AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

 (cosigan #14) look into my wishful eyes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Megan Williams
Megan Williams
la chute d'Icare
la chute d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
(cosigan #14) look into my wishful eyes IAeu3cF ÂGE : 24 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : "That bitch", Joséphine, septembre 2021 (ou novembre, mais ça n'a pas grande importance puisqu'elle le répète de toute façon régulièrement).
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Autrefois paparazzi, elle a pour l'instant raccroché les gants. Elle est à présent employée au "Mirages", studio photo ouvert en avril 2022 par Edgerton. Egérie de la nouvelle collection de Michael Hills, on dit merci beau-papa.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace , à Spring Hill. Elle s'y sent seule depuis que Murphy est partie et que Damon a réinvesti sa chambre à lui.
(cosigan #14) look into my wishful eyes Rsum
POSTS : 3338 POINTS : 1280

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(10)
damon #11shiloh #5midnight sky (bday)trentwendy & macedge #2aiden (2019)saül #6scott #2damon #14

(cosigan #14) look into my wishful eyes 6e1f685e0af5309f2ccd3a189746eb733608a278
cosigan #11 & #14 ⊹ I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 1234567891011121314

(cosigan #14) look into my wishful eyes Ec0v
misfits #4 ⊹ Are you a stranger ? But you seem so familiar, it's hard to explain. And maybe I'm broken, but my arms are wide open for you. And you'll never know it, but you're just like me. Now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. And I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. So now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

(cosigan #14) look into my wishful eyes Dd8244143fdb9b9d4b9cc987e5aae6e227d55678
scogan #2 ⊹ I don't wanna talk about things we've gone through. Though it's hurting me, now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too, nothing more to say, no more ace to play. The winner takes it all, the loser's standing small. But tell me, does she kiss like I used to kiss you ? Does it feel the same when she calls your name ?

(cosigan #14) look into my wishful eyes Kl4a
meloh #5 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #14) look into my wishful eyes Oxzp
joseegan #3 ⊹ Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

(pré-liens)
les winx (groupe d'amies)

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en darkgoldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #14) look into my wishful eyes Empty
Message(#) Sujet: (cosigan #14) look into my wishful eyes (cosigan #14) look into my wishful eyes EmptyMer 4 Mai 2022 - 15:49




look into my wishful eyes
Megan Williams & @Damon Williams (cosigan #14) look into my wishful eyes 873483867

Mon sang circule à nouveau correctement dans mes veines mais pourtant, j’ai toujours la tête qui tourne et mon coeur bat encore la chamade. Saül a été mis à la porte, mais j’ai toujours l’impression de sentir ses mains serrées autour de mon cou gracile. Je marque si facilement que je pressens déjà que son agression laissera des marques rouges sur ma peau et, surtout, des traces indélébiles dans mon esprit. Je ne me sens même plus en sécurité chez moi, quand bien même l’intervention de Damon m’a sauvé la mise. Si je tremble, ce n’est pas parce qu’il fait froid : les températures sont plus que clémentes alors que l’automne est bien entamé. Bien sûr, la honte se frayera bientôt un chemin dans mon esprit mais, sur l’heure, c’est la peur qui prédomine. Je ne réalise pas que bientôt, tous les collaborateurs de MHI auront posé les yeux sur les clichés sur lesquels j'apparais nue. Je ne pense qu’à l’intervention musclée de l’homme d’affaires, visiblement déterminé à me faire payer l’humiliation qu’il a subie et pour laquelle je suis la seule fautive.

Je ne réalise pas non plus que Damon les a peut-être déjà vues ces photos, ou qu’il les verra bien assez tôt. Je me demande simplement s’il a pris mon parti - il a chassé son père - uniquement par principe et si, à présent que nous sommes seuls, il me tiendra rigueur à son tour de ce que j’ai pu faire par le passé pour mettre de la nourriture sur ma table et un toit au dessus de ma tête. Ce n’est pas comme si j’avais vendu mon corps ou commis le moindre acte illégal. Je n’ai pas non plus passé le cap de la pornographie et, à mon sens, quelques photos de charme ne représentent pas grand chose. Jusque là, je n’y avais même jamais repensé puisqu’elles appartenaient au passé et y seraient restées si je n’avais pas épousé Damon. J’ai obtenu de la visibilité en rentrant dans la famille Williams, mais je n’arrive pas à croire que quiconque ait pu s’intéresser assez à moi pour déterrer ce genre de chose. Je ne suis pas une célébrité : la campagne que je viens de réaliser pour MHI me donne à peine le statut de it girl en devenir. Autrement dit, il est bien trop tôt pour que j’intéresse la presse à scandale ou n’importe quel anonyme. Quelqu’un a envoyé ces photos aux collaborateurs de mon beau-père. Quelqu’un qui me connaît et qui me veut assez de mal pour faire ce genre de chose, j’en suis persuadée. Quand je découvrirai l’identité de celui ou celle qui a fait ça, je lui ferai regretter son geste.

Sur l’heure, j’observe Damon revenir au milieu du salon après avoir mis son père à la porte. Dans son regard, je guette une trace de déception ou, au contraire, d’empathie à mon égard. Lorsqu’il s’approche un peu trop près, je baisse les yeux. « Tu les as vues ? » Je préfère arracher le pansement d’un coup sec. « Les photos, tu les as vues ? » A-t-il réalisé à quel point je suis jeune dessus, bien plus que maintenant ? A-t-il compris qu’elles datent de bien avant notre rencontre et donc, par conséquent, que je n’ai pas pensé qu’elles pouvaient ressurgir ? Que je n’avais pas l’intention de l’embarrasser et que je n’ai pas caché leur existence simplement parce que je ne suis qu’une menteuse ? La peau de mon cou me brûle, j’y porte ma main gauche pour la frotter et la dissimuler. « T’as fermé à clé derrière lui ? » Je ne peux pas m’empêcher de jeter à la porte des coups d'œil terrifiés et je réalise seulement maintenant que mes yeux sont bordés de larmes que je retiens avec difficultés.





(cosigan #14) look into my wishful eyes A44L8rk
(cosigan #14) look into my wishful eyes VsgJxpQ
(cosigan #14) look into my wishful eyes AybYaOa
(cosigan #14) look into my wishful eyes Fqo0cUp
(cosigan #14) look into my wishful eyes LKqJkYj
(cosigan #14) look into my wishful eyes FWfVJqn
(cosigan #14) look into my wishful eyes YwJSohR
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3850 POINTS : 320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(cosigan #14) look into my wishful eyes DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(cinq) - present: angus #4 › megan #8megan #10saül #7 | past: saül #3

RPs EN ATTENTE : papa auden le best › eliana #2
RPs TERMINÉS :

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : irenegade (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson) › ruben hartfield (ft. harry styles).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(cosigan #14) look into my wishful eyes Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #14) look into my wishful eyes (cosigan #14) look into my wishful eyes EmptyVen 6 Mai 2022 - 10:37



look into my wishful eyes
@megan williams

Les deux mains appuyées à plat contre la porte d’entrée, les bras tendus et le visage tourné vers le sol, Damon garda encore un instant les yeux fermés, la respiration difficile. Rien, dans la situation qui venait de prendre place sous ses yeux, ne tournait rond. Tout était à revoir, à refaire, à redéfinir. Comment avaient-ils pu en arriver à ce point là ? Comment était-ce possible d’être enclin à une violence de cet acabit, de cette envergure ? Il avait l’impression d’avoir débarqué dans un mauvais rêve, alors qu’il rentrait à l’appartement. Que les choses qui se passaient sous se yeux ne pouvaient être vraies et étaient forcément tirées de la pire partie de son imagination. D’un instant à l’autre, il allait se réveiller en sueur dans son lit comme c’était assez régulièrement le cas ces dernières semaines et il n’aurait qu’à balayer ces mauvais souvenirs inventés de toutes pièces d’une main passée sur son visage. Sauf que rien n’était sorti de son imagination et qu’il avait bien vu son père en train d’étrangler, littéralement, Megan dans le salon de leur propre appartement. Il déglutit avec difficulté. Bordel, comment avaient-ils tous pu en arriver à ça ?

Il se dégagea de la porte d’entrée, désormais fermée à clefs, et passa ses mains sur son visage. Parce-qu’aux grands maux, les grands moyens, Damon n’avait pas hésité un seul instant avant de se jeter sur Saül, afin de le séparer de la jeune femme. La dernière et seule fois où il était venu physiquement s'imposer à l’autre Williams, c’était quand il avait appris que ce dernier lui avait menti toute sa vie et qu’il n’était en rien son père. Cependant, cette derrière fois là, il avait agi sous le coup de la colère, de la tristesse, et de n’importe quelle autre émotion que son coeur avait pu ressentir à l’annonce de cette nouvelle. Aujourd’hui, il avait du agir afin de préserver Megan, et de la sortir de cette très mauvaise passe. Aujourd’hui, il avait du prendre parti, choisir son camp, et la question ne s’était pas posée un seul instant puisque la réponse était toute évidente sous ses yeux: venir lui imposer une vie qu’il n’avait pas choisi était une chose, mais s’en prendre physiquement à sa femme dans son dos n’était pas quelque-chose qu’il tolérait.

Il fallut une minute, peut-être deux, à Damon pour réussir à faire demi-tour et pour revenir vers Megan, toujours dans le salon de leur appartement. Les traces des mains de Saül étaient déjà visibles sur la peau de son cou, et il ne pouvait faire autrement que remarquer les tremblements qui traversaient son corps de part en part. Elle baissa les yeux, lorsqu’il arriva à sa hauteur et il en vint à détester d’autant plus cet homme qui se pensait surement encore modèle de vertu. « Tu les as vues ? Les photos, tu les as vues ? » Les yeux de l’italien étaient bien trop occupés à venir parcourir la moindre parcelle de peau disponible de la jeune femme, à la recherche malheureusement d’autres marques, pour venir s’attarder sur ses paroles et sur leur signification. « T’as fermé à clé derrière lui ? » Son regard remonta dans celui de Megan et son coeur à lui vint se briser d’un coup d’un seul, dans un son qui aurait pu être audible si la détresse de la blonde n’était pas plus grande que tout le reste. « J’ai fermé la porte et il ne remettra plus jamais un pied dans cet appartement. » Parce-que si son garçon avait été docile et obéissant jusque maintenant, Saül n’était pas prêt à venir découvrir l’homme qui viendrait se tenir devant lui pour le restant de ses jours. Plus jamais Damon ne laisserait l’homme d’affaire prendre le dessus sur lui, sur sa vie, de la sorte car il ne voulait plus jamais que ce type de situation fasse surface. « Megan… » Le prénom de la demoiselle se brisait, prononcé par le jeune homme. Qu’ils soient en froid depuis des semaines n’importait plus, pour le moment, car des choses plus importantes avaient été mises sur le tapis. « Viens là. » Avec lenteur et douceur, il leva une main paume à plat en direction de la jeune femme, afin de pouvoir attraper sa main à elle et de pouvoir l’attirer à lui. La seule chose dont il avait envie en cet instant, c’était de la prendre dans ses bras et de lui montrer qu’elle était en sécurité, qu’elle n’avait plus rien à craindre. Mais il était hors de question qu’il s’impose physiquement à elle, alors il ne bougerait pas tant qu’elle ne viendrait pas prendre la décision de le faire de son côté. « Je sais pas de quoi tu parles, je sais pas de quelles photos, mais franchement j’en ai rien à foutre et je suis désolé, tellement désolé, de… » Ses mâchoires étaient si serrées que la fin de sa phrase ne sortit même pas. Il était désolé du comportement de cet homme qui ressemblait de moins en moins à un père à ses yeux, à agir de la sorte.



:rainbow::


Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
la chute d'Icare
la chute d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
(cosigan #14) look into my wishful eyes IAeu3cF ÂGE : 24 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : "That bitch", Joséphine, septembre 2021 (ou novembre, mais ça n'a pas grande importance puisqu'elle le répète de toute façon régulièrement).
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Autrefois paparazzi, elle a pour l'instant raccroché les gants. Elle est à présent employée au "Mirages", studio photo ouvert en avril 2022 par Edgerton. Egérie de la nouvelle collection de Michael Hills, on dit merci beau-papa.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace , à Spring Hill. Elle s'y sent seule depuis que Murphy est partie et que Damon a réinvesti sa chambre à lui.
(cosigan #14) look into my wishful eyes Rsum
POSTS : 3338 POINTS : 1280

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(10)
damon #11shiloh #5midnight sky (bday)trentwendy & macedge #2aiden (2019)saül #6scott #2damon #14

(cosigan #14) look into my wishful eyes 6e1f685e0af5309f2ccd3a189746eb733608a278
cosigan #11 & #14 ⊹ I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 1234567891011121314

(cosigan #14) look into my wishful eyes Ec0v
misfits #4 ⊹ Are you a stranger ? But you seem so familiar, it's hard to explain. And maybe I'm broken, but my arms are wide open for you. And you'll never know it, but you're just like me. Now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. And I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. So now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

(cosigan #14) look into my wishful eyes Dd8244143fdb9b9d4b9cc987e5aae6e227d55678
scogan #2 ⊹ I don't wanna talk about things we've gone through. Though it's hurting me, now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too, nothing more to say, no more ace to play. The winner takes it all, the loser's standing small. But tell me, does she kiss like I used to kiss you ? Does it feel the same when she calls your name ?

(cosigan #14) look into my wishful eyes Kl4a
meloh #5 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #14) look into my wishful eyes Oxzp
joseegan #3 ⊹ Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

(pré-liens)
les winx (groupe d'amies)

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en darkgoldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #14) look into my wishful eyes Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #14) look into my wishful eyes (cosigan #14) look into my wishful eyes EmptyVen 6 Mai 2022 - 17:00




look into my wishful eyes
Megan Williams & @Damon Williams (cosigan #14) look into my wishful eyes 873483867

Le 28 mars 2021, je fêtais mon anniversaire avec Shiloh, avec Wendy et les filles. Les cadeaux offerts n'avaient pas de valeur monétaire, le restaurant dans lequel nous nous sommes toutes retrouvées était modeste et les plats et boissons ne coûtaient pas les yeux de la tête, mais tout le monde s’en moquait. L’an dernier à la même époque j’étais heureuse, insouciante et, surtout, bien loin de me douter que je m’apprêtais à me foutre dans des emmerdes que j’étais alors encore bien incapable d’imaginer. Il y a un an, j’aurais ri au nez de quiconque me prédisant un avenir aussi rocambolesque que ce qui est devenu mon présent. Jamais je n’aurais envisagé possible que mon beau-père m’agresse au sein même de mon propre appartement.

Est-ce que je ferais les choses différemment si j’avais l’occasion de remonter dans le temps ? La voilà la question à un million, celle à laquelle je suis persuadée que oui est la bonne réponse parce que je suis terrorisée et traumatisée quand, dans les faits, c’est bien plus compliqué que ça. Ça l’est en partie à cause du jeune-homme qui revient vers moi après avoir mis son père à la porte, ça l’est parce que malgré les circonstances et même si c’est la guerre froide entre nous, je suis convaincue que j’ai de la chance de partager la vie de Damon. Ses yeux courent sur ma peau et je me demande s’il est la recherche de marques laissées par son père ou s’il tente de faire coller l’image que je lui renvoie à ce qu’il a vu sur les photos qui font à présent le tour de l’entreprise familiale. Je me sens mise à nue et je déglutis difficilement, les bras enroulés sous ma poitrine. « J’ai fermé la porte et il ne remettra plus jamais un pied dans cet appartement. » Mon cœur bat toujours la chamade et j’ai peur de ne pas être certaine qu’il puisse promettre ce genre de chose. Saül a la mainmise sur beaucoup de choses et nos vies en font partie. Je ne doute pas une seule seconde de la bonne volonté de mon mari ; mais je ne doute pas non plus du fait que, pour son père, nous ne sommes tous les deux que des marionnettes. « Megan… » Il a l’air bouleversé, il a l’air en colère et je me demande si elle est dirigée en partie vers moi ou vers son paternel. « Viens là. » Il tend une main dans ma direction et je n’hésite pas. J’oublie qu’il n’y a plus de trace de tendresse entre nous depuis plusieurs semaines et, plutôt que de glisser ma main dans la sienne, je tombe dans ses bras. J’enroule mes bras autour de ses épaules et je le laisse m’attirer contre lui. Je redeviens ce que je n’ai jamais complètement été : une gamine terrifiée qui a besoin d’être rassurée. « Je sais pas de quoi tu parles, je sais pas de quelles photos, mais franchement j’en ai rien à foutre et je suis désolé, tellement désolé, de…  » J’aurais préféré qu’il sache. J’aurais préféré avoir la certitude qu’il s’en moque et j’aurais voulu m’éviter d’à nouveau m’humilier en lui expliquant ce qui a conduit son père à venir me demander des comptes de façon musclée.

Il me faut plusieurs longues minutes pour réussir à me calmer. Dans ses bras, je cache mon visage dans son cou pour laisser couler mes larmes à l’abri des regards. Je me reprocherai demain de m’être montrée si vulnérable. Ce soir, je pense juste à combien cela me fait du bien d’être consolée dans ses bras. J’y reste jusqu’à ce que j’ai cessé de trembler comme une feuille et, lorsque je me détache de lui, je laisse ma main glisser dans la sienne. « Je t’en aurais parlé si je pensais que ça pouvait ressurgir. » Je ne veux pas être étiquetée comme menteuse une fois de plus. Surtout pas à cause de quelque chose qui appartenait à mes yeux au passé. « Quand j’ai commencé mes études et plus tard, quand j’ai commencé à bosser, j’avais besoin d’argent. » Une histoire vieille comme le monde et dont je ne devrais même pas avoir honte, si ? Après tout, ce ne sont que des photos. « J’ai été approchée pour faire de la photo. Des photos de charme. Pour des magazines masculins. » Damon n’est pas innocent et naïf au point de ne pas comprendre quoi je parle. « C’était en 2016. Ou 2017. » Assez longtemps pour que ça me soit jusque là complètement sorti de l’esprit. « Visiblement ça a circulé à ton bureau. Et c’est remonté jusqu’à ton père. » Et l’a mis hors de lui : je n’ai pas besoin de préciser que l’italien supporte mal l’humiliation. Rien de pire à ses yeux que de voir une de ses marionnettes lui échapper.





(cosigan #14) look into my wishful eyes A44L8rk
(cosigan #14) look into my wishful eyes VsgJxpQ
(cosigan #14) look into my wishful eyes AybYaOa
(cosigan #14) look into my wishful eyes Fqo0cUp
(cosigan #14) look into my wishful eyes LKqJkYj
(cosigan #14) look into my wishful eyes FWfVJqn
(cosigan #14) look into my wishful eyes YwJSohR
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3850 POINTS : 320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(cosigan #14) look into my wishful eyes DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(cinq) - present: angus #4 › megan #8megan #10saül #7 | past: saül #3

RPs EN ATTENTE : papa auden le best › eliana #2
RPs TERMINÉS :

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : irenegade (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson) › ruben hartfield (ft. harry styles).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(cosigan #14) look into my wishful eyes Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #14) look into my wishful eyes (cosigan #14) look into my wishful eyes EmptyDim 8 Mai 2022 - 23:30



look into my wishful eyes
@megan williams

Saül ne remettrait pas les pieds dans cet appartement. Et il comptait s’y accrocher, à cette idée, Damon. Qu’importe ce que cela pourrait lui en couter par la suite, il avait l’intention de venir honorer sa parole et de ne plus plier face au grand Williams qu’était son père. S’il avait tout mené dans la fils de son garçon jusque maintenant, c’était là un temps révolu; s’en prendre à lui et venir lui tirer une balle dans le pied, c’était suffisant et permettait largement d’exprimer sa supériorité: il n’avait pas besoin de venir physiquement menacer Megan. Damon ne connaissait pas l’histoire derrière cette intrusion, mais il pouvait facilement deviner que que ce n’était en rien quelque-chose d’anodin - il n’y avait qu’à voir la façon dont Megan tremblait sous ses yeux, pour comprendre que le traumatisme de Saül était réel et que ce dernier n’avait pas été causé en vain, ou pas sans motif, que ce dernier vienne justifier quelque-chose ou non. Alors, comme à son habitude, Damon laissa son coeur prendre le relai, le guider, et tendit une main en direction de la jeune femme. En cet instant, il avait envie de la prendre dans ses bras, de lui montrer qu’elle était en sécurité et qu’il ne laisserait rien d’autre lui arriver tant qu’il le pourrait. Ils finiraient de régler leurs différents plus tard, lorsque les choses se seraient apaisées; ce soir, il voulait pouvoir être présent pour elle. Et elle ne mit qu’un instant, pas une seconde de plus, avant de se réfugier dans ses bras. Il avait donc vu juste dans la façon de procéder face à la situation, et il remercia son instinct d’être aussi efficace, aussi sensible. Les bras du jeune homme se refermèrent autour du corps frêle et tremblant de sa femme, posant l’une de ses joues contre le crâne de Megan. Par réflexe, l’une de ses mains se mit à frotter doucement son dos, dans des gestes rassurants. Pendant plusieurs minutes, aucun des deux jeunes gens ne bougea. Les larmes de la jeune femme venaient inonder le tee-shirt de Damon et ce dernier continuait de venir la rassurer comme il le pouvait. Sa propre colère n'avait pas à entrer en considération, en cet instant, et serait traitée en seconde partie.

Lorsque Megan en vint à se dégager lentement de lui, glissant l’une de ses mains dans celle de Damon, il se servit de sa seconde pour venir essuyer les larmes qui baignaient les joues de la blonde. « Je t’en aurais parlé si je pensais que ça pouvait ressurgir. » Des photos, il supposait, qui venaient de faire scandale dans leur vie - il ne connaissait pas encore sous quelle forme et dans quelle ampleur, mais Saül aurait pu en terminer avec Megan à peine une grosse poignée de minutes plus tôt à cause de ça. Alors, peut-être qu'une partie de Damon qui était encore assez alerte s’attendait à entendre la pire des raisons à tout ce scandale. « Quand j’ai commencé mes études et plus tard, quand j’ai commencé à bosser, j’avais besoin d’argent. » Une phrase, une seule, et il comprenait déjà d’avance vers où les explications de la demoiselle se dirigeaient. « J’ai été approchée pour faire de la photo. Des photos de charme. Pour des magazines masculins. C’était en 2016. Ou 2017. » La prochaine phrase se devait d’être celle disant que son père avait appris l’existence de ces photos. « Visiblement ça a circulé à ton bureau. Et c’est remonté jusqu’à ton père. » - « Oh. » Oh, parce-que ce n’était pas simplement que Saül était tombé dessus par hasard, d’une façon dont Damon n’avait surement pas envie d’entendre parler. Non, c’était que l’italien avait été touché dans la partie la plus sensible de son être: son business. Il ne cautionnait en rien, bien sûr, mais comprenait pourquoi il était venu réagir de la sorte. S’il avait été le seul à être mis au courant de l’existence de ces images, il serait venu faire la morale à la demoiselle mais ça se serait arrêté là. Les autres de la MHI avaient du en profiter pour en rajouter mille et une couches, les connaissant.

« Je suis désolé, Megan. » Il prit un instant, un second également, pour être sûr de ne pas énoncer des propres qui pouvaient être mal pris par la suite. « Que ces abrutis, parce-que c’est ce qu’ils sont tous là-bas, soient tombés dessus et de la réaction que ça a créé. Et je suis désolé aussi si tu as été contrainte à un moment de devoir faire ça pour pouvoir continuer de payer tes factures. » Ou ce qu’elle avait à payer à ce moment là - il n’était pas le plus doué pour savoir ce qu’il fallait pour gérer un foyer, surtout lorsque l’on était très jeune et personne pour vous donner un coup de main. Car il avait eu une chance inouïe de grandir dans une famille où tout leur était dû et surtout, tout leur tombait dans les mains et cela était normal, la suite logique des choses. A force de rencontrer d’autres gens, ces dernières années, et plus récemment au fur et à mesure qu’il apprenait à connaître Megan, il se rendait d’autant plus compte que les choses n’étaient pas aussi faciles pour tous. Finalement, il se pinça légèrement les lèvres, hésitant un instant supplémentaire sur la question qu’il allait poser ensuite - mais se dit qu’ils n’avaient pas à se retenir, entre eux. « Je sais d’avance qu’on va me les montrer quand j’arriverai demain au bureau, si elles ont été montrées à Saül. Est-ce que tu veux être celle qui me les montre en premier ? » Il n’y avait présentement que bienveillance et douceur, dans les paroles du jeune italien. Il n’était pas intéressé à les voir, ces photos; mais par respect pour Megan et parce-qu'il avait on ne pouvait plus raison dans l’idée qu’on allait les lui imposer dès le lendemain matin avec raillerie, il voulait lui laisser la possibilité d’être celle venant lui montrer les clichés et ainsi lui redonner un semblant de contrôle sur cette situation qui était partie bien trop rapidement en vrille.



:rainbow::


Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
la chute d'Icare
la chute d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
(cosigan #14) look into my wishful eyes IAeu3cF ÂGE : 24 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : "That bitch", Joséphine, septembre 2021 (ou novembre, mais ça n'a pas grande importance puisqu'elle le répète de toute façon régulièrement).
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Autrefois paparazzi, elle a pour l'instant raccroché les gants. Elle est à présent employée au "Mirages", studio photo ouvert en avril 2022 par Edgerton. Egérie de la nouvelle collection de Michael Hills, on dit merci beau-papa.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace , à Spring Hill. Elle s'y sent seule depuis que Murphy est partie et que Damon a réinvesti sa chambre à lui.
(cosigan #14) look into my wishful eyes Rsum
POSTS : 3338 POINTS : 1280

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(10)
damon #11shiloh #5midnight sky (bday)trentwendy & macedge #2aiden (2019)saül #6scott #2damon #14

(cosigan #14) look into my wishful eyes 6e1f685e0af5309f2ccd3a189746eb733608a278
cosigan #11 & #14 ⊹ I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 1234567891011121314

(cosigan #14) look into my wishful eyes Ec0v
misfits #4 ⊹ Are you a stranger ? But you seem so familiar, it's hard to explain. And maybe I'm broken, but my arms are wide open for you. And you'll never know it, but you're just like me. Now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. And I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. So now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

(cosigan #14) look into my wishful eyes Dd8244143fdb9b9d4b9cc987e5aae6e227d55678
scogan #2 ⊹ I don't wanna talk about things we've gone through. Though it's hurting me, now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too, nothing more to say, no more ace to play. The winner takes it all, the loser's standing small. But tell me, does she kiss like I used to kiss you ? Does it feel the same when she calls your name ?

(cosigan #14) look into my wishful eyes Kl4a
meloh #5 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #14) look into my wishful eyes Oxzp
joseegan #3 ⊹ Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

(pré-liens)
les winx (groupe d'amies)

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en darkgoldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #14) look into my wishful eyes Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #14) look into my wishful eyes (cosigan #14) look into my wishful eyes EmptyLun 9 Mai 2022 - 12:06




look into my wishful eyes
Megan Williams & @Damon Williams (cosigan #14) look into my wishful eyes 873483867

« Je suis désolé, Megan. » Damon est le genre de garçon à s’excuser pour les autres, dans le cas présent son père, quand lui n’a rien à se reprocher. Si autrefois je lui ai tenu rigueur de ne pas avoir tenu tête à son père ou de s’être écrasé, aujourd’hui il n’en est rien puisqu’à la surprise générale - je suis sûre que le patriarche a été lui-même pris de court - il s’est interposé. Je me dis qu’il s’agit peut-être de la première fois et je réalise la valeur de son geste : il l’a fait pour moi. Pendant des années, il a encaissé la cruauté, la tyrannie et l’injustice de son père. Il a courbé l’échine parce que l’homme d’affaires lui fait peur, j’en suis persuadée. Je doute que la peur se soit envolée d’un coup aujourd’hui : je pense qu’il en a fait fit parce que j’étais en danger et que s’il tolère la violence de son père lorsqu’elle lui est destinée, il n’a pas supporté la vision de ses doigts autour de mon cou. « Merci… » Je ne suis pas capable de développer l’idée mais je suis sûre qu’il comprendra que je le remercie de ne pas être resté silencieux, spectateur dans oser intervenir.

« Que ces abrutis, parce-que c’est ce qu’ils sont tous là-bas, soient tombés dessus et de la réaction que ça a créé. Et je suis désolé aussi si tu as été contrainte à un moment de devoir faire ça pour pouvoir continuer de payer tes factures. » Oh. C’est donc de ça qu’il est désolé ? « Pour ça t’as pas à l’être. J’en ai pas honte tu sais. » Ce n’était en tout cas pas le cas avant de savoir que chaque type à l’esprit lubrique de MHI a à présent le loisir de récupérer ces photos. Je suis embarrassée, autant pour Damon que pour moi. « Ce sont que des photos. J’ai rien fait de mal ou de dégradant. » Ou en tout, je n’ai pas considéré mon acte comme tel à l’époque. Je me moquais bien de savoir que des dizaines d’inconnus auraient le loisir de se faire plaisir en solitaire en regardant mes photos. Je me foutais de savoir que des types du double de mon âge allaient être excités par ma bouille de jeune fille et mon corps de femme. « Mais je suis désolée que ce soit ressorti. » Au pire endroit, de la pire des façons. « Je comprends même pas comment c’est possible, c’était y’a plus de cinq ans. Je vois pas comment quelqu’un aurait pu se rappeler de mon visage. » Surtout que je doute que ce soit mon visage que les lecteurs du magazine aient le plus regardé. « Mais je sais que t’as pas fini d’en entendre parler. Et je suis vraiment désolée pour ça. Si j’avais pensé que c’était possible, je t’aurais au moins préparé à cette éventualité. » Puisqu’il aurait de toute façon été trop tard pour empêcher quoi que ce soit. Les photos ont été tirées à je ne sais combien d'exemplaires il y a des années et se trouvent certainement sur les archives du site internet. Je n’arrive pas à m’enlever de la tête une idée : et si quelqu’un, un petit malin, avait envoyé les photos à l’un des collègues de mon époux et mon beau-père.  

« Je sais d’avance qu’on va me les montrer quand j’arriverai demain au bureau, si elles ont été montrées à Saül. Est-ce que tu veux être celle qui me les montre en premier ? » Si je n’avais pas été dans l’état dans lequel je me trouve - je suis encore secouée - je lui aurais dit qu’il ne perd pas le nord, pour dédramatiser et désamorcer la situation. Là, je prends une grande inspiration et, après une réflexion, je pousse un soupir et attrape mon ordinateur sur la table basse. « Tu vas les voir de toute façon. » Elles m’ont été envoyée par mail par le magazine à l’époque, et je garde dans un dossier caché dans les tréfonds de mon disque dur. Il me faut une minute pour les retrouver, une autre avant de me résoudre à tendre l’appareil à l’italien. « Attends, je veux pas voir tes réactions. » C’est une chose de savoir que des inconnus les découvrent dans un magazine, puisque pour eux je ne suis qu’une anonyme, c’en est une autre de les montrer à un proche, et c’est ce que Damon est devenu par la force des choses. Alors, après qu’il ait récupéré l’ordinateur, je me tourne dos à lui pour ne pas voir son visage. « J’avais à peine dix-huit ans. Sois indulgent s’il te plait. » Et ne me juge pas pour les regards tantôt mutin tantôt carrément aguicheur que je jette à l’appareil photo. Après un silence qui me semble durer une éternité, je me retourne et récupère l’ordinateur portable pour fermer l’écran, et le remettre à sa place sur la table basse. « Tu crois que… Tu crois que quelqu’un les a volontairement envoyées à tout le monde ? » Je ressasse la question depuis que Saül a fait irruption chez nous, je devais la lui poser. Qui pourrait vouloir me ridiculiser ou ridiculiser Damon ? Qui pourrait vouloir me nuire ou nuire à notre image de parfait couple ? Qui a quelque chose à gagner là dedans ?





(cosigan #14) look into my wishful eyes A44L8rk
(cosigan #14) look into my wishful eyes VsgJxpQ
(cosigan #14) look into my wishful eyes AybYaOa
(cosigan #14) look into my wishful eyes Fqo0cUp
(cosigan #14) look into my wishful eyes LKqJkYj
(cosigan #14) look into my wishful eyes FWfVJqn
(cosigan #14) look into my wishful eyes YwJSohR
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 3850 POINTS : 320

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(cosigan #14) look into my wishful eyes DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(cinq) - present: angus #4 › megan #8megan #10saül #7 | past: saül #3

RPs EN ATTENTE : papa auden le best › eliana #2
RPs TERMINÉS :

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : irenegade (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson) › ruben hartfield (ft. harry styles).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(cosigan #14) look into my wishful eyes Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #14) look into my wishful eyes (cosigan #14) look into my wishful eyes EmptyJeu 12 Mai 2022 - 11:17



look into my wishful eyes
@megan williams

Désolé, il l’était sincèrement - il n’était pas le genre de personne à se confondre en excuses s’il ne les pensait pas. Il l’était d’autant plus en sachant que c’était son père qui avait rendu Megan dans l’état qu’elle était actuellement. « Merci… » Mais en cet instant, il aurait préféré ne pas avoir à s’excuser de la part de Saül; lorsqu’il s’agissait des choses le concernant lui, il s’excusait de devoir se plier aux désirs de cet homme, mais en cet instant il devait s’excuser des actions que ce dernier avait eu à l’encontre de sa femme et cela laissait un goût amer dans le fond de la bouche. Il n’aurait jamais voulu se retrouver dans cette situation.

Cependant, ce n’était pas la seule chose pour laquelle il désirait s’excuser auprès de Megan - peut-être n’était-ce pas la place qu’il pouvait se permettre de prendre, mais Damon agissait dans une trop grande majorité des cas avec son coeur avant d’agir avec sa raison, il se laissa aller à sa pensée première, tentant tout de même d’y mettre des mots au plus justes. « Pour ça t’as pas à l’être. J’en ai pas honte tu sais. Ce sont que des photos. J’ai rien fait de mal ou de dégradant. » En se lançant sur un terrain glissant, l’italien était venu retenir légèrement sa respiration sans s’en apercevoir - il s’en rendit compte uniquement lorsqu’il expira lentement. Il n’avait vu de quelles images, pour le moment, Megan parlait mais il avait lu la colère de Saül dans son regard - et c’était imaginé le pire malgré lui, malgré sa bonne volonté. Il voulait juste que la jeune femme sache qu’il ne jouait pas contre elle présentement, qu’il n’acceptait en rien les actions qui avaient été prises à leur encontre. « Mais je suis désolée que ce soit ressorti. » - « Sois pas désolée, tu l’as dit toi même: t’as rien fait de mal. » Il était plus facile pour Damon de s’excuser pour les autres que de comprendre que ces derniers pouvaient agir de la même façon. « Je comprends même pas comment c’est possible, c’était y’a plus de cinq ans. Je vois pas comment quelqu’un aurait pu se rappeler de mon visage. » Pinçant ses lèvres en une ligne fine, il haussa légèrement les épaules. Il n’avait aucune idée de quoi que ce soit, et c’était peut-être ce qui rendait la situation encore plus déroutante. « Mais je sais que t’as pas fini d’en entendre parler. Et je suis vraiment désolée pour ça. Si j’avais pensé que c’était possible, je t’aurais au moins préparé à cette éventualité. » Bien sur qu’il aurait préféré être au courant en premier, afin de pouvoir parer toute éventualité que les choses en arrivent au point qu’elles avaient atteint. Et, par la suite, afin d’être réellement préparé à ce qui l’attendrait le lendemain au bureau - et les jours qui suivraient. Cependant, leur passé était quelque-chose qu’ils exploraient petit à petit et ils en pouvaient pas tout découvrir l’un de l’autre aussi rapidement, qu’importe depuis le temps qu’ils se connaissaient et la réelle relation qu’ils tissaient entre eux. S’ils n’avaient pas été en froid ces dernières semaines, peut-être que Megan aurait eu l’occasion de s’ouvrir sur le sujet - mais peut-être que ça n’aurait pas été le cas, et de toutes façons Damon ne s’en voulait pas de s’être muré dans cet espèce de silence tout ce temps; ils savaient pertinemment tous les deux pourquoi il agissait de la sorte.

En cet instant, et dans cette situation cependant, Megan n’avait pas besoin d’un ennemi mais d’un allier; et Damon allait devoir prétendre que c’était ce qu’ils étaient malgré tout lorsqu’il se pointerait au bureau le lendemain. Alors, il lui proposa ce qui semblait être le plus juste pour elle - peut-être se trompait-il, mais au moins il essayait: qu’elle lui montre elle-même les clichés. Il n’était pas friand à l’idée de les voir, surtout à la vue de leur relation plus qu’étrange, mais peut-être préférait-elle être celle lui dévoilant plutôt qu’une bande de quarantenaires riant bien trop forts et trop grassement en lorgnant sur les dits-clichés. « Tu vas les voir de toute façon. » Il hocha la tête avec peine. Il les verrait, contre son gré dans le pire des cas, alors au moins il serait prêt à venir réagir de la plus correcte des façons lorsque ce serait de nouveau le cas - Megan déjà en train d’ouvrir son ordinateur portable. A peine une minute plus tard, elle lui tendit l’appareil. « Attends, je veux pas voir tes réactions. » Haussant un sourcil quelque peu surpris, il attrapa l’ordinateur alors que la jeune femme vint lui tourner le dos. Alors, après une inspiration, il tourna à son tour son regard vers l'écran de l’ordinateur - et comprit finalement assez rapidement la réaction de la blonde, son anticipation même. En cet instant, Damon ne put s’empêcher d’avoir rapidement le rouge aux joues. L’idée de voir ces clichés avant d’aller au travail le lendemain était peut-être la meilleure idée qu'il ait eu jusque maintenant. Dans leur histoire, voir sa femme dans ces tenues et ces positions parfois suggestives et aguicheuses, devrait être quelque-chose de presque normale pour lui. Cependant, ça ne l’était en rien; une part de lui était gêné de la voir de la sorte, mais une autre part devait admettre volontiers que les images n’étaient pas désagréables à regarder. « J’avais à peine dix-huit ans. Sois indulgent s’il te plait. » Déglutissant, il secoua son visage avant que Megan ne se tourne de nouveau vers lui: elle était mineure à l’époque Damon, ressaisis-toi bon Dieu. S’il y avait bien une réaction qu’il se devait d’éviter d’avoir en cet instant, c’était celle qu’avaient surement eux les gros balourds de la MHI et tout autre homme ayant un jour ouvert ces magasines… mais il aurait du mal à cacher le fait qu’il avait eu un coup de chaud en faisant défiler les clichés qu’elle lui avait présenté. Ressaisis-toi, Damon, elle a dit qu’elle voulait pas voir tes réactions - et clairement, sans grande surprise en réalité, elles étaient imprimées sur son visage de manière très colorée, les joues de l’italien toujours comparables à un brasier.

Ce fut Megan elle-même qui prit l’initiative de retirer l’ordinateur des mains de l’italien afin de le remettre à sa place sur la table basse du salon. « Tu crois que… Tu crois que quelqu’un les a volontairement envoyées à tout le monde ? » Il changea l’expression de son regard de surprise presque appréciable à surprise suspicieuse. Ayant mis les pieds dans cette situation que quelques minutes plus tôt, lorsqu’il était revenu à l’appartement, il n’avait pas eu le temps de venir réfléchir à tout ce qui pouvait être impliqué dans la révélation de telles images. « C’est possible. » Il s’éclaircit la gorge, se leva du canapé, marcha quelques pas - il se trouvait ridicule, il devait se retirer les images qu’il avait vu de l’esprit et se concentrer sur les choses qui importaient pour l’instant: la question plus que sérieuse de Megan. « Je sais pas pourquoi on voudrait s’en prendre à toi, ou s’en prendre à moi par association. » Il n’était en rien détective, mais il avait toujours eu des neurones parfaitement fonctionnels et c’était le moment parfait de les mettre à l’oeuvre. « Par contre, on sait qu’il existe des gens qui pourraient en vouloir à Saül. » Après tout, Megan était bien placée pour comprendre à quoi il référait. « Et qui pourrait essayer de l’atteindre à travers nous. » Parce-que c’était une chose qui se faisait malheureusement que trop souvent dans la course à devenir les meilleurs. Si une entreprise ne pouvait venir concurrencer une autre sur le marché, elle pouvait toujours s’en prendre au personnel haut placé par des moyens détournés. « Si quelqu’un s'amuse à ça, ça veut dire qu’ils pensent qu’on forme tous une famille heureuse et que notre couverture fonctionne bien tu me diras, c’est un bon point de ce côté là. »



:rainbow::


Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
la chute d'Icare
la chute d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
(cosigan #14) look into my wishful eyes IAeu3cF ÂGE : 24 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : "That bitch", Joséphine, septembre 2021 (ou novembre, mais ça n'a pas grande importance puisqu'elle le répète de toute façon régulièrement).
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Autrefois paparazzi, elle a pour l'instant raccroché les gants. Elle est à présent employée au "Mirages", studio photo ouvert en avril 2022 par Edgerton. Egérie de la nouvelle collection de Michael Hills, on dit merci beau-papa.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace , à Spring Hill. Elle s'y sent seule depuis que Murphy est partie et que Damon a réinvesti sa chambre à lui.
(cosigan #14) look into my wishful eyes Rsum
POSTS : 3338 POINTS : 1280

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(10)
damon #11shiloh #5midnight sky (bday)trentwendy & macedge #2aiden (2019)saül #6scott #2damon #14

(cosigan #14) look into my wishful eyes 6e1f685e0af5309f2ccd3a189746eb733608a278
cosigan #11 & #14 ⊹ I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 1234567891011121314

(cosigan #14) look into my wishful eyes Ec0v
misfits #4 ⊹ Are you a stranger ? But you seem so familiar, it's hard to explain. And maybe I'm broken, but my arms are wide open for you. And you'll never know it, but you're just like me. Now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. And I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. So now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

(cosigan #14) look into my wishful eyes Dd8244143fdb9b9d4b9cc987e5aae6e227d55678
scogan #2 ⊹ I don't wanna talk about things we've gone through. Though it's hurting me, now it's history. I've played all my cards and that's what you've done too, nothing more to say, no more ace to play. The winner takes it all, the loser's standing small. But tell me, does she kiss like I used to kiss you ? Does it feel the same when she calls your name ?

(cosigan #14) look into my wishful eyes Kl4a
meloh #5 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #14) look into my wishful eyes Oxzp
joseegan #3 ⊹ Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

(pré-liens)
les winx (groupe d'amies)

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en darkgoldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #14) look into my wishful eyes Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #14) look into my wishful eyes (cosigan #14) look into my wishful eyes EmptyVen 13 Mai 2022 - 18:57




look into my wishful eyes
Megan Williams & @Damon Williams (cosigan #14) look into my wishful eyes 873483867

« Sois pas désolée, tu l’as dit toi-même : t’as rien fait de mal. » Prétendre assumer ce genre de photo pour derrière jouer les saintes nitouches, c’est hypocrite. Ça l’est trop, même pour moi qui ne rougis généralement pas d’être qualifiée de la sorte. La gêne que je ressens est davantage liée à la personne qui va regarder ces photos d’ici quelques minutes puisque c’est un fait : il est censé être celui qui me connais le mieux, le plus intimement en tout cas, mais dans les faits c’est loin d’être le cas. S’il m’a vue en maillot de bain, c'est différent autant parce que le vêtement masquait ma pudeur que parce que je n’étais pas dans une démarche de séduction, pendant notre lune de miel. Notre relation est inqualifiable certes, mais nous n’avons rien d’un couple qui roucoule, encore euphorique de nos récentes noces. Peut-être un jour deviendrons-nous quelque chose, si tant est qu’il parvienne à me pardonner - mais pour l’instant nous n’en sommes pas là.

Alors, savoir que pendant que j’ai le dos tourné - littéralement - il a tout le loisir de m’observer sous toutes mes coutures, c’est assez pour que même moi je sois mal à l’aise. Une part de moi se demande comment il me trouve, mais le reste de ma personne craint surtout qu’il me juge pour les clichés qu’il découvre. Par photo de charme, a-t-il compris que j’étais dans mon plus simple appareil ? Lorsque je dis magazine masculine, réalise-t-il que je ne parle en aucun cas d’un hebdomadaire qui met la mode au centre de son édito ? Nerveuse, je joue avec mes doigts et je plie mon genou gigote sans que je ne le réalise. Je n’arrive qu’à m’empêcher de ronger mes ongles manucurés, ce qui est déjà une petite victoire en soi. Lorsque je me retourne, il va sans dire que je vois que le rouge lui est monté aux joues. Même dans ce genre de situation, Damon parvient à être touchant et cela me donne au moins assez d’assurance pour esquisser un sourire. Il n’a pas l’air choqué et déçu. Il a l’air… Il a simplement l’air d’un jeune homme qui vient d’observer une jolie fille en tenue d’Eve, à vrai dire. « Oui, c’était une bonne idée que tu les regardes avant. » Personne n’aurait reproché à un jeune époux de rougir à l’idée que toute son entreprise ait voir de tel clichés de sa dulciné, mais reste vrai que sa réaction le trahit un peu trop. « Je vais prendre ça… » Ses joues brûlantes et son air semblable à celui d’un jeune adolescent qui découvre son corps d’homme et celui de ses congénères féminines. « …Comme un compliment. » Mais nous n’en sommes pas à les consulter et commenter ensemble, si bien que j’attrape l’ordinateur pour le déposer loin de nous.

Être personne était terriblement triste, mais cela avait quelques avantages et la discrétion en faisait partie. Avant l’an dernier, je n’aurais jamais cru possible de me retrouver dans ce genre de situation et je dois l’admettre : je suis  dépassée. Que ces photos compromettantes pour quelqu’un comme les Williams aient été déterrées quelques jours après la sortie de la campagne publicitaire de MHI dont je suis l’égérie est le genre de coïncidence à laquelle je ne crois pas. Pour moi, ça n’a rien d’un hasard et voué à ternir si par l’image de l’entreprise, au moins celle du nom Williams. « C’est possible. » Malgré toute son innocence, même Damon ne peut pas nier. « Je sais pas pourquoi on voudrait s’en prendre à toi, ou s’en prendre à moi par association. » Je n’ai besoin que de plisser les lèvres en une grimace gênée pour qu’il continue de dérouler le fil de son idée. « Par contre, on sait qu’il existe des gens qui pourraient en vouloir à Saül. Et qui pourrait essayer de l’atteindre à travers nous. » - « Même si j’étais du genre optimiste et toujours positive, je trouve la coïncidence avec la sortie de la campagne pour la nouvelle collection trop grosse pour en être une. » Nous n’avons que peu parlé de la proposition de Saül. Lui parce qu’il ne me parlait que peu tout court, moi parce que j’avais peur que tout ça ne fasse que confirmer à ses yeux l’idée que je ne suis intéressée que par son argent et par les opportunités que m’offre l’appartenance à un clan comme le sien. « Si je voulais discréditer ton père ou l’entreprise, j’aurais pas fait mieux. » Au moins, Saül peut être écarté de la liste des coupables potentiels. Il est assez vicieux et cruel pour faire ce genre de chose, mais pas assez idiot pour me ridiculiser d’une façon qui déteint tant sur lui et ses affaires. « Je crois pas que ça soit encore sorti de l’entreprise… » Il va sans dire que j’ai déjà jeté un œil à mon feed instagram. « Mais si beaucoup sont au courant, ça finira par arriver. » Plutôt rapidement.

« Si quelqu’un s'amuse à ça, ça veut dire qu’ils pensent qu’on forme tous une famille heureuse et que notre couverture fonctionne bien tu me diras, c’est un bon point de ce côté là. » J’esquisse une grimace qui se veut ressembler à un sourire, et lui jette un regard qui retrouve un peu de sa tendresse d’antan. « Personne voit mieux le verre à moitié plein que toi. » Moi-même, j’ai pensé aux conséquences plutôt qu’au point positif. « Saül va gérer ça comment ? » Je n’arrive pas à me résoudre à qualifier l’événement comme ”une crise” puisque cela sous-entendrait que j’en suis à l’origine. « En faisant profil bas ou en tentant de retrouver d’où c’est parti ? » Je suppose qu’en tant que président de l’entreprise, il a tous les droits, non ? Dont celui d’ouvrir une enquête pour déterminer qui a reçu les photos au sein de MHI, et surtout, qui était l’expéditeur ? Quant à moi, je ne suis pas certaine de savoir comment l’on attend que je gère les événements. Si je peux m’éviter de m’attirer à nouveau les foudres de Saül et de subir sa rage, je le ferai.





(cosigan #14) look into my wishful eyes A44L8rk
(cosigan #14) look into my wishful eyes VsgJxpQ
(cosigan #14) look into my wishful eyes AybYaOa
(cosigan #14) look into my wishful eyes Fqo0cUp
(cosigan #14) look into my wishful eyes LKqJkYj
(cosigan #14) look into my wishful eyes FWfVJqn
(cosigan #14) look into my wishful eyes YwJSohR
:l::

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(cosigan #14) look into my wishful eyes Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #14) look into my wishful eyes (cosigan #14) look into my wishful eyes Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(cosigan #14) look into my wishful eyes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-