AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
One-Punch Man Tome 25 en édition Collector : ...
Voir le deal
9.90 €

 Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diego Gutiérrez
Diego Gutiérrez
l'espoir démesuré
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans
SURNOM : Didi pour les proches
STATUT : Célibataire, et c'est compliqué.
MÉTIER : résident en oncologie au St-Vincent Hospital, il se laisse parfois espérer qu'il deviendra cancérologue pour soigner sa soeur
LOGEMENT : 08 James Street dans un modeste appartement avec deux chatons
Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] OiZJCj
POSTS : 563 POINTS : 430

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Optimiste, parfois trop - Deuxième d'une famille désordonné pour laquelle il est prêt à beaucoup - Workaholic, il espère percer dans le domaine médical même si des doutes s'immiscent - Mauvais cuisinier - A adopté récemment deux chatons - Ne supporte pas l'alcool - A tendance à s'effacer lorsque les choses ne vont pas
RPs EN COURS : Jigo#1 > Cesar#1 > Sergio#1 > Alma#1
> Rudy#1 > Tiago#1 > Sophie#1
> Icare#1
RPs EN ATTENTE : Jessalyn - Billie - Sasha
AVATAR : Diego Boneta
CRÉDITS : Jamie Keynes (ub), Harleystuff (Avatar), Zvelda (gif profil)
DC : RAS
PSEUDO : Livia
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 22/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44647-what-does-it-mean-to-you-to-live-the-life-of-your-dreams-diego#2264460 https://www.30yearsstillyoung.com/t44725-diego-let-s-rock https://www.30yearsstillyoung.com/t44731-diego-gutierrez#2268293

Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] Empty
Message(#) Sujet: Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] EmptyVen 10 Juin 2022 - 14:34



Sophie
&
Diego
Some nights are made for the savoring of loneliness.
Diego était partie du tard du travail, rectification, quitter tard l’hopital. Le médecin avait commencé par un tour de garde tôt dans matinée aux urgences alors que la ville était assoupie puis, il avait vaqué à ses occupations d’oncologue en devenir qui, si elles le passionnaient encore, perdaient en saveur au gré de l’écoulement des mois. Enfin, il avait passé sa fin d’après-midi et son début de soirée avec sa jeune sœur Maria gravement atteinte d’un cancer. Ils avaient joué, discutaient de tout et particulièrement de rien, puis mangeaient ensemble. Une vie qui paraît presque lambda résumé ainsi, c’est du moins ce que Diego essayait de se dire afin que le quotidien soit moins pesant. Ce voile soyeux lui permettait de ne pas sombrer dans un état de tristesse ou de morosité même si en contrepartie il provoquait une dangereuse accumulation d’un trop plein qui ne pourrait qu’à terme exploser. Il en avait conscience, un peu, de ça. Encore une fois, mettre la poussière sous le tapis permettait de faire croire que tout était propre.

Quoiqu’il en soit, la semaine se conclut et la journée également. Il était temps pour le mexicain de rentrer à la maison. Comme à son habitude, il avait poussé la chansonnette en mettant peut-être un chouïa trop fort la musique pour l’heure qu’il était. Aujourd’hui c’était un album de The Atlantics qu’il écoutait. Excellent moyen de se vider la tête, il chantait en rythme avec les paroles comme s’il était seul au monde et que plus rien n’existait, tout en prenant soin de ne pas se laisser déborder par son enthousiasme afin d’éviter l’accident. C’était une excellente catharsis, une brève escapade qui le faisait se sentir un peu mieux. Il préférait cela plutôt que de porter des écouteurs notamment car il avait le sentiment, faux mais il s’en fichait, que personne ne pouvait l’observer dans sa voiture. Comme s’il était dans une bulle où le regard d’autrui ne portait et où finalement il pouvait s’émanciper des opinions que pouvaient avoir les autres de lui. Simple revers de médaille à toujours vouloir tout contrôler et à paraître constamment parfait. Malheureusement pour lui, l’essence devenait un bien précieux et il n’avait pas le luxe de pouvoir prendre tous les jours sa voiture pour ce genre de plaisir.  

La soirée était déjà bien entamée lorsque Diego gara sa voiture sur un parking à quelques minutes à pied de chez lui. Il avait eu la chance de trouver une place assez proche de chez lui ce soir. Puis lorsqu’il arriva au pied de l’immeuble, le Gutiérrez se rendit compte qu’il n’avait pas ses clefs. Il chercha trois fois dans toutes les poches qu’ils avaient sur lui à trois reprises, avant d’avoir une réminiscence du graal laissé trôné dans son casier… qui ne devait pas être fermé donc. Il tenta de sonner à divers interphones en prenant son courage à deux mains en se faisant passer pour les jeunes chiants et un peu trop fêtards du 5ème étage. Finalement on l'ouvrit. La question qui se posait désormais à lui, c'était qui allait lui ouvrir la porte de son appartement ? Il n’avait confié de doubles à personne et n’était pas loin de la crise de panique totale. Evidemment qu’il avait fermé la porte à double tour ce matin, il était incapable de partir sans vérifier cela au moins deux fois. Après quelques instants à reprendre son souffle et à tenter de trouver une solution, notre individu n’a pas trouvé mieux que de descendre les escaliers pour aller voir s’il n’avait pas laissé sa fenêtre ouverte… et bingo. Ne cherchez pas à tenter de comprendre par quel schéma de raisonnement logique l’esprit de Diego est passé pour en arriver à telle solution, mais il est évident qu’il allait tenter l’escalade.

Il avait vu des vidéos de types grimpant des immeubles avec des rollers, alors cela ne devait pas être bien compliqué. Certainement oubliait-il que son état physique n’était pas au mieux d’autant qu’il était assez fatigué. Mais le brave garçon ne s’en inquiétait pas. Après une première, puis une deuxième, puis… une cinquième tentative, Diego avait, semblait-il, trouver un parcours pour presque se hisser au rebord de la fenêtre. Quelques écorchures s’étaient dessinées sur ses mains. Alors qu’il s’élançait une nouvelle fois dans sa quête, il fut gêné dans son ultime effort par des bruits venant de plus bas. Manquant d’élan et de force, il n’arrive pas à se cramponner suffisamment bien au rebord et retomba lourdement sur le dos, de quoi le sonner un peu mais pas suffisamment pour l’empêcher de jurer en espagnol. Son regard un peu flouté et l’obscurité n’aidant pas, il semblait percevoir ce qui ressemblait vaguement à une femme. Sur l’instant il n’arrivait pas à la discerner clairement et n’était pas non plus capable de percevoir si elle lui parlait ou pas. Il tenta de bredouiller quelque chose dans un langage inaudible, d’autant que le choc n’empêchait pas la gêne de rapidement lui monter au visage et de tourmenter son visage. Il parvient à rassembler suffisamment ses esprits pour bégayer quelques mots "Désolé ce n’est pas ce que cela semble être…" Lui ne savait pas vraiment à quoi la scène pouvait bien ressembler. Par contre sa vision était désormais suffisamment claire pour voir que son interlocutrice ne le regardait pas d’un bon œil, et qu’elle se tenait désormais non loin de son sac qui était tombé un peu plus loin.

@Sophie Kocianski :OO: :l:

CODAGE PAR AMIANTE


Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] RhAmSZr
Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] 577022hopital
Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] 908854lgbt
Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] IfjSGV7
Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] 2oOuVFL
Revenir en haut Aller en bas
Sophie Kocianski
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-trois ans (04/09/1988).
SURNOM : soph' pour les intimes.
STATUT : célibataire.
MÉTIER : hôtesse d'accueil pour une agence de Copeland Estate.
LOGEMENT : appartement numéro 3 sur victoria avenue à redcliffe.
Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] Tumblr_inline_p8mj80NXcG1rk450s_540
POSTS : 139 POINTS : 20

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : chante comme une casserole et n'a aucune oreille musicale › s'est sacrifiée toute sa vie pour permettre à sa soeur de vivre ses rêves › a fait une fausse couche en décembre 2021 › est une grande lectrice › n'aime pas les animaux › a une peur blue des orages › féministe engagée › pratique le yoga et le volley › vit pour sa famille et son travail.
RPs EN COURS : jacoblexdiegocatherineabigail
(5/5)

Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] Tumblr_inline_of1xc9WR9X1qlt39u_250
jacobi just wanna tell you, it takes everything in me not to call you. and I wish I could run to you and I hope you know that every time i don't, i almost do, i almost do.

RPs EN ATTENTE : iris ›

AVATAR : brie larson.
CRÉDITS : v-aerie (avatar), loonywaltz (ub), tumblr (gifs).
DC : identité unique.
PSEUDO : mollywobbles (emma).
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44567-live-life-to-the-fullest-sophie https://www.30yearsstillyoung.com/t44754-sophie-where-this-is-kindness-there-is-goodness

Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] Empty
Message(#) Sujet: Re: Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] EmptyDim 19 Juin 2022 - 11:06




some nights are made for the savoring of loneliness
@Diego Gutiérrez & Sophie Kocianski
C’est après une journée bien chargée que tu avais retrouvé ta soeur dans un bar de Fortitude Valley. Sans surprise, Eva avait entendu parler de la prochaine adresse branchée de Brisbane et tenait absolument à visiter ce bar vanté par ses amis et collègues avant qu’il ne devienne impossible d’y trouver une place. Tu n’avais jamais compris comment un endroit pouvait du jour au lendemain devenir ‘The place to be’ pendant plusieurs semaines, voire mois avant de ne devenir qu’un souvenir que l’on se raconte entre copains quand on se retrouve. Toutefois, tu faisais confiance aux goûts d’Eva qui étaient raffinés. Ta soeur avait pris le goût à une certaine forme de luxe, un goût qu’elle évitait de montrer à vos parents même si ces derniers avaient bien remarqué les vêtements de marque que portaient leur fille et les différentes adresses qu’elle visitait que ce soit pour sa salle de sport ou ses restaurants. Tu ne t’en plaignais pas, les cours de yoga au complexe sportif d’Eva étaient de très bonne qualité et ta soeur t’y invitait une fois par mois. La journée était passée à la vitesse de l’éclair car tu avais enchaîné les dossiers et les prises de rendez-vous. C’était toujours une bonne nouvelle car cela signifiait que l’agence se portait bien or tu avais toujours voulu voir cette entreprise réussir. Tu t’étais arrangée pour terminer toutes tes tâches de la journée à temps et après avoir salué Jacob, tu étais montée dans un bus. Tu étais d’abord passée aux toilettes de l’agence pour te refaire rapidement une beauté. Depuis qu’Eva s’assumait financièrement, tu avais pris l’habitude de t’offrir quelques petits plaisirs et cette soirée était la parfaite occasion d’enfiler la dernière robe que tu avais achetée. Elle n’avait rien d’une robe de soirée mais elle faisait tout de même légèrement habillée ce qui serait parfait pour la soirée. Mais toutes ces considérations quittèrent rapidement ton esprit quand tu retrouvais ta soeur devant le bar qui t’accueillit en te sautant dans les bras. C’était dans ces moments-là que tu savais que tu avais fait le bon choix, peu importe ce que ton entourage pouvait penser.

Les heures étaient passées bien vite aux côtés de ta soeur. Comme à votre habitude, vous aviez parlé de tout et de rien en buvant un verre puis deux, jusqu’à ce que tu te rendes compte de l’heure qu’il était. Ta soeur fit une petite moue quand tu lui annonçais que tu devais rentrer chez toi mais tu avais toujours été la plus raisonnable de vous deux alors tu la quittais après deux embrassades et après avoir payé l’addition. Il y a des habitudes que tu n’arrivais pas à changer … En contrepartie, ta soeur t’avait donné un billet pour la prochaine représentation de son orchestre, un billet Carré Or, donc tu ne te considérais pas comme lésée dans cette transaction. N’ayant pas de voiture, tu n’avais pour seule solution pour rentrer à Redcliffe que de prendre le bus. La rue qui t’amenait à l’arrêt étant déserte, tu te mis à chantonner l’air du dernier opéra que ta soeur t’avait fait écouter. Vu tes talents musicaux, cela devait être une boucherie mais personne n’était là pour t’écouter de toute façon. Enfin, c’était ce que tu pensais … Alors que tu avançais vers l’arrêt de bus, tu entendis des bruits étranges au dessus de ta tête. Levant les yeux, tu vis dans la lumière des réverbères un jeune homme en train d’escalader un immeuble dans l’espoir, si tu comprenais bien la situation, de pénétrer dans l’appartement dont la fenêtre était ouverte. Avant que tu ne puisses réellement comprendre ce qui se passait, le jeune homme lâcha prise et vint s’écraser sur le trottoir à quelques mètres de toi en jurant en espagnol. Pétrifiée par une telle situation, tu restais là où tu étais laissant ton regard aller du sac qui était venu se loger près de tes pieds à l’homme qui semblait encore totalement sonné par la situation. Il était tout de même conscient parce qu’il te dit : « Désolé ce n’est pas ce que cela semble être… » Tu ne pus t’empêcher de lever un sourcil mais bien entendu, dans la pénombre il ne pouvait pas te voir. Venais-tu d’assister à une tentative de cambriolage ? Devais-tu appeler la police ? Avant de le faire, il serait peut-être plus intéressant de s’assurer que l’homme n’avait pas besoin de soins particuliers car s’il mourrait, on pourrait t’accuser de ne pas lui avoir porté secours. T’approchant légèrement et prudemment, tu lui dis : « Vous voulez dire que vous n’étiez pas en train d’essayer d’entrer par effraction dans cet immeuble ? » Il y avait de l’ironie dans tes propos bien entendu mais tu décidais d’enchainer : « Vous vous sentez bien ? Vous n’avez rien de cassé ? » C’était peut-être une ambulance que tu devrais appeler finalement. En t’avançant un peu, tu étais juste à côté du sac du jeune homme qui ne semblait pas capable de se lever pour s’en saisir. Tant mieux, cela pourrait jouer en ta faveur s’il s’avérait que l’homme était un voyou peu scrupuleux. Mais même dans ce cas-là, tu ne pouvais t’empêcher de t’inquiéter de sa santé.  


Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] QqLqwzn
Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] A7lPtC7
Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] OBCGg4U
Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] 2eDseF9
Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] 2oOuVFL
Revenir en haut Aller en bas
Diego Gutiérrez
Diego Gutiérrez
l'espoir démesuré
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans
SURNOM : Didi pour les proches
STATUT : Célibataire, et c'est compliqué.
MÉTIER : résident en oncologie au St-Vincent Hospital, il se laisse parfois espérer qu'il deviendra cancérologue pour soigner sa soeur
LOGEMENT : 08 James Street dans un modeste appartement avec deux chatons
Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] OiZJCj
POSTS : 563 POINTS : 430

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Optimiste, parfois trop - Deuxième d'une famille désordonné pour laquelle il est prêt à beaucoup - Workaholic, il espère percer dans le domaine médical même si des doutes s'immiscent - Mauvais cuisinier - A adopté récemment deux chatons - Ne supporte pas l'alcool - A tendance à s'effacer lorsque les choses ne vont pas
RPs EN COURS : Jigo#1 > Cesar#1 > Sergio#1 > Alma#1
> Rudy#1 > Tiago#1 > Sophie#1
> Icare#1
RPs EN ATTENTE : Jessalyn - Billie - Sasha
AVATAR : Diego Boneta
CRÉDITS : Jamie Keynes (ub), Harleystuff (Avatar), Zvelda (gif profil)
DC : RAS
PSEUDO : Livia
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 22/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44647-what-does-it-mean-to-you-to-live-the-life-of-your-dreams-diego#2264460 https://www.30yearsstillyoung.com/t44725-diego-let-s-rock https://www.30yearsstillyoung.com/t44731-diego-gutierrez#2268293

Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] Empty
Message(#) Sujet: Re: Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] EmptyJeu 30 Juin 2022 - 13:19



Sophie
&
Diego
Some nights are made for the savoring of loneliness.
Diego avait toujours été trop rationnel et droit, alors évidemment lorsqu’il s'autorisait un petit détour dans la fantaisie il fallait bien évidemment que le destin se rappelle à lui. Quelle était la probabilité de tomber sur une personne à cette heure-là de la nuit ? En réalité plus grande que ce que le médecin serait prêt à considérer. Après tout… Brisbane restait une ville et pas forcément de taille modeste. Mais pour le moment son esprit se trouvait bien trop embrumé pour pouvoir réfléchir sérieusement à cette question et il se contentait de blâmer le mauvais hasard ainsi que de trouver quelques repères pour faire disparaître les formes floues que son regard percevait. Comme à chaque fois que le jeune homme se trouvait dans une situation anxieuse, il se mettait à bégayer de plus bel, doux souvenir de son arrivée en Australie après avoir quitté son Mexique natal dont il ne gardait qu’assez peu de souvenirs. La situation était inconfortable dans tous les sens du terme. Il parvint à réunir suffisament pour palabrer quelques mots sans réelle conviction alors qu’il discernait la forme d’une femme au loin.

« Vous voulez dire que vous n’étiez pas en train d’essayer d’entrer par effraction dans cet immeuble ? ». Le médecin sentait bien que le propos était inamical, comment en aurait-il pu être autrement ? Ce n’était pas tous les jours que l’on trouvait un individu certainement un peu louche tombait d’un immeuble qu’il était en train d'escalader. D’autant que le visage de Diego devait plus ressembler à celui d’un camé que de l’enfant modèle qu’il était. Il voulait répondre mais la mystérieuse femme prit de nouveau la parole avant même qu’il n’ait eu le temps de souffer. « Vous vous sentez bien ? Vous n’avez rien de cassé ? » « Je pense que tout va bien. Juste un peu sonné par la chute. Je suis médecin même si ça n’en a pas l’air. » C’est un rire nerveux qui sortait de sa bouche, celui gêné et impossible à contenir. « Pardon… pour le rire… » Il n’allait pas tenter d’en rajouter plus il ne fait que s’enfoncer, il le savait. Avec un peu d’effort, et non sans quelques douleurs au niveau du coccyx qui avait joué le rôle du gagnant du sprint à toucher le sol, l’homme se releva. Il essaya du moins et du s’y reprendre à deux fois, avant de parvenir à peu près à se tenir correctement. Tout va bien. » Enfin à peu près. Peut-être parce que la fuite était simplement plus facile, ses pensées s’inquiétaient plus du fait de ne pas passer la nuit dehors plutôt que sur l’instant présent.  

Est-ce que je pourrais avoir mon…  » il voulait indiquer son sac mais il comprit bien vite à l’éclat du regard de son interlocutrice qu’elle n’allait pas lui rendre. Je suis Diego… Diego Gutiérrez. Vous trouverez dans la poche droite… non avant du sac mon portefeuille et mes papiers d’identités.» Sauf si là aussi il les avait oublié. Je sais que c’est un peu délirant à croire mais… comment dire… La fenêtre ouverte est chez moi et j’ai oublié mes clefs au travail… » Est-ce qu’on pouvait faire plus ridicule que ça ? Certainement pas. Et son ton de voix pouvait bien ressembler à celui d’un enfant ayant été pris sur le fait de faire une bêtise, autant dire que cela n’arrangeait guère son cas. Et hormis sa bonne volonté il n’y avait pas grand chose qui pourrait étayer le fait qu’il habitait réellement ici. Restait donc à savoir comment réagirait son interlocutrice. Et s’il parvenait désormais clairement à voir son visage grâce à la lumière du lampadaire, il ne savait réellement pas comment interpréter les traits du faciès de la personne face à lui.



@Sophie Kocianski :OO: :l:

CODAGE PAR AMIANTE


Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] RhAmSZr
Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] 577022hopital
Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] 908854lgbt
Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] IfjSGV7
Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] 2oOuVFL
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] Empty
Message(#) Sujet: Re: Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie] Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Some nights are made for the savoring of loneliness [Ft. Sophie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: logements
-