AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-80%
Le deal à ne pas rater :
Souris gaming Acer Predator Cestus 350 (sans fil, filaire, 8 boutons) ...
19.99 € 99.99 €
Voir le deal

 (chevie) all roads they lead me here

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère, vivie par ses neveux et nièces
STATUT : she would've made such a lovely bride what a shame she's fucked in her head, they said
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation, fondatrice de la evelyn pearson wedding agency située à la périphérie de spring hill. tente aussi de s'alléger l'esprit en renouant avec ses anciennes amours et en participant de temps à autre à des ateliers d'arts graphiques et visuels. enfin pas en ce moment ; elle est trop occupée à cacher ses bleus pour avoir le temps de jouer au professeur
LOGEMENT : après une colocation de deux ans avec chad, elle l'a enfin quitté pour occuper un bel appartement avec sa cousine préférée, lara. adresse: #70 st pauls terrace, spring hill
(chevie) all roads they lead me here PNrtYpPi_o
POSTS : 5052 POINTS : 40

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
RPs EN COURS :
(chevie) all roads they lead me here BDkWuLfC_o
PEARSONS ◦ so what if the rain falls? let's find the gold at the end of the rainbow so what if the rain falls? i'll shower in shimmers of gold so what if the sky falls? we'll build a life right on the cotton clouds so what if the sky falls? we'll play hide and seek with the stars
(chevie) all roads they lead me here SUnUCE3q_o
EVERLEY ◦ these lights can sometimes blind my eyes who will see for me when i need my vision and it's me a docile tide sucking out the life of me someone could just grab my hand balance me while on my toes i stand and making my head who's gonna let my hair down
(chevie) all roads they lead me here 7aeed5395065366dd40e837ea9f066d1b4978b2f
BAMBI ◦ you're not alone together we stand i'll be by your side you know i'll take your hand when it gets cold and it feels like the end there's no place to go you know i won't give in keep holding on cause you know we'll make it through just stay strong cause you know i'm here for you
(chevie) all roads they lead me here 953319b951de003851d1407364394172b2bc6936
EVERHETT ◦ dive bar on the east side where you at? phone lights up my nightstand in the black come here you can meet me in the back dark jeans and your nikes look at you oh damn never seen that color blue just think of the fun things we could do

lara#12 ◦ ruben#2 rhett#5chad#5anouch#1 (fb 2005)bambi#5owen#10

RPs EN ATTENTE : rhett#6 ◦ nicholas#6 ◦ finnley#2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs) ◦ ©stilldoinggifs (gif) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji & jo carter & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/02/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest https://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now https://www.30yearsstillyoung.com/t28922-evelyn-pearson https://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#9

(chevie) all roads they lead me here Empty
Message(#) Sujet: (chevie) all roads they lead me here (chevie) all roads they lead me here EmptyVen 6 Mai 2022 - 11:36



La conversation avec Lara avait été aussi tendue qu’elle l’avait imaginé quand elle avait décidé de partir sans vraiment la prévenir. Après tout, c’était en partie pour échapper à l’ambiance peu réjouissante qui régnait dans l’appartement qu’elles partageaient toutes les deux qu’elle avait décidé de s’en aller quelques temps. C’était une histoire plus facile à raconter que celle qui partait d’un constat plus réaliste que ça encore, tandis qu’elle peinait à se remettre du traumatisme de sa chute dignement, bien souvent portée par la promesse qu’en buvant une bouteille de vin de plus, elle finirait par oublier ce qu’elle ressentait vraiment. Partir, c’était plus lâche que de rester, mais Evelyn n’avait jamais prétendu être très courageuse. En fait, elle se reconnaissait une fâcheuse manie de tourner les talons quand elle ne se sentait plus en mesure de gérer quoi que ce soit, pétrifiée face à l’imprévu inhérente aux sentiments qu’elle couvait pudiquement, mal à l’aise à l’idée de les ressentir trop fort. Quand elle avait quitté Brisbane pour Londres, elle s’en était bien sortie. Elle avait réussi à se bâtir une vie digne de ce nom, alors cette formule lui paraissait la meilleure à adopter pour se remettre, pour guérir et avancer. Qu’importe ce qu’on dirait d’elle, elle avait la certitude que se retrouver un peu seule, à quelques kilomètres à peine de Brisbane, l’aiderait à retrouver un peu de cœur à l’ouvrage et à enfin tourner la page.
Elle quitta l’appartement en retard, tractant sa grosse valise comme elle le pouvait en se hâtant pour ne pas faire patienter Chad plus longtemps encore. C’était à lui qu’elle s’en remettait pour la conduire sur la Gold Coast parce qu’il avait souvent été là pour elle, qu’elle avait souvent été là pour lui. Ils n’étaient jamais l’un sur l’autre, à se couvrir de compliments et d’attention au point d’en devenir omniscient dans leur vie respective, ils étaient juste conscients qu’ils pouvaient compter l’un sur l’autre sans pour autant vouloir prouver à la face du monde que leur lien était important à leurs yeux : ils le savaient, c’était suffisant pour faire de leur amitié quelque chose de solide, qu’ils chérissaient sans doute à des degrés différents, mais qui restait un refuge réconfortant quand tout autour paraissait hostile.

Ils ne s’étaient pas vus depuis longtemps, mais ils discutaient par période avec un enthousiasme qui faisait du bien, restaurant quelque chose de profond quand les batteries étaient à plat. Evie l’avait félicité quand il avait mis sur pieds ce projet dont il parlait depuis des lustres, Chad avait pris de ses nouvelles quand la nouvelle de sa chute accidentelle avait fait le tour de la ville. Et ça leur suffisait, c’était ça l’important "Je suis désolée. Je t’ai tanné pour arriver à l’heure et finalement c’est moi qui te fais patienter plus longtemps que prévu." fit-elle en apparaissant enfin hors de son immeuble, laissant la lourde porte de bois se refermer derrière elle pendant que sur l’asphalte, les roues de sa valise marquait le tempo effréné de ses pas qu’elle accéléra quand elle prit sens du temps qu’elle avait mis à enfin arriver. Un peu essoufflée, la faute à une pratique irrégulière d’un sport autre que la marche à laquelle elle était contrainte à cause de son refus de passer le permis, elle s’arrêta enfin devant Chad qui l’attendait, appuyé contre sa voiture. Elle n’hésita pas, se postant devant lui et attendant qu’il s’anime pour le prendre dans ses bras, obligée de se jucher sur la pointe de ses chaussures plates ce jour-là "Toujours aussi grand, tu devrais penser à arrêter les protéines." Comme s’il avait besoin de ça pour être un géant, lui qui avait consenti à descendre d’un cran la vaisselle dans ses placards quand ils vivaient ensemble et qu’il tenait à lui éviter l’humiliation de devoir monter sur une chaise pour atteindre les mugs ou les assiettes. Elle le serra fort dans ses bras, un fait assez rare pour être souligné alors qu’il devait être le seul avec qui elle ne s’encombrait pas des convenances en matière d’affection ; puis elle finit par une petite tape entre ses omoplates quand enfin elle se décolla pour prendre son visage en coupe, et lui dire presque tout bas, sur le ton des farces lancées à la dérobée, enveloppées pourtant d’une fine couche de reconnaissance comme les dragées dont elle avait horreur étaient enveloppés d’une fine couche de sucre coloré "Merci d’avoir accepté de m’emmener, je te revaudrais ça, tu le sais." Bien sûr qu’il le savait, mais c’était alléger sa conscience que d’insister pour qu’il n’hésite pas un instant, dans le futur, à faire appel à elle en cas de besoin. Elle lui lâcha le visage, le laissant prendre en charge sa valise qui termina dans le coffre et attendit qu’il émerge pour décider, son téléphone sortit de son sac qu’elle déplaça pour le mettre en bandoulière "Emmène-moi loin d’ici." Comme si la destination n’était pas déjà choisie, comme s’il l’enlevait pour un road-trip magique alors qu’il ne s’agissait que d’une fuite préméditée par sa propre volonté.

@Chad Taylor (chevie) all roads they lead me here 1949770018


    we're all bored, we're also tired of everything, we wait for train that just aren't coming, we show off our different scarlet letters, trust me mine is better.

    (chevie) all roads they lead me here Xc1pTzg
    (chevie) all roads they lead me here 3T1X3Vb
    (chevie) all roads they lead me here QoPDAKU
    (chevie) all roads they lead me here Pf8cX3Q
    (chevie) all roads they lead me here QqLqwzn
    (chevie) all roads they lead me here Q8kNWrA
Revenir en haut Aller en bas
Chad Taylor
Chad Taylor
l'ancien bon parti
l'ancien bon parti
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans (29 Jan 1983)
SURNOM : Chad est le diminutif de Charles. Mais à moins d'avoir été marié ou d'avoir grandi avec lui, personne ne le sait.
STATUT : en couple avec Casey Hanson. Divorcé de Kelly Ward depuis 2017.
MÉTIER : coach sportif, gérant de la salle de sport EveryBody, et pompier volontaire
LOGEMENT : une maison au #32 latimer road (logan city)
(chevie) all roads they lead me here 0b3ed76efcab258bc2819170e86460a764559367
POSTS : 2403 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : en plus de préserver les siens, Chad est une tombe lorsqu'il s'agit de garder un secret. Il est redoutable au poker
RPs EN COURS :
(7/5)
(chevie) all roads they lead me here PTEupvM
CHELLY - After all that we've been through, I know we're cool.
Kelly#6

(chevie) all roads they lead me here RlLeW9k7_o
TAYLOR BROTHERS
Amelyn & Liana & ChaseyAmos#3Liam#3

(chevie) all roads they lead me here IckyGlisteningGordonsetter-size_restricted
CHASEY - If our love is wrong, then I don't ever want to be right.
Casey#8

Rhett#2Evie#5

(chevie) all roads they lead me here Tonton-yuta
Inscrivez-vous à → la salle


RPs TERMINÉS :
Andy#1Joanne#1Evie#1Kelly#1Leo#1Casey#1Joanne#2Jaylen#1Andy#2 & Leo#2Evie#2Hassan#1Evie#3Kelly#2LeneCasey#4Amos#1Kelly#3Evie#4Liam & AmosLiam#1KaneCasey#5Kelly#4Amos#2MilesOctopusKane & TaliaCasey#6HassanRaelyn#1Rhett#1Kelly#5

abandonnés : Casey#2LeenaCasey#3 • Aedan#1#2QuinnZachLiam#2ElijahCasey#7 + Quinn & ElieMadison

AVATAR : Tom Hopper
CRÉDITS : (c) TiPiT (avatar) & loonywaltz (UB + crackship Chelly <3)
DC : Scarlett Warren & Micah Tomlinson
PSEUDO : TiPiT
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 03/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17683p30-chad-dancing-with-our-hands-tied https://www.30yearsstillyoung.com/t17733-chad-taylor-just-a-lost-boy-not-ready-to-be-found https://www.30yearsstillyoung.com/t21033-chad-taylor

(chevie) all roads they lead me here Empty
Message(#) Sujet: Re: (chevie) all roads they lead me here (chevie) all roads they lead me here EmptyMer 25 Mai 2022 - 0:03



Aussi douée fut-elle pour la dissimuler, la détresse d'Evelyn ne datait pas d'hier. Chad l'avait perçue dans sa voix, lorsqu'elle lui avait innocemment demandé ce service, qui au stade de leur relation relevait plutôt de l'évidence, de la conduire jusqu'au domaine dans lequel les Pearson se rassemblaient sur la Gold Coast. Que fuyait-elle, il l'ignorait car, en dépit de la confiance qu'ils s'accordaient mutuellement depuis qu'elle avait quitté cette colocation de laquelle il gardait un souvenir précieux et impérissable, elle demeurait pudique. Depuis le temps qu'il était volontaire à la caserne, Chad avait vu son lot de blessures, qu'il savait heureusement identifier. Et celle que son amie avait subie, contrairement à ce qu'elle s'échinait à raconter, n'avait rien d'un accident. En fait, il se demandait même si quelqu'un avait gobé ses mensonges, dans son entourage, ou si comme lui tout le monde faisait preuve d'une extrême prévenance à son égard, tout simplement parce que c'était le genre de réaction qu'elle inspirait aux gens. Après tout, elle avait sans doute ses raisons de dissimuler la vérité, ou peut-être était-il trop tôt pour en parler. Chad avait tendu des perches, comme d'autres l'avaient fait pour lui, quand il s'était obstiné à se faire passer pour quelqu'un d'autre. Evelyn la première, malgré ses doutes, n'avait jamais eu l'indécence de mettre les pieds dans le plat. En tant qu'ami, il la respectait trop pour la contraindre à révéler une vérité qu'elle n'était pas encore prête à accepter.

Il s'était donc levé tôt ce jour-là et, anticipant la bienveillance de son amie, avait annoncé à Brad ne pas être disponible de la journée, au cas où elle insisterait pour le garder plus longtemps avec lui. Il aurait détesté cette frustration de devoir l'abandonner prématurément. Evelyn avait particulièrement mis l'accent sur l'horaire, comme si elle avait voulu se convaincre elle-même de l'importance d'être ponctuelle. Il n'avait pas fallu un coup d'oeil à sa montre pour se rendre compte qu'elle avait failli à ses propres commandements. Chad faisait de fait le pied de grue devant sa voiture depuis cinq minutes, alors qu'il aurait pu attendre au chaud devant le café qu'il avait avalé trop vite, et qui lui avait soulevé l'estomac. Il extirpa son téléphone de sa poche, pianota un message  doucereux à Casey, regrettant de ne pas se réveiller chaque jour à ses côtés. Le photographe avait trop sacrifié pour laisser tomber sa maison, et lui ne pouvait pas s'imaginer quitter celle que Kelly lui avait laissé par amour, avec la certitude qu'il continuerait à la chérir comme la relation qu'ils s'étaient promis de garder. Ce serait la trahir, l'insulter même, d'envisager de la vendre pour s'installer avec quelqu'un d'autre qu'elle. C'était une conversation qu'ils n'avaient pas encore eue, mais qui commençait à le perturber. Il releva les yeux, alerté par le roulement d'une valise sur le béton immaculé. Evelyn s'excusa, et il n'avait pas fallu davantage pour lui esquisser un sourire. « C'est bien mal me connaître. Tu sais bien que dans tous les cas j'aurais eu au moins 10 minutes d'avance. » avait-il répondu, se dégageant de la voiture pour l'accueillir dans ses bras, avec une tendresse qui était devenue spontanée entre eux. A sa décharge, Evelyn avait véritablement l'air d'avoir fait de son mieux pour grignoter un retard dont il ne lui tenait pas rigueur. « T'en fais pas va, ça aura au moins occupé les commères du quartier. J'ai vu les rideaux du 36 bouger, et je crois pas que ce soit le vent. » Ses yeux dévièrent aussitôt à la fenêtre de la cuisine, voilée de rideaux au motifs de roses qui dansaient comme les fleurs dans les champs. « Tu sais que j'aurais pu venir jusque chez toi, je m'en fiche de faire un détour. Au moins pour t'épargner de te trimballer ça. Franchement Evie, et c'est moi que tu traites de géant ? T'as vu la taille de cette valise ? » s'était-il défendu, baissant un regard circonspect sur la valise démesurée. Il pourrait jurer qu'elle avait une garde robe entière qui l'attendait encore dans son ancienne chambre, restée aussi intacte qu'une pièce de musée, témoin figé de sa jeunesse. Il balaya ses remerciements superflus d'un geste affecté de la main lorsqu'elle le libéra des siennes, l'invitant de façon muette à prendre place tandis qu'il rangeait la valise dans le coffre. Elle s'installa la première sur le siège passager, et eut tout juste le temps de boucler sa ceinture qu'il la rejoignait déjà. « Vos désirs sont des ordres, princesse. » Ceinture bouclée à son tour, il réveilla le moteur puis s'engagea sur la route. « Pourquoi la Gold Coast déjà ? Pour changer d'air tu pouvais venir à la maison, il y a toujours de la place. »

@Evelyn Pearson :l:



I'm done hating myself for feeling

(chevie) all roads they lead me here IcdDGTz
(chevie) all roads they lead me here 901199fireman

(chevie) all roads they lead me here 908854lgbt
(chevie) all roads they lead me here RzhrAU5
(chevie) all roads they lead me here CG4jJfI
(chevie) all roads they lead me here MjUFQYH
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la "fille de"
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (21.09.85)
SURNOM : evie par la majorité, frankie par sa mère, vivie par ses neveux et nièces
STATUT : she would've made such a lovely bride what a shame she's fucked in her head, they said
MÉTIER : calligraphe de formation, wedding planner par vocation, fondatrice de la evelyn pearson wedding agency située à la périphérie de spring hill. tente aussi de s'alléger l'esprit en renouant avec ses anciennes amours et en participant de temps à autre à des ateliers d'arts graphiques et visuels. enfin pas en ce moment ; elle est trop occupée à cacher ses bleus pour avoir le temps de jouer au professeur
LOGEMENT : après une colocation de deux ans avec chad, elle l'a enfin quitté pour occuper un bel appartement avec sa cousine préférée, lara. adresse: #70 st pauls terrace, spring hill
(chevie) all roads they lead me here PNrtYpPi_o
POSTS : 5052 POINTS : 40

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
RPs EN COURS :
(chevie) all roads they lead me here BDkWuLfC_o
PEARSONS ◦ so what if the rain falls? let's find the gold at the end of the rainbow so what if the rain falls? i'll shower in shimmers of gold so what if the sky falls? we'll build a life right on the cotton clouds so what if the sky falls? we'll play hide and seek with the stars
(chevie) all roads they lead me here SUnUCE3q_o
EVERLEY ◦ these lights can sometimes blind my eyes who will see for me when i need my vision and it's me a docile tide sucking out the life of me someone could just grab my hand balance me while on my toes i stand and making my head who's gonna let my hair down
(chevie) all roads they lead me here 7aeed5395065366dd40e837ea9f066d1b4978b2f
BAMBI ◦ you're not alone together we stand i'll be by your side you know i'll take your hand when it gets cold and it feels like the end there's no place to go you know i won't give in keep holding on cause you know we'll make it through just stay strong cause you know i'm here for you
(chevie) all roads they lead me here 953319b951de003851d1407364394172b2bc6936
EVERHETT ◦ dive bar on the east side where you at? phone lights up my nightstand in the black come here you can meet me in the back dark jeans and your nikes look at you oh damn never seen that color blue just think of the fun things we could do

lara#12 ◦ ruben#2 rhett#5chad#5anouch#1 (fb 2005)bambi#5owen#10

RPs EN ATTENTE : rhett#6 ◦ nicholas#6 ◦ finnley#2
RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs) ◦ ©stilldoinggifs (gif) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : yasmine khadji & jo carter & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/02/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest https://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now https://www.30yearsstillyoung.com/t28922-evelyn-pearson https://www.30yearsstillyoung.com/t23917-famille-f-les-pearson#9

(chevie) all roads they lead me here Empty
Message(#) Sujet: Re: (chevie) all roads they lead me here (chevie) all roads they lead me here EmptyLun 13 Juin 2022 - 11:31


Ce n’était pas facile avec tout le monde, mais ça l’était avec Chad. Si un temps, elle avait remis en question son choix de revenir pour de bon à Brisbane, son colocataire avait pesé lourd dans la balance de ses incertitudes, plaçant l’aiguille dans un entre-deux qu’elle avait réussi à départager seule. Elle ne se souvenait plus si elle le lui avait déjà dit, ça l’étonnerait beaucoup cela dit, sa pudeur étant ce qu’elle était et s’accordant à merveille à celle du jeune homme qu’elle considérait davantage comme un frère que comme un colocataire. C’était rafraîchissant pour elle à l’époque, de tomber sur quelqu’un qui avait la faculté de la faire sentir comme chez elle dans un endroit où elle avait toujours eu la sensation de n’être rien d’autre qu’une indésirable. Il faudrait qu’elle pense à le remercier pour de bon à ce propos d’ailleurs, aussi rien ne serait assez valable à ses yeux pour asseoir la reconnaissance éternelle qu’elle lui devait. Sans lui, son retour à Brisbane aurait été différent. Il n’aurait sans doute pas duré non plus, tant il l’avait fait se sentir à sa place. Sans même faire preuve d’une sentimentalisme exacerbé par le lien qui avait fini par naître entre eux, ils avaient construits quelque chose de fort… et c’était sans doute pour ça que c’était si facile avec lui, elle n’avait pas l’impression de devoir s’excuser à outrance de son incapacité à se montrer autrement qu’effrayée par la masse de ses propres défauts.
"Si on me le demande, je prétendrais que tu es mon nouveau soupirant." Elle aurait enfin de quoi jacasser sur autre chose que les tenues affriolantes de Lara, la dame du 36 "Je compense avec un dressing surdimensionné. Mais tu sais ce qu’on dit, ce n’est pas la taille qui compte." Un adage qui l’arrangeait bien quand on lui faisait remarquer qu’elle n’était pas bien grande et que porter des talons de 12 centimètres de faisait pas illusion, même quand elle se tenait droite comme la justice, le menton pointant vers l’horizon.

Au moins, l’ambiance était déjà plus engageante qu’à l’appartement, et si son esprit glissa un instant vers Lara et la conversation qu’elles venaient à peine d’avoir, elle profita de la bonne énergie de Chad pour ne pas s’enfoncer davantage dans ses regrets. Elle aurait tout le loisir de le faire une fois qu’elle serait arrivée au domaine. C’était pour faire le point sur tout ça qu’elle partait en définitive. Elle avait besoin de mettre de l’ordre dans sa propre tête, de savoir quoi faire pour mieux envisager la suite de sa vie sans ressentir la pression de ses propres difficultés peser sur ses frêles épaules ; avec un peu de chance, elle retrouverait le sommeil et peut-être que ça l’exempterait de devoir prendre des mesures pour retrouver un vrai enthousiasme à se lever tous les matins et affronter les regards et les questions. Ce n’était pas évident, c’était une certitude qu’elle étouffait en donnant le change lorsque l’on prenait de ses nouvelles ; tout allait bien, personne ne devait s’inquiéter pour elle, et parce qu’elle savait y faire avec les apparences et les faux-semblants, il y avait des moments où elle-même finissait par y croire.
Elle s’installa dans son siège, appréciant la sollicitude de Chad vers qui elle tourna la tête un instant, son téléphone portable étroitement serré dans la paume de sa main "Fais attention, je pourrais m’habituer à être traitée comme telle." Comme une princesse. Elle qui avait l’habitude de traiter ses clients, ses clientes surtout, de cette façon, avait rarement l’occasion de se placer de l’autre côté du miroir — passons sur les moyens de sa famille et l’idée qu’elle quittait la ville pour aller se réfugier dans un domaine bâtit sur plusieurs hectares et sur l’étiquette d’hypocrite qu’on pourrait coller sur son front qu’elle dégagea d’une main leste, le regard déjà perdu au travers du pare-brise. Ils vrillèrent un instant cependant, se reposant sur le profil du jeune homme qui s’engagea pour quitter l’emplacement où sa voiture était garée "Sans vouloir te vexer, ça aurait été le même air." Lourd, beaucoup trop lourd "J’ai besoin de voir autre chose sans pour autant partir trop loin. C’est parfait là-bas, j’adore cet endroit." Elle n’avait pourtant jamais hésité à partir trop loin, sauf que cette fois-là, elle avait conscience d’une chose : si elle s’aventurait ailleurs qu’en Australie, sans doute qu’elle trouverait une excuse pour ne pas y revenir tout de suite — ou jamais. A l’époque, ça ne lui avait posé aucun problème, il lui arrivait même souvent de regretter Londres. Mais il fallait aborder les choses avec lucidité : elle avait davantage d’attaches désormais, ça lui paraîtrait plus insurmontable malgré ce qu’elle continuait à vivre à cause de sa filiation.
Tout à coup, elle sourit "Tu pourrais rester tu sais. On a assez de chambres pour que tu puisses en changer tous les jours sans jamais te lasser. Elle a des défauts, mais ma mère est une décoratrice hors pair… et on a une salle de sport." Loin d’elle l’idée de se vanter d’une telle chose, elle était plutôt modeste, Evelyn. Mais faire naître la convoitise dans les yeux de son ancien colocataire pour le forcer à admettre que ce n’était pas une si mauvaise chose de laisser Brisbane derrière eux, c’était un petit plaisir qu’elle s’octroya sur le moment avant de vite changer de sujet et de lui demander sur un ton qui amenait les confidences — tout comme le position qu’elle emprunta alors, se détournant brusquement du pare-brise pour se mouvoir sur son siège et finir assise de guingois et observer, ne voulant rien rater surtout, de toutes les expressions du visage de son chauffeur "Comment ça se passe avec Casey ?"

@Chad Taylor (chevie) all roads they lead me here 1949770018


    we're all bored, we're also tired of everything, we wait for train that just aren't coming, we show off our different scarlet letters, trust me mine is better.

    (chevie) all roads they lead me here Xc1pTzg
    (chevie) all roads they lead me here 3T1X3Vb
    (chevie) all roads they lead me here QoPDAKU
    (chevie) all roads they lead me here Pf8cX3Q
    (chevie) all roads they lead me here QqLqwzn
    (chevie) all roads they lead me here Q8kNWrA
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(chevie) all roads they lead me here Empty
Message(#) Sujet: Re: (chevie) all roads they lead me here (chevie) all roads they lead me here Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(chevie) all roads they lead me here

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-