AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-30%
Le deal à ne pas rater :
Ecran PC Gamer Incurvé – VIEWSONIC VX3218 – 32″ FHD
189 € 269 €
Voir le deal

 (cian) remember yesterday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trent Higgins
Trent Higgins
le syndrome du sauveur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (18.07.1991)
SURNOM : higgins, higgs ou higgo. rares sont ceux qui l'appelent par son prénom.
STATUT : papa à temps plein, ça lui suffit amplement.
MÉTIER : pompier-ambulancier avec un goût un peu trop prononcé à défier les consignes.
LOGEMENT : #45 james street, fortitude valley avec shiloh et les jumeaux.
(cian) remember yesterday 4919c968061795028ec0ae50c2fc8f6eb06b7f6e
POSTS : 317 POINTS : 30

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné d'une fratrie de quatre, il prend son rôle de grand frère protecteur très au sérieux › passionné de photographie, il a toujours son appareil photo autour du cou › père célibataire de jumeaux de deux ans, aaron et siobhan dont il a la garde complète › fervent de sensations fortes et de nouvelles aventures, sa routine l'emmerde plus qu'il ne le laisse savoir › malchanceux en amour, ça ne l'empêche pas de s'attacher rapidement et trop fort trop souvent.
RPs EN COURS : (7)birdie & zoya #3charlie #6cíaneddieshiloh #4tessa #3.

flashbacksshiloh #3.

(cian) remember yesterday Tumblr_inline_pkitm3TaiO1uy9est_540
chant ☽ don't call me even if i should cross your mind. hard enough, i don't need to hear your voice on my messages. let's just call it quits, it's probably better so. if i'm not returning your calls it's cause i'm not coming back, i'm closing the door. i used to be tripping over missing you but i'm not anymore. i got the picture phone, baby, your picture's gone. couldn't stand to see your smile, every time you dialled. cause it's over, girl, you know it's over this time.

(cian) remember yesterday Tumblr_inline_pg57c25TNM1rqmlml_1280
triloh ☽ oh, why you look so sad? tears are in your eyes. come on and come to me now. don't be ashamed to cry. let me see you through. cause i've seen the dark side too. when the night falls on you. you don't know what to do. nothing you confess could make me love you less. i'll stand by you. won't let nobody hurt you. i'll stand by you. so if you're mad, get mad. don't hold it all inside. come on and talk to me now. hey, what you got to hide? i get angry too.

(cian) remember yesterday 62c50cc25df7052a518bf7c1bbd8aa33286ced68
troya ☽ all the life she has seen. all the meaner side of me. they took away the prophet's dream for a profit on the street. now she's stronger than you know. a heart of steel starts to grow. when you've been fighting for it all your life. you've been struggling to make things right. that's how a superhero learns to fly. every day, every hour, turn the pain into power.

(cian) remember yesterday Tumblr_nx459euLB21rbj2f3o1_400
trenti ☽ when you were younger. blue-eyed boy wonder. never used to ponder on what life may hide. now you're older. the nights are so much colder. never even told her how you feel inside. you were so proud with your head up in the white clouds. she'd call you so loud but you'd never know. now that you're wiser, you'd never compromise her. every day you'd realise her. but this bird has flown. and you've blown out all your candles one by one. and you curse yourself for things you've never done.

RPs EN ATTENTE : dani #3 › you?
RPs TERMINÉS : (2022)shiloh #2dani #2megan.

(2021)saddie #1saddie #2tessa #1charlie #1adriana #1zoya #1shiloh #1dani #1charlie #3zoya #2tessa #2adriana #2charlie #4charlie #5.

flashbackscharlie #2ninodeklan
AVATAR : logan lerman
CRÉDITS : (av. renegade) › (sign. alaska) › (gifs. tumblr) › (userbars. loonywaltz)
DC : penny › rosalie › autumn › eleonora.
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40400-trent-need-a-place-to-hide-but-i-can-t-find-one-near https://www.30yearsstillyoung.com/t40033-the-road-less-wandered-trent https://www.30yearsstillyoung.com/t40034-trent-higgins https://www.30yearsstillyoung.com/t41630-trent-higgins

(cian) remember yesterday Empty
Message(#) Sujet: (cian) remember yesterday (cian) remember yesterday EmptyDim 9 Jan 2022 - 11:53



Tu n’étais pas certain que c’était la meilleure des idées et pourtant, il était déjà trop tard pour faire marche-arrière. Les jumeaux à l’arrière chantonnaient les différentes chansons de Cocomelon qui envahissaient l’habitacle, demandant encore et encore que tu remettes la chanson de l’alphabet, et si le chemin de ton appartement jusqu’au centre de rééducation n’était pas particulièrement long, il te semble éternel vu la bande sonore choisi par tes enfants. C’est sans trop y penser que tu acquiesçais à leur requête à de multiples reprises, ton esprit voguant plutôt sur l’effet que cette rencontre allait possiblement générer. Tu pensais à Aaron et Siobhan, évidemment, qui n’avait pas Cian depuis plusieurs mois déjà, mais tu pensais aussi au Atwood dont tu ne connaissais les facultés actuelles qu’au travers de quelques commentaires échangés ici et là avec Charlie. Tu avais longuement hésité après son accident à aller lui rendre visite, te ravisant lorsque tu avais appris que sa mémoire faisait défaut et qu’il ne se souvenait pas que Charlie avait eu les jumeaux, par conséquent, il ne connaissait rien de ton existence et de ce lien maladroit qui avait persisté entre vous, même après la bataille juridique qui n’avait pas été en faveur de sa nièce. Toutefois, le temps avait filé et si tu n’osais pas trop demander directement à Charlie comment son oncle allait, tu gardais ce sentiment que tu te devais de lui rendre visite et une partie de toi voulait croire que de lui permettre de voir les jumeaux pourrait potentiellement aider sa mémoire, ou alors ne serait-ce que lui remonter le moral, le temps de quelques heures.

C’est toujours un casse-tête que de t’assurer de la sécurité des jumeaux dans les endroits publics, leur rappeler sans cesse de tenir ta main, de ne pas se mettre à courir partout dans les longs corridors et pleins d’autres consignes de la sorte qu’ils n’entendent qu’à moitié. Tu parviens malgré tout à les convaincre de garder leurs petites mains potelées dans les tiennes alors que tu te rends à l’accueil du centre, demandant la chambre de Cian Atwood. Comme toujours, les jumeaux attirent tous les regards sur eux et Aaron s’amuse à saluer toutes les personnes qui posent leurs regards sur lui, lui qui aime tant l’attention qu’on lui donne partout où il passe du haut de ses deux ans seulement, alors que Siobhan elle, se fait plus discrète, va même jusqu’à demander à ce que tu la prennes dans tes bras à plusieurs reprises bien que tu parviennes toujours à la convaincre à continuer de marcher comme une grande fille. Une fois que vous vous retrouvez tous les trois devant le numéro de la chambre que t’a indiqué la jeune femme à l’accueil, tu hésites quelques secondes enfin d’oser y donner quelques coups et puis de l’entrouvrir. Cian te fait dos, assis dans un fauteuil roulant. Tu te racles légèrement la gorge pour témoigner de ta présence, soudainement incertain de ce que tu es censé lui dire pour démarrer la conversation. Est-ce que tu devrais te présenter? Est-ce que Charlie lui a montré une photo de toi? Sûrement qu’elle lui a montré une photo des jumeaux au moins, le contraire serait étonnant. À défaut de savoir comment t’adresser à lui, tu passes par les jumeaux, toujours une source sûre. « Aaron, Siobhan, vous allez dire bonjour à votre oncle Cian? » Si le petit garçon n’hésite pas un instant à aller voir l’homme, la petite blonde elle reste accrochée à toi. Tu ne sais pas si elle le reconnaît ou pas, ça fait quand même un bon moment qu’elle ne l’a pas vu. « Je suis désolé de passer à l’improviste comme ça, je pensais que tu voudrais peut-être voir les jumeaux. » Tu lui offres un sourire maladroit alors qu’Aaron, toujours aussi curieux, touche déjà l’une des roues du fauteuil de ses petites mains investigatrices. « Comment tu vas? » C’est une question idiote quand ça fait des mois qu’il est soit à l’hôpital, soit en centre de rééducation, mais c’est une manière comme une autre de briser la glace, pas vrai?
@Cían Atwood :l:



(cian) remember yesterday P0rWgDf(cian) remember yesterday FyMeElc
(cian) remember yesterday Hod8yO6
(cian) remember yesterday ECMOz3f
(cian) remember yesterday 1hanw60
(cian) remember yesterday QqLqwzn
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Cían Atwood
Cían Atwood
le raz de marée
Voir le profil de l'utilisateur
(cian) remember yesterday MTtf4TM ÂGE : 41 ans - (21.04.1980)
SURNOM : cici par sa nièce (et le reste de la planète), mais Cían c'est très bien.
STATUT : il a perdu la mémoire et plus rien ne fait sens.
MÉTIER : amiral au sein de la Royal Navy, pilote de l'aéronautique navale. en arrêt prolongé suite à son accident
LOGEMENT : actuellement une chambre d'hôpital au St Vincent, sinon un loft à spring hill, #51
(cian) remember yesterday A5c620ba41792f6511975eea3875f4e2bc461c4a
POSTS : 4670 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : amnésique, il ne se souvient pas des deux dernières années de sa vie › Irlandais pur souche, est à Brisbane depuis 1996 › a perdu sa petite sœur il y a 27 ans. c’était un accident, mais Cian se sent responsable et ne s’en ai jamais réellement remis, ses remords alimente une colère qu'il ne sait plus gérer › parle gaélique et jure constamment dans cette langue › considère sa nièce comme sa fille › a fait le tour du monde en naviguant avec la navy › il n'a jamais eu de chance en amour › les enfants de ses amis tiennent une place toute particulière dans sa vie
RPs EN COURS : (06)holden #1autumn #2trent #1martin #1clément #7oakley #11charlie #12thomas #16amos #6anouch #1

(cian) remember yesterday DoNsL59
atwoods ☽ if you ever find yourself stuck in the middle of the sea. i'll sail the world to find you. if you ever find yourself lost in the dark and you can't see. i'll be the light to guide you. you can count on me like one, two, three. i'll be there. and i know when i need it, i can count on you like four, three, two. and you'll be there.

(cian) remember yesterday Tumblr_o8iw5ws4Q11ra8x1ao4_500
thomas ☽ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

(cian) remember yesterday Giphy
oakley ☽ dark blue, dark blue. have you ever been alone in a crowded room? when i'm here with you, i said the world could be burning, burning down


RPs TERMINÉS : thomas #1 (fb)thomas #2 (fb)charlie #1freya #1léo #1john #1charlie #2clément #1charlie #3thomas #3eavan #1clément #2eavan & freyajessian #1thomas #4clément #3thomas #6eavan #3oakley #1clément #4charlie #4thomas #7charlie #5eavan #4thomas #8eavan #5oakley #2charlie #6eavan #6chloe #1charlie #7thomas #9eavan #7léo #3timoakley #3thomas #10oakley #4tom&allanamos #1louisa #1oakley #5amos #3charlie #8oakley #6oakley #7charlie #9thomas #11oakley #8chloe #1enoch #1thomas #12clément #6jean #1thomas #13oakley #9charlie #11jean #2thomas #14autumn #1louisa #3amos #5thomas #15
AVATAR : aaron paul
CRÉDITS : (avatar) chris (ub) loonywaltz (gifs) grcywiind
DC : shiloh, loan, wyatt & arthur
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 26/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t24111-craving-something-i-can-feel-cian https://www.30yearsstillyoung.com/t41644-cian-i-used-to-recognize-myself-it-s-funny-how-reflections-change https://www.30yearsstillyoung.com/t24301-cian-atwood https://www.30yearsstillyoung.com/t24715-cian-atwood

(cian) remember yesterday Empty
Message(#) Sujet: Re: (cian) remember yesterday (cian) remember yesterday EmptyJeu 27 Jan 2022 - 22:09



Il ne s’agit que d’une question de volonté. Pas vrai ? C’est bien ce qu'Amos n’a eu de cesse de sous-entendre lors de sa dernière visite, que seule ma détermination pourra enclencher le véritable processus de guérison. Les mots de mon ancien frère d’armes résonnent en écho dans un coin de ma tête tandis que je ne cesse d’observer le plateau et le livre que l’infirmière à consciemment déposer sur la table à l’opposé du lit. Je pourrais tout simplement utiliser mon fauteuil pour récupérer ce maudit bouquin, comme c’est le cas depuis mon arrivée dans ce centre. Choisir la facilité en maudissant le fait d’être encore et toujours coincé dans cette situation, parce que les douleurs sont toujours présente, parce qu’il me coûte un effort bien trop important pour simplement me mettre debout et amorcer un pas ou deux. La liste est longue, les échecs sont nombreux, mais les paroles d’Amos martèlent mon esprit dans un sarcasme qui tend à me rappeler que l’échec réside bien plus dans ma faiblesse que mes capacités physiques. Déterminer à lui prouver, malgré son absence évidente, que je suis malgré tout capable, qu’importe si c’est douloureux, qu’importe si cela doit me prendre un quart d’heure. Je peux le faire.

Me mettre debout est un exercice devenu de plus en plus simple, c’est bien la seconde étape qui pose bien plus de contraintes. La chambre est faite de manière à ce que les appuis ne sont pas nombreux du moment où je me serais éloigné du lit. Animé par l’envie de réussir sans aucune aide, déterminé à marcher jusqu’à la table pour récupérer mon livre, je m’avance fébrilement un pas après l’autre avant de me redresser pour n’avancer sans plus aucune béquille. Rien n’est stable, tout me semble incroyablement dur quand avancer ma jambe entraîne un effort loin de la normale. J’avance, cependant, tant bien que mal. Jusqu’à ce que mon pied ne se pose pas correctement, jusqu’à ce que je manque de chuter. Cela relève du miracle que le médecin se décide à me rendre visite à cet instant précis et encore plus que ses réflexes soient assez bons pour m’empêcher de m’écrouler sur le sol. « Vous êtes incroyablement têtu Monsieur Atwood. » Si je ne venais pas de me faire une frayeur, il aurait eu le droit à un majeur dressé et quelques insultes soigneusement sélectionnées. Je me compte de hausser les épaules tout en regagnant ma place dans ce fauteuil devenu ma représentation personnelle de l’enfer sur cette Terre.

Après la visite du soignant, piqué dans mon ego après avoir encore échoué, je décide de rester dans ma chambre même si cela implique de louper une énième séance. Je ne suis pas d’humeur à supporter l’avis des autres et entendre les phrases préfabriquées que le personnel de ce centre semble avoir enregistré en boucle. Il est bien plus simple de se terrer dans un coin et prétendre que la journée se finira bien plus vite ainsi. Je n’avais prévu aucune visite et lorsque j’entends frapper à ma porte, je m’attends à voir débarquer une infirmière prête à me réprimander. Qu'elle n’est pas ma surprise lorsque je vois un jeune homme et deux enfants entrer dans ma chambre. L’espace d’un instant, je suis tenté de lui signaler qu’il s'est probablement trompé. « Aaron, Siobhan, vous allez dire bonjour à votre oncle Cian? » La claque est immense lorsque je réalise qu’il s’agit des enfants de Charlie. Je reconnais les prénoms que leur père vient de prononcer et surtout, je sais reconnaître le visage de ma nièce dans ceux des deux petites bouilles enfantines. Aaron s’approche de moi sans aucune hésitation et je lui adresse un léger sourire. « Bonjour bonhomme. » Je ne me souviens de rien les concernant, pas d’image vive du jour de leur naissance, pas même de les avoirs un jour tenu entre mes bras. Juste un vide et les paroles de Charlie qui était venu remplir quelques trous sans jamais forcer une idée précise. Si le petit blond ne semble aucunement impressionner, mon attention se focalise bien plus sur sa sœur. Ma filleule, c’est ce qu’elle avait dit Charlie. Au même rang que Clara, mais sans les souvenirs que l’on y associe. Elle est timide la demoiselle, à moitié cachée contre son père. « Je suis désolé de passer à l’improviste comme ça, je pensais que tu voudrais peut-être voir les jumeaux. » Je hoche la tête sans décoller mon regard de la gamine. « Tu ressembles beaucoup à ta maman toi. » Elle est le portrait craché de Charlie à son âge, parce que de tout cela, je m’en souviens. D’eux, je n’ai aucun souvenir. Rien de tangible auquel me raccrocher, aucun prénom à donner à leur géniteur qui ne cesse de me sourire comme si l’on avait toujours été ami. « Comment tu vas? » Nouveau hochement d’épaule. « On a vraiment vu mieux. » Il est bien inutile de prétendre à autre chose, je n’ai jamais été doué pour les faux-semblants.

Un instant, je me perds à observer les deux enfants. Aaron qui tourne autour de mon fauteuil comme si c’était le truc le plus cool qu’il n’est jamais vu et Siobhan qui ne s’approche toujours pas, préférant rester accrocher à son père. « Tu… Je me souviens pas de ton prénom. » que je finis par articuler en direction du jeune homme. Je ne sais même pas ce que Charlie a bien pu lui dire dans le fond, ils ne sont plus ensemble, elle n’a jamais vraiment voulu s’étaler sur le sujet. « Je me souviens de rien vous concernant, en réalité... » que j’avoue non sans mal, toujours avec ce poids sur l’estomac, celui de louper quelque chose de bien trop important sans jamais mettre le doigt dessus.



(cian) remember yesterday Gbqg95q
(cian) remember yesterday 2P7Cr0f
(cian) remember yesterday YfUNI2o
(cian) remember yesterday L95P7ms

:l::
Revenir en haut Aller en bas
Trent Higgins
Trent Higgins
le syndrome du sauveur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (18.07.1991)
SURNOM : higgins, higgs ou higgo. rares sont ceux qui l'appelent par son prénom.
STATUT : papa à temps plein, ça lui suffit amplement.
MÉTIER : pompier-ambulancier avec un goût un peu trop prononcé à défier les consignes.
LOGEMENT : #45 james street, fortitude valley avec shiloh et les jumeaux.
(cian) remember yesterday 4919c968061795028ec0ae50c2fc8f6eb06b7f6e
POSTS : 317 POINTS : 30

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné d'une fratrie de quatre, il prend son rôle de grand frère protecteur très au sérieux › passionné de photographie, il a toujours son appareil photo autour du cou › père célibataire de jumeaux de deux ans, aaron et siobhan dont il a la garde complète › fervent de sensations fortes et de nouvelles aventures, sa routine l'emmerde plus qu'il ne le laisse savoir › malchanceux en amour, ça ne l'empêche pas de s'attacher rapidement et trop fort trop souvent.
RPs EN COURS : (7)birdie & zoya #3charlie #6cíaneddieshiloh #4tessa #3.

flashbacksshiloh #3.

(cian) remember yesterday Tumblr_inline_pkitm3TaiO1uy9est_540
chant ☽ don't call me even if i should cross your mind. hard enough, i don't need to hear your voice on my messages. let's just call it quits, it's probably better so. if i'm not returning your calls it's cause i'm not coming back, i'm closing the door. i used to be tripping over missing you but i'm not anymore. i got the picture phone, baby, your picture's gone. couldn't stand to see your smile, every time you dialled. cause it's over, girl, you know it's over this time.

(cian) remember yesterday Tumblr_inline_pg57c25TNM1rqmlml_1280
triloh ☽ oh, why you look so sad? tears are in your eyes. come on and come to me now. don't be ashamed to cry. let me see you through. cause i've seen the dark side too. when the night falls on you. you don't know what to do. nothing you confess could make me love you less. i'll stand by you. won't let nobody hurt you. i'll stand by you. so if you're mad, get mad. don't hold it all inside. come on and talk to me now. hey, what you got to hide? i get angry too.

(cian) remember yesterday 62c50cc25df7052a518bf7c1bbd8aa33286ced68
troya ☽ all the life she has seen. all the meaner side of me. they took away the prophet's dream for a profit on the street. now she's stronger than you know. a heart of steel starts to grow. when you've been fighting for it all your life. you've been struggling to make things right. that's how a superhero learns to fly. every day, every hour, turn the pain into power.

(cian) remember yesterday Tumblr_nx459euLB21rbj2f3o1_400
trenti ☽ when you were younger. blue-eyed boy wonder. never used to ponder on what life may hide. now you're older. the nights are so much colder. never even told her how you feel inside. you were so proud with your head up in the white clouds. she'd call you so loud but you'd never know. now that you're wiser, you'd never compromise her. every day you'd realise her. but this bird has flown. and you've blown out all your candles one by one. and you curse yourself for things you've never done.

RPs EN ATTENTE : dani #3 › you?
RPs TERMINÉS : (2022)shiloh #2dani #2megan.

(2021)saddie #1saddie #2tessa #1charlie #1adriana #1zoya #1shiloh #1dani #1charlie #3zoya #2tessa #2adriana #2charlie #4charlie #5.

flashbackscharlie #2ninodeklan
AVATAR : logan lerman
CRÉDITS : (av. renegade) › (sign. alaska) › (gifs. tumblr) › (userbars. loonywaltz)
DC : penny › rosalie › autumn › eleonora.
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40400-trent-need-a-place-to-hide-but-i-can-t-find-one-near https://www.30yearsstillyoung.com/t40033-the-road-less-wandered-trent https://www.30yearsstillyoung.com/t40034-trent-higgins https://www.30yearsstillyoung.com/t41630-trent-higgins

(cian) remember yesterday Empty
Message(#) Sujet: Re: (cian) remember yesterday (cian) remember yesterday EmptyDim 6 Fév 2022 - 13:27



Cian n’avait pas eu besoin d’ouvrir la bouche pour que tu comprennes que ton visage ne lui disait rien. Que c’était encore le vide dans sa tête quant à certains de ses souvenirs. Ça se voyait dans toutes les interrogations sur son visage et la manière qu’il avait eu de te dévisager, comme s’il cherchait à te replacer sans en être capable avant de se concentrer sur les jumeaux. Là, c’est autre chose qui se jouait, comme s’il reconnaissait sans vraiment les connaître tes deux petites blondes, sans doute parce qu’ils étaient tous les deux les sosies tout craché de leur mère et qu’à défaut de faire encore partie de la boîte à souvenir du Atwood, Charlie elle, était toujours là. « Bonjour bonhomme. » Aaron fait ce qu’Aaron sait faire de mieux : se donner en spectacle alors qu’il tourne autour du fauteuil de Cian tout en lui faisant des bye bye et lui offrant ses plus beaux sourires, alors que Siobhan elle reste accrochée à toi, ses petites mains serrant un peu plus fort autour de ta jambe lorsque Cian la détaille du regard. C’est particulier, de se retrouver ici face à lui et de savoir que tous les souvenirs que vous avez partagé par le passé n’existe désormais que dans ton esprit. Tu ne sais pas vraiment par où commencer quand il s’agit de partager votre relation qui n’en est pas vraiment une depuis que Charlie et toi n’êtes plus ensemble. Peut-être que tu espérais naïvement qu’en te voyant ou en voyant les jumeaux, il aurait des flashs de quelque chose, mais tu sais parfaitement que ce n’est pas comme ça que ça fonctionne et il suffit de le voir, tentant de s’accrocher à du vide pour comprendre que ce n’était définitivement pas le cas. « Tu ressembles beaucoup à ta maman toi. » Siobhan lève les yeux vers toi, et tu hoches doucement la tête pour tenter de la rassurée. « Elle est son portrait craché, mais en beaucoup plus calme. C’est Aaron qui a hérité de son énergie. » Comme il peut sans doute l’avoir déjà remarqué vu que le petit blond ne cessait de courir dans la petite chambre, à la recherche de tout et n’importe quoi pour s’occuper les mains et l’esprit.

« On a vraiment vu mieux. » Tu hoches la tête, compatissant à la situation dans laquelle Cian se retrouvait. Tu étais toi-même adepte de moto et tu ne pouvais pas imaginer le bordel que ce serait si tu venais à te retrouver dans la même situation que lui. Tu préférais vraiment ne pas y penser. Il était vivant, c’était l’essentiel après tout. « La rééducation se passe bien? » que tu demandes, dans une tentative un peu maladroite de faire la conversation, réalisant à peine que tu n’avais pas pris le temps de te présenter, puisqu’il avait compris même sans savoir qui tu étais vis-à-vis de lui, ou du moins vis-à-vis de sa nièce. « Tu… Je me souviens pas de ton prénom. » « Trent. » Tu viens te gratter nerveusement la tête, te demandant de plus en plus si tu avais réellement pris la bonne décision en venant tout seul. Peut-être que tu aurais dû laisser Charlie lui amener les enfants, ça aurait sûrement fait moins d’informations à gérer d’un coup. « Je me souviens de rien vous concernant, en réalité… » Tu fais une légère grimace d’inconfort. « C’est ce que Charlie m’a fait comprendre, oui. » Siobhan demande à ce que tu la prennes dans tes bras et c’est ce que tu fais, alors qu’Aaron lui, continue sa découverte de la chambre. Les petites mains de ta fille viennent te serrer fort autour du cou et tu viens poser un baiser sur sa tête. « On s’entendait bien, tous les deux. » Est-ce que tu as vraiment envie de parler du procès de la garde des enfants et du fait que tu as gagné contre sa nièce? Pas vraiment, non. Peut-être que pour l’instant, tu peux garder ça de côté et voir si Charlie décide de se confier à lui. « T’étais toujours le premier à vouloir prendre des nouvelles des jumeaux, j’ai pensé que ça pourrait te faire du bien de les voir, même si tu te souviens pas… » Siobhan semble se dégêner peu à peu, jusqu’à pointer en direction de Cian. « Oui, c’est ton parrain. » que tu souffles à son intention, même si la gamine est restée silencieuse. « On restera pas longtemps, j’imagine que tu dois être fatigué et tout ça. » Et toi franchement mal à l’aise, faut bien l’admettre.  



(cian) remember yesterday P0rWgDf(cian) remember yesterday FyMeElc
(cian) remember yesterday Hod8yO6
(cian) remember yesterday ECMOz3f
(cian) remember yesterday 1hanw60
(cian) remember yesterday QqLqwzn
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Cían Atwood
Cían Atwood
le raz de marée
Voir le profil de l'utilisateur
(cian) remember yesterday MTtf4TM ÂGE : 41 ans - (21.04.1980)
SURNOM : cici par sa nièce (et le reste de la planète), mais Cían c'est très bien.
STATUT : il a perdu la mémoire et plus rien ne fait sens.
MÉTIER : amiral au sein de la Royal Navy, pilote de l'aéronautique navale. en arrêt prolongé suite à son accident
LOGEMENT : actuellement une chambre d'hôpital au St Vincent, sinon un loft à spring hill, #51
(cian) remember yesterday A5c620ba41792f6511975eea3875f4e2bc461c4a
POSTS : 4670 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : amnésique, il ne se souvient pas des deux dernières années de sa vie › Irlandais pur souche, est à Brisbane depuis 1996 › a perdu sa petite sœur il y a 27 ans. c’était un accident, mais Cian se sent responsable et ne s’en ai jamais réellement remis, ses remords alimente une colère qu'il ne sait plus gérer › parle gaélique et jure constamment dans cette langue › considère sa nièce comme sa fille › a fait le tour du monde en naviguant avec la navy › il n'a jamais eu de chance en amour › les enfants de ses amis tiennent une place toute particulière dans sa vie
RPs EN COURS : (06)holden #1autumn #2trent #1martin #1clément #7oakley #11charlie #12thomas #16amos #6anouch #1

(cian) remember yesterday DoNsL59
atwoods ☽ if you ever find yourself stuck in the middle of the sea. i'll sail the world to find you. if you ever find yourself lost in the dark and you can't see. i'll be the light to guide you. you can count on me like one, two, three. i'll be there. and i know when i need it, i can count on you like four, three, two. and you'll be there.

(cian) remember yesterday Tumblr_o8iw5ws4Q11ra8x1ao4_500
thomas ☽ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

(cian) remember yesterday Giphy
oakley ☽ dark blue, dark blue. have you ever been alone in a crowded room? when i'm here with you, i said the world could be burning, burning down


RPs TERMINÉS : thomas #1 (fb)thomas #2 (fb)charlie #1freya #1léo #1john #1charlie #2clément #1charlie #3thomas #3eavan #1clément #2eavan & freyajessian #1thomas #4clément #3thomas #6eavan #3oakley #1clément #4charlie #4thomas #7charlie #5eavan #4thomas #8eavan #5oakley #2charlie #6eavan #6chloe #1charlie #7thomas #9eavan #7léo #3timoakley #3thomas #10oakley #4tom&allanamos #1louisa #1oakley #5amos #3charlie #8oakley #6oakley #7charlie #9thomas #11oakley #8chloe #1enoch #1thomas #12clément #6jean #1thomas #13oakley #9charlie #11jean #2thomas #14autumn #1louisa #3amos #5thomas #15
AVATAR : aaron paul
CRÉDITS : (avatar) chris (ub) loonywaltz (gifs) grcywiind
DC : shiloh, loan, wyatt & arthur
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 26/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t24111-craving-something-i-can-feel-cian https://www.30yearsstillyoung.com/t41644-cian-i-used-to-recognize-myself-it-s-funny-how-reflections-change https://www.30yearsstillyoung.com/t24301-cian-atwood https://www.30yearsstillyoung.com/t24715-cian-atwood

(cian) remember yesterday Empty
Message(#) Sujet: Re: (cian) remember yesterday (cian) remember yesterday EmptyJeu 17 Mar 2022 - 18:47



Elle est désagréable cette angoisse qui naît à la vision des jumeaux. Comme si mon corps se souvenait, mais que mon esprit se refusait de délivrer les informations nécessaires à la compréhension. Rien. Le vide est immensément grand lorsque mon regard se pose sur les enfants et que je suis bien incapable de me souvenir de leurs prénoms ou bien même du jour de leur naissance. Charlie m’a vaguement raconté leur arrivée quelque peu chaotique et ma présence à ses côtés lors de son séjour à l’hôpital. J’ai beau laissé mes yeux traîner sur les traits de leurs visages, ils ne m’apparaissent que comme deux inconnus aux traits étrangement familier de par leur ressemblance à leur mère. Mon attention s’attarde longuement sur la fillette qui me rappelle tant Charlie à son âge, la timidité en plus. Elle s’accroche à son père auquel je ne prête pas grande attention. Plus tard, chaque chose en son temps. Je me dois de me souvenir d’eux avant tout, je dois m’imprégner de tout, effrayé que le souvenir naissant s’envole à nouveau. « Elle est son portrait craché, mais en beaucoup plus calme. C’est Aaron qui a hérité de son énergie. » Un sourire se dessine sur mes lèvres tandis que le petit garçon passe tel une tempête devant moi. Il ouvre déjà la porte du placard pour aller y faire un tour, avant de chercher à grimper sur le lit pour que son attention se reporte en un éclair sur mon fauteuil. C’est la première fois que la sensation d’être cloué dans cette chaise ne m’apparaît pas comme la pire chose au monde. Il semble tellement intrigué que je le laisse approcher sans jamais m’énerver. « Tu les trouves chouette mes roues ? » Le petit blond hoche la tête tout en venant laisser glisser ses doigts sur les différents rayons qui composent l’élément. Son regard d’enfant rend la situation si différente que pendant un instant, je me perds à lui montrer comment le tout bouge sous son air ébahi.

« La rééducation se passe bien? » Ses mots me rappellent la présence du jeune homme, toujours planté vers l’entrée, sa fille dans les bras. Si elle paraît timide, il semble marcher sur des œufs. « C’est… Compliqué. » que je lui offre sans trop m’avancer. Je ne sais rien de lui, si ce n’est les maigres informations qu’a bien voulu me distiller Charlie. Elle avait évoqué une séparation très tôt après la naissance des petits et rien de plus. Est-ce que l’on s’entendait bien tous les deux ? Lui ai-je fait le coup de l’oncle qui protège trop sa nièce ? « C’est ce que Charlie m’a fait comprendre, oui. » Au moins, elle lui a parlé de ma nouvelle condition. Ils ont su garder contact à ce point ? Les questions ne cessent de m’assaillir face à cet inconnu dont je ne sais désormais que le prénom. « On s’entendait bien, tous les deux. » - « Oh. » Donc, visiblement, ce n’était pas la guerre ? C’est déjà un bon point, non ? Je ne sais plus vraiment ce que je dois croire. Je devrais en parler avec Charlie ? « J’étais pas chiant ? » que je demande tout de même en riant de ma propre dérision. J’ai bien dû lui faire un discours, tous les petits amis de Charlie sont passés par cette étape. Je crois du moins. Le dernier dont je me souviens, j’ai fini par lui éclater la tête sur le comptoir d’un bar… « T’étais toujours le premier à vouloir prendre des nouvelles des jumeaux, j’ai pensé que ça pourrait te faire du bien de les voir, même si tu te souviens pas… » - « C’est gentil. » Je voulais les rencontrer dès l’instant où Charlie m’a montré des photos, mais je comprenais que la jeune femme ne trouve pas cela génial d’emmener ses jeunes enfants dans un hôpital. « C’est toi qui as la garde, c’est ça ? » Je commence à relier les éléments entre eux, petit à petit. À mesure qu’Aaron continue d’investir ma chambre et que sa sœur semble désormais intriguée par ma personne. « Oui, c’est ton parrain. » Son parrain. L’émotion à l’évocation de ce titre est si vive que je n’ose imaginer ma première réaction lorsque Charlie a dû me l’annoncer. « Il est un peu cassé parrain, mais il va se rattraper. » Pour eux. Parce que je n’ai pas d’enfants et qu’en leur présence, je trouve cela étrange. J’ai toujours voulu avoir une famille, j’en suis certain, mais me voilà à conserver le rôle de l’oncle cool. « On restera pas longtemps, j’imagine que tu dois être fatigué et tout ça. » Je me sors de mes pensées en secouant la tête. « Non non, assied toi. » Restez un peu. « Crois-moi ça me fait du bien. » que j’avoue sans me détourner. La journée avait bien mal commencé, mais voir les deux enfants lui donne un tout autre sens. Aaron revient vers moi tout en ayant réussi à dérober la peluche que m’avait ramenée Thomas pour plaisanter. « Elle te plaît ? Tu peux la garder si tu veux. » Je comptais la donner à Clara, mais ce n’est bien qu’un détail dans le fond. Il jette un coup d’œil à son père avant de murmurer un petit merci qui m’attendrit bien trop. « Vous avez l’air proche tous les trois ? » Et je crois que je jalouse tout ça, sans être capable de l’expliquer.



(cian) remember yesterday Gbqg95q
(cian) remember yesterday 2P7Cr0f
(cian) remember yesterday YfUNI2o
(cian) remember yesterday L95P7ms

:l::
Revenir en haut Aller en bas
Trent Higgins
Trent Higgins
le syndrome du sauveur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (18.07.1991)
SURNOM : higgins, higgs ou higgo. rares sont ceux qui l'appelent par son prénom.
STATUT : papa à temps plein, ça lui suffit amplement.
MÉTIER : pompier-ambulancier avec un goût un peu trop prononcé à défier les consignes.
LOGEMENT : #45 james street, fortitude valley avec shiloh et les jumeaux.
(cian) remember yesterday 4919c968061795028ec0ae50c2fc8f6eb06b7f6e
POSTS : 317 POINTS : 30

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné d'une fratrie de quatre, il prend son rôle de grand frère protecteur très au sérieux › passionné de photographie, il a toujours son appareil photo autour du cou › père célibataire de jumeaux de deux ans, aaron et siobhan dont il a la garde complète › fervent de sensations fortes et de nouvelles aventures, sa routine l'emmerde plus qu'il ne le laisse savoir › malchanceux en amour, ça ne l'empêche pas de s'attacher rapidement et trop fort trop souvent.
RPs EN COURS : (7)birdie & zoya #3charlie #6cíaneddieshiloh #4tessa #3.

flashbacksshiloh #3.

(cian) remember yesterday Tumblr_inline_pkitm3TaiO1uy9est_540
chant ☽ don't call me even if i should cross your mind. hard enough, i don't need to hear your voice on my messages. let's just call it quits, it's probably better so. if i'm not returning your calls it's cause i'm not coming back, i'm closing the door. i used to be tripping over missing you but i'm not anymore. i got the picture phone, baby, your picture's gone. couldn't stand to see your smile, every time you dialled. cause it's over, girl, you know it's over this time.

(cian) remember yesterday Tumblr_inline_pg57c25TNM1rqmlml_1280
triloh ☽ oh, why you look so sad? tears are in your eyes. come on and come to me now. don't be ashamed to cry. let me see you through. cause i've seen the dark side too. when the night falls on you. you don't know what to do. nothing you confess could make me love you less. i'll stand by you. won't let nobody hurt you. i'll stand by you. so if you're mad, get mad. don't hold it all inside. come on and talk to me now. hey, what you got to hide? i get angry too.

(cian) remember yesterday 62c50cc25df7052a518bf7c1bbd8aa33286ced68
troya ☽ all the life she has seen. all the meaner side of me. they took away the prophet's dream for a profit on the street. now she's stronger than you know. a heart of steel starts to grow. when you've been fighting for it all your life. you've been struggling to make things right. that's how a superhero learns to fly. every day, every hour, turn the pain into power.

(cian) remember yesterday Tumblr_nx459euLB21rbj2f3o1_400
trenti ☽ when you were younger. blue-eyed boy wonder. never used to ponder on what life may hide. now you're older. the nights are so much colder. never even told her how you feel inside. you were so proud with your head up in the white clouds. she'd call you so loud but you'd never know. now that you're wiser, you'd never compromise her. every day you'd realise her. but this bird has flown. and you've blown out all your candles one by one. and you curse yourself for things you've never done.

RPs EN ATTENTE : dani #3 › you?
RPs TERMINÉS : (2022)shiloh #2dani #2megan.

(2021)saddie #1saddie #2tessa #1charlie #1adriana #1zoya #1shiloh #1dani #1charlie #3zoya #2tessa #2adriana #2charlie #4charlie #5.

flashbackscharlie #2ninodeklan
AVATAR : logan lerman
CRÉDITS : (av. renegade) › (sign. alaska) › (gifs. tumblr) › (userbars. loonywaltz)
DC : penny › rosalie › autumn › eleonora.
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40400-trent-need-a-place-to-hide-but-i-can-t-find-one-near https://www.30yearsstillyoung.com/t40033-the-road-less-wandered-trent https://www.30yearsstillyoung.com/t40034-trent-higgins https://www.30yearsstillyoung.com/t41630-trent-higgins

(cian) remember yesterday Empty
Message(#) Sujet: Re: (cian) remember yesterday (cian) remember yesterday EmptyVen 15 Avr 2022 - 13:37



« Tu les trouves chouette mes roues? » Aaron s’émerveille devant l’appareil, Cian se fait patient et attentif comme il l’a toujours été avec ton fils, Siobhan s’accroche à toi avec force, incertaine de reconnaître celui qui est pourtant son parrain et toi, tu ne sais pas vraiment où te mettre dans ce tableau. Avant, c’était facile. Le Atwood avait suivi le déboire de ta relation avec Charlie au fur et à mesure que celui-ci avait lieu et tu n’avais pas a essayé de gagner sa confiance d’une quelconque façon. Vous vous étiez déjà pris la tête par le passé, son côté oncle protecteur le poussant automatiquement à prendre le parti de sa nièce, mais vous aviez toujours trouvé un terrain commun auprès des jumeaux et aviez su mettre de côté vos différends. C’est différent aujourd’hui quand tu as l’impression que tout est à refaire et que tu n’as pas cette garantie que les choses tourneront forcément en ta faveur. Tu sais que l’accident a troublé sa mémoire, mais est-il encore le même homme? Verra-t-il toujours la situation compliquée qui persiste entre Charlie et toi sous le même œil ou décidera-t-il cette fois de faire de toi le grand méchant de toute cette histoire? Tu tentes comme tu peux de chasser cette idée de ton esprit, ne voulant pas rendre l’interaction encore plus malaisante qu’elle ne l’est déjà. « C’est… Compliqué. » Tu fais une légère grimace. Il est honnête, mais distant et tu ne sais pas trop si c’est ta place de chercher à en savoir un peu plus sur sa condition, malgré ta curiosité. « Je suis désolé de l’apprendre. » que tu te contentes donc de lui offrir, lui donnant ainsi la chance d’élaborer s’il s’en sent à l’aise et capable, ou de tout simplement laissé ce pan de la conversation mourir.

« Oh. » Tu vois déjà qu’il semble surpris d’apprendre que vous aviez un bon lien avant l’accident et déjà, tu redoutes qu’il mette ta parole en question. Tu hoches la tête doucement pour confirmer, avec un sourire qui se veut rassurant, mais qui n’est peut-être pas des plus sincères vu la situation particulière. « J’étais pas chiant? » Tu échappes un petit rire nerveux avant de secouer la tête à la négative. « On avait rapidement compris que le mieux était d’éviter de parler de Charlie. » Le sujet était venu sur la table à quelques reprises évidemment, il t’avait fait part de son opinion de nombreuses fois aussi, mais pour les jumeaux, vous aviez toujours su faire fit de ça. « Mais t’étais pas chiant, non. Pas trop du moins. » que tu rajoutes avec un sourire. Vous aviez aussi des personnalités assez complémentaires qui avaient fait de lui un bon ami au travers de cette première année à naviguer ta nouvelle paternité. « C’est toi qui as la garde, c’est ça? » Tu hoches la tête à la positive. « Jusqu’à tout récemment, oui. On vient tout juste d’entamer une garde partagée. Charlie les a une fin de semaine sur deux. » Ça avait pris du temps avant que vous vous ne rendiez à un tel point, c’était encore fragile et cette décision avait été prise à l’amiable, mais tu avais confiance que vous n’aviez pas l’intention de laisser la situation dégénérée à nouveau, malgré les mauvaises décisions prises à Noël.

Siobhan se fait un peu plus curieuse sur la présence de Cian et tu l’incites doucement à s’approcher, sans trop la brusquer, en lui rappelant le titre important qu’il tient dans sa vie. « Il est un peu cassé parrain, mais il va se rattraper. » « T’en fais pas pour ça. T’as tout le temps du monde. » La dernière chose que tu voulais, c’est qu’il se sente coupable pour son absence des derniers mois alors qu’il était encore clairement dans la face de réhabilitation suivant son accident. Et puis les jumeaux étaient encore petits, leurs souvenirs pas vraiment encore formés et s’il voulait que tu reviennes le voir avec eux, tu le ferais sans la moindre hésitation, même si tu craignais de l’épuiser rapidement, surtout avec Aaron qui a constamment la bougeotte. « Non, non, assied toi. Crois-moi, ça me fait du bien. » Rassuré de l’entendre, tu finis par prendre sur l’une des chaises disponibles dans la chambre et Siobhan demande que tu la prennes dans tes bras aussitôt. Tu l’installes sur tes genoux alors qu’Aaron continue de découvrir les petits trésors à portée de main dans la chambre, recevant au passage au passage une peluche qui ne lui était pas adressée. « Vous avez l’air proche tous les trois? » « Ils sont ce que j’ai de plus précieux. » Tu n’hésites pas une seule seconde avant de répondre, serrant ta fille un peu plus fort contre toi, ton regard se posant sur ton fils qui babille en bougeant la peluche. « Est-ce que tu as retrouvé quelques souvenirs depuis ton accident ou est-ce que c’est encore le néant? » Tu ne peux t’empêcher de demander. Tu crains de faire un faux pas, de dire quelque chose que tu ne devrais pas. « J’étais sur les lieux de ton accident. J’étais parmi les ambulanciers qui t’ont pris en charge. » Et sur le coup, tu n’étais même pas certain qu’il s’en sortirait indemne, ni même vivant. « Je suis désolé de ne pas être passé avant aujourd’hui, quand Charlie m’a dit que tu avais perdu la mémoire, je voulais pas brusquer les choses. » Tu espérais sincèrement qu’il ne t’en tiendrait pas rigueur.



(cian) remember yesterday P0rWgDf(cian) remember yesterday FyMeElc
(cian) remember yesterday Hod8yO6
(cian) remember yesterday ECMOz3f
(cian) remember yesterday 1hanw60
(cian) remember yesterday QqLqwzn
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Cían Atwood
Cían Atwood
le raz de marée
Voir le profil de l'utilisateur
(cian) remember yesterday MTtf4TM ÂGE : 41 ans - (21.04.1980)
SURNOM : cici par sa nièce (et le reste de la planète), mais Cían c'est très bien.
STATUT : il a perdu la mémoire et plus rien ne fait sens.
MÉTIER : amiral au sein de la Royal Navy, pilote de l'aéronautique navale. en arrêt prolongé suite à son accident
LOGEMENT : actuellement une chambre d'hôpital au St Vincent, sinon un loft à spring hill, #51
(cian) remember yesterday A5c620ba41792f6511975eea3875f4e2bc461c4a
POSTS : 4670 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : amnésique, il ne se souvient pas des deux dernières années de sa vie › Irlandais pur souche, est à Brisbane depuis 1996 › a perdu sa petite sœur il y a 27 ans. c’était un accident, mais Cian se sent responsable et ne s’en ai jamais réellement remis, ses remords alimente une colère qu'il ne sait plus gérer › parle gaélique et jure constamment dans cette langue › considère sa nièce comme sa fille › a fait le tour du monde en naviguant avec la navy › il n'a jamais eu de chance en amour › les enfants de ses amis tiennent une place toute particulière dans sa vie
RPs EN COURS : (06)holden #1autumn #2trent #1martin #1clément #7oakley #11charlie #12thomas #16amos #6anouch #1

(cian) remember yesterday DoNsL59
atwoods ☽ if you ever find yourself stuck in the middle of the sea. i'll sail the world to find you. if you ever find yourself lost in the dark and you can't see. i'll be the light to guide you. you can count on me like one, two, three. i'll be there. and i know when i need it, i can count on you like four, three, two. and you'll be there.

(cian) remember yesterday Tumblr_o8iw5ws4Q11ra8x1ao4_500
thomas ☽ if i was dying on my knees. you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

(cian) remember yesterday Giphy
oakley ☽ dark blue, dark blue. have you ever been alone in a crowded room? when i'm here with you, i said the world could be burning, burning down


RPs TERMINÉS : thomas #1 (fb)thomas #2 (fb)charlie #1freya #1léo #1john #1charlie #2clément #1charlie #3thomas #3eavan #1clément #2eavan & freyajessian #1thomas #4clément #3thomas #6eavan #3oakley #1clément #4charlie #4thomas #7charlie #5eavan #4thomas #8eavan #5oakley #2charlie #6eavan #6chloe #1charlie #7thomas #9eavan #7léo #3timoakley #3thomas #10oakley #4tom&allanamos #1louisa #1oakley #5amos #3charlie #8oakley #6oakley #7charlie #9thomas #11oakley #8chloe #1enoch #1thomas #12clément #6jean #1thomas #13oakley #9charlie #11jean #2thomas #14autumn #1louisa #3amos #5thomas #15
AVATAR : aaron paul
CRÉDITS : (avatar) chris (ub) loonywaltz (gifs) grcywiind
DC : shiloh, loan, wyatt & arthur
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 26/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t24111-craving-something-i-can-feel-cian https://www.30yearsstillyoung.com/t41644-cian-i-used-to-recognize-myself-it-s-funny-how-reflections-change https://www.30yearsstillyoung.com/t24301-cian-atwood https://www.30yearsstillyoung.com/t24715-cian-atwood

(cian) remember yesterday Empty
Message(#) Sujet: Re: (cian) remember yesterday (cian) remember yesterday EmptyLun 16 Mai 2022 - 21:02



« On avait rapidement compris que le mieux était d’éviter de parler de Charlie. » Donc les tensions que je ressens palpable dès que l’un évoque l’autre ne sont pas juste l’affaire d’une mauvaise période récente. Petit à petit, je commence à recoller les morceaux que l’un et l’autre ont su m’offrir sans jamais ne trop m’immiscer au sein de leur vie privée. « C’était sûrement la plus sage des décisions. » Si je n’ai aucun souvenir de l’origine de leur conflit et du temps écoulé depuis le commencement de cette histoire, je me souviens malgré tout que j’ai toujours été capable du pire pour protéger ma nièce. Je devais sûrement m’être mis en tête de faire un effort auprès du garçon dû à notre lien passé ou plutôt pour ne pas envenimer les choses et me retrouver couper des enfants. « Mais t’étais pas chiant, non. Pas trop du moins. » Il paraît marché sur des œufs et je dois avouer que la situation m’amuse malgré tout. « Tu peux dire que je l’étais, j’en serais pas vraiment étonné. » Je n’ai pas encore perdu toute ma mémoire et je me souviens encore de quelques rencontres avec les petits copains de Charlie, il y avait ceux que je pouvais tolérer et le dernier dont je me souviens réellement, qui avait finis avec son visage écraser sur le comptoir d’un bar. Détail d’une autre vie qui ne viendra en rien combler les trous que représente ma mémoire désormais. Sans jamais dépasser la limite, j’ai tout de même besoin d’interroger le jeune homme qui me fait face. « Jusqu’à tout récemment, oui. On vient tout juste d’entamer une garde partagée. Charlie les a une fin de semaine sur deux. » Je hoche la tête, heureux de réaliser qu’ils semblent capables d’avancer dans la bonne direction tous les deux. « C’est une bonne chose. » Je n’en dirais pas plus, seul le temps me permettra de mieux comprendre la relation qui semblait me lier au père des jumeaux.

Ce sont les deux petits êtres qui évoluent à leur rythme dans la pièce qui nous permet de relancer la conversation loin des tensions créées par les adultes. « Ils sont ce que j’ai de plus précieux. » Il n’est pas difficile de comprendre que Trent semble particulièrement attentionné avec ses enfants. Il n’a de cesse de les couver du regard, s’assurant que Siobhan est bien installée sur ses genoux tout en vérifiant pour la troisième fois que la tempête Aaron n’a pas tout déménager sur son passage. L’espace d’une fraction de seconde, je jalouse ce qu’il possède, incapable d’expliquer le sentiment qui s’installe sournoisement sous ma peau. « Est-ce que tu as retrouvé quelques souvenirs depuis ton accident ou est-ce que c’est encore le néant? » Heureusement, le jeune père m’offre la distraction parfaite pour m’éloigner de cette sensation que je n’apprécie guère. « C’est le néant. » Le trou noir doublé d’un brouillard à couper au couteau et pire encore. « C’est juste terrible comme sensation. » Tout simplement parce que rien ne fait réellement sens dans cette situation. On dirait que quelqu’un a éteint la lumière un soir de Septembre 2019 pour ne la rallumer qu’à mon réveil il y a quelques semaines de cela. Ce qui s’est passé entre temps ? Un mystère absolu… « J’étais sur les lieux de ton accident. J’étais parmi les ambulanciers qui t’ont pris en charge. » Distrait par Aaron qui me montre sa peluche, je me contente de hocher de la tête, ne prenant pas pleinement conscience de ses paroles. « Je suis désolé de ne pas être passé avant aujourd’hui, quand Charlie m’a dit que tu avais perdu la mémoire, je voulais pas brusquer les choses. » - « Attends. » Dans un léger sourire, j’aide Aaron à se redresser pour mieux partir à l’exploration et relève la tête vers le brun. « Tu étais sur place ? » Je vois dans son regard, qu’il ne savait pas trop comment me l’annoncer avant et je me mords la lèvre pour ne pas m’emballer sur les questions. « Tu as compris ce qui s’était passé ? » Comment j’ai pu finir sur le capot de cette voiture ? Qu’est-ce qui a bien pu se passer pour que je perde autant le contrôle de mon véhicule ? Je ne dis pas que je suis un conducteur sans reproche, mais je fais de la moto depuis suffisamment d’années pour maîtriser les possibles situations dangereuses. « Il y avait une rousse avec moi ? » Est-ce qu’Autumn était vraiment une passante ? Elle a beau me le répéter, j’ai besoin d’en avoir le cœur net… « Désolé. » Je m’excuse face à mon ton pressant. « Je sais pas ce que je faisais sur ma moto alors que tout le monde me dit qu’il pleuvait à torrents ce soir-là. C’est pas dans mes habitudes. » Et une nouvelle, je souffle, incapable de faire de l’ordre dans mon esprit. « J’aimerais juste comprendre… » Autant que possible, en tout cas.



(cian) remember yesterday Gbqg95q
(cian) remember yesterday 2P7Cr0f
(cian) remember yesterday YfUNI2o
(cian) remember yesterday L95P7ms

:l::
Revenir en haut Aller en bas
Trent Higgins
Trent Higgins
le syndrome du sauveur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (18.07.1991)
SURNOM : higgins, higgs ou higgo. rares sont ceux qui l'appelent par son prénom.
STATUT : papa à temps plein, ça lui suffit amplement.
MÉTIER : pompier-ambulancier avec un goût un peu trop prononcé à défier les consignes.
LOGEMENT : #45 james street, fortitude valley avec shiloh et les jumeaux.
(cian) remember yesterday 4919c968061795028ec0ae50c2fc8f6eb06b7f6e
POSTS : 317 POINTS : 30

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné d'une fratrie de quatre, il prend son rôle de grand frère protecteur très au sérieux › passionné de photographie, il a toujours son appareil photo autour du cou › père célibataire de jumeaux de deux ans, aaron et siobhan dont il a la garde complète › fervent de sensations fortes et de nouvelles aventures, sa routine l'emmerde plus qu'il ne le laisse savoir › malchanceux en amour, ça ne l'empêche pas de s'attacher rapidement et trop fort trop souvent.
RPs EN COURS : (7)birdie & zoya #3charlie #6cíaneddieshiloh #4tessa #3.

flashbacksshiloh #3.

(cian) remember yesterday Tumblr_inline_pkitm3TaiO1uy9est_540
chant ☽ don't call me even if i should cross your mind. hard enough, i don't need to hear your voice on my messages. let's just call it quits, it's probably better so. if i'm not returning your calls it's cause i'm not coming back, i'm closing the door. i used to be tripping over missing you but i'm not anymore. i got the picture phone, baby, your picture's gone. couldn't stand to see your smile, every time you dialled. cause it's over, girl, you know it's over this time.

(cian) remember yesterday Tumblr_inline_pg57c25TNM1rqmlml_1280
triloh ☽ oh, why you look so sad? tears are in your eyes. come on and come to me now. don't be ashamed to cry. let me see you through. cause i've seen the dark side too. when the night falls on you. you don't know what to do. nothing you confess could make me love you less. i'll stand by you. won't let nobody hurt you. i'll stand by you. so if you're mad, get mad. don't hold it all inside. come on and talk to me now. hey, what you got to hide? i get angry too.

(cian) remember yesterday 62c50cc25df7052a518bf7c1bbd8aa33286ced68
troya ☽ all the life she has seen. all the meaner side of me. they took away the prophet's dream for a profit on the street. now she's stronger than you know. a heart of steel starts to grow. when you've been fighting for it all your life. you've been struggling to make things right. that's how a superhero learns to fly. every day, every hour, turn the pain into power.

(cian) remember yesterday Tumblr_nx459euLB21rbj2f3o1_400
trenti ☽ when you were younger. blue-eyed boy wonder. never used to ponder on what life may hide. now you're older. the nights are so much colder. never even told her how you feel inside. you were so proud with your head up in the white clouds. she'd call you so loud but you'd never know. now that you're wiser, you'd never compromise her. every day you'd realise her. but this bird has flown. and you've blown out all your candles one by one. and you curse yourself for things you've never done.

RPs EN ATTENTE : dani #3 › you?
RPs TERMINÉS : (2022)shiloh #2dani #2megan.

(2021)saddie #1saddie #2tessa #1charlie #1adriana #1zoya #1shiloh #1dani #1charlie #3zoya #2tessa #2adriana #2charlie #4charlie #5.

flashbackscharlie #2ninodeklan
AVATAR : logan lerman
CRÉDITS : (av. renegade) › (sign. alaska) › (gifs. tumblr) › (userbars. loonywaltz)
DC : penny › rosalie › autumn › eleonora.
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40400-trent-need-a-place-to-hide-but-i-can-t-find-one-near https://www.30yearsstillyoung.com/t40033-the-road-less-wandered-trent https://www.30yearsstillyoung.com/t40034-trent-higgins https://www.30yearsstillyoung.com/t41630-trent-higgins

(cian) remember yesterday Empty
Message(#) Sujet: Re: (cian) remember yesterday (cian) remember yesterday EmptySam 4 Juin 2022 - 15:07



« C’était sûrement la plus sage des décisions. » La seule qui faisait du sens surtout, et qui vous permettait de garder un semblant d’amitié en plus de permettre à Cian de pouvoir continuer les jumeaux sans que cela ne vienne empiéter sur le temps limité que Charlie pouvait passer avec eux dans la dernière année. Tu n’as pas particulièrement envie de t’étendre plus longuement sur le sujet de la Villanelle, les conflits éternellement présents entre elle et toi, même si vous sembliez savoir faire un peu mieux au fil des mois pour le bien des jumeaux, à défaut de savoir réellement bien faire lorsqu’il s’agissait d’être tous les quatre. « Tu peux dire que je l’étais, j’en serais pas vraiment étonné. » « C’est pas moi qui vais t’apprendre que t’as toujours eu du caractère. » que tu répliques avec un léger rire, et tu ne doutais pas que ce n’était pas quelque  chose qui avait changé depuis l’accident. Au contraire, tu redoutais que l’accident et le trou de mémoire qui en découlait ne faisait que l’agiter un peu plus, provoquant sans doute une contrariété que tu pouvais t’imaginer sans avoir la moindre idée de ce que c’était réellement. C’était un peu là le but de ta visite d’ailleurs, lui offrir un peu de temps avec les enfants, quelque chose que tu espérais relaxant même si ce n’était plus exactement aussi familier que cela aurait dû l’être. Cian avait tout de même l’air d’être complètement à l’aise avec la présence des jumeaux, Aaron ne perdant pas une seule seconde de l’attention de son oncle et Siobhan se réchauffant un peu plus à la possibilité d’un rapprochement avec chaque minute qui passait. Tu étais confiant que Cian aurait au moins droit à un sourire et peut-être même un high five avant que vous ne quittiez la chambre. « C’est une bonne chose. » Tu hoches de la tête. C’est le mieux que vous puissiez faire. Si tu continuais de laisser Charlie briser ton cœur à chaque occasion, tu savais au moins admettre qu’elle avait réellement su faire ses preuves auprès des jumeaux et que tu n’avais aucune bonne raison de ne pas lui permettre plus d’accès auprès d’eux.  

« C’est le néant. » Tu t’en doutais, mais tu aurais aimé qu’il puisse te dire le contraire. Apprendre que le temps faisait tranquillement son effet, que peu importe les blessures dont il avait souffert ce soir-là s’estompait peu à peu et que les souvenirs lui revenaient enfin, mais de toute évidence, ce n’était pas le cas. « C’est juste terrible comme sensation. » « J’ose pas imaginer. » Non, tu n’as pas envie d’imaginer un monde dans lequel tes souvenirs des deux dernières années ont été complètement irradier de ton esprit. Oublier les jumeaux et chacun des merveilleux moments que tu as pu vivre avec eux, de la même manière que peut-être, Cian a oublié cette petite fille dont il s’occupait, à l’époque. « Tu as des amis ou de la famille qui ont essayé de remplir les trous, pour toi? » Aussi difficile que c’était de remplir la mémoire de quelqu’un d’autre.  Est-ce que quelqu’un lui avait dit? Ou était-il mieux de ne pas aborder le sujet? Ce n’était certainement pas ta place de le faire, et tu ne connaissais pas assez les détails de tout ce qui s’était passé pour vouloir t’en mêler, mais le tout suffisait à te filer la nausée. « Attends. » N’était-il pas au courant de ta présence sur les lieux? Avait-il oublié ce détail aussi? « Tu étais sur place? » Tu réponds d’un hochement de la tête. « J’étais parmi les premiers répondants, oui. » que tu répètes, lui donnant ainsi le temps d’assimiler l’information. « Tu as compris ce qui s’était passé? » La conversation prend un tournant auquel tu ne t’attendais pas. Tu n’étais certainement pas venu pour lui parler de ce qui s’était passé, tu gardais quelques souvenirs de ce que les policiers avaient noté sur la scène de l’accident, mais une fois encore, tu n’étais pas certain de vouloir être celui qui remplit les trous pour lui. « De ce que je me souviens, tu roulais assez rapidement sur des routes glissantes. Mais j’ai pas plus de détails. » Tu ne t’expliquais toujours pas pourquoi il était sur sa moto dans de telles circonstances, et tu doutais qu’il soit en mesure de te l’expliquer. « Je peux me renseigner, si tu veux. » Si personne n’avait pris le temps de lui dire, c’était la moindre des choses que tu prennes le temps de le faire, de bien le faire de préférence. « Il y avait une rousse avec moi? » « Cian, ça fait longtemps je… » Les détails sont flous dans ton esprit, les scènes d’accidents finissent toutes par se ressembler, au bout d’un moment. « Désolé. » « Non, non, attends. » Tu prends quelques secondes pour y réfléchir, tentes de te souvenir des moindres détails marquants de cette scène traumatique. « Il y avait une femme sur place, je me souviens pas si elle était rousse. Celle qui a appelé les secours. » Son visage est flou dans ton esprit, mais tu es presque certain de ce que tu dis. Ça aussi, tu pourrais le vérifier au besoin. « Je sais pas ce que je faisais sur ma moto alors que tout le monde me dit qu’il pleuvait à torrents ce soir-là. C’est pas dans mes habitudes. J’aimerais juste comprendre… » « Je pense pas être la meilleure personne placée pour te répondre. » Tu voudrais pouvoir le faire, mais tu as peur que le moment ne soit pas opportun, surtout avec les enfants présents. « Qu’est-ce que tu sais? » Peut-être que si tu sais ce qu’il détient déjà comme informations, tu pourras aider un peu sans risquer d’en dire trop.



(cian) remember yesterday P0rWgDf(cian) remember yesterday FyMeElc
(cian) remember yesterday Hod8yO6
(cian) remember yesterday ECMOz3f
(cian) remember yesterday 1hanw60
(cian) remember yesterday QqLqwzn
:l::

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(cian) remember yesterday Empty
Message(#) Sujet: Re: (cian) remember yesterday (cian) remember yesterday Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(cian) remember yesterday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: st vincent's hospital
-