AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -29%
SSD interne MSI – MSI SPATIUM M371 NVMe M.2 -1To ...
Voir le deal
69.91 €

 (rory) I'll be there for you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wendy Craine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-trois ans, un pied entre l’adolescence et le monde des adultes. Absolument non représentatif de la maturité dont elle fait preuve.
SURNOM : Wen.
STATUT : Célibataire, volage, détestant les attaches et la retenue. Préférant vivre librement sans laisser souffrir son cœur.
MÉTIER : Étudiante en architecture à la Queensland University. Également Barista au Death Before Decaf.
LOGEMENT : Une villa à Bayside, celle des parents Craine surtout.
(rory) I'll be there for you 7ad6b1f4ccb34216b964ee3488f63dc4e55ae3d8r1-268-150_hq
POSTS : 994 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle déteste s'ennuyer et fait toujours en sorte d'être occupée. elle pourrait passer des heures à imaginer des plans d'aménagement. elle n'a pas le permis, ce qui n'est pas un problème. ce n'est clairement pas une grande sportive. elle est allergique au poil de chat et pourtant, elle adore ces bêtes. elle dort encore avec un vieux tissu qui était autrefois une peluche. elle n'a connu l'amour qu'une fois dans sa vie, et ça n'a pas été beau, depuis, elle est en roue libre. elle a deux mains gauches, ce qui n'est pas d'une grande aide dans son métier. elle joue du ukulélé, juste pour la frime.
RPs EN COURS :

(rory) I'll be there for you Ne9c
family never ends ♡ Everyone can see we're together, as we walk by and we fly just like birds of a feather. I won't tell no lie all of people around us they say can they be that close just let me state for the record we're giving love in a family dose. We are family.
WyattCraine

(rory) I'll be there for you 2923374e84e192710603ab18b188e6d9e20bed37
Axel #1 ♡ Feeling used, but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why it hurts me every time I see you. Realize how much I need you

(rory) I'll be there for you 40p6
Carl ♡ I'll be there for you, 'cause you're there for me too. Seems you're the only one who know what it's like to be me. Some one to face the day with make it through all the mess with, someone I'll always laugh with. Even at my worst, I'm best with you

(8) Spencer Aiden Mabel Leslie #2 Sara

Indonésie ♡ May & Jules.



RPs EN ATTENTE : Maisie ♡ Abel ♡
RPs TERMINÉS : (7) Bye-Bye :
Catherine #1 SwannRosalie #1Rory #1 Leslie Megan & Mac Carl #1

(4) Abandon :
Dorcas Marvin Alia Catherine #2
AVATAR : Diana Silvers
CRÉDITS : @ganesha avatar @astra signature @gagalacrax icons @kaxbrekker gif
DC : olive sterling, l'invisible.
PSEUDO : Nomena.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43784-you-dream-will-come-true-wendy https://www.30yearsstillyoung.com/t43839-wendy-dancing-with-the-devil#2216465 https://www.30yearsstillyoung.com/t43860-wendy-craine

(rory) I'll be there for you Empty
Message(#) Sujet: (rory) I'll be there for you (rory) I'll be there for you EmptyMar 22 Mar - 17:32



La migraine foudroyante peine à vouloir quitter l'Australienne alors que ses yeux s'ouvrent péniblement dans le milieu d'un après-midi ensoleillé. L'heure avancée ne fait qu'empirer les choses alors qu'un râlement dépasser ses lèvres. Wendy, elle a l'impression qu'un bus lui a roulé dessus pendant la nuit, alors que la brune a simplement abusé de sa sortie nocturne. C'est assez fréquent, et assez extravagant, elle le sait bien, mais il est rare qu'elle se sente si mal un lendemain. Mais le meilleur remède étant encore de ne pas s'apitoyer sur son sort et d'aller de l'avant avant que la nuit ne tomber sur la ville. C'est alors que ses pensées se connectent, réfléchissant à toute allure. Un sourire se dessine sur son visage encore endolori par la fête de la vieille alors qu'elle attrape son cellulaire. Tapant à vitesse grand v un message à son ainé, Rory. Cela faisait un petit moment qu'elle n'avait pu le voir, l'occasion était donc parfaite, surtout qu'elle savait que les journées de ce dernier pouvaient être bien longue depuis qu'il s'était blessé à la jambe. Alors, elle était persuadée que sa présence ne serait pas de trop, et qu'au contraire, cela ferait du bien à son frère également. Wendy quitta alors le domicile familial avec une discrétion parfaite à la suite d'une bonne douche froid pour lui permettre d'ouvrir les yeux et elle se rendit jusqu'au loft de Rory dans une balade silencieuse. Sur le chemin, et l'estomac bien trop vide, la brunette fit une halte dans un magasin du coin remplissant ses bras de snacks et confiseries en tout genre. Elle était persuadée que Rory ne se priverait pas non plus de partager sa conquête. Il ne lui fallut ainsi que peu de temps avant de rejoindre le domicile de son ainé, impatiente de retrouver cette andouille qui lui avait, finalement elle devait bien l'avouer, manquer. Les vieilles habitudes étant rudes, Wendy toqua rapidement à la porte avant de rentrée sans même attendre un signe de vie de son hôte, histoire de prévenir de sa présence pour éviter toute mauvaise surprise. Un sourire radieux et espiègle se dessina sur son visage alors qu'elle traversait le corridor de l'entrée. "Pitié, dis-moi que tu n'es pas nu." Tout en s'adressant à la silhouette de son ainé, la mini Craine cacha ses yeux de sa main libre avant de venir s'affaler sur le canapé en riant. "Oh, et avant toute chose, s'il te plait, quoi qu'il arrive, parle tout bas. Mon crâne va exploser !" Elle frotta ses tempes endolories, une grimace sur le visage à l'idée que sa migraine puisse être pire qu'à l'instant. Puis, prenant enfin un temps pour cesser ses bêtises et observer l'homme à ses côtés. Elle soupira. "Tu as une mine affreuse." Elle leva les yeux au soleil avant de déballer le contenu de son sac, retournant l'ensemble de ses achats sur les genoux de son frère. Un bon stock pour décuver en toute sérénité. Ce qui convient parfaitement à la situation finalement. "J'espère que t'as faim." Elle ne prit pas le temps de finir sa phrase, qu'un Kinder venait déjà de franchir ses lèvres, son estomac criant famine. Mais l'essentiel, c'était surtout qu'elle se retrouve à cet instant avec son frère, et qu'elle puisse être là pour lui, parce qu'elle pouvait comprendre à quel point ce n'était pas facile, à quel point il pouvait être démuni à être coincé chez lui.

@Rory Craine :l:




dancing with the devil.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.

(rory) I'll be there for you Lcds5AP
(rory) I'll be there for you 1thrvMD
(rory) I'll be there for you 4GUwOAz
(rory) I'll be there for you ADXrJYC
(rory) I'll be there for you WZ3ee1O

Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rory) I'll be there for you IAeu3cF ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur dont la carrière trouve un second souffle. il sera bientôt à l'affiche d'un nouveau long métrage, qu'il co-produit pour la première fois.
LOGEMENT : ils ont quitté leur loft pour une maison à Bayside : Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer, avec leur chiot, dans un endroit qui leur ressemble.
(rory) I'll be there for you D5IEtC9C_o
POSTS : 8729 POINTS : 190

TW IN RP : anxiété, alcoolisme d'un proche (mère)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS : (09) gracepenny #10rosalie #7shining stars agencyfamily chaos & swann #30swann #32swann #33swann #34

(ua) swann #28

(rory) I'll be there for you DNTTQtYr_o
rowann #28 (ua) & #30 & #32 & #33 & #34it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)293031323334

(rory) I'll be there for you Ne9c
crainesgrace & rosalie #7 & family chaosin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rory) I'll be there for you PC8GJaYC_o
cringer #10i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rory) I'll be there for you NEPb15bt_o
lewaineshe's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(rory) I'll be there for you GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : zoya #3 › heather #2 › sohan #3
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyarthurswann #31

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:

(rory) I'll be there for you B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @selfmade, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rory) I'll be there for you Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory) I'll be there for you (rory) I'll be there for you EmptyLun 28 Mar - 0:54



i'll be there for you.

Les visites de Wendy étaient toujours sources de joie pour son frère aîné, mais cette fois Rory devait reconnaître qu'il se réjouissait tout particulièrement de profiter de la compagnie de sa cadette. Les dernières semaines avaient été rythmées par les bouleversements survenus suite à sa blessure à la jambe, partiellement immobilisée depuis son accident en Nouvelle-Zélande, et l'acteur ne prétendrait pas que ça avait été facile tous les jours. Lui qui ne tenait jamais en place, lui qui ressentait constamment le besoin de se rendre utile, avait du se rendre à l'évidence que le repos était sa meilleure arme pour permettre à sa jambe de se rétablir au plus vite. Il avait pour ça pu compter sur Swann à chaque instant, pour lui faciliter les choses autant que pour égayer son quotidien, et jamais Rory ne s'était senti plus chanceux de l'avoir près de lui. Là aussi, certains jours avaient été plus compliqués que d'autres et il leur avait fallu trouver de nouvelles marques en attendant que leur quotidien rentre dans l'ordre, mais personne n'aurait pu faire en sorte d'illuminer ses journées mieux que lui. Preuve en était qu'il attendait toujours le retour de son petit-ami avec la même impatience au fond du cœur, sachant déjà qu'il ne résisterait pas à l'envie de lui demander ce qu'il avait fait de sa journée. Depuis qu'il s'était blessé, il leur avait fallu remettre à plus tard leurs projets professionnels et rien ne comptait plus aux yeux de Rory que de laisser Swann s'évader de cette bulle plusieurs heures par jour avant de le retrouver. L'anglais en avait besoin, et ils savaient tous les deux qu'ils ne se quittaient toujours que pour mieux se retrouver.

"Pitié, dis-moi que tu n'es pas nu." Une entrée en matière digne de sa sœur et qui arracha un rire à Rory tandis qu'il se redressa péniblement sur le canapé. C'était là qu'il passait le plus clair de ses journées ces derniers temps, et ça avait tout d'une frustration pour un ancien sportif. « Si c'était le cas tu m'aurais déjà entendu hurler. » Par chance, cette fois, Swann était sorti et l'acteur n'avait donc aucune raison de se trouver en petite tenue. Si sa sœur n'avait pas caché son enthousiasme lorsqu'elle avait su que l'anglais et lui s'aimaient toujours et qu'ils avaient décidé de se laisser une seconde chance, il y avait pour autant des choses qu'elle n'avait pas besoin de voir et que Rory aimait mieux garder pour son intimité avec son petit-ami. "Oh, et avant toute chose, s'il te plaît, quoi qu'il arrive, parle tout bas. Mon crâne va exploser !" Les traits subitement plus soucieux, Rory observa Wendy s'approcher en la couvant de son éternel regard de grand-frère. « Ne me dis pas que les parents ont encore fait claquer toutes les portes de la maison en se disputant. » Ça n'aurait rien d'une surprise, ils se traitaient de tous les noms depuis que Rory était en âge de comprendre la plupart des insultes que leurs parents en venaient à s'échanger. Il serait incapable aujourd'hui de dire à quand remontait la dernière fois qu'ils les avaient vu heureux et épanouis ensemble. « Enfin, si papa nous fait l'honneur d'être rentré, ce dont je doute. » Il n'aurait pas pris la peine de prévenir, dans un cas comme dans l'autre, ses apparitions se voulant de plus en plus imprévisibles avec les années. Une part de lui songeait que c'était sans doute mieux comme ça, mais il n'était pas sans ignorer combien Wendy, elle, était restée proche de leur père. "Tu as une mine affreuse." Il y avait beaucoup de choses qui n'avaient jamais pu échapper au regard affûté de sa petite sœur, et ses traits fatigués en faisaient partie. « Je dors pas très bien, c'est tout. » A cause des médicaments, du fait qu'avec sa jambe endolorie trouver une bonne position pour dormir s'avérait parfois difficile.

Mais Wendy n'était sûrement pas venue pour l'écouter dresser le tableau pas très joyeux de ses journées et de ses nuits au loft, et Rory avait à vrai dire à cœur de profiter de sa présence pour se changer les idées. "J'espère que t'as faim." En voilà, une parfaite occasion de mettre ses soucis de coté. La nourriture n'avait peut être pas le pouvoir de guérir tous les maux, mais elle aidait quand même dans beaucoup, beaucoup d'occasions. « Toi, tu sais comment me parler. » Et il avait toujours faim pour des sucreries absolument pas recommandées et qui feraient probablement hurler son médecin, mais Rory était déjà raisonnable pour beaucoup de choses. S'emparant d'une barre au chocolat, il releva ensuite son regard vers Wendy et retrouva un air plus concerné. « T'as vraiment pas l'air dans ton assiette, toi non plus. Et je te dispenserai du couplet « tu bois simplement pas assez d'eau » que t'aurait sûrement servi Grace à ma place, mais... » Mais leur sœur n'aurait peut être pas eu tort sur le fond, parce qu'elle se serait simplement faite du souci pour Wendy, comme lui à cet instant. « J'espère que tu fais attention à toi. » Elle mangeait à sa faim, c'était déjà une bonne chose, mais Rory détesterait s’apercevoir qu'il avait raté quelque chose qui concernait sa petite sœur parce qu'il était trop occupé avec ses propres problèmes. « T'es sortie hier soir, je me trompe ? » Ce n'était pas un interrogatoire, simplement la question d'un frère qui s'inquiétait pour sa cadette. Wendy savait qu'il ne lui avait jamais reproché d'aimer les fêtes et les sorties alcoolisées, laissant volontiers à Garrett le soin de lui faire la morale à ce sujet, mais ça ne voulait pas dire qu'il ne se souciait pas de son bien-être. Au contraire, il voulait juste s'assurer qu'elle ne profitait pas de sa jeunesse au détriment de sa santé.



(rory) I'll be there for you JTdVfXP
(rory) I'll be there for you QqLqwzn
(rory) I'll be there for you QoPDAKU
(rory) I'll be there for you E0B9M70
(rory) I'll be there for you HZjB4DU
(rory) I'll be there for you 872289volunteer
(rory) I'll be there for you Bbi5jU8
(rory) I'll be there for you Lcds5AP
(rory) I'll be there for you Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Wendy Craine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-trois ans, un pied entre l’adolescence et le monde des adultes. Absolument non représentatif de la maturité dont elle fait preuve.
SURNOM : Wen.
STATUT : Célibataire, volage, détestant les attaches et la retenue. Préférant vivre librement sans laisser souffrir son cœur.
MÉTIER : Étudiante en architecture à la Queensland University. Également Barista au Death Before Decaf.
LOGEMENT : Une villa à Bayside, celle des parents Craine surtout.
(rory) I'll be there for you 7ad6b1f4ccb34216b964ee3488f63dc4e55ae3d8r1-268-150_hq
POSTS : 994 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle déteste s'ennuyer et fait toujours en sorte d'être occupée. elle pourrait passer des heures à imaginer des plans d'aménagement. elle n'a pas le permis, ce qui n'est pas un problème. ce n'est clairement pas une grande sportive. elle est allergique au poil de chat et pourtant, elle adore ces bêtes. elle dort encore avec un vieux tissu qui était autrefois une peluche. elle n'a connu l'amour qu'une fois dans sa vie, et ça n'a pas été beau, depuis, elle est en roue libre. elle a deux mains gauches, ce qui n'est pas d'une grande aide dans son métier. elle joue du ukulélé, juste pour la frime.
RPs EN COURS :

(rory) I'll be there for you Ne9c
family never ends ♡ Everyone can see we're together, as we walk by and we fly just like birds of a feather. I won't tell no lie all of people around us they say can they be that close just let me state for the record we're giving love in a family dose. We are family.
WyattCraine

(rory) I'll be there for you 2923374e84e192710603ab18b188e6d9e20bed37
Axel #1 ♡ Feeling used, but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why it hurts me every time I see you. Realize how much I need you

(rory) I'll be there for you 40p6
Carl ♡ I'll be there for you, 'cause you're there for me too. Seems you're the only one who know what it's like to be me. Some one to face the day with make it through all the mess with, someone I'll always laugh with. Even at my worst, I'm best with you

(8) Spencer Aiden Mabel Leslie #2 Sara

Indonésie ♡ May & Jules.



RPs EN ATTENTE : Maisie ♡ Abel ♡
RPs TERMINÉS : (7) Bye-Bye :
Catherine #1 SwannRosalie #1Rory #1 Leslie Megan & Mac Carl #1

(4) Abandon :
Dorcas Marvin Alia Catherine #2
AVATAR : Diana Silvers
CRÉDITS : @ganesha avatar @astra signature @gagalacrax icons @kaxbrekker gif
DC : olive sterling, l'invisible.
PSEUDO : Nomena.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43784-you-dream-will-come-true-wendy https://www.30yearsstillyoung.com/t43839-wendy-dancing-with-the-devil#2216465 https://www.30yearsstillyoung.com/t43860-wendy-craine

(rory) I'll be there for you Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory) I'll be there for you (rory) I'll be there for you EmptyLun 4 Avr - 11:10



Un sentiment de culpabilité ne cesse de ronger Wendy. Parce qu'elle a l'impression de parfois délaisser les personnes qui lui sont chers. Parce que la famille à toujours eu une place des plus importantes dans sa vie, mais maintenant qu'elle se perd dans cette vie d'adulte qu'elle construit péniblement, elle trouve à peine le temps de respirer. Puis, faut avouer aussi que chacun mène sa petite vie tranquille, sans rien attendre des autres membres du clan, ce qui à une certaine importance mais qui pèse aussi énormément Wendy. Parce qu'elle a toujours eu l'habitude de voir cette famille unie et soudée, mais surtout présente. Même si en tant que petite dernière, elle a aussi vu les membres de cette dynastie prendre le large les uns après les autres. Un peu envieuse néanmoins du parcours que chacun accomplissait dans l'ombre. Elle l'avouera jamais à haute-voix, Wendy, mais elle a énormément d'admiration pour ses ainés. Elle a aussi beaucoup de fierté pour ce qu'ils représentent. Et c'est une des raisons qui l'empêchent de couper le cordon avec les uns ou les autres, parce qu'elle se l'avouera jamais complétement, mais elle a besoin d'eux l'Australienne. Alors, c'est pour cela que malgré son horrible gueule de bois qui lui tiraille le cerveau, elle a décidé de courir jusqu'à chez son frère, Rory, parce que ça fait bien trop longtemps qu'elle n'a pas embêté ce dernier. Et qu'elle sait pertinemment que ça lui fera grand bien de voir le visage de l'ainé. Cette perspective la rend totalement heureuse alors qu'elle prend place auprès de son frère. Comme à son habitude, ne se gênant pour aucun mot. Car c'est comme ça qu'elle est avant tout Wendy, une femme sans scrupule, qui n'hésite pas à dire tout haute ce que tout le monde pense tout bas. "Comme si tu avais quelque chose d'extraordinaire à me cacher, impossible." Wendy leva les yeux au ciel en essayant d'éloigner l'image de son frère nu, non c'était impensable et elle était bien heureuse qu'il porte des vêtements. Elle grimaça avant de se plonger sans grâce dans le canapé où était installé Rory. "Alors non, mais j'admets que j'aurai sûrement préféré cette option à celle qui est entrain de me pulvériser le crâne." D’ailleurs, ça faisait un moment qu'elle n'avait pas entendu ses géniteurs, peut-être parce qu'elle passait plus de temps, et justement loin du domicile familiale. Wendy, elle avait pas eu le cran encore de faire ses valises, parce qu'elle savait que si cela arrivait, les ponts se couperaient doucement, et ça lui donnait ainsi une bonne raison de rassembler sa famille. Même si les tensions régnaient involontairement dans ce puzzle, elle s'en contentait tant que sa famille était là. Au grand désespoir de certain. "Aucune idée, j'ai pas vu ni l'un, ni l'autre depuis un moment. Ce qui je sais, est dingue, mais je suis pas souvent à la maison." Dormir, c'était tout ce qui la ramenait chez elle. Ce qui était déjà bien. Wendy, c'était une femme volage, qui ne savait pas rester en place. Toujours à faire douze mille choses en même temps et à être absolument partout, sauf statique. Mais Wendy surtout, elle n'avait pas eu envie de répondre à cette remarque, parce qu'elle savait que Rory n'avait pas dit ces mots pour rien. Wendy, elle ne pouvait s'empêcher de regarder les traits tirés, et les cernes apparentes sur le visage de son frère. Et elle ne s'était pas fait prié non plus pour lui faire remarquer. Du grand Wendy. "Si tu as besoin que je t'assomme, tu peux me sonner. Ce sera avec plaisir." Un clin d'oeil subtil à son frère avant qu'un rire maléfique ne franchisse ses lèvres. Après tout si elle pouvait faire plaisir, elle n'hésiterait pas. La nourriture s'étala autant que possible sur son frère, alors qu'elle admirait ses achats avec un regard espiègle. Il y avait de quoi attraper un mal de ventre pendant des semaines tellement elle avait acheté de cochonneries. Il faudrait donc qu'elle soit vigilante si elle ne voulait pas passer le reste de sa semaine à la maison. Mais en même temps, c'était bien tentant tout cela. Non pas qu'elle était du genre à se priver, ou à faire attention. Alors qu'elle allait attaqué un paquet de bonbon, les mots de Rory la firent relever la tête. Elle la pencha comme une enfant qui se faisait gronder. "Oula, s'il te plait Rory, je ne suis pas venue pour qu'on parle de moi." Et elle avait pas non plus envie de s'étaler sur son mode de vie, qui, elle le savait n'était pas au gout de ses ainés. Mais, elle n'avait que faire de l'avis qu'ils avaient à ce sujet. "Oui, c'était une petite fête étudiante sans conséquence, rien d'inquiétant je t'assure." C'était la vérité, enfin dans son ensemble, elle omettrait juste de dire qu'elle avait volontaire accepté les nombreux verres et qu'elle n'avait aucun souvenir de son retour à domicile. Ce qui était sûrement pire que son état actuel, mais elle n'avait aucune envie de se faire remonter les bretelles plus que nécessaire. Et surtout pas maintenant. "Oh, il faut que je te raconte d'ailleurs." Voilà qui permettrait de donner une autre tournure à la conversation que ses propres maux. Et elle savait que la curiosité de Rory calmerait un temps ses interrogations quant à la mine pathétique de sa cadette. Du moins, elle l’espérait.

@Rory Craine :l:




dancing with the devil.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.

(rory) I'll be there for you Lcds5AP
(rory) I'll be there for you 1thrvMD
(rory) I'll be there for you 4GUwOAz
(rory) I'll be there for you ADXrJYC
(rory) I'll be there for you WZ3ee1O

Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rory) I'll be there for you IAeu3cF ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur dont la carrière trouve un second souffle. il sera bientôt à l'affiche d'un nouveau long métrage, qu'il co-produit pour la première fois.
LOGEMENT : ils ont quitté leur loft pour une maison à Bayside : Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer, avec leur chiot, dans un endroit qui leur ressemble.
(rory) I'll be there for you D5IEtC9C_o
POSTS : 8729 POINTS : 190

TW IN RP : anxiété, alcoolisme d'un proche (mère)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS : (09) gracepenny #10rosalie #7shining stars agencyfamily chaos & swann #30swann #32swann #33swann #34

(ua) swann #28

(rory) I'll be there for you DNTTQtYr_o
rowann #28 (ua) & #30 & #32 & #33 & #34it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)293031323334

(rory) I'll be there for you Ne9c
crainesgrace & rosalie #7 & family chaosin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rory) I'll be there for you PC8GJaYC_o
cringer #10i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rory) I'll be there for you NEPb15bt_o
lewaineshe's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(rory) I'll be there for you GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : zoya #3 › heather #2 › sohan #3
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyarthurswann #31

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:

(rory) I'll be there for you B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @selfmade, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rory) I'll be there for you Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory) I'll be there for you (rory) I'll be there for you EmptyMer 13 Avr - 21:44



i'll be there for you.

S'il lui était difficile d'ignorer combien son quotidien avait pu changer en l'espace de quelques semaines lorsqu'il se retrouvait seul avec ses songes, Rory ne mettait toujours qu'une demi seconde à penser à autre chose lorsque sa sœur lui rendait comme aujourd'hui visite. Là où Garrett, Rosalie et Grace auraient trouvé une approche bien à eux pour lui changer les idées et adoucir le sentiment qu'il avait d'être parfaitement inutile, Wendy était la plus susceptible de tourner la situation en dérision et c'était probablement ce dont il avait besoin. Se morfondre sur son sort ne l'avancerait à rien et ça n'avait qui plus est jamais été son genre. A la place, Rory comptait sur sa cadette pour le faire rire et sa seule entrée en matière y parvint déjà. "Comme si tu avais quelque chose d'extraordinaire à me cacher, impossible." Encore heureux qu'il ne se soit pas trouvé dans le plus simple appareil lorsqu'elle était entrée, ou il lui aurait sûrement servi sur un plateau une excuse pour l'embêter avec ça pendant les dix prochaines années. « C'est exactement parce que je voulais pas avoir ce genre de conversations avec ma petite sœur que j'ai fait mettre un verrou à ma chambre quand j'étais ado. » Mais il faut dire qu'à l'époque ils vivaient sous le même toit et que sa chambre n'était séparée de celle de Wendy que par un mur. En pleine adolescence, Rory tenait farouchement à préserver son intimité et ça n'était déjà pas toujours facile quand on venait d'une fratrie nombreuse. Quatre frère et sœurs, ça en faisait du monde qui frappait à votre porte à toute heure. "Alors non, mais j'admets que j'aurai sûrement préféré cette option à celle qui est entrain de me pulvériser le crâne." Une moue plus attristée fendit ses lèvres. Quoi qui lui cause cette migraine, Rory n'aimait pas la savoir dans cet état et se sentir impuissant. « J'oubliais que t'avais toujours aimé compter les points à chaque dispute. » Et elles ne se faisaient pas rares, entre leurs parents, et ce depuis maintenant de nombreuses années. Chacun avait fini par s'y habituer comme à beaucoup d'autres choses, mais chaque fois que Rory remettait les pieds au manoir il croyait ressentir cette boule au fond de son ventre qui lui rappelait que la paix n'était toujours que de courte durée. "Aucune idée, j'ai pas vu ni l'un, ni l'autre depuis un moment. Ce qui je sais, est dingue, mais je suis pas souvent à la maison." Cette fois c'est un léger sourire qu'il retrouva, en partie rassuré que Wendy passe de plus en plus de temps en dehors du manoir. Elle avait une vie à vivre, et les histoires de leurs parents ne regardaient qu'eux. « C'est pas moi qui te reprocherait d'avoir eu besoin de t'en éloigner un peu, tu sais. Je suis passé par là, on est tous passés par là en réalité. » Wendy avait simplement toujours été plus proche de leur père quand Rory, lui, partageait depuis toujours une relation plus privilégiée avec leur mère. Ça ne changeait rien, et surtout pas au fait qu'ils finissaient tous par avoir envie de penser un peu à eux. « T'as déjà fait preuve de plus de patience que nous tous réunis. Et on sait que les parents sont pas toujours des cadeaux. » Ce n'était pas seulement une chose qu'il lui disait d'un ton complice, mais aussi une réalité qu'il avait acceptée depuis un bon moment. Leurs parents leur avaient donné beaucoup, mais ils avaient toujours été loin d'être infaillibles.

Si la fatigue se lisait probablement sur ses traits depuis que Rory enchaînait les nuits trop courtes ou perturbées par la douleur, il espérait naïvement que le sujet serait vite balayé pour ne pas avoir à inquiéter sa sœur inutilement. Parce qu'elle n'avait aucune raison de s'en faire pour lui, surtout alors qu'il était loin d'être livré à lui-même au quotidien. Swann était là, et il embellissait ses journées même quand elles se voulaient beaucoup plus moroses que d'ordinaire. "Si tu as besoin que je t'assomme, tu peux me sonner. Ce sera avec plaisir." La voilà, la Wendy qui savait lui tirer un sourire sans jamais avoir à faire beaucoup d'efforts. « C'est si gentiment proposé, je vois pas comment je pourrais refuser. » Et c'était si généreux de sa part qu'il devrait sans doute considérer la question, rien que parce que ça lui vaudrait au moins de faire une nuit complète pour la première fois depuis plus d'un mois. « C'est surtout Swann qui aurait besoin d'un coup de main, le pauvre. Je passe tellement de temps à m'agiter dans tous les sens que je le réveille sûrement une fois sur deux. » Swann ne se plaignait jamais, mais Rory savait bien que par sa faute ses nuits aussi étaient bien plus agitées que d'ordinaire. Et ça lui serrait le cœur d'y penser, sans pour autant qu'il ne trouve jamais le courage d'aller dormir seul sur le canapé. C'était une chose à laquelle il se refusait tant que c'était possible, ne supportant pas l'idée de laisser cette fichue blessure se mettre entre eux. « Je suis pas entrain de te demander d'assommer mon petit-ami, Wendy, qu'on soit clairs. » Il préféra préciser dans un rire qui trahissait son amusement. Bien sûr qu'elle ne l'aurait pas pris au mot, et pas seulement parce qu'elle appréciait bien trop l'anglais pour lui vouloir le moindre mal.

Finalement, Rory ne pouvait s'empêcher de se demander si cette histoire de migraine ne cachait pas autre chose. Est-ce qu'il avait des raisons de s'inquiéter ? Wendy n'était plus une enfant, mais puisqu'elle était assez grande pour vouloir s'amuser comme des adultes pouvaient le faire, c'était aussi de son devoir de frère de s'assurer qu'elle ne se mettait pas en danger. "Oula, s'il te plaît Rory, je ne suis pas venue pour qu'on parle de moi." Il ne pouvait pas lui reprocher sa réaction, surtout alors qu'il aurait eu la même à son âge si Garrett avait voulu le cuisiner sur ses sorties. « Je prends juste de tes nouvelles, promis c'est pas un interrogatoire. » Et il ne lui ferait pas la morale, ça aussi c'était une promesse, peu importe à quel point il s'inquiétait. Rory la connaissait par cœur et savait que ce serait le meilleur moyen de la braquer. "Oui, c'était une petite fête étudiante sans conséquence, rien d'inquiétant je t'assure." Comme si aucune soirée étudiante n'avait jamais dégénéré ou que beaucoup n'étaient pas réputées pour voir l'alcool couler à flot. Rory le savait, pourtant, c'était le moment de prouver à sa sœur qu'il lui faisait confiance et la savait assez grande pour veiller sur elle-même. « Je te crois, et t'as eu de raison de t'amuser. » Après tout, il avait été à la fac lui aussi, et à l'époque il arrivait souvent qu'il se laisse entraîner dans des soirées par des amis et boive un peu plus que de raison sur le moment. Jamais au point de se réveiller à moitié inconscient aux cotés d'un(e) inconnu(e), mais parfois assez pour terminer malade au point de regretter tous ses choix. "Oh, il faut que je te raconte d'ailleurs." Voilà des paroles que Rory jugea rassurantes : si Wendy était aussi enthousiaste à l'idée de lui faire ce récit, c'est sûrement qu'il ne s'était rien passé qu'un grand frère ne voudrait pas savoir. Wendy était suffisamment maligne pour éviter de l'inquiéter inutilement, mais il avait aussi confiance en elle pour tout lui dire si quoi que ce soit devait un jour déraper. Sa sœur était plus fêtarde que lui mais ça ne les avait jamais empêché de tout partager, notamment quelques années plus tôt lorsqu'il se portait souvent volontaire pour la conduire à ses fêtes. « Avec plaisir, comme ça on comparera nos deux soirées et quelque chose me dit que la tienne était un peu plus fun. » Ça n'était pas comme s'il risquait de lui faire concurrence, maintenant qu'il passait le plus clair de ses soirées chez lui à attendre que sa jambe se rétablisse. La présence de Swann adoucissait évidemment le tout et Rory ne pourrait pas chérir davantage ces moments avec l'anglais, mais il regrettait que leur quotidien soit devenu plus morose depuis plusieurs semaines et attendait avec impatience de pouvoir à nouveau quitter le loft pour de longues soirées avec lui au restaurant, au parc et au cinéma. « Comment était la musique ? Et le buffet ? J'espère que si quelqu'un t'a proposé de la drogue, t'as dit que tu mangeais pas de ce pain-là. » D'accord, ce n'était pas très subtil, même venant de lui, mais il ne pouvait pas complètement faire taire sa vraie nature. « C'était une soirée à thème ? Si oui j'exige de voir les photos. » Sourire au coin des lèvres, il lui lança un regard pour appuyer ses propos. Il l'exigeait surtout si lesdites photos étaient possiblement embarrassantes – pour ça aussi, il était le parfait cliché du grand-frère collant. « Tu t'es fait des amis ? » Ou peut être que quelqu'un lui avait tapé dans l’œil ? Il résistait pour l'instant à l'envie de poser la question, mais elle le connaissait assez pour savoir que ça ne durerait sûrement pas.



(rory) I'll be there for you JTdVfXP
(rory) I'll be there for you QqLqwzn
(rory) I'll be there for you QoPDAKU
(rory) I'll be there for you E0B9M70
(rory) I'll be there for you HZjB4DU
(rory) I'll be there for you 872289volunteer
(rory) I'll be there for you Bbi5jU8
(rory) I'll be there for you Lcds5AP
(rory) I'll be there for you Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Wendy Craine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-trois ans, un pied entre l’adolescence et le monde des adultes. Absolument non représentatif de la maturité dont elle fait preuve.
SURNOM : Wen.
STATUT : Célibataire, volage, détestant les attaches et la retenue. Préférant vivre librement sans laisser souffrir son cœur.
MÉTIER : Étudiante en architecture à la Queensland University. Également Barista au Death Before Decaf.
LOGEMENT : Une villa à Bayside, celle des parents Craine surtout.
(rory) I'll be there for you 7ad6b1f4ccb34216b964ee3488f63dc4e55ae3d8r1-268-150_hq
POSTS : 994 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle déteste s'ennuyer et fait toujours en sorte d'être occupée. elle pourrait passer des heures à imaginer des plans d'aménagement. elle n'a pas le permis, ce qui n'est pas un problème. ce n'est clairement pas une grande sportive. elle est allergique au poil de chat et pourtant, elle adore ces bêtes. elle dort encore avec un vieux tissu qui était autrefois une peluche. elle n'a connu l'amour qu'une fois dans sa vie, et ça n'a pas été beau, depuis, elle est en roue libre. elle a deux mains gauches, ce qui n'est pas d'une grande aide dans son métier. elle joue du ukulélé, juste pour la frime.
RPs EN COURS :

(rory) I'll be there for you Ne9c
family never ends ♡ Everyone can see we're together, as we walk by and we fly just like birds of a feather. I won't tell no lie all of people around us they say can they be that close just let me state for the record we're giving love in a family dose. We are family.
WyattCraine

(rory) I'll be there for you 2923374e84e192710603ab18b188e6d9e20bed37
Axel #1 ♡ Feeling used, but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why it hurts me every time I see you. Realize how much I need you

(rory) I'll be there for you 40p6
Carl ♡ I'll be there for you, 'cause you're there for me too. Seems you're the only one who know what it's like to be me. Some one to face the day with make it through all the mess with, someone I'll always laugh with. Even at my worst, I'm best with you

(8) Spencer Aiden Mabel Leslie #2 Sara

Indonésie ♡ May & Jules.



RPs EN ATTENTE : Maisie ♡ Abel ♡
RPs TERMINÉS : (7) Bye-Bye :
Catherine #1 SwannRosalie #1Rory #1 Leslie Megan & Mac Carl #1

(4) Abandon :
Dorcas Marvin Alia Catherine #2
AVATAR : Diana Silvers
CRÉDITS : @ganesha avatar @astra signature @gagalacrax icons @kaxbrekker gif
DC : olive sterling, l'invisible.
PSEUDO : Nomena.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43784-you-dream-will-come-true-wendy https://www.30yearsstillyoung.com/t43839-wendy-dancing-with-the-devil#2216465 https://www.30yearsstillyoung.com/t43860-wendy-craine

(rory) I'll be there for you Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory) I'll be there for you (rory) I'll be there for you EmptyMer 4 Mai - 10:52



Il n'y avait aucun doute sur le fait que Wendy ferait toujours tout pour sa famille et cela même si les relations n'étaient pas toujours au beau-fixe. Comme chacun, ils avaient parfois des désaccords, parfois des chemins différents à prendre, mais jamais, oh grand jamais Wendy ne manquerait une occasion de prendre du temps avec ses ainés. Et puis, elle savait aussi que si elle ne prenait pas la peine de faire le premier pas, ils seraient toujours trop occuper pour elle. Ce qui était dommage, et inversement peut-être d'ailleurs, mais davantage une raison pour ne pas fermer les yeux. Alors oui, elle devait bien admettre qu'elle avait profité de la malheureuse situation de Rory pour débarquer chez lui comme une fleur. « Un peu déçue, je pensais que c'était parce que t'assumais pas que je me moque de tes doudous. » Elle haussa les épaules avant d'émettre un petit rire. Bien évidement qu'elle avait toujours compris que ses ainés puissent avoir une certaine intimité, davantage encore avec la différence d'âge qu'elle pouvait avoir avec eux. Ce n'était qu'une enfant bien trop curieuse pour tout comprendre et tout saisir. Préférant parfois naïvement ce qui était devant ses yeux plutôt que les "on dit".  « J'imagine aussi que ça m'a évité bien des cauchemars, et je t'en remercie. » Rien que d'y penser, elle eut un frison. C'était quelque chose qu'elle ne préférait même pas imaginer. Cela était préférable. Mais comme toujours, la réalité rattrapa l'imagination et Rory ne put s'empêcher de lui demander involontairement des nouvelles des parents, il savait que tout n'était pas toujours rose pour Wendy, mais elle n'avait pas encore le courage pour quitter la maison familiale. Ce qui était invraisemblable surtout au peu de temps qu'elle y passait, mais prendre son envol l'angoissait quelque peu. Bien évidement, elle garderait cette information, puisqu'elle savait que Rory n'hésiterait pas à s'en servir contre elle, indéniablement. « Au moins, ça occupe.» Elle cherchait simplement à se justifier, parce qu'au fond, elle avait jamais aimé entendre ses parents monter le ton pour des babioles. Et elle avait l'impression que cela augmentait de jour en jour, encore plus depuis que la famille s'éloignait. Ça la rendait folle, mais elle était impuissante. Parfois même dans l'obligation de subir les foudres de ses géniteurs parce qu'elle était juste là au mauvais moment. Alors oui, au fond, il valait mieux une mauvaise migraine.  « Et c'est bien dommage de devoir s'échapper autant, mais effectivement tu sais ce que c'est. Ils rendent chèvre parfois, et le poil de bouc ne m'irait pas vraiment. » Wendy a toujours fait en sorte de détendre l'atmosphère ou pire de changer n’importe quoi en autre chose pour éviter dans venir trop aux faits. Elle n'avait pas envie que Rory ne pense trop à cela, ce n'était pas le but de sa visite. Ce qui était entrain d'être vécu au manoir, resterait au manoir.  « Non, mais ce ne sont pas de mauvaises personnes non plus. Ils ont de bon côtés, et ce n'est sûrement pas négligeable de garder cela en tête aussi. » Relativiser, toujours voir le bon côté. C'était la chose la plus simple à faire. Puis ce n'était pas totalement faux, Wendy n'avait pas tant de mauvais souvenirs de son enfance, et encore moins de son adolescence. Peut-être parce qu'elle avait toujours été protégée et gâtée en tant que petite dernière de la famille. Ou peut-être simplement parce qu'elle avait toujours décidé qu'elle ne prendrait pas partie pour les erreurs du passé. Et elle était persuadée que c'était le mieux à faire. « Tu devrais venir à l'occasion. Enfin quand tu pourras, mais je suis certaine que ça ferait vraiment plaisir aux parents. » Enfin, ça ferait surtout plaisir à Wendy de voir sa famille ensemble, même le temps de quelques minutes. Parce que au fond, ça faisait un bon moment qu'ils n'avaient pas été réunis, qu'ils n'avaient pas été juste ensemble. A rire, a sourire, à être heureux. Et elle avait besoin de ça l'Australienne, mais elle savait aussi qu'il était impossible de forcer ses ainés à la rejoindre sachant les tensions qui régnaient parfois. Wendy se concentra sur son frère, parce que malgré tout, elle était inquiète pour lui. Pas qu'il semblait au bout du rouleau, mais presque. Même si elle savait pertinemment qu'il avait la chance de ne pas être seul dans cette galère, ce qui la rassurait un peu. « Si ça ne tient qu'à cela, je peux assommer Swann également. Une pierre, deux coups. » Ce n'était qu'une proposition comme cela. Parce que jamais elle ne ferait de mal à l'un ou à l'autre, elle était bien trop fan de ce couple pour ça. Encore plus de l’amoureux de son ainé. « Après s'il a besoin que je le sorte de là, il n'a qu'à m'appeler. Je comprends que ce soit difficile de te supporter, encore plus dans cet état. » Rory avait sa façon d'être, et la cadette savait que quand il ne pouvait pas faire ce que bon lui semble, tout devenait plus difficile à gérer. Elle-même serait sûrement devenue folle. « Bon, faudrait savoir ce que tu veux Craine. » Dommage, son idée volait en éclats lamentablement. Elle trouverait bien une autre situation pour que chacun ne subisse pas les conséquences de la blessure de Rory. Ou alors, elle ne remettrait jamais les pieds ici pour éviter d'entendre les plaintes de l'un ou de l'autre sur ce que tout cela entraine. Elle roula des yeux au ciel. « J'avais une superbe pelle que je n'ai pas encore eu l'occasion d'utiliser en plus. T'exagères. » C'était totalement faux, mais c'était assez drôle et elle ne pu s'empêcher de rire. Mais bien évidement, les problèmes actuels de Rory prirent place aux problèmes de Wendy et s'il y avait bien une chose qu'elle n'aimait guère c'était qu'on s’inquiète pour elle. Elle faisait ses choix en connaissance de cause, et elle n'avait pas envie qu'on lui reproche une énième fois son mode de vie. C'était son destin après tout, et elle savait pertinemment ce qu'elle faisait. Même si elle reconnaissait volontiers que la plupart du temps, c'était juste pour emmerder ses géniteurs. « Alors demande-moi plutôt si l'université se passe bien, si j'ai pas décidé d'adopter un chien pour le plaisir. Mais pas autre chose. » Ce n'était pas vraiment un ordre, mais elle n'avait pas envie d'avoir une nouvelle fois cette discussion. Peu importe, elle continuerait de toute manière. Alors ça n'avait pas d'importance qu'on la gronde pour ses sorties nocturnes ou tout autre mode de vie qui ne plaisait pas. Mais c'est le soulagement qui remplaça la crainte d'un interrogatoire quand il lui confia qu'il avait confiance en elle. « Merci Rory » Il n'y avait pas de doute qu'il comprenait, et qu'elle n'allait pas non plus rajouter quoi que ce soit sur ça. Seulement, elle avait besoin de temps pour que la gueule de bois ne lui passe, et elle s'en remettrait, comme à chaque fois. C'était une bonne fêtarde, mais elle n'était pas non plus totalement inconsciente et elle ferait toujours en sorte de faire attention. Alors, elle trouva la solution la plus évidente pour contourner la conversation. Le mieux était encore d'attirer la curiosité de son frère sur complètement autre chose. Parler de banalité du quotidien. « Je pense que toute ma vie actuelle et plus fun que tes fesses dans un canapé Rory. Non sans te vexer. » Elle ne pu s'empêcher de rire, la situation de son frère était vraiment cocasse, lui qui avait toujours l'habitude d'être à deux-cent à l'heure. Elle espérait tout de même qu'il s'en sorte rapidement et qu'il reprenne un court de vie normale. Du moins, autant qu'il était possible de le faire. Et elle serait là, le jour où son médecin acceptera qu'il sorte de cet endroit. Parce qu'elle avait envie de rattraper le peu de temps perdu depuis la dernière fois. Wendy s'enfila un paquet de biscuits avant de se retourner vers Rory. « Oh, bah écoute maintenant que tu lances le sujet, faut justement que je te l'avoue. » Elle savait que Rory serait en alerte, mais c'était bien trop drôle de rentrer dans ce jeu. Parce qu'il savait que la question était débile, mais que Wendy plongerait en plein dedans pour le rendre chèvre. « J'ai commencé les substances y'a quelques jours et je dois dire que c'est plutôt très agréable. Bon ok, je plane un peu et je me souviens d'absolument rien, mais ça a l'air chouette. » Elle ne put s'empêcher de rester sérieuse trop longtemps au vu de la tête de Rory. « Bien sûr que non gros bêta, je suis quand même pas inconsciente. » Étrangement, c'était jamais ce qui l'avait attiré. Elle préférait de loin une bonne bouteille de rhum à une quelconque drogue. « Tu rêves, tu ne verras rien du tout de cette soirée. C'est mieux pour toi. » Et là-dessus elle était sincère, il y aurait sûrement des choses compromettant que même elle ne souhaitait pas voir. « Tu penses que j'ai quatre ans ? » Comme si elle avait l'âge de se faire des amis en soirée, c'était vraiment pas pour cette raison, et elle avait déjà la chance d'être bien entourée. C'était plutôt le genre de question à poser à un enfant. Parfois, elle pouvait vraiment trouver son frère vieux jeu. « Tu penses que j'ai besoin d'être divertie autant que cela? » Elle peinait parfois à comprendre pourquoi personne ne voulait la voir comme une adulte. Parce qu'elle l'était enfin de compte. Du moins, elle faisait tout pour avoir la reconnaissance de sa famille, et ça, elle n'y arrivait jamais. On lui rappelait constamment qu'elle devait mieux se comporter, ou qu'elle ne pouvait pas prendre telle ou telle décision parce que c'était incorrecte pour une personne de son âge. Mais elle n'était plus un bébé, Wendy elle allait prendre vingt-quatre ans et elle avait ses propres responsabilités bien en main.

@Rory Craine :l:




dancing with the devil.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.

(rory) I'll be there for you Lcds5AP
(rory) I'll be there for you 1thrvMD
(rory) I'll be there for you 4GUwOAz
(rory) I'll be there for you ADXrJYC
(rory) I'll be there for you WZ3ee1O

Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rory) I'll be there for you IAeu3cF ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur dont la carrière trouve un second souffle. il sera bientôt à l'affiche d'un nouveau long métrage, qu'il co-produit pour la première fois.
LOGEMENT : ils ont quitté leur loft pour une maison à Bayside : Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer, avec leur chiot, dans un endroit qui leur ressemble.
(rory) I'll be there for you D5IEtC9C_o
POSTS : 8729 POINTS : 190

TW IN RP : anxiété, alcoolisme d'un proche (mère)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS : (09) gracepenny #10rosalie #7shining stars agencyfamily chaos & swann #30swann #32swann #33swann #34

(ua) swann #28

(rory) I'll be there for you DNTTQtYr_o
rowann #28 (ua) & #30 & #32 & #33 & #34it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)293031323334

(rory) I'll be there for you Ne9c
crainesgrace & rosalie #7 & family chaosin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rory) I'll be there for you PC8GJaYC_o
cringer #10i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rory) I'll be there for you NEPb15bt_o
lewaineshe's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(rory) I'll be there for you GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : zoya #3 › heather #2 › sohan #3
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyarthurswann #31

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:

(rory) I'll be there for you B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @selfmade, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rory) I'll be there for you Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory) I'll be there for you (rory) I'll be there for you EmptyVen 20 Mai - 22:14



i'll be there for you.

« Un peu déçue, je pensais que c'était parce que t'assumais pas que je me moque de tes doudous. » La répartie de sa sœur, fidèle à ce à quoi elle l'avait toujours habitué, tira à Rory un rire sincère. Et dieu sait que ça lui faisait le plus grand bien, d'oublier pour quelques instants qu'il n'avait pas mis le nez hors de chez lui depuis bientôt des semaines et voyait plus généralement sa vie ralentie par cette blessure qui compliquait tout. « J'imagine aussi que ça m'a évité bien des cauchemars, et je t'en remercie. » Par chance, il n'était pas vraiment de ces adolescents rebelles qui fumaient dans leur chambre et invitaient leurs petites-amies à « dormir » dans le dos de leurs parents, bien qu'il soit quelques fois sorti du droit chemin pour faire comme tout le monde, et parce qu'on ne pouvait pas être dans l'équipe de football et ne pas se laisser entraîner par ses copains. « C'est aussi à ça que ça sert, les grands-frères. On n'est pas juste pénibles et surprotecteurs, même si on l'est souvent. » Il accompagna ses paroles d'un clin d’œil dont Wendy saisirait tout le sens, alors qu'elle était la première à souvent lui reprocher de trop s'en faire, de paniquer pour un rien. Il faut dire que leur situation familiale n'était pas des plus banales, surtout depuis que le mariage de leurs parents allait droit dans le mur sans que personne ne semble décidé à le sauver. Des disputes récurrentes au milieu desquelles se retrouvait souvent Wendy. « Au moins, ça occupe.» Rory eut une légère grimace, conscient qu'elle avait toujours un peu mieux vécu cette situation, en grande partie parce que sa relation avec leur père était au beau fixe. « Et c'est bien dommage de devoir s'échapper autant, mais effectivement tu sais ce que c'est. Ils rendent chèvre parfois, et le poil de bouc ne m'irait pas vraiment. » Et parce que Wendy s'efforçait de voir le verre à moitié plein, c'était aussi le rôle de Rory de suivre son exemple. « Au moins le manoir doit te paraître grand, quand papa n'est pas là et que maman est occupée à... faire ce qu'elle fait d'habitude. » Il ne mentionnerait pas son problème avec l'alcool, préférant pour aujourd'hui éviter les sujets compliqués et imiter les efforts de sa sœur pour garder cet échange aussi léger que possible. Elle faisait tout ce qu'elle pouvait pour lui changer les idées, Rory le voyait bien, et il ne pouvait pas laisser son humeur maussade déteindre sur ces moments avec elle. « Non, mais ce ne sont pas de mauvaises personnes non plus. Ils ont de bon côtés, et ce n'est sûrement pas négligeable de garder cela en tête aussi. » Rory hocha doucement la tête. Il était le premier à leur trouver des circonstances atténuantes, tout comme à mettre la plupart des réactions de leur mère sur le compte de l'alcool. Ils étaient forcés d'être indulgents avec ceux qui, malgré leurs nombreux défauts, leur avaient toujours tout donné. En tout cas d'un point de vue matériel. « Tu as raison. Beaucoup de choses seraient simplement plus simples s'ils avaient appris à communiquer autrement. » Et à ne pas hausser la voix à la moindre divergence d'opinion, tel que c'était le cas depuis qu'il était en âge de se remémorer leurs disputes. Il y avait aussi les absences de son père, ses présumées de liaisons, autant de sujets qu'il valait aussi mieux éviter. « Tu devrais venir à l'occasion. Enfin quand tu pourras, mais je suis certaine que ça ferait vraiment plaisir aux parents. » Un sourire plus doux retrouva le chemin de ses lèvres, cette invitation sonnant comme une tentative de Wendy de réunir la famille comme au bon vieux temps. « Ça me ferait plaisir à moi aussi de les voir. J'ai jamais autant regretté le temps où ils nous forçaient à déjeuner avec eux tous les dimanches midi. » Et même s'il le disait sur le ton de la plaisanterie, ça n'en était pas moins vrai. « Je te promets que je passerai dès que ma jambe ira un peu mieux. Je peux rien promettre en ce qui concerne les autres, par contre, si ce n'est d'essayer de leur en parler. » Elle n'avait pas parlé d'inviter leur frère et leurs sœurs, mais ils savaient tous les deux que ça leur ferait le plus grand bien de se retrouver ensemble autour d'une table. « Grace et Garrett sont tout le temps occupés et les choses sont toujours compliquées entre Rosalie et eux. C'est sûrement pas le bon moment pour tenter de leur forcer la main. » Il ne voulait pas risquer de créer plus de problèmes, espérant pourtant sincèrement voir les choses s'arranger dans un avenir proche.

Si rassurer sa sœur sur son état était pour aujourd'hui sa priorité, Rory constata bien vite que les circonstances n'avaient pas dépourvu Wendy de son sens de l'humour. Et ça faisait plaisir à voir, en plus de lui remonter le moral. « Si ça ne tient qu'à cela, je peux assommer Swann également. Une pierre, deux coups. Après s'il a besoin que je le sorte de là, il n'a qu'à m'appeler. Je comprends que ce soit difficile de te supporter, encore plus dans cet état. » Il fallait connaître la relation privilégiée qu'avaient toujours entretenu Wendy et Swann pour comprendre que sa sœur n'était pas sérieuse et n'irait jamais nuire à son petit-ami, ce qui avait clairement tout d'une bonne nouvelle aux yeux d'un Rory forcément réticent à l'idée que le moindre mal soit fait à l'homme qu'il aimait. « Il se plaint jamais mais je me doute que certains soirs il préférerait sortir un peu plutôt que de rester enfermé au loft avec moi. » Une chose dont Rory serait bien incapable de lui en vouloir, et qui avait même le don de dessiner une esquisse un peu plus triste sur les lèvres de l'acteur. Swann était merveilleux avec lui depuis sa chute, se rendant toujours disponible pour l'aider et embellir des journées souvent longues et ternes, le moins qu'il puisse faire était d'espérer qu'il s'aérerait un peu l'esprit si l'occasion se présentait. « Alors si un de ces quatre tu veux lui proposer d'aller voir un film ou de sortir vous balader, je t'en serais reconnaissant. J'ai pas envie qu'il s'empêche de s'amuser parce que je suis immobilisé plusieurs semaines. » Et il savait que personne mieux que Wendy ne réussirait à changer les idées de Swann et à lui faire oublier pour quelques heures que leur quotidien avait été légèrement bouleversé. « Bon, faudrait savoir ce que tu veux Craine. J'avais une superbe pelle que je n'ai pas encore eu l'occasion d'utiliser en plus. T'exagères. » Son rire résonna autour d'eux tandis que Rory se redressa légèrement sur le canapé, tout en veillant bien à ce que sa jambe ne heurte aucune surface. Wendy n'avait sûrement pas envie de voir à quel point la douleur pouvait influer sur son humeur quand elle devenait subitement trop forte. « Désolé, je crois que je préfère quand même la partie où mon petit-ami reste indemne, on a assez d'un blessé sous ce toit. » Qui plus est, il voudrait veiller sur Swann en retour s'il lui arrivait quoi que ce soit. Ce ne serait une situation idéale pour personne, et c'était sans mentionner le fait que Swann était bien trop doux et inoffensif pour mériter le moindre coup de pelle. Mais ça Wendy le savait déjà. « Mais garde ta pelle cela dit, je suis sûr que tu sauras lui trouver une autre utilité. » Wendy était suffisamment ingénieuse pour ça.

Wendy ne voulait pas parler d'elle, ou du moins elle ne voulait pas que son frère la noie sous les questions à peine s'était-elle assise, et c'était plutôt compréhensible quand on savait qu'elle était aujourd'hui largement en âge de veiller sur elle-même. N'en déplaise à Rory qui aurait probablement voulu qu'elle grandisse un peu moins vite. « Alors demande-moi plutôt si l'université se passe bien, si j'ai pas décidé d'adopter un chien pour le plaisir. Mais pas autre chose. » Si quelqu'un pouvait comprendre que ce genre d'interrogatoires tapent sur le système de sa sœur, c'était bien lui. Lui qui avait eu son compte, quelques années plus tôt, lorsque Rosalie et Garrett le voyaient toujours comme celui qui prenait les décisions inverses à ce que tout le monde aurait attendu de lui. Devenir acteur dans leur famille était un pari risqué. « J'espère bien que si t'avais adopté un chien, tu me l'aurais dit sans attendre. » Il tenta d'alléger l'atmosphère, à défaut de pouvoir vraiment s'empêcher de se faire du souci pour elle quand ils avaient moins d'occasions qu'avant de se voir. « Merci Rory. » Tout ce qu'il espérait c'était que sa sœur ait encore assez confiance en lui pour le lui dire si elle devait avoir le moindre problème, ayant bien compris qu'il ne pouvait pas s'inquiéter chaque fois qu'elle allait en soirée et buvait un peu trop. « Je pense que toute ma vie actuelle est plus fun que tes fesses dans un canapé Rory. Non sans te vexer. » Sourire au coin des lèvres, Rory se redressa péniblement pour apposer une tape sur le genou de sa sœur. « Fais attention, c'est tes fesses que je pourrais bien décider de botter le jour où je serai débarrassé de ces béquilles. » Bon, il devrait encore s'en contenter pendant plusieurs semaines et devrait limiter ses déplacements jusque là, mais une fois remis sur pied Rory entendait bien retrouver son endurance et son énergie. Il ne pourrait clairement plus voir son canapé en peinture. « Oh, bah écoute maintenant que tu lances le sujet, faut justement que je te l'avoue. J'ai commencé les substances y'a quelques jours et je dois dire que c'est plutôt très agréable. Bon ok, je plane un peu et je me souviens d'absolument rien, mais ça a l'air chouette. » Ha, ha. Bien sûr la blague n'était pas au goût de Rory, mais il ne pouvait cette fois s'en prendre qu'à lui-même : sa sœur lui avait spécifiquement demandé d'arrêter de s'en faire pour elle et comme d'habitude, il avait rechuté. « Bien sûr que non gros bêta, je suis quand même pas inconsciente. » Il le savait, bien sûr, et avait même toute confiance en elle pour refuser ce genre de propositions et éviter de tester des substances qui pourraient lui être nocives. « D'accord, d'accord, je suis désolé, c'était bête de ma part de poser la question. Je sais que t'es beaucoup plus maligne et responsable que ça et que t'as pas besoin qu'on te flique. » C'était un mea culpa, oui, et sa façon de lui demander pardon d'en faire toujours un peu trop et d'être certainement étouffant quand il ne voulait en réalité rien d'autre que son bien. A trop vouloir veiller sur elle, Rory était conscient qu'il risquait de la braquer pour de bon et c'est ce qu'il avait toujours voulu éviter. « Tu rêves, tu ne verras rien du tout de cette soirée. C'est mieux pour toi. » Bien que ça ne le rassure qu'à moitié, Rory se contenta d'esquisser un rictus. « Je crois m'entendre répondre à Garrett quand il me faisait toujours passer un interrogatoire en rentrant de soirée. » Et c'est maintenant qu'il le réalisait que Rory se mettait à craindre qu'il puisse emprunter le même chemin que leur aîné, pourtant beaucoup plus strict et intraitable que Rory ne l'avait jamais été. Est-ce que c'était donc ça, de prendre de l'âge ? Il voulait croire qu'il n'en était pas encore là. « Tu penses que j'ai quatre ans ? » Aie, Wendy n'avait visiblement pas non plus envie qu'il l'interroge sur les rencontres qu'elle avait pu faire. Heureusement qu'il ne l'avait pas interrogé sur sa vie amoureuse, finalement. « Tu penses que j'ai besoin d'être divertie autant que cela? » « Bien sûr que non, je sais que t'as jamais eu besoin de ça pour te faire des potes. J'essaie juste de me tenir au courant de ta vie, je cherche pas à t'infantiliser. » Tout était forcément un peu moins évident maintenant qu'ils avaient chacun leur vie, leurs projets, et que Rory aspirait à bientôt fonder sa propre famille avec Swann. « Et si c'est l'impression que ça donne, je suis désolé. Si je m'inquiète parfois, c'est parce que je sais que tout n'est pas toujours simple à la maison et que je veux juste que tu puisses te tourner vers quelqu'un si t'as un problème. » Il ne voulait pas que Wendy ait l'impression d'être oubliée, et ce n'est que maintenant qu'il réalisait qu'il faisait peut être pire que mieux en la surprotégeant de la sorte. Elle était adulte, il devrait le savoir. « Je te propose un marché. J'arrête de m'inquiéter et j'abandonne l'idée de l'interrogatoire, et en échange tu me racontes un truc qui te tient à cœur. Un truc qui t'est arrivé récemment et que t'as envie que je sache. N'importe quoi, c'est toi qui choisis. » C'était un marché plutôt honnête, non ?



(rory) I'll be there for you JTdVfXP
(rory) I'll be there for you QqLqwzn
(rory) I'll be there for you QoPDAKU
(rory) I'll be there for you E0B9M70
(rory) I'll be there for you HZjB4DU
(rory) I'll be there for you 872289volunteer
(rory) I'll be there for you Bbi5jU8
(rory) I'll be there for you Lcds5AP
(rory) I'll be there for you Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Wendy Craine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-trois ans, un pied entre l’adolescence et le monde des adultes. Absolument non représentatif de la maturité dont elle fait preuve.
SURNOM : Wen.
STATUT : Célibataire, volage, détestant les attaches et la retenue. Préférant vivre librement sans laisser souffrir son cœur.
MÉTIER : Étudiante en architecture à la Queensland University. Également Barista au Death Before Decaf.
LOGEMENT : Une villa à Bayside, celle des parents Craine surtout.
(rory) I'll be there for you 7ad6b1f4ccb34216b964ee3488f63dc4e55ae3d8r1-268-150_hq
POSTS : 994 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle déteste s'ennuyer et fait toujours en sorte d'être occupée. elle pourrait passer des heures à imaginer des plans d'aménagement. elle n'a pas le permis, ce qui n'est pas un problème. ce n'est clairement pas une grande sportive. elle est allergique au poil de chat et pourtant, elle adore ces bêtes. elle dort encore avec un vieux tissu qui était autrefois une peluche. elle n'a connu l'amour qu'une fois dans sa vie, et ça n'a pas été beau, depuis, elle est en roue libre. elle a deux mains gauches, ce qui n'est pas d'une grande aide dans son métier. elle joue du ukulélé, juste pour la frime.
RPs EN COURS :

(rory) I'll be there for you Ne9c
family never ends ♡ Everyone can see we're together, as we walk by and we fly just like birds of a feather. I won't tell no lie all of people around us they say can they be that close just let me state for the record we're giving love in a family dose. We are family.
WyattCraine

(rory) I'll be there for you 2923374e84e192710603ab18b188e6d9e20bed37
Axel #1 ♡ Feeling used, but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why it hurts me every time I see you. Realize how much I need you

(rory) I'll be there for you 40p6
Carl ♡ I'll be there for you, 'cause you're there for me too. Seems you're the only one who know what it's like to be me. Some one to face the day with make it through all the mess with, someone I'll always laugh with. Even at my worst, I'm best with you

(8) Spencer Aiden Mabel Leslie #2 Sara

Indonésie ♡ May & Jules.



RPs EN ATTENTE : Maisie ♡ Abel ♡
RPs TERMINÉS : (7) Bye-Bye :
Catherine #1 SwannRosalie #1Rory #1 Leslie Megan & Mac Carl #1

(4) Abandon :
Dorcas Marvin Alia Catherine #2
AVATAR : Diana Silvers
CRÉDITS : @ganesha avatar @astra signature @gagalacrax icons @kaxbrekker gif
DC : olive sterling, l'invisible.
PSEUDO : Nomena.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43784-you-dream-will-come-true-wendy https://www.30yearsstillyoung.com/t43839-wendy-dancing-with-the-devil#2216465 https://www.30yearsstillyoung.com/t43860-wendy-craine

(rory) I'll be there for you Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory) I'll be there for you (rory) I'll be there for you EmptyJeu 23 Juin - 15:19



Après tout, il était sûrement préférable d’amener une touche d’humour que de prendre top les choses au sérieux. C’est du moins de cette façon qu’il était plus facile d’amener les choses pour Wendy. Davantage quand il s’agissait de son frère. Et puis, il fallait aussi dire que la situation de son ainé ne manquait pas d’être drôle. Même s’il était facile d’imaginer aussi le calvaire qu’il devait vivre. Pour une hyperactive comme Wendy, c’était difficile de se rendre compte à quel point ne pouvoir rien faire par soi-même pouvait être complexe et dur à vivre. Mais c’est aussi pour ça qu’elle avait décidé de rendre visite à son ainé. Parce que la solitude pouvait rendre barge, et que même si elle n’était pas la seule à passer du temps avec lui, puisqu’il y avait avant tout Swann, elle se sentait utile. « Tu viens clairement de te définir en deux mots. J’apprécie. » Un rire traversa ses lèvres alors qu’elle repensait à toutes les fois où elle avait entendu Rory la sermonnait. Elle avait tendance à n’en faire qu’à sa tête, il fallait bien le reconnaître. Mais davantage encore, à chercher la petite bête avec ses ainés. Comme si elle appréciait de voir sortir de la fumée de leurs oreilles. Elle savait aussi pourtant se rendre serviable et stable quand cela était nécessaire. Elle n’était après tout pas que tempête l’Australienne. Mais l’avantage surtout, c’est qu’elle gardait toujours espoir, et qu’elle savait que tôt ou tard le positif attirerait le positif. Cela valait autant pour la relation avec les géniteurs Craine. Oui, ils avaient des défauts, sûrement beaucoup d’ailleurs, mais c’étaient aussi des personnes qui feraient absolument tout pour leur famille. Et Wendy, elle avait toujours admiré cela. Alors peut-être que c’était aussi plus facile pour elle d’être la dernière de la lignée, mais elle ne voulait pas perdre cela. « J’admets que parfois, ça manque cruellement de vie. Mais tu sais, j’ai l’impression que comme tout, on s’habitue à l’absence des uns et des autres. » La brunette poussa un soupir. « Ca me manque quand même parfois de ne pas voir la table remplie les soirs de dîners collectifs. » Il fallait dire qu’elle était nostalgique du temps où chacun n’avait pas sa petite vie à mener, du temps où ils étaient réunies. Et que même si c’était un chaos complet, au moins, ils étaient ensemble contre vent et marées. « Mais on ne choisit pas sa famille, j’ai peur que tu doives composer avec celle-ci encore un moment. » Et elle avec. Wendy, elle gardait malgré tout en tête que Rory regretterait ce qu’il néglige aujourd’hui pour des incompréhensions. Mais, elle devait aussi reconnaître qu’ils n’avaient pas tous eu la même éducation quand elle était choyée et protégée contre tout. « J’en serai totalement ravie. » Un sourire des plus éblouissant se dessina sur son visage alors qu’elle imaginait sa famille ensemble autour d’un repas. Ce qui n’était pas arrivé depuis bien longtemps. « Même si ça en a l’air, je ne forcerais la main à personne. Mais je me dis juste que cela vaut peut-être le coup de tenter. » Elle reteint un moment son souffle. « C’est quand la dernière fois qu’on s’est retrouvés ? Qu’on ait passé ne serait-ce que dix minutes ensemble ? » Tout ça lui paraissait clairement une éternité. Mais, elle savait aussi que forcer la main de ses ainés ne ferait qu’aggraver le retour à la maison et que l’ambiance n’en serait que plus maussade. Elle avait assisté à des repas bien animés pour des divergences d’opinions sur un rien, alors elle savait que tout pouvait brûler rapidement entre eux. « J’espère qu’on y arrivera. »

La famille avait sa place dans l’échange avec son frère, mais cela ne pouvait pas non plus durer éternellement. Et après tout, elle n’était pas non plus présente aujourd’hui pour régler les problèmes familiaux qui durent depuis des années. Alors doucement, elle reprit sa place sur le sofa, dévorant des confiseries et teintant la conversation d’humour et de joie. Du Wendy tout cracher. Et elle pense aussi au calvaire que doit vivre Swann auprès de Rory. Elle pense à ces fois où elle n’aimerait pas du tout être à sa place. Parce qu’elle savait que Rory avait beau être un ange, il avait aussi le caractère des Craine et c’était inévitable. « Tant qu’il te supporte encore, c’est que tout va bien. En tout cas, il a vachement comme courage. A sa place, y a longtemps que j’aurai abandonné le navire. » Elle lui tire doucement la langue avant de rire. « En gros tu me demandes de venir en aide à ton petit-ami avant qu’il ne te broie lui-même dans le mixeur ? Intéressant. » Mais bien évidement qu’elle le ferait. Pas juste pace qu’elle adorait Swann, mais aussi parce qu’elle avait envie de rendre bonne cause à son frère. Et que bien évidement, cela dépendrait également du petit-ami de son dernier, parce qu’elle ne pouvait pas non plus le kidnapper. « Boh oui, j’imagine que y aura toujours une occasion de s’en servir. Même si ce n’est pas sur Swann. » Elle abandonna alors aisément l’idée de se servir de sa pelle contre quelqu’un. Même si l’envie de faire le moindre mal à quelqu’un était totalement inexistant.

Et très vite la conversation se dirigea vers l’Australienne. Ce qu’elle avait forcément redouté et qu’elle aurait préféré fuir sans un mot. Parce qu’elle détestait vivre un interrogatoire. Parce qu’elle détestait qu’on se fasse du souci pour elle. Oui, elle avait un peu exagéré sur l’alcool hier soir, mais c’était chose rare et comme le reste, cela lui passerait. Elle n’était plus une enfant, plus depuis longtemps et elle n’avait encore moins besoin qu’on la brode pour le moindre de ses faits et gestes. « Oui, ou alors c’était justement ma surprise et tu viens de tout gâcher. » Elle haussa un sourcil. Bien sur que non, elle n’avait pas adopté de chien, parce que sa vie actuelle ne le permettait pas. Parce que vagabonder tous les jours n’étaient pas compatible avec une petite bête poilue à élever et ça, elle en était bien consciente. Parce que oui, parfois elle avait fait des choix stupides pour emmerder le monde, mais c’était toujours en âme et conscience. Et elle continuerait d’agir ainsi. « Et bien le jour où tu te débarrasses de tout cela » Elle désigna d’un signe de tête les fesses et la jambe de son ainé. « On en reparlera peut-être. En tout cas, ce n’est pas maintenant qu’il faut faire le malin Craine. » Parce que lui était bloqué sur un canapé pendant qu’elle était totalement libre de ses mouvements. Et puis, ce n’était pas comme s’il avait le choix, pour l’instant. Donc tout viendrait à point qui sait attendre. Et c’était mieux ainsi, elle n’avait pas envie de se faire botter le derrière l’Australienne. Les questions débiles de son frère, amenèrent des réponses débiles et tout cela pour amuser grandement la brune qui adorait en jouer. Mais elle savait aussi qu’il posait ces questions pour se rassurer, pour être certain que Wendy suivant un bon chemin, et c’était le cas. Mais pas de là non-plus à tout lui prouver, et cela avait tendance à l’agacer pleinement. Elle était encore un bébé à ses yeux, peut-être mais elle n’était plus en âge de se justifier non-plus, et elle essayait tant bien que mal de le faire comprendre à Rory. « Tu n’as pas à t’en faire pour moi, tu n’as jamais eu à t’en faire pour moi de toute manière. » Il y avait jamais eu de raison de ce fait. « A moins que je te donnes raison de te faire des cheveux blancs, mais tu sais, je ne suis plus une enfant, et les choix de ma vie, qu’ils ne plaisent ou non, sont les miens.  » Un soupire traverse ses lèvres. « J’sais que parfois on dirait que je fais tout pour embêter mon monde, mais c’est pas le cas. Et jamais je me permettrais de vous causer du tort. » Elle voulait simplement qu’on arrête de lui dire quoi faire, ou comment faire. Elle voulait commettre ses propres erreurs et comprendre que ce n’était pas la bonne manière de faire. C’est tout. La nouvelle proposition de Rory la laisse un moment sans voix. Parce qu’elle n’avait aucune idée de ce qu’elle pourrait dire. Après tout, hormis le temps entre le DBD et l’université, il y avait bien longtemps qu’il n’y avait rien eu de croustillant dans sa vie. A part une petite chose, légère, mais elle savait que ça ne plairait pas forcément à l’ainé. « J’ai croisé Axel. A une soirée, à un beer-pong, ce qu’était carrément bizarre. Parce qu’au fond, j’ai senti mon cœur battre de plein fouet, comme s’il allait se décrocher de ma poitrine, et en même temps, j’avais envie de mettre mes mains autour de son cou jusqu’à ce qu’il soit tout bleue. » Axel, ça avait été le premier amour de sa vie, le premier garçon auquel elle avait ouvert son cœur et qui l’avait bien évidement piétiner sans en avoir que faire. Axel, il avait été son bonheur et son malheur en même temps. Et aujourd’hui, il refusait surface douloureusement dans sa vie.

@Rory Craine




dancing with the devil.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.

(rory) I'll be there for you Lcds5AP
(rory) I'll be there for you 1thrvMD
(rory) I'll be there for you 4GUwOAz
(rory) I'll be there for you ADXrJYC
(rory) I'll be there for you WZ3ee1O

Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rory) I'll be there for you IAeu3cF ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur dont la carrière trouve un second souffle. il sera bientôt à l'affiche d'un nouveau long métrage, qu'il co-produit pour la première fois.
LOGEMENT : ils ont quitté leur loft pour une maison à Bayside : Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer, avec leur chiot, dans un endroit qui leur ressemble.
(rory) I'll be there for you D5IEtC9C_o
POSTS : 8729 POINTS : 190

TW IN RP : anxiété, alcoolisme d'un proche (mère)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS : (09) gracepenny #10rosalie #7shining stars agencyfamily chaos & swann #30swann #32swann #33swann #34

(ua) swann #28

(rory) I'll be there for you DNTTQtYr_o
rowann #28 (ua) & #30 & #32 & #33 & #34it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)293031323334

(rory) I'll be there for you Ne9c
crainesgrace & rosalie #7 & family chaosin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rory) I'll be there for you PC8GJaYC_o
cringer #10i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rory) I'll be there for you NEPb15bt_o
lewaineshe's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(rory) I'll be there for you GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : zoya #3 › heather #2 › sohan #3
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyarthurswann #31

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:

(rory) I'll be there for you B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @selfmade, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rory) I'll be there for you Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory) I'll be there for you (rory) I'll be there for you EmptyMar 5 Juil - 20:18


i'll be there for you.

« Tu viens clairement de te définir en deux mots. J’apprécie. » C'est par un sourire amusé que Rory accueillit l'évidence : il voulait certes le meilleur pour sa cadette mais ça impliquait parfois qu'il la surprotège malgré lui, chose dont n'importe quelle jeune femme se passerait bien. Il savait simplement combien leurs parents pouvaient parfois faire des figures bancales, et combien il n'était pas toujours facile de se reposer sur eux. Qu'elle ait quelqu'un à qui se raccrocher en cas de besoin, c'était tout ce qu'il souhaitait. « J’admets que parfois, ça manque cruellement de vie. Mais tu sais, j’ai l’impression que comme tout, on s’habitue à l’absence des uns et des autres. » C'est vrai, et ça faisait aussi partie des choses inévitables lorsqu'on atteignait l'âge adulte et que diverses obligations nous empêchaient de passer autant de temps qu'on le voudrait en famille, comme au bon vieux temps. « Ça me manque quand même parfois de ne pas voir la table remplie les soirs de dîners collectifs. » Un sourire plus attendri fendit cette fois les lèvres du brun. « On avait beau être nombreux autour de la table, maman cuisinait toujours pour quinze et il y en avait quand même trop. » Il revoyait encore l'énorme table garnie et ces portions astronomiques de gratins, tartes et mets en tous genres. Il y en auraient passé, des heures à dîner tous ensemble et à s'alimenter des anecdotes des uns et des autres. L'ambiance n'était pas toujours au beau fixe, surtout entre leurs parents, mais ça constituait malgré tout des souvenirs heureux. « Mais on ne choisit pas sa famille, j’ai peur que tu doives composer avec celle-ci encore un moment. » « J'ai accepté depuis longtemps que nos parents n'étaient pas infaillibles, et malgré ce qui a pu se passer j'ai pas l'intention de leur tourner le dos. » Et sa mère avait besoin qu'on veille à ce qu'il ne lui arrive rien, à défaut qu'elle soit prête à se soigner. C'était un rôle que Rory n'abandonnerait pour rien au monde. « Même si c'est dans l'ordre des choses que chacun de nous fasse sa vie chacun de son coté, on reste une famille et ça changera pas. On a tous appris à s'accepter comme on est, depuis le temps, pas vrai ? » Ils s'étaient faits à l'idée que leurs parents pouvaient commettre des erreurs mais qu'ils n'étaient pas non plus à l'abri d'en commettre les uns à l'égard des autres. Rory l'avait prouvé lorsqu'il avait pris ses distances avec Rosalie l'année dernière, ce qu'il regrettait plus que tout. Garrett avait même décrété qu'il avait besoin d'un peu de temps loin d'eux, pourtant son cadet savait qu'il changerait d'avis. Qu'il saurait faire amande honorable et qu'il voudrait lui aussi reconstruire ce qui avait été fragilisé. Parce qu'ils étaient une famille, justement. « J’en serai totalement ravie. Même si ça en a l’air, je ne forcerais la main à personne. Mais je me dis juste que cela vaut peut-être le coup de tenter. » Et ça lui faisait plaisir de l'entendre, leur famille demeurant divisée depuis déjà de trop longs mois. « Alors on tentera le coup, c'est promis. » Ils avaient trop de raisons de vouloir essayer, peu importe que ça aboutisse peut être à un échec. « C’est quand la dernière fois qu’on s’est retrouvés ? Qu’on ait passé ne serait-ce que dix minutes ensemble ? » « J'ai bien peur que ça fasse une éternité. T'imagines, Rosalie était encore fiancée, j'ai l'impression que ça fait un siècle. » Parce qu'il avait fini par accepter que les choses n'étaient pas comme elles en avaient l'air, entre Lachlan et sa sœur. Qu'il n'était pas l'homme qui pouvait rendre Rosalie heureuse et encore moins celui avec qui elle désirait faire sa vie. Les derniers mois avaient été riches en prises de conscience, et il se réjouissait d'y voir aujourd'hui plus clair. Et s'ils avaient pu mettre cette histoire-là de coté pour rebâtir la relation de confiance qu'ils avaient toujours partagé, toute leur famille en était capable. « J’espère qu’on y arrivera. » Il secoua la tête, dans un sourire confiant. « On y arrivera. »

S'il y en avait bien un qui subissait cette situation avec la jambe de l'acteur, contraint à rester aussi immobile que possible en attendant une amélioration, c'était sans conteste son petit-ami. Swann était d'une patience et d'une dévotion rares, si précieuses au quotidien pour un Rory frustré de voir ses problèmes se répercuter sur eux. Il se l'était promis, les choses rentreraient vite dans l'ordre et Swann et lui rattraperaient le temps perdu. « Tant qu’il te supporte encore, c’est que tout va bien. En tout cas, il a vachement comme courage. A sa place, y a longtemps que j’aurai abandonné le navire. » C'est par un rire qu'il accueillit cette fois ses paroles, conscient que même si elle exagérait pour le taquiner, Swann avait beaucoup de mériter de supporter tout ça sans broncher. « J'ai souvent eu peur qu'il le fasse, mais je crois qu'aujourd'hui il sait pourquoi il a signé ou qu'à force il ne voit simplement plus mes défauts. » Il souffla avec légèreté, masquant sa culpabilité en présence de sa sœur, qui n'avait pas besoin de savoir qu'il se reprochait terriblement de ne pas avoir su éviter à la situation de prendre cette tournure. Cette chute, ses conséquences, c'était autant de choses pour lesquelles il s'en voulait. Il aurait voulu offrir à Swann un quotidien des plus doux et des plus paisibles, et même si ce n'était l'histoire que de quelques semaines, il se le reprochait malgré tout. Alors si Wendy pouvait changer les idées de son petit-ami, faire qu'il s'amuse et ne pense plus à tout ça, il en serait sincèrement heureux. « En gros tu me demandes de venir en aide à ton petit-ami avant qu’il ne te broie lui-même dans le mixeur ? Intéressant. » Reposant son regard éberlué sur sa sœur, il finit par lâcher un rire franc. « J'avais pas vu les choses sous cet angle, mais c'est... une façon de résumer la situation. » Et à défaut d'éviter bel et bien un accident ménager, ça aurait au moins le mérite de soulager un peu l'homme qu'il aimait, ce qui était sa seule priorité. « Boh oui, j’imagine que y aura toujours une occasion de s’en servir. Même si ce n’est pas sur Swann. » Et loin de lui l'envie de lui suggérer d'en faire effectivement usage sur quelqu'un, ça ne ferait pas de lui un aîné responsable de lui souffler ce genre d'idées. De toute manière, ils étaient sans doute aussi pacifiques l'un que l'autre et il y en avait d'autres dans leur famille qui sauraient sûrement quoi faire d'une pelle, a contrario.

« Oui, ou alors c’était justement ma surprise et tu viens de tout gâcher. » Amusé, Rory songea à combien cette surprise aurait fait son effet, même s'il avait du la découvrir avant l'heure. Il était féru d'animaux et les chiens l'avaient toujours particulièrement attendri ; nul doute qu'il serait tombé en amour pour la boule de poils que lui aurait présenté sa sœur. « Moi je suis sûr que tu te serais trahie en postant une story de lui sur instagram. » Il plaisanta, sachant bien que sa sœur n'avait ni le temps ni probablement l'envie de s'occuper à temps plein d'un compagnon à quatre pattes qui nécessitait beaucoup d'attention. Elle était jeune, elle aimait sortir, elle avait bien le temps d'y penser. « Et bien le jour où tu te débarrasses de tout cela. On en reparlera peut-être. En tout cas, ce n’est pas maintenant qu’il faut faire le malin Craine. » Un point pour elle. Il n'était clairement pas en état de taquiner qui que ce soit autrement que depuis le canapé sur lequel il devait reposer sa jambe, et Wendy savait que ça lui offrait l'avantage sur lui pendant encore un petit moment. « Profites-en, j'en ai encore pour plusieurs semaines. » Les médecins étaient confiants et il comptait bien suivre toutes leurs recommandations, mais il était aussi conscient que ce ne serait pas évident. Que son genou avait déjà été blessé une première fois, et qu'il lui faudrait être encore plus vigilent. Heureusement il pouvait compter sur Swann pour adoucir ses journées, quand tout ce qu'il voudrait était profiter de sorties avec lui et se remettre au travail.

Finalement, c'est une discussion à cœur ouvert qui s'initia sans que Rory ait pu le prédire, l'acteur prenant conscient que son besoin de se montrer protecteur n'envoyait pas le bon signal à Wendy. Qu'au contraire elle ne se sentait pas traitée en adulte, comme une jeune femme en âge de prendre ses propres décisions et d'en assumer seule les conséquences. A vouloir la protéger à tout prix, c'est sa confiance que sa sœur avait l'impression d'avoir perdu, et ça ne pourrait pourtant pas être plus éloigné de la vérité. « Tu n’as pas à t’en faire pour moi, tu n’as jamais eu à t’en faire pour moi de toute manière. » Il secoua la tête, le regard désolé. « A moins que je te donnes raison de te faire des cheveux blancs, mais tu sais, je ne suis plus une enfant, et les choix de ma vie, qu’ils ne plaisent ou non, sont les miens. » Elle avait raison, et son besoin de s'assurer qu'il ne lui arriverait rien de mal ne justifiait pas qu'il la traite comme l'enfant qu'elle n'était plus depuis bien longtemps. Wendy savait ce qui était bon pour elle, et c'était aussi à lui de lui prouver qu'il la savait capable de se gérer seule. Parce qu'elle l'était. « Je sais, oui. Je sais qu'on te rend pas service en te traitant comme si tu avais encore besoin d'être maternée. Je suis désolé de pas pouvoir m'en empêcher, certaines fois. » Ce n'était jamais pleinement volontaire, il laissait simplement s'exprimer ses instincts protecteurs, souvent un peu trop développées lorsqu'il était question de sa cadette. « J’sais que parfois on dirait que je fais tout pour embêter mon monde, mais c’est pas le cas. Et jamais je me permettrais de vous causer du tort. » « Je sais tout ça, Wendy. Crois-moi si quelqu'un a déjà pu le penser, c'est pas moi. » Il n'avait jamais cru qu'elle se rebellait par envie de les contrarier ou de faire du tort à leur famille. « J'ai souvent admiré tes choix, à vrai dire. Parce que tu es la plus affranchie et indépendante d'entre nous, et que tu laisses personne décider pour toi. » S'il pouvait parfois donner l'impression que c'était ce qui l'inquiétait, c'était en réalité ce qui lui faisait dire qu'elle était devenue une jeune femme libre et capable de croquer le monde à pleine dents. Une jeune femme que rien ni personne n'arrêterait. « Je suis fier de toi, tu sais. » Il lui assura avec douceur et bienveillance, heureux de pouvoir dire qu'elle déciderait seule de la vie qu'elle désirait mener.

Incitant sa sœur à se confier à lui si un sujet lui tenait à cœur, Rory comprit à ses prochaines confessions qu'elle avait fait une rencontre déroutante et forte en émotions. « J’ai croisé Axel. A une soirée, à un beer-pong, ce qu’était carrément bizarre. Parce qu’au fond, j’ai senti mon cœur battre de plein fouet, comme s’il allait se décrocher de ma poitrine, et en même temps, j’avais envie de mettre mes mains autour de son cou jusqu’à ce qu’il soit tout bleue. » Le regard de Rory se reposa dans celui de sa sœur en silence, attristé d'entendre que cette rencontre l'avait bouleversée d'une manière inévitable, après la manière dont leur histoire avait pris fin. « Oh. » Il souffla, le cœur serré de repenser à la détresse qui était celle de sa sœur à l'époque. Wendy était amoureuse d'Axel lorsqu'il avait rompu de manière abrupte, et la savoir en proie à une peine aussi vive l'avait énormément atteint dans son cœur de grand-frère. N'importe quel aîné voudrait pouvoir épargner ça à ses cadettes, et n'importe quelle personne susceptible de briser leur cœur devenait aussitôt un ennemi. « C'est normal que ça t'ait troublée. Après la façon dont les choses se sont terminées entre vous, j'aurais compris que t'aies même aucune envie de te retrouver dans la même pièce que lui. » Jamais il n'aurait pu le lui reprocher, aussi déterminé Rory était-il toujours à accorder des secondes chances. Blesser Wendy, c'était s'en prendre à son sang et il était bien moins facile pour lui d'accorder son pardon. « Mais... je sais ce que c'est, de pas contrôler ce qu'on ressent face à quelqu'un qui a autant compté pour nous. » Bien que les choses soient très différentes, il l'avait vécu au plus profond de lui lorsque son cœur continuait de battre pour Swann lorsqu'il n'était plus supposé le faire. Lorsque l'anglais continuait d'habiter ses pensées et que la moindre rencontre le plongeait dans des abîmes de regrets et de sentiments toujours intacts. « Vous avez pu vous parler ? Il a pu s'expliquer ? » Comment ça s'était passé ? Son premier amour avait-il fui à nouveau ? « Tu sais combien je l'ai méprisé, quand j'ai su de quelle façon il avait rompu avec toi. Mais même si ça m'enchante pas de savoir qu'il est de retour, je peux pas t'empêcher de vouloir des réponses si c'est ce que tu souhaites. » Est-ce qu'en son âme d’aîné, il préférerait que Wendy l'envoie balader et lui fasse sentir qu'elle avait tourné la page ? Sans doute, mais il savait combien ce garçon avait compté pour elle et que ce n'était pas si simple. Que des sentiments aussi forts laissaient aussi des traces.



(rory) I'll be there for you JTdVfXP
(rory) I'll be there for you QqLqwzn
(rory) I'll be there for you QoPDAKU
(rory) I'll be there for you E0B9M70
(rory) I'll be there for you HZjB4DU
(rory) I'll be there for you 872289volunteer
(rory) I'll be there for you Bbi5jU8
(rory) I'll be there for you Lcds5AP
(rory) I'll be there for you Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Wendy Craine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-trois ans, un pied entre l’adolescence et le monde des adultes. Absolument non représentatif de la maturité dont elle fait preuve.
SURNOM : Wen.
STATUT : Célibataire, volage, détestant les attaches et la retenue. Préférant vivre librement sans laisser souffrir son cœur.
MÉTIER : Étudiante en architecture à la Queensland University. Également Barista au Death Before Decaf.
LOGEMENT : Une villa à Bayside, celle des parents Craine surtout.
(rory) I'll be there for you 7ad6b1f4ccb34216b964ee3488f63dc4e55ae3d8r1-268-150_hq
POSTS : 994 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle déteste s'ennuyer et fait toujours en sorte d'être occupée. elle pourrait passer des heures à imaginer des plans d'aménagement. elle n'a pas le permis, ce qui n'est pas un problème. ce n'est clairement pas une grande sportive. elle est allergique au poil de chat et pourtant, elle adore ces bêtes. elle dort encore avec un vieux tissu qui était autrefois une peluche. elle n'a connu l'amour qu'une fois dans sa vie, et ça n'a pas été beau, depuis, elle est en roue libre. elle a deux mains gauches, ce qui n'est pas d'une grande aide dans son métier. elle joue du ukulélé, juste pour la frime.
RPs EN COURS :

(rory) I'll be there for you Ne9c
family never ends ♡ Everyone can see we're together, as we walk by and we fly just like birds of a feather. I won't tell no lie all of people around us they say can they be that close just let me state for the record we're giving love in a family dose. We are family.
WyattCraine

(rory) I'll be there for you 2923374e84e192710603ab18b188e6d9e20bed37
Axel #1 ♡ Feeling used, but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why it hurts me every time I see you. Realize how much I need you

(rory) I'll be there for you 40p6
Carl ♡ I'll be there for you, 'cause you're there for me too. Seems you're the only one who know what it's like to be me. Some one to face the day with make it through all the mess with, someone I'll always laugh with. Even at my worst, I'm best with you

(8) Spencer Aiden Mabel Leslie #2 Sara

Indonésie ♡ May & Jules.



RPs EN ATTENTE : Maisie ♡ Abel ♡
RPs TERMINÉS : (7) Bye-Bye :
Catherine #1 SwannRosalie #1Rory #1 Leslie Megan & Mac Carl #1

(4) Abandon :
Dorcas Marvin Alia Catherine #2
AVATAR : Diana Silvers
CRÉDITS : @ganesha avatar @astra signature @gagalacrax icons @kaxbrekker gif
DC : olive sterling, l'invisible.
PSEUDO : Nomena.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43784-you-dream-will-come-true-wendy https://www.30yearsstillyoung.com/t43839-wendy-dancing-with-the-devil#2216465 https://www.30yearsstillyoung.com/t43860-wendy-craine

(rory) I'll be there for you Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory) I'll be there for you (rory) I'll be there for you EmptyVen 15 Juil - 22:31



Peut-être bien que si elle n’avait pas été la petite dernière du clan Craine, Wendy aurait eu plus de facilité à comprendre cette surprotection constante de ses ainés. Il était même fort possible qu’à l’inverse, elle ait pu faire la même chose. Il était facile de comprendre qu’en tant que dernière, et en tant qu’enfant de la famille, les autres avaient ce besoin constant de prendre soin d’elle, de s’inquiéter, ou de vérifier qu’elle ne commettait pas une erreur qu’elle pourrait un jour regretter. Et elle ne pouvait pas en vouloir à Rory de le faire avec elle, même si cela avait parfois tendance à l’agacer. Elle aimait râler, mais elle n’aimait pas passer son temps à rappeler au reste des membres de sa famille que ce n’était plus une enfant et que si elle avait besoin d’avoir des gardes du corps à ses côtés, elle en commanderait certainement sur un site à cet effet. En attendant, elle dirigeait sa vie comme bon lui semble. Tout en faisant aussi attention à respecter certaines règles que ses parents lui imposaient toujours, mais c’était le problème de ne pas avoir encore le cran de prendre sa propre indépendance. Sûrement parce qu’elle avait bien trop peur de perdre le peu de la relation familiale qu’elle entretenait avec le reste du clan. Et ça lui faisait sincèrement peur, de se dire qu’une fois qu’elle aura franchi cette étape, il sera plus difficile de ne pas perdre contact complétement. Mais elle balaya cette idée d’un revers de main tandis que Rory lui fit échapper un rire alors qu’il annonçait les bons plats, bien copieux de sa mère. C’était pourtant tout ce dont elle rêvait à cet instant. Une table bruyante et un repas pour un château entier. « Elle ne voulait au moins pas qu’on meurt de faim. On ne pourra jamais lui retirer ça, le fait d’avoir toujours voulu trop faire. » Et en prononçant cela à voix-haute, elle ne savait finalement pas dire si c’était une bonne ou une mauvaise chose. Ses parents avaient des défauts, il fallait bien le reconnaitre, mais ils avaient aussi des qualités, et même si ses ainés n’en étaient pas certains, elle s’en persuaderait toujours. Bien évidemment, cela sans connaître toute la vérité, et elle n’est pas certaine de vouloir tout comprendre un jour. Wendy, elle n’est pas du genre à idéaliser les autres non plus, simplement à comprendre que la méchanceté n’est parfois qu’en façade. Un haussement d’épaule et un soupire, c’était tout ce dont l’Australienne était capable à cet instant. Rory avait raison, et il avait plus d’expérience qu’elle pour savoir tout cela, mais ça ne la décourageait pas pour autant, pas maintenant. « Oui, je le pense aussi. Même si on est différent, on est une force. » Et chacun à sa manière, ils rendaient les chaînes de cette unité puissante. Si l’un devait partir, comme ça a pu être le cas un temps, tout était lamentablement bousculé. Wendy n’était pas certaine d’avoir un jour envie de revivre cela. Parce que ça avait été douloureux de voir sa famille déchirée pour des incompréhensions et des points de vues différents. Même si elle savait que parfois, et surtout ses géniteurs étaient très conventionnels dans les moindres faits et gestes. Elle était la première témoins, au vu du nombre de fois où elle avait pu sortir des lignes droites de son entourage pour faire ce que bon lui semble. Wendy, elle avait toujours été comme ça, du genre à n’en faire qu’à sa tête ou à pousser largement les autres à bout et même si cela n’était pas correct, ça avait toujours été sa façon de faire. Incorrect peut être mais différente c’est ce qu’elle voulait montrer. Et pourtant, elle fut ravie que Rory la comprenne, qu’il acquiesce et  davantage qu’il prenne le temps de la convaincre que tout cela est possible. Qu’un jour, peut être pas si lointain, ils pourront de nouveau former une vraie famille, et même si cela n’est que le temps d’un repas. Après tout, c’est déjà mieux que rien. Ils pouvaient y arriver, ça ne tenait à pas grand-chose finalement. Seulement un pas vers les uns et les autres, un sourire tendre et des mots sans bavures. Ce qui serait risqué, bien évidement, mais pas non plus infaisable.

Mais il fallait attendre que le jeune homme se remette de sa blessure, ce qui risquait de prendre encore un peu de temps. Wendy gardait encore plus cette idée en tête à chaque fois qu’une grimace apparaissait sur le visage de son aîné. Elle pouvait comprendre qu’il souffre et que c’était un drame que de rester affaler dans un canapé des journées entières. Davantage quand on menait une vie aussi mouvementée que celle de Rory. Ce qui était impressionnant. Mais il était aussi évident qu’il était facile de perdre patience. Par chance, le brun avait la parfaite compagnie, et l’homme le plus adorable du monde comme infirmier personnel. Ce qui aurait presque pu rendre jalouse l’Australienne si l’amour, en général et sous toute forme, ne lui donnait pas envie de vomir. Et cela même si Rory et Swann formaient le couple le plus mignon de la terre. Beurk. Elle devait bien reconnaître que Swann était un pilier du tonnerre, et qu’il arrivait parfois qu’elle trouve du réconfort dans ses mots, et dans ses expériences, ce qu’elle ne pouvait parfois confier à Rory, elle le faisait auprès de Swann et même si ce dernier allait tout dire à son partenaire, Wendy lui faisait confiance les yeux fermés. Rory avait de la chance, c’était certain. Et comme tout, il avait le mérite d’être là et de supporter tout ce chamboulement. Wendy lui tirait largement son chapeau, surtout que son aîné avait beau être un amour, il était aussi parfois compliqué à suivre et encore plus quand il n’était pas libre de ses mouvements. Finalement, Wendy était assez ravie qu’il ne soit plus au domaine famille. Elle ne pourrait l’entendre se plaindre qu’à travers des textos, ce qui était suffisant. Et elle pouvait pas s’empêcher de le taquiner quand même. Le meilleur remède à tout, était certainement l’humour, et Wendy était loin d’en être dépourvu même s’il était difficile de comprendre toutes les subtilités. « C’est donc à cela que ressemble l’amour. Être présent malgré le caractère de cochon de l’autre, et continuer à vivre normalement ? » Wendy leva les yeux au ciel avant de rire. « Wahou. Impressionnant. » Elle avait pas envie de vivre ça pour autant. Pas envie de faire des concessions pour quelqu’un. Mais surtout pas envie qu’on lui brise le cœur de nouveau. C’était inconcevable. Et tant pis si elle passait pour la méchante à refuser toute forme de tendresse ou de confiance chez un partenaire. C’était mieux ainsi. Et il était plus facile de trouver du réconfort dans d’autres moments. Wendy se joignit au rire de Rory, l’image de son frère dans un broyeur n’était pas la plus glamour, mais cela avait au moins le don de détendre l’atmosphère et de faire changer les idées à son aîné. Du moins, elle l’espérait tout en se goinfrant de cochonneries.

Dragées qu’elle recracha au mot de son aîné. « Je sais que je réfléchie pas toujours avec ma tête, mais quand même. Tu doutes de mes talents pour te cacher les choses maintenant ? » Puisque ce ne serait pas la première fois qu’elle ne disait pas toute la vérité à son frère. Il était le membre de sa famille qu’elle estimait le plus, et pourtant elle savait aussi pertinemment qu’elle ne pouvait pas toujours tout lui avouer. Parfois, elle omettait des vérités par simple fait de ne pas avoir envie de perdre sa tête sous des rafales de lamentations et reproches. Même si elle savait que c’était parfois plus fort que lui, Wendy prenait des pincettes sur certains sujets. « Mais tu seras le premier prévenu le jour où ça arrivera. Du moins, le jour où j’aurai assez de tête pour pas l’oublier quelque part.» Et c’était fort probable que cela arrive un jour. Wendy, elle avait tendance à oublier sa propre personne, alors il était difficile de l’imaginer entrain de s’occuper d’un autre être humain. Au final, c’était d’ailleurs peut être pour ça que ses aînés ne lui confiaient jamais aucun enfant. Ou dans un temps où ils voudraient s’en débarrasser, c’était à réfléchir. « Et bien, bon courage amiral pour votre long voyage dans la douleur et l’ennui. Mais tu sais qu’à l’occasion, tu peux toujours téléphoner à Wendy le clown pour te divertir, ce sera un plaisir. » Un plaisir de lui faire oublier un temps qu’il était coincé encore là pour un petit moment. Un plaisir de lui rendre la vie plus facile, même peu de temps.

Mais ce qu’elle ne voulait pas, c’est que les échanges se tournent vers elle, vers son quotidien. Parce qu’elle était parfois paumer dans ce monde, et elle savait que son mode de vie ne plaisait pas plus que cela au Craine. Alors, elle évitait soigneusement le sujet, sauf quand on l’interrogeait, comme à cet instant. Digne d’une série policière, mais pourtant peu efficace. Ce qui la rendait dingue au fond, et c’est ce qu’elle essayait de faire doucement comprendre à Rory. Il fallait cesser de la traiter comme la petite chose fragile que chacun pensait qu’elle était, mais c’était loin d’être le cas. Pourtant, elle avait l’impression, que continuellement elle devrait se battre avec cette image de petite dernière de famille, innocente et inoffensive. « Et je t’en veux pas vraiment de le faire. C’est juste que parfois, j’aimerai que vous me considériez comme une adulte. Au moins une fois. » Et ce n’était pas vraiment grand-chose après tout. Au moins une fois. Il était facile de comprendre qu’on se faisait du sang d’encre pour elle, a l’inverse il lui arrivait parfois de s’en faire pour les autres, mais pas au point de les traiter comme des petites choses faibles et fragiles. Loin de là. Alors, elle montrait aux autres pas des actions parfois soudaines qu’elle n’avait pas besoin qu’on s’occupe d’elle, pas besoin qu’on s’interroge sur le bon fonctionnement de sa vie. Elle gérait plus ou moins les choses, et parfois, elle se trompait, mais c’était après tout de cette façon qu’il fallait qu’elle apprenne. Simplement. Son petit cœur se serra aux mots de son aîné. Cela faisait un bien fou à entendre, a comprendre. Et même si elle était surprise de sa réponse, elle ne pu s’empêcher de venir délicatement poser sa tête dans le creux de son cou, en essayant d’être le plus douce possible pour ne pas lui faire mal. Si elle avait été plus émotive, peut être qu’à cet instant, une larme aurait rouler sur sa joue. « Merci Rory. Vraiment. » Elle était touchée.

Et le sujet tant confiné se déroula sur la table. Finalement, et même si c’était intriguant de sa part, elle annonçait les faits à son frère. Sur le déroulé de sa dernière, sur la surprise et pas des moindres qu’elle avait eu en voyant son premier amour au milieu du bar. Ça avait été bizarre et pas du tout le bon moment. Et sans un rien, elle avait foncé vers lui sans savoir ce qu’elle avait vraiment besoin de savoir ou d’entendre de sa part. Elle avait pas réfléchie encore une fois parce qu’elle avait eu ce besoin d’affronter de pleine face cet idiot d’Axel. L’Australienne, elle ne pouvait pas nier l’impact qu’avait cet homme sur elle, encore du moins et même après tout ce temps.  « Effectivement. Et pourtant, je l’ai suivie tête baissée comme une idiote. Sans réfléchir, sans regarder en arrière. J’avais envie et besoin de comprendre. » Elle soupira, attrapant un emballage qu’elle glissa entre ses doigts pour faire fuir l’angoisse qui lui montait à la gorge. « Mais c’était totalement stupide et comme tu peux t’en douter, ça n’a mené à rien. Cet homme ne changera jamais. »Et peut être que c’était mieux ainsi. Les fantômes du passaient, étaient des fantômes pour une bonne raison et Wendy n’avait aucune envie qu’il refasse surface abruptement dans sa vie. Parce qu’au fond, elle savait qu’elle le laisserait revenir. « Je me dis que du moins, j’aurai du avoir des réponses mais il y a deux ans déjà. Et que c’est sûrement remuer le couteau dans la plaie. Ou pire, de retomber dans ce filet sans bouée de secours. » Un nouveau soupire. Sûrement le vingtième en moins d’une minute. Mais elle était dépassée par ses pensées, pas ses sentiments et surtout pas la bonne marche à suivre. « J’admets être pour une fois complètement larguée. Et pas littéralement.» Elle tourna un visage pleins de confusions vers son aîné. « D’un point de vu neutre, tu ferais quoi toi ? » Et même si Rory n’avait pas la solution à son récent problème, elle savait que ça lui ferait du bien d’entendre ce qu’il pensait, ce qu’il aurait pu faire s’il avait cette situation sous la main. Elle avait besoin de ses mots et même s’ils n’étaient pas réconfortant, elle écouterait. La sagesse de son aîné aurait forcément du bon sur elle et sur ses prochaines actions.

@Rory Craine :l:




dancing with the devil.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.

(rory) I'll be there for you Lcds5AP
(rory) I'll be there for you 1thrvMD
(rory) I'll be there for you 4GUwOAz
(rory) I'll be there for you ADXrJYC
(rory) I'll be there for you WZ3ee1O

Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rory) I'll be there for you IAeu3cF ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur dont la carrière trouve un second souffle. il sera bientôt à l'affiche d'un nouveau long métrage, qu'il co-produit pour la première fois.
LOGEMENT : ils ont quitté leur loft pour une maison à Bayside : Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer, avec leur chiot, dans un endroit qui leur ressemble.
(rory) I'll be there for you D5IEtC9C_o
POSTS : 8729 POINTS : 190

TW IN RP : anxiété, alcoolisme d'un proche (mère)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS : (09) gracepenny #10rosalie #7shining stars agencyfamily chaos & swann #30swann #32swann #33swann #34

(ua) swann #28

(rory) I'll be there for you DNTTQtYr_o
rowann #28 (ua) & #30 & #32 & #33 & #34it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)293031323334

(rory) I'll be there for you Ne9c
crainesgrace & rosalie #7 & family chaosin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rory) I'll be there for you PC8GJaYC_o
cringer #10i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rory) I'll be there for you NEPb15bt_o
lewaineshe's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(rory) I'll be there for you GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : zoya #3 › heather #2 › sohan #3
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyarthurswann #31

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:

(rory) I'll be there for you B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @selfmade, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rory) I'll be there for you Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory) I'll be there for you (rory) I'll be there for you EmptyVen 29 Juil - 22:40



i'll be there for you.

« Elle ne voulait au moins pas qu’on meurt de faim. On ne pourra jamais lui retirer ça, le fait d’avoir toujours voulu trop faire. » C'est vrai, leur mère n'avait jamais ménagé ses efforts pour qu'ils ne manquent de rien, ce qui valait autant pour la nourriture autour de la table que pour tout le reste. Son frère, ses sœurs et lui avaient eu beaucoup de chance de grandir dans un environnement privilégié – à défaut qu'il ait probablement été complètement sain – et c'est en grande partie pour ça que Rory avait tâché de relativiser les frasques de leurs parents, d'éviter en tout cas de les réduire uniquement aux erreurs qu'ils avaient pu commettre. S'ils étaient loin d'être infaillibles, ils avaient aussi des réussites à leur actif et bien que Rory ait davantage pu compter sur Garrett et Rosalie pour s'illustrer comme des modèles fiables à partir de son adolescence, il ne pouvait pas nier que ses parents avaient fait de leur mieux à une époque. Il tendait simplement à regretter ce temps où tout était beaucoup plus simple. « Oui, je le pense aussi. Même si on est différents, on est une force. » Son sourire s'étira d'abord en silence, heureux qu'ils en pensent la même chose. Que Wendy aussi perçoive combien ils avaient au fond besoin les uns des autres, même lorsqu'il paraîtrait parfois plus simple de faire son bout de chemin seule. « Et c'est pour ça qu'on s'est toujours relevés de tout. » Pour ça que leur famille se relèverait à nouveau, des événements des derniers mois, du mal qui rongeait leur mère depuis des années et des futures épreuves qu'ils auraient peut être à affronter. Ils avaient tous traversé bien des tempêtes mais ils finissaient toujours par pouvoir compter les uns sur les autres, et c'était bien le plus important au bout du compte.

« C’est donc à cela que ressemble l’amour. Être présent malgré le caractère de cochon de l’autre, et continuer à vivre normalement ? Wahou. Impressionnant. » Rory eut un rire attendri face à sa façon de présenter les choses, et parce qu'il n'avait aucun mal à comprendre qu'elle puisse encore faire preuve de défiance à ce sujet. Wendy était encore jeune, elle avait déjà offert son cœur et avait même parfois souffert, mais l'idée de passer le restant de ses jours auprès de quelqu'un devait malgré tout lui apparaître comme quelque chose d'assez fantasque. Elle avait toujours été tellement indépendante qu'il imaginait bien que certains aspects de la vie de couple devaient la rebuter. « Ça sonnait plus glamour dans les films à l'eau de rose, pas vrai ? » Il souffla d'un ton amusé. Si Rory était connu pour être un incorrigible sentimental, il ne lui ferait pas l'éloge des histoires de contes de fée où tout se passait toujours pour le mieux et où les épreuves n'existaient pas. Parce que ce n'était pas son expérience de l'amour, aussi heureux soit-il aujourd'hui auprès de Swann. Même leur histoire avait connu ses bas, et même eux avaient beaucoup souffert. Et c'est aussi dans ces imperfections que leur couple en était là aujourd'hui, plus fort et heureux que jamais. Alors il ne lui ferait pas l'éloge des histoires de contes de fée, parce que la vraie vie avait bien plus à offrir à ses yeux. « Mais tu sais, moi c'est justement ce que je trouve beau dans le fait de partager la vie de quelqu'un. D'être à ses cotés dans les bons comme dans les mauvais jours, y compris ceux où il se sent comme la dernière personne qui mérite d'être aimée. » Parce qu'il y aurait parfois des jours comme ça, des jours où rien n'irait et où la seule idée de quitter son lit lui paraîtrait insurmontable. Des jours où tout lui taperait sur les nerfs, y compris le simple fait d'avoir une conversation constructive. Des jours sans. « Quand tu es vraiment amoureux, ça n'a aucune importance que tout ne soit pas parfait. Parce que quand tu es avec la bonne personne, tu te sens exactement là où tu devrais être, même après une journée difficile ou quand tu n'as envie de rien. Ta bonne personne se fichera de tout ça. Elle t'aimera même quand tu seras d'une humeur massacrante ou que tu rateras un plat de lasagnes. » Il ponctua ses paroles d'un sourire, rien de tout ça n'ayant vocation à sonner dramatique. Il cherchait au contraire à la rassurer sur le fait que la personne qui voudrait vraiment être avec elle verrait toujours plus loin que ses défauts et ses failles. Qu'elle choisirait de rester quelles que soient les circonstances. « C'est ce que je ressens avec Swann, et il n'y a pas de meilleur sentiment au monde que de savoir que je pourrai compter sur lui même lorsque tout le reste ne tiendra qu'à un fil. Qu'il a vu le meilleur mais aussi le pire de ma personne et qu'il a choisi de m'aimer malgré tout, sans jamais vouloir changer une seule partie de moi. » C'est une chose qui remplissait son cœur d'un bonheur immense, de pouvoir dire qu'il partageait la vie d'un homme qui le faisait toujours se sentir si spécial que sa façon de le regarder pouvait à elle seule sauver même la journée la plus éprouvante. Rory savait aujourd'hui ce que d'être aimé pour ce qu'on était voulait dire, et il voudrait pouvoir goûter à ce sentiment pour le restant de ses jours. « Tu connaîtras ça un jour, et je sais que tu seras aussi heureuse que je le suis. » Wendy méritait de connaître un tel bonheur en retour, et il était persuadé que ce serait le cas. Ça lui paraissait sans doute ridicule aujourd'hui, mais si le destin avait pu placer Swann sur sa route et transformer sa vie, il voulait croire qu'il en ferait de même pour sa sœur, le moment venu.

« Je sais que je réfléchis pas toujours avec ma tête, mais quand même. Tu doutes de mes talents pour te cacher les choses maintenant ? » Amusé, Rory prit moins d'une seconde pour réfléchir. Ou feindre de le faire, en tout cas. « Oh non, à ce jeu-là je crois que tu as toujours été la plus forte d'entre nous. » Et ce n'était pas un petit compliment, lorsqu'on venait d'une famille comme la leur, qui s'évertuait à sauver les apparences depuis toujours. Leurs parents avaient pourtant échoué à apparaître aux yeux de leurs enfants comme un couple uni, tout comme leur père avait échoué à garder ses frasques secrètes. Même Rosalie n'avait pas pu cacher éternellement que l'homme qu'elle aimait vraiment n'était pas celui qu'elle s'apprêtait à épouser. Rory, lui, était peut être parvenu à convaincre une partie d'entre eux que Swann n'était qu'un bon ami à l'époque où les deux hommes n'osaient pas s'aimer au grand jour, mais il était apparu de plus en plus clair au fil du temps que beaucoup s'étaient doutés de quelque chose. Que les regards qu'ils se lançaient et les sourires qu'ils s'adressaient en disaient bien plus long sur leurs sentiments qu'ils s'en étaient convaincus. Restaient alors Garrett et Wendy, les deux plus insondables de la fratrie, qui certainement avaient bien plus en commun qu'ils l'avaient toujours cru. « Mais tu seras le premier prévenu le jour où ça arrivera. Du moins, le jour où j’aurai assez de tête pour pas l’oublier quelque part. » Rory étouffa un rire, heureusement soulagé à l'idée que Wendy n'ait pas de si tôt l'intention de prendre un animal de compagnie et donc, de l'oublier on ne sait où. « Tant que tu fais pas la même chose avec ton neveu, pour commencer. Je suis pas certain que Rosalie apprécierait beaucoup. » Ni qu'elle songerait deux fois à lui demander de garder Gabriel après ça, quand leur sœur était déjà suffisamment protectrice avec son nourrisson pour certainement hésiter à le confier à leur cadette. Wendy était la personne la plus susceptible de leur remonter le moral dans les situations de crise, mais ils avaient tous bien conscience qu'avec les enfants, elle manquait encore un peu de patience. « Et bien, bon courage amiral pour votre long voyage dans la douleur et l’ennui. Mais tu sais qu’à l’occasion, tu peux toujours téléphoner à Wendy le clown pour te divertir, ce sera un plaisir. » Ses lèvres s'étirèrent dans un sourire reconnaissant. Sa compagnie aujourd'hui aidait déjà à alléger son cœur et lui faire oublier que les dernières semaines n'avaient pas été évidentes. « Je sais, oui. Merci. » Il n'hésiterait pas.

Cette visite lui aurait en tout cas fait prendre conscience que sa façon de surprotéger sa jeune sœur n'aidait pas à ce que Wendy ait envie de se confier à lui. Elle était sur la défensive et c'était une raison suffisante pour que Rory se remette en questions. « Et je t’en veux pas vraiment de le faire. C’est juste que parfois, j’aimerai que vous me considériez comme une adulte. Au moins une fois. » Rory en prenait pleinement conscience, sa manière de s'inquiéter pour elle trahissait bien souvent le besoin de continuer à la voir comme l'enfant qu'elle n'était plus depuis longtemps. Il ne voulait pas l'infantiliser, mais ses élans protecteurs impliquaient souvent qu'il le fasse malgré lui. C'était tout sauf une bonne chose, il le savait maintenant, et tout ce qu'il pouvait faire c'était travailler sur lui-même pour ne plus donner l'impression à sa sœur qu'il doutait de sa capacité à prendre des décisions d'adulte. Elle en était capable, bien sûr que oui. « Je te promets de faire des efforts. Parce que tu as raison, il est grand temps qu'on te considère tous comme la jeune femme que tu es devenue. » Comme une adulte, apte à s'occuper d'elle-même et à mener la vie qu'elle entendait sans qu'on lui bourre le crâne avec des conseils qu'elle n'avait pas envie d'entendre. Une adulte qui avait le droit de se tromper, d'apprendre de ses erreurs et de se relever sans qu'on se tienne prêt à la réceptionner au vol. Wendy n'était plus la gamine qui montait sur ses épaules lorsqu'ils étaient plus jeunes, et ça ne changeait pas le fait qu'elle resterait toujours sa petite sœur. « Merci Rory. Vraiment. » Son sourire lui prouverait une nouvelle fois combien il voulait bien faire, et ne pas reproduire les mêmes erreurs. Il ferait des efforts, il le lui avait promis.

Apprendre que sa sœur avait recroisé son ex petit-ami valut à Rory de compatir à la confusion qu'elle avait du éprouver lorsque celui qui l'avait faite souffrir à l'époque s'était retrouvé face à elle. Il le savait, Wendy avait du nourrir l'espoir que cette rencontre l'aiderait enfin à comprendre pourquoi cette histoire avait connu une fin aussi abrupte. « Effectivement. Et pourtant, je l’ai suivie tête baissée comme une idiote. Sans réfléchir, sans regarder en arrière. J’avais envie et besoin de comprendre. Mais c’était totalement stupide et comme tu peux t’en douter, ça n’a mené à rien. Cet homme ne changera jamais. » Rory secoua doucement la tête. Non, ça n'était pas stupide, pas de son point de vue. Wendy avait eu le cœur brisé par cet homme mais elle avait choisi de lui laisser une chance de s'expliquer : c'était mature et tout à son honneur, voilà tout. « Je me dis que du moins, j’aurai du avoir des réponses mais il y a deux ans déjà. Et que c’est sûrement remuer le couteau dans la plaie. Ou pire, de retomber dans ce filet sans bouée de secours. » « Tu es trop dure avec toi-même, n'importe qui aurait aussi voulu comprendre. Tu t'es reconstruite sans que tes questions ne trouvent de réponses, c'est normal d'avoir espéré qu'il pourrait t'en donner. » Et il n'y voyait pas là une quelconque preuve de naïveté, simplement un besoin naturel d'espérer reconstituer le puzzle de la fin de cette relation. « Mais je suis vraiment désolé que ça n'ait pas été le cas. » Il confia doucement, sincèrement attristé que les choses ne se soient pas passées différemment. Il aurait pensé qu'Axel lui donnerait au moins de quoi comprendre, mais pour certaines personnes il était souvent plus facile de fuir sans plus regarder en arrière. Wendy ne méritait pas ça, et son aîné éprouvait forcément de la rancœur à l'égard de cet ex petit-ami décidément plus lâche qu'il ne l'aurait pensé. « J’admets être pour une fois complètement larguée. Et pas littéralement. D’un point de vu neutre, tu ferais quoi toi ? » Des mots qui le peinaient et lui donnaient pour un instant l'impression de replonger en pleine adolescence de sa cadette, à l'époque où Wendy se confiait déjà peu mais se tournait parfois vers lui pour quelques conseils sentimentaux. Non pas qu'il ait à l'époque l'expérience qu'il possédait aujourd'hui : il avait beaucoup souffert en amour avant de rencontrer Swann, et de comprendre que tout ça en avait alors valu la peine. « Je crois que je lui fermerais pas la porte, au cas où il ferait finalement un pas vers moi. Peut être que cette rencontre l'a déstabilisé lui aussi, et qu'il a besoin de faire le point avec lui-même avant de pouvoir t'offrir des réponses. » Ou peut être que Rory voyait le bon en chacun, comme à son habitude, mais il ne s'imaginait pas lui dire que la situation était sans espoir et qu'elle ferait mieux de renoncer. S'il l'avait fait après que Swann et lui se soient séparés, ils n'auraient jamais eu la chance de se retrouver un an et demi plus tard et de s'ouvrir à nouveau leur cœur. Peut être que le destin avait d'autres plans pour sa sœur et il n'était même pas certain de vouloir lui-même qu'Axel et elle se donnent un jour une seconde chance, mais ce qu'il savait c'est qu'elle méritait des réponses. Alors il restait optimiste, il le devait. « Mais j'attendrais pas après lui pour autant. Pas alors qu'il a déjà préféré fuir à deux reprises. Tu lui as donné une occasion de s'expliquer, c'est dommage qu'il ne l'ait pas saisie mais ça peut peut être t'aider à avancer. » Et à tourner la page, si la situation ne se débloquait pas et qu'Axel préférait clore le chapitre de son coté. « Toi seule sait si c'est le bon moment. Tout ce que je veux c'est t'éviter de souffrir à nouveau à cause de ce garçon. » C'est la raison pour laquelle il ne lui conseillerait pas directement de s'accrocher à l'espoir qu'Axel lui donnerait un jour les réponses qu'elle attendait. Quand bien même il prônerait toujours les secondes chances, Rory voulait qu'elle se protège et protège son cœur.



(rory) I'll be there for you JTdVfXP
(rory) I'll be there for you QqLqwzn
(rory) I'll be there for you QoPDAKU
(rory) I'll be there for you E0B9M70
(rory) I'll be there for you HZjB4DU
(rory) I'll be there for you 872289volunteer
(rory) I'll be there for you Bbi5jU8
(rory) I'll be there for you Lcds5AP
(rory) I'll be there for you Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Wendy Craine
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-trois ans, un pied entre l’adolescence et le monde des adultes. Absolument non représentatif de la maturité dont elle fait preuve.
SURNOM : Wen.
STATUT : Célibataire, volage, détestant les attaches et la retenue. Préférant vivre librement sans laisser souffrir son cœur.
MÉTIER : Étudiante en architecture à la Queensland University. Également Barista au Death Before Decaf.
LOGEMENT : Une villa à Bayside, celle des parents Craine surtout.
(rory) I'll be there for you 7ad6b1f4ccb34216b964ee3488f63dc4e55ae3d8r1-268-150_hq
POSTS : 994 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : elle déteste s'ennuyer et fait toujours en sorte d'être occupée. elle pourrait passer des heures à imaginer des plans d'aménagement. elle n'a pas le permis, ce qui n'est pas un problème. ce n'est clairement pas une grande sportive. elle est allergique au poil de chat et pourtant, elle adore ces bêtes. elle dort encore avec un vieux tissu qui était autrefois une peluche. elle n'a connu l'amour qu'une fois dans sa vie, et ça n'a pas été beau, depuis, elle est en roue libre. elle a deux mains gauches, ce qui n'est pas d'une grande aide dans son métier. elle joue du ukulélé, juste pour la frime.
RPs EN COURS :

(rory) I'll be there for you Ne9c
family never ends ♡ Everyone can see we're together, as we walk by and we fly just like birds of a feather. I won't tell no lie all of people around us they say can they be that close just let me state for the record we're giving love in a family dose. We are family.
WyattCraine

(rory) I'll be there for you 2923374e84e192710603ab18b188e6d9e20bed37
Axel #1 ♡ Feeling used, but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why it hurts me every time I see you. Realize how much I need you

(rory) I'll be there for you 40p6
Carl ♡ I'll be there for you, 'cause you're there for me too. Seems you're the only one who know what it's like to be me. Some one to face the day with make it through all the mess with, someone I'll always laugh with. Even at my worst, I'm best with you

(8) Spencer Aiden Mabel Leslie #2 Sara

Indonésie ♡ May & Jules.



RPs EN ATTENTE : Maisie ♡ Abel ♡
RPs TERMINÉS : (7) Bye-Bye :
Catherine #1 SwannRosalie #1Rory #1 Leslie Megan & Mac Carl #1

(4) Abandon :
Dorcas Marvin Alia Catherine #2
AVATAR : Diana Silvers
CRÉDITS : @ganesha avatar @astra signature @gagalacrax icons @kaxbrekker gif
DC : olive sterling, l'invisible.
PSEUDO : Nomena.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43784-you-dream-will-come-true-wendy https://www.30yearsstillyoung.com/t43839-wendy-dancing-with-the-devil#2216465 https://www.30yearsstillyoung.com/t43860-wendy-craine

(rory) I'll be there for you Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory) I'll be there for you (rory) I'll be there for you EmptyMar 23 Aoû - 14:15



A n’en pas douter, il y avait toujours eu des sujets préférables et des sujets à éviter. Davantage avec les membres de sa famille et pourtant, c’était aussi parfois inévitable. Et cela, elle pouvait le constater à l’instant même alors qu’elle échangeait avec son ainé sur les sujets quotidiens, mais surtout si les géniteurs Craine. Pas que le sujet soit fortement intéressant, il fallait le reconnaitre, mais elle pouvait concevoir que le traitement de la petite dernière de la famille puisse intéresser son ainé. Pour autant, Wendy était loin d’être maltraité, ou encore malaimé. Elle avait le luxe d’être la dernière survivante dans le domaine familiale et cela avait l’avantage de la faire « reine » de cet espace. Ses parents prenaient soin de la traiter avec indulgence et de ne pas tenir compter de ses nombreux allers-retours en dehors de la maison, et souvent en plein milieu de la nuit. Avec le temps, ils avaient compris que ça ne servait à rien de chercher d’explications et qu’au pire, cela ne ferait que faire fuir davantage la jeune Australienne. Mais Wendy, elle devait admettre que la maison était bien vide depuis un certain temps et que certaines choses lui manquaient indéniablement. Elle aurait aimé parfois que les choses redeviennent comme au début, comme au fait que chacun était heureux de se retrouver. Mais un vide, et de plus en plus grand s’était formé et sûrement rien ne pourrait le recouvrir. Cela même si elle y croyait profondément. Et elle espérait, aux mots de Rory que celui-ci puisse y croire également.

Et puis en fut d’autres sujets importants, comme le support incontestable de Swann pour Rory. Ce que Wendy admirait particulièrement, c’était la patience que ce dernier avait pour son frère, parce qu’il était clair de Rory n’était pas des plus patient, surtout dans cette situation. Et ça lui donnait du baume au cœur à Wendy, de se rendre compte que finalement tout n’est pas toujours perdu et qu’il y a du bon dans l’amour. Elle le voit facilement dans les yeux brillants de son frère quand il évoque les bonheurs présents avec Swann. « Disons surtout, que ça a l’air toujours plus sain dans ces maudits films. » Ce qu’elle aurait pu comprendre et avoir également, si toute sa vie amoureuse n’était pas un doux désastre. Ce qu’elle aurait pu espérer encore de nouveau si tout cela n'était pas déjà voué à l’échec. S’il y avait bien une chose qu’elle était prête à renoncer, c’était le fait de pouvoir aimer, ou simplement d’accepter que quelqu’un entre dans sa vie de cette façon. Wendy, elle avait souffert, un peu trop pour son jeune âge et elle n’avait pas envie de revivre cela. Alors, elle laissait particulièrement le goût du bonheur romantique aux lèvres des autres membres de sa famille, et elle constatait avec plaisir qu’ils partageaient tous de belles histoires. Wendy, elle l’écoutait attentivement, relatant les faits de sa perception de l’amour et même si elle ne partage pas ses idéaux, elle le comprend, elle l’admire et elle respecte cette volonté de faire, ce fait d’être sentimental à souhait. Mais Wendy, ça reste Wendy, alors elle émet un faux bâillement une fois la tirade de son frère close et un rire franc traverse ses lèvres. « Tu es sentimentalement ennuyeux mon frère, mais j’apprécie ta passion.» Et c’était sincère. Elle ne se permettrait pas de se moquer de cette passion qui habitait tant son frère, parce que c’était beau à entendre même si elle n’avait pas envie d’y croire le moindre mot. A la simple évocation que Wendy puisse connaitre cela, ses épaules se haussèrent. L’évidence étant qu’elle avait passé le cap de ne plus espérer quoi que ce soit et c’était mieux ainsi. Mais elle ne pouvait définitivement pas le dire à haute-voix puisqu’elle n’était pour le point pas certaine, que son frère comprenne. Au mieux, il lui dirait que c’est parce qu’elle est jeune et qu’elle a encore le temps de changer d’avis. A la place, elle regardait de loin les membres de sa famille évoluait, prendre des chemins différents mais surtout devenir ce qu’ils voulaient être. Elle admirait les prouesses de chacun malgré sa proximité avec certain plus d’autre. Restant cette base solide entre eux, même avec ses défauts. Comme le mensonge, ou le simple fait d’éviter de trop en dire. Parce qu’il était facile de s’inquiéter pour rien et ce n’était pas ce qu’elle voulait. Alors, oui de temps en temps il arrivait qu’elle omette de dire la vérité, et c’était pour le mieux. Ce que Rory ne manqua pas de lui rappeler mais qu’elle prenait avec une touche de légèreté ce qui était encore le mieux que de s’emporter pour une vérité. Elle était reine des gaffes et des bêtises et cela depuis bien longtemps. Causant parfois du tort autour d’elle, même sans le vouloir. Mais elle promettait pourtant d’être toujours présente pour les autres et c’est ce qu’elle répéta une nouvelle fois à son ainé.

Mais c’était aussi l’occasion de prendre le temps de dire ce qu’elle avait sur le cœur. De parler de ce qui pouvait pour une fois traverser son esprit, mais surtout la faire suffoquer. Elle n’avait pas énormément de secrets pour son frère, seulement elle n’osait parfois pas tout lui dire. Pour une fois, elle avait envie d’entendre ce que son vécu avait apporté et ce qu’il pourrait aussi donner à Wendy. Alors, elle raconta sa dernière rencontre désastreuse avec le premier amour de sa vie, et sûrement le dernier. Elle expliqua brièvement cette rencontre, mais surtout, elle exposa les différentes questions que son esprit tournait en boucle. Comme s’il ne restait plus que ça pour la maintenir éveiller. Elle était surtout perdue la petite. Et trouver du réconfort dans les mots de Rory lui ferait du bien, elle en était persuadée. « Ne sois pas désolé pour ça Rory, je me dis qu’au moins, j’ai tenté et que c’est sans regret.» Elle soupira face à ce désespoir qu’elle sentait venir. « J’ai essayé d’être plus maligne, de me dire que c’était pas le temps qui s’était déroulé qui compter mais les sentiments que nous avions l’un pour l’autre. Mais visiblement, je n’étais qu’un trophée de plus sur son étagère poussiéreuse et c’est tant pis. » Pourtant et malgré ce qu’elle essayait de comprendre, elle posa la question à Rory, parce que sa réponse aurait de l’importance et elle le savait pertinemment. Il avait l’expérience qu’elle manquait, et surtout un amour épanoui avec Swann. Elle accueillit sa réponse d’un sourire las mais l’écouta attentivement. Et tout cela lui suffit amplement, c’était ce qu’elle avait pensé, ce qu’elle aurait choisi mais l’aval de son ainé était important et confirmé que c’était la bonne décision à prendre. Ou du moins, la moins casse-tête de l’histoire. « Merci Rory, infiniment.» Et c’était tout ce qui se suffisait à cet instant. Parce qu’elle était reconnaissante. Intensément heureuse de pouvoir partager ces moments. Parce qu’il n’y aurait rien d’autre de plus important. Elle se sentait de nouveau la petite fille frêle de son enfance, comptant aveuglément sur les modèles de sa vie, ses frères et sœurs. Espérant que jamais cela ne cesse.

@Rory Craine :l:




dancing with the devil.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.

(rory) I'll be there for you Lcds5AP
(rory) I'll be there for you 1thrvMD
(rory) I'll be there for you 4GUwOAz
(rory) I'll be there for you ADXrJYC
(rory) I'll be there for you WZ3ee1O

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(rory) I'll be there for you Empty
Message(#) Sujet: Re: (rory) I'll be there for you (rory) I'll be there for you Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(rory) I'll be there for you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-