AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-20%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
29.99 € 37.59 €
Voir le deal

 if it's only a fantasy, then why is it killing me? (elila)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elijah Walker
Elijah Walker
les mauvaises décisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (04/01/1985)
SURNOM : eli, simple et efficace
STATUT : indépendant sentimental, la fin de l’histoire est toujours la même. c’est ce qu’il se dit plutôt que d’envisager la possibilité d’une exception, pas vraiment prêt à retenter l’expérience
MÉTIER : architecte au sein du Walker Group, l’ironie ne fait pas rire son petit frère - pour le moment. chargé du cours de Recherche en Environnement et Durabilité à la faculté d'architecture de l'université du Queensland.
LOGEMENT : un penthouse lumineux à Spring Hill, qu’il partage avec son chat siamois Zelda - ou plutôt dans lequel il est autorisé à rester tant qu’il n’oublie pas de remplir sa gamelle
if it's only a fantasy, then why is it killing me? (elila) Tumblr_inline_o4kfqka9TH1rfmocr_250
POSTS : 168 POINTS : 130

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à Brisbane, il a sillonné les plus belles régions du globe une fois sa majorité atteinte puis s’est installé à New York avant de revenir dans la ville qui l’a vu grandir fin 2021 ✵ aîné de la fratrie Walker ✵ architecte depuis plus de dix ans, il excelle dans son travail ✵ un passé riche d’excès en tous genres, le seul vice ayant persisté au travers des années étant la cigarette ✵ (trop) honnête, il préfère une vérité blessante à un mensonge confortable ✵ très sociable, doué avec les mots et le sourire facile, sa façade s’effondre lorsque l'interaction devient trop réelle
RPs EN COURS :
if it's only a fantasy, then why is it killing me? (elila) Dde90ac573cd439b74630bdbccc2f187d0ac8e1c
ELING ✵ we don't talk much, not anymore. broken bottles and slammin' doors, but we still care about each other, say we care about each other. i know life took us far away, but I still dream 'bout the good old days. when we took care of each other, we were livin' for each other.

if it's only a fantasy, then why is it killing me? (elila) Tumblr_n7u6gesRNW1qbr4j2o6_250
ELEXIE ✵ feels like we’re on the edge right now. i wish that i could say i’m proud, i’m sorry that i let you down. all these voices in my head get loud, i wish that i could shut them out. i’m sorry that i let you down.

if it's only a fantasy, then why is it killing me? (elila) Tumblr_moibbdUwJM1snptyeo6_250
ELIORA ✵ gimme what you got - your talk is incredible, so, so, so unusual. you taste like surfing videos. i'm going to read your mind, who you hiding? you fake your shyness, i just wish that i could see through you... hot glue, vape juice, hit undo, how the hell are you so cool?

if it's only a fantasy, then why is it killing me? (elila) C9d7ce3b82c69a90e1aa236de0a97e6f6bbe75ee
ELETT ✵ boy, when I left you, you were young, i was gone, but not my love. i want you to be happy, free to run, get dizzy on caffeine, funny friends that make you laugh. i know you'll feel the ghost of some memories so warm.

if it's only a fantasy, then why is it killing me? (elila) Giphy
ELIYA ✵ yes my love, i confess to you - i am only here to break your heart in two. the very flower you chose that day, its only task was to decay. indeed, it's wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light - your loving arms are the true delight.


RPs TERMINÉS : elila #1channing #1mila #1elila #2zoya #1

AVATAR : Henry Cavill
CRÉDITS : waldensword pour l'avatar, mon reuf pour le reste
DC : aucun
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44193-survival-of-the-fittest-eli https://www.30yearsstillyoung.com/t44486-elijah-king-of-the-clouds

if it's only a fantasy, then why is it killing me? (elila) Empty
Message(#) Sujet: if it's only a fantasy, then why is it killing me? (elila) if it's only a fantasy, then why is it killing me? (elila) EmptyLun 27 Juin - 2:23





( If it's only a fantasy,
then why is it killing me? )
@STELLA MEADOWS & ELIJAH WALKER

( appartement de Stella - 111 Edward Street - mai 2022 ) Huit semaines s’étaient écoulées depuis une rencontre dont Eli ignorait encore à quel point elle allait changer le cours de sa vie, malgré l’importance qu’il en constatait déjà après si peu de temps. Il faut dire que depuis leur première entrevue entre les murs délabrés de l’imposante villa où tout était à refaire, Stella et Elijah avaient passé tant de temps ensemble qu’il aurait été étrange de ne pas voir des liens naissants se former entre eux. Au vu de la quantité faramineuse de préparatifs qu’allait nécessiter le chantier de l’immense future demeure de Stella et Adam, son fiancé, Eli avait suggéré des entrevues rapprochées pour avancer au plus le début des travaux. Travailler pour le Walker Group et, par extension, pour son frère qui s’était vu plus ou moins contraint d’accepter le moindre de ses caprices en vue de le voir rejoindre la boîte familiale, avait de nombreux avantages – et parmi ceux-ci, il y avait en tête de liste le luxe de pouvoir disposer de son temps et de ses projets comme il l’entendait. Eli avait donc concentré la majeure partie de son temps de travail sur ce projet, dont le contenu était aussi intéressant que la compagnie de la cliente concernée n’était agréable.

Ainsi s’étaient multipliés les rendez-vous devant des nombreux plans qu’ils passèrent des dizaines d’heures à peaufiner autour d’une tasse de café fumante, ou parfois d’un verre de Syrah lorsque l’heure était davantage à la récompense qu’au labeur. D’abord rares et minoritaires, les bribes de conversation tournant autour de leur vie personnelle avaient commencé à s’immiscer dans les discussions strictement liées à la villa, jusqu’à prendre, graduellement, une place plus importante dans leurs échanges. Petit à petit, chacun avait commencé à esquisser pour l’autre une petite fenêtre sur leurs parcours de vie respectifs. Ainsi, Eli avait évoqué ses dix-huit ans d’american dream à New York, les voyages insolites qu’il avait eu la chance de faire tant en tant que jeune adulte qu’en tant qu’architecte accompli voyageant pour les affaires, mais aussi, avec toutefois une certaine retenue, les difficultés qu’il rencontrait auprès de son frère et de sa sœur depuis son retour à Brisbane. Stella, elle, regorgeait d’anecdotes sur les patients à poils et à plumes qu’elle rencontrait au quotidien dans son cabinet, avant de s’ouvrir un peu plus sur la pression qu’elle avait endurée durant ses études universitaires, puis, sporadiquement, sur sa relation de longue date avec Adam, dont l’absence prolongée à Paris exerçait sur son moral un impact visiblement plus significatif qu’elle ne le laissait entendre. Si le courant était immédiatement passé entre la vétérinaire et l’architecte, sans doute qu’aucun des deux ne s’était attendu à ressentir auprès de l’autre la même aisance que s’ils s’étaient connus depuis tous jours. Ainsi, Eli consacrait volontiers davantage de temps à leurs entrevues qu’il n’était strictement nécessaire – et il avait bien vite arrêté de comptabiliser les heures supplémentaires que ce projet colossal requérait, bien plus satisfait de les passer aux côtés de Stella qu’il n’aurait été prêt à se l’admettre.  

Aujourd’hui était un grand jour, car après de nombreuses ultimes retouches qui l’avaient tenu éveillé jusqu’au milieu de la nuit, Eli pouvait enfin fièrement annoncer que les plans de la maison étaient fin prêts et qu’ils allaient pouvoir passer à l’étape suivante sitôt que les différents permis leur seraient délivrés. Stella et lui avaient prévu de se rencontrer dans la matinée, profitant des congés de Stella pour tenter de finaliser ces plans sur lesquels ils s’arrachaient les cheveux depuis des semaines – aussi Eli n’était-il pas peu fier à l’idée de pouvoir lui annoncer que leur réunion allait pouvoir tourner davantage autour des échanges d’anecdotes que du partage de réflexion autour du nombre de colonnes idéal pour le hall d’entrée.

Comme à son habitude, Eli gara sa moto devant l’immeuble de Stella quelques minutes avant l’heure prévue de leur rendez-vous. Il enjamba d’un pas guilleret la distance le séparant de l’élégant hall d’entrée de l’immeuble à appartements et ne fut que modérément surpris d’y trouver un homme occupé à déchiffrer les noms placardés à côté des différentes sonnettes. Il attendit poliment son tour sans trop lui prêter attention – jusqu’au moment où retentit, après le grésillement caractéristique des parlophones, un timbre de voix familier qui attira instantanément son oreille. Eli n’était pas du genre fouineur, mais ne put s’empêcher d’entendre les quelques mots prononcés ensuite par l’inconnu, visiblement dénommé Teddy, qui balaya tout doute possible quant à l’identité de son interlocutrice en appelant Stella par son prénom avant de s’excuser et d’évoquer un chargeur de téléphone oublié «  toute à l’heure ». Il s’engouffra alors à travers la porte du sas et disparut de la vue d’Eli, qui resta planté là, comme tétanisé. Une flopée de questions se bousculèrent dans son esprit perturbé, malgré sa détermination à ne pas se mêler de ce qui ne le regardait pas – et parmi elles, une en particulier : s’il était parti toute à l’heure, à quelle heure était-il arrivé ? Il n’était que neuf heures, et la probabilité d’une visite de courtoisie à sept heures du matin –si l’on comptait le temps nécessaire pour faire usage du fameux chargeur de téléphone– était, sinon impossible, pour le moins improbable.

Mal à l’aise, Eli ressortit de l’immeuble sans trop savoir quoi faire, ne pouvant se résoudre à s’immiscer dans la situation, et quelques minutes s’écoulèrent au cours desquelles il fit les cent pas comme un idiot autour de sa moto, jetant de temps en temps un regard à sa montre et grimaçant malgré lui en voyant les minutes passées neuf heures s’égrener, sonnant le glas de sa légendaire ponctualité. Il finit par se dire qu’il avait dû rater la sortie de Teddy de l’immeuble, car voilà que dix minutes étaient révolues, ce qui lui semblait plus que suffisant pour récupérer un chargeur et repartir. Fort de cette conclusion, il rentra dans le hall de l’immeuble et sonna, à son tour, sur la sonnette indiquant Meadows, annonçant sa présence en réponse à l’habituel grésillement. Profitant des quelques instants dans l’ascenseur pour reprendre contenance, Eli fit tout son possible pour ne pas laisser de pensées intrusives ni de questions déplacées s’immiscer dans son esprit, et il parvint à afficher son habituel sourire lorsque les portes s’ouvrirent face au palier de l’appartement de Stella. Il manqua de se figer à nouveau en constatant qu’il avait été trop optimiste dans ses calculs – car, alors qu’il sortait de l’ascenseur en direction de la porte d’entrée de Stella, il recroisa nul autre que Teddy qui reprenait le chemin inverse pour quitter les lieux. Un bref hochement du menton fut échangé entre les deux inconnus avant qu’Eli n’atteigne le pas de la porte d’une Stella dont il se demanda, un bref instant, si l’air vaguement embarrassé n’était que le produit de son imagination. Il s’efforça de ne rien laisser transparaître de son embarras à lui, qui était bien réel, et la salua avec son habituelle jovialité. « Salut Stella, comment tu vas ? » Puis, il se demanda si ce n’était pas sa venue qui avait fait fuir le mystérieux visiteur de Stella, et cette pensée l’accabla davantage d’embarras. « Est-ce que… je tombe mal, peut-être ? Je peux repasser plus tard, si tu préfères… », demanda-t-il d’un ton où ne perçait, heureusement, que de la prévenance et pas une trace du malaise pourtant considérable qu’il éprouvait – et d’ailleurs, pourquoi l’était-il à ce point, mal à l’aise ?


( Pando )
Revenir en haut Aller en bas
 

if it's only a fantasy, then why is it killing me? (elila)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-