AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

 Even - Count on me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Owen Galloway
Owen Galloway
la colère de Dieu
la colère de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans - 08.06
SURNOM : Reese
STATUT : célibataire
MÉTIER : prêtre de retour à la civilisation
LOGEMENT : squatte la chambre d'ami d'Hassan
Even - Count on me 97dc752764a49e8285f497952246bf4e41af8fa3
POSTS : 148 POINTS : 200

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
RPs EN COURS : Even - Count on me Nhc1JWP
Halloway fb#2

Autumn

even#10


- Aisling #2 - Jules&Rudy - Juliet #2
RPs EN ATTENTE : Malachi -
RPs TERMINÉS : Even#9 fb - Halloway - Juliet - Hassan#3
AVATAR : Boyd Holbrook
CRÉDITS : avatar : alieneen1; ub : loonywaltz ; dessin: maparche
DC : Nino - May - Dinis - Jina
PSEUDO : Ciloute
Femme (elle)
INSCRIT LE : 03/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42295-vous-etes-pas-prets-owen https://www.30yearsstillyoung.com/t40691-nino-may-dinis-jina https://www.30yearsstillyoung.com/t42309-owen-galloway#2133581

Even - Count on me Empty
Message(#) Sujet: Even - Count on me Even - Count on me EmptyMar 22 Fév 2022 - 22:45



Si l’idée de prendre des nouvelles d’Evie étaient venues régulièrement en tête du Galloway, il n’avait jamais vraiment franchi le pas. Son dernier message, resté sans réponses depuis presque deux ans, la conversation avec la brune avait fini par disparaitre au fin fond de son téléphone, ayant eu quelques longues secondes à scroller sur son écran pour la retrouver. Evie, la voilà… S’il s’était décidé à lui écrire ce jour-là, c’est pour la seule raison qu’il s’inquiétait à son propos.
En effet, la veille, il avait croisé Dominic Perry à proximité de sa paroisse à Redcliff. Celui-ci avait réalisé une démonstration un peu trop effrayante quant à la joie que lui procurait cette rencontre fortuite. S’il n’avait pas tout de suite compris les sous-entendus (qui n’en étaient pas vraiment), c’est avec du recul qu’il avait pensé à Evie. Les expressions employées telles que rendre justice, ou les illusions à Marie Madeleine qui avait tenté de détourner Jesus de sa mission principale, de punition pour les traitres… des mots bien forts qui avaient laissés l’ancien prêtre bouche bé et dans l’incompréhension, jusqu’à ce qu’il se décide d’écarte tout soupçon en contactant Evelyn. Et après quelques échanges, rien n’était réellement écarté, bien au contraire.
Il n’allait pas faire comme s’il ne se souvenait pas d’où habitait Evelyn. Cette rue, il ne l’avait parcouru que bien trop de fois et ce chemin, il était capable de le reproduire les yeux fermés. Il pourrait même dire combien de temps durent chaque feu rouge tant il s’était toujours montré impatient d’arriver à destination. Aujourd’hui, il n’était pas sûre de vouloir cette confrontation. Il avait habilement évité le quartier depuis qu’il était de nouveau dans les parages, habilement évité de fréquenter les endroits où il pourrait croiser Evie. Mais il ne pouvait pas fuir bien longtemps. Il n’était pas si impatient car il n’avait pas réellement envie d’entendre ce qu’elle pourrait dire, il n’avait pas envie d’assumer qu’elle aurait pu être en danger pour leur histoire passée. Il n’avait pas envie d’être impliqué de près ou de loin à ça et pourtant, plus il s’approchait, plus l’évidence était sous son nez. Il espérait encore mais il était de plus en plus faible, cet espoir. Evie se serait contenté de lui dire qu’elle ne voyait pas du tout de quoi il parlait, mieux, elle ne lui aurait pas proposé de la retrouver ce soir-là.
Pouvait-il s’en excuser ? Devait-il le faire ? Il n’en avait aucune idée, il n’avait aucune idée de ce qu’il allait réellement apprendre ce soir. Que s’était-il passé ? Maintenant que sa moto était garée dans la rue, juste devant l’immeuble où elle habitait. 70 st. Pauls terrace, nous y voilà de nouveau. Alors qu’il était tout juste en train de frapper à la porte, il se reteint dans sa lancée, évitant de justesse l’impacte avec le bois, sa main dévia sur la sonnette. Aujourd’hui, les codes avaient changés…



@Evelyn Pearson juste à temps Even - Count on me 3217047551 Even - Count on me 873483867



Even - Count on me QHnF9bK
Even - Count on me Xc1pTzg



Even - Count on me 37if
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère, vivie par ses neveux et nièces
STATUT : she would've made such a lovely bride what a shame she's fucked in her head, they said
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation, fondatrice de la evelyn pearson wedding agency située à la périphérie de spring hill. tente aussi de s'alléger l'esprit en renouant avec ses anciennes amours et en participant de temps à autre à des ateliers d'arts graphiques et visuels. enfin pas en ce moment ; elle est trop occupée à cacher ses bleus pour avoir le temps de jouer au professeur
LOGEMENT : après une colocation de deux ans avec chad, elle l'a enfin quitté pour occuper un bel appartement avec sa cousine préférée, lara. adresse: #70 st pauls terrace, spring hill
Even - Count on me Y5Nutv3Z_o
POSTS : 4967 POINTS : 485

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
RPs EN COURS :
Even - Count on me 56e594eaea3a41a61088ac87fd89fd2c473d42b1
PEARSONS ◦ so what if the rain falls? let's find the gold at the end of the rainbow so what if the rain falls? i'll shower in shimmers of gold so what if the sky falls? we'll build a life right on the cotton clouds so what if the sky falls? we'll play hide and seek with the stars
Even - Count on me D3qUgLdb_o
EVERLEY ◦ these lights can sometimes blind my eyes who will see for me when i need my vision and it's me a docile tide sucking out the life of me someone could just grab my hand balance me while on my toes i stand and making my head who's gonna let my hair down
Even - Count on me Tumblr_prdvhjThDn1wabbi0o9_400
BAMBI ◦ you're not alone together we stand i'll be by your side you know i'll take your hand when it gets cold and it feels like the end there's no place to go you know i won't give in keep holding on cause you know we'll make it through just stay strong cause you know i'm here for you
Even - Count on me 3k4QeT0n_o
EVERHETT ◦ dive bar on the east side where you at? phone lights up my nightstand in the black come here you can meet me in the back dark jeans and your nikes look at you oh damn never seen that color blue just think of the fun things we could do

ruben#2 rhett#5chad#5lara#11anouch#1 (fb 2005)isla#1bambi#5owen#10

RPs EN ATTENTE : nicholas#6 ◦ finnley#2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©ssoveia (av&gifs sign&profil) ◦ ©gwensgifs&dreamlonelywolf (gifs profil) ◦ ©astra (code sign) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji & jo carter & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/02/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest https://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now https://www.30yearsstillyoung.com/t28922-evelyn-pearson https://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#9

Even - Count on me Empty
Message(#) Sujet: Re: Even - Count on me Even - Count on me EmptySam 26 Fév 2022 - 16:10



Si on lui avait demandé d’anticiper son bingo de l’année, Evie n’aurait pas été en mesure d’y caser l’entrée avoir des nouvelles d’Owen. Avoir des nouvelles, c’était une trop belle formule, aussi son optimisme était de la taille des œillères qu’elle se mettait depuis la fin de l’année passée; énorme, et encore, elle tachait de paraître plus en forme qu’elle ne l’était réellement. Toujours est-il que depuis qu’elle avait lu les textos du prêtre — l’était-il encore d’ailleurs, elle préféra éluder cette question-ci — elle sentait son coeur battre la chamade, et ce n’était sûrement pas l’effet de la perspective imminente de replonger ses grands yeux bruns dans les siens. Même au travers de l’écran, Evelyn avait senti quelque chose, comme si le vent tournait, mais pas vraiment de la bonne façon, et son anxiété latente s’était réveillée pour mieux la rendre agitée quand elle avait pris conscience que l’horaire qu’elle avait donné au jeune homme pour passer la voir approchait.
Elle était nerveuse. Mais ce n’était pas un fait exceptionnel depuis son agression. Pour autant, elle faisait bonne figure Evie, elle tachait de garder sa ligne de conduite. Mais le fait était que le traumatisme était bel et bien disposé à s’implanter, et qu’à part le faire passer en abusant franchement sur sa consommation de rosé — ou de tout vin qui traînait, tant que ça la rendait vaseuse à un moment donné —, c’était à peu près tout ce qu’elle était capable de faire pour prouver que ça allait, merci de demander. Mentir était devenu sa seule vraie option pour qu’on ne la questionne pas davantage sur ce qui lui était arrivé en décembre, et quand bien même le temps avait passé depuis, elle sentait le regard de son entourage se poser bien trop souvent sur elle pour qu’elle ne s’en aperçoive pas, et que ça ne fasse pas naître une espèce de paranoïa malvenue qui la rendait un peu agressive au demeurant. Sa chute, comme elle s’obstinait à l’appeler en public, restait un sujet de conversation à la limite du tendance, que ce soit dans les couloirs de La Fondation Pearson, qu’à la maison, où elle préférait se terrer quand elle n’avait pas à mettre le pied dehors. Même à l’agence, elle sentait que Maze avait tendance à lui accorder beaucoup trop d’attention.
Elle prit une profonde inspiration. Les reins délicatement plaqués contre le meuble de cuisine qui supportait son poids-plume, elle attrapa son verre à pied en espérant que la gorgée qu’elle prendrait l’aiderait à envisager les choses plus sereinement, et tandis qu’elle faisait danser le liquide d’un rouge bordeaux, presque noir, tout contre son palais, elle récupéra son téléphone portable posé sur le comptoir du petit-déjeuner pour relire les quelques mots échangés avec Owen. Les circonstances de leurs retrouvailles étaient étranges, et ça aussi, ça la mettait dans un drôle d’état. Elle ne put relever l’ironie de la répétition puisque la scène qui se jouerait bientôt ressemblerait peut-être un peu trop à la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Elle avait été idiote, elle aurait dû lui proposer un autre endroit pour discuter de ce qu’il avait à lui dire à propos de ce type dont elle évitait de se répéter le nom. Elle pouvait encore le faire, il n’était pas encore 21 heures, et Owen était charmant, mais il n’était pas l’homme le plus ponctuel qu’elle connaissait. Reprenant une nouvelle gorgée, le nez frôlant le bord de son verre, elle fit glisser l’interface de veille de son portable pour commencer à rédiger un nouveau message au jeune homme, quand elle entendit la sonnette retentir, et que dans un sursaut, elle releva brusquement la tête.

Elle prit une autre profonde inspiration, les yeux fermés cette fois. Elle posa précautionneusement son verre et son téléphone sur le meuble de la cuisine, puis elle rassembla ses cheveux sur son épaule, celle dont elle avait souffert pendant près de deux mois sans interruption, et quitta la cuisine pour se diriger vers le vestibule, la tête aussi haute que le permettait sa volonté à sauver les apparences. Elle arrangea succinctement le tombée du pull en mailles grossièrement tricotées qu’elle avait sur le dos, ne voulut pas se demander si elle donnait bien le change, si elle ne paraissait pas différente depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus, et dans une volonté de ne pas le faire patienter plus longtemps, elle lui ouvrit la porte "Bonsoir. Entre." l’invita-t-elle sans délais, le laissant passer devant elle sans chercher à le garder à distance.
Les codes avaient changés, le temps était passé aussi, et quand bien même il y avait toujours eu de la tension entre eux, celle qu’elle redoutait un peu n’avait rien à voir avec la nostalgie de moments passés à se regarder dans le blanc des yeux. Elle referma la porte, la verrouillant dans une démonstration involontaire du sentiment d’insécurité qu’elle avait gagné après son agression, et s’avança d’abord vers Owen avant d’opérer un léger changement de trajectoire pour rejoindre le salon sans donner l’impression d’avoir eu un moment d’hésitation. Elle qui savait toujours quoi dire, elle devait avouer que pour le coup, elle était à cours de civilité, alors dans une tentative un peu maladroite de ne pas laisser le silence s’installer, elle lui demanda en lui montrant le canapé pour qu’il s’y assoit "Tu veux boire quelque chose ? Je viens d’entamer une bouteille." Elle ne voulait pas lui laisser croire qu’elle ne pouvait pas mener cette discussion en étant sobre; mais elle ne pouvait pas mener cette discussion en étant sobre.

@Owen Galloway Even - Count on me 873483867


    we're all bored, we're also tired of everything, we wait for train that just aren't coming, we show off our different scarlet letters, trust me mine is better.

    Even - Count on me Xc1pTzg
    Even - Count on me 3T1X3Vb
    Even - Count on me QoPDAKU
    Even - Count on me Pf8cX3Q
    Even - Count on me QqLqwzn
    Even - Count on me Q8kNWrA
Revenir en haut Aller en bas
Owen Galloway
Owen Galloway
la colère de Dieu
la colère de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans - 08.06
SURNOM : Reese
STATUT : célibataire
MÉTIER : prêtre de retour à la civilisation
LOGEMENT : squatte la chambre d'ami d'Hassan
Even - Count on me 97dc752764a49e8285f497952246bf4e41af8fa3
POSTS : 148 POINTS : 200

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
RPs EN COURS : Even - Count on me Nhc1JWP
Halloway fb#2

Autumn

even#10


- Aisling #2 - Jules&Rudy - Juliet #2
RPs EN ATTENTE : Malachi -
RPs TERMINÉS : Even#9 fb - Halloway - Juliet - Hassan#3
AVATAR : Boyd Holbrook
CRÉDITS : avatar : alieneen1; ub : loonywaltz ; dessin: maparche
DC : Nino - May - Dinis - Jina
PSEUDO : Ciloute
Femme (elle)
INSCRIT LE : 03/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42295-vous-etes-pas-prets-owen https://www.30yearsstillyoung.com/t40691-nino-may-dinis-jina https://www.30yearsstillyoung.com/t42309-owen-galloway#2133581

Even - Count on me Empty
Message(#) Sujet: Re: Even - Count on me Even - Count on me EmptyMer 23 Mar 2022 - 21:02



Dès lors que son  doigt quitta la sonnette, le Galloway se demandait s’il avait bien fait de venir ici et s’il n’aurait pas été plus judicieux de revoir la Pearson dans un endroit bien plus neutre, moins rempli de certains souvenir, des flashback qui pourraient lui revenir en pleine figure. Absolument, ce qu’il cherchait à repousser, ce qu’il préférait ne pas avoir à vivre. Si on lui avait posé la question, il aurait surement répété haut et fort que ce ne serait pas une bonne idée de revoir Evie et qu’il n’avait pas envie de s’infliger ça. Mais il aurait pu avoir ce discours seulement s’il n’avait pas croisé Dominic Perry et s’il n’avait pas eu des échanges quelques peu troublants avec lui. Là, la donne avait changé et le blond ne pouvait pas garder pour lui ses soupçons.
Comme s’il s’était senti poussé des ailes, ce besoin de jouer le super héros avec un tout petit soupçon d’humilité, il ne voulait pas arriver sur ses grands chevaux et se poser en sauveur. Il avait simplement un besoin, peut être mal placé, de prendre des nouvelles d’Evie après ces révélations.
La porte s’ouvrit, quelques secondes qui avaient semblées trop longues, quelques secondes qui avaient suffit à revoir ces fameux flashbacks et qui avaient suffit à faire accélérer son pouls et rendre ses mains moites. La brune qu’il n’avait plus revu depuis de nombreux mois était aujourd’hui de nouveau face à lui et toujours aussi ravissante, avec peut être une étincelle en moins dans le regard. « Bonsoir. Entre. »il hoche la tête, docilement et fit un pas en avant, la suivant quelques instant sans rien dire, avant de finalement répondre. « Salut… » il la suivait du regard avec ce sentiment étrange de ne pas savoir où se mettre, ni comment se comporter. Oh, garde une distance Owen, ce sera sans doute mieux pour vous deux. Mais maintenant qu’il était chez elle, il devait tout de même faire l’effort de s’ouvrir un peu plus. Comme un animal de compagnie qui découvrait un nouvel environnement, il se faisait timide, observateur tout en la suivant tout de même avec mètre et demi de sécurité. « Tu veux boire quelque chose ? Je viens d’entamer une bouteille. » son regard se posa sur le canapé qu’elle lui désignait puis sur la bouteille de vin, posée sur le meuble à côté. Il allait s’installer sur le sofa tout en répondant dans sa lancée. « J’te suis. » jamais contre un verre de vin, n’est-ce pas ? « Comment-ce que tu te sens ? » qu’il osait enfin demander, bien qu’il avait ressentie à la fois dans son attitude et dans son regard qu’il avait forcément pointé quelques chose avec ses sms. Malheureusement, ses soupçons s’avéraient de plus en plus proches de la réalité, bien qu’il savait qu’elle les avait déjà confirmé en lui proposant de la rejoindre ce soir. Mais il voulait sans doute plus que ça encore. Qu’avait-elle bien pu vivre par sa faute ? L’ex prêtre ressentait-il une forme de culpabilité ? Possible…



Even - Count on me QHnF9bK
Even - Count on me Xc1pTzg



Even - Count on me 37if
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère, vivie par ses neveux et nièces
STATUT : she would've made such a lovely bride what a shame she's fucked in her head, they said
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation, fondatrice de la evelyn pearson wedding agency située à la périphérie de spring hill. tente aussi de s'alléger l'esprit en renouant avec ses anciennes amours et en participant de temps à autre à des ateliers d'arts graphiques et visuels. enfin pas en ce moment ; elle est trop occupée à cacher ses bleus pour avoir le temps de jouer au professeur
LOGEMENT : après une colocation de deux ans avec chad, elle l'a enfin quitté pour occuper un bel appartement avec sa cousine préférée, lara. adresse: #70 st pauls terrace, spring hill
Even - Count on me Y5Nutv3Z_o
POSTS : 4967 POINTS : 485

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
RPs EN COURS :
Even - Count on me 56e594eaea3a41a61088ac87fd89fd2c473d42b1
PEARSONS ◦ so what if the rain falls? let's find the gold at the end of the rainbow so what if the rain falls? i'll shower in shimmers of gold so what if the sky falls? we'll build a life right on the cotton clouds so what if the sky falls? we'll play hide and seek with the stars
Even - Count on me D3qUgLdb_o
EVERLEY ◦ these lights can sometimes blind my eyes who will see for me when i need my vision and it's me a docile tide sucking out the life of me someone could just grab my hand balance me while on my toes i stand and making my head who's gonna let my hair down
Even - Count on me Tumblr_prdvhjThDn1wabbi0o9_400
BAMBI ◦ you're not alone together we stand i'll be by your side you know i'll take your hand when it gets cold and it feels like the end there's no place to go you know i won't give in keep holding on cause you know we'll make it through just stay strong cause you know i'm here for you
Even - Count on me 3k4QeT0n_o
EVERHETT ◦ dive bar on the east side where you at? phone lights up my nightstand in the black come here you can meet me in the back dark jeans and your nikes look at you oh damn never seen that color blue just think of the fun things we could do

ruben#2 rhett#5chad#5lara#11anouch#1 (fb 2005)isla#1bambi#5owen#10

RPs EN ATTENTE : nicholas#6 ◦ finnley#2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©ssoveia (av&gifs sign&profil) ◦ ©gwensgifs&dreamlonelywolf (gifs profil) ◦ ©astra (code sign) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji & jo carter & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/02/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest https://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now https://www.30yearsstillyoung.com/t28922-evelyn-pearson https://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#9

Even - Count on me Empty
Message(#) Sujet: Re: Even - Count on me Even - Count on me EmptyDim 3 Avr 2022 - 10:13



De la gêne planait, ça se ressentait tellement que la première idée qui vint à l’esprit d’Evie, c’était de prendre un peu de distance pour laisser le temps à Owen de s’installer là où il le voudrait. Sur le canapé ou ailleurs, elle ne lui tiendrait pas rigueur de ne pas suivre ses directives, et de chercher l’endroit le plus solide pour supporter la tension qui régnait déjà entre eux. De manière générale, ne pas rentrer dans le cliché, c’était quelque chose qu’Evie avait à cœur, peu encline à répondre aux stéréotypes de base et en suivant une ligne de conduite induite par la société et ses mœurs. Mais elle devait avouer que dans cette conjoncture, elle n’en menait pas large; et sans le vouloir vraiment, ils s’insérèrent dans le cliché de l’ex-couple, l’ex-amourette, l’ex-elle ne le savait même pas elle-même, qu’ils avaient été à un moment donné, et qui après plusieurs mois de séparation, ne savait pas comment réagir l’un envers l’autre.
C’était encore plus délicat quand on connaissait les raisons de ce qui les avait pousser à ne plus se voir, mais quelque chose disait à la jeune femme que ce serait une bonne chose de ne pas trop y penser. Owen était venu pour rien d’autre que faire le point sur les questions qu’il se posait à propos de cet homme dont il lui avait parlé, alors tout bien considéré, s’éloignant du salon pour retourner un instant dans la cuisine chercher un verre pour Owen en même temps que le sien qu’elle avait délaissé pour aller lui répondre, elle tacha de prendre sur elle pour ne pas donner l’impression que tout ça, cette proximité qu’ils partageraient le temps d’une conversation, ça la mettait autant mal à l’aise que ça ne lui faisait de la peine dans le fond.

Elle s’attarda un peu plus que nécessaire dans la cuisine. C’est seulement parce qu’elle ne pouvait pas fuir qu’elle se somma de rejoindre le jeune homme à qui elle versa une bonne rasade de vin dans un verre qu’elle poussa vers lui sans faire plus de cérémonie. Elle resta debout quelques instants, prenant une ou deux gorgée de courage liquide en se demandant comment entamer le plus gros de leur conversation lorsqu’Owen s’en chargea. Sans véritablement y penser, elle lui répondit dans un haussement d’épaules accentué par la manière qu’elle avait de tenir son verre à ce moment-là, lui donnant des airs de grandes dame qu’il savait très bien qu’elle n’était pas, et pas seulement parce qu’il l’avait connue jeune et intrépide "Mieux. J’ai plutôt bien récupéré après ma chute." Elle opina du chef pour appuyer ce qu’elle lui racontait sans ciller, donnant assez bien le change pour ne pas que les battements accélérés de son cœur ne vienne gâcher sa volonté de prendre tout ça avec désinvolture.
Pendant une fraction de secondes, elle se demanda si elle devait lui retourner la question, si elle devait s’inquiéter qu’il soit de retour en ville; elle se souvenait quand ils s’étaient revus dès son propre retour à Brisbane et de la manière dont les choses s’étaient déroulées tandis qu’elle lui réservait toujours une affection sincère que leur rupture n’avait pas entachée. C’était tellement différent maintenant qu’elle avait même du mal à le regarder "Tu es ici pour le travail?" osa-t-elle lui demander, le regard perdu dans les tréfonds d’un verre pas tout à fait vide, qu’elle se pencha pour remplir de nouveau pourtant en se répétant inlassablement qu’il valait mieux se donner bonne contenance que de faire tapisserie, postée à plusieurs mètres de lui sans savoir quoi lui dire; elle savait quoi lui dire, elle ne savait juste pas comment entreprendre les choses sans paraître trop inquiète… et finalement, elle choisit de s’asseoir elle aussi — mais pas à côté de lui, plutôt en face, sur l’un des sièges confortables et individuels qui, agencés de cette façon, formait un cocon douillet pour ses rares soirées avec Lara "Tu…" commença-t-elle, les genoux serrés autant que ses mains autour de son verre qu’elle gardait à proximité, son pied posé sur ses cuisses, et le regard toujours obstinément plongé dans son verre de vin "Tu parlais de quelqu’un dans tes messages, qu’est-ce qu’il t’a dit exactement, c’est quelqu’un que tu connais bien?" le questionna-t-elle en ayant un peu de mal à paraître détachée cette fois. Se résignant après une inspiration profonde, Evelyn finit par relever la tête pour opposer son regard à celui d’Owen.

@Owen Galloway Even - Count on me 873483867


    we're all bored, we're also tired of everything, we wait for train that just aren't coming, we show off our different scarlet letters, trust me mine is better.

    Even - Count on me Xc1pTzg
    Even - Count on me 3T1X3Vb
    Even - Count on me QoPDAKU
    Even - Count on me Pf8cX3Q
    Even - Count on me QqLqwzn
    Even - Count on me Q8kNWrA


Dernière édition par Evelyn Pearson le Ven 6 Mai 2022 - 10:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Owen Galloway
Owen Galloway
la colère de Dieu
la colère de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans - 08.06
SURNOM : Reese
STATUT : célibataire
MÉTIER : prêtre de retour à la civilisation
LOGEMENT : squatte la chambre d'ami d'Hassan
Even - Count on me 97dc752764a49e8285f497952246bf4e41af8fa3
POSTS : 148 POINTS : 200

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
RPs EN COURS : Even - Count on me Nhc1JWP
Halloway fb#2

Autumn

even#10


- Aisling #2 - Jules&Rudy - Juliet #2
RPs EN ATTENTE : Malachi -
RPs TERMINÉS : Even#9 fb - Halloway - Juliet - Hassan#3
AVATAR : Boyd Holbrook
CRÉDITS : avatar : alieneen1; ub : loonywaltz ; dessin: maparche
DC : Nino - May - Dinis - Jina
PSEUDO : Ciloute
Femme (elle)
INSCRIT LE : 03/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42295-vous-etes-pas-prets-owen https://www.30yearsstillyoung.com/t40691-nino-may-dinis-jina https://www.30yearsstillyoung.com/t42309-owen-galloway#2133581

Even - Count on me Empty
Message(#) Sujet: Re: Even - Count on me Even - Count on me EmptyVen 29 Avr 2022 - 10:27



Le blond resta seul quelques longues secondes dans le salon lorsqu’Evie disparue dans sa cuisine pour aller sans doute chercher le verre de vin qu’elle avait proposé. Lui, ne bougea pas d’un poil, sur le canapé. Il regardait le sol, craignait que ses yeux ne se baladent un peu trop. Il avait bien l’impression que rien n’avait changé dans cet appartement depuis son départ, mais pour autant, il n’avait pas pris la peine de s’attarder sur les détails ici et là. Surement que quelques objets avaient changés de places, que la décoration avait évoluer aussi et peut être que le simple constat de voir que tout n’était pas resté figé conforterait le grand gaillard à se dire que les choses avaient changés depuis son départ. Bien sûre, que tout avait changé et ce n’est pas simplement l’état d’un appartement qui pourrait en témoigner. Se focaliser sur un vase ou quelques photos qui pourraient être disposés autrement – ou pas – n’avait au final aucune valeur significative. Le plus important restait de savoir où en était Evie dans sa vie – ou plutôt, de savoir si ces révélations soudaines étaient avérées ou non. Rien de plus. Le Galloway devait s’en tenir à ça et rien qu’à ça. Les nouvelles plus intimes ne le regardaient plus tellement à présent.
Alors qu’Evelyn était de retour dans cette pièce, il releva les yeux pour les poser sur elle un court instant, il hocha la tête, signe d’un remerciement en voyant le verre se glisser aussi sous son nez. La brune restant debout et à distance, n’importe qui qui verrait cette scène depuis la fenêtre de l’immeuble en face trouverait que ni l’un ni l’autre ne se sentait vraiment à sa place ici. Pas ensemble en tout cas. Briser la glace permettrait sans doute de détendre l’atmosphère, mais comment s’y prendre ? La raison de la présence d’Owen chez Evie était tout sauf naturelle et encore moins plaisante, ils le savaient l’un et l’autre. "Mieux. J’ai plutôt bien récupéré après ma chute." La chute… le blond resta un moment suspendu dans un espace-temps en pause, se demandant de quelle chute elle parlait réellement, sens propre ou figuré. Il balaya ses questionnements, préférant ne pas apporter de réponse précipitée. Il serait sans doute présomptueux de penser qu’il avait mené sa chute, mais en même temps, pourquoi pas ? Lui-même n’avait pas encore atteint totalement le sol et se laissait encore surprendre par le vide qu’il avait sous les pieds. Et il savait bien pourquoi on l’avait précipité dans ce ravin sans fond. "Tu es ici pour le travail?" immédiatement, la question avait mené le jeune homme à se frotter l’arrière du crâne, comme mis à mal et au pied du mur. Le secret qui n’en était pas un au final, Owen n’avait plus de travail et il était plutôt ici par ce que plus rien ne l’obligeait réellement à rester à distance à présent. Il finit par secouer discrètement la tête et par admettre « j’ai été remercié. » il se réfugia dans ce verre qui l’appelait depuis quelques longues secondes à présent. « Je suis ici parce que c’est ma place et que j’m’y sens bien mieux qu’à Toowomba. » la silhouette fine d’Evie s’installa enfin en face d’Owen, son regard la suivait, cherchant à savoir si elle avait bien saisi le sens de ses propos. Elle était si intelligente Evie, sans doute la femme qui comprenait plus vite que personne, elle avait sans doute sa réponse avant même qu’il n’ose y répondre.
"Tu… Tu parlais de quelqu’un dans tes messages, qu’est-ce qu’il t’a dit exactement, c’est quelqu’un que tu connais bien?" les yeux dans les yeux, elle avait raison d’aborder le sujet en premier, bien que c’était ce qui avait mené l’ex prêtre à être ici, s’il avait réfléchit à comment aborder le sujet, il n’aurait sans doute pas su comment mettre les pieds réellement dans le plat. « c’est quelqu’un de la paroisse. Que j’ai souvent côtoyé. » de là à dire qu’il le connaissait bien. « Parce qu’il est fidèle. » sans doute trop, sans doute pas de la bonne manière, sans doute un peu extrémiste même. « Il a utilisé des termes qui m’ont alerté. Il a parlé de rendre justice, de vengeance… pour mon honneur… ma dignité. » sans jamais prononcer le nom d’Evie pour autant ou faire d’allusion directe envers la jeune femme. « qu’est ce qu’il s’est passé ? » demanda-t-il avec une réellement inquiétude dans la voix et dans son regard.



Even - Count on me QHnF9bK
Even - Count on me Xc1pTzg



Even - Count on me 37if
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère, vivie par ses neveux et nièces
STATUT : she would've made such a lovely bride what a shame she's fucked in her head, they said
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation, fondatrice de la evelyn pearson wedding agency située à la périphérie de spring hill. tente aussi de s'alléger l'esprit en renouant avec ses anciennes amours et en participant de temps à autre à des ateliers d'arts graphiques et visuels. enfin pas en ce moment ; elle est trop occupée à cacher ses bleus pour avoir le temps de jouer au professeur
LOGEMENT : après une colocation de deux ans avec chad, elle l'a enfin quitté pour occuper un bel appartement avec sa cousine préférée, lara. adresse: #70 st pauls terrace, spring hill
Even - Count on me Y5Nutv3Z_o
POSTS : 4967 POINTS : 485

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
RPs EN COURS :
Even - Count on me 56e594eaea3a41a61088ac87fd89fd2c473d42b1
PEARSONS ◦ so what if the rain falls? let's find the gold at the end of the rainbow so what if the rain falls? i'll shower in shimmers of gold so what if the sky falls? we'll build a life right on the cotton clouds so what if the sky falls? we'll play hide and seek with the stars
Even - Count on me D3qUgLdb_o
EVERLEY ◦ these lights can sometimes blind my eyes who will see for me when i need my vision and it's me a docile tide sucking out the life of me someone could just grab my hand balance me while on my toes i stand and making my head who's gonna let my hair down
Even - Count on me Tumblr_prdvhjThDn1wabbi0o9_400
BAMBI ◦ you're not alone together we stand i'll be by your side you know i'll take your hand when it gets cold and it feels like the end there's no place to go you know i won't give in keep holding on cause you know we'll make it through just stay strong cause you know i'm here for you
Even - Count on me 3k4QeT0n_o
EVERHETT ◦ dive bar on the east side where you at? phone lights up my nightstand in the black come here you can meet me in the back dark jeans and your nikes look at you oh damn never seen that color blue just think of the fun things we could do

ruben#2 rhett#5chad#5lara#11anouch#1 (fb 2005)isla#1bambi#5owen#10

RPs EN ATTENTE : nicholas#6 ◦ finnley#2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©ssoveia (av&gifs sign&profil) ◦ ©gwensgifs&dreamlonelywolf (gifs profil) ◦ ©astra (code sign) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji & jo carter & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/02/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest https://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now https://www.30yearsstillyoung.com/t28922-evelyn-pearson https://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#9

Even - Count on me Empty
Message(#) Sujet: Re: Even - Count on me Even - Count on me EmptyVen 6 Mai 2022 - 11:57


A quoi s’attendait-elle en posant sa première question à Owen, Evie ne le savait pas elle-même. Elle ne réussissait pas tellement à anticiper ce qui se dirait ici, ce qui se ferait ici… et c’était d’autant plus désarmant qu’elle avait ce don d’habitude, de pouvoir contrôler un minimum son univers pour ne pas avoir de surprise, pour ne pas être déçue. Mais avec Owen, ça avait toujours été différent. Il annihilait toutes ses certitudes, il annihilait une bonne partie de ces choses qu’elle avait réussi mettre en place pour ne pas être blessée, creusant dans sa carapace à grands coups de souvenirs partagés, bons comme mauvais. Je suis désolée, cette phrase lui traversa l’esprit quand il lui avoua avoir été remercié, mais elle la retint pour ne pas paraître présomptueuse, pour ne pas lui laisser croire qu’elle était assez imbue d’elle-même pour penser que leur histoire était l’unique raison de sa déroute professionnelle. Alors que c’était le cas: il était l’unique raison de la sienne après tout.
Elle posa de nouveau son regard dans le fond de son verre, le laissant en équilibre sur ses genoux pendant qu’il explicitait ses paroles et qu’elle eut l’occasion de se dire qu’on revenait toujours à Brisbane. Elle entendait ce qu’il voulait dire, elle ne pouvait pas prétendre qu’elle le comprenait cependant parce que dans son univers, Brisbane ne représentait rien d’autre qu’un enfer auquel elle se contraignait pour absoudre les erreurs qu’elle avait commise. Et voilà, elle en revenait à une vision des choses farouchement biblique, et ça la fit sourire intérieurement de songer à ce raisonnement en présence du jeune homme ; qu’elle questionna encore, toujours avec une délicatesse réelle, mais une désinvolture feinte, tandis que ses yeux rencontrèrent les siens pour de bon. C’était une première depuis des mois, et elle ne sut pas ce que ça lui faisait vraiment d’oser s’y confronter. Elle se sentait sans doute un peu honteuse, mais ce qu’elle ressentait pour le jeune homme, ce qu’elle avait alimenté pour lui alors qu’ils étaient tous les deux empêtrés dans cette histoire, leur histoire, elle savait que c’était de la rancœur — de s’être échappé en la laissant au cœur de la tourmente, sans même hésiter un instant entre elle et son travail. Mais ce n’était qu’un retour de bâton bien mérité, non ? Ne lui avait-elle pas dit qu’elle ferait la même chose si les rôles avaient été inversés ?

Evie prit une gorgée de son verre, remisant toutes ces pensées dans un coin reculé de sa psyché, ses yeux clignant pour faire le point sur autre chose que sur le visage d’Owen dont la voix arriva jusqu’à elle — et ce ton qu’elle lui connaissait, aussi compatissant qu’il était doux, le rendant digne de la fonction qu’il avait occupée à un moment donné, c’est ce qui la toucha le plus dans le fond.
Elle prit une inspiration, décala le bord du verre de ses lèvres contrites, puis elle s’inclina légèrement pour enfin le poser sur la table-basse. Quand elle se redressa, elle joignit ses mains l’une dans l’autre, ses doigts formant un aggloméra noueux qui lui donnait des airs de gamine prise sur le fait d’une grosse bêtise qu’elle avait pourtant commise en toute connaissance de cause. Elle le savait, qu’à lui, elle lui devait la vérité. D’autant qu’il avait en sa possession des informations capitales pour mettre le doigt sur le fond de toute cette histoire, de cette chute factice, de cette agression bien réelle ; elle entendait les mots qu’il prononçait, mais elle ne réussissait pas à les placer dans le bon ordre pour comprendre que ce qu’elle avait subi n’était pas le fruit du hasard, que ses soupçons étaient justes et que les mois qu’elle avait passé à recevoir des coups de téléphones anonymes, ça n’avait été que le début de l’apothéose qui l’avait rendue victime d’un homme aux idées bien arrêtées.
Elle avait retenu sa respiration, elle s’en rendit compte une fois seulement qu’Owen lui posa ouvertement la question, tenant à savoir ce qui s’était réellement passé. Elle ne le regarda pas, mais elle leva la tête en dénouant ses doigts pour poser ses mains à plat sur ses genoux "Je ne sais pas si je peux t’en parler." lui avoua-t-elle d’abord, sentant son cœur cogner dans sa poitrine et ses yeux se remplir de quelque chose entre la détresse et la colère ; l’homme en question était dangereux, elle avait eu un aperçu de ce qu’il était capable de faire et elle ne voulait pas mettre Owen plus dans l’embarras encore. Elle marqua une pause, seulement pour expulser une légère colonne d’air quand elle reprit, consentant enfin à le regarder de nouveau "Si je le fais, tu dois me promettre de n’en parler à personne." A personne, pas même aux autorités, sous-entendait-elle. Et puis même si elle s’en voulut immédiatement après, pas très à l’aise à l’idée de jouer sur la corde sensible, elle lui dit toutefois , reprenant sur le même ton "Si j’ai un jour eu de l’importance pour toi, si ce qu’on a vécu toi et moi a vraiment compté pour toi, tu dois me promettre de n’en parler à personne." Tu me dois bien ça faillit-elle ajouter en campant sur ses positions et en ne quittant pas son regard du sien. Même à distance, elle sentait le courant électrique qui passait entre ces deux paires yeux qui se jaugeaient, et bien qu’elle se retint de le laisser lui échapper, elle eut un léger frisson.

@Owen Galloway Even - Count on me 873483867


    we're all bored, we're also tired of everything, we wait for train that just aren't coming, we show off our different scarlet letters, trust me mine is better.

    Even - Count on me Xc1pTzg
    Even - Count on me 3T1X3Vb
    Even - Count on me QoPDAKU
    Even - Count on me Pf8cX3Q
    Even - Count on me QqLqwzn
    Even - Count on me Q8kNWrA
Revenir en haut Aller en bas
Owen Galloway
Owen Galloway
la colère de Dieu
la colère de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans - 08.06
SURNOM : Reese
STATUT : célibataire
MÉTIER : prêtre de retour à la civilisation
LOGEMENT : squatte la chambre d'ami d'Hassan
Even - Count on me 97dc752764a49e8285f497952246bf4e41af8fa3
POSTS : 148 POINTS : 200

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
RPs EN COURS : Even - Count on me Nhc1JWP
Halloway fb#2

Autumn

even#10


- Aisling #2 - Jules&Rudy - Juliet #2
RPs EN ATTENTE : Malachi -
RPs TERMINÉS : Even#9 fb - Halloway - Juliet - Hassan#3
AVATAR : Boyd Holbrook
CRÉDITS : avatar : alieneen1; ub : loonywaltz ; dessin: maparche
DC : Nino - May - Dinis - Jina
PSEUDO : Ciloute
Femme (elle)
INSCRIT LE : 03/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42295-vous-etes-pas-prets-owen https://www.30yearsstillyoung.com/t40691-nino-may-dinis-jina https://www.30yearsstillyoung.com/t42309-owen-galloway#2133581

Even - Count on me Empty
Message(#) Sujet: Re: Even - Count on me Even - Count on me EmptyVen 20 Mai 2022 - 9:42


Regardez-le, ce grand blond du haut de son mètre quatre ving cinq et sa carrure de bloc de glace. Il respire l’assurance, Owen, celui qui est porté par la Grace de Dieu, par la foi et pourtant, face à Evelyn Pearson, il n’est qu’un amas de chair et d’os empli de vulnérabilité. Assis sur le canapé, presque fébrile et surtout coupable. Il aurait aimé n’être que la seule victime de ses agissements et devoir l’assumer de ses seules épaules – et admettre cela serait refuser qu’Evie aie subit autant les dommages une fois qu’il avait quitté la ville, mais il ne parlait pas de peine de cœur ou de sentiment, il parlait de conséquences et de condamnation qui venaient des personnes extérieures à leur relation. Sous les projecteurs, l’ex prêtre avait accepté son sort, jouant avec le feu, il s’était brûlé les ailes. Il assumait ça – en partie – mais ce qu’il n’assumait plus à présent, c’est que ces conséquences touchent également Evelyn de plein fouet. Fébrile et vulnérable mais surtout coupable.
Et en même temps, rien n’était très clair. Seulement des suspicions qui le mettaient terriblement mal à l’aise. Cette curiosité mal placée qui le poussait à demander des éclaircissements à la demoiselle. En même temps, il était là pour en parler, elle l’attendait surement au tournant. Elle lui avait proposé de venir la voir chez elle, c’est sans doute qu’elle était prête à avoir cette discussion ? C’est ce qu’il préférait penser, en tout cas. Avec toute sa maladresse, il ne faisait aucun détour, bien qu’il reste prudent, mais il mettait les pieds dans le plat. "Je ne sais pas si je peux t’en parler." Il eut un mouvement de recul, surpris dans un premier temps, presque vexé ? Possible, mais il ne le dira pas ainsi. Peut-être pouvait –il comprendre et en même temps, il serait frustré de n’avoir que des brises d’informations sans en connaitre la véritable issue. "Si je le fais, tu dois me promettre de n’en parler à personne." Il restait sans réaction, son verre entre les mains, il se pencha à son tour pour le poser sur la table, comme si tout était bien trop sérieux pour avoir envie d’avaler une goutte de vin. Il fronçait les sourcils, voulant lui dire qu’elle pouvait vraiment lui faire confiance, mais il avait l’impression que c’était déplacé, sans savoir expliquer pourquoi. Il se contentait de glisser son regard sur le sien et d’essayer de lui dire avec ses yeux. "Si j’ai un jour eu de l’importance pour toi, si ce qu’on a vécu toi et moi a vraiment compté pour toi, tu dois me promettre de n’en parler à personne." Un silence. Promettre de n’en parler à personne, comment faire une telle promesse alors qu’il n’a aucune idée de quoi il en ressort également et pour autant, il comprend bien la gravité de cette situation et la détresse qui jaillit dans les yeux d’Evie. Le blond finit par se lever, un pas de côté, un regard vers l’extérieur, sans trop savoir ce qu’il cherchait à y voir. Puis après un demi-tour, il posa à nouveau ses yeux sur la brune qu’il surplombait. Se rendant compte de sa position, étant bien plus grand qu’elle, alors assise sur le canapé. Il vint s’asseoir à ses côtés, cette fois, pas à l’opposé. Il posa ses mains sur ses propres genoux et respira, sentant sa poitrine se bloquer. « tu as toujours vraiment compté pour moi. » il baissa le regard, lui confirmant alors qu’il tiendrait sa promesse, mais pour la rassurer, il devait de le dire clairement. « J’vais rien dire, Evie… » si c’est ce qu’elle voulait, si c’est ce qu’elle lui demandait. « tu peux me faire confiance… » si bien qu’elle en avait envie, qu’elle voulait y croire elle-même. La rancœur qu’elle pouvait éprouver pour lui ne devait pas entacher cette confiance qu’elle pouvait avoir envers lui, qu’elle pourra toujours avoir envers lui.



Even - Count on me QHnF9bK
Even - Count on me Xc1pTzg



Even - Count on me 37if
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Even - Count on me Empty
Message(#) Sujet: Re: Even - Count on me Even - Count on me Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Even - Count on me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-