AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Frieren : le Tome 5 édition Collector du manga ...
Voir le deal
10.95 €

 llama situation (Drew)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Drew Kavanagh
Drew Kavanagh
les dialogues avec l'au-delà
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (22.11.87)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Médecin Légiste
LOGEMENT : Bayside : Appartement au #544 Wellington Street
llama situation (Drew) - Page 2 Ry7z
POSTS : 3153 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Née a Dublin, elle y a vécu jusqu’à ses 6ans ¤ A grandit a Brisbane ¤ Est partie étudié a Sydney ¤ L’homme qu’elle aimait et avec qui elle vivait est mort tué par balle le 15.10.12 ¤ Retour à Brisbane en janvier 2020. ¤ Elle partage sa vie avec Nala, une British Shorthair depuis 2017 ¤ Elle pratique la courses a pied pour se ressourcer ¤ Elle est passionné par son métier, même si beaucoup le juge macabre ¤ Dynamique, souriante, râleuse, déterminé, douce, franche/sèche, intelligente, réfléchie, impulsive parfois, solitaire, rancunières.
RPs EN COURS : 2022
Février : Kalon ¤ Cade ¤ Albane ¤ Dae
Mars : Juliana ¤ Marvin
FB
Muiredach ¤ Théo
RPs TERMINÉS : Harold#1 ¤ Andrew

Abandonné:

AVATAR : Karen Gillan
CRÉDITS : Avatar : Pretty Girl Gif : Lolitaz & Gifhunts
DC : /
PSEUDO : Lady Bananas
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42739-drew-accueillir-toute-situation-comme-occasion-de-se-transformer-cest-grandir-veritablement https://www.30yearsstillyoung.com/t42818-drew https://www.30yearsstillyoung.com/t42841-drew-kavanagh

llama situation (Drew) - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: llama situation (Drew) llama situation (Drew) - Page 2 EmptyJeu 5 Mai 2022 - 18:04




Llama situation
feat @Albane Dumas  llama situation (Drew) - Page 2 1949770018

Certes, malgré le fait que nous n’étions qu’une espèce parmi tant d’autre, nous ne cessions jamais de nous surprendre. Parce qu’il semblerait que nous soyons capables de beaucoup de choses, mais pas toujours intelligente ou bénéfique. Après, cet avis était peut-être lié à ma manière de voir les choses. Quelqu’un d’autre aurait probablement un avis différent. C’était pour cette raison que je me contentais d’un sourire en coin en toute réponse. Pas véritablement envie de me lancer dans un débat sur les capacités de l’Homme au milieu de la forêt. Surtout lorsqu’on pensait que dans cet endroit, c'étaient plutôt les autres espèces que celle de l’être humain qui y régnait. Donc autant leur laisser et discuter des extravagances de l’humain au milieu de son monde. Et puis de toute façon, le sujet de conversation, c'était de lui-même dirigé vers nos activités professionnelles. Albane était infirmière aux urgences et après avoir parlé de son métier, elle avait logiquement demandé ce que je faisais dans la vie. Je n’étais pas étonné du déroutage qu’avait provoqué l’annonce de mon métier chez mon interlocutrice. C’était une réaction commune. Les gens étaient généralement surpris par ce fait. Je n’avais pas la tête du métier, m'avait-on, déjà dit. C’était peut-être vrai, mais j’aimais plus a pensé que c’était plus le cliché du métier qui ne correspondait pas à la réalité. Et ce point, je ne pouvais pas le juger, puisque j’avais moi-même eu une idée très stéréotypée de cette spécialité avant de m’y intéresser réellement. Alors que je pensais à ça, la brune approfondissait son interrogation en me demandant comment j’en étais venu à prendre cette spécialité qui était assez particulière. Je lui souriais. « Disons que je suis plus une cérébrale qu’une héroïne. J’aime comprendre, rechercher le mystère, comme tout médecin, mais je ne suis pas faite pour arpenter l’hôpital. Ne croyez pas que je manque d’empathie, disons juste que je n’ai pas celle qui permet d’insuffler l’espoir face à la maladie. » J’aimais pouvoir donner des réponses et si les médecins étaient ceux qui avait le plus de réponse dans leur main, ils ne les avaient pas toutes et devaient à un moment avoué à la personne face à lui qu’il n’en savait rien. Là où j’exerçais, ça arrivait moins souvent. Certes, j’étais confronté tous les jours au mystère de la mort, mais celui-là, j’acceptais de ne pas avoir de réponse et je faisais de mon mieux pour respecter les pensées de chacun sur ce point. « Ça et le fait qu’un jour, j'ai eu l’occasion de rencontrer un médecin légiste qui a montré a mon encontre bien plus d’empathie que tous les autres. » Il avait fait l’effort de ne pas me prendre pour une gamine sous le choc. Il avait pris le temps de m’expliquer, de répondre à des questions que je ne posais pas, mais dont les réponses me permettraient d’avancer. J’avais voulu devenir comme lui, être ce même médecin qui donnait des réponses aux gens dans les périodes les plus sombres qu’était la perte d’un proche. Et puis j’avais découvert tout le reste, tout ce qui concernait l’expertise médicale. J’avais aimé donner des armes aux victimes de violence, j’avais trouvé ma voie. Je souriais une nouvelle fois à l’infirmière. « Après, c’est comme vous, je suis passionné, je ne me vois pas changé de voie. Mais certains jours, c’est plus dur que d’autres. Et pour ce dernier point, j’imagine que c’est aussi votre cas. » Surtout, aux urgences, elle devait en voir des choses.

Un vrombissement se fit alors entendre au loin. Depuis quelques minutes déjà, mais à présent, il était suffisamment proche pour que nous comprenions qu’il s’agissait d’un moteur. De plus, le son augmenté en volume, ce qui nous permettait de comprendre que l’origine devait se rapprocher de nous. Il ne fallut pas beaucoup plus de temps pour qu’apparaisse devant nous un quad avec dessus deux personnes. Ma première réaction fut l’étonnement. Que faisait un quad dans un chemin de randonnée. Mon premier réflexe avait été de m’écarter du chemin pour le laisser passer, mais celui-ci s’arrêtait à quelques mètres de nous. Le bruit avait perturbé quelque temps notre nouvelle amie à quatre pattes qui avait relevé la tête pour en trouver l’origine. Heureusement pour nous, ça n’avait pas l’air de l’effrayer. Je disais heureusement parce que si ça avait été le cas, je ne pense pas que nous serions sortis indemne d’un élan de panique du canidé. Contacte coupé, les deux individus descendirent de l’engin. « Une rousse avec un lama, je pense pouvoir dire sans le moindre doute que vous devez être la fille du Doc Kavanagh. Ravie de vous rencontrer. » Je souriais, un peu gêné et me demandant ce que mon père avait bien pu rencontrer. « Je suis Noah, je travaille pour la protection de la forêt. Je vous présente Mia vétérinaire de profession qui va examiner ce charmant lama. » La dite Mia était déjà en train d’approcher l’animal en faisant attention de ne pas l’effrayer pour pouvoir effectuer ledit examen. Je prenais la parole. « Moi, c'est Drew et elle Albane » Je désignais la brune. « Et sans vouloir vous froisser. Vous n’avez qu’un quad ? » Non, parce que je voyais mal le lama monter dessus. « Oui, il est assez difficile de faire monter une camionnette ici. » Oui, ça paraissait logique, mais j’étais quand même un peu perplexe sur la suite des événements. « D’accord, mais vous savez qu’il est blessé ? » Je désignais l’animal qui se trouvait à côté de moi. « C'est pour ça que Mia est là. Pour évaluer à quel point, s’il peut tout de même marcher ou non. Porté les premiers soins et s’il ne peut pas marcher, lui administrer de quoi pour le transport. » Pendant qu’il expliquait tout ceci, il se chargeait d’ouvrir une sorte de coffre qui était disposé sur le quad. « Mais comment vous allez le transporter ? » Oui, ce point m’interrogeait véritablement. Pour toute réponse, l’homme pointait le ciel. C’était alors par un réflexe idiot que je penchais ma tête en arrière pour porter mes yeux dans les cieux. D’abord sans comprendre, puis un éclair frappait mon esprit. Ils allaient faire voler le lama.

PRETTYGIRL



Revenir en haut Aller en bas
Albane Dumas
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-huit ans (27.03)
SURNOM : bane, babe pour les intimes, banane pour les affectueux
STATUT : célibataire à la dérive
MÉTIER : infirmière à l'hôpital sur les journées, numéro qu'on appelle à la ruche au moindre pépin médical
LOGEMENT : #49 james street, fortitude valley. une colocation avec einstein le chat
llama situation (Drew) - Page 2 71
POSTS : 799 POINTS : 180

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Boule de gentillesse, trop naïve et trop sensible ≈ A pour vices secrets la cigarette, l'alcool en trop grande quantité et la morphine ≈ Pourtant intègre et remplie de valeurs, elle trafique des ordonnances médicales et vole des stocks de médicaments pour le compte de la Ruche ≈ Homosexuelle planquée dans son placard ≈ Passionnée de plongée ≈ Française à l'accent bien prononcé ≈ En roue libre depuis le décès de sa petite soeur en 2019.
RPs EN COURS : llama situation (Drew) - Page 2 Angry-birds-puppy-eyes

Eliot + Lou #2 + Jake #3 + Leo #4 + Hugo + Wine #5 +

UA:
RPs EN ATTENTE : Lena + Solas + Jules +
RPs TERMINÉS : Winston + Lou + Jake + Asher + Winston #2 + Jordan + Deklan + Winston #3 + Eleonora #2 + Lara + Eleonora & Reese + Jake #2 + Jordan + Jake & Melchior + Leo #3 + Drew + Winston #4 + Dani +
(abandonnés): Dani & Melchior + Reese + Ciarán +
AVATAR : victoria pedretti
CRÉDITS : (avatar) vellichor (gifs) fuckyougifs
DC : sergio aka papa gugu et emery
PSEUDO : tiphaine
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/10/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40838-albane-wreck https://www.30yearsstillyoung.com/t41095-albane-supercollide https://www.30yearsstillyoung.com/t42597-albane-dumas

llama situation (Drew) - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: llama situation (Drew) llama situation (Drew) - Page 2 EmptyVen 13 Mai 2022 - 23:35


llama situation

Somebody left the gate open. You know we got lost on the way, come save us a runaway train gone insane

Quand cela touchait à la médecine, les pistes de vocation ne manquaient pas. Albane n’aurait jamais vraiment su quoi faire, si elle avait décidé de devenir docteur. Plus jeune, elle avait opté pour la facilité en devenant infirmière, fascinée par le rôle de ce poste auprès des patients. C’était néanmoins la piste de la facilité et plus d’une fois, elle s’était dit qu’elle pourrait se remettre aux études, devenir réellement médecin. Mais pour faire quoi, ça… Chaque spécialité avait ses défis, ses complexités, son utilité. Elle savait surtout dire ce qu’elle ne pourrait pas faire : de la pédiatrie, de la gériatrie, de l’oncologie, de la néonatologie, de la gynécologie, de l’urologie… Les options ne manquaient pas. C’était un sacré défi que de tenir la vie et la santé d’un patient entre ses mains. Quoiqu’il en soit, elle n’aurait jamais pensé à la médecine légale, quoique les arguments de Drew étaient parfaitement sensés. Il n’y avait pas la même relation humaine dans son domaine, mais aussi pas les mêmes enjeux. Elle pouvait apporter des explications, aider le deuil, quand Albane était parfois chargée de l’annoncer. « Non, je comprends parfaitement. Aux urgences, on voit presque tous les jours des patients arrivés dans un état tel qu’on sait d’avancer que les médecins ne pourront rien pour eux. C’est toujours dur de rassurer les proches qui les accompagnent quand on connaît l’issue. » Les discours typiques se voulaient rassurants mais souvent, la réalité ne l’était pas. Cela pouvait sembler morbide au premier abord, mais elle pouvait comprendre la curiosité du métier. « Vous êtes les Sherlock Holmes de la médecine. » conclut-elle dans un sourire. Même si les raisons qui l’avaient menées là n’étaient pas si positives. Albane ne comptait pas se montrer intrusive, demander des détails, mais elle ne comprenait que trop bien ce que la rousse avait pu traverser. Quand on rencontrait un médecin légiste à titre personnel, c’était souvent à l’issue d’un drame. La française ne se souvenait que trop bien de sa propre expérience quand on l’avait emmenée à la morgue pour identifier sa petite sœur. « Je suis désolée. » souffla-t-elle, remplie d’empathie. C’était une bonne chose que la rousse ait tiré au moins une chose positive de ce jour. En attendant, et pour encore bien des années, elles étaient destinées à aider leur prochain à leur manière, ce qui valait clairement les journées difficiles. « Il y a des journées difficiles… et d’autres où on trouve des lamas errants. » Bane lâcha un rire. La vie avait de ces surprises…

Et à propos de surprise, la française s’était habituée au bruit de la nature. Si bien que le bruit de moteur la vit lever la tête, sourcils froncés. Les véhicules étaient interdits ici, sauf pour les véhicules de secours. L’aide demandée arrivait enfin ? à la vision du quad, elle eut envie de dire non. Pourtant, ce fut à leur niveau que le véhicule s’arrêta. Heureusement, le lama ne semblait pas dérangé, n’eut pas l’idée de se mettre à trotter loin de ces nouveaux humains. Effectivement, elles étaient difficiles à rater sur le bord du sentier. Et si Albane pensait avoir fait le tour en termes d’absurdité aujourd’hui, elle s’était trompée. Elle resta silencieuse durant l’échange, se contentant de sourire poliment et de hocher la tête en guise de salutation. L’attention de la brune était divisée entre Madame Lama qui fixait la vétérinaire, et la discussion qui se déroulait. Elle avait le même raisonnement ; comment allaient-ils se débrouiller pour charger un lama sur un quad ? techniquement, cela devrait être possible, mais ce n’était pas dit que l’animal accepte de coopérer… Alors en comprenant la solution alternative, la brune ne put s’empêcher de faire les gros yeux. « J’ai vraiment envie que cet animal aille bien mais… je crois que voir un lama héliporté, c’est quelque chose qui n’arrive qu’une fois dans une vie. » Elle se tourna vers l’animal qui se faisait un peu plus capricieuse maintenant que quelqu’un essayait de lui toucher la patte. « Je crois qu’on ne va pas avoir le choix. » La dénommée Mia soupira face à ce constat. Ils allaient vraiment devoir faire voler le lama. « Tu penses qu’on devrait lui dire au revoir ? » demanda-t-elle à voix basse à la rousse, ne sachant plus que faire de ses deux mains désormais.

@Drew Kavanagh


 
© GASMASK



everything's great

Cause it's so hard for me to be honest these days, I tell myself I'm doing okay. I don't want the world to think I'm weak, and so i repeat it 'til I believe it. Everything's going great! Just don't ask me how I really feel. • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas
Drew Kavanagh
Drew Kavanagh
les dialogues avec l'au-delà
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (22.11.87)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Médecin Légiste
LOGEMENT : Bayside : Appartement au #544 Wellington Street
llama situation (Drew) - Page 2 Ry7z
POSTS : 3153 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Née a Dublin, elle y a vécu jusqu’à ses 6ans ¤ A grandit a Brisbane ¤ Est partie étudié a Sydney ¤ L’homme qu’elle aimait et avec qui elle vivait est mort tué par balle le 15.10.12 ¤ Retour à Brisbane en janvier 2020. ¤ Elle partage sa vie avec Nala, une British Shorthair depuis 2017 ¤ Elle pratique la courses a pied pour se ressourcer ¤ Elle est passionné par son métier, même si beaucoup le juge macabre ¤ Dynamique, souriante, râleuse, déterminé, douce, franche/sèche, intelligente, réfléchie, impulsive parfois, solitaire, rancunières.
RPs EN COURS : 2022
Février : Kalon ¤ Cade ¤ Albane ¤ Dae
Mars : Juliana ¤ Marvin
FB
Muiredach ¤ Théo
RPs TERMINÉS : Harold#1 ¤ Andrew

Abandonné:

AVATAR : Karen Gillan
CRÉDITS : Avatar : Pretty Girl Gif : Lolitaz & Gifhunts
DC : /
PSEUDO : Lady Bananas
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42739-drew-accueillir-toute-situation-comme-occasion-de-se-transformer-cest-grandir-veritablement https://www.30yearsstillyoung.com/t42818-drew https://www.30yearsstillyoung.com/t42841-drew-kavanagh

llama situation (Drew) - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: llama situation (Drew) llama situation (Drew) - Page 2 EmptySam 21 Mai 2022 - 23:36




Llama situation
feat @Albane Dumas  llama situation (Drew) - Page 2 1949770018

L’espoir, c’était puissant, ça permettait de soulever des montagnes, mais ça pouvait détruire aussi. J’en avais vu pendant mes études, des victimes de l’espoir, des gens qui s'était accroché au fait que le cœur de leur proche battait toujours. Ils avaient espéré, refusés de voir la réalité. Malgré les discours des médecins, des infirmières et tout autres soignants. Ils avaient voulu y croire, parce que le cœur du malade battait toujours. Ils n’entendaient pas que le reste du corps lâché, que les organes s’arrêter de fonctionner les uns après les autres. Ils ne voyaient pas ce que les professionnelles de la santé voyaient. Quant à ses derniers, ils redoutaient. Pas la mort, non, malheureusement, ils la savaient inévitable. Non, ils redoutaient l’instant où la malade partirait et laisserait la famille au pied du mur. Dans ces moments-là, j’avais le sentiment d’être impuissante et négative. J’avais des paroles qui n’étaient pas rassurantes, pas complètement. J’avais pour but de faire comprendre que l’on faisait tout pour qu’il ne souffre pas, mais que l’inévitable passerait. Le but n’était pas de les faire souffrir avant l’heure. Non, c’était de les faire accepter que l’on se dirigeait vers la fin. La fin de leur proche, la fin d’une partie de leur vie, la fin d’un être vivant. Je voulais leur donner l’occasion de dire au revoir à celui qui devait partir, mais pour ça, il fallait tuer l’espoir. Et c’était l’un des exercices les plus durs de la médecine. « Oui, j’ai souvenir de ces accompagnements, les rassurées, mais en même temps leur dire qu’il est peut-être temps de dire au revoir. » Un frisson parcourait mon corps. Je n’avais pas fait ça depuis des années. Ça ne me manquait pas. Certains étaient doués dans cet exercice. J’avais eu l’occasion d’en voir certain. Eux aussi étaient passionnés parce qu’ils faisaient et c’était important qu’il y ait des gens comme eux. Un sourire s’inscrivait sur mon visage lorsqu’Albane me compara au célèbre Sherlock Holmes. « Preuve que le monde retombe sur ses pattes, puisque le créateur de Sherlock Holmes était lui-même un médecin. » Mais pas légiste si mes souvenirs sont bon. Par contre, je croyais me rappeler qu’il s'était inspiré de l’un de ses professeurs pour donnée vie au célèbre limier. Dans sa suite, la conversation gagnait en poids. Pas dans ces arguments, mais dans ces mots. J’avais parlé du fait qu’une des raisons de mon choix de spécialité était la rencontre que j’avais eue avec un médecin spécialisé en médecine légale. La jeune brune avait alors dû rapidement comprendre que ce n’était pas lors d’un congrès de présentation des différentes professions et avait soufflé être désolé. Je ne relevais pas, ça ne servirait à rien. Je me contentais d’un léger sourire pour la remercier. Je ne voulais pas me plaindre, ça n’était pas le but, mais je savais que ce drame avait joué un rôle important dans ma vie. Et puisque nous parlions de nos métiers et que ces derniers étaient des activités qui nous confrontait souvent à la réalité humaine, j’avais énoncé le fait que tout comme elle, j’avais des journées plus dure que d’autres. Point qu’elle confirmait en quelques mots avant de ramener de la joie dans la conversation en évoquant notre rencontre du jour. À savoir une charmante lama. Je lui souriais.

L’échange que j’entretenais avec la participation de l’infirmière fut interrompu par l’approche, puis l’arrivais d’un quad. Ce dernier était chevauché de deux personnes qui s'étaient arrêtées un peu près à notre hauteur avant descendre et de se présenter. Ils étaient nos secours, bah celui du lama. Parce que nous, nous allions plutôt bien, nous n’étions même pas perdus. Nous avions juste fait une rencontre impromptue. Une petite conversation se déroulait entre les secours et moi, je cherchais à comprendre comment ils allaient évacuer le lama. Ils n’avaient qu’un quad. C’était lorsque le dit Noah avait pointé son doigt vers le ciel que j’avais compris. Ils avaient pour projet d’héliporté l’animal. C’était par réflexe que j’avais porté mes yeux dans l’immensité bleue lorsque le protecteur des forêts l’avait désigné, mais je reportais vite mon regard sur Albane lorsqu’elle prenait la parole. Elle partageait son dilemme intérieur : La volonté que l’animal aille bien contre le fait de voir un héliportage. « Même chose. Ça doit-être impressionnant. » Surtout un animal aussi grand. Comment il allait faire pour que sa tête ne se balance pas dans tous les sens ? Non, parce qu’il avait tout de même un long coup, certes moindre qu’une girafe, mais tout de même… La vétérinaire, qui accompagnait Noah, confirmait, à la fin de son examen, qu’il était nécessaire de l’évacuer par les airs. L’infirmière m’adressait alors la parole à voix basse pour me demander s’il fallait dire au revoir à l’animal. Mia fut plus rapide que moi pour répondre. « Vous pouvez, après, si vous voulez rester avec elle le temps que je l’endorme, c’est possible aussi. Et je suis sûr que ça l’aidera à rester calme. Elle a l’air de plus vous aimez que moi. » Ce n’était peut-être pas faux, même si je soupçonnais davantage qu’elle appréciait plus ma poche que moi. Puisqu’elle essayait encore une fois de l’atteindre. « J’accompagnerais madame dans son sommeil alors. » Je m’interrogeais un court instant sur les chances de me prendre un coup de sabot si elle se mettait à paniquer. Puis je préférais mettre ce point en sourdine. Pendant que nous parlions, Noah avait sorti une sorte de gigantesque hamac de la malle pour le placé sur le sol. « Je suis en place. » À cette information, Mia nous fit en sorte que le lama fasse quelques pas pour se placer au centre de la toile. « Ce sera plus simple pour la suite. Tout-le-monde est prêt ? » La question n’était pas pour le lama, mais bien pour la brune et moi-même.

PRETTYGIRL



Revenir en haut Aller en bas
Albane Dumas
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-huit ans (27.03)
SURNOM : bane, babe pour les intimes, banane pour les affectueux
STATUT : célibataire à la dérive
MÉTIER : infirmière à l'hôpital sur les journées, numéro qu'on appelle à la ruche au moindre pépin médical
LOGEMENT : #49 james street, fortitude valley. une colocation avec einstein le chat
llama situation (Drew) - Page 2 71
POSTS : 799 POINTS : 180

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Boule de gentillesse, trop naïve et trop sensible ≈ A pour vices secrets la cigarette, l'alcool en trop grande quantité et la morphine ≈ Pourtant intègre et remplie de valeurs, elle trafique des ordonnances médicales et vole des stocks de médicaments pour le compte de la Ruche ≈ Homosexuelle planquée dans son placard ≈ Passionnée de plongée ≈ Française à l'accent bien prononcé ≈ En roue libre depuis le décès de sa petite soeur en 2019.
RPs EN COURS : llama situation (Drew) - Page 2 Angry-birds-puppy-eyes

Eliot + Lou #2 + Jake #3 + Leo #4 + Hugo + Wine #5 +

UA:
RPs EN ATTENTE : Lena + Solas + Jules +
RPs TERMINÉS : Winston + Lou + Jake + Asher + Winston #2 + Jordan + Deklan + Winston #3 + Eleonora #2 + Lara + Eleonora & Reese + Jake #2 + Jordan + Jake & Melchior + Leo #3 + Drew + Winston #4 + Dani +
(abandonnés): Dani & Melchior + Reese + Ciarán +
AVATAR : victoria pedretti
CRÉDITS : (avatar) vellichor (gifs) fuckyougifs
DC : sergio aka papa gugu et emery
PSEUDO : tiphaine
Femme (elle)
INSCRIT LE : 09/10/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40838-albane-wreck https://www.30yearsstillyoung.com/t41095-albane-supercollide https://www.30yearsstillyoung.com/t42597-albane-dumas

llama situation (Drew) - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: llama situation (Drew) llama situation (Drew) - Page 2 EmptyMer 1 Juin 2022 - 22:24


llama situation

Somebody left the gate open. You know we got lost on the way, come save us a runaway train gone insane

La vie était faite de rencontres comme celles-ci, celles qu’on ne voyait pas venir et qui pourtant permettaient d’ouvrir l’esprit sur de nouveaux sujets. La vie, la maladie, la mort. Tout autant de sujets auxquels Albane était confrontée au quotidien, qui étaient devenus routiniers au point qu’elle n’y réfléchissait plus vraiment. Elle ne changerait de profession pour rien au monde parce qu’elle avait l’impression de faire une différence au quotidien. Mais après les arguments de la rouquine, il fallait admettre que la médecine légale venait de remonter sur la liste potentielle de ce qu’elle pourrait faire. Il n’y avait plus à redouter la mort quand elle était déjà là, implacable et inévitable. Il n’y avait plus ce combat pour l’éviter, le risque de défaite. Tout ce qu’il restait à faire, c’était de mettre un point final à l’histoire d’une personne, de faire en sorte que son départ soit pleinement apaisé. D’une certaine manière, Bane pouvait y voir un côté serein, elle qui était si habituée à la panique des urgences. Là où l’incertitude régnait en maître, où la moindre minute comptait, où la moindre erreur de jugement pouvait tout faire basculer. Peu importe la branche dans laquelle quelqu’un exerçait dans le médical, ils avaient tous leur lot de challenges et leur casquette de super-héros, d’une certaine manière. L’image de Sherlock Holmes amusait beaucoup la française, en tout cas. « Je n’en avais aucune idée ! » Ce n’était pas faute d’avoir vu et lu les œuvres, quand elle était plus jeune. Albane aurait fait une piètre détective à cause de sa naïveté profonde et de sa bienveillance envers les gens, elle serait bien incapable de trouver des coupables sans leur trouver de circonstances atténuantes. Mais la mission en elle-même devait être fascinante ; après tout, elle aimait bien les mystères.
Comme savoir d’où ce lama venait, ce qui de toute évidence n’était pas en tête de liste des préoccupations du jour. La brune se tenait légèrement à l’écart, laissant les professionnels décider de la démarche à suivre. Bane se sentait vraiment reconnaissante qu’ils aient été si réactifs, qu’elle ait croisé la route de Drew. Car si la française avait dû prendre une décision, il était certain qu’elles ne seraient pas en train de développer cette fascination malvenue pour le lama héliporté. Elle aurait probablement tourné en rond, appelé des tas de numéros différents avant de juste paniquer sur place. Mia et Noah n’avaient pas l’air impressionnés par le challenge que représentait l’évacuation du lama. A croire que c’était quelque chose d’habituel dans la forêt qui bordait Brisbane… Elle se sentait assez inutile, il fallait bien le dire. Alors quand l’opportunité leur fut offerte d’aller calmer l’animal pour qu’il ne voit pas ce qui allait lui arriva, Bane sauta sur l’occasion. « Je vais rester à ses côtés aussi. Je n’ai pas de friandises, mais j’ai envie de croire qu’on est copines maintenant. » Après tout, le lama ne lui avait pas craché dessus. Et puis avant de partir, la française ne serait pas contre récupérer sa ceinture qui servait toujours de longe. Un peu maladroitement, la jeune femme se glissa à la gauche de la bête, grattant doucement son cou. Les pas furent maladroits pour se placer exactement où il le fallait, mais éventuellement, tout le monde était en position. « Parées ! » confirma Albane, donnant le signal à la vétérinaire qui se glissa à leur côté. Madame lama tourna la tête en sa direction, méfiante, mais le temps qu’elle puisse vraiment appréhender la situation, il était trop tard. La piqûre était faite, et il ne fallut que quelques dizaines de secondes pour que les jambes de la bête faiblissent, qu’elle s’écroule lentement sur le hamac. « Tout va bien se passer, tu vas rentrer chez toi. » Elle n’était pas sûre que l’animal puisse l’entendre dans son état comateux. Tellement concentrée sur le lama, la brune n’avait pas remarqué que Noah s’était éloigné pour passer un appel. « Bonne nouvelle, on a une unité déjà dans les airs. On devrait avoir des renforts d’une minute à l’autre. »
Et il ne mentait pas, car à peine les sangles, mousquetons et sécurités en tout genre furent attachés pour sécuriser l’animal qu’un vrombissement se fit entendre dans les airs. Ça faisait un sacré vacarme, confirmant que Madame Lama dormait déjà bien profondément vu son absence de réactivité. Le nez dans les airs, la française observa avec une certaine fascination un homme descendre en rappel de l’hélicoptère avec une stabilité franchement inattendue. Il avait l’air de savoir ce qu’il faisait, car à peine à terre, il se détacha pour se diriger vers le hamac. « Bonjour. On va prendre la situation d’ici et essayer de se dépêcher pour ne pas effrayer la faune locale. » « Je vais monter avec vous. Noah, on se retrouve au centre ? » Le concerné acquiesça alors que la vétérinaire s’arnachait pour remonter jusqu’à l’hélicoptère. Quand le câble redescendit, c’était cette fois pour accrocher Madame Lama. « Allez, c’est parti. Éloignez-vous un peu, pour des raisons de sécurité. » Il leur adresse un hochement de tête en guise de salut, fit signe au cockpit. Albane n’avait aucune idée de comment c’était supposé fonctionner, mais c’était encore plus impressionnant que ce qu’elle aurait imaginé. L’hélicoptère reprit de la hauteur, le hamac géant décolla du sol avec Madame Lama, jusqu’au disparaître au loin. Puis, ce fut au tour de Noah de prendre congé. « Bien. Le devoir m’appelle, il semblerait. Merci beaucoup de vous en être occupé. Je donnerai des nouvelles au Doc dès qu’on aura rendue l’animal à ses propriétaires. » Il remonta finalement sur son quad, remis le contact, et après un signe de main, disparut sur le sentier, laissant les deux femmes seules dans un silence soudain.

« Bon. Après tout ce boucan, je ne pense pas que les koalas seront encore en train de se balader dans le coin. » supposa la française avec humour. Il était peut-être l’heure de rentrer, elle avait eu son lot de sensations fortes !

@Drew Kavanagh


 
© GASMASK



everything's great

Cause it's so hard for me to be honest these days, I tell myself I'm doing okay. I don't want the world to think I'm weak, and so i repeat it 'til I believe it. Everything's going great! Just don't ask me how I really feel. • sheepirl.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

llama situation (Drew) - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: llama situation (Drew) llama situation (Drew) - Page 2 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

llama situation (Drew)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-