouver de réponses et ça le déstabilise. « Hm, hm, bien sûr, t’as pas oublié l’étape de l’envoi, peut-être ? Parce qu’elles sont jamais arrivées, tes lettres. » Il insiste avec plus d’agacement qu’il ne le voudrait sur ce dernier mot. Elles sont où tes lettres, mon ami ? Les écrire ne suffit pas, il aurait fallu t’assurer qu’elles arrivent à bonne destination. Qu’est-ce que t’as foutu, Jo ?

Il se plaint de la ville et Alfie s’en satisfait. Non pas qu’il souhaite le malheur de son meilleur ami – même la distance et la rancune n’arrivera pas à en arriver à ce souhait – mais parce que sa belle aventure ne l’est que dans son récit ; et pas dans la réalité. Alors, c’est toujours une bonne idée, de t’être barré, Jo ? Tu regrettes pas ? Jamais ? Et quand bien même il le regretterait, il n’est que de passage, pas vrai ? « Je ne sais pas. » C’est pas une réponse, ça, Joseph. C’est pas une réponse à offrir à un ami qui a attendu toutes ces années, qui a continué d’espérer même quand tout lui démontrait qu’il ne reviendrait pas. C’est pas une réponse à offrir à quelqu’un qui ne se fait jamais d’espoir et qui, pourtant, une fois, pour une personne bien précise, en avait des milliers. « J’ai ma réponse. » Même si elle n’est pas claire, même si elle n’est pas précise, son hésitation parle pour lui. S’il n’hésitait pas, il lui aurait souri comme il le fait toujours en sachant que sa réponse va plaire à Alfie, presque fier d’arriver à le satisfaire. Mais il ne sourit pas, Joseph. Il ne sourit pas, parce qu’il sait qu’il ne reviendra pas. Et c’est peut-être la raison pour laquelle l’invitation d’Alfie prend une forme d’accalmie. Parce qu’il ne reviendra pas, alors il aura tout le temps de le détester encore un peu plus après son départ. « Ça a changé, mais pas vraiment. » « Y’a rien qui a changé. » Il corrige. Il y a rien qui a changé en son absence. Alfie est toujours le même garçon perdu qu’il était malgré ce qu’il prétend, celui qui ne trouve pas sa place et qui avait l’impression d’en avoir créé une aux côtés d’un ami. Mais il est parti. Il est parti et il l’a laissé affronter seul cet univers dans lequel il ne se retrouve pas, sans lui donner les conseils nécessaires pour pouvoir le supporter. « Comme toi. Tu es presque plus grand que moi. Comment tu as fait ? » Il fronce les sourcils. Il veut quoi ? Une blague ? Un sourire ? « J’ai toujours été le plus grand de nous deux. » Il se retient de rouler les yeux. « Tu veux que j’te dise quoi ? C’est la soupe ou l’adolescence, choisis la réponse que tu préfères. » Celle qui fait de lui un gamin ou celle qui fait de lui un adulte. L’entre-deux est insupportable pour un Alfie qui ne cesse de grandir trop vite. Il est déjà un adulte, lui, il a déjà les préoccupations des grands, il a déjà les vices de ceux-ci. « Tu es encore à l’école ? T’as une copine ? Je suis sûr que oui. » « J’ai seize ans, Jo. » Il souligne, alors qu’il finit par s’enfoncer dans le canapé et se saisir d’un comprimé dans le sachet plastique qui trône sur sa table basse, faisant passer le tout avec une gorgée de bière. Il a bien besoin de ça. « Tu penses vraiment que mes vieux me laisseraient quitter l’école comme ça ? » C’est pas faute d’y mettre du sien, entre les retenues, les rendez-vous avec les professeurs et tout le reste. « J’ai une copine, ouais. Elle est magnifique, encore plus quand elle est à genoux. » Un peu comme ta sœur, d'ailleurs. Est-ce qu'il comprendra, cette fois, qu'Alfie n'a plus rien du pré-adolescent qu'il était autrefois ?

@Joseph Keegan Swallow it [Aleph] 1949770018




Swallow it [Aleph] 335306globetrotter
Swallow it [Aleph] 4lR4VcN
Swallow it [Aleph] YI1xEdJ
Swallow it [Aleph] FCp4D84
Swallow it [Aleph] 134205justice
Swallow it [Aleph] YtxTUla
Swallow it [Aleph] M0CxiX6
Swallow it [Aleph] YnbqR4c
Swallow it [Aleph] FOO2y3e

Swallow it [Aleph] 8XKLS6S Swallow it [Aleph] Spg7okK
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
la balle à blanc
la balle à blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Swallow it [Aleph] MTtf4TM ÂGE : 39 ans. 26/04/1983. Comment ça il est encore en vie ? C'était pas prévu dans le script, putain.
SURNOM : Hurlez « JOOOO MEEEERDE » et il se retournera juste avant de fuir en courant.
STATUT : Célibataire, les espoirs sont vains, les efforts de plus en plus inutiles, la soif de plus en plus irritante... et le voilà à crever au milieu de ses émotions, épuisé... Olala, quel drame, qu'on lui apporte un verre d'eau.
MÉTIER : C'est pas légal, il n'en parle pas. Demandez à Lou, sa patronne, pour plus d'informations.
LOGEMENT : Il se promène à droite, à gauche, il s'arrête quelques jours chez Lily, se fait chasser à coups d'injures, disparait ensuite des radars, revient plus tard chez sa cousine Felicity. Il apparait chez Jules un lundi, repart le mardi, revient et s'évapore à nouveau, encore, toujours.
Swallow it [Aleph] 9v92
POSTS : 33174 POINTS : 0

TW IN RP : Drogue, dépendance, violence, abus sexuels.
TW IRL : TS.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il paraît qu’il n’est pas bien dans sa tête mais il fait de son mieux pour ne pas être le méchant de l’histoire. Il a de bonnes valeurs, Joseph, seulement, il n’est pas né dans un monde fait pour lui. Les punitions que lui infligeaient son père tambourinent encore dans son crâne – il essaye d’oublier en s’entourant de bonnes personnes sans jamais réaliser qu’il brise tout ce qu’il tient dans ses mains. Il craint de mourir seul, comme tout le monde, mais la mort en elle-même ne l’inquiète pas. Il danse avec elle tous les jours quand l'aiguille glisse dans sa veine.
RPs EN COURS : LA CONFISERIE

Swallow it [Aleph] C2a0ee4a30d372411d635960c595df55af9f8ce8

Swallow it [Aleph] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. - Lily 11 - Raconte-moi une histoire dans laquelle ils sont heureux.

Swallow it [Aleph] Tenor
ALEPH. - Alfie 6 [FB] - Je me souviens deux enfants trop petits pour se soucier des conséquences. Je vois deux hommes qui se sont cassé les jambes en tombant de trop haut.

Swallow it [Aleph] Tumblr_inline_opv5opGrlJ1rifr4k_540
JOLA.
- Laila - Et quand la Terre cessera de tourner, nous cesserons d'espérer.

Deb [8] - Lily [11] et Alfie [7] - Jules [3]
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [ab] - Lindsey [ab] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3] - Lily [4] [FB] - Primrose [2] - Ichabod - Matt & Lily - Rhea [FB] - Lou [2] - Deb [6] - Olivia [3] - Vitto - Ichabotte [2] - Sawyer [FB] - Alice - Alfie [4] - Jacob - Ichabotte [3] - Lily [5] - Lou [3] - Sid & Lily - Ilaria - Lily [6] - Sawyer [2][FB] - Lily [7] - Alfie [5][FB] - Lou [4] - Lily [8] - Sawyer 3 [FB] - Federico [ab] - Lily [9] - Deb [7] - Jasper - Jules - Lou [5] - Prim - Finn - Lily [10][FB] - Jules [2].

Swallow it [Aleph] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Swallow it [Aleph] 1swy

AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Jess pour le *pewpew* + greenhouselab
DC : Raph le flamant et Archie le varan.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301640 https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

Swallow it [Aleph] Empty
Message(#) Sujet: Re: Swallow it [Aleph] Swallow it [Aleph] EmptyLun 02 Mai 2022, 21:03


Ne rencontrez jamais votre idole, qu’ils disent. Restez dans l’ignorance, continuez à l’idéaliser, faites de cette personne une personne parfaite, sans défauts, exactement comment vous voulez l’imaginer. Mais ne laissez jamais la vérité se révéler à vous parce que la déception pourrait vous creuser un trou dans la poitrine et vous faire saigner.

Ne revois plus jamais Alfie, Joseph. Il a grandi loin de toi et n’est plus le même garçon avec qui tu entretenais une amitié spéciale, unique.

Il aurait dû l’écouter cette voix qui murmurait très faiblement dans le creux de son oreille lorsqu’il était en route vers Crows Nest. L’appréhension, elle lui avait filé la nausée, mais le ronronnement du moteur de la voiture l’avait assez assourdi pour qu’il n’écoute pas ce conseil qu’il se donnait à lui-même. Il aurait pu éviter une énième déception à la suite de toutes celles qui l’ont accueilli à Brisbane lorsqu’il y a mis le pied pour la première fois. Plus rien ne serait comme avant ; voilà un constat qu’il avait fait seulement lorsqu’il était trop tard. Il avait perdu trop de choses dans le feu qui avait abattu l’Église en à peine quelques heures.

Il croit avoir changé et, pourtant, s’il y en a un qui a laissé sa jeunesse derrière lui, c’est Alfie. Il suffit de voir son air condescendant et cette façon qu’il a de balayer les paroles de Joseph avec ses yeux pour lui rappeler constamment qu’il lui en veut d’être parti. Il ne se bat plus pour les mêmes raisons – mais pour quelles raisons se bat-t-il aujourd’hui ? Il ne répond pas, le garçon. Il se contente de poser ses yeux dans ceux de Joseph et de lui envoyer un message par la pensée. Trois ans plus tôt, il l’aurait immédiatement compris. Aujourd’hui, quelques ondes se perdent ou arrivent à Joseph complètement illisibles. Leurs cerveaux ne sont plus connectés. Un reboot serait nécessaire. « Okay… » Il finit par murmurer, un « okay » plutôt mou qui symbolise son abandon précoce. Il ne lui posera plus de questions aussi floues. Qu’est-ce que c’est, d’être un nouvel homme, finalement ? Quelques centimètres en plus et des poils qui ont pris la place du duvet sous le nez ? De nouveaux rêves ? Une nouvelle réalité qui fait mal ?

Puis, il arrive à mettre le doigt sur le premier problème. Alfie n’a pas reçu les lettres qu’il lui a envoyées ou, alors, il ment pour faire culpabiliser son ami. Il n’a pas l’impression qu’il serait capable de faire ça mais, encore une fois, l’image qu’il a gardée d’Alfie se voit remodelée ce soir. « Hm, hm, bien sûr, t’as pas oublié l’étape de l’envoi, peut-être ? Parce qu’elles sont jamais arrivées, tes lettres. » Il ne l’aime pas, ce ton agressif. Il lui gruge la chair, ne lui laisse que la peau sur les os et une sensation de vide dans l’ensemble de ses organes. Mais Joseph, docile qu’il est, ne laissera jamais rien paraître de son embarras. Il continue de penser qu’il lui suffit de creuser un peu sous la carapace de son ami pour retrouver le garçon qu’il était avant que leurs chemins ne se séparent. « Je les ai envoyées, mes lettres. Je te le promets. Crois-moi. Je ne t’ai pas oublié. » Il pourrait se mettre à genoux et l’implorer de le croire s’il ne craignait pas que son nez intercepte son talon. Alfie, le petit garçon violent ; serait-il capable de se dresser contre celui qu’il protégeait jadis ? « Je ne sais pas pourquoi tu ne les as pas reçues, mais ce n’était pas ma faute. » Il avait écrit l’adresse de sa meilleure plume, avait soigneusement posé un timbre sur le coin de chacune des missives. Il avait même vérifié à deux fois que les lettres avaient bien atterri dans la boîte postale en glissant son œil le plus loin possible dans la fente.

Alfie n’est pas ignare. Il comprend lui-même que Joseph n’a pas l’intention de rester ici bien longtemps. Il devrait pourtant le comprendre ; s’il a fui Crows Nest, ce n’était pas seulement à cause de l’odeur des fermes qu’il avait, de toute façon, toujours appréciée. « J’ai ma réponse. » Inutile d’enjoliver la vérité qui blesse le jeune homme. Joseph se fond dans son mutisme en opinant de la tête. Il repartira très bientôt. Il est seulement venu pour prendre des nouvelles de son meilleur ami, pas si meilleur que ça visiblement. Pour ne pas le laisser réfléchir trop longtemps à tout ce que son passage signifiait, il se met à commenter les lieux avec l’œil d’un visiteur qui ne serait pas passé dans le coin depuis vingt ans. « Y’a rien qui a changé. » Il accroche son regard à celui d’Alfie, lourd. Cette fois, il arrive un peu mieux à lire dans ses pensées. Il comprend ce qu’il sous-entend. Il voudrait bien s’excuser, mais à quoi bon. Il l’a déjà fait et le pardon prendra du temps à lui venir, s’il daigne simplement se montrer le bout du nez. « Tu veux que j’te dise quoi ? C’est la soupe ou l’adolescence, choisis la réponse que tu préfères. »

Respire. Respire, Joseph. Il est comme ça parce qu’il est triste. Il te suffit de le rendre heureux, de t'adapter à lui. C’est facile à faire. Tu sais ce qu’il aime. Enfin… Tu crois savoir. C'est plus compliqué que prévu.

« J’ai seize ans, Jo. » Et alors ? Qu’est-ce que ça peut bien signifier ? Des centaines d’adolescents quittent l’école à cet âge s’ils n’ont pas envie de consacrer trop de temps à des études supérieures. Beaucoup de jeunes, dans ce minuscule village, on déjà tracé leur destin. Ils suivront la voie de leurs parents, s’occuperont de la petite boutique familiale, de leur garage, de leur ferme. Il n’y a même pas d’université à moins de cinquante minutes d’autobus d’ici. « Tu penses vraiment que mes vieux me laisseraient quitter l’école comme ça ? » Il est vrai que tous les deux n’ont pas grandi dans la même famille. « J’en sais rien. Si tu en avais envie, pourquoi pas. » Il suppose en haussant les épaules, louchant sur le petit sachet de plastique dont Alfie vient d’extirper une pilule blanche. Il bascule ensuite la tête sur le côté, dirigeant son attention sur la bière et l’épie avec la curiosité d’un gamin de six ans qui observe son père se saouler devant la télévision sans comprendre la signification derrière le comportement. « J’ai une copine, ouais. Elle est magnifique, encore plus quand elle est à genoux. » Il ne peut pas dissimuler sa surprise. Ses sourcils touchent le plafond, son cerveau analyse son affirmation mot après mot et Dieu sait qu’il aurait préféré ne pas arriver à faire du sens à cette… métaphore ? Il préserve un silence religieux durant quelques secondes et finit par glousser : « Tu… Est-ce que… J’ai compris la bonne chose ? » Il demande en tâtant le terrain. Devant la posture avachie et indifférente d’Alfie, il répond lui-même à sa question. Même s’il a grandi auprès de parents un peu trop croyants, il sait ce que c’est, une fellation. Et toutes les autres choses qui entrent dans la même catégorie, aussi. Sa puberté retardée s’est faite accompagnée d’une curiosité nouvelle. Certains bouquins lui ont rincé l’œil, mais c’est davantage son imagination qui s’est chargée de satisfaire ses désirs naissants. La vérité, c’est qu’il a seulement commencé à s’intéresser à ce sujet lorsque qu’il n’était plus question de survivre chez les Keegan au jour le jour. Il était beaucoup trop occupé pour accorder du temps à la découverte de ces fantaisies.

Doucement, il se pose sur le canapé près d’Alfie, mains sur les genoux, dos droit, tête droite, aussi. « Tu as eu ta première fois alors ? » Naïf grand-petit Joseph. « Tu me racontes ? » Trop naïf. Mais il se souvient avoir une fois pensé que, ce genre de discussion, il ne l’aurait eu qu’avec Alfie parce qu’il était son meilleur ami, et parce que les meilleurs amis se parlent de ça. Il n’est jamais trop tard pour bien faire.    

@Alfie Maslow I love you



— Flames, they licked the walls —

He was born with nothing, he sure as hell has nothing now.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Alfie Maslow
Alfie Maslow
le jardin du vice
le jardin du vice
Voir le profil de l'utilisateur
Swallow it [Aleph] Hu5cwsy ÂGE : trente-sept ans (01.11).
SURNOM : alfie en est déjà un.
STATUT : célibataire qui en profite allègrement.
MÉTIER : anthropologue de formation ; consultant à l’occasion. actuellement en pause : détruire sa vie est une occupation à plein temps.
LOGEMENT : une maison parfaite à logan city. il met donc beaucoup d’énergie à contrebalancer tout ça en pissant sur les bégonias de la voisine de droite et en étant l’amant de celui de gauche.
Swallow it [Aleph] Tumblr_ox9p2lgwEi1rrwrx4o4_500
POSTS : 2522 POINTS : 0

TW IN RP : drogues, ptsd, alcool, personnalité toxique, violence, langage grossier, religion, autodestruction.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : enfant unique, parents très religieux ≈ rescapé d’un accident de voiture qui a tué son premier amour ≈ passionné par son métier, le vrai (anthropologue de terrain) ≈ se déplace en skate ou vélo ≈ excellent pianiste ≈ trouble tdah jamais diagnostiqué ≈ impulsif, borderline, toxique, tout est un jeu pour lui ≈ cicatrices le long du dos, sur le torse et brûlure sur l’entier de la paume gauche ≈ de retour à brisbane depuis trois ans, il rêve de fuir à nouveau ≈ deux agressions en deux ans et un ptsd qui prend de plus en plus de place au quotidien ≈ addict, a replongé début 2021.
CODE COULEUR : Quand Alfie n'est pas trop occupé à prendre des golden shower (merci maze), son arrogance s'exprime en darkseagreen.
RPs EN COURS : Swallow it [Aleph] Ezgif-3-8c97fd1bd3
rhodlow #3 & #4 (fb) ⊹ i'm sliding into something you won't understand, but don't give up on me 'cause i'm just in a rut, i'm climbing but the walls keep stacking up.

Swallow it [Aleph] Tumblr_pvwcka9G841r057rfo6_400
anabel ⊹ no matter how big and bad you are, when a six year old hands you a toy phone, you answer it.

Swallow it [Aleph] Tumblr_inline_pd4ll4BeHh1t8bm8b_540
aleph #6 (fb) ⊹ i know i'll be alright, but i'm not tonight, i'll be lying awake counting all the mistakes i've made, replaying fights. i know i'll be alright, but i'm not tonight, i lost a friend.

Swallow it [Aleph] Tumblr_nwoy2qOjJq1qc354ro8_r2_250
alfly 14 ⊹ y'know, i always try to settle you when i'm away 'cause we struggle sometimes, if it means that we get through.

Swallow it [Aleph] Ruwz
malfie ⊹ when you tell me i'm a wreck, you say that i'm a mess. how could you expect anything less?

(09/06)gretaalexandra #2lily #12 & joseph #7opheliatommy (ua)
RPs EN ATTENTE : cassidy #1 › matthew #1
RPs TERMINÉS : lily & joseph (ua)joseph #5 (1994)lily (1998)lily #3 (2001)harvey #3 (2001) lily #6 (2009)lily #10lily #13ariane #2 (2010) norah #2 (2015)halsey(2012)stephen #1 (2017)evaariane #1 (& jules)leonardojoeyjules #1joseph & julesnorah #1tad #1harvey #1tad #2hassanharvey #2kanejules #2jules, leah & stephen jules #3joseph #2anwarjules #4alex #1dimitri joseph #3leah #1emmanorah #3elwynjules #5diana #1lily #2joseph #4lily #4norah #4jules #6edward #1nathanaeljules #7norah #5lily #7lily #8maze #1lily #9juliet #1juliet #2lily #11

(abandonnés)
romy (au)james (1994)calie (2006)nadia eleonoralily stephen #2leah eirlystad #3leah #2tad #4jacob
AVATAR : brandon flowers.
CRÉDITS : ellialola (ava), extraordinaryxmen (gifs), loonywaltz (ub), jojo rabbit (dessin).
DC : finnley coverdale, kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23106-alfie-just-lean-into-the-light https://www.30yearsstillyoung.com/t23175-alfie-smile-like-you-mean-it https://www.30yearsstillyoung.com/t23176-alfie-maslow https://www.30yearsstillyoung.com/t23177-alfie-maslow

Swallow it [Aleph] Empty
Message(#) Sujet: Re: Swallow it [Aleph] Swallow it [Aleph] EmptyDim 10 Juil 2022, 00:20



À cet instant, de leur amitié ne subsiste plus qu’une obligation à sens unique de s’intéresser à l’autre. Les efforts d’Alfie sont minimes, ponctués de soupirs las et autres regards sérieux qui contrastent avec les vaines tentatives de Joseph d’agir comme ils en avaient l’habitude des années auparavant. C’est bien le problème, les années ont défilé et si le plus âgé semble coincé dans une jeunesse qu’il n’a pourtant pas été autorisé à vivre ; le plus jeune a sauté cette étape pour entrer à pieds joints dans l’univers destructeur des adultes. Si l’on en croit leur âge respectif, les rôles se sont inversés alors qu’en réalité, il n’en est rien. Alfie a toujours été le plus mature des deux, dans un sens. Pas de ceux qui prennent les bonnes décisions, c’est certain, mais de ceux qui ont une compréhension du monde en avance sur celle des autres – et il semblerait qu’en ce sens, rien n’ait changé entre eux. Que là où Joseph semble être resté le même garçon naïf qui croyait que fuir pour la ville lui offrirait des opportunités sans penser à la nécessité de déclencher celles-ci plutôt qu’à les attendre, Alfie est celui qui a conscience des sacrifices inéluctables qu’elles demandent et qui s’y prépare pour, au moment opportun, s’assurer qu’elles soient à son avantage. Calculateur, probablement, comme il l’a toujours été, de la tendre enfance où ce même mot était banni du langage pour désigner un chérubin supposément innocent. Mais il ne l’a jamais été, le Maslow, contrairement à son ami et si par le passé il y trouvait un certain intérêt à tester les limites du plus jeune dans un esprit bon enfant, celui-ci n’a plus lieu d’être maintenant qu’ils sont en phrase d’être des adultes – que l’un d’entre eux l’est déjà, officiellement. Officieusement, on ne peut pas dire que Joseph lui renvoie l’image qu’ils se faisaient, tous les deux, des adultes quand ils prônaient qu’ils ne seraient jamais comme leurs parents et qu’ils ne deviendraient jamais aussi sérieux et barbants que tous ceux qui les entourent. Alfie n’a pas l’impression d’avoir sombré dans cette catégorie – bien au contraire, il prend soin de l’éviter, d’éviter toute once de responsabilité ou de raison qui est supposée aller de pair avec la majorité – mais Joseph lui en donne l’impression de par son évidente naïveté, qui transparait autant dans ses gestes que dans ses paroles. L’innocence qui était la bienvenue auparavant et qui n’a plus lieu d’être maintenant que le plus jeune a définitivement abandonné tout soupçon de celle-ci contrairement au baroudeur. S’il y a des différences dont il est possible d’en faire des forces, celle-ci semble relever des obstacles tant leurs intérêts et leurs personnalités n’ont plus rien à voir l’une avec l’autre.

Peut-être que ça n’aurait pas été si difficile de se retrouver si les différences avaient été anticipées, si les échanges avaient continués, si, petit à petit, ils avaient appris à côtoyer l’autre sous un nouveau jour, s’ils avaient appris à coordonner leurs pas malgré les chemins différents empruntés. Mais Joseph ne s’en est pas donné cette peine et Alfie, malgré toute la bonne volonté du monde, n’est pas encore devin et en mesure de deviner l’adresse que Joseph a toujours refusé de lui fournir. S’il pensait dans un premier temps qu’il s’agissait peut-être d’une honte de ne pas en avoir de fixe, ou de vivre dans ce qui, comparativement à l’endroit où ils ont grandi, relève du taudis, les années d’absence et le silence ont fini par le convaincre que la honte était en réalité synonyme de désintérêt pur et simple. « Je les ai envoyées, mes lettres. Je te le promets. Crois-moi. Je ne t’ai pas oublié. » - « C’est difficile à croire quand il t’a fallu cinq ans pour te pointer ici. » Cinq ans. Ou presque, il ne sait plus vraiment. Mais sans parler de ces foutues lettres dont il se fiche pas mal à vrai dire, Joseph ne peut pas se surprendre qu’il se soit considéré comme oublié. Ce n’est pas une histoire de mois, ce n’est pas une histoire d’être des connaissances. C’est une histoire d’amitié étendue sur de nombreuses années, de leur naissance à aujourd’hui – alors il est légitime qu’il s’offusque du manque de son meilleur ami. « Je ne sais pas pourquoi tu ne les as pas reçues, mais ce n’était pas ma faute. » À ses paroles un rire froid siffle entre ses lèvres. « C’est jamais de ta faute. » Et si par le passé il n’aurait jamais contredit cette affirmation, aujourd’hui Alfie refuse de mentir pour préserver un ami qui n’en est plus vraiment un, de toute évidence. Il sait que l’enfance de Joseph était bien différente de la sienne, qu’en ce sens-là il sera toujours le premier à le rassurer quant au fait que ce n’était pas sa faute. Mais les circonstances fâcheuses n’impliquent pas un pardon automatique, ce que Joseph doit comprendre. Il se laissera pas berner par cette innocence qui, autrefois attachante, en devient ridicule. « Peu importe à qui la faute. Ça change rien au fait que j’ai jamais vu la couleur d’une lettre. »

Et sa plaisanterie candide se heurte au mur de celui qui ne l’est plus, qui s’agace de ces paroles superficielles et vides de sens. Sa tante de cinquante ans de plus elle-même ne tient pas de mots aussi infantilisants. Bien sûr qu’il a grandi. Cinq ans ont passé, à quoi il s’attendait au juste ? Ce n’est pas parce que Joseph est coincé dans le passé qu’Alfie devait en faire de même – et il n’a plus rien à voir avec ce gamin qu’il a connu. Il l’aurait su d’une façon plus douce s’il avait envoyé ces foutues lettres. Oh, pardon, ce n’est pas sa faute. La patience d’Alfie, déjà bien peu développée en temps normal, ne cesse d’être mise à l’épreuve à chaque fois que Joseph ouvre la bouche. C’est drôle, de constater à quel point c’est un gamin alors que c’est pourtant lui qui se fait encore traiter comme tel de par son jeune âge. Mais ça fait bien longtemps qu’Alfie n’a plus rien d’un gamin, que ses désirs et aspirations relèvent de celles des adultes. Dans son monde, l’école se nomme le lycée, sa copine est sa meuf et l’époque des premiers bisous a fait place aux premiers orgasmes. « J’en sais rien. Si tu en avais envie, pourquoi pas. » - « Tu sais que ça marche pas ainsi, ici. » Qu’il y a peu de place pour leurs envies à eux – c’est bien parce qu’il voulait exprimer les siennes déjà plus jeunes qu’il a ainsi été mis au ban de la communauté religieuse dans laquelle ils ont grandi. Des envies qui, cette fois-ci il peut le dire, étaient innocentes et qui ne le sont désormais plus. Les envies ont évolué, la manière de les satisfaire aussi, et Alfie ne se prive plus. Pas plus quand il glisse un comprimé entre ses lèvres, pour tenter d’atténuer les émotions que Joseph l’oblige à ressentir. « Tu… Est-ce que… J’ai compris la bonne chose ? » Et il a bien fait d le faire alors que son regard finit par se tourner vers Joseph. « Elle t’a fait quoi, cette ville, sérieux ? » Il demande en continuant de l’observer. « T’étais pas censé grandir ? » Devenir un autre homme. Car pour l’être, tout ce qu’il voit, c’est un gamin coincé dans un corps trop grand, le même gosse trop gauche qui s’assoit bien droit parce que c’est l’ordre qu’on lui a donné, qui découvre le monde à travers les yeux des autres. C’était lui, pourtant, qui était censé lui faire découvrir le monde une fois parti à la conquête de la ville. C’était lui qui aurait dû lui apprendre toutes ces choses dans lesquelles Alfie s’est jeté tout seul. C’était lui qui devait l’accompagner dans les grands moments de sa vie et non pas demander un débriefing des mois après. C’était lui qui était censé être son héros qu’il devait regarder avec de grands yeux admiratifs et non l’inverse. « Tu as eu ta première fois alors ? » À la naïveté de Joseph, Alfie se contente de secouer la tête. « Tu me racontes ? » Est-ce qu’il a vraiment envie de le faire ? Des années auparavant il n’aurait pas hésité. Il lui aurait tout raconté dans les moindres détails, parce que ce genre de choses se partage entre amis. Mais ils ne le sont plus vraiment et la présence du plus âgé le met presque mal à l’aise alors qu’il ne sait plus vraiment si cela est judicieux de partager autant avec quelqu’un qui ne semble plus avoir la même place qu’autrefois. Mais... c’est justement parce que c’est Joseph, parce qu’il est celui à qui il racontait tout, qu’une part de lui persiste à vouloir reprendre les choses là où ils les ont laissées et à tenter de faire abstraction de cette évidente rancœur. « C’est vachement surcoté pour ce que c’est, tu le découvriras en temps voulu. » Puisqu’il paraît évident que Joseph n’en est pas encore là. « Ou alors c’est juste qu’on s’en fichait que ça ait une quelconque importance. » C’est probable, oui. Alfie n’a jamais été du genre symbolique, piétinant souvent les coutumes parce qu’il ne voit pas d’intérêt à respecter celles-ci et dans le fond, la première fois ne fait pas exception à la règle. « On bossait chez elle, ses parents étaient pas là et... ouais, finalement on a fini par bosser l’anatomie plutôt que les maths. Elle en avait envie, moi aussi, elle me l’a fait comprendre et voilà. » Loin d’être du genre timide, il s’était pourtant rapidement montré impressionné par Amelia dès qu’elle était arrivée dans son collège. Elle n’avait pas froid aux yeux et il l’avait expérimenté de la plus délicieuse des façons. « C’était pas sa première fois à elle, elle m’a guidé et peut-être que c’est pour ça que c’était pas aussi foireux que je m’y attendais. Ceci dit, c’est rien en comparaison de ce que ça devient à force d’entraînement. Ça aussi, tu le découvriras un jour. » Peut-être.

@Joseph Keegan  :brows:




Swallow it [Aleph] 335306globetrotter
Swallow it [Aleph] 4lR4VcN
Swallow it [Aleph] YI1xEdJ
Swallow it [Aleph] FCp4D84
Swallow it [Aleph] 134205justice
Swallow it [Aleph] YtxTUla
Swallow it [Aleph] M0CxiX6
Swallow it [Aleph] YnbqR4c
Swallow it [Aleph] FOO2y3e

Swallow it [Aleph] 8XKLS6S Swallow it [Aleph] Spg7okK
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
la balle à blanc
la balle à blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Swallow it [Aleph] MTtf4TM ÂGE : 39 ans. 26/04/1983. Comment ça il est encore en vie ? C'était pas prévu dans le script, putain.
SURNOM : Hurlez « JOOOO MEEEERDE » et il se retournera juste avant de fuir en courant.
STATUT : Célibataire, les espoirs sont vains, les efforts de plus en plus inutiles, la soif de plus en plus irritante... et le voilà à crever au milieu de ses émotions, épuisé... Olala, quel drame, qu'on lui apporte un verre d'eau.
MÉTIER : C'est pas légal, il n'en parle pas. Demandez à Lou, sa patronne, pour plus d'informations.
LOGEMENT : Il se promène à droite, à gauche, il s'arrête quelques jours chez Lily, se fait chasser à coups d'injures, disparait ensuite des radars, revient plus tard chez sa cousine Felicity. Il apparait chez Jules un lundi, repart le mardi, revient et s'évapore à nouveau, encore, toujours.
Swallow it [Aleph] 9v92
POSTS : 33174 POINTS : 0

TW IN RP : Drogue, dépendance, violence, abus sexuels.
TW IRL : TS.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il paraît qu’il n’est pas bien dans sa tête mais il fait de son mieux pour ne pas être le méchant de l’histoire. Il a de bonnes valeurs, Joseph, seulement, il n’est pas né dans un monde fait pour lui. Les punitions que lui infligeaient son père tambourinent encore dans son crâne – il essaye d’oublier en s’entourant de bonnes personnes sans jamais réaliser qu’il brise tout ce qu’il tient dans ses mains. Il craint de mourir seul, comme tout le monde, mais la mort en elle-même ne l’inquiète pas. Il danse avec elle tous les jours quand l'aiguille glisse dans sa veine.
RPs EN COURS : LA CONFISERIE

Swallow it [Aleph] C2a0ee4a30d372411d635960c595df55af9f8ce8

Swallow it [Aleph] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. - Lily 11 - Raconte-moi une histoire dans laquelle ils sont heureux.

Swallow it [Aleph] Tenor
ALEPH. - Alfie 6 [FB] - Je me souviens deux enfants trop petits pour se soucier des conséquences. Je vois deux hommes qui se sont cassé les jambes en tombant de trop haut.

Swallow it [Aleph] Tumblr_inline_opv5opGrlJ1rifr4k_540
JOLA.
- Laila - Et quand la Terre cessera de tourner, nous cesserons d'espérer.

Deb [8] - Lily [11] et Alfie [7] - Jules [3]
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [ab] - Lindsey [ab] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3] - Lily [4] [FB] - Primrose [2] - Ichabod - Matt & Lily - Rhea [FB] - Lou [2] - Deb [6] - Olivia [3] - Vitto - Ichabotte [2] - Sawyer [FB] - Alice - Alfie [4] - Jacob - Ichabotte [3] - Lily [5] - Lou [3] - Sid & Lily - Ilaria - Lily [6] - Sawyer [2][FB] - Lily [7] - Alfie [5][FB] - Lou [4] - Lily [8] - Sawyer 3 [FB] - Federico [ab] - Lily [9] - Deb [7] - Jasper - Jules - Lou [5] - Prim - Finn - Lily [10][FB] - Jules [2].

Swallow it [Aleph] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Swallow it [Aleph] 1swy

AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Jess pour le *pewpew* + greenhouselab
DC : Raph le flamant et Archie le varan.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301640 https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

Swallow it [Aleph] Empty
Message(#) Sujet: Re: Swallow it [Aleph] Swallow it [Aleph] EmptyLun 25 Juil 2022, 03:06


« C’est difficile à croire quand il t’a fallu cinq ans pour te pointer ici. » Joseph ne gagnera pas. Il aurait déjà dû abandonner la bataille dès l’instant où elle s’est immiscée entre eux deux parce qu’Alfie sort toujours vainqueur de toutes les guerres. Il est celui qui le guidait, celui qu’il suivait les yeux fermés sans se poser de questions parce qu’il connaissait plus de choses que lui ; du moins, par son attitude, il transpirait une bien plus grande confiance en lui et aurait pu convaincre n’importe quel sceptique. Il valait mieux pour Joseph s’agenouiller et de baisser les yeux, maintenant, pour éviter de froisser celui qu’il estime du plus profond de son cœur. « C’est jamais de ta faute. » Un dernier commentaire qui le fait serrer les dents mais qui ne le défait pas de cette habituelle quiétude qui le caractérise depuis sa naissance. Joseph ne lève pas les poings. Joseph ne lève pas le ton. Joseph baisse les yeux et acquiesce pour ne froisser personne. C’est ainsi. « Désolé. » Il se permet de murmurer, ultime tentative pour détendre l’atmosphère avant qu’une bombe implose entre les murs de la maison. Pourquoi craint-il la dynamite alors que lui et son ami ont toujours été comme deux paires d’yeux inséparables ? Pourquoi tout a changé ? « Peu importe à qui la faute. Ça change rien au fait que j’ai jamais vu la couleur d’une lettre. » Inutile d’alimenter le débat. Il se contente d’hausser les épaules et de détourner la tête pour cacher la déception qui se lit certainement à travers son regard bleu triste. Alfie n’a plus confiance en Joseph, alors. Alfie ne croit pas que Joseph ait pu écrire ces lettres et que, dès l’instant où il les a glissées dans la boîte au lettre, il n’avait plus aucun pouvoir sur leur cheminement jusqu’à destination. Ce n’est pas la faute au facteur, ni au bureau de tri, ni au chien qui aurait pu les choper quand elles gisaient devant sa porte d’entrée, ni à ses parents qui auraient pu oublier de les lui transmettre. C’est Joseph qui ne les a jamais écrites, point final.

Il n’en peut plus de se sentir si ridiculisé alors il préfère opter pour une méthode qui l’extirperait du centre de l’attention afin d’y glisser Alfie à la place. Il veut tout savoir. L’école, les projets, les amours. L’enthousiasme n’est cependant pas partagé entre les deux amis et, si ses questions sont gorgées d’intérêt, les réponses de l’autre transpirent le mépris. Il a l’impression que plus de trois années se sont écoulées, ou qu’Alfie a fait un bond dans le temps, ou que lui-même est tombé dans un trou dans lequel plus aucune aiguille ne tourne. Peu importe. Leurs chemins n’ont pas seulement divergé physiquement. Le cerveau d’Alfie trempe dans une toute nouvelle matière dont Joseph ne saurait identifier l’origine. Il est plus ou moins mature ? C’est difficile à dire. Au-dessus de sa tête flotte un petit nuage noir qui commence à faire de l’ombre sur toute la maison. « Tu sais que ça marche pas ainsi, ici. » Oui. Et c’est pour ça qu’il est parti. Il n’a jamais pensé qu’Alfie ferait la même bêtise que lui mais il espérait, au fond de son cœur, qu’il arriverait à couper le cordon à sa manière. Nouveau haussement d’épaules confus. Il déteste ce voile flou qui flotte devant le visage de son ami et l’empêche de lire ses pensées. C’est peut-être à cause de cette pilule qu’il avale, et toutes les autres qu’il a avalées avant. Elles n’ont pas la forme des dolipranes ou des aspirines. Elles ne ressemblent pas non plus à ces bonbons qu’ils achetaient au marché en rentrant de l’école le soir. Empourpré, le garçon se secoue les puces et cesse de les fixer. Une discussion bien plus délicate (à ses yeux) commence à prendre forme sans aucune subtilité. Alfie emploie des mots crus comme s’il souhaitait lancer un message au plus vieux qui n’entre malheureusement pas dans son jeu. Il n’a pas l’intention de parler des filles de façon aussi vulgaire et c’est là où se cache le seul morceau qu’il a préservé de son éducation. Les femmes méritent le respect et c’est ce qu’il leur donnera, peu importe la manière dont Alfie s’y prend pour décrire les activités… ludiques… qu’il pratique avec elles. « Elle t’a fait quoi, cette ville, sérieux ? » Il se pince les lèvres et s’empêche de lui jeter un regard noir. Si l’amitié se clôture ce soir, ce ne sera pas sa faute. « T’étais pas censé grandir ? » Bien qu’il méprise ce regard de pitié qu’Alfie pose sur lui, il maintient son calme et répond docilement : « Elle ne m’a visiblement pas fait grand-chose. » C’est ce qu’il veut entendre, pas vrai ? Il veut lui faire regretter d’être parti en un coup de vent, il commence à le comprendre. La rancœur est écrite sur toute la longueur de son front. Mais il passe par-dessus ce détail, Joseph, préférant reporter l’attention sur l’autre qui a beaucoup plus de choses à dire que lui. « C’est vachement surcoté pour ce que c’est, tu le découvriras en temps voulu. » C’était comme s’il avait oublié la principale raison pour laquelle Joseph avait fui Crows Nest. Il ne veut pas parler de lui. Il ne veut pas s’imaginer nu avec quiconque. Il ne veut pas se rappeler le contact de mains chaudes sur son corps. Il ne veut pas replonger dans ce cauchemar qu’il commençait à peine à oublier. « Ou alors c’est juste qu’on s’en fichait que ça ait une quelconque importance. » Posé sur le canapé à l’opposé d’Alfie, il se contente de le regarder en silence. « On bossait chez elle, ses parents étaient pas là et... ouais, finalement on a fini par bosser l’anatomie plutôt que les maths. Elle en avait envie, moi aussi, elle me l’a fait comprendre et voilà. » Il esquisse un sourire. Il préfère cette version de l’histoire. Deux adolescents curieux qui se laissent porter par leurs envies. Il n’est pas jaloux, Joseph. Il ne sera jamais jaloux ni envieux d’Alfie. Il accueille avec intérêt la suite de son histoire, jusqu’à ce que… « Ça aussi, tu le découvriras un jour. » Il frissonne et un ricanement nerveux s’échappe de ses lèvres entrouvertes. Il est heureux pour son ami, vraiment. Mais s’il pouvait arrêter de lui rappeler qu’il devra un jour faire ce même genre d’expérience, il serait gentil. Ses yeux se posent sur la première chose qui pourrait diriger la discussion vers ailleurs : « C’est quoi, les pilules ? » Il demande en désignant ces dernières avec son menton. Mais il regrette aussitôt parce qu’il sait déjà ce qu’elles sont, au fond de lui, et, pris de panique, il se reprend sans lui laisser le temps de répondre : « Et puis, c’est d’Amélia dont tu parlais ? » Et il bredouille : « Enfin… La fille avec qui tu as bossé l’anatomie. » Il précise en symbolisant des guillemets avec ses doigts. Les pilules et Amélia : les deux sujets qu’il ne voulait pas aborder mais qui finalement le sauveront d’une plongée dans les entrailles de ses démons.

@Alfie Maslow Swallow it [Aleph] 1934907072



— Flames, they licked the walls —

He was born with nothing, he sure as hell has nothing now.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Alfie Maslow
Alfie Maslow
le jardin du vice
le jardin du vice
Voir le profil de l'utilisateur
Swallow it [Aleph] Hu5cwsy ÂGE : trente-sept ans (01.11).
SURNOM : alfie en est déjà un.
STATUT : célibataire qui en profite allègrement.
MÉTIER : anthropologue de formation ; consultant à l’occasion. actuellement en pause : détruire sa vie est une occupation à plein temps.
LOGEMENT : une maison parfaite à logan city. il met donc beaucoup d’énergie à contrebalancer tout ça en pissant sur les bégonias de la voisine de droite et en étant l’amant de celui de gauche.
Swallow it [Aleph] Tumblr_ox9p2lgwEi1rrwrx4o4_500
POSTS : 2522 POINTS : 0

TW IN RP : drogues, ptsd, alcool, personnalité toxique, violence, langage grossier, religion, autodestruction.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : enfant unique, parents très religieux ≈ rescapé d’un accident de voiture qui a tué son premier amour ≈ passionné par son métier, le vrai (anthropologue de terrain) ≈ se déplace en skate ou vélo ≈ excellent pianiste ≈ trouble tdah jamais diagnostiqué ≈ impulsif, borderline, toxique, tout est un jeu pour lui ≈ cicatrices le long du dos, sur le torse et brûlure sur l’entier de la paume gauche ≈ de retour à brisbane depuis trois ans, il rêve de fuir à nouveau ≈ deux agressions en deux ans et un ptsd qui prend de plus en plus de place au quotidien ≈ addict, a replongé début 2021.
CODE COULEUR : Quand Alfie n'est pas trop occupé à prendre des golden shower (merci maze), son arrogance s'exprime en darkseagreen.
RPs EN COURS : Swallow it [Aleph] Ezgif-3-8c97fd1bd3
rhodlow #3 & #4 (fb) ⊹ i'm sliding into something you won't understand, but don't give up on me 'cause i'm just in a rut, i'm climbing but the walls keep stacking up.

Swallow it [Aleph] Tumblr_pvwcka9G841r057rfo6_400
anabel ⊹ no matter how big and bad you are, when a six year old hands you a toy phone, you answer it.

Swallow it [Aleph] Tumblr_inline_pd4ll4BeHh1t8bm8b_540
aleph #6 (fb) ⊹ i know i'll be alright, but i'm not tonight, i'll be lying awake counting all the mistakes i've made, replaying fights. i know i'll be alright, but i'm not tonight, i lost a friend.

Swallow it [Aleph] Tumblr_nwoy2qOjJq1qc354ro8_r2_250
alfly 14 ⊹ y'know, i always try to settle you when i'm away 'cause we struggle sometimes, if it means that we get through.

Swallow it [Aleph] Ruwz
malfie ⊹ when you tell me i'm a wreck, you say that i'm a mess. how could you expect anything less?

(09/06)gretaalexandra #2lily #12 & joseph #7opheliatommy (ua)
RPs EN ATTENTE : cassidy #1 › matthew #1
RPs TERMINÉS : lily & joseph (ua)joseph #5 (1994)lily (1998)lily #3 (2001)harvey #3 (2001) lily #6 (2009)lily #10lily #13ariane #2 (2010) norah #2 (2015)halsey(2012)stephen #1 (2017)evaariane #1 (& jules)leonardojoeyjules #1joseph & julesnorah #1tad #1harvey #1tad #2hassanharvey #2kanejules #2jules, leah & stephen jules #3joseph #2anwarjules #4alex #1dimitri joseph #3leah #1emmanorah #3elwynjules #5diana #1lily #2joseph #4lily #4norah #4jules #6edward #1nathanaeljules #7norah #5lily #7lily #8maze #1lily #9juliet #1juliet #2lily #11

(abandonnés)
romy (au)james (1994)calie (2006)nadia eleonoralily stephen #2leah eirlystad #3leah #2tad #4jacob
AVATAR : brandon flowers.
CRÉDITS : ellialola (ava), extraordinaryxmen (gifs), loonywaltz (ub), jojo rabbit (dessin).
DC : finnley coverdale, kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23106-alfie-just-lean-into-the-light https://www.30yearsstillyoung.com/t23175-alfie-smile-like-you-mean-it https://www.30yearsstillyoung.com/t23176-alfie-maslow https://www.30yearsstillyoung.com/t23177-alfie-maslow

Swallow it [Aleph] Empty
Message(#) Sujet: Re: Swallow it [Aleph] Swallow it [Aleph] EmptyLun 22 Aoû 2022, 23:27


« Désolé. » - « T’excuse pas. » La vérité c’est qu’Alfie n’en a pas grand-chose à faire de ses excuses qu’il ne juge pas particulièrement sincères. Désolé, c’est un mot que Joseph prononce par automatisme plus que de volonté à ses yeux et il vient à nouveau de lui en faire la démonstration. Il aurait pu s’excuser pour toutes les choses qu’Alfie n’hésite pas à lui reprocher ; en y ajoutant des explications ou des justifications un peu plus convaincantes qu’une histoire de lettres qui ne sont jamais arrivées. Au lieu de ça, Joseph se contente de prétendre que sa présence est la bienvenue, s’engouffre sans y être invité dans la nouvelle vie d’Alfie. Il use d’un humour pas vraiment maîtrisé pour ignorer les questions et, une fois au pied du mur, c’est ce foutu mot qui sort de sa bouche sans y être réfléchi. Il ne veut pas d’excuses, Alfie, il veut comprendre ; comprendre pourquoi la ville en ville était si intéressante qu’il en a oublié de revenir ici. Oh, et s’il sait que l’esprit tourmenté de Joseph ne sera jamais totalement calmé, une partie de ses démons se retrouve dans cette ville et ça fait sens de ne pas vouloir y être confronté. Mais un appel, une lettre, n’importe quoi et Alfie se serait débrouillé pour le retrouver dans les circonstances dans lesquelles il l’aurait voulu. Ça aurait pu être dans cette foutue ville responsable de leur éloignement s’il l’avait fallu, il se serait débrouillé pour faire le mur et s’engouffrer en douce dans la remorque d’un camion, mais il aurait répondu présent peu importe les difficultés pour y arriver. Il veut comprendre pourquoi, si son histoire de lettres est vraie, il n’a jamais essayé de venir chercher la réponse à son silence plus tôt. Il veut comprendre pourquoi c’était bien plus important de l’oublier durant toutes ces années plutôt que de se rappeler, même ponctuellement, à lui. Alors oui, ses excuses n’ont aucun poids, encore moins quand le mot est balancé dans l’air seulement par gêne. Il aurait pu lui expliquer la difficulté de vivre en ville, il aurait pu déjà lui conter ses aventures d’homme, il aurait pu lui réciter le contenu de ses lettres s’il les avait vraiment écrites, il aurait pu faire beaucoup de choses, Joseph, au lieu d’être ce fantôme du passé surgit de nulle part et qui n’a pas changé là où Alfie espérait que leurs retrouvailles signerait la fin de leur enfance pour leur entrée dans le vrai monde. Mais Joseph, même s’il semble l’explorer, n’en fait assurément pas partie et l’écart semble s’être trop creusé pour passer au-dessus.

Et Alfie essaie. On ne le soupçonnerait pas, mais il essaie alors qu’il invite Joseph à se joindre à lui, quand bien même il n’a aucune idée de la tournure dont vont prendre les choses, compte tenu des tensions déjà ambiantes. Au mieux, ils sauront se détendre et redevenir des amis le temps d’une soirée au lieu de ces deux étrangers qui n’osent pas vraiment s’appréhender l’un l’autre ; au pire, il se plaindra d’un coup de fatigue conséquent pour mieux se réfugier à l’étage et connaissant les tendances fuyantes de son ami et n’aura qu’à attendre sa probable disparition durant la nuit. Et si autrefois la naïveté du petit Keegan pouvait être touchante, aujourd’hui elle s’avère plus exaspérante qu’autre chose pour un Alfie qui a bien grandi, lui, et qui n’a pas peur de le faire savoir. Sa dernière contrainte reste les cours qu’à défaut d’arrêter, il sèche de plus en plus. Joseph semble avoir tout oublié, de son âge jusqu’à la famille dans laquelle il vit, jusqu’aux comportements humains attendus de leur part. Joseph bafouille comme s’il était un gosse de dix ans qui vient de découvrir le principe d’un baiser pour la première fois et il est difficile d’oublier lequel est le plus vieux des deux quand Alfie ne peut s’empêcher de s’étonner. Il espérait secouer son ami, le faire réagir, lui faire comprendre qu’ils n’ont pas besoin de prendre de pincettes entre eux et qu’il peut dire les mots, qu’il peut lui demander s’il a effectivement fait l’amour avec Amelia plutôt que de rougir et user de subterfuges pour nier la vérité. « Elle ne m’a visiblement pas fait grand-chose. » Non, en effet, elle ne l’a effectivement pas aidé à grandir comme cela aurait dû être le cas. Ils sont pourtant supposés être si avancés sur eux, les gens de la ville, alors il ne comprend pas où l’erreur s’est faite. Parce qu’Alfie rêve de quitter cette campagne dans l’espoir de vivre la vie, la vraie, et que le comportement de Joseph bouscule toutes ses certitudes. Il sait bien que son ami vit avec ses traumatismes, mais il avait toutes les raisons du monde d’espérer se soigner ou, au moins, d’avancer. Il n’attend pas de lui qu’il soit un tout autre homme, non, ça n’aurait aucun sens, mais qu’il arrête d’agir comme un gamin perdu, comme le petit frère qui écoute avec admiration les récits de son aîné quand cette configuration aurait dû être inversée. « C’est quoi, les pilules ? » Est-ce qu’il a vraiment le courage de lui expliquer ? « Et puis, c’est d’Amélia dont tu parlais ? » Il secoue la tête par l’affirmative avant que son ami ne reprenne. « Enfin… La fille avec qui tu as bossé l’anatomie. » Il esquisse un sourire, et si Joseph fait un effort pour aller dans un sens, il en fait autant. « Ouais, c’est d’elle. On se fréquente depuis quelques mois. » Fréquenter est bien le terme approprié puisqu’ils ne sont pas exclusifs et qu’il ne peut pas vraiment souligner qu’il sort avec elle. « Quand elle est pas chiante comme ce soir, elle est plutôt cool comme nana. » Ce soir, il ne rêve que de lui faire payer le prix de ses affronts, mais s’abstient d’en dire plus à Joseph qui ne comprendrait de toute évidence pas. « Et pour les pilules, tu vas pas m’faire croire que vous avez pas ça dans ta foutue ville. » Il y a une raison pour laquelle leurs parents les mettent en garde des dangers de celle-ci, et Alfie comprend bien mieux maintenant qu’il a goûté à cet aspect-là de la vie de citadin. « C’est comment ? » Qu’il finit par demander, plus calme, l’anesthésiant commençant à faire son œuvre. C’est comment, la ville ? La grandeur, les gens, les occasions, tout ce à quoi ils n’ont pas droit de goûter ici ?

@Joseph Keegan Swallow it [Aleph] 1949770018




Swallow it [Aleph] 335306globetrotter
Swallow it [Aleph] 4lR4VcN
Swallow it [Aleph] YI1xEdJ
Swallow it [Aleph] FCp4D84
Swallow it [Aleph] 134205justice
Swallow it [Aleph] YtxTUla
Swallow it [Aleph] M0CxiX6
Swallow it [Aleph] YnbqR4c
Swallow it [Aleph] FOO2y3e

Swallow it [Aleph] 8XKLS6S Swallow it [Aleph] Spg7okK
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
la balle à blanc
la balle à blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Swallow it [Aleph] MTtf4TM ÂGE : 39 ans. 26/04/1983. Comment ça il est encore en vie ? C'était pas prévu dans le script, putain.
SURNOM : Hurlez « JOOOO MEEEERDE » et il se retournera juste avant de fuir en courant.
STATUT : Célibataire, les espoirs sont vains, les efforts de plus en plus inutiles, la soif de plus en plus irritante... et le voilà à crever au milieu de ses émotions, épuisé... Olala, quel drame, qu'on lui apporte un verre d'eau.
MÉTIER : C'est pas légal, il n'en parle pas. Demandez à Lou, sa patronne, pour plus d'informations.
LOGEMENT : Il se promène à droite, à gauche, il s'arrête quelques jours chez Lily, se fait chasser à coups d'injures, disparait ensuite des radars, revient plus tard chez sa cousine Felicity. Il apparait chez Jules un lundi, repart le mardi, revient et s'évapore à nouveau, encore, toujours.
Swallow it [Aleph] 9v92
POSTS : 33174 POINTS : 0

TW IN RP : Drogue, dépendance, violence, abus sexuels.
TW IRL : TS.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il paraît qu’il n’est pas bien dans sa tête mais il fait de son mieux pour ne pas être le méchant de l’histoire. Il a de bonnes valeurs, Joseph, seulement, il n’est pas né dans un monde fait pour lui. Les punitions que lui infligeaient son père tambourinent encore dans son crâne – il essaye d’oublier en s’entourant de bonnes personnes sans jamais réaliser qu’il brise tout ce qu’il tient dans ses mains. Il craint de mourir seul, comme tout le monde, mais la mort en elle-même ne l’inquiète pas. Il danse avec elle tous les jours quand l'aiguille glisse dans sa veine.
RPs EN COURS : LA CONFISERIE

Swallow it [Aleph] C2a0ee4a30d372411d635960c595df55af9f8ce8

Swallow it [Aleph] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. - Lily 11 - Raconte-moi une histoire dans laquelle ils sont heureux.

Swallow it [Aleph] Tenor
ALEPH. - Alfie 6 [FB] - Je me souviens deux enfants trop petits pour se soucier des conséquences. Je vois deux hommes qui se sont cassé les jambes en tombant de trop haut.

Swallow it [Aleph] Tumblr_inline_opv5opGrlJ1rifr4k_540
JOLA.
- Laila - Et quand la Terre cessera de tourner, nous cesserons d'espérer.

Deb [8] - Lily [11] et Alfie [7] - Jules [3]
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [ab] - Lindsey [ab] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3] - Lily [4] [FB] - Primrose [2] - Ichabod - Matt & Lily - Rhea [FB] - Lou [2] - Deb [6] - Olivia [3] - Vitto - Ichabotte [2] - Sawyer [FB] - Alice - Alfie [4] - Jacob - Ichabotte [3] - Lily [5] - Lou [3] - Sid & Lily - Ilaria - Lily [6] - Sawyer [2][FB] - Lily [7] - Alfie [5][FB] - Lou [4] - Lily [8] - Sawyer 3 [FB] - Federico [ab] - Lily [9] - Deb [7] - Jasper - Jules - Lou [5] - Prim - Finn - Lily [10][FB] - Jules [2].

Swallow it [Aleph] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Swallow it [Aleph] 1swy

AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Jess pour le *pewpew* + greenhouselab
DC : Raph le flamant et Archie le varan.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301640 https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

Swallow it [Aleph] Empty
Message(#) Sujet: Re: Swallow it [Aleph] Swallow it [Aleph] EmptyMar 23 Aoû 2022, 04:03


Mais, s’excuser, c’est tout ce que Joseph peut faire. Il s’excuse de causer des problèmes, il s’excuse d’être un peu bête, il s’excuse de chercher le bonheur comme les autres, il s’excuse d’exister. Il pense peut-être que les gens vont cesser de le considérer comme un obstacle sur leur passage s’il leur fait savoir qu’il en est désolé. Il s’excuse aussi quand ce sont les autres qui commettent les erreurs parce qu’il veut éviter de recevoir des baffes. Son père l’a habitué à prendre le blâme pour tous les maux du monde et, même éloigné de lui depuis plus de deux ans, il ne peut se séparer de son influence. Il le voit partout ; à travers les visages des adultes, surtout. Et, leurs mains, ce sont celles de Père David. Il pensait fuir l’enfer en arrivant en ville mais il n’a fait que rencontrer encore plus de monstres cornus.

Alors il s’excuse pour donner l’envie à tous ces diables de le laisser respirer une journée de plus parce que, s’il n’a jamais eu la vie qu’il méritait, Joseph continue de lutter pour trouver un endroit où il se sentira enfin comme chez lui. Une seconde famille, peut-être, puisque la première n’a jamais cherché à réécrire son nom dans l’arbre généalogiste. Heureusement, Alfie ne l’a pas complètement oublié. Il aurait pu lui fermer la porte au nez mais il ne l’a pas fait. Il est curieux, au fond de lui, de savoir ce que son ami est devenu lorsqu’il a emprunté l’autoroute vers la ville bien plus tôt qu’il ne l’aurait cru. Il ne sait pas qu’il a passé les premières semaines à se battre contre la fièvre provoquée par les coupures profondes dans son dos, qu’il n’a pas réussi à se mettre une miette de pain sous la dent en trois jours parce qu’il n’avait pas le courage d’approcher les diables, qu’il dort encore à la belle étoile et qu’il a trouvé refuge sous un ridicule pont qui ne lui offre qu’un abris contre la pluie. Deux années à se mouiller les fesses sur une pile de cartons et à observer battre les ailes des papillons près de ses iris et à se demander si lui-même formera bientôt sa chrysalide pour devenir plus qu’il n’est.

Il a honte de revenir ici les mains vides. Il aurait aimé pouvoir dire à Alfie qu’il a rapidement trouvé un emploi et qu’il n’attend plus que sa visite à son appartement mais la vérité est tout autre. Il n’a rien réussi, pas même l’envoi de stupides lettres. Il peut seulement être désolé. S’il préfère éviter de raconter ses emmerdes, il décide de plutôt accorder de l’importance à Alfie et ces petites pilules entassées dans un contenant. Il connait les paracétamols, les antiinflammatoires, les antihistaminiques, même les pilules que prenait Marie pour vaincre ses migraines. Des gros ovales turquoise qu’elle avalait bruyamment avec trois grosses gorgées d’eau. Mais il se doute qu’Alfie n’a pas de migraines à soigner. « Ouais, c’est d’elle. On se fréquente depuis quelques mois. » Il évite la première question mais Joseph ne s’offusque pas. « Quand elle est pas chiante comme ce soir, elle est plutôt cool comme nana. » Il sourit à son tour et, pendant un instant, il croit revoir son meilleur ami devant lui. Il prend soin de retirer ses chaussures avant de se recroqueviller en tailleur, ventre creux, maigre comme la patte d’un oiseau, ses jambes flottantes dans le jean qu’il portait pourtant lorsqu’il avait quinze ans. Il essaye encore de se convaincre qu’il y flottait déjà avant de quitter la campagne. « Est-ce que je l’aimerais ? » Il demande, le ton amusé et la voix étrangement enfantine quand il ajoute : « Tu m’avais dit que tu me présenterais toujours les filles que tu aimes bien pour que je donne mon approbation. » Il se souvient de tout, même des fausses promesses écrites par la main de gamins de 8 ans. Ils se faisaient confiance, avant. Leur amitié valait plus que toutes les autres. « Et pour les pilules, tu vas pas m’faire croire que vous avez pas ça dans ta foutue ville. » Il pourrait lui faire croire ça, oui. Mais Alfie saurait différencier le vrai du faux. Alors Joseph se contente d’hausser les épaules. « Peut-être. Je ne m’aventure pas trop près des gens qui en trainent dans leurs poches. » Et Dieu sait que, à force de vivre la nuit, il en a vue des ruelles transformées en commerce illégal et des silhouettes tapissées dans l’ombre. Encore une fois, plein de diables, que des diables prêts à lui attraper à la main et à le plaquer au sol comme une vulgaire peluche pour en faire on ne sait quoi. Non, Joseph ne fait plus confiance à personne même s’il se demande parfois si les pilules lui permettraient de sourire à nouveau. « Comment tu as pu mettre la main sur un contenant comme celui-là ? » Il a le courage d’approcher les diables, lui ?

« C’est comment ? » Sa gorge se noue quand il retrouve le regard de son ami. Il note sa position plus confortable, ses membres détendus, sa respiration lente en-dessous de son t-shirt. Pendant un moment, il se perd dans la contemplation d’une relation qui ne sera plus jamais la même. Il finit par soupirer. « Je suis à la rue, Ali. » La confession lui rougit les joues. Il replace nerveusement ses cheveux qu’il a lui-même coupés quelques semaines plus tôt. « Je ne sais pas exactement comment c’est puisque je ne la vis pas comme les autres, la ville. Elle m’effraie parce qu’elle n’est pas comme je me l’étais imaginée. » Il a honte, il baisse les yeux. Alfie comptait peut-être sur lui pour lui raconter de meilleures histoires et lui faire briller les étoiles dans les yeux. « C’est grand, et parfois on ne voit même pas le ciel quand on lève la tête. Il ne fait jamais complètement nuit au centre-ville. Les gens ne prennent pas le temps de regarder autour d’eux. Ils ne me remarquent pas vraiment. » Un sourire discret prend la place de sa moue terrifiée : « Il y a beaucoup de chiens et ils sont tous tenus en laisse. Ceux-là me remarquent. Ça sent la nourriture à tous les coins de rue, aussi, et la plage est magnifique. » Parce qu’elle lui rappelle la nature verte qui l’entourait jadis. C’est ironique. « Je suis désolé de ne pas pouvoir te raconter la vraie ville… J’aurais aimé pouvoir t’en dire plus mais je n’ai pas d’emploi, pas d’appartement, pas d’amis. » S’excuser. Toujours s’excuser. Quel ami de merde, tu as, Alfie.  

@Alfie Maslow ¯\_(ツ)_/¯



— Flames, they licked the walls —

He was born with nothing, he sure as hell has nothing now.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Alfie Maslow
Alfie Maslow
le jardin du vice
le jardin du vice
Voir le profil de l'utilisateur
Swallow it [Aleph] Hu5cwsy ÂGE : trente-sept ans (01.11).
SURNOM : alfie en est déjà un.
STATUT : célibataire qui en profite allègrement.
MÉTIER : anthropologue de formation ; consultant à l’occasion. actuellement en pause : détruire sa vie est une occupation à plein temps.
LOGEMENT : une maison parfaite à logan city. il met donc beaucoup d’énergie à contrebalancer tout ça en pissant sur les bégonias de la voisine de droite et en étant l’amant de celui de gauche.
Swallow it [Aleph] Tumblr_ox9p2lgwEi1rrwrx4o4_500
POSTS : 2522 POINTS : 0

TW IN RP : drogues, ptsd, alcool, personnalité toxique, violence, langage grossier, religion, autodestruction.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : enfant unique, parents très religieux ≈ rescapé d’un accident de voiture qui a tué son premier amour ≈ passionné par son métier, le vrai (anthropologue de terrain) ≈ se déplace en skate ou vélo ≈ excellent pianiste ≈ trouble tdah jamais diagnostiqué ≈ impulsif, borderline, toxique, tout est un jeu pour lui ≈ cicatrices le long du dos, sur le torse et brûlure sur l’entier de la paume gauche ≈ de retour à brisbane depuis trois ans, il rêve de fuir à nouveau ≈ deux agressions en deux ans et un ptsd qui prend de plus en plus de place au quotidien ≈ addict, a replongé début 2021.
CODE COULEUR : Quand Alfie n'est pas trop occupé à prendre des golden shower (merci maze), son arrogance s'exprime en darkseagreen.
RPs EN COURS : Swallow it [Aleph] Ezgif-3-8c97fd1bd3
rhodlow #3 & #4 (fb) ⊹ i'm sliding into something you won't understand, but don't give up on me 'cause i'm just in a rut, i'm climbing but the walls keep stacking up.

Swallow it [Aleph] Tumblr_pvwcka9G841r057rfo6_400
anabel ⊹ no matter how big and bad you are, when a six year old hands you a toy phone, you answer it.

Swallow it [Aleph] Tumblr_inline_pd4ll4BeHh1t8bm8b_540
aleph #6 (fb) ⊹ i know i'll be alright, but i'm not tonight, i'll be lying awake counting all the mistakes i've made, replaying fights. i know i'll be alright, but i'm not tonight, i lost a friend.

Swallow it [Aleph] Tumblr_nwoy2qOjJq1qc354ro8_r2_250
alfly 14 ⊹ y'know, i always try to settle you when i'm away 'cause we struggle sometimes, if it means that we get through.

Swallow it [Aleph] Ruwz
malfie ⊹ when you tell me i'm a wreck, you say that i'm a mess. how could you expect anything less?

(09/06)gretaalexandra #2lily #12 & joseph #7opheliatommy (ua)
RPs EN ATTENTE : cassidy #1 › matthew #1
RPs TERMINÉS : lily & joseph (ua)joseph #5 (1994)lily (1998)lily #3 (2001)harvey #3 (2001) lily #6 (2009)lily #10lily #13ariane #2 (2010) norah #2 (2015)halsey(2012)stephen #1 (2017)evaariane #1 (& jules)leonardojoeyjules #1joseph & julesnorah #1tad #1harvey #1tad #2hassanharvey #2kanejules #2jules, leah & stephen jules #3joseph #2anwarjules #4alex #1dimitri joseph #3leah #1emmanorah #3elwynjules #5diana #1lily #2joseph #4lily #4norah #4jules #6edward #1nathanaeljules #7norah #5lily #7lily #8maze #1lily #9juliet #1juliet #2lily #11

(abandonnés)
romy (au)james (1994)calie (2006)nadia eleonoralily stephen #2leah eirlystad #3leah #2tad #4jacob
AVATAR : brandon flowers.
CRÉDITS : ellialola (ava), extraordinaryxmen (gifs), loonywaltz (ub), jojo rabbit (dessin).
DC : finnley coverdale, kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
INSCRIT LE : 01/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23106-alfie-just-lean-into-the-light https://www.30yearsstillyoung.com/t23175-alfie-smile-like-you-mean-it https://www.30yearsstillyoung.com/t23176-alfie-maslow https://www.30yearsstillyoung.com/t23177-alfie-maslow

Swallow it [Aleph] Empty
Message(#) Sujet: Re: Swallow it [Aleph] Swallow it [Aleph] EmptyMer 07 Sep 2022, 23:50


⚠ mention de drogues

« Est-ce que je l’aimerais ? » À sa question, Alfie marque un silence. Non pas qu’il ne veut pas lui répondre, mais parce qu’il ne sait pas. Si Amelia lui posait la question, il n’aurait aucune peine à supposer qu’elle n’apprécierait pas Joseph. Ou du moins pas sur le long terme ; il n’a aucune peine à l’imaginer apprécier l’innocence du jeune homme, mais dans l’espoir d’y mettre un terme et non pas parce qu’elle en est attendrie. Mais Joseph est bien plus résiliant que lui ; et si les dernières birbes de naïveté d’Alfie ont été balayées par la jeune femme, il est certain que Joseph n’arriverait probablement pas à être amadouer de la même façon. Alors elle s’en serait lassée en réalisant qu’elle ne peut pas le moduler selon ses envies, comme elle l’a fait avec Alfie – qui s’était pourtant toujours juré de ne jamais être le plus influençable des deux. « Tu m’avais dit que tu me présenterais toujours les filles que tu aimes bien pour que je donne mon approbation. » Il affiche un sourire amusé pendant un instant, en songeant à cette époque qui lui paraît désormais bien lointaine. Ce n’est pas contre Joseph, cette fois-ci, mais contre lui-même et la désillusion en réalisant la finalité de ce discours passé. Au moment où il a dit cela, il n’imaginait pas que la fille qui ferait battre son cœur serait une Amelia. Non, il imaginait plutôt qu’il finirait avec une Abigaël, une gentille fille qu’il côtoyait au catéchisme et qui n’oserait jamais sortir du chemin tout tracé par ses parents, et encore moins leur désobéir. Amelia, elle, ne cherche que ça, à provoquer, à choquer, à perturber : et il adore ça. Sa vie serait nettement plus ennuyante s’il avait fini avec une Abigaël, c’est certain. « J’pense que tu l’aimerais, ouais. » Qu’il finit par répondre en réfléchissant encore un peu, ajoutant avec un sourire : « elle laisse personne indifférent. » Et en réalité, il ne sait pas si Joseph l’aimerait. Parce qu’elle est trop opposée à lui, parce qu’elle est sûrement trop vulgaire, trop directe, trop impulsive pour que son ami puisse s’oser à l’apprécier ou seulement à être à l’aise avec lui. Elle le boufferait tout cru, c’est une certitude. Mais le fait est qu’Amelia a un charisme qui fait que même si vous voulez la détester, vous n’y arrivez pas ; ou alors vous adorez que ce soit le cas. C’est ce qu’il se passe avec Alfie qui, même s’il l’aime éperdument, la déteste avec tout autant de régularité. « Mais j’pense pas que tu auras l’occasion de la rencontrer. » Parce qu’il sera sûrement reparti d’ici-là ; parce que ce soir il déteste la blonde de tout son être et que leurs disputes s’étendent souvent sur plusieurs jours, suffisants pour que Joseph ne soit déjà plus en ville quand ils concèderont à se retrouver et à passer du temps ensemble.

« Peut-être. Je ne m’aventure pas trop près des gens qui en trainent dans leurs poches. » Il hoche la tête d’un air absent, Alfie, alors que le sujet de ses démons revient sur le tapis et qu’il peine à lutter contre eux longtemps. La présence de Joseph est en ce sens encore plus insupportable qu’elle lui prive du plaisir de cette accalmie chimique injectée directement dans ses veines, et s’il soupire, ce n’est pas contre son ami dont, en réalité, il félicite l’abstinence. Alfie n’a pas su rester loin du danger et s’il ne le regrette jamais, il sait néanmoins que ce n’est pas une manière de vivre – il galère de plus en plus pour se procurer sa dose, pour justifier d’emprunter de l’argent à ses parents, pour masquer son absentéisme notoire en cours ou simplement pour donner le change physiquement. « Comment tu as pu mettre la main sur un contenant comme celui-là ? » - « C’est Amelia. » On pourrait croire qu’il essaie de se dédouaner, mais ce n’est pas le cas ; c’est la simple vérité. C’est Amelia qui l’a entraîné là-dedans, certes, mais c’est surtout Amelia qui a les bons contacts – raison pour laquelle il ne peut jamais lui en vouloir bien longtemps. « Elle vient de la ville, aussi, et elle sait à qui s’adresser. » Elle est pleine de surprises, Amelia. Elle sait surtout comment obtenir ce qu’elle veut, peu importe les manières utilisées – qu’Alfie ne juge pas puisqu’il profite du résultat.

Alfie s’affaisse un peu plus dans le canapé, ayant dû se contenter d’une simple pilule dont l’effet reste nettement inférieur à ce qu’il aurait espéré en imaginant sa soirée. Mais son air absent contraste avec des questions plus douces, et peut-être qu’il suffit qu’il s’anesthésie de la sorte pour redevenir lui-même, pour que Joseph retrouve celle qu’il a quitté des années plus tôt, celui-là même qu’Alfie cherche à fuir. « Je suis à la rue, Ali. » Et pour la première fois, il est sincèrement intéressé par l’explication qui va avec cette annonce. « Je ne sais pas exactement comment c’est puisque je ne la vis pas comme les autres, la ville. Elle m’effraie parce qu’elle n’est pas comme je me l’étais imaginée. » Et il reste silencieux, cette fois-ci. Il ne juge pas, il n’interrompt pas, il ne provoque pas, il ne casse pas gratuitement son ami, non, il l’écoute, comme il aurait dû le faire depuis le début. « C’est grand, et parfois on ne voit même pas le ciel quand on lève la tête. Il ne fait jamais complètement nuit au centre-ville. Les gens ne prennent pas le temps de regarder autour d’eux. Ils ne me remarquent pas vraiment. » La confession lui brise le cœur, parce qu’il aimerait qu’on le remarque son ami. Qu’il y ait une raison pour laquelle la ville lui l’a volé, et non pas pour qu’il vive dans l’indifférence générale. « Il y a beaucoup de chiens et ils sont tous tenus en laisse. Ceux-là me remarquent. Ça sent la nourriture à tous les coins de rue, aussi, et la plage est magnifique. » Il y a donc un peu de positif dans tout ce négatif ; mais ce n’est pas suffisant pour Joseph. Pour autant, c’est suffisant pour Alfie dont la rancœur s’apaise. « Je suis désolé de ne pas pouvoir te raconter la vraie ville… J’aurais aimé pouvoir t’en dire plus mais je n’ai pas d’emploi, pas d’appartement, pas d’amis. » Alors reviens ici. C’est ce qu’il voudrait lui proposer, mais il sait aussi que ce n’est pas possible, que Joseph ne pourra jamais affronter ses parents et il ne lui fera pas l’affront de prétendre ne pas savoir pour quelle raison. « Tu m'as moi. » Même s'il semble l'oublier, même s'il semble vouloir l'éviter. « T’excuse pas, Jo. » Il se répète, mais cette fois-ci, il est sincère. Il ne veut pas de ses excuses parce qu’il a enfin l’impression de l’avoir retrouvé, son ami, celui qui lui parle sincèrement, qui lui dit les choses et qui ne se contente pas de discussion superficielle sans intérêt ou qui ne se cache pas derrière un masque qui le rend agaçant. « Tant que t'es ici t'es pas à la rue. » Il souligne, avec un regard entendu. « Tu peux rester là quelques jours, tu sais. Je peux te planquer dans ma chambre, mes vieux, ils, enfin, ils le remarqueront même pas. » Il baragouine en posant sa tête contre le dossier du canapé. Il concédera même à jouer aux enfants modèles pendant quelques temps si ça peut leur éviter de s’approcher de son sanctuaire. « Je voulais pas que tu me vendes du rêve, je voulais juste que tu sois sincère. » Bien sûr, il aurait préféré avoir de beaux récits d’aventure, mais il se satisfait d’avoir retrouvé son ami. « J’ai toujours su que les gens de la ville étaient, ouais, des cons. » Qu’il finit par souligner avant de préciser : « pour qu’ils te remarquent pas. » Ils sont stupides, Joseph, c’est tout ce que je peux te dire. Ils ont de la chance de l’avoir alors que lui en est désormais privé. « Mais ils savent comment oublier leurs problèmes. » Il admet avec un rire amusé, absent, aussi, alors qu'il se redresse péniblement sur le canapé. C'est courageux de la part de Joseph de ne pas céder, un peu stupide aussi, à ses yeux. « On peut les oublier ensemble, si tu veux, comme avant. » Comme au bon vieux temps, sauf qu'ils ne sont plus des enfants, que les méthodes ont changées. « Oublie. » Qu'il se ravise finalement, parce que son ami n'a sûrement pas les épaules pour ça, parce que Joseph ne s'est pas tenu éloigné de tout ça pour sombrer à ses côté. Parce qu'il ne peut pas le faire sombrer comme Amelia l'a fait sombrer. « Pose-toi et... tu veux qu’on commande, hm, une pizza ? » Son discours se veut ralenti, mais il relève la tête et jette un coup d’œil à la silhouette de son ami, il ajoute aussitôt : « Ou plusieurs. » Qu’il souffle avec un amusement. « Pour que je te rappelle que... c’est, enfin ce côté-là de la campagne battra n’importe quelle ville du monde. » Son côté à lui, oui, sa maison, et certainement pas celle de Joseph non loin de là. Il s’est résout à l’idée que la présence de Joseph n’était que temporaire, il a enfin concédé à l’accepter à sa juste valeur, comme au bon vieux temps, parce que malgré la rancœur de leurs retrouvailles, il y a un autre aspect sur lequel Alfie était sincère : son ami lui manque.

@Joseph Keegan  :brows:




Swallow it [Aleph] 335306globetrotter
Swallow it [Aleph] 4lR4VcN
Swallow it [Aleph] YI1xEdJ
Swallow it [Aleph] FCp4D84
Swallow it [Aleph] 134205justice
Swallow it [Aleph] YtxTUla
Swallow it [Aleph] M0CxiX6
Swallow it [Aleph] YnbqR4c
Swallow it [Aleph] FOO2y3e

Swallow it [Aleph] 8XKLS6S Swallow it [Aleph] Spg7okK
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
la balle à blanc
la balle à blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Swallow it [Aleph] MTtf4TM ÂGE : 39 ans. 26/04/1983. Comment ça il est encore en vie ? C'était pas prévu dans le script, putain.
SURNOM : Hurlez « JOOOO MEEEERDE » et il se retournera juste avant de fuir en courant.
STATUT : Célibataire, les espoirs sont vains, les efforts de plus en plus inutiles, la soif de plus en plus irritante... et le voilà à crever au milieu de ses émotions, épuisé... Olala, quel drame, qu'on lui apporte un verre d'eau.
MÉTIER : C'est pas légal, il n'en parle pas. Demandez à Lou, sa patronne, pour plus d'informations.
LOGEMENT : Il se promène à droite, à gauche, il s'arrête quelques jours chez Lily, se fait chasser à coups d'injures, disparait ensuite des radars, revient plus tard chez sa cousine Felicity. Il apparait chez Jules un lundi, repart le mardi, revient et s'évapore à nouveau, encore, toujours.
Swallow it [Aleph] 9v92
POSTS : 33174 POINTS : 0

TW IN RP : Drogue, dépendance, violence, abus sexuels.
TW IRL : TS.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il paraît qu’il n’est pas bien dans sa tête mais il fait de son mieux pour ne pas être le méchant de l’histoire. Il a de bonnes valeurs, Joseph, seulement, il n’est pas né dans un monde fait pour lui. Les punitions que lui infligeaient son père tambourinent encore dans son crâne – il essaye d’oublier en s’entourant de bonnes personnes sans jamais réaliser qu’il brise tout ce qu’il tient dans ses mains. Il craint de mourir seul, comme tout le monde, mais la mort en elle-même ne l’inquiète pas. Il danse avec elle tous les jours quand l'aiguille glisse dans sa veine.
RPs EN COURS : LA CONFISERIE

Swallow it [Aleph] C2a0ee4a30d372411d635960c595df55af9f8ce8

Swallow it [Aleph] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. - Lily 11 - Raconte-moi une histoire dans laquelle ils sont heureux.

Swallow it [Aleph] Tenor
ALEPH. - Alfie 6 [FB] - Je me souviens deux enfants trop petits pour se soucier des conséquences. Je vois deux hommes qui se sont cassé les jambes en tombant de trop haut.

Swallow it [Aleph] Tumblr_inline_opv5opGrlJ1rifr4k_540
JOLA.
- Laila - Et quand la Terre cessera de tourner, nous cesserons d'espérer.

Deb [8] - Lily [11] et Alfie [7] - Jules [3]
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [ab] - Lindsey [ab] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3] - Lily [4] [FB] - Primrose [2] - Ichabod - Matt & Lily - Rhea [FB] - Lou [2] - Deb [6] - Olivia [3] - Vitto - Ichabotte [2] - Sawyer [FB] - Alice - Alfie [4] - Jacob - Ichabotte [3] - Lily [5] - Lou [3] - Sid & Lily - Ilaria - Lily [6] - Sawyer [2][FB] - Lily [7] - Alfie [5][FB] - Lou [4] - Lily [8] - Sawyer 3 [FB] - Federico [ab] - Lily [9] - Deb [7] - Jasper - Jules - Lou [5] - Prim - Finn - Lily [10][FB] - Jules [2].

Swallow it [Aleph] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

Swallow it [Aleph] 1swy

AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Jess pour le *pewpew* + greenhouselab
DC : Raph le flamant et Archie le varan.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301640 https://www.30yearsstillyoung.com/t23547-joseph-keegan

Swallow it [Aleph] Empty
Message(#) Sujet: Re: Swallow it [Aleph] Swallow it [Aleph] EmptyJeu 08 Sep 2022, 05:04


Il semble fasciné par les sensations que prodigue la pilule à son meilleur ami. Il a du mal à croire qu’une simple petite miette comme celle qu’il a gobée puisse faire réagir son corps de cette façon. Il est détendu, mou, un spaghetti trop cuit, les traits de son visage ne se contractent plus parce que plus rien ne l’inquiète. Il devient bavard, lâche les armes, permet à leur relation de redevenir celle qu’elle était jadis, et pour cette raison Joseph décide de lui dire la vérité au sujet de son grand voyage en ville. C’est avec le cœur comprimé par la honte et l’humiliation qu’il admet qu’il mendie, là-bas, et que ses rêves de grande baraque sur la mer n’ont pas pris forme. Que personne ne se soucie de lui, à Brisbane, parce qu’il n’existe qu’aux yeux des chiens qui tendent leur truffe vers lui, certainement parce qu’il ne sent pas toujours la rose. « Tu m'as moi. » Alfie ne pourrait jamais comprendre l’effet qu’ont ses mots sur son corps malade. Ils coulent le long de son dos pour le réchauffer comme une couverture et, ironiquement, c’est un frisson qui le secoue alors que ses lèvres se pressent ensemble pour cacher un sourire. Leur amitié existe encore. C’est tout ce dont il a rêvé. « T’excuse pas, Jo. » Il relève ses perles bleues pour le regarder. « Tant que t'es ici t'es pas à la rue. » C’est le problème. « Tu peux rester là quelques jours, tu sais. Je peux te planquer dans ma chambre, mes vieux, ils, enfin, ils le remarqueront même pas. » Il se revoie, huit ans plus tôt, à orchestrer des plans avec l’autre garçon, cachés sous le lit parce qu’ils ont brisé un vase en s’improvisant une partie de baseball intérieur. Les souvenirs paraissent si proches et éloignés à la fois. Ils ont été écrits à l’encre noire dans les livres de sa mémoire. « Ne dis pas de bêtises. Ce serait insensé. » Il marmonne derrière une moue tentée, serrant un peu plus ses genoux contre sa poitrine. Ce serait bien… Trop bien. Il pourrait peut-être rencontrer Amelia ? Le lit d’Alfie est bien assez grand pour accueillir deux adolescents et une brindille majeure. « Je voulais pas que tu me vendes du rêve, je voulais juste que tu sois sincère. J’ai toujours su que les gens de la ville étaient, ouais, des cons. » Le clash entre la campagne et la vie existe toujours, certes. « Pour qu’ils te remarquent pas. » Oh, Alfie, vois-tu ce que tu fais ? Tu tends une clope à un poumon malade. Bien sûr que Joseph mangera dans ta main. Il n’a plus rien. Offre-lui un peu d’affection et il la consommera jusqu’à la dernière miette jusqu’à s’en déchirer l’estomac. Il ne comptera pas. Deviendra complètement aveugle à force de fixer le soleil. « Mais ils savent comment oublier leurs problèmes. » La tête du nouvel appâté bascule sur le côté. Il est tout ouï. Il fera tout ce que son seul ami veut faire. Il n’est pas question de réfléchir mais plutôt de sauter à pieds joins, yeux bandés, tant qu’il reçoit de l’amour en retour. « On peut les oublier ensemble, si tu veux, comme avant. » Il est déjà d’accord, mais avant qu’aquiescer, Alfie se coupe les freins : « Oublie. » « Non, non. » Parle, Alfie. Je veux bouffer tes mots. « Qu’est-ce que tu allais dire ? » Évidemment qu’il a compris. Les pilules les regardent tous les deux. Seulement, il veut l’entendre, son ami, pour que ça devienne son idée, pour que ce soit grâce à lui s’il se sent mieux. Il n’y a pas de Dieu, seulement Alfie.

Pauvre gamin influençable…

« Pose-toi et... tu veux qu’on commande, hm, une pizza ? » Toutes ses idées seront les bonnes. « Ou plusieurs. » Joseph s’apprête à répondre sérieusement, affirmer qu’il n’arriverait pas à engloutir une pizza à lui seul, mais il comprend qu’il s’agissait d’une vanne à l’égard de ses cure-dents (ses bras). La vérité, c’est qu’il n’a pas particulièrement remarqué sa perte de poids puisqu’il l’a vécue jour après jour. Il sent toutefois que son énergie se fait rare et que chaque nuit de sommeil ne le revitalise plus comme avant. Mais c’est ça, de devenir adulte. C’est plus difficile qu’il n’aurait pensé. « On pourra faire des réserves pour les prochains jours. » Vient-il d’accepter de rester un peu plus longtemps qu’une nuit ? « Pour que je te rappelle que... c’est, enfin ce côté-là de la campagne battra n’importe quelle ville du monde. » C’est de l’anglais, ça ? On dirait plutôt un ramassis de mots qui ne s’enchaînent pas naturellement, mais sa locution imparfaite et sa prononciation maladroite arrachent un rire franc à Joseph. « Si tu le dis, Ali. » Peu importe ce qu’il a dit, en fait, il approuve. « Va pour les pizzas. Et une bouteille de soda, le gros format, tu sais. » Il mime la grandeur avec ses mains ; plus de sucre que de liquide, ce truc, mais il ne se souvient plus la dernière fois qu’il a avalé ce genre de gorgée remplie de bulles pétillantes qui font mal à la langue dans le bon sens du terme. Dans un mouvement complètement cassé et malhabile, il attrape le combiné du téléphone contre le mur et le tend à son ami, créant une ligne de cordon sur toute la longueur du salon. « Oublie pas. C’est à une pizzéria que tu appelles. » Il précise, incertain de pouvoir faire confiance à Alfie qui se perd dans ses mots, avant de composer le numéro dont il se souvient comme il se souvient sa couleur préférée.                      

@Alfie Maslow oops again, je suis tellement impolie :brows:



— Flames, they licked the walls —

He was born with nothing, he sure as hell has nothing now.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Swallow it [Aleph] Empty
Message(#) Sujet: Re: Swallow it [Aleph] Swallow it [Aleph] Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Swallow it [Aleph]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-