AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -25%
-25% Figurines Funko – Calendrier d’Avent ...
Voir le deal
18 €

 Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 EmptySam 5 Mar - 5:10


Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore.
harold ft. savannah

Ok c’était clair, quelqu’un aurait demander à Harold, pourquoi il ne s’était pas simplement tiré de là depuis le début de la soirée, il n’aurait pas sût quoi répondre. C’était un genre d’osmose qui malgré la rivalité passait tout simplement bien et au fait que tout le monde attendait tellement de lui d’être ce petit bourge coincé des quartier, pouvoir agir en petit bad boy avec une charmante fille ça lui plaisait! C’est vrai, ce n’est pas comme lui d’avoir ce genre de rendez-vous, surtout habituellement avec ses clients et c’est ça qui était un gros relâchement. Sérieusement, qui serait encore ici après s’être fait arroser de vin, foutre un coup de pied sur le tibia et surtout devoir se creuser la tête pour trouver un mauvais tour sur le moindre tournant pour rivaliser Savannah. C’était comme vivre sa jeunesse au-travers d’elle, savoir ce que c’était d’être autre chose que la calculatrice mal lunée d’un cabinet entouré de riche coincés qui avaient peur de même sortir leur chemise de leur pantalon! Qui aurait pût prédire qu’il serait là un jour comme un autre, dans un restaurant, à examiner deux salades sur une table avec autant d’amusement, de sérieux et de focus que les chiffres de la bourse pour son putin de travail ! Cependant, c’est vrai, la bouchée de la jolie blondinette, arracha le sourire du visage de Harold qui avait cru certains, sous toutes les coutures qu’elle avait planqué quelque chose dans la nourriture!

-Bah il faut croire que t’a plus de sac à couille que moi… Autant pour moi, c’est pour ça que tu sers les cuisses, je comprends mieux… Conseil d’amis, évite de les écraser, ça rend agressif…

Il lui fit un clin d’œil en la regardant terminer sa bouchée et alors qu’il allait prendre une bouchée, elle relance une pique, qui arrache un autre sourire en coin au visage de Harold.

-Des casseroles ? Tu t’es cru dans un feuilleton des années 50? C’était plusieurs relations, mais la dernière s’est terminée avec une fourchette plantée dans mon torse et je te raconte même pas la douleur…

Harold tira doucement le coin de sa chemise pour montrer la cicatrice qui corroborait ses dires avec un petit air fier en écoutant la suite de son pique qui était encore plus pointu.

-Brad s’avérait aimer plus les moustachus que les reines du lycée, alors j’ai dû refuser son invitation à faire mumuse dans les toilettes publiques… Quant à elle, disons qu’elle a préféré s’en tenir à essayer de se faire mon père et je t’évite les détails de la honte qu’elle s’est tapée.

Harold fit genre d’avoir un petit frisson de dégoût en la regardant.

-N’empêche qu’il était canon Brad… Il va me manquer…

Elle demanda son type de fille, ce qui sonna quelques peu la cloche de la curiosité de Harold, mais il allait mettre de côté cette approche de sa part en jouant au même petit jeu qu’elle! Attendez, ce n’est pas drôle si lui non plus il n’a pas sa chance ! Il glisse donc doucement son assiette sur le côté et pose sa tête contre ses deux mains en la regardant manger. Il allait farfouiller dans ses clichés les plus exagéré, à savoir ce qu’il jugeait amusant, aucunement dans le but de la faire chier ou l’importuné, simplement pour s’amuser. Après tout, elle s’était permise de tenter de deviner le passé de Harold en tirant environ six mètres trop sur la gauche, il en ferait de même pour éprouver du plaisir! Cependant, il n’allait pas la ménager comme elle ne l’avait pas ménagé!

-Et toi, fille de riche, papa t’a coupé les cartes de crédit et t’enfermais sous l’escalier, du coup t’as réussi à t’échapper et c’est bon tu es devenue #indépendante?

Il fit genre de pousser ses cheveux au-dessus de son épaule et ouvrit la bouche pour faire genre qu’il était choqué. Il continua,

-Tu as peur de te lancer en amour parce que tu sais que tu pourrais tomber amoureuse et ça… Bon dieu que tu aurais horreur contre toi-même… Surtout si c’était un connard comme… moi ? D’ailleurs le dernier devait s’appeler Kevin? Ken? Brad ? Et tu l’as fait chialer comme un bébé je présume!

Il craqua un petit rire devant elle, n’arrivant pas à garder son sérieux, c’était une torture là ! Comment ce genre de peste adorable était passée sous son radar toutes ses années! Il avait beau détester le rancard, là ça devenait adorable et détestable à la fois! Presque comme-ci une aura protégeais la table de ses deux-là. En revanche, il remarqua qu’il n’avait toujours pas répondu à sa question au sujet du genre de femme. C’était dans le but de le vanner encore ? D’aller plus loin ? Il attrapa sa fourchette pour prendre une bouchée et la redéposa en croisant ses mains se postant complètement au fond de son siège incertains de quoi répondre et il se tenta sur la première chose qui lui vint en tête.

-Les pestes blondes à la robe ridiculement trop moulante pour un modeste restaurant. Et toi, je présume que tu fais dans le cliché, genre Hernesto notre serveur, le mec qui pige pas un mot en français, mais qui a une belle gueule sans le moindre signe de QI ?

Le serveur qui passait par là se tourna, ayant un air presque outré et alors qu’il s’approcha de la table pour dire quelque chose, Harold finit par prendre une bouchée qu’il s’efforça d’avaler en sentant ce petit goût aigre et très épicé s’en prendre à son palais comme un âne qui défonce l’entrée d’un marchand de porcelaine. Plus fort que lui, Harold recracha ce qu’il pût en tournant le visage et le serveur toujours dans son approche se mangea de la romaine en plein visage. Un air dégoûté et indigné, il prit une tout autre direction se dirigeant vers les cuisines. Harold tourna la tête vers Savannah et applaudit lentement.

-Ok t’as un point… Tu le mérites celui-là
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Because true love is worth it. C.G
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 U4nu
POSTS : 10588 POINTS : 0

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 Ws17
Cade#25


Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY


Cade#26 & Jackson #1


FLASHBACK
2011Basilius#1
2022 - JanvierConnor#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22Cade#23Auden#6Cade#24

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 EmptyMer 9 Mar - 13:56




@HAROLD ELIS & SAVANNAH WILLIAMS ⊹⊹⊹ Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore.

Si cette soirée sonne une catastrophe ambulante, je dois cependant reconnaître qu'il parvient à obtenir toute mon attention, et je ne parle pas uniquement de ses nombreux coups bas, mais d'un caractère qui s'avère être bien plus intéressant que ceux des hommes que j'ai pour habitude de côtoyer. Pour la première fois de ma vie, je n'ai pas cette obligation de me soumettre à ce qu'on attend de moi, une jeune femme agréable, souriante, irréprochable d'apparence, la femme dîtes idéale. Il fait ressortir les pires côtés de ma personnalité, les plus diaboliques, qui bien que, ne caractérisent pas réellement ce que je suis, laisse entrevoir un naturel déconcertant et puéril lorsqu'il s'agit de m'en jouer. J'y prends plaisir, et je dois dire que ça fait un bien fou de ne pas avoir à enfiler ce costume de femme parfaite pour assumer la mesquinerie qui somnole au fond de moi. C'est à se demander à chaque fois qui fera pire au prochain coup bas....Et le mien est visiblement bien enclenché lorsque je retrouve cette table, parce que j'ai prit le soin de relever son plat afin de rendre cette soirée encore plus mémorable qu'elle ne l'était déjà. Merci pour la robe Harold, mais tu découvriras que la vengeance ne se mange pas que froide, mais particulièrement épicée chez les Williams! Si je m'empresserais de nier toute ressemblance avec cet étrange individu, il faut reconnaître que nous avons probablement bien plus de points communs que nous le voudrions. Et pour avoir subit de plein fouet mes différents coups bas, il semble désormais émettre une réserve face à tout ce qui pourrait représenter une menace, comme cette assiette qu'il observe avec méfiance. Faussement agacée, je m'empresse de le provoquer, espérant que remettre en question sa virilité suffirait à le faire faiblir. "-Bah il faut croire que t’a plus de sac à couille que moi… Autant pour moi, c’est pour ça que tu sers les cuisses, je comprends mieux… Conseil d’amis, évite de les écraser, ça rend agressif…" Je roule des yeux, n'ayant pas envie de rentrer dans ce débat. Quand bien même j'en avais, il n'aurait pas le loisir de pouvoir les observer de près. "Et depuis quand t'es mon ami toi?" Je le dévisage tout en lançant ces mots, me sentant obligé de remettre l'église au beau milieu du village. " Franchement, t'as pas du avoir beaucoup de rencard dans ta vie...Laisse moi deviner...Une seule mais longue relation sérieuse, et ça a fini avec des casseroles envoyées en plein visage?" Il devait avoir quoi? La trentaine? Qu'avait-il foiré dans sa vie amoureuse pour subir ce genre de rencard désastreux? "-Des casseroles ? Tu t’es cru dans un feuilleton des années 50? C’était plusieurs relations, mais la dernière s’est terminée avec une fourchette plantée dans mon torse et je te raconte même pas la douleur… " Je ne peux retenir un rire, franc et sincère, imaginant parfaitement la scène, qui parvient à m'amuser plus que de raison. Il faut croire que certaines femmes ont parfois plus d’aplomb que j'en aurais. Mais je ne dois pas me sous estimer, la soirée n'est pas encore terminée. Ce rire s'intensifie et repart de plus belle en observant sa cicatrice, qu'il m'expose avec aisance. "J'suis désolée, je..." Secouant la main devant ma bouche pour m'apporter un peu d'air face à ce coup de chaud provoqué par ce rire désinvolte. "J'me dis que ca doit souvent être le genre de pensée que tu provoques chez les autres....Tu sais, des envies meurtrières..."Je lâche un soupire, tentant de reprendre mes esprits, les joues particulièrement rosées par cette chaleur qui s'y invite sous ce flot d'émotions, ou peut-être face à l'approche du moment fatidique, celui dans lequel il prendra sa première bouchée. "-Brad s’avérait aimer plus les moustachus que les reines du lycée, alors j’ai dû refuser son invitation à faire mumuse dans les toilettes publiques… Quant à elle, disons qu’elle a préféré s’en tenir à essayer de se faire mon père et je t’évite les détails de la honte qu’elle s’est tapée." Je me pince les lèvres, tentant d’étouffer une nouvelle perte de contrôle. Qu'avait-il fait pour mériter une vie aussi merdique? "-N’empêche qu’il était canon Brad… Il va me manquer…" Mon regard pétillant scrute le sien, s'emparant d'une nouvelle bouchée avant de lancer. "Ca ressemble clairement à des regrets...Pourquoi ne pas avoir tenter l'expérience?" Je relève les épaules, subissant bien vite un retour de bâton. "-Et toi, fille de riche, papa t’a coupé les cartes de crédit et t’enfermais sous l’escalier, du coup t’as réussi à t’échapper et c’est bon tu es devenue #indépendante?" Si j'avais eu la chance d'être élevé dans une famille qui ne manquait de rien, il n'empêche que je m'étais toujours débrouillée pour m'en sortir seule. J'avais réussi à l'école, et je m'étais assurée de retrouver une indépendance sans être mise dehors pour autant. Le simple prix de la liberté. Son imitation parvient à me soutirer un sourire, qui laisse pourtant planer le doute. "Peut-être..." Si ma famille était un point important dans ma vie, il n'empêche que j'éprouvais certaine difficulté à me livrer sur ce sujet. "-Tu as peur de te lancer en amour parce que tu sais que tu pourrais tomber amoureuse et ça… Bon dieu que tu aurais horreur contre toi-même… Surtout si c’était un connard comme… moi ? D’ailleurs le dernier devait s’appeler Kevin? Ken? Brad ? Et tu l’as fait chialer comme un bébé je présume!" Je plisse les yeux, plongeant volontairement mes iris bleus dans les siennes. "Est ce que je te parais si insensible?" J'étais plutôt le genre de femme à me laisser porter par cette passion dévorante des prémices d'une histoire. Il n'était pas question de coup d'un soir, ou de m'amuser, je me laissais juste porter par l'alchimie qui se montrait parfois particulièrement troublante, mais qui finissait par une déception peu étonnante. Je ne tombais pas sur les bons, mais mon jeune âge ne me rendait pas acerbe pour autant, j'étais prête à me laisser surprendre par la vie."Il s'appelait Callan. Et c'est plutôt lui qui m'a fait chialer." C'était peut être un peu exagéré, surtout pour une relation qui n'avait durer que quelques mois, mais cette rupture avait laissé un goût amer. "Monsieur a profité que j'avais le dos tourné pour aller draguer une de mes amies." Et cette dernière s'était empressée de me le dire, provoquant sans plus attendre une rupture digne de ce nom. "C'est quoi physiquement ton type de fille?" demandais-je finalement. "-Les pestes blondes à la robe ridiculement trop moulante pour un modeste restaurant." Je relève les sourcils, laissant entrevoir un sourire charmeur et espiègle à la fois. "Tu veux que j'te brise le coeur à toi aussi?" Ce ton innocent dont je m'empare suffit à retrousser mes lèvres face à l'ironie de la scène. Je doutais qu'un homme comme lui puisse s’intéresser à cette femme détestable que je suis face à lui, et cette robe qui me mettait pourtant en valeur ne suffirait pas à le lui faire oublier. "- Et toi, je présume que tu fais dans le cliché, genre Hernesto notre serveur, le mec qui pige pas un mot en français, mais qui a une belle gueule sans le moindre signe de QI ?" Je m'accorde un instant de réflexion. "Il y a des moments où la belle gueule est largement suffisante pour me convaincre." Si j'accordais une certaine importance à l'apparence physique, je me laissais surtout envoûter par le charisme naturel de la gente masculine, au delà de ça, c'est surtout le contenu de l'échange avec ce dernier qui parvenait à m'embarquer ou non dans le chemin vertueux de la drague. Je ne demandais pas un intellectuel, j'avais juste besoin de sentir que nous trouvions des sujets intéressants à aborder, sans avoir à se forcer. Un peu comme ce soir...Il se soumet à une bouchée, et j'attends que celle-ci soit bien en lieu sûr pour scruter la moindre réaction, qui sans plus attendre est des plus expressives. Je m'attendais à l'effet d'une bombe, mais je n'avais prévu que ce pauvre serveur se trouverait être à nouveau la pauvre victime de ce binôme rocambolesque . La bouche entrouverte, je suis partagée entre amusement et incrédulité. " -Ok t’as un point… Tu le mérites celui-là" Je feigne une légère révérence, pas peu fière de ce qui s'apparente à un compliment de sa part. " Un jeu d'enfant. Tu me diras ce que t'en penses... J'y ai mis tout mon amour" Je m'empare de mon verre de vin, glissant mes lèvres sur ce dernier avant de grimacer face à ce goût particulièrement désagréable qui stagne dans ma bouche. Je croise son regard, qui laisse entrevoir une certaine fierté. Évidement....c'est de son fait. "C'est dégueulasse! Je t'avais dis de pas toucher au vin! J'ai l'impression de boire de l'eau de mer!" Je secoue la tête, tentant de me remettre de cet écœurement passager en me passant la serviette sur ma bouche, et sursautant de dégoût. "Okay....Puisque t'es joueur...J'ai un marché à te proposer." Je dépose mes couverts dans l'assiette, annonçant la fin du repas. "Tu vois ce couple à côté...Si tu parviens à draguer la femme, et récupérer son numéro de téléphone discrètement, on écourte ce moment, et je me charge de payer la note! Sinon, faudra encore me supporter pour le dessert..."




Walking out of time
“Oh, I hope some day I'll make it out of here
Even if it takes all night or a hundred years
Need a place to hide, but I can't find one near
Wanna feel alive, outside I can't fight my fear”
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 EmptyMer 9 Mar - 18:38


Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore.
harold ft. savannah

Ce repas est devenu une équivalence moderne d’un bon vieux Western. Vous remplacez deux moustachus crade, par deux jeunes gens séduisants, vous remplacez les flingues. Par des coups bas et vous remplacez l’emporter à tout prix, par l’orgueil mal placés de deux esprits diaboliques. Sincèrement, Harold avait eu deux fois l’occasion de littéralement quitter sans le moindre problème et pourtant, il était encore assis ici à recracher sa salade qui goûtait beaucoup ce que Harold pourrait qualifier d’horrible. Savannah répondait bien à ses retours de piques et très franchement, ce n’était pas l’envie pour lui de répondre qui manquait à l’appel par moment, il préféra rester silencieux après ses réponses en échangeant ce sourire malin au bord des lèvres avec elle. Cependant quand elle prononça les mots « tu veux que j’te brise le cœur à toi aussi ? » Harold siffla entre ses dents « essaie pour voir », sans que ce soit perceptible en plissant le regard. Pas une seule femme ne saurait avoir l’avantage sur lui et c’est celle-là qui y arriverait. Bref le tout nous ramena à son cracha de salade en pleine tête du serveur. Il attrapa son verre d’eau vide et dût se lever pour attraper la carafe d’eau d’un serveur qui passait par- là pour y boire à grosse gorgée dedans. Il sentait les perles de sueurs glisser contre ses tempes et souffla un coup avant de redonner la carafe, avec un petit « merci ». Elle fit un commentaire comme quoi elle avait de l’amour dans sa salade, Harold toussa un rire.

-Bah il goûte comme le cul ton amour…

Puis il rigola en ayant complètement oublier le sel dans le vin. Oui malheureusement Harold était ce genre de personne, à oublier facilement, donc se faire rire sois même c’était la chose qu’il adorait le plus.

-Bah ça tombe bien que ça goûte l’eau de mer ! T’as qu’à te dire ma beauté que je t’ai emmené dans un pays du sud, au bord d’une si belle plage et que j’ai essayé de t’y faire boire la tasse accidentellement ! Ou que c’est aussi ma manière d’y mettre tout mon amour !

Il fit le beau en clignant des yeux rapidement, mais elle attrapa son attention. Elle désigna un couple à côté. Pour les décrire d’une manière imagée, l’homme mi-quarantaine, musculature pire qu’un ourson en peluche qui avait sniffé sa poudre de protéine, habiller en costume cravate qui allait carrément craquer à tout moment s’il gonflait trop les pectoraux. La demoiselle, chevelure brune bouclée avec nombreux bijoux à son cou, ses oreilles et ses mains. Vêtue d’une robe rose relativement moulante, dans le même genre que Savannah portait en ce moment même d’ailleurs. Les deux avaient l’air d’être dans un vrai rancard, puisque l’homme ne semblait pas s’y prendre plus que ça au jeu, préférant regarder son téléphone avec un air relativement emmerder d’être ici. Quant à elle, ses yeux brillaient l’espoir d’avoir trouvé un homme probablement dans ses cordes, mais avait un reflet de la déception qu’il ne s’intéresse pas à elle. Bref Harold les regarda quelques instants et observa sa cavalière en écoutant le défi qu’elle lui lançait. Dilemme. D’une part, il ne pouvait pas dire non. C’est Harold, il ne peut pas dire non, il ne pouvait pas dire non et ne commencerait pas à dire non. D’ailleurs d’une arrogance sans fin, Harold se tourna vers Savannah avec un sourire beaucoup trop visible.

-Elle est où l’arnaque, tu vas te sauver pendant que je risque de me faire éclater la tête par musclor ? Je vais accepter, mais tu as intérêt à être bonne joueuse. Observe un vrai talent à l’œuvre et prends en de la graine.

Harold prit ses couverts les posas dans l’assiette en plus d’y mettre sa serviette de table dans l’assiette aussi signalant qu’il n’allait certainement pas manger cette merde beaucoup trop épicée. Il roula doucement ses manches de chaque côté de sa chemise pour exposer ses avant-bras en ne lâchant pas Savannah du regard. Une fois le tout terminé, il se râcla la gorge avant de se lever et de partir dans le sens opposé du couple, donnant même presque l’impression qu’il allait quitter le restaurant. En fait, il se dirigea vers l’espace réserver aux serveurs en attrapant un cabaret, un bloc note pour les commandes, ainsi qu’un stylo du restaurant. Il prit aussi une paire de lunette de soleil qui traînait fort probablement par-là appartenant à l’un d’entre eux. Une fois le tout fait, il repassa devant la table où Savannah était encore assise toute seule, décochant un clin d’œil dans sa direction et tourna le regard devant lui en ayant un air sérieux. Il s’approcha doucement de la table en ayant deux regard complètement confus qui le regardait.

-Bonjour Mademoiselle, monsieur, j’espère que vous allez bien ! Je me présente, je suis le propriétaire du restaurant et j’aimerais vous poser une toute petite question, rien de bien méchant !

Le couple s’échangea un regard incertain, mais reposèrent leurs yeux vers Harold qui poursuivit sa petite mise en scène.

-J’aime circuler parmi ma clientèle de mon restaurant afin d’avoir le pouls de leur repas, surtout histoire d’avoir une petite idée sur la manière dont se déroule le service aussi… Si vous participez, vous me laisser un numéro de téléphone et vous courrez la chance d’avoir un repas gratuit offert !
« Oooh c’est bien ça et bien moi et mon… petit ami sommes ici pour la première fois, j’avoue que nous n’avons pas à nous plaindre ! Le service est un peu lent, mais ça va ! Je donne un dix ! »
-Très bien, très bien… Et vous monsieur quelque chose à ajouter ?

L’homme souleva le regard vers Harold l’air de dire « si tu ne dégages pas d’ici quelques minutes je vais t’emplâtrer ta salle tête de gland contre le mur ». Harold retourna simplement son regard dans celui de la demoiselle qui avait l’air tout émerveillée par ce qui se passait, signe qu’elle appréciait tout ce qui s’y déroulait.

-Bon ! Et bien je vous remercie pour vos commentaires, je prendrais juste un numéro de téléphone pour participer au concours !

Harold donna doucement le calepin, ainsi que la plume afin que la demoiselle y écrive son numéro de téléphone. Lorsqu’elle eut terminé, elle remit le tout et il la remercia sans vraiment lire ce qui était écrit avant de quitter la table. En marchant, afin de s’assurer qu’il ait réellement eu droit au numéro de téléphone, il déplia doucement le petit bout de papier et senti son sang se glacer. Il était écrit en grande lettre « ce restaurant m’appartient ». Il tourna la tête pour regarder la femme qui fixait Harold. Ça expliquait fort probablement pourquoi elle avait autant de bijoux sur elle et qu’elle faisait bien ce qu’elle voulait ici. Pourquoi aussi elle avait la meilleure table. Harold s’empressa de reposer le cabaret, les lunettes et retourna s’asseoir vers Savannah avec un air boudeur presque aigri.

-Tu savais que ce restaurant appartient à cette femme ? Là franchement si tu le savais c’est bien joué.

Harold avait beau réfléchir, à aucun moment dans sa vie il n’avait pas eu honte comme ça. Elle s’était bien jouée de lui si elle le savait, sinon le rire qu’elle aurait, alors qu’il s’était tapé la honte ! Cependant il était énervé et c’est généralement toujours dans ce genre de moment qu’on fait ou qu’on dit quelque chose de regrettable. Il scruta les alentours à la recherche de quelque chose pour lui rendre l’appareil et il ne trouvait rien qui soit de niveau équivalent… Il dit donc la première chose qui lui passa en tête sans réfléchir.

-Cependant je refuse de rester accrocher à une défaite. Si tu arrives, sans quitter le restaurant, faire un câlin pendant plus de trois secondes à une autre femme, parce que vus ta robe tous les messieurs seraient beaucoup trop heureux de le faire… Je ferai le défi de ton choix sans avoir rien à dire en retour et tu dois faire le câlin pendant 3 bonne secondes hein !

Il restait à voir si elle serait bonne joueuse.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Because true love is worth it. C.G
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 U4nu
POSTS : 10588 POINTS : 0

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 Ws17
Cade#25


Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY


Cade#26 & Jackson #1


FLASHBACK
2011Basilius#1
2022 - JanvierConnor#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22Cade#23Auden#6Cade#24

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 EmptyMar 15 Mar - 14:39



@HAROLD ELIS & SAVANNAH WILLIAMS ⊹⊹⊹ Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore.

Vu de l'extérieur, nous ressemblons peut-être à l'un de ces vieux couples, incapable de cacher le mépris qu'il ressent pour l'autre après tant d'années passées ensemble. Pire encore, un couple divorcé qui ne verrait plus que face à lui un amas de défauts, aveuglé par la négativité qui persiste depuis bien trop longtemps, et qui pousse à se demander comment il en était parvenu à éprouver, à une époque désormais révolue, des sentiments amoureux l’un pour l’autre. L'image prête à rire, mais nous sommes tellement impliqués par ce jeu complètement stupide et puéril que nous accordons peu d'attention aux avis qui se forgent peu à peu autour de nous, et qui doivent parfois avoir du mal à se positionner sur le lien qui nous unit. La découverte du tabasco dans son assiette me soutire tantôt cet air surpris, tantôt un amusement mal placé, comme un ado complètement stupide et irrésponsable regarderait un animal agoniser sous ses yeux. Je n’attendais pas qu’il passe l’arme à gauche, mais je suis forcée de reconnaître que les méfaits de cette sauce sont plus efficaces que je ne l’avais imaginé. Et c’est d’autant plus gênant que c’est le pauvre serveur qui va subir à nouveau les conséquences de ce plan machiavélique. Oh oh. Si ma plaisanterie est une réussite, je remarque que lui aussi a profité de mon absence pour mettre en place un nouveau plan, idée que je lui ai moi-même soufflée. Comment pouvait-il s’en prendre au vin?! Seul remède capable de m’ôter cette lucidité qui me pousserait à me précipiter à l’extérieur face à la folie du moment?-Bah ça tombe bien que ça goûte l’eau de mer ! T’as qu’à te dire ma beauté que je t’ai emmené dans un pays du sud, au bord d’une si belle plage et que j’ai essayé de t’y faire boire la tasse accidentellement ! Ou que c’est aussi ma manière d’y mettre tout mon amour ! Je plisse les yeux, le foudroyant du regard."Étrangement, j’ai du mal à croire à la possibilité que ça puisse être accidentel… Nul doute que nous en arriverons à cette finalité dans un contexte, complètement insensible par le magnifique coucher de soleil qui se présenterait sous nos yeux, et cette étendue de sable fin qui servirait uniquement comme arme pour le faire manger à l’autre, et à lui en foutre dans les yeux. En attendant, c’est bien ici que nous sommes bloqués, et à défaut de vivre ce moment terriblement romantique, je trouve une idée innovante qui pourrait me permettre de gagner rapidement cette partie. Un défi digne de ce nom. A croire que mon esprit est encore plus fourbe que je ne l’imaginais, puisqu’en plus de mettre Harold dans une situation rocambolesque, il inclut un malheureux couple en plein dîner romantique à nos côtés. Je jauge la réaction de Harold avec une pointe d’amusement, tâchant de deviner s’il était aussi joueur que je l’imaginais. Le sourire qu’il m’adresse suffit à étirer le mien avec spontanéité.-Elle est où l’arnaque, tu vas te sauver pendant que je risque de me faire éclater la tête par musclor ? Je vais accepter, mais tu as intérêt à être bonne joueuse. Observe un vrai talent à l’œuvre et prends en de la graine. Je feigne une grimace en hochant faussement la tête, m’amusant qu’il puisse croire que ce défi si simple à relever.. Mon regard dans le sien, cet air malicieux qui l’accompagne persiste alors qu’il me fixe en relevant ses manches. “Vois les choses du bon côté, ça sera le moment de profiter d’une bonne opération chirurgicale pour améliorer ton apparence physique.” En avait-il seulement besoin? Bien évidemment que non, mais ça reste amusant de prétendre le contraire. Je l’observe s’éloigner,  me donnant l’impression un bref instant qu’il se dégonfle, alors qu’il s’est emparé de quelques objets pour  se donner l’allure d’un serveur de ce restaurant. Si une partie de moi s’amuse de la situation, la possibilité que ce moment se termine en véritable bain de sang suffit à accélérer les battements de mon cœur et l'adrénaline qu’il secrète. Je l’observe, ne parvenant pas à entendre l’intégralité de son discours à cause du brouhaha général autour de moi, mais je me fie à ce que je vois, et la distraction est à son comble à observer les visages de chacun des protagonistes de cette scène. L’agacement de monsieur muscle me pousse à étouffer un rire, et dissimuler un sourire derrière la paume de ma main. Je le vois tendre un bloc note, sur lequel la femme semble bien vouloir s’attarder un bref instant. Ai-je négligé quelques-unes de ses capacités? Il s’éloigne de leur table, avec une fierté qui se trouve peu à peu écorchée alors qu’il s’assure de la note qui a été apposée sur son carnet. Je jubile intérieurement, comprenant que sa tentative se résume à un échec à en voir cet air boudeur qui s’invite sur son visage. Les coudes posées sur la table, les mains liées sous le menton, je l’observe avec un air prétentieux et provoquant. “Tu vas pas te mettre à pleurer?” m’amusais-je, ajoutant finalement “Tu peux t’estimer heureux, tu reviens entier. Monsieur muscle n’a pas touché à ta belle gueule.” Une chance, ce genre d’homme doit probablement démarrer au quart de tour vu sa capacité physique à pouvoir anéantir l’autre. -Tu savais que ce restaurant appartient à cette femme ? Là franchement si tu le savais c’est bien joué. Je souris fièrement, niant les faits. “Aaah, c’est donc ça…J’me disais bien que son visage me disait quelque chose.” Mon regard pétillant quitte le sien un instant. -Cependant je refuse de rester accroché à une défaite. Si tu arrives, sans quitter le restaurant, faire un câlin pendant plus de trois secondes à une autre femme, parce que vus ta robe tous les messieurs seraient beaucoup trop heureux de le faire… Je ferai le défi de ton choix sans avoir rien à dire en retour et tu dois faire le câlin pendant 3 bonne secondes hein ! Je me cale dans le fond de ma chaise, surprise qu’il puisse ne pas s’avouer vaincu après une telle défaite. ”T’aimes te faire du mal toi..” Je hoche négativement de la tête, me demandant si je pouvais profiter de sa faiblesse du moment, ou si je devais montrer un peu d’empathie à un moment donné. Hmm…mais non, j’en ai pas envie. “Ok…Si je gagne, tu me déposes chez moi…Et tu me fais cadeau de la robe” Il faut dire que cette robe ne ressemblait pas à celle trouvée dans la friperie du coin, autant en profiter pour ajouter cette magnifique pièce à ma collection. Je me penche par-dessus la table, murmurant d’une voix suave en venant attraper sa main et la caresser du bout des doigts avec une douceur désarmante. ““J’suis vraiment désolée”. A quoi fais-je allusion? Il va bien vite le découvrir. Je relâche sa main, m’emparant d’un air abasourdi et blessé à la fois. “Comment tu peux oser me faire ça?!” lançais-je assez fort pour parvenir à susciter la curiosité des clients autour de nous, alors que je me lève précipitamment de ma chaise, la renversant au passage. “J’étais persuadée que tu m’avais amené ici pour me prouver ton amour. J’ai été jusqu’à enfiler cette robe pour toi” La voix visiblement chargée, comme si je m’apprêtais à m'effondrer, je reprends sans retenu “...Et toi tu oses me proposer ce plan à trois avec cette fille!” Quelques soupirs et chuchotement qui alimentent cette scène et la rendent encore plus intense. “J’pensais que tu m’aimais, et que tu n’voulais que moi… Mais tu t’en fous royalement”. Ma main se glisse devant ma bouche alors que je me mets faussement à éclater en sanglots, provoquant un silence de plomb. J’observe autour de moi, cherchant inlassablement la capable qui serait capable de m’apporter du réconfort…Personne ne se lève bong sang?! Une femme d’une quarantaine d’années me fixe, visiblement bien plus touchée que d’autre face à la situation. “J’pensais qu’il m'aimait" repris-je d’une voix faible en me pinçant les lèvres, avant de venir recueillir mon visage entre mes mains, feignant une fois de plus la comédie en priant désespérément pour qu’elle succombe à cet appel.

Spoiler:





Walking out of time
“Oh, I hope some day I'll make it out of here
Even if it takes all night or a hundred years
Need a place to hide, but I can't find one near
Wanna feel alive, outside I can't fight my fear”
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Because true love is worth it. C.G
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 U4nu
POSTS : 10588 POINTS : 0

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 Ws17
Cade#25


Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY


Cade#26 & Jackson #1


FLASHBACK
2011Basilius#1
2022 - JanvierConnor#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22Cade#23Auden#6Cade#24

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 EmptyMar 15 Mar - 14:41






Walking out of time
“Oh, I hope some day I'll make it out of here
Even if it takes all night or a hundred years
Need a place to hide, but I can't find one near
Wanna feel alive, outside I can't fight my fear”


Dernière édition par Savannah Williams le Mer 16 Mar - 11:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
Voir le profil de l'utilisateur
Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 V5Pnm5h ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 Giphy
POSTS : 20416 POINTS : 120

PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 EmptyMar 15 Mar - 14:41


Le membre 'Savannah Williams' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 AAO1L5H
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 EmptyMer 16 Mar - 20:30


Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore.
harold ft. savannah

Vous savez ce moment dans lequel vous pensez être en contrôle de tout ce qui vous entoure, ce moment que peu importe ce qui pourrais arriver, vous êtes l’élément de force, mais que soudainement tout devient brouillard et vous n’arrivez plus à suivre la parade que vous-même vous avez causée ? C’est un peu ce qui arrivait en ce moment à Harold. Il était là devant Sav et il avait tellement d’admiration pour elle d’être restée, malgré ses mauvais coups tordus qu’il avait mis en place depuis le début de la soirée et réellement, même s’il préfèrerait admettre qu’il s’est cassé du rancard dix fois avant de dire qu’il avait moindrement apprécié le moment. C’est un effet paradoxal, puisqu’il était le genre de mec qui adore se vanter de ce qu’il a réussi à mettre autour de son bras, mais rendre à cette beauté le moindre signe qu’il avait de l’affection pour elle et la laisser le battre à ce petit jeu ? Autant s’arracher les couilles et les vendre à bas prix sur internet avant qu’il ne lui dise. Bref, l’espace d’un instant, il avait réellement cru la battre à son petit jeu avant de perdre la face, une fois de plus, dans un court laps de temps, ce qui l’énervait. C’était devenu un petit jeu, comme un gamin à l’arcade qui n’a plus de pièces, mais qui veux à tout prix recommencer ! Il se laissa dans sa chaise à attendre de voir si la belle blonde voudrait relancer ce duel digne d’un western, même si sincèrement, il avait personnellement une préférence à ce sujet, sans véritablement s’en cacher vus son sourire joueur. D’ailleurs elle lui dit qu’il aimait se faire du mal, chose à laquelle il étira un sourire.

-Douleur c’est mon deuxième prénom chérie…Tu devrais le savoir.

Bon dit comme ça, cette horreur de blague misogyne avait l’air de sortir d’un porno des années 70, mais Harold l’assumait pleinement toujours soutenu en haleine devant leurs deux regards qui refusaient de se quitter l’un de l’autre. Elle voulait la robe. C’était plus fort que lui, il la scruta de la tête au pied quand elle dit la vouloir. C’était véritablement une beauté dans cette robe et c’est clair qu’il aurait des comptes à rendre si elle partait avec, mais il était trop bon joueur pour lui dire non. Il se mordit le coin de la lèvre aux vues des faits qu’il savait combien elle coûtait, mais il se dit à lui-même « oh puis merde, la dépense vaudra vraiment le coup ».

-Mouais, on verra, commence déjà par le gagner ton défis…

Réellement il se pensait prêt pour la suite des choses et impossible d’être pris par surprise, mais alors qu’elle caressa sa main, son cerveau d’homme fixa le contact du toucher avec un peu d’appréciation, ignorant qu’elle dise qu’elle était désolée. Son cerveau n’avait pas enregistré cette information qui lui aurait probablement été très utile d’ailleurs pour la suite du programme. Le contact entre les deux se brisa et elle haussa le ton d’un coup laissant Harold sursauter sur sa chaise, ayant les yeux ronds prit par surprise. Son regard scruta autour de la pièce à la recherche des autres regards, certes ennuyés par leur table, mais qui se mêlait à la scène qui prenait naissance devant eux.

-Shhhhhhhhhhhhhhhhhh tu fais quoi la

Harold essaya de la faire taire d’abord de cette manière, mais la blonde avait l’air partie pour faire une sacrée scène. Dans un élan de panique d’ailleurs il lui lança le bout de pain qui était rester sur ses genoux tout ce temps. Il avait littéralement honte, surtout qu’elle se lança dans une scène en parlant d’un ménage à trois ?

-En même temps avec ce cul dans cette robe…

Il se fit rire lui-même en remarquant que de plus en plus de gens les regardaient. Il devait interagir et vite. Il ne voulait pas risquer que soit Musclor avec qui il avait interagit un peu plus tôt ou tout homme d’ailleurs dans cette salle ne vienne littéralement lui coller un bon vieux pain dans sa gueule. Il roula des yeux en sifflant entre ses dents « elle est forte… » et se leva à son tour, l’air théâtral et ému sur son visage. Il marcha vers elle en attrapant des fleurs qui traînaient sur un centre de table et attrapa doucement la main de Savannah qui dicta dans ses derniers mots « j’pensais qu’il m’aimait ». Il la tira doucement vers lui avant de la regarder dans les yeux, larme coulant sur son visage et il jeta les fleurs contre le sol.

-J’ai un CANCER, CAN-CER… J’ai juste voulu rendre nos derniers moments ENSEMBLE mémorable moi… Arrête de le prendre comme ça ! Tu es TOUT pour moi, TOUT !!!

Toujours en possession de sa main, il la tira doucement contre lui pour la prendre dans ses bras et la serrer contre lui. D’ailleurs il approcha sa bouche à son oreille pour lui susurrer

-Ça ne te convenais pas de juste aller demander un câlin au lieu de nous la faire à la comédie romantique ? D’ailleurs je considère ça match nulle.

Il la serra doucement dans ses bras avant d’embrasser son cou et de laisser sa main qui était dans le bas de son dos venir tapoter gentiment ses fesses. Il la relâcha rapidement avant qu’elle ne puisse réagir et prit encore sa voix forte pour que tout le monde qui les regardent profite de la scène pour son grand final. Il fit genre qu’il avait de la difficulté à mettre un genou par terre et attrapa sa main.

-Je sais que je n’ai pas toujours été parfait… Je sais que je suis peut-être un peu exigeant avec toi, mais je te promets que je ferai tous les efforts du monde pour toi… POUR NOUS… Savannah Dora Will…iams ?

Oui un petit rictus interrogatoire se laissa entendre dans sa voix, puisque lui-même il était pas certains d’avoir retenu son nom.

-ICI ET MAINTENANT, devant toutes ses personnes qui nous observent, je veux que tu deviennes ma femme… Je te donnerai la lune, le monde et tout pour toi… Je te promets d’aller t’acheter le plus gros diamant puisque tu ne mérites rien de mieux…. Et tu sais quoi… Tu peux la garder cette robe… Ton cul est sublime dedans…

Certaines personnes applaudissaient, d’autres découragés retournais malgré eu à leur repas, mais très certainement, encore beaucoup regardaient la scène avec une certaine romance.

-Épouse moi et fais de moi l’homme le plus heureux du monde…

Le suspense était à son comble et le genou de Harold commençait sincèrement à faire mal, donc elle faisait bien de se dépêcher un peu.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Because true love is worth it. C.G
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 U4nu
POSTS : 10588 POINTS : 0

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :
Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 Ws17
Cade#25


Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY


Cade#26 & Jackson #1


FLASHBACK
2011Basilius#1
2022 - JanvierConnor#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22Cade#23Auden#6Cade#24

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Nope
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 EmptyDim 3 Avr - 17:49



@HAROLD ELIS & SAVANNAH WILLIAMS ⊹⊹⊹ Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore.

Ce jeu auquel je me livre avec une certaine facilité rend cette soirée monstrueusement indécente. Les regards se perdent régulièrement sur nous, attendant probablement la prochaine intrigue dans ce petit duo, avec cette incapacité à savoir qui sera le prochain à être touché, et si ce dernier parviendra à se relever pour surenchérir. Est-ce que les gens pensent que nous formions un couple ? Pas sûr, et quand bien même nous en serions un, l'acharnement dont nous faisons preuve rappellerait que l'amour est vache parfois, et qu'il peut rapidement prendre un chemin bien plus sinueux et destructeur. Si j'ai souvent éprouvé le besoin de donner la meilleure image de moi face aux autres, ce soir semble être l'exception à la règle, comme si chaque avis qui pouvait se tisser à mon égard n'avait aucune importance à mes yeux. Je ne reverrais jamais ces gens, pas plus que cet homme qui me sert de compagnon de soirée, alors autant faire les choses en grand. Et ce défi que je lui ai proposé de relever, et auquel il a lamentablement échoué éveille à nouveau toute l'espièglerie de mon âme. Je jubile, et je ne parviens définitivement plus à le dissimuler. Cet Harold est cependant bien plus courageux que je ne l'aurais imaginé puisqu'il propose la poursuite du jeu, comme un homme démuni de toute chance à une vulgaire partie de poker et qui est pourtant prêt à vendre ce qu'il lui reste, une once de fierté. Une limite qui nécessite un moment d'hésitation chez moi, on m'a toujours dit de ne pas frapper un homme déjà au sol, étais-je si immorale pour vouloir seulement m'en amuser? Oh et puis tant pis, je n'aurais qu'à prétendre qu'il m'a imploré et que je n'aurais pas réussi à résister face à ce regard noisette suppliant. -Douleur c’est mon deuxième prénom chérie…Tu devrais le savoir. Je hausse les sourcils, faisant mine de réfléchir l'instant d'après "Ah…je pensais que c'était Tabasco moi" Si je dois jouer, et accessoirement gagner, autant que la récompense soit à la hauteur de ce défi. Je veux cette robe. Non pas parce qu'elle est magnifique, et qu'en plus de ça elle me sied au teint, mais uniquement parce qu'elle serait capable de mettre le jeune homme dans un possible embarras, et la véritable victoire se trouverait là. Les finitions de cette dernière et à qualité du tissus n'ont aucun secret pour moi, et il ne fait aucun doute qu'il s'agisse d'une robe de valeur. Hypothèse probablement confirmée par l'hésitation qui semble s'emparer de ce cher Elis. "Mouais, on verra, commence déjà par le gagner ton défis…" Je hoche négativement de la tête "J'veux être certaine de ne pas passer à côté de ça si je gagne, j'pense que je l'aurais pas volé " Ce genre de phrases 'on verra' avait bercé mon enfance. Chaque chose que j'avais pu demander à mes parents récoltait ce genre de réponse incertaine, je ne savais que trop bien que les chances que je l'obtienne soient moindres, alors autant fixer les règles dès le départ. Profitant d'un moment de répit avant l'apocalypse, je me rapproche de lui, comme si mes actes à venir suffisaient à lui appliquer une sorte d'anesthésiant capable de panser la douleur à venir. Un air de flottement presque étrange alors qu'aucune remarque ironique l'accompagne cette fois, un regard faisant preuve d'une sincérité hors paire lorsque je viens à m'excuser, le laissant pantois pour ce qu'il signifie. Et me voilà l'instant d'après à crier au scandale, face à Harold qui tente d'amoindrir une réaction excessive "-Shhhhhhhhhhhhhhhhhh tu fais quoi là" Une réplique que j'ignore, autant que ce bout de pain, qui vient s'échouer à côté de notre table. Mon regard s'assure d'avoir l'attention des autres, et forcée de constater que ce genre de scène dramatique attise toujours la curiosité d'un public avare de coup d'éclat. Moment idéal pour nourrir d'avantage cette attention et décrédibiliser ce cher Harold qui semble vouloir disparaître dans le sol. "-En même temps avec ce cul dans cette robe… " Un léger sourire semble vouloir s'emparer de moi, me forçant à répliquer pour ne pas succomber à cette pointe d'amusement " Mais elle n'a que 16 ans Tod! Ce n'est qu'une enfant!!!" Quelques soupirs se font entendre face à cette stupéfaction générale. Et je poursuis, observant autour de moi dans l'espoir de récolter un peu d'empathie d'une personne présente. Mais tous semble rester figé, comme si ils avaient fait un pacte avec le diable. Je les supplie du regard, mettant tout en œuvre pour les faire plier, mais c'est la silhouette d'Harold qui bouge, et que je perçois du coin de l'œil en jurant intérieurement pour qu'il s'arrête en chemin. Il s'approche de moi, remarquant que ses talents de comédien sont autant redoutables que les miens. La mine faussement fermée je pose mon regard dans le sien. "-J’ai un CANCER, CAN-CER… J’ai juste voulu rendre nos derniers moments ENSEMBLE mémorable moi… Arrête de le prendre comme ça ! Tu es TOUT pour moi, TOUT !!!" Je serre les dents face à de tels propos, le haïssant intérieurement face à une telle répartie. "Tout?" Demandais-je à nouveau, voulant m'assurer qu'il est encore le cran de se rabaisser une fois de plus face à moi, et peut-être m'en servir par la suite également. Il s'approche pour m'offrir une étreinte, me permettant d'apprécier les douces notes de son parfum alors que mon corps exprime une certaine tension face à une gestuelle des plus raides, provoquée par ma frustration du moment. "-Ça ne te convenais pas de juste aller demander un câlin au lieu de nous la faire à la comédie romantique ? D’ailleurs je considère ça match nulle." Je déglutis, lui accordant sans plus attendre une réponse "Quelques secondes de plus et j'y parvenais! Si t'avais pas décidé de jouer au malade imaginaire…Tiens d'ailleurs....Il y a un héritage à la clé?" Son étreinte se resserre, ses lèvres se perdent dans le creux de mon cou, me poussant à me demander s'il ne profitait pas de la situation finalement. Et lorsqu'il vient tapoter gentiment mes fesses, je feigne un faux sourire, me retenant pour ne pas venir lui pincer son appareil de reproduction, je n'en ai de toute façon pas le temps puisqu'il enchaîne, venant poser un genou sur le sol alors que j'ai le souffle coupé. Non, non, pas ça! Ma main tire sur la sienne le plus discrètement possible, comprenant qu'il n'abandonnera pas cette fois." Je sais que je n’ai pas toujours été parfait… Je sais que je suis peut-être un peu exigeant avec toi, mais je te promets que je ferai tous les efforts du monde pour toi… POUR NOUS… Savannah Dora Will…iams ?" Ce rictus que je perçois chez lui suffit à retrousser mes lèvres spontanément, face à ce détail qu'il est parvenu à retenir." ICI ET MAINTENANT, devant toutes ses personnes qui nous observent, je veux que tu deviennes ma femme… Je te donnerai la lune, le monde et tout pour toi… Je te promets d’aller t’acheter le plus gros diamant puisque tu ne mérites rien de mieux…. Et tu sais quoi… Tu peux la garder cette robe… Ton cul est sublime dedans…" Je ne peux retenir un sourire plus longtemps, amusée, alors que durant quelques secondes les applaudissements donnent un aspect presque réel à cette scène, et pour le moins romantique....si on en oublie les premières notes "-Épouse moi et fais de moi l’homme le plus heureux du monde" J'étais vraiment entrain de vivre ma première demande en mariage par un parfait inconnu qui vantait mon postérieur sans aucune gêne auprès des autres? L'envie de lui fournir un "non" capable de lui apporter la honte de sa vie est tentante, mais l'amusement du moment, cet état de folie, semble vouloir se poursuivre en moi alors que je finis par hocher de la tête successivement pour lui apporter la réponse. "Oui…Je veux le plus gros diamant au nom de cet amour" Quelques applaudissements se font entendre, alors qu'un 'Embrassez-vous!' retentit quelques mètres plus loin, poussant quelques clients à suivre le chemin en réclamant un baiser. Je lève la main de Harold dans la mienne, démontrant notre faux engagement par ce seul lien, mais qui n'est pas à la hauteur de leurs attentes puisqu'ils persistent. Bon sang... Je croise le regard de Harold,tâchant de voir si ses nerfs tiennent plus la route face aux miens, et je vois qu'il se sent tout aussi piégé. Je souris faussement, tentant de dissimuler ma gêne alors que je me tourne vers lui, plongeant mes yeux bleus dans le sien. "Songe à mettre la langue, et t'es un homme mort!" Une menace? Sans aucun doute! Mon visage vient à s'approcher du sien, ayant cette sensation étrange dans ce contexte, puisque tout les regards sont rivés sur nous, impatient de voir sceller cette demande par un baiser digne d'un film des plus romantiques. Mes lèvres se déposent sur les siennes, alors que mes paupières relevées finissent par se baisser par la douceur de ses lèvres et ce bien fait qu'il éveille étrangement en moi. Suis-je entrain d'apprécier? Réellement?! Une espèce de prise de conscience alors que je détache finalement ma bouche de la sienne, l'observant avec une once de perplexité la seconde qui suit. Et c'est en croisant son regard que je tente de déceler s'il a ressenti ça lui aussi, cet homme que je préférais jusqu'alors détester.






Walking out of time
“Oh, I hope some day I'll make it out of here
Even if it takes all night or a hundred years
Need a place to hide, but I can't find one near
Wanna feel alive, outside I can't fight my fear”
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore. - Page 2 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Si je ne suis pas de retour dans 5 minutes, attendez encore.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-