AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
TCL TDS-6110 – Barre de son Home Cinéma 2.1 avec caisson de basses ...
69.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -60%
GIGABYTE – Disque SSD Interne – 256Go ...
Voir le deal
22.99 €

 Calex #50 - Love you more than those bitches before

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
le rêve éveillé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Tout le monde l'appelle Alex. Elle ne se lasse pas de bébé ou mon amour par son mari. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Jongle entre ses filles et l'écriture d'article sur le sport pour des médias indépendants
LOGEMENT : #69 Spring Hill Famille Anderson, ce nom qu'elle partage désormais avec son mari et leurs deux filles Lucy et Lena. Sans oublier le chien Dobby et le chat Nala.
Calex #50 - Love you more than those bitches before Dgi8
POSTS : 26971 POINTS : 470

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent qu'elle ne cherche plus à cacher ♦ Parle beaucoup, trop et pour ne rien dire ♦ Sociale mais a du mal à se lier réellement et à faire confiance ♦ Sous pression elle dit, fait n'importe quoi et cède à la panique ♦ Son passé est un sujet qu'elle n'aborde pas, elle le cache comme elle a caché l'existence du bébé qu'elle a abandonné à la naissance ♦ Ancienne consommatrice de drogue, ancienne alcoolique sobre depuis bientôt deux ans ♦ Instable émotionnellement ♦ Tente chaque jours de donner la meilleure version d'elle même pour son mari et leurs filles.
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherJeremiah #4PhoebeAlfie #2Swann #5

Mariage Calex
Rory et Swann #4Sujet commun Mariage


Calex #50 - Love you more than those bitches before 92vc
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #47 (FB 2010)Calex #48 (UA)Calex #52
☼ When I first saw you, I saw love and the first time you touched me, I felt love and after all this time, you're still the one I love. Looks like we made it, look how far we've come my baby. We mighta took the long way we knew we'd get there someday. They said, I bet they'll never make it but just look at us holding on. We're still together still going strong. You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night ☼

Calex #50 - Love you more than those bitches before Yox3
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫


Calex #50 - Love you more than those bitches before 9a8be9a0e9f57cee66f35260cf9ad2c4e0419681
MATTHIAS

RPs EN ATTENTE : Prim (FB), Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

Calex #50 - Love you more than those bitches before 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42#44#45#46#49#50#51

Mariage Calex
Calex #45

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) / schizophrenic (avatar) welovecrackship & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

Calex #50 - Love you more than those bitches before Empty
Message(#) Sujet: Calex #50 - Love you more than those bitches before Calex #50 - Love you more than those bitches before EmptyDim 12 Déc 2021 - 15:32






Promise you'll remember that your mine
Baby can you see through the tears?
Love you more
Than those bitches before
Say you'll remember -oh baby- say you'll remember -baby ooooh-
I will love you till the end of time

La journée n'a pas forcément été très bonne, depuis quelques jours je suis envahie par des questions qui restent sans réponses et si j'ai réussi à les relayer au second voir au troisième plan, à me dire qu'elles ne sont pas si importantes, ces derniers jours la vie a placé sur mon chemin beaucoup trop de personnes qui viennent raviver constamment mes questionnements et j'essaye de me concentrer sur mes filles, sur le quotidien, j'occupe mes mains et mon esprit mais pourtant je m'en sors pas ce soir, avec mes questionnements. Caleb est à la maison, il est rentré en fin de journée après avoir géré quelques rendez-vous au restaurant mais il est avec nous pour la soirée, et j'essaye de profiter de ces moments en famille. Je ne parle pas beaucoup aujourd'hui, mais je joue avec les filles, je souris en les regardant sourire, je suis avec elles mais je me perds dans mes pensées un peu trop souvent, et à chaque fois, elles se tournent vers une personne : Rachel.

Rachel fut l'une des personnes les plus importantes de ma vie. Sans doute la première personne à qui je me suis confiée sans protection. La première qui m'a vu sous mon vrai visage, la première devant qui j'ai laissé tombé mes barrières pour m'ouvrir totalement, la première personne à qui j'ai donné toute ma confiance. Elle m'a aidé et peut-être plus encore, elle m'a peut-être sauvé à un moment ou je touchais le fond dans ma vie. Ou à force de trop jouer, de trop me chercher, je m'étais totalement perdue. Je buvais, je prenais des substances pour faire la fête, pour m'oublier, pour tester mes limites, pour oublier celle que j'étais, pour être quelqu'un d'autre parce que personne ne pouvait aimer celle que j'étais. Mais elle a été là, une amie, une confidente, une sœur de cœur, un coup de cœur amical, une amitié qui finalement n'a pas été très longue mais qui m'a marqué, qui m'a changé et pourtant aujourd'hui il ne reste plus rien de cette amitié. Parce qu'elle est morte d'abord, et la mort a souvent tendance à détruire les liens. Mais bien avant ça, j'ai détruis notre lien, et si depuis mon retour je me suis longtemps sentie coupable de l'avoir laissé, je me suis longtemps demandée si elle m'a pardonné, ou si elle aurait pu me pardonner si elle était encore parmi nous. Mais la révélation il y a quelques mois de Caleb a rendu la plupart de ces questionnements vains. Elle devait me détester et elle avait toutes les raisons possibles de le faire. Elle devait vouloir que je souffre moi aussi, alors qu'elle a toujours tout fait pour me protéger du temps ou elle était à mes côtés. Et je crois que j'ai trop de choses sur le cœur désormais, trop de questions que j'ai refoulé par peur des réponses. Trop d'interrogations sur elle, sur notre amitié, sur ce lien qui a tant compté pour moi. Rachel était ma meilleure amie, je l'ai trahis, elle m'a trahis en retour mais que restait-il de notre amitié ? Est-ce qu'elle me détestait ? Est-ce qu'elle m'avait oublié ? Est-ce qu'elle pensait encore à moi ? Est-ce qu'elle s'inquiétait pour moi ? J'ai trop de questions sans réponses et je crois que si entretenir ce lien depuis mon retour fut une source d'apaisement, désormais ça ne m'apaise plus du tout et je ne sais plus comment gérer mes souvenirs d'elle et son absence dans ma vie. Alors que finalement elle n'est  plus dans ma vie depuis des années, alors pourquoi je lui laisse une place si grande encore ? Pourquoi dans mon esprit elle est encore ma confidente ? Ma meilleure amie ? Alors qu'elle est morte et qu'elle me détestait sans doute au moment ou elle est morte ? Trop de questions. Et ça ne s'est pas arrangé après ces derniers jours.

Je ne sais pas si c'est à cause d'Alfie qui m'a obligé à penser à elle alors que je faisais face au cousin de mon ancienne meilleure amie. Je ne sais pas si c'est le départ de Tim qui me force à réaliser que ma vie amicale est restée coincée dans le passé. J'ai un témoin de mariage qui s'est volatilisée et une meilleure amie/confidente qui est morte depuis des années. C'est triste non ? Ou peut-être que c'est à cause de Rosa, une ancienne amie de Rachel, et de ses mots dits avec humour mais qui suffisent à me perturber. « C'est drôle que tu te sois mariée avec Caleb, après ton départ je pensais vraiment qu'il finirait par se marier avec Rachel. J'ai entendu qu'ils se voyaient après ton départ et j'étais pas étonnée par cette nouvelle, tu avais pas vu qu'il y avait un truc entre eux ? Je les ai vu à des soirées se parler pendant de longues minutes, Rachel étaient pas comme ça avec les autres mecs. » J'ai sans doute retenu de ses paroles que certaines choses et peut-être pas exactement avec les mots avec lesquels elle m'a présenté les choses, mais voilà le principal à retenir. Selon elle, il y avait un truc entre mon petit-ami de l'époque et ma meilleure amie et ce bien avant que je ne parte et j'en viens à me plonger dans mes souvenirs pour savoir si elle dit vrai ou si pour une raison que j'ignore elle cherche à me perturber. Mais pourquoi elle ferait ça ? On peut pas dire qu'on s'aimait beaucoup elle et moi mais pourquoi me dire ça aujourd'hui ? Et surtout pourquoi je laisse ces paroles venir me perturber deux jours après avoir revu Rosa ? Pourquoi j'ai ses mots qui tournent en boucle dans ma tête alors que je suis allongée sur le canapé, Lena qui joue sur moi. Je devrai me concentrer sur ma fille qui bouge ses bras pour faire les marionnettes, je devrai rire avec elle et pourtant je n'ai pas le cœur à ça. Je regarde Caleb qui berce Lucy dans ses bras, ces deux là sont inséparables et j'aimerai pouvoir être aussi paisibles qu'ils ont l'air de l'être tout les deux, mais je n'y arrive pas. Je n'arrive pas ce soir à oublier ce qui me tracasse, et je n'arrive même pas à faire semblant, pourtant normalement je sais donner le change.  Pourquoi j'en veux à Rachel à nouveau ? Pourquoi j'en viens à me demander si Caleb m'a tout dit ou pas ? Pourquoi de nouveau je les imagine ensemble ? Ca m'énerve, ça m'énerve tellement et ça s'ajoute à la longue liste de questions que j'ai sur Rachel. Je pose Lena sur le sol et je sors sur la terrasse fumer une cigarette, quelques minutes. De longues, très longues minutes, allongée sur le transat, les yeux fermés j'essaye de chasser toutes les émotions que je ressens alors que je me sens submergée par trop de choses. J'entends la baie vitrée s'ouvrir et je me tourne vers Caleb quelques secondes, je tente de lui sourire, mais je ne suis pas très convaincante ce soir, j'ai rallumé une autre cigarette sur laquelle je tire doucement. « Tu peux aller les coucher stp je monterai leur faire un bisou tout à l'heure. » Je pose ma cigarette et je viens faire un petit câlin à Lena et déposer un baiser sur le front de Lucy qui dort déjà et je le laisse aller coucher nos filles pour reprendre entre mes lèvres la cigarette.

Je ne sais pas combien de temps Caleb met pour redescendre mais je suis désormais assisse sur le sol de notre piscine, les pieds dans l'eau, à quelques centimètres de l'endroit ou Caleb s'est écroulé il y a plus d'un an de ça. Je frisonne à cette pensée, mais ça ne suffit pas à me détourner de toutes les autres questions que j'ai. Rachel occupe mon esprit ce soir et je n'y arrive plus. Je l'entends qui me rejoins sur la terrasse et sans le regarder je me lance. « Caleb ? Je sais que cette question va te déranger mais je dois te la poser. » Est-ce que vraiment j'ai envie de lancer cette discussion ? Est-ce que vraiment j'ai besoin de lui faire part de toutes mes questions sur ce sujet alors que ça n'en vaut plus la peine. Parce qu'elle est morte, parce que rien de ce qu'il ne dira ne pourra vraiment réparer le passé, ni même m'aider pour le futur non ? Alors à quoi bon ? « Est-ce qu'avant mon départ, il y avait quelque chose de spécial entre Rachel et toi ? Elle t'avait déjà dragué avant ce soir là ? » C'est fait, j'ai posé la première question. J'ai des questions sur elle, sur eux, sur ce qu'il s'est passé entre eux. J'ai besoin de comprendre, d'avoir des réponses à des questions que je n'avais pas osé poser quand il m'avait annoncé la vérité. J'étais sous le choc, j'étais en colère contre elle, j'étais en colère contre moi, contre lui aussi, mais c'était trop à gérer d'apprendre que ma meilleure amie avec ce geste m'avait sans doute prouver que jamais elle aurait pu me pardonner. Mais aujourd'hui j'ai besoin de comprendre son geste et celui de Caleb. J'ai besoin de savoir si c'est vraiment la haine et la colère contre moi qui les a poussé à coucher ensemble ou s'il y avait plus ? Pourquoi j'en sais rien, mais j'en ai besoin. Comme j'ai besoin de savoir dans quel état d'esprit était Rachel à cette période et Caleb semble lui avoir parlé et côtoyé assez longtemps pour coucher avec elle, alors il doit savoir. Il doit pouvoir répondre à certaines de mes questions, même si je sais que ça ne va pas lui plaire de m'en parler et que les réponses ne vont pas forcément me plaire non plus. J'en ai besoin ce soir. « C'est elle ou c'est toi qui a fait le premier pas ce soir là ? » J'essaye d'être détachée quand je prononce cette phrase alors que j'allume une nouvelle cigarette, mais je sais que la discussion qui s'annonce ne va pas être très agréable. On parle quand même d'une période ou Caleb allait mal, on parle d'une période ou en plus de foutre en l'air ma vie j'ai décidé de les blesser tous. On parle d'une soirée ou Rachel a couché avec l'homme que j'aimais plus que tout et elle le savait. On parle de quelque chose dont Caleb a honte et je sais qu'il risque de ne pas aimer que je reparle de tout ça, mais j'en ai besoin. J'en ai vraiment besoin parce que pour une raison que j'ignore, Rachel est toujours quelque part dans mon esprit, dans ma vie alors qu'elle est morte depuis plusieurs années maintenant et pourtant elle a toujours une place particulière dans ma vie. C'est toujours elle ma meilleure amie, toujours elle la seule à qui je veux parler, toujours elle à qui je pense quand je vais mal et je n'ai laissé personne prendre sa place et je crois que j'ai besoin de cette discussion avec Caleb pour peut-être enfin aller de l'avant et laisser le passé derrière moi et laisser Rachel aussi derrière moi. Je l'aime Rachel, amicalement parlant elle fut ma plus belle rencontre, mais je dois accepter qu'elle n'est plus là et je dois laisser de la place dans ma vie pour d'autres personnes. Mais pour ça mes questions doivent trouver des réponses et c'est Caleb qui va se retrouver à devoir m'éclairer sur certaines choses, à commencer par ce soir là. Ou ils ont couché ensembles tout les deux.


@Caleb Anderson  :l:  :farewell:

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


When I first saw you, I saw love ☽ You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night.
Calex #50 - Love you more than those bitches before Snqv

Revenir en haut Aller en bas
Caleb Anderson
Caleb Anderson
le papa poule
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente deux ans (20/04/89)
SURNOM : La plupart de ses surnoms sont réservés à Alex. Et puis il y a ses filles qui l'appellent "papa" maintenant.
STATUT : Jeune papa (un peu gaga) de deux merveilleuses petites filles d'un an, Lucy et Lena. Récemment marié avec la femme de sa vie dont il est complètement fou amoureux. Il est sur un petit nuage et n'a d'yeux que pour elle.
MÉTIER : Chef étoilé et patron de l'Interlude, restaurant de gastronomie française à Spring Hill
LOGEMENT : #69 St Pauls Terrace, Spring Hill avec Alex, Lucy, Lena, son chien Dobby et Nala, son chat.
Calex #50 - Love you more than those bitches before 4fc0087b7fa96a743ff0fa2b419ec9d287f5aafa
POSTS : 15501 POINTS : 610

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Romantique, croit au grand amour et rêve de fonder sa propre famille ≈ ambitieux, perfectionniste très exigeant avec lui-même ≈ parle couramment le Français et se débrouille très bien en Italien ≈ a passé un an en Europe ≈ a perdu sa fiancée dans un accident de voiture il y a quatre ans ≈ passionné de lecture et de cuisine ≈ control freak ≈ déteste le sport ≈ très protecteur envers les personnes qu’il aime ≈ sa famille passera toujours avant tout ≈ fou amoureux de ses deux filles ≈ a repris une thérapie chez un psychothérapeute il y a peu ≈ diagnostiqué avec la maladie de Bouveret
RPs EN COURS : Calex #50 - Love you more than those bitches before 8acr
[07/07]

HH & Alex
Birdie #2 (fb)
Andersons
Sofia (fb)
Prim #6
HH #4
Jordan #2


Calex #50 - Love you more than those bitches before 210701072752966576
CALEX - If we had one day on earth, who would you spend it with ? If you could choose who you wanted to kiss, who would that be ? I wanna believe if tomorrow was not guaranteed. Minutes to spare, if I could choose I would spend every minute with you.
Calex #47 (fb) ; Calex #48 (UA) ; Calex #52


Calex #50 - Love you more than those bitches before Oj
ANDERSONS

Calex #50 - Love you more than those bitches before 826q
CALROSE- We've taken different paths and travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when you're in the trenches and you're under fire I will cover you. If I was dying on my knees you would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea I'd give you my lungs so you could breathe. I've got you, sister.

Calex #50 - Love you more than those bitches before 6c0cb92712a6d296b151d34530a998d264197457
HARSON - I'll shed a tear for you, open your eyes, I'm by your side I'm never leaving you darkness to light stay through the night. I'm walking in your shoes so you know that it's the truth. When nobody's here for you let me make it clear, that I'll shed a, I'll shed a tear.

RPs TERMINÉS : Calex #1, Romy #1, Juliana#1, Primrose et Romy #1, Calex #2 ; Clément #1 ; Prim #1 ; Calex #5 ; Calex #6; Stephen #1 ; Wylda #1 ; Sohan #1 ; Calex #4 ; Calex#3 (RA); Calex #7 ; Romy #3; Calex #9 ; Prim #2; Calex #10 ; Calex #11; Romy #4; Hannah #1 (fb); Romy #2 (DZ) ; Calex #12, Calex #13 ; Prim #3 ; Juliana#2 ; Calex #8 (fb) ; Matt #1 ; Tobias #1 ; #Calex 15 ; Mila #1 ; Wylda #1 ; Lene #1 ; Calex #16 ; Calex 17 ; Calex 18 ; Calex #19 ; #Calex 14 (UA) ; Nate #1 ; Calex #22 ; Calex #21(fb) ; Calex #25 ; Calex #23 ; Calex #26 ; Calex #24 ; Calex #28 ; #Calex 29 ; Birdie #1 ; #Calex 30 ; Tim #1 ; Eve #1 ; Calex #31 ; Calex #32 ; Calex #34 ; Matt #2 ; Jet & Alex ; Eve #2 ; Heather #1 ; Primrose #1 ; Calex #35 ; Calex #37 ; Rudy #1 ; Eve #3 ; Calen #1 ; Calex #38 ; Calex #39 ; HH #2 ; Calex #40 ; Prim #4 ; Auden ; Calex #41 ; Calex #33 (fb) ; Calex 42  ; Tim #3 (fb) ; Dani #1; Calex 44 ; Calex #45 ; Prim #5 ; Prim #3 (fb) ; Calex #43 (fb) ; Calex #36(UA) ; Calex #46 ; Calex #49 ; Calex #50 ; Jordan #1 ; Calex #51



HH et son talent indéniable:
 

AVATAR : Penn Badgley
CRÉDITS : cristalline (avatar), edif-crackship + bleeding_light (crackships), Loonywaltz (ub) ; la confiserie (dessin)
DC : Will, le fou des fossiles
PSEUDO : Deathly Hallows
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23844-caleb-if-time-stood-still-i-would-take-this-moment-and-make-it-last-forever https://www.30yearsstillyoung.com/t23903-caleb-we-are-far-from-the-shallow-now#975905 https://www.30yearsstillyoung.com/t23909-caleb-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t38828-caleb-anderson#1903287

Calex #50 - Love you more than those bitches before Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #50 - Love you more than those bitches before Calex #50 - Love you more than those bitches before EmptyDim 12 Déc 2021 - 17:30



Calex
PROMISE YOU'LL REMEMBER THAT YOUR MINE. BABY CAN YOU SEE THROUGH THE TEARS ? LOVE YOU MORE THAN THOSE BITCHES BEFORE, SAY YOU'LL REMEMBER, I WILL LOVE YOU TILL THE END OF TIME
Une partie de la journée passée au travail pour majoritairement, régler des détails administratifs et des rendez-vous pas toujours très intéressants dès que je rentre chez nous la première chose que je fais c’est embrasser Alex et partir voir mes filles. Elles sont toutes les deux réveillées de leur sieste alors j’en profite pour passer du temps avec elles, laissant ainsi la possibilité à Alex de pouvoir se reposer si elle le souhaite, et elle a l’air d’en avoir besoin. Depuis que je suis rentré elle ne sourit pas, elle ne rit pas avec les filles et c’est même à peine si elle me regarde. Ce qui me donne l’impression d’avoir fait quelque chose de mal. Parce qu’elle m’en veut pour quelque chose, très clairement. Je la connais assez pour m’en rendre compte mais je ne comprends pas ce que j’ai pu faire. Je me creuse la tête, j’essaie de comprendre mais rien ne me vient à l’esprit donc je préfère me concentrer sur mes filles. Je joue avec elles, quand elles sourient je souris et quand elles rient, je ris et elles ont déjà bien la joie de vivre, Lucy et Lena. Les entendre rire aux éclats n’est pas rare et c’est devenu de loin la plus belle mélodie selon moi. Je les embête, je les taquine en les chatouillant et elles y sont toutes les deux très sensibles, d’ailleurs.

C’est assez rapidement après le dîner que Lucy commence à fatiguer, je la prends dans mes bras je la berce et c’est peu de temps après qu’elle s’endort. Sa respiration m’apaise, et c’est tout en caressant avec douceur son dos que je la garde contre moi. Lena elle, cherche l’attention de sa mère, elle est assise sur elle, elle bouge dans tous les sens mais rien n’y fait et Alex est définitivement perdue dans ses pensées. Cette image me fait même presque mal au cœur, parce que je vois bien que Lena est en demande d’attention de la part de sa mère mais je ne comprends pas pourquoi Alex la rejette ainsi. Elle finit même par la poser par terre pour sortir fumer. « Tu peux aller les coucher stp je monterai leur faire un bisou tout à l'heure. » J’acquiesce d’un signe de tête. « Pas de souci. » Il y a un froid entre nous, je le sens et je ne comprends toujours pas pourquoi ce qui me déplait fortement. Je me baisse tout en faisant signe à Lena de venir vers moi, ce qu’elle fait et je la serre contre moi, la maintenant avec mon deuxième bras. Elles commencent à faire leur poids, mine de rien. Je les change chacune à tour de rôle ; couche propre et nouveau pyjama. Lucy se réveille durant ce moment mais elle retrouve très vite le sommeil. Je l’installe dans son lit, je la borde et je fais de même pour sa sœur, qui, ne semble pas avoir envie de dormir tout de suite pour le coup. Ce qui n’est pas franchement étonnant de la part de Lena. Elle se lève dans son lit, tient fermement les barreaux et n’arrête pas de m’appeler en me pointant du doigt le sol. Elle veut sortir, elle n’a pas sommeil, c’est ça qu’elle essaie de me dire mais je m’installe sur le petit fauteuil à côté de son lit après l’avoir allongée à nouveau. « Tu veux que je te lise une histoire ma chérie ? » Lena met son pouce dans sa bouche tout en hochant la tête positivement alors je me lève quelques secondes, juste le temps de chercher un de leur livre et reprends place à côté de ma fille. Ma main glisse entre les barreaux de son lit pour venir attraper la sienne et je lui lis doucement l’histoire. Mon pouce caresse la peau de sa main toute douce, je relève les yeux vers elle de temps en temps et au bout de quelques minutes je vois ses paupières qui commencent à se fermer et une poignée de minutes plus tard une fois l’histoire terminée je peux constater à sa respiration qu’elle s’est endormie. Je retire avec douceur ma main de la sienne, je me lève et referme le livre que je pose sur le fauteuil et avant de quitter leur chambre je les embrasse sur le front. « Bonne nuit mes princesses. Je vous aime très fort. » Je laisse la veilleuse allumée et récupère le baby phone avant de quitter la pièce.

Les filles forment profondément et c’est une trentaine de minutes plus tard que je rejoins Alex dehors. « C’est bon, elles dorment toutes les deux. » J’annonce à ma femme tout en m’étirant. Elle est installée au bord de la piscine les pieds dans l’eau et une énième cigarette de la journée. Elle ne fumait plus autant normalement, elle a même certainement fumé plus que moi aujourd’hui alors qu’habituellement ma consommation de tabac est bien supérieure à la sienne. Je m’assieds en tailleurs à côté d’elle et si j’essaie de fumer moins, sentir l’odeur du tabac à quelques centimètres de moi sans aussi en profiter, j’en suis littéralement incapable. « Caleb ? Je sais que cette question va te déranger mais je dois te la poser. » Je fronce les sourcils et sans lui répondre je prends une cigarette dans son paquet et tout en la calant entre mes lèvres je lui prends son briquet pour l’allumer. Elle a une question à me poser qui va certainement me déranger. Elle me fait peur, j’ai vraiment peur de ce qu’elle va me dire alors j’attends patiemment. « Est-ce qu'avant mon départ, il y avait quelque chose de spécial entre Rachel et toi ? Elle t'avait déjà dragué avant ce soir là ? » Si mon cerveau se fige totalement, les seuls mouvements que je semble être capable de faire sont ceux pour fumer, mes doigts tiennent le cylindre que j’amène à plusieurs reprises entre mes lèvres. Je ne sais pas combien de temps je reste là, à côté d’elle, silencieux mais après une longue taffe tire sur la cigarette je rassemble les forces nécessaires dont j’ai besoin pour lui répondre. « T’es en train de me demander si je t’ai trompée, sérieusement ? » Qu’elle puisse penser que j’en sois capable me fait sincèrement très mal, parce que je ne pense pas mériter ça. Certes, en couchant avec Rachel j’ai fait une erreur mais j’étais célibataire à ce moment-là. « C'est elle ou c'est toi qui a fait le premier pas ce soir là ? » Mes yeux se plissent dans l’incompréhension des plus totales. « Pourquoi tu me poses toutes ces questions ? » Je lui demande, réellement perturbé et perdu, aussi. Je tire longuement sur la cigarette et mon regard se pose sur le baby phone pour regarder un instant les filles dormir. « Non il n’y a jamais rien eu de spécial entre Rachel et moi et non elle ne m’a jamais dragué avant ton départ. » Je lui assure, et maintenant c’est sur la cigarette entre les doigts que mes yeux se posent une poignée de secondes. « C’est elle qui a fait le premier pas. » Mais je ne l’ai clairement pas repoussée. On avait tous les deux bus mais je ne voulais pas la laisser rentrer chez elle toute seule alors je l’ai raccompagnée, elle m’a invitée à rentrer chez elle proposition que j’ai dans un premier temps refusé mais il a simplement fallu qu’elle réitère une seconde fois sa question pour que je finisse par accepter.
© nightgaunt





Calex #50 - Love you more than those bitches before 873483867:
 


Calex #50 - Love you more than those bitches before SjlzVax Calex #50 - Love you more than those bitches before JMOq0GB
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
le rêve éveillé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Tout le monde l'appelle Alex. Elle ne se lasse pas de bébé ou mon amour par son mari. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Jongle entre ses filles et l'écriture d'article sur le sport pour des médias indépendants
LOGEMENT : #69 Spring Hill Famille Anderson, ce nom qu'elle partage désormais avec son mari et leurs deux filles Lucy et Lena. Sans oublier le chien Dobby et le chat Nala.
Calex #50 - Love you more than those bitches before Dgi8
POSTS : 26971 POINTS : 470

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent qu'elle ne cherche plus à cacher ♦ Parle beaucoup, trop et pour ne rien dire ♦ Sociale mais a du mal à se lier réellement et à faire confiance ♦ Sous pression elle dit, fait n'importe quoi et cède à la panique ♦ Son passé est un sujet qu'elle n'aborde pas, elle le cache comme elle a caché l'existence du bébé qu'elle a abandonné à la naissance ♦ Ancienne consommatrice de drogue, ancienne alcoolique sobre depuis bientôt deux ans ♦ Instable émotionnellement ♦ Tente chaque jours de donner la meilleure version d'elle même pour son mari et leurs filles.
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherJeremiah #4PhoebeAlfie #2Swann #5

Mariage Calex
Rory et Swann #4Sujet commun Mariage


Calex #50 - Love you more than those bitches before 92vc
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #47 (FB 2010)Calex #48 (UA)Calex #52
☼ When I first saw you, I saw love and the first time you touched me, I felt love and after all this time, you're still the one I love. Looks like we made it, look how far we've come my baby. We mighta took the long way we knew we'd get there someday. They said, I bet they'll never make it but just look at us holding on. We're still together still going strong. You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night ☼

Calex #50 - Love you more than those bitches before Yox3
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫


Calex #50 - Love you more than those bitches before 9a8be9a0e9f57cee66f35260cf9ad2c4e0419681
MATTHIAS

RPs EN ATTENTE : Prim (FB), Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

Calex #50 - Love you more than those bitches before 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42#44#45#46#49#50#51

Mariage Calex
Calex #45

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) / schizophrenic (avatar) welovecrackship & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

Calex #50 - Love you more than those bitches before Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #50 - Love you more than those bitches before Calex #50 - Love you more than those bitches before EmptyLun 13 Déc 2021 - 2:42






Promise you'll remember that your mine
Baby can you see through the tears?
Love you more
Than those bitches before
Say you'll remember -oh baby- say you'll remember -baby ooooh-
I will love you till the end of time

Le regard perdu dans le vide, mes pieds qui font bouger un peu l'eau de la piscine, je fume beaucoup plus qu'habituellement, je fume même un peu trop mais je ne me sens pas capable de gérer toutes les questions que j'ai depuis quelques jours. Je me sens dépassée, démunie face à ce que je ressens et j'ai l'impression que plus les jours passent plus les questions se font nombreuses. Les souvenirs viennent se mélanger aux questionnements, des bons comme des moins bons, des vrais souvenirs comme des souvenirs crées de toute pièce par mon cerveau pour combler des vides. Comme l'image de Caleb et Rachel ensembles. Ce n'est pas un souvenir, ça ne peut pas en être un, je n'étais plus là, je n'ai rien vu, rien su même et pourtant, je ne veux m'empêcher de penser à eux deux. Ensembles. Je ne peux m'empêcher de penser à Rachel qui va retrouver celui qui était mon ex-petit ami pour se venger de moi. Je ne peux m'empêcher d'imaginer Caleb l'embrasser. Et ce n'est qu'une petite partie des questionnements et des pensées que j'ai. Rachel a eu une place primordiale dans ma vie et pourtant elle est en sortie depuis longtemps mais sa place est restée intacte. C'est elle que je considère toujours comme ma meilleure amie, même quand je lui en veux, même quand j'essaye de l'oublier, rien n'y fait, c'est à elle que je pense. Avec elle que je partage les événements de ma vie. A elle que j'ai pensé quand j'ai appris pour ma grossesse, c'était avec elle que je voulais en parler, la seule avec qui je voulais partager ça après Caleb. C'est encore à elle que j'ai pensé à la naissance de mes filles, c'est elle la première à qui j'aurais voulu envoyer un sms pour lui montrer mes princesses. C'est aussi à elle que j'ai pensé avant mon mariage, à son absence pour ce jour si important pour moi. Elle fut ma meilleure amie, mais le problème c'est qu'elle a encore cette place dans ma vie, une place qu'elle n'occupe plus depuis des années, mais que je lui laisse parce que j'ai pas encore accepté l'idée que notre amitié était finie. Je suis peut-être lâche, mais je crois qu'on ne peut pas me retirer le fait que je suis fidèle. En amour comme en amitié, quand je me donne c'est pour la vie, et ni la distance, ni la mort ne semble capable de détruire le lien. Elle est morte pourtant mais renoncer à elle est trop dur encore. Je ne l'avais plus à mes côtés à Londres et pourtant, elle était toujours là seule femme avec qui je voulais partager ma vie, la seule à qui j'ai donné ma confiance. On me croit pas à l'aise avec les femmes, mais c'est surtout que je ne veux pas d'une autre Rachel, personne ne peut la remplacer et je ne le veux pas. Et pourtant, je lui en veux, je lui en veux énormément et il y a encore tellement de choses que je ne comprends pas sur elle, sur son état d'esprit après mon départ, sur la façon dont elle s'est vengée de mon abandon, sur le pourquoi elle a protégé mon secret malgré tout. Je ne comprends pas si elle m'appréciait encore et c'est pour cette raison qu'elle a gardé mon secret ou si elle me détestait totalement et c'est pour ça qu'elle a couché avec Caleb. Ou peut-être qu'elle a couché avec lui uniquement parce qu'elle en avait envie, et qu'elle en avait toujours eu envie, mais alors là je crois que ce serait peut-être encore pire. Parce qu'elle savait comme je l'aimais, elle savait comme il me faisait du bien, dans la vie et au lit, elle savait tout de mon couple, de Caleb, tout ou presque parce que les confidences avaient été moins nombreuses après que Caleb m'ait fait comprendre qu'il n'aimait pas que je parle de notre intimité. Mais Rachel connaissait Caleb comme très peu de gens pouvaient le connaître, parce que je lui disais littéralement tout le temps ce que je pensais de cet homme et à quel point j'aimais tout de lui. Alors elle le connaissait, elle connaissait aussi l'amour que j'éprouvais pour lui et pourtant elle a couché avec lui et ça reste peut-être l'une des plus grosses interrogations que j'ai à ce jour sur Rachel. Pourquoi elle a fait ça ? « C’est bon, elles dorment toutes les deux. » Je suis sortie de mes pensées par Caleb qui me rejoins dehors, et qui m'annoncent que nos filles dorment, ce qui en soit est une très bonne chose puisque j'ai besoin de lui parler et je préfère que nos filles dorment parce que je n'ai pas vraiment envie d'être dérangée par leurs pleurs parce que je pense que je pourrais renoncer à lui parler. Et c'est ce que j'aurais sans doute fait il y a quelques années et même quelques mois. J'aurais sans doute laissé mes doutes enfuis en moi. J'aurais sans doute tenté d'oublier parce que c'est parfois plus simple à gérer, mais aujourd'hui je ne veux pas faire ça. Je ne veux plus continuer à vivre en essayant d'enterrer les choses qui blessent, ou qui dérangent. Je sais qu'il ne va pas aimer cette discussion, mais je sais aussi qu'il ne doit pas aimer mon attitude d'aujourd'hui, et qu'il n'aimerait pas non plus savoir que je lui cache des choses. Je dois lui parler et c'est ce que je compte faire même si je me sens beaucoup trop fébriles, ce qui est souvent le cas quand je laisse mes émotions, mes doutes ou mes fragilités s'exprimer. Et je me lance, je dois le faire aujourd'hui avant que je ne laisse toutes mes pensées prendre le dessus et que mes doutes se transforment en colère. Il ne réagit pas, du moins pas verbalement mais il se sert dans mon paquet et il s'allume une cigarette, je déplace le cendrier entre nous avant de poser la première question. Celle qui commence à me ronger un peu trop alors que je cherche des signes qui pourraient donner raison à Rosa ou au contraire à lui donner tord. Le silence qu'il laisse est presque beaucoup trop lourd de sens et mon cerveau commence déjà à se faire à l'idée que peut-être que s'ils semblaient s'entendre bien tout les deux ce n'était pas pour me faire plaisir. « T’es en train de me demander si je t’ai trompée, sérieusement ? » Je soupire tout en secouant la tête de gauche à droite mais sans le regarder. Mes pieds s'agitent dans l'eau un peu plus et c'est le mouvement de l'eau que je fixe. « C'est pas ce que j'ai demandé non. » Je réponds avec une pointe d'agacement, parce que non ce n'est clairement pas ce que j'ai voulu lui demander. Jusqu'à maintenant je n'avais même pas pensé à l'idée qu'ils aient pu coucher ensemble dans mon dos quand j'étais encore là. Jamais, pas une fois et pourtant c'est la première chose qu'il sous-entends. Que j'ai pu penser que mon petit-ami et ma meilleure amie, littéralement les deux personnes sur cette terre en qui j'avais le plus confiance, ensemble dans un même lit qui me trahissent en même temps. Non je n'ai jamais envisagé ça. Enfin, j'avais jamais envisagé non plus qu'un jour ils puissent coucher ensemble ces deux là et pourtant ça ils l'ont fait. « J'ai juste demandé s'il y avait un lien spécial entre vous, pas sous-entendu que tu m'avais trompé, j'ai toujours eu confiance en toi. » Mais maintenant que tu le sous-entends je voudrais bien une réponse. Je ne lui demande pas, du moins pas encore parce que ce sous-entendu qu'il a lui même comprit semble l'avoir un peu énervé et j'ai d'autres questions plus énervantes encore. Et cette fois je parle vraiment du soir ou à défaut de me tromper puisque nous n'étions plus ensembles, il a vraiment couché avec Rachel. « Pourquoi tu me poses toutes ces questions ? » Pourquoi tu réponds pas simplement aux questions? Il a déjà évité ma première question en répondant avec une autre question et de nouveaux il ne réponds pas et ça ne fait que grimper la colère que je ressens à cet instant. « Parce que j'ai besoin de comprendre pourquoi vous avez fait ça, j'ai besoin de comprendre ce qu'elle avait en tête, j'ai besoin de comprendre ce que ça signifie pour elle et pour toi ce geste. » Je suis prête à l'entendre encore me dire qu'il me détestait, mais j'ai besoin de savoir comment et pourquoi ils en sont arrivés à penser que se retrouver nus l'un dans l'autre allaient pouvoir les soulager. « Et toi pourquoi tu ne réponds à aucune de mes questions ? » L'agacement toujours, je tente de gérer mes émotions, je tente de ne pas me laisser envahir mais je n'ai jamais été très douée pour contenir mes émotions c'est un fait.  « Non il n’y a jamais rien eu de spécial entre Rachel et moi et non elle ne m’a jamais dragué avant ton départ. » Voilà une première réponse, elle ne me semble pas si dur à dire alors pourquoi il a mit si longtemps avant de la donner ? Il n'y avait rien de spécial entre eux donc, alors s'ils se sont sautés l'un sur l'autre après mon départ ce n'est pas parce qu'ils en avaient envie depuis longtemps, mais bien en lien avec mon départ. Ça ne m'aide pas à y voir plus clair dans les intentions de Rachel et même de Caleb mais au moins je peux arrêter de chercher à savoir s'il y avait une attirance particulière entre eux. « C'est pas ce que Rosa m'a dit y'a quelques jours. » Hein quoi pourquoi? Je ne sais même pas pourquoi je pense que c'est judicieux de lui dire ça. 1. Il ne se souviendra sûrement pas de Rosa, elle était tout ce qu'il détestait. 2. La parole de Caleb compte beaucoup plus que celle de cette fille. Alors pourquoi je dis ça, pourquoi je sous-entends que je doute alors que je ne doute même pas. Ou du moins pas sur les mots de Caleb. « Elle m'a dit que Rachel était différente avec toi qu'avec les autres mecs, que vous sembliez proches tout les deux, et je sais pas je me dis que si vous avez couché ensembles c'est qu'il y avait sans doute quand même quelque chose. » Et finalement j'en reviens toujours à ce soir là, à cette soirée parce que finalement c'est ça qui a foutu le bordel dans mon esprit. Je savais que j'avais été la pire amie possible pour Rachel, je l'avais accepté. Je savais que je n'aurais jamais l'occasion de me faire pardonner auprès d'elle, ça aussi je l'avais accepté. Mais elle, elle était toujours ma confidente, elle était toujours la meilleure amie parfaite, la gardienne de mes secrets, celle qui avait toujours été là pour moi, celle qui ne m'avait jamais trahi même des années après mon départ. Elle était parfaite Rachel, mais désormais ce n'est plus vraiment le cas parce que je n'arrive pas à comprendre ce qu'elle a fait, pourquoi elle l'a fait et ce que ce message pouvait signifier pour elle. Et pour Caleb aussi d'ailleurs. Coucher avec d'autres femmes, ça passe, je comprends, mais Rachel c'était pas n'importe quelle femme. « C’est elle qui a fait le premier pas. » Ma cigarette éteinte, je meurs d'envie d'en rallumer une autre encore mais je ne le fais pas, pas alors que je viens de terminer ma cigarette il y a trois minutes à peine. Mais j'ai la confirmation que c'est elle qui a été trouver l'homme qu'elle savait que j'aimais, un homme dont elle savait que je venais de briser le corps, c'est elle qui lui a fait des avances, c'est elle qui a choisi de gérer la colère qu'elle ressentait contre moi en couchant avec Caleb et si c'est pas un message pour me dire qu'elle me détestait je ne sais pas ce que c'est. « Et tu as fais le deuxième alors ? » Une remarque qui ne sert à rien, juste à exprimer l'agacement que je ressens. « C'était quand exactement ? » Comme si ça avait beaucoup d'importance ? Mais ça en a pour moi. « Je comprends pas comment vous en êtes arrivés à coucher ensembles, j'essaye de me dire que c'est pas important, j'essaye vraiment mais même pour moi c'est pas logique. Si elle voulait se venger de mon départ elle aurait du te dire la vérité, pas coucher avec toi j'ai besoin de comprendre son geste. » Et puisqu'il est le seul à savoir vraiment ce qui s'est passé ce soir là, c'est à lui de tenter de donner du sens à tout ça, bien qu'il n'y en ait peut-être pas. C'était peut-être un geste désespéré de deux personnes tristes et abandonnées par une même personne.

@Caleb Anderson  :l:  :farewell:

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


When I first saw you, I saw love ☽ You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night.
Calex #50 - Love you more than those bitches before Snqv

Revenir en haut Aller en bas
Caleb Anderson
Caleb Anderson
le papa poule
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente deux ans (20/04/89)
SURNOM : La plupart de ses surnoms sont réservés à Alex. Et puis il y a ses filles qui l'appellent "papa" maintenant.
STATUT : Jeune papa (un peu gaga) de deux merveilleuses petites filles d'un an, Lucy et Lena. Récemment marié avec la femme de sa vie dont il est complètement fou amoureux. Il est sur un petit nuage et n'a d'yeux que pour elle.
MÉTIER : Chef étoilé et patron de l'Interlude, restaurant de gastronomie française à Spring Hill
LOGEMENT : #69 St Pauls Terrace, Spring Hill avec Alex, Lucy, Lena, son chien Dobby et Nala, son chat.
Calex #50 - Love you more than those bitches before 4fc0087b7fa96a743ff0fa2b419ec9d287f5aafa
POSTS : 15501 POINTS : 610

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Romantique, croit au grand amour et rêve de fonder sa propre famille ≈ ambitieux, perfectionniste très exigeant avec lui-même ≈ parle couramment le Français et se débrouille très bien en Italien ≈ a passé un an en Europe ≈ a perdu sa fiancée dans un accident de voiture il y a quatre ans ≈ passionné de lecture et de cuisine ≈ control freak ≈ déteste le sport ≈ très protecteur envers les personnes qu’il aime ≈ sa famille passera toujours avant tout ≈ fou amoureux de ses deux filles ≈ a repris une thérapie chez un psychothérapeute il y a peu ≈ diagnostiqué avec la maladie de Bouveret
RPs EN COURS : Calex #50 - Love you more than those bitches before 8acr
[07/07]

HH & Alex
Birdie #2 (fb)
Andersons
Sofia (fb)
Prim #6
HH #4
Jordan #2


Calex #50 - Love you more than those bitches before 210701072752966576
CALEX - If we had one day on earth, who would you spend it with ? If you could choose who you wanted to kiss, who would that be ? I wanna believe if tomorrow was not guaranteed. Minutes to spare, if I could choose I would spend every minute with you.
Calex #47 (fb) ; Calex #48 (UA) ; Calex #52


Calex #50 - Love you more than those bitches before Oj
ANDERSONS

Calex #50 - Love you more than those bitches before 826q
CALROSE- We've taken different paths and travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when you're in the trenches and you're under fire I will cover you. If I was dying on my knees you would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea I'd give you my lungs so you could breathe. I've got you, sister.

Calex #50 - Love you more than those bitches before 6c0cb92712a6d296b151d34530a998d264197457
HARSON - I'll shed a tear for you, open your eyes, I'm by your side I'm never leaving you darkness to light stay through the night. I'm walking in your shoes so you know that it's the truth. When nobody's here for you let me make it clear, that I'll shed a, I'll shed a tear.

RPs TERMINÉS : Calex #1, Romy #1, Juliana#1, Primrose et Romy #1, Calex #2 ; Clément #1 ; Prim #1 ; Calex #5 ; Calex #6; Stephen #1 ; Wylda #1 ; Sohan #1 ; Calex #4 ; Calex#3 (RA); Calex #7 ; Romy #3; Calex #9 ; Prim #2; Calex #10 ; Calex #11; Romy #4; Hannah #1 (fb); Romy #2 (DZ) ; Calex #12, Calex #13 ; Prim #3 ; Juliana#2 ; Calex #8 (fb) ; Matt #1 ; Tobias #1 ; #Calex 15 ; Mila #1 ; Wylda #1 ; Lene #1 ; Calex #16 ; Calex 17 ; Calex 18 ; Calex #19 ; #Calex 14 (UA) ; Nate #1 ; Calex #22 ; Calex #21(fb) ; Calex #25 ; Calex #23 ; Calex #26 ; Calex #24 ; Calex #28 ; #Calex 29 ; Birdie #1 ; #Calex 30 ; Tim #1 ; Eve #1 ; Calex #31 ; Calex #32 ; Calex #34 ; Matt #2 ; Jet & Alex ; Eve #2 ; Heather #1 ; Primrose #1 ; Calex #35 ; Calex #37 ; Rudy #1 ; Eve #3 ; Calen #1 ; Calex #38 ; Calex #39 ; HH #2 ; Calex #40 ; Prim #4 ; Auden ; Calex #41 ; Calex #33 (fb) ; Calex 42  ; Tim #3 (fb) ; Dani #1; Calex 44 ; Calex #45 ; Prim #5 ; Prim #3 (fb) ; Calex #43 (fb) ; Calex #36(UA) ; Calex #46 ; Calex #49 ; Calex #50 ; Jordan #1 ; Calex #51



HH et son talent indéniable:
 

AVATAR : Penn Badgley
CRÉDITS : cristalline (avatar), edif-crackship + bleeding_light (crackships), Loonywaltz (ub) ; la confiserie (dessin)
DC : Will, le fou des fossiles
PSEUDO : Deathly Hallows
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23844-caleb-if-time-stood-still-i-would-take-this-moment-and-make-it-last-forever https://www.30yearsstillyoung.com/t23903-caleb-we-are-far-from-the-shallow-now#975905 https://www.30yearsstillyoung.com/t23909-caleb-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t38828-caleb-anderson#1903287

Calex #50 - Love you more than those bitches before Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #50 - Love you more than those bitches before Calex #50 - Love you more than those bitches before EmptyLun 13 Déc 2021 - 16:16



Calex
PROMISE YOU'LL REMEMBER THAT YOUR MINE. BABY CAN YOU SEE THROUGH THE TEARS ? LOVE YOU MORE THAN THOSE BITCHES BEFORE, SAY YOU'LL REMEMBER, I WILL LOVE YOU TILL THE END OF TIME
Les questions tombent comme ça, sans que je ne sache vraiment pourquoi ni que je ne le comprenne mais au moins, la distance et la froideur d’Alex depuis que je suis rentré du travail est expliquée et tombent sous le sens. Elle pense à Rachel et surtout à ce qu’il s’est passé entre son ancienne meilleure amie et moi quand elle a quitté Brisbane qu’elle pense. Ce qui ne fait pas encore sens c’est la raison pour laquelle elle me questionne aujourd’hui plutôt qu’un autre jour. Je lui en ai pourtant parlé il y a plusieurs mois et elle avait elle-même clôturé la discussion en me disant qu’elle ne voulait plus en parler. « C'est pas ce que j'ai demandé non. » Je tire sur ma cigarette avant d’hausser les épaules. C’est comme ça que je l’ai compris, moi, et si je peux totalement comprendre qu’elle m’en veuille pour cette erreur que j’ai commise il y a dix ans ce qui me ferait réellement mal serait qu’elle doute de moi et de ma fidélité dans notre couple. Que ce soit au passé, au présent ou au futur. Je n’ai jamais rien fait qui puisse la faire douter sur ma fidélité et j’en simplement envie de lui rappeler que quand j’ai couché avec Rachel, j’étais célibataire par sa faute à elle. Parce qu’elle m’avait quitté, parce qu’elle m’avait complètement brisé le cœur. « J'ai juste demandé s'il y avait un lien spécial entre vous, pas sous-entendu que tu m'avais trompé, j'ai toujours eu confiance en toi. » Si on a pas de confiance entre nous, on a plus rien. C’est ce que j’ai envie de lui répondre mais je n’en fais rien. Plus les minutes passent plus je la sens s’énerver et se tendre. « Parce que j'ai besoin de comprendre pourquoi vous avez fait ça, j'ai besoin de comprendre ce qu'elle avait en tête, j'ai besoin de comprendre ce que ça signifie pour elle et pour toi ce geste. » Mais ça ne signifiait absolument rien, c’était juste du sexe c’est tout. Aucune valeur spécifique ou aucun attachement particulier mais je ne peux pas lui dire ça de cette manière, non ? Ça me ferait juste passer pour un connard. « Et toi pourquoi tu ne réponds à aucune de mes questions ? » Je lâche un léger soupir tout en levant les yeux au ciel. « Je me demande simplement pourquoi tu me poses toutes ces questions aujourd’hui alors qu’il  a plusieurs mois tu m’as explicitement dit ne plus vouloir en parler. » Et je pense avoir le droit d’avoir des explications, non ? Surtout que finalement, j’y réponds à ses questions même si je ne suis pas sûr que mes réponses la soulagent ou lui font du bien. Non, il n’y avait rien de spécial entre Rosa et moi et non, elle ne m’avait jamais dragué avant. « C'est pas ce que Rosa m'a dit y'a quelques jours. » Je ne sais même pas de qui elle me parle et je dois bien avouer que ça m’agace légèrement, mes sourcils se froncent, je laisse ma cigarette entre mes lèvres de longues secondes avant de la caser de nouveau entre mes doigts pour me permettre de recracher la fumée. « Mais sinon à part ça tu as toujours eu confiance en moi. » Une petit pic lancée pour bien lui faire comprendre qu’elle me fait beaucoup de mal an me montrant que non, elle ne me fait apparemment pas confiance et préfère croire les dires d’une inconnue plutôt que les mots de son mari. Sans la confiance, on n’a plus rien. Encore une fois, j’ai envie de lui dire mais je m’abstiens. « Elle m'a dit que Rachel était différente avec toi qu'avec les autres mecs, que vous sembliez proches tout les deux, et je sais pas je me dis que si vous avez couché ensembles c'est qu'il y avait sans doute quand même quelque chose. » Je secoue la tête toujours agacé de me rendre compte qu’elle n’apporte finalement que très peu d’importance à ce que je lui ai dit. « Je ne sais pas qui est cette Rosa mais en tout cas sa parole a l’air d’avoir bien plus de valeur que la mienne, ça fait plaisir. Si tu préfères la croire elle plutôt que moi je ne sais pas ce que je peux te dire de plus. » Moi je sais que je lui dis la vérité en tout cas. Légèrement agacé par la tournure que prend cette discussion je tire une dernière fois que la cigarette avant d’écraser le mégot dans le cendrier qu’elle a déplacé pour l’installer entre nous un peu plus tôt. Je réponds à sa deuxième question sans pour autant penser que ça la soulagerait mais je suis honnête avec elle et c’est bel et bien Rachel qui a fait le premier pas, c’est elle qui a commencé à me tourner autour et c’est elle qui m’a invité à deux reprises à rentrer chez elle. « Et tu as fais le deuxième alors ? » Une réponse de ma part serait déplacée et surtout vraiment inutile. Je baisse les yeux, jouant avec mes doigts.  « C’était quand exactement ? » Ma langue vient humidifier mes lèvres. « Un peu plus d’un mois après que tu aies quitté Brisbane. » Je lui avais déjà dit ça, mais inutile de l’énerver encore plus avec ce genre de réflexion. « Je comprends pas comment vous en êtes arrivés à coucher ensembles, j'essaye de me dire que c'est pas important, j'essaye vraiment mais même pour moi c'est pas logique. Si elle voulait se venger de mon départ elle aurait du te dire la vérité, pas coucher avec toi j'ai besoin de comprendre son geste. » Je souffle doucement, je passe une main dans mes cheveux mais si elle veut comprendre les intentions de Rachel je ne peux rien pour elle. « On s’est juste croisés par hasard dans un bar. On a bu un verre, un deuxième et puis un troisième. Enfin bref, je l’ai raccompagné jusqu’à chez elle parce que je ne voulais pas qu’elle rentre toute seule après avoir bu. Elle m’a proposé de rentrer chez elle une première fois, j’ai refusé. C’est après qu’elle m’a dit pour la deuxième fois de la soirée que tu étais partie que tout était fini et que je devais arrêter de toujours penser à toi parce que tu ne reviendrais pas. Alors j’ai accepté et…voilà. » Et la suite elle la connait et elle n’a clairement pas besoin de détail. Je me mordille nerveusement la lèvre inférieure alors que mes yeux passent de mes mains à son visage. « Tout ce que je sais c’est qu’elle était vraiment en colère contre toi. Et moi j’étais…très triste. J’avais encore tellement mal et j’étais toujours désespérément amoureux de toi, même si tu m’avais complètement brisé le cœur. J’étais désespéré. » Un acte complètement stupide que je regrette réellement mais qui montrait surtout mon mal-être à ce moment-là de ma vie. J’avais mal, j’étais triste, j’avais le cœur brisé.  

© nightgaunt





Calex #50 - Love you more than those bitches before 873483867:
 


Calex #50 - Love you more than those bitches before SjlzVax Calex #50 - Love you more than those bitches before JMOq0GB
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
le rêve éveillé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Tout le monde l'appelle Alex. Elle ne se lasse pas de bébé ou mon amour par son mari. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Jongle entre ses filles et l'écriture d'article sur le sport pour des médias indépendants
LOGEMENT : #69 Spring Hill Famille Anderson, ce nom qu'elle partage désormais avec son mari et leurs deux filles Lucy et Lena. Sans oublier le chien Dobby et le chat Nala.
Calex #50 - Love you more than those bitches before Dgi8
POSTS : 26971 POINTS : 470

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent qu'elle ne cherche plus à cacher ♦ Parle beaucoup, trop et pour ne rien dire ♦ Sociale mais a du mal à se lier réellement et à faire confiance ♦ Sous pression elle dit, fait n'importe quoi et cède à la panique ♦ Son passé est un sujet qu'elle n'aborde pas, elle le cache comme elle a caché l'existence du bébé qu'elle a abandonné à la naissance ♦ Ancienne consommatrice de drogue, ancienne alcoolique sobre depuis bientôt deux ans ♦ Instable émotionnellement ♦ Tente chaque jours de donner la meilleure version d'elle même pour son mari et leurs filles.
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherJeremiah #4PhoebeAlfie #2Swann #5

Mariage Calex
Rory et Swann #4Sujet commun Mariage


Calex #50 - Love you more than those bitches before 92vc
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #47 (FB 2010)Calex #48 (UA)Calex #52
☼ When I first saw you, I saw love and the first time you touched me, I felt love and after all this time, you're still the one I love. Looks like we made it, look how far we've come my baby. We mighta took the long way we knew we'd get there someday. They said, I bet they'll never make it but just look at us holding on. We're still together still going strong. You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night ☼

Calex #50 - Love you more than those bitches before Yox3
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫


Calex #50 - Love you more than those bitches before 9a8be9a0e9f57cee66f35260cf9ad2c4e0419681
MATTHIAS

RPs EN ATTENTE : Prim (FB), Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

Calex #50 - Love you more than those bitches before 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42#44#45#46#49#50#51

Mariage Calex
Calex #45

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) / schizophrenic (avatar) welovecrackship & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

Calex #50 - Love you more than those bitches before Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #50 - Love you more than those bitches before Calex #50 - Love you more than those bitches before EmptyLun 13 Déc 2021 - 18:33






Promise you'll remember that your mine
Baby can you see through the tears?
Love you more
Than those bitches before
Say you'll remember -oh baby- say you'll remember -baby ooooh-
I will love you till the end of time

Je parle beaucoup ce qui dénote avec le reste de la journée ou j'ai été plutôt silencieuse, perdue dans mes pensées, des pensées qui finissent par s'exprimer ce soir face à Caleb. Avec plus ou moins de retenues, plus ou moins de logiques et si cette discussion est devenue inévitable pour moi, je vois bien que Caleb se serait bien passé d'avoir à répondre à mes questions. Je sais pas si c'est de la gêne, de la surprise, ou juste qu'il n'en a pas envie mais il met du temps avant de me donner des réponses, il prends son temps avant de me répondre, il tire sur sa cigarette longuement, il me laisse parler, chose qui est loin d'être inhabituelle, sauf que plus je parle, plus je m'agace et ce n'est pas l'entendre soupirer quand je lui demande pourquoi il ne réponds pas à mes questions qui va m'aider à ma calmer. « Je me demande simplement pourquoi tu me poses toutes ces questions aujourd’hui alors qu’il  a plusieurs mois tu m’as explicitement dit ne plus vouloir en parler. » Je comprends qu'il soit surprit par le timing de mes questions. Il ne peut pas savoir ce qui se passe dans ma tête depuis quelques jours, il ne peut pas comprendre que si je lui en parle aujourd'hui c'est parce que j'ai besoin de réponses et qu'il y a beaucoup trop de choses qui m'échappent, beaucoup trop de questions sans réponses au sujet de Rachel et j'ai besoin d'avancer. Besoin d'arrêter de garder une place si importante dans ma vie pour une femme qui n'est plus parmi nous. J'ai besoin d'avancer parce qu'elle n'est plus là, parce que Tim n'est plus là, parce que les gens qui ont été mes piliers ne sont plus là et que je dois avancer et donner ma confiance à d'autres, sauf que je ne peux pas le faire parce que je pense sans cesse à elle et à ce qu'elle a fait, de bons comme de mauvais pour moi. « C’est la seule amie à qui j’ai fais confiance. La seule qui a tout su de moi, je lui ai rien caché. Je sais que j’ai merdé et que je l’ai abandonné elle aussi, mais je comprends pas le message derrière ce geste, je comprends pas pourquoi elle a fait ça. Elle ne pouvait rien me faire de pire et elle le savait. Et le pire c’est que j’arrive pas à la laisser derrière moi. J’arrive pas l’oublier, à aller de l'avant. Je sais pas faire confiance, mais à elle je lui avais fais confiance, je lui en veux, je lui en veux tellement mais j'arrive pas à me dire que c'est tout ce qu'il reste de notre amitié. » Voilà pourquoi aujourd'hui j'en parle, parce que je réalise que je ne peux pas avoir pour meilleure amie une femme décédée, c'est impossible. Et aussi, parce que plus le temps passe, plus les questions se font nombreuses et plus mon cerveau me joue des tours en essayant de remplir les manques par des réponses fausses. Parce que depuis la rencontre avec Rosa, l'idée de savoir que Rachel et Caleb auraient pu finir ensemble me perturbe. Dès que je pense à Rachel, j'ai l'image de Caleb embrassant ma meilleure amie, enfin ex-meilleure amie, et l'image de Caleb et Rachel ensembles, devient beaucoup trop gênante pour ma vie de couple et je dois comprendre ce qui s'est passé entre eux pour arrêter d'y penser encore et encore. « Et si je te pose toutes ses questions aussi c'est parce que désormais quand je pense à elle, c’est à vous que je pense, je peux plus, et j'ai besoin de réponses. » J'ai besoin d'avoir cette discussion peu agréable et si elle ne l'est pas pour lui, elle ne l'est pas non plus pour moi. Parce que si je pensais qu'en parler pourrait m'aider à y voir un peu plus clair, à comprendre les raisons qui ont poussé Rachel à coucher avec Caleb, à comprendre ce qui s'est passé dans leur tête et ce que ça signifie pour eux et pour moi. Finalement ça ne m'aide pas et je crois que ça ne fait que renforcer encore toutes les questions que j'avais. Et d'autres arrivent, de façon plus directes, plus trash encore et ça devient dérangeant pour moi. Je voulais comprendre le geste de mon ex-meilleure amie, je voulais comprendre comment elle avait pu en arriver à faire ça, comprendre pour pouvoir avancer, mais finalement je ne suis pas sûre de trouver un quelconque apaisement dans cette discussion. « Mais sinon à part ça tu as toujours eu confiance en moi. » Bien-sur qu'il prends mal ma réflexion, et je sais que je ne peux pas le blâmer parce que j'ai moi même été étonnée par mes propres mots, mais je lui ai dit que je lui faisais confiance et j'ai toujours eu confiance en lui, je n'ai jamais douté de lui, de sa fidélité, de ses sentiments pour moi. Mais je n'aurais non plus jamais douté qu'un jour il puisse sauter ma meilleure amie. Il était célibataire, par ma faute, alors ça ne compte pas, et j'ai toujours confiance en lui, c'est le seul de cette période de Brisbane qui ne m'a encore pas trahis. « J'ai confiance en toi et ça n'a pas changé ça. » J'ai confiance en lui, c'est la personne sur cette terre en qui j'ai le plus confiance et je lui ai prouvé il y a de ça même pas deux mois en plaçant ma vie entre ses mains, en devenant sa femme et elle lui promettant mon amour éternel. Et ça n'a pas changé ça. « Je ne sais pas qui est cette Rosa mais en tout cas sa parole a l’air d’avoir bien plus de valeur que la mienne, ça fait plaisir. Si tu préfères la croire elle plutôt que moi je ne sais pas ce que je peux te dire de plus. » Je sens son agacement et je crois que ça ne fait que renforcer le mien. Je ne la crois pas elle, mais je me questionne. « Ce n'est pas que je la crois elle, je te crois quand tu me dis que y'avait rien avec Rachel, mais ça n'empêche que dans tout ça, ce qu'il reste c'est que vous avez couché ensemble. » Et ça ce n'est pas Rosa qui me l'a dit, donc je sais que c'est vrai et c'est bien ça le problème. Ca et tout ce que ça entraîne comme questionnements chez moi. Le problème il n'est pas entre Caleb et moi, enfin c'est ce que je crois, ce que j'espère, mais entre Rachel et moi, et surtout le problème c'est Rachel et lui ensemble dans un même lit. Elle est morte Rachel, jamais elle ne pourra m'expliquer les raisons qui l'ont poussé à faire ça alors c'est auprès de Caleb que je cherche des réponses. Des réponses qui sont devenues primordiales pour moi, parce que j'ai besoin d'avancer, j'ai besoin de trouver un sens à toute cette histoire, lui pardonner à elle, à lui aussi et peut-être à moi même. Pardonner pour avancer et comprendre que Rachel ne peut plus avoir une place aussi grande dans ma vie. Elle a fait le premier pas, c'est elle qui a dragué Caleb et je me demande comment elle s'y est prise. Si elle a utilisé des choses que je lui ai confié pour le charmer ou si elle lui a fait du rentre dedans. Je n'aime pas la tournure que prends la discussion, pas du tout même parce que je me mets de nouveau à les imaginer. « Un peu plus d’un mois après que tu aies quitté Brisbane. » Je me mets à réfléchir à ce que je faisais en décembre 2011 à Londres, toute seule. C'est ma faute, j'étais seule, par ma faute, mais savoir qu'ils ont prit du bon temps ensemble, je déteste ça, tellement. D'ailleurs je me demande s'ils ont vraiment prit du bon temps, s'ils ont aimé, si elle en a redemandé. Non Alex, stop ! Les pensées ne sont clairement pas les bonnes à avoir, ce n'est pas le genre de réponses dont j'ai besoin, enfin je crois. Je ne sais même plus quelle genre de réponse j'ai besoin finalement, je voudrais juste comprendre son geste, mais est-ce qu'il y a vraiment quelque chose à comprendre ? J'écoute Caleb quand il se mets à parler. « On s’est juste croisés par hasard dans un bar. On a bu un verre, un deuxième et puis un troisième. Enfin bref, je l’ai raccompagné jusqu’à chez elle parce que je ne voulais pas qu’elle rentre toute seule après avoir bu. Elle m’a proposé de rentrer chez elle une première fois, j’ai refusé. C’est après qu’elle m’a dit pour la deuxième fois de la soirée que tu étais partie que tout était fini et que je devais arrêter de toujours penser à toi parce que tu ne reviendrais pas. Alors j’ai accepté et…voilà. » Pour une fois c'est lui qui parle beaucoup et si c'est moi qui ait demandé des explications, je réalise que cette fois je suis sûre. Non, ça ne m'aide pas enfaîte. Ca ne fait que donner encore plus de réalité à leur geste. Je les vois devant chez Rachel, je me rappelle de son appartement, de sa chambre, de son lit, et non c'est sur ça ne m'aide pas du tout. Je l'imagine face à Caleb, je l'imagine lui faire les yeux doux, je l'imagine séduire l'homme que j'aime. Savoir qu'elle a utilisé mon départ pour coucher avec lui m'énerve tellement.  Alors tu as accepté, et voilà, c'est tout ? J'ai pas envie d'entendre le reste, il a pas envie de le dire et pourtant je sais que si j'ouvre la bouche, les mots vont dépasser ma pensée. Alors je ne dis rien. Je l'écoute toujours essayer de me répondre, de donner une explication à ce qu'il s'est passé entre eux « Tout ce que je sais c’est qu’elle était vraiment en colère contre toi. Et moi j’étais…très triste. J’avais encore tellement mal et j’étais toujours désespérément amoureux de toi, même si tu m’avais complètement brisé le cœur. J’étais désespéré. » Donc elle était en colère, il le confirme, elle l'a fait par vengeance et ça ne m'aide pas à me rassurer. Je repense à ses mots en silence, beaucoup trop silencieuse ce qui n'est pas normal pour moi. Il allait mal et je le sais, je l'ai entendu sur mon répondeur, j'ai aussi appris de sa bouche qu'il avait couché avec d'autres femmes après mon départ parce qu'il allait mal et tout ça par ma faute. Et je ne lui en veux pas d'avoir couché avec d'autres, c'était ma faute, je l'ai laissé mais Rachel, je n'y arrive pas. Il pouvait coucher avec n'importe quelle femme mais pas elle, pas celle qui était si liée à moi. Et c'est pire pour elle, parce que c'était contre moi qu'elle était en colère, et elle a choisi comme partenaire de baise mon ex. « J'espère au moins que ça valait le coup, que tu lui as montré tes talents, et que ça vous a soulagé tout les deux. » Que ça a soulagé sa peine pendant quelques minutes et que ça a détendue Rachel. Bien entendu, je ne suis pas sérieuse et ce n'est pas une remarque que j'aurais du dire mais je réalise qu'apprendre leurs motivations à tout les deux ne m'aide clairement pas. Peu importe le nombre de cigarette que j'ai déjà fumé, j'en allume une nouvelle pour m'éviter d'avoir à dire d'autres choses. C'est moi qui ait voulu cette discussion mais je crois que je ne l'assume pas vraiment et je repense aux explications de Caleb. Il s'est laissé convaincre parce qu'elle lui a dit qu'il devait arrêter de penser à moi. « Donc pour arrêter de penser à moi, vous vous êtes dit que baiser ensembles c'était le meilleur plan ? Y'a pas un moment entre l'instant ou vous vous êtes retrouvés nus et ou tu l'as baisé ou vous avez regretté ? Que vous vous êtes dits que vous deux c'était pas normal ?» Parce qu'il devait se douter que Rachel savait des choses sur mon départ que lui ne savait pas, elle, elle savait carrément mon secret, mais non visiblement coucher ensembles semblaient être la réponse normale pour eux. « Elle ne pouvait pas juste te dire la vraie raison de mon départ non ? Il a fallu qu’elle t’emmène dans son lit en utilisant mon départ comme excuse et que tu l’as laisse faire sans même chercher à en savoir plus. » Je sais que je surréagis encore. Ils avaient le droit de coucher ensembles, ils ne me devaient rien, je les avais abandonné, elle et lui. Mais savoir qu'elle l'a fait parce qu'elle était en colère contre moi et que lui était désespéré, je sais pas, ça a quelque chose d'encore plus dérangeant peut-être. J'en sais rien, c'est peut-être juste finalement Caleb avec Rachel le problème. Deux personnes que j'ai aimé, peut-être les deux personnes que j'ai le plus aimé, qui se donne l'un à l'autre pousser par l'envie de m'oublier, ou de me faire du mal. Dans tout les cas, c'est réussi puisque plus de dix ans après, ça me fait mal et pourtant c'est ma faute tout ça. C'est à cause de moi mais contrairement à la première fois, je ne me tais pas, je ne me blâme pas, j'ai mal de les imaginer ensembles mais j'ai besoin d'aller au fond des choses, après tout c'est bien ce qu'ils ont fait ensembles non ?

@Caleb Anderson  :l:  :farewell:

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


When I first saw you, I saw love ☽ You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night.
Calex #50 - Love you more than those bitches before Snqv

Revenir en haut Aller en bas
Caleb Anderson
Caleb Anderson
le papa poule
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente deux ans (20/04/89)
SURNOM : La plupart de ses surnoms sont réservés à Alex. Et puis il y a ses filles qui l'appellent "papa" maintenant.
STATUT : Jeune papa (un peu gaga) de deux merveilleuses petites filles d'un an, Lucy et Lena. Récemment marié avec la femme de sa vie dont il est complètement fou amoureux. Il est sur un petit nuage et n'a d'yeux que pour elle.
MÉTIER : Chef étoilé et patron de l'Interlude, restaurant de gastronomie française à Spring Hill
LOGEMENT : #69 St Pauls Terrace, Spring Hill avec Alex, Lucy, Lena, son chien Dobby et Nala, son chat.
Calex #50 - Love you more than those bitches before 4fc0087b7fa96a743ff0fa2b419ec9d287f5aafa
POSTS : 15501 POINTS : 610

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Romantique, croit au grand amour et rêve de fonder sa propre famille ≈ ambitieux, perfectionniste très exigeant avec lui-même ≈ parle couramment le Français et se débrouille très bien en Italien ≈ a passé un an en Europe ≈ a perdu sa fiancée dans un accident de voiture il y a quatre ans ≈ passionné de lecture et de cuisine ≈ control freak ≈ déteste le sport ≈ très protecteur envers les personnes qu’il aime ≈ sa famille passera toujours avant tout ≈ fou amoureux de ses deux filles ≈ a repris une thérapie chez un psychothérapeute il y a peu ≈ diagnostiqué avec la maladie de Bouveret
RPs EN COURS : Calex #50 - Love you more than those bitches before 8acr
[07/07]

HH & Alex
Birdie #2 (fb)
Andersons
Sofia (fb)
Prim #6
HH #4
Jordan #2


Calex #50 - Love you more than those bitches before 210701072752966576
CALEX - If we had one day on earth, who would you spend it with ? If you could choose who you wanted to kiss, who would that be ? I wanna believe if tomorrow was not guaranteed. Minutes to spare, if I could choose I would spend every minute with you.
Calex #47 (fb) ; Calex #48 (UA) ; Calex #52


Calex #50 - Love you more than those bitches before Oj
ANDERSONS

Calex #50 - Love you more than those bitches before 826q
CALROSE- We've taken different paths and travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when you're in the trenches and you're under fire I will cover you. If I was dying on my knees you would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea I'd give you my lungs so you could breathe. I've got you, sister.

Calex #50 - Love you more than those bitches before 6c0cb92712a6d296b151d34530a998d264197457
HARSON - I'll shed a tear for you, open your eyes, I'm by your side I'm never leaving you darkness to light stay through the night. I'm walking in your shoes so you know that it's the truth. When nobody's here for you let me make it clear, that I'll shed a, I'll shed a tear.

RPs TERMINÉS : Calex #1, Romy #1, Juliana#1, Primrose et Romy #1, Calex #2 ; Clément #1 ; Prim #1 ; Calex #5 ; Calex #6; Stephen #1 ; Wylda #1 ; Sohan #1 ; Calex #4 ; Calex#3 (RA); Calex #7 ; Romy #3; Calex #9 ; Prim #2; Calex #10 ; Calex #11; Romy #4; Hannah #1 (fb); Romy #2 (DZ) ; Calex #12, Calex #13 ; Prim #3 ; Juliana#2 ; Calex #8 (fb) ; Matt #1 ; Tobias #1 ; #Calex 15 ; Mila #1 ; Wylda #1 ; Lene #1 ; Calex #16 ; Calex 17 ; Calex 18 ; Calex #19 ; #Calex 14 (UA) ; Nate #1 ; Calex #22 ; Calex #21(fb) ; Calex #25 ; Calex #23 ; Calex #26 ; Calex #24 ; Calex #28 ; #Calex 29 ; Birdie #1 ; #Calex 30 ; Tim #1 ; Eve #1 ; Calex #31 ; Calex #32 ; Calex #34 ; Matt #2 ; Jet & Alex ; Eve #2 ; Heather #1 ; Primrose #1 ; Calex #35 ; Calex #37 ; Rudy #1 ; Eve #3 ; Calen #1 ; Calex #38 ; Calex #39 ; HH #2 ; Calex #40 ; Prim #4 ; Auden ; Calex #41 ; Calex #33 (fb) ; Calex 42  ; Tim #3 (fb) ; Dani #1; Calex 44 ; Calex #45 ; Prim #5 ; Prim #3 (fb) ; Calex #43 (fb) ; Calex #36(UA) ; Calex #46 ; Calex #49 ; Calex #50 ; Jordan #1 ; Calex #51



HH et son talent indéniable:
 

AVATAR : Penn Badgley
CRÉDITS : cristalline (avatar), edif-crackship + bleeding_light (crackships), Loonywaltz (ub) ; la confiserie (dessin)
DC : Will, le fou des fossiles
PSEUDO : Deathly Hallows
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23844-caleb-if-time-stood-still-i-would-take-this-moment-and-make-it-last-forever https://www.30yearsstillyoung.com/t23903-caleb-we-are-far-from-the-shallow-now#975905 https://www.30yearsstillyoung.com/t23909-caleb-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t38828-caleb-anderson#1903287

Calex #50 - Love you more than those bitches before Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #50 - Love you more than those bitches before Calex #50 - Love you more than those bitches before EmptyLun 13 Déc 2021 - 19:31



Calex
PROMISE YOU'LL REMEMBER THAT YOUR MINE. BABY CAN YOU SEE THROUGH THE TEARS ? LOVE YOU MORE THAN THOSE BITCHES BEFORE, SAY YOU'LL REMEMBER, I WILL LOVE YOU TILL THE END OF TIME
« C’est la seule amie à qui j’ai fais confiance. La seule qui a tout su de moi, je lui ai rien caché. Je sais que j’ai merdé et que je l’ai abandonné elle aussi, mais je comprends pas le message derrière ce geste, je comprends pas pourquoi elle a fait ça. Elle ne pouvait rien me faire de pire et elle le savait. Et le pire c’est que j’arrive pas à la laisser derrière moi. J’arrive pas l’oublier, à aller de l'avant. Je sais pas faire confiance, mais à elle je lui avais fais confiance, je lui en veux, je lui en veux tellement mais j'arrive pas à me dire que c'est tout ce qu'il reste de notre amitié. » Elle ne pouvait rien faire de pire, qu’elle me dit et je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est peut-être ce que Rachel cherchait. Mais je ne peux pas lui dire ça parce que je ne veux pas lui faire de mal et surtout, parce que ce ne sont que des suppositions et que je n’en sais rien finalement. Elle connait Rachel mieux que moi, d’une certaine manière bien entendu. « Et si je te pose toutes ses questions aussi c'est parce que désormais quand je pense à elle, c’est à vous que je pense, je peux plus, et j'ai besoin de réponses. » Le problème c’est que la seule personne en capacité de lui apporter des réponses n’est plus là et à part des suppositions, je ne peux pas lui dire grand-chose. J’entends son besoin de comprendre et d’essayer d’avoir des réponses à ses questions mais si ses seules interrogations touchent aux intentions de Rachel, je n’en sais pas beaucoup plus qu’elle. « J'ai confiance en toi et ça n'a pas changé ça. » Ce n’est pourtant pas toujours flagrant, elle semble avoir bien plus de facilité à croire son amie plutôt que moi-même. Elle dit me faire confiance mais ces mots précédents vont en totale contradiction avec ce qu’elle vient de me dire. « Ce n'est pas que je la crois elle, je te crois quand tu me dis que y'avait rien avec Rachel, mais ça n'empêche que dans tout ça, ce qu'il reste c'est que vous avez couché ensemble. » Je soupire et cette fois je n’essaie pas de le cacher ou de me retenir. « Je te rappelle juste que tu m’avais quitté. » Parce qu’elle semble l’avoir oublié ce soir. « Enfin non, tu ne m’avais pas vraiment quitté, tu m’avais abandonné. » Je pense qu’il est tout de même important de remettre les choses au clair et de lui rappeler qu’elle est en train de me reprocher quelque chose que j’ai fait il y a dix ans, alors que j’étais célibataire. Je me rends bien compte de l’erreur que j’ai commise ce soir-là, croyez-moi je ne le nie pas, mais je voudrais tout de même rappeler que je ne l’ai pas trompé il y a dix ans. Mais je finis tout de même par aller plus loin dans mes explications, sans pour autant aller trop dans les détails mais je sens bien que ça ne lui plaît pas du tout. Donc quand je ne parle pas, elle s’agace et quand je lui donne ce qu’elle veut elle s’énerve aussi ? Je suis complètement perdu grâce à son comportement et je ne sais même plus quoi dire ou quoi faire. « J'espère au moins que ça valait le coup, que tu lui as montré tes talents, et que ça vous a soulagé tout les deux. » Je ferme les yeux tout en soupirant légèrement. Mes doigts viennent masser mes paupières encore closes et il me fait quelques secondes pour les ouvrir à nouveau et en faire de même avec ma bouche pour lui répondre. « Je ne vais pas répondre à ça » Désespéré et vraiment triste de voir cette journée se terminer ainsi. J’en viens même à regretter de ne pas travailler ce soir et j’ai également presque envie de la laisser en plan et je partir voir mes filles un instant. Mais je n’en fais rien, je prends sur moi, encore une fois et je reste là, à côté d’elle prêt à recevoir en pleine face sa prochaine réflexion. « Donc pour arrêter de penser à moi, vous vous êtes dit que baiser ensembles c'était le meilleur plan ? Y'a pas un moment entre l'instant ou vous vous êtes retrouvés nus et ou tu l'as baisé ou vous avez regretté ? Que vous vous êtes dits que vous deux c'était pas normal ?» J’encaisse alors que mon regard se perd dans le vide jouant également avec mon alliance. Je lui ai pourtant déjà dit qu’on l’avait regretté tout de suite après. Je lui ai dit que j’avais honte, que je n’en étais pas fier et je me suis excusé une bonne dizaine de fois. Mais elle l’a oublié ça. Ou bien elle fait comme si je ne lui avais rien dit de tout ça. Je renifle, je baisse la tête pour cette fois regarder mon alliance que je fais tourner encore et encore autour de mon annulaire. « Elle ne pouvait pas juste te dire la vraie raison de mon départ non ? Il a fallu qu’elle t’emmène dans son lit en utilisant mon départ comme excuse et que tu l’as laisse faire sans même chercher à en savoir plus. »  Elle continue à s’emporter alors que j’essaie de prendre sur moi, sauf que là, j’ai l’impression d’être de nouveau face à la Alex qui en fait tout le temps des caisses et cette Alex a toujours eu le don de m’énerver avec une facilité déconcertante. « J’en sais rien ! » Le ton de ma voix monte parce que je pense que je ne peux plus la laisser s’énerver contre moi sans rien dire. « J’étais pas dans sa tête, j’en sais rien ! Je ne sais pas pourquoi elle ne m’a pas dit la vérité, je peux pas le savoir. Je sais que j’ai merdé et encore une fois, je suis vraiment désolé. Je n’aurais jamais dû coucher avec elle. Mais j’étais célibataire, j’avais pas de compte à te rendre, je ne pensais même pas que je te reverrai un jour. Elle m’a fait des avances, j’ai refusé dans un premier temps et après je me suis dit que j’étais trop con de penser encore à toi cinq mois après alors que tu étais certainement en train de passer du bon temps avec un autre mec. Alors du coup oui, j’ai accepté et j’ai fini par céder. Parce que finalement je n’avais aucune raison de la repousser. Tu n’étais plus là. Tu m’avais abandonné comme un moins que rien et je ne pensais pas que tu reviendrais dans ma vie un jour. » Je ne suis plus calme mais moi aussi je suis énervé, comme elle. Moi aussi je suis agacé comme elle. « Mais moi j’étais célibataire à ce moment-là, contrairement à toi quand tu t’es fait plaisir en allant voir d’autres mecs à poil. Sauf que moi je t’ai rien dit parce que je suis trop con, malgré le fait que tu m’aies fait beaucoup de mal. » Moi aussi je peux lui reprocher des choses que j’ai gardé pour moi, si elle veut partir dans cette direction-là, j’ai de quoi lui faire quelques reproches.

© nightgaunt





Calex #50 - Love you more than those bitches before 873483867:
 


Calex #50 - Love you more than those bitches before SjlzVax Calex #50 - Love you more than those bitches before JMOq0GB
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
le rêve éveillé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Tout le monde l'appelle Alex. Elle ne se lasse pas de bébé ou mon amour par son mari. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Jongle entre ses filles et l'écriture d'article sur le sport pour des médias indépendants
LOGEMENT : #69 Spring Hill Famille Anderson, ce nom qu'elle partage désormais avec son mari et leurs deux filles Lucy et Lena. Sans oublier le chien Dobby et le chat Nala.
Calex #50 - Love you more than those bitches before Dgi8
POSTS : 26971 POINTS : 470

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent qu'elle ne cherche plus à cacher ♦ Parle beaucoup, trop et pour ne rien dire ♦ Sociale mais a du mal à se lier réellement et à faire confiance ♦ Sous pression elle dit, fait n'importe quoi et cède à la panique ♦ Son passé est un sujet qu'elle n'aborde pas, elle le cache comme elle a caché l'existence du bébé qu'elle a abandonné à la naissance ♦ Ancienne consommatrice de drogue, ancienne alcoolique sobre depuis bientôt deux ans ♦ Instable émotionnellement ♦ Tente chaque jours de donner la meilleure version d'elle même pour son mari et leurs filles.
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherJeremiah #4PhoebeAlfie #2Swann #5

Mariage Calex
Rory et Swann #4Sujet commun Mariage


Calex #50 - Love you more than those bitches before 92vc
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #47 (FB 2010)Calex #48 (UA)Calex #52
☼ When I first saw you, I saw love and the first time you touched me, I felt love and after all this time, you're still the one I love. Looks like we made it, look how far we've come my baby. We mighta took the long way we knew we'd get there someday. They said, I bet they'll never make it but just look at us holding on. We're still together still going strong. You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night ☼

Calex #50 - Love you more than those bitches before Yox3
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫


Calex #50 - Love you more than those bitches before 9a8be9a0e9f57cee66f35260cf9ad2c4e0419681
MATTHIAS

RPs EN ATTENTE : Prim (FB), Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

Calex #50 - Love you more than those bitches before 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42#44#45#46#49#50#51

Mariage Calex
Calex #45

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) / schizophrenic (avatar) welovecrackship & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

Calex #50 - Love you more than those bitches before Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #50 - Love you more than those bitches before Calex #50 - Love you more than those bitches before EmptyMar 14 Déc 2021 - 3:49






Promise you'll remember that your mine
Baby can you see through the tears?
Love you more
Than those bitches before
Say you'll remember -oh baby- say you'll remember -baby ooooh-
I will love you till the end of time

« Je te rappelle juste que tu m’avais quitté. » Je fronce les sourcils presque surprise par ses mots. Oui je l'avais quitté, oui nous n'étions plus ensemble par ma faute, tout ça je le sais. Comme je sais qu'il a couché avec d'autres femmes, plusieurs, peu après mon départ, et je l'ai accepté ce fait. Je serais bien conne de ne pas l'accepter au vu de mon passif personnel, mais le problème ce n'est pas qu'il ait couché avec d'autres femmes, mais qu'il ait couché avec elle précisément. « Enfin non, tu ne m’avais pas vraiment quitté, tu m’avais abandonné. » Il enfonce le clou et si dans les faits il a raison, si c'est une juste réalité qu'il met en évidence, ça ne m'aide pas à aller mieux ou à comprendre ce qu'ils ont fait. Ça ne fait que me faire me sentir coupable en plus d'être énervée. Oui je l'avais blessé, oui je les avais tout les deux sans doute beaucoup blessés et déçus mais est-ce pour ça qu'ils ont fait ça ? Est-ce un moyen de me rappeler que s'ils ont couché ensemble ce n'est que par ma faute ? Qu'un moyen qu'ils ont trouvé pour se venger de moi ? Il n'est pas comme ça Caleb, mais Rachel non plus n'était pas comme ça et pourtant c'est l'impression que j'en ai. Ils ne me devaient rien tout les deux, célibataires tout les deux, libres tout les deux, tristes et en colères tout les deux, finalement c'est peut-être ça qu'il faut retenir. Ils avaient mal par ma faute, ils se sont fait du bien en sachant très bien tout les deux que ce qu'ils faisaient ne me laisserait pas indifférente, ou peut-être qu'à aucun moment ils n'ont pensé à moi. Parce que je n'étais plus là, parce que j'étais partie et que je les avais abandonné. Les mots de Caleb résonnent dans ma tête, il se sentait abandonné, c'est ma faute tout ça, c'est ce qu'il est en train de sous-entendre, ou du moins ce que je comprends. Il était seul, je n'étais plus là, et elle, elle était là voilà ce que je dois retenir ? Elle était là, alors il a saisit l'occasion ? « Tu crois que je le sais pas tout ça ? Que je ne m'en veux pas encore aujourd'hui ? » Je tente de ne pas m'énerver du moins pas plus que je ne le suis déjà, mais c'est difficile pour moi de gérer mes émotions. Je serre les poings et je tire longuement sur ma cigarette ce qui me fait tousser tellement je m'énerve dessus. Je ne sais pas si je suis prête à parler du passé et à faire face à mes actes. J'apprends à gérer le passé, mes choix, leurs conséquences, mais je m'en veux toujours même si désormais j'apprends à concentrer mes pensées sur le présent et le futur et non sur le passé. Du moins j'essaye mais ce soir, c'est définitivement le passé dont il est question. « Mais j'ai accepté que tu ais baisé- enfin couché avec des femmes, c'est pas le problème, tu étais libre, par ma faute parce que comme tu le dis, je t'avais abandonné, mais le problème c'est que tu l'ais fais avec Rachel. » Je ne sais même pas pourquoi ça me dérange autant, pourquoi même ça me fait si mal de savoir qu'ils ont couché ensemble, ce n'est qu'une femme parmi d'autres non ? C'est ainsi que je devrais le prendre et oublier ce détail, qui n'en est pas un à mes yeux et j'en fais toute une montagne encore sans même savoir réellement si c'est parce que je lui en veux à elle, si c'est parce qu'elle a trahit ma confiance ou si c'est parce que je sais qu'avec ce geste elle avait dans un sens tiré un trait sur notre amitié, ce que moi je suis incapable de faire réellement. Même si en fuyant à Londres j'avais donné le premier coup de crayon, je n'ai jamais pu rayer son nom des personnes importantes pour moi. Et pourtant à peine un mois après mon départ, elle a sauté sur le seul homme que je n'ai jamais aimé, celui pour lequel elle m'a entendu des heures et des heures lui rabâcher les oreilles sur les qualités. Elle avait conscience que c'était un type bien, elle avait surtout conscience que je l'aimais plus que tout même si mes gestes laissaient penser l'inverse, elle m'avait vu pleurer des heures durant en tenant le tee-shirt de Caleb. Elle m'avait vu pleurer en écoutant en boucle les messages sur mon répondeur, elle m'avait vu regardé nos photos encore et encore. Elle savait que je l'aimais encore même si je faisais le choix de renoncer à lui et à notre histoire et la première chose qu'elle a faite après mon départ fut d'aller lui faire des avances. Parce qu'elle était en colère d'après Caleb. Et aujourd'hui c'est moi qui suis en colère, sauf que ma colère s'exprime par des mots que je prononce sans retenues. « Je ne vais pas répondre à ça » Je soupire, mais dans l'idée il sait que mes mots ne demandaient pas de réponse. Que je n'ai pas besoin de savoir qu'il a prit son pied à entendre ma meilleure amie jouir, non je n'ai clairement pas besoin d'entendre ça et ça n'avancerait à rien. Mais j'ai l'impression que la discussion n'avance plus, parce que je ne discute plus avec lui, je m'énerve. Je le sais, je le sens, et je voudrais me contenir, me calmer, trouver une solution pour faire redescendre la pression parce que je sens que je perds le contrôle mais je parle, encore. Beaucoup trop, et je me laisse emporter par un trop pleins de sentiments. Je m'en prends à lui alors que ce n'est pas ce que je voulais à la base, mais il a le malheur d'être là lui, d'être peut-être le seul qui soit encore là et c'est sur lui que ça retombe comme trop souvent quand je craque c'est lui qui encaisse mes colères. Je vais m'en vouloir je le sais, et je m'en veux déjà mais je n'arrive pas à me contenir, je n'arrive pas à relativiser et à me dire qu'il n'est pas responsable, que ce n'est pas si grave, que c'était y'a dix ans, et qu'on en a fait du chemin depuis. Non tout ça je n'y arrive pas parce que je crois que je suis trop tendue, trop sur les nerfs, trop à vif pour avoir un peu de retenue et de réflexion sur cette situation. Et j'ai encore trop pleins de questions auxquelles il ne réponds pas, et je ne réfléchis pas une seule seconde au fait que s'il ne réponde pas c'est qu'il n'a juste pas de réponse, non tout ce que je sais c'est que je parle, je lui pose des questions, plus ou moins injustes, et que je n'ai pas de réponses et ça m'énerve. « J’en sais rien ! » Mes talons qui tapaient contre le bord de la piscine par agacement s'arrêtent nette, je crois que même mon cœur s'est arrêté un dixième de seconde devant la manière avec laquelle il m'a répondu. Je suis surprise, même choquée de le voir monter le ton ainsi face à moi. Pour la première fois depuis le début de la discussion je le regarde, quelques secondes mais je le regarde perdue de le voir s'énerver de la sorte et durant quelques secondes je ne sais même plus comment réagir. C'est moi qui m'énerve. C'est moi qui crie, c'est moi qui monte le ton, c'est pas lui et je me sens perdue face à sa réaction surtout qu'il ne s'arrête pas là. « J’étais pas dans sa tête, j’en sais rien ! » Non tu étais en elle, tu pouvais pas être partout c'est vrai. « Je ne sais pas pourquoi elle ne m’a pas dit la vérité, je peux pas le savoir. » vous avez parlé avant de coucher non ? Tu en sais plus que moi sur ses intentions et sur ce qu'elle pensait. « Je sais que j’ai merdé et encore une fois, je suis vraiment désolé. Je n’aurais jamais dû coucher avec elle. Mais j’étais célibataire, j’avais pas de compte à te rendre, je ne pensais même pas que je te reverrai un jour. Elle m’a fait des avances, j’ai refusé dans un premier temps et après je me suis dit que j’étais trop con de penser encore à toi cinq mois après alors que tu étais certainement en train de passer du bon temps avec un autre mec. Alors du coup oui, j’ai accepté et j’ai fini par céder. Parce que finalement je n’avais aucune raison de la repousser. Tu n’étais plus là. Tu m’avais abandonné comme un moins que rien et je ne pensais pas que tu reviendrais dans ma vie un jour. » La plupart de ce qu'il me dit il me l'a déjà dit avant, sauf que jamais il ne m'avait dit les choses de façon aussi claire et avec le ton dur d'un homme énervé. Et je sais que c'est moi qui l'ait énervé. Mais si je suis étonnée ce n'est pas tant par ce qu'il me dit, parce qu'il ne pensait pas qu'il me reverrait un jour, il n'avait pas de compte à me rendre parce que je l'avais abandonné et il était célibataire, il me pensait aux bras d'un autre homme, et en soit tout ça ce sont des choses qu'il a déjà dite mais aujourd'hui je reste sans voix parce que je n'ai pas l'impression d'avoir Caleb face à moi. Il parle beaucoup, il parle vite, il parle fort, et j'ai l'impression de me voir et ça me fait un drôle d'effet vraiment. Il s'excuse mais ça ne sonne pas comme des excuses pourtant, parce qu'il est en colère, contre moi. Je reste sans voix quelques secondes, à essayer de comprendre tout les reproches qu'il vient de me faire, parce que ça sonne comme des reproches tout ça. Mais au delà des mots, c'est surtout son attitude qui me laisse silencieuse, parce que pour une raison que j'ignore le voir s'énerver me fait me culpabiliser énormément. L'entendre me parler de la sorte me fait mal, mais m'oblige à me concentrer quelque instant sur ce qu'il me dit et non sur ce que je pense, sur les émotions qu'il dégage et non sur celles qui m'envahissent. Je baisse les yeux honteuse à l'entente de ses derniers mots je l'ai abandonné comme un moins que rien c'est ce qu'il pensait à l'époque et c'est toujours ce qu'il pense visiblement alors que je n'ai jamais eu l'intention qu'il pense ça. Je ne peux pas revenir en arrière, je l'ai souvent rêvé, je l'ai souvent espéré mais c'est impossible je ne peux que faire avec et si j'avais besoin de réponse sur Rachel et lui, c'est finalement sur nous que la discussion semble partir et ça ne me plaît pas. Je ne sais pas si c'est l'effet de le voir en colère, de l'entendre parler autant mais je parle peu, je me contiens pour la première fois depuis le début de la discussion je ne crie pas. « Pourquoi tu t'excuses si tu n'avais pas de compte à me rendre et surtout aucune raison de la repousser ? » Qu'elle soit ma meilleure amie, ma confidente, aurait du suffire comme raison, qu'elle lui ait menti pendant plusieurs mois aussi, mais il ne semble pas prendre en compte ces éléments, mais il a raison, il n'a pas de compte à me rendre sur cette période de sa vie, il n'a pas de réponse à me donner non plus et je me retrouve conne face à lui, avec autant de questions, mais avec en plus de ça un mari qui semble définitivement en colère contre moi. « Mais moi j’étais célibataire à ce moment-là, contrairement à toi quand tu t’es fait plaisir en allant voir d’autres mecs à poil. Sauf que moi je t’ai rien dit parce que je suis trop con, malgré le fait que tu m’aies fait beaucoup de mal. » La tournure que prends la discussion, si on peut encore appeler ça une discussion d'ailleurs, ne me plaît pas du tout. Bien-sur que ça me plaît pas parce que cette fois ce sont mes erreurs qu'il évoque et la façon dont je l'ai blessé. Enfin l'un des mes actes qui a eu des répercussions négatives sur lui, et ils sont nombreux. Il m'en veut encore et je ne m'y attendais pas à ça, encore moins à l'entendre me dire que je lui ai fais beaucoup de mal, parce que même si je suis énervée ce soir, vraiment énervée, je déteste savoir que je suis la cause de sa souffrance. Je déteste ça et pourtant je continue à lui faire du mal encore et encore. Les coudes sur les cuisses je me tiens la tête à deux mains, les yeux fermés, les mâchoires serrées, j'étais pas préparée à ce qu'il s'en prenne à moi parce qu'il le fait jamais Caleb et ça me prouve deux choses. Premièrement que je l'ai beaucoup trop énervée, et deuxièmement que la blessure que je lui ai faite ce soir là en me rendant dans un club est encore grande et qu'il m'en veut encore beaucoup. Et je me sens mal, vraiment mal de découvrir qu'il ressent encore ça et je me demande s'il y a d'autres sujets de colère qu'il garde en lui et qu'il ne me dit pas, mais au lieu de me calmer et de lui demander, ma première réaction c'est d'adopter une réaction défensive, parce que je sais qu'il a raison, parce que je sais que je lui ai fais du mal, je déteste être la cause de sa souffrance et je ne sais pas comment gérer dans l'immédiat. « C'est comme ça que ça va se passer ? Tu vas faire la liste de toutes les choses ou j'ai merdé pour me prouver que coucher avec Rachel n'était finalement pas si grave ? Parce que forcément Caleb Anderson ne peut rien faire de mal et a côté de moi c'est un ange à qui on ne peut rien reprocher. » La liste est longue, très longue et je ne suis pas prête à me retrouver face à toutes les choses que j'ai faites de mal. A toutes les conneries que j'ai pu faire parce qu'il y en a beaucoup, beaucoup trop et que la plupart j'en ai encore honte aujourd'hui. « Je peux t'aider à faire la liste si tu veux parce que je suis sûre que tu vas en oublier. » Je me lève et je me mets à marcher dans notre jardin en faisant mentalement la liste de mes erreurs et pour mon estime c'est clairement pas une bonne idée, je soupire, je serre les poings avec force, je viens poser mon poing sur ma tempe pour tenter d'atténuer la migraine qui est arrivée si brutalement. A cet instant il pourrait me parler que je ne l'entendrai pas, je suis perdue dans mes pensées, dans la longue liste de mes échecs, et je me fais du mal en repensant à tout ce que j'ai foiré. Le départ du jour au lendemain, le silence pendant des mois, la grossesse, l'abandon de Nathan, les connards que j'ai laissé me sauter, l'alcool, la drogue, des mecs sur moi tout le temps, partout, l'alcool de nouveau, la drogue encore plus, les retrouvailles avec lui, les regrets de ma part, ''t'es bonne qu'à baiser'', la drogue pour ne pas être originale, la révélation sur Nathan, la promesse de ne plus le faire souffrir, encore l'alcool, encore les crises, encore et toujours des disputes, le club, encore de la douleur, de la déception, mon corps qui rejette l'un de ses enfants, de la douleur encore, toujours moi qui fait du mal à l'homme que j'aime et à qui j'ai promis de ne plus faire de mal. Belle réussite. La liste de mes échecs est longue et encore j'en oublie surement beaucoup et si je ne sais pas comment on en est arrivé à parler de mes erreurs, c'est pourtant bien sur ça que mon esprit est tourné désormais. Oubliant même Rachel et Caleb quelques instants. J'arrête de marcher, je sors de la bulle dans laquelle je venais de m'enfermer, une bulle d'erreur, et de honte, et je m’accroupis par terre au milieu de notre petit coin d'herbe, les deux mains sur le front, je retiens les larmes qui menacent de couler alors que je suis tendue comme ça faisait très longtemps que je ne l'avais pas été. C'est le moment ou jamais de présenter des excuses, accepter ses failles, ses erreurs, et se montrer sincère et honnête dans les excuses, c'est comme ça que vous allez pouvoir résoudre les problèmes Alex. « Je suis désolée. » La colère est encore présente mais c'est bien plus envers moi même qu'elle est destinée, et j'ai surtout honte finalement. Je ne peux même pas le regarder en lui présentant mes excuses. J'ai honte de lui prendre la tête avec Rachel alors qu'on était plus ensemble, alors qu'il n'a rien fait de mal finalement, il était triste, sans doute en colère aussi mais Rachel s'est donnée à lui et ce pour une raison que je ne saurais jamais, mais je ne dois pas m'en prendre à lui parce qu'il a raison, il a rien fait de mal, il n'avait plus de compte à me rendre, on était plus ensemble par ma faute et uniquement ma faute. « Tu as raison, j'ai merdé comme toujours, je n'aurais jamais du y aller, je le sais. J'étais bourrée, c'est pas une excuse, je l'étais tout le temps de toute manière, mais je n'ai jamais eu l'intention de te faire du mal mais tu as raison d'être en colère. » Je n'étais pas triste, je n'étais pas en colère, je n'ai pas fais ça pour me soulager, je n'ai pas fais ça pour lui faire du mal, je ne sais même pas pourquoi j'ai fais ça. Je pourrais lui dire que j'en avais pas envie et c'est vrai, je n'avais pas l'intention d'aller dans un club de strip-tease mais la réalité reste la même, j'y suis allée, on ne m'a pas mit un couteau sous la gorge, je suis entrée et si j'étais mal à l'aise dedans, je ne suis pas ressortie directement. Je n'ai pas d'excuses, enfin si j'en ai une dizaine, mais elles ne servent à rien, je lui ai fais du mal, et je savais qu'il n'apprécierait pas de me savoir dans un tel endroit, je le savais, je n'y ai juste pas pensé ce soir là, l'alcool sans doute, mais peu importe il a souffert par ma faute, encore et finalement la seule chose qui semble commune à nos deux discussions c'est que je lui fais du mal. « Je suis vraiment désolée de t'avoir blessé en allant au club, en te laissant y'a dix ans, en faisant tout ce que j'ai pu faire, je suis bonne qu'à ça. » En vrai tu vois je ne suis pas bonne qu'à baiser, je suis bonne pour te blesser aussi. « Tu as d'autres reproches à me faire ? Ou d'autres blessures dont tu ne parles pas et dont tu veux me parler aujourd'hui, visiblement c'est le moment pour ça. » Un mélange de haine envers moi même et de résignation dans la voix. Oui c'est le moment des reproches, j'ai commencé alors je ne peux pas me plaindre. C'est bien fait pour moi, je suis loin d'être irréprochable et ce soir, il me le rappelle, ou je le fais moi même j'en sais rien. Je leur en voulais à tout les deux, mais désormais c'est à moi que j'en veux, c'est moi que je déteste, c'est mon passé qui me rappelle à quel point je suis nulle et je n'ai aucun reproche à lui faire, parce qu'il aura toujours une longue liste de reproches à me faire lui aussi. J'aimerai tant qu'il puisse oublier mes erreurs, mais c'est hypocrite alors que moi je peine à oublier cette fichue coucherie avec Rachel. Tu fais chier Rachel, tu fais vraiment chier, parce que tout ça c'est de ta faute. Tu devais me protéger, tu devais nous protéger, ton petit couple préféré c'était nous et tu as rien protégé du tout. Tu m'as laissé tout gâché, tu as même pas protégé Caleb, et aujourd'hui je me retrouve à en vouloir à mon mari pour une connerie dont tu es responsable. Enfin dont on est responsable toutes les deux, je t'ai tout confié, tout sauf l'homme de ma vie, et tu l'as pris quand même, et je ne saurais jamais pourquoi tu as fais ça. Je ne saurais jamais le but de ta manœuvre et je vais devoir l'accepter, parce que je n'ai pas le choix, parce que j'ai merdé la première de toute façon et c'est sur moi que repose tout le reste et aujourd'hui, plus de dix ans après je suis en train de me disputer avec mon mari pour ça et je crois que ça me rends malade en plus d'être pathétique.

@Caleb Anderson  :l:  :farewell:

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


When I first saw you, I saw love ☽ You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night.
Calex #50 - Love you more than those bitches before Snqv

Revenir en haut Aller en bas
Caleb Anderson
Caleb Anderson
le papa poule
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente deux ans (20/04/89)
SURNOM : La plupart de ses surnoms sont réservés à Alex. Et puis il y a ses filles qui l'appellent "papa" maintenant.
STATUT : Jeune papa (un peu gaga) de deux merveilleuses petites filles d'un an, Lucy et Lena. Récemment marié avec la femme de sa vie dont il est complètement fou amoureux. Il est sur un petit nuage et n'a d'yeux que pour elle.
MÉTIER : Chef étoilé et patron de l'Interlude, restaurant de gastronomie française à Spring Hill
LOGEMENT : #69 St Pauls Terrace, Spring Hill avec Alex, Lucy, Lena, son chien Dobby et Nala, son chat.
Calex #50 - Love you more than those bitches before 4fc0087b7fa96a743ff0fa2b419ec9d287f5aafa
POSTS : 15501 POINTS : 610

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Romantique, croit au grand amour et rêve de fonder sa propre famille ≈ ambitieux, perfectionniste très exigeant avec lui-même ≈ parle couramment le Français et se débrouille très bien en Italien ≈ a passé un an en Europe ≈ a perdu sa fiancée dans un accident de voiture il y a quatre ans ≈ passionné de lecture et de cuisine ≈ control freak ≈ déteste le sport ≈ très protecteur envers les personnes qu’il aime ≈ sa famille passera toujours avant tout ≈ fou amoureux de ses deux filles ≈ a repris une thérapie chez un psychothérapeute il y a peu ≈ diagnostiqué avec la maladie de Bouveret
RPs EN COURS : Calex #50 - Love you more than those bitches before 8acr
[07/07]

HH & Alex
Birdie #2 (fb)
Andersons
Sofia (fb)
Prim #6
HH #4
Jordan #2


Calex #50 - Love you more than those bitches before 210701072752966576
CALEX - If we had one day on earth, who would you spend it with ? If you could choose who you wanted to kiss, who would that be ? I wanna believe if tomorrow was not guaranteed. Minutes to spare, if I could choose I would spend every minute with you.
Calex #47 (fb) ; Calex #48 (UA) ; Calex #52


Calex #50 - Love you more than those bitches before Oj
ANDERSONS

Calex #50 - Love you more than those bitches before 826q
CALROSE- We've taken different paths and travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when you're in the trenches and you're under fire I will cover you. If I was dying on my knees you would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea I'd give you my lungs so you could breathe. I've got you, sister.

Calex #50 - Love you more than those bitches before 6c0cb92712a6d296b151d34530a998d264197457
HARSON - I'll shed a tear for you, open your eyes, I'm by your side I'm never leaving you darkness to light stay through the night. I'm walking in your shoes so you know that it's the truth. When nobody's here for you let me make it clear, that I'll shed a, I'll shed a tear.

RPs TERMINÉS : Calex #1, Romy #1, Juliana#1, Primrose et Romy #1, Calex #2 ; Clément #1 ; Prim #1 ; Calex #5 ; Calex #6; Stephen #1 ; Wylda #1 ; Sohan #1 ; Calex #4 ; Calex#3 (RA); Calex #7 ; Romy #3; Calex #9 ; Prim #2; Calex #10 ; Calex #11; Romy #4; Hannah #1 (fb); Romy #2 (DZ) ; Calex #12, Calex #13 ; Prim #3 ; Juliana#2 ; Calex #8 (fb) ; Matt #1 ; Tobias #1 ; #Calex 15 ; Mila #1 ; Wylda #1 ; Lene #1 ; Calex #16 ; Calex 17 ; Calex 18 ; Calex #19 ; #Calex 14 (UA) ; Nate #1 ; Calex #22 ; Calex #21(fb) ; Calex #25 ; Calex #23 ; Calex #26 ; Calex #24 ; Calex #28 ; #Calex 29 ; Birdie #1 ; #Calex 30 ; Tim #1 ; Eve #1 ; Calex #31 ; Calex #32 ; Calex #34 ; Matt #2 ; Jet & Alex ; Eve #2 ; Heather #1 ; Primrose #1 ; Calex #35 ; Calex #37 ; Rudy #1 ; Eve #3 ; Calen #1 ; Calex #38 ; Calex #39 ; HH #2 ; Calex #40 ; Prim #4 ; Auden ; Calex #41 ; Calex #33 (fb) ; Calex 42  ; Tim #3 (fb) ; Dani #1; Calex 44 ; Calex #45 ; Prim #5 ; Prim #3 (fb) ; Calex #43 (fb) ; Calex #36(UA) ; Calex #46 ; Calex #49 ; Calex #50 ; Jordan #1 ; Calex #51



HH et son talent indéniable:
 

AVATAR : Penn Badgley
CRÉDITS : cristalline (avatar), edif-crackship + bleeding_light (crackships), Loonywaltz (ub) ; la confiserie (dessin)
DC : Will, le fou des fossiles
PSEUDO : Deathly Hallows
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23844-caleb-if-time-stood-still-i-would-take-this-moment-and-make-it-last-forever https://www.30yearsstillyoung.com/t23903-caleb-we-are-far-from-the-shallow-now#975905 https://www.30yearsstillyoung.com/t23909-caleb-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t38828-caleb-anderson#1903287

Calex #50 - Love you more than those bitches before Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #50 - Love you more than those bitches before Calex #50 - Love you more than those bitches before EmptyMar 14 Déc 2021 - 17:26



Calex
PROMISE YOU'LL REMEMBER THAT YOUR MINE. BABY CAN YOU SEE THROUGH THE TEARS ? LOVE YOU MORE THAN THOSE BITCHES BEFORE, SAY YOU'LL REMEMBER, I WILL LOVE YOU TILL THE END OF TIME
« Tu crois que je le sais pas tout ça ? Que je ne m'en veux pas encore aujourd'hui ? » Je sais qu’elle s’en veut pour la manière avec laquelle elle m’a laissé il y a dix ans mais en lui rappelant ça, je n’avais pas en tête de lui faire du mal ou de remuer le couteau dans la plaie. Je voulais simplement remettre chaque élément dans son esprit, je tenais juste ainsi à lui rappeler que je ne l’avais pas trompé. Parce qu’elle agit ainsi, elle est en colère, elle m’engueule pour quelque chose que j’ai fait il y a dix ans alors que nous n’étions plus ensemble par sa faute soit dit en passant. Quand on l’écoute ou même simplement quand on la regarde on pourrait croire qu’elle vient d’apprendre avoir été trompée il y a dix ans, alors que ce n’est absolument pas le cas. « Mais j'ai accepté que tu ais baisé- enfin couché avec des femmes, c'est pas le problème, tu étais libre, par ma faute parce que comme tu le dis, je t'avais abandonné, mais le problème c'est que tu l'ais fais avec Rachel. » Le vocabulaire qu’elle utilise est grossier et si je peux comprendre qu’elle soit en colère contre Rachel et moi d’avoir couché ensemble après son départ de Brisbane je trouve comme souvent, sa réaction complètement disproportionnée.  

Le ton de la discussion ne s’arrange pas bien au contraire, elle s’énerve encore et encore, elle monte toujours un peu plus haut en grade et je finis par m’énerver moi aussi. Ce qui semble l’étonner puisqu’elle ne bouge plus. Mais j’en ai assez, de me faire engueuler comme elle le fait depuis tout à l’heure, c’est sur moi qu’elle se repose pour avoir des réponses à ses questions. Réponses, que je n’ai absolument pas. « Pourquoi tu t'excuses si tu n'avais pas de compte à me rendre et surtout aucune raison de la repousser ? » Les yeux baissés sur l’herbe que je suis en train d’arracher, je souffle doucement, déjà fatigué de cette conversation et de cette soirée qui ne fait que pourtant commencer. « Parce que je suis sincèrement désolé. Je comprends que tu puisses m’en vouloir mais c’est une erreur que j’ai commise il y a dix ans. J’étais célibataire, j’étais désespéré et tellement triste, tu peux pas imaginer à quel point. Je t’aimais comme un fou mais je te détestais en même temps. Mais tu réagis des mois plus tard et surtout, tu agis comme si je t’avais trompé alors que c’est complètement faux. J’ai fait une erreur mais ça ne fait pas de moi un connard pour autant. » Même si elle semble le penser. Parce que c’est ça le but, non ? Elle veut me montrer ô combien je me suis comporté comme un connard en couchant avec sa meilleure amie et si je sais que j’ai fait une erreur je ne pense pas pour autant mériter de haine de sa part. Elle se défoule sur moi et j’ai l’impression que ça faisait longtemps qu’elle ne s’était pas comportée ainsi avec moi, je redeviens son punching ball que j’étais avant qu’elle arrête de boire. Elle s’énerve contre moi et je dois encaisser sans un mot. « C'est comme ça que ça va se passer ? Tu vas faire la liste de toutes les choses ou j'ai merdé pour me prouver que coucher avec Rachel n'était finalement pas si grave ? Parce que forcément Caleb Anderson ne peut rien faire de mal et a côté de moi c'est un ange à qui on ne peut rien reprocher. Je peux t'aider à faire la liste si tu veux parce que je suis sûre que tu vas en oublier. » Je lâche un long soupir, encore un peu plus agacé qu’avant qu’elle ne prononce ces mots. Je n’ai même pas la force de m’énerver comme elle et surtout, je n’en vois pas l’intérêt. Mais j’encaisse encore ses reproches et sa haine envers moi-même. « J’ai jamais rien dit de tout ça... » Désespéré, désemparé, je ne sais pas quoi lui dire de plus et si elle fait les cent pas dans le jardin je me contente de caresser Dobby qui vient se poser à côté de moi. Je ne relève pas le regard vers elle, parce que la vision de cette Alex n’a rien de plaisant. Elle crie, elle serre les poings comme si elle était à deux doigts de me frapper. Une déception voire même une colère compréhensible mai une réaction bien trop disproportionnée. Comme d’habitude. Du Alex tout craché.

Je ne sais pas si je dois rester ou si partir et la laisser se calmer toute seule est préférable. En tout cas je n’ai pas envie de passer plus de temps ici à la sentir faire les cent pas tel un lion en cage. Je me contente donc de caresser Dobby qui a posé sa tête sur mes jambes et alors que je m’apprête à me lever pour la laisser seule dans le jardin elle reprend la parole. « Je suis désolée. » Elle s’excuse sans que je ne lui demande quoique ce soit mais surtout, je ne sais pas exactement pourquoi elle s’excuse. Je relève rapidement les yeux vers elle alors qu’elle vient de s’asseoir sur l’herbe en face de moi, de l’autre côté de la piscine. « Tu as raison, j'ai merdé comme toujours, je n'aurais jamais du y aller, je le sais. J'étais bourrée, c'est pas une excuse, je l'étais tout le temps de toute manière, mais je n'ai jamais eu l'intention de te faire du mal mais tu as raison d'être en colère. » Si elle me connaissait mieux que ça pourtant elle aurait dû le savoir que ça me ferait énormément de mal. Mais elle a décidé de s’en foutre complètement de soir-là c’est la seule explication possible. Ou bien elle n’a pas pensé à moi une seule seconde, ce qui n’est pas franchement beaucoup mieux. « Je t’ai pas dit ça pour que tu t’excuses, c’est bon c’est trop tard. Et de toute façon il n’y a rien de ce que tu peux dire qui enlèvera tout ce que je ressens par rapport à ça. » Un sentiment de trahison et surtout d’humiliation. Elle a dû être déçu ce soir-là quand elle est entrée et que c’est moi qu’elle a vu. Clairement pas au même niveau ou à la hauteur de ces autres hommes à moitié nu qu’elle avait vue voire même peut-être touché cette soirée-là. C’est tout ça que je ressens mais au final, on s’en fiche complètement. « Je suis vraiment désolée de t'avoir blessé en allant au club, en te laissant y'a dix ans, en faisant tout ce que j'ai pu faire, je suis bonne qu'à ça. Tu as d'autres reproches à me faire ? Ou d'autres blessures dont tu ne parles pas et dont tu veux me parler aujourd'hui, visiblement c'est le moment pour ça. » Je secoue négativement la tête alors que mon attention est toujours focalisée sur Dobby. « On est pas là pour parler de moi ou de ce que je ressens. » Je suis sûr de moi, clair, net et précis dans ce que je lui réponds. « Je me suis tellement détesté d’avoir couché avec elle que c’est à peu près à ce moment-là que j’ai voulu quitter l’Australie pour essayer de me retrouver un peu, et pour t’enlever de ma tête. Alors quand je suis tombé sur ce stage en France quelques semaines plus tard je me suis dit que c’était l’occasion parfaite. » Mes doigts caressent toujours avec douceur Dobby qui semble être sur le point de s’endormir. « Est-ce que tu as d’autres questions pour moi ? » Parce que j’entends qu’elle ait des interrogations et je comprends même qu’elle m’en veuille mais ce que je ne tolère pas c’est son acharnement envers moi. Je relève les yeux vers elle m’apprêtant à recevoir ses prochaines vagues de haine contre moi.

© nightgaunt





Calex #50 - Love you more than those bitches before 873483867:
 


Calex #50 - Love you more than those bitches before SjlzVax Calex #50 - Love you more than those bitches before JMOq0GB
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
le rêve éveillé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Tout le monde l'appelle Alex. Elle ne se lasse pas de bébé ou mon amour par son mari. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Jongle entre ses filles et l'écriture d'article sur le sport pour des médias indépendants
LOGEMENT : #69 Spring Hill Famille Anderson, ce nom qu'elle partage désormais avec son mari et leurs deux filles Lucy et Lena. Sans oublier le chien Dobby et le chat Nala.
Calex #50 - Love you more than those bitches before Dgi8
POSTS : 26971 POINTS : 470

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent qu'elle ne cherche plus à cacher ♦ Parle beaucoup, trop et pour ne rien dire ♦ Sociale mais a du mal à se lier réellement et à faire confiance ♦ Sous pression elle dit, fait n'importe quoi et cède à la panique ♦ Son passé est un sujet qu'elle n'aborde pas, elle le cache comme elle a caché l'existence du bébé qu'elle a abandonné à la naissance ♦ Ancienne consommatrice de drogue, ancienne alcoolique sobre depuis bientôt deux ans ♦ Instable émotionnellement ♦ Tente chaque jours de donner la meilleure version d'elle même pour son mari et leurs filles.
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherJeremiah #4PhoebeAlfie #2Swann #5

Mariage Calex
Rory et Swann #4Sujet commun Mariage


Calex #50 - Love you more than those bitches before 92vc
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #47 (FB 2010)Calex #48 (UA)Calex #52
☼ When I first saw you, I saw love and the first time you touched me, I felt love and after all this time, you're still the one I love. Looks like we made it, look how far we've come my baby. We mighta took the long way we knew we'd get there someday. They said, I bet they'll never make it but just look at us holding on. We're still together still going strong. You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night ☼

Calex #50 - Love you more than those bitches before Yox3
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫


Calex #50 - Love you more than those bitches before 9a8be9a0e9f57cee66f35260cf9ad2c4e0419681
MATTHIAS

RPs EN ATTENTE : Prim (FB), Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

Calex #50 - Love you more than those bitches before 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42#44#45#46#49#50#51

Mariage Calex
Calex #45

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) / schizophrenic (avatar) welovecrackship & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

Calex #50 - Love you more than those bitches before Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #50 - Love you more than those bitches before Calex #50 - Love you more than those bitches before EmptyMer 15 Déc 2021 - 9:07






Promise you'll remember that your mine
Baby can you see through the tears?
Love you more
Than those bitches before
Say you'll remember -oh baby- say you'll remember -baby ooooh-
I will love you till the end of time

Plus la discussion avance et plus je sens que je perds le contrôle de la discussion et de mes émotions, je ne gère plus rien. Chaque pensée me fait perdre pied un peu plus, chaque émotion semble plus forte et rien ne semble pouvoir m'apaiser. Rachel, Caleb, moi-même, je ressens de la colère qui va et vient et se transmets de personnes en personnes. J'en veux à Caleb d'avoir couché avec Rachel. J'en veux à Rachel d'avoir trahis notre amitié en séduisant Caleb. Et je m'en veux à moi-même d'être comme je suis, d'avoir fais ce que j'ai fais il y a dix ans, mais aussi de faire ce que je fais aujourd'hui. Caleb s'énerve, Caleb réagit et quand il le fait c'est que les choses sont allées trop loin, je le sais, j'en ai conscience mais j'essaye de me canaliser, de me calmer, je n'y arrive pas. Pas plus de quelques secondes, juste le temps de le questionner sur les raisons de ses excuses. Il s'excuse mais pourtant il ne semble pas devoir le faire si j'en crois ses mots. Il était célibataire, il ne me devait plus rien, il s'énerve après moi, mais il s'excuse quand même et c'est quelque chose que je ne comprends pas. « Parce que je suis sincèrement désolé. Je comprends que tu puisses m’en vouloir mais c’est une erreur que j’ai commise il y a dix ans. J’étais célibataire, j’étais désespéré et tellement triste, tu peux pas imaginer à quel point. Je t’aimais comme un fou mais je te détestais en même temps. Mais tu réagis des mois plus tard et surtout, tu agis comme si je t’avais trompé alors que c’est complètement faux. J’ai fait une erreur mais ça ne fait pas de moi un connard pour autant. » De nouveau il me rappelle à quel point il me détestait, et si ça peut le rassurer, je me déteste aussi. Il me rappelle à quel point il était triste, et ça aussi ça m'aide à me détester encore un peu plus. Pourquoi j'en viens à m'en prendre à moi même alors qu'à la base, je ne voulais que comprendre ce qui les avait poussé à coucher ensembles ? J'avais besoin de réponses mais je ne suis pas prête de les avoir visiblement et si c'était déjà difficile de les imaginer ensembles, désormais c'est encore pire parce que c'est en train de nous éloigner Caleb et moi, c'est en train de dégénérer et la situation devient incontrôlable. « Je n'ai jamais dis que tu étais un connard, je l'ai jamais pensé, je ne l'ai jamais sous-entendu alors arrêtes de dire ça, tu es tout sauf un connard et c'est bien pour ça que j'ai autant de mal à comprendre tout ça. » Et si c'est la première fois qu'il le dit aujourd'hui, ce n'est pas la première fois qu'il sous-entends que je vois comme un connard et jamais je ne l'ai vu ainsi. Jamais je n'ai pensé ça de Caleb, et ça m'énerve qu'il puisse penser que je le vois ainsi. Je suis en colère oui, je suis énervée oui, je perds le contrôle oui, mais jamais je n'aurais pu le traiter ainsi parce que même si c'est pas flagrant à ce moment précis, Caleb est sans aucun doute possible, la personne pour laquelle j'ai le plus de respect et d'amour. Je l'aime comme une folle et c'est sans doute pour ça que j'ai autant de mal à accepter son geste, que j'ai du mal à accepter ses erreurs parce que c'est Caleb, parce qu'il ne blesse pas les gens, parce qu'il ne fait pas des choses comme ça, et lui et Rachel étaient les deux personnes que j'aimais le plus. Les deux meilleures personnes dans ma vie, alors c'est doublement plus douloureux.

La suite n'est clairement pas mieux en terme de gestion des émotions, en terme de comportement adulte. Je me renferme dans mes pensées, je me perds dans la longue liste de mes erreurs, je ravive la culpabilité, ma vieille amie, qui m'a accompagné durant des années. Je me blâme, je me déteste, j'entretiens cette faible estime que j'ai de moi même en me rappelant tout ce que j'ai pu faire de blessant pour lui, d'honteux pour moi. Je repense à ce départ de Brisbane, à Caleb, à Rachel, à Nathan. Je repense à ses soirées à Londres ou j'ai tenté de détruire mon corps ou au moins de le salir par tout les moyens possibles. Je repense aux semaines ou je lui ai fais subir mon besoin d'alcool. Je repense à toutes ces disputes, ces crises, ces reproches, et je m'en veux énormément. Et surtout je repense à ses mots, douloureux, mais tellement forts. Je lui ai fait beaucoup de mal. Cette fois là, mais je sais que c'est pas la seule fois. Parce que je suis comme ça, je lui fais peut-être autant de bien que de mal et c'est pitoyable de ma part non ? Je me déteste, je me déteste véritablement ce soir comme ça faisait longtemps que je n'avais pas ressenti ça. Alors je finis par m'excuser, pour le club déjà parce que c'est la première chose à faire, la seule d'ailleurs et de ça j'en ai conscience malgré la situation qui semble m'échapper totalement. « Je t’ai pas dit ça pour que tu t’excuses, c’est bon c’est trop tard. Et de toute façon il n’y a rien de ce que tu peux dire qui enlèvera tout ce que je ressens par rapport à ça. » Je ne sais pas pourquoi mais ses mots me font mal. J'ai comme l'impression qu'il ne pourra jamais me pardonner, qu'il ne pourra jamais oublier ce que j'ai fais, qu'il m'en voudra toute sa vie et qu'il gardera cette blessure en lui. Oui c'est ce que ses mots me font ressentir et je ne veux pas qu'il ait une douleur en lui à cause de ça, à cause de moi. « Donc tu vas m'en vouloir toute ta vie ? Et y'a rien que je puisse faire pour arranger ça ? Pour me faire pardonner ? Tu me balances que je t'ai fais du mal et y'a rien à dire de plus ? T'es sérieux là ? » Et s'il m'en veut encore pour ça, je n'ose même pas imaginer ce qu'il ressent à propos d'autres sujets, d'autres erreurs que j'ai pu faire par le passé. S'il ne m'a pas pardonné pour cette virée nocturne dans un club de striptease, qu'en est-il de tout le reste ? A t-il encore d'autres reproches à me faire ? D'autres blessures que j'ai causé en lui avec mes choix et mes actes ? « On est pas là pour parler de moi ou de ce que je ressens. » On est là pourquoi alors ? Si ce n'est pour se crier dessus ? Je ne sais même plus pourquoi je suis dans cet état, pourquoi je m'en veux, pourquoi je lui en veux, pourquoi je suis tendue au point que mes muscles soient douloureux, pourquoi je suis à la fois en colère, triste, énervée, honteuse, dépitée, prête à craquer physiquement et émotionnellement. Si on est pas là pour parler de lui et de ce qu'il ressent pourquoi il m'a rappelé toutes mes erreurs et toutes les blessures que je lui ai causé ? Ou peut-être qu'il ne l'a pas fait et que je m'en suis chargée toute seule ? En plus de ne pas contrôler mes émotions je me perds dans mes pensées, entre ce qu'il me dit et ce que je pense, et ça devient ingérable parce que je suis épuisée et véritablement, je commence à ne plus savoir la raison initiale de ma colère tant les choses se mélangent en moi. « Je me suis tellement détesté d’avoir couché avec elle que c’est à peu près à ce moment-là que j’ai voulu quitter l’Australie pour essayer de me retrouver un peu, et pour t’enlever de ma tête. Alors quand je suis tombé sur ce stage en France quelques semaines plus tard je me suis dit que c’était l’occasion parfaite. » Ah oui, il me rappelle l'origine de la dispute, Rachel et lui baisant ensemble quelques jours après mon départ. Rachel faisant des avances à mon petit-ami -ex-petit ami- et lui qui cède parce qu'il me déteste. C'était ça l'origine de tout, la discussion que je voulais avoir avec lui. Une discussion qui n'a plus rien d'une simple discussion. Je suis toujours accroupie mais mes jambes tremblent autant que mes mains, de nervosité sans doute et je me laisse tomber sur la pelouse, sans retenue, je bascule en arrière, le dos et la tête contre l'herbe, je fixe le ciel en l'écoutant parler. Il me parle de s'enlever de la tête ma petite personne, il me parle de la France et je sais très bien qu'une fois là bas il a réussi à m'oublier et c'est pas le genre d'information que j'ai envie d'entendre à cet instant précis. Il m'a oublié alors qu'il n'avait jamais été aussi proche de moi, lui à Paris, moi à Londres, mais il m'a oublié et il est presque en train de me dire que c'est grâce à Rachel qu'il a quitté Brisbane, qu'il a été à Paris, qu'il a été heureux. Et qu'est-ce que je peux répondre à ça ? « C'est presque ironique ça, c'est grâce à elle que tu as pu aller de l'avant finalement. » Elle qui m'avait tant aidé quand j'avais peur de tout faire foirer avec Caleb, elle qui m'avait conseillé, qui m'avait rassuré, qui m'avait poussé à me livrer à Caleb, elle qui avait toujours été là pour m'écouter parler de mon couple, qui venait aider Caleb à tourner la page. Ironique non ? Pourtant ça ne me fait pas rire. « Et tu avais aucune raison de te détester après tout tu en avais le droit d'après tes propres mots ». Il a bien assez insisté sur le fait qu'il n'avait aucune raison de la repousser, qu'il était libre, qu'il n'avait aucun compte à rendre à personne alors je ne comprends pas pourquoi il s'est détesté finalement. « Est-ce que tu as d’autres questions pour moi ? » J'avais pendant quelques minutes presque oublié le sujet de notre dispute mais il en a reparlé et désormais il me demande si j'ai d'autres questions pour lui et j'en ai pleins oui mais aucune qui ne semble être plus légitime qu'une autre. Je me repasse la situation dans la tête, je regroupe les informations qu'il m'a déjà dit et tout ou presque suffit à faire grimper encore en flèche ma colère. « Les questions que j'ai tu ne vas pas vouloir les entendre. » Je soupire lourdement finalement je ne sais pas ce qui est le pire faire la liste de mes erreurs ou penser encore et encore à leur nuit à deux ? Se demander combien de fois ils l'ont fait ? Se demander si elle lui en a redemandé ? Savoir si elle a manifesté son plaisir avec véhémence ? Savoir s'il a prit son pied avec elle ? Savoir ce qu'il a ressenti quand il l'a embrassé ? Quand il l'a aidé à se déshabiller ? Savoir s'il a été tendre ou viril avec elle ? Savoir si elle s'est endormie dans ses bras comme je le faisais ? Savoir s'il a caressé son dos avec douceur pour l'aider à s'endormir comme il le fait avec moi ? Je n'ai jamais imaginé Caleb avec une autre femme, c'est une vision que je ne veux pas, que je ne supporte pas, mais avec Rachel, pour une raison que j'ignore tout est différent. Je ferme les yeux, je serre les dents, je dois arrêter de penser à ça, arrêter de les imaginer tout les deux, arrêter de me faire du mal en pensant à eux parce que c'est plus possible. Ce n'était pas ce que je voulais en le questionnant, je ne voulais pas alimenter les questionnements, et pourtant c'est ce que je fais. A croire que j'aime me faire souffrir et je ne sais même pas pourquoi. Je ne sais pas pourquoi je me fais subir ça et pourquoi je le fais subir à Caleb par la même occasion, parce que c'est sur lui que ma colère retombe. « Et la seule question à laquelle j'ai vraiment besoin de réponse, tu ne peux pas y répondre. » Et finalement c'est ça le plus frustrant, le plus énervant. J'ai ses explications en tête, ses mots bien ancrés dans mon esprit, j'ai compris ses motivations. « J'ai compris tes explications, j'ai compris que tu m'avais pas trompé puisque je t'avais abandonné, tu l'as bien dit et j'ai compris que tu me détestais, j'ai bien entendu ça, tu étais seul, et tu n'avais aucune raison de la repousser, tu vois je t'écoute, tu vois j'entends ce que tu me dis même si je suis énervée, tu étais libre, tu pouvais coucher avec n'importe quelle femme et tu as choisi Rachel parce que tu en avais envie, enfin tu avais pas de raison de ne pas en avoir envie, c'est très clair, mais ce que je comprends pas c'est pourquoi elle t'a fait des avances, je ne comprends pas pourquoi ELLE, elle a fait ça et ça me tue de pas savoir. » Voilà ma question mais il ne peut pas y répondre. Je soupire en essayant de trouver un putain de sens dans les gestes de mon ancienne meilleure amie, j'essaye de comprendre pourquoi elle a fait ça, je la connaissais, ce n'était pas son genre de faire ça, elle qui m'a toujours protégé alors pourquoi ? Pourquoi avoir protégé mon secret mais avoir couché avec Caleb ? Tu vas me rendre folle Rachel, j'ai besoin de comprendre, j'ai besoin de te comprendre. « Ça n'a pas de putain de sens tout ça et j'ai bien compris qu'elle ne t'avait pas dit pourquoi elle avait subitement envie que tu l'as ... » Je soupire à nouveau, je me mords l'intérieur de la bouche pour retenir certains mots qui ne devraient jamais être associée à l'image de Caleb ou de Rachel et encore moins de Caleb et Rachel ensembles. « J'ai bien compris que tu n'étais pas dans sa tête, alors non j'ai pas d'autres questions pour toi parce que tu peux pas m'aider visiblement et tu comprends pas de toute manière. » Il me l'a crié, il me l'a dit avec une certaine froideur alors je n'ai pas oublié non mais je n'ai pas de réponses et c'était finalement ça que je cherchais à la base, je ne voulais pas me disputer avec Caleb, je ne voulais pas lui reprocher avec véhémence ce geste, je voulais des réponses et devant les questions toujours plus nombreuses, je me suis emportée et je n'arrive plus à me calmer désormais pourtant je me sens épuisée, la migraine est toujours aussi forte, et je tremble tant je suis tendue. Je me lève avec l'idée d'aller chercher une cigarette, mais je ne veux pas aller vers lui alors c'est vers le salon que je me dirige, sauf qu'en m'approchant de la fenêtre je croise mon regard dans la baie vitrée de notre salon et je reste bloquée quelques secondes. Je ne me reconnais même pas. Le regard que j'ai me fait frissonner. Je déteste celle que je suis, je déteste le regard que j'ai à ce moment précis, je déteste cette fille que je vois parce que je sais ce qu'elle est capable de faire et ça me fait peur de réaliser que je ne me reconnais pas. C'est moi pourtant et c'est ça qui me dérange le plus. C'est moi, les poings serrés, le regard dur, les traits du visage qui montre toute la colère que je ressens. C'est moi tout ça mais j'ai peur de ce que je vois. De nouveau je perds le contrôle, de nouveau je ne sais pas comment gérer, de nouveau je dis des choses que je regrette. Et en me voyant à cet instant je panique. C'est toujours la même chose, toujours la même réaction sauf que jamais je ne me suis vue jusqu'à aujourd'hui et ça me terrifie. Je me fais peur. « Pourquoi je fais ça ? » Ma voix est totalement différente, fébrile, elle se casse sous le coup de l'émotion. Je suis figée devant mon reflet. Incapable de bouger. Je sens mes ongles qui s'enfoncent dans la paume de mes mains et je resserre encore un peu plus fort pour sentir la douleur, parce que j'ai besoin de ça pour réaliser que je suis là, que c'est moi celle que je vois. Je me concentre sur la douleur physique tout en fixant toujours mon reflet. « Pourquoi tu supportes ça ? » Je ne peux pas le regarder, je ne veux pas qu'il me voit alors que je me dégoute, alors que je prends conscience de l'ampleur de mes mots, de mon comportement envers lui. « Pourquoi je fais ça Caleb ? Qu'est-ce qui cloche chez moi ? Pourquoi je suis pas normal ? Je veux plus être cette personne, je peux pas être comme ça, je peux pas vous faire ça. » Je reste les yeux fixés sur mon reflet, je me déteste tellement à cet instant parce que je réalise ce que je viens de faire, je réalise que ce n'est pas moi, ou du moins pas celle que je veux être. Je réalise que j'ai perdu le contrôle de moi-même encore. Ce n'est pas moi, ça ne peut pas être moi, je ne suis pas comme ça, je refuse, cette fille devant moi ce n'est pas celle que je veux être pour nos filles, pour Caleb. J'ai honte, tellement honte de me voir si différente, le corps tendu, le visage tiraillé par la colère, les poings qui se serrent toujours un peu plus, qu'est-ce que je fais ? « Je suis tellement désolée, je comprends pas ce qui m'arrive, pourquoi je m'en prends à toi comme ça, tu devrais pas avoir à subir ça. Je veux pas vous faire honte, je suis tellement désolée. » J'ai honte tellement honte, et je finis par baisser les yeux incapable de me regarder une seconde de plus, incapable de réaliser que je suis cette fille que je m'étais pourtant promis de ne plus être, pour lui et pour nos filles. J'ai honte et je leur fais honte, à côté de l'estime que j'ai de moi même à cet instant précis, même l'image de Caleb et Rachel ensemble semble moins grave parce que la fille que j'ai vu dans le reflet de la fenêtre, elle me dégoute. Je me dégoute parce que pour la première fois je me suis vue en train de péter un plomb, je me suis vue le visage plein de colère, incapable de me contenir, et la prise de conscience est violente. Je ne suis pas cette personne, je ne veux pas l'être, je ne veux plus l'être.


@Caleb Anderson  :l:  :farewell:  Calex #50 - Love you more than those bitches before 2396639051

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


When I first saw you, I saw love ☽ You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night.
Calex #50 - Love you more than those bitches before Snqv

Revenir en haut Aller en bas
Caleb Anderson
Caleb Anderson
le papa poule
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente deux ans (20/04/89)
SURNOM : La plupart de ses surnoms sont réservés à Alex. Et puis il y a ses filles qui l'appellent "papa" maintenant.
STATUT : Jeune papa (un peu gaga) de deux merveilleuses petites filles d'un an, Lucy et Lena. Récemment marié avec la femme de sa vie dont il est complètement fou amoureux. Il est sur un petit nuage et n'a d'yeux que pour elle.
MÉTIER : Chef étoilé et patron de l'Interlude, restaurant de gastronomie française à Spring Hill
LOGEMENT : #69 St Pauls Terrace, Spring Hill avec Alex, Lucy, Lena, son chien Dobby et Nala, son chat.
Calex #50 - Love you more than those bitches before 4fc0087b7fa96a743ff0fa2b419ec9d287f5aafa
POSTS : 15501 POINTS : 610

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Romantique, croit au grand amour et rêve de fonder sa propre famille ≈ ambitieux, perfectionniste très exigeant avec lui-même ≈ parle couramment le Français et se débrouille très bien en Italien ≈ a passé un an en Europe ≈ a perdu sa fiancée dans un accident de voiture il y a quatre ans ≈ passionné de lecture et de cuisine ≈ control freak ≈ déteste le sport ≈ très protecteur envers les personnes qu’il aime ≈ sa famille passera toujours avant tout ≈ fou amoureux de ses deux filles ≈ a repris une thérapie chez un psychothérapeute il y a peu ≈ diagnostiqué avec la maladie de Bouveret
RPs EN COURS : Calex #50 - Love you more than those bitches before 8acr
[07/07]

HH & Alex
Birdie #2 (fb)
Andersons
Sofia (fb)
Prim #6
HH #4
Jordan #2


Calex #50 - Love you more than those bitches before 210701072752966576
CALEX - If we had one day on earth, who would you spend it with ? If you could choose who you wanted to kiss, who would that be ? I wanna believe if tomorrow was not guaranteed. Minutes to spare, if I could choose I would spend every minute with you.
Calex #47 (fb) ; Calex #48 (UA) ; Calex #52


Calex #50 - Love you more than those bitches before Oj
ANDERSONS

Calex #50 - Love you more than those bitches before 826q
CALROSE- We've taken different paths and travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when you're in the trenches and you're under fire I will cover you. If I was dying on my knees you would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea I'd give you my lungs so you could breathe. I've got you, sister.

Calex #50 - Love you more than those bitches before 6c0cb92712a6d296b151d34530a998d264197457
HARSON - I'll shed a tear for you, open your eyes, I'm by your side I'm never leaving you darkness to light stay through the night. I'm walking in your shoes so you know that it's the truth. When nobody's here for you let me make it clear, that I'll shed a, I'll shed a tear.

RPs TERMINÉS : Calex #1, Romy #1, Juliana#1, Primrose et Romy #1, Calex #2 ; Clément #1 ; Prim #1 ; Calex #5 ; Calex #6; Stephen #1 ; Wylda #1 ; Sohan #1 ; Calex #4 ; Calex#3 (RA); Calex #7 ; Romy #3; Calex #9 ; Prim #2; Calex #10 ; Calex #11; Romy #4; Hannah #1 (fb); Romy #2 (DZ) ; Calex #12, Calex #13 ; Prim #3 ; Juliana#2 ; Calex #8 (fb) ; Matt #1 ; Tobias #1 ; #Calex 15 ; Mila #1 ; Wylda #1 ; Lene #1 ; Calex #16 ; Calex 17 ; Calex 18 ; Calex #19 ; #Calex 14 (UA) ; Nate #1 ; Calex #22 ; Calex #21(fb) ; Calex #25 ; Calex #23 ; Calex #26 ; Calex #24 ; Calex #28 ; #Calex 29 ; Birdie #1 ; #Calex 30 ; Tim #1 ; Eve #1 ; Calex #31 ; Calex #32 ; Calex #34 ; Matt #2 ; Jet & Alex ; Eve #2 ; Heather #1 ; Primrose #1 ; Calex #35 ; Calex #37 ; Rudy #1 ; Eve #3 ; Calen #1 ; Calex #38 ; Calex #39 ; HH #2 ; Calex #40 ; Prim #4 ; Auden ; Calex #41 ; Calex #33 (fb) ; Calex 42  ; Tim #3 (fb) ; Dani #1; Calex 44 ; Calex #45 ; Prim #5 ; Prim #3 (fb) ; Calex #43 (fb) ; Calex #36(UA) ; Calex #46 ; Calex #49 ; Calex #50 ; Jordan #1 ; Calex #51



HH et son talent indéniable:
 

AVATAR : Penn Badgley
CRÉDITS : cristalline (avatar), edif-crackship + bleeding_light (crackships), Loonywaltz (ub) ; la confiserie (dessin)
DC : Will, le fou des fossiles
PSEUDO : Deathly Hallows
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23844-caleb-if-time-stood-still-i-would-take-this-moment-and-make-it-last-forever https://www.30yearsstillyoung.com/t23903-caleb-we-are-far-from-the-shallow-now#975905 https://www.30yearsstillyoung.com/t23909-caleb-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t38828-caleb-anderson#1903287

Calex #50 - Love you more than those bitches before Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #50 - Love you more than those bitches before Calex #50 - Love you more than those bitches before EmptyMer 15 Déc 2021 - 13:18



Calex
PROMISE YOU'LL REMEMBER THAT YOUR MINE. BABY CAN YOU SEE THROUGH THE TEARS ? LOVE YOU MORE THAN THOSE BITCHES BEFORE, SAY YOU'LL REMEMBER, I WILL LOVE YOU TILL THE END OF TIME
« Je n'ai jamais dis que tu étais un connard, je l'ai jamais pensé, je ne l'ai jamais sous-entendu alors arrêtes de dire ça, tu es tout sauf un connard et c'est bien pour ça que j'ai autant de mal à comprendre tout ça. » Elle a raison sur ce point, elle ne l’a jamais dit ni même sous-entendu mais par contre, son comportement envers moi et les mots qu’elle utilise pour me parler me font mal et me laissent penser que je ne suis finalement pas quelqu’un de bien. « Donc tu vas m'en vouloir toute ta vie ? Et y'a rien que je puisse faire pour arranger ça ? Pour me faire pardonner ? Tu me balances que je t'ai fais du mal et y'a rien à dire de plus ? T'es sérieux là ? » Elle s’énerve contre moi parce que je lui dis qu’une de ses actions passées m’a fait beaucoup de mal, et me fait encore souffrir aujourd’hui et ça n’a pour moi aucun sens. Comment est-ce qu’on peut s’énerver sur quelqu’un qui nous dit qu’il souffre énormément d’une situation ? Ça n’a pas de sens, c’est complètement ridicule et encore une fois avec l’attitude qu’elle a envers moi elle me fait du mal. Je baisse les yeux qui montrent pourtant ô combien elle me fait du mal. « Arrête de t’acharner comme ça sur moi, s’il te plaît… » Elle est méchante avec moi ce soir, Alex. Elle est vraiment très méchante et ça faisait très longtemps que je ne l’avais pas vu ainsi. Même la dernière fois quand on s’est disputés lors de sa soirée de travail elle ne se comportait pas ainsi avec moi. Je la supplie presque de se montrer plus gentille avec moi et le ton de ma voix est doux et surtout transpire la souffrance et le désespoir. Elle me fait beaucoup de mal ce soir Alex, sans que je ne comprenne pourquoi. Ça va bien au-delà de cette histoire de coucherie avec Rachel. Je sais que j’ai fait une erreur, j’en suis conscient et c’est ce que je n’arrête pas de lui répéter depuis qu’elle a remis ce sujet entre nous. Je ne me cache pas, je n’essaie pas de minimiser mes actions et je me suis déjà excusé un nombre incalculable de fois pour ça. Mais elle ne l’entend pas puisqu’elle surenchérie toujours un peu plus. Elle ne fait du mal, encore et encore. Elle s’acharne sur moi avec une méchanceté qui me fait froid dans le dos.

« C'est presque ironique ça, c'est grâce à elle que tu as pu aller de l'avant finalement. Et tu avais aucune raison de te détester après tout tu en avais le droit d'après tes propres mots » Les mots qu’elle emploie pourraient presque me faire croire qu’elle commence enfin à se calmer mais son ton de voix laisse penser tout le contraire. Elle est toujours en colère contre moi, d’accord, je l’entends et je suis prêt à subir toute sa colère sans un mot de plus. Alors c’est ce que je fais, mes yeux sont baissés et je ne sais plus quoi lui dire ni quoi lui répondre. « Les questions que j'ai tu ne vas pas vouloir les entendre. Et la seule question à laquelle j'ai vraiment besoin de réponse, tu ne peux pas y répondre. » Je ne peux pas savoir pourquoi Rachel m’a fait ces avances non et j’ai presque l’impression qu’elle me le reproche. Elle me donne la sensation d’être le seul et unique fautif dans l’histoire. Elle me reproche de souffrir, elle me reproche d’avoir couché avec Rachel et surtout de ne pas connaître les intentions que son amie avait. Je comprends également qu’elle a des questions sur les détails de ce qu’il s’est passé entre nous, c’est bien ça, les questions que je ne vais pas vouloir entendre pas vrai ? Sauf que même ça, je ne pourrais pas lui répondre si elle venait à me questionner, elle aurait sûrement du mal à me croire mais je ne me souviens pas en détails de ce moment passé avec Rachel. Parce que cette soirée-là je n’ai pas couché avec la meilleure amie de mon ex petite-amie, mais simplement avec une femme qui me faisait des avances. Je ne l’ai pas fait pour me venger de la souffrance qu’Alex m’avait infligé, je l’ai fait parce qu’une jolie femme m’a fait des avances. « J'ai compris tes explications, j'ai compris que tu m'avais pas trompé puisque je t'avais abandonné, tu l'as bien dit et j'ai compris que tu me détestais, j'ai bien entendu ça, tu étais seul, et tu n'avais aucune raison de la repousser, tu vois je t'écoute, tu vois j'entends ce que tu me dis même si je suis énervée, tu étais libre, tu pouvais coucher avec n'importe quelle femme et tu as choisi Rachel parce que tu en avais envie, enfin tu avais pas de raison de ne pas en avoir envie, c'est très clair, mais ce que je comprends pas c'est pourquoi elle t'a fait des avances, je ne comprends pas pourquoi ELLE, elle a fait ça et ça me tue de pas savoir. » J’ai l’impression que chacun de ses mots sont ironiques et qu’elle les utilise ainsi pour me montrer à quel point elle ne croit pas un mot de ce que je lui ai dit. De nouveau, son intonation me fait mal et la manière avec laquelle elle s’adresse à moi me donne simplement l’impression d’être piétiné et négligé. Je sens une boule dans ma gorge se resserrer et encore une fois, plus aucun mot ne ressort de ma bouche. Je joue avec mon alliance, des larmes me montent aux yeux et j’encaisse toute cette vague de violence et de haine. « Ça n'a pas de putain de sens tout ça et j'ai bien compris qu'elle ne t'avait pas dit pourquoi elle avait subitement envie que tu l'as ... J'ai bien compris que tu n'étais pas dans sa tête, alors non j'ai pas d'autres questions pour toi parce que tu peux pas m'aider visiblement et tu comprends pas de toute manière. » Elle aurait aussi pu se contenter d’un simple  « non », mais il a fallu qu’elle y ajoute tous ces mots qui font mal et je pense que le pire c’est bel et bien la manière avec laquelle elle me parle. Je ne dis toujours rien, je déglutis alors que des larmes coulent le long de mes joues. Je ne comprends pas son comportement, je ne comprends pas sa réaction démesurée, sa méchanceté et sa froideur. Je relève vers elle mes yeux brillants remplis de larmes quand je l’entends se lever, je la regarde juste quelques secondes mais très vite c’est encore sur mes doigts que mon regard se pose. Il y a encore quelques larmes qui coulent et je me sens bête de pleurer devant elle, mais ses mots et son attitude de ce soir me font un mal fou. « Pourquoi je fais ça ? » Mon cœur se resserre, je renifle mais je ne lui réponds pas. Je ne me tourne même pas vers elle pour la regarder. « Pourquoi tu supportes ça ? » Les yeux toujours remplis de larmes je refuse toujours d’ouvrir la bouche pour lui répondre, puisqu’elle utilise chacune de mes réponses pour me faire toujours un peu plus mal. Alors je préfère de loin le silence. « Pourquoi je fais ça Caleb ? Qu'est-ce qui cloche chez moi ? Pourquoi je suis pas normal ? Je veux plus être cette personne, je peux pas être comme ça, je peux pas vous faire ça. » Mais pourtant elle est bien cette personne, pourquoi elle me fait souffrir comme elle le faisait il y a deux ans. Ma respiration est saccadée et je suis toujours dos à elle à essayer de cacher temps bien que mal ces larmes qui coulent encore. « Je suis tellement désolée, je comprends pas ce qui m'arrive, pourquoi je m'en prends à toi comme ça, tu devrais pas avoir à subir ça. Je veux pas vous faire honte, je suis tellement désolée. » C’est trop facile pour elle, ça. Elle me fait du mal, je lui dis mot pour mot mais elle s’en fiche, elle continue à montrer sa pire facette face à moi, elle me néglige elle me renvoie toute sa méchanceté et sa haine, c’est moi qui encaisse tout, je lui demande d’arrêter mais elle continue encore et encore. Comme si son but était de me faire souffrir, elle peut être fière d’elle parce qu’elle y arrive haut la main. Je ne sais pas au bout de combien de temps je réagis mais je finis par me lever doucement. Mon cœur me fait toujours mal mais j’essuie mes joues d’un revers de la main, je renifle à nouveau et je me tourne vers elle osant à peine la regarder. « Tu as bu ? » Parce qu’elle était comme ça quand elle buvait. Elle s’emportait pour rien, elle s’acharnait sur moi sans raison particulière et je ne sais pas quelle réponse me fait le plus peur. Oui ? Ça voudrait dire retour à la case départ, des semaines des mois ou des années de galère avec une Alex qui boit tout le temps. Ou bien non, dans ce cas ? Ça signifierait que maintenant, elle se montre aussi méchante avec moi, même en étant sobre ?

© nightgaunt





Calex #50 - Love you more than those bitches before 873483867:
 


Calex #50 - Love you more than those bitches before SjlzVax Calex #50 - Love you more than those bitches before JMOq0GB
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
le rêve éveillé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Tout le monde l'appelle Alex. Elle ne se lasse pas de bébé ou mon amour par son mari. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Jongle entre ses filles et l'écriture d'article sur le sport pour des médias indépendants
LOGEMENT : #69 Spring Hill Famille Anderson, ce nom qu'elle partage désormais avec son mari et leurs deux filles Lucy et Lena. Sans oublier le chien Dobby et le chat Nala.
Calex #50 - Love you more than those bitches before Dgi8
POSTS : 26971 POINTS : 470

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent qu'elle ne cherche plus à cacher ♦ Parle beaucoup, trop et pour ne rien dire ♦ Sociale mais a du mal à se lier réellement et à faire confiance ♦ Sous pression elle dit, fait n'importe quoi et cède à la panique ♦ Son passé est un sujet qu'elle n'aborde pas, elle le cache comme elle a caché l'existence du bébé qu'elle a abandonné à la naissance ♦ Ancienne consommatrice de drogue, ancienne alcoolique sobre depuis bientôt deux ans ♦ Instable émotionnellement ♦ Tente chaque jours de donner la meilleure version d'elle même pour son mari et leurs filles.
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherJeremiah #4PhoebeAlfie #2Swann #5

Mariage Calex
Rory et Swann #4Sujet commun Mariage


Calex #50 - Love you more than those bitches before 92vc
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #47 (FB 2010)Calex #48 (UA)Calex #52
☼ When I first saw you, I saw love and the first time you touched me, I felt love and after all this time, you're still the one I love. Looks like we made it, look how far we've come my baby. We mighta took the long way we knew we'd get there someday. They said, I bet they'll never make it but just look at us holding on. We're still together still going strong. You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night ☼

Calex #50 - Love you more than those bitches before Yox3
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫


Calex #50 - Love you more than those bitches before 9a8be9a0e9f57cee66f35260cf9ad2c4e0419681
MATTHIAS

RPs EN ATTENTE : Prim (FB), Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

Calex #50 - Love you more than those bitches before 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42#44#45#46#49#50#51

Mariage Calex
Calex #45

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) / schizophrenic (avatar) welovecrackship & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

Calex #50 - Love you more than those bitches before Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #50 - Love you more than those bitches before Calex #50 - Love you more than those bitches before EmptyJeu 16 Déc 2021 - 8:30






Promise you'll remember that your mine
Baby can you see through the tears?
Love you more
Than those bitches before
Say you'll remember -oh baby- say you'll remember -baby ooooh-
I will love you till the end of time

« Arrête de t’acharner comme ça sur moi, s’il te plaît… » J'entends ce qu'il me dit mais je ne l'écoute pas. Du moins je ne suis pas en mesure de comprendre réellement sa demande et ses émotions parce que je suis complètement perdue, noyée par des vagues d'émotions que je ne maîtrise pas, que je ne comprends même pas, mais que je ressens par contre pleinement. La colère s'immisce en moi et j'ai perdu pied face à toutes ses émotions négatives. Face aux questions que leur geste a fait naître en moi, face à ce sentiment de trahison que je ne supporte pas et qui ne trouve pas de sens dans mon esprit. Ce n'est pas après Caleb que je devrais m'en prendre, mais pourtant c'est lui qui est là, c'est lui qui est devant moi et c'est sur lui que je déverse le trop plein d'émotions que je ressens. Sans retenue, sans penser à lui, sans tenir compte de sa douleur, je ne peux pas, j'ai trop mal, je ne contrôle plus rien. Ni mes émotions, ni mes paroles, ni mes gestes, je perds le contrôle et je continue encore et encore à parler, à laisser les mots s'échapper sans réellement choisir ce que je vais dire, je parle trop, j'évacue la colère que je ressens comme je le peux, je n'ai pas appris à me gérer, enfin si mais mes anciennes techniques ne sont plus des options possibles pour gérer ma colère, alors ce soir je ne gère plus rien et je lui fais du mal, beaucoup de mal. Mais ça je ne le remarque pas, trop aveuglée par mes propres douleurs pour sentir la sienne, trop mal pour réaliser que je suis en train de lui faire du mal à son tour. Je parle toute seule, je m'énerve toute seule, je suis toute seule d'ailleurs pendant quelques minutes à déverser ma colère sans filtre, sans retenue, sans respect pour lui. Et ça dure jusqu'au moment ou je me vois, ou cette vision me fait sortir de ma torpeur parce que je me vois et ce que je vois me terrifie plus encore que la force des émotions que je ressentais, la vision de moi ainsi me fait m'échouer sur le sable et les vagues de colère viennent s'échouer sur moi pour repartir très rapidement ne laissant derrière elle que la culpabilité, la haine et la honte de moi même. Et d'autres questions encore. Je suis seule face à moi même, seule face à ce que j'ai de pire à donner, à montrer aussi. Je me confronte à une réalité qui n'est pas acceptable parce que celle que je suis ce soir, celle que je vois ce n'est pas moi. Enfin si ça l'est, c'est ça le pire, c'est moi mais je ne veux pas être celle femme là. Je ne peux plus perdre le contrôle ainsi, je ne peux plus faire du mal aux autres parce que la colère m'envahit et que je ne gère plus rien. Je ne veux pas avoir cette rage en moi que je ne contrôle pas, je ne peux plus faire ça, parce que désormais ce n'est plus uniquement moi que ça concerne. Je ne suis plus seule, ce n'est plus uniquement moi que je blesse, et si me faire du mal fut mon quotidien, je ne peux pas faire subir ça aux gens qui m'entourent. Que ce soit mon comportement autodestructeur ou ces accès de colères. Je ne peux pas être cette fille que je vois à travers la fenêtre. Et la claque que je me prends en réalisant tout ça est violente. Je n'ai plus de colère, je n'ai plus que de la haine envers moi même. Je n'ai plus de questions sur lui et Rachel, je n'ai plus que des questions sur moi, sur l'incompréhension que je ressens en prenant conscience de ce qu'il vient de se passer, de ce que je viens de faire subir à Caleb. Pourquoi je cris ? Je n'en sais rien. Pourquoi je m'énerve ? Je n'en sais rien. Pourquoi je tremble de colère, pourquoi je m'emporte, pourquoi je dis des choses blessantes, pourquoi je m'emporte ? J'en sais absolument rien et c'est horrible pour moi de réaliser que je n'ai aucun contrôle sur mon comportement et que je ne peux pas expliquer ce qui se passe, pourquoi je déraille ainsi encore et encore. Je ne peux que regretter, me culpabiliser, m'en vouloir, me haïr aussi. Je ne peux que me renfermer encore un peu plus en réalisant que je continue encore et encore à craquer de la sorte à chaque fois. Je pensais que j'avais changé, je pensais que je pouvais être une femme qui puisse rendre Caleb heureux, qui puisse être une mère pour nos filles, mais en voyant mon reflet dans cette fenêtre, j'en doute énormément. Parce que cette fille là n'est ni une femme aimante, ni une mère protectrice, elle n'est rien de ce que je veux être et pourtant cette fille c'est moi et je ne comprends pas ce qu'il m'arrive. « Tu as bu ? » J'entends sa voix pour la première fois depuis longtemps et cette question me fait mal, me fait extrêmement mal même mais c'est rien à côté de la vision que j'ai en relevant la tête pour la première fois vers lui. Je lève la tête vers lui, je le regarde et surtout je le vois vraiment et peut-être que je prends conscience à cet instant que je ne suis pas seule ce soir et que mes actions ont des conséquences directes sur lui. Et les conséquences je les vois aussi. Je le regarde et je vois ses yeux rougis encore brillants, je vois qu'il a pleuré et je réalise encore plus à cet instant l'ampleur des dégâts que j'ai causé et dont je suis la seule responsable. Je ferme les yeux en voyant l'état dans lequel je l'ai mis. Je ferme les yeux et pendant une seconde ou peut-être deux, j'ai des pensées violentes envers moi-même, parce que je me déteste de lui faire ça, je me déteste d'être la cause de ses larmes, je me déteste d'être aussi horrible avec lui, je me déteste de blesser la personne que j'aime le plus sur cette terre. Encore une chose qui n'a pas de sens, plus rien n'a de sens à cet instant et voir sa souffrance et savoir que je suis responsable me donne envie de fuir, loin de lui. Loin de nos filles, loin de tout les gens auxquels je tiens, parce que visiblement malgré tout l'amour que je ressens pour lui, je finis par le blesser, par le faire pleurer et je ne veux pas être cette personne. Il ne pleure que très très très rarement Caleb, alors pour qu'il pleure ce soir par ma faute c'est que je lui ai fais beaucoup de mal et j'ai tellement mal de le voir ainsi. Caleb ne mérite pas ça, Caleb ne mérite pas que je m'en prenne à lui, il ne mérite pas que je le fasse pleurer et je ne sais même pas pourquoi je fais ça. Je ne sais même pas pourquoi je me comporte ainsi, je ne peux même pas lui donner une raison valable pour justifier mes mots, mes actes, parce que je ne comprends rien à tout ça. Je ne sais pas pourquoi je m'en prends à lui aussi violemment, je ne sais pas pourquoi je dis tout ça alors que je ne le pense même pas, alors que je regrette presque chacun de mes mots que ce soit les paroles ou l'intention, je ne sais pas pourquoi je réagis ainsi et je me sens tellement démunie devant toutes ces interrogations et devant sa tristesse. Je baisse les yeux, je ne peux plus voir sa souffrance qui me brise le cœur, je ne peux pas le voir si mal par ma faute, je l'aime tellement, je l'aime par dessus tout, mais je le fais souffrir et je ne peux pas me confronter à cette réalité. Celle dans laquelle finalement rien ne change jamais parce que quelque soit les efforts que je fais, quelque soit l'envie que je mets pour changer et m'améliorer, je finis toujours par lui faire du mal et je l'aime trop pour ne pas réaliser que quelque chose ne va pas avec moi, sauf que je ne sais pas quoi et en attendant c'est lui qui souffre encore et encore. Je suis tellement différente, tellement méchante, tellement horrible avec lui qu'il pense que j'ai bu, et je crois que c'est le coup de grâce. Non je n'ai pas bu, non c'est juste moi. Égoïste, égocentrique, capricieuse et méchante. Juste la vraie moi, celle que je déteste, celle qui ne mérite pas la vie que j'ai, celle qui ne mérite pas d'être aimée. Je veux m'enfuir, mettre de la distance avec lui pour le protéger de moi, et puisque je ne suis pas capable de contenir mes accès de colère, je ne peux pas rester auprès d'eux. Je ne peux pas leur faire vivre ça, je me le pardonnerai jamais si je venais à leur faire du mal. Sauf que ça c'est déjà fait si j'en crois le visage de Caleb. Ils seraient mieux sans moi, je vais leur faire du mal, ils seraient mieux sans moi, je dois partir avant de leur faire plus de mal. J'ai cette pensée en boucle dans ma tête, cette migraine qui ne me quitte plus et je sens presque mon cœur battre contre mes tempes avec vitesse et force. Mes deux mains contre ma tête, je presse de toute mes forces sur mes tempes pour faire diminuer la douleur. Je ne sais pas combien de temps je reste là debout, à serrer mon crâne, sans un mot, je n'en sais rien mais je finis par réagir enfin. « Non. » Un non à peine audible que j'accompagne d'un geste de la tête pour être sûre qu'il comprenne que non je n'ai pas bu. Pas une goutte d'alcool depuis Février 2020, pas un verre, pas même à notre mariage alors que l'alcool coulait à flot autour de moi, j'en ai même pas eu envie, mais ce soir le fait qu'il parle de boire me rappelle à quel point l'alcool pouvait m'apaiser quand j'étais ainsi. « Et je n'ai pas pris de drogues non plus. » Il n'y a pas de colère dans ma voix, juste de la honte, les mots sont durs à prononcer parce que ma gorge est serré, j'ai honte parce que s'il doute c'est bien à cause de mon comportement. Je le regarde, mais lui il ose à peine me regarder, il a honte, il me déteste, et il a raison. Ils seraient mieux sans moi, je lui fais du mal, il ne pourra jamais me pardonner. Je pense encore, je le regarde, il est presque là, à l'endroit exacte ou il s'est écroulé y'a plus d'un an désormais. La situation est différente et pourtant trop similaire. Je suis encore là à lui faire du mal, je suis encore sur cette même terrasse à lui balancer des horribles choses juste parce que je suis incapable de me contenir, incapable de l'aimer simplement. Il serait mieux sans moi. Je ferme les yeux pour tenter de retenir mes larmes et tenter de lutter contre ces pensées qui me ramènent des années en arrière et qui me conseillent de fuir. Sauf que je ne veux pas, je refuse. J'ouvre les yeux à nouveau, ma vision est troublée par les larmes mais c'est lui que je cherche. je dois partir avant de leur faire du mal. Je cherche son regard, je cherche un signe de sa part pour m'aider à réaliser que non je ne dois pas partir, que non il ne serait pas mieux sans moi. Je le regarde, je ne détourne pas mon regard, c'est lui que je fixe parce que c'est lui que je veux plus que tout. Ma main se retrouve à jouer avec ma bague de fiançailles dans un geste devenu habituel, un geste qui m'apaise généralement, et je pose mes yeux sur cette bague et sur l'alliance qui ne quitte plus mon doigt symbole de notre mariage. Je lui ai fais la promesse de ne plus jamais le laisser, je lui ai fais la promesse de l'aimer pour toujours. Je lui ai fais tant de promesses et je comprends à cet instant que si je lui ai fais du mal ce soir, fuir serait plus douloureux encore pour lui. Je le réalise en le voyant si mal par ma faute et je réalise que quoique je ressente à cet instant, rien n'est plus fort que l'amour que je ressens pour lui. Rien n'est plus important pour moi que lui et si ce soir je n'ai pas réussi à lui montrer, je ne peux pas abandonner sans avoir essayé de lui prouver à quel point je suis désolée, et à quel point le voir aussi mal me fait mal, parce que je l'aime bien trop pour le laisser dans cet état. « Caleb ? » Hésitante quand je l'appelle, je le suis aussi en faisant un pas vers lui. « Regardes moi s'il te plaît. » Ce n'est pas un ordre, plutôt une supplication. J'avance encore un peu vers lui, je repousse les pensées de fuite en me rapprochant de lui, parce que c'est lui que je veux, c'est vers lui que je veux être quoique mon cerveau malade et complètement détraqué me dise de faire, je sais que c'est lui dont j'ai besoin, c'est à ses côtés que je veux être et ce même si je sais qu'il risque de me repousser. Je me déteste assez pour lui laisser le droit de me détester aussi. « Je suis tellement désolée pour tout ce que j'ai dis, je suis désolée de te faire du mal. » Mais ce soir, je n'ai plus de force pour m'énerver, je n'ai plus de force pour me battre, je n'ai plus envie d'être cette fille complètement cinglée que je viens de voir dans le reflet du miroir. Demain je m'occuperai de ça, demain je vais tout faire pour comprendre pourquoi je réagis ainsi, mais ce soir je vais concentrer ce qu'il me reste de force pour ne penser qu'à lui et pour apaiser les blessures que je lui ai causé, à commencer à celles faites à son cœur. Trop fragile pour subir mes coups de colères. Ce soir c'est à lui que je pense parce que ce à quoi je pense ça me fait encore peur. Je voudrais me blottir dans ses bras mais je ne lui impose pas ce geste, il n'a pas à devoir être là pour moi alors que je l'ai blessé. Alors que je l'ai fais pleurer. « Je déteste te voir dans cet état. » Du bout du pouce, je frôle sa joue pour essuyer une larme qui a coulé et mon autre main se pose sur son cœur pour m'assurer qu'il aille bien. A défaut de pouvoir apaiser ses souffrances que j'ai causé, je peux au moins m'assurer que physiquement il ne soit pas en souffrance par ma faute. Je sens son cœur qui bat vite, plus vite que ce à quoi j'ai l'habitude, mais de là à savoir si c'est la colère qu'il ressent ou une crise qui arrive, je ne peux pas le savoir mais ça suffit pour me faire réagir et cette fois c'est avec un ton un peu plus assuré mais inquiet que je m'adresse à lui. « Vas t'allonger sur le canapé, je vais te chercher de l'eau. » Je ne le force pas à aller sur le canapé ou même à bouger, mais je ne vais pas le laisser souffrir sans rien faire. Il est hors de question que l'histoire se répète, que je le vois à nouveau s'écrouler sur le sol, que je le vois souffrir par ma faute. Je lui fais du mal, beaucoup trop de mal. Et c'est une chose que je vais devoir gérer, mais pour l'instant le plus important c'est son cœur, c'est lui parce que j'ai déjà bien trop pensé à moi ce soir, à mes petites pensées, à mes petites colères, désormais je me focalise sur lui prête à encaisser aussi toute la vérité sur mon comportement. Je dois occuper mon corps et mon esprit, je dois rester active, je dois faire des choses concrètes pour éviter de penser, alors je m'agite un peu, je vais dans la cuisine lui chercher un grand verre d'eau bien froide et je mouille un torchon pour lui apporter en cas de besoin. J'ai besoin de faire quelque chose parce que tout ça, c'est ma faute. « De quoi as tu besoin ? » Des excuses ? Du silence ? Que je le laisse seul ? Que je m'explique ? Quoiqu'il veuille j'accepterai parce que ce soir, quelque chose s'est passée, quelque chose de plus gros encore que les fois d'avant, je l'ai fais pleurer et pour ça, si lui risque de mettre du temps à me pardonner, je risque d'en mettre encore plus.

@Caleb Anderson  :l:  :farewell:  Calex #50 - Love you more than those bitches before 2396639051

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


When I first saw you, I saw love ☽ You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night.
Calex #50 - Love you more than those bitches before Snqv

Revenir en haut Aller en bas
Caleb Anderson
Caleb Anderson
le papa poule
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente deux ans (20/04/89)
SURNOM : La plupart de ses surnoms sont réservés à Alex. Et puis il y a ses filles qui l'appellent "papa" maintenant.
STATUT : Jeune papa (un peu gaga) de deux merveilleuses petites filles d'un an, Lucy et Lena. Récemment marié avec la femme de sa vie dont il est complètement fou amoureux. Il est sur un petit nuage et n'a d'yeux que pour elle.
MÉTIER : Chef étoilé et patron de l'Interlude, restaurant de gastronomie française à Spring Hill
LOGEMENT : #69 St Pauls Terrace, Spring Hill avec Alex, Lucy, Lena, son chien Dobby et Nala, son chat.
Calex #50 - Love you more than those bitches before 4fc0087b7fa96a743ff0fa2b419ec9d287f5aafa
POSTS : 15501 POINTS : 610

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Romantique, croit au grand amour et rêve de fonder sa propre famille ≈ ambitieux, perfectionniste très exigeant avec lui-même ≈ parle couramment le Français et se débrouille très bien en Italien ≈ a passé un an en Europe ≈ a perdu sa fiancée dans un accident de voiture il y a quatre ans ≈ passionné de lecture et de cuisine ≈ control freak ≈ déteste le sport ≈ très protecteur envers les personnes qu’il aime ≈ sa famille passera toujours avant tout ≈ fou amoureux de ses deux filles ≈ a repris une thérapie chez un psychothérapeute il y a peu ≈ diagnostiqué avec la maladie de Bouveret
RPs EN COURS : Calex #50 - Love you more than those bitches before 8acr
[07/07]

HH & Alex
Birdie #2 (fb)
Andersons
Sofia (fb)
Prim #6
HH #4
Jordan #2


Calex #50 - Love you more than those bitches before 210701072752966576
CALEX - If we had one day on earth, who would you spend it with ? If you could choose who you wanted to kiss, who would that be ? I wanna believe if tomorrow was not guaranteed. Minutes to spare, if I could choose I would spend every minute with you.
Calex #47 (fb) ; Calex #48 (UA) ; Calex #52


Calex #50 - Love you more than those bitches before Oj
ANDERSONS

Calex #50 - Love you more than those bitches before 826q
CALROSE- We've taken different paths and travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when you're in the trenches and you're under fire I will cover you. If I was dying on my knees you would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea I'd give you my lungs so you could breathe. I've got you, sister.

Calex #50 - Love you more than those bitches before 6c0cb92712a6d296b151d34530a998d264197457
HARSON - I'll shed a tear for you, open your eyes, I'm by your side I'm never leaving you darkness to light stay through the night. I'm walking in your shoes so you know that it's the truth. When nobody's here for you let me make it clear, that I'll shed a, I'll shed a tear.

RPs TERMINÉS : Calex #1, Romy #1, Juliana#1, Primrose et Romy #1, Calex #2 ; Clément #1 ; Prim #1 ; Calex #5 ; Calex #6; Stephen #1 ; Wylda #1 ; Sohan #1 ; Calex #4 ; Calex#3 (RA); Calex #7 ; Romy #3; Calex #9 ; Prim #2; Calex #10 ; Calex #11; Romy #4; Hannah #1 (fb); Romy #2 (DZ) ; Calex #12, Calex #13 ; Prim #3 ; Juliana#2 ; Calex #8 (fb) ; Matt #1 ; Tobias #1 ; #Calex 15 ; Mila #1 ; Wylda #1 ; Lene #1 ; Calex #16 ; Calex 17 ; Calex 18 ; Calex #19 ; #Calex 14 (UA) ; Nate #1 ; Calex #22 ; Calex #21(fb) ; Calex #25 ; Calex #23 ; Calex #26 ; Calex #24 ; Calex #28 ; #Calex 29 ; Birdie #1 ; #Calex 30 ; Tim #1 ; Eve #1 ; Calex #31 ; Calex #32 ; Calex #34 ; Matt #2 ; Jet & Alex ; Eve #2 ; Heather #1 ; Primrose #1 ; Calex #35 ; Calex #37 ; Rudy #1 ; Eve #3 ; Calen #1 ; Calex #38 ; Calex #39 ; HH #2 ; Calex #40 ; Prim #4 ; Auden ; Calex #41 ; Calex #33 (fb) ; Calex 42  ; Tim #3 (fb) ; Dani #1; Calex 44 ; Calex #45 ; Prim #5 ; Prim #3 (fb) ; Calex #43 (fb) ; Calex #36(UA) ; Calex #46 ; Calex #49 ; Calex #50 ; Jordan #1 ; Calex #51



HH et son talent indéniable:
 

AVATAR : Penn Badgley
CRÉDITS : cristalline (avatar), edif-crackship + bleeding_light (crackships), Loonywaltz (ub) ; la confiserie (dessin)
DC : Will, le fou des fossiles
PSEUDO : Deathly Hallows
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23844-caleb-if-time-stood-still-i-would-take-this-moment-and-make-it-last-forever https://www.30yearsstillyoung.com/t23903-caleb-we-are-far-from-the-shallow-now#975905 https://www.30yearsstillyoung.com/t23909-caleb-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t38828-caleb-anderson#1903287

Calex #50 - Love you more than those bitches before Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #50 - Love you more than those bitches before Calex #50 - Love you more than those bitches before EmptyJeu 16 Déc 2021 - 15:20



Calex
PROMISE YOU'LL REMEMBER THAT YOUR MINE. BABY CAN YOU SEE THROUGH THE TEARS ? LOVE YOU MORE THAN THOSE BITCHES BEFORE, SAY YOU'LL REMEMBER, I WILL LOVE YOU TILL THE END OF TIME
C’est comme si le monde s’était arrêté de tourner juste un instant, l’espace de quelques minutes, mon esprit se vide et j’essaie de penser à autre chose. J’essaie de relativiser pour ne pas m’écrouler d’une minute à l’autre. J’ai commis une erreur, oui, et ?  C’était il y a longtemps et Alex n’était même plus dans ma vie à ce moment-là. Elle n’était plus ma petite-amie et je ne pensais même pas la revoir un jour. Un argument que j’utilise pour lui montrer que je ne voulais pas lui faire du mal et surtout, que je ne mérite pas cette vague de haine et de méchanceté qu’elle m’inflige depuis tout à l’heure. Je ne sais pas pendant combien de temps elle parle, je ne sais pas pendant combien de temps elle s’acharne sur moi. C’est méchant c’est gratuit et elle n’a aucune raison pour me parler ainsi. Il n’y a aucune raison valable pour qu’elle me traite avec si peu de respect qu’elle ne le fait ce soir. Ce n’est pas la première fois que je me sens complètement rabaissé par son comportement ou par ses mots et malheureusement c’est quelque chose qui s’est passé plus d’une fois. À croire qu’elle a simplement très peu de respect pour moi, ce qui est triste et qui ne m’aide pas dans le peu d’estime que j’ai de moi-même. Elle nourrit tous ces doutes que j’ai constamment, je ne pense pas que ce soit volontaire de sa part mais le résultat est le même. Elle me mitraille encore une fois de questions mais cette fois sur elle-même. Elle ne voit même pas à quel point son attitude ce soir m’a blessée, sûrement bien trop concentrée sur elle-même comme trop souvent. Je ne sens minable, nul, rejeté et surtout j’ai terriblement mal au cœur.

Après de longues, très longues minutes sans oser croiser son regard je réunis le peu de force que j’ai réellement pour relever les yeux vers elle et la regarder un court instant. Je me lève sans pour autant trop m’approcher d’elle, n’étant clairement pas prêt pour le moindre contact physique avec elle. Quand elle buvait elle était comme ça, Alex, égoïste, égocentrique et surtout elle pouvait se montrer d’une telle méchanceté. Même avec moi. Surtout avec moi, je pense, et ce soir si j’ai craqué c’est non seulement à cause de la douleur que ses mots et son comportement ont déclenchés chez moi mais c’est également le simple fait de la voir comme ça. Comme quand elle buvait, en colère, les poings serrés comme si elle s’apprêtait à frapper à tout moment, cette colère excessive et clairement pas justifiée. Colère et haine qui semblent être directement dirigées contre moi.  « Non. Et je n'ai pas pris de drogues non plus. » Sa réponse me soulage oui mais seulement à moitié. Parce que les faits sont là, elle me dénigre elle me maltraite presque et on ne peut pas mettre ça sur le compte de l’alcool ou de n’importe quelle autre substance illicite. Non. Là c’est bien elle qui a agi ainsi. De son plein grès, parce qu’elle le voulait, parce qu’elle avait envie de me blesser et peut-être que c’est pour elle une façon un peu spéciale de se venger que cette erreur que j’ai commise il y a dix ans. Vengeance que je ne pense pas mériter. Ou bien peut-être que si finalement, je mérite peut-être tout ça. Sa haine. Sa méchanceté. Son acharnement. Je ne sens mal. Terriblement mal et elle s’en fiche complètement. Je me sens humilié, pas respecté, pas aimé et je suis déjà fatigué de ressentir tout ça.  « Caleb ? » Je déglutis mais je ne bouge pas. Je reste droit, immobile et mutique. « Regardes moi s'il te plaît. » Je ne suis pas sûr d’avoir envie de la regarder mais c’est pourtant bien e qu’elle me demande. Et pourquoi est-ce que je devrais relever mon regard vers elle ? Pour lui montrer mes yeux rougis et brillants par les larmes qui ont coulées il y a seulement quelques minutes ? Je la sens s’approcher de moi et ce n’est qu’à ce moment que je parviens à la regarder. Juste quelques secondes, mais je la regarde quand même. « Je suis tellement désolée pour tout ce que j'ai dis, je suis désolée de te faire du mal. » Non, c’est trop facile, ça. Me parler de la sorte, m’humilier, me faire du mal pour ensuite s’excuser et espérer que tout peut s’arranger si facilement ? Non, je refuse. « Je déteste te voir dans cet état. » C’est de ta faute si je suis dans cet état, Alex. Et pourtant tout à l’heure quand tu enchaînais les reproches et les pics à mon égard je n’étais pas dans un meilleur état et tu continuais. Encore et encore. Tu ne m’as pas pris en considération et tu penses vraiment que c’est en te transformant en une femme douce gentille et généreuse que je vais pouvoir te pardonner ? Je pourrais lui répondre tout ça mais je n’en fais rien. Je la laisse essuyer mes larmes sans rien dire. Je la laisse poser sa main sur mon cœur déjà en tachycardie sans un mot de plus. Je le sens battre fort dans ma poitrine, je le sens battre vite aussi, beaucoup trop vite. Et si c’est une sensation désagréable, ce n’est rien comparé à la douleur et la tristesse émotionnelle que je ressens. « Vas t'allonger sur le canapé, je vais te chercher de l'eau. » Je la regarde s’éloigner toujours sans un mot. Il n’y a que mon regard qui bouge et qui se pose sur le babyphone que j’attrape dans mes mains pour regarder mes filles dormir paisiblement. Je n’ai pas envie de m’allonger sur le canapé. Je n’ai envie de rien, en fait. « De quoi as tu besoin ? » Mes yeux glissent sur le verre d’eau qu’elle me tend et je secoue la tête à la négative pour lui faire comprendre ne pas avoir soif. Je m’humidifie les lèvres un instant et il faut que je prenne une grande inspiration pour lui répondre. « Je vais dormir. » C’est ma femme que je regarde cette fois, je la regarde vraiment pour la première fois depuis de longues minutes, jamais très longtemps puisque je rebaisse les yeux sur le baby-phone que j’emporte avec moi en quittant le jardin pour partir en direction de la chambre. Il est encore tôt et si habituellement j’aurais profité de la soirée avec ma femme en la prenant dans mes bras toute la soirée ou en l’embrassant ce soir, je n’en fais rien. Je pose le baby-phone sur ma table de chevet et après un passage dans la salle de bain je m’installe dans le lit prenant bien place de décaler mon oreiller de mon côté du lit. Tous les soirs et toutes les nuits je me place au milieu du lit pour m’endormir et passer la nuit en la serrant contre moi ce soir, je veux pouvoir respirer et m’endormir seul.

© nightgaunt





Calex #50 - Love you more than those bitches before 873483867:
 


Calex #50 - Love you more than those bitches before SjlzVax Calex #50 - Love you more than those bitches before JMOq0GB
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
le rêve éveillé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Tout le monde l'appelle Alex. Elle ne se lasse pas de bébé ou mon amour par son mari. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Jongle entre ses filles et l'écriture d'article sur le sport pour des médias indépendants
LOGEMENT : #69 Spring Hill Famille Anderson, ce nom qu'elle partage désormais avec son mari et leurs deux filles Lucy et Lena. Sans oublier le chien Dobby et le chat Nala.
Calex #50 - Love you more than those bitches before Dgi8
POSTS : 26971 POINTS : 470

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent qu'elle ne cherche plus à cacher ♦ Parle beaucoup, trop et pour ne rien dire ♦ Sociale mais a du mal à se lier réellement et à faire confiance ♦ Sous pression elle dit, fait n'importe quoi et cède à la panique ♦ Son passé est un sujet qu'elle n'aborde pas, elle le cache comme elle a caché l'existence du bébé qu'elle a abandonné à la naissance ♦ Ancienne consommatrice de drogue, ancienne alcoolique sobre depuis bientôt deux ans ♦ Instable émotionnellement ♦ Tente chaque jours de donner la meilleure version d'elle même pour son mari et leurs filles.
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherJeremiah #4PhoebeAlfie #2Swann #5

Mariage Calex
Rory et Swann #4Sujet commun Mariage


Calex #50 - Love you more than those bitches before 92vc
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #47 (FB 2010)Calex #48 (UA)Calex #52
☼ When I first saw you, I saw love and the first time you touched me, I felt love and after all this time, you're still the one I love. Looks like we made it, look how far we've come my baby. We mighta took the long way we knew we'd get there someday. They said, I bet they'll never make it but just look at us holding on. We're still together still going strong. You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night ☼

Calex #50 - Love you more than those bitches before Yox3
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫


Calex #50 - Love you more than those bitches before 9a8be9a0e9f57cee66f35260cf9ad2c4e0419681
MATTHIAS

RPs EN ATTENTE : Prim (FB), Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

Calex #50 - Love you more than those bitches before 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42#44#45#46#49#50#51

Mariage Calex
Calex #45

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) / schizophrenic (avatar) welovecrackship & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

Calex #50 - Love you more than those bitches before Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #50 - Love you more than those bitches before Calex #50 - Love you more than those bitches before EmptyVen 17 Déc 2021 - 9:12






Promise you'll remember that your mine
Baby can you see through the tears?
Love you more
Than those bitches before
Say you'll remember -oh baby- say you'll remember -baby ooooh-
I will love you till the end of time

Le silence voilà à quoi j'ai le droit, son silence et cette distance physique qu'il met entre nous. Et son silence n'est pas étonnant en soit mais il laisse trop de place à mes paroles, ou pire encore à mes pensées parce qu'il n'y a rien pour venir couper court à ce trop pleins d'émotions et de pensées qui se bousculent dans ma tête. Il est silencieux, il ne me regarde pas, il est loin de moi et il me montre qu'il a besoin de cette distance en ne réagissant ni à mes paroles, ni à mes gestes. C'est à peine s'il ose relever la tête vers moi quand je lui demande de me regarder, et il ne réagit pas non plus quand je pose mon pouce sur son visage. Il ne réagit toujours pas quand ma main vient se poser sur son cœur. Il ne me repousse pas mais il n'y a aucune réaction de sa part, rien, comme s'il n'était plus vraiment là. Et c'est douloureux de le voir si distant, si froid, si loin de moi. Je sais qu'il va mal, je le vois à son attitude, je le sens aussi dans sa poitrine avec son cœur qui bat trop vite, trop fort, je sais qu'il est mal par ma faute, mais je ne peux rien faire pour l'apaiser parce qu'il le refuse. Sans un mot, sans un geste, il me fait bien comprendre que ce soir, il ne veut plus rien de moi, qu'il ne veut même pas m'adresser la parole ou me regarder. Et c'est sans doute ça le plus douloureux, il va si mal qu'il n'a même pas la force de me repousser ou de me le dire, il est là face à moi mais il me semble pourtant tellement fermé et inaccessible. Je l'ai blessé, je lui ai fais énormément de mal et je ne peux rien faire pour soulager sa douleur qu'elle soit physique ou émotionnelle, je ne peux rien faire parce qu'il ne veut plus avoir à faire à moi ce soir. Il me repousse, il s'éloigne, il me laisse et c'est tout ce que je mérite, mais lui ne mérite pas d'être seul, il ne mérite pas de souffrir et de refuser mon aide mais il le fait parce que je suis celle qui le fait souffrir, alors je ne peux sans doute pas être celle qui l'apaise aussi. Il ne veut pas s'allonger, il reste debout, il reste mutique, et je crois que sans son refus pour le verre d'eau, j'aurais sans doute pu croire qu'il m'ignorait totalement. Mais non, il m'ignore pas, il ne veut juste rien qui ne vienne de moi, il ne veut pas de moi, et si le rejet est pour moi quelque chose de violent, je n'ai pas d'autres choix que d'accepter parce qu'il ne me laisse pas vraiment le choix et que ce qu'il veut passe avant ce que je veux. Pour une fois c'est ainsi que ça doit être parce que je ne le mérite pas, je ne mérite pas qu'il prenne soin de moi, je ne mérite pas qu'il m'aime, peut-être d'ailleurs qu'il ne m'aime plus après ce soir ? Je ne mérite rien de tout ce que j'ai, je ne le mérite définitivement pas et ce soir il me fait prendre conscience qu'en plus d'être celle qui le fait pleurer et qui le blesse énormément, je ne serai jamais celle qui peut le soulager et l'aider à aller mieux, parce que je suis bien trop douée pour faire du mal et bien trop nulle pour rassurer, pour écouter et pour aider les autres. Même lui, même malgré tout l'amour, l'affection et le respect que j'ai pour lui, même avec mon mari je me comporte comme une moins que rien et ça en dit long sur moi non ? Je voudrais qu'il boive, je voudrais qu'il reste là au moins pour que je puisse surveiller son cœur, pour que je puisse m'assurer qu'il retrouve un rythme cardiaque normal, mais il en décide autrement et après ce que je viens de lui faire subir, malgré mes inquiétudes grandissantes, je ne peux pas aller contre sa volonté. Je ne peux pas le forcer à boire, je ne peux pas le retenir de force parce que j'ai déjà fait assez de dégâts comme ça. « Je vais dormir. » Tu veux que je vienne? J'ai envie de lui demander, j'ai envie d'être là pour lui, j'ai pas envie de le laisser seul mais son comportement des dernières minutes tends à me prouver que non, il ne veut pas de moi ce soir et je le comprends, parce que j'ai honte de moi, je me déteste alors il doit aussi ressentir tout ça à mon égard. Il me regarde quelques secondes et c'est moi qui baisse les yeux cette fois, honteuse, désolée, et incapable de voir à quel point la douleur est visible sur son visage, une douleur dont je suis l'unique responsable. Bonne nuit chéri, je t'aime. Mes lèvres bougent mais aucun son ne sort de ma bouche. Je le regarde me tourner le dos, et rentrer chez nous et je reste seule dans le jardin. Seule debout, même Dobby a suivi Caleb et c'est vraiment à ce moment que je ressens le contre coup de tout ce qu'il vient de se passer. Je suis seule. Comme il y a trois ans. Je suis seule face à moi même, seule avec la honte, la culpabilité, la haine, seule avec mes pensées et elles ne sont pas joyeuses ce soir et je ne sais pas pourquoi je ressens tout ça alors que j'ai une vie de rêve. J'ai une vie que je n'aurais jamais osé rêver parce que j'avais tiré un trait sur Caleb pendant des années, parce que j'avais tout gâché, parce qu'il me détestait et finalement, aujourd'hui j'ai tout pour être heureuse, et je le suis sauf à cet instant précis et je ne sais même pas pourquoi je me suis mise dans un état pareil. Je sais juste qu'encore une fois j'ai tout gâché ce soir, qu'encore une fois, j'ai fais du mal à quelqu'un que j'aime, qu'encore une fois je me fais du mal aussi sans penser aux conséquences, aux autres autour de moi que je vais blesser en faisant ça. Et je me déteste de faire ça, je me déteste d'être comme ça, et je me déteste aussi d'être incapable de comprendre pourquoi je fais ça. J'ai bien deux explications possibles mais les deux ne me plaisent pas. Soit je suis une vraie connasse, soit je suis folle, peut-être un peu des deux même, mais l'un comme l'autre, ça ne m'aide pas à retrouver un semblant d'estime de moi-même. A nouveau je m'allonge sur l'herbe, et je regrette presque la pluie et le froid Londonien qui m'aidait à me calmer quand je sortais en robe courte et décolletée plongeant en plein mois de décembre, le froid me glaçait le sang et me calmait assez vite. Aujourd'hui il fait chaud, j'ai chaud, j'ai mal à la tête et la seule chose que je m'autorise à faire, c'est fumer. Encore. Et ça faisait très longtemps que je n'avais pas autant fumé en une seule journée, en une seule heure même. Je fume mais mon corps ne réclame pas de nicotine, il n'est pas en manque, et l'effet désirée ne se fait pas ressentir. Je reste allongée sur l'herbe à repenser à cette dernière heure, j'essaye de repenser à chacun de mes mots, à chacune de mes réactions en essayant de comprendre le point de départ de cette colère dans laquelle je me suis mise. Mais je n'arrive pas à me souvenir de tout, j'ai des trous de mémoire alors que ça vient d'arriver et je ne peux pas m'expliquer la réaction ou même trouver un sens à tout ça. Je l'ai blessé sans raison, je l'ai blessé sans savoir pourquoi, je l'ai blessé juste parce que j'étais blessée finalement et c'est minable de ma part. Je le réalise après coup, comme souvent, comme toujours finalement, je prends conscience de mes erreurs trop tard et aujourd'hui je me retrouve seule, Caleb aussi est seul et le savoir mal la haut tout seul dans notre chambre me fait beaucoup de mal. Et finalement, je ne sais même pas s'il est dans notre lit ou s'il a choisi la chambre d'ami comme lors de notre précédente dispute, je ne le sais pas mais j'ai peur de monter et de trouver notre lit vide alors je reste encore un peu seule en bas, les larmes coulent désormais et je ne sais même pas depuis quand. Je sais que je pleure au moment ou je réalise que ma respiration est saccadée par les sanglots et je ne bouge pas. Je reste allongée là un long moment, très long moment, seule avec moi même à faire la liste, les très longue liste de mes défauts et des de tout ce qui fait de moi quelqu'un d'horrible, tout en pensant à Caleb, le premier à souffrir de tout mes défauts. Il m'aime avec mes qualités et mes défauts, c'est ce qu'il m'a dit un jour, mais aujourd'hui, il ne m'aime plus, ni mes qualités, ni mes défauts, il ne peut pas aimer celle que je suis parce que moi je me déteste. Il ne peut pas aimer quelqu'un qui le fait souffrir, ce n'est pas de l'amour, ce n'est pas sain, ce n'est pas ce qu'il mérite et pourtant c'est ce que je lui fais vivre. Malgré moi, mais peu importe que je le veuille ou non, lui sa souffrance est réelle, et je suis responsable de tout ça. Je ne veux pas le faire souffrir, je ne veux pas lui gâcher la vie, il ne mérite pas ça, mais je ne sais pas comment faire autrement, comment changer quelque chose que je ne contrôle même pas ? Comment faire en sorte de gérer un truc qui m'échappe totalement ? Et je ne veux pas lui offrir cette vie, trois mois de bonheur et de joie, et ensuite de la souffrance encore et encore. Je ne veux pas de cette vie pour lui et je ne veux pas de cette vie pour nos filles. Parce que si aujourd'hui j'arrive à les protéger de ce qui ne tourne pas rond dans ma tête, est-ce que ça sera toujours le cas ? Je ne peux pas protéger Caleb de moi même alors pourquoi je pourrais les protéger elle ? J'ai tellement de doutes, tellement de questions, tellement d'inquiétudes et d'incertitudes que j'ai l'impression d'être de retour quelques années en arrière et c'est désagréable, vraiment beaucoup trop et je n'ai rien pour m'aider à faire taire toutes ces pensées. Ni l'alcool. Ni la drogue. Ni la boxe. Ni le sexe. Pendant un instant je cherche un moyen de soulager ce que je ressens, je cherche une nouvelle chose à faire, à tenter pour apaiser mon cœur à vif. Mais c'est au moment ou certaines idées se frayent un chemin dans mon esprit que je réalise que je ne dois pas faire ça, que je ne dois pas rester seule, je ne suis plus seule désormais. Et si je veux les protéger, la première chose à faire c'est de ne surtout pas écouter mes pensées dans ce genre de moment.

La première chose à faire, c'est d'assumer que je vais mal et surtout que je me suis mal comportée. La seule chose à faire c'est de penser à eux, à eux uniquement pour faire taire mon cerveau complètement détraqué. La seule chose à faire, c'est de ne pas empirer la situation parce que Caleb va assez mal comme ça et c'est finalement en pensant à lui que je trouve la force de me relever et de rentrer chez nous à mon tour. Je m'arrête dans le salon et mon regard fixe le grand sapin de noël qui brille, les guirlandes sont toutes allumées et je revois Caleb assit par terre à essayer de démêler les guirlandes alors que les filles jouent avec les boules qu'il vient à peine d'installer. J'entends encore leurs rires, la joie, la tendresse et l'amour qui se dégageait de ce moment. C'est sur des moments comme ça que je dis concentrer mon esprit. C'est grâce à des souvenirs comme celui là que je trouve la force de grimper notre escalier jusqu'à notre chambre et je vois Caleb allongé dans notre lit. De son côté, et le lit fait vide avec tout cet espace libre. Mais il est là, je le regarde quelques secondes et je m'avance doucement vers lui, je ne sais pas s'il s'est endormi, je ne sais pas s'il a réussi à s'apaiser mais je ne dis rien, je ne parle pas, je me contente de poser ma main contre son cœur juste pour m'assurer qu'il a retrouvé un rythme normal et qu'à défaut de ne plus souffrir par ma faute, d'un point de vue physique et médical il va aller bien. Et une fois que je me suis assurée que son cœur bat normalement, je vais voir les deux autres personnes les plus importantes de ma vie. Elles dorment toutes les deux, elles sont calmes, apaisées, elles sont loin de se douter de l'ampleur de la catastrophe que je viens d'engendrer. Je les regarde l'une après l'autre, Lucy sourit dans son sommeil et cette vision si douce me fait pleurer à nouveau sans même que je ne sache réellement pourquoi. Je les regarde début silencieuse juste quelques reniflements viennent perturber le calme de la chambre. Lena s'agite, je caresse son front doucement et elle me regarde de ces petits yeux clairs si innocents, loin de pouvoir comprendre ce qui se passe en ce moment. « Rendors toi ma puce maman est là, tout va bien. » J'essuie mes larmes et je fredonne tout doucement l'air de la première chanson qui me vient pour l'aider à se rendormir et en quelques minutes Lena s'apaise et se rendort. Je voudrais pouvoir avoir cette capacité à pouvoir oublier mes craintes aussi vite mais ce n'est pas le cas. Je les regarde encore  l'une et l'autre, mes deux filles, mes deux bébés et je leur parle une dernière fois. « Vous pouvez pas comprendre encore et j'espère réussir à vous protéger encore longtemps de moi, mais quoiqu'il arrive, j'espère que jamais vous ne douterez de tout l'amour que j'ai pour vous. Je vous aimes tellement toutes les deux, depuis que vous êtes entrées dans ma vie je fais tout mon possible pour vous rendre heureuse, pour que vous puissiez vous sentir aimées et entourées et je ne sais pas si j'y arrive mais je ferais n'importe quoi pour vous. Faites de beaux rêves, tout ira bien, je vous tout faire pour. » Je sais que ce n'est pas à elles que je parle, je parle à personne finalement, mais j'en ai besoin, j'ai besoin de lui dire tout ça, j'ai besoin de leur faire cette promesse même si je n'en sais rien finalement. Mais tout ira bien, ou en tout cas je vais tout faire pour parce qu'aujourd'hui j'ai fais souffrir Caleb, j'ai fais pleurer Caleb, mais demain ça sera peut-être elles que je ferai pleurer et c'est déjà bien trop dur de voir Caleb être malheureux par ma faute, jamais je ne ferai subir ça à nos filles. Tout ira bien. Ce n'est pas totalement vrai, mais tout finira par aller bien, parce que si mes pensées m'ont à un moment donné conduite à penser qu'ils seraient mieux sans moi, en les regardant dormir, je sais que ma place est ici avec elle, et avec Caleb. Je sais que je ne veux rien d'autres qu'être avec eux, je ne veux rien d'autres qu'être la femme de Caleb, et la mère de Lucy et Lena. C'est tout ce dont j'ai vraiment envie alors je vais me battre pour eux, pour comprendre, pour aller mieux et pour faire en sorte de ne plus jamais les blesser parce qu'aujourd'hui c'est trop. C'est beaucoup trop. Je ferme la porte de la chambre des filles et si avant ce moment avec elles, j'hésitais à rejoindre Caleb dans notre lit, cette fois ci je n'hésite plus, parce que ma place est à ses côtés, quoiqu'il arrive c'est auprès de lui que je dois être, lui montrer que je suis là pour lui même s'il ne le veut pas vraiment. Je passe rapidement à la salle de bain essayant de faire le moins de bruit possible et c'est finalement allongée sur le coté, le regard tourné vers lui que je m'installe. Il fait nuit et je ne le vois pas, je ne le sens pas contre moi, mais je l'entends, et si ce n'est pas suffisant, je me contente de ça. J'essaye de calquer ma respiration sur la sienne pour m'apaiser, j'essaye de faire le vide dans ma tête, j'essaye de ne penser qu'à une chose : l'amour que je ressens pour lui et pour nos filles, la seule chose vraiment importante à mes yeux. Je suis loin de lui, je suis beaucoup trop loin et finalement après un long moment à ne pas bouger, ma main vient serrer la sienne doucement pour ne pas le réveiller mais j'ai besoin de ce contact, j'ai besoin de le sentir ici malgré tout et me dire qu'il est dans notre lit et que malgré la souffrance qu'il a ressenti à cause de moi, il n'est pas parti se réfugier dans la chambre d'ami, il est dans notre lit, et si je vais avoir beaucoup à faire pour retrouver ma place dans ses bras, je suis déjà toujours à ma place ici et c'est ce que j'essaye de garder en tête. Je me penche vers lui pour déposer un baiser sur sa joue, il ne m'a pas embrassé avant de monter se coucher, ça me manque mais je ne compte pas le réveiller pour avoir ce baiser que je ne mérite pas. « Je suis tellement, tellement désolée. » Je murmure ces mots, je sais qu'il ne pourra pas les entendre mais j'en ai besoin. « Je t'aime tellement bébé n'en doute jamais. » Je ne peux pas me coucher sans lui avoir dis ces mots, et je n'attends aucune réponse de sa part, je sais qu'il n'aura même pas conscience des mots que je lui dis mais tant pis, j'ai besoin de les dire. Et finalement, je ferme les yeux, je ne pensais pas réussir à dormir après une telle soirée, mais les émotions fortes que je viens de ressentir m'ont peut-être épuisée et je n'ai plus de force pour lutter. Je me sens somnolente, je me sens plus légère d'un coup, et sans vraiment le contrôler je me rapproche de lui glissant ma tête contre son épaule et c'est avec son odeur partout autour de moi que je m'endors, mon corps trop tendue se relâche enfin et je me laisse aller dans un repos qui sera plus que nécessaire pour affronter le réveil qui risque d'être compliqué émotionnellement.

***

Mon téléphone sonne et je mets du temps avant de réaliser ce qu'il se passe parce que mon téléphone est toujours en silencieux la nuit, enfin quand je me couche dans un état normal je le mets en silencieux visiblement hier je n'ai pas eu la tête à ça et je le regrette bien à cet instant. Mais il sonne encore et avant même que je n'ai le temps de bouger pour l'éteindre il finit par s'arrêter de lui même et je soupire. Je n'arrive pas à ouvrir les yeux, j'ai la tête qui me fait un mal de chien et des yeux qui me piquent atrocement, merci les larmes, Caleb bouge à son tour et je ne dis rien, mais je me décale rapidement au moment ou les évènements de la veille me reviennent en mémoire. Je lâche sa main que je tenais, et je m'installe à l'autre bout du lit. « Désolée pour le téléphone. » Ce n'est pas pour ça que je devrais m'excuser en premier lieu mais je ne sais pas comment aborder ce qu'il s'est passé entre nous hier soir. Je ne sais même pas s'il va avoir envie d'en parler ou même de me parler tout court. Je tends le bras pour éteindre le son de mon téléphone et éviter d'être à nouveau dérangé, les filles dorment encore et je soupire de constater que l'on aurait pu dormir encore un peu plus et je suis sûre que lui comme moi on en a vraiment besoin. Mais je suis réveillée et je me retrouve face à Caleb, d'abord silencieuse je bouge un peu dans le lit à la recherche d'une position qui soit confortable mais qui ne soit pas trop proche de lui. Et finalement je me tourne vers lui parce que si je tourne et me retourne dans notre lit, je sais que c'est pas par inconfort du à la position ou au matelas mais uniquement du à cette situation. « Comment vas ton cœur ? » Je voudrais lui demander comment lui il va, mais je ne suis pas assez bête pour croire qu'une nuit de sommeil a suffit pour lui faire oublier la soirée d'hier, et je me doute qu'il ne va pas bien. Je pourrais continuer à faire comme s'il n'y avait rien à dire mais c'est faux, il y a même tellement de chose à dire que je ne sais pas par ou commencer. M'excuser serait sans doute pas mal. « Je suis vraiment désolée, je sais que ça ne changera rien à ce qu'il s'est passé, mais je le suis sincèrement. » Je parle doucement, pourtant on est tout les deux réveillés et il n'y a personne qui dort mais je sais pas, je crois que j'ai besoin de lui montrer que je suis calme et que si je lui dis ces mots à tête reposée c'est que je pense qu'ils sont importants pour moi et pour lui. « Je sais pas si tu veux qu'on en reparle ou pas ? » Je n'ai pas besoin de préciser de quoi je parle, il va le savoir, je suis certaine qu'il ne pense qu'à cette dispute lui aussi et à la douleur qu'il a ressenti ou qu'il ressent encore à cause de moi. « Je sais que je voudrais qu'on en discute parce que je t'ai fais du mal, mais je ne le ferai pas si tu ne le veux pas. » Je lui dis ce que je veux, mais je lui dis aussi que je me plierai à ce que lui désire, j'essaye d'être à l'écoute de ses besoins, de ses envies pour une fois, je veux lui montrer que je peux faire passer mes désirs et mes besoins après les siens parce qu'aujourd'hui, ce que je pense, ce que je ressens, ce que je vis, je dois oublier, je dois apprendre à faire abstraction de ce que je ressens et arrêter de faire abstraction de ce que lui ressens.  


@Caleb Anderson  :l:  :farewell:  Calex #50 - Love you more than those bitches before 2396639051
Spoiler:
 

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


When I first saw you, I saw love ☽ You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night.
Calex #50 - Love you more than those bitches before Snqv

Revenir en haut Aller en bas
Caleb Anderson
Caleb Anderson
le papa poule
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente deux ans (20/04/89)
SURNOM : La plupart de ses surnoms sont réservés à Alex. Et puis il y a ses filles qui l'appellent "papa" maintenant.
STATUT : Jeune papa (un peu gaga) de deux merveilleuses petites filles d'un an, Lucy et Lena. Récemment marié avec la femme de sa vie dont il est complètement fou amoureux. Il est sur un petit nuage et n'a d'yeux que pour elle.
MÉTIER : Chef étoilé et patron de l'Interlude, restaurant de gastronomie française à Spring Hill
LOGEMENT : #69 St Pauls Terrace, Spring Hill avec Alex, Lucy, Lena, son chien Dobby et Nala, son chat.
Calex #50 - Love you more than those bitches before 4fc0087b7fa96a743ff0fa2b419ec9d287f5aafa
POSTS : 15501 POINTS : 610

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Romantique, croit au grand amour et rêve de fonder sa propre famille ≈ ambitieux, perfectionniste très exigeant avec lui-même ≈ parle couramment le Français et se débrouille très bien en Italien ≈ a passé un an en Europe ≈ a perdu sa fiancée dans un accident de voiture il y a quatre ans ≈ passionné de lecture et de cuisine ≈ control freak ≈ déteste le sport ≈ très protecteur envers les personnes qu’il aime ≈ sa famille passera toujours avant tout ≈ fou amoureux de ses deux filles ≈ a repris une thérapie chez un psychothérapeute il y a peu ≈ diagnostiqué avec la maladie de Bouveret
RPs EN COURS : Calex #50 - Love you more than those bitches before 8acr
[07/07]

HH & Alex
Birdie #2 (fb)
Andersons
Sofia (fb)
Prim #6
HH #4
Jordan #2


Calex #50 - Love you more than those bitches before 210701072752966576
CALEX - If we had one day on earth, who would you spend it with ? If you could choose who you wanted to kiss, who would that be ? I wanna believe if tomorrow was not guaranteed. Minutes to spare, if I could choose I would spend every minute with you.
Calex #47 (fb) ; Calex #48 (UA) ; Calex #52


Calex #50 - Love you more than those bitches before Oj
ANDERSONS

Calex #50 - Love you more than those bitches before 826q
CALROSE- We've taken different paths and travelled different roads. I know we'll always end up on the same one when we're old. And when you're in the trenches and you're under fire I will cover you. If I was dying on my knees you would be the one to rescue me. And if you were drowned at sea I'd give you my lungs so you could breathe. I've got you, sister.

Calex #50 - Love you more than those bitches before 6c0cb92712a6d296b151d34530a998d264197457
HARSON - I'll shed a tear for you, open your eyes, I'm by your side I'm never leaving you darkness to light stay through the night. I'm walking in your shoes so you know that it's the truth. When nobody's here for you let me make it clear, that I'll shed a, I'll shed a tear.

RPs TERMINÉS : Calex #1, Romy #1, Juliana#1, Primrose et Romy #1, Calex #2 ; Clément #1 ; Prim #1 ; Calex #5 ; Calex #6; Stephen #1 ; Wylda #1 ; Sohan #1 ; Calex #4 ; Calex#3 (RA); Calex #7 ; Romy #3; Calex #9 ; Prim #2; Calex #10 ; Calex #11; Romy #4; Hannah #1 (fb); Romy #2 (DZ) ; Calex #12, Calex #13 ; Prim #3 ; Juliana#2 ; Calex #8 (fb) ; Matt #1 ; Tobias #1 ; #Calex 15 ; Mila #1 ; Wylda #1 ; Lene #1 ; Calex #16 ; Calex 17 ; Calex 18 ; Calex #19 ; #Calex 14 (UA) ; Nate #1 ; Calex #22 ; Calex #21(fb) ; Calex #25 ; Calex #23 ; Calex #26 ; Calex #24 ; Calex #28 ; #Calex 29 ; Birdie #1 ; #Calex 30 ; Tim #1 ; Eve #1 ; Calex #31 ; Calex #32 ; Calex #34 ; Matt #2 ; Jet & Alex ; Eve #2 ; Heather #1 ; Primrose #1 ; Calex #35 ; Calex #37 ; Rudy #1 ; Eve #3 ; Calen #1 ; Calex #38 ; Calex #39 ; HH #2 ; Calex #40 ; Prim #4 ; Auden ; Calex #41 ; Calex #33 (fb) ; Calex 42  ; Tim #3 (fb) ; Dani #1; Calex 44 ; Calex #45 ; Prim #5 ; Prim #3 (fb) ; Calex #43 (fb) ; Calex #36(UA) ; Calex #46 ; Calex #49 ; Calex #50 ; Jordan #1 ; Calex #51



HH et son talent indéniable:
 

AVATAR : Penn Badgley
CRÉDITS : cristalline (avatar), edif-crackship + bleeding_light (crackships), Loonywaltz (ub) ; la confiserie (dessin)
DC : Will, le fou des fossiles
PSEUDO : Deathly Hallows
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23844-caleb-if-time-stood-still-i-would-take-this-moment-and-make-it-last-forever https://www.30yearsstillyoung.com/t23903-caleb-we-are-far-from-the-shallow-now#975905 https://www.30yearsstillyoung.com/t23909-caleb-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t38828-caleb-anderson#1903287

Calex #50 - Love you more than those bitches before Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #50 - Love you more than those bitches before Calex #50 - Love you more than those bitches before EmptySam 18 Déc 2021 - 16:51



Calex
PROMISE YOU'LL REMEMBER THAT YOUR MINE. BABY CAN YOU SEE THROUGH THE TEARS ? LOVE YOU MORE THAN THOSE BITCHES BEFORE, SAY YOU'LL REMEMBER, I WILL LOVE YOU TILL THE END OF TIME
La nuit n’a pas été la plus reposante, la plus longue ou la meilleure de ma vie. Je somnole quand Alex me rejoint, je ne dors pas vraiment et si je la sens s’endormir assez rapidement ce n’est pas vraiment mon cas. Je n’arrête pas de bouger, de changer de position, je m’endors par intermittence je me réveille plusieurs fois dans la nuit et il m’arrive même de me lever pour fumer ou me servir un verre d’eau fraiche. J’ai l’esprit occupé et surtout cette sensation d’oppression thoracique qui ne s’est pas calmée, mon cœur bat toujours trop vite et trop fort et c’est une sensation extrêmement désagréable. Je ferme les yeux, j’essaie de me calmer et de m’apaiser mais rien n’y fait. Je tourne en rond et j’ai beaucoup de mal à trouver le sommeil et je ne fais qu’à penser à la dispute qu’Alex et moi avons eu ce soir. Dispute qui m’a complètement échappée et surtout beaucoup blessée. Je n’ai toujours pas compris pourquoi elle a décidé d’enchaîner les reproches à mon encontre, elle a littéralement déversé toute sa haine et sa violence sur moi. Je n’ai fait que subir. Subir ses reproches. Subir son attitude que je qualifie comme étant injuste envers moi. Elle avait besoin de se défouler, de déverser alors contre mon gré j’ai dû prendre ma place de punchingball pour elle. Mais ça ne devrait pas se passer comme ça. On ne devrait pas traiter qui que ce soit ainsi et encore moins la personne aimée. Jamais je ne pourrais me montrer aussi froid aussi antipathique et méchant envers Alex parce que je l’aime comme un fou et que jamais je ne souhaiterai la blesser ou lui faire du mal. Elle est importante pour moi, elle me rend heureux. La plupart du temps. Parce qu’on ne peut pas dire qu’elle m’ait rendu si heureux ce soir bien au contraire même. Elle m’a blessé elle m’a fait du mal et elle le savait, elle devait forcément s’en rendre compte mais ça ne l’a pas empêché de continuer et de m’enfoncer. Ce sont toutes ces pensées peu joyeuses que j’aies en tête une bonne partie de la nuit, je retourne dans tous les sens ce qui, à la base ressemblait bien plus à une conversation peu agréable qu’à quoi que ce soit d’autre. Ce n’est que vers trois heures du matin que je parviens à me rendormir sans interruption. Je ferme les yeux et me laisse tomber doucement dans les bras de Morphée.

Il est beaucoup trop tôt quand la sonnerie d’un téléphone me réveille en sursaut. Comme si mon cœur ne tachycardait pas assez, ce réveil plus que brutal ne l’aide pas à se calmer au contraire. C’est bien entendu le téléphone d’Alex qui sonne et elle est bien trop longue à mon goût à réagir pour l’arrêter. Je soupire, je bouge une nouvelle fois dans le lit essayant de trouver une nouvelle position c’est sur le ventre que je m’allonge presque en enlaçant mon oreiller mon regard se pose un instant sur le baby-phone simplement pour m’assurer que les filles soient encore endormies. « Désolée pour le téléphone. » Je ne réponds pas, j’aimerais m’endormir encore un peu n’ayant clairement pas eu assez de sommeil cette nuit, je me sens encore extrêmement fatigué. « Comment vas ton cœur ? » En l’entendant me parler à nouveau je comprends que la nuit est déjà terminée et c’est tout en soupirant une nouvelle fois que je me retourne sur le dos. Je ne sais absolument pas quelle heure il est alors je regarde mon portable ; 5h46, un nouveau soupir de désespoir quand je me rends compte ne pas avoir dormi au moins trois heures. Je me frotte les yeux et hausse doucement les épaules. « Ça va. » Pas entièrement vrai mais pas totalement un mensonge non plus. Je me sens effectivement mieux qu’hier soir bien que je sente que mon rythme cardiaque ne soit pas toujours parfait. Il me faut encore un petit moment – peut-être plusieurs secondes –  pour me réveiller un peu plus et être capable de rassembler toutes mes forces pour me redresser un peu posant mon dos contre la tête de lit. « Je suis vraiment désolée, je sais que ça ne changera rien à ce qu'il s'est passé, mais je le suis sincèrement. » J’aimerais lui demander si elle sait pourquoi elle s’excuse, m’assurer qu’elle ne le fait pas simplement pour me faire plaisir et apaiser les tensions entre nous, mais je pense que j’ai beaucoup trop peur de sa réponse pour oser la lui poser. Je me pince les lèvres, je ne lui réponds pas. « Je sais pas si tu veux qu'on en reparle ou pas ? » Le haussement d’épaules est sûrement devenue ma réponse préférée depuis la veille au soir et c’est encore cette réponse que je lui donne. En reparler pourquoi pas oui mais pour dire quoi ? Pour prendre le risque de l’énerver encore une fois ? « Je sais que je voudrais qu'on en discute parce que je t'ai fais du mal, mais je ne le ferai pas si tu ne le veux pas. » J’entends ce qu’elle veut, j’entends son souhait et je sais qu’elle a raison et qu’ignorer ce qu’il s’est passé hier n’est clairement pas la meilleure des choses à faire. On ne peut pas se permettre de rester dans les non-dits alors je m’humidifie légèrement les lèvres et je tourne enfin la tête vers elle pour la regarder. « Si tu veux, oui. » Une nouvelle fois je baisse les yeux sur mes doigts et plus particulièrement sur mon alliance qui reste la preuve ultime de mon amour pour cette femme. Raison pour laquelle je reste, encore et toujours, malgré tous les moments difficiles. « Je ne comprends pas ce qu’il s’est passé hier. » Je lui avoue d’une voix douce. « Je comprends que tu puisses être déçue mais je ne pense pas mériter toute cette haine que tu m’as renvoyée. » C’est toujours en regardant mes doigts que je lui dis tout ça, ayant beaucoup de mal à la regarder en me livrant ainsi à elle.

© nightgaunt





Calex #50 - Love you more than those bitches before 873483867:
 


Calex #50 - Love you more than those bitches before SjlzVax Calex #50 - Love you more than those bitches before JMOq0GB
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra Anderson
Alexandra Anderson
le rêve éveillé
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans. Née le 15/01/90
SURNOM : Tout le monde l'appelle Alex. Elle ne se lasse pas de bébé ou mon amour par son mari. Le mot "maman" est une douce mélodie qui résonne dans la bouche de ses filles.
STATUT : Officiellement Madame Anderson. Maman qui profite du bonheur avec ses deux filles nées le 3 Oct 2020.
MÉTIER : Journaliste sportive sans emploi fixe. Jongle entre ses filles et l'écriture d'article sur le sport pour des médias indépendants
LOGEMENT : #69 Spring Hill Famille Anderson, ce nom qu'elle partage désormais avec son mari et leurs deux filles Lucy et Lena. Sans oublier le chien Dobby et le chat Nala.
Calex #50 - Love you more than those bitches before Dgi8
POSTS : 26971 POINTS : 470

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Anglaise, trahie par son accent qu'elle ne cherche plus à cacher ♦ Parle beaucoup, trop et pour ne rien dire ♦ Sociale mais a du mal à se lier réellement et à faire confiance ♦ Sous pression elle dit, fait n'importe quoi et cède à la panique ♦ Son passé est un sujet qu'elle n'aborde pas, elle le cache comme elle a caché l'existence du bébé qu'elle a abandonné à la naissance ♦ Ancienne consommatrice de drogue, ancienne alcoolique sobre depuis bientôt deux ans ♦ Instable émotionnellement ♦ Tente chaque jours de donner la meilleure version d'elle même pour son mari et leurs filles.
RPs EN COURS : 8/7 | Kyte #3Caleb & HeatherJeremiah #4PhoebeAlfie #2Swann #5

Mariage Calex
Rory et Swann #4Sujet commun Mariage


Calex #50 - Love you more than those bitches before 92vc
CALEX ▬ I want you to stay here beside me.
Calex #47 (FB 2010)Calex #48 (UA)Calex #52
☼ When I first saw you, I saw love and the first time you touched me, I felt love and after all this time, you're still the one I love. Looks like we made it, look how far we've come my baby. We mighta took the long way we knew we'd get there someday. They said, I bet they'll never make it but just look at us holding on. We're still together still going strong. You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night ☼

Calex #50 - Love you more than those bitches before Yox3
SWALEX
♫ And life… passes you by don’t be wasting your time on your own. You’re always trying to see yourself through the eyes of someone else. Two shadows in a million hell. You and everybody else ♫


Calex #50 - Love you more than those bitches before 9a8be9a0e9f57cee66f35260cf9ad2c4e0419681
MATTHIAS

RPs EN ATTENTE : Prim (FB), Nico #2, Matthias #2
Fiche de lienMoodboards
portrait de famille par HH:
 


RPs TERMINÉS :

Calex #50 - Love you more than those bitches before 2s5f
CALEX
#1#2 #4 #5#6#7#9#10#11#12#13#15#16#17#18#19#20#22#23#24#25#26#28#29#30#31#32#34#35#37#38#39#40 #41#42#44#45#46#49#50#51

Mariage Calex
Calex #45

A plusieurs

FB & UA


Abandonnés:
 

AVATAR : Lizzie Olsen
CRÉDITS : ©️astra (signature) / schizophrenic (avatar) welovecrackship & moi (crackship) tumblr (gif) Joseph (dessin)
DC : Sofia Shaw
PSEUDO : Mo'
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/01/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23079-whoever-told-you-that-life-would-be-easy-i-promise-that-person-was-lyin-to-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23131-if-i-just-lay-here-would-you-lie-with-me-and-just-forget-the-world https://www.30yearsstillyoung.com/t23169-alex-clarke https://www.30yearsstillyoung.com/t25852-alex-clarke https://edif-crackship.tumblr.com/

Calex #50 - Love you more than those bitches before Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #50 - Love you more than those bitches before Calex #50 - Love you more than those bitches before EmptyDim 19 Déc 2021 - 13:50






Promise you'll remember that your mine
Baby can you see through the tears?
Love you more
Than those bitches before
Say you'll remember -oh baby- say you'll remember -baby ooooh-
I will love you till the end of time

La nuit a été courte, je l'ai senti bouger dans le lit, se tourner et se retourner, et si j'ai l'impression d'avoir dormi, quand le réveil sonne, je réalise que la journée risque d'être vraiment difficile parce que je me sens épuisée. Le réveil est bien trop brutal et les souvenirs de la veille ne mettent que quelques secondes à me revenir en mémoire et qu'est-ce que je regrette de devoir y faire face aussi tôt et de façon aussi peu reposée. Mais c'est ainsi. Le réveil est brutal, inattendu et il est beaucoup trop tôt mais nous sommes tout les deux réveillés, je l'entends bouger, je l'entends soupirer aussi ce qui me prouve que mon téléphone l'a aussi réveillé. Déjà quand ce sont nos filles qui nous réveillent ce n'est pas toujours très agréable, mais là, entendre la sonnerie de mon téléphone sonner à une heure aussi matinale me désespère surtout que je ne me sens pas prête à gérer les événements qui vont arriver, une discussion à laquelle je ne peux pas échapper parce que j'ai encore une fois été trop loin, j'ai encore une fois perdue le contrôle et je l'ai blessé énormément. J'ai encore ses larmes en mémoire, je suis responsable de cette situation, et si ce n'est pas quelque chose de nouveau, cette fois je sais que j'ai été beaucoup trop loin, que j'ai été beaucoup trop dure avec lui et je l'ai fais pleurer. Je lui ai fais du mal, et j'ai aussi encore en mémoire son cœur qui bat trop vite, qui reflète l'état dans lequel il est, qui reflète son mal-être après cette soirée avec moi. Et je ne devrais jamais être celle qui le met dans un tel état, je ne peux pas accepter cette réalité et me dire que malgré moi je suis capable de lui faire autant de mal sans même en avoir conscience, sans même pouvoir réagir avant que les choses ne dérapent et ne deviennent incontrôlable. Je ne peux pas lui infliger ça encore et encore, je ne supporterais pas de lui faire du mal, et lui n'a pas à supporter ça non plus. Et puisque nous sommes tout deux réveillés et que nos filles risquent de ne pas tarder à l'être aussi, je me dis que c'est le moment ou jamais d'avoir cette discussion, celle que ni lui, ni moi, n'avons sûrement envie d'avoir mais ça j'aurais du y penser avant. Avant, de m'énerver contre lui, de dire toutes ces choses que je regrette désormais, avant de lui présenter le pire de moi-même. Mais c'est loin de lui, mal installée à un endroit du lit qui n'est pas habitué à être utilisé que je cherche la meilleure façon d'aborder les choses. La technique de l'autruche aurait été une idée bien plus facile, mais si cette nuit je me souviens avoir eu des pensées de fuite, des pensées que j'ai détesté avoir, aujourd'hui j'ai décidé d'assumer, de faire face même si c'est douloureux. J'ai promis à mes filles que tout irait bien, que j'allais faire en sorte que tout aille bien et c'est ce que j'essaye de faire en assumant les choses. Du moins en assumant qu'il y ait une tension entre nous dont je suis la responsable. Mais avant toute chose, je m'inquiète pour sa santé, parce qu'à l'heure actuelle, c'est sans doute la chose la plus importante à mes yeux. Je ne lui montre pas assez, je ne lui dis pas assez aussi sans doute, mais je m'inquiète pour lui, tout le temps et son cœur reste un élément d'inquiétude pour moi, encore plus quand je peux voir qu'il ne va pas bien, et encore plus quand c'est moi la cause de sa tachycardie et de ses douleurs. Il ne me regarde pas, sur le ventre ou sur le dos, peu importe sa position, il ne me regarde pas, il n'essaye pas de m'attirer vers lui, il ne fait rien de ce qu'il peut faire habituellement quand je me réveille loin de lui et qu'il m'attire pour un moment de douceur avant de se lever. Ce matin, il n'y a rien ni tendresse, ni mots échangés, ni même un regard et si je ne mérite rien de tout ça, cette distance et cette froideur entre nous me fait du mal et me prouve aussi qu'il m'en veut encore énormément, chose tout à fait compréhensible. « Ça va. »  Je voudrais m'en assurer par moi même, je voudrais poser ma main sur sa poitrine pour sentir son rythme cardiaque, je voudrais pouvoir le faire parce que je sais qu'il n'y a que comme ça que je pourrais vraiment me rassurer, mais je ne pense pas à ce que je veux ou à ce dont j'ai besoin mais plutôt à ce que lui a envie aujourd'hui et il me prouve depuis le réveil qu'il n'a clairement pas envie d'un contact avec moi, qu'il soit physique ou même juste visuel et j'accepte ça. Je n'ai pas vraiment le choix non ? Comme j'accepte de croire sa réponse, même si au fond de moi j'en doute encore beaucoup. Je le regarde bouger dans le lit, se redresser et s’asseoir le dos contre la tête de lit et je me dis que c'est le moment ou jamais d'avoir cette fameuse discussion, du moins il semble pas totalement fermé à cette option si j'en crois son langage corporelle. Il aurait pu se recoucher, sur le ventre, ou pire sur le côté et me tourner le dos mais il ne l'a pas fait. Il aurait pu se lever aussi sans un mot et partir mais ça non plus il ne l'a pas fait et j'essaye de me concentrer sur les points positifs parce qu'il va falloir que j'essaye de rester optimiste, calme et que je ne panique pas. Pas encore, pas cette fois. Je parle, enfin je chuchote plus que je ne parle finalement, doucement autant dans le son que dans le rythme, je suis calme, du moins j'essaye de vraiment l'être même si j'ai honte, même si je m'en veux, même si je me sens tellement coupable que les sentiments négatifs à mon égard se font bien ressentir. Mais, ce n'est pas ça qui compte, pas maintenant du moins. Je pense à moi tout le temps déjà ce qui me vaut pas mal de problème d'ailleurs, alors aujourd'hui, ou du moins ce matin, c'est à lui que je veux penser. J'aurais ma séance avec ma psy pour penser à moi. Mais c'est toute seule que je dois affronter les conséquences de mes actes, et si la discussion me semble inévitable pour discuter il faut être deux, et j'attends de savoir si Caleb est prêt pour ça ou s'il est trop tôt pour reparler de notre dispute. Pour la première fois depuis qu'il est réveillé, il me regarde et je me dis que peut-être c'est un premier pas. « Si tu veux, oui. » Au delà du fait que cette réponse soit une réponse typique Caleb, et qu'alors que je lui demande s'il veux qu'on en reparle, il ne réponds pas clairement si lui le veut ou non, mais que si je le veux on peut le faire, je prends ça quand même pour une réponse positive et même si je veux cette discussion, enfin si je la sais indispensable, le fait qu'il accepte rends les choses encore plus concrètes. On va reparler de ce moment ou je l'ai fais pleurer, de ce moment ou j'ai été horrible avec lui et c'est maintenant que je vais devoir assumer quelque chose que je ne suis pas en mesure de comprendre réellement. Mais il faut que je le fasse, pour lui, parce qu'il ne peut pas supporter ça encore longtemps, et je ne veux surtout pas avoir à lui faire subir ça encore et encore. Je me redresse à mon tour, légèrement, restant tout de même allongée dans le lit, les mains qui jouent nerveusement entre elles sous le draps. Des dizaines de phrases se forment dans mon esprit, des dizaines d'excuses possibles, mais je ne sais pas par ou commencer et je reste encore un peu silencieuse le temps de mettre en ordre mes pensées, et ne garder que l'essentiel. « Je ne comprends pas ce qu’il s’est passé hier. » C'est lui qui parle en premier, me confirmant du même coup qu'il est vraiment prêt à avoir cette discussion et qu'il ne le fait pas que parce que je lui ai dis en avoir envie. Je lève les yeux vers lui surprise par la douceur de sa voix, une douceur que je ne mérite pas à cet instant. « Moi non plus je ne comprends pas. » C'est une conclusion désespérante pour moi et sans doute que ça le sera aussi pour lui, mais c'est malheureusement la vérité et c'est peut-être ça le plus dur. N'avoir aucune explication à mon comportement. « Je comprends que tu puisses être déçue mais je ne pense pas mériter toute cette haine que tu m’as renvoyée. »  Il a ressenti de la haine venant de moi, voilà ce que je retiens de ses mots. Il parle de haine, et c'est bien la seule émotion que je n'ai jamais ressenti en pensant à Caleb, en parlant à Caleb, en parlant de Caleb et ça me prouve une nouvelle fois à quel point hier j'ai perdu tout contrôle. « Non tu as raison, tu ne mérites pas ça. » Il ne mérite pas que je m'en prenne à lui, que je déverse ma haine sur lui, que je m'énerve contre lui, que je décharge le trop plein d'émotions que j'ai sur lui. Je le sais, il le sait et pourtant à chaque fois c'est pareil et je me déteste de lui faire subir ça. Je jette un regard vers lui, quelques secondes et mes yeux se posent ensuite sur le plafond de notre chambre et je prends une profonde inspiration, cherchant à la fois du courage et du calme aussi. Je dois rester calme. « Je ne sais même pas pourquoi j'ai réagis comme je l'ai fais, je ne me suis pas rendue compte de la violence de mes propos. Je t'assure que j'aimerai pouvoir te donner une vraie explication, t'expliquer pourquoi je t'ai fais autant de mal, mais j'ai beau chercher un sens à ma réaction, je n'en vois pas parce que ça n'a aucun sens tout ça. Je t'ai fais du mal et je n'ai même pas de justification à te donner, je sais juste que j'ai vraiment honte de ce que j'ai pu te faire subir. » Il souffre par ma faute sans raison voilà ce que je suis en train de lui expliquer et c'est pitoyable non ? Je sens mes poings se serrer sous le draps, je ferme les yeux, je souffle doucement et je fais craquer mes doigts avant de venir jouer avec ma bague de fiançailles que je fais rouler autour de mon doigt tout en essayant de trouver le courage et le calme pour continuer cette discussion. « Je tente de comprendre ma réaction pour expliquer pourquoi je t'ai fais souffrir, j'étais déçue au début, je me suis sentie trahie par Rachel aussi, et je voulais comprendre son geste, mais jamais je n'aurais du m'en prendre à toi comme ça. C'est pas à toi que j'en veux, tu ne méritais pas ça. C'est pas censé comme réaction, j'en ai conscience et je suis désolée que tu aies ressenti de la haine, jamais je ne pourrais te haïr. » J'essaye de lui donner des explications supplémentaires, j'essaye vraiment de lui apporter un semblant de réponse mais je suis encore loin d'avoir des explications logiques à pouvoir lui fournir et pourtant j'en cherche vraiment. Mais peut-être qu'il n'y a aucune explication finalement ? Peut-être que comme je lui ai demandé, il y a quelque chose qui cloche chez moi ? Peut-être que je ne suis pas normal finalement, et que c'est la seule explication logique à tout ce merdier.

@Caleb Anderson  :l:  :farewell:  Calex #50 - Love you more than those bitches before 2396639051

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


When I first saw you, I saw love ☽ You're still the one I run to, the one that I belong to. You're still the one I want for life. You're still the one that I love. The only one I dream of. You're still the one I kiss good night.
Calex #50 - Love you more than those bitches before Snqv

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Calex #50 - Love you more than those bitches before Empty
Message(#) Sujet: Re: Calex #50 - Love you more than those bitches before Calex #50 - Love you more than those bitches before Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Calex #50 - Love you more than those bitches before

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-