AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €

 (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l'ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (argh - 20/01/1990)
STATUT : Heureux, grâce à la présence quotidienne de Rory.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, actuellement en pause pour une période indéterminée puisqu'il a fait de Rory son seul patient.
LOGEMENT : 400 Carmody Road, Toowong, en collocation avec Sofia et Maisie, quand il ne retrouve pas le loft de son petit-ami à Spring Hill.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 26128 POINTS : 2015

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : En quête perpétuelle d'identité › Joueur de football australien › Ne connaît pas ses limites physiques › Sûr de lui en apparence seulement › Très instable mentalement › Médiateur par excellence › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Passionné par son métier › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne se sent à sa place que lorsqu'on ne le remarque pas, être amoureux d'un homme et un acteur reconnu est ce qu'il a vécu de plus terrifiant (et beau)
RPs EN COURS : (08)maisie #2danikaalex #6arthur #3rory #26wendyrubenpenny #7

uabébou (ua gnogni)

pré lien
assistant kiné

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Qn8Pasxy_o
rowann › love is a drug and you are my cigarette, love is addiction and you are my nicorette. you are the sun and the light, you're the origin of love. now i know you're amazing 'cause all i need is the love you breathe. put your lips on me and i can live underwater.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Yox3
swalex › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE :
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 8conP1m
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : masayume (avatar) › nairobi (rowann) › harley (arwann) › alex (swalex) › harley (swaddy) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Empty
Message(#) Sujet: (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow EmptyJeu 31 Mar 2022 - 16:55



Ceux qui pensent que le moment de la tempête est le pire à passer ont tort. Le pire n’est pas ce moment où tout vole en éclats, le pire est le moment juste après, lorsque la mer redevient calme mais que tout est détruit et qu’il y a tout reconstruire. Peu importe à quel point ils ont réussi à parler, peu importe à quel point certains mots ont levé le voile sur de nombreux non-dits qui les rongeaient de l’intérieur. Cela ne peut pas effacer la peine, ni même cette sensation d’étouffer par sa propre faute et celle d’un cœur trop serré à l’idée de perdre la personne qu’il aime le plus en ce monde. Pire encore, si tout ceci n’était finalement pas une tempête mais bien un tsunami, tout le monde saurait qu’il existe toujours une seconde vague, une réplique venant finir de mettre à terre les derniers édifices miraculeusement debout, à défaut d’être intactes. Ce n’est pas ce que l’anglais souhaite. Tout sauf ça, en réalité, alors qu’il souhaite simplement profiter des premiers jours de l’automne et des journées du patrimoine, excuse toute trouvée pour improviser une sortie en couple, avec leur nouveau plus un à quatre pattes éternellement plein d’énergie.

Le chiot a enfin pu les rejoindre après plusieurs semaines d'attente, temps nécessaire à ses vaccinations et autres quarantaines pour le faire entrer dans le pays pour qu’il puisse rejoindre sa famille et faire leur bonheur. Et c’est peu dire, tant le petit animal rend les deux hommes immensément joyeux par sa simple présence, en plus de donner à Rory une énième raison de se battre pour aller mieux le plus vite possible. Il le voit sur son regard, Swann, à quel point il est plus joyeux depuis qu’il a un ami pour lui tenir compagnie toute la journée, même s’il n’a de cesse de se sentir immensément coupable de ne pas encore pouvoir assurer toutes les sorties quotidiennes nécessaires au chien. Il va mieux, c’est un fait, mais ses blessures ont besoin de beaucoup de temps encore pour guérir et il doit se ménager, ordre du médecin autant que de l’anglais qui continue de veiller sur lui d’un œil soucieux. Depuis leur dernière prise de bec (discussion) qui plus est, le sujet est aussi brûlant que sensible, quand bien même le but était justement de le rendre plus facile à aborder. Échec cuisant. Ce n’est pas si grave, finalement, tant que cela n’empêche pas leur couple autant que leur amour d’exister et les chairs de l’australien se réparer peu à peu, force de temps de patience. Swann voudrait pouvoir avoir sa main dans la sienne mais il ne jalouse pas ses béquilles pour autant, pas assez de mauvaise foi pour penser que Rory pourrait faire sans ; non, bien sûr que non. “On aurait dû y penser, qu’il serait pas accepté dans le bâtiment.” L’anglais commente finalement, laissant l’amusement primer sur la déception. Ce n’est pas si grave, ils peuvent encore se balader dans les alentours et profiter du parc, tout en priant pour que le chiot ne se trouve pas une nouvelle passion dans l’idée de dévorer les fleurs. Bien sûr que les chiens n’allaient pas être acceptés dans l’édifice, aussi mignon le leur puisse-t-il effectivement être. “Je pense que ça l’arrange bien, lui.” Le berger australien éternellement heureux, se rendant compte toutes les cinq minutes à nouveau qu’il est en laisse et pas totalement en liberté - il pourrait se rendre coupable d’une attaque de léchouilles sur le premier venu, ce serait terrible.

Les commentaires vont et viennent, plus ou moins utiles, plus ou moins teintés d’un soupçon de doute alors que les yeux de l’anglais en viennent éternellement à retrouver le visage d’un Rory qui peine à se frayer un chemin au travers des graviers entourant la demeure. “On peut faire une pause dans l’herbe. Je suis sûr qu’il a soif, à courir partout comme ça.” Et que l’australien devrait y aller doucement, lui aussi, parce que Swann le connaît bien assez pour savoir qu’il n’acceptera pas l’idée de faire une pause pour demander à se reposer. Le chiot apparaît être une parfaite excuse pour ne pas se montrer trop évident dans tout le souci qu’il se fait pour lui. “C’est pas comme si Elizabeth allait défiler, alors on a pas vraiment d’horaires.” Il commente en haussant les épaules, esquissant un sourire rassurant en sa direction. Ils ont tout le temps du monde, maintenant, et il ne le lui redira jamais assez, même si le baiser qu’il partage tendrement avec lui tend une fois de plus à le lui faire comprendre. Ce n’est que le chiot tentant de grimper contre ses chevilles qui le ramène à lui, le faisant lâcher ses lèvres dans un véritable sourire amusé, avant de finalement reporter son attention sur l’animal. “Oh j’en connais un qui est jaloux.” Et bien loin d’être capable de le reprendre, c’est plutôt en s’amusant avec lui et le caressant qu’il se veut être le premier à s’asseoir, ne laissant d’autre choix à Rory que de le suivre.


(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow JTdVfXP
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow VmnacJv
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow WOfIpRW
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
la nuit d'or
la nuit d'or
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow IAeu3cF ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : Swann le rend un peu plus heureux chaque jour, il n'a jamais été aussi sûr de vouloir faire sa vie auprès de lui.
MÉTIER : acteur, une blessure le tient éloigné des plateaux le temps qu'il se rétablisse. il peut heureusement compter sur Swann pour veiller à sa guérison et embellir ses journées.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill qu'il délaisse volontiers pour rejoindre Swann à Toowong.
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 9yn9Ybg
POSTS : 8071 POINTS : 1655

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow DNTTQtYr_o
rowann #26it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow PC8GJaYC_o
cringeri've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 4kgk
roy #2it took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow NEPb15bt_o
lewaine #2she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(08/07) murphy #2arthurrubenrosalie #6gracewendyswann #26zoya #2 (fb 2021)

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3 › zoya #3
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calexpenny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow XyqV1PHK_o

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @acydic, bann profil @zaja, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow EmptyVen 8 Avr 2022 - 1:14




(c) harley & vulpeculaepacks
while there's a wind and the stars, and the rainbow.

On sous-estimait la joie qu'un chiot pouvait procurer autour de lui et ça n'était définitivement pas Swann ou Rory qui iraient dire le contraire, l'un et l'autre tellement heureux d'avoir enfin pu accueillir leur adorable compagnon à quatre pattes. Une bulle de douceur d'autant plus nécessaire après l'autre soir, et cet échange entre son petit-ami et lui auquel Rory repensait avec un vif pincement au cœur. Leur dispute avait laissé des traces, quand bien même il refusait d'admettre qu'elle ait pu attaquer le ciment de leur couple : ce n'était pas le cas, peu importe à quel point certains mots avaient pu faire mal et certains reproches être blessants. Ce n'était pas le cas, parce qu'ils avaient déjà affronté des épreuves bien pires que celle-ci et qu'ils en étaient toujours ressortis plus unis. Chaque relation connaissait des fausses notes, des hauts et des bas qui rendaient aussi les journées comme aujourd'hui particulièrement précieuses. Parce que subitement, les rancœurs semblaient bien loin et leurs cœurs plus légers que jamais. Et quand bien même ils étaient maintenant les heureux propriétaires du chiot le plus attendrissant d'Australie, Rory aimait penser que l'animal n'était pas la seule raison à cette accalmie. Que leur couple était bien plus fort qu'une dispute ou que la plus virulente des douleurs, même quand celle-ci restait un sujet sensible que les deux hommes veillaient à éviter quand ils le pouvaient. Ils s'aimaient tout simplement bien trop pour se tenir indéfiniment rigueur de ce qui avait pu être dit, et c'était à ses yeux la preuve qu'ils n'avaient jamais été aussi prêts à construire l'avenir dont ils rêvaient.

On aurait dû y penser, qu’il serait pas accepté dans le bâtiment.” Ils s'étaient vraisemblablement laissés emporter par la joie d'emmener leur chiot en balade et de profiter tous les trois de cette douce après-midi. Les journées du patrimoine impliquaient en plus que Swann soit doublement enthousiaste à l'idée de s'approcher de tout ce qui avait trait à la Reine, et c'était une chose qui rendait Rory heureux. Il ne pouvait peut être pas faire un pas sans s'aide de ses béquilles, mais le jeu en valait largement la chandelle. « J'aurais peut être été obligé de vous attendre dehors, de toute façon. Je crois que le type à l'entrée a remarqué que j'étais pas très habile avec mes béquilles et qu'il a vu arriver la catastrophe de loin avec tous les objets rares qu'il doit y avoir là-dedans. » Ses lèvres laissèrent poindre un sourire amusé, alors qu'il ne pouvait s'empêcher de se dire qu'il aurait sûrement gâché à lui seul cette journée si symbolique aux yeux de Swann. Quel désastre ça aurait été si l'une de ses béquilles s'était coincée dans une table hors de prix et que celle-ci s'était renversée avec on-ne-sait-trop combien  de bibelots d'inspiration royale. Retrouvant le regard de son petit-ami, Rory se pinça les lèvres d'un air plus embêté. « Mais tu sais, ça m'embête que tu aies pas pu entrer. Tu peux très bien y aller seul et on t'attendra sagement dehors. Je veux pas que tu aies de regrets. » Et il voulait moins encore le priver d'une activité qui lui faisait plaisir, surtout alors que Swann s'oubliait constamment au profit des autres et méritait de profiter de cette journée sans avoir à se soucier de son petit-ami en béquilles. Sa situation les limitait pour pas mal de choses au quotidien mais aujourd'hui il se l'était promis, ce ne serait pas le cas. “Je pense que ça l’arrange bien, lui.” Son regard attendri se reposa cette fois sur l'adorable chiot, tout heureux qu'il était de pouvoir se dégourdir les pattes et découvrir les environs. « J'ai le regret de d'annoncer que la Reine l'intéresse moins que l'idée de gambader dans l'herbe. Mais je suis sûr que vous vous trouverez d'autres passions en commun, comme le foot par exemple. » Oh, il suffisait de voir l'énergie que mettait l'animal à tester l'élasticité de sa laisse pour se douter qu'il adorerait courir après une balle. Un spectacle que Rory se languissait d'observer, ou auquel il veillerait à participer une fois sa jambe guérie. Il ne jouait plus vraiment au football depuis des années mais tout était différent avec Swann, le seul à avoir jamais su le convaincre de retourner sur un terrain. Ça ne lui demandait jamais beaucoup d'efforts parce qu'il savait que ça le rendait chaque fois aussi fier et heureux que lui.

Les jardins lui auraient déjà paru immenses d'ordinaire, mais chaque mètre à franchir représentait un défi à part depuis qu'il ne se séparait plus de ses béquilles. Et entre le monde agglutiné devant la bâtisse et les escaliers qui l'entouraient, la tâche n'en était que plus ardue. “On peut faire une pause dans l’herbe. Je suis sûr qu’il a soif, à courir partout comme ça.” Rory le connaissait par cœur et savait bien que Swann se souciait autant du chien que de le voir se débattre depuis plusieurs minutes avec ses appuis, ce qui avait le don d'adoucir plus encore son sourire. Rory se mettait depuis plusieurs jours la pression pour retrouver son autonomie mais Swann, lui, s'assurait comme toujours qu'il n'en demande pas trop à son corps. Et après l'autre soir, l'acteur savait que son petit-ami était souvent bien meilleur juge que lui pour estimer qu'il avait besoin de souffler. « Bonne idée. En plus il fait un temps magnifique. » Et ça lui avait manqué de passer autant de temps à l'air libre, après être resté enfermé chez eux de longues semaines à défaut de pouvoir aller plus loin que dans leur cuisine. “C’est pas comme si Elizabeth allait défiler, alors on a pas vraiment d’horaires.” Swann aurait à coup sûr adoré l'idée mais Rory, lui, adorait surtout le baiser que son petit-ami et lui échangèrent et dont la tendresse aida encore un peu plus à chasser le souvenir de l'autre soir. Profitant d'être immobile pour libérer l'une de ses béquilles, il approcha sa paume du visage de Swann où ses doigts déposèrent une douce caresse. “Oh j’en connais un qui est jaloux.” C'est son rire qui cette fois s'éleva autour d'eux et un Rory attendri qui s'amusa de la scène sous ses yeux. Swann et leur chiot étaient déjà comme les meilleurs amis du monde, sans que ça n'ait rien d'une surprise, et l'anglais avait trouvé en l'animal un compagnon de jeu inépuisable. « J'ai comme l'impression qu'on lui a aussi beaucoup manqué ces dernières semaines. » Il souffla au moment de les rejoindre dans l'herbe, posant ses béquilles à coté de lui et profitant de cette courte liberté pour laisser ses doigts courir entre les brins d'herbe et se frayer un chemin jusqu'à la cuisse de son petit-ami. « Tu sais qu'on va pas pouvoir éternellement le désigner par il ou notre boule de poils préférée et qu'il va lui falloir un nom, pas vrai ? » Ça devenait presque une private joke, de ne pas lui en avoir encore trouvé. « Je suis à peu près sûr qu'il rendrait n'importe quel nom adorable. Alors si tu veux emprunter celui d'un des chiens de la Reine ou d'un personnage de Doctor Who, promis je m'y opposerai pas. » Il glissa dans un sourire complice, conscient qu'une partie de Swann au moins avait forcément du y penser. Tout ce qui pourrait lui faire plaisir le rendrait heureux en retour, alors il était probable que Rory se montre facile à convaincre. « Sauf s'ils s'appellent Edmund ou Maynard. Et non, je me rappelle pas des noms de tous les personnages, y'en a eu bien trop. » Le Docteur n'avait pas de prénom, lui, mais on ne pouvait pas reprocher à Rory de ne pas se rappeler des autres quand il passait une partie de ces visionnages à observer le sourire éternellement heureux de Swann devant cette série que l'anglais aimant tant.



(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow JTdVfXP
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow QqLqwzn
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow QoPDAKU
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow E0B9M70
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow HZjB4DU
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 872289volunteer
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow KPZB94a
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Lcds5AP
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l'ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (argh - 20/01/1990)
STATUT : Heureux, grâce à la présence quotidienne de Rory.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, actuellement en pause pour une période indéterminée puisqu'il a fait de Rory son seul patient.
LOGEMENT : 400 Carmody Road, Toowong, en collocation avec Sofia et Maisie, quand il ne retrouve pas le loft de son petit-ami à Spring Hill.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 26128 POINTS : 2015

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : En quête perpétuelle d'identité › Joueur de football australien › Ne connaît pas ses limites physiques › Sûr de lui en apparence seulement › Très instable mentalement › Médiateur par excellence › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Passionné par son métier › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne se sent à sa place que lorsqu'on ne le remarque pas, être amoureux d'un homme et un acteur reconnu est ce qu'il a vécu de plus terrifiant (et beau)
RPs EN COURS : (08)maisie #2danikaalex #6arthur #3rory #26wendyrubenpenny #7

uabébou (ua gnogni)

pré lien
assistant kiné

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Qn8Pasxy_o
rowann › love is a drug and you are my cigarette, love is addiction and you are my nicorette. you are the sun and the light, you're the origin of love. now i know you're amazing 'cause all i need is the love you breathe. put your lips on me and i can live underwater.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Yox3
swalex › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE :
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 8conP1m
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : masayume (avatar) › nairobi (rowann) › harley (arwann) › alex (swalex) › harley (swaddy) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow EmptyVen 8 Avr 2022 - 3:09



Loin d’être triste ou bougon, Swann tente pourtant de se raisonner en soulignant que leur chien, aussi mignon soit-il, n’avait absolument aucune chance d’être accepté lors de la visite du bâtiment administratif. Il y a bien trop de chances pour qu’il fasse ses besoins sur un tapis hors de prix ou décide de mâchouiller un coin de table toute aussi chère ; et même avec les meilleures intentions du monde, Swann ne pourrait le nier. Alors ils feront autre chose, ils observeront l’architecture depuis l'extérieur. Il n’y a rien qui soit un problème, pas alors qu’ils peuvent continuer cette sortie à trois, le soleil tapant plus doucement sur leur peau que lors des semaines précédentes. « J'aurais peut être été obligé de vous attendre dehors, de toute façon. Je crois que le type à l'entrée a remarqué que j'étais pas très habile avec mes béquilles et qu'il a vu arriver la catastrophe de loin avec tous les objets rares qu'il doit y avoir là-dedans. » Il aurait voulu lier ses doigts autour des siens pour le rassurer sans le moindre mot, mais la raison de ses doutes est justement ce qui l’en empêche, ironiquement. Swann n’arrive pas à se mentir assez pour esquisser un sourire aussi amusé que celui de son petit-ami, pas alors qu’il n’a de cesse de se juger coupable du peu de confiance en lui que l’homme qu’il aime lui affiche. A ses yeux, pourtant, il n’y a pas le moindre doute: il n’aurait pas fait la moindre activité sans lui. “Je serais pas rentré s’il avait manqué un seul de vous deux.” qu’il se contente donc d’annoncer sans entrer dans les détails, pouvant cette fois lui assurer ces quelques mots d’un œil un peu plus brillant. Il n’est pas encore habile avec ses béquilles et l’anglais vérifie régulièrement que les paumes de ses mains ne sont pas trop abîmées par un frottement nouveau et artificiel, tout comme il prend soin de donner une attention toute particulière à ses bras qui n’ont pas pour habitude de porter tout son corps non plus. En somme, il observe sans rien dire et trouve des excuses pour exiger des pauses lorsqu’il l’estime nécessaire, soucieux du bien-être de Rory autant que du fait de les préserver du moindre sujet de dispute. « Mais tu sais, ça m'embête que tu aies pas pu entrer. Tu peux très bien y aller seul et on t'attendra sagement dehors. Je veux pas que tu aies de regrets. » Malgré le chien qui n’a de cesse de tirer sur sa laisse pour aller toujours plus vite et toujours plus loin, l’anglais ralentit un peu plus le pas à chaque nouveau mot du brun, soucieux de lui faire comprendre à quel point il n’a aucune raison de se sentir coupable. “Je suis désolé de t’apprendre qu’on en est pas encore au point de notre relation où on se déteste mais on reste ensemble par habitude, alors je préfère largement passer du temps avec toi que de faire une visite guidée.” Et quand bien même ils auront quatre-vingt ans, plus aucune dent, et toujours leurs alliances, Swann se permet encore de douter qu’il arriverait à détester Rory. Même après une vie passée à ses côtés, il ne saurait comment ressentir quoi que ce soit de négatif à son sujet, en témoigne le sourire rassurant qu’il partage avec lui aujourd’hui, éternellement émerveillé de la lueur de ses yeux, des traits de son visage et de la nature parfois un brin rebelle de ses cheveux. “J’ai absolument aucun regret.” Il finit par avouer, plus sincère que jamais. Il y en aura de toute façon encore beaucoup d’autres de ces journées du patrimoine.

Irrémédiablement, c’est pourtant en direction du petit canidé que son attention finit par se poser, lui qui ne se doute pas le moins du monde de tous les soucis qui peuvent parfois traverser l’esprit de ses maîtres. Il est aussi une bonne excuse pour bien des choses, notamment le fait qu’ils puissent se contenter de rester dans les jardins. « J'ai le regret de d'annoncer que la Reine l'intéresse moins que l'idée de gambader dans l'herbe. Mais je suis sûr que vous vous trouverez d'autres passions en commun, comme le foot par exemple. » Et cette passion, ils la partageront rapidement à trois, quand l’état de Rory se sera suffisamment amélioré pour qu’il puisse définitivement abandonner ses béquilles, sans aucun retour en arrière. “Ca sera difficile mais je m’en remettrai. Pour ses beaux yeux.” Il répond donc dans un sourire entendu, n’hésitant pas à jeter un regard à l’animal qui ne se doute sans doute pas un seul instant que la conversation tourne autour de sa personne, sans doute trop occupé à trouver une nouvelle lubie au premier bâton qu’il croise ou chien qu’il observe au loin.

Son sourire faiblit quelque peu lorsqu’il se rend compte de la difficulté qu’éprouve un peu plus à chaque pas Rory pour avancer, raison pour laquelle il profite de la simple envie de l’embrasser pour en faire une réalité, marquant ainsi une pause nécessaire dans leur marche. Pourtant, la moindre raison sous-entendue à ce baiser ne saurait l’empêcher de profiter de la sensation de ses lèvres contre les siennes. Peu importe à quel point c’est un geste devenu quotidien, Swann n’oubliera jamais la chance qu’il a de pouvoir l’embrasser sans se poser la moindre question ainsi que de l’embrasser, tout court. Il sourit au contact de ses doigts contre sa peau, homme chanceux de pouvoir passer ses journées auprès de celui qui l’aime, ne pouvant même pas réellement en vouloir à leur chien de mettre prématurément un terme à leur baiser. Leurs rires s’élèvent en cœur, chassant rapidement le silence amoureux de leur échange. « J'ai comme l'impression qu'on lui a aussi beaucoup manqué ces dernières semaines. » Déjà occupé à jouer avec le chiot à même le sol, l’anglais ne peut pourtant qu’hocher la tête et approuver ces quelques mots. Lui aussi, il leur a manqué, et pas un jour ne s’est passé sans qu’il se retrouve au centre de leurs discussions. Swann garde le chiot occupé entre ses mains le temps que Rory s’installe à son tour, soucieux de ne pas laisser l’animal déjà lui sauter dessus sans aucune délicatesse, comme lui seul sait le faire. Pour la peine, ce sont ses doigts qui deviennent temporairement son nouveau jouet favori à mâcher. Dans un sourire tendre, il note le réflexe naturel de Rory poussant sa main à se poser contre la cuisse de son petit-ami. Aujourd’hui, il ne pense même plus à jeter un regard dans les environs pour savoir s’ils risqueraient d’être vus. « Tu sais qu'on va pas pouvoir éternellement le désigner par il ou notre boule de poils préférée et qu'il va lui falloir un nom, pas vrai ? » Il retrousse lentement les lèvres et mime l’attitude d’un enfant à qui on explique que ses repas ne peuvent décemment pas se résumer à des bonbons. Tout est simple, pourtant, telles que les choses sont en cet instant. S’il n’a pas de nom, il les a tous à la fois. “Je trouve ça mignon, pourtant.” Et ce n’est pas une excuse, il le sait très bien. Swann laisse sa tête retomber contre l’épaule de Rory, au moins assuré que cette partie du corps ne lui est pas douloureuse le moins du monde. Sans un mot à ce sujet, il se rassure de l’odeur de son t-shirt mêlée à celle de son shampoing. « Je suis à peu près sûr qu'il rendrait n'importe quel nom adorable. Alors si tu veux emprunter celui d'un des chiens de la Reine ou d'un personnage de Doctor Who, promis je m'y opposerai pas. » En retour, l’anglais ne peut que rigoler de la proposition, surtout alors que Rory avance ces mots en toutes connaissances de cause et en sachant à quel point son petit-ami connaît la vie de la Reine autant que la trame de Doctor Who sur le bout des doigts. « Sauf s'ils s'appellent Edmund ou Maynard. Et non, je me rappelle pas des noms de tous les personnages, y'en a eu bien trop. » - “Mince, j’oublie Vashta Nerada alors ? Et tu penses quoi de Abzorbaloff sinon ? Ou Xylok ?” Non, bien sûr que non, il ne fait que se moquer de lui, c’est évident autant que l’est le baiser qu’il dépose furtivement à la commissure de ses lèvres, amusé et le cœur léger.

Swann se reprend pourtant au bout de quelques secondes, bien conscient qu’il ne peut pas éternellement éviter cette discussion à grands coups de blagues. “Je pense que je prends la question trop à coeur. C’est pas comme si - hey” et par réflexe, il se redresse rapidement et prend le chiot entre ses bras alors qu’il semblait avoir fait des chaussures de Rory sa nouvelle obsession éphémère. “Je te vois, petit monstre.” Contre lui, il tente d’amorcer l’excitation de l’animal et le calmer, ne serait-ce pour qu’ils puissent avoir cette discussion sans courir à tout va pour l’empêcher de tout détruire sur son passage. “C’est pas comme si c’était un enfant, tu vois, mais c’est le premier membre qu’on ajoute à notre famille.” Swann laisse ses yeux remonter en direction de l’acteur, loin d’être parfaitement assuré des mots qu’il emploie, de leur force, et surtout de tout ce qu’ils impliquent. Ils ont toujours été un couple, c’est un fait, mais jamais une famille. Et si l’un est la suite logique de l’autre à ses yeux, il sait que la différence est significative et lourde de sens. “Peut-être… Peut-être que ça sera un peu moins difficile pour les autres.” Il se pince les lèvres, sent ses joues le brûler et son coeur s’accélérer. Ce n’est pas aujourd’hui qu’il pensait aborder le sujet, mais force est de constater qu’il le tient sur le bout de la langue depuis trop longtemps pour continuer à le garder pour lui. Si Rory n’est pas de son avis, il pourra toujours avancer qu’il parlait d’un autre chien, sachant par avance qu’il préférerait une vie avec l’homme qu’il aime plutôt que n’importe quelle famille, même celle qu’il voudrait fonder à ses côtés. C’est lui qui le rend déjà infiniment heureux. "On est pas obligés d'en parler maintenant. On est pas obligés d'en parler tout court, si tu veux pas." Les stigmates de leur récente dispute sont encore trop présents pour qu'il veuille prendre le moindre risque d'emprunter à nouveau un tel chemin.


(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow JTdVfXP
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow VmnacJv
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow WOfIpRW
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
la nuit d'or
la nuit d'or
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow IAeu3cF ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : Swann le rend un peu plus heureux chaque jour, il n'a jamais été aussi sûr de vouloir faire sa vie auprès de lui.
MÉTIER : acteur, une blessure le tient éloigné des plateaux le temps qu'il se rétablisse. il peut heureusement compter sur Swann pour veiller à sa guérison et embellir ses journées.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill qu'il délaisse volontiers pour rejoindre Swann à Toowong.
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 9yn9Ybg
POSTS : 8071 POINTS : 1655

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow DNTTQtYr_o
rowann #26it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow PC8GJaYC_o
cringeri've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 4kgk
roy #2it took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow NEPb15bt_o
lewaine #2she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(08/07) murphy #2arthurrubenrosalie #6gracewendyswann #26zoya #2 (fb 2021)

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3 › zoya #3
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calexpenny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow XyqV1PHK_o

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @acydic, bann profil @zaja, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow EmptySam 16 Avr 2022 - 20:24




(c) harley & vulpeculaepacks
while there's a wind and the stars, and the rainbow.

Croire qu'ils pourraient visiter ce bâtiment en compagnie de leur chien était sans doute un peu idéaliste, aussi attendrissant soit l'animal provoquant de nombreux sourires sur son passage. Mais ce qui désolait encore un peu plus Rory, qui n'était pas sans savoir combien Swann aurait apprécié cette visite, c'est d'avoir probablement lui aussi poussé les gardes à leur refuser l'accès – la faute à ses béquilles, qui n'étaient pas des accessoires particulièrement adaptés à ce genre de visite. Il savait bien que Swann ne lui en tenait pas rigueur mais malgré tout, l'acteur aurait aimé pouvoir faire que les choses se passent sans encombre. “Je serais pas rentré s’il avait manqué un seul de vous deux.” Et ses lèvres s'étirèrent dans un sourire des plus tendres, preuve qu'il n'aurait pas été prêt à faire le moindre compromis lui non plus si les rôles avaient été inversés. Et pas seulement parce que Swann était bien plus passionné par tout ce qui touchait à la Famille Royale que Rory lui-même ne l'avait jamais été, sans toutefois pouvoir dire que ces années passées aux cotés de l'anglais ne l'avaient pas rendu plus monarchiste. C'était le cas, et certainement la raison pour laquelle il était aujourd'hui capable de se remémorer autant d'anecdotes au sujet de sa Majesté, notamment. « Même pour admirer de superbes assiettes incrustées avec les initiales de la Reine ? » Il le taquina simplement pour la forme, et parce que Rory savait qu'aussi passionné soit Swann, il était aussi et surtout le petit-ami le plus attentionné et patient qui soit. Nul doute qu'il aurait préféré rater ces joyaux rares et précieux pour rester auprès de lui et jouer dehors avec leur compagnon à quatre pattes, et ce n'était qu'une des nombreuses raisons pour lesquelles l'acteur l'aimait autant. “Je suis désolé de t’apprendre qu’on en est pas encore au point de notre relation où on se déteste mais on reste ensemble par habitude, alors je préfère largement passer du temps avec toi que de faire une visite guidée.” Les lèvres de l'australien dessinèrent cette fois une moue légèrement amusée, tout simplement parce qu'il n'avait pas le moindre doute quant au fait que Swann et lui n'en arriveraient pas là. Pas seulement parce qu'il lui paraissait invraisemblable qu'il puisse un jour le regarder autrement qu'avec ces étoiles plein les yeux et ce voile de douceur si caractéristiques de l'amour qu'il lui inspirait. Aussi parce qu'ils avaient affronté assez de choses pour savoir quand les non-dits risquaient de fragiliser l'équilibre de leur couple : ça avait été le cas l'autre soir, durant cette dispute que jamais Rory n'aurait cru voir prendre de si grandes proportions. Et si ça devait à l'avenir se reproduire, ils auraient appris de leurs erreurs et continueraient d'apprendre chaque fois qu'ils se rendraient compte que s'aimer n'empêchait pas toujours la rancœur de s'installer et les reproches d'être échangés dans les moments les plus durs. Ils étaient forts, Rory le savait, et c'est pour ça qu'il ne doutait pas de toujours trouver des solutions avec Swann pour faire perdurer ce qu'ils avaient. Son avenir, c'est auprès de lui qu'il se voyait l'écrire, et ça impliquait non seulement de passer le restant de ses jours à ses cotés mais aussi d'être là l'un pour l'autre dans n'importe quel moment. « Et moi j'ai le regret de t'apprendre que je suis pas près de détester une seule partie de toi, encore moins de rester à tes cotés autrement que par envie. Et ça même si tu tues toutes mes plantes ou que Gabriel finit par trouver que t'es un tonton plus cool que moi. » Oh, nul doute que ça finirait probablement par arriver, personne ne pouvant faire autrement que d'aimer Swann et de se laisser charmer par ses sourires. Les Craine ne l'avaient pour la plupart connu que comme son ami à l'époque – un ami qui pourtant passait le plus clair de son temps avec lui, y compris autour de la table de ses parents – et pourtant tous l'avaient aussitôt adopté. “J’ai absolument aucun regret.” Et c'était tout ce qui comptait aux yeux d'un Rory impatient malgré tout de profiter pleinement de cette après-midi. « Il y aura d'autres occasions. Un jour on pourra même marcher sur les traces de la Princesse Diana et sillonner le pays comme elle l'a fait. Je crois même qu'elle s'est arrêtée à Brisbane, une fois. » Swann saurait le lui confirmer mais en attendant, ça ne les empêchait pas de faire d'autres projets. Des projets qui impliqueraient qu'il soit remis sur pieds, ce qui ne tarderait plus trop si Rory continuait ses efforts. Ici ou bien ailleurs, sur les traces de Diana ou simplement le temps d'une balade romantique avec leur chiot, chaque instant partagé serait du temps qu'ils utiliseraient forcément à très bon escient.

La suite, c'est un baiser que l'acteur prolongea avec un plaisir non dissimulé, souriant contre les lèvres de l'anglais et savourant avec lui toute la normalité de ce geste, aujourd'hui où ils n'avaient plus à vivre leur amour caché. Leur chien, quant à lui, avait jeté son dévolu sur l'herbe et tenait si peu en place que seule sa laisse l'empêchait d'aller gambader à l'autre bout des jardins. Si marcher sur plusieurs dizaines de mètres n'avait rien d'évident pour Rory depuis que ses béquilles l'accompagnaient partout, pas même toute l'énergie qu'il devait déployer pour suivre l'allure de leur chiot ne pourrait gâcher à ses yeux la douceur de cette journée. Pour autant, gagner l'herbe aux cotés de son petit-ami eut tout d'une bénédiction dont l'acteur compta bien profiter. “Ça sera difficile mais je m’en remettrai. Pour ses beaux yeux.” Oh, Rory savait bien que son petit-ami était déjà l'homme le plus heureux de pouvoir jouer avec l'animal et s'attendrir de toute l'énergie dont il était pourvu. « C'est impossible de leur résister. » Ils n'essayaient même pas, sachant par avance que l'animal obtiendrait gain de cause à la seconde où ils croiseraient son regard. Et à ce propos, ne pas lui avoir attribué de nom paraissait presque superstitieux lorsqu'ils n'étaient pas encore sûrs qu'il pourrait bel et bien les rejoindre et intégrer leur foyer. Maintenant que c'était chose faite, pourtant, il paraissait évident qu'ils ne pourraient pas éternellement éluder la question. Peu importe combien ils s'amusaient à lui trouver mille et uns surnoms plus attendrissants les uns que les autres. Un nom s'imposerait tôt ou tard pour simplifier les choses, pour eux et leur entourage. “Je trouve ça mignon, pourtant.« Mignon mais un peu long à prononcer si on nous demande de ses nouvelles ou s'il doit voir un vétérinaire. » Non pas qu'un chiot en si bonne santé qu'il l'était à présent ait besoin d'en voir un trop régulièrement, mais ça faisait partie des choses qui arriveraient à plusieurs moments de sa vie et qui pourraient justifier de lui avoir trouvé d'ici là un nom facile à retenir. Raison pour laquelle Rory allait peut être rapidement regretter d'avoir proposé à Swann de piocher dans la liste des personnages de la série qu'il affectionnait tout particulièrement. “Mince, j’oublie Vashta Nerada alors ? Et tu penses quoi de Abzorbaloff sinon ? Ou Xylok ?” Il eut ainsi un rire en comprenant qu'ils n'allaient définitivement pas pouvoir faire leur choix parmi cette liste de propositions, aussi charmants soient aussi les prénoms pourvu d'exotisme. Dans ce cas bien précis, cependant, ils étaient aussi et surtout un peu trop originaux. Pour ne pas dire importables. « Tu sais quoi ? Je crois que je préfère encore qu'il reste sans-nom-fixe, finalement. » Il s'amusa, un sourire radieux retrouvant le chemin de ses lèvres à la seconde où son petit-ami déposa un baiser à la commissure de ses lèvres. « Et qu'on trouvera l'inspiration ailleurs, là où j'aurai pas besoin que tu m'épelles son nom chaque fois que je voudrai l'écrire. » Ce qui finirait par poser quelques problèmes pratiques, là encore, mais ça n'était pas comme s'ils avaient l'obligation d'en décider aujourd'hui. Ils avaient tout le temps d'avoir une illumination, il ne s'inquiétait pas pour ça.

Je pense que je prends la question trop à cœur. C’est pas comme si – hey” Son regard, jusqu'ici plongé dans celui de son petit-ami, se reposa avec tendresse et amusement sur le chiot qui de toute évidence semblait trouver les chaussures de l'australien à son goût. “Je te vois, petit monstre.” Swann prit l'animal dans ses bras et une telle scène ne put naturellement qu'attendrir un Rory déjà incapable de réprimer le moindre sourire dès qu'il les voyait tous les deux. « C'est un vrai petit coquin. » Et Swann en était complètement gaga, tout comme lui, sans que ça n'ait absolument rien d'une surprise quand on connaissait leur amour des animaux. Finalement, c'est d'un air plus sérieux qu'il retrouva le regard de l'anglais, suspendu à ses lèvres tandis qu'il poursuivit. “C’est pas comme si c’était un enfant, tu vois, mais c’est le premier membre qu’on ajoute à notre famille.Oh Swann. Bien sûr que l'arrivée de ce chiot dans leur vie s'apparentait à un premier pas vers une vie de famille, quand bien même ce n'était encore qu'un animal hyperactif qu'ils cajolaient dans leurs bras et non un bambin aux joues rondes. « Et c'est pour ça que ça a rien de sordide de pas vouloir décider de son nom sur un coup de tête. » Il lui assura doucement, souhaitant plus que tout qu'ils prennent le temps d'en trouver un qui leur plaise réellement. Ce n'était peut être qu'un nom destiné à être réduit à un millier de surnoms affectueux, mais ce n'était pas une étape qu'ils prendraient à la légère. “Peut-être… Peut-être que ça sera un peu moins difficile pour les autres.” Cette fois c'est une irrépressible émotion qui se refléta dans sa manière de sourire, alors que ses yeux observaient avec une infinie douceur les traits tout aussi émus de son petit-ami. Il n'avait pas même pas à lui poser clairement la question pour comprendre où il voulait en venir, et que c'était bien de leurs futurs enfants dont il parlait ici, quand bien même Swann avait pris soin de ne pas les nommer directement. Rien ne pourrait à cet instant le rendre plus heureux que d'imaginer l'anglais se projeter avec lui dans cette vie qu'ils désiraient l'un et l'autre plus que tout. Car bien sûr que c'était aussi son cas. "On est pas obligés d'en parler maintenant. On est pas obligés d'en parler tout court, si tu veux pas." Alors il glissa sa main jusqu'à la sienne pour entremêler leurs doigts tandis que la seconde trouva tout naturellement sa place contre la joue de son petit-ami, qu'elle caressa doucement. « Eh, regarde-moi. » Il y a encore quelques mois, avoir cette conversation en public aurait pu présenter quelques difficultés, mais aujourd'hui ça n'était plus qu'un détail parmi d'autres auxquels ils ne pensaient même plus. « Je sais qu'on a jamais trop pris la peine d'effleurer la question parce qu'on s'était dit qu'on ferait les choses pas à pas, pour les faire au mieux. Mais ne crois pas une seconde que je serais un jour réticent à l'idée de parler de la famille que j'entends bien fonder avec toi. » Non seulement il ne se plaindrait jamais que le sujet revienne régulièrement dans leurs conversations, mais en plus il se ferait une véritable joie de mûrir pour de bon ce projet à ses cotés. « Tu te souviens de ce que je t'ai dit, le soir du mariage d'Alex et Caleb ? » L'unique soir où ils avaient véritablement effleuré le sujet, galvanisés par un millier d'émotions et par leurs retrouvailles enfin en partie officielles à l'époque. « Que pour ça aussi, tu es ma bonne personne. » Il l'était pour un millier de choses, mais notamment pour la partie qui impliquait de devenir père un jour aux cotés de sa moitié, un rêve que Rory nourrissait depuis maintenant de nombreuses années. Un rêve qui n'avait toujours pris de véritable sens que lorsqu'il s'imaginait le faire avec lui. « Ce jour-là je sais que c'était sûrement un peu tôt pour avoir cette discussion, et ça même si on sait tous les deux que leurs adorables jumelles y étaient pour beaucoup... » Il eut un rire attendri en repensant à leurs frimousses, desquelles Swann et lui avaient eu bien du mal à détacher leur regard. « Mais à l'époque déjà fonder une famille avec toi était mon rêve le plus cher. » Et ça l'était bien évidemment toujours, à la seule différence qu'aujourd'hui il ne lui avait jamais semblé plus proche et plus tangible. Ils ne se cachaient plus, ils vivaient leur amour librement et pouvaient faire des projets sans se cacher de leurs proches. Un jour, c'est ce projet-ci qu'ils concrétiseraient ensemble.

Ils n'avaient donc plus de raison de repousser cette discussion à plus tard, surtout alors qu'ils pouvaient tout se dire et n'ignoraient déjà rien de leur désir commun de fonder une famille. Mettre des mots dessus était riche de sens, peu importe qu'ils ne soient pas encore près de lancer ce genre de procédures. C'était un premier pas vers la réalisation de leur rêve, un premier qu'ils faisaient dès à présent ensemble et qui signifiait déjà tout. « Je veux qu'on ait des enfants. Je prétends pas que ce sera facile pour nous, je sais bien que non et qu'on aura sans doute à gérer beaucoup d'imprévus... mais je veux qu'on en ait. » La douceur de sa voix n'altérait en rien sa détermination, le chiot passant quant à lui de bras en bras pour son plus grand bonheur. « Quand je le vois jouer avec mes lacets, je l'imagine s'amuser dans l'herbe avec deux bambins à ses trousses. Et ça suffit à me rendre heureux. » Mais à son tour, il réalisa que c'était la première fois qu'il en parlait en des termes véritablement aussi concrets, au point d'énoncer un nombre qui pourrait laisser croire à Swann qu'il ne l'avait pas attendu pour mûrir la question aussi loin – ce n'était évidemment pas le cas. « Oh, j'ai dit deux mais... je suis pas vraiment arrêté sur un nombre en particulier. J'aimerais juste qu'ils puissent grandir à plusieurs, mais ça veut pas dire qu'on doit prendre exemple sur mes parents et décider de repeupler la planète. » Son rire s'éleva à nouveau autour d'eux. Venir d'une famille nombreuse était une chose qu'il ne voudrait en rien changer s'il devait réécrire son histoire, mais c'était sans aussi énormément de boulot, peu importe à quel point Swann à lui seul ferait un père plus aimant et attentif que le sien. « Grandir avec un frère ou une sœur, c'est quelque chose de précieux. J'ai envie que nos enfants aient quelqu'un sur qui compter en dehors de nous, même si je sais qu'ils seront très bien entourés même sans ça. » Entourés de leurs cousins et cousines, de leurs tantes et de leur oncle, de leurs grands-parents et de leurs amis. « Et là, tu dois te dire que t'as créé un monstre en évoquant le sujet alors si jamais je vais trop vite... surtout dis-le moi. » Cette fois c'est lui qui craignait d'avoir été trop loin dans son besoin de rassurer Swann sur son envie de construire cette vie avec lui. Rien ne pressait et le temps ferait tout naturellement qu'ils y penseraient et en discuteraient de plus en plus, et ça lui irait très bien.



(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow JTdVfXP
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow QqLqwzn
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow QoPDAKU
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow E0B9M70
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow HZjB4DU
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 872289volunteer
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow KPZB94a
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Lcds5AP
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l'ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (argh - 20/01/1990)
STATUT : Heureux, grâce à la présence quotidienne de Rory.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, actuellement en pause pour une période indéterminée puisqu'il a fait de Rory son seul patient.
LOGEMENT : 400 Carmody Road, Toowong, en collocation avec Sofia et Maisie, quand il ne retrouve pas le loft de son petit-ami à Spring Hill.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 26128 POINTS : 2015

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : En quête perpétuelle d'identité › Joueur de football australien › Ne connaît pas ses limites physiques › Sûr de lui en apparence seulement › Très instable mentalement › Médiateur par excellence › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Passionné par son métier › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne se sent à sa place que lorsqu'on ne le remarque pas, être amoureux d'un homme et un acteur reconnu est ce qu'il a vécu de plus terrifiant (et beau)
RPs EN COURS : (08)maisie #2danikaalex #6arthur #3rory #26wendyrubenpenny #7

uabébou (ua gnogni)

pré lien
assistant kiné

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Qn8Pasxy_o
rowann › love is a drug and you are my cigarette, love is addiction and you are my nicorette. you are the sun and the light, you're the origin of love. now i know you're amazing 'cause all i need is the love you breathe. put your lips on me and i can live underwater.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Yox3
swalex › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE :
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 8conP1m
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : masayume (avatar) › nairobi (rowann) › harley (arwann) › alex (swalex) › harley (swaddy) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow EmptyLun 18 Avr 2022 - 17:19



« Même pour admirer de superbes assiettes incrustées avec les initiales de la Reine ? » - “Mince, est-ce que mon petit-ami est plus important que de superbes assiettes ? Tu me mets le doute.

Les sourires sont doux, simples, naturels. Ils ne sont pas mis à mal par les quelques visiteurs autour d’eux, lesquels ne donnent pas la moindre importance à leur discussion, ni même aux regards qu’ils ne retiennent plus pour eux. Et si seulement il avait su plus tôt qu’un jour tout serait aussi facile pour eux, Swann aurait eu bien plus tôt confiance en ce monde. Loin d’en vouloir à qui que ce soit, si ce n’est sans doute à lui-même, l’anglais préfère se moquer avec amusement de l’éternel caractère conciliant de son petit-ami qui, lui, ne lui en aurait pas tenu rigueur de tout de même vouloir participer à cette visite. De son côté, le blond préfère pouvoir avoir ce genre de discussion avec lui plutôt que de lui tenir des reproches bien malgré lui. Leur dernière dispute est loin derrière eux et, il l’espère, déjà oubliée puisqu’elle n’aura plus jamais le loisir d’avoir de l’importance entre eux - n’est-ce pas ? Leur chiot s’amuse entre les jambes et les béquilles du duo, laissant Swann tenter de réparer derrière lui les pots cassés et autres nœuds causés par sa laisse. Ce n’est à ses yeux qu’un argument supplémentaire pour proposer un temps de pause, quelques minutes ou quelques heures posés dans l’herbe pour profiter du soleil australien et de la chaleur agréable. « Et moi j'ai le regret de t'apprendre que je suis pas près de détester une seule partie de toi, encore moins de rester à tes cotés autrement que par envie. Et ça même si tu tues toutes mes plantes ou que Gabriel finit par trouver que t'es un tonton plus cool que moi. » Il rigole par habitude, parce qu’il est heureux aussi. Être le tonton de Gabriel semble normal, bien qu’il ne partage aucun sang avec le nouveau né. C’est tout aussi normal que de considérer à son tour Rory comme l’oncle de Noah et de Sloan - quand bien même, pour les deux garçons, aucun des deux ne partage la moindre once de génétique commune. Et peu importe si l’anglais a fait des études de médecine, il est le premier à argumenter que parfois la science et les faits ne sont pas ce qui importe le plus, pas alors qu’il jurerait observer le temps se suspendre à chaque fois qu’il retrouve le regard clair de Rory et ses douces fossettes. “Tant mieux, parce que j’ai déjà quelques meurtres de plantes à mon actif quand même.” Il ne dira rien au sujet de Gabriel, il n’argumentera pas non plus quant au fait que Rory est à ses côtés par envie et par amour. Bien sûr qu’en retour tout est aussi vrai, et il ne tardera sûrement pas plus de quelques minutes supplémentaires avant de lui préciser à nouveau qu’il l’aime. Non pas qu’il juge nécessaire de le lui rappeler, mais bien parce qu’il estime que ce sont les plus douces paroles qu’ils puissent partager, et ce depuis des années. « Il y aura d'autres occasions. Un jour on pourra même marcher sur les traces de la Princesse Diana et sillonner le pays comme elle l'a fait. Je crois même qu'elle s'est arrêtée à Brisbane, une fois. » Swann hoche la tête pour appuyer ses paroles, rêveur. Diana s’est effectivement arrêtée à Brisbane bien avant qu’il n’apprenne lui-même l’existence de la ville (et sans doute que le fait qu’il n’était même pas né à l’époque y est pour beaucoup) mais il retient surtout l’idée de voyager dans le pays avec Rory à ses côtés. Pas tant pour suivre les traces de la Princesse, quoique l’excuse est tout de même bien trouvée, mais bien pour passer encore et toujours un peu plus de temps auprès de la seule personne qui le rende véritablement et profondément heureux. “Et maintenant je risque de proposer l’idée dès qu’on commencera à parler vacances.” Il prévient, nullement menaçant, son sourire amusé prouvant bien qu’il n’aura aucun mal à accepter d’autres destinations. Au fond, il sait pourtant qu’ils auront besoin d’un peu de temps avant de réellement parler vacances, et surtout escapades plus loin que le quartier de Spring Hill. Chaque chose en son temps.

Pour l’heure encore, c’est un baiser qu’il partage avec son petit-ami, leurs lèvres ne se séparant que pour laisser apparaître des sourires sans équivoque. L’anglais laisse un instant son front reposer contre le sien, sans doute pour mieux faire basculer sa tête pendant une seconde et lui dérober un ultime baiser alors que le sujet tourne rapidement autour du prénom à donner au chiot qui est désormais le leur. « Tu sais quoi ? Je crois que je préfère encore qu'il reste sans-nom-fixe, finalement. » Le rire de Swann répond aussitôt à celui de l’australien, sans doute aussi soulagé de savoir que le problème est repoussé à plus tard. Leur chien aura un nom, c’est certain, mais il ne veut pas le choisir simplement par hasard et quand bien même il n’ira jamais chercher bien loin, il voudrait que cela ait une certaine signification, à leurs yeux au moins. Et pour l’heure, il est sans doute encore un peu trop préoccupé par la santé de son petit-ami pour pleinement se laisser aller à la recherche d’un prénom pour leur animal - lequel ne souffre pas le moins du monde d’être nommé chaque jour différemment. Telle une forme de remerciement pour sa patience, le blond dépose brièvement un nouveau baiser à la commissure de ses lèvres, promesse muette qu’il y pense tout de même sérieusement. « Et qu'on trouvera l'inspiration ailleurs, là où j'aurai pas besoin que tu m'épelles son nom chaque fois que je voudrai l'écrire. » Sans doute a-t-il cherché les pires noms de Doctor Who, oui, mais ne le criez pas trop fort, il pense encore faire illusion. “On trouvera, t’en fais pas.” Ce n’est qu’une question de temps, et puisqu’il est aujourd’hui à leurs côtés et en parfaite santé, Swann estime que le temps ne leur est plus compté, justement. Ils peuvent noyer l’animal sous les caresses et les innombrables jouets dont il se lasse bien trop rapidement, alors sans doute peut-il avancer qu’il ne souffre pas de son manque de nom stable.

Pourtant, et sans doute sans l’avoir lui-même anticipé, Swann associe le besoin de trouver un prénom à l’animal à la possibilité, pour eux, d’agrandir et de véritablement fonder une famille, non plus seulement avec des animaux mais bien des enfants. Ils en ont déjà parlé sans jamais entrer dans les détails et quand bien même il sait que Rory voudrait à son tour fonder une famille, il ne peut que se rendre compte du fossé présent entre l’idée de le vouloir et celle de le vouloir avec lui, raison pour laquelle il amène le sujet avec autant de doutes que d’espoirs, tête baissée, yeux relevés en sa direction alors qu’il lui donne encore la possibilité de parler d’autre chose. La main que Rory glisse naturellement contre la sienne tend pourtant à lui faire comprendre qu’il s’en fait pour rien, une fois de plus, et ses doutes sont confirmés lorsque la seconde retrouve sa joue alors que leurs doigts sont déjà de nouveau occupés à se lier entre eux. Naturellement, Swann esquisse alors un sourire amoureux, rassuré aussi sans doute. « Eh, regarde-moi. » Il relève un peu plus la tête, serre un peu plus encore les doigts du brun contre les siens pour s’assurer de leur présence, de sa présence. Le sujet est bien trop important pour lui et pour eux pour qu’il puisse se dire que ce n’est pas si grave, pas si important, pas vraiment nécessaire d’en parler. « Je sais qu'on a jamais trop pris la peine d'effleurer la question parce qu'on s'était dit qu'on ferait les choses pas à pas, pour les faire au mieux. Mais ne crois pas une seconde que je serais un jour réticent à l'idée de parler de la famille que j'entends bien fonder avec toi. » Et aussitôt, le sourire de l’anglais s’agrandit d’une toute autre manière alors que ses yeux brillent sans la moindre once de tristesse à l’horizon. Il pose sa main libre sur celle que le brun a placée contre sa joue, comptant avec sans doute un peu trop d’espoir sur le chiot pour qu’il s’assagisse. Ils sont sur la même longueur d’onde et l’ont toujours été, en avoir la confirmation allège infiniment son cœur. « Tu te souviens de ce que je t'ai dit, le soir du mariage d'Alex et Caleb ? » Il hoche la tête tout en restant muet, sans doute parce qu’il n’a rien contre l’idée que ces quelques mots - dont il se souvient parfaitement - soient répétés. « Que pour ça aussi, tu es ma bonne personne. » Et si Swann devait avoir une seule raison de croire en Dieu, ce serait justement parce qu’il ne veut pas croire que le hasard est la seule raison pour laquelle il a croisé la route d’un homme tel que Rory, qui lui ressemble et le complète autant. Il est sa bonne personne, indubitablement, quand il s’agit de fonder une famille autant que lorsqu’il est question de décider du sort des olives sur les pizzas - sans une once de transition entre les deux, oui. « Ce jour-là je sais que c'était sûrement un peu tôt pour avoir cette discussion, et ça même si on sait tous les deux que leurs adorables jumelles y étaient pour beaucoup... Mais à l'époque déjà fonder une famille avec toi était mon rêve le plus cher. » Ce sont des mots qui n’avaient pas besoin d’être, le soir du mariage, quand les regards attendris qu’ils avaient entre eux autant qu’envers les jumelles parlaient déjà bien assez. Plusieurs mois plus tard, bien des choses ont changé et bien que leur entourage compte déjà un enfant de plus, ils ne peuvent plus se contenter de vivre une évidence muette: ils veulent une famille qui soit la leur, pleinement. “C’est plus important que de superbes assiettes, ça, je le jure.” Il ne trouve pas quoi dire, Swann, mais refuse de laisser le brun s’en aller dans un monologue qui pourrait le faire douter en retour de l’envie du blond d’aller aussi loin dans la discussion. Il est maladroit, ses mots emplis d’une ironie qui n’aurait sans doute pas sa place au milieu d’une discussion aussi sérieuse, mais la moue plus émue que jamais qu’il esquisse prouve bien qu’il n’a aucun mal à comprendre la force des mots de Rory. Oui, bien sûr que fonder une famille avec lui est son rêve à lui aussi.

« Je veux qu'on ait des enfants. Je prétends pas que ce sera facile pour nous, je sais bien que non et qu'on aura sans doute à gérer beaucoup d'imprévus... mais je veux qu'on en ait. » Le chiot est plus calme que jamais, décidant simplement de passer des bras de l’un à celui de l’autre, sans qu’aucune objection ne soit formulée. Swann perd un instant ses yeux sur sa frimousse, sourit sans même plus savoir pourquoi exactement. Sans doute n’a-t-il plus à en chercher la raison, maintenant que tout semble aussi simple. « Quand je le vois jouer avec mes lacets, je l'imagine s'amuser dans l'herbe avec deux bambins à ses trousses. Et ça suffit à me rendre heureux. » Il rigole une nouvelle fois, n’ayant aucun mal à imaginer une telle scène. Pour peu, il souhaiterait déjà ajouter des enfants autour du chiot pour qu’ils grandissent tous ensemble mais il ne peut que devoir accepter de se montrer raisonnable: même s’ils décidaient de mettre en place les procédures dès cet instant, ils ne seraient pas parents avant de longs mois, sans doute même des années. « Oh, j'ai dit deux mais... je suis pas vraiment arrêté sur un nombre en particulier. J'aimerais juste qu'ils puissent grandir à plusieurs, mais ça veut pas dire qu'on doit prendre exemple sur mes parents et décider de repeupler la planète. » Ses mots s’agitent, il tente de se reprendre et d’expliquer le chiffre avancé, là où Swann lui-même n’y avait pas vu le moindre problème. Sans doute devrait-il mettre le holà si Rory envisage une dizaine de marmots, mais avant cela il ne pourrait qu’être un père comblé. Ses mains libérées du chiot, c’est à son tour qu’il en pose une contre la joue du brun pour le rassurer, son sourire allant de pair avec ce simple geste. « Grandir avec un frère ou une sœur, c'est quelque chose de précieux. J'ai envie que nos enfants aient quelqu'un sur qui compter en dehors de nous, même si je sais qu'ils seront très bien entourés même sans ça. Et là, tu dois te dire que t'as créé un monstre en évoquant le sujet alors si jamais je vais trop vite... surtout dis-le moi. » - “Tu sais ce que je veux te dire, surtout ?” A en juger par son immense sourire qu’il n’arrive pas à retenir, il n’y a sans doute rien de négatif là-dedans. “Que je t’aime. Vraiment, vraiment beaucoup.” Et sa main lui permet finalement de rapprocher doucement le visage de Rory du sien pour l’embrasser une fois de plus, plus incapable que jamais de retenir son sourire rehaussant légèrement ses joues. Jamais il n’aurait pu espérer parler aussi simplement d’un tel sujet, et jamais il n’aurait pu croire que la discussion saurait être aussi naturelle et, surtout, leurs avis aussi identiques.

L’anglais laisse leur instant de bonheur perdurer quelques secondes de plus et quelques autres encore, n’y renonçant finalement que pour donner une caresse supplémentaire au jeune chien déjà en manque d’attention. La main libre de Rory, elle, se retrouve massée entre ses doigts pour tenter de palier à la fatigue amenée par ses récents déplacements en béquille. Il s’en occupe sans un mot, sans même véritablement y penser non plus. Sans doute aussi cherche-t-il à s’occuper les mains alors qu’il n’a jamais abordé certaines pensées avec lui - pour le moment. “J’ai toujours pensé que je serais père. Génétiquement parlant, je veux dire. J’ai toujours imaginé un mini-moi pour lequel tout le monde dirait “oh il te ressemble tellement”. C’est qu’un détail, je sais, mais pour moi ça s’est toujours résumé à ça, l’idée d’être père.” Son sourire s’en est allé pour faire place à un peu plus de sérieux, mais ce n’est pas pour autant qu’une certaine tristesse aurait pu gagner du chemin. Le Swann de ce temps-là avait peut-être ce rêve, mais il n’osait même pas espérer vivre le bonheur qui est aujourd’hui le sien auprès de Rory. “Et quand j’aurais décidé d’avoir un enfant avec ma petite-amie, on aurait simplement eu à prendre les mesures médicales nécessaires et à se donner un an, deux peut-être.” En somme, il n’avait jamais ô grand jamais cru qu’il aurait dû se renseigner sur les options qui s’offrent à eux, sur les procédures d’adoption, sur la gestation pour autrui et autant d’autres termes qui étaient, à son sens, réservés aux autres. Non pas qu’il regrette le moindre de ses choix l’ayant mené à la vie qu’il mène aujourd’hui, mais il souhaite simplement se montrer transparent avec Rory, quand bien même ce dernier ne peut que se douter de ce qu’il lui avance. “Quand je t’ai connu, quand on a commencé à être ensemble, j’ai plusieurs fois pensé te proposer d’aller habiter en Angleterre.” Il esquisse une moue, l’évocation de son pays natal n’étant pas nécessairement synonyme de bons souvenirs. Ca aussi, Rory le sait. “Parce que là-bas on aurait déjà eu le droit de se marier, à l’époque. Et fonder une famille.” Et il y a six ans, il ne pouvait déjà qu’y penser, parce qu’il n’a jamais été doué pour faire concorder son besoin d’invisibilité publique avec une certaine retenue sur l’amour qu’il lui porte. Peu importe à quel point il déteste Londres et tout le pays par extension, il aurait été capable de tous les efforts du monde pour eux, pour l’assurance d’une vie à ses côtés, pour la chance de connaître un quotidien à ses côtés.

Swann chasse les mauvais souvenirs par un sourire forcé, ne perdant pas le fil de la conversation pour autant. “J’ai envie d’avoir plusieurs enfants, moi aussi.” Parce qu’il a passé une vie entière à se chercher une fratrie, parce qu’il a parcouru la moitié du globe dans l’espoir de se trouver une soeur, un frère, et une seconde soeur ensuite. Parce que si c’est que ce Rory désire autant, alors il en est de même pour lui, ses raisons étant les siennes par extension. “Tu seras un père formidable, Rory, et peu importe ce qu’il en coûtera, je suis vraiment prêt à tout pour avoir cette vie avec toi.” Il hoche à nouveau la tête, assuré. Le temps n’est plus contre eux, alors ils feront ce qui est nécessaire pour avoir leur propre famille et des enfants à qui inculquer l’importance de la Reine autant que la capacité à avoir la main verte. “Je suis prêt à ce qu’on cherche un endroit pour nous deux. Une maison ou un appartement, je veux dire, peu importe. Mais je suis prêt.” Et enfin, il se sent capable de prendre le dessus sur sa peur paralysante du moindre changement, même lorsqu’il sait que le meilleur est à venir. Ils doivent avancer pas à pas, et c’est justement ce qu’il tente de faire avec cette conversation. “Enfin, nous trois.” Il se reprend dans un rire face au maigre aboiement du chiot, qu’il interprète autant comme une déclaration de guerre à l’encontre du papillon qu’un certain mécontentement. Finalement, il vient porter un baiser contre la paume du brun, rendue brûlante par les massages de son petit-ami.


(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow JTdVfXP
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow VmnacJv
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow WOfIpRW
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
la nuit d'or
la nuit d'or
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow IAeu3cF ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : Swann le rend un peu plus heureux chaque jour, il n'a jamais été aussi sûr de vouloir faire sa vie auprès de lui.
MÉTIER : acteur, une blessure le tient éloigné des plateaux le temps qu'il se rétablisse. il peut heureusement compter sur Swann pour veiller à sa guérison et embellir ses journées.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill qu'il délaisse volontiers pour rejoindre Swann à Toowong.
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 9yn9Ybg
POSTS : 8071 POINTS : 1655

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow DNTTQtYr_o
rowann #26it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow PC8GJaYC_o
cringeri've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 4kgk
roy #2it took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow NEPb15bt_o
lewaine #2she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(08/07) murphy #2arthurrubenrosalie #6gracewendyswann #26zoya #2 (fb 2021)

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3 › zoya #3
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calexpenny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow XyqV1PHK_o

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @acydic, bann profil @zaja, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow EmptySam 30 Avr 2022 - 21:42




(c) harley & vulpeculaepacks
while there's a wind and the stars, and the rainbow.

Mince, est-ce que mon petit-ami est plus important que de superbes assiettes ? Tu me mets le doute.” Oh, il ne fallut comme bien souvent qu'une demi-seconde pour que le sourire de l'acteur s'étire, libérant deux fossettes au coin de ses lèvres tandis qu'aux alentours le reste du monde semblait avoir disparu. Il en oubliait même ses béquilles et le fait qu'il n'y ait décidément rien de pratique à se déplacer avec ces choses-là. Seuls comptaient ces instants avec Swann et leur adorable chiot. « Si jamais ça peut servir d'argument : ton petit-ami a peut être une jambe légèrement en mauvais état mais il risque pas de se casser en petits morceaux. » Et quand bien même ce serait une allusion subtile à l'autre soir, Swann savait que ça n'avait rien d'une moquerie mais simplement tout d'une tentative pour dédramatiser les choses, plusieurs jours après cet échange mouvementé qu'une partie de lui essayait surtout d'oublier. Aussi douloureux aient été certains des mots qu'ils avaient partagé, il continuait de penser que tout ça n'avait fait que consolider leur couple encore un peu plus. A l'instar de tant d'autres choses qu'ils avaient traversé avec succès pour finalement se retrouver là aujourd'hui, plus amoureux et certainement plus radieux que jamais – il pouvait toujours compter sur l'une de ses sœurs pour le laisser entendre, en tout cas, si bien que la voix de Wendy lui semblait presque résonner à ses oreilles. “Tant mieux, parce que j’ai déjà quelques meurtres de plantes à mon actif quand même.” C'est vrai, contrairement à lui Swann n'avait pas spécialement la main verte et à trop vouloir bien faire lorsqu'il s'occupait de ses plantes, il arrivait parfois qu'il leur donne un peu trop d'amour – un peu trop d'eau, en réalité. Mais c'était loin d'être ce que Rory avait retenu de toutes les fois où son petit-ami s'était proposé de l'aider, ne voyant chaque fois que sa bonne volonté et son envie de se sentir utile, deux choses qui ne pouvaient toujours que faire fondre son cœur. « Si ça peut te rassurer, t'es encore loin de ce que je considère la limite à partir de laquelle je songerai peut être à convoquer les autorités. » Tout homicide impliquait une plante d'intérieur ne pouvant évidemment rester impuni, il convenait même de le rappeler maintenant qu'ils avaient un chien et que ce dernier pourrait vouloir les renifler d'un peu trop près. « Le point positif c'est que si la plupart ont survécu à ton passage, elles devraient rien avoir à craindre de monsieur-boule-de-poils ici présent. » Il échangea avec l'animal un regard tendre et complice, pourtant bien conscient que certaines plantes pourraient intoxiquer le chiot et qu'il conviendrait de faire attention à celles qu'ils stockeraient à l'intérieur du loft. Mais Rory n'était pas inquiet le moins du monde, Swann et lui s'étaient suffisamment préparés à son arrivée pour ne pas prendre le moindre risque. Ils feraient tout pour qu'il soit bien, chez eux, et pour que rien de mal ne puisse lui arriver. Et pour l'heure, ils feraient en sorte que cette première véritable sortie à trois se passe le mieux possible, ce qui ne semblait pas bien compliqué avec un chien surexcité par son nouvel environnement et curieux de tout. Rory, lui, tenait surtout à ce que Swann passe une belle après-midi malgré ce léger changement de programme : il ne visiterait peut être pas la Maison des Gouverneurs, mais ils se rattraperaient lorsque le moment serait mieux choisi. “Et maintenant je risque de proposer l’idée dès qu’on commencera à parler vacances.” Voir Swann si enthousiaste à tout ce qui concernait la famille royale et plus particulièrement la Princesse Diana avait toujours le don de l'attendrir. « Je serai là pour appuyer cette idée, le moment venu. » Oh, il n'y manquerait pas et se souviendrait même de cette après-midi comme du jour où Swann avait renoncé à faire quelque chose qui lui aurait fait plaisir pour pouvoir rester auprès d'eux. Bientôt et une fois remis sur pieds, Rory veillerait à lui rendre la pareille. Pour chaque journée où la présence de son petit-ami lui avait fait oublier sa blessure.

Le baiser qu'ils échangèrent ensuite enveloppa son cœur d'une chaleur douce et apaisante, valant à Rory de s'abandonner un instant à ce contact et de ne plus penser à rien d'autre qu'à l'impression qu'il ne pourrait jamais être plus heureux qu'à cet instant – quand il savait pourtant qu'il se ferait la même réflexion des dizaines de milliers de fois rien qu'après ce moment. C'était ce qui arrivait lorsque vous partagiez la vie d'un homme comme Swann : vous aviez constamment des raisons de vous féliciter de lui avoir ouvert votre cœur et d'avoir su vous avouer que vos sentiments pour lui étaient toujours aussi forts. Vous ne pouviez aussi que songer à la chance que vous avez de partager chaque instant du quotidien à ses cotés, au point que vos doutes et vos craintes se trouvent chaque fois balayés par un seul de ses sourires. Swann avait cet effet-là sur les gens ; il avait cet effet-là sur lui. Et c'est pour ça et pour tant d'autres raisons que Rory ne s'inquiétait pas le moins du monde de n'avoir pas encore trouvé le nom qui conviendrait à leur chien. Ils s'y emploieraient mais étaient pour l'heure un peu trop occupés à savourer leur bonheur pour y voir une quelconque urgence. “On trouvera, t’en fais pas.” Il avait toute confiance en eux pour en faire une priorité si tôt qu'ils auraient épuisé toutes les façons affectueuses d'appeler l'animal. Lui trouver un nom n'était alors qu'une première étape vers ce futur qu'ils avaient tant à cœur d'écrire ensemble, et c'est comme si cette pensée avait traversé l'esprit de son petit-ami au même instant que le sien. Ce à quoi Rory ne s'attendait pas, en revanche, c'était à ce que Swann amène si naturellement le sujet et évoque pour la première fois son désir de fonder une famille sans plus user du moindre détour. Les mots étaient posés, et dieu sait qu'ils touchèrent l'australien en plein cœur et lui donnèrent aussitôt envie de rassurer son petit-ami sur un millier de choses, à commencer par sa propre envie de fonder une famille avec lui. Avec tout ce que ça impliquait comme potentielles complications et inconnues, il n'y avait même rien qu'il puisse souhaiter davantage au monde. C'était comme si cette évidence avait toujours été là, quelque part, sans qu'ils n'aient jamais osé l'évoquer autrement qu'à demi-mots ou comme un rêve à atteindre un jour. Un jour avait aujourd'hui laissé place à quelque chose de beaucoup plus concret, et il ne pourrait pas en être plus heureux. Tout ça, Swann avait besoin de l'entendre autant que le fait qu'il n'ait jamais cessé de voir en lui le père de ses futurs enfants, une vision de plus en plus claire au fil des années. Aujourd'hui ils n'avaient plus à garder ce genre de choses pour eux ou à remettre ces discussions à plus tard : aujourd'hui, parler de leur désir de paternité et de leur futur paraissait être la chose la plus évidente au monde. “C’est plus important que de superbes assiettes, ça, je le jure.” Et ce sont ses lèvres qui cette fois se fendirent d'un sourire doucement amusé, sans qu'il n'ait même envie de mettre sa parole en doute un seul instant. Pour une fois, c'est vrai, Rory aimait effectivement croire qu'il pouvait rivaliser avec la plus belle porcelaine royale. « Rien ne compte plus à mes yeux que de savoir qu'on aura un jour la famille dont on a toujours rêvé. » Et rien ne comptait plus pour lui que de l'assurer à Swann, pour qu'il n'ait jamais à douter du fait que son envie soit partagée, alors qu'elle avait fleuri dans le cœur de l'australien dès les prémices de leur histoire. Peu importe qu'ils ne puissent pas procéder comme les autres couples, fonder une famille n'en serait pas moins la consécration de tout l'amour qu'ils se portaient. “Tu sais ce que je veux te dire, surtout ?” S'il n'avait pas appris à lire en lui des années en arrière, son sourire à lui seul aurait suffi à le rassurer. “Que je t’aime. Vraiment, vraiment beaucoup.” Des mots auxquels il s'abstint pour un instant de répondre, bien trop occupé à prolonger le baiser que son petit-ami déposa sur ses lèvres et qui était bien l'unique cas de figure où Rory pouvait perdre l'immense sourire illuminant son visage. « Je vais finir par croire que c'est ta réponse à tout, monsieur le grand romantique. » Et oui, bien sûr que c'était l'hôpital qui se foutait de la charité. « Mais tu sais quoi ? Je crois que j'aime bien l'idée. » Qu'il l'aimait même beaucoup, sans que ça n'ait rien d'une surprise.

Un soupçon de nervosité sembla ensuite gagner le regard de Swann, poussant Rory à le dévisager avec tendresse et une pointe d'inquiétude. Il n'avait pourtant aucune raison de s'en faire, à en juger par la manière dont l'anglais reprit bientôt la parole, valant à l'acteur d'être non seulement soulagé mais aussi empli d'une émotion qu'il eut bien du mal à cacher. “J’ai toujours pensé que je serais père. Génétiquement parlant, je veux dire. J’ai toujours imaginé un mini-moi pour lequel tout le monde dirait “oh il te ressemble tellement”. C’est qu’un détail, je sais, mais pour moi ça s’est toujours résumé à ça, l’idée d’être père.” Rory ne perdit rien du doux sourire accroché à ses lèvres, incapable d'éprouver la moindre mélancolie lorsque son petit-ami partageait avec lui des confessions aussi symboliques, peu importe qu'elles impliquent comme ici une réalité alternative dans laquelle il n'aurait pas été celui avec qui Swann aurait réalisé son rêve. “Et quand j’aurais décidé d’avoir un enfant avec ma petite-amie, on aurait simplement eu à prendre les mesures médicales nécessaires et à se donner un an, deux peut-être.” Rory ne prétendrait pas qu'il n'avait pas déjà songé à son avenir de la même façon, à ceci près qu'il avait accepté sa bisexualité suffisamment tôt pour que la perspective de faire sa vie avec un homme ait toujours été vraisemblable. Pourtant il n'y avait qu'avec Swann que ce rêve avait commencé à devenir bien plus concret, qu'auprès de lui que ça avait véritablement eu un sens de s'imaginer père un jour. « C'est pas qu'un détail. C'était ton rêve et la façon dont tu t'étais toujours imaginé les choses. » Et il était sincèrement touché qu'il la partage aujourd'hui avec lui. Touché aussi qu'il se sache en droit de le faire. Ici ces confessions n'étaient pas un seul instant douloureuses parce qu'il n'avait qu'à écouter leurs deux cœurs s'emballer en présence l'un de l'autre pour savoir que leur bonheur aujourd'hui, lui, ne se conjuguait pas au conditionnel. “Quand je t’ai connu, quand on a commencé à être ensemble, j’ai plusieurs fois pensé te proposer d’aller habiter en Angleterre.” Son regard plongea silencieusement dans le sien, comme si une part de lui pressentit avant même qu'il ne reprenne la parole que ce qu'il s'apprêtait à dire le bouleverserait au plus haut point. “Parce que là-bas on aurait déjà eu le droit de se marier, à l’époque. Et fonder une famille.« Oh, Swann. » Il comprenait, bien sûr qu'il comprenait pourquoi cette idée lui avait traversé l'esprit à l'époque où tout était loin d'être aussi simple pour eux dans un état comme celui du Queensland, où la loi avait tardé à reconnaître et accepter l'union homosexuelle. Dieu sait qu'ils étaient conscients à l'époque de tout ce que ça impliquait et que ça n'avait pas simplifié les choses, aussi amoureux étaient-ils déjà. « Pourquoi tu m'en as jamais parlé ? » Il demanda doucement, sans que ses mots n'aient évidemment rien de reproches. « Si tu me l'avais demandé, je t'aurais suivi sans même me poser de question. » Pourtant, c'est le cœur un peu plus lourd qu'il ne put s'empêcher de se dire que Swann en aurait peut être décidé à contre cœur, lui qui si souvent s'était confié sur son passé à Londres et cette ville qui restait rattachée à tant de souvenirs douloureux et de périodes qu'il voudrait oublier. « Ça aurait été beaucoup de changements, et tu sais que ce qui aurait été le plus difficile pour moi c'est d'être loin de ma famille... mais c'est un prix que j'aurais été prêt à payer pour être pleinement avec toi, si ça t'avait rendu heureux. » Uniquement à cette condition-là, et parce que Rory n'aurait jamais accepté de sacrifier le bien-être de son petit-ami même pour pouvoir vivre leur amour au grand jour et prétendre aux mêmes droits que tous les autres couples. Ça n'aurait pas eu le moindre sens si Swann avait du en souffrir tôt ou tard. « Tu aurais trouvé du travail sans problème, et Donna m'aurait confié aux bons soins d'une de ses confrères. On m'aurait sûrement proposé des rôles différents de ce qui se fait en Australie, mais ça aurait été enrichissant à plein de niveaux. » Peut être même qu'il aurait fini par décrocher un rôle dans Doctor Who ou dans l'une de ces séries historiques en costumes d'époque, qui sait. C'aurait été une vie très différente, loin de tous leurs repères, mais il n'y aurait eu aucune raison pour que ça ne fonctionne pas à compter du moment où ils auraient été heureux de ces changements. « Je suis pas entrain de te dire que je regrette que tu me l'aies pas proposé à l'époque, parce que je te connais depuis assez longtemps pour pouvoir dire que c'est ici que tu es vraiment heureux. » Ici que Swann s'était épanoui comme jamais auparavant, ici aussi qu'il avait construit les repères qui lui avaient toujours manqué. « Mais c'est ma façon de te dire que j'aurais été prêt à tout pour pouvoir faire ma vie avec toi. Même te suivre à l'autre bout du monde et passer des journées entières dans l'avion à chaque Noël. » Parce qu'ils auraient constamment eu besoin de revenir à Brisbane, pour les fêtes et pour tant d'autres occasions qu'ils auraient assurément voulu passer auprès de leurs proches. « Mais aussi que je suis vraiment heureux que tout soit aujourd'hui beaucoup plus simple et qu'on puisse prétendre à cette vie ici, à Brisbane. Entourés de toutes les personnes qui comptent pour nous. » Bien sûr, c'était sans compter sur la mère de Swann qui vivait toujours en Angleterre et que Rory espérait sincèrement rencontrer un jour, sans avoir pour autant l'intention de presser les choses d'une quelconque manière. Il savait le sujet assez délicat pour ne pas vouloir y faire allusion s'il y avait le moindre risque que ça suscite la tristesse de son petit-ami. Ici aussi, Swann avait trouvé comme une véritable famille, et Rory pouvait parler en leur nom à tous pour affirmer que son départ laisserait un vide immense dans leurs vies. Celles de toutes ces personnes dont il marquait chaque jour l'existence par sa bienveillance, sa générosité et tout ce qui faisait de Swann l'équivalent d'un frère ou d'un meilleur ami pour beaucoup d'entre eux, Rory en était convaincu.

J’ai envie d’avoir plusieurs enfants, moi aussi.” Si cet aveu n'était pas réellement une surprise, il était source de soulagement pour Rory, qui ne pourrait pas être plus heureux de constater une fois de plus que Swann et lui étaient parfaitement sur la même longueur d'ondes. Qu'ils se faisaient la même idée de ce futur à deux. « On peut se dire que deux ferait un joli chiffre, pour commencer. » Il proposa dans un petit sourire, songeant qu'ils auraient tout le temps par la suite de décider de revoir leurs envies à la hausse et d'agrandir leur foyer. Ils n'étaient pas obligés d'en décider maintenant, ils feraient les choses pas à pas et dans l'ordre. “Tu seras un père formidable, Rory, et peu importe ce qu’il en coûtera, je suis vraiment prêt à tout pour avoir cette vie avec toi.” Son regard empreint d'émotion se reposa tendrement dans le sien, le temps pour Rory de chercher ses mots lorsque son cœur fondait inévitablement devant des mots si précieux. « Tu feras un père génial, toi aussi. Et même si tout sera un peu plus particulier pour nous... ça nous empêche pas d'avoir plusieurs options à considérer lorsqu'on se sentira prêts. » Ces options, Rory avait commencé à les étudier plusieurs années en arrière, alors même qu'il ne leur était pas encore possible de les considérer sérieusement. Il n'y avait pas qu'un seul moyen pour eux de fonder une famille, et aucun que Rory ne soit pas prêt à envisager pour réaliser leur rêve. « Que nos enfants te ressemblent ou non, tu seras leur père et c'est tout ce qui comptera. Pour nous, mais surtout pour eux. » Tu seras leur père étant des mots dont Rory mesurait pleinement la symbolique aux yeux de son petit-ami, qui lui-même avait grandi sans le sien et avait poursuivi l'idée d'enfin rencontrer ses frère et sœurs à l'âge adulte. Une quête finalement synonyme de désillusions et de beaucoup de souffrance, mais une quête qui ne rendrait aussi sa propre paternité que plus belle et précieuse encore. Ses enfants n'auraient jamais à douter de son identité et moins encore de son amour, et c'était là l'unique chose véritablement importante. “Je suis prêt à ce qu’on cherche un endroit pour nous deux. Une maison ou un appartement, je veux dire, peu importe. Mais je suis prêt.” Cette fois son sourire s'étira presque d'un bout à l'autre de son visage, trahissant la joie irrépressible que cet aveu répandait en lui. “Enfin, nous trois.” Son rire se joignit à celui de son petit-ami et c'est un regard attendri qu'il posa sur leur compagnon à quatre pattes, définitivement membre de leur famille lui aussi. « Je crois que c'est sa façon de nous spécifier qu'il veut avoir son mot à dire et nous accompagner pendant les visites. » Et il n'y avait qu'à voir son regard briller pour deviner que si ça ne tenait qu'à lui, ils seraient probablement déjà en route pour visiter plusieurs biens. « Je suis prêt moi aussi. Tu sais combien j'aime le loft mais je crois qu'on a bien mérité un nouveau départ, dans un endroit qu'on aura choisi ensemble. » Le loft resterait toujours attaché à de précieux souvenirs mais il n'était pas l'endroit le plus adapté pour la vie qu'ils souhaitaient construire ensemble. Rory le quitterait peut être avec un léger pincement au cœur, mais il lui tardait aussi d’aménager leur futur lieu de vie à leur image et d'écrire la suite de leur histoire dans un lieu qui ne demanderait qu'à devenir leur foyer. « J'ai toujours rêvé d'emménager dans une maison, d'avoir un jardin, une véranda où entreposer mes plantes et un grand garage où les enfants pourraient faire de la musique, de la peinture ou tout ce qu'ils voudront... » Il s'était souvent imaginé cet endroit comme profondément chaleureux, sans trop de fioritures et avec juste assez de végétation aux alentours pour insuffler un sentiment de calme et de dépaysement. Un endroit où ses enfants grandiraient en se sentant protégés, jusqu'au jour où ils prendraient leur envol. Un endroit où Swann et lui pourraient vieillir ensemble et se remémorer avoir un jour partagé cette discussion avec leur chien, paisiblement assis dans l'herbe par une après-midi ensoleillée. « J'ai pas besoin de quelque chose d'aussi grand que chez mes parents, encore moins de plusieurs salons ou de sculptures imposantes dans l'allée. J'ai grandi dans ce genre d'endroits et je m'y suis jamais senti complètement à ma place. » Tout était vaste, si vaste qu'il pouvait vous arriver de ne croiser personne pendant plusieurs heures si vous étiez d'un coté du manoir et que votre fratrie était occupée dans un autre. Avoir son propre espace, surtout lorsqu'on venait d'une famille nombreuse, était évidemment une chose primordiale et dont Rory avait envie pour ses propres enfants. Mais pas au détriment du reste et d'une harmonie familiale trop souvent passée au second plan chez les Craine. Il voulait tout l'inverse, pour leur famille. « Je veux juste quelque chose qui nous ressemble. Près de la mer, en centre-ville ou dans une rue tranquille. Ça m'importe peu tant qu'on s'y sent chez nous. » Tant que Swann, qui avait passé toute une partie de sa vie à chercher sa place dans ce monde, s'y sentait chez lui. Rory n'avait qu'une seule idée pleinement arrêtée : trouver un endroit qui serait synonyme de bonheur et qu'ils n'auraient plus jamais envie de quitter.



(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow JTdVfXP
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow QqLqwzn
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow QoPDAKU
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow E0B9M70
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow HZjB4DU
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 872289volunteer
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow KPZB94a
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Lcds5AP
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l'ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (argh - 20/01/1990)
STATUT : Heureux, grâce à la présence quotidienne de Rory.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, actuellement en pause pour une période indéterminée puisqu'il a fait de Rory son seul patient.
LOGEMENT : 400 Carmody Road, Toowong, en collocation avec Sofia et Maisie, quand il ne retrouve pas le loft de son petit-ami à Spring Hill.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 26128 POINTS : 2015

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : En quête perpétuelle d'identité › Joueur de football australien › Ne connaît pas ses limites physiques › Sûr de lui en apparence seulement › Très instable mentalement › Médiateur par excellence › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Passionné par son métier › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne se sent à sa place que lorsqu'on ne le remarque pas, être amoureux d'un homme et un acteur reconnu est ce qu'il a vécu de plus terrifiant (et beau)
RPs EN COURS : (08)maisie #2danikaalex #6arthur #3rory #26wendyrubenpenny #7

uabébou (ua gnogni)

pré lien
assistant kiné

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Qn8Pasxy_o
rowann › love is a drug and you are my cigarette, love is addiction and you are my nicorette. you are the sun and the light, you're the origin of love. now i know you're amazing 'cause all i need is the love you breathe. put your lips on me and i can live underwater.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Yox3
swalex › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE :
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 8conP1m
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : masayume (avatar) › nairobi (rowann) › harley (arwann) › alex (swalex) › harley (swaddy) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow EmptyDim 1 Mai 2022 - 16:58



Ils ont toujours rigolé d’un rien et si cela a longtemps été leur façon d’apprendre à se connaître et, bien plus qu’à s’apprécier à véritablement s’aimer, il n’y a plus besoin de tels subterfuges aujourd’hui pour reconnaître une telle évidence. L’humour est resté, pourtant. L’ironie généralement non nécessaire reste pourtant accrochée à leurs paroles, dans le seul et unique but de dérober un énième sourire à l’être aimé. C’est ce que Rory lui offre en cet instant, c’est ce à quoi Swann s’attache bien plus que de raison aussi, en ayant déjà oublié le sujet de la blague. « Si jamais ça peut servir d'argument : ton petit-ami a peut-être une jambe légèrement en mauvais état mais il risque pas de se casser en petits morceaux. » Il en prend plus soin que jamais, de cette jambe légèrement en mauvais état, et surtout depuis leur récente altercation. Rory fait aussi des efforts évidents en ce sens, lesquels l’anglais ne peut qu’apprécier pour un millier de raisons différentes. En retour, il a promis de participer à sa hauteur et d’en plus de son éternel soutien moral, c’est grâce à des massages qu’il espère drainer un peu de sa douleur - ces derniers se voulant pourtant à peine plus professionnels que celui dont ils se souviennent tous deux. A peine, seulement, parce qu’il n’est pas en reste quand vient le moment d’assurer à l’homme qu’il aime que son état de santé ne remet pas en question le désir que Swann éprouve pour lui. Désormais sont simplement écartées toutes possibilités de réveiller une douleur jamais réellement enfouie. “Mais les assiettes, Rory, tu as vu à quel point elles étaient magnifiques ?” Pourtant, il ne veut pas connaître sa réponse, son propre sourire trahissant une énième fois à quel point il ne pense pas un traître mot de ce qu’il lui dit. Pour s’assurer qu’ils ne continueront justement pas ce débat qui n’en a que le nom, c’est par un doux baiser qu’il vient le condammer au silence. Il ne doute pas un seul instant que Rory connaît la seule vérité: il le choisirait, lui, avant toute autre chose en ce monde. Avoir un jour douté de cette évidence et nécessité est ce qu’il considère être sa plus grande erreur.

Pourtant, s’il n’est pas rare pour l’anglais de donner de l’importance à des anecdotes devenues blagues récurrentes, il n’a aussi aucun mal à se confier lorsque la personne face à lui répond à un tel nom. Qui plus est alors qu’il retient depuis autant de temps au fond de son cœur l’envie d’en parler, l’envie d’aborder sans le moindre sous entendu le sujet de la famille, de leur avenir non seulement à deux (trois) mais bien à plus. Ils ont toujours été transparents sur leur envie d’avoir des enfants, mais aucun n’avait jusqu’alors osé avancer l’hypothèse qu’ils caressent finalement ce rêve ensemble. Peut-être pas pour tout de suite, sans doute pas dans les neuf mois à venir, mais au moins ils savent désormais tous deux que n’importe quel prénom attirant leur attention pourrait être un prénom à donner à un enfant. Leur enfant. « Rien ne compte plus à mes yeux que de savoir qu'on aura un jour la famille dont on a toujours rêvé. » Les yeux de l’anglais brillent d’une lueur nouvelle, animée par un espoir fou qui ne l’est sans doute peut-être pas autant qu’il le pense. Rien n’est fait, c’est certain, mais l’idée d’accueillir chez eux non seulement leurs neveux mais bien leurs enfants a de quoi lui donner tout l’espoir et la force dont il pourrait parfois manquer. Qui plus est, vivre cette histoire auprès de Rory est une chance qu’il n’aurait jamais osé espérer jusqu’à aujourd’hui encore. Les dernières appréhensions de l’anglais sont chassées par un baiser supplémentaire, échangé avec une passion infinie, prolongé encore et encore simplement par l’amour qu’il lui porte et le fait qu’il soit le seul être humain à pouvoir le rendre aussi heureux. Et leur avenir, oh, leur avenir ; il sera infiniment plus heureux encore. « Je vais finir par croire que c'est ta réponse à tout, monsieur le grand romantique. » Qu’il l’aime est effectivement devenu sa réponse universelle, Swann acceptant volontiers de plaider coupable face à cette accusation alors que sa seule ligne de défense se résume à un immense sourire et des yeux tournés en direction des siens lorsque leurs visages s’éloignent doucement. « Mais tu sais quoi ? Je crois que j'aime bien l'idée. » Et s’il a été le premier à longtemps réfuter cette idée, justement, aujourd’hui rien ne semble être plus évident à ses yeux. “Quand on aura un enfant, je pourrai au moins dire à un autre que je l’aime, mais ça va juste être pire: tu l’entendras deux fois plus.” Parce qu’il lui semble impossible de diminuer la fréquence à laquelle il répète à Rory qu’il l’aime, et ce même le jour où il aura un enfant à aimer tout autant. Alors, il n’y a sûrement qu’une seule réponse à cela: leur rappeler, à tous les deux, à quel point son cœur est bien assez grand pour les envelopper de son amour.

Tel le canon d’un chœur, les confessions de l’anglais ne tardent pourtant pas à reprendre, cette fois-ci sur un ton bien différent. Bien moins assuré, bien moins fier aussi, il se met à nu en avouant qu’un autre homme n’avait jamais fait partie de ses rêves d’avenir, d’une façon ou d’une autre. Il avait toujours rêvé être le père qu’on aurait associé à une mère, tout comme il avait toujours rêvé que ça, au moins, c’était une évidence autant qu’une facilité. Ils n’auraient qu’à s’aimer et à être patients, et un jour serait venu le temps de choisir la couleur des murs de la chambre du bébé à naître. Et c’était évident, justement parce qu’aucune autre alternative ne semblait avoir du poids d’aucune façon. « C'est pas qu'un détail. C'était ton rêve et la façon dont tu t'étais toujours imaginé les choses. » Rory reprend ses mots et les corrige, le genre de détail que n’importe qui d’autre aurait laissé passé. Le sourire de l’anglais est encore un peu faible, toujours largement touché par l’émotion et sans doute coupable d’avouer de telles choses à l’homme qu’il aime pourtant de tout son cœur. “C’était mon rêve parce que personne ne m’avait dit que j’avais le droit d’envisager le futur autrement.” Il n’est pas du genre à critiquer la société ni même à partir dans des débats, mais il sait au plus profond de lui que si quelqu’un lui avait un jour dit qu’il avait autant le droit d’aimer une femme qu’un homme, alors ils n’auraient pas eu autant d’obstacles à affronter.

D’un ton un peu plus bas encore, cette conversation ne regardant qu’eux, c’est avec une émotion palpable qu’il lui annonce avoir déjà pensé à un avenir pour eux à Londres, il y a de ça plusieurs années déjà. Pas parce qu’il avait envie d’habiter ailleurs, bien au contraire ; seulement parce que la loi n’allait pas dans le même sens que ses sentiments déjà naissants pour l’acteur. Une part de lui ne peut que continuer de croire qu’il n’aurait jamais eu autant de mal à accepter le simple fait d’aimer un homme si la loi avait pleinement été de leur côté à l’époque et si, dans son élaboration même, personne n’avait jugé utile d’autant débattre d’un tel sujet. Il ne connaîtra jamais la réponse à cela aujourd’hui, l’évidence de son amour pour Rory surpassant tout le reste, toutes les épreuves aussi. « Oh, Swann. Pourquoi tu m'en as jamais parlé ? » Il esquisse une moue, hausse les épaules. Il n’y a même pas de véritable raison à cela. Le temps a fait son œuvre, le silence a joué sa part et, finalement, la distance s’en est aussi mêlée. Tout n’est resté qu’au stade d’idée, une idée stupide qu’il trouve le courage de partager simplement alors que l’avenir semble bien plus beau aujourd’hui. « Si tu me l'avais demandé, je t'aurais suivi sans même me poser de question. » Ses doigts s’enroulent autour des siens alors que son sourire se veut plus affirmé, plus tendre aussi. “Je sais bien.” Et c’est justement parce que Rory aurait pu tout abandonner sans même y réfléchir à deux fois que Swann a voulu le faire à sa place, ayant finalement trop pris le temps de peser le pour et le contre pour que le simple fait de parler de son idée au brun ait la moindre importance. He fell first and he fell harder, c’est ce qu’il a toujours pensé à l’époque et c’est ce qui était une évidence aussi. Rory était capable de bien des choses dont Swann restait encore terrorisé, raison pour laquelle l’idée d’habiter en Angleterre est justement restée au stade d’idée. Aujourd’hui, il ne peut toujours pas remettre en question le fait que Rory l’ait aimé le premier, mais il peut au moins débattre sur le fait qu’il l’aime le plus intensément. Leurs sentiments ont pris des chemins différents mais il ne doute pas un seul instant de leur égale intensité en cet instant. « Ça aurait été beaucoup de changements, et tu sais que ce qui aurait été le plus difficile pour moi c'est d'être loin de ma famille... mais c'est un prix que j'aurais été prêt à payer pour être pleinement avec toi, si ça t'avait rendu heureux. » A son tour, il se retient de commenter un énième Oh, Rory empli d’une émotion non feinte. Tout ça, il le sait bien, mais l’entendre de sa propre voix a une saveur bien différente et un impact dans son cœur qui l’est tout autant. Ce n’est qu’une preuve supplémentaire d’à quel point il l’aimait déjà intensément, à une époque où Swann ne savait encore qu’occuper son temps à les cacher et l’aimer en secret, bien malgré lui. Ses doigts glissent contre ses joues, caressent doucement ses tempes, lui prouvent qu’ils parlent d’un temps révolu et auquel ils ne reviendront pas. “T’as toujours été prêt à tout pour les gens que t’aimes.” Et tout est plus accentué encore alors qu’il est question d’un sentiment amoureux, le seul n’ayant finalement existé entre eux alors que leur amitié a toujours été une chimère faite de bric et de broc, parfaite illusion aux yeux du reste du monde. « Tu aurais trouvé du travail sans problème, et Donna m'aurait confié aux bons soins d'une de ses confrères. On m'aurait sûrement proposé des rôles différents de ce qui se fait en Australie, mais ça aurait été enrichissant à plein de niveaux. » - “Rory, Rory.” Il l’appelle doucement d’un ton bas, le rythme de ses paroles contre balançant le sien dans l’espoir qu’il s’apaise quelque peu. Peu importe ce qu’il pourra dire, ce n’est qu’une histoire passée, une idée qui n’a jamais vu le jour et n’est même jamais sortie de l’esprit de Swann. « Je suis pas entrain de te dire que je regrette que tu me l'aies pas proposé à l'époque, parce que je te connais depuis assez longtemps pour pouvoir dire que c'est ici que tu es vraiment heureux. » A ces paroles, il hoche la tête avec une conviction nouvelle, tenant à rassurer Rory: il a parfaitement raison. C’est à Brisbane qu’est sa vie, aujourd’hui, et c’est surtout à Brisbane qu’il se sent enfin pleinement lui, pleinement heureux, plus que jamais prêt à envisager l’avenir entouré d’une famille qui sera la sienne. « Mais c'est ma façon de te dire que j'aurais été prêt à tout pour pouvoir faire ma vie avec toi. Même te suivre à l'autre bout du monde et passer des journées entières dans l'avion à chaque Noël. » - “T’aurais accepté sans y réfléchir, parce que je sais que tu veux le meilleur pour moi.” Loin d’être des reproches à son tour, les paroles de Swann sont douces et emplies d’émotion. Cette discussion, il s’est imaginé l’avoir des dizaines de fois avec lui. “Et tu savais à quel point j’avais du mal à trouver ma place.” Certain euphémisme pour ne pas dire à être heureux, mots que Swann avance sans la moindre joie mais sans honte non plus: Rory le connaît mieux qu’il se connaît lui-même, il n’existe pas de secret. Cette période de sa vie, aussi peu reluisante soit-elle, fait tout de même partie de son histoire. De leur histoire. “Alors je l’ai fait pour nous deux, de peser le pour et le contre. Et le contre gagnait toujours, peu importe l’angle que j’essayais de prendre. Tu étais toujours bien plus heureux ici, et moi pas nécessairement plus heureux là-bas.” Et à son tour, en choisissant de ne rien dire, c’est Rory qu’il a fait passer avant lui-même, certain que le brun resterait toujours bien plus heureux en Australie là où l’Angleterre ne lui offrirait rien de plus et ne ferait que l’éloigner de tous ceux qu’il aime en plus de ses racines. Swann, lui, n’avait de toute façon personne à retrouver en Angleterre et cela aurait été mettre à mal toutes ses tentatives pour créer un lien avec sa fratrie nouvellement découverte. Il n’était pas même certain d’arriver à accepter davantage sa sexualité à l’autre bout du monde, alors il a décidé pour eux deux: le jeu n’en valait définitivement pas la chandelle. Et ce qu’il ne dira pas, c’est que le temps lui a donné raison, surtout le jour où il a rompu avec lui et laissé voué à lui-même: au moins, à Brisbane, Rory pouvait compter sur ceux qu’il aime. A défaut que la vie soit plus belle ou même meilleure, elle a toujours été moins pire ici. « Mais aussi que je suis vraiment heureux que tout soit aujourd'hui beaucoup plus simple et qu'on puisse prétendre à cette vie ici, à Brisbane. Entourés de toutes les personnes qui comptent pour nous. » Ce n’est qu’aujourd’hui que, oui, finalement, ils peuvent tous deux dire qu’ils sont pleinement heureux, leur union étant acceptée et reconnue, leur amour prenant la forme de rêves communs et leurs yeux, eux, n’en finissant jamais de briller. “Ca aura été long et difficile mais maintenant je peux t’assurer que je suis heureux d’avoir cette vie, ici, avec toi. Et que je regrette pas un seul instant d’être resté.” De toute façon, il n’a jamais envisagé l’idée de retourner à Londres seul: l’idée était pour eux deux, seulement pour deux. Il ne serait jamais parti sans l’homme qu’il aime et l’ultime preuve dont il a besoin pour savoir qu’il a fait le bon choix se résume au simple fait qu’ils s’accordent sur un chiffre: deux. Deux enfants, c’est ce qu’ils espèrent tous deux avoir, pour commencer. Deux, c’est le nouveau chiffre qui leur donne de l’espoir autant que de la force et une nouvelle raison pour Swann de sourire, lui qui n’a de toute façon jamais arrêté de le faire depuis de longues minutes.

« Tu feras un père génial, toi aussi. Et même si tout sera un peu plus particulier pour nous... ça nous empêche pas d'avoir plusieurs options à considérer lorsqu'on se sentira prêts. » Il hoche la tête avec émotion, ayant sans doute occupé quelques unes (bon nombre) de ses pauses au cabinet à se renseigner sur le sujet et à savoir combien de temps il leur faudrait avant de voir naître leur famille. Les réponses étaient bien souvent difficiles à entendre, les raisons à cela encore plus, mais il avait déjà une raison nouvelle de garder la tête haute: pour Rory et pour leur famille. “On trouvera un moyen.” Ils ne sont pas les premiers, pas les derniers non plus. Ils trouveront un moyen pour faire de leur rêve une réalité, Swann en est convaincu. « Que nos enfants te ressemblent ou non, tu seras leur père et c'est tout ce qui comptera. Pour nous, mais surtout pour eux. » Bien plus touché qu’il ne voudrait l’avouer, il quitte son regard un instant sur le coup de l’émotion. L’anglais reprend pourtant rapidement le dessus sur ses émotions, la lueur au fond de ses yeux ressemblant pourtant désormais à une larme qui ne serait qu’à moitié triste. A défaut de lui répéter à nouveau ô combien il aime, ô combien il se sent chanceux de l’avoir dans sa vie et ô combien il le remercie pour tout, l’anglais préfère finalement laisser glisser ses mains de ses joues à ses épaules, venant blottir son visage contre le sien dans une étreinte émue. Il le jure, il sera un bon père, il ne gâchera pas la chance donnée et, surtout, il ne prendra pas exemple sur son paternel. “Je suis tellement heureux de construire une famille avec toi.” Rien n’est fait, il le sait, mais il ne peut s’empêcher d’avoir d’immenses espoirs en l’exécution de ce rêve commun enfin avoué. Ses mots se perdent contre la peau du brun, il se reprend pourtant bien malgré lui pour le lâcher et ne pas réveiller une douleur à son genou à cause d’une mauvaise position.

Finalement, comme s’il n’y avait rien de plus logique et simple, l’anglais confie avec un tout autre ton son envie d’aller de l’avant d’une toute autre façon: en emménageant ensemble, enfin, pour la première fois en six ans. « Je suis prêt moi aussi. Tu sais combien j'aime le loft mais je crois qu'on a bien mérité un nouveau départ, dans un endroit qu'on aura choisi ensemble. » Il sait, oui. Leur première discussion à ce sujet a été quelque peu mouvementée mais il comprend parfaitement tous les sentiments ambigus que le brun partage sur ce loft, lieu de tous leurs souvenirs sans exception. Il restera toujours important à leurs yeux mais comme il le dit lui-même, un nouveau départ s’impose. Un départ qui, dès ses prémices, s’écrit à deux. « J'ai toujours rêvé d'emménager dans une maison, d'avoir un jardin, une véranda où entreposer mes plantes et un grand garage où les enfants pourraient faire de la musique, de la peinture ou tout ce qu'ils voudront... » Il sourit face à l’idée bien précise qu’il dépeint de ce nouveau chez eux autant qu’à l’évocation simple et délicate d’enfants, au pluriel, comme s’il n’y avait désormais rien de plus normal en ce monde. “Un grand salon, pour recevoir nos amis.” Les rêves de Swann sont toujours terre à terre, mais il ajoute tout de même sa pierre à l’édifice en précisant ainsi à sa façon qu’il suit Rory dans toutes ses idées et que s’il rêve d’une maison, alors ils vivront dans une maison. « J'ai pas besoin de quelque chose d'aussi grand que chez mes parents, encore moins de plusieurs salons ou de sculptures imposantes dans l'allée. J'ai grandi dans ce genre d'endroits et je m'y suis jamais senti complètement à ma place. » Il resserre doucement ses doigts pour ne pas laisser le temps à la mélancolie de s’installer, lui qui n’a aucun mal à comprendre l’aspect en demie teinte de tels souvenirs. “On restera raisonnables. On a pas besoin de quelque chose d’immense. J’emménage pas avec toi pour te perdre de vue toutes les deux minutes.” Ils auraient les moyens de s’offrir quelque chose de grand, sans doute, mais cela ne leur ressemblerait pas. Une piscine, oui, peut-être, mais pas de statues ni de couloirs immenses, pas de salons à conjuger au pluriel, juste la place pour une balançoire et peut-être un trampoline dans le jardin. Pas quelque chose d’aussi minuscule où Swann a grandi, rien d’aussi grand que Rory a connu. Un juste milieu, voilà tout ce qu’ils veulent. Ce ne devrait pas être si difficile à trouver. « Je veux juste quelque chose qui nous ressemble. Près de la mer, en centre-ville ou dans une rue tranquille. Ça m'importe peu tant qu'on s'y sent chez nous. » Se laissant tomber sur l’herbe, il ferme aussitôt les yeux pour ne pas laisser le soleil l’aveugler. Sur son visage continue pourtant de se lire un sourire certain, infiniment heureux, alors que sa main n’a toujours pas rendu sa liberté à celle de l’acteur. “On pourra commencer à chercher ce soir.” Rien ne presse mais tout de même, cela ne coûte rien que de commencer à se renseigner, pas vrai ? “Mais je refuse qu’on rentre avant d’avoir profité de tout le soleil de la journée, vous le prenez un peu trop pour acquis par ici.” Il refuse de rentrer avant que Rory ne soit pleinement reposé, aussi, bien conscient de tous les efforts qu’il lui en coûte pour marcher avec ses béquilles. Il sera le premier à proposer qu’ils rentrent en transports, ou même en taxi, le chiot était à cela une parfaite excuse pour ne pas le fatiguer de trop, lui non plus. “Tu sais,” d’un sujet à l’autre, le ton de l’anglais varie du tout au tout, allant avec le flot de ses pensées pour de nouveau se retrouver être bien plus confessionnel c’est grâce à toi que je suis heureux, aujourd’hui. Mais je voulais juste que tu saches que j’avais commencé à évoquer l’idée d’avoir des enfants avec Lucia. C’est pas… pas pour te blesser, bien sûr, mais je veux pas avoir le moindre secret pour toi.” Il rouvre les yeux difficilement pour tenter de retrouver les siens, sincèrement désolé de finalement lui partager de telles paroles alors qu’il a l’impression de lui avouer une infidélité. Tout n’aura été que des mots, pourtant, et il n’aura jamais de famille avec la jeune Whitemore, mais il voulait être transparent avec Rory. “On avait juste dit qu’on en voulait tous les deux. Elle était encore jeune, de toute façon, alors on a pas précisé la discussion.” Plus jeune de quelques années à peine, mais cela a son importance lorsqu’il est question de mettre au monde un enfant et d’en prendre soin pour le restant de ses jours.


(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow JTdVfXP
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow VmnacJv
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow WOfIpRW
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
la nuit d'or
la nuit d'or
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow IAeu3cF ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : Swann le rend un peu plus heureux chaque jour, il n'a jamais été aussi sûr de vouloir faire sa vie auprès de lui.
MÉTIER : acteur, une blessure le tient éloigné des plateaux le temps qu'il se rétablisse. il peut heureusement compter sur Swann pour veiller à sa guérison et embellir ses journées.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill qu'il délaisse volontiers pour rejoindre Swann à Toowong.
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 9yn9Ybg
POSTS : 8071 POINTS : 1655

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow DNTTQtYr_o
rowann #26it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow PC8GJaYC_o
cringeri've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 4kgk
roy #2it took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow NEPb15bt_o
lewaine #2she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(08/07) murphy #2arthurrubenrosalie #6gracewendyswann #26zoya #2 (fb 2021)

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3 › zoya #3
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calexpenny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow XyqV1PHK_o

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @acydic, bann profil @zaja, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow EmptyDim 15 Mai 2022 - 2:08




(c) harley & vulpeculaepacks
while there's a wind and the stars, and the rainbow.

Quand on aura un enfant, je pourrai au moins dire à un autre que je l’aime, mais ça va juste être pire: tu l’entendras deux fois plus.” Oh, sans doute que Rory aurait tout aussi peu envie de s'en plaindre que c'était le cas à ce moment précis, tandis qu'il caressait la nuque de son petit-ami du bout de ses doigts. « En tout cas dans ces conditions je risque pas d'être jaloux un seul instant. » Il lui précisa dans un petit sourire, sentant son cœur fondre à la seule pensée que ce serait bientôt leur quotidien, quand bien même ils n'avaient encore entrepris aucune démarche et savaient que les choses pourraient prendre un peu de temps. Ça avait bien peu d'importance face à la certitude de vouloir de cet avenir avec Swann, et Rory ne cesserait de lui dire et de lui redire que chaque effort en vaudrait toujours la peine si c'était pour vivre heureux avec lui. Heureux, ils le seraient d'autant plus le jour où des enfants viendraient remplir leur foyer et combler leurs deux cœurs définitivement assez grands pour les aimer d'un amour aussi fort que celui qui les unissait. Ainsi pas une seule confession ne pourrait venir ternir ce moment ou la joie que Rory éprouvait de savoir Swann sur la même longueur d'ondes que lui, sans qu'il n'en ait pourtant douté un seul instant. Pas même savoir qu'il s'était longtemps imaginé fonder une famille avec une femme. Qu'il ait nourri ce rêve à l'époque où leurs chemins ne s'étaient pas encore croisés et alors que Swann n'avait jamais aimé d'autre homme avant lui, ça avait bien évidemment tout de naturel aux yeux d'un Rory conscient de tous les bouleversements survenus au moment de leur rencontre. Swann avait des certitudes, avant de le connaître, et il les avait sans doute indirectement balayées en se faisant une place dans sa vie. Pour le meilleur, bien sûr, du moins était-ce ainsi que Rory aimait le voir. Ils étaient aujourd'hui plus heureux qu'ils ne l'avaient jamais été, après tout, et ça au prix de nombreuses épreuves qu'il leur avait fallu traverser. Des épreuves aujourd'hui synonymes d'histoire ancienne et qui n'avaient fait que consolider plus encore leurs sentiments, Rory le savait. Si leur couple était bien la preuve d'une chose, c'est que l'amour vous tombait parfois dessus d'une manière que vous n'auriez pas pu soupçonner. Que les surprises avaient parfois du bon, aussi. “C’était mon rêve parce que personne ne m’avait dit que j’avais le droit d’envisager le futur autrement.” Et c'était une chose que Rory n'avait pas le moindre mal à s'imaginer, ayant aussi grandi dans une famille où la normalité se trouvait ailleurs, quand bien même ses parents s'étaient montrés plutôt ouverts d'esprit lorsqu'il avait fait son coming out bisexuel. C'aurait pu être pire, mais c'aurait aussi pu être l'occasion pour eux de lui montrer qu'ils l'aimaient tel qu'il était, ce qui n'avait jamais tellement été leur fort. Alors oui, Rory ne prétendrait pas qu'il ne comprenait pas ce que Swann avait pu vivre en grandissant avec l'idée qu'un homme faisait inévitablement sa vie avec une femme. « Aujourd'hui tu sais que c'est possible, et plus personne ne peut t'empêcher d'être heureux. Encore moins une loi stupide et archaïque. » Tout ça, c'était du passé. Plus rien n'entravait leur amour ni ne les empêchait de s'aimer de la même manière que n'importe quel autre couple, et ils savaient tous les deux combien les choses auraient été différentes si c'avait pu être le cas à l'époque. « Tu vivras exactement la vie que tu veux vivre, Swann. Libre auprès de la personne que tu as choisi, et je pourrais pas être plus heureux d'être cette personne. » Ça l'emplissait d'une joie et d'une fierté si grandes qu'elles se reflétaient sur son sourire, étendu d'un coin à l'autre de son visage.

Apprendre que son petit-ami avait déjà pensé lui demander d'aller vivre avec lui en Angleterre était une surprise de taille pour Rory, qui pourtant n'avait aucun mal à comprendre les motivations qui auraient été celles de Swann à l'époque. Leur amour avait été vécu caché de tous durant plusieurs années, ici, en grande partie parce que la loi n'était pas encore de leur coté. Alors bien sûr que la perspective de vivre heureux dans un endroit où le mariage et la paternité leur auraient été plus facilement accessibles avait du l'attirer à l'époque, sans que Rory n'ait rien suspecté. Il aurait compris, pourtant, et n'aurait même mis qu'une seconde à accepter de le suivre. “Je sais bien. T’as toujours été prêt à tout pour les gens que t’aimes.” Ses lèvres s'étirèrent avec douceur tandis qu'il secoua la tête, comme une manière de dire qu'il avait raison sur la forme mais que tout était pour autant bien différent lorsqu'il était question de lui. « Peut être, mais j'aurais pas quitté l'endroit que je considère comme ma maison pour tous, alors que pour toi oui. » Parce qu'aucun sacrifice ne lui aurait semblé trop grand face à la possibilité de vivre heureux auprès de Swann, ici ou bien ailleurs, ça lui aurait finalement peu importé tant qu'ils auraient pu être ensemble. Il aurait sans doute même pu y voir de bons cotés, quand bien même son accent australien l'aurait probablement trahi à peine arrivé. “Rory, Rory.” Il était parti trop loin dans ses songes, Rory, mais simplement pour prouver à Swann qu'il aurait été prêt à tout pour vivre cette vie-là à ses cotés. Ils auraient trouvé un moyen de rendre la distance avec leurs proches plus supportables, tout comme ils auraient su s'arranger avec leur travail respectif. Rien de tout ça n'aurait été un problème s'ils avaient été tous les deux. “T’aurais accepté sans y réfléchir, parce que je sais que tu veux le meilleur pour moi. Et tu savais à quel point j’avais du mal à trouver ma place. Rory se contenta de hocher la tête en silence, sachant très bien qu'il l'aurait fait pour ces raisons mais surtout avec l'espoir que ça rendrait son petit-ami heureux. Pourtant, il le savait, Swann n'avait sans doute jamais été plus heureux qu'ici. “Alors je l’ai fait pour nous deux, de peser le pour et le contre. Et le contre gagnait toujours, peu importe l’angle que j’essayais de prendre. Tu étais toujours bien plus heureux ici, et moi pas nécessairement plus heureux là-bas.” Et ça lui serrait le cœur, que Swann puisse toujours repenser à l'endroit qui l'avait vu naître avec autant de mélancolie. Il aimerait tant le voir un jour faire la paix avec son passé mais savait que ce n'était pas à lui de l'y pousser tant qu'il ne s'y sentait pas prêt. « Je sais. Aujourd'hui je comprends pourquoi tu as du penser que ce serait pas la solution à tous nos problèmes, même si là-bas beaucoup de choses auraient été différentes. » Ça n'aurait pas été la solution à tout, parce qu'ils auraient renoncé à tous leurs repères et que certains manques se seraient créés même s'ils avaient pu vivre la vie qu'ils souhaitaient. En somme, ça n'aurait pas été parfait. “Ça aura été long et difficile mais maintenant je peux t’assurer que je suis heureux d’avoir cette vie, ici, avec toi. Et que je regrette pas un seul instant d’être resté.” C'était tout ce qu'il désirait entendre aujourd'hui, que Swann ne regrettait pas d'avoir gardé cette idée pour lui durant toutes ces années. « C'est ce qui compte le plus à mes yeux, que tu sois heureux de tes choix et que tu n'aies pas de regret d'être resté. Parce que moi aussi, j'aime notre vie à Brisbane comme elle est. » Il lui assura dans un souffle, réduisant la faible distance entre leurs deux visages pour retrouver la chaleur de ses lèvres durant de longues secondes. « Tout ce par quoi on est passés, ça en a valu la peine rien que pour ce qu'on vit aujourd'hui. Pour ça, j'aurais pas voulu que les choses se passent autrement. » Même pour leur rendre la tâche plus facile ou pour gommer certains obstacles sur leur passage. Ils étaient pleinement heureux avec la vie qu'ils menaient aujourd'hui, en Australie, mais personne ne pouvait dire que c'aurait été le cas s'ils étaient partis. Peut être auraient-ils traversé d'autres épreuves, là-bas, et qu'à l'arrivée ce sont des regrets qu'ils auraient fini par éprouver l'un comme l'autre.

Son propre désir d'enfant n'avait plus rien d'un secret à ce stade de leur relation, pourtant c'était particulièrement symbolique pour Rory de rappeler à Swann qu'il ne désirait rien d'autre que de fonder cette famille avec lui. Peu importe le temps ou l'énergie que ça leur demanderait, peu importe les fausses joies ou les désillusions auxquelles ils auraient peut être à faire face. Ils étaient prêts, plus qu'ils ne l'avaient sans doute jamais été, et surtout ils s'aimaient bien trop pour que ces détails les arrêtent. “On trouvera un moyen.« Bien sûr que oui. » Ils deviendraient parents, ensemble, et construiraient le foyer qu'ils avaient toujours voulu parce que c'était l'évidence même aujourd'hui, alors que même leur amour n'avait plus la moindre raison de demeurer secret. Ils pouvaient enfin avoir la vie qu'ils avaient toujours désiré, et bientôt ce ne serait plus seulement leur chien mais aussi leurs enfants qu'ils emmèneraient se balader et avec qui ils se poseraient de longues heures dans l'herbe, à profiter du soleil et de la douceur de cette journée. Ce rêve était plus que jamais à portée de main. « J'ai envie de saisir la moindre occasion de me documenter sur le sujet. On pourrait peut être le faire ensemble ? Plutôt que de chercher chacun de notre coté. » L'envie le démangeait depuis déjà un moment et Rory ne nierait pas avoir déjà commencé ses recherches dans son coin, mais à présent que tout était plus concret encore il lui paraissait naturel de les poursuivre avec son petit-ami. Ils avaient beaucoup de choses à découvrir, beaucoup de nuances à appréhender, mais ils s'en sortiraient ensemble. « Tu auras besoin d'un australien pour t'aider à démêler toutes nos subtilités administratives. » Il souffla dans un sourire taquin, comme une manière de tout dédramatiser. C'est parce qu'ils seraient parfaitement préparés et au courant des options qui s'offriraient à eux que tout ne pourrait ensuite que bien se passer. Ils éviteraient ainsi les mauvaises surprises, au moins en ce qui concernait les procédures. “Je suis tellement heureux de construire une famille avec toi.” Blotti contre lui, Rory étouffa un sourire tout contre la peau de son cou. « Moi aussi, Swann. » Il le lui avait dit, il ferait un père formidable et leurs enfants seraient immensément chanceux de l'avoir, peu importe que rien ne soit encore acquis. Ils étaient désormais bien trop déterminés pour penser un seul instant à faire marche arrière.

Emménager ensemble était le premier projet d'une longue liste qu'ils veilleraient à concrétiser ensemble, ainsi que le premier pas symbolique vers cette nouvelle vie qu'ils convoitaient tant. Ils repartaient sur de nouvelles bases, ensemble, depuis le soir où ils s'étaient ouverts leur cœur et n'avaient plus fait un secret de leurs sentiments toujours intacts l'un pour l'autre. La suite logique à tout ça était de trouver un endroit où écrire la suite de leur histoire, et tout ce qu'ils vivraient ensemble à partir de maintenant. Un endroit vierge du moindre souvenir et qu'ils façonneraient à leur image. La maison du bonheur, c'est ainsi que Rory ne pouvait s'empêcher de se la représenter. “Un grand salon, pour recevoir nos amis.” Il lui suffisait de fermer les yeux pour se le représenter, ainsi que pour imaginer les soirées qu'ils passeraient tous à suivre le football sur l'écran plat ou les après-midi baby-sitting durant lesquelles les jouets de Gabriel transformeraient la pièce en une garderie improvisée. « Avec une grande étagère pour ranger ta collection de séries et ma collection de films. » Et bien évidemment une place de choix pour tout ce qui concernerait Doctor Who, ce qui était une condition non négociable. Le plus important à ses yeux étant que cet endroit leur ressemble à l'un et à l'autre et devienne un foyer aimant et chaleureux. Un foyer qui bientôt se remplirait des rires et des gazouillements de leurs futurs enfants – une pensée qui suffisait à répandre l'impatience dans le cœur de l'australien. “On restera raisonnables. On a pas besoin de quelque chose d’immense. J’emménage pas avec toi pour te perdre de vue toutes les deux minutes.” Les lèvres de Rory s'étirèrent en un petit sourire amusé. « On peut toujours envisager de me faire porter une clochette autour du cou, mais je crois que je préfère quand même l'idée de pas choisir un endroit trop grand. » Définitivement, il saurait se contenter d'une maison de taille raisonnable où Swann et lui n'auraient pas à parcourir des kilomètres pour rallier telle ou telle pièce ou pour faire visiter les lieux à leurs amis. Ils n'avaient pas besoin de quelque chose d'aussi grand, ou bien seulement si ça signifiait avoir un grand jardin où jouer avec leur chiot. Mais même là, ils n'avaient pas d'attentes démesurées et désiraient surtout qu'il y fasse bon vivre. “On pourra commencer à chercher ce soir.« J'adorerais, oui. » Il lui tardait de commencer leurs recherches et de mettre en commun leurs attentes pour se rapprocher au plus près de leur rêve à tous les deux. Plus tôt ils se mettraient à chercher, plus tôt ils trouveraient peut être la perle rare. Rory ne nierait pas qu'il lui tardait de faire leurs cartons et de déménager dans un endroit qu'ils auraient choisi, ensemble, pour écrire cette toute nouvelle page. “Mais je refuse qu’on rentre avant d’avoir profité de tout le soleil de la journée, vous le prenez un peu trop pour acquis par ici.” Son sourire au coin des lèvres, Rory déposa sa tête sur l'épaule de son petit-ami et laissa ses paupières se fermer un court instant. Profiter de cette après-midi ensoleillée à ses cotés était tout ce qu'il souhaitait, d'autant plus alors que ça signifiait aussi profiter de la compagnie de leur compagnon à quatre pattes. Ce dernier semblait d'ailleurs s'être calmé, à présent occupé à jouer avec quelques brins d'herbe.

Ce n'est finalement que lorsque Swann reprit la parole que Rory rouvrit les yeux et redressa son visage pour retrouver son regard. “Tu sais, c’est grâce à toi que je suis heureux, aujourd’hui. Mais je voulais juste que tu saches que j’avais commencé à évoquer l’idée d’avoir des enfants avec Lucia. C’est pas… pas pour te blesser, bien sûr, mais je veux pas avoir le moindre secret pour toi.” Sur l'instant, il fut comme incapable de dire ce que cette confession lui inspirait exactement, croyant sentir son cœur se serrer sans pour autant savoir si c'était de surprise ou parce que cette idée le peinait plus qu'il ne le voudrait. « Oh, vous aviez... commencé à en parler. » Ce n'était pas vraiment une surprise, du moins Rory s'était douté que Swann et Lucia avaient peut être parlé d'aller plus loin, ensemble, alors que leur relation lui avait paru très sérieuse la fois où il les avait vu ensemble, au mariage de Charlie. Repenser à cette journée répandait une certaine mélancolie au fond de son cœur, alors même qu'il savait ça stupide. Il n'avait plus aucune raison d'être triste, aujourd'hui, surtout alors qu'il lui suffisait de tourner son visage vers le sien pour admirer les traits de l'homme qu'il aimait. “On avait juste dit qu’on en voulait tous les deux. Elle était encore jeune, de toute façon, alors on a pas précisé la discussion.” Rory secoua doucement la tête, ne voulant pas laisser penser un seul instant à Swann qu'il puisse lui en vouloir de lui faire cette confession, même alors qu'il avait lui-même délibérément évité d'évoquer le sujet ces derniers mois de peur qu'il soit resté sensible après sa rupture avec la jeune femme. « Je comprends, oui, c'est normal que vous ayez fait des projets ensemble. Tu as toujours voulu des enfants alors c'est logique que la question se soit posée. » D'autant plus logique qu'il était amoureux de Lucia à l'époque et qu'elle était celle avec qui il avait toutes les raisons de vouloir réfléchir à l'avenir. Rory ne lui reprocherait jamais d'avoir pensé à en épouser une autre, ou d'avoir déjà rêvé de lui faire des enfants. C'était logique, là encore, et pas une chose dont Swann doive un seul instant se sentir coupable. « Avec Murphy on a jamais évoqué le sujet, et à vrai dire je crois pas qu'on était tellement prêts l'un et l'autre à nous projeter jusque là. Je sais aujourd'hui que c'est pas vraiment ce qu'elle aurait voulu pour nous. » Swann méritait à son tour de savoir que les choses avaient été un peu différentes pour lui, lorsque sa relation avec Murphy n'avait duré que quelques mois et s'était achevée d'une manière bien plus abrupte qu'il n'aurait pu le prédire. Des projets, ils n'en avaient jamais vraiment fait ensemble parce que Rory avait vite compris que leurs attentes étaient peut être différentes et Murphy, elle, un peu trop attachée à sa liberté. « Pour Lucia et toi, c'était différent. » Ils formaient à ce moment-là un couple épanoui, désiraient probablement les mêmes choses et avaient sans doute une même vision de la suite. Rory n'avait rencontré Lucia que brièvement, mais il avait perçu chez elle quelque chose qui lui avait fait dire qu'elle saurait offrir à Swann la vie qu'il désirait. Aujourd'hui, cependant, il était plus qu'heureux d'être celui qui pouvait endosser ce rôle. « Ça me blesse pas, que tu me le dises. Ça me fait juste réaliser que nos vies auraient pu prendre des trajectoires très différentes et qu'il aurait suffi de peu de choses pour qu'on se retrouve jamais. » Si quoi que ce soit avait été différent et si leurs ruptures ne leur avaient pas permis de se rapprocher, avant de s'avouer que ce qu'ils ressentaient à l'époque l'un pour l'autre ne s'était jamais éteint. Que l'amour avait subsisté, qu'il était même devenu plus fort encore dès qu'ils s'étaient avoués que la seule évidence, c'était finalement celle-ci. « Alors je suis vraiment heureux que c'ait été le cas. Aujourd'hui je suis incapable de m'imaginer faire ma vie ou nourrir ces projets-là avec qui que ce soit d'autre. » Il n'en avait pas même envie, ayant suffisamment souffert de l'avoir perdu une première fois pour savoir qu'il ne le supporterait pas à nouveau. Peu importe le nombre d'histoires qui n'auraient demandé qu'à être vécues, Swann était le seul qu'il ait aimé à ce point et le seul auprès de qui il voulait vivre chaque seconde. « Tu es le rêve que j'ai poursuivi toute ma vie. Toi, juste toi. » Il souffla dans un nouveau baiser contre ses lèvres, son sourire trahissant le fait qu'il comptait s'employer à faire son bonheur à chaque instant, espérant du plus profond de son cœur qu'ainsi Swann n'aurait jamais de regrets lui non plus.



(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow JTdVfXP
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow QqLqwzn
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow QoPDAKU
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow E0B9M70
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow HZjB4DU
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 872289volunteer
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow KPZB94a
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Lcds5AP
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l'ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (argh - 20/01/1990)
STATUT : Heureux, grâce à la présence quotidienne de Rory.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, actuellement en pause pour une période indéterminée puisqu'il a fait de Rory son seul patient.
LOGEMENT : 400 Carmody Road, Toowong, en collocation avec Sofia et Maisie, quand il ne retrouve pas le loft de son petit-ami à Spring Hill.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 26128 POINTS : 2015

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : En quête perpétuelle d'identité › Joueur de football australien › Ne connaît pas ses limites physiques › Sûr de lui en apparence seulement › Très instable mentalement › Médiateur par excellence › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Passionné par son métier › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne se sent à sa place que lorsqu'on ne le remarque pas, être amoureux d'un homme et un acteur reconnu est ce qu'il a vécu de plus terrifiant (et beau)
RPs EN COURS : (08)maisie #2danikaalex #6arthur #3rory #26wendyrubenpenny #7

uabébou (ua gnogni)

pré lien
assistant kiné

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Qn8Pasxy_o
rowann › love is a drug and you are my cigarette, love is addiction and you are my nicorette. you are the sun and the light, you're the origin of love. now i know you're amazing 'cause all i need is the love you breathe. put your lips on me and i can live underwater.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Yox3
swalex › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE :
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 8conP1m
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : masayume (avatar) › nairobi (rowann) › harley (arwann) › alex (swalex) › harley (swaddy) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow EmptyMer 18 Mai 2022 - 1:49



Il n’avait pas prévu de dire autant de choses lors de cette sortie supposée anodine mais Swann est plus heureux et soulagé que jamais d’avoir ainsi pu vider son cœur d’une telle façon. Désormais, il peut se permettre d’aborder l’avenir avec sérénité, chose qui n’a jamais été facile pour lui, et encore moins innée. Les mots de Rory au sujet de sa sexualité et surtout de l’évolution des lois à leur égard le rassure un peu plus encore alors qu’il esquisse un sourire faible mais ô combien important. Il n’est certainement pas prêt à crier sur tous les toits sa sexualité, autant parce qu’il ne sait plus quelle étiquette lui donner que parce que cela ne lui ressemble de toute façon pas, mais il a au moins accepté l’idée qu’il n’y a rien de honteux à l’idée d’aimer un homme, encore moins et surtout pas alors qu’il s’agit de Rory Craine. « Peut être, mais j'aurais pas quitté l'endroit que je considère comme ma maison pour tous, alors que pour toi oui. » Et pour ces quelques mots, l’anglais le remercie d’un tendre baiser contre sa joue, ses cils flirtant brièvement avec cette dernière lorsqu’il ferme les yeux. Il sait qu’il l’aime profondément et ne prendra jamais cet amour pour acquis pour autant, bien trop conscient de sa valeur et de tout ce que ça implique, de chaque côté. A ses yeux, pourtant, il ne peut pas s’en vouloir d’une chose dont Swann ne lui a jamais parlé, justement parce qu’il souhaitait le protéger d’un dilemme qui ne connaissait pas de bonne réponse. Ils ont fait leur vie à Brisbane et bien qu’ils aient un temps été éloignés l’un de l’autre, le présent prouve bien qu’ils ont choisi le bon chemin et que c’est bien ce dernier qui les poussera à devenir pères et propriétaires. Ensemble. « C'est ce qui compte le plus à mes yeux, que tu sois heureux de tes choix et que tu n'aies pas de regret d'être resté. Parce que moi aussi, j'aime notre vie à Brisbane comme elle est. » Le fait qu’il n’ait effectivement aucun regret est assuré par son baiser auquel le blond répond instinctivement, naturellement, prenant le temps de l’embrasser maintenant qu’ils ne courent plus après chaque seconde pour profiter l’un de l’autre avant que leur bulle n’éclate. Même les regards qui leur sont portés n’ont plus rien d’aussi terrifiant, identiques à ceux que n’importe quel autre couple exposant leur affection l’un pour l’autre aurait pu recevoir. “J’ai absolument aucun regret, surtout pas d’être resté.” Pour lui, avec lui. En témoigne aujourd’hui l’existence de leur chiot, petit animal bâtissant à lui seul les fondations de leur famille et de leur avenir ensemble, chaque jour un peu plus concret. « Tout ce par quoi on est passés, ça en a valu la peine rien que pour ce qu'on vit aujourd'hui. Pour ça, j'aurais pas voulu que les choses se passent autrement. » Ne pouvant être plus d’accord avec ces quelques mots, c’est à son tour qu’il se blottit un instant tout contre Rory, observant d’un sourire attendri leur chiot se prendre de passion pour une herbe plus haute que les autres. Rien ne sert de remuer encore une fois les passages difficiles de leur histoire. Pour les avoir tous deux vécus, ils savent ce dont il est question autant que ce à quoi ressemble leur présent, véritable petit cocon de bonheur sculpté à force de patience. “J’ai jamais arrêté de t’aimer.” Il souffle contre sa peau tout en sachant parfaitement que Rory comprendra ces quelques mots à la saveur d’excuses. Depuis leur premier baiser et sans doute avant encore, il a un jour commencé à l’aimer sans savoir comment s’arrêter par la suite. Il n’a pas cherché à le faire non plus.

« J'ai envie de saisir la moindre occasion de me documenter sur le sujet. On pourrait peut être le faire ensemble ? Plutôt que de chercher chacun de notre coté. » - “Oui, bien sûr. C’est tout ce dont j’ai envie.” Savoir comment ils pourront finalement avoir la famille dont ils rêvent tant, et ce même si tout n’est finalement pas aussi facile et naturel qu’il se l’est toujours imaginé. L’idée que Rory soit père autant que celle de l’être à ses côtés le rend bien trop heureux pour qu’il ne puisse y renoncer d’une façon ou d’une autre et baisse les bras face à la montagne administrative et législative se dressant face à eux. D’autres l’ont fait avant eux, ils n’auront qu’à suivre le chemin, non ? Ils discuteront de chaque possibilité et pèseront le pour et le contre aussi longtemps que nécessaire avant de faire leur choix, parce que jamais la venue d’un enfant ne sera prise à la légère. « Tu auras besoin d'un australien pour t'aider à démêler toutes nos subtilités administratives. » Et le sourire de Rory apaise son coeur, déjà inquiet à l’idée de tout ce qui les attend. Swann souffle doucement, souriant à son tour avec une certaine malice. “J’aurai toujours besoin d’un australien.” Et si ce n’est pas pour comprendre les subtilités de son pays alors ça sera pour tout le reste ; peu importe. Pour construire et fonder une famille, notamment, et c’est ce qu’il murmure à l’oreille de l’homme qu’il aime, ses doigts perdus entre ses mèches brunes sans plus savoir qui est-ce qu’il réconforte le plus. Ils prévoient l’existence de leur famille autant que l’aménagement de leur futur maison, sujets qu’il n’aurait jamais cru aborder avec autant de naturel ni d’aisance en si peu de temps. Pourtant, son coeur est empli d’une joie immense et, pour la première fois depuis bien longtemps, il a hâte de vivre le futur qui sera le leur. « Avec une grande étagère pour ranger ta collection de séries et ma collection de films. » Toutes leurs passions trouveront leur place dans cette maison, sans même que Rory ait à porter la moindre clochette autour du cou, bien que l’idée a au moins le mérite de faire rigoler l’anglais un court instant. “Je croire que je préfère aussi l’idée d’une maison de taille raisonnable.” Avec plusieurs chambres, pourtant, parce que deux est un bon chiffre pour avoir des enfants et qu’il s’imagine vivre pendant longtemps dans cette future maison dont il ne connaît pourtant rien encore. Ils ont beaucoup de choses à écrire et souhaite le faire au même endroit, pour regrouper leurs souvenirs et ne jamais craindre de les perdre d’aucune façon. Ils y réfléchiront de façon plus concrète le soir-même, Swann ne doutant pas un seul instant qu’ils seront capables de repousser ces recherches. Mais puisque la tête de Rory retombe doucement contre son épaule, il n’a pour l’heure pas le moins du monde envie de bouger d’un iota, sauf peut-être pour gronder leur chiot dès qu’il commence à confondre le bout de ses chaussures avec un brin d’herbe. “Et on lui trouvera un nom en rentrant aussi.” Ils ont le temps, pour ça et pour tout le reste, mais l’idée de le laisser sans nom serre tout de même un peu le coeur de l’anglais, même s’il observe le chiot avec un regard attendri, sa main retrouvant celle de Rory alors qu’il prend une large inspiration pour aborder un sujet plus difficile.

Sa mâchoire est douloureuse lorsqu’il l’articule pour parler de Lucia, autant parce qu’il tient toujours à elle d’une certaine façon qu’il sait ô combien Rory n’a sûrement pas envie d’entendre parler de la jeune femme, aussi compréhensif et parfait soit-il. Personne n’a jamais réellement envie d’entendre parler des ex-compagnons de la personne qu’il aime et lui-même admet volontiers ne pas vouloir faire de Murphy un sujet récurrent. Pour autant, Swann reste persuadé qu’il lui doit ces quelques mots et les explications allant avec, parce que le sujet de la paternité est bien trop important pour qu’il ne puisse vouloir omettre le moindre détail, même ceux qui risquent d’apporter des teintes de gris dans son coeur. L’anglais les chassera de toutes les façons possibles, il se le promet. « Oh, vous aviez... commencé à en parler. » Et Rory secoue doucement la tête autant qu’il le regarde avec des yeux doux, mais Swann ne sait lui répondre que par un sourire triste. Il est désolé, sincèrement, d’avoir un jour pensé pouvoir vivre une vie heureuse auprès de quelqu’un d’autre, au point d’envisager de fonder une famille avec elle. La jolie australienne, de son côté aussi, méritait bien mieux. « Je comprends, oui, c'est normal que vous ayez fait des projets ensemble. Tu as toujours voulu des enfants alors c'est logique que la question se soit posée. » - “T’as sûrement pas envie d’en débattre mille ans, je voulais juste être transparent avec toi. Aujourd’hui je sais que ça n’aurait pas nécessairement été une bonne décision.” Parce qu’ils auraient peut-être fini par se séparer même sans l’implication de Lawrence et son ultimatum et que Swann s’en serait voulu toute sa vie durant de reproduire le schéma d’une famille explosée, divisée. S’il croit sincèrement qu’un enfant peut être heureux avec des parents divorcés ou séparés, ce n’est pas ce qu’il veut pour les siens. Ni pour son couple ; certainement pas pour son couple. « Avec Murphy on a jamais évoqué le sujet, et à vrai dire je crois pas qu'on était tellement prêts l'un et l'autre à nous projeter jusque là. Je sais aujourd'hui que c'est pas vraiment ce qu'elle aurait voulu pour nous. » Sans un commentaire, Swann passe sa main de ses cheveux vers son dos pour le rassurer et lui assurer, surtout, que si Murphy et lui n’étaient peut-être pas faits pour être ensemble, eux deux le sont indubitablement. “Vous avez encore moins eu le temps d’en parler.” Il souffle pour tenter de trouver une circonstance atténuante, devant pourtant avouer qu’il ne connaît pas la jeune femme en dehors de la difficile soirée qu’ils ont vécu et dont il n’arrive pas à pleinement la tenir responsable. Il s’est remis en couple après Swann et, sans pour autant pouvoir donner une estimation exacte du temps que leur relation a durée, l’anglais est au moins assuré que cela ne se compte qu’en quelques mois. En somme, trop peu de temps pour qu’ils abordent de tels sujets et si cela le rassure d’un certain côté, il ressent aussi un remord grandissant en ayant l’impression d’avoir voulu tourner la page trop vite et au détriment d’autrui. « Pour Lucia et toi, c'était différent. » Peut-être. Sans doute, oui, en réalité. Mais cela n’excuse rien. « Ça me blesse pas, que tu me le dises. Ça me fait juste réaliser que nos vies auraient pu prendre des trajectoires très différentes et qu'il aurait suffi de peu de choses pour qu'on se retrouve jamais. » Il esquisse un sourire triste, son regard vrillé en direction du sol alors que leur chiot, sans doute intrigué par la sonorité différente de leurs voix, vient à son tour observer ce qu’il se passe. Swann le gratifie de quelques caresses, retrouvant cette fois-ci un sourire un peu plus assuré. “J’aurais voulu que tu sois le parrain, si c’était arrivé.” Et cela n’arrivera finalement jamais, ni dans ce monde ni dans aucun autre, mais il tenait tout de même à le lui préciser, son timbre de voix énonçant une certaine mélancolie. « Alors je suis vraiment heureux que c'ait été le cas. Aujourd'hui je suis incapable de m'imaginer faire ma vie ou nourrir ces projets-là avec qui que ce soit d'autre. » Il hoche de la tête, soulagé que Rory prenne ses paroles sans lui tenir rigueur de quoi que ce soit en retour, bien qu’il aurait finalement été naïf et sans doute stupide de croire son petit-ami capable d’une telle réaction. Bien sûr qu’il est compréhensif, bien sûr qu’il agit encore une fois à la perfection, prouvant toujours à Swann qu’il peut lui faire confiance autant que tout lui dire. “Tu m’en voudras pas, mais j’ai plus aucune envie de faire de toi le parrain de mon enfant.” Il répond d’un sourire timide, sous-entendant très largement qu’il sera son enfant autant que le leur.

« Tu es le rêve que j'ai poursuivi toute ma vie. Toi, juste toi. » Swann répond au baiser bien avant tout le reste, le prolongeant avec amour, traçant un chemin invisible avec son pouce contre la mâchoire du brun. Son cœur est plus heureux que jamais, sincèrement touché par ces quelques mots autant que l’immense signification qu’ils tiennent. “Je resterai toujours, Rory. Avec toi, pour toi.” Il dépose désormais des baisers contre sa joue, son nez, sa pommette, sa tempe. Le dernier contre son crâne n’en finit pas alors que l’anglais repose finalement son propre front contre, un sourire malicieux au coin des lèvres, ses yeux clos. “Ça te laisse de la place pour rêver d’une famille avec moi.” Et ce rêve là, c’est à deux qu’ils le poursuivront.


(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow JTdVfXP
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow VmnacJv
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow WOfIpRW
(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow (rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(rowann #25) while there's a wind and the stars, and the rainbow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-