AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-35%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur électrique mobile – TECTRO TP2520 2000 W
114 € 176 €
Voir le deal

 (Lewaine #2) Take me home where i belong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zoya Lewis
Zoya Lewis
l'esprit libre
l'esprit libre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf étés, née le 20 août 1992.
SURNOM : Zo', Zozo (à son grand désespoir)
STATUT : Mère (incapable) célibataire d'une petite fille dont le doux nom est Chloé, née le 24 février 2021.
MÉTIER : Photographe en freelance, parcourant le monde grâce à ce métier passion qui l’épanouie pleinement
LOGEMENT : Au numéro 90 Hughton avenue à Redcliffe, dans un loft avec sa fille.
(Lewaine #2) Take me home where i belong Cocv
POSTS : 1715 POINTS : 70

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Originaire de Brisbane ➼ A trois frères ➼ Passionnée par la photographie mais aussi la peinture et la cuisine ➼ Les voyages sont sa raison d'être ➼ A 25 ans, on lui annonce qu'elle ne pourra pas avoir d'enfants ➼ A 28 ans, elle tombe enceinte après une histoire d'un soir ➼ Sa fille nait en février 2021, Chloe, qu'elle élève seule (par choix) ➼ Ne gère pas cette nouvelle responsabilité qui lui incombe.
RPs EN COURS :
14/10
Zoyanwar #1 (fb) Camya #3 (fb)Zoeya #2 Maya #3 (fb)Maxya #2Eliya #1Jorbir #63 & Birdoya #8Lewaine #2Rudya #3

(Lewaine #2) Take me home where i belong Giphy
LEWIS FAMILY ➼ The family. We are a strange little band of characters trudging through life sharing diseases and toothpaste, coveting one another’s desserts, hiding shampoo, borrowing money, locking each other out of our rooms and trying to figure out the common thread that bound us all together. ZEKE SCENARIO

(Lewaine #2) Take me home where i belong Giphy
TROYA ➼ We all need that someone, who gets you like no one else, right when you need it the most, we all need a soul to rely on, a shoulder to cry on, a friend through the highs and the lows.

(Lewaine #2) Take me home where i belong Giphy
BIRDOYA ➼ we laugh at the dumbest jokes, put up with each others worst moods, go along with the craziest ideas , that's what make us the most amazing friends

(Lewaine #2) Take me home where i belong Giphy
LEWAINE ➼ Lots of people want to ride with you in the limo, but what you want is someone who will take the bus with you when the limo breaks down

(Lewaine #2) Take me home where i belong Giphy
ZOEYA ➼ u.c.

(Lewaine #2) Take me home where i belong Giphy
MAXYA ➼ Now that i've found you, i'm so scared to love you how i want to. Scared that i'm too much for you, scared that you'll walk away.
RPs TERMINÉS : (Lewaine #2) Take me home where i belong Giphy
ZODDY ➼ I hate how you don't even try. I hate how you don't care. I hate how i still try to keep you in ou life.

Zoddy #1Maya #1Troya #1Zoddy #2Birdoya #1Lewaine #1Camya #1Maxya #1Marius #1Zoeya #1 Swann #1Maya #2Birdoya #2Zoddy #4Trent #2Tesya #1Zoddy #3Zoddy #4Zoddy #5 Birdoya #3Birdoya #6Zotumn #1Eliya #1Chanoya #1Dekya #1Lewis family #1Birdoya #4 (fb) Zoddy #6 Zoddy #7 Camya #2 (ua) Zoddy #8 Birdoya #5 & Troya #3 Rudya #1 Rudya #2 (fb) Zola #1Zoddy #9Mila #1
AVATAR : Phoebe Tonkin
DC : Stacey, Gabrielle & Iris
PSEUDO : ellialola
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/08/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40073-zoya-lewis-be-what-you-want-to-be-when-you-get-a-head-full-of-dreams https://www.30yearsstillyoung.com/t40141-zoya-i-m-just-a-free-spirit-with-a-wild-heart-and-an-open-road-ahead https://www.30yearsstillyoung.com/t40443-zoya-lewis https://www.30yearsstillyoung.com/t40261-zoya-lewis

(Lewaine #2) Take me home where i belong Empty
Message(#) Sujet: (Lewaine #2) Take me home where i belong (Lewaine #2) Take me home where i belong EmptyLun 23 Mai 2022 - 20:12



Take me home where i belong - ft   @Rory Craine  #2 

22 décembre 2021, Byron Bay. C’est un SOS qu’elle a lancé, Zoya. Un SOS parce qu’elle a la sensation d’étouffer, alors même qu’elle se trouve à une bonne centaine de kilomètres de Brisbane et qu’elle passe ses journées en plein air, à se perdre sur des sentiers de randonnée. Pas par passion, mais par besoin, un besoin vital, celui de la liberté, cette même liberté qui a eu raison de son choix fait quelques semaines plus tôt. Ce choix, celui de s’éloigner définitivement de sa ville natale, mais surtout de son rôle de mère, celui qu’elle n’arrive plus à endosser. Celui qu’elle estime être incapable de tenir, ayant l’impression de ne pas être à la hauteur pour sa fille. Chloe. Chloe qui lui manque terriblement, Chloe qu’elle a laissé dans les bras de son père quand Zoya s’était pourtant jurée qu’il n’aurait jamais le privilège d’avoir sa place auprès de leur fille. Qu’est-ce qui lui garantit qu’il prend soin d’elle ? Qu’est-ce qui garantit qu’en ce moment même, Chloe n’est pas avec quelqu’un d’autre parce qu’il a fui, lui aussi ? Pourquoi l’a-t-elle choisi lui alors qu’elle ne lui fait pas confiance ? Parce qu’elle voulait le meilleur pour Chloe. La chance de pouvoir connaitre son père, la chance de pouvoir être avec un de ses deux parents et laisser une chance à ce père qui ignorait jusqu’alors sa paternité. Le fait qu’elle se soit fâchée avec la plupart de ses proches à cette date joue sûrement aussi sur ce choix qu’elle a fait de laisser sa fille à Freddy. Bref, Zoya est paumée, Zoya ne sait plus ce qui est bon ou ne l’est pas, elle ne sait plus quel choix est le meilleur ou est le pire. Et à l’heure actuelle, dans cette chambre d’hôtel des plus sommaires dans laquelle elle a trouvé refuge depuis plusieurs jours, elle étouffe. Elle devient folle, elle tourne en rond, ne cesse de pleurer avant de se retrouver un brin de courage pour sortir de sa chambre le temps d’une petite excursion où elle a cette sensation d’être mieux, presque convaincue d’avoir fait le bon choix. Et puis tout s’effondre. A nouveau. Croiser des personnes avec un bambin dans une poussette que ce soit en ville ou en se baladant sur la plage est suffisant pour qu’elle perde pied à nouveau. Non, Chloe lui manque, atrocement. Son sourire, ses éclats de rire, ses gazouillements, son odeur, cette sensation quand elle se blottit tout contre elle, même ses pleurs lui manquent.

Elle regrette, tant et si bien qu’elle ne sait plus comment faire alors que la solution parait pourtant simple. Retourner à Brisbane et récupérer sa fille chez Freddy. Mais ses idées sont brouillées, emmêlées et Zoya en est à un point où elle n’arrive plus à réfléchir par elle-même. Elle n’arrive plus et c’est donc pour cette raison qu’elle appelle au secours la seule personne avec qui elle ne s’est pas encore fâchée, la seule personne qu’elle estime être l’unique qui ne cherchera pas à la juger. Alors, saisissant son téléphone ce soir-là, elle lui envoie des messages qu’il peine sûrement à comprendre, tant ses propos sont peu clairs et il lui fait la promesse de la rejoindre dès le lendemain.

Zoya attend Rory d’une minute à l’autre, sachant qu’il a atterrit il y a peu et lui ayant donné l’adresse de l’hôtel dans lequel elle se trouve. Elle tourne en rond dans cette chambre dont elle connait désormais chaque recoin, chaque défaut, chaque particularité et lorsqu’enfin, elle entend toquer à sa porte, elle se précipite vers celle-ci. Il est là. Il est là et rien que de le voir ici est suffisant pour lui faire retrouver un peu d’air. « Rory… » murmure-t-elle avant de se jeter dans ses bras et de l’étreindre, peut-être un peu trop fortement. Et elle s’effondre. Elle laisse aller toutes les larmes, celle qu’elle a contenu jusqu’à son arrivée quand celles-ci ont déjà été nombreuses à s’écouler le long de ses joues. Les sanglots ne sont pas retenus, coulent à flot, son corps faisant des sursauts au rythme de ceux-ci. Elle suffoque, a besoin qu’il lui vienne en aide et lui garantisse que tout ira bien « Je ne sais plus quoi faire, Rory » ses phrases sont entrecoupées et elle resserre davantage son étreinte autour de son cou, se blottissant davantage dans ses bras.

Elle finit par retrouver un certain calme, après qu’ils soient restés quelques minutes sur le pas de la porte. Ils finissent par fermer celle-ci et Zoya s’assoit alors sur un fauteuil à proximité, le regard vide… « Comment j’ai pu… comment j’ai pu faire ça ? » Les larmes perlent encore, elle a le courage cependant de relever le regard pour affronter celui de Rory « Dis le… dis le que je suis un monstre… » parce qu’elle ne se voit pas autrement.  


(c) ANAPHORE



am i broken?
I've tried everything and anything, but nothing seems to work quite like it should, between the madness and the apathy, seems there's nothing left inside of me that's good.

@BESIDETHECROCODILE


(Lewaine #2) Take me home where i belong CT7S3R9

(Lewaine #2) Take me home where i belong 335306globetrotter
(Lewaine #2) Take me home where i belong I7IpUTV
(Lewaine #2) Take me home where i belong MGSbLAu
(Lewaine #2) Take me home where i belong HZBIitR
(Lewaine #2) Take me home where i belong Lbjcusp
Spoiler:


Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(Lewaine #2) Take me home where i belong IAeu3cF ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur, il reprend le chemin des plateaux après une convalescence de plusieurs semaines supervisée par son fiancé et kiné personnel.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill où Swann l'a rejoint. son fiancé et lui y vivent heureux avec leur chiot, Brownie.
(Lewaine #2) Take me home where i belong 5rbz
POSTS : 8298 POINTS : 160

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
(Lewaine #2) Take me home where i belong DNTTQtYr_o
rowann #27 & #28 (ua)it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)

(Lewaine #2) Take me home where i belong Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(Lewaine #2) Take me home where i belong PC8GJaYC_o
cringer #10i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(Lewaine #2) Take me home where i belong NEPb15bt_o
lewaine #2she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(Lewaine #2) Take me home where i belong 4kgk
roy #2it took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.


(10) murphy #2arthurrubengracewendyzoya #2 (fb 2021)swann #27penny #10rosalie #7

(ua) swann #28

(Lewaine #2) Take me home where i belong GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:

(Lewaine #2) Take me home where i belong B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @valruna, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

(Lewaine #2) Take me home where i belong Empty
Message(#) Sujet: Re: (Lewaine #2) Take me home where i belong (Lewaine #2) Take me home where i belong EmptyJeu 9 Juin 2022 - 20:38



take me home where i belong.

Quelques heures. C'est ce qu'il lui avait fallu pour réserver son billet d'avion et boucler sa valise. Quelques heures durant lesquelles les sms de Zoya n'avaient eu de cesse de tournoyer dans son esprit. Elle l'avait appelé à l'aide, et la seule chose qu'il ait véritablement comprise d'après ses messages c'est que son amie n'allait vraiment pas bien. Qu'elle n'était peut être même jamais allée aussi mal, en l'espace de plusieurs années durant lesquelles leur amitié avait pourtant connu ses hauts et ses bas. C'est précisément parce que Rory la connaissait par cœur que son appel à l'aide l'avait bouleversé au plus haut point : il s'était forcément passé quelque chose de grave pour qu'elle se soit mise dans un tel état, et il savait aussi que Zoya ne l'aurait pas supplié de la rejoindre si elle n'était pas particulièrement vulnérable et esseulée. C'était bien ce qui l'inquiétait et l'avait poussé à organiser ce voyage à la dernière minute, tout en sachant que Swann comprendrait mieux que personne qu'il ressente l'irrépressible besoin d'aller soutenir la jeune femme. Que lui mieux que personne savait qu'il serait incapable de la laisser dans cette détresse et de reprendre le cours de sa vie comme si l'inquiétude ne l'empêchait pas de penser à autre chose. Swann avait même proposé de le conduire lui-même à Byron Bay mais Rory avait préféré qu'il reste à Brisbane, songeant que Zoya serait sans doute plus à l'aise s'il faisait le voyage seul et que son petit-ami n'avait pas à louper un jour de travail et à mettre toute sa vie sur pause. Il en faisait déjà beaucoup, à tant de niveaux, au quotidien. Cette fois Rory avait tenu à lui éviter un peu de souci, tout en lui promettant de l'appeler une fois sur place, et dès qu'il aurait rejoint Zoya. Byron Bay était presque la porte à coté, il y serait en un peu moins de deux heures et pourrait partir dès le lendemain matin pour arriver le plus tôt possible.

Le voyage lui parut pourtant interminable quand il songea au fait que Zoya était toute seule à plus d'une centaine de kilomètres de chez elle, dans dieu-seul-sait-quelle chambre d'hôtel et probablement au plus mal. Il s'efforçait pourtant de ne pas penser au pire et de se raccrocher seulement au moment où il pourrait la serrer contre lui, s'imaginant déjà lui dire qu'elle n'avait pas à traverser quoi que ce soit toute seule et qu'il était là, qu'il serait toujours là quoi qu'il puisse se passer. Ses messages étaient restés terriblement vagues, si bien qu'il n'avait encore aucune idée de ce qui l'avait mise dans cet état, et c'est la raison pour laquelle il tenait à ce point à écouter tout ce qu'elle aurait à lui dire. Pour lui offrir le soutien dont elle aurait besoin et lui montrer, surtout, qu'il n'était pas le moins du monde venu pour porter des jugements. Que loin de là, il voulait l'aider à aller mieux et arranger ce qui pouvait l'être. Il était son ami, il n'y avait rien qu'il ne puisse entendre ou qui puisse risquer de changer quoi que ce soit à la façon dont il la percevait. Elle avait toujours été là pour lui en retour, et c'était une chose qu'il n'oubliait pas.

Enfin, il arriva à destination et ne tarda pas à apercevoir l'hôtel dont Zoya lui avait parlé. Il n'avait pas l'air insalubre, quand bien même il n'avait pas non plus l'air extrêmement confortable, mais ce n'était sûrement pas le plus urgent. Alors il se présenta sans attendre à la porte de sa chambre, attendant avec appréhension que son amie lui ouvre. Quand finalement la porte s'entrouvrit pour laisser apparaître la silhouette de la brune, une vague de soulagement le submergea de l'intérieur : elle était physiquement intacte, comme elle le lui avait elle-même assuré par sms. Et aussi fou que ça puisse être, il avait terriblement besoin de s'en assurer avant de pouvoir reprendre son souffle. « Rory… » Elle s'approcha et il l'accueillit entre ses bras avant même d'être capable d'articuler le moindre mot, simplement soulagé de pouvoir la voir et la tenir contre lui. Simplement soulagé d'être physiquement présent, pour elle, dans un moment où elle semblait en avoir cruellement besoin. « Mon dieu, Zoya. » Rory enfouit son visage dans sa nuque un instant, ses bras l'entourant toujours et tentant probablement de lui transmettre un peu de chaleur, et autant de réconfort qu'elle en aurait besoin. « J'étais tellement inquiet, j'ai fait au plus vite. » Parce que même si elle s'était empressée de le rassurer dans ses messages, il demeurait encore tellement d'incertitudes autour de sa présence à Byron Bay que Rory n'avait pu s'empêcher de se faire du souci. Il avait fait au plus vite pour pouvoir rapidement gommer ces points d'interrogation et l'aider du mieux possible : il était là désormais. « Je ne sais plus quoi faire, Rory. » La gorge serrée d'entendre ses sanglots étranglés et son immense détresse, Rory perçut aussi la panique dans sa gestuelle et la façon dont sa respiration s'accélérait de minute en minute, raison pour laquelle il glissa une main à l'arrière de son crâne dans l'espoir de l'apaiser. « Doucement, doucement. Calme-toi. » Il lui intima d'une voix douce. « Je suis là. Je suis là et tu vas pouvoir tout m'expliquer. » Il était venu pour elle et il ne repartirait que lorsqu'il serait sûr qu'elle allait mieux et que les choses étaient sous contrôle – et avec Zoya.

Ils firent finalement quelques pas à travers la chambre et Rory parvint à la faire asseoir, non sans rester tout près d'elle. Il n'avait pas la moindre intention de la laisser seule. « Comment j’ai pu… comment j’ai pu faire ça ? » Son regard inquiet sonda le sien tandis qu'il s'agenouilla devant elle, ses mains glissant lentement dans les siennes. « Faire quoi, Zoya ? Qu'est-ce que tu as fait ? » Il avait besoin de poser la question, quand bien même il savait d'avance que la réponse pourrait l'impacter d'une manière ou d'une autre, ne serait-ce que parce que ça concernait Zoya. Ça ne changerait rien, pourtant, et surtout pas à son désir d'être là pour elle. Aussi longtemps qu'elle aurait besoin de lui. « Dis le… dis le que je suis un monstre… » L'une de ses mains s'aventura à hauteur du visage de la jeune femme pour y essuyer les larmes qui continuaient d'y couler, le cœur plus que jamais serré de la voir aussi triste et désemparée. « Ne dis pas de bêtises. Tu sais bien que jamais je pourrai penser ça de toi. » Ça ne lui viendrait jamais à l'idée, et pas seulement parce qu'il tenait profondément à elle et serait prêt à voyager encore beaucoup plus loin pour la soutenir quelles que soient les circonstances. Zoya était une personne en or, quelqu'un qui n'avait pas hésité à mettre toute sa dévotion et sa générosité à profit pour lui remonter le moral, un an et demi plus tôt, lorsqu'il était au fond du trou lui aussi. Elle avait tant fait pour lui, elle avait été là pour partager ses joies comme ses peines ; pour ça il ne pourrait jamais douter d'elle. « Quoi qu'il se soit passé, je suis sûr que les choses peuvent encore s'arranger. On trouvera une solution ensemble, c'est promis. » C'était une promesse, à l'image de toutes celles qu'ils s'étaient déjà faites sans jamais les briser. Quittant son regard rien qu'une seconde pour prêter plus attention à cette chambre dont il soupçonnait qu'elle avait été son seul refuge durant les derniers jours, Rory demanda. « Tu as dormi ? Ou avalé quelque chose ? » Zoya était pâle, livide, et à fleur de peau. Peut être n'avait-elle pas été en mesure d'avaler quoi que ce soit. « J'ai juste besoin de m'assurer que tu vas bien. » Elle n'allait pas bien, non, mais il se devait de veiller à ce que ça n'empire pas davantage et à ce que son corps puisse continuer de la porter. Il était là pour elle, avec tout ce que ça impliquait.



(Lewaine #2) Take me home where i belong JTdVfXP
(Lewaine #2) Take me home where i belong QqLqwzn
(Lewaine #2) Take me home where i belong QoPDAKU
(Lewaine #2) Take me home where i belong E0B9M70
(Lewaine #2) Take me home where i belong HZjB4DU
(Lewaine #2) Take me home where i belong 872289volunteer
(Lewaine #2) Take me home where i belong KPZB94a
(Lewaine #2) Take me home where i belong Lcds5AP
(Lewaine #2) Take me home where i belong Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Zoya Lewis
Zoya Lewis
l'esprit libre
l'esprit libre
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-neuf étés, née le 20 août 1992.
SURNOM : Zo', Zozo (à son grand désespoir)
STATUT : Mère (incapable) célibataire d'une petite fille dont le doux nom est Chloé, née le 24 février 2021.
MÉTIER : Photographe en freelance, parcourant le monde grâce à ce métier passion qui l’épanouie pleinement
LOGEMENT : Au numéro 90 Hughton avenue à Redcliffe, dans un loft avec sa fille.
(Lewaine #2) Take me home where i belong Cocv
POSTS : 1715 POINTS : 70

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Originaire de Brisbane ➼ A trois frères ➼ Passionnée par la photographie mais aussi la peinture et la cuisine ➼ Les voyages sont sa raison d'être ➼ A 25 ans, on lui annonce qu'elle ne pourra pas avoir d'enfants ➼ A 28 ans, elle tombe enceinte après une histoire d'un soir ➼ Sa fille nait en février 2021, Chloe, qu'elle élève seule (par choix) ➼ Ne gère pas cette nouvelle responsabilité qui lui incombe.
RPs EN COURS :
14/10
Zoyanwar #1 (fb) Camya #3 (fb)Zoeya #2 Maya #3 (fb)Maxya #2Eliya #1Jorbir #63 & Birdoya #8Lewaine #2Rudya #3

(Lewaine #2) Take me home where i belong Giphy
LEWIS FAMILY ➼ The family. We are a strange little band of characters trudging through life sharing diseases and toothpaste, coveting one another’s desserts, hiding shampoo, borrowing money, locking each other out of our rooms and trying to figure out the common thread that bound us all together. ZEKE SCENARIO

(Lewaine #2) Take me home where i belong Giphy
TROYA ➼ We all need that someone, who gets you like no one else, right when you need it the most, we all need a soul to rely on, a shoulder to cry on, a friend through the highs and the lows.

(Lewaine #2) Take me home where i belong Giphy
BIRDOYA ➼ we laugh at the dumbest jokes, put up with each others worst moods, go along with the craziest ideas , that's what make us the most amazing friends

(Lewaine #2) Take me home where i belong Giphy
LEWAINE ➼ Lots of people want to ride with you in the limo, but what you want is someone who will take the bus with you when the limo breaks down

(Lewaine #2) Take me home where i belong Giphy
ZOEYA ➼ u.c.

(Lewaine #2) Take me home where i belong Giphy
MAXYA ➼ Now that i've found you, i'm so scared to love you how i want to. Scared that i'm too much for you, scared that you'll walk away.
RPs TERMINÉS : (Lewaine #2) Take me home where i belong Giphy
ZODDY ➼ I hate how you don't even try. I hate how you don't care. I hate how i still try to keep you in ou life.

Zoddy #1Maya #1Troya #1Zoddy #2Birdoya #1Lewaine #1Camya #1Maxya #1Marius #1Zoeya #1 Swann #1Maya #2Birdoya #2Zoddy #4Trent #2Tesya #1Zoddy #3Zoddy #4Zoddy #5 Birdoya #3Birdoya #6Zotumn #1Eliya #1Chanoya #1Dekya #1Lewis family #1Birdoya #4 (fb) Zoddy #6 Zoddy #7 Camya #2 (ua) Zoddy #8 Birdoya #5 & Troya #3 Rudya #1 Rudya #2 (fb) Zola #1Zoddy #9Mila #1
AVATAR : Phoebe Tonkin
DC : Stacey, Gabrielle & Iris
PSEUDO : ellialola
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/08/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40073-zoya-lewis-be-what-you-want-to-be-when-you-get-a-head-full-of-dreams https://www.30yearsstillyoung.com/t40141-zoya-i-m-just-a-free-spirit-with-a-wild-heart-and-an-open-road-ahead https://www.30yearsstillyoung.com/t40443-zoya-lewis https://www.30yearsstillyoung.com/t40261-zoya-lewis

(Lewaine #2) Take me home where i belong Empty
Message(#) Sujet: Re: (Lewaine #2) Take me home where i belong (Lewaine #2) Take me home where i belong EmptyMer 29 Juin 2022 - 9:10



Take me home where i belong - ft   @Rory Craine  #2 

22 décembre 2021, Byron Bay. « Mon dieu, Zoya. » Il a toutes les raisons d’être inquiet quand elle l’a alerté de la sorte. Des messages envoyés dans un moment de détresse, un appel au secours urgent et vital où elle a demandé à son ami de longue date de venir la rejoindre à Byron Bay au plus vite. Zoya n’a que lui, le seul qui n’a jamais émis un quelconque jugement sur sa personne, celui avec qui elle n’a jamais eu d’altercations et peut-être le seul qui lui parle encore à l’heure actuelle. Il n’est pour autant pas un choix par défaut parce qu’il est la personne la plus apte à ses yeux à lui venir en aide. Sa douceur, cette façon qu’il a de toujours trouver les bons mots pour la rassurer, cette façon qu’il a de toujours la comprendre ont eu raison de son appel pour lui et personne d’autre.  « J'étais tellement inquiet, j'ai fait au plus vite. » Elle n’en doute pas, et elle sait qu’elle est restée bien trop vague dans cette bouteille à la mer qu’elle lui a lancé, sentant d’ailleurs un certain soulagement de Rory quand il la prend dans ses bras, comme s’il avait craint de la retrouver dans un sale état. Elle va bien d’apparence et pourtant elle ne s’est jamais sentie aussi écorchée que ces derniers jours. Et c’est dans ses bras donc qu’elle s’écroule, qu’elle laisse exprimer toute la douleur qu’elle peut ressentir concernant ce choix stupide qu’elle a pu faire et c’est donc une Zoya perdue qui adresse quelques mots à son confident entre deux sanglots, avouant ne plus savoir quoi faire « Doucement, doucement. Calme-toi. (…) Je suis là. Je suis là et tu vas pouvoir tout m'expliquer. » Il le faut. Il faut qu’elle parvienne à se calmer pour pouvoir lui expliquer pourquoi elle se trouve dans un tel état, aussi angoissée et aussi vulnérable, elle qui, habituellement, démontre tout l’inverse. Rory a déjà un certain pouvoir sur elle, celle de l’apaiser au fur et à mesure de ses sanglots qui tentent à se calmer alors qu’elle acquiesce lentement d’un signe de la tête, en étant toujours dans ses bras.

Et ce calme quelque peu retrouvée leur permet d’entrer dans la chambre, de refermer la porte derrière eux, Rory incitant doucement Zoya à s’assoir tandis que lui s’agenouille devant elle, pour l’écouter, alors qu’elle s’horrifie du choix qu’elle a pu faire. « Faire quoi, Zoya ? Qu'est-ce que tu as fait ? » La photographe retrouve le regard de son ami, incapable de prononcer un mot. Parce qu’elle a peur. Peur de sa réaction, peur qu’il ne la regarde plus de la même façon, peur qu’il la juge lui aussi et qu’il lui tourne le dos, comme bon nombre de ses proches. Elle le mériterait après tout, après ce qu’elle vient de faire, après ce comportement inqualifiable qu’elle a pu avoir en disparaissant pendant une semaine en laissant sa fille derrière elle… Zoya ne se voit que comme un monstre, celui incapable de ressentir quoi que ce soit, celui incapable d’être à la hauteur de ses responsabilités, celui que tout le monde rejette parce qu’il ne mérite aucunement l’amour de quiconque.  « Ne dis pas de bêtises. Tu sais bien que jamais je pourrai penser ça de toi. » Zoya aimerait en avoir la certitude avant qu’elle ne passe aux aveux, aveux qu’elle tarde donc à lui faire, comme si elle repoussait le moment où il n’aurait plus toute cette attention pour elle qui lui fait du bien, tant elle se sent seule depuis des semaines  « Quoi qu'il se soit passé, je suis sûr que les choses peuvent encore s'arranger. On trouvera une solution ensemble, c'est promis. » Elle ne le mérite pas. Elle ne mérite pas un ami comme lui, elle ne mérite pas autant d’attention et de bienveillance. Elle est toujours muette, les mains tremblantes bien que nouées à celle de Rory, Zoya tente de reprendre le dessus alors que ce dernier s’inquiète pour elle et son état de santé « Tu as dormi ? Ou avalé quelque chose ? » « Un peu » en réalité, elle ne trouve plus le sommeil depuis des jours, quant à la nourriture, c’est à peine si elle parvient à avaler un repas en entier… « J'ai juste besoin de m'assurer que tu vas bien. » « Je ne vais pas bien, Rory ». C’est la première fois qu’elle le prononce à voix haute, cette phrase qu’elle aurait dû dire à bon nombre de ses proches plutôt que de prétendre qu’elle allait bien et gérer à la perfection son rôle de mère. Ce sont ces mêmes mots qu’elle aurait dû prononcer à Trent, à Birdie ou encore à Freya. Avouer qu’elle n’y arrivait plus, reconnaitre qu’elle était à deux doigts de craquer, avouer que derrière cette carapace de peste et d’ami en carton se cacher une jeune femme fragile qui avait besoin d’aide. Les larmes coulent silencieusement le long de ses joues mais elle parvint suffisamment à garder son calme pour enfin passer aux aveux « Je ne vais pas bien et ça depuis des mois… elle marque une pause, tentant de trouver le regard de son confident, difficilement, la crainte d’y voir un jugement apparaitre après les mots qu’elle s’apprêtait à prononcer je … je n’y arrivais pas avec Chloe… Je ne savais plus quoi faire… Tout le monde m’a tourné le dos, et je l’ai mérité Elle le reconnait volontiers, reconnaissant tous ses torts quand son comportement face à ses proches n’était en aucun cas justifiable je suis une mauvaise mère pour elle, je ne la mérite pas… je n’aurais peut-être jamais dû croire que j’étais capable d’endosser un telle rôle Les larmes perlent de plus belle sur ses joue, celles qu’elle capture d’un geste discret d’une de ses mains, alors qu’elle parle de cette maternité, cette seule et unique opportunité qui lui a été offerte d’être mère, et dont elle semble émettre des réserves, quand pourtant elle n’a aucun regret de l’avoir gardé et aime sa fille par-dessus tout. Son regard retrouve celui de Rory alors qu’elle prend son courage à deux mains de passer aux véritables aveux J’ai décidé de la laisser avec son père, avec Freddy… Et là, sans crier gare, une certaine colère nait en évoquant le nom de ce père inconnu quand ils n’ont passé qu’une nuit ensemble Freddy, tu m’entends Rory ? Comment j’ai pu faire une chose pareille ? Comment j’ai pu penser une seule seconde que ce serait LA solution pour rendre ma fille plus heureuse qu’avec moi ? au fur et à mesure de ses mots, le ton monte, la colère adressée finalement à elle-même Comment j’ai pu la laisser avec lui ? Et si lui aussi l’a abandonné maintenant ? comme elle, parce qu’elle le reconnait là aussi que c’est uniquement ce qu’elle a fait Qu’est-ce qui me garantit qu’elle va bien ? Qu’elle est entre de bonnes mains ? sa gorge se serre, et ses mains viennent retrouver son visage alors qu’elle se recroqueville sur elle-même soudainement Comment j’ai pu la laisser, Rory, comment j’ai pu faire ça ? Elle s’en veut terriblement, se déteste d’avoir eu cette idée stupide, sa fille lui manquant plus que tout et pourtant, elle est incapable d’agir, elle qui, en temps normal, se bat toujours pour ce qu’elle veut. Elle étouffe un cri alors qu’elle a sa tête toujours dans ses mains et pleure à nouveau l’instant d’après…


(c) ANAPHORE



am i broken?
I've tried everything and anything, but nothing seems to work quite like it should, between the madness and the apathy, seems there's nothing left inside of me that's good.

@BESIDETHECROCODILE


(Lewaine #2) Take me home where i belong CT7S3R9

(Lewaine #2) Take me home where i belong 335306globetrotter
(Lewaine #2) Take me home where i belong I7IpUTV
(Lewaine #2) Take me home where i belong MGSbLAu
(Lewaine #2) Take me home where i belong HZBIitR
(Lewaine #2) Take me home where i belong Lbjcusp
Spoiler:


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Lewaine #2) Take me home where i belong Empty
Message(#) Sujet: Re: (Lewaine #2) Take me home where i belong (Lewaine #2) Take me home where i belong Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Lewaine #2) Take me home where i belong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-