AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -30%
-30% Lego Classic – La valisette de construction ...
Voir le deal
10.49 €
Le Deal du moment : -80%
Souris gaming Acer Predator Cestus 350 (sans fil, ...
Voir le deal
19.99 €

 chasing echoes (raelyn#7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Spencer Blackwell
Spencer Blackwell
l'hymne à la nuit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 piges (05.04.96)
SURNOM : spence, souvent. elle fait au mieux pour lâcher les sales habitudes des faux noms.
STATUT : file le presque parfait amour avec mac.
MÉTIER : serveuse à l'octopus depuis décembre 2021, assez étonnamment elle n'a toujours pas été virée. les activités annexes, elle s'est vachement calmée dessus, l'air de rien.
LOGEMENT : après bien des galères, elle squatte un studio prêté par raelyn.
chasing echoes (raelyn#7) Fe59a4f47af582d2469ae6bac4217541efd5c825
POSTS : 1319 POINTS : 110

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : enfant du système › véritable désastre social › réfractaire au changement › autocritique acerbe › consommatrice régulière de stupéfiants (a fait une overdose en mai 2022, suivie d'une désintox) › tente de faire au mieux pour reprendre sa vie en main
RPs EN COURS :
chasing echoes (raelyn#7) 13851c5ef9f9e64ef8b23f4c1face91a4f997f65
(raelyn#7) nobody really cared, so it never really mattered. it never really mattered, so it never really happened. what's the point in fighting for a happy ever after? the past keeps haunting the future, i imagine.
(+ ua slasher)

chasing echoes (raelyn#7) 6fc3724032cff0688512911e88f15b61bfc88fab
(mac#8 & #10 & #11) i know i went and left you all alone, please don't think that i let you go. 'cause i could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home.

chasing echoes (raelyn#7) B7f8b6a528fa46b88cb19610968faabf
(the lost kids) kieran#2 & sawyer#1bad things come in threes. bad luck always seems to find me, black cat walkin' right beside me. knock on wood but i'm still jinxed.

murphy#2seth#4wendy (fb 2020)angusjasper

RPs EN ATTENTE :
oopsie:

RPs TERMINÉS :
chasing echoes (raelyn#7) 79f435f3acf9a77769b9a1852a139f3b
megan (2011)mac#2 (2017)raelyn#1seth#1kieran#1raelyn#2watsonraelyn#3seth#2murphy#1 & seth#3amosmelchiormac#1huntermac#3mac#4mac#5otto(bus)raelyn#4mac#6mac#7raelyn#5raelyn#6mac#9

lost in translation:


AVATAR : florence pugh.
CRÉDITS : harley (avatar, gif signa & crackship) & loonywaltz (ub)
DC : jess la badass ♥
PSEUDO : harley.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40915-everyone-else-knows-why-spencer https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667407 https://www.30yearsstillyoung.com/t40977-spencer-blackwell#2036353 https://www.30yearsstillyoung.com/t44732-spencer-blackwell#2268344

chasing echoes (raelyn#7) Empty
Message(#) Sujet: chasing echoes (raelyn#7) chasing echoes (raelyn#7) EmptyVen 29 Avr 2022 - 15:51




chasing echoes
Spencer Blackwell & @Raelyn Blackwell :OO: - mai 2022
(tw: mention d'overdose)


Ça avait pourtant si bien démarré. Elle y a mis tant de bonne volonté qu’elle a presque fini par y croire vraiment, à son mensonge. Seulement le résultat est là, clair et précis, implacable. La lumière trop vive de cette chambre d’hôpital aseptisée lui brûle la rétine, au moins autant que l’odeur de chlore ambiante. Elle oscille entre phase de sommeil agité et phase de conscience nauséeuse, et sa seule envie dans tout ça, c’est qu’enfin tout s’arrête. Aux infirmiers qui passent poser des questions, elle affirme que ce n’était pas délibéré. Non, elle n’a pas essayé de se foutre en l’air, l’overdose n’était pas volontaire et résulte simplement d’un bête accident. Elle qui se targue pourtant de toujours tout gérer, de savoir ce qu’elle fait, la voilà bien en peine. Tout fout le camp et elle est bien la seule à blâmer. Ils lui ont posé tout un tas de questions irritantes au possible, pour aider à la prise en charge soit-disant. “Des maladies génétiques transmises par les parents ?” Aucune idée. “Des allergies ?” Pas qu’elle sache. “Des antécédents d’addiction dans la famille ?” La vieille buvait comme un trou. Elle répond comme elle peut, se fout sur la défensive dès qu’on s’approche de trop près, du grand Spencer quoi. On ne lui a pas apporté son téléphone, du coup elle se retrouve coincée là avec pour seule distraction la télévision qui ne l’intéresse pas et les visites de sa partenaire qui semblent s’espacer et se raccourcir à chaque fois. A moins qu’elle ne se fasse des idées. Elles ne savent plus quoi se dire, se regardent en biais sans oser rien faire, et c’est pas comme ça que Spencer veut passer son temps avec elle. Ça fait à peine trois jours qu’elle est là et déjà, ça semble être une éternité.
Lorsqu’elle est réveillée, rien ne va, elle touche à peine les immondes plats qu’on lui propose et refuse même de faire le moindre effort pour manger quoi que ce soit. Leur simple vue lui retourne l’estomac et lui file la gerbe, et pourtant il y a encore quelques mois, elle n’aurait pas hésité un seul instant à se jeter dessus comme une sauvage. Faut croire qu’elle commence à être un peu difficile. Ou qu’être encore à moitié shootée n’aide pas vraiment à ouvrir l’appétit, au choix. Elle fixe durement le mur en face de son lit, un peu comme si de façon miraculeuse, elle pouvait l’user du regard et y faire des trous par lesquels se tirer et disparaître à nouveau dans la nature pour les cinq prochaines années.
C’est à peine si elle prête attention à la porte qui s’ouvre et aux bruits de talons qui s’approchent. Les mains crispées sur sa couverture, le regard fermé, elle ne daigne tourner le regard que quand la personne est arrêtée non loin de son foutu lit. La blonde se tend et détourne les yeux, honteuse, un peu à la façon d’une enfant qui vient d’être prise en flagrant délit. Elle attend le “je t’avais prévenue”, ou quelque chose du genre. Cette phrase qu’on lui a ressortie à toutes les sauces à maintes reprises et qui prend pourtant aujourd’hui beaucoup de sens. Elle a été mise en garde contre tout un tas de choses au cours de sa vie, mais elle n’a jamais rien écouté. La menace de la dernière fois résonne pourtant toujours dans un coin de sa tête, et vraiment, qu’est-ce qu’elle peut dire pour sa défense ? Ce n’était pas les pastilles avec la petite abeille, mais des produits fournis par son dealer, et pas la moindre trace de truc coupé au fentanyl cette fois, promis. Un mélange de codéine, d’héro et d’alcool, elle a juste eu la main lourde et voilà le résultat. Tout allait si bien et pourtant elle s’est à moitié foutue en l’air sur le carrelage de la salle de bain de sa copine absente pour la soirée. S’il y a bien une chose à retenir, c’est qu’elle a eu de la chance sur son timing; à quelques minutes à dire, ça aurait sûrement été trop tard pour faire quoi que ce soit. « Ah, un bouquet de fleurs avec une carte de rétablissement aurait été suffisant, tu sais. C’était pas la peine de faire le déplacement pour ça. » qu’elle marmonne en essayant d’éluder le sujet aussi longtemps que possible. Pas de fuite possible, cette fois.



Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
le mont des vanités
Voir le profil de l'utilisateur
chasing echoes (raelyn#7) Hu5cwsy ÂGE : 35 ans (23.12.1986) - capricorne ascendant scorpion
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Amos a bouleversé toutes ses certitudes : la reine des glaces est loin, désormais. Leur fille, Micah, est née le 26.12.2021 et il se sont mariés à l'abri des regards en avril 2022.
MÉTIER : Boss du Club, la pègre de Brisbane, depuis février 2021. Copropriétaire avec Amos de l'Octopus, un Casino qui a ouvert ses portes en avril 2021. Baronne de la drogue, reine de la nuit et jeune maman, une vie somme toute bien remplie.
LOGEMENT : Maintenant à trois, dans un vieil entrepôt transformé en luxueux loft au 721 Daisy Hill Road à Logan City. L'adresse de leur domicile est un secret que le couple garde jalousement.
chasing echoes (raelyn#7) 399a3a0adac30bc9c964a5ffaa4d4e7f3494aae0
POSTS : 21931 POINTS : 915

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : petit modèle, charismatique, magnétique, il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'acier › accro à la cigarette, alcoolique à ses heures perdues, elle luttera toute sa vie contre son addiction à la cocaïne › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › longtemps volage, elle l'a été jusqu'à ce qu'elle tombe amoureuse d'Amos : ils se sont mariés le 9 avril 2022 › a récupéré le contrôle du Club en février 2021, devenant le leader de l’organisation criminelle
RPs EN COURS :
(09)
solas (2016)amos #69carly (2019)spencer #7otto #3amos #70liam #3 › saül › solas #2

(ua) amelyn UA #9zombie amelyn #2spencer (UA slasher)

chasing echoes (raelyn#7) 2c812e83f641f81c84131a7d9002751486832595
amelyn #69 & #70I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.

chasing echoes (raelyn#7) 3c127edd2db06ac22f08a8fa29af15fa2fe6852f
spencer #7You know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand. Take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breathe without no back up, so much stuff you got to understand.

chasing echoes (raelyn#7) 57bad798c0947776e83082fbd8a0661ad3156642
carly #1Cause I was born, I was born to the night. In the night, I survive all the poison, the pleasure, the highs. Dusk 'til dawn, in the city where the wild things are. When the wolves are out, no doubt they're cryin' out my name.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


chasing echoes (raelyn#7) B59055a75dd7112e5443a505e7c79a1ee60cfe76
amelynI was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. You got power, you got power over me ☽ 12345678910111213141516171819202122232425262728293031323334353637383940414243444546474849505152535455565758596061626364656667686970

(ua)123456789

POUR INFO :
dialogues en indianred.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard

AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : stairsjumper (avatar) loonywaltz (UB) & harley (crackships)
DC : Megan Williams, l'envol d'Icare (ft. Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-you-can-try-to-break-me-i-cut-my-teeth-on-people-like-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

chasing echoes (raelyn#7) Empty
Message(#) Sujet: Re: chasing echoes (raelyn#7) chasing echoes (raelyn#7) EmptyLun 2 Mai 2022 - 10:46




chasing echoes
Raelyn Blackwell & @Spencer Blackwell chasing echoes (raelyn#7) 873483867

La gamine est une idiote, mais une idiote à laquelle je serais bien mal avisée de faire la moindre remontrance. Ne lui ai-je pas admis avoir failli passer l’arme à gauche il y a un an et demi ? Ne me suis-je pas retrouvé dans le même hôpital et pour la même raison ? Je n’ai dû qu’à Amos d’avoir la vie sauve, j’en suis intimement persuadée. Sans lui, personne n’aurait poussé la porte de mon appartement avant des jours où des semaines puisque je m’en étais assurée en coupant tout contact avec quiconque ayant été proche de moi à l’époque. Je me serais étouffée dans mon vomi et mon corps aurait été retrouvé par un voisin curieux ou attiré par l’odeur pestilentielle de bile et de mort qui aurait fini par se dégager de mon appartement.

Que lui dire ? Qu’elle est idiote ? Ce ne serait pas hypocrite à partir du moment où je considère aussi l’avoir été. Cette overdose, l’a-t-elle volontairement provoquée ou est-ce une erreur de dosage ? A-t-elle tenté de mettre fin à ses jours ou bien a-t-elle flirté avec la limite jusqu’à tomber du mauvais côté ? Je l’ignore. J’ignore même pourquoi j’ai été contactée - par une jeune femme qui s’est présentée comme une amie de Spencer mais qui ne peut être que la mystérieuse inconnue dont elle m’a parlé il y a plusieurs semaines. Celle pour laquelle elle voulait arrêter. Celle pour qui elle voulait devenir meilleure. L’a-t-elle trouvée ? Découverte dans un état similaire au mien ? Le destin a un drôle de sens de l’humour si c’est le cas. Il a un drôle de sens de l’humour de continuer de nous flanquer de ce genre de point commun et, alors que je traverse le hall de l'hôpital, je me sens projetée en arrière. Si j’ai un frisson dans le dos, c’est de détester ce genre d’endroit de toute mon âme. En comparaison, la clinique privée dans laquelle Micah est venue au monde a des allures d’hôtel cinq étoiles. Ici, tout est aseptisé. Ici, les couloirs sentent la maladie et la mort, surtout dans l'aile dans laquelle la petite blonde a été installée. La même que celle dans laquelle je gisais, quand j’ai moi même touché le fond.

Lorsque je pousse la porte, je trouve Spencer éveillée et relativement alerte, compte tenu des circonstances. Je la referme derrière moi sans un mot et, alors que je m’approche du lit et tire une chaise pour être plus près d’elle, je reste tout autant silencieuse. « Ah, un bouquet de fleurs avec une carte de rétablissement aurait été suffisant, tu sais. C’était pas la peine de faire le déplacement pour ça. » J’esquisse un demi-sourire, avant de secouer la tête et de la scruter. Je jurerais qu’elle a meilleure mine que moi à l’époque. J’étais devenue si mince que le vent aurait pu me briser. Je me retrouve toutefois dans ses cernes, ses traits tirés et son teint blafard. Un coup d'œil à sa perfusion, et je repose mon regard sur ma demi-sœur. « Je t’avais dit que t’avais pas encore touché le fond. » L’a-t-elle atteint, à présent ? Peut-elle encore commencer à creuser ou est-ce le moment de choisir entre remonter ou laisser tomber pour de bon ? « C’était volontaire, ou un accident ? » Mes expressions sont difficilement décryptables, mon visage impassible et, pourtant, je me suis réellement inquiétée pour Spencer lorsque j’ai reçu l’appel. J’ai réellement eu le cœur qui a raté un battement. Mon enfer passé, je ne le souhaite à personne.





chasing echoes (raelyn#7) 1949770018:
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Blackwell
Spencer Blackwell
l'hymne à la nuit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 piges (05.04.96)
SURNOM : spence, souvent. elle fait au mieux pour lâcher les sales habitudes des faux noms.
STATUT : file le presque parfait amour avec mac.
MÉTIER : serveuse à l'octopus depuis décembre 2021, assez étonnamment elle n'a toujours pas été virée. les activités annexes, elle s'est vachement calmée dessus, l'air de rien.
LOGEMENT : après bien des galères, elle squatte un studio prêté par raelyn.
chasing echoes (raelyn#7) Fe59a4f47af582d2469ae6bac4217541efd5c825
POSTS : 1319 POINTS : 110

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : enfant du système › véritable désastre social › réfractaire au changement › autocritique acerbe › consommatrice régulière de stupéfiants (a fait une overdose en mai 2022, suivie d'une désintox) › tente de faire au mieux pour reprendre sa vie en main
RPs EN COURS :
chasing echoes (raelyn#7) 13851c5ef9f9e64ef8b23f4c1face91a4f997f65
(raelyn#7) nobody really cared, so it never really mattered. it never really mattered, so it never really happened. what's the point in fighting for a happy ever after? the past keeps haunting the future, i imagine.
(+ ua slasher)

chasing echoes (raelyn#7) 6fc3724032cff0688512911e88f15b61bfc88fab
(mac#8 & #10 & #11) i know i went and left you all alone, please don't think that i let you go. 'cause i could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home.

chasing echoes (raelyn#7) B7f8b6a528fa46b88cb19610968faabf
(the lost kids) kieran#2 & sawyer#1bad things come in threes. bad luck always seems to find me, black cat walkin' right beside me. knock on wood but i'm still jinxed.

murphy#2seth#4wendy (fb 2020)angusjasper

RPs EN ATTENTE :
oopsie:

RPs TERMINÉS :
chasing echoes (raelyn#7) 79f435f3acf9a77769b9a1852a139f3b
megan (2011)mac#2 (2017)raelyn#1seth#1kieran#1raelyn#2watsonraelyn#3seth#2murphy#1 & seth#3amosmelchiormac#1huntermac#3mac#4mac#5otto(bus)raelyn#4mac#6mac#7raelyn#5raelyn#6mac#9

lost in translation:


AVATAR : florence pugh.
CRÉDITS : harley (avatar, gif signa & crackship) & loonywaltz (ub)
DC : jess la badass ♥
PSEUDO : harley.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40915-everyone-else-knows-why-spencer https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667407 https://www.30yearsstillyoung.com/t40977-spencer-blackwell#2036353 https://www.30yearsstillyoung.com/t44732-spencer-blackwell#2268344

chasing echoes (raelyn#7) Empty
Message(#) Sujet: Re: chasing echoes (raelyn#7) chasing echoes (raelyn#7) EmptyMer 4 Mai 2022 - 15:43




chasing echoes
Spencer Blackwell & @Raelyn Blackwell :OO: - mai 2022
(tw: mention d'overdose)


Elle se sent toute petite là, dans le fond de son lit, dans sa chemise d’hôpital si légère qu’elle a l’impression d’être à poil sous sa couverture qui gratte. Encore une fois, toute la situation lui a échappé et, comme d’habitude, elle a perdu tout contrôle avant de se laisser embarquer dans une spirale. Ca fait des jours que ça va pas et qu’elle prétend l’inverse. Elle est crevée, ressasse des trucs sans arrêt, est irritable pour un rien et, sur l’instant, se défoncer semblait être une vachement bonne idée. Alors comme toujours, elle a fait ses trucs en douce, en se disant que ça allait passer et que Mac verrait rien -ou ferait semblant de rien voir. Raelyn s’approche, tire une chaise et s’assoit. Spencer, de son côté, lui lance quelques regards furtifs et coupables. « Je t’avais dit que t’avais pas encore touché le fond. » ça la fait ricaner, Spencer, mais elle est amère. C'est vrai, elle l'a dit. Pas de remontrance, pas de regard qui juge et elle n’en demande pas plus. Elle n’en peut plus, des œillades qui insistent, tantôt inquiètes, tantôt inquisitrices. Elle veut qu’on lui foute la  paix, pas qu’on lui serve un sermon préchauffé qu’elle aura entendu mille fois de la bouche d’au moins autant d’étrangers dont elle se fout bien de l’avis. Ce qui lui fait le plus mal, dans cette histoire, c’est d’avoir encore une fois failli à toutes ses pseudo promesses de faire mieux et de tenir bon. « C’était volontaire, ou un accident ? » le regard obstinément rivé sur ses doigts, la blonde secoue la tête en serrant la mâchoire. Elle plisse le nez dans une tentative de retenir un soupir las, fatiguée par cette question et surtout, de toute cette situation. « J’ai l’air si désespérée que ça, pour que tout le monde pense que j’ai essayé d’me foutre en l’air ? » qu’elle raille en grimaçant. Elle n’y repense pas, Spencer, mais elle a elle-même avoué que sa came c’était sans doute la seule chose qui l’aidait à tenir. Mais c’était il y a longtemps, le contexte était bien différent à cette période et elle a d’autres motivations, aujourd’hui. « C’était pas volontaire. » qu’elle finit par bougonner, soulignant juste son incapacité à se tenir tranquille et à prendre son mal en patience pour aller jusqu’au bout des choses. « C’était juste… Tu sais, une de ces soirées où t’en as plein la tête et où la seule échappatoire envisageable c’est d’s’en foutre plein les veines. » ou plein le nez, ou tout à la fois. Ca paraît une bonne idée sur le moment, s’enfiler un peu trop de cachets avec une vieille bouteille de whisky bon marché pour faire passer le tout, et puis se cramer les doigts pour ajouter un peu d’héro à ce foutu cocktail pas assez rapide et efficace à son goût. Quand ça commence à déconner, il est trop tard pour s’en rendre compte ou faire quoi que ce soit. C’était froid, c’était sombre, et surtout, c’était étrangement paisible malgré tout. Tout est encore flou, elle se rappelle vaguement de la lumière de la salle de bain et de mouvements frénétiques autour d'elle alors qu'elle oscillait entre semi-conscience et néant, puis plus rien. Plus rien jusqu'à ce qu'elle rouvre les yeux dans cette foutue chambre aseptisée et qu’enfin, elle se rende compte de ce qui était arrivé. « Au moins c’était pas dans ton appart... » elle pince les lèvres dans un simulacre de sourire, tentant de dédramatiser la situation à coup de vannes douteuses. Certains diraient que le moment est mal choisi, mais pas Spencer. Elle est passée à ça de crever, la belle affaire; elle aura bien le temps de s’en vouloir lorsqu’elle aura réalisé la portée de ses actes. « Comment t’as su ? » son numéro d’urgence, ça a toujours été Mac, même quand elle prenait bien soin de ne plus la croiser. Il n’y a donc pas trente-six solutions qui font qu’elle a pu être prévenue.


Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
le mont des vanités
Voir le profil de l'utilisateur
chasing echoes (raelyn#7) Hu5cwsy ÂGE : 35 ans (23.12.1986) - capricorne ascendant scorpion
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Amos a bouleversé toutes ses certitudes : la reine des glaces est loin, désormais. Leur fille, Micah, est née le 26.12.2021 et il se sont mariés à l'abri des regards en avril 2022.
MÉTIER : Boss du Club, la pègre de Brisbane, depuis février 2021. Copropriétaire avec Amos de l'Octopus, un Casino qui a ouvert ses portes en avril 2021. Baronne de la drogue, reine de la nuit et jeune maman, une vie somme toute bien remplie.
LOGEMENT : Maintenant à trois, dans un vieil entrepôt transformé en luxueux loft au 721 Daisy Hill Road à Logan City. L'adresse de leur domicile est un secret que le couple garde jalousement.
chasing echoes (raelyn#7) 399a3a0adac30bc9c964a5ffaa4d4e7f3494aae0
POSTS : 21931 POINTS : 915

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : petit modèle, charismatique, magnétique, il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'acier › accro à la cigarette, alcoolique à ses heures perdues, elle luttera toute sa vie contre son addiction à la cocaïne › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › longtemps volage, elle l'a été jusqu'à ce qu'elle tombe amoureuse d'Amos : ils se sont mariés le 9 avril 2022 › a récupéré le contrôle du Club en février 2021, devenant le leader de l’organisation criminelle
RPs EN COURS :
(09)
solas (2016)amos #69carly (2019)spencer #7otto #3amos #70liam #3 › saül › solas #2

(ua) amelyn UA #9zombie amelyn #2spencer (UA slasher)

chasing echoes (raelyn#7) 2c812e83f641f81c84131a7d9002751486832595
amelyn #69 & #70I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.

chasing echoes (raelyn#7) 3c127edd2db06ac22f08a8fa29af15fa2fe6852f
spencer #7You know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand. Take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breathe without no back up, so much stuff you got to understand.

chasing echoes (raelyn#7) 57bad798c0947776e83082fbd8a0661ad3156642
carly #1Cause I was born, I was born to the night. In the night, I survive all the poison, the pleasure, the highs. Dusk 'til dawn, in the city where the wild things are. When the wolves are out, no doubt they're cryin' out my name.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


chasing echoes (raelyn#7) B59055a75dd7112e5443a505e7c79a1ee60cfe76
amelynI was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. You got power, you got power over me ☽ 12345678910111213141516171819202122232425262728293031323334353637383940414243444546474849505152535455565758596061626364656667686970

(ua)123456789

POUR INFO :
dialogues en indianred.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard

AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : stairsjumper (avatar) loonywaltz (UB) & harley (crackships)
DC : Megan Williams, l'envol d'Icare (ft. Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-you-can-try-to-break-me-i-cut-my-teeth-on-people-like-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

chasing echoes (raelyn#7) Empty
Message(#) Sujet: Re: chasing echoes (raelyn#7) chasing echoes (raelyn#7) EmptySam 7 Mai 2022 - 12:22




chasing echoes
Raelyn Blackwell & @Spencer Blackwell chasing echoes (raelyn#7) 873483867

J’ignore comment elle se sent, mais elle a l’air fragile au fond de son lit d’hôpital. Je me demande si, lorsque j’étais à sa place, c’est aussi l’image que je renvoyais. Je me demande si, lorsqu’il pose son regard sur moi, Amos y a vu autant de désespoir et de honte que ce que je lis dans les yeux de Spencer. J’ai enfoui les souvenirs de mon séjour post overdose quelque part au fond de mon esprit mais je sais pertinemment que si je tentais de les ressusciter, je me souviendrais parfaitement de mes cheveux sales, de la maigreur de mes bras et de mes cuisses et de cette impression que tout mon monde brûlait autour de moi. Mais si je me suis reconstruite, Spencer peut le faire également. « J’ai l’air si désespérée que ça, pour que tout le monde pense que j’ai essayé d’me foutre en l’air ? » Assise sur la chaise la plus proche de son lit, je joins mes mains et me penche en avant vers elle, sans la quitter des yeux. Mon silence est une réponse en soit : je pense que tout est possible, il y a bien longtemps que j’ai appris à ne pas me fier aux apparences. « C’était pas volontaire. » Je sonde le regard de la blonde avant de décider qu’elle n’est pas en train de me mentir. « Y’a pas de profil type pour essayer de se foutre en l’air. » Moi-même, je ne l’ai jamais envisagé. Mais nous sommes différentes, ma demi-sœur et moi et je ne veux rien supposer sans en avoir la certitude.

Soit. Elle dit que ce n’était pas volontaire et je la crois, je ne reviendrai plus sur le sujet. Je ne suis pas de celles qui vont challenger et remettre une parole en doute. Même lorsque j’ai des doutes, je les garde pour moi. « C’était juste… Tu sais, une de ces soirées où t’en as plein la tête et où la seule échappatoire envisageable c’est d’s’en foutre plein les veines. » Ma mâchoire se contracte. Je ne suis pourtant pas en colère : ce n’est que la réaction spontanée de mon corps puisque, oui, je sais. « Au moins c’était pas dans ton appart... » Je laisse échapper un rire, ou quelque chose qui y ressemble du mois. Je secoue la tête, amusée par la force de caractère dont elle fait preuve malgré la situation. « Je t’ai juste dit de pas y crever. » J’esquisse un mince sourire, avant de jeter un coup d'œil aux machines qui émettent des bips réguliers. « Comment t’as su ? » J’ai été surprise de voir apparaître un numéro inconnu sur le téléphone dont je ne donne le numéro qu’à de rares élus. Je l’ai d’autant plus été en entendant la voix d’une jeune femme visiblement bouleversée. « Ta copine. » Ou que sais-je, cela ne me regarde pas et tout un tas de réalités peuvent être mises derrière ce terme. « Elle a trouvé mon numéro dans ton téléphone, faut croire. » Et surtout, faut croire que la petite blonde a parlé de moi, cette sœur mystérieuse, à cette amie. « Elle avait l’air inquiète. » Inquiète est certainement un mot faible pour qualifier la détresse dans laquelle doit se trouver la jeune femme, si tant est qu’elle tienne à Spencer autant que la jeune femme semble le penser. « T’as de la chance qu’elle t’ait trouvée. » De la même façon que je dois la vie à mon compagnon et désormais époux. « Je vais pas te dire que tu dois entrer en cure. Je l’aurais pas fait même si t’avais pas pris cette décision toute seule. » Parce que je suis bien placée pour savoir qu’on ne sauve pas quelqu’un qui ne veut pas être sauvée, même à coup de bonne volonté. « Je vais juste te demander si t’as changé d’avis. » Pour être fixée, pour savoir à quoi m’attendre ainsi qu’à quoi consacrer mon énergie. « Parce que si t’as pas changé d’avis… » Si elle veut encore guérir. « Je vais pas te laisser le choix d’accepter mon offre ou pas. T’attendras pas une place dans un établissement public. Tu laisseras pas passer l’occasion parce que c’est trop cher. » Pas quand je possède bien plus d’argent que je ne peux le compter.





chasing echoes (raelyn#7) 1949770018:
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Blackwell
Spencer Blackwell
l'hymne à la nuit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 piges (05.04.96)
SURNOM : spence, souvent. elle fait au mieux pour lâcher les sales habitudes des faux noms.
STATUT : file le presque parfait amour avec mac.
MÉTIER : serveuse à l'octopus depuis décembre 2021, assez étonnamment elle n'a toujours pas été virée. les activités annexes, elle s'est vachement calmée dessus, l'air de rien.
LOGEMENT : après bien des galères, elle squatte un studio prêté par raelyn.
chasing echoes (raelyn#7) Fe59a4f47af582d2469ae6bac4217541efd5c825
POSTS : 1319 POINTS : 110

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : enfant du système › véritable désastre social › réfractaire au changement › autocritique acerbe › consommatrice régulière de stupéfiants (a fait une overdose en mai 2022, suivie d'une désintox) › tente de faire au mieux pour reprendre sa vie en main
RPs EN COURS :
chasing echoes (raelyn#7) 13851c5ef9f9e64ef8b23f4c1face91a4f997f65
(raelyn#7) nobody really cared, so it never really mattered. it never really mattered, so it never really happened. what's the point in fighting for a happy ever after? the past keeps haunting the future, i imagine.
(+ ua slasher)

chasing echoes (raelyn#7) 6fc3724032cff0688512911e88f15b61bfc88fab
(mac#8 & #10 & #11) i know i went and left you all alone, please don't think that i let you go. 'cause i could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home.

chasing echoes (raelyn#7) B7f8b6a528fa46b88cb19610968faabf
(the lost kids) kieran#2 & sawyer#1bad things come in threes. bad luck always seems to find me, black cat walkin' right beside me. knock on wood but i'm still jinxed.

murphy#2seth#4wendy (fb 2020)angusjasper

RPs EN ATTENTE :
oopsie:

RPs TERMINÉS :
chasing echoes (raelyn#7) 79f435f3acf9a77769b9a1852a139f3b
megan (2011)mac#2 (2017)raelyn#1seth#1kieran#1raelyn#2watsonraelyn#3seth#2murphy#1 & seth#3amosmelchiormac#1huntermac#3mac#4mac#5otto(bus)raelyn#4mac#6mac#7raelyn#5raelyn#6mac#9

lost in translation:


AVATAR : florence pugh.
CRÉDITS : harley (avatar, gif signa & crackship) & loonywaltz (ub)
DC : jess la badass ♥
PSEUDO : harley.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40915-everyone-else-knows-why-spencer https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667407 https://www.30yearsstillyoung.com/t40977-spencer-blackwell#2036353 https://www.30yearsstillyoung.com/t44732-spencer-blackwell#2268344

chasing echoes (raelyn#7) Empty
Message(#) Sujet: Re: chasing echoes (raelyn#7) chasing echoes (raelyn#7) EmptyMer 11 Mai 2022 - 20:44




chasing echoes
Spencer Blackwell & @Raelyn Blackwell :OO:

« Je t’ai juste dit de pas y crever. » Ca la fait rire alors que ça ne devrait pas. Le sujet est sérieux et ça aurait pu très mal tourner pour elle. Faut pas s’imaginer qu’elle prend tout ça à la légère, non. C’est sa façon à elle de gérer tout ça. « Ouais mais… Si c’était arrivé là-bas, ça aurait sans doute été la suite logique. » Pas de visiteur avant plusieurs jours, pas de Mac pour voler à sa rescousse, pas de personne. Et le temps que quelqu’un se rende compte de quoi que ce soit, il aurait été bien trop tard. Au moins Raelyn aurait été au courant et n’aurait plus eu qu’à rouler des yeux en soupirant pour exprimer son mécontentement. « Ta copine. » Bien évidemment. Qui d’autre ? La blonde se tasse dans le fond de son lit. C’est pas exactement comme ça qu’elle imaginait un premier contact entre ces deux là. « Elle a trouvé mon numéro dans ton téléphone, faut croire. Elle avait l’air inquiète. » Et ça lui brise le coeur de savoir ça, vraiment. « C’est son truc ça. » Dans d’autres circonstances, ça la ferait presque sourire. Elle passe son temps à dire à la brune qu’elle s’en fait trop, que tout se passera bien et tous ces sons de violon, là. Et en fin de compte, c’est sa partenaire qui avait raison. « Elle est toujours inquiète. » La constatation est amère. Surtout que de son côté, Spencer n’a pas l’air de faire beaucoup d’efforts pour véritablement apaiser les craintes de sa partenaire. Ou en tout cas pas assez. Et c’est terrible, parce qu’elle veut faire mieux, vraiment. Mais faut surtout croire que saboter tout ce qu’elle fait est un art dans lequel elle excelle. « T’as de la chance qu’elle t’ait trouvée. » Pour Spencer, oui. Pour Mac, un peu moins. C’est exactement le genre de chose qu’elle voulait éviter. Un échec supplémentaire, dommage qu’elle ait arrêté de compter depuis longtemps. « Je sais... » Qu’elle marmonne, la mâchoire serrée, les yeux brûlants. Et la voilà qui renifle un bon coup pour chasser cette désagréable sensation qui fait qu’elle est sur le point de craquer, encore. « Je vais pas te dire que tu dois entrer en cure. Je l’aurais pas fait même si t’avais pas pris cette décision toute seule. » Une chose qu’elle apprécie particulièrement chez Raelyn, c’est le fait qu’elle n’impose rien malgré l’urgence de la situation. Depuis le début, elle a toujours laissé le choix à Spencer de prendre ses propres décisions. Elle ne s’est pas imposée figure maternelle, n’est pas là pour la réprimer au moindre faux pas et peut-être que tout ce dont la blonde avait besoin, c’était de quelqu’un qui lui tende la main. « Je vais juste te demander si t’as changé d’avis. » Au final, est-ce que ça vaut le coup ? Sûrement que oui, mais dans l’immédiat, la blonde est tellement épuisée qu’elle a du mal à voir plus loin que dans cinq minutes. Les lèvres pincées, elle plisse le nez en relevant les yeux vers Raelyn qui continue sur sa lancée. « Parce que si t’as pas changé d’avis… Je vais pas te laisser le choix d’accepter mon offre ou pas. T’attendras pas une place dans un établissement public. Tu laisseras pas passer l’occasion parce que c’est trop cher.  » « Attends quoi ? » Confuse, il lui faut quelques instants pour que son cerveau engourdi assimile l’information. Son regard se pose sur Raelyn et elle a sûrement l’air d’un poisson rouge à ouvrir et fermer la bouche comme ça. « Non, attends. » Finalement, ses fonctions motrices se remettent en marche et elle arrive à rassembler ses pensées. Non. Hors de question. Elle secoue la tête et se redresse sur son lit, les doigts serrés sur la foutue couverture. « Tu peux pas encore- » Elle bégaye à moitié, cherche ses mots et ne sait plus trop où se foutre. Toute cette situation, là, elle déteste ça. Cette sensation insidieuse de n’être qu’un espèce de parasite qui s’accroche tant bien que mal à quelqu’un avec bien plus d’argent qu’elle, c’est pas ça qu’elle avait en tête quand elle a envisagé d’aller se présenter à Raelyn. Et pourtant elle est là, un peu plus de six mois plus tard, en train de se faire entretenir comme la dernière des incapables. « Je suis pas venue vers toi pour que tu sortes ton chéquier dès que j’ai une galère. » Et ça fait vraiment beaucoup, là. Trop. Beaucoup trop. Entre les trente mille de l’autre fois, le job, l’appart, et maintenant ça… Ça lui file le tournis de savoir qu’elle doit autant de pognon alors que techniquement, elle n’a rien demandé. Elle est reconnaissante, pour tout ce que Raelyn a déjà fait pour elle, hein. Et surtout, elle n’est pas ingrate au point de cracher dans la main qu’on lui tend, mais ça commence surtout à la faire flipper de voir à quel point encore une fois, elle ne contrôle plus rien. Elle qui se targue de régler ses problèmes seule, se retrouve encore une fois devant le fait accompli. « Ca devrait plus être long, maintenant. » D’un jour à l’autre, peut-être qu’elle aura une place. Elle ne peut qu’espérer en tout cas. « C'est pas à toi de toujours intervenir. » Un peu de fierté mal placée, une bonne dose de honte et la voilà presque prête à retourner se terrer dans le premier trou qu'elle trouvera.


Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
le mont des vanités
Voir le profil de l'utilisateur
chasing echoes (raelyn#7) Hu5cwsy ÂGE : 35 ans (23.12.1986) - capricorne ascendant scorpion
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Amos a bouleversé toutes ses certitudes : la reine des glaces est loin, désormais. Leur fille, Micah, est née le 26.12.2021 et il se sont mariés à l'abri des regards en avril 2022.
MÉTIER : Boss du Club, la pègre de Brisbane, depuis février 2021. Copropriétaire avec Amos de l'Octopus, un Casino qui a ouvert ses portes en avril 2021. Baronne de la drogue, reine de la nuit et jeune maman, une vie somme toute bien remplie.
LOGEMENT : Maintenant à trois, dans un vieil entrepôt transformé en luxueux loft au 721 Daisy Hill Road à Logan City. L'adresse de leur domicile est un secret que le couple garde jalousement.
chasing echoes (raelyn#7) 399a3a0adac30bc9c964a5ffaa4d4e7f3494aae0
POSTS : 21931 POINTS : 915

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : petit modèle, charismatique, magnétique, il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'acier › accro à la cigarette, alcoolique à ses heures perdues, elle luttera toute sa vie contre son addiction à la cocaïne › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › longtemps volage, elle l'a été jusqu'à ce qu'elle tombe amoureuse d'Amos : ils se sont mariés le 9 avril 2022 › a récupéré le contrôle du Club en février 2021, devenant le leader de l’organisation criminelle
RPs EN COURS :
(09)
solas (2016)amos #69carly (2019)spencer #7otto #3amos #70liam #3 › saül › solas #2

(ua) amelyn UA #9zombie amelyn #2spencer (UA slasher)

chasing echoes (raelyn#7) 2c812e83f641f81c84131a7d9002751486832595
amelyn #69 & #70I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.

chasing echoes (raelyn#7) 3c127edd2db06ac22f08a8fa29af15fa2fe6852f
spencer #7You know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand. Take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breathe without no back up, so much stuff you got to understand.

chasing echoes (raelyn#7) 57bad798c0947776e83082fbd8a0661ad3156642
carly #1Cause I was born, I was born to the night. In the night, I survive all the poison, the pleasure, the highs. Dusk 'til dawn, in the city where the wild things are. When the wolves are out, no doubt they're cryin' out my name.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


chasing echoes (raelyn#7) B59055a75dd7112e5443a505e7c79a1ee60cfe76
amelynI was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. You got power, you got power over me ☽ 12345678910111213141516171819202122232425262728293031323334353637383940414243444546474849505152535455565758596061626364656667686970

(ua)123456789

POUR INFO :
dialogues en indianred.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard

AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : stairsjumper (avatar) loonywaltz (UB) & harley (crackships)
DC : Megan Williams, l'envol d'Icare (ft. Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-you-can-try-to-break-me-i-cut-my-teeth-on-people-like-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

chasing echoes (raelyn#7) Empty
Message(#) Sujet: Re: chasing echoes (raelyn#7) chasing echoes (raelyn#7) EmptyMer 18 Mai 2022 - 19:44




chasing echoes
Raelyn Blackwell & @Spencer Blackwell chasing echoes (raelyn#7) 873483867

« Ouais mais… Si c’était arrivé là-bas, ça aurait sans doute été la suite logique. » Je l’observe un instant, je pèse ses mots et, finalement je hausse les épaules et hoche la tête. Elle marque un point la gamine. Je suis la première à devoir la vie à la personne que j’aime, et si j’en crois les quelques informations que distille Spencer concernant la demoiselle qui m’a prévenue, ça nous fait à présent un point commun supplémentaire. Un que je ne juge pas bon d’évoquer à l’oral, ne voulant pas lui donner une raison de plus de regretter toute ressemblance entre elle et moi. Elles n’ont pas joué en sa faveur, jusqu’ici. Elle risque de finir par se dire que partager mon sang a tout d’une malédiction. « C’est son truc ça. Elle est toujours inquiète. » - « On peut difficilement lui en vouloir, dans le cas présent. » Puisque sans son intervention, ses pires craintes seraient certainement devenues réalité. « Je sais… » On je les connais et reconnais, les sentiments qui traversent son visage. Elle n’est pas assez calculatrice ou maligne pour être autre chose qu’un livre ouvert Spencer, en tout cas pour quelqu’un comme moi qui a fait de lire en tout un chacun sa plus grande force. Pourtant, puisque je sais que cela peut sembler invasif ou irrespectueux de sonder les gens de la sorte – chose ridicule puisqu’à mes yeux cela fait surtout gagner du temps, aller droit au but – je ne suppose de rien à l’oral et lui pose plutôt la question. Il paraît que ça se fait. « Comment tu te sens ? » Vis-à-vis de l’overdose, vis-à-vis de l’intervention de la jeune femme dont je ne connais que la voix, vis-à-vis de ce nouvel événement qui a certainement à ses yeux déséquilibré leur relation.

Je ne suis pas une optimiste. Laisser le temps au temps, je trouve ça ridicule quand l’argent permet de prendre un raccourci. Je suis certes dépensière en futilités, mais je n’oublie que les richesses permettent surtout d’avoir un avantage non négligeable sur les gens lambda : celui de pouvoir tout faire, tout rendre possible. Si elle tient à intégrer un organisme public, soit, je verserai un pot de vin. Mais quoi qu’il en soit, attendre c’est prendre le risque qu’elle change d’avis. Attendre alors qu’il y a une autre solution, c’est idiot. « Attends quoi ? Non, attends.» Surprise, un tantinet agacée, je fronce les sourcils. Je ne suis pas connue pour aimer que l’on me contredise ou qu’on aille contre ma volonté. Je déteste les situations dans lesquelles je ne suis pas en contrôle. « Tu peux pas encore- » Encore quoi ? Ne sait-elle pas encore qu’une telle somme ne représente pas grand-chose pour moi ? Qu’au-delà d’être aisée, j’appartiens à une tranche à part de la population ? Ceux qui peuvent s’offrir le moindre caprice sans que cela ne fasse une différence sur leur compte en banque ? « Je suis pas venue vers toi pour que tu sortes ton chéquier dès que j’ai une galère. » - « Je sais. Si tu l’avais fait, je t’aurais jamais tendu la main. » Au contraire, si elle en avait eu pour mon argent, elle n’aurait rien obtenu de moi. « Ça devrait plus être long, maintenant. » - « Tu mens mal, Spencer. » Peut-être assez bien pour que des idiots tombent dans le panneau, pas assez bien pour quelqu’un d’initié aux complots et autres stratagème. « Pas assez bien pour moi, en tout cas. » Les doigts accrochés aux accoudoirs de mon fauteuil, je m’appuie en arrière, je cale mon dos contre le dossier.  « C’est pas à  toi de toujours intervenir. » Je laisse échapper un rire bref, sans joie. « Tu sais, je suis consciente que l’argent achète pas tout. » Je ne suis pas une bourgeoise coincée, hautaine et, surtout, déconnectée de la réalité. Je ne vis pas enfermée dans ma tour d’ivoire et à l’abri de la laideur de notre monde. « Même des millions de dollar, ça t’aiderait pas à trouver la force de devenir clean. » Au contraire, avoir les moyens de s’offrir son poison joue rarement en notre faveur. « Mais j’ai plus d’argent que tu ne peux l’imaginer Spencer. Je te le dis sans prétention. » La modestie n’est pas un trait de caractère que l’on peut m’attribuer, mais dans le cas présent le but n’est pas de me mettre en valeur, de mettre en avant le poids de mon compte en banque. « T’aider à entrer plus vite dans un centre, c’est la seule chose que je puisse faire pour t’aider dans ton sevrage. » Je n’ai pas la prétention de la tenir par la main et de l’accompagner à sa sortie. J’ai ma propre famille, mes affaires, ma vie et je ne peux pas être cette personne pour elle. « Alors je vais le faire. » Je ne la forcerai pas à entrer en cure, je l’ai dit et le répète. En revanche, maintenant que sa décision est prise, je vais régler le problème financier, ce n’est pas sujet à discussion.




chasing echoes (raelyn#7) 1949770018:
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Blackwell
Spencer Blackwell
l'hymne à la nuit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 piges (05.04.96)
SURNOM : spence, souvent. elle fait au mieux pour lâcher les sales habitudes des faux noms.
STATUT : file le presque parfait amour avec mac.
MÉTIER : serveuse à l'octopus depuis décembre 2021, assez étonnamment elle n'a toujours pas été virée. les activités annexes, elle s'est vachement calmée dessus, l'air de rien.
LOGEMENT : après bien des galères, elle squatte un studio prêté par raelyn.
chasing echoes (raelyn#7) Fe59a4f47af582d2469ae6bac4217541efd5c825
POSTS : 1319 POINTS : 110

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : enfant du système › véritable désastre social › réfractaire au changement › autocritique acerbe › consommatrice régulière de stupéfiants (a fait une overdose en mai 2022, suivie d'une désintox) › tente de faire au mieux pour reprendre sa vie en main
RPs EN COURS :
chasing echoes (raelyn#7) 13851c5ef9f9e64ef8b23f4c1face91a4f997f65
(raelyn#7) nobody really cared, so it never really mattered. it never really mattered, so it never really happened. what's the point in fighting for a happy ever after? the past keeps haunting the future, i imagine.
(+ ua slasher)

chasing echoes (raelyn#7) 6fc3724032cff0688512911e88f15b61bfc88fab
(mac#8 & #10 & #11) i know i went and left you all alone, please don't think that i let you go. 'cause i could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home.

chasing echoes (raelyn#7) B7f8b6a528fa46b88cb19610968faabf
(the lost kids) kieran#2 & sawyer#1bad things come in threes. bad luck always seems to find me, black cat walkin' right beside me. knock on wood but i'm still jinxed.

murphy#2seth#4wendy (fb 2020)angusjasper

RPs EN ATTENTE :
oopsie:

RPs TERMINÉS :
chasing echoes (raelyn#7) 79f435f3acf9a77769b9a1852a139f3b
megan (2011)mac#2 (2017)raelyn#1seth#1kieran#1raelyn#2watsonraelyn#3seth#2murphy#1 & seth#3amosmelchiormac#1huntermac#3mac#4mac#5otto(bus)raelyn#4mac#6mac#7raelyn#5raelyn#6mac#9

lost in translation:


AVATAR : florence pugh.
CRÉDITS : harley (avatar, gif signa & crackship) & loonywaltz (ub)
DC : jess la badass ♥
PSEUDO : harley.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40915-everyone-else-knows-why-spencer https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667407 https://www.30yearsstillyoung.com/t40977-spencer-blackwell#2036353 https://www.30yearsstillyoung.com/t44732-spencer-blackwell#2268344

chasing echoes (raelyn#7) Empty
Message(#) Sujet: Re: chasing echoes (raelyn#7) chasing echoes (raelyn#7) EmptyDim 22 Mai 2022 - 23:12




chasing echoes
Spencer Blackwell & @Raelyn Blackwell :OO:

« Comment tu te sens ? » « Franchement ? » Dans n’importe quelle autre circonstance, Spencer aurait dévié la question à grands coups d’ironie. Sauf que là, c’est vraiment pas le moment ou même la personne avec qui ça pourrait fonctionner comme il faut. La blonde grimace et souffle un coup. « Coupable, surtout. » Nerveusement, elle tord ses doigts à la façon d’une gamine qu’on est sur le point d’engueuler ou à qui on va faire la morale. « J’lui ai promis que c’genre de truc arriverait pas. » Ca ne fait qu’une promesse brisée de plus, après tout. Une habitude qui a la peau un peu trop dure. « Et j’ai peur qu’elle m’en veuille de pas avoir su faire mieux. » Mais si c’est le cas, elle ne le dira pas tout de suite, Mac. Elle va garder ça pour elle jusqu’à leur prochaine dispute et ça la terrifie de savoir que ça arrivera de toute façon. Et elle ne parle même pas de la fatigue ou de tout le reste, ça lui paraît tellement secondaire en comparaison.

Est-ce que ses tentatives de justification sont nécessaires ? Est-ce qu’elle comprend, Raelyn, que c’est avant tout une question de fierté et d’égo blessé ? Elle a été dans une situation précaire, elle aussi, elle sait qu’accepter de l’aide c’est pas toujours si simple. Rien n’est gratuit, rien n’est offert sur un plateau comme ça. Elle s’est essayé à tout un tas d’arnaques, la jeune femme, rien de jamais très élaboré, mais elle a tenté. Peut-être que la patronne a elle aussi eu recours à des stratagèmes similaires lorsqu’elle n’a plus eu le choix. « Je sais. Si tu l’avais fait, je t’aurais jamais tendu la main. » Bien sûr qu’elle sait repérer les rapaces. Et ils ont dû être un paquet à se casser les dents face à ce bout de femme qui impressionne surtout par cette froideur qu’elle dégage. « Tu mens mal, Spencer. Pas assez bien pour moi, en tout cas. » Ca lui arrache un rictus, à Spencer. L’aînée le sait, que dans le public “bientôt” ne veut rien dire. Spencer aussi, mais elle a presque réussi à y croire elle-même à force de le répéter en boucle. Alors Spencer proteste, elle ne veut pas qu’on passe toujours derrière pour la ramasser ou réparer ses conneries. Faut qu’elle apprenne à se relever seule. « Tu sais, je suis consciente que l’argent achète pas tout. Même des millions de dollar, ça t’aiderait pas à trouver la force de devenir clean. » Mais cette force, est-ce que Spencer l’a réellement ou est-ce que ce n’était encore une fois qu’une lubie temporaire. Parce qu’au final, la première personne à qui elle ment, c’est elle-même. Sur ses capacités qu’elle surestime souvent, sur la confiance qu’on peut lui accorder, sur tout un tas de choses et depuis toujours. Elle a voulu essayer, elle y a même cru dur comme fer pendant un temps et maintenant… C’est à peine si elle a envie de le faire. C’est pas sa faute, vraiment. Et tout ce qu’il a fallu, c’est une erreur de parcours. « Mais j’ai plus d’argent que tu ne peux l’imaginer Spencer. Je te le dis sans prétention. » Oh elle ne le sait que trop bien, la petite blonde. Trop de fois déjà, elle s’est imaginée tout un tas de choses qu’elle pourrait s’offrir avec ce genre de porte-monnaie. Ca lui fait au moins aussi peur que ça lui donne envie. Elle se sait bien incapable de gérer une fortune, trop de tentations possibles, trop d’opportunités de foutre encore plus le bordel, trop de choses qui lui filent le tourni d’avance. « T’aider à entrer plus vite dans un centre, c’est la seule chose que je puisse faire pour t’aider dans ton sevrage. Alors je vais le faire. » « Pourquoi tu veux m’aider ? » La question est posée sans le moindre signe d’agressivité ou d’agacement. C’est l’incompréhension d’une jeune femme peu habituée à ce qu’on lui accorde la moindre importance, pour qui rien n’est jamais acquis. « C’est pas une question d’argent ou de faire ta bonne action de l’année, alors c’est quoi ? » Elle sait très bien, Raelyn, que sa demi-soeur ne sera pas capable de lui rembourser le moindre centime. Enfin c’est pas avec ce qu’elle touche de sa paye au casino qu’elle va récupérer des thunes hein. « C’est juste… Si la situation était inversée, t’arriverai à accepter ce genre d'offres ? » Elle s’éclaircit la gorge, lâchant un soupir fatigué. « Depuis qu’on se connaît t’as fait tellement plus que la plupart des gens et c’est presque trop, tu vois ? » Est-ce qu’elle est pas en train de s’enfoncer ? « J’suis reconnaissante à un point que tu peux même pas imaginer, mais c’est juste… Je veux pas être un poids que tu finis par tirer tout le temps. Et si tu continues à m’filer des trucs comme ça sans que je puisse faire un truc en retour j’te jure que ça va finir par me rendre dingue. » Merde, s’être dévouvert une conscience ça craint carrément. Elle préfère presque cette époque pas si lointaine où elle n’avait pas besoin de s’encombrer de remords.


Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
le mont des vanités
Voir le profil de l'utilisateur
chasing echoes (raelyn#7) Hu5cwsy ÂGE : 35 ans (23.12.1986) - capricorne ascendant scorpion
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Amos a bouleversé toutes ses certitudes : la reine des glaces est loin, désormais. Leur fille, Micah, est née le 26.12.2021 et il se sont mariés à l'abri des regards en avril 2022.
MÉTIER : Boss du Club, la pègre de Brisbane, depuis février 2021. Copropriétaire avec Amos de l'Octopus, un Casino qui a ouvert ses portes en avril 2021. Baronne de la drogue, reine de la nuit et jeune maman, une vie somme toute bien remplie.
LOGEMENT : Maintenant à trois, dans un vieil entrepôt transformé en luxueux loft au 721 Daisy Hill Road à Logan City. L'adresse de leur domicile est un secret que le couple garde jalousement.
chasing echoes (raelyn#7) 399a3a0adac30bc9c964a5ffaa4d4e7f3494aae0
POSTS : 21931 POINTS : 915

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : petit modèle, charismatique, magnétique, il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'acier › accro à la cigarette, alcoolique à ses heures perdues, elle luttera toute sa vie contre son addiction à la cocaïne › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › longtemps volage, elle l'a été jusqu'à ce qu'elle tombe amoureuse d'Amos : ils se sont mariés le 9 avril 2022 › a récupéré le contrôle du Club en février 2021, devenant le leader de l’organisation criminelle
RPs EN COURS :
(09)
solas (2016)amos #69carly (2019)spencer #7otto #3amos #70liam #3 › saül › solas #2

(ua) amelyn UA #9zombie amelyn #2spencer (UA slasher)

chasing echoes (raelyn#7) 2c812e83f641f81c84131a7d9002751486832595
amelyn #69 & #70I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.

chasing echoes (raelyn#7) 3c127edd2db06ac22f08a8fa29af15fa2fe6852f
spencer #7You know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand. Take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breathe without no back up, so much stuff you got to understand.

chasing echoes (raelyn#7) 57bad798c0947776e83082fbd8a0661ad3156642
carly #1Cause I was born, I was born to the night. In the night, I survive all the poison, the pleasure, the highs. Dusk 'til dawn, in the city where the wild things are. When the wolves are out, no doubt they're cryin' out my name.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


chasing echoes (raelyn#7) B59055a75dd7112e5443a505e7c79a1ee60cfe76
amelynI was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. You got power, you got power over me ☽ 12345678910111213141516171819202122232425262728293031323334353637383940414243444546474849505152535455565758596061626364656667686970

(ua)123456789

POUR INFO :
dialogues en indianred.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard

AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : stairsjumper (avatar) loonywaltz (UB) & harley (crackships)
DC : Megan Williams, l'envol d'Icare (ft. Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-you-can-try-to-break-me-i-cut-my-teeth-on-people-like-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

chasing echoes (raelyn#7) Empty
Message(#) Sujet: Re: chasing echoes (raelyn#7) chasing echoes (raelyn#7) EmptyMar 24 Mai 2022 - 17:44




chasing echoes
Raelyn Blackwell & @Spencer Blackwell chasing echoes (raelyn#7) 873483867

« Franchement ? Coupable, surtout. » C’est compréhensible, moi je me souviens que j’avais honte. Honte qu’Amos m’ait trouvée nue et noyée dans le contenu de mon estomac. Honte qu’il ait posé ses lèvres sur mes cheveux sales et ses yeux sur mon corps décharnés puisque je ne me nourrissais plus que de cocaïne. Honte qu’il voit de ses yeux que, même après presque quinze ans de sobriété, j’étais toujours trop faible pour résister. J’avais honte, et je me souviens avoir pensé que j’aurais préféré qu’il ne me trouve pas.

Sauf que je serais morte s’il ne l’avait pas fait. « J’lui ai promis que c’genre de truc arriverait pas. » C’est pour elle donc qu’elle se sent coupable, pas pour sa propre personne. « Et j’ai peur qu’elle m’en veuille de pas avoir su faire mieux. » - « Je pense qu’elle est contente de t’avoir trouvée. » Même si le spectacle a été difficile, même si elle lui en voudra peut-être de lui avoir imposé ça. Quand elle pensera à l’alternative, elle s’en voudra même de l’avoir reproché à Spencer. « Si y’a une personne pour qui tu dois te sentir coupable, c’est pas elle. » Et je ne parle pas de moi non plus : je parle d’elle-même. « Ça pourrait être pire. La culpabilité, tu peux l’utiliser pour aller mieux. » Les émotions à proscrire, ce sont uniquement celles qui retiennent en arrière, celles qui empêchent de s’améliorer.

« Pourquoi tu veux m’aider ? » Je fronce les sourcils et, sans la quitter des yeux, je penche la tête sur le côté. « C’est pas une question d’argent ou de faire ta bonne action de l’année, alors c’est quoi ? » J’ignore quoi lui dire et pour cause : je ne suis pas certaine d’avoir moi-même la réponse à cette question. Je sais que je me la suis posée, en tout cas. « C’est juste… Si la situation était inversée, t’arriverais à accepter ce genre d'offres ? » - « Si la situation était inversée, j’aurais pas choisi la cure. J’aurais choisi de continuer à m’enfoncer. » Je l’ai eu ce choix. J’ai refusé de guérir, alors on m’y a forcée. Mais si Amos ne l’avait pas fait, j’aurais continué de me tuer à petit feu. « Alors je suis pas sûre qu’on puisse me prendre comme exemple. » Non, j’aurais refusé qu’on m’aide. Mais j’aurais eu tort. Parce que j’aurais perdu Amos, et je n’aurais jamais rencontré Micah. Ma vie se serait arrêtée quelque part entre 2020 et 2021. Pas l’exemple à suivre, donc. « Depuis qu’on se connaît t’as fait tellement plus que la plupart des gens et c’est presque trop, tu vois ? » Parce qu’on a pas le même référentiel. Parce que pour moi, l’argent ne représente rien. « J’suis reconnaissante à un point que tu peux même pas imaginer, mais c’est juste… Je veux pas être un poids que tu finis par tirer tout le temps. Et si tu continues à m’filer des trucs comme ça sans que je puisse faire un truc en retour j’te jure que ça va finir par me rendre dingue. » Je ne suis pas câblée comme une personne normale mais, malgré tout, je comprends. Je comprends parce que je n’aime pas avoir le sentiment d’être redevable, certainement pas autant que ma demi-sœur l’est envers moi. « Faire beaucoup, être présent, c’est pas la même chose en fonction d’à qui tu parles. » Enfoncée dans ma chaise, je reste impassible. « C’est pas l’argent qui prouve à quel point tu t’impliques ou à quel point tu tiens à quelqu’un. » Ou en tout cas, pas quand on en a plus qu’on peut en dépenser en une vie. « Je t’ai aidée avec Otto parce qu’il bosse pour moi. » Parce que j’en dis trop, je rectifie. « L’Italien. Il bosse au casino. C’est ma responsabilité. » J’ai beaucoup de défauts, mais à mes yeux, chaque membre du Club est ma responsabilité. « Alors tu me dois pas de reconnaissance pour ça. Si je l’employais pas, il aurait certainement été renvoyé dans son pays et t’aurais jamais croisé sa route. L'appartement, il est à Amos. » Pas à moi donc, même si dans les faits, c’est la même chose « Je t’aide pas pour qu’un jour tu me renvoies l’ascenseur. Je t’aide parce qu’on m’a aidée. » C’est aussi simple que ça. Pas le sentiment d’avoir une dette à rembourser au monde entier, au destin ou que sais-je, mais l’envie d’être à égalité malgré tout. « Je donne ce qu’on m’a donné. Peut-être que tu le feras aussi un jour. » Malgré tout, je la soupèse gravement et lui laisse un choix, parce qu’elle est plus une enfant, parce que l’infantiliser ne sert à rien. « Après la cure, je te donnerais plus rien, si c’est ce que tu veux. Mais t’as intérêt à t’en sortir. » Sinon, elle aura des comptes à me rendre, que je pense en esquissant un sourire.






chasing echoes (raelyn#7) 1949770018:
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Blackwell
Spencer Blackwell
l'hymne à la nuit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 piges (05.04.96)
SURNOM : spence, souvent. elle fait au mieux pour lâcher les sales habitudes des faux noms.
STATUT : file le presque parfait amour avec mac.
MÉTIER : serveuse à l'octopus depuis décembre 2021, assez étonnamment elle n'a toujours pas été virée. les activités annexes, elle s'est vachement calmée dessus, l'air de rien.
LOGEMENT : après bien des galères, elle squatte un studio prêté par raelyn.
chasing echoes (raelyn#7) Fe59a4f47af582d2469ae6bac4217541efd5c825
POSTS : 1319 POINTS : 110

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : enfant du système › véritable désastre social › réfractaire au changement › autocritique acerbe › consommatrice régulière de stupéfiants (a fait une overdose en mai 2022, suivie d'une désintox) › tente de faire au mieux pour reprendre sa vie en main
RPs EN COURS :
chasing echoes (raelyn#7) 13851c5ef9f9e64ef8b23f4c1face91a4f997f65
(raelyn#7) nobody really cared, so it never really mattered. it never really mattered, so it never really happened. what's the point in fighting for a happy ever after? the past keeps haunting the future, i imagine.
(+ ua slasher)

chasing echoes (raelyn#7) 6fc3724032cff0688512911e88f15b61bfc88fab
(mac#8 & #10 & #11) i know i went and left you all alone, please don't think that i let you go. 'cause i could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home.

chasing echoes (raelyn#7) B7f8b6a528fa46b88cb19610968faabf
(the lost kids) kieran#2 & sawyer#1bad things come in threes. bad luck always seems to find me, black cat walkin' right beside me. knock on wood but i'm still jinxed.

murphy#2seth#4wendy (fb 2020)angusjasper

RPs EN ATTENTE :
oopsie:

RPs TERMINÉS :
chasing echoes (raelyn#7) 79f435f3acf9a77769b9a1852a139f3b
megan (2011)mac#2 (2017)raelyn#1seth#1kieran#1raelyn#2watsonraelyn#3seth#2murphy#1 & seth#3amosmelchiormac#1huntermac#3mac#4mac#5otto(bus)raelyn#4mac#6mac#7raelyn#5raelyn#6mac#9

lost in translation:


AVATAR : florence pugh.
CRÉDITS : harley (avatar, gif signa & crackship) & loonywaltz (ub)
DC : jess la badass ♥
PSEUDO : harley.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40915-everyone-else-knows-why-spencer https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667407 https://www.30yearsstillyoung.com/t40977-spencer-blackwell#2036353 https://www.30yearsstillyoung.com/t44732-spencer-blackwell#2268344

chasing echoes (raelyn#7) Empty
Message(#) Sujet: Re: chasing echoes (raelyn#7) chasing echoes (raelyn#7) EmptyMer 1 Juin 2022 - 12:38



chasing echoes
Spencer Blackwell & @Raelyn Blackwell :OO:

« Je pense qu’elle est contente de t’avoir trouvée. » « Je sais pas si contente est le terme approprié mais… Ouais. » Elle grimace en hochant la tête, comprenant bien ce qu’essaye de dire Raelyn. « Si y’a une personne pour qui tu dois te sentir coupable, c’est pas elle. » On a souvent essayé de lui faire comprendre ce genre de chose mais elle a la tête dure et ça a du mal à rentrer. Elle n’a toujours fait que flotter dans sa propre vie, Spencer. Aucun point d’attache jusqu’à Mac qui est devenue un point essentiel de son quotidien. « Ça pourrait être pire. La culpabilité, tu peux l’utiliser pour aller mieux. » « Ah, ça a jamais trop bien fonctionné pour moi. » Si certaines personnes peuvent effectivement se servir de ça comme motivation pour faire les choses bien, Spencer est plus du genre à se laisser submerger par le trop plein d’émotions que ça provoque. Elle fuit plutôt que d’affronter les conséquences, elle se défonce ou elle boit jusqu’au trou noir pour oublier. Peut-être qu’en appréhendant le problème d’une façon différente, c’est possible. Peut-être qu’en ayant l’occasion de parler avec des spécialistes dans un foutu centre, ça sera mieux, surtout.

« Si la situation était inversée, j’aurais pas choisi la cure. J’aurais choisi de continuer à m’enfoncer. » C’est à la fois si simple et si compliqué, tout ça. Est-ce que ça aurait été un choix complètement délibéré, est-ce que c’est une question de fierté ? Est-ce qu’elle a tenté d’oublier quelque chose, seule façon acceptable sur le moment d’aller mieux ? « Alors je suis pas sûre qu’on puisse me prendre comme exemple. » « Et maintenant ? » Un jour peut-être qu’elle arrivera à ne pas poser de questions à la con. « J’veux dire, si ça t’arrivait maintenant, tu choisirais quoi ? » Merde, c’est encore sorti pas tout à fait comme elle l’aurait espéré. « Non pas que j’te le souhaite hein, c’est… Avec la petite et Amos, est-ce que t’aurais pas envie de tout faire pour t’en sortir ? » Quand elle a replongé, elle avait Amos et c’est ce dernier qui lui a sauvé la vie en la retrouvant à temps. Le destin semble apprécier le comique de répétition pour les frangines Blackwell, il faut croire. Il ne reste plus qu’à espérer que sa prochaine vanne du genre soit vraiment drôle et ne manque pas de les faire crever, quoi. Mais maintenant, il y a Micah dans l’équation. Et si Spencer est bien au fait que les addictions et tout ce qui gravite autour est difficilement contrôlable, elle aime croire que la gamine est une raison supplémentaire pour sa mère de se battre contre ses démons. « Faire beaucoup, être présent, c’est pas la même chose en fonction d’à qui tu parles. C’est pas l’argent qui prouve à quel point tu t’impliques ou à quel point tu tiens à quelqu’un. » Encore heureux qu’on ne puisse pas monnayer l’affection de quelqu’un. Encore que, certains ne se gênent pas justement parce qu’ils ont les moyens. « Je t’ai aidée avec Otto parce qu’il bosse pour moi. L’Italien. Il bosse au casino. C’est ma responsabilité. » Elle note la légère pause mais ne relève pas plus que ça. A quoi bon, si ça n’avait pas été Otto, ça aurait été un autre et elles le savent toutes deux. D’une certaine façon, c’est peut-être mieux que ça se soit passé comme ça et que la situation ait pu être gérée, qui sait comme ça aurait pu tourner autrement. « Alors tu me dois pas de reconnaissance pour ça. Si je l’employais pas, il aurait certainement été renvoyé dans son pays et t’aurais jamais croisé sa route. L'appartement, il est à Amos. » Otto est un problème qui semble presque lointain, maintenant. Et les choses auraient sacrément pu mal tourner si les circonstances avaient été différentes. Quant à l’appartement, il aurait pu servir à bien d’autres choses plutôt qu’héberger une petite junkie qui débarque d’on ne sait trop où. Et qu’il appartienne à Amos n’est au final qu’un détail dans toute cette histoire. Enfin elle ne l’oublie pas lui non plus, elle ne doute pas qu’il a eu son mot à dire dans toute cette histoire et qu’un refus de sa part aurait pu tout changer. « Je t’aide pas pour qu’un jour tu me renvoies l’ascenseur. Je t’aide parce qu’on m’a aidée. Je donne ce qu’on m’a donné. Peut-être que tu le feras aussi un jour. » Amos a l’air de lui aussi être un point central dans la vie de Raelyn. Difficile de dire à quel point ils sont liés, à quel point l’un ne peut fonctionner sans l’autre, après tout, elle ne les connaît pas plus que ça. Peut-être qu’elle a raison et qu’un jour elle aura l’occasion de venir en aide à quelqu’un. Qui sait. « Après la cure, je te donnerais plus rien, si c’est ce que tu veux. Mais t’as intérêt à t’en sortir. » Et le ricanement qui lui échappe s’ajoute au sourire de Raelyn. « On dirait que j’ai pas vraiment le choix de toute façon. » C’est qu’elle ne semble pas décidée à lâcher quoi que ce soit, Raelyn. Si d’ordinaire Spencer est du genre à chercher la confrontation pour essayer d’avoir le dernier mot et ne rien devoir à personne, elle sait quand il faut accepter sa défaite. « J’aimerai bien que ça soit aussi simple. » Si arrêter la drogue et se sortir d’une situation pareille était donné à tout le monde, ça se saurait. Malheureusement, c’est pas tellement le cas. Pour l’heure, tout ce qu’elle peut faire c’est suivre quelques consignes et faire son maximum pour aller jusqu'au bout des choses. « J'ai essayé d'arrêter une fois. Genre y a peut-être un an. » Et bon, il ne faut pas être un génie pour deviner à quel point ça a été un échec. « Juste après qu'un de mes… pote fasse une overdose. On était tous trop défoncés sur le moment pour réaliser et encore moins réagir. » Appeler l’autre un pote c’est vite dit. C’était juste un gars qu’elle voyait régulièrement et qui avait les mêmes vices et les mêmes galères, forcément ça crée des liens. « Sauf que lui il s’en est pas sorti parce que personne a fait ce qu’il fallait pour l’aider. On est restés là à pas savoir quoi foutre et le temps qu’on redescende, il était… » Ca la fout en vrac de repenser à tout ça. « J’imagine qu’on peut s’estimer heureuses d’avoir eu quelqu’un d’assez lucide pour voler à notre rescousse, hein ? » Elle souffle. Au final, l’une comme l’autre s’en sortent plutôt pas trop mal. « Amos et toi… Vous vous connaissez depuis longtemps ? » Il était là au bon  moment, c’est déjà pas mal.


Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
le mont des vanités
Voir le profil de l'utilisateur
chasing echoes (raelyn#7) Hu5cwsy ÂGE : 35 ans (23.12.1986) - capricorne ascendant scorpion
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Amos a bouleversé toutes ses certitudes : la reine des glaces est loin, désormais. Leur fille, Micah, est née le 26.12.2021 et il se sont mariés à l'abri des regards en avril 2022.
MÉTIER : Boss du Club, la pègre de Brisbane, depuis février 2021. Copropriétaire avec Amos de l'Octopus, un Casino qui a ouvert ses portes en avril 2021. Baronne de la drogue, reine de la nuit et jeune maman, une vie somme toute bien remplie.
LOGEMENT : Maintenant à trois, dans un vieil entrepôt transformé en luxueux loft au 721 Daisy Hill Road à Logan City. L'adresse de leur domicile est un secret que le couple garde jalousement.
chasing echoes (raelyn#7) 399a3a0adac30bc9c964a5ffaa4d4e7f3494aae0
POSTS : 21931 POINTS : 915

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : petit modèle, charismatique, magnétique, il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'acier › accro à la cigarette, alcoolique à ses heures perdues, elle luttera toute sa vie contre son addiction à la cocaïne › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › longtemps volage, elle l'a été jusqu'à ce qu'elle tombe amoureuse d'Amos : ils se sont mariés le 9 avril 2022 › a récupéré le contrôle du Club en février 2021, devenant le leader de l’organisation criminelle
RPs EN COURS :
(09)
solas (2016)amos #69carly (2019)spencer #7otto #3amos #70liam #3 › saül › solas #2

(ua) amelyn UA #9zombie amelyn #2spencer (UA slasher)

chasing echoes (raelyn#7) 2c812e83f641f81c84131a7d9002751486832595
amelyn #69 & #70I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.

chasing echoes (raelyn#7) 3c127edd2db06ac22f08a8fa29af15fa2fe6852f
spencer #7You know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand. Take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breathe without no back up, so much stuff you got to understand.

chasing echoes (raelyn#7) 57bad798c0947776e83082fbd8a0661ad3156642
carly #1Cause I was born, I was born to the night. In the night, I survive all the poison, the pleasure, the highs. Dusk 'til dawn, in the city where the wild things are. When the wolves are out, no doubt they're cryin' out my name.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


chasing echoes (raelyn#7) B59055a75dd7112e5443a505e7c79a1ee60cfe76
amelynI was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. You got power, you got power over me ☽ 12345678910111213141516171819202122232425262728293031323334353637383940414243444546474849505152535455565758596061626364656667686970

(ua)123456789

POUR INFO :
dialogues en indianred.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard

AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : stairsjumper (avatar) loonywaltz (UB) & harley (crackships)
DC : Megan Williams, l'envol d'Icare (ft. Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-you-can-try-to-break-me-i-cut-my-teeth-on-people-like-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

chasing echoes (raelyn#7) Empty
Message(#) Sujet: Re: chasing echoes (raelyn#7) chasing echoes (raelyn#7) EmptyVen 3 Juin 2022 - 14:14




chasing echoes
Raelyn Blackwell & @Spencer Blackwell chasing echoes (raelyn#7) 873483867

« Et maintenant ? J’veux dire, si ça t’arrivait maintenant, tu choisirais quoi  » Pour répondre à cette question, il faudrait donner à Spencer un peu plus d’historique. Il faudrait que je lui explique que, après treize ans de sobriété, il a fallu que mon monde s’effondre pour que je rechute. Il faudrait que je lui parle de la trahison des Strange et des révélations de mon compagnon, de tout ce que j’ai ressenti lorsque j’ai cru qu’il m’avait utilisée pendant des semaines, des mois. Il faudrait que je puise en moi pour expliquer ce qu’il s’est passé dans ma tête ce jour où, après avoir été conduite sur le territoire de Lou par Amos pour qu’elle puisse m’asséner un dernier coup de couteau. Et je n’ai pas envie de le faire. Le passé appartient au passé. « Non pas que j’te le souhaite hein, c’est… Avec la petite et Amos, est-ce que t’aurais pas envie de tout faire pour t’en sortir ? » -  « Ça n’arrivera plus. Parce qu’ils sont là. » Elle peut m’en demander plus que la plupart des gens. En revanche, elle ne peut pas me demander de dialoguer avec l’addict en moi, avec la junkie, parce qu’elle me terrifie sans que je ne sois capable de l’admettre à voix haute. « Et je m’en suis sortie. » Deux fois, même si j’ignore si on peut compter la première puisque j’ai rechuté. Plus d’une décennie après certes, mais cela doit compter d’une façon ou d’une autre non ? « Tu t’en sortiras. » Si c’est ce que tu veux vraiment. L’addiction n’est pas une maladie incurrable. A mon sens, il est simplement bien plus douloureux de s’en débarasser que de la plupart des affections.

« On dirait que j’ai pas vraiment le choix de toute façon. » - « Bien sûr que t’as le choix. Et tu l’as déjà fait. » Personne ne lui a mis un couteau sous la gorge pour qu’elle rentre en cure, et certainement pas moi. « J’aimerai bien que ça soit aussi simple. » Je laisse échapper un soupire sarcastique, amusé. Il n’y aurait aucun mérite, si c’était simple. Et la drogue ne représenterait pas un tel danger : mon business serait certrainement bien plus simple. « J'ai essayé d'arrêter une fois. Genre y a peut-être un an. » Je hoche la tête. Prévisible. Elle n’est pas la première et ne sera pas la dernière à s’en sortir toute seule. Il paraît que certains y arrivent. « Juste après qu'un de mes… pote fasse une overdose. On était tous trop défoncés sur le moment pour réaliser et encore moins réagir. Sauf que lui il s’en est pas sorti parce que personne a fait ce qu’il fallait pour l’aider. On est restés là à pas savoir quoi foutre et le temps qu’on redescende, il était… » Mort. Je n’ai pas besoin qu’elle le dise à voix haute. « J’imagine qu’on peut s’estimer heureuses d’avoir eu quelqu’un d’assez lucide pour voler à notre rescousse, hein ? » - « Si tu l’es, c’est déjà ça de gagné. Moi, j’avais honte. Et je voulais qu’on me foute la paix et qu’on me laisser bousiller ma vie en paix. » Si elle l’est, c’est que quelle que soit la drogue qu’elle s’enfile dans les narines, elle n’a pas autant d’emprise sur elle qu’elle en avait sur moi. « Amos et toi… Vous vous connaissez depuis longtemps ? » Je hausse un sourcil et, amusée je joins mes mains sur mes genoux. « T’as un drôle de timing pour jouer au jeu des questions réponses. » N’aurait-il pas été plus approprié dans d’autres circonstances ? Lorsqu’elle était plus vivante que morte ? « Bientôt trois ans. Mais il a mit un moment avant de craquer, et moi à abaisser mes défenses. » Si je ne saurais même pas dire quand notre relation a réellement commencé, ce n’est pas à cause d’un trou de mémoire mais bien parce qu’il est compliqué de définir le un moment précis. Faut-il prendre notre premier baiser ? Notre première fois ? Lorsque nous sommes devenus exclusifs ou lorsque nous avons retrouvé notre chemin l’un vers l’autre, après une première séparation ? « Pourquoi t’es restée là, quand ta mère est morte ? Tu aurais pu aller n’importe où. » Elle aurait pu devenir quelqu’un d’autre, autre part, comme moi je l’ai fait. Est-ce parce que la mystérieuse jeune femme qui m’a prévenue la retenait ? Etait-ce autre chose ?  





chasing echoes (raelyn#7) 1949770018:
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Blackwell
Spencer Blackwell
l'hymne à la nuit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 piges (05.04.96)
SURNOM : spence, souvent. elle fait au mieux pour lâcher les sales habitudes des faux noms.
STATUT : file le presque parfait amour avec mac.
MÉTIER : serveuse à l'octopus depuis décembre 2021, assez étonnamment elle n'a toujours pas été virée. les activités annexes, elle s'est vachement calmée dessus, l'air de rien.
LOGEMENT : après bien des galères, elle squatte un studio prêté par raelyn.
chasing echoes (raelyn#7) Fe59a4f47af582d2469ae6bac4217541efd5c825
POSTS : 1319 POINTS : 110

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : enfant du système › véritable désastre social › réfractaire au changement › autocritique acerbe › consommatrice régulière de stupéfiants (a fait une overdose en mai 2022, suivie d'une désintox) › tente de faire au mieux pour reprendre sa vie en main
RPs EN COURS :
chasing echoes (raelyn#7) 13851c5ef9f9e64ef8b23f4c1face91a4f997f65
(raelyn#7) nobody really cared, so it never really mattered. it never really mattered, so it never really happened. what's the point in fighting for a happy ever after? the past keeps haunting the future, i imagine.
(+ ua slasher)

chasing echoes (raelyn#7) 6fc3724032cff0688512911e88f15b61bfc88fab
(mac#8 & #10 & #11) i know i went and left you all alone, please don't think that i let you go. 'cause i could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home.

chasing echoes (raelyn#7) B7f8b6a528fa46b88cb19610968faabf
(the lost kids) kieran#2 & sawyer#1bad things come in threes. bad luck always seems to find me, black cat walkin' right beside me. knock on wood but i'm still jinxed.

murphy#2seth#4wendy (fb 2020)angusjasper

RPs EN ATTENTE :
oopsie:

RPs TERMINÉS :
chasing echoes (raelyn#7) 79f435f3acf9a77769b9a1852a139f3b
megan (2011)mac#2 (2017)raelyn#1seth#1kieran#1raelyn#2watsonraelyn#3seth#2murphy#1 & seth#3amosmelchiormac#1huntermac#3mac#4mac#5otto(bus)raelyn#4mac#6mac#7raelyn#5raelyn#6mac#9

lost in translation:


AVATAR : florence pugh.
CRÉDITS : harley (avatar, gif signa & crackship) & loonywaltz (ub)
DC : jess la badass ♥
PSEUDO : harley.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40915-everyone-else-knows-why-spencer https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667407 https://www.30yearsstillyoung.com/t40977-spencer-blackwell#2036353 https://www.30yearsstillyoung.com/t44732-spencer-blackwell#2268344

chasing echoes (raelyn#7) Empty
Message(#) Sujet: Re: chasing echoes (raelyn#7) chasing echoes (raelyn#7) EmptyLun 6 Juin 2022 - 12:10




chasing echoes
Spencer Blackwell & @Raelyn Blackwell :OO:

« Ça n’arrivera plus. Parce qu’ils sont là. Et je m’en suis sortie. » c’est dit avec une telle conviction qu’elle ne va pas prendre le risque de contester. Raelyn y croit dur comme fer et c’est bien suffisant. Spencer aussi préfère penser que c’est possible de rester sur le droit chemin une fois qu’on a relevé la tête et qu’on a les bonnes motivations pour ne plus faire d’écart. Alors elle acquiesce. « Tu t’en sortiras. » sans rien ajouter de plus, la blonde se contente de croiser les doigts dans un geste presque théâtral. A force, elle ne sait même plus si elle y croit encore ou pas.

« Si tu l’es, c’est déjà ça de gagné. Moi, j’avais honte. Et je voulais qu’on me foute la paix et qu’on me laisse bousiller ma vie en paix. » ça aussi, elle comprend. Aucune autre alternative d’envisageable, rien de plus attrayant qu’une dose et de plus irritant que quelqu’un qui s’interpose. Et c’est frustrant sur le moment, tellement agaçant de se voir dicter sa conduite par des personnes qui pourtant, en ont quelque chose à faire. « T’as un drôle de timing pour jouer au jeu des questions réponses. » « Faut bien s’occuper. » qu’elle répond en haussant les épaules. Parce qu’après cette visite là, elle doute que Raelyn prenne souvent le temps de continuer. Et une fois dans un centre, ça sera d’autant plus compliqué d’avoir des discussions. « Bientôt trois ans. Mais il a mit un moment avant de craquer, et moi à abaisser mes défenses. » Trois ans c’est long et court à la fois. Il peut se passer tellement de choses et c’est pourtant insignifiant à l’échelle de toute une vie. « Pourquoi t’es restée là, quand ta mère est morte ? Tu aurais pu aller n’importe où.  » Spencer tourne le regard vers sa demi-soeur. « Maureen… Ca a rien changé pour moi. Quand c’est arrivé j’étais déjà dehors et je- » La blonde corrige en plissant le nez. Mère, c’est un titre qui se mérite et qui n’est pas taillé pour tout le monde, encore moins pour celle qui l’a mise au monde. Elle inspire et secoue la tête. « C’est con mais quand je l’ai appris, j’ai eu genre cinq minutes d’espoir en me disant que j’allais pouvoir récupérer un appart ou un peu d’argent. N’importe quoi. » Spencer laisse s’échapper un ricanement nerveux, le genre qu’on lâche quand on est sur le point d’avouer un truc un peu honteux. « Mais chez elle, y avait qu’des monts de lettres d’huissiers qui servaient à caler le pied de table et des cadavres de bouteilles jusque dans son lit.  » Sans doute des rats et des pigeons, aussi. C’était un vrai cloaque, l'endroit où elle vivait cette bonne femme. Même pas un paquet de clopes à sauver, tout ce qui avait un minimum de valeur et qui avait déjà pu être vendu, elle l’avait fait. « J’imagine que j’aurai pu partir ouais mais… Brisbane c’est tout c’que je connais. » Alors partir pour aller où ? C’est pas comme si elle avait de grandes ambitions ou une rage de vivre hors norme, Spencer. Elle est plus du genre à subir jusqu’au point de rupture, sa situation actuelle en est la preuve parfaite. Elle agit sur le moment, souvent dans la panique et après vient le moment d’affronter les conséquences et tout ce qui gravite autour et puis là, y a plus personne. « C’est marrant parce que tous les gens que j’connaissais, je leur ai dit que j’étais partie à Sydney, qu’j’avais un boulot et une super vie là-bas alors que j’étais juste là à m’défoncer au coin de la rue et à les esquiver. La vérité c’est que si j’y étais vraiment partie, j’aurai fini exactement dans l’même genre d’endroit. » Alors à quoi bon se fatiguer quand on peut obtenir un résultat similaire en fournissant le moindre effort ? « Si elle était pas morte, j’aurai sans doute jamais appris pour le vieux et toi, du coup. » et tant pis pour Maureen. Pas la moindre once de tristesse ou de regret à son égard, elle est partie comme elle a vécu, seule et aigrie. « T’as déjà essayé de le retrouver ? De savoir ce qu’il était devenu ? » ne serait-ce que par curiosité. Elle n’a aucune idée du genre d’homme qu’il est, Jeremiah. Elle a décrété le détester sans même le connaître, juste en ayant entendu quelques bribes peut-être faussées à son sujet. Mais quelque chose lui dit que c’est le genre d’homme qui reviendra en rampant s’il vient à réaliser que sa fille aînée a plus d’argent qu’il n’en faut.


Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
le mont des vanités
Voir le profil de l'utilisateur
chasing echoes (raelyn#7) Hu5cwsy ÂGE : 35 ans (23.12.1986) - capricorne ascendant scorpion
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Amos a bouleversé toutes ses certitudes : la reine des glaces est loin, désormais. Leur fille, Micah, est née le 26.12.2021 et il se sont mariés à l'abri des regards en avril 2022.
MÉTIER : Boss du Club, la pègre de Brisbane, depuis février 2021. Copropriétaire avec Amos de l'Octopus, un Casino qui a ouvert ses portes en avril 2021. Baronne de la drogue, reine de la nuit et jeune maman, une vie somme toute bien remplie.
LOGEMENT : Maintenant à trois, dans un vieil entrepôt transformé en luxueux loft au 721 Daisy Hill Road à Logan City. L'adresse de leur domicile est un secret que le couple garde jalousement.
chasing echoes (raelyn#7) 399a3a0adac30bc9c964a5ffaa4d4e7f3494aae0
POSTS : 21931 POINTS : 915

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : petit modèle, charismatique, magnétique, il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'acier › accro à la cigarette, alcoolique à ses heures perdues, elle luttera toute sa vie contre son addiction à la cocaïne › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › longtemps volage, elle l'a été jusqu'à ce qu'elle tombe amoureuse d'Amos : ils se sont mariés le 9 avril 2022 › a récupéré le contrôle du Club en février 2021, devenant le leader de l’organisation criminelle
RPs EN COURS :
(09)
solas (2016)amos #69carly (2019)spencer #7otto #3amos #70liam #3 › saül › solas #2

(ua) amelyn UA #9zombie amelyn #2spencer (UA slasher)

chasing echoes (raelyn#7) 2c812e83f641f81c84131a7d9002751486832595
amelyn #69 & #70I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.

chasing echoes (raelyn#7) 3c127edd2db06ac22f08a8fa29af15fa2fe6852f
spencer #7You know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand. Take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breathe without no back up, so much stuff you got to understand.

chasing echoes (raelyn#7) 57bad798c0947776e83082fbd8a0661ad3156642
carly #1Cause I was born, I was born to the night. In the night, I survive all the poison, the pleasure, the highs. Dusk 'til dawn, in the city where the wild things are. When the wolves are out, no doubt they're cryin' out my name.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


chasing echoes (raelyn#7) B59055a75dd7112e5443a505e7c79a1ee60cfe76
amelynI was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. You got power, you got power over me ☽ 12345678910111213141516171819202122232425262728293031323334353637383940414243444546474849505152535455565758596061626364656667686970

(ua)123456789

POUR INFO :
dialogues en indianred.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard

AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : stairsjumper (avatar) loonywaltz (UB) & harley (crackships)
DC : Megan Williams, l'envol d'Icare (ft. Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-you-can-try-to-break-me-i-cut-my-teeth-on-people-like-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

chasing echoes (raelyn#7) Empty
Message(#) Sujet: Re: chasing echoes (raelyn#7) chasing echoes (raelyn#7) EmptyMar 7 Juin 2022 - 22:37




chasing echoes
Raelyn Blackwell & @Spencer Blackwell chasing echoes (raelyn#7) 873483867

« Faut bien s’occuper. » Je secoue la tête et laisse échapper un rire pseudo amusé. A l’époque de mon overdose, il faut dire que je n’avais pas conservé le même aplomb. Lorsque je m’étais réveillée, Amos à mon chevet, la honte m’avait acculée dos au mur. J’avais compris qu’il m’avait trouvé, inconsciente et baignant nue dans le contenu de mon estomac, et j’avais senti le sol s’ouvrir sous mes jambes. A l’époque, je nous croyais perdus et j’étais détruite à l’idée que ce soit ça, la dernière image qu’il emporte de moi. A l’époque. Tout ça s’était passé il y a moins de deux ans et, pourtant, mon quotidien avait drastiquement changé, ma vie avait été bouleversé. A l’hiver 2021, je n’avais plus rien. Aujourd’hui, j’ai le Club, une demi-sœur sortie de nul part et, surtout, j’ai Micah et j’ai Amos. La blonde qui me fait face ne me connaissait pas avant. Rien de surprenant donc au fait qu’elle ne puisse pas comprendre à quel point il était impossible pour moi d’envisager un retour en arrière, une rechute. « Maureen… Ça a rien changé pour moi. Quand c’est arrivé j’étais déjà dehors et je- » - « Depuis quand ? » J’ai connu la rue pendant quelques semaines, et la misère pendant presque un an en arrivant à Brisbane. Je ne savais pas dans quoi je m’embarquais en quittant Charleville mais, malgré tout, j’avais choisi ce qui m’arrivait. Etait-ce son cas ou bien n’était-elle qu’une enfant quand la vie l’a laissée tomber ? « C’est con mais quand je l’ai appris, j’ai eu genre cinq minutes d’espoir en me disant que j’allais pouvoir récupérer un appart ou un peu d’argent. N’importe quoi. Mais chez elle, y avait qu’des monts de lettres d’huissiers qui servaient à caler le pied de table et des cadavres de bouteilles jusque dans son lit. » Je laisse échapper un rire amusé, avant de commenter. « Moi, j’aurais pu rentrer. J’aurais pu avoir un toit au-dessus de la tête, et peut-être pas de l’argent mais à manger sur la table. » J’aurais pu faire demi-tour et, entre les lignes, je comprends que ce n’était pas forcément son cas. « Elle t’a mise dehors ou tu t’es tirée ? » A-t-elle pris une décision semblable à la mienne ou n’a-t-elle eu aucun choix, dans toute cette histoire ?

« J’imagine que j’aurai pu partir ouais mais… Brisbane c’est tout c’que je connais. » - « C’est marrant, toute mon adolescence je l’ai passée à vouloir me tirer. » Et au delà de vouloir, je l’ai fait dès que j’ai pu. « Parce que j’étais terrorisée à l’idée que Charleville reste la seule chose que je connaisse. » Bien sûr, il est presque impensable de comparer Brisbane à la bourgade dont je suis originaire, mais c’est amusant de constater que nous avons fait des choix radicalement opposés à des âges à peu près similaires. « C’est marrant parce que tous les gens que j’connaissais, je leur ai dit que j’étais partie à Sydney, qu’j’avais un boulot et une super vie là-bas alors que j’étais juste là à m’défoncer au coin de la rue et à les esquiver. La vérité c’est que si j’y étais vraiment partie, j’aurai fini exactement dans l’même genre d’endroit. » - « Et ça t’a duré combien de temps de jouer la morte ? » Je réalise que je ne sait que peu de choses d’elle et que, même concernant ce que je sais, elle n’a porté à ma connaissance que les grandes lignes. Ma première pensée, c’est qu’elle a été lâche. La seconde, c’est que je ne suis pas en droit de la juger sans avoir été à sa place.

« Si elle était pas morte, j'aurais sans doute jamais appris pour le vieux et toi, du coup. » - « Certainement. » Aurait-elle fini par tout apprendre pour venir frapper à ma porte dans dix ans ? Vingt ans ? A-t-elle déjà tenté d’en savoir plus sur ses origines ? « T’as déjà essayé de le retrouver ? De savoir ce qu’il était devenu ? » Les mains croisées sur mes genoux, je me penche vers elle, désolée de ne pas avoir grand chose à lui apprendre sur son paternel. Notre paternel. « Non. » Pour la même raison que je n’ai jamais repris contact avec ma mère ou Liam : parce que cela ne m’intéresse pas. Je ne veux plus jamais être Rachel-Lynn, jamais. « Je sais pas grand-chose à son sujet. Rien qui puisse satisfaire ta curiosité. Il s’est barré quand Liam avait à peine six ans et moi, même pas deux. » Et nous avons au moins un point en commun, Rose Blackwell et moi : elle n’a pas conservé la moindre photo. « Peut-être que Liam l’a cherché. Peut-être qu’il pourra t’aider, si tu veux vraiment en savoir plus. Mais laisse moi en dehors de ça. » Autrement dit : je n’ai pas envie de recevoir un coup de fil de mon frère ou de ma mère, parce qu’ils auraient appris que je suis en vie et que je m’en sors plutôt bien.





chasing echoes (raelyn#7) 1949770018:
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Blackwell
Spencer Blackwell
l'hymne à la nuit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 piges (05.04.96)
SURNOM : spence, souvent. elle fait au mieux pour lâcher les sales habitudes des faux noms.
STATUT : file le presque parfait amour avec mac.
MÉTIER : serveuse à l'octopus depuis décembre 2021, assez étonnamment elle n'a toujours pas été virée. les activités annexes, elle s'est vachement calmée dessus, l'air de rien.
LOGEMENT : après bien des galères, elle squatte un studio prêté par raelyn.
chasing echoes (raelyn#7) Fe59a4f47af582d2469ae6bac4217541efd5c825
POSTS : 1319 POINTS : 110

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : enfant du système › véritable désastre social › réfractaire au changement › autocritique acerbe › consommatrice régulière de stupéfiants (a fait une overdose en mai 2022, suivie d'une désintox) › tente de faire au mieux pour reprendre sa vie en main
RPs EN COURS :
chasing echoes (raelyn#7) 13851c5ef9f9e64ef8b23f4c1face91a4f997f65
(raelyn#7) nobody really cared, so it never really mattered. it never really mattered, so it never really happened. what's the point in fighting for a happy ever after? the past keeps haunting the future, i imagine.
(+ ua slasher)

chasing echoes (raelyn#7) 6fc3724032cff0688512911e88f15b61bfc88fab
(mac#8 & #10 & #11) i know i went and left you all alone, please don't think that i let you go. 'cause i could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home.

chasing echoes (raelyn#7) B7f8b6a528fa46b88cb19610968faabf
(the lost kids) kieran#2 & sawyer#1bad things come in threes. bad luck always seems to find me, black cat walkin' right beside me. knock on wood but i'm still jinxed.

murphy#2seth#4wendy (fb 2020)angusjasper

RPs EN ATTENTE :
oopsie:

RPs TERMINÉS :
chasing echoes (raelyn#7) 79f435f3acf9a77769b9a1852a139f3b
megan (2011)mac#2 (2017)raelyn#1seth#1kieran#1raelyn#2watsonraelyn#3seth#2murphy#1 & seth#3amosmelchiormac#1huntermac#3mac#4mac#5otto(bus)raelyn#4mac#6mac#7raelyn#5raelyn#6mac#9

lost in translation:


AVATAR : florence pugh.
CRÉDITS : harley (avatar, gif signa & crackship) & loonywaltz (ub)
DC : jess la badass ♥
PSEUDO : harley.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40915-everyone-else-knows-why-spencer https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667407 https://www.30yearsstillyoung.com/t40977-spencer-blackwell#2036353 https://www.30yearsstillyoung.com/t44732-spencer-blackwell#2268344

chasing echoes (raelyn#7) Empty
Message(#) Sujet: Re: chasing echoes (raelyn#7) chasing echoes (raelyn#7) EmptyVen 10 Juin 2022 - 23:43




chasing echoes
Spencer Blackwell & @Raelyn Blackwell :OO:

« Depuis quand ? » elle pince les lèvres et prend le temps de faire quelques calculs dans un coin de son crâne. Entre le moment où elle s’est retrouvée au fond du trou et celui où elle a appris pour Maureen, y a eu un bon paquet de temps qui s’est écoulé. « Heu… Ca faisait un peu plus d’un an, quand c’est arrivé. » de toute manière, c’est pas comme si la vieille aurait fait quoi que ce soit pour lui venir en aide. Elle aurait plutôt été du genre à lui balancer un tesson de bouteille à la gueule en pestant que c’est tout ce qu’elle méritait pour avoir ruiné sa vie. « Moi, j’aurais pu rentrer. J’aurais pu avoir un toit au-dessus de la tête, et peut-être pas de l’argent mais à manger sur la table. » Spencer aussi aurait pu. Elle est certaine que les Cornwells auraient de nouveau ouvert leur porte si elle s’était présentée chez eux. Ou un simple mot à Mac, malgré la dernière dispute qui avait précédé son départ inopiné, malgré la distance entre elles à cette époque là, malgré tout, en fait. Elle le sait, et elle a préféré ne rien demander à personne. « Elle t’a mise dehors ou tu t’es tirée ? » Si seulement ça avait été quelque chose du genre. Un sourire amer se dessine sur son visage et elle secoue la tête en fixant toujours ses doigts qu’elle continue de tordre. « Je hm… J’ai été placée quand j’avais quatre ans. » Merde, ça fait tellement longtemps qu’elle a plus parlé de ça. Elle s’éclaircit la gorge et souffle un rire amer. « J’ai jamais vécu avec elle. » Enfin quasiment pas, quoi. Quelques séjours ici et là au cours de son enfance, pas vraiment les souvenirs les plus agréables. Si au début la fillette était juste contente de revoir sa mère et ne comprenait pas ce qu’elle avait fait de mal pour mériter un tel mépris, l’enfant aigrie et rancunière a bien vite fait son apparition et finit par totalement remplacer la première. Quand elle passait du temps avec la Maureen, c’était soit une indifférence glaciale soit des reproches en continu jusqu’à ce que la vieille femme finisse par s’écrouler ivre morte dans son fauteuil et se taise. Puis est arrivé le jour où elle a arrêté complètement d’y croire, où elle riait au nez de celles et ceux qui lui disaient que ça finirait par s’arranger. « J’ai eu des problèmes d’argent… J’ai perdu mon job et mon appart. J’ai rien dit à personne parce que je pensais que ça serait que temporaire et que je m’en sortirai sans trop de difficulté. » Quelle blague. « J’ai passé quelques temps chez des potes- » pas les plus fréquentables, mais au moins ils ne posaient pas de questions et elle avait accès à ses merdes en échange de quelques dollars ou quelques services, « -et j’me suis inventé une meilleure vie ailleurs. » C’était tout un processus, dans sa tête. Un petit mensonge pour justifier sa disparition et puis le silence radio. Elle pouvait continuer à se foutre en l’air sans que personne ne s’inquiète. Il y a bien eu quelques messages interrogatifs, d’autres d’encouragements et puis les appels désespérés de quelqu’un qui ne voulait pas lâcher, mais Spencer était trop engoncée dans sa honte et sa culpabilité d’avoir foiré à ce point qu’elle n’a rien fait pour arranger sa situation. Elle a même fait tout l’inverse.

« C’est marrant, toute mon adolescence je l’ai passée à vouloir me tirer.  » les rêves d’ado, c’est tout un délire. Des illusions d’une vie meilleure, des souhaits qui ne se réalisent pour la plupart pas et qui ne deviennent que de vagues espoirs un peu vains et lointains. « T’as réussi, finalement. » qu’elle ajoute avec un sourire fatigué. Le chemin a pas été facile, mais toutes choses considérées, ça pourrait être pire. « Parce que j’étais terrorisée à l’idée que Charleville reste la seule chose que je connaisse. » elle en parle comme si c’était l’enfer sur Terre, cette ville. Ce qu’elle en a vu sur internet n’envoyait pas du rêve, mais ça avait l’air correct. Moins tumultueux que Brisbane, sans doute pas fait pour les gens ambitieux comme Raelyn. Et pourtant, avec un oeil extérieur, ça ne semble pas si mal que ça. Spencer ne le dira pas, bien sûr, mais elle est jalouse à la simple idée d’une famille, aussi désunie soit-elle. Jeremiah n’était plus là, mais il restait Liam et il restait Rose et Rachel-Lynn. Aucune idée du genre de relation qu’ils avaient tous, mais c’était sans doute mieux que rien. « Et ça t’a duré combien de temps de jouer la morte ? » à nouveau, elle baisse les yeux et pince les lèvres. « Deux ans et demi, j’dirai. » elle n’a pas tellement noté dans un calendrier les dates exactes, mais une éternité quand on est dans une situation pareille. Autant de temps de galères, de mauvais choix encore et encore et encore.

« Non. Je sais pas grand-chose à son sujet. Rien qui puisse satisfaire ta curiosité. Il s’est barré quand Liam avait à peine six ans et moi, même pas deux. Peut-être que Liam l’a cherché. Peut-être qu’il pourra t’aider, si tu veux vraiment en savoir plus. Mais laisse moi en dehors de ça.  » Spencer secoue la tête. Non, elle ne parlera pas de Raelyn aux autres, et non, elle ne fera sûrement aucune démarche pour retrouver cet homme. « J’ai pensé à faire des recherches sur lui, quand j’étais gamine. » une lubie qui a duré sûrement à peine quelques mois. « J’étais sûre que, qu’importe qui il soit, il était mieux que Maureen et que lui voudrait de moi. Alors je connaissais même pas son prénom. » et ça la fait rire de raconter ça. Parce que c’est tellement naïf, un enfant sans repère qui se raconte des histoires pour se rassurer. Et puis il a bien fallu qu’elle se rende à l’évidence, finalement. « J’me suis reposé la question quand j’ai appris pour son autre famille. Et j’ai vu qu’en fait c’était pas mieux de l’autre côté non plus. » elle ne savait même pas à quoi s’attendre, en effectuant ses recherches au début. « Je sais même pas c’que j’aurai à dire s’il était dans la même pièce que moi. » est-ce qu’il y a seulement une bonne façon d’appréhender ce genre de situation ? « Et puis Liam… C’est mieux s’il sait pas que j’existe. » qu’il reste dans l’ignorance, inutile de retourner des couteaux dans les plaies de tout le monde.



Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
le mont des vanités
Voir le profil de l'utilisateur
chasing echoes (raelyn#7) Hu5cwsy ÂGE : 35 ans (23.12.1986) - capricorne ascendant scorpion
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Amos a bouleversé toutes ses certitudes : la reine des glaces est loin, désormais. Leur fille, Micah, est née le 26.12.2021 et il se sont mariés à l'abri des regards en avril 2022.
MÉTIER : Boss du Club, la pègre de Brisbane, depuis février 2021. Copropriétaire avec Amos de l'Octopus, un Casino qui a ouvert ses portes en avril 2021. Baronne de la drogue, reine de la nuit et jeune maman, une vie somme toute bien remplie.
LOGEMENT : Maintenant à trois, dans un vieil entrepôt transformé en luxueux loft au 721 Daisy Hill Road à Logan City. L'adresse de leur domicile est un secret que le couple garde jalousement.
chasing echoes (raelyn#7) 399a3a0adac30bc9c964a5ffaa4d4e7f3494aae0
POSTS : 21931 POINTS : 915

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : petit modèle, charismatique, magnétique, il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'acier › accro à la cigarette, alcoolique à ses heures perdues, elle luttera toute sa vie contre son addiction à la cocaïne › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › longtemps volage, elle l'a été jusqu'à ce qu'elle tombe amoureuse d'Amos : ils se sont mariés le 9 avril 2022 › a récupéré le contrôle du Club en février 2021, devenant le leader de l’organisation criminelle
RPs EN COURS :
(09)
solas (2016)amos #69carly (2019)spencer #7otto #3amos #70liam #3 › saül › solas #2

(ua) amelyn UA #9zombie amelyn #2spencer (UA slasher)

chasing echoes (raelyn#7) 2c812e83f641f81c84131a7d9002751486832595
amelyn #69 & #70I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.

chasing echoes (raelyn#7) 3c127edd2db06ac22f08a8fa29af15fa2fe6852f
spencer #7You know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand. Take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breathe without no back up, so much stuff you got to understand.

chasing echoes (raelyn#7) 57bad798c0947776e83082fbd8a0661ad3156642
carly #1Cause I was born, I was born to the night. In the night, I survive all the poison, the pleasure, the highs. Dusk 'til dawn, in the city where the wild things are. When the wolves are out, no doubt they're cryin' out my name.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


chasing echoes (raelyn#7) B59055a75dd7112e5443a505e7c79a1ee60cfe76
amelynI was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. You got power, you got power over me ☽ 12345678910111213141516171819202122232425262728293031323334353637383940414243444546474849505152535455565758596061626364656667686970

(ua)123456789

POUR INFO :
dialogues en indianred.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard

AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : stairsjumper (avatar) loonywaltz (UB) & harley (crackships)
DC : Megan Williams, l'envol d'Icare (ft. Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-you-can-try-to-break-me-i-cut-my-teeth-on-people-like-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

chasing echoes (raelyn#7) Empty
Message(#) Sujet: Re: chasing echoes (raelyn#7) chasing echoes (raelyn#7) EmptyMar 14 Juin 2022 - 16:33




chasing echoes
Raelyn Blackwell & @Spencer Blackwell chasing echoes (raelyn#7) 873483867

« Heu… Ca faisait un peu plus d’un an, quand c’est arrivé. » Petit à petit, j’en apprends plus sur la blonde et je réalise que je n’ai pas bien été curieuse. Bien sûr, j’ai posé des questions. Mais elles étaient, pour la plupart, bien plus orientées gestion de l'addiction et expériences en rapport avec la drogue. Je sais que ma demi-sœur n’était pas proche de sa mère, mais ça s’arrête là. Visiblement, elle l’était encore moins que ce que je soupçonnais, moins encore que ce que moi j’étais proche de Rose. « Je hm… J’ai été placée quand j’avais quatre ans. J’ai jamais vécu avec elle. » - « Je vois. » Elle a pris son lot de coups dans les dents. Comment lui reprocher d’être devenue accro des paradis artificiels ? Je connais ça. « Et y’a jamais eu de famille sur laquelle tu pouvais compter ? Sur laquelle tu voulais compter ? » Puisque, à mon sens, c’est bien le fait de vouloir qui change tout. J’ai eu une famille. Je ne dirai pas qu’ils étaient complètement fiables, mais ils auraient été là si j’en avais eu besoin. Sauf que je ne voulais rien avoir à faire avec eux. Tout était préférable au risque de leur ressembler et de finir par devenir eux. « J’ai eu des problèmes d’argent… J’ai perdu mon job et mon appart. J’ai rien dit à personne parce que je pensais que ça serait que temporaire et que je m’en sortirai sans trop de difficulté. J’ai passé quelque temps chez des potes et j’me suis inventé une meilleure vie ailleurs. » - « Des potes qui étaient pas du genre à te tirer vers le haut, je me trompe ? » Aucune trace de jugement, seulement un constat, quelque chose que je crois deviner. « J’ai pas forcément rencontré les bonnes personnes tout de suite non plus en débarquant en ville. » Comment les choses auraient-elle pu être différentes ? Je n’avais que la rue et les gosses comme moi. Carter n’a pas eu plus de mal à me faire sniffer mon premier rail qu’il n’en aurait eu à faire avaler un bonbon à un gosse. « Je suis devenue pote avec un junkie, et la suite tu la connais. » J’en suis devenue une à mon tour, avant d’être secourue pour une raison que j’ignore : on ne peut pas vraiment dire que j’avais un excellent karma ou que la vie m’en devait une. Je doute d’avoir été mère Teresa dans une vie antérieure. « Comment tu t’es retrouvée à la porte si c’est pas Maureen qui t’as mise dehors ? » Petit à petit, je me fais une meilleure idée de son chemin de vie, et ça n’aide pas à m’en détacher puisqu’elle me ressemble, Spencer.

« T’as réussi, finalement. » Je laisse échapper un rire amusé avant de hocher la tête. « Personne n'en doutait vraiment. Tout le monde à Charleville savait que je me tirerais à la première occasion. Même eux. » Et personne n’a cherché à me retenir, parce que je n’ai jamais donné à qui que ce soit de raison ou l’envie de le faire. Je ne me suis liée à personne là-bas. « J’ai pensé à faire des recherches sur lui, quand j’étais gamine. » - « Moi aussi. Mais ça m’a pas duré. » Quand j’avais cinq ou six ans, bien sûr que je voulais en savoir plus. Sauf que j’ai vite compris que cela n’importait pas vraiment. « J’étais sûre que, qu’importe qui il soit, il était mieux que Maureen et que lui voudrait de moi. Alors je connaissais même pas son prénom. » Je l’écoute avec attention me raconter une histoire qui diffère à présent un peu plus de la mienne. « J’me suis reposé la question quand j’ai appris pour son autre famille. Et j’ai vu qu’en fait c’était pas mieux de l’autre côté non plus. Je sais même pas c’que j’aurai à dire s’il était dans la même pièce que moi. » - « T’es amère. » Elle lui en veux. « Pas moi tu sais. Liam était en colère lui aussi, certainement parce qu’il avait besoin d’une figure masculine. » Moi, je suis devenue ma propre figure en termes d’éducation, avec le résultat plus ou moins concluant que l’on connaît. « Mais pas moi. J’étais trop jeune quand il est parti pour avoir le moindre souvenir de lui, peut-être que ça aide. Mais je crois surtout que je l’ai toujours compris. Je pouvais pas vraiment lui reprocher de s’être barré, non ? » Pas alors que je rêvais de suivre ses traces, de l’imiter et d’aller construire autre chose de mieux ailleurs. « Et puis Liam… C’est mieux s’il sait pas que j’existe. » - « Pourquoi mieux ? » Est-ce qu’elle a honte de qui elle est ? Pourquoi c’est différent pour moi, pourquoi a-t-elle voulu me trouver ?





chasing echoes (raelyn#7) 1949770018:
Revenir en haut Aller en bas
Spencer Blackwell
Spencer Blackwell
l'hymne à la nuit
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 piges (05.04.96)
SURNOM : spence, souvent. elle fait au mieux pour lâcher les sales habitudes des faux noms.
STATUT : file le presque parfait amour avec mac.
MÉTIER : serveuse à l'octopus depuis décembre 2021, assez étonnamment elle n'a toujours pas été virée. les activités annexes, elle s'est vachement calmée dessus, l'air de rien.
LOGEMENT : après bien des galères, elle squatte un studio prêté par raelyn.
chasing echoes (raelyn#7) Fe59a4f47af582d2469ae6bac4217541efd5c825
POSTS : 1319 POINTS : 110

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : enfant du système › véritable désastre social › réfractaire au changement › autocritique acerbe › consommatrice régulière de stupéfiants (a fait une overdose en mai 2022, suivie d'une désintox) › tente de faire au mieux pour reprendre sa vie en main
RPs EN COURS :
chasing echoes (raelyn#7) 13851c5ef9f9e64ef8b23f4c1face91a4f997f65
(raelyn#7) nobody really cared, so it never really mattered. it never really mattered, so it never really happened. what's the point in fighting for a happy ever after? the past keeps haunting the future, i imagine.
(+ ua slasher)

chasing echoes (raelyn#7) 6fc3724032cff0688512911e88f15b61bfc88fab
(mac#8 & #10 & #11) i know i went and left you all alone, please don't think that i let you go. 'cause i could touch a hundred thousand souls but none of them would ever feel like home.

chasing echoes (raelyn#7) B7f8b6a528fa46b88cb19610968faabf
(the lost kids) kieran#2 & sawyer#1bad things come in threes. bad luck always seems to find me, black cat walkin' right beside me. knock on wood but i'm still jinxed.

murphy#2seth#4wendy (fb 2020)angusjasper

RPs EN ATTENTE :
oopsie:

RPs TERMINÉS :
chasing echoes (raelyn#7) 79f435f3acf9a77769b9a1852a139f3b
megan (2011)mac#2 (2017)raelyn#1seth#1kieran#1raelyn#2watsonraelyn#3seth#2murphy#1 & seth#3amosmelchiormac#1huntermac#3mac#4mac#5otto(bus)raelyn#4mac#6mac#7raelyn#5raelyn#6mac#9

lost in translation:


AVATAR : florence pugh.
CRÉDITS : harley (avatar, gif signa & crackship) & loonywaltz (ub)
DC : jess la badass ♥
PSEUDO : harley.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/06/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40915-everyone-else-knows-why-spencer https://www.30yearsstillyoung.com/t36224-reach-for-the-sky#1667407 https://www.30yearsstillyoung.com/t40977-spencer-blackwell#2036353 https://www.30yearsstillyoung.com/t44732-spencer-blackwell#2268344

chasing echoes (raelyn#7) Empty
Message(#) Sujet: Re: chasing echoes (raelyn#7) chasing echoes (raelyn#7) EmptyLun 27 Juin 2022 - 16:17




chasing echoes
Spencer Blackwell & @Raelyn Blackwell :OO:

« Je vois. Et y’a jamais eu de famille sur laquelle tu pouvais compter ? Sur laquelle tu voulais compter ? » De nouveau, Spencer détourne le regard, les lèvres pincées. « La dernière famille d’accueil qui s’est occupée de moi, j’y suis restée genre cinq ans, jusqu’à mes dix-huit ans. Quand je suis partie de chez eux, j’ai pas trop gardé contact alors heu… J’me voyais mal revenir en rampant chez eux. » Ils l’auraient aidée, elle le sait. Mais si elle était du genre courageuse, ça se saurait. « Des potes qui étaient pas du genre à te tirer vers le haut, je me trompe ? » Une grimace se dessine sur son visage alors qu’elle fait non de la tête. « J’ai pas forcément rencontré les bonnes personnes tout de suite non plus en débarquant en ville. Je suis devenue pote avec un junkie, et la suite tu la connais. » Comme quoi une simple rencontre aux apparences anodines peut souvent tout faire basculer, de la pire à la meilleure des façons. « Comment tu t’es retrouvée à la porte si c’est pas Maureen qui t’as mise dehors ? » « Disons que se faire virer de jobs qui rapportaient déjà pas beaucoup n'a pas aidé à payer les loyers. Et le peu que j’arrivais à gagner, ça partait dans des fêtes ou dans la came. » Ca aidait à oublier, ça aidait à ne pas penser au champ de ruines qu’était sa vie. Et ça permettait surtout de nier les problèmes existants. Si on les voit pas, ils n’existent pas. « J’crois que j’aurai préféré crever plutôt que demander de l’aide à qui que ce soit. » qu’elle ajoute avec un rire amer. Des gens à qui elle aurait pu s’adresser, il y en avait. Les Cornwells, Mac. Elle est même sûre que Sawyer lui aurait filé un coup de main si elle s’était présentée devant chez elle.

« Personne n'en doutait vraiment. Tout le monde à Charleville savait que je me tirerais à la première occasion. Même eux.  » rien d’étonnant si ça a toujours été son ambition, de se tirer. Elle avait sûrement des rêves plein la tête et l’ambition d’autre chose qu’un bled paumé. Spencer de son côté, elle s’est imaginé une grande famille soudée et tous les clichés à la con, quand elle était gamine. Elle a toujours jalousé les autres enfants qui parlaient de leurs weekends incroyables avec papa et maman, pendant qu’elle était coincée avec tout un tas d’autres mômes aussi aigris et désespérés qu’elle. « Moi aussi. Mais ça m’a pas duré. » la gamine curieuse a bien vite compris que ça n’apporterait rien. « T’es amère. » « Même pas contre lui en particulier, c’est juste… En général. » Une amertume qui s’est progressivement transformée en tout un tas de choses, à commencer par une colère sourde. Elle en voulait à tout le monde et personne en même temps, ne comprenait pas ce qu’on lui reprochait et pourquoi elle ne pouvait pas être comme tout le monde. Et puis finalement, c’est à elle-même qu’elle en a voulu le plus. A force d’être considérée comme une moins que rien et d’être constamment blâmée pour tout et n’importe quoi par Maureen, la gamine a fini par y croire dur comme fer. Sans même qu’elle ne s’en rende compte, elle sabordait toutes ses chances au bonheur et a continué ce cercle autodestructeur.

« Pas moi tu sais. Liam était en colère lui aussi, certainement parce qu’il avait besoin d’une figure masculine. » « Il était plus grand. » Étant plus âgé, il a sûrement eu le temps de développer un semblant de relation avec le paternel. Bonne ou mauvaise, ça reste à déterminer, mais un abandon de ce genre ne laisse pas indifférent. « Mais pas moi. J’étais trop jeune quand il est parti pour avoir le moindre souvenir de lui, peut-être que ça aide. Mais je crois surtout que je l’ai toujours compris. Je pouvais pas vraiment lui reprocher de s’être barré, non ? » Spencer acquiesce. La colère du grand frère était légitime, l’indifférence de la petite soeur l’était tout autant. « Pourquoi mieux ? » « Oh tu sais, pour plein de raisons. » La principale étant sûrement le fait qu’il soit flic et que Spencer est tout sauf un modèle quand il s’agit du respect de la loi. Enfin si ça se trouve il est véreux, Liam. Aussi pourri que n’importe quel sheriff cliché et désireux d’user de son pouvoir et de son influence sur les habitants d’un pauvre patelin comme Charleville. Ou alors c’est un modèle de vertue prêt à défendre la veuve et l’orphelin, difficile de savoir. « Le départ du vieux ça a sans doute été un truc douloureux pour lui et pour heu… Rose. » Douloureux ou le genre de sujet qui fout tout de suite en rogne et dont ils ne veulent plus jamais entendre parler. « Je suis pas sûre qu’ils aient super envie de rencontrer la petite bâtarde qu’il a pondu après les avoir abandonnés. Et puis ma place est pas là-bas. » qu’elle souffle dans un rire nerveux. Autant ne pas remuer le couteau dans la plaie, c’est bien mieux pour tout le monde. Et puis elle a bien plus important à faire ici, à commencer par essayer de reprendre sa vie en main. « Nous, c’est arrivé par accident. » Parce qu’elle nourrissait à peu près les mêmes appréhensions qu’envers les autres, qu'elle se serait dégonflée avant d'envisager une quelconque approche. « On sait toutes les deux que j’serai pas rentrée par moi-même. » L’histoire elles la connaissent, inutile de rappeler l’intervention de Callum et tous les événements qui ont suivi. Sans ça, pas d’appart, pas de job, pas de sauvetage au milieu de la nuit, pas de Mac, rien. Et son overdose, elle l’aurait fait dans un coin de rue, sauf que cette fois y aurait eu personne pour la sauver. « Je compte pas tellement les recontacter, de toute façon. T’as pas à t’en faire du coup, ils sauront pas pour toi non plus. » tout le monde continuera sa petite vie dans son coin et tout le monde s’en portera mieux.



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

chasing echoes (raelyn#7) Empty
Message(#) Sujet: Re: chasing echoes (raelyn#7) chasing echoes (raelyn#7) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

chasing echoes (raelyn#7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: st vincent's hospital
-