AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
[CDAV] LG TV LED 65″ (165cm) – 65NANO756 – 4K UHD, Smart TV
564 €
Voir le deal

 my only fear is the unknown (james&adèle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adèle Earlham
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (12/07/1991).
SURNOM : adèle suffit, même si elle prêtera attention si elle entend Ady.
STATUT : maman célibataire au coeur à apprivoiser.
MÉTIER : pâtissière et seconde au Little Paris, situé à Logan City.
LOGEMENT : #296 carmody road, une jolie maison dans le quartier de toowong. elle y vit avec sa fille, Aubane et leur chien, Cookie.
my only fear is the unknown (james&adèle) Befce8605858ed11b66ff2b1f4794648cd1c5040
POSTS : 256 POINTS : 30

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : arrivée à Brisbane en 2009 • maman d'une petite aubane née en 2012 • n'a plus été intime avec un homme depuis plusieurs années • pâtissière plus par hasard que par vocation, même si c'est une véritable passion aujourd'hui.
RPs EN COURS : JAMES + RUDY + LILY + ALEISHA + ORNELLA
AVATAR : lucy boynton.
CRÉDITS : bambi eyes (avatar) WALDOSIA. (signature).
DC : aucun.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/02/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43246-to-the-afterglow-adele

my only fear is the unknown (james&adèle) Empty
Message(#) Sujet: my only fear is the unknown (james&adèle) my only fear is the unknown (james&adèle) EmptySam 26 Fév - 22:01



my only fear is the unknown

C’est avec une idée bien précise en tête qu’Adèle avait quitté le Little Paris aujourd’hui. Une idée qui lui trottait dans la tête depuis plusieurs semaines, n’en déplaise à certaines personnes. Ou à une personne en particulier. Personne à qui elle avait d’ailleurs confié la garde de sa fille pour la fin de l’après-midi. Oui, la pâtissière était déterminée. A quoi exactement ? Elle n’en savait rien elle-même en réalité. Enfin si, l’idée était de s’approcher de l’atelier Weatherton pour tenter d’en apprendre un peu plus sur l’énigmatique personnage se trouvant à la tête de la marque de haute couture. Comment allait-elle s’y prendre ? Que se passerait-il ensuite ? Le mystère se trouvait en toutes ces questions. Et elle avait encore tout le temps du trajet pour y penser. Elle opta d’ailleurs pour les transports en commun afin de passer de Logan City où elle travaillait au centre-ville où semblait se trouver l’atelier de haute couture. La musique dans les oreilles, la jeune femme tenta de se vider l’esprit, d’oublier qu’elle était probablement sur le point de faire quelque chose de stupide. Mais en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, elle était arrivée à l’arrêt qui la concernait. Quelques minutes de marche supplémentaires furent nécessaires à la jeune femme avant qu’elle ne se retrouve face à la bâtisse dont elle avait trouvé l’adresse en fouillant brièvement sur le net. Son rythme cardiaque s’était accéléré et un poids lui pesait sur l’estomac maintenant qu’elle se retrouvait là, devant un bâtiment magnifique face auquel elle ne savait absolument pas quoi faire. Aurait-ce été judicieux d’oser une tentative d’approche ? Essayer d’entrer, de se présenter en annonçant qu’elle était à la recherche du grand patron de la boîte ? Elle craignait - et probablement à juste titre - d’être prise pour une folle avant d’être éconduite jusqu’à son point de départ. Oui, c’était de la folie pure de se retrouver là et l’image de Lily la réprimandant sur son comportement s’imposa à l’esprit de la blonde qui secoua légèrement la tête. Il fallait qu’elle soit méthodique. Que faisait-elle là exactement ? L’idée était d’en apprendre un peu plus à propos du fameux James Weatherton qui semblait assez doué pour garder sa vie privée loin des tourments que la célébrité pouvait lui apportés. Alors quoi ? Devait-elle interpeller la première personne qui sortait de là pour savoir comment était le dirigeant de la boîte ? Cela lui semblait tout aussi insensé que d’entrer et de demander directement à voir l’homme en question. Un soupir échappa à la jeune femme qui se passa les mains sur le visage. Venir maintenant n’était peut-être pas la meilleure idée qui soit finalement. Elle s’était levée aux petites heures pour aller travailler, elle avait une journée éreintante dans les pattes... rien de bon ne pourrait être fait aujourd’hui. Mais comme bien souvent, elle avait agi sur un coup de tête. Parce qu’elle en avait assez de se torturer l’esprit depuis des semaines et qu’il fallait qu’elle mette un terme à tout ça. Elle avait besoin de réponses et elle espérait très sincèrement pouvoir les trouver auprès de cet homme pour qui Alessandro semblait avoir beaucoup compté. Mais non. Ce n’était pas le bon moment. Elle-même n’était pas prête pour cette rencontre, si tant est qu’elle puisse réellement l’être un jour, alors elle préféra jeter un dernier coup d’œil à la bâtisse avant de tourner les talons.

Tourner les talons, reprendre le bus pour rentrer chez elle et retrouver sa fille. Voilà qui semblait bien plus judicieux. Cependant, dans la manœuvre, elle n’avait ni senti, ni entendu qu’une personne arrivait par derrière elle et elle la percuta alors de plein fouet. « Pardon. Désolée. » bredouilla-t-elle rapidement, encore sonnée par la collision. Il lui fallut quelques secondes pour retrouver ses esprits. Son regard remonta alors le long de la silhouette entièrement vêtue de noir qui se trouvait face à elle et la surprise s’empara alors des traits de la pâtissière. Dans tout ce qu’elle aurait pu imaginer, jamais elle n’aurait pensé rencontrer James Weatherton de la sorte. La stupéfaction passée, Adèle déglutit puis se poussa du chemin du jeune homme. « Encore désolée. » Elle était belle la détermination lorsqu’elle s’écrasait de la sorte... mais que pouvait-elle faire d’autre que laisser cet homme vaquer à ses occupations tandis qu’elle retournait à sa propre vie ? « Monsieur Weatherton ? » Ah... l’interpeler comme une groupie hystérique semblait être une solution que son corps avait envisagée sans même qu’elle n’ait eu le temps d’y réfléchir. « Excusez-moi, je... est-ce que je pourrai vous parler ? S’il vous plait. » Oh bah oui, propose-lui de passer à la maison pour prendre le thé aussi. Idiote. Elle se sentait complètement idiote. Mais ce qui était fait était fait.

✻✻✻
CODES BY LITTLE WOLF.



all i believe, is it a dream that comes crashing down on me ? all that i hope is it just smoke and mirrors ? (imagine dragons)


Dernière édition par Adèle Earlham le Sam 5 Mar - 23:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
James Weatherton
James Weatherton
le gant de velours
Voir le profil de l'utilisateur
my only fear is the unknown (james&adèle) 7vHkInU ÂGE : trente-et-un ans (17/08/90 - lion)
SURNOM : Birdie le surnomme Dracula, il est vrai qu'il ne prend pas souvent le soleil.
STATUT : il s'insinue constamment dans ses pensées. lui, sa plus grande faiblesse.
MÉTIER : styliste et directeur artistique d'une maison de haute couture, Weatherton.
LOGEMENT : #40 Latimer Road, une maison de caractère à Logan City. son chat réserve en général un accueil chaleureux (non) à ses visiteurs.
my only fear is the unknown (james&adèle) Dbma
POSTS : 2825 POINTS : 985

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : australien par son père, canadien par sa mère › compte les personnes dont il est vraiment proche sur les doigts d'une main mais ne donne pas sa confiance à la légère › son compagnon est mort trois ans plus tôt dans un accident de moto, il vit depuis un deuil silencieux › peu enclin à montrer ce qu'il ressent, il s'est forgé une carapace dont il est difficile de venir à bout › les femmes le fascinent et lui inspirent la majeure partie de ses créations › plus souvent fourré dans son atelier que n'importe où ailleurs › se sent seul mais préférerait se faire couper une jambe que de l'admettre.
RPs EN COURS :
my only fear is the unknown (james&adèle) WPl6oUeK_o
jarchie #15i think i'm drowning, asphyxiated. i wanna break this spell that you've created. you're something beautiful, a contradiction. i wanna play the game, i want the friction. you will be the death of me.

my only fear is the unknown (james&adèle) Tumblr_o06tf1jYZZ1qcyv1eo1_250
gina (scénario libre)everyone has to feel loneliness, are we the ones who create this? i can steal the pain in your heart. i steal in the running night. i swim in the lakes of tears on your face. be the only sound in silence and let me be your voice forever.

my only fear is the unknown (james&adèle) Fd05031346e34131768052492a7c784936669773
willton #4faces in the crowd will smile again and the devil may cry at the end of the night. they will parade upon your victory, you'll put a smile upon their faces. the world will be yours for the taking, the story you birth will be ageless. just learn to love pain and be patient.

my only fear is the unknown (james&adèle) Ricr
adèle #1our paths have crossed in the order of things, we're just so lost. and closer still if we think with our heads we can feel so high. and losing ground so the distance between us can keep us alive. are we only a few lonely hearts killing time in an empty jar? are we ever apart? a delusion much greater than we first thought.

my only fear is the unknown (james&adèle) Omzv
weatherburry #2remember those walls i built? well, baby they're tumbling down. and they didn't even put up a fight, they didn't even make a sound. i found a way to let you in, but i never really had a doubt. standing in the light of your halo, i got my angel now.

my only fear is the unknown (james&adèle) CGMzpgAG_o
weatherton (pré-liens libres)fashion should be a form of escapism, and not a form of imprisonment. - Alexander McQueen


(10/07) shiloh #2adèleandrewauden #4archie #15halston #3 (fb jan. 2022)mabel #2 & alyssa (event)elianabirdie #2

(ua) swann (bébou)

my only fear is the unknown (james&adèle) L086dhuy_o

RPs EN ATTENTE : itziar #2 › lou #3
RPs TERMINÉS : (2022) auden #3dianaarchie #14mabel

(2021) archie #4archie #6archie #7shiloh #1archie #8event open houseraphael #1archie #9 & mad #1archie #10channing #1mila #1eddie #1 & gabrielle #1archie #11lou #2raphael #2birthday party (halston #2 & eddie #2)auden #1archie #13madison #2

(2020) archie #1archie #3itziar #1 (secret santa)lou #1birdie #1

(flashbacks & ua) archie #2 (2007)dani #1 (juillet 2018)archie #5 (ua sorciers)jordan #1 (2014)halston #1 (2019)archie #12 (2007)

(ua slasher) eddie #3michaelaauden #2


rps abandonnés:

my only fear is the unknown (james&adèle) 4tta

AVATAR : cody fern.
CRÉDITS : avatar @selfmade, crackships jarchie & willton @harley, crackship weatherburry @cristalline, dessin @mapartche, userbars @loonywaltz.
DC : rory craine & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 26/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35205-don-t-study-me-you-won-t-graduate-james https://www.30yearsstillyoung.com/t39541-james-you-ll-turn-out-ordinary-if-you-re-not-careful https://www.30yearsstillyoung.com/t35336-james-weatherton https://www.30yearsstillyoung.com/t35337-james-weatherton

my only fear is the unknown (james&adèle) Empty
Message(#) Sujet: Re: my only fear is the unknown (james&adèle) my only fear is the unknown (james&adèle) EmptySam 5 Mar - 22:10



my only fear is the unknown.

Cette histoire de cambriolage était encore dans toutes les têtes, ici à Weatherton, et si l'heure était à compenser les pertes financières et matérielles en faisant jouer leurs assurances, James avait aussi et surtout insisté pour que leur système de sécurité soit renforcé. Pas question qu'une telle chose se reproduise, surtout alors qu'elle pourrait laisser penser à des crapules sans vergogne que Weatherton leur était facile d’accès. Un temple inviolable, voilà ce que la Maison devait redevenir. Et s'il fallait poster un agent de sécurité tous les dix mètres pour s'assurer que l'atelier ne soit plus jamais pris pour cible, James veillerait à ce que ce soit le cas. Plus tendu encore qu'à son habitude, quand bien même cette histoire viendrait bientôt à se régler d'elle-même, le blond avait passé la majeure partie de sa journée le nez au-dessus de ses patrons sans décrocher un mot à personne. Ils commençaient tous à le connaître, à force, et savaient qu'il avait simplement été plus remué par tout ça qu'il ne voulait l'admettre. Cet atelier n'était pas seulement l'endroit où il se sentait le plus à sa place, c'était aussi parfois comme un sanctuaire rassurant entre lui et le reste du monde. Ainsi ne le quittait-il jamais de gaieté de cœur et s'assurait-il toujours d'être le dernier à en partir, veillant plutôt deux fois qu'une à bien claquer la porte derrière lui, à présent.

Le nez dans l'agenda de son téléphone, trop occupé à vérifier ses rendez-vous de la semaine, James n'eut pas le temps d'éviter la silhouette qui le heurta subitement de plein fouet. Celle d'une jeune femme plutôt frêle qu'il n'avait pas vu arriver et qui ignorait encore qu'elle avait bousculé la mauvaise personne. Ou pas la plus aimable de toutes, en tout cas. « Pardon. Désolée. » Au moins avait-elle la politesse de s'excuser, ce qui n'était pas le cas de tout le monde dans cette ville où n'importe qui oublierait volontiers son savoir-vivre pour arriver cinq minutes plus tôt au travail. James le premier, après tout, s'encombrait rarement de diplomatie et ce n'était pas différent lorsque le destin plaçait visiblement une personne distraite sur sa route. « Vous pourriez regarder devant vous. » L'agacement dans la voix, James posa un regard inexpressif sur les traits angéliques de la jeune femme, manifestement embêtée de lui être rentrée dedans. Pour un peu, son apparente confusion inciterait presque le créateur à se dérider un peu. « Encore désolée. » Mais cette manie qu'avaient les gens de se confondre en excuses avait toujours su l'irriter : il n'était pas de cette trempe, James, et ce trop plein de bonnes intentions le mettait toujours mal à l'aise. Dans un monde de requins comme celui de la Mode, on apprenait facilement à marcher sur quiconque vous barrait la route et vous aviez généralement de la chance si les gens se contentaient de vous bousculer sur leur passage.

« Monsieur Weatherton ? » Cette fois, c'est un brin d'étonnement qui passa dans son regard clair. Ce qui ressemblait jusqu'ici à une rencontre hasardeuse prenait une autre tournure maintenant qu'il apparaissait évident que cette jeune femme le connaissait. Était-elle une groupie, qui flânait dans le quartier pour finalement tomber sur lui par le plus grand des hasards ? Lisait-elle toutes ces revues de mode qui faisaient fréquemment l'éloge de ses collections ou ces magazines à scandales qui le dépeignaient bien souvent comme un type froid et imbuvable ? A une époque où tout le monde en disait trop sur sa vie, les gens mystérieux suscitaient soit l'admiration, soit l'agacement. James avait toujours su naviguer entre les deux. « A qui ai-je l'honneur ? » Si elle savait de toute évidence à qui elle avait à faire, ce n'était pas encore son cas. Elle avait certes un joli minois mais rien qui ne lui donne l'impression de la connaître ou de l'avoir déjà croisée. Et James était plutôt physionomiste, une qualité essentielle dans son boulot. « Excusez-moi, je... est-ce que je pourrai vous parler ? S’il vous plaît. » Ah, tout à coup cet échange risquait de prendre une dimension moins plaisante. Elle disait vouloir lui parler, et il n'y avait pas trente-six raisons pour lesquelles une inconnue voudrait lui toucher deux mots au beau milieu de la rue. « Vous êtes quoi, journaliste ? » Probablement, et si tant est qu'il accepte de lui accorder une entrevue elle sortirait probablement son téléphone pour l'enregistrer. Classique, comme approche. Et bien plus simple aussi que de l'accoster à l'issue d'une fashion week bruyante où il lui serait facile de s'éclipser par une porte dérobée. Ici, James marchait simplement dans la rue, elle avait donc tout le loisir de le poursuivre sur plusieurs dizaines de mètres avant qu'il n'atteigne sa voiture et mette fin à cette mascarade. « Pas mal, le coup de la collision. Pour un peu on croirait presque que vous l'avez pas fait exprès. » Il les connaissait, ces rapaces prêts à tout pour écrire quelques lignes dans un article. Elle avait sans doute entendu parler du cambriolage survenu à Weatherton, des quelques dizaines de robes évaporées et des pertes colossales que ce vol représentait pour la Maison. Oui, elle avait même déjà sans doute le titre racoleur qui accompagnerait son article. « Je donne pas d'interview à la demande, voyez ça avec mon assistante. De toute façon je suis pressé. » Et qu'elle y mette les formes n'y changerait rien, il offrait le même traitement à tout le monde.



my only fear is the unknown (james&adèle) NAJk0oI
my only fear is the unknown (james&adèle) InF9M6m
my only fear is the unknown (james&adèle) KHoP2yg
my only fear is the unknown (james&adèle) B4vxCfg
my only fear is the unknown (james&adèle) GzA2Yx9
my only fear is the unknown (james&adèle) QCgMcBR
my only fear is the unknown (james&adèle) OBCGg4U
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Adèle Earlham
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (12/07/1991).
SURNOM : adèle suffit, même si elle prêtera attention si elle entend Ady.
STATUT : maman célibataire au coeur à apprivoiser.
MÉTIER : pâtissière et seconde au Little Paris, situé à Logan City.
LOGEMENT : #296 carmody road, une jolie maison dans le quartier de toowong. elle y vit avec sa fille, Aubane et leur chien, Cookie.
my only fear is the unknown (james&adèle) Befce8605858ed11b66ff2b1f4794648cd1c5040
POSTS : 256 POINTS : 30

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : arrivée à Brisbane en 2009 • maman d'une petite aubane née en 2012 • n'a plus été intime avec un homme depuis plusieurs années • pâtissière plus par hasard que par vocation, même si c'est une véritable passion aujourd'hui.
RPs EN COURS : JAMES + RUDY + LILY + ALEISHA + ORNELLA
AVATAR : lucy boynton.
CRÉDITS : bambi eyes (avatar) WALDOSIA. (signature).
DC : aucun.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/02/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43246-to-the-afterglow-adele

my only fear is the unknown (james&adèle) Empty
Message(#) Sujet: Re: my only fear is the unknown (james&adèle) my only fear is the unknown (james&adèle) EmptyMar 19 Avr - 11:26



my only fear is the unknown

C’était sur un coup de tête qu’Adèle avait pris la direction de Spring Hill. Le plan était aussi précis qu’incertain. Elle était déterminée à faire enfin face à James Weatherton, mais en parallèle, elle n’avait pas la moindre idée de comment s’y prendre. Face à cette bâtisse, la jeune femme se sentait ridiculement petite. Ridicule tout simplement en réalité. Elle était là. L’impulsivité de la jeune femme avait fait son affaire, mais elle n’en n’était pas plus avancée maintenant. Elle imaginait qu’il aurait mieux fallut prendre rendez-vous afin de rencontrer cet homme qui devait sans aucun doute être très occupé pour faire tourner une telle fourmilière, mais Adèle se connaissait assez bien pour savoir que prendre rendez-vous lui ferait faire faire marche arrière à la dernière minute. Il lui fallait cette impulsion pour pouvoir agir, à trop réfléchir, elle finirait par se raviser. Un peu comme présentement d’ailleurs. Face au bâtiment de l’empire Weatherton, sans aucun plan d’action, la pâtissière ne pouvait faire que demi-tour.

C’est ainsi que la jeune femme se retrouva alors nez à nez avec la personne qui hantait probablement le plus son esprit ces derniers temps. James Weatherton se trouvait là devant elle et elle venait de le percuter de plein fouet. « Vous pourriez regarder devant vous. » L’agacement n’était même pas un peu dissimulé et prise au dépourvu, Adèle ne put que s’excuser une fois de plus avant de s’écarter du chemin. Un tourbillon de sentiments se mêlaient en elle. La jeune femme était aussi surprise que déçue. Prise au dépourvu. Dans ses recherches, elle n’avait trouvé grand-chose à propos du jeune homme, aussi tout ce qu’elle s’était imaginée de lui n’était que le produit de son imagination. Cet homme avait partagé la vie d’Alessandro, avait été assez important pour lui que pour apparaître à ses obsèques comme étant son compagnon... il y avait un tas de choses qui échappait à Adèle, mais elle peinait à croire qu’un homme aussi froid puisse avoir occuper une place aussi importante dans la vie du père de sa fille. Il serait probablement préférable qu’elle tourne les talons, qu’elle prenne ses distances et qu’elle étouffe ses envies de retrouver un peu d’Alessandro, d’offrir à sa fille un peu plus à propos de son père qu’elle ne pouvait le faire. Ecouter Lily en somme, rien de bon ne pouvait résulter de tout ça. Elle y était parvenue durant toutes ces années, pourquoi ne pourrait-elle pas le faire définitivement ? La pâtissière n’en savait rien, mais de toute évidence le cœur prit le dessus sur la raison une fois de plus lorsqu’elle interpella le créateur. « A qui ai-je l'honneur ? » C’était le moment d’assumer les raisons de sa venue. « Je m’appelle Adèle... Adèle Earlham. » La jeune femme avait l’infime espoir que son nom puisse interpeller le grand blond. Eveiller quelque chose en lui, même une ridicule poussière de souvenir. Alessandro avait dû lui parler d’elle. Et si pas d’elle, au moins d’Aubane. Se rendant compte que son nom n’évoquait rien chez le créateur, elle prit le parti de lui demander un peu de son temps. Bref. Une simple discussion, qu’ils puissent décider si oui ou non ils prendraient le temps d’échanger un peu plus dans d’autres circonstances. Mais cette demande sembla agacer d’autant plus le jeune homme. « Vous êtes quoi, journaliste ? » Les sourcils de la blonde se froncèrent sous l’incompréhension. Pourtant, elle aurait dû s’y attendre. « Qu... » Elle eut à peine le temps d’ouvrir la bouche que James continuait. « Pas mal, le coup de la collision. Pour un peu on croirait presque que vous l'avez pas fait exprès. » Mais... Elle ne l’avait pas fait exprès. Elle se sentait comme une gamine qu’on réprimande. Elle avait l’horrible impression d’être minuscule face à ce géant de glace. Elle aurait voulu répliquer, mais les mots ne semblaient pas vouloir venir. Elle se contenta alors de rester là, complètement décontenancée. « Je donne pas d'interview à la demande, voyez ça avec mon assistante. De toute façon je suis pressé. » Adèle secoua légèrement la tête, comme pour tenter de se remettre les idées en place. « Il ne s’agit pas de ça... » souffla-t-elle, les sourcils toujours légèrement froncés.

Si en arrivant, Adèle avait été quelque peu perdue, elle l’était d’autant plus à présent. Ses iris ne quittaient plus le grand blond. Deux solutions s’offraient à elle ; tenter une approche douce pour expliquer calmement les choses ou l’envoyer paître comme il venait de si bien le faire lui-même. « Je ne suis pas journaliste. Mais qu’importe... Je ne vais pas abuser de votre précieux temps plus longtemps. » conclut-elle finalement, prête à tourner les talons. Au diable les raisons qui l’avaient poussée à venir jusqu’ici. Elle aurait dû s’y attendre, à la déception. Lily avait probablement raison, elle ne faisait que poursuivre une chimère en cherchant absolument à se lier à cet homme qui n’a rien à leur apporter. « Cela dit, je comprends mieux pourquoi Alessandro ne m’avait jamais parlé de vous. » Ils ne faisaient pas partie du même monde, ils n’avaient rien à voir les uns avec les autres. « En revanche, je peine à comprendre ce qu’il a pu vous trouver pour que vous ayez une telle importance pour lui. » Les mots sortaient sans qu’elle n’en mesure réellement l’ampleur. A défaut de faire la connaissance de cet homme, elle aurait au moins eu l’occasion de dire ce qu’elle avait sur le cœur. Maigre consolation pour la délaissée qu’elle avait été. Enfin délaissée... Qu’elle-même ait été mise de côté, elle pouvait le concevoir et elle s’en fichait même un peu, mais ce qui l’attristait réellement, c’est qu’Aubane avait complètement été mise à l’écart dans toute cette histoire et qu’elle n’aurait rien d’autre à offrir à sa fille qu’un « nous n’en valions visiblement pas la peine » quand elle serait amenée à parler de son père.

✻✻✻
CODES BY LITTLE WOLF.



all i believe, is it a dream that comes crashing down on me ? all that i hope is it just smoke and mirrors ? (imagine dragons)
Revenir en haut Aller en bas
James Weatherton
James Weatherton
le gant de velours
Voir le profil de l'utilisateur
my only fear is the unknown (james&adèle) 7vHkInU ÂGE : trente-et-un ans (17/08/90 - lion)
SURNOM : Birdie le surnomme Dracula, il est vrai qu'il ne prend pas souvent le soleil.
STATUT : il s'insinue constamment dans ses pensées. lui, sa plus grande faiblesse.
MÉTIER : styliste et directeur artistique d'une maison de haute couture, Weatherton.
LOGEMENT : #40 Latimer Road, une maison de caractère à Logan City. son chat réserve en général un accueil chaleureux (non) à ses visiteurs.
my only fear is the unknown (james&adèle) Dbma
POSTS : 2825 POINTS : 985

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : australien par son père, canadien par sa mère › compte les personnes dont il est vraiment proche sur les doigts d'une main mais ne donne pas sa confiance à la légère › son compagnon est mort trois ans plus tôt dans un accident de moto, il vit depuis un deuil silencieux › peu enclin à montrer ce qu'il ressent, il s'est forgé une carapace dont il est difficile de venir à bout › les femmes le fascinent et lui inspirent la majeure partie de ses créations › plus souvent fourré dans son atelier que n'importe où ailleurs › se sent seul mais préférerait se faire couper une jambe que de l'admettre.
RPs EN COURS :
my only fear is the unknown (james&adèle) WPl6oUeK_o
jarchie #15i think i'm drowning, asphyxiated. i wanna break this spell that you've created. you're something beautiful, a contradiction. i wanna play the game, i want the friction. you will be the death of me.

my only fear is the unknown (james&adèle) Tumblr_o06tf1jYZZ1qcyv1eo1_250
gina (scénario libre)everyone has to feel loneliness, are we the ones who create this? i can steal the pain in your heart. i steal in the running night. i swim in the lakes of tears on your face. be the only sound in silence and let me be your voice forever.

my only fear is the unknown (james&adèle) Fd05031346e34131768052492a7c784936669773
willton #4faces in the crowd will smile again and the devil may cry at the end of the night. they will parade upon your victory, you'll put a smile upon their faces. the world will be yours for the taking, the story you birth will be ageless. just learn to love pain and be patient.

my only fear is the unknown (james&adèle) Ricr
adèle #1our paths have crossed in the order of things, we're just so lost. and closer still if we think with our heads we can feel so high. and losing ground so the distance between us can keep us alive. are we only a few lonely hearts killing time in an empty jar? are we ever apart? a delusion much greater than we first thought.

my only fear is the unknown (james&adèle) Omzv
weatherburry #2remember those walls i built? well, baby they're tumbling down. and they didn't even put up a fight, they didn't even make a sound. i found a way to let you in, but i never really had a doubt. standing in the light of your halo, i got my angel now.

my only fear is the unknown (james&adèle) CGMzpgAG_o
weatherton (pré-liens libres)fashion should be a form of escapism, and not a form of imprisonment. - Alexander McQueen


(10/07) shiloh #2adèleandrewauden #4archie #15halston #3 (fb jan. 2022)mabel #2 & alyssa (event)elianabirdie #2

(ua) swann (bébou)

my only fear is the unknown (james&adèle) L086dhuy_o

RPs EN ATTENTE : itziar #2 › lou #3
RPs TERMINÉS : (2022) auden #3dianaarchie #14mabel

(2021) archie #4archie #6archie #7shiloh #1archie #8event open houseraphael #1archie #9 & mad #1archie #10channing #1mila #1eddie #1 & gabrielle #1archie #11lou #2raphael #2birthday party (halston #2 & eddie #2)auden #1archie #13madison #2

(2020) archie #1archie #3itziar #1 (secret santa)lou #1birdie #1

(flashbacks & ua) archie #2 (2007)dani #1 (juillet 2018)archie #5 (ua sorciers)jordan #1 (2014)halston #1 (2019)archie #12 (2007)

(ua slasher) eddie #3michaelaauden #2


rps abandonnés:

my only fear is the unknown (james&adèle) 4tta

AVATAR : cody fern.
CRÉDITS : avatar @selfmade, crackships jarchie & willton @harley, crackship weatherburry @cristalline, dessin @mapartche, userbars @loonywaltz.
DC : rory craine & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 26/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35205-don-t-study-me-you-won-t-graduate-james https://www.30yearsstillyoung.com/t39541-james-you-ll-turn-out-ordinary-if-you-re-not-careful https://www.30yearsstillyoung.com/t35336-james-weatherton https://www.30yearsstillyoung.com/t35337-james-weatherton

my only fear is the unknown (james&adèle) Empty
Message(#) Sujet: Re: my only fear is the unknown (james&adèle) my only fear is the unknown (james&adèle) EmptySam 7 Mai - 19:12



my only fear is the unknown.

A cet instant il y avait deux choses dont James soit absolument certain : il n'avait jamais vu cette jeune femme auparavant et celle-ci avait beaucoup de chance de ne pas être tombée sur lui un jour où il serait vraiment d'une humeur massacrante. Car malgré ce que sa réaction pouvait laisser penser, James était relativement parvenu à conserver son sang froid. Tout du moins si on considérait que se faire bousculer en pleine rue faisait partie des choses susceptibles de faire ressortir ses plus mauvais cotés. « Je m’appelle Adèle... Adèle Earlham. » Définitivement pas un nom qui lui dise quoi que ce soit, et on pouvait faire confiance à sa mémoire pour se rappeler de la plupart des personnes qu'il avait pu croiser dans le milieu ou en dehors. Non, il avait su en posant les yeux sur elle que leurs routes ne s'étaient probablement jamais croisées et pourtant, la suite eut le don de rendre cet échange beaucoup plus suspect. S'il ne savait pas il y a encore une seconde à qui il avait à faire, ça ne semblait pas être le cas de son interlocutrice, qui l'avait de toute évidence reconnu. Il y avait bien sûr la possibilité qu'elle se soit simplement trouvée aux abords de Weatherton et l'ait bousculé par hasard, mais un esprit aussi complotiste que celui du créateur était forcé d'envisager l'autre éventualité. Cette jeune femme pourrait très bien avoir mis en scène cette rencontre et cherché à l'approcher sous un faux prétexte, profitant ensuite de l'opportunité pour obtenir de lui une interview qu'il ne lui aurait jamais accordé d'ordinaire. C'est qu'il les connaissait, ces journalistes sans foi ni loi et prêts à tout pour un peu de scoops. Entre son agression d'il y a quelques mois et le récent cambriolage chez Weatherton, James savait que l'un de ses employés pourrait avoir vendu quelques déclarations croustillantes à la presse. Ne jamais faire confiance à personne, voilà un dicton qui semblait cette fois encore se vérifier. « Qu... » Si la surprise se lut véritablement sur les traits de la jeune femme, James n'en fut pas moins incrédule pour autant. Elle était peut être simplement bonne actrice. « Il ne s’agit pas de ça... » Il s'attendait évidemment à ce qu'elle nie, après tout elle ne le connaissait pas personnellement et croyait peut être qu'il lui restait une chance d'arriver à ses fins par des moyens détournés si elle parvenait à endormir sa méfiance. C'était sans compter sur son impitoyable méfiance envers quiconque était possiblement muni d'une carte de presse. « Bien sûr. Et vous marchiez dans la rue avant de me percuter par hasard et de me reconnaître. » Elle pourrait tout aussi bien être une admiratrice, quand on y réfléchissait, mais James était tenté de rester sur ses gardes. Rien que par esprit de contradiction, oui.

« Je ne suis pas journaliste. Mais qu’importe... Je ne vais pas abuser de votre précieux temps plus longtemps. » Un sourcil légèrement arqué, il s'étonna à vrai dire qu'elle déclare forfait aussi vite quand une authentique journaliste aurait plutôt redoublé d'insistance et de persuasion pour tenter d'arriver à ses fins. Là où il ne lui donnerait pas tort, en revanche, c'est qu'il avait effectivement bien mieux à faire que de discuter poliment au beau milieu de la rue. « Cela dit, je comprends mieux pourquoi Alessandro ne m’avait jamais parlé de vous. » James, d'abord tenté de lui fausser compagnie maintenant que cette conversation semblait toucher à sa fin, se ravisa à l'instant où ces mots franchirent les lèvres de la jeune femme. « Je vous demande pardon ? » Alessandro n'était pas un prénom qu'il avait l'habitude d'entendre, pas même de la bouche de ceux qui lui étaient les plus proches. Alors autant dire qu'il s'attendait moins encore à ce qu'une inconnue mentionne l'homme qu'il avait aimé et qu'il avait perdu des années en arrière. Pantois, le créateur en venait à reconsidérer la moindre de ses certitudes, à présent conscient qu'il y avait peut être plus que la curiosité d'une journaliste derrière cette rencontre. « En revanche, je peine à comprendre ce qu’il a pu vous trouver pour que vous ayez une telle importance pour lui. » Cette fois, James se figea pour de bon. L'entendre mentionner l'italien une première fois l'avait il est vrai complètement pris de court, mais à présent il comprenait qu'il n'avait pas rêvé et qu'il y avait définitivement quelque chose que cette jeune femme essayait de lui dire. « Attendez. » Sa voix s'éleva en direction de la blonde de façon à la retenir – ironique quand il aurait espéré s'en débarrasser à peine une minute plus tôt. Mais elle avait touché une corde sensible et n'en avait probablement pas conscience elle-même, alors que cette seule mention ravivait bien trop de choses pour qu'il puisse feindre l'indifférence. Parce qu'Alessandro ne cesserait jamais de compter et son souvenir de le hanter au plus profond de lui-même, rien dans ce que cette jeune femme venait de dire n'était anodin à ses yeux.

Qu'elle dise être bien informée sur la relation qui l'unissait autrefois à Alessandro était certainement la partie la plus troublante de ses affirmations, alors qu'il y avait toutes les chances pour qu'il veuille maintenant en savoir plus. « Comment vous connaissez Alessandro ? » Peu de personnes autour de lui mentionnaient communément son nom, devinant sans qu'il n'ait même plus besoin de l'exprimer tout haut que le sujet était encore sensible. Son deuil était fait depuis maintenant plusieurs années, pourtant le vide laissé par l'italien ne s'était pas complètement comblé et certains jours voulaient même qu'il le ressente deux fois plus. C'était d'autant plus vrai qu'il gardait pour lui beaucoup de choses, depuis l'accident. « Et comment est-ce que... » Des questions, James en avait bien trop pour savoir dans quel ordre les formuler, incapable de la laisser repartir sans en avoir le cœur net. « C'est une plaisanterie, c'est ça ? Quelqu'un vous envoie pour me faire marcher ? » Il réfléchissait, James, tentant de savoir s'il était seulement possible qu'elle se soit procurée ces quelques informations sur internet ou dans la presse. Il s'était toujours montré très discret sur sa vie privée et seulement quelques détails avaient fuité après la mort d'Alessandro. Se pourrait-il qu'elle soit simplement une fan un peu trop renseignée, suffisamment malsaine pour l'attaquer sur ce qu'il avait de plus intime ? « Qui êtes-vous réellement et qu'est-ce que vous me voulez ? » Adèle Earlham, mais encore ? Avait-il réellement à faire à une usurpatrice ou avait-elle véritablement connu Alessandro sans qu'il n'en ait jamais rien su avant aujourd'hui ? James savait quelle version il préférait croire, mais la seule personne qu'il accepterait de croire sur parole ne pouvait pas se joindre à eux pour balayer ces nombreuses interrogations.



my only fear is the unknown (james&adèle) NAJk0oI
my only fear is the unknown (james&adèle) InF9M6m
my only fear is the unknown (james&adèle) KHoP2yg
my only fear is the unknown (james&adèle) B4vxCfg
my only fear is the unknown (james&adèle) GzA2Yx9
my only fear is the unknown (james&adèle) QCgMcBR
my only fear is the unknown (james&adèle) OBCGg4U
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

my only fear is the unknown (james&adèle) Empty
Message(#) Sujet: Re: my only fear is the unknown (james&adèle) my only fear is the unknown (james&adèle) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

my only fear is the unknown (james&adèle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill
-