AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

 got me walking side to side - isla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alba Coalman
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans et elle n'est pas prête de voir ce chiffre augmenter
SURNOM : ses collègues de boulot l'appellent par son nom de famille, a part cela, elle préfère les quatre lettres de son prénom
STATUT : sans cœur et sans attaches
MÉTIER : gestionnaire de patrimoine des gros portefeuille de brisbane.
LOGEMENT : 12 Parkland Boulevard, Spring Hill
POSTS : 707 POINTS : 115

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née à Londres, sa ville chérie lui manque toujours ♛ workaholic le jour, dépravée la nuit ♛ elle a un sérieux problème d'alcool et de cocaïne ♛ grande gueule et vulgaire ♛ elle vit avec un terrible secret ♛ baignée dans le luxe, elle est un peu matérialiste sur les bords
RPs EN COURS : got me walking side to side - isla  Tumblr_inline_o3xbawJUOU1qlt39u_250
RPs EN ATTENTE : Lexie #2 - Ysis #1 - Harold #2

RPs TERMINÉS : tenu à jour sur ma fiche de lien
AVATAR : sweety Ariana Grande
DC : x
PSEUDO : tawny
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42637-comme-un-ange-en-enfer-j-oublie-mon-nom-alba https://www.30yearsstillyoung.com/t42746-been-through-some-bad-shit-i-should-be-a-sad-bitch https://www.30yearsstillyoung.com/t43049-alba-coalman

got me walking side to side - isla  Empty
Message(#) Sujet: got me walking side to side - isla got me walking side to side - isla  EmptyLun 28 Fév - 13:29


Got me walking side to side

février 2022 w/  @Isla MacLeod

These friends keep talkin' way too much, say I should give you up, can't hear them no

Cette saison des pluies avait vraiment le don de me plonger dans une humeur maussade. Si je tolèrais Brisbane sous un grand soleil, j’avais la ville en horreur quand le ciel se couvrait de gris et que l’odeur du béton mouillé empestait à tous les coins de rues. Cette journée faisait partie de celle qui me poussait à rester chez moi. J’étais en congé et je n’avais aucune envie de sortir. J’avais pourtant ce rendez-vous avec Isla, pour boire un verre, prévu depuis quelques jours. Je lui envoyai un texto, histoire de négocier.

Alba
ça te dit si on se retrouve chez moi pour le thé plutôt ? aucune envie de sortir avec cette pluie


Je reposais mon téléphone sur mon grand canapé d’angle en laine bouclée. Le confort de mon appartement était apaisant. Je regrettais de ne pas y passer assez de temps. Peut-être était-ce parce que j’y étais souvent seule. Je chassais ces pensées de mon esprit, attendant la réponse d’Isla, qui, j'espérais, serait positive.
Je ne savais pas si j’étais réellement contente de la voir. J’aimais beaucoup Isla, elle était sûrement une des mes plus proches amies ici à Brisbane, avec  @Lexie Walker , mais cela faisait plusieurs semaines que nous ne nous étions pas vues, et je lui en voulais un peu du manque de nouvelles. Un comble, sachant que je ne lui en donnais pas moi même. Notre amitié était basée sur un principe de dent de scie, un peu comme avec  @Rudy Gutiérrez  : autant nous pouvions passer des moments incroyables ensemble et être plus complices que jamais, autant une animosité s’installai entre nous et lançait les prémices d’une guerre froide. Je ne savais pas trop où nous nous situions en ce moment.
Je me mis à faire chauffer de l’eau dans ma bouilloire et préparais de quoi recevoir mon amie, au cas où elle accepterait de me rejoindre dans mon imposant loft de Spring Hill. J’avais craqué sur cet appartement peu de temps après mon arrivée, quand  @Birdie Cadburry  et  @Zoya Lewis  m'avaient demandé de quitter leur colocation. J’étais tombée sous le charme de sa belle hauteur sous plafond, sa mezzanine vitrée et sa vue imprenable sur le quartier. La décoration initiale ne m’avait plus : dans un esprit très marin, avec des harpons et autres filets de pêche, j’avais donc fait redecorer par une architecte d’intérieur et l’ensemble du lieu était harmonisé dans des tons beiges, marrons et blanc, dans un esprit minimaliste mais pourtant très cosy.
Une notification sur mon téléphone me fit lever la tête. Il s’agissait d’un mail d’ @Harold Elis , mais je reposai mon téléphone, promettant de le lire plus tard. Harold était un - possible - collègue de boulot, j’attendais encore de savoir s'il allait prendre la décision d’intégrer l’entreprise dans laquelle je travaillais. Si le bougre était assez étonnant dans sa façon d’être, je n’avais aucun doute sur le fait que nous pourrions être amis. Enfin, je ne sais pas.
J’avais beau être sociable, un peu extravertie, j’avais du mal à garder des amitiés. Comme avec  @Seth Moriarty  ou  @Marceline Griffiths . Pour le premier, notre relation s’était terminée par sa faute. Avec la deuxième, c’était bien différent. Rien n’était fini mais tout était si compliqué. Pourquoi avais-je le don de toujours foutre le bordel avec ceux que j’aimais ? Ou alors je choisissais probablement les mauvaises personnes. C’est ce qu’aurait dit ma mère si elle avait su, par exemple, que je trainais souvent avec  @Murphy Rowe  ou  @Hunter Stringer . Ou même avec  @Regan Kelly . Je ne connaissais pas bien ma voisine, elle avait pourtant l’air d’être bien sous tout rapport - après tout elle m’avait ramassée ivre morte sur le trottoir sans demander son reste - mais son style particulier et ses tatouages l’aurait catégorisée, dans l’esprit de ma mère, parmi les gens infréquentables.
Le sifflement de la bouilloire me tira de mes réflexions inutiles sur ma solitude et mes amitiés plus ou moins compliquées. On frappa également à la porte. Isla était surement là, mais n’avais pas pris la peine de répondre à mon texto.
Hé, salut, dis-je en ouvrant la porte. Entre, fait comme chez toi.
Je la précédais, avançant dans l’immense pièce à vivre.
KoalaVolant




lookin like an angelbut you're savage
EXORDIUM.



got me walking side to side - isla  7ZWT0EU
got me walking side to side - isla  YtxTUla
got me walking side to side - isla  FhycjZK
Revenir en haut Aller en bas
Isla MacLeod
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-cinq ans. (13/10/96)
SURNOM : isla, c'est déjà court non? quoi que alsi sur les plateformes.
STATUT : en couple avec l'idée d'être heureuse dans cette relation...
MÉTIER : étudiante en médecine, en pause depuis trop longtemps.
LOGEMENT : dans la maison familiale avec son petit frère et sa mère toujours partie en cavale. (#502, Logan City)
got me walking side to side - isla  Tumblr_oswt55QMdK1s6n23no1_400
POSTS : 690 POINTS : 340

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : consomme beaucoup plus de vins qu'elle peut le prétendre...
RPs EN COURS : (adriana) x (muiredach#2) x (jake) x (alba) x (antone#2) x (muiredach#3) x (evelyn) x (mila) x (toi?)



RPs EN ATTENTE : (owen) x (winston)
RPs TERMINÉS : (antone) x (muiredach)
AVATAR : ellie bamber.
CRÉDITS : @perséphone.
DC : aucun.
PSEUDO : onelife.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 30/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42794-desespoir#2150967 https://www.30yearsstillyoung.com/t43567-what-if#2201431 https://www.30yearsstillyoung.com/t43025-isla-macleod#2163749 https://www.30yearsstillyoung.com/t43692-isla-macleod#2207995

got me walking side to side - isla  Empty
Message(#) Sujet: Re: got me walking side to side - isla got me walking side to side - isla  EmptySam 5 Mar - 23:40




(( got me walking side to side. ))

@alba coalman
♡ ♡ ♡
Ça devait bien faire deux ou trois semaines que je n'avais pas eu de nouvelles d'Alba. Ce n'était pas ma meilleure amie, mais au risque de paraître antisociale, je me devais quand même d'entretenir notre relation un minimum. C'est pour cette raison que quelques jours plus tôt, je lui avais envoyé une invitation à aller boire un verre dans ce pub où on aimait aller toutes les deux. Elle avait accepté sans trop de mal, ce qui m'étonnait un peu... D'habitude, je suis son deuxième ou son troisième choix, ce qui fait que j'attends quelques fois pour une confirmation de sa part. Tant pis, c'était sûrement bon signe. Notre rendez-vous était planifié dans la journée d'aujourd'hui, mais j'avais comme un mauvais pressentiment. Ce n'est que lorsque j'entendis ma sonnerie de notification retentir que je compris que je ne m'étais pas trompé : Alba demandait si à la place on ne pouvait pas prendre le thé chez elle, en raison du déluge dehors. Je levai les yeux au ciel et lança mon téléphone dans le fond de mon sac à main. C'est qu'elle pouvait être peste de toujours vouloir tout décider, ça m'agressait ! Je finis de me préparer avant de sortir de ma chambre, ne faisant même pas attention à Alistair qui semblait vouloir me parler. Je pris une pomme sur le comptoir de la cuisine avant de me diriger vers la porte d'entrée. Je salua Antone d'un signe de tête polie, il était en train de tondre sa pelouse, tout en continuant ma marche rapide vers ma voiture garée de l'autre côté de la rue.

Dans la voiture, je connecta ma voiture au système Bluetooth pour pouvoir mettre mon podcast préféré du moment. La route vers Alba n'était pas très longue, mais suffisamment pour que je puisses reprendre quelques minutes de retard que j'avais sur leur publication. J'avais découvert ce contenu quelques jours seulement après avoir revu mon père au poste de police, lors de ma dénonciation. C'était presque un signe... Ce balado était réalisé par des gens croyants, catholiques et pratiquants. À chaque épisode, il parlait d'un sujet bien précis. Soit d'un passage de la bible ou du Nouveau-Testament, soit ils déconstruisaient un mythe (ou une réalité) et en expliquait les fondements, les faits... Depuis les dernières années, je m'étais vraisemblablement éloignée de ma foi, de Dieu. J'avais perdu de vue l'essentiel même de notre existence et je ne voulais plus jamais dérailler de ma route, de ma nature. S'il y a bien une chose en laquelle je fais confiance et qui l'aura toujours toute, c'est Dieu. Si Dieu est pour moi, qui sera contre moi ? Et s'il a mis toutes ces épreuves sur mon chemin, c'est parce qu'Il croit en moi et qu'Il sait que je serai capable de m'en sortir pour aller vers sa lumière. Ma route se fit tellement rapidement, tellement concentrée sur ce que j'écoutais, que je ne me rendis pas tout de suite compte que j'étais rendue dans le stationnement privé d'Alba. Je gara ma voiture à la place pour les visiteurs et en descendit assez rapidement. Je monta jusqu'à l'éééééénorme appartement de la jeune femme et toqua à sa porte. Je n'attendis qu'une fraction de seconde avant que son visage d'hypocrite ne soit visible. « Hé, salut. Entre, fait comme chez toi. » Je hausse les épaules en lui faisant un sourire et entre dans sa demeure. La chance qu'elle avait de pouvoir être indépendante... Ce n'était pas encore mon cas, malgré moi... Et malgré les évènements aussi...

Je marchas jusqu'au sofa le plus proche et m'y affala telle un tas de merde ambulant. C'est vrai que la route m'avait plutôt achevé, avec la pluie battante. Je devais reconnaître qu'elle avait eu une bonne idée de remettre notre sortie, mais un peu moins parce que c'est moi qui avait dû me taper le chemin... Bon après, c'était évident que je ne l'aurais pas invité chez les MacLeod... Des plans pour que mon frère lui bave dessus tel un jeune adulte à la testostérone dans le plafond... « Comment tu vas, alors ? Ça fait longtemps ! » dis-tu à Alba avec un sourire, lorsqu'elle vint s'asseoir sur le canapé en face du tien.


face down.

When you push her around? Do you feel better now, as she falls to the ground? --

got me walking side to side - isla  3VlZbhk
got me walking side to side - isla  Ac1UarQ
got me walking side to side - isla  Xc1pTzg

:rainbow: :
Revenir en haut Aller en bas
Alba Coalman
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans et elle n'est pas prête de voir ce chiffre augmenter
SURNOM : ses collègues de boulot l'appellent par son nom de famille, a part cela, elle préfère les quatre lettres de son prénom
STATUT : sans cœur et sans attaches
MÉTIER : gestionnaire de patrimoine des gros portefeuille de brisbane.
LOGEMENT : 12 Parkland Boulevard, Spring Hill
POSTS : 707 POINTS : 115

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née à Londres, sa ville chérie lui manque toujours ♛ workaholic le jour, dépravée la nuit ♛ elle a un sérieux problème d'alcool et de cocaïne ♛ grande gueule et vulgaire ♛ elle vit avec un terrible secret ♛ baignée dans le luxe, elle est un peu matérialiste sur les bords
RPs EN COURS : got me walking side to side - isla  Tumblr_inline_o3xbawJUOU1qlt39u_250
RPs EN ATTENTE : Lexie #2 - Ysis #1 - Harold #2

RPs TERMINÉS : tenu à jour sur ma fiche de lien
AVATAR : sweety Ariana Grande
DC : x
PSEUDO : tawny
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/01/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42637-comme-un-ange-en-enfer-j-oublie-mon-nom-alba https://www.30yearsstillyoung.com/t42746-been-through-some-bad-shit-i-should-be-a-sad-bitch https://www.30yearsstillyoung.com/t43049-alba-coalman

got me walking side to side - isla  Empty
Message(#) Sujet: Re: got me walking side to side - isla got me walking side to side - isla  EmptyMer 20 Avr - 18:17


Got me walking side to side

février 2022 w/  @Isla MacLeod

These friends keep talkin' way too much, say I should give you up, can't hear them no

J’ouvre grand la porte à Isla, la gratifiant d’un sourire affable. Nous n’étions certes pas les meilleures amies du monde, mais nous arrivions à garder une amitié, aussi étrange soit-elle, sur le long terme. Je l’aimais autant que je la détestais. Et ce sentiment était, j’en suis sûre, réciproque. J’espérais simplement que cette journée faisait partie des bonnes que nous passions ensemble.
Étrange, me direz-vous, de passer du temps avec une personne que l’on apprécie qu’une fois sur deux, en moyenne. Mais c’était comme si un lien nous avait unies, sans qu’on ne le veuille vraiment et sans savoir trop pourquoi, et nous empêchait de nous défaire l’une de l’autre. Je n’était pas ravie qu’elle soit là, mais j’étais tout de même heureuse de la voir. J’appréciais sa compagnie, la plupart du temps.
Elle passe alors ma porte d’entrée, l’air fatigué, et s’empresse de s’affaler sur mon canapé. Je viens de lui dire de faire comme chez elle, après tout. De toute manière, je recevais tellement peu de chez moi, que ça me faisait plaisir de voir quelqu’un se sentir à l’aise dans ce petit cocon que je m’étais créé. Je recevais peu, déjà parce que j’avais peu de vrais amis, mais surtout parce qu’il était hors de question que les chaussures crasseuses des illuminés avec qui je trainais la nuit ne se pose sur mon immense tapis berbère. Et puis de toute manière, mon appartement était un temple où mes vices et mes démons restaient sur le pas de la porte. Ou, tout du moins, que je tentais de laisser dehors.
Comment tu vas, alors ? Ça fait longtemps !
Je me retourne vers elle alors que je nous sers du thé, du Russian Earl Grey, un de mes préférés, avec ses arômes de bergamote, dans deux grosses tasses en céramique. Je lui en tends une, fumante.
Fais attention, c’est très chaud. Tu veux du lait ou du sucre ?
Evidemment, en bonne anglaise que j’étais, je ne buvais jamais un thé noir sans un nuage de lait.
Je vais bien, la vie est plutôt belle, je dois dire. Les affaires marchent bien et j’arrive à me dégager du temps pour me détendre ou me faire plaisir.
Autrement dit, me défoncer jusqu’à pas d’heure à en oublier ce que je faisais. Mais toute vérité n’était pas bonne à dire. Peu de gens étaient au courant de mon addiction. Enfin, non. Beaucoup de gens étaient au courant : mes dealers, mes compagnons de soirées, les barmans des bars que je fréquentait. Mais aucun d’eux ne s’imaginait que j’était associée au plus prestigieux cabinet de gestion de biens de Brisbane. Et mes amis… Je faisais au mieux pour leur cacher mes vices. Wolfie et Rudy savaient. Mais c’était bien les seuls. Je craignais bien trop que l’information ne fasse le tour de Brisbane pour en parler. J’avais bien trop à perdre.
Je ne savais pas si je pouvais en parler à Isla. Je ne savais, d’ailleurs, pas si j’avais envie d’en parler à Isla. Peut-être aurait-elle pu être de bons conseils - si j’avais besoin de conseils. Mais je redoutais un quelconque jugement de sa part, connaissant ses pensées et sa foi.
Et toi, comment vas-tu ? je lui demande, sincère. Ca va ?
Je savais très bien que la jolie blonde était passée par de rudes épreuves, qui me révoltait d’ailleurs, et malgré tout, je ne manquais jamais de lui témoigner mon soutien.
Chez toi, enfin, chez ton père, c’est cool ? Tu sais que si tu as besoin d’air, tu peux venir ici quand tu veux.
Elle ne m’avait rien demandé, je le savais très bien, mais j’avais besoin qu’elle sache qu’elle pouvait quand même compter sur moi. Malgré nos engueulades, malgré nos différents. Mon appartement était bien trop grand pour moi seule. Et même si on ne se serait pas supportée très longtemps, quelques jours aurait pu lui offrir un petit bol d’air frais.
Tu n’en as peut-être pas besoin hein. Mais tu sais que ma porte est ouverte ! je lui dit en haussant les épaules.

KoalaVolant




lookin like an angelbut you're savage
EXORDIUM.



got me walking side to side - isla  7ZWT0EU
got me walking side to side - isla  YtxTUla
got me walking side to side - isla  FhycjZK
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

got me walking side to side - isla  Empty
Message(#) Sujet: Re: got me walking side to side - isla got me walking side to side - isla  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

got me walking side to side - isla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-