AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Promo Nike : -25% pour 2 articles achetés
Voir le deal

 wind in my sails (itziar #5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isaac Jensen
wind in my sails (itziar #5) Yci9WaS
Voir le profil de l'utilisateur
wind in my sails (itziar #5) MTtf4TM ÂGE : 37 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018) et Maia (14.06.2022)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
wind in my sails (itziar #5) F3rs
POSTS : 24584 POINTS : 190

TW IN RP : dépression, anxiété, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS : (13) deborah (ua)julianajinaadorján

wind in my sails (itziar #5) 5bf19af060efb575dc9533f24c1409891389267f

wind in my sails (itziar #5) F7046d520f9b59512338d9eb3ebd21569c3eade7
matisy
matilda

wind in my sails (itziar #5) 8kgf

wind in my sails (itziar #5) Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250
grisy
greta #3

RPs EN ATTENTE : hassan ∆ amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ itziar #6 ∆ yasmine #4 ∆ angus #2 ∆ swann #2 ∆ matilda #2

wind in my sails (itziar #5) Rwe2
isaline

wind in my sails (itziar #5) V046
easy²

wind in my sails (itziar #5) Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :

(roa, juin 2020)
wind in my sails (itziar #5) Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9

dimension slasher - octobre 2021
slasher #1slasher #2slasher #3

wind in my sails (itziar #5) 443ns7v
wind in my sails (itziar #5) 4f4W6N8

AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : smmg (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée ♥), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook https://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen https://addie-ction-blog.tumblr.com/

wind in my sails (itziar #5) Empty
Message(#) Sujet: wind in my sails (itziar #5) wind in my sails (itziar #5) EmptyLun 7 Fév - 2:03



Avachi sur le canapé, en proie à des insomnies, je scrollais nonchalamment sur Instagram tandis que la lune dardait ses éclats à travers les lanières du store. Je sursautais légèrement en sentant la masse d’Azrael, mon chat, s’installer sur mon ventre et un fin sourire vient étirer mes lippes alors que je continuais de tapoter l’écran de mon smartphone tout en caressant de mon autre main le pelage du félin. Je tombais finalement sur une story d’Itziar, à laquelle je réagissais par un emoji, et constatais avec satisfaction que l’espagnole était elle aussi, encore réveillée. Peut-être travaillait-elle au bar cette nuit ? J’entamais une conversation et de fil en aiguille, nous partagions avec mystère le fait que nous avions tous deux des annonces à faire à l’autre. Cela faisait beaucoup trop longtemps que je n’avais pas rendu visite à la jeune femme, ni que j’avais réellement pris le temps de lui parler longuement. Je la questionnais sur ses disponibilités et en quelques messages, nous nous fixions rendez-vous le lendemain après-midi sur les plages artificielles de Brisbane.

J’avais suggéré cet endroit car je connaissais l’affection que vouait la barmaid pour ce lieu et j’avais, pour ma part, également envie de me distraire sur un emplacement plutôt festif. Si nous étions d’humeur jouasse, nous pourrions même piquer une tête pour nous rafraîchir de la chaleur étouffante incombant à l’été. De plus, de nombreux stands vendaient des boissons de toutes sortes et quelques encas, ce qui promettait un bel après-midi en somme en perspective. Je succombais finalement aux bras de Morphée avec cette optique, après m’être réinstallé dans le lit aux côtés de Penny.

J’attrapais ma casquette avant de sortir de mon domicile, la journée promettant d’être aussi chaude que les précédentes. Il me fallut une quarantaine de minutes pour atteindre le quartier sud de Brisbane et sentir les semelles de mes chaussures s’enfoncer dans le sable chaud. Les plages étaient occupées sans être bondées, ce que je considérais être un bon point. Je balayais les alentours du regard, à la recherche de mon amie, puis lui envoyais un message texte, remarquant le nom du petit stand de boissons mis en place à côté de moi : “Hey Itziar! J’suis à côté du Blue Lagoon. Et toi?”

@Itziar Cortés de Aguilar  wind in my sails (itziar #5) 4238669139


wind in my sails (itziar #5) 3836688744:

Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
Itziar Cortés de Aguilar
les nouvelles opportunités
les nouvelles opportunités
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans. (29.01.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : So say we'll be always, always. Say it will be you and me 'til the old days. Let us be always, always. Through the highs and the lows, we'll be always.
MÉTIER : Co-propriétaire du Paradise City, un club de strip venant d'ouvrir à Redcliffe. Elle passe le plus clair de son temps à servir des verres derrière le bar.
LOGEMENT : Elle a quitté le loft de Spring Hill pour s'installer avec Rose au 288 Orchid Street à Redcliffe.
wind in my sails (itziar #5) 08d09f299eb1bf7ad063218acf23704d1c353813
POSTS : 19568 POINTS : 25

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Diplôme de communication et management obtenu en 2021 - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
CODE COULEUR : #cc9999
RPs EN COURS : wind in my sails (itziar #5) Tumblr_pc9s98LUtj1tpq5l4o4_250
ROSE ❥ Cause baby when I sleep, I dream of you. And when I'm awake, that's all I do. Think about every detail you have. Do you know how in love with you I am? Do you see how in love with you I am ? Every thing that you do, it makes my heart stop.

wind in my sails (itziar #5) Bggg-1
LARA ❥ Oh so, dressed so fancy like Sid and Nancy. Walkin' Killer Queen, gotta keep 'em guessin'. So baby come pass me a lighter. We're gonna leave 'em on fire. We're the sinners and the blessings.

wind in my sails (itziar #5) Tumblr_inline_nym0gqNPoj1tae3h3_250
EASY² ❥ We put our glass to the sky and lift up. And live tonight cause you can't take it with ya. So raise a pint for the people that aren't with us and live tonight cause you can't take it with ya.

Rose#5 - Lara#9 - Jordan#4 - Penny#2

RPs EN ATTENTE : Easy²#6
RPs TERMINÉS : Clara#1 - Andy#1 - Easy²#1 - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie#1 - Paul - Andy#3 - Elora#1 - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John#1 - Auden#1 - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies) - Serinda - Lukà#1 - Archie#2 - Freya#1 - John#2 - Auden&Andy - Abel#1 - Noa & Andy - Lara#1 - Eliott (fantômes) - Elias - Easy²#3 - Clara#3 - Jordan - Serinda#1 - Lara#2 - Auden#3 - Knox#1 - Lara#3 - Matthias#1 - Louisa&Anastasia - Knox#2 - Rose#1 - James (Secret Santa) - Lara#4 - Matthias#2 - Elias#2 - Penny - Lara#5 - Rose#2 - Knox#3 & Ana#2 - Rose#3 (pride) - Lara#6 - Easy²#4 - Rose#4 - Jordan#2 - TC Paradise City - Lara#7 - Jo#1 - Lara#8 - Jordan#3 - Easy²#5
AVATAR : Perrie Edwards.
CRÉDITS : Joseph (Dessin) Jamie (UB) Nevy (Avatar) Daily Perrie Edwards tumblr (gifs).
DC : Sohan & Talia.
PSEUDO : Sockie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie https://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends https://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar https://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar https://www.30yearsstillyoung.com/t42730-pro-fm-paradise-city-ge

wind in my sails (itziar #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: wind in my sails (itziar #5) wind in my sails (itziar #5) EmptyMer 16 Fév - 21:48



La soirée au bar était calme. C'était sa dernière semaine derrière ce comptoir de Fortitude Valley et Itziar en devenait presque nostalgique. A voir le bar quasiment vide en ce début de semaine, elle avait l'impression qu'elle n'était pas la seule à déserter. Elle pourrait presque se sentir coupable, comme si sa démission allait mener le bar à sa perte. Elle ne voulait pas décevoir le patron, lui qui lui avait donné sa chance quelques années plus tôt. Lui qui avait été si patient avec elle quand elle avait débuté et se rapprochait bien plus de la catastrophe ambulante que de la serveuse efficace. Elle savait qu'il n'était pas déçu pourtant, qu'il était content pour elle. Il lui avait même promis de venir faire un tour au club dès que celui-ci serait ouvert. Il avait même promis qu'il viendrait consommer. Sa façon à lui de rajouter sa pierre à l'édifice. Pourtant, elle ne saurait réellement dire ce qu'elle ressentait réellement. Elle se rapprochait du trop plein d'émotions l'empêchant de réellement les identifier. C'était innocemment qu'elle avait donc posté une story sur son Instagram. Une photo banale, prise de derrière le comptoir. “Where's everybody at?” en guise de légende, la localisation du bar ajoutée en autocollant dans le coin gauche. C'était cette story qui avait lancé une conversation avec Isaac. L'australien qu'elle n'avait pas eu l'occasion de voir depuis un moment et à qui elle avait beaucoup de choses à raconter. Lui aussi d'ailleurs, avaient des nouvelles à annoncer. Le mystère demeurait entier parce qu'il semblait s'agir de choses que l'on dit de vive voix et non par messages interposés. Qu'à cela ne tienne, le rendez-vous était pris pour le lendemain même. Le moment d'enfin remédier à tout ce qu'ils avaient pu manquer dans la vie de l'autre ces derniers temps.

Elle avait quitté l'appartement après avoir déjeuné, laissant à Rose tout le loisir de s'enfermer dans son atelier sans être dérangée pendant qu'elle travaillait. Elle tentait toujours de faire de son mieux pour ne pas empêcher l'australienne de travailler quand elle se trouvait à l'appartement durant la journée. Cependant, elle ne tenait pas en place Itziar et elle avait parfois bien du mal à ne pas venir jeter un œil aux projets sur lesquels travaillait Rose. Aujourd'hui, elle allait profiter de la chaleur et du soleil de l'été en rejoignant Isaac sur les plages artificielles de la ville. Elle aimait prendre l'air, quel que soit le temps, mais avait une affection toute particulière pour les températures estivales de l'Australie, en rien dérangée par le cagnard habituel de la saison. Elle gare son scooter aux abords de la plage, attache son casque à l'antivol et sort son téléphone de son sac à main. Elle a un message d'Isaac, reçu à peine trois minutes plus tôt. Il est déjà là et s'est installé au Blue Lagoon. ‘Je viens d'arriver à la plage, je suis là dans deux minutes.' Prend elle tout de même la peine de répondre avant de se diriger vers le stand de boissons au nom tropical. Il ne lui faut pas longtemps pour y arriver. Encore moins de temps pour reconnaître la silhouette de Isaac qui se tient dos à elle. Elle pose une main dans son dos quand elle est assez proche de lui pour lui indiquer sa présence avant qu'il ne puisse poser les yeux sur sa chevelure dorée. “Isyyy !!” lui lance-t-elle une fois devant lui, passant ses bras autour de lui dans une brève étreinte. “J'suis contente de te voir, t'as l'air rayonnant !” ajoute-t-elle en souriant, contente de voir qu'il avait l'air heureux. A des années lumières de l'état dans lequel il était quand elle l'a rencontré. “Dis moi qu'il est pas trop tôt pour une bière bien fraîche et qu'on va pas passer pour les alcoolos de service.” Déclare-t-elle ensuite en plaisantant.



wind in my sails (itziar #5) 873483867:
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
wind in my sails (itziar #5) Yci9WaS
Voir le profil de l'utilisateur
wind in my sails (itziar #5) MTtf4TM ÂGE : 37 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018) et Maia (14.06.2022)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
wind in my sails (itziar #5) F3rs
POSTS : 24584 POINTS : 190

TW IN RP : dépression, anxiété, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS : (13) deborah (ua)julianajinaadorján

wind in my sails (itziar #5) 5bf19af060efb575dc9533f24c1409891389267f

wind in my sails (itziar #5) F7046d520f9b59512338d9eb3ebd21569c3eade7
matisy
matilda

wind in my sails (itziar #5) 8kgf

wind in my sails (itziar #5) Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250
grisy
greta #3

RPs EN ATTENTE : hassan ∆ amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ itziar #6 ∆ yasmine #4 ∆ angus #2 ∆ swann #2 ∆ matilda #2

wind in my sails (itziar #5) Rwe2
isaline

wind in my sails (itziar #5) V046
easy²

wind in my sails (itziar #5) Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :

(roa, juin 2020)
wind in my sails (itziar #5) Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9

dimension slasher - octobre 2021
slasher #1slasher #2slasher #3

wind in my sails (itziar #5) 443ns7v
wind in my sails (itziar #5) 4f4W6N8

AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : smmg (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée ♥), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook https://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen https://addie-ction-blog.tumblr.com/

wind in my sails (itziar #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: wind in my sails (itziar #5) wind in my sails (itziar #5) EmptyMer 2 Mar - 0:52



Mon regard décrit le stand de boissons alcoolisées nommé le Blue Lagoon, portant une attention particulière aux rafraîchissements énumérés sur un tableau noir planté dans le sable, après que j'eus envoyé un message texte à mon amie Itziar. J'étais enthousiaste de retrouver la jeune femme avec qui je n'avais malheureusement pas parlé en face à face depuis des mois. A ce constat, je réalisais à quel point le temps filait à vive allure et mon cœur se serrait légèrement, considérant ces amitiés qui pouvaient malheureusement être placées en arrière plan à profit d'aléas de la vie. Bien heureusement, la vingtenaire ne m'en tenait pas rigueur et nous avions décidé de rattraper le temps perdu sur les plages artificielles de Brisbane.

“Isyyy !!” L'espagnole s'exclama après avoir positionné sa main dans mon dos. Nous nous étreignons amicalement, sa chevelure dorée coulant en cascade sur ses épaules. Comme à l'accoutumée, Itziar était éblouissante. J'avais toujours apprécié sa candeur et son optimisme. Son énergie positive et sa franche amitié m'avaient été salutaire pendant la sombre période de ma vie au sein de laquelle j'avais eu l'assurée chance de rencontrer l'expatriée. “J'suis contente de te voir, t'as l'air rayonnant !” Mon sourire s'élargit. “Je suis super content de te voir aussi ! Tu es toujours aussi pétillante,” je faisais avec sincérité. Je trépignais d'impatience que nous levions le voile sur les mystères que nous avions évoqués via messages textes la veille. “Dis moi qu'il est pas trop tôt pour une bière bien fraîche et qu'on va pas passer pour les alcoolos de service.” Un léger rire fila entre mes lèvres. Un autre aspect que je valorisais chez la Cortés de Aguilar : elle ne lésinait pas pour se faire plaisir, peu importe le regard d'Autrui. Elle était authentique. “Eh tu sais quoi ? Ca me fait penser à un proverbe chinois que j'ai entendu aux urgences cette semaine et qui m'a fait sourire. C'était quelque chose du genre : "On ne rassasie pas un chameau en le nourrissant à la cuillère." En gros, mon patient n'était pas très content qu'on lui donne à boire en petite dose et à la paille pour son bien et qu'il ne puisse pas se mouvoir comme il aimerait,” je relatais avec un léger rictus en coin. “Du coup, tu vois, je me dis que nous, sur ce même principe, on ne peut décemment pas se permettre de rester à sec et peut-être même qu'une seule bière ne serait pas suffisante pour rassasier les buveurs expérimentés que nous sommes, en plus qu'il fait très chaud aujourd'hui. Il ne faudrait pas nuire à notre santé, n'est-ce pas ? D'autre part, vu notre grande et sage expérience, je doute fortement que ça nous alcoolise assez pour qu'on passe pour des ivrognes.” Et même si c'était le cas, je m'en fichais bien, pour être honnête. Je désirais souligner ces pseudos retrouvailles avec mon amie. Puis vraiment, je ne disais jamais non à un verre, peu importe l'heure du jour ou de la nuit. “Quelle bière te fait envie ?” Je questionnais, proposant par la même occasion d'offrir cette première tournée.

Une fois nos breuvages en mains, nous nous installions sur le sable, pas très loin du stand mais assez distancés des clients et des personnes nous environnant pour que l'on puisse discuter tranquillement. Je levais ma bière et proposais un “Salud !” avant d'interroger curieusement : “Alors, est-ce qu'on entre de suite dans le vif du sujet de nos nouvelles à partager ? Tu veux commencer ?” Ma mine était ravie, trahissant mon exaltation d'élucider les événements rythmant le quotidien de mon interlocutrice.


wind in my sails (itziar #5) 3836688744:

Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
Itziar Cortés de Aguilar
les nouvelles opportunités
les nouvelles opportunités
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans. (29.01.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : So say we'll be always, always. Say it will be you and me 'til the old days. Let us be always, always. Through the highs and the lows, we'll be always.
MÉTIER : Co-propriétaire du Paradise City, un club de strip venant d'ouvrir à Redcliffe. Elle passe le plus clair de son temps à servir des verres derrière le bar.
LOGEMENT : Elle a quitté le loft de Spring Hill pour s'installer avec Rose au 288 Orchid Street à Redcliffe.
wind in my sails (itziar #5) 08d09f299eb1bf7ad063218acf23704d1c353813
POSTS : 19568 POINTS : 25

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Diplôme de communication et management obtenu en 2021 - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
CODE COULEUR : #cc9999
RPs EN COURS : wind in my sails (itziar #5) Tumblr_pc9s98LUtj1tpq5l4o4_250
ROSE ❥ Cause baby when I sleep, I dream of you. And when I'm awake, that's all I do. Think about every detail you have. Do you know how in love with you I am? Do you see how in love with you I am ? Every thing that you do, it makes my heart stop.

wind in my sails (itziar #5) Bggg-1
LARA ❥ Oh so, dressed so fancy like Sid and Nancy. Walkin' Killer Queen, gotta keep 'em guessin'. So baby come pass me a lighter. We're gonna leave 'em on fire. We're the sinners and the blessings.

wind in my sails (itziar #5) Tumblr_inline_nym0gqNPoj1tae3h3_250
EASY² ❥ We put our glass to the sky and lift up. And live tonight cause you can't take it with ya. So raise a pint for the people that aren't with us and live tonight cause you can't take it with ya.

Rose#5 - Lara#9 - Jordan#4 - Penny#2

RPs EN ATTENTE : Easy²#6
RPs TERMINÉS : Clara#1 - Andy#1 - Easy²#1 - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie#1 - Paul - Andy#3 - Elora#1 - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John#1 - Auden#1 - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies) - Serinda - Lukà#1 - Archie#2 - Freya#1 - John#2 - Auden&Andy - Abel#1 - Noa & Andy - Lara#1 - Eliott (fantômes) - Elias - Easy²#3 - Clara#3 - Jordan - Serinda#1 - Lara#2 - Auden#3 - Knox#1 - Lara#3 - Matthias#1 - Louisa&Anastasia - Knox#2 - Rose#1 - James (Secret Santa) - Lara#4 - Matthias#2 - Elias#2 - Penny - Lara#5 - Rose#2 - Knox#3 & Ana#2 - Rose#3 (pride) - Lara#6 - Easy²#4 - Rose#4 - Jordan#2 - TC Paradise City - Lara#7 - Jo#1 - Lara#8 - Jordan#3 - Easy²#5
AVATAR : Perrie Edwards.
CRÉDITS : Joseph (Dessin) Jamie (UB) Nevy (Avatar) Daily Perrie Edwards tumblr (gifs).
DC : Sohan & Talia.
PSEUDO : Sockie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie https://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends https://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar https://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar https://www.30yearsstillyoung.com/t42730-pro-fm-paradise-city-ge

wind in my sails (itziar #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: wind in my sails (itziar #5) wind in my sails (itziar #5) EmptyLun 14 Mar - 19:25



Itziar chérissait toujours les moments qu'elle avait l'occasion de partager avec Isaac. Il n'était pas cet ami qu'elle voyait très régulièrement, ou celui avec qui elle était tout le temps en contact. Cependant, il avait une place spéciale dans son cœur. Elle l'avait rencontré quand il était au plus bas, à une époque où elle avait encore bien du mal à faire tenir en équilibre sur une main, un plateau sur lequel étaient posés des verres pleins. Il lui avait fait peur, à plusieurs reprises. Même si elle enfouissait ses souvenirs bien loin dans sa mémoire. Elle préférait garder le meilleur, les instants de bonheur, de rire, mais aussi le chemin qu'il avait parcouru depuis ce temps-là. Leur amitié n'avait pas été gagnée d'avance. Combien de fois avait-il pesté contre elle quand elle avait décidé qu'il avait trop bu et prenait l'initiative de lui confisquer sa carte bancaire. Ou les fois où elle avait tout simplement refusé de le servir. Elle était certaine qu'il l'avait sans doute détestée dans les pires moments, mais leur sincère amitié reflétait qu'il était sûrement reconnaissant pour ces moments où elle avait su prendre le dessus quand lui n'en était pas capable. C'était pour tout cela que son amitié avec l'infirmier était si précieuse à ses yeux. Le genre d'amitié sincère et profonde qui n'a pas besoin de mille démonstrations. C'était pour cela aussi qu'à chaque fois qu'ils se retrouvaient, c'était comme s'ils ne s'étaient pas quittés. Tels deux vieux amis, un peu trop occupés par la vie, ils se retrouvaient sporadiquement, reprenaient là où ils s'étaient arrêtés. Même si cela poussait Itziar à se demander si commander une bière en fin de matinée était raisonnable. “Tu sais quoi ? Je remercie de manière honorifique autant la personne qui a sorti ces belles paroles il y a des centaines d'années en Chine, mais aussi ton patient. Grâce à eux, on va pouvoir se prendre des bières à cette heure-là et si quiconque ose dire quoi que ce soit, on a tout un argumentaire de prêt.” Lui répond-elle en riant. Elle s'attendait à une réponse courte. Un simple non, de validation ou à la limite, un oui, désapprobateur pour souligner qu'il était bien trop tôt et qu'il vaudrait mieux se tourner vers des softs, mais la réponse de l'australien était bien meilleure. Lui donnant presque l'impression d'avoir débattu sur le sens de la vie. Le fait est, que satisfaite, elle pose ses yeux sur la carte des bières la parcourant rapidement du regard. Son choix, rapidement effectué, elle relève la tête et se tourne vers Isaac. “Je vais partir sur une pinte de blonde. Je joue la sécurité. Je serai peut-être plus aventureuse pour la prochaine. Et toi ? T'as trouvé ton bonheur ? Me dit pas un verre de jus hein.” Elle le taquine. Elle se fiche bien d'être la seule à commander de l'alcool. Pas du genre à être gênée pour si peu.

La conversation est légère le temps que les boissons soient servies. Ils parlent de la pluie et du beau temps. Ils font durer le suspens jusqu'à ce qu'ils trinquent ¡Salud! répond-elle, venant entrechoquer leur pinte avant d'en boire une gorgée. Elle sourit quand Isaac rentre dans le vif du sujet. Lui demandant si elle souhaite commencer. Elle secoue la tête de gauche à droite dans un premier temps avant de prendre la parole, sa curiosité prenant le dessus sur son désir de lui partager les derniers évènements dans sa vie. “Je te laisse commencer, j'ai cru voir sur Instagram qu'un heureux évènement se préparait.” Déclare-t-elle en souriant. Est-ce qu'elle avait suivi l'histoire naissante entre Isaac et Penny à travers les réseaux sociaux ? Absolument. “Et avant que tu te poses la question, oui je suis allée voir le profil de Penny, j'ai pas pu m'empêcher d'aller un peu fouiner quand j'ai vu que tu l'avais taguée.” Avoue-t-elle. Elle n'a pas honte de dire qu'elle avait suivi tout ça à travers différents posts, que ce soit sur le compte du jeune homme ou de la jeune femme. Ça lui faisait plaisir de le voir si heureux sur les clichés qui avaient été partagés. “Du coup raconte moi tout, comment vous vous êtes rencontrés, comment vous en êtes arrivés là, la totale quoi.” Finit-elle par ajouter avant de porter sa pinte à ses lèvres une fois de plus, attendant le récit de son ami.



wind in my sails (itziar #5) 873483867:
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
wind in my sails (itziar #5) Yci9WaS
Voir le profil de l'utilisateur
wind in my sails (itziar #5) MTtf4TM ÂGE : 37 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018) et Maia (14.06.2022)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
wind in my sails (itziar #5) F3rs
POSTS : 24584 POINTS : 190

TW IN RP : dépression, anxiété, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS : (13) deborah (ua)julianajinaadorján

wind in my sails (itziar #5) 5bf19af060efb575dc9533f24c1409891389267f

wind in my sails (itziar #5) F7046d520f9b59512338d9eb3ebd21569c3eade7
matisy
matilda

wind in my sails (itziar #5) 8kgf

wind in my sails (itziar #5) Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250
grisy
greta #3

RPs EN ATTENTE : hassan ∆ amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ itziar #6 ∆ yasmine #4 ∆ angus #2 ∆ swann #2 ∆ matilda #2

wind in my sails (itziar #5) Rwe2
isaline

wind in my sails (itziar #5) V046
easy²

wind in my sails (itziar #5) Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :

(roa, juin 2020)
wind in my sails (itziar #5) Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9

dimension slasher - octobre 2021
slasher #1slasher #2slasher #3

wind in my sails (itziar #5) 443ns7v
wind in my sails (itziar #5) 4f4W6N8

AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : smmg (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée ♥), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook https://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen https://addie-ction-blog.tumblr.com/

wind in my sails (itziar #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: wind in my sails (itziar #5) wind in my sails (itziar #5) EmptySam 7 Mai - 2:30



Je n'allais certainement pas me priver pour partager une bonne bière fraîche - voire plusieurs - en compagnie d'Itziar alors que cela faisait quelques semaines que nous ne nous étions pas vus face à face et cela, peu importe l'heure qui pouvait bien être affichée. Nous ne nous étions pas rencontrés à l'époque la plus glorieuse de mon histoire mais la Cortés de Aguilar représentait sans nul doute la plus précieuse amitié que je m'étais faite durant cette sombre période. C'était un joli coup du destin, alors que je flirtais avec un funeste précipice, que j'avais sélectionné un bar au hasard bien loin de mes habitudes et de mes relations pour chasser mes démons et noyer mon chagrin, où j'avais sympathisé avec l'étudiante, récemment arrivée à Brisbane. Bien vite, elle était devenue le pilier de ma vie alors que j'étais celui du bar qui l'employait. Elle avait confisqué un nombre incalculable de fois ma carte bancaire tout comme refusé de me servir un verre, ayant appris à repérer mes limites et me préservant de mésaventures supplémentaires. Aujourd'hui, j'allais beaucoup mieux et j'étais heureux de pouvoir payer plusieurs verres à Itziar sans qu'elle n'ait à me dérober ma carte bleue pour mon bien.

J'étais d'ailleurs muni de tout un argumentaire pour valider notre décision et je ris de bon cœur en entendant mon amie adhérer à mes propos. “Je vais partir sur une pinte de blonde. Je joue la sécurité. Je serai peut-être plus aventureuse pour la prochaine. Et toi ? T'as trouvé ton bonheur ? Me dit pas un verre de jus hein.” Un sourire en coin teinté de malice apparaît sur mon portrait. “J'aime que tu parles déjà de la prochaine.” Je parcours du regard le menu, feintant une réflexion. “J'sais pas, le jus d'ananas est tentant, non ?” Je soumets avec une mine sérieuse qui ne dure pas plus d'une seconde, un éclat de rire brisant ma façade. “Je pense que je vais prendre une Tooheys. C'est une valeur sûre aussi,” je décris. Nous aurons tout le temps d'être plus téméraire plus tard.

Nos breuvages en main, nous nous installons sur la plage artificielle. Après avoir amicalement trinqué, je me permets d'entrer dans le vif des sujets. Nous avions tous deux de grands annoncements à se faire l'un l'autre. “Je te laisse commencer, j'ai cru voir sur Instagram qu'un heureux évènement se préparait.” Mon portrait trahit l'agréable surprise que je ressens quant à la remarque de mon interlocutrice. “Et avant que tu te poses la question, oui je suis allée voir le profil de Penny, j'ai pas pu m'empêcher d'aller un peu fouiner quand j'ai vu que tu l'avais taguée.” “Je ne t'avais pas prise pour une stalkeuse, Itziar!” Je taquine gentiment. “Du coup raconte moi tout, comment vous vous êtes rencontrés, comment vous en êtes arrivés là, la totale quoi.” Je baisse doucement les yeux sur ma bière, me mordille la lèvre inférieure. Jusqu'ici, je qualifierais mon histoire avec Penny de courte et trépidante, audacieuse et surprenante. Le rythme de notre relation a déjà fait sourciller certains de nos proches, mais je ne changerais absolument rien à nos choix ni nos manières de mener nos vies. La Stringer me rendait infiniment heureux, j'étais empli de reconnaissance comme de fierté de l'avoir à mes côtés. Certes, le destin nous avait servi généreusement en termes de surprises, et ce n'était pas rose tous les jours, mais l'aventure, bien que tumultueuse, gardait sa beauté. “On s'est rencontré sur Tinder,” je lance un regard perplexe à mon ami, témoignant à quel point rien que ce début était étrange. Je n'étais de base pas du genre à m'inscrire sur une telle application. “En janvier, j'ai eu une sorte de résolution un peu folle. L'idée me trottait un peu dans la tête depuis plusieurs semaines quand même, à force d'entendre mes collègues parler de l'application. Puis avec un ami, j'ai créé mon compte et on y accroche assez facilement, finalement. C'est plutôt addictif comme concept.” Quelques swipes par-ci par-là, des messages intriguant en résultats. “Je ne m'étais pas inscrit pour rencontrer spécialement quelqu'un. Je ne pensais même pas que j'aurais eu un match. C'était juste que je cherchais une autre perspective sur ce qui m'entourait, sur de potentielles opportunités,” j'expliquais. “Et puis c'est franchement sécuritaire via téléphones interposés. Il n'y a pas vraiment d'attentes ou de pression, c'est pas comme quand tu sors au bar et t'as la nana en face de toi,” je compare en riant légèrement. “Et enfin bon, j'ai eu quelques matchs, finalement. Des dates, un lapin, et puis un message de Penny, qui a rapidement occulté toutes les autres femmes sur l'application. On a beaucoup échangé par messages textes.” Je ressasse avec un tendre sourire. Nous nous envoyions encore régulièrement des messages lorsque nous étions loin l'un de l'autre. “C'était juste fou parce que pour moi, on venait de deux mondes diamétralement opposés. Sans Tinder, si ça se trouve, on se serait jamais parlé.” C'était assurément ta meilleure résolution, celle de t'inscrire sur ce réseau. “Et c'est vrai qu'on est très différents, mais on a aussi énormément de points communs. Je sais pas, c'est un peu comme si on était des contraires qui s'attiraient, avec des atomes crochus en prime,” je décris en haussant les épaules. “Et bref, on a eu quelques dates et ça s'est enchaîné plutôt rapidement, entre nous.” Et encore, ça sonnait un peu comme un euphémisme de le présenter comme ça. “On se fréquentait de plus en plus, on se quittait de moins en moins. En novembre, on a appris qu'elle était enceinte et elle a emménagé chez moi.” Je conservais mon sourire heureux, bien que les secousses que nous ayons essuyées n'étaient pas dérisoires et avaient aussi leur impact non-négligeables. “Je trouve ça fou, la vie. Elle peut être tellement monotone pendant un long moment et d'un coup, elle prend un rythme effréné avec des surprises à foison,” tu remarques, songeur. “Penny en montre plus que moi sur son Instagram. Il y a d'autres choses qui se sont passées dans ma vie qui ne sont pas sur la toile,” je dévoile avec énigme. “Mais c'est à toi de m'annoncer quelque chose, maintenant !” Je trépignais d'impatience en prenant une nouvelle gorgée de ma bière.


wind in my sails (itziar #5) 3836688744:

Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
Itziar Cortés de Aguilar
les nouvelles opportunités
les nouvelles opportunités
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans. (29.01.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : So say we'll be always, always. Say it will be you and me 'til the old days. Let us be always, always. Through the highs and the lows, we'll be always.
MÉTIER : Co-propriétaire du Paradise City, un club de strip venant d'ouvrir à Redcliffe. Elle passe le plus clair de son temps à servir des verres derrière le bar.
LOGEMENT : Elle a quitté le loft de Spring Hill pour s'installer avec Rose au 288 Orchid Street à Redcliffe.
wind in my sails (itziar #5) 08d09f299eb1bf7ad063218acf23704d1c353813
POSTS : 19568 POINTS : 25

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Diplôme de communication et management obtenu en 2021 - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
CODE COULEUR : #cc9999
RPs EN COURS : wind in my sails (itziar #5) Tumblr_pc9s98LUtj1tpq5l4o4_250
ROSE ❥ Cause baby when I sleep, I dream of you. And when I'm awake, that's all I do. Think about every detail you have. Do you know how in love with you I am? Do you see how in love with you I am ? Every thing that you do, it makes my heart stop.

wind in my sails (itziar #5) Bggg-1
LARA ❥ Oh so, dressed so fancy like Sid and Nancy. Walkin' Killer Queen, gotta keep 'em guessin'. So baby come pass me a lighter. We're gonna leave 'em on fire. We're the sinners and the blessings.

wind in my sails (itziar #5) Tumblr_inline_nym0gqNPoj1tae3h3_250
EASY² ❥ We put our glass to the sky and lift up. And live tonight cause you can't take it with ya. So raise a pint for the people that aren't with us and live tonight cause you can't take it with ya.

Rose#5 - Lara#9 - Jordan#4 - Penny#2

RPs EN ATTENTE : Easy²#6
RPs TERMINÉS : Clara#1 - Andy#1 - Easy²#1 - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie#1 - Paul - Andy#3 - Elora#1 - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John#1 - Auden#1 - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies) - Serinda - Lukà#1 - Archie#2 - Freya#1 - John#2 - Auden&Andy - Abel#1 - Noa & Andy - Lara#1 - Eliott (fantômes) - Elias - Easy²#3 - Clara#3 - Jordan - Serinda#1 - Lara#2 - Auden#3 - Knox#1 - Lara#3 - Matthias#1 - Louisa&Anastasia - Knox#2 - Rose#1 - James (Secret Santa) - Lara#4 - Matthias#2 - Elias#2 - Penny - Lara#5 - Rose#2 - Knox#3 & Ana#2 - Rose#3 (pride) - Lara#6 - Easy²#4 - Rose#4 - Jordan#2 - TC Paradise City - Lara#7 - Jo#1 - Lara#8 - Jordan#3 - Easy²#5
AVATAR : Perrie Edwards.
CRÉDITS : Joseph (Dessin) Jamie (UB) Nevy (Avatar) Daily Perrie Edwards tumblr (gifs).
DC : Sohan & Talia.
PSEUDO : Sockie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie https://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends https://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar https://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar https://www.30yearsstillyoung.com/t42730-pro-fm-paradise-city-ge

wind in my sails (itziar #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: wind in my sails (itziar #5) wind in my sails (itziar #5) EmptySam 28 Mai - 15:22



Itziar ne l'aurait pas jugé s'il avait choisi de commander un jus de fruit ou n'importe quel autre breuvage sans alcool. Elle n'était pas de ces gens-là. Elle se moquait bien de ce qu'il pouvait boire, respectant les préférences de chacun. Elle revendiquait haut et fort qu'il n'y avait pas besoin d'alcool pour passer un bon moment et qu'il n'était pas utile de se forcer si le goût n'était pas pour plaire. Cependant, elle aimait bien le taquiner. C'était de là qu'était partie sa remarque plus que toute autre chose. Même si cela faisait un moment qu'ils n'avaient pas eu l'occasion de passer du temps ensemble. Occupés par leur emploi du temps de ministre, il avait été bien compliqué de trouver un moment qui convenait autant à l'un qu'à l'autre. Ca avait presque relevé de l'impossible, mais avec un peu de patience, ils avaient tout de même réussi à trouver ce moment. C'était donc comme une petite victoire qui se devait d'être célébrée. Le bord de plage et le bar en lui-même ne se prêtant pas forcément à une coupe de champagne selon Itziar, la bière était la boisson toute trouvée aussi rafraîchissante que satisfaisante pour les papilles. Elle ne mit donc pas longtemps à faire son choix, l'espagnole. Isaac non plus et comme elle, il se montre prudent, s'en tenant à une valeur sûre, breuvage qui ne déçoit jamais. L'idéal pour un premier verre qui donnera forcément envie d'y revenir une fois qu'il sera vide. “Le jus d'ananas est pas mal, s'il est servi à même le fruit, c'est encore mieux, mais la bière reste imbattable.” Lui répond-elle en souriant, attendant que le serveur vienne déposer leur commande sur le comptoir avant d'aller s'installer avec le jeune homme sur la plage. Le moment opportun pour entrer dans le vif du sujet et rattraper plusieurs semaines sans se voir.

Elle est honnête, Itziar, elle ne cache pas qu'elle en sait un peu sur ce qui se trame dans la vie de son ami ces derniers temps. Elle est curieuse et même si elle n'est pas du genre à passer des heures entières à faire des recherches poussées sur les réseaux sociaux afin d'obtenir toutes les informations qu'elle recherche, elle est tout de même du genre à scroller un peu pour en savoir un peu plus. C'était comme ça qu'elle avait découvert la relation entre Isaac et Penny. Comme ça aussi qu'elle avait découvert l'heureux évènement qui se préparait. “Je dirai pas stalkeuse.” Répond-elle en riant avant d'ajouter. “Plutôt curieuse maladive. C'est de famille en plus.” Elle tenait ça de sa mère qui était probablement encore plus curieuse qu'elle ne l'était, si c'était possible. Elle le reconnaissait. Elle essayait de s'améliorer et de vivre avec la frustration de ne pas pouvoir tout savoir sur tout et tout le monde. C'était un travail quotidien qui devenait finalement un peu plus simple avec le temps, mais elle restait incorrigible parfois. Cependant, sa question à l'attention d'Isaac n'était pas de la curiosité mal placée. Elle souhaitait réellement savoir comment cette histoire qui semblait combler de bonheur son ami avait bien pu commencer. Lui qui méritait tellement ce bonheur après les moments difficiles qu'il avait pu traverser. Elle écoute son récit avec attention. Sirotant sa bière entre deux hochements de tête. Elle ne l'interrompt pas, le laissant aller jusqu'au bout de l'histoire. Son sourire se fait de plus en plus franc à mesure qu'elle l'entend raconter les évènements de ces derniers mois. Elle comprend ce qu'il veut dire quand il parle de Tinder et de son fonctionnement. Elle n'est pas étrangère à l'application, l'ayant utilisée à maintes reprises dans les moments où elle s'ennuyait un peu et trouvait un intérêt à swiper de droite à gauche au fil des profils qui s'affichaient sur son écran de téléphone. “C'est une belle histoire. J'irai même jusqu'à dire que c'était le destin, même si ça fait sans doute un peu cul-cul de ma part, mais je trouve ça plutôt juste. Tinder c'était le moyen de vous permettre de vous rencontrer alors que vous ne vous seriez peut-être pas croisés dans la vie de tous les jours.” Déclare-t-elle. “Je suis contente qu'elle te rende heureux, tu le mérites plus que tout. Je te souhaite que ça continue sur cette voie et ça a l'air bien parti pour.” Ajoute-t-elle, sincère. Elle laisse échapper un petit rire quand il laisse planer d'autres choses dont elle n'aurait pas connaissance, l'invitant juste après à se dévoiler elle aussi. Elle boit donc une gorgée de sa bière avant de poser son verre pour prendre la parole. “Alors, de mon côté, j'ai plus qu'un shift au bar, avant de voler de mes propres ailes.” Annonce-t-elle histoire de laisser planer un peu de suspens. Un peu mais pas trop, bien trop heureuse de pouvoir parler de son nouveau projet. “J'ouvre un club de striptease avec Lara, ma meilleure amie. C'est à Redcliffe et sauf problème de dernière minute, on va ouvrir le 14 février. Il y aura une soirée un peu spéciale pour l'ouverture. D'ailleurs, tu es invité si ça te dit de venir y faire un tour, ne serait-ce qu'en coup de vent.” Ca lui fait bizarre de dire tout cela à voix haute, à Isaac. Ça rend les choses encore plus réelles. Parce que même si elles ne sont plus qu'à quelques jours de l'ouverture, Itziar, elle a encore un peu de mal à réaliser qu'elles en sont finalement arrivées là. “C'est parti d'une blague, tu sais quand t'imagines des plans sur la comètes avec tes potes et que tout le monde surenchérit. Sauf que finalement, on a commencé à y penser un peu plus sérieusement. On a trouvé un local qui était un ancien restaurant puis à partir de là ça s'est enchaîné, entre les travaux, les imprévus, le recrutement, les finitions. Je t'avoue que j'ai du mal à réaliser j'ai l'impression que c'est un rêve où je ne sais quoi.” Elle marque une pause, boit une gorgée de sa boisson. “Je sais que tout n'est pas gagné et qu'il faut encore que l'ouverture et les mois qui vont suivre soient un succès, mais je suis déjà super fière de ce qu'on a fait, on a vraiment pris le temps de faire les choses bien. J'espère que ça plaira.” Parce qu'elle avait investi beaucoup d'argent et beaucoup de temps dans ce projet. C'était son bébé. Autant à Lara qu'à elle et elle ne voulait pas imaginer que ça pouvait ne pas fonctionner.



wind in my sails (itziar #5) 873483867:
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
wind in my sails (itziar #5) Yci9WaS
Voir le profil de l'utilisateur
wind in my sails (itziar #5) MTtf4TM ÂGE : 37 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018) et Maia (14.06.2022)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
wind in my sails (itziar #5) F3rs
POSTS : 24584 POINTS : 190

TW IN RP : dépression, anxiété, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS : (13) deborah (ua)julianajinaadorján

wind in my sails (itziar #5) 5bf19af060efb575dc9533f24c1409891389267f

wind in my sails (itziar #5) F7046d520f9b59512338d9eb3ebd21569c3eade7
matisy
matilda

wind in my sails (itziar #5) 8kgf

wind in my sails (itziar #5) Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250
grisy
greta #3

RPs EN ATTENTE : hassan ∆ amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ itziar #6 ∆ yasmine #4 ∆ angus #2 ∆ swann #2 ∆ matilda #2

wind in my sails (itziar #5) Rwe2
isaline

wind in my sails (itziar #5) V046
easy²

wind in my sails (itziar #5) Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :

(roa, juin 2020)
wind in my sails (itziar #5) Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9

dimension slasher - octobre 2021
slasher #1slasher #2slasher #3

wind in my sails (itziar #5) 443ns7v
wind in my sails (itziar #5) 4f4W6N8

AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : smmg (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée ♥), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook https://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen https://addie-ction-blog.tumblr.com/

wind in my sails (itziar #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: wind in my sails (itziar #5) wind in my sails (itziar #5) EmptyLun 6 Juin - 1:05



J'étais ravi qu'Itziar et moi pouvions passer cet après-midi ensemble, à profiter des rayons généreux du soleil sur l'une des plages artificielles de Brisbane, rafraîchissements en main. Cela faisait maintenant quatre ans que je connaissais l'espagnole, quatre années qui me semblaient avoir filé à vive allure, quatre années durant lesquelles j'étais bien heureux d'être en mesure de la compter parmi mes amies. La blonde m'avait connu sous de bien mauvais jours, démontrant à quel point elle était une personne serviable et bienveillante, avant qu'elle ne devienne une amie fidèle et de confiance. J'appréciais son attitude joviale et son optimisme lumineux. Bien heureusement, les réseaux sociaux permettaient de garder contact même si nous ne pouvions à nous voir en face à face, faute de disponibilité compatible ; même si rien ne valait ces moments passés réellement ensemble. “Le jus d'ananas est pas mal, s'il est servi à même le fruit, c'est encore mieux, mais la bière reste imbattable.” Je souris largement, avouant à voix haute : “J'ai jamais goûté de jus d'ananas servi à même le fruit.” Songeur, je questionnais : “Ni de jus de coco d'ailleurs. Tu as déjà bu dans une noix de coco ?”

Cette rencontre était aussi prometteuse d'annonces. J'apprenais avec amusement que la Cortés de Aguilar avait découvert via Instagram le couple que je formais avec Penny ainsi que la grossesse de cette dernière. Je taquinais la vingtenaire en la qualifiant gentiment de stalkeuse. “Je dirai pas stalkeuse. Plutôt curieuse maladive. C'est de famille en plus.” Je rejoins son rire. “Si c'est de famille alors...” J'usais allégrement de l'argument de l'hérédité comme excuse, marqué par un clin d'œil complice. Acquiesçant à son invitation de lui en partager davantage, je relatais à mon interlocutrice ma rencontre avec la Stringer ainsi que l'évolution de notre relation jusqu'à aujourd'hui. Indéniablement, je me sentais extrêmement chanceux que le destin nous ait réunis, et même si notre histoire pouvait être assez inconventionnelle, j'en étais fier et comblé. J'aimais l'actrice de tout mon cœur et même si ce bébé constituait une gigantesque surprise, j'étais impatient que nous fondions cette famille, en laquelle j'avais entièrement confiance pour qu'en irradie bienveillance et contentement. “C'est une belle histoire. J'irai même jusqu'à dire que c'était le destin, même si ça fait sans doute un peu cul-cul de ma part, mais je trouve ça plutôt juste. Tinder c'était le moyen de vous permettre de vous rencontrer alors que vous ne vous seriez peut-être pas croisés dans la vie de tous les jours.” Conservant mon sourire, je hoche la tête à l'affirmative, rejoignant le constat d'Itziar. Penny me laissait croire à ce Destin agissant avec malice de moyens originaux et parfois détournés. “Je suis contente qu'elle te rende heureux, tu le mérites plus que tout. Je te souhaite que ça continue sur cette voie et ça a l'air bien parti pour.” “Merci beaucoup, Itziar,” je faisais, touché et appréciatif de ses mots et sentiments.

Je joue du suspens sur une autre nouvelle que j'avais à lui délivrer, qu'elle n'aurait pu déceler sur les réseaux sociaux, et l'invite à me déclarer ce grand événement qui se préparait également dans sa vie. Un rire franchit la barrière des lèvres de l'espagnole, avant qu'elles ne trempent dans sa boisson. “Alors, de mon côté, j'ai plus qu'un shift au bar, avant de voler de mes propres ailes.” Je hausse les sourcils, surpris et curieux. Certes, il était compréhensible qu'Itziar ne travaille pas indéfiniment dans le bar qui l'avait employée, mais il était vrai que je l'avais tellement associée à ce lieu qu'il était curieux désormais de l'imaginer ailleurs. Avait-elle terminé son diplôme et décroché un nouveau métier ? S'orientait-elle vers un autre projet professionnel ? J'étais toute ouïe et vu l'éclat dans les yeux de la blonde, une impatience naissait en moi de la féliciter de cette nouvelle étape dans sa vie. “J'ouvre un club de striptease avec Lara, ma meilleure amie. C'est à Redcliffe et sauf problème de dernière minute, on va ouvrir le 14 février. Il y aura une soirée un peu spéciale pour l'ouverture. D'ailleurs, tu es invité si ça te dit de venir y faire un tour, ne serait-ce qu'en coup de vent.” Mon visage passe de la surprise à la réjouissance. Ouvrir un club n'était pas dérisoire et même si je ne doutais assurément pas des compétences d'Itziar pour se faire - ainsi que de celles de sa meilleure amie -, il s'agissait d'un projet d'envergure. Je savais l'espagnole débrouillarde et intelligente toutefois, cette affaire avait tout pour prospérer selon moi. “Je viendrais avec plaisir, merci beaucoup pour l'invitation ! Le 14 février, c'est malin comme date d'ouverture pour votre club,” j'affirme et commente, bien qu'intrigué par le caractère "un peu spéciale" qu'emploie l'européenne pour décrire cette soirée d'ouverture. “C'est vraiment génial comme projet ! Je suis ravi pour vous deux !” Mon sourire est large. “Qu'est-ce qui vous a donné l'envie d'ouvrir un club de striptease, si ce n'est pas trop indiscret ?” J'ose demander. “Ca fait longtemps que vous êtes sur ce projet ?” Je poursuis, intéressé. “C'est parti d'une blague, tu sais quand t'imagines des plans sur la comète avec tes potes et que tout le monde surenchérit. Sauf que finalement, on a commencé à y penser un peu plus sérieusement. On a trouvé un local qui était un ancien restaurant puis à partir de là ça s'est enchaîné, entre les travaux, les imprévus, le recrutement, les finitions. Je t'avoue que j'ai du mal à réaliser j'ai l'impression que c'est un rêve où je ne sais quoi.” Attentif et enthousiaste, je hoche la tête, m'imaginant ces scènes qu'elle me dépeint. “Je suis très content pour toi ! Ce sont les meilleures aventures, je trouve, les spontanées comme celles-ci,” je confie, touché qu'elle en parle comme s'il s'agissait d'un rêve. “Je sais que tout n'est pas gagné et qu'il faut encore que l'ouverture et les mois qui vont suivre soient un succès, mais je suis déjà super fière de ce qu'on a fait, on a vraiment pris le temps de faire les choses bien. J'espère que ça plaira.” J'acquiesce, compréhensif. “Tu peux l'être, super fière. C'est vraiment toute une entreprise d'envergure que vous avez montée, c'est admirable. Si vous y mettez autant de cœur, j'en doute pas que ça décollera,” je prédis avec sincérité. Toute peine méritait salaire, après tout. “Je te souhaite toute la réussite, madame la businesswoman !” Je trinque avec franchise en levant ma bière. “Tu dois avoir tellement hâte à l'ouverture !?” Je conjecture, le bonheur toujours présent pour mon minois. J'étais pour ma part impatient de découvrir l'endroit. “Si jamais je peux t'aider pour des petits travaux ou quoi, n'hésite pas à me sonner. Je peux aussi faire de la pub autour de mes potes célibataires quand ton club sera ouvert, si tu veux,” j'offrais spontanément.

Je prenais une nouvelle gorgée de ma bière, avant d'extraire mon smartphone de ma poche. Je scrollais quelques instants dans ma galerie, avant de le tendre à Itziar. “J'te présente Jude,” je prononce alors que l'espagnole pose son regard sur le cliché du garçonnet de trois ans. Je laisse échapper un bref rire nerveux et précise : “mon fils.” Ce que j'interprète telle que de la surprise emprunte les traits de la blonde. Je me mordille la lèvre inférieure, sourire fendant toutefois mes joues. “Tu te rappelles, les premières fois où on se parlait, au bar ?” Je commence, posant le contexte. “J'étais alors en couple avec une femme, notre relation battait vraiment de l'aile, on se séparait, se remettait ensemble...” J'expliquais sommairement. “Elle est tombée enceinte de moi et m'a dit qu'elle avait avorté. Sauf que, Jude est né quelques mois plus tard, sans que je le sache.” La désolation que je ressentais face aux trois années de la vie du garçonnet que j'avais manquées se lisait sans difficulté sur mon visage, bien que je m'efforçais de demeurer factuel, ne voulant pas gâcher l'atmosphère de notre rencontre. “J'ai découvert son existence par hasard, il s'avère qu'elle est voisine des parents de Penny, qui habitent pas très loin de Melbourne.” J'expliquais. “Je l'ai reconnu et j'ai entamé les démarches pour assurer mon rôle de père. Puis, on passe beaucoup de temps là-bas, Penny et moi, pour passer du temps avec lui, qu'on se familiarise.” Je posais un regard tendre sur la photographie encore affichée sur l'écran de mon téléphone. “La dernière chose que je souhaite est de le rendre malheureux. On fait tout pour que ça se passe en douceur et au mieux, ça fait beaucoup de changement dans sa vie à lui aussi. Mais je tiens vraiment à faire partie de sa vie, à être un vrai père pour lui.” Je souris légèrement à mon amie. “Il est adorable, très sociable, souriant, affectueux. Et c'est un sacré coquin, il a de la malice en pagaille et il est curieux de tout. On ne s'ennuie pas avec lui.” Je décrivais avec grande affection. Jude était apparu dans ma vie depuis quelques semaines à peine, mais je lui portais déjà un amour inconditionnel.


wind in my sails (itziar #5) 3836688744:

Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
Itziar Cortés de Aguilar
les nouvelles opportunités
les nouvelles opportunités
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans. (29.01.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : So say we'll be always, always. Say it will be you and me 'til the old days. Let us be always, always. Through the highs and the lows, we'll be always.
MÉTIER : Co-propriétaire du Paradise City, un club de strip venant d'ouvrir à Redcliffe. Elle passe le plus clair de son temps à servir des verres derrière le bar.
LOGEMENT : Elle a quitté le loft de Spring Hill pour s'installer avec Rose au 288 Orchid Street à Redcliffe.
wind in my sails (itziar #5) 08d09f299eb1bf7ad063218acf23704d1c353813
POSTS : 19568 POINTS : 25

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Diplôme de communication et management obtenu en 2021 - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
CODE COULEUR : #cc9999
RPs EN COURS : wind in my sails (itziar #5) Tumblr_pc9s98LUtj1tpq5l4o4_250
ROSE ❥ Cause baby when I sleep, I dream of you. And when I'm awake, that's all I do. Think about every detail you have. Do you know how in love with you I am? Do you see how in love with you I am ? Every thing that you do, it makes my heart stop.

wind in my sails (itziar #5) Bggg-1
LARA ❥ Oh so, dressed so fancy like Sid and Nancy. Walkin' Killer Queen, gotta keep 'em guessin'. So baby come pass me a lighter. We're gonna leave 'em on fire. We're the sinners and the blessings.

wind in my sails (itziar #5) Tumblr_inline_nym0gqNPoj1tae3h3_250
EASY² ❥ We put our glass to the sky and lift up. And live tonight cause you can't take it with ya. So raise a pint for the people that aren't with us and live tonight cause you can't take it with ya.

Rose#5 - Lara#9 - Jordan#4 - Penny#2

RPs EN ATTENTE : Easy²#6
RPs TERMINÉS : Clara#1 - Andy#1 - Easy²#1 - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie#1 - Paul - Andy#3 - Elora#1 - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John#1 - Auden#1 - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies) - Serinda - Lukà#1 - Archie#2 - Freya#1 - John#2 - Auden&Andy - Abel#1 - Noa & Andy - Lara#1 - Eliott (fantômes) - Elias - Easy²#3 - Clara#3 - Jordan - Serinda#1 - Lara#2 - Auden#3 - Knox#1 - Lara#3 - Matthias#1 - Louisa&Anastasia - Knox#2 - Rose#1 - James (Secret Santa) - Lara#4 - Matthias#2 - Elias#2 - Penny - Lara#5 - Rose#2 - Knox#3 & Ana#2 - Rose#3 (pride) - Lara#6 - Easy²#4 - Rose#4 - Jordan#2 - TC Paradise City - Lara#7 - Jo#1 - Lara#8 - Jordan#3 - Easy²#5
AVATAR : Perrie Edwards.
CRÉDITS : Joseph (Dessin) Jamie (UB) Nevy (Avatar) Daily Perrie Edwards tumblr (gifs).
DC : Sohan & Talia.
PSEUDO : Sockie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie https://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends https://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar https://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar https://www.30yearsstillyoung.com/t42730-pro-fm-paradise-city-ge

wind in my sails (itziar #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: wind in my sails (itziar #5) wind in my sails (itziar #5) EmptyJeu 30 Juin - 22:35



Elle ne se lassera probablement pas de parler de Paradise City et de l'ouverture prochaine. Comme un parent qui serait fier de son enfant et ne pourrait s'empêcher de chanter ses louanges. Après tout, ce projet, c'est un peu comme son bébé. A Lara et elle. Elles y ont investi beaucoup d'énergie, de temps et d'argent. Ce n'est pas un achat qui a été fait à la légère. Ou un passe-temps qui tombera dans l'oubli dans quelques mois dès qu'elles en auront perdu l'intérêt. C'était maintenant une part importante de leur vie à toutes les deux. C'était leur business, leur travail et autant Lara qu'elle-même prenaient tout cela très au sérieux. Rien n'était laissé au hasard. Encore moins la date d'ouverture. Celle-ci avait donné lieu à pas mal de réflexion. Peut-être même plus que pour le nom du club qui lui était venu plutôt spontanément et n'avait pas donné lieu à de grands débats. “On hésitait un peu sur la date. Notamment parce qu'on a eu pas mal de petits soucis qui ont tout décalé puis quand on a pu enfin voir le bout, on s'est dit que c'était pas mal. Ca a beau être la journée des amoureux, il y a quand même tout un tas de célibataires qui apprécieront sans doute de pouvoir admirer un show avec plein de belles nanas.” Qu'elle répond en souriant. Elle ne perd d'ailleurs pas son sourire quand elle lui explique un peu plus comment sa meilleure amie et elle en sont venues à se lancer dans ce projet. Quand elle le dit à voix haute, elle se rappelle vraiment à quel point tout est parti d'une bêtise et comment d'une bêtise un vrai projet a fini par se concrétiser. Ça ne voulait pas dire que tout était gagné. Cependant, ça voulait dire qu'elles étaient déjà sur la bonne voie, ce qui n'était absolument pas négligeable. Ca lui fait donc chaud au coeur d'entendre les mots d'Isaac, même si, venant de lui, elle se s'attendait pas à quoi que ce soit d'autre que de la bienveillance et du soutien, mais tout de même. Même si elle s'y attendait, elle ne peut s'empêcher d'être touchée. “C'est beaucoup trop gentil, Isy. Merci.” Lui répond-elle. Simplement. Avant d'ajouter. “J'ai hâte qu'on ouvre, mais en même temps plus ça approche plus ça me stresse. Je sais pas, j'ai peur qu'il y ait personne, que ça ne plaise pas ou tout un tas de choses comme ça.” Elle se faisait sans doute beaucoup de soucis pour rien, mais il était difficile de penser autrement, surtout quand les choses étaient sur le point de réellement se concrétiser. Avoir le soutien de ses proches dans un moment comme celui-ci était essentiel. Elle ne remercierait donc probablement jamais assez Rose qui avait ce don pour l'aider à gérer son stress, mais aussi le Jensen qui proposait de mettre la main à la patte. “Merci de proposer. Je pense que ça ira pour les travaux, on a fait appel à des professionnels qui ont fait du super boulot, malgré les petits aléas.” La fuite d'eau, les problèmes d'électricité, de livraisons et autres joyeusetés qui avaient rythmées ces mois de travaux. “Pour la pub par contre, je dis pas non. N'hésite pas à en parler autour de toi, que tes potes soient célibataires ou pas. Ils peuvent même venir avec leur copine.” Déclare-t-elle en souriant.

Un sourire qui ne la quitte pas et ses yeux qui s'illuminent quand Isaac lui montre une photo sur son téléphone d'un petit garçon haut comme trois pommes. Jude. Son fils. Sa bouche forme un ‘O' d'étonnement. Elle ne s'attendait pas à ce genre d'annonce. Celle-ci, elle ne l'avait pas devinée en parcourant les réseaux sociaux. Elle n'en est pas moins heureuse pour lui. “Ton fils ?” Demande-t-elle, ayant du mal à caser à quel moment le jeune homme aurait pu avoir cet enfant et comment elle a fait pour passer à côté de ce détail depuis le temps qu'elle le côtoie. La réponse est aussi simple que l'histoire en elle-même est compliquée. Elle acquiesce cependant d'un signe de tête. Elle se rappelle de cette période. Elle se rappelle également la situation dans laquelle Isy se trouvait à l'époque. Elle aussi, elle avait eu vent du supposé avortement. Elle comprenait mieux maintenant. L'âge de l'enfant faisait sens, maintenant qu'elle avait toutes les informations. “C'est fou cette histoire ! Comment ça s'est passé la première fois ? Je veux dire, tu l'as par hasard un jour alors que t'étais chez les parents de Penny ?” Demande-t-elle avant d'ajouter. “Si t'avais jamais rencontré Penny et que votre relation n'était pas celle qu'elle est tu serais probablement pas au courant.” Une preuve supplémentaire que le hasard faisait bien les choses et que la roue finissait toujours par tourner. "Ça n' a pas été trop dur d'entamer ces démarches ? Ton ex a pas été trop réticente puisqu'elle t'avait caché la grossesse et la naissance ?” Demande-t-elle, curieuse de savoir comment tout ceci s'était mis en place. Elle était contente pour lui. Il avait l'air heureux et il le méritait. “Je suis contente pour toi en tout cas. Je suis sûre qu'il ne sera jamais malheureux cet enfant avec toi comme père. D'ailleurs, tu penses qu'il comprend que t'es son père ? Ou est-ce que pour l'instant t'es juste cet homme plutôt sympathique qui fait connaissance et prend soin de lui ?” Elle imaginait aisément que ce n'était pas si facile que cela. Qu'à ce stade il ne pouvait pas forcément débarquer dans la vie du garçon et agir comme s'il l'avait côtoyé toute sa vie. “Vous avez un arrangement particulier avec la maman pour l'instant ou c'est au feeling en fonction de Jude ?” Parce que oui, elle savait qu'Isaac et la jeune femme ne s'était pas quittés en très bons termes et ça ne devait donc pas être des plus simples de trouver un terrain d'entente.



wind in my sails (itziar #5) 873483867:
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
wind in my sails (itziar #5) Yci9WaS
Voir le profil de l'utilisateur
wind in my sails (itziar #5) MTtf4TM ÂGE : 37 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018) et Maia (14.06.2022)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
wind in my sails (itziar #5) F3rs
POSTS : 24584 POINTS : 190

TW IN RP : dépression, anxiété, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS : (13) deborah (ua)julianajinaadorján

wind in my sails (itziar #5) 5bf19af060efb575dc9533f24c1409891389267f

wind in my sails (itziar #5) F7046d520f9b59512338d9eb3ebd21569c3eade7
matisy
matilda

wind in my sails (itziar #5) 8kgf

wind in my sails (itziar #5) Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250
grisy
greta #3

RPs EN ATTENTE : hassan ∆ amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ itziar #6 ∆ yasmine #4 ∆ angus #2 ∆ swann #2 ∆ matilda #2

wind in my sails (itziar #5) Rwe2
isaline

wind in my sails (itziar #5) V046
easy²

wind in my sails (itziar #5) Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :

(roa, juin 2020)
wind in my sails (itziar #5) Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9

dimension slasher - octobre 2021
slasher #1slasher #2slasher #3

wind in my sails (itziar #5) 443ns7v
wind in my sails (itziar #5) 4f4W6N8

AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : smmg (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée ♥), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook https://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen https://addie-ction-blog.tumblr.com/

wind in my sails (itziar #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: wind in my sails (itziar #5) wind in my sails (itziar #5) EmptyJeu 11 Aoû - 2:33



Apprendre qu'Itziar est désormais co-propriétaire d'un club de strip-tease qui ouvrira prochainement ses portes constitue une réelle et réjouissante surprise. Je ne doute absolument pas de la détermination et de la créativité de la jeune femme, des qualités qui, j'en suis convaincu, permettront à son affaire de prospérer. De plus, la vingtenaire détient une personnalité attachante et pétillante ; assurément, elle saura naturellement fidéliser ses clients. Un large sourire aux lèvres, ravi pour mon amie, je ne peux toutefois m'empêcher de souligner le choix malin de la date d'ouverture du  club. “On hésitait un peu sur la date. Notamment parce qu'on a eu pas mal de petits soucis qui ont tout décalé puis quand on a pu enfin voir le bout, on s'est dit que c'était pas mal. Ca a beau être la journée des amoureux, il y a quand même tout un tas de célibataires qui apprécieront sans doute de pouvoir admirer un show avec plein de belles nanas.” J'acquiesçais, adhérant à cette logique. “Oui, je n'en doute pas. C'est une manière ingénieuse d'attirer tout un public avec une offre différente de célébrer la Saint-Valentin.” Que ce soit une distraction du volet amoureux d'une vie ou une manière de pimenter son couple, beaucoup devraient y trouver leur compte facilement.

Intéressé, je questionne Itziar sur l'origine de son projet d'envergure. Avec attention, je l'entends me relater que ce projet est issu d'abord d'une bêtise, qui a su néanmoins gagner en ampleur et se concrétiser en véritable club à force de travail et de temps investis. Je suis admiratif de la spontanéité ainsi que de la force de caractère qui a découlé de la mise en place de ce club et je fais part à mon interlocutrice à quel point je suis heureux pour elle. “J'ai hâte qu'on ouvre, mais en même temps plus ça approche plus ça me stresse. Je sais pas, j'ai peur qu'il y ait personne, que ça ne plaise pas ou tout un tas de choses comme ça.” Je souris doucement, compatissant. “Je pense que c'est normal d'avoir le tract. Vous avez travaillé dur et vous partagez en quelque sorte une partie de vous au public.” Dédier tant d'énergie, de temps, de moyens à une cause qui n'aboutit pas peut induire un véritablement crève-cœur, cependant, j'étais confiant que l'ouverture du club se déroulerait de manière satisfaisante. “Je ne me fais pas de soucis pour vous. Je ne connais pas ta meilleure amie mais je sais de quoi tu es capable. Je crois en ta réussite.” Itziar connaissait bien le monde de la fête pour avoir travaillé dans un bar plusieurs années, elle maîtrisait l'environnement du divertissement et elle ne comptait pas ses heures, étant une réelle boulonneuse : des atouts majeurs pour percer dans le domaine des établissements festifs. Je propose à l'espagnole de faire de la publicité autour de moi, tout comme de lui prêter main forte en termes de travaux manuels si jamais elle en a besoin. “J'ai hâte au 14 février pour découvrir le club,” j'avoue, mon regard brillant d'une impatience et gaieté franches. Pour rien au monde ne manquerais-je cette inauguration.

Après cette nouvelle d'envergure, il est à mon tour de révéler à la Cortés de Aguilar l'un des changements drastiques de mon histoire, qui n'a pas paru sur mon compte Instagram. En janvier dernier, j'avais appris par le plus singulier et époustouflant des hasards l'existence de Jude, mon fils. Les précédentes semaines avaient été rudes en réflexions poussées pour me permettre de m'investir dans la vie de l'enfant sans le perturber, pour pouvoir enfin prendre cette place de père dont je rêvais sans le déstabiliser ni le heurter. Apprendre que mon ex m'avait évincé de la vie de l'enfant durant trois ans générait une pilule que je n'étais pas encore en mesure d'avaler, une pilule qui me rendait fou et me provoquait encore des nuits blanches durant lesquelles je me questionnais sans relâche sur les motifs de la mère. Il m'était aisé de me juger responsable, de m'attribuer tous les défauts qui avaient poussé Lucy à considérer que notre fils se portait mieux sans ma présence dans sa vie, mais me réduire à cette conclusion me brisait le cœur d'une insupportable façon tout en m'emplissant d'une virulente ire teintée d'un sentiment d'injustice. Je savais que j'avais produit multiples erreurs dans ma vie, mais en aucun cas n'aurais-je rejeté le petit, et sous aucune circonstance n'avais-je voulu imposer du mal à qui que ce soit, si ce n'est à moi-même dans les périodes les plus sombres de mon existence.

“Ton fils ?” Mon sourire s'accentue, je hoche la tête doucement à l'affirmative. L'amour inconditionnel que je voue à l'adresse de l'enfant capté par la photographie apparaissant sur mon téléphone est lisible dans chacun de mes traits, palpable au creux de mes yeux. La surprise est flagrante chez mon amie et je saisis entièrement son étonnement. Sommairement, je lui explique le contexte et la situation, conscient qu'elle en connaisse quelques bribes, complétant les éléments pour en dresser un tableau aussi net que possible à la jeune femme. Je lui avoue mes souhaits vis-à-vis de Jude, ma volonté de devenir un vrai père pour lui, sur qui il pourra toujours compter. “C'est fou cette histoire ! Comment ça s'est passé la première fois ? Je veux dire, tu l'as par hasard un jour alors que t'étais chez les parents de Penny ?” Mon regard se pose vaguement sur l'écran du téléphone et j'acquiesce, explicitant : “C'est ça, oui. On restait chez les parents de Penny, on a décidé d'aller avec son frère à un parc de jeux et mon ex y était avec Jude. J'ai rapidement compris qui il était et je l'ai confrontée.” Ce moment faisait indéniablement partie de ceux que je n'oublierais jamais, ceux qui m'avaient fait sentir de puissantes et brutales vagues d'émotions, un prodigieux choc qui m'avait donné l'impression d'avoir le Ciel qui me tombait sur la tête et m'écrasait en toute intransigeance au sol. L'impression que mon cœur s'était métamorphosé sur place m'avait épris : il s'était agrandit d'un prompt et conséquent coup pour y accueillir Jude, mais il s'était aussi fissuré d'avoir tant manqué de lui. “Jude connaissait déjà Penny et son frère, il a joué avec eux pendant que Lucy et moi on s'est expliqué. Puis petit à petit, on a commencé à envisager comment serait le futur, en conciliant nos vies respectives et le fait qu'on réside dans deux villes assez éloignées.” Un casse-tête s'était dressé, mais il en valait largement le coup et même si nous n'avions peut-être pas fait les choses parfaitement, nous les faisions au mieux et armés de sincères intentions. Progressivement, je croyais de plus en plus à ce que nous trouvions le bon rythme, le juste équilibre et la correcte conciliation pour que cette famille atypique que je formais avec Penny, notre futur bébé et Jude, s'épanouisse. “Si t'avais jamais rencontré Penny et que votre relation n'était pas celle qu'elle est tu serais probablement pas au courant.” Je lève les yeux  vers Itziar, ma petite amie m'ayant aussi mené à ce point de vue. “Oui, c'est fou. Penny est vraiment la clef de mon bonheur sur tous les points.” Non seulement j'étais comblé et m'estimais chanceux de partager mon quotidien avec l'actrice que j'aimais incommensurablement, mais de plus, sans elle, peut-être n'aurais-je jamais connu Jude. “Ça n'a pas été trop dur d'entamer ces démarches ? Ton ex a pas été trop réticente puisqu'elle t'avait caché la grossesse et la naissance ? Vous avez un arrangement particulier avec la maman pour l'instant ou c'est au feeling en fonction de Jude ?” “C'est quelque chose que je redoutais beaucoup et que je redoute encore. Je suis terrifié à l'idée que Lucy disparaisse du jour au lendemain avec Jude et que je manque encore des années de sa vie,” je confessais. Ma confiance envers mon ex était rompue, ce qui ajoutait des challenges à l'exercice d'être parents du même enfant. “Mais elle s'est montrée plutôt facilitante. Je pense qu'une partie d'elle se sentait mal de priver son fils de son père et que d'une certaine façon, ça la soulageait aussi que le secret soit levé.” Je marquais une pause, soumettant à mon amie ce que j'avais compris des explications doublées de l'attitude de mon ex, avec qui j'avais partagé cinq ans de vie. “On s'est tous les deux accordés sur le fait qu'il fallait qu'on pense au mieux pour Jude et en ayant son intérêt principal en tête, on a pu avancer plutôt facilement. On est d'accord sur le point qu'on refuse de le déstabiliser ou le déraciner, mais que ses deux parents ont à faire partie de sa vie et qu'il ait à être partie intégrante de la leur aussi. Sa mère est primordiale à son bonheur, elle est son repère, la personne qu'il aime le plus au monde. On fait tout pour respecter ses besoins, son rythme, ses souhaits.” Ce qui impliquait toute une logistique. “Un de mes meilleurs amis est avocat et il m'a beaucoup aidé pour les démarches légales, aussi.” Je ne pourrais jamais remercier assez Josh pour ses bons conseils et sa détermination à ce que j'obtienne l'autorité parentale sur Jude ainsi qu'une garde partagée. “L'objectif est de mettre en place ultimement une garde partagée mais on fait vraiment au feeling en fonction de Jude, et aussi au mieux selon nos organisations respectives.” Entre nos métiers et nos vies personnelles, on tâchait de faire preuve de souplesse et de compréhension dans les plannings pour que les transitions et les éventuels séjours se déroulent sans encombres. “Il ne va pas encore à l'école alors ça simplifie un peu les choses, malgré tout. En janvier, toutefois, quand il commencera la maternelle, il nous faudra réfléchir à une nouvelle organisation.” Ce qui avait tout d'une zone abstraite pour l'instant. J'ignorais si Jude serait scolarisé à Torquay ou à Brisbane, ou même si Lucy considérait potentiellement déménager, n'ayant pas spécialement d'attache à Torquay et compte tenu que sa sœur habitait Brisbane. Je ne préférais pas y penser encore pour l'instant, me concentrant plutôt sur le présent et les événements qui arriveraient bien avant janvier 2023. Je me mordillais légèrement la lèvre inférieure, résumant : “Je serais papa de deux enfants dans la même année.” Pour quelqu'un qui avait tant et si longtemps rêvé à la paternité, ce désir se réalisait doublement et en surprise sur une courte période. Les derniers mois étaient mouvementés et semés de défis, mais je n'y changerais absolument rien si j'en avais le pouvoir. J'étais comblé entouré de Penny, Jude et du bébé à venir, quand bien même les événements se suivaient à vive allure.


wind in my sails (itziar #5) 3836688744:

Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
Itziar Cortés de Aguilar
les nouvelles opportunités
les nouvelles opportunités
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans. (29.01.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : So say we'll be always, always. Say it will be you and me 'til the old days. Let us be always, always. Through the highs and the lows, we'll be always.
MÉTIER : Co-propriétaire du Paradise City, un club de strip venant d'ouvrir à Redcliffe. Elle passe le plus clair de son temps à servir des verres derrière le bar.
LOGEMENT : Elle a quitté le loft de Spring Hill pour s'installer avec Rose au 288 Orchid Street à Redcliffe.
wind in my sails (itziar #5) 08d09f299eb1bf7ad063218acf23704d1c353813
POSTS : 19568 POINTS : 25

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Diplôme de communication et management obtenu en 2021 - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
CODE COULEUR : #cc9999
RPs EN COURS : wind in my sails (itziar #5) Tumblr_pc9s98LUtj1tpq5l4o4_250
ROSE ❥ Cause baby when I sleep, I dream of you. And when I'm awake, that's all I do. Think about every detail you have. Do you know how in love with you I am? Do you see how in love with you I am ? Every thing that you do, it makes my heart stop.

wind in my sails (itziar #5) Bggg-1
LARA ❥ Oh so, dressed so fancy like Sid and Nancy. Walkin' Killer Queen, gotta keep 'em guessin'. So baby come pass me a lighter. We're gonna leave 'em on fire. We're the sinners and the blessings.

wind in my sails (itziar #5) Tumblr_inline_nym0gqNPoj1tae3h3_250
EASY² ❥ We put our glass to the sky and lift up. And live tonight cause you can't take it with ya. So raise a pint for the people that aren't with us and live tonight cause you can't take it with ya.

Rose#5 - Lara#9 - Jordan#4 - Penny#2

RPs EN ATTENTE : Easy²#6
RPs TERMINÉS : Clara#1 - Andy#1 - Easy²#1 - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie#1 - Paul - Andy#3 - Elora#1 - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John#1 - Auden#1 - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies) - Serinda - Lukà#1 - Archie#2 - Freya#1 - John#2 - Auden&Andy - Abel#1 - Noa & Andy - Lara#1 - Eliott (fantômes) - Elias - Easy²#3 - Clara#3 - Jordan - Serinda#1 - Lara#2 - Auden#3 - Knox#1 - Lara#3 - Matthias#1 - Louisa&Anastasia - Knox#2 - Rose#1 - James (Secret Santa) - Lara#4 - Matthias#2 - Elias#2 - Penny - Lara#5 - Rose#2 - Knox#3 & Ana#2 - Rose#3 (pride) - Lara#6 - Easy²#4 - Rose#4 - Jordan#2 - TC Paradise City - Lara#7 - Jo#1 - Lara#8 - Jordan#3 - Easy²#5
AVATAR : Perrie Edwards.
CRÉDITS : Joseph (Dessin) Jamie (UB) Nevy (Avatar) Daily Perrie Edwards tumblr (gifs).
DC : Sohan & Talia.
PSEUDO : Sockie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie https://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends https://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar https://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar https://www.30yearsstillyoung.com/t42730-pro-fm-paradise-city-ge

wind in my sails (itziar #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: wind in my sails (itziar #5) wind in my sails (itziar #5) EmptyLun 5 Sep - 19:40



Elle partage son inquiétude avec Isaac quant à l'ouverture du club. Elle tient à ce projet plus qu'à tous les autres qu'elle avait pu avoir en tête. Elle n'a pas envie de se planter, même si elle sait que c'est une possibilité. Le monde de la nuit est rude. Il faut beaucoup de travail pour se faire une place, mais il faut aussi savoir faire jouer ses relations et rester toujours à l'affût de ce qui plait. Ce sera un travail de tous les instants. Elle sait qu'une fois le Paradise City ouvert, ce ne sera pas les vacances. Si elle a travaillé dur jusqu'à présent, elle est bien consciente que ce n'est que le début et qu'elle n'est pas prête de compter ses heures. Ce n'était pas grave. Elle s'était lancée en connaissance de cause. “C'est vrai qu'on a mis beaucoup de nous dans tout ça. On y a passé beaucoup de temps aussi et forcément on veut que ça plaise aux autres.” Parce que finalement, sans les autres, le club ne peut pas tourner. Elles avaient donc besoin que ça plaise et elles ne pouvaient se contenter de choses qui leur plaisent à elles. Certes, elles ont incorporé énormément d'éléments qu'elle apprécie. Des inspirations qu'elles ont pu piocher dans différents clubs, ne gardant que ce qu'elles aimaient pour tout combiner à leur image, mais elles avaient aussi fait attention à se mettre dans la peau des futurs clients. Elles voulaient que leur travail se voit, qu'on ne puisse dire qu'elles avaient tout bâclé afin d'ouvrir quelque chose qui tenait à peine la route. “C'est gentil. Elle est aussi déterminée que moi, on s'est bien trouvées. Je me serais lancée dans une aventure comme celle-ci avec personne d'autre.” Répond-elle en souriant. Lara était la partenaire idéale. Autant parce qu'elles se complétaient, mais aussi parce qu'elles se connaissaient depuis longtemps, assez pour savoir qu'elles étaient sur la même longueur d'onde et qu'elles seraient toujours en mesure de se serrer les coudes pour s'en sortir ensemble. L'idée aurait émané de quelqu'un d'autre, elle n'aurait pas pu germer. Itziar en était persuadée. “J'espère vraiment que ça te plaira, ou à défaut, que tu passeras une bonne soirée.” Elle ne se vexerait pas si Isaac ne devient pas un client régulier. Elle comprend parfaitement que les clubs de strip tease ne sont pas la tasse de thé de tout le monde. Elle se doute également que certaines personnes de leur entourage ne viendront que le jour de l'ouverture et rien de plus. C'était compréhensible.

Après cette annonce des plus importantes pour Itziar, c'était à Isaac d'y aller de ses petites confidences, révélant le bouleversement qui s'était produit dans sa vie cette année. Elle était surprise. Bien que, surprise n'était peut-être pas le terme le plus exact. Elle n'était pas certaine d'avoir bien entendu, pas certaine d'avoir bien compris non plus. Elle n'imaginait pas qu'Isaac avait un enfant. Elle se souvenait bien de cette fameuse ex dont elle avait entendu parler à l'époque où elle avait rencontré le jeune homme au bar où elle faisait ses débuts. Elle voyait cependant à l'expression de sérieux sur le visage de l'australien que c'était loin d'être une blague malgré un scénario qui semblait tout droit sorti d'une série télévisée américaine. En plus, elle est curieuse l'espagnole. Elle ne peut s'empêcher de poser d'autres questions, parce que ça l'intrigue comme histoire. Ca lui parait tellement fou. “J'en reviens pas. Dire que si vous ne vous étiez pas trouvés dans ce parc à ce moment précis tu ne serais toujours pas au courant.” ne peut elle s'empêcher de commenter. Parce que finalement, ce n'était pas la jeune femme qui avait décidé de lui annoncer la nouvelle trois ans plus tard, mais bien le destin qui avait forcé les choses. Elle avait un peu de mal à concevoir qu'on puisse cacher un enfant à son père pendant trois ans. “Elle t'a donné une quelconque explication sur le pourquoi du comment ?” parce qu'elle devait bien en avoir une d'explication. Ca ne pouvait pas simplement être un acte égoïste. Malgré ce qu'elle avait pu entendre sur cette jeune femme et l'opinion qu'elle avait pu se faire d'elle, elle espérait quand même qu'elle avait une bonne raison. Bien qu'elle avait du mal à en imaginer une. “C'est incroyable. Vraiment, je sais pas quoi dire d'autre, ça m'enlève presque les mots de la bouche.” Ce qu'elle trouvait incroyable aussi, c'était le calme et la sérénité dont Isaac semblait faire preuve. Ca n'avait peut-être pas toujours été le cas, il n'avait peut-être pas toujours aussi bien réagit, mais elle avait devant elle à ce moment précis, quelqu'un qui avait la tête sur les épaules et savait composer avec les obstacles que la vie mettait sur son passage. C'était admirable. “C'est bien de voir qu'elle se montre conciliante et que malgré le fait que t'ai découvert la chose de la sorte, elle n'a pas fui et semble plutôt chercher des solutions pour que ça se passe bien. Je pense aussi que t'as dû te montrer compréhensif pour que ça se passe comme ça, ce qui est tout à ton honneur.” Parce qu'il aurait eu le droit de lui en vouloir. Autant parce qu'elle l'a privé lui de son fils, mais pire, elle a privé son propre fils de son père. Un père des plus respectable qui ne transpire rien d'autre que l'amour et la bienveillance. Elle aurait pu ne pas assumer son erreur, mais visiblement, trois ans faisaient une différence considérable. “Et lui, du coup ? Comment il prend la chose ? Il réalise bien que t'es son papa ? Ou est-ce que t'as encore l'impression d'être un inconnu qui débarque dans sa vie ?” Lui demande-t-elle enfin quand il lui explique un peu le cheminement qui se met en place et l'ultime objectif de la garde partagée pour le futur. Elle imagine que ce n'est pas forcément simple pour l'enfant et que même si Isaac aurait sans doute envie de passer un maximum de temps avec Jude, il ne faut pas oublier qu'il y a quelque temps, le petit ne le connaissait pas. Cela pouvait donc être assez impressionnant pour lui. Bien qu'il ne fallait pas sous-estimer les enfants et leur capacité à s'adapter. “Ca en fait des grands changements en une année. Tu crois que tu t'arrêtes là où t'as encore une autre annonce du genre en stock ?” Plaisante-t-elle avant de lever sa pinte. “On peut déjà trinquer à ça sinon. Avant de trinquer à tes futures nuits blanches.” Le taquine-t-elle, venant doucement cogner son verre dans le sien.



wind in my sails (itziar #5) 873483867:
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
wind in my sails (itziar #5) Yci9WaS
Voir le profil de l'utilisateur
wind in my sails (itziar #5) MTtf4TM ÂGE : 37 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018) et Maia (14.06.2022)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
wind in my sails (itziar #5) F3rs
POSTS : 24584 POINTS : 190

TW IN RP : dépression, anxiété, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS : (13) deborah (ua)julianajinaadorján

wind in my sails (itziar #5) 5bf19af060efb575dc9533f24c1409891389267f

wind in my sails (itziar #5) F7046d520f9b59512338d9eb3ebd21569c3eade7
matisy
matilda

wind in my sails (itziar #5) 8kgf

wind in my sails (itziar #5) Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250
grisy
greta #3

RPs EN ATTENTE : hassan ∆ amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ itziar #6 ∆ yasmine #4 ∆ angus #2 ∆ swann #2 ∆ matilda #2

wind in my sails (itziar #5) Rwe2
isaline

wind in my sails (itziar #5) V046
easy²

wind in my sails (itziar #5) Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :

(roa, juin 2020)
wind in my sails (itziar #5) Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9

dimension slasher - octobre 2021
slasher #1slasher #2slasher #3

wind in my sails (itziar #5) 443ns7v
wind in my sails (itziar #5) 4f4W6N8

AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : smmg (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée ♥), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook https://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen https://addie-ction-blog.tumblr.com/

wind in my sails (itziar #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: wind in my sails (itziar #5) wind in my sails (itziar #5) EmptyDim 23 Oct - 19:14



Lorsqu'Itziar parle de son projet de club, j'interprète au fond de son regard azuré une étincelle déterminée, ambitieuse et passionnée. Je suis intimement convaincu que l'espagnole consacre tout son cœur dans l'élévation de cet établissement et il me tarde de découvrir le fruit de ses efforts lors de la soirée du 14 février prochain. Je suis profondément heureux pour mon interlocutrice de ce nouveau tournant dans sa vie qui semble la faire vibrer et je ne souhaite, à elle et sa meilleure amie, que réussite et bonheur, en dépit du labeur constant qu'elles devront ingéré à leur cause. J'assure qu'Itziar pourra compter sur moi en cas de pépin, étant prêt à mettre à son entière disposition mes quelques connaissances techniques.

Comme promis, je dévoile à mon amie un des événements récents majeurs de mon quotidien en lui démontrant le cliché de mon fils sur l'écran de mon téléphone portable. La surprise emprunte derechef les traits de la blonde, ce qui est purement compréhensible, et je tente de lui expliquer l'arrivée extraordinaire de mon fils dans ma vie d'une manière aussi claire que posée, quand bien même cette épopée était plus que déroutante. “J'en reviens pas. Dire que si vous ne vous étiez pas trouvés dans ce parc à ce moment précis tu ne serais toujours pas au courant.” Mon cœur se serre immanquablement à ce constat que je me suis fait d'innombrables fois. J'acquiesce, en accord avec Itziar. “Ca me fait encore plus croire au destin, en quelque sorte,” j'avoue, trouvant du réconfort dans cette explication. Peut-être qu'il valait mieux que l'existence de mon fils me soit dévoilée qu'en janvier 2022 pour que je puisse lui offrir le meilleur environnement, une juste version de moi-même, être un meilleur père ? Peut-être qu'il fallait que Penny fasse partie de ma vie et contribue grandement à mon bien-être et ma convalescence tout en fondant un foyer de plus en plus serein et chaleureux pour que Jude s'y associe ? “Elle t'a donné une quelconque explication sur le pourquoi du comment ?” Un soupire désolé file entre mes lèvres et je baisse les yeux sur ma pinte. Je recueille quelques secondes de silence, gardant aussi soigneusement que possible à distance mes émotions sur ce sujet. Je ne souhaite pas me laisser submerger par ce cocktail explosif de sentiments qu'invoque Lucy en moi. “La dernière fois qu'on s'est vu, je lui ai dis que je ne voulais plus la revoir. Elle m'avait dit avoir avorté de notre enfant, à l'époque.” Je débutais. “Elle a voulu honorer ma demande, même si clairement, si j'avais su pour Jude, j'aurais voulu être présent,” j'expliquais. “Et après, plus le temps passait, plus il lui paraissait difficile de revenir en arrière sur sa décision de m'évincer de leur vie.” J'inspirais profondément, prenant une longue gorgée de mon rafraîchissement, dans l'objectif de consolider ma contenance. “C'est incroyable. Vraiment, je sais pas quoi dire d'autre, ça m'enlève presque les mots de la bouche.” Un rictus en coin étira mes lèvres, compréhensif. “Oui, c'est plutôt abasourdissant,” je commentais d'un euphémisme. Cette réaction était purement normale et mes proches agissaient d'un façon similaire à celle de la Cortés de Aguilar. “C'est bien de voir qu'elle se montre conciliante et que malgré le fait que t'aies découvert la chose de la sorte, elle n'a pas fui et semble plutôt chercher des solutions pour que ça se passe bien. Je pense aussi que t'as dû te montrer compréhensif pour que ça se passe comme ça, ce qui est tout à ton honneur.” Mon sourire se veut plus franc et j'opine. “Ca me soulage qu'on ait le même but. Le bonheur de Jude est vraiment crucial pour moi et je pense pour elle aussi. Je désire faire partie de sa vie et qu'il ait toute sa place dans la mienne et Lucy ne souhaite manifestement pas priver davantage son fils de son père, même si je reste toujours méfiant vis-à-vis d'elle, je dois t'avouer,” je confessais. “Et lui, du coup ? Comment il prend la chose ? Il réalise bien que t'es son papa ? Ou est-ce que t'as encore l'impression d'être un inconnu qui débarque dans sa vie ?” Mon regard s'attendrit, laissant transparaître l'amour inconditionnel que je voue à l'égard du petit garçon. “Je pense qu'il réalise petit à petit. Il m'appelle "Papa" mais au début je pense que c'était comme si dans sa tête c'était seulement mon prénom,” j'avoue, attendri quel que soit le comportement de l'enfant. “Tu peux pas imaginer à quel point ça me comble à chaque fois qu'il m'appelle comme ça,” je révèle, peinant à réprimer mon large sourire. “On essaie vraiment d'y aller progressivement, de suivre son rythme et ses limites pour ne pas le rendre mal à l'aise ou m'associer à un manque de sa mère par exemple. C'est comme ça que Penny et moi avons décidé de passer plusieurs semaines à Torquay, pour être proches de lui, dans son environnement. Et je pense que pas à pas, il réalise de plus en plus qui je suis et ce que je représente, même si c'est encore récent,” j'expliquais. “Puis le fait que Penny soit là a vraiment facilité les choses. Je ne pense pas que ça se passerait si bien sans elle, je t'avoue. Non seulement Jude la connaissait déjà mais en plus Penny a ce talent avec les gens.” Je haussais une épaule. “Elle a ce bon sens. Elle sait quoi faire, comment faire. Elle possède cette intelligence émotionnelle en plus de tout le reste. Je me sens vraiment incroyablement chanceux de l'avoir dans ma vie, elle est un ange.” Pour rien au monde ne voudrais-je passer ma vie avec une autre femme que Penny à mes côtés. J'étais exponentiellement reconnaissant que nous partagions notre quotidien et mon plus grand rêve était de vivre ma vie à ses côtés pour l'aimer, la chérir et l'honorer chaque jour qui m'était accordé. “Quand Jude viendra à Brisbane, je pourrais te le présenter si tu veux,” je suggérais. Ca me ferait très plaisir que mon amie rencontre mon fils. “Ca en fait des grands changements en une année. Tu crois que tu t'arrêtes là où t'as encore une autre annonce du genre en stock ?” Je laissais échapper un rire. “Tu sais tout pour l'instant,” je répondais avec malice. “On peut déjà trinquer à ça sinon. Avant de trinquer à tes futures nuits blanches.” Je tapotais ma pinte contre la sienne. “Réussite et bonheur dans nos événements de cette année,” je souhaitais.


wind in my sails (itziar #5) 3836688744:

Revenir en haut Aller en bas
Itziar Cortés de Aguilar
Itziar Cortés de Aguilar
les nouvelles opportunités
les nouvelles opportunités
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans. (29.01.1994)
SURNOM : Izzie.
STATUT : So say we'll be always, always. Say it will be you and me 'til the old days. Let us be always, always. Through the highs and the lows, we'll be always.
MÉTIER : Co-propriétaire du Paradise City, un club de strip venant d'ouvrir à Redcliffe. Elle passe le plus clair de son temps à servir des verres derrière le bar.
LOGEMENT : Elle a quitté le loft de Spring Hill pour s'installer avec Rose au 288 Orchid Street à Redcliffe.
wind in my sails (itziar #5) 08d09f299eb1bf7ad063218acf23704d1c353813
POSTS : 19568 POINTS : 25

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis mai 2017 - Diplôme de communication et management obtenu en 2021 - Ancienne gosse de riche - Passe son temps à la plage à ses heures perdues - Joue de la guitare - Son père est en prison - Ne tient pas en place.
CODE COULEUR : #cc9999
RPs EN COURS : wind in my sails (itziar #5) Tumblr_pc9s98LUtj1tpq5l4o4_250
ROSE ❥ Cause baby when I sleep, I dream of you. And when I'm awake, that's all I do. Think about every detail you have. Do you know how in love with you I am? Do you see how in love with you I am ? Every thing that you do, it makes my heart stop.

wind in my sails (itziar #5) Bggg-1
LARA ❥ Oh so, dressed so fancy like Sid and Nancy. Walkin' Killer Queen, gotta keep 'em guessin'. So baby come pass me a lighter. We're gonna leave 'em on fire. We're the sinners and the blessings.

wind in my sails (itziar #5) Tumblr_inline_nym0gqNPoj1tae3h3_250
EASY² ❥ We put our glass to the sky and lift up. And live tonight cause you can't take it with ya. So raise a pint for the people that aren't with us and live tonight cause you can't take it with ya.

Rose#5 - Lara#9 - Jordan#4 - Penny#2

RPs EN ATTENTE : Easy²#6
RPs TERMINÉS : Clara#1 - Andy#1 - Easy²#1 - Sage - Andy#2 - Les fêtards - Clara#2 - Adrian - Connor - Nathan - Archie#1 - Paul - Andy#3 - Elora#1 - Dimension fantôme - Easy²#2 (zombies) - Andy#4 - Wendy - Leah - Asher - Primrose - John#1 - Auden#1 - Andy#5 - Levi - Elora#2 - Lukà (zombies) - Serinda - Lukà#1 - Archie#2 - Freya#1 - John#2 - Auden&Andy - Abel#1 - Noa & Andy - Lara#1 - Eliott (fantômes) - Elias - Easy²#3 - Clara#3 - Jordan - Serinda#1 - Lara#2 - Auden#3 - Knox#1 - Lara#3 - Matthias#1 - Louisa&Anastasia - Knox#2 - Rose#1 - James (Secret Santa) - Lara#4 - Matthias#2 - Elias#2 - Penny - Lara#5 - Rose#2 - Knox#3 & Ana#2 - Rose#3 (pride) - Lara#6 - Easy²#4 - Rose#4 - Jordan#2 - TC Paradise City - Lara#7 - Jo#1 - Lara#8 - Jordan#3 - Easy²#5
AVATAR : Perrie Edwards.
CRÉDITS : Joseph (Dessin) Jamie (UB) Nevy (Avatar) Daily Perrie Edwards tumblr (gifs).
DC : Sohan & Talia.
PSEUDO : Sockie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19496-itziar-kingdom-sacked-attacked-and-dethroned-finie https://www.30yearsstillyoung.com/t19589-itziar-at-least-i-got-my-friends https://www.30yearsstillyoung.com/t19590-itziar-cortes-de-aguilar https://www.30yearsstillyoung.com/t19888-itziar-cortes-de-aguilar https://www.30yearsstillyoung.com/t42730-pro-fm-paradise-city-ge

wind in my sails (itziar #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: wind in my sails (itziar #5) wind in my sails (itziar #5) EmptyJeu 3 Nov - 15:21



Elle avait du mal à y croire à cette histoire, Itziar. Non pas qu'elle doutait des dires d'Isaac. Loin de là, elle le croyait sans l'ombre d'un doute. Cependant, ça paraissait tellement irréel, comme sorti d'un film qu'elle avait du mal à trouver quelconque lien de corrélation entre les actions et ce qui avait poussé la mère de Jude à agir de la sorte. Le destin avait bien fait les choses. Avec quelques années de retard. Peut-être que l'univers avait finalement décidé qu'il était mieux pour le Jensen de connaître son fils et d'apprendre toute la vérité. Au même titre qu'il était mieux pour l'enfant de connaître son père et de pouvoir grandir à ses côtés. D'autant plus quand ce dernier n'est autre qu'Isaac Jensen. Peut-être qu'elle n'était pas très objective, l'espagnole, mais s'il y avait bien quelqu'un dans son entourage qui avait tout pour être un père parfait, à ses yeux, c'était bien lui. Alors, non, elle ne se l'expliquait pas. Elle avait beau être une femme, elle ne parvenait pas à comprendre la logique de cette ex compagne, mais après tout, le coeur avait ses raisons … Ou quelque chose dans le genre. Le commentaire d'Isaac sur le destin lui laisse entendre que lui non plus, ne comprend peut-être pas vraiment comment la situation avait pu en arriver là. Il semblait tout de même avoir eu le droit à quelques bribes d'explications. Les raisons qu'il mettait en lumière n'étaient pas forcément valables selon Itziar, bien qu'elle pouvait comprendre la démarche, en quelque sorte. Elle imagine aussi qu'il aurait pu être compliqué de réapparaitre des mois après la séparation pour annoncer que finalement, il n'y avait pas eu d'avortement et que le bébé allait naitre. Elle entendait aussi que plus le temps passait, plus il devenait compliqué de faire machine arrière. Cependant, il lui semblait qu'être adulte passait aussi par le fait de reconnaître ses erreurs et prendre les devants. Enfin, elle n'était personne pour juger. Cette histoire n'était pas la sienne et elle ne pouvait qu'être heureuse pour Isaac qui avait la chance de pouvoir rattraper le temps perdu avec son fils. “Wow .. Je sais pas quoi te dire et tu me connais, il en faut beaucoup pour me clouer le bec.” Déclare-t-elle, laissant échapper un rire à la fin de sa phrase avant d'ajouter. “Mieux vaut tard que jamais, comme on dit, même si ça ne te rendra pas les quelques années que tu as loupées.” Elle hausse les épaules. Elle ne voyait pas quoi dire de plus que cela. L'important était maintenant l'instant présent et tous les moments qu'il allait pouvoir partager avec son fils dorénavant. D'autant plus que la fameuse Lucy semblait déterminée à ce que Jude profite de son père, malgré la méfiance de ce dernier. “Faut lui laisser le temps de faire ses preuves. Tu verras bien vite si ses paroles sont sincères ou si c'est que du vent.” Et Dieu sait qu'elle espérait que la jeune femme soit sincère. Autant pour Isaac que pour Jude pour qui tout cela devait représenter un grand chamboulement. Il était encore jeune et n'avait donc pas la même manière d'accepter ou de comprendre les choses comme Isaac.

C'est pour cela qu'elle se permet de demander au jeune homme comment le garçon gère tout cela. Elle n'est pas douée avec les enfants. Elle ne sait pas y faire. Sans doute parce qu'elle n'a pas vraiment eu l'occasion d'en côtoyer depuis l'adolescence. Alors, elle ne sait pas vraiment comment une telle situation peut-être abordée avec un enfant en bas âge, ni même si à cet âge, ils sont réellement en capacité de comprendre ce qui se passe. Peut-être qu'il a simplement l'impression de passer du temps avec un inconnu très gentil sans vraiment en comprendre la raison. Itziar, de son côté, se pose réellement la question. Les explications de Isaac sont intéressantes, elles lui permettent de mieux comprendre. Elles lui paraissent logiques également. C'est un enfant, il avance à son rythme, comprend à son rythme, mais n'est pas bête pour autant. Il ne faut en aucun cas le sous-estimer du fait de son âge. Ça lui fait plaisir de voir que tous les progrès qui peuvent être faits comblent de bonheur l'australien. “Ca doit être super émouvant aussi, non ?” Demande-t-elle, car elle se dit que finalement, ces changements doivent être attendus par le jeune homme qui bien qu'il laisse son fils avancer à son rythme, attend avec impatience tous ces progrès. “C'est un super moyen de lui faire comprendre que maintenant tu feras partie de sa vie, sans pour autant évincer sa mère. Je suis sûre que ça l'aide à se sentir en confiance. Ca et la présence de Penny.” Répond-elle en souriant. “C'est forcément plus facile de s'habituer quand il y a une tête connue, ça fait ça de moins à appréhender déjà.” Car effectivement, s'il connaissait déjà la jeune femme et l'appréciait, il y avait de grandes chances qu'il se sente en sécurité avec elle, ce qui ne pouvait qu'aider dans le développement de sa relation avec Isaac. “Peut-être qu'en fait le destin attendait juste que tu rencontres Penny et que vous fassiez votre bout de chemin avant d'ajouter Jude à l'équation.” Pour rendre les choses plus faciles pour tout le monde en somme. Cependant, elle était un peu plus sceptique quant au fait de l'ajouter elle à l'équation. Elle ne peut donc s'empêcher de rire quand Isaac mentionne qu'il pourra lui présenter Jude quand ce dernier viendra passer un peu de temps à Brisbane. “Tu sais que moi et les enfants ça fait au moins quatre, hein ? Je sais pas du tout y faire. Je sais pas quoi leur dire, je sais pas quoi leur faire faire, je sais pas ce qu'il est approprié de leur montrer etc.” Lance-t-elle en guise de réponse. Elle exagérait à peine. “Après tant que tu me laisses pas seule avec ça devrait aller.” Plaisante-t-elle parce que finalement, ça lui ferait plaisir de voir le jeune garçon. Elle se demandait s'il avait les mêmes mimiques que son père. En photo, la ressemblance était frappante, elle imaginait qu'elle l'était encore plus en chair et en os. Alors, elle trinque avec l'infirmier, un large sourire dessiné sur les lèvres. “Et à ceux de l'année prochaine, mais pour ça, j'imagine qu'on aura quand même le temps de se revoir pour pouvoir trinquer de nouveau.” Plaisante-t-elle, portant son verre jusqu'à ses lèvres.



wind in my sails (itziar #5) 873483867:
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jensen
wind in my sails (itziar #5) Yci9WaS
Voir le profil de l'utilisateur
wind in my sails (itziar #5) MTtf4TM ÂGE : 37 ans (13.05.85)
SURNOM : Isy
STATUT : Penny est le soleil et l'amour de sa vie, l'évidence avec laquelle il écrit sa plus belle histoire et s'autorise à réaliser des rêves de bonheur
MÉTIER : Infirmier au service des urgences, vice-président de l'association Run for Judy, infirmier bénévole à la Croix Rouge et aux Flying Doctors, sapeur-pompier volontaire et surtout : papa comblé de Jude (13.09.2018) et Maia (14.06.2022)
LOGEMENT : Sa maison, située au #17 toowong, est devenue leur foyer en octobre 2021, duquel irradient épanouissement, plénitude et bienveillance
wind in my sails (itziar #5) F3rs
POSTS : 24584 POINTS : 190

TW IN RP : dépression, anxiété, idées suicidaires, tentative de suicide, mentions d'abandon d'enfant
PETIT PLUS : Emménage à Brisbane en 2003 ∆ il exerce en qualité d'infirmier au st vincent's depuis 2006 puis est affecté aux urgences en 2013 ∆ une suite de blessures anéantit sa carrière de joueur de football australien en 2010 ∆ il attente à ses jours en mars 2018 et reprend le travail en septembre 2018 ∆ finaliste de ROA en 2020 ∆ il se soigne contre son anxio-dépression, après avoir longtemps refusé son diagnostic
CODE COULEUR : Isy s'exprime en #9966ff ou slateblue
RPs EN COURS : (13) deborah (ua)julianajinaadorján

wind in my sails (itziar #5) 5bf19af060efb575dc9533f24c1409891389267f

wind in my sails (itziar #5) F7046d520f9b59512338d9eb3ebd21569c3eade7
matisy
matilda

wind in my sails (itziar #5) 8kgf

wind in my sails (itziar #5) Tumblr_oxiezbq1pn1qmb4pvo8_250
grisy
greta #3

RPs EN ATTENTE : hassan ∆ amy ∆ caitriona #2 ∆ lexie ∆ itziar #6 ∆ yasmine #4 ∆ angus #2 ∆ swann #2 ∆ matilda #2

wind in my sails (itziar #5) Rwe2
isaline

wind in my sails (itziar #5) V046
easy²

wind in my sails (itziar #5) Cule
(compte désactivé en juillet 2021)

RPs TERMINÉS :

(roa, juin 2020)
wind in my sails (itziar #5) Travel-road-trip-animated-gif-3
grisy
(s1) lancementlove #4grace #1grace, greg, siennaweek-end #1grace #2grace #3
(s2) grace #4grace #5grace, elias, kieraneliasivylove #5love #6
(s3) elias, kieran, grace, sienna, jack
(s4) épreuve semaine 4grace #6martin
(s5) épreuve 1 semaine 5épreuve 2 semaine 5épreuve 3 semaine 5résultats
(finale) grace #7raftinggrace #8grace #9

dimension slasher - octobre 2021
slasher #1slasher #2slasher #3

wind in my sails (itziar #5) 443ns7v
wind in my sails (itziar #5) 4f4W6N8

AVATAR : Julian Morris
CRÉDITS : smmg (ava), solosands (sign), loonywaltz (ub), la confiserie (illustration personnalisée ♥), am (tinder), harley (gifs), Drink Positive (gif maddy/isy), wcrldofresources (gif matilda), truelove (gif grisy)
DC : Kai Luz
INSCRIT LE : 08/04/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19429-isy-strive-for-progress-not-perfection https://www.30yearsstillyoung.com/t19472-isy-notebook https://www.30yearsstillyoung.com/t19473-isaac-jensen https://www.30yearsstillyoung.com/t19596-isaac-jensen https://addie-ction-blog.tumblr.com/

wind in my sails (itziar #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: wind in my sails (itziar #5) wind in my sails (itziar #5) EmptyMer 30 Nov - 3:42


Un fin sourire compréhensif naquit sur mes lippes lorsqu'Itziar me confessa être bouche bée devant les révélations que je venais de lui soumettre. “Ca a tendance à avoir cet effet-là,” je rassure tandis qu'un rire se faufile à travers les lèvres de l'espagnole. La découverte de ma paternité et tout le contexte entourant la naissance et les premières années de Jude avaient tout du rocambolesque. La décision de Lucy de m'évincer dans la vie de notre fils pouvait aisément être définie d'incompréhensible, de déroutante, de désarmante, voire même d'injuste, d'égoïste, de déraisonnable. Pour ma part, je m'évertuais à assimiler la position de mon ex, quand bien même lui dénicher des raisons était un jeu dangereux au sein duquel je me heurtais facilement le cœur. Rechercher les motifs soutenant Lucy dans sa pensée que Jude pouvait être mieux sans moi me brisait effectivement immanquablement le cœur tout comme mettait à mal mon moral. Ainsi, j'effectuais cette démarche précautionneusement, tout en m'appliquant à me concentrer sur le moment présent, afin de ne pas me laisser envahir par les regrets, les remords, la culpabilité, la colère et le chagrin que suscitait le fait d'avoir été privé de mon enfant pendant plus de trois ans. “Mieux vaut tard que jamais, comme on dit, même si ça ne te rendra pas les quelques années que tu as loupées.” J'acquiesçais doucement, Itziar résumant avec justesse mes pensées. “Faut lui laisser le temps de faire ses preuves. Tu verras bien vite si ses paroles sont sincères ou si c'est que du vent.” Je grimaçais avant de prendre une gorgée de ma bière. “Oui. J'essaie d'avoir foi en sa bonne volonté pour que je fasse enfin partie de la vie de Jude mais je t'avoue que je n'arrive pas à lui faire entièrement confiance. Je suis terrifié à l'idée qu'elle disparaisse avec lui ou que je ne puisse plus le revoir pour X ou Y raison.” C'était notamment pour cela que j'avais précipité les démarches pour être reconnu en tant que père du garçon et obtenir l'autorité parentale. Je ne voulais pas être un inconnu dans sa tête et aux yeux de la loi. “Dès que j'ai su que Jude existait, j'ai contacté un ami qui était avocat pour savoir comment faire pour endosser mon rôle de père aux yeux de la loi. J'ai reconnu Jude et j'ai demandé la garde partagée, sachant que les paramètres de cette garde seront définis au fil de l'eau et comment c'est mieux pour tout le monde. Je tenais à être concrètement dans sa vie sur tous les niveaux, je ne voulais pas rester un fantôme officiellement. Tant que Lucy et moi sommes sur la même longueur d'ondes sur le fait que j'ai ma place dans sa vie, je suis les démarches pour qu'il ait légalement son père et que je puisse assurer toutes mes responsabilités.” Il s'agissait là de ma manière de m'assurer qu'il serait lié à moi et ainsi que je pourrais toujours agir pour le protéger et prendre soin de lui ; puis, si ma hantise de voir disparaître Lucy avec lui se concrétisait, je pourrais faire possiblement valoir mes droits pour tenter de le retrouver.

Avec tendresse, j'explique comment la situation évolue avec Jude et ce que nous avons mis en place pour qu'il s'adapte aux mieux aux nouveautés de sa vie. Je m'estimais incommensurablement chanceux d'avoir Penny à mes côtés dans tout ce processus ; non seulement elle était dotée d'un excellent jugement, mais Jude la connaissait aussi, ce qui facilitait grandement les moments passés ensemble. Petit à petit, Jude s'habituait, allant même jusqu'à m'appeler "papa", ce qui me comblait profondément. “Ca doit être super émouvant aussi, non ?” Je hochais la tête à l'affirmative, un sourire au coin, les yeux brillant de cette fierté doublé d'amour que je vouais au petit garçon. “Oui, très.” En un éclair, en rencontrant mon fils, j'avais senti mon cœur se décupler pour y héberger une place qui lui était entièrement dédiée, place qui ne cessait de croître et qui battait continuellement avec férocité pour le garçonnet. Je l'aimais inconditionnellement et chaque moment que je passais avec lui m'était précieux. “C'est un super moyen de lui faire comprendre que maintenant tu feras partie de sa vie, sans pour autant évincer sa mère. Je suis sûre que ça l'aide à se sentir en confiance. Ca et la présence de Penny. C'est forcément plus facile de s'habituer quand il y a une tête connue, ça fait ça de moins à appréhender déjà.” J'acquiesçais, en accord avec les paroles de mon amie. “Je pense aussi. C'est notre but, en tout cas, et ça a l'air de fonctionner,” je faisais, timidement optimiste. “Peut-être qu'en fait le destin attendait juste que tu rencontres Penny et que vous fassiez votre bout de chemin avant d'ajouter Jude à l'équation.” Mon sourire s'élargit. “C'est ce que j'ai été amené à penser aussi,” je révélais avec amour. Cette réflexion m'avait été apportée par Penny et elle avait le don de m'apaiser profondément. Ce point de vue prodiguait une raison plus acceptable à ces trois ans perdues, les rendait moins indigeste. “Je me dis que c'était peut-être le juste moment pour que je rencontre Jude, la bonne situation pour qu'on soit réunis dans les meilleures circonstances.” Même si je regrettais ne pas avoir pu être le père de Jude dès ses premiers instants de vie, je me consolais en me disant qu'il avait désormais un père qui affichait la meilleure version de lui-même, après avoir traversé de rudes épreuves les années précédentes, qui concordaient avec les premières de sa jeune vie.

Je lui propose spontanément de rencontrer Jude, fier et heureux à l'idée de présenter mon fils à mon amie. Itziar était une personne que je valorisais énormément et qui possédait des valeurs et une personnalité que j'adorais. Je serais heureux que Jude la côtoie, ne serait-ce quelques minutes. “Tu sais que moi et les enfants ça fait au moins quatre, hein ? Je sais pas du tout y faire. Je sais pas quoi leur dire, je sais pas quoi leur faire faire, je sais pas ce qu'il est approprié de leur montrer etc.” Je ris, m'imaginant des scènes impliquant l'espagnole déroutée. “Je suis sûre que tu t'en sortirais. C'est pas pire que les mecs bourrés au bar,” je taquine doucement. “Plus sérieusement, ne t'en fais pas. De mon expérience, quand les enfants sentent que les adultes hésitent, ils prennent les devants pour briser le malaise. Après, selon le degré de malice de l'enfant, on peut rapidement se laisser embobiner...” Je relate avec allégresse. “Après tant que tu me laisses pas seule avec ça devrait aller.” “Oui, t'en fais pas. Je ne t'abandonnerais pas,” j'assure avec complicité, avant de lever ma bière pour trinquer à la réussite et au bonheur dans nos événements de cette année déjà bien chargée. “Et à ceux de l'année prochaine, mais pour ça, j'imagine qu'on aura quand même le temps de se revoir pour pouvoir trinquer de nouveau.” J'opinais de nouveau. “J'ai confiance pour qu'on se trouve un moment,” je répliquais avec un clin d'œil amical.


wind in my sails (itziar #5) 3836688744:

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

wind in my sails (itziar #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: wind in my sails (itziar #5) wind in my sails (itziar #5) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

wind in my sails (itziar #5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-