AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-80%
Le deal à ne pas rater :
Souris gaming Acer Predator Cestus 350 (sans fil, filaire, 8 boutons) ...
19.99 € 99.99 €
Voir le deal

  It's only bad when it takes control (#Jaxy 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wendy Packer
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-trois ans. (25/05/1988)
SURNOM : Wendy est un pseudonyme. Ils ne sont pas nombreux à connaître son vrai prénom.
STATUT : Compliqué. Depuis que son petit-ami l'a demandé en mariage, elle fuit...
MÉTIER : Ancienne strip-teaseuse qui tente de percer dans une carrière de maquilleuse
LOGEMENT : #632 daisy hill road, logan city
 It's only bad when it takes control (#Jaxy 2) 28565d866939e29f6e9e88b6f661bc474223c13f
POSTS : 192 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS :
 It's only bad when it takes control (#Jaxy 2) 67beXmM
Every end is the beginning of something else
You may not be her first, her last, or her only. She loved before she may love again. But if she loves you now, what else matters? She's not perfect

RPs TERMINÉS : Jacky (fb) #1
AVATAR : Lindsey Morgan
CRÉDITS : avatar : @olympia //
DC : No one for the moment!
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/09/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40499-camille-fight-like-a-girl-who-s-been-pushed-too-far#2012789 https://www.30yearsstillyoung.com/t40509-camille-there-is-nothing-better-than-a-friend#2016602 https://www.30yearsstillyoung.com/t41855-camille-willer

 It's only bad when it takes control (#Jaxy 2) Empty
Message(#) Sujet: It's only bad when it takes control (#Jaxy 2)  It's only bad when it takes control (#Jaxy 2) EmptyVen 10 Juin 2022 - 21:47




It's only bad when it takes control

:l: @Jackson Mills :l:


Tu n’avais pas prévu le fait que tu squatterais le canapé de ton amie lorsque t’avait rendu les clefs de ton appartement. En fait, tu n’avais même pas imaginé qu’avec Jackson ça se finirait aussi vite, aussi brutalement et surtout dans ces conditions. Plus d’une fois t’as pensé à cette soirée, tu t’es refait la scène dans ton esprit et t’as plus d’une fois pensé t’excuser. Seulement, ta fierté t’a empêché de commettre l’erreur. Tu t’es emportée mais t’es loin d’être la seule fautive dans l’histoire et c’est ce qui t’a finalement poussé à supprimer son numéro de ton répertoire. Ton orgueil c’est ce qui bien souvent t’as poussé à faire quelques conneries dans ta vie. Tu ne sais pas t’excuser, tu détestes ça et tu fais en sortes de toujours retourner la faute pour te donner bonne conscience. Pourtant cette fois, c’est dans un petit taudis que t’as finis. À y penser, tu n’aurais peut-être pas dû lâcher aussi vite et aussi facilement ton bail. Ton impulsivité t’emmènera un jour à ta perte, t’en est convaincue. Malgré les semaines, voire les mois, tu lui en veux parfois à Jackson. T’as bien envie de penser à autre chose mais il est toujours là dans un coin de ton esprit. Bien sûr, t’as déjà pensé lui railler sa bagnole pour soulager ta soif de vengeance mais dans le fond, tu sais que tu lui as déjà pardonner. Pour l’heure, t’as surtout besoin d’un vrai lit et de trouver rapidement un endroit où crécher plus longtemps. La charité a ses limites et t’as beau revendiquer ton ouverture d’esprit, tu commences à ne plus supporter les cris nocturnes de ta nouvelle coloc’. Dès que tu peux, t’essayes de te barrer de chez elle pour trouver un endroit plus tranquille et tu t’es même pris de passion pour les jardins botaniques lorsque tu n’es pas au travail. Ton quotidien t’assommes, t’as l’impression de faire toujours la même chose sans réussir à te sortir de cette routine meurtrière. Dans ta tête, tu rêves d’évasion, de départ sans retour et si tu t’écoutais tu grimperais dans le premier bus qui t’éloignerait de cette ville maudite. À quel moment t’as finis par te résoudre à vivre cette vie qui ne te convient plus ? Parce que c’est vrai quoi, toi ton but dans la vie ce n’était pas de te frotter à moitié nue sur une barre de pole danse devant des animaux assoiffés de chair fraîche. T’as beau essayé d’améliorer ta situation par des mots plus atténuants, la réalité c’est que tu ne te plaît plus dans ce que tu fais. Tu es de moins en moins convaincue à l’idée que tu t’épanouie réellement dans ce club. Tu as juste fini par t’y attacher et t’as appris à faire abstraction du reste. Et surtout, tu sais très bien que si t’avais les moyens tu ne resterais pas une seconde de plus dans cet endroit. Perdue dans tes pensées qui te parasite l’esprit et que t’essayes de faire taire à coup de whisky, t’as déjà composer son numéro. Ça ne t’as pas suffi de le supprimer, il est resté gravé dans ta foutue mémoire. Au moment où t’es prise d’un élan de lucidité et où tu penses raccrocher, t’entend sa voix à l’autre bout du fil. Bizarrement, tu ne l’insultes pas et lui non plus. Convenant une rencontre dans la même soirée. Un verre, pour discuter, pour vous expliquer parce que c’est vrai que c’est dommage que ça soit finit de cette façon.

Tu renifles un t-shirt qui traînes sur une chaise à côté de toi. À l’odeur, tu conclus que tu ne l’as pas beaucoup porté et qu’il irait très bien avec la nouvelle jupe que tu as acheté en solde. Juste, au cas où, tu t’asperges de parfum et tu viens rafraichir ton maquillage de la journée. Tu le nierais bien à haute voix, mais tu sais que le revoir ça te fout un petit coup de stress. Tu sais que vous êtes aussi imprévisible l’un que l’autre. Une chance pour toi, le bar où vous devez vous voir n’est qu’à une quinzaine de minutes à pied de ton nouveau lieu de résidence. Pour une fois tu ne seras pas en retard. Tu prends place au comptoir, t’as suffisamment bu pour la journée alors tu te contentes de prendre un Coca cette fois, alors que tes yeux aperçoivent aussitôt la silhouette baraqué de.. ton ex ? « T’es venu… » que tu lances, presque étonné qu’il n’est pas rebroussé chemin.

Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Jax ou J.
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Président de l'association RUN FOR JUDY qu'il co-gère avec Joy, sur son temps personnel. Agent fédéral en convalescence (prépare son examen de réintégration prévu pour sept. 22) et garde du corps d'Andrew Livingstone, à titre intérimaire (la presse people vous dira qu'ils sont en couple et ça les fait beaucoup rire !)
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
 It's only bad when it takes control (#Jaxy 2) Fa20883744142f15efef66a460aad73eadf76363
POSTS : 9911 POINTS : 715

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Amnésique suite à un tire à la tête (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve peu à peu la mémoire (black out de février à décembre 2020). Un poil paranoïaque concernant son passé oublié, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Parle peu mais frappe fort. Instinctif, impulsif et téméraire.
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

ANWAR #3

 It's only bad when it takes control (#Jaxy 2) PSI
EPSILON PROJECT - NEO #1 - SPARROW #1 - texte uc

 It's only bad when it takes control (#Jaxy 2) Gfi2
DEBSON #3 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

ALIA #1 - YASMINE #1 - SOFIA #2 - JOY #3

 It's only bad when it takes control (#Jaxy 2) JAXEW
JAXEW #2 - texte uc

 It's only bad when it takes control (#Jaxy 2) MILOU
MILOU #5 - I wished you the best of all this world could give and I told you when you left me there's nothing to forgive but I always thought you'd come back, tell me all you found was heartbreak and misery. It's hard for me to say : I'm jealous of the way you're happy without me

FLASHBACK :

 It's only bad when it takes control (#Jaxy 2) Elisonfinal
ELIZABETH #6 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.

 It's only bad when it takes control (#Jaxy 2) 67beXmM
JAXY #2 - The faster we're falling, we're stopping and stalling, we're running in circles again. Just as things we're looking up you said it wasn't good enough but still we're trying one more time ...
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / EDGE / REVA / ELIZABETH / FULL.
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : blaz / tumbex / memecenter / postmalone / myuu.BANG
DC : .
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

 It's only bad when it takes control (#Jaxy 2) Empty
Message(#) Sujet: Re: It's only bad when it takes control (#Jaxy 2)  It's only bad when it takes control (#Jaxy 2) EmptyMar 14 Juin 2022 - 19:05




Automne 2012



JAXY




À la colère avait très vite succédé la frustration. Celle de ne plus avoir son corps contre le sien tous les soirs, de ne plus sentir son odeur sur l'oreiller ni même de raller parce qu'elle déplaçait toujours tout dans l'appartement. Après l'avoir foutue à la porte sans ménagement, Jax s'était retrouvé seul, capable de mettre la main sur ses affaires sans plus avoir à fouiller partout autour de lui mais résolument malheureux de ne plus les partager avec Wendy. Le manque s'était avéré plus présent qu'il ne l'avait jamais été pour une autre fille avant elle, le poussant à réfléchir, à se dire que, peut-être, il aurait du l'appeler afin de tenter de recoller les morceaux. Toutefois, les souvenirs de la manière dont Packer lui avait parlé étaient systématiquement venus le dissuader de prendre sur lui et faire le premier pas.

Mills avait refusé de bafouer ses principes et était donc allé de l'avant, se jetant corps et âme dans sa mission, revenant avec des rapports toujours si pointilleux que même son enfoiré de supérieur n'avait plus rien trouvé à redire. Une promotion, voilà ce qu'il avait gagné. Quelques mois de célibat avaient suffi à le faire passer du statut de novice que l'on teste à celui d'étoile montante et ses formateurs n'avaient que de bons retours à lui faire. L'agent en avait certes tiré une certaine satisfaction, mais n’avait pas pour autant oublié qu'à une époque pas si lointaine sa copine lui aurait sauté dans les bras pour le féliciter d'avoir travaillé fort, lui dire qu'il méritait son succès ...


Lorsque son téléphone sonne, Jackson décroche sans même prêter attention au numéro s'affichant sur l'écran. Il est au MOSC, dans les vestiaires, tout juste sorti de l'entraînement et entre deux argumentaires sur le classement NBA de la saison avec ses camarades de formation. Entendre la voix de Wendy l'extrait brusquement de la conversation, focalisant son attention pleine et entière sur celle qui, au bout du fil, lui demande comment il va. Jax cille, déstabilisé. Tout de suite, il s’isole, s’éloignant du groupe de gars dont les sourires entendus témoignent qu’ils ont compris de quoi il retourne. Il n’y a qu’une nana pout passer avant les scores des matchs … Mills ne sait pas comment, mais la conversation reste calme, préservée des rancœurs et autres agressivités qu’il s’était imaginé recevoir si d’aventure il venait à recroiser la stripteaseuse au détour d’un lieu public. Ils conviennent d’un rendez-vous le soir même et c’est pensif que Mills revient dans le groupe d’agents fédéraux.

Quand vient l’heure de pousser la porte du bar, Jackson n’hésite pas un instant. Maintenant qu’il est lancé, plus question de faire marche arrière. Fonceur, il a cette manie exaspérante de se confronter aux murs plutôt que de les éviter et si cette conversation avec son ex doit s’apparenter à une collision frontale alors soit, c’est que le sort en a décidé ainsi. Dans le doute, Mills a tout de même fait l’effort de se rendre présentable. Ses vêtements d’intervention ont laissé place à un pantalon de ville et un pull à manches longues, doux au touché. Il a quelques minutes d’avance et s’installe au coin du comptoir, là où il est certain de voir Wendy rentrer. Cette dernière arrive peu de temps après lui, le surprenant par sa ponctualité inhabituelle. Aussi s’approche-t-il, l’air le plus neutre possible, alors que ses antennes invisibles s’électrisent de sentir la brune à proximité. Qu’il le veuille ou non, l’animal ne peut nier l’attirance qu’il éprouve vis-à-vis de cet autre être humain. Mais la cacher, ça oui, il peut faire. « T’es venu … » « Ça te surprend ? » Répond-il en prenant place à ses côtés, ramenant avec lui son cocktail sans alcool. S’en suit un silence durant lequel Jax observe Packer. Son regard la détaille des pieds à la tête, assise sur son tabouret, les jambes croisées sous sa jupe. « Tu bosses pas ce soir ? » Le bout de tissu, joli et bien coupé, est définitivement trop long pour une soirée de danse, ça Jax peut le deviner d’un seul coup d’œil.


(c) sweet.lips





WOULD YOU MAC’N’CHEESE ME ?
I want you out of my head. I want you out of my bedroom tonight. There's no way I could save you, ´cause I need to be saved too. I'm no good at goodbyes.


:dislike: Love failures :

 It's only bad when it takes control (#Jaxy 2) Signature-JACKSON
Revenir en haut Aller en bas
 

It's only bad when it takes control (#Jaxy 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-