AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon Japon : le display Pokémon Go de retour en stock sur ...
¥5,214
Voir le deal

 i write sins and tragedies (finn#2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scarlett Warren
Scarlett Warren
le fantasme numérique
Voir le profil de l'utilisateur
i write sins and tragedies (finn#2) Hu5cwsy ÂGE : 34 ans (30 Dec 1987)
SURNOM : Scar
STATUT : il parait qu'elle est mariée
MÉTIER : a repris ses fonctions au Death Before Decaf. Elle a mis sur pause son compte Onlyfans, où elle monétisait les fantasmes de ses abonnés. Elle a aussi réalisé des tutos "plaisir" en partenariat avec le sexshop Aphrodite. Tout ça en ayant fait vœu d'abstinence le temps de reprendre le contrôle de sa vie...
LOGEMENT : elle a lâché son studio de Fortitude au début de l'année et a débuté une colocation avec Emery au retour de son road trip
i write sins and tragedies (finn#2) Hn6W
POSTS : 798 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière de la fratrie Warren, Scar n'a pas la langue dans sa poche, ni ses poings. Elle adore provoquer, tester les gens, mais n'a que rarement dépassé les bornes... de son point de vue.
RPs EN COURS : (5/5)
Tommy#4 • Finn#3 • Beth#5 (fb)DeklanEmery

i write sins and tragedies (finn#2) Udv22bR
i write sins and tragedies (finn#2) 1thrvMD
RPs TERMINÉS : Matt#1Tommy#1Matt#2Marius#2Beth#2Jill#2Tommy#2Matt#3 (FB)Marius#3Jill#3Beth#3 (FB)Jill#4ColleenWarrens Christmas ShowLily#1Matt#4LilymattTommy#3Beth#4DBD familyFinn#1Selly#1Lily#3Finn#2

abandonnés : Jill & MarcoJill#1Marius#1MarcoBeth#1Harvey (fb)Lucia/LeahEllisonPeterAidenJill#5DeklanAphrodite crewMarius#4Maxwell
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : (c) endlessly epic (avatar)
DC : Chad Taylor & Micah Tomlinson
PSEUDO : Timba
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 11/10/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21784-scar-misery-business https://www.30yearsstillyoung.com/t21854-scar-the-best-damn-thing

i write sins and tragedies (finn#2) Empty
Message(#) Sujet: i write sins and tragedies (finn#2) i write sins and tragedies (finn#2) EmptyDim 9 Jan 2022 - 14:05


Scarlett quitta la boutique les bras chargés de paquets. Elle avait troqué son jean boyfriend et ses talons compensés contre un tailleur noir qui lui cintrait la taille, et des sandales à plateforme argentées aux reflets holographiques. C'était bientôt la rentrée du Death Before Decaf. Lors de sa dernière discussion avec Lily, elle lui avait fait part de son souhait de remettre le tablier maintenant que la mort de Matt avait fait son chemin dans son quotidien. Il aurait voulu faire perdurer son œuvre. Avec un peu de recul, Scar avait réalisé que sa plus grande fierté avait été de composer une famille autour de ses ambitions extravagantes, au-delà de faire prospérer ce café désormais incontournable de Logan City, simple prétexte pour dynamiser leurs rapports. Comme une enfant excitée d'exhiber ses plus beaux vêtements, elle avait particulièrement hâte de retrouver l'équipe. De retrouver ce morceau d'elle qui lui avait manqué pendant près de 6 mois, où elle avait survécu en s'enfermant dans cette dépendance malsaine qu'elle entretenait avec son corps. Son nombre d'abonnés sur Onlyfans s'était envolé, à l'image des contenus qu'elle postait presque quotidiennement, rituel qui la dépossédait de toute pudeur, de toute la charge émotionnelle qu'on pouvait finalement attacher au sexe quand il n'était pas qu'un besoin organique. Elle avait décidé de faire une pause, un vœu d'abstinence qu'elle était motivée à étirer aussi longtemps qu'il le faudrait pour rendre un peu d'humanité à l'érotisme. Un vœu qu'elle n'avait encore formulé à personne.

« Eh Scarlett ! » l'avait-on apostrophé. Elle s'agrippa à ses sacs. La voix s'éleva à nouveau, sur le trottoir d'en face. Le jeune homme traversa en plein milieu de la route, au mépris des règles qu'on enseignait à tout bon citoyen. C'était fou ce qu'un uniforme de police pouvait conférer comme privilèges d'impunité. De près comme de loin, Scar aurait pu jurer ne jamais avoir vu cette personne. Merde, encore un sentimental, avait-elle pensé tandis qu'elle échafaudait déjà un plan d'évasion. Elle devait l'admettre, c'était bien son genre. Grand, brun, ténébreux, il avait l'air de prendre ses devoirs par-dessus la jambe. « Je suis désolée, je... » avait-elle balbutié. Il la coupa aussitôt pour lui demander des nouvelles du mariage. Qu'est-ce qu'il racontait ? « Vous vous trompez de personne. » avait-elle répondu, les sourcils froncés par la confusion, les pommette relevées par un sourire contrit qu'elle se sentait obligée de lui rendre pour s'épargner une contravention. Elle brandit ses sacs devant sa poitrine, réflexe totalement irrationnel, quand il fouilla dans une de ses poches. A quoi s'était-elle attendu ? Un coup de feu contrarié ? Il en extirpa son portable, qu'il déverrouilla. Elle le voyait tapoter et resta figée, interdite. Puis il s'approcha encore, à une distance étonnamment proche pour quelqu'un qui, a priori, la savait mariée. Les photos ne mentaient pas. C'était bien elle et... Finnley Coverdale, qui lui passait la bague au doigt, ou tout du moins quelque chose qui en avait la forme, mais certainement pas l'éclat. Sa tête se serra. C'était comme si quelqu'un y avait planté une aiguille pour en extraire des souvenirs perdus, là quelque part dans un recoin de sa mémoire. Plus les photos défilaient, plus le film se déroulait dans son esprit, pellicule qu'on débobinait devant ses yeux. Elle se souvenait. De Finn, de cette idée loufoque de se marier, et surtout de la conviction qui l'avait animée que ce n'était qu'un jeu. Pas un véritable mariage qui la contraignait légalement. Elle se souvenait du policier, celui qu'elle avait pris pour un stripper ce soir-là, et qui lui faisait face en chair et en os, habillé de tous ses pouvoirs. Il avait fait office de témoin. Ce témoin habilité par l'état à authentifier les signatures qu'ils avaient apposées sur le formulaire. « Oh putain ! » s'était-elle exclamée en lâchant ses sacs. Elle s'empressa de tout ramasser, puis de tout fourrer dans un chaos total, comme celui qui lui secouait les entrailles. « On se tient au courant. » avait-elle dit en s'échappant. Au courant de quoi, elle-même l'ignorait, mais c'était ce que sa raison agitée lui avait intimé de dire.

Elle envoya un message laconique à Finn. Quelque chose qui signifiait l'urgence de la situation, sans pour autant être tout à fait alarmant. Empêtrée dans ses sacs, elle avait couru jusqu'au DBD, situé à trois ou quatre rues d'ici. Dix peut-être. Le chemin lui avait paru long en tout cas. Elle parvint essoufflée face à la devanture. L'adrénaline retombée, ses pieds lui faisaient un mal fou. Elle avait failli se tordre la cheville au coin de la rue. Des mèches de cheveux lui collaient sur le front, quand elles ne s'échappaient pas en frisottis qui défiaient toutes les lois de la gravité. Elle déposa les sacs derrière le comptoir avant de courir jusqu'aux toilettes pour se redonner un semblant de contenance. Finn avait fini par arriver. Peut-être trente minutes plus tard. Scar ignorait ce qu'il faisait dans la vie, mais il était de ces gens sur lesquels on pouvait compter en cas d'imprévus. Scarlett était assise à une table avec pour seule compagnie le vide et ses pensées frénétiques. Il s'assit face à elle. « T'as fait vite. » avait-elle fait remarquer. « Je suis désolée pour le texto cryptique mais je pense que tu comprendras. » Elle avait posé son téléphone sur la table. Il ne lui avait fallu que quelques clics pour retrouver les souvenirs de leur union, quelque part sur le site de la chapelle. Et à en juger par l'expression pétrifiée de Finn, lui aussi avait bu à en perdre la mémoire ce soir-là.

@Finnley Coverdale i write sins and tragedies (finn#2) 4052937387
Revenir en haut Aller en bas
Finnley Coverdale
Finnley Coverdale
le roux de secours
le roux de secours
Voir le profil de l'utilisateur
i write sins and tragedies (finn#2) 9OYzxwd ÂGE : trente-cinq ans, outch (huit août).
SURNOM : finn. ariel, aussi, par une certaine grande gueule, il ne valide pas.
STATUT : il s'est réveillé avec une gueule de bois et une alliance au doigt.
MÉTIER : s'occupe de la maintenance du paradise city. c'est pas son rêve, mais ça paie les factures.
LOGEMENT : squatte les canapés des uns et des autres en attendant de trouver une coloc' qui tiendrait plus de six mois.
i write sins and tragedies (finn#2) 401f5da1223da8b8027b7517cd1fecb1a7462363
POSTS : 9034 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : mère emprisonnée, père décédé, jumelle rejetée, cadette expatriée : beau schéma familial ≈ contraint d’arrêter ses études pour élever sa petite sœur, il regrette encore d’être passé à côté de ses rêves et envies ≈ a un chien, wernicke, âgé de dix-sept ans, borgne et amputé d’une patte, mais pas (encore) à l’article de la mort ≈ a un sérieux penchant pour l’alcool depuis plusieurs années, décide enfin de se reprendre en main fin 2021 ≈ très curieux, a toujours une soif d’apprendre inépuisable ≈ bienveillant et gentil ou distant et franc, il ne fait pas dans la demi-mesure avec les autres.
RPs EN COURS : i write sins and tragedies (finn#2) C3e90771ade808bd3b9d66a2ede8c0e8325ceadb
coverdales ⊹ hey brother, there's an endless road to rediscover. hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.

i write sins and tragedies (finn#2) 8211fde37b3cb43930c98fee34ee04e4cdc597bf
holly ⊹ and there's no remedy for memory, your face is like a melody, it won't leave my head, your soul is haunting me and telling me that everything is fine.

(05/06)josephlara #2edge #2evelyn #2

i write sins and tragedies (finn#2) M564Z138_o

RPs EN ATTENTE : johnny #1 › caitriona #2 › scarlett #3
RPs TERMINÉS : (2003) evelyn (2005) mattjill #3 (2016) cora #1 (2017) lydialoucynthialou #2vittoriocora #2 (2018) bryn #2lou #3bryn #3jackcora #3jamesonjill #1lonnielou #4cora #4kane (2019) charlieromyjill #2cora #5jeremiahdanika (2020) lou #5lou #8jill #4raelynlou #6jill #5lou #7 (2021) mollylara #1scarlett #1caitriona #1 (2022) scarlett #2edge #1paradise city

RÉALITÉS ALTERNATIVES : event halloweensujet commun (df)clément (df)lucia (ds)

ABANDONNÉS : saulbryn #1jimmyevejill + theomercure (dz)elliejeanbrynrubyfreyaconstanceheïanaaaronbrynarrowsiannatrevorluanasiennasiennalou #9poppy #1
AVATAR : domhnall gleeson.
CRÉDITS : shiranui (ava), harley (doggoooo), drifteratheart (gifs), bleeding_light (crackships), loonywaltz (userbars), mapartche (dessin).
DC : alfie maslow, kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/01/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress https://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one https://www.30yearsstillyoung.com/t13150-finnley-coverdale

i write sins and tragedies (finn#2) Empty
Message(#) Sujet: Re: i write sins and tragedies (finn#2) i write sins and tragedies (finn#2) EmptyDim 23 Jan 2022 - 21:58




@SCARLETT WARREN & FINNLEY COVERDALE ⊹⊹⊹ Oh, well imagine As I'm pacing the pews in a church corridor And I can't help but to hear, No, I can't help but to hear an exchanging of words. "What a beautiful wedding, What a beautiful wedding", says a bridesmaid to a waiter.

Scarlett Warren était la dernière personne dont il pensait voir apparaître le nom sur l’écran de son téléphone. D’aussi loin qu’il se souvienne, la jeune femme et lui n’étaient pas particulièrement amis, ni même ennemis en réalité. Ils se côtoyaient ponctuellement pour une seule raison : leur amitié commune avec Jill McGrath. Rectification. Fitzgerald, puisqu’il s’agit désormais de son nom de femme mariée ; un statut qu’il peine encore à associer à sa meilleure amie – l’est-elle encore vraiment ? Jill faisait désormais sa vie loin de lui et peut-être loin de Scarlett aussi. S’il devait être honnête, il s’était fait un avis sur la brune au fil de leurs rencontres, un avis qui était relativement neutre, mais qui lorgnait parfois du côté du jugement hâtif. Elle était aussi libérée que Jill, pour ne pas dire plus et ça l’avait toujours aussi fasciné qu’impressionné. Il faut dire que l’amitié qu’il avait construite avec Jill découlait de cette différence entre eux ; on ne pouvait pas faire plus opposés que Jill et Finn. Et puisque Scarlett semblait avoir un niveau de liberté et de je m’en foutisme encore plus élevé que celui de Jill, il faut ainsi considérer que la précédente affirmation est fausse : c’est en réalité entre Scarlett et Finn qu’on ne peut pas faire plus différents. Elle lui semblait parfois superficielle, Scar, avec sa légèreté, mais aussi intimidante, avec sa répartie. Des raisons qui l’on poussé à ne pas ranger la benjamine Warren dans une catégorie négative, mais qui sont tout autant de raisons pour expliquer qu’aux yeux de Bailey, le saint mari de Jill, elle y ait toute sa place. Il a bien compris que le producteur ne le porte pas dans son cœur, lui, l’ami banal et sans histoires de Jill. Peut-être que sa seule faute est d’être de sexe masculin, une menace (et quelle menace, Bailey a raison de trembler, brrrr) qu’il a fallu éradiquer en limitant les contacts entre les deux amis pour le bonheur familial. Alors, Scarlett, elle, avec ses mauvaises idées et ses plans foireux, il est quasiment certain qu’elle est carrément blacklistée.

Scarlett Warren qui le contacte, donc, lui, Finnley, le type avec lequel elle n’a échangé que quelques mots et quelques sympathies terriblement banales (selon ses souvenirs, il en oublie certains et pas des moindres). Il est prêt à parier que sa demande concerne Jill. Peut-être une intervention, tiens, pour la sortir des griffes de l’ennuyant Bailey (encore plus ennuyant que lui, c’est dire). Et... c’est à peu près la seule option à laquelle il pense. Oh, non, un anniversaire surprise, aussi, éventuellement, mais au-delà de ces deux options, c’est le néant dans l’esprit de Finnley qui ne voit pas pour quelle raison Scarlett aurait besoin de le voir lui, et surtout, aussi urgemment. Néanmoins, elle a su piquer sa curiosité et on ne peut de toute évidence pas dire qu’il ait grand-chose d’autres à faire de ses journées, ce qui le pousse à s’exécuter. Au milieu de journées qui n’ont plus vraiment de rythme ni de sens, Scarlett lui offre une distraction de quelques heures. Il a eu raison de ne pas la condamner, en fait.  

Une trentenaire de minutes plus tard, il est là, obéissant, à l’entrée du DBD, à la recherche de la silhouette de Scarlett autant qu’à de nouvelles hypothèses pour justifier leur rencontre inattendue. Une fois repérée, il fait les quelques pas qui les séparent, prenant place face à elle, un air surpris qui se lit sur ses traits lorsqu’elle entre rapidement dans le vif du sujet : « T'as fait vite. » Oui, il a su libérer de la place dans son agenda de ministre pour elle. Quelle ironie. « J’ai pas l’impression d’avoir eu le choix. » Qu’il souligne avec un léger sourire, avant qu’elle ne reprenne. « Je suis désolée pour le texto cryptique mais je pense que tu comprendras. » Comprendre quoi ? Elle n’a pas encore mentionné le prénom Jill et les rares hypothèses qu’il a pu formuler semblent loin maintenant qu’il envisage la possibilité que ça n’ait rien à voir avec leur amie commune. Ses yeux glissent sur le téléphone posé sur la table jusqu’à ce qu’elle affiche une photo sur son écran et qu’il prenne le temps de l’observer. Et l’observation se transforme rapidement en analyse ; alors que les deux personnes sont rapidement identifiées comme étant la jeune femme et lui. Bien, de ce côté-là, il commence à avoir la preuve que ça les concerne eux, mais pour quoi exactement ? Il analyse les autres éléments ; un autel, un homme entre eux, des ballons aux couleurs du mouvement LGBTQ+, une bague passée au doigt. L’expression prend du sens au même moment que sa réalisation n’intervient ; Scarlett, lui, une bague, un témoin, beaucoup d’alcool et les bribes d’une soirée passée avec la jeune femme sans qu’il n’ait été capable de se souvenir des faits au-delà d’une impression. Son sourire a disparu, à présent, pour faire place à une incompréhension qui se voit sur ses traits. « Là, faut que tu m’expliques. » Est-ce qu’elle a seulement plus de réponses que lui ? Elle a déjà l’avantage d’avoir une photo, c’est un bon début. « J’ai le vague souvenir d’une soirée passée ensemble, mais pour le reste... » C’est le néant. Même l’affirmer à voix haute est dérangeant pour lui – parce qu’il n’y a pas que pour cette soirée que ce constat s’applique. « Enfin, je vois bien ta photo, mais quoi ? On a eu un petit délire ridicule de petit couple marié avec une bague en plastique, et après ? » Ce n’est pas bien glorieux, sûrement bien trop enfantin pour leur âge, mais ils se remettront de ce moment gênant, c’est certain. « Non... » Qu’il glisse néanmoins lorsqu’il fait un lien peut-être évident seulement à ses yeux ; est-ce qu’ils ont joué au petit couple marié jusqu’à pousser le vice jusqu’au devoir conjugal ? « On a couché ensemble et t’es enceinte, c’est ça ? » Ses yeux glissent sur le ventre de la jeune femme qui n’a pas l’air plus arrondi que ça ; et puis, c’était quand, cette soirée au juste ? Hier ? Il y a deux mois ? Un an ? Il n’en sait rien, mais il jurerait que ce n’est pas si récent que ça et il jurerait aussi qu’il n’a pas couché avec qui que ce soit sous l’effet de l’alcool. Mais il jure aussi qu’il ne boira pas au point de ne pas se souvenir de la veille ; et il échoue bien souvent à cette promesse, alors sa parole ne vaut pas grand-chose, contrairement à celle de Scarlett qui semble détenir la vérité.


i write sins and tragedies (finn#2) 8XKLS6S

i write sins and tragedies (finn#2) MinG18P
i write sins and tragedies (finn#2) Leo10
i write sins and tragedies (finn#2) 0f0M9Ir
i write sins and tragedies (finn#2) ZZBr7e1
i write sins and tragedies (finn#2) EaMJa4t
i write sins and tragedies (finn#2) IDlrfYk
i write sins and tragedies (finn#2) GhillXf

i write sins and tragedies (finn#2) 873483867:

Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Warren
Scarlett Warren
le fantasme numérique
Voir le profil de l'utilisateur
i write sins and tragedies (finn#2) Hu5cwsy ÂGE : 34 ans (30 Dec 1987)
SURNOM : Scar
STATUT : il parait qu'elle est mariée
MÉTIER : a repris ses fonctions au Death Before Decaf. Elle a mis sur pause son compte Onlyfans, où elle monétisait les fantasmes de ses abonnés. Elle a aussi réalisé des tutos "plaisir" en partenariat avec le sexshop Aphrodite. Tout ça en ayant fait vœu d'abstinence le temps de reprendre le contrôle de sa vie...
LOGEMENT : elle a lâché son studio de Fortitude au début de l'année et a débuté une colocation avec Emery au retour de son road trip
i write sins and tragedies (finn#2) Hn6W
POSTS : 798 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière de la fratrie Warren, Scar n'a pas la langue dans sa poche, ni ses poings. Elle adore provoquer, tester les gens, mais n'a que rarement dépassé les bornes... de son point de vue.
RPs EN COURS : (5/5)
Tommy#4 • Finn#3 • Beth#5 (fb)DeklanEmery

i write sins and tragedies (finn#2) Udv22bR
i write sins and tragedies (finn#2) 1thrvMD
RPs TERMINÉS : Matt#1Tommy#1Matt#2Marius#2Beth#2Jill#2Tommy#2Matt#3 (FB)Marius#3Jill#3Beth#3 (FB)Jill#4ColleenWarrens Christmas ShowLily#1Matt#4LilymattTommy#3Beth#4DBD familyFinn#1Selly#1Lily#3Finn#2

abandonnés : Jill & MarcoJill#1Marius#1MarcoBeth#1Harvey (fb)Lucia/LeahEllisonPeterAidenJill#5DeklanAphrodite crewMarius#4Maxwell
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : (c) endlessly epic (avatar)
DC : Chad Taylor & Micah Tomlinson
PSEUDO : Timba
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 11/10/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21784-scar-misery-business https://www.30yearsstillyoung.com/t21854-scar-the-best-damn-thing

i write sins and tragedies (finn#2) Empty
Message(#) Sujet: Re: i write sins and tragedies (finn#2) i write sins and tragedies (finn#2) EmptyDim 6 Mar 2022 - 12:59


Le temps qui passait aurait pu lui permettre de préparer son élocution. De tempérer un minimum la fébrilité de ses émotions. Au lieu de ça, Scarlett avait tourné comme dans un lion en cage, incapable de contenir la détresse dans laquelle la plongeait ce qu'elle considérait comme l'erreur de trop. C'était une chose de s'unir pour de faux avec Jill dans une chapelle de Vegas, mais lorsque la blague dégénérait, lorsque la réalité rattrapait la fiction artificielle d'un moment d'ivresse, il n'était plus question d'invoquer le laxisme qui régissait sa vie pour se défendre de ne jamais rien faire comme les autres. Ce mariage surprise, elle n'en voulait pas, aussi anticonformiste s'affirmait-elle auprès de sa famille. En fait, elle ne voulait pas du tout d'un mariage. Elle ne voulait pas s’enfermer dans des codes auxquels elle ne croyait pas, s’enchaîner à la promesse d'une fidélité construite par les hommes pour asservir les femmes et leurs désirs. Imaginer qu'elle était maintenant une épouse lui donnait la nausée. S'asseoir avait calmé ses ardeurs. L'absence de Finn, dont elle guettait l'arrivée toutes les dix secondes, avait rendu un semblant d'apaisement à ses pensées débraillées. Elle souffla un coup,  avala une gorgée de cognac ordonnée au bar pour distraire ses principes endoloris. Lorsqu'il arriva, lui aussi essoufflé par un détour auquel il n'était pas préparé, Scar n'avait pas réussi à lui rendre ses sourires encore naïfs.

Il inspecta les photos, comme un enfant à la recherche des intrus dans un jeu des 7 différences, un peu hagard, perplexe. A priori il ne savait pas quoi regarder, ni quel symbolisme accorder à toute cette cérémonie qui n'était qu'un vague souvenir pour tous les deux. Scarlett lui enviait sa candeur, celle qu'on lui avait confisquée une heure plus tôt, et qu'elle s'apprêtait à lui ôter à son tour à grand renfort de pragmatisme. Incrédule, il se contenta de décrire la photo, comme si la vérité lui apparaîtrait soudainement, quelque part au détour de son analyse approximative d'une scène dont le seul vestige était juste là, brandi devant leurs yeux. Scar pouvait discerner tous les rouages de son raisonnement, les connexions se faire et se défaire dans son esprit ingénu, les impasses auxquelles il se confrontait avant de rebrousser chemin, sur la piste d'un nouvelle hypothèse farfelue. Elle l'observa un peu vexée glisser un regard interrogateur sur son ventre, comme si elle avait l'allure d'une femme enceinte de 7 mois. « Enceinte ? T'as séché les cours de bio Finn ? Je suis pas une girafe, je serais presque déjà à mon terme. » avait-elle répliqué désabusée, mais attendrie à la fois par l'incapacité de Finn à résoudre un mystère qu'elle avait mis quelques secondes à élucider avant lui. A l'évidence elle était la tête pensante de leur couple involontaire. « Je te l'accorde j'ai peut-être un peu grossi. J'ai passé des mois compliqués. » Elle ne s'était pas senti si humiliée par les déductions naïves et tâtonnantes de Finn. Ce n'était pas tant dans la nourriture ou dans l'alcool qu'elle s'était réfugiée à la mort de Matt que dans l'érotisation de son corps. Alors puisque Finn n'était pas disposé à comprendre par lui-même, elle se devait de faire honneur à sa franchise. « C'est ce que je pensais aussi, que c'était juste un délire de gens bourrés, sauf que c'était apparemment très vrai. » Elle lui laissa le temps de digérer l'information avant de le gaver à nouveau. « On est mariés pour de vrai Finn. Pour le meilleur et surtout pour le pire. Alors je sais pas ce que t'en penses, mais j'ai fait trop de conneries dans ma vie pour devoir annoncer à ma famille que je me suis mariée sous le coup de l'ivresse avec un mec que je connais à peine. » Sans vouloir t'offenser, pensait-elle. C'était aussi une réalité. Si elle avait découvert le jeune homme sous un nouveau jour, elle était encore loin de le connaître. Du moins pas comme il était convenu de connaître une personne avant de lui mettre la corde au cou. « Dis quelque chose ! » N'importe quoi qui pourrait la soulager un peu de ce fardeau qu'elle avait suffisamment porté seule pendant 45 minutes.

@Finnley Coverdale i write sins and tragedies (finn#2) 1127907884
Revenir en haut Aller en bas
Finnley Coverdale
Finnley Coverdale
le roux de secours
le roux de secours
Voir le profil de l'utilisateur
i write sins and tragedies (finn#2) 9OYzxwd ÂGE : trente-cinq ans, outch (huit août).
SURNOM : finn. ariel, aussi, par une certaine grande gueule, il ne valide pas.
STATUT : il s'est réveillé avec une gueule de bois et une alliance au doigt.
MÉTIER : s'occupe de la maintenance du paradise city. c'est pas son rêve, mais ça paie les factures.
LOGEMENT : squatte les canapés des uns et des autres en attendant de trouver une coloc' qui tiendrait plus de six mois.
i write sins and tragedies (finn#2) 401f5da1223da8b8027b7517cd1fecb1a7462363
POSTS : 9034 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : mère emprisonnée, père décédé, jumelle rejetée, cadette expatriée : beau schéma familial ≈ contraint d’arrêter ses études pour élever sa petite sœur, il regrette encore d’être passé à côté de ses rêves et envies ≈ a un chien, wernicke, âgé de dix-sept ans, borgne et amputé d’une patte, mais pas (encore) à l’article de la mort ≈ a un sérieux penchant pour l’alcool depuis plusieurs années, décide enfin de se reprendre en main fin 2021 ≈ très curieux, a toujours une soif d’apprendre inépuisable ≈ bienveillant et gentil ou distant et franc, il ne fait pas dans la demi-mesure avec les autres.
RPs EN COURS : i write sins and tragedies (finn#2) C3e90771ade808bd3b9d66a2ede8c0e8325ceadb
coverdales ⊹ hey brother, there's an endless road to rediscover. hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.

i write sins and tragedies (finn#2) 8211fde37b3cb43930c98fee34ee04e4cdc597bf
holly ⊹ and there's no remedy for memory, your face is like a melody, it won't leave my head, your soul is haunting me and telling me that everything is fine.

(05/06)josephlara #2edge #2evelyn #2

i write sins and tragedies (finn#2) M564Z138_o

RPs EN ATTENTE : johnny #1 › caitriona #2 › scarlett #3
RPs TERMINÉS : (2003) evelyn (2005) mattjill #3 (2016) cora #1 (2017) lydialoucynthialou #2vittoriocora #2 (2018) bryn #2lou #3bryn #3jackcora #3jamesonjill #1lonnielou #4cora #4kane (2019) charlieromyjill #2cora #5jeremiahdanika (2020) lou #5lou #8jill #4raelynlou #6jill #5lou #7 (2021) mollylara #1scarlett #1caitriona #1 (2022) scarlett #2edge #1paradise city

RÉALITÉS ALTERNATIVES : event halloweensujet commun (df)clément (df)lucia (ds)

ABANDONNÉS : saulbryn #1jimmyevejill + theomercure (dz)elliejeanbrynrubyfreyaconstanceheïanaaaronbrynarrowsiannatrevorluanasiennasiennalou #9poppy #1
AVATAR : domhnall gleeson.
CRÉDITS : shiranui (ava), harley (doggoooo), drifteratheart (gifs), bleeding_light (crackships), loonywaltz (userbars), mapartche (dessin).
DC : alfie maslow, kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/01/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress https://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one https://www.30yearsstillyoung.com/t13150-finnley-coverdale

i write sins and tragedies (finn#2) Empty
Message(#) Sujet: Re: i write sins and tragedies (finn#2) i write sins and tragedies (finn#2) EmptyMer 9 Mar 2022 - 2:44


Pour quelqu’un qui était aussi pressé de le voir, elle reste bien silencieuse, Scarlett, alors que ses seules explications se résument à une photo tendue et dont il n’arrive pas vraiment à saisir la portée. Bien sûr, à première vue, les choses paraissent évidentes, mais il faut prendre en compte le fait que Finn n’a que très peu de souvenirs de cette soirée. Il sait que Scarlett était présente, il sait que Jill a été mentionnée et qu’ils ont même fini dans une petite chapelle pour bien marquer le coup ; mais de là à ce qu’elle se sente obligée de partager une photo prise sur le vif, il ne comprend pas : il aurait très bien vécu sans avoir la preuve de leur alcoolémie beaucoup trop élevée. Il y a un autre détail qui, peu-à-peu, semble faire sens alors qu’il se souvient d’un réveil difficile à ses côtés. Ou plutôt, qu’il se souvient d’avoir aperçu le visage de Scarlett avant de fermer à nouveau les yeux, alors il ne peut pas vraiment dire quel est le crédit à accorder à un tel souvenir. Encore une fois, à défaut de pouvoir faire confiance à sa mémoire, c’est dans les évidences qu’il cherche une réponse. La précipitation et le silence de Scarlett par message, celui qui s’ensuit à cet instant, son regard sévère qui semble le sonder avant de déceler ses réactions, le souvenir de cette nuit-là comme par nécessité de lui raviver l’esprit... Le rouquin finit par émettre une hypothèse qui, il le sait, sonne complètement stupide – mais c’est bien la seule qu’il voit à cet instant. « Enceinte ? T'as séché les cours de bio Finn ? Je suis pas une girafe, je serais presque déjà à mon terme. » Dans d’autres circonstances, il aurait échappé un rire à cette réflexion ou, à défaut, aurait joué la carte du pauvre gamin croulant sur les responsabilités ayant dû arrêter ses études pour garder contenance – mais ça n’aurait pas justifié son ignorance sur la question, en réalité, ni la stupidité de sa réflexion. Bien sûr qu’il sait qu’elle aurait dû avoir un ventre plus arrondi si tel était le cas, mais il y a d’autres options, comme un déni de grossesse ou... non, en fait, plus il y réfléchit, plus il s’enfonce et il semble surtout nécessaire de ne pas aggraver son cas en tentant des hypothèses qui, vraisemblablement, n’ont rien de cohérentes. « Je te l'accorde j'ai peut-être un peu grossi. J'ai passé des mois compliqués. » Quelque peu gêné d’avoir pu vexer la jeune femme, lorsqu’il reprend la parole, le rouquin ne le fait que pour s’excuser : « Non, mais t’es très bien Scarlett, désolé, c’est juste que c’est la première chose qui m’est venue en tête, sans réfléchir. » Il faut dire qu’il ne réfléchit pas beaucoup depuis un certain temps, Finnley et qu’au-delà de la question du timing, la situation aurait pu se présenter à lui. Pas qu’il soit habitué aux coups d’un soir, mais aux décisions irréfléchies et au manque de responsabilités autant que de précautions, oui. « C'est ce que je pensais aussi, que c'était juste un délire de gens bourrés, sauf que c'était apparemment très vrai. » Pardon ? La perspective que ce mariage soit vrai lui a paru tellement improbable qu’il n’y a même pas songé un seul instant, rendant les paroles de Scarlett encore plus surprenantes. « On est mariés pour de vrai Finn. Pour le meilleur et surtout pour le pire. Alors je sais pas ce que t'en penses, mais j'ai fait trop de conneries dans ma vie pour devoir annoncer à ma famille que je me suis mariée sous le coup de l'ivresse avec un mec que je connais à peine. » Pardon ? Il aurait espéré que son affirmation serait suivie d’un rire lui indiquant de son manque de sérieux, pour finalement simplement lui annoncer avoir perdu un bijou, un vêtement, n’importe quoi d’important qui aurait nécessité de l’aide dans ses recherches. Certainement pas l’annonce d’un mariage, le sien, auquel il n’était pas au courant. Mariés ? Ils sont mariés ? La phrase tourne en boucle dans sa tête alors qu’aucun mot ne s’échappe d’entre ses lèvres. « Dis quelque chose ! » Revenu à lui-même, clignant un instant des yeux avant de plonger son regard dans celui de Scarlett, c’est d’abord un sourire qui s’affiche sur ses lèvres. « T’es pas sérieuse ? » Elle se joue de lui, c’est évident. Il ne la connait pas beaucoup, mais il a connait plutôt joviale et sarcastique, alors c’est assurément une plaisanterie (d’un goût douteux, certes). Mais Scarlett n’esquisse pas le moindre sourire, semble même se contracter. « Dis-moi que c’est une blague, Scarlett. » Dis-moi que ce n’est pas vrai, parce que je n’assumerai jamais un mariage, pas comme ça. À mesure qu’il ne décèle aucune expression chez la jeune femme, son visage blêmit et son sourire disparaît. Il est traditionnel, Finnley et il pensait que le jour où il unirait sa vie à celle d’une femme, ce serait par amour. Certainement pas sous le coup d’une ivresse qui devrait l’alerter sur ses problèmes – est-ce qu’ils sont assez gros pour qu’il daigne enfin les voir ? « Putain, c’est pas vrai. » Personne n’aurait fait durer la blague aussi longtemps, à moins d’être cruel, mais ce n’est pas ainsi qu’il qualifierait Scarlett. Mariés. Mariés. « Ça doit bien s’annuler, ce genre de choses, non ? » C’est le genre d’intrigue qui existe dans les films, où l’annulation vaut mieux qu’un divorce. Alors il veut croire que c’est également le cas dans la réalité. « Personne n’a à le savoir. » Personne n’a à connaître l’ampleur de leur connerie – et surtout par leurs proches. « Personne ne doit savoir. » Qu’il se corrige même, avant de reprendre : « C’est pas contre toi, mais c’est pas comme ça que je voyais mon premier mariage, tu vois. » Elle comprendra. Elle comprendra autant que lui qu’il ne peut pas non plus assumer ce genre d’annonce auprès de ses proches – ils auront la preuve qu’il est réellement irrécupérable. Et lui aussi, l’aura.

@Scarlett Warren  i write sins and tragedies (finn#2) 4222248358


i write sins and tragedies (finn#2) 8XKLS6S

i write sins and tragedies (finn#2) MinG18P
i write sins and tragedies (finn#2) Leo10
i write sins and tragedies (finn#2) 0f0M9Ir
i write sins and tragedies (finn#2) ZZBr7e1
i write sins and tragedies (finn#2) EaMJa4t
i write sins and tragedies (finn#2) IDlrfYk
i write sins and tragedies (finn#2) GhillXf

i write sins and tragedies (finn#2) 873483867:

Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Warren
Scarlett Warren
le fantasme numérique
Voir le profil de l'utilisateur
i write sins and tragedies (finn#2) Hu5cwsy ÂGE : 34 ans (30 Dec 1987)
SURNOM : Scar
STATUT : il parait qu'elle est mariée
MÉTIER : a repris ses fonctions au Death Before Decaf. Elle a mis sur pause son compte Onlyfans, où elle monétisait les fantasmes de ses abonnés. Elle a aussi réalisé des tutos "plaisir" en partenariat avec le sexshop Aphrodite. Tout ça en ayant fait vœu d'abstinence le temps de reprendre le contrôle de sa vie...
LOGEMENT : elle a lâché son studio de Fortitude au début de l'année et a débuté une colocation avec Emery au retour de son road trip
i write sins and tragedies (finn#2) Hn6W
POSTS : 798 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière de la fratrie Warren, Scar n'a pas la langue dans sa poche, ni ses poings. Elle adore provoquer, tester les gens, mais n'a que rarement dépassé les bornes... de son point de vue.
RPs EN COURS : (5/5)
Tommy#4 • Finn#3 • Beth#5 (fb)DeklanEmery

i write sins and tragedies (finn#2) Udv22bR
i write sins and tragedies (finn#2) 1thrvMD
RPs TERMINÉS : Matt#1Tommy#1Matt#2Marius#2Beth#2Jill#2Tommy#2Matt#3 (FB)Marius#3Jill#3Beth#3 (FB)Jill#4ColleenWarrens Christmas ShowLily#1Matt#4LilymattTommy#3Beth#4DBD familyFinn#1Selly#1Lily#3Finn#2

abandonnés : Jill & MarcoJill#1Marius#1MarcoBeth#1Harvey (fb)Lucia/LeahEllisonPeterAidenJill#5DeklanAphrodite crewMarius#4Maxwell
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : (c) endlessly epic (avatar)
DC : Chad Taylor & Micah Tomlinson
PSEUDO : Timba
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 11/10/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21784-scar-misery-business https://www.30yearsstillyoung.com/t21854-scar-the-best-damn-thing

i write sins and tragedies (finn#2) Empty
Message(#) Sujet: Re: i write sins and tragedies (finn#2) i write sins and tragedies (finn#2) EmptyDim 3 Avr 2022 - 20:28


Rien à voir avec lui, ni même contre sa réaction tout à fait rationnelle, mais l'air mollasson de Finn l'agaçait. Au fond, Scarlett se culpabilisait bien plus qu'elle en voulait à ce pauvre innocent de lui avoir passé la corde au cou. Il fallait juste trouver une cible, et il avait la malchance d'être le seul dont la présence face à elle était légitime à cet instant. Elle avait été aussi irréfléchie que lui dans cette histoire, mais se surprenait déjà à se plier aux codes du mariage, qui exigeaient d'accuser l'autre de tous ses problèmes. Pourquoi s'excusait-il sans arrêt, et pourquoi insistait-il sur des détails totalement inutiles? S'il la forçait à se répéter, Scar n'était pas certaine de pouvoir se retenir de lui sauter à la gorge. Elle avait besoin de soutien, d'un acolyte capable de faire preuve de sang froid et du discernement qui leur avait manqué sous le coup de l'ivresse. Pas d'un boulet, d'un enfant qui se résignerait à son sort. Il ne pouvait pas si bien dire, ce n'était pas la première pensée qui avait traversé leur esprit sans réfléchir ces derniers temps. « Je suis pas susceptible, Finn. J'ai entendu bien pire de la bouche de ma propre mère. » avait-elle tenu à préciser, tout de même flattée de constater qu'elle le déstabilisait assez pour susciter chez lui des sentiments contradictoires. De son côté, elle ignorait ce qu'elle pensait de lui. Si elle lui trouvait un certain charme, ou s'il avait juste la tête de victime de ceux dont elle ignorait l'existence au lycée. « Je crois pas qu'on ait couché ensemble, mais je suis plus sûre de rien à ce stade. » avait-elle ajouté en hochant les épaules, pas forcément inquiète à cette éventualité. Le principal était de ne pas s'en souvenir pour ne pas rendre cette scène plus gênante qu'elle ne l'était. Il resta interdit. Quelques secondes seulement qui avaient paru une éternité. Scarlett n'avait pas la force de devoir composer avec ses états d'âme, elle voulait des solutions. Elle demeura compréhensive malgré tout, car elle aussi avait dû traverser une courte étape de déni, et qu'elle sentait derrière ses injonctions que le poids de la vérité était trop dur à porter. L'auto-persuasion ne lui serait pas d'une grande aide en sa présence. Scarlett était de fait déterminée à lui faire avaler la pilule plus rapidement possible pour pouvoir tourner la page d'un commun accord. « C'est pas une blague. » qu'elle avait seriné malgré tout, comme pour enfoncer le clou d'un coup sec. Il finit par se décomposer une fois la réalité acceptée. S'ils n'étaient pas sur la même longueur d'ondes, elle aurait pu s'offenser de sa réaction. Elle aussi trouvait l'idée d'être unis par les liens sacrés du mariage assez grotesque. « Excuse-moi, j'ai pas eu le temps de me renseigner sur les procédures d'annulation des mariages en état d'ébriété. Il m'a fallu un petit moment à moi aussi pour digérer l'info. » avait-elle rétorqué plus sèchement qu'elle ne l'aurait voulu. Pourtant, s'ils ne voulait pas que la nouvelle s'ébruite, ils devraient bien se dépatouiller seuls de cette galère dans laquelle ils s'étaient fourrés avec leur consentement – plus ou moins éclairé, il y avait peut-être un moyen de creuser là-dessous. « On est d'accord là-dessus. Dis-toi que ça aurait pu être pire, on aurait pu se tatouer le prénom de l'autre sur un endroit bien visible du corps. » Elle avait voulu détendre un peu l'atmosphère, Finn lui paraissant bien moins habitué qu'elle à faire des bourdes monumentales dans sa vie. Il avait l'air dépassé, totalement paniqué à l'idée d'avoir violé un sacrement auquel elle ne prêtait aucune valeur. « T'as bien inspecté toutes les parties de ton corps ? » avait-elle demandé dans le doute. Finn n'avait pas l'air si sûr de lui. En ce qui la concernait, elle avait assez photographié son corps sous tous ses angles depuis ces derniers mois pour le savoir. « Je suis pas vexée, j'avais pas du tout l'intention de me marier en ce qui me concerne. » Alors que, de toute évidence, lui oui. C'était peut-être à elle de le rassurer après tout. « J'aurais dû garder le numéro du flic qui nous a servi de témoin. J'ai pas assez côtoyé les commissariats de la ville pour savoir dans lequel il bosse. Il doit bien savoir comment on fait pour annuler un mariage bidon. » Une piste énoncée à voix haute qu'elle avorta aussitôt. « T'as pas un ami avocat ? Ma sœur doit en connaître, mais j'ai pas du tout envie de l'impliquer là-dedans. » Envolés les ressentiments. Finn était un allié, et il était dans son intérêt de le traiter comme tel. « T'as dit ton premier mariage. Tu comptais déjà en avoir plusieurs ? » avait-elle demandé comme si cela avait de l'importance. C'était surtout un moyen d'apprendre à connaître celui avec qui elle avait fait les choses dans le désordre complet.

@Finnley Coverdale i write sins and tragedies (finn#2) 4240260435
Revenir en haut Aller en bas
Finnley Coverdale
Finnley Coverdale
le roux de secours
le roux de secours
Voir le profil de l'utilisateur
i write sins and tragedies (finn#2) 9OYzxwd ÂGE : trente-cinq ans, outch (huit août).
SURNOM : finn. ariel, aussi, par une certaine grande gueule, il ne valide pas.
STATUT : il s'est réveillé avec une gueule de bois et une alliance au doigt.
MÉTIER : s'occupe de la maintenance du paradise city. c'est pas son rêve, mais ça paie les factures.
LOGEMENT : squatte les canapés des uns et des autres en attendant de trouver une coloc' qui tiendrait plus de six mois.
i write sins and tragedies (finn#2) 401f5da1223da8b8027b7517cd1fecb1a7462363
POSTS : 9034 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : mère emprisonnée, père décédé, jumelle rejetée, cadette expatriée : beau schéma familial ≈ contraint d’arrêter ses études pour élever sa petite sœur, il regrette encore d’être passé à côté de ses rêves et envies ≈ a un chien, wernicke, âgé de dix-sept ans, borgne et amputé d’une patte, mais pas (encore) à l’article de la mort ≈ a un sérieux penchant pour l’alcool depuis plusieurs années, décide enfin de se reprendre en main fin 2021 ≈ très curieux, a toujours une soif d’apprendre inépuisable ≈ bienveillant et gentil ou distant et franc, il ne fait pas dans la demi-mesure avec les autres.
RPs EN COURS : i write sins and tragedies (finn#2) C3e90771ade808bd3b9d66a2ede8c0e8325ceadb
coverdales ⊹ hey brother, there's an endless road to rediscover. hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.

i write sins and tragedies (finn#2) 8211fde37b3cb43930c98fee34ee04e4cdc597bf
holly ⊹ and there's no remedy for memory, your face is like a melody, it won't leave my head, your soul is haunting me and telling me that everything is fine.

(05/06)josephlara #2edge #2evelyn #2

i write sins and tragedies (finn#2) M564Z138_o

RPs EN ATTENTE : johnny #1 › caitriona #2 › scarlett #3
RPs TERMINÉS : (2003) evelyn (2005) mattjill #3 (2016) cora #1 (2017) lydialoucynthialou #2vittoriocora #2 (2018) bryn #2lou #3bryn #3jackcora #3jamesonjill #1lonnielou #4cora #4kane (2019) charlieromyjill #2cora #5jeremiahdanika (2020) lou #5lou #8jill #4raelynlou #6jill #5lou #7 (2021) mollylara #1scarlett #1caitriona #1 (2022) scarlett #2edge #1paradise city

RÉALITÉS ALTERNATIVES : event halloweensujet commun (df)clément (df)lucia (ds)

ABANDONNÉS : saulbryn #1jimmyevejill + theomercure (dz)elliejeanbrynrubyfreyaconstanceheïanaaaronbrynarrowsiannatrevorluanasiennasiennalou #9poppy #1
AVATAR : domhnall gleeson.
CRÉDITS : shiranui (ava), harley (doggoooo), drifteratheart (gifs), bleeding_light (crackships), loonywaltz (userbars), mapartche (dessin).
DC : alfie maslow, kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/01/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress https://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one https://www.30yearsstillyoung.com/t13150-finnley-coverdale

i write sins and tragedies (finn#2) Empty
Message(#) Sujet: Re: i write sins and tragedies (finn#2) i write sins and tragedies (finn#2) EmptyVen 22 Avr 2022 - 0:17



Scarlett le corrige aussitôt que la première hypothèse franchit ses lèvres et il réagit comme un gamin prit sur le fait, mis face à ses erreurs. Dans le fond, c’est exactement ça, alors qu’il paraît évident que si grossesse surprise il y avait eu, elle se serait soldée par la présence d’un marmot dans ce café – à moins qu’elle ait pris un autre genre de décision, mais le moment n’est pas aux multiples scénarios d’une situation qu’elle vient d’éclaircir et qui le laisse à nouveau sans voix. Pas parce qu’il espérait cette perspective (oh non, pas dans ces conditions), mais parce qu’il en revient à la surprise d’avoir été convoqué ici et qu’il n’avance pas beaucoup sur le chemin l’amenant jusqu’à la réponse. Il a même l’impression de reculer, désormais trop occupé à rattraper la maladresse de ses mots et à assurer à Scarlett qu’elle est très bien comme elle – depuis quand il se soucie de flatter les autres, d’ailleurs ? « Je suis pas susceptible, Finn. J'ai entendu bien pire de la bouche de ma propre mère. » Il relève les yeux un instant, un « charmant » murmuré par automatisme entre ses lèvres. Il aurait pu s’excuser une seconde fois d’avoir eu les mots plus rapides que sa pensée, mais il ne le fait pas, Finn, puisqu’elle « n’est pas susceptible », elle ne s’offusquera pas de son commentaire. Et puis, il a un vague souvenir d’une discussion où ils échangeaient à propos de ce sentiment d’être le vilain petit canard de la famille. Il ne saurait juste pas dire où et quand cette conversation a eu lieu... si elle a même eu lieu, en réalité. « Je crois pas qu'on ait couché ensemble, mais je suis plus sûre de rien à ce stade. » - « J’ose espérer que je m’en souviendrai. » Encore une fois, il parle plus vite qu’il ne réfléchit, Finn. Il ose espérer qu’il s’en souviendrait, oui, non pas pour jouer le gros lourd ravi de sa pêche, mais bien parce qu’il n’est pas du genre à enchaîner les coups d’un soir au point de les oublier autant qu’il aime l’idée d’être encore à peu près conscient de ce qu’il fait (alors pourquoi il boit autant, on se le demande).

Et il y a autre chose dont il aurait espéré se souvenir, quand elle lui annonce cette union qui n’a rien d’une blague et qui vient de sceller leurs deux destinées sans qu’ils n’en aient conscience. Mariés ? Elle et lui ? Il aurait pu rire tant l’image d’un couple formé par eux a quelque chose d’étonnant, de presque ridicule, mais c’est bien dans le déni le plus complet qu’il se plonge durant quelques instants, incapable de croire à l’information que Scarlett vient de lui partager. C’est une plaisanterie, évidemment que c’est une plaisanterie et s’ils ne sont pas suffisamment proches pour qu’elle se permette une telle légèreté auprès de lui, c’est que Jill est dans le coup. Forcément, quoi d’autre ? Mais Scarlett n’explose pas de rire et maintient son regard durant de longues secondes qui lui paraissent durer une éternité alors que, peu à peu, il prend conscience de l’ampleur de leur bêtise. « C'est pas une blague. » Le fait qu’elle le dise ne rend pas la chose plus concrète pour autant et Finnley n’arrive pas à se débarrasser de cet air ahuri qui doit lui coller au visage. « Excuse-moi, j'ai pas eu le temps de me renseigner sur les procédures d'annulation des mariages en état d'ébriété. Il m'a fallu un petit moment à moi aussi pour digérer l'info. » Le ton sec de Scarlett l’aide néanmoins à afficher un visage plus grave, presque agacé par de tels propos alors qu’il subit la situation tout autant qu’elle. « Super, tu seras donc gentille de me laisser ce petit moment à moi aussi. » Il rétorque sur le même ton. Il parait évident que Scarlett a eu l’information au préalable, elle doit donc être en mesure de saisir la surprise qui est la sienne à cet instant – elle peut bien lui laisser quelques instants avant de l’attaquer et de débuter cette première dispute de couple (quelle horreur). « On est d'accord là-dessus. Dis-toi que ça aurait pu être pire, on aurait pu se tatouer le prénom de l'autre sur un endroit bien visible du corps. » Il s’autorise un léger rire à sa remarque, avant d’acquiescer silencieusement. « T'as bien inspecté toutes les parties de ton corps ? » - « J’avais pas de raison de le faire, mais j’y manquerai pas en rentrant. » On ne peut pas dire qu’il passe son temps à inspecter des endroits improbables de son corps, mais il se montrera créatif une fois seul pour s’assurer de ne pas avoir un petit SW entouré d’un cœur tatoué. Bon, à choisir, ça s’oublie plus facilement qu’un mariage. « Je suis pas vexée, j'avais pas du tout l'intention de me marier en ce qui me concerne. » Un point sur lequel ils sont d’accord ; ce mariage doit très rapidement être un mauvais souvenir. « J'aurais dû garder le numéro du flic qui nous a servi de témoin. J'ai pas assez côtoyé les commissariats de la ville pour savoir dans lequel il bosse. Il doit bien savoir comment on fait pour annuler un mariage bidon. » - « T’as un nom, peut-être ? Une description ? » Il ne dira pas que lui a assez côtoyé les commissariats de la ville pour potentiellement aider dans la recherche, mais, sur un malentendu... quoi que, ce serait encore plus improbable que ce mariage que leur témoin ait été l’un des flics l’ayant arrêté lors d’une de ses nombreuses soirées trop arrosées. « Oublie. » Trop improbable, en plus de la possibilité d’avoir une chance sur un million de le reconnaître, autant avorter le plan qu’il a considéré une seconde et qui concrétise un peu plus sa capacité à ne pas réfléchir, rendant ce mariage un peu moins étonnant. « T'as pas un ami avocat ? Ma sœur doit en connaître, mais j'ai pas du tout envie de l'impliquer là-dedans. » - « J’ai toujours le nom de celle que ma sœur a engagée au procès de notre génitrice. » Ah, charmante Danielle, s’il avait su qu’un jour la haine qu’il voue à sa mère lui serait utile. « Qui est, je te le dis tout de suite, bien trop chère pour moi. Mais peut-être qu’elle a un contact ou des conseils à me filer. » C’est  bien de Cora dont elle était proche durant le procès, mais une fois encore, peut-être que sur un malentendu... Autant qu’il puisse espérer, Finn, puisqu’il n’a pas grand-chose de son côté pour tenter de résoudre la situation. « J’essayerai de la contacter. » Il conclut, sans lui promettre de parvenir à quoi que ce soit. « T'as dit ton premier mariage. Tu comptais déjà en avoir plusieurs ? » Fronçant les sourcils et revenant un instant à lui suite à ce bref changement de sujet, il réalise que le lapsus parle pour lui. « Non, mais j’imagine que mon inconscient s’y est déjà préparé. » Et qu’il a plus conscience de la probabilité d’échec que le principal concerné lui-même. « J’ai une prédisposition pour les relations foireuses. » Qu’il se contente de préciser avec un léger soupir. Entre celle qui le trompait et celle qui fait partie d’un gang, oui, on peut dire que le mot est adéquat. « Et pour les mariages du même genre, visiblement. » Toujours sans vouloir l’offenser, bien sûr.

@Scarlett Warren  i write sins and tragedies (finn#2) 5123155


i write sins and tragedies (finn#2) 8XKLS6S

i write sins and tragedies (finn#2) MinG18P
i write sins and tragedies (finn#2) Leo10
i write sins and tragedies (finn#2) 0f0M9Ir
i write sins and tragedies (finn#2) ZZBr7e1
i write sins and tragedies (finn#2) EaMJa4t
i write sins and tragedies (finn#2) IDlrfYk
i write sins and tragedies (finn#2) GhillXf

i write sins and tragedies (finn#2) 873483867:

Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Warren
Scarlett Warren
le fantasme numérique
Voir le profil de l'utilisateur
i write sins and tragedies (finn#2) Hu5cwsy ÂGE : 34 ans (30 Dec 1987)
SURNOM : Scar
STATUT : il parait qu'elle est mariée
MÉTIER : a repris ses fonctions au Death Before Decaf. Elle a mis sur pause son compte Onlyfans, où elle monétisait les fantasmes de ses abonnés. Elle a aussi réalisé des tutos "plaisir" en partenariat avec le sexshop Aphrodite. Tout ça en ayant fait vœu d'abstinence le temps de reprendre le contrôle de sa vie...
LOGEMENT : elle a lâché son studio de Fortitude au début de l'année et a débuté une colocation avec Emery au retour de son road trip
i write sins and tragedies (finn#2) Hn6W
POSTS : 798 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière de la fratrie Warren, Scar n'a pas la langue dans sa poche, ni ses poings. Elle adore provoquer, tester les gens, mais n'a que rarement dépassé les bornes... de son point de vue.
RPs EN COURS : (5/5)
Tommy#4 • Finn#3 • Beth#5 (fb)DeklanEmery

i write sins and tragedies (finn#2) Udv22bR
i write sins and tragedies (finn#2) 1thrvMD
RPs TERMINÉS : Matt#1Tommy#1Matt#2Marius#2Beth#2Jill#2Tommy#2Matt#3 (FB)Marius#3Jill#3Beth#3 (FB)Jill#4ColleenWarrens Christmas ShowLily#1Matt#4LilymattTommy#3Beth#4DBD familyFinn#1Selly#1Lily#3Finn#2

abandonnés : Jill & MarcoJill#1Marius#1MarcoBeth#1Harvey (fb)Lucia/LeahEllisonPeterAidenJill#5DeklanAphrodite crewMarius#4Maxwell
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : (c) endlessly epic (avatar)
DC : Chad Taylor & Micah Tomlinson
PSEUDO : Timba
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 11/10/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21784-scar-misery-business https://www.30yearsstillyoung.com/t21854-scar-the-best-damn-thing

i write sins and tragedies (finn#2) Empty
Message(#) Sujet: Re: i write sins and tragedies (finn#2) i write sins and tragedies (finn#2) EmptyDim 1 Mai 2022 - 18:01


La maladresse de Finn était bien moins problématique que la réalité de leur union, que l'alcool avait jusque là tenue secrète. Du peu que Scarlett le connaissait désormais, elle le savait bien moins ingénu qu'il en avait l'air, surtout quand il était question de casser du sucre sur le dos de ceux qu'il faisait semblant d'apprécier par respect pour ses amis. Mais là encore, elle avait eu le privilège de rencontrer la face cachée de celui qu'elle ne pourrait jamais se résoudre à qualifier de mari, révélé par quelques verres et une ambiance propice aux confidences. Elle ignora le commentaire formulé entre ses dents. La façon dont fonctionnait l'esprit de Finn continuait de la surprendre. Elle aurait pu jurer qu'il était le genre de personne à réfléchir soigneusement à chacune de ses interventions, mais preuve était que la plupart étaient spontanées et dépassaient souvent le cadre de sa pensée. C'était assez drôle à vrai dire, tout à fait le genre de faux pas qui l'amuseraient face à ses parents. Pourquoi s'imaginait-elle le présenter à sa famille alors qu'elle fomentait déjà leur divorce ? « Oh tu t'en souviendrais. » avait-elle confirmé, sans préciser si le souvenir devait être bon ou mauvais. Cela dépendait des points de vue, et très certainement aussi de ses fantasmes. Scar n'était pas trop du genre missionnaire sous la couette. Finn resta interdit un moment qui avait semblé une éternité. Ils étaient à peine mariés qu'ils entamaient leur première scène de ménage, devant les yeux médusés de personne. Tout le monde s'en fichait bien autour d'eux, ils étaient désespérément seuls avec leurs indignations.

Pas de lune de miel pour eux, c'était ne passez pas par la case départ, n'empochez pas un rond et finissez direct entre les barreaux des traditions. Un whisky, une alliance et au lit. L'expression naïve de Finn se dissipa. Comme souvent, Scarlett avait dépassé les limites. Elle le savait, mais elle avait eu besoin de savoir où se situaient les siennes. Contre toute logique, la répartie de Finn lui arracha un sourire inapproprié. Loin d'elle l'idée de dénigrer ses capacités à s'énerver, elle avait juste un faible pour les gens qui savaient riposter.  « Wow, tu es si autoritaire. Excuse-moi, c'était pas contre toi. C'est rien que ma faute si je repousse sans arrêt les limites de ma connerie. » avait-elle tenu à clarifier maintenant qu'elle avait la certitude d'avoir anéanti tous les vestiges de son innocence. Si elle devait être objective, elle trouvait leur dynamique bien plus saine que celle qui régissait de vrais couples, formés dans l'ordre normal des choses. Ils échangeaient, s'énervaient, s'excusaient et passaient à autre chose. Certes, ils devaient faire l'impasse sur une réconciliation sur l'oreiller, mais le schéma lui semblait en théorie cohérent. En tout cas, la tension retomba. Tous les deux pensaient à voix haute, soulignant à quel point ils n'étaient pas plus doués l'un que l'autre pour trouver des solutions à leurs problèmes. Un bon duo de bras cassés. Comme il lui avait demandé, elle ignora la piste du policier, avec lequel Finn avait peut-être eu des démêlés. C'était du moins ce qu'elle avait conclu de son raisonnement. Encore des indices insolites sur une personnalité qu'elle avait de toute évidence mal jugée. « Ta génitrice ? Même moi je ne vais pas jusque là pour parler de ma mère. Ça doit être une sacrée garce. » avait-elle conclu. Dans ses souvenirs bien vagues, ils partageaient des complexes en commun vis-à-vis de leur famille. « T'en fais pas pour l'argent, on pourra toujours trouver un moyen. » avait-elle renchéri. Si seulement elle s'était imaginé devoir dilapider l'argent récolté sur Onlyfans dans des frais d'avocat. Peut-être aurait-elle envoyé quelques photos de plus.

« J'ai pas beaucoup d'exemples de relations idylliques autour de moi. L'amour véritable ça n'a jamais existé, et le mariage c'est à mes yeux rien qu'une institution de plus pour asservir les femmes. Bizarrement c'est depuis que le divorce n'est plus vraiment un fardeau social pour nous qu'il touche un couple sur deux. » Voilà qu'elle lui faisait des leçons de féminisme. Scarlett avait eu beaucoup de temps à tuer ces derniers mois pour tenter de se documenter sur des principes qu'elle savait ancrés en elle. Et surtout, pour avoir d'autres arguments à balancer à la figure de sa sœur pour expliquer des choix de vie auxquels elle n'adhérait pas, tout simplement parce qu'elle était conditionnée à ne rien comprendre. La différence entre Beth et elle, c'était que Beth cherchait désespérément à se mettre en couple. Quelle ironie. « Tout ça pour dire que je préfère encore être mariée dans ces conditions que par amour, j'aurais vraiment eu l'impression de trahir toutes mes convictions. » Mais ça n'aidait pas du tout Finn à se sentir mieux, ni même à le déculpabiliser de l'échec supposé de ses relations. Scarlett croyait beaucoup aux actes manqués. « C'est pas du tout toi le problème Finn, c'est juste comme ça maintenant. L'amour c'est qu'une question de timing. » Parfois les gens se rencontraient trop tôt pour aligner toutes leurs exigences. D'autres fois ils se rencontraient trop tard pour ne pas regretter des années gâchées à chercher au mauvais endroit. Quand on arrêtait de croire au destin, et qu'on prenait conscience que le couple n'était qu'une succession de compromis, on en vivait que mieux. Et sans doute que Finn avait été le seul à accepter de les faire, ces compromis. « Tu sais si ça peut te rassurer, je suis sûr qu'on peut totalement annuler cette union aux yeux de la loi. Ce sera comme si c'était jamais arrivé. » Elle n'en savait rien à vrai dire, mais elle avait envie de s'en convaincre, juste parce que cela semblait énormément compter pour lui.

@Finnley Coverdale i write sins and tragedies (finn#2) 2954228499
Revenir en haut Aller en bas
Finnley Coverdale
Finnley Coverdale
le roux de secours
le roux de secours
Voir le profil de l'utilisateur
i write sins and tragedies (finn#2) 9OYzxwd ÂGE : trente-cinq ans, outch (huit août).
SURNOM : finn. ariel, aussi, par une certaine grande gueule, il ne valide pas.
STATUT : il s'est réveillé avec une gueule de bois et une alliance au doigt.
MÉTIER : s'occupe de la maintenance du paradise city. c'est pas son rêve, mais ça paie les factures.
LOGEMENT : squatte les canapés des uns et des autres en attendant de trouver une coloc' qui tiendrait plus de six mois.
i write sins and tragedies (finn#2) 401f5da1223da8b8027b7517cd1fecb1a7462363
POSTS : 9034 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : mère emprisonnée, père décédé, jumelle rejetée, cadette expatriée : beau schéma familial ≈ contraint d’arrêter ses études pour élever sa petite sœur, il regrette encore d’être passé à côté de ses rêves et envies ≈ a un chien, wernicke, âgé de dix-sept ans, borgne et amputé d’une patte, mais pas (encore) à l’article de la mort ≈ a un sérieux penchant pour l’alcool depuis plusieurs années, décide enfin de se reprendre en main fin 2021 ≈ très curieux, a toujours une soif d’apprendre inépuisable ≈ bienveillant et gentil ou distant et franc, il ne fait pas dans la demi-mesure avec les autres.
RPs EN COURS : i write sins and tragedies (finn#2) C3e90771ade808bd3b9d66a2ede8c0e8325ceadb
coverdales ⊹ hey brother, there's an endless road to rediscover. hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.

i write sins and tragedies (finn#2) 8211fde37b3cb43930c98fee34ee04e4cdc597bf
holly ⊹ and there's no remedy for memory, your face is like a melody, it won't leave my head, your soul is haunting me and telling me that everything is fine.

(05/06)josephlara #2edge #2evelyn #2

i write sins and tragedies (finn#2) M564Z138_o

RPs EN ATTENTE : johnny #1 › caitriona #2 › scarlett #3
RPs TERMINÉS : (2003) evelyn (2005) mattjill #3 (2016) cora #1 (2017) lydialoucynthialou #2vittoriocora #2 (2018) bryn #2lou #3bryn #3jackcora #3jamesonjill #1lonnielou #4cora #4kane (2019) charlieromyjill #2cora #5jeremiahdanika (2020) lou #5lou #8jill #4raelynlou #6jill #5lou #7 (2021) mollylara #1scarlett #1caitriona #1 (2022) scarlett #2edge #1paradise city

RÉALITÉS ALTERNATIVES : event halloweensujet commun (df)clément (df)lucia (ds)

ABANDONNÉS : saulbryn #1jimmyevejill + theomercure (dz)elliejeanbrynrubyfreyaconstanceheïanaaaronbrynarrowsiannatrevorluanasiennasiennalou #9poppy #1
AVATAR : domhnall gleeson.
CRÉDITS : shiranui (ava), harley (doggoooo), drifteratheart (gifs), bleeding_light (crackships), loonywaltz (userbars), mapartche (dessin).
DC : alfie maslow, kieran halstead & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/01/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t13131-finn-there-is-no-doubt-even-a-rejection-can-be-the-shadow-of-a-caress https://www.30yearsstillyoung.com/t13151-finn-lonely-one https://www.30yearsstillyoung.com/t13150-finnley-coverdale

i write sins and tragedies (finn#2) Empty
Message(#) Sujet: Re: i write sins and tragedies (finn#2) i write sins and tragedies (finn#2) EmptyMer 18 Mai 2022 - 20:21



« Oh tu t'en souviendrais. » Il l’a toujours connue aussi directe que Jill, mais sa réflexion ne l’empêche pas d’hausser les sourcils de manière surprise alors qu’il ne sait pas vraiment comment interpréter sa réflexion. Il ne rougit pas pour autant, ce qui est déjà un bel exploit. Dans les faits, ça n’aurait pas été un problème qu’ils couchent ensemble, jusqu’à preuve du contraire elle est aussi célibataire que lui – même s’il n’en sait rien, en réalité, ce qui est un peu désolant quand on pense au fait que légalement elle est désormais sa femme – c’est le trou noir qui s’en serait suivi qui aurait été bien plus dérangeant. Il baisse néanmoins rapidement le regard pour ne pas lui laisser croire qu’il prend ça comme une invitation ou un défi, ou simplement pour ne pas rester à la fixer en plus d’être sans voix, ce qui ne ferait qu’accentuer le schéma pathétique de la chose ; déjà qu’elle doit accepter le fait qu’il est désormais mari, autant ne pas lui donner de raisons supplémentaires de regretter une union qui s’accompagne déjà bien assez de points négatifs comme ça. Et puis, le choc de l’annonce est suffisamment important pour qu’il n’ait rien à rajouter, si ce n’est une réflexion acerbe visant à lui faire comprendre qu’elle pourrait faire preuve d’un peu de patience avec lui pendant quelques minutes, le temps qu’il digère ce qu’elle avait déjà pu digérer de son côté. Il n’est pas certain que si les rôles avaient inversés elle aurait fait preuve d’autant d’assurance, tant l’annonce n’a rien d’anodin. « Wow, tu es si autoritaire. Excuse-moi, c'était pas contre toi. C'est rien que ma faute si je repousse sans arrêt les limites de ma connerie. » Se contentant d’un signe de la tête pour accepter ses excuses, il n’en présente pas à son tour alors qu’il considère sa réaction comme justifiée pour remettre gentiment la jeune femme en place et lui faire comprendre qu’ils sont tous les deux dans le même bateau, même si leurs réactions face à ce mariage surprise peuvent être différentes. Ils sont mariés, désormais, ça implique d’être conciliant avec le caractère de l’autre, n’est-ce pas ? « Je pense que là, ni l’un ni l’autre ne peut aller plus loin, n’est-ce pas ? » Qu’il reprend néanmoins avec un fin sourire qui vise à ne pas rester sur cette première brouille – d’autres suivront probablement vu les circonstances, mais chaque chose en son temps. Mais il est évident que, si de son côté ce n’est pas quelque chose d’habituel contrairement à ce que Scarlett a l’air de souligner, ils ont tous les deux atteint une égalité parfaite quant à ces limites qu’ils ont repoussé bien trop loin. Enfin, de son point de vue. Il ignore si pour Scarlett il existe encore une marge de manœuvre qui implique de considérer la situation avec une certaine désinvolture. « Ta génitrice ? Même moi je ne vais pas jusque là pour parler de ma mère. Ça doit être une sacrée garce. » C’est peu dire. « Elle est en prison, ça te donne une idée du personnage. » Elle n’est pas de ceux qui croupissent derrière les barreaux suite à une erreur judiciaire, au contraire, la justice a été bien trop clémente à son goût. « Au moins, tu auras pas de problème de belle-mère. » Il ajoute avec un haussement d’épaules las ; il faut tenter de voir le positif dans chaque situation catastrophique, n’est-ce pas ? « T'en fais pas pour l'argent, on pourra toujours trouver un moyen. » À ce constat, il pince simplement les lèvres. Pas de problème de belle-mère ; mais l’assurance de ne pas avoir épousé un bon parti, désolé pour elle. Ils se débrouilleront parce qu’ils n’auront pas d’autres choix, mais pour l’heure c’est un problème qu’il décide de remettre à plus tard.

« J'ai pas beaucoup d'exemples de relations idylliques autour de moi. L'amour véritable ça n'a jamais existé, et le mariage c'est à mes yeux rien qu'une institution de plus pour asservir les femmes. Bizarrement c'est depuis que le divorce n'est plus vraiment un fardeau social pour nous qu'il touche un couple sur deux. » Si leur point de vue semble s’opposer sur la question du mariage, il ne peut pas nier que le raisonnement de Scarlett est particulièrement juste. Et c’est d’autant plus surprenant que Finn ne soit pas du même camp, alors que son premier exemple du mariage – celui de ses parents, donc – n’avait rien de celui d’un couple uni et heureux. Son père semblait l’être, mais un seul regard au comportement de sa mère suffisait à comprendre qu’il savait surtout garder la face. « Pour ce que ça vaut, si tout ça avait de la valeur, j’aurais plutôt été celui qui s’asservit, en prenant ton nom pour commencer. » Il souligne avec un sourire – oui, il l’aurait fait sans sourciller pour se débarrasser du fardeau que représente le nom Coverdale, quand on prend en compte le scandale entourant sa mère autant que le succès de ses deux sœurs. Être un nom aussi commun que Warren est en réalité un très bon argument pour ne pas divorcer, même s’il garde bien de le partager à Scarlett. Il comprend très bien son raisonnement, d’autant plus pour avoir été lui-même asservi à ses sœurs dans un sens – celui qu’on modèle comme on veut, celui qui doit suivre le chef de famille, celui qui n’est pas libre de ses décisions. L’institution du mariage est certes différente, mais dans le fond, la perte de son individualité est similaire. Ce n’est pas ça qui l’attire, mais le simple fait de se dire qu’il peut avoir aveuglément confiance en quelqu’un. « Tout ça pour dire que je préfère encore être mariée dans ces conditions que par amour, j'aurais vraiment eu l'impression de trahir toutes mes convictions. » - « Ça en fait au moins un de nous qui y trouve son compte... plus ou moins. » Il aurait presque pu dire qui est heureux, mais il n’est pas certain que ce soit le bon terme ; mais, au moins, Sarlett n’a pas totalement piétiné ce en quoi elle croit et c’est déjà ça de bon à prendre. « C'est pas du tout toi le problème Finn, c'est juste comme ça maintenant. L'amour c'est qu'une question de timing. » Il ne saurait dire si c’est elle a raison ou non, ni même s’il se croit maudit ou non, toujours est-il qu’il devient un peu plus fataliste à chaque nouvelle relation qui s’effondre. L’avantage avec Scarlett, c’est que celle-ci ayant tout d’officiel et rien de sincère, ce sera peut-être la seule à ne pas être totalement déplaisante quand elle se terminera. « Pour quelqu’un qui ne semble pas croire en l’amour, t’as l’air moins fataliste que moi. » Qu’il se permet d’ailleurs de souligner, avec un rire visant à lui faire comprendre qu’il n’y a pas de sous-entendu à entendre dans ses paroles, que ce n’est pas une façon détournée de lui dire qu’elle doit y croire ou persévérer, parce que ça ne le regarde pas et qu’elle a bien le droit d’avoir l’opinion qu’elle désire sur la question. « Tu sais si ça peut te rassurer, je suis sûr qu'on peut totalement annuler cette union aux yeux de la loi. Ce sera comme si c'était jamais arrivé. » Il aurait bien voulu la croire, mais il n’a aucune certitude sur la question, alors à défaut, il se contente de répondre : « j’espère, oui. » Même si, dans le cas contraire, il ne sera pas non plus à se morfondre des mois durant en se maudissant de ne pas avoir eu un premier mariage d’amour. « Je vais me renseigner de mon côté et appeler cette avocate et... enfin, on refera un point après ça, si ça te va. » Puisque pour l’heure, il ne sait pas vraiment quoi faire de plus. « Si ça se trouve, t’as raison et on se prend la tête pour rien, une visite à l’état civil et ce sera réglé. » Ça, c’est dans la théorie. En pratique, ça ne l’empêche pas d’imaginer déjà le pire – et si ça ne suffit pas ?

@Scarlett Warren :l:


i write sins and tragedies (finn#2) 8XKLS6S

i write sins and tragedies (finn#2) MinG18P
i write sins and tragedies (finn#2) Leo10
i write sins and tragedies (finn#2) 0f0M9Ir
i write sins and tragedies (finn#2) ZZBr7e1
i write sins and tragedies (finn#2) EaMJa4t
i write sins and tragedies (finn#2) IDlrfYk
i write sins and tragedies (finn#2) GhillXf

i write sins and tragedies (finn#2) 873483867:

Revenir en haut Aller en bas
Scarlett Warren
Scarlett Warren
le fantasme numérique
Voir le profil de l'utilisateur
i write sins and tragedies (finn#2) Hu5cwsy ÂGE : 34 ans (30 Dec 1987)
SURNOM : Scar
STATUT : il parait qu'elle est mariée
MÉTIER : a repris ses fonctions au Death Before Decaf. Elle a mis sur pause son compte Onlyfans, où elle monétisait les fantasmes de ses abonnés. Elle a aussi réalisé des tutos "plaisir" en partenariat avec le sexshop Aphrodite. Tout ça en ayant fait vœu d'abstinence le temps de reprendre le contrôle de sa vie...
LOGEMENT : elle a lâché son studio de Fortitude au début de l'année et a débuté une colocation avec Emery au retour de son road trip
i write sins and tragedies (finn#2) Hn6W
POSTS : 798 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Petite dernière de la fratrie Warren, Scar n'a pas la langue dans sa poche, ni ses poings. Elle adore provoquer, tester les gens, mais n'a que rarement dépassé les bornes... de son point de vue.
RPs EN COURS : (5/5)
Tommy#4 • Finn#3 • Beth#5 (fb)DeklanEmery

i write sins and tragedies (finn#2) Udv22bR
i write sins and tragedies (finn#2) 1thrvMD
RPs TERMINÉS : Matt#1Tommy#1Matt#2Marius#2Beth#2Jill#2Tommy#2Matt#3 (FB)Marius#3Jill#3Beth#3 (FB)Jill#4ColleenWarrens Christmas ShowLily#1Matt#4LilymattTommy#3Beth#4DBD familyFinn#1Selly#1Lily#3Finn#2

abandonnés : Jill & MarcoJill#1Marius#1MarcoBeth#1Harvey (fb)Lucia/LeahEllisonPeterAidenJill#5DeklanAphrodite crewMarius#4Maxwell
AVATAR : Gemma Arterton
CRÉDITS : (c) endlessly epic (avatar)
DC : Chad Taylor & Micah Tomlinson
PSEUDO : Timba
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 11/10/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21784-scar-misery-business https://www.30yearsstillyoung.com/t21854-scar-the-best-damn-thing

i write sins and tragedies (finn#2) Empty
Message(#) Sujet: Re: i write sins and tragedies (finn#2) i write sins and tragedies (finn#2) EmptyMer 27 Juil 2022 - 14:18


Echouer à provoquer une réaction chez l'autre n'était pas une alternative décevante. Dans tous les cas Scarlett sortait gagnante de ses provocations, sachant se satisfaire aussi bien d'une gêne évidente que d'une impassibilité adhésive. Finn était d'ordinaire du genre à rougir, pourtant il avait fait bonne figure, peut-être parce qu'il n'avait pas le cœur à rire, ou parce que l'éventualité d'une nuit avec elle lui semblait bien moins alléchante maintenant qu'ils étaient mariés. Elle soutint son regard, déterminée à susciter chez lui au moins un menton fuyant. Elle rit intérieurement lorsqu'il baissa les yeux, contente d'avoir tout de même réussi à le cerner. De toute évidence le jeune homme n'était pas un adversaire redoutable s'agissant de s'amuser des silences incommodes. Le calme avant la tempête. Après le choc de l'annonce, il se métamorphosa, comme toutes ces personnes qui s'appliquaient à redevenir la pire version d'eux-mêmes une fois la séduction acquise. Scar ne l'imaginait pas violent , mais elle se rassurait de savoir qu'il n'était pas que le martyr des frustrations des autres. Pour une fois ce fut à elle de tempérer, d'éviter que ce malentendu fâcheux dont ils étaient tous les deux victimes n'entrave toute perspective de collaboration. « Compte pas sur moi pour relever ce challenge. » avait-elle répondu à sa rhétorique sur les limites infinies de leur bêtise. Dans d'autres circonstances, elle aurait pu trouver assez facilement un moyen d'empirer encore la situation. Ils s'entendaient au moins sur la nécessité de ce divorce, quand d'autres profitaient certainement de leur position pour allonger le temps de captivité d'un conjoint décidé à tourner la page.

« Ah. » C'était tout ce qu'elle avait trouvé à répondre à la détente avec laquelle Finn avait confessé le destin de sa mère. La relativité savait frapper à des moments inespérés. Aussi critique pouvait-elle se montrer envers sa mère, Scar ne l'imaginait pas digne d'un sort aussi radical. Qu'avait-elle fait pour se retrouver derrière les barreaux dans l'indifférence la plus totale de son fils ?  « Je vais réserver mes questions sur la belle-famille pour plus tard. » se brida-t-elle, estimant que le moment était mal choisi pour faire la connaissance de son futur ex-mari. Il leur fallait un plan. L'attachement de Finn au mariage était aussi charmant que naïf, à son image. Scar ne cessait de se demander ce qui avait bien pu se passer dans sa vie pour idéaliser une institution désuète à ce point. Pourquoi les gens sacralisaient tant le mariage si ce n'était par vanité, ou pour le plaisir ostentatoire d'organiser une fête ? Scarlett comprenait le côté pratique de s'unir avec quelqu'un, mais pas en quoi cela devait définir le succès d'un couple.  « Finnley Warren. Je me demande si j'ai pas un cousin qui s'appelle comme ça. » avait-elle énoncé  voix haute, pensive. C'était un nom qui sonnait assez bien à ses oreilles pour lui évoquer un vague souvenir. Elle trouvait tout de même assez révélateur qu'il parle de s'asservir en prenant son nom. A son avis, chacun serait bien plus heureux en gardant le sien.  « C'est pas que je crois pas en l'amour, je crois juste pas à la définition universelle qu'on veut lui donner. Et surtout je crois pas forcément qu'il doit être éternel. » Elle avait des tas de raisons d'être fataliste, pour avoir satisfait pendant longtemps les vices sexuels d'hommes qui n'osaient pas les partager avec leurs épouses. A ses yeux ce n'était pas un problème du moment que les bases étaient posées dès le départ. Pourquoi s'obstiner à être exclusif quand la frustration s'immisçait dans le lit conjugal ? Le sexe avait cessé depuis bien longtemps d'être un instinct de survie. C'était un loisir qu'on pouvait partager avec n'importe qui, avec respect et consentement mutuel.  « T'inquiète pas, ce sera vite derrière nous. Aussi vite oublié que le moment où il a été célébré. » avait-elle rassuré, esquissant un sourire convaincu qu'elle espérait convainquant. Pour l'heure, à défaut d'avoir une stratégie, ils partageaient au moins la certitude que ce mariage devait se terminer dans le même silence qu'il avait débuté.

@Finnley Coverdale :l:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

i write sins and tragedies (finn#2) Empty
Message(#) Sujet: Re: i write sins and tragedies (finn#2) i write sins and tragedies (finn#2) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

i write sins and tragedies (finn#2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-