AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

 (cosigan #14) look into my wishful eyes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour, alors il a passé la bague au doigt de megan en novembre dernier.
MÉTIER : continue ses études en sciences politiques en parallèle de son apprentissage à la michael hills, mais avec de moins en moins d'envie et d'entrain.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 5112 POINTS : 680

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia universiy à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(sept) - present: angus #5charlie #4jomegan #10saül #7 | past: megan #8saül #3

RPs EN ATTENTE : jasper › papa auden le best
RPs TERMINÉS :

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : alcaline (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson) › ruben hartfield, la main de midas (ft. harry styles) › millie butcher (ft. haley lu richardson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #14) look into my wishful eyes (cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 EmptyDim 19 Juin 2022 - 18:08



look into my wishful eyes
@megan williams

Autant, il y avait des parties du comportement de son père que Damon ne saurait jamais expliquer - autant parce-qu’il ne le comprenait pas, que parce-que Saül ne montrait pas simultanément et à tout le monde toutes les facettes dont il était composé. Mais ça, la façon dont il continuait d’user de son fils alors que ce dernier était pourtant bien au courant des façons de faire de son paternel, c’était de la cruauté simple et à l’état pure; il n’y avait pas d’autre explication. « Je comprends… Et je suis désolée. Et je suis là pour toi. » Il décroche une esquisse de sourire à Megan, prenant en compte ses mots et le fait qu’elle tentait malgré tout de le rassurer, mais malheureusement elle ne pourrait pas faire grand chose de plus surement que de se permettre d’avoir de belles paroles. Ce n’était pas la blonde qui aurait quelconque impact sur la façon de faire de l’italien senior - il n’y avait qu’à voir la façon dont il s’était comporté avec elle rien que ce soir, cela prouvait bien qu’elle avait perdu le peu d’avantage qu’elle avait un jour eu sur lui.

Et puis finalement, sur une note bien plus douce et agréable, amenant un point qu’il avait prévu de partager avec Megan avant de devoir jouer les gros bras sous leur propre toit, Damon offrit le cadeau d’anniversaire, le vrai, de la jeune femme. C’était le bon moment, afin de profiter de l’accalmie entre eux, d’ajouter une note bien plus joyeuse et légère à cette soirée. Au moins, pendant une poignée de minutes, ils pouvaient de nouveau se comporter comme si la guerre froide n’était pas déclarée depuis des semaines - tant qu’ils n’avaient l’un envers l’autre aucun contact physique, en tous cas. Si d’ordinaire, Damon n’aurait pas reculé devant l’idée de partager un baiser avec Megan, que ce soit pour maintenir les apparences ou pour réellement exprimer des émotions, aujourd’hui il ne bougea pas d’un iota lorsque la jeune femme initia le geste. Parce-que s’il y avait bien quelqu’un avec qui il ne désirait pas partager un baiser, ces derniers temps, c’était la jeune femme. Il le ferait, il le faisait, lorsque le besoin de parader en publique était présent; dans l’intimité, surtout de leur appartement, les choses prenaient des couleurs bien différentes. Il était prêt à faire des efforts, il était prêt à envisager d’enterrer la hache de guerre - mais cela se ferait petit à petit, et surtout pas en démarrant par un baiser dans la semi-obscurité de sa propre chambre. Cependant, et parce-qu’il n’était pas sans coeur non plus, il autorisa bien sur la jeune femme à se blottir contre lui une fois qu’ils furent sous les draps. Le traumatisme qu’elle avait vécu ce soir était réel, encore bien présent, et s’il pouvait apaiser une partie du mal que son père avait fait ce soir, il sautait sur l’occasion. Surtout que pour cette partie là de l’histoire, il avait simplement besoin d’être présent à ses côtés: il savait faire. « Bien sûr que si. » Que c’était là sa faute ? Pour beaucoup de choses. Que Saül en vienne à péter une durite ? Elle n’y était pour rien, qu’importe ce qui se passait autour d’eux et les circonstances dans lesquelles ils étaient plongés depuis des semaines et des mois. Que quelqu’un ait décidé de s’en prendre à eux dans leur dos ? Là, il était ferme et convaincu qu’elle n’avait rien à voir avec cette histoire. Le sommeil l’emporta cependant l’instant d’après, permettant de clore l’argument là.

***

Lorsqu’il ouvrit les yeux, Damon était seul dans le lit et les draps semblaient avoir refroidi à ses côtés. Et en se tournant pour se mettre sur le dos, un long et las soupire lui échappa. Les événements de la veille au soir ne l’avaient pas vraiment quitté, avaient empêché son sommeil d’être réellement profond et réparateur. Pourtant, ce n’était pas le réveil qui l’avait réveillé - il ne se rappelait même pas en avoir préparé un avant d’aller se coucher la veille au soir. Préférant rester encore quelques minutes à profiter du silence, Damon ne se rendit pas de suite à la cuisine. Si Megan n’était plus à ses cotés, il y avait des chances qu’elle soit déjà debout de son côté. Quelques minutes seul de son côté ne lui feraient donc pas de mal avant d’affronter cette nouvelle journée - dont les contours étaient flous et pour laquelle il ne savait trop à quoi s’attendre.

Lorsque Damon finit enfin par rejoindre le salon, ayant simplement enfilé une robe de chambre pour le moment - il ne savait comment s’habiller encore, n’étant pas arrêté sur ce qu’il allait faire après -, Megan se leva aussi tôt du canapé comme si elle était montée sur ressorts. « Tu veux un café ? » C’était effectivement même plus d’un café dont l’italien aurait besoin aujourd’hui, et après être resté à observer la jeune femme pendant quelques instants, il finit par hocher lentement la tête. « Je veux bien s’il te plait. » Il aurait pu aller se faire son café lui-même, mais elle lui proposait il n’allait donc pas dire non. Et puis, de cette façon, cela lui permettait d’avoir encore quelques instants de répit, ne sachant trop quelle était la façon dont il voulait aborder les choses à partir d’aujourd’hui. Il n’avait gère pris le temps rien que d’établir un plan pour la journée - il était supposé aller au bureau, mais il n’était pas sur de supporter le visage de son père au détour des couloirs. Il n’était plus sur de vouloir le voir tout court, mais ce n’était pas un problème pour aujourd’hui, puisqu’il ne comptait pas croiser son chemin.

« J'allais descendre chercher des donut’s en bas de l’immeuble, si ça te dit… » Et pendant que Damon se perdait dans ses pensées, ne sachant pas plus sur quel pied danser, la jeune femme semblait continuer d’avancer - comme s’il était celui bloqué dans le temps et non l’inverse. Mais lorsqu’il remonta son regard sur elle et qu’elle s’aperçut qu’elle ne pouvait décrocher ses azurs de la porte, il comprit rapidement qu’en réalité, elle était celle bloquée à un moment de la soirée d’hier qui n’apportait aucune douce saveurs aux souvenirs. « Tu veux que j’y aille ? Ou que je vienne avec toi ? » Les deux possibilités ne comprenaient aucune de celles que Damon aurait préféré explorer, mais peut-être qu’une heure ou deux de paix était quelque-chose qui pouvait être permis, juste pour aujourd’hui, comme elle avait été nécessaire la veille au soir. « Je pensais aller courir, après. Ou faire un tour à la salle d’armes. » Même si l’escrime avait été imposée par son père, c’était quelque-chose qu’il avait décidé de continuer à pratiquer à travers le temps. Laissant un pause bien trop longue pour être nécessaire, il reprit par la suite la parole - le coeur y était pas, mais la décence dans son comportement oui. « Si tu veux m’accompagner. J’irai pas au bureau de la journée de toutes façons. » Le problème Saül, il se pencherait dessus à un autre moment - lorsqu’il aurait réussi à remettre toutes les pièces du puzzle à leur place. Et qu’il était toujours énervé mais pas sans coeur: la jeune femme avait peut-être besoin qu’il reste disponible aujourd’hui. La scène de la veille au soir avait été un carnage, et ce n’était pas le genre de chose qu’on oubliait en un claquement de doigts.



:rainbow::


Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
Le plus doux des poisons
Le plus doux des poisons
Voir le profil de l'utilisateur
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 IAeu3cF ÂGE : 24 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Jouer les égéries pour Michael Hills, la marque de beau-papa, lui a ouvert les portes de la noriété éphémère. Grisée par son nombre de followers qui augmente à toute vitesse, elle en profite tant qu'elle le peut, oubliant au passage que ce n'est pas d'être devant l'objectif qui l'anime. Ancienne paparazzi, photographe au studio photo "Mirages", modèle photo débutante et wannabe influenceuse.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace, à Spring Hill, avec Damon, son époux qui dort dans la chambre d'à côté, et Bowie, le chien récemment adopté qui dort dans son lit lui, au moins.
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Rsum
POSTS : 3553 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
― megan's theme ―

(09) damon #11aiden (2019)saül #6scott #2shiloh #7jasperdamon #15beautiful disasterjo #6

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Ea34e91011df06cf0a41b2ddccaf586056e472b0
cosigan #11 & #15 ⊹ Go ahead, you can say it's my fault if it still hurts at all. Drowning in my thoughts, staring at the clock, and I know I'm not on your mind. I wonder what would happen if I die. I hope all of my friends get drunk and high. Would it be too hard to say goodbye ? I hope that it's enough to make you cry Maybe that day you won't hate me. ☽ 12345678910111213141516

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Dd8244143fdb9b9d4b9cc987e5aae6e227d55678
scogan #2 ⊹ You don't own me, I'm not just one of your many toys. You don't own me, don't say I can't go with other boys. You don't own me, don't try to change me in any way. You don't own me, don't tie me down 'cause I'd never stay. I don't tell you what to say, I don't tell you what to do. So just let me be myself, that's all I ask of you.

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 B928346a83ed227654239510d31c2822dcaf2248
misfits #5 ⊹ Are you a stranger ? But you seem so familiar, it's hard to explain. And maybe I'm broken, but my arms are wide open for you. And you'll never know it, but you're just like me. Now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. And I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. So now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Kl4a
meloh #7 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 F5d98bd5c340fa12dd59720d30849c332fa38085
joseegan #6 ⊹ Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 8cfeb39614d4b7948b153340e7201903ce8a763d
aiden #1 ⊹ Now I'm worried for my soul, and I'm still scared of growin' old. You were good to me. And I'm so used to letting go, but I don't wanna be alone. Still, no matter where I go, at the end of every road, you were good to me.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en darkgoldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : bambieyes (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t45663- https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #14) look into my wishful eyes (cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 EmptyMar 21 Juin 2022 - 17:19




look into my wishful eyes
Megan Williams & @Damon Williams (cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 873483867

J’aurais pu rester avec Damon en ouvrant les yeux. J’aurais pu utiliser ce moment pour initier une conversation à coeur ouvert sur la façon dont nous nous sentons après hier soir, une qui aurait été douce et intime, à l’image d’autres que nous avons pu avoir par le passé, comme lorsque je lui ai confié quelques détails concernant mon passé il y a déjà plusieurs mois. Sauf que je l’ai senti hier soir : nous n’en sommes plus là. Je l’ai senti concerné mais distant hier soir et j’en ai tiré mes propres conclusions. Elles ne sont pas en faveur d'une réconciliation et pour cause : j’ai eu le sentiment que tout ce qu’il a fait hier, il l’a fait par décence, il l’a fait par pitié et pas parce que c’était ce que lui dictait son cœur. Je ne crois pas : j’en suis persuadée et j’ai mal au cœur. Je suis trop fière pour aimer l’idée de susciter de la pitié et je me sens trop seule pour ne pas y voir le signe que je suis bel et bien livrée à moi-même maintenant qu’il a découvert que tout n’est pas aussi rose qu’il l’imaginait. Moi, je découvre avec un pincement au cœur que même en ayant vendu mon âme au diable, je n’ai pas réussi à m’acheter une famille, la protection dont je rêvais, et un être pour veiller sur moi et être touché par ce qu’il m’arrive.

Alors, je me suis extirpée du lit en silence. M’offrir un moment en tête à tête avec mon miroir n’avait rien d’un luxe ou d’une preuve de ma vanité : j’avais besoin de voir le résultat de la soirée d’hier sur mon cou, les hématomes causés par les mains de Saül, pour me faire une idée sur l’étendue des dégâts. Après un long débat interne, j’ai décidé de ne rien tenter pour dissimuler les marques et pour cause : c’est bien trop douloureux au toucher pour que je m’y risque. Plus tard, je me soucierai de savoir si je possède un fond de teint assez épais pour que l’on ne voit rien. Sur l’heure, je me dis que je devrai me contenter de croiser les doigts si je sors de l'appartement.

Si toutefois j’en suis capable. C’est le constat que je tire après de longues minutes à fixer la porte en essayant de me décider à la passer pour aller chercher un petit déjeuner réconfortant. Ma bataille intérieure fait toujours rage lorsque Damon me rejoint finalement un peu plus tard et, alors que je pose les yeux sur lui, je réalise que je n’ai jamais autant été aussi perdue. J’ignore totalement comment je dois me comporter avec lui. J’ai d’abord cru que son nouveau cadeau représentait un rameau d’olivier, surtout puisqu’il a reconnu que son premier présent était maladroit. Maintenant, je ne suis plus sûre de rien puisqu’il a l’air absent. « Je veux bien s’il te plait. » Montée sur ressort, je me lève rapidement pour me diriger vers la machine à café et remplir une tasse à l’Italien. Je la lui tends et, moi, je me ressers pour la troisième fois de la journée, plus nerveuse que je ne l’ai jamais été. « Tu veux que j’y aille ? Ou que je vienne avec toi ? » J’hésite, avant de répondre à voix basse, honteuse d’admettre que je suis pour l’instant prête à sacrifier mon indépendance au profit de ma sécurité. « Je veux bien que tu m’accompagne. » Mes mains se nouent, mes doigts jouent les uns avec les autres, et je réalise que j’ai aussi peur de mettre un pied dehors sans personne que de rester seule à l’appartement. Je me dis que ça passera et j’espère que cela sera rapidement le cas. « Je pensais aller courir, après. Ou faire un tour à la salle d’armes. » Je hoche la tête sans trop savoir s’il s’agit d’une invitation à me joindre à lui ou s’il me tient simplement informée de ses projets. Je penche pour la première alternative - ce serait étrange qu’il me rende des comptes sur ses allées et venues, il ne le fait pas souvent - mais je n’ose pas m’avancer. « Si tu veux m’accompagner. J’irai pas au bureau de la journée de toute façon. » Ramassant mon sac à main pour le placer sur mon épaule, je réalise que je ne suis capable de lui donner qu’une seule réponse : j’ai bien trop peur de m’aventurer dehors sans personne, de toute façon. Tant pis si la personne qui surveille mes arrières n’en a pas la moindre envie. « Oui, je veux bien. » Qu’il aille courir ou s'entraîner à l’escrime dans le premier cas, je l’accompagnerai dans sa course et, dans l’autre… Et bien dans l’autre je serai toujours mieux dans des gradins qu’à attendre ici en ayant peur que Saül me tombe à nouveau dessus.

J’ai retenu ma leçon : alors que nous prenons l’ascenseur et que nous quittons l’immeuble - moi toujours en pyjama - pour aller chercher les donuts que je rêve assez réconfortants pour chasser mes angoisses, je n’attrape pas sa main dans la mienne. Je n’esquisse aucun geste tendre, et je me contente de me taire, gênée au point de regarder mes pieds. La pâtisserie n’est pas bien loin et, sur le chemin du retour, je suis piquée par un retour de flamme de ma peine de la veille, celle qui m’a collé à la peau toute la matinée également. « Je n’ai pas envie de t’accompagner cet après-midi si tu te forces, tu sais… » Plus tard, je me mordrai peut-être les doigts d’avoir dit ça. Ce sera le cas si d’aventure il me laisse réellement réellement seule. « Je veux pas que tu te mettes en tête que tout ça c’était qu’un coup monté pour que tu me prennes en pitié et que tu te sentes obligé de changer ton comportement avec moi. » Qui sait ? Ne doute-t-il pas assez de chacune de mes intentions pour ça ? Pour être capable d’imaginer que Saül est en réalité mon complice, et que tout ça n’était qu’une machination pour le garder près de moi après la débâcle de ces derniers mois ? « Ou de passer du temps avec moi. » Ce que, de toute évidence, il n’a pas la moindre envie de faire. Il a été clair sur le sujet. « Je te reproche rien. » Ou plutôt, je ne cherche pas à initier un débat. « T’es obligé de rien. C’est tout ce que je voulais dire. » J’ai envie de rester avec lui, parce que je suis terrifiée et parce que j’aspire à recoller les morceaux. J’aurais le cœur brisé s’il sautait sur l’occasion mais, au moins, il ne pourra pas me reprocher après coup de l’avoir manipulé.





(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 A44L8rk
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 VsgJxpQ
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 AybYaOa
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Fqo0cUp
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 LKqJkYj
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 FWfVJqn
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 YwJSohR
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour, alors il a passé la bague au doigt de megan en novembre dernier.
MÉTIER : continue ses études en sciences politiques en parallèle de son apprentissage à la michael hills, mais avec de moins en moins d'envie et d'entrain.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 5112 POINTS : 680

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia universiy à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(sept) - present: angus #5charlie #4jomegan #10saül #7 | past: megan #8saül #3

RPs EN ATTENTE : jasper › papa auden le best
RPs TERMINÉS :

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : alcaline (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson) › ruben hartfield, la main de midas (ft. harry styles) › millie butcher (ft. haley lu richardson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #14) look into my wishful eyes (cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 EmptyVen 8 Juil 2022 - 0:01



look into my wishful eyes
@megan williams

Damon avait à peine terminé sa phrase que déjà, Megan était dirigée vers la cafetière, lui servait une tasse. Apparement, des deux il y en avait au moins un qui était bien réveillé et réactif, car l’instant d’après elle lui déposait le contenant entre les doigts. « Merci. » Il aurait surement de plus d’une tasse aujourd’hui, les événements de la veille n’ayant pas permis un repos de qualité - mais il n’était surement pas celui des deux ayant eu le sommeil le plus agité. Les pensées et les peurs, désormais, de la blonde semblaient se lire sur son visage et même s’il ne l’admettrait pas haute voix, cela déchirait le coeur de Damon de la voir de la sorte. Rien que l’idée d’ouvrir la porte la terrifiait, et la laissait pantoise au milieu du salon. « Je veux bien que tu m’accompagne. » Parce-que même si ce n’était pas une solution qui l’enchantait réellement, il restait un jeune homme sensible aux autres et incapable de laisser Megan dans cette torpeur sans lui apporter son aide. Ce type de geste n’était pas en adéquation avec le reste de la situation dans laquelle ils étaient plongés depuis plusieurs semaines - initialement par la faute de la jeune femme, celle du blond ayant pris le relai par la suite -, mais parfois les conflits pouvaient attendre une journée de plus avant d’être de nouveau menés de front. Alors, dans la lignée de cette initiative, Damon proposa à Megan de venir avec lui également lorsqu’il sortirait d’ici pour aller se défouler - un jogging, la salle d’armes, qu’importe du moment qu’il pouvait transformer son énergie interne en énergie externe et ainsi l’évacuer. « Oui, je veux bien. » Il hocha doucement le visage. Ce n’était pas une solution qui serait viable sur le long terme mais au moins, pour le moment dans le temps de crise, c’était quelque-chose qui était adapté.

Le silence perdura entre eux, le temps qu’ils se rendent jusqu’à la boutique non-loin de leur domicile. Damon ne savait pas si c’était quelque-chose de bien ou non, de confortable et d’irritable, mais force était de constater qu’il n’avait pas l’énergie nécessaire pour combler cette gêne qui pourtant été palpable. Et ce ne fut pas lui, par conséquent, qui brisa le silence quelques temps plus tard alors que leurs pas les dirigeaient de nouveau vers leur appartement. « Je n’ai pas envie de t’accompagner cet après-midi si tu te forces, tu sais… » Il pouvait sentir que Megan avait plus à dire à cette situation, mais déjà il serrait un brin davantage les dents. Sa question silencieuse et sous-entendue était évidente, et la réponse l’était tout autant en réalité: oui, il se forçait en lui proposant de l’accompagner cet après-midi. Ce n’était pas une grande surprise, étant donné le comportement qu’il avait adopté depuis que la blonde lui avait avoué son rôle dans leur mariage. « Je veux pas que tu te mettes en tête que tout ça c’était qu’un coup monté pour que tu me prennes en pitié et que tu te sentes obligé de changer ton comportement avec moi. » Elle ne pouvait le voir présentement, Damon un pas en arrière par rapport à elle, mais le regard qu’il posa sur elle n’avait rien d’énervé, pour une fois, à la mention d’un quelconque traquenard. Il serait monté au créneau, d’ordinaire, mais là il n’avait aucune raison de le faire: il la croyait sur parole sans aucun mal. « Ou de passer du temps avec moi. Je te reproche rien. T’es obligé de rien. C’est tout ce que je voulais dire. » - « Megan… »

Les pas de Damon ralentirent jusqu’à s’arrêter complètement, à mi-chemin de leur appartement, alors qu’il ne lâchait pas la demoiselle du regard. Il avait là une opportunité en or de se dédouaner de la moindre responsabilité quant à sa présence auprès de la jeune femme, elle lui donnait l’occasion sans qu’il n’ait eu besoin de la demander. Cependant, ce n’était pas du tout de cette façon là qu’il avait envie de traiter les choses - il pensait pourtant avoir démontrer, en silence qu’en venant avec elle jusque la boulangerie, il était prêt à faire des efforts même si cela semblait lui couter. « Je sais que c’était pas un coup monté, t’as pas besoin de me le dire. » Parce-que de toutes les paroles de la jeune femme, ces dernières se devaient d’être explicitées, ses yeux. « Y’a la vérité sur le mariage et ce qui s’est passé hier soir. Deux choses bien différentes. » Même si ces deux situations avaient plusieurs dénominateurs communs, en réalité. « J’ai même pas besoin que tu me le dises, je l’ai vu que c’était pas joué. Je serais pas intervenu sinon… » Autant dans les yeux apeurés de Megan, que dans les mains crispées de Saül, il avait parfaitement vu que toute cette scène n’avait rien de normal et qu’il se devait de faire quelque-chose - en l’occurence, pour la première fois de sa vie réellement, il avait du faire face à son père. Un frisson traversa son échine en se rappelant de ce qu’il avait fait, et des conséquences qui retomberaient surement assez rapidement. Il ne s’excusait pas d’avoir fait quelque-chose, cependant sur le moment il n’avait pas pensé plus que ça aux conséquences qu’il aurait puisqu’à ses yeux, ça n’avait pas été un élément à prendre en compte dans la balance. « Je change mon comportement avec toi parce-que j’ai eu peur pour toi Megan. Et que contrairement à la façon dont je me suis comporté ces derniers temps, je ne suis pas sans coeur. » Damon étant dans le fond toujours lui-même, cela n’avait rien d’étonnant qu’il agisse de la sorte et n’hésite pas à étaler ce qu’il pouvait ressentir sur la place publique. « Et que si rester à tes côtés te permet d’effacer la peur dans ton regard… Si je peux au moins effacer ça, alors je peux faire les efforts qui vont avec. » Si elle lui avait parlé de cette même façon à son anniversaire, quelques temps plus tôt, il aurait saisi l’occasion de ne plus prendre part à la situation. Aujourd’hui, il ne lui disait pas qu’il passait l’éponge sur le reste mais qu’il savait quand prioriser les situations et les batailles - et que aujourd’hui, il privilégiais l’était émotionnel de la jeune femme à son confort à lui.



:rainbow::


Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
Le plus doux des poisons
Le plus doux des poisons
Voir le profil de l'utilisateur
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 IAeu3cF ÂGE : 24 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Jouer les égéries pour Michael Hills, la marque de beau-papa, lui a ouvert les portes de la noriété éphémère. Grisée par son nombre de followers qui augmente à toute vitesse, elle en profite tant qu'elle le peut, oubliant au passage que ce n'est pas d'être devant l'objectif qui l'anime. Ancienne paparazzi, photographe au studio photo "Mirages", modèle photo débutante et wannabe influenceuse.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace, à Spring Hill, avec Damon, son époux qui dort dans la chambre d'à côté, et Bowie, le chien récemment adopté qui dort dans son lit lui, au moins.
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Rsum
POSTS : 3553 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
― megan's theme ―

(09) damon #11aiden (2019)saül #6scott #2shiloh #7jasperdamon #15beautiful disasterjo #6

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Ea34e91011df06cf0a41b2ddccaf586056e472b0
cosigan #11 & #15 ⊹ Go ahead, you can say it's my fault if it still hurts at all. Drowning in my thoughts, staring at the clock, and I know I'm not on your mind. I wonder what would happen if I die. I hope all of my friends get drunk and high. Would it be too hard to say goodbye ? I hope that it's enough to make you cry Maybe that day you won't hate me. ☽ 12345678910111213141516

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Dd8244143fdb9b9d4b9cc987e5aae6e227d55678
scogan #2 ⊹ You don't own me, I'm not just one of your many toys. You don't own me, don't say I can't go with other boys. You don't own me, don't try to change me in any way. You don't own me, don't tie me down 'cause I'd never stay. I don't tell you what to say, I don't tell you what to do. So just let me be myself, that's all I ask of you.

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 B928346a83ed227654239510d31c2822dcaf2248
misfits #5 ⊹ Are you a stranger ? But you seem so familiar, it's hard to explain. And maybe I'm broken, but my arms are wide open for you. And you'll never know it, but you're just like me. Now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. And I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. So now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Kl4a
meloh #7 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 F5d98bd5c340fa12dd59720d30849c332fa38085
joseegan #6 ⊹ Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 8cfeb39614d4b7948b153340e7201903ce8a763d
aiden #1 ⊹ Now I'm worried for my soul, and I'm still scared of growin' old. You were good to me. And I'm so used to letting go, but I don't wanna be alone. Still, no matter where I go, at the end of every road, you were good to me.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en darkgoldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : bambieyes (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t45663- https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #14) look into my wishful eyes (cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 EmptyVen 8 Juil 2022 - 16:12




look into my wishful eyes
Megan Williams & @Damon Williams (cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 873483867

S’il y a quelque chose à savoir me concernant, c’est que je ne suis pas à l’aise dans les longs silences. Je crois dur comme fer que ceux qui prétendent que les plus belles amitiés ou histoires d’amour sont celles où on se sent bien dans ces moments où personne ne parle sont des menteurs, des ovnis, ou bien se mentent à eux-même. Je crois que dans le silence, chacun élabore ses propres théories sur les intentions de l’autre ou bien ce qu’il se passe dans sa tête. Je crois que ces instants-là sont propices au doute et, alors que nous rentrons de la pâtisserie sans échanger un mot, je me demande si Damon se rêve loin de moi. Ces dernières semaines il a été plutôt clair quant au fait qu’il ne veut rien avoir à faire avec moi après ce qu’il a appris - il n’a même pas eu la force de prétendre le soir de mon anniversaire - et si j’aimerais être capable d’inverser la tendance, je ne veux pas lui forcer la main. Je ne veux pas qu’il fasse semblant parce qu’il se sent coupable ou parce que je lui fais pitié. Je ne veux pas que ce soit exceptionnel et que tout soit terminé demain, parce qu’il considérera que j’ai eu le temps nécessaire pour affronter mon traumatisme et que je n’ai plus besoin de lui.

Alors oui, j’ai envie de l’accompagner aujourd’hui, je n’ai pas envie de le quitter d’une semelle parce que j’ai peur et parce que sa présence me rassure. Mais même si ma fierté ne tient plus qu’à un fil, elle est toujours là et refuse d’accepter qu’il me fasse la charité. Si je le libère de toute obligation, c’est parce que cela me ferait mal au cœur que c’est ce que je sois aujourd’hui à ses yeux. « Megan… » Je sens qu’il s’arrête de marcher et, à mon tour, je me stoppe et me tourne dans sa direction. Mes doigts se resserrent autour du sachet en papier qui contient les douceurs achetées à l’instant, et je soutiens son regard sans réellement réussir à lire en lui. « Je sais que c’était pas un coup monté, t’as pas besoin de me le dire. » Je déglutis difficilement. Je suis pas si bonne actrice que ça. C’est bien la première fois que je vois ça comme un point positif. « Y’a la vérité sur le mariage et ce qui s’est passé hier soir. Deux choses bien différentes. » La vérité sur le mariage. C’est laid, dans sa bouche, ça a une connotation tellement négative que j’ai mal au cœur. Comme si mes mensonges constituaient une vérité absolue. Comme si c’était ça, l’entière vérité, que j’ai menti et que je ne suis qu’une manipulatrice, comme si le visage que je lui avais montré l’année dernière et pendant notre “lune de miel” n’existait pas. « J’ai même pas besoin que tu me le dises, je l’ai vu que c’était pas joué. Je serais pas intervenu sinon… » Il est intervenu, il a repoussé son père, le ton est monté et je n’ai pas envie de repenser à hier soir. « Je change mon comportement avec toi parce-que j’ai eu peur pour toi Megan. Et que contrairement à la façon dont je me suis comporté ces derniers temps, je ne suis pas sans cœur. » Il suffit d’une phrase pour allumer à nouveau la flamme de l’espoir. Il suffit qu’il me dise j’ai eu peur pour toi et j’ai l’impression que tout ce à quoi je rêve est encore à portée de main. Quelqu’un pour me protéger, quelqu’un qui tient à moi de façon inconditionnelle. « J’ai jamais pensé que tu étais sans cœur. » Comment aurais-je ? Damon est la personnification-même du concept de bonté et de générosité, le fait que je le trouve dur et (trop) intraitable avec moi ne change pas la façon dont je le vois. « Et que si rester à tes côtés te permet d’effacer la peur dans ton regard… Si je peux au moins effacer ça, alors je peux faire les efforts qui vont avec. » Je hoche la tête, le regard débordant de reconnaissance. Un silence flotte un instant et je n’arrive pas à trouver les mots. Un simple merci me trouve bien trop réducteur, trop faible, bien loin de ce que je voudrais lui dire. « Qu’est ce qu’il se passera s'il revient ? » Comment réagira-t-il cette fois ? Comment affrontera-t-il le regard de son père lorsqu’il remettra les pieds sur leur lieu de travail commun ? Qu’est ce qu’il se passera quand il reviendra ? « Damon… » Avec un pas de retard cette lui cette fois, je l’interpelle à voix basse, mes doigts jouant les uns avec les autres. « Tu me le dirais, si y’avait aucune chance que tu réussisses un jour à me pardonner ? » A me regarder comme avant ? Me laisserait-il me battre contre des moulins à vent ? M’épuiser pour rien ? Est-ce qu’il essaie de le faire, ou bien a-t-il déjà jeté l’éponge et, auquel cas, je lutte seule et pour rien ? « Si j'avais tout gâché pour de bon ? »





(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 A44L8rk
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 VsgJxpQ
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 AybYaOa
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Fqo0cUp
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 LKqJkYj
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 FWfVJqn
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 YwJSohR
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour, alors il a passé la bague au doigt de megan en novembre dernier.
MÉTIER : continue ses études en sciences politiques en parallèle de son apprentissage à la michael hills, mais avec de moins en moins d'envie et d'entrain.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 5112 POINTS : 680

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia universiy à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(sept) - present: angus #5charlie #4jomegan #10saül #7 | past: megan #8saül #3

RPs EN ATTENTE : jasper › papa auden le best
RPs TERMINÉS :

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : alcaline (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson) › ruben hartfield, la main de midas (ft. harry styles) › millie butcher (ft. haley lu richardson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #14) look into my wishful eyes (cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 EmptyMer 13 Juil 2022 - 19:23



look into my wishful eyes
@megan williams

Damon avait à peine prononcé le prénom de la jeune femme, ses pas ralentissant au fil de ses pensées jusqu’à complètement s’arrêter, qu’elle se tournait déjà vers lui; comme si ses gestes à elle s’adaptaient en fonction des siens, tel un parfait jeu de miroir. Même si Damon ne mettrait pas les mots dessus de cette façon, c’était là preuve qu’ils avaient appris à agir et se déplacer en fonction de l’autre, sans s’en apercevoir. Preuve qu’ils s’étaient au minimum accommodés à ne plus être totalement indépendant, se développant à travers l’autre également. Ce n’étaient pas là des choses dont le blond aurait rêvé si jeune, et encore moins de cette façon, mais il fallait peut-être croire qu’il avait été forgé dans le même bois que ses parents car le rôle d’époux lui allait mieux qu’il n’aurait désiré que ce soit le cas.

Surtout lorsqu’il s’agissait de s’interposer pour défendre sa femme. Là était bien un contexte qu’il n’aurait jamais pensé rencontrer, autant parce-que Megan était indépendante et n’avait guère besoin de lui au quotidien, que la personne ayant été synonyme de nuisance dans cette situation était le propre père du jeune homme. Ce dernier était, de toutes façons, responsable de toutes les choses qui ne tournaient pas vraiment rond dans la vie de Damon: ce dernier était encore étonné de réussir à être surpris qu’il soit de nouveau la bête noire de l’histoire en cours. Mais il y avait toutes les fois où Saül l’avait manipulé lui, et les événements de la veille au soir. Qu’il agisse de façon perverse auprès de son fils était un problème qu’ils avaient besoin de régler entre eux. Qu’il mêle sa jeune femme à tout ce tas de problèmes, en l’agressant physiquement au sein de leur propre foyer, c’était une limite à ne pas dépasser. Alors oui, les choses étaient différentes désormais parce-que Damon ne saurait tolérer un tel comportement. Les choses étaient différentes également car le ressenti du jeune homme n’avait plus rien à voir avec ce qu’il avait sur le coeur depuis des semaines. Et il l’assumait, le disait en regardant Megan dans les yeux. « J’ai jamais pensé que tu étais sans cœur. » Il pinça ses lèvres. « C’est pourtant l’impression que j’ai eu. » Et ce n’était en rien un reproche, en rien une manière de jeter de l’huile sur le feu. Mais à la façon dont la jeune femme l’avait regardé au fil des dernières semaines, c’était là un ressenti qu’il avait pu percevoir. Légitime, certes, mais ressenti tout de même.

Ce n’était pas pour expliciter les ressentis qu’il avait eu lui, cependant, ces derniers temps que cette conversation était importante mais plutôt pour justifier le fait qu’il avait changé de comportement du tout au tout avec la demoiselle en une fraction de seconde. Et comme il lui expliquait: s’il devait s’excuser du comportement de son père, il le ferait, mais ce n’était pas que pour ça. Dans cette situation, Damon agissait en répondant à ce que lui dictait son coeur, ses tripes, et laisser la peur prendre le dessus n’était pas un programme qui lui plaisait - pour lui, pour elle, pour eux. Et qu’importe la façon dont il apportait cette information, qu’importe la façon dont il la formulait - surement de façon maladroite -, ses paroles étaient vraies, rattachées à de véritables émotions et à des motivations louables. Et le jeune italien put lire par al suite dans le regard de sa femme que ce n’était pas quelque-chose qui la laissait indifférente, ou qu’elle considérait comme normal et acquis; dans ses yeux, il pouvait lire le silencieux merci> qu’elle lui adressait. « Qu’est ce qu’il se passera s'il revient ? » - « Il ne reviendra pas. » Le blond n’avait même pas eu besoin de réfléchir à cette affirmation pour la dire à haute voix. Saül ne reviendrait pas chez eux, et s’il tentait d’agir de la sorte, il recevrait un accueil bien plus radical que celui qu’il avait reçu la veille au soir. Pour une fois, de toutes façons, Damon comptait être clair et précis avec son paternel - il ne savait pas encore exactement comment les choses auraient lieux, mais elles arriveraient. « Il peut aller se faire foutre, il remettra pas un pied chez nous. » L’amertume pouvait s’entendre à travers chacun de ses mots, et pourtant c’était avec un ton maitrisé et calme qu’il clamait ses pensées. Hier encore, de grandes parties de Damon était en réalité encore Cosimo, auprès de Saül. Un trait de séparation définitive avait été tiré.

« Damon… » La voix de Megan se faisait moins forte, plus hésitante, alors que les sourcils du dit-Damon se plissait quelque peu sur son front. Elle était hésitante, et ce n’était pas réellement dans ses habitudes - si bien qu’il était quelque peu inquiet sur les parole qu’elle s’apprêtait à avoir. « Tu me le dirais, si y’avait aucune chance que tu réussisses un jour à me pardonner ? » Elle avait à peine terminé sa phrase qu’il fermait déjà doucement les yeux, le blond. « Si j'avais tout gâché pour de bon ? » Ses questions étaient légitimes - et revenaient à faire le rapprochement avec le comportement qu’il avait employé ces dernières semaines. Il s’était montré froid, distant, et tout le contraire de ce qui était attendu de lui en tant que jeune marié, nouvellement homme d’une personne. Quelqu’un pouvait-il réellement lui en vouloir ? Il s’appliquait à se rappeler que la réponse à cette question était non - même et surtout Megan -, car il pouvait bien réagir de la façon dont bon lui semblait à la situation qui lui avait été imposée. Mais tout comme sa réaction à lui était légitime, les questions de la blonde l’étaient aussi et il ne pouvait botter en touche. Pas cette fois ci. Alors, et parce-qu’il lui semblait être un élément important, après être resté quelques instants les yeux fermés comme pour recentrer ses idées, ses ressentis, il reposa son regard sur la jeune femme. « Je te le dirai, oui. » Ce n’était de toutes façons pas dans ses habitudes de mentir, ou d’essayer de le faire en tous cas. « Ca me prendra du temps. » Et quitte à aborder un sujet de cette taille, autant le faire de façon correcte et ne pas simplement gratter la surface. « Je sais pas combien de temps, j’ai jamais eu à faire à des situations comme ces derniers temps où je me retrouve à en vouloir à des gens. » Il secoua légèrement la tête. « Ca prendra du temps mais je sais pas faire autrement que de préférer que ça s’arrange à un moment donné. » L’authenticité restait là, même sis désormais son regard était parti naviguer un brin ailleurs. Ca, c’était pour éviter de rougir en croisant les azurs de Megan alors qu’il parlait de son ressenti. « T’as pas tout gâché, mais t’as brisé quelque-chose que j’avais finalement accepté comme importante pour moi. »



:rainbow::


Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
Le plus doux des poisons
Le plus doux des poisons
Voir le profil de l'utilisateur
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 IAeu3cF ÂGE : 24 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Jouer les égéries pour Michael Hills, la marque de beau-papa, lui a ouvert les portes de la noriété éphémère. Grisée par son nombre de followers qui augmente à toute vitesse, elle en profite tant qu'elle le peut, oubliant au passage que ce n'est pas d'être devant l'objectif qui l'anime. Ancienne paparazzi, photographe au studio photo "Mirages", modèle photo débutante et wannabe influenceuse.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace, à Spring Hill, avec Damon, son époux qui dort dans la chambre d'à côté, et Bowie, le chien récemment adopté qui dort dans son lit lui, au moins.
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Rsum
POSTS : 3553 POINTS : 380

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
― megan's theme ―

(09) damon #11aiden (2019)saül #6scott #2shiloh #7jasperdamon #15beautiful disasterjo #6

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Ea34e91011df06cf0a41b2ddccaf586056e472b0
cosigan #11 & #15 ⊹ Go ahead, you can say it's my fault if it still hurts at all. Drowning in my thoughts, staring at the clock, and I know I'm not on your mind. I wonder what would happen if I die. I hope all of my friends get drunk and high. Would it be too hard to say goodbye ? I hope that it's enough to make you cry Maybe that day you won't hate me. ☽ 12345678910111213141516

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Dd8244143fdb9b9d4b9cc987e5aae6e227d55678
scogan #2 ⊹ You don't own me, I'm not just one of your many toys. You don't own me, don't say I can't go with other boys. You don't own me, don't try to change me in any way. You don't own me, don't tie me down 'cause I'd never stay. I don't tell you what to say, I don't tell you what to do. So just let me be myself, that's all I ask of you.

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 B928346a83ed227654239510d31c2822dcaf2248
misfits #5 ⊹ Are you a stranger ? But you seem so familiar, it's hard to explain. And maybe I'm broken, but my arms are wide open for you. And you'll never know it, but you're just like me. Now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. And I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. So now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Kl4a
meloh #7 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 F5d98bd5c340fa12dd59720d30849c332fa38085
joseegan #6 ⊹ Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 8cfeb39614d4b7948b153340e7201903ce8a763d
aiden #1 ⊹ Now I'm worried for my soul, and I'm still scared of growin' old. You were good to me. And I'm so used to letting go, but I don't wanna be alone. Still, no matter where I go, at the end of every road, you were good to me.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en darkgoldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : bambieyes (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t45663- https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #14) look into my wishful eyes (cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 EmptyJeu 14 Juil 2022 - 15:06




look into my wishful eyes
Megan Williams & @Damon Williams (cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 873483867

« C’est pourtant l’impression que j’ai eue. » Oh Damon. C’est parce que j’avais mal ça. Parce que je me sentais coupable aussi - c’est toujours le cas - et démunie face à son attitude. Parce que je me suis attachée à lui sans le voir venir, parce qu’il est compliqué de ne pas ressentir de l’affection ce jeune homme qui n’est que douceur, abnégation et avec lequel je partage plus de choses que je l’aurais pensé. Parce que j’ai rêvé à un futur où j’aurais le droit à toutes ces jolies choses que les autres ont, et qu’il m’a renvoyée face à mes erreurs. « Je le pense pas. » Parfois, je le trouve dur. Parfois, je souhaiterais qu’il comprenne pourquoi j’ai agis comme je l’ai fait. Mais qu’il est sans coeur non, je ne l’ai jamais pensé. Tout aurait été bien plus facile si j’avais réussi à me persuader de ça.

« Il ne reviendra pas. » Il a l’air si sûr que je voudrais le croire, mais il est beaucoup de chose Damon, mais pas dur, inflexible et déterminé à affronter son père. Hier soir, je crois qu’il a agit à cause de la panique et de la colère. Cela ne m’empêche pas d’avoir peur de ce qu’il adviendra demain. « Il peut aller se faire foutre, il remettra pas un pied chez nous. » Sa détermination me met du baume au coeur et, s’il n’avait pas réagit comme si je l’avais giflé hier soir, j’aurais déposé un baiser sur sa joue pour le remercier.

Agira-t-il toujours comme ça avec moi ? Comme si j’étais l’ennemie, une petite chose fragile et dont il est responsable certes, mais pour laquelle il ne ressent aucune affection ? Est-il en train d’amorcer une marche arrière pour blinder son coeur et ne plus jamais me laisser entrer ? J’ai besoin de le savoir. J’ai besoin de savoir que je ne me bats pas pour rien. On ne dirait pas, mais c’est ma façon à moi de le faire, depuis des semaines. Je suis le genre de personne qui choisit toujours la voie de la facilité. Ici, le plus simple aurait été de prendre la fuite. Si je reste, si je fais des efforts malgré son mutisme, c’est qu’il représente quelque chose. « Je te le dirai, oui. » Je pousse un soupir de soulagement, avant de hocher la tête doucement. Ce n’est pas terminé. Tout n’est pas fini. « Ça me prendra du temps. » Je ne suis pas patiente. Je n’aime pas lorsque je dois me battre pour avoir quelque chose, mais je n’ai guère le choix. J’ai envie de lui demander quand. J’ai envie de savoir quand est-ce que je pourrais à nouveau attraper sa main dans la mienne comme si c’était naturel, comme s’il ne risquait pas de se mettre en colère pour un geste si insignifiant. « Je sais pas combien de temps, j’ai jamais eu à faire à des situations comme ces derniers temps où je me retrouve à en vouloir à des gens. » Où est-ce que je me situe, sur l’échelle de ceux qui lui ont fait du mal ? « Ça prendra du temps mais je sais pas faire autrement que de préférer que ça s’arrange à un moment donné. » - « Tu en as envie, ou c’est juste parce que tu ne sais pas gérer le conflit ? » Je me moque que les choses s’arrangent pour les apparences. J’ai envie de croire que ce qu’il a découvert de moi ces derniers mois lui donne réellement envie d’arranger les choses, de sauver ce que nous avions tissé comme lien, quel qu’il soit. « T’as pas tout gâché, mais t’as brisé quelque-chose que j’avais finalement accepté comme importante pour moi. » Parle-t-il de moi ? De nous ? Je suis touchée, surprise et finalement, je reste muette face à cette déclaration. Je crois que, encore plus que son intervention de la veille ou toutes ses attentions, cette déclaration est ce qui me fait le plus de bien. Alors, puisqu’il est prêt à faire en sorte de surmonter ses peines et ses blessures parce qu’il tient à moi, et qu’il est le premier à me le dire si simplement, sans en faire des tonnes et sans but caché, je ne peux répondre qu’une seule chose. « J’attendrai. » Même si le temps me semble atrocement long.

RP terminé (cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 1949770018




(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 A44L8rk
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 VsgJxpQ
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 AybYaOa
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Fqo0cUp
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 LKqJkYj
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 FWfVJqn
(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 YwJSohR
:l::

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (cosigan #14) look into my wishful eyes (cosigan #14) look into my wishful eyes - Page 2 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(cosigan #14) look into my wishful eyes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-