AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Tournevis Porte-Embouts Stanley avec 6 Embouts – ...
Voir le deal
3.91 €

 (ninaïa #6) lesser of two evils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gaïa Salvatori
Gaïa Salvatori
la justicière au stylo
la justicière au stylo
Voir le profil de l'utilisateur
(ninaïa #6) lesser of two evils 9OYzxwd ÂGE : 33 ans (02/10/89)
STATUT : elle lui a avoué ses sentiments, et continue d'espérer qu'un jour elle arrivera à lui arracher les trois mots
MÉTIER : elle vole désormais de ses propres ailes en tant que journaliste d'investigation freelance, flirte avec l'idée d'écrire un bouquin
LOGEMENT : #179 Edward Street, Spring Hill, avec son chat noir, Diva
simplcthings gif
POSTS : 2095 POINTS : 360

TW IN RP : mentions d'agression physique (passée)
TW IRL : cruauté animale
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Italienne de naissance et de coeur ☾ Troisième d’une fratrie de 6 enfants ☾ Née et a vécu toute son enfance à Sorrente, superbe ville côtière italienne. ☾ A choisi de partir étudier à Rome à sa majorité ☾ Ambitieuse, obstinée (carrément têtue) et surtout très carriériste ☾ noie ses daddy issues dans du vin hors de prix ☾ cuisine à merveille les plats surgelés ☾ pense que la pizza est un légume
CODE COULEUR : se trouve des excuses en indianred
RPs EN COURS : 5/7
nino (6) - vittorio (9) - river (1)

FLASHBACKS / UA : louis (ua bunyip) - winston (ua bunyip)

NaNoWriMo 2022

(ninaïa #6) lesser of two evils V21o
☾ VITTAÏA › I practice every day to find some clever lines to say to make the meaning come true, but then I think I'll wait until the evening gets late and I'm alone with you

(ninaïa #6) lesser of two evils Ogg4
☾ MALVA (scénario attendu) › uc.

(ninaïa #6) lesser of two evils Jrsw
☾ GAZE › because of you I'm never alone, I walk on the streets and I peek on my own, because of you the day looks brighter, the clouds ride away and you're lifting me higher

(ninaïa #6) lesser of two evils Wj8r
☾ NINAÏA › (u.c.)

RPs EN ATTENTE : Dani ☾ Freya ☾ Maze (2) ☾ Kai

(ninaïa #6) lesser of two evils 6cic

RPs TERMINÉS : 2022 › Vittorio (8) - Rosalie (1)

(à trier par année) nino (1) - vitto (1) - nino(2) - nino(3) - noa - ariane (1) - vitto (2) - vitto (3) - vittorio & ariane - jillian - vitto (4) - nino (4) - vitto & nino - vittaïa (5) - vittaïa (6) - vittaïa (7 ; mails) - martin - prim - channing - maze (1) - nino (5)

(ninaïa #6) lesser of two evils Tumblr_oy9plbSOd91vwvx0xo1_540

Abandons adèle (2016) - grace - laya - stephen - maze (2014) - liviana - leena - dean - vitto(2015) - giulia - eleonor - dinah - noah - zelda - floriana

(ninaïa #6) lesser of two evils 16591110
(octobre 2022)

☾ Prévisions 2022:
ton cours de bricolage se passe mal, tu finis avec un clou dans le pied
tu es pris dans une bagarre de kangourou se déroulant juste devant tes yeux
AVATAR : Blanca Suàrez
CRÉDITS : avatar @foehn - signature @drake - userbars @loonywaltz - crackships @bleeding_light - douceur sucrée ©mapartche
DC : cait la famille sans racines & vivian le compas dans l'oeil
PSEUDO : Foehn ; gabrielle
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17200-gaia-piu-in-alto-del-sole https://www.30yearsstillyoung.com/t37527-shining-just-the-way-i-like-gaia#1789232 https://www.30yearsstillyoung.com/t17267-gaia-salvatori#667667

(ninaïa #6) lesser of two evils Empty
Message(#) Sujet: (ninaïa #6) lesser of two evils (ninaïa #6) lesser of two evils EmptyMar 30 Aoû 2022 - 15:29




Lesser of two evils
Gaia Salvatori & @Nino Marchetti
Snakes biting my heels, the worries that refuse to let us go, I’ve been kicking them away, when hoping not to let them take control.

Elle s'était levée tôt le matin même. Vittorio était parti de bonne heure au dojo, il avait des affaires à gérer avant l'ouverture, dont l'un de ses comptes rendus hebdomadaires à Donnie, concernant notamment les chiffres du  début de la semaine. Seule dans le duplex de ce dernier à Bayside, où elle passait le plus clair de ses nuits ces derniers temps, la jeune femme aurait pu se permettre une grasse matinée. Mais après près d'une bonne demi-heure à se tourner et retourner dans le lit après le départ de son amant, elle avait capitulé et s'était levée, l'appel du café devenant plus fort que la tentation de se rendormir. Regagnant la petite cuisine, l'italienne s'était installée quelques minutes plus tard à table, tasse fumante à côté d'elle, ordinateur ouvert sur l'article qu'elle devait terminer dans la matinée. Passer en freelance lui avait permis de retrouver le journalisme qu'elle aimait, celui pour lequel elle avait fait des études, et ça lui concédait une liberté certaine concernant son emploi du temps. Elle ne s’était jamais plaint du genre de rythme qu’imposait le travail en bureau, loin de là, pourtant, il fallait bien avouer qu’être son propre patron était plus qu’appréciable. En une bonne heure, la jeune femme avait bouclé son dossier, déjà bien avancé les jours précédents. Et puisqu’elle avait un peu de temps libre, elle avait passé le reste de la matinée à plancher sur son roman. Les e-mails qu’elle échangeait régulièrement avec Rosalie étaient plus qu’instructifs, et bien que tout ça représente un travail monstre, le projet allait dans le bon sens, pour le moment. Ça ne durerait peut-être pas, même si elle l’espérait, mais pour le moment l’italienne tenait les délais qu’on lui avait accordé, et c’était déjà un bon point pour elle. Toujours un peu nerveuse de savoir si tout ce travail aboutira.it quelque part, au lieu de finir en échec, la journaliste n’en avait pas encore parlé à Vittorio. Et il fallait qu’elle pense à le faire dans les plus brefs délais. Autant parce qu’elle en bouillait d’impatience que parce qu’elle ne voulait plus rien lui cacher. Un peu avant midi, elle avait finalement levé les yeux de son ordinateur pour remarquer deux textos non lus sur son téléphone. L’un venait de River, une réponse qu’elle attendait avec impatience, et elle y avait répondu dans l’instant, les deux femmes prévoyant de se retrouver dans la semaine autour d’un café, pour discuter affaires. L’éventualité de travailler avec River sur quelque chose de plus grand lui titillait l’esprit depuis un moment déjà, depuis qu’elle savait que cette dernière était revenue en ville, soit quelques mois en arrière. Depuis plus longtemps même, puisque cette dernière avait évoqué cette possibilité bien avant cela, lorsqu’elles travaillaient ensemble chez The Australian, quelques semaines avant le départ brutal de River pour une destination qui restait encore très floue pour l’italienne. Mais même si elle était curieuse à ce sujet, Gaïa ne comptait pas tirer les vers du nez de sa collègue journaliste, pour le moment en tout cas. Ce n’était pas ce qui comptait le plus pour le moment. Le deuxième texto lui venait de Lacey, une amie, journaliste elle aussi mais chez un éditeur différent, qui l’invitait à la rejoindre pour une randonnée en fin de journée. Méfiante, la jeune femme avait plissé les yeux à la lecture de l’invitation. La dernière fois, elle s’était fait avoir, Lacey ne l’ayant pas du tout prévenu qu’elles partaient crapahuter dans les bois, puisqu’elle avait gardé la destination secrète jusqu’au bout. Puis elle avait abandonné l’italienne dans les bois en prenant de l’avance avec le reste du groupe, la laissant avec un sombre inconnu qui, heureusement pour eux, s’y connaissait un peu plus qu’elle en termes de survie en forêt. Depuis, la jolie blonde s’était platement excusée, mais Gaïa restait un peu échaudée à l’idée de retourner en forêt avec elle. Elle avait pris un instant pour réfléchir, avant de finalement décider de renouveler l’expérience. Si elles ne formaient qu’un groupe de deux, il n’y avait aucune chance pour que la journaliste ne perde la trace de son amie…

Quelques heures plus tard, la jeune femme était au point de rendez-vous, à faire le pied de grue à côté de sa voiture, attendant avec un peu d’impatience que Lacey ne daigne se montrer. Elle avait déjà plus d’un quart d’heure de retard quand à l’horaire prévu, et la patience de Gaïa commençait doucement à s’effriter. Cheveux attachés, vêtue d’un pantalon de randonnée, de chaussures adaptées et d’un sweat shirt, la jeune femme était bien loin de l’attitude qu’elle renvoyait d’habitude. Au diable les escarpins et les chemisiers en soie, ça aurait été complètement inconscient de partir en forêt sans s’habiller en conséquence, elle l’avait déjà testé dans le passé, et ne tenait pas vraiment à renouveler l’expérience. Un vent froid et humide lui fouettait le visage, et dans son dos, la forêt s’étendait, dense et majestueuse, d’un vert émeraude qui filtrait les rayons du soleil. Mais toujours aucune trace de Lacey.  Quelques minutes et un texto plus tard, l’italienne avait appris avec mécontentement que sa prétendue amie ne comptait pas venir, sous prétexte qu’elle avait un imprévu. Chose dont Gaïa ne lui aurait pas tenu rigueur, si cette dernière avait fait l’effort de la prévenir un peu plus tôt, soit au moins une demi-heure, quand elles étaient censées se rejoindre. Agacée, la jeune femme avait envisagé de rebrousser chemin, de reprendre la voiture pour rentrer sur Brisbane, quitte à rejoindre River tout de suite si elle était disponible. Ça n’était pas resté une option très longtemps. Déterminée, l’italienne avait verrouillé sa voiture après avoir récupéré son sac, et elle s’était lancée toute seule. Les chemins de randonnée étaient balisés, si elle les suivait, elle ne risquait pas de se perdre, pas vrai? En attendant, elle avait besoin de redescendre en pression avant de rentrer, et si tout se passait bien, une longue marche dans les bois lui serait sûrement bénéfique. Elle était confiante, Gaïa. Après tout, même si elle n’était pas experte en la matière, ce n’était plus sa première randonnée. Tout se passait à la perfection, quand la première goutte d’eau avait effleuré son visage. La lourde couverture des arbres lui dissimulant le ciel, la jeune femme n’avait pas remarqué à quel point il s’était assombri depuis le début de sa marche. Chargé à tel point qu’une averse serait désormais inévitable, les premières gouttes qui se succédaient en témoignaient. « Merde. » Pour autant, la journaliste n’avait pas fait demi-tour tout de suite. C’était que quelques gouttes après tout, ça ne la tuerait pas. Une grosse averse non plus, c’était certain, pour autant, Gaïa avait décidé de rebrousser chemin quand l’humidité avait commencé à lui coller fortement à la peau, quand l’air s’était infiltré sous ses vêtements, et que tout avait semblé plus froid à cause de la pluie. Rapidement, l’averse avait redoublé d’intensité, et l’italienne était encore trop loin de sa voiture pour caresser l’espoir d’aller s’y réfugier. Plus que tout, les rochers et le terrain devenait glissants, si bien que chacun de ses pas était plus lent que le précédent, afin d’éviter une chute. Finalement, quand une opportunité de se mettre à l’abri s’était présentée, elle avait sauté sur l’occasion sans trop réfléchir, s’engouffrant dans un renfoncement rocheux à quelques mètres. À la seconde où elle avait été suffisamment à l’abri de l’averse, bien que trempée jusqu’aux os, elle avait compris qu’elle n’était pas seule. Méfiante, prête à prendre la fuite au moindre danger puisque pas équipée pour lutter contre quelque bête que ce soit, elle avait avancé d’un pas hésitant, et une silhouette s’était dépliée devant elle, sortant de la seule véritable noirceur qu’offrait la petite grotte. La souffle coupé, Gaïa s’était immobilisée. C’était une silhouette humaine. Une silhouette d’homme, une silhouette de… « Nino? » C’était pas possible, si? Que de toutes les personnes qui pourraient se trouver dans la même forêt qu’elle, en même temps, à trouver refuge sous le même caillou, il faudrait qu’elle accepte que ce soit le frangin? À croire que le karma avait réellement quelque chose contre elle, puisque pas de doute, sorti de la pénombre, c’était bien lui. Roulant des yeux, l’italienne avait soupiré. « Ça commence à faire beaucoup, en termes de coïncidences. » À chaque fois qu’il lui arrivait quelque chose de passablement mauvais, Nino était là. Un véritable faiseur de catastrophes. Peu encline à lui parler davantage - que pourraient-ils bien se dire, à part des vérités acerbes? - , la jeune femme s’était laissée tomber au sol, s’asseyant à même la roche. Du coin de l’oeil, elle avait remarqué qu’il était dans un état aussi pitoyable qu’elle. Finalement, après une certaine réflexion, la jeune femme avait brisé le lourd silence qui s’était installé. « C’est bien que tu aies parlé à Maze. J’imagine qu’il valait mieux qu’elle l’apprenne de ta bouche, puisqu’elle à l’air de tenir à toi. » Elle ne savait pas précisément ce qu’il lui avait dit, elle espérait que ça restait assez fidèle à la vérité. Elle le saurait bien assez tôt, puisqu’elle comptait bien aller voir Maze dans les jours qui arrivaient. L’Anglaise feignait d’être occupée, mais Gaïa n’était pas dupe. Il fallait mettre les choses au point une bonne fois pour toutes.

code by black arrow


:
I'll find you in the dark
Don't you dare breaking my heart, and now just kiss me hard.


(ninaïa #6) lesser of two evils Vittai10
(ninaïa #6) lesser of two evils Journa10
(ninaïa #6) lesser of two evils Libra10
(ninaïa #6) lesser of two evils Winelo10
(ninaïa #6) lesser of two evils Piano10
(ninaïa #6) lesser of two evils 873483867:
Revenir en haut Aller en bas
Nino Marchetti
Nino Marchetti
le bon à rien
le bon à rien
Voir le profil de l'utilisateur
(ninaïa #6) lesser of two evils 9OYzxwd ÂGE : 34 - 3.11.87
STATUT : célibataire
MÉTIER : Agent polyvalent à l'association Beauregard
LOGEMENT : #150 Fortitude Valley
(ninaïa #6) lesser of two evils 74deae2130781b22fbc9813c467dd42472bd922a
POSTS : 7144 POINTS : 230

TW IN RP : misogynie - alcool - homophobie
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
CODE COULEUR : #cc6600
RPs EN COURS :
Laila - Alma - Gaïa #6

RPs TERMINÉS : Priam - Duncan FB - Duncan - Lauren-Rose-Cynthia- Vittorio - Silver - Liv - Liv #2 - Vittorio #2 - - Duncan #3 - Liv #3 - Gaia - Vitto/Liv - Mia - Ariane - Emre - Gaia #2 - Cassandra -Katherine - Ethel - Hannah - Cassandra #2 - Katherine #2- Maze - Katherine #3 - Gaia#3 - Vitto#3 - Chadna - James - Katherine - Allie - Edge Fb - Ezra-Adèle - Freya&Adèle - Apolline - Vitto#4 - Allie #2 - Adèle #2 - Adèle #3 - Elias - Adèle#4 -Remi - Ariane #2 - Adèle #5- Mitchell - Sohan - Ninèle#6 - Vitto #5 -Livia - Ninèle#7 - Knox - Chloé FB - Ninaze#3- Elias&Allie - Ninèle #8 - Katherine#4 -Gaia#4 - Livia#2 - Ninele#9 - Vitto #6 - Katherine #5 - Adèle#10 - Adèle&Will - Adèle#11 - Ninèle #12 - Ninaze#4 - Lily - vitto#7 - trent fb - Gaïa -Ninaze#5 - Maisie - Ninele#13


(ninaïa #6) lesser of two evils Iccv
(ninaïa #6) lesser of two evils Z8nAxGm

DIMENSION SLASHER Lena
AVATAR : casey deidrick
CRÉDITS : avatar : cheekeyfire ; ub : loonywaltz ; dessin: maparche
DC : Jina - May - Dinis - Owen
PSEUDO : ciloute
INSCRIT LE : 20/12/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t12943-nino-marchetti https://www.30yearsstillyoung.com/t40691-nino-may-dinis-jina-owen https://www.30yearsstillyoung.com/t13177-nino-marchetti

(ninaïa #6) lesser of two evils Empty
Message(#) Sujet: Re: (ninaïa #6) lesser of two evils (ninaïa #6) lesser of two evils EmptyLun 19 Sep 2022 - 16:10


Non, si Nino se trouvait dans la forêt aujourd’hui, ce n’était pas pour venir enterrer un corps. Et d’ailleurs, si jamais un jour Katherine cessait de donner signe de vie à qui que ce soit, il n’en serait surement pas à l’origine. L’italien n’avait jamais tué personne, bien que du sang coulait sans doute sur ses mains, il pouvait au moins se targuer de n’avoir envoyé jamais personne tout droit dans une tombe ou au pied d’un arbre à l’abris des regards. Bon, en réalité, si Nino se trouvait là, c’est qu’il avait voulu donner de sa propre personne et avait accepté de venir courir pour accompagner Chiara, une compatriote Italienne qu’il avait rencontré au club de tricot de l’hôpital. Chiara l’avait mis au défit de se mettre au sport car il semblerait qu’elle avait constaté ces derniers temps que le jeune brun s’encroutait. Lui qui ne fréquentait pourtant ce club – que secrètement – depuis quelques mois, il avait été piqué à vif quand elle lui pointa ses quelques kilos pris en si peu de temps. Et l’italien avait refusé de se laisser humilier plus longtemps, il devait bien admettre que son corps n’allait pas se sculpter tout seul et que son cardio avait pris un peu cher depuis qu’il était en Australie de manière général. Faut dire qu’il n’était plus obligé de monter des marches quatre à quatre et de sauter de balcon en balcon pour échapper des griffes de la polices ou pour fuir des dealers qu’il avait pu regarder de travers.
Depuis qu’il avait son nouveau téléphone portable, il était plus simple pour le Marchetti de se rendre dans des endroits qui lui étaient inconnu. Chiara lui avait donné l’adresse de son spot préféré en forêt et ils s’étaient donnés rendez-vous en tenue adaptée, avait-elle précisé. Le problème ? C’est que l’italien n’avait pas anticipé qu’il aurait besoin de toute sa batterie pour s’y rendre et son téléphone s’était éteint sous ses yeux alors qu’il lui restait encore vingt bonnes minutes pour arriver jusqu’à l’endroit qu’elle lui avait indiqué. Il était pourtant bien dans la bonne forêt, mais celle-ci semblait bien trop grande pour pouvoir s’y repérer sans aucun moyen de se localiser. Pourtant sure de lui, l’italien avait l’impression d’avoir en mémoire la carte en tête et d’être capable de retrouver son amie. Il n’avait pas d’autre choix de toutes façons, puisque si non, il allait passer un sale quart d’heure, d’autant plus qu’il n’avait aucun moyen de la prévenir qu’il ne pouvait plus la rejoindre…
Il déambulait dans les sentiers ombragés, bien balisés en pensant que tôt ou tard, il finirait bien par retrouver la blonde. Le problème était que les minutes défilaient et toujours personnes à l’horizon, même pas l’ombre d’un parking où elle pourrait l’attendre en voiture… il continuait en longeant les arbres quand des gouttes lui tombaient dessus. Il releva son nez pour le pointer vers le ciel qu’il devinait être gris à travers les feuillages des arbres. « Manquait plus qu’ça. » il souffla, se demandant ce qu’il pouvait bien foutre ici. Le plus simple n’était-il pas de rebrousser chemin et de finir par renvoyer un message à Chiara quand il aura retrouvé ne serait-ce qu’un pourcent de batterie sur son téléphone ? Elle lui en voudrait mais au moins, elle pourrait comprendre. L’italien n'avait pas envie de finir sous un orage et encore moins avec un arbre frappé par la foudre qui lui tombe dessus – toujours plus. A force de voir l’averse qui devenait de plus en plus intense, il se décida vraiment à faire demi-tour, sans être réellement capable de choisir une bonne direction pour être sure de retrouver sa voiture. Il ignorait même depuis combien de temps au final il avait marché ainsi. Mais pour le moment, il voulait surtout se mettre à l’abris et lorsqu’il remarqua un rocher qui semblait pouvoir abriter une silhouette de sa taille, il s’y dirigea pour aller s’y réfugier le temps que la pluie ne cesse.
Il reste dans la pénombre un bon moment avec peu d’espoir devant lui, il avait l’impression que la pluie dehors était de pire en pire et qu’il ne sortirait plus jamais d’ici. Il s’agaçait tout seul et s’apprêtait à finalement repartir, quitte à finir trempé et malade mais il vit quelqu’un s’engouffrer sous cette roche, une femme qui avait a peu prêt à la même silhouette que Chiara. Il était d’ailleurs quasiment sûre que c’était elle.  « Nino? » ah en voilà la preuve ! Il s’approcha. « Désolé mon télépho… » il s’arrêta quand finalement il capta que ce n’était pas Chiara mais bel et bien Gaïa… Qu’est ce qu’elle foutait là ?   « Ça commence à faire beaucoup, en termes de coïncidences. » a qui l’dit-elle. Il souffla à nouveau, jetant un œil dehors, c’était surement le moment plus qu’idéal pour partir pour de bon, non ? « J’allais partir, de toutes façons. » et lui laisser la place au sec, elle était trempée de la tête au pied et lui faisait presque pitié.
« C’est bien que tu aies parlé à Maze. J’imagine qu’il valait mieux qu’elle l’apprenne de ta bouche, puisqu’elle à l’air de tenir à toi. » il fit un pas en arrière quand elle aborda ce sujet plutôt épineux. Il ne savait pas s’il devait se réjouir ou non de ce qu’elle venait de dire. Pris entre l’envie de lui dire que maintenant qu’il s’était jeté à l’eau, elle ne pouvait plus lui mettre la pression et donc lui demander de s’occuper de ses affaires, mais en même temps… ses derniers mots l’avaient comme adouci en une seconde. « tu m’as pas vraiment laissé l’choix, Gaïa. » mis au pied du mur, c’est tout ce qu’elle avait fait de lui. « Mais j’imagine que c’est aussi bien comme ça… » devait-il tout de même admettre. « Je sais pas comment ça va finir tout ça… » est-ce que Maze allait réellement faire impasse sur leur passé – très lourd – en commun ? Pas sûre qu’elle finisse par s’y faire. « Avec c’qu’elle a vécu, j’suis pas certain qu’un mec comme moi lui rappelle forcément des bons moments… elle va m’prendre pour ces mecs qui ont abusé d’elle… » c’est qu’il culpabilisait aussi. Il avait peut qu’elle l’assimile à ces mecs qui l’avaient kidnappé et séquestré pendant des semaines…




(ninaïa #6) lesser of two evils Huy6


(ninaïa #6) lesser of two evils WMVOtYP
(ninaïa #6) lesser of two evils 3q2l7SX
(ninaïa #6) lesser of two evils 2Gt2RfY
(ninaïa #6) lesser of two evils Y6M5Z26
(ninaïa #6) lesser of two evils Hod8yO6
Revenir en haut Aller en bas
Gaïa Salvatori
Gaïa Salvatori
la justicière au stylo
la justicière au stylo
Voir le profil de l'utilisateur
(ninaïa #6) lesser of two evils 9OYzxwd ÂGE : 33 ans (02/10/89)
STATUT : elle lui a avoué ses sentiments, et continue d'espérer qu'un jour elle arrivera à lui arracher les trois mots
MÉTIER : elle vole désormais de ses propres ailes en tant que journaliste d'investigation freelance, flirte avec l'idée d'écrire un bouquin
LOGEMENT : #179 Edward Street, Spring Hill, avec son chat noir, Diva
simplcthings gif
POSTS : 2095 POINTS : 360

TW IN RP : mentions d'agression physique (passée)
TW IRL : cruauté animale
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Italienne de naissance et de coeur ☾ Troisième d’une fratrie de 6 enfants ☾ Née et a vécu toute son enfance à Sorrente, superbe ville côtière italienne. ☾ A choisi de partir étudier à Rome à sa majorité ☾ Ambitieuse, obstinée (carrément têtue) et surtout très carriériste ☾ noie ses daddy issues dans du vin hors de prix ☾ cuisine à merveille les plats surgelés ☾ pense que la pizza est un légume
CODE COULEUR : se trouve des excuses en indianred
RPs EN COURS : 5/7
nino (6) - vittorio (9) - river (1)

FLASHBACKS / UA : louis (ua bunyip) - winston (ua bunyip)

NaNoWriMo 2022

(ninaïa #6) lesser of two evils V21o
☾ VITTAÏA › I practice every day to find some clever lines to say to make the meaning come true, but then I think I'll wait until the evening gets late and I'm alone with you

(ninaïa #6) lesser of two evils Ogg4
☾ MALVA (scénario attendu) › uc.

(ninaïa #6) lesser of two evils Jrsw
☾ GAZE › because of you I'm never alone, I walk on the streets and I peek on my own, because of you the day looks brighter, the clouds ride away and you're lifting me higher

(ninaïa #6) lesser of two evils Wj8r
☾ NINAÏA › (u.c.)

RPs EN ATTENTE : Dani ☾ Freya ☾ Maze (2) ☾ Kai

(ninaïa #6) lesser of two evils 6cic

RPs TERMINÉS : 2022 › Vittorio (8) - Rosalie (1)

(à trier par année) nino (1) - vitto (1) - nino(2) - nino(3) - noa - ariane (1) - vitto (2) - vitto (3) - vittorio & ariane - jillian - vitto (4) - nino (4) - vitto & nino - vittaïa (5) - vittaïa (6) - vittaïa (7 ; mails) - martin - prim - channing - maze (1) - nino (5)

(ninaïa #6) lesser of two evils Tumblr_oy9plbSOd91vwvx0xo1_540

Abandons adèle (2016) - grace - laya - stephen - maze (2014) - liviana - leena - dean - vitto(2015) - giulia - eleonor - dinah - noah - zelda - floriana

(ninaïa #6) lesser of two evils 16591110
(octobre 2022)

☾ Prévisions 2022:
ton cours de bricolage se passe mal, tu finis avec un clou dans le pied
tu es pris dans une bagarre de kangourou se déroulant juste devant tes yeux
AVATAR : Blanca Suàrez
CRÉDITS : avatar @foehn - signature @drake - userbars @loonywaltz - crackships @bleeding_light - douceur sucrée ©mapartche
DC : cait la famille sans racines & vivian le compas dans l'oeil
PSEUDO : Foehn ; gabrielle
Femme (elle)
INSCRIT LE : 19/10/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17200-gaia-piu-in-alto-del-sole https://www.30yearsstillyoung.com/t37527-shining-just-the-way-i-like-gaia#1789232 https://www.30yearsstillyoung.com/t17267-gaia-salvatori#667667

(ninaïa #6) lesser of two evils Empty
Message(#) Sujet: Re: (ninaïa #6) lesser of two evils (ninaïa #6) lesser of two evils EmptyMar 11 Oct 2022 - 18:57




Lesser of two evils
Gaia Salvatori & @Nino Marchetti
Snakes biting my heels, the worries that refuse to let us go, I’ve been kicking them away, when hoping not to let them take control.

Quand la silhouette d'une homme s'était extirpée de l'ombre et qu'elle s'était rendue compte qu'il s'agissait de Nino, Gaïa avait retenu de justesse un soupir d'exaspération. Le karma leur en voulait, à tous les deux, c'était impossible autrement. De toutes les personnes qui auraient pu se promener en forêt un jour d'orage, il avait fallu qu'elle se retrouve en tête à tête avec Nino. Une vaste blague. Quant à lui, il avait pas tout de suite réalisé que c'était elle. « Désolé mon télépho… » L'italienne avait levé un sourcil amusé quand la tronche de Nino avait changé du tout au tout. Son air ahuri lui aurait presque arraché un rire moqueur. « Donc t'as encore un téléphone. Je suis vexée que t'aies même pas daigné répondre à mon dernier message. » Son seul message, en réalité. Celui où elle le menaçait de manière très subtile d'aller tout balancer à Maze sans filtres, soulignant le fait qu'il ne lui restait plus beaucoup de temps pour la prendre de vitesse.« Ça commence à faire beaucoup, en termes de coïncidences. » Elle arrivait pas à se dire qu'il l'avait suivie délibérément, ça lui paraissait trop loin de l'image qui le frangin lui renvoyait désormais. Un peu plus posé, un peu plus raisonnable... Un peu moins con. Un peu moins malhonnête. Elle osait espérer qu'au présent, il ne tenterait plus quoique ce soit sur elle, plus de vengeance, plus de menaces ou de coups fourrés, peut importe qu'elle soit la copine de son frère ou pas. En tout cas, lors de leurs dernières entrevues, il semblait un peu moins disposé à la haïr, ou du moins, il la haïssait un peu moins fort qu'avant. Exhalant un soupir, il avait jeté un coup d'oeil à l'extérieur, où la pluie battait la forêt sans vergogne, commençant à soulever des rigoles d'eau boueuse. « J’allais partir, de toute façon. » La jeune femme avait levé les yeux au ciel. « C'est bon fait pas l'enfant, y a assez de place pour deux là-dessous. » C'était véritablement le cas, pour autant, ça n'avait pas eu l'air d'être très convaincant aux yeux de l'Italien, qui avait toujours l'air décidé à foutre le camp, comme si sa présence n'était même pas supportable. C'était sûrement ce départ imminent qui l'avait poussé à lui balancer la phrase qui lui brûlait les lèvres. Parce qu'elle avait besoin d'en parler. Et la mention de Maze avait eu l'effet escompté: Nino s'était figé avant de sortir sous les trombes d'eau. Il avait fait un pas en arrière, pour revenir dans leur abri de fortune, le visage fermé. Ils étaient sur le point de se prendre la tête, encore, l'italienne en était persuadée. « Tu m’as pas vraiment laissé l’choix, Gaïa. » Elle se trompait peut-être, mais c'était la première fois qu'elle entendait son prénom dans la bouche du brun. Du moins, dans une intonation curieusement dénuée de mépris ou de colère. Ça avait presque quelque chose de déstabilisant, comme constatation. Silencieuse, la journaliste avait attendu la suite, consciente que si elle réagissait maintenant, Nino se fermerait peut-être comme une huître. Foutu coquillage. « Mais j’imagine que c’est aussi bien comme ça… » Hochement de tête. C'était mieux comme ça, pour tout le monde. Maze ne pouvait pas rester dans l'ignorance, alors que de toute évidence, elle tenait à lui, d'une façon qu'elle respectait un tant soit peu, même si difficile pour elle de comprendre ce qui lui plaisait tant chez lui. « Je sais pas comment ça va finir tout ça… » Il avait un drôle d'air, vaguement triste. Préoccupé. C'est à ce moment précis que la jeune femme avait réalisé pour de bon. « Merde, tu tiens vraiment à elle, en fait. » C'était réciproque, bordel. Et même si c'était bizarre d'imaginer quoique ce soit de sentimental entre sa meilleure amie et l'autre, le voir aussi désemparé par leur avenir incertain, c'était presque... Mignon. C'était pas le béguin à sens unique de la brune pour un bad boy italien, c'était réciproque. Et ça foutait la journaliste sur le cul. Bon sang, il fallait qu'elle parle à Maze, de toute urgence. « Avec c’qu’elle a vécu, j’suis pas certain qu’un mec comme moi lui rappelle forcément des bons moments… elle va m’prendre pour ces mecs qui ont abusé d’elle… » Gaïa avait froncé les sourcils immédiatement après que le brun ait laissé sa phrase en suspens. Quelque chose clochait dans sa phrase. Il devait d'être planté, c'était impossible autrement. « Pardon? Des mecs qui ont quoi? » Ça bourdonnait dans la tête de la journaliste. Maze? Abusée? Oublié Nino, oublié ses manières de racaille et son passé douteux, là on parlait de Maze. D'un évènement dont elle, sa meilleure amie, n'avait jamais entendu parler. C'était quoi ce bordel?

code by black arrow


:
I'll find you in the dark
Don't you dare breaking my heart, and now just kiss me hard.


(ninaïa #6) lesser of two evils Vittai10
(ninaïa #6) lesser of two evils Journa10
(ninaïa #6) lesser of two evils Libra10
(ninaïa #6) lesser of two evils Winelo10
(ninaïa #6) lesser of two evils Piano10
(ninaïa #6) lesser of two evils 873483867:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(ninaïa #6) lesser of two evils Empty
Message(#) Sujet: Re: (ninaïa #6) lesser of two evils (ninaïa #6) lesser of two evils Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(ninaïa #6) lesser of two evils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-