AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Le Tome 41 de Berserk sort dans une semaine : faut-il ...
Voir le deal

 it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruben Hartfield
Ruben Hartfield
la main de midas
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans.
SURNOM : (rhube) ben.
STATUT : fiancé, comme si lui passer la bague au doigt était la solution parfaite à ses problèmes.
MÉTIER : neurochirurgien fraîchement diplômé, exerçant au st vincent’s hospital.
LOGEMENT : loft au #404 water(melon sugar) street, sur spring hill.
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 7dea4fb621314b422791ea50f2f68ece6a400e57
POSTS : 1175 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : quatrième enfant de la fratrie Hartfield, a toujours tout fait pour exister par lui-même, loin de l’ombre de ses aînés › neurochirurgien récemment diplômé, il ferait tout pour protéger sa carrière, au dépend de ses proches › a été anéanti par la disparition de son grand frère Jackson début 2020, mais ne l’a pas montré à personne, préférant assumer une fausse culpabilité seul dans son coin › a fauté une nuit avec une étudiante de la faculté, et plutôt que d’assumer auprès de sa petite-copine, il l’a demandé en mariage.
RPs EN COURS : (neuf) - present: caitrionaethelevelyn #2grace #2grace #3murphyrhett #5rorychez anggun
RPs EN ATTENTE : margot › rhett #6
RPs TERMINÉS : evelyngracemeganrhettrhett #2rhett #3 › rhett #4swannhartfield
AVATAR : harry styles.
CRÉDITS : aavocette (avatar),nobodys (profil gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 04/02/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42899-and-so-the-battleships-will-sink-beneath-the-waves-ruben https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t43548-ruben-hartfield

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Empty
Message(#) Sujet: it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) EmptyMar 24 Mai - 5:27



@megan williams

Il sentait parfaitement le regard posé sur lui, depuis l’autre côté du couloir, alors qu’il avait les yeux de son côté rivés sur l’écran de sa tablette et la concentration jusque là imperturbable. Mais c’était ce genre de regard, vous savez, qui en restant assez longtemps sur vous finissait par vous faire sentir observé. Et c’était le cas pour Ruben en cet instant - sauf qu’il n’aimait pas vraiment ça. Il avait encore une pile haute comme une montagne de dossiers à traiter avant de terminer sa garde, d’ici à quelques heures, et si pour une fois il pouvait ne pas faire d’heures supplémentaires cela l’arrangeait franchement: il était épuisé. « Si le but était de pas me déranger, c’est loupé. » Il ne releva pas le visage, se contentant d’ajouter ici et là une annotation sur le dossier concernant le dernier patient qu’il avait vu la veille au soir. « Désolée, Dr Hartfield, mais c’est Dr West des urgences qui m’envoie vous chercher. » Fronçant quelque peu les sourcils, il releva finalement son visage vers le jeune homme se tenant non loin de lui désormais. « Il a perdu son téléphone ? » L’étudiant haussa rapidement les épaules. « Je crois qu’il en avait surtout marre de m’avoir dans ses pattes… » Le rouge lui monta aux joues et Ruben soupira. « Donne moi deux minutes et je redescends avec toi. » L’étudiant secoua vivement la tête, comme soulagé que le médecin eut accepté de le suivre. Ben était blasé d’avance en revanche, l’idée de sortir de son service à une heure pareille ne l’arrangeant guère. Cependant, si un de ses collègues avait besoin de lui, il se devait de répondre à l’appel.

« J’espère que c’est un cas intéressant pour lequel tu m’as fait descendre. » Le Dr West releva son regard vers son cadet, fronçant les sourcils - il semblait étonné de le voir lui ici, alors qu’il était celui ayant demandé après lui. « Pas du tout, mais je vais avoir besoin de ta belle gueule en plus de ton expertise. » Déjà, la situation donnait mal au crâne à Ruben et il avait déjà envie de repartir d’où il venait. Les discussions qui commençaient comme ça n’avançaient pas bien loin en général, étant donné qu’il ne supportait pas être appelé pour autre chose que ses compétences. Il avait beau avoir un joli sourire et être parfaitement au courant de ce fait, il n’aimait pas s’en servir dans le domaine professionnel. Il était prêt à faire demi-tour sans écouter son collègue quand ce dernier ne perdit pas un instant de plus pour lui expliquer réellement la situation. « Je pense qu’on a à faire à une femme battue. Elle a besoin d’un avis neuro pour tout autre chose, mais elle a des marques de strangulations qui me plaisent pas. Sauf qu’elle m’a à peine décroché deux mots depuis qu’elle est arrivée aux urg', et je me dis qu’avec ta belle gueule à toi elle se sentirait plus en confiance. » Rien qu’avec sa première phrase, il avait réussi à convaincre le jeune homme de rester à au moins pour essayer de se rendre utile. West se leva de sa chaise pour se planter devant son cadet. « Elle a vingt-cinq piges, Ruben. C’est l’âge de ma fille, de mémoire t’as une nièce qui doit pas être bien plus jeune. » - « Pas la peine de jouer sur la corde sensible Jack, donne moi le dossier. »

« Madame Williams ? » Il avait l’impression étrange que ce nom de famille lui disait quelque-chose, mais se trouvait idiot a penser que c’était le cas alors que cela devait être un des noms les plus donné dans les pays anglophones. Ruben tira la porte du box derrière lui une fois qu’il y fut à  l’intérieur, esquissant un petit sourire à l’intention de la blonde assise sur le brancard. « Je suis le docteur Hartfield, l’un des neurochirurgiens de l’hôpital. Mon collègue m’a demandé de passer vous examiner. » II aurait pu lire d’abord ce que disait le dossier, mais ce n’était pas de la sorte qu’il procédait en général. Il tira plutôt le tabouret qui trainait dans un coin de la pièce afin d’y poser son postérieur dessus. « Qu’est-ce qui vous amène chez nous cette nuit, dites moi ? » Il regarderait les détails mentionnés par Jack ensuite; il faisait d’abord ce pour quoi il était missionné en premier lieu.





Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
la chute d'Icare
la chute d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) IAeu3cF ÂGE : 24 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Autrefois paparazzi, elle a pour l'instant raccroché les gants. Elle est à présent employée au "Mirages", studio photo ouvert en avril 2022 par Edgerton. Egérie de la nouvelle collection de Michael Hills, on dit merci beau-papa.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace, à Spring Hill, avec Damon, son époux qui dort dans la chambre d'à côté, et Bowie, le chien récemment adopté pour l'aider à se sentir en sécurité.
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Rsum
POSTS : 3441 POINTS : 65

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(09)
damon #11wendy & macaiden (2019)saül #6scott #2damon #14shiloh #7jo #5jasper

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 6e1f685e0af5309f2ccd3a189746eb733608a278
cosigan #11 & #14 ⊹ I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 1234567891011121314

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Dd8244143fdb9b9d4b9cc987e5aae6e227d55678
scogan #2 ⊹ You don't own me, I'm not just one of your many toys. You don't own me, don't say I can't go with other boys. You don't own me, don't try to change me in any way. You don't own me, don't tie me down 'cause I'd never stay. I don't tell you what to say, I don't tell you what to do. So just let me be myself, that's all I ask of you.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Ec0v
misfits #4 ⊹ Are you a stranger ? But you seem so familiar, it's hard to explain. And maybe I'm broken, but my arms are wide open for you. And you'll never know it, but you're just like me. Now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. And I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. So now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Kl4a
meloh #7 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) F5d98bd5c340fa12dd59720d30849c332fa38085
joseegan #5 ⊹ Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 8cfeb39614d4b7948b153340e7201903ce8a763d
aiden #1 ⊹ Now I'm worried for my soul, and I'm still scared of growin' old. You were good to me. And I'm so used to letting go, but I don't wanna be alone. Still, no matter where I go, at the end of every road, you were good to me.
RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en darkgoldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Empty
Message(#) Sujet: Re: it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) EmptyMar 24 Mai - 16:57




it’s none of my business, but it’s just been on my mind
Megan Williams & @Ruben Hartfield it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 873483867

Bien sûr, m’interposer entre un homme énervé et connu pour être violent et son innocente cible n’est pas l’idée la plus brillante que j’ai eue en vingt-quatre ans. La plus héroïque peut-être, surtout pour quelqu’un comme moi qui, habituellement, ne suis pas particulièrement altruiste. Sauf que c’est de Shiloh qu’il s’agit et que, concernant la blonde, j’ai développé un instinct de protection sans égal. Lorsque nous étions gamines, mon aînée était mon ange gardien mais avec le temps les rôles se sont inversés : j’ai développé une cuirasse pour protéger mes sentiments quand ma douce amie à le cœur sur la main. Il est bien trop facile de la blesser et je suis investie de la mission d’empêcher que ça arrive. Ce soir, si je n’avais pas été là, c’est contre elle que Lawrence, son ex, se serait emporté. Il l’a déjà frappée et je n’ose imaginer ce qu’il lui aurait fait si je ne lui avais pas tenu tête et escorté jusqu’à la porte. J’ai payé la brillante idée de m’interposer entre le poing d’un type bien plus costaud que moi et Shiloh d’une plaie au front et de la tête qui tourne, mais si on me demande, ça valait le coup. Je suis solide. Je peux encaisser et il est hors de question qu’il fasse plus de mal à la blonde qu’il ne lui en a déjà fait.

J’ignore si j’aurais dû me rendre à la police dans un premier temps pour qu’ils puissent prendre des photos et ajouter cet événement à la plainte déjà déposée contre lui - ou en ouvrir une à mon nom - ou si j’ai bien fait d’écouter Shiloh qui voulait avant toute chose me déposer à l’hôpital. Selon elle, la plaie a l’air vilaine et profonde et elle nécessite des points de suture. Moi, je n’avais pas envie de venir mais force est de constater que j’ai l’air amochée et qu’assez de sang coulait de ma plaie pour que je prenne peur.

Visiblement pas assez en tout cas, puisque j’ai passé des heures aux urgences. Shiloh a refusé de rentrer chez elle lorsque je lui ai proposé de le faire, mais elle s’est endormie dans la salle d’attente si bien que lorsqu’une infirmière est venue me chercher, je l’ai suivie seule plutôt que de réveiller la blonde. Le premier médecin qui m’a ausculté semblait être dérangé par quelque chose et, plutôt que de me faire ces fichus points et malgré mes protestations, il a réclamé l’avis d’un collègue. Une histoire de traumatisme crânien ou je ne sais quoi : je suis fatiguée, j’ai plusieurs heures d’attente dans les pattes et je n’ai qu’une seule envie, rentrer chez moi. « Madame Williams ? » Les yeux sur mon téléphone - j’ai prévenu Damon de mes récentes aventures - je suis interrompue par la voix du second médecin. Je termine mon message - celui où je lui dis qu’il n’a pas besoin de venir, ce qu’il fera malgré tout - avant de verrouiller mon téléphone et de le placer écran contre le matelas sur lequel je suis assise. « Je suis le docteur Hartfield, l’un des neurochirurgiens de l’hôpital. Mon collègue m’a demandé de passer vous examiner. » Un neurochirurgien ? Pour un simple coup à la tête ? « J’ai dit à votre collègue que c’était vraiment pas nécessaire. Il aurait pas dû vous déranger, je vais bien, j’ai juste besoin de quelques points de sutures et de rentrer chez moi. » Parce que si j’ai accepté de venir pour rassurer mon amie, je n’ai pas signé pour une nuit d’hospitalisation en surveillance, un scanner ou je ne sais quoi. « Qu’est-ce qui vous amène chez nous cette nuit, dites-moi ? » Ça aussi, je l’ai expliqué à son collègue. « J’ai pris un coup qui m’était pas destiné. » Shiloh a porté plainte contre son ex, plus rien ne m’empêche d’en parler ou en tout cas pas à quelqu’un du corps médical. « Je vous dirais bien que c’est rien en comparaison de l’autre gars, mais il a pas une égratignure. » Parce que je n’avais pas ma batte de baseball sur moi, sans quoi, je lui aurais brisé les rotules. « L’ex de ma meilleure amie est venue lui rendre visite. Elle a déposé une plainte contre lui en début d’année et ça lui a pas plu. » Il était venu l’intimider, la terrifier pour la pousser à abandonner les poursuites. « Mais je vais bien. Je suis juste crevée. »





it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) A44L8rk
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) VsgJxpQ
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) AybYaOa
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Fqo0cUp
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) LKqJkYj
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) FWfVJqn
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) YwJSohR
:l::



Dernière édition par Megan Williams le Mer 25 Mai - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ruben Hartfield
Ruben Hartfield
la main de midas
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans.
SURNOM : (rhube) ben.
STATUT : fiancé, comme si lui passer la bague au doigt était la solution parfaite à ses problèmes.
MÉTIER : neurochirurgien fraîchement diplômé, exerçant au st vincent’s hospital.
LOGEMENT : loft au #404 water(melon sugar) street, sur spring hill.
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 7dea4fb621314b422791ea50f2f68ece6a400e57
POSTS : 1175 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : quatrième enfant de la fratrie Hartfield, a toujours tout fait pour exister par lui-même, loin de l’ombre de ses aînés › neurochirurgien récemment diplômé, il ferait tout pour protéger sa carrière, au dépend de ses proches › a été anéanti par la disparition de son grand frère Jackson début 2020, mais ne l’a pas montré à personne, préférant assumer une fausse culpabilité seul dans son coin › a fauté une nuit avec une étudiante de la faculté, et plutôt que d’assumer auprès de sa petite-copine, il l’a demandé en mariage.
RPs EN COURS : (neuf) - present: caitrionaethelevelyn #2grace #2grace #3murphyrhett #5rorychez anggun
RPs EN ATTENTE : margot › rhett #6
RPs TERMINÉS : evelyngracemeganrhettrhett #2rhett #3 › rhett #4swannhartfield
AVATAR : harry styles.
CRÉDITS : aavocette (avatar),nobodys (profil gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 04/02/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42899-and-so-the-battleships-will-sink-beneath-the-waves-ruben https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t43548-ruben-hartfield

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Empty
Message(#) Sujet: Re: it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) EmptyMar 24 Mai - 18:16



it’s none of my business, but it’s just been on my mind
@megan williams

La jeune femme releva son regard vers lui, jusqu’alors concentré sur l’écran de son téléphone, lorsqu’il prononça son nom et qu’il entra à son tour dans la pièce. Déjà, elle semblait alerte et c’était un point important dans l’évaluation neurologique qu’il allait tout de même lui faire passer; il devait se concentrer sur ce point là dans un premier temps avant d’avancer toute autre discussion. « J’ai dit à votre collègue que c’était vraiment pas nécessaire. Il aurait pas dû vous déranger, je vais bien, j’ai juste besoin de quelques points de sutures et de rentrer chez moi. » Elle était alerte et elle avait du répondant, deux signes qui pouvaient n’être que bon dans son cas, Ruben espérait. Apparement, elle n’avait pas décroché tant de mots que ça à son collègue mais ce dernier avait réussi à l’agacer passablement en peu de temps. Cela tira un sourire discret au jeune homme.

Il ne se contenterait pas de ces simples paroles et des maigres observations que lui avait transmis Jack pour sa consultation, cependant, alors plutôt que de lire les quelques lignes écrites dans le dossier de la jeune femme il préféra lui poser direction la question de ce qu’il s’était passé pour qu’elle arrive chez eux cette nuit. « J’ai pris un coup qui m’était pas destiné. » Haussant un sourcil surpris, le regard de Ruben se reposa sur le visage de Megan. Il avait bien sur remarqué l’entaille à l’arcade qu’elle portait, mais étant donné que cela pouvait être du à n’importe quel objet un brin contondant, sans contexte il n'irait pas loin. « Je vous dirais bien que c’est rien en comparaison de l’autre gars, mais il a pas une égratignure. » Du répondant, du mordant et de l’humour. Il avait connu pire, comme visite improvisée aux urgences. « L’ex de ma meilleure amie est venue lui rendre visite. Elle a déposé une plainte contre lui en début d’année et ça lui a pas plu. » Peut-être que le Dr West était pas loin de la vérité, après tout, mais qu’il n’avait juste pas eu assez d’éléments sur la situation pour comprendre la plus grande image entourant les faits. « Mais je vais bien. Je suis juste crevée. »

Finissant par se lever de son tabouret, attrapant un gant dans la boite à sa disposition, Ruben leva lentement sa main vers la plaie que la blonde portait à l’arcade, pointant du doigt l’endroit qui effectivement nécessitait attention. « Je peux vous examiner ? » Il attendit qu’elle lui donne le feu vert afin de regarder de plus près les soins qui allaient devoir être apportés à l’entaille. C’était un brin profond, mais rien de bien grave - et rien qui ne laisserait de marques indélébiles ou qui ne s’oubliaient pas avec le temps. « Je vais pas faire des points de suture, sinon ça va vous faire un marque que vous allez garder le reste de votre vie. De la colle devrait suffire, mais je vais devoir nettoyer avant de recoller les chairs. » Il avait son visage entre ses mains désormais, mais malheureusement l’angle de vue qu’il avait ne lui permettait pas de voir les marques de strangulations dont lui avait parlé Jack. Il allait devoir quelques instants de plus son mal en patience. Il sortit de la poche de sa blouse sa lampe de poche, afin de faire une évaluation neuro rapide - même si à vue d’oeil, il se rangeait aux côtés de la demoiselle et penchait sur le fait que son intervention n’était pas des plus utiles. « Je vais passer la lumière devant vos yeux, soyez pas surprise. » A droite, à gauche, en haut et en bas. Rien à signaler. « Des maux de tête apparus entre temps ? » Il éteignit la lampe, se recula. « Troubles de la vision, audition, de l’équilibre ? Quelque-chose d’autre d’anormal à constater ? »

Une fois l’examen clinique terminé, il se recula complètement des côtés du brancard. « Je vais chercher de quoi soigner votre plaie, je reviens. » Chose qu’il aurait laissé aux soins des infirmières en tant normal, mais il se devait de trouver une excuse pour tenter d’apercevoir les marques qu’il avait manqué jusque maintenant. Deux minutes, trois au plus plus tard, et il était de retour aux côtés de Megan. « Je vous laisse vous allonger, et pareil que tout à l’heure soyez pas surprise je vais allumer la lumière. » Celle qui se projetait uniquement sur son visage à elle depuis le coin du brancard, qui permettrait à Ruben de réellement faire son travail et de soigner l’entaille mais également d’avoir un meilleur angle de vue.





Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
la chute d'Icare
la chute d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) IAeu3cF ÂGE : 24 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Autrefois paparazzi, elle a pour l'instant raccroché les gants. Elle est à présent employée au "Mirages", studio photo ouvert en avril 2022 par Edgerton. Egérie de la nouvelle collection de Michael Hills, on dit merci beau-papa.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace, à Spring Hill, avec Damon, son époux qui dort dans la chambre d'à côté, et Bowie, le chien récemment adopté pour l'aider à se sentir en sécurité.
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Rsum
POSTS : 3441 POINTS : 65

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(09)
damon #11wendy & macaiden (2019)saül #6scott #2damon #14shiloh #7jo #5jasper

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 6e1f685e0af5309f2ccd3a189746eb733608a278
cosigan #11 & #14 ⊹ I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 1234567891011121314

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Dd8244143fdb9b9d4b9cc987e5aae6e227d55678
scogan #2 ⊹ You don't own me, I'm not just one of your many toys. You don't own me, don't say I can't go with other boys. You don't own me, don't try to change me in any way. You don't own me, don't tie me down 'cause I'd never stay. I don't tell you what to say, I don't tell you what to do. So just let me be myself, that's all I ask of you.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Ec0v
misfits #4 ⊹ Are you a stranger ? But you seem so familiar, it's hard to explain. And maybe I'm broken, but my arms are wide open for you. And you'll never know it, but you're just like me. Now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. And I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. So now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Kl4a
meloh #7 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) F5d98bd5c340fa12dd59720d30849c332fa38085
joseegan #5 ⊹ Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 8cfeb39614d4b7948b153340e7201903ce8a763d
aiden #1 ⊹ Now I'm worried for my soul, and I'm still scared of growin' old. You were good to me. And I'm so used to letting go, but I don't wanna be alone. Still, no matter where I go, at the end of every road, you were good to me.
RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en darkgoldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Empty
Message(#) Sujet: Re: it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) EmptyMer 25 Mai - 10:44




it’s none of my business, but it’s just been on my mind
Megan Williams & @Ruben Hartfield it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 873483867

« Je peux vous examiner ? »
« Faites vous plaisir. »

Il est minuit passé et j’ignore combien de temps j’ai attendu exactement - trop - si bien que ma patience s’effrite plus vite encore qu’habituellement. J’ai envie de rentrer chez moi, de laver mes vêtements et de me glisser sous mes draps. Ces derniers mois, j’ai été témoin d’assez de violence et vu assez de sang pour une vie entière et si mon agression du soir n’est pas liée aux Williams, ma vie était toutefois plus simple avant eux.


Est-ce tout à fait vrai ? En échange du luxe, de la sécurité et du confort, le prix à payer n’est-il pas dérisoire ? Je me déteste de penser ça, mais force est de constater que j’encaisse sans envisager une seule seconde de faire marche arrière. A partir de là, la réponse à cette question est assez évidente, non ? « Je vais pas faire des points de suture, sinon ça va vous faire un marque que vous allez garder le reste de votre vie. De la colle devrait suffire, mais je vais devoir nettoyer avant de recoller les chairs. » Je hoche la tête doucement, docile puisque peu désireuse d’être marquée à vie. J’ai déjà gâché mon image passée aux yeux de Saül - raison pour laquelle il m’a agressée - il ne manquerait plus que je sois défigurée à vie. « Oui, si on pouvait éviter les marques… » Certes, les marques se retouchent et, de toute façon, à cause des photos, ma carrière en tant que modèle risque de prendre fin avant d’avoir commencé. Malgré tout, je reste vaniteuse. «  Je vais passer la lumière devant vos yeux, soyez pas surprise. » Les doigts du médecin quittent mon menton, il lâche mon visage et je ne peux réprimer un soupir de soulagement. Je n’avais pas réalisé à quel point j’étais tendue, pendant toute la durée de son examen. Depuis quelques jours, je ne suis pas à l’aise à l’idée d’être maintenue, touchée, à l’idée qu’un homme approche ses mains de mon visage. On se demande pourquoi ou la faute à qui. « Des maux de tête apparus entre-temps ? Troubles de la vision, audition, de l’équilibre ? Quelque-chose d’autre d’anormal à constater ? » - « Non, rien du tout. Pour tout vous dire, je serais même pas venue aux urgences si mon amie avait pas insisté. » J’aurais mis un peu de désinfectant, je serais rentrée chez moi en catimini et me serais cachée dans ma chambre à l’abri des regards, comme un animal blessé. Si la prévenance de Shiloh m’a évité une cicatrice, je ne peux que la remercier. « Je vais chercher de quoi soigner votre plaie, je reviens. » Il sort de la pièce, et je ne le quitte pas des mes yeux bleus.

Un neurochirurgien pour soigner une plaie et mettre un peu de colle ? Depuis quand notre système médical est-il devenu si attentif, si prévenant ? Il n’a rien fait qu’un interne ou qu’un infirmier aurait pu faire, non ? Il revient rapidement, avant que je n’ai pu tirer des plans sur la comète mais assez tard pour que j’ai eu une réponse de Damon, qui indique qu’il se met en route pour venir me chercher. « Je vous laisse vous allonger, et pareil que tout à l’heure soyez pas surprise je vais allumer la lumière. » Je m’exécute et, mal à l’aise de me retrouver sur le dos - mes mécanismes de défense sont aux aguets - je l’observe faire en silence. Je grimace lorsqu’il effleure ma plaie d’une compresse. « Un neurochirurgien pour une entaille au visage, c’est pas un peu excessif ? » Mon histoire m’a appris à être méfiante, peut-être un peu trop, si bien qu’aujourd’hui il m’est compliqué de savoir quand j’exagère ou quand j’ai raison d’être aux aguets. Il fait un mouvement et, à nouveau, je serre les dents, surprise par la douleur. « Le médecin avant vous a parlé d’autres examens, je vais les faire ou pas ? Parce que mon mari est en route pour venir me chercher et je voudrais pas qu’il attende des heures. »





it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) A44L8rk
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) VsgJxpQ
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) AybYaOa
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Fqo0cUp
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) LKqJkYj
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) FWfVJqn
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) YwJSohR
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Ruben Hartfield
Ruben Hartfield
la main de midas
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans.
SURNOM : (rhube) ben.
STATUT : fiancé, comme si lui passer la bague au doigt était la solution parfaite à ses problèmes.
MÉTIER : neurochirurgien fraîchement diplômé, exerçant au st vincent’s hospital.
LOGEMENT : loft au #404 water(melon sugar) street, sur spring hill.
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 7dea4fb621314b422791ea50f2f68ece6a400e57
POSTS : 1175 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : quatrième enfant de la fratrie Hartfield, a toujours tout fait pour exister par lui-même, loin de l’ombre de ses aînés › neurochirurgien récemment diplômé, il ferait tout pour protéger sa carrière, au dépend de ses proches › a été anéanti par la disparition de son grand frère Jackson début 2020, mais ne l’a pas montré à personne, préférant assumer une fausse culpabilité seul dans son coin › a fauté une nuit avec une étudiante de la faculté, et plutôt que d’assumer auprès de sa petite-copine, il l’a demandé en mariage.
RPs EN COURS : (neuf) - present: caitrionaethelevelyn #2grace #2grace #3murphyrhett #5rorychez anggun
RPs EN ATTENTE : margot › rhett #6
RPs TERMINÉS : evelyngracemeganrhettrhett #2rhett #3 › rhett #4swannhartfield
AVATAR : harry styles.
CRÉDITS : aavocette (avatar),nobodys (profil gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 04/02/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42899-and-so-the-battleships-will-sink-beneath-the-waves-ruben https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t43548-ruben-hartfield

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Empty
Message(#) Sujet: Re: it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) EmptySam 28 Mai - 12:41


it’s none of my business, but it’s just been on my mind
@megan williams

« Faites vous plaisir. » Comme s’il était là pour effectivement prendre du bon temps, et non parce que les prédictions de son collègues pouvaient faire froid dans le dos. Son examen clinique fut assez rapide, puisqu’effectivement son avis n’était pas forcément attendu - il l’avait compris dès que la jeune femme s’était adressée à lui et avait commencé à lui expliquer ce qu’il s’était passé. Mais si Jack avait un doute, il irait jusqu’au bout de ce pourquoi il était descendu aux urgences ce soir. « Oui, si on pouvait éviter les marques… » Il opina du chef de façon brève. Il ne discuterait pas ce point - à la place de la demoiselle, il aurait préféré ne pas avoir de marque définitive si c’était possible. En revanche, c’étaient d’autres marques qui allaient rapidement être sa préoccupation, d’après ce qu’on lui avait dit, lorsqu’il pourrait y avoir accès.

« Non, rien du tout. Pour tout vous dire, je serais même pas venue aux urgences si mon amie avait pas insisté. » - « Tant mieux. Elle a quand même bien fait, on est jamais trop prudents. »

A peine fut-il de retour dans la pièce qu’il indiqua à la jeune femme de s’allonger sur le brancard, afin qu’il puisse effectuer les soins sans encombre. La vérité était là, elle n’était seulement pas complète. La lumière tournée sur le visage de la blonde, ses mains commençant à s’agiter autour de la plaie à nettoyer et à refermer. Il n’en aurait pas pour bien longtemps, alors il prenait son temps dans ses gestes, dans ses observations, Ruben. « Un neurochirurgien pour une entaille au visage, c’est pas un peu excessif ? » Un peu contre son gré, un léger sourire fit son apparition sur le visage du jeune Hartfield. Elle était perspicace, il ne pouvait pas lui retirer ça; et surtout elle avait on ne pouvait plus raison en l’occurrence. D’ordinaire, Ben ne serait jamais resté pour une simple plaie à refermer - cela faisait même bien longtemps qu’il n’avait pas été aux commandes d’un tel soin. « Pour l’entaille, si. » Il avait des défauts - quelques uns, très peu même -, mais il n’était pas connu pour être menteur normalement, Ruben. Et il n’avait pas besoin de l’être avec Megan en cet instant puisque son but était d'obtenir la vérité. « Pour les conséquences de l’entaille et son origine ? Beaucoup moins déjà. » Il parlait d’un ton calme, posé, sans aucune trace d’inquiétude ou de stress, alors que ses yeux naviguait de ceux de la jeune femme, à la plaie à son front, pour enfin s’arrêter un instant et peut être un supplémentaire de trop sur les marques que son cou cette fois ci portait.

« Le médecin avant vous a parlé d’autres examens, je vais les faire ou pas ? Parce que mon mari est en route pour venir me chercher et je voudrais pas qu’il attende des heures. » A entendre ces quelques mots, le faible sourire que portaient les lèvres de Ruben disparut assez rapidement. Ses yeux ne sauraient lâcher les ecchymoses changeant déjà de couleur, alors que les paroles de la jeune femme ne faisaient qu’ajouter une couche de suspicion au tableau qui se dressait devant lui. C’était peut-être qu’une coïncidence - mais il avait appris à ne y croire. « Il pourrait s’énerver, s’il devait attendre des heures qu’on vous soigne ? » Il était facile de comprendre le sous-entendu dans ses paroles, si la situation a la maison était compliquée pour Megan. Il allait vite s’apercevoir de sa réaction, de toutes façons, alors que ses expressions faciles se déroulaient pile sous ses yeux. « J’en ai plus pour longtemps avec votre plaie, et je ne pense pas vous prescrire d’autres examens pour cet incident là. Est-ce qu’il faudrait prévoir d’autres choses par rapport à d’autres incidents ? » Sans subtilité aucune, les yeux de Ruben naviguèrent de ceux de la demoiselle aux marques que portaient son cou en guise de collier provisoire.





Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
la chute d'Icare
la chute d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) IAeu3cF ÂGE : 24 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Autrefois paparazzi, elle a pour l'instant raccroché les gants. Elle est à présent employée au "Mirages", studio photo ouvert en avril 2022 par Edgerton. Egérie de la nouvelle collection de Michael Hills, on dit merci beau-papa.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace, à Spring Hill, avec Damon, son époux qui dort dans la chambre d'à côté, et Bowie, le chien récemment adopté pour l'aider à se sentir en sécurité.
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Rsum
POSTS : 3441 POINTS : 65

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(09)
damon #11wendy & macaiden (2019)saül #6scott #2damon #14shiloh #7jo #5jasper

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 6e1f685e0af5309f2ccd3a189746eb733608a278
cosigan #11 & #14 ⊹ I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 1234567891011121314

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Dd8244143fdb9b9d4b9cc987e5aae6e227d55678
scogan #2 ⊹ You don't own me, I'm not just one of your many toys. You don't own me, don't say I can't go with other boys. You don't own me, don't try to change me in any way. You don't own me, don't tie me down 'cause I'd never stay. I don't tell you what to say, I don't tell you what to do. So just let me be myself, that's all I ask of you.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Ec0v
misfits #4 ⊹ Are you a stranger ? But you seem so familiar, it's hard to explain. And maybe I'm broken, but my arms are wide open for you. And you'll never know it, but you're just like me. Now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. And I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. So now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Kl4a
meloh #7 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) F5d98bd5c340fa12dd59720d30849c332fa38085
joseegan #5 ⊹ Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 8cfeb39614d4b7948b153340e7201903ce8a763d
aiden #1 ⊹ Now I'm worried for my soul, and I'm still scared of growin' old. You were good to me. And I'm so used to letting go, but I don't wanna be alone. Still, no matter where I go, at the end of every road, you were good to me.
RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en darkgoldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Empty
Message(#) Sujet: Re: it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) EmptySam 28 Mai - 18:59




it’s none of my business, but it’s just been on my mind
Megan Williams & @Ruben Hartfield it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 873483867

« Tant mieux. Elle a quand même bien fait, on est jamais trop prudents. » - « Je retiens, la prochaine fois que je me cogne un doigt de pied dans une porte, je cours jusqu’aux urgences. » J’esquisse un sourire amusé, légèrement triomphant et, alors qu’il quitte la pièce pour aller chercher de quoi soigner ma plaie - ce que j’aurais pu faire seule, colle à part - je m’installe sur la table d’auscultation.


Alors qu’il se contente de désinfecter et d'ausculter ma plaie, je m’interroge sur sa réelle plus value par rapport à un interne. Je me demande si cela se passe toujours comme ça - le cas échéant, je commence à comprendre le problème de manque de médecins de notre pays - ou si j’ai le droit à un traitement spécial. Si c’est la seconde hypothèse, je m’interroge. Pourquoi moi ? Qu’est ce que j’ai, ou plutôt ce que mon cas a de si intéressant ou perturbant pour que l’on envoie un chirurgien - neurochirurgien qui plus est - faire le boulot d’un étudiant en première année ? Je n’ai jamais été du genre à garder ma langue dans ma poche : je mets les deux pieds dans le plat. « Pour l’entaille, si. » Mais ? « Pour les conséquences de l’entaille et son origine ? Beaucoup moins déjà. » L’origine ? Je fronce les sourcils, ce qui me soutire évidemment un soupir de douleur et un grincement de dents. « Les origines ? » Est-ce parce que j’ai parlé de la plainte de Shiloh ? « C’est parce que j’aurais dû aller voir les flics en premier ? » Je n’ai pas envie d’avouer que, si j’hésite à faire ce qui doit être fait - cela ne peut qu’aider le dossier de ma meilleure amie - c’est parce que j’ai peur d’être interrogée quant aux hématomes sur mon cou que je recouvre tant bien que mal de fond de teint. « J’ai hésité, je savais pas trop ce qu’il faut faire dans ce genre de cas. C’est à moi d’aller voir les flics ou c’est un médecin qui m’a vue qui témoignera si besoin lors du procès de son ex ? » Mon égoïsme me fait mal au coeur, mais je dois protéger Damon et la famille à laquelle j’appartiens pour le meilleur et pour le pire.

« Il pourrait s’énerver, s’il devait attendre des heures qu’on vous soigne ? » Je fronce les sourcils, amusée, avant de laisser échapper un rire. « Comme toute personne qui attend des heures aux urgences. Ça a le don de vous mettre sur les nerfs ce genre de chose, je dis pas que mon entaille est prioritaire sur des cas plus grave, mais j’ai presque failli partir. Je sais pas, vous pourriez au moins mettre des fauteuils de massage en salle d’attente. Ou embaucher des esthéticiennes pour qu’on puisse coupler ça à une manucure. » Si je détourne totalement le sujet, c’est parce que je ne réalise pas qu’il posait une vraie question. L’idée que Damon puisse réellement s’énerver, comme Lawrence le fait, est tellement suréelle que je n’accorde pas vraiment de crédit à sa question. « J’en ai plus pour longtemps avec votre plaie, et je ne pense pas vous prescrire d’autres examens pour cet incident là. Est-ce qu’il faudrait prévoir d’autres choses par rapport à d’autres incidents ? » Ses yeux dérivent jusqu’à ma nuque et je comprends. Je n’ai pas croisé mon reflet depuis que je suis arrivée, mais avec toute une journée et une nuit bien entamée, mon fond de teint doit commencer à s’estomper. Ce sont les bleus autour de mon cou qui inquiètent le chirurgien, et c’est à cause d’eux qu’il est venu s’intéresser à moi. Par automatisme, je porte une main à ma nuque, j’effleure du bout du doigt les marques alors que mon cerveau tourne à pleine allure. « J’ai des marques ? Il m’a attrapée par le cou avant de me pousser contre la porte. L’ex de mon amie. » Je n’ai pas le temps de réfléchir convenablement : si je l’avais eu, j’aurais forcément réalisé que cela se voit que mes hématomes remontent à plusieurs jours, ils sont à présent constitué d’un mélange de violet et de jaune. Un bleu frais, ça ne ressemble pas à ça et grâce à Saül Williams, je devrais être au courant à force. « De toute évidence, ça servait à rien que je vous les montre. Je me doute qu’à part me donner une pommade à l’arnica, vous pouvez pas faire grand chose. » Peut-être que si j’ai l’air très convaincante, il finira par croire à mon histoire. « Je marque facilement, j'ai l'habitude. On m'a dit que ça pouvait venir d'une carence en vitamine C. »





it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) A44L8rk
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) VsgJxpQ
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) AybYaOa
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Fqo0cUp
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) LKqJkYj
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) FWfVJqn
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) YwJSohR
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Ruben Hartfield
Ruben Hartfield
la main de midas
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans.
SURNOM : (rhube) ben.
STATUT : fiancé, comme si lui passer la bague au doigt était la solution parfaite à ses problèmes.
MÉTIER : neurochirurgien fraîchement diplômé, exerçant au st vincent’s hospital.
LOGEMENT : loft au #404 water(melon sugar) street, sur spring hill.
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 7dea4fb621314b422791ea50f2f68ece6a400e57
POSTS : 1175 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : quatrième enfant de la fratrie Hartfield, a toujours tout fait pour exister par lui-même, loin de l’ombre de ses aînés › neurochirurgien récemment diplômé, il ferait tout pour protéger sa carrière, au dépend de ses proches › a été anéanti par la disparition de son grand frère Jackson début 2020, mais ne l’a pas montré à personne, préférant assumer une fausse culpabilité seul dans son coin › a fauté une nuit avec une étudiante de la faculté, et plutôt que d’assumer auprès de sa petite-copine, il l’a demandé en mariage.
RPs EN COURS : (neuf) - present: caitrionaethelevelyn #2grace #2grace #3murphyrhett #5rorychez anggun
RPs EN ATTENTE : margot › rhett #6
RPs TERMINÉS : evelyngracemeganrhettrhett #2rhett #3 › rhett #4swannhartfield
AVATAR : harry styles.
CRÉDITS : aavocette (avatar),nobodys (profil gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 04/02/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42899-and-so-the-battleships-will-sink-beneath-the-waves-ruben https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t43548-ruben-hartfield

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Empty
Message(#) Sujet: Re: it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) EmptyMar 31 Mai - 22:59



it’s none of my business, but it’s just been on my mind
@megan williams

« Je retiens, la prochaine fois que je me cogne un doigt de pied dans une porte, je cours jusqu’aux urgences. » Il dut se retenir, de son côté, d'ajouter une pointe d’amusement à son sourire - rien dans la situation qui les concernaient en cet instant ne le faisait vraiment rire.

Une fois que la demoiselle fut correctement installée et qu’il avait commencé à lui prodiguer les soins en adéquation avec sa blessure, ce fut elle qui commença à poser les questions. Il était vrai que cela était plutôt rare de voir un neurochirurgien s’occuper lui même d’une simple entaille à refermer - la plupart du temps, ce n’était même pas lui qui s’occupait de refermer les plaies au bloc opératoire, c’était pour dire. La perspicacité de la patience, là, lui arracha un petit sourire amusé - un instant, pas bien plus longtemps. La réponse qu’il lui fournit par la suite, en revanche, ne semblait pas lui convenir car elle se mit à froncer les sourcils - mouvement qu’elle regretta à même l’instant où il était réalisé, à ne pas en douter par la façon dont elle stoppa cette façon de faire immédiatement. « J’éviterais de trop froncer des sourcils, oui, si j’étais vous. » Autant parce-que la douleur allait vite lui rappeler qu’un tel geste n’était pas le plus malin, que parce-que ses mains à lui étaient occupées à recoller les chairs de la plaie et que si elle laissait ses traits de visage s’agiter sans y faire attention, elle allait gâcher son travail. « Les origines ? C’est parce que j’aurais dû aller voir les flics en premier ? » - « Peut-être ? » La voix de Ruben était douce et encourageante, était modérée de façon à ne pas arrêter Megan dans sa réponse. Peut-être effectivement que si elle était victime de violences de la part de son conjoint, elle aurait du aller voir les forces de l’ordre dans un premier temps; souvent, d’ailleurs, ils prenaient des photos des blessures pour consister leur dossier. « J’ai hésité, je savais pas trop ce qu’il faut faire dans ce genre de cas. C’est à moi d’aller voir les flics ou c’est un médecin qui m’a vue qui témoignera si besoin lors du procès de son ex ? » Ce fut au tour du médecin de froncer quelque peu les sourcils. La conversation semblait être menée sur deux fronts différents sans qu’ils s’aperçoivent ni l’un ni l’autre que c’était le cas. « SI on nous demande de témoigner, c’est le seul moyen pour nous de parler de ce qu’on a vu. Sinon, on trahit le secret professionnel auquel on est rattaché. » Les conseils qu’il pouvait donner à la jeune femme, en revanche, eux restaient vrais qu’importe le sujet de leur conversation.

Et afin d’être sûr d’obtenir les réponses pour lesquelles on l’avait envoyé là, Ruben se permit d’appuyer sur un point grâce aux paroles de la jeune femme  - apparemment, son mari risquait de s’énerver s’il devait l’attendre aux urgences, ce qui n’était pas tout à fait un comportement adapté. Le rire qu’elle se permit ne l’était pas vraiment non plus, à dire vrai. « Comme toute personne qui attend des heures aux urgences. Ça a le don de vous mettre sur les nerfs ce genre de chose, je dis pas que mon entaille est prioritaire sur des cas plus grave, mais j’ai presque failli partir. Je sais pas, vous pourriez au moins mettre des fauteuils de massage en salle d’attente. Ou embaucher des esthéticiennes pour qu’on puisse coupler ça à une manucure. » Le regard que le Hartfield posa sur la blonde en cet instant fut un brin plus agacé que tous ceux réunis jusque maintenant. Il savait que cela ne partait pas d’une mauvaise intention ou quoi que ce soit, et qu’elle ne réagissait que de façon trop connue parmi les patients qui passaient par les urgences: l’attente était longue, les conditions pour effectuer cette dernière que moyennement appréciés et souvent pour un passage plus qu’express du médecin. L’envers du décor que les patients ne voyaient pas, malheureusement, était l’explication de toute cette attente dite interminable et injustifiée. Et puis, à travers tout ça surtout, il ne pouvait savoir si elle répondait de cette façon à sa question afin d’éviter cette dernière ou si elle était vraie dans sa façon défaire et qu’elle ne pensait réellement pas au mal qu’il insinuait avec ses mots. Au fond de lui, il espérait que la seconde raison soit la bonne mais peu de signes lui permettaient d’être sûr de lui.

Alors, forcément, il dut être plus précis, ajouter une nouvelle couche à ses suspicions. Ce n’était pas forcément la meilleure des méthodes - beaucoup trop de victimes de violences conjugales n’osaient pas en parler, par peurs de représailles, et fuyait les opportunités de le faire dès lors que quelqu’un posait des questions trop précises -, mais il se devait de faire tout ce qu’il était en son pouvoir avant de la laisser repartir. Et appuyer sur le sujet qui fâchait, apposer son regard sur les marques qui l’inquiétaient davantage que celle laissée par la chair entaillée, fut comme un déclic pour Megan. Il n’y avait plus qu’à espérer que sa réponse soit celle qui correspondait à la réalité - mais rien qu’au regard qu’elle lui jetait désormais, Ruben dut retenir d’échapper un soupire. « J’ai des marques ? Il m’a attrapée par le cou avant de me pousser contre la porte. L’ex de mon amie. » Vraiment ? « De toute évidence, ça servait à rien que je vous les montre. Je me doute qu’à part me donner une pommade à l’arnica, vous pouvez pas faire grand chose. » Ah oui ?. « Je marque facilement, j'ai l'habitude. On m'a dit que ça pouvait venir d'une carence en vitamine C » En entendant ces derniers mots, les mains du médecin se retirèrent du visage de la demoiselle  - il avait terminé de refermer la plaie de toutes façons. Il déposa son matériel sur le charriot qu'il avait à portée de main, avant de se rasseoir sur le tabouret qu’il avait emprunté quelques instant auparavant, mais cette fois-ci en le mettant aux côtés du brancard sur lequel se trouvait la patience. Ainsi, il n’avait plus aucun ascendant sur elle si ce n’était le port de sa blouse blanche, et elle aurait davantage l’espace de se sentir libre de s’exprimer, en sécurité aussi. Elle était celle menant cette discussion et celle pouvant, si elle pensait que cela était le moment, s’ouvrir à lui si elle en avait besoin. « Vous avez l’habitude et vous marquez souvent parce-que ce sont des situations qui arrivent souvent à la maison ? » De toutes façons, si elle ne désirait pas continuer cette conversation, elle pouvait s’en aller; alors, autant tenter le tout pour le tout et mettre toutes les chances de son côté - et du côté de la victime, même si cette dernière ne saurait le voir. « Rien de ce que pourrait dire ne sortira de cette pièce, alors s’il y a quelque-chose dont vous souhaitez me parler pendant qu’on est que tous les deux, n’hésitez pas. » Il accrocha son regard clair du sien. « Sachez juste que vous n’êtes pas seule et qu’on peut vous aider. »





Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
la chute d'Icare
la chute d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) IAeu3cF ÂGE : 24 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Autrefois paparazzi, elle a pour l'instant raccroché les gants. Elle est à présent employée au "Mirages", studio photo ouvert en avril 2022 par Edgerton. Egérie de la nouvelle collection de Michael Hills, on dit merci beau-papa.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace, à Spring Hill, avec Damon, son époux qui dort dans la chambre d'à côté, et Bowie, le chien récemment adopté pour l'aider à se sentir en sécurité.
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Rsum
POSTS : 3441 POINTS : 65

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(09)
damon #11wendy & macaiden (2019)saül #6scott #2damon #14shiloh #7jo #5jasper

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 6e1f685e0af5309f2ccd3a189746eb733608a278
cosigan #11 & #14 ⊹ I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 1234567891011121314

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Dd8244143fdb9b9d4b9cc987e5aae6e227d55678
scogan #2 ⊹ You don't own me, I'm not just one of your many toys. You don't own me, don't say I can't go with other boys. You don't own me, don't try to change me in any way. You don't own me, don't tie me down 'cause I'd never stay. I don't tell you what to say, I don't tell you what to do. So just let me be myself, that's all I ask of you.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Ec0v
misfits #4 ⊹ Are you a stranger ? But you seem so familiar, it's hard to explain. And maybe I'm broken, but my arms are wide open for you. And you'll never know it, but you're just like me. Now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. And I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. So now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Kl4a
meloh #7 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) F5d98bd5c340fa12dd59720d30849c332fa38085
joseegan #5 ⊹ Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 8cfeb39614d4b7948b153340e7201903ce8a763d
aiden #1 ⊹ Now I'm worried for my soul, and I'm still scared of growin' old. You were good to me. And I'm so used to letting go, but I don't wanna be alone. Still, no matter where I go, at the end of every road, you were good to me.
RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en darkgoldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Empty
Message(#) Sujet: Re: it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) EmptyVen 3 Juin - 14:12




it’s none of my business, but it’s just been on my mind
Megan Williams & @Ruben Hartfield it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 873483867

« Peut-être ? » - « Il est plus l’heure de jouer aux devinettes, vous ne pensez pas ? » Il est minuit passé et je suppose qu’il a aussi peu envie d’être ici que moi. Au moins, lui est payé pour le faire. Je suis confuse : c’est peu dire puisque je ne comprends pas pourquoi il prend au chirurgien l’envie de jouer l’énigmatique. Est-ce parce que, comme tous les hommes, ils pense que le mystère attire les femmes ? Ai-je l’air de ce genre d’humeur ? La bague à mon doigt n’est-elle pas assez imposante ? Si cela ne me semblait pas aussi incongru - qui utilise encore ce genre de technique de drague douteuse ? - j’aurais pu y croire. Là, j’ai juste le sentiment qu’il veut en venir quelque part mais impossible de comprendre où. « Si on nous demande de témoigner, c’est le seul moyen pour nous de parler de ce qu’on a vu. Sinon, on trahit le secret professionnel auquel on est rattaché. » Euh, ok ? Je hoche la tête doucement, pour l’instant peu inquiète par rapport à la plainte de Shiloh et mon éventuelle participation. Je ne suis pas une mauvaise amie, j’ai simplement besoin de traiter chaque information l’une après l’autre et, à cette heure, j’ai surtout besoin de rentrer chez moi. Demain, j’irai au commissariat si cela peut aider ma douce amie. « Il faut prendre des photos, non ? » C’est ce que je crois retenir, mais seuls quelques films et procès médiatisés constituent ma source. Le sera-t-il celui du chanteur ?

« Vous avez l’habitude et vous marquez souvent parce-que ce sont des situations qui arrivent souvent à la maison ? » Je voudrais pouvoir devenir plus petite qu’une mouche pour me glisser hors de la salle de consultation sans que l’on cherche à me faire parle ou me retenir. A présent, j’ai compris où le médecin voulait en venir et je ne suis pas à l’aise. Damon n’a évidement rien à voir dans tout cas. Je n’ai pas peur de dire quelque chose qui pourrait laisser penser qu’il lève la main sur moi. Sauf que ce que soutient le médecin n’est pas totalement faut : sauf que ce n’est pas du fils qu’il s’agit, mais du père. Peut-on considérer deux fois en moins d’un ans comme une habitude ? Dois-je m’alarmer et penser qu’on entre dans la catégorie souvent ? « Rien de ce que pourrait dire ne sortira de cette pièce, alors s’il y a quelque-chose dont vous souhaitez me parler pendant qu’on est que tous les deux, n’hésitez pas. » Je sais qu’il fait ce que l’on attend de lui. Il voit une femme en mauvais état, qui porte des marques d’agressions fraîches et des plus vieilles, rien de surprenant à ce que ses voyants sonnent l’alarme. Il prouve que, parmi le corps médical, il y a au moins une poignée de gens bons qui se soucient réellement du bien d’autrui. Sauf que j’ai passé le sade où quiconque peut m’aider et que je ne veux pas créer de problèmes à Damon. « Sachez juste que vous n’êtes pas seule et qu’on peut vous aider. » - « C’est vraiment pas ce que vous croyez. » Je voudrais avoir l’air plus sure de moi, être plus affirmée puisque je sais que mon attitude de matou sauvage joue contre moi et sert la thèse de la femme battue. « J’ai un mari gentil et aimant. » Ce dernier point est à rediscuter, mais le principal reste que Damon ne ferait pas de mal à une mouche. « Il a jamais levé la main et le fera jamais. C’est mon amie qui a besoin d’aide. » De celle du système judiciaire à défaut d’avoir eu quelqu’un pour lui tendre la main comme l’inconnu est en train de le faire, à l’époque où elle sortait encore avec Lawrence. « Il vient me chercher. Vous pourrez vous faire un avis vous même. » Est-ce que je change de sujet et continue de parler en espérant qu’il oubliera les marques sur ma nuque ? Tout à fait. « Je sais que vous faites que votre travail. Mais je peux pas répondre à vos questions. » Puisque dénoncer Saül n’est pas à l’ordre du jour. « Mais je suis en sécurité. » Ou en tout cas, j’ai envie de me persuader que Saül ne tentera rien de plus grave contre moi pour me faire regretter son humiliation.






it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) A44L8rk
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) VsgJxpQ
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) AybYaOa
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Fqo0cUp
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) LKqJkYj
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) FWfVJqn
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) YwJSohR
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Ruben Hartfield
Ruben Hartfield
la main de midas
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans.
SURNOM : (rhube) ben.
STATUT : fiancé, comme si lui passer la bague au doigt était la solution parfaite à ses problèmes.
MÉTIER : neurochirurgien fraîchement diplômé, exerçant au st vincent’s hospital.
LOGEMENT : loft au #404 water(melon sugar) street, sur spring hill.
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 7dea4fb621314b422791ea50f2f68ece6a400e57
POSTS : 1175 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : quatrième enfant de la fratrie Hartfield, a toujours tout fait pour exister par lui-même, loin de l’ombre de ses aînés › neurochirurgien récemment diplômé, il ferait tout pour protéger sa carrière, au dépend de ses proches › a été anéanti par la disparition de son grand frère Jackson début 2020, mais ne l’a pas montré à personne, préférant assumer une fausse culpabilité seul dans son coin › a fauté une nuit avec une étudiante de la faculté, et plutôt que d’assumer auprès de sa petite-copine, il l’a demandé en mariage.
RPs EN COURS : (neuf) - present: caitrionaethelevelyn #2grace #2grace #3murphyrhett #5rorychez anggun
RPs EN ATTENTE : margot › rhett #6
RPs TERMINÉS : evelyngracemeganrhettrhett #2rhett #3 › rhett #4swannhartfield
AVATAR : harry styles.
CRÉDITS : aavocette (avatar),nobodys (profil gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 04/02/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42899-and-so-the-battleships-will-sink-beneath-the-waves-ruben https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t43548-ruben-hartfield

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Empty
Message(#) Sujet: Re: it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) EmptySam 11 Juin - 11:49



it’s none of my business, but it’s just been on my mind
@megan williams

« Il est plus l’heure de jouer aux devinettes, vous ne pensez pas ? » Il aurait voulu pouvoir faire autrement que de jouer aux devinettes, Ruben, mais pour se faire il fallait que la jeune femme face à lui mette également la main à la patte - et soit elle n’avait vraiment pas prévu de lui expliquer ce qu’il se passait à la maison et il n’en était en rien étonné c’était monnaie courante, soit elle n’avait réellement aucun soucis mais les marques qu’elle portait faisait froid dans le dos au médecin et il n’avait guère envie de lâcher l’affaire. Il se devait cependant de ruser pour ne pas lui faire dire des choses qui n’étaient pas vraies, qui entraveraient les soins qu’il était en train de lui administrer. « Il faut prendre des photos, non ? » Il pourrait en prendre, oui - mais pour quoi faire ici ? Elle ne semblait pas être dans une démarche de dénonciation de son côté, alors les images ne serviraient à pas grand chose. Et puis, il pourrait toujours détailler ce qu’il avait vu, si le besoin se faisait finalement présent. « A vous de me dire si vous avez besoin que j’en prenne. » Mais s’il agissait de la sorte, elle serait obligée d’expliquer in fine à un moment donné pourquoi les marques n’étaient pas celles qu’elle avait pu recevoir aujourd’hui mais bien des marques plus anciennes.

Et c’était sur ce point là que Ruben voulait qu’elle comprenne qu’elle ne saurait le duper. Il avait pertinemment compris que même si effectivement quelqu’un l’avait brutalisée aujourd’hui, les marques de strangulation sur son cou elles étaient plus anciennes. Et elle ne devait pas se priver d’en parler malgré la peur, malgré les menaces: il était présent si elle le désirait, si elle avait besoin, et il ferait de son mieux pour l’accompagner si sa présence était nécessaire. D’ailleurs, lorsqu’il lui précisa à haute voix tout ce qu’il tentait de lui communiquer depuis qu’il avait mis les pieds dans ce box, quelque-chose sembla changer sur le visage de Megan. Et, dans ses yeux, une lueur différente semblait désormais briller. Ce n’était pas pour rassurer Ben qui avait l'impression que désormais, elle se savait prise au piège mais ne savait comment s’en sortir. « C’est vraiment pas ce que vous croyez. » Il ne comptait lâcher son regard un seul instant, surtout alors qu’elle commençait son plaidoyer de la sorte - c’était tout le temps ce que les personnes battues commençaient par dire. « J’ai un mari gentil et aimant. Il a jamais levé la main et le fera jamais. C’est mon amie qui a besoin d’aide. » Le médecin se pinça les lèvres un instant. Il aurait aimé croire la jeune femme sur parole, vraiment, car peut-être que son mari était réellement gentil et aimait; malheureusement, l’expérience ne jouait pas en sa faveur en cet instant. « Il vient me chercher. Vous pourrez vous faire un avis vous même. » - « J’attendrais qu’il vienne vous chercher dans le box alors, s’il est en chemin. » Pas qu’il obtiendrait la vérité d’une quelconque situation en rencontrant le mari de la jeune femme, mais parfois cela pouvait confirmer ou infirmer des vérités: il ne perdait rien à attendre que l’autre homme les rejoigne.

« Je sais que vous faites que votre travail. Mais je peux pas répondre à vos question. » Un petit silence. « Mais je suis en sécurité. » Il garda son regard accroché à celui de la jeune femme un instant supplémentaire, avant de lâcher un petit soupire. Si elle subissait réellement des violences domestiques, ce n’était pas aujourd’hui qu’elle en parlerait et insister n’était pas une méthode ayant prouvé son efficacité. Il pouvait désormais simplement se contenter de continuer les soins dont elle avait besoin pour cette visite et espérer que les choses se porteraient mieux par la suite - et que si ce n’était pas le cas, elle se souviendrait qu’elle n’était pas seule et qu’elle pouvait toujours trouver de l’aide auprès du corps médical pour se sortir d’une délicate situation. Finalement, Ruben se tourna pour ranger le plateau qui lui avait servi lorsqu’il recollait la plaie de Megan. « J’espère que vous l’êtes vraiment, madame Williams. » Et il était on ne pouvait plus sincère dans ses mots. « Votre mari doit arriver dans combien de temps, à peu près ? » En gardant un oeil, plus discret cette fois-ci, sur les faits et gestes de la demoiselle, il s’attelait cependant à noter dans le dossier de cette dernière les éléments qui pourraient avoir leur importance si une nouvelle visite en service de soins était effectuée. Et bien sur, dans la partie du dossier confidentielle et qui ne serait jamais lu ni par la patience ni par ses proches, il nota en lettres capitales SUSPICION DE VIOLENCES DOMESTIQUES - il ne voulait en aucun cas que cet élément passe à la trappe si le besoin était de nouveau de mise.





Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
la chute d'Icare
la chute d'Icare
Voir le profil de l'utilisateur
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) IAeu3cF ÂGE : 24 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Monroe devenue Williams le 20.11.21 : elle a promis à Damon qu'elle ferait tout pour devenir quelqu'un dont il aurait réellement pu tomber amoureux.
MÉTIER : Autrefois paparazzi, elle a pour l'instant raccroché les gants. Elle est à présent employée au "Mirages", studio photo ouvert en avril 2022 par Edgerton. Egérie de la nouvelle collection de Michael Hills, on dit merci beau-papa.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace, à Spring Hill, avec Damon, son époux qui dort dans la chambre d'à côté, et Bowie, le chien récemment adopté pour l'aider à se sentir en sécurité.
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Rsum
POSTS : 3441 POINTS : 65

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
(09)
damon #11wendy & macaiden (2019)saül #6scott #2damon #14shiloh #7jo #5jasper

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 6e1f685e0af5309f2ccd3a189746eb733608a278
cosigan #11 & #14 ⊹ I am the hardest to love, the house I bought is not a home, together we are so alone. Don't regret the day we met, don't forget that time we spent. Forget that we're in different beds, I know, 'cause I am the hardest to love. No I can't, can't believe you trust me, after all the rough days, you still call me up. ☽ 1234567891011121314

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Dd8244143fdb9b9d4b9cc987e5aae6e227d55678
scogan #2 ⊹ You don't own me, I'm not just one of your many toys. You don't own me, don't say I can't go with other boys. You don't own me, don't try to change me in any way. You don't own me, don't tie me down 'cause I'd never stay. I don't tell you what to say, I don't tell you what to do. So just let me be myself, that's all I ask of you.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Ec0v
misfits #4 ⊹ Are you a stranger ? But you seem so familiar, it's hard to explain. And maybe I'm broken, but my arms are wide open for you. And you'll never know it, but you're just like me. Now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. And I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. So now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Kl4a
meloh #7 ⊹ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) F5d98bd5c340fa12dd59720d30849c332fa38085
joseegan #5 ⊹ Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 8cfeb39614d4b7948b153340e7201903ce8a763d
aiden #1 ⊹ Now I'm worried for my soul, and I'm still scared of growin' old. You were good to me. And I'm so used to letting go, but I don't wanna be alone. Still, no matter where I go, at the end of every road, you were good to me.
RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en darkgoldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : stairsjumper (avatar), harley (gifs signature) & loonywaltz (UB)
DC : Raelyn Blackwell, le mont des vanités (ft. Lady Gaga)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-megan-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Empty
Message(#) Sujet: Re: it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) EmptyMar 14 Juin - 16:32




it’s none of my business, but it’s just been on my mind
Megan Williams & @Ruben Hartfield it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 873483867

« A vous de me dire si vous avez besoin que j’en prenne. » - « C’est quoi votre problème ? » Je n’aime pas la façon dont le médecin tourne autour du pot sans que je comprenne pourquoi il joue à ça. J’ai l’impression d’avoir quelque chose à me reprocher ou à minima que quelque chose le dérange alors que je suis une victime, une jeune femme blessée qui se présente aux urgences en pleine nuit sans avoir quoi que ce soit à se repprocher.  

J’espère que Damon sera d’humeur à jouer la comédie lorsqu’il viendra me chercher. Je l’espère parce que, ce soir, les apparences comptent puisque je comprends que le neurochirurgien agit comme il le fait parce qu’il soupçonne mon jeune mari de me faire du mal, de me frapper ou d’être en tout cas à l’origine des marques de strangulation autour de mon cou. J’ai mis du fond de teint par-dessus avec précaution, sauf qu’après une journée entière et deux heures dans la salle d’attention comme cerise sur le gâteau, il s’est estompé au point de ne plus rien masquer du tout. « J’attendrais qu’il vienne vous chercher dans le box alors, s’il est en chemin. » - « Je suis majeure, je sais pas si c’est bien écrit sur le dossier. » J’use de sarcasme parce que je n’aime pas l’idée que mon faux mariage soit passé à la loupe. Je n’aime pas l’idée qu’il soit possible que mon interlocuteur tire les mauvaises conclusions de notre façon étrange d’agir ensemble, Damon et moi. Mais puisque le médecin semble camper sur ses positions, je pousse un soupir. « Je lui dis de demander qui ? » Afin d’être conduit ici quand il se présentera à l'accueil. Je pianote la consigne à l’attention de l’italien, avant de reporter mon attention sur le docteur Hartfield qui, après s’être occupé de ma plaie, griffonne des notes dans son (mon) dossier. « J’espère que vous l’êtes vraiment, madame Williams. » - « Je suis certaine que vous faites un travail formidable. Mais j’ai pas besoin d’aide, vous vous trompez de personne. » Qu’il dépense son énergie avec quelqu’un qui a besoin d’être aidé. Moi, je ne peux pas parler des circonstances de mes blessures, j’ai bien trop peur des conséquences et je me crois assez solide pour encaisser et attendre que ça passe. « Votre mari doit arriver dans combien de temps, à peu près ? » Je sors mon téléphone de ma poche et ouvre la conversation avec Damon. « Il se gare. On a vraiment besoin de le faire venir ici ? Vous pouvez pas plutôt me raccompagner dans le hall ? » Je n’ai pas envie qu’il s’inquiète ou se demande ce qui se trame. De toute façon, je suis consciente de mes droits : le corps médical ne peut pas me retenir contre mon gré. Je suis lucide, ma blessure ne présente aucune gravité, j’ai le droit de sortir si je le souhaite si bien que j’impose mon choix en me redressant sur mes pieds.

Dans le hall, j’aperçois la chevelure blonde de Damon qui échange avec la standardiste et échange un coup d'œil avec le docteur Hartfield. « C’est lui, en polo, à l’accueil. » Peut-on encore douter de la gentillesse de mon jeune mari en posant les yeux sur lui. J’espère que non et que son visage innocent parlera de lui-même.





it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) A44L8rk
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) VsgJxpQ
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) AybYaOa
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Fqo0cUp
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) LKqJkYj
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) FWfVJqn
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) YwJSohR
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Ruben Hartfield
Ruben Hartfield
la main de midas
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans.
SURNOM : (rhube) ben.
STATUT : fiancé, comme si lui passer la bague au doigt était la solution parfaite à ses problèmes.
MÉTIER : neurochirurgien fraîchement diplômé, exerçant au st vincent’s hospital.
LOGEMENT : loft au #404 water(melon sugar) street, sur spring hill.
it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) 7dea4fb621314b422791ea50f2f68ece6a400e57
POSTS : 1175 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : quatrième enfant de la fratrie Hartfield, a toujours tout fait pour exister par lui-même, loin de l’ombre de ses aînés › neurochirurgien récemment diplômé, il ferait tout pour protéger sa carrière, au dépend de ses proches › a été anéanti par la disparition de son grand frère Jackson début 2020, mais ne l’a pas montré à personne, préférant assumer une fausse culpabilité seul dans son coin › a fauté une nuit avec une étudiante de la faculté, et plutôt que d’assumer auprès de sa petite-copine, il l’a demandé en mariage.
RPs EN COURS : (neuf) - present: caitrionaethelevelyn #2grace #2grace #3murphyrhett #5rorychez anggun
RPs EN ATTENTE : margot › rhett #6
RPs TERMINÉS : evelyngracemeganrhettrhett #2rhett #3 › rhett #4swannhartfield
AVATAR : harry styles.
CRÉDITS : aavocette (avatar),nobodys (profil gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) › otto lazzari, la mort dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 04/02/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42899-and-so-the-battleships-will-sink-beneath-the-waves-ruben https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t43548-ruben-hartfield

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Empty
Message(#) Sujet: Re: it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) EmptyMar 14 Juin - 20:00



it’s none of my business, but it’s just been on my mind
@megan williams

« C’est quoi votre problème ? » C’était ça, peut-être, le fin mot de l’histoire: Ruben n’avait pas de problème, il cherchait à résoudre ceux de la jeune femme dans ce box des urgences alors qu’il ne savait même pas s’il cherchait le vrai ou le faux. Et si elle ne lui donnait pas un coup de main, alors il ne pourrait pas aller dans son sens et faire son boulot correctement. Parce-qu’il savait que dans la majorité des cas où des femmes battues se rendaient aux urgences, ces dernières n’osaient guère parler des problèmes qui se passaient chez elles, et préféraient taire plutôt que de témoigner contre quelqu’un qui leur montrait un peu trop d’amour. Alors, bien sur que si l’occasion se présentait, Ruben allait attendre aux côtés de la jeune femme que son mari les rejoigne afin de se faire un avis lui-même sur la question - ce ne serait en rien efficace en réalité, mais au moins il pourrait faire parler son instinct de médecin en voyant les deux jeunes gens agirent l’un avec l’autre. « Je suis majeure, je sais pas si c’est bien écrit sur le dossier. » - « J’avais remarqué, ne vous inquiétez pas. » Si elle décidait de lui répondre sur un ton plutôt sarcastique, celui du Hartfield était en revanche on ne pouvait plus sérieux; à ses yeux, ils avaient passé depuis bien longtemps le moment de faire des blagues et de tenter d’alléger des circonstances qu’il jugeait potentiellement graves de son côté.

« Je lui dis de demander qui ? » - « Box B, Dr Hartfield - ma collègue sait que je suis là. » Parce-qu’il était passé prendre le dossier de la blonde au comptoir des infirmières lorsqu’il était arrivé aux urgences, ce qui devait être presque une heure plus tôt désormais.

Et alors, il ne leur restait plus qu’à attendre que monsieur Williams daigne se pointer afin de récupérer son épouse qui avait passé déjà bien assez de temps aux urgences - et puis, à cette heure avancée de la nuit, elle serait bien mieux dans son lit à se reposer. On était toujours mieux chez soi, de manière générale, lorsqu’on y était en sécurité. « Je suis certaine que vous faites un travail formidable. Mais j’ai pas besoin d’aide, vous vous trompez de personne. » Ruben pinça ses lèvres, et après une poignée de secondes de réflexion, finit par hocher la tête. De toutes façons, forcer la jeune femme à parler si elle avait réellement besoin d’aide ne serait pas quelque-chose d’efficace - ça ne l’était jamais. Mieux valait montrer qu’il était présent si Megan avait besoin de parler, que c’était en réalité le cas de tous ses collègues et espérer qu’il ne lui arrive rien une fois qu’elle aurait franchi la sortie de la salle d’accueil des urgences. Finalement, la dernière question de Ben fut de demander où en était le mari de la jeune femme. « Il se gare. On a vraiment besoin de le faire venir ici ? Vous pouvez pas plutôt me raccompagner dans le hall ? » Le sourire qu’esquissa le médecin annonçait déjà qu’il n’allait pas répondre favorable à cette demande. Oh, elle ne ferait ce qu’elle voulait - mais le temps qu’elle vienne signer une décharge comme quoi elle partait avant que l’avis du médecin ne soit compléter, son mari aurait le temps d’arriver jusqu’ici. Et puis, agir de la sorte ne faisait que donner d’autant plus raison à Ruben: il ne lâcherait pas le morceau. « Le temps que je finisse de remplir vos papiers et il sera avec nous. On ira l’attendre avec ma collègue dès que j’aurais fini. » S’il était en train de se garer, il serait avec eux dans à peine dix minutes; il aurait juste de temps de terminer ce qu’il était en train de faire et pourrait la raccompagner par la suite.

Les papiers étaient tout justes terminés, lorsqu’ils sortirent du box pour se rendre dans le hall d’accueil - un coup de tampon de la part de la collègue de l’accueil et tout serait dument compléter dans l’ordre des choses. Ruben fut cependant interrompu dans sa lancée lorsque la voix de sa patiente se fit de nouveau entendre. « C’est lui, en polo, à l’accueil. » Les yeux du médecin ne mirent qu’un instant avant de s’ajuster sur un jeune homme, semblant demander des renseignements au front desk, et surtout ayant l’air de réellement se demander ce qu’il pouvait faire ici à une heure aussi avancée. En regardant de plus près, il y avait fort à parier que Ruben pouvait voir les marques de l’oreiller sur sa joue. Lâchant monsieur Williams du regard un instant pour attraper le tampon par dessus le bureau des infirmières, l’apposant sur une ou deux pages, il se tourna vers Megan. « Je le répèterai jamais assez, mais si vous avez besoin de nous, on bouge pas et faut pas hésiter à nous solliciter. » Il tendit sa main contenant les papiers dans sa direction. A vue d’oeil, le mari de la jeune femme semblait bien sous toutes coutures et réellement déboussoler d’être présent ici, rien à voir avec ceux malheureusement qui s’attendaient à ce qu’une telle situation se produise un jour. Il n’avait aucune raison de la garder avec lui plus longtemps. « Je vous laisse partir, mais il faudra quand même voir une infirmière dans une petite dizaine de jours pour qu’elle fasse un point sur votre plaie. » Parce-que au delà de se méfier des choses qui pouvaient arriver sous le toit des Williams, Ruben avait tout de même prodiguer des soins à la jeune femme et comptait que ces derniers soient corrects du début à la fin.





Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Empty
Message(#) Sujet: Re: it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

it’s none of my business, but it's just been on my mind (megan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-