AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 If you stay, I would even wait all night - Leslie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dave Cooper
Dave Cooper
l'imposteur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39ans
SURNOM : Dae
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Auteur du Bestseller Heart me et du roman As the seagull flies
LOGEMENT : En colocation avec Adriana au 148 Oxlade Drive
If you stay, I would even wait all night - Leslie  Tumblr_inline_o9ofhrrUV91rifr4k_1280
POSTS : 27 POINTS : 75

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Mon livre n'est pas vraiment un bestseller, mais pour l'instant, personne ne le sait.
RPs EN COURS : Lincoln #1, Adriana #1, Samuel , Rosalie #1, Byron #1, Leslie #1
RPs EN ATTENTE : Owen
AVATAR : Adam Brody
DC : Le seul et l'unique
PSEUDO : Noah
Femme (elle)
INSCRIT LE : 22/04/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44232-david-copperfield-no-wait-i-meant-dave-cooper https://www.30yearsstillyoung.com/t44301-dave-cooper-the-fraud#2243637 https://www.30yearsstillyoung.com/t44302-dave-cooper#2243643

If you stay, I would even wait all night - Leslie  Empty
Message(#) Sujet: If you stay, I would even wait all night - Leslie If you stay, I would even wait all night - Leslie  EmptyVen 13 Mai - 6:57



If you stay, I would even wait all night
If you stay, I would even wait all night - Leslie  Df70fde87e40e6259ec5b069750d8a7b266daa17
ft  @Leslie Oxton
J’ai écoulé le dernier mois à éviter tout le monde d’importance à Brisbane. J’ai eu des hauts et des bas avant mon départ. Certains fantômes du passé en sont la preuve vivante. En quelques semaines, j’ai croisé mon donateur que j’avais ghosté, j’ai croisé une date qui m’avait ghosté, des anciennes relations, des anciens collèges : tous des personnes que j’aurais préféré oublier. Selon moi, il n’était pas nécessaire de remuer la braise sous les cendres. J’aurais préféré laisser le feu étouffer, mais le destin en avait décidé autrement.
Une seule personne était sur la liste de ceux que j’espérais rencontrer normalement. Il fallait admettre que je n’avais pas envie de faire toute une histoire de cette réunion. J’avais assumé qu’après ces quelques semaines passées dans le quartier, elle aurait eu vent de mon retour. J’attendais son appel avec appréhension. J’avais même réactivé mon ancien numéro de téléphone à cet effet. J’imaginais qu’il y aurait une invitation et qu’on allait faire comme de rien. Hélas, semblerait-il qu’elle n’avait pas pris part au commérage et qu’elle n’a aucune idée de mon retour ici. (Du moins, c’est ce que j’espère). Car, il y aurait cette possibilité, celle que je repousse dans le fond de mon esprit, puisqu’elle est bien trop dérangeante — il se pourrait qu’elle n’ait pas envie de me revoir.
Car il fallait préciser que nous avions eu une sorte d’altercation avant mon départ. Leslie m’avait confronté en février 2019. Elle me disait de me méfier de mon donateur et de mes projets pour l’Amérique. Elle lançait que c’était risqué de tout quitter pour créer dans le Nouveau Monde. « Surtout vu tes tendances Dave. » Qu’elle disait. C’était une façon polie de me mettre en garde contre les high qui m’emportent quelques fois comme ça. Elle annonçait que je n’étais pas rationnelle. Ça m’avait insulté. Je l’avais envoyé paitre elle et sa frigidité. C’était sa confrontation de trop, je n’avais plus besoin d’elle. J’avais Samuel maintenant. Et lui, il croyait en moi. Que Les m’est accompagné depuis l’université ne voulait plus rien dire. J’avais vu clair en son jeu. Elle souhaitait me garder à son niveau, que je ne la quitte jamais. C’était pour ça qu’elle me transmettait des trucs aussi bidon. Au fond, elle craignait que je l’abandonne en découvrant ma vraie valeur. Du moins… C’est le discours que je me suis répété pendant les trois dernières années.
Et j’étais très confortable en son absence. C’est véridique. Je m’étais fait des amis, j’avais un boulot, une vie. Je ne me rappelais plus la soirée de mes 19 ans en boites de nuit en entendant Lose yourself de Eminem. Lorsque je croquais dans une pomme trop surette, je n’avais plus le réflexe de la mettre en garde contre son gouter, sachant qu’elle allait plisser le nez. Alors que je voyais la bande-annonce pourrie d’un film avec un acteur démodé, je ne pensais plus à lui envoyer le Screenshot par Messenger. J’étais bien sans ma meilleure amie. Ça ne m’affectait plus du tout.
Les choses ont changé en retrouvant Brisbane. Je me suis surpris à avoir besoin de l’appeler pour lui dire que la caissière désagréable du McDo travaillait maintenant au déli du centre-ville. J’avais envie de lui demander de l’aide pour acheter un pantalon propre pour une entrevue ou simplement l’écouter me raconter sa journée. Je luttais contre ça d’un côté. J’ai pourtant réactivé ma ligne de téléphone. Je me suis étonné à roder aux endroits qu’elle affectionnait jadis pour créer une rencontre fortuite.
Le déclic s’est produit en passant devant le Toy’s R Us, un vendredi comme un autre : cette relation que j’avais délaissée il y a des années n’impliquait pas que moi. Il y avait aussi une gamine qui devait m’attendre, une enfant dont je suis le parrain et que j’avais complètement négligée dans l’équation. Elle m’appelle Tonton Dae, avec sa diction loufoque de bambin qui ne maitrise pas les consonnes. Je devais faire mon retour pour elle. C’était un devoir. Alors, j’avais dépensé le reste de ma marge de crédit en château de princesse et en costume de licorne. Puis, j’avais pris la direction de Bayside à bord de mon bolide branlant, celui que Link avait réussi à rescaper tant bien que mal. J’avais traversé les routes que je maîtrisais bien, sans GPS. Je connaissais bien la maison de mon amie, j’y circulais comme dans un moulin à une époque révolue. Puis, je m’étais stationné dans l’entrée, j’ai ramassé mes paquets et j’ai emprunté le dallage propre en suivant les gazouillis des enfants dans la cour. Il faisait bon aujourd’hui et les gosses courraient sur la pelouse. Je devine Leslie sur le patio, grâce à l’ombrage de ses jambes qui assombrit les parterres de fleurs. D’une main malhabile, je soulève le loquet de la grille et m’immisce dans la vie du fantôme de mon passé.
Abby me repère la première. Elle laisse tomber sa pelle près d’un sot de plastique rouge et me pointe. Je me rappelais un bambin joufflu, mais à ma plus grande surprise, c’est une enfant approchant l’âge de la maternelle qui me dévisage. M’attendant à un accueil festif, je pose les paquets sur le sol et m’accroupis à son niveau. Ravi, j’ouvre les bras pour l’inviter à me faire un câlin. « Tonton Dae est de retour. » Or, contre toute attente, la petite hésite. Ses sourcils se froncent et ses épaules se raidissent. Sans plus de considération, elle prend la poudre d’escampette en direction du patio tout en criant mamannnnnnnn. Légèrement froissé, je lisse mes cheveux d’une main, récupère mes paquets et me redresse.
Inédit. Elle m’avait pourtant toujours apprécié. Bébé, elle me gratifiait habituellement de babilles enjouées et de fous rires amusés. Que s’était-il passé ? Prenant sur moi, je suis son sillage et m’expose devant le balcon. « Hey Les… » Je pose ma main en visière au-dessus de mes yeux pour la regarder. « C’est moi, ta moitié ! » Un sourire gêné m’étire les lèvres, alors que je peine à soutenir mes paquets d’un bras. « I’m back bestie. »
Revenir en haut Aller en bas
Leslie Oxton
Leslie Oxton
la cheffe de meute
Voir le profil de l'utilisateur
If you stay, I would even wait all night - Leslie  IAeu3cF ÂGE : 39 ans (12/10)
SURNOM : Les'
STATUT : en couple avec Lawrence depuis Octobre 2021 ; maman de Abby & Ella
MÉTIER : urgentiste, workaholic
LOGEMENT : #232 beachcrest road, Bayside
If you stay, I would even wait all night - Leslie  3b25c7f4ab2c3a8ea212fe570810276349f634ae
POSTS : 1539 POINTS : 80

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
RPs EN COURS : (06/07) lawrence #2dinis #1alexa #1(fb)jessalyn #1wendy #1(fb)dave #1

If you stay, I would even wait all night - Leslie  Tumblr_op07y5YJEk1qazm8bo3_r2_250sq
LESENCE + you make my dopamine levels go all silly

AVATAR : Morena Baccarin
CRÉDITS : ecstaticruby
DC : seth le chieur & juliet la naïve
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t44406-it-only-takes-one-spark-to-start-a-fire-leslie https://www.30yearsstillyoung.com/t44425-leslie-o-seth-o-juliet-good-things-are-wild-and-free https://www.30yearsstillyoung.com/t44422-leslie-oxton https://www.30yearsstillyoung.com/t44423-leslie-oxton

If you stay, I would even wait all night - Leslie  Empty
Message(#) Sujet: Re: If you stay, I would even wait all night - Leslie If you stay, I would even wait all night - Leslie  EmptyVen 20 Mai - 23:58


Abby est bien installé dans le carré de sable à chanter la même foutu chanson depuis une bonne heure. Sérieux, c'est à se coller une balle, mais elle est tranquille et elle ne te dérange pas. C'est à double tranchant. Lui dire d'arrêter, c'est perturber la quiétude dans laquelle elle se trouve. Ce qui est beaucoup trop rare pour ne pas en profiter. Les écouteurs restent la meilleure option pour ne pas virer cinglé. Tu es étendue sur un transat alors que le soleil est à son apogée. Tu seras sûrement rouge comme un homard à la fin de la journée, mais, ça, c'est un problème pour plus tard. Ce sont les petits pas de Abby qui te tirent de tes rêveries. À force de si peu dormir, tu t'endors n'importe où. Tu te redresses lorsque tu vois ses lèvres bouger sans entendre un seul son. Elle pointe quelque chose du doigt. Tu fronces un peu les sourcils en retirant un écouteur pour l'entendre. « Hm ? » De nouveau, elle insiste en pointant du doigt. Ton regard suit ce qu'elle pointe au même moment où une autre voix s'ajoute à l'équation. « Hey Les… » Euh, c'est une blague, c'est ça ? Ton esprit est plutôt confus ne sachant pas vraiment quoi penser de la présence de Dave chez toi. Le deuxième écouteur ne tarde pas à aller rejoindre le premier sur le transat alors que tu te redresses. C'est quoi tous ces paquets qu'il a dans les mains ? Il a dévalisé la boutique de jouets avant de venir ici. « C’est moi, ta moitié ! » C'était pas nécessaire de le préciser. Tu avais bien compris qui il était, mais ce n'est pas faux que ton air confus pouvait porter à confusion. Tu n'as jamais eu pour habitude d'être particulièrement rancunière. La vie est trop courte pour se laisser submerger par une telle émotion négative. Malgré votre dernière conversation, tu lui aurais facilement pardonné. Il est comme ça Dave, il se laisse contrôler par ses émotions. Tu as appris à vivre avec, à le gérer même depuis le temps. Tu sais en prendre et en laisser. « I’m back bestie. » Mais quand le silence dure près de trois ans, le retour est plus difficile à encaisser. T'aurais eu besoin de lui à de nombreuses reprises durant ses années, et il n'était pas là. « Depuis quand ? » que tu lui demandes, curieuse de savoir il avait passé combien de temps à craindre de te croiser à tous les coins de rue ou si, au contraire, il a cumulé les occasions pour tenter de te voir sans que la chance du hasard soit de son côté. And there he is, comme une fleur dans ta cour arrière avec son air déçu que tu lui sautes pas dans les bras. Oh Dave, tu ne changeras jamais. « Abby déteste les princesses. Tu saurais si tu aurais appelé au moins une fois. » que tu ajoutes, critiques, à la vue du contenu de ses sacs. Il croit quoi ? Que des cadeaux vont favoriser un pardon ? Ça aurait sûrement fonctionné pour l'enfant s'il aurait choisi un cadeau à son goût - goût qu'il ne connaît pas. Mais pour toi…. bon, il t'a rien amenée, sauf s'il a envie de te voir déguisée en licorne - chacun ses fantasmes. Mais, ouais, encore heureux qu'il n'ait rien ramené, parce que ça n'aurait pas fonctionné. « J'suis un peu occupé là. Tu veux quoi ? » C'est faux. Pour une fois dans ta vie, tu n'as rien au programme pour la journée. T'es toujours occupé. Le mensonge est facilement crédible.



If you stay, I would even wait all night - Leslie  577022hopital
Revenir en haut Aller en bas
 

If you stay, I would even wait all night - Leslie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: logements
-