AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Sexy Cosplay Doll : Tome 8 Collector de Sexy Cosplay Doll avec artbook
10.80 €
Voir le deal

 (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iris Castillo
Iris Castillo
la calculatrice
la calculatrice
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them IAeu3cF ÂGE : 34 ans
SURNOM : Ir' ou Iri' pour les plus feignants; Calculiris, fut un temps par deux idiots.
STATUT : Elle tente de se convaincre que l'emprisonnement de son ex-mari n'est pas la raison qui l'a poussé dans les bras d'Aiden.
MÉTIER : Architecte d'intérieur, elle a sa propre entreprise depuis 2019 : Archiris company.
LOGEMENT : A Spring Hills, au #219 Edward Street, dans une maison où elle vit seule avec son caniche nain, Yatziri
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Aoci
POSTS : 2584 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Guadalajara au Mexique ❀ Arrivée à Brisbane à l'âge de 5 ans ❀ Mariée de 2009 à 2019 à Caelan Leckie ❀ A fait une fausse couche après leur séparation ❀ A créé sa propre entreprise d'architecte en 2019 ❀ Sportive ❀ Geek et pratique le cosplay ❀ Parle espagnol quand elle est en colère ❀
RPs EN COURS :
08/08
Caeliris #1Zehrillo #1Jina #1Irilan #1Juliet #1Caeliris #2 Aidis #2 Raphael #1Channiris #2

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Giphy
CAELIRIS ❀ And all along I believed, i would find you, time has brought your heart to me, i have loved you for a thousand years, i'll love you for a thousand more.

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Giphy
AIDIS ❀ Sometimes (...) we keep secrets for the wrong reasons. If we could instead find that right person to talk to we might find that talking about an embarrassing story or admitting our frailty might lead to a more authentic relationship with others or ourselves.

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Giphy-downsized-large
IRILAN ❀ You'll always have my shoulder when you cry, i'll never let go, never say goodbye, you know...

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Wn2b
CHANNIRIS ❀ If you're alone, I'll be your shadow. If you want to cry, I'll be your shoulder. If you want a hug, I'll be your pillow. If you’re happy, I'll be your smile. But anytime you need a friend, I'll just be me.

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Giphy
DANIKA ❀ u.c.
RPs TERMINÉS : Aidis #1Channiris #1
AVATAR : Emeraude Toubia.
CRÉDITS : @myself pour l'avatar, @loonywaltz pour les UB, tumblr pour les gifs, @moi-même pour les crackship
DC : Stacey Gallagher & Gabrielle Strange & Zoya Lewis
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/05/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t42842-iris-cause-it-s-too-cold-for-you-here-and-now-so-let-me-hold-both-your-hands-in-the-holes-of-my-sweater https://www.30yearsstillyoung.com/t43067-iris-who-can-unbreak-the-broken-unsay-these-spoken-words-find-hope-in-the-hopeless#2166910 https://www.30yearsstillyoung.com/t43111-iris-castillo#2170177 https://www.30yearsstillyoung.com/t43658-iris-castillo#2206155

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Empty
Message(#) Sujet: (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them EmptyDim 3 Avr 2022 - 18:20





There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them.

feat.   @Raphael Elly   ❀


Septembre 2021. « Yatzi… Yatzi ! Où tu es ma beauté ? » Et c’est énergique que son caniche nain arrive à vive allure vers elle pour la saluer dès l’instant où elle passe le pas de sa porte. « Coucou toi » fait-t-elle de cette voix un peu stupide et mielleuse en s’accroupissant pour l’attraper et lui offrir tout plein d’amour, similaire à celui qu’elle lui apporte depuis presque quatre ans. C’est qu’elle est attachée à cette petite merveille de boule de poils. Cette présence indispensable au quotidien et, même si cela peut paraitre stupide à dire, c’est aussi cette petite chose qui l’a aidé à se sentir moins seule le soir après une énième épreuve de la vie : le divorce, l’éloignement choisi d’avec certains de ses proches après celui-ci, sa démission auprès du Walker group, les messages de son ex l’implorant de le reprendre, sa fausse-couche, la tonne de paperasse à gérer du fait de la création de sa propre entreprise d’architecte d’intérieur et toutes les emmerdes qui vont avec. Bien sûr que ça ne parle pas ces petits êtres mais ils ont ce côté apaisant, ne serait-ce qu’en étant assis à vos côtés alors que vous peinez à retenir vos larmes, qu’ils sentent votre désarroi et viennent doucement vous frôler pour vous offrir un peu d’amour et de réconfort. C’est un peu son point de repère dans cette nouvelle vie qu’elle s’est bâtie seule après quatorze ans d’habitudes et de quotidien partagé. Mais elle a réussi finalement Iris, et elle s’en sort plutôt bien, se rendant compte du chemin parcouru un peu plus chaque jour qui passe, quand elle pensait ne pas y parvenir lorsqu’elle a pris cette décision de mettre fin à sa relation avec le Leckie. Elle a ses habitudes bien à elle, et ce soir la sienne sera d’enfiler sa tenue de sport pour rejoindre la plage la plus proche et s’adonner à un de ses passe-temps : le sport.

L’air frais de fin de journée est agréable sur sa peau. C’est d’un bon rythme que ses pieds frôlent le sable fin alors que Yatziri vagabonde librement à ses côtés. Elle ne manque jamais l’occasion d’aller réclamer quelques caresses dès qu’un passant ou un autre joggeur vient à passer par là, ce qui a valu un certain nombre de désolé de la part de la mexicaine, ce à quoi la plupart réponde toujours par un sourire, pas du tout dérangé visiblement par ces "free dog hugs". Le coucher de soleil s’amorce au loin, la fréquentation de la plage moindre alors que les minutes passent. Iris poursuit sa course avant de se rendre compte que Yatzi semble ralentir un peu, sûrement un peu épuisée par les kilomètres parcourus. La propriétaire du caniche en fait de même, l’attend alors, se penchant pour l’attraper dans ses bras dans lesquels il se jette sans hésitation. Iris avance de quelques mètres avant qu’un fond musical vienne accompagner le bruit des vagues qui se fracasse sur le rivage. Elle porte sa main sur son front pour voir d’où celle-ci provient, tout en continuant d’avancer. Et plus elle avance vers le son émanant d’une source inconnue, plus elle détecte une silhouette au loin se mouvant au rythme de celui-ci. La scène la fait alors sourire, approchant de plus en plus de la personne en question, gagnée par la curiosité. Castillo laisse Yatzi retrouver le sol, celle-ci se précipitant alors vers l’inconnu. Et alors qu’Iris était à deux doigts de rejoindre l’inconnu dans sa danse, voilà que celui-ci s’interrompt soudainement, visiblement effrayer par… Yatzi « Je suis désolée, vraiment… Yatzi, arrête. Yatzi, viens ici » Elle peut parler, la chienne tourne autour de l’inconnu, visiblement attirée par lui « Je … vraiment vraiment désolé » elle se penche alors pour attraper l’assaillante qui manifeste même un certain mécontentement  en aboyant. « Je voulais pas vous déranger ou vous faire peur avec… cette petite boule de poil Yatziri. Elle n’est pas méchante mais elle est un peu trop… démonstrative. Désolé encore » s’excuse une énième fois la brune. « Je vous ai vu danser de loin. Vous faites souvent ça ? » demande-t-elle alors curieuse, le sourire aux lèvres alors que Yatzi semble enfin se calmer « J’aime beaucoup cette façon que vous avez de vous mouvoir en tout cas. J’allais me joindre à vous mais… elle a été plus rapide » Elle soulève à peine ses bras pour désigner l’animal alors que ses lèvres s’étirent davantage en un sourire bienveillant.  
codage par aqua






seeing you smile makes me smile too
Forgive quickly. Kiss slowly. Love truly. Laugh uncontrallably and never regret anything that made you smile. A. Hepburn.

@BESIDETHECROCODILE


(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them RBHGIQ7
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Ab76uOW
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them 4GUwOAz
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them IfjSGV7
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Lbjcusp
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Cn4FJZV
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them ZKSiRSA
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Elly
Raphael Elly
la crise identitaire
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-neuf ans mais coincé dans le corps d'un adolescent qui en a pas profité assez. 11 décembre 1992.
SURNOM : Raph, Rafi pour ceux qui aiment les surnoms qui se terminent avec une voyelle.
STATUT : Sans commentaire.
MÉTIER : Aheum, il coiffe les cheveux de Jess parfois... #chômage #échec #déchet
LOGEMENT : 178 oxlade drive (fv) - Contraint à emménager avec Kieran à cause de la perte de son emploi, il passe maintenant vingt heures par jour à le fuir. C'est pas si mal de dîner dans sa chambre.
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Tumblr_oiwurof2I71vakcwqo4_400
POSTS : 4462 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : Artiste dans l’âme mais perdu à l’extérieur • ne danse que très rarement devant un public et prétend avoir envie d’une carrière internationale • élevé par deux pères trop peu sévères qui lui ont permis de faire tout ce qu’il désirait • impulsif et compétitif, c’est assez facile de réveiller le brasier en lui • gay refoulé en admiration devant les femmes • style vestimentaire très aléatoire, prône les couleurs par-dessus tout • socialement handicapé, un malaise sur deux jambes.
RPs EN COURS : (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Rdm0
HALLY [8] • Do you understand that we will never be the same again ?

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Akgj
LEWILLY [2] • Are we just craving attention ?

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Tumblr_inline_opv43qU0us1rifr4k_540
Jess [3] • But it's all I have. And even though it scares me half to death, I try and try and try and try my best.

Maisie - Ivy [2] - Cameron [FB] - Carl - Iris [FB]
RPs TERMINÉS : Mirael - Dianael - Swann [lettres FB] - Swann [2] - Ginny [2][FB] - Rady - Rady [2] - Laoise - Adèle - Jess - Mirael [2] - Hally - Hally [2][FB] - Adelina - Sage - Max - Ellie - Rady [3][FB] - Danika - Dianael [2] - Swann [2] - Gafi - Penny - Hally [3] - Rady [4] - Channing - Hally [4] - Jean - Rory - Hally [5] - James - Billy [1] - Ivy - Hally [6] -Jean [2] - Ana&Kiki - James [2] - Hally [7] - Billy [2] - Jess [2]
AVATAR : George Mackay.
CRÉDITS : Orion pour la signa.
DC : Jo le raton et Archie le varan.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 06/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29466-dancing-my-way-in-raph https://www.30yearsstillyoung.com/t29501-five-little-steps-raphael#1291750 https://www.30yearsstillyoung.com/t29500-raphael-elly https://www.30yearsstillyoung.com/t32279-raphael-elly

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them EmptyJeu 14 Avr 2022 - 0:23



Il pourrait peut-être adopter un chien. Ça lui ferait un peu de compagnie. Bon, après, il ne pourrait certainement pas bien veiller sur lui et les porte-paroles de PETA viendraient très rapidement frapper à sa porte pour le lui confisquer. Raphael n’a presque pas assez d’argent pour lui-même manger deux fois par jour, il pourrait encore moins prendre soin de l’estomac d’un animal à quatre pattes qui consomme probablement plus que lui. L’idée est utopique. Dans un autre univers, il a peut-être trois chiens, tous plus demandant les uns que les autres, et dans cet univers-là il n’est pas dégoûté par leur salive et leur odeur. Et par les quantités astronomiques de poils qu’ils laissent derrière eux.

À quoi pense-t-il ? Pourquoi un chien ? Il n’aime pas les chiens. Il ne les déteste pas, non. Il n’a seulement aucun point en commun avec eux. Ils sont bruyants, énergétiques, lui il se cache dans sa grotte et sa peau s’enflamme aussitôt qu’il la passe sous les rayons du soleil. Un chat peut-être ? Non plus. Il l’oublierait et verrait les représentants de PETA une seconde fois. N’empêche, ça lui ferait de la compagnie humaine, et c’est ce dont il a réellement besoin (sans se l’avouer) aujourd’hui.

Il fait noir. Il fait toujours noir quand il sort. Les rues sont désertes et il ne croise presque personne. Ça lui évite les torticolis, ceux qui sont provoqués par sa façon de toujours baisser la tête quand il partage le trottoir avec un inconnu. La plage est inhabitée le soir, elle aussi, parce que le sable est chaud et la vue sur la mer enveloppée par la noirceur. Les crabes sont de sortie, les bernard-l’ermite aussi, mais Raphael a fini par s’habituer à la présence des crustacés maintenant. Il ne les piétine presque plus lorsqu’il danse. Il en reconnait un, aussi, plus gros que les autres, qui semble toujours l’observer, bien niché au fond de son trou. C’est peut-être son fan. Son tout premier. Il lui réservera une place sur la première rangée lorsqu’il fera enfin des spectacles à Broadway. Hum. Non. Il monte sur scène seulement dans l’autre dimension, celle dans laquelle il a trois chiens et les aime de tout son cœur. Il a peut-être un petit copain là-bas aussi. Ils s’embrassent, se touchent, se caressent les cheveux, boivent leur café dans la même tasse, pensent à adopter, fêtent Noël dans les deux familles.

Pas mal, cet autre univers.

Le crabe disparaît à la suite d’un mouvement trop brusque de la part de Raphael. Il lance un juron en reprenant son équilibre. Il n’est plus bien huilé. Il ne maîtrise plus cette chorégraphie qu’il a lui-même inventée. Il arrête la musique, s’assoit un moment pour pétrir son mollet engourdi avec la paume de sa main, puis reprend la danse là où il était rendu. Quelques secondes plus tard, il entend des froissements dans les herbes séchées qui ceinturent la plage et il ne peut s’empêcher de lâcher une sorte de cri ridicule quand il perçoit une forme dans l’ombre de la lune. « AH ! » Il s’exclame en reculant à toute hâte tandis que le monstre arrive à sa hauteur pour lui sautiller sur les pieds. C’est un mouton miniature. Tendu comme un fil, Raphael garde les mains surélevées et repoussant doucement avec son pied l’animal beaucoup trop heureux de le voir. « Je suis désolée, vraiment… Yatzi, arrête. Yatzi, viens ici » Oh. Il y a pire que le monstre à quatre pattes. Il a y a aussi une… fille. « Je … vraiment vraiment désolé » Tétanisé par la situation, il n’arrive pas à prononcer un seul mot. La musique continue à jouer en fond. « Je voulais pas vous déranger ou vous faire peur avec… Yatziri. Elle n’est pas méchante mais elle est un peu trop… démonstrative. Désolé encore » Il secoue la tête de droite à gauche, la gardant cependant baissée, pour fixer le sable qui lui est plus familier qu’une présence féminine. « C’est rien. » Il dit nettement, ne cherchant pas à poursuivre la discussion. Elle va partir et le laisser tranquille maintenant, pas vrai ? « Je vous ai vu danser de loin. Vous faites souvent ça ? » … Pas vrai… ? « Eum… Oui… Non… Enfin. Ça arrive. » Et, comme si elle avait peur qu’elle se moque, il précise : « Mais pas souvent. Je n’avais pas fait ça depuis l’éternité. » Hier. Avant-hier aussi. Puis samedi dernier. Puis toute sa vie, en fin de compte. Parce qu’il ne s’en rend peut-être plus compte depuis qu’il voit la vie en bleu marin, mais la danse lui permet de survivre au milieu de toutes les déceptions et défaites qu’il accumule comme un collectionneur de petites figurines. La jeune femme le complimente (ou alors son commentaire est ironique et elle veut rire de lui) alors il ricane nerveusement en passant sa main dans ses cheveux. Seulement maintenant il la regarde et, dans la noirceur de la nuit, il jurerait voit le visage de Diana. C’est peut-être pour cette raison qu’il arrive à remettre son cerveau en marche pour lui demander : « Vous dansez aussi ? Ou vous parlez de cette danse que tout le monde fait dans les clubs, sautiller sur place les bras en l’air. » Pas de la vraie danse. Plutôt un mouvement robotique que les gens font pour se décharger la tête, bien que Raphael n’ait jamais compris comment faire pour oublier tous les yeux rivés vers lui. « Au fait, j’ai pas peur des chiens, elle m’a simplement… surpris. » Vaut mieux le préciser immédiatement pour l’empêcher de croire plus longtemps qu’il est aussi courageux qu’une grenouille. Définitivement, il ne pourrait pas avoir un chien.

@Iris Castillo I love you



— Looking for hope —

when you crave someone
to be there at dawn, to wake with.

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them 7lRVLOM
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them EIhyBXy
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them 7ZWT0EU
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them 908854lgbt
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them LLynPRd
Revenir en haut Aller en bas
Iris Castillo
Iris Castillo
la calculatrice
la calculatrice
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them IAeu3cF ÂGE : 34 ans
SURNOM : Ir' ou Iri' pour les plus feignants; Calculiris, fut un temps par deux idiots.
STATUT : Elle tente de se convaincre que l'emprisonnement de son ex-mari n'est pas la raison qui l'a poussé dans les bras d'Aiden.
MÉTIER : Architecte d'intérieur, elle a sa propre entreprise depuis 2019 : Archiris company.
LOGEMENT : A Spring Hills, au #219 Edward Street, dans une maison où elle vit seule avec son caniche nain, Yatziri
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Aoci
POSTS : 2584 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Guadalajara au Mexique ❀ Arrivée à Brisbane à l'âge de 5 ans ❀ Mariée de 2009 à 2019 à Caelan Leckie ❀ A fait une fausse couche après leur séparation ❀ A créé sa propre entreprise d'architecte en 2019 ❀ Sportive ❀ Geek et pratique le cosplay ❀ Parle espagnol quand elle est en colère ❀
RPs EN COURS :
08/08
Caeliris #1Zehrillo #1Jina #1Irilan #1Juliet #1Caeliris #2 Aidis #2 Raphael #1Channiris #2

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Giphy
CAELIRIS ❀ And all along I believed, i would find you, time has brought your heart to me, i have loved you for a thousand years, i'll love you for a thousand more.

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Giphy
AIDIS ❀ Sometimes (...) we keep secrets for the wrong reasons. If we could instead find that right person to talk to we might find that talking about an embarrassing story or admitting our frailty might lead to a more authentic relationship with others or ourselves.

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Giphy-downsized-large
IRILAN ❀ You'll always have my shoulder when you cry, i'll never let go, never say goodbye, you know...

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Wn2b
CHANNIRIS ❀ If you're alone, I'll be your shadow. If you want to cry, I'll be your shoulder. If you want a hug, I'll be your pillow. If you’re happy, I'll be your smile. But anytime you need a friend, I'll just be me.

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Giphy
DANIKA ❀ u.c.
RPs TERMINÉS : Aidis #1Channiris #1
AVATAR : Emeraude Toubia.
CRÉDITS : @myself pour l'avatar, @loonywaltz pour les UB, tumblr pour les gifs, @moi-même pour les crackship
DC : Stacey Gallagher & Gabrielle Strange & Zoya Lewis
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/05/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t42842-iris-cause-it-s-too-cold-for-you-here-and-now-so-let-me-hold-both-your-hands-in-the-holes-of-my-sweater https://www.30yearsstillyoung.com/t43067-iris-who-can-unbreak-the-broken-unsay-these-spoken-words-find-hope-in-the-hopeless#2166910 https://www.30yearsstillyoung.com/t43111-iris-castillo#2170177 https://www.30yearsstillyoung.com/t43658-iris-castillo#2206155

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them EmptyMer 20 Avr 2022 - 17:00






There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them.

feat.   @Raphael Elly   ❀


Septembre 2021. « AH ! » Yatziri est visiblement impressionnante au vu de la réaction du jeune homme qui, jusqu’alors, dédiait ses mouvements au rythme de la musique qui émanait d’une petite enceinte disposée à même le sol. L’obscurité aide sûrement la bête miniature à paraitre effrayante quand elle n’a pourtant rien de tel. Iris n’est pas certaine de toute façon que c’est ce que souhaitait être sa chienne, voulant se montrer, comme toujours, affective et adorable pour obtenir toute l’attention du monde.  Alors elle s’excuse à sa place, à défaut à ce qu’elle puisse le faire elle-même. « C’est rien. » Et si Iris pourrait juste se contenter de ça et passer son chemin, elle ne le fait pas. Le jeune homme a attiré son attention par les mouvements qu’il réalisait dans la pénombre, à l’abri des regards. Pas du sien en tout cas quand elle a remarqué sa présence de loin, attirée par l’écho des notes de musique. Connaissant l’aversion de la Castillo pour la danse, elle ne peut se contenter de repartir sans demander à l’inconnu s’il lui arrive souvent de venir ici pour danser « Eum… Oui… Non… Enfin. Ça arrive (…) Mais pas souvent. Je n’avais pas fait ça depuis l’éternité. » Elle sent alors la gêne se saisir du jeune homme et adopte alors ce sourire bienveillant à son encontre « C’est une excellente idée » répond-t-elle assez spontanément et surtout sur un ton qui se veut sincère. Danser sur la plage en sentant le sable légèrement chaud et réconfortant de fin de journée, se laisser aller par le rythme de la musique jouant en fond tout en sentant la brise venir caresser son visage est une sensation qu’elle pense agréable. Iris a déjà dansé sur la plage, elle se souvient notamment durant son voyage de noces, quand Caelan la faisait tournoyer sur elle-même avant de la rapprocher de lui pour lui dérober un baiser. Ou quand encore, elle le faisait tournoyer à son tour avant de l’intimer à faire quelques pas de salsa avec elle, incapable de rester de marbre en entendant cette musique qu’elle affectionnait tant – et qu’elle affectionne toujours, riant aux éclats en voyant Caelan s’emmêler les pinceaux dans les pas de danse. Des souvenirs pour elle qui remontent à la surface, la font sourire davantage mais lui font aussi se rendre compte que cela fait une éternité qu’elle n’a pas dansé les pieds dans le sable comme le jeune homme le faisait encore quelques secondes plus tôt. « Vous dansez aussi ? Ou vous parlez de cette danse que tout le monde fait dans les clubs, sautiller sur place les bras en l’air. » La remarque fait rire doucement Iris, qui lève son bras libre – Yatzi toujours dans son autre bras – et l’agite avec le poing en l’air « Celle-ci vous voulez dire ? et elle se met à sautiller également ma préférée ! Best dance ever ! »  Et elle rit. Assez naturellement il faut dire et bien sûr, elle est ironique quand elle dit ça « Je plaisante, rassurez-vous. Mais oui, je danse aussi. J’adore danser. Depuis toujours. Mais, si je dois choisir une danse en particulier… Ce serait la salsa » A en choisir une à la place de celle qui se danse dans les clubs – et qui n’en est pas une, qui est plus un simple moment d’euphorie où tout le monde a besoin de s’agiter dans tous les sens pour extérioriser sûrement quelque chose -  autant citer celle qui a la première place dans son cœur. « Au fait, j’ai pas peur des chiens, elle m’a simplement… surpris. » Iris se met accroupie alors pour déposer Yatzi qu’elle somme de rester tranquille et qui se contente juste timidement d’aller s’amuser avec un petit crabe qui s’agite au loin « Je comprends » Elle n’émet aucun jugement et même si l’inconnu lui avait avoué avoir une peur bleue des chiens, elle l’aurait respecté. « Moi c’est Iris au fait » dit-t-elle en lui souriant et en attendant qu’il se présente à son tour « Ca fait longtemps que je n’ai pas dansé sur la plage. Tu m’autorises à danser avec toi ? » Elle ne demande évidemment pas un collé serré – elle se permettrait pas alors qu’elle ne le connait ni d’Eve ni d’Adam – mais le voir ainsi faire lui donne envie de se joindre à lui, surtout que la musique joue toujours en fond.   
codage par aqua






seeing you smile makes me smile too
Forgive quickly. Kiss slowly. Love truly. Laugh uncontrallably and never regret anything that made you smile. A. Hepburn.

@BESIDETHECROCODILE


(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them RBHGIQ7
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Ab76uOW
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them 4GUwOAz
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them IfjSGV7
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Lbjcusp
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Cn4FJZV
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them ZKSiRSA
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Elly
Raphael Elly
la crise identitaire
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-neuf ans mais coincé dans le corps d'un adolescent qui en a pas profité assez. 11 décembre 1992.
SURNOM : Raph, Rafi pour ceux qui aiment les surnoms qui se terminent avec une voyelle.
STATUT : Sans commentaire.
MÉTIER : Aheum, il coiffe les cheveux de Jess parfois... #chômage #échec #déchet
LOGEMENT : 178 oxlade drive (fv) - Contraint à emménager avec Kieran à cause de la perte de son emploi, il passe maintenant vingt heures par jour à le fuir. C'est pas si mal de dîner dans sa chambre.
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Tumblr_oiwurof2I71vakcwqo4_400
POSTS : 4462 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : Artiste dans l’âme mais perdu à l’extérieur • ne danse que très rarement devant un public et prétend avoir envie d’une carrière internationale • élevé par deux pères trop peu sévères qui lui ont permis de faire tout ce qu’il désirait • impulsif et compétitif, c’est assez facile de réveiller le brasier en lui • gay refoulé en admiration devant les femmes • style vestimentaire très aléatoire, prône les couleurs par-dessus tout • socialement handicapé, un malaise sur deux jambes.
RPs EN COURS : (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Rdm0
HALLY [8] • Do you understand that we will never be the same again ?

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Akgj
LEWILLY [2] • Are we just craving attention ?

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Tumblr_inline_opv43qU0us1rifr4k_540
Jess [3] • But it's all I have. And even though it scares me half to death, I try and try and try and try my best.

Maisie - Ivy [2] - Cameron [FB] - Carl - Iris [FB]
RPs TERMINÉS : Mirael - Dianael - Swann [lettres FB] - Swann [2] - Ginny [2][FB] - Rady - Rady [2] - Laoise - Adèle - Jess - Mirael [2] - Hally - Hally [2][FB] - Adelina - Sage - Max - Ellie - Rady [3][FB] - Danika - Dianael [2] - Swann [2] - Gafi - Penny - Hally [3] - Rady [4] - Channing - Hally [4] - Jean - Rory - Hally [5] - James - Billy [1] - Ivy - Hally [6] -Jean [2] - Ana&Kiki - James [2] - Hally [7] - Billy [2] - Jess [2]
AVATAR : George Mackay.
CRÉDITS : Orion pour la signa.
DC : Jo le raton et Archie le varan.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 06/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29466-dancing-my-way-in-raph https://www.30yearsstillyoung.com/t29501-five-little-steps-raphael#1291750 https://www.30yearsstillyoung.com/t29500-raphael-elly https://www.30yearsstillyoung.com/t32279-raphael-elly

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them EmptyDim 8 Mai 2022 - 18:21



« C’est une excellente idée » Elle ne semble pas sarcastique. C’est une réalité difficile à avaler pour Raphael parce que trop de personnes se sont moqué de lui quand il était jeune et passionné de danse. Ça ne l’a jamais dérangé d’être traité de certains noms péjoratifs, il n’a d’ailleurs jamais compris en quoi être homosexuel était un problème. Il a été élevé par deux pères et il considère que son éducation a été irréprochable. Il était même trop choyé, et cette attention l’a empêché de devenir responsable et dépendant lorsque le temps était venu pour lui d’être un adulte. « Ah oui ? » Il demande par réflexe, n’ayant jamais considéré ses escapades nocturnes comme une idée, mais plutôt comme une nécessité. « Enfin, je veux dire… Ouais, c’est cool. » Il se corrige pour ne pas passer pour idiot, bien qu’il pense qu’il n’a déjà pas fait la meilleure impression en se laissant effrayer par un tout petit chien bouclé. Dans la pénombre de la nuit, un caniche est un loup-garou.

La jeune femme veut engager une discussion mais, la vérité, c’est que Raphael n’a pas particulièrement envie de socialiser. En fait, il n’a jamais envie de socialiser. Ça lui draine trop d’énergie, plus que la danse qui lui fait pourtant brûler des centaines de calories qu’il ne consomme même pas durant la journée. Il s’attend à ce que l’étrangère lui parle de la danse la plus classique, et celle que tout le monde peut faire dans une boîte. « Celle-ci vous voulez dire ?  ma préférée ! Best dance ever ! » Il s’efforce de sourire mais le jugement se cache derrière son regard heureusement camouflé par l’ombre. C’est. Pas. De. La. Vraie. Danse. Il ne lui aurait cependant jamais dit. D’ailleurs, il est déjà prêt à s’abaisser vers sa radio pour la récupérer et feindre un empêchement qui l’obligerait à rentrer chez lui. Mais, juste avant qu’il ne dresse un mur entre eux, elle se reprend. « Je plaisante, rassurez-vous. Mais oui, je danse aussi. J’adore danser. Depuis toujours. Mais, si je dois choisir une danse en particulier… Ce serait la salsa » Oh ? La salsa, c’est de la vraie danse. Son intérêt est capté. Il décroise inconsciemment les bras de sa poitrine, plus ouvert à l’écouter. « Et vous avez du talent ? » Qu’il ne peut s’empêcher de demander pour tâter le territoire. Ça devait faire bien dix ans qu’il n’avait pas fait de salsa puisque ce style-là avait la particularité de nécessiter deux partenaires. Il n’avait pas dansé avec personne depuis l’éternité. En fait, la dernière fois, c’était avec Diana. Si lui avait senti des papillons battre des ailes dans son ventre en la dirigeant au rythme d’une chanson d’Ed Sheeran, l’autre n’a pas semblé… aussi emballée que lui. Une énième déception parmi l’océan de centaines d’autres que Raphael accumule. Après tout, elle ne l’a jamais recontacté après cette soirée-là, comme si elle n’avait pas considéré leur duo magique.    

Mais c’est bien joli d’interroger la jeune femme sur ses talents, de son côté, il a fait une poule mouillée de lui en sursautant comme un gamin effrayé lorsque le minuscule chien s’est mis à sauter sur ses chaussures. Il préfère tout de suite justifier cette perte de contrôle qu’il a eue, mettant la faute sur l’effet de surprise plutôt que sur l’animal en lui-même. « Je comprends » Et elle s’en fiche probablement, aussi. Raphael ne raconte rien d’intéressant. « Moi c’est Iris au fait » Il opine de la tête, laisse un silence planer deux secondes de trop puis s’exclame enfin : « Raph ! Enfin, Raphael. Moi c’est Raphael. » Et il aimerait être quelqu’un d’autre. « Ca fait longtemps que je n’ai pas dansé sur la plage. Tu m’autorises à danser avec toi ? » Ses lèvres s’entrebâillent tandis qu’il louche devant cette proposition qu’il aurait accepté sans hésiter s’il n’avait pas un balai d’enfoncer dans le cul. Son inconscient laisse s’échapper un « ouais » qu’il répète un peu plus fort : « Ouais ! Attends. » Il s’abaisse devant sa radio, extirpe la cassette du lecteur et en cherche une autre dans les fins fonds de son sac. Il trouve enfin la musique qu’il cherchait. Un vieux truc qu’il devra rembobiner et qu’il a utilisé pour un ridicule spectacle de talent quand il avait treize ou quatorze ans. Aussitôt la musique salsa lancée, il se mord la lèvre inférieure en se rappelant certaines moqueries qui l’accompagnaient dans le temps et il se redresse enfin pour se tourner vers Iris. « Vous vous laissez guider ? » Il demande en soulevant sa main devant lui pour qu’elle y pose la sienne. Aussitôt le contact effectué, un frisson traverse son échine et assèche sa gorge mais il ne laisse rien paraître… En fait, si, il laisse tout paraître, parce qu’il est le pire pour cacher ses réactions : « Mes mains sont moites, désolé. » Elle n’aurait peut-être jamais remarqué d’elle-même s’il ne lui avait pas offert l’information dans un plateau d’argent. « Ça fait l’éternité que j’ai pas dansé avec une fille. » Et, ça, elle l’aurait remarqué vu sa timidité morbide lorsqu’ils se collent juste un peu pour faire un premier pas de danse.  

@Iris Castillo I love you



— Looking for hope —

when you crave someone
to be there at dawn, to wake with.

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them 7lRVLOM
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them EIhyBXy
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them 7ZWT0EU
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them 908854lgbt
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them LLynPRd
Revenir en haut Aller en bas
Iris Castillo
Iris Castillo
la calculatrice
la calculatrice
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them IAeu3cF ÂGE : 34 ans
SURNOM : Ir' ou Iri' pour les plus feignants; Calculiris, fut un temps par deux idiots.
STATUT : Elle tente de se convaincre que l'emprisonnement de son ex-mari n'est pas la raison qui l'a poussé dans les bras d'Aiden.
MÉTIER : Architecte d'intérieur, elle a sa propre entreprise depuis 2019 : Archiris company.
LOGEMENT : A Spring Hills, au #219 Edward Street, dans une maison où elle vit seule avec son caniche nain, Yatziri
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Aoci
POSTS : 2584 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Guadalajara au Mexique ❀ Arrivée à Brisbane à l'âge de 5 ans ❀ Mariée de 2009 à 2019 à Caelan Leckie ❀ A fait une fausse couche après leur séparation ❀ A créé sa propre entreprise d'architecte en 2019 ❀ Sportive ❀ Geek et pratique le cosplay ❀ Parle espagnol quand elle est en colère ❀
RPs EN COURS :
08/08
Caeliris #1Zehrillo #1Jina #1Irilan #1Juliet #1Caeliris #2 Aidis #2 Raphael #1Channiris #2

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Giphy
CAELIRIS ❀ And all along I believed, i would find you, time has brought your heart to me, i have loved you for a thousand years, i'll love you for a thousand more.

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Giphy
AIDIS ❀ Sometimes (...) we keep secrets for the wrong reasons. If we could instead find that right person to talk to we might find that talking about an embarrassing story or admitting our frailty might lead to a more authentic relationship with others or ourselves.

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Giphy-downsized-large
IRILAN ❀ You'll always have my shoulder when you cry, i'll never let go, never say goodbye, you know...

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Wn2b
CHANNIRIS ❀ If you're alone, I'll be your shadow. If you want to cry, I'll be your shoulder. If you want a hug, I'll be your pillow. If you’re happy, I'll be your smile. But anytime you need a friend, I'll just be me.

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Giphy
DANIKA ❀ u.c.
RPs TERMINÉS : Aidis #1Channiris #1
AVATAR : Emeraude Toubia.
CRÉDITS : @myself pour l'avatar, @loonywaltz pour les UB, tumblr pour les gifs, @moi-même pour les crackship
DC : Stacey Gallagher & Gabrielle Strange & Zoya Lewis
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/05/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t42842-iris-cause-it-s-too-cold-for-you-here-and-now-so-let-me-hold-both-your-hands-in-the-holes-of-my-sweater https://www.30yearsstillyoung.com/t43067-iris-who-can-unbreak-the-broken-unsay-these-spoken-words-find-hope-in-the-hopeless#2166910 https://www.30yearsstillyoung.com/t43111-iris-castillo#2170177 https://www.30yearsstillyoung.com/t43658-iris-castillo#2206155

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them EmptyMar 17 Mai 2022 - 18:18






There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them.

feat.   @Raphael Elly   ❀


Septembre 2021. « Ah oui ? » Iris acquiesce énergiquement d’un signe de tête et disons qu’elle n’a pas le temps de faire ou répondre quoi que ce soit d’autre puisque le jeune homme ajoute  « Enfin, je veux dire… Ouais, c’est cool. ». Il y a peut-être un petit sourire qui passe sur les lèvres de la Castillo quand elle le voit se corriger de la sorte, mais pas un de ceux qui se veulent moqueur. Disons que la réaction de l’inconnu est plutôt attendrissante, tant il tente une fois de plus de se rattraper, sûrement pour ne pas montrer réellement qui il est. « Carrément cool ! » ajoute-t-elle alors volontairement, d’un ton enjoué, pour le conforter dans cette idée, la sienne, dont il semble ne pas être certain qu’elle soit nécessairement bonne, malgré ses dires.

Evidemment, la danse et Iris, c’est toute une histoire et ça depuis son plus jeune âge. Lorsqu’elle vivait encore à Guadalajara, la petite fille qu’elle était, dansait avec sa grand-mère et son grand père dans le salon. Elle les admirait dans leurs pas de danse parfaitement exécutés, tout comme sa mère qui, à leurs côtés, se mouvait aux rythmes des mélodies de salsa qui résonnaient dans la maison. C’est dans ce contexte qu’elle a exécuté ses premiers pas de danse, et c’est aussi à partir de ce moment-là qu’elle a développé un amour inconditionnel pour la danse. « Et vous avez du talent ? » La question est spontanée et surprenante et c’est pour cette raison qu’Iris laisse échapper un petit rire. C’est une drôle de façon de demander à quelqu’un si il ou elle se débrouille bien en danse, tout comme ce n’est pas une de celle qui est évidente à répondre. « Et bien je pense effectivement en avoir oui amorce-t-elle non sans un sourire Je pratique depuis mon plus jeune âge et j’ai eu les meilleurs professeurs au monde pour m’y initier Ses pensées vagabondent un peu dans cette nostalgie, celle de ses souvenirs d’enfance entourée de ses grands-parents Et toi ? Si je peux me permettre de te retourner la question ? » . Un sourire bienveillant se dessine sur ses lèvres alors qu’elle laisse échapper la petite créature des ténèbres pour aller s’amuser avec un petit crabe. « Raph ! Enfin, Raphael. Moi c’est Raphael. » Iris ne risque pas d’oublier son prénom au vu du nombre de fois qu’il le lui répète. L’impressionne-t-elle à un point de le mettre mal à l’aise ? Ce n’est pas ce qu’elle cherche en tout cas, ni lorsqu’elle lui propose de danser avec lui alors que la musique se poursuit en fond sonore depuis tout à l’heure.  « Ouais ! Attends. » Elle l’observe dans ses gestes, le jeune homme s’accroupissant pour retirer la cassette audio actuelle – celle présente dans le lecteur cassettes, parce qu’autrement, niveau actualité, on est dans un bien autre temps – pour la remplacer par une autre « Ca fait un bail que je n'ai plus utilisé ces trucs-là » se permet-t-elle de commenter, toujours avec le sourire rétro mais cool ». Raphael se lève alors pour se pivoter vers elle « Vous vous laissez guider ? » Elle acquiesce alors qu’elle vient à déposer sa main dans la sienne. « Mes mains sont moites, désolé. » « That’s alright » elle répond en déposant son autre main à l’arrière de son épaule – du moins, essaye du fait de sa petite taille. « Ça fait l’éternité que j’ai pas dansé avec une fille. » Tout s’explique donc, tout comme le fait que depuis qu’ils ont commencé à échanger, Raphael ne semble pas à l’aise. « Promis, je ne mords pas… Et tu as le droit de me tutoyer dit-t-elle dans un premier temps pour détendre l’atmosphère, laissant échapper un petit rire alors qu’elle rapproche davantage son corps du sien et suit les pas qu’il exécute, son corps se mouvant avec le sien sur le rythme de la musique latine en tout cas, tu te débrouilles très bien pour quelqu’un qui n’a pas dansé en duo depuis longtemps » Il est doux et précautionneux dans ses gestes et ses pas sont justes et parfaitement exécutés. Le rythme s’accélère, leur pas aussi et pour autant, Iris continue de parler, montrant à quel point elle est à l’aise avec la danse qu’ils exécutent « Tu ne m’as pas dit quelle était ta danse préférée ? et un sourire taquin apparait et ne me dis pas que c’est cette soi-disant danse qui s’exécute dans les clubs, autrement je serai contrainte de te laisser en plan et de renier cette rencontre à tout jamais » elle rit alors qu’elle se détache de lui pour exécuter quelques pas de salsa seule avant de revenir vers lui, retrouvant un air quelque peu sérieux, sans effacer pour autant sa gaieté « Tu danses souvent ici ? » peut-être demande-t-elle ça de manière intéressée, appréciant cette idée de danser sur la plage sans personne autour et se disant qu’elle ne serait pas contre de recommencer en le rejoignant de temps en temps.
 
codage par aqua






seeing you smile makes me smile too
Forgive quickly. Kiss slowly. Love truly. Laugh uncontrallably and never regret anything that made you smile. A. Hepburn.

@BESIDETHECROCODILE


(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them RBHGIQ7
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Ab76uOW
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them 4GUwOAz
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them IfjSGV7
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Lbjcusp
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Cn4FJZV
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them ZKSiRSA
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Elly
Raphael Elly
la crise identitaire
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-neuf ans mais coincé dans le corps d'un adolescent qui en a pas profité assez. 11 décembre 1992.
SURNOM : Raph, Rafi pour ceux qui aiment les surnoms qui se terminent avec une voyelle.
STATUT : Sans commentaire.
MÉTIER : Aheum, il coiffe les cheveux de Jess parfois... #chômage #échec #déchet
LOGEMENT : 178 oxlade drive (fv) - Contraint à emménager avec Kieran à cause de la perte de son emploi, il passe maintenant vingt heures par jour à le fuir. C'est pas si mal de dîner dans sa chambre.
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Tumblr_oiwurof2I71vakcwqo4_400
POSTS : 4462 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : Artiste dans l’âme mais perdu à l’extérieur • ne danse que très rarement devant un public et prétend avoir envie d’une carrière internationale • élevé par deux pères trop peu sévères qui lui ont permis de faire tout ce qu’il désirait • impulsif et compétitif, c’est assez facile de réveiller le brasier en lui • gay refoulé en admiration devant les femmes • style vestimentaire très aléatoire, prône les couleurs par-dessus tout • socialement handicapé, un malaise sur deux jambes.
RPs EN COURS : (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Rdm0
HALLY [8] • Do you understand that we will never be the same again ?

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Akgj
LEWILLY [2] • Are we just craving attention ?

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Tumblr_inline_opv43qU0us1rifr4k_540
Jess [3] • But it's all I have. And even though it scares me half to death, I try and try and try and try my best.

Maisie - Ivy [2] - Cameron [FB] - Carl - Iris [FB]
RPs TERMINÉS : Mirael - Dianael - Swann [lettres FB] - Swann [2] - Ginny [2][FB] - Rady - Rady [2] - Laoise - Adèle - Jess - Mirael [2] - Hally - Hally [2][FB] - Adelina - Sage - Max - Ellie - Rady [3][FB] - Danika - Dianael [2] - Swann [2] - Gafi - Penny - Hally [3] - Rady [4] - Channing - Hally [4] - Jean - Rory - Hally [5] - James - Billy [1] - Ivy - Hally [6] -Jean [2] - Ana&Kiki - James [2] - Hally [7] - Billy [2] - Jess [2]
AVATAR : George Mackay.
CRÉDITS : Orion pour la signa.
DC : Jo le raton et Archie le varan.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 06/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29466-dancing-my-way-in-raph https://www.30yearsstillyoung.com/t29501-five-little-steps-raphael#1291750 https://www.30yearsstillyoung.com/t29500-raphael-elly https://www.30yearsstillyoung.com/t32279-raphael-elly

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them EmptyLun 27 Juin 2022 - 22:45


Étrange. Une personne s’intéresse à lui. Elle ne semble pas faire semblant. Elle a les yeux étincelants lorsqu’elle lui pose des questions. Face à elle, Raphael ressemble à l’un de ses gros rochers qui embrasse les vagues le long de la berge. « Carrément cool ! » Vraiment ? Hum. Elle s’ennuie peut-être, celle-là. Quelle idée de venir parler à ce grand arbre ridicule. Elle veut peut-être faire la conversation pour éviter de laisser le malaise s’instaurer. Après tout, c’est son chien qui est venu chercher l’attention de Raphael, pas elle. C’était certainement une erreur et, maintenant, elle va tourner des talons et le laisser seul sur cette plage qui, jusqu’à présent, lui appartenait.

Non ? Étrange. « Et bien je pense effectivement en avoir oui. » Il sourit aussi, mais son sourire est bien moins naturel. Il s’efforce de le faire par politesse, mais il est toujours pétrifié à l’idée de se faire accompagner sur le sable. Combien de temps l’a-t-elle regardé en secret lorsqu’il dansait ? A-t-elle remarqué qu’il s’était trompé deux ou trois fois au milieu de la chorégraphie ? Il n’arrive pas à se concentrer sur ce qu’elle dit, bien trop occupé à s’inquiéter pour la forme que prend sa coiffure actuellement, ou pour la sueur qui s’accumule sur son front. Il n’est certainement pas présentable. Et puis ses jambes sont couvertes de sable. Elle est belle. Il est laid. Arghhhhh. « Je pratique depuis mon plus jeune âge et j’ai eu les meilleurs professeurs au monde pour m’y initier. » Professeur ? Il a été professeur de danse. Le mot le ramène à la surface de la Terre et il arrive à comprendre le sens de ses mots bien qu’il n’ait écouté que la fin de sa phrase. « Tu ne m’as pas eu moi alors je ne te crois pas. » QUOI ?! Il pourrait mettre la faute sur la jeune demoiselle qui ressemble excessivement à son ancien crush mais la vérité est là, devant ses yeux : il est idiot et il ne sait pas discuter sans semer des graines de malaise. Elle ferait mieux de s’en aller pour ne pas goûter plus longtemps à ses bêtises. « Ahah, je plaisante. » Il se corrige aussitôt derrière un voile de timidité rouge. « Et toi ? Si je peux me permettre de te retourner la question ? » Il aurait préféré qu’elle ne se permette pas de le faire. Mais il est obligé de répondre la première chose qui lui passe par la tête : « On m’a dit que non, mais je ne crois pas être si mauvais. » Les échecs, il les a accumulés, les a empilés dans le fond de sa tête et se rappelle de chacun d’eux avec un goût amer. Les juges ne l’aiment pas. C’est ainsi. Une malédiction, rien d’autre.

Les noms sont échangés et il est surpris d’arriver à l’écouter correctement pour ne pas l’oublier aussitôt qu’il est prononcé. Iris. C’est joli. C’est le nom d’une fleur, il croit bien. Mais il n’est pas spécialiste en la matière. Il sait reconnaitre les roses, les tulipes et les pissenlits. C’est tout. S’il avait l’assurance d’un charmeur expérimenté, il aurait assuré à la jeune femme que son prénom lui colle très bien à la peau puisqu’elle est magnifique comme la fleur mais… C’est Raphael. Il ravale les compliments dès qu’ils lui montent à la gorge comme la bile.

« Ca fait un bail que je n'ai plus utilisé ces trucs-là » Iris avoue quand il se dirige vers sa radio pour changer la cassette. Il rit doucement, se mordant la lèvre inférieure, opinant du chef. « C’est bien mieux que les nouvelles technologies. Y'a pas meilleure thérapie. » Il répond sans amener des faits ou des preuves : ce n’est que sa préférence. Le monde progresse trop rapidement. Il ne supporte plus de ne pas arriver à se mettre à jour alors il se contente de ce qu’il possède déjà. Cette radio le suit depuis qu’il a dix ans et elle se porte toujours aussi bien même s’il la pose tous les soirs dans le sable. Une fois sur deux, il doit rembobiner les cassettes à la main mais ce n’est qu’un détail.

Sans assurance, il se rapproche de sa nouvelle partenaire de danse. Il ne sait pas exactement comment s’y prendre mais il a observé bien assez de duo de danse pour improviser. La plupart du temps, ce sont les garçons qui mènent la danse ; alors il propose de faire dans les normes. C’est d’une voix gênée qu’il s’excuse pour ses mains moites. Il pourrait dire qu’elles le sont à cause de l’effort mais ce serait de mentir. C’est Iris qui lui fait cet effet. Toutes les femmes lui font cet effet. Il n’y peut rien ; un brin l’intimide. « Promis, je ne mords pas… Et tu as le droit de me tutoyer. » Il acquiesce, le nez plus bas qu’il ne faudrait pour exécuter une telle danse, mais quand elle le complimente, il redresse enfin la tête, accroche ses yeux aux siens seulement une seconde. Elle est si près de lui. Il pourrait sentir son parfum. Rectification : elle sent exactement comme son prénom. Lui, il doit sentir la sueur. Arghhhhh. « Tu es pas mal non plus… » Encore une fois, les flatteries ne s’échappent pas de sa bouche par millier. Il ne faudrait pas qu’elle pense qu’il le drague. Il ne veut pas passer pour ce qu’il n’est pas. D’un mouvement assuré, plus que sa voix, il la fait tourner sur elle-même et la retrouve au creux de ses bras pour recommencer un énième pas au rythme de la musique cubaine. Avec un peu de chance, elle ne voit pas qu’il ressemble à une cerise sur le point d’imploser. « Tu ne m’as pas dit qu’elle était ta danse préférée ? » Il entrouvre les lèvres mais la précision de la jeune femme lui arrache un rire discret. « Je t’ai déjà dit que je ne considérais pas ça comme de la danse. » Il s’immobilise lorsqu’elle se recule pour s’imprégner seule de la musique et il l’observe de ses yeux tendres, oubliant pendant un moment de penser à sa posture, ses cheveux, son visage, les plaques rouges dans son cou et sur ses poignets. Ça lui prend quelques secondes pour reprendre sur lui-même. « La danse classique c’est celle que j’aime le plus regarder et enseigner. » Il commence. Il relève sa main pour attraper celle d’Iris quand elle revient vers lui. Il expire, détourne les yeux pour ne pas affronter les siens. « Mais il n’y a rien de mieux que le contemporain pour se défouler. On peut faire ce qu’on veut. Il n’y a pas autant de règles. » C’est la danse qui parle le plus à ses yeux. Il peut autant se lamenter au sol qu’envoyer ses poings dans le vide pour frapper ses démons. « Tu danses souvent ici ? » « Tu demandes parce que tu veux me voler mon coin secret ? » La phrase est dite comme une blague mais il le pense un peu, au fond. S’il vient ici presque tous les soirs, c’est pour être seul. « De temps en temps. C’est par hasard que tu es tombé sur moi ce soir. » Il décide donc de mentir pour protéger son intimité. Il n’y a rien de personnel dans cette décision : il a seulement besoin de ces soirées à l’abri des yeux du monde.

Les cheveux d’Iris s’élèvent et touchent le ciel tandis qu’elle tourne une autre fois sur elle-même. La vision ramène un souvenir à Raphael. En fait, pas un seul. Plusieurs. « Tu ressembles à Diana. » Oups. Marche-arrière. Marche-arrière. Trop tard. « C’était… Eum… Une fille avec qui j’allais à l’école. Elle dansait, et j’aimais bien la regarder. » ?!?!?!?! « Enfin. Je veux dire. J’aimais la voir danser. Elle savait que je la regardais. » Nope. « Nous étions amis. » Nope. « Laisse tomber, j’ai rien dit. » Yep.  

Spoiler:



— Looking for hope —

when you crave someone
to be there at dawn, to wake with.

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them 7lRVLOM
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them EIhyBXy
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them 7ZWT0EU
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them 908854lgbt
(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them LLynPRd
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them (Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Raphael #1) There are shortcuts to happiness, and dancing is one of them

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-