AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-47%
Le deal à ne pas rater :
FEBER Happy House – Maison de jeux pour enfants de 2 à 6 ans
47.93 € 89.99 €
Voir le deal

 So what if one night is never enough?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bailey Anderson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 20 ans
SURNOM : Bee
STATUT : célibataire, coeur en révision et réticente à toute approche.
MÉTIER : Etudiante en Droit, barmaid/serveuse au Paradise City depuis Mars 2022 et est bénévole au Saint Vincent's Hospital.
LOGEMENT : #67, Kent Street, Fortitude Valley
» My family
POSTS : 261 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
PETIT PLUS : x cadette d'une famille de quatre enfants, a une sœur jumelle x militante, elle aime se battre pour les choses en quoi elle croit x est à Brisbane depuis 2019, originaire de Warwick x est altruiste à fort caractère, est maladroite et solitaire, est maniaque x a peur de l'engagement, il arrive qu'elle panique et foute tout en l'air... x vit un moment creux dans ses études de Droit mais poursuit son stage avec Gabrielle x a rompu en Février 2022 avec Cesar x se remet entièrement en cause x
RPs EN COURS : 2021
_Octobre_ Celey I - Wedding's day
_Décembre_ Celey II - Amy -
2022
_Janvier_ Alex
_Février_ Rupture avec Cesar -
_Mars_ Anderson II
_Mai_ Lara
RPs EN ATTENTE : So what if one night is never enough? Tumblr_phyh8sRXIE1ve9s8io2_540New haircut [11/03/22]
RPs TERMINÉS : 2021
Anderson I
2022
Baptême de l'Air
Paradise City, ouverture
Byron

AVATAR : Bailee Madison
CRÉDITS : greenhouselab (av)
DC : nope
PSEUDO : Casey #2062
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/10/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t41084-bailey-anderson-it-s-just-sometimes-a-thing-feels-like-so-right#2042435 https://www.30yearsstillyoung.com/t41189-bailey-anderson-i-wish-i-could-but-i-dont-want-to https://www.30yearsstillyoung.com/t41491-bailey-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t42684-bailey-anderson#2143263

So what if one night is never enough? Empty
Message(#) Sujet: So what if one night is never enough? So what if one night is never enough? EmptySam 18 Déc 2021 - 15:12


Remember love, remember hate, remember everything they said just to break you again.Pour ses partiels, Bailey ne lésinait pas sur les efforts. En octobre, elle avait laissé entendre qu'elle cherchait un job pour tenter de s'en sortir financièrement sans forcément compter sur les bourses qu'elle avait réussi à avoir. D'ordinaire, son obstination ne lui mettait jamais de limite insurmontable mais n'ayant pas d'expérience en dehors de la vie à la ferme, elle rencontrait des difficultés. En tant que vendeuse de prêt à porter, sa franchise lui faisait vraiment défaut. Il était rare qu'elle mente déjà à la base mais lorsqu'une robe moulait un peu trop les bourrelets disgracieux d'une femme ou si un gilet tassait un peu trop un homme, elle disait la vérité. Cela ne permettait pas à sa patronne de faire son chiffre ce qui n'était pas aux goûts de cette dernière.

Une autre fois où elle s'était risqué au travail d'usine, elle n'avait pas du tout aimé le système du travail qui allait complètement à l'encontre du code du Travail qu'elle avait travaillé l'année dernière. Ses remises en question ne plaisaient pas du tout au chef qui avait tout simplement remercié la jeune fille au bout d'un mois. Trop fière pour demander pardon alors qu'elle touchait un point sensible, la jeune fille avait tout simplement repris ses affaires et libéré son casier. A peine avait-elle fait un pas dehors qu'elle avait aperçu sa nouvelle remplaçante. Elle lui avait même crié un bonne chance avec un sourire narquois.

Actuellement, elle attendait la réponse à un entretien auprès de l'enseigne qui lui plaisait vraiment : Starbucks. Elle espérait que cela fonctionnait car même si elle savait que les choses risquaient de vite dérapes, Bailey avait vraiment besoin de joindre les deux bouts. Avec les problèmes mécaniques de la vieille voiture de sa jumelle, le pot commun en avait pris un sacrés coups et le loyer allait vite être difficile à régler tous les mois. Le crayon à la main, son classeur de note de l'autre, elle jeta tout en les refermant avec fracas de son lit. Elle chopa son téléphone et envoya un message à César. En réalité, il n'y avait que lui qui l'animait et c'était différent de tout le reste. Souvent, ils s'envoyaient des messages pour savoir ce qu'ils faisaient, ce qu'ils voulaient, ce qu'ils pensaient. C'était devenu une sorte de jeu pour apprendre à se connaître notamment parce que cela pouvait rendre encore plus crédible dans le jeu dangereux qu'ils avaient mis en place en Octobre. Mais bien sûr, et bien plus vite que Bailey ne le pensait, le petit jeu « fake in it » avait été devancé par ses propres désires. Et parce qu'elle ignorait encore ce que pensait et désirait Cesar, elle prenait toujours pour excuse leur base.

Et parce qu'elle avait peur de la réponse, Bee taisait ses questionnements et surtout ses véritables désirs. Ce qui n'aidait vraiment pas dans sa concentration des révisions. La réponse arriva plus vite qu'elle ne le pensait, en cette fin de soirée où Candy avait déserté l'appartement des jumelles pour probablement rejoindre son petit copain,  Bailey souria. Il arrivait. Au fil du temps, elle avait compris que son domicile était très souvent perturbé par les cris et les responsabilités qui n'étaient pas les siennes en ce qui concernait sa fratrie. C'était pour cette raison qu'elle avait proposé de trouver refuge dans son appartement où le calme régnait la plupart du temps notamment parce qu'elle révisait et théoriquement, c'était ce qu'elle était censée faire lorsqu'il était là. C'était une vaste théorie qui n'était quasiment jamais prouvée.

Pour donner bonne figure, elle remis son lit à plat, elle mit en scène une place de révision sur la table centrale de la salle à manger/salon et une playlist temporairement mis en pause. Elle prépara du café puis attendit. Très vite, elle alla consulter son reflet pour aller se coiffer et appliquer à nouveau sa routine matinale sur ses paupières ; C'était discret et devenue une habitude depuis qu'elle avait fait sa rencontre... Encore plus lorsque de manière spontanée, le refuge de son appartement devenait plus régulier que prévu, loin d'en déplaire à la brunette. Lorsque ça toqua à la porte, elle retira l'eye-liner de son œil pour ne pas le crever au moment où elle sursauta : « Pfiou... » souffla t-elle en se mirant une dernière fois dans le miroir de la salle de bain et alla ouvrir.

- Salut ! Lança t-elle lorsqu'elle accrocha son regard tout en s'effaçant pour le laisser entrer. Une fois que c'était fait, elle proposa en fermant la porte derrière lui : « Tu veux du café, je viens d'en lancer une fournée. »
©️ 2981 12289 0



Calm down I could never be your girl!

Wikipédia  ▬  On dit qu'une faute avouée, est à moitié pardonner. Seulement à moitié | ©️️ Vent Parisien





So what if one night is never enough? Q6woY2Z
So what if one night is never enough? ZN8SIRr
So what if one night is never enough? PtQa10x
So what if one night is never enough? 1thrvMD
So what if one night is never enough? 872289volunteer
So what if one night is never enough? IUJCx06
So what if one night is never enough? T8X2F7q
So what if one night is never enough? QqLqwzn
Revenir en haut Aller en bas
Cesar Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 21 ans (12 janvier 2001)
SURNOM : Sûrement "sale gosse" pour son père, Cesar pour les autres c'est très bien comme ça
STATUT : Allergique à une relation amoureuse, a fui une relation avec Bailey pour retrouver le célibat.
MÉTIER : Apprenti maçon (qui l'ennuie profondément) et artiste sur Instagram (sa plus grande fierté).
LOGEMENT : #64, Kent Street (Fortitude Valley) avec sa mère, Sara, son petit frère et sa petite sœur
So what if one night is never enough? 37cf546c0febf47674d81ecd686b9f98f96f7e81
POSTS : 986 POINTS : 50

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Cinquième enfant de la famille Gutiérrez il est le dernier des grands à vivre dans la maison familiale. Actuellement en formation pour être maçon il ne rêve que d'une chose : tout plaquer pour se consacrer à l'art. Il monte en parallèle de sa formation un petit business autour de son talent (fait des dessins sur commande et s'est inscrit sur Patreon). S'il est persuadé de pouvoir faire carrière sur Instagram ce n'est pas l'avis de ses proches qui le traitent d'idiot. Toujours planqué dans sa bulle pour échapper aux problèmes du quotidien qui l'affectent plus qu'il ne le laisse paraître.
RPs EN COURS : Les problèmes, La famille

So what if one night is never enough? Azxn

Noël; Alma (1) (2); Rudy (3); Sergio (3)

***

Emery (1)

So what if one night is never enough? Giphy

***

Art relatedSo what if one night is never enough? Giphy.gif?cid=790b7611d99142050a0f5f6e9adcd234f1da4d9897248273&rid=giphy

Auden (3); Lexie (1) (2)

Autres rps en cours :

Bailey (1),(2); Riley (1), Lena (1), Freddy, Murphy
Vernissage de la galerie
RPs TERMINÉS : Maddy#1
Maddy 2
gugus
Auden #2
Léo #1
Maddy, Sergio
Auden#1
Never there (Gugu)
AVATAR : Itzan Escamilla
CRÉDITS : Harley (avatar), Saturdcys (gif)
DC : Melchior et Russell
PSEUDO : Aligot
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39895-cesar-dans-ma-bulle https://www.30yearsstillyoung.com/t39961-cesar-so-confortable-we-re-living-in-a-bubble-so-confortable-we-cannot-see-the-trouble https://www.30yearsstillyoung.com/t41358-cesar-gutierrez?highlight=cesar https://www.30yearsstillyoung.com/t41369-cesar-gutierrez?highlight=cesar

So what if one night is never enough? Empty
Message(#) Sujet: Re: So what if one night is never enough? So what if one night is never enough? EmptyJeu 23 Déc 2021 - 12:17




Encore une fois j’ai passé une bonne partie de la nuit éveillé. Incapable de dormir, de dessiner ou de faire quoique ce soit. Si d’habitude j’arrive à faire abstraction des problèmes de la maison et à vivre ma vie malgré tout là aujourd’hui j’ai du mal. J’ai essayé de rester fort devant Mama, de la rassurer et même si je fais comme si ça ne me touchait pas au fond ça me bouffe comme tout le monde. Hier soir en rentrant du chantier et après un cours à la galerie avec Auden je suis rentré chez moi pour trouver Mama assise sur son lit en train de pleurer. J’ai pas tout de suite compris ce qu’il se passait, en ce moment les emmerdes n’arrêtent pas de nous tomber dessus alors la question n’est pas « Est-ce qu’il y a un problème ? » mais plutôt « C’est quoi le problème cette fois ? ». Je me suis approché d’elle et j’ai vu qu’elle tenait une nouvelle facture, les mains tremblantes. J’ai pris la facture j’ai compris ses larmes. Une facture pour le traitement de Maria, encore une facture qu’on est incapables de régler. J’ai posé la facture sur le lit et je l’ai prise dans mes bras sans rien dire. Qu’est-ce que je pouvais bien lui dire ? « T’en fais pas on va trouver une solution ? », j’y crois pas moi-même alors je n’ai pas envie de lui lancer de fausses paroles rassurantes. Impossible donc pour moi de trouver le sommeil à cause de ce nouveau fardeau. Je suis fatigué par tout ça et je me demande quand est-ce que ça s’arrêtera pour qu’on puisse avoir enfin une vie normale. J’en ai marre de tout ça, tout le monde a des problèmes dans cette famille et moi mes problèmes tout le monde s’en fout. On félicite Diego pour ses études, on encourage Alma qui se tue au travail pour nous, on pense à Rudy et ses conneries et surtout on pense à Maria mais moi on s’en fiche un peu. Je sais que mes problèmes ne sont pas les plus graves mais j’en ai marre de me sentir invisible. Je me casse le dos tous les jours pour aller au bout d’une formation qui ne me plait absolument pas alors que ce que je veux c’est vivre de ma passion. On s’en fout un peu du fait que j’ai rencontré mon père il y a quelques mois et que c’est une ordure. On me dit que je ne fais pas d’efforts et on s’en fiche de ce que je peux ressentir parce que j’encaisse tout le temps mais j’en ai marre. Plus le temps passe et plus j’ai envie de claquer la porte pour me barrer très loin.

Au réveil, après quelques heures de sommeil seulement j’ai reçu un message de Bailey m’invitant à passer chez elle en fin d’après-midi pendant l’absence de Candice et ça a suffit à me faire sourire. J’aime beaucoup Bailey et passer du temps avec elle et plus le temps passe et plus on se rapproche. J’ai pensé à son invitation toute la soirée et avant de passer chez elle je suis passé à la pharmacie. Le malaise est toujours palpable, je ne pensais pas croiser Maddy en allant acheter des préservatifs pour la première fois. J’arrive finalement chez Bailey et je me faufile jusqu’à la porte de son appartement, je commence à bien connaître le chemin. Je toque à sa porte et elle m’accueille par un « Salut ! » très jovial. « Salut toi. » je lui réponds en souriant, c’est sincère ça me fait du bien de la voir. Je sais que quand je passe la porte de son appartement je laisse mes problèmes sur le pas de la porte. Alors même si quand je repars je reprends mon fardeau je m’en fiche pendant quelques heures avec elle j’oublie tout. « Tu veux du café, je viens d'en lancer une fournée. » Elle commence à bien me connaître, elle sait que le café est mon élixir de vie et là j’ai bien besoin d’un grand café. « Ah je veux bien oui merci. » Mon regard se pose sur la table du salon où sont posés des manuels et des cahiers, un peu trop bien posés pour que je me dise que je l’ai interrompue en pleine séance de travail. « Tes révisions ça se passe bien ? » Je sais que quand elle met en avant le prétexte des révisions, le dessin pour moi, mais dans la réalité on passe l’après-midi à discuter. Quelque chose me dit que ce sera pareil aujourd’hui et qu’elle n’ouvrira pas beaucoup ses manuels qui ont tous l’air plus chiants les uns que les autres.



So what if one night is never enough? RhAmSZr
So what if one night is never enough? DukhMfv
So what if one night is never enough? EmnXD0b
So what if one night is never enough? QIDiPqb
So what if one night is never enough? 383200artist

Revenir en haut Aller en bas
Bailey Anderson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 20 ans
SURNOM : Bee
STATUT : célibataire, coeur en révision et réticente à toute approche.
MÉTIER : Etudiante en Droit, barmaid/serveuse au Paradise City depuis Mars 2022 et est bénévole au Saint Vincent's Hospital.
LOGEMENT : #67, Kent Street, Fortitude Valley
» My family
POSTS : 261 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
PETIT PLUS : x cadette d'une famille de quatre enfants, a une sœur jumelle x militante, elle aime se battre pour les choses en quoi elle croit x est à Brisbane depuis 2019, originaire de Warwick x est altruiste à fort caractère, est maladroite et solitaire, est maniaque x a peur de l'engagement, il arrive qu'elle panique et foute tout en l'air... x vit un moment creux dans ses études de Droit mais poursuit son stage avec Gabrielle x a rompu en Février 2022 avec Cesar x se remet entièrement en cause x
RPs EN COURS : 2021
_Octobre_ Celey I - Wedding's day
_Décembre_ Celey II - Amy -
2022
_Janvier_ Alex
_Février_ Rupture avec Cesar -
_Mars_ Anderson II
_Mai_ Lara
RPs EN ATTENTE : So what if one night is never enough? Tumblr_phyh8sRXIE1ve9s8io2_540New haircut [11/03/22]
RPs TERMINÉS : 2021
Anderson I
2022
Baptême de l'Air
Paradise City, ouverture
Byron

AVATAR : Bailee Madison
CRÉDITS : greenhouselab (av)
DC : nope
PSEUDO : Casey #2062
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/10/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t41084-bailey-anderson-it-s-just-sometimes-a-thing-feels-like-so-right#2042435 https://www.30yearsstillyoung.com/t41189-bailey-anderson-i-wish-i-could-but-i-dont-want-to https://www.30yearsstillyoung.com/t41491-bailey-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t42684-bailey-anderson#2143263

So what if one night is never enough? Empty
Message(#) Sujet: Re: So what if one night is never enough? So what if one night is never enough? EmptyLun 3 Jan 2022 - 5:58



Remember love, remember hate, remember everything they said just to break you again.Quand Cesar avait accepté à sa proposition de passer un peu de temps à l'appartement, Bailey ne pu s'empêcher de se mordre la lèvre tant le retour à son texto provoqua en elle, une réaction chimique. Elle aimait énormément le garçon et plus elle passait du temps avec lui et plus la jeune fille en quémandait. Au départ, les choses ne devaient se passer aussi bien et Bailey s'en voulait d'induire sa famille dans cet affreux mensonge alors qu'elle n'en avait pas l'habitude. Il fallait rouvrir de nombreux chapitres pour comprendre qu'au bout du compte, Cesar était pour elle, une bouffée d'air frais. « Salut toi. » Un petit sourire et elle s'effaça pour le laisser entrer et il semblerait qu'elle lisait déjà dans ses pensées. Au moment où elle lui proposa du café venant tout juste d'être coulé, elle comprit rapidement qu'il était très emballé à cette idée. Néanmoins, il était très difficile d'ignorer son penchant à la caféine. Le seul problème que s'opposait cette boisson, c'était la manière dont elle luttait contre le jaunissement de ses de ses dents. Bien évidemment, il était impossible de ne pas tourner à cette boisson du diable en pleine période de révision. Les examens de fin d'année approchaient elle avait l'impression qu'aucune fichue information ou de nouvelle jurisprudence ne voulaient rentrer dans son crâne. C'était la grande raison de cet élément perturbateur humain portant le nom de Cesar.

- Oh...ehm... C'est l'enfer. J'ai l'impression que j'ai atteint la forme maximum de ma boîte crânienne. Ma vie est définitivement fichue et je n'ai plus qu'à aller vendre des hotdog ou des glaces sur la plage. (Une petite moue désolée : ) Désolée, c'est mon état dépressif pré-examens. Mets toi à l'aise, je vais nous chercher le café.

En réalité, Bailey était sur son lit. Elle ne mentait pas quand elle disait qu'elle n'en pouvait plus et qu'elle n'en glandait pas une. Son énergie se focalisait sur son désir brûlant de ramener encore, et encore, Cesar, chez elle. Forcément, il fallait qu'elle reste crédible mais, le mensonge n'était clairement pas son deuxième métier : « J'arrive à rien, en réalité ; Je me suis réveillée ce matin avec une flemme et.. Je me suis dit que l'on pourrait s'encourager mutuellement ? » Une démarche entraînante et un sourire en joie l'amenèrent jusque dans la kitchenette, servir leur café et revenir à côté de lui. « Alors, » Nouveau sourire. « Tu travailles sur quelque chose ? » Ses mains entourées sa tasse comme si elle voulait se réchauffer alors qu'il faisait une chaleur confortable dans l'appartement. Et pendant qu'il lui répondait, elle souffla légèrement sur son café et bu une petite gorgée de son café. Il fumait mais c'était comme ça qu'elle l'aimait : noir et fumant. Sur le canapé, Bailey s'adossa au dossier en tenant toujours sa tasse comme d'un précieux diamant. « Oh, en parlant de dessin, parle moi un peu du métier de Maçon, c'est -que.. » Elle fit une grimace, où était la relation, il n'y avait que Bailey qui la connaissait : « On m'a déjà demandé ce que tu faisais, ce que tu aimais le plus ou le moins... »

Dans un mouvement fluide, elle se tournait vers son imposteur pas si imposteur que ça en réalité et s'appuya contre le bras du canapé. Son coude sur le dos, elle reposait sa tête dans sa main : « C'est vrai que ça fait beaucoup d'information que je te demande alors vas-y, on va commencer doucement. C'est quoi ton Saint Graal, ton idéale.. Ce que tu désirerais le plus au monde ?  » Elle faisait mine de tenir un micro avec sa main et elle tendit son bras pour mettre son faux micro sous le menton du garçon. Au lieu de réviser ou de dessiner, comme d'habitude, Bailey amenait un sujet de conversation pour apprendre à le connaître un peu plus, pour tenir leur couverture de faux-couple. Ce petit jeu était grisant.
©️ 2981 12289 0



Calm down I could never be your girl!

Wikipédia  ▬  On dit qu'une faute avouée, est à moitié pardonner. Seulement à moitié | ©️️ Vent Parisien





So what if one night is never enough? Q6woY2Z
So what if one night is never enough? ZN8SIRr
So what if one night is never enough? PtQa10x
So what if one night is never enough? 1thrvMD
So what if one night is never enough? 872289volunteer
So what if one night is never enough? IUJCx06
So what if one night is never enough? T8X2F7q
So what if one night is never enough? QqLqwzn
Revenir en haut Aller en bas
Cesar Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 21 ans (12 janvier 2001)
SURNOM : Sûrement "sale gosse" pour son père, Cesar pour les autres c'est très bien comme ça
STATUT : Allergique à une relation amoureuse, a fui une relation avec Bailey pour retrouver le célibat.
MÉTIER : Apprenti maçon (qui l'ennuie profondément) et artiste sur Instagram (sa plus grande fierté).
LOGEMENT : #64, Kent Street (Fortitude Valley) avec sa mère, Sara, son petit frère et sa petite sœur
So what if one night is never enough? 37cf546c0febf47674d81ecd686b9f98f96f7e81
POSTS : 986 POINTS : 50

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Cinquième enfant de la famille Gutiérrez il est le dernier des grands à vivre dans la maison familiale. Actuellement en formation pour être maçon il ne rêve que d'une chose : tout plaquer pour se consacrer à l'art. Il monte en parallèle de sa formation un petit business autour de son talent (fait des dessins sur commande et s'est inscrit sur Patreon). S'il est persuadé de pouvoir faire carrière sur Instagram ce n'est pas l'avis de ses proches qui le traitent d'idiot. Toujours planqué dans sa bulle pour échapper aux problèmes du quotidien qui l'affectent plus qu'il ne le laisse paraître.
RPs EN COURS : Les problèmes, La famille

So what if one night is never enough? Azxn

Noël; Alma (1) (2); Rudy (3); Sergio (3)

***

Emery (1)

So what if one night is never enough? Giphy

***

Art relatedSo what if one night is never enough? Giphy.gif?cid=790b7611d99142050a0f5f6e9adcd234f1da4d9897248273&rid=giphy

Auden (3); Lexie (1) (2)

Autres rps en cours :

Bailey (1),(2); Riley (1), Lena (1), Freddy, Murphy
Vernissage de la galerie
RPs TERMINÉS : Maddy#1
Maddy 2
gugus
Auden #2
Léo #1
Maddy, Sergio
Auden#1
Never there (Gugu)
AVATAR : Itzan Escamilla
CRÉDITS : Harley (avatar), Saturdcys (gif)
DC : Melchior et Russell
PSEUDO : Aligot
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39895-cesar-dans-ma-bulle https://www.30yearsstillyoung.com/t39961-cesar-so-confortable-we-re-living-in-a-bubble-so-confortable-we-cannot-see-the-trouble https://www.30yearsstillyoung.com/t41358-cesar-gutierrez?highlight=cesar https://www.30yearsstillyoung.com/t41369-cesar-gutierrez?highlight=cesar

So what if one night is never enough? Empty
Message(#) Sujet: Re: So what if one night is never enough? So what if one night is never enough? EmptySam 15 Jan 2022 - 19:06


@Bailey Anderson So what if one night is never enough? 2891754501


Je passe la porte et j’accepte avec un petit sourire la proposition d’une tasse de café, elle commence à bien me connaître et j’aime bien ça. Les cahiers sont étalés sur la table du salon mais tout à l’heure très bien rangé, un peu comme si elle n’avait pas encore commencé ses révisions. « Oh...ehm... C'est l'enfer. J'ai l'impression que j'ai atteint la forme maximum de ma boîte crânienne. Ma vie est définitivement fichue et je n'ai plus qu'à aller vendre des hotdog ou des glaces sur la plage. C'est mon état dépressif pré-examens. Mets toi à l'aise, je vais nous chercher le café. » Je sais qu’elle se met beaucoup de pression alors j’essaie de la rassurer comme je peux. C’est pas facile parce que les exams ça n’a jamais été mon truc, ça fait déjà plusieurs années que j’ai arrêté les cours et je n’arrive même pas à me souvenir de la dernière fois où j’ai révisé pour un exam. Alors je ne suis pas le mieux placé pour l’aider et la conseiller, mais je peux au moins la rassurer. « Je suis sûr que tu te débrouilleras très bien, depuis que je te connais t’as le nez dans les bouquins, tu bosses comme une dingue y a pas de raisons pour que ça marche pas. » Je le pense sincèrement, je ne sais pas quel est le niveau d’exigence mais c’est une battante alors je crois en elle. « J'arrive à rien, en réalité ; Je me suis réveillée ce matin avec une flemme et.. Je me suis dit que l'on pourrait s'encourager mutuellement ? » J’attrape la tasse qu’elle me tend et mes yeux suivent sa démarche alors qu’elle s’installe plus près de moi. J’aime ces petits moments où l’on essaie de bosser ensemble. Essayer c’est le mot, parce qu’en réalité on passe le plus souvent la soirée ou l’après-midi à discuter, à rire et à apprendre à connaître l’autre. Je ne l’ai pas beaucoup vue s’abîmer les yeux sur son écran d’ordinateur en ma présence et je ne dessine pas beaucoup non plus. Mais ça me va très bien, si je viens chez elle c’est pas pour être efficace et avancer dans mon travail, ça c’est un joli prétexte pour revoir son sourire. « T’as bien fait de m’envoyer un message, j’arrivais pas à bosser non plus. » J’avais besoin de repos aujourd’hui et j’étais trop distrait pour arriver à quoique ce soit. Je la regarde se diriger vers la cuisine et mon regard traine un peu sur sa silhouette pendant qu’elle est de dos. Elle est canon et je me sens chanceux de pouvoir passer du temps avec elle. Lorsqu’elle se tourne pour m’apporter ma tasse de café je reporte vite mon regard sur son visage, je n’ai pas envie qu’elle se sente mal à l’aise en sachant que je la regarde comme ça. « Alors, » J’attrape la tasse et je la pose sur la table, contrairement à elle je n’aime pas le café brûlant, c’est sûrement dû au fait que j’ai tendance à oublier mon café et à la boire très souvent tiède ou même froid. « Tu travailles sur quelque chose ? » Sa question me fait sourire parce que j’aime beaucoup parler de mes dessins et surtout de voir que ça peut intéresser. « Je bosse sur un portrait en ce moment. » J’ouvre mon sac à dos pour en sortir mon calepin. Je l’ouvre à la page où se trouve le portrait qui n’est pas encore terminé. « C’est ma mère. J’ai retrouvé une vieille photo dans un tiroir et j’avais trop envie de la dessiner. » Une photo d’elle quand elle était plus jeune, une photo qui date de l’époque où elle vivait encore au Mexique où elle a un sourire radieux. Un sourire que je n’ai pas vu depuis des années et qui me manque énormément. « Oh, en parlant de dessin, parle moi un peu du métier de Maçon, c'est -que.. » Je ne peux pas m’empêcher de soupirer quand elle parle de ma formation. « On m'a déjà demandé ce que tu faisais, ce que tu aimais le plus ou le moins... » La liste des choses qui me plaisent sera plus que courte : l’argent. Je gagne un petit peu d’argent avec ma formation et c’est la seule chose qui me motive à continuer, ça et la perspective d’un salaire quand j’aurais terminé. La liste des choses que je n’aime pas est plus fournie. J’aime travailler avec mes mains, je n’ai jamais été doué pour les études ou ce genre de choses mais la maçonnerie ça ne me plaît absolument pas. C’est un métier difficile et je sais que je ne m’y épanouirais jamais. « Je sais pas quoi te dire. Je déteste ça, j’y suis pas allé par passion et je me demande encore ce que je fous là-bas. » Si j’ai accepté de m’engager dans cette galère c’était pour faire plaisir à Rudy et à maman, ou plutôt pour qu’ils arrêtent de me faire chier. C’était l’occasion de ne plus les avoir les sur le dos pour pouvoir continuer tranquillement mes dessins. « T’as qu’à leur dire que tu sors avec un artiste à la place » J’ajoute avec un petit sourire, parce que ce c’est comme ça que je me définis et que j’aimerais qu’on me définisse. « C'est vrai que ça fait beaucoup d'information que je te demande alors vas-y, on va commencer doucement. C'est quoi ton Saint Graal, ton idéal.. Ce que tu désirerais le plus au monde ?  » Elle me fait rire en mimant de tenir un micro, on ne s’ennuie jamais avec elle. La réponse est évidente et je lui réponds du tac au tac. « Être reconnu. Que tout le monde connaisse mon nom et pouvoir vivre de l’art. » Je fais une petite pause pour chercher mes mots. Rester dans l’ombre toute ma vie, avoir un boulot plus que moyen que je déteste c’est un cauchemar pour moi. Je veux pas voir ma vie comme un long fleuve tranquille. Je veux la voir intense et brève, je veux gagner des cents, des milles. Si j'ai le smic, j'en ai rien à foutre je crève. « Mais c’est plus qu’un rêve tu vois. Si j’y arrive pas j’aurais l’impression d’avoir raté ma vie, d’avoir vécu qu’à moitié et je peux pas être heureux si j’y arrive pas. Tu vois ce que je veux dire ? » L’échec est inconcevable et je suis prêt à tout pour réaliser mes objectifs. « Et toi, c’est quoi le truc que tu désires le plus au monde ? »



So what if one night is never enough? RhAmSZr
So what if one night is never enough? DukhMfv
So what if one night is never enough? EmnXD0b
So what if one night is never enough? QIDiPqb
So what if one night is never enough? 383200artist

Revenir en haut Aller en bas
Bailey Anderson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 20 ans
SURNOM : Bee
STATUT : célibataire, coeur en révision et réticente à toute approche.
MÉTIER : Etudiante en Droit, barmaid/serveuse au Paradise City depuis Mars 2022 et est bénévole au Saint Vincent's Hospital.
LOGEMENT : #67, Kent Street, Fortitude Valley
» My family
POSTS : 261 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
PETIT PLUS : x cadette d'une famille de quatre enfants, a une sœur jumelle x militante, elle aime se battre pour les choses en quoi elle croit x est à Brisbane depuis 2019, originaire de Warwick x est altruiste à fort caractère, est maladroite et solitaire, est maniaque x a peur de l'engagement, il arrive qu'elle panique et foute tout en l'air... x vit un moment creux dans ses études de Droit mais poursuit son stage avec Gabrielle x a rompu en Février 2022 avec Cesar x se remet entièrement en cause x
RPs EN COURS : 2021
_Octobre_ Celey I - Wedding's day
_Décembre_ Celey II - Amy -
2022
_Janvier_ Alex
_Février_ Rupture avec Cesar -
_Mars_ Anderson II
_Mai_ Lara
RPs EN ATTENTE : So what if one night is never enough? Tumblr_phyh8sRXIE1ve9s8io2_540New haircut [11/03/22]
RPs TERMINÉS : 2021
Anderson I
2022
Baptême de l'Air
Paradise City, ouverture
Byron

AVATAR : Bailee Madison
CRÉDITS : greenhouselab (av)
DC : nope
PSEUDO : Casey #2062
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/10/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t41084-bailey-anderson-it-s-just-sometimes-a-thing-feels-like-so-right#2042435 https://www.30yearsstillyoung.com/t41189-bailey-anderson-i-wish-i-could-but-i-dont-want-to https://www.30yearsstillyoung.com/t41491-bailey-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t42684-bailey-anderson#2143263

So what if one night is never enough? Empty
Message(#) Sujet: Re: So what if one night is never enough? So what if one night is never enough? EmptyJeu 10 Fév 2022 - 14:22


Remember love, remember hate, remember everything they said just to break you again.Elle reconnaissait n'avoir jamais eu l'idée que sa réponse puisse être aussi radicale mais dans le mauvais sens. Il détestait ce qu'il faisait à longueur de journée en apprentissage. Le dessins, relayé à un passe-temps, lui permettait de respirer et de faire ce qu'il aimait mais elle avait l'impression qu'il était comme un tigre de cirque. Il vivait sa vie pour faire plaisir aux autres mais personne ne faisait rien pour essayer de le comprendre. Dans le fond, le dessin qu'il avait fait d'elle l'avait impressionné et imagina que la pression familiale devait peser énormément sur son choix d'avenir : « C'est triste. Qu'est-ce qui te force à faire quelque chose que tu détestes ? T'as tellement de talent ! » Pourtant, aussi curieuse qu'une fouine, elle ne pouvait pas s'empêcher d'aller en profondeur et d'avoir la réponse à sa question intérieur. Elle ria lorsqu'il lui proposa une réponse bien trouvée le concernant. Un artiste. Ayant la réponse à sa question, elle enchaîna en lui demandant ce qu'il désirait ardemment, ce qu'il chérirait le plus au monde. Et la réponse surprit à nouveau la jeune fille. Il souhaitait la reconnaissance, la popularité. Que l'on assimilait son nom à son art, un peu comme Debussy à sa musique, Velasquez à ses tableaux ou Nostradamus pour son talent de médium. Bailey comprenait bien ce désir ardent de réussir car elle voulait la même chose, devenir une brillante avocate, crainte et respectée. Bailey avait vite laissé tomber le micro qu'elle avait placé sous le menton de son faux petit ami. Son sourire s'était lentement effacée avec son petit jeu : « Je vois très bien. » répondit-elle, avec profondeur, le regard perdu dans le vague.

La même question était posée à la brunette. Si elle semblait complètement déroutée par la question, la réponse fusait assez rapidement : « Je veux devenir avocate mais vu mon cursus, ça ne doit pas tellement t'étonner. » Il n'était pas rare qu'on associait les avocats à un cercle fermé, souvent réfractaires aux nouveautés et constamment plongé dans les nouvelles jurisprudences pour se tenir à la page. Bailey n'était pas si différente mais mise à part ses études et ce qu'il en découlait, elle voulait vivre sa vie et la croquer à pleine dent. Comme dans une pomme. « Je veux être capable de faire une plaidoirie complète, défendre et me battre pour la liberté et la justice. Je veux vivre le Procès du Siècle mais je veux également vivre. » Un petit sourire de chat potté se dessina sur le visage angélique de l'étudiante : « Je veux faire plein de chose, découvrir le monde... Je veux protéger la planète, continuer les différents bénévolats où je suis inscrite. Je veux faire plein de chose parce que je me dis toujours qu'on n'a qu'une seule vie et mourir avec des regrets, ce ne serait pas juste. »

Les battements de son cœur ressemblait à un troupeau de gnous chargeant comme des furies. Elle savais qu'elle n'allait jamais avoir le temps de tout faire mais si elle pouvait faire la moitié de ce qu'elle voulait, elle serait heureuse. Son histoire ne tenait évidemment pas debout, elle ne pouvait pas étudier le droit et parcourir les bars tous les week-end en quête d'expérience à vivre mais en général, elle profitait de ces moments qu'elle s'accordait après les partiels. De plus, Anderson était le genre de personne qui appréciait la solitude, voir même le silence. Elle rechargeait les batteries pour repartir de plus belle : « Bon, c'est vrai que ça fait beaucoup de chose mais ce que je veux dire c'est que j'ai envie de vivre le moment présent. Avec mes études, j'ai l'impression que ma vie est réglée comme du papier à musique et que la même berceuse se joue dans ma tête depuis que j'ai choisi ma voie. » Les mains libres, elle s'était rapprochée en s'appuyant sur son coude, lui-même écrasait le coussin du dossier. L'assise devenait inconfortable alors elle laissa doucement son bras se poser sur Cesar. Son coude était encore entrain de s'accrocher, comme un singe à sa branche au-dessus de l'eau.

Evelyn marqua une pause : « J'ai une idée. » hurla t-elle sans craindre d'effrayer ses rats, on jouait à ''Action & Vérité''. C'est surement un peu régressif comme jeu mais je ne dis pas d'ajouter ça à ma pause. » Elle rigola et lança : « Du coup, Action ou vérité ? »  
©️ 2981 12289 0[/quote]



Calm down I could never be your girl!

Wikipédia  ▬  On dit qu'une faute avouée, est à moitié pardonner. Seulement à moitié | ©️️ Vent Parisien





So what if one night is never enough? Q6woY2Z
So what if one night is never enough? ZN8SIRr
So what if one night is never enough? PtQa10x
So what if one night is never enough? 1thrvMD
So what if one night is never enough? 872289volunteer
So what if one night is never enough? IUJCx06
So what if one night is never enough? T8X2F7q
So what if one night is never enough? QqLqwzn
Revenir en haut Aller en bas
Cesar Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 21 ans (12 janvier 2001)
SURNOM : Sûrement "sale gosse" pour son père, Cesar pour les autres c'est très bien comme ça
STATUT : Allergique à une relation amoureuse, a fui une relation avec Bailey pour retrouver le célibat.
MÉTIER : Apprenti maçon (qui l'ennuie profondément) et artiste sur Instagram (sa plus grande fierté).
LOGEMENT : #64, Kent Street (Fortitude Valley) avec sa mère, Sara, son petit frère et sa petite sœur
So what if one night is never enough? 37cf546c0febf47674d81ecd686b9f98f96f7e81
POSTS : 986 POINTS : 50

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Cinquième enfant de la famille Gutiérrez il est le dernier des grands à vivre dans la maison familiale. Actuellement en formation pour être maçon il ne rêve que d'une chose : tout plaquer pour se consacrer à l'art. Il monte en parallèle de sa formation un petit business autour de son talent (fait des dessins sur commande et s'est inscrit sur Patreon). S'il est persuadé de pouvoir faire carrière sur Instagram ce n'est pas l'avis de ses proches qui le traitent d'idiot. Toujours planqué dans sa bulle pour échapper aux problèmes du quotidien qui l'affectent plus qu'il ne le laisse paraître.
RPs EN COURS : Les problèmes, La famille

So what if one night is never enough? Azxn

Noël; Alma (1) (2); Rudy (3); Sergio (3)

***

Emery (1)

So what if one night is never enough? Giphy

***

Art relatedSo what if one night is never enough? Giphy.gif?cid=790b7611d99142050a0f5f6e9adcd234f1da4d9897248273&rid=giphy

Auden (3); Lexie (1) (2)

Autres rps en cours :

Bailey (1),(2); Riley (1), Lena (1), Freddy, Murphy
Vernissage de la galerie
RPs TERMINÉS : Maddy#1
Maddy 2
gugus
Auden #2
Léo #1
Maddy, Sergio
Auden#1
Never there (Gugu)
AVATAR : Itzan Escamilla
CRÉDITS : Harley (avatar), Saturdcys (gif)
DC : Melchior et Russell
PSEUDO : Aligot
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39895-cesar-dans-ma-bulle https://www.30yearsstillyoung.com/t39961-cesar-so-confortable-we-re-living-in-a-bubble-so-confortable-we-cannot-see-the-trouble https://www.30yearsstillyoung.com/t41358-cesar-gutierrez?highlight=cesar https://www.30yearsstillyoung.com/t41369-cesar-gutierrez?highlight=cesar

So what if one night is never enough? Empty
Message(#) Sujet: Re: So what if one night is never enough? So what if one night is never enough? EmptySam 12 Fév 2022 - 10:08




« C'est triste. Qu'est-ce qui te force à faire quelque chose que tu détestes ? T'as tellement de talent ! » C’est dans les moments comme ça où je vois qu’on ne vient pas du même monde. Pour elle c’est peut-être facile et tout à fait envisageable de tout plaquer et de tenter un mode de vie un peu conventionnel. Pour moi ça relève de l’impossible, on a besoin d’argent, de revenus fixes et c’est ce qui m’empêche de dire “merde” à cette formation qui m’ennuie au plus haut point.  “L’argent. Tu sais c’est compliqué chez moi et faut que je bosse j’ai pas le luxe de lâcher ma formation, ils ont besoin de moi.” Je vois son sourire s’effacer un petit peu, j’ai l’impression d’avoir cassé l’ambiance mais la réalité n’est pas toute rose, la mienne du moins. « Je vois très bien. » Elle n’imagine pas à quel point encore, elle n’est jamais venue à la maison et je ne suis pas prêt à la ramener chez moi. J’ai pas envie qu’elle se retrouve au milieu d’un bordel pas possible à base de désordre à cause des jouets des petits ou de cris et d’insultes en espagnol entre Sara et moi. Je décide de changer de sujet et de recentrer la discussion sur elle. Je lui demande quel est son plus grand rêve, c’est une des questions que j’aime bien poser aux gens que je côtoie, ça en dit beaucoup sur la personnalité. « Je veux devenir avocate mais vu mon cursus, ça ne doit pas tellement t'étonner.” Je hoche la tête avec un petit sourire amusé. “C’est la suite logique oui.” Je la regarde me parler de son rêve et je peux voir son visage s’éclairer, j’aime voir des personnes aussi passionnées. « Je veux être capable de faire une plaidoirie complète, défendre et me battre pour la liberté et la justice. Je veux vivre le Procès du Siècle mais je veux également vivre. » J’y connais absolument rien au monde des avocats et ça me fait pas rêver mais je comprends ce qu’elle veut dire et c’est une fille intelligente qui travaille beaucoup alors ça marchera pour elle. “T’y arriveras je me fais pas de doutes là dessus.” Je la vois sourire et je me dis que j’ai bien fait de poser la question. C’est toujours bien de penser aux objectifs et de repenser à nos rêves plutôt que de se lamenter sur les petites difficultés actuelles. « Je veux faire plein de choses, découvrir le monde... Je veux protéger la planète, continuer les différents bénévolats où je suis inscrite. Je veux faire plein de choses parce que je me dis toujours qu'on n'a qu'une seule vie et mourir avec des regrets, ce ne serait pas juste. » Bailey c’est vraiment quelqu’un de bien, la petite-amie parfaite. Le genre de fille que ma mère ou Alma adorerait mais y a des moments où j’ai l’impression qu’elle est trop bien pour moi. Je me dis qu’elle mérite mieux qu’un artiste avec une vie compliquée et une famille complètement perchée. Mais bon ça me fait sourire de la voir aussi passionnée. « Bon, c'est vrai que ça fait beaucoup de choses mais ce que je veux dire c'est que j'ai envie de vivre le moment présent. Avec mes études, j'ai l'impression que ma vie est réglée comme du papier à musique et que la même berceuse se joue dans ma tête depuis que j'ai choisi ma voie. » Quand elle me parle de ses études, je pense à Alma et au fait qu’elle a dû abandonner ses rêves et prendre deux boulots après que Sergio se soit barré. Bailey ne réalise pas la chance qu’elle a de faire des études. Mais je ne lui dis rien, je ne suis pas là pour me plaindre et je ne veux pas de sa pitié. “Je vois mais t’en fais pas c’est pas parce que tu seras avocate que ta vie s’arrête. Tu seras occupée mais on trouve toujours du temps pour les choses qu’on aime. Le temps ça se trouve, je pense que c’est une question d’organisation.” Je ne sais pas à quel point ses études peuvent être stressantes mais j’ai envie de lui donner un peu d’espoir, ça doit pas être si terrible que ça. Et j’insiste sur la question du temps parce que c’est l’excuse que je tolère le moins. Quand quelqu’un me dit “désolé je n’ai pas eu le temps” je me dis que c’est des conneries et qu’on arrive toujours à trouver du temps pour ceux qu’on aime, c’est juste une question de volonté. Du coup quand j’entends ces excuses je sais à quoi m’en tenir et je sais que je ne dois pas être très haut dans la liste de leurs priorités. Elle marque une pause, visiblement elle n’a pas envie de s’éterniser sur sa future carrière d’avocate. « J'ai une idée. » Je la regarde avec un petit sourire, je suis curieux de voir ce qu’elle a en tête. “Oh ?” Elle mentionne Action ou Vérité et au début je suis un peu sceptique, j’ai pas fait ça depuis plusieurs années. Je finis par accepter et elle rigole avant de me demander. « Du coup, Action ou vérité ? » Je suis joueur alors je choisis action, curieux de savoir ce qu’elle va me demander.  “Action.” Je la vois réfléchir un petit peu avant de voir un petit éclair de génie passer dans son regard. "Quelle est la première chose que tu fais pour séduire une fille ?" “Oh” Je ne m’attendais pas à cette question, je ne savais pas trop quoi imaginer en fait. Je réfléchis un petit peu et ça me fait rire parce que la drague et moi c’est une histoire compliquée.  “Bon comme t’as pu le constater je suis pas le roi de la drague.” Dessiner une fille et lui donner mon dessin c’est un peu creepy mais bon faut croire que ça a marché pour Bailey, moi qui pensais que je prendrais une claque une fois qu’elle aurait découvert que je l’observais plus ou moins discrètement.  “Je pense qu’on est d’accord pour dire que dessiner une fille qu’on trouve mignonne c’est pas la meilleure approche.” Je crois avoir trouvé la réponse à sa question et je pense que ça lui plaira. “Hum c’est peut-être pas la première chose que je ferai mais …” Je ménage un peu le suspense. “Je dirais que la danse c’est une bonne manière de séduire une fille.” Je la regarde droit dans les yeux avec un petit sourire charmeur et je lui demande. “Je te montre ?” Je suis loin d’être un danseur extrêmement doué mais j’ai toujours eu le rythme dans la peau alors j’adorerais danser avec elle. Quand elle accepte je prends sa main et je l’invite à se lever. On se retrouve face à face et je pose ma main droite en bas de son dos et j’enlace les doigts de ma main gauche dans la sienne. On danse un petit peu, rien de très compliqué et je me sens bien comme ça, proche d’elle physiquement. “Et toi alors ? Action ou vérité ?


@Bailey Anderson


So what if one night is never enough? RhAmSZr
So what if one night is never enough? DukhMfv
So what if one night is never enough? EmnXD0b
So what if one night is never enough? QIDiPqb
So what if one night is never enough? 383200artist

Revenir en haut Aller en bas
Bailey Anderson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 20 ans
SURNOM : Bee
STATUT : célibataire, coeur en révision et réticente à toute approche.
MÉTIER : Etudiante en Droit, barmaid/serveuse au Paradise City depuis Mars 2022 et est bénévole au Saint Vincent's Hospital.
LOGEMENT : #67, Kent Street, Fortitude Valley
» My family
POSTS : 261 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
PETIT PLUS : x cadette d'une famille de quatre enfants, a une sœur jumelle x militante, elle aime se battre pour les choses en quoi elle croit x est à Brisbane depuis 2019, originaire de Warwick x est altruiste à fort caractère, est maladroite et solitaire, est maniaque x a peur de l'engagement, il arrive qu'elle panique et foute tout en l'air... x vit un moment creux dans ses études de Droit mais poursuit son stage avec Gabrielle x a rompu en Février 2022 avec Cesar x se remet entièrement en cause x
RPs EN COURS : 2021
_Octobre_ Celey I - Wedding's day
_Décembre_ Celey II - Amy -
2022
_Janvier_ Alex
_Février_ Rupture avec Cesar -
_Mars_ Anderson II
_Mai_ Lara
RPs EN ATTENTE : So what if one night is never enough? Tumblr_phyh8sRXIE1ve9s8io2_540New haircut [11/03/22]
RPs TERMINÉS : 2021
Anderson I
2022
Baptême de l'Air
Paradise City, ouverture
Byron

AVATAR : Bailee Madison
CRÉDITS : greenhouselab (av)
DC : nope
PSEUDO : Casey #2062
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/10/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t41084-bailey-anderson-it-s-just-sometimes-a-thing-feels-like-so-right#2042435 https://www.30yearsstillyoung.com/t41189-bailey-anderson-i-wish-i-could-but-i-dont-want-to https://www.30yearsstillyoung.com/t41491-bailey-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t42684-bailey-anderson#2143263

So what if one night is never enough? Empty
Message(#) Sujet: Re: So what if one night is never enough? So what if one night is never enough? EmptySam 12 Fév 2022 - 19:04


Remember love, remember hate, remember everything they said just to break you again.
L'argent, c'était souvent ce qui motivait à faire tout et n'importe quoi dans la vie sans craindre les conséquences. Elle avait déjà vu les dégâts que cela pouvait faire chez sa grande sœur, Primrose qui avait été jusqu'à se vendre pour avoir de l'argent facile. En réalité, elle ne savait pas exactement ce qu'elle avait fait car ses parents avaient préféré cacher l'ensemble des frasques de leur fille aînée mais Bailey avait saisi les grandes lignes : « Je vois très bien. Désolée ! Je ne voulais pas me montrer indiscrète. » répondit la brunette en baissant les yeux, sincèrement désolée. La question lui était retournée et forcément, ça éveillait en l'étudiante tous ses rêves, ses ambitions et ses désirs. Elle ne parlait pas de ses problèmes d'argent notamment des points noirs de sa vision future et la réponse de Cesar lui tira un sourire sincère lorsqu'il lui donna des paroles encourageante : « Merci, t'es gentil. »

« Je vois mais t’en fais pas c’est pas parce que tu seras avocate que ta vie s’arrête. Tu seras occupée mais on trouve toujours du temps pour les choses qu’on aime. Le temps ça se trouve, je pense que c’est une question d’organisation.  » Elle se triturait les doigts quand il lui donna son opinion sur le sujet. Il n'avait pas tort si ce n'était que même avec la meilleure volonté et une bonne organisation Bailey ne luttait jamais lorsque la dette de sommeil se faisait ressentir. Elle était une grosse dormeuse et cela lui permettait de récupérer correctement en générale. Bailey aurait pu passer des heures sur l'éloge de ses études mais en plein partiels, elle les avait toujours en horreur alors elle embraya sur un jeu. L'essentiel était de continuer à apprendre à se connaître, à découvrir leur limite et leur habitude. ''Action'' Il avait choisit action, une option qu'elle n'avait pas prévu. En vérité, elle n'avait absolument rien prévu mise à part le fait qu'elle voulait en savoir davantage sur lui. Alors elle lui posa sa première action. Il  devait lui montrer la première chose qu'il aimait faire pour séduire une fille. A la base, ils s'étaient rencontrés dans un café, là où elle avait renversé son sac et où il l'avait aidé à tout ramasser. Il avait commencé à la dessiner à son arrivée et ça avait fait son effet, la preuve. « Je ne vois pas de quoi tu parles. » s'offusqua t-elle. « J'ai trouvé ça un peu étrange c'est vrai mais je l'adore ce dessin. » Elle l'avait précieusement rangé mais de son portable, elle lui montra : « Regarde. »

Au delà de ça, il jouait le jeu et Bailey ne pouvait pas s'empêcher de sourire bêtement : « La danse.. ? » Elle s'étonna et eut les joues un peu échaudées quand il lui proposa de lui montrer : « Je joue le jeu aussi. » avait-elle dit en guise de réponse et il lui prit la main pour lui montrer ce qu'il aimait faire. La proximité était déstabilisante, le cœur de la jeune fille battait tellement fort qu'elle craignait qu'il ne le sente contre son propre corps. Des frissons lui parcouraient l'échine lorsqu'il le sentit lui la saisir par son dos et sa main. D'ordinaire, elle aurait rigolé devant tant de... Bailey n'était pas du tout une romantique, elle était beaucoup trop cérébrale pour ça. Pourtant l'effet était tout le contraire. Il n'y avait pas de musique et cela pouvait peut-être sembler complètement ridicule  mais pour Bailey, c'était tout le contraire. Quand il brisa le moment, elle déglutit et baissa les yeux pour se ressaisir. Pendant un coup instant, elle hésita et répondit : « Action. »Bailey vit qu'il réfléchissait à savoir ce qu'il allait bien lui demander de faire. Encore un peu désarçonnée par sa réponse, il lui retourna la même question. Pour être honnête, elle ne s'imaginait pas devoir répondre à ses propres questions.

S'il fallait analyser tout ce qu'elle avait provoqué dans sa vie, ça relèverait du quasi impossible. C'était la première fois que Bailey créer l'occasion avec Cesar. En générale, la jeune fille n'aurait fait qu'acte de présence au mariage, savourant le bonheur de son frère en se disant qu'au final, le grand amour existait vraiment et serait repartie le cœur un peu plus lourd. Elle ne jouait pas avec le feu et c'était une succession de première fois avec lui. « Tu le sais bien. Je fais tomber l'intégralité de mon sac, boîte à tampon compris et je m'incruste à sa table. » Elle ria en haussant des épaules et repris un air plus sérieux : « Pour séduire un garçon, je... j'ai tendance à faire rapidement confiance car je pense que les gens sont fondamentalement bons... » C'était tellement déstabilisant surtout lorsqu'il l'avait dit avec ce sourire redoutable. « Du coup, je commence d'abord par lui montrer qu'il me plaît en passant du temps avec lui, par exemple... » Il fallu encore quelques secondes pour qu'elle mette de l'ordre dans ses idées. D'autant que le temps, il est difficile d'en trouver à cette période de l'année. Qu'avait-elle envie de faire avec Cesar ? « Je provoquerais un peu le Destin, il faut dire que je ne suis pas quelqu'un qui extériorise beaucoup les choses alors j'ai besoin de sentir l'ouverture... » Bailey s'approcha de lui en plaçant les mains du brun sur elle. Ses bras se posèrent sur ses épaules et ses doigts se logèrent dans sa tignasse : « Alors imaginons qu'avec ce garçon nous sommes entrain de danser et je me sens bien dans ses bras alors je l'embrasserais. » Et alors, elle se jeta à l'eau.

Elle déposa d'abord un baiser puis le regarda un instant. Bailey avait agi sous le coup des émotions, de ses idées mais aussi pour poursuivre le jeu, peut-être. C'est surement ce qui la poussait à reprendre là où elle s'était arrêtée, enivrée par sa nouvelle assurance dont elle n'avait pas connaissance avant ça. Elle s'accrocha à lui, massant son cuire chevelu du bout de ses ongles laissant l'opportunité à Cesar de mettre un terme à ce baiser. Emportée par tout ce qui lui traversait à l'esprit, elle le poussa sur le canapé où elle se positionna sur lui. Elle oubliait ces principes, elle oubliait qui elle était, elle répondait seulement à un désir primaire à mesure que le baiser s'approfondissait. Elle oubliait aussi que le but du jeu était de montrer qui elle était vraiment mais c'était en réfléchissant à sa manière d'agir avec un homme qu'elle avait réalisé qu'elle ne savait pas du tout quoi faire. Qu'elle n'avait jamais fait le premier pas, qu'elle n'avait jamais osé être entreprenante. A cet instant précis, elle faisait abstraction de tout ça. Et advienne que pourra.  
©️ 2981 12289 0



Calm down I could never be your girl!

Wikipédia  ▬  On dit qu'une faute avouée, est à moitié pardonner. Seulement à moitié | ©️️ Vent Parisien





So what if one night is never enough? Q6woY2Z
So what if one night is never enough? ZN8SIRr
So what if one night is never enough? PtQa10x
So what if one night is never enough? 1thrvMD
So what if one night is never enough? 872289volunteer
So what if one night is never enough? IUJCx06
So what if one night is never enough? T8X2F7q
So what if one night is never enough? QqLqwzn


Dernière édition par Bailey Anderson le Dim 20 Fév 2022 - 9:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cesar Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 21 ans (12 janvier 2001)
SURNOM : Sûrement "sale gosse" pour son père, Cesar pour les autres c'est très bien comme ça
STATUT : Allergique à une relation amoureuse, a fui une relation avec Bailey pour retrouver le célibat.
MÉTIER : Apprenti maçon (qui l'ennuie profondément) et artiste sur Instagram (sa plus grande fierté).
LOGEMENT : #64, Kent Street (Fortitude Valley) avec sa mère, Sara, son petit frère et sa petite sœur
So what if one night is never enough? 37cf546c0febf47674d81ecd686b9f98f96f7e81
POSTS : 986 POINTS : 50

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Cinquième enfant de la famille Gutiérrez il est le dernier des grands à vivre dans la maison familiale. Actuellement en formation pour être maçon il ne rêve que d'une chose : tout plaquer pour se consacrer à l'art. Il monte en parallèle de sa formation un petit business autour de son talent (fait des dessins sur commande et s'est inscrit sur Patreon). S'il est persuadé de pouvoir faire carrière sur Instagram ce n'est pas l'avis de ses proches qui le traitent d'idiot. Toujours planqué dans sa bulle pour échapper aux problèmes du quotidien qui l'affectent plus qu'il ne le laisse paraître.
RPs EN COURS : Les problèmes, La famille

So what if one night is never enough? Azxn

Noël; Alma (1) (2); Rudy (3); Sergio (3)

***

Emery (1)

So what if one night is never enough? Giphy

***

Art relatedSo what if one night is never enough? Giphy.gif?cid=790b7611d99142050a0f5f6e9adcd234f1da4d9897248273&rid=giphy

Auden (3); Lexie (1) (2)

Autres rps en cours :

Bailey (1),(2); Riley (1), Lena (1), Freddy, Murphy
Vernissage de la galerie
RPs TERMINÉS : Maddy#1
Maddy 2
gugus
Auden #2
Léo #1
Maddy, Sergio
Auden#1
Never there (Gugu)
AVATAR : Itzan Escamilla
CRÉDITS : Harley (avatar), Saturdcys (gif)
DC : Melchior et Russell
PSEUDO : Aligot
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39895-cesar-dans-ma-bulle https://www.30yearsstillyoung.com/t39961-cesar-so-confortable-we-re-living-in-a-bubble-so-confortable-we-cannot-see-the-trouble https://www.30yearsstillyoung.com/t41358-cesar-gutierrez?highlight=cesar https://www.30yearsstillyoung.com/t41369-cesar-gutierrez?highlight=cesar

So what if one night is never enough? Empty
Message(#) Sujet: Re: So what if one night is never enough? So what if one night is never enough? EmptyDim 20 Fév 2022 - 5:56


@Bailey Anderson :l:



« Je vois très bien. Désolée ! Je ne voulais pas me montrer indiscrète. ». Je secoue la tête de gauche à droite, je ne disais pas ça pour qu’elle se sente coupable  “Non t’en fais pas t’es pas du tout indiscrète, c’est juste que j’ai pas trop envie de penser à ma famille ce soir.” Je n’ai que Bailey dans ma tête ce soir et j’ai envie de me concentrer sur elle. Elle me parle de ses études et du fait qu’elle se pose beaucoup de questions pour son avenir qui a l’air de beaucoup l’angoisser. J’essaie de comprendre mais le monde des études ça a toujours été très flou pour moi. Je la rassure, c’est une fille très intelligente et débrouillarde, elle me fait un peu penser à Alma pour ça alors je ne me fais pas trop de soucis pour elle, elle y arrivera. « Merci, t'es gentil. » Elle change de sujet et propose qu’on joue à action ou vérité. Je suis un peu sceptique, dans mes souvenirs on jouait à ça pendant nos premières soirées quand on avait quinze ans. Elle me demande quelle est la première chose que je fais pour séduire une fille alors je lui parle de notre rencontre et de mon approche désastreuse avec le dessin. « Je ne vois pas de quoi tu parles. » J’ai eu de la chance de tomber sur Bailey, je pense qu’une autre fille m’aurait mis une claque ou m’aurait envoyé un verre d’eau au visage. « J'ai trouvé ça un peu étrange c'est vrai mais je l'adore ce dessin.” J’ai beaucoup aimé la dessiner, Bailey est un excellent modèle, la dessiner m’a donné une excuse pour pouvoir la regarder sous toutes ses coutures pendant un bon moment. « Regarde. » Elle sort son portable et me montre mon dessin qu’elle a gardé dans sa galerie et ça me fait plaisir qu’elle l’ait gardé. “C’est que le premier, je t’en ferai d’autres.” Un petit sourire se forme sur mon visage et j’ajoute. “J’adore te dessiner.” Et j’en reviens au défi d’action qu’elle m’a posé. Je parle de danse parce que c’est quelque chose que j’aime bien faire et où je suis plutôt bon. C’est aussi un bon moyen de se rapprocher si elle est d’accord. « La danse.. ? » Elle ne s’attendait visiblement pas à ça comme réponse et je me dis que j’ai bien choisi puisque ça la surprend. « Je joue le jeu aussi. » Elle prend ma main et se lève pour venir près de moi. “Tu ne le regretteras pas.” Les doigts de ma main gauche étaient entrelacés aux siens et ma main droite était posée sur son dos. D’un regard je lui demande si je peux descendre un peu ma main et elle me fait comprendre que je peux. Ma main glisse alors avec beaucoup de douceur du haut de son dos au bas de celui-ci. Nous dansons un petit peu, sans musique mais je suis tellement absorbé par son regard que je ne l’aurais pas entendu s’il y en avait eu. Pauvre de moi je me souvenais pas, qu’on avait le pouvoir de danser comme ça.. C’est la première fois que je danse comme ça avec quelqu’un et clairement il se passe un truc. Je la dévore du regard et j’ai l’impression que c’est réciproque. La proximité de nos corps réduit petit à petit et mon cœur accélère petit à petit. Je la regarde avec un petit sourire, comme pour dire “tu vois je t’avais dit que t’allais aimer” et je casse un peu l’alchimie du moment pour relancer le jeu. “Action ou vérité ?” Elle hésite avant de répondre. « Action. » Je réfléchis quelques secondes et je lui retourne la question. « Tu le sais bien. Je fais tomber l'intégralité de mon sac, boîte à tampons comprise et je m'incruste à sa table. » J’ai un petit rire parce que c’est vrai que c’était plus que atypique comme approche. “C’est pas commun comme approche mais c’est une bonne méthode.” Je crois que c’est ce qui m’a plu chez elle, son petit grain de folie et le fait qu’elle ne fait rien comme tout le monde. « Du coup, je commence d'abord par lui montrer qu'il me plaît en passant du temps avec lui, par exemple... » Mon cœur s’accélère un peu et je hoche la tête en lui disant. “Mmmh c’est pas mal ça oui.” Je la laisse continuer et je l’écoute avec un petit sourire, curieux de savoir ce qu’elle va dire. « Pour séduire un garçon, je... j'ai tendance à faire rapidement confiance car je pense que les gens sont fondamentalement bons... » Et ça je ne sais pas si c’est une qualité. J’ai plutôt tendance à faire l’inverse, je me méfie toujours de tout le monde parce que je me dis que derrière les beaux sourires et les regards charmeurs se cachent toujours des traîtres et des pourritures. Je ne dis rien mais je ne sais pas si on peut considérer que je suis une bonne personne. Je fais ce que je peux mais j’ai mon lot de défauts et si Bailey me considère comme un mec bien, quelqu’un d’exemplaire et comme le petit-ami parfait comme j’ai été présenté à sa famille, elle se trompe. Je ne suis pas un connard mais je ne suis pas non plus un saint, juste un gars qui fait du mieux qu’il peut. « Je provoquerais un peu le Destin, il faut dire que je ne suis pas quelqu'un qui extériorise beaucoup les choses alors j'ai besoin de sentir l'ouverture... » Elle s’approche de moi et prend mes mains pour les poser sur elle. Ses bras se posent sur mes épaules et elle joue un petit peu avec mes cheveux. La proximité est de retour entre nous et ça me fait plaisir de voir que l’initiative vient d’elle. « Alors imaginons qu'avec ce garçon nous sommes en train de danser et je me sens bien dans ses bras alors je l'embrasserais. » Et elle m’embrasse. Je suis surpris que l’initiative vienne d’elle mais je n’arrête pas son baiser, au contraire. Je l’embrasse aussi et ma main vient se poser à l’arrière de sa tête. Mon cœur bat vite et fort, la soirée est en train de prendre une tournure plus qu’agréable. Je suis rassuré de voir que mon attirance pour Bailey est réciproque et que je ne m’étais pas fait de films sur la tension qui était entre nous. Elle se décolle légèrement pour me pousser sur le canapé et dans ma tête je me dis “wow” parce qu’en rencontrant Bailey je n’aurais jamais imaginé qu’elle serait du genre à me plaquer contre son canapé pour mieux m’embrasser et j’adore ça. Le corps de Bailey est contre le mien et je dois avouer que j’ai du mal à cacher le fait que j’ai très envie d’elle. J’ai envie d’elle là, tout de suite. Je pense que si elle pouvait lire dans ma tête elle verrait des feux d’artifices parce que c’est une première pour moi et je suis comme un fou en imaginant la suite de la soirée. Ma main parcourt son corps, en passant par son dos pour descendre plus bas. Ma main gauche s’est placée entre ses omoplates et ma main droite est posée sur ses fesses. Elle est magnifique, j’en perds les mots. Il n’est plus question d’action ou vérité entre nous, le jeu a très vite été oublié et à la place nos baisers et nos caresses se font de plus en plus intenses. La question que je me pose c’est de savoir si elle veut qu’on aille plus loin ou si elle préfère qu’on en reste là. J’arrête quelques secondes notre baiser pour lui demander. “Tu veux continuer? Enfin c’est bien comme ça ou tu veux que j’arrête?” Je n’ai jamais rien fait avec personne, c’est la première fois que j’embrasse quelqu’un comme ça alors c’est à elle de mener la danse. Elle n’a qu’à demander et je me plierais à tous ses désirs.



So what if one night is never enough? RhAmSZr
So what if one night is never enough? DukhMfv
So what if one night is never enough? EmnXD0b
So what if one night is never enough? QIDiPqb
So what if one night is never enough? 383200artist

Revenir en haut Aller en bas
Bailey Anderson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 20 ans
SURNOM : Bee
STATUT : célibataire, coeur en révision et réticente à toute approche.
MÉTIER : Etudiante en Droit, barmaid/serveuse au Paradise City depuis Mars 2022 et est bénévole au Saint Vincent's Hospital.
LOGEMENT : #67, Kent Street, Fortitude Valley
» My family
POSTS : 261 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
PETIT PLUS : x cadette d'une famille de quatre enfants, a une sœur jumelle x militante, elle aime se battre pour les choses en quoi elle croit x est à Brisbane depuis 2019, originaire de Warwick x est altruiste à fort caractère, est maladroite et solitaire, est maniaque x a peur de l'engagement, il arrive qu'elle panique et foute tout en l'air... x vit un moment creux dans ses études de Droit mais poursuit son stage avec Gabrielle x a rompu en Février 2022 avec Cesar x se remet entièrement en cause x
RPs EN COURS : 2021
_Octobre_ Celey I - Wedding's day
_Décembre_ Celey II - Amy -
2022
_Janvier_ Alex
_Février_ Rupture avec Cesar -
_Mars_ Anderson II
_Mai_ Lara
RPs EN ATTENTE : So what if one night is never enough? Tumblr_phyh8sRXIE1ve9s8io2_540New haircut [11/03/22]
RPs TERMINÉS : 2021
Anderson I
2022
Baptême de l'Air
Paradise City, ouverture
Byron

AVATAR : Bailee Madison
CRÉDITS : greenhouselab (av)
DC : nope
PSEUDO : Casey #2062
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/10/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t41084-bailey-anderson-it-s-just-sometimes-a-thing-feels-like-so-right#2042435 https://www.30yearsstillyoung.com/t41189-bailey-anderson-i-wish-i-could-but-i-dont-want-to https://www.30yearsstillyoung.com/t41491-bailey-anderson https://www.30yearsstillyoung.com/t42684-bailey-anderson#2143263

So what if one night is never enough? Empty
Message(#) Sujet: Re: So what if one night is never enough? So what if one night is never enough? EmptyLun 6 Juin 2022 - 11:55


Remember love, remember hate, remember everything they said just to break you again.
Elle prit le temps d'analyser la situation mais surtout de marquer le coup car elle n'avait jamais été aussi entreprenante avec un garçon. Il y avait beaucoup de facteur qui la poussait à être aussi sûr d'elle non seulement parce qu'il n'y avait rien comme enjeu. Ils faisaient semblant depuis le début même si parfois, elle se demandait s'ils étaient toujours sur la même longueur d'onde. Ça demandait beaucoup d'énergie de rendre les choses aussi facile mais est-ce que la difficulté serait plus simple encore ? Dans le sens où à la moindre contrariété, il sera aisé de tirer un trait sur cette pseudo relation qui n'en était pas vraiment une.

Le petit jeu entre eux avait prit une tournure un peu plus... coquine.

Ça n'allait pas être une promesse ou un point de chute, ça roulait de manière libre, au grès de leurs envies. Cesar n'avait pas une attitude négative et Bailey encore moins. Bien au contraire, elle singeait les choses, roulant quasiment les R pour donner du poids dans ce qu'elle disait et pensait.
Son cœur battait la chamade, son esprit était en parfait accord avec le reste pourquoi pas foncer. Alors elle l'embrassa.

C'était en quelque chose quitte ou double car ils n'avaient jamais franchi cette ligne imaginaire lorsqu'ils étaient en parfait intimité. Lorsqu'il avait glissé sa main à l'arrière de la tête d'Evie, elle s'accrocha à au col de son vêtement pour renforcer le moment, pour le faire perdurer. C'était si cruciale pour elle qu'elle n'allait pas se faire désirer pour prendre un peu plus, toujours un peu plus de cet homme.

L'hypothèse qui se formait dans la tête de Bailey se révélait en deux hypothèses : Soit il se laissait autant porter par le vent qu'elle en l'accueillant dans ses bras soit il ressentait la même chose qu'elle, et qu'elle faisait bien de faire le premier pas.

Bailey réclamait Cesar.
Cesar répondait aux demandes explicites de Bailey.

La question était posée.
Cesar lui donnait un choix cornélien. Devait-elle quémander un peu plus ? Devait-elle interrompre ce moment ? Que désirait-elle ? A ce moment précis. Cesar. Sa tête lui répondit presque du tac-o-tac et cela donnait comme l'effet d'une bombe dans le corps de la jeune fille. Elle secoua la tête en contractant les muscles que l'homme touchait avec ardeur.
- Ne t'arrête pas, s'il te plaît.
L'accord, elle consentait à ce qu'ils continuaient sur leur lancée. Bailey avait le cœur en complète guerre civile, rendant son cerveau complètement hors service quant à tout ce en quoi et en qui elle croyait. Bailey franchissait de nouveau une ligne, elle était nerveuse mais diablement attirée par le mexicain qui répondait à sa demande.
- Viens.
La jeune étudiante l'attira avec elle pour qu'ils se redressent quasiment en même temps, se dirigeant chaudement, collé l'un à l'autre, dans sa chambre.
Il n'y avait plus rien d'autre qui comptait à part lui, son désir et elle.
©️ 2981 12289 0



Calm down I could never be your girl!

Wikipédia  ▬  On dit qu'une faute avouée, est à moitié pardonner. Seulement à moitié | ©️️ Vent Parisien





So what if one night is never enough? Q6woY2Z
So what if one night is never enough? ZN8SIRr
So what if one night is never enough? PtQa10x
So what if one night is never enough? 1thrvMD
So what if one night is never enough? 872289volunteer
So what if one night is never enough? IUJCx06
So what if one night is never enough? T8X2F7q
So what if one night is never enough? QqLqwzn
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

So what if one night is never enough? Empty
Message(#) Sujet: Re: So what if one night is never enough? So what if one night is never enough? Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

So what if one night is never enough?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: logements
-