AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Pack PlayStation : Spider-Man Miles Morales PS5 + Manette DualSense ...
99.99 €
Voir le deal

 every artist was once a beginner (cesar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rudy Gutiérrez
Rudy Gutiérrez
la conscience fugitive
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans, la trentaine arrive à grands pas : il la pense encore lointaine, pourtant, persuadé que ses deux années et demi derrière les barreaux ne comptent pas.
SURNOM : il a l'habitude qu'on l'appelle par son nom de famille, l'intonation l'aide à savoir si ça se veut amical ou s'il doit se préparer à riposter.
STATUT : célibataire et oui, c'est compliqué : il est amoureux de celle qui le déteste et déteste celle qu'il voudrait aimer. le seul qui fait vibrer son coeur sans complications est son fils, né le 17 janvier.
MÉTIER : sans emploi, il sort de prison.
LOGEMENT : il squatte une chambre chez may, à bayside, le temps de se trouver quelque chose à lui. c'est toujours mieux que sa dernière cellule.
every artist was once a beginner (cesar) 9fce75399069928dc8f6c17f29fd6ab6451b4146
POSTS : 204 POINTS : 1910

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS :
scénario réservé (ft. pierre niney)
scénario libre (ft. dane dehaan)


every artist was once a beginner (cesar) Azxn
gutiérrez#2 you show me love then spit in my face, making your money off all of my pain. you put an eagle inside of a cage and you think i'm not strong enough to escape. but i refuse to let you make me feel like i can't fly. not only will i soar again, i'll own the fucking sky

every artist was once a beginner (cesar) Tumblr_nwhr9jEkaL1qk0j55o7_250
rudika#6 well, my heart's imploding, i can barely breath. but i think you'll be the death of me, you always seem to have the best of me. it's hard to know, so hard to tell, all i want is a ride on the carousel

every artist was once a beginner (cesar) 76aab7d1e894314ec602bf17addeddc4c5609a6f
lendy#7, #6 #9 you just need a better life than this, you need somethin' i can never give. sometimes, all i think about is you, late nights in the middle of june. heat waves been fakin' me out, can't make you happier now. you can't fight it, you can't breathe, you say somethin' so lovin', but now i gotta let you go. you'll be better off in someone new, i don't wanna be alone, you know it hurts me too. you look so broken when you cry, one more and then i say goodbye

every artist was once a beginner (cesar) Tumblr_inline_p7rwzyySeX1sccn28_250
andrea › all my friends are toxic, all ambitionless, so rude and always negative. i need new friends, but it's not that quick and easy, oh, i'm drowning, let me breathe. i'm better off all by myself though i'm feeling kinda empty without somebody else. oh, i hear you crying out for help but you never showed for me when i was ringing your cell phone. oh, you don't know how it feels to be alone, oh, i'll make you know

(13)
jessalynmay#2reesenaomiadrianamac

BOULE DE CRISTAL :
every artist was once a beginner (cesar) 1ef74d4d02834204169ddce40ffc0e78eed11514
new year's resolutions › (01) tu participes à une formation de survie en forêt pendant un weekend. (02) ton ancienne maison est pleine de moisissure, on te poursuit pour vice caché
RPs TERMINÉS : chronologie des rps maintenue à jour dans ma fiche de liens.
AVATAR : maxi iglesias.
CRÉDITS : solksen (ava), astra (signa), loonywaltz (ub), harley (gifs).
DC : jake vaughan.
INSCRIT LE : 25/12/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t42137-i-think-i-ve-seen-this-film-before-and-i-didn-t-like-the-ending https://www.30yearsstillyoung.com/t42209-damaged-finds-damaged-rudy https://www.30yearsstillyoung.com/t42210-rudy-gutierrez

every artist was once a beginner (cesar) Empty
Message(#) Sujet: every artist was once a beginner (cesar) every artist was once a beginner (cesar) EmptyMer 29 Déc - 21:47



« Allez princesse, repose-toi un peu. J’t’ai dit, j’suis là maintenant. » Maria ne desserre pas son étreinte autour de son grand frère. Si les autres membres de sa famille ne souhaitent pas lui montrer, Rudy sait au moins qu’il a manqué à sa petite sœur. Le mexicain n’a que peu de regrets, mais celui d’avoir passé ces six derniers mois loin d’elle ne cesse de le bouffer. Il aurait pu mieux faire. Il n’a qu’une personne à blâmer, dans cette histoire, et ce n’est certainement pas lui-même. Mais il ne peut pas se permettre de dire ça à Maria, ni de le lui faire comprendre en ayant l’air en colère contre quelqu’un. Elle le relâche après cinq longues minutes et s’allonge dans son lit, prête pour sa sieste. Elle n’a plus l’âge d’en faire, certes, mais sa maladie l’emporte sur le rythme de vie que devrait avoir une enfant de neuf ans. « J’reviens te voir un peu plus tard. » Il lui confirme une énième fois avant de refermer la porte de sa chambre. Il avance dans le couloir et s’arrête au bout de quelques pas devant celle de Cesar, dans laquelle celui-ci est affalé sur son lit. Des écouteurs dans les oreilles, un calepin en face de lui, il semble ne pas se soucier de qui fait quoi, ici. Rudy lui fait le signe de retirer un écouteur pour qu’il puisse l’entendre. « Maman est allée faire les courses, j’lui ai dit que je m’occupais des petits. Si jamais tu veux sortir ou quoi, c’est l’moment. » Le Gutiérrez est venu rendre visite à sa mère, ses frères et ses sœurs il y a quelques heures, déjà, et a décidé de passer l’après-midi avec les plus petits. Il ne parle plus vraiment à Sara depuis qu’il sait les relations qu’elle entretient avec leur père – et de toute façon elle n’est pas là aujourd’hui – et Cesar est constamment enfermé dans sa chambre. Après avoir prononcé ces quelques mots, Rudy reprend sa route dans le couloir. Il lui faut quelques longues secondes avant de finalement s’arrêter et de reculer, pour revenir sur ses pas et passer de nouveau sa tête dans l’entrebâillement de la porte. « Tu me montres ? » Il demande en faisant un signe de tête en direction de son calepin. L’aîné ouvre la porte en un peu plus grand et se permet d’entrer sans attendre l’autorisation de son petit frère – c’était chez lui avant d’être chez Cesar, il n’a pas à recevoir d’ordre de sa part. Il sait que son frère aime le dessin, que ça a toujours été quelque chose qui l’animait, mais ça fait un moment qu’il ne s’est pas intéressé à ce qu’il fait. En même temps, Rudy n’était pas là durant deux longues années et l’année dernière, il a passé plus de temps à chercher des fonds pour Maria qu’à s’intéresser à sa famille de près. Cesar est un peu comme un inconnu, aux yeux de Rudy, et c’est vrai que l’aîné de la fratrie à tendance à le voir comme s’il avait toujours l’âge d’Alejandro que comme l’homme qu’il est devenu. Une fois entré dans la chambre, il s’assoit au bord du lit de son frère, les yeux posés sur lui. Il attend de voir ses derniers exploits, sans trop savoir à quoi s’attendre. Est-ce qu’il est vraiment doué ou est-ce qu’il perd son temps à croire qu’il a un talent alors que non, ça n’est pas le cas ? Rudy sait qu’il en a un, lui, du moins que ses dessins ont toujours plu aux gens à qui il acceptait de les montrer. C’est une passion délaissée depuis longtemps, certes, mais une passion qu’il partage avec son frère malgré tout.

@Cesar Gutiérrez :l:


think i created a monster and now i'll never be alone again. i think i've made myself a new best friend. yeah, it's making me stronger. i created a monster, and now i'll never be the samе again. and no, i'll never feel pain again and i'll do what i wanna

every artist was once a beginner (cesar) StIpa4L
every artist was once a beginner (cesar) K4p2tel
every artist was once a beginner (cesar) RhAmSZr
Revenir en haut Aller en bas
Cesar Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 21 ans
STATUT : Allergique à une relation amoureuse, en faux couple avec Bailey Anderson pour lui rendre service et sauver les apparences.
MÉTIER : Apprenti maçon (qui l'ennuie profondément) et artiste sur Instagram (sa plus grande fierté).
LOGEMENT : #64, Kent Street (Fortitude Valley) avec sa mère, Sara, son petit frère et sa petite sœur
every artist was once a beginner (cesar) 0631df97851c0e7396a2f1907eb63299d9c42c8c
POSTS : 434 POINTS : 365

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Cinquième enfant de la famille Gutiérrez il est le dernier des grands à vivre dans la maison familiale. Actuellement en formation pour être maçon il ne rêve que d'une chose : tout plaquer pour se consacrer à l'art. Il monte en parallèle de sa formation un petit business autour de son talent (fait des dessins sur commande et s'est inscrit sur Patreon). S'il est persuadé de pouvoir faire carrière sur Instagram ce n'est pas l'avis de ses proches qui le traitent d'idiot. Toujours planqué dans sa bulle pour échapper aux problèmes du quotidien qui l'affectent plus qu'il ne le laisse paraître.
RPs EN COURS : every artist was once a beginner (cesar) Azxn
Candice
every artist was once a beginner (cesar) Giphy Chiara #1
Maddy 2
Bailey #2
Alma #1
Léo #1
Auden #2
Bailey #1
Mariage Calex
RPs TERMINÉS : Maddy#1
Maddy, Sergio
Auden#1
Never there (Gugu)
AVATAR : Itzan Escamilla
CRÉDITS : Harley (avatar), Saturdcys (gif)
DC : Melchior Nicholls
PSEUDO : Aligot
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39895-cesar-dans-ma-bulle https://www.30yearsstillyoung.com/t39961-cesar-so-confortable-we-re-living-in-a-bubble-so-confortable-we-cannot-see-the-trouble https://www.30yearsstillyoung.com/t41358-cesar-gutierrez?highlight=cesar https://www.30yearsstillyoung.com/t41369-cesar-gutierrez?highlight=cesar

every artist was once a beginner (cesar) Empty
Message(#) Sujet: Re: every artist was once a beginner (cesar) every artist was once a beginner (cesar) EmptyJeu 30 Déc - 9:54





Rudy sort de prison. C’est Alma qui m’a appris la nouvelle et franchement je ne sais pas comment réagir face à ça. J’ai été tellement déçu de le voir retourner en prison alors qu’il commençait enfin à reprendre sa vie en main alors je ne sais même pas si j’ai envie de le revoir. Je n’ai pas cherché à aller le voir, ni la première ni la deuxième fois. J’étais trop déçu de voir mon grand-frère, celui que j’avais trop longtemps idéalisé derrière les barreaux comme n’importe quel caïd. Parce que Rudy c’était mon modèle, celui que je voyais comme un père et qui avait toujours tout fait pour nous. A la place il avait été égoïste, comme d’habitude finalement.  Il nous avait détruits à deux reprises et j’étais en première ligne pour ce drame. C’est moi qui ai dû essuyer les larmes de Maman, j’ai dû m’occuper des petits pendant que lui faisait ses conneries. Alma et Diego ont quitté la maison depuis un moment déjà et vu que Sara n’est jamais là, j’ai dû grandir plus vite que je ne l’aurais dû. Alors non je n’ai pas envie de le voir débarquer comme une fleur et nous servir de grands sourires et des « vous m’avez manqué ». Mais comment est-ce que j’étais censé réagir quand Maria m’a dit ce matin avec des étoiles dans les yeux qu’elle était impatiente de revoir Rudy ? Je lui ai souri en disant qu’il serait bientôt là. Au fond j’avais envie de lui dire « Tu sais ton grand frère n’est qu’un idiot. » Quand il est arrivé je ne suis même pas descendu pour le voir. C’est Maman qui a ouvert la porte, suivie de près par les petits. Je suis resté dans ma chambre et j’ai scrollé sur instagram tout en montant le son dans mes écouteurs plus fort. J’ai regardé les derniers commentaires que j’ai reçu. Quand je suis triste lire des commentaires positifs ça me remonte le moral, j’ai la chance de ne pas avoir trop de haters donc c’est mon petit rituel anti-déprime. J’essaie d’oublier que Rudy est là mais je sais très bien qu’il ne me laissera pas tranquille et qu’il viendra me voir à un moment ou à un autre et ça m'enchante pas vraiment.

Au bout d’un moment je me dis qu’il faudrait quand même que je me mette à bosser un peu. Je pose mon téléphone et j’attrape mon calepin avant de m’affaler dans mon lit. Ma tête suit le rythme de ma musique et mon crayon esquisse les premiers traits de mon prochain portrait. J’essaie de suivre les conseils d’Auden et de faire quelque chose de moins sombre, d’un peu moins déprimant. Alors j’essaie de penser à quelque chose de positif et la première personne qui me passe par la tête c’est Bailey. J’attrape mon téléphone à la recherche d’une photo d’elle pour me servir de modèle. Je connais les traits de son visage par cœur depuis le temps mais avoir une photo reste plus pratique. Au bout d’une bonne demi-heure mon dessin est loin d’être fini mais les premiers traits sont là et on peut reconnaître le visage de Bailey. Et ça m’arrache un petit sourire parce que j’avais fait le même croquis le jour où je l’ai rencontrée, sauf que ce jour-là je l’avais observée directement pour la dessiner, sans photo. Et puis il y a une présence qui me tire de mes pensées et de ma petite bulle confortable. Rudy. Mon sourire s’envole instantanément lorsqu’il me fait signe de retirer un écouteur. J’étais bien comme j’étais et je n’ai pas envie de lui parler. J’enlève un écouteur avec un petit soupir. « Maman est allée faire les courses, j’lui ai dit que je m’occupais des petits. Si jamais tu veux sortir ou quoi, c’est l’moment. » Je regarde l’heure sur mon téléphone, ça tombe bien, mon cours à l’atelier d’Auden commence dans un peu plus d’une heure. Et même si j’avais rien eu de prévu je me serais quand même barré. J’ai pas envie de passer l’après-midi à la maison, surtout si Rudy est dans les parages. J’ai pas envie d’entendre ses commentaires toujours négatifs pendant une après-midi entière. Depuis qu’il est parti j’ai fait ce que j’ai pu alors je me passerais bien de ses commentaires. Et puis j’en ai un peu marre de devoir toujours m’occuper des petits quand Maman n’est pas là puisque Sara n’est jamais à la maison. « Ouais je vais pas tarder à y aller je pense. On m’attend.» Je n’en dis pas plus, ça ne le regarde pas. Je le vois tourner les talons et je me dis que c’est bon je pourrais être tranquille et finir mon portrait. Je remets mes écouteurs et je reprends mon crayon quand je le vois revenir aussitôt dans ma chambre. Nouveau soupir et j’enlève à nouveau mes écouteurs. Il n’y a vraiment pas moyen de bosser tranquillement dans cette maison. « Tu me montres ? » Je lève un sourcil interrogateur, je ne m’attendais pas à ce que ça puisse l’intéresser. Si quand j’étais petit je lui montrais tout ce que je faisais cela fait plusieurs années que Rudy n’a pas vu mes créations. Et l’année dernière il ne s’est jamais trop intéressé à ce que je faisais, ou seulement pour me dire que je perdais mon temps. Alors quand je le vois entrer sans mon autorisation et s’asseoir sur mon lit je me dis que je vais pas avoir trop le choix. « Je pensais pas que ça t’intéressait. » Et je lui passe le calepin, j’aime toujours montrer mes dessins, parler de ma passion mais là c’est différent et je pense qu’on doit bien sentir mon amertume. « Je sais que t’y crois pas mais ça marche bien, j’ai de plus en plus d’abonnés. » Je sais qu'il me dira comme à l'époque que je perds mon temps et que je ferais mieux d'aller trouver un vrai boulot alors j'anticipe. Je bosse dur pour alimenter mon compte, pour avoir toujours plus d’abonnés, de like, de partages et petit à petit ça marche. Je ne compte pas mes heures et je me démène : entre mon apprentissage, les petits, les cours chez Auden et mon compte insta et mon Patreon je n’ai plus beaucoup de temps libre. Et j’ai sacrifié pas mal d’heures de sommeil, ça doit se voir aux cernes que j’ai sous les yeux. « Et je me fais un peu d’argent comme ça. » Si je ne compte pas mes heures c’est pour ça aussi. Bien sûr que l’art est une vraie passion pour moi mais en ce moment on a besoin d’argent alors je me donne à fond, pour nous mais surtout pour elle. Et maintenant j’attends les critiques de Rudy qui s’annoncent comme d’habitude douces et encourageantes.


@Rudy Gutiérrez every artist was once a beginner (cesar) 104643470


every artist was once a beginner (cesar) RhAmSZr
every artist was once a beginner (cesar) DukhMfv
every artist was once a beginner (cesar) EzHY1vC
every artist was once a beginner (cesar) 4GUwOAz
every artist was once a beginner (cesar) QIDiPqb
every artist was once a beginner (cesar) 383200artist

Revenir en haut Aller en bas
Rudy Gutiérrez
Rudy Gutiérrez
la conscience fugitive
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans, la trentaine arrive à grands pas : il la pense encore lointaine, pourtant, persuadé que ses deux années et demi derrière les barreaux ne comptent pas.
SURNOM : il a l'habitude qu'on l'appelle par son nom de famille, l'intonation l'aide à savoir si ça se veut amical ou s'il doit se préparer à riposter.
STATUT : célibataire et oui, c'est compliqué : il est amoureux de celle qui le déteste et déteste celle qu'il voudrait aimer. le seul qui fait vibrer son coeur sans complications est son fils, né le 17 janvier.
MÉTIER : sans emploi, il sort de prison.
LOGEMENT : il squatte une chambre chez may, à bayside, le temps de se trouver quelque chose à lui. c'est toujours mieux que sa dernière cellule.
every artist was once a beginner (cesar) 9fce75399069928dc8f6c17f29fd6ab6451b4146
POSTS : 204 POINTS : 1910

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS :
scénario réservé (ft. pierre niney)
scénario libre (ft. dane dehaan)


every artist was once a beginner (cesar) Azxn
gutiérrez#2 you show me love then spit in my face, making your money off all of my pain. you put an eagle inside of a cage and you think i'm not strong enough to escape. but i refuse to let you make me feel like i can't fly. not only will i soar again, i'll own the fucking sky

every artist was once a beginner (cesar) Tumblr_nwhr9jEkaL1qk0j55o7_250
rudika#6 well, my heart's imploding, i can barely breath. but i think you'll be the death of me, you always seem to have the best of me. it's hard to know, so hard to tell, all i want is a ride on the carousel

every artist was once a beginner (cesar) 76aab7d1e894314ec602bf17addeddc4c5609a6f
lendy#7, #6 #9 you just need a better life than this, you need somethin' i can never give. sometimes, all i think about is you, late nights in the middle of june. heat waves been fakin' me out, can't make you happier now. you can't fight it, you can't breathe, you say somethin' so lovin', but now i gotta let you go. you'll be better off in someone new, i don't wanna be alone, you know it hurts me too. you look so broken when you cry, one more and then i say goodbye

every artist was once a beginner (cesar) Tumblr_inline_p7rwzyySeX1sccn28_250
andrea › all my friends are toxic, all ambitionless, so rude and always negative. i need new friends, but it's not that quick and easy, oh, i'm drowning, let me breathe. i'm better off all by myself though i'm feeling kinda empty without somebody else. oh, i hear you crying out for help but you never showed for me when i was ringing your cell phone. oh, you don't know how it feels to be alone, oh, i'll make you know

(13)
jessalynmay#2reesenaomiadrianamac

BOULE DE CRISTAL :
every artist was once a beginner (cesar) 1ef74d4d02834204169ddce40ffc0e78eed11514
new year's resolutions › (01) tu participes à une formation de survie en forêt pendant un weekend. (02) ton ancienne maison est pleine de moisissure, on te poursuit pour vice caché
RPs TERMINÉS : chronologie des rps maintenue à jour dans ma fiche de liens.
AVATAR : maxi iglesias.
CRÉDITS : solksen (ava), astra (signa), loonywaltz (ub), harley (gifs).
DC : jake vaughan.
INSCRIT LE : 25/12/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t42137-i-think-i-ve-seen-this-film-before-and-i-didn-t-like-the-ending https://www.30yearsstillyoung.com/t42209-damaged-finds-damaged-rudy https://www.30yearsstillyoung.com/t42210-rudy-gutierrez

every artist was once a beginner (cesar) Empty
Message(#) Sujet: Re: every artist was once a beginner (cesar) every artist was once a beginner (cesar) EmptyDim 2 Jan - 17:01


Rudy a fait tout un tas de choses dès sa libération : il y a eu un passage chez le coiffeur, il a récupéré sa moto – qui fait des siennes, il est allé voir Alma dans leur ancien appartement et a trouvé un nouvel endroit où vivre. Il a encore des choses à préparer pour mettre en place son plan de vengeance – et probablement terminer sa vie en cellule – et doit essayer de se trouver un travail si jamais il réussi à rester libre. Mais d’abord, il a eu envie d’autre chose : retourner voir sa mère, son frère et sa sœur. Maritza, Alejandro et Maria Gutiérrez. Les autres ne sont pas vraiment dans son plan. Il n’a pas envie de voir Sara – au risque de l’insulter, Diego n’est pas sa priorité et Cesar l’agace assez régulièrement. Mais ce dernier est là, et si Rudy aurait pu tracer sa route après l’avoir prévenu qu’il garde la maison, il a décidé d’entrer dans sa chambre et de s’intéresser à ce qu’il fait. Lui-même ne sait pas pourquoi. « Je pensais pas que ça t’intéressait. » Il hausse ses épaules, assis sur le lit, le regard en direction du calepin. « J’pense pas avoir dit qu’ça m’intéressait. Tu peux mettre ça sur l’dos d’ma curiosité. » Il sait que ce n’est pas la réponse qu’attendait son petit frère. La franchise de Rudy est bizarrement très peu apprécié, il se demande souvent pourquoi. « Je sais que t’y crois pas mais ça marche bien, j’ai de plus en plus d’abonnés. » « Oh, ok. » Il répond en hochant doucement sa tête de haut en bas, sur un ton qui ne se veut absolument pas convaincu. Il prend le calepin entre ses mains et retrace les traits principaux de son index. « Et je me fais un peu d’argent comme ça. » « Tu vends c’que tu fais ? » Il demande, en se levant du lit, en lui rendant le calepin. Il n’a pas besoin d’en voir plus. Seul ce dessin suffit. Lui, il n’a pas dessiné depuis longtemps, mais il reconnaît le talent de son frère. « Honnêtement, j’trouve que t’es doué. » Il se pince les lèvres. Est-ce qu’il doit aller au bout de son idée ou seulement rester sur ce compliment ? Si Rudy avait été adepte des pincettes, la première solution aurait été choisie. Il ne l’est pas, et il est prêt à user de mots qui peuvent être blessants. « Mais tu t’bases sur quoi pour m’dire que ça marche ? Les abonnés vont pas t’donner un salaire. Ni payer ton loyer. Tu vis gratuitement ici mais elle sera pas là pour s’occuper d’toi constamment, t’sais ? Elle est fatiguée, elle a mieux à faire que gérer un gamin qui pense que griffonner paiera sa maison. » Il parle de leur mère, qui a déjà beaucoup à faire avec Maria. Cesar et Sara sont en âge de quitter le nid et de lui donner un peu de liberté, mais si en effet, ils aident lorsqu’elle a besoin que les petits soient gardés. Mais Rudy n’arrive pas à le comprendre, ça, il trouve juste qu’ils abusent de sa gentillesse – ce sont des paroles assez abusées pour un homme qui, lors de son emprisonnement à ses vingt-six ans, vivait toujours dans le domicile familial.

@Cesar Gutiérrez :l:


think i created a monster and now i'll never be alone again. i think i've made myself a new best friend. yeah, it's making me stronger. i created a monster, and now i'll never be the samе again. and no, i'll never feel pain again and i'll do what i wanna

every artist was once a beginner (cesar) StIpa4L
every artist was once a beginner (cesar) K4p2tel
every artist was once a beginner (cesar) RhAmSZr
Revenir en haut Aller en bas
Cesar Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 21 ans
STATUT : Allergique à une relation amoureuse, en faux couple avec Bailey Anderson pour lui rendre service et sauver les apparences.
MÉTIER : Apprenti maçon (qui l'ennuie profondément) et artiste sur Instagram (sa plus grande fierté).
LOGEMENT : #64, Kent Street (Fortitude Valley) avec sa mère, Sara, son petit frère et sa petite sœur
every artist was once a beginner (cesar) 0631df97851c0e7396a2f1907eb63299d9c42c8c
POSTS : 434 POINTS : 365

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Cinquième enfant de la famille Gutiérrez il est le dernier des grands à vivre dans la maison familiale. Actuellement en formation pour être maçon il ne rêve que d'une chose : tout plaquer pour se consacrer à l'art. Il monte en parallèle de sa formation un petit business autour de son talent (fait des dessins sur commande et s'est inscrit sur Patreon). S'il est persuadé de pouvoir faire carrière sur Instagram ce n'est pas l'avis de ses proches qui le traitent d'idiot. Toujours planqué dans sa bulle pour échapper aux problèmes du quotidien qui l'affectent plus qu'il ne le laisse paraître.
RPs EN COURS : every artist was once a beginner (cesar) Azxn
Candice
every artist was once a beginner (cesar) Giphy Chiara #1
Maddy 2
Bailey #2
Alma #1
Léo #1
Auden #2
Bailey #1
Mariage Calex
RPs TERMINÉS : Maddy#1
Maddy, Sergio
Auden#1
Never there (Gugu)
AVATAR : Itzan Escamilla
CRÉDITS : Harley (avatar), Saturdcys (gif)
DC : Melchior Nicholls
PSEUDO : Aligot
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39895-cesar-dans-ma-bulle https://www.30yearsstillyoung.com/t39961-cesar-so-confortable-we-re-living-in-a-bubble-so-confortable-we-cannot-see-the-trouble https://www.30yearsstillyoung.com/t41358-cesar-gutierrez?highlight=cesar https://www.30yearsstillyoung.com/t41369-cesar-gutierrez?highlight=cesar

every artist was once a beginner (cesar) Empty
Message(#) Sujet: Re: every artist was once a beginner (cesar) every artist was once a beginner (cesar) EmptyDim 2 Jan - 19:58





Je lui tends le calepin, pas franchement convaincu que ça puisse l’intéresser et je ne me gêne pas pour lui faire remarquer. «J’pense pas avoir dit qu’ça m’intéressait. Tu peux mettre ça sur l’dos d’ma curiosité. » Je ne relève même pas, Rudy c’est vraiment le pro des réponses détournées. A la place je préfère l’observer pendant qu’il regarde mon dessin qui n’est pourtant pas terminé. J’essaie de lire ses mimiques pour anticiper son jugement. J’anticipe ses remarques négatives en lui disant que ça marche bien et que je suis plutôt content de mes stats actuelles. « Oh, ok. » Encore une fois il n’y croit pas. Je sais même pas pourquoi je lui ai montré ce que je faisais, c’est une perte de temps puisqu’il ne me prend même pas au sérieux. « Tu vends c’que tu fais ? » Je savais qu’en mentionnant l’argent que je gagne avec le dessin je capterais un peu plus son attention. Je sais que pour lui la reconnaissance et la célébrité ça sert à rien si on ne peut rien en tirer. Et d’un côté je suis un peu d’accord avec lui, parce que j’ai besoin d’argent, enfin on a besoin d’argent. Je passe du temps à faire tout ça, alimenter quotidiennement un compte insta, un compte patreon tout en faisant des commissions ça me bouffe tout mon temps libre. Alors même si je dessine par passion, le temps et les efforts ça se paye. « Oui je bosse pas gratuitement. » Il se lève et me rend mon calepin, visiblement il en a assez vu. Je me dis qu’il doit sûrement trouver ça sans intérêt et j’attends sa critique. Je mise sur un « tu perds ton temps. » parce que Rudy il est toujours cassant. Dans tous les cas je m’en fiche de son avis, je sais ce que je vaux et j’ai pas besoin de sa bénédiction pour faire ce que je fais. J’ai plus de 20 000 personnes qui me suivent, qui aiment ce que je fais alors je crois en moi et ce n’est pas l’avis de Rudy qui me fera changer mes ambitions. « Honnêtement, j’trouve que t’es doué. » Moi qui pensais que la fonction « compliments » de Rudy était cassée je suis surpris, parce que ça fait un bon moment que j’avais pas entendu un truc positif de sa part. « Oh ? Merci » Même si son avis ne m’aurait pas fait changer d’avis je suis content de l’avoir impressionné et qu’il reconnaisse enfin mon talent. « Mais tu t’bases sur quoi pour m’dire que ça marche ? Les abonnés vont pas t’donner un salaire. Ni payer ton loyer. Tu vis gratuitement ici mais elle sera pas là pour s’occuper d’toi constamment, t’sais ? Elle est fatiguée, elle a mieux à faire que gérer un gamin qui pense que griffonner paiera sa maison. » Je me retiens de lever les yeux au ciel, je savais qu’il allait sortir un truc comme ça à un moment donné. C’est bien ce que je pensais, un simple compliment c’est impossible pour lui, il faut toujours qu’il remette tout en question. Il ne pouvait pas être juste content pour moi et me féliciter ? « Je sais qu’elle est fatiguée je le vois tous les jours tu sais. » Parce que contrairement à lui je n’ai pas été égoïste en partant en prison deux fois. J’ai été là tout le temps depuis sa première incarcération et je pense connaitre l’état de Maman mieux que lui. « Je me base sur ça. » J’attrape mon téléphone et j’ouvre Patreon où le récapitulatif de mes ventes est affiché. On peut lire « 212 contributeurs » sur la gauche de l’écran et « 450 euros par mois ». « Ils paient un abonnement tous les mois pour accéder à du contenu et je fais aussi des commissions. Bon 212 personnes ça paraît pas énorme mais regarde ça me fait plus de 400 balles.  Et c’est qu’un début, ça augmente petit à petit. » En descendant un petit peu sur la page on peut voir un graphique qui montre la croissance du nombre de contributeurs, les revenus augmentent petit à petit tous les mois. J’insiste sur l’argent que ça me rapporte puisque c’est la seule chose qui l’intéressera et j’ajoute une petite pique. « Donc non je fais pas que griffonner, je bosse dur et j’y arriverai. » Qu’il croit en moi ou pas j’y arriverais, parce que je suis né pour briller, pas pour rester sage et je suis désolé pour lui mais rien ne peut empêcher ça.


@Rudy Gutiérrez :l:


every artist was once a beginner (cesar) RhAmSZr
every artist was once a beginner (cesar) DukhMfv
every artist was once a beginner (cesar) EzHY1vC
every artist was once a beginner (cesar) 4GUwOAz
every artist was once a beginner (cesar) QIDiPqb
every artist was once a beginner (cesar) 383200artist

Revenir en haut Aller en bas
Rudy Gutiérrez
Rudy Gutiérrez
la conscience fugitive
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans, la trentaine arrive à grands pas : il la pense encore lointaine, pourtant, persuadé que ses deux années et demi derrière les barreaux ne comptent pas.
SURNOM : il a l'habitude qu'on l'appelle par son nom de famille, l'intonation l'aide à savoir si ça se veut amical ou s'il doit se préparer à riposter.
STATUT : célibataire et oui, c'est compliqué : il est amoureux de celle qui le déteste et déteste celle qu'il voudrait aimer. le seul qui fait vibrer son coeur sans complications est son fils, né le 17 janvier.
MÉTIER : sans emploi, il sort de prison.
LOGEMENT : il squatte une chambre chez may, à bayside, le temps de se trouver quelque chose à lui. c'est toujours mieux que sa dernière cellule.
every artist was once a beginner (cesar) 9fce75399069928dc8f6c17f29fd6ab6451b4146
POSTS : 204 POINTS : 1910

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS :
scénario réservé (ft. pierre niney)
scénario libre (ft. dane dehaan)


every artist was once a beginner (cesar) Azxn
gutiérrez#2 you show me love then spit in my face, making your money off all of my pain. you put an eagle inside of a cage and you think i'm not strong enough to escape. but i refuse to let you make me feel like i can't fly. not only will i soar again, i'll own the fucking sky

every artist was once a beginner (cesar) Tumblr_nwhr9jEkaL1qk0j55o7_250
rudika#6 well, my heart's imploding, i can barely breath. but i think you'll be the death of me, you always seem to have the best of me. it's hard to know, so hard to tell, all i want is a ride on the carousel

every artist was once a beginner (cesar) 76aab7d1e894314ec602bf17addeddc4c5609a6f
lendy#7, #6 #9 you just need a better life than this, you need somethin' i can never give. sometimes, all i think about is you, late nights in the middle of june. heat waves been fakin' me out, can't make you happier now. you can't fight it, you can't breathe, you say somethin' so lovin', but now i gotta let you go. you'll be better off in someone new, i don't wanna be alone, you know it hurts me too. you look so broken when you cry, one more and then i say goodbye

every artist was once a beginner (cesar) Tumblr_inline_p7rwzyySeX1sccn28_250
andrea › all my friends are toxic, all ambitionless, so rude and always negative. i need new friends, but it's not that quick and easy, oh, i'm drowning, let me breathe. i'm better off all by myself though i'm feeling kinda empty without somebody else. oh, i hear you crying out for help but you never showed for me when i was ringing your cell phone. oh, you don't know how it feels to be alone, oh, i'll make you know

(13)
jessalynmay#2reesenaomiadrianamac

BOULE DE CRISTAL :
every artist was once a beginner (cesar) 1ef74d4d02834204169ddce40ffc0e78eed11514
new year's resolutions › (01) tu participes à une formation de survie en forêt pendant un weekend. (02) ton ancienne maison est pleine de moisissure, on te poursuit pour vice caché
RPs TERMINÉS : chronologie des rps maintenue à jour dans ma fiche de liens.
AVATAR : maxi iglesias.
CRÉDITS : solksen (ava), astra (signa), loonywaltz (ub), harley (gifs).
DC : jake vaughan.
INSCRIT LE : 25/12/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t42137-i-think-i-ve-seen-this-film-before-and-i-didn-t-like-the-ending https://www.30yearsstillyoung.com/t42209-damaged-finds-damaged-rudy https://www.30yearsstillyoung.com/t42210-rudy-gutierrez

every artist was once a beginner (cesar) Empty
Message(#) Sujet: Re: every artist was once a beginner (cesar) every artist was once a beginner (cesar) EmptyLun 3 Jan - 22:21



« Oui je bosse pas gratuitement. » Cesar répond à Rudy sur un ton qui déplaît à ce dernier. Il se doute que les efforts fournis ne sont pas que pour les beaux yeux de ses abonnés et qu’il attend une certaine contribution derrière. Mais Rudy est resté des années en arrière, bloqué dans une dimension où instagram ne servait qu’à regarder et faire de la publicité. Il a du mal à croire qu’il y ait des gens intéressés pour lui commander un dessin ou simplement pour l’aider à avancer au travers de dons. Il tente quand même d’adoucir la chose avant de le piquer ensuite : il lui dit qu’il le pense sincèrement talentueux. Mais le talent, ça ne fait pas tout. Il y a des types doués à chaque coin de rue qui ne trouveront jamais la gloire et la lumière des projecteurs. Il faut un nom et énormément de chance : leur père est agent artistique, quelle putain de blague. « Oh ? Merci. » Le mexicain ne peut pas s’arrêter sur un compliment et nourrir les espoirs de son frère. Les besoins financiers sont présents, actuels, et ne peuvent pas attendre que ses petites affaires grandissent. S’il ne veut pas rester dans sa formation actuelle ou continuer des études, il se doit de trouver un travail qui paie suffisamment bien. « Je sais qu’elle est fatiguée je le vois tous les jours tu sais. » Rudy le regarde et se pince les lèvres, ça le démange de lui dire d’aller se faire foutre. Parce que cette phrase n’est pas anodine : il aurait rajouté un « contrairement à toi » que ça aurait été la même. « Ouais beh, j’crois pas que tu l’prennes suffisamment en considération. » Parce que si il voit à sa fatigue, si il sait à quel point elle a besoin d’aide, pourquoi reste-t-il ici à dessiner dans un calepin ? « Je me base sur ça. » Il sort son téléphone et lui montre une page, des chiffres. Des statistiques que Rudy n’arrive pas à comprendre, qu’il n’a pas envie de comprendre. « Ils paient un abonnement tous les mois pour accéder à du contenu et je fais aussi des commissions. Bon 212 personnes ça paraît pas énorme mais regarde ça fait plus de 400 balles. Et c’est qu’un début, ça augmente petit à petit. » La naïveté de Cesar aurait touché n’importe qui ; pas Rudy. « Donc non je ne fais pas que griffonner, je bosse dur et j’y arriverai. » Il secoue sa tête de gauche à droite. « Putain mais par pitié, ferme-la. » Il ne peut pas entendre ses conneries plus longtemps. Il a pris sur lui, pourtant, mais le sujet dégénère déjà trop rapidement à son goût. « Tu travailles dur ? Tu sais tous les boulots que j’me tapais déjà quand j’avais ton âge ? J’avais seize ans quand j’ai sonné chez l’premier patron pour aller récurer des toilettes et faire la plonge d’un restau d’merde. A ton âge, j’devais avoir trois jobs pour qu’vous puissiez tous bouffer tranquillement l’soir. M’dis pas que tu bosses dur, t’es dans ton lit à dessiner comme un gamin qui pense que ses gribouillages vont faire plaisir à sa mère. » Les mots sont durs mais sincères : il avait sorti presque le même discours à Alma quand elle avait osé lui dire que sa vie était gâchée, quand elle a dû abandonner ses études à cause de lui. Ce que tous ses frangins ont l’air d’oublier, c’est que Maritza s’est reposée sur lui quand Sergio s’est tiré. Rudy a été celui qui a ramené de l’argent à la maison, même s’il avait de mauvaises fréquentations, même s’il en dépensait de son côté dans de la drogue. Cesar, lui, il fait le bébé à gagner 400 balles en dessinant sur internet. « Tu pourrais te trouver un job qui paie le double, le triple de ça. Et tu m’dis que t’es gagnant, dans cette histoire ? Fous-toi d’ma gueule. » Durant toutes ces paroles, Rudy n’a pas bougé. Son corps est droit, son regard fixe : il ne partira pas de la chambre de Cesar même s’il lui crache à la figure. Il est chez lui, ici, plus que Cesar ne l’a jamais été. « Ferme moi c’compte et va trouver quelque chose, investis-toi dans ta formation. Tu l’regretteras pas plus tard, au moins. Parce que quand t’auras compris à quel point tu délires, il sera sûrement trop tard. » Le talent ne fait pas tout, il se le répète encore : le père est agent artistique, oui, mais il ne peut rien faire d’un petit dessinateur comme lui.

@Cesar Gutiérrez :l:


think i created a monster and now i'll never be alone again. i think i've made myself a new best friend. yeah, it's making me stronger. i created a monster, and now i'll never be the samе again. and no, i'll never feel pain again and i'll do what i wanna

every artist was once a beginner (cesar) StIpa4L
every artist was once a beginner (cesar) K4p2tel
every artist was once a beginner (cesar) RhAmSZr
Revenir en haut Aller en bas
Cesar Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 21 ans
STATUT : Allergique à une relation amoureuse, en faux couple avec Bailey Anderson pour lui rendre service et sauver les apparences.
MÉTIER : Apprenti maçon (qui l'ennuie profondément) et artiste sur Instagram (sa plus grande fierté).
LOGEMENT : #64, Kent Street (Fortitude Valley) avec sa mère, Sara, son petit frère et sa petite sœur
every artist was once a beginner (cesar) 0631df97851c0e7396a2f1907eb63299d9c42c8c
POSTS : 434 POINTS : 365

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Cinquième enfant de la famille Gutiérrez il est le dernier des grands à vivre dans la maison familiale. Actuellement en formation pour être maçon il ne rêve que d'une chose : tout plaquer pour se consacrer à l'art. Il monte en parallèle de sa formation un petit business autour de son talent (fait des dessins sur commande et s'est inscrit sur Patreon). S'il est persuadé de pouvoir faire carrière sur Instagram ce n'est pas l'avis de ses proches qui le traitent d'idiot. Toujours planqué dans sa bulle pour échapper aux problèmes du quotidien qui l'affectent plus qu'il ne le laisse paraître.
RPs EN COURS : every artist was once a beginner (cesar) Azxn
Candice
every artist was once a beginner (cesar) Giphy Chiara #1
Maddy 2
Bailey #2
Alma #1
Léo #1
Auden #2
Bailey #1
Mariage Calex
RPs TERMINÉS : Maddy#1
Maddy, Sergio
Auden#1
Never there (Gugu)
AVATAR : Itzan Escamilla
CRÉDITS : Harley (avatar), Saturdcys (gif)
DC : Melchior Nicholls
PSEUDO : Aligot
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39895-cesar-dans-ma-bulle https://www.30yearsstillyoung.com/t39961-cesar-so-confortable-we-re-living-in-a-bubble-so-confortable-we-cannot-see-the-trouble https://www.30yearsstillyoung.com/t41358-cesar-gutierrez?highlight=cesar https://www.30yearsstillyoung.com/t41369-cesar-gutierrez?highlight=cesar

every artist was once a beginner (cesar) Empty
Message(#) Sujet: Re: every artist was once a beginner (cesar) every artist was once a beginner (cesar) EmptyMar 4 Jan - 0:01





« Ouais beh, j’crois pas que tu l’prennes suffisamment en considération. » Je me retiens parce que j’ai pas envie qu’on s’engueule mais je le trouve gonflé. Il m’accuse de ne pas prendre en compte l’état de Maman alors qu’il a une grosse part de responsabilité dans sa souffrance. Il ne l’a pas vue s’effondrer une deuxième fois lorsqu’il a été incarcéré il y a quelques mois, moi j’étais là. C’est plutôt lui qui n’a aucune considération pour elle et qui fait tout pour lui pourrir la vie. Après m’avoir fait un compliment trop beau pour être vrai il me demande sur quoi je m’appuie pour dire que mon business marche. Je lui montre les chiffres de mon patreon et je me dis que lui parler d’argent le fera forcément réagir. Et je ne me gêne pas pour lui dire que je ne suis pas un rêveur mais que j’y crois dur comme fer. « Putain mais par pitié, ferme-la. » « Quoi t’es sérieux ? » Je serre le poing, j’étais sûr que cette discussion allait mal tourner mais là ça commence à sérieusement m’agacer. Il s’intéresse à ce que je fais pour une fois, je lui montre et voilà comment il réagit. « Tu travailles dur ? Tu sais tous les boulots que j’me tapais déjà quand j’avais ton âge ? J’avais seize ans quand j’ai sonné chez l’premier patron pour aller récurer des toilettes et faire la plonge d’un restau d’merde. A ton âge, j’devais avoir trois jobs pour qu’vous puissiez tous bouffer tranquillement l’soir. M’dis pas que tu bosses dur, t’es dans ton lit à dessiner comme un gamin qui pense que ses gribouillages vont faire plaisir à sa mère. » Bien sûr je sais que Rudy a bossé dur à une période pour nous aider, quand Sergio s’est barré et qu’on était bien dans la merde. Je le sais mais c’est pas une raison pour me parler comme ça. Oui je cumule pas trois boulots comme il le faisait mais je bosse quand même. Je ne passe pas mes soirées à me tourner les pouces devant youtube ou en sortant comme le fait Sara. Je ne passe pas mon temps à claquer de la thune en boîte et à sécher les cours comme elle. Vraiment ça me rend fou qu’il m’accuse comme ça d’être feignant alors que Sara n’est même pas foutue d’aller correctement au bout de ses études qui coûtent un bras. Je passe mes journées sur des chantiers, je bosse sur mon compte tout en m’occupant des petits la majorité du temps. Alors j’en ai ma claque de ses discours moralisateurs, je sais ce que je vaux et je n’ai pas envie de perdre encore davantage de temps à discuter avec lui. « Non mais j’aurais jamais dû te montrer ça je savais que ça finirait comme ça. » Parce que ça se passe toujours comme ça avec Rudy, j’aurais dû savoir que ses belles paroles ne dureraient pas et je me dis qu’il n’a pas changé. « Tu pourrais te trouver un job qui paie le double, le triple de ça. Et tu m’dis que t’es gagnant, dans cette histoire ? Fous-toi d’ma gueule. » A chaque mot qu’il prononce je perds un peu plus patience. « Ferme moi c’compte et va trouver quelque chose, investis-toi dans ta formation. Tu l’regretteras pas plus tard, au moins. Parce que quand t’auras compris à quel point tu délires, il sera sûrement trop tard. » M’investir dans ma formation ? Impossible. Je ne sais pas comment je fais pour me lever tous les matins en sachant que je vais subir cette journée. J’aurais jamais dû écouter Rudy en me lançant dans cette voie : je suis pas fait pour ça et je n’ai envie de faire aucun effort. Ils peuvent me virer j’en ai un peu rien à foutre. Au contraire, ça me permettrait de pouvoir faire autre chose de ma vie, quelque chose qui me fait vraiment vibrer. De toute façon je ne fais pas d’efforts, je fais davantage acte de présence qu’autre chose alors ça m’étonnerait pas qu’un jour ou l’autre ils me virent. Je veux pas d’une vie comme ça moi, je veux réaliser mes rêves et je m’en fiche qu’il n’y croit pas. Je sais qu’il y a des gens qui croient en moi et pas seulement des abonnés, des artistes reconnus comme Auden. Auden c’est le premier de la liste mais je compte bien me faire un nom. Quand il parle de « délire » là c’est la goutte de trop. « Parce que tu crois sérieusement que je vais t’obéir gentiment ? J’arrêterai pas que ça te plaise ou non. Si je me suis embarqué dans cette formation de merde c’est pour vous. Tu crois que ça me fait plaisir de me faire chier sur des chantiers alors que j’ai jamais voulu ça ? » J’hausse le ton, s’il a envie de gueuler très bien je peux le faire aussi. « Façon avec toi c’est toujours pareil, il n’y a que toi qui te casse le dos pour qu’on s’en sorte et nous on est de la merde. Mais putain t’es pas le centre du monde Rudy, t’as pensé à Alma ? Elle, elle a été là pour nous, t’étais où toi pendant deux ans ? Tu crois que tu nous as aidés là où t’étais ? »


@Rudy Gutiérrez every artist was once a beginner (cesar) 1484806105


every artist was once a beginner (cesar) RhAmSZr
every artist was once a beginner (cesar) DukhMfv
every artist was once a beginner (cesar) EzHY1vC
every artist was once a beginner (cesar) 4GUwOAz
every artist was once a beginner (cesar) QIDiPqb
every artist was once a beginner (cesar) 383200artist

Revenir en haut Aller en bas
Rudy Gutiérrez
Rudy Gutiérrez
la conscience fugitive
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans, la trentaine arrive à grands pas : il la pense encore lointaine, pourtant, persuadé que ses deux années et demi derrière les barreaux ne comptent pas.
SURNOM : il a l'habitude qu'on l'appelle par son nom de famille, l'intonation l'aide à savoir si ça se veut amical ou s'il doit se préparer à riposter.
STATUT : célibataire et oui, c'est compliqué : il est amoureux de celle qui le déteste et déteste celle qu'il voudrait aimer. le seul qui fait vibrer son coeur sans complications est son fils, né le 17 janvier.
MÉTIER : sans emploi, il sort de prison.
LOGEMENT : il squatte une chambre chez may, à bayside, le temps de se trouver quelque chose à lui. c'est toujours mieux que sa dernière cellule.
every artist was once a beginner (cesar) 9fce75399069928dc8f6c17f29fd6ab6451b4146
POSTS : 204 POINTS : 1910

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS :
scénario réservé (ft. pierre niney)
scénario libre (ft. dane dehaan)


every artist was once a beginner (cesar) Azxn
gutiérrez#2 you show me love then spit in my face, making your money off all of my pain. you put an eagle inside of a cage and you think i'm not strong enough to escape. but i refuse to let you make me feel like i can't fly. not only will i soar again, i'll own the fucking sky

every artist was once a beginner (cesar) Tumblr_nwhr9jEkaL1qk0j55o7_250
rudika#6 well, my heart's imploding, i can barely breath. but i think you'll be the death of me, you always seem to have the best of me. it's hard to know, so hard to tell, all i want is a ride on the carousel

every artist was once a beginner (cesar) 76aab7d1e894314ec602bf17addeddc4c5609a6f
lendy#7, #6 #9 you just need a better life than this, you need somethin' i can never give. sometimes, all i think about is you, late nights in the middle of june. heat waves been fakin' me out, can't make you happier now. you can't fight it, you can't breathe, you say somethin' so lovin', but now i gotta let you go. you'll be better off in someone new, i don't wanna be alone, you know it hurts me too. you look so broken when you cry, one more and then i say goodbye

every artist was once a beginner (cesar) Tumblr_inline_p7rwzyySeX1sccn28_250
andrea › all my friends are toxic, all ambitionless, so rude and always negative. i need new friends, but it's not that quick and easy, oh, i'm drowning, let me breathe. i'm better off all by myself though i'm feeling kinda empty without somebody else. oh, i hear you crying out for help but you never showed for me when i was ringing your cell phone. oh, you don't know how it feels to be alone, oh, i'll make you know

(13)
jessalynmay#2reesenaomiadrianamac

BOULE DE CRISTAL :
every artist was once a beginner (cesar) 1ef74d4d02834204169ddce40ffc0e78eed11514
new year's resolutions › (01) tu participes à une formation de survie en forêt pendant un weekend. (02) ton ancienne maison est pleine de moisissure, on te poursuit pour vice caché
RPs TERMINÉS : chronologie des rps maintenue à jour dans ma fiche de liens.
AVATAR : maxi iglesias.
CRÉDITS : solksen (ava), astra (signa), loonywaltz (ub), harley (gifs).
DC : jake vaughan.
INSCRIT LE : 25/12/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t42137-i-think-i-ve-seen-this-film-before-and-i-didn-t-like-the-ending https://www.30yearsstillyoung.com/t42209-damaged-finds-damaged-rudy https://www.30yearsstillyoung.com/t42210-rudy-gutierrez

every artist was once a beginner (cesar) Empty
Message(#) Sujet: Re: every artist was once a beginner (cesar) every artist was once a beginner (cesar) EmptyJeu 6 Jan - 18:48


« Quoi t’es sérieux ? » La question de Cesar n’est presque pas entendue par Rudy, qui poursuit son discours moralisateur : pour lui, son petit frère est en train de perdre son temps. Et qui dit temps dit argent, selon beaucoup de personnes. Loin d’être parmi les riches, le mexicain est pourtant d’accord avec eux. Plus on passe de temps chez un patron, plus on engrange un salaire important et de l’expérience qui servira ailleurs, après. Là, il ne fait rien de tout ça. Il dessine dans un calepin et pense que ça le fera gagner sa vie. L’espoir est beau et l’espoir fait vivre, paraît-il, mais l’espoir ne remplit pas les poches ou les ventres. « Non mais j’aurais jamais dû te montrer ça je savais que ça finirait comme ça. » Il veut le voir fermer son compte instagram, abandonner ses petits calculs stupides et ses abonnés qui ne servent à rien pour aller travailler. Même serveur est un bon compromis, à côté de ça : à l’Interlude, Rudy avait son salaire et quelques pourboires. C’est même là-bas qu’il a rencontré Erika, alors pour dire, il y a de quoi faire en sortant de chez soi et en levant le nez de son cahier. « Parce que tu crois sérieusement que je vais t’obéir gentiment ? J’arrêterai pas que ça te plaise ou non. Si je me suis embarqué dans cette formation de merde c’est pour vous. Tu crois que ça me fait plaisir de me faire chier sur des chantiers alors que j’ai jamais voulu ça ? Façon avec toi c’est toujours pareil, il n’y a que toi qui te casse le dos pour qu’on s’en sorte et nous on est de la merde. Mais putain t’es pas le centre du monde Rudy, t’as pensé à Alma ? Elle, elle a été là pour nous, t’étais où toi pendant deux ans ? Tu crois que tu nous as aidés là où t’étais ? »  Il soupire en l’entendant. Il a l’impression d’entendre Alma, justement, et ça commence sérieusement à le gonfler. Il sait qu’il vaut mieux mettre un terme à la discussion avant que ça ne dégénère. Sa lucidité le fait avancer de deux pas vers la porte, mais son impulsivité le fait se retourner pour lui mettre une droite, sortie de nulle part, en plein dans l’arcade. Rudy sait viser, Rudy sait donner des coups sans que ça se remarque ensuite : pas de sang, pas de bleu, juste une douleur aiguë et un souvenir déplaisant. Il n’aura pas de marque à Noël, il ne pourra pas l’accuser d’être la petite victime de son grand frère. Son excès de violence ne s’arrête pas là puisqu’il le pousse aussi contre le mur, son avant-bras venant serrer sa gorge. Il se rappelle de cette même position avec Erika, on peut dire que c’est sa favorite pour paraître menaçant. Avec elle il évitait de serrer, avec son frère non : il est à deux doigts de l’étrangler, réellement. « Tu peux bien aller t’faire foutre avec tes remarques, d’accord ? La différence entre moi et toi et Alma, c’est que moi j’vous ai jamais craché à la gueule que vous m’aviez gâché la vie. Si j’m’en plains depuis l’année dernière c’est parce que vous m’sortez le même discours, comme quoi tout était d’ma faute. Avant que j'sois en prison, vous en aviez rien à foutre d’maman et d’ses problèmes. La preuve que j’gérais tout sans vous. Et j'le faisais parce que j'pensais avoir une famille à gérer, j'pensais pas que vous seriez des merdeux pareil ensuite. VOUS êtes des merdes, pas moi. » Il desserre son emprise pour laisser l’air passer, qu’il puisse respirer, mais ne le lâche pas totalement. « Finalement j’vais pas m’occuper des petits, tu vas nulle part, tu t'en occupes. » Parce que ça lui fera les pieds. Il ne sait pas où il voulait aller mais il va apprendre que, à vingt ans aussi, on peut être privé de sortie. Il le relâche totalement, le regard planté dans le sien : qu’il fasse un geste de travers et il s’en reprend une, mais cette fois, il n’aura pas la joie d’arriver sans marques au repas de Noël. Si Cesar n’avait pas été Cesar, il serait déjà en train de cracher une de ses dents par terre. Il a de la chance que son frère l’aime, au moins un petit peu – il l’aurait défiguré sans scrupule, sinon. « On m'avait dit qu'il suffit d'une erreur pour que tes proches s'retournent contre toi, j'pensais pas qu'ça allait être aussi vrai. » Rudy a plus d'une erreur à son compteur, mais c'est dans sa vie personnelle : concernant les Gutiérrez, il n'y a que son emprisonnement qui a touché toute la famille.

@Cesar Gutiérrez :l:


think i created a monster and now i'll never be alone again. i think i've made myself a new best friend. yeah, it's making me stronger. i created a monster, and now i'll never be the samе again. and no, i'll never feel pain again and i'll do what i wanna

every artist was once a beginner (cesar) StIpa4L
every artist was once a beginner (cesar) K4p2tel
every artist was once a beginner (cesar) RhAmSZr
Revenir en haut Aller en bas
Cesar Gutiérrez
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 21 ans
STATUT : Allergique à une relation amoureuse, en faux couple avec Bailey Anderson pour lui rendre service et sauver les apparences.
MÉTIER : Apprenti maçon (qui l'ennuie profondément) et artiste sur Instagram (sa plus grande fierté).
LOGEMENT : #64, Kent Street (Fortitude Valley) avec sa mère, Sara, son petit frère et sa petite sœur
every artist was once a beginner (cesar) 0631df97851c0e7396a2f1907eb63299d9c42c8c
POSTS : 434 POINTS : 365

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Cinquième enfant de la famille Gutiérrez il est le dernier des grands à vivre dans la maison familiale. Actuellement en formation pour être maçon il ne rêve que d'une chose : tout plaquer pour se consacrer à l'art. Il monte en parallèle de sa formation un petit business autour de son talent (fait des dessins sur commande et s'est inscrit sur Patreon). S'il est persuadé de pouvoir faire carrière sur Instagram ce n'est pas l'avis de ses proches qui le traitent d'idiot. Toujours planqué dans sa bulle pour échapper aux problèmes du quotidien qui l'affectent plus qu'il ne le laisse paraître.
RPs EN COURS : every artist was once a beginner (cesar) Azxn
Candice
every artist was once a beginner (cesar) Giphy Chiara #1
Maddy 2
Bailey #2
Alma #1
Léo #1
Auden #2
Bailey #1
Mariage Calex
RPs TERMINÉS : Maddy#1
Maddy, Sergio
Auden#1
Never there (Gugu)
AVATAR : Itzan Escamilla
CRÉDITS : Harley (avatar), Saturdcys (gif)
DC : Melchior Nicholls
PSEUDO : Aligot
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39895-cesar-dans-ma-bulle https://www.30yearsstillyoung.com/t39961-cesar-so-confortable-we-re-living-in-a-bubble-so-confortable-we-cannot-see-the-trouble https://www.30yearsstillyoung.com/t41358-cesar-gutierrez?highlight=cesar https://www.30yearsstillyoung.com/t41369-cesar-gutierrez?highlight=cesar

every artist was once a beginner (cesar) Empty
Message(#) Sujet: Re: every artist was once a beginner (cesar) every artist was once a beginner (cesar) EmptyVen 14 Jan - 17:39


@Rudy Gutiérrez :l:


C’est la goutte qui fait déborder le vase et je lui balance ce que j’ai sur le cœur parce qu’il vient d’attaquer ce qui m’est le plus cher. Attaquer mes ambitions c’est quelque chose que je ne peux pas supporter alors je l’attaque à mon tour. Je sais que je suis blessant et que c’est injuste de ma part de lui faire tous ces reproches mais je m’en fous de ce qu’il peut penser parce que lui s’en fiche pas mal de me blesser. Je le vois se diriger vers la porte et je me dis que c’est bien, qu’il compris qu’il ne fallait pas m’attaquer comme ça. Je trouve ça très surprenant mais il a peut-être changé. En tout cas quand je le vois se lever et se diriger vers la porte je me dis qu’il devrait me laisser tranquille et que tout ira bien. Mais en une fraction de secondes tout bascule et avant que je ne comprenne ce qu’il se passe son poing s’écrase à pleine vitesse dans mon arcade. La douleur est violente, je ne m’attendais pas à une réaction comme ça. Je porte la main à l’endroit qu’il a frappé et je lui lance « Mais c’est quoi ton problème ? » C’est la première fois que je me prends une droite comme ça, sortie de nulle part et avant que j’ai pu dire ou faire quelque chose d’autre il me plaque violemment contre le mur. Son avant-bras est plaqué contre ma gorge et j’ai dû mal à respirer. Mes mains vont naturellement sur son avant-bras et j’essaie de le dégager mais il est bien plus fort que moi et je suis incapable de bouger. « Tu peux bien aller t’faire foutre avec tes remarques, d’accord ? La différence entre moi et toi et Alma, c’est que moi j’vous ai jamais craché à la gueule que vous m’aviez gâché la vie. Si j’m’en plains depuis l’année dernière c’est parce que vous m’sortez le même discours, comme quoi tout était d’ma faute. Avant que j'sois en prison, vous en aviez rien à foutre d’maman et d’ses problèmes. La preuve que j’gérais tout sans vous. Et j'le faisais parce que j'pensais avoir une famille à gérer, j'pensais pas que vous seriez des merdeux pareil ensuite. VOUS êtes des merdes, pas moi. » On peut lire la peur dans mon regard, parce que j’ai du mal à respirer et je me sens pris au piège. Je ne reconnais pas Rudy, il a toujours été dur avec moi mais un comportement comme ça c’est du jamais vu. J’ai peur parce que je ne sais pas ce qui m’attend, il m’a déjà frappé alors je me dis qu’il serait capable de me casser la gueule même si Maman est dans le salon en bas. J’écoute ce qu’il me dit mais je suis incapable de parler. Je suis pas d’accord, bien sûr que les problèmes de maman me touchaient mais c’était lui l’adulte de la famille, c’était pas à moi de gérer ça. Son emprise se desserre et je peux enfin reprendre mon souffle. Je suis toujours bloqué et je l’écoute me dire froidement. « Finalement j’vais pas m’occuper des petits, tu vas nulle part, tu t'en occupes. » L’emprise se relâche totalement et je porte mes mains à mon coup, j’ai mal et je suis en train d’haleter, il a réussi à me couper la respiration, c’était terrifiant. Je ne réagis pas, encore sous le choc de ce qu’il vient de se passer. Je suis peut-être un peu têtu mais je ne suis pas fou, je ne vais pas lui répondre ou le provoquer en retour et prendre le risque de prendre de nouveaux coups. « On m'avait dit qu'il suffit d'une erreur pour que tes proches s'retournent contre toi, j'pensais pas qu'ça allait être aussi vrai. » Je fuis son regard, il a gagné, je passe encore pour le gamin rebelle qui ne comprend rien à la vie et ça me blesse énormément. A la fin de cette discussion je me sens profondément blessé, humilié et je déteste me sentir comme ça. Le poing serré et le regard fixé sur mes pieds j’enrage au fond mais je garde le silence.



every artist was once a beginner (cesar) RhAmSZr
every artist was once a beginner (cesar) DukhMfv
every artist was once a beginner (cesar) EzHY1vC
every artist was once a beginner (cesar) 4GUwOAz
every artist was once a beginner (cesar) QIDiPqb
every artist was once a beginner (cesar) 383200artist

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

every artist was once a beginner (cesar) Empty
Message(#) Sujet: Re: every artist was once a beginner (cesar) every artist was once a beginner (cesar) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

every artist was once a beginner (cesar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-