AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

 life was a willow and it bent right to your wind (grace #3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruben Hartfield
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : trente ans.
SURNOM : (rhube) ben.
STATUT : fiancé, comme si lui passer la bague au doigt était la solution parfaite à ses problèmes.
MÉTIER : neurochirurgien fraîchement diplômé, exerçant au st vincent’s hospital.
LOGEMENT : loft au #404 water(melon sugar) street, sur spring hill.
life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) ZAUoyMcb_o
POSTS : 891 POINTS : 6435

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : quatrième enfant de la fratrie Hartfield, a toujours tout fait pour exister par lui-même, loin de l’ombre de ses aînés › neurochirurgien récemment diplômé, il ferait tout pour protéger sa carrière, au dépend de ses proches › a été anéanti par la disparition de son grand frère Jackson début 2020, mais ne l’a pas montré à personne, préférant assumer une fausse culpabilité seul dans son coin › a fauté une nuit avec une étudiante de la faculté, et plutôt que d’assumer auprès de sa petite-copine, il l’a demandé en mariage.
RPs EN COURS : (onze) - present: caitrionaevelyn #2grace #2grace #3murphyrhett #3 › rhett #4roryswannchez anggun
RPs EN ATTENTE : ethel
RPs TERMINÉS : evelyngracerhettrhett #2
AVATAR : harry styles.
CRÉDITS : vesnaproduction (avatar), khadijha (profil gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 04/02/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42899-and-so-the-battleships-will-sink-beneath-the-waves-ruben https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t43548-ruben-hartfield

life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) Empty
Message(#) Sujet: life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) EmptyMer 11 Mai - 0:11




life was a willow and it bent right to your wind

Ce fut avec une extrême précaution que Ruben ferma la porte d’entrée derrière lui, en essayant de faire le moins de bruit possible. Le soleil était couché depuis quelques heures déjà, et s’il était supposé rentrer avant que ce dernier ne touche l’horizon chez lui, une opération en urgence était venue relayer sa fin de journée à un autre moment. Pour une fois donc, promis, il n’était pas venu faire exprès de rentrer tard - et pour cause,  ces derniers temps, les choses s’étaient quelque peu apaisées entre Grace et lui, et il n’évitait plus leur appartement comme il l’avait pourtant fait pendant des semaines. Même, il retrouvait cette pointe de hâte comme il avait longtemps connu lorsqu’il montait en voiture et savait que le prochain arrêt serait chez eux. Leurs opinions avaient beau prendre des tournants différents sur certains sujets, ce n’était pas pour autant que son amour pour la jeune femme n’était pas véritable; bien au contraire, il l’aimait toujours comme au premier jour, malgré les difficultés qu’ils pouvaient rencontrer - et mêmes celles dont elle n’était en rien au courant.

Secouant la tête, il accrocha sa veste au porte-manteau: ce n’était en rien le moment de venir penser à ça, et il n’y aurait plus aucun moment dédié à ressasser un passé auquel il ne désirait pas être associé. Certes, il en était responsable mais s’il n’y pensait pas, s’il n’en parlait pas, cela le réduisait à un simple mauvais souvenir, et empêchait les risques que Grace découvre le pot-aux-roses à un moment donné. Finalement, il passa se laver les mains et se changer dans la salle de bain, avant d’entrer avec autant de discrétion dans la chambre à coucher que celle dont il avait fait preuve pour venir rejoindre l’appartement. La silhouette de sa fiancée se distinguait sous les draps, et à la respiration qu’elle avait il la devinait endormie. Esquissant une petite moue, il se glissa sous le drap, hésitant un instant avant de venir se blottir contre la jeune femme. Son intention première n’était pas de venir la réveiller, mais simplement de la sentir tout contre lui. La présence de la Craine avait toujours eu le don de venir ajouter une couche de baume au coeur de Ruben, il ne savait pas quel miracle, et lorsqu’il sortait d’une longue et lourde journée comme ça avait été le cas aujourd’hui, pouvoir s’endormir en aillant Grace dans ses bras était un luxe sur lequel il ne crachait pas. Elle avait, même lorsqu’ils ne partageaient pas encore leur quotidien, toujours été d’un soutien sans faille pour lui, était devenue un pilier dans sa vie au fil des années passées, et avec le recul il se rendait d’autant plus compte qu’il ne serait pas devenu celui qu’il était aujourd’hui si ça n’avait été pour sa présence à ses côtés. Et s’ils avaient commencé l’année sur une mauvaise passe, il ne désirait pas voir les choses prendre une nouvelle fois ce tournant - et il ferait tout ce qui existait en son pouvoir pour faire en sorte que ce soit le cas. Alors, inspirant son odeur une fois de plus, il resserra délicatement son emprise entour de la taille de la jeune femme, glissa l’une de ses jambes entre les siennes, enfouit son nez dans la courbe de son cou.

Et, malgré l’attention qu’il portait à ses gestes afin d’être le plus doux et discret possible, il sentait bien entre ses bras que la respiration de la jeune femme était quelque peu différente, que son corps s’animait de nouveau peu à peu, qu’elle s’agitait même un brin contre sa peau. Déposant un baiser contre sa peau, il chuchota ses prochaines paroles pour ne pas faire plus de dégâts qu’il s’était déjà permis de faire. « Je voulais pas te réveiller, pardon. » Il voulait juste pouvoir profiter de sa présence, profiter qu’aucun d’eux deux ne soit de garde cette nuit et ne doive dormir seul dans un lit rapidement vide, aux draps rapidement froids. « Je suis rentré plus tard que prévu et j’ai pas eu le temps de t’embrasser avant que tu te couches. » Combien de fois était-il revenu de l’hôpital en lui disant ces mêmes mots ? En prononçant des paroles bien trop similaires ? Combien de fois malheureusement, surtout ces derniers temps, il n’avait cependant pas été désolé pour un sous que de ne pas avoir partagé la soirée avec sa bien aimée ? Aujourd’hui, il pensait les mots qu’il lui adressait - ils auraient pu aller diner dans un endroit sympathique, auraient pu profiter des soirées plus fraiches pour aller faire une balade le long de la rivière, pour profiter des festivités de l’hiver pointant désormais le bout de son nez.




life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) 1ysriBC
Revenir en haut Aller en bas
Grace Craine
Grace Craine
le meilleur des mondes
Voir le profil de l'utilisateur
life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) Hu5cwsy ÂGE : 29 ans (10.06). La trentaine arrive, lentement mais sûrement.
SURNOM : Gracie par Ruben. Personne ne se risque à lui donner de surnom.
STATUT : Fiancée à un infidèle. Grace n'a aucune idée qu'elle est cocue.
MÉTIER : Chirurgien pédiatrique au St. Vincent Hospital. Ne vous mettez pas entre elle et sa carrière.
LOGEMENT : Un somptueux loft au #404 Water Street, avec Ruben. Elle rêve d'un chat, ou d'un enfant.
life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) Giphy
POSTS : 3477 POINTS : 60

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : cocue jusqu'à l'os • n'a jamais aimé personne d'autre que son fiancé • taiseuse, autoritaire, droite dans ses bottes • d'apparence froide, un vrai petit rayon de soleil dans le cœur • observatrice, attention à vos secrets • méprise une bonne partie de sa famille
RPs EN COURS : rosaliearianeruben #2

life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) 11de3092b20dce3e1b3de60195d21335d389f6db
RUBEN ☾ You live in my dream state, relocate my fantasy. I stay in reality. You live in my dream state. Any time I count sheep, that's the only time we make up, make up. You exist behind my eyelids, my eyelids - now, I don't wanna wake up.

life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) PTG0MPpE_o
CRAINES ☾ And I wonder why I tear myself down to be built back up again. Oh, I hope somehow, I'll wake up young again. All that's left of myself, holes in my false confidence. And now I lay myself down and hope I wake up young again.
RPs EN ATTENTE : life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) E75b850aa37376647800e3277ac8857e

life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) Yagaw4lr
RPs TERMINÉS : ruben #1
AVATAR : Suki Water(melon sugar)house
CRÉDITS : @saaya (av.) + jamie (ub)
DC : Saül le crocodile & Murphy la fouine.
PSEUDO : Ocy aka ravioli zinzin
INSCRIT LE : 22/04/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t43187- https://www.30yearsstillyoung.com/t43208- https://www.30yearsstillyoung.com/t43517-grace-craine

life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) Empty
Message(#) Sujet: Re: life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) EmptyMer 11 Mai - 23:37



C'était une sale journée.

Elle s'était endormie, Grace, comme elle s'était réveillée. Nauséeuse. De mauvaise humeur. Déçue par les récents évènements. Dans la journée, elle avait perdu un enfant sur la table et n'avait pu en parler à personne et certainement pas à Ruben. Il était trop occupé avec ses propres patients. Qui voudrait écouter un médecin plaintif, épuisé par le travail ? Les cheveux en bataille sous son calot, elle avait passé quelques minutes en salle de repos à tourner en boucle ses erreurs, le mauvais placement de ses mains et surtout, surtout, elle avait blâmé son manque cruel d'attention.

Elle était rentrée dans un foyer vide, froid de silence. En poussant la porte, elle s'était fait la réflexion qu'un animal de compagnie ne tuerait le moral de personne. Un oiseau, pourquoi pas. C'est original, indépendant, joli. Enfermé dans un cage. La mine contrite, Grace avait essayé d'observer le jeûne, trop nauséeuse pour ingurgiter quoi que ce soit. C'est là qu'elle avait attrapé son sac à main dans lequel elle avait glissé, plus tôt, un test de grossesse. Juste par précaution. Parce qu'elle était réglée comme une horloge, parce qu'il y avait des signes. Et parce qu'au fond d'elle, elle espérait pouvoir donner tort à Ruben. Elle avait prié un moment, silencieuse, le test entre les doigts. C'était causer du tort à Ruben. C'était renier toutes ses envies, le contraindre à une paternité dont il ne voulait probablement pas. C'était, pour Grace, lui prouver qu'il était dans le faux. Qu'il serait très heureux d'accueillir, comme elle, une nouvelle âme. Un bébé, ça n'était pas rien.

S'il le fallait, Grace prévoyait de s'arrêter de travailler. Pour combien d'années ? Elle s'était souvenue des mots de Ruben. Combien avait-elle travaillé pour ce métier dont elle rêvait ? Et si ce n'était pas vraiment ça, ce qu'elle voulait au final ? Oh, qu'elle s'en voulait, de ne pas avoir eu cette discussion avec Ruben auparavant. Pourquoi n'en avaient-ils pas discuté plus longuement ? Lorsque la petite bande sur le test de grossesse avait indiqué qu'elle portait en elle la vie, Grace s'était glissé sur le sol, appuyée dos au mur. Elle avait regardé, longuement, la ville en contrebas.

« Je voulais pas te réveiller, pardon. » Elle soupire, les yeux fermés, un sourire aux lèvres. Les doigts de Grace s'enroulent autour de ceux de Ruben. Elle guide la main de son fiancée vers son ventre, inconsciente de ce geste révélateur. « Je suis rentré plus tard que prévu et j’ai pas eu le temps de t’embrasser avant que tu te couches. » « C'est pas grave. » Rien n'est grave, à l'instant. Elle est parfaitement réveillée, Grace, mais elle n'en veut pas à Ruben. Elle crève de lui dire, de lui crier qu'elle porte la vie, mais préfère tâter le terrain. Elle sait qu'ils n'ont pas eu de véritable conversation qui n'ait pas tournée à la dispute ces derniers temps. « Je reprends dans quelques heures. » Mais en attendant, ils pouvaient avoir un instant de paix, avant la catastrophe. Un nœud se forme doucement dans la gorge de la blonde. « Tu veux me parler de ta journée ? J'ai perdu un bébé pendant la mienne. » Elle lui parlera de la vie qu'elle porte. Bientôt. Juste un instant, encore. Juste le temps de savourer une paix éphémère, fragile.


You, the last speaker of your language. One day, I might understand it. This old heart won't turn into another. This old life won't take me to another. You, the last musing of the morning when the world no longer is calling. Send me into the long night with all your little joys, little joys, see you in the sunlight, I don't wanna cry this time. I wanna fight.




life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) 3972209998:
Revenir en haut Aller en bas
Ruben Hartfield
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : trente ans.
SURNOM : (rhube) ben.
STATUT : fiancé, comme si lui passer la bague au doigt était la solution parfaite à ses problèmes.
MÉTIER : neurochirurgien fraîchement diplômé, exerçant au st vincent’s hospital.
LOGEMENT : loft au #404 water(melon sugar) street, sur spring hill.
life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) ZAUoyMcb_o
POSTS : 891 POINTS : 6435

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : quatrième enfant de la fratrie Hartfield, a toujours tout fait pour exister par lui-même, loin de l’ombre de ses aînés › neurochirurgien récemment diplômé, il ferait tout pour protéger sa carrière, au dépend de ses proches › a été anéanti par la disparition de son grand frère Jackson début 2020, mais ne l’a pas montré à personne, préférant assumer une fausse culpabilité seul dans son coin › a fauté une nuit avec une étudiante de la faculté, et plutôt que d’assumer auprès de sa petite-copine, il l’a demandé en mariage.
RPs EN COURS : (onze) - present: caitrionaevelyn #2grace #2grace #3murphyrhett #3 › rhett #4roryswannchez anggun
RPs EN ATTENTE : ethel
RPs TERMINÉS : evelyngracerhettrhett #2
AVATAR : harry styles.
CRÉDITS : vesnaproduction (avatar), khadijha (profil gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 04/02/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42899-and-so-the-battleships-will-sink-beneath-the-waves-ruben https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t43548-ruben-hartfield

life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) Empty
Message(#) Sujet: Re: life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) EmptyVen 13 Mai - 0:23




life was a willow and it bent right to your wind

« C'est pas grave. » Ca ne l’était peut-être pas dans les paroles de la jeune femme, mais ça l’était dans l’esprit du Hartfield. Il voulait juste trouver un brin de réconfort à sentir la peau de sa fiancée contre lui, pas venir lui couper sa nuit de sommeil alors qu’elle en avait surement besoin autant que c’était son cas à lui. Ils avançaient jour après jour avec des plannings plus que chargés, avec des journées qui s’éternisaient, et une nuit complète sans être réveillée était devenue un luxe qu’ils ne savaient se permettre. « Je reprends dans quelques heures. » Et alors que les doigts de la blonde se glissaient entre les siens, alors qu’elle resserrait d’elle-même l’étreinte de Ruben autour de son corps, il déposa un baiser et un autre dans le creux de son cou et sur la naissance de sa mâchoire. « Je sais, j’ai vu ton planning. » Il reprendrait également dans quelques heures, et seul un bon bol d’air frais aux premières lueurs du jour avec quelques cafés sauraient faire une différence sur la façon d’affronter une nouvelle journée.

« Tu veux me parler de ta journée ? J'ai perdu un bébé pendant la mienne. » Ce n’était pas tout le temps le cas, mais de temps à autres, ils venaient partager leurs expériences, leurs apprentissages - mais surtout, leurs peines et leurs émotions. Quand les journées devenaient trop longues, quand elles devenaient trop oppressantes et qu’il avaient besoin d’évacuer quelque peu ce qu’ils avaient sur le coeur, ils avaient toujours pu compter l’un sur l’autre. D’ordinaire, Gracie était plutôt du genre à se tourner vers lui plutôt facilement lorsque ce type d’événement marquait sa journée, mais il n’avait eu de nouvelles à aucun moment de la demoiselle durant la journée écoulée. De façon à peine perceptible - et de toutes façons elle ne pouvait pas voir son visage -, il fronça les sourcils un instant. « Tu aurais pu venir m’en parler, tu sais. » Il savait surtout à quel point cela avait le don de la tracasser pendant des heures durant, lorsqu’un tel événement arrivait. Ce n’était pas tous les jours heureusement, mais dans la branche qu’elle avait choisi elle ne pouvait perdre que des enfants. Il savait à quel point son coeur était fait pour les aider, mais que les perdre était toujours une étape compliquée. « Comment tu te sens, après ça ? » Peut-être était-ce la façon dont ils peinaient à communiquer ces derniers temps, qui avait freiné la jeune femme dans l’idée de venir le voir et d’en discuter avec lui. Il aurait pris une minute, ou deux, voire dix s’il avait fallu. Elle aurait pu lui expliquer son ressenti, vider son sac, alors qu’ils changeaient de service et d’étage, alors qu’il se préparait pour entrer au bloc opératoire. Il aurait pu tenter de venir panser cette blessure nouvelle, qui s’ajoutait aux autres déjà présentes.

« J’ai perdu quelqu’un aussi. » Qu’il finit par laisser échapper dans un soupire. « L’urgence de dernière minute. Accident de la route. C’était déjà plié quand il est arrivé aux urgences mais sur un coup de chance, on s’est dit que… » Que peut-être que la chirurgie pourrait faire des miracles, qu’elle pourrait être la solution parfaite à n’importe quel problème - ça n’avait en rien été le cas. Ce n’était que très rarement le cas, d’ailleurs; mais ils se devaient tout de même d’essayer de faire tout ce qui était en leur pouvoir, même si cela était voué à l’échec. Cependant, les accidents de la route étaient toujours différents, pour Ruben. Il se devait de tenter l’impossible lorsqu’il était dans les parages, lorsqu’il y avait la moindre chance, car c’était ce qu’il aurait voulu faire lorsque Jackson les avait quitté. A ce moment là, il n’avait appris que trop tard que son frère se trouvait entre les quatre murs de l’hôpital et qu’il n’y avait plus rien à faire pour le sauver - et il s’était retrouvé démuni à ne pouvoir faire la moindre chose pour l’aider, pour peut-être le sauver. Inconsciemment, désormais, il était le premier à répondre aux appels lorsque la moindre blessures due à un accrochage sur la voie publique se retrouvait dans sa juridiction. « On a tenté. » Et comme lorsque c’était Jackson qui s’était retrouvé au bloc opératoire ce jour là, ils avaient échoué. Il se blâmerait toujours pour son frère, Ruben - pour les autres, il finissait toujours par se résonner, par trouver les explications faisant qu’il n’avait pu faire de miracle.




life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) 1ysriBC
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) Empty
Message(#) Sujet: Re: life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) life was a willow and it bent right to your wind (grace #3) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

life was a willow and it bent right to your wind (grace #3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-