AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -56%
Figurines Funko POP TV SQUID GAME à 6,99€
Voir le deal
6.99 €

 i'm a wreck without you here -- jina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reese Grigson
Reese Grigson
le coeur instable
le coeur instable
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (21/06/1992).
SURNOM : grizz(ly).
STATUT : célibataire.
MÉTIER : barman.
LOGEMENT : sur le canapé de hugo, le temps de se retrouver un appartement.
i'm a wreck without you here -- jina Ee4864fcbe92fa6d089c378e5db78f9b9f7992a3
POSTS : 479 POINTS : 20

TW IN RP : alcoolisme, mort/deuil.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à brisbane • fumeur par intermittence, actuellement en plein dedans • titulaire d’un diplôme en droit qui ne lui sert strictement à rien • il a une soeur de trente-deux ans, et un demi-frère de huit ans dont il s’occupe à temps partiel • il a des tendances alcooliques non-assumées • allergique à l’engagement • il a quitté brisbane durant plus de trois mois, du jour au lendemain, et n’est revenu que début juillet • il met un temps fou à répondre à ses sms (quand il y répond) • son père est décédé le vingt-huit juin 2022.
CODE COULEUR : #899f5f
RPs EN COURS : autumn, eleonora, noor, albane, naomi, jina, asher, winston #3, albane #2 & leo #3 & winston #4.

i'm a wreck without you here -- jina 6nz9
wiselé — when we were young we were the ones, the kings and queens, we ruled the world. we smoked cigarettes, no regrets. wish i could relive every single word. we’ve taken different paths and travelled different roads, but i know we'll always end up on the same one when we're old.

i'm a wreck without you here -- jina Hzft
wise — a place to crash, i got you. no need to ask, just get on the phone, i got you. come and pick you up if i have to. what's weird about it is we're right at the end and mad about it, just figured it out in my head. go ahead and say goodbye, i’ll be all right. and when you need a place to run to, for better or worse i got you. and if it don't feel right you're not losing me by letting me know.

i'm a wreck without you here -- jina 9845
leo — fifteen years old and smoking hand-rolled cigarettes, running from the law through the backfields and getting drunk. take me back to when we found weekend jobs, when we got paid we’d buy cheap spirits and drink them straight. and i’m on my way, i still remember these old country lanes when we did not know the answers. i miss the way you make me feel, and it's real.

RPs EN ATTENTE :
i'm a wreck without you here -- jina Tumblr_inline_p7ihubzv4D1qaypzc_400
grigson (scénario) — lately, i’ve been thinking. i want you to be happier. when the morning comes, when we see what we've become in the cold light of day, we're a flame in the wind, not the fire that we've begun. every argument, every word we can't take back ‘cause with the all that has happened i think that we both know the way that this story ends.

RPs TERMINÉS : winston #1, winston #2 & leo #2.
AVATAR : jack falahee.
CRÉDITS : dracarys. (avatar), syno, yourfaceclaimed, maurawrites, jcylenz, moretzofrps, harleystuff (crackships).
DC :
PSEUDO : manon.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45237-some-days-i-lie-wide-awake-til-the-sun-hits-my-face-reese https://www.30yearsstillyoung.com/t45338-glimpse-of-us-reese https://www.30yearsstillyoung.com/t45339-reese-grigson

i'm a wreck without you here -- jina Empty
Message(#) Sujet: i'm a wreck without you here -- jina i'm a wreck without you here -- jina EmptySam 13 Aoû - 23:54



i'm a wreck without you here
vingt-neuf juin.

Le silence règne dans l’appartement. Il n’a pratiquement pas bougé depuis la veille. Il n’est pas allé travailler, n’a pas mangé quoique ce soit. Son portable a sonné cinq fois, et Reese n’a pas daigné décrocher, sans se soucier le moins du monde de la provenance de l’appel, l’écran posé contre la table basse. La nuit est déjà bien entamée, son appartement n’étant éclairé que par les bribes de lune s’infiltrant par les vitres qu’il n’a pas la force de couvrir avec les volets. Assis sur son canapé, ses coudes reposent contre ses genoux, ses phalanges soutenant difficilement son menton. Certaines d’elles viennent se perdre contre ses lèvres, ses yeux rougis perdus dans le vague. Il a mis du temps à réaliser, Reese. Il n’est toujours pas certain de réaliser, d’ailleurs. La première heure suivant l’annonce du décès de son père a été silencieuse. Son coeur s’est enflé, au fur et à mesure des minutes, des larmes qui refusaient de couler. Il ne sait pas pourquoi, après une heure, il s’est finalement effondré. Toutes ses émotions ont été évacuées durant de longues heures, jusqu’à ce qu’il s’endorme d’épuisement, sur ce canapé, dans les mêmes habits. Dorénavant, il n’est plus capable de verser une seule larme. Vidé, et pris d’une migraine qu’il peine à apaiser. Il a trouvé refuge dans l’alcool. Le whisky et la vodka, plus précisément. Il a enchaîné les verres, sans compter, sans se soucier de pouvoir tenir sur ses deux pieds par la suite, à ne plus savoir si ses yeux sont écarlates à cause de la fatigue, des pleurs ou de l’alcool ingurgité. Certainement les trois à la fois. Mais ça non plus, il ne s’en soucie pas. A la place, il se pose des questions stupides. Est-ce que le numéro de son père sera redistribué à quelqu’un d’autre, dans quelques temps ? Est-ce qu’il est censé préparer un discours quelconque pour les funérailles ? Cette simple pensée lui donne la nausée.

Les heures ont filé, pratiquement vingt-quatre, et il n’a aucune idée de quoi faire. Il voudrait que quelqu’un puisse le rassurer, sans vouloir la présence de qui que ce soit à la fois. Et pour la première fois, c’est de son père dont il a cruellement besoin. Cette douce ironie lui noue furieusement la gorge, et il se déteste d’y penser. Dans un souffle, il laisse son crâne reposer contre le dossier du sofa — les yeux dans le vague, la respiration lente qui lui donne la sensation de pouvoir s’interrompre à tout moment. Il reste ainsi probablement de longues secondes. Peut-être de longues minutes. Et puis, sans trop savoir pourquoi, il finit par attraper son portable jusque là délaissé. Il ne regarde pas ses messages ou ses appels manqués pour autant. Il a ce réflexe étrange d’aller dans ses contacts, et d’y trouver ce numéro. Un numéro qui n’appartient ni à un membre de sa famille, ni même à un ami. Un numéro de téléphone appelé une première fois par accident, après de nombreux verres, et qu’il a pris l’habitude malsaine d’appeler à chaque besoin de parler en état d’ébriété, après avoir constaté qu’il y avait toujours quelqu’un au bout du fil, malgré l’évidence de ses abus. Il l’appelle presque inconsciemment, cette fois-ci. Sa face ne reflète pas la moindre émotion, alors que les sonneries retentissent à son oreille. Et puis, de nouveau, la voix de Jina résonne. « Mon père est mort. » Les mots filent de ses lèvres sans qu’il ne prenne une seconde pour y réfléchir — il n’en est de toute manière plus capable. L’entrée en matière est brutale, sans une inquiétude de sa part pour la façon dont le recevra son interlocutrice. Il se trouvera minable le lendemain, pour sûr. Mais ce soir, il se laisse porter par son besoin égoïste d'extérioriser ses maux.
(C) PATR.ONUS





cut throat --
first things first i'ma say all the words inside my head, i'm fired up and tired of the way that things have been. second thing second, don't you tell me what you think that i could be, i'm the one at the sail, i'm the master of my sea.
Revenir en haut Aller en bas
Jina Crawley
Jina Crawley
les fausses aventures
les fausses aventures
Voir le profil de l'utilisateur
i'm a wreck without you here -- jina 9OYzxwd ÂGE : 26 ans - 08.08.96
SURNOM : Ji
STATUT : célibataire
MÉTIER : game master dans un escape game la majeur partie de son temps, mais diseuse de bonnes aventures et guide en urbex pour boucler les fins de mois
LOGEMENT : un terrain vague squatté par des caravanes et mobiles home entre le port et l'aéroport, grosse ambiance.
i'm a wreck without you here -- jina 5c7efafe534180cb258c9bb4454c381463ba9c43
POSTS : 10832 POINTS : 0

TW IN RP : surnaturel - agression sexuelle - drogue -
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Jina est surtout petite que plus :OO:
CODE COULEUR : #996699 PRESQUE LE DIABLE, COINCIDENCE ? I DON'T THINK SO.
RPs EN COURS : i'm a wreck without you here -- jina Xl0f


Jineth#3
Jinto#2

Isaac - Mac - Colin -Reese #2


UA
Greg&Les&Noa - Noa&Swann

RPs TERMINÉS : Eddie - Seth#1 - Angus-Maze#1 -
Lena - Jineth#2 - KieranUAZ - Lena#2 - Dani - Freddy UAF. - Murphy UAF - Kieran#2UAZ- Cameron - Maze#2 - Cait - Iris - Angus&Sethfb - eleonora - Emery - Jiden- Angus#2 -
AVATAR : Devery Jacobs
CRÉDITS : avatar : harleystuff ; ub : loonywaltz ; dessin: maparche
DC : Nino - May - Owen - Yara
PSEUDO : Ciloute
Femme (elle)
INSCRIT LE : 05/07/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t40691-nino-may-dinis-jina-owen https://www.30yearsstillyoung.com/t40697-jina-crawley#2024428

i'm a wreck without you here -- jina Empty
Message(#) Sujet: Re: i'm a wreck without you here -- jina i'm a wreck without you here -- jina EmptySam 20 Aoû - 13:59




Dans le bus après une journée fatigante, elle s’apprête à rentrer chez elle. Cait lui proposé de venir la voir après le travail mais elle n’a pas eu la force de la rejoindre chez elle et à vrai dire, n’ayant qu’une envie : être seule chez elle, ouvrir la lucarne de ma caravane et y voir les lumières des avions passer à travers les nuages et les étoiles qui brillent juste derrière. Le paysage défile, Jina voit s’enchainer les éclairages publics les uns derrière les autres, la plongeant tantôt dans l’obscurité, tantôt dans la lumière vive. Puis plus rien, la nuit noir, la ville n’est plus là, ce sont les arbres et la route déserte qui l’entoure. A cette heure-ci, la circulation n’est pas dense, les voitures se font rare, la navette de l’aéroport fera encore quelques aller et retour pour s’arrêter au milieu de la nuit et reprendre peu avant que le soleil ne se lève à nouveau.
Elle le connaissait par cœur ce chemin, elle savait exactement combien de temps elle metait pour rentrer chez elle, longtemps, sans doute trop. Elle aurait été mieux d’aller dormir chez une amie, chez Cait, comme elle le lui avait proposé ou même chez Lena puisqu’elle avait les clés de son appartement mais c’est son confort qu’elle voulait. Elle s’assoupissait, car elle en avait encore le temps et elle savait qu’elle ne risquait pas de louper l’arrêt auquel elle devait descendre, elle en était encore loin. Ca sonne. « Mademoiselle. » elle se redresse, levant les yeux vers cette dame qui s’adressait à elle. « Mademoiselle, votre téléphone sonne… » qu’elle chuchotte comme si elle ne voulait pas la déranger, mais c’était chose dejà faite. Jina hoche la tête, entendant à son tour la sonnerie, elle plongea sa main dans son sac, fouilla pour retrouver l’appareil que tout le monde avait remarqué sauf elle. Un prénom. Reese. Boom dans la poitrine. Reese ? Elle n’avait plus de nouvelles de lui depuis plusieurs mois, plus un appel. « Oui ? » s’empressa t elle de dire alors qu’elle avait peur de louper l’appel. « Mon père est mort. » oh. Elle s’enroula dans son siège, la mine défaite. Elle regardait autour d’elle, ne voulant que personne ne se mêle de cette conversation. Elle connaissait bien la relation avec son père, avec sa famille, elle l’avait entendu en parler des heures durant, les liens complexe qu’il pouvait avoir avec eux. Et là, son père, il est mort. « Comment est-ce que tu te sens ? » la question était idiote, n’est-ce pas ? c’était bien la seule réponse qu’elle s’était sentie capable de lui apporter. Elle aurait été bête de croire qu'il l'appelait pour lui annoncer une bonne nouvelle, bien sûre qu'il n'en avait pas. Il n'appelait que lorsque ça n'allait pas, ce n'est pas des mois plus tard qu'il aurait inversé la tendance...




i'm a wreck without you here -- jina L7tg

i'm a wreck without you here -- jina KisbHqw
i'm a wreck without you here -- jina WUtJBww
i'm a wreck without you here -- jina 1x7BY0Y
i'm a wreck without you here -- jina BXoTHHs
i'm a wreck without you here -- jina EmnXD0b
i'm a wreck without you here -- jina N6lmNhB
Revenir en haut Aller en bas
Reese Grigson
Reese Grigson
le coeur instable
le coeur instable
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (21/06/1992).
SURNOM : grizz(ly).
STATUT : célibataire.
MÉTIER : barman.
LOGEMENT : sur le canapé de hugo, le temps de se retrouver un appartement.
i'm a wreck without you here -- jina Ee4864fcbe92fa6d089c378e5db78f9b9f7992a3
POSTS : 479 POINTS : 20

TW IN RP : alcoolisme, mort/deuil.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à brisbane • fumeur par intermittence, actuellement en plein dedans • titulaire d’un diplôme en droit qui ne lui sert strictement à rien • il a une soeur de trente-deux ans, et un demi-frère de huit ans dont il s’occupe à temps partiel • il a des tendances alcooliques non-assumées • allergique à l’engagement • il a quitté brisbane durant plus de trois mois, du jour au lendemain, et n’est revenu que début juillet • il met un temps fou à répondre à ses sms (quand il y répond) • son père est décédé le vingt-huit juin 2022.
CODE COULEUR : #899f5f
RPs EN COURS : autumn, eleonora, noor, albane, naomi, jina, asher, winston #3, albane #2 & leo #3 & winston #4.

i'm a wreck without you here -- jina 6nz9
wiselé — when we were young we were the ones, the kings and queens, we ruled the world. we smoked cigarettes, no regrets. wish i could relive every single word. we’ve taken different paths and travelled different roads, but i know we'll always end up on the same one when we're old.

i'm a wreck without you here -- jina Hzft
wise — a place to crash, i got you. no need to ask, just get on the phone, i got you. come and pick you up if i have to. what's weird about it is we're right at the end and mad about it, just figured it out in my head. go ahead and say goodbye, i’ll be all right. and when you need a place to run to, for better or worse i got you. and if it don't feel right you're not losing me by letting me know.

i'm a wreck without you here -- jina 9845
leo — fifteen years old and smoking hand-rolled cigarettes, running from the law through the backfields and getting drunk. take me back to when we found weekend jobs, when we got paid we’d buy cheap spirits and drink them straight. and i’m on my way, i still remember these old country lanes when we did not know the answers. i miss the way you make me feel, and it's real.

RPs EN ATTENTE :
i'm a wreck without you here -- jina Tumblr_inline_p7ihubzv4D1qaypzc_400
grigson (scénario) — lately, i’ve been thinking. i want you to be happier. when the morning comes, when we see what we've become in the cold light of day, we're a flame in the wind, not the fire that we've begun. every argument, every word we can't take back ‘cause with the all that has happened i think that we both know the way that this story ends.

RPs TERMINÉS : winston #1, winston #2 & leo #2.
AVATAR : jack falahee.
CRÉDITS : dracarys. (avatar), syno, yourfaceclaimed, maurawrites, jcylenz, moretzofrps, harleystuff (crackships).
DC :
PSEUDO : manon.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45237-some-days-i-lie-wide-awake-til-the-sun-hits-my-face-reese https://www.30yearsstillyoung.com/t45338-glimpse-of-us-reese https://www.30yearsstillyoung.com/t45339-reese-grigson

i'm a wreck without you here -- jina Empty
Message(#) Sujet: Re: i'm a wreck without you here -- jina i'm a wreck without you here -- jina EmptyVen 26 Aoû - 0:12



i'm a wreck without you here
Enfoncé dans son canapé matelassé, Reese détaille le mur lui faisant face, les sonneries résonnant en écho contre son oreille. Il sent l’alcool brouiller ses sens, ses jambes s’alourdir sans même tenter de s’en servir. Plus les secondes filent, et plus son appartement lui donne la sensation de s’assombrir, les murs, de se rapprocher, pour ne plus laisser que lui. Il ne se souvient pas de la dernière fois qu’il a appelé Jina. Avant son départ de Brisbane, sans aucun doute, la brune n’ayant pas échappé à son silence. Il n’avait pas de tracas familiaux à raconter, à Sydney. Seulement des amitiés superficielles, qui ne lui posaient pas de problèmes, et qui lui semblent encore plus dérisoires ce soir. Alors, Jina pourrait ignorer cet appel impromptu, à une heure tardive qui laisse suggérer ses intentions inchangées. Pourtant, après quelques secondes, les sonneries cessent — non pas pour laisser place à la messagerie, mais à la voix de la brune. La sentence tombe presque aussitôt. Il ne prend pas la peine de la saluer, de lui demander comment elle va. Il ne le fait jamais. Jamais pour ces appels, en tout cas. Cette facette de lui est bien moins reluisante, aux antipodes du comportement bien plus amical qu’il adoptait lorsqu’il réparait sa caravane. « Comment est-ce que tu te sens ? » Si la question pouvait sembler idiote au premier abord, dans son cas, elle était en réalité plutôt légitime. La brune est, étrangement, l’une de ceux qui connaissent le mieux sa situation familiale. Elle connaît sa relation avec chacun des Grigson, chacune de ses pensées à ce sujet. Elle l’a écouté durant de longues heures, et lui, à l’inverse, ne connaît pratiquement rien d’elle. Un déséquilibre qui parfois, attise sa curiosité, et souvent, ne le fait pas sourciller — il est étrangement plus enclin à se confier à quelqu’un dont il ne sait rien, et qu’il ne voit pratiquement jamais, plutôt qu’à quelqu’un d’omniprésent dans son quotidien. Il a l’illusion qu’ainsi, tous ses aveux ne lui reviendront pas pleine face, comme si Jina avait les mêmes obligations que les psychologues qu’il exècre. Une contradiction de plus, puisqu’il la traite comme tel, à la différence près qu’il ne le fait qu’à travers des appels, et seulement après plusieurs verres. « Mal. » Un sourire ironique vient étirer ses lèvres. Il a toujours dénigré son père dans ses appels, l’accablant de reproches comme s’il n’avait aucune qualité pour contrebalancer les défauts cités. Pourtant, son père en avait. Il ne les a seulement jamais autant perçu qu’aujourd’hui, ne s’est jamais souvenu aussi clairement des bons moments partagés avec lui. Il les avait jusque là toujours tu, au profit des mauvais. « J’ai tout fait pour ne plus le croiser, et maintenant j’me retrouve à chialer comme un gosse parce qu’il est plus là. » Il ricane faiblement, peinant à déglutir lorsque sa gorge se décompose en une multitudes de noeuds. « J’ai vraiment l’air con. » qu’il finit par avouer d’une voix enrayée. Il fronce les sourcils, tentant de maîtriser la vague d’émotion qui vient le frapper de nouveau sans qu’il n’y soit préparé. Malgré tout, ses yeux qu’il pensait vidés sont humides, sa gorge douloureuse tant elle est serrée. Il laisse un silence s’installer, s’accorde quelques secondes pour s’assurer que sa voix ne se brisera pas au moindre mot prononcé. « Je sais pas quoi faire pour me sentir mieux. » Il en demande trop, Reese. Ça ne fait qu’à peine plus de vingt-quatre heures qu’il a appris la nouvelle, et malgré tout, la douleur dans sa poitrine ne tarit pas assez vite à son goût — elle s’amplifie, au contraire. Il voudrait pouvoir tout refouler, anesthésier son corps tout entier. Il aurait cru que l’alcool aurait rempli ce rôle, mais même ça, ce n’est pas suffisant. Il essaye, pourtant, de ne pas ressasser les souvenirs. De ne pas penser à leur dernier échange, à son dernier message sous lequel il aura éternellement laissé un vulgaire vu. Mais il ne peut pas s’en empêcher, enseveli sous la culpabilité. Il a besoin d’en parler, d’y poser des mots, et pourtant, la douleur n’en est que plus vive.
(C) PATR.ONUS





cut throat --
first things first i'ma say all the words inside my head, i'm fired up and tired of the way that things have been. second thing second, don't you tell me what you think that i could be, i'm the one at the sail, i'm the master of my sea.
Revenir en haut Aller en bas
Jina Crawley
Jina Crawley
les fausses aventures
les fausses aventures
Voir le profil de l'utilisateur
i'm a wreck without you here -- jina 9OYzxwd ÂGE : 26 ans - 08.08.96
SURNOM : Ji
STATUT : célibataire
MÉTIER : game master dans un escape game la majeur partie de son temps, mais diseuse de bonnes aventures et guide en urbex pour boucler les fins de mois
LOGEMENT : un terrain vague squatté par des caravanes et mobiles home entre le port et l'aéroport, grosse ambiance.
i'm a wreck without you here -- jina 5c7efafe534180cb258c9bb4454c381463ba9c43
POSTS : 10832 POINTS : 0

TW IN RP : surnaturel - agression sexuelle - drogue -
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Jina est surtout petite que plus :OO:
CODE COULEUR : #996699 PRESQUE LE DIABLE, COINCIDENCE ? I DON'T THINK SO.
RPs EN COURS : i'm a wreck without you here -- jina Xl0f


Jineth#3
Jinto#2

Isaac - Mac - Colin -Reese #2


UA
Greg&Les&Noa - Noa&Swann

RPs TERMINÉS : Eddie - Seth#1 - Angus-Maze#1 -
Lena - Jineth#2 - KieranUAZ - Lena#2 - Dani - Freddy UAF. - Murphy UAF - Kieran#2UAZ- Cameron - Maze#2 - Cait - Iris - Angus&Sethfb - eleonora - Emery - Jiden- Angus#2 -
AVATAR : Devery Jacobs
CRÉDITS : avatar : harleystuff ; ub : loonywaltz ; dessin: maparche
DC : Nino - May - Owen - Yara
PSEUDO : Ciloute
Femme (elle)
INSCRIT LE : 05/07/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t40691-nino-may-dinis-jina-owen https://www.30yearsstillyoung.com/t40697-jina-crawley#2024428

i'm a wreck without you here -- jina Empty
Message(#) Sujet: Re: i'm a wreck without you here -- jina i'm a wreck without you here -- jina EmptyLun 12 Sep - 13:32



Les vibrations de son téléphone, qu’elle tenait entre ses doigts, l’avaient sortie de son état de somnolence. Jamais très loin de son appareil, la jeune brune était toujours très réactive, elle répondait en quelques secondes à ses sms, elle avait un sixième sens pour anticiper l’arrivée d’une notification d’un réseau social. Certains s’amusaient à l’appeler Lucky Luke, d’autres lui disaient souvent de laisser son smartphone de côté et de se déconnecter un peu. Mais elle avait cette peur au fond d’elle d’être oubliée et qu’on ne la sollicite plus, si elle mettait plus de temps à répondre. Jina voulait donner ce sentiment qu’on pouvait compter sur elle à tout moment, qu’elle serait toujours présente, même si parfois, elle trouvait ça aussi épuisant. Alors forcément, elle n’attendait pas d’appel ce soir-là, encore moins un appel de Reese. Elle s’était faite à l’idée qu’elle n’aurait plus de ses nouvelles et même si pendant un temps, elle regardait ses appels en absence et qu’elle espérait même pouvoir à nouveau entendre sa voix, elle avait fini par s’y faire, qu’il n’appellerait plus. La surprise était tellement qu’elle avait ressentie comme un stress l’envahir, une boule au ventre et la gorge endolorie. Qu’est ce qui avait bien pu justifier un tel silence de sa part alors qu’elle avait pris l’habitude de l’écouter des heures durant ? Qu’est ce qui à présent, pouvait justifier qu’il se souvienne d’elle et se mette à la solliciter à nouveau ? Le suspens était rapidement tué dans l’œuf, la mort. Voilà ce qui l’avait amené à elle. Son père était mort.
Bien sûre, la réaction de la brune était idiote. Il ne pouvait pas bien se sentir, si non, il n’aurait sans doute pas ressentie le besoin de lui en parler, de ressortir de son absence. Et puis, Reese avait dépeint un tableau assez sombre de son père, lui mettant tous les maux du monde sur le dos, mais bien sûre, maintenant qu’il n’était plus là, la donne avait changé. « Mal. » ce n’était pas tant ce mot qui avait retourné l’estomac de la jeune demoiselle mais plutôt la manière dont il l’avait dit. Elle sentait qu’il était fébrile, qu’il était touché et qu’il pouvait basculer. Dans son bus, elle regrettait de ne pas pouvoir agir davantage.  « J’ai tout fait pour ne plus le croiser, et maintenant j’me retrouve à chialer comme un gosse parce qu’il est plus là. » Elle se demandait à ce moment précis, comment elle réagirait si on lui annonçait la mort de son père, qui pour elle, n’en porte que le nom. Jina avait toujours été rancunière, rancunière qu’il l’ait abandonné avec sa mère – qu’elle aime plus que tout au monde – et rancunière que ce soit pour son autre famille, celle dont elle avait pris connaissance il y a tout juste un an à présent… Jina, tout comme Reese, faisait porter sur le dos de son père tous les soucis qu’elle devait endosser elle-même. Mais, le jour où il ne sera plus là, qui pourrait prendre cette responsabilité ? « J’ai vraiment l’air con. »  elle n’était pas certaine de vraiment comprendre le sens de cette phrase et comment elle devait l’interpréter mais elle trouvait sa réaction plutôt saine, en réalité. « Je sais pas quoi faire pour me sentir mieux. » Jina jetait un œil vers l’extérieur, tentant de se repérer et d’être sûre de ne pas louper son arrêt. Elle avait encore quelques minutes avant de pouvoir descendre. « J’ai jamais perdu quelqu’un de ma famille… » Autrement dit, elle n’a en réalité, aucune idée de comment faire face au deuil. « T’as pas l’air con, tu sais… » malgré tout ce qu’elle avait pu entendre à propos de la famille et du père de Reese, s’il tenait autant à ce que quelqu’un qu’il ne connaisse pas puisse entendre ses déboires et ses difficultés, c’est qu’au fond, il y était attaché et que sa famille, quelle qu’elle soit, gardait une place importante pour lui. « J’suis contente de t’entendre… » Aussi dramatique pouvait être la raison de son appel. Et c’était peut-être aussi égoïste de lui dire à ce moment-là. « Tu as des nouvelles ta sœur ? et ton frère, comment il va ? » Son petit frère qui avait encore surement moins les armes pour affronter cette nouvelles-là.  « c’est arrivé quand ? » on dit souvent que le temps fait son travail et qu’il aide à faire son deuil… la nouvelle semble être très récente pour Reese en tout cas.




i'm a wreck without you here -- jina L7tg

i'm a wreck without you here -- jina KisbHqw
i'm a wreck without you here -- jina WUtJBww
i'm a wreck without you here -- jina 1x7BY0Y
i'm a wreck without you here -- jina BXoTHHs
i'm a wreck without you here -- jina EmnXD0b
i'm a wreck without you here -- jina N6lmNhB
Revenir en haut Aller en bas
Reese Grigson
Reese Grigson
le coeur instable
le coeur instable
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente ans (21/06/1992).
SURNOM : grizz(ly).
STATUT : célibataire.
MÉTIER : barman.
LOGEMENT : sur le canapé de hugo, le temps de se retrouver un appartement.
i'm a wreck without you here -- jina Ee4864fcbe92fa6d089c378e5db78f9b9f7992a3
POSTS : 479 POINTS : 20

TW IN RP : alcoolisme, mort/deuil.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à brisbane • fumeur par intermittence, actuellement en plein dedans • titulaire d’un diplôme en droit qui ne lui sert strictement à rien • il a une soeur de trente-deux ans, et un demi-frère de huit ans dont il s’occupe à temps partiel • il a des tendances alcooliques non-assumées • allergique à l’engagement • il a quitté brisbane durant plus de trois mois, du jour au lendemain, et n’est revenu que début juillet • il met un temps fou à répondre à ses sms (quand il y répond) • son père est décédé le vingt-huit juin 2022.
CODE COULEUR : #899f5f
RPs EN COURS : autumn, eleonora, noor, albane, naomi, jina, asher, winston #3, albane #2 & leo #3 & winston #4.

i'm a wreck without you here -- jina 6nz9
wiselé — when we were young we were the ones, the kings and queens, we ruled the world. we smoked cigarettes, no regrets. wish i could relive every single word. we’ve taken different paths and travelled different roads, but i know we'll always end up on the same one when we're old.

i'm a wreck without you here -- jina Hzft
wise — a place to crash, i got you. no need to ask, just get on the phone, i got you. come and pick you up if i have to. what's weird about it is we're right at the end and mad about it, just figured it out in my head. go ahead and say goodbye, i’ll be all right. and when you need a place to run to, for better or worse i got you. and if it don't feel right you're not losing me by letting me know.

i'm a wreck without you here -- jina 9845
leo — fifteen years old and smoking hand-rolled cigarettes, running from the law through the backfields and getting drunk. take me back to when we found weekend jobs, when we got paid we’d buy cheap spirits and drink them straight. and i’m on my way, i still remember these old country lanes when we did not know the answers. i miss the way you make me feel, and it's real.

RPs EN ATTENTE :
i'm a wreck without you here -- jina Tumblr_inline_p7ihubzv4D1qaypzc_400
grigson (scénario) — lately, i’ve been thinking. i want you to be happier. when the morning comes, when we see what we've become in the cold light of day, we're a flame in the wind, not the fire that we've begun. every argument, every word we can't take back ‘cause with the all that has happened i think that we both know the way that this story ends.

RPs TERMINÉS : winston #1, winston #2 & leo #2.
AVATAR : jack falahee.
CRÉDITS : dracarys. (avatar), syno, yourfaceclaimed, maurawrites, jcylenz, moretzofrps, harleystuff (crackships).
DC :
PSEUDO : manon.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45237-some-days-i-lie-wide-awake-til-the-sun-hits-my-face-reese https://www.30yearsstillyoung.com/t45338-glimpse-of-us-reese https://www.30yearsstillyoung.com/t45339-reese-grigson

i'm a wreck without you here -- jina Empty
Message(#) Sujet: Re: i'm a wreck without you here -- jina i'm a wreck without you here -- jina EmptyMer 21 Sep - 23:52



i'm a wreck without you here
Reese est perdu. Ecrasé sous un poids invisible, sa carcasse engourdie par l’alcool n’a de force que pour maintenir son portable contre son oreille. Il a encore du mal à comprendre comment il en est arrivé à prendre cette habitude malsaine d’appeler sur ce numéro. Un réflexe nullement éteint par ces quelques mois de trêve. N’importe qui, autant que lui, ne comprendrait pas, s’il avait daigné en parler à quelqu’un. Il n’a pas évoqué ces confidences nocturnes avec Jina auprès de qui que ce soit. Il les garde pour lui, égoïstement. Par honte, sans aucun doute. Mais aussi parce qu’une partie de lui perçoit ces moments comme une parenthèse qu’il n’a envie de partager avec personne d’autre. Un refuge bancal, probablement pas celui qu’il faudrait. Mais chaque fois, il a l’impression que c’est celui dont il a besoin. « J’ai jamais perdu quelqu’un de ma famille… » Il demeure silencieux, ses opales inlassablement fixées sur le mur d’en face. C’était encore son cas hier. Et stupidement, il n’imaginait pas une seconde qu’il aurait à se confronter à un décès avant de longues années, encore moins celui de son père. Comme s’il serait épargné par les imprévus de la vie, que la faucheuse n’avait d’intérêt que pour les autres. Le retour à la réalité est brutal, et lui apporte des angoisses qu’il n’avait pas jusqu’ici. Ses proches ne sont pas plus à l’abri que n’importe qui, et rien ne lui garantit la durée de son répit, si on peut toutefois le qualifier ainsi. « T’as pas l’air con, tu sais… » Ses prunelles viennent cette fois se planter sur le sol, alors qu’il vient nerveusement rouler sa langue au creux de sa joue. « J'me sens con, pourtant. » qu’il souffle, ses sourcils légèrement arqués. Il se sent con d’être dans un état aussi minable, d’avoir participé si activement à la dégradation de sa relation avec son père, et de n’éprouver des regrets que dans un scénario aussi dramatique. « J’suis contente de t’entendre… » Il fronce doucement les sourcils, pris au dépourvu. Il ne sait pas quoi répondre à ça. « Tu as des nouvelles ta sœur ? et ton frère, comment il va ? » Il cille quelques instants, avant de finalement passer outre sa précédente confidence. « C’est ma soeur qui me l’a dit. » Il n’a pas eu besoin de lui demander comment elle se sentait. Ses sanglots résonnent encore, et la seule chose qui le rassure, c’est qu’elle n’ait pas eu à entendre les siens. « J’sais qu’elle m’a envoyé des sms et qu’elle a essayé de m’appeler après. » Il a pu le constater, bien qu’il s’en doutait, au moment de retourner son écran, puis de récupérer son portable jusque là délaissé. Pas seulement elle, d’ailleurs. Sa mère, également, avec qui il n’a pas échangé un mot depuis des mois. Il a ignoré chaque notification depuis la veille. « J’arrive pas à répondre. » qu’il souffle finalement, avec un sentiment pathétique lui tiraillant l’estomac. Toutes ses barrières sont abaissées lorsqu’il s’adresse à la brune. Il est d’une honnêteté brute, bien moins entravé par sa fierté. Il déballe tous les sentiments qu’il enfouit, toutes les pensées qu’il tait. « J’ose même pas demander des nouvelles de Finn. » Simplement imaginer l’état de son frère lui comprime la poitrine. « J’me suis barré, j’suis pas revenu comme je lui avais dit, et maintenant notre père est mort. Et je suis pas là. » Il oublie presque que Jina n’est pas au courant qu’il n’est plus à Brisbane depuis trois mois. Il agit comme si elle savait tout, même toutes les informations qu’il omet de lui partager. « Il doit m'détester. » Sa voix tremble plus qu’il ne le voudrait. Il y tient bien plus qu’il ne voudra jamais l’avouer, à ce mioche. Malgré toutes ses erreurs, malgré son attitude aux antipodes du frère idéal — il ne supporterait pas de voir un jour un éclat de mépris dans son regard. « C’est arrivé quand ? » Il fronce les sourcils, se mordant à plusieurs reprises l’intérieur de ses joues. Il tente de se maîtriser au mieux, en vain. « Hier. » La blessure est encore bien trop récente, prenant l’apparence d’une plaie béante, dont il peine à limiter l’hémorragie. « Je sais pas quand les funérailles vont avoir lieu. » Il renifle brièvement, pousse un long soupire, aussi peu contrôlé que tout le reste. Il a conscience qu'il doit demander la date. Mais il ne l'a toujours pas fait. « J’me sens pas prêt. » qu’il avoue d’une voix étranglée. Rien qu'imaginer le corps de son père dans un cercueil lui file la nausée. Revoir sa famille à qui il n'a plus adressé un mot depuis son départ, hormis sa soeur et son frère, et dans un tel contexte, l'angoisse. Et plus il y pense, moins il s'en sent capable.
(C) PATR.ONUS





cut throat --
first things first i'ma say all the words inside my head, i'm fired up and tired of the way that things have been. second thing second, don't you tell me what you think that i could be, i'm the one at the sail, i'm the master of my sea.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

i'm a wreck without you here -- jina Empty
Message(#) Sujet: Re: i'm a wreck without you here -- jina i'm a wreck without you here -- jina Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

i'm a wreck without you here -- jina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-