AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

 Si j'existe, c'est d'être (Only)fan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Theodora Bing
Theodora Bing
la rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (18.11.98)
SURNOM : Theo, aussi usuel que son prénom. Theodora si vraiment vous avez quelque chose à lui reprocher
STATUT : I'm a fucked up mess feeling angry and depressed. I make bad decisions. (Célibataire I guess)
MÉTIER : Apprentie cuisinière appliquée (et c'est suffisamment rare pour être précisé) à l'Interlude
LOGEMENT : Du côté de redcliffe, avec Will et Prim qui lui ont attribué le titre de meilleure colocataire du monde (non, pas vraiment)
Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Kq1h
POSTS : 95 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Un sourire angélique pour un caractère bien trempé - Butée, impulsive, combative, toujours très prompte à chercher les ennuis et ravie de les trouver. S'il vous venait à l'idée de vous en prendre à Theo, gardez juste à l'esprit qu'elle maîtrise quelques arts martiaux et autres sports de combat. Just sayin'. - Sa passion pour les sports qui lui permettent de se défouler n'a d'égal que son attrait et son application pour la cuisine.
RPs EN COURS : Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Sisilafamille
May #1 - Family Business - Ugh! I need Instagram to know there's still beauty in the world.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan M2qz
Theory #2 - Neither one of us could gain control over our powers over one another. We could fight like this for hours. Words deep soaked in gasoline and it will never change.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Ft0w
Seth #2 - These are my confessions, someday I'll learn my lesson. These bad decisions haunt me...but they make good stories

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Fqt0
Thrash #1 - Sometimes betrayal comes from the ones we expect the least

Archie - Caleb

RPs TERMINÉS : Theory #1 - Seth #1 - Maisie - Seth #2
AVATAR : Freya Allan
CRÉDITS : tearsflight (avatar), endlesslove (sign), sunlethsrp (gifs) loonywaltz (ub)
DC : Maze Crawley, Sawyer Harding
INSCRIT LE : 09/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42381-a-la-fin-de-lenvoi-je-touche https://www.30yearsstillyoung.com/t42512-theodora-bing https://www.30yearsstillyoung.com/t42694-theodora-bing

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Empty
Message(#) Sujet: Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Si j'existe, c'est d'être (Only)fan EmptyDim 23 Jan 2022 - 20:54


Sans répit, jour et nuit, c'est d'être fan. @Maisie Moriarty

Pourtant confortablement installée sur le lit de Maisie, son portable en main, les traits de Theo se faisaient bel et bien de plus en plus sévères au fur et à mesure que son pouce scrollait sur l’écran. Et pour une fois, ça n’était pas une quelconque vexation qui était à l’origine de son expression, mais bien une totale incompréhension. « Mais attends je comprends pas… » qu’il y ait des tordus sur internet prêts à acheter des sous-vêtements déjà portés ? Oh non, ça faisait partie des choses qu’elle concevait parfaitement bien. « Qu’est-ce qui force les gens à vraiment envoyer des habits portés ? Ils peuvent pas acheter des vêtements neufs, pas chers, et les envoyer direct aux tordus ? » Elle parlait tout en continuant de scroller. Ce site était addictif : une fois qu’on avait commencé à regarder ce que l’une ou l’autre personne offrait comme "service" ou "talent" (elle n’avait vraiment aucune idée de comment elle devait qualifier tout ça), il était difficile de s’arrêter et il devenait même nécessaire de déterminer si elle allait pouvoir trouver pire que le dernier compte exploré (la réponse était oui. Elle trouvait toujours pire). « Enfin est-ce qu’ils vont vraiment vérifier que les vêtements sont portés ou sales ? Est-ce que… » Elle s’arrêta dans sa phrase pour relever la tête et jeter un coup d’œil à son amie. « Est-ce que je veux vraiment aller plus loin dans ma réflexion ? Est-ce que je veux vraiment une réponse à ces questions ? Je crois pas. » Et en même-temps…ça l’intriguait. Mais à moins de se faufiler dans la maison d’un des spécimens au moment où il recevait sa commande, y avait-il vraiment moyen de tirer toute cette histoire au clair ? « Bref, je vois pas bien ce que je pourrais proposer de mon côté. Enfin…j’ai jamais été du genre à manquer d’idées mais quand je vois jusqu’où ça peut aller, je me sens vraiment petite joueuse. » Ceci étant dit, petite joueuse ou non, elle était certaine de rapidement faire enrager sa mère si elle s’inscrivait sur ce site, et ce quel que soit le service qu’elle allait pouvoir proposer aux abonnés. Et l’un dans l’autre, faire enrager May tout en gagnant de l’argent : n’était-ce pas là un deal parfait ?
Pour l’heure, Theo avait fermé l’application histoire de donner un peu de repos à ses yeux qui venaient de voir et de lire un certain nombre de choses qui risqueraient encore de la hanter ce soir avant qu’elle n’aille se coucher. « Excuse-moi, QUOI ? » Son visage s’était à nouveau relevé vers Maisie, tournant l’écran de son téléphone vers elle pour lui montrer la photo incriminée dans son exclamation. Elle n’avait fermé l’application OnlyFans que pour mieux ouvrir Instagram et tomber sur la dernière publication de son amie. « My two favorite things ? » care to explain ? Son visage n’était pas sérieux, ni grave, ni même reflétant un quelconque jugement. Au contraire, il s’était même éclairé, une pointe de malice apparaissant dans ses yeux alors qu’un sourire en coin étirait par la même occasion ses lèvres. Elle avait visiblement loupé quelque chose dans la vie de Maisie et il y avait quelques wagons à raccrocher, voire possiblement tout un train à rattraper. Est-ce qu’elle avait songé au fait qu’elle ne souhaitait peut-être pas aborder ce sujet ? Absolument pas. Et le cas échéant, est-ce que cela l’aurait empêchée de creuser le sujet jusqu’à ce qu’elle craque et accepte de lui en parler ? Non plus. De toutes façons, Theo considérait qu’une information publiée sur Instagram devenait automatiquement du domaine public. Oui, même si votre compte était en mode privé. Si vous ne vouliez pas que l’information se sache, il ne fallait pas la poster. La tolérance et la nuance ? Des concepts avec lesquels elle n’était pas particulièrement familière.




Trouble made me
It breaks me. Easier to lie than tell the truth. I'm your nightmare, don′t stare. Promise you're not prepared.


Si j'existe, c'est d'être (Only)fan 9Bpx2lB
Si j'existe, c'est d'être (Only)fan GZFHSTH
Revenir en haut Aller en bas
Maisie Moriarty
Maisie Moriarty
le faux miroir
le faux miroir
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans (10.02.2001).
STATUT : la blague dure depuis des mois. ce qui est moins drôle, c’est qu’angus devient presque supportable.
MÉTIER : employée polyvalente dans un cinéma de quartier, arrondi les fins de mois avec son compte onlyfans (@onlyfeet) où elle vend ses sous-vêtements sales et envoie des photos de ses pieds.
LOGEMENT : #404 princess (lol) street, avec angus & sam. c’est uniquement par obligation, évidemment.
Si j'existe, c'est d'être (Only)fan E20a32854bdf3ceafc759deec393cde999132886
POSTS : 454 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : un frère, trois demi-frères et sœurs, les relations ne sont idéales qu’avec le plus jeune d’entre eux (llewyn, 9 ans) ≈ mouton noir de la famille qui est tombée dans les troubles du comportement alimentaire à l’adolescence et ne s’en est jamais sortie ≈ vierge et peu intéressée à ce que cela change, peu intéressée tout court par l’idée d’être en couple ≈ mère démissionnaire, elle prend de plus en plus en charge son jeune frère ≈ impulsive, immature, elle vit sa crise d’adolescence avec un peu de retard ≈ arrogante, peste, bourrée d’insécurités, douce : un vrai paradoxe.
RPs EN COURS : Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Df13c6b74f05e70279b25fbc75499f0ab130e5ed
llewyn ⊹ there’s no other love like the love for a brother. there’s no other love like the love from a brother.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan 5tnu
seth #3 ⊹ there is a little boy inside the man who is my brother. oh, how i hated that little boy. and how i loved him too.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Maisie
angus #5, #6, #7 #8 ⊹ they may not know each other to say it, but it was never hidden. how much ever they hated each other, fate ties them together.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Tumblr_plr1i2eNxv1uww2r7o7_400
carl #2 ⊹ friendship must be built on a solid foundation of alcohol, sarcasm, inappropriateness and shenanigans.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Original
aiden (fb) ⊹ there comes a time when you have to stop crossing oceans for people who wouldn’t even jump puddles for you.

(16(-10=)/06 - *cries in overbookée*)halston (fb)raphaeloxtormarthurangus #4 & seth #2muiredachamayarudylailavivian

RPs EN ATTENTE : jordan › jessalyn › jules › mara › nino #2 › theo #2
RPs TERMINÉS : jake #1 (fb 2016)angus #2 (fb) swann #1angus #1seth #1milarory #1swann #2angus #3carl #1nino #1theo #1

(ab.) nicky (2019)quincy (2019)redkyletobiasaidensofia
AVATAR : daisy edgar-jones.
CRÉDITS : harley (ava), kaceyrps (gifs), seth & edwige & wickedwitch (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & kieran halstead.
INSCRIT LE : 01/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39401- https://www.30yearsstillyoung.com/t39485- https://www.30yearsstillyoung.com/t39505- https://www.30yearsstillyoung.com/t39628-

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Empty
Message(#) Sujet: Re: Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Si j'existe, c'est d'être (Only)fan EmptyMer 2 Fév 2022 - 19:26



@THEODORA BING & MAISIE MORIARTY ⊹⊹⊹ Si j'existe, Ma vie, c'est d'être fan, C'est d'être fan, Sans répit, jour et nuit, Mais qui peut dire, je t'aime donc je suis.

Assise sur mon lit, le dos collé conte la tête de lit, j’observe à distance et du coin de l’œil le défilement des images sur le portable de Theo. Je retiens (non pas du tout) mon sourire moqueur alors qu’il ne m’est pas difficile d’imaginer les traits sur son visage et que je me régale de son incompréhension. Je ne crie pas mon second job sur tous les toits, mais quand j’en parle, il y a un critère auquel je ne déroge jamais : j’aime être là pour observer le visage de mon interlocuteur qui, bien souvent, se tord en de multiples grimaces. Les mots sont rares et souvent les mêmes ; mais je m’éclate à perturber mon auditoire même si, concernant Theo, j’imaginais qu’il lui en faudrait bien plus pour réagir. « Mais attends je comprends pas… » Mon sourire s’élargit alors que je tends le cou, un air innocent sur le visage. « Qu’est-ce qui force les gens à vraiment envoyer des habits portés ? Ils peuvent pas acheter des vêtements neufs, pas chers, et les envoyer direct aux tordus ? » Mon sourire est remplacé par une petite moue ; Theo me rassure en étant moins prévisible que prévu et si je m’attendais à des questions quant à savoir si ça fonctionne vraiment, si j’arrive à me faire un peu de thune ou si je ne dois pas aller dans certains extrêmes pour vendre, sa réflexion finit par m’arracher un éclat de rire. « Mais ce serait chiant sinon ! » Elle n’a pas tort, pourtant, ça pourrait effectivement être une option et à vrai dire, je n’y ai jamais pensé. Je me suis bien trop pris au jeu pour décider d’utiliser des raccourcis ; aussi foireux que ça puisse paraître. « Enfin est-ce qu’ils vont vraiment vérifier que les vêtements sont portés ou sales ? Est-ce que… » Et quand elle se retourne vers moi, j’affiche un air entendu sur le visage en penchant la tête. Oui, Theo. Oui. « Est-ce que je veux vraiment aller plus loin dans ma réflexion ? Est-ce que je veux vraiment une réponse à ces questions ? Je crois pas. » Non, elle n’en veut pas, mais ça ne m’empêche pas de lui en donner une en portant mes deux mains à hauteur de mon nez, enveloppant celui-ci pour mieux respirer bruyamment avant de lever la tête, mes deux yeux au ciel qui démontrent d’une euphorie théâtralisée. Oui, Theo. Oui. « Regarde le bon côté des choses, tu t’épargnes de ouf la corvée lessive. » À l’exception de quelques pièces que je garde pour moi, mes sous-vêtements finissent rarement dans la machine. Et ouais, c’est dégueulasse de les porter plusieurs jours d’affilée, mais ce n’est pas comme si quelqu’un d’autre que mes acheteurs s’y intéressaient, hein. « Et puis pour le microbiote vaginal... » Mon pouce et mon index se joignent pour former un cercle que j’embrasse et renvoie dans l’air, tel le meilleur chef italien qui vient de cuir sa meilleure pizza. Oui, bon, c’est un raccourci un peu facile, mais eh, j’ai le droit. « Bref, je vois pas bien ce que je pourrais proposer de mon côté. Enfin…j’ai jamais été du genre à manquer d’idées mais quand je vois jusqu’où ça peut aller, je me sens vraiment petite joueuse. » Il y a tout un marché à se faire, pourtant. « Invente toi des infections urinaires à répétition, ça peut le faire. » Chacun sa gamme de clients, après tout.

« Excuse-moi, QUOI ? » Délaissant mon propre téléphone des yeux pour reporter mon attention sur Theo, je constate qu’elle n’est plus en train d’envisager sa future vocation (vraiment ?) mais de scroller sur instagram jusqu’à une certaine photo qu’elle me montre aussitôt. « Ah ça. » Ça étant la gueule d’Angus Sutton qui me fait grincer des dents. « My two favorite things ? » Je soupire légèrement, avant d’afficher un sourire mutin qui vise à perfectionner mon jeu. « Oh oui, Theo, si tu savais. » La voix exagérément aigüe, je joins mes mains ensemble que je colle contre ma joue dans un cliché de téléfilm romantique pour raconter ma plus belle histoire d’amour. « Je sais même pas par où commencer. » Je poursuis d’un ton encore plus mielleux. « Angus est... » Je laisse ma phrase en suspens un instant, mes yeux qui papillonnent comme une gamine. Finalement, mes mains vient se relâcher contre mes cuisses alors que d’un ton bien plus ferme et agacé, j’avoue tout : « un connard. » Ouais, ça le définit plutôt bien. « Que Seth déteste encore plus que les responsabilités. » C'est dire. Ça lui donne une idée du niveau de haine de mon frère à l’égard de mon nouvel amoureux et, surtout, des raisons pour lesquelles il est aussi bien mis en avant sur mon instagram.


Revenir en haut Aller en bas
Theodora Bing
Theodora Bing
la rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (18.11.98)
SURNOM : Theo, aussi usuel que son prénom. Theodora si vraiment vous avez quelque chose à lui reprocher
STATUT : I'm a fucked up mess feeling angry and depressed. I make bad decisions. (Célibataire I guess)
MÉTIER : Apprentie cuisinière appliquée (et c'est suffisamment rare pour être précisé) à l'Interlude
LOGEMENT : Du côté de redcliffe, avec Will et Prim qui lui ont attribué le titre de meilleure colocataire du monde (non, pas vraiment)
Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Kq1h
POSTS : 95 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Un sourire angélique pour un caractère bien trempé - Butée, impulsive, combative, toujours très prompte à chercher les ennuis et ravie de les trouver. S'il vous venait à l'idée de vous en prendre à Theo, gardez juste à l'esprit qu'elle maîtrise quelques arts martiaux et autres sports de combat. Just sayin'. - Sa passion pour les sports qui lui permettent de se défouler n'a d'égal que son attrait et son application pour la cuisine.
RPs EN COURS : Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Sisilafamille
May #1 - Family Business - Ugh! I need Instagram to know there's still beauty in the world.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan M2qz
Theory #2 - Neither one of us could gain control over our powers over one another. We could fight like this for hours. Words deep soaked in gasoline and it will never change.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Ft0w
Seth #2 - These are my confessions, someday I'll learn my lesson. These bad decisions haunt me...but they make good stories

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Fqt0
Thrash #1 - Sometimes betrayal comes from the ones we expect the least

Archie - Caleb

RPs TERMINÉS : Theory #1 - Seth #1 - Maisie - Seth #2
AVATAR : Freya Allan
CRÉDITS : tearsflight (avatar), endlesslove (sign), sunlethsrp (gifs) loonywaltz (ub)
DC : Maze Crawley, Sawyer Harding
INSCRIT LE : 09/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42381-a-la-fin-de-lenvoi-je-touche https://www.30yearsstillyoung.com/t42512-theodora-bing https://www.30yearsstillyoung.com/t42694-theodora-bing

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Empty
Message(#) Sujet: Re: Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Si j'existe, c'est d'être (Only)fan EmptyDim 6 Fév 2022 - 23:53


Sans répit, jour et nuit, c'est d'être fan. @Maisie Moriarty

« Mais ce serait chiant sinon ! » Elle observa son amie avec un air circonspect, comme jaugeant silencieusement cet argument. Il lui fallut quelques secondes avant d’abonder dans son sens, haussant simplement les épaules pour reconnaître : « C’est pas faux. Est-ce que tu avoues par la même occasion que c’est ton kick finalement d’envoyer des sous-vêtements sales à de parfaits inconnus ? » Elle avait pris son meilleur air de Sherlock Holmes pour tenter de deviner ce qu’il en était. Non pas qu’elle la jugerait si elle lui confirmait son hypothèse. Elle en profiterait simplement pour utiliser cette information à des fins de viles moqueries ultérieures. Moqueries qui auraient de toutes façons été faites d’une manière ou d’une autre même sans aucun aveu de sa part. Pour l’heure, elle ouvrit simplement la bouche pour y diriger son index afin d’imiter un geste de régurgitation au moment où Maisie jugea nécessaire d’imiter avec force conviction la manière dont ses "clients" vérifiaient l’état de ses petites culottes. Ouais…à bien y réfléchir elle aurait finalement préféré ne pas avoir cette image en tête. « Regarde le bon côté des choses, tu t’épargnes de ouf la corvée lessive. Et puis pour le microbiote vaginal... » Une moue dubitative s’afficha sur son visage. « Je suis pas hyper convaincue par tes arguments mais…bon…ça se défend. » A peu près. Mais au fond d’elle elle pensait tout de même de son côté préférer être de corvée de lessive. Peut-être que l’image que Maisie avait imposé à son esprit quelques secondes avant sans consentement aucun y était pour quelque chose. Une image qui risquait de la hanter encore ce soir avant d’aller se coucher. « Invente toi des infections urinaires à répétition, ça peut le faire. » Elle bascula sa tête en arrière contre le mur, se perdant dans la contemplation du plafond en essayant de faire peser dans la balance tous les arguments qu’elle venait d’entendre. Elle finit par redresser la tête pour regarder la brune, un air mi-amusé, mi-sérieux au visage : « Je pense que ça se considère mais…avant ça va falloir me dire combien d’argent t’arrives à te faire avec cette histoire. Parce que si c’est pour pouvoir m’acheter une nouvelle paire de baskets tous les deux mois, bof. » En revanche si elle pouvait s’acheter de nouveaux gants, des équipements divers et variés, et des tenues de sport à foison à un rythme régulier, là c’était une autre histoire. Et si par la même occasion, elle parvenait aussi à faire rentrer le loyer de la coloc dans toute cette histoire, Will et Prim en seraient certainement ravis.
Elle fut tirée bien brutalement de son shopping imaginaire en découvrant la dernière photo du compte instagram de Maisie. Il ne lui avait pas fallu longtemps avant de réagir de manière à peine dramatique et exagérée. Theo : toujours dans la mesure. « Ah ça. » C’est tout ce qu’elle avait à dire pour sa défense ? Elle allait avoir besoin de beaucoup plus de détails pour satisfaire sa curiosité. « Oh oui, Theo, si tu savais. » Ok. Elle était résolument partie du côté ironique de la force à en croire la scène qu’elle était en train de surjouer. « Je sais même pas par où commencer. » Par le début. Par le milieu. Par la fin. Par n’importe quel bout à vrai dire, Theo était prête à accepter n’importe quelle information lui permettant d’en savoir un peu plus. « Angus est... » Sans même s’en rendre compte, elle était à chaque seconde en train de se pencher un peu plus en avant dans la direction de son amie, complètement suspendue à ses lèvres. « un connard. » Elle se redressa, recommençant à respirer à nouveau normalement après être restée en apnée aussi longtemps. « Heu… ? » Son incompréhension était totale et se lisait parfaitement bien dans son regard perdu et sa bouche restant bêtement ouverte. Elle ne voyait pas bien ce qu’elle était censée répondre à ça. « Que Seth déteste encore plus que les responsabilités. » Ses sourcils se froncèrent alors qu’elle tentait de détecter un semblant de réponse à ses questions dans les yeux de Maisie. Les pièces du puzzle ne s’emboîtaient pas vraiment bien pour l’instant. « Ok et donc… » elle continuait de réfléchir en direct aux différents éléments dont elle disposait à présent. Est-ce qu’elle pouvait détester son frère au point de… « T’es en train de faire tout ça juste pour contrarier Seth ? » Projet ambitieux. Projet approuvé par la reine de la rancune tenace et des coups bas. « Il t’a contrariée récemment ? Plus que d’habitude je veux dire… » Et dernière question de l’interrogatoire : « Angus a quelque chose à gagner là-dedans ? Ou il agit aussi simplement pour le plaisir de faire chier Seth ? » Ambitieux et validé également le cas échéant. « Ou bien peut-être que tu lui as promis des sous-vêtements sales en échange ? » Pour la peine, elle lui offrit un clin d’œil et un sourire entendu. Si elle pouvait agacer son frère et préserver son microbiote vaginal, c’était tout bénef.




Trouble made me
It breaks me. Easier to lie than tell the truth. I'm your nightmare, don′t stare. Promise you're not prepared.


Si j'existe, c'est d'être (Only)fan 9Bpx2lB
Si j'existe, c'est d'être (Only)fan GZFHSTH
Revenir en haut Aller en bas
Maisie Moriarty
Maisie Moriarty
le faux miroir
le faux miroir
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans (10.02.2001).
STATUT : la blague dure depuis des mois. ce qui est moins drôle, c’est qu’angus devient presque supportable.
MÉTIER : employée polyvalente dans un cinéma de quartier, arrondi les fins de mois avec son compte onlyfans (@onlyfeet) où elle vend ses sous-vêtements sales et envoie des photos de ses pieds.
LOGEMENT : #404 princess (lol) street, avec angus & sam. c’est uniquement par obligation, évidemment.
Si j'existe, c'est d'être (Only)fan E20a32854bdf3ceafc759deec393cde999132886
POSTS : 454 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : un frère, trois demi-frères et sœurs, les relations ne sont idéales qu’avec le plus jeune d’entre eux (llewyn, 9 ans) ≈ mouton noir de la famille qui est tombée dans les troubles du comportement alimentaire à l’adolescence et ne s’en est jamais sortie ≈ vierge et peu intéressée à ce que cela change, peu intéressée tout court par l’idée d’être en couple ≈ mère démissionnaire, elle prend de plus en plus en charge son jeune frère ≈ impulsive, immature, elle vit sa crise d’adolescence avec un peu de retard ≈ arrogante, peste, bourrée d’insécurités, douce : un vrai paradoxe.
RPs EN COURS : Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Df13c6b74f05e70279b25fbc75499f0ab130e5ed
llewyn ⊹ there’s no other love like the love for a brother. there’s no other love like the love from a brother.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan 5tnu
seth #3 ⊹ there is a little boy inside the man who is my brother. oh, how i hated that little boy. and how i loved him too.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Maisie
angus #5, #6, #7 #8 ⊹ they may not know each other to say it, but it was never hidden. how much ever they hated each other, fate ties them together.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Tumblr_plr1i2eNxv1uww2r7o7_400
carl #2 ⊹ friendship must be built on a solid foundation of alcohol, sarcasm, inappropriateness and shenanigans.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Original
aiden (fb) ⊹ there comes a time when you have to stop crossing oceans for people who wouldn’t even jump puddles for you.

(16(-10=)/06 - *cries in overbookée*)halston (fb)raphaeloxtormarthurangus #4 & seth #2muiredachamayarudylailavivian

RPs EN ATTENTE : jordan › jessalyn › jules › mara › nino #2 › theo #2
RPs TERMINÉS : jake #1 (fb 2016)angus #2 (fb) swann #1angus #1seth #1milarory #1swann #2angus #3carl #1nino #1theo #1

(ab.) nicky (2019)quincy (2019)redkyletobiasaidensofia
AVATAR : daisy edgar-jones.
CRÉDITS : harley (ava), kaceyrps (gifs), seth & edwige & wickedwitch (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & kieran halstead.
INSCRIT LE : 01/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39401- https://www.30yearsstillyoung.com/t39485- https://www.30yearsstillyoung.com/t39505- https://www.30yearsstillyoung.com/t39628-

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Empty
Message(#) Sujet: Re: Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Si j'existe, c'est d'être (Only)fan EmptyMer 9 Mar 2022 - 2:11


« C’est pas faux. Est-ce que tu avoues par la même occasion que c’est ton kick finalement d’envoyer des sous-vêtements sales à de parfaits inconnus ? » Je pince les lèvres, acquiesce silencieusement avant qu’un sourire ne s’affiche sur mes lèvres et que mon regard entendu croise le sien : « peut-être bien, oui. » C’est vrai ça, peut-être que c’est mon truc, finalement. À défaut d’avoir d’autres kink – et désespérant d’en trouver, pour être honnête, peut-être que mon truc est sous mes yeux depuis le début, et que je prends mon pied aux côtés d’inconnus alors que je cherchais autour de moi. Merci Theo, je crois que l’un des plus grands mystères de ma vie vient d’être résolu. « Et mettre ma pote dans la confidence, oh, c’est le plus excitant. » Je connais Theo, je connais ses tendances moqueuses et je décide de les anticiper en la narguant. Un rire amusé s’échappe d’entre mes lèvres quand elle répond à mes provocations, bien consciente qu’il y a des détails dont elle ne veut pas avoir connaissance – c’est donc exactement pour cette raison que je les accentue. « Je suis pas hyper convaincue par tes arguments mais…bon…ça se défend. » « L’argument ‘’aucune lessive’’ vaut tous les autres. » Je précise néanmoins, car il me semble être le plus important de tous. J’ai de la chance de vivre dans une colocation où si je fais traîner mon linge suffisamment longtemps quelqu’un s’en occupe pour moi, alors personne ne s’étonnera que je sois partisane du moindre effort concernant les tâches ménagères et que le fait d’éviter la corvée lessive est l’argument qui, à lui seul, a motivé la création de ce compte, c’est évident. Et si Theo veut se lancer à son tour dans le game, c’est tout à fait possible, il faut seulement qu’elle songe à l’élément qui lui permettra de se distinguer des autres – les infections urinaires, par exemple. « Je pense que ça se considère mais…avant ça va falloir me dire combien d’argent t’arrives à te faire avec cette histoire. Parce que si c’est pour pouvoir m’acheter une nouvelle paire de baskets tous les deux mois, bof. » « Maintenant que tu le dis.... » Je fais durer le suspense un instant avant de reprendre, plus sérieuse : « Ça dépend. C’est pas mon ‘’taf’’, je mime des guillemets, donc je m’attends pas à vivre de ça et puis, c’est assez aléatoire, mais, à la fin, c’est pas négligeable. Disons que ça peut aller de 300 à 600 dollars, quand j’ai de la chance. » J’admets en haussant les épaules, un sourire amusé sur les lèvres. « Certains atteignent le double ou le triple, mais j’suis pas vraiment sûre de vouloir en faire mon job, tu vois. » Peut-être un jour, si Rose me vire du cinéma, mais pour l’heure, ce n’est qu’un hobby – particulier, il est vrai – qui m’aide à reprendre confiance en moi. Mais je ne pense pas avoir assez d’aisance pour en faire mon travail, d’autant plus alors que je me méfie des dérives des réseaux sociaux. Toutes les informations désormais en main de mon amie, c’est à elle de déterminer si cela en vaut la peine ou non, de mon côté, je penche pour la première affirmation.

Ce qui vaut la peine, aussi, c’est la tête de Theo en découvrant le visage de mon nouveau petit ami, qui, il est vrai, ne vaut rien en comparaison de celle que Seth a tiré quand il l’a appris, mais qui me provoque néanmoins un sourire. Je fais durer le suspense, je joue le jeu avant d’admettre qu’Angus n’est qu’un connard – et elle comprendra toute seule mes véritables affinités avec le jeune homme. « Heu… ? » J’éclate de rire, consciente que tout ceci n’a pas de sens pour quiconque ne comprenant pas le jeu auquel on s’adonne avec Angus ; même si cela relève plus du cauchemar d’avoir à prétendre être intéressée par cette face de rat. « Ok et donc… T’es en train de faire tout ça juste pour contrarier Seth ? » « Yeees. » J’avoue, victorieuse. Et si je sais que cette petite guerre est ridicule, ça ne m’empêche pas d’en prendre un grand plaisir. « Il t’a contrariée récemment ? Plus que d’habitude je veux dire… » Elle fait bien de préciser, Theo, car Seth me contrarie tous les jours. « Angus a quelque chose à gagner là-dedans ? Ou il agit aussi simplement pour le plaisir de faire chier Seth ? » J’ai l’impression de passer un interrogatoire tandis que je reste silencieuse jusqu’à ce qu’elle termine. « Ou bien peut-être que tu lui as promis des sous-vêtements sales en échange ? » Oh, elle m’offre l’idée sur un plateau d’argent, évidemment que je vais m’en saisir pour ruiner la réputation d’Angus. « Exactement. C’est son kink à lui, je juge pas et puis, ça m’arrange. » Et je me retiens de rire en imaginant les narines d’Angus s’en donner à cœur joie dans mes sous-vêtements, avant que cette perspective ne me dégoûte. « Il bossait avec Seth, à l’époque. Et ils ont été viré par sa faute, alors ça a pas été difficile de le convaincre. » Même si j’ai toujours refusé de prendre parti dans cette histoire (alors que le seul fait de « sortir » avec Angus donne l’impression de l’avoir désormais fait), je ne peux pas nier qu’elle m’a bien arrangé, au moment de mettre en place mon plan. « Alors il le fait par plaisir, ouais, et contre quelques séances de ciné à l’œil pour son petit frère... qui est le meilleur pote de Llewyn. » J’annonce, une grimace sur mon visage. « Ouais, même moi j’arrive pas à suivre. Mais l’essentiel est que Seth rage et ça lui apprendra à se foutre de ma gueule. » Et j’en viens enfin à sa seconde question. « Il m’a dit que je devais ‘’tirer mon coup’’ pour me détendre alors j’espère qu’il va apprendre à se la fermer, maintenant. » Car il faisait le malin il y a quelques semaines ; et le voilà bien emmerdé, alors que ses propres recommandations se sont retournées contre lui. « Et si tu viens à le croiser, pas un mot. Sinon c’est à toi que je vais faire sniffer mes culottes. » Je doute pas de la loyauté de Theo, mais la menace est trop belle pour que je passe à côté.

@Theodora Bing Si j'existe, c'est d'être (Only)fan 1949770018


Revenir en haut Aller en bas
Theodora Bing
Theodora Bing
la rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (18.11.98)
SURNOM : Theo, aussi usuel que son prénom. Theodora si vraiment vous avez quelque chose à lui reprocher
STATUT : I'm a fucked up mess feeling angry and depressed. I make bad decisions. (Célibataire I guess)
MÉTIER : Apprentie cuisinière appliquée (et c'est suffisamment rare pour être précisé) à l'Interlude
LOGEMENT : Du côté de redcliffe, avec Will et Prim qui lui ont attribué le titre de meilleure colocataire du monde (non, pas vraiment)
Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Kq1h
POSTS : 95 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Un sourire angélique pour un caractère bien trempé - Butée, impulsive, combative, toujours très prompte à chercher les ennuis et ravie de les trouver. S'il vous venait à l'idée de vous en prendre à Theo, gardez juste à l'esprit qu'elle maîtrise quelques arts martiaux et autres sports de combat. Just sayin'. - Sa passion pour les sports qui lui permettent de se défouler n'a d'égal que son attrait et son application pour la cuisine.
RPs EN COURS : Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Sisilafamille
May #1 - Family Business - Ugh! I need Instagram to know there's still beauty in the world.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan M2qz
Theory #2 - Neither one of us could gain control over our powers over one another. We could fight like this for hours. Words deep soaked in gasoline and it will never change.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Ft0w
Seth #2 - These are my confessions, someday I'll learn my lesson. These bad decisions haunt me...but they make good stories

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Fqt0
Thrash #1 - Sometimes betrayal comes from the ones we expect the least

Archie - Caleb

RPs TERMINÉS : Theory #1 - Seth #1 - Maisie - Seth #2
AVATAR : Freya Allan
CRÉDITS : tearsflight (avatar), endlesslove (sign), sunlethsrp (gifs) loonywaltz (ub)
DC : Maze Crawley, Sawyer Harding
INSCRIT LE : 09/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42381-a-la-fin-de-lenvoi-je-touche https://www.30yearsstillyoung.com/t42512-theodora-bing https://www.30yearsstillyoung.com/t42694-theodora-bing

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Empty
Message(#) Sujet: Re: Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Si j'existe, c'est d'être (Only)fan EmptyMar 22 Mar 2022 - 21:44


Sans répit, jour et nuit, c'est d'être fan. @Maisie Moriarty

« peut-être bien, oui. » Un sourire amusé vint répondre à celui que Maisie venait de lui lancer. Elle avait quelques doutes sur le plaisir qu’elle pouvait retirer à envoyer ses sous-vêtements à de parfaits inconnus, mais l’idée était trop intéressante à imaginer et à exploiter pour s’en défaire tout de suite. En revanche, elle se serait bien volontiers passé des détails que la brune avait décidé de lui partager. Elle l’avait bien mérité. Elle l’avait cherché. Et elle regrettait. Enfin presque. Parce que dans le fond, bien qu’absolument dégoûtant, ça n’en restait pas moins très amusant quand on avait la mentalité d’une enfant de cinq ans. Ce qui était justement le cas de Theo, quelle chance. « L’argument ‘’aucune lessive’’ vaut tous les autres. » Elle hocha la tête, l’air faussement pensive. « J’avoue, ça a son importance. » Mais est-ce qu’il valait vraiment la flemme qu’elle ne manquerait pas de ressentir à l’idée de devoir aller acheter des sous-vêtements ? Bonne question justement : « T’en as jamais eu marre de devoir aller te racheter aussi régulièrement des petites culottes ? Parce qu’à bien y réfléchir…ce genre d’histoires de mon côté c’est un coup à finir par décider de vivre éternellement sans sous-vêtements. » True story. Il était évident que la flemme finirait par prendre le pas sur tout le reste, même sur les potentielles sommes d’argent qu’elle pourrait gagner. Il y avait des limites aux efforts qu’elle acceptait de déployer. Et justement, en parlant d’argent, Theo vint s’enquérir de la rentabilité de l’opération. « 300 à 600 dollars ? » Son expression se fit à la fois surprise et presque impressionnée. « Ok, ça fait une sacrée belle paire de baskets à ce prix là… » Sa flemme légendaire était-elle en train de rendre les armes ? Pas sûr. « Certains atteignent le double ou le triple, mais j’suis pas vraiment sûre de vouloir en faire mon job, tu vois. » « Le double ou le triple ? Ils vendent quoi en plus de petites culottes usagées ceux-là ? Leur âme ? » Un froncement de sourcils et une réflexion plus tard, elle ajouta rapidement : « Attends attends…est-ce que c’est encore une question pour laquelle je ne veux pas de réponse ? » Bien sûr que non. Theo était toujours preneuse de la plus dérangeante des informations. Il n’y avait pas de temps à consacrer au regret, même s’il faisait suite à un profond dégoût.

« Yeees. » Elle secouait la tête de gauche à droite en signe de désapprobation, pourtant c’était un grand sourire qui s’affichait sur ses lèvres au moment où Maisie vint lui confirmer ce qu’elle soupçonnait. « Exactement. C’est son kink à lui, je juge pas et puis, ça m’arrange. » Elle jeta un nouveau coup d’œil à l’écran de son téléphone portable avant d’hausser les épaules pour lancer le plus naturellement du monde : « Ça m’étonne pas, il a bien une tête de renifleur de petites culottes. » C’était gratuit, c’était cadeau. Elle ne le connaissait pas de toutes façons (bien que connaître les gens n’était de toutes manières pas vraiment un critère qui empêchait Theo de les critiquer). « Il bossait avec Seth, à l’époque. Et ils ont été viré par sa faute, alors ça a pas été difficile de le convaincre. » Elle avait l’impression de découvrir de nouvelles frasques de son frère à chaque nouveau moment qu’elle passait en compagnie de Maisie. La liste commençait à s’allonger dangereusement et aurait pu laisser penser qu’elle finirait par s’essouffler à un moment ou à un autre. Il y avait bien un moment où il finirait par manquer d’idées pour rendre la vie dure à ceux qui l’entouraient ? Mais non apparemment. « Il m’a dit que je devais ‘’tirer mon coup’’ pour me détendre alors j’espère qu’il va apprendre à se la fermer, maintenant. » Ha oui. Theo n’aurait certainement pas manqué de laisser son poing aller s’exprimer dans le visage de son interlocuteur s’il s’était permis de lui faire une telle remarque. Alors elle comprenait parfaitement le besoin de vengeance que son amie avait pu ressentir. Elle le validait même totalement. Parce qu’elle n’était évidemment pas pour la paix des ménages quand il était bien plus divertissant et plus cathartique d’imaginer les pires scénarios pour rendre la pareille à ceux qui s’étaient permis la remarque de trop. Ou une remarque tout court. Ce qui était résolument le cas de Seth. « Et il n’y a pas encore eu d’altercations Angus/Seth pour l’instant ? » Parce qu’il ne pouvait pas en être autrement, ça allait forcément finir comme ça, non ? « Et plus important encore : si l’altercation est à venir…est-ce qu’il y aurait pas moyen de la filmer pour ensuite la mettre en ligne ? Y a personne prêt à payer 600 balles pour ça aussi ? » Autant rentabiliser le déplacement tant qu’à faire. « Et si tu viens à le croiser, pas un mot. Sinon c’est à toi que je vais faire sniffer mes culottes. » Son nez se plissa légèrement en même temps qu’une grimace de dégoût apparaissait sur son visage. « Thanks but no thanks. » Elle imita une nouvelle fois quelqu’un sur le point de vomir avant d’hisser sa main droite à hauteur de ses lèvres pour faire semblant de les sceller à l’aide de la tirette la plus solide de la terre entière. Non, elle ne dirait rien et ce pour deux raisons. La première : parce qu’elle ne tenait vraiment pas à s’approcher de près ou de loin des sous-vêtements sales de son amie. La deuxième ? Parce qu’elle n’était définitivement pas une putain de balance.



Trouble made me
It breaks me. Easier to lie than tell the truth. I'm your nightmare, don′t stare. Promise you're not prepared.


Si j'existe, c'est d'être (Only)fan 9Bpx2lB
Si j'existe, c'est d'être (Only)fan GZFHSTH
Revenir en haut Aller en bas
Maisie Moriarty
Maisie Moriarty
le faux miroir
le faux miroir
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans (10.02.2001).
STATUT : la blague dure depuis des mois. ce qui est moins drôle, c’est qu’angus devient presque supportable.
MÉTIER : employée polyvalente dans un cinéma de quartier, arrondi les fins de mois avec son compte onlyfans (@onlyfeet) où elle vend ses sous-vêtements sales et envoie des photos de ses pieds.
LOGEMENT : #404 princess (lol) street, avec angus & sam. c’est uniquement par obligation, évidemment.
Si j'existe, c'est d'être (Only)fan E20a32854bdf3ceafc759deec393cde999132886
POSTS : 454 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : un frère, trois demi-frères et sœurs, les relations ne sont idéales qu’avec le plus jeune d’entre eux (llewyn, 9 ans) ≈ mouton noir de la famille qui est tombée dans les troubles du comportement alimentaire à l’adolescence et ne s’en est jamais sortie ≈ vierge et peu intéressée à ce que cela change, peu intéressée tout court par l’idée d’être en couple ≈ mère démissionnaire, elle prend de plus en plus en charge son jeune frère ≈ impulsive, immature, elle vit sa crise d’adolescence avec un peu de retard ≈ arrogante, peste, bourrée d’insécurités, douce : un vrai paradoxe.
RPs EN COURS : Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Df13c6b74f05e70279b25fbc75499f0ab130e5ed
llewyn ⊹ there’s no other love like the love for a brother. there’s no other love like the love from a brother.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan 5tnu
seth #3 ⊹ there is a little boy inside the man who is my brother. oh, how i hated that little boy. and how i loved him too.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Maisie
angus #5, #6, #7 #8 ⊹ they may not know each other to say it, but it was never hidden. how much ever they hated each other, fate ties them together.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Tumblr_plr1i2eNxv1uww2r7o7_400
carl #2 ⊹ friendship must be built on a solid foundation of alcohol, sarcasm, inappropriateness and shenanigans.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Original
aiden (fb) ⊹ there comes a time when you have to stop crossing oceans for people who wouldn’t even jump puddles for you.

(16(-10=)/06 - *cries in overbookée*)halston (fb)raphaeloxtormarthurangus #4 & seth #2muiredachamayarudylailavivian

RPs EN ATTENTE : jordan › jessalyn › jules › mara › nino #2 › theo #2
RPs TERMINÉS : jake #1 (fb 2016)angus #2 (fb) swann #1angus #1seth #1milarory #1swann #2angus #3carl #1nino #1theo #1

(ab.) nicky (2019)quincy (2019)redkyletobiasaidensofia
AVATAR : daisy edgar-jones.
CRÉDITS : harley (ava), kaceyrps (gifs), seth & edwige & wickedwitch (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & kieran halstead.
INSCRIT LE : 01/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39401- https://www.30yearsstillyoung.com/t39485- https://www.30yearsstillyoung.com/t39505- https://www.30yearsstillyoung.com/t39628-

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Empty
Message(#) Sujet: Re: Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Si j'existe, c'est d'être (Only)fan EmptyVen 15 Avr 2022 - 21:10


J’en rigole, mais dans le fond, je crois qu’il y a une part de vrai dans ce que j’affirme à Theo. Je crois que je prends un certain plaisir à vendre mes culottes, aussi bizarre que ça puisse paraître. Le plaisir retiré n’est pas lié à ce que les acheteurs peuvent en faire, mais au semblant de contrôle que j’ai l’impression de reprendre sur mon corps, après des années à le détester. On est encore loin d’être amis, lui et moi, mais j’ose espérer que nous sommes sur la bonne voie ; et tant pis si cela implique de passer par une démarche qui peut sembler originale. Et puis, on ne va pas se mentir, il y a l’aspect financier qui n’est pas à négliger. Je reconnais être une flemmarde ; et je vois pas l’intérêt de me tuer à la tâche en acceptant un second boulot alors que je peux gagner quelques sous d’une manière aussi facile que celle qui consiste à vendre mes sous-vêtements. Ouais, c’est dégueulasse de les porter plusieurs jours de suite, mais au pire, c’est mon problème – c’est pas comme si je partageais ma vie avec qui que ce soit et que j’avais une certaine tenue à avoir, hm. Et puis, ça me libère du temps, parce que ça m’enlève une tâche ménagère et ça, vraiment, c’est THE argument, selon moi. « J’avoue, ça a son importance. » J’acquiesce exagérément, la tête légèrement penchée, fière de mon argument. « T’en as jamais eu marre de devoir aller te racheter aussi régulièrement des petites culottes ? Parce qu’à bien y réfléchir…ce genre d’histoires de mon côté c’est un coup à finir par décider de vivre éternellement sans sous-vêtements. » Un rire s’échappe d’entre mes lèvres alors que je réfléchis un instant à sa question. « Non, il y a un côté amusant à voir la gueule des vendeurs de la boutique où je me fournis quand ils me voient pour la troisième fois en un mois avec mon panier rempli de sous-vêtements. » Mon rire se transforme en sourire amusé en repensant à la tête de l’étudiant qui ne doit pas être beaucoup plus âgé que moi, et qui rougit pourtant à chaque fois qu’il doit tipper du satin rouge. Est-ce que j’en suis arrivée au point de mémoriser son horaire juste parce que c’est mon petit divertissement de la semaine ? Peut-être, oui. Est-ce que je suis un peu sadique ? Sûrement, aussi. Bon, ça, c’est quand ça marche bien. Parfois, le puceau en chef (j’ai le droit de me moquer, je suis dans la même catégorie, j’ai une immunité) ne me voit pas pendant plusieurs semaines, parce que la concurrence est rude sur OnlyFans et parce que je ne suis pas toujours disposée à soigner mes clients comme je le devrais. Pour ma défense, c’est pas comme si j’avais un diplôme en marketing, hein. « 300 à 600 dollars ? » C’est une moyenne, mais oui, c’est plutôt agréable comme rentrée d’argent, même si, parfois, ça ne suffit toujours pas pour compenser le salaire un peu misérable, avouons-le, que Rose me donne au cinéma. « Ok, ça fait une sacrée belle paire de baskets à ce prix là… » J’acquiesce alors que mon regard amusé se pose sur Theo. « Tu reconsidères l’infection urinaire, là, non ? » Je juge pas, je comprends. Au pire, si elle utilise pas le kink, j’en suis capable, je suis sûre que ça peut attirer une nouvelle clientèle, hm. « Le double ou le triple ? Ils vendent quoi en plus de petites culottes usagées ceux-là ? Leur âme ? » Oh, si ce n’était que ça. Je n’ai jamais cherché à faire de comparaison, mais je suis certaine que certains ne vivent que de ça, et qu’ils doivent gagner encore bien plus que cette estimation que je viens de faire à l’arrache. « Attends attends…est-ce que c’est encore une question pour laquelle je ne veux pas de réponse ? » Et une nouvelle fois, je secoue la tête pour confirmer les propos de Theo, même si on se connait assez l’une et l’autre pour savoir qu’on ne s’épargne jamais les détails sous prétexte que l’autre l’a demandé. « Disons qu’il y a tout un business autour du fromage. » Je lance, détachée, mes épaules qui se relèvent légèrement alors que mon regard perd le sien pour laisser macérer (oui, oui, on est dans une thématique) l’idée dans son esprit. S’il n’y avait que le fromage, hein. Et maintenant, c’est moi qui vais en faire des cauchemars.

Des cauchemars qui n’arriveront jamais à la hauteur de ceux que je peux avoir à chaque fois qu’il s’agit de penser à Angus, d’imaginer qu’il est mon « petit ami », une idée bien stupide que je maudis autant que je m’en réjouis, en fonction des réactions de mon frère. J’ignore si Theo sera amenée à côtoyer l’idiot dont je parle, mais si tel est le cas, ça ne m’empêche pas d’en faire un portrait bien peu glorieux, au contraire. C’est même très motivant de lui créer une personnalité qui n’a pas grand-chose à voir avec la vraie, mais qui est tout à fait cohérente avec le fait qu’il manque un grain (et bien d’autres encore) à ce mec. « Ça m’étonne pas, il a bien une tête de renifleur de petites culottes. » « Si ça s’arrêtait aux culottes. » Je soupire, faussement agacée, alors que je secoue légèrement mes orteils pour illustrer mon propos. Des fausses informations auxquelles j’en ajoute d’autres, bien réelles cette fois-ci, pour expliquer la raison derrière ce plan qui, de toute évidence, est foireux. Angus possède une seule qualité, celle de vouloir pourrir la vie de mon frère autant que moi et c’est bien la seule raison pour laquelle nous nous sommes liés. Seth a toujours la bouche bien trop ouverte pour son propre bien et ce n’était qu’une question de temps avant que ses réflexions ne finissent pas m’agacer. Il ne peut s’en prendre qu’à lui-même si j’essaie de lui rendre la monnaie de sa pièce. « Et il n’y a pas encore eu d’altercations Angus/Seth pour l’instant ? » Ça dépend ce qu’on entend par altercation, hm. « Et plus important encore : si l’altercation est à venir…est-ce qu’il y aurait pas moyen de la filmer pour ensuite la mettre en ligne ? Y a personne prêt à payer 600 balles pour ça aussi ? » « Peut-être si je leur lance des seaux d’eau dessus, ouais. » Ouais, enfin, c’est Angus qui fera le boulot, parce que Seth a le physique d’une crevette. Et même si ça me provoque une grimace d’y penser, je dois reconnaître qu’Angus a un physique qui ferait des vues, oui. « On a passé Noël ensemble, avec ma mère et Lee. J’dois avouer qu’Angus a été parfait, Seth s’est barré avant qu’on finisse l’entrée. » Et même si je suis désolée pour Lee et ma mère qui ont fait office de dommages collatéraux, je ne peux pas nier que la satisfaction d’avoir pris mon frère à son propre jeu était conséquente. « Mais si je dois parier, je pense que c’est Seth qui frappera le premier. » Comme d’habitude. « Avant de se faire fracasser. » Comme d’habitude. « Des fois il me fait tellement pitié que j’ai envie de te payer pour lui donner des cours. » Je soupire en observant Theo, qui pourrait bien donner quelques astuces à mon frère pour qu’il évite de se casser le nez tous les quinze jours, puis je me souviens que eh, c’est mon frère, et tous les quinze jours, c’est déjà bien trop gentil pour lui. « Thanks but no thanks. » Son imitation me fait rire alors que je ne doutais pas de sa loyauté, j’avais seulement envie de lui faire imaginer la scène un instant et je suis presque déçue de ne pas m’être trompée. « Tu me brises le cœur. » Je me voyais déjà lui mettre le nez dans mes culottes et je suis dévastée à l’idée de ne pas pouvoir réaliser ce fantasme.

@Theodora Bing Si j'existe, c'est d'être (Only)fan 1949770018


Revenir en haut Aller en bas
Theodora Bing
Theodora Bing
la rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (18.11.98)
SURNOM : Theo, aussi usuel que son prénom. Theodora si vraiment vous avez quelque chose à lui reprocher
STATUT : I'm a fucked up mess feeling angry and depressed. I make bad decisions. (Célibataire I guess)
MÉTIER : Apprentie cuisinière appliquée (et c'est suffisamment rare pour être précisé) à l'Interlude
LOGEMENT : Du côté de redcliffe, avec Will et Prim qui lui ont attribué le titre de meilleure colocataire du monde (non, pas vraiment)
Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Kq1h
POSTS : 95 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Un sourire angélique pour un caractère bien trempé - Butée, impulsive, combative, toujours très prompte à chercher les ennuis et ravie de les trouver. S'il vous venait à l'idée de vous en prendre à Theo, gardez juste à l'esprit qu'elle maîtrise quelques arts martiaux et autres sports de combat. Just sayin'. - Sa passion pour les sports qui lui permettent de se défouler n'a d'égal que son attrait et son application pour la cuisine.
RPs EN COURS : Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Sisilafamille
May #1 - Family Business - Ugh! I need Instagram to know there's still beauty in the world.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan M2qz
Theory #2 - Neither one of us could gain control over our powers over one another. We could fight like this for hours. Words deep soaked in gasoline and it will never change.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Ft0w
Seth #2 - These are my confessions, someday I'll learn my lesson. These bad decisions haunt me...but they make good stories

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Fqt0
Thrash #1 - Sometimes betrayal comes from the ones we expect the least

Archie - Caleb

RPs TERMINÉS : Theory #1 - Seth #1 - Maisie - Seth #2
AVATAR : Freya Allan
CRÉDITS : tearsflight (avatar), endlesslove (sign), sunlethsrp (gifs) loonywaltz (ub)
DC : Maze Crawley, Sawyer Harding
INSCRIT LE : 09/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42381-a-la-fin-de-lenvoi-je-touche https://www.30yearsstillyoung.com/t42512-theodora-bing https://www.30yearsstillyoung.com/t42694-theodora-bing

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Empty
Message(#) Sujet: Re: Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Si j'existe, c'est d'être (Only)fan EmptyDim 15 Mai 2022 - 23:32



Sans répit, jour et nuit, c'est d'être fan. @Maisie Moriarty

D’une discussion parfaitement anodine à des échanges improbables et dégoûtants, il n’y avait vraisemblablement qu’un pas pour elles. Et elles l’avaient franchi en partant sur le sujet OnlyFans. Theo avait été la première à en parler et si elle était prête à reconnaître qu’elle l’avait donc bien cherché, ses oreilles ne se sentaient pas moins agressées par les informations que Maisie lui délivrait. « Non, il y a un côté amusant à voir la gueule des vendeurs de la boutique où je me fournis quand ils me voient pour la troisième fois en un mois avec mon panier rempli de sous-vêtements. » Elle l’imaginait sans aucun mal. A leur place, sa curiosité aurait certainement gagné depuis bien longtemps la bataille contre la bienséance et elle lui aurait posé quelques questions sur ses habitudes de consommation inhabituelles de sous-vêtements. « Tu m’emmèneras avec toi un de ces jours ? J’ai très envie de constater ça par moi-même maintenant. » Et elle ne manquerait pas d’acheter au passage une quantité indécente de petites culottes pour les déstabiliser un peu plus encore. Il n’y avait pas de petits plaisirs. « Tu reconsidères l’infection urinaire, là, non ? » Alors ça, ça ne rentrait en revanche certainement pas dans sa liste de petits plaisirs. « Non. Je sais pas. Peut-être. Je vais avoir besoin d’encore un peu de temps avant de me prononcer. » Les conséquences ne lui semblaient (à juste titre) pas du tout réjouissantes, mais elles méritaient malgré tout d’être considérées en fonction de la somme d’argent qu’il était possible d’amasser en contrepartie. Non ? Ouais. Elle allait encore réfléchir un peu à la question et vérifier qu’il n’existait pas d’autres moyens de se faire de l’argent facilement. Des moyens qui ne mettraient pas en péril sa flore vaginale. Son attrait pour l’argent avait apparemment ses limites. « Disons qu’il y a tout un business autour du fromage. » Theo attrapa un coussin qu’elle avait à portée de main pour le lancer sans ménagement en direction de la tête de Maisie. « T’es vraiment la pire. » Avec un visage très doux et un air ingénu pour parfaire le tout, la brune n’avait aucun mal à duper son monde. Mignonne et inoffensive ? Elle était pourtant capable de sortir ce genre d’énormités plus grosses qu’elle. Et Theo avait beau être dégoûtée à cette seconde très précise, elle savait aussi pertinemment que c’était une des raisons pour lesquelles elles s’entendaient si bien.
Et puis leur discussion avait glissé sur un terrain qu’elle n’aurait pas soupçonné. Angus. Mais la transition semblait somme toute toute trouvée avec le sujet dont il était question encore quelques secondes auparavant. « Si ça s’arrêtait aux culottes. » Son regard glissa bien malgré elle vers ses orteils qu’elle était en train d’agiter pour lui signifier le fond de sa pensée. Oh mais non. Enough avec les choses qu’elle aurait préféré ignorer jusqu’à la fin de ses jours. Elle reporta son attention sur son visage, les sourcils froncés, tentant de la scanner pour déterminer si elle était sérieuse ou non. Meh. Elle haussa les épaules avant de décréter qu’elle n’était pas profiler et qu’elle était bien volontiers prête à accepter l’idée qu’Angus avait d’autres fantasmes inavouables. C’était son problème. Et celui de Maisie. Et même s’il possédait effectivement ce vicieux et creepy désavantage, tout cela semblait être bien contrebalancé par l’effet qu’il avait sur le frère de son amie. Un mal pour un énorme bien en somme. Peut-être aurait-elle dû s’inquiéter des histoires dans lesquelles elle était en train de s’enfoncer, mais en réalité Theo ressentait une certaine fierté à l’idée que Maisie soit parvenue à un tel coup de maître pour se venger de Seth. « Peut-être si je leur lance des seaux d’eau dessus, ouais. » Elle hocha la tête, pensive et plus sérieuse que jamais quand elle répondit : « Franchement, je pense qu’il y a vraiment un truc à tenter là…garde l’idée sous le coude, on sait jamais. Et si ça fonctionne, je prendrai une commission. » Pour avoir suggéré l’idée. Même si elle n’aurait strictement rien à voir dans une potentielle future mise en pratique. Theo était toujours prête à gratter de l’argent là où c’était possible ; avoir un motif justifié pour le faire était un détail sans importance à ses yeux. « On a passé Noël ensemble, avec ma mère et Lee. J’dois avouer qu’Angus a été parfait, Seth s’est barré avant qu’on finisse l’entrée. » Elle hocha la tête, impressionnée par l’information et la performance. Réussir à le faire partir sans qu’il ne cherche à avoir le dernier mot et la dernière réplique cinglante relevait du miracle d’après ce qu’elle avait entendu de l’individu. « Donc il n’est pas si terrible que ça au final ? » Angus. Pas Seth. Evidemment que Seth avait l’air terrible et irrécupérable. « Mais si je dois parier, je pense que c’est Seth qui frappera le premier. » Les lèvres de Theo commencèrent à se tordre en une grimace en imaginant la scène. Seth finirait certainement par se…« Avant de se faire fracasser. » Ha oui, voilà. Elle lui arrachait les mots de la bouche et acquiesça vivement et sans aucune hésitation pour lui signifier qu’elle visualisait la même fin (heureuse ?). « Des fois il me fait tellement pitié que j’ai envie de te payer pour lui donner des cours. » Elle fit mine de réfléchir quelques secondes. « Mh….hypothétiquement parlant, tu me payerais combien ? » Mais n’y avait-il pas mieux à proposer ? Plus lucratif et plus intéressant pour elle comme pour Maisie ? Ha si : « Et plus important encore…tu me paierais combien pour que JE le fracasse ? Hypothétiquement parlant toujours, bien entendu. » Même si un futur dans lequel Theo finirait par frapper Seth n’était pas si improbable que ça en y réfléchissant bien.




Trouble made me
It breaks me. Easier to lie than tell the truth. I'm your nightmare, don′t stare. Promise you're not prepared.


Si j'existe, c'est d'être (Only)fan 9Bpx2lB
Si j'existe, c'est d'être (Only)fan GZFHSTH
Revenir en haut Aller en bas
Maisie Moriarty
Maisie Moriarty
le faux miroir
le faux miroir
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans (10.02.2001).
STATUT : la blague dure depuis des mois. ce qui est moins drôle, c’est qu’angus devient presque supportable.
MÉTIER : employée polyvalente dans un cinéma de quartier, arrondi les fins de mois avec son compte onlyfans (@onlyfeet) où elle vend ses sous-vêtements sales et envoie des photos de ses pieds.
LOGEMENT : #404 princess (lol) street, avec angus & sam. c’est uniquement par obligation, évidemment.
Si j'existe, c'est d'être (Only)fan E20a32854bdf3ceafc759deec393cde999132886
POSTS : 454 POINTS : 30

ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : un frère, trois demi-frères et sœurs, les relations ne sont idéales qu’avec le plus jeune d’entre eux (llewyn, 9 ans) ≈ mouton noir de la famille qui est tombée dans les troubles du comportement alimentaire à l’adolescence et ne s’en est jamais sortie ≈ vierge et peu intéressée à ce que cela change, peu intéressée tout court par l’idée d’être en couple ≈ mère démissionnaire, elle prend de plus en plus en charge son jeune frère ≈ impulsive, immature, elle vit sa crise d’adolescence avec un peu de retard ≈ arrogante, peste, bourrée d’insécurités, douce : un vrai paradoxe.
RPs EN COURS : Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Df13c6b74f05e70279b25fbc75499f0ab130e5ed
llewyn ⊹ there’s no other love like the love for a brother. there’s no other love like the love from a brother.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan 5tnu
seth #3 ⊹ there is a little boy inside the man who is my brother. oh, how i hated that little boy. and how i loved him too.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Maisie
angus #5, #6, #7 #8 ⊹ they may not know each other to say it, but it was never hidden. how much ever they hated each other, fate ties them together.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Tumblr_plr1i2eNxv1uww2r7o7_400
carl #2 ⊹ friendship must be built on a solid foundation of alcohol, sarcasm, inappropriateness and shenanigans.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Original
aiden (fb) ⊹ there comes a time when you have to stop crossing oceans for people who wouldn’t even jump puddles for you.

(16(-10=)/06 - *cries in overbookée*)halston (fb)raphaeloxtormarthurangus #4 & seth #2muiredachamayarudylailavivian

RPs EN ATTENTE : jordan › jessalyn › jules › mara › nino #2 › theo #2
RPs TERMINÉS : jake #1 (fb 2016)angus #2 (fb) swann #1angus #1seth #1milarory #1swann #2angus #3carl #1nino #1theo #1

(ab.) nicky (2019)quincy (2019)redkyletobiasaidensofia
AVATAR : daisy edgar-jones.
CRÉDITS : harley (ava), kaceyrps (gifs), seth & edwige & wickedwitch (crackships), loonywaltz (ub).
DC : finnley coverdale, alfie maslow & kieran halstead.
INSCRIT LE : 01/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39401- https://www.30yearsstillyoung.com/t39485- https://www.30yearsstillyoung.com/t39505- https://www.30yearsstillyoung.com/t39628-

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Empty
Message(#) Sujet: Re: Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Si j'existe, c'est d'être (Only)fan EmptyMer 8 Juin 2022 - 23:00



« Tu m’emmèneras avec toi un de ces jours ? J’ai très envie de constater ça par moi-même maintenant. » Le large sourire qui prend place sur mes lèvres répond pour moi alors que ce qui aurait pu être gênant pour d’autres ne l’est pas le moins du monde pour moi. J’ai appris à ne plus l’être à force de côtoyer les boutiques de lingeries et, dernièrement, sex-shops pour y trouver de quoi me fournir ; alors si Theo veut être de la partie, l’idée ne me dérange pas, au contraire. Ça m’amuse d’autant plus d’imaginer la gueule des vendeurs quand on se pointera toutes les deux et que je repartirai avec un panier plein de sous-vêtements, tandis que Theo tentera de ne pas exploser de rire à chaque regard interloqué. Je sais déjà où je vais l’emmener, en réalité, et cette pauvre vendeuse de l’Aphrodite n’est pas prête pour ce qui l’attend, elle qui avait déjà les joues rouges de mes quelques achats. Si on s’y met à deux, je suis sûre qu’on peut s’amuser, même si ça se fait au détriment de cette vendeuse – désolée, mais elle a choisi la mauvaise vocation si un plein de culottes la choque comme elle l’a été lors de ma précédente venue. Elle m’intrigue autant que mes achats ont dû l’intriguer elle, et je crois que cette escalade de la gêne jusqu’à ce que l’une d’entre nous craque me plaît plus qu’il ne le faudrait. « It’s a date. » Je confirme finalement, déjà ravie par cette idée. Certains vont faire des brunchs, nous on va acheter des culottes, chacun son truc, hein. « Non. Je sais pas. Peut-être. Je vais avoir besoin d’encore un peu de temps avant de me prononcer. » Je hausse les épaules, l’air de dire que le choix lui revient, après tout. Bon, ça a toujours été le cas, qu’on soit clair, néanmoins la perspective de me moquer (gentiment) d’elle est séduisante et on serait pas vraiment des potes si on ne prenait pas plaisir à se dégoûter l’une l’autre non ? « Comme tu veux. Mais tu sais où me trouver si tu veux te lancer. » Je continue de me moquer ouvertement, avec un clin d’œil entendu avant que mon rire ne finisse par me trahir, d’autant plus fort face à sa réaction quand on passe de l’infection urinaire au fromage. J’essaie d’éviter le coussin qu’elle balance sans ménagement dans ma direction, c’est peine perdue alors que je le renvoie rapidement dans sa direction – à charge de revanche, hm. « T’es vraiment la pire. » Et alors, quoi ? Ça fonctionne, alors ça me convient très bien ainsi. « Non, je te tiens au courant des tendances actuelles, c’est du dévouement. » Main sur le cœur pour parfaire le discours, je mérite d’être élue amie de l’année, c’est certain.

À défaut d’être la petite-amie de l’année, vu la manière dont je dépeins Angus et le plaisir que je prends à lui ajouter des fétichismes concernant lesquels j’ai aucune certitude. Son truc pourrait autant être les coups de fouet que de lécher tous les pieds sales qui passent, ça m’importe peu (et j’ai pas vraiment envie de découvrir la vérité pour être honnête), mais l’envie de l’emmerder même quand il est absent est bien trop grande pour que je résiste à l’idée de le ranger dans la même catégorie que mes clients. Enfin, non, pas tout à fait la même puisqu’Angus ne me rapporte pas d’argent, malheureusement pour moi. Encore une fois, la tête de Theo est irrésistible, elle qui affiche un air fier en toutes circonstances se retrouve déstabilisée par la perspective de grailler de l’orteil, et ça me fait bien plus rire qu’il ne le faudrait. Et je laisse planer le suspense autant pour torturer mon amie que parce que ce que fait Angus dans son temps privé ne me regarde pas, au fond. Du moment qu’il joue bien son rôle qui consiste à rendre fou Seth, le reste m’importe peu. À la rigueur, je serai prête à voler les chaussures de Theo ou d’autres potes pour satisfaire ses fantasmes si ça peut me permettre de mener à bien mon plan ; façon monstre planqué à la cave qu’on nourrit de chair fraiche. « Franchement, je pense qu’il y a vraiment un truc à tenter là…garde l’idée sous le coude, on sait jamais. Et si ça fonctionne, je prendrai une commission. » - « évidemment. » Ça me semble logique, c’est sûr, mais le calcul de la commission est déjà aux oubliettes alors que je songe à son idée. Oui, tous les moyens sont bons pour se faire du fric, je vais pas le nier alors que j’en ai besoin. Si les culottes ne suffisent plus, je suis sûr qu’un combat de testostérones pourrait prendre le relai pour  rendre mes fins de mois plus confortables. C’est sûr que l’avantage ira à Angus quand on voit la crevette face à laquelle il devra se battre, mais j’imagine qu’il en faut pour tout un éventail de goût. « Et j’ai presque envie de dire que ça se tente. J’veux dire, dès le moment où ils sont dans la même pièce ils ont envie de s’entretuer, en soit, il y a qu’à s’assurer d’une arrivée d’eau inattendue et voilà... » Je lance, pensive. Vraiment, ça se tente, ils feront le 80% du boulot tout seul, leur égo bien trop gros pour se raisonner et il y aura qu’à organiser la venue de l’eau dans la pièce comme troisième compagnon de guerre. « Donc il n’est pas si terrible que ça au final ? » Seth ? Elle suit ce que je lui dis depuis des mois, non, des années ? Oh, wait. Angus. Je grimace. « Eurg, non, c’est pas parce qu’il a géré une fois que ça compense toutes les fois où il est insupportable. » Avec son air arrogant, son sourire satisfait, sa capacité à me rabaisser à la moindre occasion ou à toujours vouloir le dernier mot, à savoir frapper là où ça fait mal, ... la liste est longue ; alors hors de question que j’atténue mes griefs contre lui juste parce qu’il a géré une fois. « Mh….hypothétiquement parlant, tu me payerais combien ? » Pour frapper Seth ? Elle peut pas faire ça gratuitement, comme toute bonne amie ? Oui, bon. « Et plus important encore…tu me paierais combien pour que JE le fracasse ? Hypothétiquement parlant toujours, bien entendu. » Oui, bien entendu. « Honnêtement, je serais prête à prendre un crédit. » À m’endetter sur vingt ans juste pour avoir la satisfaction de voir Seth se faire rétamer la figure par Theo. Oui, la violence n’est pas une solution, blabla, ok, ok, mais vu qu’aucun mot ne semble arriver à son cerveau, j’imagine que les coups sont le dernier moyen de réveiller les deux neurones qui se battent en duel dans sa caboche. « Mais pour être plus réaliste, les recettes d’un mois de culottes au cheddar. » Quoi ? Je suis censée l’épargner ? Ah non, toujours pas. Ça va, qu’elle se fasse pas d’idées, j’en suis pas là, mais la proposition est sérieuse ; les bénéfices d’un mois peuvent être les siens si elle humilie Seth. Je suis la pire, elle a dit, non ? Ça concerne aussi l’amour que je porte à mon frère, tiens. « En plus, on a même pas besoin de le prendre par surprise, imagine. Suffit de passer sous silence tes sports préférés et de toucher à son égo de mâle. L’avantage avec Seth, c’est qu’il réfléchit pas. » Il n’est pas de ceux qui ont comme limite de ne pas toucher une femme ou qui arrive à se raisonner en se disant qu’il y a un truc louche si quelqu’un qu’il connait vite fait le défie ; il fonce tête baissée dans le piège, au point où ça n’en est plus vraiment un, d’ailleurs. « Et, évidemment, je veux pouvoir le voir de mes propres yeux. » Ok, j’ai quand même un peu d’amour fraternel pour l’autre idiot, au point où je n’ai pas envie qu’il soit totalement fracassé, mais au moins une bonne claque et le plaisir d’assister à la scène, ouais, là, je suis capable de payer. Surtout que je l’ai dit, Seth ne réfléchit pas, il n’y aura même pas besoin de provoquer la situation pour que ses mots dépassent sa pensée et que cela justifie une réaction aussi extrême. « Ça se tente ou je suis vraiment la pire des sœurs ? » Mais il est le pire des frères, alors j’imagine que ça compense, non ?

@Theodora Bing Si j'existe, c'est d'être (Only)fan 1949770018


Revenir en haut Aller en bas
Theodora Bing
Theodora Bing
la rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (18.11.98)
SURNOM : Theo, aussi usuel que son prénom. Theodora si vraiment vous avez quelque chose à lui reprocher
STATUT : I'm a fucked up mess feeling angry and depressed. I make bad decisions. (Célibataire I guess)
MÉTIER : Apprentie cuisinière appliquée (et c'est suffisamment rare pour être précisé) à l'Interlude
LOGEMENT : Du côté de redcliffe, avec Will et Prim qui lui ont attribué le titre de meilleure colocataire du monde (non, pas vraiment)
Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Kq1h
POSTS : 95 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Un sourire angélique pour un caractère bien trempé - Butée, impulsive, combative, toujours très prompte à chercher les ennuis et ravie de les trouver. S'il vous venait à l'idée de vous en prendre à Theo, gardez juste à l'esprit qu'elle maîtrise quelques arts martiaux et autres sports de combat. Just sayin'. - Sa passion pour les sports qui lui permettent de se défouler n'a d'égal que son attrait et son application pour la cuisine.
RPs EN COURS : Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Sisilafamille
May #1 - Family Business - Ugh! I need Instagram to know there's still beauty in the world.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan M2qz
Theory #2 - Neither one of us could gain control over our powers over one another. We could fight like this for hours. Words deep soaked in gasoline and it will never change.

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Ft0w
Seth #2 - These are my confessions, someday I'll learn my lesson. These bad decisions haunt me...but they make good stories

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Fqt0
Thrash #1 - Sometimes betrayal comes from the ones we expect the least

Archie - Caleb

RPs TERMINÉS : Theory #1 - Seth #1 - Maisie - Seth #2
AVATAR : Freya Allan
CRÉDITS : tearsflight (avatar), endlesslove (sign), sunlethsrp (gifs) loonywaltz (ub)
DC : Maze Crawley, Sawyer Harding
INSCRIT LE : 09/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42381-a-la-fin-de-lenvoi-je-touche https://www.30yearsstillyoung.com/t42512-theodora-bing https://www.30yearsstillyoung.com/t42694-theodora-bing

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Empty
Message(#) Sujet: Re: Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Si j'existe, c'est d'être (Only)fan EmptyMar 12 Juil 2022 - 21:59


Sans répit, jour et nuit, c'est d'être fan. @Maisie Moriarty

Un coussin seulement partiellement évité plus tard, la grimace de dégoût peinait à quitter le visage de Theo. Elle était rassurée de savoir qu’elle pouvait compter sur le soutien sans faille de Maisie pour être sa mentor OnlyFans et lui prodiguer toutes les informations dont elle aurait besoin pour se lancer. Ainsi que celles dont elle n’aurait jamais besoin. Surtout celles dont elle n’aurait jamais besoin et qu’elle aurait préféré ignorer jusqu’à la fin de ses jours. Mais qu’elle décide ou non de se créer un compte, si la sortie shopping gênante pour les vendeurs la tentait tout particulièrement, elle n’était pas certaine que ses chastes oreilles (…qui croirait ça ?) étaient prêtes à supporter une nouvelle salve de propos peu ragoûtants. Elle se nota intérieurement d’éviter les sorties restaurants avec son amie à l’avenir.
A défaut de prendre immédiatement une décision quant à ce fameux compte à créer, Theo venait au moins de s’assurer une belle rentrée d’argent en quémandant une commission sur un futur combat Seth/Angus. Il y avait de fortes chances pour qu’il finisse par se produire tôt ou tard non ? « Et j’ai presque envie de dire que ça se tente. J’veux dire, dès le moment où ils sont dans la même pièce ils ont envie de s’entretuer, en soit, il y a qu’à s’assurer d’une arrivée d’eau inattendue et voilà... » Le sourire de Theo s’étira un peu plus, son hochement de tête venant valider avec conviction cette théorie. « Oui, et à ce stade là ce serait du gâchis de ne pas rentabiliser la situation franchement. » Et personne n’aimait le gâchis. C’était évident. A l’ère du zéro déchet, il était capital de tout rentabiliser au maximum. On pouvait donc dire que les deux jeunes femmes faisaient là un acte charitable en programmant dès maintenant la médiatisation du fameux combat. « Eurg, non, c’est pas parce qu’il a géré une fois que ça compense toutes les fois où il est insupportable. » Elle leva les mains en l’air en signe d’excuses immédiates face à sa réaction. « Ok, ok, je retire ce que j’ai dit. On déteste Seth. On déteste Angus. C’est bien noté et intégré. » Vraiment Theo ? Etait-ce si bien intégré que ça ?...
« Honnêtement, je serais prête à prendre un crédit. » Voilà qui arrangeait ses affaires et l’écartait à chaque seconde un peu plus des pervers du net prêts à lui donner de l’argent en échange de vidéos et photos plus ou moins douteuses. « Mais pour être plus réaliste, les recettes d’un mois de culottes au cheddar. » Nouvelle grimace signifiant qu’elle n’était pas loin de vomir. Elle était à deux doigts de ne plus surjouer tout ça. « Je te jure que je te déteste à utiliser des exemples aussi graphiques. Mais je prends quand même l’argent. » Si elle tenait à ce qu’elle finisse par lui vomir dessus, qu’elle continue sur sa lancée. « En plus, on a même pas besoin de le prendre par surprise, imagine. Suffit de passer sous silence tes sports préférés et de toucher à son égo de mâle. L’avantage avec Seth, c’est qu’il réfléchit pas. » Cette réflexion eut pour effet d’étirer davantage encore son sourire. « Make it happen, je t’en supplie. » Elle ne le connaissait pas. Il ne lui avait rien fait. Mais elle en savait suffisamment sur lui par l’intermédiaire de Maisie pour savoir qu’il mériterait certainement les coups qu’il se prendrait. Et puis y avait-il vraiment besoin d’une excuse pour donner des coups ? Spoiler alert : oui. Et il était même d’ailleurs mieux d’éviter d’en donner même quand les excuses étaient bien trouvées et parfaitement justifiées. Mais la blonde préférait vivre dans le déni et se défouler à l’aide de ses dix doigts, et de ses pieds si Seth était chanceux. « Et, évidemment, je veux pouvoir le voir de mes propres yeux. Ça se tente ou je suis vraiment la pire des sœurs ? » Etait-elle vraiment en train de demander un avis objectif et raisonné à Theo ? En matière de cercle familial qui plus est ? Elle n’était pas vraiment un exemple de réussite dans ce domaine-là. « Je m’assurerai personnellement que tu sois aux premières loges, dans le carré VIP. Et pour le reste…je t’avoue que ton comportement me parait plutôt sain. » Evidemment. Tout comme elle trouvait normal d’accuser May de tous ses maux et de se prendre la tête avec elle à chaque conversation qu’elles avaient et qui duraient plus de 2 minutes, chrono en main. « En tout cas, ça me parait objectivement plus sain que tes conversations sur les culottes au cheddar. » Notons qu’elle ne remettait bien évidemment pas son commerce OnlyFans en cause, mais simplement sa façon d’en parler. De lui en parler à elle plus précisément. Avait-elle ce genre de discussions avec Angus également ? Et le cas échant, Theo pouvait-elle aussi demander à être présente lors de leur prochaine interaction ? Caméra en main ? Toujours pour des questions de rentabilité et de zéro déchet, filmer, mettre en ligne, monétiser la vidéo, éviter le gâchis, tout ça…Des actions parfaitement louables en somme.


Trouble made me
It breaks me. Easier to lie than tell the truth. I'm your nightmare, don′t stare. Promise you're not prepared.


Si j'existe, c'est d'être (Only)fan 9Bpx2lB
Si j'existe, c'est d'être (Only)fan GZFHSTH
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Empty
Message(#) Sujet: Re: Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Si j'existe, c'est d'être (Only)fan Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Si j'existe, c'est d'être (Only)fan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-