AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal

 (Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabrielle Strange
Gabrielle Strange
la pente glissante
Voir le profil de l'utilisateur
(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word 7vHkInU ÂGE : 36 ans (30.07.1985)
SURNOM : Ses proches la surnomme Gaby ou Gab'. Un certain Walker l'appelait, fut un temps, Miss California.
STATUT : Ils sont incapables de rester éloignés et retrouvent leurs vieilles habitudes. Pourtant, ils préfèrent taire, une fois de plus, leurs sentiments eux aussi retrouvés.
MÉTIER : Avocate pénaliste, travaille pour le cabinet Sherman & Mancini
LOGEMENT : #521 wellington street, bayside.
(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Airp
POSTS : 678 POINTS : 600

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Las Vegas ☽ Etudes à LA pour devenir avocate où elle s'est établie ensuite ☽ Départ pour l'Australie sans en avoir le choix en août 2020 ☽ Végétarienne ☽ Amoureuse de la nature, sa bouffée d'oxygène étant les randonnées ☽ Aime le vin ☽ Suit les tendances en matière de mode ☽ Photographe à ses heures perdues, une passion qu'elle a depuis petite.
RPs EN COURS : (Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Giphy
CHANELLE ☽ It's like all this time,i've been waitin' for you with my open eyes, scannin' the room for a peace of mind you look so good in this light, it's like suddenly all that's important is in front of me, already know what we're gonna be, you look so good in this light

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Giphy
STRANGE FAMILY ☽ Everything will change, nothin' stays the same and nobody here's perfect, oh but everyone's to blame, all that you rely on and all that you can save will leave you in the morning and find you in the day.

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Giphy
JOSHUELLE ☽ Throughout life you will meet one person who is like no other. You could talk to this person for hours and never get bored, you could tell this person things and they will never judge you. This person is your soulmate, your best friend. Don’t ever let them go.

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Giphy
LEILIELLE ☽ Best friends understand when you say, ‘forget it.’ Wait forever when you say, ‘just a minute.’ Stay when you say, ‘leave me alone.’ And open the door before you can say, ‘come in.

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Giphy-downsized-large
STRANCKIE ☽ u.c.

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Giphy
EBBY ☽ So no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke, your love life's DOA, it's like you're always stuck in second gear, when it hasn't been your day, your week, your month, or even your year, but I'll be there for you

11/08

Stranckie #3Isaac #1River #1 Callum #1 Chanelle #18 Chanelle #19 Leilielle #1Joshuelle #1 Jackson #2 Chanelle #20 Chanelle #21
RPs EN ATTENTE : Eddie #3 ☽ Cade #2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.
AVATAR : Crystal Reed
CRÉDITS : @harleystuff(avatars), @loonywaltz (ub)
DC : Stacey, la naïve, Zoya, l'irresponsable et Iris, celle qui se voile la face
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38177-tough-girl-whose-soul-ashes-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t38200-gabrielle-strange-time-has-come-as-we-all-go-down https://www.30yearsstillyoung.com/t38219-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t43843-gabrielle-strange

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Empty
Message(#) Sujet: (Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word (Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word EmptySam 2 Avr - 19:01



Keep the ones that heard you when you never said a word

Fin janvier 2022.C’est d’un pas empli d’entrain qu’elle rejoint sa voiture après une journée passée au cabinet Sherman & Mancini. Gabrielle prend soin de repasser par chez elle pour se rafraichir un peu, la chaleur toujours omniprésente à Brisbane en cette fin d’été. Déjà un an et demi qu’elle vit ici et elle ne s’est toujours pas réellement accoutumée à l’inversion des saisons, même si à Los Angeles, elle n’a jamais connu d’hiver rude à cette période de l’année. En tout cas, la chaleur est d’autant plus étouffante, l’humidité qui peut parfois s’inviter avec rendant le bonheur de l’été au mois de janvier désagréable. Après ce petit détour, l’avocate prend soin d’emporter avec elle une bouteille de vin et une bouteille de champagne pour célébrer l’arrivée de Leilani, une de ses plus proches amies, si ce n’est sa plus proche amie, à Brisbane.  Elle est cette amie de longue date, celle qu’elle connait depuis Las Vegas, celle qui connait son passé comme peu de personne ne le connaisse, celle qui a été l’épaule sur laquelle elle a pu pleurer autant à son adolescence du fait de la violence subit à la maison, autant à l’âge adulte quand Gabrielle a essuyé quelques déceptions et qu’elle a eu besoin de les extérioriser. En somme, elle est cette meilleure amie sur qui elle a pu et peut encore compter, celle à qui elle n’a jamais rien caché, même pas les véritables raisons qui l’ont poussé à quitter Los Angeles précipitamment. Et la réciproque est évidente et vraie, quand Gabrielle a toujours tout fait pour être présente pour Lei’, d’autant plus ses derniers temps quand elle lui a appris revenir ici, à Brisbane, car son couple avec son mari battait de l’aile, notamment après avoir découvert une énième magouille de la part de celui-ci. Même si Gabrielle ne porte pas Shawn dans son cœur et est en quelque sorte soulagée de voir que Lei se détache peu à peu de lui, arrêtant de le soutenir quand il a tout à se reprocher, elle est chagrinée pour son amie qui voit son quotidien chamboulé. Dire cependant que Gabrielle n’est pas ravie de la savoir à nouveau proche d’elle serait mentir.

C’est donc la direction de Logan City qu’elle emprunte, se souvenant parfaitement de l’emplacement de la maison que son amie loue actuellement, ayant aidé d’ailleurs à lui trouver ce petit nid douillet. Une fois arrivée, Gabrielle s’empresse de rejoindre le perron pour faire retentir quelques secondes après la sonnette. Sourire aux lèvres, étiré jusqu’au joue, c’est même sa dentition que Leilani peut admirer quand elle ouvre la porte, ses bras s’écartant de part et d’autres de son corps « Bonsoir » Elle s’avance, prenant soin de ne pas casser les deux bouteilles qui occupent chacune de ses mains alors qu’elle étreint son amie. « Je me suis dit que le champagne était de rigueur pour fêter ton arrivée… fait-t-elle en brandissant celle-ci en premier « Et ai-je vraiment besoin de justifier pourquoi j’ai amené une bouteille de vin également ? » Elle grimace un peu non sans avoir cet air amusé, lâchant un petit rire par la suite quand elles sont toutes deux d’accord sur les bienfaits d’un beau vin rouge. « Les filles sont là ? » demande-t-elle une fois que Lei l’invite à entrer.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



@Leilani Tan



Can we surrender?
We let the waters rise, we drifted to survive, i needed you to stay, but I let you drift away

@BESIDETHECROCODILE

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Upylpwj

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word J5U6W8Q
(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word JL89r1l
(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Xc1pTzg
(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word 4dcIXIB
(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word VPaEYqd
(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word 0f0M9Ir

Revenir en haut Aller en bas
Leilani Tan
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans (27.09.1982)
SURNOM : Lee, lili, lia, lani, tant de possibilité que rhett a déjà utilisées dans le passé. pourtant ce prénom elle l'aime comme il est.
STATUT : mariée, trahie, tant amoureuse que blessée, a l'avenir encore incertain
MÉTIER : rien de fixe, du dépannage lors d'un cours ou deux à l'université, des interventions et pourtant une ambition qui a rongé son frein tant d'années qui l'incendie de jour en jour
LOGEMENT : logan city, #504 daisy hill road
(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word C8a4a5eeff516dde13539657a3a5f80ba9f89e14
POSTS : 164 POINTS : 135

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : un parfum floral flotte toujours derrière elle ☾ deux filles adorables de 10 et 7 ans ☾ une passion de dessin éteinte ☾ bénévole, volontaire pour l'unicef depuis 2007 ☾ toujours un livre dans son sac ☾ un joggings chaque matin ☾ occupe très souvent la cuisine pour tester des recettes ☾ presque 10 ans à singapour ☾ enfant unique ☾ mariée depuis plus de dix ans ☾ voue un culte à la tarte aux noix de pécan ☾
RPs EN COURS : rhett #01leilielle #01channing #01leilassan #01 (4/5)

FLASHBACKS/ALTERNATIFS :

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word KC0IpOew_o
LEILASSAN ☾ I hope you will always be there despite my mistakes. I hope that I will always be what you are for me despite the pains of life. I wish I could fall asleep on your shoulder for many more years.

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Qe7zhDjY_o
LEILIELLE



AVATAR : gemma chan
CRÉDITS : bambieyes, tumblr.
DC : no one
PSEUDO : lili
Femme (elle)
INSCRIT LE : 30/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43942-this-house-i-know-best-but-i-m-homeless https://www.30yearsstillyoung.com/t43975-leilani-shall-her-beauty-and-all-her-wealth-be-yours https://www.30yearsstillyoung.com/t43976-leilani-tan

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Empty
Message(#) Sujet: Re: (Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word (Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word EmptySam 2 Avr - 21:05



(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Tumblr_p5o634pyZx1vmvlajo4_640 (Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word 588945705cfcf66afe55411fd35761ce4ddb3add
Keep the ones that heard you when you never said a word fr. @gabrielle strange

Un pied après l’autre. Doucement, avec précaution, Leilani marche en plein dans un champ de mine, composé essentiellement de barbies, de vêtements de celles-ci, de peluches, et de tout autres jouets en tout genre. Un faux pas et c’est l’hôpital, Leilani le sait, pour l’avoir expérimenté la veille. Heureusement ce n’est qu’un poignet foulé, et une belle frayeur pour les trois Tan et le pauvre Hassan qui fut appelé comme chauffeur et garde d’enfants. Les cris derrière elle ne sont guère d’une grande aide dans sa concentration à ne pas se tuer, un œil transpercé par le bras de barbie vétérinaire, ou encore empalée sur une flèche de nerf. – Les filles, vous ne m’aidez pas à vous chamailler. Ponctuée par un peu de sarcasme bienveillant, ses filles se retournent à l’unisson vers elle. – Mais maman, si on ne retrouve pas Poema, on ne pourra jamais regarder Moana ! – C’est tragique maman, jamais on n’a regardé Moana sans Poema ! Les deux filles se concertent d’un coup d’œil et repartent dans un débat, dont Leilani n’est pas invitée à participer. Non, elle est cantonnée à la recherche dans des dizaines de cartons de jouets de ce pauvre Poema, peluche d’espère et pouple d’aspect. Ses mains passent sous un carton, un parmi encore une tripotée que la pauvre maman, des deux fillettes discutant de coiffure adéquates pour la séance cinéphile du soir, prend le temps de déplacer avant de s’attaquer à la recherche dans un autre carton. Pourtant, l’espace d’un infime instant, d’un battement de papillon, le silence se fait. Un moment de silence qui flotte étrangement dans la maison, qui ne connait la paix et la sérénité qu’au coucher des filles et leur départ pour l’école. Instant suspendu dans l’air, juste là que Leilani pourrait le toucher. Il éclate d’un coup, un brouhaha assourdissant, une cacophonie des plus désagréables construite des deux voix haut perché des gamines, qui semble vouloir lui donner la même information, sans vraiment se mettre d’accord sur la manière de le faire. Au bout d’un moment, Leilani comprend qu’elles essayent de lui indiquer un endroit, une chose, tout n’est pas vraiment déchiffrable. – Quoi ? Où ça ? Les cris se font plus pressants et perçants au questionnement de leur mère, bien sûr plus d’un parent à ce stade aurait abandonné, hurler et ordonner le silence, mais Leilani aime ce bruit, cette discordance vocale. Elle crée une ambiance, une animation, de la vie entre ses murs si peu familier encore pour la nouvelle quarantenaire. Et comme si elles avaient perçu un message imperceptible, les filles cessent de crier. Des petits pieds font entendre leur rebondissement sur le parquet ancien, jusqu’à côté d’elle. – Poema ! Sa cadette, apparue comme par magie à ses côtés, se saisit dans le carton, sous le sien qu’elle tient, une tête orangeâtre aux couleurs trop criardes pour un jouet d’enfant. La maudite pieuvre dragqueen semble la narguée de son sourire peinturluré de rouge vermillon, alors qu’elle repart dans les bras de Mira sautillante d’un pas digne d’un diablotin devant un feu à l’honneur de satan, lui-même. Quelle diablerie est-ce cela ? Comment peut-elle se faufiler un chemin aussi aisément, alors que pour Leilani, un pas est un risque perpétuel de mort, se souvient son pauvre poignet bandé. Bien, sans se démonter, elle repose le carton qu’elle tenait et qu’elle jure de vider dans les jours à venir et se tourne vers ses filles, afin de les rejoindre. – Bon vu que Madame Poema vous a rejoint, j’attends de vous, le comportement le plus sage qu’il soit, ce soir. Tante Gaby et maman vont passer leur soirée ensemble, et je vous interdis petites chippies d’en profiter pour faire des bêtises. Une fois à leur niveau sur le lit, ses mains piquent tout droit vers leurs bidous pour une séances de chatouilles. Estimant que ses deux aient bien compris les règles, ordonnées par des chatouilles elle s’assoit à côté d’elle, tout en allumant le rétroprojecteur qui propulse sa lumière sur le mur opposé. – Yue tu as la charge d’éteindre après le film, et de te rendre dans ta chambre afin d’y dormir, d’accord ? Et toi Mira, tu connais le film, alors tu sais quand il faut te cacher les yeux si tu as peur, okay ? Les fillettes rient encore, mais acquiescent avec un immense sourire. C’est à cet instant que le son de la sonnette retentit. Leilani dépose amoureusement des baisers sur les fronts de ses filles. – Soyez sages ! Elle se redresse, traverse une dernière fois la pièce, avec une prudence démesurée. – Maman ! Gaby elle viendra nous dire bonne nuit ? S’appuyant contre l’encadrement de la porte, la maman des deux princesses pose ce regard plein d’amour maternelle sur elles et sourit. – Bien sûr, mais plus tard. Je vous aimes. – On t’aime aussi !

Ses pieds avalent les marchent aussi vite que le cookie monster avale ses précieux biscuits, et c’est à bout de souffle mais le sourire illuminant le visage que Leilani ouvre la porte, sur celle qui se résume par sa destinée. – Bonsoir toi ! Leilani s’empresse de serrer son amie dans ses bras, avec un minimum d’intérêt aussi pour les bouteilles que tient Gabrielle. – Tu es la meilleure ! Par là, Leilani entend très clairement que Gabrielle a su lire dans ses pensées. En deux semaines d’emménagement, la mère de famille n’a pas eu un seul instant pour aller s’acheter une bonne bouteille de vin dans un des cavistes que Gabrielle et Hassan lui ont recommandé. Encore une chose, sur sa longue to do list qu’elle doit d’empresser de cocher. – Aucun argumentaire supplémentaire ne te sera demandé pour cette nouvelle amie ! S’exclame Leilani en riant et faisant place à Gaby afin qu’elle puisse la suivre vers la cuisine ; lieu le moins encombré de la petite maison ; après avoir refermé la porte. – Prends tes aises, ma belle et ne fait pas attention aux cartons… Elle leur jette ce même regard qu’elle a depuis des jours envers eux, qui pourraient leur mettre le feu si elle en était capable avec ses yeux. – À croire qu’ils se démultiplient à peine j’ai fini d’en vider un. Et je te parle même pas à l'étage. Une fois dans le cœur même de la maison, Leilani tourne un instant sur elle-même cherchant où son ses verres à pied, ou bien ceux à champagne, ou n’importe quel récipient du moment qu’il a cette fonctionnalité. Elle ouvre un placard au hasard, puis un second, ce n’est qu’au troisième qu’elle en ressort brandissant son graal : deux verres à vin. Ils feront l’affaire. Elle les dépose sur le comptoir avant de faire volteface vers le frigo pour en sortir le plateau qu’elle a réussi par elle ne sait quel miracle, à composer dans la journée. – A l’étage, devant Moana pour la je-ne-sais-combien-de-fois. Yue voulait savoir si tu allais leur dire bonne nuit, avant qu’elles ne se couchent. Munie de l’arme de leur crime du soir, son tire-bouchon, que Leilani débouche les deux bouteilles. Ces chères amies alcoolisées ne vont guère faire long feu, Leilani le sait. Elle en a trop besoin ! – Que préfères-tu ? La terrasse ? Le canapé ? Mon gigantesque lit ? Son rire vibre dans sa poitrine et elle se rend compte que ça fait un moment qu’elle ne l’avait ressenti vibrer comme ceci avec autant de légèreté. Doucement, pas à pas, sa vie elle la reprend des mains d’un autre qu’elle. Silencieusement et avec lenteur, Leilani entrouvre la porte de cette cage dans laquelle elle suffoquait depuis trop longtemps. Pourquoi s’est-elle faite ça ? La question sera bientôt noyée par l’alcool, elle aura des journées entières de rangement pour y songer, ce soir, elle se vide la tête !


— — everything you've going through is preparing you for what you've asked for


(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word 1949770018:
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle Strange
Gabrielle Strange
la pente glissante
Voir le profil de l'utilisateur
(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word 7vHkInU ÂGE : 36 ans (30.07.1985)
SURNOM : Ses proches la surnomme Gaby ou Gab'. Un certain Walker l'appelait, fut un temps, Miss California.
STATUT : Ils sont incapables de rester éloignés et retrouvent leurs vieilles habitudes. Pourtant, ils préfèrent taire, une fois de plus, leurs sentiments eux aussi retrouvés.
MÉTIER : Avocate pénaliste, travaille pour le cabinet Sherman & Mancini
LOGEMENT : #521 wellington street, bayside.
(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Airp
POSTS : 678 POINTS : 600

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Las Vegas ☽ Etudes à LA pour devenir avocate où elle s'est établie ensuite ☽ Départ pour l'Australie sans en avoir le choix en août 2020 ☽ Végétarienne ☽ Amoureuse de la nature, sa bouffée d'oxygène étant les randonnées ☽ Aime le vin ☽ Suit les tendances en matière de mode ☽ Photographe à ses heures perdues, une passion qu'elle a depuis petite.
RPs EN COURS : (Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Giphy
CHANELLE ☽ It's like all this time,i've been waitin' for you with my open eyes, scannin' the room for a peace of mind you look so good in this light, it's like suddenly all that's important is in front of me, already know what we're gonna be, you look so good in this light

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Giphy
STRANGE FAMILY ☽ Everything will change, nothin' stays the same and nobody here's perfect, oh but everyone's to blame, all that you rely on and all that you can save will leave you in the morning and find you in the day.

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Giphy
JOSHUELLE ☽ Throughout life you will meet one person who is like no other. You could talk to this person for hours and never get bored, you could tell this person things and they will never judge you. This person is your soulmate, your best friend. Don’t ever let them go.

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Giphy
LEILIELLE ☽ Best friends understand when you say, ‘forget it.’ Wait forever when you say, ‘just a minute.’ Stay when you say, ‘leave me alone.’ And open the door before you can say, ‘come in.

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Giphy-downsized-large
STRANCKIE ☽ u.c.

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Giphy
EBBY ☽ So no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke, your love life's DOA, it's like you're always stuck in second gear, when it hasn't been your day, your week, your month, or even your year, but I'll be there for you

11/08

Stranckie #3Isaac #1River #1 Callum #1 Chanelle #18 Chanelle #19 Leilielle #1Joshuelle #1 Jackson #2 Chanelle #20 Chanelle #21
RPs EN ATTENTE : Eddie #3 ☽ Cade #2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.
AVATAR : Crystal Reed
CRÉDITS : @harleystuff(avatars), @loonywaltz (ub)
DC : Stacey, la naïve, Zoya, l'irresponsable et Iris, celle qui se voile la face
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38177-tough-girl-whose-soul-ashes-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t38200-gabrielle-strange-time-has-come-as-we-all-go-down https://www.30yearsstillyoung.com/t38219-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t43843-gabrielle-strange

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Empty
Message(#) Sujet: Re: (Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word (Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word EmptyMer 6 Avr - 12:34



Keep the ones that heard you when you never said a word

Fin janvier 2022.Bonsoir toi ! Retrouver une amie de longue date, ici, à Brisbane, est comme une bouée de sauvetage lancée dans un océan agité sous la tempête pour Gabrielle. Retrouver les traits de son amie et cet amour qu’elle transmet dès l’instant où elle ouvre cette porte et affiche ce sourire sur les lèvres redonne du baume au cœur à la californienne. Elle est ce passé, celui qu’elle s’autorise à se remémorer sans que cela ne la heurte et la projette dans des souvenirs moins heureux. Au contraire, cette amitié tissée au fur et à mesure avec Leilani au temps où elle était encore lycéenne et donc vivait encore à Vegas, est sûrement une de ses choses positives à laquelle elle peut encore se raccrocher dans son passé. Lei’ connait le background de l’avocate, connait la suite de son existence, celle qu’elle a su se bâtir seule à Los Angeles et sait les épreuves qu’elle a eu à traverser jusqu’alors. Gabrielle n’a aucun secret pour elle, la réciproque étant vraie et c’est ce qui fait qu’elle est plus qu’heureuse de la revoir ce soir. Il y a ce sentiment rassurant qui s’installe aussi en elle, qui lui fait affreusement du bien, quand elle est un repère solide, elle le sait, sur lequel elle va pouvoir désormais compter en chair et en os. Tu es la meilleure ! Les bouteilles qu’elle a apporté sont la raison de ce compliment qui ne manque pas de faire sourire la jeune femme Aucun argumentaire supplémentaire ne te sera demandé pour cette nouvelle amie ! Gabrielle n’en doute pas quand elles ont cette "passion" commune pour le vin, et le bon, de préférence.

Leilani l’invite à pénétrer dans les lieux, des lieux qu’elle connait déjà pour y être venu pour aider son amie, encore à Singapour à ce moment-là, à trouver la maison dans laquelle elle pourrait se sentir au mieux dans le commencement de ce qui semble être une nouvelle vie. Prends tes aises, ma belle et ne fait pas attention aux cartons… Même si Gaby connait les lieux, son regard traîne ici et là, la curiosité de découvrir comment son amie s’est établie dans cette nouvelle maison. Et malgré les cartons qui jonchent certains coins des pièces qu’elles traversent, Gabrielle retrouve les touches personnelles de son amie, celle qu’elle lui connait bien, ses goûts n’ayant plus réellement de secrets pour elle À croire qu’ils se démultiplient à peine j’ai fini d’en vider un. Et je te parle même pas à l'étage. Gaby connait le sentiment pour être passé par là un an et demi plus tôt « Crois-moi tu finiras par arriver à bout. Je sais de quoi je parles pour avoir été dans ton cas il y a quelques temps de ça » Elle a ce ton qui se veut rassurant, un sourire se dessinant sur ses lèvres « Et si tu as besoin d’aide pour  les déballer et ranger tout ça, tu sais que tu peux m’appeler n’importe quand » bien sûr qu’elle sera là pour elle, elle n’a qu’un mot à dire pour se faire et Lei’ le sait très bien. Gabrielle a sûrement été un mois entier voire plus dans les cartons, n’ayant eu personne pour l’aider à ranger tout ce qu’elle a pu rapatrier depuis Los Angeles. Bien sûr, les choses auraient pu aller plus rapidement si elle avait tenu ses frères au courant, qui l’aurait aidé sans l’ombre d’un doute. Mais les choses étant ce qu’elles étaient, Gaby s’est finalement débrouillée seule dans son emménagement à Brisbane. Si la maison est bien occupée par les cartons, elle la trouve cependant bien silencieuse quand on sait que Leilani est mère de deux petites filles âgées de sept et dix ans. Deux enfants qui n’ont pas manqué à sauter dans les bras de celle qu’elle surnomme tante Gaby le jour où elle leur a rendue visite à Singapour, avant son arrivée dans la ville australienne. A l’étage, devant Moana pour la je-ne-sais-combien-de-fois. Yue voulait savoir si tu allais leur dire bonne nuit, avant qu’elles ne se couchent. Gabrielle s’accoude légèrement sur l’îlot central de la cuisine tout en ayant un regard pour le plateau garni que sort Lei du frigo « Bien sûr, je n’y manquerai pas ». Elle a même une certaine impatience à les retrouver elle aussi, s’étant attachée aux filles de son amie et ça depuis bien longtemps. Marraine de la petite dernière, Mira, Gabrielle n’a jamais manqué, même à distance, de leur faire parvenir des petits cadeaux ou de leur parler quelques minutes en appelant leur mère. Que préfères-tu ? La terrasse ? Le canapé ? Mon gigantesque lit ? « La terrasse, sounds good ». Gaby vient à saisir les verres encore vides ainsi que le plateau garni pour laisser tout le loisir à Leilani de porter les deux précieux sésames jusqu’à l’extérieur. Ces deux précieux sésames qui vont leur être de bonne compagnie et les aider sûrement à aborder plus aisément certains sujets plus que d’autres. Gabrielle dépose doucement le plateau puis les verres sur la table et hume l’air agréable de l’extérieur « Alors, qu’est-ce que tu penses de cette nouvelle maison ? Elle te plait ? On a fait un bon choix avec Rhett ? » demande-t-elle alors qu’elle prend place sur un des fauteuils et qu’un sourire apparait sur ses lèvres. « Comment tu vas sinon ? » se permet-t-elle alors de demander, prudemment, quand elle sait que l’emménagement de Leilani à Brisbane s’apparente à un nouveau départ dans sa vie chamboulée du jour au lendemain. « Et les filles ? ».


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



@Leilani Tan



Can we surrender?
We let the waters rise, we drifted to survive, i needed you to stay, but I let you drift away

@BESIDETHECROCODILE

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Upylpwj

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word J5U6W8Q
(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word JL89r1l
(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Xc1pTzg
(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word 4dcIXIB
(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word VPaEYqd
(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word 0f0M9Ir

Revenir en haut Aller en bas
Leilani Tan
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans (27.09.1982)
SURNOM : Lee, lili, lia, lani, tant de possibilité que rhett a déjà utilisées dans le passé. pourtant ce prénom elle l'aime comme il est.
STATUT : mariée, trahie, tant amoureuse que blessée, a l'avenir encore incertain
MÉTIER : rien de fixe, du dépannage lors d'un cours ou deux à l'université, des interventions et pourtant une ambition qui a rongé son frein tant d'années qui l'incendie de jour en jour
LOGEMENT : logan city, #504 daisy hill road
(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word C8a4a5eeff516dde13539657a3a5f80ba9f89e14
POSTS : 164 POINTS : 135

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : un parfum floral flotte toujours derrière elle ☾ deux filles adorables de 10 et 7 ans ☾ une passion de dessin éteinte ☾ bénévole, volontaire pour l'unicef depuis 2007 ☾ toujours un livre dans son sac ☾ un joggings chaque matin ☾ occupe très souvent la cuisine pour tester des recettes ☾ presque 10 ans à singapour ☾ enfant unique ☾ mariée depuis plus de dix ans ☾ voue un culte à la tarte aux noix de pécan ☾
RPs EN COURS : rhett #01leilielle #01channing #01leilassan #01 (4/5)

FLASHBACKS/ALTERNATIFS :

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word KC0IpOew_o
LEILASSAN ☾ I hope you will always be there despite my mistakes. I hope that I will always be what you are for me despite the pains of life. I wish I could fall asleep on your shoulder for many more years.

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Qe7zhDjY_o
LEILIELLE



AVATAR : gemma chan
CRÉDITS : bambieyes, tumblr.
DC : no one
PSEUDO : lili
Femme (elle)
INSCRIT LE : 30/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43942-this-house-i-know-best-but-i-m-homeless https://www.30yearsstillyoung.com/t43975-leilani-shall-her-beauty-and-all-her-wealth-be-yours https://www.30yearsstillyoung.com/t43976-leilani-tan

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Empty
Message(#) Sujet: Re: (Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word (Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word EmptySam 14 Mai - 13:02


Un courant d’air frais s’engouffre à l’entrée de son amie dans sa nouvelle demeure, ravivant l’apaisement de Leilani. Slalomant comme une gazelle dans une forêt de cartons, elle ne cache pas sa joie de retrouver sa Gaby enfin dans la même ville. Les habitudes des deux jeunes femmes ont la vie dure et ce n’est point surprenant de voir une fois dans la cuisine Leilani déboucher les deux bouteilles. « Crois-moi tu finiras par arriver à bout. Je sais de quoi je parle pour avoir été dans ton cas il y a quelques temps de ça. » Lei lui rend avec tendresse son sourire tout en attrapant deux verres à pied. « Mais tu n’avais pas deux petits monstres qui ne trouvent pas plus amusant de mettre chacun de leurs jouets dans n’importe quel carton pour les ranger, alors qu’elles ont des tas de rangements dans leurs chambres. Tu sais ce que m’a dit Mira pour avoir renversé tous ses puzzles dans mon carton de sous-vêtements avant-hier ? » Ses sourcils se redressent le plus haut qu’ils le peuvent, afin qu’elle puisse marquer son aberration face aux actions de ses filles. « Que ses pièces ne se feront pas mal, car ses puzzles ne s’entendent avec aucun autre de ses jouets. C’est sûr que ma lingerie française s’entendra mieux avec les pièces des puzzles que ses jouets, c’est évident ! » Elle se permet un petit rire dissimuler derrière sa main avant de piquer une crudité sur le plateau. « Et si tu as besoin d’aide pour les déballer et ranger tout ça, tu sais que tu peux m’appeler n’importe quand. » Elle secoue la tête avec un sourire de remerciement. « Je sais, mais je vais pas t’embêter avec la tonne de jouet des filles et mes sous-vêtements, imagines que tu perds la vie à cause d’une de ces innocentes pièces de puzzles, je m’en voudrais à vie. » Puis la conversation dévie, fait son bout de chemin naturellement. Ses mains trouvent ici et là à rajouter des petits compléments sur le plateau entièrement végétarien. Le choix du lieu de la dégustation vient à s’imposer. « Great ! En avant pour la terrasse. » En voyant sa Gaby partir chargée des verres et du plateau elle tente de protester, en vient et finir par la suivre les deux bouteilles en mains pour rejoindre l’arrière de la maison donnant sur le jardin.

En sortant, ses yeux se posent sur le salon de jardin quelques peu dépourvu de charme, mais cela est suffisant pour dépanner, le temps de mieux. « Alors, qu’est-ce que tu penses de cette nouvelle maison ? Elle te plait ? On a fait un bon choix avec Rhett ? »  La presque nouvelle quarantenaire prend place sur l’un des fauteuils pour profiter des derniers rayons dorés du soleil. Avant de répondre elle prend le temps de leur verser du champagne. « La maison est parfaite, certes un peu petite, mais ce n’est que le temps que je range tout et que je m’approprie les lieux. Tout me plait, vraiment vous avez fait un super job avec le peu de temps que je vous ai laissé. Les filles sont ravies de pouvoir choisir leur décoration, les couleurs de leurs chambres. Je ne te parle même pas de Yue qui a fait les yeux doux à Hassan pour avoir un coin secret pour la lecture. Enfin ça ce n’est qu’une de ses nombreuses idées pour sa chambre, alors que Mira veut un bureau comme sa marraine pour envoyer les méchants en prison. C’est ce qu’elle a dit, en plus de vouloir le même tailleur bleu nuit que toi. Et tout ça dans l’espace et les étoiles. » Elle lève son verre non sans rire derrière face à ces petits instants d’intimité qu’elle partage avec alégresse. Une gorgée ou deux plus tard, les yeux rivés sur les douces couleurs de ce ciel de fin d’été australien, Leilani se fait presque surprendre par la, enfin plutôt les questions de Gabrielle, laissant un blanc peut être trop long, qui permet à son amie d’ajouter de plus légères. Comment allait-elle ? Voilà une question qu’elle n’avait pas eu le temps de se la poser, où plutôt qu’elle avait éludé plus de fois qu’elle n’aurait dû. « Sincèrement ? J’en sais rien… fatiguée, je pense ? Je cours partout, pour tellement de trucs que j’ai pas encore eu le temps de me poser vraiment la question. Je suis heureuse d’être ici, de te retrouver, de retrouver Hassan et tout le monde. » Elle dépose son verre, d’un air absent, comme presque trop préoccupée de ne pas répondre comme il faut à son amie. « Les filles adorent leur nouvelle école. Parler anglais leur apparaît comme un jeu auquel elles adorent jouer. Mira a déjà une nouvelle bande d’amies, et Yue va passer les auditions pour entrer dans l’équipe de volleyball de l’école. Elles me demandent pour voir leur père, mais il n’a pas encore eu son visa, et il n’est pas vraiment bavard quand je lui en demande plus. Je leurs ai expliquées pour lui et moi. Je ne pense pas que Mira ait tout compris, au contraire de sa sœur. Yue semble en colère contre Shawn quand il veut lui parler, elle refuse, ou ne lui dit rien. Je ne veux pas qu’elle prenne partie… » Elle s’arrête et fixe le contenu de son verre à moitié entamé. Elle finit par secouer la tête et sourit à l’intention de Gaby. « Mais… Il va me falloir plus qu’un demi-verre pour que je parle plus de tout ça. Et si on portait un toast ? A notre nouvelle vie ensemble dans la même ville ? Enfin ?» Elle lève son verre afin de trinquer avec Gabrielle.


Les bulles pétillantes comme parfaites alliées pour une soirée, elle pose enfin son regard sur son amie. Ce fameux regard qui dit ouvertement, à toi ma grande. « Et si on parlait de toi ? Depuis mon retour tout tourne autour de moi, mais tu ne m’as pas encore rien dit sur toi. Tu as passé ton équivalence ? Ma propagande « Brisbane » a fini eu raison de toi ou il y a une autre raison à ta venue ? »  Chacune son tour pour les questions embarrassantes. Tant de sujets à aborder et le temps file sans attendre personne, pas même ses deux amies retrouvées par hasard ou grâce au destin. « Au fait avant qu’on enchaine les verres de ce superbe champagne, il faut que je sache si tu es libre dans deux semaines. J’ai réussi à avoir un entretien pour une grosse boîte, mais ni Hasan ni Yasmine ne sont libres et je me demandais si Tata Gaby voudrait bien garder ses adorables nièces le temps de midi et l’après-midi ? » Elle penche la tête avec cette moue désolée. Elle lui a déjà tellement demandé, elle ne le sait que trop bien. Elle ne sait que trop bien que ces dernières semaines elle s’est reposé sur ses proches, sur le tourbillon du changement afin de l’emporter au loin, très loin de ses pensées, de ces choix face à la réalité des choses. Une ultime gorgée pour le courage, une dernière pour se libérer un peu de cette carapace écrasante qu’elle revêt tous les jours, pour la forme pour l’image qu’elle veut renvoyer. Elle sait qu’elle n’en a pas besoin ici, avec Gaby, toutes deux ont trop vécu de choses, ont trop souffert, et se savent comprendre l’autre, savent que l’animal blessé qu’elles dissimulent derrière un sourire n’a rien à craindre en la compagnie de chacune.


— — everything you've going through is preparing you for what you've asked for


(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word 1949770018:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Empty
Message(#) Sujet: Re: (Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word (Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Leilielle #1) Keep the ones that heard you when you never said a word

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: logements
-