AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

 (ornella #2) supermodel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans. (25/12/1983)
SURNOM : Mari, père, frère, amant, partenaire, bourreau, artiste, Dieu, maître suprême, oeuvre d'art,... il répond à tout, même les insultes.
STATUT : Qu'est-ce que vous n'avez pas compris dans 'mari' ? Ce n'est qu'un détail si sa femme vit à 750 kilomètres de là et qu'il ne lui a pas échangé le moindre mot depuis six mois.
MÉTIER : Meilleur peintre d'Australie, en toute humilité. Nouveau collaborateur de la maison Weatherton, mais surtout de James.
LOGEMENT : #517, Bayside, à nouveau seul et c'est bien mieux ainsi.
(ornella #2) supermodel 5564b22d5f2b87c177f0229aa9e4bb6658cf27dd
POSTS : 16522 POINTS : 955

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Né en Italie, il est bilingue › Bisexuel assumé depuis toujours, les états d'âme féminins l'agacent pourtant › A quitté l'école à 16 ans pour vagabonder en Italie, c'est à partir de là qu'il a commencé à travailler son art › La peinture est sa raison de vivre, il touche à toutes les formes d'art par besoin de créer › Ne boit pas, ne fume pas (longue histoire) › Ambidextre › Égoïste, rancunier, colérique, manichéen, un vrai Enfer à vivre au quotidien › Père de Damon (2000) et de Sloan (2020), deux mères différentes qui le détestent › Fuit dès qu'il développe des sentiments pour autrui
RPs EN COURS : (07)rivercesar #3james #4savannah #8ornella #2eliana #3vernissage (tc)


(ornella #2) supermodel Peaky-blinders
famiglia › intense, graphic, sexy, euphoric, provocative, edgy, thought-provoking, technically and visually stunning. a compelling work of science fiction, a suspenseful exposé. cinema like you've never seen it before. the exotic, bizarre and beautiful world. this is your invitation to enter.

(ornella #2) supermodel 30c116b999e27949516a0e6293213722e415b792
williagni › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

(ornella #2) supermodel Bab2895dcb85a593c9da10587f85f89c49fc5594
willton › i tried to run and wait it out but i've become a mess of doubts. i know i'm hard to be around when i'm down and now. i'm just using up your trust. too much, it's always too much. i'm addicted to the rush. tell me am, i on your mind?

(ornella #2) supermodel 2acd6b119d0f0bbc2a2a34e574b2b25ec68456dd
matthew › (scénario) i let you down, it's what i always do best. i found my way under your skin and somehow crept into your chest. you can fall to your knees and pray 'cause i'm a sinner and i won't be saved. i've been lying to you more each day.

RPs TERMINÉS : (ornella #2) supermodel 25dxp5w4
(ornella #2) supermodel OnoekxN

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : zsavatars (avatar) › harley (gif profil & willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

(ornella #2) supermodel Empty
Message(#) Sujet: (ornella #2) supermodel (ornella #2) supermodel EmptyLun 9 Mai - 23:36


Les choses changent. Tout le monde sous-entend que c’est pour le meilleur, mais c’est faux. Ce n’est le cas que la moitié du temps, à peine. Peu importe. Je ne suis pas non plus du genre à m’apitoyer sur mon sort: je n’ai pas le temps pour ça. J’ai recommencé à peindre, un peu. Pour la collaboration avec James uniquement, à vrai dire, et si jusque là je pensais sincèrement que tout n’était qu’une étrange coïncidence, je me rends compte qu’il n’en est rien maintenant que le styliste se la coule douce en Indonésie pour Dieu sait quelle raison et que toute capacité à créer quoi que ce soit m’a abandonnée. Alors j’erre. J’attends. J’attends le retour de Sloan dans les jours à venir, j’attends qu’il en soit de même avec James sans pour autant le lui faire comprendre d’une façon ou d’une autre alors qu’il est bien plus amusant de lui faire croire que j’utilise une robe hors de prix ou une autre comme torchon pour essuyer du café renversé - et c’est ça, le vrai drame, à mes yeux.

J’attends et je réfléchis, je ne fais que ça, damnation éternelle du commun des mortels qui n’a de toute façon rien de mieux à faire. Et quand je réfléchis, j’ai des idées à la con, et des pensées bien pires encore: des putains de remords. Sur mon passé, oh oui, mais aussi sur ma relation à autrui, laquelle est justement souvent qualifiée d’absence de relation. Avec Saül, c’est surtout de sa faute à lui. Avec Savannah, tout n’est pas si pire. Avec Ginny, je n’ai toujours pas la force d’y penser plus en détails. Damon est un jeune adulte qui vit sa vie en tant que tel, il n’a pas besoin de moi sur son dos et je ne compte pas être ce genre de père non plus, surtout alors que notre relation est aussi positive qu’elle peut l’être à en juger par les circonstances. Alors, il reste encore à parler d’Ornella, de son éternelle volonté de bien faire qui se transforme en catastrophe à chaque fois qu’elle tente de faire quoi que ce soit. Ornella, qui, avouons le, a elle aussi une certaine capacité à m’agacer, pouvoir un peu trop propre aux Williams à mes yeux. Pourtant voilà, elle est et reste une Williams et le même sang coule dans nos veines, raison pour laquelle elle et moi ne pouvons réellement rester en froid à ce point. Alors, à ma façon, j’essaye de réparer ce qui peut l’être, de mettre mon ego de merde de côté, et d’apprendre de mes erreurs.

Je toque à la porte deux fois, comme les gens normaux j’imagine. Sans y mettre mon poing, sans hurler le nom de ma cadette. Deux fois, et j’attends. Deux fois, et je place sous son nez avec un équilibre maladroit - blessure encore existante oblige - l’immense plat de lasagnes. “Je viens faire amende honorable. Ne me fais pas dire le reste mais oui, j’aimerais bien rentrer.Ne me fais pas dire que je suis désolé mais oui, c’est le cas.


(ornella #2) supermodel 4t8obn7
(ornella #2) supermodel Xb7bl1ie
(ornella #2) supermodel KHoP2yg
(ornella #2) supermodel 8OlF2I7

(ornella #2) supermodel 1542980520:
Revenir en haut Aller en bas
Ornella Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Thirty four, thank you very much (twenty-eight of december)
SURNOM : ella
STATUT : dreadfully single
MÉTIER : human ressources director at mhi
LOGEMENT : #555 water street, spring hill
(ornella #2) supermodel Tumblr_inline_qc5ik8QcpC1wblodx_500
POSTS : 535 POINTS : 430

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : auden #2 muiredach #1 savannah #1
AVATAR : ana de armas
CRÉDITS : avatar ; visenya - gifs ; svargifs
DC : none (for the moment)
PSEUDO : petrichor (morgane)
INSCRIT LE : 30/12/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t44143-autumn-leaves-falling-down-like-pieces-into-place https://www.30yearsstillyoung.com/t44310-they-say-that-falling-in-love-is-magic-ornella#2244213

(ornella #2) supermodel Empty
Message(#) Sujet: Re: (ornella #2) supermodel (ornella #2) supermodel EmptyMer 11 Mai - 2:12



Il y avait des jours où l'envie de faire sa valise et partir en courant prenait énormément de place. Puis d'autres où l'envie de repartir à zéro ici même, à Brisbane, était encore plus forte. L'italienne se demandait bien trop souvent si elle avait réellement pris la bonne décision. Il était pourtant un peu tard pour se questionner à ce propos. Ce jour-là, elle avait décidé de travailler à la maison. Depuis ce stupide accident qui lui avait valu une main dans le plâtre, Ornella n'avait tout simplement pas envie de s'enquiquiner à se rendre au bureau. Son frère n'avait pas spécialement apprécié l'idée mais elle ne lui avait pas laissé le choix. La vérité était simple: elle s'ennuyait. Se sentait surtout très seule. Dans son boulot, dans sa vie, dans tout. L'italienne avait souvent des idées noires, ce n'était pas une nouveauté. Il fallait pourtant avouer que cela n'allait pas nécessairement en s'arrangeant. Et puis il y avait aussi sa fratrie qui avait un don pour se détester en semaine A et se cracher dessus en semaine B. Non vraiment, tout allait vraiment bien dans le meilleur des mondes.

Se servant une tasse de thé, la petit brune tentait de résoudre une énième erreur dans les comptes de la compagnie lorsqu'elle se renversa le breuvage brûlant dessus. « Oh merde, merde, MERDE. » Tonna-t-elle en sautillant sur place. Et dire qu'elle en avait encore pour un mois minimum avec ce foutu plâtre. La petite brune allait pour se changer lorsque quelqu'un toqua à la porte. Regardant sa montre, elle se demandait bien qui pouvait bien venir à cette heure-ci. Quelle ne fut sa surprise lorsque, en ouvrant la porte, un plat de lasagne fit son apparition sous ses yeux. Sursautant devant cet immense tupperware, Ornella se rendit compte que son grand frère se tenait devant sa porte. Auden Modesto Williams. En chair et en os. La dernière fois qu'ils s'étaient vus, ça ne s'était pas passé comme prévu. “Je viens faire amende honorable. Ne me fais pas dire le reste mais oui, j’aimerais bien rentrer.” Dit-il alors soudainement. Esquissant un sourire, l'italienne lui fit signe d'entrer. Elle était tout de même très étonnée de voir son frère ici. Cela devait être la première fois qu'il lui rendait visite depuis son arrivée. « Qu'est ce que tu fais là, tu as besoin de quelque chose? » Demanda la petite brune avant de se rendre dans la cuisine. Si il y avait bien quelque chose qu'elle ne voulait pas, c'était une énième dispute. Ceci étant dit, il avait l'air d'être venu en paix. Si seulement cela pouvait durer. « Ça va mieux ta blessure? » Continua-t-elle en lui tendant instinctivement une tasse de thé. Lorsqu'elle était venu le voir la première fois, la visite c'était soldé d'un éclat de voix et d'un plat explosé. Il était sans doute encore temps de prier que rien de tout ça puisse arriver aujourd'hui.


my mama always told me: you're gonna be somebody there's never been someone like you. i never should have listened, but I was just a kid then. took me a while to find the truth. everybody else who cries like, everybody else who dies like you. you're not special.
Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans. (25/12/1983)
SURNOM : Mari, père, frère, amant, partenaire, bourreau, artiste, Dieu, maître suprême, oeuvre d'art,... il répond à tout, même les insultes.
STATUT : Qu'est-ce que vous n'avez pas compris dans 'mari' ? Ce n'est qu'un détail si sa femme vit à 750 kilomètres de là et qu'il ne lui a pas échangé le moindre mot depuis six mois.
MÉTIER : Meilleur peintre d'Australie, en toute humilité. Nouveau collaborateur de la maison Weatherton, mais surtout de James.
LOGEMENT : #517, Bayside, à nouveau seul et c'est bien mieux ainsi.
(ornella #2) supermodel 5564b22d5f2b87c177f0229aa9e4bb6658cf27dd
POSTS : 16522 POINTS : 955

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Né en Italie, il est bilingue › Bisexuel assumé depuis toujours, les états d'âme féminins l'agacent pourtant › A quitté l'école à 16 ans pour vagabonder en Italie, c'est à partir de là qu'il a commencé à travailler son art › La peinture est sa raison de vivre, il touche à toutes les formes d'art par besoin de créer › Ne boit pas, ne fume pas (longue histoire) › Ambidextre › Égoïste, rancunier, colérique, manichéen, un vrai Enfer à vivre au quotidien › Père de Damon (2000) et de Sloan (2020), deux mères différentes qui le détestent › Fuit dès qu'il développe des sentiments pour autrui
RPs EN COURS : (07)rivercesar #3james #4savannah #8ornella #2eliana #3vernissage (tc)


(ornella #2) supermodel Peaky-blinders
famiglia › intense, graphic, sexy, euphoric, provocative, edgy, thought-provoking, technically and visually stunning. a compelling work of science fiction, a suspenseful exposé. cinema like you've never seen it before. the exotic, bizarre and beautiful world. this is your invitation to enter.

(ornella #2) supermodel 30c116b999e27949516a0e6293213722e415b792
williagni › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

(ornella #2) supermodel Bab2895dcb85a593c9da10587f85f89c49fc5594
willton › i tried to run and wait it out but i've become a mess of doubts. i know i'm hard to be around when i'm down and now. i'm just using up your trust. too much, it's always too much. i'm addicted to the rush. tell me am, i on your mind?

(ornella #2) supermodel 2acd6b119d0f0bbc2a2a34e574b2b25ec68456dd
matthew › (scénario) i let you down, it's what i always do best. i found my way under your skin and somehow crept into your chest. you can fall to your knees and pray 'cause i'm a sinner and i won't be saved. i've been lying to you more each day.

RPs TERMINÉS : (ornella #2) supermodel 25dxp5w4
(ornella #2) supermodel OnoekxN

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : zsavatars (avatar) › harley (gif profil & willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

(ornella #2) supermodel Empty
Message(#) Sujet: Re: (ornella #2) supermodel (ornella #2) supermodel EmptyJeu 12 Mai - 1:49


Silencieusement, je remercie Ornella de jouer le jeu et me laisser rentrer sans plus de questions, ni même une leçon de morale. Je le suis d’autant plus que pour ma part, je n’aurais jamais su le faire sans au moins une remarque ou deux, incapable de garder mes pensées piégées dans mon esprit. Pourtant, j’entre. L’appartement sent le frais, l’appartement sent le propre. L’appartement sent les épices, trace à peine visible d’une infusion. Je connais toutes les marques et toutes les saveurs, beaucoup restant encore dans les placards de la maison depuis que Ginny ne les boit pas à vitesse grand V et que je suis incapable d’y toucher. « Qu'est ce que tu fais là, tu as besoin de quelque chose? » Mes mains vidées de tout tupperware, je ne sais plus quoi faire. “Non, non.” J’embraye rapidement pour ne pas la laisser s’emballer dans des idées aussi diverses qu’elles pourraient être variées. Elle a pour habitude de combler mes silences par son imagination. “Tu veux que je te ramène du thé ? J’en ai des tonnes.” J’engage, d’un sujet à un autre sans prendre le temps de chercher des liens entre les deux. Encore une fois, ce n’est pas Ornella que ça risque d’étonner, alors je ne m’en prive pas.

« Ça va mieux ta blessure? » Et comme pour déjà répondre à ma question, elle me glisse une tasse de thé entre les mains sans que je ne pense un seul instant à la refuser. Pour une fois qu’on ne me propose ni alcool, ni vin, ni bière - oui je fais la distinction entre les trois, habitude oblige. Au moins, prendre la tasse encore brûlante entre mes paumes me fait penser à autre chose pour une seconde. “C’est moins pire.” Je ne peux pas dire que je vais réellement mieux, encore moins que je vais bien, mais disons que les choses avancent peu à peu. Trop lentement à mon goût, ce n’est un secret pour personne. Je voudrais déjà être rétabli et avoir repris ma vie d’avant, mais ce n’est pas le cas. “Mais Sloan revient la semaine prochaine.” Et elle sait, Ornella, que j’ai beau accumuler tous les défauts du monde, j’aime mon fils plus que tout et serais prêt à tout pour lui. Son retour à Brisbane signifie beaucoup, à bien des niveaux. “Tu pourrais passer le voir, si t’as du temps.” Je ne reproche pas sa vie de métro - boulot - dodo, ce n’est là qu’une proposition. Lui, au moins, n’a rien à se voir reprocher, alors elle n’a aucune raison pour le déprécier. “Si tu veux.” Je précise, pouvant comprendre que la fascination que j’ai pour mon fils ne soit pas la même qu’elle ait - ou non - pour un garçon qui n’est finalement qu’un neveu qu’elle n’a pas beaucoup connu. Le fait qu’il soit à Sydney, chez sa mère, depuis le mois de décembre n’est en rien pour arranger les choses. “Et toi, le boulot ? Tu résistes toujours à l’envie de tuer Saül ?” Et elle peut me croire à ce sujet: je sais ce dont je parle, quand il s’agit de vouloir assassiner notre aîné.


(ornella #2) supermodel 4t8obn7
(ornella #2) supermodel Xb7bl1ie
(ornella #2) supermodel KHoP2yg
(ornella #2) supermodel 8OlF2I7

(ornella #2) supermodel 1542980520:
Revenir en haut Aller en bas
Ornella Williams
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Thirty four, thank you very much (twenty-eight of december)
SURNOM : ella
STATUT : dreadfully single
MÉTIER : human ressources director at mhi
LOGEMENT : #555 water street, spring hill
(ornella #2) supermodel Tumblr_inline_qc5ik8QcpC1wblodx_500
POSTS : 535 POINTS : 430

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : auden #2 muiredach #1 savannah #1
AVATAR : ana de armas
CRÉDITS : avatar ; visenya - gifs ; svargifs
DC : none (for the moment)
PSEUDO : petrichor (morgane)
INSCRIT LE : 30/12/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t44143-autumn-leaves-falling-down-like-pieces-into-place https://www.30yearsstillyoung.com/t44310-they-say-that-falling-in-love-is-magic-ornella#2244213

(ornella #2) supermodel Empty
Message(#) Sujet: Re: (ornella #2) supermodel (ornella #2) supermodel EmptyVen 13 Mai - 2:47




Ceux qui connaissaient vraiment la jeune femme pouvaient tous dire la même chose: elle était fatiguée de ces relations à deux francs entre ses frères et soeurs. Que dis-je, elle était même esquintée par toutes ces bêtises. Ornella avait du mal à se souvenir du moment où toute cette haine ambiante avait commencé. Saül était déjà un adolescent lorsque la petite brune et Savannah étaient venues au monde, ceci pouvait expliquer cela. Peut-être s'était-il senti déconnecté parce qu'il n'avait aucune raison de vouloir être au milieu des couches culottes. Ceci étant dit, il avait toujours voulu faire en sorte que personne n'oublie que c'était lui l'ainé. Pour Auden, c'était un tout autre débat. Il n'avait jamais été friand d'Ornella, pas du genre grand frère très investi ni très protecteur pour un sou, ce n'était clairement pas sa tasse de thé. L'italienne s'était souvent sentie comme une moins que rien aux yeux de ses frères et le fait qu'ils soient tous partis en Australie avait été comme une bouffée d'air frais. Il fallait bien avouer que, par moment, elle ne sentait pas faire partie d'une fratrie. Tout les efforts pour avoir une carrière et une situation plus que stable venait de son père. Il avait toujours mené la famille Williams d'une main de maître et ne manquait jamais une occasion de dire ce qui n'allait pas. Peut-être que c'était ça après tout que personne ne s'entendait. Parce cela avait toujours été si difficile de se parler sans pointer constamment les choses négatives.

L'italien ne cessait de laisser son regard se perdre dans la maison de sa soeur. Après tout, c'était la première fois qu'il venait, cela devait forcément être étrange pour lui. “Tu veux que je te ramène du thé ? J’en ai des tonnes.” Demanda-t-il alors soudainement. La jeune femme secoua simplement la tête en silence. Il n'était pas venu pour lui parler de thé. Encore moins pour lui ramener à manger. Ornella se demandait même si il avait été au courant pour son stupide accident. C'était tout de même drôle de le voir si calme, presque en paix avec lui-même. “Mais Sloan revient la semaine prochaine.” Se tournant instinctivement en direction de son frère, la jeune femme lui lança un sourire qui voulait tout dire. Voilà donc pourquoi il était là. Parce que c'était la meilleure nouvelle qu'il avait à donner depuis des lustres et qu'il se devait de partager. Même avec sa petite soeur dont il se foutait éperdument. « Il revient... seul? » C'était sans doute une question stupide mais l'ex femme d'Auden n'était pas partie de manière sympathique. « Ça fait combien de temps que tu ne l'as pas vu? » Continua-t-elle alors. Elle aurait pu avoir des commentaires déplacé, Ornella. Ils auraient pu encore se dispute, comme d'habitude. Mais l'envie de ne pas gâcher sa journée était plus forte qu'une petite guéguerre stupide. « Bien sûr que je viendrais le voir. Ça fait si longtemps. » Répondit la jeune femme lorsque Auden lui proposa de venir voir le petit. “Et toi, le boulot ? Tu résistes toujours à l’envie de tuer Saül ?” Alors là. C'était vraiment la question piège de la semaine. L'aîné des Williams était un véritable phénomène, il n'y avait aucun doute la dessus. Il menait son entreprise d'une main de fer et n'avait que faire des gens mécontents. Il fraudait aussi à tours de bras mais ça, c'était une autre histoire. Prenant une gorgée de thé, Ornella laissa échapper un soupir avant de hausser les épaules, un air désabusé collé sur le visage. « Je m'ennuie. Tout m'emmerde. Saül a le don pour être complètement ravagé. Comme d'habitude. » Répondit-elle. « Mais tu n'es pas venu pour parler de ma vie tellement parfaite, si? » Elle espérait que cela n'allait pas mettre le feu au poudre et qu'il n'allait pas prendre mal cette question. Dans cette famille, on ne savait jamais où on mettait les pieds.


my mama always told me: you're gonna be somebody there's never been someone like you. i never should have listened, but I was just a kid then. took me a while to find the truth. everybody else who cries like, everybody else who dies like you. you're not special.
Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans. (25/12/1983)
SURNOM : Mari, père, frère, amant, partenaire, bourreau, artiste, Dieu, maître suprême, oeuvre d'art,... il répond à tout, même les insultes.
STATUT : Qu'est-ce que vous n'avez pas compris dans 'mari' ? Ce n'est qu'un détail si sa femme vit à 750 kilomètres de là et qu'il ne lui a pas échangé le moindre mot depuis six mois.
MÉTIER : Meilleur peintre d'Australie, en toute humilité. Nouveau collaborateur de la maison Weatherton, mais surtout de James.
LOGEMENT : #517, Bayside, à nouveau seul et c'est bien mieux ainsi.
(ornella #2) supermodel 5564b22d5f2b87c177f0229aa9e4bb6658cf27dd
POSTS : 16522 POINTS : 955

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Né en Italie, il est bilingue › Bisexuel assumé depuis toujours, les états d'âme féminins l'agacent pourtant › A quitté l'école à 16 ans pour vagabonder en Italie, c'est à partir de là qu'il a commencé à travailler son art › La peinture est sa raison de vivre, il touche à toutes les formes d'art par besoin de créer › Ne boit pas, ne fume pas (longue histoire) › Ambidextre › Égoïste, rancunier, colérique, manichéen, un vrai Enfer à vivre au quotidien › Père de Damon (2000) et de Sloan (2020), deux mères différentes qui le détestent › Fuit dès qu'il développe des sentiments pour autrui
RPs EN COURS : (07)rivercesar #3james #4savannah #8ornella #2eliana #3vernissage (tc)


(ornella #2) supermodel Peaky-blinders
famiglia › intense, graphic, sexy, euphoric, provocative, edgy, thought-provoking, technically and visually stunning. a compelling work of science fiction, a suspenseful exposé. cinema like you've never seen it before. the exotic, bizarre and beautiful world. this is your invitation to enter.

(ornella #2) supermodel 30c116b999e27949516a0e6293213722e415b792
williagni › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

(ornella #2) supermodel Bab2895dcb85a593c9da10587f85f89c49fc5594
willton › i tried to run and wait it out but i've become a mess of doubts. i know i'm hard to be around when i'm down and now. i'm just using up your trust. too much, it's always too much. i'm addicted to the rush. tell me am, i on your mind?

(ornella #2) supermodel 2acd6b119d0f0bbc2a2a34e574b2b25ec68456dd
matthew › (scénario) i let you down, it's what i always do best. i found my way under your skin and somehow crept into your chest. you can fall to your knees and pray 'cause i'm a sinner and i won't be saved. i've been lying to you more each day.

RPs TERMINÉS : (ornella #2) supermodel 25dxp5w4
(ornella #2) supermodel OnoekxN

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : zsavatars (avatar) › harley (gif profil & willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

(ornella #2) supermodel Empty
Message(#) Sujet: Re: (ornella #2) supermodel (ornella #2) supermodel EmptyJeu 19 Mai - 3:35


Elle refuse ma proposition de lui ramener du thé et je n’en dis pas plus, sans doute parce que je sais moi-même que c’était plutôt stupide de lui proposer et de soudainement me faire passer pour le parfait grand frère que je n’ai jamais été. Pas d’un temps dont elle garde encore des souvenirs, à vrai dire, parce que les années où j’ai été le plus proche d’elle restent encore celles où mon seul devoir était de la surveiller et de lui donner le biberon. Dans ce temps-là, au moins, je ne pouvais pas prendre la mouche face à ses contrariétés. « Il revient... seul? » Pendant une seconde, j’ai naïvement pensé qu’elle était en train de me demander si mon fils allait prendre l’avion tout seul comme un grand, du haut de ses dix huit mois. Et finalement, c’est avec une certaine douleur que la réalité de sa question s’est imposée à moi. “Ginny ne revient pas.” Je prononce son prénom, tentant de faire comprendre à ma cadette qu’il n’a pas à être censuré. Elle reste la mère de mon enfant et l’amour de ma vie, quoique puisse en dire l’état des choses actuel et le fait qu’elle ne reviendra sûrement jamais. Ma voix est grave, mon teint sombre. J’imagine qu’il n’y a toujours pas grand chose de plus à dire à ce sujet si ce n’est que je le savais, pourtant, que les relations du genre (comprenez: amoureuses) sont vouées à toutes connaître la même conclusion difficile. D’une façon ou d’une autre, personne ne me fera croire qu’il existe une alternative. « Ça fait combien de temps que tu ne l'as pas vu? » - “Ça fait six mois, là.” J’avoue bien malgré moi, déglutissant pour tenter de faire passer l’arrière goût amer dans ma bouche. Six mois, c’est énorme pour un gamin dont cela représente le tiers de sa vie. Je m’étais promis d’être présent pour lui et de ne pas répéter les erreurs du passé mais il faut croire que ce dernier a un peu trop pour habitude de se répéter sans demander l’avis des principaux concernés. « Bien sûr que je viendrais le voir. Ça fait si longtemps. » Et je souris maigrement ; mais je souris. Je peux lui reprocher bien des choses, mais jamais d’avoir été injuste envers Sloan. Les plus jeunes sont sûrement la seule chose qui empêche notre famille toute entière de s’entretuer.

J’aurais sans doute pu anticiper le fait que parler de Saül ne soit toujours pas une bonne idée, certes, mais je n’avais pas anticipé qu’elle en serait une si mauvaise, au point où le souffle que ma soeur expire ne m’en donne qu’un maigre aperçu. « Je m'ennuie. Tout m'emmerde. Saül a le don pour être complètement ravagé. Comme d'habitude. » Je ne devrais pas, mais cette réponse me laisse souriant, un immense je te l’avais bien dit que je garde pourtant pour moi - vous voyez bien que je sais me contrôler, finalement. « Mais tu n'es pas venu pour parler de ma vie tellement parfaite, si? » - “Je suis pas Napoléon, je viens pas toujours avec une stratégie en tête.” J’aurais aimé citer un fin stratège de notre pays d’origine mais la liste est aussi courte que mon attention en cours était inexistante, pour le peu de fois où je daignais pointer le bout de mon nez. “J’aurais dit la même chose si j’avais travaillé dans une entreprise. Pour Massimo, qui plus est.” Parce qu’entre la peste (travailler en entreprise) et le choléra (travailler pour Saül), je reste encore étonné qu’elle ait décidé de s’infliger les deux simultanément. “Il sait ?” Que ça l’ennuie et qu’elle déteste son travail autant qu’elle le déteste au passage. “Dis toi qu’au moins, il reste constant dans sa connerie.” Et qu’à ne rien attendre de lui, personne ne peut être déçu. Et oui, bien sûr que cela s’applique tout aussi à ma personne, les hommes Williams se voulant composés du même atome d'exécrabilité.


(ornella #2) supermodel 4t8obn7
(ornella #2) supermodel Xb7bl1ie
(ornella #2) supermodel KHoP2yg
(ornella #2) supermodel 8OlF2I7

(ornella #2) supermodel 1542980520:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(ornella #2) supermodel Empty
Message(#) Sujet: Re: (ornella #2) supermodel (ornella #2) supermodel Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(ornella #2) supermodel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-