AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Promo Nike : -25% pour 2 articles achetés
Voir le deal

 (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Hu5cwsy ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur dont la carrière trouve un second souffle. il sera bientôt à l'affiche d'un nouveau long métrage, qu'il co-produit pour la première fois.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, une charmante villa à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer, avec leur chiot, dans un endroit qui leur ressemble.
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. KQhNuvEk_o
POSTS : 9306 POINTS : 0

TW IN RP : anxiété, alcoolisme d'un proche (mère)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (06) ruben #2halston (secret santa)las posadas (chez zoya & cameron)swann #38 › nina › rosalie #8


(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. X6xpyO7y_o
rowann #37 & #38it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)29303132333435363738

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. PC8GJaYC_o
cringeri've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. K0EKlVdf_o
ruben #2one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. M3i4tHsB_o
lewaine #3she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : zoya #3 › penny #11
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (ua) swann #28



rps abandonnés:

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @visenya, banns profil @zaja, gifs rowann & ruben @harley, gif lewaine @dreamlonelywolf, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Empty
Message(#) Sujet: (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. EmptyJeu 30 Juin 2022 - 18:44



you dance secretly inside my heart,
where no one else can see.

Il n'avait pas quitté sa montre des yeux depuis quinze minutes. l'appréhension grandissant en lui à mesure qu'ils approchaient de dix-neuf heures. Le téléphone encore dans sa main, c'est son rythme cardiaque qui n'était pas encore revenu à la normale même alors que sa conversation s'était terminée il y a déjà plusieurs minutes. Même alors que la voix de Swann ne résonnait plus à ses oreilles depuis assez longtemps pour qu'il doive normalement sortir de sa torpeur et vaquer à ses occupations en attendant que leurs amis arrivent. Lorsque la silhouette de Murphy apparut finalement dans son champ de vision, Rory releva la tête dans sa direction et tenta un sourire, encore peu assuré. « Swann a appelé, ils seront bientôt là. » Ils, c'était l'anglais et son épouse, Noa, que Murphy et lui avaient invité à dîner pour rattraper le temps perdu après ces quelques mois sans s'être vus les uns les autres. Un temps qui vous paraissait bien plus long encore lorsque votre cœur s'emballait et vos mains devenaient moites chaque fois que votre ex petit-ami – devenu un ami pour lequel vous n'étiez pas censé ressentir toutes ces choses – passait un peu de temps auprès de vous et votre femme. « Je vais finir de me préparer, je tiens à être éblouissante. » « Tu es déjà éblouissante. » Mais Rory comprit, au regard que lui glissa Murphy, qu'éblouissante n'était pas encore assez proche de la perfection pour éclipser tout le monde ce soir, à commencer par cet ex que la jeune femme n'avait jamais vu d'un très bon œil en grande partie parce qu'elle connaissait l'importance que Swann avait toujours eu aux yeux de son mari. L'importance qu'il continuait d'avoir, et qu'elle devinait sans doute rien qu'à la façon dont Rory guettait sa montre comme un adolescent qui attendrait que son premier amour le rejoigne sous le porche du lycée, des papillons dans le ventre et le cœur impatient. Son premier amour, Swann l'était à tant d'égards qu'il était aussi beaucoup plus que ça. Pourtant ce n'est pas lui que l'acteur avait épousé quelques années plus tôt et avec qui il élevait à présent deux adorables enfants, et c'était un détail que Murphy veillerait sans doute à mettre en avant à plus d'une occasion au cours de la soirée.

« Tu peux surveiller les enfants ? » La brune passa une main dans ses longs cheveux avant de lui tourner le dos, déjà fin prête à aller enfiler la robe qui capterait tous les regards autour de la table. Probablement une robe dos-nu ou fendue au niveau de la cuisse. Quoi qu'il en soit, Rory était toujours le dernier à se plaindre de voir sa femme aussi apprêtée. Leurs problèmes n'avaient jamais rien eu à voir avec ce genre de choses et si son cœur se perdait bien souvent entre son mariage et un passé qui le rattrapait bien plus qu'il ne le devrait, il ne se considérait pas moins chanceux chaque fois qu'il posait les yeux sur sa femme. C'était différent, voilà tout. « Bien sûr. Venez-là vous deux. » Ses bras tendus devant lui, Rory s’accroupit pour enlacer ses enfants et serrer ensuite leurs petites mains dans les siennes. « Alors, vous êtes impatients de revoir vos amis ? Je compte sur vous pour être sages, ce soir. » Son sourire immense témoignait à lui seul du bonheur et de la fierté qu'il éprouvait d'être le père de deux enfants adorables et en bonne santé. Devenir père avait toujours été une évidence, un but à atteindre à un moment de sa vie et que Rory s'était toujours imaginé vivre avec la personne faite pour lui, celle qui le rendrait le plus heureux au monde et avec qui il se réjouirait de vieillir. Son mariage était loin d'être parfait, et lui suffisamment conscient pour savoir que Murphy n'était pas sa bonne personne et qu'il n'était pas la sienne en retour, mais ce qu'ils vivaient tous les quatre le rendait heureux de bien des manières. Quand bien même ça ne l'empêchait pas de se demander certains jours où il en serait si les choses avaient été différentes, il voulait plus que tout tenir son rôle de mari et de père. Pour ses enfants, la prunelle de ses yeux, et pour sa femme qui comptait réellement pour lui et qu'il s'était promis de ne jamais abandonner. « Promis ! » « Regarde papa, j'ai fait un dessin pour Noa et Swann ! » Devant ses yeux emplis d'émotion, Lucas agita fièrement la feuille sur laquelle le garçonnet avait pris la peine de dessiner le couple, ainsi que leurs trois enfants. Si le cœur de Rory se serra un instant, rattrapé une fois de plus par une nostalgie qui le rendait bien incapable de ne pas regarder en arrière, c'est un sourire infiniment doux qui étira ses lèvres. « Il est magnifique, trésor. Je suis sûr qu'ils vont l'adorer. » Ce dessin représentait une famille unie, nageant dans le bonheur, et Rory ne pourrait pas être plus heureux que Swann ait trouvé ce qu'il avait toujours recherché. Même si c'était auprès d'une autre.

La sonnette retentit et Rory intima à ses enfants d'aller jouer un peu plus loin dans le salon tandis qu'il remonta l'entrée d'un pas empressé. « Oh, ça doit être eux. » Son cœur battait à tout rompre, comme s'il ne les avait pas vu depuis plusieurs années, et comme si chaque seconde qui le séparait de ces retrouvailles était déjà une seconde de trop. Sa main enclencha la poignée et ses yeux découvrirent bientôt les silhouettes de Swann et Noa, non sans que son regard n'accroche aussitôt celui de son ex petit-ami et lui fasse rater un battement. « Bonsoir. » Un sourire doux et avenant sur les lèvres, l'acteur hésita avant de faire un pas vers eux et de les serrer un instant dans ses bras. Sa main glissa prudemment tout contre le dos de Swann, ses doigts effleurant rien qu'un instant le tissu de sa chemise avant qu'il ne se redresse finalement et tente d'enfouir son embarras sous sa bonne humeur habituelle. Son odeur lui semblait maintenant embaumer toute la pièce. « Je suis tellement content que vous ayez pu venir. Vous avez fait bonne route ? » Content, il l'était sincèrement de revoir le couple, ne pouvant nier chaque fois qu'il les retrouvait que Swann semblait vraiment heureux avec Noa, à qui Rory ne pourrait pas être plus reconnaissant de faire le bonheur de l'anglais. Il était encore aujourd'hui l'une des personnes les plus chères à son cœur, et le premier qu'il ait aimé véritablement et inconditionnellement. Le seul qu'il ait aimé à ce point. « Comme vous avez grandi, tous les trois ! Vous savez qui n'a pas arrêté de me dire qu'ils avaient hâte de jouer avec vous ? Suzie et Lucas. » Son regard attendri n'avait bien évidemment mis qu'une seconde à se reposer cette fois sur les trois frimousses qui accompagnaient le jeune couple et que l'acteur se faisait aussi une joie de retrouver. Quelques mois avaient suffi pour qu'ils aient beaucoup grandi, et son cœur se serra lorsqu'il songea combien ils ressemblaient déjà à Swann. Les invitant tous à entrer, c'est sur le couple qu'il reporta son attention au moment de les débarrasser de leurs vestes. « Vous êtes radieux. Vous allez devoir me donner votre recette pour avoir aussi bonne mine en élevant trois enfants. Ou plutôt, Murphy risque de vous la demander dès qu'elle vous verra. » Il glissa dans un sourire complice, se retenant de préciser qu'il serait le plus heureux d'accueillir lui aussi un troisième enfant, pourtant conscient que sa femme pourrait ne pas vouloir se replonger dans les couches. Ils évitaient le sujet, comme un million d'autres choses qui, pour certaines, touchaient de près ou de loin à Swann. Car même s'il voudrait ne pas s'en faire pour le dîner, Rory ne pouvait pas occulter le fait qu'inviter son ex petit-ami et son épouse n'était jamais la garantie d'avoir une ambiance décontractée et bon enfant. Il se devait ainsi de combattre la nostalgie qui lui secouait le cœur, pour le bien de tout le monde.

@Jina Crawley @Murphy Rowe je me permets de vous taguer hihihi (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 3070942404



(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. JTdVfXP
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. QqLqwzn
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. QoPDAKU
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. E0B9M70
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. HZjB4DU
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 872289volunteer
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Bbi5jU8
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Lcds5AP
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l’ange gardien
l’ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente trois ans, il accepte mal les années qui passent. (20/01/1990)
STATUT : Depuis juin, il appelle bien plus souvent Rory 'mon fiancé' que par son prénom.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, se sentir utile aux autres lui est nécessaire.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille depuis peu son couple et leur chien, pour son plus grand bonheur.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 35469 POINTS : 0

TW IN RP : automutilation, pensées suicidaires
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dîtes pas du mal de Doctor Who ni de la Reine, il risque de froncer les sourcils › Papa d'un petit Berger Australien, à défaut d'avoir un enfant
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (08)maisie #2arthur #5las posadas (zoya's)rosalie #3rory #38marleyalexandra #8

uanoa #5

pré lien
assistant kiné

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #37
& #38 › all i learned growing up was that love spit me out on the pavement next to the cuts and the blood. sweetheart, you are changing my mind, i swear that i'm doing my best, i won't let you down. you look at me, understanding everything. it's so fascinating. you patch up the blood and the cuts but our blood got mixed up so i guess we belong to each other. you shine so bright in a spotless mind.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Yox3
swalex #8 › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #5 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy #7 › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE : greta #2 › isaac #3 › maddy #7

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 8conP1m
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25rory #26wendy #1ruben #1rory #27penny #7rosalie #1rory #29alex #6arthur #3rory #31tea partydéfilé (event)rory #32maddy #6rory #34arthur #4sofia #2mariagreta #1isaac #2alex #7rory #35rory #36wendy #3

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5danikamaisie #2

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(ua)bébou #1rory #28

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : ssoveia (avatar) › harley (gif) › harley (rowann, arwann, sawddy) › alex (swalex) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. EmptyMer 6 Juil 2022 - 11:05



crypool crypool
Dans la voiture, ce sont les éclats de rire qui triomphent. Parce que Noa est amusante, parce que Noa trouve le moyen de lui raconter de nouvelles histoires même après plus de dix ans de vie commune. Il en fait de même en retour, à la seule différence qu’elle n’échappe pas à ses regards amoureux, lui qui se sent toujours aussi chanceux d’avoir trouvé en elle une compagne et une femme avec qui fonder sa famille, aujourd’hui parfaitement composée de trois têtes blondes aux cheveux bouclés. Dans le rétroviseur, il n’a de cesse de leur jeter un regard paternel, pour s’assurer qu’ils ne sont pas muettement en train de s’entretuer ou pire encore, de fomenter un terrible plan avec leurs trois cerveaux machiavéliques. Les plans des prochaines vacances, il les aborde avec Noa d’un air un peu plus distrait, n’ayant pas la capacité de se concentrer sur grand-chose de toute façon, pas même la route. Elle défile sous ses yeux sans qu’il ne s’en rende compte, bien qu’il estime ne pas avoir besoin d’aucune aide que ce soit. Ce chemin, il le connaît bien, tout comme il savait parfaitement ce à quoi allait ressembler son cœur serré au point de véritablement lui faire mal au fond de sa poitrine. Cette douleur, il la ressent en réalité depuis l’instant où il a raccroché le téléphone en prévenant Rory de leur arrivée à venir - comme si un simple sms n’aurait pas aisément su faire l’affaire. L’anglais a souri en entendant sa voix, même si la discussion n’avait finalement rien de palpitante. Peu importe. Il a souri et, lorsqu’il a raccroché, c’est un haut le coeur qu’il a dû réprimer, heureusement distrait par l’apparition d’Amelia qui avait urgemment besoin de nouvelles tresses, Matthew ayant décidé de les lui détruire avec jalousie. Victoria, en retour, était déjà prête et sagement en train d’attendre sur l’un des sièges hauts du bar, ses jambes se balançant dans le vide sans suivre le moindre rythme. Il a passé une main dans ses mèches blondes avant d’ouvrir la voiture, la laissant choisir sa place avant son frère et sa soeur, pour la féliciter d’être une si bonne grande soeur et enfant calme. C’est normal qu’ils aient encore voulu des enfants après elle: personne ne les avait préparés aux petits monstres que sont les deux derniers. Demandez à Swann s’il regrette un seule instant d’avoir fondé cette grande (mais pas si grande) famille et la réponse tombera rapidement, évidente: non, bien sûr que non. Il s’étonne encore parfois à rêver que les choses soient différentes mais il aime ses enfants, tout comme il aime sa femme. Preuve en est, c’est avec un sourire attendri envers eux qu’il s’occupe une fois le bouton de la sonnette pressé, remettant machinalement en place une de ses mèches au passage. Ils se revoient pour la première fois depuis longtemps, il ne veut pas que Rory ait une mauvaise impression de lui. Murphy non plus, bien sûr.

Bien plus rapidement qu’il ne l’avait imaginé, la porte s’ouvre sur la silhouette d’un Rory en contre jour, laissant Swann brièvement pantois. Il savait qu’il allait leur ouvrir, oui, bien sûr, mais une ou deux secondes supplémentaires auraient pu le laisser se préparer un peu plus pour garder la face et, surtout, pour ne pas déjà oublier le reste du monde alors qu’il ne se passe rien, strictement rien. Sauf qu’une variable vient de s’ajouter à l’équation, et pas des moindres. « Bonsoir. » Le sourire du blond répond déjà au sien, trop appuyé, trop long aussi. “Salut.” C’est rapide, sobre, poli. Venir ici n’était qu’une moitié de bonne idée, ils le savent tous les deux bien mieux que n’importe qui d’autre encore. Pourtant, c’est avec soulagement qu’il accueille l’étreinte de Rory et y répond, le serrant contre lui sans management, enfouissant brièvement son visage près de son cou. La faute à leur écart de taille, dira-t-on. “Tu m’as manqué.” Il souffle bas, tout bas, en même temps que sa main tapote doucement son dos, autant pour ne pas l’étreindre avec trop de passion que pour changer la source de la distraction générale. Pour les enfants, Rory est un très bon ami de papa et ils se connaissent depuis longtemps. Pour Noa, Rory est un très bon ami de son mari avec qui il a fait les quatre cent coups et expérimenté certaines choses - elle a assez d’imagination pour se douter de l’envers du décor, tout comme il a assez de retenu pour ne jamais avoir jugé que lui raconter à quel point il a compté à ses yeux serait une bonne idée. Elle est merveilleuse mais il n’a certainement pas envie de lui donner de raisons d’être jalouse, encore moins que la simple idée de rendre visite à leurs amis soit sujet de tensions. Les choses sont bien telles qu’elles le sont en cet instant, c’est à force de se le répéter qu’il l’a cru. Bien malgré lui, il se convainc de faire un pas en arrière, laissant Noa saluer à son tour leur hôte, les enfants à sa suite par un signe de main plus ou moins timide de chacun d’eux.

« Je suis tellement content que vous ayez pu venir. Vous avez fait bonne route ? »
Matthew n’a pas vomi, alors oui. On arrive pas trop tôt ?

Il était impatient, trop impatient, et la ponctualité qui le caractérise généralement s’est muée en une véritable avance de près d’une demie-heure (“près”, parce qu’il est bien plus proche d’une heure entière d’avance que de tout autre chose, en réalité). « Comme vous avez grandi, tous les trois ! Vous savez qui n'a pas arrêté de me dire qu'ils avaient hâte de jouer avec vous ? Suzie et Lucas. » Swann observe Rory un instant, éternellement touché de sa fibre paternelle ou même de sa simple facilité à parler aux plus jeunes. Naturellement, c’est ensuite sur ses trois enfants, ses trésors, qu’il laisse son regard se poser ensuite, les couvant un à un. “On entend parler d’eux en boucle depuis une semaine, t’as pas idée.” Il ne s’en plaint qu’à moitié, en réalité, lui aussi heureux de retrouver les enfants de Rory qui auront sans doute bien changé au cours des quelques mois écoulés. “Ils ont amené leurs jeux préférés pour leur montrer.” Swann commente d’un sourire tendre, sa main posée contre l’épaule de son fils, là où il l’aurait habituellement posée contre la hanche ou le dos de sa femme par simple habitude, sans même y penser.

Après avoir fait un pas et un seul à l’intérieur de sa maison, l’anglais constate avec émotion qu’elle sent encore et toujours le frais, en témoigne l’omniprésence de plantes en tout genre qu’il devine déjà, l’entrée étant le début d’un indice dont il connaît la finalité. « Vous êtes radieux. Vous allez devoir me donner votre recette pour avoir aussi bonne mine en élevant trois enfants. Ou plutôt, Murphy risque de vous la demander dès qu'elle vous verra. » L’anglais échange avec lui un sourire poli, peu certain qu’il risque d’avoir de grandes discussions avec Murphy. Noa le sait, c’est elle qui parlera bien plus à la mère de famille que lui: ils n’ont pas abordé le sujet mais elle n’a eu aucun mal à deviner le malaise entre eux, tout comme l’incapacité de Swann à simplement être lui-même lorsqu’elle est autour. Encore une fois, Noa est compréhensive et encore une fois, elle lui sauve sûrement la mise alors que, en retour, il ne craint pas un seul instant l’idée de se retrouver seul avec Rory, à devoir lui faire la conversation. Ça n'a jamais été un problème. “Je vends la recette à prix d’or uniquement, j’espère qu’elle est prête à mettre le prix.” La brune désamorce sous le regard soulagé de son mari qui prend le temps de l’observer un instant, rayonnante dans sa robe pourtant d’une simplicité absolue. “Je sais pas toi, mais j’ai aucune envie de me retrouver au milieu des négociations.” Swann sourit, échangeant par la même occasion un regard amusé avec l’australien. C’est sa façon à lui de déjà tenter de leur avoir un instant seuls à seuls, ce qui lui semble être aussi nécessaire qu’une terriblement mauvaise idée. “Arrête, tu seras le premier à sauter de joie le jour où mes conseils paieront et qu’ils auront un troisième enfant.” Sa gorge se noue un instant, le regard complice qu’il échange avec sa femme est finalement bien plus triste qu’autre chose alors qu’il peine à donner le change, pris de court par sa remarque autant que la probabilité que ce soit ce qui finisse par arriver. “Bien sûr.” Et le pire, sûrement, c’est qu’il serait effectivement heureux pour lui. Parce qu’il sait à quel point Rory chérit le rôle de père autant qu’il aimerait à son tour avoir une grande famille unie et soudée. Il mérite d’être heureux, plus que quiconque.

Où est Murphy ?
Tu as besoin d’aide pour le repas ?
Ils sont où, Suzie et Lucas ?

Toute la famille y va de ses questionnements, de Noa à Swann en passant par Victoria qui agrippe le pan de la chemise de Rory pour tenter d’avoir son attention. L’une veut sûrement commencer à boire son premier cocktail, la dernière a des tas de jeux à montrer et pas une seconde à perdre et Swann, lui, ne peut déjà qu’imaginer que le repas a été préparé par le brun et qu’il a peut-être besoin de son aide pour rajouter une pincée de sel ou peut-être de poivre, sait-on jamais.


(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. ACin3sG
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. JTdVfXP
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. QqLqwzn
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. VmnacJv
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. WOfIpRW
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Hu5cwsy ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur dont la carrière trouve un second souffle. il sera bientôt à l'affiche d'un nouveau long métrage, qu'il co-produit pour la première fois.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, une charmante villa à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer, avec leur chiot, dans un endroit qui leur ressemble.
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. KQhNuvEk_o
POSTS : 9306 POINTS : 0

TW IN RP : anxiété, alcoolisme d'un proche (mère)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (06) ruben #2halston (secret santa)las posadas (chez zoya & cameron)swann #38 › nina › rosalie #8


(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. X6xpyO7y_o
rowann #37 & #38it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)29303132333435363738

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. PC8GJaYC_o
cringeri've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. K0EKlVdf_o
ruben #2one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. M3i4tHsB_o
lewaine #3she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : zoya #3 › penny #11
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (ua) swann #28



rps abandonnés:

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @visenya, banns profil @zaja, gifs rowann & ruben @harley, gif lewaine @dreamlonelywolf, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. EmptyDim 17 Juil 2022 - 22:34



you dance secretly inside my heart, where no one else can see.

Il le savait, bien sûr, que de découvrir Swann sur le pas de la porte répandrait une multitude d'émotions à travers tout son être. Pourtant, lorsque ses yeux se déposèrent dans les siens, c'est véritablement comme si le reste du monde s'était subitement évaporé. L'espace d'une seconde, Rory en oublia jusqu'à l'endroit où il se trouvait et, pire encore, qu'il était censé les inviter à entrer et non rester de longues secondes à contempler le visage de l'anglais. Noa était présente ainsi que les enfants du couple, et quand bien même personne ne pouvait probablement déduire à son air troublé que la vision de Swann faisait s'accélérer son cœur, l'australien ne pouvait prendre aucun risque. “Salut.” La sobriété de leur échange fut bien vite balayée par la chaleur de leur étreinte, probablement un peu plus longue que ce que la bienséance aurait voulu – et croyez bien que ça lui demandait déjà des efforts surhumains, de ne pas glisser ses doigts à l'arrière de son crâne comme il l'aurait fait quelques années en arrière, lorsque tout se voulait alors bien différent. “Tu m’as manqué.” Des mots qui lui serrèrent le cœur en même temps qu'ils le réchauffèrent, éternel paradoxe que seul Swann savait toujours provoquer chez lui. Rory était le plus heureux rien qu'à l'idée de passer les prochaines heures auprès de lui, mais ça n'était pas comme s'il allait simplement pouvoir plonger ses yeux dans les siens et sourire à chaque mot qui filtrerait d'entre ses lèvres comme un adolescent. Ou s'il le faisait, Rory savait à l'avance qu'il lui faudrait se montrer discret. « Toi aussi. » Il murmura en retour, conscient que cette bulle fragile qui les maintenait pour un instant hors du monde s'évaporerait à la seconde où leur étreinte prendrait fin. Or sentir sa main contre son dos suffit à ce que le cœur de l'australien rate un nouveau battement. La soirée risquait d'être longue, s'il était déjà dans tous ses états moins de trois minutes après avoir accueillir son ex petit-ami sur le pas de leur porte. Mais Rory s'en moquait, ne pensant déjà qu'à profiter de chaque minute et de la soirée pour se rapprocher de Noa et des enfants du couple. Ils étaient les personnes les plus importantes de la vie de Swann, et ça signifiait qu'ils comptaient aussi énormément aux yeux de Rory. “Matthew n’a pas vomi, alors oui. On arrive pas trop tôt ?” La précision tira à l'australien un sourire attendri, pourtant empreint de nombreux regrets que la lueur chaleureuse au fond de son regard parvenait en partie à cacher. Mais avec Swann, c'était différent. Parce que Swann, lui, connaissait chaque lueur et ses multiples variations, sachant encore aujourd'hui mieux que n'importe qui d'autre lire au fond de son regard. « Oh non, t'en fais pas, on a juste pris un peu de retard parce que Suzie avait perdu sa poupée favorite. » Il confessa, heureux de ne pas avoir à feindre le moindre sourire lorsqu'il était question de ses enfants. Ils étaient sa plus grande fierté autant que la prunelle de ses yeux, à tel point que même leurs chamailleries éveillaient toujours la plus grande tendresse dans son cœur de père. « Son frère l'avait caché sous le coussin du canapé. Vous savez ce que c'est, l'amour fraternel sous toute sa splendeur. » Bien sûr que Noa et Swann savaient tout de ce que des frères et sœurs pouvaient partager, autant en joies que parfois en disputes. Ils étaient les parents de trois adorables enfants et de véritables modèles pour Rory, qui depuis le premier jour enviait à la fois la magnifique famille qu'ils formaient et le couple heureux qu'ils étaient. Il ne se mentait pas encore assez à lui-même pour ignorer que ça lui provoquait aussi le plus profond des crève-cœurs, mais Rory serait bien incapable de ne pas se réjouir de leur bonheur. Principalement parce que celui de l'anglais, justement, était tout ce qui comptait à ses yeux.

Si ses yeux mirent plusieurs minutes à se détacher de ceux de Swann, ce ne fut finalement que pour mieux contempler les frimousses d'Amelia, Matthew et Victoria, qu'il avait l'impression d'avoir toujours connu – sans que ce soit justement une impression – mais que ses yeux peineraient presque à reconnaître. Leur dernière visite ne remontait qu'à quelques mois, mais sans doute son cœur lui dictait-il à nouveau que ça faisait bien trop longtemps, en réalité. “On entend parler d’eux en boucle depuis une semaine, t’as pas idée.” Et ça lui procurait forcément un sentiment de bonheur que de songer à combien leurs enfants avaient toujours été proches, ayant littéralement grandi les uns près des autres. Rory ne voulait rien de moins, lorsque Swann et lui avaient chacun fondé une famille épanouie et heureuse. Aussi douloureux que ce soit parfois – souvent – il aurait encore bien moins supporté de le voir sortir définitivement de sa vie. Aux yeux de presque tout le monde, ils n'étaient que des amis qui avaient à cœur d'élever leurs enfants les uns avec les autres pour constituer un cercle heureux et uni. Et il n'avait aucun mal à imaginer leurs enfants aller au lycée ensemble, puis garder contact durant leurs études supérieures. Et ce ne serait pas uniquement une façon pour lui de rester proche de Swann. « J'ai droit au même refrain depuis des jours. Lucas a même tenté de négocier pour qu'on parte en vacances tous ensemble. » Son fils se réjouissait chaque fois que Noa, Swann et les enfants venaient leur rendre visite et ce n'était pas Rory qui risquait de le lui reprocher un seul instant. « Mais on lui a répondu que vous aviez sûrement déjà des plans, histoire qu'il vous harcèle pas vous aussi avec cette idée. » Lucas pouvait parfois se montrer insistant et Rory ne tenait pas à ce que le couple soit embêté par ce genre de questions : ils étaient parfaitement libres de prendre des vacances sans que les deux familles doivent aussitôt se réunir, quand bien même l'idée aurait tout pour réjouir l'australien. “Ils ont amené leurs jeux préférés pour leur montrer.« Parfait. Il fait un temps magnifique alors je pense qu'ils pourront même profiter du jardin. » Ce serait l'occasion pour les adultes de discuter entre eux, Rory ne pouvant s'empêcher d'espérer que ça impliquerait également qu'il profite de quelques instants seul à seul avec Swann. Sans arrière-pensée aucune, autre que son envie de profiter de sa présence sans avoir à se soucier de la manière dont il souriait à ses cotés. Toujours bien plus qu'avec n'importe qui d'autre, à vrai dire.

Sa femme, elle, ne les avait pas encore rejoint mais ne saurait probablement tarder. Elle comptait sur Rory pour jouer les parfaits hôtes et c'est ce qu'il s'employait à faire, et de bon cœur. Ce n'était jamais compliqué en présence de Noa et Swann, et il avait au moins la certitude que Murphy attendrait quelques minutes avant de lancer des regards suspicieux en direction de l'anglais. Rory appréhendait un peu cette partie et comptait bien profiter de la légèreté ambiante jusqu'au bout. “Je vends la recette à prix d’or uniquement, j’espère qu’elle est prête à mettre le prix.” Il n'en fallut pas plus pour étirer les lèvres du brun en un sourire amusé. « Oh, j'ai bien peur que ma femme soit impitoyable en affaires. Vous auriez du la voir négocier pour qu'on achète cette maison moins cher que ce qu'elle était proposée. » Ce n'était un secret pour personne, que Murphy avait toujours été le fort tempérament dans leur couple. Celle qui gérait les choses avec une poigne de fer pendant que Rory temporisait, nettoyait parfois les pots cassés ou s'assurait au moins que certaines susceptibilités n'étaient pas trop blessées dans la bataille. Il n'aimait pas se voir comme le gentil flic de leur duo parce qu'il n'aimait pas voir sa femme comme la méchante, Murphy savait simplement ce qu'elle voulait et faisait peu cas de bousculer ceux qui se dressaient sur sa route. Au fond, Rory était bien conscient que leur couple étonnait leur entourage depuis le premier jour et que beaucoup ne les trouvaient pas si bien assortis quand d'autres, au contraire, les trouvaient parfaitement complémentaires. Il n'avait jamais vraiment prêté attention à tout ça : il aimait leur vie telle qu'elle était et il aimait leurs enfants, c'était tout ce qui devait importer. “Je sais pas toi, mais j’ai aucune envie de me retrouver au milieu des négociations.” Son regard retrouva celui de Swann en silence, tandis qu'une étincelle de malice y brilla l'espace d'un instant. Oh, il croyait y voir une tentative de s'échapper rien qu'un instant pour se retrouver seuls, tel que l'acteur en nourrissait lui-même l'irrépressible envie depuis que Swann était arrivé. Ce n'était en rien une bonne idée, il le savait, mais ce n'est pas pour autant qu'il se savait capable d'aller contre ce que son cœur lui dictait. « Je suis sûr que vous n'avez aucune envie de nous avoir dans vos pattes. » Après tout, Murphy n'avait pas besoin de lui pour veiller sur ses intérêts et encore moins en présence de Noa, qui était à ses yeux la gentillesse incarnée. “Arrête, tu seras le premier à sauter de joie le jour où mes conseils paieront et qu’ils auront un troisième enfant.” “Bien sûr.” Le cœur de Rory, lui, se serra bien malgré lui. Il voyait la confusion dans le regard de Swann, éternellement capable de prédire la moindre de ses réactions et plus encore lorsqu'ils se retrouvaient pris de court l'un et l'autre. Ça ne devrait pas, pourtant, parce qu'il serait évidemment heureux d'avoir un troisième enfant à son tour. « Oh, vous savez... c'est pas comme si ça dépendait seulement de moi. » Rory tenta alors de désamorçer la situation, sourire amusé au coin des lèvres, ne réalisant qu'après quelques secondes que ces mots laisseraient peut être entendre au couple que Murphy s'opposait à l'idée d'agrandir leur famille. Quand bien même c'était un peu le cas, ça faisait partie des choses qu'il ne se voyait pas étaler devant quiconque. « Je veux dire, non, c'est... tout va très bien de ce coté-là, c'est juste que deux enfants c'est déjà beaucoup de boulot et je dois parfois m'absenter, alors... » Alors donner un petit-frère ou une petite-soeur à Lucas et Suzie n'était pas d'actualité, pour beaucoup plus de raisons qu'il ne se savait capable d'en évoquer. Ses enfants suffisaient de toute façon à le combler de bonheur.

Où est Murphy ?
Tu as besoin d’aide pour le repas ?
Ils sont où, Suzie et Lucas ?

Amusé mais surtout attendri de sentir les petites mains de Victoria se saisir d'un pan de sa chemise, Rory s'accroupit pour arriver à hauteur de la fillette, frottant le bout de son nez à l'aide de son index avant de lui sourire, puis de relever son regard en direction de Swann et Noa. « Murphy finit de se préparer, elle m'a dit qu'elle en avait pour une minute. Mais je crois qu'un coup de main en cuisine ne serait pas de refus si on espère manger à une heure décente. » Et c'est tout particulièrement vers Swann que son regard s'attarda cette fois, l'acteur peinant à s'avouer combien il aimerait profiter d'un moment seul avec lui, même si ça n'était que pour surveiller une cuisson ou couper des légumes. « Oh et, Suzie et Lucas sont dans leur chambre, vous pouvez aller les rejoindre si vous voulez. Vous connaissez le chemin. » Il reprit cette fois à l'attention de Victoria, qui sans surprise ne se fit pas prier pour leur fausser compagnie. Rory eut à peine le temps de se redresser que cette fois, c'est une autre voix qui s'éleva à travers l'entrée. Celle de sa femme, fraîchement apparue. « Noa ! Swann ! Excusez mon retard, j'ai bataillé plusieurs minutes avec la fermeture de ma robe, mais me voilà. » La vérité tiendrait plutôt dans le fait que Murphy avait veillé à soigner son entrée, mais ça avait bien peu d'importance tant qu'elle était là, et tout sourire. Si sa femme était dans d'aussi bonnes dispositions que son enthousiasme le laissait penser, tout ne pourrait que bien se passer. « Je suis contente de vous voir. » Murphy s'avança pour accueillir leurs invités et s'il est vrai que le cœur du brun se serra d'appréhension lorsqu'elle échangea un regard silencieux avec Swann, il y vit aussi l'occasion de reprendre la parole. « Swann s'est gentiment proposé de m'aider avec le dîner, tu peux peut être accompagner Noa au salon et lui servir quelque chose à boire ? » Rory suggéra dans un sourire, son bras ayant naturellement retrouvé sa place autour de la taille de la brune, qui ne parut pas particulièrement hostile à cette idée. Et plutôt loin de là, à vrai dire. « Bien sûr, laissons les hommes se mettre aux fourneaux et allons nous servir un verre. » Elles avaient certainement beaucoup de choses à se dire, quand bien même c'était surtout la perspective de discuter seul à seul avec Swann qui égoïstement remplissait son cœur d'impatience. Ce n'est pas comme s'ils faisaient quoi que ce soit de mal, la situation impliquait simplement qu'il y ait des choses qu'ils préféraient ne partager qu'entre eux. « Et vous deux, n'en profitez pas pour engloutir le dessert. » « Ce serait mal nous connaître. » Rory répondit dans un sourire entendu, loin de pouvoir en revanche promettre qu'ils ne se laisseraient pas aller à goûter l'assaisonnement ou tout ce qu'il pourrait avoir cuisiné en trop. Les deux femmes disparurent au salon, leur laissant le loisir de rejoindre à leur tour la cuisine.

Si la pièce ne communiquait pas avec le séjour, Rory jugea pour autant préférable d'en pousser légèrement la porte, rien que pour être sûr que ce qu'ils se diraient ne sortirait pas d'ici. Il n'avait simplement pas envie de partager ces moments avec qui que ce soit d'autre, n'ayant plus de si nombreuses occasions de n'avoir Swann que pour lui seul aujourd'hui. Aussi heureux soit-il avec sa petite famille, ce genre de moments – et une infinité d'autres – lui manquaient terriblement. Et pas seulement aujourd'hui. Comme le simple fait de frôler sa main avec la sienne en contournant le plan de travail, ou de plonger son regard dans le sien en silence, comme s'ils n'avaient pas besoin de mots même encore aujourd'hui pour exprimer l'essentiel. « Je suis heureux qu'on puisse se parler seul à seul. » Il avoua du bout des lèvres, ne pouvant s'empêcher d'éprouver une certaine culpabilité à l'idée de se sentir aussi heureux de pouvoir s'isoler un instant avec lui. Il ne pensait pas à mal, ne pouvant simplement contrôler les élans nostalgiques qu'il éprouvait en présence de l'anglais. Et ce besoin irrépressible qu'il ressentait d'en être proche, peu importe la façon, et même que pour une poignée de minutes. « J'aime quand on se retrouve tous ensemble avec Noa, Murphy et les enfants, mais je... j'aime aussi quand on peut juste passer un moment tous les deux. » C'était différent, et une autre source de bonheur véritable pour lui. Etait-ce mal, de sentir son cœur s’accélérer maintenant que la pièce se remplissait de son parfum ? Peut être. Mais il ne nierait jamais toute l'importance que Swann continuait d'avoir dans sa vie – ni combien il avait toujours pu l'aimer. « J'ai déjà préparé les entrées et le dessert, mais j'ai prévu du saumon en papillotes pour le plat principal et je dirais pas non à un coup de main. » Ses lèvres s'étirèrent en un sourire confus, ne pensant pas avoir besoin de prendre sa proposition au pied de la lettre. « Oh, j'ai intérêt à l'enlever sinon Murphy va me tuer parce que c'est pas hygiénique. » L'acteur eut un rire gêné au moment de reposer les yeux sur son alliance, qu'il vint déloger de son annulaire à l'aide de deux de ses doigts pour la poser avec précaution loin de toute démonstration culinaire. Un geste anodin mais qui pour certaines raisons ne l'était pas tant que ça, Rory prenant conscience de tout ce que ce simple bijou symbolisait. Masquant son trouble derrière une moue peu assurée, il retrouva le regard de Swann. « Tu vas bien ? Je veux dire... ton travail, les enfants, tout se passe bien pour toi ? » Son sourire trahissait son besoin de s'assurer qu'il était avant tout heureux dans sa vie aujourd'hui, l'unique raison pour laquelle il ne formulait pas la question aussi clairement étant qu'il n'avait pas de raison d'en douter. Swann semblait aller mieux que jamais, et encore aujourd'hui c'est de son bonheur que dépendait aussi celui de Rory.



(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. JTdVfXP
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. QqLqwzn
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. QoPDAKU
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. E0B9M70
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. HZjB4DU
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 872289volunteer
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Bbi5jU8
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Lcds5AP
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l’ange gardien
l’ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente trois ans, il accepte mal les années qui passent. (20/01/1990)
STATUT : Depuis juin, il appelle bien plus souvent Rory 'mon fiancé' que par son prénom.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, se sentir utile aux autres lui est nécessaire.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille depuis peu son couple et leur chien, pour son plus grand bonheur.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 35469 POINTS : 0

TW IN RP : automutilation, pensées suicidaires
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dîtes pas du mal de Doctor Who ni de la Reine, il risque de froncer les sourcils › Papa d'un petit Berger Australien, à défaut d'avoir un enfant
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (08)maisie #2arthur #5las posadas (zoya's)rosalie #3rory #38marleyalexandra #8

uanoa #5

pré lien
assistant kiné

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #37
& #38 › all i learned growing up was that love spit me out on the pavement next to the cuts and the blood. sweetheart, you are changing my mind, i swear that i'm doing my best, i won't let you down. you look at me, understanding everything. it's so fascinating. you patch up the blood and the cuts but our blood got mixed up so i guess we belong to each other. you shine so bright in a spotless mind.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Yox3
swalex #8 › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #5 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy #7 › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE : greta #2 › isaac #3 › maddy #7

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 8conP1m
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25rory #26wendy #1ruben #1rory #27penny #7rosalie #1rory #29alex #6arthur #3rory #31tea partydéfilé (event)rory #32maddy #6rory #34arthur #4sofia #2mariagreta #1isaac #2alex #7rory #35rory #36wendy #3

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5danikamaisie #2

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(ua)bébou #1rory #28

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : ssoveia (avatar) › harley (gif) › harley (rowann, arwann, sawddy) › alex (swalex) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. EmptyMar 19 Juil 2022 - 0:22



« Toi aussi. » Bien malgré lui, ces mots lui font bien plus de mal que de bien. Murmurés dans le secret et presque dans tout autant de honte, ils sont les réminiscences d’un passé révolu, parfois trop difficile à porter. Les doigts de l’anglais s’enfoncent un peu plus contre sa chair, doucement, avec émotion. Il ne lui a pas manqué comme les amis se manquent parfois après quelques mois sans se voir ; cela n’a rien à voir, et c’est évident. Il fait un pas en arrière bien malgré lui, trouvant déjà que toute cette soirée n’est pas une aussi bonne idée qu’elle pouvait en avoir l’air. Parfois, il se demande à quoi ressemblerait sa vie si une seule décision concernant Rory avait été prise différemment. D’autres, il revient à la raison, souligne le fait qu’il est heureux avec sa vie actuelle et qu’il ne sert à rien d’autant se questionner à propos de l’impossible. Et c’est justement lorsque le brun lui partage des anecdotes de parents, d’une petite Suzie ayant perdu sa poupée et d’un Lucas lui ayant cachée, qu’il ne peut que se dire que l’inverse est tout aussi vrai: lui aussi est heureux telles que les choses sont. Il sourit tendrement, autant pour les anecdotes en elle-même que pour toute l’émotion qui en découle. Ils se trouvent toujours des points communs, même dans leur vie de parents. « J'ai droit au même refrain depuis des jours. Lucas a même tenté de négocier pour qu'on parte en vacances tous ensemble. » L’étonnement qu’affiche l’anglais en cet instant est sincère mais un sourire attendri s’ajoute rapidement à l’équation pour lui qui n’a aucun mal à imaginer le visage entreprenant du jeune garçon et ses rêves plein l’esprit. Il sourit aussi parce qu’il aime bien l’idée, de façon assez évidente, une fois de plus encore. « Mais on lui a répondu que vous aviez sûrement déjà des plans, histoire qu'il vous harcèle pas vous aussi avec cette idée. » - “On pourrait peut-être en discuter plus sérieusement ?” Il demande, son regard se déportant rapidement de Rory pour interroger Noa. Ils ont une vie assez occupée, c’est certains, mais en s’y prenant en avance les deux couples pourraient sans doute trouver quelques jours pour partir ensemble et faire plaisir aux enfants - et aux enfants avant toute chose, bien sûr. “On verra entre nous, pour ne pas lui donner trop d’espoirs.” Il acte déjà l’idée, retrouvant le regard du père de famille face à lui, déjà certain qu’il n’a rien contre l’idée de son fils. Tout le monde y gagnerait, tout le monde serait heureux de passer ces quelques jours de vacances. « Je suis sûr que vous n'avez aucune envie de nous avoir dans vos pattes. » - “Mais si bien sûr, ne dis pas de bêtises.” Ses doutes n’ont pas le temps d’être appuyés que l’anglais le reprend déjà, la mine rieuse.

Il rit cependant bien moins lorsque l’idée d’un troisième enfant s’immisce dans la conversation, répondant alors à Noa par pure politesse, préférant encore s’enfermer dans sa bulle plutôt que d’affronter de front cette discussion. Il sait que son masque n’est d’aucun effet face à Rory. « Oh, vous savez... c'est pas comme si ça dépendait seulement de moi. » Il sourit, Swann en fait donc de même pour se raccrocher au wagon et suivre le rythme. Noa est douée pour tenir ce genre de conversation et qui plus est, elle est heureuse de le faire, raison pour laquelle il lui laisse volontiers ces quelques instants de gloire. Tout ce que Swann note, c’est l’envie de Rory d’avoir un nouvel enfant et le refus auquel il semble se heurter, chose qu’il avoue à demi-mots, comme à son habitude. Pour un millier de raisons et leur contraire, cela lui pince le cœur. Il serait un père merveilleux pour ce troisième possible enfant, comme il l’est déjà de ses deux petits actuels. « Je veux dire, non, c'est... tout va très bien de ce coté-là, c'est juste que deux enfants c'est déjà beaucoup de boulot et je dois parfois m'absenter, alors... » - “Et vous avez déjà beaucoup à faire avec Suzie et Lucas.” En comprenant qu’il peine à trouver une clôture digne de ce nom à son explication, Swann la lui offre sur un plateau d’argent, sourire de premier de la classe au coin des lèvres. Il est bien placé pour savoir tout le temps et l’attention que demandent une, deux, trois têtes blondes au quotidien et vue la situation de Rory, c’est d’autant plus compréhensible qu’ils souhaitent se raisonner et n’en avoir que deux.

Les questions fusantes deviennent le meilleur moyen pour tout le monde de changer de discussion, chacun cherchant à trouver un autre membre de la famille, sauf Swann qui semble déjà occupé à trouver une excuse ou une autre pour avoir le droit à un instant avec Rory. En résumé, lui aussi cherche un membre de la famille Craine. Simplement, il s’y prend autrement. Si sa réponse tarde à tomber, il est pourtant bien loin d’en tenir rigueur à Rory, occupé à s’accroupir au niveau de la plus grande de ses filles pour lui répondre avec l’éternelle tendresse qui le caractérise. La scène lui arrache un sourire impossible à cacher, ni même à minimiser. Il a toujours su y faire avec les enfants et il semblait évident depuis bien longtemps qu’il serait un jour un père parfait. A Noa, il annonce l’arrivée prochaine de Murphy et aux enfants, l’autorisation de retrouver leurs amis. Swann, lui, voit acceptée sa proposition d’aider en cuisine, ce qui n’avait rien d’une surprise, à bien des niveaux. Le départ de chacun se veut repoussé par l’arrivée soudaine de Murphy, personnage principal de la scène qu’il aurait presque pu oublier - sans doute parce qu’il espérait encore qu’elle ne se montre pas, en témoigne le regard sans chaleur qu’il échange avec elle. Même en faisant de son mieux, il ne peut pas prétendre à ce point. Ils connaissent tous la taille de l’éléphant se cachant au centre de la pièce. Son regard se perd ensuite sur la main que Rory dépose contre le dos de sa femme, geste qu’il a pourtant lui-même eu à l’égard de la sienne, un instant plus tôt. La conversation est entendue à défaut d’être écoutée, il note simplement l’autorisation express qu’elle leur donne pour un instant en tête à tête, chose dont il n’était pas assuré. « Et vous deux, n'en profitez pas pour engloutir le dessert. » - « Ce serait mal nous connaître. » - “Promis.” C’est sans doute le cadet des soucis de l’anglais, pour qui la nourriture tient pourtant une grande place. Ce soir, il s’en moque éperdument, simplement soulagé de pouvoir compter sur cet instant en tête à tête avec Rory, leurs femmes étant occupées à rattraper les derniers mois et leurs enfants à semer leurs jouets dans le jardin.

D’un sourire rassuré, il observe finalement ses enfants courir d’un bout à l’autre de la maison et Murphy et Noa, bien plus calmement, trouver le chemin de la terrasse pour s’y poser et discuter. De son côté, il n’a pas à attendre les indications de Rory pour prendre le chemin de la cuisine, trouvant au passage ses yeux et s’y égarant de bien trop longues secondes. L’australien ferme la porte derrière eux, comme ils l’ont toujours fait au fil des années écoulées. Sa main frôle la sienne, il referme aussitôt son poing pour ne pas prendre le risque de retrouver ses doigts, comme il l’aimerait pourtant. Le retrouver était une mauvaise idée mais il n’a aucune envie, ni même pas la moindre capacité de faire un pas en arrière maintenant qu’il n’a plus autant de raisons de s’empêcher de le regarder et de lui sourire tendrement. L’idée est mauvaise, mais il en a terriblement besoin, bien que tout l’empêche de le statuer aussi simplement. « Je suis heureux qu'on puisse se parler seul à seul. » Ce n’est pas uniquement lui parler qu’il voudrait faire, mais c’est sans nul doute tout ce à quoi ils ont le droit, tout ce qu’ils ont la possibilité de faire aussi. “Ca me fait plaisir aussi.” Il confesse à son tour avec sincérité, ne faisant que répéter avec des mots différents ce qu’il lui avait murmuré en l’enlaçant: il lui a manqué. « J'aime quand on se retrouve tous ensemble avec Noa, Murphy et les enfants, mais je... j'aime aussi quand on peut juste passer un moment tous les deux. » Et bien sûr, Swann ne peut que hocher la tête face à cette explication, ressentant exactement la même chose de son côté. Lui aussi est toujours heureux de retrouver les jeunes Lucas et Suzie, tout comme il l’est à sa façon de revoir Murphy, avec qui ses rapports ont toujours été quelque peu conflictuels. Qu’importe. Tant qu’elle rend rend Rory heureux, c’est tout ce qui lui importe, depuis toujours. “T’as pas à te justifier, on est tous les deux. Je comprends ce que tu veux dire.” Son sourire est doux, appuyé. Ils ont toujours su se comprendre sans le moindre mal et Swann serait bien le dernier à pouvoir s’offusquer de ses propos, le connaissant justement trop bien pour penser un seul instant qu’il dirait du mal d’autrui. Il le comprend d’autant plus sur ces paroles bien précises qu’il les pense en retour. Il n’y a qu’à changer les prénoms. « J'ai déjà préparé les entrées et le dessert, mais j'ai prévu du saumon en papillotes pour le plat principal et je dirais pas non à un coup de main. » Swann pouffe tout bas, lui qui avait déjà oublié la première excuse pour qu’ils aient le droit à cet instant en tête à tête. La cuisine, oui, bien sûr. Comme si Rory ne s’en sortait pas parfaitement tout seul, comme s’il était là pour faire autre chose que goûter les plats et souligner avant n’importe qui d’autre à quel point ces derniers sont bien réussis. Il retrouve les yeux de Rory et son sourire en demi teinte, ce dernier ayant pourtant l’air de pencher vers l’amusement bien plus qu’autre chose. “Bien sûr, quoi d’autre ?” Ils peuvent tout se dire, peut-être, mais pas au point d’avouer à voix haute que la seule chose qu’il a envie de faire, c’est le prendre à nouveau dans ses bras, s’ennivrer de son odeur, et ne plus jamais avoir à le lâcher. Il ne veut pas tant l’embrasser, il ne cherche pas non plus à ce qu’ils fassent l’amour comme avant. C’est Rory dans son entièreté qui lui manque, leurs discussion, leur insouciance, leur relation. Rory, tout court. Ses pensées se perdent un instant, il semble absent et perd le fil de la conversation, éternellement statique depuis le moment où leurs mains se sont frôlées. Une part de lui espère sans doute que la main de l’acteur reprendra le même chemin si la sienne ne bouge pas d’un iota. Au fond, il sait qu’il n’est qu’un stupide utopiste.

Face aux paroles qu’il ajoute ensuite, pourtant, il ne peut que poser son regard sur lui et l’observer faire, muet de surprise. « Oh, j'ai intérêt à l'enlever sinon Murphy va me tuer parce que c'est pas hygiénique. » Rory en rigole doucement, tout bas, comme s’il ne voulait pas être entendu. “Rory…Ce n’est pas une bonne idée. Il murmure à son tour, bien plus bas encore, pas même capable de laisser échapper un rire d’apparence. L’alliance quitte la main du brun sans qu’il n’en l’empêche pour autant, comprenant mieux que personne le sous-entendu de ce geste et, surtout, le fait que Murphy n’aurait jamais rien dit s’il l’avait gardée. Les années marquent sa peau, claire et préservée de tout bronzage sous les quelques millimètres de chair éternellement cachés sous l’anneau. Par habitude jamais perdue autant que par curiosité, il prend ses doigts entre les siens, caressant entre son pouce et son index les quelques millimètres de peau autrefois parés de l’alliance. “C’est cette année que vous fêtez vos dix ans de mariage ?” Il demande, l’air triste sans que ce ne soit justement pas que son air. Le temps passe si vite et lui, il se raisonne déjà pour relâcher sa main et mimer de se mettre à la préparation du repas - seule raison pour laquelle ils sont ensemble, en cet instant. Sans un mot ni commentaire, il retire lui aussi son alliance, devant pourtant s’acharner un instant sur son annulaire avant d’y parvenir. Il ne l’avait jamais retirée avant aujourd’hui. Les anneaux se rejoignent sur le rebord du meuble.

Lorsque Rory relève son regard pour trouver le sien, Swann en fait de même par habitude et mimétisme. « Tu vas bien ? Je veux dire... ton travail, les enfants, tout se passe bien pour toi ? » - “J’ai pas à me plaindre.” Personne n’a besoin d’un diplôme en psychologie pour s’en douter: une réponse par la négative trahit toujours quelque chose. Il ne dira pas qu’il va bien, Swann, mais il peut toujours dire qu’il n’y a pas de raison pour que ça aille mal. Et ce ne sera que la vérité. “Tu sais… Je comptais en parler ce soir, mais je voulais te le dire avant.” Il n’est pas égoïste au point de ne pas lui demander comment il va, ni même chercher à obtenir une réponse. Cependant, le blond sait que l’annonce qu’il souhaite partager avec lui pourrait influer bien malgré lui sur la réponse que Rory pourrait lui donner. “J’ai reçu une offre de travail, le genre qui arrive une fois dans une vie.” Une belle opportunité, qu’il a été heureux et fier de se voir proposer, et cela reste un fait immuable. Mais il existe un mais, justement. “C’est… C’est à Sydney.” Ce qui n’est qu’à une heure et demie de Brisbane en avion, c’est certain. Ce n’est pas la fin du monde, ce n’est pas la fin de rien du tout, mais cela représente un changement non négligeable. Ils peinent déjà à trouver le temps de se voir alors qu’ils habitent dans la même ville. Swann se mord fébrilement l’intérieur de la joue, inquiet de la réaction que pourrait avoir son ex-petit-ami. Ça ne change rien, et ça change tout à la fois. “J’ai déjà accepté l’offre. Noa et les enfants ont commencé à préparer leurs affaires.” Et tout ce qu’il voudrait lui dire, finalement, c’est qu’il est désolé. De ça, et de tout le reste.


(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. ACin3sG
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. JTdVfXP
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. QqLqwzn
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. VmnacJv
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. WOfIpRW
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Hu5cwsy ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur dont la carrière trouve un second souffle. il sera bientôt à l'affiche d'un nouveau long métrage, qu'il co-produit pour la première fois.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, une charmante villa à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer, avec leur chiot, dans un endroit qui leur ressemble.
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. KQhNuvEk_o
POSTS : 9306 POINTS : 0

TW IN RP : anxiété, alcoolisme d'un proche (mère)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (06) ruben #2halston (secret santa)las posadas (chez zoya & cameron)swann #38 › nina › rosalie #8


(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. X6xpyO7y_o
rowann #37 & #38it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)29303132333435363738

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. PC8GJaYC_o
cringeri've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. K0EKlVdf_o
ruben #2one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. M3i4tHsB_o
lewaine #3she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : zoya #3 › penny #11
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (ua) swann #28



rps abandonnés:

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @visenya, banns profil @zaja, gifs rowann & ruben @harley, gif lewaine @dreamlonelywolf, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. EmptyVen 19 Aoû 2022 - 21:36



you dance secretly inside my heart, where no one else can see.

On pourrait peut-être en discuter plus sérieusement ?” C'est dans l'esquisse d'un sourire tendre qu'il accueillit les mots de l'anglais, lesquels ne le surprenaient pas le moins du monde. Les années avaient beau eu passer, leurs vies changer du tout au tout, tout était encore bien trop semblable à avant pour qu'il ne s'égare pas à laisser son regard se perdre dans le sien quelques secondes de trop. Swann n'avait pas changé, et ça n'était pas seulement valable pour son visage angélique ou ses boucles dans lesquelles l'acteur avait si souvent laissé s'égarer ses doigts. Bien sûr qu'une part de lui en rêvait encore, à cet instant précis où rien au monde n'était pourtant plus déraisonnable que de s'imaginer les caresser. Et bien sûr qu'il se sentait stupide, et qu'il s'en voulait déjà suffisamment de ne pas savoir contrôler la fréquence de ses battements de cœur en sa présence. Ce n'était jamais si évident, encore aujourd'hui. « D'accord, mais... vous êtes vraiment obligés de rien. » Il les rassura pour ne surtout pas leur donner l'impression qu'ils leur devaient quoi que ce soit à ce niveau-là, aussi proches soient leurs deux familles et eux toujours pressés de se retrouver – au moins autant que pouvaient l'être leurs enfants. Rory ne voulait prendre personne au piège et il comprendrait que Noa et Swann aient simplement d'autres projets, d'autres envies que de partir en vacances avec eux. Ce serait formidable, il en était convaincu, mais rien ne les obligeait à le penser en retour. “On verra entre nous, pour ne pas lui donner trop d’espoirs.« S'il sent qu'on est à deux doigts de considérer l'idée, on risque de créer un monstre. T'en es conscient ? » Il souffla dans un petit rire. Parce que du point de vue de Rory, l'idée ne pouvait évidemment qu'être bonne et la perspective de passer des vacances entières avec le couple et leurs enfants ne pouvait que l'enchanter. Ils se voyaient de moins en moins, un peu par la force des choses, et ce constat était à chaque fois un peu plus douloureux. Retrouver Swann après plusieurs semaines à n'avoir échangé que par coup de fil ou par texto était toujours un sentiment immensément précieux. “Mais si bien sûr, ne dis pas de bêtises.” Son sourire, à présent amusé, s'étira un peu plus. Il était bien impossible de douter de quoi que ce soit en présence de Swann, ça Rory devrait le savoir, et pour ça non plus rien n'avait changé.

La suite de la conversation valut à Rory de se refermer un instant, conscient qu'il en avait trop dit ou pas assez, que dans un cas comme dans l'autre Noa et Swann n'avaient sans doute aucune envie d'avoir un aperçu indirect des problèmes qui pouvaient régir son couple. Des problèmes qui n'en avaient peut être que le nom, c'est en tout cas ce qu'il se répétait chaque fois que l'éventualité d'avoir un troisième enfant était balayée d'un geste de la main par son épouse. Il ne lui reprocherait jamais de ne pas vouloir agrandir plus encore leur famille, étant après tout aussi heureux qu'on puisse l'être d'élever leurs deux adorables enfants. Pour autant une pointe de mélancolie lui secouait toujours le cœur, à l'idée qu'il les verrait grandir sans rien pouvoir faire pour arrêter le processus, jusqu'à ce qu'ils deviennent beaucoup trop grands pour monter sur ses épaules. Suzie et Lucas parlaient souvent d'avoir un petit frère ou une petite sœur, mais comme bien souvent Rory se contentait de sourire et d'éluder la question. C'est ce qu'il était aussi supposé faire aujourd'hui. “Et vous avez déjà beaucoup à faire avec Suzie et Lucas.” Swann s'efforçait de l'aider à reprendre contenance, sans doute parce qu'il était le mieux placé pour savoir quand l'australien perdait ses moyens et s'embourbait dans ses justifications. Un élan qui lui tira un sourire attendri, reconnaissant. « Oui, nos vies sont déjà bien remplies et c'est pas comme s'ils risquaient de quitter la maison demain. Peut être que dans quelques années, le temps où ils gambadaient partout dans leurs trotteurs nous manquera. » Mais bien vite, c'est une esquisse amusée qui fendit ses lèvres. « D'accord, d'accord, oubliez le peut être. » Il n'y avait pas la moindre place pour le doute ici : bien sûr qu'il regretterait chaque moment, surtout ceux qui pouvaient paraître insignifiants lorsqu'on était un jeune père qui apprenait encore à naviguer sur les eaux parfois tumultueuses de la parentalité. Tout lui manquerait lorsque ses enfants auraient atteint l'âge d'être parents eux-même, et il en avait le cœur lourd rien que d'y penser, ne doutant pas que Swann et Noa vivraient les choses exactement de la même manière.

Lorsque Murphy les rejoignit finalement dans l'entrée, c'est une porte de sortie que Rory se surprit à saisir au vol, lorsque sa femme suggéra de conduire Noa au salon pendant que Swann et lui s'affaireraient en cuisine. Le soulagement qui l'envahit à l'idée de se retrouver un instant seul avec l'anglais fut aussitôt suivi d'une vague de culpabilité impossible à refréner, mais qui n'empêcha pas Rory de s'isoler avec lui. Il en avait bien trop envie, et surtout, bien trop besoin. Parce que pour ça aussi, les occasions se faisaient plus rares depuis quelques temps. Des discussions à cœur ouvert, avec aucune oreille indiscrète pour risquer d'intercepter la moindre de leurs confessions, ils n'en avaient plus là non plus autant qu'avant. Et ça lui manquait, terriblement. Presque autant que de simplement pouvoir se tenir dans la même pièce que lui, à quelques mètres à peine, sans nourrir la crainte que son regard trahisse à quiconque l'envie qu'il éprouvait de se tenir encore plus proche. Murphy n'était pas sans savoir toute l'importance que Swann continuait d'avoir dans sa vie – et peut être, comme il le soupçonnait, dans son cœur – mais il en allait différemment pour Noa qu'il n'avait aucune envie de mêler à tout ça. Il savait que Swann non plus, que c'était probablement la raison pour laquelle ces moments paraissaient si fragiles, mais aussi si précieux. Ils ne pourraient pas rester indéfiniment dans cette cuisine, à se regarder comme si tout avait pris fin hier, mais ils pouvaient au moins faire en sorte de ne gâcher aucune seconde. Et si ça voulait simplement dire respirer le même air que lui, frôler ses doigts du bout des siens et cuisiner à ses cotés pendant les prochaines minutes, probablement que Rory serait déjà l'homme le plus heureux qui soit. “Ça me fait plaisir aussi.” De tels mots ne devraient pas résonner aussi profondément en lui, pourtant Rory était bien incapable d'empêcher son cœur de s'emballer chaque fois qu'ils étaient tous les deux. Il ne le pouvait pas plus d'ordinaire, mais savait au moins qu'il avait toutes les raisons du monde de prendre sur lui. A cet instant, tout était plus difficile, parce qu'il pouvait prétendre devant les autres mais sûrement pas devant lui. Il essayait pourtant, de toutes ses forces, de garder un sourire aussi apaisé que possible. De maintenir le minimum de distance physique entre Swann et lui, surtout. “T’as pas à te justifier, on est tous les deux. Je comprends ce que tu veux dire.« Pendant une seconde, j'avais peur que tu penses que je suis... » Il se pinça les lèvres, se frotta les mains, hésitant à poursuivre. « Tu sais, un mauvais père et un mauvais mari, parce que je me réjouis toujours un peu trop de ces moments en tête à tête. » A nouveau, c'est derrière un sourire peu assuré que Rory se réfugia, tentant sans doute d'alléger l'atmosphère et d'occulter que ces mots-là, c'est lui qui se les répétait chaque fois que son regard s'attardait un peu trop longtemps dans sa direction. Chaque fois que ses pensées dérivaient vers lui, que son cœur ratait un battement de le savoir tout proche. Il ne ferait rien qui puisse causer le moindre tort à sa famille, Rory, mais il avait terriblement peur de ce qui pourrait arriver s'il osait rien qu'une seconde écouter ce que son cœur lui chuchotait. Brandir l'excuse du saumon était peut être sa meilleure carte pour se sortir de cette situation et en revenir à l'essentiel : ils étaient venus cuisiner, quand bien même ils savaient l'un comme l'autre que ça avait tout d'une excuse. “Bien sûr, quoi d’autre ?« Elles risquent d'avoir pas mal de choses à se dire, alors... c'est pas comme si elles s'attendaient à nous voir réapparaître de si tôt, saumon en papillotes ou pas. » Il souffla plus doucement, tentant cette fois la carte de l'humour, à défaut de s'autoriser à penser plus longtemps au contact de leurs mains se frôlant. Il avait accepté qu'il lui tienne compagnie pour profiter d'un moment seul à seul et se parler sans qu'on ne les interrompe. C'était ça, qu'ils étaient venus faire, et Rory ne pouvait pas risquer de se perdre dans des rêveries irréalistes simplement parce que la frontière entre passé et présent n'était jamais aussi mince que lorsqu'il était près de lui.

Rory…” Son regard remonta timidement vers le sien, ses doigts alors encore occupés à déloger son alliance pour la poser en sûreté. Il reconnaissait ce ton, pour l'avoir si souvent entendu, et la facilité avec laquelle il savait encore aujourd'hui lui serrer le cœur le laissa silencieux de longues minutes. Rory observa longuement sa bague trôner sur le plan de travail, l'impression d'avoir fait quelque chose de mal rien qu'en l'ayant faite glisser le long de son annulaire. Un geste qui aurait eu tout d'anodin dans n'importe quelles autres circonstances, mais pas celles-là. Non, pas celles-là. Et pas alors que les doigts de l'anglais serraient maintenant les siens, dans un contact qui avait tout pour le désarçonner et que Rory apprécia bien plus que de raison. Son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine, alors que dans son regard brillait une infinie tendresse. Il voudrait que ces secondes durent toujours, et ne jamais plus quitter cette bulle. “C’est cette année que vous fêtez vos dix ans de mariage ?” Rory, qui se perdit certainement dans la douceur de cet instant, ne retrouva tous ses esprits que lorsque la main de Swann se détacha de la sienne. A regret, il laissa retomber la sienne le long de son corps, sans lâcher son regard. « En novembre, oui. Murphy a proposé qu'on parte en voyage, pour notre anniversaire. On laisserait les enfants chez Rosalie, pour qu'ils puissent passer du temps avec leurs cousins. » L'idée avait tout pour lui plaire, bien sûr, et il savait que la brune et lui avaient aussi besoin de ces moments à eux pour se retrouver. Quand bien même ils ne laisseraient pas les enfants derrière eux facilement, ils n'en seraient que plus heureux ensuite de les retrouver. « J'ai pas vu passer ces dix dernières années. Parfois, je me revois encore faire les cent pas dans l'église, juste avant... » De dire « oui », le temps d'un instant qui aura déterminé le reste de son existence sans même qu'il ne le mesure probablement, sur le coup. Rory secoua la tête, cachant sa gêne derrière un rire un peu trop triste pour être seulement nostalgique, perdant l'instant d'après son regard à travers la pièce. Il était heureux, chaque jour depuis le jour de son mariage, chaque jour encore depuis la naissance de ses enfants. Pourtant il lui semblait toujours y avoir un monde entre ce bonheur et celui qu'il éprouvait à l'époque où il était encore assez fou pour croire que l'histoire connaîtrait une fin bien différente.

Leurs deux anneaux à présent en sûreté sur le plan de travail, c'est un Rory encore un peu hésitant qui osa s'approcher de l'anglais pour lui poser la seule question qui à cet instant lui paraissait primordiale. Comment allait-il ? Se levait-il tous les matins avec la certitude que la journée serait bonne, parce qu'il avait tout pour être comblé dans la vie qu'il menait ? Comblé, l'était-il autant qu'il en donnait l'impression quelques instants plus tôt, auprès de Noa ? De cette femme merveilleuse dont Rory espérait depuis le premier instant qu'elle saurait le rendre heureux. Il ne doutait pas un seul instant que ce soit le cas, aujourd'hui, et se réjouissait profondément que Swann ait trouvé en elle quelqu'un avec qui faire sa vie. Quand bien même, c'est vrai, cette pensée était dévastatrice que rassurante. “J’ai pas à me plaindre.” Ainsi sa réponse le partagea entre la surprise et une pointe d'inquiétude, son cœur se serrant sans même qu'il sache si c'était à l'idée que Swann élude la question ou parce qu'une part de lui, éternellement rêveuse, replongeait dans un passé décidément impossible à oublier, ici et chaque fois qu'ils se retrouvaient tous les deux. “Tu sais… Je comptais en parler ce soir, mais je voulais te le dire avant.” Son regard interrogea le sien et Rory eut comme un mauvais pressentiment, la gorge serrée. « Qu'est-ce qui se passe ? C'est rien de grave, j'espère ? » Le ton de Swann était plus grave, tout à coup. Au point qu'il fit un nouveau pas dans sa direction, au point que ses doigts ne soient maintenant plus qu'à quelques millimètres des siens, à nouveau. “J’ai reçu une offre de travail, le genre qui arrive une fois dans une vie.” C'est pourtant dans la naissance d'un sourire doux et sincère que ses lèvres s'étirèrent. Une offre de travail, ça ne pouvait être qu'une bonne nouvelle, et Swann ne méritait rien de moins que d'être considéré à sa juste valeur. « Mon dieu Swann, c'est merveilleux. Je suis tellement heureux pour toi. » Et il l'était, jusque dans chaque pan de son être. En tout cas jusqu'au moment où l'anglais reprit la parole. “C’est… C’est à Sydney.« A Sydney ? » Soudain, c'est comme un courant d'air froid qui le transperça de part en part, laissant Rory incapable de penser à autre chose qu'à combien Sydney lui paraissait subitement être le bout du monde. Pour lui, c'était tout comme lorsqu'il se prenait à imaginer Swann monter dans un avion pour partir s'installer ailleurs. Les yeux embués, les mains tremblantes, il faisait de son mieux pour garder la face. Mais dieu que ça lui était difficile, aussi entraîné qu'il soit à jouer la comédie. Ce n'était jamais pareil, avec lui. “J’ai déjà accepté l’offre. Noa et les enfants ont commencé à préparer leurs affaires.” Quelques secondes, c'est le temps qu'il fallut à Rory pour réprimer l'immense vague de tristesse qui s’abattit sur lui. Parce qu'il n'avait aucun droit d'être triste, quand celui qui représentait tant à ses yeux se voyait offrir une opportunité rêvée, aussi bien pour lui que pour sa famille. Parce qu'il devrait exulter, lui dire que c'était formidable et qu'ils avaient raison de sauter sur cette occasion de prendre un nouveau départ. Il le devrait, mais ça le brisait rien que de s'imaginer prononcer ces mots. « Tu veux dire... que vous allez déménager ? » Il demanda d'une voix étouffée, de laquelle transparaissait bien trop d'émotion pour qu'il puisse simplement la mettre sur le compte de la surprise. « Vous savez déjà quand ? » Il ne voulait probablement pas savoir, mais il en avait terriblement besoin. « C'est... Je... » Ses yeux plongés dans les siens, Rory cherchait ses mots, le cœur si lourd qu'il lui semblait abriter toute la peine qu'il avait si durement réprimé ces dernières années, lorsque la vie s'était déjà chargée de les éloigner l'un de l'autre, différemment. Lorsqu'ils s'étaient mariés, chacun à leur tour, puis qu'ils étaient devenus pères. Lorsque chacun avait fondé la vie qu'il aurait donné n'importe quoi pour avoir avec lui, à l'époque. « Je me réjouis vraiment pour vous, c'est super. Tu as travaillé si dur, et vous méritez de pouvoir vous offrir ce qu'il y a de mieux, même si c'est à plus d'une heure d'avion d'ici. » Et il pensait chacun de ces mots, Rory du fond de son cœur. Même au milieu de cette vague de tristesse qu'il ne savait pas contrôler. Il était heureux pour lui, pour eux, et il avait besoin que Swann le sache. « C'est juste... je crois qu'une part de moi voulait croire qu'on vivrait toujours au même endroit, que ce serait comme ça jusqu'à ce que nos enfants entrent à l'université et qu'on soit assez vieux pour faire la course dans les couloirs de la maison de retraite avec nos fauteuils roulants. » C'est un rire triste qui franchit finalement ses lèvres, tandis qu'il marqua une pause. Il resta alors de longues secondes à simplement l'observer, son regard clair noyé dans une immense tristesse. Tristesse devenue trop difficile à réprimer. « On se voit déjà si peu, depuis quelques mois, et tout ça en habitant dans la même ville. J'ai peur que si vous êtes à Sydney et nous ici, on ne se voit plus du tout. » Ce n'était pas une raison valable de ne pas se réjouir de cette opportunité formidable, pourtant. Bien sûr que non. « J'ai peur de ne plus te voir, je... » Sa voix se brisa et ce furent cette fois ses doigts qui se raccrochèrent fébrilement aux siens, sa peau qui effleura longuement la sienne. Rory ne pensait plus à rien, si ce n'est qu'il était incapable de garder ça pour lui. « J'ai peur, j'ai si peur de te perdre. » Et je le supporterais pas une nouvelle fois.



(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. JTdVfXP
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. QqLqwzn
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. QoPDAKU
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. E0B9M70
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. HZjB4DU
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 872289volunteer
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Bbi5jU8
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Lcds5AP
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l’ange gardien
l’ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente trois ans, il accepte mal les années qui passent. (20/01/1990)
STATUT : Depuis juin, il appelle bien plus souvent Rory 'mon fiancé' que par son prénom.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, se sentir utile aux autres lui est nécessaire.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille depuis peu son couple et leur chien, pour son plus grand bonheur.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 35469 POINTS : 0

TW IN RP : automutilation, pensées suicidaires
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dîtes pas du mal de Doctor Who ni de la Reine, il risque de froncer les sourcils › Papa d'un petit Berger Australien, à défaut d'avoir un enfant
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (08)maisie #2arthur #5las posadas (zoya's)rosalie #3rory #38marleyalexandra #8

uanoa #5

pré lien
assistant kiné

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #37
& #38 › all i learned growing up was that love spit me out on the pavement next to the cuts and the blood. sweetheart, you are changing my mind, i swear that i'm doing my best, i won't let you down. you look at me, understanding everything. it's so fascinating. you patch up the blood and the cuts but our blood got mixed up so i guess we belong to each other. you shine so bright in a spotless mind.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Yox3
swalex #8 › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #5 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy #7 › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE : greta #2 › isaac #3 › maddy #7

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 8conP1m
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25rory #26wendy #1ruben #1rory #27penny #7rosalie #1rory #29alex #6arthur #3rory #31tea partydéfilé (event)rory #32maddy #6rory #34arthur #4sofia #2mariagreta #1isaac #2alex #7rory #35rory #36wendy #3

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5danikamaisie #2

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(ua)bébou #1rory #28

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : ssoveia (avatar) › harley (gif) › harley (rowann, arwann, sawddy) › alex (swalex) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. EmptyLun 22 Aoû 2022 - 2:04



L’ambiance est bien différente dans la cuisine, ce qui n’a rien à voir avec l’odeur des mille épices et tout avec l’absence de leurs femmes et de leurs enfants. C’est une situation qu’ils ne pourraient jamais demander à avoir à voix haute mais au fond, tout au fond, les deux hommes les chérissent au même niveau, silencieusement, tendrement. « Pendant une seconde, j'avais peur que tu penses que je suis... Tu sais, un mauvais père et un mauvais mari, parce que je me réjouis toujours un peu trop de ces moments en tête à tête. » Swann esquisse un sourire unique, d’une seconde à peine alors qu’il retrouve le clair de ses yeux, déjà en train de préparer les mots qu’il utilisera pour le rassurer. “Tu sais bien que je ne penserai jamais ça de toi.” Surtout pas alors que les maux qui pourraient être reprochés à Rory devraient aussi l’être à Swann lui-même, les deux hommes suivant la même ligne de conduite douloureuse et à la limite de la moralité. Nul besoin de poser davantage de mots dessus: ils savent ce dont il en retourne, surtout alors qu’ils ne savent faire autrement que rechercher le contact physique de l’autre, même en utilisant l’excuse de saumons à rouler en papillotes, quand ce n’est pas autre chose. Ce ne sont toujours que des bribes de ce à quoi ils pouvaient un jour prétendre, mais aux yeux de Swann cela reste des moments de vie sur lesquels il ne peut pas tirer un trait, ni même dire qu’il ne les chérit pas avec force et passion. Ainsi, lorsque Rory dépose son alliance contre le meuble de la pièce, Swann ne sait faire autre chose que réchauffer ses doigts des siens pour palier à l’absence de l’alliance, pour chérir la présence de l’acteur. Mais il sait, pourtant, que ce qu’il fait est mal et cruel et qu’il ne fait là que rendre la chute à venir plus douloureuse encore, pour lui autant que pour Rory. Ainsi, sans trouver la force de quitter ses mains, il le questionne plutôt sur son mariage, sur ce tout temps qu’il a déjà passé auprès de Murphy, heureux. « En novembre, oui. Murphy a proposé qu'on parte en voyage, pour notre anniversaire. On laisserait les enfants chez Rosalie, pour qu'ils puissent passer du temps avec leurs cousins. » Bien sûr que Murphy a proposé qu’ils aient du temps pour eux deux, eux seuls, et surtout loin du reste du monde. Swann tente un sourire, peu convaincant, pourtant heureux pour lui à l’idée qu’il puisse souffler pendant quelques jours et avoir un repos amplement mérité. « J'ai pas vu passer ces dix dernières années. Parfois, je me revois encore faire les cent pas dans l'église, juste avant... » - “Tu avais l’air tellement stressé ce jour-là. On s’est tous demandé si tu allais réussir à dire les mots.” Chacun nourrissait des craintes différentes quant à la raison pour laquelle il n’y arriverait possiblement pas et si tous les invités pensaient que le trac faisait son effet, Swann n’a jamais laissé la faute toute entière reposer sur ce dernier. Mais Rory a réussi à parler, et le serment a été scellé. Il est heureux avec Murphy, n’en démente son rire faux et son regard plus tendre que jamais, qu’il se veut incapable de dévier de celui de Swann ; le contraire étant tout aussi vrai.

Ce sont autant de raisons qui rendent plus difficiles encore à lui faire l’annonce qui lui brûle les lèvres depuis des jours, celle-là même qu’il ne pouvait faire autrement qu’en face à face, dans l’intimité précaire d’une pièce fermée. « Qu'est-ce qui se passe ? C'est rien de grave, j'espère ? » L’anglais marque la négation par ses mouvements de tête, ajoutant un maigre sourire sur son visage pour tenter de rassurer Rory. Non, il n’y a rien de grave dans ce qu’il s’apprête à lui annoncer, mais cela ne rend pas les choses plus faciles pour autant à partager. Alors, après une large inspiration, il ose enfin poser des mots sur sa situation, sur cette offre de travail, sur ce déménagement nécessaires à quelques milliers de kilomètres de là - foutu pays immense. Et s’il ne doute pas de la sincérité de Rory lorsqu’il se réjouit d’abord pour l’offre en elle-même, il sent à son tour son propre cœur se briser lorsqu’ils en viennent au nœud de l’histoire: il doit partir pour Sydney. « A Sydney ? » La gorge nouée et soudainement vidée de toute énergie, il se contente de hocher la tête en guise de seule réponse. Je suis désolé, voilà ce qu’il voudrait lui dire et ce dont il n’a pas le droit, pour une infinité de raisons évidentes. Face à la détresse aussi immédiate qu’évidente du brun, il dépose une main contre sa joue pour tenter de le rassurer et l’apaiser. Avant, il s’y prenait tout autrement dans ce genre de situation mais aujourd’hui, il n’en a assurément plus le droit. « Tu veux dire... que vous allez déménager ? Vous savez déjà quand ? » - “Oui. Dans quelques semaines.Je suis désolé. « C'est... Je... » Ses yeux refusent de lâcher les siens, les propres émotions de Swann se faisant un peu plus évidentes à chaque seconde écoulée. Il n’est pas fier ni même heureux de lui faire cette annonce, bien trop conscient de tout ce que cela change et signifie pour eux. “T’as pas à le dire. Je sais.” Qu’il ne veut que le meilleur pour lui mais que cela ne l’empêche pas pour autant d’être triste, et sûrement même de se sentir abandonné. Sa main contre sa joue tente doucement de le caresser, comme si cela allait suffire à faire face à la vague d’émotions qui le submerge. « Je me réjouis vraiment pour vous, c'est super. Tu as travaillé si dur, et vous méritez de pouvoir vous offrir ce qu'il y a de mieux, même si c'est à plus d'une heure d'avion d'ici. » Il voudrait pouvoir lui dire que cela ne change rien et qu’ils trouveront toujours un moyen de se voir, mais Swann sait que cela n’aidera en rien leur situation. S’il a accepté l’offre sans lui en tenir le moindre mot avant, c’est justement parce qu’il sait qu’il serait toujours prêt à sacrifier le monde pour les beaux yeux de Rory Craine et qu’ils ne peuvent plus se le permettre, aujourd’hui. Pas en tant que maris, pas en tant que pères. Ils ont passé l’âge d’être aveuglés par l’amour, quoi qu’en dise ou pense leur cœur respectif. « C'est juste... je crois qu'une part de moi voulait croire qu'on vivrait toujours au même endroit, que ce serait comme ça jusqu'à ce que nos enfants entrent à l'université et qu'on soit assez vieux pour faire la course dans les couloirs de la maison de retraite avec nos fauteuils roulants. » Rory rigole pour deux, Swann étant incapable du même effort, même si l’image qui se dessine dans son esprit lui extirpe effectivement un certain sourire. Peu importe leur futur, il l’a toujours imaginé avec lui non loin, dans les meilleurs comme dans les pires instants ; parce qu’il l’a déjà aussi imaginé lui dire oui devant l’autel, certaines fois. “Jusqu’à cette offre, je le pensais aussi. Ça me semblait même être évident.” Assez pour qu’ils n’en aient jamais parlé, finalement, se contentant d’observer la vie avancer et leurs enfants grandir sans crier gare. Assez pour qu’il puisse se rapprocher à cet espoir, peu importe à quel point son absence devenait parfois difficile, peu importe à quel point son prénom sortait d’entre ses lèvres par lapsus interposés et malvenus, alors qu’il a toujours occupé la moindre de ses pensées.

« On se voit déjà si peu, depuis quelques mois, et tout ça en habitant dans la même ville. J'ai peur que si vous êtes à Sydney et nous ici, on ne se voit plus du tout. » Et c’est ce qui finira par arriver ; voilà justement la raison de son agitation, autant que celle qui a animé Swann de longues soirées durant, avant qu’il ne retrouve Noa dans le lit conjugal sans jamais avoir le droit de lui montrer sa tristesse, sous peine de devoir lui en expliquer la cause. « J'ai peur de ne plus te voir, je... » Lorsque la voix de Rory se brise, c’est le cœur de Swann qui en fait aussitôt de même. Il aurait voulu qu’il existe un autre moyen de lui parler de cette nouvelle ; il l’aurait tellement voulu. “Rory…Mon amour. L’anglais murmure de sa voix la plus douce et la plus tendre, ayant rapproché son visage du sien pour que ses lèvres soient proches de son oreille. Ces mots n'appartiennent qu’à eux, et ce peu importe à quel point ils aiment leurs familles. « J'ai peur, j'ai si peur de te perdre. » Et à ces mots, instinctivement, ce sont les bras de l’anglais qui viennent finalement se nouer autour de lui, de son torse, et son visage qui retrouve sa place près du sien, dans une longue et chaleureuse étreinte. “C’est trop difficile de nier.” Nier ses sentiments, nier son amour évident pour lui, nier à quel point il lui manque à chaque instant et à quel point il voudrait tant d’une vie à ses côtés, comme ils en avaient parlé, autrefois. Swann renifle, peu maître de ses propres sentiments, infiniment triste d’avoir à partager de tels mots avec lui. “Je peux plus, Rory. Je peux plus continuer à faire comme si t’étais véritablement qu’un ami.” Même son meilleur et son plus vieil ami, c’est un double adjectif qui n’est toujours pas suffisant pour expliquer pourquoi il agite toujours autant son cœur même après toutes ces années et pourquoi sa simple présence suffit à le faire sourire naïvement. “On a besoin de prendre de la distance, pour les enfants, pour Murphy et pour Noa…” Ils ne peuvent pas tout gâcher par égoïsme, même si la décision est justement ce qui est en train de les briser. “Je pense à toi tout le temps. Je devrais pas.” Parce qu’il est marié, parce qu’il aime sincèrement Noa. Les aveux sont faits dans le creux de son cou, ses lèvres occupées à embrasser bien malgré lui une propriété qui est celle de Murphy depuis dix ans déjà. “A Sydney, je serai plus tenté de tout gâcher.” Mais oui, il le perdra. D’une façon ou d’une autre, il le perdra, et cette simple idée le détruit totalement, même s’il garde encore difficilement contenance.


(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. ACin3sG
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. JTdVfXP
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. QqLqwzn
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. VmnacJv
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. WOfIpRW
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Hu5cwsy ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur dont la carrière trouve un second souffle. il sera bientôt à l'affiche d'un nouveau long métrage, qu'il co-produit pour la première fois.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, une charmante villa à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer, avec leur chiot, dans un endroit qui leur ressemble.
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. KQhNuvEk_o
POSTS : 9306 POINTS : 0

TW IN RP : anxiété, alcoolisme d'un proche (mère)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (06) ruben #2halston (secret santa)las posadas (chez zoya & cameron)swann #38 › nina › rosalie #8


(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. X6xpyO7y_o
rowann #37 & #38it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)29303132333435363738

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. PC8GJaYC_o
cringeri've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. K0EKlVdf_o
ruben #2one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. M3i4tHsB_o
lewaine #3she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : zoya #3 › penny #11
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (ua) swann #28



rps abandonnés:

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @visenya, banns profil @zaja, gifs rowann & ruben @harley, gif lewaine @dreamlonelywolf, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. EmptyLun 24 Oct 2022 - 21:12



you dance secretly inside my heart, where no one else can see.

Des souvenirs heureux auprès de sa femme, de leurs enfants, Rory en avait par centaines et rien ne le rendait chaque fois plus fier que de les voir grandir en toute insouciance, bien loin de l'exposition médiatique qu'il avait toujours refusé de voir empiéter sur sa vie de famille. Tout n'était pas parfait, mais il faisait de son mieux pour qu'ils aient tout ce qui pouvait faire leur bonheur et même si ça impliquait parfois de faire passer le sien au second plan, c'était un sacrifice qui lui semblait toujours légitime. Ils n'avaient pas à savoir que les regrets prenaient toute la place au fond de son cœur, certains jours, ou lorsque comme aujourd'hui la présence de Swann venait rouvrir des plaies qui n'avaient pas eu assez de dix ans pour cicatriser. Ils ne méritaient pas de souffrir pour le courage qui lui avait manqué à l'époque, pour les choix qu'il avait parfois fait parce qu'il pensait rendre service à tout le monde, non pas parce qu'ils le rendaient profondément heureux. Il l'était pourtant, depuis son mariage avec Murphy, mais bien des choses se voulaient différentes de ce qu'il avait imaginé construire à l'époque. De la vie qu'il avait pensé mener, auprès de quelqu'un qui l'aimerait d'un amour sans limite et dont il ne supporterait pas non plus d'être séparé un seul instant. Rory aimerait pouvoir dire que ce genre de choses n'étaient simplement réservées qu'à certaines personnes, que d'autres n'étaient jamais amenées à rencontrer leur âme sœur, mais il lui suffisait de replonger son regard dans celui de Swann pour savoir. Pour se souvenir, surtout, d'à quel point tout était différent à l'époque. “Tu avais l’air tellement stressé ce jour-là. On s’est tous demandé si tu allais réussir à dire les mots.” Un rire nerveux passa entre ses lèvres, sans que Rory n'éprouve le besoin et encore moins l'envie de séparer ses doigts des siens. Il chérissait leur contact, conscient qu'il ne serait qu'un lointain souvenir dès lors qu'ils auraient quitté cette cuisine et rejoint tout le monde au salon. C'était toujours le cas. « Je me le suis demandé, moi aussi. C'était beaucoup de pression et je m'en suis vraiment rendu compte au moment où il a fallu que je prononce mes vœux. » Parce qu'une fois devant ses proches, devant ses amis, devant Swann, il n'était plus question de reculer. Peu importe le nombre d'interrogations qui pouvaient lui passer par la tête, peu importe ses doutes et ses appréhensions. Il n'aurait jamais fait demi-tour, il n'aurait jamais pu faire ça à Murphy. « Je crois que c'était juste... différent de ce que je m'étais toujours imaginé, pour cette journée. » Il admit d'une petite voix coupable, détournant le regard une seconde pour le reposer sur leurs deux alliances, posées non loin de là. Bien des choses auraient sans doute été différentes si certains choix n'avaient pas été les mêmes, et ce n'était sans doute que se torturer d'y penser aujourd'hui. Mais si proche de l'homme qui représentait encore autant de choses à ses yeux, ces pensées-là étaient bien plus fortes que sa propre volonté. Rien de tout ça n'était une bonne idée, pourtant.

Comprenant que Swann s'apprêtait à lui faire part d'une grande nouvelle, il ne put d'abord réprimer son enthousiasme lorsqu'il se confia sur cette formidable opportunité professionnelle, songeant que personne ne méritait davantage que lui d'être récompensé pour ses efforts. Toujours sincèrement heureux pour lui dès que la vie souriait à Swann, Rory découvrit pourtant avec beaucoup plus de tristesse que cette promotion allait avec une condition : celle de déménager à plusieurs centaines de kilomètres de Brisbane. La nouvelle lui serra le cœur, là où un vent de panique se leva aussitôt. Il n'était pas prêt le moins du monde à le voir partir loin d'ici, quand bien même ce n'était qu'à Sydney et non à l'autre bout du monde. Et quand bien même Swann y serait très probablement heureux, entouré des siens et épanoui à un tout nouveau poste. Rory avait beau garder toutes ces choses-là en tête, la seule idée de le voir s'éloigner le laissait totalement inconsolable. Il était capable de supporter beaucoup de choses, mais pas ça. Les dernières années avaient déjà été trop riches en sacrifices, et il préférait encore continuer de prétendre que l'existence même de Swann ne valait pas à son cœur de s'emballer à chaque instant plutôt que de le perdre, une nouvelle fois. “Oui. Dans quelques semaines.” - « Quelques semaines... » Un nouveau crève-coeur, tout aussi éprouvant que le premier. Non seulement Swann irait bientôt vivre ailleurs, mais ils n'avaient que quelques semaines devant eux pour se faire à l'idée et du coté de Rory, c'était bien trop peu pour être capable d'accepter cette séparation. Il pensait évidemment à leurs enfants, à leurs femmes qui elles aussi avaient noué un lien particulier au fil des années. Mais ce n'était pas comparable à ce qu'ils partageaient, tous les deux. Ce n'était pas comparable à la tendresse infinie derrière chacun de leur geste, des doigts de l'anglais tout contre sa joue à cette proximité si nécessaire, et pourtant si risquée. “T’as pas à le dire. Je sais.” Bien sûr qu'il savait, Swann, combien il était heureux pour lui et pour sa famille d'avoir l'occasion de prendre un nouveau départ tous ensemble. Et bien sûr qu'il savait que ça n'empêchait pas son cœur de se briser en mille morceaux, et lui de contenir un chagrin immense à l'idée de bientôt être séparé de lui. Ses yeux embués n'avaient aucun moyen de lui cacher toute son émotion, laquelle lui valait déjà de renifler depuis plusieurs minutes. C'était ridicule, parce qu'il devrait simplement pouvoir se réjouir pour lui. Et c'était le cas, du fond de son cœur. Mais il y avait aussi tout le reste, et tout ce que Rory rêverait de lui dire, juste parce qu'il n'en avait pas saisi l'occasion à l'époque. “Jusqu’à cette offre, je le pensais aussi. Ça me semblait même être évident.” - « Rien ne se passe jamais comme on l'avait imaginé, pas vrai ? » Il souligna avec tristesse, dans un sourire sans joie, reflet de l'immense mélancolie qui berçait son être. Il avait imaginé mille et unes choses qu'ils auraient pu partager dans un avenir plus ou moins proche, mais jamais il n'avait envisagé que leurs routes pourraient partiellement dévier l'une de l'autre. Jamais il n'avait envisagé un avenir dont l'anglais ne ferait pas partie.

Cet avenir, Rory n'était maintenant même plus certain de le vouloir, quand bien même il avait tout pour être heureux sur le papier. Lui, si souriant et avenant, cachait pourtant un mal-être qu'il n'avait aucun moyen de partager autour de lui. Si ce n'est à la seule personne qui puisse peut être éprouver la même chose, avant qu'il ne le perde pour toujours. “Rory….” Sa façon de prononcer son prénom valut à Rory d'étirer un sourire infiniment triste, ses yeux clairs ancrés aux siens comme s'il tentait désespérément de s'y raccrocher. “C’est trop difficile de nier.” Son cœur, déjà serré au fond de sa poitrine, menaçait de se briser rien qu'à entendre l'émotion palpable dans la voix de Swann, répandant chez l'australien une tristesse un peu plus grande encore. La main que l'anglais gardait tout contre sa joue était un réconfort qu'il n'était même pas certain de mériter, pas lorsque la femme de Swann se trouvait de l'autre coté de cette porte, à trinquer avec la sienne. Égoïstement, pourtant, Rory avait moins envie que quoi que ce soit d'autre de l'en déloger. Bien loin de là, il apposa ses propres doigts sur ceux de l'anglais. “Je peux plus, Rory. Je peux plus continuer à faire comme si t’étais véritablement qu’un ami.Oh, Swann. De tels mots trouvaient un echo bien trop douloureux dans le cœur de l'australien, condamné lui aussi à feindre de n'éprouver pour lui qu'une amitié fusionnelle, quand bien même les sentiments qui l'animaient depuis toutes ces années se voulaient en réalité bien différents. « Tu... tu es tellement plus qu'un simple ami pour moi aussi, Swann. » Il souffla d'une voix enrouée, ses yeux bien incapables de se détacher des siens même pour guetter l'entrée de la cuisine – peut être parce qu'inconsciemment, il avait bien trop besoin d'oublier le reste et de se couper du monde extérieur, avec lui. « Et ça me détruit de devoir garder ça pour moi si c'était un secret honteux. » Ça en était un parce qu'ils avaient chacun épousé une femme qui ignorait tout des sentiments qui continuaient de les animer – quand bien même Murphy se doutait probablement de l'importance que Swann n'avait jamais cessé d'avoir, aussi bien dans la vie que dans le cœur de l'australien. Et ça lui causait une souffrance terrible, de devoir réprimer ce qu'il ressentait depuis des années, si proche et à la fois si loin de celui qu'il ne pouvait pas s'empêcher de voir comme le grand amour de sa vie. “On a besoin de prendre de la distance, pour les enfants, pour Murphy et pour Noa…” - « Ils méritent pas de souffrir à cause de ce qu'on ressent. » Leurs enfants ne méritaient pas de grandir en apprenant que leurs pères s'étaient aimés en secret durant tout ce temps, incapables d'être ensemble mais tout aussi incapables d'être séparés. « Mais Swann... » Ils avaient besoin de prendre de la distance, pour le bien de tous, mais Rory se savait parfaitement incapable de l'accepter. « Je sais pas si je pourrais continuer si tu n'es plus là, je... je sais pas si je pourrais être à nouveau heureux un jour si je te perds une deuxième fois. » La douceur de sa voix laissait peu à peu entrevoir une détresse et une souffrance infinies et qu'il ne parvenait plus à réprimer, elles non plus. « J'aime ma famille plus que tout, mais il n'y a que lorsqu'on se retrouve tous les deux que j'ai l'impression d'être vraiment moi-même. L'impression de redevenir... le Rory que tu as connu. » Et ça le détruisait de l'admettre, parce qu'il aimait ses enfants inconditionnellement et serait prêt à absolument tout pour eux. Ils étaient la plus grande joie de sa vie autant que sa plus grande fierté, pourtant il y a des années que le Rory souriant et flamboyant avait laissé place à une version bien plus éteinte et en retrait. Comme s'il voyait sa vie défiler sans avoir le moindre contrôle sur celle-ci, condamné à observer les conséquences de ses choix et à ne vivre qu'un bonheur en demi-teinte. Un bonheur de façade, le plus souvent. « Je sais que mes enfants méritent mieux qu'un père qui vit dans le regret. » Et c'est en ça qu'il s'en voulait autant, de ne pas savoir chasser la mélancolie qui secouait son cœur chaque fois qu'il était question de Swann. De ne pas savoir éprouver autre chose qu'un amour resté intact pour celui qu'il présentait toujours comme Oncle Swann.

Je pense à toi tout le temps. Je devrais pas.” Ses bras, noués autour de l'anglais, le serrèrent un peu plus fort lorsque ces mots le bouleversèrent au plus profond de son être. Battant déjà à tout rompre, son cœur fit un nouveau bond dans sa poitrine lorsqu'il sentit ses lèvres contre son cou, la chaleur de sa peau contre la sienne, et chaque parcelle de son être réagir à ce contact dont il avait si cruellement besoin. Aussi déraisonnable soit-il ; “A Sydney, je serai plus tenté de tout gâcher.” - « Non, non... Swann. Ne dis pas ça. » Il souffla contre sa peau, ses mots se muant aussitôt en une supplique désespérée. « Si tu penses que partir à Sydney serait une belle opportunité pour ta famille, tu sais que je te demanderai jamais d'y renoncer pour moi. » Il le voudrait, du plus profond de son cœur, dans un dernier sursaut égoïste. Mais il l'aimait justement bien trop pour lui demander une telle chose. Swann était un père lui aussi, et un mari qu'il savait dévoué et aimant. Il ne pouvait simplement pas. « Mais je veux pas que tu t'y sentes obligé à cause de moi, je veux pas que tu le fasses en pensant que c'est la seule solution. Ça devrait pas être un sacrifice, et encore moins une décision prise à contre-coeur... » Ne pars pas pour me fuir sont les mots qu'il étouffa contre sa peau, ne parvenant à se détacher de lui que pour se redresser légèrement, incapable pour autant de détacher son regard du sien, lequel s'était bordé de larmes. « Je sais pas quoi faire, Swann. Je sais pas comment faire taire ce que je ressens pour éviter à tout le monde de souffrir. Je... » Ses mains, ses jambes, tout son corps se mit à trembler de ne plus pouvoir contenir l'aveu qui franchit finalement la barrière de ses lèvres. « Je t'aime, Swann. J'ai jamais cessé de t'aimer. » Il était son premier véritable amour, celui qui éclipsait le reste du monde à ses yeux lorsqu'il apparaissait et venait de nouveau chambouler toutes ses certitudes. Il était Swann, la raison de son regard brillant et de ses battements de cœur effrénés. « Et si je suis condamné à te perdre de toute façon, je veux au moins que tu le saches. » Et peut être alors qu'il n'avait plus rien à perdre, que la ligne rouge était déjà franchie et qu'il pouvait occulter le reste pendant quelques secondes de plus, le temps de faire la chose la plus insensée qui soit. Leurs visages demeuraient si proches qu'il n'eut à faire qu'un pas dans sa direction pour réduire pour de bon la distance qui les séparait. Son front reposa doucement contre le sien et il ferma les yeux, rien qu'un instant, avant de déposer ses lèvres sur les siennes dans un tendre et long baiser, maladroit mais rempli d'amour. Il s'était interdit de l'embrasser chaque seconde durant les dix dernières années, mais cette fois c'est son cœur que Rory avait choisi d'écouter. Un cœur prêt à se briser à tout instant et qui pour ça était prêt à prendre un dernier risque, rien que pour ne pas vivre avec plus de regrets.



(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. JTdVfXP
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. QqLqwzn
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. QoPDAKU
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. E0B9M70
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. HZjB4DU
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 872289volunteer
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Bbi5jU8
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Lcds5AP
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l’ange gardien
l’ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente trois ans, il accepte mal les années qui passent. (20/01/1990)
STATUT : Depuis juin, il appelle bien plus souvent Rory 'mon fiancé' que par son prénom.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, se sentir utile aux autres lui est nécessaire.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille depuis peu son couple et leur chien, pour son plus grand bonheur.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 35469 POINTS : 0

TW IN RP : automutilation, pensées suicidaires
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dîtes pas du mal de Doctor Who ni de la Reine, il risque de froncer les sourcils › Papa d'un petit Berger Australien, à défaut d'avoir un enfant
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (08)maisie #2arthur #5las posadas (zoya's)rosalie #3rory #38marleyalexandra #8

uanoa #5

pré lien
assistant kiné

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #37
& #38 › all i learned growing up was that love spit me out on the pavement next to the cuts and the blood. sweetheart, you are changing my mind, i swear that i'm doing my best, i won't let you down. you look at me, understanding everything. it's so fascinating. you patch up the blood and the cuts but our blood got mixed up so i guess we belong to each other. you shine so bright in a spotless mind.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Yox3
swalex #8 › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #5 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy #7 › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE : greta #2 › isaac #3 › maddy #7

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 8conP1m
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25rory #26wendy #1ruben #1rory #27penny #7rosalie #1rory #29alex #6arthur #3rory #31tea partydéfilé (event)rory #32maddy #6rory #34arthur #4sofia #2mariagreta #1isaac #2alex #7rory #35rory #36wendy #3

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5danikamaisie #2

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(ua)bébou #1rory #28

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : ssoveia (avatar) › harley (gif) › harley (rowann, arwann, sawddy) › alex (swalex) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. EmptyMar 1 Nov 2022 - 16:59



(oups)

Se remémorer le mariage de ses amis ne devrait jamais être douloureux, sauf peut-être lorsque reviennent en flash les souvenirs du réveil difficile du lendemain, celui qui inclut un compte approximatif de bouteilles de vin et d’autres alcools à son actif. En ce qui concerne Swann, cela n’entre même pas en ligne de compte. Il a bu ce soir-là, bien plus qu’à son habitude, mais ce n’est pas ce qui suffit à ternir ses souvenirs, ni même à les enterrer. Il se souvient de chaque seconde, il se souvient de chaque détail du costume de Rory, de son visage d’ange qui attendait devant l’autel que sa femme le rejoigne. Murphy aussi était magnifique, tout le monde est unanime: ils formaient et forment encore aujourd’hui un très beau couple. Swann le pense aussi, mais cela n’aide en rien à diminuer sa peine intérieure, cette infime pointe de jalousie qui se dit que ça aurait pu être lui, sur cet autel. Désormais, il doit se contenter de caresser les doigts de Rory avec les siens tout en sachant qu’il n’en a pas le droit et que ce qu’il fait est mal, sur un nombre infini de plans. « Je me le suis demandé, moi aussi. C'était beaucoup de pression et je m'en suis vraiment rendu compte au moment où il a fallu que je prononce mes vœux. » L’anglais esquisse un sourire, ne pouvant lui-même que comprendre ce dont il est en train de parler: lui aussi, au moment d’échanger ses vœux avec Noa, en a largement eu le souffle coupé. Alors que son torse se soulève au rythme d’une respiration anormalement rapide, il s’efforce de ne rien commenter de plus et de ne pas aggraver la situation, de ne surtout pas lui demander si lui aussi s’est questionné au dernier moment pour savoir s’il avait vraiment pris la bonne décision en épousant sa femme. « Je crois que c'était juste... différent de ce que je m'étais toujours imaginé, pour cette journée. » Le regard toujours baissé sur leurs mains liées, Swann refuse catégoriquement de remonter ses yeux dans les siens, trop certain d’y trouver une expression bien plus triste que ce qu’il pourrait supporter. Ces mots, il aurait lui-même pu les prononcer, et le sous-entendu aurait été identique: dans une autre vie, dans un autre temps, c’est avec Rory qu’il s’était imaginé se marier. Cela ne veut pas dire qu’il n’aime pas Noa ni ses enfants, loin de là ; cela signifie simplement qu’ils ne sont pas les seuls à toujours avoir eu une place dans son cœur. “Dans mon esprit aussi, les choses étaient différentes.” Dans ses plans d’avenir qu’il passait des nuits entières à rêver, beaucoup de choses étaient différentes.

Et si Swann jugeait déjà la conversation difficile, ce n’est finalement rien en comparaison de l’annonce qui lui fait, celle d’une promotion allant de pair avec un déménagement à plusieurs centaines de kilomètres de ça. Puisqu’il avait déjà anticipé la réaction de Rory, et le bruit sourd de son coeur qu’il sent se briser dans sa cage thoracique, Swann a pris soin d’entamer toutes les procédures pour le déménagement avant de lui en parler: déjà, il savait que la peine du brun allait être largement suffisante pour qu’il veuille faire demi-tour et tout annuler, uniquement pour rester à ses côtés. Tout ce qu’il avait prévu devient réalité, et il s’en rend d’autant plus compte lorsqu’il trouve enfin la force de relever son regard, uniquement pour observer une peine plus terrible que jamais dans les iris clairs du père de famille. « Quelques semaines... » Tout va vite, bien trop vite pour qu’ils puissent en arrêter le mécanisme, quand bien même c’est déjà tout ce que Swann rêve de pouvoir faire. Il vit très bien sans cette promotion, ses enfants sont heureux dans leurs écoles ; Noa a tous ses amis ici aussi. Ils pourraient rester ici, ils le pourraient sans le moindre problème. Ils auraient pu. Sa main monte doucement contre la joue de l’australien, il espère pouvoir en lisser toutes les rides de tristesse et de doute qui se sont propagées pour mettre à mal son si parfait visage qu’il ne se lassera jamais de caresser avec tendresse. Lorsque les yeux de Rory commencent à afficher un éclat différent ; quand ils commencent à refléter la lumière du plafond uniquement parce qu’ils se voilent de larmes, alors ceux de Swann en font autant, la faute à un mimétisme contre lequel il n’a jamais rien su faire. Si Rory est triste, il l’est aussi, et en cet instant plus que jamais cela n’a rien d’un sentiment qu’il doit forcer. « Rien ne se passe jamais comme on l'avait imaginé, pas vrai ? » Il sourit tristement ; le pouce de l’anglais passe par-dessus ses lèvres alors qu’il le devine déjà en train de se les mordre dans l’intérieur de sa bouche, pour tenter de canaliser un tant soi peu sa peine. Il hoche pourtant la tête, ne pouvant bien sûr que tomber d’accord avec lui: rien ne se passe jamais comme prévu.

Swann a besoin de longues secondes pour trouver le courage de débuter un nouveau chapitre de son discours, le genre de mots qu’il ne peut échanger qu’en la présence de Rory et de Rory seul. Il n’y a qu’avec lui qu’il peut se permettre de partager de telles paroles égoïstes, parce que tout le contexte autour d’eux joue contre eux. Ainsi, c’est lorsque l’australien pose à son tour ses doigts contre les siens pour qu’ils se retrouvent contre sa joue, il initie une dernière inspiration pour trouver la force de parler. Enfin, il lui avoue une ultime fois ses sentiments, quand bien même il sait déjà que Rory les connaît et qu’il sait autant que lui que ces derniers ne se sont jamais égarés, jamais amoindris non plus. Il l’aime comme au premier jour, et c’est justement cela qui rend sa vie d’autant plus difficile à supporter parfois. « Tu... tu es tellement plus qu'un simple ami pour moi aussi, Swann. » Ces mots devraient être doux. Ils devraient remplir son cœur de joie, le soulager aussi quant à la réciprocité de leurs sentiments. Pourtant, leur effet est tout autre, pour ne pas dire diamétralement opposé. Son visage se tord sous la culpabilité, trahissant l’ambivalence des sentiments qu’évoquent ces mots en lui. Une part de lui espérait encore qu’il lui dise qu’il avait réussi à passer à autre chose, qu’après toutes ces années bien sûr qu’il ne ressent plus rien pour un homme avec qui il n’a que brièvement été en couple. Il espérait de tels mots, parce que ça aurait pu l’aider à lui-même se forcer à aller de l’avant et à taire des sentiments qui ont aussi peu lieu d’être que ses propos.  « Et ça me détruit de devoir garder ça pour moi si c'était un secret honteux. » Dans ses lèvres qu’il entrouve pour mieux les sceller juste ensuite, c’est un mon amour qu’il renferme et retient in extremis. “J’ai pas honte de mes sentiments. J’ai pas honte de toi.” Cela n’a jamais été le cas, cela ne le sera jamais non plus. Il ne pourrait même pas dire qu’il a honte des choix qu’il a fait parce que ce n’est pas le cas: Noa le rend heureux, elle lui a donné de merveilleux enfants. Ce qu’il regrette, simplement, c’est d’avoir à choisir entre ces deux vies, de devoir éternellement en sacrifier une: pendant des années; c’est la perspective d’un avenir avec Rory qui a subi ce traitement. Aujourd’hui, il craint de ne pas avoir fait le bon choix. “Mais ça ne peut pas être autre chose qu’un secret.” Ces mots nouent sa gorge tant il est désolé de les prononcer. Ils ne peuvent plus faire machine arrière, maintenant. Ils ont leur vie, leurs familles. Ils ne peuvent pas les briser, ils ne peuvent pas briser la vie d’autant de personnes uniquement pour qu’ils soient tous les deux heureux. Il le voudrait tellement, du plus profond de son cœur, mais il sait Rory tout aussi peu égoïste que lui pour faire un tel choix final. "Ça me détruit aussi.” S’il existait encore le moindre doute quant à ce propos, Swann le lève maintenant, sans ambiguïté. « Ils méritent pas de souffrir à cause de ce qu'on ressent. Mais Swann... » Ne fais pas ça, Rory que ses yeux le supplient alors qu’il reste pourtant muet, incapable de véritablement l’arrêter. Il est celui à avoir entamé cette discussion difficile, il sera aussi celui qui la terminera, avec lui, parce qu’il lui doit bien ça, parce qu’ils en ont tous les deux cruellement besoin après une décennie de non-dits et de peu de sous-entendus. Il y a bien eu des regards en coin et des sourires tendres, mais jamais ils n’avaient osé franchir autant de barrières et de limites à la fois.

« Je sais pas si je pourrais continuer si tu n'es plus là, je... je sais pas si je pourrais être à nouveau heureux un jour si je te perds une deuxième fois. » - “Rory, non… Non, dis pas ça.” Il sait ce que cela veut dire, de sa bouche ne pas continuer. Il sait que Rory et lui se ressemblent bien plus qu’il ne le voudrait, parfois, et qu’ils ont tous les deux du mal à contrôler l’aspect descendant de leur moral, dans les moments sombres de leur existence. Il sait que cela pourrait être synonyme du pire et que cela l’est déjà, dans un sens, parce que entendre de tels mots sortir de sa bouche par sa faute est un véritable crève-coeur pour l’anglais, qui avait anticipé l’aspect difficile de la conversation, mais pas à ce point. “Je veux pas arrêter de te voir. Je veux pas qu’on arrête de se parler. Tout sauf ça.” Il est trop optimiste encore, sans doute, lui qui pense qu’ils arriveront à se voir en habitant à des centaines de kilomètres l’un de l’autre alors qu’ils peinent déjà à le faire en étant dans la même ville. Il passe outre le temps que leur demandent leurs familles, il passe outre leurs travails, il passe outre les interminables déplacements allant de pair avec celui de Rory. Il passe outre tout ce qui le dérange, parce qu’il veut croire que cette discussion est tout sauf la fin, simplement le début d’un nouveau chapitre inattendu. “Tu ne me perdras pas. Je veux juste que tu sois heureux, je te le jure.” Le changement sera difficile à accepter, mais Swann veut croire qu’ils finiront tous deux par s’y habituer, qu’ils pourront pleinement profiter de leurs familles, qu’ils arriveront à afficher un sourire simplement heureux en voyant le nom de l’autre s’affiche sur leur téléphone, le temps d’un appel ou d’un simple sms. “Et tu auras toujours ta famille, Rory. Tu as Murphy, tu as tes enfants qui t’aiment plus que tout.” S’il part, s’il s’en va, alors ils arrêteront de prendre des risques inconsidérés et de jouer avec le feu. Si Swann part, Rory ne risquera pas de perdre sa famille, il ne risquera pas de ne plus y arriver un jour et de devoir choisir entre Swann et sa femme. Cela n’arrivera pas ; cela ne peut pas arriver. « J'aime ma famille plus que tout, mais il n'y a que lorsqu'on se retrouve tous les deux que j'ai l'impression d'être vraiment moi-même. L'impression de redevenir... le Rory que tu as connu. » Cette évidence est sous ses yeux depuis des années, et cela fait autant de temps que Swann la nie en boucle et refuse de la voir: bien sûr que Rory n’est pas aussi heureux qu’il a déjà pu l’être. Il en connaît la cause évidente, il sait très bien quel est ce quelque chose qui lui manque pour pouvoir officiellement dire qu’il ne manque de rien, et surtout de personne. Il le sait mais il l’a toujours nié, parce que tout était un peu plus facile à supporter ainsi, quand il n’avait pas à se dire qu’ils vivent tous deux la même peine sans pouvoir la témoigner au reste du monde. “Je suis tellement désolé. Ton bonheur m’importe plus que tout, tu le sais.” A quel moment se sont-ils séparés ? A quel moment ont-ils tous deux pu accepter leur sort, sans tenter de se retrouver, sans tenter de se battre pour cet amour qui en vaut définitivement la peine, plus que tout au monde ? “Je savais pas… Je voulais croire que tu étais vraiment heureux. Que tu es vraiment heureux.” Qu’il l’est autant que Swann tente à son tour de le faire croire au reste du monde, parce qu’à leur place n’importe quel homme aurait été parfaitement comblé et n’aurait qu’à se soucier de l’endroit où ils pourraient passer leurs prochaines vacances en famille. “Le sentiment est partagé.” Et ce même si c’est en la présence de Rory plus que celle de n’importe qui d’autre qu’il retient son souffle et son sourire, pour ne pas rendre les choses trop évidentes pour autrui. Pour ne pas laisser parler son amour de trop, quand bien même il en crève souvent d’envie. « Je sais que mes enfants méritent mieux qu'un père qui vit dans le regret. » - “Tes enfants méritent un père incroyable et aimant. Ils ont les deux. N’en doute jamais.” Il a toujours su faire passer ses regrets au second plan pour élever sa famille au mieux. Il est un homme aimant, incroyable, et fort. Personne ne se doute de son combat, ce qui le rend d’autant plus admirable. Swann, tout du moins, l’admire de tout son être, pour un bon millier de raisons différentes dont il pourrait tenir la liste ici et maintenant. “Et je suis le premier à trouver ta femme incroyablement chanceuse.” Ces mots-là, il les prononce juste avant de renifler tristement, pour des raisons évidentes, que les bras que Rory nouent autour de ses épaules ne viennent en rien arranger, et surtout pas calmer.

Le blond laisse retomber son visage juste sous sa mâchoire, ne sachant faire autrement que de poser ses lèvres contre son cou, où il peut plus que jamais profiter de son odeur et de sa chaleur. Il ne l’embrasse pas ; pas vraiment. C’est tout ce qu’il trouve pour se rassurer et pour se pardonner ce geste déjà égoïste et pourtant ô combien retenu. A Sydney, ils ne seront plus tentés de faire de telles choses. « Non, non... Swann. Ne dis pas ça. » Ses mots sont à son tour étouffés par la peau de Swann contre laquelle il se trouve plus proche que jamais, sans que l’anglais ne souhaite un seul instant le repousser. Il a besoin de sa présence, il a besoin de sa chaleur. Pour le temps qu’il leur reste, c’est tout ce qu’il désire. « Si tu penses que partir à Sydney serait une belle opportunité pour ta famille, tu sais que je te demanderai jamais d'y renoncer pour moi. » Il se prépare à l’impact du mais en enroulant à son tour ses bras autour de son torse et rapprochant ses hanches des siennes, sans un mot à ce sujet, comme s’il espérait que Rory n’allait pas s’en rendre compte. « Mais je veux pas que tu t'y sentes obligé à cause de moi, je veux pas que tu le fasses en pensant que c'est la seule solution. Ça devrait pas être un sacrifice, et encore moins une décision prise à contre-coeur... » - “Je sais pas quoi faire, Rory. Je sais plus quoi faire.” Il voudrait que tout le monde soit heureux, il voudrait que tous ses proches profitent autant que possible de leur existence, Rory le premier. Il avait l’impression d’avoir pris la bonne décision en acceptant cette promotion, un maigre sacrifice de sa part pour que Rory puisse enfin passer à autre chose et profiter uniquement de sa famille, pour peut-être arriver à un peu oublier Swann et ses sentiments pour lui. S’il n’est pas toujours près de lui pour les lui rappeler, alors l’anglais avait envie de croire que tout serait plus simple, qu’ils pourraient nier l’évidence à des centaines de kilomètres l’un de l’autre, pour mieux profiter de leurs familles qui les aiment, et qu’ils aiment. “Je veux juste que tout le monde soit heureux.” Et tant pis si ce n’est pas en étant avec lui, quand bien même c’est ce qu’il désire le plus en ce monde. Justement parce qu’il est la personne qu’il aime le plus au monde.

Lorsqu’il esquisse un pas en arrière, Swann craint déjà que leur étreinte prenne fin, raison pour laquelle il remonte à son tour rapidement son regard dans le sien. « Je sais pas quoi faire, Swann. Je sais pas comment faire taire ce que je ressens pour éviter à tout le monde de souffrir. Je... » Il ne sait pas non plus, malheureusement. Il n’a pas la réponse à la moindre de ses questions et cela le ronge profondément, parce qu’il aurait aimé pouvoir aider, parce qu’il aurait aimé savoir quoi faire pour aider Rory. Pour l’heure, il ne peut que répondre au problème lorsqu’il se présente, et c’est pour cette raison qu’il donne soudainement la priorité au corps tout entier de Rory qui commence à trembler, la faute à un millier de sentiments différents qui l’accablent. Ses mains quittent son dos pour retrouver ses bras et les caresser doucement pour tenter d’apaiser sa peine et lui faire remarquer que pour le moment, il est encore là. Que, pour le moment, ils sont encore ensemble et que, de ce fait, rien de mal ne pourra lui arriver. « Je t'aime, Swann. J'ai jamais cessé de t'aimer. » Il se fige un instant, pour mieux retrouver ses yeux dans un regard plus tendre que jamais dès la seconde suivante. Il ne s’attendait pas à entendre ces mots, Swann. Pas ici, pas maintenant, pas alors qu’ils sont de toute façon sous-entendus depuis de longues minutes déjà et que leur existence ne faisait plus le moindre doute depuis plus de temps encore. « Et si je suis condamné à te perdre de toute façon, je veux au moins que tu le saches. » Jamais il n’oserait s’habituer à la vision d’un Rory pessimiste, dont tous les mots se résument désormais à la perte inévitable de Swann. Jamais il ne voudrait s’y habituer non plus, en témoigne le regard qu’il gardait toujours plongé dans le sien, jusqu’au moment où leurs fronts en viennent naturellement à se poser l’un contre l’autre, tendrement. Plus tendrement encore, Rory initie un baiser qui a tout pour couper le souffle de l’anglais tant il se veut inespéré et pourtant ô combien chérissable, ô combien apprécié aussi. Il rêve depuis des années de retrouver ses lèvres, de retrouver une intimité avec lui, tout comme il se l’interdit depuis tout autant de temps, pour des raisons évidentes. Pendant un court instant, il oublie chacune d’entre elles uniquement pour répondre à son geste avec plus de passion et de tendresse que jamais, incapable de renoncer à la douceur de ses lèvres ni à la force du geste.

Il s’y résout pourtant au bout de quelques secondes, balançant sa tête sur le côté pour mettre un terme à ce baiser. “Pas ici.” N’importe qui pourrait rentrer, et ni les enfants ni aucune de leur femme n’éprouverait la moindre honte à l’idée d’enfoncer la porte et de se plaindre du temps que met le plat à arriver. “J’ai besoin d’air.” Et si quelqu’un a quoi que ce soit à redire quant à leur vitesse de préparation, alors autant leur donner une bonne raison, parce que Swann n’a absolument pas besoin de prendre l’air seul, et il le veut encore moins, en témoigne ses doigts qu’il noue à ceux de Rory pour l’entraîner à sa suite, conscient que ses mots autant que son geste pourraient être mal interprétés. Il sent encore la pression de ses lèvres contre les siennes et ne désire qu’y goûter à nouveau, pourtant, chose qu’il fait à la seconde où il les entraîne dans une autre pièce de la demeure au hasard, refermant la porte à clé derrière eux, assez loin de leur famille pour l’heure. Cette fois-ci, il ne refrène pas la moindre once de désir qu’il éprouve pour le brun lorsqu’il cherche à nouveau ses lèvres et les trouve avec passion, le sentiment absurde d’en avoir le droit, maintenant qu’ils sont un peu plus assurés de ne pas être dérangés. “Je t’aime toujours. Tellement.” Il partage alors ses sentiments à son tour, enfin, ses mots se faisant l’écho des siens, avec une maigre variable. La forme n’est pas parfaitement identique mais le fond, lui, l’est. Une main trouve refuge contre son cou, seulement avant de dévier jusqu'à son torse, contre lequel il émet une simple pression pour, déjà, et bien malgré lui, séparer de nouveau leurs lèvres. “Pardon. Je devrais pas.” Il a terriblement envie de lui mais il ne peut pas se montrer égoïste au point d’aller jusque là, presque sous les yeux de leur famille, pas alors qu’ils avaient réussi à contrôler leur désir pendant des années. “J’ai dit à Noa que j’avais un déplacement chaque mois.” Il tente d’annoncer pour passer à autre chose, lui qui tousse maladroitement et a l’impression d’étouffer sous ce simple t-shirt. “C’est pas le cas. Alors, si jamais… Je me dis qu’on pourrait se retrouver. Ça serait que quelques jours par mois et ça voudrait dire mentir à Murphy aussi, je sais, alors je comprendrais que tu refuses. Mais je m’en serais voulu de ne pas te l’avoir proposé.” Swann trouve son regard pour mieux l’abandonner ensuite, n’ayant aucune idée de l’accueil que pourrait recevoir son idée désespérée, la seule qu’il ait pourtant su trouver pour tenter de concilier tous les cœurs, toutes les familles aussi. L’anglais mord finalement sa joue sans retenue, sans plus chercher à le cacher non plus. “J’ai bien assez de place pour toi dans mon coeur.” Malheureusement, sa vie n’est pas aussi encline à accepter la présence de l’homme qu’il aime.


(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. ACin3sG
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. JTdVfXP
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. QqLqwzn
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. VmnacJv
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. WOfIpRW
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Hu5cwsy ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur dont la carrière trouve un second souffle. il sera bientôt à l'affiche d'un nouveau long métrage, qu'il co-produit pour la première fois.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, une charmante villa à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer, avec leur chiot, dans un endroit qui leur ressemble.
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. KQhNuvEk_o
POSTS : 9306 POINTS : 0

TW IN RP : anxiété, alcoolisme d'un proche (mère)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (06) ruben #2halston (secret santa)las posadas (chez zoya & cameron)swann #38 › nina › rosalie #8


(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. X6xpyO7y_o
rowann #37 & #38it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)29303132333435363738

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. PC8GJaYC_o
cringeri've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. K0EKlVdf_o
ruben #2one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. M3i4tHsB_o
lewaine #3she's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : zoya #3 › penny #11
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (ua) swann #28



rps abandonnés:

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @visenya, banns profil @zaja, gifs rowann & ruben @harley, gif lewaine @dreamlonelywolf, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. EmptyDim 13 Nov 2022 - 22:08



you dance secretly inside my heart, where no one else can see.

Le sœur serré depuis maintenant plusieurs minutes, Rory n'imaginait pas combien il voudrait pouvoir revenir aux prémices de cette conversation, bien avant que Swann lui fasse l'annonce qui bouleverserait tout. Bien avant qu'il comprenne que l'anglais et sa famille étaient sur le point de plier bagages et d'aller s'installer ailleurs, là où ils n'auraient pas la moindre chance de se voir aussi régulièrement que par le passé. Sydney était presque la porte à coté, pourtant, mais l'acteur ne pouvait pas nier que ça changerait tout. De ne pas pouvoir le retrouver aussi facilement certains week-ends, de ne plus voir leurs enfants jouer ensemble quand l'un venait bien souvent à les garder pour dépanner l'autre. Bien des choses changeraient à l'instant où Swann, Noa et leurs enfants partiraient démarrer une nouvelle vie loin de Brisbane, mais le plus difficile était de l'imaginer s'éloigner quand tout ce dont il rêvait au plus profond de son cœur était de le garder près de lui. Swann y avait encore une place bien trop grande, même après toutes ces années, même alors qu'on pourrait croire le passé révolu lorsqu'on les voyait en pères et en époux accomplis, prêts à tout pour leur famille respective. La vérité se voulait bien différente et chaque instant passé tout proche de lui rendait cet aveu de plus en plus difficile à réprimer. Un aveu qu'ils finirent par énoncer tour à tour, comme si le poids de cette vérité se voulait bien trop lourd et eux n'avaient plus la force de prétendre plus longtemps. Ils n'étaient pas que des amis, et chaque regard qu'ils échangeaient le prouvait chaque fois un peu plus. Les sentiments d'hier n'avaient jamais disparu, pas plus que leur besoin d'être toujours plus près l'un de l'autre, incapables de ne pas se toucher ou s'étreindre dès qu'ils se retrouvaient seuls comme à cet instant. Peut être faisaient-ils une erreur, peut être tout ça pourrait-il mal se finir, mais Rory était pour l'heure bien incapable d'y penser. Ce qui comptait, c'était de faire savoir à Swann qu'il n'avait jamais cessé de le voir comme il le voyait à l'époque, et que ça l'emplissait d'un espoir presque aussi grand que l'idée qu'il soit sur le point de partir. Cette souffrance, Rory la contenait depuis tant d'années qu'il était probablement parvenu à se convaincre qu'elle n'existait pas, et que ce manque qu'il croyait éprouver chaque fois qu'il pensait à lui n'était qu'illusoire. Il n'avait pourtant fallu que quelques secondes seul avec lui pour que le masque se fissure et laissa apparaître une terrible mélancolie, qui secouait chaque pan de son être et valait à son regard de s'attrister considérablement. Swann lui manquait. Il lui manquait non pas comme un ami, mais comme celui qu'il aimait toujours même après tout ce temps, même alors que ça n'avait rien d'une bonne idée. “J’ai pas honte de mes sentiments. J’ai pas honte de toi.” Les mots voyaient résonner une tristesse particulièrement difficile à entendre, alors que tout ce que souhaitait Rory était lui épargner la moindre souffrance. Mais ils le réconfortaient aussi, d'une certaine façon, au milieu de ce trop-plein d'émotions impossibles à contenir. Parce qu'il n'avait pas honte, lui non plus. Ni de ce qu'il ressentait, ni de l'homme sur qui il reposa un regard infiniment tendre, à nouveau. “Mais ça ne peut pas être autre chose qu’un secret.” Et ils connaissaient tous les deux la raison à cela, quand bien même elle lui brisait le cœur et lui donnait l'impression d'être pris au piège dans un ballet où il ne contrôlait rien. Leurs familles ne méritaient pas de souffrir à cause d'eux, moins encore de devenir les dommages collatéraux de sentiments que les deux hommes ne pouvaient pas contrôler. « J'aimerais tant que tout puisse être conciliable. J'aimerais tant... pouvoir retrouver ce qu'on avait sans les faire souffrir. » Il aimerait tant que ce soit aussi simple, mais il savait que c'était comme demander la lune. Parce qu'il n'était justement pas seulement question d'eux, mais de tout ce qu'ils avaient aussi construit et des personnes qu'ils aimaient et qui comptaient sur eux. Ils ne pouvaient pas leur faire ça. "Ça me détruit aussi.” Et son regard larmoyant trouva le plus douloureux des reflets à travers le sien, alors que son cœur, lui, demeurait inconsolable.

Rory, non… Non, dis pas ça. Je veux pas arrêter de te voir. Je veux pas qu’on arrête de se parler. Tout sauf ça.” Ces mots étaient cruellement nécessaires, à cet instant, quand bien même ils ne gommaient pas complètement ses peurs et ne l'empêchaient pas de redouter la suite. Une suite dont Swann ne ferait pas partie, une suite où il aurait le plus souvent à se contenter de l'entendre à l'autre bout du téléphone, sans pouvoir faire davantage qu'espérer qu'au moins sa nouvelle vie le rendait heureux. « Je serais pas capable de le supporter. » Il répéta tout bas, incapable de dompter les vagues de tristesse qui le submergeaient depuis plusieurs minutes. Rory était simplement terrifié à l'idée que ce puisse être des adieux. Terrifié à l'idée que rien ne soit plus jamais comme avant et que ces moments seuls avec lui, toujours si précieux et inestimables, appartiennent bientôt au passé. Swann avait beau se montrer rassurant, son cœur parvenait difficilement à assimiler ces informations, ses yeux désespérément raccrochés aux siens comme pour se rassurer. “Tu ne me perdras pas. Je veux juste que tu sois heureux, je te le jure.” Heureux, Rory l'était au quotidien auprès de ses proches, lorsqu'il trouvait un millier de bons cotés à cette situation et observait ses enfants grandir avec le regard fier et ému d'un père qui ferait tout pour eux. Pourtant, la nostalgie le guettait dès qu'il se risquait à penser à Swann, et dès lors son cœur était bien incapable de ne pas s'emballer. En serait-il de même, lorsque Swann serait à plusieurs centaines de kilomètres d'ici ? Les choses seraient nécessairement plus faciles, parce qu'il aurait mis une certaine distance entre eux ? Rien ne paraissait plus improbable quand son cœur battait comme ici à tout rompre en sa présence. “Et tu auras toujours ta famille, Rory. Tu as Murphy, tu as tes enfants qui t’aiment plus que tout.” - « Et ils sont tout pour moi, tu le sais. » Tout comme Noa et leurs enfants étaient tout pour Swann, c'était là une évidence qui n'avait pas même besoin d'être énoncée, alors qu'ils avaient tous les deux réalisé leur plus grand rêve en devenant pères. Simplement, à une époque pas si lointaine, c'est avec lui que Rory espérait plus que tout fonder une famille. « Tu sais que je ferais tout pour eux et qu'ils sont ce que j'ai de plus cher. Mais même si je sais que ça devrait être le cas, c'est pas l'unique condition à mon bonheur. » Il voudrait plus que tout pouvoir se déclarer pleinement heureux et épanoui dans la vie qu'il menait, parce qu'il avait théoriquement tout pour l'être. Une femme superbe, des enfants adorables, une carrière florissante. N'importe quel homme dans sa situation se considérerait infiniment chanceux, et c'était évidemment le cas. Mais tout n'était cependant pas si simple. « J'ai besoin de toi dans ma vie. » Ça avait toujours été le cas, et ça ne changerait jamais. « Je suis celui que je suis aujourd'hui parce que tu as toujours été là pour me pousser à m'accrocher et pour chasser mes doutes quand j'en avais besoin. Tu m'as rassuré avant mon mariage, tu m'as apaisé lorsque j'avais peur d'être un père incapable... » Il avait été présent à tellement d'occasions, parfois rien que pour écouter ses doutes et le rassurer. Parfois rien que pour le pousser à croire en lui, quand Rory n'en était pas toujours capable lui-même. Lorsqu'ils ne pouvaient pas s'aimer au grand jour, lorsque les apparences se devaient d'être préservées, Swann était quand même là pour rendre sa vie meilleure. Il était là. « Si j'y suis arrivé, si j'ai pu donner l'illusion que j'avais le plein contrôle sur ma vie, c'est parce que j'ai toujours pu me raccrocher à l'espoir que tu continuerais à en faire partie de cette façon-là... » Sa gorge se serra d'émotion tandis qu'il baissa le regard. « … à défaut de pouvoir être avec toi comme avant. » Comme à l'époque où tout semblait encore si simple, et eux terriblement naïfs et insouciants. Comme lorsqu'il était le centre de son monde, la raison derrière le moindre de ses sourires et le moteur de sa vie. Aujourd'hui Rory était père et ses enfants étaient ses moteurs avant quoi que ce soit d'autre, mais certaines choses n'avaient pas pour autant changé. A commencer par tout ce qu'il éprouvait en sa présence, et qui venait de nouveau chambouler tout son monde. Personne d'autre que lui n'en avait jamais été capable de cette manière : c'était comme si, de nouveau, il ne voyait plus que par lui. “Je suis tellement désolé. Ton bonheur m’importe plus que tout, tu le sais.” - « Je le sais, Swann. J'en douterai jamais. » Et c'est un sourire beaucoup plus tendre, enfin, qu'il lui offrit. De toutes les choses qu'il craignait désespérément de perdre, si Swann venait tôt ou tard à sortir de sa ville, son éternelle douceur arrivait sans le moindre doute en tête de liste. “Je savais pas… Je voulais croire que tu étais vraiment heureux. Que tu es vraiment heureux.” Ce constat était encore plus douloureux lorsqu'il réalisait qu'il avait prétendu l'être durant des années, chaque fois que les deux couples s'étaient retrouvés et que Swann et lui avaient échangé comme deux amis. Rory ne lui avait jamais menti consciemment, pas plus qu'il n'avait vraiment eu conscience de se mentir à lui-même. Il avait simplement enfoui de nombreuses choses au fil du temps, à défaut de pouvoir les extérioriser d'une manière ou d'une autre. Il n'y a qu'aujourd'hui qu'il osait enfin mettre des mots sur ce mal-être qui le rongeait depuis des années. Et qu'il s'autorisait à franchir des limites dont il n'avait jamais osé s'approcher avant ça, réalisant après tout ce temps combien il avait été aveugle. « Tu pouvais pas savoir. J'ai tout fait pour pas le voir moi-même et j'aurais pas supporté que tu te doutes de quelque chose. Parce que ça aurait été douloureux et que je voulais pas ça. » Douloureux, ça l'était malheureusement aujourd'hui, alors que son cœur lui criait qu'il aurait du parler plus tôt, mais aussi qu'il aurait mieux fait de se taire. Probablement qu'aucune de ces solutions ne leur aurait évité de se retrouver dans cette impasse, tôt ou tard, aussi cruel soit finalement ce constat. “Le sentiment est partagé.” - « Je suis vraiment désolé de tout compliquer. J'aurais du... rester à ma place et ne pas t'entraîner là-dedans. » Ses yeux navrés retrouvèrent les siens avec difficulté, alors qu'il rêvait simplement de le serrer à nouveau contre lui et d'oublier combien cette situation était douloureuse, malgré tous leurs efforts pour l'adoucir ne serait-ce qu'un peu. “Tes enfants méritent un père incroyable et aimant. Ils ont les deux. N’en doute jamais.” A défaut de chasser toute la mélancolie au fond de son cœur, ces mots étirèrent au moins le plus doux des sourires sur les lèvres de l'acteur. « J'essaie de pas reproduire l'exemple que j'ai eu. C'est la promesse que je m'étais fait. » Lorsqu'il avait appris qu'il deviendrait père, Rory s'était juré de ne pas reproduire les erreurs de ses parents et de ne jamais laisser penser à ses enfants qu'il n'était pas profondément fier d'eux. Aujourd'hui, pourtant, Rory réalisait qu'il était lui-même bien loin d'être infaillible. Qu'il faisait des erreurs, à son tour. “Et je suis le premier à trouver ta femme incroyablement chanceuse.” Un pas lui suffit à l'étreindre un peu plus fort et à laisser disparaître son visage dans le cou de Swann, y respirant son odeur comme si elle était la solution à tous ses tourments. « Noa aussi a énormément de chance. Et je suis absolument sûr qu'elle en est consciente. » Tout comme il l'aurait été de partager sa vie et d'élever leurs enfants, une pensée elle aussi douloureuse et que Rory tenta d'enfouir, sans grand succès.

Je sais pas quoi faire, Rory. Je sais plus quoi faire. Je veux juste que tout le monde soit heureux.
« C'est ce que je veux moi aussi. Tout ça... ça devrait pas être aussi injuste. Ça devrait pas faire aussi mal.»

Alors l'espace d'un instant, fugace et presque chimérique, Rory ne pensa plus à rien. Lorsque son front reposa doucement contre celui de Swann et qu'il ferma les yeux, ce fut comme le sentiment le plus naturel au monde, de le sentir simplement contre lui. De n'avoir bientôt qu'un simple geste à faire pour lier leurs lèvres entre elles et lui offrir un baiser qu'il avait désespérément attendu de pouvoir partager avec lui, à nouveau. Trop d'années avaient passé depuis la dernière fois, depuis que ce sentiment de plénitude l'avait quitté sans qu'il n'en prenne vraiment conscience que dans les moments où son absence lui pesait le plus, où sa tendresse laissait un trou béant à l'intérieur de son cœur. Dans ces moments-là, tout ce que l'acteur pouvait faire était penser à tout ce qu'il donnerait pour pouvoir le serrer contre lui une fois de plus, pour l'embrasser sans plus avoir à se soucier du reste. Le reste, justement, semblait ici avoir momentanément disparu, alors qu'il s'autorisait pour une fois à être égoïste. A ne penser qu'à lui, qu'à eux, et à ce besoin impérieux qu'il éprouvait d'être à nouveau proche de celui qu'il aimait. De celui qu'il n'avait jamais cessé d'aimer. Les secondes défilèrent sans qu'aucun d'eux ne mette fin à ce baiser, lequel redoubla au contraire de passion et de langueur, comme si rien n'avait jamais changé. Leurs souffles mêlés et leur étreinte alimentèrent ce ballet pendant encore quelques instants, avant que Swann n'interrompe finalement l'échange en reculant d'un pas. “Pas ici.” Le cœur de Rory sursauta dans sa poitrine, non pas de déception mais bien parce que ce baiser avait bouleversé tous ses sens et qu'une partie de lui, certainement plus réaliste, ne pouvait pas être certaine que ce geste serait bien accueilli. Que Swann en aurait envie autant que lui, quand ça semblait être une mauvaise idée. Quand bien même il ne pourrait pas le nier un seul instant, rien n'aurait pu le rendre plus heureux que de sentir leurs cœurs se répondre à mesure que leurs lèvres se ré-apprivoisaient. Heureux, il l'avait définitivement été chaque seconde qu'avait duré ce baiser. A présent, l'inconnu qui leur faisait face le terrifiait plus que tout. “J’ai besoin d’air.” Son regard se reposa dans le sien avec appréhension, redoutant peut être de le voir disparaître pour réfléchir à ce qu'il venait de se passer, un droit qu'il serait bien incapable de lui refuser après qu'il ait été celui qui l'avait embrassé. Pourtant Swann ne fit rien de tout ça, sa main glissant au contraire dans la sienne pour l'attirer à sa suite tandis qu'ils quittèrent la cuisine, en trombe, en tâchant de n'alerter personne. C'est derrière la porte du débarras, situé plus en arrière de la demeure, qu'ils trouvèrent finalement refuge. Là, personne n'aurait probablement dans l'idée de les chercher. Là, ils pourraient être seuls sans craindre d'être surpris. La passion et le désir refrénés quelques instants plus tôt reprirent ainsi de plus belle, leurs corps aussitôt attirés l'un par l'autre et leurs lèvres se retrouvant dans un baiser plus assuré. L'espace d'un court instant, ils n'avaient simplement plus peur de s'aimer comme ils auraient toujours voulu le faire. “Je t’aime toujours. Tellement.” - « Oh, Swann. » Ses lèvres étirèrent un sourire tout contre les siennes, alors qu'en lui se mélangeaient une joie indéfinissable et une culpabilité écrasante. Il voudrait pouvoir dès à présent penser aux conséquences de ses actes, mais pour l'heure rien n'apparaissait plus urgent que de profiter de chaque seconde. Avec lui. « Je savais pas, je... j'étais pas sûr que ce serait réciproque. » Il n'était pas sûr que ses sentiments seraient eux aussi toujours présents, il n'était pas sûr que ce serait le cas après tout ce temps et que son cœur ne finirait pas brisé, s'il osait seulement lui avouer que lui n'avait jamais cessé de poser sur lui un regard empli d'amour. L'ironie de la situation voulait qu'en définitive, son cœur ait toutes les chances de finir brisé malgré tout.

La passion de leur étreinte redoubla lorsque l'une de ses mains trouva refuge dans les cheveux de l'anglais et que l'autre se déposa tout contre son dos pour le garder au plus près de lui. Rory avait beau savoir que ce qu'ils faisaient était mal, seul comptait à cet instant leur besoin de se retrouver et il se passa plusieurs minutes avant que leur rapprochement ne cesse brusquement. “Pardon. Je devrais pas.” Swann sépara à nouveau leurs lèvres mais cette fois, Rory sentit que les choses étaient bien différentes et qu'ils faisaient enfin pleinement face à la réalité qui les entourait. Il avait envie de lui, envie de lui témoigner son amour resté intact et de faire abstraction du reste rien que quelques instants. Mais ce n'était pas aussi simple, lorsqu'ils étaient encore sous son toit et que leurs épouses, leurs enfants, leurs familles les attendaient dans le salon. Peu importe à quel point ses sentiments avaient pu l'aveugler quelques instants plus tôt, à présent Rory était conscient qu'ils ne pouvaient pas aller plus loin. Que bien plus que d'en être incapables, ils ne pourraient pas se le pardonner. Pas dans ces conditions. « C'est ma faute, j'ai eu tort de faire ça. » Il souffla difficilement, prêt à assumer toute la responsabilité de ce qu'il venait de se passer. Après tout c'est lui qui avait fait le premier pas, lui qui avait aboli ses barrières pour retrouver la chaleur et la tendresse de l'homme qu'il aimait. Il l'avait embrassé, il avait dépassé une limite qu'il ne s'était jamais autorisé à franchir jusqu'à lors. Si Swann avait bel et bien répondu à son baiser et que les choses avaient eu tôt fait de dégénérer, il se reprochait inévitablement la situation. “J’ai dit à Noa que j’avais un déplacement chaque mois.” Ce sont deux yeux perdus et inquiets qu'il remonta finalement dans ceux de Swann, alors que ces quelques mots lui semblaient les prémices d'une annonce beaucoup plus importante. Il avait peur, Rory, de ce que ça pourrait signifier. “C’est pas le cas. Alors, si jamais… Je me dis qu’on pourrait se retrouver. Ça serait que quelques jours par mois et ça voudrait dire mentir à Murphy aussi, je sais, alors je comprendrais que tu refuses. Mais je m’en serais voulu de ne pas te l’avoir proposé.” Et alors qu'une part de lui voudrait exulter à l'idée que Swann ait tout aussi peu envie que lui de renoncer à leur amour, plus encore après ce qu'ils venaient de vivre et de partager tous les deux, une autre se trouvait anéantie par la perspective d'un amour caché de tous. Car c'est bien là ce qu'il lui proposait, quand bien même Rory ne pourrait pas le lui reprocher un seul instant. Simplement ces mots lui faisaient plus mal qu'il ne l'aurait cru. “J’ai bien assez de place pour toi dans mon cœur.” Et il le croyait, bien sûr, son propre cœur battant à tout rompre depuis l'instant où ils s'étaient retrouvés seuls. Là était justement tout le problème, à ses yeux. Comment étaient-ils supposés reprendre le cours de leur vie respective en sachant combien leurs sentiments étaient forts, et surtout partagés ? Comment étaient-ils censés redevenir de parfaits maris et pères après avoir franchi une première limite, aujourd'hui ? Et alors qu'ils savaient l'un comme l'autre à quel point ils en franchiraient d'autres, si seulement l'occasion leur était donnée. « Est-ce que c'est ce que tu veux pour eux... pour nous ? » Il demanda doucement, sans que ses mots ne fassent l'objet d'aucun reproche. Bien au contraire, son regard triste s'était reposé dans le sien alors que ses doigts résistaient à l'envie de déjà retrouver sa joue. « Il n'y a rien que je veux plus au monde que de pouvoir t'embrasser sans me sentir aussi coupable, mais on sait tous les deux que cette délivrance ne durera qu'un instant. Qu'ensuite cette culpabilité nous rongera tous les deux. » Quand bien même ce ne serait pas sous ce toit, à quelques dizaines de mètres de leurs familles. Quand bien même ce serait à des moments mieux choisis, en des lieux qui présenteraient bien moins de risques. Quand bien même ce serait eux contre le reste du monde, tel que Rory le voulait plus que tout. « Se retrouver à l'hôtel, partager des instants volés dans le dos de nos familles, s'aimer dans le secret... je sais qu'aucun de nous ne rêve de ça. » Ils rêvaient de pouvoir s'aimer, oui, mais pas de cette façon. Pas dans le mensonge, et pas au détriment de la confiance que leur portaient leurs épouses. « C'est une terrible idée, Swann. Une idée qui pourrait faire souffrir tant de monde. » Et on serait terribles nous-mêmes si on faisait une telle chose, pas vrai ? « Mais je... » Son cœur, encore chamboulé par les dernières minutes et bien incapable de reprendre un rythme normal en présence de l'anglais, ne l'entendait pourtant pas de cette oreille. « Je suis incapable de renoncer à toi. Parce que tu es bien trop présent dans mon cœur, toi aussi. » Parce que je t'aime, plus que tout. Et c'est là qu'enfin, et timidement, sa main se redéposa tendrement contre sa joue. Il verrait, Swann, que Rory était bien incapable de lutter plus longtemps contre la seule envie qu'il ne pouvait pas refréner : être auprès de lui, d'une manière ou d'une autre. « C'est une terrible idée mais c'est la seule qu'on ait, pas vrai ? » La seule qui leur garantisse de pouvoir s'aimer, même que pour un temps imparti, même dans des conditions loin d'être idéales. Il aimerait qu'ils aient d'autres choix, tout comme il aimerait être sûr que ça n'aurait jamais de conséquences et que personne n'aurait jamais à en souffrir. Mais à défaut d'avoir la moindre garantie, tout ce qu'ils pouvaient faire était essayer. « Quelques jours par mois, c'est déjà tellement mieux que rien du tout. » Tellement mieux qu'une vie sans lui, ou sans savoir quand ils pourraient à nouveau se retrouver. Tellement mieux que de souffrir dans son coin, sans sa présence, sa chaleur, ses baisers. Ce ne serait pas parfait, mais il n'y a rien qu'il ne serait pas prêt à faire pour être à ses cotés.



(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. JTdVfXP
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. QqLqwzn
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. QoPDAKU
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. E0B9M70
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. HZjB4DU
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 872289volunteer
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Bbi5jU8
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Lcds5AP
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l’ange gardien
l’ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente trois ans, il accepte mal les années qui passent. (20/01/1990)
STATUT : Depuis juin, il appelle bien plus souvent Rory 'mon fiancé' que par son prénom.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, se sentir utile aux autres lui est nécessaire.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille depuis peu son couple et leur chien, pour son plus grand bonheur.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 35469 POINTS : 0

TW IN RP : automutilation, pensées suicidaires
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dîtes pas du mal de Doctor Who ni de la Reine, il risque de froncer les sourcils › Papa d'un petit Berger Australien, à défaut d'avoir un enfant
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (08)maisie #2arthur #5las posadas (zoya's)rosalie #3rory #38marleyalexandra #8

uanoa #5

pré lien
assistant kiné

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #37
& #38 › all i learned growing up was that love spit me out on the pavement next to the cuts and the blood. sweetheart, you are changing my mind, i swear that i'm doing my best, i won't let you down. you look at me, understanding everything. it's so fascinating. you patch up the blood and the cuts but our blood got mixed up so i guess we belong to each other. you shine so bright in a spotless mind.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Yox3
swalex #8 › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #5 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy #7 › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE : greta #2 › isaac #3 › maddy #7

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 8conP1m
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25rory #26wendy #1ruben #1rory #27penny #7rosalie #1rory #29alex #6arthur #3rory #31tea partydéfilé (event)rory #32maddy #6rory #34arthur #4sofia #2mariagreta #1isaac #2alex #7rory #35rory #36wendy #3

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5danikamaisie #2

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(ua)bébou #1rory #28

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : ssoveia (avatar) › harley (gif) › harley (rowann, arwann, sawddy) › alex (swalex) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. EmptyMar 22 Nov 2022 - 18:32



« J'aimerais tant que tout puisse être conciliable. J'aimerais tant... pouvoir retrouver ce qu'on avait sans les faire souffrir. » Ces mots sont partagés par Swann au plus haut point alors que la culpabilité de ses sentiments le ronge de l’intérieur depuis des années, et maintenant plus que jamais. Il voudrait que la chaleur du souffle de Rory contre sa nuque ne soit pas un secret, tout comme il voudrait pouvoir vivre une vie longue et heureuse à ses côtés, mais il sait que cela ne pourra jamais arriver autrement que dans la situation actuelle des choses: ils seront heureux en tant qu’amis, chacun auprès de sa femme et de ses enfants. Ils fêteront leurs anniversaires de mariage, ils deviendront vieux et ils accepteront pleinement leur vie telle qu’elle est, sans pour autant jamais s’oublier l’un l’autre, quoi qu’il arrive. "J’aimerais qu’il y ait une solution.” Pour qu’ils soient pleinement heureux et pour que leur famille continue de l’être. Il aimerait trouver cette solution plus que tout au monde, mais elle ne vient pas, en témoigne le regard plus désolé que jamais que les deux hommes s’échangent un instant, avant que Swann n’abandonne et laisse échouer le sien en direction du sol, avant de laisser sa tête retomber contre la clavicule de celui qu’il a un jour pu considérer comme son petit ami. Contre son t-shirt, il ferme les yeux et profite de son odeur et de sa chaleur, pour quelques maigres secondes. « Et ils sont tout pour moi, tu le sais. » Il le fait, tout comme Rory sait que l’inverse est tout aussi vrai et que Noa et leurs enfants représentent tout à ses yeux aussi. Les choses seraient bien plus simple si tel n’était pas le cas, ils se seraient enfuis à l’autre bout du monde depuis longtemps déjà, mais aucun n’a la moindre envie de se montrer égoïste à ce point. « Tu sais que je ferais tout pour eux et qu'ils sont ce que j'ai de plus cher. Mais même si je sais que ça devrait être le cas, c'est pas l'unique condition à mon bonheur. » Son poing serré s’agrippe à la chemise de Rory dont il froisse le bas sans retenue, comme s’il allait pouvoir perpétuer l’illusion de proximité avec lui en ayant ce geste aussi simple, assuré que si quelqu’un entre depuis le salon alors il ne verra pas sa main cachée par le plan de travail. Il pense à chaque détail, comme toujours, parce que c’est ce à quoi ressemble la vie d’une personne heureuse mais pas totalement. Parce que son bonheur est une illusion qu’il entretient aussi parfaitement que celui de Rory, les deux hommes qui ont tenté de se convaincre que fonder une famille et épouser des femmes formidables allaient suffire pour leur faire oublier le reste et, surtout, pour parvenir à s’en contenter. Il attend autant qu’il redoute les mots à venir de Rory. Il sait déjà ce dont ils seront faits, bien sûr. « J'ai besoin de toi dans ma vie. » Sans jamais avoir cessé de l’être pour autant, sa gorge se noue un peu plus alors qu’il desserre son poing uniquement pour toucher l’os de son bassin du bout de son pouce. Ce n’est rien, absolument rien, et pourtant il tente de calmer ses propres sentiments en se contentant de ce genre de proximité avec lui, à défaut de pouvoir rêver de plus. “Moi aussi. Même après toutes ces années, je… Je saurais pas faire sans toi.” Il pensait qu’avec le temps, il réussirait à l’oublier et à se dire qu’ils avaient déjà bien assez vécu de choses ensemble pour cesser d’en demander toujours plus. Au contraire, c’est cet éloignement qui l’a fait le désirer toujours plus, lui qui n’a pourtant pas pour habitude de convoiter ce qu’il sait ne pas pouvoir avoir.

Il croyait à l’illusion du bonheur de Rory parce que c’est ainsi qu’il voulait voir les choses à son tour. Si Rory était heureux, alors il n’avait aucune raison de vouloir obtenir une autre place que celui de simple ami à ses côtés, et c’est sur cette idée qu’il a fondée toute sa vie, et c’est cette idée qui s’avère aujourd’hui fausse alors que Rory lui avoue que son bonheur n’était pas totalement complet, à lui non plus. « Je suis celui que je suis aujourd'hui parce que tu as toujours été là pour me pousser à m'accrocher et pour chasser mes doutes quand j'en avais besoin. Tu m'as rassuré avant mon mariage, tu m'as apaisé lorsque j'avais peur d'être un père incapable... » Il est un mari exceptionnel et un père exemplaire, ce n’est pas l’amour aveugle que Swann lui porte qui biaise son jugement. Il l’est. Il l’est vraiment, et il l’aurait été même sans son aide et ses mots rassurants. “Tu es quelqu’un d’incroyable et tu mérites qu’on te le dise.” Il n’acceptera jamais les mots ainsi, lui qui passe son temps à revoir un tel jugement à la baisse, et c’est pour cette raison que Swann continue de le lui répéter, encore et encore, sans jamais s’en lasser ni changer d’avis. Il est un jour tombé amoureux d’une personne incroyable n’a jamais su chasser ce sentiment depuis, voilà ce qui fait aussi partie de la vérité. Il trouve du réconfort dans l’idée qu’il a au moins pu être présent à ses côtés durant toute sa vie pour le lui dire, peu certain qu’un autre, ou qu’une autre, aurait pu jouer ce rôle. Non pas qu’il souhaite déléguer, bien loin de là. Le lien qu’il a avec Rory est ce qu’il a de plus précieux en ce monde, il ne voudrait jamais s’en soustraire, même si c’est justement ce dernier qui le fait terriblement souffrir en cet instant. « Si j'y suis arrivé, si j'ai pu donner l'illusion que j'avais le plein contrôle sur ma vie, c'est parce que j'ai toujours pu me raccrocher à l'espoir que tu continuerais à en faire partie de cette façon-là... à défaut de pouvoir être avec toi comme avant. » Pourquoi est-ce qu’ils ont un jour cru bon de séparer leurs chemins ? Pourquoi est-ce qu’ils ont un jour décidé de rompre, en pensant que cela avait quoi que ce soit d’une bonne idée ? Swann vit une vie par procuration parce qu’il ne peut pas être à ses côtés et il jalouse l’homme qu’il était il y a dix ans, justement parce que lui pouvait embrasser Rory éhontément et l’appeler son petit-ami sans que ce ne soit autre chose que la stricte vérité. “Je ferai toujours partie de ta vie…” A Sydney. Il continuera toujours de penser à lui et à répondre à ses appels à toute heure du jour ou de la nuit, mais il le fera à Sydney, parce qu’il n’arrive plus à prétendre quoi que ce soit à Brisbane, maintenant. Les années n’ont pas fait s’envoler ses sentiments, elles les ont simplement rendues bien plus difficiles à supporter et surtout à cacher.

« Je suis vraiment désolé de tout compliquer. J'aurais du... rester à ma place et ne pas t'entraîner là-dedans. » - “T’excuse pas. Je sais à quel point c’est difficile de faire comme si de rien n’était, parfois.” Et il le sait d’autant plus que de son côté aussi, le sujet touche toujours de près ou de loin Rory, leur histoire, leurs sentiments, leurs vies. Rapidement, sans que cela n’ait rien d’une bonne idée mais tout d’une nécessité, les deux hommes s’unissent dans une étreinte tendre, chacun serrant l’autre avec vigueur, comme s’ils avaient peur de se perdre. Swann accueille le visage de Rory contre son cou et resserre un peu plus encore son étreinte, ses yeux teintés par l’émotion quand bien même il les garde fermés pour profiter de cet instant. Ils n’en auront sans doute pas d’autres, et ils auront encore moins le droit à plus. Ils sont deux pères qui s’enlacent, ils ne peuvent pas être autre chose. Noa a de la chance, Murphy a de la chance, et c’est tout ce qu’ils peuvent dire. « C'est ce que je veux moi aussi. Tout ça... ça devrait pas être aussi injuste. Ça devrait pas faire aussi mal.» Tout contre son corps, il hoche la tête. Il rêve du meilleur pour tout le monde et pas seulement pour lui, mais finalement cela semble relever de l’impossible. Finalement, ils souffrent tous de la situation et doivent s’en contenter, incapables de trouver mieux, et surtout incapables de trouver une solution. Ils la trouvent encore moins lorsque leur étreinte se transforme en quelque chose d’autre et que, après avoir posé leur front l’un contre l’autre, aucun ne lutte contre la bascule naturelle de leurs visages et de leurs lèvres venant se retrouver avec passion, culpabilité et surtout amour. Une petite voix intérieur lutte dans le corps de Swann, mais elle est bien trop faible pendant de longues secondes durant lesquelles son amour pour Rory ne fait que grandir un peu plus au fur et à mesure que leur baiser prend en ampleur, chacune de leurs mains cherchant à occuper toujours plus d’espace sur le corps de l’autre. Ainsi, c’est avec plus de regret que jamais que l’anglais y met subitement fin en détournant la tête, soufflant en même temps qu’ils ne peuvent pas se permettre un tel geste dans cet endroit alors que n’importe qui risquerait de venir à leur rencontre, impatienté par l’attente anormale.

Alors, Swann fait un choix égoïste. Il aurait pu s’en tenir là et qualifier ce baiser d’erreur, il aurait pu remettre son alliance à son doigt et enfin prendre le chemin du salon pour embrasser sa femme et s’excuser pour l’attente, prendre place à ses côtés et enfin partager un bon repas et une discussion tournée sur la pluie et le beau temps. Entourés de leurs femmes et de leurs enfants, ils n’auraient pas osé la moindre allusion, ni même le moindre regard détourné. Ils n’auraient rien osé, ils n’auraient rien tenté, et tout aurait été infiniment moins douloureux à terme. Au lieu de ça, sa main se noue à celle de l’australien alors qu’il l’entraîne dans la direction parfaitement opposée, uniquement parce qu’il ne rêve déjà que de retrouver ses lèvres et de plaquer son corps contre le sien, ce qu’il fait aussitôt la porte du débarras fermé. Ils agissent comme des bandits, et tant pis. Il n’a aucune autre solution, il le lui a dit, et il a bien trop besoin de le retrouver pour ne pas profiter de l’occasion. Alors, leur baiser reprend et se prolonge, maintenant qu’il n’a plus peur de faire reposer ses mains contre sa peau et se frayer un chemin sous sa chemise ; maintenant qu’il n’a plus tout simplement peur de l’embrasser avec la passion qu’on dédie à l’être aimé et non à un quelconque amant. Et c’est justement pour cette raison qu’il lui assure enfin la véracité de ses sentiments, seule raison assez forte pour le faire s’éloigner de ses lèvres un instant, quand bien même il ne rêve déjà que de reprendre leur baiser et, surtout, de ne jamais l’arrêter. « Oh, Swann. » Il ne dit pas qu’il l’aime à nouveau en retour et l’anglais ne s’en formalise pas, se contentant sans mal du sourire qu’il lui offre à la place, le genre qu’il n’avait pas vu afficher depuis bien longtemps. Il ne l’observe pas bien longtemps tant Rory semble pressé de l’embrasser à nouveau ; et cela ne pose plus le moindre problème au blond, maintenant, et bien au contraire. « Je savais pas, je... j'étais pas sûr que ce serait réciproque. » - “J’ai jamais arrêté de t’aimer. J’aurais voulu, parfois, parce que ça aurait été plus simple, mais… Ça n’a jamais été le cas.” Si le temps avait teinté leur amour d’indifférence alors ils n’en seraient jamais arrivés là aujourd’hui. Mais ce n’est pas le cas, et pour la version présente de Swann qui peut enfin embrasser l’homme qu’il aime et profiter d’une proximité avec lui, ce n’est plus un problème. Seul le Swann de plus tard jonglera avec les conséquences, quand celui d’aujourd’hui profite des mains que Rory pose dans ses cheveux et contre son dos, laissant ce dernier se cambrer naturellement et le faire presser son corps tout contre le sien. Pourtant, c’est justement parce que tout se passe à merveille et que son coeur bourdonne d’un amour inconditionnel pour lui que les choses poussent Swann à prendre sur lui une nouvelle fois et faire un pas en arrière, là où il s’imaginait faire tomber la chemise du brun il y a encore quelques secondes. Ils ne peuvent pas faire ça. Pas ici. Pas alors que leurs familles sont juste à côté. « C'est ma faute, j'ai eu tort de faire ça. » - “Non, ne t’en veux pas. J’avais beaucoup envie de t’embrasser.” Et si ce n’est pas Rory qui avait cédé le premier, il sait qu’il n’aurait pas tardé non plus de son côté tant l’envie se transformait en véritable besoin contre lequel il n’aurait pas pu continuer à aller bien longtemps. Il n’a jamais su faire une vie sans l’aimer, et cela va de paire avec le simple fait d’avoir envie de lui, de ses baisers, de sa chaleur, de son corps.

Finalement, en guise de dernier espoir, il lui fait part du seul plan qui est le sien, le seul auquel il a pu réfléchir durant toutes ces années pour tenter de trouver une alternative à leurs vies. « Est-ce que c'est ce que tu veux pour eux... pour nous ? » Non, bien sûr que non. Pour eux, il veut une vie normale et surtout une vie unie, mais ils ont fait les mauvais choix pour arriver à un tel objectif, et aujourd’hui les chemins d’accès sont tous fermés. Ils doivent se contenter de ce qui reste, et cette proposition-ci en fait partie, à défaut d’en avoir d’autres. “C’est toujours mieux que rien.” Et c’est justement parce qu’ils se contentent de rien depuis toutes ces années que Swann n’y tient plus et qu’il ne le supporte plus. Il a besoin de plus. Il a besoin de lui, tout simplement. Son regard, tout aussi triste que celui de son homologue, soutient le sien en silence. Il aurait voulu continuer de l’embrasser. « Il n'y a rien que je veux plus au monde que de pouvoir t'embrasser sans me sentir aussi coupable, mais on sait tous les deux que cette délivrance ne durera qu'un instant. Qu'ensuite cette culpabilité nous rongera tous les deux. » Swann se mord l’intérieur des lèvres, incapable de retenir son anxiété grandissante à l’idée que Rory puisse ne pas vouloir de son idée et que cette soirée soit la dernière pendant laquelle ils puissent jouir de cette proximité. “On se sent déjà coupables. Mais avec cette idée, au moins, on pourrait un peu se voir…” Ce n’est pas l’idée du siècle et le plan comporte de nombreuses failles, Swann le sait lui-même, mais il a au moins le mérite d’exister, à défaut de tout le reste. Avec cette idée, au moins, leur culpabilité sera de temps en temps mise sur pause, avant de reprendre de plus belle une fois le week-end terminé. « Se retrouver à l'hôtel, partager des instants volés dans le dos de nos familles, s'aimer dans le secret... je sais qu'aucun de nous ne rêve de ça. C'est une terrible idée, Swann. Une idée qui pourrait faire souffrir tant de monde. » - “Rory…” Sa gorge se noue à nouveau alors qu’il anticipe déjà un refus de sa part, avant qu’il ne lui dise que ce plan n’est qu’une très mauvaise idée et que non, bien sûr que non ils ne joueront pas un tel jeu. Il entend déjà Rory le lui dire et son cœur se briser à l’idée de le perdre définitivement après lui en avoir trop demandé. Tous ses sentiments et sa détresse se lisent dans ses yeux brillants de larmes qui menacent de couler, déjà à nouveau. « Mais je... Je suis incapable de renoncer à toi. Parce que tu es bien trop présent dans mon cœur, toi aussi. » Et Swann renifle en même temps qu’il chasse son émotion du revers de sa manche, ces mots étant tout ce qu’il voulait entendre. Son idée est loin d’être parfaite, mais elle leur permettrait au moins de continuer à se voir et d’avoir le droit de s’étreindre, ce qui est tout ce qu’il demande en cet instant. “Je suis prêt à prendre les risques qui vont avec. Pour toi, et pour nous.” Quand bien même ce nous ne sera jamais celui dont ils avaient pu rêver, fut un temps. Ce sera un nous volé d'hôtels en appartement loués pour l’occasion, mais ce sera au moins un nous qui les laissera exister l’un auprès de l’autre pendant quelques heures. Il accueille avec douceur la main que Rory pose contre sa joue et en profite enfin pour souffler doucement, soulagé qu’ils arrivent à trouver un compromis, un quelque chose auquel se raccrocher.

Sa main remonte au ralenti pour se poser sur la sienne, comme s’il n’y avait rien de plus naturel qu’un tel geste. « C'est une terrible idée mais c'est la seule qu'on ait, pas vrai ? » Il hoche la tête, toujours désolé de ne pas avoir d’autre réponse à lui apporter. Il voudrait trouver mieux mais n’est pas certain que cela puisse exister. « Quelques jours par mois, c'est déjà tellement mieux que rien du tout. » - “Tu me manques tellement.” Il le voit plusieurs fois par an, mais le contexte est bien trop différent de ce qu’ils viennent de vivre pour que cela ait quoi que ce soit de comparable. Durant ces week-end passés ensemble, ils pourront au moins pleinement se retrouver. Avec la même tendresse que Rory lorsqu’il a posé sa main contre sa joue, celle de Swann retrouve sa nuque et ses lèvres brièvement les siennes dans ce qu’il jure être le dernier baiser qu’ils partageront ce soir, un doux baiser d’au revoir mais certainement pas d’adieu. Finalement, il laisse son front retomber contre le sien avec une sérénité nouvelle, celle de le retrouver quoi qu’il advienne. Son sourire grandit et il rigole avant même d’avoir parlé, comme le ferait un enfant impatient. “On devrait y aller. Je garantis pas ma capacité à résister à l’envie de te faire l’amour.” Il lui a toujours parlé franchement et il continue de le faire, ses mots étant pourtant assez bas pour s’assurer que personne ne puisse les entendre, si jamais une oreille indiscrète serait partie à leur recherche dans le couloir. “Et je me dis qu’on pourrait planifier cette nuit ou demain, pour le premier week-end. Par messages.” Il reprend un peu plus de sérieux cette fois, son regard retrouvant le sien pour l’occasion. Bientôt, ils pourront être pleinement eux-mêmes.


(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. ACin3sG
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. JTdVfXP
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. QqLqwzn
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. VmnacJv
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. WOfIpRW
(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. (rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see. Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(rowann #28 ua) you dance secretly inside my heart, where no one else can see.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-