AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Mangas Kazé : 2 achetés = 1 manga offert
Voir le deal

 there's no starting over without finding closure (caelan & claire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claire Henderson
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (23.05.86).
STATUT : célibataire pour le meilleur & pour le pire. L'amour est une douce utopie sur laquelle elle a tiré un trait tout simplement.
MÉTIER : avocate pénaliste au cabinet Sherman & Mancini.
LOGEMENT : Springhill - #155 Edward Street
there's no starting over without finding closure (caelan & claire) EjURztcw_o
POSTS : 70 POINTS : 255

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : there's no starting over without finding closure (caelan & claire) QiDeI1gK_o
connor - it's not a silly little moment. it's not the storm before the calm. this is the deep and dying breath of this love that we've be working on.

Gabrielle #1
Greta #1
Caelan #1
Connor #1
AVATAR : Gugu Mbatha-Raw
CRÉDITS : bambi eyes (avatar).
DC : Aucun.
PSEUDO : QUIET RIOT.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45843-underneath-that-pretty-face-is-something-complicated https://www.30yearsstillyoung.com/t45867-claire-tout-simplement

there's no starting over without finding closure (caelan & claire) Empty
Message(#) Sujet: there's no starting over without finding closure (caelan & claire) there's no starting over without finding closure (caelan & claire) EmptyMar 6 Sep - 21:22




there's no starting over without finding closure (caelan & claire) EFRMX5TI_o there's no starting over without finding closure (caelan & claire) TEtafboB_o
THERE'S NO STARTING OVER WITHOUT FINDING CLOSURE.
with Caelan Leckie

Ce soir là, alors qu’elle lace ses chaussures avant de partir courir, Claire ne se doute de rien. Tout ce qu’elle a en tête, c’est se changer les idées ou plutôt se vider l’esprit. Parce qu’elle n’est pas tranquille dernièrement, elle qui d’ordinaire gère ses émotions mieux que quiconque. Cette pointe d’angoisse ne la quitte plus depuis quelques jours, et Claire a un peu l’impression de perdre pieds par moment. Parce que sa famille ne lui laisse aucun répit, entre son frère qui enchaîne les frasques sans donner l’impression de vouloir s’arrêter, et sa sœur tout aussi incontrôlable à sa façon. Parce qu’il y a aussi cette ombre qui la surplombe encore et toujours, mais un peu plus ces derniers jours. L’ombre de Connor. Il a suffi qu’elle tombe sur les affaires du jeune homme qu'elle avait pourtant pris soin de ranger loin au fond de la cave, pour qu’elle en soit tout simplement chamboulée. Presque déstabilisée. Elle n’y était pas préparée. Pourtant Claire calcule tout. Depuis deux ans, elle anticipe tout d'avance pour que jamais, elle n'en vienne à le croiser. Eviter ces lieux qui avaient autrefois été leur antre. Eviter ces coins où il avait l'habitude de sortir avec ses amis après le travail. Et elle s’en veut, Claire, tout en refusant de s’avouer cette vérité pourtant évidente qui vient la frapper en pleine figure comme une violente rafale. Après deux ans à l’oublier (ou du moins à s'en convaincre), ses émotions en sont toujours à la case départ et la douleur est toujours présente. Mais plus encore, la colère qui menace de la consumer à chaque fois, l'effraie.
Écouteurs dans les oreilles, ses jambes la démangent, comme si la musique effrénée leur dictait la cadence à suivre. Et Claire court sans s’arrêter. Il se fait tard, certainement pas une heure convenable pour un jogging. Mais  peu importe, la belle n’en est pas à sa première virée sportive nocturne. Et lorsque son téléphone vibre dans sa poche, Claire ne se doute toujours pas que sa soirée ne finira pas forcément comme elle l’imagine. Une bonne douche chaude après l'effort, et sans doute un chocolat chaud devant une comédie qu'elle aura choisi au hasard sur netflix. L'idée lui plait bien. Le nom de Caelan s’affiche alors sur l’écran. Et Claire répond heureuse d'entendre son ami à l'autre bout du fil, mais par pour très longtemps...

Claire ne saurait dire combien de temps elle s'est forcée à rester allongée dans le canapé. Mais elle ouvre enfin les yeux. Elle regarde vers la fenêtre. Le ciel bleu présage l'une de ces journées ensoleillées. Lentement, elle se lève et regarde autour d’elle. Le souvenir de la veille lui revient enfin. Il n’y a pas un bruit dans la maison, Caelan doit encore être en train de se remettre de ses excès de la veille. Son coloc ne semble pas non plus être dans les parages. Ce n’est pas dans les habitudes de Claire de découcher, toutefois elle n’a pu se résoudre à laisser Caelan seul. C'est dans sa nature de s'inquiéter pour les autres, parfois plus qu'elle ne devrait. A vrai dire, Claire a été un peu surprise lorsque son ami l'a appelée la veille. Et elle n’a pas non plus osé poser trop de questions à ce moment là parce qu'il n'était pas vraiment lui-même, du moins pas le Caelan qu'elle connait d'ordinaire. Cet homme ouvert, bon vivant, souriant mais toutefois mesuré. Quelqu'un qu'elle imaginerait mal perdre le contrôle... Claire n'oserait prétendre tout savoir de lui, cependant son expérience de la vie lui aura appris que certains sourires servent à masquer les ombres du tableaux, peut-être pour les oublier, un petit peu. Et elle le sait, les dernières années n'ont pas été de tout repos pour Caelan et que son incarcération n'a pas due aider. Peut-être que l'avocate est un peu plus douée pour passer outre ses maux, que Caelan qui hier semble avoir lâché prise.

Claire se dirige finalement vers la salle de bain. Elle a le visage un peu fatigué, mais elle est sereine. Dans un soupir, elle observe ses vêtements de la veille qu'elle porte encore. Après s'être rapidement débarbouillée, elle se rend dans la cuisine. Elle ouvre les tiroirs un à un, essayant de trouver ses repères dans le chez-soi d’autrui et faisant peut-être un peu plus de bruit que nécessaire. L'horloge affiche huit heures, trente minutes. Elle ne tardera pas qu'elle se dit intérieurement alors qu'elle met la bouilloire en marche. Depuis deux week end, elle passe ses samedis à superviser les travaux de rénovation de sa cuisine. Ce samedi ne serait pas une exception. « Merde »  qu'elle souffle alors qu'elle manque de se bruler. Au même moment, Claire percoit un bruit dans le couloir. Elle passe la tête par la porte et aperçoit à sa grande surprise Caelan. Une sourire s'affiche sur les lèvres de l'avocate alors qu'elle se dirige vers lui. « Tu m'as l'air d'avoir besoin d'une bonne detox... tiens, ça devrait t'aider un peu »  qu'elle lui dit tout en lui tendant une tasse fumante. Il n'a pas très bonne mine. « J'espère que tu n'as rien d'important de prévu aujourd'hui » Elle l'observe à la fois amusée et désolée. Elle n'imagine que trop bien le malaise de Cae' à cet instant. En effet, il y a mieux qu'une gueule de bois un samedi matin. « La prochaine fois, il faudra m'appeler avant,histoire de limiter les dégâts à l'avance. Et je serai ravie de te tenir compagnie... enfin, tant que c'est toi qui invites »  Claire plaisante, pour ne pas trop le mettre mal à l'aise, et aussi pour qu'il comprenne qu'elle ne le juge pas.



    memories
    It's like you're screaming, and no one can hear. You almost feel ashamed that someone could be that important, that without them, you feel like nothing. You feel hopeless like nothing can save you.△ J'étais cool, assis sur un banc, c'était au printemps. Ils cueillent une marguerite, ce sont deux amants. Overdose de douceur, ils jouent comme des enfants. Je t'aime un peu, beaucoup, à la folie, passionnément
    (c)endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
 

there's no starting over without finding closure (caelan & claire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-