AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où et quand vont sortir les coffrets EB10.5 ...
Voir le deal

 (priadji) might just be my everything and beyond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yasmine Khadji
Yasmine Khadji
le coeur sur la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (19.02.88)
SURNOM : yas par tout le monde ; khadji par lui ; benthi par ses parents ; mrs price par erreur (ou pas)
STATUT : hand on my thigh, we can follow the sparks, i'll drive
MÉTIER : infirmière, elle a longtemps travaillé au service des urgences du st-vincent's hospital (2010-2020). après dix ans de bons et loyaux services, elle a difficilement choisi d’abandonner son poste suite aux retombées d’un voyage humanitaire de huit mois au niger (octobre 2017-mai 2018) et elle s’est donnée les moyens de profiter de sa démission (mi-juillet 2020) pour faire le point sur son avenir, mais surtout pour trouver une meilleure façon de donner de sa personne sans que ça ne l’atteigne davantage. elle a rejoint le staff médical de l’hibiscus sports (mi-janvier 2021) et s’y est bien acclimatée depuis près d’un an maintenant. malgré ses distances prises avec son ancien lieu de travail, elle reste une bénévole assidue au service pédiatrique de ce dernier, et ce depuis un trop gros nombre d’années pour qu’elle puisse être plus précise à ce sujet
LOGEMENT : elle a officiellement dit adieu au #221 orchid street pour poser ses plantes et laisser sasha profiter d’un plus grand terrain de jeux au #45 toowong. à ce qu’on dit, elle connait bien le proprio
(priadji) might just be my everything and beyond KJzsClNS_o
POSTS : 2450 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : australo-marocaine ☽ musulmane pratiquante ☽ crises de panique et insomnies récurrentes ☽ un voyage humanitaire traumatisant au niger au compteur ☽ douée avec les enfants, rêvait de chirurgie pédiatrique ☽ loyale, proche de sa famille ☽ karaoké queen ☽ conduit une vieille jeep, ne l’échangerait pour rien au monde ☽ sait gérer l'urgence, pas le conflit ☽ parle l’arabe ☽ bonne chanteuse et conteuse ☽ alcool et porc proscrits ☽ beyoncé stan ☽ croit en la pinky promise ☽ tatouée (اثني عش) ☽ amatrice de bijoux, tient au e qu'elle porte autour du cou ☽ fausse-couche récente
RPs EN COURS :
(priadji) might just be my everything and beyond O2G7qGBS_o
PRIADJI ☽ i know you like just what you see when i walk by you take your time and you travel my world with that look in your eyes your smile is like the first rain out of the summertime your soul is kind you know that i love our long nights you're staring in my pretty brown eyes and i can see you being polite but come on baby take a long bite
(priadji) might just be my everything and beyond 0d467fc65cd75f39156ecb12c9e992db8e04ad14
KHADJIS ☽ we can sit on the edge of your bed tell me all of the fears in your head and i'll sing you your favourite song till the pain and all the tears are all gone i'll be there with you no matter what you're going through i'll be there with you anytime that you need me to
(priadji) might just be my everything and beyond Ce6a99e18331497d72c145bb182c1966e801ca98
YASSAN ☽ and i knew how you took your coffee and your favourite songs by heart i read all of your self-help books so you'd think that i was smart stupid emotional obsessive little me you found someone more exciting and you left me there cryin' wonderin' what i did wrong 'cause all i ever wanted was to be enough for you

joy#1 ☽ run for judy (event) ☽ sohan#9 ☽ priadji#24 ☽ jackson#1nepthys#1muiredach#1

RPs EN ATTENTE : iris#1
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : shanina shaik
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs) ☽ ©gifeymakesgifs, lomapacks (gifs) ☽ ©astra (code) ☽ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & jo carter & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19795-land-called-far-away-yasmine https://www.30yearsstillyoung.com/t19812-yasmine-don-t-let-this-life-drive-you-crazy https://www.30yearsstillyoung.com/t28923-yasmine-khadji https://www.30yearsstillyoung.com/t30594-yasmine-khadji https://www.30yearsstillyoung.com/t38981-libre-rahul-kohli

(priadji) might just be my everything and beyond Empty
Message(#) Sujet: (priadji) might just be my everything and beyond (priadji) might just be my everything and beyond EmptySam 30 Avr 2022 - 16:41




≈ ≈ ≈
{might just be my everything and beyond}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Edge Price (priadji) might just be my everything and beyond 873483867

La date avait été fixée il y avait quelques mois de ça, et le temps passant avait fait réaliser à Yasmine combien elle n’avait pas vu les derniers mois filer. Pourtant, ils étaient là, à se joindre à la cantonade pour célébrer les noces d’un couple qu’elle avait côtoyé il y avait longtemps, alors qu’elle n’était même pas une adulte dans le sens basique du terme. Cassandra et Arian avaient l’air heureux, et ils l’étaient indéniablement. Il y avait eu une époque où Cassandra n’avait pas été très sûre de son choix, mais le temps l’avait aidé à songer que finalement, Arian était celui avec lequel elle finirait sa vie, lui qui l’avait supporté dans tous ses caprices, même celui d’abandonner son métier d’infirmière pour devenir influenceuse lifestyle, forte du talent qu’elle avait de se servir de ses deux rejetons comme de plus-value à son fil d’actualité qui n’en finissait plus de s’étendre et de rencontrer du succès. C’était un peu étrange, de voir ses amis de fac se marier, fonder une famille… elle se faisait souvent cette réflexion, Yasmine, quand elle avait la chance d’être invitée à faire partie du cortège. Mais c’était aussi réconfortant de voir l’ordre des choses se poursuivre sans plus d’épreuves à surmonter, comme si c’était facile de mener cette vie-là. C’était une pastille de bonheur à déguster sans modération, une lueur d’espoir au milieu d’un quotidien parfois un peu routinier, et si elle devait admettre que ça lui demandait parfois un effort de jouer le jeu des convenances en revoyant des gens qu’elle n’avait pas vu depuis des années, tout ce qu’elle tirait de ces invitations-là n’était bien souvent que du positif qui avait une influence qui l’était tout autant quand elle rentrait à la maison poursuivre la sienne, de vie. Pour une fois, elle ne vivait pas ces retrouvailles seule, et parce qu’Edgerton était un plus one de choix, elle devait avouer que le tout était plus doux à vivre encore. L’action de le présenter à ses vieilles copines qui la regardaient avec le genre d’expression qu’on ne réserve qu’à ceux avec qui on a partagé une vraie complicité quand c’était encore permis de se comporter comme des adolescents, ça avait quelque chose de gratifiant au point qu’elle passa facilement l’éponge sur les remontrances de certaines de ses connaissances à propos du temps qu’elle avait mis à se caser. Plusieurs fois au cours de la journée, elle avait repoussé les questions à propos de l’époque où chacune de ses comparses avaient la certitude qu’elle serait la première d’entre elle à exhiber un anneau à son doigt, secouant la tête quand on lui demandait des nouvelles de celui qu’elle côtoyait en ce temps-là, et c’en était remise à son flegme pour leur conseiller de ne pas creuser. Tout s’était bien passé, elle se réjouissait pour le couple qui avait officialisé son union au cours d’une cérémonie laïque célébrée en grandes pompes au sein du Power Boat Club de Caloundra, jouissant d’une mise en scène d’un goût certain qui avait ravit les plus critiques — comprendre, les plus jaloux.
La réception était aussi chic que la cérémonie en elle-même, laissant le loisir à qui le voulait de papillonner de table en table pour se rancarder sur l’existence de chacun. La fête prendrait lieu un peu plus tard, quand la nuit tomberait pour de bon, appelée par les lumières des guirlandes disséminées ici où là, attirant le regard des plus petits qui avaient été autorisés à faire partie des célébrations, gratifiant la cantonade de leurs toilettes aussi mignonnes qu’elles étaient trop guindées dans le fond. Yasmine ne se sentait pas mal à l’aise dans cet environnement, elle donnait bien le change en prenant les perches qu’on lui tendait quand on s’adressait à elle, restant proche d’un Edge à qui elle devait expliquer les accointances de chacun, une main glissée dans la sienne, sa veste de costume posée sur ses épaules. C’était un exercice amusant, de jouer au souffleur pour que le jeune homme puisse prendre part au dialogue et ne pas se sentir perdu au milieu de ceux que Yasmine avait connus il y avait une dizaine d’années, voire une quinzaine pour certains, de ça. Elle lui demanda plusieurs fois si tout allait bien, et en fût définitivement assurée plus tard, quand elle remarqua qu’il l’avait quittée un instant pour aller discuter un peu plus loin alors qu’elle s’était assise près du kiosque illuminé du Boat Club en compagnie de Mindy, la sœur cadette de Cassandra qui, si elle venait d’entrer dans la vingtaine, avait mis au monde son premier enfant il y avait à peine quatre mois de ça.

Yasmine lui sourit, repoussant une mèche de long cheveux lisse pour la coincer derrière son oreille  bardée de boucles et de clous "Elle a l’air sage, t’as de la chance." Le brouhaha à l’intérieur était de trop pour le bébé, c’est ce que Mindy lui avait dit quand elle était venue s’installer à ses côtés avec un biberon dans la main, le regard aussi écarquillé que si elle avait été une biche prise dans les phares d’une voiture. Elle s’en sortait bien pour une jeune maman — dans tous les sens du terme — ce qui fit songer à Yasmine qu’à quelques semaines près, le bébé qu’elle avait perdu aurait eu le même âge que celui qu’elle couvait d’un regard débordant de tendresse. Elle osa venir poser une main sur le renflement du ventre du bébé, se penchant un peu pour mieux le voir pendant qu’elle sentait se soulever son abdomen sous le flux de lait qu’il venait de recevoir en offrande. Mindy lui rendit son sourire, retirant la tétine dégoulinante des lèvres ourlées de sa fille pour demander à Yasmine, presque tout bas, comme si elle avait comprit quelque chose grâce à son nouveau statut de maman "Tu veux la prendre le temps que je vais chercher son sac à langer ? Je n’en ai que pour une seconde." A dire vrai, Yasmine n’eut pas tellement le temps de lui répondre quoi que ce soit qu’elle se retrouva enveloppée d’une chaleur s’exhalant du petit corps qu’elle eut soudain entre les bras.
Et elle sut quoi faire à la seconde où elle prit sens de sa position, retirant la veste de costume d’Edge qu’elle avait posée sur ses genoux pour la poser à côté d’elle. Elle sépara les pans du jupon de sa robe qui la gênait dans ses mouvements, faisant jaillir le doré d’une paire de jambes brillantes d’huile de coco, quand elle sentit que la petite s’agitait, soudain mal à l’aise dans les bras de cette inconnue. Elle la rapprocha d’elle, au creux d’un décolleté parsemé de chair de poule tant le contact de la peau du bébé contre la sienne lui procura une sensation inexplicable. Son arabe darda quand elle voulut la réconforter en lui chuchotant des mots doux, ses doigts se perdant dans le duvet blond qu’elle avait sur le crâne — mots doux qui se perdirent un instant quand elle releva la tête pour regarder Edgerton approcher, presque prise en flagrant délit de ton gaga et de froncement de nez attendrissant.
Elle lui murmura à lui aussi, se justifiant avec humour pendant que le bébé se blottissait contre elle sans plus de résistance, sans doute attirée par tout un tas de facteurs qui la rendait soudain plus digne de confiance "Je l’ai pas volée, je te le jure." lui fit-elle en désignant le bébé, attendant qu’il s’installe à côté d’elle pour dire quoi que ce soit d’autre, sa main toujours sur la tête du bébé, son regard posé sur sa frimousse qu’elle continua d’observer quand elle demanda au jeune homme "Je peux pas continuer à être triste chaque fois que je suis entourée de bébés, hmm ?" La question était rhétorique, le sourire qu’elle lui adressa quand elle tourna la tête vers lui cependant était sincère et le léger basculement qu’elle lui imposa en faisant doucement cogner son épaule contre le sienne était uniquement là pour appuyer ce qu’elle ajouta pour qu’il ne s’inquiète pas trop de ce qu’elle venait de lui dire "Je vais bien."


    can't nobody love somebody that do not love themselves, you are what you choose to be, it's not up to no one else. so be great, be kind, don't let them dim your light. yes, you are like the sun, so always stay bright.
    (priadji) might just be my everything and beyond 3ve2lU9
    (priadji) might just be my everything and beyond LwqmGzA
    (priadji) might just be my everything and beyond Lbjcusp
    (priadji) might just be my everything and beyond QZss7l7
    (priadji) might just be my everything and beyond VHNfP8d


Dernière édition par Yasmine Khadji le Sam 7 Mai 2022 - 9:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edge Price
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (12.04.85)
SURNOM : edge pour le commun des mortels, price pour de parfaits inconnus, edgerton pour yasmine & monsieur khadji, de temps en temps, par "erreur"
STATUT : still the one I need, I will always be with you
MÉTIER : ancien photographe judiciaire (2012-2020), tu fais désormais partie de l'équipe du Brisbane Times, tes clichés viennent compléter certains articles depuis un an maintenant, tu es également propriétaire de Mirages, un studio photo sur Queen Street, où on peut t'apercevoir quelques fois par semaines, accompagné d'une certaine blonde
LOGEMENT : propriétaire d’une maison dans toowong (#45), tu y vis avec ta moitié, yasmine, une situation pas si temporaire que ça tandis que vous enchainez les visites pour trouver un endroit qui vous correspond à tous les deux
(priadji) might just be my everything and beyond SNKMeZxn_o
POSTS : 898 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : originaire de Melbourne • a été élevé par une mère comptable, ton père a toujours été absent de ta vie, tu reste proche de ta famille néanmoins, en particulier de tes trois cousins • photographe de métier, c'est ta passion depuis toujours, tu as presque toujours un appareil sur toi • grand fan des voyages, incapable de rester au même endroit plus de quelques mois • ancien boxeur, c'est ton autre passion, que tu as abandonné des suites d'un mauvais combat de rue (Nov 2019) • sobre depuis Nov 2019 • plusieurs colliers toujours autour de ton cou : un y et une hamsa • récemment tatoué (Déc 2021)
RPs EN COURS :
(priadji) might just be my everything and beyond APEqL5LM_o
priadji • Let me say I love you right now, give you all your flowers right now, I don't wanna wait 'til it's too late. Let me tell you how I'm so proud, show you how I feel, I'll scream it loud, I don't wanna wait until it's too late. 'Cause after everything you had to go through, you still had the fight within you...

jo#5 finnley#2sohan#6 • priadji#24 •

RPs EN ATTENTE : • jackson#3 • megan#3 • adorján#1
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
AVATAR : ricky whittle
CRÉDITS : (av, gifs profil & sign) ssoveia ❤❤❤ (ub) loonywaltz
DC : lara pearson • nicholas hurley • abel reyes •
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 26/06/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24693-i-am-a-sinner-who-s-probably-going-to-sin-again https://www.30yearsstillyoung.com/t24719-edge-motherland-drip-on-me https://www.30yearsstillyoung.com/t29722-edge-price https://www.30yearsstillyoung.com/t39100-edge-price

(priadji) might just be my everything and beyond Empty
Message(#) Sujet: Re: (priadji) might just be my everything and beyond (priadji) might just be my everything and beyond EmptyJeu 5 Mai 2022 - 14:59




≈ ≈ ≈
{might just be my everything and beyond}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Yasmine Khadji (priadji) might just be my everything and beyond 873483867

Quitter Brisbane est sûrement ce que vous faites de mieux Yasmine et toi. Parfois, il a été plus important de partir que de trouver une véritable destination, fuir est le bon mot, faire une pause décrit aussi bien la situation et tout simplement se créer votre propre bulle fait parti de l'équation. Vous revenez toujours, bien entendu, plus reposés que jamais et à chaque fois, tu imagines une autre réalité, où vous ne revenez pas. Vous mettez juste plus d'essence dans la Jeep de la brune, vous achetez juste deux billets d'avions pour une autre destination, vous vivez d'hôtels en motels, de snacks achetés dans des distributeurs et de restaurants ridicules clairement conçus pour les touristes... un jour peut-être pas pour le moment et si vous partez cette fois-ci, c'est pour célébrer l'union de quelqu'un d'autre, à un mariage et une date que tu avais même fini par oublier sur votre calendrier.
Non pas que tu sois du genre à dire non ou à refuser d'accompagner ta partenaire, loin de là, tu es toujours partant pour une excursion à des quelques kilomètres de votre maison et encore plus si tu peux rencontrer des gens qui l'ont connue il y a des années, à une époque où elle n'était pas encore dans ta vie et que tu n'étais pas encore dans la sienne. Alors oui, cela semble être un peu difficile à concevoir, mais cette époque a bien existé et Caloundra est votre destination du jour et tu laisses Yasmine mener la danse avec une expression sereine sur le visage, toujours près de la brune pour lui tenir la main et déposer tes lèvres sur son front. La cérémonie est impressionnante en elle-même, il n'y a pas de doute que ces deux parfaits inconnus s'aiment et veulent la même chose et il est facile de regarder la cérémonie dans le cadre plus que romantique et très, très décoré pour le coup. Mais Cassandra et Arian sont bien mariés et tout comme Yasmine, tu te lèves pour applaudir le couple et pour les féliciter, maintenant qu'ils sont, et officiellement, mari et femme.
L'ambiance est au beau fixe et rencontrer des nouvelles têtes ne t'a jamais dérangé et tu suis Yasmine tandis qu'elle te présente et tu tentes de mémoriser les prénoms de tout le monde et oui, oui, tu veux entendre toutes les anecdotes concernant ta Khadji préférée. Tu veux savoir comment elle était du temps de l'université et si elle a bien changé et toutes les choses embarrassantes ou même anodine de cette époque-là. La journée s'étire en longueur et bien entendu, tu as trouvé le photographe engagé par le couple et évidemment, vous êtes en train de parler technique, tu as été rattrapé par ta passion et ton métier et quand il te dit qu'il va aller lire le Brisbane Times plus souvent, surtout si cela veut dire voir ton travail, tu as un sourire sur le visage. Tu lui parles de ton studio photos avec la même fierté sur ton visage et intérieurement, tu te dis que tu comprends pourquoi Yasmine a fui cette conversation, tu ne peux pas vraiment la blâmer. Et après d'autres mots échangés avec ton homologue masculin, tu pars à la recherche de ta partenaire.

Impossible de la louper aujourd'hui dans sa magnifique robe et oui, tu as lâché un wow audible en la voyant enfin prête dans votre chambre d'hôtel et tu as failli vous faire arriver en retard. Failli simplement, tu lui as juste fait remarquer que vous étiez bien accordés avant d'enfin oui, consentir à vous rendre à la cérémonie. Tu finis par la repérer, la brune assise à l'écart des tables et de la légère animation, assise, avec un bébé dans les bras. Et tu te rapproches d'elle, d'eux avec un sourire sur le visage, ton esprit tournant à plein régime. Regrettant de ne pas avoir ton propre appareil photo sur toi, te disant que le tableau est vraiment parfait et que s'il ne s'agit pas de votre enfant, un jour, ce sera le cas. Pas la peine de penser au reste, au fait que cela aurait pu être le cas, vous auriez dû avoir une autre organisation si vous étiez venus ici à trois, mais tu ne veux pas te sentir coupable ou morose dans un cadre aussi idyllique, et surtout pas quand Yasmine relève la tête vers toi. Tu laisses échapper un léger rire aux mots de la brune, avant de répliquer :  "J'espère pour toi Khadji, sinon je vais être obligé de contacter les autorités." sur un ton qui se veut sérieux, cela ne prend pas, encore moins quand tu finis par t'installer juste à côté d'elle, ton regard sombre se perdant sur le bébé. Tu attends que Yasmine reprenne la parole et tu hoches la tête à sa question de pure rhétorique, et si tu es plus que doué pour lire la brune en temps normal, au point que tu sais quand quelque chose la tracasse et qu'elle n'est pas prête à le partager avec le reste du monde, ni même avec toi, tu ne t'inquiètes pas pour le moment. Tu sais que ses mots sont sincère, surtout avec le sourire qu'elle te renvoie quand elle se tourne vers toi, tu résistes à l'envie soudaine de l'embrasser, parce que la brune est magnifique et que c'est un contraste saisissant avec le moment où elle t'a annoncé avoir perdu votre bébé.... Yasmine te sort de tes pensées et tu hoches de nouveau la tête.
"Parfait. Je n'allais pas te poser la question, cela se voit que tu vas bien... très bien même." Tu déposes un léger baiser sur sa joue à la place, le reste sera pour plus tard et tu passes un bras autour de sa fine silhouette, tu ne peux pas la rapprocher plus de toi, tu le sais, cela n'empêche pas ton geste et tu regardes le bébé se tourner vers toi et tu lui offres un sourire, comme pour lui indiquer que, comme Yasmine, tu ne lui veux que du bien. "Ce n'est pas le seul bébé que j'ai vu ici, bon c'est peut-être le plus mignon jusqu'ici... et oui je parle de toi..." Ton index se pose légèrement sur le nez du bébé, le contact est bref mais te fait sourire d'autant plus, et réaliser à quel point le nourrisson est précieux et fragile. Un concept tellement bizarre, que tu te dis intérieurement, te tournant de nouveau vers la brune. "Mais il y a beaucoup de parents à ce mariage, et certaines de tes amies m'ont demandé où était le nôtre." Tu ne dis pas cela sur un ton accusateur ou même attristé, très sincèrement, tu t'y attendais, Yasmine et toi vous êtes un couple solide et vous envisagez d'avoir des enfants ensemble. Vous vivez ensemble, ce ne sont que des cases à cocher dans la vie d'un couple, tu sais aussi que toi et Yasmine vous faites les choses complètement dans le désordre. Ce qui te plait bien, tu te moques bien de la marche à suivre, ou de ce qui est normal, vous faites les choses à votre propre rythme et c'est tout, c'est la seule chose qui importe. "Et avant que tu t'excuses, je vais bien aussi, je m'y attendais un peu, c'est de notre âge tout ça, prétendre le contraire serait vraiment stupide." Tu anticipes la réaction de ta partenaire très facilement et elle a même le droit à un autre bisous sur sa joue, juste un autre, avant que tu ne reprennes. "Si j'ai bien compris il y a une autre fête prévue ce soir, c'est moi ou les mariages sont extrêmement compliqués ?"



It feels so good to be alive, got all my family by my side, Couldn't wipe this black off if I tried, That's why I lift my head with pride...


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Yasmine Khadji
Yasmine Khadji
le coeur sur la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (19.02.88)
SURNOM : yas par tout le monde ; khadji par lui ; benthi par ses parents ; mrs price par erreur (ou pas)
STATUT : hand on my thigh, we can follow the sparks, i'll drive
MÉTIER : infirmière, elle a longtemps travaillé au service des urgences du st-vincent's hospital (2010-2020). après dix ans de bons et loyaux services, elle a difficilement choisi d’abandonner son poste suite aux retombées d’un voyage humanitaire de huit mois au niger (octobre 2017-mai 2018) et elle s’est donnée les moyens de profiter de sa démission (mi-juillet 2020) pour faire le point sur son avenir, mais surtout pour trouver une meilleure façon de donner de sa personne sans que ça ne l’atteigne davantage. elle a rejoint le staff médical de l’hibiscus sports (mi-janvier 2021) et s’y est bien acclimatée depuis près d’un an maintenant. malgré ses distances prises avec son ancien lieu de travail, elle reste une bénévole assidue au service pédiatrique de ce dernier, et ce depuis un trop gros nombre d’années pour qu’elle puisse être plus précise à ce sujet
LOGEMENT : elle a officiellement dit adieu au #221 orchid street pour poser ses plantes et laisser sasha profiter d’un plus grand terrain de jeux au #45 toowong. à ce qu’on dit, elle connait bien le proprio
(priadji) might just be my everything and beyond KJzsClNS_o
POSTS : 2450 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : australo-marocaine ☽ musulmane pratiquante ☽ crises de panique et insomnies récurrentes ☽ un voyage humanitaire traumatisant au niger au compteur ☽ douée avec les enfants, rêvait de chirurgie pédiatrique ☽ loyale, proche de sa famille ☽ karaoké queen ☽ conduit une vieille jeep, ne l’échangerait pour rien au monde ☽ sait gérer l'urgence, pas le conflit ☽ parle l’arabe ☽ bonne chanteuse et conteuse ☽ alcool et porc proscrits ☽ beyoncé stan ☽ croit en la pinky promise ☽ tatouée (اثني عش) ☽ amatrice de bijoux, tient au e qu'elle porte autour du cou ☽ fausse-couche récente
RPs EN COURS :
(priadji) might just be my everything and beyond O2G7qGBS_o
PRIADJI ☽ i know you like just what you see when i walk by you take your time and you travel my world with that look in your eyes your smile is like the first rain out of the summertime your soul is kind you know that i love our long nights you're staring in my pretty brown eyes and i can see you being polite but come on baby take a long bite
(priadji) might just be my everything and beyond 0d467fc65cd75f39156ecb12c9e992db8e04ad14
KHADJIS ☽ we can sit on the edge of your bed tell me all of the fears in your head and i'll sing you your favourite song till the pain and all the tears are all gone i'll be there with you no matter what you're going through i'll be there with you anytime that you need me to
(priadji) might just be my everything and beyond Ce6a99e18331497d72c145bb182c1966e801ca98
YASSAN ☽ and i knew how you took your coffee and your favourite songs by heart i read all of your self-help books so you'd think that i was smart stupid emotional obsessive little me you found someone more exciting and you left me there cryin' wonderin' what i did wrong 'cause all i ever wanted was to be enough for you

joy#1 ☽ run for judy (event) ☽ sohan#9 ☽ priadji#24 ☽ jackson#1nepthys#1muiredach#1

RPs EN ATTENTE : iris#1
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : shanina shaik
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs) ☽ ©gifeymakesgifs, lomapacks (gifs) ☽ ©astra (code) ☽ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & jo carter & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19795-land-called-far-away-yasmine https://www.30yearsstillyoung.com/t19812-yasmine-don-t-let-this-life-drive-you-crazy https://www.30yearsstillyoung.com/t28923-yasmine-khadji https://www.30yearsstillyoung.com/t30594-yasmine-khadji https://www.30yearsstillyoung.com/t38981-libre-rahul-kohli

(priadji) might just be my everything and beyond Empty
Message(#) Sujet: Re: (priadji) might just be my everything and beyond (priadji) might just be my everything and beyond EmptySam 7 Mai 2022 - 10:24




≈ ≈ ≈
{might just be my everything and beyond}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Edge Price (priadji) might just be my everything and beyond 873483867

"Est-ce que c’est ta façon de me dire que je suis magnifique ce soir ?" rétorqua-t-elle en empruntant un ton chargé de fausse prétention, battant des cils dans la foulée pour parfaire ce rôle dans lequel elle était incroyablement mauvaise, trop pétrie de modestie pour prétendre être autre chose que potable dans sa robe. Elle laissa Edge s’installer à ses côtés,  lui qui en revanche était sublime dans sa tenue, accueillant le baiser qu’il déposa sur sa joue en ne lâchant pas le bébé qu’elle tenait dans les bras, juste en le serrant un peu plus contre elle quand il se mit à babiller sans raison, une main se tendant vers l’ourlet de son décolleté qu’il ne lâcha pas, ses petits doigts potelés creusant une matière invisible, sa peau frôlant la sienne. La petite était sage, elle avait dit vrai en congratulant Mindy de la chance qu’elle avait, et semblait aussi éveillée qu'on pouvait l’attendre d’un bébé ; à suivre des yeux les traits de celle qui la portait à ce moment-là, se demandant sans doute pourquoi elle s’accrochait à elle de cette façon-là ; ou pas, c’était compliqué de savoir ce qui se tramait dans la petite tête d’un enfant aussi jeune, aussi neuf, prêt à découvrir le monde et en faire son terrain de jeux. La seule certitude qu’avaient ceux qui l’entourait, c’était l’attrait qu’ils avaient pour la beauté, et c’était scientifiquement prouvé. C’était probablement pour cette raison qu’elle donnait l’impression de ne pouvoir détacher son regard du visage de Yasmine qui elle, lui faisant une petite infidélité, tourna la tête vers Edgerton quand son doigt vint frôler le bout du nez de la petite qui cligna des yeux, à peine dérangé par ce contact impromptu.
Yasmine murmura au jeune homme "La plus mignonne. Tu crois que c’est mal si on lui fait promettre de ne rien dire aux autres ?" Qu’ils trouvaient que c’était elle qui remportait la première place de ce classement établi pour entamer la conversation sans savoir l’impression de mettre les pieds dans le plat. Ce n’était pas étrange comme conjoncture, c’était un peu bouleversant cependant, de prendre conscience que cette scène aurait pu être totalement différente si le monde avait tourné autrement. Yasmine tentait de ne plus s’y arrêter aussi souvent, encore que sa thérapeute lui avait appris que ce n’était pas en oubliant qu’elle guérirait, mais en acceptant qu’il y avait des drames qui forgeaient. Celui qu’elle avait vécu, il avait entaillé une partie de la confiance dans laquelle elle avait réussi à puiser pour la première fois de sa vie, s’en remettant aux efforts qu’elle faisait pour devenir celle que la petite-fille qu’elle avait été aurait aimé qu’elle devienne. Aussi, ce n’était pas toujours facile de faire la paix avec l’idée qu’elle l’avait déçue, cette gamine timide et volontaire qu’elle avait continué à être finalement, grandissant à vue d’œil en s’en remettant à des rêves qu’elle n’avait pas vraiment réussi à atteindre, à des projets qui avaient été tué dans l’œuf. C’était la vie, c’est ce qu’elle parvenait à se dire désormais, sans chercher davantage à comprendre pourquoi ça se passait comme ça et pas différemment, faisant confiance à ce en quoi elle croyait. Le dernier Ramadan l’avait aidé à ce sujet, elle en ressortait un peu plus apaisée, un peu plus prête à admettre que le temps ferait son œuvre et qu’il ne fallait pas qu’elle s’impatiente.

Elle sourit à Edge, non sans froncer le nez pour accueillir ce qu’il lui disait, et si elle s’apprêta à s’excuser, sa bouche s’entrouvrant, il la devança pour qu’elle évite de prendre les choses trop personnellement, connaissant sa propension à tendre l’autre joue sans pourtant être responsable de quoi que ce soit. Elle fit mine de ne pas avoir eu l’intention de lui dire qu’elle était désolée, rentrant la tête dans ses épaules en les haussant doucement quand elle lui dit "Je comptais pas m’excuser. Pas vraiment." admit-elle finalement, et elle ajouta, observant les traits du visage de son partenaire pendant un instant durant lequel elle eut la satisfaction de se dire que lui aussi, il allait bien "Elles sont pas très subtiles, huh ? J’ai du mal à leur en vouloir de chercher à creuser pour connaître nos projets, je sais que c’est bienveillant et que ça leur ferait plaisir de pouvoir nous féliciter de quelque chose." Ça l’était, bienveillant, c’était une certitude qu’elle ne boudait pas. Elles connaissaient ces femmes, elles avaient été proches et complices, elles avaient vécu des moments difficiles ensemble. Yasmine avait toute sa vie était entourée d’hommes, alors quand elle avait commencé ses études d’infirmière, être soudain prise dans un tourbillon d’œstrogènes, ça avait été étrange. Elle avait redouté le procédé, à tort ceci dit, puisqu’elle avait fini par se rapprocher d’un petit groupe liés au cocon que Jahan avait réussi à former de son côté, au département de médecine. Tous, ils avaient formé un groupe de jeunes gens bien sous tous rapports, motivés par l’ambition de devenir des gens encore meilleurs. Il n’y avait jamais eu de compétition entre elles, elles avaient toutes œuvrées pour que chacune réussisse, pour que chacune fasse ce qu’elle désirait le plus dans la vie qui les attendait. Si elles se voyaient peu aujourd’hui, c’était avant tout parce que certaines d’entre elles avaient quitté Brisbane, autrement elles se portaient à chacune une affection sincère qui aurait rendu un peu jalouse Molly, territoriale quand il s’agissait de partager Yasmine avec qui que ce soit. Alors effectivement, il n’y avait pas de turpitude dans la façon que certaine d’entre elles avaient cherché à connaître les détails de la vie qu’ils menaient tous les deux, c’était juste dans l’ordre des choses, une façon pour elles de se réjouir de pouvoir bientôt accueillir Yasmine dans le club très fermé qu’elles avaient monté sitôt que la première du groupe avait mise au monde son premier enfant. Yasmine serait la dernière, ce n’était pas si honteux que ça, elle avait appris à ne plus se fier aux programme prédéfini tel que la société l’entendait. Chaque chose en son temps, c’était un mantra qu’elle se répétait sans cesse depuis peu de temps, consciente que chacun avait sa façon d’avancer, et qu’il n’y avait pas vraiment de date limite à ce genre de bonheur.
Tout en remontant le bébé contre sa poitrine, Yasmine laissa un petit rire lui échapper "C’est ton premier mariage ?" demanda-t-elle à Edgerton sans lui faire remarquer que les mariages de ce genre étaient les moins conventionnels, ceux qui demandaient le moins de préparation en vérité ; les mariages de sa communauté étaient encore plus codés, plus majestueux. Mais là n’était pas le sujet, et elle finit par lui dire "T’as pas envie de danser un peu ?" La fête était faite pour ça, après tout. Le bébé s’agita un peu contre elle, alors Yasmine la décala de sa poitrine pour la porter de façon à l’avoir en face d’elle, ses petites fesses reposant sur le genoux qu’elle remonta quand elle croisa les jambes, la faisant très doucement tanguer pour lui susurrer en arabe, son nez rencontrant le sien quand elle se pencha  pour former un aparté furtif, chargé de sourires et de tendresse qui firent s’illuminer le visage maquillé de Yasmine "Tu l’entends, il a pas envie de danser. Tu te rends compte ? Qui n’a pas envie de danser à un mariage ?" Elle n’obtiendrait pas de réponse ; pas vraiment en tout cas, même si le grand sourire que lui fit le bébé et les gazouillis qui suivirent quand elle réussit à attraper la mèche échappée de derrière les oreilles de Yasmine lui donnèrent l’impression d’être un assentiment. A cet instant, Yasmine donna l’impression de fondre, et sa tête se tourna vers Edgerton "Je sais qu’on a déjà statué sur la question, mais t’as déjà vu quelque chose d’aussi mignon ?" Le regard qu’elle lui accorda, la tête inclinée pour le regarder par derrière, il signifiait clairement on est bien d’accord, et tandis qu’elle manipulait le bébé pour la remettre dans une position différente, la tenant de nouveau dans ses bras, elle retrouva son sérieux pour se rapprocher doucement vers Edge. Elle déposa une bise à la commissure de ses lèvres tout en lui disant "On peut rentrer plus tôt si ça te dit rien de rester plus longtemps. La journée a été riche en émotions." Et la nuit le serait tout autant, elle le savait. Après encore un instant à le regarder, elle finit par baisser le regard sur le bébé qui avait conservé la mèche de cheveux de Yasmine dans son poing, sans tirer dessus, plus comme un doudou que la jeune femme ne lui confisqua pas, plus qu’attendrie par le tableau qu’autre chose et qui la fit murmurer, son index gauche suivant les contours ronds du visage de la petite "Je risque très gros si je la rends pas à Mindy, tu penses ?" Elle plaisantait évidemment — encore que, elle lança un regard par-dessus son épaule, un air de mesurer la distance entre le kiosque où ils étaient installés et la sortie du Boat Club.


    can't nobody love somebody that do not love themselves, you are what you choose to be, it's not up to no one else. so be great, be kind, don't let them dim your light. yes, you are like the sun, so always stay bright.
    (priadji) might just be my everything and beyond 3ve2lU9
    (priadji) might just be my everything and beyond LwqmGzA
    (priadji) might just be my everything and beyond Lbjcusp
    (priadji) might just be my everything and beyond QZss7l7
    (priadji) might just be my everything and beyond VHNfP8d


Dernière édition par Yasmine Khadji le Sam 14 Mai 2022 - 9:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edge Price
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (12.04.85)
SURNOM : edge pour le commun des mortels, price pour de parfaits inconnus, edgerton pour yasmine & monsieur khadji, de temps en temps, par "erreur"
STATUT : still the one I need, I will always be with you
MÉTIER : ancien photographe judiciaire (2012-2020), tu fais désormais partie de l'équipe du Brisbane Times, tes clichés viennent compléter certains articles depuis un an maintenant, tu es également propriétaire de Mirages, un studio photo sur Queen Street, où on peut t'apercevoir quelques fois par semaines, accompagné d'une certaine blonde
LOGEMENT : propriétaire d’une maison dans toowong (#45), tu y vis avec ta moitié, yasmine, une situation pas si temporaire que ça tandis que vous enchainez les visites pour trouver un endroit qui vous correspond à tous les deux
(priadji) might just be my everything and beyond SNKMeZxn_o
POSTS : 898 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : originaire de Melbourne • a été élevé par une mère comptable, ton père a toujours été absent de ta vie, tu reste proche de ta famille néanmoins, en particulier de tes trois cousins • photographe de métier, c'est ta passion depuis toujours, tu as presque toujours un appareil sur toi • grand fan des voyages, incapable de rester au même endroit plus de quelques mois • ancien boxeur, c'est ton autre passion, que tu as abandonné des suites d'un mauvais combat de rue (Nov 2019) • sobre depuis Nov 2019 • plusieurs colliers toujours autour de ton cou : un y et une hamsa • récemment tatoué (Déc 2021)
RPs EN COURS :
(priadji) might just be my everything and beyond APEqL5LM_o
priadji • Let me say I love you right now, give you all your flowers right now, I don't wanna wait 'til it's too late. Let me tell you how I'm so proud, show you how I feel, I'll scream it loud, I don't wanna wait until it's too late. 'Cause after everything you had to go through, you still had the fight within you...

jo#5 finnley#2sohan#6 • priadji#24 •

RPs EN ATTENTE : • jackson#3 • megan#3 • adorján#1
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
AVATAR : ricky whittle
CRÉDITS : (av, gifs profil & sign) ssoveia ❤❤❤ (ub) loonywaltz
DC : lara pearson • nicholas hurley • abel reyes •
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 26/06/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24693-i-am-a-sinner-who-s-probably-going-to-sin-again https://www.30yearsstillyoung.com/t24719-edge-motherland-drip-on-me https://www.30yearsstillyoung.com/t29722-edge-price https://www.30yearsstillyoung.com/t39100-edge-price

(priadji) might just be my everything and beyond Empty
Message(#) Sujet: Re: (priadji) might just be my everything and beyond (priadji) might just be my everything and beyond EmptyJeu 12 Mai 2022 - 2:48




≈ ≈ ≈
{might just be my everything and beyond}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Yasmine Khadji (priadji) might just be my everything and beyond 873483867

Est-ce que tu pourrais passer des heures à complimenter Yasmine ? Oui, c’est déjà le cas en temps normal et l’atmosphère plus que romantique et détendue autour de vous s’y prête bien. Peut-être que tu devrais vraiment l’écrire cette fameuse liste, voilà ce que tu te dis alors que la brune tourne son propre compliment en auto-dérision et que tu sais qu’elle n’y croit pas une seule seconde. Parfois, tu aimerais bien lui dire qu’elle devrait essayer de faire semblant avec un peu plus de volonté et enfin, comme ça, un jour, elle se rendra compte que ça marche vraiment et elle s’encouragera toute seule en voyant son propre reflet dans un miroir. Ce n’est pas pour aujourd’hui et en attendant, tu es là, pour le lui rappeler, pour lui sourire et pour acquiescer face à Yasmine et au bébé qu’elle a dans les bras parce que oui, c’est le bébé le plus mignon que tu aies vu jusqu’à ce jour et ce secret pas si secret que cela est très bien gardé, entre vous deux ou plutôt non, entre vous trois que tu te dis avec un temps d’arrêt, bien décider à compter le bébé également, c’est plus juste de cette manière-là. Un peu plus, et tu aurais envie de passer la soirée , accompagné de Yasmine, à parler de tout et de rien, écouter la musique que tu peux percevoir au loin, et regarder le bébé s’endormir dans les bras de la brune, seulement pour que tu puisses poser ta tête sur l’épaule de cette dernière et fermer les yeux toi aussi.
Il est facile d’oublier ses responsabilités et ce qui semblait peser un peu trop lourd quand vous étiez encore sur Brisbane, tout semble s’effacer sous le sourire de Yasmine, dans ce cadre et on pourrait totalement te reprocher d’être cliché et de te laisser avoir. Tu t’en moques bien, vous êtes là pour en profiter et c’est bien cela que tu comptes faire, ni plus, ni moins au final. Tu hausses un sourcil quand ta partenaire t’assure qu’elle n’allait pas s’excuser, okay, tu n’y crois pas une seule seconde, tu gardes la réflexion pour toi cependant, le débat sera pour un autre jour et tu esquisses un sourire quand elle parle de ses amies de longues dates. Franchement, elles sont plus subtiles que Camille et Molly réunies et tu réalises très bien que ce n’est pas très difficile au final mais au moins, personne ne t’a pris ton téléphone pour voir quel genre de message tu envoyais à Yasmine (si si, c’est déjà arrivé) et personne ne t’a fait remarquer que tu te faisais vieux et qu’il était temps de refaire un essai pour le bébé (et oui là encore, c’est déjà arrivé). Ce sont des questions qui ne viennent de personne qui se soucient clairement du bien-être de Yasmine, et qui ne sont pas posées à cause d’un jugement quelconque ou par malice, alors tu les acceptes sans trop broncher. Et comme Yasmine l’a dit, elles seront sûrement au courant rapidement s’il y a quelque chose à célébrer de votre côté, tu ne ressens pas vraiment de pression en réalité, si c’était le cas, tu l’aurais déjà verbalisé et déjà communiqué à ta partenaire.
Le bébé bouge sur les genoux de Yasmine et si tu te laisses distraire pendant quelques secondes, tu laisses filer un rire aussi à la question de Yasmine. "Oui et non, j'ai déjà assisté à un seul autre mariage, mais c'était beaucoup moins formel, un peu plus spontané et oui, beaucoup d'alcool a été consommé. Mais crois-le ou non, ils sont toujours ensemble." Les amis de fac de Yasmine sont sûrement et beaucoup, beaucoup, plus sages que les tiens, tu n’en doutes pas une seule secondes et le mariage dont tu parles est un peu flou dans ta mémoire et si ce n’était pas pour les clichés que tu as et les rappels sur Facebook de la part d'un tel ou un tel, tu aurais pu zapper. Certains ne franchissent pas le cap pour les bonnes raisons, malheureusement, tout n’est pas toujours comme aujourd’hui, millimétré, planifié pendant des mois et tout n’est pas toujours la concrétisation d’un objectif commun ou d’une relation saine, malheureusement pas. "Je préfère largement l'ambiance ici aujourd'hui, et je suis en bien meilleure compagnie donc..." Donc autant ne pas te plonger dans les souvenirs de cette période en particulier, si tu le fais un peu trop, tu risques de véritablement froncer les sourcils et tu n’as décidemment pas envie de parler de ta petite-amie de l’époque. Ta seule ex en dehors de Yasmine, une histoire tout aussi mémorable et là encore une fois, pas pour les bonnes raisons. Tu chasses la pensée aussi vite qu’elle est arrivée et tu es plus que sincère quand tu parles de ta compagnie d’aujourd’hui, bien meilleure et beaucoup plus appréciée. Et tu poses une main sur ta poitrine, prétendant être à la fois choqué et vexé aux prochains mots de Yasmine, comme si elle venait de te dire la pire des insultes, vraiment. "Oh wow, qui a dit que je n'avais pas envie de danser ? Je ne porte pas de costume pour rien Madame Price, on va danser, on va même leur montrer comment on fait d'abord." Tu es bien des choses, mais tu n’es pas un rabat-joie et encore moins quand l’ambiance s’y prête, qu’il y a de la musique et qu’on t’avait déjà prévenu au préalable.

"On risque même d'éclipser un peu les mariés mais hein... c'est le prix à payer quand on invite les Price, je suppose..." Tu ponctues ta phrase d’un soupir qui se veut dramatique au possible, en ne plaisant qu’à moitié, cela se voit à l’expression sur ton visage, aucun doute à ce propos, tu le sais, elle le sait sûrement aussi. Tu apprécies qu’elle te donne la possibilité de conclure la soirée maintenant, c’est totalement elle d’être diplomate et patiente à ce point-là et c’est adorable dans un sens et Yasmine réussit vraiment à te distraire quand elle t’embrasse légèrement au coin de ta bouche. Juste pour un moment ou deux, tu finis bien par hocher la tête quand elle suggère qu’il est temps de retrouver la mère de la petite. "Je crois que oui..." Malheureusement, que tu n’ajoutes pas, tu es le premier à te relever, tu récupères ta veste des genoux de Yasmine pour qu’elle se lève un peu plus facilement et après l’avoir enfilé tout aussi rapidement, tu lui fais signe de te tendre le bébé, pour qu’elle puisse elle aussi se lever. Et tu fais attention avec la petite dans les bras, ayant assez fait de baby-sitting dans ta vie pour savoir où et commencer placer tes mains et faire en sorte qu’elle soit en sécurité. La petite te suit toujours du regard, un peu perdue, sûrement un peu impressionnée et si elle est sur le point de montrer son mécontentement, pourquoi est-ce qu’on la change de bras d’abord, tu commences à la bercer tout douce-ment, lui parlant en même temps. "On va aller trouver à ta maman, hmm? Je suis certain qu'elle te manque." Et justement, tu vois Mindy apparaitre dans ta ligne de vision et tandis que des petites mains se referment sur le col de ta chemise, ton sourire s’agrandit et tu murmures un : "Même pas besoin, je crois qu'elle nous a entendus..." à la petite comme si vous partagiez un secret, c’est sans doute un peu le cas que tu réalises tandis que Mindy s’adresse à vous, revenant les bras chargés. Tu fais non de la tête quand elle vous demande si cela n’a pas été de trop, et tu échanges un regard avec Yasmine avant d’ajouter :  "Je dis ça avant que ma partenaire ne te le propose, mais si jamais tu as besoin de faire une pause, on est là, Brisbane n'est pas si loin que cela et j'en connais une qui adore conduire." Tu fais bien entendu référence à Yasmine, et puis, vous jouez déjà les oncles et tantes avec les enfants de Paul, les gardant quand ce dernier a une urgence au boulot ou un petit aléa du quotidien, certes, ses enfants à lui sont un peu plus âgés, mais vous avez de la place, du temps parfois et comme l’a dit Yasmine, il faut que vous vous réconciliez un peu avec tout cela.



It feels so good to be alive, got all my family by my side, Couldn't wipe this black off if I tried, That's why I lift my head with pride...


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Yasmine Khadji
Yasmine Khadji
le coeur sur la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (19.02.88)
SURNOM : yas par tout le monde ; khadji par lui ; benthi par ses parents ; mrs price par erreur (ou pas)
STATUT : hand on my thigh, we can follow the sparks, i'll drive
MÉTIER : infirmière, elle a longtemps travaillé au service des urgences du st-vincent's hospital (2010-2020). après dix ans de bons et loyaux services, elle a difficilement choisi d’abandonner son poste suite aux retombées d’un voyage humanitaire de huit mois au niger (octobre 2017-mai 2018) et elle s’est donnée les moyens de profiter de sa démission (mi-juillet 2020) pour faire le point sur son avenir, mais surtout pour trouver une meilleure façon de donner de sa personne sans que ça ne l’atteigne davantage. elle a rejoint le staff médical de l’hibiscus sports (mi-janvier 2021) et s’y est bien acclimatée depuis près d’un an maintenant. malgré ses distances prises avec son ancien lieu de travail, elle reste une bénévole assidue au service pédiatrique de ce dernier, et ce depuis un trop gros nombre d’années pour qu’elle puisse être plus précise à ce sujet
LOGEMENT : elle a officiellement dit adieu au #221 orchid street pour poser ses plantes et laisser sasha profiter d’un plus grand terrain de jeux au #45 toowong. à ce qu’on dit, elle connait bien le proprio
(priadji) might just be my everything and beyond KJzsClNS_o
POSTS : 2450 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : australo-marocaine ☽ musulmane pratiquante ☽ crises de panique et insomnies récurrentes ☽ un voyage humanitaire traumatisant au niger au compteur ☽ douée avec les enfants, rêvait de chirurgie pédiatrique ☽ loyale, proche de sa famille ☽ karaoké queen ☽ conduit une vieille jeep, ne l’échangerait pour rien au monde ☽ sait gérer l'urgence, pas le conflit ☽ parle l’arabe ☽ bonne chanteuse et conteuse ☽ alcool et porc proscrits ☽ beyoncé stan ☽ croit en la pinky promise ☽ tatouée (اثني عش) ☽ amatrice de bijoux, tient au e qu'elle porte autour du cou ☽ fausse-couche récente
RPs EN COURS :
(priadji) might just be my everything and beyond O2G7qGBS_o
PRIADJI ☽ i know you like just what you see when i walk by you take your time and you travel my world with that look in your eyes your smile is like the first rain out of the summertime your soul is kind you know that i love our long nights you're staring in my pretty brown eyes and i can see you being polite but come on baby take a long bite
(priadji) might just be my everything and beyond 0d467fc65cd75f39156ecb12c9e992db8e04ad14
KHADJIS ☽ we can sit on the edge of your bed tell me all of the fears in your head and i'll sing you your favourite song till the pain and all the tears are all gone i'll be there with you no matter what you're going through i'll be there with you anytime that you need me to
(priadji) might just be my everything and beyond Ce6a99e18331497d72c145bb182c1966e801ca98
YASSAN ☽ and i knew how you took your coffee and your favourite songs by heart i read all of your self-help books so you'd think that i was smart stupid emotional obsessive little me you found someone more exciting and you left me there cryin' wonderin' what i did wrong 'cause all i ever wanted was to be enough for you

joy#1 ☽ run for judy (event) ☽ sohan#9 ☽ priadji#24 ☽ jackson#1nepthys#1muiredach#1

RPs EN ATTENTE : iris#1
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : shanina shaik
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs) ☽ ©gifeymakesgifs, lomapacks (gifs) ☽ ©astra (code) ☽ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & jo carter & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19795-land-called-far-away-yasmine https://www.30yearsstillyoung.com/t19812-yasmine-don-t-let-this-life-drive-you-crazy https://www.30yearsstillyoung.com/t28923-yasmine-khadji https://www.30yearsstillyoung.com/t30594-yasmine-khadji https://www.30yearsstillyoung.com/t38981-libre-rahul-kohli

(priadji) might just be my everything and beyond Empty
Message(#) Sujet: Re: (priadji) might just be my everything and beyond (priadji) might just be my everything and beyond EmptySam 14 Mai 2022 - 10:52




≈ ≈ ≈
{might just be my everything and beyond}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Edge Price (priadji) might just be my everything and beyond 873483867

"Je sais pas ce que c’est que d’être soule, mais j’imagine que c’est pas un frein au bonheur dans ces circonstances." Elle n’allait pas porter de jugement sur la manière dont les amis d’Edge avaient célébré leurs noces. Chacun voyait midi à sa porte, chacun savait comment combler son besoin de faire d’un moment partagé en communauté un souvenir impérissable, à utiliser comme une anecdote à déballer dans les dîners de famille pour faire rire la cantonade. Il y avait les gens comme Cassie et Arian qui rêvaient de chic et de glamour, à mettre les petites plats dans les grands, et il y en avait d’autres qui savaient se contenter du moment présent en choisissant la spontanéité d’un lundi après-midi à la mairie, en jeans et en baskets. Elle, elle n’avait pas vraiment d’avis sur le sujet, elle avait toutefois une vision assez carrée du processus qui ferait plaisir à ses parents. C’était revenu suffisamment sur le tapis tout au long de sa vie pour savoir que déroger aux traditions ne seraient pas apprécié, alors sans doute qu’elle y trouverait son compte de son côté, mais sa simplicité singulière faisait aussi que si elle pouvait se passer du faste et du m’as-tu vu, elle le ferait sans aucune hésitation. Ça faisait probablement d’elle un stéréotype agaçant de le penser de cette façon, néanmoins elle n’avait besoin que d’une personne pour mettre en perspective l’éventualité de finir avec la bague au doigt, et c’était d’Edge. Le reste, ce n’était que de l’esbroufe, un moyen s’asseoir des coutumes qu’elle adorait certes, qui faisaient partie d’elle et de sa vie, qui avaient tout de même aussi fait partie de son enfer personnel à un moment donné.
Mais elle non plus, elle ne parlerait pas de ce passé-ci. Elle avait tourné la page depuis des années. Elle avait fini par trouver un équilibre sans sa manière de vivre sa vie de jeune musulmane. Certains diraient qu’elle n’en faisait pas assez, certains diraient qu’elle en faisait peut-être un peu trop, certains s’en ficheraient probablement… elle, elle savait ce que qui la rendait heureuse et c’était à peu près tout ce qui comptait. Prendre soin des autres, penser à eux et à leurs envies, c’était une chose. Mais c’était sa vie, et elle entendait bien la vivre. Ceux qui trouvaient à redire ne tenaient pas vraiment à elle, aussi elle avait la naïveté de croire que si ses parents avaient enfin accepté qu’elle puisse voir les choses différemment était une preuve irréfutable d’amour. Et ça l’était, c’était une certitude qui la rendait plus reconnaissante envers eux que jamais, saluant leurs progrès en la matière tandis qu’ils avaient récemment fait la paix avec Sohan.

"Tu sais que m’appeler madame Price tout le temps ça jette un doute et que c’est ce qui amène les questions ?" Elle le releva parce que ça la faisait toujours sourire, cette facilité qu’Edgerton avait de la désigner de cette manière sans même donner la sensation que c’était une farce. Ça la rassurait peut-être un peu, que ce soit si naturel, parce qu’au plus le temps passait, au plus elle s’y faisait. Elle ne se demandait pas si c’était dangereux d’y croire, elle avait confiance en ce qu’il vivait et en la fatalité de la fois où les planètes seraient enfin alignées pour graver cette évidence dans les étoiles. Mais ça n’en finissait pus de faire naître quelque chose en elle qu’elle n’essayait pas vraiment de cacher ; une anticipation, un frisson qui lui fit ajouter, le nez froncé "À un moment où un autre, il va falloir assumer et rendre les choses officielles tu sais. Je m’appelle toujours Khadji sur mes papiers." Elle plaisantait, sincèrement. Loin d’elle de faire dans le forcing et de rendre les choses plus difficiles à caresser du doigt. Ce n’était qu’un moyen de tourner les choses un peu en dérision, encore qu’elle trouvait ça très sérieux, seulement ça lui donnait l’opportunité de contrôler un peu le tout sans trop y croire non plus, cherchant toujours ce que le jeune homme pouvait trouver en elle pour la juger digne de porter son nom. C’était un débat qu’ils avaient déjà eu, et elle n’ignorait pas ce qu’il pensait d’elle, pourtant ça la mettait toujours un peu mal à l’aise, de savoir dans le fond qu’il méritait mieux. Ils avaient statué sur ça aussi, qu’ils se valaient l’un et l’autre, sauf que Yasmine savait amenuiser son manque de confiance en elle parfois, profitant de celle qu’Edgerton avait en lui pour ne pas le forcer à penser qu’il faisait une erreur. Il s’en rendrait compte bien assez tôt, pour l’heure elle l’aimait beaucoup trop pour vouloir le pousser vers la sortie et lui faire réaliser qu’il gâchait peut-être sa vie en s’enfermant dans une routine avec elle. Il l’avait encouragé à être égoïste plus d’une fois, après tout.
Elle détourna brièvement le regard, son sourire n’en finissant plus de creuser des fossettes aux coins de sa bouche, obnubilée par le velours de la peau du bébé et passant ses doigts pour effleurer le duvet douillet qui recouvrait son visage paisible, posé contre sa peau plus ambrée que la sienne, pâle et toute neuve "J’ai pas vraiment envie de bouger, elle a l’air plutôt confortable." fit-elle en étant assurée par Edge qu’elle risquerait quelque chose de plus qu’une tape sur les doigts si elle emmenait la petite loin d’ici. Yasmine consentit à lever la tête vers lui quand il prit les devants pour la forcer à enfin bouger, la faisait froncer tout son visage quand elle comprit que c’était l’heure de faire éclater la bulle dans laquelle ils s’étaient retirés tous les trois. Lorsqu’Edgerton lui fit signe de lui donner le bébé, Yasmine n’hésita pas un seul instant, et le tableau qu’elle eut soudain devant les yeux lui fit du bien autant qu’il lui fit du mal. Elle reprit vite la mesure de ce qu’il attendait d’elle sur le moment pour ne pas laisser ses pensées la heurter trop fort. Mais elle eut soudainement mal au ventre et se gorge se serra au point qu’elle dut toussoter doucement en se frottant les bras, s’avançant du duo composé de son partenaire et du bébé d’une autre — qui rappliqua d’ailleurs, faisant naître un léger sourire sur le visage de Yasmine qui dit à Edge "L’instinct maternel sûrement. Tu te débrouilles bien." Avec le bébé, évidemment. Un compliment prononcé sur le ton de la conversation et qui lui fit réaliser que si elle n’en donnait pas l’air, c’était encore un peu compliqué, tout ça.
Mindy s’excusa platement d’avoir pris son temps et Yasmine la rassura aussitôt "On a eu le temps de faire connaissance. Sans nous vanter, je pense qu’elle nous apprécie plutôt." Elle posa de nouveau son regard sur le bébé, la regardant être tracté par sa mère pendant qu’elle appuyait les paroles d’Edgerton, sa tête opinant doucement, ses yeux brillants sous la réverbération des guirlandes de lumières installées tout le long du kiosque qui était dans leurs dos "On sera là quelques temps encore après le mariage. Si t’as besoin de récupérer de la nuit de folie qui t’attend, je t’enverrais l’adresse de notre hôtel demain matin." Elles se verraient au brunch du lendemain, mais Yasmine faisait toujours les choses dans le bon ordre pour ne pas donner le sentiment d’insister. Mindy les remercia pour tourner assez rapidement les talons, ne leur laissant pas tellement le temps de dire au revoir à la petite que Yasmine regarda s’éloigner. Jusqu’à ce qu’elles disparurent toutes les deux et qu’ils se retrouvent avec leurs pensées — qu’encore une fois, Yasmine n’avait pas envie de laisser s’installer alors elle se tourna vers Edge, lui attrapant la main pour le pousser à avancer pendant qu’elle le faisait à reculons et lui rappelant, attendant qu’il se rapproche sans cesser de marcher, ses lèvres rencontrant les siennes quand elle lui glissa entre deux baisers, ses mains trouvant sa nuque et son souffle se mêlant au sien "Tu me dois des tas de danses, t’as presque promis." Il ne lui avait rien promis du tout, mais son avantage était assez poussé qu’elle en use et en use encore durant toute la soirée.

***

"Je te l’ai jamais dit, mais tu te souviens du bal des pompiers ?" Elle n’avait pas tellement compté le nombre de fois où ils s’étaient retrouvés au centre de la piste de danse, mais ça n’avait pas tellement d’importance. Ce qui en avait en revanche, c’était que le moment présent raviva un souvenir dans sa mémoire, et que même s’ils n’avaient plus tellement de secret l’un pour l’autre, il y en avait pourtant un que Yasmine avait gardé pour elle assez longtemps pour savoir que maintenant, c’était le bon moment pour passer aux aveux. C’était peut-être parce que la chanson qui passait à ce moment-là était la même que cette fois où ils s’étaient retrouvés à danser sur le parking du fast-food qu’ils avaient rejoint pour échapper à Molly et Sloan, où c’était parce qu’elle sentait qu’elle l’avait suffisamment gardé pour elle pour enfin le partager avec lui. Dans tous les cas, les bras autour des épaules du jeune homme, ses doigts jouant avec ses cheveux coupés courts sur sa nuque, le nez à peine plus près du sien que si elle n’avait pas eu conscience qu’il fallait qu’elle lui laisse un peu d’air pour respirer, elle n’attendit pas vraiment qu’il lui réponde, et elle lui murmura "J’avais trop envie de t’embrasser ce soir-là." Cette envie n’avait pas vraiment désempli après ça jusqu’à atteindre le stade où elle se demandait quand elle aurait de nouveau l’occasion de le faire. Il la lui avait offerte quelques longues, trop longues, semaines plus tard "Si Camille n’avait pas appelée au mauvais moment, je l’aurais sans doute fait… et les choses auraient été différentes, mais je l’aurais pas regretté." C’était maintenant qu’elle le verbalisait qu’elle se rendait compte que c’était une confession qui ne changerait pas grand-chose entre eux. Ça mettait juste la lumière sur ce qu’elle avait ressenti pendant un laps de temps, à ne pas savoir si c’était une bonne idée, une mauvaise, ou si elle se laissait avoir par la nostalgie des bons moments qu’ils avaient passé lors de leur première tentative.
Alors, sans doute un peu intimidée sans pour autant battre en retraite, donnant au contraire l’impression de se rapprocher encore un peu pour que sa bouche se retrouve à proximité de l’oreille d’Edge, elle ajouta "Je sais pas pourquoi je te le dis maintenant. Je crois que je suis un peu trop sensible à l’ambiance." admit-elle dans un léger rire qui lui fit momentanément lâcher le jeune homme, d’une main seulement, pour balayer ses longs cheveux d’un geste et se redresser en même temps pour affronter son regard un long instant "Je t’aime. Je te le dis peut-être pas aussi souvent que je le devrais, mais on m’a pas tellement appris à dire ce genre de choses sans rougir." Ce n’était pas la première fois qu’elle le lui disait, mais elle l’avait sur le cœur à ce moment-là. Chez les Khadji, c’était les gestes qui comptaient, et elle disait vrai. Comme le prouva la légère teinte rosée que prirent ses pommettes, et qu’elle pourrait mettre sur le compte des dernières heures passées à danser si elle n’avait pas été aussi honnête, qui était en vérité le résultat de la confession qu’elle venait de lui faire sans détour, les yeux dans les yeux.


    can't nobody love somebody that do not love themselves, you are what you choose to be, it's not up to no one else. so be great, be kind, don't let them dim your light. yes, you are like the sun, so always stay bright.
    (priadji) might just be my everything and beyond 3ve2lU9
    (priadji) might just be my everything and beyond LwqmGzA
    (priadji) might just be my everything and beyond Lbjcusp
    (priadji) might just be my everything and beyond QZss7l7
    (priadji) might just be my everything and beyond VHNfP8d
Revenir en haut Aller en bas
Edge Price
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (12.04.85)
SURNOM : edge pour le commun des mortels, price pour de parfaits inconnus, edgerton pour yasmine & monsieur khadji, de temps en temps, par "erreur"
STATUT : still the one I need, I will always be with you
MÉTIER : ancien photographe judiciaire (2012-2020), tu fais désormais partie de l'équipe du Brisbane Times, tes clichés viennent compléter certains articles depuis un an maintenant, tu es également propriétaire de Mirages, un studio photo sur Queen Street, où on peut t'apercevoir quelques fois par semaines, accompagné d'une certaine blonde
LOGEMENT : propriétaire d’une maison dans toowong (#45), tu y vis avec ta moitié, yasmine, une situation pas si temporaire que ça tandis que vous enchainez les visites pour trouver un endroit qui vous correspond à tous les deux
(priadji) might just be my everything and beyond SNKMeZxn_o
POSTS : 898 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : originaire de Melbourne • a été élevé par une mère comptable, ton père a toujours été absent de ta vie, tu reste proche de ta famille néanmoins, en particulier de tes trois cousins • photographe de métier, c'est ta passion depuis toujours, tu as presque toujours un appareil sur toi • grand fan des voyages, incapable de rester au même endroit plus de quelques mois • ancien boxeur, c'est ton autre passion, que tu as abandonné des suites d'un mauvais combat de rue (Nov 2019) • sobre depuis Nov 2019 • plusieurs colliers toujours autour de ton cou : un y et une hamsa • récemment tatoué (Déc 2021)
RPs EN COURS :
(priadji) might just be my everything and beyond APEqL5LM_o
priadji • Let me say I love you right now, give you all your flowers right now, I don't wanna wait 'til it's too late. Let me tell you how I'm so proud, show you how I feel, I'll scream it loud, I don't wanna wait until it's too late. 'Cause after everything you had to go through, you still had the fight within you...

jo#5 finnley#2sohan#6 • priadji#24 •

RPs EN ATTENTE : • jackson#3 • megan#3 • adorján#1
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
AVATAR : ricky whittle
CRÉDITS : (av, gifs profil & sign) ssoveia ❤❤❤ (ub) loonywaltz
DC : lara pearson • nicholas hurley • abel reyes •
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 26/06/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24693-i-am-a-sinner-who-s-probably-going-to-sin-again https://www.30yearsstillyoung.com/t24719-edge-motherland-drip-on-me https://www.30yearsstillyoung.com/t29722-edge-price https://www.30yearsstillyoung.com/t39100-edge-price

(priadji) might just be my everything and beyond Empty
Message(#) Sujet: Re: (priadji) might just be my everything and beyond (priadji) might just be my everything and beyond EmptyMer 25 Mai 2022 - 14:48




≈ ≈ ≈
{might just be my everything and beyond}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Yasmine Khadji (priadji) might just be my everything and beyond 873483867

Dans un sens, tu as un peu envie de rire lorsque Yasmine te rappelle son nom de famille, le vrai, pas le tien et pas celui que vous partagez de temps en temps. Non, tu ne l’as pas oublié, et bien naïvement, il y a des années de cela, lors de votre toute première relation, tu avais imaginé un futur avec la brune. Quelque chose de simple, où elle aurait eu vraiment la bague au doigt et où tout aurait fonctionné d’un simple claquement de doigts, sans accrocs, sans les aléas du quotidien et sans que cela soit vraiment réel. Un simple fantasme de trentenaire désabusé à l’époque et si lorsque vous vous êtes mis ensemble il t’a fallu rapidement redescendre sur terre et réaliser qu’il avait un fossé qui vous sépare, l’idée a été rangée dans un coin de ta tête. Mais jamais oublié, tu n’es jamais vraiment passé à autre chose quand Yasmine est concernée et, chose que tu lui as déjà dit, elle peut au moins se vanter d’être la seule femme dans ta vie qui ait réussi à le faire. Car tu es souvent passé à autre chose, très vite, on te l’a même reproché avec des mots durs et des accusations, ce que tu n’as jamais nié, pas avec Yasmine et certainement pas maintenant. Et encore moins aujourd’hui. Pas après tout ce que vous avez traversé, pas après l’avoir laissée rentrer de bon dans ta vie et dans ton cœur et plus que jamais, tu as la certitude que ton désir un peu fou de l’époque n’était pas complètement infondé. Pas du tout même et il faudrait prendre quelques pas supplémentaires pour tendre vers ce futur-là, vous y allez à votre rythme, tu en as bien conscience et c’est exactement ce que reflète l’expression que tu lui renvoies avec la petite dans les bras.
Votre aparté ne dure pas plus longtemps que cela, la mère de cette dernière est là. Tu sais que vous en reparlez avec plus de détails plus tard et quand tu te retrouves avec les bras vides, tu dois avouer que la sensation est assez déplaisante, tu ne t’attendais à rien et certainement pas à une telle différence et tu regardes Mindy s’éloigner en marmonnant un : "Bon courage…" qui est plus que sincère pour le coup. Peut-être que vous pourrez jouer de nouveau les baby-sitters plus tard, non pas que tu n’apprécies pas la compagnie de Yasmine, loin de là, il n’y a plus cette affreuse distance entre vous, mais être confronté à ce qui aurait pu être dans un cadre aussi idyllique… tu devrais sûrement jouer les gros durs et prétendre que rien ne t’attend, que rien ne peut atteindre ton épaisse carapace, mais c’est complètement faux. Si c’était vrai tu ne serais pas là aujourd’hui, déjà et encore moins accompagné et c’est Yasmine qui te tire de tes pensées, au bon moment, attrapant ta main et te ramenant vers la piste de danse et les invités. La brune arrive à te faire sourire en seulement quelques secondes et à chasser ta réflexion un peu trop lourde juste avec sa présence rassurante, et la pression de ses lèvres qui ferait chavirer n’importe qui, tu en es persuadé. "Oh, j’ai même vraiment promis techniquement." Que tu réponds, tu as envie de lui dire qu’elle n’a même pas à insister, c’est une bataille plus que gagnée, mais l’enthousiasme de Yasmine est rafraîchissant et contagieux.
Tellement que tu la suis sans protester, promettant même de ne pas critiquer la musique et de vraiment jouer le jeu, il s’agit d’une célébration après tout, il n’y a pas beaucoup de place pour la mauvaise humeur ou pour les rabats-joies ou même les gens tristes. Tu ne l’es pas, c’est tout le contraire en présence de Yasmine et tes mains trouvent leur place sur les hanches de la jeune femme facilement, suivant le rythme de la musique, tantôt rapide, tantôt lent… encore une fois, tu ne critiques pas le DJ, les mariés ont l’air trop heureux pour s’en soucier, acceptant même les félicitations de toute part, c’est normal. Elle est belle cet aparté que tu te dis, juste à quelques kilomètres de Brisbane, c’est assez pour se perdre mais pas trop. Alors tu ne comptes plus vraiment les chansons, tu ne comptes plus les danses ou tous les mouvements que tu apprends à Yasmine, en tant qu’ainé, c’est toi qui possèdes le plus d’expérience après tout, tu te contentes juste de respirer et de laisser le moment passer. Avec elle, en sa présence, remarquant à peine la nouvelle chanson qui commence, tu es distrait par les doigts de Yasmine qui se promènent sur ta nuque, et pourtant quand elle parle du bal des pompiers, tu penches la tête légèrement sur le côté pour rencontrer ses yeux verts, tes mains bien en place sur sa taille, comme à ton habitude.

"Hmm ?" Le bal des pompiers, cela remonte à quelques temps, après ta sortie de l’hôpital, après l’arrivée de toute ta famille en ville, il te faut fouiller dans ta mémoire mais tu peux revoir sans aucune hésitation revoir Yasmine dans sa jolie robe noire à poids blanc et repenser au moment où vous avez fini par vous éclipser. Prétendant échapper à Molly et Sloan, tout ça pour finir par avoir votre propre soirée et danser sur un parking… sur cette chanson-là, tu vois pourquoi la brune te parle de cela maintenant. L’aveu suivant, de la part de Yasmine te fait légèrement rire et tu te souviens encore de la tension qui régnait entre vous deux à ce moment-là, assez pour que tout le monde autour de vous se sente obligé de juger, de commenter, d’offrir un avis. Camille la première qui plus est.  "Eh bien... je peux te dire sans problème que le sentiment était totalement réciproque, Khadji, tu aurais pu totalement m’embrasser. On aurait gagné quelques mois de plus." Tu étais toi-même tiraillé à ce moment, vous avez un passé commun elle et toi, vous étiez enfin en bons termes, plus que cela même, à enfin échanger comme égal et sans aucun détour et sans craindre la réaction de l’autre… et en dehors des membres de ta famille, tu ne peux pas dire que tu as cela avec beaucoup de personnes, tu n’étais pas près de tout ruiner en faisant une déclaration prématurée ou en l’embrassant sans avoir l’accord explicite de la brune. Peut-être que tu aurais dû le faire, pour vous rendre tous les deux un peu moins misérables, quoi que, tu ne regrettes pas d’avoir attendu, tu ne regrettes pas le voyage qui a suivi ou même ton autre confession.
Yasmine répond à la question que tu n’avais pas encore posée, le cadre s’y prête bien, que tu te dis en resserrant la brune contre toi, tu peux l’embrasser comme tu le souhaites désormais et l’idée même fait toujours battre ton cœur de la bonne façon, parce que tu ne t’es pas encore lassé et que tu ne te lasseras très certainement jamais. Tout comme tu ne lasseras jamais de l’entendre exprimer ce qu’elle ressent pour toi, comme pour le prouver et parce que Yasmine est en train de rougir, tu la soulèves de terre facilement, la faisant légèrement tournoyer avant de la reposer et de déposer un baiser sur chacune de ses joues. Pour la rassurer et parce qu’encore une fois, tu as l’impression d’être l’homme le plus chanceux du monde. "Je t’aime … et je vais te rassurer et te dire que je ne compte pas toutes les fois où tu me l’as dit ou pas, tu sais très bien que je ne fonctionne pas comme ça, tu le dis quand tu veux, et je ne te le ferais jamais remarquer si tu le fais dix fois par jour ou au contraire si c’est une fois tous les six mois." Que tu murmures, ton visage toujours aussi proche de la brune, tu en profites pour déposer un autre baiser, un troisième, sur son front cette fois-ci et si tu t’écartes un peu, c’est tout simplement pour la regarder elle. Parce que tu n’as pas non plus appris à partager tes sentiments, parce que tu as toujours considéré ces mots-là trop importants pour être dit à la hâte, à la va-vite, sans être sûr. Cela t’a causé du tort par le passé, on t’a même accusé de ne pas vraiment avoir de cœur, cependant, face à Yasmine, tu ne regrettes absolument pas d’avoir attendu.
Parce qu’il s’agit des seuls mots qui correspondent pour décrire la façon dont ton univers devient un peu moins bancal, un peu moins incertain, un peu plus coloré, à chaque fois qu’elle pose le regard sur toi, ou qu’elle partage le fond de ses pensées, ou qu’elle te demande juste de respirer.  "Bon, ce serait dommage d'attendre six mois vu que tu sors avec un type vraiment formidable mais… On est dans un pays libre et tout…" Que tu ajoutes l’instant d’après, un autre sourire se dessinant sur ton visage et tu serres la brune contre toi, sans aucune hésitation, comme si Yasmine était sur le point de disparaitre. "Et…. Tu sais que j’ai failli le faire à cette époque-là, t’embrasser quand tout n’était pas encore très clair entre nous, le soir où tu m’as donné ton collier, j’ai failli aussi." Hors de question qu’elle soit la seule à faire des aveux ce soir, cela n’est pas une grande tragédie de l’admettre et tu sors de tes pensées quand la chanson finit par être interrompue, il y a une annonce qui est faite. Pas qui t’intéresse vraiment, et tu adresses un autre regard à ta partenaire.

"On est les pires invités du monde si on s’éclipse un peu ou… ?" Ce n’est pas vraiment une question, elle le sait très certainement et tu as un mouvement de tête vers la plage que tu aperçois, pas très loin de la très charmante réception, légèrement plongée dans la pénombre et même abandonnée, c’est dommage vraiment. Ta main dans celle de Yasmine, tu es celui qui ouvre la marche, vous guidant un peu loin de la réception et un peu plus près des vagues, un coup de vent vous parvient et tu mets ta veste sur les épaules de la brune, récupérant sa main l’instant suivant. Tu ne sais pas où vous allez ou si vous allez vraiment vous éloigner complètement du monde, et ton regard se porte quelques instants sur le mouvement tumultueux de l’eau, qui d’un œil extérieur, ne doit certainement pas faire grand sens. Peut-être que c’est pour cela que tu aimes autant venir dans des endroits tels que celui-ci, pour te rappeler que tu n’es pas si important que cela. Tu sens le regard de Yasmine sur toi et tu te tournes vers elle avec un léger sourire. "Je suis content d’être là, avec toi, et qu’on reste quelques jours de plus, histoire de pouvoir explorer un peu. Et je ne dis pas ça parce que je suis égoïste et que j’ai envie de te garder pour moi. Bon okay, je le suis…" Totalement, pour le coup c’est assumé.
"Mais j’aime croire que j’ai de bonnes raisons de l’être. Et que si tu ne voulais pas être là, tu ne serais pas là." Cela, elle te l’a déjà dit, tu le sais, personne ne force Yasmine à faire quoi que ce soit et certainement pas toi."Et puis tu n’es pas la seule qui es sensible à l’ambiance. Pendant la cérémonie, je me suis dit que je serais bien content quand ce sera notre tour." Un autre aveu que tu fais en lui serrant la main.



It feels so good to be alive, got all my family by my side, Couldn't wipe this black off if I tried, That's why I lift my head with pride...


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Yasmine Khadji
Yasmine Khadji
le coeur sur la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (19.02.88)
SURNOM : yas par tout le monde ; khadji par lui ; benthi par ses parents ; mrs price par erreur (ou pas)
STATUT : hand on my thigh, we can follow the sparks, i'll drive
MÉTIER : infirmière, elle a longtemps travaillé au service des urgences du st-vincent's hospital (2010-2020). après dix ans de bons et loyaux services, elle a difficilement choisi d’abandonner son poste suite aux retombées d’un voyage humanitaire de huit mois au niger (octobre 2017-mai 2018) et elle s’est donnée les moyens de profiter de sa démission (mi-juillet 2020) pour faire le point sur son avenir, mais surtout pour trouver une meilleure façon de donner de sa personne sans que ça ne l’atteigne davantage. elle a rejoint le staff médical de l’hibiscus sports (mi-janvier 2021) et s’y est bien acclimatée depuis près d’un an maintenant. malgré ses distances prises avec son ancien lieu de travail, elle reste une bénévole assidue au service pédiatrique de ce dernier, et ce depuis un trop gros nombre d’années pour qu’elle puisse être plus précise à ce sujet
LOGEMENT : elle a officiellement dit adieu au #221 orchid street pour poser ses plantes et laisser sasha profiter d’un plus grand terrain de jeux au #45 toowong. à ce qu’on dit, elle connait bien le proprio
(priadji) might just be my everything and beyond KJzsClNS_o
POSTS : 2450 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : australo-marocaine ☽ musulmane pratiquante ☽ crises de panique et insomnies récurrentes ☽ un voyage humanitaire traumatisant au niger au compteur ☽ douée avec les enfants, rêvait de chirurgie pédiatrique ☽ loyale, proche de sa famille ☽ karaoké queen ☽ conduit une vieille jeep, ne l’échangerait pour rien au monde ☽ sait gérer l'urgence, pas le conflit ☽ parle l’arabe ☽ bonne chanteuse et conteuse ☽ alcool et porc proscrits ☽ beyoncé stan ☽ croit en la pinky promise ☽ tatouée (اثني عش) ☽ amatrice de bijoux, tient au e qu'elle porte autour du cou ☽ fausse-couche récente
RPs EN COURS :
(priadji) might just be my everything and beyond O2G7qGBS_o
PRIADJI ☽ i know you like just what you see when i walk by you take your time and you travel my world with that look in your eyes your smile is like the first rain out of the summertime your soul is kind you know that i love our long nights you're staring in my pretty brown eyes and i can see you being polite but come on baby take a long bite
(priadji) might just be my everything and beyond 0d467fc65cd75f39156ecb12c9e992db8e04ad14
KHADJIS ☽ we can sit on the edge of your bed tell me all of the fears in your head and i'll sing you your favourite song till the pain and all the tears are all gone i'll be there with you no matter what you're going through i'll be there with you anytime that you need me to
(priadji) might just be my everything and beyond Ce6a99e18331497d72c145bb182c1966e801ca98
YASSAN ☽ and i knew how you took your coffee and your favourite songs by heart i read all of your self-help books so you'd think that i was smart stupid emotional obsessive little me you found someone more exciting and you left me there cryin' wonderin' what i did wrong 'cause all i ever wanted was to be enough for you

joy#1 ☽ run for judy (event) ☽ sohan#9 ☽ priadji#24 ☽ jackson#1nepthys#1muiredach#1

RPs EN ATTENTE : iris#1
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : shanina shaik
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs) ☽ ©gifeymakesgifs, lomapacks (gifs) ☽ ©astra (code) ☽ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & jo carter & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19795-land-called-far-away-yasmine https://www.30yearsstillyoung.com/t19812-yasmine-don-t-let-this-life-drive-you-crazy https://www.30yearsstillyoung.com/t28923-yasmine-khadji https://www.30yearsstillyoung.com/t30594-yasmine-khadji https://www.30yearsstillyoung.com/t38981-libre-rahul-kohli

(priadji) might just be my everything and beyond Empty
Message(#) Sujet: Re: (priadji) might just be my everything and beyond (priadji) might just be my everything and beyond EmptyMer 8 Juin 2022 - 11:53




≈ ≈ ≈
{might just be my everything and beyond}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Edge Price (priadji) might just be my everything and beyond 873483867

Le sourire de Yasmine ne quitta pas son visage quand Edgerton la fit tournoyer pour chasser le rouge de ses joues. Les baisers qu’il y déposa, ils la firent frissonner et se redresser pour mieux affronter ses yeux qu’elle voyait briller, sans doute autant que les siens. Son sourire, il s’élargit même quand, de nouveau sur ses deux pieds, les bras autour des épaules du jeune homme, elle lui dit avec le nez froncé "Un type formidable et tellement modeste en plus de ça." C’était facile de se moquer de ce genre de choses, de rendre le tout un peu  moins chargé en émotion quand ils partageaient des aveux au milieu de la piste de danse. Le temps ne semblait pas tellement avoir d’emprise sur ce qu’ils vivaient. Yasmine savait comment les relations fonctionnaient, elle savait aussi qu’elle n’avait pas grand-chose de spécial pour donner l’envie à Edge de rester sur la durée. Si elle n’avait pas eu envie de tâter ce terrain-là, son esprit lui aurait rappelé qu’il avait déjà fuit ailleurs une fois et que ça avait sonné la fin d’une idylle qui n’en avait pas vraiment été une ; tout avait changé, assez pour que, buvant les paroles du jeune homme qui faisait écho à ce qu’elle venait de lui dire, elle se sentit assez à l’aise pour murmurer sur le ton de la plaisanterie "Je veux pas être trop dure avec nous, mais on est vraiment deux grands idiots." Ça la fit rire d’être capable d’être aussi catégorique et ne pas en avoir honte. Ils avaient été deux grands idiots, ils l’étaient certainement encore un peu, c’était un fait qu’elle ne s’incombait pas plus qu’elle ne l’incombait au jeune homme. Ça avait été un tout, un timing défaillant, des craintes difficiles à mettre de côté qui avaient rendu les choses moins aisées à caresser du doigt quand, à l’époque, ils avaient essayé de faire quelque chose de cette tension qu’il y avait entre eux. Tout semblait beaucoup plus clair maintenant, sans doute parce qu’ils avaient arrêté de jouer le jeu des apparences et des faux-semblants. Si elle devait être fière de quelque chose à propos de sa relation avec Edgerton, c’était de ça : la manière dont ils avaient réussi à devenir honnêtes l’un envers l’autre, à mettre les choses suffisamment à plat pour ne pas commettre les mêmes erreurs. Elle avait une confiance aveugle en son jugement, en lui, et à ce qu’il continuerait de lui apporter encore longtemps. Elle s’était rarement sentie aussi bien dans une relation, c’était assez exceptionnel pour être souligné si on partait du principe que, dans le passé, on lui avait rarement laissé le choix de jeter son dévolu sur quelqu’un qui lui plaisait.
Elle pencha la tête sur le côté, laissant Edge maintenir la cadence de la danse qu’ils exécutaient dans un léger balancement, un peu hors-tempo, mais ce n’était pas si important sur le moment. Ce qu’il l’était en revanche, c’était ce qui lui traversa l’esprit quand, à son tour, il lui avoua avoir eu envie de l’embrasser bien avant elle. Elle eut un très léger mouvement de sourcils, se levant pour rider momentanément son front, tachant de se reconnecter avec ses souvenirs. Quand ce fût le cas, elle lui avoua avec sérieux "Je croyais que tu me haïssais à cette époque." Elle leva très brièvement les yeux au ciel pour marquer sa propre exagération, se reprenant une seconde après pour expliciter, la tête inclinée sur sa propre épaule "D’accord, pas que tu me haïssais. Mais que tu faisais des efforts juste parce que j’étais gentille avec toi. A un moment donné, quand t’es sorti de l’hôpital, je m’attendais à ce que tu me dises que tu voulais plus me voir, que tu me rendais ma liberté." A l’époque, elle se souvenait trop souvent du regard qu’il lui avait lancé quand elle l’avait rejoint dans sa chambre d’hôpital, et des reproches qu’il lui avait fait juste après. Ça avait ruiné le peu d’amour propre qu’elle avait, la faisant douter sur sa place aux côtés du jeune homme avant de s’apercevoir que ça ne servait à rien de camper sur des souvenirs et des rancoeurs. Même si elle n’en avait jamais voulu à Edgerton de l’avoir trompé, ce n’était pas un épisode de leur histoire qui lui avait fait du bien, et pendant un temps, elle s’était aperçu qu’elle se complaisait dans le rôle qu’il lui avait attribué parce que ça la prémunissait de l’action de devoir se remettre en question. Encore une fois, tout avait changé aujourd’hui. Yasmine n’ignorait pas que les torts étaient partagés, qu’ils avaient tous les deux faillis — comme ils s’apprêtaient à faillir de nouveau, même si les conséquences seraient de moindres importances. Laissant ses mains glisser le long du buste du jeune homme quand il s’arrêta de danser, elle répondit à sa question "Sans doute. Mais pour de vrai, je crois que personne ne remarquera qu’on s’est éclipsés." Quand bien même, ils seraient sans doute tout pardonnés.

Yasmine se laissa guider sans remettre en question le chemin emprunté par Edge. Elle marqua seulement une halte à quelques mètres du bord de la plage pour retirer ses chaussures à talons qui finirent par pendouiller au bout de sa main, lui permettant d’être plus à l’aise et de sentir le sable frais sous la plante de ses pieds. La fraîcheur lui parut moins insurmontable quand le jeune homme lui passa de nouveau sa propre veste sur les épaules, et que main dans la main, ils se dirigèrent vers le bord pour observer l’horizon sous un angle nouveau. La quiétude qui émanait d’Edgerton força Yasmine à passer ses bras autour de lui, ses mains se scellant entre elles pour former un étau agréable, tandis qu’il était là, droit comme un i à contempler ce qu’il voyait se dessiner devant ses yeux. Sa joue trouva son biceps dont sa chaleur se diffusa en elle, et elle laissa le silence s’installer un temps pour mieux le laisser envisager les choses sans briser le calme dans lequel il s’était retiré un instant. Aussi lorsqu’il reprit la parole, elle décolla son visage de son bras pour lever la tête, et examina son expression pour se rendre compte que s’il paraissait grave, ce qu’il disait n’était en rien critique pourtant.
Elle lui répondit "Je voudrais pas être ailleurs, je te donne pas le droit d’en douter." Le ton était léger, mais l’intention était assez ferme pour qu’il sache qu’elle ne plaisantait pas. Ce qui lui permettait d’être aussi sûre d’elle à ce moment-là ? C’était viscéral, le sentiment qu’il faisait naître en elle chaque fois qu’ils prenaient du temps pour eux, loin de tout ce que représentait leur vie quand ils étaient à Brisbane. Elle n’avait pas beaucoup bourlingué, Yasmine, elle était longtemps restée dans sa zone de confort parce que c’était ce qu’on avait attendu d’elle. Mais elle ne le regrettait pas, puisque découvrir un peu plus le monde en compagnie du jeune homme lui donnait la sensation d’avoir la vie devant elle, et de faire les choses assez bien pour qu’elle ne puisse jamais aspirer à vouloir faire ce genre de choses avec quelqu’un d’autre que lui. Il était un guide de choix, la certitude pour elle de profiter du moment sans se soucier de grand-chose quand elle savait à quel point c’était important pour lui — et autre chose paraissait soudainement important pour lui et cette réalisation, elle la fit presser ses propres lèvres l’une contre l’autre pendant qu’elle se repassait les dernières paroles du jeune homme en boucle dans sa tête.
"Je m’étais jamais aperçue que c’était aussi important pour toi de te marier." Ce n’était pas une critique, ce n’était même pas une surprise qui la frappait d’un coup… mais au plus ils avançaient ensemble, au plus elle avait l’impression que le mariage faisait partie d’un accomplissement qu’il tenait à atteindre. Comme beaucoup, songea-t-elle en détournant brièvement la tête pour suivre le regard du jeune homme, perdu vers l’infini qui s’étalait devant eux. Elle marqua une pause, et puis un léger rire s’échappa de sa bouche quand elle reprit, retournant la tête dans sa direction pour lui demander, le haut de son nez opérant le froncement significatif qui venait avec sa malice "T’as envie de le faire ?" lui demanda-t-elle. Mais sur le moment, elle n’était pas vraiment sérieuse. Elle songeait simplement au futur qu’elle voulait construire avec lui… et effectivement, les secondes s’égrenant, elle réalisa que le mariage serait probablement la première pierre de l’édifice d’une vie qu’elle n’imaginait pas poursuivre sans celui qu’elle tenait dans ses bras, la joue appuyée contre son bras. La pause qu’elle marqua de nouveau, elle s’étira, et puis parce que son regard s’affermit quand il rencontra le sien, elle se sentit assez gaillarde pour expliciter, abandonnant toutes traces de farce ou de malice quand elle ouvrit de nouveau la bouche "De te marier, je veux dire. T’as envie de te marier ?" Le avec moi qu’elle retint, elle le trouva assez puéril pour ne pas la laisser échapper, seulement la manière dont elle le regardait ne laissait pas de doute quant au fait que s’il lui répondait qu’il en avait envie, elle serait celle qui saisirait l’autre côté de la perche sans même hésiter.


    can't nobody love somebody that do not love themselves, you are what you choose to be, it's not up to no one else. so be great, be kind, don't let them dim your light. yes, you are like the sun, so always stay bright.
    (priadji) might just be my everything and beyond 3ve2lU9
    (priadji) might just be my everything and beyond LwqmGzA
    (priadji) might just be my everything and beyond Lbjcusp
    (priadji) might just be my everything and beyond QZss7l7
    (priadji) might just be my everything and beyond VHNfP8d
Revenir en haut Aller en bas
Edge Price
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (12.04.85)
SURNOM : edge pour le commun des mortels, price pour de parfaits inconnus, edgerton pour yasmine & monsieur khadji, de temps en temps, par "erreur"
STATUT : still the one I need, I will always be with you
MÉTIER : ancien photographe judiciaire (2012-2020), tu fais désormais partie de l'équipe du Brisbane Times, tes clichés viennent compléter certains articles depuis un an maintenant, tu es également propriétaire de Mirages, un studio photo sur Queen Street, où on peut t'apercevoir quelques fois par semaines, accompagné d'une certaine blonde
LOGEMENT : propriétaire d’une maison dans toowong (#45), tu y vis avec ta moitié, yasmine, une situation pas si temporaire que ça tandis que vous enchainez les visites pour trouver un endroit qui vous correspond à tous les deux
(priadji) might just be my everything and beyond SNKMeZxn_o
POSTS : 898 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : originaire de Melbourne • a été élevé par une mère comptable, ton père a toujours été absent de ta vie, tu reste proche de ta famille néanmoins, en particulier de tes trois cousins • photographe de métier, c'est ta passion depuis toujours, tu as presque toujours un appareil sur toi • grand fan des voyages, incapable de rester au même endroit plus de quelques mois • ancien boxeur, c'est ton autre passion, que tu as abandonné des suites d'un mauvais combat de rue (Nov 2019) • sobre depuis Nov 2019 • plusieurs colliers toujours autour de ton cou : un y et une hamsa • récemment tatoué (Déc 2021)
RPs EN COURS :
(priadji) might just be my everything and beyond APEqL5LM_o
priadji • Let me say I love you right now, give you all your flowers right now, I don't wanna wait 'til it's too late. Let me tell you how I'm so proud, show you how I feel, I'll scream it loud, I don't wanna wait until it's too late. 'Cause after everything you had to go through, you still had the fight within you...

jo#5 finnley#2sohan#6 • priadji#24 •

RPs EN ATTENTE : • jackson#3 • megan#3 • adorján#1
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
AVATAR : ricky whittle
CRÉDITS : (av, gifs profil & sign) ssoveia ❤❤❤ (ub) loonywaltz
DC : lara pearson • nicholas hurley • abel reyes •
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 26/06/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24693-i-am-a-sinner-who-s-probably-going-to-sin-again https://www.30yearsstillyoung.com/t24719-edge-motherland-drip-on-me https://www.30yearsstillyoung.com/t29722-edge-price https://www.30yearsstillyoung.com/t39100-edge-price

(priadji) might just be my everything and beyond Empty
Message(#) Sujet: Re: (priadji) might just be my everything and beyond (priadji) might just be my everything and beyond EmptyLun 13 Juin 2022 - 12:48




≈ ≈ ≈
{might just be my everything and beyond}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Yasmine Khadji (priadji) might just be my everything and beyond 873483867

Tu ne crois pas en beaucoup de choses, cependant, tu es persuadé que tu es exactement là où tu dois te trouver et là où tu veux. Ici, ce soir, à contempler les vagues un peu trop aléatoires et chaotiques avec les bras de Yasmine autour de toi, la brune bien déterminée à te donner assez de force pour que tu puisses te tenir droit. Et il va sans dire que cela ne serait pas possible sans elle, vraiment, la brune est devenue indispensable dans ton quotidien, tu ne le caches pas, tu ne l'as jamais vraiment fait et tu ne comptes certainement pas commencer maintenant et à quoi bon ? Si quelqu'un a bien ton cœur c'est elle et tu en es rassuré dans un sens, tu sais que la pire alternative serait qu'elle le piétine mais tu sais aussi que cela ne risque pas d'arriver de sitôt et tu es surtout en sécurité, ici et maintenant. Tous tes efforts n'ont pas été vains, tous les petits sacrifices du quotidien, et la douleur et les moments que tu voudrais oublier, tout cela a eu son importance car cela t'a guidé jusqu'ici. Si tu avais agi différemment, vécu différemment, il n'y aurait peut-être pas de toi et de Yasmine et ce n'est franchement pas une réalité dans laquelle tu veux vivre. Elle est contente d'être ici et toi aussi et si tu fais la confession suivante c'est parce que l'atmosphère s'y prête, parce que tu pourrais juste te pencher vers elle, écarter une mèche brune de son visage et tout simplement l'embrasser, ou suggérer que vous retourniez sur la piste de danse, dans tous les cas, tu serais heureux et contenté. Alors est-ce que le mariage est si important que cela à tes yeux ? Dans un sens oui, dans un sens non, une bague ne changerait rien entre vous pas vrai ? Tu n'en sais rien du tout, il faudrait sauter le pas pour être fixé... et autant le faire avec quelqu'un de confiance, n'est-ce pas ? Tu en es persuadé.
Tu ne dis rien cependant, tu laisses Yasmine se faire sa propre réflexion, comme elle le fait toujours, ton regard foncé toujours sur la brune tandis que tu la laisses prendre son temps et enfin te poser la question qu'elle veut. Un silence passe entre vous deux et un sourire apparait sur ton visage la seconde suivante, Yasmine reprend la parole, un peu plus directe, sans l'être vraiment et elle est tellement adorable que tu te retiens de l'embrasser vraiment... parce que le sous-entendu est tellement audible et tellement évident, et pourtant, elle ne l'a pas dit, même pas après tout ce que vous avez vécu, elle est encore un peu timide sur certains points, décidemment pas toi, si on te laissait faire, tu crierais sur tous les toits que Yasmine est la femme de ta vie et qu'il n'y a plus vraiment d'autre option pour toi à ce stade. "Est-ce que c'est une demande en mariage, Yasmine Khadji ? Non parce que si c'est le cas je te mets 2 sur 20, t'es mignonne, certes, mais t'es pas censée mettre un genou à terre et tenter de me faire pleurer et tout ?" Tu choisis de plaisanter d'abord, parce que c'est facile, elle a tout de même le droit à un bisous sur son front, léger et rapide avant que tu ne la resserres contre toi. Tu la guides un peu plus loin sur le sable, vous êtes en train d'avoir une vraie conversation maintenant et tu n'es pas certain de pouvoir rester en place pour cette dernière en réalité.  "Bien sûr que j'ai envie de le faire. Un jour. Avec toi au cas où ce n'était pas clair, hmm ?" Voilà, tu l'as dit de manière claire et directe, plus aucun doute à avoir et quelque chose te dit que tu viens de faire disparaitre un certain nœud dans le creux de l'estomac de la jeune femme. Comment est-ce qu'elle peut en douter vraiment ? Vous vivez ensemble, vous avez prévu de construire une maison ensemble, d'avoir des enfants et de continuer de vous fréquenter... peut-être qu'il faudrait vraiment que tu le cries sur tous les toits que tu te dis la seconde suivante, peut-être. Pas maintenant, vous êtes au mariage de quelqu'un d'autre et ce n'est définitivement pas le bon moment, tu le sais. Tu as assez de jugeotte pour le savoir.

"Je veux dire, on n'a déjà parlé d'avoir des enfants ensemble et je t'ai dit que j'étais prêt pour ce cap-là, tu en doutais vraiment pour le reste ?" Tu dis cela avec le plus de tact et de douceur possible, parfaitement conscient des doutes de Yasmine, pas à propos de toi qu'elle t'a déjà dit, mais bien à propos d'elle. Elle est assez pour toi, tu ne veux personne d'autre qu'elle et tu n'as même pas envie d'entendre sa liste de raison et d'argument comme quoi tu pourrais faire mieux, déjà, c'est complètement faux et ensuite vous savez tous les deux que vivre en hypothèses n'aide personne. "Te connaissant la réponse doit être oui." Tu décides de vraiment l'embrasser cette fois-là et tu lui lâches la main pour encercler son visage des tiennes et presser tes lèvres contre celles de Yasmine. Pour un moment, puis deux, il n'y a rien de précipité dans cette étreinte-là, aucune urgence et c'est bien pour lui montrer à quel point tu es sérieux et parce qu'il faut plus que des mots pour exprimer la façon particulière dont Yasmine fait battre ton cœur. Et si tu recules, c'est bien pour l'observer et pour lui renvoyer un sourire.
"Mais, je n'ai pas envie de me précipiter et de le faire parce que c'est la bonne chose à faire et que tout le monde nous pose la question, ou fait des plaisanteries sur le sujet... le pire c'est que les gens se croient subtiles, genre vraiment." Tu as un rire face à ta propre réflexion, Yasmine pourra elle-même le confirmer, entre Molly et Camille, tu ne sais pas qui est la plus entrainante. Le pire c'est sûrement quand Tamara s'y met aussi et te rappelle que le temps passe vite, et que c'est mieux d'être accompagné. Et ce n'est pas Yamine qui a dû venir à ta rescousse quand, lors des fêtes de fin d'années, Fatima en personne t'a rappelé qu'elle avait une bague qu'elle aimerait bien donner à son unique fille un de ces jours ? Si, tu n'es pas idiot ou même aveugle, tu entends tout ce beau monde, cependant, la seule opinion qui compte c'est celle de Yasmine, et celle de Yasmine avant tout. "Tout va bien, genre vraiment bien et on se remet tous les deux donc..." Assez bien pour ne pas vouloir que les choses changent ? Hmm, c'est tout le contraire à tes yeux, assez bien pour pouvoir de nouveau avoir de vraies conversations et ce, sans aucune prise de tête.
"Quand je te poserai vraiment la question, dans un futur... pas si lointain que cela, fais semblant d'être surprise, okay ?" Le sourire que tu as sur le visage quand tu dis cela est plus que sincère et tu scelles cette presque promesse en prenant les deux mains de Yasmine et en embrassant chacune de ses paumes, ton regard toujours ancré dans le sien.



It feels so good to be alive, got all my family by my side, Couldn't wipe this black off if I tried, That's why I lift my head with pride...


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Yasmine Khadji
Yasmine Khadji
le coeur sur la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (19.02.88)
SURNOM : yas par tout le monde ; khadji par lui ; benthi par ses parents ; mrs price par erreur (ou pas)
STATUT : hand on my thigh, we can follow the sparks, i'll drive
MÉTIER : infirmière, elle a longtemps travaillé au service des urgences du st-vincent's hospital (2010-2020). après dix ans de bons et loyaux services, elle a difficilement choisi d’abandonner son poste suite aux retombées d’un voyage humanitaire de huit mois au niger (octobre 2017-mai 2018) et elle s’est donnée les moyens de profiter de sa démission (mi-juillet 2020) pour faire le point sur son avenir, mais surtout pour trouver une meilleure façon de donner de sa personne sans que ça ne l’atteigne davantage. elle a rejoint le staff médical de l’hibiscus sports (mi-janvier 2021) et s’y est bien acclimatée depuis près d’un an maintenant. malgré ses distances prises avec son ancien lieu de travail, elle reste une bénévole assidue au service pédiatrique de ce dernier, et ce depuis un trop gros nombre d’années pour qu’elle puisse être plus précise à ce sujet
LOGEMENT : elle a officiellement dit adieu au #221 orchid street pour poser ses plantes et laisser sasha profiter d’un plus grand terrain de jeux au #45 toowong. à ce qu’on dit, elle connait bien le proprio
(priadji) might just be my everything and beyond KJzsClNS_o
POSTS : 2450 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : australo-marocaine ☽ musulmane pratiquante ☽ crises de panique et insomnies récurrentes ☽ un voyage humanitaire traumatisant au niger au compteur ☽ douée avec les enfants, rêvait de chirurgie pédiatrique ☽ loyale, proche de sa famille ☽ karaoké queen ☽ conduit une vieille jeep, ne l’échangerait pour rien au monde ☽ sait gérer l'urgence, pas le conflit ☽ parle l’arabe ☽ bonne chanteuse et conteuse ☽ alcool et porc proscrits ☽ beyoncé stan ☽ croit en la pinky promise ☽ tatouée (اثني عش) ☽ amatrice de bijoux, tient au e qu'elle porte autour du cou ☽ fausse-couche récente
RPs EN COURS :
(priadji) might just be my everything and beyond O2G7qGBS_o
PRIADJI ☽ i know you like just what you see when i walk by you take your time and you travel my world with that look in your eyes your smile is like the first rain out of the summertime your soul is kind you know that i love our long nights you're staring in my pretty brown eyes and i can see you being polite but come on baby take a long bite
(priadji) might just be my everything and beyond 0d467fc65cd75f39156ecb12c9e992db8e04ad14
KHADJIS ☽ we can sit on the edge of your bed tell me all of the fears in your head and i'll sing you your favourite song till the pain and all the tears are all gone i'll be there with you no matter what you're going through i'll be there with you anytime that you need me to
(priadji) might just be my everything and beyond Ce6a99e18331497d72c145bb182c1966e801ca98
YASSAN ☽ and i knew how you took your coffee and your favourite songs by heart i read all of your self-help books so you'd think that i was smart stupid emotional obsessive little me you found someone more exciting and you left me there cryin' wonderin' what i did wrong 'cause all i ever wanted was to be enough for you

joy#1 ☽ run for judy (event) ☽ sohan#9 ☽ priadji#24 ☽ jackson#1nepthys#1muiredach#1

RPs EN ATTENTE : iris#1
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : shanina shaik
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs) ☽ ©gifeymakesgifs, lomapacks (gifs) ☽ ©astra (code) ☽ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & jo carter & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19795-land-called-far-away-yasmine https://www.30yearsstillyoung.com/t19812-yasmine-don-t-let-this-life-drive-you-crazy https://www.30yearsstillyoung.com/t28923-yasmine-khadji https://www.30yearsstillyoung.com/t30594-yasmine-khadji https://www.30yearsstillyoung.com/t38981-libre-rahul-kohli

(priadji) might just be my everything and beyond Empty
Message(#) Sujet: Re: (priadji) might just be my everything and beyond (priadji) might just be my everything and beyond EmptyMar 14 Juin 2022 - 10:41




≈ ≈ ≈
{might just be my everything and beyond}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Edge Price (priadji) might just be my everything and beyond 873483867

"Te moques pas, je te signale que j’ai jamais fait ce genre de choses avant." Là encore, c’était peut-être un peu puéril comme défense. Mais à constater la réaction du jeune homme, alors qu’elle essayait de sonder ce qu’il ne disait pas vraiment, elle n’avait pas d’autres choix que de se rebiffer un peu. Sa mère serait sûrement prise de sueurs froides si elle assistait à cette scène. Elle qui croyait aux grandes demandes et aux clinquants inhérents à ce genre d’évènement dans leur communauté, elle se désolerait de voir sa seule fille faire le boulot elle-même, à envisager de passer la bague au doigt à un homme sans mettre les petits plats dans les grands — sans le laisser faire les choses selon un rituel précis, à quémander l’approbation de tout le monde dans sa famille, à s’assurer qu’il était assez installé au sein de celle-ci pour ne pas se voir refuser sa requête au plus mauvais moment. Mais elle était comme ça Yasmine, à saisir les opportunités sans trop songer aux conséquences — du moins, quand ça lui tenait à cœur, autrement elle était abominablement indécise, à peser tous les pour et tous les contre avant de se lancer. Et puis qui serait surpris, vraiment, que leur relation prenne ce tournant après un court voyage dans un ailleurs, là où personne ne se sentirait obligé d’y apporter un quelconque avis, une quelconque critique ? Même si elle était la dernière à considérer les choses comme étant acquises, elle ne pouvait ignorer qu’en effet, si palier il y avait à franchir, celui qu’elle venait de mettre sur le tapis serait sans doute le tout premier. Et encore, n’étaient-ils pas du genre à faire les choses dans le désordre ? Il n’y avait pas de mode d’emploi qui allait avec les relations amoureuses malgré ce qu’on tentait de nous faire croire.
Pour eux, ils s’agissaient de s’y retrouver, d’apprécier vivre les choses sans pour autant suivre les entrées strictes imposées par les coutumes et par la société. Pour elle, c’était aussi rafraîchissant que tout neuf. Si la vie avait été faite autrement, si elle avait suivi ce genre de codes, sans doute qu’elle serait malheureuse aujourd’hui, à évoluer dans l’ombre d’un homme à la main leste et à l’humiliation facile. Elle ne pensait pas souvent à Jahan, mais quand ça lui arrivait, elle réalisait qu’elle avait échappé à quelque chose qui ce serait forcément mal terminé pour elle. Peut-être était-ce pour ça que là, elle se montrait un peu trop précautionneuse, à modérer ses sorties pour qu’elle ne prenne pas la forme d’ultimatums aux yeux d’Edgerton. Elle connaissait le sentiment de sentir la menace planer au-dessus de sa tête, elle ne voulait pas qu’il ressente la même chose en s’apercevant qu’effectivement, sans aucun doute possible, elle était en train de lui demander de l’épouser.

Elle laissa ses chaussures qu’elle tenait du bout des doigts sur la sable, puis elle se laissa conduire sans plus de résistance, se calant sur le sourire qu’elle avait vu sur le visage de son partenaire, un peu chiffonnée de l’entendre prendre les choses autant à la légère. Mais c’était son mécanisme de défense, elle ne lui en tenait pas rigueur, comme il ne lui tenait pas rigueur de sa fâcheuse manie à douter d’elle et de ce qu’il pouvait bien lui trouver pour rester à ses côtés, démontrant de plus en plus la certitude que ce qu’ils partageaient n’avait pas de date butoir, qu’ils étaient voués à passer le reste de leur vie ensemble. Sans vraiment le vouloir, qu’il ajoute que c’était avec elle qu’il voulait se marier, ça la soulagea sans qu’elle ne puisse s’exprimer davantage, le jeune homme prenant le coche en mentionnant sa psychose et en la mettant devant les contradictions de son raisonnement. Elle le regarda, l’air un peu désolé d’être faite ainsi, avant de laisser son visage reprendre vie quand elle lui répondit tout bas, ses mains se levant d’elles-mêmes pour venir se glisser le long de la poitrine du jeune homme "Je sais pas. J’arrive toujours pas à comprendre ce que tu fais avec moi, ce que tu me trouves vraiment. Je trouverais pas ça bizarre que tu veuilles… aller voir ailleurs." Et ce genre de graines, elle n’aimait pas les semer sans avoir l’impression d’être une sombre idiote. Cette fois, ce serait Molly qui la jugerait en lui demandant ce qui n’allait pas chez elle ; beaucoup de choses, mais elle y travaillait. Elle pencha la tête sur le côté, prête à ajouter quelque chose quand les lèvres d’Edge se pressèrent contre les siennes, et qu’elle se laissa happer par la signification profonde du baiser, des baisers, qu’ils échangèrent ici, sur la plage de Caloundra.
"Je le fais pas exprès. Je veux pas que tu penses que je simule le doute pour que tu me répètes à quel point tu m’aimes et à quel point tu te vois pas passer ta vie avec quelqu’un d’autre." finit-elle par lui murmurer quand il rompit le contact de sa bouche contre le sienne, et que le souffle légèrement court, elle se mit à sourire en réaction à ce qu’il lui disait. Elle marqua une pause, les yeux fermés et les sourcils froncés, son léger sourire suspendu dans l’espace qui les séparait, ses mains remontant doucement pour se poser d’abord sur les épaules du jeune homme et puis sur le bas de son visage qu’elle cala entre ses paumes pour le regarder bien en face une fois qu’elle rouvrit les yeux "Tu sais que t’es plutôt chanceux d’être tombé sur quelqu’un d’aussi peu susceptible que moi ? Parce que si je comprends bien ce que t’es en train de me dire, c’est un non, hmm ?" Plutôt un pas maintenant, mais il fallait bien tourner les choses en dérision, bien que ce qu’il avançait était plutôt compréhensible et qu’elle salua sa détermination à faire tourner les choses à son avantage sans la brusquer, sans la blesser non plus. Elle ne l’était pas, elle entendait ce qu’il lui disait sans être profondément outrée par ses arguments. Ils étaient valables, encore plus quand on savait ce qu’ils avaient vécu et la façon dont ils se battaient pour s’en remettre depuis.
Se juchant sur la pointe des pieds, le laissant capturer ses mains pour les embrasser, elle opina du chef quand il releva les yeux pour les planter dans les siens "Je crois que je peux travailler mon expression de surprise jusque là." lui répondit-elle, finissant par s’approcher de lui pour caler sa tête en-dessous de son menton, guidant ses bras pour qu’il l’entoure et que le temps d’un instant, elle puisse s’enfoncer dans ses pensées ; qu’elle laissa s’échapper quand elle les sentit l’envahir, et que sur le ton banal de la conversation, elle lui dit "Donc, les enfants avant le mariage ?" Elle se repassa un moment ce qu’il venait de lui dire pour le coupler à un autre souvenir qui surgit devant ses yeux quand, déposant un baiser à l’ouverture du col de la chemise d’Edgerton, elle releva la tête pour le regarder à nouveau "Tu l’as dit toi-même, non ? On se remet, et on va bien. C’était pas le deal ?" Elle n’explicita pas ce qu’était le deal exactement, il savait parfaitement de quoi elle voulait parler ; et elle ne comprenait pas pourquoi elle tenait tant à ce que le mariage de Cassandra et d’Arian marque un tournant dans leur propre histoire, mais elle sentait encore l’odeur du bébé de Mindy emplir ses narines, la faisant probablement passer pour plus désespérée qu’elle ne l’était. Les plus cyniques diraient que c’était les hormones, ceux qui la connaissaient bien diraient que c’était juste le bon moment. Peu importait finalement, elle n’écouterait que ce qu’Edge avait à dire.


    can't nobody love somebody that do not love themselves, you are what you choose to be, it's not up to no one else. so be great, be kind, don't let them dim your light. yes, you are like the sun, so always stay bright.
    (priadji) might just be my everything and beyond 3ve2lU9
    (priadji) might just be my everything and beyond LwqmGzA
    (priadji) might just be my everything and beyond Lbjcusp
    (priadji) might just be my everything and beyond QZss7l7
    (priadji) might just be my everything and beyond VHNfP8d
Revenir en haut Aller en bas
Edge Price
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (12.04.85)
SURNOM : edge pour le commun des mortels, price pour de parfaits inconnus, edgerton pour yasmine & monsieur khadji, de temps en temps, par "erreur"
STATUT : still the one I need, I will always be with you
MÉTIER : ancien photographe judiciaire (2012-2020), tu fais désormais partie de l'équipe du Brisbane Times, tes clichés viennent compléter certains articles depuis un an maintenant, tu es également propriétaire de Mirages, un studio photo sur Queen Street, où on peut t'apercevoir quelques fois par semaines, accompagné d'une certaine blonde
LOGEMENT : propriétaire d’une maison dans toowong (#45), tu y vis avec ta moitié, yasmine, une situation pas si temporaire que ça tandis que vous enchainez les visites pour trouver un endroit qui vous correspond à tous les deux
(priadji) might just be my everything and beyond SNKMeZxn_o
POSTS : 898 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : originaire de Melbourne • a été élevé par une mère comptable, ton père a toujours été absent de ta vie, tu reste proche de ta famille néanmoins, en particulier de tes trois cousins • photographe de métier, c'est ta passion depuis toujours, tu as presque toujours un appareil sur toi • grand fan des voyages, incapable de rester au même endroit plus de quelques mois • ancien boxeur, c'est ton autre passion, que tu as abandonné des suites d'un mauvais combat de rue (Nov 2019) • sobre depuis Nov 2019 • plusieurs colliers toujours autour de ton cou : un y et une hamsa • récemment tatoué (Déc 2021)
RPs EN COURS :
(priadji) might just be my everything and beyond APEqL5LM_o
priadji • Let me say I love you right now, give you all your flowers right now, I don't wanna wait 'til it's too late. Let me tell you how I'm so proud, show you how I feel, I'll scream it loud, I don't wanna wait until it's too late. 'Cause after everything you had to go through, you still had the fight within you...

jo#5 finnley#2sohan#6 • priadji#24 •

RPs EN ATTENTE : • jackson#3 • megan#3 • adorján#1
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
AVATAR : ricky whittle
CRÉDITS : (av, gifs profil & sign) ssoveia ❤❤❤ (ub) loonywaltz
DC : lara pearson • nicholas hurley • abel reyes •
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 26/06/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24693-i-am-a-sinner-who-s-probably-going-to-sin-again https://www.30yearsstillyoung.com/t24719-edge-motherland-drip-on-me https://www.30yearsstillyoung.com/t29722-edge-price https://www.30yearsstillyoung.com/t39100-edge-price

(priadji) might just be my everything and beyond Empty
Message(#) Sujet: Re: (priadji) might just be my everything and beyond (priadji) might just be my everything and beyond EmptyLun 20 Juin 2022 - 14:37




≈ ≈ ≈
{might just be my everything and beyond}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Yasmine Khadji (priadji) might just be my everything and beyond 873483867

Elle sait déjà qu'il y a certaines choses que tu prends un peu trop au sérieux. Sûrement un peu plus que la plupart des hommes de ton âge, tu le sais, tu as un peu fait les choses dans le désordre, non, correction, vous avez fait un peu les choses dans le désordre, mais cela ne semble pas vraiment déranger Yasmine. Alors si tu aurais dû lui dire je t'aime avant d'envisager qu'elle puisse devenir ta femme, tu as fait les choses complètement à l'envers, tant pis, tu t'en fiches, la brune est là, tu es là, le reste n'a aucune incidence sur le moment présent et tu sais qu'au final, cela se fera en temps et en heure. Tu pourrais ajouter que tu ne parles pas de cinq ou dix ans, absolument pas, après tout, vous êtes bien en train de chercher un endroit où vivre tous les deux et là encore, ce n'est pas quelque chose d'anodin à tes yeux. Ce n'est pas quelque chose que tu as envisagé avec une autre femme ou une autre de tes relations passantes et éphémères, c'est Yasmine, la femme qui t'a donné un ou plutôt des colliers que tu n'enlèves plus, la raison pour laquelle tu as un tatouage dans le dos, ta vraie motivation à chaque fois que tu te dis que tu devrais juste laisser tomber et te servir un verre de whisky et ... cela te peine toujours un peu qu'elle ne le voit pas et la façon qu'elle a de se dénigrer, mais cela ne date pas d'hier.
"Je vais vraiment finir par écrire cette liste... histoire que tu arrêtes de dire ce genre de choses." Que tu murmures, tes lèvres toujours proches de celles de la brune, ton front pressé contre le sien alors que vous venez juste de vous embrasser. Tu ne plaisantes même pas, cela serait une bonne idée pour que la brune arrête de se descendre en flèche devant toi ou même de tout simplement minimiser ses accomplissements personnels. Tu pourrais le faire, que tu te dis alors que Yasmine se justifie, tu fixes ses yeux verts, te disant que ce n'est pas ta pire idée. Peut-être pas une liste à proprement parlé, mais écrire une raison sur des post-it et en laisser un sur son oreiller pour qu'elle le trouve tous les soirs et constate par elle-même que tu es avec elle parce qu'elle combine tout ce que tu cherchais et des qualités dont tu ne peux plus te passer maintenant. Tu ranges l'idée dans un coin de ta tête, sentant les mains de Yasmine glisser sur tes épaules, tu l'écoutes toujours, encore plus quand ses mains se posent sur ton visage. Ses paumes sont deux véritables ancres, qui te gardent en dehors du fond de l'eau et te maintiennent ici, avec elle, il n'y a qu'elle qui réussit à faire cela et tu as un maigre sourire pour elle avant de répliquer.

"Hmm, je ne crois pas non, et puis on sait tous les deux qu'il faut que je fasse les choses bien, que j'ai une conversation avec Sohan, tes parents, surtout ton père... quelqu'un m'en voudrait si je grille des étapes, et on sait tous les deux que je ne parle pas de toi." Le sous-entendu est là et plus qu'audible et tu ne veux pas que la brune reste sur la notion que tu refuses en bloc l'idée de te marier avec elle, pas du tout, c'est tout le contraire même, mais tu ne comptes pas juste le faire parce qu'il le faut, et parce que l'atmosphère s'y prête. Mais bien parce que tu auras tout fait pour poser un genou à terre et lui poser la fameuse question sans aucun regret et en étant assuré d'avoir bien fait les choses avant. Tu espères qu'elle l'a compris et qu'elle le comprend, c'est ce que le laisse suggérer sa phrase suivante et ton sourire s'agrandit tandis qu'elle guide tes bras autour de sa propre silhouette. Et Yasmine n'a même pas besoin de le demander à vive voix, que déjà, tu serres la brune contre toi et on pourrait te reprocher que cela manque de finesse et que tu es un peu trop brusque avec elle, mais aucune plainte de sa part et tu ne te vois pas la lâcher de sitôt. Sa prochaine question te fait rire cependant et quand elle relève la tête vers toi, la brune a des arguments valides, plus que valides mêmes, cependant son approche ressemble plus à quelque chose que tu dirais toi et décidemment, vous passez beaucoup trop de temps ensemble. "... Yasmine Khadji, ne m'accuse plus jamais de manquer de tact après cette transition, plus jamais." Que tu tentes de dire sur un ton accusateur mais vu ton sourire ça ne prend pas."Mais si, c'était le deal."
Tu ajoutes cela sur un ton tout aussi léger, avant de déposer un baiser sur le front de la brune, puis sur sa joue droite et la gauche. Tu n'as pas oublié ce que tu lui as dit quand tu l'as rejoint à Sydney, il y a quelques mois de cela, bien entendu que non, tu as passé une partie de ton trajet en train à te demander quelle était la meilleure méthode pour aborder tout ceci. Et lui dire que vous ne deviez pas, que vous ne pouviez pas rester sur sa fausse-couche, vous allez avoir des enfants ensemble, tu en es convaincu et c'est même ce que tu veux. Et elle a raison, vous vous remettez, il n'y a plus autant de pauses dans vos conversations, dans vos étreintes et dans tout ce que vous faites. Et elle va mieux, certes, tu surprends encore Yasmine avec le regard perdu dans le vide parfois et tu pourrais l'accuser de remettre ça sur le tapis à cause de tous les petits présents à cette cérémonie, forcément, ça affecte ta partenaire mais... un seul coup d'œil jeté en direction de Yasmine, qui est toujours pressée contre toi et tu sais que tu ne seras pas la personne la plus raisonnable dans cet échange ou même ce soir.  "Du coup, on peut commencer une autre conversation très mature et très adulte, et je peux te demander combien d'enfant tu veux. Et on peut aussi décider tout de suite si on va être des parents stricts, ou alors si on va craquer au moindre caprice." C'est toujours différent quand il s'agit de ses propres enfants, n'est-ce pas ? C'est un peu plus facile quand vous ne faites que garder tes neveux et nièces quelques heures, ou que vous prêtez mains fortes pour une soirée ou deux à quelqu'un qui a besoin d'aide, quand vous serez vous-mêmes parents, tout sera différent, tu le sais, et si tu es toujours dérouté et un peu effrayé par la notion d'être père toi-même, cela ne veut pas dire que tu n'as pas envie de te lancer dans l'aventure.
Et puis, que tu te dis tandis qu'une brise légère vient déranger les boucles brunes de Yasmine, l'atmosphère y est sans doute pour beaucoup. "Ou alors..." Oh tant pis, tes mains dérivent déjà du bas du dos de la jeune femme à ses hanches, un autre type de sourire se dessinant déjà sur ton visage. "On peut retourner dans notre chambre d'hôtel et... commencer dès maintenant." A faire des enfants justement, à arrêter de prétendre que ce n'est pas ce que vous voulez tous les deux, et sûrement être les pires invités présents, mais tu ne te sens pas du tout désolé dans la présente, pas du tout.



It feels so good to be alive, got all my family by my side, Couldn't wipe this black off if I tried, That's why I lift my head with pride...


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Yasmine Khadji
Yasmine Khadji
le coeur sur la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (19.02.88)
SURNOM : yas par tout le monde ; khadji par lui ; benthi par ses parents ; mrs price par erreur (ou pas)
STATUT : hand on my thigh, we can follow the sparks, i'll drive
MÉTIER : infirmière, elle a longtemps travaillé au service des urgences du st-vincent's hospital (2010-2020). après dix ans de bons et loyaux services, elle a difficilement choisi d’abandonner son poste suite aux retombées d’un voyage humanitaire de huit mois au niger (octobre 2017-mai 2018) et elle s’est donnée les moyens de profiter de sa démission (mi-juillet 2020) pour faire le point sur son avenir, mais surtout pour trouver une meilleure façon de donner de sa personne sans que ça ne l’atteigne davantage. elle a rejoint le staff médical de l’hibiscus sports (mi-janvier 2021) et s’y est bien acclimatée depuis près d’un an maintenant. malgré ses distances prises avec son ancien lieu de travail, elle reste une bénévole assidue au service pédiatrique de ce dernier, et ce depuis un trop gros nombre d’années pour qu’elle puisse être plus précise à ce sujet
LOGEMENT : elle a officiellement dit adieu au #221 orchid street pour poser ses plantes et laisser sasha profiter d’un plus grand terrain de jeux au #45 toowong. à ce qu’on dit, elle connait bien le proprio
(priadji) might just be my everything and beyond KJzsClNS_o
POSTS : 2450 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : australo-marocaine ☽ musulmane pratiquante ☽ crises de panique et insomnies récurrentes ☽ un voyage humanitaire traumatisant au niger au compteur ☽ douée avec les enfants, rêvait de chirurgie pédiatrique ☽ loyale, proche de sa famille ☽ karaoké queen ☽ conduit une vieille jeep, ne l’échangerait pour rien au monde ☽ sait gérer l'urgence, pas le conflit ☽ parle l’arabe ☽ bonne chanteuse et conteuse ☽ alcool et porc proscrits ☽ beyoncé stan ☽ croit en la pinky promise ☽ tatouée (اثني عش) ☽ amatrice de bijoux, tient au e qu'elle porte autour du cou ☽ fausse-couche récente
RPs EN COURS :
(priadji) might just be my everything and beyond O2G7qGBS_o
PRIADJI ☽ i know you like just what you see when i walk by you take your time and you travel my world with that look in your eyes your smile is like the first rain out of the summertime your soul is kind you know that i love our long nights you're staring in my pretty brown eyes and i can see you being polite but come on baby take a long bite
(priadji) might just be my everything and beyond 0d467fc65cd75f39156ecb12c9e992db8e04ad14
KHADJIS ☽ we can sit on the edge of your bed tell me all of the fears in your head and i'll sing you your favourite song till the pain and all the tears are all gone i'll be there with you no matter what you're going through i'll be there with you anytime that you need me to
(priadji) might just be my everything and beyond Ce6a99e18331497d72c145bb182c1966e801ca98
YASSAN ☽ and i knew how you took your coffee and your favourite songs by heart i read all of your self-help books so you'd think that i was smart stupid emotional obsessive little me you found someone more exciting and you left me there cryin' wonderin' what i did wrong 'cause all i ever wanted was to be enough for you

joy#1 ☽ run for judy (event) ☽ sohan#9 ☽ priadji#24 ☽ jackson#1nepthys#1muiredach#1

RPs EN ATTENTE : iris#1
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : shanina shaik
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs) ☽ ©gifeymakesgifs, lomapacks (gifs) ☽ ©astra (code) ☽ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & jo carter & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19795-land-called-far-away-yasmine https://www.30yearsstillyoung.com/t19812-yasmine-don-t-let-this-life-drive-you-crazy https://www.30yearsstillyoung.com/t28923-yasmine-khadji https://www.30yearsstillyoung.com/t30594-yasmine-khadji https://www.30yearsstillyoung.com/t38981-libre-rahul-kohli

(priadji) might just be my everything and beyond Empty
Message(#) Sujet: Re: (priadji) might just be my everything and beyond (priadji) might just be my everything and beyond EmptyMer 22 Juin 2022 - 10:54




≈ ≈ ≈
{might just be my everything and beyond}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Edge Price (priadji) might just be my everything and beyond 873483867

Elle balaya l’idée de la liste du jeune homme d’un roulement d’yeux plus que surjoué, ses cils et ses paupières tremblotants sous sa volonté de ne pas prendre ça trop au sérieux. C’était une idée qu’il lui proposait parfois, qu’elle rejetait souvent parce que d’une certaine façon, ne pas avoir confiance en elle ne changeait en rien le fait que lui avait suffisamment confiance en elle pour l’autoriser à prendre part à la vie qu’il aspirait mener. Il avait ses raisons, qu’elles soient valables ou pas aux yeux de la principale concernée, il n’avait cessé de souligner le fait qu’il y trouvait son compte, alors pourquoi s’obstinait-elle à vouloir comprendre ? C’était probablement trop tordu comme façon de penser et de réagir à l’amour évident qu’il lui portait sans discontinuer, faisant d’elle une fatalité qui n’était même pas trop difficile à porter, lui rendant la pareille avec une conviction qui n’avait pas mollie depuis qu’elle s’était aperçu que oui, c’était lui, et pas un autre.
Elle avait cessé de prétendre être facile à saisir, Yasmine Khadji. Ses valeurs étaient simples, elle n’était pas moins faite de nuances qui faisaient d’elle une énigme sur certains points de sa personnalité. Elle s’y faisait, contrairement au reste, apprenant à les domestiquer sans pour autant chercher à les répudier ; comme avait tenté de le faire sa mère d’ailleurs, subtilement mentionné par Edgerton qu’elle regarda en retenant un sourire, lui chuchotant dans l’infime espace qui les séparait encore à ce moment-ci — plus pour très longtemps "C’est pas un monstre, ma mère. Je suis juste sa seule fille, c’est important pour elle." Elle choisissait ce court instant pour prendre la défense de Fatima. Sa fausse-couche avait remis plusieurs choses en perspective entre elles, leur liens s’était consolidé, et si Yasmine avait un temps cru que sa mère la jugerait sévèrement de ne pas avoir été capable de lui offrir ce pourquoi elle semblait continuer à vivre aussi énergiquement, ça avait été tout le contraire. Elle l’avait rassurée, elle l’avait épaulée, elle l’avait prise sous son aile plus que jamais ; ça lui avait fait découvrir des facettes de sa mère qu’elle n’avait jamais osé soupçonner, la réconciliant avec les attentes qu’elle avait toujours fait peser sur ses épaules quand elle avait réalisé qu’elle partait du seul constat qu’elle comptait trop à ses yeux en vérité. Ça avait toujours été évident, mais ça l’était davantage depuis quelques temps  — dans les concessions qu’elle faisait pour la laisser vivre sa vie comme elle le voulait, dans la manière avec laquelle elle l’encourageait à suivre son cœur, dans l’intention qu’elle mettait à inclure Edge dans chaque micro-événement de la vie des Khadji, le traitant avec le respect que sa fille lui avait demandé d’avoir pour lui dès leur premier dîner avec ses parents. Bien sûr, elle avait des moments de régression. Mais Yasmine, elle l’aimait comme ça, sa mère : imparfaite.

Quelque part, ça rendait la pression moins lourde à supporter, de se dire que malgré l’éducation qu’elle avait reçue, ceux qui s’étaient évertués à faire d’elle celle qu’elle était aujourd’hui n’étaient pas sans failles, mais que ça ne les empêchait pas d’être des gens biens. Etrangement, ça la rendait assez confiante sur cette vie de maman qu’elle s’imaginait parfois, alternant entre deux univers qu’elle aurait aimé voir s’entrechoquer pour devenir sa réalité ; celle qu’elle vivait à ce moment-là était agréable, c’était une constatation assez bonne pour qu’elle partage avec Edge son avis à propos des progrès qu’ils avaient fait et de la promesse qu’ils s’étaient faites quelques mois plus tôt. Quand elle leva la tête pour observer sa réaction et l’entendre lui dire qu’elle manquait de tact, elle se mit à rire sans rien ajouter, ravie qu’il comprenne où elle venait en venir sans trop avoir besoin de rentrer dans les détails, sans lui donner la sensation non plus d’insister ou de semer quelque chose sur un terrain encore miné. Ses bras se tendirent un peu plus quand il reprit la parole, et que suivant l’inclinaison de sa tête pour ne rien manquer de ce qu’il lui disait,  ses doigts effleurent sa nuque, elle lui dit :
"On peut aussi laisser les choses se passer naturellement, et ne pas essayer de tout contrôler en y mettant des modalités à respecter. Ça nous a jamais vraiment réussi, autant faire confiance à ce qui est prévu pour nous." Et ça, cette petite phrase qu’elle prononça, elle mettait en avant la peur qu’elle pouvait ressentir à propos d’une nouvelle grossesse ; ils pouvaient en parler, ils ne devaient pas trop anticiper… sur le moment, elle se mordit la langue pour mettre en garde le jeune homme et être claire sur quelque chose à laquelle elle avait souvent pensé depuis près d’un an : si elle tombait enceinte bientôt, modérer leur enthousiasme les aiderait à mieux gérer les accidents… si accidents il devait y avoir, mais elle ne pouvait mettre de côté ses antécédents. C’était toujours là, dans un coin de sa tête, et sa thérapeute ferait la passerelle entre le lest qu’elle était supposée se laisser et les statistiques qui allaient en sa défaveur : y aller doucement, sans pression… ça lui tenait trop à coeur pour qu’elle ne s’y applique pas soigneusement, pas même quand elle sentait l’ambiance permuter, et la trajectoire des mains d’Edgerton vriller pour raffermir sa prise sur ses hanches, juste en dessous de la bordure de sa veste qu’elle portait toujours sur les épaules. Approchant son visage du sien avant de l’embrasser, elle lui dit avec malice, non sans murmurer en fronçant le haut de son nez "Et c’est moi qui manque de subtilité ?" Peu importait de qui était le moins sage ce soir, une décision venait d’être prise, et elle était trop importante pour que le second baiser que Yasmine donna au jeune homme ne soit saturé d’une sensualité qui la fit approfondir l’intention qu’elle y mettait, son corps se soudant au sien, ses mains se calant sur la pression des siennes qu’elle sentait glisser par-dessus sa robe, à ne pas savoir exactement où les poser tant il y avait de possibilités. Subitement, se laissant avoir à son propre jeu, elle battit en retraite quand elle se souvint de l’endroit où ils étaient ; si elle n’avait pas été convaincue quelques instants plus tôt par la proposition du jeune homme de retourner à leur hôtel, beaucoup trop bien élevée pour envisager ce genre de choses sans craindre de passer pour une ingrate, c’est en se détachant de lui et en sentant ses lèvres gonflées par leur échange, sa respiration discrètement entrecoupée, le tissu de sa robe semblant soudain peser une tonne sur son corps parsemés de chair de poule, qu’elle lui dit "On dit au revoir, et on rentre ensuite." On rentre s’y mettre ensuite, aurait-elle pu rectifier, mais elle réserva son effet pour retrouver un semblant de contenance, dégageant ses épaules de ses longs cheveux lisses ce soir-là avec ses doigts, puis en passant une main sur son abdomen pour lisser le devant de sa robe et réguler sa respiration, son regard ne réussissant pas vraiment à se détourner de celui d’Edgerton qu’elle aurait pu accuser de ne pas beaucoup l’aider sur ce coup-là.


    can't nobody love somebody that do not love themselves, you are what you choose to be, it's not up to no one else. so be great, be kind, don't let them dim your light. yes, you are like the sun, so always stay bright.
    (priadji) might just be my everything and beyond 3ve2lU9
    (priadji) might just be my everything and beyond LwqmGzA
    (priadji) might just be my everything and beyond Lbjcusp
    (priadji) might just be my everything and beyond QZss7l7
    (priadji) might just be my everything and beyond VHNfP8d
Revenir en haut Aller en bas
Edge Price
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (12.04.85)
SURNOM : edge pour le commun des mortels, price pour de parfaits inconnus, edgerton pour yasmine & monsieur khadji, de temps en temps, par "erreur"
STATUT : still the one I need, I will always be with you
MÉTIER : ancien photographe judiciaire (2012-2020), tu fais désormais partie de l'équipe du Brisbane Times, tes clichés viennent compléter certains articles depuis un an maintenant, tu es également propriétaire de Mirages, un studio photo sur Queen Street, où on peut t'apercevoir quelques fois par semaines, accompagné d'une certaine blonde
LOGEMENT : propriétaire d’une maison dans toowong (#45), tu y vis avec ta moitié, yasmine, une situation pas si temporaire que ça tandis que vous enchainez les visites pour trouver un endroit qui vous correspond à tous les deux
(priadji) might just be my everything and beyond SNKMeZxn_o
POSTS : 898 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : originaire de Melbourne • a été élevé par une mère comptable, ton père a toujours été absent de ta vie, tu reste proche de ta famille néanmoins, en particulier de tes trois cousins • photographe de métier, c'est ta passion depuis toujours, tu as presque toujours un appareil sur toi • grand fan des voyages, incapable de rester au même endroit plus de quelques mois • ancien boxeur, c'est ton autre passion, que tu as abandonné des suites d'un mauvais combat de rue (Nov 2019) • sobre depuis Nov 2019 • plusieurs colliers toujours autour de ton cou : un y et une hamsa • récemment tatoué (Déc 2021)
RPs EN COURS :
(priadji) might just be my everything and beyond APEqL5LM_o
priadji • Let me say I love you right now, give you all your flowers right now, I don't wanna wait 'til it's too late. Let me tell you how I'm so proud, show you how I feel, I'll scream it loud, I don't wanna wait until it's too late. 'Cause after everything you had to go through, you still had the fight within you...

jo#5 finnley#2sohan#6 • priadji#24 •

RPs EN ATTENTE : • jackson#3 • megan#3 • adorján#1
RPs TERMINÉS : (fiche de liens)
AVATAR : ricky whittle
CRÉDITS : (av, gifs profil & sign) ssoveia ❤❤❤ (ub) loonywaltz
DC : lara pearson • nicholas hurley • abel reyes •
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 26/06/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24693-i-am-a-sinner-who-s-probably-going-to-sin-again https://www.30yearsstillyoung.com/t24719-edge-motherland-drip-on-me https://www.30yearsstillyoung.com/t29722-edge-price https://www.30yearsstillyoung.com/t39100-edge-price

(priadji) might just be my everything and beyond Empty
Message(#) Sujet: Re: (priadji) might just be my everything and beyond (priadji) might just be my everything and beyond EmptyLun 27 Juin 2022 - 14:15




≈ ≈ ≈
{might just be my everything and beyond}
crédits gif & code fiche/ (ssoveia & malibu) ✰ w/ @Yasmine Khadji (priadji) might just be my everything and beyond 873483867

Tu es bien content de pouvoir parler de tout cela, votre futur ensemble, votre futur à deux, avec une légèreté certaine et sans te dire que la brune va se braquer ou que ce sera un peu trop dur à supporter pour ton cœur. Il y a eu un moment où ça l'était, un moment de flottement il y a des mois de cela, quand vous veniez juste d'apprendre ce que vous aviez déjà perdu, avant même d'avoir pu vous réjouir de la nouvelle et de le célébrer. Mais ce n'est pas la fin de tout, tu le réalises bien maintenant, peu importe les difficultés mise sur votre route, tout continue toujours d'avancer, pas vrai ? C'est quelque chose qu'il t'a fallu réaliser assez tôt et ce même si ce n'est pas de ton ressort, même si tu ne peux pas le contrôler. Ce que tu peux faire c'est être là pour Yasmine et passer le reste de tes jours à lui montrer, non, à lui prouver qu'elle est assez pour qu'elle ait de quoi se réconforter pendant ses moments de doute. Parce qu'ils vont forcément arriver, ils seront forcément là, elle est humaine tout simplement, tu sais que ce n'est pas toujours facile à accepter, même toi tu es confronté à cela avec ta propre guérison et à chaque fois que l'envie de boire se fait un peu trop ressentir malheureusement... mais il est facile d'oublier tout ce qui te tracassait ou qui paraissait un peu trop important et crucial à Brisbane, maintenant que vous êtes loin de tout et qu'elle est dans tes bras, c'est plus facile.
Et tu aimes le plan que vous êtes en train de formuler, okay, tu n'es clairement pas objectif quand Yasmine est concerné et du moment que vous décidez ensemble en amont, tu seras toujours d'accord pour la suivre. Toujours, c'est ce qu'être ensemble veut dire, pas vrai ? "Laisser les choses se passer naturellement, ça me va. C'est une très bonne idée, aucune pression à avoir." Que tu ajoutes à la suite de la brune en hochant la tête, comprenant ce qu'elle ne dit pas, parce que sa fausse-couche n'a pas été et ne sera pas oubliée et qu'elle ne veut pas en repasser par là. Plus que compréhensible et tu seras le dernier à lui rappeler constamment que vous devez à tout prix devenir parent et ce, le plus rapidement possible. Si la dernière fois, vous avez été pris de court et par surprise, cette fois-ci, la prochaine fois, vous saurez à quoi vous attendre, du moins tu l'espères et vous serez mieux préparés et équipés. Cela est important pour Yasmine, tu peux le voir dans le regard de la brune et de toutes les possibilités qu'elle ne prononce pas et la façon dont elle a été changée par tout ça et les blessures qui ne sont pas encore soignées. Tu sais bien qu'il y a des choses qu'elle ne te dira jamais, car c'est trop personnel, parce que ça ne regarde qu'elle et tu espères que cela sera plus facile à supporter avec le temps qui passe et avec tout ce que vous allez construire ensemble.

Ce que tu proposes l'instant suivant n'est pas raisonnable, tu le sais, Yasmine le sait, elle le sait très bien et elle te le reproche même de vive voix et ton sourire s'agrandit tandis que ta réplique arrive : "Oh je n'étais pas en train de me plaindre." parce qu'elle peut être aussi directe qu'elle le souhaite, cela ne te dérangera jamais, bien au contraire. Les prochains baisers que vous échangez te font oublier jusqu'à ton propre prénom et l'endroit où vous vous trouvez et il te faut beaucoup, beaucoup de retenue, pour ne pas tout simplement soulever la brune et vous guider loin de tous et de toutes. Et commencer à travailler sur votre très, très joli plan. Tu ne le fais pas, à la place quand Yasmine recule, tu prends une profonde inspiration, la regardant lisser sa robe et se donner sûrement l'air un peu plus présentable. Elle l'est, elle l'est tellement que tes pensées dérivent, dérivent encore plus qu'il ne le faut aux mots de la brune et tu hoches la tête dans un premier temps, avant de récupérer la main de Yasmine et vous guider de nouveau vers la petite fête que vous avez quittée. Ce n'était sans doute pas très poli, surtout qu'il s'agit de ses amis à elle et qu'elle n'a pas vu depuis un bout de temps, mais il est très difficile de se sentir coupable là tout de suite. "Du coup, je me mets à bailler devant nos hôtes et je fais remarquer que c'était une grosse journée ou tu veux être encore moins subtil que cela ? C'est toi qui décides, Khadji." Que tu ne peux t'empêcher d'ajouter avec un léger rire quand tu entends mieux la musique qu'il y a quelques minutes, tu n'attends pas sa réponse et tu l'aides à enlever les grains de sable sur les pans de sa robe quand vous rejoignez la terre ferme et tu lui tiens toujours la main alors qu'elle remet ses talons. Elle est vraiment jolie et tu ne sais pas si tu la préfères ici entourée de monde ou alors quand ce n'était que vous deux sur la plage, ce serait très difficile de choisir, voilà ce que tu te dis, avant de sortir de tes pensées, tu dois sûrement passer pour un amoureux transi à trop fixer Yasmine de la sorte.
Tu récupères ta veste de costume et toujours en serrant la main de Yasmine, tu te diriges sur ce que vous avez manqué, les conversations vont toujours bon train, tu vois le photographe avec qui tu avais changé un peu plus tôt prendre des clichés de la fête toujours en cours, le DJ  lui faisant toujours des efforts pour contenter tout le monde... et visiblement, vous avez manqué l'arrivée du gâteau, la pièce montée trône sur un coin de la table et tu peux voir quelques invités avec des assiettes en main en train de profiter de tout ça et si Yasmine se fait saluer par quelques-uns, ton attention est ailleurs, définitivement ailleurs. Surtout quand un autre morceau démarre et, avec une idée clairement en tête, tu te tournes vers ta partenaire :  "Une dernière danse, madame Price ? Avant de dire au-revoir et... de rentrer." Est-ce vraiment une question ? Tu n'en sais rien, tu souris en resserrant la main de Yasmine et il semble que tu guides déjà la brune vers la piste de danse, histoire de profiter un peu plus de l'ambiance et de vraiment immortaliser la soirée. Ton sourire s'agrandit quand tu presses de nouveau la brune contre toi, ne cherchant pas spécialement à danser en rythme ou à se joindre au reste des invités mais pour bien profiter du moment présent.
"Moi je dis..." Tu commences lentement ta phrase, plantant déjà un baiser sur le front de Yasmine. "On devrait partir de Brisbane plus souvent, on prend des décisions super importantes loin de tout..." Que tu murmures quand vous êtes de nouveau sur la piste de danse, dans le très maigre espace qui vous sépare pour le moment. "Je suis fier de nous." Tu ajoutes cela à moitié-sérieux mais avec tout de même l'ombre d'un sourire sur le visage, parce que même si vous faites tout dans le désordre, vous êtes toujours ensemble et c'est la seule chose qui compte.



It feels so good to be alive, got all my family by my side, Couldn't wipe this black off if I tried, That's why I lift my head with pride...


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(priadji) might just be my everything and beyond Empty
Message(#) Sujet: Re: (priadji) might just be my everything and beyond (priadji) might just be my everything and beyond Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(priadji) might just be my everything and beyond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-