AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

 (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cameron Lewis
Cameron Lewis
la jambe de bois
la jambe de bois
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (16 avril 1995)
SURNOM : Cam, Camo, Kamikaze, etc. Le choix ne manque pas.
STATUT : Célibataire, incapable de supporter le regard des autres sur son corps abimé.
MÉTIER : Guitariste et choriste dans un groupe de musique post-hardcore appelé The Sand Witches
LOGEMENT : 40 pine street, bayside
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 6fb15e71ab2a12b67300e1918a1b5f7cef9f5831
POSTS : 913 POINTS : 95

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Originaire de Brisbane, a deux frères et une sœur ∆ A une petite fille nommée Hannah, née le 13 janvier 2020 ∆ A un doberman de 4 ans nommé Dallas ∆ Possède un voilier surnommé Octopussy sur lequel il organisait des fêtes ∆ Amateur de jeux de société, de tir à l’arc et de paintball ∆ Jambe gauche amputée sous le genou depuis juillet 2021
RPs EN COURS : (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat Giphy-downsized-large
Lewis ∆ Admit it, eating stolen chocolate from your sibling's share tasted much better than yours!

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 0e9897d062c41d2ddd001c21c64b586e1aa990f6
Cameya ∆ We're not friends, we're not enemies. We're just strangers with some memories.

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat B2c9347e6140891aa5a8626f42040b15a74aaca1
Lewilly ∆ Some people will only "love you" as much as they can use you. Their "loyalty" ends where the benefits stop...

(6/6)
CharlieAngusZoya #3AnwarCameya #2Lewilly #2
RPs EN ATTENTE : (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat Lsmu

Pré-lien du groupe The Sand Witches

Winston #2
RPs TERMINÉS : WinstonZoyaJinaFreyaFelixLewisLewilly #1
AVATAR : Christian Antidormi
CRÉDITS : Harley (avatar)
DC : Caelan Leckie, Lawrence Cabbott & Lincoln Mulligan
PSEUDO : Miss O'N3d
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/10/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40714-cameron-this-world-will-never-be-what-i-expected#2025778 https://www.30yearsstillyoung.com/t40811-cameron-i-can-t-escape-myself#2030892 https://www.30yearsstillyoung.com/t40814-cameron-lewis#2030953

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat Empty
Message(#) Sujet: (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat EmptyJeu 10 Fév 2022 - 23:32


You can’t buy happiness but you can buy a boat
« À quelle heure pensais-tu aller à ton voilier mon poussin? » Cameron leva les yeux vers sa mère en grimaçant, il détestait lorsqu’elle lui donnait ce surnom comme s’il n’était qu’un gamin. Habiter chez ses parents avait certaines utilités, surtout en ce qui concernait Dallas et Hannah, mais certaines choses ne lui manquaient pas du tout et il s’en rendait compte de plus en plus depuis qu’il était de retour dans sa chambre d’adolescence. « Ah m’man, j’ai pas trois ans… » Elle lui sourit d’un air innocent en s’approchant pour lui caresser les cheveux. « Tu seras toujours mon bébé et tu le sais. » Il lui sourit faiblement en la laissant embrasser sa tempe malgré l’envie de la repousser. Ce n’était rien contre elle, accepter qu’on le touche depuis son accident était particulièrement difficile pour le brun alors qu’il vivait difficilement avec sa nouvelle image corporelle. « Pour répondre à ta question, je pensais partir dans une heure environ, le temps de préparer mon sac et de me faire à manger. » Sa mère hocha la tête et s’éloigna sans rien ajouter. Cameron avait bien remarqué qu’elle avait un drôle d’air, mais il était bien loin de se douter qu’elle était en train de manigancer dans son dos. Lentement, il posa son sac à dos sur son lit et commença à y mettre quelques collations, suivi de quelques crayons et de son carnet dans lequel il écrivait ses compositions. Il ne se faisait pas trop d’attentes alors qu’il n’avait rien écrit ou même touché à sa guitare depuis des mois, mais il avait toujours l’habitude de l’apporter avec lui à bord de son voilier où il trouvait souvent l’inspiration. Une fois son sac rempli, il se dirigea vers la cuisine pour se faire à manger.

Tandis qu’il déposait son assiette sale dans l’évier, il entendit sonner à la porte et il n’eut presque pas le temps de se retourner que sa mère se dépêcha d’aller ouvrir. « Angus! Comme je suis contente de te voir. » Surpris d’entendre le nom de mon meilleur ami alors qu'ils n'avaient pas de plans aujourd’hui à sa connaissance, il alla les rejoindre dans l’entrée où tous les deux le regardaient bizarrement. « Beef? Qu’est-ce que tu fais là? » Il désigna son sac à dos posé par terre d’un mouvement de tête. « Tu tombes mal, j’étais sur mon départ. » Et à dire vraie, il n’avait pas envie de compagnie, il était plutôt solitaire depuis sa sortie de l’hôpital, persuadé que personne ne pouvait le comprendre. « Pourquoi il ne t’accompagnerait pas sur ton voilier? Hein Gus’? » La femme donna un petit coup de coude à l’invité et le regard un peu étrange qu’ils se donnèrent suffit à ce que Cameron flaire la supercherie. « T’es sérieux? » Il fusilla le brun du regard avant de se pencher pour ramasser son sac en soupirant bruyamment. La mère, fière de son coup, se dépêcha de pousser les deux jeunes hommes hors de sa résidence. « Tu manigances avec ma mère maintenant?! » Malgré la frustration, il prit place dans la voiture d'Angus, préférant accepter sa présence que d’avoir sa mère sur son dos s’il refusait. Pendant tout le trajet, cependant, il observa le décor défiler sous ses yeux en boudant, le front appuyé contre la vitre. Lorsque le véhicule s’arrêta dans le stationnement de la marina, le musicien se dépêcha à détacher sa ceinture pour sortir du véhicule et partir le plus rapidement que possible – pas si rapidement que ça – en direction de l’emplacement de son voilier. Quelques secondes plus tard, il entendit le bruit des pas d’Angus s’approcher rapidement de lui, ce qui lui fit lever les yeux au ciel. « Fuck you Sutton, je pensais vraiment que t’étais de mon côté. Pourquoi c’est si difficile à comprendre que je veuille être tout seul? C’est bon là, vous voyez bien que je suis rendu à la marina, tu peux aller prendre le thé avec ma mère maintenant et me foutre la paix. » lâcha-t-il en jetant un regard dans sa direction par-dessus son épaule tout en continuant son chemin d’une démarche boiteuse.
© Laueee


DEPRESSION

All it takes is a beautiful fake smile to hide an injured soul and they will never notice how broken you really are.
©️️ FRIMELDA


(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat SPHm3K0
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat I7IpUTV


Dernière édition par Cameron Lewis le Ven 25 Mar 2022 - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Angus Sutton
Angus Sutton
le cheval de troie
Voir le profil de l'utilisateur
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 7vHkInU ÂGE : 25 années (12 avril 1997)
SURNOM : Angus pour ses collègues, Gus pour ses proches, Beef pour son meilleur ami.
STATUT : Célibataire, ça va faire seth (lol) mois qu'il joue le faux petit-ami de Maisie contre quelques services dont des séances de cinéma à l'oeil.
MÉTIER : Employé de la Michael Hills, au sein du service de marketing.Si le diamant est connu pour ne pas s’abimer au fil des années, sa place dans la société doit être en or plaqué car plus les jours passent et moins il s’y plait.
LOGEMENT : Pour ses compères, il habite dans une somptueuse maison située sur Bayside. En réalité, il loue un petit appartement dans le quartier de logan city en compagnie de son petit-frère et Maisie (send help). Sans oublier Dust, le labrador de Samuel et Tracker, le cochon d'Inde aux yeux globuleux de sa nouvelle colocataire.
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 1656265948-weirdo-runningss
POSTS : 3117 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : ♦ Son petit frère est Asperger ♦ Ancien joueur de rugby, un sport qu'il porte toujours dans son coeur ♦ Effrayé à l'idée d'un jour tout oublier depuis qu'il vu la maladie d'Alzheimer piller la mémoire de son grand-père ♦ Pilier de sa famille depuis que son père s'est taillé (2015) et que sa mère est décédée d'une overdose médicamenteuse (2022) ♦ Toujours avec son vieil argentique à portée de main pour immortaliser des moments de vie ♦ Un tamagotchi en guise d'animal de compagnie, celui de Sam, qu'il tente de garder en vie ♦ Menteur invétéré pour parfaire sa vie ratée ♦
RPs EN COURS : (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 1650037050-test
SAMUEL If you ever find yourself lost in the dark and you can't see. 
I'll be the light to guide you. 'Cause that's what brothers are supposed to do. (darkolivegreen)

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 1647201818-1626379226-damus3-1
DAMON ─ (1 2 345) But if we're strong enough to let it in, we're strong enough to let it go. Let it all go, let it all out now.

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat RCH23ibQ_o
MAISIE(12345678 ) We fight each other like oil and water but you and me got chemistry and if we scatter, it doesn't matter cause you and me got symmetry.

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 2JvBMJtz_o
STRINGER (123) ─ Family isn't always blood, it's the people in your life who want your in theirs. The ones who accept you for who you are, the ones who could do anything to see you smile and who love you no matter what.

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 1641247383-tumblr-23977f49edaa2a9eb99f3065da6730ce-9a7901d3-1280-1
RUSSELL (12) ─ There was a time I used to look into my father's eyes. Those days are gone, now they're memories on the wall I hear the songs from the places where I was born

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat Mr8s
LEXUS(12345) When it hasn't been your day, your week, your month or even your year. I'll be there for you cause you're there for me too.

24/10

Maisie #4 & Seth #2Maisie #5Maisie #6Maisie #7Maisie #8MicahCameronJina #2 Lexie #4 Vernissage Nicholas #2IsaacColinPenny #3Seth #3Dinis #2CharlieDamon #5SpencerWill › Primrose

(FB) Russell #3 (2014)Hassan (2017)Oliver (2018)
RPs EN ATTENTE : Emery ›
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat XIqbFEx
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 1630788408-tamagotchi
RPs TERMINÉS :
Terminés :
Damon #1 (février 2021)Damon #2 Damon #3Damon #4 Saül Maisie #1 (juin 2021)Maisie #2Maisie #3EliseLexie #1Gala (Auden #1 & Lexie #2) › ›Auden #2Auden #3PennyJinaMarcusLexie #3 (09/21)Penny #2Nicholas Russell Russell #2Seth & Jina (2018)LenaMurphy (avant le mariage)DinisLa chasse aux oeufs


Abandonnés :
KyleOliverLenoreDhakilanLevi
AVATAR : Jacob Elordi
CRÉDITS : Myself (avatar, dessin et crackship) ♦ Bat'phanie (signature) ♦ Loonywaltz (UB) ♦ butterflygifs (gifs) ♦ Lexie (gif Lexus)
DC : .
PSEUDO : Edwige
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39648-angus-sutton-i-can-t-do-this-on-my-own https://www.30yearsstillyoung.com/t39719-angus-sutton-eventually-all-waves-settle#1957037 https://www.30yearsstillyoung.com/t39717-angus-sutton#1956983 https://www.30yearsstillyoung.com/t39716-angus-sutton

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat Empty
Message(#) Sujet: Re: (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat EmptyLun 7 Mar 2022 - 22:22




Je connais le chemin jusqu’à chez lui par cœur, pourtant, y’a un sentiment nouveau à chaque fois que je prends la voiture pour me rendre à son domicile. J’ai le ventre noué et j’ai beau me concentrer sur la route, y’a des flashs de cette soirée, celle qui l’a changé à jamais, qui apparaissent par bribes sans que je puisse le contrôler. Mon pied se met à appuyer un peu plus sur la pédale d’accélération pour réduire la distance qui me sépare de sa maison. J’ai promis à sa mère d’être là avant son départ alors je ne peux pas me permettre de le rater et de faire capoter le plan qu’on a établi ensemble. J’inspire longuement devant la porte de mon meilleur ami avant d’enfoncer le doigt dans la sonnette et d’enfiler le masque invisible du type que son nouveau tempérament n’affecte pas. « Angus! Comme je suis contente de te voir. » Mme Lewis fait partie de ces personnes dont le sourire est contagieux, elle s’est toujours montrée chaleureuse avec moi. Je la prends dans mes bras pour l’étreindre avec toute l’affection que je lui porte depuis le jour où son fils m’a invité chez lui après une journée de cours alors que nous n’étions que de simples adolescents. « Et moi donc, j’ai ramené de quoi goûter. » Je lui tends la boite en carton de la pâtisserie du quartier en souriant. Un petit rituel pour la remercier de toutes ces années passées derrière les fourneaux à nous concocter des gâteaux dignes des plus grands pâtissiers. Mes yeux détaillent le hall d’entrée à la recherche de Cameron, qui apparaît peu de temps après, l’air étonné de me voir débarquer à l’improviste. « Beef? Qu’est-ce que tu fais là? » Ce surnom, c’est tout ce qui nous reste de l’ancien temps, c’est ce qui me fait dire que malgré tout, il reste encore un peu de lui dans celui que je peine désormais à reconnaitre.  « Depuis quand j’ai besoin d’une raison pour venir voir mon meilleur pote ? » Une question rhétorique dont je connais déjà la réponse. Il me montre son sac à dos d’un geste de la tête et je fais mine de ne pas comprendre là où il veut en venir alors que je sais pertinemment la destination vers laquelle il s’apprête à mettre les voiles.  « Tu tombes mal, j’étais sur mon départ. » C’est justement pour cela que le timing est parfait sauf qu’il ne se doute pas encore de la supercherie qui lui pend au nez et j'appréhende le moment où il découvrira le poteau rose. « Pourquoi il ne t’accompagnerait pas sur ton voilier? Hein Gus’? » C’était sans compter sur sa mère qui, sans le vouloir, vend la mèche avec son regard complice qui manque de finesse. J’ai pas besoin de le regarder pour comprendre qu’il est sur le point de nous cramer. Il est pas con, Cameron, et ce serait le sous-estimer que de penser le contraire. Néanmoins, j’acquiesce de la tête sans me défiler puisque cela ne servirait à rien si ce n’est lui donner ce qu’il veut, c’est-à-dire : qu’on lui foute la paix. « T’es sérieux ? » Plus que sérieux, ouais. Le voir réagir de la sorte a le don de m’énerver, j’ai essayé d’être patient, de lui laisser du temps pour se reconstruire, d’aller à son rythme, d’être là sans l’être vraiment, mais plus le temps passe et moins j’arrive à encaisser ces fois où il tente de me repousser. « On ne peut plus sérieux, grincheux. » Je dépose un baiser sur la joue de sa mère avant d’ouvrir la porte et de le laisser passer devant moi. L’après-midi risque d’être longue, mais si c’est le prix à payer pour passer du temps en sa compagnie alors elle peut bien avoir l’air de durer une éternité. « Je le ramène avant minuit, c’est promis. » Je ne peux m’empêcher de sourire à sa mère avant de fermer la porte derrière moi et de lui enjamber le pas. « Tu manigances avec ma mère maintenant?! » Il prend place côté passager et j’attends qu’il attache sa ceinture avant d’entreprendre une marche arrière pour quitter sa résidence. « Je manigance avec ta mère depuis des années. Tu crois qu’ils viennent d’où tous ces dossiers que j’ai sur toi ? » Encore une différence notoire avec ce qu’on était et ce que nous sommes devenus car avant Cam aurait sûrement trouvé ça mignon de me voir m’allier avec sa mère pour lui préparer une surprise. Je monte le son de la radio lorsque je me rends compte que c’est les seuls mots qu’il daignera m’accorder tout au long du trajet. Je profite des feux rouges pour lui lancer quelques coups d’œil en coin jusqu’à ce qu’on finisse par arriver à bon port.

J’ai à peine couper le moteur qu’il s’empresse de sortir du véhicule pour se diriger vers sa zone de confort. « Fuck you Sutton, je pensais vraiment que t’étais de mon côté. Pourquoi c’est si difficile à comprendre que je veuille être tout seul? C’est bon là, vous voyez bien que je suis rendu à la marina, tu peux aller prendre le thé avec ma mère maintenant et me foutre la paix. » Je peux sentir l’entièreté de ma mâchoire se resserrer à mesure que ses mots franchissent la barrière de ses lèvres. « Fuck you, Cameron. Tu crois quoi ? Que sous prétexte d’avoir perdu une jambe ça te donne le droit de te comporter comme le pire des enfoirés ? » Je regrette mes mots à la minute même où je les ai prononcé. Et puis merde, qu’il aille se faire foutre parce que j’en ai ma claque de faire attention au moindre geste, à la moindre phrase, d’avoir peur d’en dire trop ou pas assez. Je marche sur des œufs depuis l’accident et je peux plus rester là sans bouger en le regardant devenir l’ombre de lui-même. « T’as le droit d’être en colère, d’en vouloir à la terre entière, mais putain regarde-toi ? Même au lycée t’étais pas aussi con.» Et il sait aussi bien que moi qu’il était à des années lumières d’être respectable au bahut pourtant il n’était pas aussi exécrable qu’à l’heure actuelle, c’est pour dire. « Ta mère, ta fille et moi, on compte pas bouger de là donc t’as deux possibilités : tu peux continuer à gaspiller ton énergie en tentant de nous repousser ou l’utiliser à bon escient, c'est à toi de voir. » Parce que des sorties, il va y en avoir d’autres même si je dois venir le tirer par la peau des fesses. Ceci étant dit, je décide de relâcher la pression parce que j’ai jamais aimé me prendre la tête avec lui et que j’ai besoin de retrouver mon meilleur ami. « On fait la course, le dernier arrivé devra offrir un verre à l’autre. » Je souris fièrement avant de courir jusqu’au bateau.



 



    Dust to Dust
    It's not your eyes, it's not what you say, it's not your laughter that gives you away. All your acting, your thin disguise, all your perfectly delivered lines, they don't fool me, you've been lonely too long.

Revenir en haut Aller en bas
Cameron Lewis
Cameron Lewis
la jambe de bois
la jambe de bois
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (16 avril 1995)
SURNOM : Cam, Camo, Kamikaze, etc. Le choix ne manque pas.
STATUT : Célibataire, incapable de supporter le regard des autres sur son corps abimé.
MÉTIER : Guitariste et choriste dans un groupe de musique post-hardcore appelé The Sand Witches
LOGEMENT : 40 pine street, bayside
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 6fb15e71ab2a12b67300e1918a1b5f7cef9f5831
POSTS : 913 POINTS : 95

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Originaire de Brisbane, a deux frères et une sœur ∆ A une petite fille nommée Hannah, née le 13 janvier 2020 ∆ A un doberman de 4 ans nommé Dallas ∆ Possède un voilier surnommé Octopussy sur lequel il organisait des fêtes ∆ Amateur de jeux de société, de tir à l’arc et de paintball ∆ Jambe gauche amputée sous le genou depuis juillet 2021
RPs EN COURS : (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat Giphy-downsized-large
Lewis ∆ Admit it, eating stolen chocolate from your sibling's share tasted much better than yours!

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 0e9897d062c41d2ddd001c21c64b586e1aa990f6
Cameya ∆ We're not friends, we're not enemies. We're just strangers with some memories.

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat B2c9347e6140891aa5a8626f42040b15a74aaca1
Lewilly ∆ Some people will only "love you" as much as they can use you. Their "loyalty" ends where the benefits stop...

(6/6)
CharlieAngusZoya #3AnwarCameya #2Lewilly #2
RPs EN ATTENTE : (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat Lsmu

Pré-lien du groupe The Sand Witches

Winston #2
RPs TERMINÉS : WinstonZoyaJinaFreyaFelixLewisLewilly #1
AVATAR : Christian Antidormi
CRÉDITS : Harley (avatar)
DC : Caelan Leckie, Lawrence Cabbott & Lincoln Mulligan
PSEUDO : Miss O'N3d
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/10/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40714-cameron-this-world-will-never-be-what-i-expected#2025778 https://www.30yearsstillyoung.com/t40811-cameron-i-can-t-escape-myself#2030892 https://www.30yearsstillyoung.com/t40814-cameron-lewis#2030953

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat Empty
Message(#) Sujet: Re: (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat EmptyMer 13 Avr 2022 - 22:17



You can’t buy happiness but you can buy a boat
« Depuis quand j’ai besoin d’une raison pour venir voir mon meilleur pote ? » Depuis que Cameron s’était retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment et qu’un chauffard avait fait basculer sa vie en un claquement de doigts. Le plus difficile dans cette histoire était que le pauvre homme avait perdu le contrôle de son véhicule suite à un malaise qui l’avait achevé. L’alcool n’était pas en cause, tout comme la vitesse, et sa victime n’avait donc personne à blâmer pour les difficultés qu’il rencontrait depuis ce soir-là. Angus aurait lui aussi pu être grièvement blessé si son meilleur ami ne l’avait pas poussé pour le taquiner au moment où il l’avait fait et, même s’il ne lui en avait jamais fait part, Cameron se demandait souvent pourquoi lui? Jamais il n’avait souhaité que Angus soit à sa place, mais il avait besoin de comprendre d’obtenir des explications qui ne viendraient jamais et il devrait tôt ou tard s’y faire pour pouvoir passer à autre chose. Cam avait tendance à oublier que Sutton avait lui aussi souffert dans cette histoire, peut-être parce qu’il n’avait aucun souvenir entre la collision et le moment de son arrivé à l’hôpital puisqu’il était inconscient. « T’aurais pu appeler avant pour prévenir. » Pour qu’il ait le temps de s’éclipser plutôt ou encore qu’il trouve une raison bidon pour que son ami ne vienne pas le voir, comme s’il avait réellement mieux à faire… Il ne fallut que quelques secondes pour qu’il comprenne que son ami était de mèche avec sa mère et que c’était pour cette raison qu’il n’était pas au courant de sa venue avant qu’il ne soit sur place, une surprise qui était loin de lui plaire et il ne cachait pas du tout son agacement. « On ne peut plus sérieux, grincheux. Je le ramène avant minuit, c’est promis. » Il poussa un long soupir en levant les yeux au ciel. « J’ai le droit de rentrer à l’heure que je veux, je n’ai plus cinq ans. » grommela-t-il la mine boudeuse comme un enfant qui n’obtient pas ce qu’il veut dans le rayon des bonbons. Fâché de s’être fait avoir comme un débutant, il prit rapidement place sur le siège passager. Plus vite ils partaient, plus vite il allait avoir la paix. « Je manigance avec ta mère depuis des années. Tu crois qu’ils viennent d’où tous ces dossiers que j’ai sur toi ? » Rien de compromettant, il le savait, sauf peut-être la vidéo où il déballait pour son anniversaire une Barbie et où il était visiblement bien trop content, une vidéo qu’il avait envie de détruire depuis qu’il l’avait vue la première fois un soir où @Zoya Lewis était tombée sur la cassette et qu’elle s’était fait un plaisir de réécouter en boucle en riant de façon hystérique avec ses copines. « T’as rien sur moi. » Faux, mais il n’avait pas la tête à rire de toutes les conneries dont Angus était au courant depuis le temps qu’ils se connaissaient alors il essayait de s’en convaincre.

Maintenant qu’il n’était plus prisonnier du véhicule de son ami, Cameron n’avait pas l’intention de mâcher ses mots et c’est sans trop de délicatesse qu’il fit part de son mécontentement à celui avec qui il était inséparable il n’y a encore pas si longtemps. « Fuck you, Cameron. Tu crois quoi ? Que sous prétexte d’avoir perdu une jambe ça te donne le droit de te comporter comme le pire des enfoirés ? T’as le droit d’être en colère, d’en vouloir à la terre entière, mais putain regarde-toi ? Même au lycée t’étais pas aussi con. » « Vas chier! » cracha-t-il instantanément en le fusillant du regard, les poings serrés le long de son petit corps. Sa réponse était bien la preuve qu’il était en manque d’arguments, le Lewis. Il n’était pas fier de celui qu’il était au lycée, de tout ce qu’il avait fait pour impressionner ses potes de l’époque. Il s’était laissé influencer et il avait conscience aujourd’hui de tout le mal qu’il avait fait aux autres étudiants et il s’en voulait. Tout ça pour quoi, un peu de popularité? Le jeu n’en valait pas la chandelle et il s’en était rendu compte trop tard. Pourtant, malgré ça, il continuait à faire du mal à ses proches depuis des mois et peut-être qu’ils finiront un jour par se lasser de son attitude et qu’il se retrouvera seul comme il l’espèrait depuis des mois même si au fond ce n’était sans doute pas ce qu’il souhaitait vraiment. « Tu ne comprends rien, personne ne peut comprendre! » Son entourage ne voulait pas mal faire, mais chaque fois qu’on lui rendait visite, les sujets de conversations tournaient autour de son accident et de son état, comme s’il n’y avait plus aucun autre sujet à aborder à lui. « Comment tu veux que je passe à autre chose quand tout ce que les gens voient c’est ma jambe?! Quand chaque fois que je sors je me fais dévisager?! » Il pouvait difficilement ignorer les chuchotements qu’il entendait dès qu’il se rendait sur un lieu public, sans parler de Willow qui ne le regardait plus de la même façon après sa sortie de l’hôpital. Elle aussi avait besoin d’un temps d’adaptation, mais Cameron avait été incapable de lui accorder alors que son image corporelle le dégoûtait lui-même. « Vous me mettez tous la pression pour que je reprenne ma vie d’avant comme si j’étais juste partie en vacances. Tu penses que c’est si simple?! Tu penses que ça m’amuse?! » Avant son accident, le musicien aimait être le centre de l’attention, il avait confiance en lui et il était conscient de son charme malgré un léger complexe sur sa taille. Aujourd’hui, il voulait se fondre dans la masse, qu’on l’oublie même s’il était difficile de ne pas le remarquer avec sa démarche inégale. Il allait un peu mieux qu’il y a quelques mois, mais il vivait actuellement beaucoup d’anxiété par rapport à son avenir professionnel. Il ne se sentait pas encore prêt à abandonner sa carrière en musique, mais il était bien loin de se sentir à l’aise de remonter sur scène à la vue de tous. Il ne savait pas ce qu’il désirait et toutes ces questions sans réponses lui occasionnaient beaucoup de frustration. « Ta mère, ta fille et moi, on compte pas bouger de là donc t’as deux possibilités : tu peux continuer à gaspiller ton énergie en tentant de nous repousser ou l’utiliser à bon escient, c'est à toi de voir. » Même si ça l’agaçait que Sutton ne le laisse pas tranquille comme il le désirait et qu’il était loin de le montrer, ça le touchait qu’il se batte pour lui alors qu’il aurait très bien pu prendre ses distances étant donné l’attitude exécrable de Cameron. Pas comme Deklan qui n’avait pas cherché à revenir vers lui, son propre frère qu’il considérait comme un étranger depuis bien longtemps. « J’ai juste à retourner vivre chez moi et vous ne pourrez plus manigancer dans mon dos. » grommela-t-il en détournant la tête. Il pouvait être détestable quand il le voulait, Cameron, même s’il savait que ça ne donnerait absolument rien parce que Angus connaissait très bien son adresse et que sa mère avait la clef. « On fait la course, le dernier arrivé devra offrir un verre à l’autre. » L’air bête, Cameron n’accéléra même pas le pas, bien conscient qu’il n’avait déjà aucune chance avant son accident avec la longueur de jambes de son ami géant. Aujourd’hui, avec sa prothèse en plus, il avait encore moins de chance à moins que Angus se plante et qu’il tombe à l’eau. Lentement, il se rendit à son bateau sans se sentir mal de faire attendre le brun qui l’y attendait déjà. « Il y a peut-être encore de la bière dans la cabine. » dit-il en accédant au pont du voilier avec nostalgie. Il déverrouilla la porte de la cabine et lorsqu’il l’ouvrit, il resta immobile quelques instants tandis qu’il constatait dans quel état l’Octopussy avait été laissé la dernière fois qu’il y avait mis les pieds pour faire la fête. Des bouteilles vides roulaient au sol au rythme des vagues et c’est le cœur gros que Cameron pénétra dans la cabine pour aller ouvrir les hublots afin d’aérer un peu l’endroit. « Je vais en avoir pour la soirée, je suis sûr que tu dois avoir mieux à faire… »
© Laueee


DEPRESSION

All it takes is a beautiful fake smile to hide an injured soul and they will never notice how broken you really are.
©️️ FRIMELDA


(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat SPHm3K0
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat I7IpUTV
Revenir en haut Aller en bas
Angus Sutton
Angus Sutton
le cheval de troie
Voir le profil de l'utilisateur
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 7vHkInU ÂGE : 25 années (12 avril 1997)
SURNOM : Angus pour ses collègues, Gus pour ses proches, Beef pour son meilleur ami.
STATUT : Célibataire, ça va faire seth (lol) mois qu'il joue le faux petit-ami de Maisie contre quelques services dont des séances de cinéma à l'oeil.
MÉTIER : Employé de la Michael Hills, au sein du service de marketing.Si le diamant est connu pour ne pas s’abimer au fil des années, sa place dans la société doit être en or plaqué car plus les jours passent et moins il s’y plait.
LOGEMENT : Pour ses compères, il habite dans une somptueuse maison située sur Bayside. En réalité, il loue un petit appartement dans le quartier de logan city en compagnie de son petit-frère et Maisie (send help). Sans oublier Dust, le labrador de Samuel et Tracker, le cochon d'Inde aux yeux globuleux de sa nouvelle colocataire.
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 1656265948-weirdo-runningss
POSTS : 3117 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : ♦ Son petit frère est Asperger ♦ Ancien joueur de rugby, un sport qu'il porte toujours dans son coeur ♦ Effrayé à l'idée d'un jour tout oublier depuis qu'il vu la maladie d'Alzheimer piller la mémoire de son grand-père ♦ Pilier de sa famille depuis que son père s'est taillé (2015) et que sa mère est décédée d'une overdose médicamenteuse (2022) ♦ Toujours avec son vieil argentique à portée de main pour immortaliser des moments de vie ♦ Un tamagotchi en guise d'animal de compagnie, celui de Sam, qu'il tente de garder en vie ♦ Menteur invétéré pour parfaire sa vie ratée ♦
RPs EN COURS : (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 1650037050-test
SAMUEL If you ever find yourself lost in the dark and you can't see. 
I'll be the light to guide you. 'Cause that's what brothers are supposed to do. (darkolivegreen)

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 1647201818-1626379226-damus3-1
DAMON ─ (1 2 345) But if we're strong enough to let it in, we're strong enough to let it go. Let it all go, let it all out now.

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat RCH23ibQ_o
MAISIE(12345678 ) We fight each other like oil and water but you and me got chemistry and if we scatter, it doesn't matter cause you and me got symmetry.

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 2JvBMJtz_o
STRINGER (123) ─ Family isn't always blood, it's the people in your life who want your in theirs. The ones who accept you for who you are, the ones who could do anything to see you smile and who love you no matter what.

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 1641247383-tumblr-23977f49edaa2a9eb99f3065da6730ce-9a7901d3-1280-1
RUSSELL (12) ─ There was a time I used to look into my father's eyes. Those days are gone, now they're memories on the wall I hear the songs from the places where I was born

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat Mr8s
LEXUS(12345) When it hasn't been your day, your week, your month or even your year. I'll be there for you cause you're there for me too.

24/10

Maisie #4 & Seth #2Maisie #5Maisie #6Maisie #7Maisie #8MicahCameronJina #2 Lexie #4 Vernissage Nicholas #2IsaacColinPenny #3Seth #3Dinis #2CharlieDamon #5SpencerWill › Primrose

(FB) Russell #3 (2014)Hassan (2017)Oliver (2018)
RPs EN ATTENTE : Emery ›
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat XIqbFEx
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 1630788408-tamagotchi
RPs TERMINÉS :
Terminés :
Damon #1 (février 2021)Damon #2 Damon #3Damon #4 Saül Maisie #1 (juin 2021)Maisie #2Maisie #3EliseLexie #1Gala (Auden #1 & Lexie #2) › ›Auden #2Auden #3PennyJinaMarcusLexie #3 (09/21)Penny #2Nicholas Russell Russell #2Seth & Jina (2018)LenaMurphy (avant le mariage)DinisLa chasse aux oeufs


Abandonnés :
KyleOliverLenoreDhakilanLevi
AVATAR : Jacob Elordi
CRÉDITS : Myself (avatar, dessin et crackship) ♦ Bat'phanie (signature) ♦ Loonywaltz (UB) ♦ butterflygifs (gifs) ♦ Lexie (gif Lexus)
DC : .
PSEUDO : Edwige
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39648-angus-sutton-i-can-t-do-this-on-my-own https://www.30yearsstillyoung.com/t39719-angus-sutton-eventually-all-waves-settle#1957037 https://www.30yearsstillyoung.com/t39717-angus-sutton#1956983 https://www.30yearsstillyoung.com/t39716-angus-sutton

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat Empty
Message(#) Sujet: Re: (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat EmptyDim 24 Avr 2022 - 23:04




« T’aurais pu appeler avant pour prévenir. » Le soupire que je lâche est loin d'être discret, j'essaye même pas de le cacher tant je suis peu surpris par l'accueil qu'il me fait. C'est bien pour cette raison que je me suis pointé sans prévenir, parce qu'à en croire sa réaction, il se serait tiré avant même que je n'ai eu le temps d'arriver. Je le prends pas mal, le fait est que je tiens trop à lui pour pouvoir lui en tenir rigueur. Cameron, représente bien plus que mon meilleur ami, on a grandi ensemble et même si l'accident a mis notre amitié à rude épreuve, j'ai espoir qu'il finira tôt ou tard par la renforcer. Alors il peut bien me repousser, me gueuler de me barrer, je reviendrai toujours toquer à sa porte d'entrée. J'esquisse un sourire en direction de sa mère et lui promet de le ramener à une heure plus ou moins acceptable. L'essentiel, c'est qu'il soit de retour avant le lever du jour. Je voudrais pas qu'elle passe la nuit à s'inquiéter de ne pas le voir rentrer. Après l'accident, j'ai eu peur qu'elle m'en veuille ne pas avoir su le protéger, de ne pas avoir été celui qui s'est fait faucher. J'aurais compris qu'il en soit ainsi puisque je m'en suis moi-même voulu de ne pas avoir été assez rapide pour le pousser hors de la trajectoire. C'est lui qui l'a fait pour m'emmerder et c'est parce qu'il a voulu me faire chier que je n'ai pas été touché par la voiture. Y'a des nuits où cette journée revient me hanter et ça a l'air tellement réel que je me remets à ressentir les mêmes émotions qui m'ont tétanisé lorsque j'ai vu son corps se faire propulser sur plusieurs mètres. « J’ai le droit de rentrer à l’heure que je veux, je n’ai plus cinq ans. » Je me mords la lèvre inférieure pour ne pas rire puisque c'est une des nombreuses choses qu'on ne semble plus avoir le droit de faire depuis qu'il est sorti de l'hôpital pourtant, c'est ce que je préférais faire en sa compagnie. Il tire la gueule, mais finit quand même par me rejoindre dans la voiture. Un exploit à noter sur le calendrier, je vais peut-être finir par le retrouver le temps d'une demie-journée et si ça n'a pas l'air de l'enchanter, je suis bien content de pouvoir passer un peu de temps avec lui. Ça me manque, la simplicité qu'on avait à se retrouver même quand c'était pour ne rien faire d'autre que glander.  « T’as rien sur moi. » J'hausse un sourcil tout en démarrant le véhicule pour quitter le voisinage et me diriger en direction du port. Je pensais pourtant que son cerveau avait été épargné durant l'accident, mais faut croire qu'il souffre d'amnésie s'il est intimement convaincu que je ne possède aucun dossier douteux sur sa personne. "Barbie championne de natation !!! En plus son maillot change de couleur au contact de l'eau ?! trop gé-ni-al." Je crie en imitant sa réaction lorsqu'il a déballé ce qui semblait être le meilleur cadeau qu'il puisse imaginer étant plus jeune. La fin du trajet se passe dans un silence de plomb avec pour seule musique de fond Barbie Girl d'Aqua, en boucle.  

À peine arrivé qu'il se dépêche de sortir de la bagnole, non sans un énième reproche que je prends plus comme un cri du cœur qu'une réelle attaque. J'ai passé mon adolescence à protéger les membres de ma team, c'était mon rôle de plaquer les joueurs de l'équipe adverse pour ne pas qu'ils s'en prennent à ceux que je considérais comme étant une seconde famille. Les attaques, j'en ai bouffé alors c'est pas les paroles de Cameron qui vont m'arrêter. « Vas chier! » Je me retiens de lui rétorquer la même chose ce qui ne servirait à rien si ce n'est rendre la discussion un peu plus stérile. Mes yeux viennent se poser sur ses poings serrés, alors quoi, c'est comme ça que ça fonctionne entre nous maintenant ? Se taper sur la gueule pour ne pas avoir à mettre des mots sur ce qu'on ressent vraiment ? Il pourrait me frapper que je ne rendrais pas les coups en retour. Moi et mes deux jambes, on représente ce qu'il était et ce qu'il n'est plus. Forcément que y'a de quoi ne plus pouvoir me voir en peinture, je lui en voudrais même pas d'utiliser ses poings pour me péter la gueule. Une fois, seulement.  « Tu ne comprends rien, personne ne peut comprendre! » Je baisse les yeux parce qu'il a raison et que j'aurais beau tenter de me mettre dans ses baskets, je pourrai jamais comprendre ce que ça fait de perdre une jambe. « Comment tu veux que je passe à autre chose quand tout ce que les gens voient c’est ma jambe?! Quand chaque fois que je sors je me fais dévisager?! » "C'est pas ce que je te demande, Cam."  Les gens ont le jugement facile, c'est un fait, et ils dévisageraient une personne pour un grain de beauté mal placé, c'en est un autre. Cameron doit se faire à son nouveau corps, se l'accaparer et apprendre à vivre avec, mais nous aussi, on a eu besoin de temps pour se faire à son nouveau schéma corporel. Et même si les deux ne sont pas comparables, il n'en reste qu'il ne peut pas reprocher aux autres d'avoir besoin d'un moment d'adaptation quand il n'est même pas en mesure de s'accepter soi-même. Donc, ouais, peut-être qu'il est arrivé à sa mère de poser un regard triste sur son membre manquant. Et  sûrement qu'il m'est arrivé de le faire aussi, mais s'il retient ces regards, je retiens aussi ceux bienveillant qu'on a pu avoir à son égard. Je ne souhaite pas qu'il passe à autre chose, ni même qu'il fasse comme si de rien n'était. C'est d'ailleurs aux antipodes de ce que j'aimerais et puis merde, il n'est même pas question de moi, mais de lui. Alors ouais, je voudrais pouvoir retrouver mon meilleur ami, c'est égoïste, je l'admets, mais c'est pas le plus important. Non, le plus important, c'est qu'il arrive à se reconstruire. " J'veux pas que tu passes à autre chose, mais que t'apprennes à vivre avec." Ce qui n'est pas tout à fait pareil. C'est facile à dire, surtout pour quelqu'un qui peut encore marcher sur ses deux jambes. Je dis pas que ce sera simple, ni même que ça pourra se faire en un claquement de doigt, mais il risque de rater de nombreux moments avec sa fille s'il continue à rejeter toutes les personnes qui tentent de l'aider. « Vous me mettez tous la pression pour que je reprenne ma vie d’avant comme si j’étais juste partie en vacances. Tu penses que c’est si simple?! Tu penses que ça m’amuse?! »  Je me mords la lèvre pour retenir les mots que je pourrais regretter. "Tu me dis ça à moi ?! J'étais là, je te signale ! Du début à la fin, j'étais là..." Qu'il aille se faire foutre avec ses vacances ! À croire que je le perçois comme un mec qui revient de sa semaine au club med. "Et moi, tu crois que ça m'amuse de te voir dans cet état ?! Fais en qu'à ta tête, t'as raison. Plus de pression, c'est noté." Je souffle, la conversation est terminée. Je sais plus quoi dire, ni quoi faire pour l'aider et plus il parle, plus je me rends compte que je m'y prends mal. Il a sans doute raison, je dois lui mettre la pression, s'il le dit c'est que ça doit être vrai. C'est bien la première fois qu'il me fait part de ce qu'il ressent et je peux pas lui demander de me parler sans prendre en compte toutes les choses qu'il veut bien me confier. Alors ok, plus de pression, qu'il fasse ce qu'il veut. Je tâcherai juste d'être là quand il aura besoin de moi. « J’ai juste à retourner vivre chez moi et vous ne pourrez plus manigancer dans mon dos. » Un gamin, voilà ce qu'il est devenu. Incapable de voir que si on manigance dans son dos, c'est seulement pour pouvoir le retrouver. Je préfère changer de sujet pour ne pas avoir à passer l'après-midi dans la même ambiance que celle qu'on vient de quitter en sortant de la voiture. Je me mets à courir, pariant un verre pour celui qui arrivera avant l'autre sur le voilier. Autant dire que cela a été la course la plus facile qu'il m'ait été donné de gagner.

« Il y a peut-être encore de la bière dans la cabine. » Je lui enjambe le pas lorsqu'il finit par arriver, un moment après moi, mais bien plus vite que ce que j'aurais pu parier. J'observe le navire laissé à l'abandon depuis son accident, les bouteilles de bières entamées et échouées sur le sol d'un voilier qui avait pourtant pour habitude d'accueillir les meilleures soirées.  « Je vais en avoir pour la soirée, je suis sûr que tu dois avoir mieux à faire… » Je me penche pour ouvrir un tiroir et en sortir deux sacs poubelles. "Arrête tes conneries, je suis venu avec toi, je repars avec toi." J'attrape les premières bouteilles que je jette au fond du sac puis grogne lorsque je me cogne la tête contre le plafond. "Tu te souviens de Jina ? Elle a rayé ma voiture." Je dis tout en venant croiser son regard. J'ai des tas de choses à lui raconter et je compte bien les utiliser à chaque fois que j'aurais besoin de faire diversion ou combler tous ces silences qui ont le don de me mettre mal à l'aise.

 



    Dust to Dust
    It's not your eyes, it's not what you say, it's not your laughter that gives you away. All your acting, your thin disguise, all your perfectly delivered lines, they don't fool me, you've been lonely too long.

Revenir en haut Aller en bas
Cameron Lewis
Cameron Lewis
la jambe de bois
la jambe de bois
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (16 avril 1995)
SURNOM : Cam, Camo, Kamikaze, etc. Le choix ne manque pas.
STATUT : Célibataire, incapable de supporter le regard des autres sur son corps abimé.
MÉTIER : Guitariste et choriste dans un groupe de musique post-hardcore appelé The Sand Witches
LOGEMENT : 40 pine street, bayside
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 6fb15e71ab2a12b67300e1918a1b5f7cef9f5831
POSTS : 913 POINTS : 95

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Originaire de Brisbane, a deux frères et une sœur ∆ A une petite fille nommée Hannah, née le 13 janvier 2020 ∆ A un doberman de 4 ans nommé Dallas ∆ Possède un voilier surnommé Octopussy sur lequel il organisait des fêtes ∆ Amateur de jeux de société, de tir à l’arc et de paintball ∆ Jambe gauche amputée sous le genou depuis juillet 2021
RPs EN COURS : (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat Giphy-downsized-large
Lewis ∆ Admit it, eating stolen chocolate from your sibling's share tasted much better than yours!

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 0e9897d062c41d2ddd001c21c64b586e1aa990f6
Cameya ∆ We're not friends, we're not enemies. We're just strangers with some memories.

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat B2c9347e6140891aa5a8626f42040b15a74aaca1
Lewilly ∆ Some people will only "love you" as much as they can use you. Their "loyalty" ends where the benefits stop...

(6/6)
CharlieAngusZoya #3AnwarCameya #2Lewilly #2
RPs EN ATTENTE : (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat Lsmu

Pré-lien du groupe The Sand Witches

Winston #2
RPs TERMINÉS : WinstonZoyaJinaFreyaFelixLewisLewilly #1
AVATAR : Christian Antidormi
CRÉDITS : Harley (avatar)
DC : Caelan Leckie, Lawrence Cabbott & Lincoln Mulligan
PSEUDO : Miss O'N3d
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/10/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40714-cameron-this-world-will-never-be-what-i-expected#2025778 https://www.30yearsstillyoung.com/t40811-cameron-i-can-t-escape-myself#2030892 https://www.30yearsstillyoung.com/t40814-cameron-lewis#2030953

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat Empty
Message(#) Sujet: Re: (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat EmptyVen 24 Juin 2022 - 5:32



You can’t buy happiness but you can buy a boat
"Barbie championne de natation !!! En plus son maillot change de couleur au contact de l'eau ?! trop gé-ni-al." Oh qu’il était devenu susceptible depuis son accident, Cameron, sa mère lui disait souvent qu’il fallait maintenant prendre des gants blancs pour lui parler. Si Angus espérait le faire rire en lui remémorant cet anniversaire durant lequel il avait reçu en cadeau une poupée Barbie, c’était raté, le musicien boudait maintenant comme l’enfant qu’il était à l’époque. Les bras croisés contre son torse, il lançait des regards assassins en direction de son meilleur ami sans prononcer le moindre mot. Et la chanson que Sutton fit jouer en boucle pendant le reste du trajet n’aida en rien le Lewis à retrouver le sourire, au contraire, il se sentait davantage insulté tandis que son ami se moquait de lui aussi ouvertement sans aucun scrupule. Bien qu’il s’agît d’une facette de sa personnalité qu’il avait toujours appréciée, aujourd’hui, c’était loin d’être le cas. Angus eut à peine le temps d’immobiliser son véhicule que le brun en sortit pour retrouver un minimum de liberté non sans l’insulter dans le processus. Cam avait eu le temps de ruminer pendant le trajet et si ses paroles semblaient à priori être une attaque envers son ami, il s’agissait surtout d’une accumulation de frustrations en lien avec sa condition et qu’il avait besoin d’évacuer sans trop savoir comment s’y prendre. "C'est pas ce que je te demande, Cam." Angus avait raison, mais pourtant, Cameron le mettait dans le même bateau que tout le monde parce qu’il était borné, enfermé dans sa vérité qui l’aveuglait et qui l’empêchait d’avancer. « Tu veux quoi alors?! » lui demanda-t-il en haussant le ton, les mains de part et d’autres de ses épaules, paumes tournées vers le ciel. " J'veux pas que tu passes à autre chose, mais que t'apprennes à vivre avec." Ça semblait si facile à faire lorsque c’était dit de cette façon, mais le musicien voyait difficilement comment il pouvait arriver à y parvenir dans l’état d’esprit où il se trouvait à l’instant. « Et comment je suis supposé faire ça, hein? Allez dis-moi. Je suis en train de tout perdre. » Par sa faute, mais ça il ne s’en vantait pas. Il savait que personne ne l’avait obligé à mettre fin à sa relation avec Willow ou à ne pas retourner sur scène, mais il était incapable de faire autrement. Au fond il désirait lui aussi aller mieux, mais il avait l’impression de ne plus se reconnaître et il n’arrivait pas à savoir ce qu’il désirait. Même s’il appréciait l’aide que lui apportaient ses parents, retourner vivre chez eux alors qu’il avait quitté leur domicile dès qu’il l’avait pu n’était pas facile à accepter. Il était de retour à la case départ sans savoir dans quelle direction il devait aller. Il s’ennuyait de sa vie d’avant sans pour autant se sentir capable de faire ce qu’il fallait pour la récupérer. "Tu me dis ça à moi ?! J'étais là, je te signale ! Du début à la fin, j'étais là..." Et ça il lui en était éternellement reconnaissant même s’il ne l’avait jamais verbalisé puisqu’il était trop aveuglé par sa propre détresse pour voir celle de son ami d’enfance. Il était pourtant conscient que si Sutton n’avait pas été avec lui ce soir-là, peut-être qu’il se serait vidé de son sang sur l’asphalte et qu’il n’aurait pas survécu. « Je sais… » murmura-t-il en détournant le regard, honteux d’agir de la sorte avec celui à qui il devait la vie. "Et moi, tu crois que ça m'amuse de te voir dans cet état ?! Fais-en qu'à ta tête, t'as raison. Plus de pression, c'est noté." Il haussa une épaule alors que la réponse était pourtant évidente : probablement pas. L’ambiance lourde pesait sur les épaules de Cameron même si c’était lui qui l’avait installée avec son attitude inacceptable. Il était fatigué de se battre contre tout le monde et de nager à contre-courant, mais il ne savait pas comment faire autrement parce que même si l’envie de s’ouvrir à son ami se faisait de plus en plus sentir, il avait toujours eu du mal à s’ouvrir aux autres, à exprimer ses émotions et ses sentiments autrement que sur une feuille lignée avec un crayon de plomb.

Lorsqu’ils pénétrèrent dans la cabine de l’Octopussy, l’animosité de Cameron laissa la place à la mélancolie et il tenta de convaincre Angus de partir pour le laisser nettoyer seul l’endroit qui lui rappelait un peu trop sa vie d’avant. "Arrête tes conneries, je suis venu avec toi, je repars avec toi." Cette fois-ci, le brun ne rouspéta même pas et il se contenta de prendre un des sacs que Angus venait de sortir d’un tiroir. Se retrouver dans ce lieu qui était auparavant son échappatoire et qui aujourd’hui lui rappelait tout un tas de souvenirs d’avant son accident était difficile pour lui et malgré tout ce qu’il avait pu dire dans les minutes précédentes, la simple présence d’Angus l’aidait à passer à travers ce moment moins évident. "Tu te souviens de Jina ? Elle a rayé ma voiture." Comment l’oublier alors qu’il avait été chez elle il n’y avait pas si longtemps à cause de sa tante. « Je t’avais dit que c’était une sale conne. » grogna-t-il en lançant un regard furtif vers son ami entre deux bouteilles jetées dans son sac. « Pourquoi elle a rayé ta voiture? Les astres n’étaient pas alignés? » dit-il en se moquant du travail qu’elle faisait.  
© Laueee


DEPRESSION

All it takes is a beautiful fake smile to hide an injured soul and they will never notice how broken you really are.
©️️ FRIMELDA


(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat SPHm3K0
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat I7IpUTV
Revenir en haut Aller en bas
Angus Sutton
Angus Sutton
le cheval de troie
Voir le profil de l'utilisateur
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 7vHkInU ÂGE : 25 années (12 avril 1997)
SURNOM : Angus pour ses collègues, Gus pour ses proches, Beef pour son meilleur ami.
STATUT : Célibataire, ça va faire seth (lol) mois qu'il joue le faux petit-ami de Maisie contre quelques services dont des séances de cinéma à l'oeil.
MÉTIER : Employé de la Michael Hills, au sein du service de marketing.Si le diamant est connu pour ne pas s’abimer au fil des années, sa place dans la société doit être en or plaqué car plus les jours passent et moins il s’y plait.
LOGEMENT : Pour ses compères, il habite dans une somptueuse maison située sur Bayside. En réalité, il loue un petit appartement dans le quartier de logan city en compagnie de son petit-frère et Maisie (send help). Sans oublier Dust, le labrador de Samuel et Tracker, le cochon d'Inde aux yeux globuleux de sa nouvelle colocataire.
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 1656265948-weirdo-runningss
POSTS : 3117 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : ♦ Son petit frère est Asperger ♦ Ancien joueur de rugby, un sport qu'il porte toujours dans son coeur ♦ Effrayé à l'idée d'un jour tout oublier depuis qu'il vu la maladie d'Alzheimer piller la mémoire de son grand-père ♦ Pilier de sa famille depuis que son père s'est taillé (2015) et que sa mère est décédée d'une overdose médicamenteuse (2022) ♦ Toujours avec son vieil argentique à portée de main pour immortaliser des moments de vie ♦ Un tamagotchi en guise d'animal de compagnie, celui de Sam, qu'il tente de garder en vie ♦ Menteur invétéré pour parfaire sa vie ratée ♦
RPs EN COURS : (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 1650037050-test
SAMUEL If you ever find yourself lost in the dark and you can't see. 
I'll be the light to guide you. 'Cause that's what brothers are supposed to do. (darkolivegreen)

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 1647201818-1626379226-damus3-1
DAMON ─ (1 2 345) But if we're strong enough to let it in, we're strong enough to let it go. Let it all go, let it all out now.

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat RCH23ibQ_o
MAISIE(12345678 ) We fight each other like oil and water but you and me got chemistry and if we scatter, it doesn't matter cause you and me got symmetry.

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 2JvBMJtz_o
STRINGER (123) ─ Family isn't always blood, it's the people in your life who want your in theirs. The ones who accept you for who you are, the ones who could do anything to see you smile and who love you no matter what.

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 1641247383-tumblr-23977f49edaa2a9eb99f3065da6730ce-9a7901d3-1280-1
RUSSELL (12) ─ There was a time I used to look into my father's eyes. Those days are gone, now they're memories on the wall I hear the songs from the places where I was born

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat Mr8s
LEXUS(12345) When it hasn't been your day, your week, your month or even your year. I'll be there for you cause you're there for me too.

24/10

Maisie #4 & Seth #2Maisie #5Maisie #6Maisie #7Maisie #8MicahCameronJina #2 Lexie #4 Vernissage Nicholas #2IsaacColinPenny #3Seth #3Dinis #2CharlieDamon #5SpencerWill › Primrose

(FB) Russell #3 (2014)Hassan (2017)Oliver (2018)
RPs EN ATTENTE : Emery ›
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat XIqbFEx
(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat 1630788408-tamagotchi
RPs TERMINÉS :
Terminés :
Damon #1 (février 2021)Damon #2 Damon #3Damon #4 Saül Maisie #1 (juin 2021)Maisie #2Maisie #3EliseLexie #1Gala (Auden #1 & Lexie #2) › ›Auden #2Auden #3PennyJinaMarcusLexie #3 (09/21)Penny #2Nicholas Russell Russell #2Seth & Jina (2018)LenaMurphy (avant le mariage)DinisLa chasse aux oeufs


Abandonnés :
KyleOliverLenoreDhakilanLevi
AVATAR : Jacob Elordi
CRÉDITS : Myself (avatar, dessin et crackship) ♦ Bat'phanie (signature) ♦ Loonywaltz (UB) ♦ butterflygifs (gifs) ♦ Lexie (gif Lexus)
DC : .
PSEUDO : Edwige
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39648-angus-sutton-i-can-t-do-this-on-my-own https://www.30yearsstillyoung.com/t39719-angus-sutton-eventually-all-waves-settle#1957037 https://www.30yearsstillyoung.com/t39717-angus-sutton#1956983 https://www.30yearsstillyoung.com/t39716-angus-sutton

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat Empty
Message(#) Sujet: Re: (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat EmptyLun 27 Juin 2022 - 21:38



Cameron n'est plus le même depuis l'accident, y'a une partie de lui qui s'en est allée en même temps que ça jambe. Au départ, je voulais pas y croire comme quand la sentence est tombée et que le médecin m'a informé de la décision chirurgicale qu'ils avaient été forcés de prendre au bloc opératoire. C'était sa jambe ou lui et quand on nous faire voir les choses de cette manière ci, on ne peut que se foutre du membre parce que sa vie n'a pas de prix. C'est du moins ce que j'ai pensé sur le moment, parce que j'avais trop peur de le perdre, lui. Ce jour là, j'ai cru qu'ils avaient fait le bon choix alors que maintenant, je me dis que c'est une décision qui aurait dû lui revenir. J'aime à penser qu'il aurait choisi la vie, mais à bien le regarder, je me demande si c'est vraiment le choix qu'il aurait fait. « Tu veux quoi alors?! » Il me gueule dessus, un ton qui est devenu monnaie courante. C'est soit il se tait, soit il aboie. Y'a des tas de choses que je voudrais. J'aimerais retrouver notre complicité d'avant; le voir rire quitte à se foutre de ma gueule; l'entendre chanter; jouer quelques accords sur une guitare qu'il a aussi fini par délaisser; le retrouver. Néanmoins, c'est une tout autre réponse que je lui sors parce qu'il n'est pas question de moi, mais de lui.  « Et comment je suis supposé faire ça, hein? Allez dis-moi. Je suis en train de tout perdre. » Ça me fait mal au cœur de l'entendre dire ça parce que s'il le dit, c'est qu'il doit vraiment le penser. Peut-être qu'on ne s'est pas montré assez présent pour lui ou peut-être qu'il est encore trop ancrée dans sa vie passée pour pouvoir se rendre compte qu'on a pas bougé. "Qu'est-ce que t'es en train de perdre ?" Je demande en le regardant dans les yeux parce que c'est par là qu'il faut commencer. S'il pouvait s'ouvrir un peu plus, peut-être qu'on arriverait à trouver des solutions pour qu'il n'est plus l'impression de collectionner les défaites. La musique, Hannah, l'Octopussy, nous. Tout ça peut perdurer malgré sa jambe en moins, y'a pas besoin d'en avoir deux pour jouer de la guitare, ni même pour chanter. Sa fille n'a pas besoin d'avoir un père avec deux jambes fonctionnelles pour l'aimer et s'épanouir. Je suis nul en bateau, mais il me semble que les bras servent plus que les jambes et puis, si un jour il rencontre une difficulté, on sera là pour l'aider. Faut-il encore qu'il ait envie d'avancer. Il compare sa convalescence à des vacances, pire encore, Cameron insinue que c'est ce que tout le monde pense et par 'tout le monde', il parle surtout de ses proches. Et ça me fait vriller parce que j'étais là le jour où ça s'est passé, j'ai pas quitté son chevet. Alors peut-être que je suis dur envers lui, mais parce que si personne ne l'est, si tout le monde se plie à son mauvais tempérament, il ne s'en remettra jamais. J'ai pas envie d'être témoin de ça parce que c'est pas lui de se laisser aller comme ça, de tirer un trait sur la musique. « Je sais… » J'entends à peine ses mots que j'en remets une couche parce que je vois rouge. Il hausse les épaules et je l'imite. Il vaut mieux changer de sujet avant que la discussion dégénère sous peine de le voir se refermer comme une huître.

Je le regarde monter sur l'Octopussy en priant silencieusement pour ne pas le voir trébucher et tomber à l'eau puis lui enjambe le pas pour pénétrer dans un lieu ou la nostalgie est omniprésente. Cameron me propose de partir, c'est pas la première issue de secours qu'il m'offre et ce n'est pas la dernière que j'enverrai sur les roses. Je bougerais pas, il aura beau me pousser vers la sortie, je reviendrais toquer à sa porte jusqu'à ce que j'ai un pied dans la tombe et même là, je me débrouillerais pour le venir le faire chier une toute dernière fois. J'attrape un sac poubelle que je lui tends puis en ouvre un pour commencer à ranger tout le merdier. « Je t’avais dit que c’était une sale conne. » Je fais mine d'être outré avant de me mettre à rire. Il me l'a répété plus d'une fois, c'est vrai. À l'époque, j'étais juste aveuglé par l'amitié que je portais à Jina pour m'en rendre compte. Aujourd'hui, même si je sais que cette amitié n'était qu'à sens unique, je peux pas m'empêcher de m'insurger quand j'entends quelqu'un d'autre lui manquer de respect.  « Pourquoi elle a rayé ta voiture? Les astres n’étaient pas alignés? »  Je sais pas si la magie des étoiles, mais j'ai l'impression de retrouver un peu de mon meilleur ami. J'attrape quelques canettes de bière que je mets dans le sac puis me tourne vers lui en souriant. "Un truc comme ça. J'ai marché plus vite qu'elle et elle a pas aimé que je la sème." C'est pas tout à fait comme ça que ça s'est déroulé, mais j'ai pas envie de lui parler de la fugue de Samuel au risque de l'inquiéter. "Sam demande beaucoup après toi, tu sais ?" Je dis en me pinçant les lèvres. Peut-être que mon petit-frère lui donnera envie de sortir un peu. "On pourrait s'organiser une sortie au parc avec Hannah." Je propose sans grande conviction. Je ferme le sac que je balance dans un coin du voilier avant de taper dans mes mains pour me donner un peu de motivation. "Bon et si tu m'expliquais un peu comment fonctionne la bête ?" Je demande en tapotant sur la coque intérieure du bateau. Je saurais même pas différencier le nord, du sud, mais je me rends compte qu'à part me faire dorer la pilule et mettre mes pieds en éventails, je n'ai jamais vraiment porté grand intérêt à son bébé.  



    Dust to Dust
    It's not your eyes, it's not what you say, it's not your laughter that gives you away. All your acting, your thin disguise, all your perfectly delivered lines, they don't fool me, you've been lonely too long.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat Empty
Message(#) Sujet: Re: (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat (Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Camus #1) You can’t buy happiness but you can buy a boat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: Manly Boat Harbour
-