AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ETB Zénith Suprême
Voir le deal

 Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Muiredach MacLeod
Muiredach MacLeod
le râleur au grand coeur
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 50 ans [21 mars 1972]
SURNOM : S'essayer avec son prénom devrait être punissible de mort. Il ne l'a jamais aimé. Il risque plus de se retourner sur MacLeod que sur toute tentative de diminution de son prénom.
STATUT : Divorcé depuis décembre 2018, remarié à son travail depuis.
MÉTIER : Inspecteur de police à la brigade criminelle
LOGEMENT : #50 Sherwood Road (Toowong)
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Tumblr_mhd8hk9yxZ1rl8m99o1_500
POSTS : 1539 POINTS : 1950

TW IN RP : acephobie internalisé, maladie cardiaque, dépression
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : n'a jamais été doué pour les politesses – parle couramment le gaélique écossais – se traine un accent écossais à tout casser – cache très bien un cœur de guimauve sous une montagne de droiture et de froideur – aurait brisé toutes les lois pour ses enfants (et tuerait pour les revoir) – a été convaincu par son ex que c’est de sa faute si elle l’a trompé – a couvert une grosse bourde professionnelle en raison de sa culpabilité – son médecin lui dit qu’il fait de l’arythmie, ses cachets lui disent la même chose, mais il vous affirme qu'il va bien. il va donc bien.
CODE COULEUR : #DC143C (dialogue en anglais) // #DC143C + italique (dialogue en gaélique écossais)
RPs EN COURS : [2/10 libre]
Billie #1 - Casey #1 - Cassidy #1 - Isla #1 - Laurie #1 - Maisie #2 - Marceline #2 - Yasmine #2
RPs EN ATTENTE : Deacon, Gabrielle, Anwar
RPs TERMINÉS : Terminé
2022
Adriana #1 - Alexa #1 - Antone #1 - Caitriona #1 - Cesar #1 - Charlie #1 - Clément #1 - Drew #1 - Halston et Diana #1 - Jake #1 - Marceline #1 -

Abandonné:

AVATAR : David Tennant
CRÉDITS : Avatar : Harley
DC : (Pas encore de dédoublement)
PSEUDO : MissPiggy
Femme (elle)
INSCRIT LE : 05/12/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t41824-muiredach-hate-hate-hate-double-hate-loooooooathe-entirely-the-grinch#2086640 https://www.30yearsstillyoung.com/t41895-muiredach-sticks-and-stones-may-break-your-bones-but-words-can-break-heart https://www.30yearsstillyoung.com/t42803-muiredach-macleod#2151530 https://www.30yearsstillyoung.com/t42411-club-tricot-defi-12-moi

Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Empty
Message(#) Sujet: Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] EmptyVen 13 Mai 2022 - 15:33


Il m’avait fallu plusieurs mois de recherche pour trouver un café à Brisbane dont le décaféiné n’était pas une affreuse horreur liquide. Je devais déjà composer avec le véritable jus de poubelle qui semblait servir de décaféiné au poste pour le restant de la journée… mieux valait que je commence ma journée avec quelque chose qui ressemblait vaguement à un café potable. Je cherchais encore une boutique qui offrait une mouture (ou des grains décaféinés) qui me permettrait de ne plus dépendre d’un autre magasin. Ce n’était pas encore chose faite. Cependant, vers la mi-février, j’avais fini par tomber sur un café qui ne payait pas nécessairement de mine, mais dont le café décaféiné n’était pas un truc insipide qui aurait mieux fait de finir sa vie dans les égouts. Entendons-nous : dépendre du décaféiné n’était pas très habituel, mais mon cœur qui s’imposait son rythme personnel à des intervalles réguliers n’en avait rien à faire que j’aurais sûrement préféré prendre un expresso ou un café corsé, dans le premier établissement de la ville. Il y avait bientôt six mois que j’avais coupé à sec la caféine (en raison d’une obligation médicale et non pas par plaisir personnel), et mon humeur ne s’améliorait toujours pas miraculeusement.

Agacé. Irritable. Irritant.

Sans doute avec raison. Après une petite trentaine d’années à boire plus de café que nécessaire, me retrouver condamné au décaféiné passait mal. Ce qui ne surprenait personne qui me connaissait. Mais le petit café dans Logan City valait le détour entre Toowong et Spring Hills. Je m’étais même surpris à faire un léger sourire à la serveuse qui après près deux mois à me présenter avec la ponctualité d’une horloge suisse commençait même à me connaître. J’avais donc fait le détour. En ce matin, plutôt que les six employés qui se trouvaient généralement derrière le comptoir, ils étaient réduits à deux pauvres employées qui ne devaient pas avoir plus que quelques mois de plus que mes enfants. Le service était donc d’une lenteur impressionnante. Je jetais un coup d’œil sur ma montre. Arriver tôt au boulot (et partir excessivement tard) était une de mes mauvaises habitudes. J’envisageais donc pendant un instant d’opérer un demi-tour. Mais l’idée de passer ma journée à me contenter de l’horreur décaféinée qui était offerte au poste de police me semblait une torture pire. Je soupirais lourdement avant de faire un autre pas vers le comptoir en relevant les yeux au ciel. Je laissais mon regard se porter vers les muffins qui se trouvaient sur le comptoir. Tant qu’à arriver en retard… autant arriver avec une collation… En retard pour moi. Rendu devant la caissière, je m’abstiens de tout commentaire sur la lenteur exceptionnelle du service (même si ce n’était pas l’envie qui me manquait de me montrer à nouveau comme un vieil ours mal léché). « Un grand décaféiné noir. Un muffin au son. MacLeod, le nom. », dis-je d’une voix fatiguée.

Comme à mon habitude, ce fut comptant que je payais avant que la fille m’informe qu’il faudrait que j’attende pour le prochain pot de décaféiné, mais que je pourrais partir avec un café ordinaire tout de suite si ce n’était pas possible d’attendre. Considérant que c’était encore mon cœur qui m’avait tiré des bras de Morphée? Je soupirais à nouveau en grognant un « Je vais attendre. Ça doit être un décaf ». » qui aurait sans doute rendu mon cardiologue de bonne humeur. Moi, il me rendait simplement un peu plus irritable. Les rares tables du café étaient partiellement occupées. Je me tournais vers un homme passablement plus jeune que moi assis à une des tables. J’hésitais pendant un bref instant, incertain d’avoir envie de me lancer dans une insipide discussion avec un inconnu : j’aimais les discussions fonctionnelles et droites au but et un échange d’une banalité désarmante dans un café? Ça me semblait presque autant une torture que de celle d’attendre pour un café qui n’aurait que le goût, mais pas l’effet de la douce caféine. Néanmoins, je m’entendis demander : « Cette place est libre?  »
@Casey Hanson :l:


The burning ashes of shattering dreams

Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] 3VlZbhk
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] OfFbxmO
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Hod8yO6
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] YtxTUla
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] 118942police2
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] L1zV3Kz

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Empty
Message(#) Sujet: Re: Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] EmptySam 14 Mai 2022 - 4:32


Aujourd'hui, Casey était de "corvée" pour récupérer du café et des viennoiseries que le coffee shop donnait lorsqu'ils avaient des invendus. Casey avait pu conclure un marché avec certains des commerçants du quartier pour obtenir certaines choses, soit gratuitement, soit contre de la pub, ou un petit don financier. Ce n'était pas grand chose mais tout était bon à prendre selon le brun. Les bénévoles ainsi que les bénéficiaires n'avaient jamais eu à s'en plaindre. Et cela évitait aussi du gaspillage alimentaire, chose que Casey avait en horreur. Après avoir vécu dans la rue quelques temps, il s'était aperçu de beaucoup d'injustices qu'à l'époque il ne connaissait pas, vivant une vie privilégiée auprès de ses parents. Il attendait donc patiemment qu'on vienne le servir mais aujourd'hui le service était assez lent. Il n'y avait que deux personnes en caisse, ce qui ralentissait les choses. Casey était cependant un homme patient, et aujourd'hui était un jour assez calme à l'association. Il n'avait pas de rendez vous particulier, juste de la paperasse à remplir pour la ville. Autant dire que ce n'était pas quelque chose qu'il attendait avec impatience. Il préférait être sur le terrain que devoir gérer ça mais il était le directeur de l'asso, alors il n'avait pas tellement le choix de s'y coller. En attendant qu'on ne le serve, un des employés lui avait offert un café que le photographe dégustait avec lenteur, appréciant ce petit moment de calme. Il était perdu dans ses pensées lorsqu'un corps passa devant son champ de vision. Il leva les yeux pour les poser sur un homme, lui demandant si la place était libre. Casey sourit, hochant la tête. "Oui bien sûr, je vous en prie." répondit il, buvant une autre gorgée de son café. Ce n'était pas la première fois qu'il voyait l'inconnu, l'ayant croisé quelques fois dans le café, ou aux alentours. Un bel homme s'était il dit, bien qu'en couple avec Chad, ça ne l'empêchait pas de regarder non plus...Qui ne souriait pas beaucoup cependant. Il semblait attendre tout comme lui le reste de sa commande, peut être une petite conversation anodine pourrait être sympathique ? "Vous venez souvent ici non ? Je vous ai déjà croisé quelques fois il me semble." tenta Casey, sans se départir de son sourire. Il avait toujours eu cette facilité à parler aux autres, même s'il était un brin timide, il avait fait un travail sur ça, pour justement s'ouvrir un peu plus aux autres quand il était enfant. "Je m'appelle Casey, je travaille pas très loin d'ici." expliqua t'il tout en se présentant simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Muiredach MacLeod
Muiredach MacLeod
le râleur au grand coeur
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 50 ans [21 mars 1972]
SURNOM : S'essayer avec son prénom devrait être punissible de mort. Il ne l'a jamais aimé. Il risque plus de se retourner sur MacLeod que sur toute tentative de diminution de son prénom.
STATUT : Divorcé depuis décembre 2018, remarié à son travail depuis.
MÉTIER : Inspecteur de police à la brigade criminelle
LOGEMENT : #50 Sherwood Road (Toowong)
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Tumblr_mhd8hk9yxZ1rl8m99o1_500
POSTS : 1539 POINTS : 1950

TW IN RP : acephobie internalisé, maladie cardiaque, dépression
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : n'a jamais été doué pour les politesses – parle couramment le gaélique écossais – se traine un accent écossais à tout casser – cache très bien un cœur de guimauve sous une montagne de droiture et de froideur – aurait brisé toutes les lois pour ses enfants (et tuerait pour les revoir) – a été convaincu par son ex que c’est de sa faute si elle l’a trompé – a couvert une grosse bourde professionnelle en raison de sa culpabilité – son médecin lui dit qu’il fait de l’arythmie, ses cachets lui disent la même chose, mais il vous affirme qu'il va bien. il va donc bien.
CODE COULEUR : #DC143C (dialogue en anglais) // #DC143C + italique (dialogue en gaélique écossais)
RPs EN COURS : [2/10 libre]
Billie #1 - Casey #1 - Cassidy #1 - Isla #1 - Laurie #1 - Maisie #2 - Marceline #2 - Yasmine #2
RPs EN ATTENTE : Deacon, Gabrielle, Anwar
RPs TERMINÉS : Terminé
2022
Adriana #1 - Alexa #1 - Antone #1 - Caitriona #1 - Cesar #1 - Charlie #1 - Clément #1 - Drew #1 - Halston et Diana #1 - Jake #1 - Marceline #1 -

Abandonné:

AVATAR : David Tennant
CRÉDITS : Avatar : Harley
DC : (Pas encore de dédoublement)
PSEUDO : MissPiggy
Femme (elle)
INSCRIT LE : 05/12/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t41824-muiredach-hate-hate-hate-double-hate-loooooooathe-entirely-the-grinch#2086640 https://www.30yearsstillyoung.com/t41895-muiredach-sticks-and-stones-may-break-your-bones-but-words-can-break-heart https://www.30yearsstillyoung.com/t42803-muiredach-macleod#2151530 https://www.30yearsstillyoung.com/t42411-club-tricot-defi-12-moi

Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Empty
Message(#) Sujet: Re: Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] EmptyDim 22 Mai 2022 - 22:58



Je n’ai jamais été un homme particulièrement social. Naviguer les (trop) nombreuses règles des interactions interpersonnelles me semblait un peu trop souvent comme un jeu d’échecs dont je n’avais pas toutes les règles possibles. Ce n’était pas parce que mes parents n’avaient pas tenté de me les inculquer par la force et l’acharnement toutes ces répliques qu’il fallait répondre. Malgré tous les efforts, malgré tous les rappels, ces politesses me semblaient parfois superflues. Leur existence était réelle. Mais la raison derrière ces règles m’échappait un peu trop souvent : pourquoi dire merci? Pourquoi répondre que l’on allait bien quand ce n’était pas le cas? Pourquoi passer du temps à parler avec un inconnu simplement parce qu’il avait demandé à prendre l’autre chaise sur une table? Pourquoi regarder dans les yeux quand on parlait de choses anodines?

Je n’avais donc pas répondu au sourire de l’homme. Je ne l’avais pas non plus détaillé du regard outre mesure. Je m’étais contenté d’un bref hochement de tête qui se voulait presque synonyme de ces politesses que j’aurais peut-être dû enregistrer. La douceur odeur de son café venait à chatouiller mes narines. Il ne savait pas sa chance de pouvoir être assis devant une tasse du liquide si important à mon équilibre (et qui me rendait au minimum acceptable). C’était moins criant maintenant que les mois avaient passé. Le jeune homme, fin trentaine, était aussi un habitué. Je l’avais déjà croisé dans cet établissement, mais comme beaucoup, je n’avais pas prêté attention. Entendons-nous, si je ne retenais pas le prénom de la secrétaire du poste de police, je ne serais sans doute pas le genre de personne qui prêtait une attention sur les autres personnes. J’allais sans doute finir seul pour cette raison.

Il semblait faire un effort pour m’irriter bien accidentellement parce qu’il y avait ce retard que je voyais se construire comme une possibilité alors que j’attendais mon café. Pourtant, je me surpris à faire ce qui était chez moi un effort presque indiscutable de politesse : « Je viens tous les matins. Ils ont le seul décaféiné potable de tout Brisbane. Vous?  » C’était factuel et blasé. Je l’avais cherché ce café potable avec un acharnement déterminé pour finir par atterrir ici. Et ça m’irritait même si je savais que ce n’était pas la faute des serveuses, qu’il faudrait prendre mon mal en patience.

La conversation continua doucement avec des présentations ce qui n’allait pas non plus m’attendrir. Casey était donc le prénom de mon partenaire de table. Mais il n’eut pas accès à mon prénom que je n’utilisais que très rarement. Je ne l’avais jamais aimé ce choix, même si je le prononçais nécessairement de la bonne manière : une orthographe ardue, une prononciation un peu particulière. Ce fut mon nom de famille, comme ce que j’avais dit à la petite barista. « MacLeod. » et qui ne s’accompagna pas du fameux « enchanté » de politesse qui suivait nécessairement. Cependant, mon effort social parut dans ma suite : « Vous faites quoi dans la vie?  »
@Casey Hanson :l:


The burning ashes of shattering dreams

Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] 3VlZbhk
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] OfFbxmO
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Hod8yO6
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] YtxTUla
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] 118942police2
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] L1zV3Kz

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Empty
Message(#) Sujet: Re: Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] EmptyLun 6 Juin 2022 - 8:17


Il était clair pour Casey que l'homme face à lui n'était pas un adepte des discussions anodines avec des inconnus, ou même des gens de son entourage. Il suffisait de regarder son langage corporel pour son apercevoir. Néanmoins il était venu de son plein gré à la table de Casey, et avait de lui même engagé la conversation avec lui. Le brun était d'un naturel sociable, malgré un brin de timidité qui ne disparaitrait jamais totalement. Il était né comme ça, et on allait pas le refaire à quarante ans passés maintenant. Il avait déjà aperçu l'autre homme plusieurs fois dans le café, comme il en croisait tant d'autres lorsqu'il venait. Il y avait les "habitués" qu'il croisait souvent, sans pour autant leur avoir déjà adressé la parole. Aujourd'hui le retard derrière le comptoir justifiait cette petite conversation informelle. "Pareil, mais pour le café." répondit il avec un sourire, décalant légèrement son café pour que l'odeur ne gêne pas trop son vis à vis. Après tout pouvoir sentir du café, mais ne pas pouvoir le voir, c'était une petite torture en soit. "Et puis leurs viennoiseries sont pas mal aussi, faite maison." reprit il, toujours avec le même sourire. Le photographe se présenta alors, et son vis à vis en fit de même, lui donnant son nom de famille. "Enchanté MacLeod." répondit il avec un sourire, ce nom faisant surgir en lui des paysages verdoyant qu'il avait vu à la télé dans des films ou séries. "Je travaille pas très loin de là dans une association. C'est mon tour aujourd'hui de venir chercher les viennoiseries et cafés invendus pour les distribuer à nos bénéficiaires. Je suis également photographe en freelance...et vous vous travaillez dans quelle branche ?"
Revenir en haut Aller en bas
Muiredach MacLeod
Muiredach MacLeod
le râleur au grand coeur
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 50 ans [21 mars 1972]
SURNOM : S'essayer avec son prénom devrait être punissible de mort. Il ne l'a jamais aimé. Il risque plus de se retourner sur MacLeod que sur toute tentative de diminution de son prénom.
STATUT : Divorcé depuis décembre 2018, remarié à son travail depuis.
MÉTIER : Inspecteur de police à la brigade criminelle
LOGEMENT : #50 Sherwood Road (Toowong)
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Tumblr_mhd8hk9yxZ1rl8m99o1_500
POSTS : 1539 POINTS : 1950

TW IN RP : acephobie internalisé, maladie cardiaque, dépression
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : n'a jamais été doué pour les politesses – parle couramment le gaélique écossais – se traine un accent écossais à tout casser – cache très bien un cœur de guimauve sous une montagne de droiture et de froideur – aurait brisé toutes les lois pour ses enfants (et tuerait pour les revoir) – a été convaincu par son ex que c’est de sa faute si elle l’a trompé – a couvert une grosse bourde professionnelle en raison de sa culpabilité – son médecin lui dit qu’il fait de l’arythmie, ses cachets lui disent la même chose, mais il vous affirme qu'il va bien. il va donc bien.
CODE COULEUR : #DC143C (dialogue en anglais) // #DC143C + italique (dialogue en gaélique écossais)
RPs EN COURS : [2/10 libre]
Billie #1 - Casey #1 - Cassidy #1 - Isla #1 - Laurie #1 - Maisie #2 - Marceline #2 - Yasmine #2
RPs EN ATTENTE : Deacon, Gabrielle, Anwar
RPs TERMINÉS : Terminé
2022
Adriana #1 - Alexa #1 - Antone #1 - Caitriona #1 - Cesar #1 - Charlie #1 - Clément #1 - Drew #1 - Halston et Diana #1 - Jake #1 - Marceline #1 -

Abandonné:

AVATAR : David Tennant
CRÉDITS : Avatar : Harley
DC : (Pas encore de dédoublement)
PSEUDO : MissPiggy
Femme (elle)
INSCRIT LE : 05/12/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t41824-muiredach-hate-hate-hate-double-hate-loooooooathe-entirely-the-grinch#2086640 https://www.30yearsstillyoung.com/t41895-muiredach-sticks-and-stones-may-break-your-bones-but-words-can-break-heart https://www.30yearsstillyoung.com/t42803-muiredach-macleod#2151530 https://www.30yearsstillyoung.com/t42411-club-tricot-defi-12-moi

Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Empty
Message(#) Sujet: Re: Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] EmptyMer 31 Aoû 2022 - 18:04


La cinquantaine qui avait pointé le bout de son nez dans ma vie, passage obligé des années qui défilaient, n’était pas venu adoucir ce qui avait toujours été une certaine affirmation taciturne dont il ne fallait pas douter. Si la présence de mes enfants m’avait peu ramolli, leur absence avait remonté un épais mur autour de mes sentiments. Je le savais que je n’étais pas très attentif aux gens qui m’entouraient. J’avais beau fréquenté les mêmes endroits avec la régularité d’une horloge suisse, comme des milliers d’autres gens, j’avais toujours eu passablement de difficulté à faire ce genre de discussion. Je ne l’aurais pas fait probablement si l’attente ne s’annonçait pas nécessairement longue devant cette certaine évidence d’un manque flagrant de personnel.

Trouver un bon café dans cette ville était un peu plus aisé qu’un bon décaféiné même si bon… ce n’étaient pas toutes les terrasses qui s’affichaient avec un tel niveau d’achalandage. Je me contentais d’acquiescer lorsque l’homme avoua avec un sourire que le café aussi en valait le détour. J’en prendrais bonne note pour si jamais mon cœur finissait par arrêter ses conneries. « Je le noterais pour les pâtisseries. Même si je ne suis pas vraiment une dent sucrée. » Fallait-il vraiment s’interroger sur ma taille de cure-dent (ou d’asperge – c’est selon) quand on considérait que j’avais toujours été difficile. « Cependant, leur muffins ne sont pas… mauvais. », dis-je d’un ton factuel.

Un léger hochement de tête pour le « enchanté » que je n’avais jamais réellement compris. C’était dans ces trop nombreuses politesses de base qui savaient doucement m’étourdir parce qu’elles me semblaient si nombreuses à retenir. Si épuisante pour toutes les appliquer. « Intéressant. Je suis enquêteur à la brigade criminelle et on espère ne jamais se croiser dans mon service. » dis-je avec un air sous-entendu. Je le savais que quand c’était moi qui étais à intervenir, ce n’était jamais parce que la situation était toute en légèreté. Néanmoins, je fis preuve d’un peu de curiosité. « C’est quel genre d’association ? » demandais-je en jetant discrètement un coup d’œil à ma montre.
@Casey Hanson (je m'excuse tellement pour l'attente. Ca ne devrait plus se reproduire comme je déménage dans 10 jours et que ma situation sera régularisée). :l:


The burning ashes of shattering dreams

Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] 3VlZbhk
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] OfFbxmO
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Hod8yO6
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] YtxTUla
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] 118942police2
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] L1zV3Kz

Spoiler:



Dernière édition par Muiredach MacLeod le Mer 9 Nov 2022 - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Empty
Message(#) Sujet: Re: Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] EmptyVen 4 Nov 2022 - 5:50


Casey hocha la tête à la réponse de Macleod, tout le monde il était vrai n'était pas friand de sucres, à l'instar du brun qui avait bien du mal à s'en passer. Certes il faisait attention à ce qu'il mangeait, et faisait du sport mais de temps en temps il se faisait plaisir. Il savait ce que c'était de devoir se priver, mais ne souhaitait pas non plus tomber dans l'extrême inverse et se gaver de nourriture, surtout quand beaucoup ne pouvaient manger à leur faim. "En effet, j'aime surtout ceux à la myrtille pour être honnête." dit il, pas découragé pour un sou face à l'autre homme. Après tout il avait lancé la discussion, et même s'ils ne débattraient pas des grands sujets de ce monde, ça avait le mérite de faire passer le temps pendant qu'ils attendaient leurs commandes respectives. D'ailleurs c'était peut être de la faute de Casey s'ils attendaient ainsi un peu plus longtemps. Le photographe découvrit peu après que Macleod était détective, une rencontre qui pourrait donc s'avérer intéressante pour Casey. Il n'était pas rare qu'il doive contacter les forces de police pour certains bénéficiaires de l'asso et avoir quelqu'un qu'il connaissait là bas, ça ne pouvait être qu'utile. "Ca ne doit pas être un métier facile." répondit il, n'en connaissant vraiment que ce qu'il avait pu voir à la télé en réalité. Mais être confronté à la mort sur une base régulière, ça ne devait pas être facile à vivre tous les jours. Ce qui expliquait peut être le caractère un peu renfrogné de son interlocuteur. Casey glissa ses mains dans la poche de sa veste avant de répondre au brun. "On vient en aide aux gens dans le besoin, principalement des personnes faisant parties de la minorité lgbt, qui se sont retrouvés à la rue, sans le sous...mais on a élargi notre champ d'action depuis l'ouverture de notre antenne pas très loin d'ici." expliqua t'il avec un sourire attristé. En effet, l'ouverture de l'antenne avait attiré du monde, pas nécessairement le "public" visé à la base, mais le brun ne s'était pas vu refouler du monde, et au contraire avait préféré les aider. "J'ai aussi ouvert un foyer, dans une maison que j'ai retapée pour des jeunes sans le toit, le temps qu'ils puissent trouver un travail, et un logement."
hs : a mon tour de m'excuser, l'irl a eu raison de moi, beaucoup de soucis à mon travail qui ont fait que je n'avais pas la motivation de passer. les choses vont beaucoup mieux désormais et je devrais pouvoir te répondre beaucoup plus régulièrement :)
Revenir en haut Aller en bas
Muiredach MacLeod
Muiredach MacLeod
le râleur au grand coeur
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 50 ans [21 mars 1972]
SURNOM : S'essayer avec son prénom devrait être punissible de mort. Il ne l'a jamais aimé. Il risque plus de se retourner sur MacLeod que sur toute tentative de diminution de son prénom.
STATUT : Divorcé depuis décembre 2018, remarié à son travail depuis.
MÉTIER : Inspecteur de police à la brigade criminelle
LOGEMENT : #50 Sherwood Road (Toowong)
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Tumblr_mhd8hk9yxZ1rl8m99o1_500
POSTS : 1539 POINTS : 1950

TW IN RP : acephobie internalisé, maladie cardiaque, dépression
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : n'a jamais été doué pour les politesses – parle couramment le gaélique écossais – se traine un accent écossais à tout casser – cache très bien un cœur de guimauve sous une montagne de droiture et de froideur – aurait brisé toutes les lois pour ses enfants (et tuerait pour les revoir) – a été convaincu par son ex que c’est de sa faute si elle l’a trompé – a couvert une grosse bourde professionnelle en raison de sa culpabilité – son médecin lui dit qu’il fait de l’arythmie, ses cachets lui disent la même chose, mais il vous affirme qu'il va bien. il va donc bien.
CODE COULEUR : #DC143C (dialogue en anglais) // #DC143C + italique (dialogue en gaélique écossais)
RPs EN COURS : [2/10 libre]
Billie #1 - Casey #1 - Cassidy #1 - Isla #1 - Laurie #1 - Maisie #2 - Marceline #2 - Yasmine #2
RPs EN ATTENTE : Deacon, Gabrielle, Anwar
RPs TERMINÉS : Terminé
2022
Adriana #1 - Alexa #1 - Antone #1 - Caitriona #1 - Cesar #1 - Charlie #1 - Clément #1 - Drew #1 - Halston et Diana #1 - Jake #1 - Marceline #1 -

Abandonné:

AVATAR : David Tennant
CRÉDITS : Avatar : Harley
DC : (Pas encore de dédoublement)
PSEUDO : MissPiggy
Femme (elle)
INSCRIT LE : 05/12/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t41824-muiredach-hate-hate-hate-double-hate-loooooooathe-entirely-the-grinch#2086640 https://www.30yearsstillyoung.com/t41895-muiredach-sticks-and-stones-may-break-your-bones-but-words-can-break-heart https://www.30yearsstillyoung.com/t42803-muiredach-macleod#2151530 https://www.30yearsstillyoung.com/t42411-club-tricot-defi-12-moi

Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Empty
Message(#) Sujet: Re: Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] EmptyMer 9 Nov 2022 - 17:37


Après avoir affirmé d’un hochement de tête que je comprenais pour le muffin aux myrtilles, je laissais tomber le sujet de l’alimentation. J’avais toujours été particulier sur les goûts et les textures que j’aimais manger et je le savais au fond que je n’essayerais probablement jamais le conseil du jeune homme qui se trouvait à échanger avec moi. Toutefois, avec une petite lueur dans les yeux, je m’ouvris un peu quand il soutint que mon boulot n’était pas de tout repos : « Non, ce ne l’est pas. Mais c’est un métier qui est… extrêmement stimulant en fait. Aucune des journées ne se ressemble, car aucune enquête n’est la même. Il y a tant de comportements humains si différents qui peuvent expliquer des gestes… qui semblent si incompréhensibles. J’ignore ce que je ferais sans ce travail. » Quelque vingt-cinq années de services dans les forces de l’ordre parlaient probablement à cet endroit. J’avais vu au fil des années des choses inacceptables, des horreurs que certaines personnes avaient cherchées à oublier. Et pourtant, avec le fait que je me savais malade, que ma carrière tirait à sa fin bien contre mon gré, je ne pouvais m’empêcher de ressentir mes pieds au bord d’un certain précipice : que serait ma vie si je n’étais plus policier? Je n’étais déjà plus un père en un sens indéniable et cette sombre pensée avait probablement fait plus de dommages dans mon cœur que ce que je voulais bien admettre. Être réduit à une voix sur la boîte de messagerie de mes enfants, ce n’était pas être une figure parentale.

« Oh… », échappais-je, dans un murmure blanc en entendant la mission de l’organisme. Pourquoi étais-je aussi déstabilisé pendant un bref instant? Je portais mon regard attentif sur l’une des serveuses en espérant que la machine à café-filtre soit en mesure de produire plus vite mon décaféiné afin que je puisse me sauver de cet endroit. Il était trop tôt pour que je me lance dans une réflexion existentielle qui, à mon humble avis, ne relevait que de ma propre vie privée. Mais non. J’avais posé la question. Ce n’était pas indiqué sur mon front que ce sujet me faisait remettre des pans de mon existence sous une nouvelle lueur, interrogations qui découlaient de lectures conseillées par ces rares personnes qui étaient au courant de cette profonde remise en question qui me secouait. D’aucune façon… J’avais eu des enfants et aimé mon ex-femme d’une manière aussi maladroite que… malhabile. Je n’étais pas quelque part dans cette soupe arc-en-ciel de lettres. Je l’avais décidé. Et puis, j’étais trop vieux de toute façon pour laisser la question me porter. Je me contentais plutôt d’éclaircir ma gorge d’un dégagement curieux avant de rajouter un : « C’est une très noble cause que d’aider les gens de la minorité LGBT et les autres qui en ont besoin également. Soutenez-vous beaucoup de personnes? » Le déséquilibre léger n’avait en rien paru dans ma voix qui avait regagné son assurance. En un certain sens parce qu’il y avait aussi un semblant de douceur, si peu commun dans ma personnalité, qui avait eu l’air de couler de mon ton pour prendre un peu plus de place. Je n’avais pas immanquablement envie de savoir le nom de l’œuvre caritative, quoiqu’il aurait sans doute été utile pour les patrouilleurs. Comme les mots qui franchirent mes lèvres par la suite, ma position plutôt conservatrice sur la question transparaissait : « On a de toute évidence besoin de ce genre d’organismes pour aider tous ceux qui en ont la nécessité. Être à la rue, c’est surtout un moyen d’entraîner plus de pauvreté et de problème à long terme.» La misère s’engendrait elle-même. Tendre la main à son prochain, quelque chose que j’avais fondamentalement de la difficulté à faire, pouvait parfois permettre au plus vulnérable de prendre un pas de recul avant de plonger à nouveau, brisant un cycle qui était en train de s’établir. Des petits efforts faisaient toute la différence.


The burning ashes of shattering dreams

Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] 3VlZbhk
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] OfFbxmO
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Hod8yO6
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] YtxTUla
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] 118942police2
Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] L1zV3Kz

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Empty
Message(#) Sujet: Re: Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1] Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Relax... take it easy! [Casey-Muiredach #1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: death before decaf
-