AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

 parfum d'été

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelda Tran
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans, née un 1er janvier, ☼ capricorne, ↑ poissons et ☾ balance
SURNOM : zeze, princesse, "excuUUuse-me princess", link (c'est jamais marrant)
STATUT : célibataire au petit cœur déprimé
MÉTIER : ex-mannequin d'une grande agence, elle se lance à son compte afin d'écrire des chansons et rêver d'une nouvelle gloire
LOGEMENT : #111 third avenue, logan city
parfum d'été  0bda84d8bafbbede1244bfa2a3360ae63f22a842
POSTS : 63 POINTS : 50

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : I didn't want to be the one to forget, I thought of everything I'd never regret, a little time with you is all I get, that's all we need because it's all we can take
RPs EN COURS : 3/5
sid - jessalyn - gaïa - dae - you ?

fiche de liens - moodboard


AVATAR : Kim (queen) Taeyeon
CRÉDITS : morning rain (avatar) skywardzelda (gif) loonywaltz (userbar) old money (signa)
DC : 0
Femme (elle)
INSCRIT LE : 25/02/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43477-starlight-can-you-give-me-the-fame-zelda https://www.30yearsstillyoung.com/t43577-time-lapse-zelda-tran https://www.30yearsstillyoung.com/t43642-zelda-tran#2205470

parfum d'été  Empty
Message(#) Sujet: parfum d'été parfum d'été  EmptyVen 4 Mar - 4:51



Zelda enfila sa jupe, se plaignant de la gêne sur ses articulations, elle souffle de la bouche comme pour affirmer son exaspération. Après avoir passé deux longues années à se délasser sous le soleil brûlant de la Californie, son corps n’était plus habitué à la routine accablante des shootings. Tellement saoulée d’être encore à l’agence, Zelda ne prend même plus le temps de se démaquiller avant de vite déballer les couloirs et ainsi de rejoindre la sortie le plus vite possible. Une fois dehors, c’est une grande bouffée d’air qui vient lui remplir les poumons, tandis que ses bras s’étiraient vers le ciel. Zelda était bien naïve de penser qu’elle n’aurait guère de mal à reprendre le taureau par les cornes, mais finalement, c’est surtout le manque de la présence de Gabriel qui la rendrait presque folle. Rien n’est plus pareil depuis qu’il a décidé de rester à sa ville natale, l’agence n’a plus la même atmosphère sans lui et la brune s’est même surprise à emprunter le chemin jusqu’à son bureau sans réellement sans rendre compte, mais s’est empêchée d’y poser un pied à l’intérieur afin d’éviter une double peine. La ville de Brisbane accueille les couleurs chaudes de son soleil couchant et petit à petit, c’est un nouveau souffle de vies qui défilent devant le mannequin. La soirée débutait à peine, mais la brune savait qu'elle ne voulait guère rentrer chez elle. Alors, Zelda flâne dans les rues de cette ville qu’elle chérissait tant tout en cherchant une distraction pour ce soir. Machinalement, ses jambes l’emmènent vers une supérette coréenne pour y acheter une grande bouteille de soju à la pèche dans l’optique de la partager avec quelqu’un, enfin, si elle arrive à savoir avec qui elle pourrait bien se bourrer la gueule. Patientant son tour pour la caisse, Zelda zieute un peu de partout avant que ses yeux bridés ne bloquent sur les énormes tatouages du caissier et puis c’est le déclic dans son cerveau. Zelda sourit bêtement de ne pas avoir pensé directement à lui dès le début avant de suivre un chemin qu’elle n'a jamais oublié.

S’il y a quelqu’un dont la brune considère comme un réel ami après toutes ces années, c’est bien Sid. Après s’être rencontrés dans une soirée d’un ami en commun, les deux n’ont pas arrêté de se voir, partageant souvent le même lit sans jamais prétendre à une relation amoureuse, ils profitaient simplement de la chaleur de l’autre tout en passant des bons moments. Zelda n’avait pas prévenu à Sid de son départ pour le continent américain et tout comme pour les autres, celui-ci a appris la nouvelle sur son Instagram. Cependant, l’ancien amant du mannequin n’était guère au courant de son retour, cela fera une belle surprise, songea-t-elle excitée de voir la réaction de Sid. Enfin arrivée devant la devanture du fameux salon de tatouage, Zelda jette un premier coup d’œil à l’intérieur et entrevoit la silhouette du tatoueur derrière un comptoir. Sid se trouve de dos et la brune profita de ce moment pour vite pénétrer dans le salon tout en essayant de faire le moins de bruit possible. Vu l’heure affichée sur l’énorme horloge, Sid venait certainement de renvoyer ses collègues chez eux, il ne s’attendait certainement pas à ce quelqu’un entre dans son salon, surtout quand il y est inscrit « fermer » sur la porte. Il n’en fallut pas longtemps pour qu’il remarque la présence de quelqu’un, se retournant vite dans un excès de colère, ses sourcils étaient froncés, prêt à engueuler la personne qui se trouvait devant lui, ses expressions du visage se relâchent à la vue de Zelda devant lui. Son plan n’avait pas marché et la brune se trouvait bien bête à ce moment. « Surprise… » Dit-elle en suspens, à la recherche d’une quelconque réaction positive de la part de son ami. Soudain, c’est l’angoisse d’avoir fait une connerie qui la paralyse, Zelda se dit qu’il est peut-être en colère de ne pas avoir été prévenu de son départ, mais Sid vient détendre ses pensées négatives en prenant le mannequin dans ses bras. Zelda lui répond volontiers à son étreinte, soulagée qu’il réagisse ainsi. « Je suis désolée de ne pas t’avoir prévenu pour mon départ en Californie, ainsi que mon retour, mais tu me connais, je suis nulle pour donner des nouvelles. » C’est vrai, il peut passer des jours sans que Zelda ne réponde à ses messages, c'est son côté capricorne solitaire qui ressort. « But anyways, je n’avais pas envie de rentrer tout de suite chez moi, alors, je me suis dit que tu voudrais bien me tenir compagnie ? Je suis certaine qu’on a beaucoup de choses à se raconter.» Alors là, c’est clair. 

@Sid Bauer  parfum d'été  3922047296 :l:


Dernière édition par Zelda Tran le Lun 21 Mar - 10:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sid Bauer
Sid Bauer
le tatoueur au coeur tendre
Voir le profil de l'utilisateur
parfum d'été  FQgUS3L ÂGE : trente ans, né le 26 janvier 1990.
SURNOM : sid, c'est déjà bien assez court... et c'est déjà un surnom aussi, même si très peu de gens le savent.
STATUT : il a finalement trouvé le courage d'avouer ses sentiments à sa belle irlandaise...
MÉTIER : tatoueur, propriétaire de son propre salon, wild ink.
LOGEMENT : #55, spring hill [appartement]
parfum d'été  GjLUSMcM_o
POSTS : 1526 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Il a un chat noir et blanc. • Il est bisexuel. • Il adore lire et regarder des documentaires. • Il a une sœur cadette. • Il déteste qu’on le prenne en photo. • Il n’a jamais touché à la drogue. • Il a arrêté de fumer et a réduit sa consommation d’alcool. • Il se spécialise dans les tatouages personnalisés. • Il adore dessiner. • Il aime les chats, la crème glacée à la pistache, les musées, les livres de recettes. • Il n'aime pas les épinards, les huîtres, le marron, les imbéciles et les gens bornés.
RPs EN COURS : [5/5] aisling #14aisling [r.a. sinling]phoenix #2zelda
RPs EN ATTENTE : parfum d'été  Tumblr_mn9afwBvNr1r0yw29o5_250sq
wasted on you • and it seems like I've known you forever, I'll keep you safe for one more night, need you to know that it's all right. I see the real you, even if you don't, I do. I do.

parfum d'été  Tumblr_mw0nnsUDQI1rdwk62o2_250
blood is thicker than water • we've taken different paths and traveled different roads, I know we'll always end up on the same one when we're old.
parfum d'été  Gay1

RPs TERMINÉS : aisling #1 | #2 | #3 | #4 | fb #1 | email #1 | #5 | #6 | #7 | #8 | #9 | #10 | #11 | #12 | #13archieaudencaroharley #1 | #2 | #3harvey #1 | #2 | #3jojo | lilyjoeylilyphoenixzelda
AVATAR : andy biersack ♥
CRÉDITS : alegria (avatar) • astra (signature) • loonywaltz (ub) • jo (dessin) • whitefalls (montage)
DC : laoise, l'artiste peintre
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/02/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t7497-sid-si-tu-m-appelles-sydney-j-te-promets-que-tu-vas-le-regretter-termine https://www.30yearsstillyoung.com/t10973-we-all-need-a-friend-or-two-sid https://www.30yearsstillyoung.com/t7552-sid-bauer#270693 https://www.30yearsstillyoung.com/t25022-sid-bauer

parfum d'été  Empty
Message(#) Sujet: Re: parfum d'été parfum d'été  EmptyVen 11 Mar - 0:21



À 20 heures tapantes, Sid s’approche de la porte et fait tourner la carte qui pend au centre de la porte pour indiquer que le salon est fermé. Alicia est partie depuis deux heures déjà. Comme tous les jeudis, elle a fini sa journée plus tôt que lui, lui laissant le soin de fermer boutique. Il aime ces soirées tranquilles où les clients imprévus se font généralement rares, ce qui lui permet de bosser sans se laisser déconcentrer sur la paperasse administrative pour le salon afin de préparer les prochains tatouages de la semaine. Ce soir, il a décidé de réorganiser son bureau, qui menaçait d’être carrément englouti par la montagne de feuilles éparses, de cahiers et de matériel artistique en tout genre qui s’y est accumulée. Il est en train de mettre la touche finale en replaçant soigneusement une figurine de collection à l’effigie de Batman à sa place, au coin du bureau, lorsque le tintement aigrelet de la clochette retentit dans la pièce silencieuse. Son cœur fait un bond dans sa gorge. Les épaules tendues, il se retourne vivement vers l’intrus. Contrairement à ce qu’il craignait, ce ne sont pas les durs à cuir que lui envoie de plus en plus souvent le Club pour lui mettre la pression ou, pire encore, l’une des armoires à glace qui rôdent parfois autour de Wild Ink. Les mecs du Club ne sont pas très beaux, c’est vrai, mais au moins, Sid connaît leur sale gueule. Par conséquent, elles lui semblent infiniment plus rassurantes que les sales gueules inconnues de ces gros bras qui s’amusent à parader devant la porte sans faire le moindre effort pour se cacher. Il ne croit pas que ceux-là sont associés au gang et ça lui fout la trouille, même s’il refuse évidemment de se l’admettre. En voyant la silhouette délicate d’une jeune femme dans l’entrée, il pousse un soupir de soulagement discret qui se meurt pourtant au fond de sa gorge lorsqu’il reconnaît les traits fins de la jolie asiatique. « Surprise… » Son ton est un peu hésitant, mais sa voix est toujours aussi douce et son accent néo-zélandais chantant enrobe encore les syllabes qu’elle prononce de la même façon.

D’un coup, la tension qui lui serrait encore la nuque se relâche. Les bras tendus, il s’avance vers elle. « Zelda ! » s’exclame-t-il en la serrant contre lui, heureux de retrouver l’étreinte familière de ses bras. « Qu’est-ce que tu fais ici ? » Il s’écarte, sans pour autant retirer ses mains, qu’il laisse sur ses bras comme pour s’assurer qu’elle est bien là et qu’il n’imagine pas sa présence dans son salon. « Je suis désolée de ne pas t’avoir prévenu pour mon départ en Californie, ainsi que mon retour, mais tu me connais, je suis nulle pour donner des nouvelles. » Un sourire compréhensif et un poil amusé s’étire sur ses lèvres. Du revers d’une main nonchalante, il balaie l’air devant eux. « T’en fais pas, c’est rien. » Car il ne lui en veut pas, ne lui en a jamais voulu même quand il a eu la surprise de découvrir son départ dans un post Instagram. À l’époque, il n’était de toute façon pas capable de gérer correctement ses amitiés, au point d’en avoir même négligé Aisling alors qu’il s’occupait seulement de sa sœur qui se remettait petit à petit de son accident. Du reste, leur relation n’a jamais été contraignante. Tout comme il n’a jamais senti que Zelda s’attendait à ce qu’il n’y ait qu’elle dans son lit, il n’a jamais tenu pour acquis qu’elle lui reviendrait. Pourtant, Sid n’a jamais douté que leurs chemins se recroiseraient éventuellement, même après tout ce temps… et il semblerait bien que la vie lui ait donné raison. « But anyways, je n’avais pas envie de rentrer tout de suite chez moi, alors, je me suis dit que tu voudrais bien me tenir compagnie ? Je suis certaine qu’on a beaucoup de choses à se raconter. » Il acquiesce aussitôt d’un hochement de tête enthousiaste, réjoui à l’idée de renouer avec son ami et de découvrir ce qui s’est passé dans sa vie depuis qu’elle est partie tout en lui racontant ce qui est arrivé dans la sienne. Sans compter qu’il n’est certainement pas contre l’idée de passer un moment en compagnie d’une autre personne, considérant qu’il aurait sûrement passé la soirée à lire ou à regarder la télé en se faisant en s’ennuyant d’Aisling, qu’il n’a pas vue depuis le weekend, et en s’inquiétant pour elle chaque fois qu’il laisserait son esprit voguer vers son quart de travail au club et les danses privées qu’elle a recommencé à donner à ses clients. Chassant ces pensées bien peu réjouissantes qui, comme chaque fois qu’il s’y attarde un peu trop, font remonter un frisson désagréable le long de son échine, il entraîne Zelda vers le coin salle d’attente. « Viens t’asseoir ! » D’un geste de la main, il l’invite à se poser sur l’un des canapés en cuir. Après un détour par la porte pour la verrouiller – il est plus prudent qu’avant ces jours-ci, c’est tout; ça n’a rien à voir avec la nervosité constante qui l’a poussé à reprendre la clope – il vient la rejoindre. Il s’installe à ses côtés, le corps tourné vers elle, une jambe repliée devant lui et le bras appuyé sur le dossier du canapé. « Alors, c’était comment Los Angeles ? T’y as trouvé ton bonheur ? »

@Zelda Tran parfum d'été  1949770018



just kiss me in the dark
maybe i’m just as scared as you. it's alright, stay by my side on the edge of everything we know. it's alright, just don't look down and i will hold on and never let go. you're right beside me, so just close your eyes, i'll never let go. you're all that i need, so just close your eyes. • close your eyes, rhodes

parfum d'été  2MiNnPz
parfum d'été  KF17JgG


Dernière édition par Sid Bauer le Sam 23 Avr - 14:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zelda Tran
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans, née un 1er janvier, ☼ capricorne, ↑ poissons et ☾ balance
SURNOM : zeze, princesse, "excuUUuse-me princess", link (c'est jamais marrant)
STATUT : célibataire au petit cœur déprimé
MÉTIER : ex-mannequin d'une grande agence, elle se lance à son compte afin d'écrire des chansons et rêver d'une nouvelle gloire
LOGEMENT : #111 third avenue, logan city
parfum d'été  0bda84d8bafbbede1244bfa2a3360ae63f22a842
POSTS : 63 POINTS : 50

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : I didn't want to be the one to forget, I thought of everything I'd never regret, a little time with you is all I get, that's all we need because it's all we can take
RPs EN COURS : 3/5
sid - jessalyn - gaïa - dae - you ?

fiche de liens - moodboard


AVATAR : Kim (queen) Taeyeon
CRÉDITS : morning rain (avatar) skywardzelda (gif) loonywaltz (userbar) old money (signa)
DC : 0
Femme (elle)
INSCRIT LE : 25/02/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43477-starlight-can-you-give-me-the-fame-zelda https://www.30yearsstillyoung.com/t43577-time-lapse-zelda-tran https://www.30yearsstillyoung.com/t43642-zelda-tran#2205470

parfum d'été  Empty
Message(#) Sujet: Re: parfum d'été parfum d'été  EmptyLun 21 Mar - 10:48



C’est une sensation chaleureuse qui l’entoure lorsque son regard se noie dans ce bleu captivant. Elle se sent toujours détendue en sa présence, comme s’il détenait le remède miracle à ses angoisses quotidiennes. Alors, quand Sid ne relâche guère ses mains contre ses bras, la brune profite de ces courts instants pour se réapproprier sa chaleur corporelle, ressentir un contact humain après son départ de la Californie l’apaisait. D’un geste de la main suivi d’un sourire affectueux, Sid vient la réconforter de ne pas lui avoir donné de nouvelles et, à ce moment-là, la brune se sentait doublement rassurée de remarquer que son cher ami était toujours resté propre à lui-même et à ses valeurs. Sid l’invite à prendre place sur les canapés du coin d’attente, ce qu’elle fit sans réellement poser de questions. Une fois posés côte à côte, le tatoueur n’attend pas plus d’une seconde pour lui poser une question ; « Alors, c’était comment Los Angeles ? T’y as trouvé ton bonheur ? » Zelda a un petit sourire espiègle face à cette interrogation, mais n’attend pas plus longtemps pour sortir la bouteille de soju fraîchement acheté suivi d’un sourire, cette fois-ci, plus enfantin. « Je te répondrai volontiers, mais avant, nous devons trinquer ! » Sans plus attendre une dernière seconde, la brune se lève du sofa, se dirigeant machinalement vers là où les tatoueurs gardent leurs tasses et verres pour diverses raisons, à croire qu’elle est aussi résidente dans ce shop.

Le mannequin revient vers son ami, deux verres remplis à la main dont l’un qu’elle tend vers Sid avant de reprendre place à ses côtés. « A nos retrouvailles ! » Qu’elle trinque cordialement avec le tatoueur avant de tremper ses lèvres encore maquillées dans ce nectar alcoolisé. Le soju n’est pas un alcool fort à proprement parlé, il se boit tranquillement, mais son arrière de goût de pêche peut être très traitre. « Du coup, la Californie ! » Zelda vient s’accouder contre le dossier du canapé, l’autre main qui tient le verre du bout des doigts et le regard se bloque une nouvelle fois dans cet océan envoûtant qu’à Sid à la place des yeux. « C’était super, enrichissant, mais très expérientiel… » Ces trois adjectifs n’aideraient pas l’ancien amant à comprendre où elle venait en venir, mais les souvenirs de la côte californienne lui reviennent peu à peu et c’est un cocktail d’émotions différentes qui se mélangent aussitôt dans sa tête. « A la base, je comptais partir quelques mois, le temps de me reposer, de partir de toute cette pression médiatique et des problèmes qu’ils essayaient de me mêler. » Le souvenir amer de ces journalistes qui la harcelaient, de ces cadres de l’agence qui la pointaient du doigt, de ces personnes qui ne la croyaient pas, mais Zelda chasse aussitôt ses pensées noires quand elle voit de l'inquiétude dans les yeux de son ami. « Mais bon, finalement ces vacances auront bien duré deux ans, elle ricane à cette remarque, durant tout ce temps, je suis restée chez mon ancien manager et… bah, on s’est beaucoup rapproché jusqu’à devenir un couple. » La brune voit bien la réaction attendrissante de son ami face à cette nouvelle, il était bien mignon avec son sourire enthousiaste et ses pupilles qui commençaient à briller, mais Sid laissait Zelda finir son histoire. « C’était génial, tu sais ? Ça faisait longtemps que je n’avais pas ressenti un amour pur à mon égard, sans que l’on me demande quelque chose en retour. Gab était lui aussi génial, compréhensif dans tout ce que je lui disais, il savait comment me faire sourire. » Un léger pincement au cœur se fait ressentir quand elle prononce son petit surnom, son visage apparaît dans sa vision et son odeur est toujours identifiable. Il lui manquait et cela se voyait sur son visage, mais Zelda ne se laissait pas abattre par ses sentiments, sirotant une deuxième fois dans son verre comme pour reprendre son souffle, elle essaie de faire court ; « Malheureusement, il n’a pas pu me suivre dans mon retour à Brisbane. Alors, on a décidé de se séparer et de se donner des nouvelles quand on peut. » En vérité, depuis son retour, ils se sont échangé quelques brefs messages sans réellement se parler davantage, ce qui l’a contrarié au début, mais Zelda laisse couler, préférant ne pas attendre quoi que ce soit et éviter toute déception.

« Maintenant c’est la partie où tu te demandes : why is she back in Brisbane ? » Dit-elle d’un accent américain mal prononcé, comme pour imiter les basic bitch da la côte californienne. « Eh bien, j’ai envie de devenir compositrice de chansons ! » La nouvelle laisse Sid sans voix pour un moment, ce qui fait bien rire le mannequin lorsqu’elle voit sa réaction. Alors, elle lui raconte tout dans les moindre détails. De cette nuit seule dans l’immense villa de Gabriel, à réfléchir à tout d’un tas de questions à moitié existentiels, des nombreux joints fumés toute seule, de ce dessein qui s’était dessiné dans un élan d’euphorie. Et puis elle continue à lui parler sans jamais s’arrêter. La brune lui explique de ses nombreuses idées de chansons, de ces contacts dans plusieurs studios, de cette folle envie d’apprendre de nouvelles choses, de prétendre à une nouvelle vie sans pour autant oublier l’ancienne. Enfin, Zelda remarque bien qu’elle allait trop loin, qu’elle ne s’arrêtait plus, alors elle vient stopper son excitation avec un air doucement gêné. « Désolée, mais je crois bien que tu es la première personne que je vois depuis mon retour alors, tu comprends, tu seras mon cobaye ce soir pour entendre TOUT ce que j’ai à dire. » Zelda le prend sur un ton de la plaisanterie, mais elle n’admettra pas le bien que ça lui procure de tout raconter. «Ok, maintenant, à ton tour, dis-moi tout ce que je dois savoir après ces deux ans ! »

@Sid Bauer parfum d'été  763064237



--- bury me - the luka state
she lights a cigarette and calls me over quickly, whispers in my ears, let's get out of here

parfum d'été  Krv0ahd
parfum d'été  SauPn8Q
parfum d'été  JRATd1d
parfum d'été  EzHY1vC
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

parfum d'été  Empty
Message(#) Sujet: Re: parfum d'été parfum d'été  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

parfum d'été

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley
-