AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

 (rowann #27) for every question why you are my because

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l’ange gardien
l’ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente deux ans, il accepte mal les années qui passent. (20/01/1990)
SURNOM : Monsieur Craine, de façon encore officieuse.
STATUT : Fiancé à Rory depuis quelques semaines à peine. Il porte aussi une bague de fiançailles, réminiscence de 2018, quand Rory l'avait déjà demandé en mariage, à une époque où tout était encore trop difficile à assumer pour Swann.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, se sentir utile aux autres lui est nécessaire.
LOGEMENT : Il a quitté la colocation avec Maisie et Sofia pour retrouver le #272 Spring Hill à temps plein, auprès de son fiancé et de ses mille plantes.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 30388 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dîtes pas du mal de Doctor Who ni de la Reine, il risque de froncer les sourcils › Papa d'un petit Berger Australien, à défaut d'avoir un enfant
RPs EN COURS : (11)alex #6arthur #3maddy #6rory #29tea party & rory #30sofia #2rory #31isaac #2alex #7

uarory #28noa #bcp

pré lien
assistant kiné

(rowann #27) for every question why you are my because NdrkFkFV_o
rowann › billy brown had lived an ordinary life. two kids, a dog and then the cautionary wife. while it was all going accordingly to plan, then billy brown fell in love with another man. i'm afraid of the world, losing love in the dark. every time that I move too fast, I fall apart. we still sleep with the light on, so afraid it'll go wrong. now I know I'm ready to call this love.

(rowann #27) for every question why you are my because Yox3
swalex › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #27) for every question why you are my because 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #27) for every question why you are my because Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE : maisie #3 › angus (oui.)

(rowann #27) for every question why you are my because 8conP1m
(rowann #27) for every question why you are my because Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25rory #26wendy #1ruben #1rory #27penny #7rosalie #1

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5danikamaisie #2

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(ua)bébou #1

(rowann #27) for every question why you are my because 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : // (avatar) › nairobi (rowann) › harley (arwann, sawddy) › alex (swalex) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #27) for every question why you are my because Empty
Message(#) Sujet: (rowann #27) for every question why you are my because (rowann #27) for every question why you are my because EmptyLun 30 Mai - 18:01



La nouvelle excuse pour rester juste cinq minutes de plus au fond du lit, c’est parce qu’ils ont du mal à se remettre du décalage horaire depuis leur récent retour d’Indonésie. Il n’est question que de trois heures à peine, pourtant, rien qui ne les déboussole réellement, mais l’excuse est toute trouvée pour profiter de la présence de l’un l’autre. Chacun a beau dire le contraire, et le penser, ils savent qu’ils ne pourront plus autant passer de temps ensemble quand Rory reprendra le chemin des plateaux et qu’ils ne pourront plus passer leurs journées à s’enlacer. Seul leur chiot, enfin nommé, les rappelle à l’ordre en leur rappelant qu’il a envie de sortir et de se défouler et qu’il s’en moque bien, lui, de leur couple. Pour l’heure, ils sont au moins sauvés par une chose: Brownie est trop petit pour arriver à monter dans le lit pour directement se plaindre dans leurs oreilles. Malheureusement, cela ne l’empêche pas de dangereusement s’approcher des plantes de Rory, quand il ne décide pas de prendre un de ses (trop) nombreux jouets pour l’envoyer dans tous les coins de l’appartement et réveiller l’immeuble entier au passage. “Je crois que faire le mort ne fonctionne plus.” Il commente finalement en murmurant contre l’oreille du brun, sa main encore cachée contre sous son t-shirt et son torse qu’il caresse doucement. C’est l’aboiement du jeune chien qui finit de le convaincre d’enfin bouger, lui qui pourtant jugeait être parfaitement à sa place, son corps contre celui de Rory.

Heureusement que tu es trop mignon pour retourner en Nouvelle Zélande, toi.” Il menace le chiot à peine a-t-il reposé ses pieds au sol, se mettant pourtant à sa hauteur pour lui parler d’une voix bien trop mielleuse pour être moindrement crédible. Jamais il ne voudrait renvoyer ce chien loin de lui et de Rory, c’est évident, et le fait qu’il recommence déjà à jouer avec lui et le caresser autant que demandé ne vient que le confirmer un peu plus encore. “Et toi tu es assez mignon pour que j’accepte de sortir avec toi.” A peine relevé, c’est à Rory qu’il dédie de nouveau toute son attention et parle avec une ironie évidente, contournant le lit uniquement pour arriver à ses côtés et l’embrasser tendrement, sa main placée contre sa nuque. Il garde un instant son front placé contre le sien, désormais bien trop au fait de l’importance de simples instants comme celui-ci. Son sourire est immense, preuve de son bonheur immuable dont Rory est le rouage essentiel. “Tu veux qu’on en profite pour faire un tour en ville ?” Il pourrait sortir Brownie seul, là n’est pas la question, mais il aime l’idée de lui proposer d’en profiter pour sortir tous les trois, passer par le parc, prendre le temps de s’asseoir à un café au retour. Peu importe, en réalité, tant qu’ils passent du temps ensemble. C’est une proposition qu’il n’aurait jamais osé lui faire lorsqu’ils étaient ensemble, la première fois, et qui aujourd’hui coule de source tant il a simplement hâte de tenir sa main en public et poser sa tête contre son épaule s’ils décident de s’asseoir à un endroit ou un autre.

Aujourd’hui plus que jamais, il espère qu’il répondra par la positive tant Swann ne sait plus cacher son sourire plus immense que jamais et son cœur éternellement agité en sa présence. Il passe bien trop de temps à l’observer tendrement, ses yeux sombres brillant de la même éternelle lueur dès qu’il arrive dans son champ de vision. “Je nous ai peut-être réservé une table ce soir, aussi.” Il avoue avec un petit sourire mais aucune honte, sa main toujours posée contre sa nuque et près de ses mèches. “Bon ok, j’avais prévu de te kidnapper pour la soirée, mais peut-être que j’ai aussi envie de le faire dès maintenant.” Rien n’était réellement prévu, la table ayant été réservée pour seule et unique raison que l’anglais était passé devant le restaurant et en a eu soudainement envie, la date ayant été choisie le plus tôt possible après leur retour de Semarang. Pour la sortie au parc et en ville de façon générale, tout est uniquement la faute de Brownie, évidemment. “J’espère que tu ne m’en voudras pas trop.” Swann demande sans appréhension et avec uniquement de l’amusement, se laissant déjà retomber dans le lit, tout près de Rory, pour ne pas dire sur lui, le rire de l’anglais témoignant de son aspect conscient des choses: il est étouffant, bien sûr qu’il l’est. Il a envie que tout le monde sache à quel point il aime son petit-ami, à quel point il le rend heureux, à quel point il le rend fier aussi.


(rowann #27) for every question why you are my because ACin3sG
(rowann #27) for every question why you are my because JTdVfXP
(rowann #27) for every question why you are my because QqLqwzn
(rowann #27) for every question why you are my because VmnacJv
(rowann #27) for every question why you are my because WOfIpRW
(rowann #27) for every question why you are my because 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #27) for every question why you are my because IAeu3cF ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur, il reprend le chemin des plateaux après une convalescence de plusieurs semaines supervisée par son fiancé et kiné personnel.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill où Swann l'a rejoint. son fiancé et lui y vivent heureux avec leur chiot, Brownie.
(rowann #27) for every question why you are my because 5rbz
POSTS : 8521 POINTS : 1205

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
(rowann #27) for every question why you are my because DNTTQtYr_o
rowann #28 (ua) & #29 & #30 & #31it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)293031

(rowann #27) for every question why you are my because Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #27) for every question why you are my because PC8GJaYC_o
cringer #10i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #27) for every question why you are my because NEPb15bt_o
lewaine #2she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(rowann #27) for every question why you are my because Aee4eab5b7e4bf9a993982b131dd2d6f83036fb0
royit took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.


(11) arthurgracewendyzoya #2 (fb 2021)penny #10rosalie #7swann #29shining stars agencyfamily chaos & swann #30swann #31

(ua) swann #28

(rowann #27) for every question why you are my because GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:

(rowann #27) for every question why you are my because B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @valruna, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

(rowann #27) for every question why you are my because Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #27) for every question why you are my because (rowann #27) for every question why you are my because EmptyVen 3 Juin - 18:42




(c) harley & wildwcmenrxs
for every question why you are my because.

Les yeux encore clos, son corps blotti contre celui de Swann et sa paume logée tout contre la clavicule de son petit-ami, Rory savourait ces instants auprès de lui comme s'il voulait en emmagasiner un maximum avant le jour où il reprendrait le travail. Ce n'était pas comme s'ils ne pourraient plus trouver n'importe quel prétexte pour traîner au lit plusieurs heures, pourtant, simplement ils ne passeraient plus toutes leurs journées collés l'un à l'autre et c'était peut être bien ce qui poussait Rory à vouloir en profiter deux fois plus. Tout en sachant qu'une fois réhabitués à cette nouvelle organisation, ils n'en seraient que plus heureux encore et pas uniquement parce que d'ici peu, c'est le plafond de leur nouvelle maison qu'ils contempleraient depuis leur lit. Et une vue sans doute bien différente qu'ils admireraient depuis la fenêtre de leur chambre – aussi attachés soient-ils à celle-ci. Leur histoire verrait bientôt s'écrire un tout nouveau chapitre qui, Rory voulait y croire plus que tout, amènerait avec lui de nombreux bonheurs. Pour l'heure, il lui suffisait d'entendre la respiration si paisible de son petit-ami pour en avoir un avant-goût, ses lèvres se fendant d'un sourire d'autant plus grand lorsqu'il comprit à son tour que ces instants de tranquillité touchaient à leur fin. “Je crois que faire le mort ne fonctionne plus.” Brownie n'était visiblement pas fan de siestes, ou tout du moins lorsque le couple traînait trop longtemps au lit plutôt que de lui offrir de l'attention. Il était un chiot très énergique que rien ne semblait pouvoir fatiguer, pas même ses cabrioles à travers l'appartement. « Dommage, je me serais bien vu rester comme ça encore une heure ou deux. » Il souffla à l'oreille de Swann, dont la silhouette s'agitait sous les draps. Celle de l'acteur l'imita pour se redresser légèrement et faire reposer sa nuque contre la tête de lit. Il ne perdit évidemment rien de son sourire lorsque son regard se reposa, attendri, sur le spectacle de Swann jouant avec Brownie. “Heureusement que tu es trop mignon pour retourner en Nouvelle Zélande, toi.” Il l'était définitivement bien trop pour qu'ils pensent un seul instant à s'en séparer, n'ayant mis qu'une poignée de secondes au départ à tomber amoureux de sa petite frimousse et de ses grands yeux curieux. Et pas beaucoup plus longtemps à le considérer comme un membre à part entière de leur famille. « Il pourrait renverser toutes mes plantes que je continuerais à l'aimer de la même façon. C'est fichu, il nous a officiellement ensorcelés. » Mais pour le meilleur, preuve en était toute la joie que l'animal avait apporté avec lui et dans la vie du couple. Ils ne renonceraient à lui pour rien au monde.

Et toi tu es assez mignon pour que j’accepte de sortir avec toi.” Cette fois c'est en une moue plus malicieuse que ses lèvres se plissèrent, Rory accueillant avec un plaisir non dissimulé cette proximité avec Swann et le baiser tendre initié par l'anglais. Baiser qu'il prolongea plusieurs secondes et sans se faire désirer le moins du monde, plus que jamais heureux de pouvoir dire que ce genre de choses faisaient pleinement partie de leur quotidien. « J'espère que ce sera toujours le cas lorsque j'aurai enfilé des vêtements, parce que ça risque d'être plus pratique pour sortir. » Leurs fronts collés l'un à l'autre, Rory égara ses doigts dans les cheveux de l'anglais et profita de l'instant sans la moindre culpabilité. Il en avait été privé durant plus d'une année et ne saurait supporter que ça se reproduise ; son bonheur ne saurait jamais plus se conjuguer sans sa présence, ses étreintes, sa chaleur. Sans lui, tout simplement. “Tu veux qu’on en profite pour faire un tour en ville ?” L'idée avait tout pour plaire à Rory, qui non seulement ne refuserait jamais une promenade en ville avec son petit-ami mais se faisait toujours une véritable joie de sortir leur adorable compagnon à quatre pattes. « J'adorerais, oui. J'étais censé faire un aller-retour à l'agence mais ça peut attendre demain. Ce qui peut pas attendre par contre, c'est de profiter de vous deux. » Donna commençait à avoir l'habitude, il n'en serait qu'un peu plus prévisible encore et sans doute qu'elle n'oserait pas directement le lui reprocher. Il se rattraperait, comme toujours, mais pour l'heure rien n'importait plus que de savourer chacun de ces moments. Quand bien même ça reviendrait sans doute à plonger leurs regards l'un dans l'autre et à échanger des sourires amoureux durant de longues minutes ; exactement ce qu'ils auraient fait s'ils étaient restés au loft. Peu importe, le programme en serait tout aussi parfait où qu'ils se trouvent.

Et s'il y avait toutes les chances pour qu'il accepte une telle proposition, la suite ne put que l'envahir d'une joie un peu plus grande encore. “Je nous ai peut-être réservé une table ce soir, aussi.” Son regard interrogea le sien avec tendresse. « Tu as fait ça ? » Il n'était pas surpris à proprement parlé, parce que c'était tout à fait le genre de choses que Swann pouvait faire et qu'il n'irait pas en douter même un seul instant. Pourtant cette attention était loin de le laisser indifférent, elle le touchait même en plein cœur et venait lui confirmer qu'il était le plus de chanceux de partager sa vie. « Tu es conscient que cette journée vient de passer de géniale à parfaite ? » Et il exagérait à peine, tout comme Swann savait que ce n'était pas seulement la perspective de profiter d'un bon repas et d'un dîner avec lui qui faisait briller ses yeux d'impatience : il était simplement heureux de pouvoir aujourd'hui vivre ces moments-là sans la moindre appréhension. De pouvoir sortir au restaurant, entrelacer leurs doigts et se dévorer des yeux comme tous les autres couples. C'est ce qu'il avait toujours voulu pour eux, et c'est ce qui rendait chacune de ces initiatives si précieuses. “Bon ok, j’avais prévu de te kidnapper pour la soirée, mais peut-être que j’ai aussi envie de le faire dès maintenant.” C'est son rire qui finalement résonna autour d'eux et ses bras que Rory resserra tout autour du torse de son petit-ami lorsque celui-ci le rejoignit à nouveau sur le matelas, couché sur lui comme le plus doux des duvets. “J’espère que tu ne m’en voudras pas trop.” Son sourire parlait déjà pour lui, tout comme les baisers que ses lèvres déposèrent doucement sur la mâchoire de l'anglais. « Maintenant, ça me convient tout à fait. T'as même de la chance, je suis plutôt docile comme otage. » Et comme pour le lui prouver, c'est cette fois ses lèvres que les siennes retrouvèrent et au travers d'un baiser qu'il lui confirma que ce programme lui convenait plus que bien. « On peut même sauter l'étape 'petit-déjeuner' et s'acheter quelque chose sur le chemin. Maintenant que Brownie nous a entendu parler de balade, il risque d'être impatient de sortir. » Et comme s'il n'avait attendu que la première occasion pour se manifester à nouveau, les petits aboiements du chiot se mirent à nouveau à résonner à travers la chambre, tirant à Rory un rire attendri. « Regarde-le, il tient déjà plus en place. » Et même s'il adorerait rester dans cette position encore de longues minutes et le garder tout contre lui, Rory savait que chaque minute qui les séparerait de leur sortie paraîtrait bien trop longue aux yeux de Brownie. « On file à la douche et on se met en route ? » Lui aussi, maintenant, n'avait pas envie de perdre une seule seconde.

***

Fin prêts et à présent habillés, c'est après avoir enfilé une veste légère et mis sa laisse à Brownie que Rory referma la porte derrière eux, heureux à la seule idée de passer un long moment avec l'homme qu'il aimait et leur non moins adorable compagnon. « Alors, par quoi tu veux commencer ? » Il demanda au moment de glisser sa main dans la sienne, chose dont il ne se lasserait jamais de profiter. Le chiot semblait se réjouir de pouvoir se dégourdir les pattes et Rory, lui, était prêt à improviser autant qu'à suivre un itinéraire précis. Il laissait à Swann le bon soin de décider du programme, lui faisant toute confiance pour ça comme pour le reste. « A quelle heure tu as réservé, ce soir ? Pour savoir à quelle heure il faut qu'on soit rentrés. » Car même s'il était peu probable qu'une balade leur prenne toute la journée, ils savaient combien le simple fait d'être ensemble pouvait facilement leur faire perdre la notion du temps. Rory ne s'en plaindrait pas une seule seconde, mais il serait dommage d'arriver en retard au restaurant alors qu'il se faisait tout autant une joie de ce dîner que des heures qui le précéderaient.



(rowann #27) for every question why you are my because JTdVfXP
(rowann #27) for every question why you are my because QqLqwzn
(rowann #27) for every question why you are my because QoPDAKU
(rowann #27) for every question why you are my because E0B9M70
(rowann #27) for every question why you are my because HZjB4DU
(rowann #27) for every question why you are my because 872289volunteer
(rowann #27) for every question why you are my because KPZB94a
(rowann #27) for every question why you are my because Lcds5AP
(rowann #27) for every question why you are my because Qi7UeVN
 :l: :


Dernière édition par Rory Craine le Lun 6 Juin - 4:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l’ange gardien
l’ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente deux ans, il accepte mal les années qui passent. (20/01/1990)
SURNOM : Monsieur Craine, de façon encore officieuse.
STATUT : Fiancé à Rory depuis quelques semaines à peine. Il porte aussi une bague de fiançailles, réminiscence de 2018, quand Rory l'avait déjà demandé en mariage, à une époque où tout était encore trop difficile à assumer pour Swann.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, se sentir utile aux autres lui est nécessaire.
LOGEMENT : Il a quitté la colocation avec Maisie et Sofia pour retrouver le #272 Spring Hill à temps plein, auprès de son fiancé et de ses mille plantes.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 30388 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dîtes pas du mal de Doctor Who ni de la Reine, il risque de froncer les sourcils › Papa d'un petit Berger Australien, à défaut d'avoir un enfant
RPs EN COURS : (11)alex #6arthur #3maddy #6rory #29tea party & rory #30sofia #2rory #31isaac #2alex #7

uarory #28noa #bcp

pré lien
assistant kiné

(rowann #27) for every question why you are my because NdrkFkFV_o
rowann › billy brown had lived an ordinary life. two kids, a dog and then the cautionary wife. while it was all going accordingly to plan, then billy brown fell in love with another man. i'm afraid of the world, losing love in the dark. every time that I move too fast, I fall apart. we still sleep with the light on, so afraid it'll go wrong. now I know I'm ready to call this love.

(rowann #27) for every question why you are my because Yox3
swalex › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #27) for every question why you are my because 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #27) for every question why you are my because Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE : maisie #3 › angus (oui.)

(rowann #27) for every question why you are my because 8conP1m
(rowann #27) for every question why you are my because Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25rory #26wendy #1ruben #1rory #27penny #7rosalie #1

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5danikamaisie #2

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(ua)bébou #1

(rowann #27) for every question why you are my because 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : // (avatar) › nairobi (rowann) › harley (arwann, sawddy) › alex (swalex) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #27) for every question why you are my because Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #27) for every question why you are my because (rowann #27) for every question why you are my because EmptySam 4 Juin - 0:41



Blotti tout contre lui, son corps contre le sien, il profite de la chaleur des draps autant que de la douce et rassurante proximité de leurs corps. Lui qui est bien incapable de rester en place sans rien faire ne demande que ça lorsqu’il s’agit de Rory et de profiter de la moindre seconde auprès de lui, sa main se posant contre la sienne lorsqu’il bouge doucement. Il pourrait rester aussi simplement couché pendant des heures, son bonheur se suffisant à lui-même et à une telle situation, n’en déplaise à leur chiot débordant d’énergie. « Dommage, je me serais bien vu rester comme ça encore une heure ou deux. » Et il sait bien, Rory, que son petit-ami serait le dernier à aller contre l’idée de rester une heure ou deux supplémentaires. Il embrasse brièvement son cou avant de se relever aussitôt, insistant sur l’aspect éphémère de ce geste tendre pour ne pas se faire prendre à son propre piège et rester davantage auprès de lui, sans jamais trouver la force ni le courage de sortir du lit. Tout ce qu’il arrive brièvement à faire, c’est menacer dans un immense sourire le chiot agité, ne pouvant finalement qu’en venir à la même conclusion que l’acteur: ils aiment bien trop l’animal pour ne serait-ce envisager la possibilité de ne pas le garder pour toute la vie. Preuve en est, il joue même avec lui pendant quelques instants, lui jetant sa peluche à travers l’appartement tout en veillant à ne rien casser au passage - chose difficile. Rapidement, pourtant, c’est vers Rory qu’il redirige éternellement son attention alors qu’il se contentait de contourner leur lit, initialement avec pour objectif de commencer sa journée. Puisqu’il s’arrête auprès du brun pour lui murmurer quelques mots d’un regard entendu et avec un sourire immense, son objectif semble largement mis à mal. Finalement, c’est avec une passion non dissimulée qu’il l’embrasse, sa main tout contre sa mâchoire, ses lèvres refusant de lâcher les siennes. « J'espère que ce sera toujours le cas lorsque j'aurai enfilé des vêtements, parce que ça risque d'être plus pratique pour sortir. » Son front contre le sien, Swann rigole doucement de sa réponse. Il égare une main entre les mèches de l’anglais et ce dernier pose plutôt la sienne contre son torse, son pouce retrouvant le sillon de ses côtes pour les caresser, ne serait-ce que pour toujours garder le contact avec sa peau. “Je serai d’autant plus heureux de te retrouver à nouveau ce soir.” Son sourire grandit de nouveau, ses sous-entendus n’en ayant que le nom. Le temps où il n’osait pas afficher sa relation en publique est révolu depuis longtemps et aujourd’hui il n’oserait plus jamais cacher l’existence de Rory ou tout l’amour qu’il lui porte. Du reste, pourtant, et tout ce qui touche de près ou de loin à leur intimité est et restera privé, pour des raisons qui lui semblent évidentes.

Preuve en est de l’évolution évidente de leur relation aujourd’hui, c’est Swann qui propose à son petit-ami de profiter de la sortie matinale pour arpenter les rues de leur ville, sans aucun but particulier pour autant, simplement se donner l’excuse de sortir ensemble. « J'adorerais, oui. J'étais censé faire un aller-retour à l'agence mais ça peut attendre demain. Ce qui peut pas attendre par contre, c'est de profiter de vous deux. » Il redresse la tête, sans pour autant supprimer le sourire contre ses lèvres, ni même le diminuer. Ses lèvres s’étirent dans une forme douce, ses yeux s’ancrent dans ceux de Rory lorsqu’il relève son front du sien pour l’observer plus facilement. Sa main libre trouve refuge contre son cou qu’il caresse finalement lui aussi. “On pourra y aller juste ensuite. Ou si tu en as pour longtemps, je rentrerai avec Brownie.” Il n’a pas à changer ses plans de la journée pour faire plaisir à Swann et s’adapter à cette nouvelle proposition pour la journée. Rory ne doit pas être le seul à faire des efforts pour que leur couple reste heureux malgré les difficultés liées à son travail. Il peut s’adapter, lui aussi, sans que cela ne ressemble en rien à des concessions d’aucune sorte. Ils profiteront d’être ensemble autant que de leur chiot grandissant à vue d'œil. “Ca sera ça de moins à faire demain.” Il argumente dans un sourire, pour ne pas que Rory mette à mal sa carrière et favorise son couple. La possibilité de passer la journée ensemble sera la même dès le lendemain, il n’a rien à craindre. Swann le pousse d’autant plus à se rendre à son rendez-vous qu’il a déjà réservé leur soirée, cette fois-ci uniquement en tête à tête, pour profiter d’un repas autour de discussions. « Tu as fait ça ? » Il hoche la tête, sans un mot. Finalement, cela n’a rien d’une surprise. « Tu es conscient que cette journée vient de passer de géniale à parfaite ? » C’est lui qui est parfait, c’est uniquement pour lui que de simples gestes dans le genre prennent toute leur importance. “J’espère bien qu’elle le sera.” Et c’est une raison supplémentaire pour l’embrasser, n’est-ce pas ? Puisque c’est de toute façon ce que Swann ne tarde pas à faire, retrouvant ses lèvres et une place contre le matelas, sur lui, s’amusant seul de sa réaction quelque peu étouffante. Il accueille avec un sourire ses bras tout autour de lui, ne cherchant pas un seul instant à garder une distance raisonnable entre eux. Ils n’ont jamais réellement su l’être, raisonnables. « Maintenant, ça me convient tout à fait. T'as même de la chance, je suis plutôt docile comme otage. » Ses lèvres embrassent les siennes plutôt que de couvrir la mâchoire de l’anglais et, en fond sonore, le chiot semble s’agacer davantage du temps passé à entendre. Rory serait le parfait otage atteint du syndrome de Stockholm, sans que ce ne soit pour déplaire un seul instant à Swann. “Je suis désolé de te dire que tu ne pourras pas m’apprendre que je suis quelqu’un de chanceux.” Pour partager la vie de l’acteur, au quotidien et depuis de nombreuses années déjà, il sait à quel point il est chanceux et que tout ceci aide à son bonheur. « On peut même sauter l'étape 'petit-déjeuner' et s'acheter quelque chose sur le chemin. Maintenant que Brownie nous a entendu parler de balade, il risque d'être impatient de sortir. Regarde-le, il tient déjà plus en place. » Son visage dérive en direction du chiot, amusé, comme s’il avait réellement d’une confirmation visuelle pour comprendre son excitation. “Je pense effectivement qu’il va nous détester si on prend le temps de manger avant de partir.” En d’autres termes, il est bien d’accord avec Rory et son idée de trouver quelque chose à manger en centre-ville. Ce n’est de toute façon pas comme si leur priorité était à manger. « On file à la douche et on se met en route ? » Il l’enlace à son tour rapidement, simplement pour rouler de l’autre côté du lit, l’embrasser contre son cou, et enfin accepter qu’ils passent à la douche pour commencer leur journée. “Brillante idée.” Il l’aime tellement.

***

Attends, j’ai pas mes lunettes de soleil.” Il annonce au dernier moment, la porte de l’appartement à peine refermée derrière eux. C’est à grandes enjambées qu’il retrouve l’étui de ses lunettes, s’arrêtant pourtant une seconde face au fait accompli. Ses doigts pianotent un instant dans le vide pour finalement plonger contre le tiroir devenu sien et en sortir un étui ô combien précieux qu’il fait rouler avec soin contre sa paume. Aujourd’hui plus que jamais, il sait qu’il n’a plus aucune envie d’attendre davantage pour rendre les choses officielles au plus haut point entre eux et lui assurer son amour et son envie de faire sa vie auprès de lui. Il prend quelques secondes de plus pour prendre sur lui et cacher un sourire déjà bien trop immense pour ne pas abriter une infinité de sentiments. « Alors, par quoi tu veux commencer ? » Rory l’interroge comme si de rien n’était, il referme la porte lui-même et range la clé dans sa poche, sachant par avance qu’il rentrera avec lui une fois le soir venu et que sa place n’est pas nulle part ailleurs, même à la colocation où il paie un loyer. Et à la seconde où sa main se retrouve libre, elle retrouve la sienne, plus naturellement que jamais. “Je crois que si on va autre part qu’au parc, y’en a un qui va vraiment pas être content.” Il commente en jetant un regard entendu au chiot tournant encore et encore sur lui-même, bien incapable d’attendre qu’ils y arrivent et jugeant leurs pas trop lents pour lui, sûrement.

« A quelle heure tu as réservé, ce soir ? Pour savoir à quelle heure il faut qu'on soit rentrés. »
Vingt heures, on a tout le temps du monde.

Ils peuvent se balader, se perdre, s’arrêter à un café, oublier que le temps continue de passer. Ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent, en réalité, et surtout s’aimer, parce que c’est ce dont il a le plus hâte en ce monde. Ses doigts n’ont jamais autant serré les siens et Swann, paradoxalement, n’a jamais été aussi silencieux qu’en cet instant, ses yeux perdus partout et nulle part à la fois. Lui qui était assuré de vouloir encore davantage, lui qui avait un temps pensé à faire les choses en grand, lui qui au moins voulait prévoir quelque chose de précis ou au moins un discours, le moment venu, le voilà qui ne sait plus où donner de la tête, sentant sa main devenir moite contre celle du brun, au point où il retire finalement sa main de la sienne. Il enfonce ses mains au fond de ses poches, sans un mot, se contentant d’observer avec un sourire le chiot dont Rory a hérité de la laisse. “On s’arrête un peu ?” Il propose fébrilement, la voix mal assurée et quelque peu enrouée. La vérité, finalement, c’est qu’il comprend plus que jamais pourquoi Rory a décidé de lui demander sa main au retour de voyage ; il comprend pourquoi Rory lui a demandé sa main, tout simplement. L’anglais pose délicatement sa main autour du poignet de l’acteur pour le diriger et, au passage, poser la main de l’homme qu’il aime contre sa propre hanche pour qu’il l’enlace. Rapidement, pourtant, c’est tout contre un arbre qu’il s’arrête, en profitant pour détacher le chiot de sa laisse. “Je t’aime, Rory.” Il lui a déjà dit ces mots un millier de fois, toujours en le pensant du plus profond de son coeur, mais cette fois-ci tout est différent et son coeur bat à une allure impossible. Il joue nerveusement avec les doigts de l’acteur, sa tête posée contre son épaule notamment pour éviter de le regarder dans les yeux. “Je veux dire, je t’aime vraiment. Comme j’ai jamais aimé personne.” Il confesse mot par mot, fébrilement. Cette histoire, il la connaît déjà, mais Swann a besoin de la lui répéter, de la lui rappeler, de la lui souligner. “La première fois où tu m’as embrassé, j’étais terrifié à l’idée de tomber amoureux de toi. Juste après, j’ai réalisé que j’avais surtout peur de ne pas savoir comment t’aimer comme tu le mérites alors que tu étais déjà tellement parfait à mes yeux.” C’est une histoire qui a l’air d’être vieille comme le monde, à ses yeux, et pourtant il se souvient de chaque seconde et de toutes les émotions qui l’ont subitement envahi à l’instant où ses lèvres ont pour la première fois trouvé les siennes. Il était terrorisé à l’idée de ne pas être à la hauteur de son amour et de son affection, bien au-delà du fait qu’il soit un homme. “Je ne te voyais pas comme ça parce que je cherchais une femme mais je te remercierai jamais assez d’avoir osé pour nous deux à l’époque. Et pendant des années ensuite.” Jusqu’à il y a peu, en réalité, Rory était le seul à souder leur couple et à le rendre fort, assez pour qu’ils continuent justement de pouvoir se considérer comme un couple. Tout ça, il le sait lui aussi, parce qu’il était au premier plan et un acteur principal de la chose. “Je savais pas que c’était possible d’être aussi heureux.” Il l’avoue, enfin. Rory l’a rendu heureux à un point qu’il ne savait pas humainement possible, et cela continue encore d’être le cas aujourd’hui, à n’importe quel instant. "J'ai tellement hâte de vivre avec toi. Officiellement. Et d'avoir des enfants avec toi. Et de vivre tout le reste de ma vie à tes côtés, en fait. Rien que ça.” Et de tant d’autres choses qu’il n’a pas le temps de citer ou d’expliquer dans de plus amples détails, simplement parce que Rory est tout aussi bien placé que lui pour le comprendre et le savoir. C’est avec cette pensée qu’il trouve enfin le courage de se retourner pour lui faire face, ses genoux au sol et ses mains toujours entre les siennes. Son front retrouve lentement le sien, chaque geste ayant son importance. Il rigole finalement, uniquement par nervosité. “Je voulais faire les choses autrement, je crois. Parce que tu mérites tout à mes yeux, mais…” Mais son index triture désormais l’anneau contre son cou, immense indice de la conclusion qu’auront toutes ces paroles. “Tu es une personne formidable. J’ai envie de t’offrir le monde.” Au sens propre, au figuré, peu importe. Il veut qu’il soit heureux, épanoui, aimé, épaulé. “Tu es talentueux, passionné, passionnant. Tu es drôle, intelligent, immensément beau aussi.” Et cette fois-ci, il rigole bien plus parce qu’il se moque de lui-même, lui qui reste encore incapable de ne pas préciser la beauté de son petit-ami au milieu de l’infinité d’adjectifs qui le qualifient. “Tu illumines la vie de tous ceux qui t’approchent.” Et lui, il a la chance de ne pas simplement l’avoir approché. Il n’aurait jamais su se contenter d’aussi peu, voilà la vérité. “Tu es la personne qui a donné un sens à ma vie, en réalité. J’ai vécu avec toi, j’ai vécu sans toi. Et je voudrais jamais revivre une telle chose. Je me sens vide rien qu’à l’idée de ne pas pouvoir te serrer contre moi, maintenant, et… Et j’arrête, j’arrête. Je parle trop. Pardon.” Maintenant plus que jamais, il comprend pourquoi Rory n’avait pas su s’arrêter de parler, à son tour, lorsqu’il l’a demandé en mariage, quelques années plus tôt. Autant de temps qu’il aurait pu et dû passer à l’appeler son mari.

Attends, j’ai quelque chose pour toi.” Ses mains tremblent, son coeur manque de s’évader de sa poitrine tant il est heureux et terrifié à la fois. Il se mord les lèvres pour gagner du temps, ou c’est ce qu’il s’imagine tout du moins. Tout s’accélère encore lorsqu’il arrive enfin à attraper l’écrin au fond de sa poche, choisi avec soin avec Rosalie, dans le plus grand des secrets.”Est-ce que… J’étais pas supposé être déjà assis, merde.” Il jure contre lui-même, se reprend, relève un genou simplement pour n’en poser qu’un seul au sol et regarder Rory dans les yeux, sans doute rouge comme une pivoine et son visage se résumant à un immense sourire. “Est-ce que tu veux m’épouser, Rory ?” La voilà enfin, la seule question qui importait, la seule qui continue d’être aussi omnisciente alors que la bague s’immisce désormais entre eux et qu’une partie de lui craint de vivre ce qu’il lui a déjà fait subir: un refus.


(rowann #27) for every question why you are my because ACin3sG
(rowann #27) for every question why you are my because JTdVfXP
(rowann #27) for every question why you are my because QqLqwzn
(rowann #27) for every question why you are my because VmnacJv
(rowann #27) for every question why you are my because WOfIpRW
(rowann #27) for every question why you are my because 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #27) for every question why you are my because IAeu3cF ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur, il reprend le chemin des plateaux après une convalescence de plusieurs semaines supervisée par son fiancé et kiné personnel.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill où Swann l'a rejoint. son fiancé et lui y vivent heureux avec leur chiot, Brownie.
(rowann #27) for every question why you are my because 5rbz
POSTS : 8521 POINTS : 1205

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
(rowann #27) for every question why you are my because DNTTQtYr_o
rowann #28 (ua) & #29 & #30 & #31it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)293031

(rowann #27) for every question why you are my because Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #27) for every question why you are my because PC8GJaYC_o
cringer #10i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #27) for every question why you are my because NEPb15bt_o
lewaine #2she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(rowann #27) for every question why you are my because Aee4eab5b7e4bf9a993982b131dd2d6f83036fb0
royit took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.


(11) arthurgracewendyzoya #2 (fb 2021)penny #10rosalie #7swann #29shining stars agencyfamily chaos & swann #30swann #31

(ua) swann #28

(rowann #27) for every question why you are my because GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:

(rowann #27) for every question why you are my because B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @valruna, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

(rowann #27) for every question why you are my because Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #27) for every question why you are my because (rowann #27) for every question why you are my because EmptyMar 7 Juin - 21:02




(c) harley & wildwcmenrxs
for every question why you are my because.

Profiter du calme de leur loft pendant les prochaines heures aurait été un programme attirant à plus d'un titre, pourtant Rory ne voyait pas de meilleure façon de savourer cette journée qu'en la passant à se promener en ville, avec son petit-ami et leur chiot. C'était même à se demander lequel des trois ça mettait le plus en joie, bien que Brownie batte déjà des records d'impatience alors qu'ils n'avaient même pas encore mis le nez dehors. “On pourra y aller juste ensuite. Ou si tu en as pour longtemps, je rentrerai avec Brownie.” Rory ne savait pas quel serait le programme précis de cette journée lorsqu'il avait promis à son agente de passer la voir pour régler une ou deux choses – rien de grave ou qui ne puisse pas être résolu en trente minutes, montre en main. Maintenant, forcément, il s'en voudrait de devoir faire faux bond à Swann alors que rien ne l'enchantait davantage que de profiter de lui durant toute la journée. « On pourra, oui. Mais je peux aussi dégager toute ma journée pour la passer avec vous, c'est vraiment pas un problème. » Il lui assura dans un sourire doux, ne souhaitant pas être à nouveau celui pour qui Swann s'adaptait. Il savait bien que ça ne posait aucun problème à son petit-ami, mais il avait déjà fait tant de concessions pour lui faciliter les choses ces derniers mois et lorsque sa blessure était venue tout compliquer. Il aimerait que Swann n'ait pas peur de lui demander de remettre ça à plus tard, quand bien même il le connaissait bien trop pour savoir qu'il n'en ferait rien. Et ne vous y trompez surtout pas, c'était aussi l'une des raisons pour lesquelles il l'aimait tant. “Ça sera ça de moins à faire demain.« Si ça nous fait pas faire un trop grand détour, alors d'accord. On fera ça. » Uniquement si ça ne compliquait pas les choses. Donna savait toute l'importance qu'elle avait dans sa vie et qu'il lui devait énormément, mais à choisir il ferait toujours de Swann sa priorité et s'était promis de ne plus jamais sacrifier leurs moments à deux pour son boulot. Pas quand il pouvait en tout cas reporter un rendez-vous à plus tard, et même si Rory respecterait la volonté de son petit-ami de l'honorer malgré tout. Il pensait toujours aux autres bien avant de penser à lui-même et avait toujours voulu le meilleur pour lui : ce n'était pas quelque chose qu'il pourrait un seul instant lui reprocher, et bien au contraire. Finalement, apprendre que Swann leur avait réservé une table au restaurant le soir-même avait là encore tout pour faire son bonheur. L'idée était à peine effleurée qu'il s'en réjouissait déjà, jugeant qu'ils avaient manqué bien trop d'occasions de sortir lorsqu'il était immobilisé chez eux à attendre que sa jambe guérisse. Ils avaient mérité de se rattraper. Swann, surtout, l'avait mérité. “J’espère bien qu’elle le sera.” Et loin de vouloir ajouter quoi que ce soit quand il pouvait plutôt prolonger son baiser, Rory y répondit avec plaisir et glissa ses doigts tout contre la nuque de son petit-ami. Cette journée ne pourrait qu'être parfaite après un tel avant-goût. Et ce n'était pas Rory, dont les lèvres embrassaient toujours celles de Swann, qui viendrait à se plaindre de passer les prochaines heures seul avec lui – et leur chiot, bien assez adorable pour tenir lui aussi un rôle majeur dans toute cette histoire. “Je suis désolé de te dire que tu ne pourras pas m’apprendre que je suis quelqu’un de chanceux.” Le sourire de l'acteur, lui, se faisait déjà le parfait miroir de l'émotion que ces quelques mots suffisaient à susciter chez lui. « C'est plutôt moi qui ai de la chance. Je me serais pas autant méfié des kidnappeurs si j'avais su que certains pouvaient être aussi craquants. » C'est de malice que brilla cette fois son regard et une moue plus amusée qui étira ses lèvres. Il ne s'agissait peut être que d'humour, mais il n'aurait définitivement mis qu'une seconde à tomber amoureux de son preneur d'otages s'il l'avait regardé avec de si beaux yeux. Une chance que Swann n'ait rien d'un hors-la-loi et qu'il n'ait jamais eu besoin de ça pour être le seul à faire battre son cœur, surtout. Et depuis de nombreuses années maintenant. “Je pense effectivement qu’il va nous détester si on prend le temps de manger avant de partir.” Raison de plus pour ne pas trop tarder à se mettre en route, en effet. « Et on ne voudrait pas qu'il se venge sur les coussins du canapé, pas vrai ? » En vérité Brownie était bien trop mignon pour ça mais quand même, mieux valait sans doute ne prendre aucun risque. “Brillante idée.” Leur douche serait vite prise et ils pourraient ainsi se consacrer à leur balade.

***

Attends, j’ai pas mes lunettes de soleil.” Ils venaient tout juste de franchir la porte du loft, accompagnés de leur chiot, et n'avaient finalement fait qu'un mètre ou deux avant que Swann s'aperçoive de son oubli. « Dis-moi que tu es anglais sans me dire que tu es anglais. » Rory souffla dans un petit rire amusé, pourtant loin d'être moqueur. Oh, il le taquinait souvent sur le fait qu'il venait d'Angleterre, là où l'on était parait-il moins habitué à des matinées aussi ensoleillées et donc plus susceptible de dégainer ses lunettes de soleil à la moindre éclaircie. En vérité Rory s'était toujours laissé attendrir par l'obsession que Swann avait toujours eu pour les casquettes et les chapeaux, lui qui insistait toujours pour qu'il se couvre la tête lorsque le soleil tapait un peu trop fort – et à juste titre, l'insolation arrivant en dernière place des choses qu'il comptait expérimenter après avoir déjà passé plusieurs semaines avec des béquilles. Il était infiniment protecteur et prévoyant, quand Rory dédramatisait toujours tout, et il ne pouvait pas s'empêcher de se dire que c'était l'une des innombrables raisons pour lesquelles ils se complétaient si bien. Pour lesquelles il était son âme sœur, à tant d'égards. Swann réapparut après quelques minutes, le sourire de Rory retrouvant alors toute sa place sur ses lèvres. “Je crois que si on va autre part qu’au parc, y’en a un qui va vraiment pas être content.” Son regard amusé se reposa cette fois sur Brownie, qui à le voir semblait se demander pourquoi les deux humains qui le suivaient mettaient autant de temps à parcourir les quelques centaines de mètres qui les séparaient du parc. « Alors va pour le parc. » Ils y seraient très bien, pour tout un tas de raisons qui faisaient de cet endroit le lieu parfait pour n'importe quel chien hyperactif et n'importe quel couple éperdument amoureux. Ils pourraient y traîner plusieurs heures et prendre un en-cas sur le chemin. Mais surtout, ils pourraient s'embrasser et se tenir la main. Et le faire, là aussi, pendant des heures. “Vingt heures, on a tout le temps du monde.” Et puisqu'il lui restait bien assez de temps pour en profiter avant le restaurant de ce soir, ils n'avaient définitivement pas à se soucier de quoi que ce soit. « Parfait. » Oui, cette journée s'annonçait parfaite.

D'autant plus parfaite qu'il ne voyait pas ce qui pourrait mal tourner : ils étaient au parc, tous les trois, et n'avaient que des raisons de se réjouir. La journée était encore jeune et rien ne les empêcherait d'en profiter. Pourtant, c'est bien la main de Swann qu'il sentit se dérober d'entre ses doigts après qu'ils aient parcouru quelques pas, son regard jusque là perdu devant eux se reposant dans celui de son petit-ami. “On s’arrête un peu ?” Rory se doutait que ça n'était probablement rien, pourtant il ne pouvait s'empêcher d'adopter un air un peu plus soucieux. « Bien sûr, oui. Tout va bien ? » Il avait simplement besoin de s'en assurer, et promis ça n'avait pas seulement à voir avec le fait qu'il ne sentait maintenant plus la chaleur de sa main contre la sienne – Swann avait peut être simplement envie de se dégourdir un peu les doigts, sans compter que Brownie risquait de réclamer toute leur attention d'ici à peine quelques secondes s'il les voyait s'attarder de ce coté-ci du parc. Vraiment, Rory n'était pas inquiet, il ressentait juste le besoin d'offrir une oreille attentive à l'homme qu'il aimait s'il y avait quoi que ce soit susceptible de le tracasser. Il pensait évidemment à la mère de l'anglais, laquelle avait été liée de près à certaines de ses angoisses par le passé. Il pensait aussi au boulot, au fait que Swann ne soit peut être plus si sûr de vouloir l'accompagner sur les plateaux de tournage – chose que Rory ne lui reprocherait pour rien au monde, peu importe à quel point il se faisait une joie de partager ça avec lui. Finalement, l'idée la plus susceptible de faire naître une véritable inquiétude au fond de son cœur, c'était celle que Swann puisse potentiellement regretter le reste, et ces projets qu'ils avaient commencé à faire ensemble ces derniers mois. L'idée de trouver une maison dans laquelle s'installer, l'idée d'y fonder une famille. Est-ce qu'il avait changé d'avis ? Est-ce qu'il cherchait à cet instant un moyen de le lui dire ? Si c'était le cas, Rory devait lui montrer qu'il pouvait tout entendre, quand bien même il aurait beaucoup plus de mal à réprimer son chagrin ce coup-ci. Lorsque Swann saisit doucement son poignet pour l'attirer contre lui, il se laissa faire sans opposer la moindre résistance et bien au contraire, n'attendant pas une seconde de plus pour l'étreindre amoureusement. Qu'il ait ou non quelque chose sur le cœur, il était là. Qu'il ait ou non une douloureuse vérité à énoncer, il était là.Je t’aime, Rory.” Cette vérité-ci, pourtant, n'avait rien de douloureuse. Alors c'est un sourire infiniment tendre qui retrouva le chemin de ses lèvres, presque aussitôt. “Je veux dire, je t’aime vraiment. Comme j’ai jamais aimé personne.« Oh, Swann. » Son cœur ne se serrait plus d'inquiétude, cette fois, il se remplissait au contraire d'une tendre chaleur, telle que personne d'autre que Swann n'avait jamais su y répandre. « Moi aussi, je t'aime. Plus que tout, tu le sais. » Et il ne lui disait pas parce qu'il s'y sentait moindrement obligé, Swann savait bien qu'il en pensait chaque mot depuis leur rencontre et que pas un jour ne passait sans que son cœur déborde de l'envie de le lui redire, encore et encore, simplement parce que c'était l'exacte vérité. Il l'aimait plus que tout, plus qu'il n'avait jamais aimé personne, plus qu'il n'avait jamais cru pouvoir aimer un jour. Il l'aimait et ne pourrait pas se sentir plus fier et heureux de pouvoir avancer avec la certitude que ses sentiments étaient en tout point réciproques. “La première fois où tu m’as embrassé, j’étais terrifié à l’idée de tomber amoureux de toi. Juste après, j’ai réalisé que j’avais surtout peur de ne pas savoir comment t’aimer comme tu le mérites alors que tu étais déjà tellement parfait à mes yeux.” A cet instant pourtant, rien ne lui paraissait plus parfait que l'homme qu'il entendait lui souffler des mots si tendres, des mots que Rory aurait presque peur de ne pas mériter s'il ne faisait pas pleinement confiance en le jugement de Swann en la matière. Son petit-ami l'avait toujours idéalisé, mais il aimait croire qu'ils se rendaient mutuellement heureux parce qu'ils s'étaient véritablement trouvés, comme deux âmes sœurs et deux êtres faits pour s'aimer et se compléter. “Je ne te voyais pas comme ça parce que je cherchais une femme mais je te remercierai jamais assez d’avoir osé pour nous deux à l’époque. Et pendant des années ensuite.” L'émotion derrière son sourire valut à ses lèvres de trembler légèrement, alors que Rory ne cherchait même plus à savoir s'il y avait la moindre raison au fait que Swann éprouve le besoin de lui ouvrir son cœur. Ça n'avait pas d'importance : il le faisait et l'acteur ne pourrait en être plus heureux. “Je savais pas que c’était possible d’être aussi heureux. J'ai tellement hâte de vivre avec toi. Officiellement. Et d'avoir des enfants avec toi. Et de vivre tout le reste de ma vie à tes côtés, en fait. Rien que ça.” Un rire attendri et ô combien chargé d'émotion lui aussi filtra finalement d'entre les lèvres du brun, dont le cœur s'emballait de minute en minute. « J'ai hâte moi aussi de vivre toutes ces choses avec toi. Et de passer chaque jour de ma vie à tes cotés. C'est mon rêve le plus cher. » Avec celui de fonder une famille à eux, leur famille. Son bonheur ne pourrait déjà pas être plus complet qu'à cette idée, alors qu'il avait déjà toutes les raisons d'être heureux auprès d'un homme comme Swann, que ses yeux ne parvenaient plus à lâcher. « Pardon, je... je voulais pas t'interrompre. Je me tais, c'est promis. » Le rire nerveux de son petit-ami trouva écho dans le sien tandis qu'il profita d’apposer son front tout contre le sien pour fermer les yeux un instant et simplement profiter de l'instant présent. “Je voulais faire les choses autrement, je crois. Parce que tu mérites tout à mes yeux, mais… Tu es une personne formidable. J’ai envie de t’offrir le monde. Tu es talentueux, passionné, passionnant. Tu es drôle, intelligent, immensément beau aussi.” Sans surprise, les joues de l'acteur prirent une teinte rosée, presque comme si c'était la toute première fois qu'il lui susurrait ces mots. C'était pourtant loin d'être le cas, mais quelque chose dans sa façon de le dire le faisait presque se sentir comme un adolescent qui redécouvrirait l'amour, et combien une seule personne pouvait subitement donner tout son sens à votre vie. C'était le cas de Swann, chaque jour qui passait davantage encore que le précédent. “Tu illumines la vie de tous ceux qui t’approchent.” Ses yeux plongés dans les siens n'avaient pas même dans l'idée de s'en déloger, dernière chose dont il pourrait avoir envie tandis qu'au contraire, c'est par un regard plus parlant que n'importe quels mots qu'il lui exprima le fond de sa pensée. Il l'aime, et pas seulement parce qu'il n'avait pas son pareil pour faire fondre son cœur. “Tu es la personne qui a donné un sens à ma vie, en réalité. J’ai vécu avec toi, j’ai vécu sans toi. Et je voudrais jamais revivre une telle chose. Je me sens vide rien qu’à l’idée de ne pas pouvoir te serrer contre moi, maintenant, et… Et j’arrête, j’arrête. Je parle trop. Pardon.” Rory ne put cette fois s'empêcher de secouer la tête, profondément attendri et bien incapable de le laisser penser que quoi que ce soit dans tout ça puisse le déranger. « Non, non, c'est parfait. Tu es parfait, Swann. » Et que personne ne mette en doute son objectivité : des personnes capables de vous ouvrir leur cœur tel qu'il le faisait à cet instant, capables aussi de vous faire vous sentir comme la personne la plus importante de leur univers, il y en avait peu. Swann était l'une de ces exceptions, un cœur infiniment grand capable de donner énormément d'amour. Il le lui prouvait une fois de plus.

Attends, j’ai quelque chose pour toi.” Son regard suivit finalement les gestes initiés par Swann avec autant de curiosité qu'une pointe de nervosité, sans doute. « Oh. » La vérité, c'est qu'il n'était pas préparé le moins du monde à ce qui allait suivre. Qu'il ne s'y attendait pas non plus, peu importe à quel point ils avaient déjà parlé de se fiancer un jour et s'étaient longuement répété ces derniers mois qu'ils n'imaginaient pas de plus grande évidence que celle-ci. C'était un projet qu'ils n'avaient sans doute jamais été aussi sûrs de vouloir concrétiser, mais pas un instant Rory n'aurait pu prédire que cette journée prendrait cette tournure. Que cet instant serait celui où Swann ferait de lui l'homme le plus heureux sur cette terre. ”Est-ce que… J’étais pas supposé être déjà assis, merde.” Lorsque finalement ses yeux se posèrent sur l'écrin que Swann sortit de l'intérieur de sa poche, c'est son cœur qui rata un battement. Puis deux, puis trois, lorsque Swann posa un seul de ses genoux à terre et releva son visage vers le sien pour lui poser la question qui changerait tout. Cette même question qu'il lui avait posé quatre ans plus tôt, presque à ce même endroit, avec un regard tout aussi rempli d'amour que celui que Swann lui offrait à cet instant. “Est-ce que tu veux m’épouser, Rory ?” Si l'espace d'une seconde l'australien crut peut être rêver, il suffit à Rory de regarder tout autour d'eux pour comprendre que non, que Swann était simplement plein de surprises et qu'il était l'homme le plus chanceux qui soit de vivre un tel moment de bonheur, avec lui. « Mon dieu, c'est... » Une bague de fiançailles, oui. « Swann, tu es... » Il était entrain de le demander en mariage, et le sujet était suffisamment sérieux pour qu'il n'ait pas même envie de croire à une blague. C'était Swann, bien sûr que ça n'en était pas une. Et bien sûr qu'il tremblait maintenant de tout son être, submergé par une incontrôlable émotion. Bouleversé, aussi, tandis que Rory avait maintenant l'impression que son cœur allait sortir de sa poitrine. Ses yeux n'avaient quant à eux mis qu'une ou deux secondes à se remplir de larmes ; il n'avait pourtant jamais été plus heureux, l'unique émotion brillant au fond de son regard étant une joie indescriptible. « Si tu savais combien de fois j'ai rêvé de ce moment. » Combien de fois il avait rêvé que les choses se passent enfin tel qu'il l'avait toujours espéré, et différemment d'il y a quatre ans. A l'époque les choses étaient encore loin d'être aussi simples et Swann, lui, n'était simplement pas prêt. Et jamais Rory n'avait même eu dans l'idée de lui en vouloir, aussi douloureux ait été ce refus à l'époque. Il ne l'avait pas perdu – du moins pas ce jour-là – et c'était la seule chose qui comptait alors. Pourtant, l'entendre aujourd'hui prononcer ces mots représentait absolument tout à ses yeux. Sa main logée dans la sienne devint moite, tremblante, à l'image de son visage sur lequel coulaient maintenant des larmes silencieuses, qu'il avait été bien incapable de retenir. Il le demandait en mariage, c'était bien réel. « Bien sûr que oui. » Rory articula d'abord comme un murmure, oubliant rien que l'espace d'un instant que Swann n'était pas dans sa tête et que ce qui sonnait à ses yeux comme l'évidence absolue représentait peut être une douloureuse attente du coté de son petit-ami. « Oui ! Oui, je veux t'épouser, Swann. » Il se répéta alors, dans un éclat de rires entremêlé de larmes qui le faisaient probablement ressembler à un cliché tout droit sorti d'une comédie romantique. Rory ne jouait pas le moins du monde, pourtant, pas plus que lorsqu'il s'agenouilla à son tour pour arriver à sa hauteur et ne perdit pas une seule seconde pour lui sauter au cou. Il le serra si fort, si longtemps, que leurs deux cœurs vibrants d'émotion lui semblèrent ne plus faire qu'un. Il l'embrassa, aussi, dans un baiser amoureux et passionné, qui n'avait définitivement plus le moindre goût de retenue. Il ne comptait pas garder son bonheur pour lui, ils l'avaient trop longtemps fait. Si cette journée leur prouvait bien une chose, c'est que ce temps-là était révolu. « Je veux t'épouser. Je le veux tellement. » Il répéta, la voix chevrotante, un sourire plus que jamais immense et ô combien ému dessiné d'un bout à l'autre à l'autre de son visage. « Je t'aime et je veux me marier avec toi. » Cette fois Rory se redressa de façon à pouvoir l'admirer, lui, l'homme de sa vie. Celui qui dès cet instant n'était plus seulement son petit-ami, mais bien son fiancé. Celui qui bientôt deviendrait surtout son époux. Ses mains glissèrent de part et d'autre de son visage, ses pouces occupés à y apposer des caresses. « Je serais même prêt à le faire ici et maintenant. Mais je crois qu'on préférerait tous les deux le faire devant les gens qu'on aime. » Et si son rire résonna autour d'eux, ses yeux eux laissaient transparaître l'amour infini qu'il lui inspirait. Ses yeux qui n'avaient jamais brillé aussi fort et d'un éclat aussi authentique. « Elle est vraiment magnifique. » Doucement, ses doigts étaient venus entourer l'écrin qui renfermait cette bague que quelques années en arrière il n'aurait jamais pensé admirer un jour de si près, quand il paraissait plus sage de ranger ses rêves de mariage dans un coin de son cœur et de continuer à s'aimer à l'abri des regards. Les choses avaient bien changé : leur amour n'avait plus rien d'un secret et leurs fiançailles, cette fois, plus rien d'hypothétique. « Je crois... que tu es censé la passer à mon doigt. » Il souffla tout bas, un sourire radieux sur les lèvres et les joues à nouveau empourprées alors que son regard passait de celui de son fiancé au bijou. « Tu l'as depuis longtemps ? » Rory n'avait pas la moindre idée que Swann s'était procuré cette bague, l'idée qu'il l'ait probablement caché en attendant le bon moment le touchant en plein cœur. Il avait fait les choses dans les règles, sans que ça ne l'étonne un seul instant. Même pour faire sa demande, il avait tout fait à la perfection. « Je suis tellement heureux. Je crois... je crois que j'ai tâché ta chemise, je suis désolé. » Les larmes au coin de ses yeux n'étaient pourtant que l'expression de ce bonheur incomparable à aucun autre, comme en témoignait le rire heureux qui suivit ses paroles. Heureux, il l'était à tel point qu'il ne put s'empêcher de l'embrasser à nouveau, souriant contre ses lèvres, l'impression de flotter sur un nuage qui ne lui avait jamais paru si haut. Parce qu'il n'avait jamais été plus heureux qu'en cet instant et que ce n'était qu'un début.



(rowann #27) for every question why you are my because JTdVfXP
(rowann #27) for every question why you are my because QqLqwzn
(rowann #27) for every question why you are my because QoPDAKU
(rowann #27) for every question why you are my because E0B9M70
(rowann #27) for every question why you are my because HZjB4DU
(rowann #27) for every question why you are my because 872289volunteer
(rowann #27) for every question why you are my because KPZB94a
(rowann #27) for every question why you are my because Lcds5AP
(rowann #27) for every question why you are my because Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l’ange gardien
l’ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente deux ans, il accepte mal les années qui passent. (20/01/1990)
SURNOM : Monsieur Craine, de façon encore officieuse.
STATUT : Fiancé à Rory depuis quelques semaines à peine. Il porte aussi une bague de fiançailles, réminiscence de 2018, quand Rory l'avait déjà demandé en mariage, à une époque où tout était encore trop difficile à assumer pour Swann.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, se sentir utile aux autres lui est nécessaire.
LOGEMENT : Il a quitté la colocation avec Maisie et Sofia pour retrouver le #272 Spring Hill à temps plein, auprès de son fiancé et de ses mille plantes.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 30388 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dîtes pas du mal de Doctor Who ni de la Reine, il risque de froncer les sourcils › Papa d'un petit Berger Australien, à défaut d'avoir un enfant
RPs EN COURS : (11)alex #6arthur #3maddy #6rory #29tea party & rory #30sofia #2rory #31isaac #2alex #7

uarory #28noa #bcp

pré lien
assistant kiné

(rowann #27) for every question why you are my because NdrkFkFV_o
rowann › billy brown had lived an ordinary life. two kids, a dog and then the cautionary wife. while it was all going accordingly to plan, then billy brown fell in love with another man. i'm afraid of the world, losing love in the dark. every time that I move too fast, I fall apart. we still sleep with the light on, so afraid it'll go wrong. now I know I'm ready to call this love.

(rowann #27) for every question why you are my because Yox3
swalex › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #27) for every question why you are my because 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #27) for every question why you are my because Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE : maisie #3 › angus (oui.)

(rowann #27) for every question why you are my because 8conP1m
(rowann #27) for every question why you are my because Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25rory #26wendy #1ruben #1rory #27penny #7rosalie #1

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5danikamaisie #2

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(ua)bébou #1

(rowann #27) for every question why you are my because 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : // (avatar) › nairobi (rowann) › harley (arwann, sawddy) › alex (swalex) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #27) for every question why you are my because Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #27) for every question why you are my because (rowann #27) for every question why you are my because EmptySam 11 Juin - 16:04



Tout contre lui, son visage posé près du sien, Swann caresse silencieusement ses mèches de cheveux, un éternel sourire au coin des lèvres alors que le sujet n’a rien de difficile à aborder. Il sait que les heures de tournage de Rory ne sont que la partie immergée de l’iceberg et de son travail, tout comme il reconnaît tous les efforts que son petit-ami fait pour ne regrouper ses rendez-vous et tenter de limiter autant que possible ses absences, conscient que cela avait énormément pesé sur le coeur de l’anglais, à l’époque. Il ne voudrait jamais être celui qui prive les écrans de cinéma de la présence de Rory Craine mais la vérité, c’est qu’il l’aime bien trop pour pouvoir se contenter de le faire à distance, raison pour laquelle chaque instant est une nouvelle excuse pour rapprocher son corps du sien et sentir sa chaleur. « On pourra, oui. Mais je peux aussi dégager toute ma journée pour la passer avec vous, c'est vraiment pas un problème. » - “Tu aviseras le moment venu.” La relation qu’ils entretiennent aujourd’hui n’est plus celle des Noëls passés, Swann n’a donc aucun mal à accorder une pleine confiance à Rory et à sa capacité à jauger la situation. Qu’il l’attende un peu ou rentre à l’appartement, il sait de toute façon que cela ne posera pas de problème et que ce sera le mieux à faire. Son petit-ami sait déjà qu’il chérit les instants passés à ses côtés. « Si ça nous fait pas faire un trop grand détour, alors d'accord. On fera ça. » Ainsi, la journée du lendemain sera uniquement la leur, les seules sorties sûrement ponctuées par les ballades de Brownie et certainement rien d’autre. C’est aussi le moment que Swann choisit pour avouer leur avoir réservé une table pour le soir-même, raison pour laquelle il n’a pas tenu à insister sur l’envie d’avoir le brun pour lui aujourd’hui: ils se rattraperont le soir venu, si jamais le travail l’appelle. Ce ne serait que partie remise, et une excuse supplémentaire pour l’embrasser, comme il le fait en cet instant, enivré par sa présence. Autant de raisons pour lesquelles il sait être un homme chanceux au cœur comblé. « C'est plutôt moi qui ai de la chance. Je me serais pas autant méfié des kidnappeurs si j'avais su que certains pouvaient être aussi craquants. » L’anglais rigole de bon cœur avant de le serrer un peu plus contre lui encore, simplement heureux.

***

« Dis-moi que tu es anglais sans me dire que tu es anglais. » Il lui lance un regard mi-amusé, mi (faussement) outré avant de s’engouffrer rapidement dans le loft à nouveau, ses doigts ne pianotant finalement que quelques secondes sur l’écrin avant de se rendre compte de l’évidence: il ne pouvait ni ne voulait attendre davantage. Pour la première fois depuis toujours, Swann joue la comédie lorsqu’il revient sur le pas de la porte, ses lunettes sur les yeux, un sourire en biais qu’il tente de minimiser autant que possible, sans doute un peu trop prêt à le demander en mariage dans ce couloir. Au moins, les piétinements du chiot lui rappellent son envie de sortir à l’air libre et, avec elle, la possibilité de se rendre au parc qu’ils connaissent déjà si bien. Ils ont toute la journée devant eux avant de devoir malheureusement répondre présents pour leur réservation au restaurant. En attendant, c’est sur leur chien qu’il garde un œil attendri tout du long, ses doigts enroulés autour de ceux de l’homme qu’il aime.

Ce n’est qu’après de longues minutes que l’anglais demande à ralentir le pas, à s’arrêter même. Il déloge ses doigts de ceux de Rory le temps de changer de trajectoire, ce qui suffit pour que le brun semble quelque peu déboussolé. « Bien sûr, oui. Tout va bien ? » Son regard dévie du parc pour se poser sur son visage, n’ayant nullement l’intention de l’inquiéter, surtout alors qu’il n’y aurait aucune raison à cela. Le sourire du blond grandit brièvement, pourtant plus sincère que jamais. “Bien sûr. Tout va bien.” Et ses yeux brillants ne sont qu’une confirmation supplémentaire à cela. Il n’existe aucun doute, aucune peur ni aucun tourment qui pourrait apporter des nuages gris sur cette journée qu’il a décrété déjà être parfaite en tous points. Preuve en est, il retrouve bien vite le contact de la peau de Rory, simplement pour enrouler ses doigts autour de son poignet et lui laisser comprendre qu’il souhaite se blottir contre lui, entouré par son bras. La pression qu’il exerce rapidement lui fait comprendre que Rory a déjà lu dans ses pensées, et c’est sans doute une énième confirmation de l’évidence de leur couple, laquelle il n’avait pourtant nul besoin pour énoncer les mots qui suivirent, emplis d’un amour pur et sincère. « Moi aussi, je t'aime. Plus que tout, tu le sais. » Il le sait, oui. Il le sait au point où il n’a jamais douté de lui, de ses sentiments, de sa sincérité. Il le sait au point où vouloir faire sa vie avec lui est une évidence et le besoin de le rendre officiel aux yeux de la loi et de tous leurs proches est une nécessité. Son sourire grandit un peu plus encore, sa tête n’ayant eu que peu le temps de se reposer contre son épaule alors qu’elle est maintenant relevée pour qu’il puisse l’observer pleinement. Ses mots n’ont pas été écrits en avance et sans doute qu’une partie de lui le regrette lorsqu’il en vient parfois à s’emmêler, à vouloir dire trop de choses sans pouvoir énoncer mille mots à la seconde, à commencer une phrase sans trouver le moyen de la terminer assez clairement pour énoncer l’immensité de son bonheur, de ses sentiments. Pourtant, lorsqu’il voit les lèvres du brun trembler subtilement, il peut au moins se rassurer en se disant qu’il comprend, son émotion parlant toujours plus vite que tout le reste. Son propre cœur s’agite trop pour qu’il puisse prétendre être capable de prendre du recul sur cette discussion, surtout alors qu’il est le seul des deux à déjà en connaître la finalité. « J'ai hâte moi aussi de vivre toutes ces choses avec toi. Et de passer chaque jour de ma vie à tes côtés. C'est mon rêve le plus cher. » L’anglais s’arrête aussitôt dans le flot continu de ses paroles, le temps de penser à respirer à nouveau, le temps d’échapper un rire mêlé à une expiration par la même occasion. Ses paroles le touchent et il ne peut pas le nier ; il ne cherche pas à le faire non plus, alors qu’il ne reprend pas la parole de suite, laissant son pouce glisser doucement contre la joue du brun, l’occasion d’observer ses traits qu’il connaît pourtant déjà par cœur. « Pardon, je... je voulais pas t'interrompre. Je me tais, c'est promis. » Et pour une fois, il doit bien avoué être soulagé qu’il se taise effectivement, non pas parce que ses paroles étaient déplaisantes mais bien parce qu’il risquerait de lui-même perdre un peu de trop le fil de ses pensées. Pour autant, bientôt, Rory comprendra à quel point son petit-ami souhaite effectivement vivre cet avenir qu’ils ont imaginé à deux.

A terme, enfin, Swann lui annonce la raison de toute cette mise en scène, de ce long discours qui est généralement fragmenté par des instants de vie uniquement. Oh, il est le premier à vouloir lui conter son amour à chaque instant, ne vous y détrompez pas, mais celui-ci a tout de différent, à bien des niveaux. La preuve ultime se retrouve dans ce genou qu’il pose à terre, l’anglais, et à cet écrin qu’il sort maladroitement de sa poche après avoir posé un genou au sol. « Oh. » Et quand bien même il ne doute pas réellement de la réponse que Rory pourrait lui donner, il faut bien avouer qu’il est plus que jamais suspendu à ses lèvres et à la moindre de ses réactions, son coeur battant soulevant sa poitrine à un rythme effréné. « Mon dieu, c'est... Swann, tu es... » Entre deux tremblements de ses lèvres, il les étire dans un sourire ému, touché de la réaction de son petit-ami et de son étonnement sincère. Ils avaient parlé mariage, mais aucun des deux n’avait osé avancer l’idée d’une date ou d’un instant plus précis que un jour, Swann lui-même ne sachant pas encore réellement s’il était prêt à aller au bout de leurs idées. Aujourd’hui, il ne doute plus de rien ni de personne, quand bien même il voudrait déjà prendre Rory dans ses bras pour lui offrir un abri, une protection, une épaule contre laquelle laisser parler tous ses sentiments, les pires comme les meilleurs, aujourd’hui portés par des larmes menaçant de couler à chaque instant. « Si tu savais combien de fois j'ai rêvé de ce moment. » Il en aurait des choses à dire, Swann. Il en aurait, des anecdotes à raconter devant des bijouteries, des envies soudaines de le demander en mariage, des nuits passées à imaginer le parfait moment, des heures écoulées en ne pensant qu’à lui, qu’à eux. Pourtant, ses lèvres restent scellées, majoritairement prises en étau entre ses canines qui n’en démordent pas, son corps tout entier attendant qu’il réponde officiellement à la question pour s’autoriser à respirer pleinement de nouveau. « Bien sûr que oui. » Sont les mots qu’il lit sur ses lèvres sans les entendre et il n’a pas besoin de plus pour déjà relever un peu le regard, son coeur pourtant toujours aussi serré. « Oui ! Oui, je veux t'épouser, Swann. » Et enfin, il laisse éclater ses émotions à son tour, son rire répondant de pair à celui de son petit-ami, déjà officiellement devenu fiancé. Contre ses yeux naissent aussi des larmes qu’il ne cherche pas à retenir, n’en ayant assurément plus rien à faire de quoi que ce soit, désormais. Rory lui a dit oui. Rory va devenir son mari, il va officiellement être l’homme de sa vie. Ils vont être heureux, si heureux. Ils vont être eux.

Rory le devance lorsqu’il s’agenouille pour être à son niveau mais la finalité de leurs désirs reste la même lorsqu’ils s’enlacent tous deux avec force et, pourtant, une certaine douceur paradoxale. Swann ne veut plus jamais avoir à s’éloigner de lui, pas même de ses bras, et ce n’est là qu’une raison parmi beaucoup pour lesquelles l’étreinte s’éternise, encore et encore. Ses bras ne retirent leur pression que pour chasser de son visage les quelques larmes y ayant élu domicile, quand bien même il sait qu’elles ne sont que la marque de toute l’émotion ressentie par le brun. Finalement, c’est un long, tendre et passionné baiser qu’il partage avec lui, n’ayant plus aucun souvenir de ce temps penfdant lequel ils étaient occupés à se cacher de tout et de tout le monde. « Je veux t'épouser. Je le veux tellement. » Swann relève la tête, chasse une mèche du visage de l’acteur, sourit un peu plus encore. “Tu me rends tellement heureux.” Au jour le jour mais surtout en cet instant, maintenant qu’il a accepté de l’épouser et qu’il n’existe plus aucun doute sur leur relation et la volonté de chacun de la faire perdurer. « Je t'aime et je veux me marier avec toi. » C’est d’un geste de la main que Swann chasse ses propres larmes, les séchant avec la manche de sa chemise, sans jamais abandonner son sourire. “J’ai déjà hâte de ce moment.” Il avoue à son tour alors que Rory ignorait encore tout de ses intentions cinq minutes plus tôt à peine. Au contact des doigts du brun contre son visage, l’anglais ferme un instant les yeux, assuré qu’à partir de ce moment il n’aura plus jamais rien à craindre. « Je serais même prêt à le faire ici et maintenant. Mais je crois qu'on préférerait tous les deux le faire devant les gens qu'on aime. » Et c’est vrai. Swann rigole à son tour, en parfait accord avec les paroles de son fiancé. Il sait à quel point il voudrait regrouper ses amis et sa famille pour un tel événement et ne peut nier qu’il a lui aussi envie d’en faire de même, raison pour laquelle ils prendront le temps nécessaire pour organiser le mariage qu’ils veulent et qui leur correspond. “Je serais capable de t’épouser n’importe quand, moi aussi.” Peu importe l’endroit, peu importe qui serait présent. C’est Rory qu’il aime, pas les grandes réceptions, pas les beaux habits, pas même les parfaits buffets. Pourtant, il est certain que ce sera la combinaison de ce tout autant que la présence de ceux qu’ils aiment qui rendront ce moment d’autant plus magique. “Mais si on attend pas Wendy pour ça, on est des hommes morts.” Il avoue dans un rire, reposant sa main libre tout contre celle de Rory pour la caresser à son tour et le rassurer alors qu’il imagine déjà ses sentiments sans dessus dessous.

« Elle est vraiment magnifique. » Pour peu, il en aurait presque oubléi la présence de l’écrin contre sa main et de la bague elle-même, celle qu’il a pourtant cherché avec tant d’envie. Il avait espéré qu’elle lui plairait, incapable de pleinement anticiper ses goûts en matière de bague de fiançailles. L’objectif semble rempli alors que Rory semble observer le bijou sous toutes ses coutures et que Swann, lui, ne voit encore et toujours que son fiancé. “C’est grâce à Rosalie. Elle m’a aidé à choisir.” Il avoue donc avec une certaine émotion, révélant la participation de sa sœur aînée dans cette demande en mariage, le tout dans son dos. « Je crois... que tu es censé la passer à mon doigt. » Et Swann de s’exécuter aussitôt: ça aussi, il l’avait déjà oublié. Ses doigts glissent dans sa paume et remontent le long de ses doigts, en particulier de l’annulaire contre lequel il fait finalement passer le bijou, plus ému qu’il n’aurait su l’anticiper. Maintenant plus que jamais, tout est officiel. “Elle vous va à ravir, monsieur Craine.” Il souffle donc, sans lâcher sa main, ni même le bijou des yeux. Il n’aurait jamais pu anticiper que la vue d’un bijou le rendrait aussi heureux, aussi ému aussi. Bientôt, c’est une autre bague qu’il fera glisser contre son annulaire. « Tu l'as depuis longtemps ? » - “Quelques jours à peine.” Il confesse dans un rire entendu, lui qui avait initialement pensé attendre un peu plus avant de le demander en mariage. Pourtant, il n’y voyait finalement pas l’intérêt alors que tout était parfait ainsi. Ils ont leur chiot, ils reviennent d’un voyage parfait sous tous rapports. Ils sont heureux, ensemble, avec des rêves et des envies plein la tête. Il ne voulait pas attendre davantage pour prouver à l’homme qu’il aime qu’il est justement le seul qui compte à ses yeux. « Je suis tellement heureux. Je crois... je crois que j'ai tâché ta chemise, je suis désolé. » - “Laisse moi t’embrasser et je réponds à l’interrogatoire ensuite.” Non pas qu’il ait quoi que ce soit à lui cacher, mais il anticipe déjà la suite des questions et toute la curiosité de Rory refaisant surface. Il a beaucoup de choses à lui expliquer et le sait, mais l’envie de l’embrasser prime sur le reste alors que son sourire est immense. Le baiser qui s’ensuit est toujours aussi passionné, toujours aussi doux. Les mains de Swann retrouvent leur place tout contre la peau de son fiancé, juste dessous sa chemise. Finalement, ses lèvres finissent leur course contre sa mâchoire, contre son cou juste ensuite. “J’ai encore deux choses à te demander.” Il murmure contre sa peau ces rares mots qu’il avait préparés. Ses yeux encore clos, il prend le temps de relever sa tête avec lenteur, plus pressé de quoi que ce soit.

Face à lui, Swann détache l’anneau de son collier pour le défaire et en sortir la bague qui y est accrochée depuis quatre ans déjà. Si elle roule quelques secondes entre ses doigts, ce n’est que pour être remise entre de bonnes mains ensuite: celles de Rory. “Il a une bien meilleure place à trouver.” C’est contre son annulaire, lui aussi, qu’il veut porter cette bague de fiançailles. Personne n’a à savoir qu’il a d’abord refusé de prendre sa main, personne n’a à savoir à quel point l’observer lui déchirait parfois le cœur. Personne n’a à savoir quoi que ce soit, si ce n’est que maintenant elle est la preuve de son mariage à venir avec l’homme qu’il aime, l’homme qui la lui passera à son doigt très bientôt, tel que les choses auraient toujours dû être.

Pour la seconde demande, il laisse de nouveau quelques secondes s’écouler, observant dans un sourire simple mais plus heureux que jamais son petit-ami et ses yeux rendus plus profonds encore par la présence récente de larmes. “Je m’avance un peu trop, je sais, mais… tu me laisserais prendre ton nom ?” Cette fois-ci, la demande est un peu plus fébrile, la conséquence autant de son amour pour lui que d’une vie de tourments et de sa difficulté à trouver ses racines. Il n’est pas un Buchanan, il ne tient pas à ce nom. Il n’est plus un McGrath, il n’en reste plus aucun. A ses yeux, plus que jamais, il est un Craine. Swann Craine, c’est ainsi qu’il veut exister.


(rowann #27) for every question why you are my because ACin3sG
(rowann #27) for every question why you are my because JTdVfXP
(rowann #27) for every question why you are my because QqLqwzn
(rowann #27) for every question why you are my because VmnacJv
(rowann #27) for every question why you are my because WOfIpRW
(rowann #27) for every question why you are my because 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #27) for every question why you are my because IAeu3cF ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur, il reprend le chemin des plateaux après une convalescence de plusieurs semaines supervisée par son fiancé et kiné personnel.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill où Swann l'a rejoint. son fiancé et lui y vivent heureux avec leur chiot, Brownie.
(rowann #27) for every question why you are my because 5rbz
POSTS : 8521 POINTS : 1205

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
(rowann #27) for every question why you are my because DNTTQtYr_o
rowann #28 (ua) & #29 & #30 & #31it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)293031

(rowann #27) for every question why you are my because Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #27) for every question why you are my because PC8GJaYC_o
cringer #10i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #27) for every question why you are my because NEPb15bt_o
lewaine #2she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(rowann #27) for every question why you are my because Aee4eab5b7e4bf9a993982b131dd2d6f83036fb0
royit took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.


(11) arthurgracewendyzoya #2 (fb 2021)penny #10rosalie #7swann #29shining stars agencyfamily chaos & swann #30swann #31

(ua) swann #28

(rowann #27) for every question why you are my because GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:

(rowann #27) for every question why you are my because B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @valruna, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

(rowann #27) for every question why you are my because Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #27) for every question why you are my because (rowann #27) for every question why you are my because EmptyVen 17 Juin - 21:28




(c) harley & wildwcmenrxs
for every question why you are my because.

Bien sûr. Tout va bien.” C'était là les seuls mots que Rory avait besoin d'entendre pour se rassurer et chasser le voile d'inquiétude qui l'espace d'un instant avait recouvert son regard. Swann le lui dirait si quelque chose devait le tracasser, tout comme il savait que son petit-ami ne prendrait pas le risque de voir de nouveaux non-dits peser sur leur relation. Ils avaient suffisamment souffert des conséquences que ce genre de choses pouvaient avoir, et ils s'étaient promis de toujours tout se dire pour ne plus avoir à en souffrir à nouveau. Partager ce qu'ils avaient sur le cœur n'était pas un exercice compliqué pour eux, qui s'aimaient bien trop pour vouloir se cacher quoi que ce soit, mais ils avaient par le passé déjà risqué de fragiliser leur couple simplement pour s'épargner du souci l'un à l'autre. Simplement parce qu'ils pensaient naïvement pouvoir garder leurs inquiétudes et leurs contrariétés pour eux, sans avoir à faire peser ce poids sur les épaules de leur moitié. Rory avait encore pris ce risque pas plus tard qu'il y a quelques semaines, lorsque sa blessure au genou était venu brouiller la frontière entre son envie de tout partager avec l'homme qu'il aimait, et son besoin de lui épargner le poids de cette souffrance quotidienne. Aujourd'hui il ne reprendrait pas ce risque pour tout l'or du monde, précisément parce qu'il avait eu bien trop peur de le perdre, bien trop peur que tout ce qu'ils avaient traversé jusqu'ici n'ait servi à rien d'autre qu'à le voir tout gâcher. Et il savait qu'il en allait de même pour Swann, que ça n'était qu'un de ces nombreux sujets sur lesquels ils tomberaient d'accord, pour avoir appris de leurs erreurs et compris qu'ils n'étaient pas censés affronter leurs épreuves chacun de leur coté. Alors il n'avait pas la moindre raison de douter de sa parole, pas plus que de continuer à s'en faire. La seule chose susceptible de l'amener à s'interroger, finalement, était cette émotion si particulière qu'il voyait briller dans les yeux de son petit-ami.

Une émotion dont il comprit finalement l'origine, quelques secondes plus tard, lorsque Swann profita de leur escale au parc pour lui ouvrir son cœur, d'une manière si sincère et profondément touchante que l'australien en perdit ses mots. Ceux de Swann s’enchaînaient quant à eux comme si son petit-ami profitait de l'occasion pour lui dire tout ce qu'il n'avait jamais eu l'occasion de lui avouer, et c'était pourtant loin d'être la première fois qu'il lui parlait en des termes si tendres, ou qu'il le faisait se sentir comme la personne la plus importante au monde. Tout était si beau, si romantique, que son cœur rata plusieurs battements rien qu'en l'écoutant parler, comme s'il réalisait à nouveau combien il pouvait être chanceux de partager la vie d'un homme capable de lui réitérer ses sentiments avec autant de douceur. C'était l'une des innombrables choses qu'il aimait plus que tout chez lui : que Swann ne rougisse jamais à l'idée de livrer ce qu'il avait sur le cœur, et n'hésite pas même une seule seconde à le faire en pleine rue. Il le faisait si naturellement que Rory n'avait pas su prédire un seul instant qu'il gagnerait une si belle déclaration en sortant se balader avec leur chiot. L'australien n'avait rien anticipé, vraiment rien, si bien que chaque phrase le touchait davantage que la précédente et valait à son sourire de s'étirer davantage. Son émotion n'avait maintenant d'égal que son besoin irrépressible de lui répéter, lui aussi, combien il l'aimait. Combien il rendait chaque jour de sa vie meilleur rien que parce qu'il était lui, le genre de personne à vous déclarer sa flamme au milieu d'un parc et à le faire de la plus belle des manières. Rory avait tout simplement besoin que Swann n'ait pas même à douter un instant que tout ça soit réciproque, que chaque sentiment qu'il pouvait énoncer était partagé par son petit-ami en retour. Il méritait de le savoir, tout comme il méritait finalement qu'il le laisse finir sans plus l'interrompre. Le moment était si parfait qu'il ne prendrait pas le risque de le gâcher, et c'était encore sans savoir à quel point la suite, elle, serait bien plus magique encore.

Car les dernières minutes prirent un sens encore bien différent lorsque Swann posa finalement un genou à terre et prononça les quelques mots qui suffirent à répandre chez Rory un bonheur des plus complets. L'épouser, il en rêvait depuis des années. Depuis le jour où il s'était lui-même risqué à le demander en mariage, une première fois, et probablement encore depuis beaucoup plus longtemps. C'était non seulement le rêve d'une vie que d'épouser un jour la personne faite pour lui, celle auprès de qui il pourrait vieillir et fonder la famille qu'il avait toujours désiré, mais c'était avant tout son rêve à lui, d'épouser l'homme qu'il aimait depuis maintenant de nombreuses années et pour qui son cœur n'avait jamais cessé de battre. Swann était son grand amour, celui qui vous transformait pour le meilleur et qui donnait un sens même aux épreuves les plus éprouvantes, simplement parce qu'il avait changé sa vie le jour où il y était entré. Aujourd'hui Rory réalisait qu'il n'avait jamais autant désiré quelque chose que d'écrire un futur avec lui, et passer les prochaines décennies à l'aimer et à tout traverser à ses cotés, le meilleur comme parfois le pire. C'était la définition même du mariage, et précisément tout ce qu'il voulait vivre avec lui. Pour toutes ces raisons et pour tellement d'autres encore, accepter de l'épouser était non seulement une évidence mais aussi la plus belle décision qu'il ait jamais prise. Et il n'avait pas besoin de se projeter plusieurs années dans l'avenir pour savoir qu'il ne la regretterait pas. Que bien au contraire, il continuerait à se féliciter de lui avoir dit oui.Tu me rends tellement heureux. Leur étreinte se prolongeait depuis plusieurs secondes et leurs lèvres ne s'étaient quant à elle séparées qu'à l'instant, tous les deux bien trop heureux de se toucher, de se sentir, d'être simplement aussi proches que possible. Le bonheur de l'australien, lui, transparaissait rien que dans sa façon de lui sourire, comme s'il n'avait jamais eu de plus belle raison de le faire. “J’ai déjà hâte de ce moment.” Oh, le jour qui les verrait s'unir devant leurs proches n'arriverait définitivement pas assez vite non plus aux yeux d'un Rory d'ors et déjà fou d'impatience. « J'ai tellement hâte, moi aussi. » Il avait hâte et pourtant, une part de lui voulait aussi profiter des mois qui s'offriraient à eux pour tout préparer, faire que cette journée ne ressemble à aucune autre et soit véritablement la consécration de leur bonheur ensemble. « Je crois que je me le suis déjà imaginé des dizaines de fois dans ma tête, mais cette fois c'est différent. Cette fois, je sais que ça va se produire et ça rend tout encore plus beau. » Parce que ce n'était plus seulement un projet ou la certitude qu'il se marierait un jour avec lui, simplement parce qu'il ne pourrait pas en être autrement. Aujourd'hui c'est bien une bague de fiançailles qu'il avait sous les yeux, et elle avait tout de réelle. Aujourd'hui c'est bien son rêve que Rory voyait enfin prendre vie, et dieu sait que ce moment était encore plus beau que tout ce qu'il avait pu s'imaginer un jour. “Je serais capable de t’épouser n’importe quand, moi aussi.” Son sourire répondait au sien quand les mots, parfois, lui manquaient encore pour exprimer à quel point il était heureux. Swann pouvait de toute façon le percevoir dans l'éclat de son regard, qui n'avait jamais brillé d'autant d'émotion. “Mais si on attend pas Wendy pour ça, on est des hommes morts.” Leurs deux rires se répondirent tandis qu'il ferma les yeux, rien qu'une seconde, au contact de la main de Swann tout contre sa joue. « On voudrait pas rater son toast, de toute manière. Et toutes les anecdotes qu'elle partagera à mon sujet et qui me donneront sûrement envie de me planquer sous la table. » Oh, il n'avait pas la moindre crainte à ce sujet, peu importe que sa sœur choisisse ou non de partager ces anecdotes. La plupart étaient de toute manière déjà connues de son fiancé, pour toutes les années passées à les côtoyer l'un comme l'autre, et le reste n'était pas susceptible de l'inquiéter une seconde. Ils passeraient probablement par quelques appréhensions, mais celle-ci ne se rajouterait pas à la liste.

Finalement, ses yeux ne quittèrent les siens que pour se reposer sur cette magnifique bague qui avait bien failli lui couper le souffle quelques minutes plus tôt. Et bien que c'ait été davantage pour tout ce qu'elle représentait que pour sa valeur financière, Rory ne pouvait s'empêcher de noter à quel point le bijou était effectivement somptueux. Élégant, mais pas tape-à-l’œil. Raffiné, mais surtout unique. “C’est grâce à Rosalie. Elle m’a aidé à choisir.« C'est vrai ? » Déjà immensément ému, Rory eut à nouveau bien du mal à cacher à quel point cette précision le touchait en plein cœur. Sa sœur ne lui avait évidemment rien dit pour préserver la surprise, et l'idée qu'elle ait été là dans un moment aussi symbolique représentait énormément à ses yeux. « Si tu savais comme ça compte pour moi qu'elle ait joué un rôle dans ce choix. » Swann le savait, bien sûr, n'ignorant rien de l'importance qu'avait toujours eu sa fratrie à ses yeux et de la difficulté qu'il avait éprouvé lorsqu'une certaine distance s'était installée entre sa sœur aînée et lui, plusieurs mois en arrière. Une distance qui semblait aujourd'hui bien loin, Rory ayant particulièrement à cœur de reconstruire une relation de pleine confiance, et d'être là pour elle et pour son neveu. « Je suis heureux que vous ayez pu partager ce moment. La bague est vraiment parfaite, et c'est bien la preuve qu'elle a été choisie par deux des personnes qui me connaissent le mieux en ce monde. » Et son sourire se fit plus grand encore lorsque Swann se saisit finalement de sa main pour glisser la bague à son doigt, tout devenant ainsi parfaitement officiel. Son cœur, lui, battait à tout rompre depuis l'instant de sa demande, soumis lui aussi à des vagues d'émotion bien trop fortes. “Elle vous va à ravir, monsieur Craine. Et Rory était sincèrement du même avis, alors que ses yeux brillants ne se lassaient pas d'admirer le bijou à son doigt. Swann l'avait non seulement parfaitement bien choisi, mais il avait vraiment fait de cette demande un moment magique. Parfait, lui aussi. “Quelques jours à peine.” Quelques jours durant lesquels il était bien évidemment loin d'imaginer que Swann avait dans l'idée de lui demander sa main. « Tu as bien caché ton jeu. » Il souffla doucement, de ce petit rire tendre qui démontrait qu'il n'aurait pas même dans l'idée de le lui reprocher un seul instant. Au contraire, le simple fait de l'imaginer prendre des précautions pour qu'il ne découvre pas la bague avant le jour J suffisait à l'attendrir au plus haut point. Et quand bien même des larmes continuaient effectivement de perler sur ses joues, elles étaient uniquement synonyme d'un bonheur immense. “Laisse moi t’embrasser et je réponds à l’interrogatoire ensuite.” Oh, aussi curieux soit-il, il n'imaginait définitivement pas de meilleur programme pour les prochaines minutes, comme en témoignait son regard empli de malice. « Je suis aussi d'avis qu'il y a des priorités. » Ainsi c'est contre ses lèvres qu'il sourit et avec passion qu'il répondit à son baiser, leurs souffles se mêlant longuement tandis qu'il prit tout son temps pour éterniser ce contact que plus que jamais il désirait savourer. Et si ses joues se mirent aussitôt à rougir de sentir les lèvres de Swann s'égarer cette fois à hauteur de sa mâchoire et de son cou, Rory n'entreprit pas un seul instant de l'arrêter. Bien loin d'en avoir envie, son sourire se fit à nouveau le miroir de la joie qu'il éprouvait d'accueillir ses baisers.

J’ai encore deux choses à te demander.” Swann redressa finalement son visage et son regard retrouva doucement celui de son fiancé. « Bien sûr, oui. Je t'écoute. » Après l'avoir demandé en mariage, il n'y avait aucune demande que Swann puisse lui faire qui risque d'être accueillie autrement que par un de ses sourires. Quoi qu'il ait sur le cœur, ils n'avaient officiellement plus la moindre raison de se cacher quoi que ce soit : ils seraient bientôt mariés, et plus personne n'ignorerait qu'il était l'être le plus important au monde à ses yeux, celui autour de qui tournait son univers. Ses yeux suivirent doucement ses gestes lorsque Swann se saisit de sa chaîne pour en défaire la bague qui y trônait jusqu'ici. Cette même chaîne autour de laquelle ses doigts s'enroulaient souvent lorsqu'il reposait sa tête sur le torse de son petit-ami, après l'une de ces longues soirées passées à parler, rire et faire l'amour. “Il a une bien meilleure place à trouver.” Et aussitôt Rory comprit qu'il désirait lui aussi que cette bague trouve la place qui était officiellement la sienne, à présent. Une pensée qui répandit plus d'émotion encore au fond de son regard, tandis qu'il s'en saisit avec précaution. « Tu as raison. » Les choses n'avaient plus rien à voir avec la façon dont elles s'étaient déroulées quatre ans en arrière, et cette bague n'avait plus de raison de demeurer à son cou. C'est la main de l'anglais qu'elle méritait de rejoindre, en attendant le jour où il pourrait cette fois glisser une alliance à son doigt. Et comme en témoigna son sourire immense, lorsqu'il fit lentement glisser la bague à son annulaire, il lui tardait que ce jour arrive. « Comme ça, c'est beaucoup mieux. » Comme ça, tout était parfait. Son regard, lui, ne perdit rien de son éclat tandis qu'il se détacha finalement du bijou pour replonger dans celui de Swann. « Je me revois encore te l'accrocher autour du cou, le soir du mariage d'Alex et Caleb. Et même si j'aimais l'idée de la savoir constamment sur toi, je crois que je préfère nettement sa place actuelle. » Et dans un sens, la boucle était enfin bouclée. L'acteur lui avait offert cette bague une première fois quatre ans en arrière, lorsque sa demande en mariage s'était malheureusement soldée par un refus mais que les deux hommes n'en avaient pas cessé de s'aimer pour autant, et bien loin de là. Preuve en était que se retrouver plusieurs mois en arrière avait tout d'une évidence, tout autant que de voir cette bague trôner autour du cou de l'anglais en attendant de lui trouver une autre place. C'était aujourd'hui chose faite, et Rory ne pourrait pas être plus heureux de voir ces deux bijoux scintiller à leurs doigts comme la preuve la plus évidente que leur bonheur était enfin complet. Sans le moindre nuage ni le moindre doute. “Je m’avance un peu trop, je sais, mais… tu me laisserais prendre ton nom ?” Cette fois, Rory comprit qu'il s'agissait de sa deuxième requête et tout comme la précédente, elle ne pourrait véritablement pas le rendre plus heureux. « Non, non, tu... je veux dire, non, c'est toujours le bon moment pour en parler. » Ils étaient peut être fiancés depuis à peine quelques secondes, ça ne les empêchait pas d'aborder les sujets qui leur tenaient à cœur. Et celui-ci en faisait indéniablement partie, alors que l'acteur n'était pas sans connaître le symbolisme derrière cette demande : Swann avait longtemps cherché sa place, tout comme il s'était longtemps cherché une famille. Aujourd'hui, il était question de beaucoup plus qu'un nom. « Bien sûr que oui, mon cœur. Si ça compte pour toi de le porter, je serais vraiment heureux qu'il devienne ton nom. » Il souffla doucement, sans que son sourire ne laissa aucun doute sur la sincérité derrière ses paroles. Rory avait de toute façon l'intention de lui laisser ce choix, sachant que la question serait probablement plus sensible pour Swann que pour lui, qui aurait été tout aussi heureux de porter son nom que de permettre à son fiancé de porter le sien. A présent la question était réglée et il était tellement heureux de pouvoir lui faire ce cadeau. « Tu es déjà un Craine à mes yeux depuis longtemps, ça ne fera que rendre les choses officielles. » Il glissa ses deux mains de part et d'autre de son visage, ses pouces caressant lentement sa peau. Swann faisait déjà partie de sa famille, depuis tant d'années que tout leur entourage se doutait probablement que les choses connaîtraient cette issue même à l'époque où ils s'évertuaient encore à cacher leur relation et à s'aimer en secret. Swann était un Craine à tant d'égards que le voir arborer ce nom aurait tout d'une évidence. Et plus que ça, il en serait profondément heureux.

« A ce propos, je crois que pour l'instant j'ai envie que nos proches soient les seuls au courant. Je l'annoncerai à Donna si tu es d'accord, mais pour le reste j'ai envie que ça nous appartienne encore un peu. » Il menait sa carrière plus loin de l'attention des médias qu'il y a deux ans, parce qu'aujourd'hui les choses s'étaient tassées et qu'on s'intéressait bien plus à lui pour ses rôles que pour ses frasques hypothétiques. Pour autant, il restait un acteur dont la vie entrait parfois dans la sphère publique, quand bien même il prenait justement toutes les précautions pour la partager le moins possible. « Donna saura quoi faire, le moment venu, si on ressent l'envie de partager la nouvelle. Et si c'est pas le cas et qu'on préfère ne rien annoncer officiellement, je sais qu'elle respectera notre choix. Elle l'a toujours fait. » Donna était de leur coté depuis leurs débuts, il savait qu'elle ne les forcerait à rien et qu'elle saurait garder la nouvelle pour elle aussi longtemps qu'ils le lui demanderaient. Ils ne devaient rien à personne, et surtout pas d'annoncer ce qu'ils auraient peut être à cœur de garder pour eux jusqu'au bout. Swann et lui ne se cachaient peut être plus, mais ils n'en aimaient pas pour autant l'idée de tout partager avec le public : ils étaient des personnes secrètes, qui aspiraient à vivre leur vie loin de l'attention des médias, et c'est ainsi qu'ils étaient les plus heureux. « Je veux juste que tout soit exactement comme tu l'imagines. Notre mariage, mais aussi tout le reste. Ça veut dire que ce que pourraient vouloir mes parents n'aura aucune importance face à ce que tu voudras, toi. » Ses parents avaient une certaine tendance à vouloir tout contrôler, mais Rory s'était émancipé de son besoin de les rendre fiers à n'importe quel prix depuis déjà plusieurs années. Le plus beau jour de leur vie ressemblerait exactement à ce que Swann et lui désiraient, c'était une promesse qu'il lui faisait et sur laquelle il ne reviendrait pas. Ils auraient des milliers d'occasions d'en parler dans les moindres détails, ce qui signifiait qu'ils n'étaient pas obligés de le faire dès aujourd'hui, mais c'était important pour lui que son fiancé sache qu'il ferait tout pour que ce jour soit parfait. « Tu le sais, pas vrai ? Qu'en acceptant de t'épouser, je fais aussi le choix de faire passer ton bonheur avant tout le reste. De te choisir, toi, quoi qu'il puisse arriver. » Et il lui sourit si tendrement que déjà, le reste du monde semblait pour un instant avoir disparu. Swann avait longtemps nourri l'impression d'être seul au monde, c'était une chose que Rory savait mieux que personne, mais à présent il voulait plus que tout qu'il puisse vivre avec la certitude que quelqu'un se battrait toujours pour être à ses cotés. Pour partager sa vie, pour l'aimer et l'épauler. Pour être simplement cette personne qui ne l'abandonnerait jamais et vers qui il pourrait toujours tourner son visage en sachant qu'il était là, et qu'il ne voudrait pas être ailleurs. « Bon, ça vient juste avec une toute petite contre-partie. » Il souffla, un sourire cette fois plus amusé accroché aux lèvres, passant ses bras autour de son cou pour venir l'embrasser. « Celle de m'entendre compter les jours jusqu'à notre mariage et le mentionner approximativement 15 fois par jour. Tu crois que tu peux vivre avec ça ? » C'était beaucoup pour un seul homme, mais il promettait de se rattraper en le rendant aussi heureux que possible, chaque jour, avant comme après leur mariage.



(rowann #27) for every question why you are my because JTdVfXP
(rowann #27) for every question why you are my because QqLqwzn
(rowann #27) for every question why you are my because QoPDAKU
(rowann #27) for every question why you are my because E0B9M70
(rowann #27) for every question why you are my because HZjB4DU
(rowann #27) for every question why you are my because 872289volunteer
(rowann #27) for every question why you are my because KPZB94a
(rowann #27) for every question why you are my because Lcds5AP
(rowann #27) for every question why you are my because Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l’ange gardien
l’ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente deux ans, il accepte mal les années qui passent. (20/01/1990)
SURNOM : Monsieur Craine, de façon encore officieuse.
STATUT : Fiancé à Rory depuis quelques semaines à peine. Il porte aussi une bague de fiançailles, réminiscence de 2018, quand Rory l'avait déjà demandé en mariage, à une époque où tout était encore trop difficile à assumer pour Swann.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, se sentir utile aux autres lui est nécessaire.
LOGEMENT : Il a quitté la colocation avec Maisie et Sofia pour retrouver le #272 Spring Hill à temps plein, auprès de son fiancé et de ses mille plantes.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 30388 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dîtes pas du mal de Doctor Who ni de la Reine, il risque de froncer les sourcils › Papa d'un petit Berger Australien, à défaut d'avoir un enfant
RPs EN COURS : (11)alex #6arthur #3maddy #6rory #29tea party & rory #30sofia #2rory #31isaac #2alex #7

uarory #28noa #bcp

pré lien
assistant kiné

(rowann #27) for every question why you are my because NdrkFkFV_o
rowann › billy brown had lived an ordinary life. two kids, a dog and then the cautionary wife. while it was all going accordingly to plan, then billy brown fell in love with another man. i'm afraid of the world, losing love in the dark. every time that I move too fast, I fall apart. we still sleep with the light on, so afraid it'll go wrong. now I know I'm ready to call this love.

(rowann #27) for every question why you are my because Yox3
swalex › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #27) for every question why you are my because 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #27) for every question why you are my because Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE : maisie #3 › angus (oui.)

(rowann #27) for every question why you are my because 8conP1m
(rowann #27) for every question why you are my because Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25rory #26wendy #1ruben #1rory #27penny #7rosalie #1

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5danikamaisie #2

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(ua)bébou #1

(rowann #27) for every question why you are my because 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : // (avatar) › nairobi (rowann) › harley (arwann, sawddy) › alex (swalex) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #27) for every question why you are my because Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #27) for every question why you are my because (rowann #27) for every question why you are my because EmptyMar 21 Juin - 11:51



Son cœur bat encore la chamade, lui-même réalisant avec difficulté qu’il vient réellement de le demander en mariage et que, surtout, Rory a accepté de partager le restant de ses jours avec lui. Son bonheur n’a jamais été aussi complet et intense, et il sait que ce n’est même pas comparable à ce qu’il pourra ressentir le jour de leur mariage. « Je crois que je me le suis déjà imaginé des dizaines de fois dans ma tête, mais cette fois c'est différent. Cette fois, je sais que ça va se produire et ça rend tout encore plus beau. » Ils voulaient tous deux se marier et, pour chacun, l’évidence que l’autre est l’amour de sa vie a depuis longtemps été statuée. Pourtant, passer des mots aux gestes est une étape différente de leur vie, laquelle il ne regrettera jamais d’avoir franchie. Il veut pouvoir l’appeler son mari, quand ce n’est pas le terme de papa qu’il préferera auprès de leurs enfants. Cette vie dont ils rêvent ensemble se construit pas à pas et chaque étape franchie la rend toujours un peu plus véritable, un peu plus accessible aussi. “Je stresse déjà à l’idée d’écrire mes voeux, sache-le.” Ce qui, bien sûr, n’enlève en rien à la joie qu’il ressent et à son bonheur le plus complet, parfaitement visible sur ses lèvres étirées en un immense sourire. L’idée d’écrire un discours digne de ce nom et la peur de ne pas être à la hauteur ne pourrait en rien gâcher son excitation à propos de ce mariage. Son mariage - auquel Wendy sera la première invitée, elle qui les a toujours soutenus coûte que coûte et qui a continué à croire en eux même alors qu’ils commençaient peu à peu à perdre espoir. Plus que quiconque, ils savent déjà qu’elle sera heureuse d’entendre l’annonce de leurs fiançailles. « On voudrait pas rater son toast, de toute manière. Et toutes les anecdotes qu'elle partagera à mon sujet et qui me donneront sûrement envie de me planquer sous la table. » - “Surtout les anecdotes qui te donneront envie de te planquer sous la table.” Il reprend avec une once de malice, déjà amusé à l’idée d’entendre le discours de sa plus jeune sœur et de tout ce qu’elle pourrait dire à son sujet. Il est certain qu’elle pourrait lui apprendre quelques choses encore, à défaut que cela ne fasse pencher la balance de son amour pour Rory dans un sens négatif - vers le positif, cependant, il ne peut rien promettre. Sous un angle plus sérieux, il a aussi hâte de savoir tout ce qu’elle pourrait trouver à dire sur son frère et la façon dont elle le présentera aux proches de Swann, quand bien même l’immense majorité d’entre eux n’ignorent rien sur son petit ami d’acteur. Plus que tout, il est heureux de savoir que son futur mari peut compter sur sa fratrie et ses proches pour dessiner un fidèle portrait de sa personne et sa personnalité.

D’une main tremblante, il glisse la bague contre son doigt, se jugeant lui-même bien trop ému pour la situation, quand bien même toute la force de la scène se trouve dans la symbolique de l’instant. Les yeux de Rory, rendus plus brillants encore par ses larmes qui n’ont rien de tristes, n’en sont qu’une preuve supplémentaire. Dans le même élan, Swann en profite pour lui glisser à l’oreille la précision concernant Rosalie et l’aide qui a été la sienne au moment de choisir la bague - autant que la discussion qu’ils ont eu avant même de partir en quête dudit objet. « C'est vrai ? » Dans un sourire plus tempéré, il se contente de hocher la tête, se voulant rassurant. Jamais il ne mentirait sur un tel sujet, et il sait en retour que la question de son fiancé n’est finalement que rhétorique. « Si tu savais comme ça compte pour moi qu'elle ait joué un rôle dans ce choix. » Et il sait, bien sûr. Il aurait très bien pu choisir cette bague seule, ce n’était qu’une excuse pour passer un peu de temps avec Rosalie et son frère s’en doute sûrement. Il connaît Swann, il sait comment il fonctionne, et l’anglais s’estime simplement chanceux qu’il n’ait pas trop anticipé son envie de le demander en mariage. “Je voulais lui en parler avant de te faire ma demande.” Il mérite de connaître le cheminement de ses pensées autant que les raisons exactes ayant menées à ce geste, alors Swann prend le temps de poser des mots sur ses actions, doucement. “Je t’aurais demandé en mariage quoiqu’elle en ait pensé, je veux pas que d’autres dictent notre vie.” Il ne veut plus que ça arrive, en réalité, et les yeux qu’il baisse un instant en direction du ciel prouvent qu’il n’est pas nécessairement fier de ce qu’il avance. Ses doigts caressent la bague nouvellement au doigt de son fiancé, le seul à pouvoir comprendre exacement ce qu’il est en train de lui dire. “Mais je sais que vous essayez de faire au mieux, et j’avais aucune envie que notre futur mariage soit un sujet de tensions.” Il veut faciliter les choses pour Rory, quitte à s’en vouloir quelque peu de le priver de sa capacité à annoncer la nouvelle à Rosalie. Ils auront une discussion à ce sujet, sans nul doute, et tout ce qu’il espère c’est qu’elle ne ressemblera pas à un champ de mine maintenant que l’anglais a pris le temps d’exposer son point de vue sur les choses - les choses étant tout l’amour qu’il porte à Rory et l’immense difficulté qu’il a eue à accepter l’idée d’aimer un homme. « Je suis heureux que vous ayez pu partager ce moment. La bague est vraiment parfaite, et c'est bien la preuve qu'elle a été choisie par deux des personnes qui me connaissent le mieux en ce monde. » Touché, ému, l’anglais s’humecte les lèvres sans jamais lâcher son regard. Il est aussi soulagé qu’il ne lui tienne pas rigueur d’avoir partagé son intention de le marier à sa grande sœur, elle qui n’aurait sans doute pas été la première personne qui lui serait venue à l’esprit. De toute sa famille, elle est sans doute celle avec qui il entretient le moins de rapports, quand bien même il ne parle en réalité réellement qu’à Wendy. “J’en ai parlé qu’à Rosalie. Tu peux annoncer la nouvelle aux autres membres de la famille.” Cet effet de surprise et ce plaisir de pouvoir annoncer une telle nouvelle, il les lui laisse avec un immense bonheur, le laissant choisir s’il veut les prévenir seul ou avec Swann avec lui. L’un comme l’autre, il restera heureux, la finalité de leur mariage à venir ne changeant pas.

« Tu as bien caché ton jeu. »
Je te demande à nouveau en mariage quand tu veux mais je veux plus jamais avoir à te cacher une bague de fiançailles.

Dans un même rire, il annonce à son tour sa vérité, n’ayant pas réellement apprécié cette impression de lui cacher quelque chose, quand bien même tout était pour leur bonheur commun, pour attendre le parfait moment pour faire sa demande. Avant toutes choses, pourtant, il demande simplement de l’embrasser avant de continuer à répondre aux innombrables questions de Rory, lesquelles il est en droit de se poser. Pourtant, comme il le dit lui-même, son ordre de priorité se trouve ailleurs, et il est bien heureux de ses choix dès lors qu’il retrouve ses lèvres pour l’embrasser à nouveau avec passion. Désormais, c’est avec son fiancé qu’il partage un tel instant de bonheur simple, terminant ses baisers contre le reste de son visage et près de sa mâchoire.

Pourtant, bien que la demande en mariage soit effectivement le point culminant de sa journée et surtout de son année - et pour le moment de sa vie -, Swann se permet d’ajouter quelques mots en précisant qu’il souhaite encore aborder d'autres sujets avec lui. Le premier, il en parle simplement avec ses gestes, prenant le temps de décrocher son collier auquel est noué une bague de fiançailles depuis de longues années déjà. Rory est le mieux placé en ce monde pour comprendre toute l’importance que cet anneau rêvet à ses yeux, et aux leurs de façon générale. Aujourd’hui, il a une bien meilleure place à trouver, et s’il n’aurait eu aucun mal à lui trouver un nouvel emplacement seul, Swann met déjà l’emphase sur l’aspect symbolique de la chose: si Rory lui met l’anneau autour du doigt, tout est différent. « Tu as raison. » Et il ne tarde pas une seconde de plus avant de passer la bague à son doigt, sous l’oeil immensément ému de l’anglais qui comprend moins que jamais comment sa peur de l’époque a pu l’écarter d’une telle source de bonheur qu’est une vie auprès de Rory. « Comme ça, c'est beaucoup mieux. » A son tour, ému aux larmes, il comprend plus que jamais la réaction de son fiancé. Ils ont deux bagues et rien ne fait de sens, mais il va lui aussi pouvoir annoncer à ses proches qu’il va se marier avec l’homme qu’il aime sans aucune retenue depuis des années. « Je me revois encore te l'accrocher autour du cou, le soir du mariage d'Alex et Caleb. Et même si j'aimais l'idée de la savoir constamment sur toi, je crois que je préfère nettement sa place actuelle. » Plutôt que de jouer avec l’anneau autour de son cou, il en fait de même en le faisant tourner autour de son doigt, ému à la simple vue de la bague. Il glisse doucement sa main contre la nuque du brun et en profite pour se rapprocher de lui dans un geste tendre, caressant la base de son crâne avec son pouce. “Je suis tellement fier de la porter autour de mon doigt.” Tellement fier d’exposer son amour, tellement fier d’avoir laissé son coeur chavirer à ce point pour un homme tel que Rory. Pour Rory, tout simplement. “Je risque plus jamais de la retirer.” Et de lui donner une autre signification que celle qu’elle aurait toujours dû avoir: leur mariage à venir.

Qui dit mariage, aussi, dit formalités administratives. Et ce qui prend le nom de formalité est aux yeux de Swann synonyme de symbolisme, un concept bien plus cher à son cœur qu’il ne le voudrait parfois, lui qui a tendance à éternellement donner trop de force aux choses, aux concepts, aux objets, aux personnes. Pour Rory, cependant, il ne craint pas un seul instant d’autant croire en lui et d’autant l’aimer, certain qu’il ne craint rien à la simple idée d’autant baser tous ses rêves autour de lui, de leur famille, de leur maison, de leurs projets. Ainsi, c’est avec une certaine émotion et sans doute un peu de timidité soudaine qu’il aborde la dernière idée chère à ses yeux: son envie de prendre son nom de famille. « Bien sûr que oui, mon cœur. Si ça compte pour toi de le porter, je serais vraiment heureux qu'il devienne ton nom. » Il hoche la tête, à la fois pour affirmer qu’il est heureux et soulagé de sa réponse autant que pour confirmer l’évidence: oui, cela compte énormément à ses yeux. Il aurait sans doute aimé garder le nom de McGrath tout en ajoutant celui de Craine si les choses avaient été différentes et si cette famille était effectivement la sienne, selon la règle du sang, mais les choses sont malheureusement plus compliquées. Il porte aujourd’hui un nom qui ne signifie rien à ses yeux, raison pour laquelle il n’a même aucune envie de le transmettre à Rory, quand bien même il ne s’y serait pas opposé si tel avait été son envie. Finalement, il est simplement heureux que cela ne semble pas être le cas et, surtout, qu’il puisse oublier le Buchanan de son nom pour le changer en quelques autres lettres, immensément plus significatives à ses yeux. “Merci.” Il souffle, presque ému aux larmes à nouveau, emprisonnant ses lèvres entre ses dents pour ne pas se montrer davantage émotif. « Tu es déjà un Craine à mes yeux depuis longtemps, ça ne fera que rendre les choses officielles. » L’anglais relève rapidement ses yeux dans ceux de Rory, n’ayant su anticiper de telles paroles. Il les chérit déjà, pourtant. Rory est mieux placé que personne pour savoir l’importance de la famille à ses yeux, et de sa capacité à s’infiltrer dans celle des autres, à défaut d’avoir la sienne propre - pour le moment. “Tu sais que ça compte beaucoup pour moi, ça.” Il le sait et pourtant Swann a besoin de lui répéter, encore et encore. “Que tu le penses, autant que tu le dises.” Et que, petit à petit, Swann accepte de l’assimiler, des années après avoir passé tous les anniversaires, les fêtes, les moindres occasions possibles et innimaginables chez la famille Craine. Il n’était pas uniquement un menteur, mais bien un (pas si) nouveau membre de la famille à son tour. Les caresses des pouces de Rory contre ses joues l’encouragent à dompter ses émotions, lui qui ne laisse finalement passer qu’un immense sourire au travers de ce filtre.

Alors qu’il pensait être le seul à avoir des requêtes à son encontre, le regard de Rory semble se voiler un instant lorsqu’il annonce avoir quelque chose à lui dire, lui aussi. Même si la nouvelle de leur mariage à venir est plus récente que jamais, c’est comme s’il s’y était préparé toute sa vie. « A ce propos, je crois que pour l'instant j'ai envie que nos proches soient les seuls au courant. Je l'annoncerai à Donna si tu es d'accord, mais pour le reste j'ai envie que ça nous appartienne encore un peu. » Pris de court par une telle demande, il observe Rory un instant sans que le moindre mot ne sorte de sa bouche ni qu’il ait une réelle réaction, autre que la surprise. Son visage toujours entre les mains de l’acteur, il pose par-dessus ses propres mains pour les retirer avec délicatesse, prenant le temps d’aposer un baiser dans la paume d’une de ses mains, ses yeux clos un instant. “Bien sûr. On va à ton rythme.” Il serait bien le dernier à lui imposer une exposition médiatique, et son fiancé s’en doute sûrement. Si Swann serait infiniment fier d’annoncer au monde entier le fait que leur couple entre dans une nouvelle phase, il n’a pourtant rien contre l’idée de les préserver du regard des médias et des inconnus. Commencer par leurs proches, l’annoncer à ceux en qui ils ont confiance, partager cette nouvelle à ceux qu’ils aiment vraiment: c’est le plus important et c’est tout ce qui compte. Ils sont allés au rythme de Swann pendant des années ; les choses peuvent changer maintenant. Donna a leur confiance pleine et entière, c’est elle aussi une proche à ses yeux. « Donna saura quoi faire, le moment venu, si on ressent l'envie de partager la nouvelle. Et si c'est pas le cas et qu'on préfère ne rien annoncer officiellement, je sais qu'elle respectera notre choix. Elle l'a toujours fait. » Alors qu’il sent que le sujet est difficile à aborder pour Rory, son petit-ami redouble de caresses contre sa nuque, hochant de la tête pour lui prouver qu’il l’écoute toujours avec attention. Il sera toujours de son côté et l’envie qu’il a de garder cachée l’annonce de leur mariage n’a rien de gênante, bien au contraire: l’anglais sait à quel point Rory est bien plus informé que lui sur l’influence des médias et de l’opinion générale sur une vie. Surtout après l'affaire Byers. « Je veux juste que tout soit exactement comme tu l'imagines. Notre mariage, mais aussi tout le reste. Ça veut dire que ce que pourraient vouloir mes parents n'aura aucune importance face à ce que tu voudras, toi. » L’anglais hoche la tête, à nouveau touché par ces mots. S’ils ont pour habitude de parler avec le cœur, ils ne le font pourtant que rarement sur un tel sujet, surtout alors que l’idée de se marier restait ancrée dans leurs esprits mais uniquement utopique pour l’heure. “Tout est exactement comme je l’imagine. Pour la suite, on continue d’aviser à deux, d’accord ?” Il le rassure sur son propre bonheur, conscient que Rory continue de le faire passer avant toutes choses et notamment le sien propre. Surtout, il met l’emphase sur la force de leur couple, de leur duo, sans souligner davantage la relation de l’acteur à ses parents, difficile et parfois conflictuelle. Il sait qu’il peut toujours lui parler du moindre tracas, peu importe l’heure du jour ou de la nuit, peu importe le contexte. Swann répondra toujours présent pour lui, pour le rassurer, pour le conforter dans ses choix pas toujours en adéquation avec ses envies mais bien souvent avec son désir d’être reconnu par ses parents pour la personne qu’il est. Tout près de son visage, il continue de jouer avec ses mèches sans jamais le lâcher du regard, s’attendant à tout instant à ce que la situation échappe à l’australien. « Tu le sais, pas vrai ? Qu'en acceptant de t'épouser, je fais aussi le choix de faire passer ton bonheur avant tout le reste. De te choisir, toi, quoi qu'il puisse arriver. » Le sourire de Rory est tendre, doux, parfait. Le bras de l’anglais s’étend uniquement pour le prendre dans ses bras, l’autre s’ajoutant rapidement à l’équation. “Viens par là.” Il demande juste avant dans un sourire entendu et empreint d’une infinie émotion. Légèrement sur la pointe des pieds, il en profite pour déposer un long baiser contre sa tempe, yeux fermés à ainsi profiter de l’omniprésence de son odeur. “Je m’apprête à me marier avec l’homme le plus parfait que j’ai rencontré alors oui, bien sûr que je sais tout ça.” Ce ne sont pas des reproches qu’il lui tient là, en murmurant contre son oreille. Bien au contraire, il continue encore et toujours de se demander comment tout a pu si bien tourner pour lui, pour eux, au point qu’il soit aujourd’hui véritablement heureux, assuré d’être dans une relation stable, saine et durable. “Je te choisis aussi avant n’importe quoi d’autre.” C’est pour lui et uniquement pour lui qu’il a combattu cette peur de la différence, de l’exposition, du regard des autres. C’est pour lui qu’il est si heureux d’être toujours en vie et c’est avec lui qu’il veut réaliser tous les projets rimant avec une vie parfaite. Lui, et uniquement lui, cet homme qu’il continue de garder dans ses bras, quand bien même il pourra reprendre ce geste pour la vie qu’il leur reste à vivre.

« Bon, ça vient juste avec une toute petite contre-partie. » L’étreinte change, le sourire de Rory avec. Swann n’appose aucune réticence, surtout pas alors que son fiancé pose ses lèvres contre les siennes et qu’il répond à ce baiser avec l’éternelle même envie, peu préoccupé par la contre-partie dont il semble vouloir parler. Déjà, il ne cherche qu’à enfouir son visage tout contre son cou, ses mains posées sur l’avant de Rory barrant son torse. « Celle de m'entendre compter les jours jusqu'à notre mariage et le mentionner approximativement 15 fois par jour. Tu crois que tu peux vivre avec ça ? » Et enfin, il rigole de bon cœur à cette demande qui n’en a que le nom. “Peut-être que je vais devoir penser à rompre nos fiançailles, dans ce cas.” Il s’amusère, exagère une pensée inexistante, lève son visage plus lumineux que jamais en direction de son fiancé. Pourtant, ses doigts finissent par glisser entre les siens et, surtout, sur la bague qu’il porte désormais avec charme. “Mais ça devrait être interdit, avec une aussi belle bague.” Ses lèvres rencontrent à nouveau son cou et n’importe quelle partie de sa peau à sa portée. “Je compterai les jours avec toi dès qu’on aura fixé une date.” Plus sérieux, il murmure contre sa peau, ses bras désormais noués autour du torse de Rory, proximité nécessaire à laquelle il ne veut pas réchapper. “On a le temps d’en parler à nos proches avant de penser à une date, d’accord ? On a le temps de tout.” Il le rassure une dernière fois sur l’amour qu’il lui porte et son envie immuable de faire de lui son mari, laquelle n’implique pas de trouver une date de mariage dans la précipitation. Ils trouveront le lieu parfait, la date qui leur convient et, surtout, ils inviteront tous ceux qu’ils aiment puisqu’il n’y a qu’ainsi qu’ils peuvent décemment célébrer leur amour, plus complet que jamais.


(rowann #27) for every question why you are my because ACin3sG
(rowann #27) for every question why you are my because JTdVfXP
(rowann #27) for every question why you are my because QqLqwzn
(rowann #27) for every question why you are my because VmnacJv
(rowann #27) for every question why you are my because WOfIpRW
(rowann #27) for every question why you are my because 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #27) for every question why you are my because IAeu3cF ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur, il reprend le chemin des plateaux après une convalescence de plusieurs semaines supervisée par son fiancé et kiné personnel.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill où Swann l'a rejoint. son fiancé et lui y vivent heureux avec leur chiot, Brownie.
(rowann #27) for every question why you are my because 5rbz
POSTS : 8521 POINTS : 1205

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
(rowann #27) for every question why you are my because DNTTQtYr_o
rowann #28 (ua) & #29 & #30 & #31it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)293031

(rowann #27) for every question why you are my because Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #27) for every question why you are my because PC8GJaYC_o
cringer #10i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #27) for every question why you are my because NEPb15bt_o
lewaine #2she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(rowann #27) for every question why you are my because Aee4eab5b7e4bf9a993982b131dd2d6f83036fb0
royit took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.


(11) arthurgracewendyzoya #2 (fb 2021)penny #10rosalie #7swann #29shining stars agencyfamily chaos & swann #30swann #31

(ua) swann #28

(rowann #27) for every question why you are my because GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:

(rowann #27) for every question why you are my because B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @valruna, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

(rowann #27) for every question why you are my because Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #27) for every question why you are my because (rowann #27) for every question why you are my because EmptyMer 29 Juin - 20:54




(c) harley & wildwcmenrxs
for every question why you are my because.

Un bonheur incomparable à tout ce qu'il avait déjà pu ressentir, voilà ce qui l'avait envahi dès l'instant où Swann lui avait demandé sa main, par cette journée qui n'aurait décidément pas pu être plus belle. Les minutes tout juste écoulées avaient laissé quelques traces, visibles à travers de fins sillons de larmes sur les joues de l'acteur – des larmes ô combien heureuses, bien sûr, et qu'il ne penserait pas même à sécher. Aujourd'hui ils n'avaient plus la moindre raison de se cacher de quiconque, encore moins alors que Rory venait d'accepter d'épouser l'homme de sa vie. “Je stresse déjà à l’idée d’écrire mes vœux, sache-le.” Le sourire de l'australien, déjà étiré d'un coin à l'autre de son visage, se fit cette fois plus ému encore. Dieu sait qu'il s'en ferait aussi, lorsque viendrait le moment de réfléchir à la meilleure façon de résumer ce que Swann représentait à ses yeux, quand il représentait justement tout et depuis maintenant plusieurs années. Dieu sait qu'une part de lui voudrait garder ces mots pour lui, pour leur intimité seule, et ne pas avoir à les énoncer tout haut et devant tous leurs proches, quand bien même ils étaient les témoins de leur amour et seraient bientôt ceux de leur union. Mais Rory le savait, ces appréhensions disparaîtraient si tôt qu'ils se feraient face, devant l'autel, et que rien n'importerait davantage que l'instant le plus heureux de toute leur vie. Tout du moins, jusqu'à ce qu'ils réalisent un autre de leurs rêves, et le plus cher celui-ci : devenir parents, et construire la famille qu'ils avaient toujours voulu. « Moi je suis sûr qu'ils seront en tous points parfaits. » Il souffla doucement, le cœur déjà si plein d'émotion. Parce que ses vœux viendraient à leur tour le toucher en plein cœur, comme Swann savait si bien le faire, et parce que la seule idée de vivre un moment comme celui-là avec lui suffisait déjà à le bouleverser. Rory n'avait pas seulement rêvé à ce moment pendant des années, il avait aussi aspiré à trouver le véritable amour durant toute une partie de sa vie. Et cet amour, c'est Swann qui le lui avait offert en bouleversant son monde tout entier. « Mais je crois qu'on devrait prévoir un paragraphe sur Brownie, ou je sens qu'il va nous faire une crise de jalousie. » Un rire franchit cette fois la barrière de ses lèvres, tandis qu'il reposa son regard attendri sur leur chiot, qui ne s'était pas laissé déconcentrer par cette demande en mariage et s'amusait dans l'herbe à tout juste un mètre d'eux. Le tableau pourrait difficilement être plus doux, rien ne manquant à son bonheur maintenant qu'il lui avait dit oui. Il était si sûr de vouloir passer le reste de sa vie à ses cotés qu'il n'aurait pas hésité lui non plus à l'épouser ici et maintenant, avec pour seuls témoins Brownie et quelques passants. Mais c'était sans compter sur son sens de la famille, qui l'empêchait solennellement d'épouser l'homme de sa vie sans que ses frère et sœurs soient présents – et l'une d'entre eux en particulier. Wendy, la plus susceptible de s'amuser de cette histoire de toast. Leur plus fidèle supportrice, aussi. “Surtout les anecdotes qui te donneront envie de te planquer sous la table.” Si l'inquiétude n'était pas réellement de mise, Rory s'assurerait malgré tout qu'ils choisissent des tables sous lesquelles il lui serait possible de se glisser sans trop de mal – juste au cas où. « Le point positif, c'est qu'on sera déjà mariés alors j'aurai plus à avoir peur que tu prennes tes jambes à ton cou en entendant certaines histoires. » Le petit regard en coin qu'il lui adressa suffirait pourtant à détromper Swann : il n'y avait aucune histoire qui risque de remettre leur union en question, pas plus que leur amour qu'il savait indéfectible, quoi qu'ils puissent avoir un jour à traverser. Il ne lui cachait rien, de toute manière, et n'aurait pas attendu leur mariage pour lui faire part de terribles vérités, si terribles vérités il y avait.


Sa bague de fiançailles à présent au doigt, Rory en apprit un peu plus sur les conditions dans lesquelles son fiancé se l'était procuré, et sentit son cœur se remplit de plus de chaleur encore lorsqu'il comprit qu'il ne l'avait pas acheté seul. Que Rosalie avait été présente, elle aussi, pour l'aider dans ce choix si symbolique et à présent d'autant plus précieux. Parce que ça comptait évidemment plus que tout à ses yeux, que l'une de ses sœurs ait joué ce rôle, et plus particulièrement son aînée avec qui les derniers mois avaient parfois été compliqués. C'était du passé, bien sûr, mais apprendre qu'elle était elle aussi dans la confidence ne faisait que rajouter à son bonheur. Parce que c'était la plus belle preuve que sa sœur aurait pu lui donner qu'elle lui avait pardonné, pour les erreurs de jugement qu'il avait pu commettre et pour ses réactions parfois injustes. Et que ça signifiait tout pour lui, de pouvoir aborder un avenir véritablement radieux auprès de toutes les personnes qu'il aimait. “Je voulais lui en parler avant de te faire ma demande.” C'est avec attention qu'il accueillit ses paroles, suspendu à ses lèvres tandis que Swann levait le mystère sur le déroulement des choses, le tout sous les yeux d'un Rory immensément ému d'imaginer son fiancé et sa sœur réunis autour du choix de ce bijou. “Je t’aurais demandé en mariage quoiqu’elle en ait pensé, je veux pas que d’autres dictent notre vie. Mais je sais que vous essayez de faire au mieux, et j’avais aucune envie que notre futur mariage soit un sujet de tensions.” Rory secoua doucement la tête, sa main apposée contre sa joue dans de tendres caresses. « Je sais, oui. Je comprends pourquoi tu l'as fait. » Pourquoi il voulait prendre toutes les précautions avant de lui faire sa demande, pourquoi son choix s'était précisément porté sur Rosalie alors qu'il savait mieux que n'importe qui d'autre que Rory avait à cœur, et depuis plusieurs mois, de reconstruire durablement leur relation. « Je sais que tu recherchais pas son accord, mais plutôt... sa bénédiction. Et je dois dire que je trouve ça adorable. » Et son sourire attendri n'avait rien de moqueur, Swann le connaissait bien trop pour seulement en douter. Tout comme Rory n'était pas surpris un seul instant qu'il ait voulu bien faire les choses, jusqu'au point de prendre la température avec sa sœur et s'assurer que la situation était propice à se réjouir d'un mariage. C'était le genre de choses que faisait Swann, le genre de choses qui n'échouaient jamais à faire fondre le cœur de l'australien. « Et puisque tu es là et que cette bague est à mon doigt, j'imagine que ça s'est plutôt bien passé ? » C'était simplement sa façon de lui demander comment les choses s'étaient déroulées, sans qu'il ne doute un instant de sa réponse maintenant qu'il lui précisait les faits avec autant de sérénité. C'était tout ce qu'il voulait entendre, que Rosalie et lui s'étaient entendus sans le moindre mal, parce qu'il n'imaginait pas que les choses puissent s'être passées autrement. « Et tu sais, les choses vont beaucoup mieux entre ma sœur et moi. Et je suis pas sûr que tu aurais pu empirer quoi que ce soit même si tu l'avais voulu. » Il précisa dans un sourire tendre, les doigts de sa main libre serrant les siens. Swann était bien la dernière personne capable de jeter de l'huile sur le feu, quiconque le connaissait le savait. « Elle veut que je sois heureux autant que je veux qu'elle le soit. » Rosalie avait contribué à son bonheur en aidant Swann dans le choix de cette bague, et ce n'était qu'un début puisqu'il n'imaginait pas vivre le plus beau jour de sa vie sans mettre sa sœur à contribution, de la façon la plus symbolique qui soit. Être entouré de ses proches dans un moment si important compterait plus que tout, comme l'épilogue à ces années passées à s'aimer dans le plus grand secret. Plus de cachotteries, plus de bonheur dissimulé derrière les murs de leur loft : ils s'aimeraient librement, pour le reste de leur vie. “J’en ai parlé qu’à Rosalie. Tu peux annoncer la nouvelle aux autres membres de la famille.« Je vais les appeler dès ce soir, mais je leur annoncerai sûrement pas la nouvelle par téléphone. Alors si tu veux venir avec moi pour le faire, tu es évidemment le bienvenu. » Sa main toujours dans la sienne, il plongea son regard dans le sien comme une manière de lui dire qu'il n'avait aucune obligation d'accepter. Que si c'était trop de pression d'un coup, ils se contenteraient de l'annoncer ensemble à Wendy, devant qui son fiancé était plus susceptible d'être à l'aise. Et tout irait bien.

Je te demande à nouveau en mariage quand tu veux mais je veux plus jamais avoir à te cacher une bague de fiançailles.
« Tu pourras me redemander en mariage pour nos noces de coton, nos noces de cuivre, nos noces de cri... je sais plus ce qui vient après, mais peu importe. Tu pourras le refaire autant de fois que t'en auras envie, la réponse restera toujours la même. »

Et si ce n'était pas lui, probablement que Rory ne résisterait pas lui-même davantage à l'envie de le faire, quand bien même il se projetait d'abord entièrement vers leur mariage. Les mots si tendres de son fiancé résonnaient encore au fond de son cœur, ce dernier battant à tout rompre depuis l'instant où Swann avait posé son genou à terre pour lui demander de devenir son mari. Il n'y avait rien qui puisse à présent entâcher son bonheur, tout comme il n'y avait rien qu'il puisse refuser à l'homme qu'il aimait, aussi inconsidérée aurait pu être sa requête lorsqu'il lui avait demandé deux autres faveurs. Autant dire qu'elle n'avait rien d'inconsidérée à ses yeux, surtout alors que la place de sa bague de fiançailles n'était définitivement plus autour de son cou, mais bien à son annulaire. Les choses étaient enfin exactement comme il avait toujours voulu qu'elles soient et Rory songeait à combien ça en avait valu la peine. De connaître ces tourments, de vivre dans le secret et de patienter finalement quatre années pour pouvoir aujourd'hui l'appeler son fiancé, et être indéniablement l'homme le plus heureux de le faire. Bien sûr que ça en avait valu la peine. “Je suis tellement fier de la porter autour de mon doigt. Je risque plus jamais de la retirer.« Tu ne l'as jamais aussi bien portée qu'aujourd'hui. » Il souffla avec douceur, le regard si ému de voir cette bague trouver enfin sa place dans cet immense bonheur qu'ils vivaient aujourd'hui, et qui ne faisait que commencer. Voir Swann heureux était habituellement tout ce qui lui suffisait pour l'être à son tour, mais aujourd'hui son cœur s'était véritablement rempli d'une joie sincère et incomparable à aucune autre. Parce que la vie ne lui avait jamais semblé plus belle que depuis qu'il pouvait s'imaginer glisser cette fois une authentique alliance à son doigt, le jour de leur mariage. Depuis qu'il pouvait aussi l'imaginer prendre son nom, tel que le souhait Swann et ce pour le plus grand bonheur d'un Rory bien trop heureux de pouvoir lui faire ce cadeau. Il n'avait pas même à hésiter pour savoir que c'était la bonne chose à faire, celle qui permettrait à Swann d'appartenir enfin à la famille qu'il avait toujours désiré avoir et à celle dont il faisait déjà partie depuis tant d'années, à ses yeux. Bien sûr qu'il était à sa place, et pas uniquement parce que Wendy le considérait comme son troisième frère ou que sa mère était profondément jalouse de l'éclat irréprochable de ses boucles. Aussi et surtout parce qu'il le rendait immensément heureux et que chaque jour passé à ses cotés était déjà le plus beau jour de sa vie, même quand ils ne faisaient qu'admirer un coucher de soleil ensemble ou jouaient avec leur chiot durant des heures sans même voir le temps passer. Parce que Swann était la plus belle chose qui lui soit jamais arrivée, et l'unique personne en ce monde auprès de qui il soit absolument certain de vouloir passer chaque jour de sa vie. Il l'aimait tellement et se languissait de pouvoir l'appeler Monsieur Craine à tout va, simplement parce que ça sonnerait merveilleusement bien. “Merci. Tu sais que ça compte beaucoup pour moi, ça. Que tu le penses, autant que tu le dises.” Ses yeux se reposèrent dans les siens et c'est d'un doux sourire qu'il souffla. « Je le sais, oui. » Il savait tout ce que ça représentait pour lui, de se sentir appartenir à un tout, désiré quelque part où on l'aimait pour ce qu'il était et pour tout le bien qu'il faisait si naturellement autour de lui. Swann avait longtemps cherché son identité et sa place, et bientôt tout serait doublement officiel. « Et personne n'est plus heureux et fier que moi à l'idée que tu porteras bientôt ce nom, je peux te l'assurer. » L'une des innombrables raisons pour lesquelles il aurait presque pu consentir à l'épouser sur le champ, quand bien même il avait aussi bien trop hâte de le faire en bonne et due forme, lors d'un mariage dans lequel ils auraient mis tout leur cœur, et parce que c'est ce qu'il leur ressemblerait.

C'est d'ailleurs leurs proches qu'il avait hâte d'informer de leurs fiançailles, alors que Rory imaginait déjà comment il s'y prendrait avec ses sœurs, son frère, avec Penny, Zoya et les autres. Tout ne pouvait que bien se passer, pourtant il ne pouvait s'empêcher d'éprouver une légère appréhension à l'idée que cette nouvelle leur échappe si la presse était mise au courant et l'opinion publique informée en moins de temps qu'il lui faudrait de son coté pour prévenir tous leurs amis. Rory ne pourrait pas être plus fier à l'idée que tout le monde sache qu'il allait épouser l'homme qu'il aimait, mais s'il avait ne serait-ce qu'une seule requête à formuler, c'était celle-ci. Attendre rien qu'un peu pour rendre la nouvelle publique, et profiter en attendant qu'elle ne soit connue que des personnes en qui ils avaient confiance. Ils pourraient l'annoncer publiquement par la suite, tout comme Rory veillerait probablement à partager son bonheur avec ceux qui le suivaient et lui témoignaient leur soutien sur les réseaux sociaux. Simplement ce n'était pas la première des priorités et eux qui avaient toujours protégé leur vie privée avant n'importe quoi d'autre pouvaient décider de le faire une fois de plus. Ils étaient heureux et n'avaient pas besoin de prendre le monde entier à témoin de ce bonheur, pour l'instant, parce que le plus important était avant tout qu'ils puissent décider du moment et de la manière dont les choses seraient connues. “Bien sûr. On va à ton rythme.” Son sourire ne mit qu'un instant à s'étirer de part et d'autre de son visage, sans que pourtant Rory ne soit surpris une seconde que Swann comprenne son souhait. Ils étaient loin de devoir aujourd'hui se cacher pour s'aimer, mais ils restaient deux personnes qui n'avaient pas vocation à étaler toute leur vie privée, en ça et en tant d'autres choses ils s'étaient parfaitement bien trouvés. Qui plus est, Donna était de leur coté et ne risquait pas de lui reprocher de vouloir contenir l'information encore un peu : il pariait de toute façon qu'elle serait bien trop heureuse pour eux pour vouloir interférer en quoi que ce soit. “Tout est exactement comme je l’imagine. Pour la suite, on continue d’aviser à deux, d’accord ?” Ses pouces continuaient d’apposer des caresses contre les joues de l'anglais, l'acteur éternellement incapable de maintenir la moindre distance physique entre eux, qui plus est dans un moment où il ne pourrait pas être plus comblé de bonheur. « Bien sûr, oui. C'est pas parce qu'on peut aujourd'hui vivre tout ça au grand jour que je veux prendre ces décisions avec quelqu'un d'autre que mon fiancé. » Et ces deux mots sonnaient si parfaitement à ses oreilles qu'il n'aurait de cesse de les répéter, bien trop ému que tout ça soit aujourd'hui devenu leur quotidien, et que sa plus grande préoccupation soit de songer à comment ils allaient annoncer leurs fiançailles à leurs proches. Il n'y en avait pas de plus douce, quand c'était là tout ce qu'il avait toujours voulu pour Swann et lui. Une confession en amenant une autre, Rory eut à cœur de lui assurer que ses nombreuses certitudes quant à leur avenir commun incluaient de le rendre aussi heureux que possible, et de la faire passer avant tout le reste. C'était déjà le cas au plus profond de son cœur et avant même qu'ils ne soient officiellement fiancés, mais c'était aussi tout le symbolisme du mariage à ses yeux et la raison même pour laquelle il avait toujours nourri l'esprit qu'il deviendrait un jour son mari. Il l'aimait à tel point qu'aucun sacrifice ne lui paraîtrait jamais trop grand pour faire son bonheur ou pour assurer son bien-être, et Rory n'avait pas le moindre doute qu'ils sauraient toujours trouver ensemble la solution à n'importe quel problème, étant plus que jamais sûr qu'ils n'en seraient que désormais encore plus unis. “Viens par là.” Doucement, il se laissa attirer entre ses bras et s'y blottit avec l'impression que rien de mal au monde ne pourrait lui arriver quand il était là, tout contre lui, à respirer son odeur. “Je m’apprête à me marier avec l’homme le plus parfait que j’ai rencontré alors oui, bien sûr que je sais tout ça.” De tels mots firent aussitôt briller ses yeux d'une émotion sans pareil et fondre son cœur qui n'avait pas encore repris son rythme normal. Tout était parfait. Swann était parfait, et cette journée était plus que jamais sublimée. “Je te choisis aussi avant n’importe quoi d’autre.” Et s'il avait seulement relevé ses yeux vers les siens, Swann y aurait lu tout l'amour qu'il lui inspirait. Seulement ça attendrait quelques secondes de plus, Rory désirant moins que n'importe quoi d'autre écourter cette étreinte et quitter ses bras. « Je t'aime tellement. » Il murmura ainsi, ces mots se contentant d'énoncer une évidence qui trouvait sa source au plus profond de son cœur. Il l'aimait et ne pourrait pas imaginer de plus belle raison de l'épouser que celle de le lui répéter inlassablement pour le reste de leur vie.

Cette histoire de contre-partie, elle, n'avait pour vocation que d'ajouter un brin de malice au délicieux cocktail d'émotions qui secouait leurs cœurs depuis plusieurs minutes. Certes, il y avait de grandes chances pour que Rory devienne le cliché du futur marié qui n'aurait plus que son mariage à la bouche, mais Swann savait mieux que n'importe qui d'autre que ce serait simplement sous le coup d'un enthousiasme difficile à contrôler. Si l'idée de l'épouser ne pourrait déjà pas le rendre plus heureux aujourd'hui, au milieu de ce parc qui faisait un parfait décor pour ces fiançailles, son impatience ne manquerait pas de grandir au fil des mois. A mesure que tout deviendrait encore beaucoup plus concret et qu'ils se rapprocheraient de ce grand jour. “Peut-être que je vais devoir penser à rompre nos fiançailles, dans ce cas.” Son rire répondit au sien sans qu'un seul instant Rory ne tombe dans le panneau, ses lèvres formant pourtant une petite moue suppliante, presque crédible si ses yeux ne brillaient pas d'un éclat imparable. « J'ai dit 15 ? Je voulais dire 10. Juste 10 fois, est-ce que ça rend ça un peu plus supportable ? » Il souffla tout contre sa peau, ne pouvant bientôt réprimer son envie de se mordre la lèvre inférieure au contact de ses baisers sur son cou. “Mais ça devrait être interdit, avec une aussi belle bague.” Oh, cette bague était définitivement bien mieux autour de son doigt que dans son écrin d'origine, dans la vitrine d'une bijouterie. Et Rory le pensait évidemment en toute objectivité. « C'est vrai que ce serait criminel de la rapporter au magasin. J'ai bien peur que tu puisses plus faire marche arrière, maintenant. » Quel dommage, comme en attesta bientôt le doux sourire au coin de ses lèvres, déjà si représentatif de tout l'amour qu'il lui portait et du bonheur qu'il éprouvait de pouvoir seulement avoir cette conversation aujourd'hui. Jamais plaisanter avec Swann n'avait eu une saveur aussi douce. “Je compterai les jours avec toi dès qu’on aura fixé une date.” Ils les compteraient ensemble, oui, et se rassureraient parfois l'un-l'autre lorsqu'ils stresseraient de voir approcher ce jour qu'ils voudraient forcément parfait. Tous les futurs mariés connaissaient leur lot d'appréhensions et ils ne feraient sans doute pas exception à la règle, sans que ça ne remette un seul instant en question la force de leur amour. Bien loin de là. “On a le temps d’en parler à nos proches avant de penser à une date, d’accord ? On a le temps de tout.” Rory secoua doucement la tête, heureux de nourrir comme souvent l'impression que Swann lisait dans ses pensées. « Oui, on a tout le temps. Et puis l'avantage de se marier en Australie, c'est qu'on est à peu près sûr d'avoir du beau temps quelle que soit la saison. » Et ce n'était pas un petit détail, tout comme Rory savait qu'il était bien inutile qu'il lui demande s'il voulait effectivement célébrer leur mariage ici, en Australie. Swann s'y sentait aujourd'hui chez lui et ce n'était pas une chose que Rory risquait d'ignorer, en plus d'en être profondément heureux. Et quand bien même s'envoler pour l'Angleterre pour célébrer leur union aurait un certain charme, Rory ne prendrait pas le risque de voir se réveiller de vieilles blessures. Ils s'étaient promis qu'ils iraient ensemble, un jour, et que Swann lui ferait découvrir la ville qui l'avait vu naître. Pour ça aussi, ils avaient le temps. « Tu sais déjà si tu préférerais confier l'organisation du mariage à un professionnel, ou qu'on gère tout nous-même avec notre famille et nos amis ? » Il demanda en replongeant son regard dans le sien. Cette question-là aussi pouvait attendre, mais Rory préférait se montrer prévoyant dans l'hypothèse où Swann nourrirait l'envie de solliciter un peu d'aide. Il n'y aurait rien de honteux, tout comme ils étaient aussi largement capables de s'occuper de tout eux-mêmes. Dans un cas comme dans l'autre, sa réponse n'avait pas la moindre chance de le décevoir et, même, il en serait de toute façon heureux. Parce que leur mariage leur ressemblerait en tout point, c'était une certitude, et que le reste n'appartenait qu'à des détails.



(rowann #27) for every question why you are my because JTdVfXP
(rowann #27) for every question why you are my because QqLqwzn
(rowann #27) for every question why you are my because QoPDAKU
(rowann #27) for every question why you are my because E0B9M70
(rowann #27) for every question why you are my because HZjB4DU
(rowann #27) for every question why you are my because 872289volunteer
(rowann #27) for every question why you are my because KPZB94a
(rowann #27) for every question why you are my because Lcds5AP
(rowann #27) for every question why you are my because Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l’ange gardien
l’ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente deux ans, il accepte mal les années qui passent. (20/01/1990)
SURNOM : Monsieur Craine, de façon encore officieuse.
STATUT : Fiancé à Rory depuis quelques semaines à peine. Il porte aussi une bague de fiançailles, réminiscence de 2018, quand Rory l'avait déjà demandé en mariage, à une époque où tout était encore trop difficile à assumer pour Swann.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, se sentir utile aux autres lui est nécessaire.
LOGEMENT : Il a quitté la colocation avec Maisie et Sofia pour retrouver le #272 Spring Hill à temps plein, auprès de son fiancé et de ses mille plantes.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 30388 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dîtes pas du mal de Doctor Who ni de la Reine, il risque de froncer les sourcils › Papa d'un petit Berger Australien, à défaut d'avoir un enfant
RPs EN COURS : (11)alex #6arthur #3maddy #6rory #29tea party & rory #30sofia #2rory #31isaac #2alex #7

uarory #28noa #bcp

pré lien
assistant kiné

(rowann #27) for every question why you are my because NdrkFkFV_o
rowann › billy brown had lived an ordinary life. two kids, a dog and then the cautionary wife. while it was all going accordingly to plan, then billy brown fell in love with another man. i'm afraid of the world, losing love in the dark. every time that I move too fast, I fall apart. we still sleep with the light on, so afraid it'll go wrong. now I know I'm ready to call this love.

(rowann #27) for every question why you are my because Yox3
swalex › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #27) for every question why you are my because 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #27) for every question why you are my because Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE : maisie #3 › angus (oui.)

(rowann #27) for every question why you are my because 8conP1m
(rowann #27) for every question why you are my because Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25rory #26wendy #1ruben #1rory #27penny #7rosalie #1

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5danikamaisie #2

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(ua)bébou #1

(rowann #27) for every question why you are my because 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : // (avatar) › nairobi (rowann) › harley (arwann, sawddy) › alex (swalex) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #27) for every question why you are my because Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #27) for every question why you are my because (rowann #27) for every question why you are my because EmptyJeu 30 Juin - 3:10



Nul doute qu’il prévoira de parler de Brownie lors de ses vœux, tout comme il voudra parler de tous ceux qui ont été là pour eux et, bien sûr, inévitablement, de Rory. Il pourrait parler de lui pendant des heures, expliquer encore et encore la longue liste de toutes les raisons pour lesquelles il l’aime, de cette liste qu’il a longtemps gardée pour lui de peur qu’on lui interdise ce bonheur. Peut-être même qu’il pourra évoquer leur enfant à venir, au moment du mariage. Il n’en sait rien, ce serait peut-être trop tôt, ce serait peut-être avoir trop d’espace sur la question administrative et quelque peu hasardeuse de la chose. Il n’en sait rien, c’est un fait, mais bon sang qu’il est plein d’espoirs, lui qui n’en a jamais eu pour lui-même. Lorsqu’il pense à cette cérémonie, pourtant, rien d’autre de pire que l’appréhension de buter sur ses notes (oh, bien sûr qu’il gardera ses notes) ne l’attaque. Tout le reste n’est que pure joie, pure excitation à l’idée de pouvoir déjà donner un autre titre à Rory: celui de mari. Suite au commentaire de son fiancé, il observe leur chiot avec tendresse, lui qui ne se soucie de rien d’autre que de gagner cette bataille acharnée contre le brin d’herbe mal coupé sur lequel il aboie. Lui aussi est plus heureux que jamais et en cet instant, le rire du brun n’est qu’une confirmation supplémentaire du propre bonheur de l’anglais. « Le point positif, c'est qu'on sera déjà mariés alors j'aurai plus à avoir peur que tu prennes tes jambes à ton cou en entendant certaines histoires. » Swann sourit en retour, ne pensant bien sûr pas un seul instant ce qu’il lui a dit. La seule chose qui pourrait changer entre eux, ce sera lorsqu’il deviendra son mari. Plus jamais il ne sera seulement son petit-ami, encore moins son ami, et certainement pas un acteur comme tant d’autre qu’il observe nonchalamment passer à la télévision sans y faire attention. “Certes, mais je suis sûr que j’en sais assez sur toi pour commencer un marché d’anecdotes juteuses avec Wendy.” Elle connaît celles qu’elle a vécu avec lui, il connaît toutes les autres que Rory a bien accepté de lui raconter, tant au début de leur couple lorsqu’ils apprenaient timidement à se connaître qu’après deux ou trois verres dosés par Matt ; celles-ci étant souvent bien plus intimes, bien moins interview friendly aussi - et encore moins mariage-et-toute-la-famille-qui-écoute friendly. Pour autant, ses menaces n’étant basées sur rien de sérieux et surtout pas une quelconque envie de les mettre à exécution, il ne fait que rire de plus belle tout contre lui, profitant un instant de plus de son parfum. Swann sait que bientôt, déjà, il devra de nouveau le partager avec le reste du monde et tous ses fans.

Maintenant qu’il porte lui aussi sa bague de fiançailles, il jurerait avoir l’impression de mieux respirer. D’être complet, enfin. D’être lui-même. Il ne craint pas le passage d’inconnus curieux de la scène, il ne craint pas de laisser Rory caresser ses joues pendant de longues secondes encore. Plus que tout, il ne craint pas d’expliquer à son fiancé pourquoi il a d’abord ressenti le besoin de parler à sa sœur aînée de son projet de mariage, elle avec qui pourtant il n’a que très peu entretenu de rapport au cours des dernières années. Seulement, il lutte pour ne pas laisser son corps agir à sa guise et ses yeux se fermer sous la douce pression de la pulpe de ses doigts contre sa chair, constante et rassurante. « Je sais, oui. Je comprends pourquoi tu l'as fait. Je sais que tu recherchais pas son accord, mais plutôt... sa bénédiction. Et je dois dire que je trouve ça adorable. » Le sourire de Rory est plus touchant que jamais mais Swann donne un peu trop de sérieux à la discussion pour simplement se contenter de l’embrasser - non pas qu’il n’en ait pas envie. A défaut, il hoche la tête lentement, pour appuyer ses propos et le remercier de trouver les mots dont il manquait. La bénédiction de Rosalie, voilà tout ce qu’il espérait trouver, voilà ce pour quoi il aurait été prêt à payer terriblement cher. “Je t’avoue que quand j’étais face à elle, je trouvais ça un peu plus ‘terrifiant’ plutôt que ‘adorable’.” Il confesse dans un rire encore nerveux, n’ayant pourtant aucune honte à l’idée de se confier aussi simplement à Rory. Il n’aurait jamais reculé face à sa propre idée, mais ce n’est pas pour autant qu’il était totalement assuré face au regard d’aigle de la jeune mère. Néanmoins, il est heureux d’avoir fait une telle chose, pour eux autant que pour lui-même. Bientôt, elle sera officiellement sa famille à lui aussi. « Et puisque tu es là et que cette bague est à mon doigt, j'imagine que ça s'est plutôt bien passé ? » Comme pour s’assurer que la bague est toujours effectivement à sa place, Swann glisse son regard en sa direction, un éternel sourire accroché aux lèvres. Son corps n’a même pas fini au fond d’un fossé pour y être dévoré par les animaux sauvages alors oui, la discussion s’est plutôt bien passée. “Elle t’aime beaucoup.” Il sait déjà que tout s’est bien passé, le sourire de Swann en témoigne, mais il y a des choses qu’il ne peut pas deviner sur le visage illuminé de l’anglais, et cela en fait partie. Il a pour habitude de régler des problèmes qui ne sont pas les siens et des problèmes familiaux, alors il ne sait faire autre chose que de foncer tête baissée maintenant que les deux sont réunis. « Et tu sais, les choses vont beaucoup mieux entre ma sœur et moi. Et je suis pas sûr que tu aurais pu empirer quoi que ce soit même si tu l'avais voulu. » De ça, il n’en est pas si sûr, mais son cœur veut croire les paroles de Rory sans les remettre en question, lui-même bien trop heureux et soulagé que les choses s’arrangent avec sa sœur. Il a une grande famille, il mérite de pouvoir profiter de toutes les joies d’avoir autant d’âmes auxquelles se confier et sur qui éternellement pouvoir compter. “Je suis heureux de l’entendre.” Leurs discussions au sujet de Rosalie sont rares, ils n’en parlent que peu. “Que ça aille mieux entre vous et que j’aurais de toute façon pas pu tout foutre en l’air.” Il reprend dans un rire voué à ne pas laisser la discussion devenir trop lourde alors que le cœur de son fiancé semble effectivement léger à l’évocation de sa sœur: il ne dit pas ces mots uniquement pour faire plaisir à Swann. Désormais, il presse doucement ses doigts entre les siens, s’habituant par la même occasion à la présence de leurs bagues. « Elle veut que je sois heureux autant que je veux qu'elle le soit. » Plus que jamais, il ne doute pas de ces mots. Il a vu Rosalie, il a plutôt bien vu Rory aussi, et il sait que l’un comme l’autre s’aiment d’un amour propre à une fratrie, le genre qui trouve sa source dans l’exaspération autant que dans le bonheur véritable. Et toutes les parties de Monopoly perdues minablement. “Et tu l’es ?” La question est posée dans un sourire parce qu’il anticipe déjà très largement la réponse qu’il pourra lui donner mais, au fond, il est sérieux. Il veut savoir si Rory est heureux et comblé, pas seulement s’il l’est en cet instant grâce à l’euphorie de l’annonce et de leurs nombreux baisers. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse à cela et, mieux que quiconque, il est bien placé pour savoir qu’être heureux ne se décide pas d’un claquement de doigts.

« Je vais les appeler dès ce soir, mais je leur annoncerai sûrement pas la nouvelle par téléphone. Alors si tu veux venir avec moi pour le faire, tu es évidemment le bienvenu. » Il joue désormais de ses doigts, des irrégularités de sa main qu’il connaît pourtant déjà par cœur. Il suit ses veines sur quelques centimètres avant de les perdre, trouve un autre amusement sur la courbe de ses muscles. Tout ce qu’il fait, c’est réfléchir exactement à la réponse à donner à cela même si, encore une fois, il n’existe ni bonne ni mauvaise réponse. Sentant le regard de Rory sur lui, il consent enfin à relever les yeux en sa direction. “Je pensais que tu voudrais leur annoncer seul,” il débute donc, aucune sorte de jugement dans la voix, simple constatation qu’il avait avancé dans son esprit sans y penser davantage. Il voyait la chose comme quelque chose à garder dans la famille, une ultime fois avant que Swann n’en fasse officiellement partie, mais sans doute n’était-il pas sur la même longueur d’onde que Rory, sans que cela n’ait rien d’un problème. “mais je serais heureux de venir, si tu en as envie.” Il s’apprête lui-même à répéter la nouvelle à tout son entourage mais il anticipe déjà qu’il ne s’en lassera jamais, déjà bien trop désireux de serrer la main de Rory contre la sienne lorsqu’il trouvera les mots justes pour qualifier la nouvelle étape que leur couple vient de franchir. Déjà trop envieux, aussi, d’observer ses joues virer vers une teinte rosée et son regard devenir plus brillant que jamais. « Tu pourras me redemander en mariage pour nos noces de coton, nos noces de cuivre, nos noces de cri... je sais plus ce qui vient après, mais peu importe. Tu pourras le refaire autant de fois que t'en auras envie, la réponse restera toujours la même. » Nul doute que ces mots ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd mais bien d’un homme qui aura à coeur de les vérifier, encore et encore, trouvant les moments les moins opportuns pour lui demander s’il veut l’épouser. Encore et encore, jusqu’à ce qu’ils soient mariés et sans doute même toujours après. Il perd tout sens du raisonnable lorsqu’il s’agit de Rory Craine, son fiancé.

D’un voix plus douce que jamais, Rory commente la bague au doigt de l’anglais. « Tu ne l'as jamais aussi bien portée qu'aujourd'hui. » L’émotion se lit sur leurs deux visages, l’instant étant lourd en conséquences pour tout le reste de leur vie, sans qu’il ne puisse penser un seul instant qu’il en regrettera une seule. Il ne l’a jamais aussi bien portée qu’aujourd’hui, c’est un fait. « Et personne n'est plus heureux et fier que moi à l'idée que tu porteras bientôt ce nom, je peux te l'assurer. » Il voudrait mettre cette parole là en doute et assurer que son émotion est bien plus intense encore que celle de Rory mais il n’en fera rien, préférant simplement poser sa main contre sa hanche pour la caresser, le bout de ses doigts ayant trouvé le chemin jusqu’à sa chaire sans le moindre mal. “J’exige une place sur le podium.” Il se contente donc de demander dans un murmure tendre, ne faisant qu’avouer à son tour à quel point il est plus heureux et comblé que jamais - et dire qu’il ne porte même pas encore son nom.

Les mains de l’australien ayant retrouvé leur place contre les joues brûlantes de Swann, ce dernier laisse doucement sa tête basculer pour trouver refuge contre sa paume. « Bien sûr, oui. C'est pas parce qu'on peut aujourd'hui vivre tout ça au grand jour que je veux prendre ces décisions avec quelqu'un d'autre que mon fiancé. » L’entendre prononcer ces mots pour la première fois lui donne davantage de papillons dans le ventre encore, en témoigne l’immense sourire qui prend aussitôt place sur son visage. “Et je serai toujours heureux d’avoir ces discussions avec mon fiancé.” Il a attendu que Swann soit prêt pendant des années durant, il n’a aucun mal à comprendre l’envie de Rory de contrôler l’annonce qu’aura leurs fiançailles dans la presse. Ils doivent simplement profiter de leur bulle autant que possible avant que l’annonce ne soit plus entre leurs mains et que chacun puisse y aller de son commentaire, Swann sachant par avance que tout l’entraînement et la volonté du monde ne suffiront pas à le rendre de marbre. Pour autant, cela ne le laisse pas douter un seul instant de son envie de partager la nouvelle au reste du monde, quand son fiancé jugera que le bon moment sera venu. Quand Donna, elle aussi, aura tout mis en place pour que les choses se passent au mieux pour les jeunes fiancés. L’anglais s’en remet à eux sans la moindre appréhension.

L’acteur enveloppé par la tendre étreinte de son petit-ami, il jurerait entendre son cœur battre lorsqu’il prend le temps de poser sa tête contre son torse, certain que l’avenir leur appartient. « Je t'aime tellement. » Et Swann de sourire, naturellement. “Je t’aime.” A en crever, comme un fou, plus que tout. Les comparatifs autant que les métaphores ne manquent pas, mais il reste certain que le simple fait que Swann resserre doucement son étreinte autour de ses épaules remplace aisément le moindre de ses mots. Il les lui répétera le soir même, le lendemain, tous les jours jusqu’au mariage et tous ceux d’après encore, sans aucune retenue. Ce n’est que lorsque Rory avance avec amusement l’existence d’une contrepartie à leurs fiançailles que Swann se laisse prendre au jeu, n’ayant pas peur de déjà le menacer dans un immense sourire de rompre leurs fiançailles. « J'ai dit 15 ? Je voulais dire 10. Juste 10 fois, est-ce que ça rend ça un peu plus supportable ? » Il l’écoutait avec un peu plus d’attention lorsqu’il n’était pas occupé à embrasser avec soin chaque recoin de peau de son cou, il doit bien l’avouer. Pourtant, sa réplique ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd, l’amusement de Swann se traduisant par un souffle qui finit sa course contre sa peau déjà doucement maltraitée - quand bien même aucun terme ne saurait être moins adapté à la situation que ce dernier. “Dix et tu me promets qu’on fait aucun vœu d’abstinence jusqu’au mariage ?” Il remonte ses yeux en direction du sien, entendant déjà bourdonner dans ses oreilles tous ceux qui seraient prêts à lui hurler que l’abstinence avant le mariage ne fonctionne pas vraiment comme ça, pas après des années de relations et uniquement au moment des fiançailles. Mais il s’en moque bien, de ça, bien décidé à ne pas expérimenter ce concept. « C'est vrai que ce serait criminel de la rapporter au magasin. J'ai bien peur que tu puisses plus faire marche arrière, maintenant. » - “C’est une terrible nouvelle.” Il surjoue la déception, embrasse le coin de sa mâchoire à sa portée, sourit un peu plus encore.

« Oui, on a tout le temps. Et puis l'avantage de se marier en Australie, c'est qu'on est à peu près sûr d'avoir du beau temps quelle que soit la saison. » La question du lieu du mariage ne s’est jamais posée (oh, sans doute parce que justement l’idée même du mariage n’était jusqu’à aujourd’hui encore qu’une simple idée) mais il est effectivement sur la même longueur d’onde que Rory, incapable de les imaginer se marier autre part qu’en Australie. La seule chose qu’il sait, c’est qu’il voudrait le présenter à sa mère avant le jour-J, et sans doute même l’inviter à la cérémonie - sans pour autant avoir la moindre assurance qu’elle souhaite faire le chemin. Il n’en sait rien, mais il veut tout de même tenter la chose, ne serait-ce que pour Rory. Swann sourit à sa blague après coup, sans doute déjà un peu trop perdu dans ses pensées. “Et qu’il est fort possible qu’on se trouve un lieu de cérémonie avec assez de chambres pour loger tout le monde, autant qu’une belle vue sur l’océan.” Parce que ça plairait à Rory et, par conséquent, à lui aussi. L’idée de savoir leurs proches sous le même toit pour la nuit, le temps pour chacun de digérer l’abondance de vin et autres boissons, le rassurerait aussi énormément. Ca, comme encore un millier d’autres détails et points sur lesquels il a terriblement envie de discuter pendant des heures, assuré que leur mariage pourra être parfait jusque dans les moindres détails. Il ne rêve pas de moins. « Tu sais déjà si tu préférerais confier l'organisation du mariage à un professionnel, ou qu'on gère tout nous-même avec notre famille et nos amis ? » S’il a retiré ses bras de lui, l’anglais garde tout de même sa main logée contre sa nuque. “Et si on faisait un peu des deux ?” Il propose donc, l’éternel amateur d’entre-deux pour concilier tous les partis. “J’ai envie de discuter du moindre détail avec toi pour que tout soit parfait et à notre image mais quand il sera question de savoir combien de macarons on devra commander au traiteur, peut-être que je serais heureux de ne pas avoir à m’en soucier.” Il avoue donc dans un rire, assuré que leur mariage n’en serait pas moins parfait s’ils acceptaient de déléguer certaines obligations à des professionnels. Du reste, il est presque heureux de déjà les imaginer, eux et leurs proches, de disputer pour tout et rien pendant des heures et des heures. “Quoi que, c’est peut-être pas un bon exemple. Alex m’a déjà promis de faire les yeux doux à son mari pour la cuisine au cas où il nous viendrait un jour l’idée de nous marier.Au cas où étant bien sûr un simple euphémisme, Swann ne faisant qu’avouer à demi-mots qu’il a déjà partagé ses désirs de mariage avec son amie de toujours et la possibilité que le chef étoilé auquel elle s’est marié pourrait prêter leurs services pour l’occasion. Se surélevant quelque peu sur la pointe des pieds, il retrouve ses lèvres après avoir laissé sa main glisser contre sa joue. “On rentre ?” C’est sans doute une discussion qui mérite d’être terminée autour d’une tasse de thé préparée avec tout le soin et la patience du monde.


(rowann #27) for every question why you are my because ACin3sG
(rowann #27) for every question why you are my because JTdVfXP
(rowann #27) for every question why you are my because QqLqwzn
(rowann #27) for every question why you are my because VmnacJv
(rowann #27) for every question why you are my because WOfIpRW
(rowann #27) for every question why you are my because 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #27) for every question why you are my because IAeu3cF ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens, Flynn Rider pour les enfants de l'hôpital.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur, il reprend le chemin des plateaux après une convalescence de plusieurs semaines supervisée par son fiancé et kiné personnel.
LOGEMENT : #272 Edward Street, un loft sur Spring Hill où Swann l'a rejoint. son fiancé et lui y vivent heureux avec leur chiot, Brownie.
(rowann #27) for every question why you are my because 5rbz
POSTS : 8521 POINTS : 1205

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
RPs EN COURS :
(rowann #27) for every question why you are my because DNTTQtYr_o
rowann #28 (ua) & #29 & #30 & #31it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)293031

(rowann #27) for every question why you are my because Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #27) for every question why you are my because PC8GJaYC_o
cringer #10i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #27) for every question why you are my because NEPb15bt_o
lewaine #2she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.

(rowann #27) for every question why you are my because Aee4eab5b7e4bf9a993982b131dd2d6f83036fb0
royit took so long just to feel alright, remember how to put back the light in my eyes. i wish i had missed the first time that we kissed, 'cause you broke all your promises. runnin' 'round leaving scars, collecting your jar of hearts.


(11) arthurgracewendyzoya #2 (fb 2021)penny #10rosalie #7swann #29shining stars agencyfamily chaos & swann #30swann #31

(ua) swann #28

(rowann #27) for every question why you are my because GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : heather #2 › sohan #3
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15


rps abandonnés:

(rowann #27) for every question why you are my because B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @valruna, banns profil @zaja, gifs profil & sign @harley, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://poedameryn.tumblr.com/

(rowann #27) for every question why you are my because Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #27) for every question why you are my because (rowann #27) for every question why you are my because EmptyMar 5 Juil - 20:58




(c) harley & wildwcmenrxs
for every question why you are my because.

Rien ne pourrait altérer ni leur bonheur, ni l'amour indéfectible qui brillait au fond de leurs regards et les avait conduit jusqu'à ce moment bien précis. Parce que ces fiançailles n'étaient pas seulement l'initiative d'un homme tendre et romantique, d'un Swann plus que jamais capable de le surprendre même lorsque Rory ne voyait en cette balade que l'occasion rêvée de profiter d'un moment avec son petit-ami et leur chiot. Elles étaient aussi la continuité de plusieurs années d'un amour véritable, de nombreux sacrifices pour préserver leur couple et d’innombrables souvenirs écrits ensemble, parfois dans le secret de leur loft, parfois aux yeux de tous. Ces fiançailles étaient simplement la preuve que leurs sentiments n'auraient jamais pu s'effacer, moins encore laisser la place à une amitié qui n'aurait pas eu la moindre chance d'exister alors qu'ils étaient bien incapables de nier ce qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre, et combien leur bonheur avait tout à voir avec le fait qu'ils pouvaient aujourd'hui s'aimer sans plus se cacher. Tout comme cette bague trônerait au doigt de l'acteur comme son bien le plus précieux, mais aussi la plus belle preuve qu'ils avaient surmonté tous ces obstacles pour finalement arriver au point où leurs routes se rejoignaient pour de bon. Où ils se diraient « oui » pour leur plus grand bonheur. A coté de tout ça, Rory savait bien qu'aucune anecdote quelle qu'elle soit n'avait la moindre chance de fragiliser ce qu'ils partageaient, lui qui de toute façon ne pourrait pas cacher quoi que ce soit à l'homme qui le connaissait par cœur. “Certes, mais je suis sûr que j’en sais assez sur toi pour commencer un marché d’anecdotes juteuses avec Wendy.” Ses lèvres fendues en un sourire amusé, Rory repensa à toutes ces fois où il s'était si naturellement confié à lui, où il lui avait non seulement ouvert son cœur mais aussi fait une place dans ce qu'il avait de plus intime et personnel. Swann savait tout ce qu'il y avait à savoir de lui, tout ce qui faisait de lui l'homme qu'il était mais aussi celui qu'il avait été, avec toutes ses failles, ses doutes et ses remises en question. Ses plus grandes joies, ses plus grandes peines. Swann avait été à ses cotés durant une grande partie d'entre elles et pour le reste il n'y avait rien que Rory puisse seulement vouloir garder pour lui quand il était la personne en qui il se fiait le plus au monde. « C'est maintenant que tu m'avoues que depuis le début tu es un journaliste sous couverture qui tente de m'approcher pour obtenir des scoops ? » Son regard amoureux plongé dans le sien, Rory ne prit pas même la peine de rester dans son personnage et d'arborer un air méfiant et accusateur. Swann pourrait très bien être le meilleur acteur au monde, il y avait simplement des choses qu'il était impossible de feindre. La puissance de leur amour, leur besoin compulsif d'être toujours près l'un de l'autre, le bonheur qui irradiait d'eux lorsqu'ils étaient ensemble et la douleur destructrice qui avait suivi leur séparation. Tout ça était non seulement réel et authentique, mais c'était aussi bien peu de choses pour résumer tout ce qui les unissait réellement. « J'aurais du me douter qu'un homme aussi parfait ne pouvait pas être réel. » Mais pour son plus grand bonheur, Swann était probablement l'exception à la règle et la preuve qu'autant de qualités de cœur pouvaient bel et bien exister en un seul être. C'était une des innombrables raisons pour lesquelles il ne pourrait pas être plus fier de se tenir aujourd'hui devant lui comme son fiancé.

Plus fier aussi d'apprendre que sa sœur aînée avait joué un rôle de choix dans l'existence même de cette bague de fiançailles, et que l'anglais s'était tourné vers Rosalie dans un moment aussi symbolique. L'émotion que cette pensée suscita chez Rory n'eut d'égal que l'impatience qu'il éprouvait de remercier sa sœur, devinant rien qu'au regard de son fiancé qu'il avait obtenu la bénédiction de celle-ci, celle qui aux yeux de l'acteur comptait plus encore après les derniers mois. Celle dont il aurait été effondré de devoir se passer, et qui constituait le plus beau cadeau que Rosalie puisse lui faire. Le plus beau cadeau qu'elle puisse leur faire. “Je t’avoue que quand j’étais face à elle, je trouvais ça un peu plus ‘terrifiant’ plutôt que ‘adorable’.” C'est par un rire doux et compatissant que Rory accueillit ses paroles, aussi convaincu qu'on pouvait l'être que ce sentiment avait du rapidement lui passer. Après tout Swann n'avait pas eu tant d'occasions de vraiment se rapprocher de Rosalie, mais elle était loin d'être une inconnue pour lui, tout comme le reste des Craine qu'il connaissait maintenant depuis de nombreuses années. Les suivantes leur serviraient justement à se découvrir davantage. « Je trouvais ma sœur intimidante moi aussi quand j'étais au collège et que je lui faisais signer mes mauvaises appréciations pour pas que mes parents les voient. » Oh, ça lui était arrivé plus souvent qu'il ne l'avouerait, mais ça faisait aussi partie de ces moments qui leur avaient permis à sa sœur et lui de se rapprocher. Quand bien même Rosalie assumait parfois le rôle d'une tutrice à part entière pour lui, avec les réactions et les remontrances que ça imposait parfois. « Tu verras, vous allez avoir beaucoup d'occasions d'apprendre à vous connaître un peu mieux. Et bientôt, cette impression se sera complètement dissipée. » Parce que Rosalie ne serait plus seulement la sœur de son petit-ami, elle deviendrait officiellement sa belle-sœur, et qu'ils savaient l'un comme l'autre qu'avec la présence de son neveu dans l'équation, ils passeraient probablement beaucoup de temps auprès de Rosalie à s'émerveiller des gazouillements de Gabriel. “Elle t’aime beaucoup.” Touché en plein cœur, c'est un regard brillant d'émotion qu'il reposa dans celui de Swann. De tels mots pourraient paraître évidents aux yeux de n'importe qui, mais Swann n'était pas sans savoir que sa relation avec sa sœur avait connu quelques tumultes et qu'ils en étaient encore à la reconstruire, les choses n'ayant jamais paru plus proches de redevenir comme avant. Alors bien sûr que ça lui faisait un bien fou de l'entendre, plus encore de la bouche de l'homme qui connaissait toute l'importance de sa famille à ses yeux. Swann avait toujours les bons mots pour se montrer rassurant, pourtant c'était lui qui n'avait pas hésité à solliciter sa sœur avant de lui demander sa main. C'est lui qui avait gardé ce secret plusieurs jours avec toute l'appréhension que ça avait suscité en lui et dont Rory espérait aujourd'hui plus que tout être digne. Il était profondément fier, en tout cas, des efforts que Swann avait déployé pour faire de cette demande la plus belle et la plus romantique de toutes : et tout ça, pourtant, sans même avoir recourt à un dîner aux chandelles. Il n'avait jamais eu besoin de telles choses pour lui voler son cœur. “Je suis heureux de l’entendre. Que ça aille mieux entre vous et que j’aurais de toute façon pas pu tout foutre en l’air.” Et Rory se réjouissait bien sûr que les choses aillent enfin pour le mieux entre Rosalie et lui, et qu'ils puissent offrir un environnement familial aussi sain que possible à son tout jeune neveu. “Et tu l’es ?” Comme si la réponse ne tombait pas déjà sous le sens, c'est son immense sourire qui le trahit probablement le premier. A moins que ce soit la façon dont ses doigts se resserrèrent autour des siens ou la manière dont son rire paraissait bien plus ému. « Bien sûr que je le suis. » Si ce moment à lui seul le rendait profondément heureux, c'était aussi le cas de tout le reste. De tous les projets qu'ils veilleraient encore à concrétiser ensemble, de ces moments simples transformés en incroyables déclarations d'amour, de cette petite famille qu'ils construisaient déjà avec leur chiot. Il avait tant de raisons de se réjouir, tant de raisons de se considérer le plus chanceux au monde. « Je suis plus heureux que je l'ai jamais été. Tellement heureux que j'ignorais même qu'on pouvait l'être à ce point. » Tout comme il ignorait avant de le rencontrer qu'on pouvait aimer de cette façon, au point de ne subitement plus pouvoir imaginer sa vie sans l'autre, au point où ce sentiment prenait le pas sur tout et devenait même sa plus grande force au quotidien. « Tu me rends heureux, Swann. Et ça ne date pas seulement d'aujourd'hui. » Il le faisait au quotidien, cette demande en mariage étant simplement le paroxisme de ce bonheur.

Je pensais que tu voudrais leur annoncer seul, mais je serais heureux de venir, si tu en as envie.” Son regard tendre reposé sur lui, Rory perçut comme une lueur d'inquiétude dans les paroles de son fiancé, c'est donc dans un geste aussi rassurant que possible que ses doigts retrouvèrent les siens. C'est vrai, Rory pourrait très bien s'en charger seul, s'entretenir avec ses parents et le reste de ses frère et sœurs. Il le pourrait très bien et n'aurait jamais dans l'idée d'en vouloir à Swann s'il préférait ne pas l'accompagner, rien de tout ça n'étant en rien une question piège. Il avait tous les droits de refuser, tout comme il avait tous les droits de ne pas être totalement à l'aise à l'idée de sentir les regards d'autant de Craine posés sur lui. Rory ne voulait surtout pas lui donner l'impression qu'il était contraint à quoi que ce soit. « Je serais heureux que tu sois là, mais pas si ça doit t'angoisser. Personne ne t'en tiendra rigueur si tu préfères que je le fasse seul, et tu risques pas d'enfreindre un protocole officiel ou quoi que ce soit d'autre. » Ses parents étaient peut être traditionalistes, mais ils n'attendraient jamais de Swann qu'il gagne le droit de l'épouser en se pliant à toutes sortes d'épreuves que la bonne société validerait. Les choses pourraient se faire très simplement, et s'il préférait ne pas être là ça ne changerait rien à la finalité de cette journée. Moins encore à celle de leur mariage, qui faisait déjà naître l'impatience au fond de son cœur.

La bague de Swann avait quant à elle trouvé sa place au doigt de l'anglais, seul endroit désormais indiqué pour qu'elle y trône fièrement. Une vision forcément des plus émouvantes pour Rory, qui se revoyait l'acheter près de quatre années en arrière puis accepter douloureusement l'idée qu'elle se devrait de demeurer cachée encore un certain temps, les choses étant bien moins simples à l'époque et leurs fiançailles malheureusement compromises. Aujourd'hui, pourtant, plus aucun obstacle ne se dressait entre eux et ce bonheur immense qui leur tendait les bras. Plus rien ne les empêcherait de se marier, comme le plus bel épilogue à cette histoire qui connaîtrait sa fin heureuse. “J’exige une place sur le podium.« C'est une concession que je devrais pouvoir faire pour l'homme que je vais épouser. » Et d'insister sur de tels mots n'avait évidemment rien d'anodin, comme en témoignait le sourire radieux qui s'étendait d'un coin à l'autre de son visage. « Pardon, je voulais dire pour mon futur mari. » C'était encore bien mieux et ces termes sonnaient définitivement comme la plus douce des mélodies à ses oreilles. Pour sûr que Rory ne se lasserait jamais de les prononcer, après avoir attendu de si nombreuses années de pouvoir le faire. De petits-amis s'aimant dans le secret, ils étaient aujourd'hui des fiancés qui pouvaient prendre le monde à témoin de leur bonheur. Et d'ici quelques mois, c'est bel et bien en tant qu'époux qu'ils entameraient la toute nouvelle page de leur histoire. “Et je serai toujours heureux d’avoir ces discussions avec mon fiancé.” Des discussions qui ne regarderaient toujours qu'eux, alors que rien ne les forçait pour l'heure à annoncer la nouvelle publiquement. Ils avaient le temps. Le temps de garder leur jardin secret pour eux et leurs proches tant qu'ils le jugeraient nécessaire, le temps aussi de savourer tout ce que ces fiançailles impliquaient sans avoir à s'inquiéter que la presse s'emballe à l'idée de cette future union. Ils ne garderaient pas le secret indéfiniment, l'ayant bien trop fait par le passé, mais rien ne pressait. Ils n'étaient fiancés que depuis quelques minutes, après tout, la nouvelle pouvait bien leur appartenir encore un peu.

Je t’aime.” Prolongeant longuement leur étreinte, c'est par un baiser ô combien amoureux que Rory répondit cette fois à cette déclaration, son cœur s'affolant à l'idée que ce même baiser serait un jour le symbole de leur amour et de leur union. Il lui tardait d'y être et pourtant, il ne voudrait presser les choses pour rien au monde. Ce qu'il voulait, c'était aussi savourer chaque moment qui les mènerait jusqu'à ce grand jour, chaque étape qu'ils franchiraient ensemble et qui les rapprocherait un peu plus d'un bonheur vraiment complet. Il avait hâte de penser aux détails, hâte aussi d'alterner entre des pics d'euphorie et de vives appréhensions. Parce que tout serait de plus en plus concret, de plus en plus réel, et qu'il n'y avait aucune émotion qu'il veuille s'épargner pour pouvoir vivre chaque étape de ce projet aussi pleinement que possible. Ils seraient tous les deux. Les choses ne pourraient que bien se passer. “Dix et tu me promets qu’on fait aucun vœu d’abstinence jusqu’au mariage ?” Son rire résonna entre eux avant que Rory n'appose ses lèvres contre la mâchoire de son fiancé, sans doute comme une manière de lui faire comprendre que non, un tel mot n'aurait définitivement pas sa place dans leur couple d'ici leur mariage. Et pas uniquement parce que celui-ci n'aurait lieu que dans quelques mois, rendant cette idée plus inimaginable encore. « Au contraire, je suis d'avis qu'il va falloir la répéter, cette nuit de noces. » Et il va de soi qu'il ne s'en plaindrait pas le moins du monde, à en juger par le sourire lourd de sous-entendus qu'il lui adressa. Bien sûr qu'il avait hâte de cette partie comme de toutes les autres, et bien sûr qu'il s'imaginait déjà partir en voyage de noces dans un endroit magique où Swann et lui pourraient goûter pleinement aux plaisirs de leur toute nouvelle vie maritale. Tout ça ce serait bientôt réel, là encore. “C’est une terrible nouvelle.” Leurs deux sourires se répondirent et c'est probablement à cet instant précis qu'ils ressemblaient le plus à deux adolescents éperdument amoureux et incapable de déloger leur regard l'un de l'autre. Ce serait plus encore le cas le jour de leur mariage, sans le moindre doute.

Le lieu de la cérémonie, lui, paraissait évident à plus d'un titre lorsque tous leurs proches habitaient en Australie et que cet endroit était aussi celui qui avait vu naître leur histoire, peu de temps après que Swann ait quitté son Angleterre natale pour l'autre bout du bout. Tant de choses s'étaient passées depuis et pourtant, la force de leurs sentiments restait inchangée. Ils avaient la chance d'habiter un endroit paradisiaque où les possibilités étaient déjà infinies : ils n'auraient pas la moindre raison de vouloir s'en éloigner pour un jour aussi important. “Et qu’il est fort possible qu’on se trouve un lieu de cérémonie avec assez de chambres pour loger tout le monde, autant qu’une belle vue sur l’océan.” Ses yeux brillants ne mirent qu'une seconde à exprimer tout l'enthousiasme que cette idée répandait chez lui. Parce que ce serait idéal, bien sûr que ce le serait. « Swann, j'adore l'idée. Ce serait vraiment parfait. » Un tel endroit présenterait beaucoup d'avantages, en plus d'offrir un cadre magnifique et ô combien romantique pour une journée comme celle-là. Rory était un amoureux de l'océan, il ne pouvait s'imaginer d'endroit plus féerique pour célébrer le plus beau jour de sa vie. « Tout le monde pourrait veiller tard sans devoir reprendre la route, et on pourrait profiter plus longtemps de nos invités. » Tout le monde n'aurait qu'à rester dormir sur place et ils seraient assurés que personne ne court le moindre risque à reprendre le volant à la nuit tombée, après quelques verres d'alcool. Et puis, tout n'en serait que plus convivial encore s'ils pouvaient profiter de tout ce petit monde jusqu'au petit matin. « Ce serait aussi plus simple pour ceux qui ont des enfants. Ils n'auraient qu'à s'éclipser de la fête pour se retrouver au calme dans leur chambre et décider de revenir plus tard. » Tout serait simplifié avec des logements à proximité, et ils auraient naturellement à cœur l'un comme l'autre que tout le monde puisse profiter des festivités en toute sérénité. Plusieurs de leurs proches étaient déjà parents ou le seraient dans un très proche avenir, c'était le genre de choses auxquelles ils penseraient pour garantir un confort optimal à chacun. “Et si on faisait un peu des deux ?” Et une nouvelle fois, c'était comme si Swann lisait dans ses pensées, comme s'il avait perçu à la fois ses doutes face à toute l'organisation qu'impliquerait ce mariage, et son envie de prendre en charge autant de choses que possible. “J’ai envie de discuter du moindre détail avec toi pour que tout soit parfait et à notre image mais quand il sera question de savoir combien de macarons on devra commander au traiteur, peut-être que je serais heureux de ne pas avoir à m’en soucier.” Rory laissa échapper un rire amusé. « Oh mon dieu, je m'inquiétais pour toute la partie décoration mais je crois que ça, ce sera vraiment une source de stress. » Parce que c'était très différent de prévoir le buffet d'un mariage que de préparer un simple dîner pour une dizaine de personnes. Parce qu'il y en aurait forcément pour tous les goûts, dans des quantités astronomiques, et que ça demanderait une gestion parfaite. « Je suis d'accord avec toi. Il y a énormément de détails dont j'ai envie qu'on décide ensemble, mais je crois aussi qu'un peu d'aide nous évitera d'être dépassés face à l'ampleur des préparatifs. » Il y avait tant de questions qu'il avait hâte d'effleurer avec lui, mais ils étaient forcés d'admettre qu'ils n'organisaient pas des mariages tous les jours, pas plus que leurs proches qui même armés des meilleures intentions ne pourraient pas compenser le coup de pouce d'un professionnel. « J'ai aucune idée de l'ordre dans lequel on est censés procéder, de ce qu'il faut prévoir en premier lieu, et pour ça je me dis qu'être épaulés serait vraiment rassurant. » Ils pourraient faire part de leurs envies, et de leur vision de cette journée qu'ils voudraient inoubliable et à leur image. Tout pourrait ressembler à ce qu'ils voulaient et à qui ils étaient. Ils n'auraient simplement pas à s'inquiéter de potentielles erreurs : tout serait sous contrôle pour leur éviter de s'en faire bien inutilement.

Quoi que, c’est peut-être pas un bon exemple. Alex m’a déjà promis de faire les yeux doux à son mari pour la cuisine au cas où il nous viendrait un jour l’idée de nous marier.” Une précision qui valut cette fois à Rory d'étirer un sourire ô combien touché, un peu surpris aussi il est vrai. Non pas à l'idée que Swann ait pu effleurer la question auprès d'Alex, mais parce qu'il n'avait probablement pas fait que l'effleurer si l'idée de proposer à Caleb de s'occuper de la cuisine avait fait son chemin dans son esprit. Et il trouvait ça formidable, bien sûr, peinant simplement à cacher toute l'émotion que cette pensée suscitait chez lui. « Au cas où. » Il répéta dans un rire attendri, réellement ému qu'il ait pu faire part de ce genre de projets à Alex, et pas uniquement parce que Caleb était un chef incroyablement doué à qui il n'hésiterait pas un seul instant à faire confiance. « Ce serait adorable de leur part, et ça me ferait vraiment plaisir que cette partie-là soit gérée par des personnes qu'on connaît et qu'on apprécie. » C'était évidemment le cas d'Alex et son mari, qui avaient eu la gentillesse de les convier à leur propre mariage, invitation qui tout naturellement leur serait renvoyée réciproquement le jour de l'envoi des faire-parts. Alex comptait énormément pour Swann, sa présence un jour comme celui-ci était absolument nécessaire, synonyme d'évidence, et Rory se faisait déjà une joie de les voir réunis à nouveau pour une occasion aussi heureuse. « Je crois que dans la mesure du possible, j'aimerais beaucoup qu'on fasse appel à nos connaissances pour nous aider. » Et il ne parlait pas uniquement de préparatifs ni de la bonne volonté que chacun mettrait probablement à les épauler pour tout ce qui concernait l'envoi des faire-parts, la décoration, les activités. Il imaginait aussi faire appel à leurs amis pour remplacer certains prestataires, lorsque c'était possible, et parce que ça représenterait beaucoup à ses yeux de les mettre à contribution et de leur montrer qu'ils leur faisaient confiance pour le plus beau jour de leur vie. « Zoya est une photographe exceptionnelle, je sais qu'elle serait heureuse de pouvoir immortaliser cette journée pour nous. Et je préférerais que ce soit elle plutôt qu'un inconnu. » Et son sourire ému témoignait déjà de la joie qu'il éprouverait de pouvoir s'en remettre à son amie. Ce n'était qu'une idée, ce n'était qu'un exemple de ce qu'ils pourraient décider en temps et en heure, mais Rory était convaincu que Swann voudrait tout autant que lui que leur mariage leur ressemble. Et qu'est-ce qui leur ressemblerait davantage que de faire appel aux personnes qu'ils aimaient ? “On rentre ?” Il le suivit du regard tandis que Swann se redressa, ses doigts s'enroulant autour des siens tandis qu'il l'imita pour se relever sur ses jambes. « Bonne idée. J'ai soudainement envie d'admirer l'éclat de ma bague depuis la lumière de notre balcon. » Et tandis qu'il lui vola un nouveau baiser, c'est sur sa bague que son regard se posa justement, le cœur plus léger que jamais en repensant à tout ce qui avait pu changer en à peine quelques minutes. Une balade, et les voilà à présent fiancés, impatients de réfléchir à leur futur mariage. Jamais il n'avait parcouru les quelques centaines de mètres qui les séparaient de leur loft avec une mine aussi heureuse, définitivement comblée.



(rowann #27) for every question why you are my because JTdVfXP
(rowann #27) for every question why you are my because QqLqwzn
(rowann #27) for every question why you are my because QoPDAKU
(rowann #27) for every question why you are my because E0B9M70
(rowann #27) for every question why you are my because HZjB4DU
(rowann #27) for every question why you are my because 872289volunteer
(rowann #27) for every question why you are my because KPZB94a
(rowann #27) for every question why you are my because Lcds5AP
(rowann #27) for every question why you are my because Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l’ange gardien
l’ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente deux ans, il accepte mal les années qui passent. (20/01/1990)
SURNOM : Monsieur Craine, de façon encore officieuse.
STATUT : Fiancé à Rory depuis quelques semaines à peine. Il porte aussi une bague de fiançailles, réminiscence de 2018, quand Rory l'avait déjà demandé en mariage, à une époque où tout était encore trop difficile à assumer pour Swann.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, se sentir utile aux autres lui est nécessaire.
LOGEMENT : Il a quitté la colocation avec Maisie et Sofia pour retrouver le #272 Spring Hill à temps plein, auprès de son fiancé et de ses mille plantes.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 30388 POINTS : 415

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dîtes pas du mal de Doctor Who ni de la Reine, il risque de froncer les sourcils › Papa d'un petit Berger Australien, à défaut d'avoir un enfant
RPs EN COURS : (11)alex #6arthur #3maddy #6rory #29tea party & rory #30sofia #2rory #31isaac #2alex #7

uarory #28noa #bcp

pré lien
assistant kiné

(rowann #27) for every question why you are my because NdrkFkFV_o
rowann › billy brown had lived an ordinary life. two kids, a dog and then the cautionary wife. while it was all going accordingly to plan, then billy brown fell in love with another man. i'm afraid of the world, losing love in the dark. every time that I move too fast, I fall apart. we still sleep with the light on, so afraid it'll go wrong. now I know I'm ready to call this love.

(rowann #27) for every question why you are my because Yox3
swalex › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #27) for every question why you are my because 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #27) for every question why you are my because Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE : maisie #3 › angus (oui.)

(rowann #27) for every question why you are my because 8conP1m
(rowann #27) for every question why you are my because Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25rory #26wendy #1ruben #1rory #27penny #7rosalie #1

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5danikamaisie #2

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(ua)bébou #1

(rowann #27) for every question why you are my because 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : // (avatar) › nairobi (rowann) › harley (arwann, sawddy) › alex (swalex) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #27) for every question why you are my because Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #27) for every question why you are my because (rowann #27) for every question why you are my because EmptyVen 8 Juil - 11:23



« C'est maintenant que tu m'avoues que depuis le début tu es un journaliste sous couverture qui tente de m'approcher pour obtenir des scoops ? » Le journaliste sous couverture de pacotille caresse ses mèches amoureusement et le regarde de la même façon, amusé, ému par tous les aspects de leur discussion. Il en sait beaucoup sur Rory, bien plus que n’importe quel fan ayant regardé toutes les interviews de lui, c’est certain. Le brun n’a jamais hésité à se confier à lui, il lui a raconté le pire comme le meilleur de son existence et Swann ne doute pas un seul instant qu’il ne lui a rien caché, peu importe à quel point certaines bribes étaient difficiles à partager. En retour, il en a fait de même, sans jamais prendre le temps de réfléchir et se demander si c’était une bonne idée de donner autant de lui à quelqu’un et de lui donner toutes les cartes capables de le briser, si tel était son souhait. Avec Rory, il n’a jamais eu peur de telles choses. Le sourire de l’anglais trahit son manque de sérieux, quand bien même il ne peut que se douter que les accusations de son fiancé n’ont rien de sérieuses. Leur relation n’a jamais rien eu d’intéressée et bien au contraire, elle s’est avérée être une véritable épreuve de courage pour Swann qui aujourd’hui est plus heureux et fier que jamais de voir le chemin qu’il a parcouru et qu’ils ont parcouru, ensemble. « J'aurais du me douter qu'un homme aussi parfait ne pouvait pas être réel. » Ses yeux plongés dans les siens, il ne rate pas une miette de son regard brillant. “Oh, tais toi.” Il souffle donc dans un faux agacement qui ne bernerait personne, trouvant ses lèvres dans le même souffle pour l’empêcher de la plus douce des façons de continuer à débiter autant d’inepties à la minute. Ce qui aurait dû être un baiser purement amusé se prolonge une seconde et une autre avec un éternel ajout de passion. “Ca te semble assez réel, là ?” Le bout de son nez flirte encore avec la joue de son petit-ami, Swann lui souriant tendrement. Pendant bien trop longtemps il a effectivement à son tour douté qu’un homme comme Rory ne pouvait pas exister pour lui, ce qui ne rend leur relation aujorud’hui que plus belle, douce et terriblement méritée.

Alors, Swann lui explique le cheminement de ses pensées et le besoin qu’il a ressenti de parler de sa demande à mariage à Rosalie avant de l’acter auprès de son frère. Il n’avait pas besoin d’aide pour trouver les mots ni pour préparer quoi que ce soit, trop soucieux que tout soit personnel et surtout privé, mais c’est justement parce qu’il connaît l’homme qu’il aime qu’il sait à quel point un geste aussi simple peut compter pour lui. Sa soeur compte et comptera toujours pour lui, peu importe l’état de leur relation, peu importe les mots échangés. Par extension, cela signifie aussi qu’elle comptera toujours pour Swann, lui qui se veut incapable de donner lieu à de nouvelles tensions au sein de la famille Craine qu’il ne rêve que de voir soudée et heureuse. Le bonheur de Rory, surtout, est sa priorité absolue et il se permet de lui demander s’il est effectivement heureux, une fois le sujet abordé. Le sourire ornant le rire qu’il lui offre et son regard attendri le couvant plus que jamais informe déjà l’anglais de la réponse qu’il s’apprête à lui donner, des mots qu’il est soulagé d’entendre sans le moindre zeste de mensonge. Il laisse ses doigts être resserrés par les siens, son pouce caressant doucement ses phalanges. « Bien sûr que je le suis. Je suis plus heureux que je l'ai jamais été. Tellement heureux que j'ignorais même qu'on pouvait l'être à ce point. » Bien plus que de le soulager, les mots que Rory choisit rendent son petit-ami terriblement heureux à son tour, comblé à l’idée d’être assez, d’être le bon. Ému à son tour, il laisse sa tête retomber contre son torse dans un sourire immense, cherchant là l’étreinte de Rory et sa chaleur. Ils ont eu besoin de nombreuses années pour en arriver là et enfin atteindre ce qui semble être une stabilité apaisante et il jure, il jure qu’ils ne reviendront en arrière pour rien au monde, sous aucun prétexte. « Tu me rends heureux, Swann. Et ça ne date pas seulement d'aujourd'hui. » Son visage trouve refuge sous le sien, il sent sa mâchoire surplomber le haut de son crâne. “Je suis tellement heureux qu’on se soit trouvés.” La première fois à cette soirée au Deaht Before Decaf’, toutes les autres qui ont suivi ensuite, les excuses impossibles pour se retrouver aussi souvent que possible, les confessions sur le balcon d’un loft encore neuf sur Spring Hill. Tout ça pour aujourd’hui pouvoir lui déclarer son amour sans la moindre retenue, honte ou culpabilité. Tout ça pour à son tour apprendre ce que c’est que d’être réellement heureux, pour pleinement profiter de ce sentiment auprès de lui, l’amour de sa vie.

L’idée de déjà préparer la suite continue de le rendre heureux, quand bien même les deux hommes ont besoin d’un peu de temps pour se comprendre mutuellement au sujet de l’annonce de leurs fiançailles à sa famille. Rien qui ne traduise quoi que ce soit de négatif, pourtant, chacun se contentant comme à son habitude de vouloir le meilleur pour l’autre. Néanmoins, il ne repousse pas les doigts que son petit-ami noue aux siens dans le seul but de le rassurer. « Je serais heureux que tu sois là, mais pas si ça doit t'angoisser. Personne ne t'en tiendra rigueur si tu préfères que je le fasse seul, et tu risques pas d'enfreindre un protocole officiel ou quoi que ce soit d'autre. » Son sourire, rassurant, remonte peu à peu sur les joues claires de l’anglais. “C’est pas ce que je voulais dire.” Il souffle donc doucement, rétablissant sa vérité sans reprocher un seul instant à Rory de ne pas totalement l’avoir compris de la façon dont il l’aurait voulu. Ses mots n’étaient simplement pas clairs, alors il prend le temps de les préciser et surtout de rétablir le fond de sa pensée. “Je serai plus heureux et fier que jamais d’annoncer à ta famille qu’on va se marier, d’accord ?” Son regard entendu ne laisse plus aucune place au doute. Il n’est pas angoissé (ou si, oui, mais il s’agit simplement du genre d’angoisse qui donne la pincée de courage nécessaire pour aller au bout des choses), simplement il n’aurait pas voulu imposer sa présence dans un tel instant solennel, ne faisant pas encore officiellement partie de la famille Craine. Bientôt, très bientôt, ce problème n’en sera plus un. En attendant, il fera l’annonce aux côtés de Rory, imaginant déjà sa main dans la sienne et son propre sourire plus fier et attendri que jamais. Le contraire aurait été tout aussi vrai, si Swann avait encore de la famille à qui annoncer quoi que ce soit.

Sans savoir y résister, ils évoquent déjà les prémices de leur mariage, cette fameuse nuit de noces qu’ils devront réviser autant que le lieu de réception et tous les autres détails qui leur viennent petit à petit à l’esprit, eux qui les partagent dans l’espoir de ne rien oublier pour que tout soit définitivement parfait. Après toutes ces années et tous ces obstacles, ils méritent d’un mariage digne de ce nom où famille et amis seront réunis pour le meilleur et uniquement le meilleur, sans doute dans une immense demeure au plus proche de l’océan. « Swann, j'adore l'idée. Ce serait vraiment parfait. » Ses yeux brillent comme ceux d’un enfant, l’anglais en observant la lueur avec tendresse et passion. Ils pourront héberger tous ceux qui le souhaiteront pour la nuit, chacun pourra profiter de la soirée autant qu’il le veut et, surtout, Swann ne doute pas un seul instant qu’ils trouveront l’occasion de se dérober un instant à la fête pour profiter de la lueur de la lune reflétant les vagues. Rien de tout ceci n’existe encore mais il s’en fait une image claire, précise et surtout parfaite. Ils s’occuperont autant que possible du moindre détail et délégueront les aspects techniques auxquels ils ne connaissent rien, bien conscients de leurs lacunes dans le domaine des mariages. Peu importe, ils ne sont pas du genre à vouloir tout contrôler sans accepter de concéder quoi que ce soit, bien au contraire. Qui plus est, ils savent avoir des amis incroyables qui n’hésiteront pas à mettre la main à la pâte à leur tour. Alex, par exemple, a déjà émis une idée à ce sujet, ce que Swann ne manque pas de transmettre à son fiancé avec une certaine malice en raison du sous-entendu: il avait déjà parlé mariage avec elle. « Au cas où. » Rory répète, Swann s’amuse. Ses mains retrouvent ses hanches avec délicatesse, son sourire grandit encore un peu plus. Il n’a pas besoin de répéter, il a très bien entendu et il a tout aussi bien compris ce que cela signifiait. Swann n’a pas honte d’avoir déjà évoqué l’idée avec une de ses plus proches amies, son envie de mariage n’étant en rien une surprise, surtout pas pour Rory. « Zoya est une photographe exceptionnelle, je sais qu'elle serait heureuse de pouvoir immortaliser cette journée pour nous. Et je préférerais que ce soit elle plutôt qu'un inconnu. » Il hoche la tête, n’ayant bien sûr absolument rien contre l’idée que leurs amis les aident et participent à leur niveau, si tant est qu’ils en ont eux aussi envie. Qui plus est, il sait à quel point l’idée ravit déjà Rory et ne voudrait pour rien au monde lui retirer ce simple rêve. “Zoya sera parfaite.” Elle l’est déjà en tant qu’amie pour Rory, elle le sera tout autant comme invitée, et plus encore en tant que photographe attitrée. Avec elle, Swann ne craindra pas la présence d’un objectif lors du plus beau jour de sa vie.

Soucieux de continuer cette discussion pour toujours, l’anglais émet néanmoins l’idée de le faire dans leur cocon, non pour recommencer à se cacher du reste du monde mais bien parce que c’est encore là-bas qu’il se sent le mieux, ayant plus que jamais envie de profiter d’un cocktail improvisé et des rayons du soleil tapant agréablement sur leur balcon. « Bonne idée. J'ai soudainement envie d'admirer l'éclat de ma bague depuis la lumière de notre balcon. » Il lui dérobe un nouveau baiser et recommencera sans doute l’opération sous très peu, ayant déjà envie de retrouver ses lèvres à la seconde même où il les quitte. Son sourire se cache derrière des lèvres qu’il se mord comme un adolescent, son regard éternellement levé sur Rory maintenant qu’ils se lèvent. Son bras l’entoure doucement, sa main se posant amoureusement contre sa hanche. “Tu es parfait.” Et il embrasse son épaule, n’ayant tout simplement rien de plus à ajouter, son coeur comblé. L’avenir n’a jamais semblé être aussi radieux.


(rowann #27) for every question why you are my because ACin3sG
(rowann #27) for every question why you are my because JTdVfXP
(rowann #27) for every question why you are my because QqLqwzn
(rowann #27) for every question why you are my because VmnacJv
(rowann #27) for every question why you are my because WOfIpRW
(rowann #27) for every question why you are my because 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(rowann #27) for every question why you are my because Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #27) for every question why you are my because (rowann #27) for every question why you are my because Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(rowann #27) for every question why you are my because

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-