AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

 (starter) no promises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (03.11.95)
SURNOM : jo en est déjà un, elle n'en a pas besoin de plus. certains se risquent à l'appeler little miss sunshine, on ne sait pas ce qu'ils sont devenus (just kidding) (really?)
STATUT : keep 'em waiting like dot, dot, dot, dot, dot, dot
MÉTIER : fût un temps, elle aurait répondu chanteuse, mais ce temps est révolu. elle s’est barrée de l’electric playground au nouvel an, dans ta gueule les étrennes du 1er janvier, mac-le-boss, pour mieux rejoindre l’escouade de serveuses de paradise city, un club de strip-tease fondé par lara et itziar, et qui a ouvert ses portes le 14 février 2022 (cette blague)
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava
(starter) no promises  A60e1bf9fc7b5c75db4d564207c43954b5e5bcf5
POSTS : 692 POINTS : 215

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ très (trop) petite, compense avec son (trop) gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
RPs EN COURS :
(starter) no promises  35e125f59fa06dbaa6839f4398e94c311182585e
HARTER ◦ when i'm cold and tired and so uninspired don't you know i’ll sing let it out and sing when i'm down and i feel like giving up even the easy things feel rough don't you know I’ll sing when i feel down and out up under a heavy cloud when i don't wanna talk i lay my burdens off and i sing
(starter) no promises  7e800ff7b1a641ef07449e4983f07d92d61953d7
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(starter) no promises  Tumblr_inline_pjhageONx61uy9est_540
JOLIE ◦ i could feel the tension we could cut it with a knife i know it's more than just a friendship i can hear you thinking 'bout it do i gotta convince you that you shouldn't fall asleep? it'll only be a couple hours and i'm about to leave
(starter) no promises  984367b7df0487db21f04257c214f899ef1c82d9
ARCHIE ◦ ain't got no riches ain't got no money that runs long but i got a heart that's strong and a love that's tall ain't got no name ain't got no fancy education but i can see right through a powdered face on a painted fool

meg#6charlie#5nicky#9démon#1micah#1edge#5archie#4

RPs EN ATTENTE : lara#2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gif) ◦ ©alexadcmies, sunlethrps, baharsahins, tessrps (gifs) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t41120-libre-anthony-ramos

(starter) no promises  Empty
Message(#) Sujet: (starter) no promises (starter) no promises  EmptySam 30 Avr - 16:48



≈ ≈ ≈
{no promises}
crédits gif & code fiche/ (sunlethrps & malibu) ✰ w/ @Roman Sterling (starter) no promises  873483867

Elle détestait ça à l’époque, mais elle s’y efforça à ce moment là, et pas de gaieté de cœur ; les cheveux tirés en queue de cheval trop haute pour le commun des mortels, à tirer comme une damnée sur ses mèches les plus récalcitrantes pour en lisser les frisottis dus aux heures qu’elle venait de passer à transpirer, slalomant entre les tables et les salons privés pour contenter les demandes clients venus se rincer l’œil. Elle ne se sentait pas très fraîche, elle ne l’était définitivement pas, et si elle n’avait pas donné rendez-vous à Roman à l’aube, juste après son shift, elle n’en aurait certainement rien eu à cogner. Mais là, elle se sentait aussi poisseuse que si elle venait de passer une nuit d’amour, à coller de partout, et à sentir la fleur de cerisier éventée, les notes de fond de son parfum habituel laissant se diffuser de la vanille corsée autour d’elle, dans un nuage de tiédeur qu’elle devait à sa besogne. Jo s’autorisa un regard sévère à son propre reflet dans le miroir, seule à traîner dans le vestiaire des employés. En sous-vêtements, elle s’approcha du bord du lavabo qu’elle avait investi, se passa plusieurs lingettes sur des endroits stratégiques de son petit corps en croisant les doigts pour que ça fasse l’affaire, puis elle s’arrêta sur son maquillage qu’elle rafraîchit en effaçant son fard à paupières pour ne laisser qu’un trait fin d’eye-liner marquer le profondeur de son regard chocolat, bordé de cils aussi longs qu’ils étaient naturels cette fois-là. Une touche de baume à lèvres plus tard, et elle se rhabilla comme elle le faisait habituellement, sans laisser grande place à l’imagination tandis que les fruits rouge sur sa robe à smocks tranchaient avec le rose pâle du tissu qui épousait son corps à la perfection. Elle n’avait pas besoin de faire autant d’effort, elle se jugea à propos de ça d’ailleurs, mais ça ne l’empêcha pas d’empoigner ses affaires en laissant derrière elle l’opinion froide qu’elle se faisait de la manière dont elle anticipait mentalement le moment où Roman viendrait la chercher.
Elle sortit sans veste sur elle, celle en jean qu’elle avait dans le creux de son bras ne lui servant que d’accessoire. Néanmoins, les matinées d’automne étaient fraîches à Brisbane. Elle frissonna et ça lui fit du bien, ayant besoin de la morsure du matin pour se remettre les idées en place et ne pas perdre de vue l’objectif qu’elle s’était fixée en reprenant contact avec le jeune homme, il y avait quelques jours à peine de ça. C’était étrange que c’était The X Factor qui les remettait sur le chemin de l’un et l’autre quand on savait que quelque part c’était The X Factor qui les avait forcés à prendre la tangente chacun de leur côté ; ça faisait près de six ans maintenant, et elle avait encore l’impression que par bien des manières, c’était la production de l’émission qui tenait le destin de son rapport avec le jeune homme dans la paume de ses mains, à en tirer un profit qu’elle avait en horreur pendant qu’elle s’apprêtait à jouer son prochain coup. Elle ne savait pas ce que ça impliquerait de répondre positif à l’offre qu’on lui avait faite, qu’elle avait exploré d’un coup d’œil sans s’attarder sur les modalités, et elle ne savait pas pourquoi elle avait eu besoin de savoir si Roman avait été contacté lui aussi… pourtant elle était là, à l’attendre avec une impatience mal dissimulée, les reins posés contre la porte coupe-feu de l’arrière du club, lunettes de soleil vissées sur le nez alors que le soleil n’était pas encore tout à fait levé, à se demander ce qu’elle lui dirait quand il arriverait.

Elle trépignait sur ses pieds quand elle entendit le ronronnement presque imperceptible d’une voiture électrique s’arrêter près d’elle. Son cœur manqua un battement, tombant brusquement dans son ventre qu’elle sentit se tordre lorsqu’elle tourna la tête vers lui. Par-delà le pare-brise, Roman la verrait sûre d’elle, à lui adresser un regard qu’elle fit darder de la monture de ses lunettes qu’elle baissa d’un ongle pointu, peint en rouge sang ; à l’intérieur d’elle, elle était effrayée à l’idée de se retrouver en sa compagnie sans parvenir à cacher qu’il lui avait peut-être un peu manqué.
Elle se laissa désirer, prenant son temps pour rejoindre le côté passager de la voiture du jeune homme après avoir remonté ses lunettes opaques et mâchouilla un chewing-gum invisible qu’elle avala quand elle grimpa sans demander son reste. Une fois à l’intérieur, une fois la porte refermée, elle eut l’impression d’entendre son propre cœur battre tant c’était silencieux ; la tension régnait déjà. Pour le silence, elle pouvait faire quelque chose, pour le reste, elle verrait plus tard "Ça me rassure que ce soit toi au volant. T’es pas devenu l’un de ces bourgeois qui se font conduire partout où ils vont." qu’elle entama, jetant ses petites affaires à ses pieds en se calant dans son siège et en bouclant sa ceinture qui barra sa poitrine vibrant au rythme de son cœur qui retrouva presque le bon tempo. Elle ne retira pas ses lunettes tout de suite, ne lui accordant même pas le regard qu’elle mourrait d’envie de lui accorder pourtant, et désigna la route qui s’étalait devant leurs yeux d’un signe de tête nonchalant, mais aussi autoritaire que le ton qu’elle emprunta pour lui dire "Je meurs de faim. Roule, avant que je me sente obligée de te dévorer pour le petit-déj."


    she says that she's never afraid, just picture everybody naked. she really doesn't like to wait, not really into hesitation.
    (starter) no promises  2dJk2Km
    (starter) no promises  Pf8cX3Q
    (starter) no promises  YwJSohR
    (starter) no promises  KtpRxkJ


Dernière édition par Jo Carter le Mer 15 Juin - 10:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Milan Norton
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans
SURNOM : lanny pour la famille et les amis. goon pour la presse people, apparemment on lui reconnaît une attitude un peu "silly" sur les plateaux de tournage.
STATUT : divorcé et célibataire
MÉTIER : comédien & co-producteur
LOGEMENT : Bayside, Agnes street (#450)
(starter) no promises  9db82cc673544293395ef3cc0088ee7951bf4f1f
POSTS : 277 POINTS : 130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : (-/4)

(starter) no promises  Ian-and-Candice-at-BloodyNightCon-ian-somerhalder-and-candice-accola-34473266-245-138
Maddy

(starter) no promises  Original
Joylan

(starter) no promises  Awkward-brothers
Aiden

AVATAR : Ian Somerhalder
CRÉDITS : lanuae magicae
DC : Aleisha H. (O. Cooke) Jolene K. (M. Cyrus)
PSEUDO : Clems
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/08/2021

(starter) no promises  Empty
Message(#) Sujet: Re: (starter) no promises (starter) no promises  EmptyVen 6 Mai - 19:03



no promises




 « Ne fais pas le con. Ne dis pas de conneries. Ca va bien se passer. Il n’y a pas de raison que ça se passe mal. »

Encore un peu et il est en train de s’écouter un podcast d’auto-motivation pour ne pas avoir le coeur qui implose dans sa cage thoracique. Il a le trac. Il n’a pas besoin de chercher à comprendre ce qui l’anime et le remue ; c’est le trac. La revoir. Une fois encore lui faire face, à elle, aux souvenirs, aux « et si » qui sont bien trop douloureux. Il sait qu’un rien peut faire virer la conversation en une rixe. Il sait qu’il est un funambule sur la corde sensible et vous savez quoi ? Il n’y a aucun système de sécurité. La chute, c’est la fin. Il le sait alors on va le laisser répéter à lui-même que tout va bien se passer mais si personne n’en sait rien. Les mains autour de son volant, il jette un coup d’oeil au GPS pour être sûr de suivre la bonne route. Et une fois encore, il se répète que tout va bien se passer en accompagnant cette drôle de mélodie par un hochement de tête. La dame du GPS lui répète plusieurs fois que son objectif sera bientôt atteint - elle se plante sans doute la dame du GPS. D’un geste rapide de la main, il la fait taire pour se concentrer sur les environs. Et si jamais elle ne vient pas. Et si jamais elle change d’avis … il déglutit à cette pensée : tant de stress pour … rien ? Mais c’est là qu’il la voit et que la voiture s’arrête à sa hauteur. Sa première pensée est un juron. Un putain muet. Elle a ce putain de charisme qui vous fait vous sentir ridicule. Elle a ce putain de charisme qui lui donne des airs de diva. Elle a ce pouvoir. Le moindre geste, le moindre mouvement et elle capture votre attention. Elle a le pouvoir de faire arrêter le temps ; son temps. Ses lèvres s’étirent en un sourire qu’il ne contrôle pas ; il ne s’en rend même pas compte, l’idiot qu’il est. Elle dégage cette assurance qui vous fait douter. Elle n’a pas changé … ou alors si. Cette assurance, elle est encore plus impressionnante. Comme si elle avait des années de guerre derrière elle et revenait en terrain conquis. Il baisse le volume de la musique tout en essayant de ne pas la toiser, elle et ses hanches qui basculent à chaque pas.

La portière s’ouvre. Elle se glisse dans le monstre mécanique et un parfum de vanille vient envahir l’habitacle. Comme si sa présence seule ne peut suffire … il faut qu’il y ait ces petits artifices qui aiguisent chaque émotion. Ils sont réunis. A quelques centimètres l’un de l’autre. Et le silence se fait de plus en plus pesant. Dis lui quelque chose. Détends l’atmosphère, Manny. Fais quelque chose. Au lieu de cela, il jette un coup d’oeil dans son rétroviseur pour être sûr de ne déranger personne … bien qu’il n’y ait absolument personne sur la route. Bordel ! « Ça me rassure que ce soit toi au volant. T’es pas devenu l’un de ces bourgeois qui se font partout où ils vont. » Elle brise ce silence et il a presque envie de lever les mains au ciel en signe de remerciement. « Le fait que tu aies pu même l’imaginer une demi seconde me fait un peu mal, tu sais. », qu’il dit sur le ton de la plaisanterie. Un chauffeur, non, il n’en a pas. Un garde du corps que son manager lui met dans les pattes dès qu’elle en a envie … par contre. Mais Roman sait comment gérer sa vie privée … enfin, de ce point de vue là. Pour le reste … changeons de sujet. « Je meurs de faim. Roule, avant que je me sente obligée de te dévorer pour le petit-déj. »

« Je roule et tu donnes la direction. » dit-il aussitôt tout en démarrant la voiture pour se mettre en direction de je-ne-sais-où. « J’crois que ça a toujours été une bonne combinaison. » ajoute-t-il en faisant référence à cette vieille alchimie qu’on leur connaissait … ou du moins qu’on prétendait connaitre.

Code by Silver Lungs



"I can be changed by what happens to me.
But I refuse to be reduced by it."

(starter) no promises  4dcIXIB
(starter) no promises  Qi7UeVN
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (03.11.95)
SURNOM : jo en est déjà un, elle n'en a pas besoin de plus. certains se risquent à l'appeler little miss sunshine, on ne sait pas ce qu'ils sont devenus (just kidding) (really?)
STATUT : keep 'em waiting like dot, dot, dot, dot, dot, dot
MÉTIER : fût un temps, elle aurait répondu chanteuse, mais ce temps est révolu. elle s’est barrée de l’electric playground au nouvel an, dans ta gueule les étrennes du 1er janvier, mac-le-boss, pour mieux rejoindre l’escouade de serveuses de paradise city, un club de strip-tease fondé par lara et itziar, et qui a ouvert ses portes le 14 février 2022 (cette blague)
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava
(starter) no promises  A60e1bf9fc7b5c75db4d564207c43954b5e5bcf5
POSTS : 692 POINTS : 215

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ très (trop) petite, compense avec son (trop) gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
RPs EN COURS :
(starter) no promises  35e125f59fa06dbaa6839f4398e94c311182585e
HARTER ◦ when i'm cold and tired and so uninspired don't you know i’ll sing let it out and sing when i'm down and i feel like giving up even the easy things feel rough don't you know I’ll sing when i feel down and out up under a heavy cloud when i don't wanna talk i lay my burdens off and i sing
(starter) no promises  7e800ff7b1a641ef07449e4983f07d92d61953d7
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(starter) no promises  Tumblr_inline_pjhageONx61uy9est_540
JOLIE ◦ i could feel the tension we could cut it with a knife i know it's more than just a friendship i can hear you thinking 'bout it do i gotta convince you that you shouldn't fall asleep? it'll only be a couple hours and i'm about to leave
(starter) no promises  984367b7df0487db21f04257c214f899ef1c82d9
ARCHIE ◦ ain't got no riches ain't got no money that runs long but i got a heart that's strong and a love that's tall ain't got no name ain't got no fancy education but i can see right through a powdered face on a painted fool

meg#6charlie#5nicky#9démon#1micah#1edge#5archie#4

RPs EN ATTENTE : lara#2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gif) ◦ ©alexadcmies, sunlethrps, baharsahins, tessrps (gifs) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t41120-libre-anthony-ramos

(starter) no promises  Empty
Message(#) Sujet: Re: (starter) no promises (starter) no promises  EmptyMar 10 Mai - 12:03



≈ ≈ ≈
{no promises}
crédits gif & code fiche/ (sunlethrps & malibu) ✰ w/ @Roman Sterling (starter) no promises  873483867

"Quoi ? T’es une superstar, Roman." Le Non ? qu’elle ne prononça pas, il tinta pourtant dans l’habitacle pendant que sa voix laissait entrevoir des accents de provocation, ceux qu’elle ne pouvait jamais vraiment mettre de côté tant ils faisaient entièrement partie de sa personnalité. Et enfin, elle tourna la tête vers lui pour le toiser derrière ses lunettes de soleil opaque. C’était parce qu’elle avait cet avantage, que son regard ne soit pas analysé, obstrué par ses lunettes, qu’elle se permit de le faire pendant un certain laps de temps durant lequel elle ne dit rien, durant lequel elle ne fit rien non plus si ce n’était suivre les contours aiguisés du profil qui était celui du jeune homme, aussi affûté qu’il était doux à ses yeux. Jusqu’à ce qu’elle se décide à retirer ses lunettes, les glissant sur sa tête comme un serre-tête de fortune,  dégageant son visage des mèches qu’elle n’avait pas réussi à discipliner et le détournant en même temps pour ne pas s’arrêter davantage sur ce qu’elle voyait de lui, sur ce qu’elle lisait de lui ; beaucoup de choses malgré les années passées à ne pas vraiment se côtoyer, à nourrir les souvenirs d’une l'époque aussi révolue qu’elle était douloureuse sur bien des points.
Si elle avait su qui Roman Sterling avait été à une époque, Jo n’en savait plus grand-chose aujourd’hui. Elle ne pouvait que faire des suppositions, et parce que c’était plus facile de croire qu’il avait changé, qu’il était devenu l’un de ces clichés de participants de télé-réalité qui prennent la grosse tête à cause d’une surexposition non-justifiée, elle préférait le voir de cette façon là… tout en n’oubliant pas dans le fond qu’à la différence de tous ces connards, tout ce qui lui était arrivé était amplement mérité. Et c’était peut-être ça aussi, qui était dur à avaler et qui l’avait forcée à ne pas s’intéresser à ce qu’il devenait, à ce qu’il proposait à ce public qui l’avait porté en vainqueur ; elle lui en voulait de quelque chose alors qu’elle avait secrètement œuvré pour qu’il devienne quelqu’un… elle aurait sans doute voulu qu’il devienne quelqu’un avec elle, qu’ils forment ce tout qu’ils avaient été durant des semaines de compétition.

Mais Roman avait fait son chemin seul, et il l’avait laissé à sa vie sans vraiment s’inquiéter de ce qui avait pu lui arriver de son côté. Quelque part, c’était de bonne guerre qu’elle eut fait la même chose, même si de son côté, tout se matérialisait toujours par une bonne couche de mauvaise foi et d’agressivité, elle n’avait fait que lui rendre ce qu’il ne lui avait pas donné ; l’occasion de… l’occasion de quoi ? Elle ne le savait même pas, et c’était parce qu’elle ne voulait pas répondre à cette question là qu’elle se chargea de répondra aux affirmations qu’il lui fit après qu’elle lui eut donné la marche à suivre, se calant dans son siège en gardant les yeux sur la route, sa peau s’émaillant de chair de poule à cause de la climatisation mise en route. Uniquement à cause de ça ? Jo secoua la tête intérieurement, ses yeux clignant à l’extérieur "Si j’avais pas la certitude de voir débarquer des dizaines de photographes chez moi après ton passage, je te dirais de prendre la direction de là-bas. Mais on sait toi et moi ce que ça engendrerait." Evidemment, et ce ne serait certainement pas mieux s’ils se pointaient dans un boui-boui de la ville à vrai dire. Mais ce serait toujours moins perturbant pour Nana "Y a un diner sympa à l’entrée de la ville. Prends sur Toowong." qu’elle lui fit, ses yeux toujours occupés à regarder la route quand son esprit, lui, l’était à repousser ses pensées ; pour  mieux se faire, elle se mit à rire, laissant sa tête basculer sur le haut du dossier de son siège et se tournant vers Roman, la joue collant à la matière épaisse de sur quoi elle était assise "Tu sais que la flatterie ne mène à rien avec moi, commence pas à vouloir me brosser dans le sens du poil en ramenant nos souvenirs en commun sur le tapis." Elle se trouvait vache. Et elle l’était, elle ne savait pas être autrement… mais elle le regrettait un peu sur le moment. Pinçant ses lèvres l’une contre l’autre quand elle continua à le regarder avec un peu trop d’insistance — elle s’efforça à regarder de nouveau devant elle après un instant en disant, presque tout bas "Si j’ai accepté de te voir, c’est uniquement par rapport à ce truc de revival." C’était plus simple de paraître dure et froide, même si ça lui coûtait et que ça fit se former quelque chose en elle qu’elle repoussa en retenant discrètement sa respiration.


    she says that she's never afraid, just picture everybody naked. she really doesn't like to wait, not really into hesitation.
    (starter) no promises  2dJk2Km
    (starter) no promises  Pf8cX3Q
    (starter) no promises  YwJSohR
    (starter) no promises  KtpRxkJ
Revenir en haut Aller en bas
Milan Norton
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans
SURNOM : lanny pour la famille et les amis. goon pour la presse people, apparemment on lui reconnaît une attitude un peu "silly" sur les plateaux de tournage.
STATUT : divorcé et célibataire
MÉTIER : comédien & co-producteur
LOGEMENT : Bayside, Agnes street (#450)
(starter) no promises  9db82cc673544293395ef3cc0088ee7951bf4f1f
POSTS : 277 POINTS : 130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : (-/4)

(starter) no promises  Ian-and-Candice-at-BloodyNightCon-ian-somerhalder-and-candice-accola-34473266-245-138
Maddy

(starter) no promises  Original
Joylan

(starter) no promises  Awkward-brothers
Aiden

AVATAR : Ian Somerhalder
CRÉDITS : lanuae magicae
DC : Aleisha H. (O. Cooke) Jolene K. (M. Cyrus)
PSEUDO : Clems
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/08/2021

(starter) no promises  Empty
Message(#) Sujet: Re: (starter) no promises (starter) no promises  EmptyVen 20 Mai - 16:54



no promises




 « Si j’avais pas la certitude de voir débarquer des dizaines de photographes chez moi après ton passage, je te dirais de prendre la direction de là-bas. Mais on sait toi et moi ce que ça engendrerait. » Il jette un bref coup d’oeil dans la direction évoquée par la jeune femme avant de laisser échapper un éclat de rire tout en haussant les épaules. Roman n’est pas du genre à jouer le mec faussement humble. Il a du succès. Il a des fans et ces derniers - ces dernières plutôt - sont plutôt du genre à lui courir après et pas uniquement pour lui dire que son dernier album en titre est pas trop mal. Il a dû apprendre avec ce succès … et ce que cela engendre. Qu’il le veuille ou non, sa vie a pris un tournant à 180 degrés après cette émission. « Soyons sages et raisonnables. », à l’opposé des petites folies qu’ils avaient pu s’autoriser à une certaine époque et c’est sur ces mots qu’il prend la direction quelle lui évoque par la suite. « Y a un diner sympa à l’entrée de la ville. Prends sur Toowong. » Direction Too Wong.

La route n’est pas si longue jusqu’à l’entrée de la ville et ce fameux diner. Il l’espère car il n’est pas à son aise. Il a le sentiment d’être un pilote d’avion de chasse, prêt à être éjecté de la cabine … dès que Jo l’aura décidé. Pas la peine d’avoir un diplôme en psychologie pour se douter que Roman ne se sente pas à son aise car il sait qu’elle pourrait disparaître en un clin d’oeil. Ne pas la brusquer. Ne pas dire la moindre connerie. Ne pas faire le moindre faux pas pour ne pas la voir disparaitre, une fois de plus. « Tu sais que la flatterie ne mène à rien avec moi, commence pas à vouloir me brosser dans le sens du poil en ramenant nos souvenirs en commun sur le tapis. » Il tourne la tête vers elle une demi seconde mais ne peut s’attarder sur son regard pour essayer d’y déceler la moindre malice. Impossible, il doit se concentrer sur la route et tourne sur la deuxième à gauche. « Si j’ai accepté de te voir, c’est uniquement par rapport à ce truc de revival. » Il acquiesce d’un signe de tête. Le message est passé. Il s’arrête au feu rouge et en profite pour pouvoir poser son attention sur cette ancienne amie, alliée … quel rôle avait-elle joué ? « J’crois pas que tu aies besoin d’être plus claire, tu sais. Tu as déjà laissé pas mal d’indices pour me faire comprendre que nous nous voyons uniquement pour ce revival. » Les e-mails, la tonalité, les phrases les plus courtes du monde, il avait compris qu’elle n’avait accepté de le voir uniquement pour ce revival. Il espère néanmoins ne pas se tromper. Ne pas se tromper sur cette folle idée selon laquelle ce qui les avait uni n’avait pu disparaitre à tout jamais. Il refuse de le croire. Feu vert. Il redémarre pour finalement se retrouver vers la sortie de la ville. Elle les guide jusqu’à ce qu’il leur trouve une place non loin du diner évoqué plusieurs minutes plus tôt.

Il saisit sa veste en jean posée sur le siège arrière avant de sortir de la voiture pour se diriger à pas pressés vers l’intérieur du diner. Pas vraiment envie d’ameuter les foules ici. Il ne joue pas la carte de la galanterie, car ce n’est pas le genre de truc qui le marque ou auquel il pense : qu’on lui coupe la tête ! Il s’en rend compte une fois que Jo saisit à son tour le seuil de la porte et il lui adresse un sourire gêné et pourtant amusé.
Instinctivement, il prend place au fond du diner, loin des fenêtres - règle numéro un. Il s’installe tout en saisissant aussitôt la carte : deuxième faute de galanterie en moins de cinq minutes. Le besoin, l’envie de caféine.

« Alors ? Tu as eu le temps de peser le pour et le contre? », demande-t-il, soulevant les yeux du menu pour les poser sur la jeune femme qui vient de prendre place face à lui.

Code by Silver Lungs



"I can be changed by what happens to me.
But I refuse to be reduced by it."

(starter) no promises  4dcIXIB
(starter) no promises  Qi7UeVN
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (03.11.95)
SURNOM : jo en est déjà un, elle n'en a pas besoin de plus. certains se risquent à l'appeler little miss sunshine, on ne sait pas ce qu'ils sont devenus (just kidding) (really?)
STATUT : keep 'em waiting like dot, dot, dot, dot, dot, dot
MÉTIER : fût un temps, elle aurait répondu chanteuse, mais ce temps est révolu. elle s’est barrée de l’electric playground au nouvel an, dans ta gueule les étrennes du 1er janvier, mac-le-boss, pour mieux rejoindre l’escouade de serveuses de paradise city, un club de strip-tease fondé par lara et itziar, et qui a ouvert ses portes le 14 février 2022 (cette blague)
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava
(starter) no promises  A60e1bf9fc7b5c75db4d564207c43954b5e5bcf5
POSTS : 692 POINTS : 215

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ très (trop) petite, compense avec son (trop) gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
RPs EN COURS :
(starter) no promises  35e125f59fa06dbaa6839f4398e94c311182585e
HARTER ◦ when i'm cold and tired and so uninspired don't you know i’ll sing let it out and sing when i'm down and i feel like giving up even the easy things feel rough don't you know I’ll sing when i feel down and out up under a heavy cloud when i don't wanna talk i lay my burdens off and i sing
(starter) no promises  7e800ff7b1a641ef07449e4983f07d92d61953d7
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(starter) no promises  Tumblr_inline_pjhageONx61uy9est_540
JOLIE ◦ i could feel the tension we could cut it with a knife i know it's more than just a friendship i can hear you thinking 'bout it do i gotta convince you that you shouldn't fall asleep? it'll only be a couple hours and i'm about to leave
(starter) no promises  984367b7df0487db21f04257c214f899ef1c82d9
ARCHIE ◦ ain't got no riches ain't got no money that runs long but i got a heart that's strong and a love that's tall ain't got no name ain't got no fancy education but i can see right through a powdered face on a painted fool

meg#6charlie#5nicky#9démon#1micah#1edge#5archie#4

RPs EN ATTENTE : lara#2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gif) ◦ ©alexadcmies, sunlethrps, baharsahins, tessrps (gifs) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t41120-libre-anthony-ramos

(starter) no promises  Empty
Message(#) Sujet: Re: (starter) no promises (starter) no promises  EmptySam 21 Mai - 11:02



≈ ≈ ≈
{no promises}
crédits gif & code fiche/ (sunlethrps & malibu) ✰ w/ @Roman Sterling (starter) no promises  873483867

Sa muflerie finirait par la perdre, un jour où l’autre. Mais autant dire qu’elle s’en cognait comme de son premier biberon. Elle nourrissait de la rancune pour Roman autant qu’elle nourrissait quelque chose de plus profond pour lui, pourtant rien ne pourrait la faire déroger à la ligne de conduite qu’elle s’est jurée de tenir quand elle se retrouvait à ses côtés et qu’elle sentait émaner de lui ce quelque chose qu’elle n’expliquait pas, qu’il n’essayait pas de retenir non plus pour lui faciliter la tache. C’était assez magnétique pour que ça la perturbe, pas suffisamment cependant pour lui faire prendre un virage et accepter d’entendre ce qu’il avait à lui dire. Leurs chemins s’étaient séparés il y avait des années déjà, à quoi bon les réunir ? Ils étaient différents, Jo l’avait rapidement compris à l’époque, et pourtant rien n’avait pu les résoudre à ne pas s’attacher à ce qui trépidait entre eux quand ils se retrouvaient dans la même pièce ; une alchimie brute qui avait fait les beaux jours de leur duo, alors qu’ils s’étaient présentés individuellement à l’audition de leur vie, qu’ils avaient concouru pour leur pomme durant toute la durée de l’émission. En coulisses, Jo agissait pour que Roman se fasse repérer et Roman faisait la même chose de son côté ; à croire qu’ils donnaient le meilleur de ce qu’ils avaient pour servir l’autre. Il n’y avait jamais  eu de concurrence entre eux, si ce n’était quand Jo se souvenait qu’il fallait qu’elle reste dans le cadre et que pour le faire sourire, elle poussait la comédie de la compétitrice un peu trop fort pour que ça paraisse sincère. La ligne était floue, elle l’avait plus été encore plus tard, quand elle avait senti que le vent tournait, qu’en plus de cette fascination étrange qu’elle semblait ressentir à son égard, il y avait autre chose qui l’avait mené à lui rendre son baiser. Mais ça avait été trop tard, et leurs chemins, en effet, s’étaient séparés.
Elle s’était abstenue de suivre ce qu’il était devenu. Ça lui faisait trop de mal, pas seulement parce qu’elle avait échoué de son côté. Il y avait eu une certitude qui avait poussé en elle, quand elle avait compris que Roman était sensible à ce qu’elle dégageait autant qu’elle l’était à ce qu’il dégageait. Peut-être qu’elle était pétrie d’un romantisme insoupçonné, aussi elle avait été déçue de s’apercevoir en direct qu’il n’avait même pas essayé de la recontacter, de la revoir, ou de prendre de ses nouvelles. Le reproche pouvait lui être incombé à elle aussi, mais ça avait été plus délicat pour elle de faire la démarche justement à cause de son échec. S’il avait été sincère avec elle, il aurait tenté quelque chose de plus, il aurait voulu savoir si ce n’était pas trop dur, si elle en sortait bien. Mais rien. Et c’était plus pour cette raison qu’autre chose que Josephine lui en voulait aujourd’hui si bien que quand il sembla mal prendre le disclaimer qu’elle lui fit en lui répétant qu’elle avait accepté de le voir que pour une raison, elle rit avant de lui dire tout de go, sans aucune forme de politesse "Tu croyais que t’allais débarquer en terrain conquis, que j’allais accepter de passer du temps avec toi en souvenir du bon vieux temps ? Tu veux que je te rappelle le temps que t'as mis à te souvenir de moi ? J’allais sûrement pas bousculer mes plans pour te faire une place dans mon emploi du temps : t’as rendu les choses assez claires toi aussi, on a été que des concurrents, et la compétition est terminée depuis longtemps." Le regard rivé vers le pare-brise qu’elle voyait briller de la lumière dardante du feu rouge auquel la voiture s’arrêta, Jo sentit l’attention de Roman se diriger vers elle un instant. Et c’est encore ce qui se dégageait de lui qui la força à se tasser dans son siège et à ne rien ajouter de plus à ce moment-là.

Jusqu’à ce qu’ils arrivèrent jusqu’au diner qu’elle lui avait indiqué. Elle s’extirpa de la voiture pour se diriger, sans attendre le jeune homme, vers la porte de l’endroit en question. Laissant sa veste en jean derrière elle, elle s’engagea avec énergie, et lorsque sa main effleura la sienne au moment où il tendit le bras avec la même intention, le courant électrique qui passa entre eux la força à relever la tête pour affronter le sourire qu’il lui adressa et auquel elle ne répondit pas par fierté. Au lieu de quoi, elle fit mine de s’impatienter, et tira sur la poignée de la porte pour mieux s’avancer entre les tables bien rangées, les banquettes crissantes, son pas pressé faisant écho sur le carrelage noir et blanc du diner. En s’asseyant, choisissant une table loin de l’attention de tous et de toutes, se glissant sur la banquette avec une grâce made in Carter, elle retira ses lunettes de soleil du haut de sa tête pour les poser sur la table et en tritura les branches quand Roman reprit la parole.
Tandis que Roman était dissimulé derrière le menu du restaurant, Jo l’observa un moment. Mais elle baissa rapidement le regard quand le sien émergea de nouveau, penchant la tête sur le côté quand il en vint à la raison de leur rendez-vous aux aurores. Elle haussa une épaule, l’air de ne pas y toucher "Je sais même pas en quoi ça consisterait vraiment tout ça. Si ça serait une émission unique, une session de plusieurs mois… j’ai eu droit au strict minimum en terme d’explications, j’imagine que t’en sais plus que moi en tant que vainqueur." qu’elle lui fit posément, laissant un instant son ton de gamine vexée de côté, et passant sa langue sur sa rangée de dents du haut en restant un instant à contempler ses ongles toujours occupés à tripoter les branches de ses lunettes. Dans une inspiration prise pour mieux avoir la force de continuer à penser correctement, elle ajouta "Je sais pas ce que ça m’apporterait de me lancer de nouveau dans tout ça. C’est pas comme si ça avait été un vrai tremplin pour moi. Au contraire, j’ai perdu une occasion de faire ce que je voulais vraiment et j’ai terminé ici." Ici, à Brisbane. Alors, elle ne savait pas ; elle ne savait pas si ça valait le coup, elle ne savait pas si elle en avait envie. A nouveau, elle laissa un silence s’installer, seulement interrompu par la musique en sourdine qui passait dans le diner. C’est seulement parce que son regard fut attiré par la lumière qui émanait de Roman qu’elle consentit à relever le sien vers lui pour lui demander "Tu comptes faire quoi, toi ?" Ce n’était pas comme si son avis l’éclairerait vraiment sur la marche à suivre, mais sa curiosité était assez marquée pour qu’elle laisse son indélicatesse de côté et qu’elle l’interroge à son tour.


    she says that she's never afraid, just picture everybody naked. she really doesn't like to wait, not really into hesitation.
    (starter) no promises  2dJk2Km
    (starter) no promises  Pf8cX3Q
    (starter) no promises  YwJSohR
    (starter) no promises  KtpRxkJ
Revenir en haut Aller en bas
Milan Norton
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans
SURNOM : lanny pour la famille et les amis. goon pour la presse people, apparemment on lui reconnaît une attitude un peu "silly" sur les plateaux de tournage.
STATUT : divorcé et célibataire
MÉTIER : comédien & co-producteur
LOGEMENT : Bayside, Agnes street (#450)
(starter) no promises  9db82cc673544293395ef3cc0088ee7951bf4f1f
POSTS : 277 POINTS : 130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : (-/4)

(starter) no promises  Ian-and-Candice-at-BloodyNightCon-ian-somerhalder-and-candice-accola-34473266-245-138
Maddy

(starter) no promises  Original
Joylan

(starter) no promises  Awkward-brothers
Aiden

AVATAR : Ian Somerhalder
CRÉDITS : lanuae magicae
DC : Aleisha H. (O. Cooke) Jolene K. (M. Cyrus)
PSEUDO : Clems
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/08/2021

(starter) no promises  Empty
Message(#) Sujet: Re: (starter) no promises (starter) no promises  EmptySam 21 Mai - 23:06



no promises




« Tu croyais que t’allais débarquer en terrain conquis, que j’allais accepter de passer du temps avec toi en souvenir du bon vieux temps ? Tu veux que je te rappelle le temps que t'as mis à te souvenir de moi ? J’allais sûrement pas bousculer mes plans pour te faire une place dans mon emploi du temps : t’as rendu les choses assez claires toi aussi, on a été que des concurrents, et la compétition est terminée depuis longtemps. »

Se souvenir d’elle. Il a toujours pensé à elle. Elle avait toujours fait partie de ses pensées. C’était cet enfoiré de Chronos qui lui avait joué un mauvais tour. Il avait profité de la victoire avant de se faire inonder par les timelines à respecter. Il avait perdu le contrôle. Il avait perdu le Nord. Les jours étaient devenus des semaines, des mois … mais non, il ne l’avait pas oublié. Comment ? Il fronce les sourcils tout en serrant les doigts sur le volant quand la jeune femme lui assène un coup droit dans l’estomac rien qu’avec quelques mots. Il aurait voulu lui dire quelque chose. Il aurait voulu dire ce qu’il pense mais au lieu de cela, il ouvrit la bouche pour finalement la refermer sans laisser le moindre mot s’échapper de ses lèvres. Elle avait raison. Il avait été le roi des connards. Elle avait fait sa vie sans lui. Ils n’étaient plus rien pour l’autre. Leurs chemins s’étaient séparés et il devait faire avec … baissant la tête une demi-seconde, il se concentra de nouveau sur la route pour ne pas se perdre dans des pensées qui le tortureraient une fois de plus.

Face à face dans un endroit public, Roman essayait de remonter à la surface en revenant le contrôle. Elle avait toujours su le mettre mal à l’aise, sans le savoir, sans le vouloir. Car il avait toujours voulu lui plaire. Il avait toujours voulu la voir sourire, l’entendre rire. Avec les années, il avait pris conscience qu’il en avait été amoureux. Jo et Manny, un duo particulier. « Je sais même pas en quoi ça consisterait vraiment tout ça. Si ça serait une émission unique, une session de plusieurs mois… j’ai eu droit au strict minimum en terme d’explications, j’imagine que t’en sais plus que moi en tant que vainqueur.» Il pencha la tête sur le côté tout en plantant son regard dans le sien, l’air pas vraiment amusé par cette dernière vanne bien placée néanmoins. Évidemment qu’on lui en avait dit pas mal sur le concept. Une émission unique, spéciale qui se tournerait sur plusieurs jours sans doute … pas mal de chansons, de reprises, pas mal de publicité pour ceux et celles qui avaient une « carrière » et la possibilité de montrer au public ce qu’étaient devenus les autres. Roman avait aussitôt dit à sa manager qu’il ne serait pas présent sans Jo. Sa saison avait été marquée par elle, par leur duo, leur talent. Hors de question d’y participer sans elle. « Je sais pas ce que ça m’apporterait de me lancer de nouveau dans tout ça. C’est pas comme si ça avait été un vrai tremplin pour moi. Au contraire, j’ai perdu une occasion de faire ce que je voulais vraiment et j’ai terminé ici.» De se lancer ? Cela voudrait dire qu’elle n’avait pas totalement oublié son talent, sa capacité à transpercer les coeurs et les âmes avec quelques notes ? Voilà qui le rassurerait … quoique … en réalité, il voulait simplement être avec elle. Juste elle. Qu’importe. « Tu comptes faire quoi, toi ?»

Il ferma le menu et le posa dans le coin de la table pour finalement reposer son attention sur la jeune femme. Lui ? Qu’allait-il faire ? « Je n’ai pas encore pris de décision. », commença-t-il par dire. « A l’époque, la prod’ m’a bien retourné le cerveau et j’avais pas vraiment le contrôle sur quoique ce soit. Pas sûr que je sois de nouveau prêt à me trimballer en Santiags et chemise ouverte pour chanter un classique de country. » dit-il d’une voix rieuse car il avait bel et bien été contraint de jouer le rôle du cow-boy au coeur brisé pour faire monter l’audimat. « Ce n’est pas la même donne qu’à l’époque ; tu es désormais en position de déterminer les termes du contrat, tu sais ? » Il tourna la tête à la rechercher d’une ou d’un serveur et en profita pour dire sans la regarder : « Manny sans Jo, ça n’a rien d’un revival. Ils peuvent pas faire avec juste l’un d’entre nous. »

Code by Silver Lungs



"I can be changed by what happens to me.
But I refuse to be reduced by it."

(starter) no promises  4dcIXIB
(starter) no promises  Qi7UeVN
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (03.11.95)
SURNOM : jo en est déjà un, elle n'en a pas besoin de plus. certains se risquent à l'appeler little miss sunshine, on ne sait pas ce qu'ils sont devenus (just kidding) (really?)
STATUT : keep 'em waiting like dot, dot, dot, dot, dot, dot
MÉTIER : fût un temps, elle aurait répondu chanteuse, mais ce temps est révolu. elle s’est barrée de l’electric playground au nouvel an, dans ta gueule les étrennes du 1er janvier, mac-le-boss, pour mieux rejoindre l’escouade de serveuses de paradise city, un club de strip-tease fondé par lara et itziar, et qui a ouvert ses portes le 14 février 2022 (cette blague)
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava
(starter) no promises  A60e1bf9fc7b5c75db4d564207c43954b5e5bcf5
POSTS : 692 POINTS : 215

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ très (trop) petite, compense avec son (trop) gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
RPs EN COURS :
(starter) no promises  35e125f59fa06dbaa6839f4398e94c311182585e
HARTER ◦ when i'm cold and tired and so uninspired don't you know i’ll sing let it out and sing when i'm down and i feel like giving up even the easy things feel rough don't you know I’ll sing when i feel down and out up under a heavy cloud when i don't wanna talk i lay my burdens off and i sing
(starter) no promises  7e800ff7b1a641ef07449e4983f07d92d61953d7
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(starter) no promises  Tumblr_inline_pjhageONx61uy9est_540
JOLIE ◦ i could feel the tension we could cut it with a knife i know it's more than just a friendship i can hear you thinking 'bout it do i gotta convince you that you shouldn't fall asleep? it'll only be a couple hours and i'm about to leave
(starter) no promises  984367b7df0487db21f04257c214f899ef1c82d9
ARCHIE ◦ ain't got no riches ain't got no money that runs long but i got a heart that's strong and a love that's tall ain't got no name ain't got no fancy education but i can see right through a powdered face on a painted fool

meg#6charlie#5nicky#9démon#1micah#1edge#5archie#4

RPs EN ATTENTE : lara#2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gif) ◦ ©alexadcmies, sunlethrps, baharsahins, tessrps (gifs) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t41120-libre-anthony-ramos

(starter) no promises  Empty
Message(#) Sujet: Re: (starter) no promises (starter) no promises  EmptyLun 23 Mai - 12:58




≈ ≈ ≈
{no promises}
crédits gif & code fiche/ (sunlethrps & malibu) ✰ w/ @Roman Sterling (starter) no promises  873483867

"T’as une carrière maintenant. Ils ont pas le droit de te faire pencher du côté qui leur plaît pour rameuter les foules." Elle roula intérieurement des yeux, se rendant compte que ce qu’elle faisait là, c’était rassurer le petit Roman pour qu’il ne s’enfonce pas dans ses craintes, pour qu’il fasse ce qu’il avait toujours su faire sans en donner l’impression à quiconque — avancer avec droiture, laissant couler sur lui toutes les critiques et les ragots pour mener sa barque comme il l’entendait "Ton public sait ce que tu vaux, t’es plus le bouseux qui vient faire mumuse à la grande ville." Elle continua sans aucun dédain, seulement avec son parler particulier et l’intention qu’elle mettait à ne jamais parler plus fort qu’un murmure lent et rauque à la fois.
Si elle avait stagné après sa sortie de The X Factor, Roman avait évolué. Elle n’avait pas besoin d’avoir suivi son parcours pour s’en apercevoir, il suffisait de le regarder se pavaner comme il le faisait, traînant sa notoriété derrière lui comme un boulet qui l’ancrait dans une réalité qu’il avait provoqué grâce à son talent. Ils avaient tous souffert du stéréotype qu’on avait voulu leur mettre sur le dos à la seconde où ils avaient été choisi pour faire partie de l’élite, mais certains s’en était mieux départis que d’autres. Jo, elle avait continué sur cette voie sans vraiment le vouloir au demeurant, grossissant le trait au plus le temps passait parce qu’elle n’avait pas tant réussi à remonter à la surface que ça, se perdant entre ce qu’elle voulait et ce qu’on voulait qu’elle soit pour n’être pas grand-chose finalement ; uniquement une nana qui vivotait pour mieux s’occuper de sa grand-mère, et qui quand la chance lui souriait, gagnait l’opportunité de démontrer à la face du monde qu’elle n’était pas uniquement l’image qu’elle reflétait.
C’était elle qui s’était le plus perdue dans tout ça. Roman lui rappelait qu’elle avait été autre chose, qu’elle avait voulu être autre chose aussi. Le voir aussi sûr, ça la ramenait à une autre vie dans laquelle elle l’encourageait à prendre confiance en ce qu’il dégageait et ça raviva un peu la rancœur qu’elle lui réservait alors qu’elle le fixait pendant qu’il tentait de quoi, la réconforter ? Elle secoua la tête "Pas tellement, Roman. J’ai pas de carrière sur laquelle baser mes caprices et je crois me souvenir que la prod’ me portait pas tellement dans son cœur non plus. J’ai pas toujours joué le jeu, ils doivent s’en souvenir." Au début du moins, elle avait fait en sorte de faire entendre son avis sur à peu près tout ce ce qu’on lui imposait. Ce n’était que quand on avait fait planer sur elle l’éventualité d'une éviction pour mauvaise conduite qu’elle avait calmé ses ardeurs en acceptant de chanter ce qu’on lui proposait — de la pop de cours de récré, à dandiner des fesses en donnant l’impression qu’elle avait toujours aspiré à rien d’autre de sa jeune vie.

Sur le moment, elle se demanda d’ailleurs pourquoi, en tant qu’élément perturbateur, ils avaient tenu à ce qu’elle revienne faire un dernier tour de chant. C’était si simple d’oublier les perdants que ça ne l’aurait pas étonnée, mais peut-être un peu vexée, de ne pas faire partie de la promotion de ce Revival. Et puis la phrase que Roman prononça, elle la mit sur la voie de ce qu’elle ne réussissait pas à comprendre. Quand il cessa de la regarder, elle largua ses lunettes de soleil sur la surface lisse de la table, puis elle se laissa basculer contre le dossier de la banquette sur laquelle elle était assise, inclinant la tête sur son épaule pour mieux l’observer d’un angle différent, ses bras se croisant sur sa poitrine remontée par effet de sorcellerie pour paraître plus généreuse. Intérieurement, elle souriait, mais à l’extérieur, elle tacha de garder une expression aussi neutre que lui permettait sa patience — avec Roman, elle en avait toujours eu "C’est toi. C’est toi qui as négocié mon retour, hmm ?" Sous ses bras croisés, son cœur gonfla et son sourcil s’arqua quand elle ajouta, détournant elle aussi le regard pour ajouter, établissant mentalement une liste des faits avant d’ouvrir le bouche pour de bon et de laisser pleuvoir son ressenti sur le jeune homme "J’ai l’impression que tu te sers de nous quand ça t’arrange. T’as pas eu besoin de moi pour mener ta carrière, et t’as certainement pas besoin de cette connerie de Revival pour continuer à la mener maintenant." Elle avait besoin de travailler sa délicatesse, Jo. Même quand elle faisait des compliments, on avait l’impression qu’elle faisait de reproches. La tête redressée, elle poursuivit "T’as tout, t’es au summun de ce que la notoriété peut t’offrir, et tu vas me faire croire que tu réfléchis à la possibilité de remettre les pieds là-dedans parce que quoi, je te manque ?" Pas très subtile, Jo avait cette manie de mettre les pieds dans le plat sans chercher à nettoyer ce qu’elle avait salopé avec ses gros sabots.
Elle se mordit la lèvre inférieure, laissant le silence reprendre ses droits le temps de reprendre une inspiration légère, mais profonde. Elle aurait pourtant aimé être un peu moins rentre-dedans, puisque son impulsivité la prémunissait de la réflexion poussée, celle qui lui aurait permise de se préserver un peu au passage ; là, elle sentit sa gorge se serrer quand elle essaya de mettre de côté son propre ressenti, puis elle fronça très brièvement les sourcils pour se recentrer quand enfin, elle reprit "Je vis avec ma grand-mère, tu sais. Elle est pas très bien, et c’est une responsabilité que je peux pas abandonner sous le prétexte que t’as besoin de moi pour briller." C’était tellement flatteur cependant, c’était aussi tellement injuste de la part de Roman dans le fond qu’elle aurait pu se mettre à pleurer maintenant si elle n’avait pas assez d’amour propre pour retenir ce genre d’émotions quand elle le regardait devenir quelqu’un alors qu’elle, elle était sur le bas-côté à observer ses certitudes s’écrouler sans en avoir l’air.


    she says that she's never afraid, just picture everybody naked. she really doesn't like to wait, not really into hesitation.
    (starter) no promises  2dJk2Km
    (starter) no promises  Pf8cX3Q
    (starter) no promises  YwJSohR
    (starter) no promises  KtpRxkJ


Dernière édition par Jo Carter le Mer 25 Mai - 8:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Milan Norton
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans
SURNOM : lanny pour la famille et les amis. goon pour la presse people, apparemment on lui reconnaît une attitude un peu "silly" sur les plateaux de tournage.
STATUT : divorcé et célibataire
MÉTIER : comédien & co-producteur
LOGEMENT : Bayside, Agnes street (#450)
(starter) no promises  9db82cc673544293395ef3cc0088ee7951bf4f1f
POSTS : 277 POINTS : 130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : (-/4)

(starter) no promises  Ian-and-Candice-at-BloodyNightCon-ian-somerhalder-and-candice-accola-34473266-245-138
Maddy

(starter) no promises  Original
Joylan

(starter) no promises  Awkward-brothers
Aiden

AVATAR : Ian Somerhalder
CRÉDITS : lanuae magicae
DC : Aleisha H. (O. Cooke) Jolene K. (M. Cyrus)
PSEUDO : Clems
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/08/2021

(starter) no promises  Empty
Message(#) Sujet: Re: (starter) no promises (starter) no promises  EmptyLun 23 Mai - 17:28



no promises




« T’as une carrière maintenant. Ils ont pas le droit de te faire pencher du côté qui leur plaît pour rameuter les foules. » En guise de réponse, il hausse les épaules. Il est sous contrat. Il n’est pas ce que l’on peut penser être roi de ses propres choix. Il a toujours pas mal de monde à convaincre et il y a cette manager, qui pense aux ventes plus qu’au seul et unique bien être de son petit poulain. C’est le monde du show-business. Il a appris à accepter le revers de la médaille. Ils le font tous. « Ton public sait ce que tu vaux, t’es plus le bouseux qui vient faire mumuse à la grande ville. » Ses lèvres s’étirent et il lève un sourcil avant de répéter d’une voix amusée : « Tiens donc … le bouseux, tu dis … » Cela fait bien longtemps qu’on ne l’a pas appelé ainsi. Les années ont passés et il n’est plus vraiment le « bouseux » de l’époque ; là-dessus, elle marque un point. Mais on ne change réellement du tout au tout, si ?

« Pas tellement, Roman. J’ai pas de carrière sur laquelle baser mes caprices et je crois me souvenir que la prod’ me portait pas tellement dans son coeur non plus. J’ai pas toujours joué le jeu, ils doivent s’en souvenir. » Les propos de la jeune femme le ramènent des années en arrière. Tout avait été si différent. Ils pensait maitriser absolument tout … sans se rendre compte que le pied était bel et bien en train de presser la pédale de gaz et qu’ils fonçaient droit dans le mur. L’illusion du contrôle, Roman en avait subi les frais lors de ses premiers pas dans le grand monde. Il se souvenait des crises de la Jo. La Jo. On lui avait dit de ne pas trop s’en approcher, de ne pas s’en amouracher, que ça ne passait avec son image … quelle image ? Il n’avait pas tout de suite compris ; il avait été le roi des crétins. Un bouseux en soi. Mais, personne n’avait pu faire taire cette alchimie qui les unissait une fois dans la même pièce.

« C’est toi. C’est toi qui as négocié mon retour, hmm? » Il relève la tête pour affronter une Jo, pleine d’assurance. Il ne savait pas encore si c’était bon signe qu’elle se dirige dans cette direction. Allait-elle le castrer s’il avouait ? « J’ai l’impression que tu te sers de nous quand ça t’arrange. T’as pas eu besoin de moi pour mener ta carrière, et t’as certainement pas besoin de cette connerie de Revival pour continuer à la mener maintenant. » Elle a raison. Il n’en a pas besoin. Il pourrait volontiers les envoyer balader sans que cela ne nuise à sa carrière … peut-être que certains seraient d’ailleurs encore plus passionnés par cette assurance et distance qu’il mettrait entre lui et cette télé-réalité. « T’as tout, t’es au summum de ce que la notoriété peut t’offrir, et tu vas me faire croire que tu réfléchis à la possibilité de remettre les pieds là-dedans parce que quoi, je te manque ? » Nouveau coup droit. Elle pourrait être boxeur si le coeur lui en dit. Il se pince les lèvres pour contenir la horde de mots qui pressent.

« Je vis avec ma grand-mère, tu sais. Elle est pas très bien, et c’est une responsabilité que je peux pas abandonner sous le prétexte que t’as besoin de moi pour briller. »

Il se penche alors en avant alors qu’elle est calée contre le dossier de sa chaise.

« T’as raison - je n’ai pas besoin de ce revival. » commence-t-il par dire avec ce calme olympien qui l’a toujours caractérisé, faisant de lui l’opposé de Jo depuis toujours. « Si j’y réfléchis, ce n’est pas parce que j’en ai besoin, que j’y trouverais une quelconque utilité … Si j’y réfléchis, c’est parce que j’en ai envie, que l’idée de pouvoir te … » Il cesse aussitôt de parler quand l’ombre d’un serveur apparait à leur hauteur. Le sourire poli du serveur lui cloue le bec alors qu’il se redresse pour faire signe à Jo que c’est à son tour de commander. Une fois chose faite, une fois le serveur disparu, il repose son attention sur elle après laissé échapper un long soupir. « Je te force à rien — je suis pas suffisamment débile pour prendre le risque de te convaincre ou de te forcer à quoique ce soit. », dit-il avec un sourire qui se voulait quoi … complice ? « Avoue que c’est pas une idée totalement débile. Si ? »


Code by Silver Lungs



"I can be changed by what happens to me.
But I refuse to be reduced by it."

(starter) no promises  4dcIXIB
(starter) no promises  Qi7UeVN
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (03.11.95)
SURNOM : jo en est déjà un, elle n'en a pas besoin de plus. certains se risquent à l'appeler little miss sunshine, on ne sait pas ce qu'ils sont devenus (just kidding) (really?)
STATUT : keep 'em waiting like dot, dot, dot, dot, dot, dot
MÉTIER : fût un temps, elle aurait répondu chanteuse, mais ce temps est révolu. elle s’est barrée de l’electric playground au nouvel an, dans ta gueule les étrennes du 1er janvier, mac-le-boss, pour mieux rejoindre l’escouade de serveuses de paradise city, un club de strip-tease fondé par lara et itziar, et qui a ouvert ses portes le 14 février 2022 (cette blague)
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava
(starter) no promises  A60e1bf9fc7b5c75db4d564207c43954b5e5bcf5
POSTS : 692 POINTS : 215

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ très (trop) petite, compense avec son (trop) gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
RPs EN COURS :
(starter) no promises  35e125f59fa06dbaa6839f4398e94c311182585e
HARTER ◦ when i'm cold and tired and so uninspired don't you know i’ll sing let it out and sing when i'm down and i feel like giving up even the easy things feel rough don't you know I’ll sing when i feel down and out up under a heavy cloud when i don't wanna talk i lay my burdens off and i sing
(starter) no promises  7e800ff7b1a641ef07449e4983f07d92d61953d7
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(starter) no promises  Tumblr_inline_pjhageONx61uy9est_540
JOLIE ◦ i could feel the tension we could cut it with a knife i know it's more than just a friendship i can hear you thinking 'bout it do i gotta convince you that you shouldn't fall asleep? it'll only be a couple hours and i'm about to leave
(starter) no promises  984367b7df0487db21f04257c214f899ef1c82d9
ARCHIE ◦ ain't got no riches ain't got no money that runs long but i got a heart that's strong and a love that's tall ain't got no name ain't got no fancy education but i can see right through a powdered face on a painted fool

meg#6charlie#5nicky#9démon#1micah#1edge#5archie#4

RPs EN ATTENTE : lara#2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gif) ◦ ©alexadcmies, sunlethrps, baharsahins, tessrps (gifs) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t41120-libre-anthony-ramos

(starter) no promises  Empty
Message(#) Sujet: Re: (starter) no promises (starter) no promises  EmptyMer 25 Mai - 9:58




≈ ≈ ≈
{no promises}
crédits gif & code fiche/ (sunlethrps & malibu) ✰ w/ @Roman Sterling (starter) no promises  873483867

Elle-même ne s’en rendit pas tellement compte, n’empêche que quand Roman remua pour se pencher sur la table, elle se cala sur sa façon de se mouvoir pour faire la même chose, en même temps, et réduire l’espace qui les séparait en un aparté aussi dangereux que Jo était téméraire. Fermement, elle posa ses coudes sur le bord de la table pour mieux se prendre le visage dans les mains. Reposant maintenant entre ses paumes, elle la redressa pour faire barrage à tout ce que Roman s’apprêtait à lui dire.
Ses doigts creusèrent l’écart entre ses oreilles, ornées d’un liseré de boucles et de clous, et la ligne de ses cheveux tirés en arrière, son regard ne vacillant pas face à celui du jeune homme qui rebondissait sur ses paroles avec l’attitude de ceux qui savaient comment lui parler. Et elle l’écouta, aussi étrange pouvait paraître la scène à quiconque la connaissait assez pour se rendre compte que ce n’était pas usuel de la voir si attentive. Jo ne cligna même pas une fois pour laisser à son cerveau le temps s’assimiler ce que lui disait Roman.

Si elle avait été un peu nerveuse en anticipant ce rendez-vous, si elle avait senti son corps s’électriser à la seule pensée de se retrouver seule dans une voiture avec lui, il se calma soudain quand elle réussit à comprendre qu’après toutes ces années que, malgré le temps qui avait passé, il n’avait pas dérogé à ses ambitions la concernant, qu’elles étaient restées aussi intactes que les souvenirs qu’elle, elle gardait de tous ces moments qu’ils avaient passés ensemble. De son côté, au fil du temps, sa loyauté s’était effilochée. Jo lui en voulait trop pour être capable de vanter ses mérites sans avoir la sensation de n’être qu’une vendue pathétique, œuvrant pour les autres plus que pour elle-même. Mais lui, il avait gardé une meilleure image d’elle, et c’était presque douloureux de voir que même dans leur façon de gérer leur déception, ils étaient différents.
À quoi ça la menait d’être aussi dure avec lui ? Elle ne le savait pas elle-même, mais puisqu’il avait déjà jouit de plusieurs privilèges à l’époque, elle ne s’en voulait pas tellement de le traiter comme tous les autres aujourd’hui. Vraiment ? Le regard qu’elle lui lança à ce moment-là ne collait pas avec les pensées qui se diffusaient dans sa tête quand elle prit sens de leur proximité et du caractère presque sacré de la discussion qu’ils menaient à quelques mètres à peine l’un de l’autre, à faire des messes-basses alors qu’ils étaient seuls dans cette partie du diner.
Elle n’avait pas été aussi proche de Roman depuis des années. Sans le vouloir, là encore, elle bloqua son souffle dans sa poitrine avant de reprendre la parole pour le libérer doucement en même temps que la réflexion intense dans laquelle elle s’était enfoncée un instant, ses yeux ne réussissant à faire le point sur rien d’autre que sur le visage de Roman "Et ça changerait quoi que je sois là ? Je suis pas taillée pour qu’on se serve de moi ni pour faire tapisserie, je pensais que tu me connaissais mieux que ça." L’inclinaison de sa tête signifiait clairement qu’elle était vexée — ou pas, difficile de démêler le vrai du faux avec Jo. Elle resta encore un instant à le fixer, ses mains encadrant toujours son propre visage pour lui donner l’âge qu’elle portait sur ses épaules et qu’elle semblait avoir perdu ces dernières années, occupée à paraître plus armée contre les épreuves qu’elle ne l’était réellement.
Le charme se rompit brusquement, et ses yeux se mirent à papillonner à la seconde où le serveur fit son intervention, et qu’impatiente, coupée dans un élan qui la frustra sans qu’elle ne réussisse à le cacher, elle lui déroula une commande au hasard composée d’une pile de pancakes et d’un Earl Grey qu’elle sucrerait jusqu’à l’écœurement. Elle attendit que Roman passe la sienne pour se composer une nouvelle mine plus neutre que jamais tandis que la phrase qu’il avait laissé en suspens la taraudait, le corps se séparant du bord de la table, ses bras se croisant de nouveau, et l’attention tournée vers l’extérieur. Elle obliqua de l’autre sens quand il reprit la parole, et arqua un sourcil en entendant son accent rompre le silence "Et le rôle d’émissaire te va pas au teint. Je te préfère en bouseux slash superstar." rétorqua-t-elle sans donner l’impression qu’elle ne le pensait pas, secouant la tête de droite à gauche en retenant un sourire à la suite de sa phrase. Une nouvelle fois, elle se pencha au-dessus de la table pour lui murmurer "Ça l’est pas. C’est que du marketing, c’est pensé pour être malin et assez accrocheur pour qu’on se laisse tenter… ça a l’air de fonctionner sur toi, je te croyais moins impressionnable que ça." Elle accrocha ses dents à sa lèvre inférieure le temps de faire le point sur ses propres pensées, plissant les paupières en même temps pour mieux voir le jeune homme. Le temps d’une nanoseconde, ses yeux firent la navette entre les yeux et la bouche de Roman, jusqu’à ce qu’elle se décide à reprendre un peu plus fort "Si j’accepte, ce sera pas comme la première fois, t’en as conscience ?" Une question qu’elle fit passer rapidement, préférant ajouter à son interrogation, ses ongles venant battre la mesure sur le Formica de la table "T’allais dire quoi avant qu’il nous interrompe ?" S’il portait ce qu’il avait dans le pantalon, il n’hésiterait pas à le lui répéter pour qu’elle évite les spéculations quand elle retournerait chez elle, à broyer tout sur son passage pour ne pas avoir à admettre que de tous les avis qu’elle avait reçu au cours de sa vie, celui de Roman comptait plus que les autres.


    she says that she's never afraid, just picture everybody naked. she really doesn't like to wait, not really into hesitation.
    (starter) no promises  2dJk2Km
    (starter) no promises  Pf8cX3Q
    (starter) no promises  YwJSohR
    (starter) no promises  KtpRxkJ


Dernière édition par Jo Carter le Lun 6 Juin - 9:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Milan Norton
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans
SURNOM : lanny pour la famille et les amis. goon pour la presse people, apparemment on lui reconnaît une attitude un peu "silly" sur les plateaux de tournage.
STATUT : divorcé et célibataire
MÉTIER : comédien & co-producteur
LOGEMENT : Bayside, Agnes street (#450)
(starter) no promises  9db82cc673544293395ef3cc0088ee7951bf4f1f
POSTS : 277 POINTS : 130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : (-/4)

(starter) no promises  Ian-and-Candice-at-BloodyNightCon-ian-somerhalder-and-candice-accola-34473266-245-138
Maddy

(starter) no promises  Original
Joylan

(starter) no promises  Awkward-brothers
Aiden

AVATAR : Ian Somerhalder
CRÉDITS : lanuae magicae
DC : Aleisha H. (O. Cooke) Jolene K. (M. Cyrus)
PSEUDO : Clems
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/08/2021

(starter) no promises  Empty
Message(#) Sujet: Re: (starter) no promises (starter) no promises  EmptyMer 25 Mai - 18:16



no promises




« Et ça changerait quoi que je sois là ? » « Tout. » glisse-t-il alors que la jeune femme continue. « Je suis pas taillée pour qu’on se serve de moi ni pour faire tapisserie, je pensais que tu me connaissais mieux que ça. » Il le sait, oui et loin de lui l’intention de se jouer de la jeune femme. Alors, par respect et surtout pour éviter la moindre tornade, il n’ajoute aucun mot. Dieu soit loué, le serveur choisit son meilleur moment pour venir les interrompre.

« Et le rôle d’émissaire te va pas au teint. Je te préfère en bouseux slash superstar. » Il ne peut pas s’empêcher de laisser échapper un éclat de rire. Bouseux semble un mot qui lui colle à la peau et un mot que Jo semble apprécier utiliser à son égard. Bizarrement, il aime bien la manière dont elle l’utilise. Est-ce-que cela lui rappelle la manière dont ils se parlaient par le passé ? Est-ce-que c’est un peu sa Madeleine de Proust pour leur vieille relation amicale ? Possible. Il en profite. « Ça l’est pas. C’est que du marketing, c’est pensé pour être malin et assez accrocheur pour qu’on se laisse tenter … ça a l’air de fonctionner sur toi, je te croyais moins impressionnable que ça. » Il lève les mains en l’air en signe de reddition, tout en dodelinant de la tête. Evidemment que c’est du marketing ! C’est du marketing, de la grosse publicité, de l’audimat à gogo pour pouvoir se remplir les poches … et pas forcément les candidats mais plus la production et tout ce qui va avec. Roman n’est pas du genre à se pavaner sur les écrans de télévision mais bizarrement, pour ce cas-là, les choses sont différentes. Les choses sont différentes car Jo fait partie de l’équation, du tableau et qu’il est suffisamment crétin pour espérer que cela puisse changer les choses. « Je suis plein de surprises. » ironise-t-il avec le plus candide des sourires, une carte qu’il a toujours aimé sortir pour la voir rouler des yeux. A une certaine époque, aujourd’hui bien éloignée de ce qu’ils vivent actuellement. « Si j’accepte, ce sera pas comme la première fois, t’en as conscience ? » Elle commence par ce si j’accepte et son attention est aiguisée. Il se redresse même avec intérêt. « T’allais dire quoi avant qu’il nous interrompe ?» ajoute-t-elle avant qu’il ne puisse répondre quoique ce soit. Pas sûr que ce soit mieux.

« Ce que j’allais dire … ?» Piètre comédien, on peut voir à sa manière de chercher une issue de secours par le regard qu’il sait très bien ce qu’il s’apprêtait à dire et que c’est sans doute mieux que le destin lui ait mis un serveur dans les pattes pour lui couper la parole. Il finit par la regarder, elle. Enfin! Finalement, il la regarde et ne fuit plus. C’est un bon début. « Si j’y réfléchis, c’est parce que je suis un bouseux nostalgique, sans doute que c’est ça la vraie raison, Jo. » finit-il par dire en laissant tomber les armes. Pas la peine de jouer et jongler avec de jolies argumentations.

« Et tu as même le droit de te foutre de ma gueule, je ne t’en voudrais pas. » ajoute-t-il et avant qu’elle ne puisse répliquer quoique ce soit, il lève son index comme un enfant sur les bancs de l’école pour continuer : « mais on doit quand même avouer que ça serait intéressant de voir ce qu’on pourrait faire avec les manettes entre nos mains ; et je dis bien « nos » car ça a toujours été un duo au cours de cette émission. » Choisir leurs chansons. Diriger leur numéros. Etre responsable de leur propre image. Tout ce dont ils avaient imaginé des soirs passés à répéter …

Code by Silver Lungs



"I can be changed by what happens to me.
But I refuse to be reduced by it."

(starter) no promises  4dcIXIB
(starter) no promises  Qi7UeVN
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (03.11.95)
SURNOM : jo en est déjà un, elle n'en a pas besoin de plus. certains se risquent à l'appeler little miss sunshine, on ne sait pas ce qu'ils sont devenus (just kidding) (really?)
STATUT : keep 'em waiting like dot, dot, dot, dot, dot, dot
MÉTIER : fût un temps, elle aurait répondu chanteuse, mais ce temps est révolu. elle s’est barrée de l’electric playground au nouvel an, dans ta gueule les étrennes du 1er janvier, mac-le-boss, pour mieux rejoindre l’escouade de serveuses de paradise city, un club de strip-tease fondé par lara et itziar, et qui a ouvert ses portes le 14 février 2022 (cette blague)
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava
(starter) no promises  A60e1bf9fc7b5c75db4d564207c43954b5e5bcf5
POSTS : 692 POINTS : 215

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ très (trop) petite, compense avec son (trop) gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
RPs EN COURS :
(starter) no promises  35e125f59fa06dbaa6839f4398e94c311182585e
HARTER ◦ when i'm cold and tired and so uninspired don't you know i’ll sing let it out and sing when i'm down and i feel like giving up even the easy things feel rough don't you know I’ll sing when i feel down and out up under a heavy cloud when i don't wanna talk i lay my burdens off and i sing
(starter) no promises  7e800ff7b1a641ef07449e4983f07d92d61953d7
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(starter) no promises  Tumblr_inline_pjhageONx61uy9est_540
JOLIE ◦ i could feel the tension we could cut it with a knife i know it's more than just a friendship i can hear you thinking 'bout it do i gotta convince you that you shouldn't fall asleep? it'll only be a couple hours and i'm about to leave
(starter) no promises  984367b7df0487db21f04257c214f899ef1c82d9
ARCHIE ◦ ain't got no riches ain't got no money that runs long but i got a heart that's strong and a love that's tall ain't got no name ain't got no fancy education but i can see right through a powdered face on a painted fool

meg#6charlie#5nicky#9démon#1micah#1edge#5archie#4

RPs EN ATTENTE : lara#2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gif) ◦ ©alexadcmies, sunlethrps, baharsahins, tessrps (gifs) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t41120-libre-anthony-ramos

(starter) no promises  Empty
Message(#) Sujet: Re: (starter) no promises (starter) no promises  EmptyLun 6 Juin - 9:42




≈ ≈ ≈
{no promises}
crédits gif & code fiche/ (sunlethrps & malibu) ✰ w/ @Roman Sterling (starter) no promises  873483867

Et elle roula des yeux, bien sûr qu’elle roula des yeux. Elle se targuait de ne pas être prévisible, Jo, d’être le genre de femme qu’on trouve trop impulsive pour se laisser approcher, mais Roman était là, à savoir quoi faire et où appuyer pour le faire réagir comme une poupée qui parle, à user des mêmes mimiques qu’à l’époque pour garder le contrôle de la situation, à retenir ses sourires pour ne pas lui laisser la satisfaction de se rendre compte qu’il avait un ascendant sur elle.
Eloignée de la table, les bras croisés sur sa poitrine qu’elle sentait en mouvement, se levant et se baissant au rythme de sa respiration régulée par sa propre volonté, elle agita doucement la tête  de droite à gauche "T’es peut-être le chanteur de la décennie, mais t’es le plus mauvais acteur que j’aie jamais rencontré." qu’elle lui fit pour remonter à la surface, prête à entendre ce qu’il avait à lui dire tandis qu’il s’obstinait à la gratifier de pirouette sans aucun intérêt à ses yeux, plus attentive à l’honnêteté qu’au bobard et à la gêne.

Et à ce moment, elle le sentait mal à l’aise, Roman. Il l’avait toujours un peu été en sa présence. Jo gardait des souvenirs de leur moments passés tous les deux où il lui donnait la sensation de marcher sur des œufs. C’était de sa faute, elle avait cet effet-là sur les autres et c’était voulu. C’était une façon de garder la mainmise, de faire valoir son autorité sur des choses situées dans un entre-deux qu’elle trouvait trop flou pour pas craindre de s’en approcher. Si parfois, elle avait ressenti quelque chose de similaire en présence de Roman, elle l’avait toujours particulièrement bien caché. Il n’y avait eu que quand il l’avait embrassé qu’elle s’était laissé surprendre, qu’elle avait ressenti le genre de frisson impossible à retenir tant il vous traverse de part en part et vous laisse un souvenir indélébile. Elle le ressentit peut-être un peu quand il passa enfin à table pour répondre à sa question sans détour et qu’une nouvelle fois, elle lui dit, sortant de son stoïcisme pour se placer de nouveau au bord de la table, le coude se levant à sa hauteur pour mieux s’y visser "Donc j’avais raison, je te manque." Statuer de cette manière, sans faire de chichis comme il était en train de le faire, c’était la marque de fabrique de Jo. Ses yeux s’accrochèrent aux siens un long moment pendant lequel elle ne tenta pas de l’interrompre, inclinant simplement la tête pour mieux l’observer et alors que ses doigts tâtèrent un peu à droite et à gauche pour mieux s’occuper, s’agrippant finalement à une salière qu’elle ramena vers elle pour y faire tinter ses ongles, elle ne se moqua même pas de lui comme il l’invitait à le faire "Si on avait été un duo, j’en serais pas là aujourd’hui. C’est mignon de te raconter des histoires et de vouloir retrouver l’étincelle d’antan, mais si j’envisage vraiment de participer, va falloir que t’arrêtes de me servir ce genre de connerie, Roman." Est-ce qu’elle envisageait vraiment d’accepter la proposition qu’on lui avait faite comme ça, sans y songer plus en détails ? Elle eut un doute le temps d’une nanoseconde.
Et puis l’existence qu’elle menait actuellement lui passa devant les yeux à la vitesse d’une bonne chanson jouée en avance rapide. Graduellement, Jo laissa un soupir filer entre ses lèvres, ses sourcils se levant très subtilement quand détachant son regard de celui de Roman, elle lui dit "Faut que je réfléchisse. Je peux pas donner de réponse de but en blanc, j’ai pas la même vie que toi." Un nouvel aveu qu’elle fit passer en un clignement de cils et en un sourire carnassier qu’elle lui adressa, baissant la voix quand elle lui dit avec toute la malice qui caractérisait toutes ses sorties les plus méprisables "J’ai pas écouté un seul de tes albums tu sais." Elle ne savait pas ce qu’elle essayait de prouver en le lui disant, mais  ça ne l’arrête pas. Jo s’inclina davantage pour de nouveau, créer une proximité avec lui, et termina en chuchotant avec une pointe de provocation dans le murmure qu’elle lui destina, son regard faisant la navette entre ses deux yeux "T’en as écrit combien des chansons qui parlent de moi ?"


    she says that she's never afraid, just picture everybody naked. she really doesn't like to wait, not really into hesitation.
    (starter) no promises  2dJk2Km
    (starter) no promises  Pf8cX3Q
    (starter) no promises  YwJSohR
    (starter) no promises  KtpRxkJ
Revenir en haut Aller en bas
Milan Norton
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans
SURNOM : lanny pour la famille et les amis. goon pour la presse people, apparemment on lui reconnaît une attitude un peu "silly" sur les plateaux de tournage.
STATUT : divorcé et célibataire
MÉTIER : comédien & co-producteur
LOGEMENT : Bayside, Agnes street (#450)
(starter) no promises  9db82cc673544293395ef3cc0088ee7951bf4f1f
POSTS : 277 POINTS : 130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : (-/4)

(starter) no promises  Ian-and-Candice-at-BloodyNightCon-ian-somerhalder-and-candice-accola-34473266-245-138
Maddy

(starter) no promises  Original
Joylan

(starter) no promises  Awkward-brothers
Aiden

AVATAR : Ian Somerhalder
CRÉDITS : lanuae magicae
DC : Aleisha H. (O. Cooke) Jolene K. (M. Cyrus)
PSEUDO : Clems
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/08/2021

(starter) no promises  Empty
Message(#) Sujet: Re: (starter) no promises (starter) no promises  EmptyLun 6 Juin - 17:23



no promises




« T’es peut-être le chanteur de la décennie, mais t’es le plus mauvais acteur que j’aie jamais rencontré. »
« J’prends ça comme un compliment », dit-il tout en posant une main sur sa poitrine, lui offrant une légère révérence.

Mais, il est désormais temps de jouer cartes sur table.
Il a perdu suffisamment de temps pour ne pas prendre un million de détours. Il faut aller droit au but. « Donc j’avais raison, je te manque. » Dit comme ça, tout est beaucoup plus simple et après qu’elle ait prononcé ces mots, il cesse de bouger et penche la tête sur le côté pour une demi-seconde. Le genre de réaction qui signifie : « tu peux arrêter ça tout de suite ». « Si on avait été un duo, j’en serais pas là aujourd’hui. C’est mignon de te raconter des histoires et de vouloir retrouver l’étincelle d’antan, mais si j’envisage vraiment de participer, va falloir que t’arrêtes de me servir ce genre de connerie, Roman. » « Donc tu l’envisages … ? » répète-t-il sur un ton interrogatif tout en levant les sourcils. Oui, il s’est uniquement concentré sur cette demi-seconde. Il l’a vu vaciller pendant une demi seconde. Il semblerait qu’elle n’ait pas totalement anéanti l’idée d’y participer. Tant qu’il y a une petite chance, il y a de l’espoir. N’est-ce-pas ce que l’on dit ?   Mais la réalité la rattrape, les rattrape et semble venir annihiler la moindre chance de renouer face un passé lointain. « Faut que je réfléchisse. Je peux pas donner de réponse de but en blanc, j’ai pas la même vie que toi. » Il lève les mains en signe de reddition tout en se reculant doucement pour laisser son dos s’appuyer sur le dossier de sa banquette. Elle marque un point. Elle a une famille. Elle a des responsabilités. Elle n’a pas sa vie. Il n’a pas la sienne. « Evidemment. », souffle-t-il simplement avec la plus grande sincérité.

« J’ai pas écouté un seul de tes albums tu sais. » Il arque un sourcil en laissant échapper un éclat de rires. Pas de mal à ça. Elle plante son regard dans le sien, elle ne cille pas et lui coupe le souffle. Elle est un démentor à cet instant. Elle lui coupe le souffle. Elle lui dérobe son souffle, sa confiance, absolument tout. Il se perd dans son regard sans savoir ce qu’il y trouvera. Il s’y noie comme à chaque fois qu’elle vient battre des cils devant lui. La même technique qui fonctionne encore et encore. Toujours. « T’en as écrit combien des chansons qui parlent de moi ? » Et la question est loin d’être ridicule ou futile. La question mérite d’être posée. La question est cruellement réaliste … la question est son fardeau. Une histoire dont il ne parvient pas à faire le deuil. Le coin de ses lèvres s’agitent comme à chaque fois qu’il se retient à sourire. Son regard se baisse une demi-seconde alors qu’il finit par l’imiter et vient se pencher au-dessus de la table, face à elle.

« Tu ne crois tout de même pas que je vais te faire le plaisir de répondre à cette question … » Son regard s’égare sur la courbe de ses lèvres avant de retrouver ses orbes.

« euh, excusez-moi --- vos commandes. »

Code by Silver Lungs



"I can be changed by what happens to me.
But I refuse to be reduced by it."

(starter) no promises  4dcIXIB
(starter) no promises  Qi7UeVN
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (03.11.95)
SURNOM : jo en est déjà un, elle n'en a pas besoin de plus. certains se risquent à l'appeler little miss sunshine, on ne sait pas ce qu'ils sont devenus (just kidding) (really?)
STATUT : keep 'em waiting like dot, dot, dot, dot, dot, dot
MÉTIER : fût un temps, elle aurait répondu chanteuse, mais ce temps est révolu. elle s’est barrée de l’electric playground au nouvel an, dans ta gueule les étrennes du 1er janvier, mac-le-boss, pour mieux rejoindre l’escouade de serveuses de paradise city, un club de strip-tease fondé par lara et itziar, et qui a ouvert ses portes le 14 février 2022 (cette blague)
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava
(starter) no promises  A60e1bf9fc7b5c75db4d564207c43954b5e5bcf5
POSTS : 692 POINTS : 215

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ très (trop) petite, compense avec son (trop) gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
RPs EN COURS :
(starter) no promises  35e125f59fa06dbaa6839f4398e94c311182585e
HARTER ◦ when i'm cold and tired and so uninspired don't you know i’ll sing let it out and sing when i'm down and i feel like giving up even the easy things feel rough don't you know I’ll sing when i feel down and out up under a heavy cloud when i don't wanna talk i lay my burdens off and i sing
(starter) no promises  7e800ff7b1a641ef07449e4983f07d92d61953d7
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(starter) no promises  Tumblr_inline_pjhageONx61uy9est_540
JOLIE ◦ i could feel the tension we could cut it with a knife i know it's more than just a friendship i can hear you thinking 'bout it do i gotta convince you that you shouldn't fall asleep? it'll only be a couple hours and i'm about to leave
(starter) no promises  984367b7df0487db21f04257c214f899ef1c82d9
ARCHIE ◦ ain't got no riches ain't got no money that runs long but i got a heart that's strong and a love that's tall ain't got no name ain't got no fancy education but i can see right through a powdered face on a painted fool

meg#6charlie#5nicky#9démon#1micah#1edge#5archie#4

RPs EN ATTENTE : lara#2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gif) ◦ ©alexadcmies, sunlethrps, baharsahins, tessrps (gifs) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t41120-libre-anthony-ramos

(starter) no promises  Empty
Message(#) Sujet: Re: (starter) no promises (starter) no promises  EmptyMar 7 Juin - 11:42




≈ ≈ ≈
{no promises}
crédits gif & code fiche/ (sunlethrps & malibu) ✰ w/ @Roman Sterling (starter) no promises  873483867

"Donc, j’ai besoin d’y réfléchir." qu’elle répéta en ne le quittant pas du regard jusqu’à ce que ses yeux se mirent à lui picoter et que, peut-être pour la première fois de sa vie, elle fût la première à baisser les yeux pour reprendre sur elle et respirer. Elle le détestait. Elle le détestait de la mettre dans cette position alors qu’elle avait passé des années à refouler tous ses rêves, à se remettre de l’échec qui l’avait forcée à battre en retraite, et à reprendre pieds avec une réalité qui était plus vilaine qu’il se l’imaginait sans aucun doute.
Elle aurait aimé le lui dire, qu’elle le détestait à ce moment-là. Partir et le laisser la queue entre les jambes, à ronger l’os qu’elle daignerait lui jeter comme gage immuable de ce qu’ils avaient partagé à l’époque ; tout ça, ce n’était plus que vestiges à en juger par le dialogue de sourds qui prenaient place maintenant, et auquel elle tenta de donner une autre tournure parce que si elle essayait de se convaincre du contraire en secret, campant sur sa fierté pour expliquer le moindre de ses faits et gestes à son encontre, elle avait toujours été trop sensible à Roman Sterling pour accepter ce qu’il était en train de lui imposer.

Un ultimatum. Il ne s’agissait pas seulement de sa participation à ce putain de Revival. Josephine en prit conscience quand, créant elle-même un aparté en se croyant la plus forte d’eux deux, elle sentit la tension prendre une toute nouvelle texture et s’épaissir à mesure qu’elle voyait son regard vriller et couvrir le moindre centimètre carré de la peau qu’elle avait d’exposée, de son front au haut de sa poitrine qu’elle sentit s’affoler sous le smock de sa robe couverte de cerises.  Elle lui rendit son attention, s’en remettant à un observation poussée des changements opéré dans son apparence depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus — pas grand-chose au demeurant, il restait un jeune premier. Non, il ne s’agissait pas seulement de sa participation à ce putain de Revival. S’il y avait quelque chose à sauver dans la relation qu’ils avaient entretenue à l’époque, cette opportunité serait la seule qu’elle aurait jamais plus parce que leur vie était aussi différente qu’ils l’avaient été à l’époque, quand la gravité avait été de trop et qu’ils s’étaient retrouvés à de maintes reprises à braver les recommandations de la production pour devenir, si ce n’était des amis, des alliés. Ou plus que ça encore. La question ne se posait même plus à ce moment tant Jo se sentait intoxiquée par ses propres pensées, mais aussi par les paroles de Roman qu’elle ne lâcha pas des yeux.
Son menton dans sa main, l’ongle de son petit doigt vint se perdre entre ses lèvres pendant qu’un sourire lui échappait, surprenant la trajectoire de son regard qui s’attarda sur sa bouche alors que la réponse à la question qu’elle lui avait posée lui était trop difficile à exprimer. Elle murmura encore, se rapprochant autant que lui permettait la largeur de la table qui les séparait, faisant darder le bout de sa langue entre ses lèvres pour assouvir un besoin de provocation soudain alors qu’elle s’apercevait en direct que, peut-être, elle avait autant de pouvoir sur lui que lui en avait sur elle "Pourquoi ?" qu’elle lui demanda d’abord, vraiment curieuse quant à l’éventualité qu’il y avait des chansons qui parlaient d’elle dans ses albums. Elle inclina la tête, son menton toujours soutenu par la paume de sa main "Moi j’ai toujours été honnête avec toi." Ça pour l’être, Jo ne boudait pas sa franchise. Au point que l’espace d’un court instant, le silence retombant doucement entre eux, et l’électricité la poussant à remuer un peu sur la banquette sur laquelle elle était assise, ses courtes jambes se mouvant sous la table pour que son genou vienne se caler entre ceux du jeune homme, elle fût à deux doigts de l’interroger à nouveau. Cette fois, pour lui demander combien de fois exactement il avait pensé au baiser qu’ils avaient échangé à l’époque ; mais le charme se dissipa au moment où le serveur débarqua avec leur commande, et que récupérant son genou pour mieux resserrer ses jambes sous la table et tourner toute son attention vers le nouvel arrivant, elle lui dit en levant un sourcil avec un sarcasme transpirant par tous les pores de sa peau parfaite "Timing parfait."


    she says that she's never afraid, just picture everybody naked. she really doesn't like to wait, not really into hesitation.
    (starter) no promises  2dJk2Km
    (starter) no promises  Pf8cX3Q
    (starter) no promises  YwJSohR
    (starter) no promises  KtpRxkJ
Revenir en haut Aller en bas
Milan Norton
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 40 ans
SURNOM : lanny pour la famille et les amis. goon pour la presse people, apparemment on lui reconnaît une attitude un peu "silly" sur les plateaux de tournage.
STATUT : divorcé et célibataire
MÉTIER : comédien & co-producteur
LOGEMENT : Bayside, Agnes street (#450)
(starter) no promises  9db82cc673544293395ef3cc0088ee7951bf4f1f
POSTS : 277 POINTS : 130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
RPs EN COURS : (-/4)

(starter) no promises  Ian-and-Candice-at-BloodyNightCon-ian-somerhalder-and-candice-accola-34473266-245-138
Maddy

(starter) no promises  Original
Joylan

(starter) no promises  Awkward-brothers
Aiden

AVATAR : Ian Somerhalder
CRÉDITS : lanuae magicae
DC : Aleisha H. (O. Cooke) Jolene K. (M. Cyrus)
PSEUDO : Clems
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/08/2021

(starter) no promises  Empty
Message(#) Sujet: Re: (starter) no promises (starter) no promises  EmptyMar 7 Juin - 17:35



no promises




« Pourquoi ? Moi j’ai toujours été honnête avec toi. »

Roman n’a jamais été doué avec la gente féminine. A vrai dire, c’est à se demander s’il a conscience de sa propre apparence, de ce charisme dû à un faux air nonchalant. Il ne semble pas en avoir conscience car il est toujours surpris quand les regards de réelles personnes se posent sur lui. Oh bien sûr il a conscience d’avoir une horde de groupies sur les réseaux sociaux, qui se mettent même à créer de drôles de fan fiction avec d’autres stars du milieux. Il sait également que certaines regardent plusieurs fois les affiches publicitaires auxquelles il participe mais il considère ce Roman là comme un produit marketing, pas comme sa véritable personne. Non, il est toujours surpris que de vraies personnes soient intéressées par sa véritable personne. Un monde saugrenu. Jo avait toujours eu le don pour le mettre mal à l’aise, le faire rougir et surtout lui donner le sentiment de pouvoir déplacer des montagnes, de valoir le coup. Les années étaient passées et pourtant, en un regard, en deux trois mots, en un contact incongru de sous la table, elle parvient une fois de plus à le tenir entre ses griffes parfaitement manucurées. Il aurait vraiment besoin d’un coaching. Les lèvres se détachent pour laisser échapper quelques mots alors que son regard se fait plus perçant mais c’est la présence du serveur qui vient le sortir de sa torpeur.

Il secoue la tête presque gêné, comme si le serveur aurait pu deviner la nature et le fond de ses pensées à cet instant. Se mordant la lèvre inférieure, il reprend place sur sa banquette, pose les mains à plat sur la table pour que ce dernier puisse déposer les plats devant lui. « Timing parfait. » qu’elle scande avec sarcasme, ayant parfaitement raison sur le coup. Sauvé par le gong. Une fois de plus.

« Comme si j’allais croire que cette interruption va avoir raison de ta ténacité. » dit-il avec cette teinte rieuse au fond de la voix.

Besoin de contenance, besoin d’occuper ses mains et son esprit, il saisit le mug posé face à lui pour en boire une gorgée après l’avoir légèrement levé dans sa direction. « I know it's late, I know you're weary. I know your plans don't include me. Still here we are, both of us lonely. Longing for shelter from all that we see. Why should we worry, no one will care…» a-t-il soufflé dans un drôle de murmure, sans la mélodie. Pas de mélodie, pas de voix chantante, juste les mots insufflés par cette envie de lui hurler combien il a besoin d’elle, combien il ne peut faire le deuil de cette non-relation. Reposant son mug sur la table, il plonge son regard dans le sien, un sourcil arqué. « Is it too late to remind you how we were? But not our last days of silence, screaming, blur. Most of what I remember makes me sure. I should have stopped you from walking out the door. You could be happy, I hope you are. You made me happier than I'd been by far » Il prend une profonde inspiration d’une seconde. « Il y en a quelques-unes, ouais…» finit-il par ajouter tout en détachant son regard du sien. Insoutenable.

Code by Silver Lungs



"I can be changed by what happens to me.
But I refuse to be reduced by it."

(starter) no promises  4dcIXIB
(starter) no promises  Qi7UeVN
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans (03.11.95)
SURNOM : jo en est déjà un, elle n'en a pas besoin de plus. certains se risquent à l'appeler little miss sunshine, on ne sait pas ce qu'ils sont devenus (just kidding) (really?)
STATUT : keep 'em waiting like dot, dot, dot, dot, dot, dot
MÉTIER : fût un temps, elle aurait répondu chanteuse, mais ce temps est révolu. elle s’est barrée de l’electric playground au nouvel an, dans ta gueule les étrennes du 1er janvier, mac-le-boss, pour mieux rejoindre l’escouade de serveuses de paradise city, un club de strip-tease fondé par lara et itziar, et qui a ouvert ses portes le 14 février 2022 (cette blague)
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava
(starter) no promises  A60e1bf9fc7b5c75db4d564207c43954b5e5bcf5
POSTS : 692 POINTS : 215

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ très (trop) petite, compense avec son (trop) gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
RPs EN COURS :
(starter) no promises  35e125f59fa06dbaa6839f4398e94c311182585e
HARTER ◦ when i'm cold and tired and so uninspired don't you know i’ll sing let it out and sing when i'm down and i feel like giving up even the easy things feel rough don't you know I’ll sing when i feel down and out up under a heavy cloud when i don't wanna talk i lay my burdens off and i sing
(starter) no promises  7e800ff7b1a641ef07449e4983f07d92d61953d7
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(starter) no promises  Tumblr_inline_pjhageONx61uy9est_540
JOLIE ◦ i could feel the tension we could cut it with a knife i know it's more than just a friendship i can hear you thinking 'bout it do i gotta convince you that you shouldn't fall asleep? it'll only be a couple hours and i'm about to leave
(starter) no promises  984367b7df0487db21f04257c214f899ef1c82d9
ARCHIE ◦ ain't got no riches ain't got no money that runs long but i got a heart that's strong and a love that's tall ain't got no name ain't got no fancy education but i can see right through a powdered face on a painted fool

meg#6charlie#5nicky#9démon#1micah#1edge#5archie#4

RPs EN ATTENTE : lara#2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gif) ◦ ©alexadcmies, sunlethrps, baharsahins, tessrps (gifs) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t41120-libre-anthony-ramos

(starter) no promises  Empty
Message(#) Sujet: Re: (starter) no promises (starter) no promises  EmptyVen 10 Juin - 10:51




≈ ≈ ≈
{no promises}
crédits gif & code fiche/ (sunlethrps & malibu) ✰ w/ @Roman Sterling (starter) no promises  873483867

Ses rebuffades, elles étaient toujours naturelles autant qu’elles étaient inutiles parfois. Mais sa fierté était telle qu’elle ne se laissait pas le choix de rétorquer quand elle se sentait acculée. Face à Roman, elle avait sans cesse l’impression d’être coincée entre deux murs qui se rapprochaient dangereusement, prêts à la réduire en charpie sans qu’elle ne puisse y faire quoi que ce soit, prisonnière d’un quelque chose qu’elle ne savait même pas décrire. De fait, elle lui cracha avec un sourire, un léger rire pointant un instant après "Tu dis ça comme si c’était une tare. Mais être tenace, ça me permet de m’en sortir. J’ai pas une armada de larbins prêts à satisfaire toutes mes envies, moi." S’il avait mis les pieds dans le plat en débarquant avec leur commande, le serveur n’avait pourtant plus aucune espèce d’importance aux yeux de Josephine désormais. Elle le remercia à peine de faire ce pourquoi il était minablement payé, penchant la tête sur le côté et serrant davantage ses genoux entre eux quand son attention fût de nouveau happée par tout ce que dégageait Roman.
Sans cesser de le regarder cette fois-là, et dans une synchronie qui devenait comique à ce stade, elle empoigna l’anse de sa tasse de thé qu’elle porta à ses lèvres pour boire une longue gorgée neutre du liquide qui s’écoula dans sa gorge ; pas assez sucré, elle se chargea de changer la donne en déversant une quantité scandaleuse de sucre lorsque la voix du jeune homme se refit entendre après que, lui aussi, eut besoin de se remettre l’esprit en place en sirotant longuement ce que contenait sa tasse.

De son côté de la table, elle sentait grouiller le contact qu’elle avait initié avec le jeune homme le long de ses jambes pour se perdre quelque part entre sa poitrine et son ventre. Cette sensation s’y logea durablement, et fût plus lancinante encore lorsqu’elle s’aperçut de ce qu’il était en train de murmurer, de ce que ça signifiait vraiment, cette pause qu'il avait prise pour mieux revenir dans le jeu avec une carte victorieuse, de celle qu’elle lui aurait jeté à la gueule si elle n’avait pas été si sûre que ça ferait d’elle une mauvaise perdante.
C’était le cas pourtant, ne le prouvait-elle pas sans arrêt en refusant d’admettre que ça lui faisait du mal qu’il soit devenu celui qu’il était aujourd’hui tandis qu’elle, elle n’était rien d’autre que le pâle cliché d’une histoire dont elle avait perdu le privilège de réécrire la fin ? Relevant sa tasse devant son nez, elle se prémunissait de ce qu’elle entendait, cherchant à cacher l’effet que ça lui faisait de l’imaginer quelque part, à griffonner les paroles qu’il lui déclamait calmement en pensant à elle, à ce qu’ils avaient vécu et qui était assez fort pour faire naître chez chacun d’eux une forme de mélancolie. Elle sentit sa gorge se serrer, ce qu’elle contra en buvant de nouveau une gorgée et en papillonnant des yeux pour faire bonne mesure, feignant l’action de ne pas être impressionnée quand en vérité, il venait de la toucher de la façon la plus vile qui soit.
Elle savait que, si là, elle refusait de s’arrêter trop férocement sur le sens des paroles qu’il prononça, elle y reviendrait plus tard et que ça l’empêcherait de dormir ;  autant que l’obstination qu’il mettait à chuchoter tout ça en la fixant comme il le faisait, sans se douter un seul instant de ce que ça lui faisait "C’est mignon." fût la seule parole qu’elle s’autorisa à partager avec lui, le sentant flancher de l’autre côté de la table quand, une fois qu’il eut terminé, il détourna les yeux. Sa tasse toujours tenue entre ses doigts, Jo ajouta tout bas, se calant sur la manière qu’il avait eut de murmurer, lui aussi "C’est une vieille chanson, ou c’en est une que tu vas inclure dans un prochain projet ?" Sous la table, elle sentit sa jambe gauche commencer s’agiter nerveusement, et elle se trouva si dure dans le fond, qu’elle chercha quelque chose d’aimable à lui dire — ce qu’elle fit, quand se penchant sur la table pour poser sa tasse, puis pour appuyer ses avant-bras sur le bord, elle lui dit doucement "Si tu me les offres tes albums, peut-être que je prendrais le temps d’enfin les écouter." Et ce fût plus fort qu’elle, elle se sentit obligée d’ajouter avec malice, son regard retrouvant le sien alors qu’elle haussa une épaule pour marquer sa fausse désinvolture "J’aime savoir ce qu’on raconte sur moi." Partir sur cette lancée, ça lui permettait de ne pas apporter de réponses aux questions qu’il se posait de son côté ; s’il était trop tard en particulier. Malgré elle, son regard quittant celui du jeune homme, elle laissa un soupir lui échapper, comme un regret à qui elle rendait sa liberté avec un agacement si prononcé que ça la fit basculer en arrière, son dos rebondissant contre la matière bon marché de la banquette "T’es toujours aussi bon pour écrire."


    she says that she's never afraid, just picture everybody naked. she really doesn't like to wait, not really into hesitation.
    (starter) no promises  2dJk2Km
    (starter) no promises  Pf8cX3Q
    (starter) no promises  YwJSohR
    (starter) no promises  KtpRxkJ
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(starter) no promises  Empty
Message(#) Sujet: Re: (starter) no promises (starter) no promises  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(starter) no promises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-