AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €

 (Chanelle #20) Can we surrender ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabrielle Strange
Gabrielle Strange
la pente glissante
Voir le profil de l'utilisateur
(Chanelle #20) Can we surrender ?  7vHkInU ÂGE : 36 ans (30.07.1985)
SURNOM : Ses proches la surnomme Gaby ou Gab'. Un certain Walker l'appelait, fut un temps, Miss California.
STATUT : Ils sont incapables de rester éloignés et retrouvent leurs vieilles habitudes. Pourtant, ils préfèrent taire, une fois de plus, leurs sentiments eux aussi retrouvés.
MÉTIER : Avocate pénaliste, travaille pour le cabinet Sherman & Mancini
LOGEMENT : #521 wellington street, bayside.
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Airp
POSTS : 678 POINTS : 600

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Las Vegas ☽ Etudes à LA pour devenir avocate où elle s'est établie ensuite ☽ Départ pour l'Australie sans en avoir le choix en août 2020 ☽ Végétarienne ☽ Amoureuse de la nature, sa bouffée d'oxygène étant les randonnées ☽ Aime le vin ☽ Suit les tendances en matière de mode ☽ Photographe à ses heures perdues, une passion qu'elle a depuis petite.
RPs EN COURS : (Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
CHANELLE ☽ It's like all this time,i've been waitin' for you with my open eyes, scannin' the room for a peace of mind you look so good in this light, it's like suddenly all that's important is in front of me, already know what we're gonna be, you look so good in this light

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
STRANGE FAMILY ☽ Everything will change, nothin' stays the same and nobody here's perfect, oh but everyone's to blame, all that you rely on and all that you can save will leave you in the morning and find you in the day.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
JOSHUELLE ☽ Throughout life you will meet one person who is like no other. You could talk to this person for hours and never get bored, you could tell this person things and they will never judge you. This person is your soulmate, your best friend. Don’t ever let them go.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
LEILIELLE ☽ Best friends understand when you say, ‘forget it.’ Wait forever when you say, ‘just a minute.’ Stay when you say, ‘leave me alone.’ And open the door before you can say, ‘come in.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy-downsized-large
STRANCKIE ☽ u.c.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
EBBY ☽ So no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke, your love life's DOA, it's like you're always stuck in second gear, when it hasn't been your day, your week, your month, or even your year, but I'll be there for you

11/08

Stranckie #3Isaac #1River #1 Callum #1 Chanelle #18 Chanelle #19 Leilielle #1Joshuelle #1 Jackson #2 Chanelle #20 Chanelle #21
RPs EN ATTENTE : Eddie #3 ☽ Cade #2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.
AVATAR : Crystal Reed
CRÉDITS : @harleystuff(avatars), @loonywaltz (ub)
DC : Stacey, la naïve, Zoya, l'irresponsable et Iris, celle qui se voile la face
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38177-tough-girl-whose-soul-ashes-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t38200-gabrielle-strange-time-has-come-as-we-all-go-down https://www.30yearsstillyoung.com/t38219-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t43843-gabrielle-strange

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Empty
Message(#) Sujet: (Chanelle #20) Can we surrender ? (Chanelle #20) Can we surrender ?  EmptySam 30 Avr 2022 - 22:36




can we surrender ?
Fin mars 2022 « I’m okay, Josh » laisse-t-elle échapper une énième fois à son meilleur ami qui l’interroge du regard avant de venir la serrer fortement dans ses bras. Il la connait par cœur, elle a encore et toujours cet air qui ne la quitte pas depuis qu’il est arrivé à Brisbane il y a de ça trois semaines. Et parce qu’il la connait par cœur, elle n’a pu lui cacher plus longtemps la vérité à propos de ce fameux soir où a eu lieu cette confrontation entre elle, Mitchell et Channing. Gabrielle a confessé à Joshua s’être rapprochée de son ex-amant depuis janvier dernier, date depuis laquelle ils se sont autorisés à se retrouver occasionnellement, juste pour prendre du bon temps. Evidemment, ce bon temps passé ensemble les a rapprochés bien plus qu’ils ne l’auraient souhaité. De vieilles habitudes bien trop facilement retrouvés, la renaissance bien trop naturelle de cette complicité qui leur est propre et voilà que les deux anciens - à nouveau - amants se sont laissés prendre au piège. Piège qui s’est refermé sur eux lors de l’inauguration du nouveau restaurant du frère de l’avocate, découvrant que le monde était étonnant petit en voyant ce dernier en compagnie de Channing. Et au vu de leurs comportements, de cette manière de s’éclipser dans un lieu à l’abri des regards curieux, Gabrielle a rapidement compris que les deux se connaissaient. Et si elle était prête à les blâmer tous les deux, puis à rejeter toute la faute sur son frère dont une énième déception de sa part ne l’aurait pas tant étonné, il s’est avéré que le coupable dans l’histoire était finalement l’héritier. Il était celui qui était conscient du lien unissant Mitchell et Gabrielle et qui s’était bien gardé d’être honnête envers eux sur le fait de les connaitre respectivement. Le ton était évidemment monté lors de cette confrontation, des mots prononcés bien trop rapidement au point que la situation a fini par dégénérer entre Mitch et Channing. Un premier coup de la part de son frère, une réponse immédiate de la part de l’héritier et une Gabrielle qui a tenté de s’interposer entre eux deux, suppliant son frère de cesser toute violence. Après ça, Channing a disparu et depuis… elle n’a plus eu aucune nouvelle. « Je vais bien, j’t’assure Josh. Je vais courir, je devrais revenir dans une petite heure »  Elle enlace son meilleur ami une dernière fois, lui déposant un baiser sur la joue avant de quitter sa villa.

Non, en réalité, elle ne va pas si bien que ça. Elle ne peut s’empêcher de revoir la scène, celle violente, celle de son frère assenant le premier coup à Channing. Ce geste qui l’a replongé dans des souvenirs de son enfance, dans cette violence à laquelle elle a trop longtemps assisté et qui lui donne désormais des haut-le cœur. Elle inspire profondément alors qu’elle commence à descendre les marches de son perron pour prendre une direction inconsciente. Même si elle lui en veut, Gabrielle n’a eu de cesse de penser à Channing. Depuis trois semaines, c’est le silence radio, tout contact rompu entre eux. Elle n’a pas daigné faire le premier pas quand elle estime que c’est lui qui lui doit des explications mais qu’elle sait aussi qu’il y a autant d’amertume d’un côté que de l’autre du fait des mots qu’ils ont pu se jeter respectivement à la figure. Des mots tranchants, eux même violents par leur dureté et cette facilité déconcertante qu’ils ont eu de les prononcer. Des mots qui ne cessent de résonner, qui lui font mal encore et pourtant… pourtant elle se déteste d’être incapable de l’oublier et de tirer définitivement un trait sur lui. Elle en est incapable, incapable de ne pas s’inquiéter pour lui et ça parce qu’elle est aussi incapable de reconnaitre ce qu’elle peut ressentir à l’égard de l’héritier depuis qu’ils se sont à nouveau retrouvés…

Gabrielle prend alors le chemin vers la plage, s’arrêtant face à l’océan pour inspirer à nouveau profondément. Elle reste statique face à celui-ci, le regard sur l’horizon pendant une dizaine de minutes et alors qu’elle s’apprêtait à repartir, c’est son téléphone qui se met à vibrer dans la poche latérale de son legging. Elle s’empresse de le sortir, et s’attend à voir un sms de Joshua, sûrement encore inquiet pour elle. Mais c’est un tout autre expéditeur qui est à l’origine du message qu’elle reçoit et découvre…

Channing
je suis chez moi, j'ai terminé ma journée. si tu veux qu'on parle, tu sais où me trouver.


Elle le relit. Une fois. Deux fois. Trois fois. Gabrielle ne sait comment réagir face à ce message si impersonnel, sec et sans saveur. Bien différent des derniers qu’ils ont pu échanger, le précédent remontant à ce fameux soir où il souhaitait la rejoindre chez elle. Il y a un certain pincement au cœur en lisant à nouveau le message, message auquel elle décide de ne pas répondre. A-t-elle vraiment envie d’aller s’expliquer ? Est-t-elle celle qui doit aller le rejoindre pour avoir cette discussion quand il a tout à se reprocher dans cette histoire ? Des milliers de questions se heurtent dans son esprit et elle a besoin d’une dizaine de minutes de plus, se laissant tomber dans le sable en position assisse pour réfléchir. Et lorsqu’elle reprend sa course après ce moment de réflexion nécessaire, ses pieds reprennent la même direction que lorsqu’elle a quitté sa villa, mais cette fois, de manière consciente.

Elle y est. Face à sa porte. Son message date d’il y a une demi-heure voire plus. Elle ne lui a pas dit qu’elle venait. Pourtant, elle est là, parce qu’elle a besoin qu’ils s’expliquent. Elle ne supporte plus ce silence radio entre eux, elle ne supporte plus de ne pas avoir de réponses à ses questions. Alors, elle frappe. Elle porte trois coups à sa porte et attends. Une minute ou deux, tout au plus avant que la porte ne s’ouvre et que son regard croise le sien. Il y a un silence de quelques secondes, un silence durant lequel ils échangent un regard difficile à interpréter. Un regard entre amertume, reproche et inquiétude. Un regard ininterprétable, mais qui, au fond – c’est son cas tout du moins – traduit un certain soulagement de le revoir. Pourtant, ses traits restent inexpressifs, fermés tout comme le ton qu’elle utilise pour briser le silence « Bonsoir, Channing ». Il n’y a aucune chaleur dans sa voix et lorsqu’il s’écarte pour la laisser entrer, elle se fraie un chemin à l’intérieur de cette villa qu’elle commence à bien connaitre. Lorsqu’elle se retourne enfin pour lui faire face, une fois le living room atteint, Gabrielle prête plus attention à l’homme d’affaires. Il semble s’être entraîné juste avant qu’elle arrive, lui aussi dans une tenue sportive, décelant sans difficulté aucune, les quelques gouttes de sueur qui perlent encore sur son front. Ce qu’elle remarque aussi c’est ce regard sévère, celui qu’elle lui déteste, celui similaire à ce fameux soir, celui similaire à leurs retrouvailles ici à Brisbane. La première question logique serait celle lui demandant comment il va, ou plutôt comment va son nez que son frère a amoché. Mais elle ne le fait pas. Pas maintenant. « Tu savais ? » est la première question qu’elle lui pose « Tu savais quel genre de type était mon frère ? Et si son ton est sec, son regard la trahit, celui à la fois empli de reproches mais suppliant. Suppliant à la fois de lui dire la vérité mais aussi suppliant de la rassurer également sur le fait qu’il ignorait son implication dans un gang criminel. Elle effectue un pas en avant, vers lui, inconsciemment « Pourquoi tu ne m’as rien dit… » si tu le savais, elle ne précise pas alors que les derniers mots sont un murmure, incapable de quitter son regard, comme cherchant la réponse dans celui-ci. « Pourquoi, Channing ? » Pourquoi m’as-tu menti toi aussi ? Pourquoi les choses doivent être aussi compliquées ? autant de questions qu’elle lui pose indirectement sur un ton étonnamment calme et posé. Un ton qu’il l’est parce qu’elle sent son estomac se nouer, tout comme sa gorge mais se fait la promesse pour autant de ne pas craquer.




code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




@Channing Walker  (Chanelle #20) Can we surrender ?  4014933344  (Chanelle #20) Can we surrender ?  4285025084



Can we surrender?
We let the waters rise, we drifted to survive, i needed you to stay, but I let you drift away

@BESIDETHECROCODILE

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Upylpwj

(Chanelle #20) Can we surrender ?  J5U6W8Q
(Chanelle #20) Can we surrender ?  JL89r1l
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Xc1pTzg
(Chanelle #20) Can we surrender ?  4dcIXIB
(Chanelle #20) Can we surrender ?  VPaEYqd
(Chanelle #20) Can we surrender ?  0f0M9Ir

Revenir en haut Aller en bas
Channing Walker
Channing Walker
l'ironie du sacrifice
l'ironie du sacrifice
Voir le profil de l'utilisateur
(Chanelle #20) Can we surrender ?  7vHkInU ÂGE : trente cinq ans (26.08.1986)
SURNOM : chan en général, souvent monsieur Walker ou Walker tout court
STATUT : son coeur lui appartient depuis longtemps mais il n'est pas encore prêt à l'admettre
MÉTIER : héritier et président-directeur général du Walker Group, entreprise de renom dans le domaine de l'immobilier
LOGEMENT : 216 beachcrest road à bayside, dans une villa avec une vue imprenable bien trop grande pour lui seul
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Ogri
POSTS : 1909 POINTS : 845

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à Brisbane, même s'il a beaucoup voyagé › il est gourmand, excellent cuisinier › il a un tempérament calme et diplomate › il fait du piano depuis qu'il est enfant › il participe à des courses illégales au coeur de Brisbane, un vieux démon › il est trilingue (anglais, français et italien) › il a un tatouage « 007 » en bas du dos, un souvenir de soirée quand il avait 22 ans › il adore le bon vin et le whisky › il aime passer du temps à sillonner la ville en moto
RPs EN COURS :
(Chanelle #20) Can we surrender ?  1pfp
CHANELLE › your precious heart, can't watch it break, so i close my eyes while you walk away. can i have a second chance ? can i have another dance ? can i start another life with you ? when i wake up in a haze and i haven't slept in days, you're a thousand miles away with such a lonely heart.

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Lc5g
WALKERS › i'd take another chance, take a fall, take a shot for you. and i need you lile a heart needs a beat, but it's nothing new. i loved you with a fire red, now it's turning blue. and you say sorry like the angel, heaven let me think it was you but i'm afraid. it's too late to apologize, it's too late.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  T836
WALKIE › i’d take a bullet for you. not in the head tho, but like in the leg or something.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Tikv
CHANNIRIS › uc.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  O2v6
HARTER › insane, inside the danger gets me high. can't help myself got secrets i can't tell. i love the smell of gasoline, i light the match to taste the heat. i've always liked to play with fire. hot blood, these veins. my pleasure is their pain. i love to watch the castles burn, these golden ashes turn to dirt.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Ohbi
CHANNIKA › out on our own, dreaming in a world that we both know is out of our control but if shit hits the fan we're not alone, 'cause you've got me and you know that i've got you and i know if the ride takes California, i'm so glad i got to hold ya.


RPs EN ATTENTE :
(Chanelle #20) Can we surrender ?  0pkf

RPs TERMINÉS : (2020) elizabeth #1dani #1caelan #1raphaellexie #1clyde #1dani #2eddie #1

(2021) elizabeth #2dani #3elizabeth #3caelan #2dani au #4danika #1primrose #1dani #5lexie #3eddie #2victoria #1hayden #1dani #6dani #7elizabeth #4clyde #2 et lexie #2danika #2dani #9garett #1gabrielle #1gabrielle #2gabrielle au #3lexie #4gabrielle #4hunter #1james #1danika #3gabrielle #6nicky #1lexie #5adriana #1freddy #1gabrielle au #8eddie au #3gabrielle #7gala de charitégabrielle #5elizabeth #5danika #4sergio #1jezabel #1michaela #1gabrielle#12lexie #6caelan #5 et gabrielle #9ashley #1otto #1caelan #4gabrielle #10elijah #1gabrielle #13

(2022) lexie #7gabrielle #11jordan #1hunter #2lawrence #1danika #5deklan #1deklan #2gaïa #2zoya #1elizabeth #6rhett #1lexie #9gabrielle #16freddy #2lexie #8 et noah #1mila #1gabrielle #14mitchell #1 et gabrielle #17iris #1

rps abandonnés:

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Gzo6
AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : cristalline (avatar) astra (code signature) Mapartche (dessin channing) loonywaltz (userbar) selfmade (tous les crackships sauf le walkie par miss o'n3d)
DC :  
PSEUDO : eternaliaa, astre
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35209-cafe-noir-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35307-des-bleus-a-l-ame-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35936-channing-walker https://www.30yearsstillyoung.com/t35934-channing-walker

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Chanelle #20) Can we surrender ? (Chanelle #20) Can we surrender ?  EmptyDim 1 Mai 2022 - 19:27



can we surrender

@Gabrielle Strange et Channing
fin mars 2022
Leur dernière entrevue remonte à bientôt un mois. Un mois que Mitchell a écrasé son poing dans son visage, un mois que Gabrielle lui a hurlé de foutre le camp, deux semaines qu'il est rentré d'Europe après avoir joué quelques prolongations sur place. Il n'a plus la moindre nouvelle de la californienne depuis qu'il lui a tourné le dos en quittant le restaurant de son frère, et la sensation est aussi désagréable qu'il essaie de se persuader du contraire. Channing a cruellement envie d'aller, de passer à autre et d'oublier définitivement Gabrielle et ce pour leur bien à tous les deux. Ils ne marchent pas, après tout. Ils ont essayé par le passé, ont essayé de se contenter d'un plaisir primaire en se retrouvant sur le continent australien, mais rien ne fonctionne. Ils ne parviennent qu'à se blesser, à chaque fois d'une manière différente, et la scène au Moonshiner a été celle de trop. Comment ont-ils pu en arriver là ? Comment, après tant de souvenirs forgés en Californie et ailleurs lors de leur romance, ont-ils pu en arriver au point de se jeter de telles atrocités à la figure ? Ils n'auraient jamais dû se refréquenter, cette soirée du nouvel n'était qu'une erreur. Ils auraient gardé un souvenir amer de la fin de leur relation, certes, mais ce dernier aurait toujours été moins douloureux que celui qu'ils sont entrain d'écrire et qui gâche ce qu'ils ont un jour été. L'héritier a du mal à avoir les idées claires, et même si son coeur s'est allégé lors de son voyage en Europe, il ne trouve que ça : un peu de légèreté par-ci par-là avant que la réalité ne le gagne à nouveau. Il ne sait pas quoi penser ni quoi faire, plonge dans le travail puisqu'il s'agit de la chose qu'il fait de mieux, et rumine lorsqu'il se déconcentre.

C'est pourquoi il quitte le Walker Group sur le coup des quinze heures, incapable de travailler aujourd'hui encore moins que les autres jours, et qu'il monte à bord de sa sportive pour prendre la direction de Bayside. Il s'agace à trop réfléchir, ne parvient à rien, et quitte le bureau plus tôt en espérant trouver quelques réponses à ses questions. Le brun est dans une impasse et doit prendre une décision ou une autre, peu importe qu'ils coupent définitivement les ponts ou qu'ils s'expliquent. et si Gabrielle n'en a pas besoin à en juger par son silence radio, lui veut le faire. Le moteur de la sportive s'élance une fois en périphérie, se coupe sur le parvis de sa villa, et Channing prend le temps d'aller se doucher puis se changer. Il pourrait aller toquer à sa porte, l'appeler ou même passer la voir au cabinet mais cela serait audacieux... et il ne l'est pas, pas quand cela la concerne. Un sms semble un bon compromis, mais comment l'écrire ? Il sort de sa douche, enfile un jogging et un débardeur, et décide d'aller réfléchir en tapant dans un sac de sable. Comment peut-il être si doué avec les mots quand il s'adresse face à une foule d'inconnus, quand il se doit d'être éloquent et de convaincre, mais pourtant aussi incertain pour un message texte à son ex ? Il soupire, attrape une serviette qu'il pose sur son épaule, prend une petite bouteille d'eau dans la main et s'avance vers l'aile de sa maison comportant sa salle de sport. Il s'y échauffe, lance une playlist en fond sonore pour couvrir ses pensées, puis se plonge finalement dans une bulle de concentration. Il envoie entre deux séries un message impersonnel à la brune, n'y réfléchit pas quand il lui propose de passer, puis reprend là où il s'est arrêté une seconde plus tôt.

La lumière qui filtre au travers de ses baies vitrées descend au fil des minutes qu'il passe à frapper dans ce maudit sac, et Channing n'a aucune notion du temps alors qu'une bonne heure s'est écoulée. La sueur perle sur sa peau, ses muscles commencent à le tirer mais il n'arrête pas pour autant, pas tant qu'il peut encore se tenir debout et poursuivre ses exercices. Cela l'aidera probablement à aller mieux, du moins c'est ce qu'il pense, et ses coups s'arrêtent un instant uniquement pour lui permettre de réajuster ses bandes. Son regard se redresse vers l'horizon alors que ses gestes sont machinaux, et il profite de cette pause pour prendre une gorgée d'eau en marchant distraitement dans la vaste pièce. Ses yeux s'égarent sur son téléphone une seconde durant, inconsciemment à la recherche d'une notification, mais l'écran ne comporte pas celle qu'il recherche. Elle n'a pas répondu, bien sûr qu'elle n'a pas répondu. Mais il ne regrette pas pour autant d'avoir envoyé le message, juge avoir fait sa partie du travail en faisant le premier pas, et s'apprête à reprendre sa série quand il entend toquer à sa porte. Peut-être Lexie qui passe à l'improviste ? Ou même Iris, pour ce qu'il en sait. Il empoigne sa serviette en passant à proximité, la passe grossièrement sur son visage puis dans sa nuque en allant ouvrir. Sa petite soeur n'est pas passée le voir sans prévenir depuis un moment, mais il serait ravi de la croiser. et concernant la mexicaine, il n'a pas répondu à l'un de ses appels plus tôt dans la journée et ne serait pas surpris qu'elle se soit inquiétée au point de venir le voir pour s'assurer qu'il soit toujours en vie. Sa main se pose sur la poignée de la porte, la serviette délaissée sur son épaule, et lorsqu'il l'ouvre ce n'est ni l'une ni l'autre des deux demoiselles auxquelles il a pensé qui se découpe sur son seuil. Alors elle n'a pas répondu, mais est venue ?

Aucun mot ne lui vient alors que sa main reste sur le cadre et qu'il regarde la joggeuse sans savoir quoi dire, partagé entre différents sentiments. Le soulagement de la revoir, l'incertitude quant à la raison de sa présence, la douleur des mots qu'elle a eu à son encontre. « Bonsoir, Channing » Il ne répond rien, met quelques secondes supplémentaires à bouger avant de se décaler sur le côté pour la laisser entrer. Le brun referme la porte sur son passage, inspire posément et se cache sans même s'en rendre compte derrière une expression complètement neutre et désintéressée. Il se protège avant de faire quoique ce soit, avant de se tourner à nouveau vers elle et de s'avancer dans la pièce à vivre. Un silence s'installe et l'héritier ose à peine la regarder. Il a frappé son frère ce soir là, lui a collé son poing en plein visage, les a fusillé tout deux du regard avant de partir sans un regard en arrière. Gabrielle ne l'avait jamais vu comme ça, pour la simple et bonne raison qu'il ne l'était que très rarement. Son sang froid est quasi infaillible, mais lorsque cela concerne la brune Channing a du mal à procéder et cela lui fait souvent du tord. « Tu as oublié ta casquette la dernière fois que tu... » commence t'il avant qu'elle ne l'interrompe aussi sec. « Tu savais ? » Leurs regards se croisent et il s'immobilise, soutenant le sien en silence. « Tu savais quel genre de type était mon frère ? » Oh Gabrielle... Sa langue passe nerveusement sur ses dents et il baisse chastement les yeux, en profitant pour poser sa main sur sa serviette qu'il frotte distraitement dans sa nuque. Elle croit qu'il sait, qu'il sait tout de Mitchell quand il ne sait rien de plus à son sujet que ce que ces dossiers lus en sa compagnie à LA lui ont appris. Il ne connait pas cet homme, pas plus que tout ceux qu'il connait de vue parce qu'il les a déjà vu dans le milieu de la nuit. Mitchell n'est rien ni personne pour lui, simplement un homme respecté qui a félicité ses performances de conducteur. Rien d'autre. « Pourquoi tu ne m’as rien dit… Pourquoi, Channing ? » Il croise à nouveau ses yeux, secoue la tête en parcourant son regard qu'il comprend blessé. Je n'ai jamais voulu te blesser pourraient être les mots qu'il veut lui dire, mais qu'il se garde bien de prononcer à voix haute. Channing la regarde de longues secondes en silence alors qu'elle s'est approchée de lui, lui tourne le dos pour s'éloigner vers son mini bar. Boire de l'alcool après la séance qu'il vient de faire n'est clairement pas une bonne idée, mais peu lui importe à cet instant précis. Il se sert un verre de whisky qu'il vide d'une traite, ferme les yeux avant de reposer le rock et de se tourner vers elle. « Est-ce que tu me croirais, si je te répondais ? » demande t'il doucement, presque à voix basse, le ton parfaitement calme. il est épuisé. « Si tu ne me fais plus confiance, après tout, pourquoi est-ce que tu me croirais ? » Les mots qu'elle a eu pour lui ce soir là résonnent encore dans sa tête, la violence avec laquelle ils ont brisé bien des idées encore tressaillir. « Si je te disais que je ne sais de lui que ce que j'ai lu dans le dossier que tu m'as montré à Los Angeles ? il marque une pause, une longue pause mais ne lui laisse pas le temps de l'interrompre pour autant. Son ton de voix est constant, ne trahit aucune émotion quel qu'elle soit, et il reprend. Je ne connais pas cet homme, Gabrielle. Je sais de lui ce que tu m'as dis, ni plus ni moins. » Ce qu'il fait en dehors d'assister à des courses, le degré avec lequel il est lié au monde de la nuit, il n'en sait rien. et ne veut pas le savoir. Mais Channing ne dit rien de plus, sûrement trop frileux à l'idée d'entendre les remarques de la demoiselle ou de croiser la fureur dans ses yeux. Il ne la regarde pas d'ailleurs, s'est reporté sur son mini bar entre temps et s'est resservi un verre qu'il regarde comme s'il espérait y trouver la solution à leur problème. « Je ne t'ai pas... caché quoique ce soit. Je l'ai rencontré en 2019, j'ai dû le croiser une dizaine de fois jusqu'à aujourd'hui, et encore. »
rainmaker


 
darkness is your candle
she took my heart i think she took my soul. with the moon i run far from the carnage of the fiery sun. driven by the strangle of vein showing no mercy i'd do it again, open up your eyes you keep on crying baby i'll bleed you dry

(Chanelle #20) Can we surrender ?  5n8cnjvx

(Chanelle #20) Can we surrender ?  7ens88hz (Chanelle #20) Can we surrender ?  D93hxuty

(Chanelle #20) Can we surrender ?  1207904071:
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle Strange
Gabrielle Strange
la pente glissante
Voir le profil de l'utilisateur
(Chanelle #20) Can we surrender ?  7vHkInU ÂGE : 36 ans (30.07.1985)
SURNOM : Ses proches la surnomme Gaby ou Gab'. Un certain Walker l'appelait, fut un temps, Miss California.
STATUT : Ils sont incapables de rester éloignés et retrouvent leurs vieilles habitudes. Pourtant, ils préfèrent taire, une fois de plus, leurs sentiments eux aussi retrouvés.
MÉTIER : Avocate pénaliste, travaille pour le cabinet Sherman & Mancini
LOGEMENT : #521 wellington street, bayside.
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Airp
POSTS : 678 POINTS : 600

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Las Vegas ☽ Etudes à LA pour devenir avocate où elle s'est établie ensuite ☽ Départ pour l'Australie sans en avoir le choix en août 2020 ☽ Végétarienne ☽ Amoureuse de la nature, sa bouffée d'oxygène étant les randonnées ☽ Aime le vin ☽ Suit les tendances en matière de mode ☽ Photographe à ses heures perdues, une passion qu'elle a depuis petite.
RPs EN COURS : (Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
CHANELLE ☽ It's like all this time,i've been waitin' for you with my open eyes, scannin' the room for a peace of mind you look so good in this light, it's like suddenly all that's important is in front of me, already know what we're gonna be, you look so good in this light

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
STRANGE FAMILY ☽ Everything will change, nothin' stays the same and nobody here's perfect, oh but everyone's to blame, all that you rely on and all that you can save will leave you in the morning and find you in the day.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
JOSHUELLE ☽ Throughout life you will meet one person who is like no other. You could talk to this person for hours and never get bored, you could tell this person things and they will never judge you. This person is your soulmate, your best friend. Don’t ever let them go.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
LEILIELLE ☽ Best friends understand when you say, ‘forget it.’ Wait forever when you say, ‘just a minute.’ Stay when you say, ‘leave me alone.’ And open the door before you can say, ‘come in.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy-downsized-large
STRANCKIE ☽ u.c.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
EBBY ☽ So no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke, your love life's DOA, it's like you're always stuck in second gear, when it hasn't been your day, your week, your month, or even your year, but I'll be there for you

11/08

Stranckie #3Isaac #1River #1 Callum #1 Chanelle #18 Chanelle #19 Leilielle #1Joshuelle #1 Jackson #2 Chanelle #20 Chanelle #21
RPs EN ATTENTE : Eddie #3 ☽ Cade #2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.
AVATAR : Crystal Reed
CRÉDITS : @harleystuff(avatars), @loonywaltz (ub)
DC : Stacey, la naïve, Zoya, l'irresponsable et Iris, celle qui se voile la face
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38177-tough-girl-whose-soul-ashes-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t38200-gabrielle-strange-time-has-come-as-we-all-go-down https://www.30yearsstillyoung.com/t38219-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t43843-gabrielle-strange

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Chanelle #20) Can we surrender ? (Chanelle #20) Can we surrender ?  EmptyLun 2 Mai 2022 - 0:01




can we surrender ?
Fin mars 2022 Sa réflexion sur cette plage n’était en soi pas compliqué. Il fallait juste trancher. Soit elle se rendait chez l’héritier, acceptait la confrontation, une de plus, celle nécessaire à son âme pour peut-être retrouver un certain apaisement soit elle refusait de le rejoindre et restait dans un flou total, tentant tant bien que mal de se relever de ce nouvel affront. Ce n’était pas le premier dans sa vie, ce ne serait certainement pas le dernier. Mais il a été difficile de remonter la pente, du moins, le chemin a été long à chaque fois qu’elle s’est retrouvée dans une situation similaire. Alors, oui, le choix est simple. Mais surtout logique. Gabrielle a besoin de savoir si Channing s’est rapproché de l’ainé volontairement, peu de temps après leur rupture et ça, pour une raison qui lui est inconnue et incompréhensible. Ou est-ce un rapprochement fortuit ? Est-ce que, parce qu’il le connaissait désormais, il connaissait aussi sa réelle identité ? Celui de chef de gang, criminel dans l’âme et pourri jusqu’à l’os ? Est-ce qu’il le savait et malgré leur rupture, malgré leur éloignement, malgré le silence radio, il n’aurait pas pu lui écrire pour lui dire qu’il avait les réponses à ses questions ? Il savait… il savait à quel point cette histoire la rendait malade, il l’a vu plusieurs jours, plusieurs semaines durant à chercher des réponses, il a vu, après qu’elle ait eu ce dossier entre les mains, à quel point elle était mal. Même s’il ne l’aimait pas, au moins, Gabrielle pensait qu’il tenait suffisamment à elle pour l’aider à obtenir des réponses. Il aurait pu le faire récemment même, lorsque leurs chemins se sont à nouveau croisés, qu’ils se sont laissés cette possibilité de se retrouver occasionnellement. Il aurait pu lui avouer connaitre Mitchell, il aurait pu lui avouer ce qu’il savait. Et même si désormais, elle est au courant de toute cette vérité, elle aurait apprécié cette franchise, cette honnêteté et ils n’en seraient pas là désormais…

L’avocate a l’impression qu’ils ont atteint un point de non-retour. Bien pire que leur rupture à Los Angeles. Celle-ci fut silencieuse, leurs plus profondes pensées enfouies même si l’indifférence était de mise, même si elle n’était que de façade. Ce soir-là, à l’inauguration du nouveau restaurant de Mitchell, Channing et Gabrielle ont eu des mots forts l’un pour l’autre. Des mots qui les ont blessés mutuellement, l’américaine étant incapable de les oublier, incapable aussi d’oublier cette facette de lui qu’elle ne lui connaissait pas jusqu’alors. Lui qui a toujours été cet homme calme, bienveillant, attentionné et généreux, elle a l’impression qu’au même titre que son frère Alex devenu Mitchell, Channing est ce quelqu’un d’autre qu’elle ne reconnait plus. Elle ne sait plus quoi penser quand elle ne parvient plus à retrouver cet homme qu’elle a aimé. Est-ce que le fait d’être à la tête désormais de l’entreprise familial l’a fait changer à ce point ? En est-ce l’unique raison ? Est-ce une armure qu’il utilise pour se protéger désormais ? C’est peut-être à cette idée qu’elle se raccroche Gabrielle, se raccrochant à l’idée que le Channing qu’elle a aimé est toujours là, quelque part et c’est peut-être cette même raison qui la pousse à aller le retrouver chez lui.

Là voilà devant chez lui, frappant à la porte. Il ouvre et leurs regards se happent malgré tout, dans un silence pendant quelques secondes. Gabrielle le salue par politesse mais il n’en fera pas de même. Il a ce même air qu’il y a trois semaines, des traits totalement inexpressifs, indifférents. Pourtant, l’avocate ne se démonte pas, pénètre à l’intérieur et lorsqu’elle atteint son living room, elle se pivote pour le confronter. Elle n’a pas envie de passer par mille chemins, elle ne prête même pas attention à son « Tu as oublié ta casquette la dernière fois que tu... », le coupant dans son élan pour lui poser cette question qui la démange depuis bien trop longtemps, cette question qui la hante. Était-t-il au courant ? Est-ce qu’il savait qui était réellement son frère ? Il ne répond rien, elle remarque ce regard qui s’abaisse face à cette question et ce silence qui se perpétue. Ce n’est pas ce qui la décourage pour autant, s’approchant de lui pour lui demander pourquoi il ne lui a rien dit, cherchant la réponse dans son regard, le suppliant presque de lui dire la vérité. Et alors qu’elle, a fait le premier pas physique à son encontre, qu’elle s’est approchée de lui, lui fuit. Il fuit et dire que cela ne la touche pas serait un mensonge. Elle ne supporte plus cette indifférence, et le voir se diriger vers son mini bar, prendre le temps de se servir un verre et  l’avaler d’une traite la fait perdre une part de son sang-froid. Est-ce qu’il s’en contrefiche ? Est-ce pour ça qu’il lui a demandé de venir ? Pour continuer à la blesser en agissant de la sorte ?  « Est-ce que tu me croirais, si je te répondais ? » Gabrielle était prête à faire demi-tour. A quitter définitivement sa villa et ne jamais y remettre les pieds. Mais elle ne le fait pas quand la voix de l’héritier brise ce silence qui se faisait long.  « Si tu ne me fais plus confiance, après tout, pourquoi est-ce que tu me croirais ? » J’ai envie de te croire, j’ai envie de te faire confiance, prouve-moi que je me trompe pourrait être les mots qu’elle prononce instantanément. A la place, ce sont ses sourcils qui se froncent, parce qu’elle comprend aussi que cette vérité sortie de sa bouche l’a blessé… ce n’est pas ce qu’elle voulait, elle a eu ses mots uniquement parce qu’il s’est comporté avec une indifférence telle qu’elle a usé de mots tranchants pour se défendre « Si je te disais que je ne sais de lui que ce que j'ai lu dans le dossier que tu m'as montré à Los Angeles ?(… ) Je ne connais pas cet homme, Gabrielle. Je sais de lui ce que tu m'as dit, ni plus ni moins. » Il ne la regarde plus, lui a tourné le dos à nouveau, se servant un nouveau verre. Gabrielle ne sait que penser. Quel intérêt aurait-t-il à lui mentir ? Elle reste silencieuse, ne réagit pas après ça et le laisse ajouter « Je ne t'ai pas... caché quoique ce soit. Je l'ai rencontré en 2019, j'ai dû le croiser une dizaine de fois jusqu'à aujourd'hui, et encore. ». Elle a besoin de se mouvoir dans la pièce et c’est ce qu’elle fait. Cette fois, elle n’ira pas dans sa direction, bien qu’elle aurait bien besoin d’un verre elle aussi pour supporter cet échange. Mais elle ne le fait pas, peut-être pour éviter de le voir s’éloigner à nouveau d’elle, ayant cette impression qu’il cherche à la fuir comme la peste. Elle se dirige alors vers la grande baie vitrée, regardant ainsi l’océan non loin de là « Je veux te croire, Channing amorce-t-elle sur un ton calme, marquant une pause avant de se pivoter pour poser son regard sur lui, ses bras se croisant sur sa poitrine mais tu savais quand même qu’il était mon frère. Tu étais au moins conscient de qui il était pour moi. Pourquoi avoir joué avec le feu en le côtoyant ? Même si c’était occasionnel ? Quel était ton but en faisant ça, Channing ? Son regard devient plus sévère, celui similaire à celui qu’elle adopte devant un témoin à la barre qu’elle interroge Tu pensais vraiment que, tôt ou tard, nous ne l’aurions pas su ? Là encore, de loin cette fois, elle cherche la réponse dans son regard. Et puis, elle commence à se mouvoir à nouveau dans la pièce Si tu savais comme je suis lassée des mensonges, Channing avoue-t-elle sur un ton tout aussi las que les mensonges qu’elle avoue ne plus supporter alors qu’elle s’approche du sofa et s’installe sur un des accoudoirs. Elle laisse échapper un soupir, posant ses mains sur ses cuisses, son regard fixant le sol   Je sais tout désormais… toutes les questions que je pouvais me poser à propos d’Alex et Finn… j’en ai eu les réponses il semblerait qu’elle baisse les armes, incapable de mener un énième combat contre Channing et ce soir-là, en te voyant avec Mitch… j’ai cru que tu faisais partie de ce mensonge aussi le je suis désolé ne sortira pas parce qu’elle n’en oublie pas pour autant ce comportement qu’il a eu à son égard et cette indifférence dont tu as fait preuve… ne m’a en rien permis de t’accorder davantage de crédit et cette fois, elle ose affronter son regard. Le sien laisse transparaitre ses blessures, celles qu’éveillent l’évocation des vérités apprises au sujet de ses frères, et particulièrement sur Alex et celles indéniablement liées à cet échange houleux qu’ils ont eu.





code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




@Channing Walker  (Chanelle #20) Can we surrender ?  4014933344  (Chanelle #20) Can we surrender ?  4285025084



Can we surrender?
We let the waters rise, we drifted to survive, i needed you to stay, but I let you drift away

@BESIDETHECROCODILE

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Upylpwj

(Chanelle #20) Can we surrender ?  J5U6W8Q
(Chanelle #20) Can we surrender ?  JL89r1l
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Xc1pTzg
(Chanelle #20) Can we surrender ?  4dcIXIB
(Chanelle #20) Can we surrender ?  VPaEYqd
(Chanelle #20) Can we surrender ?  0f0M9Ir

Revenir en haut Aller en bas
Channing Walker
Channing Walker
l'ironie du sacrifice
l'ironie du sacrifice
Voir le profil de l'utilisateur
(Chanelle #20) Can we surrender ?  7vHkInU ÂGE : trente cinq ans (26.08.1986)
SURNOM : chan en général, souvent monsieur Walker ou Walker tout court
STATUT : son coeur lui appartient depuis longtemps mais il n'est pas encore prêt à l'admettre
MÉTIER : héritier et président-directeur général du Walker Group, entreprise de renom dans le domaine de l'immobilier
LOGEMENT : 216 beachcrest road à bayside, dans une villa avec une vue imprenable bien trop grande pour lui seul
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Ogri
POSTS : 1909 POINTS : 845

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à Brisbane, même s'il a beaucoup voyagé › il est gourmand, excellent cuisinier › il a un tempérament calme et diplomate › il fait du piano depuis qu'il est enfant › il participe à des courses illégales au coeur de Brisbane, un vieux démon › il est trilingue (anglais, français et italien) › il a un tatouage « 007 » en bas du dos, un souvenir de soirée quand il avait 22 ans › il adore le bon vin et le whisky › il aime passer du temps à sillonner la ville en moto
RPs EN COURS :
(Chanelle #20) Can we surrender ?  1pfp
CHANELLE › your precious heart, can't watch it break, so i close my eyes while you walk away. can i have a second chance ? can i have another dance ? can i start another life with you ? when i wake up in a haze and i haven't slept in days, you're a thousand miles away with such a lonely heart.

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Lc5g
WALKERS › i'd take another chance, take a fall, take a shot for you. and i need you lile a heart needs a beat, but it's nothing new. i loved you with a fire red, now it's turning blue. and you say sorry like the angel, heaven let me think it was you but i'm afraid. it's too late to apologize, it's too late.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  T836
WALKIE › i’d take a bullet for you. not in the head tho, but like in the leg or something.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Tikv
CHANNIRIS › uc.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  O2v6
HARTER › insane, inside the danger gets me high. can't help myself got secrets i can't tell. i love the smell of gasoline, i light the match to taste the heat. i've always liked to play with fire. hot blood, these veins. my pleasure is their pain. i love to watch the castles burn, these golden ashes turn to dirt.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Ohbi
CHANNIKA › out on our own, dreaming in a world that we both know is out of our control but if shit hits the fan we're not alone, 'cause you've got me and you know that i've got you and i know if the ride takes California, i'm so glad i got to hold ya.


RPs EN ATTENTE :
(Chanelle #20) Can we surrender ?  0pkf

RPs TERMINÉS : (2020) elizabeth #1dani #1caelan #1raphaellexie #1clyde #1dani #2eddie #1

(2021) elizabeth #2dani #3elizabeth #3caelan #2dani au #4danika #1primrose #1dani #5lexie #3eddie #2victoria #1hayden #1dani #6dani #7elizabeth #4clyde #2 et lexie #2danika #2dani #9garett #1gabrielle #1gabrielle #2gabrielle au #3lexie #4gabrielle #4hunter #1james #1danika #3gabrielle #6nicky #1lexie #5adriana #1freddy #1gabrielle au #8eddie au #3gabrielle #7gala de charitégabrielle #5elizabeth #5danika #4sergio #1jezabel #1michaela #1gabrielle#12lexie #6caelan #5 et gabrielle #9ashley #1otto #1caelan #4gabrielle #10elijah #1gabrielle #13

(2022) lexie #7gabrielle #11jordan #1hunter #2lawrence #1danika #5deklan #1deklan #2gaïa #2zoya #1elizabeth #6rhett #1lexie #9gabrielle #16freddy #2lexie #8 et noah #1mila #1gabrielle #14mitchell #1 et gabrielle #17iris #1

rps abandonnés:

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Gzo6
AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : cristalline (avatar) astra (code signature) Mapartche (dessin channing) loonywaltz (userbar) selfmade (tous les crackships sauf le walkie par miss o'n3d)
DC :  
PSEUDO : eternaliaa, astre
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35209-cafe-noir-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35307-des-bleus-a-l-ame-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35936-channing-walker https://www.30yearsstillyoung.com/t35934-channing-walker

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Chanelle #20) Can we surrender ? (Chanelle #20) Can we surrender ?  EmptyLun 2 Mai 2022 - 12:07


can we surrender

@Gabrielle Strange et Channing
fin mars 2022
Il ne sait pas ce qu'elle s'est imaginée. Ce soir là, quand elle a fait irruption dans l'arrière boutique, Channing se demande encore la conversation qu'elle pensait surprendre. Il se demande si elle croit, encore aujourd'hui et après ce qu'elle a vu, que Mitch et lui sont proches. Ils ne le sont pas. Ils ne l'ont jamais été, ne le seront probablement jamais, et la simple pensée qu'elle puisse croire qu'ils le soient le blesse plus qu'il ne veut bien l'admettre. Est-ce ce qu'elle pense de lui ? Qu'il se serait rapproché, consciemment, de son frère ? Qu'il aurait cherché à nouer un lien avec lui ? A-t-elle si peu d'estime de lui ? L'hériter est dans le vague, ne sait plus trop quoi penser, et le ton qu'elle adopte en prenant la parole une fois dans son salon le fait frémir désagréablement. Elle le regarde avec ce même air que s'ils étaient dans un tribunal, lui donne l'impression de commencer à l'interroger et si son regard soutient le sien au début de l'échange, Channing n'a toutefois pas le cœur à se battre. Pas contre elle, pas quand cela lui donne sans cesse l'impression de réduire à néant ce qu'il reste de leur passé. Elle est sans aucun doute déçue de lui, blessée par ce qu'elle s'imagine, perdue quant à savoir quoi penser mais se doute t'elle de ce qu'il ressent, lui ? Son regard est inexpressif lorsqu'il croise celui chocolat de la brune, et Channing est plutôt doué à ce jeu de prétendre. Elle pense probablement que tout cela ne l'atteint que très peu, qu'il se comporte de cette manière détachée car il ne ressent rien, mais c'est plutôt tout l'inverse. Lui aussi souffre de ces échanges houleux, lui aussi voudrait qu'ils cessent, mais pourtant son langage corporel hurle à l'indifférence. Peut-il lui en vouloir de ne rien voir ? Non. Lui en veut-il malgré tout, et ce de manière illégitime ? Oui.

Alors, avant même de répondre à sa question, Channing lui en pose une autre. Il remet en question sa confiance, celle qu'elle lui a clairement fait comprendre ne plus partager, et l'hériter l'interroge quant à la nécessité qu'il lui réponde. Si elle ne croit plus aux mots qui sortent d'entre ses lèvres, alors à quoi bon ? même s'il savait cela avant de lui demander de venir, c'est sûrement plus fort que lui de chercher à ne pas lui faire confirmer ses dires. Est-elle énervée, au point que ses mots dépassent sa pensée, ou est-elle toujours dans le même état d'esprit presque un mois plus tard ? « Je veux te croire, Channing » mais je ne te crois pas pour autant. Voilà ce qu'elle lui répond, et le grand brun comprend que cette conversation ne les mènera sûrement nul part. Si leur confiance est rompue, cela ne sert à rien. Il ne pourra pas lui prouver ne pas avoir été en contact plus que lors de quelques hasards avec Mitchell, Gabrielle peut seulement le croire, et voilà qu'elle lui fait comprendre que ce n'est pas le cas. Alors quoi, maintenant ? L'hériter est blessé par la facilité avec laquelle, à nouveau, elle parvient à l'atteindre. Pourquoi est-ce que cela fait si mal ? « mais tu savais quand même qu’il était mon frère. Tu étais au moins conscient de qui il était pour moi. Pourquoi avoir joué avec le feu en le côtoyant ? Même si c’était occasionnel ? Quel était ton but en faisant ça, Channing ? » Son regard croise le sien et il inspire posément, déjà las, surtout démuni d'arguments face à ce qu'elle pense être véridique quand ils ne se sont en réalité que croiser une dizaine de fois, parfois de loin seulement. et ils n'ont jamais parlé d'eux, juste de ce qui les entourait à ce moment, de la même manière que Channing le fait avec d'autres personnes du monde de la nuit : des conversations oubliées le lendemain, qui ne font que très peu de sens et auxquelles personne ne prête attention. Joué avec le feu en le côtoyant ? À l'entendre, c'est presque s'il la trompait avec son frère. Mais oublie t'elle qu'ils n'étaient plus ensemble ? Qu'il ne savait pas s'ils allaient se revoir un jour ? Qu'il n'avait rien d'autre à lui dire, s'il venait à la contacter, que "j'ai croisé ton frère à Brisbane, il m'a payé une bière" ? Gabrielle savait qu'ils étaient dans la même ville, tout comme lui, mais Channing n'avait rien appris de capital au sujet du Strange. Rien qui méritait d'être partagé. « Il n'y avait pas de but, pas d'objectif à atteindre Gabrielle. Un soir, il est venu me féliciter à la fin d'une course. Il m'a payé une bière, on s'est recroisés quelques fois, ça s'est arrêté là. » fin de l'histoire, bon sang. Channing ne s'est pas mêlé des histoires louches de son frère, n'a jamais rien fait pour le compte des gangs dont il connaît l'existence. Est-ce qu'il sait à quel point Mitchell est tordu ? Non. Pensait elle vraiment que s'il savait, il aurait à ce point mis sa vie en danger l'autre soir ? Non, Channing ignore bien des choses à son sujet, même s'il sait reconnaître un regard instable lorsqu'il en voit un. « Tu pensais vraiment que, tôt ou tard, nous ne l’aurions pas su ? Si tu savais comme je suis lassée des mensonges, Channing. » Il la suit distraitement des yeux alors qu'elle se déplace dans la pièce, comme si elle ressentait le besoin de marcher pour mieux respirer, avant de finalement s'asseoir sur l'accoudoir de son sofa. Ses yeux ne trouvent pas les siens, et c'est finalement d'un pas lent et prudent que Channing s'approche d'elle pour la première fois depuis un moment. Il s'approche, s'arrête face à elle et vient à s'accroupir devant la brune avant de poser une main sur son genou. De cette façon, il peut capturer son regard dirigé vers le sol et ce sans avoir à lui faire lever la tête. pour une fois. Ses prunelles noisettes sont étrangement tristes alors qu'il les plonge dans les siennes, et ses lèvres se pincent avant qu'il ne reprenne la parole. « La vérité est que je ne pensais jamais te revoir, Gabrielle. Je ne pensais jamais te revoir, répète t'il et j'ai préféré éviter de prendre le risque que Mitchell s'énerve et ruine ma vie sur un coup de tête parce que je t'avais fréquenté. » commence t'il sans changer de position, parcourant mollement son regard. C'est la première fois depuis qu'ils se sont retrouvés à Brisbane qu'ils se montrent ainsi l'un devant l'autre, peut-être même l'une des premières fois tout court où Gabrielle peut lire dans son regard qu'il ne sait plus où il en est. Ses cheveux encore humides de sueur lui donnent un air négligé qui ne fait que renforcer sa vulnérabilité, ses épaules affaissées trahissent le fait qu'il rende les armes mais il continue. « Il est instable, je pense avoir de la chance qu'il se soit contenté de me coller son poing dans la tronche. Quoique.. qui sait, je ferais peut-être la une des tabloïds demain. » son ton s'amuse d'une manière ironique sur la fin de sa phrase alors qu'il hausse mollement les épaules.  "Channing Walker, l'hériter de l'empire immobilier, participe à des courses sauvages" Mitchell tient là un précieux scandale. Le brun souffle doucement alors qu'il a conscience que l'américain peut le faire tomber en un claquement de doigts pour lui faire payer son insolence, tout comme Gabrielle peut le comprendre si elle se met à sa place et cherche à savoir pourquoi il a agit de la sorte si pas contre elle.

« Je sais tout désormais… toutes les questions que je pouvais me poser à propos d’Alex et Finn… j’en ai eu les réponses (...) et ce soir-là, en te voyant avec Mitch… j’ai cru que tu faisais partie de ce mensonge aussi » Ses sourcils s'affaissent légèrement alors qu'il a l'impression que la douleur qui se reflète dans les yeux de la californienne se répercute directement sur son coeur. Elle l'a imaginé à ses côtés, a cru qu'il ne valait pas mieux et pire qu'il lui mentait, et si ses paroles le blessent un peu davantage il comprend malgré tout pourquoi elle a ainsi réagi. « et cette indifférence dont tu as fait preuve… ne m’a en rien permis de t’accorder davantage de crédit » Sa tête se secoue lentement de gauche à droite alors que c'est la seule chose qu'il puisse faire pour attester de sa sincérité : lui assurer que non. Elle le regarde et lui ne bouge pas, toujours dans cette même position pour mieux la regarder et surtout essayer de mieux la comprendre. « Non, Gabrielle... je te promets que non. » murmure t'il à voix basse avant de marquer une pause, hésitant. « Je ne fais pas partie d'un quelconque mensonge et... je ne suis pas indifférent non plus. » avoue t'il pudiquement, honteusement presque. ô qu'il déteste s'ouvrir ainsi. « Qu'est-ce que... qu'est-ce que tu as appris sur eux ? » lui demande t'il sans s'attarder sur ce qu'il a bien pu ressentir ce soir, ressentir en comprenant que la colère dans son regard lui avait été adressée. Il reprend avec un concerne sincère, se demandant à quel point le vers a fait pourrir la pomme, se demandant ce que Gabrielle a bien pu découvrir.
rainmaker


 
darkness is your candle
she took my heart i think she took my soul. with the moon i run far from the carnage of the fiery sun. driven by the strangle of vein showing no mercy i'd do it again, open up your eyes you keep on crying baby i'll bleed you dry

(Chanelle #20) Can we surrender ?  5n8cnjvx

(Chanelle #20) Can we surrender ?  7ens88hz (Chanelle #20) Can we surrender ?  D93hxuty

(Chanelle #20) Can we surrender ?  1207904071:
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle Strange
Gabrielle Strange
la pente glissante
Voir le profil de l'utilisateur
(Chanelle #20) Can we surrender ?  7vHkInU ÂGE : 36 ans (30.07.1985)
SURNOM : Ses proches la surnomme Gaby ou Gab'. Un certain Walker l'appelait, fut un temps, Miss California.
STATUT : Ils sont incapables de rester éloignés et retrouvent leurs vieilles habitudes. Pourtant, ils préfèrent taire, une fois de plus, leurs sentiments eux aussi retrouvés.
MÉTIER : Avocate pénaliste, travaille pour le cabinet Sherman & Mancini
LOGEMENT : #521 wellington street, bayside.
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Airp
POSTS : 678 POINTS : 600

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Las Vegas ☽ Etudes à LA pour devenir avocate où elle s'est établie ensuite ☽ Départ pour l'Australie sans en avoir le choix en août 2020 ☽ Végétarienne ☽ Amoureuse de la nature, sa bouffée d'oxygène étant les randonnées ☽ Aime le vin ☽ Suit les tendances en matière de mode ☽ Photographe à ses heures perdues, une passion qu'elle a depuis petite.
RPs EN COURS : (Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
CHANELLE ☽ It's like all this time,i've been waitin' for you with my open eyes, scannin' the room for a peace of mind you look so good in this light, it's like suddenly all that's important is in front of me, already know what we're gonna be, you look so good in this light

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
STRANGE FAMILY ☽ Everything will change, nothin' stays the same and nobody here's perfect, oh but everyone's to blame, all that you rely on and all that you can save will leave you in the morning and find you in the day.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
JOSHUELLE ☽ Throughout life you will meet one person who is like no other. You could talk to this person for hours and never get bored, you could tell this person things and they will never judge you. This person is your soulmate, your best friend. Don’t ever let them go.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
LEILIELLE ☽ Best friends understand when you say, ‘forget it.’ Wait forever when you say, ‘just a minute.’ Stay when you say, ‘leave me alone.’ And open the door before you can say, ‘come in.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy-downsized-large
STRANCKIE ☽ u.c.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
EBBY ☽ So no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke, your love life's DOA, it's like you're always stuck in second gear, when it hasn't been your day, your week, your month, or even your year, but I'll be there for you

11/08

Stranckie #3Isaac #1River #1 Callum #1 Chanelle #18 Chanelle #19 Leilielle #1Joshuelle #1 Jackson #2 Chanelle #20 Chanelle #21
RPs EN ATTENTE : Eddie #3 ☽ Cade #2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.
AVATAR : Crystal Reed
CRÉDITS : @harleystuff(avatars), @loonywaltz (ub)
DC : Stacey, la naïve, Zoya, l'irresponsable et Iris, celle qui se voile la face
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38177-tough-girl-whose-soul-ashes-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t38200-gabrielle-strange-time-has-come-as-we-all-go-down https://www.30yearsstillyoung.com/t38219-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t43843-gabrielle-strange

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Chanelle #20) Can we surrender ? (Chanelle #20) Can we surrender ?  EmptyLun 2 Mai 2022 - 22:05




can we surrender ?
Fin mars 2022 Elle veut le croire, dur comme fer. Gabrielle aimerait pouvoir lui faire confiance mais le voir en compagnie de son frère presque un mois auparavant n’a fait qu’entacher cette confiance – déjà bien amoindrie –  qu’elle pouvait encore avoir en lui. Parce qu’il faut dire que cette confiance a été grandement entachée une première fois quand il lui a tourné le dos et qu’il l’a quitté pour rentrer à Brisbane. Elle avait confiance en ce qu’il lui montrait quotidiennement. Ses attentions, ses gestes, ses regards, tout ce qui traduisait ce qu’il n’était pas capable de lui dire avec des mots. L’américaine lui faisait une confiance aveugle, comme jamais encore elle n’avait accordé une telle confiance en quelqu’un. Jamais elle ne s’est autant laisser aller dans une relation. Il est le seul à ce jour avec qui elle a accepté de lâcher prise et de prendre ce risque. Ce risque de tomber amoureuse, ce risque d’être heureuse mais ce risque aussi d’être abandonnée du jour au lendemain et donc de prendre ce risque de souffrir. Et c’est ce qu’il s’est passé. L’impression d’avoir été bernée par tout ce bonheur qu’il a pu lui procurer pendant presque deux ans, bonheur qui s’est évanouie en une fraction de secondes. Parce qu’il n’a pas eu le courage de rester pour elle, tout comme il n’a pas été capable de lui demander de le suivre. Il a mis fin à leur relation en partant ce soir d’octobre 2018. Et pour elle, cette confiance-là, quoi qu’il puisse dire ce soir, il ne pourra la regagner…

Tout ce qu’il pourra regagner sera le peu de confiance qu’elle lui accordait encore, celle qu’elle lui a toléré en renouant avec lui depuis quelques semaines. Cette confiance qu’elle lui donne en retrouvant des bribes de celui qu’elle a aimé, de ce Chan’ qui l’aide à sentir son cœur s’alléger quelques instants et qui l’aide à passer un temps plus doux, en souvenir du bon vieux temps. Elle espère juste qu’il y parviendra et c’est sûrement pour cette raison qu’elle fait preuve d’autant de sévérité autant dans le fond de ses questions que dans la manière qu’elle a de les lui poser. « Il n'y avait pas de but, pas d'objectif à atteindre Gabrielle. Un soir, il est venu me féliciter à la fin d'une course. Il m'a payé une bière, on s'est recroisés quelques fois, ça s'est arrêté là. » Elle n’a pas posé la question est pourtant, il lui donne les circonstances de sa rencontre avec Alex. Et elle apprécie qu’il le fasse. Son regard retrouve le sien, elle acquiesce mollement. Elle le croit. Mais, elle est lassée Gabrielle. Elle est lassée l’avocate de tous les mensonges, en plus de cette vérité qu’il lui a caché, celle concernant le fait qu’il a côtoyé son frère. Même si ce n’était que furtivement, ça compte pour elle qu’elle soit au courant. Elle s’est imaginé le pire ce soir-là. Il n’a pas idée. Il n’a pas idée quand il semble être dans l’ignorance totale de qui est Alexander, ou plutôt, Mitchell Strange. Tous les mensonges que ses frères ont pu lui servir pendant des années et qu’elle est certaine qu’ils ont sûrement encore à son égard. Alors, le mensonge de Channing était celui de trop, celui qui a fini par l’achever, l’éreintant au point que, ce soir devant lui, elle n’est même pas capable de se battre. Prenant place sur l’un des accoudoirs du canapé de l’héritier, elle se laisse aller à cet état d’âme : sa lassitude. Et sans qu’elle ne s’y attende, son ex-amant vient vers elle, s’agenouillant de sorte à être un peu plus bas qu’elle afin de capter son regard. Cette main qu’il pose sur son genou, attire d’abord son regard, avant qu’elle accepte de trouver le sien « La vérité est que je ne pensais jamais te revoir, Gabrielle. Je ne pensais jamais te revoir, Il insiste sur ce point et cette insistance lui procure un nœud dans l’estomac et dans la gorge. Elle non plus ne pensait jamais le revoir… est-ce que cela aurait été préférable, finalement ?  et j'ai préféré éviter de prendre le risque que Mitchell s'énerve et ruine ma vie sur un coup de tête parce que je t'avais fréquenté. » Il est proche d’elle, son regard danse dans le sien. Une goutte de sueur perle encore sur son front avant de rejoindre sa joue. Il n’a rien de l’homme à la tête de l’entreprise familial qu’il est devenu. Il a tout, à cet instant, de l’homme qu’elle a connu en Californie et avec qui elle a vécu une romance, qu’importe l’étiquette inexistante qu’elle portait. Il a tout de l’homme en qui elle avait une confiance aveugle. Et en cet instant, à la manière qu’il a de s’exprimer, de lui donner les raisons de son silence, elle accepte de lui redonner cette part de confiance. Elle le croit. Et vient même à acquiescer en gardant son regard dans le sien parce qu’il a eu raison. Il a eu raison quand elle-même sait de quoi son frère est capable. Elle en a eu la démonstration l’autre soir… « Il est instable, je pense avoir de la chance qu'il se soit contenté de me coller son poing dans la tronche. Quoique.. qui sait, je ferais peut-être la une des tabloïds demain. »  Heureusement qu’elle s’est interposée. Elle le sait. Si elle n’avait pas été là… les choses auraient pu être pire… « Il ne te nuira pas dit-t-elle d’un ton ferme et catégorique et je m’assurerais qu’il ne fasse rien de stupide à ton égard » c’est une promesse qu’elle lui fait. Et si elle n’a pas encore reparlé à son frère depuis ce fameux soir, elle sait que ce moment viendra. Et elle ne manquera pas de le mettre en garde sur ce sujet. Il n’a pas intérêt à recommencer… « Je ne défends absolument pas ce qu’il a pu te faire… mais tu n’aurais pas dû le chercher autant, Channing » et s’il peut y voir un reproche, c’est surtout de l’inquiétude qu’il doit interpréter là, le regard de l’avocate le traduisant. Parce qu’elle est consciente aussi qu’il a joué avec le feu, même si elle ignore la teneur des propos qu’il a murmuré à l’oreille de Mitchell. Et d’ailleurs, elle ne veut même pas le savoir.

Si lui a expliqué ses raisons concernant son silence, Gabrielle finit par en faire de même quant à ce comportement qu’elle a pu avoir ce soir-là à son égard. C’est un tout qui est à l’origine de cette explosion, de cette colère, de ses mots blessants. C’est cette vérité sur ses frères qu’elle connait désormais mais aussi cette indifférence dont il a fait preuve. Elle n’oublie pas cette manière qu’il a eu de la regarder, cette manière qu’il a eu de s’adresser à elle, cette manière hautaine aussi qu’il a pu adopter, ses rires ironiques et moqueurs. Et cette colère qu’elle ne lui connaissait pas... « Non, Gabrielle... je te promets que non. »  Elle retrouve son regard alors que celui-ci fixait à nouveau la main toujours présente de Channing sur son genou.  « Je ne fais pas partie d'un quelconque mensonge « Je l’ai compris, Ch… » commence-t-elle mais l’héritier ne semble pas avoir terminé et en entendant ses mots, elle se stoppe et... je ne suis pas indifférent non plus. » La confession la frappe. Fortement. Alors pourquoi ? Pourquoi a-t-il agi de la sorte ? Pourquoi lui a-t-il laissé penser qu’il l’était ? Une carapace ?  Son regard se perd dans le sien, longuement « Je pense que, ce soir-là, autant toi que moi avons dit des choses qui ont pu… dépasser nos pensées. » lâche-t-elle au bout d’un petit moment. « Je… je me suis laissée submerger par tout ça… Je suis désolée si certains de mes propos ont pu te blesser, Channing » Elle est sincère, espère évidemment qu’il en fera de même parce qu’elle ne souhaite pas être la seule à reconnaitre ses torts « Et je suis désolé aussi pour… ça » fait-t-elle alors qu’elle désigne son nez avec son index. Du fait de leur proximité, elle a remarqué le petit hématome encore présent sur celui-ci. Et d’ailleurs, elle se permet de laisser son doigt venir effleurer sa peau légèrement violacée, prenant les précautions nécessaires pour ne pas lui faire mal « It hurts ? » murmure-t-elle alors, l’incitant de sa main, avec douceur, à pivoter légèrement sa tête afin qu’elle puisse examiner un peu plus sa blessure. Ses doigts effleurent à peine sa peau et son regard est inquiet se faisant, alors qu’elle attend qu’il lui réponde.

« Qu'est-ce que... qu'est-ce que tu as appris sur eux ? » Son regard trouve alors le sien au moment même où il termine de poser sa question. Il y a un court instant d’hésitation. Un court instant où elle se demande si elle doit lui dire la vérité, toute la vérité à leurs sujets ou si elle doit rester vague, comme elle a pu le faire avec d’autres personnes. Mais il n’est pas les autres… Et il en sait déjà suffisamment, ce qui ne nécessite pas qu’elle reste vague. Et elle n’en a pas l’envie non plus. Parce que, ce soir où la vérité lui a explosé en pleine figure, il aurait été la seule et unique personne sur Brisbane à qui elle aurait pu en parler. Le seul et unique quand elle a partagé avec lui ce dossier qu’on lui a remis, celui de l’arrestation de son frère Alex, devenu Mitchell, resté un an derrière les barreaux suite à un trafic de stupéfiants. « Son arrestation en 2015 était… justifiée. Mitchell et Alec elle utilise leur nouvelle identité, inconsciemment ont été à la tête d’un gang pendant plusieurs années…  Jusqu’à récemment. Le Club. elle marque une pause, son air quelque peu sévère et fermé, comme si elle cherchait à ne pas se laisser envahir par ses émotions Qui dit gang dit trafic de drogues, prostitution, règlement de compte… Rien de bien glorieux en somme Cela peut paraitre déconcertant la façon qu’elle adopte pour le mettre dans la confidence, son comportement frôlant l’indifférence, comme si elle parlait d’autres personnes que ses frères… Mais sa vulnérabilité n’est jamais bien loin J’ai découvert toute la vérité le soir de mon anniversaire… elle n’a pas besoin de lui rappeler la date, il la connait, il s’en est souvenu même lorsqu’ils se sont croisés sur la route ce jour-là et se sont pris le bec… stupidement Alec est celui qui est passé aux aveux. Et même s’il ne vaut pas mieux que Mitch… Il m’a conté les pires horreurs dont notre frère a pu être l’auteur… Il… a du sang sur les mains… beaucoup elle n’entre pas dans les détails, soupirant alors comme pour retrouver contenance C’est … c’est un meurtrier. La soif d’avoir toujours plus de pouvoir lui a fait perdre la raison. Complètement… il en est arrivé à un point tel qu’il s’en est pris même à la petite amie de mon frère…Mia Et Channing peut voir ce regard qu’elle lui adresse, il peut voir qu’elle s’inquiète de ce fait pour lui Et mon père… notre père ne s’est pas suicidé… Alec… Alec l’a tué… Involontairement, mon père s’était emporté ce jour-là, une fois de plus… la fois de trop. Il s’est défendu… il est mal tombé… et il est mort sur le coup. Mitch a voulu camoufler ça en suicide pour éviter à Alec de se retrouver derrière les barreaux… et même s’il a cherché à protéger Alec, aux yeux de Gaby, cette solution n’était pas celle qu’il aurait dû prendre, surtout quand cela s’est soldé par un départ précipité de leur part, et qu’ils l’ont ainsi laissé derrière eux. Gabrielle sent sa gorge se serrer, et se stoppe donc volontairement dans son récit, relevant son regard légèrement humide pour trouver celui de Channing.






code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




@Channing Walker  (Chanelle #20) Can we surrender ?  4014933344  (Chanelle #20) Can we surrender ?  4285025084



Can we surrender?
We let the waters rise, we drifted to survive, i needed you to stay, but I let you drift away

@BESIDETHECROCODILE

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Upylpwj

(Chanelle #20) Can we surrender ?  J5U6W8Q
(Chanelle #20) Can we surrender ?  JL89r1l
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Xc1pTzg
(Chanelle #20) Can we surrender ?  4dcIXIB
(Chanelle #20) Can we surrender ?  VPaEYqd
(Chanelle #20) Can we surrender ?  0f0M9Ir

Revenir en haut Aller en bas
Channing Walker
Channing Walker
l'ironie du sacrifice
l'ironie du sacrifice
Voir le profil de l'utilisateur
(Chanelle #20) Can we surrender ?  7vHkInU ÂGE : trente cinq ans (26.08.1986)
SURNOM : chan en général, souvent monsieur Walker ou Walker tout court
STATUT : son coeur lui appartient depuis longtemps mais il n'est pas encore prêt à l'admettre
MÉTIER : héritier et président-directeur général du Walker Group, entreprise de renom dans le domaine de l'immobilier
LOGEMENT : 216 beachcrest road à bayside, dans une villa avec une vue imprenable bien trop grande pour lui seul
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Ogri
POSTS : 1909 POINTS : 845

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à Brisbane, même s'il a beaucoup voyagé › il est gourmand, excellent cuisinier › il a un tempérament calme et diplomate › il fait du piano depuis qu'il est enfant › il participe à des courses illégales au coeur de Brisbane, un vieux démon › il est trilingue (anglais, français et italien) › il a un tatouage « 007 » en bas du dos, un souvenir de soirée quand il avait 22 ans › il adore le bon vin et le whisky › il aime passer du temps à sillonner la ville en moto
RPs EN COURS :
(Chanelle #20) Can we surrender ?  1pfp
CHANELLE › your precious heart, can't watch it break, so i close my eyes while you walk away. can i have a second chance ? can i have another dance ? can i start another life with you ? when i wake up in a haze and i haven't slept in days, you're a thousand miles away with such a lonely heart.

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Lc5g
WALKERS › i'd take another chance, take a fall, take a shot for you. and i need you lile a heart needs a beat, but it's nothing new. i loved you with a fire red, now it's turning blue. and you say sorry like the angel, heaven let me think it was you but i'm afraid. it's too late to apologize, it's too late.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  T836
WALKIE › i’d take a bullet for you. not in the head tho, but like in the leg or something.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Tikv
CHANNIRIS › uc.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  O2v6
HARTER › insane, inside the danger gets me high. can't help myself got secrets i can't tell. i love the smell of gasoline, i light the match to taste the heat. i've always liked to play with fire. hot blood, these veins. my pleasure is their pain. i love to watch the castles burn, these golden ashes turn to dirt.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Ohbi
CHANNIKA › out on our own, dreaming in a world that we both know is out of our control but if shit hits the fan we're not alone, 'cause you've got me and you know that i've got you and i know if the ride takes California, i'm so glad i got to hold ya.


RPs EN ATTENTE :
(Chanelle #20) Can we surrender ?  0pkf

RPs TERMINÉS : (2020) elizabeth #1dani #1caelan #1raphaellexie #1clyde #1dani #2eddie #1

(2021) elizabeth #2dani #3elizabeth #3caelan #2dani au #4danika #1primrose #1dani #5lexie #3eddie #2victoria #1hayden #1dani #6dani #7elizabeth #4clyde #2 et lexie #2danika #2dani #9garett #1gabrielle #1gabrielle #2gabrielle au #3lexie #4gabrielle #4hunter #1james #1danika #3gabrielle #6nicky #1lexie #5adriana #1freddy #1gabrielle au #8eddie au #3gabrielle #7gala de charitégabrielle #5elizabeth #5danika #4sergio #1jezabel #1michaela #1gabrielle#12lexie #6caelan #5 et gabrielle #9ashley #1otto #1caelan #4gabrielle #10elijah #1gabrielle #13

(2022) lexie #7gabrielle #11jordan #1hunter #2lawrence #1danika #5deklan #1deklan #2gaïa #2zoya #1elizabeth #6rhett #1lexie #9gabrielle #16freddy #2lexie #8 et noah #1mila #1gabrielle #14mitchell #1 et gabrielle #17iris #1

rps abandonnés:

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Gzo6
AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : cristalline (avatar) astra (code signature) Mapartche (dessin channing) loonywaltz (userbar) selfmade (tous les crackships sauf le walkie par miss o'n3d)
DC :  
PSEUDO : eternaliaa, astre
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35209-cafe-noir-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35307-des-bleus-a-l-ame-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35936-channing-walker https://www.30yearsstillyoung.com/t35934-channing-walker

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Chanelle #20) Can we surrender ? (Chanelle #20) Can we surrender ?  EmptyMar 3 Mai 2022 - 23:22



can we surrender

@Gabrielle Strange et Channing
fin mars 2022
et s'ils ne s'étaient jamais revus ? et s'ils ne s'étaient jamais quittés ? et si ? Son regard parcourt le sien alors que l'héritier est venu s'accroupir face à la brune pour trouver son regard, pour poser sa main sur son genou et ainsi initier un semblant de contact. Leurs tensions ont une facilité déconcertante à basculer d'un extrême à un autre, à suivre les courbes d'un électrocardiogramme ou celles des rails d'une attraction à sensations. Ils peuvent atteindre le plaisir ultime un jour, se câliner et rire pendant des heures, puis ne pas s'envoyer un seul message le lendemain ni les semaines suivantes comme si l'autre n'existait pas. Comme si ce qu'ils avaient un jour été n'avait jamais existé, comme si ce qu'elle parvenait à éveiller en lui n'était qu'une illusion. Comme si les regards qu'ils s'accordent ne veulent rien dire, comme s'il était le seul à avoir, un jour, senti cette connexion. et l'héritier mentirait en prétendant ne pas se lasser de cette situation, celle où il ignore quel est le bon choix, celle où il ne sait pas s'il doit - s'il peut l'oublier définitivement, ou s'il doit au contraire accepter qu'elle intègre sa vie. Car cette probabilité, celle d'inclure Gabrielle dans son quotidien, lui paraît aussi surréaliste qu'être une solution. Alors en attendant de savoir, l'héritier reporte son poids d'un pied sur l'autre, s'éloigne puis essaie de se rapprocher, incapable de savoir ce qu'il veut tant qu'il ne sait pas ce qu'elle veut. « Il ne te nuira pas, et je m’assurerais qu’il ne fasse rien de stupide à ton égard » Le sourire ironique qui s'est dessiné sur ses lèvres en plaisantant au sujet de se retrouver en une des tabloïds demain disparaît lentement aux mots de la californienne. Le sérieux le regagne aussi vite qu'il l'a quitté, et Channing parcourt ses yeux. Il avait eu un doute ce soir-là, au Moonshiner, quand Gabrielle s'était opposée entre son frère et lui. L'héritier n'avait pas su dire si elle le faisait pour s'épargner la vue de la scène, protéger Mitchell ou le protéger lui. Mais à nouveau, elle s'engage à veiller à ce qu'il ne lui arrive rien, elle s'engage à le protéger. Mais personne ne lui a jamais promis une telle chose, tout simplement car personne n'a jamais jugé nécessaire de le protéger ou de lui venir en aide. Après tout, il est Channing Walker, le riche héritier, un mètre quatre-vingt dix, beau garçon et populaire. Il n'a pas besoin d'aide. et si la demoiselle ne pense probablement pas à la portée de ses mots, ces derniers touchent pourtant le coeur tendre de l'australien. « Je ne défends absolument pas ce qu’il a pu te faire… mais tu n’aurais pas dû le chercher autant, Channing » Elle poursuit et l'héritier baisse légèrement le regard à cette remarque. Pas à l'image d'un enfant pris en flagrant délit, quoique, mais parce qu'il a conscience que tout cela a été trop loin. Parce qu'il a conscience qu'il était le plus censé d'eux deux, celui qui aurait dû se taire et partir avant de laisser la situation prendre de telles proportions. « Je sais... je sais. » avoue t'il à voix basse, regardant sa main posée sur le genou de l'avocate. et il le sait, il est sincère. Les mots sont lourds.

L'échange se poursuit, et après un silence l'héritier cherche à faire ressentir ce qu'il s'apprête à dire à la brune. Il aimerait qu'elle l'écoute mais surtout qu'elle croit en les mots qu'il lui adresse, au-delà de se contenter de les entendre. « Je l’ai compris, Ch… » Je n'ai pas terminé, pense t'il tout en poursuivant. L'indifférence qu'elle a lu dans son regard, l'ironie de son rire et la tension de ses paroles, il ne veut pas qu'elle tombe pour cette façade. Channing veut que tout Brisbane se fasse avoir, que le monde entier tombe pour son indifférence, mais pas elle. Il veut qu'elle le voit pour celui qu'il est vraiment, pas celui qu'il prétend être. Pas elle. Cette carapace est sa façon de se protéger, rien de plus, et il ne souhaite pas blesser la brune. « Je pense que, ce soir-là, autant toi que moi avons dit des choses qui ont pu… dépasser nos pensées. » Elle a marqué un silence si long qu'il a cru trop en dire, mais au contraire sa réponse provoque chez l'héritier un souffle. rassuré, soulagé, plus léger. « Je… je me suis laissée submerger par tout ça… Je suis désolée si certains de mes propos ont pu te blesser, Channing » Son regard se plonge dans le sien et c'est un maigre sourire qu'il lui adresse, le coin de sa bouche cherchant vaillamment à s'étirer pour la remercier de ses excuses. « Je te dois des excuses aussi, Gabrielle... Je suis désolé. Nous... j'ai été trop loin. » Nous avons été trop loin, tous les trois. C'est ce qu'il voudrait dire mais il s'abstient, ne préférant pas perdre ce progrès en voulant aller trop vite. Chaque chose en son temps. Nouveau petit moment de latence, leurs regards semblent renouer l'un avec l'autre, et finalement la brune reprend la parole. « Et je suis désolé aussi pour… ça » et de sa main, elle désigne son nez. Channing en suit le mouvement, puis baisse les yeux dans une moue. « Je l'ai mérité... » Ses mots se meurent dans sa gorge alors qu'elle effleure sa peau, et l'héritier trésaille un peu. Il a de la chance que Mitchell ne lui ai pas cassé, ou peut-être l'a-t-il fait et l'australien a eu de la chance qu'il ne lui torde pas. Mais après une cure d'anti-douleurs, les hématomes réduisent au fil des jours. « It hurts ? » Son regard croise à nouveau le sien et il hausse mollement les épaules. Son visage se tourne doucement sous le geste, délicat et doux, de la brune et Channing la laisse regarder sans oser répondre à l'instantané. « Moins qu'au début.. toujours un peu. » admet-il dans un murmure, son souffle se faisant timide contre les doigts de la brune. Il la regarde et ajoute, pour la rassurer, en remarquant son air inquiet. « Je prends des médocs, ça va. » lui assure t-il. Pas qu'il ait fait un quelconque examen malgré tout.

et finalement, la question résonne. Que Gabrielle a-t-elle bien pu apprendre au sujet de ses frères, au sujet de Mitchell, pour réagir ainsi en le voyant en sa compagnie ? Qu'est-ce qui a bien pu lui faire perdre son sang froid, quels sont les éléments l'ayant à ce point poussée à réagir d'une manière aussi radicale ? L'héritier la lui pose sans vraiment s'attendre à une réponse, sans savoir si elle va lui dire la vérité ou la contourner. Elle n'a peut-être pas le coeur à s'ouvrir ainsi à lui, à lui confier des détails si privés sur sa vie qu'il ne partage plus à présent, et le Walker ne lui en voudrait pas. Il se contenterait d'un « je n'ai pas envie d'en parler » ou d'un « c'est trop compliqué » sans insister. et pourtant... Pourtant l'avocate inspire posément et entreprend de lui expliquer. De justifier sa réaction, de lui partager ce qu'elle a mis des années à découvrir. « Son arrestation en 2015 était… justifiée. » Elle commence et lui ne l'interrompt pas une seule fois. Il l'écoute avec attention, sa main toujours posée sur elle, et assiste impuissant à ses yeux qui s'humidifient. Son coeur se serre alors qu'il remarque les efforts qu'elle met en oeuvre pour dissimuler ses émotions, efforts que l'héritier chasse progressivement en caressant sa peau par dessus son vêtement. Ses yeux s'arrondissent tristement à la mention de Mia, la petite amie d'Alec, et il comprend plus facilement pourquoi Gabrielle s'est opposée à son frère. Elle savait ce dont il était capable. « Et mon père… notre père ne s’est pas suicidé… Alec… Alec l’a tué… Involontairement, mon père s’était emporté ce jour-là, une fois de plus… la fois de trop. Il s’est défendu… il est mal tombé… et il est mort sur le coup. Mitch a voulu camoufler ça en suicide pour éviter à Alec de se retrouver derrière les barreaux… » Les mots lui coûtent et alors qu'il déglutit en silence face à ces confessions, Channing vient progressivement retirer la bande de protection enroulée autour de sa main. Le velcros se défait et il débarrasse ses phalanges du tissu, le laissant sur le côté pour reprendre pleinement possession de sa main. et une fois cette dernière libérée, il l'essuie grossièrement sur la serviette toujours sur son épaule puis l'avance vers la joue de la demoiselle. Le revers de son index libère une larme puis une seconde de ses yeux et les essuie instantanément. « Je suis désolé, Gabrielle... vraiment désolé. » pour tout. Il ne se juge pas en position de faire la moindre remarque quant au comportement de Mitchell, ni de défendre qui que ce soit, même s'il pense que l'autre veut bien faire mais n'a jamais su le faire de la bonne façon. Il marque une pause, caresse un peu davantage la pommette de la brunette pour lui apporter du réconfort, avant de se redresser en lui tendant ses mains. « Prends les. » souffle t'il doucement, le ton de voix si différent de celui qu'il s'est risqué à utiliser devant elle lors de leur dernière entrevue. Bien plus doux, tellement plus calme et bienveillant. Il l'aide à se relever et la regarde, ses mains s'attardant dans les siennes. « Je vais aller prendre une douche, j'en ai pour deux petites minutes... et on pourrait peut-être s'accorder un peu de répit, si tu es d'accord ? » propose t'il sans vraiment savoir si elle va accepter. Elle préfèrerait peut-être partir, et il ne lui en voudrait pas.
rainmaker


 
darkness is your candle
she took my heart i think she took my soul. with the moon i run far from the carnage of the fiery sun. driven by the strangle of vein showing no mercy i'd do it again, open up your eyes you keep on crying baby i'll bleed you dry

(Chanelle #20) Can we surrender ?  5n8cnjvx

(Chanelle #20) Can we surrender ?  7ens88hz (Chanelle #20) Can we surrender ?  D93hxuty

(Chanelle #20) Can we surrender ?  1207904071:
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle Strange
Gabrielle Strange
la pente glissante
Voir le profil de l'utilisateur
(Chanelle #20) Can we surrender ?  7vHkInU ÂGE : 36 ans (30.07.1985)
SURNOM : Ses proches la surnomme Gaby ou Gab'. Un certain Walker l'appelait, fut un temps, Miss California.
STATUT : Ils sont incapables de rester éloignés et retrouvent leurs vieilles habitudes. Pourtant, ils préfèrent taire, une fois de plus, leurs sentiments eux aussi retrouvés.
MÉTIER : Avocate pénaliste, travaille pour le cabinet Sherman & Mancini
LOGEMENT : #521 wellington street, bayside.
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Airp
POSTS : 678 POINTS : 600

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Las Vegas ☽ Etudes à LA pour devenir avocate où elle s'est établie ensuite ☽ Départ pour l'Australie sans en avoir le choix en août 2020 ☽ Végétarienne ☽ Amoureuse de la nature, sa bouffée d'oxygène étant les randonnées ☽ Aime le vin ☽ Suit les tendances en matière de mode ☽ Photographe à ses heures perdues, une passion qu'elle a depuis petite.
RPs EN COURS : (Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
CHANELLE ☽ It's like all this time,i've been waitin' for you with my open eyes, scannin' the room for a peace of mind you look so good in this light, it's like suddenly all that's important is in front of me, already know what we're gonna be, you look so good in this light

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
STRANGE FAMILY ☽ Everything will change, nothin' stays the same and nobody here's perfect, oh but everyone's to blame, all that you rely on and all that you can save will leave you in the morning and find you in the day.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
JOSHUELLE ☽ Throughout life you will meet one person who is like no other. You could talk to this person for hours and never get bored, you could tell this person things and they will never judge you. This person is your soulmate, your best friend. Don’t ever let them go.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
LEILIELLE ☽ Best friends understand when you say, ‘forget it.’ Wait forever when you say, ‘just a minute.’ Stay when you say, ‘leave me alone.’ And open the door before you can say, ‘come in.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy-downsized-large
STRANCKIE ☽ u.c.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
EBBY ☽ So no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke, your love life's DOA, it's like you're always stuck in second gear, when it hasn't been your day, your week, your month, or even your year, but I'll be there for you

11/08

Stranckie #3Isaac #1River #1 Callum #1 Chanelle #18 Chanelle #19 Leilielle #1Joshuelle #1 Jackson #2 Chanelle #20 Chanelle #21
RPs EN ATTENTE : Eddie #3 ☽ Cade #2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.
AVATAR : Crystal Reed
CRÉDITS : @harleystuff(avatars), @loonywaltz (ub)
DC : Stacey, la naïve, Zoya, l'irresponsable et Iris, celle qui se voile la face
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38177-tough-girl-whose-soul-ashes-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t38200-gabrielle-strange-time-has-come-as-we-all-go-down https://www.30yearsstillyoung.com/t38219-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t43843-gabrielle-strange

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Chanelle #20) Can we surrender ? (Chanelle #20) Can we surrender ?  EmptyMer 4 Mai 2022 - 18:14




can we surrender ?
Fin mars 2022 Non, rien ne pourra pardonner ce que Mitchell a fait à Channing. Elle ignore effectivement ce qu’il a pu lui dire, ce qui a éveillé le monstre en lui - mot qu’elle a utilisé à l’encontre de son frère avant de quitter à son tour le restaurant – mais rien ne justifie à ses yeux un tel comportement. Il y a eu les menaces d’abord, puis l’acte ensuite. Mais surtout, il y a le background, celui qu’elle lui connait très bien, celui qu’on lui a dépeint. Ce background qu’elle ne parvient pas à digérer malgré toute la volonté de son ainé de se racheter une conduite. Gabrielle a eu un aperçu de ce dont il était capable et cela a bien été suffisant pour encore plus creuser le fossé qu’il les sépare depuis bien longtemps. Et c’est parce qu’elle connait désormais la personne que Mitch peut être qu’elle se permet de dire à Channing qu’il n’aurait pas dû jouer avec le feu et le chercher autant.   « Je sais... je sais. » Il reconnait ses torts et si lui a baissé le regard, elle, en revanche, insiste pour le retrouver, comme pour être certaine qu’il est compris son erreur et peut-être aussi parce qu’elle cherche à être certaine qu’il ne jouera pas à nouveau avec le feu, stupidement. Parce que bien qu’elle lui garantisse que son frère ne l’atteindra pas à nouveau, elle ne peut tenir sa promesse si, lui, en contrepartie, n’est pas capable de se canaliser à la prochaine rencontre.

Ils semblent être deux à baisser les armes ce soir, deux surtout à ravaler leur fierté et abaisser leur masque, celui de façade qu’ils utilisent bien trop souvent pour camoufler réellement ce qu’ils ressentent. Gabrielle a eu, comme lui, trois semaines pour réfléchir à tout ça. Jamais, elle n’aurait eu le courage de s’excuser s’ils s’étaient retrouvés peu de temps après la confrontation. Habitée par la colère, elle l’a été à un point tel qu’elle aurait sûrement fait qu’ajouter du feu aux poudres s’ils s’étaient vus plus tôt. Et si le silence radio de la part de l’héritier a été pesant, c’est là où réside justement toute sa contradiction. Oh, ça aurait pu l’importuner mais dans le mauvais sens, se disant que son indifférence n’était pas que façade ce soir-là et qu’il se fichait royalement d’elle. Surtout en voyant que ce dernier était en voyage d’affaires sur les réseaux sociaux où il semblait prendre du bon temps dans la capitale française.  Mais c’est finalement tout le contraire qui s’est produit. Bien sûr, elle a froncé les sourcils en découvrant son post sur son réseau social – la curiosité est un vilain défaut – se disant qu’il devait être très certainement bien accompagné. Mais ils ne se doivent rien après tout. Non, ce qui l’a le plus touché a été de se rendre compte que, suite à cette confrontation, ils étaient redevenus, en une fraction de secondes, de parfaits inconnus l’un pour l’autre, se détestant à nouveau comme ils ont pu se détester pendant des années après leur rupture. Et l’avocate a détesté cette sensation de manque, tout comme elle a détesté cette frustration qu’elle a pu ressentir face à son absence. Et si elle aurait pu tout faire pour aller de l’avant, l’oublier définitivement, elle n’en a pas été capable, prouvant cette incapacité en étant désormais face à lui pour s’expliquer… et il semblerait que, malgré tout, elle est fait le bon choix…  « Je te dois des excuses aussi, Gabrielle... Je suis désolé. Nous... j'ai été trop loin. » Il s’excuse à son tour, reconnait ses torts en jugeant avoir été trop loin et si elle apprécie qu’il se soit repris, elle n’aurait pas eu son mot à dire s’il avait utilisé le pronom "nous", les englobant au moins tous les deux. Ils n’arrivent pas à se retenir, et peut-être que c’est tout le problème. S’ils étaient capables de juste s’avouer vaincu, ils ne souffriraient pas autant. Mais ils en sont incapables et de ce fait, peut-être qu’effectivement, ils seraient plus judicieux qu’ils stoppent tout pour ne pas perpétuer cet éternel recommencement. Gabrielle a essayé, a voulu se dire que tout était désormais fini et que Channing Walker était derrière elle… en vain. « Je l'ai mérité... » Les doigts de l’américaine parcourt la peau de l’homme d’affaire, celle de son nez encore marqué par le coup reçu trois semaines auparavant. Lorsqu’il dit l’avoir mérité, elle retrouve son regard quelques secondes sans pour autant s’arrêter dans ses gestes. Elle ne dit rien et à la place, lui demande si cela lui fait mal « Moins qu'au début.. toujours un peu. » Encore une fois, son regard retrouve le sien, il peut y lire de l’inquiétude et c’est sûrement ce qui explique pourquoi il ajoute « Je prends des médocs, ça va. ». Elle grimace légèrement, peut-être pas totalement convaincu par ses dires et effleure délicatement la joue de Channing de ses doigts avant de la laisser retomber le long de son corps, son regard restant ancré dans le sien.

Il a dû ressentir la tension entre son frère et elle, ce soir-là. Il a dû la ressentir à la manière qu’elle avait de s’adresser à lui, à sa façon d’user des mots quand elle lui parler. Et c’est parce qu’il est aussi celui à qui elle a déjà parlé de ses doutes concernant ses frères et parce qu’elle doit aussi justifier son comportement au restaurant qu’elle se confie. Gabrielle lui déballe tout ce qu’elle a appris sur ses frères, sans aucune retenue. Preuve qu’il a toujours une part de sa confiance, car effectivement, elle pourrait se contenter d’un récit vague et ne pas entrer dans les détails. Elle le fait pourtant, au point de laisser l’émotion la submerger, ses yeux s’humidifiant en terminant ses confessions. Son regard retrouve celui de l’héritier, et elle l’observe alors silencieusement dans ses gestes, le jeune homme se débarrassant de cette protection qui entoure sa main afin de pouvoir venir lui caresser la joue. Le geste la touche, le regard qu’il lui porte aussi, et quelques larmes finissent par s’échapper, qu’il rattrape pour elle « Je suis désolé, Gabrielle... vraiment désolé. » Il n’y est pour rien et pourtant, elle acquiesce mollement, sa tête se penchant un peu sur sa main qui lui caresse doucement la peau, laissant ses yeux se clore quelques secondes. Elle sent alors qu’il se relève, ce qui la fait rouvrir ses paupières, et fixe ses mains qu’il vient à lui tendre « Prends les. ». Son regard dans le sien, elle se saisit alors de celles-ci, comme un symbole d’un quelconque signe de paix, les deux semblant être prêt à dresser le drapeau blanc ce soir. Gabrielle ne peut le repousser quand il a cet air qu’elle lui connait si bien, celui doux, délicat et protecteur, cet air qu’elle aime lui retrouver. « Je vais aller prendre une douche, j'en ai pour deux petites minutes... et on pourrait peut-être s'accorder un peu de répit, si tu es d'accord ? » Elle ne se détache pas de l’emprise qu’il a encore sur ses mains, et si elle pourrait effectivement juger qu’il serait préférable qu’elle rentre, c’est un « Je veux bien… » qui émane d’entre ses lèvres, à peine audible alors qu’elle se perd dans son regard noisette. « Est-ce que tu m’autorises à prendre une douche moi aussi… après toi ? » demande-t-elle alors un peu timidement, ayant cependant un petit sourire qui se dessine au coin des lèvres. Elle aussi en a besoin d’une alors qu’elle a été courir avant de venir et elle ne tient pas à rester dans cet état. Elle pourrait rentrer chez elle et revenir, mais Joshua ne la laisserait jamais repartir, elle en est certaine. Elle pourrait aussi se joindre à Channing directement et prendre sa douche en sa compagnie, mais ses idées ne sont pas de celles-ci ce soir, même s’il lui a terriblement manqué.

D’ailleurs, elle profite de l’absence de l’homme d’affaires, prenant place sur son canapé, pour écrire un message à son meilleur ami. Et il semblerait que les une heure écoulée et promise pour son retour ont affolé Joshua qui lui a envoyé plusieurs messages et a même tenté de l’appeler. Elle se lève alors pour se diriger vers l’extérieur afin de le rappeler et le rassurer. « Je vais bien… Oui, ne t’en fais pas, je vais bien, hun’. Je t’expliquerai mais ne m’attends pas, je risque de rentrer tard… Je te laisse, Joshua » Il n’a pas dû apprécier qu’elle écourte leur échange alors qu’il souhaitait en savoir plus sur sa disparition soudaine. Il a très bien compris qu’elle était avec Channing mais pour autant, Gabrielle n’a pas souhaité parler de ça avec lui, pas maintenant en tout cas. En retournant dans le salon, elle voit l’héritier en haut de l’escalier lui indiquant qu’elle peut monter pour venir prendre sa douche. Ce qu’elle fait, le rejoignant alors à l’étage. L’avocate commence à connaitre sa maison, il n’a pas besoin de lui indiquer comment marche la douche, ni où se trouve le nécessaire pour qu’elle puisse se sécher en sortant. Elle savoure cet instant, celui où elle repense aux mots échangés avec lui, et sent qu’un poids s’est comme évaporé après cette explication posée qu’ils sont parvenus à avoir. Elle aimerait se dire qu’elle peut en avoir une similaire avec son frère qu’elle n’a pas vu depuis ce fameux soir, mais la tolérance est bien différente à son égard.

En sortant de la douche, Gabrielle s’enveloppe dans une grande serviette qu’elle noue au-dessus de sa poitrine. Elle ne compte pas remettre ses vêtements et c’est pour cette raison qu’elle quitte la salle de bain uniquement vêtue de la serviette pour rejoindre la chambre de l’héritier, où il semble se trouver encore. « Tu aurais… » Il s’est retourné dès l’instant où elle est arrivée dans la chambre, et le voir s’exécuter sans même qu’elle n’ait besoin d’en dire plus ne manque pas de la faire sourire. Elle se saisit du vêtement qu’il lui tend, un t-shirt bien trop large pour elle mais qui fera l’affaire. Elle retourne à la salle de bain, l’enfile et le rejoint quelques minutes plus tard au même endroit « Merci… pour le t-shirt » fait-t-elle en écartant ses bras, un air légèrement moqueur pour souligner la grandeur du vêtement. Gaby laisse échapper un léger rire avant de s’approcher de lui « Je suis prête pour ce moment de répit… » amorce-t-elle, doucement, s’approchant davantage de l’héritier Tu avais une idée en tête ? » souffle-t-elle alors. Il n’y a pas de sous-entendu dans sa demande, il pourrait lui proposer d’aller s’installer sur sa terrasse pour se contenter d’observer l’horizon en silence ou dans une discussion plus légère. Ou il pourrait lui proposer de regarder un vieux film ou une émission stupide à la télé, avec un verre de vin et de quoi grignoter… tout lui irait. Elle apprécie cette tension soudainement retombée et souhaite savourer ce retour au calme à ses côtés.  





code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




@Channing Walker  (Chanelle #20) Can we surrender ?  4014933344  (Chanelle #20) Can we surrender ?  4285025084



Can we surrender?
We let the waters rise, we drifted to survive, i needed you to stay, but I let you drift away

@BESIDETHECROCODILE

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Upylpwj

(Chanelle #20) Can we surrender ?  J5U6W8Q
(Chanelle #20) Can we surrender ?  JL89r1l
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Xc1pTzg
(Chanelle #20) Can we surrender ?  4dcIXIB
(Chanelle #20) Can we surrender ?  VPaEYqd
(Chanelle #20) Can we surrender ?  0f0M9Ir

Revenir en haut Aller en bas
Channing Walker
Channing Walker
l'ironie du sacrifice
l'ironie du sacrifice
Voir le profil de l'utilisateur
(Chanelle #20) Can we surrender ?  7vHkInU ÂGE : trente cinq ans (26.08.1986)
SURNOM : chan en général, souvent monsieur Walker ou Walker tout court
STATUT : son coeur lui appartient depuis longtemps mais il n'est pas encore prêt à l'admettre
MÉTIER : héritier et président-directeur général du Walker Group, entreprise de renom dans le domaine de l'immobilier
LOGEMENT : 216 beachcrest road à bayside, dans une villa avec une vue imprenable bien trop grande pour lui seul
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Ogri
POSTS : 1909 POINTS : 845

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à Brisbane, même s'il a beaucoup voyagé › il est gourmand, excellent cuisinier › il a un tempérament calme et diplomate › il fait du piano depuis qu'il est enfant › il participe à des courses illégales au coeur de Brisbane, un vieux démon › il est trilingue (anglais, français et italien) › il a un tatouage « 007 » en bas du dos, un souvenir de soirée quand il avait 22 ans › il adore le bon vin et le whisky › il aime passer du temps à sillonner la ville en moto
RPs EN COURS :
(Chanelle #20) Can we surrender ?  1pfp
CHANELLE › your precious heart, can't watch it break, so i close my eyes while you walk away. can i have a second chance ? can i have another dance ? can i start another life with you ? when i wake up in a haze and i haven't slept in days, you're a thousand miles away with such a lonely heart.

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Lc5g
WALKERS › i'd take another chance, take a fall, take a shot for you. and i need you lile a heart needs a beat, but it's nothing new. i loved you with a fire red, now it's turning blue. and you say sorry like the angel, heaven let me think it was you but i'm afraid. it's too late to apologize, it's too late.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  T836
WALKIE › i’d take a bullet for you. not in the head tho, but like in the leg or something.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Tikv
CHANNIRIS › uc.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  O2v6
HARTER › insane, inside the danger gets me high. can't help myself got secrets i can't tell. i love the smell of gasoline, i light the match to taste the heat. i've always liked to play with fire. hot blood, these veins. my pleasure is their pain. i love to watch the castles burn, these golden ashes turn to dirt.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Ohbi
CHANNIKA › out on our own, dreaming in a world that we both know is out of our control but if shit hits the fan we're not alone, 'cause you've got me and you know that i've got you and i know if the ride takes California, i'm so glad i got to hold ya.


RPs EN ATTENTE :
(Chanelle #20) Can we surrender ?  0pkf

RPs TERMINÉS : (2020) elizabeth #1dani #1caelan #1raphaellexie #1clyde #1dani #2eddie #1

(2021) elizabeth #2dani #3elizabeth #3caelan #2dani au #4danika #1primrose #1dani #5lexie #3eddie #2victoria #1hayden #1dani #6dani #7elizabeth #4clyde #2 et lexie #2danika #2dani #9garett #1gabrielle #1gabrielle #2gabrielle au #3lexie #4gabrielle #4hunter #1james #1danika #3gabrielle #6nicky #1lexie #5adriana #1freddy #1gabrielle au #8eddie au #3gabrielle #7gala de charitégabrielle #5elizabeth #5danika #4sergio #1jezabel #1michaela #1gabrielle#12lexie #6caelan #5 et gabrielle #9ashley #1otto #1caelan #4gabrielle #10elijah #1gabrielle #13

(2022) lexie #7gabrielle #11jordan #1hunter #2lawrence #1danika #5deklan #1deklan #2gaïa #2zoya #1elizabeth #6rhett #1lexie #9gabrielle #16freddy #2lexie #8 et noah #1mila #1gabrielle #14mitchell #1 et gabrielle #17iris #1

rps abandonnés:

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Gzo6
AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : cristalline (avatar) astra (code signature) Mapartche (dessin channing) loonywaltz (userbar) selfmade (tous les crackships sauf le walkie par miss o'n3d)
DC :  
PSEUDO : eternaliaa, astre
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35209-cafe-noir-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35307-des-bleus-a-l-ame-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35936-channing-walker https://www.30yearsstillyoung.com/t35934-channing-walker

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Chanelle #20) Can we surrender ? (Chanelle #20) Can we surrender ?  EmptyJeu 5 Mai 2022 - 0:20



can we surrender

@Gabrielle Strange et Channing
fin mars 2022
Oh le grand brun a compris la leçon, oui. Mitchell lui a remis les idées en place - et le nez, mais quant à la prudence il ne peut malheureusement faire aucune promesse. La faute aux courses, aux combats à l'arrière du bowling auxquels il assiste de manière irrégulière. À des visites imprévues à son domicile, un certain cambriolage proche de fêter son premier anniversaire. Alors si l'héritier ne compte plus provoquer Mitchell et se fait intérieurement la promesse de lui tourner le dos la prochaine fois qu'il le verra, rien ne lui assure pour autant sécurité et une vie tranquille tant qu'il ne fera pas définitivement une croix sur le monde de la nuit. Celui qu'il fréquente depuis si longtemps que l'idée de s'en séparer pour de bon l'effraie, et ce malgré les récents rappels à l'ordre qu'il a reçu. Cesser ses activités nocturnes serait une solution radicale, efficace et probablement la meilleure, mais le savoir ne suffit pas. et ce même si Gabrielle cherche son regard, le sien brillant d'une lueur d'inquiétude qu'il ressent sans même avoir à le croiser. Elle veut qu'il lui confirme sa prudence à venir, qu'il lui assure avoir compris... mais faire une promesse est un engagement trop grand à ses yeux pour qu'il les plante dans ceux de la californienne et lui assure faire attention. Il sera prudent, oui, mais sans l'être totalement. Le cas échéant, il aurait vendu sa sportive et se serait mis à conduire une citadine avec un petit moteur.

Il n'est pas parfait. Mary pense qu'il l'est, dans les grandes lignes au moins, et la presse également. Certains de ses proches ne feraient probablement pas une liste à rallonge de ses défauts s'il leur en demandait une et pourtant, Channing a parfois du mal à affronter son reflet dans le miroir. Il est bon en affaires, heureusement, et sait convaincre. Il sait parler, prendre soin de ses proches... du moins, selon les jours. Caelan lui a caché pendant des années son délit de fuite et il ne s'est douté de rien, Danika a rompu avec lui lorsqu'il lui a demandé de partager son toit, Elizabeth a pris ses distances en apprenant pour les courses, Gabrielle l'a laissé partir... Sait-il vraiment parler, sait-il vraiment écouter ou prendre soin de ceux qu'il aime ? Il aimerait dire oui, à quelques exceptions près, mais sait que ces dernières prouvent que non. Il n'est pas aussi irréprochable qu'il aimerait l'être, loin d'être aussi parfait qu'on l'imagine, et c'est peut-être ce qui rend l'image qu'il a de lui aussi négative. Il fait de son mieux pour tout et tout le monde, et est pourtant forcé de constater que cela ne suffit pas.

Mais qu'est-il censé faire ? L'accepter ? S'avouer vaincu n'est pas dans ses habitudes, et alors que les doigts de la brune effleurent l'arrête de son nez l'héritier ferme un instant les yeux. Elle aussi fait partie de ces choses qu'il doit se résoudre à accepter, pas qu'elle soit une chose à proprement parler mais elle est bien une page de son passé qu'il n'arrive pas à tourner. Elle est une ligne sur la liste de ce qu'il devrait accepter, entre faire des erreurs et prendre soin de lui. Accepter les sentiments qu'il a eu pour elle et ceux qu'il a toujours et lui avouer afin de passer définitivement à autre chose est une ligne plus longue que les autres sur laquelle il s'attarde depuis leur rupture. Sur laquelle il bute, incapable de faire le nécessaire pour la rayer de la liste, incapable de trouver les mots justes et le moment opportun. Gommer la phrase est une alternative a laquelle il a songé pour contourner le problème mais l'encre est indélébile, figée dans le papier, et rien ne semble pouvoir être en mesure de l'aider si ce n'est la seule et unique solution de parler. De prendre son courage à deux mains, d'avouer être frustré lorsqu'elle est trop loin de lui trop longtemps, de reconnaître avoir un regard mauvais sur les hommes qui l'approchent. Il n'y a pas d'autre issue possible pour qu'il puisse passer à autre chose et pourtant, rien ne se passe. et de la même façon qu'il baisse les bras face au dilemme, la main de l'avocate glisse le long de sa joue et lui arrache un frisson.

Puis c'est à son tour d'initier un contact, sa main venant doucement à la rencontre de sa joue pour sécher ses larmes et s'attarder sur sa peau douce et délicate. Celle qu'il effleure timidement, celle qui vient à s'appuyer légèrement contre la sienne pour intensifier brièvement la caresse. C'est bref et pourtant si fort dans la symbolique, les deux amants renouant avec une simplicité si pure qu'elle en serait presque déconcertante. Ils se sont échangés des horreurs un mois plus tôt, se sont lancés des regards noirs, et les voilà ce soir vulnérables l'un face à l'autre, à recoller les morceaux de ce qu'ils sont, à apporter un peu de réconfort à leurs âmes tourmentées. Est-ce suffisant ? Non, probablement pas, mais c'est un début. Il leur faudrait des mois ou des années de vacances à l'étranger pour réparer définitivement leurs coeurs, mais ces caresses et ce moment qu'ils s'accordent leur fait pourtant beaucoup de bien. Du moins, c'est de cette façon dont lui le vit. À s'accrocher intensément à ces petites choses qui les lient, ces souffles qui se rencontrent du fait de leur proximité et ces maigres sourires inconscients. Il est cependant le premier à se lever, les arrachant d'une certaine façon à l'instant, ouvrant ses mains à la demoiselle en l'invitant à s'en saisir. Il a bien besoin d'une douche et de s'installer confortable ailleurs que sur le sol de son salon. « Je veux bien… » Elle accepte. et dire qu'il y a deux petites heures, Channing doutait de sa venue. Un léger sourire prend vie sur ses lèvres, comme pour la remercier, alors qu'elle poursuit. « Est-ce que tu m’autorises à prendre une douche moi aussi… après toi ? » Sa précision amplifie les courbes de son visage et il acquiesce sans faire l'effort de réprimander son amusement, avant de laisser ses mains quitter les siennes à contre coeur. Il se dirige déjà vers la salle d'eau alors qu'il la regarde, un air tellement différent sur ses traits que celui qu'il avait adopté pour lui ouvrir sa porte. « On sera plus efficaces séparément, tu as raison. » souffle t'il en disparaissant dans un clin d'oeil se voulant complice, ses propos légers. Elle lui a manqué, bien sûr qu'elle lui a manqué, mais leurs retrouvailles sont si agréables et faciles qu'il a trop peur de briser quoique ce soit. Il ne l'a pas même embrassé, et n'a pourtant pas trouvé cela bizarre, se contentant d'apaiser son coeur en s'accrochant à sa présence. oh non, il est loin d'être passé à autre chose.

Il se douche rapidement, ne mettant que quelques minutes à sortir de la salle de bain pour laisser sa place à la demoiselle, vêtu à présent d'un unique jogging ample qui tombe sur ses hanches. Elle commence à connaître les lieux, et il n'a par conséquent pas besoin de lui expliquer où trouver son nécessaire qu'il prend déjà la direction de sa chambre en lui offrant un sourire. Il se sent bien mieux une fois propre et sec, frotte distraitement une serviette dans ses cheveux avant d'entreprendre de faire un peu de rangement en l'attendant. Son coeur s'est allégé même s'il éprouve, et ce d'une manière étrange, encore une certaine nervosité à se savoir à nouveau en sa compagnie. Il n'a pourtant jamais eu à réfléchir sur la manière à se comporter avec elle, mais il est ce soir partagé, sûrement de crainte de la voir repartir aussi sec. Mais si elle le remarque, il prétendra être simplement fatigué - ce qui n'est qu'un demi mensonge. L'héritier profite donc du moment pour allumer la télévision de sa chambre et zapper distraitement sur une plateforme de streaming, à la recherche de quoi occuper leur instant de répit. ça, quelques plaids et un peu de chocolat feront l'affaire pour qu'ils puissent se retrouver comme ils l'ont souvent fait. Mais alors que son regard navigue distraitement sur les propositions, il tourne la tête en l'entendant franchir le pas de la porte. « Tu aurais… » et la vue de la californienne enveloppée dans une serviette, cheveux en cascade sur sa peau nue, le fige une seconde durant. Il ne se lassera jamais de cette vue. Son regard s'efforce toutefois de ne pas s'attarder plus que nécessaire, et c'est donc assez machinalement qu'il se lève du bout de son lit sur lequel il s'est assis pour se diriger vers son dressing. Sa main saisit un t-shirt basique parmi d'autres, et il s'approche de la brune pour le lui tendre en esquissant un sourire désolé avant qu'elle ne disparaisse pour aller l'enfiler. Lui retourne à sa recherche de programme, en vain. « Merci… pour le t-shirt » Elle revient à ses côtés et happe à nouveau son attention, lui arrachant un nouveau sourire en écartant les bras. et en une seconde, le haut apparaît plus grand encore qu'il ne l'est déjà, donnant vie à une image que seul l'héritier peut voir. « Il te va mieux qu'à moi. » la complimente t'il sans parvenir à chasser la comparaison de son esprit, attendri même s'il n'en dit rien. Lui se reporte sur l'écran alors qu'elle s'approche et vient à ses côtés. « Je suis prête pour ce moment de répit… Tu avais une idée en tête ? » et pour toute réponse, l'héritier lui donne la télécommande. « On peut juste se reposer ici, c'est toujours plus confortable qu'au salon.. si ça te va ? » Il se lève, un léger omniprésent sur ses traits. « Je te laisse choisir quoi regarder, et je reviens avec de quoi grignoter et de quoi boire. » acte t'il avant de quitter la chambre et de descendre au rez de chaussé.

Lorsqu'il pénètre à nouveau dans la chambre, c'est accompagné d'un plateau de bois sur lequel il a disposé divers gourmandises, deux verres et la bouteille qui les accompagne. Il fait signe à la brune de s'installer sous les couvertures si elle le souhaite, puis l'héritier dépose prudemment le plateau sur les draps et vient s'installer à son tour. Un récipient de pop corn, quelques barres chocolatés ainsi qu'une tablette, entre autres sucreries diverses... et le regard fier du Walker qui les accompagne. « Je n'ai pas faim, c'est davantage de la gourmandise... sers toi. » avoue t'il d'un ton coupable avant de rire doucement, puis de se saisir de la bouteille de vin pour les servir. « Si tu as trouvé un programme, tant mieux. Sinon... on a l'océan pour nous servir de vue. » précise t'il en désignant d'un signe de tête ses immenses baies vitrées de la chambre, l'océan se distinguant au loin. et s'il éteint les lumières, une fois leur vue habituée à l'obscurité, les amants n'en distingueront que mieux les reflets. et sur ces mots, il s'installe après lui avoir tendu son verre et trinque avec elle.

Le reste de la soirée n'est qu'une parenthèse à son quotidien et l'espace de quelques heures, Channing se sent terriblement bien. Les deux se sont blottis sous les couvertures, piochent distraitement sur le plateau, se resservent en boisson lorsque leurs verres sont vides et papotent de choses et d'autres comme s'ils n'avaient jamais été séparés. enfin, à quelques détails près... mais dieu qu'il se sent bien. Un bras passant sur les épaules de l'avocate, sa main caresse distraitement sa peau tandis que l'autre porte son verre à ses lèvres. Ils ont éteint la télévision après avoir trouvé quoi regarder, et maintenant que le film s'est terminé les voilà plongé dans la semi-pénombre à regarder l'océan au loin. Channing s'est levé une seconde plus tôt pour entrouvrir juste assez la baie vitrée afin de leur permettre d'entendre le bruit des vagues, ayant tiré le rideau sur cette partie pour empêcher à la brise de les faire frissonner, et est désormais confortable au point d'avoir les yeux qui papillonnent même s'il ne s'en rend pas compte. « Merci d'être venue... » souffle t'il dans un murmure, sans quitter des yeux l'horizon, avant de prendre une gorgée de vin.
rainmaker


 
darkness is your candle
she took my heart i think she took my soul. with the moon i run far from the carnage of the fiery sun. driven by the strangle of vein showing no mercy i'd do it again, open up your eyes you keep on crying baby i'll bleed you dry

(Chanelle #20) Can we surrender ?  5n8cnjvx

(Chanelle #20) Can we surrender ?  7ens88hz (Chanelle #20) Can we surrender ?  D93hxuty

(Chanelle #20) Can we surrender ?  1207904071:
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle Strange
Gabrielle Strange
la pente glissante
Voir le profil de l'utilisateur
(Chanelle #20) Can we surrender ?  7vHkInU ÂGE : 36 ans (30.07.1985)
SURNOM : Ses proches la surnomme Gaby ou Gab'. Un certain Walker l'appelait, fut un temps, Miss California.
STATUT : Ils sont incapables de rester éloignés et retrouvent leurs vieilles habitudes. Pourtant, ils préfèrent taire, une fois de plus, leurs sentiments eux aussi retrouvés.
MÉTIER : Avocate pénaliste, travaille pour le cabinet Sherman & Mancini
LOGEMENT : #521 wellington street, bayside.
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Airp
POSTS : 678 POINTS : 600

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Las Vegas ☽ Etudes à LA pour devenir avocate où elle s'est établie ensuite ☽ Départ pour l'Australie sans en avoir le choix en août 2020 ☽ Végétarienne ☽ Amoureuse de la nature, sa bouffée d'oxygène étant les randonnées ☽ Aime le vin ☽ Suit les tendances en matière de mode ☽ Photographe à ses heures perdues, une passion qu'elle a depuis petite.
RPs EN COURS : (Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
CHANELLE ☽ It's like all this time,i've been waitin' for you with my open eyes, scannin' the room for a peace of mind you look so good in this light, it's like suddenly all that's important is in front of me, already know what we're gonna be, you look so good in this light

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
STRANGE FAMILY ☽ Everything will change, nothin' stays the same and nobody here's perfect, oh but everyone's to blame, all that you rely on and all that you can save will leave you in the morning and find you in the day.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
JOSHUELLE ☽ Throughout life you will meet one person who is like no other. You could talk to this person for hours and never get bored, you could tell this person things and they will never judge you. This person is your soulmate, your best friend. Don’t ever let them go.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
LEILIELLE ☽ Best friends understand when you say, ‘forget it.’ Wait forever when you say, ‘just a minute.’ Stay when you say, ‘leave me alone.’ And open the door before you can say, ‘come in.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy-downsized-large
STRANCKIE ☽ u.c.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
EBBY ☽ So no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke, your love life's DOA, it's like you're always stuck in second gear, when it hasn't been your day, your week, your month, or even your year, but I'll be there for you

11/08

Stranckie #3Isaac #1River #1 Callum #1 Chanelle #18 Chanelle #19 Leilielle #1Joshuelle #1 Jackson #2 Chanelle #20 Chanelle #21
RPs EN ATTENTE : Eddie #3 ☽ Cade #2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.
AVATAR : Crystal Reed
CRÉDITS : @harleystuff(avatars), @loonywaltz (ub)
DC : Stacey, la naïve, Zoya, l'irresponsable et Iris, celle qui se voile la face
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38177-tough-girl-whose-soul-ashes-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t38200-gabrielle-strange-time-has-come-as-we-all-go-down https://www.30yearsstillyoung.com/t38219-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t43843-gabrielle-strange

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Chanelle #20) Can we surrender ? (Chanelle #20) Can we surrender ?  EmptyVen 6 Mai 2022 - 17:08




can we surrender ?
Fin mars 2022 Il semblerait que le calme soit définitivement revenu entre l’avocate et l’héritier. Toute cette colère qu’ils ont pu ressentir suite à cette entrevue trois semaines auparavant semble volatilisée et définitivement derrière eux. A aucun instant, malgré les explications nécessaires qu’ils se sont donnés mutuellement, un mot a été prononcé plus haut que l’autre. Ils sont parvenus à conserver leur calme, comme s’il y avait une certaine lassitude à se battre et aussi et surtout la reconnaissance respective de leurs torts. Des désolé ont été prononcés des deux côtés au point que ceux-ci ont ramené un peu de tendresse entre les deux amants. Une tendresse retrouvée aussi facilement que la colère a pu apparaitre l’autre soir, une tendresse déconcertante qui n’a pas manqué de faire frissonner Gabrielle face à autant de bienveillance de la part de l’héritier à son égard, suite à ses confessions. Une tendresse telle qu’elle est incapable de rentrer chez elle parce que cette douceur et ce drapeau blanc dressé entre eux, aussi longtemps qu’il le restera, elle souhaite en profiter. L’américaine ne refuse pas de rester en compagnie de Channing, ce soir, quand il lui propose qu’ils s’accordent un peu de répit. Et si ce répit pourrait être celui qu’ils s’accordent depuis des semaines, ce n’est pourtant pas le tableau qui s’en dessine. Ce répit aura une saveur différente, celui similaire à leur passé, à ce quotidien qu’ils vivaient ensemble et qu’il leur permettait d’être tout bonnement heureux dans une simplicité déconcertante « On sera plus efficaces séparément, tu as raison. ». Gabrielle le regarde s’éloigner alors qu’un sourire se dessine davantage sur ses lèvres à son clin d’œil et cette malice qu’il porte sur ses traits, ses paroles allégeant un petit plus l’atmosphère entre eux.

Un échange de regard suffit pour qu’il comprenne sa demande. Elle n’a pas besoin de faire de longue explication, elle est arrivée chez lui dans une tenue sportive parce qu’elle a parcouru quelques kilomètres au pas de course avant de venir et qu’après cette douche revigorante, Gabrielle ne compte pas se revêtir comme elle l’était. Alors, c’est dans un t-shirt trois fois trop grand pour elle, mais qui fait amplement l’affaire, qu’elle se glisse et en fait la démonstration à Channing, sans s’imaginer la comparaison qu’il fait d’elle en la voyant dans une telle tenue « Il te va mieux qu'à moi. » Elle lui reconnait parfaitement ce petit sourire en coin qui se veut un tant soit peu moqueur et c’est pour cette raison qu’elle grimace à ses dires – et peut-être aussi parce qu’elle en est moyennement convaincue. C’est dans un sourcillement et un « Naturellement » lâché aussitôt, qu’elle s’approche de lui afin de lui demander ce qu’il avait en tête concernant ce moment de répit qu’ils veulent s’accorder « On peut juste se reposer ici, c'est toujours plus confortable qu'au salon.. si ça te va ? » Un peu par réflexe, elle pivote sa tête pour poser son regard sur le grand lit de l’héritier puis sur l’écran de télévision allumée devant eux. Elle hausse alors les épaules « Ca me convient » dit-t-elle en accentuant sa réponse par un sourire. Gabrielle ne veut pas réfléchir. Elle n’a pas envie de se demander si c’est une bonne idée de s’accorder un répit de la sorte à ses côtés et d’ainsi se laisser aller à de vieilles habitudes, leurs vieilles habitudes, celles qui lui ont longuement manqué lorsqu’il est parti. « Je te laisse choisir quoi regarder, et je reviens avec de quoi grignoter et de quoi boire. ». Elle acquiesce mollement et en silence, alors qu’elle se saisit de la télécommande qu’il lui tend, son regard le suivant jusqu’à ce qu’il disparaisse dans l’embrassure de la porte et qu’elle reporte alors ses yeux sur l’écran afin de trouver le programme qui accompagnera leur moment de répit.

Channing revient quelques minutes plus tard, avec un plateau bien garni. Il l’invite à s’installer, ce qu’elle fait, s’asseyant d’abord en tailleur, et l’observe disposer avec précaution le plateau devant eux. C’est à cet instant qu’elle l’examine avec attention. Non pas l’héritier mais les gourmandises qui sont sous ses yeux et qui ne manquent pas d’éveiller sa gourmandise.  « Je n'ai pas faim, c'est davantage de la gourmandise... sers toi. » « Le contraire m’aurait étonné de ta part » La gourmandise est quelque chose qu’ils ont en commun – entre bien d’autres choses – et elle ne peut s’empêcher donc d’avoir cet air taquin sur ses traits en prononçant ces mots. Gabrielle se saisit alors d’une gourmandise en particulier « Tu y a pensé » fait-t-elle en brandissant un tim tam qu’elle vient alors croquer non sans un clin d’œil. L’avocate n’a pas manqué d’exprimer à Channing son attrait particulier pour cette marque de gâteau depuis son arrivée sur le sol australien lors d’une soirée précédente. Elle déguste la friandise avec un air quelque peu enfantin, observant son gâteau tout en savourant le morceau qu’elle a en bouche. Elle ne réhausse le regard qu’une fois qu’il reprend la parole « Si tu as trouvé un programme, tant mieux. Sinon... on a l'océan pour nous servir de vue. » Elle sourit, prend le temps d’avaler sa bouchée avant de répondre, portant sa main devant la bouche « J’ai possiblement trouvé quelque chose, effectivement … et elle désigne l’écran d’un petit signe de tête pour inciter Channing à poser ses yeux dessus je ne l’ai jamais vu » ce film dont ils avaient vu les deux premiers volets ensemble parce qu’il avait insisté pour qu’elle les voit à tout prix, mais le temps a fait qu’ils n'ont pas eu l’occasion d’en voir le dernier si ça te dit » fait-t-elle en se saisissant du verre qu’il lui tend avec un sourire, insufflant un « Merci » avant de trinquer avec lui.

Le tableau s’apparente à leur passé, c’est indéniable. La douceur et la proximité naturellement retrouvée comme si cette dispute avait réveillé entre eux autre chose. Comme si cette dispute marqué un tournant dans leur relation. Il n’était plus question de simplement passé du bon temps ensemble, charnellement, mais de le passer autrement. Dans des moments plus simples comme celui-ci, à moitié allongé dans le lit, picorant quelques gourmandises tout en étant captivé par le film qu’ils étaient en train de regarder. Ces petits échanges furtifs comme un regard pour l’autre, un sourire ou cette façon que Gabrielle a eu de se saisir du dernier biscuit, le partageant en deux pour porter l’autre moitié aux lèvres de l’héritier, dans un geste spontané. Et puis, peu à peu, elle a pris appui contre son torse, son verre dans la main, toujours captivé par le film et réagit avec lui à certaines scènes. Bref, un tableau parfait, d’un couple qu’ils ne s’autorisent pourtant pas à être. Alors pourquoi se laissaient-t-ils aller de la sorte ? Ils n’ont pas eu le courage de revenir sur le fond de leurs paroles, celles qu’ils ont eu lors de leur dernière altercation. Ils se sont excusés certes, mais à propos de quoi exactement ? Aucun n’a eu le courage de dire que leur relation passée a compté, qu’elle n’était pas qu’une histoire sans importance. Aucun n’a eu ce courage-là, l’auront-t-ils d’ailleurs un jour ? Ils préfèrent faire les ignorants, faire comme si tout était normal, jusqu’à se fondre peu à peu dans la même erreur que celle qu’ils ont pu commettre dans leur passé commun : le silence de leurs sentiments. Ils sont stupides et idiots quand on les voit de la sorte, s’accordant aussi facilement face à cette vue qu’ils observent désormais en silence. Channing a passé son bras autour des épaules de l’avocate qui a son regard rivé sur l’horizon, se sentant apaisée et bien à cet instant même « Merci d'être venue... » Ses mots atteignent ses oreilles, la font frissonner parce qu’il a cette façon particulière de les prononcer et de venir rompre le silence avec. Il a une sincérité flagrante aussi et sans pour autant trouver son regard, Gabrielle murmure « Il le fallait… parce que c’était stupide de notre part de continuer à s’ignorer et qu’il fallait qu’on s’explique. Son regard elle aussi sur l’horizon, la jeune femme prend cette dernière gorgée de vin avant de déposer doucement son verre sur le plateau. Sa main vient alors trouver celle qu’il a posé sur son épaule, ses doigts se mêlant au sien et merci à toi… pour ce moment. Elle se sent apaisée, plus légère, même s’il y a toujours le poids de la tension existante avec son frère, avec qui elle n’a et ne compte pas renouer. Elle joue sans s’en rendre compte avec les doigts de l’héritier alors qu’elle est perdue dans ses pensées mais les chasse très vite pour se pivoter lentement vers Channing et d’ailleurs, si tu m’y autorises… commence-t-elle alors que son index vient à parcourir son torse nu peut-être qu’on pourrait le prolonger… » demande-t-elle alors qu’elle retrouve enfin son regard. Elle se redresse légèrement, dans des gestes lents, sa main remontant cette fois, le long de son torse, puis de son cou, avant de se poser sur sa joue. Son visage s’approche indéniablement du sien et ses lèvres viennent alors se sceller aux siennes. C’est un baiser tendre qu’elle lui offre et la sensation qu’il lui procure est agréable. C’est comme un soulagement qu’elle ressent en renouant de la sorte avec lui quand il lui a indéniablement manqué ces dernières semaines. Elle se redresse un peu plus, et en se rapprochant de lui, elle sent le plateau, toujours posé sur le lit, légèrement basculé, ce qui la fait rompre leur baiser « on devrait peut-être le retirer avant que tout ne se renverse » dit-t-elle d’un air amusé et désolé, un petit rire s’échappant d’entre ses lèvres. Elle se redresse mais cette fois pour laisser Channing se saisir du plateau et le déposer par terre, en toute sécurité.



[/color]


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




@Channing Walker  (Chanelle #20) Can we surrender ?  4014933344  (Chanelle #20) Can we surrender ?  4285025084



Can we surrender?
We let the waters rise, we drifted to survive, i needed you to stay, but I let you drift away

@BESIDETHECROCODILE

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Upylpwj

(Chanelle #20) Can we surrender ?  J5U6W8Q
(Chanelle #20) Can we surrender ?  JL89r1l
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Xc1pTzg
(Chanelle #20) Can we surrender ?  4dcIXIB
(Chanelle #20) Can we surrender ?  VPaEYqd
(Chanelle #20) Can we surrender ?  0f0M9Ir

Revenir en haut Aller en bas
Channing Walker
Channing Walker
l'ironie du sacrifice
l'ironie du sacrifice
Voir le profil de l'utilisateur
(Chanelle #20) Can we surrender ?  7vHkInU ÂGE : trente cinq ans (26.08.1986)
SURNOM : chan en général, souvent monsieur Walker ou Walker tout court
STATUT : son coeur lui appartient depuis longtemps mais il n'est pas encore prêt à l'admettre
MÉTIER : héritier et président-directeur général du Walker Group, entreprise de renom dans le domaine de l'immobilier
LOGEMENT : 216 beachcrest road à bayside, dans une villa avec une vue imprenable bien trop grande pour lui seul
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Ogri
POSTS : 1909 POINTS : 845

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à Brisbane, même s'il a beaucoup voyagé › il est gourmand, excellent cuisinier › il a un tempérament calme et diplomate › il fait du piano depuis qu'il est enfant › il participe à des courses illégales au coeur de Brisbane, un vieux démon › il est trilingue (anglais, français et italien) › il a un tatouage « 007 » en bas du dos, un souvenir de soirée quand il avait 22 ans › il adore le bon vin et le whisky › il aime passer du temps à sillonner la ville en moto
RPs EN COURS :
(Chanelle #20) Can we surrender ?  1pfp
CHANELLE › your precious heart, can't watch it break, so i close my eyes while you walk away. can i have a second chance ? can i have another dance ? can i start another life with you ? when i wake up in a haze and i haven't slept in days, you're a thousand miles away with such a lonely heart.

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Lc5g
WALKERS › i'd take another chance, take a fall, take a shot for you. and i need you lile a heart needs a beat, but it's nothing new. i loved you with a fire red, now it's turning blue. and you say sorry like the angel, heaven let me think it was you but i'm afraid. it's too late to apologize, it's too late.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  T836
WALKIE › i’d take a bullet for you. not in the head tho, but like in the leg or something.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Tikv
CHANNIRIS › uc.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  O2v6
HARTER › insane, inside the danger gets me high. can't help myself got secrets i can't tell. i love the smell of gasoline, i light the match to taste the heat. i've always liked to play with fire. hot blood, these veins. my pleasure is their pain. i love to watch the castles burn, these golden ashes turn to dirt.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Ohbi
CHANNIKA › out on our own, dreaming in a world that we both know is out of our control but if shit hits the fan we're not alone, 'cause you've got me and you know that i've got you and i know if the ride takes California, i'm so glad i got to hold ya.


RPs EN ATTENTE :
(Chanelle #20) Can we surrender ?  0pkf

RPs TERMINÉS : (2020) elizabeth #1dani #1caelan #1raphaellexie #1clyde #1dani #2eddie #1

(2021) elizabeth #2dani #3elizabeth #3caelan #2dani au #4danika #1primrose #1dani #5lexie #3eddie #2victoria #1hayden #1dani #6dani #7elizabeth #4clyde #2 et lexie #2danika #2dani #9garett #1gabrielle #1gabrielle #2gabrielle au #3lexie #4gabrielle #4hunter #1james #1danika #3gabrielle #6nicky #1lexie #5adriana #1freddy #1gabrielle au #8eddie au #3gabrielle #7gala de charitégabrielle #5elizabeth #5danika #4sergio #1jezabel #1michaela #1gabrielle#12lexie #6caelan #5 et gabrielle #9ashley #1otto #1caelan #4gabrielle #10elijah #1gabrielle #13

(2022) lexie #7gabrielle #11jordan #1hunter #2lawrence #1danika #5deklan #1deklan #2gaïa #2zoya #1elizabeth #6rhett #1lexie #9gabrielle #16freddy #2lexie #8 et noah #1mila #1gabrielle #14mitchell #1 et gabrielle #17iris #1

rps abandonnés:

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Gzo6
AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : cristalline (avatar) astra (code signature) Mapartche (dessin channing) loonywaltz (userbar) selfmade (tous les crackships sauf le walkie par miss o'n3d)
DC :  
PSEUDO : eternaliaa, astre
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35209-cafe-noir-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35307-des-bleus-a-l-ame-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35936-channing-walker https://www.30yearsstillyoung.com/t35934-channing-walker

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Chanelle #20) Can we surrender ? (Chanelle #20) Can we surrender ?  EmptyVen 6 Mai 2022 - 23:48



can we surrender

@Gabrielle Strange et Channing
fin mars 2022
Ses pas le portent au rez de chaussée et le brun sort un plateau de l'un de ses tiroirs avant d'entreprendre de le garnir. Il n'a pas fait de courses ces derniers jours mais a tout de même quelques gourmandises dans ses placards, et trouve de quoi remplir la planche de divers plaisirs sucrés. ça et deux verres de vin ainsi que la bouteille feront l'affaire. C'est ce qu'il pense en terminant de découper quelques fruits dans un petit bol, un peu perturbé malgré lui par la tournure de la soirée. Rien ne se passe jamais comme prévu quand il s'agit de la californienne, et malgré le temps Channing ne s'y habitue pas. Il n'arrive ni à s'y habituer, encore moins à y prévenir, et cela le perturbe bien plus qu'il ne veut l'admettre. Alors oui, peut-être qu'il prend quelques gorgées de son verre avant de monter, et vient à en combler le manque pour que cela passe inaperçu. Un peu de rouge pour éviter de broyer du noir, n'est-ce pas Walker ? L'héritier termine sa préparation puis retourne à l'étage, y portant prudemment leurs grignotages, s'annonçant avant d'entrer à nouveau dans la chambre. « Le room service. » lance t'il d'un ton léger avant de poser la planche sur les draps et de s'installer aux côtés de la brune, jetant curieusement un regard à l'écran télévisé pour essayer de savoir sur quel film la californienne a jeté son dévolu. Channing s'installe et après avoir posé un regard grossier sur ce qu'il a apporté, il ne peut s'empêcher de se justifier. « Le contraire m’aurait étonné de ta part » Il échappe un sourire amusé à la remarque. Oh, elle le sait particulièrement gourmand. Combien de fois l'a-t-elle taquiné à ce sujet ? À une époque qui lui semble être celle d'une autre vie, l'avocate prenait un malin plaisir à lui reprocher ses plaisirs coupables. Sa gourmandise et son goût pour la cuisine l'accompagnant, sa paresse le matin au lit, sa tendance à se laisser aller un peu trop facilement au bon whisky - et à rougir facilement par la suite, la chaleur lui montant aux joues. Elle le connait, elle le connait si bien et là est uniquement la face immergée de l'iceberg. « Tu y as pensé » remarque t'elle en saisissant entre ses doigts un tim tam, la barre chocolatée de la célèbre marque qu'elle lui a fait découvrir. Il s'est souvenu, en a acheté peu après le soir où elle lui a fait part de son intérêt les concernant, et sa réaction le fait sourire sans qu'il ne puisse s'en empêcher. Elle observe néanmoins le chocolat comme si elle le découvrait pour la première, le porte à ses lèvres de la même façon. « J'y ai pensé. » se contente t'il de répéter en prenant un biscuit à son tour, lui accordant un clin d'oeil complice. Il avale quelques bouchées à son tour, rompt le silence d'un ton léger en abordant le sujet du programme sur l'écran télévisé. « J’ai possiblement trouvé quelque chose, effectivement… Le brun suit son regard alors qu'elle poursuit. je ne l’ai jamais vu. Si ça te dit. » Le dernier volet de la trilogie qu'ils ont un jour commencé ensemble. Une qu'ils se sont promis de finir, sans pour autant avoir la moindre occasion d'honorer leurs dires. Il n'y avait pas pensé, et si un soupçon de surprise se lit sur ses traits il ne s'agit toutefois que de quelque chose de positif. « C'est parfait. »

Ce sont sur ces mots qu'ils s'installent confortablement, lancent la lecture du film et piochent distraitement sur le plateau toute la durée de celui-ci. Leurs échanges sont légers, et l'espace d'un soir le passé resurgit. La simplicité d'antan, un moment parmi tant d'autres similaires vécus par le passé, la spontanéité des sourires ou des rires. La facilité de s'autoriser à passer du bon temps sans penser aux conséquences ou à la signification évidente de ces moments, l'aise pure et simple quant à lâcher la pression et n'être rien de plus que Channing et Gabrielle. et alors qu'il la regarde une seconde un peu plus longue que les autres, l'héritier s'interroge. Comment ce petit brin de femme peut parvenir à le faire se sentir si bien ? ou au contraire, à le faire ruminer autant ? Elle n'a rien d'ordinaire, certes, mais pourquoi elle particulièrement ? Est-ce dans la résonnance de sa voix, les traits de sa mâchoire, sa façon de le regarder ? ou est-ce dans sa façon d'être à la fois celle qu'il veut mais celle qu'il ne peut avoir ? Ses yeux noisettes parcourent en détail les siens plus sombres, à la recherche d'une réponse, en vain. Il ne sait pas exactement de quoi il est tombé amoureux par le passé, ou peut-être est-ce de l'entièreté de sa personne davantage que d'un détail. Sans s'en rendre compte, la demoiselle l'arrache à sa réflexion en posant sa tête contre son torse et Channing se résout à se reporter sur le film en passant son bras sur ses épaules.

Une dizaine de minutes plus tard, le générique sonne la fin de leur séance et le duo se reporte en silence sur l'océan sans pour autant changer de position. Ils sont confortables, bercés par le bruit des vagues qui s'échouent sur la plage, et alors qu'ils se laissent porter par le moment il est celui qui vient à prendre la parole. Pour trois mots, un remerciement quant à sa présence. Un « merci » qui enveloppe également les excuses échangées plus tôt, la douceur et la sagesse de leurs propos quant à leurs tords. Il éprouve le besoin de la remercier quand elle aurait pu ignorer son message et ne plus jamais lui adresser la parole, quand elle aurait pu s'emporter contre lui après qu'il ait rendu son coup à son frère. Il lui avait servi des raisons de lui en vouloir sur un plateau d'argent, mais l'avocate ne s'en était pas saisie. « Il le fallait… » Certes. Ils le savaient tous les deux, une conversation était la seule solution pour mettre un terme à ce silence radio. Mais entre en avoir conscience et passer à l'acte, il y avait une différence de taille. et pourtant, here they are. « et merci à toi… pour ce moment. » Ses yeux retrouvent les siens et ses épaules se haussent mollement. « Tu n'as pas à me remercier... j'en profite tout autant. » lui fait-il remarquer avec un sourire rieur, évitant prudemment de devenir trop sentimental en répondant autre chose. La malice, être un peu taquin, est sa meilleure arme. et alors qu'il se tait à nouveau, il sent les doigts de la brune venir se glisser entre les siens et ne peut s'empêcher de jeter un coup d'oeil à leurs mains ainsi entrelacées. Elle poursuit et lui garde son attention rivée sur cette main qui joue avec ses doigts. « et d’ailleurs, si tu m’y autorises… » commence t'elle en se redressant, dirigeant son index sur son torse en le faisant progressivement remonter vers son visage. Le grand brun ne bouge plus, ses caresses s'étant stoppées au même moment où en changeant de position Gabrielle a fait retomber son bras. « peut-être qu’on pourrait le prolonger… » Son charme le frappe alors qu'il est pendu à ses lèvres, l'écoutant et la suivant des yeux tandis qu'elle se rapproche, son doigt continuant sur son itinéraire pour trouver sa joue. L'héritier déglutit, un tantinet pris de court et surtout bêtement cloué sur place. Elle lui ferait presque perdre ses moyens à le prendre ainsi par surprise, et le fait qu'ils ne se soient pas vus depuis un petit moment a sa part d'importance. Alors le Walker ne bouge pas d'un millimètre lorsqu'elle approche son visage du sien et vient à l'embrasser son bras glissant simplement sous les draps pour se déposer à sa taille. Ses lèvres retrouvent les siennes avec une contradiction d'impatience et de timidité, et le brun lui rend son baiser en se redressant sensiblement contre elle. Il y a une tendresse particulière dans ce baiser, une sensation de retrouvaille plus qu'agréable. « on devrait peut-être le retirer avant que tout ne se renverse » et si elle ne l'avait pas dis, peut-être n'aurait-il repenser à ce plateau que lorsqu'il l'aurait entendu rejoindre le sol. Un rire s'échappe contre la bouche de la californienne et il acquiesce avant de s'occuper de le déposer prudemment par terre. « C'est plus prudent comme ça. » fait-il avant de se reporter sur la demoiselle, et ce bref moment lui a permis de se sortir de sa rêverie. Devraient-ils vraiment... ? L'héritier en a envie, vraiment envie, mais ne devraient-ils pas attendre de parler davantage de tout cela avant de reprendre là où ils se sont arrêtés ? Ses sourcils s'affaissent quelque peu en regardant la brune et soudain, il craint de prononcer son ressenti à voix haute. La situation s'apparente assez, en terme de moment, à celui qu'ils ont passé à son retour de Thaïlande. Channing avait été cherché ses clés d'Italie sur une impulsion, les avait données à la brune et la conversation qui s'en était suivie avait brisé le moment. Il avait sûrement été maladroit en cherchant à savoir si elle souhaitait qu'il l'accompagne ou si elle s'était sentie obligée de lui proposer. et maintenant qu'il aimerait suggérer qu'ils se contentent de dormir, malgré le désir de laisser leurs corps se retrouver à leurs tours, il hésite. Il ne veut pas briser ce moment, pas encore, tout cela a trop d'importance pour lui à cet exact moment. mais... « Est-ce que.. enfin... » Sa main vient à la rencontre de sa joue et son pouce se met à caresser doucement la pommette de la brune. « J'en ai envie, j'ai envie de toi, ce n'est pas ça mais... » Ses lèvres se pressent d'un air désolé entre elles, à la recherche de compréhension dans son regard. Cela n'a rien à voir avec elle, ou le fait qu'il la désire moins. Mais il est fatigué, épuisé même, et au fur et à mesure que son esprit s'allège ses paupières s'alourdissent. Il est heureux de l'avoir retrouvé, et se contenterait volontiers de cette simplicité pour ce soir. « Est-ce qu'on ne ferait pas mieux de voir ça demain ? et de laisser cette soirée assez chargée en émotion... telle qu'elle ? » Il grimace un peu à sa proposition, cherchant à être le plus prudent possible. Il ne veut pas qu'elle se braque, encore moins la voir se lever et faire ses affaires. Une fois lui a suffit.
rainmaker


 
darkness is your candle
she took my heart i think she took my soul. with the moon i run far from the carnage of the fiery sun. driven by the strangle of vein showing no mercy i'd do it again, open up your eyes you keep on crying baby i'll bleed you dry

(Chanelle #20) Can we surrender ?  5n8cnjvx

(Chanelle #20) Can we surrender ?  7ens88hz (Chanelle #20) Can we surrender ?  D93hxuty

(Chanelle #20) Can we surrender ?  1207904071:
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle Strange
Gabrielle Strange
la pente glissante
Voir le profil de l'utilisateur
(Chanelle #20) Can we surrender ?  7vHkInU ÂGE : 36 ans (30.07.1985)
SURNOM : Ses proches la surnomme Gaby ou Gab'. Un certain Walker l'appelait, fut un temps, Miss California.
STATUT : Ils sont incapables de rester éloignés et retrouvent leurs vieilles habitudes. Pourtant, ils préfèrent taire, une fois de plus, leurs sentiments eux aussi retrouvés.
MÉTIER : Avocate pénaliste, travaille pour le cabinet Sherman & Mancini
LOGEMENT : #521 wellington street, bayside.
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Airp
POSTS : 678 POINTS : 600

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Las Vegas ☽ Etudes à LA pour devenir avocate où elle s'est établie ensuite ☽ Départ pour l'Australie sans en avoir le choix en août 2020 ☽ Végétarienne ☽ Amoureuse de la nature, sa bouffée d'oxygène étant les randonnées ☽ Aime le vin ☽ Suit les tendances en matière de mode ☽ Photographe à ses heures perdues, une passion qu'elle a depuis petite.
RPs EN COURS : (Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
CHANELLE ☽ It's like all this time,i've been waitin' for you with my open eyes, scannin' the room for a peace of mind you look so good in this light, it's like suddenly all that's important is in front of me, already know what we're gonna be, you look so good in this light

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
STRANGE FAMILY ☽ Everything will change, nothin' stays the same and nobody here's perfect, oh but everyone's to blame, all that you rely on and all that you can save will leave you in the morning and find you in the day.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
JOSHUELLE ☽ Throughout life you will meet one person who is like no other. You could talk to this person for hours and never get bored, you could tell this person things and they will never judge you. This person is your soulmate, your best friend. Don’t ever let them go.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
LEILIELLE ☽ Best friends understand when you say, ‘forget it.’ Wait forever when you say, ‘just a minute.’ Stay when you say, ‘leave me alone.’ And open the door before you can say, ‘come in.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy-downsized-large
STRANCKIE ☽ u.c.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
EBBY ☽ So no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke, your love life's DOA, it's like you're always stuck in second gear, when it hasn't been your day, your week, your month, or even your year, but I'll be there for you

11/08

Stranckie #3Isaac #1River #1 Callum #1 Chanelle #18 Chanelle #19 Leilielle #1Joshuelle #1 Jackson #2 Chanelle #20 Chanelle #21
RPs EN ATTENTE : Eddie #3 ☽ Cade #2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.
AVATAR : Crystal Reed
CRÉDITS : @harleystuff(avatars), @loonywaltz (ub)
DC : Stacey, la naïve, Zoya, l'irresponsable et Iris, celle qui se voile la face
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38177-tough-girl-whose-soul-ashes-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t38200-gabrielle-strange-time-has-come-as-we-all-go-down https://www.30yearsstillyoung.com/t38219-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t43843-gabrielle-strange

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Chanelle #20) Can we surrender ? (Chanelle #20) Can we surrender ?  EmptyMer 11 Mai 2022 - 16:46




can we surrender ?
Fin mars 2022 Il débarque dans la chambre avec ce plateau rempli de gourmandises et c’est suffisant pour qu’elle retrouve en une fraction de secondes le Channing d’autrefois. Celui qui lui apportait le petit-déjeuner au lit, celui qui, lorsqu’il sentait que la journée de l’avocate avait été intense au cabinet et qu’elle était exténuée suite à celle-ci, l’invitait à prendre un bain le temps qu’il prépare de quoi grignoter pour qu’ils se glissent ensuite tout deux sous les draps, devant un film ou un programme sans grand intérêt. Tout ça pour qu’elle se sente mieux et que cette pression qu’elle ressentait sur ses épaules disparaissent aussi vite qu’elle est pu apparaitre. « Le room service. ». Si ce soir, il n’en est rien pour Gabrielle, elle apprécie le geste de l’héritier qui ne cherche qu’à leur offrir un moment de répit à tous les deux. Ils en ont bien besoin après cette discussion sincère où tout deux ont un tant soit peu reconnu leurs torts respectifs. Et la gourmandise qu’ils partagent indéniablement aidera nécessairement dans ce sens. Et alors qu’elle a déjà picoré dans le plateau qu’il a apporté, Gabrielle fait part à Channing du film qu’elle a choisi, celui qu’ils s’apprêtent à visionner ensemble. Et celui-ci semble lui convenir. « C'est parfait. ».

Et après cet instant de simplicité, cet instant apaisant durant lequel ils se sont contentés de regarder ce film, Gabrielle s’étant laissée aller à prendre appuie contre le torse du jeune homme, ils conservent cette position, les yeux rivés sur l’horizon dans le silence. La chambre de l’héritier donne sur l’océan, vaste et particulièrement calme ce soir, tant le bruit des vagues leur parvienne timidement. Les caresses de l’héritier sur sa peau sont agréables, au point qu’elle laisse sa tête reposer davantage en arrière sur son épaule. Ils ne semblent pas se rendre compte du tableau, le leur, celui que quiconque pénétrant dans la pièce pourrait apprécier de contempler. Un couple, un couple parmi d’autres, profitant de leur soirée pour se retrouver, un couple s’aimant suffisamment pour se complaire dans un instant aussi simple. Ils se contentent de peu, n’ont pas besoin d’avoir accès à un luxe incommensurable, si ce n’est cette vue qui s’offre devant leurs yeux. Ils ont simplement besoin de la présence de l’autre, de savoir que l’autre ne défaillira jamais et restera pour toujours à ses côtés, quoi qu’il arrive. Oui, mais ça, c’est l’illusion qu’ils donnent, celle de ce monde idéal, de cette relation idéale, celle qui n’est pas la leur. Aujourd’hui, ce tableau est indéfinissable quand on y regarde d’un peu plus près, mais quelque chose semble toutefois être différent que ce qu’ils ont pu être plusieurs semaines auparavant.  Ce qui est sûr c’est que cette définition semble leur échapper aussi « Tu n'as pas à me remercier... j'en profite tout autant. ». Il a cette honnêteté qui ne manque pas de la faire sourire, arquant un sourcil alors qu’elle approuve d’un hochement de tête sur le côté ses dires, ses doigts entremêlés aux siens. Mais ils sont bien trop proche pour qu’elle puisse résister et cette envie de retrouver ses lèvres brûle les siennes. Se mouvant doucement pour lui faire face, Gabrielle laisse ses doigts dansés sur sa peau avant que sa main ne se pose sur sa joue, approchant son visage du sien afin de l’embrasser. Peut-être est-ce une façon tout autre de le remercier, peut-être est-ce aussi et surtout une façon tout autre de le retrouver. C’est le constat qu’elle fait quand il lui a tant manqué et que le baiser qu’ils échangent est tendre, doux et particulier. Particulier parce que quelque chose a changé dans la manière qu’ils ont de s’embrasser. Si d’habitude, celui-ci est davantage passionnel et passionné, ce soir, il est similaire à ceux qu’ils ont pu échanger un nombre incalculable de fois par le passé. Avec une différence encore, celle d’une certaine retenue, une certaine hésitation, comme s’ils s’embrassaient pour la toute première fois. « C'est plus prudent comme ça. » Channing a retiré le plateau qui était toujours posé entre eux sur les draps et qui a manqué de finir par terre. Elle sourit à sa remarque et alors qu’elle pense qu’il va revenir vers elle, elle s’aperçoit que l’air qu’adopte soudainement l’homme d’affaires change. Il parait préoccupé, comme subitement frappé par un éclair de lucidité quant à la situation. Le sourire de l’avocate s’estompe alors qu’un air inquiet prend place sur ses traits… « Est-ce que ça va ? » demande-t-elle prudemment, à voix basse, sans toutefois venir à son contact « Est-ce que.. enfin... » C’est lui qui le fait en portant sa main sur sa joue, qu’il caresse de son pouce. Le regard de la jeune femme vient à se perdre dans le sien alors qu’il poursuit « J'en ai envie, j'ai envie de toi, ce n'est pas ça mais... » Peut-être qu’à cet instant son sourcil s’arque alors, peut-être aussi qu’elle sent son palpitant s’accélérer de peur qu’il lui dise quelque chose de plus, ce quelque chose qui fera tout basculer… « Est-ce qu'on ne ferait pas mieux de voir ça demain ? et de laisser cette soirée assez chargée en émotion... telle qu'elle ? ». Elle sent la prudence qu’il utilise pour formuler ses mots. Elle sent aussi cette hésitation dans sa voix tout comme elle comprend sa demande. Gabrielle la comprend et même si elle reste impassible pendant quelques secondes, faisant peut-être douter l’héritier sur sa réponse face à son insinuation, elle saisit parfaitement ce qu’il sous-entend. Leurs retrouvailles ont été fortes et si la hache de guerre semble être enterrée concernant cette histoire et ce quiproquo qu’il y a eu, elles n’en restent pas moins fragiles. Et si se retrouver physiquement pourrait être la solution, peut-être se rendent-t-ils compte aujourd’hui que ce n’est pas la bonne à adopter. Parce qu’ils viennent de se retrouver, parce qu’ils sont parvenus à se pardonner un tant soit peu, parce qu’ils sont parvenus à avoir cet instant de simplicité, et peut-être que c’est ce qu’il leur faut. Peut-être leur faut-il le temps d’apprendre à se réapprivoiser quand ils sont incapables de toute évidence à rester éloignés l’un de l’autre. Peut-être est-t-il plus prudent qu’ils ne retombent pas dans cette illusion du on tolère de se voir uniquement pour passer du bon temps quand ils savent au fond d’eux que c’est plus que ça. Gabrielle est tout autant exténuée que ne peut l’être Channing, tout autant perturbée aussi par cette proximité déconcertante et pourtant, plaisante entre eux. Elle comprend aussi parce qu’elle-même ne veut pas que ce moment s’interrompe et change. Elle a usé de ce subterfuge, celui de ce rapprochement physique, uniquement pour pouvoir rester à ses côtés cette nuit, et si elle n’a pas eu le courage de le formuler, lui le fait indirectement. Du moins, c’est ce qu’elle suppose acquiesçant mollement d’un signe de tête   « Tu as raison… Elle baisse le regard malgré tout une fraction de secondes avant de retrouver celui de l’héritier laissons-nous un peu de … répit surtout après une telle soirée chargée en émotion comme il le dit très justement. Un sourire timide se dessine subtilement sur ses lèvres avant qu’elle ne poursuive Est-ce que, pour autant, tu m’autorises à rester ?  Ils n’ont jamais été comme ça, hésitant l’un face à l’autre, que ce soit dans leurs gestes ou dans leurs mots. Gabrielle a l’impression de retomber à l’adolescence et c’est peut-être ce qui l’a fait sourire davantage, alors qu’elle délaisse à nouveau le regard de l’héritier pour venir fixer les draps de son lit. Et si tu préfères que je m’en aille, je comprendrai… »  peut-être serait-ce plus prudent ? Elle ne sait plus à vrai dire, tout ça la perturbe elle aussi bien plus qu’elle ne peut le montrer, son sourire n’étant qu’un de façade. Elle ne cherche pas à le mettre mal à l’aise, mais elle a besoin de cette certitude, celle relative à son souhait qu’elle reste à ses côtés cette nuit.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




@Channing Walker  (Chanelle #20) Can we surrender ?  4014933344  (Chanelle #20) Can we surrender ?  4285025084



Can we surrender?
We let the waters rise, we drifted to survive, i needed you to stay, but I let you drift away

@BESIDETHECROCODILE

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Upylpwj

(Chanelle #20) Can we surrender ?  J5U6W8Q
(Chanelle #20) Can we surrender ?  JL89r1l
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Xc1pTzg
(Chanelle #20) Can we surrender ?  4dcIXIB
(Chanelle #20) Can we surrender ?  VPaEYqd
(Chanelle #20) Can we surrender ?  0f0M9Ir

Revenir en haut Aller en bas
Channing Walker
Channing Walker
l'ironie du sacrifice
l'ironie du sacrifice
Voir le profil de l'utilisateur
(Chanelle #20) Can we surrender ?  7vHkInU ÂGE : trente cinq ans (26.08.1986)
SURNOM : chan en général, souvent monsieur Walker ou Walker tout court
STATUT : son coeur lui appartient depuis longtemps mais il n'est pas encore prêt à l'admettre
MÉTIER : héritier et président-directeur général du Walker Group, entreprise de renom dans le domaine de l'immobilier
LOGEMENT : 216 beachcrest road à bayside, dans une villa avec une vue imprenable bien trop grande pour lui seul
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Ogri
POSTS : 1909 POINTS : 845

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à Brisbane, même s'il a beaucoup voyagé › il est gourmand, excellent cuisinier › il a un tempérament calme et diplomate › il fait du piano depuis qu'il est enfant › il participe à des courses illégales au coeur de Brisbane, un vieux démon › il est trilingue (anglais, français et italien) › il a un tatouage « 007 » en bas du dos, un souvenir de soirée quand il avait 22 ans › il adore le bon vin et le whisky › il aime passer du temps à sillonner la ville en moto
RPs EN COURS :
(Chanelle #20) Can we surrender ?  1pfp
CHANELLE › your precious heart, can't watch it break, so i close my eyes while you walk away. can i have a second chance ? can i have another dance ? can i start another life with you ? when i wake up in a haze and i haven't slept in days, you're a thousand miles away with such a lonely heart.

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Lc5g
WALKERS › i'd take another chance, take a fall, take a shot for you. and i need you lile a heart needs a beat, but it's nothing new. i loved you with a fire red, now it's turning blue. and you say sorry like the angel, heaven let me think it was you but i'm afraid. it's too late to apologize, it's too late.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  T836
WALKIE › i’d take a bullet for you. not in the head tho, but like in the leg or something.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Tikv
CHANNIRIS › uc.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  O2v6
HARTER › insane, inside the danger gets me high. can't help myself got secrets i can't tell. i love the smell of gasoline, i light the match to taste the heat. i've always liked to play with fire. hot blood, these veins. my pleasure is their pain. i love to watch the castles burn, these golden ashes turn to dirt.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Ohbi
CHANNIKA › out on our own, dreaming in a world that we both know is out of our control but if shit hits the fan we're not alone, 'cause you've got me and you know that i've got you and i know if the ride takes California, i'm so glad i got to hold ya.


RPs EN ATTENTE :
(Chanelle #20) Can we surrender ?  0pkf

RPs TERMINÉS : (2020) elizabeth #1dani #1caelan #1raphaellexie #1clyde #1dani #2eddie #1

(2021) elizabeth #2dani #3elizabeth #3caelan #2dani au #4danika #1primrose #1dani #5lexie #3eddie #2victoria #1hayden #1dani #6dani #7elizabeth #4clyde #2 et lexie #2danika #2dani #9garett #1gabrielle #1gabrielle #2gabrielle au #3lexie #4gabrielle #4hunter #1james #1danika #3gabrielle #6nicky #1lexie #5adriana #1freddy #1gabrielle au #8eddie au #3gabrielle #7gala de charitégabrielle #5elizabeth #5danika #4sergio #1jezabel #1michaela #1gabrielle#12lexie #6caelan #5 et gabrielle #9ashley #1otto #1caelan #4gabrielle #10elijah #1gabrielle #13

(2022) lexie #7gabrielle #11jordan #1hunter #2lawrence #1danika #5deklan #1deklan #2gaïa #2zoya #1elizabeth #6rhett #1lexie #9gabrielle #16freddy #2lexie #8 et noah #1mila #1gabrielle #14mitchell #1 et gabrielle #17iris #1

rps abandonnés:

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Gzo6
AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : cristalline (avatar) astra (code signature) Mapartche (dessin channing) loonywaltz (userbar) selfmade (tous les crackships sauf le walkie par miss o'n3d)
DC :  
PSEUDO : eternaliaa, astre
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35209-cafe-noir-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35307-des-bleus-a-l-ame-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35936-channing-walker https://www.30yearsstillyoung.com/t35934-channing-walker

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Chanelle #20) Can we surrender ? (Chanelle #20) Can we surrender ?  EmptyDim 15 Mai 2022 - 22:59



can we surrender

@Gabrielle Strange et Channing
fin mars 2022
« Est-ce que ça va ? » très bien. Un peu trop bien peut-être, si bien que même s'il ne se refuserait pas à quelques folies en la compagnie de la californienne, il émet cependant une réserve. Ils se retrouvent tout juste, ont dialogué à coeur ouvert et ont reconnu leurs tords dans le but d'apaiser leurs tensions, mais en ce qui le concerne l'héritier n'a pas fait cela pour la retrouver uniquement de cette façon. Il a tenu à lui renvoyer un message texte pour alléger sa conscience, se féliciter d'avoir fait le premier pas, n'en espérait pas tant alors qu'ils sont à présent blottis l'un contre l'autre dans son lit. Il n'en espérait pas tant et, aussi étrange - pas vraiment, que cela puisse paraître il n'a pas envie de rompre la simplicité du moment. Il se sent bien, son parfum imprègne ses draps et Channing serait très satisfait de passer la nuit à le respirer sans nécessairement avoir besoin de plus. Il est bien comme ça, n'a besoin de rien d'autre que de sa présence à ses côtés et une bonne nuit de sommeil. et c'est ce dont il lui fait la requête, la voix hésitante et se mordant brièvement l'intérieur des joues. Ils ne se contentent plus de si peu depuis longtemps, et il ne veut pas craindre d'effrayer ou décevoir la brune à se comporter ainsi. et il craint bien de l'avoir fait alors qu'elle reste silencieuse, comme surprise, le regardant sans répondre immédiatement. L'australien se fige un peu, pince ses lèvres entre elles et se maudit déjà alors qu'il s'attend désormais à sentir la fraîcheur de la chambre s'engouffrer dans les draps à la seconde où elle les quittera pour lui tourner le dos. Est-ce que la main qu'il porte sur sa joue peut changer quoique ce soit à ce qu'il vient de dire ? Il en doute, sent son coeur se serrer désagréablement alors qu'elle fait durer le suspens quant à une potentielle réponse. « Tu as raison… laissons-nous un peu de … répit » oh ? Son visage se détend à ses paroles, un discret souffle s'échappe d'entre ses lèvres et il acquiesce mollement comme pour la remercier. La remercier, appuyer un peu davantage ses dires, la rejoindre sur ce constat : ils méritent un peu de leste. Un sourire se dessine par la suite sur le visage de l'avocate et Channing fronce légèrement les sourcils en reconnaissant sa malice caractéristique. « Est-ce que, pour autant, tu m’autorises à rester ? » et cette fois, c'est à lui de marquer une longue pause face à sa requête. Elle est celle soudainement hésitante, celle qui brusquement n'a pas la réponse à la question qu'elle se pose en ce qui le concerne. en ce qui les concerne. Pense-t-elle vraiment qu'il ne souhaite pas de son corps près du sien s'ils ne sont pas étroitement liés ? Un sourire prend peu à peu vie sur son visage, un tantinet moqueur alors qu'elle baisse timidement le regard sur les draps. « Et si tu préfères que je m’en aille, je comprendrai… » Sa main n'attend pas davantage pour venir se glisser sous son menton afin de lui redresser, son regard se plongeant dans le sien. Il est un peu taquin mais ne souhaite pas la voir s'inquiéter plus longtemps inutilement. « Gabrielle... » souffle t'il avec un sourire, avant de devenir bien plus sérieux en un battement de cils. « J'aimerais beaucoup que tu passes la nuit avec moi. » et toutes celles que tu souhaites. Ses doigts caressent doucement son menton avant qu'il ne le lui rende, et ce sont sur ces mots que les amants s'installent pour s'endormir dans les bras l'un de l'autre.

***

Le lendemain matin, le réveil est particulièrement doux. Apaisé par leur conversation de la veille, Channing a terriblement bien dormi. et s'il s'est certes éveillé à plusieurs reprises cette nuit, quelques minutes toutes plus brèves les unes que les autres probablement pour s'assurer inconsciemment que Gabrielle était toujours là, il a pour autant conscience d'être pleinement reposé. et puisqu'il ne doit passer aux bureaux du Walker Group qu'en fin de journée pour récupérer des dossiers, aucun réveil ne viendra les dérager alors qu'ils s'attardent avec gourmandise dans le lit. L'héritier est le premier à revenir lentement à lui, son bras sur la taille de l'avocate et l'autre sous son oreiller. Il n'a pas envie de se réveiller mais n'a pas non plus l'habitude de rester aussi longtemps couché, et c'est sûrement la raison derrière l'engourdissement de ses muscles alors qu'il entreprend de bouger un peu. Juste assez pour être à nouveau confortable alors qu'il veille à ne pas réveiller la brune, son sourire s'étirant un peu plus au rythme que sa vue se fait plus nette. Elle est tournée vers lui, ses mèches brunes retombant négligemment en cascade sur le haut de ses épaules à découvert, la couverture ayant un peu glissée, et son regard s'attarde sur l'apaisement de ses traits. L'innocence de son visage, sa beauté et son charme brut, tout ce qui fait d'elle la femme qu'elle est. L'australien pourrait sans aucun doute passer des heures à la regarder tant cette parenthèse semble facile et ordinaire. Semble être à la fois tout ce dont il se prive et pourtant tout ce dont il a besoin. Ses yeux noisettes sont doux à son égard alors qu'il retire délicatement sa main de sur sa taille, portant cette dernière près de sa joue pour chasser une mèche. Ses doigts effleurent sa pommette, frôlent timidement sa peau alors qu'il risque ainsi de la réveiller. Mais peut-être est-ce qu'il cherche à faire alors que, sans avoir besoin de se pencher sur son téléphone, il est certain qu'il est proche de midi. Ses caresses se poursuivent alors, son index faisant à présent chemin seul sur la peau douce de la demoiselle. De sa pommette à l'angle de sa mâchoire, glissant jusqu'à son menton pour remonter frôler ses lèvres alors que son regard vient à trouver le sien. Regardez qui se réveille peu à peu. « Bonjour Gabrielle. » souffle t'il avec un sourire se voulant innocent, et sa main se range sagement près de son oreiller alors qu'il laisse le temps nécessaire à la brune pour revenir à elle. « Il doit être proche de midi... je ne me serais pas permis de te réveiller s'il était tôt. » précise t'il d'une voix lente et calme, en profitant pour s'étirer un peu.
rainmaker


 
darkness is your candle
she took my heart i think she took my soul. with the moon i run far from the carnage of the fiery sun. driven by the strangle of vein showing no mercy i'd do it again, open up your eyes you keep on crying baby i'll bleed you dry

(Chanelle #20) Can we surrender ?  5n8cnjvx

(Chanelle #20) Can we surrender ?  7ens88hz (Chanelle #20) Can we surrender ?  D93hxuty

(Chanelle #20) Can we surrender ?  1207904071:
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle Strange
Gabrielle Strange
la pente glissante
Voir le profil de l'utilisateur
(Chanelle #20) Can we surrender ?  7vHkInU ÂGE : 36 ans (30.07.1985)
SURNOM : Ses proches la surnomme Gaby ou Gab'. Un certain Walker l'appelait, fut un temps, Miss California.
STATUT : Ils sont incapables de rester éloignés et retrouvent leurs vieilles habitudes. Pourtant, ils préfèrent taire, une fois de plus, leurs sentiments eux aussi retrouvés.
MÉTIER : Avocate pénaliste, travaille pour le cabinet Sherman & Mancini
LOGEMENT : #521 wellington street, bayside.
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Airp
POSTS : 678 POINTS : 600

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Las Vegas ☽ Etudes à LA pour devenir avocate où elle s'est établie ensuite ☽ Départ pour l'Australie sans en avoir le choix en août 2020 ☽ Végétarienne ☽ Amoureuse de la nature, sa bouffée d'oxygène étant les randonnées ☽ Aime le vin ☽ Suit les tendances en matière de mode ☽ Photographe à ses heures perdues, une passion qu'elle a depuis petite.
RPs EN COURS : (Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
CHANELLE ☽ It's like all this time,i've been waitin' for you with my open eyes, scannin' the room for a peace of mind you look so good in this light, it's like suddenly all that's important is in front of me, already know what we're gonna be, you look so good in this light

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
STRANGE FAMILY ☽ Everything will change, nothin' stays the same and nobody here's perfect, oh but everyone's to blame, all that you rely on and all that you can save will leave you in the morning and find you in the day.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
JOSHUELLE ☽ Throughout life you will meet one person who is like no other. You could talk to this person for hours and never get bored, you could tell this person things and they will never judge you. This person is your soulmate, your best friend. Don’t ever let them go.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
LEILIELLE ☽ Best friends understand when you say, ‘forget it.’ Wait forever when you say, ‘just a minute.’ Stay when you say, ‘leave me alone.’ And open the door before you can say, ‘come in.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy-downsized-large
STRANCKIE ☽ u.c.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Giphy
EBBY ☽ So no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke, your love life's DOA, it's like you're always stuck in second gear, when it hasn't been your day, your week, your month, or even your year, but I'll be there for you

11/08

Stranckie #3Isaac #1River #1 Callum #1 Chanelle #18 Chanelle #19 Leilielle #1Joshuelle #1 Jackson #2 Chanelle #20 Chanelle #21
RPs EN ATTENTE : Eddie #3 ☽ Cade #2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens.
AVATAR : Crystal Reed
CRÉDITS : @harleystuff(avatars), @loonywaltz (ub)
DC : Stacey, la naïve, Zoya, l'irresponsable et Iris, celle qui se voile la face
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t38177-tough-girl-whose-soul-ashes-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t38200-gabrielle-strange-time-has-come-as-we-all-go-down https://www.30yearsstillyoung.com/t38219-gabrielle-strange https://www.30yearsstillyoung.com/t43843-gabrielle-strange

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Chanelle #20) Can we surrender ? (Chanelle #20) Can we surrender ?  EmptyMer 18 Mai 2022 - 23:12




can we surrender ?
Fin mars 2022 Elle a l’impression de retomber au temps de son adolescence, celui où elle commençait à flirter avec ce type qui lui plaisait depuis un bon bout de temps. L’impression d’être soudainement plus vulnérable, gagnée par une timidité qui ne lui ressemble pas. Le doute l’envahit, ne comprenant pas dans quelle direction tant à aller leur relation. Car ils se sont excusés, pardonnés mais : what now ?. Vont-t-ils reprendre où ils en étaient, se laissaient tenter par une simple relation charnelle à nouveau ? Ou est-ce que tout prend fin à partir de maintenant ou de demain matin, quand elle quittera son lit ? Parce que, pour l’instant, ils sont proches, indéniablement, irrésistiblement, leurs corps, leurs gestes, sûrement leurs esprits mais surtout leurs cœurs incapables de ne pas s’effleurer. Elle était encore dans ses bras quelques secondes auparavant, savourant cet instant en silence avant que celui-ci ne soit brisé par une proposition faite par l’avocate. Elle ne veut pas partir. La Strange n’en a pas l’envie et pourtant, quand il lui demande à ce qu’ils se laissent du temps pour se retrouver, elle craint qu’il lui demande indirectement de partir. Elle le fera, sans rechigner si tel est sa demande, ne lui en voudra pas quand elle-même a l’impression de ne plus savoir sur quel pied dansé désormais.  « Gabrielle... » Channing lui relève doucement le menton, son regard trouvant le sien quand, malgré son sourire, elle a préféré le fuir « J'aimerais beaucoup que tu passes la nuit avec moi. ». Deux adolescents. Le cœur qui s’accélère, les papillons dans le ventre, les yeux doux et le sourire timide qui s’étire davantage avant de pouffer légèrement. Et puis finalement, elle acquiesce, retrouvant son sérieux, incapable de se défaire de ce regard qu’il lui porte et accepte de se laisser bercer dans ses bras cette nuit. Doucement, ils prennent place, Gabrielle le laissant l’enlacer de ses bras alors qu’elle lui tourne le dos, se blottissant davantage contre lui quand ils sont tout deux confortablement installés. Sa main glisse dans la sienne et contrairement à ces dernières semaines, l’américaine trouve aisément le sommeil ce soir-là.


***


C’est subtil, doux et apaisant à la fois. Cette caresse, qu’elle ressent sur sa peau, ne l’extirpe pas tout de suite de son sommeil. Elle ne sait pas trop s’il s’agit de son rêve ou si cette sensation est réelle mais, peu importe, ses yeux restent clos encore quelques instants. Elle n’avait pas aussi bien dormi depuis longtemps elle aussi. Sûrement parce que sa présence est celle qui lui est la plus réconfortante, et ça depuis des années. Au point que, pendant leurs retrouvailles charnelles, ce fut sûrement les meilleures nuits qu’elle passait quand elle s’endormait à ses côtés. A la différence qu’il y avait très peu de gestes tendres, qu’elle se réveillait loin de ses bras et qu’elle trouvait toujours une excuse pour s’en aller dès l’instant où elle était réveillée. Ce matin, en ouvrant enfin ses yeux, elle le découvre proche d’elle, comme jamais il ne l’a été depuis des lustres et immédiatement, c’est un sourire qui gagne ses lèvres. « Bonjour Gabrielle. » Il est agréable ce bonjour. Il est différent aussi. Différent mais pas tant quand il ressemble à un de ceux qu’elle a longtemps entendu par le passé. Ce passé, toujours…  « Il doit être proche de midi... je ne me serais pas permis de te réveiller s'il était tôt. » Elle cligne plusieurs fois des paupières, tentant de s’accoutumer à la lumière qui transpercent au travers des rideaux de la grande baie vitrée. Elle bouge doucement ses jambes pour s’étirer puis ses bras, dans des petits gestes avant qu’une de ses mains viennent se poser doucement sur le torse de l’héritier « Bonjour, Channing » dit-t-elle alors dans un murmure alors qu’elle parait encore endormie « Tu as bien fait… Autrement, je pense que j’aurai pu dormir encore longtemps… » Elle pouffe légèrement alors qu’elle soupire et vient à s’approcher doucement de l’héritier. Elle est certaine que son téléphone doit avoir une dizaine de notifications de la part de son meilleur ami, sûrement inquiet de ne l’avoir toujours pas vu revenir depuis la veille. La pensée la fait sourire et pourtant, Gabrielle n’a pas le réflexe d’aller tâtonner la table de chevet pour retrouver l’appareil, sûrement parce qu’elle n’a pas envie de quitter cette réalité « J’ai très bien dormi… murmure-t-elle alors qu’elle se blottit contre lui, trouvant son regard et toi ? » Ses lèvres s’étirent davantage jusqu’à ce qu’elle ressente l’envie de les presser contre les siennes. Cette envie irrépressible, laquelle elle s’interdit pourtant quand l’hésitation reprend ses droits. Ce doute, celui de ce qu’ils sont, seront dès l’instant où elle quittera sa villa dans quelques minutes ou dans quelques heures. Si bien qu’à la place, c’est une étreinte qu’elle s’autorise, un geste qui montre une certaine vulnérabilité, celle de ne pas avoir l’envie de quitter tout de suite la chaleur de ses bras. Elle hume son parfum, referme les yeux quelques secondes et puis « Je crois que mon estomac crie famine » et pour cause, ils ne se sont pas autorisés de repas hier soir, les différentes émotions qu’ils ont traversés leur ayant clos l’appétit, bien qu’ils se soient autorisés quelques gourmandises. Elle se recule juste assez pour trouver son regard à nouveau « Est-ce qu’en plus de votre t-shirt, j’ai aussi droit à un petit-déjeuner offert, Monsieur Walker ? ». La malice reprend place, naturellement et un petit rire s’échappe à peine de ses lèvres.



code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




@Channing Walker   (Chanelle #20) Can we surrender ?  763064237  



Can we surrender?
We let the waters rise, we drifted to survive, i needed you to stay, but I let you drift away

@BESIDETHECROCODILE

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Upylpwj

(Chanelle #20) Can we surrender ?  J5U6W8Q
(Chanelle #20) Can we surrender ?  JL89r1l
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Xc1pTzg
(Chanelle #20) Can we surrender ?  4dcIXIB
(Chanelle #20) Can we surrender ?  VPaEYqd
(Chanelle #20) Can we surrender ?  0f0M9Ir

Revenir en haut Aller en bas
Channing Walker
Channing Walker
l'ironie du sacrifice
l'ironie du sacrifice
Voir le profil de l'utilisateur
(Chanelle #20) Can we surrender ?  7vHkInU ÂGE : trente cinq ans (26.08.1986)
SURNOM : chan en général, souvent monsieur Walker ou Walker tout court
STATUT : son coeur lui appartient depuis longtemps mais il n'est pas encore prêt à l'admettre
MÉTIER : héritier et président-directeur général du Walker Group, entreprise de renom dans le domaine de l'immobilier
LOGEMENT : 216 beachcrest road à bayside, dans une villa avec une vue imprenable bien trop grande pour lui seul
(Chanelle #20) Can we surrender ?  Ogri
POSTS : 1909 POINTS : 845

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à Brisbane, même s'il a beaucoup voyagé › il est gourmand, excellent cuisinier › il a un tempérament calme et diplomate › il fait du piano depuis qu'il est enfant › il participe à des courses illégales au coeur de Brisbane, un vieux démon › il est trilingue (anglais, français et italien) › il a un tatouage « 007 » en bas du dos, un souvenir de soirée quand il avait 22 ans › il adore le bon vin et le whisky › il aime passer du temps à sillonner la ville en moto
RPs EN COURS :
(Chanelle #20) Can we surrender ?  1pfp
CHANELLE › your precious heart, can't watch it break, so i close my eyes while you walk away. can i have a second chance ? can i have another dance ? can i start another life with you ? when i wake up in a haze and i haven't slept in days, you're a thousand miles away with such a lonely heart.

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12#13#14#15#16#17#18#19#20#21

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Lc5g
WALKERS › i'd take another chance, take a fall, take a shot for you. and i need you lile a heart needs a beat, but it's nothing new. i loved you with a fire red, now it's turning blue. and you say sorry like the angel, heaven let me think it was you but i'm afraid. it's too late to apologize, it's too late.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  T836
WALKIE › i’d take a bullet for you. not in the head tho, but like in the leg or something.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Tikv
CHANNIRIS › uc.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  O2v6
HARTER › insane, inside the danger gets me high. can't help myself got secrets i can't tell. i love the smell of gasoline, i light the match to taste the heat. i've always liked to play with fire. hot blood, these veins. my pleasure is their pain. i love to watch the castles burn, these golden ashes turn to dirt.

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Ohbi
CHANNIKA › out on our own, dreaming in a world that we both know is out of our control but if shit hits the fan we're not alone, 'cause you've got me and you know that i've got you and i know if the ride takes California, i'm so glad i got to hold ya.


RPs EN ATTENTE :
(Chanelle #20) Can we surrender ?  0pkf

RPs TERMINÉS : (2020) elizabeth #1dani #1caelan #1raphaellexie #1clyde #1dani #2eddie #1

(2021) elizabeth #2dani #3elizabeth #3caelan #2dani au #4danika #1primrose #1dani #5lexie #3eddie #2victoria #1hayden #1dani #6dani #7elizabeth #4clyde #2 et lexie #2danika #2dani #9garett #1gabrielle #1gabrielle #2gabrielle au #3lexie #4gabrielle #4hunter #1james #1danika #3gabrielle #6nicky #1lexie #5adriana #1freddy #1gabrielle au #8eddie au #3gabrielle #7gala de charitégabrielle #5elizabeth #5danika #4sergio #1jezabel #1michaela #1gabrielle#12lexie #6caelan #5 et gabrielle #9ashley #1otto #1caelan #4gabrielle #10elijah #1gabrielle #13

(2022) lexie #7gabrielle #11jordan #1hunter #2lawrence #1danika #5deklan #1deklan #2gaïa #2zoya #1elizabeth #6rhett #1lexie #9gabrielle #16freddy #2lexie #8 et noah #1mila #1gabrielle #14mitchell #1 et gabrielle #17iris #1

rps abandonnés:

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Gzo6
AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : cristalline (avatar) astra (code signature) Mapartche (dessin channing) loonywaltz (userbar) selfmade (tous les crackships sauf le walkie par miss o'n3d)
DC :  
PSEUDO : eternaliaa, astre
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35209-cafe-noir-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35307-des-bleus-a-l-ame-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35936-channing-walker https://www.30yearsstillyoung.com/t35934-channing-walker

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Chanelle #20) Can we surrender ? (Chanelle #20) Can we surrender ?  EmptyJeu 19 Mai 2022 - 22:21



can we surrender

@Gabrielle Strange et Channing
fin mars 2022
Il n'avait plus, depuis longtemps, pris le temps de l'admirer en dormant. C'est une chose à laquelle il s'était habitué à une époque qui lui semble être celle d'une autre vie, mais depuis leurs retrouvailles l'année dernière Channing n'avait plus eu l'occasion de détailler ses traits. Pas d'aussi près, pas en pouvant s'y attarder autant, pas en pouvant sourire ainsi sans avoir la crainte d'être surpris. Mais elle est paisible, bel et bien endormie alors que ses sourcils s'affaissent progressivement. La réveiller ou ne pas la réveiller, chercher à se rendormir ou se lever, autant de possibilités différentes qui se bousculent dans son esprit à peine fonctionnel. Il pourrait passer ce qui reste de cette journée à la regarder dormir ou à attendre qu'elle se réveille qu'il n'en serait que pleinement heureux, mais est-ce bien raisonnable ? Il ignore si la brune est attendue quelque part, ou peut-être est-elle entrain de louper un rendez-vous en ce moment même alors que lui joue les égoïstes. Il ne l'est pas d'ordinaire, égoïste, mais a étrangement envie de l'être quand cela touche à la californienne. Il n'a pas envie de la partager, n'a jamais rien voulu d'autre que son coeur et son exclusivité, même si c'est pourtant exactement ce qu'elle lui a toujours refusé. Contribuer à son bonheur et à son épanouissement a deux ans durant été sa priorité, son attachement s'étant manifesté peu de temps après qu'ils aient commencé à se fréquenter, puis n'a fait que s'endurcir avec le temps. et malgré ses efforts, malgré ses tentatives pour accéder à ses objectifs, il a l'impression d'avoir lamentablement échoué. Elle ne lui a pas ouvert les portes de son coeur, ne l'a pas suivi non plus, et maintenant voilà qu'elle est venue à Brisbane pour ses frères. ses frères. Mais Channing la connait assez pour déceler au travers de cet aveu un demi-mensonge. Elle aime Los Angeles, il le sait, et peut-être aime-t-elle même davantage la cité des anges que Alec et Mitchell. Alors pourquoi ? Pourquoi est-elle ici, pourquoi ne parvient-il pas à la percer à jour ? Pourquoi, après tout ce qu'ils ont vécu, n'est-elle pas tombé amoureuse de lui au moins un peu ? au moins assez pour, si elle avait pour intention de renouer avec ses frères, profiter de l'occasion pour le suivre et leur laisser une chance ? Pourquoi, Gabrielle ?

et tandis que ses pensées divaguent, ses doigts s'égarent sur sa peau qu'il effleure. Sur ses joues qu'il caresse, sur le contour de sa mâchoire qu'il dessine, et inévitablement la brune revient lentement à elle. Ses yeux croisent les siens et l'héritier retire pudiquement sa main pour la cacher sous son oreiller en réajustant sa position. « Bonjour, Channing » Sa voix est encore voilée par le sommeil, et son sourire ne fait que s'étirer un peu davantage. Elle est adorable. « Tu as bien fait… Autrement, je pense que j’aurai pu dormir encore longtemps… » L'amusement gagne son sourire face à cette confidence, et il échappe un bref rire. Si seulement ils pouvaient rester ici pour toujours, peu importe que ses jambes soient engourdies, il signerait sans hésiter. Elle pouffe à son tour et se rapproche de lui, provoquant un mouvement à Channing qui ignore s'il doit ouvrir ses bras ou non. L'équilibre précaire sur lequel repose leur relation le fait hésiter, si bien qu'il se contente de chercher une réponse dans son regard alors qu'elle pose une main sur son torse. « Tu as bien dormi ? » « J’ai très bien dormi… et toi ? » Elle s'approche encore davantage, se blottit dans ses bras qu'il referme timidement autour d'elle. Il acquiesce sans répondre immédiatement, fermant les yeux une seconde pour s'imprégner du contact, inspirant l'air distrait son parfum. « Très bien aussi... » souffle t'il alors que l'une de ses mains se met à caresser, inconsciemment, la peau nue de la brune. Il ignore ce qu'il devrait faire, ce qu'elle attend de lui ou même ce qu'ils sont à cet instant précis, mais le moment est si léger qu'il ne cherche pas à encombrer ses pensées de questions inutiles. Il tient, à l'instantané, à profiter. ça et rien d'autre. Son regard croise finalement le sien alors qu'elle relève les yeux vers lui, blottie sans faire rien d'autre que sourire, et c'est cette innocence et cette simplicité qui l'encourage à se pencher vers elle pour presser ses lèvres sur les siennes. Son regard cherche son approbation, puis l'héritier vient l'embrasser doucement dans un premier temps avant d'approfondir un tant soit peu le baiser. Pour s'assurer qu'elle est réelle, parce qu'il en brûle d'envie et qu'il en a rêvé cette nuit. de l'embrasser au réveil, de la taquiner en la chatouillant et de passer le reste de sa vie à ses côtés. C'est ce qu'il faisait, dans son rêve. « Je crois que mon estomac crie famine » Le baiser a pris fin et le brun grimace d'un air coupable à cette remarque, entendant son propre ventre gargouiller. « Désolé... » souffle t'il en manquant de crédibilité, partant d'un rire avant de retrouver son regard chocolat. Celui dans lequel il a une facilité déconcertante à se perdre, celui caché derrière ses grands cils charbonneux qu'elle peut battre sur commande pour exiger n'importe quoi de lui. « Est-ce qu’en plus de votre t-shirt, j’ai aussi droit à un petit-déjeuner offert, Monsieur Walker ? » Ses sourcils se haussent et il prend un air malicieux à cette requête, sa bouche s'étirant en coin. « Parce-que tu ne me rendras jamais ce t-shirt ? » en déduit-il à la mention de offert, feignant d'être offensé. Il hoche toutefois la tête sans se défaire de sa malice, malice qui en réalité n'est rien d'autre que du bonheur simple. « Mais oui, je t'offre le déjeuner. Bien sûr que je te l'offre. » souffle t'il en se faisant plus doux.

Ils se lèvent, après des étirements paresseux et quelques rires partagés, et Channing regarde l'avocate un instant. Il ignore toujours si elle doit partir, si elle en a envie ou si elle préférait s'attarder, et cela rend ses actions toutes relativement incertaines. Le brun contourne le lit, se dirige vers son dressing en se tournant vers elle. « Si tu veux prendre une douche avant, tu as le temps. Je devrais pouvoir te trouver des vêtements, et cela me laisserait le temps de nous préparer quelque chose. Si tu veux te réveiller plus tranquillement et voir tout ça après... ça me va aussi. » propose t'il avec un sourire à moitié timide, avant d'attendre sa réponse puis de prendre la direction de la cuisine. et après un regard à l'horloge murale, qui affiche onze heures trente passée, le grand brun entreprend de leur préparer le petit déjeuner.
rainmaker


 
darkness is your candle
she took my heart i think she took my soul. with the moon i run far from the carnage of the fiery sun. driven by the strangle of vein showing no mercy i'd do it again, open up your eyes you keep on crying baby i'll bleed you dry

(Chanelle #20) Can we surrender ?  5n8cnjvx

(Chanelle #20) Can we surrender ?  7ens88hz (Chanelle #20) Can we surrender ?  D93hxuty

(Chanelle #20) Can we surrender ?  1207904071:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Chanelle #20) Can we surrender ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Chanelle #20) Can we surrender ? (Chanelle #20) Can we surrender ?  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Chanelle #20) Can we surrender ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: logements
-