AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-80%
Le deal à ne pas rater :
Souris gaming Acer Predator Cestus 350 (sans fil, filaire, 8 boutons) ...
19.99 € 99.99 €
Voir le deal

 Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mila Valentini
Mila Valentini
l'enfer du décor
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans, née le 1er avril 1996
SURNOM : Son père ne l'appellera plus jamais Bianca. Les hommes qu'elle séduit peuvent l'appeler comme bon leur semble.
STATUT : Mariée à Freddy Mulligan suite à un pari stupide, elle mène une vie de célibataire. L'amour ne l'intéresse pas, juste l'argent.
MÉTIER : Assistante de direction de Channing Walker
LOGEMENT : Elle a fui la grande maison de son père Antone Sisco suite au décès de ce dernier, et papillonne de logement en logement pour l'instant
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 4df52ab8add4b53a976f83bc7c842722acbdc01a
POSTS : 276 POINTS : 110

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle aime la lecture, le cinéma, le théâtre, les voyages, le sport (course à pieds et surf), la photographie et les vieilles voitures. * Elle est solaire, sociable, franche, obstinée, impulsive, calculatrice et manipulatrice. * Elle jure en italien et son accent ressort lorsqu’elle s’énerve, ou parfois lorsqu’elle est trop enthousiaste. * En décembre 2021, elle est obligée de placer sa mère dans un centre spécialisé. Ayant besoin d’argent, elle va emménager chez son père, Antone Sisco, et fait de lui un véritable distributeur de billets.
RPs EN COURS : Clément #1 * Marvin * Channing #2 * Elijah * Channing #3 * Clément #2 * Channing #4 et Gabrielle #1

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 6oy3
Minning * Tu me plais, mais tu ne devrais pas, J'ai peur de ne pas être celle que tu crois, Je joue à chaque fois que j'ai froid.


RPs TERMINÉS : Antone #1 * Channing * Antone #2 * Zoya * Freddy * Isla

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Qfb3
Mitone * Est-ce qu'il va me faire un signe ? Manquer d'un père n'est pas un crime. J'ai qu'une prière à lui adresser, Si seulement je pouvais lui manquer.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Amht
Middy * Laisse, ta peau contre ma peau, Est-ce qu'on s'aime, est-ce qu'on s'oublie?

AVATAR : Alyssa Lynch
CRÉDITS : Loonywaltz - Damnitmalz
DC : La pétillante Adriana Suárez et Lexie Walker la peste
PSEUDO : Chachouchou
INSCRIT LE : 09/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43660-la-vie-est-un-mensonge-plus-grand-que-les-autres-mila https://www.30yearsstillyoung.com/t43716-mila-et-si-c-est-le-temps-qui-passe-qui-fait-qu-on-se-connait-il-faut-que-le-temps-passe-et-ne-s-arrete-jamais#2214363

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Empty
Message(#) Sujet: Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) EmptySam 23 Avr 2022 - 22:30



@Channing Walker - Mila Valentini


Début mars 2022

Mila est installée dans le salon d’attente de la classe affaire de l’aéroport de Brisbane, son téléphone à l’oreille, parlant à voix basse. Elle a l’air contrarié, son regard perdu à l’autre bout de la piste d’atterrissage.

« Je comprends parfaitement ce que vous m’expliquez, mais je ne vais pas pouvoir venir aujourd’hui. Je pars en voyage pour le boulot pour quelques jours. »

Elle se pince les lèvres en écoutant son interlocuteur, un infirmier de la maison de repos dans laquelle séjourne sa mère, jette un coup d’œil à sa montre.

« Ecoutez, j’en ai pour une journée d’avion, je l’appellerai … »

Elle réfléchit rapidement au décalage horaire, moins huit heures à Paris.

« … demain soir. Oui c’est ça. »

Elle raccroche puis sursaute en se retournant et en se retrouvant face à Channing, à qui elle adresse un sourire poli.

« Bonjour. »

Elle lui montre la tasse qu’elle tient, espérant qu’il n’a pas entendu sa conversation téléphonique, ni son ton contrarié. Pourtant, on peut voir que son sourire est plus terne que d’habitude, et qu’il ne gagne pas ses yeux.

« Je t’ai pas attendu pour le café, mais je peux aller t’en chercher un. »

Quelques minutes plus tard, les voilà installés dans l’avion, pour 24 heures de vol, avec une escale à Dubaï. Le voyage se déroule sans accro, à part quelques turbulences sur la fin. Pourtant, même si le confort de la classe affaire est nettement supérieur à ce à quoi on peut s’attendre en classe économique, la brunette a très peu fermé l’œil. Arrivée sur le tarmac, elle s’étire immédiatement, lorsqu’un frisson vient interrompre son exercice pour détendre ses muscles, restés trop longtemps au repos pendant le vol.

« Cazzo ! C’est quoi ce bordel ?! On se les gèle ici ! »

Mila et sa délicatesse … Elle resserre son gilet contre elle : 5° C en milieu de journée, alors qu’ils avaient laissé Brisbane sous 30° C lorsqu’ils avaient décollé. Elle fait rapidement l’inventaire de sa valise dans sa tête, se rassure sur les tenues qu’elle a choisi et se dit que, le cas échéant, elle pourra peut-être s’éclipser de la conférence que Channing doit donner pour faire un peu de shopping.
Après avoir récupéré leurs affaires, les deux jeunes gens montent dans la voiture que Mila a réservé avant leur départ, direction leur hôtel. La brunette ne connaît pas Paris, n’y a jamais mis les pieds. Elle passe donc tout le trajet collée à la fenêtre, à s’extasier devant chaque monument qu’ils croisent.

« Ho, je voudrais qu’on aille voir ça ! Et ça aussi ! T’as déjà été là ? »

Des étoiles dansent dans les yeux bleus de la jeune femme, alors qu’elle se tourne quelques instants vers Channing, dans l’attente de sa réponse. Toute l’excitation qu’elle ressent est palpable, la fatigue du voyage semblant s’être envolée pour l’instant, même si elle sait qu’elle doit avoir une bien mauvaise mine par rapport à la veille.
La voiture les dépose finalement devant un hôtel de luxe. Mila remercie d’un signe de tête l’employé qui leur ouvre la porte, alors que l’on récupère rapidement leurs bagages. En bonne assistante, elle prend les choses en mains et va rejoindre l’accueil pour signaler leur arrivée et laisser l’employée prendre l’empreinte d’une des cartes bancaires du Walker Group. Un autre employé de l’hôtel les conduit à leurs chambres respectives : une suite pour Channing, laquelle communique avec une chambre deluxe que Mila occupera. La brunette déballe rapidement ses affaires avant de toquer à la porte communicante pour rejoindre son chef. Sans gêne, elle visite la suite de Chan, admirative, avant de se laisser tomber sur le dos sur le lit du dirigeant du WG.

« C’est le paradis ici ! »

Elle se redresse sur les coudes, plongeant un regard coquin dans celui de Channing.

« On a quelques heures à tuer avant le dîner avec les architectes du centre commercial. On pourrait peut-être s’amuser ? »

Elle laisse le silence s’installer quelques secondes, parfaitement consciente du sous-entendu dans sa phrase, avant d’éclater de rire en se relevant. Elle frôle Channing sur le chemin vers sa chambre.

« Je vais prendre une douche, puis j’aimerais bien aller me promener. Tu viens avec moi ou tu préfères te reposer un peu ? »

Elle explique ainsi ce qu’elle voulait réellement dire, lorsqu’elle parlait de s’amuser. Elle devrait être épuisée, elle l’est sans aucun doute, mais l’envie de découvrir cette ville pleine de promesses chasse la fatigue. Elle voudrait tout voir, tout connaître, avant qu’ils ne doivent repartir pour une autre ville européenne.





La vie est un mensonge plus grand que les autres
by wiise

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 2Gt2RfY
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) AR2mcNK
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) PvDC5CK
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) NCLDdV8
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 335306globetrotter
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Mf7aKnj
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Lbjcusp
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) FximBIO
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) YtxTUla
Revenir en haut Aller en bas
Channing Walker
Channing Walker
l'ironie du sacrifice
l'ironie du sacrifice
Voir le profil de l'utilisateur
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 7vHkInU ÂGE : trente cinq ans (26.08.1986)
SURNOM : chan en général, souvent monsieur Walker ou Walker tout court
STATUT : son coeur lui appartient depuis longtemps mais il n'est pas encore prêt à l'admettre
MÉTIER : héritier et président-directeur général du Walker Group, entreprise de renom dans le domaine de l'immobilier
LOGEMENT : 216 beachcrest road à bayside, dans une villa avec une vue imprenable bien trop grande pour lui seul
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) K0dm
POSTS : 1990 POINTS : 170

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à Brisbane, même s'il a beaucoup voyagé › il est gourmand, excellent cuisinier › il a un tempérament calme et diplomate › il fait du piano depuis qu'il est enfant › il participe à des courses illégales au coeur de Brisbane, un vieux démon › il est trilingue (anglais, français et italien) › il a un tatouage « 007 » en bas du dos, un souvenir de soirée quand il avait 22 ans › il adore le bon vin et le whisky › il aime passer du temps à sillonner la ville en moto
RPs EN COURS :
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 1pfp
CHANELLE › your precious heart, can't watch it break, so i close my eyes while you walk away. can i have a second chance ? can i have another dance ? can i start another life with you ? when i wake up in a haze and i haven't slept in days, you're a thousand miles away with such a lonely heart.

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21#22#23#24

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 9s6o
WALKER FAMILY › i'd take another chance, take a fall, take a shot for you. and i need you lile a heart needs a beat, but it's nothing new. i loved you with a fire red, now it's turning blue. and you say sorry like the angel, heaven let me think it was you but i'm afraid. it's too late to apologize, it's too late.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) T836
WALKIE › we've taken different paths and traveled different roads, i know we'll always end up on the same one when we're old. if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you, brother.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) G0yt
CHANNIRIS › little ghost, you're listening, unlike most you don't miss a thing. you see the truth, i walk the halls invisibly. i climb the walls, no one sees me, no one but you. oh little ghost, you see the pain, but together we can make something beautiful. so take my hand and perfectly, we fill the gaps, you and me make three. iwas meant for you, and you for me.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Axz2
MERING › you gave all that sweat and blood, now you think you're gonna drown. you can't tell that you're bigger than the sea that you're sinking in, and you don't know what you got. but you got it at your fingertips. when the lights go out and leave you standing in the dark, no one ever told you this would be so hard. i know you think your fire is burning out, but I still see you shining through. you got it in you.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 47tq
HARTER › insane, inside the danger gets me high. can't help myself got secrets i can't tell. i love the smell of gasoline, i light the match to taste the heat. i've always liked to play with fire. hot blood, these veins. my pleasure is their pain. i love to watch the castles burn, these golden ashes turn to dirt.


RPs EN ATTENTE :
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 0pkf

RPs TERMINÉS : (2020) elizabeth #1dani #1caelan #1raphaellexie #1clyde #1dani #2eddie #1

(2021) elizabeth #2dani #3elizabeth #3caelan #2dani au #4danika #1primrose #1dani #5lexie #3eddie #2victoria #1hayden #1dani #6dani #7elizabeth #4clyde #2 et lexie #2danika #2dani #9garett #1gabrielle #1gabrielle #2gabrielle au #3lexie #4gabrielle #4hunter #1james #1danika #3gabrielle #6nicky #1lexie #5adriana #1freddy #1gabrielle au #8eddie au #3gabrielle #7gala de charitégabrielle #5elizabeth #5danika #4sergio #1jezabel #1michaela #1gabrielle#12lexie #6caelan #5 et gabrielle #9ashley #1otto #1caelan #4gabrielle #10elijah #1gabrielle #13

(2022) lexie #7gabrielle #11jordan #1hunter #2lawrence #1danika #5deklan #1deklan #2gaïa #2zoya #1elizabeth #6rhett #1lexie #9gabrielle #16freddy #2lexie #8 et noah #1mila #1gabrielle #14mitchell #1 et gabrielle #17iris #1gabrielle #19gabrielle #20lexie #10 et freddy #3eddie #4rhett #2

rps abandonnés:

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Gzo6
AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : cristalline (avatar) astra (code signature) Mapartche (dessin channing) loonywaltz (userbars)
DC :  
PSEUDO : eternalia, astre
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35209-cafe-noir-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35307-des-bleus-a-l-ame-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35936-channing-walker https://www.30yearsstillyoung.com/t35934-channing-walker

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Empty
Message(#) Sujet: Re: Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) EmptyVen 29 Avr 2022 - 23:04



voyage d'affaires sur le sol européen

@Mila Valentini et Channing
début mars 2022
Le réveil est difficile pour le grand brun. Douloureux et pénible, surtout parce qu'il ouvre mollement les yeux et que la douleur est toujours la plus forte au réveil après de longues heures sans bouger. Trois sutures adhésives sur le nez, l'héritier se réveille en soupirant. L'avant-veille, Alex lui collait son poing dans la figure et Channing lui rendait aussi sec avant que Gabrielle ne s'interpose entre les deux hommes avant que la situation ne dégénère davantage. Il avait quitté les lieux sans un regard en arrière, s'était fait porter pâle au bureau le lendemain en travaillant depuis Bayside et avait conversé avec Mila par téléphone pour les derniers préparatifs du voyage. Le timing était mauvais avant un voyage d'une dizaine de jours en Europe, et l'héritier aurait préféré que l'autre lui casse une côte plutôt qu'il abîme son visage. Son absence au Walker Group hier était due aux marques laissées par le frère de la californienne, et l'héritier espère de tout coeur que ces dernières seront plus discrètes ce matin. Il se tire de ses draps, se traine jusqu'à la salle de bain et agresse ses yeux en allumant la lumière blanche de la salle d'eau pour regarder son visage.

Lorsqu'il arrive à l'aéroport, Channing est habillé simplement pour se fondre dans la masse de voyageurs. Après avoir enlevé les sutures, appliqué de la glace sur son nez avec pour espoir d'en apaiser la douleur et la couleur des hématomes, il a enfilé une paire de solaire et espère ainsi cacher le plus gros des dégâts. Il déteste Mitchell, profondément. Ses pas lui font traverser une grande partie de l'aéroport en silence, le dirigeant s'arrêtant prendre un café au Starbucks avant de trouver son assistante assise et au téléphone un peu plus loin. Sa voix concernée l'interpelle, et il ne comprend que quelques bribes de sa conversation avant qu'elle ne sursaute et se tourne vers lui en remarquant sa présence. « Bonjour. » « Bonjour Mila. » Son sourire est plus terne qu'à l'accoutumé et il fronce un peu les sourcils avant de baisser les yeux sur sa tasse de café qu'elle lui montre. « Je t’ai pas attendu pour le café, mais je peux aller t’en chercher un. » L'héritier désigne son propre gobelet en levant un peu la main, secouant doucement la tête. Elle est certes son assistante mais il peut encore aller se chercher son propre café. « J'ai déjà ce qu'il me faut, merci. Est-ce que ça va ? Tu as l'air préoccupée. » lance t'il après avoir baissé ses yeux sur le téléphone de la brune un instant, comme s'il le soupçonnait d'être responsable de son air las. Quoique, avec ses solaires toujours sur le nez, difficile de suivre son regard même si sa tête s'incline légèrement.

Ils embarquent un peu plus tard, s'envolent pour l'équivalent d'une journée entière de vol, profitant d'une brève escale à Dubaï. Le vol se déroule sans accroc, et le grand brun est ravi de pouvoir troquer ses lunettes contre un masque de repos qui tombe parfaitement sur ses yeux. D'ordinaire, il profite du confort de la classe affaires pour travailler sur son ordinateur mais le coeur n'y est pas et il n'est pas non plus en mesure de se priver de sommeil supplémentaire. Il dort par conséquent de longues heures, se réveille de temps à autre en chassant prudemment le regard, et le duo atterrit finalement dans la capitale du pays de Molière. Paris. L'avion se pose et ils en quittent le bord pour rencontrer l'air frais de la France, celui plus léger et frisquet qu'à Brisbane, et la réaction de la demoiselle lui provoque un sourire alors qu'il a d'ores et déjà réenfilé ses solaires. « Cazzo ! C’est quoi ce bordel ?! On se les gèle ici ! » « Bienvenue à Paris. » Plus prévenant que la brune, il enfile une veste prévue à l'avance et ils foulent côte à côte le sol français en quittant le CDG pour prendre un taxi. Channing n'est pas venu à Paris depuis un moment, et malgré les événements récents et son état d'esprit maussade, il ne peut s'empêcher de sourire un peu en retrouvant dès les premières minutes le charme si particulier du petit pays européen. Leur chauffeur charge leurs bagages et ils s'installent à l'arrière du taxi avant d'être conduits au Ritz, l'italienne s'extasiant une bonne partie du trajet. et même si elle ne semblait pas la plus souriante à leur départ, la façon qu'elle a de pointer du doigt divers monuments et enseignes ne manque pas de l'aider, lui aussi, à se réjouir un peu. « Ho, je voudrais qu’on aille voir ça ! Et ça aussi ! T’as déjà été là ? » Il rit à ses questions, y répond, lui présente grossièrement ce qui les entoure au fur et à mesure du trajet et lui promet des visites incontournables. « On aura le temps de faire du tourisme, je connais de bonnes adresses. Tu ne seras pas déçue. »

Il leur faut malgré tout trois quarts d'heure pour atteindre leur hôtel, et lorsqu'ils descendent du taxi le duo continue de parler du programme de leur séjour et de ce qui les attend. Channing trouve un peu de réconfort dans l'innocence de la demoiselle et essaie de s'y accrocher alors qu'il a naïvement oublié ses anti-douleurs dans sa valise et que son nez commence à sérieusement être douloureux. Ils gagnent l'intérieur du palace et sont pris en charge, l'héritier retrouvant avec un brin de nostalgie l'hôtel qu'il connaît bien et qui est habitué aux visites irrégulières de l'héritier. On les guide à leurs chambres et monte leurs valises tandis qu'il découvre, sans grande surprise, que Mila a opté pour une suite et une chambre communicante. Un choix judicieux et pratique, un pour lequel il lui avait fait confiance et qui est à la hauteur. Il n'a pas pris le temps de surveiller les moindres faits et gestes de la brune, et est ravi qu'elle n'ait pas fait de gaffe. L'italienne disparaît dans sa chambre et lui ouvre sa valise dans un premier temps pour prendre une aspirine. Une fois chose faite, il fait à son tour une petite visite de la suite et sort sur le balcon pour admirer la Tour Eiffel au loin. Certaines choses sont toujours aussi impressionnantes et même si ce n'est pas la première fois qu'il rencontre la Dame de Fer. Trop loin pour entendre la demoiselle qui toque à la porte, il tourne la tête uniquement en sentant quelqu'un derrière lui, juste à temps pour la voir s'écrouler sur son lit. « C’est le paradis ici ! » Débarrassé de ses solaires, il s'approche d'elle et s'appuie négligemment sur un mur en croisant les bras, souriant un peu. « On a quelques heures à tuer avant le dîner avec les architectes du centre commercial. On pourrait peut-être s’amuser ? » Elle laisse planer un silence et lui hausse les sourcils avec un temps de retard en comprenant le sous entendu. Il bat lentement des paupières, semblant chercher quoi répondre avant qu'elle ne poursuive en se moquant d'un rire. « Je vais prendre une douche, puis j’aimerais bien aller me promener. Tu viens avec moi ou tu préfères te reposer un peu ? » dans la douche ? Il penche curieusement la tête sur le côté un instant, fronçant les sourcils avant d'effectuer un geste avec sa main pour l'inviter à y aller lorsqu'elle le frôle de sa malice. « Je vais me passer un coup d'eau sur le visage et on ira faire un tour. Ne traine pas trop. » et sur ces mots, elle disparaît et lui va défaire sa valise.

Plus tard dans la soirée, le duo regagne le Ritz baigné par les lumières artificielles, un rire léger résonnant entre eux. La journée est passée à une vitesse folle, et le rendez-vous avec les architectes du centre commercial a été un franc succès. Ils ont passé du bon temps et ont ensuite fait une balade à pied dans les beaux quartiers de Paris, s'aérant un peu les idées et digérant, se forçant à tenir encore un peu le coup malgré le décalage horaire. La Tour Eiffel est illuminée dans leur dos et ils remontent dans la suite, l'héritier desserrant son noeud de cravate une fois le pas de la porte franchi. Il est plutôt soulagé d'être ici avec Mila plutôt qu'avec un personnel lambda de l'agence, et s'autorise à montrer quelques signes de fatigue et d'aise alors qu'il délaisse ses chaussures dans l'entrée. « Je vais me doucher. Tu peux rester dans la suite, ça ne me dérange pas. » lance t'il en allant chercher son nécessaire avant de partir dans la salle de bain. La jeune italienne n'est pas contrainte à rester dans sa chambre dès lors qu'ils sont dans le palace, sa suite étant bien assez grande. Channing ne met qu'une dizaine de minutes à se doucher et à ressortir peu après, en boxer sous un peignoir de l'hôtel, cheveux humides et tâtant distraitement l'arrête de son nez. Il a de la chance que ses hématomes s'estompent rapidement, même si avec la chaleur de l'eau sous la douche ces derniers ont repris quelques teintes. Le Walker cherche du regard l'italienne alors qu'il redresse la tête, pose sur elle un sourire chaste en la voyant. « Alors, ta première impression sur la capitale ? » l'interroge t'il tout en s'approchant distraitement du mini bar pour se servir un verre d'eau. « Demain c'est quartier libre. Est-ce que tu as quelque chose qui te fait envie en priorité ? Un monument que tu as repéré, si tu veux qu'on se balade ou même qu'on fasse du shopping... on peut profiter quand on a rien à faire. »      
rainmaker


 
i died a hundred times
she took my heart i think she took my soul. with the moon i run far from the carnage of the fiery sun. driven by the strangle of vein showing no mercy i'd do it again, open up your eyes you keep on crying baby i'll bleed you dry

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 5n8cnjvx

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 7ens88hz Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) D93hxuty
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 133089928:
Revenir en haut Aller en bas
Mila Valentini
Mila Valentini
l'enfer du décor
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans, née le 1er avril 1996
SURNOM : Son père ne l'appellera plus jamais Bianca. Les hommes qu'elle séduit peuvent l'appeler comme bon leur semble.
STATUT : Mariée à Freddy Mulligan suite à un pari stupide, elle mène une vie de célibataire. L'amour ne l'intéresse pas, juste l'argent.
MÉTIER : Assistante de direction de Channing Walker
LOGEMENT : Elle a fui la grande maison de son père Antone Sisco suite au décès de ce dernier, et papillonne de logement en logement pour l'instant
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 4df52ab8add4b53a976f83bc7c842722acbdc01a
POSTS : 276 POINTS : 110

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle aime la lecture, le cinéma, le théâtre, les voyages, le sport (course à pieds et surf), la photographie et les vieilles voitures. * Elle est solaire, sociable, franche, obstinée, impulsive, calculatrice et manipulatrice. * Elle jure en italien et son accent ressort lorsqu’elle s’énerve, ou parfois lorsqu’elle est trop enthousiaste. * En décembre 2021, elle est obligée de placer sa mère dans un centre spécialisé. Ayant besoin d’argent, elle va emménager chez son père, Antone Sisco, et fait de lui un véritable distributeur de billets.
RPs EN COURS : Clément #1 * Marvin * Channing #2 * Elijah * Channing #3 * Clément #2 * Channing #4 et Gabrielle #1

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 6oy3
Minning * Tu me plais, mais tu ne devrais pas, J'ai peur de ne pas être celle que tu crois, Je joue à chaque fois que j'ai froid.


RPs TERMINÉS : Antone #1 * Channing * Antone #2 * Zoya * Freddy * Isla

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Qfb3
Mitone * Est-ce qu'il va me faire un signe ? Manquer d'un père n'est pas un crime. J'ai qu'une prière à lui adresser, Si seulement je pouvais lui manquer.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Amht
Middy * Laisse, ta peau contre ma peau, Est-ce qu'on s'aime, est-ce qu'on s'oublie?

AVATAR : Alyssa Lynch
CRÉDITS : Loonywaltz - Damnitmalz
DC : La pétillante Adriana Suárez et Lexie Walker la peste
PSEUDO : Chachouchou
INSCRIT LE : 09/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43660-la-vie-est-un-mensonge-plus-grand-que-les-autres-mila https://www.30yearsstillyoung.com/t43716-mila-et-si-c-est-le-temps-qui-passe-qui-fait-qu-on-se-connait-il-faut-que-le-temps-passe-et-ne-s-arrete-jamais#2214363

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Empty
Message(#) Sujet: Re: Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) EmptySam 30 Avr 2022 - 23:13



@Channing Walker - Mila Valentini


Plongée dans son coup de fil avec un employé du centre de repos dans lequel est placé sa mère, dépressive depuis que Rodney Sharp a demandé le divorce et lui a brisé le cœur, Mila ne se rend pas compte immédiatement de la présence de son patron. Elle sursaute puis se lève pour l’accueillir, lui proposant un café sans prêter attention au gobelet qu’il a déjà en main.

« J’ai déjà ce qu’il me faut, merci. Est-ce que ça va ? Tu as l’air préoccupée. »

La brunette secoue la tête. Elle n’a pas envie de se confier, elle n’est pas prête à le faire, pas encore. Personne ne sait ce que sa mère et elle ont traversé. Ses amis sont au courant du divorce, mais n’en connaissent pas les détails. Mila, elle, a vu Caterina s’effondrer au fur et à mesure des semaines, a entendu son cœur se briser en mille morceaux. Elle a vu sa mère abandonner, refuser de se battre pour une compensation financière à laquelle elle aurait pourtant eu droit. Elle l’a vu sombrer dans la dépression. Elle a dû prendre la place de sa mère, devenir l’adulte responsable, leur chercher un appartement à louer et trouver un emploi pour subvenir à leurs besoins à toutes les deux. Puis elle a observé sa mère s’enfoncer davantage, refuser de quitter son lit certains jours, pleurer des heures entières. Elle lui a parlé, a tenté de la réconforter, de la secouer. Elle a supplié, en vain, face à un mur de chagrin et de tristesse. Et finalement, elle a fait la seule chose qui semblait s’imposer : elle a placé Caterina dans une maison de repos pour soigner sa dépression.
De tout ça, Mila n’a pas envie d’en parler. Elle se lève, les mots se bousculent, franchissent ses lèvres alors qu’elle n’a pas encore trouvé le mensonge qu’elle va servir à Chan.

« Non, c’est juste un truc familial, mais ça va aller et … »

Elle s’interrompt soudain alors que ses yeux s’agrandissent, fixant le nez de son boss. Elle penche la tête sur le côté et lui ôte délicatement ses lunettes, d’un geste suffisamment rapide pour qu’il ne puisse pas arrêter sa main. Sa bouche qui s’ouvre trahit la surprise de la brunette.

« Ma che cosa hai fatto ? C’est quoi ça ? »

Son regard bleuté se durcit alors qu’elle tend ses lunettes de soleil à Chan pour les lui rendre, plongeant ses yeux dans les siens, le défiant de lui mentir.

« Sérieusement, il s’est passé quoi ? »

Parce qu’on dirait sérieusement qu’il s’est battu. Ou qu’il s’est fait agresser par une porte qu’il aurait pris en pleine tronche.

Le trajet en avion est long, terriblement long, et si Chan semble réussir à trouver le sommeil, Mila, elle, en est presque incapable. Elle ne pique du nez que quelques minutes par-ci par-là, épuise tout le catalogue des films proposés par la compagnie aérienne et traite différents dossiers pour le boulot.
A l’atterrissage, elle est épuisée, et surprise par la différence de météo. Sa mauvaise humeur et sa fatigue semblent cependant s’envoler lorsque le taxi qui les conduit à l’hôtel traverse Paris. L’enthousiasme de la brunette refait surface, alors qu’elle s’extatise devant de nombreux monuments et semble tous vouloir les visiter. Elle se félicite d’avoir emmené son appareil photos, et a hâte de pouvoir découvrir la capitale française.

« On aura le temps de faire du tourisme, je connais de bonnes adresses. Tu ne seras pas déçue. »

Elle tourne quelques secondes la tête vers Channing, s’arrachant à la contemplation des merveilles qui défilent par la fenêtre, et elle plonge son regard bleuté dans celui du brun, lui adressant un sourire reconnaissant.

Après qu’ils se soient rapidement installés à l’hôtel et que Mila ait pris une douche, les voilà partis pour une petite balade avant le dîner avec les architectes du centre commercial qu’ils sont venus inaugurer. Après le repas, ils rentrent également à pied jusqu’à l’hôtel, luttant contre la fatigue pour profiter au maximum du voyage. Les yeux de la brunette brillent de mille feux alors qu’elle découvre les charmes de la capitale française, et son excitation et son innocence font plaisir à voir.
De retour à l’hôtel, Mila s’apprête à rejoindre sa chambre pour s’écrouler et tenter de rattraper le sommeil qu’elle a en retard. Mais Channing entre dans sa suite en laissant la porte ouverte. Il ne voit pas l’incertitude de la brunette et son air surpris, alors qu’elle hésite un instant sur le seuil avant de finalement le suivre.

« Je vais me doucher. Tu peux rester dans la suite, ça ne me dérange pas. »

Elle hausse un sourcil, à nouveau surprise, et le suit du regard alors qu’il disparait dans la salle-de-bains. Elle est fatiguée, ses neurones ont visiblement du mal à se connecter à cette heure-ci, encore plus avec le décalage horaire et le voyage dans les pattes. Alors pendant une seconde, elle se demande si c’est une invitation à le rejoindre, mais rapidement, elle se raisonne et prend ses aises dans le salon de la suite de Channing. Elle ôte ses chaussures, s’installe sur le canapé et pianote sur son téléphone. Après quelques minutes, elle s’allonge, pose le téléphone sur sa poitrine et ferme les yeux. Juste une seconde. Une seconde et ça ira mieux. C’est ce qu’elle se dit, alors qu’elle se demande ce que Chan attend encore d’elle, après une telle journée. Pourtant, elle s’assoupit rapidement, et est réveillée par la voix de son boss au bout de quelques minutes.

« Alors, ta première impression sur la capitale ? »

Elle ouvre les yeux, bat des paupières un instant et met trop longtemps pour se rasseoir. Elle met encore plus de temps pour répondre, tentant de comprendre ce qu’il a pu dire, d’essayer de se souvenir de ce qu’elle a pu entendre pendant qu’elle était au seuil de la conscience, en vain. Alors elle secoue la tête en riant.

« Je suis désolée … quoi ? »

C’est à ce moment-là qu’elle remarque la tenue de Chan : un peignoir éponge de l’hôtel. Rien qu’un peignoir. Sa bouche s’entrouvre un instant, alors qu’elle est maintenant parfaitement réveillée par cette vision plus qu’agréable. Elle ne peut empêcher son regard de détailler l’homme face à elle, et fait appel à ses souvenirs pour se remémorer ce qu’elle pourrait découvrir, sous ce peignoir. Elle se force à respirer calmement et intime à ses désirs de se taire, alors qu’elle se lève et se rapproche de son patron, presque par automatisme, attirée par lui. Le regard de la brunette est finalement immédiatement attiré par son nez, dont la couleur est loin d’être naturelle. Doucement, elle se saisit du menton de l’héritier Walker de sa main droite, utilisant sa main gauche pour appuyer délicatement sur les hématomes, en grimaçant elle-même.

« Comment ça va ? J’ai de la poudre si tu veux, et du fond de teint. Ca fait peut-être pas rêver, dis comme ça, mais si tu veux on pourra essayer pour masquer ce qui restera de tes bleus avant le prochain rendez-vous. »

Elle grimace à nouveau avant d’enlever ses mains du visage de Chan.

« Au moins avant l’inauguration et la conférence, car tous les regards seront braqués sur toi. »

Elle recule de quelques pas, réadopte une posture plus professionnelle et réinstaure entre eux un espace plus décent et acceptable.

« Demain c’est quartier libre. Est-ce que tu as quelque chose qui te fait envie en priorité ? Un monument que tu as repéré, si tu veux qu’on se balade ou même qu’on fasse du shopping … on peut profiter quand on a rien à faire. »

En une fraction de seconde, le visage de la brunette s’illumine. Pendant les prochaines minutes, elle sait que la fatigue aura disparu, alors que l’enthousiasme la gagne.

« Le Sacré Cœur ! », qu’elle répond spontanément, montrant sa nette préférence pour ce monument, pourtant moins emblématique que d’autres lieux de la capitale.

« Se promener à Montmartre, les bateaux mouches peut-être, la Tour Eiffel. Les catacombes si on a le temps, ou un ou deux parcs ou jardins ? »

Elle a un peu potassé le sujet avant de venir et a repéré quelques endroits intéressants sur le chemin depuis l’aéroport. Elle aimerait pouvoir tout faire, mais sait que le temps est limité. Elle sait aussi que Chan connaît cette ville, pour l’avoir déjà visité, et qu’il saura les emmener aux bons endroits.

« Je te fais confiance, tu sauras sans doute mieux que moi ce qui vaut le détour. »

Elle tente de réprimer un bâillement, parce qu’elle a été bien élevée et qu’elle sait que ça ne se fait pas, surtout devant son patron, surtout en pleine discussion. Mais la fatigue la rattrape, alors qu’elle met sa main devant sa bouche et rougit légèrement.

« Désolée, mais je tombe là. J’ai besoin d’une bonne nuit de sommeil. »

Après qu’ils se soient accordés sur l’heure de rendez-vous, la brunette ramasse ses chaussures, son sac et son téléphone.

« Bonne nuit, Chan. »

Puis elle s’éclipse dans sa suite par la porte communicante, se glissant rapidement entre les draps de satin.

Il est beaucoup trop tôt lorsque le réveil sonne, mais elle sait que le programme de la journée est chargé. Elle voudrait visiter tout Paris, alors qu’ils n’ont que peu de temps entre les réunions, les dîners, ou les conférences. Alors elle compte profiter de leur journée de libre et, l’espace d’un instant, elle a l’impression d’être une élève en sortie scolaire, lorsque le prof accordait un quartier libre aux jeunes pour qu’ils puissent se promener. Elle rejoint Chan pour le petit-déjeuner, puis enfile une tenue décontractée et des bonnes chausses pour avaler les kilomètres. Dans son sac à dos, son appareil photos attend lui aussi avec impatience de découvrir les charmes de la capitale française.

Le soleil se couche sur Paris. Channing et Mila longent les quais, observant la Seine passer de l’orange au rouge vif, au fur et à mesure que le soleil descend. La brunette semble concentrée, son appareil devant son visage, alors qu’elle mitraille Notre Dame et l’île de la Cité. Enfin, elle détache son regard du spectacle flamboyant offert par l’eau, ses yeux bleutés se plongeant dans ceux de Channing.

« Merci de m’avoir permis de venir ici. »

Elle est son assistante, certes, mais elle aurait pu accomplir la plupart de ses missions depuis Brisbane. Il aurait pu faire venir un architecte, ou un gestionnaire de projets, ou même le chef du service financier. Et elle lui est sincèrement reconnaissant de la confiance qu’il lui porte.

« Je prendrais bien une glace avant de rentrer. »

Un sourire amusé prend place sur son visage alors qu’elle range son appareil photos dans son sac et reprend sa marche aux côtés de Chan. Arrivés à l’hôtel, elle se dirige directement vers sa chambre, sans détour par la chambre de son boss. Parce que ce n’est pas raisonnable, et parce qu’elle crevée, tout simplement. La journée de demain s’annonce intense, alors elle espère pouvoir profiter de chaque minute de sommeil avant de replonger dans le monde professionnel.

Le lendemain matin, la brunette toque à la porte communicante et, sans attendre la réponse de Chan, pénètre dans sa suite. Elle le trouve dans son lit, encore endormi, et grimpe sur lui, à califourchon, au-dessus des draps. Elle approche sa bouche de l’oreille du Walker et murmure.

« Debout ! »

Elle laisse courir son doigt le long de la joue de Chan et descendre lentement dans son cou et sur le haut de torse, s’arrêtant là où les draps créent une barrière infranchissable. Un sourire mutin se dessine sur ses traits alors qu’elle retire sa main et se lève.

« Allez, debout ! Je t’attends en bas dans dix minutes. On va aller courir avant les rendez-vous de la journée ! Ca nous fera du bien. »






La vie est un mensonge plus grand que les autres
by wiise

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 2Gt2RfY
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) AR2mcNK
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) PvDC5CK
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) NCLDdV8
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 335306globetrotter
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Mf7aKnj
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Lbjcusp
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) FximBIO
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) YtxTUla
Revenir en haut Aller en bas
Channing Walker
Channing Walker
l'ironie du sacrifice
l'ironie du sacrifice
Voir le profil de l'utilisateur
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 7vHkInU ÂGE : trente cinq ans (26.08.1986)
SURNOM : chan en général, souvent monsieur Walker ou Walker tout court
STATUT : son coeur lui appartient depuis longtemps mais il n'est pas encore prêt à l'admettre
MÉTIER : héritier et président-directeur général du Walker Group, entreprise de renom dans le domaine de l'immobilier
LOGEMENT : 216 beachcrest road à bayside, dans une villa avec une vue imprenable bien trop grande pour lui seul
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) K0dm
POSTS : 1990 POINTS : 170

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à Brisbane, même s'il a beaucoup voyagé › il est gourmand, excellent cuisinier › il a un tempérament calme et diplomate › il fait du piano depuis qu'il est enfant › il participe à des courses illégales au coeur de Brisbane, un vieux démon › il est trilingue (anglais, français et italien) › il a un tatouage « 007 » en bas du dos, un souvenir de soirée quand il avait 22 ans › il adore le bon vin et le whisky › il aime passer du temps à sillonner la ville en moto
RPs EN COURS :
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 1pfp
CHANELLE › your precious heart, can't watch it break, so i close my eyes while you walk away. can i have a second chance ? can i have another dance ? can i start another life with you ? when i wake up in a haze and i haven't slept in days, you're a thousand miles away with such a lonely heart.

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21#22#23#24

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 9s6o
WALKER FAMILY › i'd take another chance, take a fall, take a shot for you. and i need you lile a heart needs a beat, but it's nothing new. i loved you with a fire red, now it's turning blue. and you say sorry like the angel, heaven let me think it was you but i'm afraid. it's too late to apologize, it's too late.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) T836
WALKIE › we've taken different paths and traveled different roads, i know we'll always end up on the same one when we're old. if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you, brother.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) G0yt
CHANNIRIS › little ghost, you're listening, unlike most you don't miss a thing. you see the truth, i walk the halls invisibly. i climb the walls, no one sees me, no one but you. oh little ghost, you see the pain, but together we can make something beautiful. so take my hand and perfectly, we fill the gaps, you and me make three. iwas meant for you, and you for me.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Axz2
MERING › you gave all that sweat and blood, now you think you're gonna drown. you can't tell that you're bigger than the sea that you're sinking in, and you don't know what you got. but you got it at your fingertips. when the lights go out and leave you standing in the dark, no one ever told you this would be so hard. i know you think your fire is burning out, but I still see you shining through. you got it in you.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 47tq
HARTER › insane, inside the danger gets me high. can't help myself got secrets i can't tell. i love the smell of gasoline, i light the match to taste the heat. i've always liked to play with fire. hot blood, these veins. my pleasure is their pain. i love to watch the castles burn, these golden ashes turn to dirt.


RPs EN ATTENTE :
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 0pkf

RPs TERMINÉS : (2020) elizabeth #1dani #1caelan #1raphaellexie #1clyde #1dani #2eddie #1

(2021) elizabeth #2dani #3elizabeth #3caelan #2dani au #4danika #1primrose #1dani #5lexie #3eddie #2victoria #1hayden #1dani #6dani #7elizabeth #4clyde #2 et lexie #2danika #2dani #9garett #1gabrielle #1gabrielle #2gabrielle au #3lexie #4gabrielle #4hunter #1james #1danika #3gabrielle #6nicky #1lexie #5adriana #1freddy #1gabrielle au #8eddie au #3gabrielle #7gala de charitégabrielle #5elizabeth #5danika #4sergio #1jezabel #1michaela #1gabrielle#12lexie #6caelan #5 et gabrielle #9ashley #1otto #1caelan #4gabrielle #10elijah #1gabrielle #13

(2022) lexie #7gabrielle #11jordan #1hunter #2lawrence #1danika #5deklan #1deklan #2gaïa #2zoya #1elizabeth #6rhett #1lexie #9gabrielle #16freddy #2lexie #8 et noah #1mila #1gabrielle #14mitchell #1 et gabrielle #17iris #1gabrielle #19gabrielle #20lexie #10 et freddy #3eddie #4rhett #2

rps abandonnés:

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Gzo6
AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : cristalline (avatar) astra (code signature) Mapartche (dessin channing) loonywaltz (userbars)
DC :  
PSEUDO : eternalia, astre
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35209-cafe-noir-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35307-des-bleus-a-l-ame-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35936-channing-walker https://www.30yearsstillyoung.com/t35934-channing-walker

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Empty
Message(#) Sujet: Re: Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) EmptyMar 3 Mai 2022 - 17:53



voyage d'affaires sur le sol européen

@Mila Valentini et Channing
début mars 2022
Le grand brun baille à s'en décrocher la mâchoire en s'approchant de son assistante, cachant sa bouche du revers de sa main avant de s'arrêter près d'elle. Mila est en ligne et semble préoccupée, et c'est assez naturellement que Channing cherche à connaître la raison de la tension de son sourire avec l'espoir de l'apaiser. « Non, c’est juste un truc familial, mais ça va aller et … » Il fronce un peu les sourcils mais respecte la réponse de la brune, prêt à acquiescer au même moment où elle se lève et fixe son regard sur ce qu'il devine être son nez. Ses yeux s'arrondissent et il n'a pas le temps de lui dire que lui aussi va aller qu'elle s'empare de l'une des branches de ses lunettes pour les lui retirer. Pas vraiment la meilleure chose à faire... L'héritier échappe un souffle alors qu'il appuie un regard fatigué sur l'italienne dont la mâchoire s'ouvre sous la surprise. « Ma che cosa hai fatto ? C’est quoi ça ? » Oh il parle italien, même s'il pense lui avoir déjà dis par le passé. Elle n'a pas besoin de traduire son juron. Channing ne répond pas immédiatement, tandis qu'elle lui rend ses lunettes qu'il réajuste en chassant le regard comme pour s'assurer que personne ne les regardait à ce moment. « Sérieusement, il s’est passé quoi ? » Elle en devient presque autoritaire et leurs regards se croisent, le sien voilé par la teinte de ses verres. Mila est dramatique et un peu curieuse, mais il ne peut lui en vouloir. La marque est trop récente pour ne pas poser question. « Rien, il ne s'est rien passé. » mais ce serait mal connaître la demoiselle de se contenter de cette réponse, c'est pourquoi Channing hausse les épaules avec nonchalance et poursuit. « Je suis un terrible bricoleur, je me suis pris mon nouveau meuble dessus en essayant de le monter. » ment-il en esquissant un sourire pour mieux faire passer la nouvelle, avant de prendre une gorgée de café. Il l'encourage à se mettre en route par la suite, ne s'attardant pas sur le sujet, et le duo ne tarde pas à rejoindre leur quai d'embarquement pour s'envoler pour Paris.

Le vol est moins pénible pour lui qui profite de ces longues heures passées dans les airs pour rattraper des heures de sommeil. L'héritier a toujours eu une facilité surprenante à dormir en avion, probablement bercé par l'altitude et la sensation. Il faut dire que, d'une manière générale, les passagers d'un vol sont souvent divisés en deux catégories : ceux pour qui il est impossible de fermer l'oeil, et ceux pour qui il est difficile de le garder ouvert. Channing fait partie de la deuxième, et cela l'arrange quand il n'a pas à travailler. Ils atterrissent à l'heure prévue sur Paris, quittent le Boeing en s'étirant et ce même si Mila proteste en découvrant la température bien plus fraîche que celle de Brisbane, puis rejoignent un taxi une fois munis de leurs valises. et c'est ainsi que commence leur voyage, par une traversée de la ville jusqu'au Ritz puis un moment de réalisation une fois au palace, avant de partir à la découverte des rues et charmes parisiens. L'italienne, pour qui c'est la première fois en France, s'émerveille de petites choses et le Walker prend plaisir à se changer les idées en l'entraînant dans quelques incontournables. Dans un café puis un jardin, en pointant du doigt un monument qu'il présente d'une anecdote, et l'innocence et le bonheur sincère de son assistante lui font plaisir. Elle est heureuse de l'accompagner et de voyager ainsi, et il ne regrette pas son choix en l'ayant invitée à venir. Ils regagnent finalement l'hôtel un peu plus tard, notamment pour se préparer pour le dîner auquel ils sont attendus et auquel ils se rendront pour passer un agréable moment. La tour Eiffel s'illumine à la nuit tombée alors qu'ils rentrent après la réception, et Mila la regarde comme si elle était un sapin de Noël sous lequel se trouvait les cadeaux de ses rêves. et le grand brun y croirait presque, tant elle rayonne.

Ils gagnent la suite une poignée de minutes plus tard, et l'héritier n'est pas mécontent de se débarasser de sa cravate et de pouvoir souffler. Lorsqu'ils sont en mouvement, font des visites et discutent, le décalage horaire et la fatigue passent au second plan. Mais maintenant qu'un certain silence s'est installé, justifié par la montée dans l'ascenseur et la patience dont ils doivent faire preuve pour regagner leurs chambres, il est brusquement difficile de ne pas s'endormir d'une traite. C'est donc en silence qu'ils franchissent à nouveau la porte de la suite, et Channing n'adresse que quelques mots à la demoiselle avant de disparaître dans la salle de bain. tant qu'il en a encore le courage. Si elle lui répond il ne l'entend pas, et c'est une douche certes brève mais bien chaude qu'il s'accorde avant de s'enrouler dans un peignoir. S'il est optimiste, il pense encore pouvoir rester une dizaine de minutes éveillé avant d'hiberner jusqu'au matin. Ses yeux naviguant distraitement dans la suite, il rejoint le petit salon et se sert un verre d'eau tout en lançant une interrogation à la volée à destination de la brune. Mais quelques secondes s'écoulent et aucune réponse ne vient, si bien que lorsqu'il tourne la tête pour chercher Mila du regard c'est une assistante qui se redresse d'une manière particulièrement lente et ahuri qu'il découvre. « Je suis désolée … quoi ? » Il repose lentement la carafe d'eau sans pouvoir s'empêcher de rire un peu, secouant la tête. À sa place, s'il avait été assis sur ce canapé, lui ne se serait probablement pas réveillé et ce même si elle lui avait adressé la parole. Il s'en voudrait presque alors qu'elle se lève pour s'approcher et qu'il délaisse son verre d'eau pour la suivre du regard, un air désolé sur le visage. « Je te demandais ce que tu avais pensé de Paris pour cette première. Rien de trop important. » la rassure t'il alors qu'elle continue de s'approcher et ce jusqu'à envahir son espace personnel, le rendant muet quelques secondes. La façon dont sa malice peut réapparaître en un battement de cils est plutôt impressionnante, et il ne bouge pas lorsqu'elle saisit son menton entre ses doigts. Son regard se baisse brièvement sur sa main puis se plonge dans ses yeux bleus, uniquement pour y lire une drôle de grimace. oh... son nez. « Comment ça va ? J’ai de la poudre si tu veux, et du fond de teint. Ca fait peut-être pas rêver, dis comme ça, mais si tu veux on pourra essayer pour masquer ce qui restera de tes bleus avant le prochain rendez-vous. Au moins avant l’inauguration et la conférence, car tous les regards seront braqués sur toi. » Elle oriente doucement son visage sur le côté, probablement pour obtenir un meilleur angle de vue sur ses hématomes, et vient à appuyer légèrement dessus de sa main gauche. et cette fois-ci, le brun grimace légèrement malgré lui, fermant les yeux une seconde. « C'est sensible mais... ça va. » oh, ça lui fait si mal qu'il pense que Mitchell lui a cassé. Par chance, il n'a pas enflé désabusement et se contente de passer par différentes couleurs. Enfin, une chance... Il réouvre les yeux lorsqu'elle ôte ses doigts de sa peau, la regarde à nouveau. Il a pensé au maquillage, s'y serait probablement risqué ce matin s'il avait eu le nécessaire dans ses placards... mais ce n'était pas le cas. En journée ses solaires détournent l'attention, mais Mila n'a pas tord quant aux échéances qui les attendent. « et tu as raison, je pense qu'il faudra y dissimuler. Tu penses pouvoir faire ça ? »

« Le Sacré Cœur ! » est ce qui lui échappe quand il mentionne leur quartier libre du lendemain, sa fatigue soudainement volatilisée. « Se promener à Montmartre, les bateaux mouches peut-être, la Tour Eiffel. Les catacombes si on a le temps, ou un ou deux parcs ou jardins ? Je te fais confiance, tu sauras sans doute mieux que moi ce qui vaut le détour. » Il acquiesce à tout cela, se mettant à sourire. Lui aussi affectionne particulièrement le Sacré Coeur, n'est par conséquent pas de ceux qui vont rechigner à y aller, même si les marches lui provoquent toujours ce même sourire ironique lorsqu'il y est confronté. Montmartre est particulièrement agréable, et ils peuvent y flâner avant d'aller s'installer sur les marches de la butte pour déguster des croissants. Les bateaux mouches leur permettront de naviguer d'une manière différente, même de les déposer près de la Tour Eiffel s'ils le souhaitent, et il n'a encore jamais mis les pieds dans les catacombes. « Si on s'organise correctement, on devrait pouvoir tout faire. » lui assure t'il avec un air complice, enjoué malgré l'habitude à l'idée de se balader dans Paris. Elle essaie par la suite de réprimander un bâillement mais échoue, et Channing s'amuse d'un rire avant de se reporter sur son verre d'eau servi plus tôt qu'il avale. « Désolée, mais je tombe là. J’ai besoin d’une bonne nuit de sommeil. Bonne nuit, Chan. » « Bonne nuit Mila. »

day two Déterminés à profiter de leur journée de libre, la paire est réveillée avant le soleil et ils ne tardent pas à quitter le Ritz après un bon petit-déjeuner. Les journées sont toujours trop courtes, et s'ils veulent en tirer le plus de souvenirs possibles, alors autant ne pas perdre une minute. Ils dormiront plus tard. Alors ils sont efficaces et montent rapidement dans un taxi après s'être préparés, direction Montmartre. Le lever de soleil près de la Basilique est un spectacle à ne pas manquer, et c'est pile dans les temps qu'ils s'installent sur les marches, Mila l'oeil dans le viseur de son appareil photo. Ils continuent leur visite de Montmatre par la suite, y déjeunent plus tard dans la matinée, puis prennent la direction le 7e arrondissement pour rendre visite à la Dame de Fer. Un tour de bateau mouche pour rejoindre le Jardin des tuileries, quelques boutiques et cafés sur le chemin, et voilà que le soleil descend déjà tandis qu'ils s'approchent de Notre Dame. « Merci de m’avoir permis de venir ici. » Son regard ondule sur le spectacle de feu autour d'eux, se reporte sur la brune à ses paroles tandis qu'il se met à sourire. « Ne me remercie pas. Tu le mérites. » répond t'il simplement, sincère en continuant de marcher sa sans se défaire de son sourire. Elle est une employée appliquée et dans les rangs du WG depuis longtemps, et Channing apprécie sa compagnie en plus de ses compétences. L'italienne méritait de l'accompagner, même si elle ne le voit peut-être pas. « Je prendrais bien une glace avant de rentrer. » « Je ne vais pas te laisser en manger une seule. » souffle t'il pour toute réponse, s'amusant d'un rire alors qu'ils se dirigent vers un glacier.

day three Son lit de Bayside est grand et confortable, certes, mais il y a quelque chose de plus confortable encore dans cet immense lit du Ritz. Channing s'est rendormi après avoir éteint son réveil quelques minutes plus tôt, s'étant tourné en se jurant s'accorder une seule minute supplémentaire. Vingt se sont écoulées et il passerait bien les prochaines heures à somnoler ainsi, sans même en avoir conscience, mais c'était sans compter sur la brunette. Il est blotti dans les draps, bien plus vulnérable dans un tel apparat et avec ses mèches indisciplinées que lorsqu'il est minutieusement cintré dans un costume sur-mesure, lorsque une masse s'abat sur lui. Il fronce les sourcils sans daigner ouvrir les yeux immédiatement, soupire mollement en comprenant qu'il doit se lever. « Debout ! » La voix qui chatouille son oreille le fait frémir, puis le doigt qui effleure sa peau pour tracer un chemin invisible de sa joue jusqu'au haut de son torse le fait brusquement frissonner. Il ouvre lentement les yeux au contact, son regard noisette croisant celui si bleu de son assistante penchée sur lui. Elle a cet air angélique alors que Channing sait qu'un petit démon balance sûrement ses pieds dans le vide en étant assis sur son épaule, mais le brun est forcé de constater qu'elle est une très jolie femme. « Tu me donnes des ordres maintenant ? » souffle t'il d'une voix qui s'amuse alors que son sourire en fait de même, et l'héritier n'a aucun mal à pousser l'italienne sur le côté pour qu'elle ne l'encadre plus de ses jambes. Il rit en regardant son air surpris puis s'étire bien qu'à contre coeur, tendant ses bras vers le plafond. « Allez, debout ! Je t’attends en bas dans dix minutes. On va aller courir avant les rendez-vous de la journée ! Ca nous fera du bien. » Son air satisfait disparaît quand elle mentionne vouloir aller courir, et le brun lui jette un regard offensé. Mais trop tard pour négocier, la demoiselle disparaît déjà.

C'est donc bel et bien par un jogging qu'ils commencent leur journée, se dirigeant comme la veille vers le jardin des tuileries puis vers le Louvre. Ils discutent de choses et d'autres, en profitent pour planifier une visite du célèbre musée, puis reprennent après un bon tour la direction de l'hôtel pour s'y changer. Une bonne douche plus tard, l'héritier troque sa tenue de sport contre un costume dont il ajuste les derniers boutons en s'avançant dans sa suite. Channing avait espoir que ses hématomes disparaissent rapidement, mais il avait probablement été un peu trop optimiste en espérant qu'ils ne dureraient qu'un jour ou deux. Les marques violacent et difficile de ne pas s'interroger quand on le regarde, c'est pourquoi il se dirige vers la porte communicante qui lie sa suite à la chambre de Mila, toquant pour s'annoncer. « Mila ? » lance t'il dans la pièce, la cherchant du regard avant de la trouver un peu plus loin. « Il n'y a pas d'urgence, termine de te préparer mais.. est-ce que ta proposition de maquiller mon nez tient toujours ? » demande t'il d'un air qui se veut léger, quand en réalité cela le rendrait presque nerveux. Il ne veut pas que cette occasion en soit une pour la brune de chercher à creuser cette histoire de montage de meubles..
rainmaker


 
i died a hundred times
she took my heart i think she took my soul. with the moon i run far from the carnage of the fiery sun. driven by the strangle of vein showing no mercy i'd do it again, open up your eyes you keep on crying baby i'll bleed you dry

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 5n8cnjvx

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 7ens88hz Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) D93hxuty
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 133089928:
Revenir en haut Aller en bas
Mila Valentini
Mila Valentini
l'enfer du décor
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans, née le 1er avril 1996
SURNOM : Son père ne l'appellera plus jamais Bianca. Les hommes qu'elle séduit peuvent l'appeler comme bon leur semble.
STATUT : Mariée à Freddy Mulligan suite à un pari stupide, elle mène une vie de célibataire. L'amour ne l'intéresse pas, juste l'argent.
MÉTIER : Assistante de direction de Channing Walker
LOGEMENT : Elle a fui la grande maison de son père Antone Sisco suite au décès de ce dernier, et papillonne de logement en logement pour l'instant
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 4df52ab8add4b53a976f83bc7c842722acbdc01a
POSTS : 276 POINTS : 110

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle aime la lecture, le cinéma, le théâtre, les voyages, le sport (course à pieds et surf), la photographie et les vieilles voitures. * Elle est solaire, sociable, franche, obstinée, impulsive, calculatrice et manipulatrice. * Elle jure en italien et son accent ressort lorsqu’elle s’énerve, ou parfois lorsqu’elle est trop enthousiaste. * En décembre 2021, elle est obligée de placer sa mère dans un centre spécialisé. Ayant besoin d’argent, elle va emménager chez son père, Antone Sisco, et fait de lui un véritable distributeur de billets.
RPs EN COURS : Clément #1 * Marvin * Channing #2 * Elijah * Channing #3 * Clément #2 * Channing #4 et Gabrielle #1

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 6oy3
Minning * Tu me plais, mais tu ne devrais pas, J'ai peur de ne pas être celle que tu crois, Je joue à chaque fois que j'ai froid.


RPs TERMINÉS : Antone #1 * Channing * Antone #2 * Zoya * Freddy * Isla

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Qfb3
Mitone * Est-ce qu'il va me faire un signe ? Manquer d'un père n'est pas un crime. J'ai qu'une prière à lui adresser, Si seulement je pouvais lui manquer.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Amht
Middy * Laisse, ta peau contre ma peau, Est-ce qu'on s'aime, est-ce qu'on s'oublie?

AVATAR : Alyssa Lynch
CRÉDITS : Loonywaltz - Damnitmalz
DC : La pétillante Adriana Suárez et Lexie Walker la peste
PSEUDO : Chachouchou
INSCRIT LE : 09/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43660-la-vie-est-un-mensonge-plus-grand-que-les-autres-mila https://www.30yearsstillyoung.com/t43716-mila-et-si-c-est-le-temps-qui-passe-qui-fait-qu-on-se-connait-il-faut-que-le-temps-passe-et-ne-s-arrete-jamais#2214363

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Empty
Message(#) Sujet: Re: Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) EmptyMer 4 Mai 2022 - 22:37



@Channing Walker - Mila Valentini


Mila s’empêtre dans un début d’explication farfelu, ne sait pas où elle va, ne sait pas encore quelle excuse elle va inventer pour justifier son air inquiet. Mais soudain, son attention est attirée par les marques visibles sur le nez de Chan, malgré ses lunettes de soleil qu’il arbore étrangement à l’intérieur de l’aéroport. Elle lui ôte ses solaires, l’interroge, et plonge son regard dans le sien, le défiant de lui mentir. Il soutient son regard, et pourtant, il lui ment effrontément.

« Rien, il ne s’est rien passé. »

Elle hausse les sourcils, surprise, s’apprête à continuer son interrogatoire lorsqu’il précise.

« Je suis un terrible bricoleur, je me suis pris mon nouveau meuble dessus en essayant de le monter. »

Si ce n’était pas aussi dramatique, elle en rirait, parce qu’on est clairement au niveau des excuses les plus nulles. On se trouve entre le « je me suis pris une porte en pleine poire » et le « je vous jure, c’est l’arbre qui a traversé devant moi ». Channing est un piètre menteur, et peut-être aussi un piètre bricoleur, mais elle ne peut pas croire à son histoire. Elle fait évidemment le lien avec son absence de la veille, et décide d’être vigilante à son état de santé, physique et psychologique, pendant leur voyage. Elle n’insistera cependant pas, pas maintenant du moins, a bien compris qu’il n’était pas prêt à se confier.

La journée suit son cours, entre le vol, l’arrivée à l’hôtel, le dîner avec les architectes puis la balade pour rentrer à l’hôtel. Si l’excitation est au rendez-vous quand ils font du tourisme, la fatigue gagne la brunette dès qu’ils atteignent la suite de Channing et, quand celui-ci s’éclipse dans la douche, elle s’assoupit quelques minutes sur le canapé. Elle ne sait par quel miracle le son de la voix de son patron la réveille, et elle se force à se redresser pour quitter les bras de Morphée. Ce n’est qu’après avoir réussi à ouvrir les yeux qu’elle remarque la tenue de Chan : un peignoir de l’hôtel. Et alors qu’elle s’approche de lui, elle rêve de pouvoir le lui enlever et de poser les mains sur son corps.

« Je te demandais ce que tu avais pensé de Paris pour cette première. Rien de trop important. »

Elle lui sourit, toujours ailleurs. Son esprit n’est plus embrumé par le sommeil, elle est maintenant parfaitement éveillée, alors que ses pensées vagabondent vers le corps de Chan. Elle doit se faire violence pour rester sage, et se contente de toucher son visage. Elle a envie de plus, mais depuis qu’ils travaillent ensemble, Channing n’a plus daigné passer la nuit avec elle. Elle a bien compris que la conscience professionnelle l’emportait sur le désir, et ne souhaite surtout pas perdre son poste. Non seulement elle aime beaucoup son travail, mais en plus, elle a besoin de cet argent pour payer pour la cure de sa mère. Elle pourrait chercher un autre emploi, si elle devait être virée, mais elle sait qu’elle s’y plairait moins, et qu’elle aurait tout simplement du mal à trouver quelque chose, sans aucun diplôme.

« Magique. J’ai hâte d’en voir plus. »

Elle ne se rend même pas compte qu’elle se mordille la lèvre inférieure, mais a bien conscience que les mots qu’elle prononce ne se limitent pas à la capitale française. Si elle rêve de découvrir Paris, elle aurait aimé pouvoir redécouvrir Channing. Elle laisse pourtant ses doigts sur le menton et le nez du grand brun, et suggère du maquillage pour tenter de dissimuler ces marques.

« C’est sensible mais … ça va. Et tu as raison, je pense qu’il faudra y dissimuler. Tu penses pouvoir faire ça ? »

Elle hausse un sourcil avant de plonger son regard dans celui de Chan, gardant son visage entre ses mains pour éviter qu’il se dérobe encore.

« Sachant que, lorsque nos interlocuteurs te verront, ils se diront que le patron du Walker Group s’est battu à la sortie d’une boîte de nuit, ce qui ne renvoie pas une image des plus classes, j’espère sincèrement pouvoir faire des miracles. »

Son regard bleuté est ancré dans celui de son boss et, une nouvelle fois, elle le défie de raconter des bobards. Elle lui laisse pourtant le temps de la réflexion avant de le lâcher et de reculer de quelques pas.
Une fois que leur programme pour la journée du lendemain, qui s’annonce chargée mais incroyable, a été abordé, la brunette s’éclipse dans sa chambre et s’endort très rapidement.


Jour 3 :

La journée d’hier a été magique. Mila a apprécié cette pause dans le travail qui aura permis à la brunette de découvrir, grâce à Channing, les plus beaux endroits de la capitale française. Elle n’était pas certaine qu’avec leur emploi du temps chargé, les rendez-vous, inaugurations et conférences, ils pourraient mettre leur temps libre à profit pour visiter. Elle s’imaginait qu’ils travailleraient dans la suite de Channing, et continueraient de préparer les prochaines étapes de leur voyage. L’innocence et la spontanéité de Mila avaient pu éclater au grand jour alors qu’ils passaient de merveille en merveille.

Le lendemain, il est encore tôt quand la jeune femme ouvre les yeux. Sans doute le décalage horaire, qui l’empêche de profiter de quelques minutes supplémentaires de sommeil dans les draps satinés. Un coup d’œil à son téléphone lui indique qu’ils ont encore un peu de temps avant les premiers rendez-vous de la journée. Et elle, elle a besoin de se dépenser, et a envie de découvrir une autre partie de la ville. Alors elle enfile un survêtement et se glisse dans la chambre de Chan. Elle profite d’un instant pour l’observer dormir, pouvant l’admirer sans soucier de rencontrer son regard réprobateur. Mais son côté joueur prend vite le dessus, et la voilà à califourchon sur son boss, maudissant les draps qui les séparent. Elle lui murmure à l’oreille de se réveiller, et un sourire illumine son visage angélique lorsqu’elle le voit frissonner, alors que son index parcourt sa peau nue, de sa joue à son torse. Elle aimerait descendre plus bas, mais est arrêtée par la barrière créée par la couette. Elle n’ira pas plus loin, réfrène ses ardeurs pour des raisons professionnelles, surprise de se découvrir une telle conscience alors que les occasions n’ont pas manqué depuis leur arrivée à Paris.

« Tu me donnes des ordres maintenant ? »

Elle rit aux éclats à cette petite phrase, et prend un air coquin.

« Si c’est ce qui te plait, je suis carrément partante. »

Elle rit encore quand il la pousse sur le côté, laisse échapper un petit cri trahissant sa surprise. Elle se lève en réajustant sa queue de cheval, et intime à Chan de se lever afin qu’ils aillent courir. Le regard qu’il lui adresse déclenche de nouveaux éclats rires de Mila qui quitte la suite avec un sourire satisfait, après avoir lancé.

« Avoue que tu adores quand je te donne des ordres ! »

La brunette est finalement récompensée pour ses efforts : non seulement Chan la rejoint, mais ils profitent également de leur course pour pousser leur balade plus loin que la veille, planifiant même une visite au musée du Louvre. Chacun remonte ensuite dans sa chambre pour se préparer. Mila va prendre une douche puis se maquille légèrement. Elle est dans sa chambre, cherche la robe pour laquelle elle va opter, une serviette enroulée autour d’elle, lorsque Chan toque et entre.

« Mila ? »

Les yeux de la jeune femme s’écarquillent un instant, sans prêter attention à sa tenue : elle n’est pas pudique. Son physique est d’ailleurs la seule chose que son ex-beau-père encensait toujours : à défaut d’être intelligente, ou drôle, ou diplômée, elle était belle. C’est l’heure qui inquiète Mila, alors qu’elle se demande si elle est en retard, ou plus précisément, si elle les a mis en retard avec son envie de faire un jogging.

« Ho mon dieu, quelle heure il est ? »

Heureusement, Chan la rassure immédiatement.

« Il n’y a pas d’urgence, termine de te préparer mais … est-ce que ta proposition de maquiller mon nez tient toujours ? »

Le soulagement se dessine rapidement sur le visage de la brunette, avant d’être remplacé par un sourire triomphant : elle est ravie de l’avoir convaincue, et est certaine que ce sera mieux pour tous si personne ne pense que le PDG du WG est un bagarreur. Elle hoche la tête, ne pouvant s’empêcher de le détailler, alors qu’il affiche un air nerveux. Est-ce parce qu’il a peur qu’elle n’arrive pas à masquer les hématomes ? Ou bien parce qu’il a peur qu’elle lui tire les vers du nez ? Elle penche la tête sur le côté et esquisse un petit sourire.

« Je vais enfiler une robe et je reviens avec le maquillage. »

Elle sort une tenue de l’armoire et se glisse dans la salle-de-bains. Elle en revient quelques minutes plus tard, dans une robe fourreau bleutée, avec une trousse de toilettes dans les mains. Elle pose le nécessaire sur le petit bureau qui occupe un coin de la chambre, puis tourne le dos à Channing. La tirette de sa robe s’arrête à mi-chemin sur son dos, la brunette semblant ne pas avoir été capable de la remonter jusqu’à sa nuque.

« Tu voudrais bien m’aider ? »

Elle retient déjà sa respiration, anticipant le contact des mains de Channing sur sa peau. Ses longs cheveux bruns tombent en cascade dans son dos, et elle l’imagine frôler sa nuque pour la dégager, avant de remonter la fermeture de la robe.
Son toucher la perturbe, et elle doit faire tous les efforts du monde pour se souvenir pourquoi il est venu la voir dans sa chambre. Elle lui montre finalement une chaise devant le bureau, et s’installe en face de lui. Elle sort tout le nécessaire sur le meuble en bois, et attrape un correcteur jaune. Elle en tamponne doucement le nez de Channing, puis étale délicatement avec ses doigts.

« Ca va ? », demande-t-elle en grimaçant.

Elle fait de son mieux pour ne pas appuyer trop fort sur ses blessures, et espère ne pas lui faire mal. Elle s’applique, est concentrée sur sa tâche, et ne se rend d’abord même pas compte qu’elle n’est qu’à quelques centimètres du visage de Channing. Ses genoux touchent les siens, et elle se rapproche encore, de sorte que sa jambe droite vient prendre place entre les deux jambes de Chan. Elle sent que le genou droit de Chan remonte légèrement sa robe fourreau, frissonne à cette sensation et s’humidifie les lèvres. Elle tente de se concentrer à nouveau sur sa tâche, oublie totalement de le questionner sur les raisons de ses blessures, et s’empare du fond de teint qu’elle applique sur son nez. Elle est plutôt satisfaite du résultat. Pourtant, si le nez de Chan a retrouvé une teinte normale, elle remarque lorsqu’elle bouge la tête, avec les différences de lumière, que cette partie du visage est plus mat que le reste. Si l’éclairage fait briller tout le visage du PDG, sauf son nez, la situation semblera étrange.

« Je vais appliquer le fond de teint partout, pour éviter toute différence ou démarcation, et aussi que ton visage réagisse différemment à la lumière. C’est très léger, ça ne se verre pas. »

La teinte correspond plutôt bien à sa carnation, et elle fait attention d’avoir la main légère et de bien étaler le maquillage jusqu’à la racine des cheveux et descend même dans le cou, sous le menton, pour prévenir toute délimitation disgracieuse. Lorsqu’elle repose le pinceau et le tube sur le petit bureau, elle se maudirait presque d’avoir déjà fini, et de n’avoir pas davantage profité de cette proximité.

« Voilà, je pense que c’est pas mal. »

Pourtant, elle ne bouge pas, ne s’éloigne pas, reste à quelques centimètres de Chan. Elle esquisse un petit sourire qui disparait rapidement, alors que son regard dévie vers sa bouche, qu’elle rêve d’embrasser. Les lèvres de Mila s’entrouvent légèrement, alors que la brunette tente de se souvenir du goût de sa peau. Elle a à cet instant toutes les difficultés du monde à ne pas se pencher vers lui pour sceller ses lèvres aux siennes.




La vie est un mensonge plus grand que les autres
by wiise

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 2Gt2RfY
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) AR2mcNK
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) PvDC5CK
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) NCLDdV8
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 335306globetrotter
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Mf7aKnj
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Lbjcusp
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) FximBIO
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) YtxTUla
Revenir en haut Aller en bas
Channing Walker
Channing Walker
l'ironie du sacrifice
l'ironie du sacrifice
Voir le profil de l'utilisateur
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 7vHkInU ÂGE : trente cinq ans (26.08.1986)
SURNOM : chan en général, souvent monsieur Walker ou Walker tout court
STATUT : son coeur lui appartient depuis longtemps mais il n'est pas encore prêt à l'admettre
MÉTIER : héritier et président-directeur général du Walker Group, entreprise de renom dans le domaine de l'immobilier
LOGEMENT : 216 beachcrest road à bayside, dans une villa avec une vue imprenable bien trop grande pour lui seul
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) K0dm
POSTS : 1990 POINTS : 170

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à Brisbane, même s'il a beaucoup voyagé › il est gourmand, excellent cuisinier › il a un tempérament calme et diplomate › il fait du piano depuis qu'il est enfant › il participe à des courses illégales au coeur de Brisbane, un vieux démon › il est trilingue (anglais, français et italien) › il a un tatouage « 007 » en bas du dos, un souvenir de soirée quand il avait 22 ans › il adore le bon vin et le whisky › il aime passer du temps à sillonner la ville en moto
RPs EN COURS :
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 1pfp
CHANELLE › your precious heart, can't watch it break, so i close my eyes while you walk away. can i have a second chance ? can i have another dance ? can i start another life with you ? when i wake up in a haze and i haven't slept in days, you're a thousand miles away with such a lonely heart.

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21#22#23#24

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 9s6o
WALKER FAMILY › i'd take another chance, take a fall, take a shot for you. and i need you lile a heart needs a beat, but it's nothing new. i loved you with a fire red, now it's turning blue. and you say sorry like the angel, heaven let me think it was you but i'm afraid. it's too late to apologize, it's too late.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) T836
WALKIE › we've taken different paths and traveled different roads, i know we'll always end up on the same one when we're old. if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you, brother.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) G0yt
CHANNIRIS › little ghost, you're listening, unlike most you don't miss a thing. you see the truth, i walk the halls invisibly. i climb the walls, no one sees me, no one but you. oh little ghost, you see the pain, but together we can make something beautiful. so take my hand and perfectly, we fill the gaps, you and me make three. iwas meant for you, and you for me.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Axz2
MERING › you gave all that sweat and blood, now you think you're gonna drown. you can't tell that you're bigger than the sea that you're sinking in, and you don't know what you got. but you got it at your fingertips. when the lights go out and leave you standing in the dark, no one ever told you this would be so hard. i know you think your fire is burning out, but I still see you shining through. you got it in you.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 47tq
HARTER › insane, inside the danger gets me high. can't help myself got secrets i can't tell. i love the smell of gasoline, i light the match to taste the heat. i've always liked to play with fire. hot blood, these veins. my pleasure is their pain. i love to watch the castles burn, these golden ashes turn to dirt.


RPs EN ATTENTE :
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 0pkf

RPs TERMINÉS : (2020) elizabeth #1dani #1caelan #1raphaellexie #1clyde #1dani #2eddie #1

(2021) elizabeth #2dani #3elizabeth #3caelan #2dani au #4danika #1primrose #1dani #5lexie #3eddie #2victoria #1hayden #1dani #6dani #7elizabeth #4clyde #2 et lexie #2danika #2dani #9garett #1gabrielle #1gabrielle #2gabrielle au #3lexie #4gabrielle #4hunter #1james #1danika #3gabrielle #6nicky #1lexie #5adriana #1freddy #1gabrielle au #8eddie au #3gabrielle #7gala de charitégabrielle #5elizabeth #5danika #4sergio #1jezabel #1michaela #1gabrielle#12lexie #6caelan #5 et gabrielle #9ashley #1otto #1caelan #4gabrielle #10elijah #1gabrielle #13

(2022) lexie #7gabrielle #11jordan #1hunter #2lawrence #1danika #5deklan #1deklan #2gaïa #2zoya #1elizabeth #6rhett #1lexie #9gabrielle #16freddy #2lexie #8 et noah #1mila #1gabrielle #14mitchell #1 et gabrielle #17iris #1gabrielle #19gabrielle #20lexie #10 et freddy #3eddie #4rhett #2

rps abandonnés:

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Gzo6
AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : cristalline (avatar) astra (code signature) Mapartche (dessin channing) loonywaltz (userbars)
DC :  
PSEUDO : eternalia, astre
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35209-cafe-noir-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35307-des-bleus-a-l-ame-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35936-channing-walker https://www.30yearsstillyoung.com/t35934-channing-walker

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Empty
Message(#) Sujet: Re: Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) EmptyLun 9 Mai 2022 - 23:24



voyage d'affaires sur le sol européen

@Mila Valentini et Channing
début mars 2022
« Magique. J’ai hâte d’en voir plus. » Son sourire atteint le sien et Channing est heureux d'entendre que la capitale lui plaît. Il avait cru le comprendre après avoir surpris à plusieurs reprises ses yeux pétillants, mais l'entendre de sa bouche ne fait que confirmer son impression. Après tout, le monde entier ne tombe pas sous le charme de Paris, et il aurait été tout à fait possible que Mila soit enjouée par politesse davantage que par réel plaisir. Mais ce magique qu'elle échappe chasse ses doutes, et il suit son avancée du regard sans bouger. Elle semble désormais tout à fait éveillée alors qu'elle se mordille la lèvre avec malice, lui faisant pencher la tête sur le côté d'un air curieux. Elle adopte cet air coupable, celui qui trahit ses pensées, et l'héritier en comprend la raison lorsqu'elle se saisit de son menton. Ses doigts fins s'y déposent, délicats mais fermes, et le brun n'a d'autre choix que de soutenir son regard qu'elle plante dans le sien. Ou du moins, d'en ausculter les nuances alors qu'elle focalise son attention sur les hématomes de son nez d'un air septique. Le coup du bricoleur du dimanche semble avoir été un échec cuisant, et il n'ose parler avant qu'elle ne le fasse. « Sachant que, lorsque nos interlocuteurs te verront, ils se diront que le patron du Walker Group s’est battu à la sortie d’une boîte de nuit, ce qui ne renvoie pas une image des plus classes, j’espère sincèrement pouvoir faire des miracles. » Il lève mollement les yeux au plafond à cette remarque, chassant le regard avant de se reporter distraitement sur la suite. Battu à la sortie d'une boîte de nuit... Il faut dire qu'elle n'a pas tout à fait tord, n'a non plus pas tout à fait raison. En réalité, c'était un bar et je ne me suis pas donné la peine de sortir est ce qu'il pourrait répondre même si, pour des raisons évidentes, il s'en abstient. La seule chose qu'il veut bien accorder à l'italienne est que l'image projetée par son nez violacé n'est pas des plus classes, encore moins quand la presse sera sur place et les regards braqués sur eux. « et encore. Tu m'accordes du crédit en parlant d'une boîte de nuit quand un placard suffit. » insiste t'il en se reportant sur elle, la gratifiant d'un clin d'oeil amusé comme offre de paix pour laisser ce sujet derrière eux. Peu importe comment il s'est blessé, après tout.

day three Cette troisième journée sur le sol français commence d'une manière assez surprenante, puisque ce n'est ni son alarme ni le soleil qui traverse les rideaux de sa suite qui le réveille mais bel et bien son assistante en personne. Mila vient se mettre à califourchon sur lui, le faisant émerger de son sommeil et froncer les sourcils avant qu'elle ne l'encourage à se lever. Visiblement motivée, bien plus que lui, la demoiselle fait preuve d'enthousiasme et de malice pour le voir se lever. Choses auxquelles Channing répond en la faisant basculer sur le côté, prêt à se rendormir en lui tournant le dos malgré ses protestations, s'amusant d'un sourire en l'entendant se plaindre. « Si c’est ce qui te plait, je suis carrément partante. Avoue que tu adores quand je te donne des ordres ! » Il réouvre les yeux à ses paroles, se redressant d'un air offensé, alors qu'elle s'éloigne déjà armée de son éternelle malice.

Il cédera finalement à son caprice, l'accompagnant pour un jogging autour du Ritz, balade durant laquelle ils prévoiront entre autres une visite du Louvre et ajouteront quelques activités supplémentaires à leur liste. Une fois de retour au palace, leurs chemins se séparent et Channing se glisse dans sa suite pour aller se doucher et se préparer pour leurs activités de l'après-midi. Cet écart à leur programme ne les a pas mis en retard, la demoiselle ayant été particulièrement matinale, mais ils ne sont pas pour autant en avance. C'est pourquoi il se présente seulement une poignée de minutes plus tard à la porte communicante de la suite, ajustant les derniers boutons de sa chemise en réservant ceux de son col pour lorsqu'il nouera sa cravate. Il toque puis entre, uniquement pour trouver son assistante encore enroulée dans une serviette. un peu trop rapide, peut-être. « Ho mon dieu, quelle heure il est ? » Il s'excuse, précise qu'il est celui en avance et pas l'inverse, se détourne en se reportant sur la vue offerte par le balcon. La jeune femme ne semble pas perturbée le moins du monde par sa présence, il est au contraire celui dans l'embarras, mais Mila n'insiste pas plus que nécessaire avant d'acquiescer à sa demande. « Je vais enfiler une robe et je reviens avec le maquillage. » Il la remercie d'un sourire reconnaissant à la dérobée avant de patienter en attendant son retour, en profitant pour profiter d'un miroir à la lumière naturelle pour regarder son nez. Pourquoi est-ce que ces maudits bleus changent de couleurs ? Il serait curieux de découvrir l'état du nez de Mitchell, espère au moins lui-aussi être parvenu à laisser à l'autre un souvenir de leur échange. La négative serait injuste, n'est-ce pas ?

Il ne faut qu'une minute ou deux à celle qui l'accompagne pour s'emparer de sa robe, l'enfiler et revenir dans la chambre avec sa trousse de maquillage. Il l'entend revenir, s'échappe à son reflet pour la regarder et pose ses yeux noisettes sur tout l'attirail qu'elle étale sur la coiffeuse. Sur les divers pinceaux et produits qu'elle pose sur la surface, puis inévitablement sur son dos à moitié découvert sous ses cheveux en cascade. « Tu voudrais bien m’aider ? » Il croise son regard dans le miroir auquel elle fait face, acquiesce sans un mot avant de s'approcher. Il lui doit au moins bien ça, même s'il est presque certain que l'italienne doit avoir un lacet ou quoique ce soit de ce genre pour fermer d'elle-même sa tirette jusqu'en haut. Ses pas sont silencieux sur le parquet de la chambre et son regard se concentre sur la tâche alors que ses mains s'appliquent, une fois à hauteur, à dégager la chevelure de la demoiselle pour la faire passer à l'avant de son épaule. Il les tient d'une main, remonte la tirette de l'autre avant d'avoir à utiliser ses deux mains lorsqu'elle se coupe à mi-chemin. Il délaisse ses cheveux, appuie ses doigts sur sa peau, et fronce un peu les sourcils en veillant avec soin à ne pas la faire dérailler tandis qu'il parvient peu à peu à son but. « Voilà. » atteste t'il doucement en replaçant sa chevelure avant de reculer d'un pas. Il s'assoit par la suite lorsqu'elle lui en fait la demande, et s'il observe d'un air septique les ustensiles de la brune il la laisse cependant faire ce que bon lui demande pour masquer les nuances inhabituelles de son teint. Ses yeux se ferment, et il tâche d'être patient tandis qu'elle tapote avec un drôle d'oeuf l'arrête de son nez avant d'utiliser ses doigts. « Ca va ? » Ses yeux se réouvrent doucement à sa question et il bat des paupières pour toute réponse. Aussi léger que soit son contact, cela demeure sensible et brièvement douloureux selon ses gestes. Mais il devine qu'elle fait de son mieux à la mine sérieuse qu'elle aborde, et leur proximité l'empêche de répondre à voix haute. Elle est assez proche pour qu'il puisse sentir son souffle sur sa peau, assez concentrée pour qu'il puisse la détailler une seconde durant sans craindre qu'elle ne le regarde réellement à son tour. Leurs parfums drastiquement différents se mêlent, le santal pour lui et quelque chose de plus fruité et floral pour elle, et le Walker frémit d'une manière à peine perceptible en comprenant qu'avec la position qu'elle vient d'adopter son genou remonte malgré lui les bords de sa robe. ça, et le fait qu'à présent le sien vient de se glisser entre ses jambes. Ses yeux se ferment à nouveau et il peste dans un souffle, comprenant qu'elle est si concentrée qu'elle ne prête pas attention à la pression que commence à exercer progressivement son contact sur un point sensible de son anatomie. Ce n'est ni la personne, ni l'endroit et encore moins le moment pour son corps de lui jouer un tour et Channing tâche de demeurer le plus naturel possible alors que Mila continue tranquillement de le maquiller. « Je vais appliquer le fond de teint partout, pour éviter toute différence ou démarcation, et aussi que ton visage réagisse différemment à la lumière. C’est très léger, ça ne se verre pas. » Elle joue les prolongations. Elle joue les prolongations ? Il déglutit, hoche mollement la tête et la laisse poursuivre alors que son souffle augmente peu à peu et qu'il garde les yeux clos. Ses mains continuent de s'appliquer sur sa peau et l'héritier n'esquisse plus le moindre geste de peur d'empirer son cas, la laissant terminer. « Voilà, je pense que c’est pas mal. » et lorsque c'est visiblement terminé, elle se recule un peu et lui s'oblige à battre des paupières pour la regarder. Mauvaise idée ? Probablement, puisque son minois n'est pas de ceux qu'il est déplaisant de regarder. Idée pire encore en prenant en compte ses récentes tensions avec une certaine californienne, celle qu'il retrouve d'une manière en ce qui le concerne exclusive ces derniers mois. Mila a toujours été et sera sûrement toujours une très belle femme, et si depuis que l'italienne travaille pour lui - et qu'il a appris son âge, son regard a été différent sur la brune, il ne peut s'empêcher d'admettre qu'elle est une jeune femme charmante. « Je.. je te fais confiance. » souffle t'il à voix basse avant de baisser les yeux, croisant la vue de ses lèvres. « Je vais y aller... accorde moi simplement une minute. » juste une petite minute.
rainmaker


 
i died a hundred times
she took my heart i think she took my soul. with the moon i run far from the carnage of the fiery sun. driven by the strangle of vein showing no mercy i'd do it again, open up your eyes you keep on crying baby i'll bleed you dry

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 5n8cnjvx

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 7ens88hz Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) D93hxuty
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 133089928:
Revenir en haut Aller en bas
Mila Valentini
Mila Valentini
l'enfer du décor
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans, née le 1er avril 1996
SURNOM : Son père ne l'appellera plus jamais Bianca. Les hommes qu'elle séduit peuvent l'appeler comme bon leur semble.
STATUT : Mariée à Freddy Mulligan suite à un pari stupide, elle mène une vie de célibataire. L'amour ne l'intéresse pas, juste l'argent.
MÉTIER : Assistante de direction de Channing Walker
LOGEMENT : Elle a fui la grande maison de son père Antone Sisco suite au décès de ce dernier, et papillonne de logement en logement pour l'instant
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 4df52ab8add4b53a976f83bc7c842722acbdc01a
POSTS : 276 POINTS : 110

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle aime la lecture, le cinéma, le théâtre, les voyages, le sport (course à pieds et surf), la photographie et les vieilles voitures. * Elle est solaire, sociable, franche, obstinée, impulsive, calculatrice et manipulatrice. * Elle jure en italien et son accent ressort lorsqu’elle s’énerve, ou parfois lorsqu’elle est trop enthousiaste. * En décembre 2021, elle est obligée de placer sa mère dans un centre spécialisé. Ayant besoin d’argent, elle va emménager chez son père, Antone Sisco, et fait de lui un véritable distributeur de billets.
RPs EN COURS : Clément #1 * Marvin * Channing #2 * Elijah * Channing #3 * Clément #2 * Channing #4 et Gabrielle #1

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 6oy3
Minning * Tu me plais, mais tu ne devrais pas, J'ai peur de ne pas être celle que tu crois, Je joue à chaque fois que j'ai froid.


RPs TERMINÉS : Antone #1 * Channing * Antone #2 * Zoya * Freddy * Isla

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Qfb3
Mitone * Est-ce qu'il va me faire un signe ? Manquer d'un père n'est pas un crime. J'ai qu'une prière à lui adresser, Si seulement je pouvais lui manquer.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Amht
Middy * Laisse, ta peau contre ma peau, Est-ce qu'on s'aime, est-ce qu'on s'oublie?

AVATAR : Alyssa Lynch
CRÉDITS : Loonywaltz - Damnitmalz
DC : La pétillante Adriana Suárez et Lexie Walker la peste
PSEUDO : Chachouchou
INSCRIT LE : 09/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43660-la-vie-est-un-mensonge-plus-grand-que-les-autres-mila https://www.30yearsstillyoung.com/t43716-mila-et-si-c-est-le-temps-qui-passe-qui-fait-qu-on-se-connait-il-faut-que-le-temps-passe-et-ne-s-arrete-jamais#2214363

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Empty
Message(#) Sujet: Re: Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) EmptyLun 16 Mai 2022 - 22:32



@Channing Walker - Mila Valentini

Jour 3 :

Mila a réussi à tirer Channing du lit afin qu’ils fassent un footing en début de matinée, en profitant pour découvrir de nouveaux endroits de Paris et planifier leurs prochaines visites. Une fois rentrés à l’hôtel, chacun se glisse dans sa chambre et va prendre une douche bien méritée. Et rapidement, Chan débarque dans la chambre de la brunette pour lui demander qu’elle l’aide à dissimuler les hématomes qui prennent une drôle de couleur sur son nez. Mila, enroulée dans une serviette, s’inquiète d’abord de l’heure, mais Channing la rassure. Et devant l’air gêné de son patron, elle attrape rapidement une robe et file s’habiller dans la salle-de-bains. L’italienne revient dans la chambre quelques minutes tard, avec tout un attirail de maquillage qu’elle pose sur la coiffeuse. Elle abuse ensuite en demandant à Chan de fermer sa robe. Il acquiesce silencieusement, croisant le regard de la brunette dans le miroir, alors qu’elle l’observe doucement se rapprocher, retenant déjà sa respiration. Alors qu’il se concentre sur la fermeture de sa robe, Mila en profite pour contempler leur reflet. Elle trouve qu’ils iraient bien ensemble, feraient un beau couple, mais elle est certainement loin d’être objective. Pourtant, Chan remplit tous les critères du mari parfait : beauté, charisme, intelligence et argent. Peut-être que l’intelligence est la qualité en trop, celle qui empêche le brun de tomber dans ses filets, alors qu’elle ne rêve que de se poser pour retrouver la vie de luxe qu’elle vivait avant le divorce de sa mère et de son beau-père. Elle frissonne lorsqu’il déplace ses cheveux sur le côté. Et lorsque Chan pose ses mains sur son dos, elle sent des picotements parcourir tout son corps. Bien trop vite, pourtant, il arrive au bout de sa mission, et la brunette lui adresse un petit sourire.

« Voilà. »
« Merci. »

A sa demande, Chan s’installe sur une chaise devant la coiffeuse, et Mila lui fait face, démarrant le camouflage des hématomes que le Walker arbore depuis quelques jours. Elle s’applique, fait de son mieux pour dissimuler les bleus, et tente d’être la plus douce possible pour éviter de lui faire mal. Elle sait pourtant qu’elle est forcée d’appuyer un minimum sur la blessure, et grimace elle-même à l’idée de faire souffrir Chan. Elle est concentrée sur sa tâche et, dans un premier temps, ne prête pas attention à leur proximité. Pourtant, quand elle se rapproche encore, elle sent que le genou de Chan est entre ses jambes et remonte sa robe. Elle ne peut s’empêcher de frissonner à ce léger contact, fermant les yeux un bref instant. Son genou à elle, quant à lui, se positionne entre les jambes de son patron, reposant contre sa virilité. Mila déglutit difficilement, n’ose plus bouger autre chose que ses mains pour terminer le maquillage. Ses yeux croisent ceux de Chan, se concentrent un instant sur son expression, au-delà de son nez, et elle remarque que lui non plus n’ose plus esquisser un geste, perturbé par ce contact. Ca l’étonne, la brunette. Elle pensait sérieusement que si un tel rapprochement avait lieu, Channing y mettrait un terme, doucement mais fermement. Il a été clair sur l’état de leur relation lorsqu’il l’a engagé. Et pourtant, le voilà qui bat des paupières face à Mila, la regardant avec une expression étrange. La jeune femme pose le matériel sur la coiffeuse, recule son visage sans bouger son corps. Et rien que le fait que Chan ne s’éloigne pas constitue pour elle une invitation à poursuivre, une porte qui commence à s’entrouvrir, alors qu’elle semblait avoir été fermée avec la signature de son contrat de travail.

« Je … je te fais confiance. »

Un sourire angélique illumine le visage de la brunette, un sourire qui contraste avec les pensées loin d’être chastes qui lui traversent l’esprit.

« Je vais y aller … accorde moi simplement une minute. »

Et elle le voit, son regard qui se pose sur ses lèvres. Elle la sent, sa lutte intérieure pour tenter de reprendre le contrôle. Et évidemment, elle ne peut y résister. Alors elle se mordille la lèvre inférieure en hochant la tête, murmurant d’une voix rassurante.

« Bien sûr. Rien qu’une petite minute. »

Pourtant, ses doigts remontent doucement le long de la jambe de Chan, de son genou à son entrejambe, continuant leur chemin jusqu’au col de la chemise de l’héritier. Elle ouvre le premier bouton avant de se pencher pour déposer ses lèvres sur les siennes. La passion et le désir transparaissent dans son baiser et, en un instant, la voilà assise sur les genoux de Channing, sa robe exposant ses sous-vêtements, alors que ses mains entreprennent de défaire les autres boutons et de le débarrasser de sa chemise.  

Quelques heures plus tard, lors du déjeuner d’affaire avec des élus locaux, la jeune femme rayonne. Sa bonne humeur fait plaisir à voir, et elle fait forte impression sur les différentes équipes. Aucune maladresse n’est à déplorer, et il en va de même de la conférence que Channing anime dans l’après-midi. La présentation que Mila a préparé avant leur départ colle parfaitement au plan rédigé par le PDG, et rend un peu plus vivante une intervention pourtant déjà très intéressante.
Le dîner d’inauguration du centre commercial se déroule également à merveille. La brunette charme l’équipe locale avec ses connaissances sur le projet, et passe de bras en bras alors qu’un orchestre anime la soirée. Elle remplit son rôle à la perfection, alliant charme et conversation, et si elle prête attention à ses différents cavaliers, son regard dévie souvent vers son patron. Enfin, après plusieurs danses avec divers responsables, la voilà qui se retrouve finalement au bras de Channing. Elle ne peut s’empêcher de frissonner lorsque le bras du grand brun vient se poser dans son dos, comme si seule cette danse était importante, comme si seul ce contact comptait. Elle esquisse un sourire.

« Avez-vous passé une agréable journée, Monsieur Walker ? La mienne a démarré de la manière la plus exquise. »

Elle ne peut s’empêcher de laisser échapper un petit rire en rougissant légèrement. Et finalement, la voilà qui rapproche ses lèvres de l’oreille de son patron et murmure.

« Tu crois qu’on peut bientôt s’éclipser ? Je suis épuisée, et on a encore pas mal de choses à faire demain avant de partir pour Berlin. »

Elle est éreintée par leur emploi du temps ultra chargé, c’est une évidence, et pense à tout ce qu’ils vont encore devoir faire avant leur départ pour la capitale allemande. Le Walker Group veut s’étendre, et leur voyage en Europe ne se limite pas à Paris. Si la capitale française était la première à accueillir un centre commercial conçu par le groupe, le reste de l’Europe découvrirait bientôt le talent des architectes de la société.
Pourtant, si Mila est fatiguée, et que son esprit pense à rejoindre l’hôtel, elle a également en tête un programme plus sportif pour Channing et elle, et espère qu’il sera d’humeur aussi joueuse que ce matin.

Une heure plus tard, les voilà dans l’ascenseur de l’hôtel. Dès que les portes se referment, la brunette sent l’air se charger en électricité. La proximité avec Channing est grisante, l’impossibilité de le toucher la dévore. Elle esquisse un geste de la main vers lui, lorsque les portes de l’ascenseur s’ouvrent à un étage qui n’est pas encore le leur, laissant monter un homme d’affaires qui engage immédiatement la conversation avec Chan. Mila lève les yeux au ciel, priant pour que ce trajet soit aussi bref que possible. Ils arrivent finalement à leur étage, prennent congé de l’homme d’affaires et se dirigent vers la suite de Chan, une habitude depuis le début du séjour pour débriefer leur journée. La brunette ôte ses chaussures et suit son patron jusqu’au salon. Là, elle attrape une bouteille d’eau et prend immédiatement les choses en mains, impatiente de passer à la suite des réjouissances.

« Journée excellente : déjeuner parfait, conférence très intéressante, inauguration exceptionnelle. Bref, c’était super. Demain matin, tu as la réunion d’équipe avec les cadres de l’antenne du groupe qui viennent d’être recrutés, l’après-midi, visite du Louvre, et en fin de journée, on décolle pour Berlin. »

Elle a parlé vite, trop vite, comme si elle avait hâte de terminer le briefing. Elle boit quelques gorgées d’eau, repose la bouteille sur la table et se rapproche doucement de Chan avec un air coquin.

« Je dirais qu’on en a terminé avec le boulot pour la journée, non ? »

Elle continue à avancer vers son boss, gomme les derniers centimètres qui les séparaient et, se mordillant la lèvre inférieure, défait la ceinture de Chan et ouvre le bouton de son pantalon. Pas de baiser romantique, pas de préliminaires interminables, une volonté claire : celle de s’amuser.





La vie est un mensonge plus grand que les autres
by wiise

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 2Gt2RfY
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) AR2mcNK
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) PvDC5CK
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) NCLDdV8
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 335306globetrotter
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Mf7aKnj
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Lbjcusp
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) FximBIO
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) YtxTUla
Revenir en haut Aller en bas
Channing Walker
Channing Walker
l'ironie du sacrifice
l'ironie du sacrifice
Voir le profil de l'utilisateur
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 7vHkInU ÂGE : trente cinq ans (26.08.1986)
SURNOM : chan en général, souvent monsieur Walker ou Walker tout court
STATUT : son coeur lui appartient depuis longtemps mais il n'est pas encore prêt à l'admettre
MÉTIER : héritier et président-directeur général du Walker Group, entreprise de renom dans le domaine de l'immobilier
LOGEMENT : 216 beachcrest road à bayside, dans une villa avec une vue imprenable bien trop grande pour lui seul
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) K0dm
POSTS : 1990 POINTS : 170

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à Brisbane, même s'il a beaucoup voyagé › il est gourmand, excellent cuisinier › il a un tempérament calme et diplomate › il fait du piano depuis qu'il est enfant › il participe à des courses illégales au coeur de Brisbane, un vieux démon › il est trilingue (anglais, français et italien) › il a un tatouage « 007 » en bas du dos, un souvenir de soirée quand il avait 22 ans › il adore le bon vin et le whisky › il aime passer du temps à sillonner la ville en moto
RPs EN COURS :
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 1pfp
CHANELLE › your precious heart, can't watch it break, so i close my eyes while you walk away. can i have a second chance ? can i have another dance ? can i start another life with you ? when i wake up in a haze and i haven't slept in days, you're a thousand miles away with such a lonely heart.

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21#22#23#24

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 9s6o
WALKER FAMILY › i'd take another chance, take a fall, take a shot for you. and i need you lile a heart needs a beat, but it's nothing new. i loved you with a fire red, now it's turning blue. and you say sorry like the angel, heaven let me think it was you but i'm afraid. it's too late to apologize, it's too late.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) T836
WALKIE › we've taken different paths and traveled different roads, i know we'll always end up on the same one when we're old. if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you, brother.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) G0yt
CHANNIRIS › little ghost, you're listening, unlike most you don't miss a thing. you see the truth, i walk the halls invisibly. i climb the walls, no one sees me, no one but you. oh little ghost, you see the pain, but together we can make something beautiful. so take my hand and perfectly, we fill the gaps, you and me make three. iwas meant for you, and you for me.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Axz2
MERING › you gave all that sweat and blood, now you think you're gonna drown. you can't tell that you're bigger than the sea that you're sinking in, and you don't know what you got. but you got it at your fingertips. when the lights go out and leave you standing in the dark, no one ever told you this would be so hard. i know you think your fire is burning out, but I still see you shining through. you got it in you.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 47tq
HARTER › insane, inside the danger gets me high. can't help myself got secrets i can't tell. i love the smell of gasoline, i light the match to taste the heat. i've always liked to play with fire. hot blood, these veins. my pleasure is their pain. i love to watch the castles burn, these golden ashes turn to dirt.


RPs EN ATTENTE :
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 0pkf

RPs TERMINÉS : (2020) elizabeth #1dani #1caelan #1raphaellexie #1clyde #1dani #2eddie #1

(2021) elizabeth #2dani #3elizabeth #3caelan #2dani au #4danika #1primrose #1dani #5lexie #3eddie #2victoria #1hayden #1dani #6dani #7elizabeth #4clyde #2 et lexie #2danika #2dani #9garett #1gabrielle #1gabrielle #2gabrielle au #3lexie #4gabrielle #4hunter #1james #1danika #3gabrielle #6nicky #1lexie #5adriana #1freddy #1gabrielle au #8eddie au #3gabrielle #7gala de charitégabrielle #5elizabeth #5danika #4sergio #1jezabel #1michaela #1gabrielle#12lexie #6caelan #5 et gabrielle #9ashley #1otto #1caelan #4gabrielle #10elijah #1gabrielle #13

(2022) lexie #7gabrielle #11jordan #1hunter #2lawrence #1danika #5deklan #1deklan #2gaïa #2zoya #1elizabeth #6rhett #1lexie #9gabrielle #16freddy #2lexie #8 et noah #1mila #1gabrielle #14mitchell #1 et gabrielle #17iris #1gabrielle #19gabrielle #20lexie #10 et freddy #3eddie #4rhett #2

rps abandonnés:

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Gzo6
AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : cristalline (avatar) astra (code signature) Mapartche (dessin channing) loonywaltz (userbars)
DC :  
PSEUDO : eternalia, astre
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35209-cafe-noir-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35307-des-bleus-a-l-ame-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35936-channing-walker https://www.30yearsstillyoung.com/t35934-channing-walker

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Empty
Message(#) Sujet: Re: Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) EmptyDim 22 Mai 2022 - 14:27


voyage d'affaires sur le sol européen

@Mila Valentini et Channing
début mars 2022
day three « Bien sûr. Rien qu’une petite minute. » Son regard s'ancre dans le sien et Channing sait qu'il est trop tard pour faire marche arrière. et parce qu'il n'a pas la moindre bague au doigt, n'est pas en couple ni promis à qui que ce soit, il ne cherche pas un échappatoire à cette situation dans laquelle il s'est lui-même piégé. La main de Mila remonte le long de son corps, suit les courbes de son anatomie, et l'italienne prend place sur ses genoux avant de venir à l'assaut de ses lèvres. et l'héritier y répond dans un souffle vaincu entrecoupé par leur contact, se débarrassant de sa chemise d'un geste alors qu'elle en a défait les boutons. Cette fois-ci, même si le brun s'est présenté en avance dans la chambre de son assistante, ils vont être en retard. en espérant que le travail qu'elle a réalisé sur les hématomes de son nez survive à ce qui va suivre.

Le reste de la journée s'en tient au plan initial. Contre toute attente, la paire n'est pas autant en retard que Channing l'aurait prédit, et ils se présentent au déjeuner avec les élus locaux avec dix insignifiantes minutes de retard. Lequel se déroule sans encombre, bien au contraire, et Mila fait forte impression au fil de la journée. Sa conférence s'en suit en milieu d'après-midi, puis finalement un nouveau dîner une fois que le soleil ait commencé à piquer du nez à l'horizon. La fatigue les gagnent mais leurs sourires ne se ternissent pas pour autant, probablement parce qu'ils ne s'arrêtent pas une seule seconde et empêchent ainsi leurs pensées de divaguer sur la douleur de leurs jambes ou leurs maux de tête. Les couverts posés, leurs estomacs débordants de mets tous plus raffinés les uns que les autres, ils s'attardent dans l'hôtel de réception et font bonne figure sur la piste de danse mise en place pour l'évènement. De la danse de salon, le grand brun n'en a pas fait depuis quelques années, mais espère ne pas être trop rouillé alors que ses pas le portent au coeur du bal. Il aurait dû se douter que la France et ses principes le pousseraient dans les bras d'une femme à qui il devrait éviter de marcher sur les pieds, mais pour autant il n'a pas dépoussiéré l'art qu'il a appris quand il n'était encore qu'un adolescent. et peut-être aurait-il dû. Mais par chance, son cerveau a assimilé la discipline comme celle du vélo, et l'héritier n'a rien perdu - du peu qu'il avait gagné à l'époque en prenant des cours, et il parvient à ne ruiner aucune paire d'escarpins. Mila semble ravie alors qu'ils échangent quelques pas, sa main posée dans son dos, ses mouvements s'appliquant à mener la danse. « Avez-vous passé une agréable journée, Monsieur Walker ? La mienne a démarré de la manière la plus exquise. » Elle échappe un rire, laisse par la même occasion ses joues prendre quelques teintes, et lui se contente de sourire avec plus de professionnalisme même si la fausse innocence de la demoiselle l'amuse. « Plutôt satisfaisante, oui. » lui accorde t'il avant de laisser ses lèvres s'étirer un peu davantage, un air moqueur se mettant à briller au fond de ses yeux noisettes. La demoiselle marque une pause, puis se penche à son oreille alors que leurs pas ralentissent une seconde. « Tu crois qu’on peut bientôt s’éclipser ? Je suis épuisée, et on a encore pas mal de choses à faire demain avant de partir pour Berlin. » Elle se recule, lui redresse la tête alors qu'il l'avait incliné pour l'écouter, et continue posément à bouger avec elle tout en jetant à la dérobée un regard sur l'immense horloge au mur en face d'eux. Il est tard, le bal proche de sa fin, et lui aussi est épuisé. Cela n'est pas encore trop flagrant, cela le serra lorsque le silence l'enveloppera et que sa coupe de champagne sera vide, mais il a besoin d'une bonne nuit de sommeil. « Terminons cette danse, j'irais saluer quelques membres et nous pourrons rentrer. »

Une petite heure plus tard, les voilà qui marchent d'un pas aussi calme que possible - mais vif malgré tout, comme s'ils craignaient d'être interrompus une énième fois dans leur fuite vers leur chambre. Ils montent dans un ascenseur avant que les portes de ce dernier ne se referment, pressent la touche de leur étage et Channing appuie son dos contre l'immense miroir en fermant les yeux. Ses oreilles bourdonnent un peu face à ce calme soudain, et il pourrait presque somnoler debout si ce n'était pas pour la présence de son assistante à ses côtés ou celle de cet homme qui fait s'ouvrir les portes de la cabine pour interrompre leur montée. La main de l'italienne retombe et le Walker s'orne d'un sourire à l'intention de celui qui initie et entretient la conversation sur plusieurs étages. Usant d'un sourire désolé lorsque la cage s'arrête à leur étage, le duo se dirige vers la suite dans laquelle ils s'engouffrent sans demander leur reste. La porte verrouillée sur leur passage, l'héritier délaisse ses chaussures dans l'entrée avant de retirer sa veste et de détendre son noeud de cravate, se dirigeant machinalement vers le mini bar. Il a besoin d'un peu d'air et surtout de plusieurs gorgées d'eau. Il se sert un verre, écoute d'une oreille le débriefing habituel de la brune. « Journée excellente : déjeuner parfait, conférence très intéressante, inauguration exceptionnelle. Bref, c’était super. Demain matin, tu as la réunion d’équipe avec les cadres de l’antenne du groupe qui viennent d’être recrutés, l’après-midi, visite du Louvre, et en fin de journée, on décolle pour Berlin. » Il sait qu'elle vient d'énumérer les faits les uns derrière les autres, mentionnant à nouveau leur départ en fin de journée pour Berlin. La seconde étape de leur voyage, pas la dernière. Il n'a pas mis les pieds en Allemagne depuis des années. « Je dirais qu’on en a terminé avec le boulot pour la journée, non ? » Il tourne la tête vers elle après avoir posé son verre qu'il a pris le temps de remplir deux fois entre temps, la suivant du regard sans esquisser le moindre geste. et à voir le pétillement dans son regard, Channing se sentirait presque vieux. Elle glisse ses mains à la boucle de sa ceinture, défait le bouton de son pantalon et le grand brun saisit ses mains dans les siennes. « Je ne veux pas que tu t'attaches, ce n'est absolument rien de sérieux. » précise t'il sans détour, son regard parcourant le sien tandis que ses mains empêchent les siennes de poursuivre ce qu'elles ont entrepris. « On s'amuse et ça ne va pas durer. Tu n'es obligée à rien, ton job n'est pas en jeu. Ça va ? » Il tient à s'assurer que tout est bien clair entre eux, qu'il n'exerce pas sur elle un quelconque abus de pouvoir, que Mila ne va pas s'imaginer le voir lui demander sa main en rentrant à Brisbane. Ce ne sera pas le cas. Ses mains rendent finalement leur liberté aux siennes, et viennent ensuite se glisser sur sa taille. Ils s'accordent, et la seconde suivante Channing porte la brune jusqu'à son lit et s'y laisse tomber avec elle.


day four Au matin, le grand brun est le premier à émerger. Mila endormie à ses côtés, il n'est que sept heures lorsque ses paupières s'ouvrent et que ses muscles s'étirent avec paresse. La première réunion de leur journée est prévue pour dix heures, ce qui leur laisse d'ici cette dernière plusieurs heures devant eux. Son regard se pose sur l'italienne blottie dans les couvertures, et Channing choisit de la laisser dormir avant de se lever en silence. Il attrape son portable, replace les draps après s'être levé et entreprend de se diriger vers son armoire lorsqu'il tombe sur la petite culotte de la brune sur le sol. Son sourire s'amuse et il tourne la tête vers elle, ramassant le sous-vêtement qu'il ira pendre sur la lampe de chevet de la table de nuit du côté de son assistante. ça, et il griffonnera sur un papier posé sur le socle pour t'éviter de la chercher. je vais courir, à toute à l'heure et c'est toujours sur la pointe des pieds qu'il ira sortir une tenue de sport de ses affaires, se doucher et partira pour un dernier jogging dans la capitale française avant d'attaquer la journée.

Les heures suivantes défilent à vitesse grande V, et après la réunion du matin ainsi qu'un déjeuner dans un restaurant près du Louvre, les voilà à arpenter le célèbre musée. À prendre diverses photos, faire le plus de galeries qu'ils le peuvent, mais une après-midi n'est pas suffisante pour profiter pleinement du lieu. Le duo doit faire des choix, et ce sont notamment les ailes de Richelieu, Denon et Sully qui accaparent une majorité de leur visite. Les appartements de Napoléon III, la somptueuse Cour Marly, la Galerie d'Apollon... Lorsqu'ils ressortent de la pyramide, ils n'ont plus une seconde à perdre avant de rejoindre le Ritz - mais le font quand même en choisissant de marcher pour rejoindre le palace plutôt que de prendre une voiture, savourant leurs dernières minutes à Paris. Quelques derniers souvenirs, et ils bouclent leurs valises avant d'être conduits à l'aéroport et de s'envoler pour l'Allemagne.
rainmaker


 
i died a hundred times
she took my heart i think she took my soul. with the moon i run far from the carnage of the fiery sun. driven by the strangle of vein showing no mercy i'd do it again, open up your eyes you keep on crying baby i'll bleed you dry

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 5n8cnjvx

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 7ens88hz Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) D93hxuty
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 133089928:
Revenir en haut Aller en bas
Mila Valentini
Mila Valentini
l'enfer du décor
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans, née le 1er avril 1996
SURNOM : Son père ne l'appellera plus jamais Bianca. Les hommes qu'elle séduit peuvent l'appeler comme bon leur semble.
STATUT : Mariée à Freddy Mulligan suite à un pari stupide, elle mène une vie de célibataire. L'amour ne l'intéresse pas, juste l'argent.
MÉTIER : Assistante de direction de Channing Walker
LOGEMENT : Elle a fui la grande maison de son père Antone Sisco suite au décès de ce dernier, et papillonne de logement en logement pour l'instant
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 4df52ab8add4b53a976f83bc7c842722acbdc01a
POSTS : 276 POINTS : 110

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle aime la lecture, le cinéma, le théâtre, les voyages, le sport (course à pieds et surf), la photographie et les vieilles voitures. * Elle est solaire, sociable, franche, obstinée, impulsive, calculatrice et manipulatrice. * Elle jure en italien et son accent ressort lorsqu’elle s’énerve, ou parfois lorsqu’elle est trop enthousiaste. * En décembre 2021, elle est obligée de placer sa mère dans un centre spécialisé. Ayant besoin d’argent, elle va emménager chez son père, Antone Sisco, et fait de lui un véritable distributeur de billets.
RPs EN COURS : Clément #1 * Marvin * Channing #2 * Elijah * Channing #3 * Clément #2 * Channing #4 et Gabrielle #1

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 6oy3
Minning * Tu me plais, mais tu ne devrais pas, J'ai peur de ne pas être celle que tu crois, Je joue à chaque fois que j'ai froid.


RPs TERMINÉS : Antone #1 * Channing * Antone #2 * Zoya * Freddy * Isla

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Qfb3
Mitone * Est-ce qu'il va me faire un signe ? Manquer d'un père n'est pas un crime. J'ai qu'une prière à lui adresser, Si seulement je pouvais lui manquer.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Amht
Middy * Laisse, ta peau contre ma peau, Est-ce qu'on s'aime, est-ce qu'on s'oublie?

AVATAR : Alyssa Lynch
CRÉDITS : Loonywaltz - Damnitmalz
DC : La pétillante Adriana Suárez et Lexie Walker la peste
PSEUDO : Chachouchou
INSCRIT LE : 09/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43660-la-vie-est-un-mensonge-plus-grand-que-les-autres-mila https://www.30yearsstillyoung.com/t43716-mila-et-si-c-est-le-temps-qui-passe-qui-fait-qu-on-se-connait-il-faut-que-le-temps-passe-et-ne-s-arrete-jamais#2214363

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Empty
Message(#) Sujet: Re: Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) EmptySam 11 Juin 2022 - 22:35



@Channing Walker - Mila Valentini

Jour 3 :

La matinée est exquise. Elle le devient, en tout cas, quand Channing se laisse aller et que les deux jeunes gens laissent leurs mains se redécouvrir, que la brune peut à nouveau goûter aux lèvres du Walker. Le reste de la journée se déroule à merveille. Le duo est bien rôdé, le travail bien préparé, et Mila rayonne, satisfaite de sa partie de jambes en l’air de la matinée. Enlacée dans les bras de Channing sur la piste de danse, elle interroge son boss sur ce qu’il a pensé de la journée.

« Plutôt satisfaisante, oui. »

La brunette se recule légèrement, haussant un sourcil amusé, alors qu’elle observe le sourire de Channing s’étirer.

« Plutôt satisfaisante ? », qu’elle répète, incrédule. « He bien, je crois que je vais devoir redoubler d’efforts la prochaine fois. »

Elle se mordille légèrement la lèvre inférieure en affichant quelques secondes un air coquin, mais elle sait où ils sont, au milieu de collaborateurs, et retrouve rapidement un sourire poli de façade, alors qu’elle continue à tournoyer dans les bras de Chan jusqu’à ce qu’ils puissent s’éclipser.

Dans la suite du PDG, la brunette débriefe leur journée, une habitude qu’ils ont pris depuis leur arrivée à Paris. Mais cette fois-ci, Mila y met moins d’implication, et parle particulièrement vite pour en finir rapidement. Elle a des idées en tête, l’envie d’un nouveau rapprochement depuis ce matin, une envie devenue presque insoutenable lorsque les mains de Channing se sont posées sur elle lors de leur danse il y a une heure ou deux. Alors elle se rapproche de lui, ouvre sa ceinture et défait le bouton de son pantalon avant qu’il n’emprisonne ses mains entre les siennes. Mila le dévisage, la surprise se lisant sur ses traits, avec une pointe de déception : n’en a-t-il pas envie ?

« Je ne veux pas que tu t’attaches, ce n’est absolument rien de sérieux. On s’amuse et ça ne va pas durer. Tu n’es obligée à rien, ton job n’est pas en jeu. Ca va ? »

Le visage de la brunette affiche immédiatement son soulagement, alors qu’elle laisse échapper un rire.

« Ne t’inquiète pas, on est sur la même longueur d’onde. »

Elle prend un air malicieux avant d’ajouter.

« What happens in Europe stays in Europe ? »

Elle rit alors qu’il libère ses mains, mais elle affiche rapidement une mine légèrement inquiète.

« Promets-moi que mon job n’est pas en jeu non plus si j’essaie de te séduire et que tu n’es plus réceptif à mes avances. Je … »

Elle hésite, légèrement gênée, alors que son regard bleuté fuit celui du brun.

« Je ne suis pas amoureuse de toi, je ne rêve pas d’une relation de couple, mais tu me plais, et j’ai clairement envie de toi. Et toi, tu souffles le chaud et le froid. Ca devait être fini quand j’ai commencé à bosser pour toi, et voilà où on en est … »

Elle fait la moue et s’empresse d’ajouter, réussissant à relever le regard vers Channing, plongeant ses yeux bleutés tourmentés dans ceux du brun.

« Je ne regrette rien, du tout. Mais ne me le reproche pas si un jour, j’ai encore envie, et pas toi. Je ne veux pas perdre mon job pour quelques minutes de plaisir. »

Elle s’empresse de dédramatiser la situation en ajoutant, un air malicieux sur le visage.

« Ou un peu plus ? »

Et elle s’accroche à lui quand il la porte jusqu’au lit de la suite, prête pour un peu d’activité, malgré leur fatigue évidente.



Jour 4 :

Lorsque la brunette ouvre les yeux, ce matin-là, elle met quelques secondes à s’orienter. Elle ne reconnaît d’abord pas sa chambre chez les Sisco, puis pas la chambre d’hôtel qu’elle occupe habituellement. Un sourire illumine son visage lorsque les souvenirs remontent à la surface, et elle s’étire entre les draps de satin. Channing n’est pas à côté d’elle, mais peu lui importe : ils ont passé de bons moments, hier, et leur rapprochement n’a rien de romantique. Elle ne rêve pas de câlin matinal ou du petit-déjeuner au lit. Elle rit en voyant sa culotte sur la lampe de chevet, et attrape le post-it qu’elle parcourt du regard. Finalement, elle se lève et ramasse ses affaires. Avant de partir, elle griffonne quelques mots sur le même papier : Tu aurais dû me réveiller, même si j’ai déjà fait pas mal de sport hier. Ne pense pas trop à moi sous la douche, j’ai d’autres projets pour toi plus tard, et tu auras besoin de toutes tes forces. Après avoir accroché le post-it sur le miroir de la salle-de-bains, elle rejoint sa chambre et se prépare en vue de leur dernière journée parisienne.
La matinée se déroule sans accroc, mais leur visite au Louvre est le point culminant de leur journée. Mila est émerveillée par toutes les différentes galeries et la majestuosité du bâtiment. Mais, rapidement, elle commence à s’agiter. Il est bientôt l’heure de retourner à l’hôtel, mais elle n’en a pas envie. Alors qu’ils passent à côté d’un petit couloir menant aux toilettes, la jeune femme attrape la main de Chan et bifurque, le tirant derrière elle.

« J’ai besoin de toi, juste quelques instants », dit-elle d’une voix pratique et légèrement pressée, comme si elle avait simplement besoin qu’il l’aide à refermer sa robe pour réattacher sa chaussure.
Elle pénètre dans les toilettes des hommes, heureusement désertes, puis pousse Channing dans une cabine, refermant la porte derrière elle. Ses lèvres se posent sur les siennes et l’embrassent avec passion alors que ses mains entreprennent déjà de déboutonner son pantalon.

« Juste quelques instants. »

Non, ils ne se feront pas prendre, elle en est convaincue, parce qu’il n’y a évidemment pas de caméra ici. Et s’ils devaient être attendus à la sortie par un petit comité, la brunette n’en aurait rien à faire : elle se serait bien amusée. Ils ont de toute façon fini leur visite, et ne reviendront sans doute pas avant un certain temps. Aucune raison de refuser et de laisser la raison prendre le dessus.



Jour 5 :

Le trajet en avion a évidemment été beaucoup plus rapide pour se rendre à Berlin que pour traverser la moitié du globe. Mila en a profité pour potasser les dossiers des jours à venir, incapable une nouvelle fois de fermer les yeux. Le lendemain, ils quittent leur hôtel tout aussi luxueux que le Ritz pour rejoindre leur premier rendez-vous d’affaire avec des élus locaux. Le Walker Group n’est pas encore implanté en Allemagne, mais puisqu’une première filiale a ouvert en France, le reste de l’Europe n’est qu’à portée de mains. La réunion du jour a pour but de connaître les conditions d’implantations d’une branche de la société en Allemagne, et de parcourir les principales règles d’urbanismes germaniques. Dans le taxi, Mila est collée à la fenêtre, comme lors de leur arrivée à Paris. La magie de la capitale française n’est pas présente, mais plusieurs bâtiments attirent le regard de la jeune femme.

« Tu es déjà venu à Berlin ? A part l’Italie, la Suisse, la République Tchèque et l’Angleterre, je n’ai jamais visité le reste de l’Europe. »

Et c’était déjà pas mal, pour une italienne expatriée en Australie. Elle avait cependant hâte qu’ils arrivent à leur prochaine escale : Rome. Ce n’était pas Florence, la ville natale de la jeune femme, mais c’était l’Italie, et son pays lui manquait beaucoup. A Rome, ce serait elle qui pourrait mener la danse et retrouver sa culture et ses habitudes de l’enfance.
Channing et Mila sont accueillis par deux élus locaux et leurs assistants. De futurs projets sont évoqués, et la jeune femme prend des notes sur les principaux points à retenir. Elle étale ensuite sur l’immense table de réunion des plans du centre commercial que le WG vient de construire à Paris, ainsi que des photos du bâtiment, récemment terminé, histoire de donner à leurs interlocuteurs une idée des édifices construits par le group. Elle se lève pour montrer différents points, se penchant sur la table, une partie de l’assemblée l’imitant pour mieux voir. La délégation allemande semble attentive aux explications de la brunette, jusqu’à ce qu’un des élus, debout à côté d’elle, lui mette la main aux fesses, faisant sursauter Mila qui laisse échapper un petit cri de surprise. Elle reprend cependant rapidement ses esprits et tente de poursuivre ses explications, comme si rien ne s’était passé, même si elle bafouille sur les premiers mots. Mais son regard qui dévie vers Chan trahit toute son inquiétude, alors qu’elle appréhende la réaction de son chef. Elle secoue la tête, imperceptiblement, comme pour lui signifier de ne pas faire de scandale. Elle sait cependant qu’il refuse qu’elle soit un objet et que ses charmes interfèrent avec le travail, d’une quelconque manière que ce soit. Elle espère simplement que la réunion pourra se terminer dans le calme.






La vie est un mensonge plus grand que les autres
by wiise

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 2Gt2RfY
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) AR2mcNK
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) PvDC5CK
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) NCLDdV8
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 335306globetrotter
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Mf7aKnj
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Lbjcusp
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) FximBIO
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) YtxTUla
Revenir en haut Aller en bas
Channing Walker
Channing Walker
l'ironie du sacrifice
l'ironie du sacrifice
Voir le profil de l'utilisateur
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 7vHkInU ÂGE : trente cinq ans (26.08.1986)
SURNOM : chan en général, souvent monsieur Walker ou Walker tout court
STATUT : son coeur lui appartient depuis longtemps mais il n'est pas encore prêt à l'admettre
MÉTIER : héritier et président-directeur général du Walker Group, entreprise de renom dans le domaine de l'immobilier
LOGEMENT : 216 beachcrest road à bayside, dans une villa avec une vue imprenable bien trop grande pour lui seul
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) K0dm
POSTS : 1990 POINTS : 170

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à Brisbane, même s'il a beaucoup voyagé › il est gourmand, excellent cuisinier › il a un tempérament calme et diplomate › il fait du piano depuis qu'il est enfant › il participe à des courses illégales au coeur de Brisbane, un vieux démon › il est trilingue (anglais, français et italien) › il a un tatouage « 007 » en bas du dos, un souvenir de soirée quand il avait 22 ans › il adore le bon vin et le whisky › il aime passer du temps à sillonner la ville en moto
RPs EN COURS :
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 1pfp
CHANELLE › your precious heart, can't watch it break, so i close my eyes while you walk away. can i have a second chance ? can i have another dance ? can i start another life with you ? when i wake up in a haze and i haven't slept in days, you're a thousand miles away with such a lonely heart.

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21#22#23#24

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 9s6o
WALKER FAMILY › i'd take another chance, take a fall, take a shot for you. and i need you lile a heart needs a beat, but it's nothing new. i loved you with a fire red, now it's turning blue. and you say sorry like the angel, heaven let me think it was you but i'm afraid. it's too late to apologize, it's too late.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) T836
WALKIE › we've taken different paths and traveled different roads, i know we'll always end up on the same one when we're old. if i was dying on my knees, you would be the one to rescue me. and if you were drowned at sea, i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you, brother.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) G0yt
CHANNIRIS › little ghost, you're listening, unlike most you don't miss a thing. you see the truth, i walk the halls invisibly. i climb the walls, no one sees me, no one but you. oh little ghost, you see the pain, but together we can make something beautiful. so take my hand and perfectly, we fill the gaps, you and me make three. iwas meant for you, and you for me.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Axz2
MERING › you gave all that sweat and blood, now you think you're gonna drown. you can't tell that you're bigger than the sea that you're sinking in, and you don't know what you got. but you got it at your fingertips. when the lights go out and leave you standing in the dark, no one ever told you this would be so hard. i know you think your fire is burning out, but I still see you shining through. you got it in you.

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 47tq
HARTER › insane, inside the danger gets me high. can't help myself got secrets i can't tell. i love the smell of gasoline, i light the match to taste the heat. i've always liked to play with fire. hot blood, these veins. my pleasure is their pain. i love to watch the castles burn, these golden ashes turn to dirt.


RPs EN ATTENTE :
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 0pkf

RPs TERMINÉS : (2020) elizabeth #1dani #1caelan #1raphaellexie #1clyde #1dani #2eddie #1

(2021) elizabeth #2dani #3elizabeth #3caelan #2dani au #4danika #1primrose #1dani #5lexie #3eddie #2victoria #1hayden #1dani #6dani #7elizabeth #4clyde #2 et lexie #2danika #2dani #9garett #1gabrielle #1gabrielle #2gabrielle au #3lexie #4gabrielle #4hunter #1james #1danika #3gabrielle #6nicky #1lexie #5adriana #1freddy #1gabrielle au #8eddie au #3gabrielle #7gala de charitégabrielle #5elizabeth #5danika #4sergio #1jezabel #1michaela #1gabrielle#12lexie #6caelan #5 et gabrielle #9ashley #1otto #1caelan #4gabrielle #10elijah #1gabrielle #13

(2022) lexie #7gabrielle #11jordan #1hunter #2lawrence #1danika #5deklan #1deklan #2gaïa #2zoya #1elizabeth #6rhett #1lexie #9gabrielle #16freddy #2lexie #8 et noah #1mila #1gabrielle #14mitchell #1 et gabrielle #17iris #1gabrielle #19gabrielle #20lexie #10 et freddy #3eddie #4rhett #2

rps abandonnés:

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Gzo6
AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : cristalline (avatar) astra (code signature) Mapartche (dessin channing) loonywaltz (userbars)
DC :  
PSEUDO : eternalia, astre
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35209-cafe-noir-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35307-des-bleus-a-l-ame-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35936-channing-walker https://www.30yearsstillyoung.com/t35934-channing-walker

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Empty
Message(#) Sujet: Re: Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) EmptyMer 29 Juin 2022 - 23:38


voyage d'affaires sur le sol européen

@Mila Valentini et Channing
début mars 2022
day three « Plutôt satisfaisante ? Eh bien, je crois que je vais devoir redoubler d’efforts la prochaine fois. » Son sourire s'amuse à sa réaction, et le duo continue de valser encore de longues minutes avant de pouvoir s'ellipser. Bien sûr qu'il est très satisfait de la façon dont la matinée s'est déroulée, même s'ils se sont éloignés du plan initial. Relâcher la pression sous les draps en compagnie de l'italienne lui a permis de ne plus penser à rien d'autre qu'à leurs deux corps qui s'enlacent, et puisque ce n'était pas la première fois la danse était plus évidente encore. Il est pourtant celui qui avait indiqué à Mila lorsqu'elle avait intégré le Walker Group, d'une manière douce mais ferme, que ces deux aspects de leur relation n'étaient pas compatibles. et si depuis la brune avait respecté sa décision, il n'en était pas moins ravi que la règle se soit brisée l'espace d'un temps d'un commun accord. Cela n'allait pas durer, n'était rien de sérieux ni dans l'optique de le devenir, et c'est ce qu'il préfère préciser à nouveau une fois qu'ils regagnent sa suite et que la demoiselle se hâte de finir le debrief de la journée dans l'optique de remettre le couvert. Ses mains saisissent les siennes et Channing l'interrompt dans ses gestes pour planter son regard dans le sien, chose qui semble la surprendre et l'inquiéter avant qu'elle ne se détende en comprenant ce qui l'amène à le faire. « Ne t’inquiète pas, on est sur la même longueur d’onde. What happens in Europe stays in Europe ? » Son air malicieux refait surface et un sourire prend vie sur les traits du pdg. Il aurait sûrement culpabilisé si elle était venue à se décomposer et à se reculer, même si cela l'aurait surpris. Après tout, il pense la connaître un minimum depuis le temps qu'ils se fréquentent, et trouver l'amour ne semble pas être une des préoccupations premières de la brune. Pas pour l'heure en tout cas, et cela n'a rien d'inhabituel à son âge. « What happens in Europe stays in Europe. » répète t'il pour confirmer les faits, prêt à se ressaisir de ses lèvres en se penchant vers elle, interrompu au moment où elle poursuit d'un ton un peu plus sérieux, quoique manquant d'assurance. « Promets-moi que mon job n’est pas en jeu non plus si j’essaie de te séduire et que tu n’es plus réceptif à mes avances. Je … » Il recule légèrement son visage pour la regarder, fronce peut-être un tantinet les sourcils alors qu'il ne s'attendait pas à ce qu'elle formule ce genre de demande. « Je ne suis pas amoureuse de toi, je ne rêve pas d’une relation de couple, mais tu me plais, et j’ai clairement envie de toi. Et toi, tu souffles le chaud et le froid. Ca devait être fini quand j’ai commencé à bosser pour toi, et voilà où on en est … » Il se pince brièvement les lèvres, comprenant où elle veut en venir. et il imagine que lui tiendrait le même discours si les rôles étaient inversés. La règle a été mise en place il y a longtemps, n'a jamais été brisée, et sur un coup de tête voilà qu'ils la délaissent sans une explication. « Je ne regrette rien, du tout. Mais ne me le reproche pas si un jour, j’ai encore envie, et pas toi. » Il secoue la tête, sérieux en la regardant avant qu'elle ne poursuive. « Je ne veux pas perdre mon job pour quelques minutes de plaisir. (...) Ou un peu plus ? » Son air malicieux rejoint le sien, et il prend la parole d'une voix posée et sérieuse avant qu'ils ne reprennent là où ils se sont arrêtés. « Je ne te le reprocherais pas, c'est promis. Rien de tout ça ne met ton travail en jeu, peu importe les reproches que tu imagines que je pourrais te faire. » Il marque une courte pause avant de poursuivre, sa voix reprenant un peu de malice même s'il est toujours sincère dans ses propos. « La seule question qu'on doit se poser, c'est est-ce qu'on en a envie. Si c'est oui des deux côtés, alors on profite. Si l'un n'en a pas envie, alors c'est non, peu importe qu'il s'agisse de toi ou de moi ou de la raison. C'est aussi simple que ça. » et le sérieux disparaît au moment où elle noue ses bras à sa nuque et que lui la porte contre lui en l'embrassant, direction la chambre.

day four Courir ainsi dans Paris, longeant les murs des différents immeubles et passant devant les devantures de diverses boutiques ou cafés, lui rappelle Spring Hill. Il se sent bien à Bayside depuis qu'il y a déménagé en juin dernier, mais ses derniers joggings en date prennent place dans un décor bien différent. La plage, les mouettes, l'air marin et le sable qui se glisse dans ses baskets a un goût bien différent de celui de la frénésie parisienne, des petits commerces et de la circulation dense. Cela ne le perturbait pas tant à l'époque, puisqu'il y avait toujours été habitué, mais le contraste lui saute aux yeux alors qu'il avait perdu l'habitude au fil des mois. Ses foulées ralentissent à l'approche du Ritz sur le chemin du retour, et il s'autorise à marcher quelques minutes avant d'atteindre le palace. La France a un charme inégalable, et il se fait la promesse de revenir y passer plus de temps à l'occasion, dans l'idéal dans un cadre autre que celui du travail afin de n'avoir aucune contrainte. Car si cela ne tenait qu'à lui et qu'aucune réunion ne les attendait, il aurait volontiers joué les prolongations. Mais trêve de rêveries, et il remonte dans sa suite qu'il découvre vide alors que l'italienne est retournée dans la sienne pour se préparer. Ses doigts abandonnent la carte de la chambre sur un meuble et une minute plus tard, l'héritier entre dans la salle de bain pour se doucher. Lorsqu'il en ressort, son regard est étrangement attiré par un post-it attaché au miroir qu'il n'a pas vu en entrant, et lorsqu'il s'en saisit ses yeux ne mettent que quelques secondes à en parcourir les lignes ajoutées. La remarque de Mila l'amuse, et il délaisse le bout de papier dans un sourire avant de nouer une serviette à sa taille et d'aller choisir une tenue dans ses affaires. Qu'a-t-elle en tête ?

La matinée se déroule sans encombre, et le duo ne tarde pas à arpenter les différentes galeries du Louvre après leurs impératifs professionnels. Ce n'est pas la première fois que l'héritier l'arpente et malgré cela, la beauté des lieux ne manque pas de le faire sourire. Il a l'impression de redécouvrir régulièrement un tableau ou une sculpture qui semble à la fois être là depuis toujours et dont il ne se souvient pas pour autant. Mais alors que leur visite touche à sa fin et qu'ils peuvent commencer à se mettre d'accord sur la façon dont regagner le palace - à pied ou en voiture, Mila attrape sa main et les fait bifurquer vers les toilettes. « Qu'est-ce que... » « J’ai besoin de toi, juste quelques instants » Il fronce les sourcils, la suit sans résistance en pensant qu'elle doit peut-être réajuster sa robe ou ses cheveux et qu'elle nécessite son aide, et ce jusqu'à ce qu'elle inspecte les lieux d'un regard en y entrant, comme pour s'assurer qu'ils soient vides. « Tu ne penses quand même pas à- » mais visiblement si, puisqu'elle le pousse dans une cabine dans laquelle il entre à reculons et ce -admettons le, d'une manière désordonnée qui manque de le faire trébucher. La porte claque derrière eux et elle plonge sur ses lèvres, baiser qu'il lui rend dans un souffle vaincu en portant ses propres mains à sa chemise pour au moins en déboutonner le col. « Juste quelques instants. » Leurs lèvres s'éloignent assez les unes des autres pour qu'ils puissent échanger quelques mots, et le grand brun secoue la tête de gauche à droite d'un air aussi dépassé qu'amusé. « J'étais persuadé d'avoir passé l'âge. » confie t'il à voix basse, se prenant au jeu alors que lui ne l'aurait jamais initié, pas ici. Mais effectivement, les chances qu'ils se fassent surprendre sont moindres, et c'est un risque qu'il est prêt à prendre alors que ses mains le confirment en dézippant d'un geste la robe de la brune.

Lorsqu'ils ressortent de la cabine, après avoir pris le temps de s'aider mutuellement à se rhabiller pour ne pas avoir l'air débraillé en retournant dans les galeries, Mila est la première à franchir la porte. Channing est sur ses pas, et si à première vue les toilettes semblent aussi désertes que lorsqu'ils sont arrivés, il leur suffit de refermer la porte derrière eux pour croiser le regard de trois hommes qui se lavent les mains en s'interrompant dans leurs gestes. « Messieurs. » Peut-être que les inconnus battent plusieurs fois des cils, sourient ou deviennent pâles, il n'en sait rien, mais son regard se détourne sans s'attarder et sa main se pose sur la taille de l'italienne pour l'encourager à sortir des toilettes avant qu'ils ne se mettent tous les deux à rire aux éclats.

day five Le trajet semble terriblement court pour rejoindre Berlin, et Channing n'a pas même le temps de s'installer correctement pour trouver le sommeil qu'ils atterrissent déjà sur le sol allemand. Ils quittent l'appareil et se rendent dans la foulée dans l'hôtel qui les accueille, puis enchaînent les trajets pour se présenter aux réunions auxquelles ils sont attendus. Le pays n'a rien à voir avec celui qu'ils viennent de quitter, et si l'héritier devait citer une des régions qu'il apprécie le moins en Europe, l'Allemagne en ferait partie. Rien de trop personnel, ni lié à une mauvaise expérience, mais l'esthétique du pays et ce qu'il y a à y faire n'est pas ce qu'il affectionne le plus parmi les différents pays européens. Néanmoins, sa proximité avec la France et l'Italie rendait une escale évidente, et les affaires restent les affaires. « Tu es déjà venu à Berlin ? A part l’Italie, la Suisse, la République Tchèque et l’Angleterre, je n’ai jamais visité le reste de l’Europe. » Il pose son regard sur elle alors qu'ils sont dans le taxi, hoche doucement la tête en se reportant sur le paysage qui défile à l'extérieur. Ce n'est pas là où il vient le plus, mais ce n'est pas la première fois. En réalité, Channing a quasiment fait le tour du globe, même s'il n'a pas à proprement parler déjà visiter tous les pays. Ses séjours dans certains ont été si brefs qu'il n'a pour ainsi dire rien vu, mais ses pieds ont déjà foulé la plupart des pays du Nord. « C'est déjà pas mal. Mais oui, je suis déjà venu à Berlin pour les affaires il y a quelques années. Ce n'est pas le pays que j'affectionne le plus, ceci dit. Mais je pourrais te faire visiter un peu, et en échange tu joueras ma guide personnelle en Italie. Deal ? » Car s'il connait mieux l'Italie que l'Allemagne, il se doute que Mila doit la connaître encore mieux que lui. Son sourire croise son regard, et ils arrivent peu après sur leur lieu de réception.

Une assemblée les attend au coeur d'une immense salle de réunion, mais loin de ne pas avoir l'habitude ou d'être impressionnés, les deux protagonistes s'accordent d'un regard et mettent tout en oeuvre pour exposer au mieux leurs plans et le travail du Walker Group. L'avantage à travailler ensemble depuis longtemps maintenant, ils sont rodés et se complètent parfaitement dans cette affaire. Mila prend les devants pour étaler les plans et mettre en avant le centre commercial parisien, et Channing assiste ses dires tout en la laissant impressionner l'assemblée. Installé en face d'elle, debout autour de la table aux côtés de collaborateurs qu'il a déjà rencontré par le passé, tout se déroule pour le mieux. Du moins, jusqu'à ce que l'un des élus décide de jouer les fauteurs de trouble, et manque de chance pour lui l'héritier suit la scène des yeux. La main de l'homme presse sans aucune gêne les fesses de son assistante, et l'héritier ne met qu'une seconde à se tendre. Ce n'est pas la première fois qu'un homme a un geste déplacé envers la brune, ce n'est probablement et malheureusement pas le dernier non plus, mais ces excuses n'en sont pas pour Channing qui assiste, impuissant, à la scène. Mila bafouille une seconde, surprise, se reprend avec une rapidité éclair qui bluffe le reste du groupe pendu à ses lèvres, mais lui croise son regard alarmé et déglutit en silence. Il comprend, incapable de dire si elle secoue vraiment la tête ou pas, qu'elle lui intime de ne pas faire de scène, mais cela lui importe peu. Elle sait qu'il déteste ces comportements, peu importe qui puisse en être la victime, et ses pas le portent lentement de l'autre côté de l'immense table pour la rejoindre. La rejoindre elle, mais surtout l'homme à ses côtés qui retire discrètement sa main sans changer d'attitude. Il s'excuse d'un sourire auprès d'un élu, se place aux côtés de l'homme qu'il est venu voir, puis glisse à son tour sa main sur ses fesses - loin d'être rebondies. L'autre se tend, s'apprête à ouvrir la bouche d'un air offensé au moment où l'héritier l'en dissuade en écrasant son pied avec le sien. Son visage se tourne vers lui, Mila continue de garder l'attention du reste du groupe, et son sourire est tout ce qu'il y a de plus banal à l'intention du sexagénaire qui le regarde avec ses yeux globuleux ronds comme des billes. Il se penche vers lui, peu enclin à trop attirer l'attention, puis porte ses lèvres au niveau de son oreille. « Vous avez de la chance que je sois de bonne humeur, et peu enclin à faire un scandale. Mais la prochaine fois que je vous vois toucher à mon assistante ou à n'importe quelle femme sans son consentement, je vous fais tomber. » Il recule son visage, retire sa main et accorde une tape à l'allure amicale sur l'épaule de l'élu qui acquiesce en silence, puis prend congé d'un sourire auprès du reste de l'assemblée. Channing se retrouve par conséquent aux côtés de l'italienne, à qui il n'accorde pas de regard pour ne pas attirer l'attention alors que tout semble être passé inaperçu. La réunion se poursuit donc dans le plus grand des calmes, et ce jusqu'à sa fin.

Ils retournent à leur hôtel en fin de journée, ne sont pas revenus sur ce qui s'est passé plus tôt avant de gagner l'ascenseur qui les porte à leur étage. Les portes s'ouvrent sur leur palier, et le duo en sort tranquillement. Channing marche posément, mais devine à l'air hésitant de la brune qu'elle voudrait en parler, et ce depuis un petit moment déjà, mais ne semble pas trouver les mots. Il est par conséquent celui qui aborde le sujet, s'arrêtant lentement dans le couloir désert. « Eh. » Il l'hèle doucement, l'incite à s'arrêter en effleurant sa main. « Je sais que tu n'es pas fan de ça, et que tu aurais probablement préféré que je ne dise rien tout à l'heure plutôt que je prenne le risque de faire une scène. » Son regard parcourt le sien, et son sourire se veut doux à son attention. « Mais ce qui s'est passé est inacceptable, et je refuserais toujours d'y assister sans rien dire. » Elle peut lui demander d'être plus indulgent sur certaines choses, mais lui se refusera toujours à celle-ci. Il marque une pause, a un air qui se veut désolé. Désolé que elle, comme beaucoup d'autres femmes, subissent ce genre de choses sous prétexte qu'elles sont trop belles ou trop jeunes pour que ceux qui ne le sont plus depuis longtemps. « Est-ce que tu veux qu'on aille visiter un peu Berlin, ou tu préfères qu'on le fasse demain avant de partir pour Rome ? Si tu préfères te reposer, je comprends. » Se reposer, ou pas d'ailleurs. Tout est relatif.
rainmaker


 
i died a hundred times
she took my heart i think she took my soul. with the moon i run far from the carnage of the fiery sun. driven by the strangle of vein showing no mercy i'd do it again, open up your eyes you keep on crying baby i'll bleed you dry

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 5n8cnjvx

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 7ens88hz Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) D93hxuty
Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) 133089928:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Empty
Message(#) Sujet: Re: Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Voyage d'affaires sur le sol européen (Channing)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-